Citation
Le Progressiste

Material Information

Title:
Le Progressiste organe du Parti progressiste martiniquais
Creator:
Parti progressiste martiniquais
Place of Publication:
[Fort-de-France]
Fort-de-France
Publisher:
Le Parti
Publication Date:
Frequency:
weekly
completely irregular
Language:
French
Edition:
2002, April, no.1836
Physical Description:
v. : ill., ports. ; 38-45 cm.

Subjects

Subjects / Keywords:
Politics and government -- Periodicals -- Martinique ( lcsh )
Genre:
serial ( sobekcm )
periodical ( marcgt )

Notes

General Note:
Description based on: No 1039 (25 Avril 1984); title from caption.
General Note:
subtitles varies

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
UF Latin American Collections
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
029299668 ( ALEPH )
14196110 ( OCLC )
87642378 ( LCCN )
Classification:
324.27298/206 ( ddc )
JL839 .A8 P767 ( lcc )

Full Text
3' N .1836 -19 avrlI2002- ,76 !=
lo rnal niar tinqiluais d 'opnions eu :-ieCear
"La chance de Ia Martinique, c'est travail is martin iqua is"
Hans Is sudi : ,es
....... "M a u ric e A n tis te 1
" 0 Campagn : Is isurnal du Deputy Darsisres
p2,
* rsdnile: .
votez utile !
p2
*LI combat deS habitants ds la Poite des
Carrisres
h p4
* mngement: Claude
Liuse inaugure le passage
i I du morns calebasse
Politique p 3
In Probsi/en!
i~ln r iaFran e 0France : Martine Aubry accuse Lutle Suvriere
p7
Lionel Jospin et Jacques Chirac se disputent les faveurs des intentions deO Communes: l opposition
vt.Et derriere eux, 14 autres candi- bellneea Hme dasen lice, qui ne franchiront probable- Rouge iment pas le cap du premier tour, neces- p 6 saire tape d'expression de Ia diversity Les palestinisins accules des ides politiques. Mais attention a ce au temmoisms pair Isral
vote du premier tour, qui s'il est trop dis- p pe, pourrait reserver de mauvaises surprses aux grands candidats. Le PPM pour sa part est clair" c'est Lionel
4opn e e e rme tour




Dans chaque nume'ro du Progressiste, retrouvez le "Journal" du Depute dui Centre' ass chronique d'une campagne entamnje, Camille- Darsie'res rappelle ses convictions, tepiu
ses dimarches inititees a' lAssembhee Nationale pour lamdeioration de certaines situations locales, et le mieux-etre, de tous les martiniquais. Aujourd'hui *0*
Ave.c le Lamentin : resp ect et compkdmentari
De nombreux documents et rapports archi-connue ";un tel Etablissement meme 1'implantation la SARA, d~montrent monimplication Vieille au carrefur d, Sud Atlantique et du ces milliers de lamentinois doivent de plusieurs annees au service de la Sud Caralbe, doit etre notre Hopital etre mis hors les dangers de l'enteVille du Lamentin, puisqu'elle du Sud. Et je travaille, aux c6t s des posage, a leur porte de subStances remonte, au moins, au 29 juillet responsables, a ce que le Ministere inflammables. D'oi meS aleres 1993. Implication sans la moindre de la Sante, au lieu de brader cet Prefet et au Ministre de critique l 'encontre du maire de ceffe Hpital, l'ameliore et l'humanise. J'ai 'Environnement ou encore ma commune. Ni contradiction, ni oppo- sollicite de Bernard Kouchner le ren- Question 'crite, publi'e auJOR du sition, recherchant dans nos dez-vous que souhaitait le Comite de 21/01/02, p. 227. L& galement, demarches, chacun, 'a sa place, l'int- pilotage du regroupement des aucune critique de la iipalit. ret des lamentinois. Je pratique ainsi Hopitaux du Lamentin et de Colson, egalement, avec le maire de Fort-de- "a Mangot-Vulcin. Le Comite a ete Bien compris, le travail du maire et le France. requ, le 5 mai 1999, au Minist're de mien en tant que deputy sont comla Sante", le 11 mai 1999, 'a l'Outre- plementaires. Et doivent le rester. Un exemple le Centre Hospitalier mer, la delegation comprenant Regional du Lamentin. Considerant notamment, les Directeurs Riam, du Camille Darsieres la carte hospitaliere de Ple, de bons Lamentin, Bartel de Colson, le Maire esprits pretendent que, vu la proximi- Samot, et moi-meme. Ce fut inconte Lamentin Fort-de-France, il faut testablement positif. Le combat doit fermer le CHR du Lamentin. Je refu- continuer. Je le continuerail. se ceffe conception, qui supprimerait .. des centaines d'emplois, directs et Autre exemple la protection deS. indirects, pour le malheur principale- habitants de Califomnie. Jnstall~s -,- *,," ment des lamentinois. Mont opinion avec leur famille en ce lieu, avant
Deux grands dvdnements ont mar qud ce week-end du 13 avril: la declaration de candidature de Camille Darskeres,.. son domicile, en prcdsence d'une foule etosat emltns d'amis et d'dlus, mais aussi la reaffirmation du soutien dii PPM d son candidat sur la circonscription dii nord-cara~be, A lexandre Mo uriesse ...
L'ambiance $tait & son comble ce jusque chez lui: breux lecteurs de Fort-de-France samedi & Clairi~re quand Aim C~saire prit la parole, juste apr~s la declaration de candidature de 6O SS .J#v Camille Darsi~res. Et c'est apr~s
avoir rappel~ les nombreux combats v n~ ec ec e,
du D~put6 du Centre & ses c6t~s,
apr~s avoir rappel~ la force des liens e oi qui les unit, que C~saire, reprenant la phrase prononc~e quelques minutes parce que Fort-de-France et la auparavant Par Catherine COncOnne, Martinique avaient encore besoin de...i... coordonnatrice de la campagne de lui, de ses capacit~s, de son s~rieux, ~ Camille Darsi~res, rappela au candi- dans la p~riode de discussion qui ./i~ \~ dat pourquoi il tait venu le chercher s'annonce autour du statut de la Y : \
Martinique. '
~qui votent sur cette circonscription.
Alexandre Mouriesse pour sa part se voit confirmer son investiture pour la enfin sur les deux autres circonscrip circonscription nord-cara'lbe, malgr tions, le PPM a rappel son soutien ~la defection de sa supplkante. Le sans faille au Maire de Trinit et ler Comit National du Parti vice-president du Conseil G~n~ral Progressiste Martiniquais s'est enga- Louis-Joseph Manscour au Nord ....g & faire en sorte qu'Alexandre Atlantique, et ?t Maurice Antiste,
Mouriesse puisse, dans les jours qui maire du Frangois sur le Sud (voir viennent, retrouver un supplant de intervention de Pierre Suedile en poids, qui pourrait notamment lui page 5) ~permettre de mobiliser les tr~s nom- ..
,U




MORNE CALEBASSE _ident du Conseil Gnral
inaugure le passage souterrain
Inauguration du Passage mais reli6s en toute security. Gabarit minimal 2,2 m
Souterrain a Gabarit R6duit sur Ouvrage compos6 de la Rocade de Fort-de-France Pour ces travaux, executes sous deux arches se raccordant au .1a circulation intense de la milieu sur un pi6droit vertical Le mercredi 03 avril 2002 A Rocade (2x2 voies), il a fallu 2 voies de circulation de 9h00, le President du Conseil recourir a une technique. d'ou- 2,80m de largeur spares par
General Claude LISE a proced6 un terre-plein de 2,14m
a l'inauguration du Passage Trottoirs nord et sud de
Souterrain a Gabarit Reduit 1 m de largeur
(PS.G.R.) sur la Rocade de Fortde-France (entree Morne Par ailleurs, avec la construction Calebasse), en du P.C.R.G,, le Conseil Gnral
presence de representants de la et la Ville de Fort-de-France ont
Ville de Fort-de-France, des 6lus souhait6 restructurer les voies de la Commission Batiments et communales Joseph-Anglique, Travaux Publics du Conseil Gros Dubois et la Rocade-surun.
General et de l'entreprise char- lin~aire de 500m environ.
gee de la realisation des travaux. Les travaux pour la rue Joseph: Cette operation s'inscrit dans le Angelique ont 6te r~alis s en cadre de la realisation de 2001. Ceux qui concernent I a
I changeur de Dillon, 'objectif rue Gros Dubois et Ia 6tant de permettre le, desencla- seront realises en 2002, compte
vement de cette zone et une cir- tenu du remplacement indispenculation en toute security pour sable des canalisations d'eau
les pistons et les vehicules potable par la Regie Autonome
l'gers(en interdisant entreee' et des Eaux de Fort-de-France.
la sortie dangereuses qui exis- Au total ce reamenagement des taient au niveau de la Cite trois voies communales occa.... vraes prfabriqu's (conduit
Calebasse). vrages prefbiq (cndi sionnera. une d'pens d
La liaison entre les quartiers Matiere) poses en trois fois pour 038M(soit 2,5 mins de
atRenville n'tait rduire au minimum la gene
Calebasse et occvill t a sionn a g d pour le Departement et Ia Ville ....occasionne'e aux usagers de la deFr-e-rne
assure autrefois que pour les Rocade. d otd-rne Spistons par I'interm~diaire d'une L ....qiac~6a
paseele ~tllqu namntConseil G~n~ral 2,62Mu(soit I a Rocade. Grace & ce P.S.G.R, 17,2 millions de F), pr~sente les
ces deux quartiers seront d~sor- crc~itqe uvne
ti i T75'A Q 1 P "s~
.....I ..P rn.r. i.t.




LE COMBAT DES HABITANTS
de la -Pointe des Carrieres
Le Nord-Ouest de Fort de France, au de.. d'.tre rompu: lun des nombreux plans sur Droit fran.ais.m
du Quai Ouest d'ou partaient les grands la lune trace par nos gestionnaires-centrali-mages-intrts, Vite pens !
states; annon a qu"i t f6ait Volga, Pas juste d'ordonner 1'.....
transatlantiques, a, longtemps, totalement sateurs, annonga que, lR oui eti og, Psjsedodne 'xuso 'n
ete laisse pour compte par le monde du serait un "port d'eclatement ", d'ou parti- trentaine de familles, en prhmnaire evi- Car les choses ne sont pas Si samples.
commerce et des affaires. Juste apres les raient, pour les Antilles et vers les dent l'expulsion de cen
docks des paquebots, une maniere de terres Ameriques, les marchandises et autres pro- toutes installees la, sans que personne, une ceraine inconnues que la desindustrialisation duits fabriques' dans 1'Hexagone. Et ce jamais, depuis des decennes, leur ait problem, autres, les autres que le sucriere a incite les licencies des champs serait du d~veloppement a gogo ... Mais ce jamais rien dit. Jamais, alors que les autorse & saisir, approfondiront et, en fin de canne, chassis de leurs logements, "a plan fut abandonn'," devant la resistance constructions, des centainl'Equiable lemvenir occuper. d'terminee des familles qui crerent tions, sdifiaient, jamaisteront Volga-Plage. venu pretendre que le sol Iaprt On pourrait sans doute, reconstituer la jamais naeonstat est quela So chronologie de l'occupation: le versant Que si l'on parla de Volga, nul bien pen- te l", par la Ville, quand'Plissonea acelle ne dmon pas avi gauche du canal SPDEM, nom de la sant ne parla de l'Hydrobase. Nul, encore portsoe lal par la SPDEM d Compagnie d' lectricite avant son integra- moins, de la Pointe des Carrieres. I'EDF d'aujourd'hui. Les proceSsifs se tai- concemes de la Pointe des Carr~es. Car, tion EDF, le quartier Hydrobase, lieu o A. saient et, soudain, d'un long som eil, se l'autre constat est que la Societe l'hydravion Latecoere arrivait ou d'ofi il Et puis, patatras : une Societe Plissonneau reveillent. Pourquoi? Plissonneau qui, iy 53 ans, acheta, partait, et, au-dessus, la Pointe des car- Duquesnes se prit "a penser qu'une autre l., des teres, -qu'il restera du sucroit & rieres, sur un morne que les hommes gra- Societe, memement Plissonneau- 'est la que l'on touchen i vissaient par des chemins de chvres ; Duquesnes, aurait achet6 du terrain vers ce Pourquoi ? Mais parce que la Socit annes, fait acte de prpritairea l'enpuis, tout au bout enfin, Volga, ... le tout a Nord de Fort de France, & la Pointe des Plissonneau d'aujourd'hui sait qu'elle ne contre des families de la Pointe des
l'ecart du monde. Et c'6tait bien ainsi, Carrieres. Une Societ: Plissonneau s'atta- pourra pas lacher ses bulldiozers sur tant et Carrires
semble-t-il, pour les uns et pour les autres. qua & faire dire que les centaines de tant de foyers. Elle le sait. Elle sait que
familles qui, des decennies, etaient la, en l'Etat refusera de le faire & sa place, cet Procs initi& Les pauvres gens se d~brouillaient pour fait, squattaient son domaine. A une tren- Etat qui, en son temps, n'a pas su recon- tourera cou. Et ce sera cela, l'art du construire en materiau leger, et, ensuite, taine de familles, et pour l'exemple,,' elle vertir les ouvriers agricoles de la canne, juste et de l'Equitable. Les pionniede la "durcifier ayant construit, ils s'adres- langa du papier timbre, consid~rant que ce leur procurer un autre-jb ; cet Etat qui n'a Poite & lafin, c'est maa profonde convicsaient & la Ville qui, sans le moindre subsi- coin, dans son patrimoine, 9a ferait bien pas ete capable, pour loge ces hommes, tion, feront primer le Droit, matire vi de, s'appliquait & mener l'eau, l' lectricite, son affaire. Ses affaires. Les Tribunaux ces femmes, ces enfants, de mettre en te, qui s'accomode mal de l'inhumain et
&a fournir la caillasse pour des voies d'ac- furent saisis -, et ont fait droit aux preten- place une politique massive de logemens de l'a-social,
ces, souvent les marches, et encore des tions de l'actuelle Socite Plissonneau. Ce sociaux.
marches, des marches encore. Le bour- n'est qu'une tape car les familles de la Une certitude, ancretoutaufonddemoi: geois n'en avait cure, la pauvret s'tant, Pointe des Carripres vont se battre. Et elles Alors, la SociAtA Plissonneau se prend & les families de la Pointe des Carrires ne comme d'elle-m~me, isolde et ne polluant gagneront, t6t ou tardy. Elles gagneront, car penser : nantie d'une decision de justice, je seront jamais seulesi............
pas l'esth~tique urbane. le Droit c'est l'art du juste et de r~clamerai des Pouvoirs publics qu'ils.....
..l'Equitable, comme aimaient &t le r~p~ter expulsent les occupy ants. Devant leur refas, 20 mars 2002
Un temps, le processus fat aumoment ceux qui inspir~rent, du fond des &iges, le je r'ctamerai aux Pouvoirs publics des .. ...Camille DARSIERES ..
A 'caundUn raint]
anime &Bai~desTou~lle, las.
..ia..id dfes 4s!at
tat tdsfmiisd aPi
de a~ ireedenm ex
. ne mumc he er ClaudecoNisjeenccu eandsntnsde taetmtd at oisfa i e nt ocettesa;ar devai e ra
....alor fapopulationonis, ui gient e
a lu.gn rsitace:L tant liime de es q etiers "o~~~~~ot-eF a itde. ...a-e......
.......... ..... .. : nraledans pay Tri unset muiipt eg e ovau c atrs d es upntranscites ds~ i lu ntIctu
ot on restu e quelstnonim tea Caprrs on tlobjet un rmeefi u aisea cne s,qui navlsr C.. neil. m ui c salodn 2 mars.. 2002.d.... d'une..pr..c.dure d'xuso. Lracnoxuson e aiis auoncea.,nes
..Tribunal s'esaalorsdprononc enefaveurldes ouront comteresu esuieng decela "Lafar.uiopselsH.iirsPisoeuH.iirsPisoeu.M nciai, ors'poer&tut nusie
&- un.etied.aiisdl.oit.e nrcusae iu Uerssac 's eCnel uiia nom e ~iir
L ..Pr r arresI..




...C'EST MAURICE ANTISTE!
Les maires de gauche ont choisi MauriceAntiste il y a de cela quelques semaines pour -.tre le elections gislatives. Mais malgre cette Slection reguliere, Raymond Occolier a tout de meme d .id.. de se prsne aux suffrages des ilecteurs du sud. Lespopulations du sud ne sly retrouvant plus, ilfallait clairement rjaffirmer les choses, et confirmer un soutien.sans faille a" Maurice Antste, ce que n 'ontpas manque defaire le 14 avril dernier lors d'un meeting an Franois de no Crusol, maire PPM de Ste Luce, Serge Larcher, maire Divers Gauche du Diamant, Arnaud Re Ilets, Eugene Larcher, maire Divers Gauche des Anses d'Arlet, Garcin Malsa, maire Modema Secritaire Ginral du PPM et ... Serge Letchimy, maire PPM de Fort-de-France. Une gauchepresque totalement unie pour une victoire qu ilfaudra conquerir. Pierre Suedile, au nom du PPM est intervenu avec force lors de cette reunion.
"Vous savez tous que mon Parti, le Parti Gauche qui propose aux Martiniquais de volonte des maires du Sud de se runir, trer, quelque cinq jours plus tard, Progressiste Martiniquais, a pris tot continuer "a se positionner, dans le cadre pour designer le candidat qui les repr- marstrs exactement, la candidate d'un decision de n'etre present que dans deux frangais et europeen, mals avec des pou- senterait. La methode et la finalit nous membre de notre famille politique. des quatre circonscriptions de la voirs supplementaires qui garantissent le ont plu, et c'est tr's naturellement que le Maie Vauclin, reprsentantd Martinique, savoir, le Centre, et Fort-de- developpement economique, social et PPM a attendu que le nom .merge la autre Parti de la Gauche dmocratique, France ouest Nord Carabe. C'est ainsi culturel de notre pays. C'est ainsi que negociation. Comment pouvions-soutenuparun ouplusieurs autresmaires que Camille DARSIERES, dput& sor- nous gagnerons notre Parti. nous pas etre satisfaits, alors que de la mme conscription. La sainte tant, va nous reprsenter dans la circons- C'est ainsi que nous nous avions dit publiquement alliance tait brise net, la statgie de cription du Centre et qu'Alexandre peserons de tout notre que nous appellerions i victoire abandonne, le suicide politique MOJ ESSE est notre candidat dans le poids sur les decisions voter pour le candidat amorcd et le PPM interpell Nord Caraibe. C'est en fiddlite a ce choix, qui demain seront unique de la Gauche ? que le PPM tres logiquement n'a de prises. C'est ainsi que Comment le PPM pourepresentant, ni dans le Nord Atlantique, notre voix comptera vait-il ne pas apporter Maire, de ce territoieduFrangois, perni dans le Sud de Ia'Martinique. Cette et que nous serons son soutien, une metez-moidelancerunappel laraison. decision a ete ddliberee, vous l'imaginez, ecoutes. C'est dire,- demarche garantissant Un appel &tous les partis, groupesetpercar un Parti qui a la pretention de partici- c'est dire importance a priori, la victoire de la sonnalits de la Gdmocratique per au devenir de notre pays se doit d etre du scrutin dans votre Gauche d mocratique pou que tomphe le ...aux rendez-vous de l'histoire, et ces dlec- circonscription. C'est dasleSdOi.osy.iatr.uiu.Lavi de.a.risn.e.d
tions ldgislatives prochaines repr~sentent dire galement qu'il avons cr, nous y avons la responsabilit politique exige que la pour notre pays, une chance capitale. convient de ....adh6r~pleinement. concertation reprenne ; c'est la condition En fft ous consid~rons que le Pays tout...... .. sine qua non de la victoire que nous appematnquais a passe contrat avec Lionel ...C'est lons tous de nos vceux. Votre designation
JOPNetq'l nou aprtient de.... .. s'est fate de la mania ere la plus d.mo...
toutmettre e uvre pour que sei tique qisicets os enaosdj& pouruivre le processus institution- Iconvenu, mais reconnaissons que l& n'est ... nel..c... enc.. Sinon, les lus mar- lIpas la condiin de la victoire. Elle est tinquais en subiraient les cons&- ailleurs ..et elle appelle :de notre par quences, et surout les chances que une rdelle volontd d'unit~,un nous. nous sommes offertes, d'unl haute conscience politique, le SouSd~veloppemente conomique, gracehatdtotenrienstnce notamment & des institutions nouvelles, i te. eneile stecr s el' oigneraient mexorablement et inevita- mettre blement. Nous devons donc mettre de en uvre pour ...Vous &eandidat aux elections. c6t toute demarche personnelle qui ne que soient battus,'tant le candi- l~gislatives, Monsieur le Ma-re, prendrait pas en compte les intdr~ts dat inddpendantiste que celui dela Droite c'.....est une mission honorable qui mjusdes elections des l~gislatives pro- rdactionnaire. Nous ferions"dun pierre o i eH a n i' a U- r e vous a t confi je vous invite& chaines. Donner ......... .. la Gauche frangaise, le deux coups, la Martinique gagnerait en aJ iq e J de a ga uche ....mettre toutes les chances de vote c~t6,
Parti socialiste en l'esp~ee une majorit~ rdbiiafc et.dan...es.n "ociation ra ueno par une n6gociation avec le make du l'AssembI~e nationale, pour que le pro- ael'Etat. ..et le debut de- la fin-cohen d Vauclin, pour que l'unit6 nous permette cessus commence ne soit galvaud cerait,' pour ce homme du Sud qui, apr~s P a i s s a t 0 at U- de l'emporter. Et si d'aventue, elle d~tourn:de son objectif, d~natur par "tosane la t.. e de ...a. ,.i n"a 1 ..s o..yer ..o n'aboutissait pas, mon Parti souhaite"
rapt aonotenu. que nous Mariiqus toujours pas compris qu'il lui incombe de in t 6rtdo to s os la dicpln rpubian j.. ue pleinement... lu.vosdon ....e!Le.. isosd crier les conditions ddveloppement. rn ; que le mieux place au premier tour bendCog~ e lsde la Martinique, la col ...conomique de notre pays. Le dveloppe- a.... riniili fiieauseod ou dunrpot otl e 1ecivit~ nouVelle, assemble uniqu e, les ...ment conomique est en effect lair de...... d'ailleurs en conformit' ace qui avait t voixaquaot fai t p'aur nappe pubic poutvoirs rdlam~s dans les domaines de la collectivit r~gionale et pourtant, nos dit et aux engagements pris, que le Parti ~aatd 'ur addt l'amn~nagementdu terrtoire, de la gestion populations attendent toujours que les Progressiste Martiniquais a sotle 18 de la zone des :cinquante pas gdom&- premieres mesures soient prises. En mars demier, un communique de soutien Chessaistliuedsmoaiqsuniau
tues, le pouvoir de ldgifdrer ou ...de faveur de l'emploi singli~rement, dans&l'u dmortqe ntdsg vdssaitqestdsmart5mnprre dsatsde nature rdglementaire le domaine des technologies. du ....Dig par ses pairs le ...12 f6vrer,& ia es est .. tr..aur..mnt.afmi.
daslsdminsqinu icmets~cee asclui des serices, dhatSainteLuce, par 5 voix contre deux. La poiiueqiputl iuxpsede l
exclusiement. doiven aboutir.. Et.pourniveau Vous avez donc une tache salutai- ddmocratie s'6tait prononcd et l'unicitd ViCtoire, nous larefsons depuisprs de...
cela,: le processus pr... vu par. la.. Loi re qui vous revient,' toute la Martinique en ...de candidate de la ....Gauch d~or unes s ou, ent d utut Sud se
d'Orientation pour l'Outre-mer, vote en bdndficiera, le pays martiniquais poura t ique, nous paraissait de natue & pr~ser- ds n .tres. Estt,etsurtout.i..m
decembre 2000, doit se poursuiv're. Et la enfin relever la tate. ...ver les intdr&s de tous les Martinquais,.. uiles.aecnuscemaine
poursuit dudit processus devant condui- ... Et ce candidat quevous &tes Monsieur le
re au changement ..institutionnel r~clam Mais alors, des conditions pr~cises do- Maire dFran}ois, :parce que vo usrer.qilsapleMuceATSE
npourra .........se fake, que si a l'Assembl~e Vent tre r~unies pour que la victoire soit sentez le candidat un..mique de la Gauche.. ...........................
nane la. maot etov ace ubu ucein tpriels 'no ortqedn la cGnsrptoaudc ampagne,..aMartinique.tout.ent...
La Martinque doit se donner des deputse lae- Gauche' dsl'----r ans leSuden report de ..a. Mriqu, a reulesuie.uatedvor.icor,.ePM.eonate
de gauche et la circonscription sud se doit lament majeur et incontournable. C'est PP..ou.l.cndda.d.Sd.e.a.auh
de porer &t la victoire, un d~put6 issu du ainsi, dans cet stat d'esprit, que mon Partidmoatqelecnitdmcaturag de la Gauche d~mocratique. Cette a enregistr avec grande satisfaction, la Quel n'a & notre 6tonnement d'enregis- men.chisi
L ...00 ... L L.rli.fl.t




AU MORNE ROUGE Surlevif.Sport Su le N
TROP DE MAJO RITE ..TUE__Christian Paul, minis DoM
LA D[ EMO% C RAFT E a propos de la vision des DoM par : ... .... .. ..... ... la droite ...
Nadine Hubert, 'militante PPM, membre du Balisier du
morne Rouge, conseillere municipale du Morne Rouge, "On cultive, "a droite n e re porte a notre connaissance le fonctionnement pour le moins aux "outre-mer ". Dansne
anti-dimocratique de Pierre Petit et de sa majority au sein (1), Frangoise Verges a montr cordu Conseil Municipal de cette commune. Edifiant! ment 1'etalage du coeur et l a pose avantageuse des bienfaiteurs mtopomme hubert pose une question prea- tion du Maire et apres avoir delibere, litains masquent mal la condescendanlable au Deput6-Maire du Morne le Conseil decide a la majority des pre ce pour la victime' ".qu
Rouge, lors du Conseil Municipal du sents (1 abstention): secourir... sans lui redonnaitre le doit jeudi 07 mars 2002 "Je demande 'a la d'orienter son destin ni la traitor dans
Secretaire de seance qui vient d'etre 1. D'arreter le plan de financement les faits sur un pied d' galit. (..,)
designed qu'il soit consigns au proces- suivant: Dominique Perben s'inscrit dans cette
verbal, la raison pouraquelle je... "ref..use tradition seculaire. Ne lui en dplaise, L
de signer le Registre des d6libdrations Montant de l'operation 400.000 nos compatriotes d'outr
du Conseil du 20-12-01 ;la raison (FHT) soit 60-979,61 euros pas du bout du mond
6tant Le procbs-verbal de la sance Participation de la CM 160.000 prendre soi-meme pour le nombil de
du 20-12-01 n'a ete ni lu, ni approved (FHT) la planete, pretention bien anachro 3
par les membres du Conseil ici reunis". Commune 240.000 (FHT) nique ? l'age des socitvs en rseaux etna On se demande pourquoi les du" tout-monde cher Edouard
conseillers acceptent de signer un pro- 2. De mandater Monsieur le Maire "a Glissant. Faute d'apercevoir les muta- M ces-verbal qui n'a pas ete soumis i leur l'effet d'entreprendret oute tions et les atouts qui exigent un approbation ? Pour ma part, je ne signe demarches utiles en vue de l'aboutisse- regard neuf et un dialogue renforc6, i a pas le Registre des Deliberations ment de cette affaire. Extraits du reduit les outre-mer"aunscenanodepuis une anne et je viens de m'en Registre des Delib6rations de la catastrophe. Les forces conservatrices l expliquer. Commune du Morne Rouge. tiennent toute e"volution pour une p agression.
Je rappelle au Maire, Monsieur Pierre Je constate, depuis une annee qu ra PETIT, que depuis mars 2001 date si ege au Conseil Municipal de lari Leu iidite a men aux sanglants oe laquelle ce Conseil a te elu il s'est Commune du Morne Rouge, qu'il ny echaements dOuvea, t l'oppos fait accorder le 29-03-01 les pleins au aucun respect des i et d suels nous avons choisi la reconpouvoirs de d6cision par l'applica- textes de lois -Code General des naissance des droits de la population tion des articles L 2122-22 du Collectivites Territoriales qui les an ceeautre faon de vivre C.G.C.T. mais qu'a aucun moment il regissent. Monsieur le Deput6,Maire ensemble qu'organise'accord de
na rendu compte de ses decisions aux administre la Commune dans un Noumea. Un pas en avan
membres du Conseil conformement A mepris total des Conseillers arnere, clst souvent leu manirep l'application de l'article L 212223 du Municipaux qu'ils soient de sa majo- Chirac approuvant ia
C.G.C.T. : Le Maire doit rendre rite ou dans l'opposition -pour lui, possibility ouverte par la loi d'orienta- leruts isprgaeriift compte ?t chacune des reunions obliga- nous sommes tous des Guigols tion aux :collectivit~s d'outre-mer asiuetrsbnemcneta toires du Conseil Municipal. Le trop de majority auMorne Rougee d' te plus directement partie prenante 36mx vlto qiatrs Conseil Municipal peut toujours la d~mocratie !. La population: qui set des organismes de cooperation r~gio- unrgemturd960ors mettre fin fi la .d616gation ".. Les abstenue avec 3 ultn lns nl usfiatvlefc trfsn ot iess.L oerdvlp Conseillers si~geant dans opposition ou nuls aux demi~res eetosnet al udlue iL uaee tL eApup~ 9 hvu oru avaient attir6 votre attention sur La dan- pas dupe![: Martinique de participer cje plain-pied podduvhceqiaosnle gerosit6 de ce vote et avaient vote l'Association de EasdeLa 90k.L ~iueett~ lbe Contre ". Je demande qu'il soit consi- Je demande au Maire de bien vouloir Caranebeesleus voielins. Etmles pu rev urls11 alesrpr
gn6 au Proc~s-verbal .que jamais expliquer au Conseil Municipal: ici miers ou ttel ?tssrle anes2 0 et 0 1, s
depuis une ann~e le Maire n'a rendu r~uni, ce jeudi 7 mars 2002, quel est lenotabnom quneslefi compte de ses actes au Conseil sesd or or imm vc"ue Ls"outre-mer" m~ritent une vision i pu asn aius o ~i Municipal ; donc qu'il y a dans le majority$ il modifie les d61ib~rations : La mesure de leurs besoins et de leurs cueetp:pr a euei pr fonctionnement du Conseil Municipal votes par le Conseil ? R~ponse du esperances. Longtemps, on les empri- At stlied ego pr) un non respect du C.G.C.T. et une Maire Pas de r~ponse Aucune sonna dans cette alternative sterile : qua sacrgtoeLaptitch majority qui l'accepte. r~ponse ". trop diff~rents pour tre 6gaux ou trop nlgqeaosqeleteincu " uniformes pour reeux-m~mes. rn s of~~ ego rqe J'attire l'attention des Conseillers de la En conclusion et compte tenu du Comme si.6galit6, plurality et solidari- SA.qimt&sdspiio5mca
majority sur un document intitulk constat qui vient d'etre fait apr~s une t6 ne pouvaient aller de pair. Comme si niin.Du ehncese nig "Projets de d61ib~rations" en date du aune de mandature de la Conseill~re le choix se bomnait l'immobilisme ou iirsocpndeagetn ejeudi 11 octobre 2001 ; il nous a t Nadine HUJBERT, informe la popula- l'aventure. trhqee ifraiu sr136e demand$ de d61ib~rer sur un plan de tioni du Morne Rouge qui 1'a mandate Comme si, sans module t copier d'un vinetrglrentdmope financement pour la Creche avec 895 voix contre 1601 ?t Pierre outre-mer" t l'autre, une R~publique &locso e pevsipr Municipale. Je cite Sur la proposition PETIT aux demi~res elections de mars vivante et forte de principes communs taesPorlpreneaiosn du Maire et apr~s en avoir d61ib~r ., le 200 1, le Conseil Municipal off figu- n'etait pas capable de solutions adap- ojci eadaode vn otd Conseil decide (. ..) d'arr~ter le plan rent 2 autres Conseillers et Monsieur tees i chacun et d~finies ensemble. rmotrl hminae us de financement suivant-: le D~put&-Maire Pierre PETIT que (,. M. Perben fut spectateur passif poroiasfredsdpcmnt face t un tel non respect de nos institu- d'une ins~cuft dont le reCord en IaGdeopetaripr u
* Montant de l'op~ration 400.000 tions et de la d~mocratie, elle sera 1994 aurait di alerter, et opposant mosdu pevs
(FHT) soit 60.979,6 1 euros dor~navant pr~sente aux prochaines actif i l'6gaiit6 sociale. Les amis de
* Participation de la CAP 200.000 reunions du Conseil Municipal mais JacquesiChirac, sans doute encombr~s Totdpnr esclnres (FHT) soit 30.489,80 euros qu'elle ne prendra pas part au vote sur par des r~sultats autrement probants Pam e]ohisi uatam
Commune 200.000 (FHT) soit quelque affaire que ce soit. que les leurs, optent en campagne pour quiyat acaindunCmt
30.489,80 euros le d~ni d~fensif de la r~alit6 et la ReonldMatiqpurdj
Fait au Moine Rouge d~magogie verbale. Qu'ils se m~fient : &r lexepsntiexv a
Parmi les Conseillers constituant votre plus c'est gros, plus 9a lasse... nva e ntne oaepu
majority, il y a une majority de fonc- Le 07 mars 2002d'cagsurLGaeopen
tionnaires d'Etat ; j 'interpelle ces Pour ma part, je revendique pour les ratpreepeu hmina
Conseillers afin de savoir s'ils sont Nadine HUBERT outre-mer "une politique de la fiert6. etelsdu ls tasipuqo
informs du fait que leS chiffres dans Conseill~re Municipale de la Ville du Fiert6 de ce que chacun est, fiert6 de psq'nnarv otru Ie Registre des D~lib~rations ont 6t Momne Rouge, ce que nous sommes ensemble, fiert6 hmina el aabqilu manipul~s et ne correspondent pas au Membre du Parti Progressiste d'une France 6galitaire et forte de sa preta dalrdsue e votre de la majority exprim~e ce jour In Martiniquais, diversitE. La R~pubiique n'en est pas pevsnJaaqeABrdeo (momns une abstention). "Membre du Balisier du Mome Rouge affaiblie mais affermie. Les "outre- ~Tiia tdaceli e ioe mer" sont aussi dans l'Hexagone et ce srnessrdsvhclsqel
Je demande qu'on ouvre le Registre qui "fait France" s' enfrichit de tous pulcmriqasnapslhbtdes D61ib~rations i la page indiqu~e leurs apports. La Cite des" outre-mer deevorvouretcafariri
afin que l'on constate la v~racit6 de "dn epeirmnsr tl ar
mes propos. Refus du Maire. de Paris ont annonc6 la creation le ntergin donnera & voir, ?i comprendre et t Donc je cite la d61ib~ration extraite du aimer. A tous et pour tous."JolBITL
Registre ;on peut lire " sur la proposi-




LES PALESTINIENS ACCULES France AU "TERRORISME" PAR ISRAEL
Nous nous faisons un devoir de reproduire le document ci-contre publi par "le Figaro "d 14 mars 2002, pagel. I1 "parle", mieux que de simples paroles : ii dit, clair et net, les raisons qui poussent les Palestiniens a se rebeller, a sefaire "terronistes" seule maniere de defendre une patrie dont il ne reste pas grand chose de ce qui leur avait octroyc par l'ONU, et arbitrairement, en1947. Dans le Monde du 5 janvier 2002, page 9, Schlomo Sand,-Professear d.Histoire l'Universit de Tel Aviv, refusait l'hypocrisie du gouvernementde Sharon, Premier Ministre d'Isral, dans un article au titre eloquent: "Israil: notre part de mensonge".
A l'argument de juifs fanatiques tendant a pritendre qu'au fond, Israel a bien le droit d'envahir les territoires autonomes palestiniens, car toute cette Rc'gin lear a appartenu, ily a 20 shecles, le Professeurjuif retorque : "Si l'on invoque desfrontiores ou des droits remontant a deux mille anspour organiser le monde, nOus allons le transformer en un immense asilepsychiatrique ".
Que nos lecteurs s'impregnent de ce texte et lefassent circuler. C'est uneforme de solldaritj avec la Palestine. Nous qui souhaitons qu'au Proche-Orient coeistent deux Etats Isral et la Palestine.
Plans extraitsdu Figaro.du 1 mas00
.. ..zu w e rures +e




RACHAT D'HQTELS PAR LA SEMAVIL Pridentielles
DES HOTELS, DE LA FORMATION
PROFESSIONNELLE... ET APRES?
A grands renforts de presse, nous faisons plus rover. D'autres s'en char- pondu par ces demiers pour gomer apprenons que la SEMAVIL (Sem gent notre place. Pour illustrer mon les rides. Des budgets, beaucoup de d'Amenagement de la Ville du propos, imaginez un "preleur" local budgets, enormes en sectiOns "fonc Lamentin) seporte acquereur de trois s'habillant encore en pattes d'e e, che- tionnement" Eh bien vous avez 1 un hotels en pays Martinique apparte- mises cintree, chausse de"pingoins" et cocktail explosif : les touristes nous nant jusque hi au Groupe Accor. Ce coiffM "afro". Pensez-vous que ce der- desertent et nous desereront encore dernier, en effet, marque un net nier attirera encore les regards des davantage. disintiret pour notre destination, et belles "creati"?
prifereprivilkgier ses investissements Franchement! Je vous vois dej a soun- Voili pourquoi, acheter des htels,
_A1
sur d'autres destinations. re avec dedain c'est peut-tre bien! Mais acheter une activity qui marche, c'est mieux Car
Pour ce grand groupe h6telier cote en Helas, nous n'offrons plus depuis .'activit" touristique doi anttotse bourse, plus question de perdre un sou longtemps d'elements de diff~rencia- concevoir en tant que "SERVICE" et Normal, nous sommes en economie tion "a celui qui est en quete d'exotis- non pas "a coup "d'investissements liberale et l'argent investi... doit rap- me. Des frites sont le plus souvent immobiliers". Un produit marche porter. servi en accompagnement d'un plat dit bien,.... et les investisseurs, compa"local", un pianiste s'entete chanter gnies ariennes,.... afflUent automatiUne volont -locale se detache quement. Le role de alors et la SEM d'amenagement l'lu local n'est-il du Lamentin decide que ces pas davantage & trainfrastructures devraient rester vailler efficacement dans le patrimoine local. a l'amtlioration de Pourquoi pas dans le fond ? Ce la qualit et de l'atgeste patriotique parait tre"s trait ce qu'il a s"duisant et pris comme cela, on "proposr". Doit-il ne peut que le louer. Le embarquerlecontriPresident de cette SEM, Pierre buable dans1' aven-. SAMOT avec des tremolos dans ture prilleuse de la voix joue de plus sur la corde l'investissement affective de tout un chacun en se touristique? posant comme un "un sauveur Attention aux ambid'emplois". Veille d' sections tions "Yamasucro", oblige, quel atout Lamentinois. Un investissement que
Mais s'est-on alors pose cette l'on sait cofi.teux &t question un seule fois "pour- 1'achat comme i& quoi notre destination se porte t- l'usage. Alors, elle si mal ? S'est-on pose la attention aux lendequestion de savoir, pourquoi mains qui d~hanftiient-ils tous en choeur h~te- tent : Air liers, compagnies a~riennes, Martinique, Ecotel touristes .... ? A t-on le courage en Guadeloupe, ha de 1linrospection ? A t-on he SE.R..... courage de regarder en face une "Summer time" au bar d'un h~tel, Beaucoup r SalitO, l'analyser et sereinement y .m m nos p anneaux indicates sur 'xmlsofjaas aasn trouver des rem~des ? En tous cas, rien hes routes sont identiques &t ceux que s'ta ietposelles quespos e unde perceptible & l'horizon, rien qui l'on trouve ailleurs La iste peut tre tbles question s elsq es oeu nous montre que l'on se "remue" un longue, tr~s tr~s tongue. On se sent de bon vendeur chaque matin :"Qu'estpeupor nfn sataqerau rol~emomns en momns "ailleurs" disent nos ce-que je vends ?" "Oiii enesmo De grandes declarations, oui.., en touristes. Heureusement que he soleil produit ?" "Suis-je encore dans he coup quantit, des voyages, aussi Miguel et la mer sont encore fid~les.?""Qedi-efrecaujorpr Laventure, President de l'Office du rester dans ha course ?" Tourisme, en charge de la promotion Aujourd'hui des airs de salsa et non
de a dstnaton pasepou u m~re plus de biguine hantent les oreilles de hlors, si l'on decide d'ETRE et de en ha mati~re. Mais encore! s'MOE omvn etnto nos clients potentiehs, he "Ch et sI~SRcme n dtnto autres Omara Portuando ont dttr~n6 touristique, assumons jusqu'au bout et S'est-on une seule fois pose ha ques- nos belles doudous, et des kilometres posons nous en vendeurs d 'unproduit tion du produit ? La Martinique de phages de sable blanc, dtsolts, il y qui peut &tre excellent sans comphait-ehhe toujours ? Et si non, pourquoi en a des vrais ailleurs, plexes, sans pudeur, sans cupabilit.
At-on proc~d6 & ce que l'on appelle Vendre et vendre bien nest ni de ha
en jargon de sp~cialiste & une veritable Voil&, he voil& he vrai probl~me de servitude, ni de ha trahison. En face, analyse marketing ? Pas &t coups de nor ar -an o rs e ep o ut des acheteurs potentiels & la pelle qui ieux conmuns, de prjugs, d'ides notreesacro-saintutourismee Le"produi a vieilhi, mal vieilli. Si on rajoute en nedm dntqunchs "Vir reues, de "pifom~tre"... m ais & coup pl sq e c u u o t c ag sd e rover.. et revenir".
d'a al se bj cti e arscientifique vendre se contentent h las de leurs
imposants salaires et avantages et de Bienvenue &t ha Martinique! L a M artinique, h tas, n 'est plu s une le r c av t s s nsj m i u e s u e
detnto n" 's-tdr a fois avoir des comptes &t ren~ie m~me CC mode. Elle est m~me plut~t "out ",quand ha courbe persiste vers he bas et c'est & dire dtmod~e. Nous ne somnmes
plsdas"e op. ~ols ou e que donc, rien de bon ne pourra tre "
...LePrreste




Full Text
xml version 1.0 encoding UTF-8
REPORT xmlns http:www.fcla.edudlsmddaitss xmlns:xsi http:www.w3.org2001XMLSchema-instance xsi:schemaLocation http:www.fcla.edudlsmddaitssdaitssReport.xsd
INGEST IEID E85N92PN1_VQXRGC INGEST_TIME 2017-04-17T20:07:09Z PACKAGE AA00053606_00313
AGREEMENT_INFO ACCOUNT UF PROJECT UFDC
FILES