Citation
Le Nouvelliste

Material Information

Title:
Le Nouvelliste
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
[s.n.]
Creation Date:
September 26, 1900
Frequency:
Daily (except Sunday)
daily
normalized irregular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ;

Subjects

Subjects / Keywords:
Newspapers -- Haiti ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( sobekcm )
newspaper ( marcgt )
Spatial Coverage:
Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince

Notes

Dates or Sequential Designation:
Began publication in May 1896.
General Note:
"Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
000471641 ( ALEPH )
12544054 ( OCLC )
ACN6482 ( NOTIS )

Full Text
4.t f ~ 636 Port-au-Prince (Haiti) Mercredl,.26 Septembre 1900





1.w ouyielliste

journal Quoticdien, Cornmnercial et d'lAnnonces

.CHeRAQUIT,---DIRECTEUR-PROPRITTAIRE.


Abonnement pour D6ppr.eents.. 4.20 PAR M"IS GOURDE

iutiicationi aU Directeur dt2 journal, 4, rue du Fort-Per, 4


DE BOURSE


p I 88-87 O/o
l, ... I 2-3 3/ prime
uivant signatures.
vue -ur NLw\-York contre
billets 88
u WI -Y. i 1 prime
f rIl- ,i,'pit 22 O/n or
O .9.. i: o 26 /0 escom;npt
-Ip,)) 9 `f/ Cco:m',eC
,,n,~T V rS7 22
wtig,.,' fr.. ,m missionn r 6


Nl!_ FRANICAISE



1ODUCTION INTERDITE.j

Will du -.16 A-il-111111 11,V, 11


fiul r l lll.- 110.4 p m vi1il.11.

Ill- ni Ir ., .11"I I-- III- I f-





Sina.tI-rt que tce -., llt-







e, provoqUelI 111nt:
.i. entre le- (1:it\


Denl ilalien dleflrfnde
UNAI:It Chmle pr-m-bil~
missions italiennres.
kIt de lI pferre n7 d101l-
I' partir pour le, Ph'i-


Ii ppinles le clitiiiras. hKenflihilket Ies

WVilminigton et Alki;ngr
r
(lit(! 11m00 ~i.i 3.000-)Allenitmids,
1.o(l)l Frini-a;tis et Imi florttaht'ternent



Les eim0 ptlcii-111 (lte il tt ptrii 12.5


I,- I I J (d -
6 .1 1 1 ;d t 11 1 1j .1 ,t t:! 1- H Ill -


['~ 'ilt' ic ii'~ i('tii ('' il)
11 il !! 11 c 1 i v


Ccla bien entendu, je vCeux essayer, dans
la inesure deuiic bonne v ulontno qri ne d&-
sertera jama rn b-icin i trenter, de rbali-
scr l'cng,:crc nt 1iIC j':i Imis de patter de
t'alcoolisme ALI point Je vue dle sa fatale r6-
~ercISSion )r Ih feis sur 1 Ira11 et siir IC
lihvi~ iiL~c di leier~ic
en Ie pl-clldpe i t~i cur iii i do>ll-n
flees tort Iln !ci1c r 11r ct:C p Itihr io,_iC sc0-
CiJeC cjei cIleCiCr pI)I is 1110nuin tk)Lls te,




Ic; tiflel-.
tre 11n pen pl d:' 1 i\ aersairCs


Ill: Lil 1 nc

cL.L
Il iic. I I., ic 5 di1W
Ii', I: I I. L I I -
IIC C 'i-c ; i0 dlsd


pays ?
S Je dois Ie dire bien Lhalu. cr comIme pous-
1I ..ii. .. L ...;up: rcdire de la rC- sant un cri d'alarme: iun pcu plus ou un
pliqu: qucn i 1 .ii Mr Dujour dans le pen moins, lai ociete li.iatciiic dans toutes
I., .' .... ; :c i ,r is tire ses C ..c s cst l.i proic dC Certi l5 viCes
.. ,. .. C. I-, cIt c, c ntI radic- 'o-te itutioinni.', qui iui sent autant d'clntra-
[,.,],- |i .. ]:,Cnt, et quc n'a pa., ye.s et quli I'cnlmpL)c ele.It de pro-resser tout
P" ..Il'k I liii'l.. I s \' i icond et si le :cinps q:c lnous nle oiudro ns pas com-
ri. ,.. .. ... .. d le.rs.iir c. l a u- prendri quc la ccssition des causes peut
r 1 i..... r-'.. . l. o '. icr Cc c a ui fairo Sc.] ;av(oi lIa c n-.r t e f.ire dispar.itrr Ics
,r. I .1 .. dc! !'C incoimprl cilc.is qu'cllcs c! cnd I rntc D ns 1'ordir de
lici, ,il. n .,, 1 1, pha L dc i:no ar- Icur importance. je peux s rouper ainsi ccs
r, ,'Cndnt il' ccrt.ine vices qui ous To icoI rcilt Ail 111lici11C but avC
c:. "'-" .-1 .. c' sectionn pen une puisancc d'action'c-i.avante:
u ,n.iblc. en Se I, int de rpoindre A ce Le ftichisme ( ). L'alcoolisme,- Le
mii ibr d p i e qul d C ph, I n'avait point jeu (2). _. .. .. -... --
-"' -. .-I ..ls s6visset chez nous avec._.u _inten.1-

Icqu iMTTi ,7?u et mnoi qi n'ai superpos6es d'un flot del6tcre qui insensi-
aucuTrn reason p, r.unnelle de continue blement nous envahit, et dans les profon-
tine diisussion a 2lquelle il ne luisied plus deurs duquel nous sommes menaces. de
-r_, .e-r,.. .ie trouve-lue le mieux esit unimeirsin ineiivible.
encore d'accepter -.1 'sentence, et jel'accepte. Cest sans doute de ma part une entre-
La que-.uoii se coouve done r6serv6e,- prise hasardeuse et aleatoire, et peut-etre
le pourr is pre-clt I Jie liquidce, sur le niie dingcrcuse, de partir en guerre con-
Irr.tnI dc I. tlcoti, attendant que vienne tre les miscres morales qui out droit de ci-
li ii-,..... In. l .l,..n.,incdesfaits, cllcdevra te chez nou.s qui ont pousse dans le pays
,,.. ". r '.i I., nneve. Cc jour-la, dcs racines protondics ct slides en propor-
i r., fitC p1--, i',u I ,'cn point douter, la tion, ct qui passeilt met e pour ktre deve-
demin:rtr. 'i.. q", \r DI ujour n'avait pas
turt dJ p'i C.'i. i r ri1 impot. int6rieur str I La qijusltio se a trai!(e dans un ouvrage
I'llcLo l li.cil n. Iin ir que Mr F6qiiireavait .pr iacl.
I inl,, ] i II. i, J ...,.!oir 6tendre cc mi- ( )Voiirla l)rrhure iilillec: iie InlIp,; .iu.t< alcoul, strangers. la Morale et le Code pimal. v


I~ ~~~'~I-I ~~~-~~~-----iL -


I ......




"-- -"



noes invincible, grice unre sort de stabi- Cbncert.St-Vincent de Paul -Tribunauxi
lite acquise dans nos moeurs, Le grand Concert de dimanche s'annonce CAssATION,- a rendu, he
Tout comme les maladies d'ordre pure- come un petit 6v0nement artistique 1.. case e annule le rigement
Sent physique, les faiblesser bumaines peu- Une indiscretion nous promet de dire a nos vil du Cap-Haltien, rendu Wi
vent etre reput6es dificiles a curer en rai- lecteurs qu'au nombre des morceaux q'r ,-. psephP6anet ClaisBony,
son directed de Ieurs ravages dars I'6tre. ex&cutera 1'orclestre du maestro Herna-i-i' s devant clur de Port-de-Pt
Dans l'ordre des superstitions, des prtjugis dez, on entendra l'ouverture de a Nabtfi- "Afhires enenduesT- i
et des d6fauts months chez l'homm a- de- chodonosor ), le Rondo final de I'operaasj dtig4q4eur par M* Ed. Muz&
gr6 d'habitudes inv&t6rees, l'6tat r6pute paglol e Una Vieja a de Gaztambide, et le thole drtone, d6fendeur.
chronique, -t qui r6sulte de ses habitudes chceur du fameux op6ra russe a Xolax v. Ti 'S'tf1 .C~qiUe Ie
memes, est dou6 d'une some considerable L'audition d'un seul de ces morceatl d'art. arsu A i kchel Oreste'
de resistance, et c'est jouer gros jeu que de vaut les inquante centimes dlenire l. d B tetansorts, W
vouloir jeter la sonde dans ces psychologies Si l'on ajoute que .la Musique du Palai Lget vi;.B; J. A. Bh
m- idiveswu i n'aspirent A aucune-am6liora- dolt asui fire eRitou d les melleurs iM
tion0-d'tar. ceaux de son riche -rpertoire, -on itcone- river, manderesse
Mais ce ne sont poifit Ia des raisins assez naitra que nous disions vrai en affirmant cPptre Duplra Ch6vry, d(fe
solides, assez intangibles pour justifier les que I'apres-midi recr6ative de dimanchie M Claude, J. L. Dominique
abstentions et le laisser-passer. Ceux quti procliafi a Saint-Vincenr de Paul s'annonce nique.
pensent doivent quand meme tenter chaqumecomme un vrai petit 6venement artistiquel CIVIL.- Jugements rendus,
jour d'incessants efforts en quite de cetce Grand Bal veurGreen Knaebel, centre Ro
amElioration n6cessaire. Samedi 6 octobre l'Associaion haitienne faveur Dorlians Fleurant contre
Et les insucces obtenus ne doivent point deSportarbtiques done, sous le pa- Louis.
fire naitre chez eux dedecouragements qui de Sports arh quest done, sous le pa- rLouis.t-Ga
les paralysent et les retiennent d'aller tou- tr e de Mest P. Fan, Ju et Jules Mnge ( senate in.mobille re.-m
jours et sans cesse de 'avait. et Vesner Menus, dans les salons de Mine et Jules Mge ( sasie imobiitre.M
Course et sans cesse de 'av rte da, Fine. Turgeau, un Grand Bal pour itier Avis Commercial
Cestdela sorte que la goutte d'eau, son 3 nniversaire. Mr O. Castor avie le public
effort insensible et inconscient-de la SO anversare. Mr 0. Castor a\'ie Ie public
paisible nature, ronge ei definitive la pirre C'est un beau debut pour notre hiver transfer sa mai'on de commerce au
pasible naturemondain! .de k rue du Mpgain de' l'Etat, en
la plus dure; c'est de la sorte que la perse- lmondaa Prue u M,, gain r I'Ea rale
v6rance humane finit.par avoir raison des Le Concours des Pompiers la Pharmace nernatonale.
pr6juges et des vices humains; c'e-t aussi Le.concuurs international des Pompiers, Port-au-Prince, 2z Seprembr4
de la sorte que j'ose nourrir espoir, peut- auquel noire Comp3anie avait ete conviee. Service Rapide_s
etre ambitieux, mais non sans merite tou- a en lie ai Hippodrume de Vincennes, oU La chaloupe Nippes partira jeudi,
tetois,=-de pjtiquer-nrie-brkche dans' le se sont rencontres pour la circonsiance, tembre 7 1/2 hlrr, piiri-es di'
domaine de l'alcoolisme. des comp.,inie .ianl.ui-es, am&ricaines, hon- pour Petir-Go.ve, Miragoine, Anse'
F. FEQUIERE. groises, allemandes, russes,ere, etc et Grand Boucan
Rarement il a etr donnk de voir chose Ligne Atlas
fUlYYFqYS D plus inmressante. Toutes les nations, sans in ta
excerlp.n, Got ,is dans lear nmaniere de- samer s AdIr.IndaI ..1
com attre le u quelqui chose de lear ca- aendu i
-- ractnee distinctif.Les.mridionaux compten New-York. Cap-Haiien et Gona
Le Change sur leur adresse et leur agilite;les allemands partira dimnche o Seprembre
VoilA la d6gringolade qui recommence... montrent des engines qui sont de pures Marc, Jrn ie, Ce e' J.acmel e
Si cela pouvait continue. d6finitive- merentlles de mecni.que. Le anricains que. presser au bureau c la er.
ment cette fois .. cherhent a se distinguer nettemen 'du
Depuis hier soir on cl6turait A 88 0/,- vieux conrnent.avec leurs fornid.bles ma- GEO. W.PIETERSZ, ,r11Cg
et ce matin on ouvrait par des offres des ven- chines.
.deurs A 87 o/o ... A ce taux il a 6t6 ngoci6 Ce sont les Pomnplrs poj'lut'a qui ont Port-au-Prince. le 20 Scptembre l
quelqtres affairs ; puis les acheteurs, mis remporut la palme : c'est en effect A la Corn- 97 de lIdcen dnce.
en goit, ont voulu a plus bas taux ... mais pagrie de pompiers d'Oporto qu'a Wt dt- 7 e p
jusqu'a cette here les vendeurs se retusent cern prix de 0 l'ancs, u Prsidnt 'Adtiiratr p ;nrrm,,iiai
A ceder davaritage. Loubet. II nous liau dire que les Pom- de Ce
pies de Paris n'ont p.s concouro, par Rappelle aux commrgrqnts de
La Vierge Miraculeuse courtisie. les prescriptions suiv.ntes de la
--Ne voyez-vous pas, 1A, entire les-deux Naissance loi du 20 Juiller 1859o, .indi t .
c tAches a du palmiste ?... M"= Ns.touRS THOMAS est ieureusement Art. 7. Les consignaral
Je vois bien quelque chose...mais je accouchte-hrer soir a 9 1/2 heures d'une- -u-vire, ainsi que le. r&elamateur
ned'- istingue- ren...- grosse fillette qui a rcqu le prenom de chandises, seront tenus de
Prenez mes jumelles... MARGUIERITE a linterprete, dans le mn .
-Ah him-Tr vnk c'et r r -La-mn--n.It lb vc ie poWein, cbienget l.e ff ,. ot1gint* vi6tes
mmaculje-.-esa-ceere-6pan on- re -----Cest ddans Ia j-e.- dui-- '.
aureole...Je -j-uqu sa ceinture...bleue Nos ilicitations a ces heureux puux. pditio
...et son chapeler...- Miracle!... GrA.oe ~ ui bi-16& hi. rclandiseC
Et ce.u'est oas la remiere lois: aussi G o A lu. ts!u .t.. rirn..


f te crois petite chapelle en ce lieu btni.. aD
Tel est le dialogue que nous avons sor-
pris, ce martin, a l'Avenue du Pbste-Mar-
chand, devant la villa Coles. Malheureu-
sement, nous avons et6 trop.-. timide pour
demanderder en emnprunt les jumelles et cons-
tater la chevelure aur6olee, la robe bleue et
le-chapelet.--Mai-s-les veux qui les voyaient
et les l6vres qui 1'affirmaient sont trop jo-
lis pour n'avoir pas dit vrai! Lecteurs,
allez done voir...avant que la miraculeuse
vision disparaisse! ...


l-- x Port-aP'i o
Quand un beau jour j'nui Ceiltr parle
Qu'elle disail A sa scenr: iTu vas voir
Si c'e-t bien .rai que L6osthune m'aime.
- Et co.mnient ca ?- Je m'en vais le prier
Dl in'apporler du rhum Sdii#qce meme.o
ans ,il e un mot, i'enfourche I'escalier
El tout courant,
Le c'eulr content,
.Ie fuI' IOuver le boin a FFe&luire
mi rIfr lm a I'texquis .S ntin,;,i, l)ie,',,
['lpi jou-lA.
Ah I ia, 6 .a V ... -
I.ecollane ,' .1'. .I. P.


k dia *Vlsss4 n
a EagalisO d'imnpOnati1ai
a at en chiffres, et ee
n avec les diff6renes dclar
a signataire du.navire.
SL'inrerprete et le consi
i avoir -oUarionni ensemble
a documents, arrrteront alio
a auquel rien ne pourra pls I
a le signeront et en demeurOri
a ment responsables.v






nrn-i, ne &rif- daii,_nJE_
'erreur ne peut etre prise en

Ai t service adminislratif.
B. ARMAND

es Prol6taires
pre: Ir Oelabre 19oo.
FIecBhie BiRuno--
Thee d .; -
..o .. ., .
sansgi t cobs...
bie premiere qualil, et clai-
en5 c(b. aussil Absinthe.
midr. musique suivie...
rage: bougies du pays.
Dire'rlur,- D. GUILLAUME.

imoussi'ii'"'. dame Mucius MeW.-
r.doniir ;tvl\ au public eOn a -
olet anu colnlmeirce en piritlicr-
!que son I'ponl, ananl depuis
Ireans ;al.iidlonrie le domicile
jugal pour e- rlfu:ier ;illeurs
sactes dlI debailr ches, ell, ii'esl.
,onst]qUt ll. n ullfIlleill reporn-
c-desaces do cet 6poux intid&,-
'Sous loii.'- r'-serves.
ael,l l I..r Seplemibrc 110)
DIJ- ,Mucl'Us MEITIVIEI1,
11'0 ISAlURE MATIlIE U.

OUTIN & Co
'rues (dI Quai
et 2. BJ oi1e-Foi.
Brerideani\: I.les le gal. P. 1.31
SSJlt-Laureniit ."il)

Reslauralli i Coii11erce
AVISIII
sieur Ihlomingo Puralta, a
dece jour, est charge provi-
de la direction de ces
nnts. .. .
nce, l 2 i Septembre-ia90




.'1" ,,'es
ebi polria cordorinerie
61soil, ponclualitd.
Enodfr6sl..
Soffreen outre, au public:
micelle. Conserve die to-
d-olive, rraiclhemet arri-
e premiere qualile, i def

.Prand'RnIc, 11.


LA PHA ACIE CENTRE D'MAITI
H.POHLMANN
A I'honneur d'annoncer que sa succursa-
le u la Pharaniiae Natioual *A sitube toujours
A I'encoignure des rues Pave er Revolution,
est a rentdre
La boiserie imporr6e de I'Erranger ainsi
que la complete in-.illation etc, etc, ne
laissent rien X desirer et rupondent aux be-
soins le, plus trends d'une plarmacie de
icbla"sse. -
Une bone occasion se pr6sente ici A.Mes-
i"..,Mms'iprmainsqu d6sirent s'Atablie
ou se career une snuaribn; car certe tligah-
te pharmacie se classera parmi les premie-
res de la place, sous la gtrance d'un hom-
me du merier .Ictil et serieux.
Aussi le moment p.irair-il opportun, vu
I'ameliurmon gener.ilc qui se fit remar-
quer dan, les lifiire. et qui, sns doute,
continuer.a.
Pour le pri\ ci le condJii.n d'achat,les
inpress.. m diiir,_ni ber. s- rencigner a la
'Para'nrie, Cuiirahl d'Ham..
Port-.iu-Prince, le I- Scptembre 1900.

1 'assel'i( 1 I i ) p 'riale
:12. ruii .Xineriiu ainie, :2.
La lliasberi" Imperiale annonce 1i
sa clientele li'elle vient de rccevoir
de la Biere ot dtu Porter qu'elle vend
dans les conditions suivantes:
Bire P. 2.30 la donzaine
oPrter ... .50 < 2

A I'heure oif d'tminents hygie-
nistes proposent patriotiquement
des freins a la fureur des lots al-
coo!iques locaux, los sages doivent
consomnier ce prodfuit tolalement
(16pouille d'empy!reume denonline:
Rlium Villejoint,
17, Rue Boun e-Foi 17.

Changemnent d'Adresse

Monsieur J. J. Desce, professeur d'An-
_gtha^e,-n-v trit,-dorrre--rats ,mrr--
t6ress6s qu'll a transfer sa demeure ainsi
ue Centr. A crte de I'lmprinmere Amblard.
Mr J. I. DeCr Juiinne ouiour- aux pir-U-
ticiuiers des lemons d'Anl.ii- A donicile ou
chez lui, audit numhro de la rue du Centie.
Madame Desce, modiste, reqoil desou-
vrages en couture.
Port-au-Prince, 20 Septembre ioo.. .

Clailngeleelt d' Adr esse
Cabinel (de
I, LEGER CI:IlI
.1 voca, aiici blaioiiiir de I'ordrt
I f., rie du ll.Uagasin de I'Elal 114.


CHOCOLATEIlE HAITIENNE

Paul Cesvet,
8, Rue Am6ricaine, 8.
Chocolate i la Vanille
a 80 centimes la livre.
G-ros et XDetail

CARTES POSTALES
Mon avis publicd depuis pr,;s d'un
mois,relatif aux debiteurs de ma mai-
son,'tant reslh infruclteux pour quel-
ques-uns, 'unnonce publiquement c
ces recalcilrants que, d partir du len
Octobre prochalin, .'ils ne vimnnent
)ps,avant crttie rdale, solder leu'.s comp-
tes arriedrs, une CARTE POSTA.\L leTu
sera adressde joluirellemenlt, co'tpor-
tant leurs bordereau .r dtv ille. --- le
comptr-ll -ce ii arnis 'm "ir dI'id.'r fnt
p (as d( n Icr cell e e.ir .l .
"14 Sr'ptP)wbr! 19O00.
MALHICEI LEVY

La Maison Elcia Carr6 & Cie
Changeant incessaniinent de raison
social, prie ses debiteurs dle bien
youil-r-venir rc'eler eurs competes.
Untdilai dedeuxmoister rest accor-
dE apartir de cette date. Pass6 ce
delai il sr.i pI i contre Tls rs'calci-
trants tells ensures que de droit.

Plh de (oi0OlHialdes i I'Ellralnei r

Fabrique de Meubles
MANUEL DELGADO
Rue Bonne-Foi, No 9'.
D)ijt connue parsa grand clien-
tele, acq uise depuis cinq ans, a Ihon-
-neurrarntroncrwjJPu Ihqiliff q vanit
recu une grande quantity deo ois
-d~t. ut-fe-sortes, se met entireoment
ia la disposition des personnel qui
d&sirent avoir de jolis meubles bien
faits-et durables.
D'un c6te, ell ese charge d'ex&-
cuter les commander d'apr6s les-ca-
talogues Americains et Francais.
De I'attre, elle vend, aclihtc,
&change, loue et repare toules sortes
de meubles.
ATTENTION!
La fabrique reste ouverte jusqu',
neuf heures du soir.
Grande reduction sur les Prix!..


--. L~~ IIIL~III*IIP~UL~RI~~YI --ll*ICblb I~-lllk




*a ~ Elf _' .IMrr MI GI


B AISSE RE IVRIXi Stfiandard _Life-Asiwumu u4--Cot


Bon vin de Table
liallod P., .60t 1/4 gblDIn 0.10


Bar de a e osle


- -,.. ...... -_ 7^__--_-
Jus e pi iace de. la (Psle.

C'ordonne (e Y o6bin

Monsieur Georges Robin a
'honneur d'annoncer- v ses clients
de toutes les viles d'Haiti que, de-
poisson relour de CuLba, il a r6instal-
et son Atelier de Cordonnerit
dans la rue Bonne Foi No 76, of
i'on peint lui ;adresser le- I'comman-
les Ve
OhassiiIc 4' t4o)i. l lift..
Colilliie I ar 1e passe, il pronlel
oonctui liltI'- Sd i .'lid i;- -1 sI rloui
"" -' . d If -" 'il .' ., ** ,l ,,l I .


M1MI).\ ILLE' D'1-PA iHs
IAU CRUSPIN TIRA
W ngMru atrice de la Chevelare



4.1 1` 1 11 1 %1 1'1114 lifi111e Par'1

.rI I 'Iii -I%( P 11 11 1 )( Il.

?oFuruI.0 e,: prodiit -i-til dqi Icon-
fiaii-' --. r,' rv, ai e.
?are, 1,1 11 hil n'irIe i
dec I'-iirI CC-ruPlea r;i'riri le el !-it g
Mr-iLl, ki hIF).-,i *oL .~-
?Arice p'il en irItp I I 'lint'i Iez rew"
Narce -i ii Ies embelliL, et les emptlch6
dae I"Ilnichic.
?arc'm qu iI %ite 'e niau% de tke, et fait
dispyiraiLre Ies pellicules.
'?arc q11'il n'ttoie et parfume,et parce
quo -un efljCcitv se manifeste aii pre-
mier essai.
Prix detieQU e jra tw6-tITV-g-q-1P4W.
;E13xrs comme CONTREFAgON TOUT PRC-
DUIT NON REYvTU de ma signature
DtPOT A Port-au-Prince:
,Aharmacie Nouvelle A. ROBERTS & Cc
Nota. L'Eau Cruspinera empiche ln
formation du microbe qui ddtruit les cheveux.
L'usage de cee prod'uils conserve inddflni
-aemlt itre be/i' rt ahon lbirte cl/ie',0ure, t r.e
bhan pitx s Iof omi)'rPV.


-f I iinesl rnon ddl l s Ia vie cividiste qui 1rappe 1'hoi rn e perisif V
n 'n]ipe lo fort IIj leLI~C I'asqEI oweI' I Ir! v;i N iV ---Eii pymitj:
I clique soJ xisripioii j ieriodiiiiie. Ioul I1oii)1U1e ett~orne fIsai6I~
4de m)ojrliuIr ~~imrr e ti s gr'amiei Sommel ,a WsA I

de, se irouvent laisskes tous les ins dhna.le heWpoi parceque
famille a nt~gri~ de se fire a
6Bureaux'rutu~ 4eiW
Mage',uen Lusosirrg. A- __


A. L. EL 1i-NEL aul g
A. L. DELODNE,(y ant ag


- ,anra~la w .,in a... flLS...( l~


LA BIEBMjDE 11111 100'1.) 4T-
I-nninger Brat

1 1111"4h- 1i11 I it, Im '1 s 11it.



I ielw.-St ell 111,1lI ..1 ell pilE q.W e e I lilaii l lit

-Ainsi- q u l ulie 111le Iir tlieur 1-

Phal :rimt'& le




Ilmprititerie H. CHAUVET & Cie

Trra;\vaulxl tSy)po(Yrd)hiql ues on tolus g

I., Rue dui Feil-Per, 'I


RM


l *iii(. 1 I II rII -i


A