Citation
Le Nouvelliste

Material Information

Title:
Le Nouvelliste
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
[s.n.]
Creation Date:
October 11, 1932
Frequency:
Daily (except Sunday)
daily
normalized irregular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ;

Subjects

Subjects / Keywords:
Newspapers -- Haiti ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( sobekcm )
newspaper ( marcgt )
Spatial Coverage:
Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince

Notes

Dates or Sequential Designation:
Began publication in May 1896.
General Note:
"Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
000471641 ( ALEPH )
12544054 ( OCLC )
ACN6482 ( NOTIS )

Full Text
- : :::: : : :.:::.::: .:.::.:: :!i.11::

:. .:�: � .:" . ��.
Mi5eM# aheM/AH h- weamewersa.,wmes PAGES--to planAncen
nothesed"8aIt


NoSL ~


LES NOUVELLES LoIs

1 parait qul ya de no uvel les lots qui empbe h:nt le Comx: meree de dott 7a plus r4i� cente est cefeIl f ~ton aux. maisoe 6, l'tranger. Sfaisant des afIres avec Haifi d'avoir �t payir l'imp�t sur le revenu.
~'Devant tous eanplabres le
[ ,i! � g{. . . . . i ( ,., , , :iii!!: iiiii:i! i.i P It rii i;: ::;:;.:ii.i/?

. . .D a l! 'a


. . m.eux. . que .a.Chamb.d. . e aiti re ive des
pr.i.gons du uvernement,
, .ear.ya toutes ortes d'interweoir lu la recente4 aprs 1988 Quant� la ques- p tions.
ace &hang4e wen- onkrdu ?�tocole de YEmW � u y a de tertain, c'est atin �m�r�eaine et prunt, si cn n onb de dxlioses: : eh b�en. cest un Tribunal Ar- osa * 44
Issn e du Gouver 4 bitral International qui aura fO&tt
ce du�dr


aEten a vouloir ai k resoudre la question. Nouas - -- ---3
adnan du rejet du I ne devons attendre que cea. At QUELS SONT CES BRUITS J$8ptembre, repren tendons done 16 et a ce meuprers ment l�, tArUirage. DE CONVOCATION
int des Etats- Nous avons �t� tout de mt
a iation Am�ri- me tr�s heureux de voir le Mi- DES CHANBRES
il que le Trait� nistre Banchet rappeler � la forec� pread fin en L�gation Am�ricaine la d�cla- Depuis hier i circule '-apr�s eette datee ration du Pr�sident Hoover rumeur tendnt -adire- que Retdes Etats4Unis , �n date'd� 4 f�'vrier 1Q30, ain- le� Gouver'nenent convoquemanatpou cnti .si que la d�claration du Se. jrait les Chabre � Vextraorrelatons atualer�taeirae d'Eat Stimson, re- idinaire.
. Or l'Am�ricain oudiant toutes garanties poli- I Quelles raisons orteraicnt oeions les plus diues des empprunts eontrac. le Gouvernemeut a avoir be. j he change rien du t� aux Etats-Unis.od C
avant le oer Jan- Nou arons encore �t� pl�s an, attend r voir. j
d G,6il heureux de voir le Ministre
e t.BachTcrire ueles du- - A
at ne sign:ns plus Governements demeuraient la question du Pro- Pbas de se m:ettre d'accord et Emprunt garantis- d'adonter >our la garantie SATION DE DAMIEN ET emtent des int�r�ts de inthIts des pr�teurs de rements de l'Em- 1922 une korme de protect ion LE BUDGET
' irons au Tribunal efut:ace raS d&rdre excli ai �b t
ou devant n'irmpcr trment teckniquse qui vwiAuplaes �oranisaetnoun. lmmission d'arbi- orn loe de ne sff ntionale. les condition d'exercice de de Damien, il parait que la
tpolitique eradnt h ee re machine� eat oblige de s'ar. f
te r�ter devant la question du
e d i it- tBudget du Service Technique man afin u e�
ut enaEcy.te 'giutr








favatine dpuiss nisae duGu Masaos p savoir fera ge &r' a m� momentan�ment Damien,
ar un Tribunal Ar- vernement des Etats-Unis a revsats
W. r.1 e dut� TSrenveants,







wrnational Que de vouloir prouver que le Traite fallait tout ajuster, avant sSW auronts a04S"r du Se12$ e Q t dLeprOUVictosi-ous ne
erodeflerrouvrir.eAuasi, eous ited
;i ii! i:ii:::i;:.:; i!ii!!:!i!!i i; ;: :;;ii!!ii!iii!iS A T: I::O N D E:: Diiiiii; i:: .::. ;: :;I . N ;E. i - F i Em prunti : e t": i !! !.ii �s+ -d ': i:iii :: �7a ii: i oi.::, li;:ii : ur ! la g.arantie.:.!;;.�:i ii v-i:::i:i l. ii + a g i
,nti : -�s' e _s n t' p.:r� teu: rs de : !i + ' �: �:: 'i ':: :i:i: :i : : : '7�i; !::ii:: i
::::::: :::::::::::::::::::::::::: . + ::.,: :,,::,:.:::::::. ::::::::::::::::::::. :::- ,,:+ .: :, : ::,,:::,: ,:,:,.:,:,::::::,:LE,., B I !,- D,,G ET::,:::::,::::::,,::,: :A :::+ ::+ :: r m ;: � . :,
ve ,,,:ien-ts:de. 19. 22f:. e:. f,,::,o.v .: . . e de-, ,,p,]:, : : o-.te, ct,,�:.:o: ,n�::,.::,,
.:::. :au. T:::::::::::: 'l-b. u n fil. .:::.:::: + :+:.++:::>:: e f ::.; l::::a e .:+++: -M a .i.s : +:.-.+. .:. r �. :: .:.::;:+'-.e � + .:e: e i:+ ' " -. ::- .+ .:
+ :::: :,, ::: S: + +y +:::. ::,p u -ta e::.: . +.}bi :: +.:::::::::::Ap".r�s :::":"a"'".":::�::i':�:�t-::a:: ;:::.':te.:.':
d. .::t++;:i::.:::::!"!: i.:)i:(::::::;e::i:.;.::;:::.:. :::: .te.chn:.: ::::.: .: : .: :':::i .;:u r f "1 .: . .:. �n ?�U 7 .� 4 . C :& . -i. � � - .+�!
i : �s# ss.:: :: , , , s.: + ! I :de ne .a.e m veau :: pla.n d .e : .: :::.::: .:. �o:
:. /m i.e.e = .d. a.r:. .M er . . :.; .::.'".::::.::+ .:::::. .:: : . . .E b N � : : N :.::
. ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ d D . .�. . �: i . -:::.�i.� , ( . ""- � . :.::. .:m.::a. :.
il:"' :.::ii le )i:N s. :a t'O :1 1 'mt.:::. 1:. .:i:+ :.::i.+-:.:.;,:,::: :+ .::. .: ::
i; + ! +:; +u +:+ r-+:ux d+;o, de:If f D+;�HN.R8 . :
:ii:i:i:ii:i:i;:-:. ::::: . ,.;.i::::i.:ii::.:::: -:i i.:':i. - . . . : - .-. #.!: : . ! :. . . - . : � - . o bi.' !.:. ":' d e- " ::':.:.i
:T ::!!- :!!::!! :+.::: ::: : . ::: . . : ":+ !: +:. . .:, : ::. . � ' --* - . " +- - + 7 . � " " .: : . " :-e : :
1.to e -o:l ".le r :r ' ::+ .-.- . ., -[ n i :.;/.:,j i"!i.i.ii:-.i!ii.: : .i
i.+h e. rie .d . & .a x:.E+ . Un-is. .la q: es:.o: n .-d",: i l:
: iii :i tei"i . taur�ems . v i.I :.i� .=. ., ._= .
i::@i:::i-:~~~~~Bu ge :.d.u.:. : :.Se:":i .ce .�.::::- T. :::e .c.- �:h. . :.�'n-. i. . -�. .' . .�. ,. . .


Un T�:"1b.uia1� Ar- , ernemnt - des. .a ,- .e.: Wnaion., u e . -E-vtoloir prouvre e rit�m 1 !.:vaun'i.resur= es*[. Je q .pe.av }aht nU

7 ;.dH i. d 8i +- du Se pdg te S --mTecnifi
ii aide:ie rouprir. Aud-sA, nous.lie �
::::.::::,.:� -TirMai- u -ru .m m n .n m n a � ,


1k renouvellement ile Convention etc. nous puiserons is choses dans le des enqu�tes Am�rit lepinion des jurmrimes d'Etat Am�rias confus, ne seront atiens, et nous pourte le verdict avec


moi nous ie des ieper afin que mandat de nous


Sfant de seot ans comprendra qu apr�s la declaration du President Hoover stipulant que le Gouvernement des Etats-Unis ar s 1936 n'a au em mandat pour continuer ses relations actuelles avec Haiti, le -Gouver~ement des Etats-Unis cherche un nouveau mandat dans un nouveau Trait�,. Les. explications de la I. �gation Am�ricaine bien qu'elles soient refutables de la manire la plus simple, ne nous .mouveront donc pas une minute


E eNT DU nitive, la seule regulatrice es
prix4
?RCE Portan P�fine Il Octobre
-::.::'': :- ':. . : :" - :' . . . . ' : i : : .:. . .: .:.:. . . .


WlNIQU7R

ement du

ai nm me I tou>rg com� alation ne : Se, eue .


comprenons pas les rumeurs qui circulent, tant elles sont . nver santes.

SLAVIATEUR PARIS
NOUS QUITTE

SL'aviateur Paris, � la suite Sde la d�cision de la CGarde de ne plus le considerere comme aviateur, et qu'il avait � entrer dans le corps des offi'ciers de ligne, a donn� sa d�r Ssion.
SParis a done quitt�:iaiti, y laissant son avioM Les Sbeaux r�ves con�us pour ses concitoyens, auquel il voulut 'inculquer le go�t de lAvia*tion, s. s ent �vanouis.
Qu: l pav ys Quel pavs!


-:.~~ ~ ~ .:.: .:: .::.:.:::.L . . : : .: . . . .i .:. !::. . : .:: .:: . .
CE QUE LA LOI SUR LE A F FCHES FAIT PERDRE
SA A :LETAT.
-n--f-D�s la promulgation de hi4 loi sur les affiches pubhques, tout le ccmmerce a passe une coIche de pejnture sur les pu~ bl icit�s. Donxe lPEtat ne tUnchera pas un centime, maia, Str 'contre il va en perdre baucoup; car les almanachs, eatalogues et tous les artides de publieit� et d.affichage quim arrivaient onetgrande
:::i:.::i::.� :i!.i:.i ;.* :::: .-i . � :: ' . +. . .:- . .
quan.tit. o nt �t� d�comman" eli leur usage �n Haiti n,�t. ant .plus possible. La Dou, ne, de ce fait, va perdre de far gent�
c�g+ t : .-: ::.l ::va :., .
La nouvelle .loi produit donc le r�sultat contraire.
-"i . . " [ � . ::" " ]."." ". :

L'AVION DE 44 PASSAS EES A RRIVE LE

11 OCTOBRE


NOUVELLES DE LA
REPUBLIQUE DOMINICAINE
ILe Ministre de fAgricuiture M. C�sar Tolentino, par Ssuite des d�gats cauaes par "ouragall dans la ets a u Sl a voyag� pour ces regins en tourn�e d inspection.

I'acetion f�ministe dolminiScaine a protest� contre les m,tions du d�put� Bisono tendant retirer la sanction p�nale du dhlit d'adult�re et relatif � la soustration de mi�.neures.
: L'action f�ministe a proth t� pour demander des lois quii lfacilitent le mariage qui p roIhibent la prostituticn et qui donnent des droits �gaux aux enfants naturels et aux e n fants l�gitimes,

Le Dr. Henriquez y Carvajal a t� �omm membre 41 l'Acad�mie de Langue de la Rpuhlique Domin�caine. Il se


. . ra re�u le 12 Octobre. C Cet apr es-mid arrivera a r l
:Prt an-Prmce un des grands La r�colte de caf� de la pr�avions de la Pan American vince de Barahona n' aj� A :rways, connu sous le nom soufert des derniers mande p~~~~ers vais emps Seuls les fruit t
A etAte occasion la Pan A- griculture en gen l eal out meriean Airway a invit� les 't6 perdus. amis a venir voir amerir cet �� r avion -gea".nt tol visiter. Le samedi 24 Septemnbre a
Nos compments constu�e la
� -P. -e te cons tituee la fe(dbratio


LE FOOT BA. .A. . . LE FOOT BALL A LA


R AN DE RTVIERE


Le foot bail prend une extension fovmidable � Grande Rivi�re du Nord et d�j� l'Asdociationl Sportive de la ville caresse le r�ve de d�crocher le titre de champion du D�partement du Nord contre sa concurrente imm�diate et redoutable 1 Association Sportive capoise. La lutte sera rude.
,Y**a


t t . r


rU SSS ! M. Mare 1Ln 5 Xl


.8. Is est affili�e H, Son pr�sident est Th�odore et son d�A: Rfillriv� SA


urlers rouo et vert.

Un nouveau club s'est forme et sera une rivale pulssani de l'AS G R. Le championnat (le la villee disputera entre eux deux. Celte association compte s'affilier � 'U S SH.

On est en train d'installer un nouveau terrain de foot e ball. Le capitaine Shaker, sympathiquement connu m�ri te les meilleurs compliments pour le concours qu'il pr�te a cette oceasion aux jeunes sportsmen de la Grande Riviere du Nord.


.:: ::- ; . - . . L. " . . .- " " ,. : -, 7 ' :- � :. : 1. 411� "
1982.Y orrespoant
,: : .- ." - - - - ,,,---:-,, ------,-- - - 'co * ' "�om! L'OUVRAGE DE NOTRE CONFR�RE
orter .Me. THIMOTHSE PARET. PREND CONGE A TEMPS LES JOURNALISTES
Aehe" Notre estimable ami Me.: s Th�mothe Pat nous a f~ait Notre sympathique .onfr r- EN PRISON
it de le plaisir de nous envoyer son r e Haiti-Journal� qu disait
uinovl cuvrage ier qu'l a prs con de la La semae derni�re notre
l'ont o�o lon tro uve ritsdans ssion propos Ru confrere Coallard a �t� ju;-r et
d keau style qu'on lui onget a repris setvite. condam� -un an d'emprison
d I. nait, les conf�rences, Penp Notre coulrte g s pour- nemen& Les autres attendent
r�jn- s�es, dis s etc . de. ut tant du flair ne pr tait 'enecre le mot de la Justice.
n-pas la lettre du P du De toutes fa�ons leurs amis
* leure
t cetintreaant li- S�nat. 1l s'est r et au lieu.peuvent adouelr sejour tntlo vreano ad riqo a d c e� nitess, dans les cachts �n leur envor et.
� a Ur nos inSh- il est revenu aves ue Yant scwent quelques p.oehetc entt nos.plus [petite pointe u ous tdes d�i�eeuses eigarettes
f. Cvil�complimentsr W mena e t
-----t---.
:i +: :.: :z:. a:- : : :.'".


nationale de foot ball compos�e de quatre clubs: Eure p F. C, Deportivo F ,C. lind. F. C. et fAmerica V. .
SVoici le bureau de la i . ration: President: lic. lui: Logrono, Vice pr"4sid.nt -. noe Fiallo; Ser�tai'e M. R,. sumil,

Une nouvelle station de nr. dio a �t� install�e put's d ,Santo Domingo par M. Ann bia. Elle a une action
Le Pr�sident Trujil, a 0, fus� de laisser son nom i la nouvelle province. Il a d:(e . d� que le m�me nom de Srx Cristobal soit mainte!w. fnom de Trujillo avait . donn� par les Chambres h cette nouvelle juridiction.
50 0o o des lignes t�liphon iques ont souffert des d.mmages dans le sud par suite du mauvais temps.
" er --' -- - , - -**=.� =-uPARIS EST-IL TOUJOURS
UN AVIATEUR?
SIl est fortement bruit oue la Garde aurait notifi� � Paris que s'il veut rester comme officier, il doit suivre le. cours ordinaires, son r�le d'aviateurn'ayatit plus d'objet dans la Garde.
C'est ainsi que finit l'histore?
a- ---
MORTALITE
Nons avons appris avec peine la mort de
Carmille Coieou,
survenu~ier matinh � ]'Asin. Fian�ais.
Lenterre ent a et li.eu hi. apr�s midi � 3 heures. Le con*.voi est parti de l'Asile pour se rendre � l'Eglise Ste. Anne.
- Nos condol�ances au x pai-renots


.e .

.:r:.
. . . .
.a.


, 1 " . . " .sai~ B


. . . . . . . . . . . . .
m .


.I. . . .-. .


:::::i: _�::: : :::


. . . . . . . . . . . . . . . . . . .


5






















p erson n a m e.n.n e.r.r . . . . -.ou.o w. . .o. . .
Dann
flgrtin ans tut di4Uehieon a pweconstater saPfor- ;Lui(UatC'I I cour sobre et �nergique, Eb: ce. Avee un bon boxeur exp&. dee
g�ni�ui e�t chef Jeannot dlt4la riment� et entrain> iH n>au-._______________ <'i ~ lr
irtede la D G. T P. .de re ratpas la partieelle.
mettre. an Gouvernement, <*L En numme le match dEavanlt .'~t~4 �difioe conatruit sans cr�dits hier aurait puavoir un autref '' '
exttaordinaires, nalgr�6 un ir�sutav si D&i 'avait pas "E' b ese nI t
budg Le Ministre des Travaux ainsi �. Aragon de placer sa~ .
Publics Edgar' Fa�fanfaisant gauche. O'et pourquoi il eut vauig du Servkc den Tr un oeil poch� et dut abandon- GRANDEBAISS
vaxPublics 't d�samrcani[ ner quand son bras gauche se L
s�>>, souligna 'la belle r�aIisa- d�mit. aLE
tion haitienxw que constitue . rNOUS attendons imnpatienmr* Avie k ts td sornateflts de t on a t qYi1 a 4�uioh j la centralge auton:atiquie dement maintenant la renvontre prix comme si Jaemnel. PABapgite-Hlcoches. a.,sait Cotndens� sner� Cf de 48114 oz$ $.25 etai $ 04 cts
Il parla ent termes vibrants Ue sera antre chost. Lait con>dese sua� cf de 240/3 oz eri1 DVi IL(4d
de cette cit� hospitali�re et k, , I ki� k-va; are cf de 48/1W or~ 500 Diat cc Iets ~
fi�re, et termina son discours Lai Evapore q/ de 91ot 1 t
�maill� de fort�s consid�ra- 1/LOUVERTUREE LA IRnpeks vos que'in La : ondense> tVttpolt et e"t ou- pa Elle 'ouvrira enI novembre. SAISON SPORTIVE dre blent. eda le mievleur, is prus put dt le plus rehe en ses
.t la population Jaeme& �rQmne, i t recorrand pa l BDdt. j
lienne l'assurance de toute la 'Elle s'ouvrira en novembre- mes aux B�b�s et irx Malades., il est emnulye avantUge4s' doi sollicitude des Pouvoirs Puw IU. 8. S. H est en train de peur les Cr�mes g se�P. et chanJe%, et' le% desserts de to ites tUv i bles. .pr�parer les r�glements de sor *
Puis le champagne coula � nouveaux championnats de j'NVNI
1os, sniv�nt Ptxpressiion con' foc t bal. Le matches seodai trI
sacr�e. res auront lieu dans toutes les j Br
Nous f�licit ons une fois de villes de la R�publique o� iE de
plus le Gouvernement dans y a plusieurs �coles secondai.te sonnensemble, poure ehi&- res. Ils commenceront le ler. ar aLie
vement� - qui e� est vraie Etra1� 1ls onsEVCRcStn PPr u
ment un. e�4� . . . . . . . . -. . . . . f-I w ea. *. .fr
: . . . . .


" RY-ME-:S!R"
. . . . . . .

EST LE NOM DE LA NOU VLLE ::MARQUE DE LAMES DE RASOIRS ACTUELLEMENT LANCEE POUR LA CONCURRENCE? PRIESENTA TlION IRREPROCHA BLEI: ACIER DE MEILLEURE QUALITE!
MEILLEURE. FA BRICATION!
MEILLSURS PRIX! .PLUS ECONOMNQUES EAN!:
QUE TOUTES LES AUTRES MARQUES DEJA LANCEES SUR LE MARCH& ESSA YSZ LA tTRYM&SIk�! VOUS NE VOUS SER. VIREZ PLUS IXAUTRES LAMES CAR VOUS L4PDOPTEREZ!
EN VENTE DANS TOUTES LES PONNIES MAI SONS?
Pour les commandes s'adress
E D1E
ERNEST LrMJDERS Agent
ff--O. CEBO O,
" � " .- � " . .- " " . : " . i . .: " . : - � "


a . a



ta Panam ktailroa'd Steashlp ine & ?vant d'ant
directemerb abaque Mardi. Toa les stamessn onede
c h:c '� " : . . " . : . . - . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .



chambte frigorifique:
D&PART DE NKE Y XORK AUiRI V AGE A POHT4AUIPRINCEL
$.S. Cristobal le 13 butd$ 1932 eet
S.S B�enuvemtma le 20 Septembe I. 1$6 Septembre
S.A�let 27 Septtmbre le S
SGu:ayqui e o4 Ybli : De
; .S. iatob al le Il Octobre le 16 Octobre
b�I. 2' Octobre S. Buena entunk $

S.S: Bunavan;ra l� 1 Novembrei le 2i t4evembre
S. Anon .2 Nwemb . . .
SS Gnaysq'"l let 29 >tove aby le5 Deembr
� 27

. . . ._._._._. .-r .-�
::. .::".z.; .": . .;: :. . . : . % . : :. =:::::!:i{::i � -. . . . . . .
" ": :: :":: ' .-"�. : : -: :: : :: ::: ;F::: :: :i :�� 2._ : �.��.:;%
.: i: : : � : " . " . . " .:: . . . . . " . . ::. .__ . . -�, ,.::z ,::: a.iii - ,


'.-' �". � �. . . . . . . . . .
� - . , . l . . . . . . . . . ------. --.-- .-- .-- -.x ---. ' .- .-. .- .-. . --.------ ------.-. . . . .-. . . . .--.:.: .:.: : " - . - . � .-. . .:.-. .: . - : :.-::. . . ;:. ; ; :: : ; ! . : ; . ; . . ::/ :.: .: -� :.:: .: : .: -:; .:: :r: ; ; : :: : : - ; ; ::: : : :


IU
't
Lastc " i: i.

� i:"


t 4,'i~.'$~~ ,,,p~r����


a Sigiine avec sa


. . . . . . .




lanceet de Sol d q � r


SSa�e
Client�le.


a. madson Vve Joseph Et Sa�eh, en presence de 'la asc acturi~~ sur les tissus, fait b�nf icier � sa client�le Sprix de Baisse sur lesquels sent bas�s ses derniers achats SVEtranger. .
Sous le p6tons pour la seconde fois que notre stock struh k ment A~*Ksoratique est livr� au publie � des prix ak ll. 'umnent Democraiques:
rep de chine sup. MeSh assortis
rep BSatinu sul. ,Cretonnes mille dessins varies }roderies Anglaise Foulardne Sup.
Cr�pe de hie imprim�, Baschiffon sup.
Chapaux fetre s ::Tricoi:ne et soisette � dessins Chandails sport pou r dames Voile � fleurs4 Costumes de Bai- n' DrilIs aortis
C pe chiffon flurs Soisettes assertis
esh imprim �s. Collier�sen perles assortis.
. - �etc. etc. etc.
et
:: i ~ ~ ~~. ":'(::,:i. . . . :: : :. . . : :
e Jos eph E Saeh


'Toni rsp�te�vu lire"
. . . . . . . .:


': ::
":: :'i .
. . . . . .

:: _ - 1.-


'I
'z
I
s'
4'


iw vonne zox, tress les maitres et e
0ole d Port-at Ispensable aux �ec nt la lectute facile, e et -attrayante e: 4e a ous� On le trouve a� ds �ourdes chez 3 cuard, dans les Pin s Docteurs Coicou au dt � la Croixlto nne.
Pas5 de vaines paki os narchandises't iceheur hors pair, i ie visite s'imnpos
Tout Va fis
LOUS$! FIRE!


'M3chines air(e 1�':bR
:,,Mac hi nes � : cauai,. !ii RulbansC paprer car$ Fait$ vos aehat h~

S1gants et Elegait te. la cordonnerie
P Y>PQOIITE JEUU
DONNERi E MON
MEL
aGrnd"fRue; No. 1721. . -.-- .QUELQUE S FA Sue s des el�ves " Saur��at :aux examens de 197 1928. 1929, 1 1932.
Suc des �l�ves�
tabilite aux examenr d& 1929 1930, 1931 eti iduccha des �l�ves&d Dactylog-raphie au:x offi de Judl e
Juillet1,930e d�4
deJ9 et1912t
4pr�2 cela h�site dans le choix d'un ment?
Dloutere uos d� ebe de la n�hodeh
* .L'INSTITUJ
HA LT 1< Rdong-<
u n ensegue
*at commercial c
QnSnnt fltf


compa
sports
.: .� . .


-te l !


in








. . . .ti.


. . . . . .
Pgr.u.g. OdIs.t.Coesped�.c.A�rinne.
. . . . . . . . . .J

. . . . mo.'a .l m n.pa.t.e. d.meerlaca pa.eestcon.auesprjete.u.m tte a
v*VaMTENe4rl d MMr.q.1 st .�een aq�s u.arif. u if�en xitaten.
~JI~IU0OUPfaveu du trif e ~ cntk dmocrae. tr l.ranceet.llemane.

------ . sytd*'cnmet� ii OJUSPLSVT E5�wEl earxpa
:RY L e.i.ai.et.cnt.a.�d.L� ND ES. .un.etrvu.UI.
la------- t.1 esslarsde m lo.ir Ml.o. ,in nt�l.d.s e te e
. .d.�MMe .m an":� de.a.l.es.ites.e ampei, l campon anuprmies minstes.ra �ai.
. k m----g-i-e a ies e.a.o. t n la s
. uumuzz . . z
. .*.n.ub. ue.as.q an.$ e t su tr in de s fire. . . .
qu.i. .a. de.t �adu.l.cueled.cnsrur ueauombledeLN.E OR.M LO U . . . . . . . . . .
~ J ~d~!gntion 1000chevax.a.lequl.il.
compte ambattesn oen s tnDU p E6-Ls��drtin ~urs ~oIes Le LB SEATEUR REE VA {IeOt dlte $ ilshI1Mr>aroatqeitrainl
Imxi qi vat P~i etetmiv enslenacnfr�l ecraumn
ni� pndat a USS A ;von d mnde L pvitre tsj edlitued &7 id
uvriraIque lors
ALBAN~- L S�naeur a. k.t.s.de.heusoir IlsMies unriscntdun
RAIOSDI qu sr l �ons d arilUEENRVU NTW A eU PHElPPNES

?Z. Roosevel". �i qel ati isi >elitPoline entles banduis.
et
.t. duprid&-Easd i �ila��chr�l cn�ec dsqarepi->Ile ae J -, loue OlaTse


M' M .i . .: : ' ' : i , i : :. . . .

ont �t� tu�s, deux bless�s, et trois sont encore manquants. Ils avaient tendu un pi�ge � un d�tachement de gendarmerie de 23: hommes. Des renforts de police ont ensuite pris le camp des bandits. Les officiels amrlcains dizent que les forces cantonn�es dans lFile suffisent pour contenir le mouvement.
POUR DONNER DU TE.AVAIL AUX CHOMEUIFS, LES ETATS UNIS VONT CONSTRUIRE LE PLUS GRAND PONT DU MONDE
WASHINGTON.-- La �Reconstruction Finance Corporation� a annonc� que la Tr�sorerie F�d�rale va affecter 62.000.000 de dollars � 6dification du plus grand pont du monde, qui aura 4 milles et demi de long' et qui sera jet� sur la baie de San Franciscc. Il coutera en tout 70 million de dollars et fournira dclu travail � 12.000 hommes.


a 4ilP


.I. . .
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


:Le beau film


ave� Lucien �,
Wn're 0


LE RUSSELAU


. e 'Lagrwge et 50: Balcon o-o


T'� i1 E;CCI 1
Le beau fi�m com En trd 0 (< tthcw: L


MON


- " Df


Maueeiek G


ay uit v


o �


:iiii :i:i:. , r . . -. ,- w. . . . �. *

Le fait est incontestab le
�m-R SARTH



est la quntessence des meilleut rd res vari�t�s de cannes da n vaste
!!!!,:,,;:" t e rdtoire r�uzn�sssant tes ITWEUt s terroirs


Cest ce qui it


. . . . .
. . . . . . . . . . . . . . . . . . - . . - . . - . . .
. . . . . . . . . . . .


Compte


votre prolre Comptable en ouvrant rn de Chi�que a la Banque Nationale d1 h%
R�publique d Haiti.


tra a' -i .v�Lp


e ~ Lla,.kW ~.


] i rand� harmacie

Sa. .:o mmerciale


D�partemtnt du March� Crystal tient son officine tt laboa toire ouw les or doinances, comme toujours, � la disposition des clients.
Stock rencuvel� de marchandises de toutes provenances, sp�cialit�a diverses au meilleur march�. Service p:cUel et comp�tent co'ditioIflI Par l plu grac�e�te CO' rtoisie.


dom


V"itor


La t&OCIETE HAITIENNE DYAUTOIOBILES�; repr�sentant exclusif de la RCA-Victor Co., invite le public en g6n�ral �:venirv orAles nouveax appaels RCA-Vi'tr qu.elle Vient de recevoir. SM a : n ai plaisird fare entendre aux visiteurs des isues dansants ou classiques dernik-- cr�ation de la RCAVkeor companiy. ill e de cette occasion pour aviser le public qu'elle vient de recevoir.
Reseorts pour phonographes7 Nou:eaux disques espagnMates, Trio*Mats rros) S. Nouveaux disques espagnl , Bl . .Rueeged Jane (Jimmie Rogers)
Disques de longue durW



Soei�t� Haite nne d'Auo obi es
-4e


AialebtancbeGCheiI, Bogat&Cl


PortanPrincc, aiti
--r


e�n areme.


7srr~l**


I~ �IXI�__~


rA . z . f


���A '. Z; -,�- - l�ll


jj


o et parez


Goutez


El.ecrtoa RCA


Ra.d o


. . . . . . . . . .

















. :.A BY WORO M .
VM#�t tSwtstritL ea
Van0 d'Rss. f . BISSAINT(Cap


SJta0 SuATJlO
J. M. sMa
Raphae JABMU< (eWdt ) RWPRRSJNT�NT EN35UO$

igPRI8SENrANT EiN AUt k S !:L1tifli.i.


ule my 3mr . :�
'. . . . . : V'::P O : . i est parti.
La jeune fe Oh 9Mie peut h
mi& au Puuqm ant quif lui : ter des rebuftf Ylexaltation ~


dBS


re d'un


nandi les soueis

: que :;e jeune n 4iler. PU
� .::: :�: :4 . . . . . 3 : :. '. � . . . :
,:il ne VOudY:;: :it causes: il est dans la vie oignant que de .tu. . person-


� *: .1 t-
.�t



-+i


.


. . . .
� , : : " "


:~CL-


t
.4
p
.1 r~ j


Angle de Uise tia Centre






lENTS SATJSF'Att

-r .t'. .
. c.fltvnr.

-- --r 0----{!!:ii{!i{i{ i!!i!{!! !;i!{{!{{{{ )i iii .!i .i!L:: . i: . . . . . ii:!! . . .;: i . . . . : { @ {:i. i:;i !.

le-Nii T 's s A T u si Fii ',iii;:iil' , ' !)iiiilii ! i ;ii i!+ii';+' + i:,,iiii: i-,+




. .: �. . : . : :: . ::.:. : . . . . " " ". . .



. . . . . l I . . . . . . . - : .: .:.:. .: .-: . :�::.�. . � . . . . .


Lu prgrT condon de l Banque Royal, c. depui s 60 ans. est en grande partit lbeave de clients s-ti4afrs.: Auss esist �v:i.
ui entre cette hrwpe et ses ditnts,-des relationsdc-.hl .:. en p.lus cordia s qui ft. fa
ne&r a toas ledux.
Or tn &0t1 3*.$.


f


P Il?


-U:L u
nr homme ivre, Buzy se sant a ne. Rien de plus lamintable
EWBLL AN� ENS bout de forces; envahie rar le que de rentrer le soir dans uo0 Ea ui sm a d�go�lt! Largent 9U'il lui- ne chambre o� nul ne vous atS . donne comme il 1ut en fait tend l
Abunuomevt I �oZan per as mesurer le poids! Il la paie,
1. pu ea . . a " elle doit tout supporter on : (A suire)
. tA t. ceange. Et S y pleure. .
Toute leiommunlnoua da ite Quitter M, Potel? Oui, ddreussbesauxDir'toter Mo -4svee ASEN I
Georges Vei us, un ami du!
raroquiier, un homme beau Beoa Venan
ErtG C "AUVI . - coup plus jeune et qui pas�, ~ -70 Avn e Lamartini�r " de d'immenses minoteries, lai (Antinne mnaison Syriaque E )ITORIA�X -a offert plusieurs fois de so GaestL ). . .
ecuper d'elle. TVl�phone 8468
Suzy se demande combien du- &rme � a lace de 1�,re qrera tette ncuvelle liaison, .ace e r quaL IS. Plus ue jamass, elle s'a- . . tOUteS -es heres
. NITIATIVR DES.PRE*, ,.d.e.:. A. . . .:"�-.- �":.A ri: e }rep.+ dFETS COMPLIQUE LE ~ per�goit que le mtierde fer m.-. A partir d'une livre, prix du
Nous annoncions e qui . E., pendant e temps de das es boites s iales
-D� R . . , . . . .Z. i . ,. . �. : . . p o u r
NtousanitOnci*on.9 e qul ge- E. - nd nt ce.s e.1:.= ans �. :ales . , � . . :. � . . .: .:_.et. � nt. un-e longue-ite
tait pased 'en Province, o� les jeunes filles sont hbeauses n.tn. e lgue c.ser
Prfets ont publi sons des implement avec un garon de La aon.
Pr�et.o t bh .t. s . :. , .1 � : . 1 1. � ,,+ .+ .:-' . 1 e., sur comnmanle,
trompettes les prix du eal�.: .-.eurz �ge qui sait le aim.�er " f&r sur com.mnesr. . . . prepare auo la a a o
, . . - .+ o :,�A.,,, !sans les:.faire s uff r . &.1ac;.:. . . . P .
p> apres d'autres Informa- : .d� : tane pralin�e anique
,;., , .,, ,,,.o . ,, o., ,,t , + : +A u :,P aul.E stk ve. v erit d e. . :.:,. . . . . -. .nions qui noise parvenent caf� par le Grourerkmn;et iAatvil# otl or
comme le cours a chang�, its i &+ plus quav�c petj ne veulent plus vendre � meil- ne. Son esprit est obs�d�N a leur march�, des souces qui le hantent I
Les pr�fets disent que c'est Deux th��tres ont refuse
Part-au-Prince qui leur a or e manuscrits. Le troisi�nime - . dastin� d'agir. n'a pas encore donm de rCS ponse.
a- . O.r.ton .comptety nbquen qu
8est presque �puis. 1Il lui resLRES TRA VA UX DE LA te mille francs mille fraes. -_'
SPLANADE DE LA CA-' alors que, demain. 1 faudra- +
THEDRALE ET LA MS.A. payer un mais de loctin Lsteve s+ecoue s�Rn1b-icnt o it
Les travaux qu s'cfe- issne une cevere � la
tuent adtuelerment � la e#pla- Beethoven. etf ait appel ,une nade de li Cath�drale d�j�. ,ois de plus, � ce qui a fait sa donnet � notre Hastloue L force jusqut� pr�.sent : la con- : asPect splendWde.Et quand Ifaneqttfl veut avoir �n SOntI ee sera acher�, 'on se deman g�nie. Ce gar�on timide, ce&V dr a'l ne faudra pas raje- ga%�an laid, a une sofif des. 4- t air Eglise? j chante a- gloire. It s'enferme +.
Maisl>onasepose a�ssicmte dans son orgueil et dans ses question: Va-t-on la r a rves commie une idole au place qui se trouve en face de fond d'un temple. la Direction G�n�rale de 'En- 1 s'encourage par des affiroeignement dns Vtat d'aban- s maticns optimistes: D,'"A
don o� elle est, avec les ha �Ces petites difficult& j'en liers, les d�potoirs et srea rirai plus tard. Pour commen- M .
qui la dv�arent si afreuw* cer, ici, on me fera cr�dit. Le s " .ment? 4mille francs-que j'ai entore , .
Que fait d#y la Mission dureront au moins six semai .
Scientifique Am�ienine? nes. ht d'ici l�. D'ici l�, le


pli


85t





WANDE~ S.A., BERJN95 ROFRUARO, Gran#Rue iios PORTVAUIPRINC I
de � afI
� .









deBROfRD. ifede + i)+, de-,U+PRNCe.


APROPOS DE 1"4ISPEC TION GENERALE DE L'ENSEIGNEMENT
RURAL.


~MWNr*.Mk � - . +


vouS QUI


. . . - ' . .


ATTNDIEZ ES DERNIERS PERFECTIONNEMENTS DE LA RADI O-TELEGRAPH
ACHETEZ.UNE SUPER-HETE RODYNE �PILOT DRAGON�.,1933
�. e ldes onues et courtes, r�sultats de 5 ans de recherches e cr�tes.-


Paris, Londres


Australie


Hollande, Mexique Canada, Vatican Etats-Unis etc.


Mod�le en tous genre


7.- Eminemme So.- . Extra-SeW
m -: a ::. X r
90o- Coute bie� ch6 que tous les rls �. ondes loi

10o.-- V�rifi� a"i tIon Al� pluzs gra ture de Radio di

et� tous prix.


SLE PR mT D'OFFRIR CES RADIO .A E
�n nr M. R DSYFUlS8 repr�sentant pon


+,. . _ ++.+ " -+ _. =++ . ,* r, + tri . . flf . . , * .:
. . , -- . +, ++ i�- � _ �" o.r, :+ . . _4.- . .+ - : + ;:: '-; , + m
. ' . . :.r-. �r.: . . . . -- -� . , � O - .
,r -' .


+: l"


J+c


1


La Banque . ale
"du.Canada:-











. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
:rea CONFE MORATVIA

n an POUR LA
40.tute 4es �SEMAINE POLITIQUE� sorte qgu. D g om.rie on lie sit depis� ~rt�'e.la r.brique.
.cha.pio.e .

ptiqu, ique�La Semaine Pol m championnt iti publie d'un substanira lie�. ver& fe!tiel article sur les �v�nements1
rontennt � laa"ts ~~de la semaine. Notre tes m.atches �i- Miistre Berlin, MaLouis


Po.t.a.Pri.ce Duireteur de la Republiqnue,
id abord, et de la Poste, ensui~e e c~�nionte, vient de lui adresser une elons A no. . mt ressante lettre dont il a . pour la premi xtr~ at le passage suivant verra se Jouer exi �Si je me raettrais �t dire npionnt ae ce.et- tout le bien que je pense de la
t �� a , .i .- .:1 � - :., - :::., . . . : . _ . - .� � � �




<< emaine Politique�, et de son,
,,,, ,, ,impayable r�daction, et tonUT DISCOURS tes le% apprehen�ions que j'dl, �'re �Le Temps de. outrecmdance des pros�iybi le trsbeau�te : dIu na:tionais me >none par Me. Phaetons du char du soleil il h:nCommissai- f faudrait agrandit le format. nement pr�s le de mtan papier cui multiplier Cassation de la. les pages.�

e s p lu s b r illa n te. � . :.: '
ues qui aient �t� SIROP D. Y.


--dansle
bIoche. Elle trai e 104 cie notre stitutionnelk: La wntrMle de la C.s
-.ldes lr,
i4rations qu'il a manquent pas d'arentiton gene�rale. .recommandon � r, tant pour saelIt�ra.l.re que. pcur qui en. font une flemment documenChalureux compai Commissaire Ma-


Le Sirop Toni Peetoral Day
gr�ce � son origine v�g�tale est tr�s bien. support� par tous, son empici est facile et son prix mrinime. Il gu�rit en quelques jours: Rhumes, Toux, L'oppression, Enrouement, les Catarrhes, tAmaiqrissernment. Le Sirop Day �tant Specifique de la Toux Quhzneuse donne de merveileux R�sultats dans la Coqueluche.
En vente dans toutes les Pharmacles de la Capitale et de la Province
UN DOLLAR le Flacon


--il;. - - .-aa
. . . . .

ietare




SVoI us . economiser de la gasoline et avoir votre voitrfait �tat ?
le vous 517 rue Pav�e, T�l�pione 2151 et 2846 chez
B.rreyre, iige �ur.Mecanicien.
Xp "ne.- da' s ia i.�naration d'Automobile tant en i'au 7-.Ca a ada -t aux Etats Unis; ancien che metteur
_la SeconI8B de [Ar 'e fran�aise. WOlnf 4 rt2ar'a�88 de Radio, Delco g�n�rateur, car Gapote. arme de chasse. Peinture au Dueo-Travail frix n5od�r�s.
Acheteurs
Voulez vous �- �onomiser votre argent
sezs vous 519 rn Pav�e f�l�phone 339-4 chez


ra p des prix dbant toute concurrc-ne, Fadi
tapateur d'onds courte, Disque Poly, or,A4CUmulateur , ite, Ftltre d'Huile Pur, olator, Tous les ac essoires .b.e, Res�ort,. r.ematique, T Toile de ea ~ t e Tuyau
"etc
.--.,,r ,:, . .f 7 r ;eS;C <.''� ''-r 'if ftrfl'*-M4 '1 . . �q.p:


SIL UCALTOL


t


CITES, ENROUEMENTS I.ONS DES POUMONS
m- . " now-.�:es


GLArtGB ARIERICAIN.:n.re. .ax.co.qu.was r- .3. talC. u
. .�lu i .
i- f ., 1�14fvWi. ii
. . . llrlen r,

met notre �tablissement ett& c
La B:lanchisbrie Lux as uivus venez dacheter1 flt-l l
none s.cl.ntk .&.le u gsn vaWtlfC
vient de recevoir de-nouvelles tssay� du prod, et vous machines qui ui -permettent sete convai�t ; Fakricatlon de glace e meldea leur offr!r le �deruieri�> Elle r�ppdhel en m�me temps learequalit� du blanehi&3age: Le Gla�age ou'elle enl�ve -.gratuitement Livraison rapide effectu�e Cemrc�n� dee es taehes sur ie lingeblan�i quotidiennement par nos caproeddblanhisg par un cd de virage in- mions peints e� blanc dans
remet entierement � neuf les fUaillible tontes les directions de Portux cois.mous ou durs qu1 y sLANCHISSERIE LUX au-Prince et de P�tion-Ville.
sont soumis, de telle- fs.�ow Rue PWC� RS
. . - - - - -- - -. . . .:. , . .�.�. i:fI c; i
.Nous.- . : . .- . avons t ur


4 %~t~ ~r&44~tr .:*�
~.~tA'$'~4
-�v


L'ordonnance
� suivre au


par excellence coucher du soleil


Au coucher du soleil anres une journ�e de travail assidu ou d exercice violent, Pordonnance la phs erefaichissante est un grand e. rre .de Whte orshte r -hisky---eau de soda f:p.
Le WVhite Horse Whisky supprime la fatigue
et ressuste nergie languisante. Ses qual
ites reparatrices et sa va!eur di-estive sont bien connues des sportsmen dans son pays
d'origine ainsi qu'a P'�tranger.



, 'WHIS$KY

Agent exdusif: ALFRED VIEUX -7 Rue Traversi�re, Pun-au-Prince
/ ' <-n 'e- - .�" -- -


main les derniers modles de glaci�res en acier a partir <1e Or 25.100 et au-dessus, vendables avec facilit�s de paiements.
�Les glaci�res les plus s�rs et les plus �coriques�

Cr�me Glac�e
sSupertative�
.n produit nouveau, qui ine le (emle en rain aux meilleu ' marques des pays Glaoe de Port-au-Prince, .,-tez rette delicieu us r ine, .et vous see Z CoInfIlcis.
Faites une agrable sur"pri se a v tre famille ,n appnv. tant de la �ar�m fa e fiperlaltive� pour le desser tous en raffollent.


' ENTREPOT


vm y n'tr1i1Y1u,


NoS chambres frleids t
�t� r�cemment mises a nt
et peuvent recevoir iput
quelle quantitt de vinle :e poissons, de l�gumesle fi'fl it . . etc.
S Le Public est eordial .n invit� a visiter notre u iiutt
ainspecter nos n4&el d
glacieres et de sorhe� VY
dans notresalie de vente.
CoIIOmm IeI ie la gia�e, (,OSt
, faire de leonomie.
I w-�.Dr. Camille Lh�risson,
11400 Roi Verna, T�l: 2I01.
M�decine G�n�rale,
Sgphiligraphie.
Consulalions 6 a .9 a. m. t t
2alp.rn.


.


VtPFl.HtS VA PE U.,,S
MEDEA
c a IC l -U t

30 <7
21 211


w?; r


AST' 1 MEDEA FLORA


25


Depart de New-York
1) A T V sept


octobre


h
b t> ~t
I ~ Itk hi-i o: . *LA ~ f


pa s ltr pts l s iaird(


d vem


i� pad pu r New-w rk


an us I Ov tohbe
VAN RENSSELAER 26 -.Octobre )KANGE NASSAC �16 Novernre sTUYvESAN 7 D�cembre


DE HAMBOURG
TR JANr.s 1OS TIBEBs 24 Septe�i
TITUS 15 octobre



Tous les qunLe on


w r
- ~ qtS9t


-:.:: . .: . : . " " "' :. :. . . . B O F

. ._ - .: . " . . . . . . .:-. .i . . : ."

t . . . r.".Y.
/4F


ore


)�nari, d PE
Die'art de 1' urpe
D'AMSTER:AM
14 Sept 28 S rt
19 O obre


7 Gebre 21 Obre. i1 Novernb e


JR'T .l' PRIN


)�part pour 'Euope


'e-


apedcr pour l'Europe.
T&f�phonez 'au No 34.5
F . FMn-ISEN AGENT L .


-- j . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .T � :__________________; t�.nCitfibfltf* <*r-ni 44.�n-r~ .-.4


- 'sr''ia;~YZ$~~'"i~-iOfflE~P


:::d


i


� . . . .m . : - .i:m :::


8915&1~�$1118


dkZE


,/!. :: . < .U�:::'r�":�:.::.:.:_: ::
!:::-.! .;!:!;!i!.!:::.!.!!.:7: !i.:. :.;;�;.:;:i ;



















. . . ---. . . . .



M.ay. ". . -SANTOS COFFEW *.
. ,.: . . -


lac. :ember '. . " r hy .

SUGAR


9.5.
8.65


December . 1s J anuary . . 105 M arch . . . 1, LIVERPOOL COTTON Q tober . .'. 529 December . 5.24

January . .2 M arch . . 6.71 May .
July . .2.5 NEW YORK( OTTON Qetober .6.49 December . 6.54
,Jaliuary . 6i
March . . 6.71 M ay . . 6.80 June . 6.81
CHICAGO WHEAT


D)ecember .


M ay . . WINNIPEG WHEA December . M ay .
CHICAGO CORN D cember . M ay . .
CHICAGO OATS December . M ay . .
CHICAGO LARD


. . . . . . . . . . ."::::': ;





41
a:I
::. . . . . . . . .




sers: i
Im m . . . . . . . . .'
I L ::: :: ::::::, ~ �jggg, _ '-~ M . M .� � - ;


er bo] c.il

et
-ee
r,:. es �thal �.s
�~~~~~ ~~ �:e.t .:: 1:.!''i


vorlsNueuGdel:j
61 � . �OM e
11 tie c
9t


. . . . . .


�nnila~ir


48%
53%
T


31V,4i


October . . 4.35
COTTON SEED OIL


RAWHIDES Dcember . . .


413

5.10


+COLOM [ISAN STEAMSIiIP> COMPANY�
INCO
(Ligne Cokmblenne
T�l�phone No. 2323.
Le vapeur �MARTINIQUE� Voy. 104 partira de New-York le 12 courant, directement pour Port-au-Prince o� il est i omdu tle 18octobre prox., en
rout� pour les ports Colombiens, Cristobrd, C. Z. Kingston et New-York. (Le Manifeste de ce vapeur l.c�I pa-ravion est � la dispo s�i.cn des clients en nos bureaux sis angle des rues du Quni et Thomas Madiou) (Vis � vis de la Douane). Le vapeur tBOLIVAR� Voy. 105, venant de New.York et des ports dwNord est attendu ici, samedfle 22 courant, en route le m�me jour pour les nort� du Sud.
Le vapeur �BARACOA� Vo 109 partira de New-York Te 19 octobye prox., est attendu � Port-au Prince le 25 otobre. .


'"-ON DEMANDE .::.,
otnti Asnxirnnn ftl


.'- -. T


La Loterie Nationale est


e Mebun-rre oferte aux hommes de tout es con or.t .fort


ployes,1onetionnaires, our ers, artsans, .sal ariesntout A
r te .gens na- sonsrdo +est�ques sans grever eur andg nan Ordes, : peuvent gagner G deux mi.e'e de e.ie patez alx ins fisancS des ventes, par a at d'
a eas li.eda s dee eances


naissant traval buru
l'anglaisS�tena-nt;�sbio gr
plie de prf4.s 1
-a% ' 'r ;k� % ' �� u' -:i' . :; :,::i::i:!Z :�:�/ : : ;? ::: . . D::iW:, : :� es de. . . F: t : 1

g'adressereauASarir t Et eV�sa�ts dt
. ad .D.r alit Journalis*, DO F . PI , �MVOT SOLIDARIT� SOA


.e. es.a t sa n o st,A GM NT.O REAV.::.:
. .s qu habte .dl.si. al �
." . . . ." . . . . . . . .i i i 7
e"":t. .le-- .Wet e t i a


cirrPdlY~Y


- --i:i-: i- -- --i-


-7


"i"P


1"Eziriraop


LA uOTER�eL N


IATIONALE


phone 3358


9-


Une i�'stttn-hautementhuranitaire par la aullikit�dyoeuvres eooe d'a�der.


se pri