Citation
Le Nouvelliste

Material Information

Title:
Le Nouvelliste
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
[s.n.]
Creation Date:
November 24, 1932
Frequency:
Daily (except Sunday)
daily
normalized irregular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ;

Subjects

Subjects / Keywords:
Newspapers -- Haiti ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( marcgt )
newspaper ( sobekcm )
Spatial Coverage:
Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince

Notes

Dates or Sequential Designation:
Began publication in May 1896.
General Note:
"Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
000471641 ( ALEPH )
12544054 ( OCLC )
ACN6482 ( NOTIS )

Full Text

.li . . . . . . . . . ; , : ::i:i ii it . i
- ~~~ .i .~' .'r. .' . . M. .� .6.




tiFii;�dl i , : r ' 4

! i::�i ~~. . . . . . . . . . . . . . . . . .: i ii i: i i: ii i i i: i : i l
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . .


. . . . . . . . . . . . . . ii:i.i i-i i ? i i .i ._i : -. :. .: ; i � i . F . : .: .: :: ' " : : . :. : �"
. . .F . :: .:i: . .:: .: : : :: .::: . :: :. . .:. . .' : ' .' "' " " '-. -.'
!:ii:iii:ii--; ' . <-: :: ii i ; ;i� :: : : . :.:. . . . . . :. . . . .
i i ) ; . . ::;):i:::-i'. i: . . . : . .::. ;. . .

.[::i ili :::: . . . -iii[iliiiii:!::;:::::::::i : . . . ::::::::::::: :::::::::::::::.::::.::.:.:::::.:.:::::::.:::::::. .
. . . .


. . . . EV.NV K M SR . f . .: � : i :: !i i : :
. . . . . . . . J E U D I 24.iiiiiiii iii.i::! iii!iii .i. ikiii :.i i i; : ii(iiii < T !i ?i, ; :i : i

. .i F . p K . v . �.- N . � . '. . . .


S6.me ANNEER


PAGE




4'~ f .:. . . .4 , S


No. 12900 .


& isr:r ces communeittri et qui est palifi� pour les repr�senter? ::es questions soulev�es :indient assez la n�cessit� de penser ln formation des commissions apel�es � g�rer nos nouvelles conenes et aussi de d�terminer leurs nites, comme d'aillIurs le pr�Nient les lois qui les cr�ent. Le Secr�taire d'Etat de l'Int�riur, dont c'est le r�le imm�diat, aeurera avant ongtemus. nous A ns bien l'esp�rer, lex�cution


ptases Ces lois.
SI le d�partement de IInt�rieur t directement int�ress� a cette
. . . . . . . . .
etion, il n'est pas mnins vrai i beaucoup d'autres d�parteits le sont indirectement. N'estpas n�cessaire pour le d�partent des Finances, par exemple,. :savoir que la juridiction de chalPr6�pos� des Contributions est tement d�termin�e pour le d�terment de la Justice de savoir Sla juridiction des tribunaux bien d�finie de fa�on que les ~i hiables ne se trompent pas sur o mmune" dont ils rel�vent en afde ontestation judiciaire? pour Partement des Travaux PuQe :U-� ses organisations de pronie risquent pas d'empi�ter t sur la zone de l'a�tre? que t. le cadastre, l'on sache exac'e- t A quelle commune attribuer �:habitation ou telle section ru-


ser l'administration de ces s et en fixer d�finitivelimites est une question resse, en fin de compte, tous les d�partements n mi, Et cela nous fait esp&-


IDe partout on nous signale, o 1nus la politesse de celui ' renseigne au poste central d.'ici. un vrLi d�sordre dans le Service T�l�phonique. Non seulement les t�l�phones ne Smarchent pas, mais, quand on sonne un num�ro, c'est un autre qui r�pond, sans compter les croisements de fil.
Il v a plusieurs jours que ces faits sont port�s �notre connissance, nous pensi)ns qu'ils �eient passagers, et ,cue e�tait laccident caus� par la Compagnie Shell qui avait coupe tout un roeseau de cable. Mais devant la perpl�tuat'C de ces frits deolorables nou. sommes oblig�s de les denoncei publiquemrnent.


APRES L'ADJ UDI C A.TION 0 N

Il est une r�gle immuable en matiere d'adjudication c'est qu'une fois que l'adjudicataire est design�, aucune nouvelle offre, aucune tractation n'est de admkssible. Mais semble-t-il, � propos de la Cadiliac pr�sidentielle, d�j� choi sw, des difficultes insoup�on1�e"i"soup�onn�es, et des suggestions,inattendues chvque jour, sont pr�sent�es.
Faut-il penser que cela provient de ce que les adjudications ont �t� clotur�es au pro-. fit d'une S�c:t� Commerciale compos�e 1 Haitiens?
Alors!


le des mesures ad�quates seSent�t prises par le 8ecr�- Me. MAURICE LIAUTAUD Yttatde l'int�rieur n S'i- SOUS CHEF DE SERVICE. de la bonne marche des ser- Nons avons appris ave plai Plblies, comme on dit. sir la nomination de notr e con "- fr�re et ami Me. Maurice Liau ERAIT-CE VRAI? taud comme Sous- Chef de Ser
tussignaleouedesCa- vice du Controle des Tribu� du Service Technique naux et des Parquets au D�fiulture transportent ptement de. la jutice, en ateriaux pour une cons- xefdlaementM Lu it. d :o priv�e d'un officil. se.ph nomm� Chef (lu ditServ od' u n . o f i c e l . i e .*". .:
ce vrai? vie.re Liataud
SSat aue . les Am. ri- Notre onre autaud.
I Isaent la m4me cho- sos le pseudony- -e St.
ISontre quoi nous avons!.Real c'est signale cmm VSpotest�. i1 est donc :e nos plus :n eressants. pu i, ayant en mains cer- biistes das les quests �Servces publics, nous L �onomiquenovlo;ns $ous s le m t niel a N s lu i tl n
ofit personnel. m ' .meileurs comp im.ts.
,:: 1i::i:: :::::rs :o n ' :p ,, ,, �:. : '- e l e u rs co m p h m n.,


NOMINATIONS

Les journaux gouvernementaux annoncent que;

. Ed Sylvaini remplace 4. Lue Elle comme chef de division au d�partement de lI nt�rieur; M. Lue Eie remplace M. Lavelanet au commeree: M. Lavelanet rempla,c M. iJon .aleau au TraSail; M. Laleau rempla1M. I ouis Raymond a lPAgricultu
'.; . Raymviond remplace M. DI)art.iguenave � la Justice; M. D)artiguenave passe en l�ve Instance � la place de M. Cuv il) V.
Nos meilleu rs' compliments


LAISSEZ
,LE NOUVELLISTE�
EtN 4 -N 1 A I


. :
Notre confr�re �HaitJourna a publi� hier le billet d'un Mano qui, sans rime ni raison, fait intervenir le �Nou vel] ste�, a propos du lancement du �Super-Ile de France�; le 29 Octobre, sous la pr�sidence de M. Lebon,
Ce Mano, se taisant sur d'au, tres faits d'ordre local plus interessants, a imagin�, s.mble-t-il, que c'�tait se montrer sage et lucide que de rappeler qu'il ne sait pas autant de cho ses que le �Nouvelliste�. Cela n'�tonnera personne.
Mais pourquoi ce rapprochement?
Le bon Mano nous en voudrait-i secretement, sans que nous le sachions? -.Nous Ine troublons. pourtant ni son Smanger, ni son boire.
- -.


LE JUGE CUVILLY

REMPLACE PAR
x. �
Ae. ( . )DARTIGULNAVE

En pr�sentant nos sympathies � Me. L. Cuvilly, de qui :on se plaisait � rendre hominage � l'i nt�grite et � la fasYouche ind�pendance comme.
-Juge en premi�re Instance, 'ous f�lietons sinc�rement
notre ami Cl�ment Dartiguenave, qui le remplace. SNous avons la conviction qu'il saura travailler � la ,gloire de la Justice haitienne.


AU DEPARTEMENT

DU TRAVAIL

Ce matin � 10 heures notre Ivami, M. F�lix Lavelanet ancien Chef de Division au D�partement du Commerce a �t� install� par le Chef de Bureau du Travail et de lAgricultu:re comme Secr�taire G�n�ral 'u D�partement du Travail, poste qui correspond � celui de Che� de Division, et en
remplacement de M. L�on Laleau, A cette nouvelle fonetion o� il aura sous sa direction les �coles industrelles et profesisonnelles nous sommes persuad�s qu'il marquera bril lammient son passage comme il l'a fait au D�partement du Commerce.


FOOT BALL


Samedi au P�rc Leconte : rElan des Jeunes-Eglantine
'0'it 'l t irf* f J


LE GRAND MATCIH Vn;tLoi " ulub; t Louis de Gonz
Lyc�eP�tion. E�ntr� :"1
entre PAPASITO et GRAN- times. DA qu'on attend si impatiem/ Dimanche : Chemin ment depuis 8 semaines, aura DI-alles-Astrea Sportif lieu enfin demain Sor. ( f (2�me cat�gor),
Une soire �morable, dans 'Avant il y -aura un les annales sportives d'H7ati:. matkh de volley ball SToutes les.plaes seront -s - 2 �quipes coalis�es. j sises et les prliminairescm. om .menceront �. 8 p. m pr�cises. Entr�e : 20 centimes.


Zagfue0cen

de� Club

grand entre


A LA VEILLE IYUNE PENURIE DE SEL


MALSooUESTNLARRETE: AUTOUR DEL LES CAMNONNATN
La Sitation:.des.NMATL
SOUSSEgETAIRE W'ETAT SRVICES RAITIANISES MILITAIES AU STA M
Communes A LA JUSTICE .E8AL.N.T.A
.:'. . . " . ' :. . .:.::: " : . . . : ::ES S A I N IIS T A U

'cm e� I y n rati un grand laisser PARC LECONTE
.r ie m m e n , t :.". e e e . N � , . :::'".y.un :Pii : �ii:i � q{ : :
ifdtller, dans les servies haitianis
est, conune tout le monde le sait, te que V. G. T. P.t leh Service
-- nonmn� Sous-$ecr�taire d'Ectat � la d'Hygi�ne. oit nous compton d'ex-
. . . . . . : :. . i;!,i :N e d @ . . . . . . . . . f : :.!i ! @ ; . . . . . .:,: :.:: " "


Jusic. Cependant il faut pour cela Cellent amir . il ya qulque temps Au cours de la der�i�re session on An'&t� du Pr�sident. qu'on noue s tnale un h , de chu:::;.+.;:.e " :+ : ::.s::i": :: :: +.+ : : .9i � + i ! + i. d � . .i . . . . .". .:,. . . . . m. . .x : - + . - . - -

.s1ative, il a �t� cr�: plusieurs O est cet Arr t? es:: : , mais i oUS t:n: c: te de J championnats miltanis de
anmunes. Jusqu.� pr�sent, et enf ertaines rumurs dis ~e t. .e d�noncer, au ledemi da Jo IYi*. - bil as disputeront tant inr
Sde la proinulgation des lois. fonsidrats de ctt Arrit�, ne plai {iisation. ' land du Stadium Dessalines que
. cr-ant aucune mesure n'a �t�a 1 pas � n chaun. Qu'n arran- G:: se :it faire du tw't au. :n. . su,+ : du Parc Leconte.

ie. Cesa.ommnes sn, pour nm-.s. .id . du:i Fr�u v t. du l.jo.rsh.:.t . 18:lendrier Rd�:he UnIjOU. WVOII tta.: .ier dc h saison. Au lieu
dire abadondes eles-mmes WhWWdu Maitat o la10.pendant, il y a fI t�re#vp g�rt de 12 mntchn, conuWC flOu . von: ��es n'ont aucune direction, aeU publi:eque de nomer . SousSe. avant tout. d'a:tant plu: .qu� ~n: u: " 1l publier, on on comptera 18.
. . � " " . . . " . . . . "' " : . . . " . : . . -. . . . . ;. . : . . . : -. . - ::. . . . : . . . . :. : . : ."- . : *
: ~~~~~~~~~~ ~ ~ ~ . :. . :.:'.:".' - ;" . .".--. .

el et leurs limites ne sont pas. r�t�ire d'Etat � a Jestice eat - ex.d o e agens pa s k$oY ices en-t�ues c rn th srt jous au Sta:
iore fixes. En cas de r�elmrnv ch ltzt cmr c inportant DSpar. core entre losr l Ay1 mrib dium iesalines, le 29 Novembre, ps contre ces communes a qui tenwn�. n'rite une ttentin .pIus cins. Or nous no tenons pas .�r le D�cembre, le i2 D�cembre, le
"~. . . .".' . .-.


dre: so rr? Quidoit, de Aes:t n�ces- . ,.-,, et un colaborateur de la Irats outre w u: avec 20 D�embre et le 27 i ebr.
tre, parler en leur nom et d�fen- valeur de noete ami Alfred au Mi services aux mains des i'aitieon Les autres matchs se disputea:Iusdt ? a elles m e e - t -e.(1-i. .i, ' m t v'



Sleurs droits? A qui incombe le e. stre ne peut que faciliter sa ti dont d'ailleurs l .compdnce est ront au Pare Leconte
Sde dresser le fuies de contri che. indiseutable. Par ailleurs; hier apr�-midi, �iUons? Qui est charg� de don- Nous esp�rons tout dce de m�me quipe de tViolette� si populaire �
S:les certificatts de bonne vie et ne pas avoir � faire une chose qui Port-au-Prince, s'est entrain�e au
oeurs? Qui s'assure du cntrle I serait penible � nous tout les pre- Stadium Dessalines. Une chalouScols pr .aires dans s c. LE SERVICE miers et que les chses iront mieux, reuse ovation lui fut faite par l'asi tes? Qui doit contr�ler ou ar- TLIEGRAPHIQUE BAT Ainsi cela nous �vitera d'entrer sistance et les joueurs qui se trouter avec le cur�, le budget de la LA CAMPAGNE dans les d�tails. valent sur les diffrentes pelouses
oi drot;e? Qui enfin s'occupe l'ad- � de Foot ball et de Volley balL.


�LA RUCHE�
L'Arr�t� reglementant les Ecoles de Commerce avait b o u 1 e v e r s�, pr�tendait-on l'Enseignement commercial en Haiti, car les programmes des diff�rentes Ecoles existantes �taient loin d�tre conformes a� celui envisage par le dit Arr�t�.
)n apprndra donc, avec niaisir. que Mes, lieurs Jean Magloire Ct M,- aurice Rivi�re, viennent do fonder une Eeole de Commerce et (de Comptajbilit� sous la d�signation de S�La Ruche> dont le program.me est non seulement conforme celui pr�par� par la Direction G�n�rale de l'Enselgnement, mais contient, en outre, d'autres moti�res tr�s int�ressantes telit que :La publicit�, la correnpvdance commerciale. la complabilit� m�nag�re, etc.
Cela constitue un r�el progr�s dans l'Enseignement commercial en Haiti. Nous esp�rons ciue tous ,eux qui se destinent aux affaires iront s'inscrire h La Ruche� oui pr�parent d'une fa�on s�ciale � la Pratique des affaires.
Le prospectus do l'Eeole vous sera . envove grat'tement cn t�1lphonant � M. Jean Ma.doire. Bureau 2746R�sidence ,3242.


LES PASSA GEIR{S Dt
�CARIMARE�
l�re C'lasse :
M. J. F. Hillion Gustave, Fr�re Liguaruis Tragonet, Fr�re G. J. Maout, Mlle Ma nigat, Mlle Bernadin, M. V. Mathurin, Mme Mathurin, M. H. Lousteau, M. R. SancheziMartinez, M. L. Joun, R�v�rend I�re Gl�hello, R�v�rend P�re Coquentitn, M. Vincent Gaurino,
3�me �lasse :
M. Jean Viard, M. Jedce Gaetano,


't 't
n
k
n


rani
'lms lui
aIs
: :els.:.


v .1
t


iiii-i i ii:ii : :!i 11:1 i:i ii i:ii . 1 1


. : . . ii_. . :. .i : :i.: :F. : . : . : :: : i > ; : . : ": . . . . . ".:.:. ".


Noas venom attirer 'attention de Pouvoirs Pubies, sur une penurie totale d'un produit de preridir nie iult- : se l.
_ A la suite des raz de mar�es de ces jours panss, noi salines ont �t� les unes profund�ment endomtrnag�es les autreuis cmpitmutn envahiie et actual Ieu-t ;' o,.t la rserve de sel qu'il y avait en d6p�t que 'nous, cOrsotIflti:, ut, XIci quelque jourS., il n'y at'ntr pa- un grain, de. sel sur p.:. On sera oblig:: de approvi 'omwr d" cx. tiriitr, q mi ei unet ho ita.d on 1u>use que woon MvHnS tout pit d��pourvu.
i.ni , . T, t. P. qui act'a .are totut, eft qui, d.4s la Les autorit�' de ' Artibxnite ont attir� 'attention des Pouvoirs PubIics sur le sort des salines, qui, en quelque sorte, n'existent plus.
Des travaux s'imposent; qu'on les ex�cute, ce ne sont. pas des ing�nieliurs qui nous manquent.




















ls

I
Fi de


tait Christophe r#pondtt o a tijor aux htats-urns. 144 soAn ns'aF
�ti vous avez toutes les for- 'Csdeux ~ouvrages devtaient Unit }0vapore c/ es rdont vous me menacez, je �tre un grardl int�r�t poust le Lait Evapore .0 von offtrirai toute la r�eisatan- apeuple am�ri�aiwRWlE;O ce qui caract�rise un general, d b
et sale sort des armes vous est Horace L CORDON. sSr* e� i set ree\nmaWan
favorable, vous n'entrerezsisss$bse u
dans la vlle du Cap que lors- <, Septembre psur les Crhmes g si� quWelle sera r�duite en cen- 1932. sortes. dres4 set m�me sur ces cendres, _____________ I
Je vous combattrai encore.�
M. Rosemond sugg�re I'�- COULEWRS D'A NINK
reotion" sur le Quai de Fort- jEt dans tou tes les t auPrince d'un mopument POUR TOUS LES USAGES PhI Pime ue dans toutes eonsser& aux lib�rateurs du
nouveau monde, Tonssahit fPour les confiseries et p�tisLouverture, P�tion, Dessali- series, etc. nes Chriisto phe (Haiti), Geor- * ge Washington, AbrahaI:i: m L:.E in Les colorants INNIA.ii. .

nia), Simon Bolivar (Win&' pour teindre chez soi toutes zuela, Colombie), le P�re Hi- sortes d'�toffes, telles que, dalgo (Mexique). Duatte, San Coton, Laine, Soie, et Tissus3& regz
che, Mlla(Santo Domingo>, Mixtes, Soie Artificietlr, etc. JI
eh�z++::-M ~~ ~~~~ et : ': :::,:r:ili'i:i'l:'ii i. ;ii :,+ m :i+i:li' i�i :Ii::: s i + : � i-+P+ .;!.:. . : -" : : : z+ i:.




Antonio Maceo, Cornez (Cu. le paquet G. 0,50
ba)t San Martin (Argentine), . . .
O'Higgins (Chili> , Suere, B- Couleur d'Aniline Sp�ciales
liviel o#r ele eCh i pour teindre le Latanier et le �nnu r Ie
tophe fut l'un des nombreux *: ti~a d'H iti i� mt~nhti DEORO:PLINEV nour dh$crerr


~etIt d�elener
. . . . . . .II:: ac :ii a i i . . . . . .: . . . . . . : . : . : ? - : : . : : :'


ies � �crire Rem


ngrese a qu co a - . ~:~~
M flfl4 UA t ';'~~~~~~~.CREAM UATS < reut a Savannah pendant la 4es etoffes dea teites. Rubans, pier earbo
R�volution Am�ricaine aux PHARMACIE BUG incomnarablement 'bon pcur les enfants et Faih vos achats chez
c�t�s des Americaine et que G G
Simon .Bolivar,. le p�re de . Vl'In les ad ite, el t dliit s i au go�t, facil d
d�pendance Latino Am�ricai- MA ISON ASCFNIO ~~ ' El�gants et l�gantea,
t. s 'tart une fois r�fugi� n digerer et tr�s assimilable, m�me pour les tez la cordonnerie:
lait, et que le Gouvernement Hais Verna, RIYEPOLITH JEUDY, (
haitien lux avait fourni des ar 1704 Avenue Lanmrtini:re ?ersonnes faibles ou les convalescents. D DONNERH: MONT (
mes, de l'ar gent E t des ho<- (Ancenne maison Syriaqur e MEL
mes pour l'aider dans sa lut- C�lest�n).Ct�ieta atd risd lshu ru'uN.12
t& potu Ind�pendance de l'A ja n t t gd utd el
tirique latine, et qu'en �ehan T�l�phone 3468 ibi.mti msli;gilsdarsu U LU SF T
ge de cette choix. rnr� dema sil1 gl dIar�s unQ
et obin dBoialapoe Crm �laGaed1�eqaSucc�s txs �l�ves dtu
ebtit d e orsu a l les a ioCrme a Glace de 1e ques h r proc�d� brevtte qui leur donne un bouquet laar�at aux axamens o!ffi
q ierqe lesinaiJons l1927, 192$, 129, 1930, tioam�ricaines auraient ob. A partir d'une livre, prix du i noubliable. 1932
tenu leur mid�pendance de gros. *Succs des �l�ves de 0
Zspagne, elle a iraient les La lvraison pour le gros se > CREAM GATS < clav�ge; la promesse fut fait dans des boites sp�ctaes de 1929, 1930. 1931 et de i
tenue. et les n�gres - eurent permettant une longue conser - n prot�ines et en vitamines �B�. Sa ecuisson Succ�s des �l�ves de Si
I�r libert� dans l'Am�rique vation. . Do u ex4i
latie grace au' peuple fai- a maison, sur commande. n'exige qne TROIS MINUTES : donc, -pre- ofileiels de Juillet 1b0
npr�pare aussi la glace napoli-, ' Juilletl930, de d�cembre
tin monument du genre de ne prahin�e, ainsi que la paration facile,- rapide et � peu de frais. de mUlet 1va1 de lam
: n i ::. : :: :. .: :f,.:o ., :::'.::.mr.::e::::::: y:. ::::::: :. :::. ; y// / / i // y y; // / � .i:::. l~i~ � L::~~~: :: :I .:~ Ii. _ij. ~ ~_j. : : .'.i-.' !42i W ~+i ::! . . : : .







celui que sugg�re M4 Rose- Cassata Scie�liana' 1932. - 4<

-. P
PMW�- A ION - ~ 'i . ir 1' NewJYork, Etauts-Unis fDouterez-v&us de Ie'XCe
KA AmAIN7 .ks+$� Agent: The Pawley Suies Compuny cede laml�bode?
- -- - - HAUE R donne ur;&
- CIGARETTES KA�WAS , !- Port-au-Pirince 'guement classique limp
ble. un enseilnem0nt s~p
P. d� -. . . et.m. . t comm, ++ + +.i.,erc i ,a� O c m plet et: .

La~S abi de Ciaete 'ed- - -, MHA .i~~


La a que Cigaette - qS pension scolaireas1 comparable, hygi�ne& S
KA4WAS , sports, discipline, trVil
7VJfl7~ tvatn�t *1537 Rue Lamarr4e
-< ~taatAflw�a.4~4anl&s*a ~- T�l4phone 1891L
c1 dan < 1 - t deQ J __ uram.cs ws rrsc aus don e 'q a en T XU LRN::.CHI: ENM:E:::PA:.UL AuX.t
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ,+++:+++ +::.::::+:+:: Ii+ :b :a + ++ + : ++ : + + + :+: :+++ :+.:+ ++ +- + + + .�++ : i � : ~a ~ i : :: :.:: . + : ++ + :++: +.i
: : i.:::� u :) ! . . . . . . . . . � � : p d i .: .: :.:.: ::.::.::.: .i : .;i e !: :l . i .!. ::. . � . . . :. . � . � .:. . . . . . . . . . . . . . . . .
.,�.=.+� =:.=,. .::. .:.:. .++=.:� :.+:. . . . =.:+ . . =: .=+ ,.:. ::. .,. . .=::, . .,+. ,.� = :: =.g .:.,:,;:.,.+-:.-:.,,:,+++::+, :.: =:,,=,. . R M + + + +.+. R I == A +e t +.r � h ++. = .b � � . x a m � . f
. . . . . . . . . . . � : =. . . . . . : . .= . . : . . = . . == ;= . = . . i . . . . . . = . . = .� . = . . . = . . .=;: = = . . � . . . .: . == . = =� .-. = -.= . . . = = . == =: � . . . = . = . . = . = . = . . = = . . . . = = . . = = = = .=-. :.�; �
� . : :. . . . .:i : i.: -: : . : - ; : . . i. . : : . .i . : : : :: : : i i: . i : . .: : i : . i i - . i . . . . . . : : : : : : :: i " i :: : i : - : : " : : : . . : : i- : i: i : : > i i i i : i i i . � :. . - i < . : : . . . . : : : : : : . . . . . : � : . . .". . . . . . . . . .". . . . . . . . . . . . . . . . . . . ". . . . . . . . . . .::
� . .l ,,l ! , _" :a ,,: 1 ! i :- : o t e i ,: :Y ,.! , : ! ,: : :iiii:: l :,: :,ii: :! :i ii.i : i i : : iii,:: : :ii: ::::i::ii!y ,::iii:i! i:i::i,::i: i::::::, ,::iy ::. !. ,:::::.i�i i::: :i::,ii:!, ,i! :iiii::,il! ::iiliii!ii::iiii:i::: ,:iii::
: :++ +: ' + + :o u . I :: - :i +' +g .d e ++ ++++ + + u ++ +:t + + ++ + ++ ++ + ++++ +� :.::.-+++ . . ::::+ +. +:+ + + +++ + + + ++ + + +: + ++ ++ + + ++ + + + + + ++++ ++ + ; + + + ++ + + ++ ++ + + + ++ ++ + + + + + + ++ + +++ ++� + + + ++ + ++ + +++
�: ++ + ++ + + ++ +n +=+1+ +++ +-+ += -, -:I = ,-++.+++.+ .+++++. .=++ .+.++++.+=+ ++;+++++++++ +++.+. + .+p . ,:n =++,�++ ++.+: d + + + + . +,++ +++::.+++++ ++ +++.++i+d +=++ U �.� F, i++++++ d +++++�
::++ :] + +"+ U + _ :+ I i :: 1 +. + : ++�> :+: m a m ++++++:::+-++:;.-::+.+ +++++:++:+ :+�+ +:.+:++.++++ .++++++ :+;;+::+++ :.+ :+:+::++:+:++::::+++:+++++ + + + + ++ + + ++ ++ ;+ ++++++++++++ ++ ++++.++++++++;++++;:+:+++++:+++;;:+++++++++ + i + ++ + + ++ ++++ ++


:::::::::::::-. ::::::.::. .


::_�~.- - --:.~voire
*. . . . . . . . S9��:
. . . :::�� : :-- :~
.' -<�,.: � ' . . .��,� -r. .-


I vif~FI

~~Aj�


�ietf 1�)II�:t
Bch







i







~a:j-


- .::.:�::.i: : :-:�. . -.:.:: ::: . : :::: . ::::.:: : .: : :.: .i + :::::::� ::: ��: .::
i: :�-! :::i!!.ii!:!!i: !5ii:i:i :!:: !! : : - :!:i:.i!!!.::::
::::::i!.: ::!:: I: : . i . ::i : : -::::::: rj:- :: : : ::::::: :i. : : .
: : . : : . : . :: i - -:-: :'


~ ~ ~ i i i :is:!?.;: i.:C--.ii:::.i.::-)� !!: :: . .:: :i: .::i!!:: !-:.: ::.i ! .:: . ]i:.:i:i .:!::i: !i::.::i
', ~~ ~ ~ ~ ~ ~ i:: .,.:r-~~i:i .i : aii! ! i.ii!ii,'!:.iiii.ii+,ii i!
:ii:-i.i:-::-i.ii-:.:�:-i .i-i:i: j:�:;.E.ii:-:i :i.-::i:':l:L:i-"":-:"j:::
� .":" :i: : : : - � : ' " � . :. . . x -.:. . - --. . . . . . .-. : . .-. ::: ::: :::.:::::::.x ::.-::.::::::::.::5 ::
i: .4.'-. . . : . t. .
:I. . .'-. .4 q, -.1$ 4<.=:I r: : . : . : :
I - . . : . . . : , : . . : . . . . : . : - = . . . : . . . . . =. = - i : t. r
ti
't::.~�: -eilii~:::iiiiZd;
t:::: i �


I�
j: I�i: :j
I


. . . . . .: - .- . . . : : � . :



















L'Amb eur de ,rotqgn� t y u---Wu w
Tyrus Fflipowivz a ew avec le' rt d'Etat des Mairs Ner atE avec le pro- quipas
Setaire uneXretien asbI4me ietrJial deMad- tqu> omn

renv i du payement d'iftous4 e are,6 a l dtttonvrhawrne de 380U.80 que la Pologne de. viu cours de :laqudf�e Is de- LON vait effectuer le l5 D�cembre vronlt donner une solution an anxde prochain. ta conf�4rencoe a en :, diff4rend smno-japonais* 'de payew lieu peu d'heures avant qu'eut Gad
commenc� F'entrevue histori- !jNEW YORK.- Uine parUe du ce, les E que entte le Pr�sident Hoo- 4marnuscrit original de la nou - voir au ver et le Pr�sident �lu Roo- velle de Walter Seott, �Guy ee e sevelt , Mannerng >>, propri�t� de }vent les
Ja Pierpont Morgan, a dispa ration.
LONURES- La Grande Bre ; ru die la BibliotIque de VU#r toqu� t
taieetla Frace son d�ei ni'versit� de Golombia. corsd de effectue l eur amortis- IL9NURES.t Amty Sohnson, b�� � or sement de D�cembre siue rens qui a battu le record de son 'ta&ux de vol qttelles demandent leur ' mari pour la ttavers�a dr�n# croit qu est refus� par les Etats4lUnis, tleterre au Cap de Bonne Es- 'vSa envo quitte A demander plus tard perante, va tenter do battre te aux une r�vision compl�te des dete. maintenantt sont propra ires les mioti tes de guerre. L'italie parait ceord, en revenant du Cap � ,�ddente dispos�e � adopter la m�me at mLondres quelle a titude, ce qui �e lui s�ra pas difficile, �tant donn� que Son .EUIREKA, Californie- Thut jA$HEV versement du 15 D�oembro e�t mineurs chinois ont �t� noy�s :Raymon comparativement minim1 e. dans la rmeire Rlamath lors- ihibition Par contre, la France et 'la 'que le bateau dans lequel ils tEtats4JU Grande Bretagne, sur qui p�- voyageaient a�coul�6. avait di
sent de lourds d�ficits budg& . puis le
taires, accompliront un v�d WASHlNGTON.- Les Ing& Quand o
.-""� ~ twn- * - t �0~r n r ~ h a . ." ~t>~ ~ J


: . :. . : : . . . . . . : : : . . . .
. . . .� . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


:. : ::!:.!.:::::.:. i i.:i.:.:. .:.:. . . . . . .' . . . . .".:.". '.::.::.:. :. . . .i. .:. .:.:'.:.'. .: . . . .:.:,. . . .:. .i . .,:.i." . :. . . . . . .: . :. . . . .:: . :. .

Vut nqu peu tote a famille1t. .t
. ~ ~ ~ ~ ~ ~ . . . . . . . . . . . . . .i::: ============ ========= . : :
. . . . . . . . . . . .i: " :-:"� .:.:. -.-.:.-.-.-.::::.:::.:::::::::::�" .i

4 ~~OUT1EN du �foyer-scnztiend l .-t:~v$
famille, la Banque est la gardienne de l '.cS ?
Notion et� des citoyens qui la composent1t


DEPARTEMENT EPAR6.NE.
ztrtLme zr.r7 t. .N C . t . - .
. . . . : t::0. W. : . :. . . : - Le
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . .i o : : , i(. ,

::: :: :i :i . . . . . :i :il. i:. . :,: . i.!" . . - . ._ . . .= .===================================================
<.
. . . .

Anocatknt.d'extrai t. :.
t e . . . . . . . . . . . . . . . .


=/= == === ==== =


n


. . . : . . . � .


: ~ ~ ~ ~ ~ . .:.': . .:. . . . . .::.:.:. .� ! , . ' . ! . . :. . iii:! : :. " . . :i . . ''"i
tawrcka qucnteinrc aucds:
:-:.: ' . . . :

. ~ ~ ~ ~ ~ ~ . . . . . . .-. .�. . . . . . . . . . . .


. . O. . ( C C A

.- . . . . .:.:. .::.-.: . . . :.::. :::.::::::::::::.:::::::::::::::::::.::.::::::::::::
le Lund.211
re. de.la.
. . . . .".


tn
i . . i . . i i . i: i _: .i . i i ' . i i : : : i . :: :: . . i .: : :
. i : : :.::i .::: : .: : : : : : : : .: : : : . . i :. . . .U :


REP






litez I
: . . . . . . . :: : ::. . . . . . . : . . . . . . . . . . : : :: : : : : : : : : :

. . . . . . . . . . . = = = = = = = = = == = . . . . . . . . .

. . . . . ' . ' . . . .

I.


. .


. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . .
�irKWA
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
.R � S F N TA.I. $T.z.
� .: R T : . : B :.: : :.::.::.:::.:::::':.:. ::::::: ': ' ':::::':::::::::::::>::


:: .: . . . . i .: . :. : . :. : : : : ::. . . . . . . . . . . . . . . . . .
P O R T :.: : .: .::::::::::. :::::: ::::::=== ======= ==== =:::.:. :: : ::::: ::: I:: - - :::: :::::::::::::::::: : ::: .' :: :::::::::
iii :i iiii : ii ii:.: . . . . . . . . . . . .:: . . .:. .:. .i: . ii i :Y ::!! ! : .:!: i ::::::::::::::::::::: : : . : ::: :i: ::: ::::i



. . :. . . . . : . . : . . . . ._ . . . . :. . :. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


. ~COMPAGNIE GENE


.eTR.ANSATLANTI<;
t .e . . .n.nt .de.r. . est .a.te
! .e<�CARIMAII
. L E . . .
. .le. .courant via le' P Nord. .11.laisserpf
PtX s.wn tourpu les ports du
. :T


LJ


!:i::!!!!:i::!!!!!! !!i:? !i::.!!!:-:.:!!! i :. !


. . . : :: .============= .::: . :. .,:, U e i !
.' .:/ : . .m � . : - .i
nue uoi
M. CRIDY VIENT JA�&RIVER DE NEW
LES ACIHETEURS SONTPRVESS

Arcourez-en Ioule


P ?or- auw-Pr iuIe, le
i!:: !ii :i /: : .:::: :i :::::; :::i li:::::.:.i;:i :::: }:::! i :::.:::!:::i:: : ::.: .::::i . ::i:::.i::.;: . : : ::::::::: .i i. . . . . : : :: : . .: . .::. . . .::::::. � : ;::: : : ::!::::i!:::::: ::� ::::i !:i::!!!! :i:.::i:: :::!:!:::i: :::::::i:i: :� : z . :
! : i i . i:i: i . : : ii ; ;: i ; ::. .::::i:::::; : :: :: . . ; :i . . .: . . . . .:: . .: . . .: . . .:: . .: . ; . i:: :::: :;:::i:;::::::; .: ::i : :.:: li: ::: :::: : :: ::: / !: : : : J :::: : :: ::::::i:i:i::oE ::::::i:::?
iii )iii- i ii iiii 01#0 i.O i.iP| i!!IC
i: i :ii: ii i: ! : iii : :i i: i:i: : :: ::: i:.:i::i::i i i:: ::::i :.:: :.::::: : :: i : : .ii ii : : : .:. :::: :: :::p V:e . ::::: : : i : ! :ii: :: :l. :: :: ii i:: : i: : :: ::i''::'::'.:liii:: : i:.:.i i : i:::: :: :
i ::i :: iiii: ::i!:i :::: . . i: :: : . : : . ::::.:: ::: .:: .:::.:: : ::: . : : . ! ! / :. . . . . . . . . . . . :/ : . : : :i ::, ! .! '1 ::: :: i . : : i : . . :: : : . :: : i : :! :


.,o, .


. . . - . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . - . . . . . . . . . . . .
.o . . .
kre{4ket.


. . . .
"' �4�:


.- . . . . . . . . . . . . . .


. . . . . . . . .
. . . . J5U -m-w
. . . . . . . . . .


. . . . 1 . . . . . .: . . . . . . x i r


- - - - -.�-. �:


. .


. . . . . . . . ] .

: . . . . . . . . " . : .


:::::::::::::::::::::: .:. . ; ;:




::.:.:.::: :.::: :i!i.i!i:ii:i:i iiii:ii:i:i:i
.


. . . :: - . . : . : : - : -. . . . . - . - :: --. . . . : : .V. .- . . . . . -:-:-.

. . . . . .

quOtIltN rfONDE EN 1890
$IIAUVET a CHERAQUJIT
.: : .: : :::: .:: :.:.: ::.: .:: . . .-. __.





CAUVS" 6K UD VIGNAUM '_'
MAREAU OEs1NO.
�. .tr at.r.
OERNESTEON.8UMM.
45t*t& don, la printsale

i'ssANT�s tCap na&ain Devotes votr. prepy 's aomtsble on ouvrant an
toi rstftlR (Pr-ePh omipte d� Ch�quet6 la Banue Nattotle 4fo 1I
vein DA PH IN (Gnstree. .Re.ubhqe d'.A.








1,[IF j aJ JASMIN .gR.SEN.TANT 4 EU.OPE. j.
MAIZCfAU �(JPCNT I .4. Rue Mont.artre. ParB
c 11ACOLOMBIAT
.SENT .' . . A Rl QUS Ot~ . . . .







deSNTN EN4 AMERIQUE Dans cette �picerie, 1'une te vapeur
    Agenits dep!uut4dCS mieux approvisitcun�es de8 ov. bar dedr N e Y�
    NEWLLANg>EMMr la plc, u trouverez tout' e2 IN vm r dietm
    4EWLL J A ND EMMeET ce dont vous avez besoim, en - our PowtaukrNTnceo l s
    Nuwe Yorest temps ordinaire et en pr�vi� genu le m2 m N omb re c 198
    nw or-sion des f�tes de fin d'ann�e :cirot l K inlu PI dre
    Mnement 1 DOILAR pr mois Article pour tous les gots tement peur KihMgton, PurLe publieit� en thitIis tanite d' nuant�gue pmur lard, beurre, to Coom ia Catgi e
    gr� � gr�. bonbons de lu xe. poup�es4 guir Leh manifeste de ce navire
    oble les c munications dolvent #tr* 1 l]andes por au fteeeu u Nuvlla In, tec. t. sftion des clients: en nos Bu- .

    ttet c. CHAUVET. s'ipcptreamtaiuagle ds e d.
    Au miluMac� Quai et Thomas Madion. (Vis
    Au medleurMarch.vis de la Douane>. .
    -
    roix desas A VIS MA TRIMONIAL .York et deporsdu Nor st
    A Tattendu � Port-au-Prince le
    Je soussign�e, R�mise Ker 15 D�cembre 1932. :1 repartiHOMMAGE AU saint, d�clare n'�tre plus res- ra lem mejourprrles.ports
    ponsable des actes et actions du Sud. PRESIDENT TRLUJILLO du e�tcyen St. Sauveur Louis $Le vapeur < i 'i' D | i ::i O � l :ii g N :: � .i t ii i::[iiiii! i :i: ! ii[ ii ': ii j ii' ii' iii':[ . . . . . . . :. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .iiii;iii ii i;:iiliii::i : iiiiiiil .:II!iii::ii!:iliii:iiiii ii, i, ? ii ;i i:li; ii: i: iiiiiiii:!::ii[ ;i::::::: ':.: : :::'::::: ::': .- :;: : /
    K .- i?!: i:ii:i i::!!:ii!::!?__::.i! i!:.:-i!ii!! ':::'!-:':! !!:: ::': !!!'i! -!. !!.'! !: '!!' !!:::!! "! !!i'2::17 : :- :?i�.: ". .! .-.:. .':. . .:.:.--�i.[
    .: .:: .":.: .: . " .: ::.:'.:: ::. .::. .========.======::. :. -. . .:.-.-::.:::::::::: .:.:.::. ::.7 :[[:?[[.[?[[[[[[[h[[[[:[?[[[., [: F[.?i:!::ii
    i i i :i H .U . i .i . lF :. .i i . .l . .! i i i:i [ , iiiii:::iiiiii:i .: i i ii . : :i . . :: " � : :i " . : . - i V . .w : :: . . . :. . . . . . . . . . . . :: :. . . . . . . . . . . . . .:."!. . . . .:.:. .:!::::::: L .I:::: ::::::::: : i : i . ! i .:!:. ! i: : . :[ [ .!:.:: i ii ii[! i:i ii::: : ::
    :::i::i;:i::;::::: ::;: : ;:: :: : :::M R ] i::: D E S 1 . .AU : :ii: ii . M i ii . . . . . . .:ii:: i : : ::[? ::iiii:ii:i:il;iii[iii :i:i ii;:: [ii::
    } + . : : , . : .: : . : . .U . . . .: : .; :. .z . L E U P %, M A RC:.;:. :. : ;? ? . :. / !:,'"":,!,'"",i{ '.i::!; .i:,,, :: . -.+ iiii: : i . : .: . . . . . : . : . i . .: ,'' ,,'',,,i,':,'!,':,'
    !i ! ! i:: :: .i i' ; : : ; � i ! @ : . ': . :: :. .L i; . ::i i� . . . iiii:; iii.;;i :ii . . .-. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .i i:i i:.i i ;:: ::i iiii:i !;
    :: : @ : :- :: : : :- . . - : : .- . :: ' -' ' . . . . .- �" : ." " : :. :' . ' . :. .z:" : -: : " " : : . . : : . : .: . : :: - ": : :: : : :: " : f : ': : : : . : . . . . . .'' .' : .: : : :: :5 : : :: : : :: :-::A:: : :: : : :N:: : :: : : :: : : :Y #:: : : : :: : : : :: . : : :: : : : :: : : ' ' . . : :: : .' ' : : 5 : : :
    z?: ::::} ::::� 2 : .- :: . :. . ::"" :8::. . " :t . � :"+ . . : - M a r c ).':::: : :'.: : :: ::.::-.: :: .::.::[.:: :: :- ii:ii.ii ii.iii:ii: : : : :: ::.-.� :- ::: : :::.--4.: :.-.- .: [ : : i ::i : :::: ) ::: :: ?:: ; ? ?. ::.-?- ?,.::: : : . . :
    � . - � - . .> . . .- .- - - . . . . . . . . . . - . . . . . - - - - - . . . . . . . . . .-. .- ._.- .- . .--. -. -. .-. - .""" .:." " " ' . . .:. . .- "" " .' -." " " - " " " " ' " " ". . . ' . . . . ". . . . . .". . . .' . . ." " " "
    i ' : D i � i i : : : : : :" " : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . : : : : . ::} ; . :.; ; . .: . : . . :. : : . . . . : . . . . . . . : , + ; - - .
    , ~~C . . .c o u r be, e t. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . , ! . i i ii i i i+ i ; , . . . . . . . . . . . . . . . . . . .: : . . . . . . . . . . . .
    iiii! �~at . A t d�e s: ::I Z :i ::; � � ::I a ! : : ii : : :: : : i : : : : ii [: : : : ( :i : : i : : : , ; [ : : : : : : : ! ) | i o ! i:iii:iiii v ' ii :: ,:i
    + i z. . . . . . . . ues . .ii !! ;:: i )!N!:i: � i .:: :::
    :ii::: . . .: :::i : .i . .i : . . .: . ' : . " . : :. ::.: . :. : . . !: : . . i :. : : . :. : . i . ; i !. :::::i i : .; [ :!: [ [ : ::: [ :[.[ !. [ :-E U R O P E , [ i i ! i[ ii ! li l; i:i i :_:.:::.::.:;ii;! . .:i::. !: :).!? .!:.:!!.!!:!!:! ! i;:. : !!.: " . . . .* :i i [
    91 !,:' ZA (J:.�UKC ,5:,::: NIT: . . t i : ,,i: NPI:N iti :i:i
    i::i ii:: :i; : u iM n m r t :: : � i . :: ; : b : % . U ? . . ? / . : . Bo n n.e F o i . . . . i i:i
    t.i': Ruei.:::: ,t.: Mont m�r.tt� : :: :: : :: : iii:::pi@ � d , � il;P E: J i: i fl i,
    i!: !:-:ii ::! :: . . .: . : :: . : z . :: : . � i ; ; : [;: N D Q ! Iti :i! ::i: ; :; i
    !-!;: :;:iii:i :iG ! :t i':4 : . (i : :>i / . :::.:: . .iL�.:i: � i iG iiii : i i:] ii il :O iI ] T: io :i�!i::.:i:i!
    . . . . fflA " . . . . . . . . . [ l '. . . . . . . . . : . t: + - + : ,� . . . . . . .


    :� : z . .ne .c . � ::i,,L d :� ;:. � ,, :,:::, :f n : .:i::

    +: ., . . . . . )us _.-_.+ __Plarw _ _ ,, a
    . . .
    a.:. .:. . . . .
    . d ::: e .e in: .-. . ".".
    )!++ipi�1t ++:"O MA E . aIldi,-e ' rr lue s-f ra e m me uur r g lpm
    i++i:i::,,:::~~l e o s e POU ce e cin d.S d
    RESIDEN 'T 1RUtLLO ducioyn S-. SuvIrloi evaer CO M I.>
    "-u U l �.1 ere1u d ineun
    .~~~. .oju a .at r i re a . .


    Admirateur enthousiaste despatriotes et des progiessistes de tous les pays. je ne Ip��uis laisser passer l'occasion gi m'est offerte de rendre un o mmage m�rit� � Son Exoellence le Pr�sident Trujillo pui se distingue de plus en lus bau poste �lved auquel l'a appel� la confiance de ses contikyens.
    Un tr�s beau geste du S�nat dominicain est � noter, de fa�n. particuli�re. Ce grand :.Corps, compos� d'hommes eminefi nts, vient d'approuver une r solution d�clarant le Prsi.dent Trujillo �Bienfaiteurde la R�publique.� Des dominicains sinc�res et .esamis haitiens capables Sfappr�cier, m'avaient d�j� donn� de preceux renseigneienta sur les activit�s de Chef i v tvaille inlassablement �
    Cer son peuple dans la voie du progres. L'attitude du S�i.t Chez nos fr�res de l'Est, oerrobor�e cette fa�on de voir d'Me justesse absolue. La �it. farouche du G�n�ral It�Lonidas Trxijillo fait lJetde I'admiration de tous mpatriote de bonne foi,
    auss de tous les �tran1446arit� des familes, l'administration de ce rttessiste �m�ritQ�e, est lar-. pet garantie par une polibien faite. Grace � sa tena4 et son .Its ferme, le �ral~~~ Trujillo, on peut l'es.1r saura maintenir la pou~r la prosprit :et le bI favenir de la R�publiWestar.
    Inassociant avec empres
    i'ardent d�sir de la
    ritdu noble peuple doMu deCvoire.Chef � la:,
    tiSSante faire un serge pour parfaire son �rogramme, j'adresse eusement. mes voux
    . .sant� a;� u Pr�siDr. L. R�SEMOND.

    +.: ;d--+:�i+:'. L O L A


    leurs et qui de plus s'est conduit � mon �gard comme un malotru insupportable. Une action en divorce doit lui �tre intent�e proch ainimnent.
    Barad�ras, le 18 Novembre 1932.

    Dame St Sauveur Louis Jean


    n�e R. Kernisaint.


    AVIS

    Il est express�ment annonc� au public et au commerce que, par suite de l'expiration de la soci�t� de commeree M. Zuraik & Co, contract�e aux i Gonaives, elle est et demeure dissoute, suivant la volont� des parties.
    La Maison de commerce con tinue � fonctionner au seul om d(le M. Zuraik et promet, .'omme d'habitude, la plus ticte r'�gularit� � ses clients.
    Gcnaives, le 5 Novembre


    le 8 D�cembre 1932, en route le m�me jour pour New York.
    ia
    Wm. E. BLEO,
    * a


    PANAMA RAILROAD
    ST A MSHIP LINE


    3ULLETIN No. 962
    SS. S. �ANCON� est attendu a� Port-au-Prince, Haiti, venant de New York le dimani che 27 Novembre 1932, avec:


    b passagers
    24 sacs de correspondance et partira dans l'apr�s-midi du m�me jour directement pour Cristobal, Canal Zone prenant fr�t malle et passagers.
    Jas. H. C. VAN REED
    Agent G�n�ral.
    . . . . . . . . . . . :-


    AVIS MEDICAL
    Clinique du Docteur Louis Hippolytel
    Grand'Rue
    Consultations : Sh4h. . m.
    2. h - a I. t ,m


    : : w .


    e "rhautement seientifique, ayant les -qualit�s purificatives et RaniI taireus remarquables de I'oxyg e, Aussit�t que vous appliquez la poudre CALOX aux dents de milliers de petites bulles s mettent au travail. p6n6trant et �cumant dans toutes les crevasses des d(ents eL deis gencives. T�ches de tabac et impuret�s d�colorantes sont dinoutes et enlev6es. La bouche enti�re est st�rilia�e et stimul�e, lui donnant une agr�able sensation de propret�.
    Voyez votre dentisfte deux fil.s par an, mais cependant servezw i de la CALOX TOOTIL POWDER diu x fin pat jour. Votre dentite l'approuvera.

    tl4TfIIT McK}�snon & Robbinq,
    0 aur se4,, New v+rk
    C it , . ,t A.
    1h 0n - Owvoyer, �Ust Qfnl . ,,< n n Wumih a n gw . ni, sru ono"n d.
    Ni 4"- JUs Y . . . c< nih. . I.oFh.
    .*o r.
    , Ir� I


    1W' 1WSkAWff�I�I 4 IWY#WIWIL. _______________________


    Le Gr


    .HA]T"ANA
    Jeudi

    Jaque Catelain et Emmy Lymr

    dans

    LE VERTIGE

    Entr(e 0,50 Balcon 1.oo gourdes

    Vendredi and Aeteur
    GASTON MODOT
    dans
    L& VILLE DES MILLE JOIES
    Entr�e 0,50 Balocn Loo


    . . .- --- -.

    La mousse riche, propre et an tiseptique du Lifebuoy enl�ve
    les gere. Vous avez besoin de s protection. les ger mes. Vous avez beaoin de so protection.


    MOiOHR ET


    L EB HOY
    Savon hygi�nique pour les
    mains, la face et le bain LAURIN

    Angle des Rues Roux et du
    Centre


    I v
    ,- . . .�,= . .:
    , - . , ' *


    La �SO TE tITIENNE D'AUTOMOBILES� repr�sentant exclusi cle la RCA-Vietor Go., invite le public en g�n�ral
    -SOCIETE A�TIE-NE DAUTOMOBILES�, repr4sen ex
    i venir voir les nouvea�x apareils RCA-Victo qu'elle vient de:recevor
    �, . n,,i i a. 6.t.indetendre aux visiteurs d.ea .disques dansants ou c!sques derni-aJ -e�ati - : i;'.i�e::�tendr�aux v

    E11e se era uni a Victor Company. -.
    Elle profite de cette occasion pou(raviser le publicque'e vient de recevoir.
    rg .Ressorts pour phonographes,
    4. Nu"AV~Tmeaux disques espanoes, (TriMatamorro)
    Nouveap0 disques espagnois,(Trio.Matamorro�) Bit &-�e� JaI Disq de �Rna t�.



    Socfienne'A


    ht-a
    r


    - : - . . :: ; : !. . . : . .::




    . . , . . . .+l :11. ,lle : �l. . . . . : �l ll
    M aBehradtt'eGe:+i !:- .:::.).:It+ t:. aii

    t "--0 .
    : :-':i!',!:, , ::: + . . " :::: . + .:. : :: .


    . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . � . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . _ . . . . . . .


    , + .+ :.* � ,�� :::+ . . . . . . . . . . .

    . . . . . . . . . . . . . . .
    �uts

    a ce dentrice.
    Si vous fumez vos dents devindront t�ch�es et s d�coloreront rapidement. Il est maintenant facile d'dviter coci en vous servant de la
    CALOX TOOTH POWDER.
    CALOX est un dentifrice en pou-


    l'e


    1


    1


    1


    COT


    RwA


    ct


    RAMd


    omob� es










    re
    . . . . . . . . . .


    I U ~Livraison rapide ntrewtae quotldIennemt~ par nee taunons
    Crections de Port-au*Prbwe et de P�tion-Vlle.
    Nv G LACIES& i.45w avons ton'4ouri cu main les dernltrs mod�les de glaei�res tn ,acxer � partir de or 25.00 et au. dessus, vendables avec facilit6s de palemenlts4
    �Les glaci�res les plus s�res et les plus �conomiques�. CIWfrlE �LA CEE < .n produit nouveau, qui ne le j AIt en rien aux meileures marqnes des pays d'Europe ou d'Am&r q�e, est offert au public Hattlen t L . ~ . Cpar ru.sine � Glace de Port-au.
    ,ric�. Goutez cette d�lideuse cr�mw. et youse serez convaincus. Faites ue agr�able surprise � t v�� re famille on apportant de la
    �CREMIE GLACEE SUPERtLATIt ti j1IqEsV�i�pur ledessert,- tous en rafENTREPOT
    te S FRIGWORIFI QUE
    41 R L k Nowchambres froides ont�6t6 r�dcnmnent mises �. point et peuvent recovoir &nwpote quelle quntit� ~~ &o viande de poisons, de l�gumes,
    ~de frui4s, etc.
    te Public est cordialement lnvis
    - 44 4 t6 �visiter notre usine et � inspecter nos mo*d�les de glaci�res et de sorbetit�res dans notre salle de venConomer de la glace, c'est falre de lP�conomie.



    fAVIS IMPORTANT

    ~Monsieur Suchet Duval annneau public et au com-


    nom .r.'. n w
    .
    . . .<**j< .4 4 I ~ 1 . . � .s.de .a.maison de. . . . i f i 111,. e rw,, d . c e : C 4 . . . . . .s.o. . .a. .�. . . . . . .i. .n. .s. .a
    . .

    Y Nierer.D�. . . . . . .
    ~~. . . . . . .
    . .rr.a.t.u P.i. $ Ja n t e r.


    .,.�.ttT t.:.i'. . . .S
    n re 2 1 tS �. . . . . . . . . . . . . . .~
    . AR:uv.P.R.-A.PRINC
    D AMG .Nbt. . .Nbre--pli.eta�res . N.r. . .1


    �tat? avcdr votre vol.OAeat t' &d. . .
    urfai . No;c'rw




    de la S ctinn1 8 . e . .r .*.e. frar.g.rs.e.21i

    .Y' E U M i U 4 . .I.A. . . . . . .A RI. .�.�. .E.A. P .p . . . .R. .N e S
    .t . . . . . .5 .OQ t.ctr.e .
    . . .A c h e te u r.s. . . . . . . . . . . . . . . . . . .
    . . . . . . . . . . .5. . .r.
    V o u lez. o u s. n o m is. v o tre a rg e nt.che.lO.e.< �v.e.�.I>E.br
    ~sty $9~I t ~I.h.e$34.�C�O.vmbe.unsmr



    . . r . . .
    ep'gi Mi Itotaoirseceoie s p.a. o di
    . �. &rt.t.mat .Toile .de.apote> TuyauE N, AKM�SU . .
    e t. . . .r.w'.M.'. .
    . . . . . . . M.' ,
    EU. n .o.J.j.












    --. .r ,y . .












    . . : .o: . .:: : : :: ::: :
    .-. . . -- - ------ ---









































    14 *z.










    a u.














    a.
    . . . . i ii::i'i :iiiiii'i':] i:f :'-� : : :iii:i :i iiiiiiiii:-iiiiiiii:iiiiiii i i iiii iii i -i�ii i:'i ':: 'i i : il i ':i:':ii: i: i ':ii:i :: i -'':"fi:iiii:: '.::'''''::' ':'' '. . .:' ::.::::::::::: : :::::::::::::: :::: ::: :::::::::::::: :::::::: ::::.:::: :
    a a a:::::::::::::::::::::::: :::::::: ::::::::::: : :::::::: : : :: ::::::: ::: ::::: ::::: :::: :: :::: : :::: :: ::::: :: ::: : : :::::: : ::::: ::: :: : ::: ::::::::::::: :: ::::::::::: ::::::::: :: :::::: ::::::::::::::::: :: ::::::::::::::::::::::: :::: :::::::: :::::::: :::::::::::::::
    ::: :: ::: : ::: : ::: :: :::: : :: : : :: :::: :: . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . : , ,, �, ,� :� . . . .:. .: ::::::: : :: : .: ::::: . : :: . . : : ::: ::: ::::: : : : .: : : : : : : :� ::: : :: : :: � � : : ::: : :: : : ::: : : : : : :::.: : .: .:: :: . .: . . . . .:: :: :: ::: ::: : ::: : : � : : : : : : : : :












    .:::.:' . . . .' . .: . . .? . .' .: .i:i� iii :: ii:] ::.:i:ii. : 2 ?ii : i: : . .''.' i? ':'? . i? ii :.::_: ' ."'.::::iii: :. '. ::i:i : :i.::. .iii .:i:i.i . � i:i.i� . .'' :i :7 " -� i i? .:i " ii] ii? .ii iii-� :iii iiiY i iiiii i . Y ii iiiiiiiii' :.: iP ? :iiiiii : ':: : i:.i::: iiiiii
    a ai:' !!: :i.:: :i.] : :::!!�:.# ::::i:! !:! ! !! ? !! !!!!::::: i i!!iii i!.i)i:: i ::i:ii : ii!: . ; ! :I IL i%!:i ! ::'): !i ::! �i' i :II !)ii: !i ). i:: !i:i:::!!iii!l :i:ii
    :::.:: : : : : : : : : : : :: : :: : - : : .�. .-: : :. .:-:.:. .: - : :T ; 5 T . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . , . . . . . . . - - -
    :: .:. :::. :::': . . . W .:: ::.: .: :: . : . . : : - ::< .: :. s ::. : - .: :: :: ::. . . . . . . . . . . . :. . .: . . . . :. . . .� . . . .:: . . .a .: :. .- . . . .:::.: .:. . . .: .:. . . . . .: . . .:: : .:= :.:: .: = -:� : : : ::: � ::: . . : . : : : :.
    : . . .: - . . . .: .:. . . .: . -. . : . . :; . .:. - . . .- . . .:: . . - .- . .: : -: :. . . . . -: . . . � _-> .:. -:. . . . :.: :. . . .� .- :.: . . . -- . . . . . . . . . . . . . . - . . - . . . � . .: :. . .: . .: . . . . . . . - . . . . .-. : . . . : : :� . � - . � . . . .-. . . . . :. .- . -: . . - .-. - .- . .: .-. . . . . -.:. . :. .: :. :� . . . � .: .� . . . .: :. .-. . � . .� . .:. . . : :
    ?: ! i:: � :i:: : � !? S ;; i :;[:i; i!: ] ;i? :: ; i f i : :: � ; .: ; !!;?:i::: i. ! ; ; �: " :;;i i:i:!�; :;�_::i:Li i �:. : ;; : :� i: i :;;!::? ;B ; �: i!:� i;' [: i : . : : :. : i!:. . . . . : : : : : : : : !. : :: : ! . ! ; !. ;: ; ; ; :: !: :; : ;: : - ;; ! !i ; ;!! !: iiy]gr: . . . .j ; ;. i 5 i ::
    :. .:.: : : . .:� . � : :::::: :v :: :: :.-:-:::: :::::::::::::::::::::::: : :::::: ::::::: .: ::.-t.:. : ::.:. -::.:. :.::: . 2 .::: :- - :: :. .: :.:-4 -. :. � : :: : .:. . : -: :.::.:. .::. -: .:.:.-�: :- -.::. . : :::.: - ::::::: :::::::::::::::: ::::::::::: : ::::: ::================ y : :: z ::::::::::::::: ::::::::::::::::. -> �- >. . . .�-.:.:.:. :.:. " :-:.












    a .: - : . . . au::::; : !> P : i; : :! :-: :2 :! ::; ; A i : ::: . : ::: -: :) :;: i - . : : i: ::& A ; :: .i ;:i : : : ;iiiiii: ii:) i A : i:ii :iii :i ii: i i : ? ) iiiii: i:i ! iii i i::i i:iiiiii iiiiii i : : : iJi i: i i ii : ) :i i i
    . . .

    a. . . .a a . .











    � - . . . . . . . . . . . � : . . . . : . : : . . ; . . . . . . . . . . :: : . . . . : . : - . .
    .r qe � : � . . . . .".".





    a- u. .: "M . - " : - V :



    e U:a .: . . .

    . ~ ~ ~ ~ ~~~~ ~~~ . . . . . "5 : : i . . . � ===============
    . .- . . . . . . .:.:.:.:

    . . . . . . . . . . a.

    . . . .:::.


    . . . . . . .� .:. : .:. :
    . .
    . . .




    a. . . z.

















    z1:.


















    e,~~~~. 1:::er - i e








    1,)O 1� 12 -1 0 -11�4lb eIl 1e�l


    t -------f-























































    t-'- ::
    -i>i!


    NATIONALE.













    i, phon 3358.


    .otei atioa e et


    Une astution auterent humaitaire par Ia multiplicit d'eure '


    a propose d'aider. Une chance de bien- tre offerte aux hommes de toutes conditions. de fortune.


    mployds, fonctionnaires, ouvriers,.artisans,-a ats de to


    gens de ma s~os do stiques sans grver er budgmoyenant


    oes, peuvent ga ner . deux 'Mile. aires de commerce, chef d'rJ'�-dustrie, parez aux inmsa inc des vtes , par a.cbat' gai vOU Mre du souci des �cheances


    Sc"I, Ing�nieurs, Avocats, GSnatrer,, dae ii es de t at;'Reprsna de


    tat�, Journalistes, DONNE? I'FXR~EVOTRE LIDARITE SOCIAL



    Rentiers. capitalistes, comme ena ut AUGE V A.


    squ habitez 11at, rendeznui service ea acet le


    I -


    odex,


    . . . . . . . .










    . . . " � .: : : . - . . . .i-. - ". :::


    LA LOT[ERIE













    4169 Rue Bonne,� Fo.




Full Text
xml record header identifier oai:www.uflib.ufl.edu.ufdc:UF0000008101715datestamp 2008-06-13setSpec [UFDC_OAI_SET]metadata oai_dc:dc xmlns:oai_dc http:www.openarchives.orgOAI2.0oai_dc xmlns:dc http:purl.orgdcelements1.1 xmlns:xsi http:www.w3.org2001XMLSchema-instance xsi:schemaLocation http:www.openarchives.orgOAI2.0oai_dc.xsd dc:title Le Nouvelliste.dc:subject Newspapers -- CaribbeanJournaux -- CaraïbesPeriódicos - CaribeCaribbeanCaraïbesCaribeNewspapers. -- HaitiNewspapers. -- Port-au-Prince (Haiti)dc:description "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces.dc:date 11/4/1932dc:type Newspaperdc:format v. ill.dc:identifier http://www.uflib.ufl.edu/ufdc/?b=UF00000081&v=01715000471641 (ALEPH)12544054 (OCLC)ACN6482 (NOTIS)dc:source University of Floridadc:language Frenchdc:coverage North America -- Haiti -- Department d'Ouest -- Port-au-Prince -- CaribbeanHaiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince.Caribbean