Citation
Le Nouvelliste

Material Information

Title:
Le Nouvelliste
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
[s.n.]
Creation Date:
February 17, 1933
Frequency:
Daily (except Sunday)
daily
normalized irregular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ;

Subjects

Subjects / Keywords:
Newspapers -- Haiti ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( marcgt )
newspaper ( sobekcm )
Spatial Coverage:
Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince

Notes

Dates or Sequential Designation:
Began publication in May 1896.
General Note:
"Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
000471641 ( ALEPH )
12544054 ( OCLC )
ACN6482 ( NOTIS )

Full Text





















clare qu'un jour c'est . .vernement Am ra. s4mi4i, � 4 heures, se dcider � nous de p oirtau-Prinqe ser de sa double Occi taine de dames et de, Militaire et: CivileIes de la Socit do- plus pesante que . C'est dans ce grou- et que, ::au pr�ala trouve l.ouipe de s'entendra avec le Go


:Ball qui doit renconimanche apr�s midi, .eIaitiene d'Academia, adium Dessal ines. to agr�able visite proe par le Sport est au realisation d'un projet �eguis des ann�es est sur s; yvisites r�ciproques lembres des deux Socim.a iennes et DominicaiNous ne saurions donec
N . :. . . . ." . . . . . " .
remercier les organisatant � Santo-Domingo p rt-au-Prince, qui ont i h: cet heureux r�sul-


uti au nom de la Soci�oratiau-Princieine, qui apr4Qb&au2QOUp cette marque it4nion, nouS souhaitons ienvenue � ces messag�res .gri�eedominicaine, et for less le v u que, durant i; trop court s�jour parmi i,'elles passent des instagr�ables. Elles renconrentpartout l'aceueil le sympathiq., Patmosph� a plus cordiale. enombreuses �quipes mas inesent venues-�ePort-aune:, et tcujours notre cailWea eu pour elles les plus tes attentions. Pour une 4pefminine venant de la pblique voisine, et come de quelques unes des �ileurs repr�sentantes de oci�t� dominicaine, on deS iob:: Port-au-Prince r fera un sympathique acit
xxx
. deux artistes qui accomn nent l'�quipe, offrent au sident Vincent un concert ain soir, � 9 heures 1 2, au Nis National,
Sdemain matin nos h�tes ume'ncercnt la vislte des f�rents Monuments de Sau Price , et r�pondront invitations dont elles sont
:::�::.:.l +i .+ :. .




L'AGRESSEUR DE ROOSSVELT EST.
IL'TALIEN
n.lP. ZANGARA


1 wa Ln ae tuer :e Elu,::Rooseveit est du nm deduisipi SO ag� de 3 ans, et arEtat-Unis, f ya 9

~seix coup de r�vo. blessi cinq person- donn

cihl, �g�e de 36 licie lse du Pr�sident de Qu SPower and Light Utre mortelle.
Ie de ChLcago,0�g� ; 'bless� au taret ARM. rtieux. D'
t o i : i " i+ -,: 'ii ii;ii: ':+i+i: :; : : - i+ :


iti-Jour
. . . . .
. . . . . . . . . . . . .: . -. . . .- .

1us dele Gou-M qui doit barrasupation celle-ci celle-l�, ble, ils uverne-


g. :.:_.:.: . .:' v+.' :',." '. : .: .' -. ,. :.:.::'+. :".'.: ' ' .' ''.:


?EE POPULAIRE DE.
LAPAAMOUNT
za~m ma o�
AUJOURD'HUI
est ce soir que Paramount e sa soir populaire a gourde. 11 sera. passe le: d�.' uix film. �Cheri�. :: Son: n' y manque ::pas. .

E. JAZZ DOMINICAIN
RIVE AUSSI CE SOI R
apr�s d�p�che re�ue, le a : t :: , . r . " ,- :


.e8in cor arrivera


rvns *ntt-r**nnsaNv
FAIT bVINI PINRRE . .-. . .-.-. .:. . . .- . . . . . . . . . . .
DCBUX COQI#S
:i ! ! : !i. . .�. . . . . . . . . .!


Le Cercle ?ort-au4Princien fait le lundi gras, ane pierre deux coups: bal d'enfants de 4 heure:s 8 h ires p. m. ct ensuite, le tour des grandes persoines Les familles ne manqueront pas de d�guisert leurs enfants pour l'apr�s-midi, et le soir en esp�re que les dames, jeunes filles et surtout les messieurs, jeunes et. vieux se d�guiseront aussi, car c'est un Bal Travesti. Toute: l'ann�e on a I'occasion de s'habiller en blanc ou en noir, Pour une fois 1fan, Messieurs, suivez le mouvement et por.tez le d�gui sement.
Les f�tes du Port-au-Princien ont toujours un �clat resplendissant et particulier. Les invit�s auront Poccasicn de passer des instants de franche gaiet�. C'est le Carnaval! c'est la joie! c'est le rire!


STADIUM DESSALINES


\Vo1Iy Bail Club de Santo
Domingo
con trc
. . . . . . . . . . . . -. _: :. -. : . .:' . . : . . .


ACADEMIA
SEntre G�n�rale: G. 1.00
Sadins .00

Il ny a aue 200 places de chaise et 300 de gradins. Ces cartes seeon en vente l�s samedi matin au Stadiu Des salines
\ .; - . . - . .




PR!SE DE DEUIL
. ,Ill sera c�l�br� le lundi 20 F�vrier prochain � la ChaIpelle de 1'H�pital G�n�ral, �' cinq heures et demie pr�cises du matIn, une Messe de Re quiem, pour la prise de deuil dhe .t;,0 :d gdi.






Marthe El�onore Juakent
m�re de Monsieur J�r�me Salomon, d�c�d�e le 4 F�vrier Sdernier.


ment haiten sur. un plan .qui assurera le maintien �de la paix publique n Haiti et le paiement r�gulier, � rythme egal, des it�rts et .amortis-. sements de l'Emprunt :1922�.
Nous sommes d�sol�s de teuve r chez notre confr�re: (nous aurions souhait�, nous ,t e . : . :'. -,".: . ." . . . . . . . . .
�tre tromps) une sorte de 'rsignation � attendre ide ceux: qui nus ont r.avi notre Ind�pendance. en occuipant notre territoire, la g�n�rosit�, la bont de nous la. rendre, a-,
pr un Trait�, ce qui est:1oin
.� b :: e : ::: ::e
d'�tr un plan, tout comme le Traite du : Septembre rejete par ]' unanimit� de 'Assemle 'Nation*ale, n'�tait pas non plus un Flan. Et. contrairaement ce que semlntie ouoir dire notre aia. . nreea nous ne croyons pas qu.e la vertu: de ra.~I � !'atmosphre de:eie :::es ambitions exarcer:: . .; :
icsedes p ains en feu 1a ,iSQ't.ssion, u .u. pas Plus demain matin qu'en 1936 se t couver dans un Traite� quel conque.
+ + + i+ + . . } . ~ �:. . . . . . . .
Ce i :ui doit fattlment xp .I Ln. 1936 agonuie, Qu on S - done mourir en aix. JEr he A Dieux nouE I a'1 C. CI *-is SOUIN11011Pt l(
upres Iin ~ c:- settn de V hecuuation, si (lle doit vreieu. bioent o, om1me (indiqunt les
' P nt Elu.des EtatsUms.
(> Y notre point de ue, et nlos:le (defendrons jusqu%: ce que levideice des faits ienne nlous detromperAlt agracia: Stiphen 2:



tise Bouichereau 1.404
Yvonne Dalencour 1308
Marie Huttinot 1064
Ren�e Mangones 510
Carmen B3onamy 82 Gis�le H4eureaux 28
Marie Rigatud 8S
Egice St. Cyr 8S
Armandat Martino 4
Lina Carris 4
Fernande Malval 2
. . . . . ~ . . . . . . . . . . . . . . . . . .
.1:t.:.:: :.:: :i : c.iia ::p" : : -.: 1 :0 ".
L . i i, i i e � :,.::::e::::i :: .�.1-. : :
V -v tin:I ., 91 el I eii iti+!c:+! !iU


, e e U ii
consid�rer le pr�sent comme invitation.
Port-au-Prince, le 16 Fvrier 1933
VFeI . +

AU TROCADPERO
-Samedi soir, le. Bal. fera rage�. On s'amusetra: follement, et comme :de coutume, on ne laissera que tr�s tard. DIMANCHE :ON DONNE sur la pri�re d'un niombre de. gosses le :::BAL TRAVESTIqui eut tant de suees Dimanil. che dernier.
. -: : - >.s e-. .

L'URNE CLO*E


. .A O VATTENTION "DS LA CELLE oeUViw
. . . . . . . . . : . . . . . . . . . . : : . . . . _ . . . . . : : . : . : : . . : . : . : : : : : : : . . . : : . . .
== = = = = = == = = = = = :: : : : : : :: : : : : : : :: : : : : : : :: : . : : : :: : : : : : : :: :.:: : : :: :.:: : :: : : : : : : :: : : : : : :: : : : : : : :: : : : : : :: : : :. . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2 . . .
+ ++++ + i*r+++ AI& ]W+++ ++;w .%+ + � W + ++� + . . . "-++ ++ + %* Ar e+ + ++ #&If 'a + .+++ w++.ft ir 3":+i i+


POUVOIRS PUBLICS DET M. ET MME.
. .IMENRI LARAQUE

Depuis le commencement de
la saison touristique, beau
coup de touristes nous ont vi. sit4. Chaque Lundi, gr�ce �
:inteigente activit:: de M. Dans quelques jours M. Bio de :la Colombian Line, Henri Laraque et sa femme, une vingtaine de touristes la Doctoresse Marcus, nous .et pas des moindres - visi- quittent aprs une visit.e d tent notre.pays. Quelques uns trois semailes, au cours de laont et� contents, enchant�s de quelle ils ont accompli une nos s.tes merveilleux, d'au- belle euvre de propagande 1 fra .�a� .e airaand
tres bien que contents aussi, fran�aise en Haiti, pour aler ont 6prouv� du d�go�t pour ensuite accomplir en France avoir �t� emb�t�s par un tas une aussi belle euvre de p ode gens, mendiants ou ven- pagande haitienne. deurs de sandales, objets en La l)octcresse Marcus, a vi. argent, etc., ou des �guides� sit� nos Ecoles secondaires et qui, d�s que les touristes d�- i sup�rieures, surtout notre Ebarquent, les oppressent, les cole de M�decine. Elle a fait molestent, les tirent par ci- conna�tre davantage les mepar l�, qui pour offrir leurs thodes fran�aises, k:tit apprmarchandises, qui pour 'tiur cier Fimportance de I'influentrouver une automobile.- ce fran�aise. A 'heure actu.1lC'est un �tat de choses qui le, plus que jamais, une telle ne peut pas continuer et con- mission �tait oppor -t une. Minme tre lequel nous demandons � Laraque a fond� d.S Soci�t�s la force publique de r�m�- de secours, cr�e Ecole de dier en envoyant (l'un bout � Psychologie, et un men 'ses .cl'autre du wharf des gardes tivit�s bienfaisantes ont CbC munis d'ordres tr�s s�v�res couronn�es dle succ�. Nous lui pour emp�cher l'acc�s du pr�sentons ici nos plus sinwharf h ces ind�licats qui ne c�res remerciement< font que contrarier le d�ve- De son c�t�, M. nri Laraloppement du tourisme en que avec le film doeunentaiHaiti. ire qu�ll prend sur a itti, se.'a
Ce que.nous avous consta- en mesure de faie co-,ni .se t� � 1'arriv�e des bateaux tou- + Frmce, _:-t a a tiUc-le ristes ici ne se voit dans au- qu'elle est, et non, comM ela cun pays civilise. On doit em- repr�sentent C: ehev. " p�-he-r de te4e4aideri�ie-indusrie e qe du .
encore, tant � l1'arriv�e qu'au sation:nel. d�part du S. S. HIAITI de la. Nos souvenirs s- o (Coonlmbian Line, il y eut de ces n o s monumnts 1 laideurs quelques touristes nos taaMtg;, UkVo new c, qui r �gagnaient le bateau onti usines, plant.ti.ons. e . et� cern�s par une demi-dou- ont e t lrmns po r etre .5 1za�ne de vendeurs. C'.etait un tre. sur letn i 1't. .r , v�ritable vacarme, un specta- ae es expie i. ce dgoutant, affreux. Les ac. On su -bas
touristes s'en vont chez eux v a une Haiti qui t.aa ,t d�gout�s et font (le durs re- etudie, �value. proches aux agents qui � leur M. Laraque a c- epnris cttour et -- tr�s justement -- te oeuvre � la suite des aedretirent HAITI de 'itin�rai- vit�s du Comit� �tabli � Pare. Et voila! ris et qui, par le film, fait conNous estimons que les au- na�tre tes Pays LatIno-Anritorit�s doivent m�diter sur la cains. S�ule,Haiti, n'avait pas question afin d'y apporter le encore le moyen de suivre ce rem�de qu'il faut pour sauve- mouvement de prepagande. garder l'honneur national. M. Laraque, comble cette
lacune. Il laisse son op�ra-. . -- teur M. Ahsborn qui cont inue
LE FEU DETRUIT LE ra � prendre les vues docuM!AGASIN PAUL AUXILA mentaires sous la haute dirce-


Vers cinq heures, ce matin, tion d'un d�l�gu� du Gouveron a remarqu� qu'il y avait nement. le feu au magasin de Paul Nous souhaitons pleins sucAuxila. Quand on ouvrit les e�s � M. et Mme Laraque, et portes, toutes les marchan- nous les remercions pour leur dises avaient br�l�. noble intention.


Depuis donc des heures, 'in cendie faisait des ravages int�rieurs et aucun passant n'en avait fait la remarque. r
Le magasin contenait incon testablement de bien belles et bpnnes marchandises, M. Paul Auxila, revenant de France o� il avait, lui-m�me, choisi des articles au go�t de sa client�le. Heureusement que son stock �tait assur� pour 60.000 dollars! .
. . . . . . . . . .+


�GAGNE TA VIE�


CE SOIR A HAITIANA
Nous rappelons que c'est ce soir que Taldy dcnne pour la derni�re fois le beau film �CGagne Ta Vie� avec Victor Boucher.
Qu'on n'y manque pas.
.r ' . . .


le publi des grandes Capitules des deux Co
i


ntinn t, ',.


4iue sans precdent.
::+ +i::i !+',+ .'.:r.+ +::,;: : :+.
. . . . . . . . . . . . . . . . .+; �i++% ++: :++++: ++�:+ i +++:i + +:i ++:++J i i+i ::�++ +:::+.:+i++i; +: :++iU J +�:++: �++:�+�+ :: +++. . . . :: + .
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . + : ; + : + + + + +: !: : ::::++::: :+::! :::::: .: :+::: ::.: :} :+: > : +: + ::: : ::::i:i: ::: :: :::+ :: ::: ::.: :: :: :+: :-: : i: :: :: :::: :: :::: :+ :::: : ::+: :: :::: :: ;:::i::


.


. . . . . . . . . .
+- 7 : - . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


Les amis de la v�n�r�e dfutnte et du,~I f i n 4ris d~
. . .LtV C *4. .4 V f�. 0 tA


I


A.































d;i ( t: i-:'i:'::ii:i


:: et::. . :- . ::
le paquet �. 0,50.
Cou~ lou dA nine S raewou


IzEr� Ygee de 96 ans. teindre le Latanier et le pite.
Ncps pr�sentons nos5 sin DECROLXNE pour dcolorer les &c�res condol�ances � sa fa- toffes d�� teintes. iiii ll�eF , partxiculi�rment �' ses :: : " ' II irm e BCH
fils Avernant et Demeurant _______________________Olivier.
XXX A VENDRE
iINCENDIE~n. 'ChHier apr�sU e re coUne e �oucher, une J;.b :U' sa lilZ '
midi vers les cinq heures un a manger et un salon. incendie a clat dans la mai- S' adresser au Brosun du Jourson de Madame Vve Sanolie .t. .' Jn. Philippe. ____.:: . : _.: _:_":
Grce la vigilance de cer .'- ~ "
taines gens du Quartierl Ceoll�ge Simon Bolivar feu: a �t� vite: circonscrit Etablissement d'Enseignment Nous ne manquierons pas de IPrimae et Secondaire
sirnalter le d�vouement dela Avenue Ducoste, No. 129 Garde d'Haiti, qui s'est ren- Directeur d'HIonnur: Dr. J. C. :::: d , 5:i �: ,, i f f;il ~
dua instantan�ment sur les DorsainvI
liieux ds qu'elle a re�u le coup Direction: Maurice Clermont d�ti.�phondeM apha. Pr�fecture des Etudes:
:Jasmin~,: Ren� Chalmers
S Madame Sanolien Jn. Phi- Xx
lippe remercie bien' sincre-' Inscivez vos enfts au nCollge : ment tous les voisins et amis Simon Bolivar o les cours sot qui, par leur activit�a on . - faits par des professeurs r�putes Sveni s � on s ecours; notan- t ayant d longuer: nt milit met Mme Charmnte Brunot dans l'Enseigzneent GI rties de MM Vietor Jn. Simone .- discipline, de t:rvail et de succes. tei:i i : eniquaz, Octiavio Jn- - _:_________, -nti �mor�Na�n Des] ITIGAL
_;80 -L N-.
p i


� --� --- T- . : . . . . . .�?� ., : � "
ro, heS, Andr� Toussainti, , natlhs Jasmin, Ernest Lacom-.
be, Michel Devieux, Planchet : Lamontagne, Nicolas Doret. ai ,ns:que bien d autres amis Sdu Quartier. x :MARIAGE- :: sera br XXX
:: :. :i: :MARiA~GE- EIl s3ra c�lbr-�


-.m. e sup.Rieur icont�lesdWmangeaisons et toutes sortes d'rupes% , d4 la Peau. . MITIOLINE
Gu�rit infaiiblement les eci mas rebelles t e lesottils ds ieds, et les ecz�mas -:chroniques dorigine ba�ilair :


i727, RUlE DUl MAGASIN DE LVETAT, 17
TELKPIH9N �602.

1) Bazar � Tout Va Bien�a Tu Visiteras
et lu seras agrvi . Copieusement. 2) Satin Diamanit lu ach�teras pour Cinq Gourdes . Seulement i Cr�pe Linpazrf tfu trouveras
tout sole, . . . entirement
i:.ii. 'ii'':ii:.iii :iii::ii+ :i.ii:::iii: ::i :ii':i::ii i : i 'iii::ii:::i ii i. ii:.i H i � ii ::i w -::ii::.i ii w ::i - i.:iii. v :i .:ii::: i::
;:::i.iii:ii!!!!!!!!! ! iii i !!! ! iiiii>![!!!ii iii i !!!!iii iiiii ! ! iiiiiiiii !! !!!!!!! i iiii iii!!! [!!!!!! i iii- iii !!!! !!!! iiiiii iiiii !!!![ !!!! i:iiiiiiiiii! !!!!! !!!ii! ! !! !![i: i: iiii:i!! ! !!:


1) Cr�pe Georgetteg, lu choisiras
le plus joli . naturellement 5) Peut �tre �&fleurs tu_ aimera
farce que dessine .Artifement ) Te T ennuis tua tu era
S: en trhabillant . coquettement . :) Ates amies tu conseilleras i
pourleurs int�r�ts . .S�rement 8) Que ta Maisn rieevra ii.+"
. i i , ii : : : : iii i ii " : .i


de jolies toilettes .imensuellement 9) Des Bas de soie tu raffoleras
de la nmarq"�ue �Holeproot�>>.~ Ileureasement 10) Un mouchir tuii aurasi
comae rd�clame. g . gratuitement.


~~~~~~~~ -.-~----1tfait es incontes table



~i .
DIES 8BSAS BdHEOS

C'eit la qintessence des meilleures
.vanes de cannesvast.e.
territore r� ussant les mei Ielleurs terroirs
C'et e qui ait son arome.
fiotezetcomgaez


en la Chapelle de Clairin si- Mo. .ICMUIJU et. ++ +__ +
tue en la 12 setion n rurale Faire bien :p�ntrer le itig et ' . . - "
:des Fourgs le samed 18 f- Mitioine pr �. un masa,, de
: r en, ours,. le mariage de dquelques minutes dans l-a partie i
M Ramilus Blanc Belanges { malade, : : - . + ,
avec Mademoiselle Margue- No L agi . era nt
rite Casimir: Noue a ique: erant
Ils seront conduits au pied tn effet d'une rapidit� surprenande l'autel par notr e ami Ed- te dans les �tts douloureuxde to u ::mcndf Ntelson au bras de Mme te esp�ce etse distingue Iparticu2 +
ve Je Batin i.:.ste Fil lirement parla constance dle :son : i
NYt; s compi ments action et as gande inocuit ,. ndi- l
cat-: :" " -: : X i . ; 'ions :
Nou: s apprenons ave plai Tous les �tat douloureux tels si que Sa: Grandeur Misel- que maux de t�te, dreille ,de
- eur Joseph Legoua+ze rve- dents, troubl-es imenstruels, n Dveez votre prpre Comptable en ouvrant un
de Ja- mel et des Ctes de : vralgies sctiatrr ue, miraine, agi. :C ompte de 0que � la Banque Nationale de la F r+ da ns. tourn�e. .tation et msomm e, dues a des don- publiq q H .
Fo dans sa tournQe epsco i
it� .cert."_aines chapelle de-nos.CHOL "'.EFLA . 'VINE i
sections rurales, e jeudi 23 La cholfane, est indiqu�e j
'f�vr~ier orant. comme cholatogue et antseptique
Nou lui suaitons la bien- des voies hilaires, elle att�nue. les
venu etbone sat� u cursdouleurs, supprime les coliques et denuen et�boue dants n cours stimule lP�vacuation biliaire. Elle 16 F�vrier ~r:�uarise le fo�letionnement du' 1 * ain s saine
DUBEIN.ACIDOLIPEPSINE
- Antihdyasieptique et stomachique nn a tnn n4n
A LOUER contre, tous les troubles de ia diges- ~ n u ~ u ir i ~ l e
tion, maux d'estomac, ,gas, diar*
2 Une bonne piace. S'adresset� t h�e d'origine stomaeale. T facee de 1M. LXon Mathon. Place+4.sdahla Pa,1

11w eka a w n we et ws e r w w ra


M. Lue Foueard
.::: i: . . : .: .: . : . : : . .::. . . . . . . . ._. . . . . . ,';:
27 Paix.
1LI$EZ CECI DANS I
DE VOTRE FAlNI
I Par ces temps de gr
o� chacun a le ceur


grands soucis de la vie, ran Stions� quotidi nnes' quet V I
mime.
Mais pour cela, il faut qu re ait son sourire lorsque r~'poux le soir. Et ipour ce faut-il ?
Oh! tr�s peu de chose, chose exquise da�icieuse
LA CREME ASCENCI(
Nota.- La maison Ascenc les exp�ditions en provinc,I
Pendant la saisen des fe dissements servez-vous .deii CAFIASPIRINE :::i
Pour la dsinfection de t che et de la gorge: PanflaiIndications: t
Inflammation de la gorge,. Effet garanti et imm�diat , S~tomatites et CatarrhesLE CRESIVAL.
Expectorant ayant fait seli ves dans toutes les affecti gues et chroniques des voies ratoires.
aIn diations:
Prophylaxie et traitement th ladies des au refroidiss* bronchite aigue et chr~oniqu catarrhes tardifs et rebell::
. .:.
secutifs � la yrippe et au~sl coqueluche, etc.
Pharmaci I,
AVIS IMPORTANT: SConservez vos Bois de o on tion, votre cl�ture et votre I re expos�s � la pluie et au . p�ries en les badigeonnant ICABOLINEUMet ves Meub!les Piqu�s par Ie de bois avec
ANTORGAN; pr�paration incolore et sa i
" Pharmacie 1
---- --- .:---- -i
Machines a 4crire Re Machines a ealculer Da Rubans, papier carbon Fait& vos achats chezi
.
Grand'Rue. No 1721<
T�l�phone: 2182 g

MALADIES ' DES VOIES �7INAM
k*nne DLn.aasda r.
.:::':' . i :::i'i:i. . .:: i:'. : ::::iiiii .:
. . . . . . . . . . . . . . .� . . -. . . . . . . - . . . --. .z .


+,






















25100 Et au- Le vapeur �PASTORES� ee iitais de Voyt3Cde�returdes' ports
.n.s. . .l.C. . . . . Z .
phn s�res et et Ringston, est attendu �
d . Port*au-Prince le jeudi 23 f.
vrier 1983, en route le mime



.~~~~~~~~~ .:. : : :::: . . . . . . . .
BLATIVE� jour directement pour New.
au, qui ne t York, prenant frit, malle et infeures mare; passagers. ope ou d'Am�i-. W. E. BLE,
public laitien Agent.
db Portaule surprise � A VENDRE
portant de la Assiettes, chaises, :tapis, et SUPERLATI- autres articles domestiques.
. L } L:i � _ ]2 _ _:-= i i ' " ii i i : : :: :'


auresser a i: Mrs.
A. F. RIGELOW, Avenue L, de 2 �7 M.
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
: : : : : : : : : : : ::. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . : : : : : : :

ROYALMAIL LINES.
LMITED
. .~ ~. . . . . .
Le S. S. SICILY venant de , ndres via Kingston se'ra ici le 22 courant en route pour l'Europe prenant fr�t et pas- i
. . . . . . . . . . . . . . . . . . .
s� gevs.
Ro yal Mait Lines Limited.
. J. 31G0 m
Agent General.


- tous en ra.f-


rREPOTf
FRIGORIFIQUE
B hambres froides ont �t� r�ni.t mises � point et peuvent im y j'porte quelle quantit� Iande de poissons, de l�gumes, reits, etc.
'. . . .

Public est cordialement invivWter: notre usine et P inspee.es mod'�les de glaci�res et de tire daw notre salle de vennsmmer de la glace, c'est fai. r.nomie.


M'm" "k 4% nI -. .rJJ � %.l -_,e : i �II I l li i . .-. . . . . . . ::


. . . . . . _ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
� : i : , :: . . . . . . . . i i i ii i i ii i i i i i i l

L . L.


. .
dites �.on
::::::::::::::::::: '; ;) . . " "


. .* AVAuUV A . rUKrT AU4VRINCEl,
US.a Guaysquil le 28 Deernbre 1932. le 3 Janvier, 198 S.S. uristobal le 4 jan er, 1988. le 9 Janvier, I9$i v SS Buenaventura.le 10 Janvie', 1Y3& le 1t Janvier,19 $.S. Aeon e. 17 . 193 le 22 Janvier 1933
St&.Guayaqud le 24 " 1983 le 30 Janvier 193
8$ Cristobal lo 31 � 1933 le � F�vrier 1933'
$. Buenaventura le 7 F�vrier 1933 l. 13 F�vrier 193
$.S. Ainon leoi5 F�vrier 1983 le .0 F�vrier 1933'
i i. . :: .A n e > W' � . . . . :1 5" : : :k l . ' .�. . :� . .:: : " .:: :.:. : : :.:.:" ' : i .: . :.". . : : : . .� : . . . . : :. . . .: : . i : : : : : : : : . . i . . : : i i : i i


SS. Guayaquil le 21. F�vrier 1.933 le 27 F�vrier 1933 S.S. Cristobal le 28 F�ivrier 193: le 5 Mnrs 1983
Panama Railroad Steamship Line.' Jas. .L G. Van Reed,
z .:a. Agent G�n�rai,


vomauuse par 1a Chalent du� orps -inhal6 dans l voie

'GUIS,
�De Aus,.tus .
. . e s u*
. . . . . . . . . . . .Ai :O . . . . . . . . . . .
. . .� . . . . . . . . . . . - i i . . .:. . .: . : . . . + :. :+. . . . . + .: : : - : . .: : + . . . . : + : : ::


20,000 miles of airways, to 30 contries of the Amenri�a


SYSTEME DE LA


PANAMERICAN


A IR WA 'S


PORT-A U-PRINCE, HAITI.


Liste des arriv�es et d�part en vigueur �


AR RIVEE PORT-lAU-RIN('E


Dimanche, Mardi Jeudi


Jeudi 9.10 A. M
MriJi, aei


Mardi Jeudi, Samedi
9.10 A. M. . endredi-30 -M Mardi 5.00 P. M.


DES


Etats-Unis, Cuba Cristobai, Am�rique Centrale


lies Vierges, lies sous le Vent, Am�rique du Sud

R�publique Dominicaine xa San Pedro de Macoris .an Juan, Porto-Rico

Rep -DomniW i ie via Santo Domingo direct.


Kingston, via Santiago de Cuba


partir du 12 F� crier


DI)EPART DE P.-AU-i.
POUR LES M31EMES PAYS Mardi, Jeudi, Samedi
9.40 A. M. Vendredi 6.30 A. M.L


Lundi, Mercredi, Vendredi
6.30 A. M.


Mercredi 7,00 A. MI, Jeudi 10.,30 A. M.


ellssir


.aA fln

tQ 4e t.-'


"eiart de New-York


VAPE] VZ A::
FLORA
LUNA ORANJ. AMOR


MEDEA FLORA AMOR


RS : DATE ARRVSA P�R-�UR
++ 3 F vri ErPR A-PR
Io F$vrier 9 F
. 10 F1VTFe
NASSAU 17 F�urier
.24 F�vrier 22
ii2 M
d�part de New-York pour tous les ports ha ns
17 F�vrie le Mars
31 Mars


'
Le

.ILne 'achMte pas


Bonh

� prix d'ari


eur!

gent. Et cepen


t;, :: :


dant,


.argent, i- est difficile aujourd:'hui d'�tre heureux. re:Z un compte d'�pargne sans tarder: (est la iire d� marche a faire pour assurer Pavenir.

Cc scra pour mus un pcsr
. ========================== .= .:, . . . , = .: . .=/: . . . . . ./# === = =
. . .~~. . . . . i ii
:ii+i: :::ii+i:.:M. . :::':': . ?: . . . . :. . . i ii
de faire affaires ches .s



duC
. . . . . . :::: . . . . . . . . . . .


ORANJE, NASSAU STUYVESANT
COTTICA



DE HAMBOURO ORIONm
DO)UCALION


Chaq a


. . . . . .,. . . . , ,. . . . .

. . . - . : �. . . . .i . =� = . . : . !+
. . . . . . . .w.


.;::ii:ii:::-i .iii:ii: . i:' E :: :ii.i i- :: ::.:.:i


8 F4v''e. 1er Mar22 Mars


21
4


semaine


Janvier
F�vrisr


D�part pour New-York


D�part de I'Europe
D'AMSTERDAM
25 Janvier 8 F�vrier


>�part pour l'Europe


un eapeu "pour l'Europe.
' T�l�phone, au No


ARRIVEE A PORT AIl 17 F�vrier
3 Mars


34C 5.


'T
r: .L::O: *, ' .



:::u� . en �n-:.u


.i. . .:::
. . . ;iiiiii ::.;;i ::iii . :;iiiiiiii!;. .!;iiiiii !i: i !:i.ii . ii : .:: .+i . . ::iii . !i i: .:: ii i ii::+. :i:


ien aux i pays d'Eur st ofert au dhe �t Glace Gautes cette ats sereZ con' i une agr�ab
ml apj Ei GLACEE wt le dessert,


'laseule an . ur 0u
,;,i: ii =:~~~. . i i ii. . . .i i i i
. . . . . . . . . . . . .i i i i i


---4


INCC
vrier �vrier
Svrier ars"


iu~~l:


~~~~~~~~~T~rrrrrrrr~�A*�AIBA~WIIAIP


:.--a. . . . . '-".r o " :. .


1


"I


: :


-I-


.


IL :: :::::


PRINCE


� ,


(' .


: ::


:':%
.
_.


I























mt1er qm, a.s d epace uv uo huit mois, � partir de la Pro .nde la pr se Loi, au.ra 'cultiv�. et r�colt e l milliers de tabac marclhand et de bonne quadl�td 'Article 12. 1 sera, dans
'i-nt alle de deux sessions lgislatives, pr�par� lparles Seer�trs E irs: d'tat, assist�s de. la Commission dont il est plus ha pat, de3 projets de ici
:a sat 'app enissage, lA. de des arts et :u�tiers,.les .::r�compenses nationales � disibuer,, et, on g�n�ral, tout :c.qui peut aider au d�veloppement �d�u Travail Inditrie! et Agricole dans le Pays. .TABLEAU A. PLUS 50 o/o
Piastres.


Ail en macornes et en grenier, le quintal Alambic en Ferblane pour liqueurs et autres usages, de 10 � 12 Gallons, chaque gallon Mont�s, la Douzaine Non mont�s, le Cent Allumettes, la grosse d'allumettes, ou 144 boi t*es
Alphabets ecmmuns, le cent
Alphabet � figures cent


Alphabets le quintal


. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
" : . . :. . . . . . .
0.r.0.:5I
:: i !: : :: :: ! -!::.ii !i.: " l- ' ! :!:!:. :. : :� : !: : ! !:-:. !:. ! :. !:! :.� ! : ::" .: . :.i - :::iiiiiiii-.:i :::i:i+::i+ti::+::


c:


e
s s o .i .:- .i . . . . .i.:. .: . .i . . .:. . . .
. . . . . _ . . . .e




i
-. .!- . .-:!: -- .:.-.:.--! ! :i! i:::: : :::::: ::: : : :::: :5 : : :: :: : ::::: :::: :: :::::: : .:::::::::: :::::::::::::::::::::::: :: : :: :: :: :::::::.: 4 .:: ::::: :::: :� - 4 : :: : � . . . . :: ::.:: :::.:::: :::::::::::: : :: : ::: :: : : ::.: ::::2 . :: : ::::::::::::::::


O.5 ~r o o1 (5 s


i( el c a i

tri il �tiilceIn l.
� i . . i.:. . . . :.-. i.:.:. " . ., . .i i ii i i i ' '�

. . . . . . . . . . . . . . : . . . . . . . . . > . . . . . . . . . . .
. :: ++ii iii~~~~~. . . :.:. . . +i .:+ii+ i+i + i+ i = :l"


e 9 + i�~~l: .


3.00


2,00 0,50 2,00


1,00 3,00 4,00


riEli


. .e . . .


cent 1,00
Anisette en paniers de pnponees- tpaner--50Anneaux en cuivre


pour rideaux, la Grosse Anneaux en m�tal pour clefs d'armoires et bureaux, la grosse Anneaux en Fer pour tentes
Armoires d'Acajou ou bois recherch�, chaque Armoires en ch�ne ou bois commun
Arrosoirs en ferblane, chaque
Assiettes 'de ferblanc ou d'�tain,1a douzaine Avirons, chaque Bahuts ou bailles par jeux assortis, la douzaine
Baiuts ou cassettes, la douzaine b
Baignoires on ferblanc Smont�es sur fauteuil, ou demi-bais Chaque Baignoires en Ferblane grandes et petites, chane.


1,00 2,00


-::. -


1,50


20,00 8,00 1,00


1,00 0,15 2,00 2,00 1,50

2,'0


-AI.
O mm m! . . . . . . . .


416. R�e.Bnne


pmhone 3359.


o 0


Baignoires en bois ou . .
.~~ . . . . :
graides bailles, cheque 2,00. Baignoires en bois pe-. tites de 6, le jeu 4,00.
Balustrades en fer, les. Cent livres 2.
Barriques vides de 60 U ne institution atemet h
:gallons, toutes mont es,:: chaqu.e 0,50 propose d'aider.
Bidonsen ferblnc, la p. ro- pse dr o e
BatterieD n de cuisine n Une chance de bien re o te
t�le' oufer battu, le 400 p Iy s, k ciifes, Ot
Sottes a�1revers ou u~ nies; ines et ordinaires,g n i $ omestu
Bttoes immunes, gran
des et moyennes, la :gourdes e v
rfe 2 50 . .rc , h e s A n os ne
Bottines et 2mi-ottrVOUS re o to e bds d'u a cek
tes, la paire 1,0qui vored
(suivre) .M�decfrs, frg�nieur% *vncatt Bnatesu
m- - C ONf'#�7
tuIl I4
:::B a t e r e :: e - : u i s n e . n :. ii 7::-: : :: :: :. .= : .!::::: :::. ,::::i: :::::::::::::::: :::::::::::: : � :::.::: , :.! . :.-._ : , :


kU �a itaire Pr a uti81lt


au: houes de toutes conditions de iVriers, artis s, s res de N sns gverleubu oyena


ex mii i arez aux i.
. . . . . . . .


1,f


le. t,'
* sances des ventes, parfli'Tchat ,-. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
-:::i iiii:) .i: :? iii::' . : :: : .: :i : i . . . .: : : .? : . i ii :.::: Y :i.: i :?.:. :i i T - 1. S_:-i� ii.: :i: -i i: i i.iii� :-i


- m a


4)r�


fle �oto � l


~;~J'B


Iir~


G:i~gagaI-


C .


P oa'la+,


NATONL


LA