Citation
Le Progressiste

Material Information

Title:
Le Progressiste organe du Parti progressiste martiniquais
Creator:
Parti progressiste martiniquais
Place of Publication:
[Fort-de-France]
Fort-de-France
Publisher:
Le Parti
Publication Date:
Frequency:
weekly
completely irregular
Language:
French
Edition:
2001, January 17, no.1805
Physical Description:
v. : ill., ports. ; 38-45 cm.

Subjects

Subjects / Keywords:
Politics and government -- Periodicals -- Martinique ( lcsh )
Genre:
serial ( sobekcm )
periodical ( marcgt )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
UF Latin American Collections
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
029299668 ( ALEPH )
14196110 ( OCLC )
87642378 ( LCCN )
Classification:
324.27298/206 ( ddc )
JL839 .A8 P767 ( lcc )

Full Text
S O M M A I R E
e m m me e m m m m m m m em me mm mmailes amglil
LE SAMEDI 13 JANVIER A L'IMPER ATRICE
SLa famille PPM a I'6conte' i
I I
I I
.-+ .: .+ .
. ...... ..I. . .. .. .. .. .. ... -s ........+.,+, +
, e . ,
I I I I II
I I I II I I I I
Vemux de Claude Lise au personnel
FRANCE
-.L Les chantiers ,de Jospin page 12 102 F *




SERGE LETCHIMY A l'HOTEL IMPERATRICE
Les vmux du candi dat e s ..................... ........
Letchiy
esdames, Messieurs, battants de la meme cause, deux esprits Chers amis, chers lumineux, deux exemples fondamentaux c a m a r a d e s pour notre Martinique, nos compatriotes, Ce 13 janvier est une notre jeunesse. Vous avez devin6 que mon date symbolique. esprit avait vu l'image d'Aim6 C6saire et de Autour de moi, j'ai Pierre Aliker... quelle fid6lit6 quelle loyausouhait6 retrouver un certain nombre de per- t6 quelle exemplarit6 sonnes, afin de transmettre a chacun un mes- Car je partage avec vous la fiert6 de sage fort et particulier. voir cette ville sauv6e des eaux ; de savoir Mes Vceux s'adressent a l'6quipe muni- Fort-de-France capitale au cceur d'une cipale actuelle. agglomeration dynamique et d'un Pays MarJe veux vous dire tout le respect que tinique en pleine mutation ; de connatre m'inspire l'6pop6e qu'est la votre, I'admira- notre Ville habit6e d'une population riche de tion que j'ai pour ces 56 ans de gestion diffi- ses diff6rences et avide de reconnaissance. cile, sans moyen, dans un contexte de mal Croyez-moi quand je vous dit qu'il faut d6veloppement et d'hostilit6 des pouvoirs penser en termes de "courage" et de "solidaconservateurs. ritd", d'"initiative" et de "compdtence".
Malgr6 tout, ce qui a pr6valu, c'est la C'est cela mon combat.
loyaut6, la fid6lit6 et la coh6sion d'une 6quipe Mes vceux s'adressent 6galement aux municipale qui a tra- amis et aux personnes qui vaill6 dans la r6sistan- m'ont accueilli au cours ce, qui a su 6quiper la de cette campagne. ville, asseoir son d6ve- J'ai men6, depuis le loppement, affirmer mois d'Aofit 2000, un une identit6 forte, une v6ritable pdlerinage jourculture dynamique ... nalier milant le porte-aJe tiens 6gale- porte dans tous les quarment h souligner cha- tiers de Fort-de-France et leureusement ce les r6unions chez l'habid6vouement et cette tant. Ces familles et amis fid6lit6 qui sont des m'ont accueilli fraternellevaleurs essentielles ment, manifestant du coup dans une communaut6 leur tr~s grande solidarit6 qui veut se construire. dans cette lutte politique Je cite le mot
"fiddlitd" et mon
' Le candidat plein d'entrain a appel de ses vceux au
1' image de deux rassemblement de toute la hommes, deux com- grande famille PPM.
2 Le Progressiste Mercredi 17 janvier 2001




qui s'engage. Madame Letchimy, mre,
A pr6sent, ce sont des 6mue aux larmes. conf6rences h theme avec
des commerqants, des chefs
d'entreprise, des cadres, des
artistes... ce matin meme, formante. ici, h l'h6tel Imp6ratrice, des Le principe du nonresponsables associatifs de cumul des mandats, retegroupes du carnaval, bientot nu au sein du Comit6 les professionnels de l'im- National, nous semble mobilier, les parents conforme a notre ambid'6lves, les enseignants... tion de construire une bref, toutes les forces vives nouvelle conception de la de notre ville. politique
Savoir 6couter et L' ouverture aux recueillir la parole de cha- d6mocrates, la soci6t6 cun c'est une d6monstra- civile correspond aussi a tion de notre volont6 de notre volont6 deconstruire construire notre programme une 6quipe a missions en tenant compte de la paro- pour r6pondre de manire le de tous, de sa suggestion, de ses id6es, de efficace aux grands enjeux qui se pr6sentent a ses objections, de ses irritations... nous ins6curit6, fiscalit6, d6veloppement
I1 s'agit en fait de d6velopper, de pro- 6conomique, intercommunalit6, insertion des grammer, parce que nous savons que Fort-de- jeunes France n'est pas une ville a construire, mais L'ouverture aux femmes au delh du pr6une ville construite avec ses 135 quartiers, ses texte de la parit6, c'est faire appel aux comp6100.000 habitants, ses 5.000 hectares de tences et aux convictions, jadis marginalises mosa'que sociale, culturelle et environnemen- d'une partie de la population. tale qu'il faut aujourd'hui g6rer, animer et En un mot, parce que c'est le fil directeur d6velopper dans la proximit6. de mon programme, prendre le virage du
Ce projet de proximit6, de participation Renouvellement et du Changement.
et de responsabilisation exige a la fois des Mais avant tout, notre ville doit demeuqualit6s : disponibi- rer solidaire. lit6, dialogue, effica- Mon ambicit6 pour l'6mergen- tion est d'orience d'une nouvelle ter Fort-deforme de d6mocratie France vers : la d6mocratie par- 1' Avenir. ticipative. L'Avenir ?
A fortiori, il c'est faire de nous faut int6grer Fort-de-France les principes d'ou- une ville renouverture et l'exigence v e 1 6 e de disponibilit6 de accueillante et chacun pour une fonctionnelle, gestion moderne, avec une orgadynamique et per- nisation comLe Progressiste Mercredi 17 janvier 2001 3




munale nouvelle, dyna- A la grande surprise du candidat, mique et competente. un "Joyeux anniversaire" sincre
Di s demain, c'est et plein d'entrain a 6id entonn6
Ds demain, c" est pour c616brer ses 48 ans. d6velopper une nouvelle
d6mocratie citoyenne,
rapprochant 1' administration de la population. .
Aussi, vite, c'est faut promouvoir efficacity et Aussi, vite, c'est.
contribuer organiser red6ploiement des services contribuer a organiser.
de police avec la restauration
1' agglom6ration par des
. ~~de la prevention ;qenu transports efficaces, des de la prvention ; que nous logements pour le plus ouvriront le chantier de la grand nombre, une poli- fiscalit6 ; que nous saurons impulser le developmn
tique d'environnement et impulser le dveloppement de d6veloppement 6cono- pour le b6n6fice du plus grand nombre ;qenu
mique ambitieuse et coor- grand nombre ; que nous
donn~e, continuerons notre mobilisadonnee.
L'avenir, c'est enfin tion pour l'education et la L'avenir, c'est enfin
et surtout cette jeunesse culture ; que nous saurons qui veut etre guid6e sur la nous mobiliser pour revitali. ser le centre ville... voie de l'expression culturelle, de la forma- ser le centre ville tion et de l'action; c'est l'attachement parti- Enfin parce que 1' poque qui s' annonce
culier que je porte la petite enfance pour est celle de tous les possibles, j'aimerais vous culier que je porte a la petite enfance pour .* % laquelle j'imagine des espaces adapt6s a leurs associer mon rave, a mon ambition.. ce
besoins. reve qui laisse pr6sager une ville avec ellebesoins.
Soyons tous convaincus que les outils, mme rconcilie qui ne souffre plus dans la les competences et les moyens existent au nvrose ou dans 'autisme une ville qui de sein de cette population. rien n'ait peur, ni de son histoire ni de son
Mieux que quiconque, je sais que les avenir, une ville qui travaille le jour pour
foyalais n'aspirent qu'a s'investir dans la vie s'amuser la nuit le week-end, une ville de quartier que nous allons redynamiser ouverte a tous, accueillante et g6n6reuse, une Ville habit6e, un patrimoine ancien restaur6, Qu'ils n'attendent qu'd ddcouvrir les nou-de fads
veaux espaces d es des urbains que nous
projetons, depuis la placettes repoSavane, le Front de santes, conviMer et le parc Floral viales,des chanjusqu'aux 6quipe- tiers dans ments de jeux et de chaque quartier, de l'mnsertion,
proximit6 que nos
quartiers accueille- de l'activit6... ront ; qu'ils savent des .d'enfants dans qu'une ville securis6e ne se d6cr~te pas les cours sur le papier ou ne j d'6coles,ddfiant s' impose pas par la lapeur, un carforce ; mais qu'il naval color6,
4 Le Progressiste Mercredi 17 janvier 2001




des rires, de l'amiti6, Forts et riches des coll6giens longeant du combat des ain6s la baie sous des voiles Nous devons gonfl6es, un conteur prendre de la hauadmir6 du public sur teur une place ombrag6e D 6 montrer des amoureux, des notre capacit6 au gens bien, simplement combat heureux. Notre d6termiNous sommes nation de batisseurs solidaires de la meme Pour relever aventure humaine. ces nouveaux d6fis.
Nous sommes habitants de la mime Je vous remercie pleinement, pour votre cr6ation urbaine amiti6 et votre activit6.
Fort-de-France, encore une fois, nous Je vous remercie pleinement, pour votre impose un d6fi. compr6hension et votre complicit6.
Apris le d6fi de la nature. Cette ann6e 2001 sera exaltante et f6conAprbs le d6fi de la misere et du sous- de pour notre cit6. Elle se pr6sente sous les d6veloppement. meilleurs auspices.
C'est le d6fi du renouvellement. A la population foyalaise, je formule mes C'est le d6fi du d6veloppement. voeux les plus sinceres de sant6, de bonheur et
C'est le d6fi de la revitalisation de prosp6rit6.
Toute oeuvre est un combat Meilleurs voeux pour vous et votre familTout combat est une oeuvre le.
Qui allie 616vation et 6motion PERMANENCE
Qui allie conviction et d6termination Serge Letchimy SERGE LETCHIMY
50, 52 Avenue des Caralbes
(au-dessus de 1' agence
Date Lieu Heure Objet Rendez-vous SMCR VOYAGES) a FortTEL: 05 96 63 43 77
18/01 Cit6 des Sinistr6s 15h30 Visite de quartier Gishle Groma FAX : 05 96 63 4007 18h30 R6union C/o Charlery Rosette pris
de Raoul Norbert Balisier Tivoli
19/01 Cluny 15 h30 Visite de quartier 18h30 R6union 34 Lot. Sainte-Marie Rue
derribre le Couvent Baltide
22/01 Dillon 15h30 Visite du quartier Dillon Est Nicole Zare 19h00 R6union prbs du terrain de hand
avec les jeunes
23/01 Coridon 15h30 Visite de Quartier Voie 22 rue du D6senclavement Christian Edmond-Mariette 18h30 R6union Maison Edmond-Mariette
Avenue Principale
24/01 Rivibre l'Or 15h30 RDV devant Boucherie Leury Jean-Claude Leury 18h30 R6union C/ Jean-Claude Leury
Chemin Mapou
Le Progressiste Mercredi 17 janvier 2001 5




... S..p ritre
Am 'AmobEn cet Xi d Ae si~cle et de deuxM ma ,nillnoire
in grand martiniqusais nous a quitt6, en toute discostion.
en 1921, avanit d4'tle ordonw$ prtre en 1955, Georges aire a d'a la t caissiediaIalENC (actuelle.BNP).Le sani6 qi tait s'est engage dans le eotabat syndical et,
...d'alors, et qu'en chrten martiniquais il n'envisageait dej as de pratiqu4r une foi coupee de touit lien social.
Unefois rdoq pretre, apres sa formation a la Mission de rance, c'est aux antilloguyanai de laFAEC D. retour Aa1V.artiniueu e oh le cpIt tr
. . . . ... . . . . . . . . ...
ttpar
cMR
nu lus r. eCO
1 cs ac oE
g1 pednm4anidl91l 95 t u dori uMie
politique deela Mrtinique son pays Un gran Matititii se est all6IL.
'756,
SioniVto
............. ..... ........
4jitauM edeFr-eFa.
Le P e e e i a
,,NN*f~ 4,,," / 4t444'l44*
I $, 4~~444~44




EXPOSITION Les soldes: du 15 Sjanvier au 24 fvrer P odr m ond Selon 1'arrat6 pr6fectoraldu 30 dicembre 1999 relatif aux
soldes saisonnieres ou
Anterron, un artiste p'riodiques, apr s
i a consultation des organisations professionnelles, des
i poiioge chambres consulaires et du comit6 d6partemental de la
Une artiste redcouvrir "Ma premire exposition ici, c'6tait consommation, les p6riodes dans les salons du Conseil en 1947 dans une grande halle qui se au cours de'squelles pourront Gen ral trouvait a l'6poque sur le front de mer avoir lieu, pour 1'ensemble de de Fort-de-France prs d'Air France... la Martinique et pour les I ann6e suivante, j'ai fait une autre secteurs d'activit6 de ventes
6 en 1920 et exposition au mme endroit avec plus faites sous formes de soldes aujourd'hui ag6r de de 160 tableaux..." En tout, Ti-Bouboule saisonniers ou p6riodiques
80 ans, Florimond a estim6 avoir r6alis6 une trentaine sont les suivantes:
Anterrion est plus d'expositions en Martinique et avoir lre p6riode du 15 janvier
connu du grand peint et recens6 entre 'age de 14 et 65 au 24 f6vrier 20 1 public sous le ans, plus de 10 000 tableaux. ta2e prauiode : due I octo pseudonyme de Ti-Bouboule, com6- Un record pour un homme qui avoue au 10 novembre 2001.
... ~~~~~~~E unor lapin baedesn rvalafoqu renn dien humoriste qui a sillonn6 la Marti- avoir exerc6 divers m6tiers de boulan- En dehors des p6riodes cit6es, nique et la Guadeloupe. ger a 6b6niste en assant par la marine aucune autre forme de soldes
Sa pr6sence dans le monde local du marchande et meme sacristain. A cela, il ne peut-re r6alis6es. fire et de la com6die lui a d'ailleurs faut ajouter la fr6quentation d'artistes valu, en tant que doyen des comcdiens comme Eugene Mona, Francisco, Paulo de la Martinique, la reconnaissance de Rosine, Maurice Alcindor, Simone Le Progressiste
ses pairs au cours d'un spectacle en Zamor, Loulou Boislaville, Ronnie a en Resit 1999 a la salle Osenat de Schaelcher. Aul... tout en trouvant du temps pour se1
SG97200 Fort-de-Fran
Et pourtant, son travail artistique a consacrer aux jeunes de la cit6 de Flo-90 For0deF 1 T.I.:05 96 7188$01
commenc6 trbs tit depuis l' age de qua- r6al. torze ans, aiors qu'il 6tait au collge. Le Forimond Anterrion a choisi la 40 premier dessin de Ti-Bouboule aura 6t6 peinture a l'huile comme un 616ment dePatpm wndof Fondateur Aimb~ C~saire
..un lapin, base de son travail afin que prennent Depuis, les souvenirs de lieux d'ex- forme paysages, animaux, scenes de vie
~~~~~~~~~~~~Parti Progressiste Martiniquais -Ace eevi .. rne30F 10F 9
position ne lui manquent pas. Paris, et 6difices.PaiPrgeiteM tnqai Commission Paritaire :No72886
Montr6al, Londres, New York en 1945 Exposition d'Antan, c'est le titre oii il se souvient avoir perdu, pour 60 retenu par 1'artiste pour l'exposition qui D 000 f de tableaux dans un accident est visible jusqu'au 18 janvier dans lesParcFIig d'avion mais aussi l'Allemagne, le salons du Conseil G6n6ral, avenu des Coepinraston-AP5 68
Trenele 7200Fort-e-Imprimeur44 F D2Sormeaux
Panama et bien stir la Martinique. Caraibes. Inpier-Dsreu
Pour vous albonner ,,Tarifs
Nom:..................... ............. Destinations 1 an 6 mois 3 mnois
Prenom :....................Martinique :Abonnement simple 200 F 110 F 60 F
Adresse :................ ................Abonnement de soutien 300 F 150 F
Guadeloupe et Guyane 240 F 130 F 70 F Remplissez ce bulletin et retournez-le accompagne de votre rogle- Caraibe 390 F 205 F 110OF ment chequee a I'ordre du PPM) au Reunion 430 F 230 F 120 F Parti Progressiste Martiniquais Ancien R~servoir France 320 F 170 F 90 F
Trdnelle 97200 Fort-de-France USA 445SF 235SF 130 F
Tel. : 05 96 71 88 01 Europe et autres pays 575 F 300 F 160 F
Fax. : 05 96 72 68 56
1* Progressiste Mercredi 17 janvier 2001 7




CLAUDE LISE, PRESIDENT DU CONSEIL GENERAL
Pour ne Mar
u......... ................ ....... ... ...... ............ .... ....... ...... .. .. .. ........ ......... ... .. .u.e.,
d6
Une erreur technique a gination, de cr6ativit6 et d'esprit d'initiatitronque* les vceux de notre ve! camarade Claude Lise aux Faisons en sorte que l'ensemble de ces Martiniquaises et aux moyens servent, le plus efficacement, notre Martiniquais pour 200 volont6 d'impulser une nouvelle dynamique Nous reproduisons ce aqui favorise la creation d'emplois, et qui texte in extenso, puisse redonner espoir a ceux qui, chez notamment avec sa partie nous, sont encore trop nombreux h souffrir traitant de I'volution du chUmage et de l'exclusion institutionnelle. C'est l' le premier vceu que je tiens h formuler.
Mais, au seuil d'une annie oP nous
serons convids 'a un double rendez-vous
hers compatriotes e lectoral, je tiens formuler un deuxivme
L'An 2000, qui avait vceu"
revAtu une dimension Que lors de ces importantes 6chdances, fortement symbolique, nous ayons tous 'a coeur d'user de ce mode s'acheve, et nous on retiendra qu'elle a vu, au terme d'un long dexpression privilgi de la citoyennet entrons, avec 2001, dans un siecle nouveau. processus d'6laboration, l'adoption de la qu'est le suffrage universel.
Le precedent, le 20eme sibcle, laissera Loi d'Orientation pour l'Outre Mer. Que chacune et chacun aient donc le certainement un souvenir tris contrast6. Celle-ci offre desormais une methode souci de se determiner avec toute la lucidity
I1I a connu une grande part d'ombre, et a d''volution institutionnelle et statutaire, necessaire ; et pergoivent dans ces deux beaucoup trop souvent 6t6 marqu, par des transparente et democratique, qu'il appar- scrutins une occasion supplmentaire de atteintes intol6rables porties aux droits et av tient aux porteurs de vritables projets de se peser concrtement sur la conduite des la dignit6 de la personne humaine. saisir. affaires de la Martinique.
Mais il laissera aussi le souvenir rdcon Par ailleurs, elle comporte un important Une occasion de se convaincre, davantafortant d'un sibcle oP il s'est trouv6 des volet dconomique et social, utilement com- ge encore, que c'est de la mobilisation de femmes et des hommes pour refuser l'into plete par un nouveau dispositif de soutien tous, dans le cadre d'un ddbat constructif, lrable et pour assurer A la cause des droits fiscal ~ l'investissement. degag6 des querelles subalternes, que de l'Homme des avanc6es d~cisives. Si l'on tient compte, de surcroit, du depend l'6dification de la Martinique &i
Chez nous, en Martinique, malgr6 les volume de cr6dits inscrits au Document laquelle nous aspirons.
cons6quences d'un mal d6veloppement unique de programmation des fonds euro- Une Martinique fiddle &i ses valeurs de chronique, d'ind6niables progrbs ont 6te peens et au contrat de plan, force est de solidarit6 et de fraternit6 et toujours mieux & r6alis6s dans certains domaines en matibre reconnaitre que nous disposons 1 de meme de valoriser ses atouts. sanitaire et sociale, de formation des moyens sans pr6c6dent pour nous permettre Une Martinique convaincue qu'il ne hommes, de r~alisations d'6quipements de poursuivre la politique d'6quipement de saurait y avoir de v6ritable d6veloppement structurants, mais aussi sur le plan, essen- la Martinique ; nous permettre de stimuler sans que ne soit pleinement pr6serv~e la tiel, des libert6s individuelles et de la d6mo- l'activit6 dans la plupart des secteurs, d'ai- d6mocratie. cratie. der A la cr6ation d'entreprises, d'accompa- C'est persuad6 qu'il s'agit 1 d'une
Le sidcle qui s'achbve a 6galement ete gner les projets 6labor6s par les jeunes, de ambition largement partag~e que je veux celui oh nous avons entrepris le combat renforcer les 6changes avec notre environ- maintenant adresser, A chacune et Ai chacun pour l'identit6 et la responsabilit6 martini- nement, ou encore d'am6liorer la situation d'entre vous, mes vceux les plus chaleureux de quaises. des plus d6munis. bonheur, de sant6 et de r6ussite.
Celui oP nous avons aussi pris toute la C'est A nous qu'il revient, maintenant, Bonne et heureuse ann6e 2001! mesure des conditions n6cessaires At un vbri- de tirer le meilleur parti de toutes ces table d veloppement durable. mesures Claude Lise,
Quant a l'annie qui vient de s'6couler, Sachons, poor cela, faire preuve d'ima- Prdsident du Conseil Gndral S&inateur de la Martinique
8 Le Progressiste Mercredi 17 janvier 2001




CLAUDE LISE AUX COLLABORATEURS DU CONSEIL GENERAL
6veopper une culture
d Ia responsab it6
'est, vous le savez, avec Elle a aussi 6t6 celle qui a vu la signabeaucoup de plaisir que ture d'un nouveau DOCUP et d'un nouje vous retrouve chaque ,veau Contrat de plan qui, l'un et l'autre,
ann6e h l'occasion de comportent un volume de cr6dits mobilinotre traditionnelle c 6r6- sables pour la Martinique beaucoup plus
monie de voeux. important que les pr6c6dents.
Un grand plaisir d'y rencontrer le per- Elle a surtout vu l'adoption de la Loi sonnel d6partemental, toujours tris nom- d'orientation pour l'Outre-mer qui combreux 'a y prendre part, et d'avoir avec lui porte un important train de mesures 6coces 6changes directs et conviviaux aux- nomiques et sociales. quels je suis tris attach6. Celles-ci doivent incontestablement
Un plaisir aussi, bien entendu, d'y permettre, si nous savons en tirer le saluer toutes celles et tous ceux qui, en meilleur parti, de cr6er des conditions pardehors du personnel, nous font l'amiti6 de ticulierement favorables au d6velopper6pondre a notre invitation. ment de nos entreprises et A la cr6ation
Et je veux tout de suite dire Mon- d'emplois. Nous sommes sur ce plan, il sieur le Pr6fet quel point nous sommes faut le reconnaitre, au pied du mur. (...) sensibles a sa pr6sence, aujourd'hui ; ce Je tiens a f61iciter ici trbs solennelled'autant que c'est la premibre fois que ment l'ensemble des agents qui, par leur nous l'accueillons ici, la Villa Chante- engagement, et, pour chacun, i la place clerc, dans cette circonstance. qui est la sienne, ont contribu6 & la
Je veux saluer aussi la pr6sence de meilleure application des orientations que Mesdames et Messieurs les Principaux de je leur ai assign6es. colleges ; ces partenaires essentiels du Il est clair que c'est cette capacit6 Conseil G6n6ral dans un domaine celui faire preuve de coh6sion, cette conscience de l'Education dont notre Collectivit6 a de la compl6mentarit6 entre l'Administrafait, depuis plusieurs ann6es, une de ses t tif et le Politique qui permettent l'avanc6e grandes priorit6s. rellement, vous l'aurez compris, que j ou la r6alisation de projets dont notre ColJe suis 6galement heureux d'accueillir tenu i associer son personnel i cette c6r6- lectivit6 peut, je le crois, 16gitimement les Pr6sidents et Directeurs de ce qu'il est mome.s'enorgueillir. convenu d'appeler les Organismes Ext6- Au moment o je m'apprte vous Je pense, par exemple, au domaine du rieurs, c'est-hi-dire toutes ces structures, formuler mes veux pour cette nouvelle ransport, o malgr6 les trs grandes diffiaux statuts trbs divers, qui entretiennent ann'e, je ne peux manquer d'6voquer, cults liies m la situation tout fait singulire des relations privil6gi6es avec la Collecti- mqme briuvement, ce qui a plus p cui s'est constitu6e avant la d6centralisa. elibrement marqu6 celle qui vient de vs6dpatmntl.tion, Ai la multiplicit6 des partenaires, aux vit6 d~~partementale. s'6couler.. fiacmnsrisetusiicrans
Tous ces invit6s appr6cient, j'en suis financements croiss, et aussi & certaines stir, cette occasion suppl6mentaire de Elle a, on ne peut le nier, vu la persis- manoeuvres que je n'ai aucune gene A s'entretenir avec les conseillers g6n6raux, tance de nombre de difficult6s que qualifier, comme i1 se doit, de politimais 6galement avec les cadres et agents connait la Martinique, singulirement ciennes, le Conseil G6n6ral travaille r6sode notre Collectivit6. dans le domaine 6conomique et social. censeCoeiGnratavlersde notre Collectivit6. dlument et concrbtement &i une modemisation
Et puis, vous me permettrez de souli- Mais elle est pourtant loin de n'avoir du transport interurbain de personnes qui gner la pr6sence At nos c6t6s du personnel de comport6 que des aspects n6gatifs, satisfasse At la fois les professionnels et les l'Agence D6partementale d'Insertion, Elle a par exemple connu ce qui est agers.
loin d'8tre n6gligeable un nombre de
r6cemment transform6e en EtablissementI le fait pendant que d'autres bavarPublic Local, et dont le Conseil d'Admi- jours de grves moms important que les dent et s'agitent vainement. nistration est d6sormais pr6sid6 par l'ex6- ann6es pr6c6dentes ainsi qu'une 16gbre Ainsi, ont d'ores et d6j~i commenc6 les diminution du taux de ch6mage.
Le Progressiste Mercredi 17 janvier 2001 9




travaux relatifs a la construction de la gare le premier sch6ma directeur de program- p6tences qu'elle met au service de la Marroutibre de Fort-de-France et, en particu- mation des colleges qui arrivait a son terme tinique. lier, la r6alisation d'une plate-forme qui en 2000. Et je rappelle que le prochain Ils montrent bien que, sous la conduite permet de gagner sur la mer. sch6ma, qui couvrira la p6riode 2000- de Madame la Directrice G6n6rale des
De meme que cette ann6e verra le lan- 2010, sera trbs prochainement examin6 Services D6partementaux, assist6e des cement des travaux pour la r6alisation du par les 61us de notre Assembl6e. deux Directeurs G6n6raux adjoints, le premier trongon du Transport Collectif en Toujours en ce qui concerne le domai- personnel d6partemental, dans les Site Propre (T. C. S. P.). ne 6ducatif, je ne peux manquer de souligner quelque vingt directions et services de la
Je pense 6galement a la poursuite de l'action efficace que nous avons entrepri- Collectivit6, accompagne efficacement l'implantation d'infrastructures et d'6qui- se pour introduire les Nouvelles Techno- les 61us dans la politique qu'ils mbnent pements portuaires dans diff6rentes com- logies de l'Information et de la Communi- pour l'6quipement et le d6veloppement de munes de Martinique, en vue de doter les cation dans les colleges. la Martinique. marins pecheurs d'outils n6cessaires au Cela, en menant son terme l'infor- Et tout cela, il faut bien en 8tre d6veloppement de leur filiere, en vue aus- matisation de l'ensemble des C .D. I. et en conscient, est accompli alors mame que la si de contribuer au d6senclavement de d6marrant un plan d'6quipement de la tendance est a la stagnation voire a la hl'e. totalit6 des 6tablissements en outils infor- diminution de nos recettes.
Je pourrais 6galement 6voquer les matiques a vocation p6dagogique. J'ai, vous le savez, pour habitude de nombreuses prestations destin6es a am6- I1 s'agit 1I, je tiens a l'affirmer, d'une dire qu'un tel contexte, par ailleurs marliorer la prise en charge de la personne contribution essentielle qu'apporte notre qu6 par l'augmentation de la demande de handicap6e (tel le S.I.V.A.D.), de la per- Collectivit6 la n6cessaire pr6paration de nos concitoyens, ne nous laisse d'autre sonne ag6e (telle la P.S.D.) ou encore de notre jeunesse a la mattrise de ces nou- choix que d'accroitre l'efficacit6 de notre la mere et de l'enfant (tels les ateliers pr6- veaux outils qui participent, h l'6chelle du action. nataux...) monde, d'une r6volution que d'aucuns Eh bien, cela est plus que jamais d'acJe pourrais 6voquer tout autant le pr6sentent comme plus d6terminante que tualit6 !
domaine de l'6ducation avec, en particu- l'imprimerie. Et suppose c'est l une conviction lier, en d6cembre dernier, I'achivement Une manibre donc de garantir l'6galit6 que je me suis toujours efforc6 de faire du nouveau collge de Place d'Armes au des chances et de pr6venir, chez nous, les partager que l'on s'applique garantir Lamentin. effets de cette nouvelle forme d'exclusion au personnel les meilleures conditions de
Un collbge qui n'attend plus que de qui a d6jh pris le nom de <>. bilit6s d'6panouissement dans l'exercice prendre a cet 6gard, et en conscience, ses Ces quelques exemples que j'ai choi- de son m6tier. responsabilit6s. sis parmi beaucoup d'autres que vous La premibre r6ponse a cette exigence,
Ce magnifique 6tablissement de 900 me pardonnerez de ne pas 6voquer pour c'est, bien entendu, la mise en oeuvre d'un places et pouvant aussi accueillir 96 ne pas allonger mon propos t6moignent dialogue social effectif et de qualit6. Et je 61ves inscrits en Section d'Enseignement bien de tout le savoir-faire que posside me suis engag6 depuis plusieurs annies A G6n6ral et Professionnel Adapt6, a cl6tur6 notre Collectivit6 et de la vari6t6 des com- faire en sorte qu'il soit une r6alit6 au Conseil G6n6ral.
La mise en place de la rdforme des 35
heures, dont j'ai souhait6 l'application
PERMANENCE SERGE
LETCHIMY
50, 52 Avenue des Caralbes (au-dessus
de I'agence SMCR VOYAGES) Ai Fortde-France
TEL :05 96 63 43 77
FAX :05 96 63 40 07
10 Le Progressiste Mercredi 17 janvier 2001




anticipate au sein de notre Collectivit6, a
pr6cis6ment 6t6 une occasion de l'approfondir davantage encore. Et je veux, a cet
6gard, rendre hommage aux organisations
syndicales qui, quels que soient les incidents de parcours qui ont 6maill6 le processus de n6gociation, ont su se montrer
responsables et i la hauteur du dialogue
que je leur ai propos6 a cette occasion.
La mise en oeuvre de cette r6forme a,
en effet, donn6 lieu a une large concertation avec le personnel et ses representants.
Et c'est h l'issue d'une consultation par
voie r6f6rendaire, qui a fait l'objet d'une
forte participation, que les modalit6s de
son entrde en vigueur, des cette ann6e, ont 6t6 d6finies.
Ce passage aux 35 heures je le souligne, car j'y tenais particulibrement
n'entrainera pas une rdduction des
horaires d'ouverture au public. I1 s'inscrit, sur l'accroissement de leurs responsabili- culirement que, face aux nouvelles exiau contraire, dans une d6marche globale t6s et de leur autonomie financibre.
gences auxquelles notre Collectivit6 sera
de modernisation de l'administration C'est tout le sens, en effet, des conclu- confront6e dans un tel contexte, l'envisant i l'optimisation de la qualit6 du sions du Rapport Mauroy, command6 par le semble de nos agents aient cur de service public d6partemental. (...) Premier Ministre, en vue d'une refonda- d6velopper, toujours plus, ce qui doit tre U anee egaemet u 9 uvr-developper, toujours plus, cequdottr L'ann6e 2000 a 6galement vu l'ouver- tion de l'action publique locale. une vritable culture de la responsabilit.
une veritable culture de la resposblt
ture effective de notre laboratoire de Les Collectivit6s d'Outre-mer, a la A quoi je suis tent d'ajouter une cullangues ott les cours dispens6s ont pleine- faveur de la Loi d' orientation que j'evo- ture de rsistance tout ce qui nous pousment r6pondu aux attentes de ceux qui y quais tout a l'heure, sont, quant a elles, se glisser sur la pente des habitudes ont assistd, au titre de cette premibre phase d'ores et d6ja dot6es de nouvelles comp6- acquises, cder la tentation du ronronacquises, a c *der a la tentation urorn
exp6rimentale. tences qu'elles doivent rapidement et nement et A nous laisser gagner par notre C'est donc 6videmniment en bien plus pleinement maitriser. meu nou i a
SI&-fameux syndrome du <> grand nombre que les 61us et le personnel C'est notamment le cas en matibre de Une culture de r6sistance, surtout, A
d6partemental pourront, cette ann6e, coop6ration r6gionale, de politique du tout ce qui nous pousse a nous enfermer b6n6ficier de cet instrument original de logement ou encore en matibre de gestion dans la compartimentation. A tout ce qui formation dont notre Collectivit6 est de l'eau (pour ne citer que des comp6- nous pousse h accepter, comme allant de d6sormais dot6e. tences concemant les conseils g6n6raux soi, le fait que, comme l'6crit Edgar
A tout cela s'ajoute la poursuite de d'Outre Mer). MORIN, <'la technique et la bureaucratie notre effort en vue de l'am61ioration des Mais au-del de cet accroissement de propagent une inhumanity glacle, micaconditions de travail de nos agents. (...) comp6tences, cette loi comporte, ne l'ou- , .nmque, desmntegrant, par leurs quantificaJe crois donc que l'ann6e 2000 a 6t6 blions pas, une proc6dure d'6volution ins- e r
tions, les rdalites vecues des 6tres de
celle ott notre Collectivit6 a su d6montrer titutionnelle qui est d6sormais A la dispo- chair de sang et d'dmes son niveau de performance ; cela, dans sition de tous ceux qui souhaitent l'6mer- Voilh donc, Mesdames, Messieurs, les son fonctionnement interne ott elle a gence d'un vdritable pouvoir local. quelques rdflexions que je tenais i vous notamment confirm6 la vitalit6 d6mocra- Il est en tout cas 6vident qu'avec ce livrer ce matin, avant de formuler h mon tique dont elle sait faire preuve mais aus- troisibme millionaire, nous entrons dans tour a Madame la Directrice Gdn6rale et h si dans l'accomplissement de ses missions une bre ott la notion de responsabilit6 va vous tous, cadres et agents du Conseil de service public au profit de nos conci- de plus en plus s'imposer. Gdndral, sans oublier mes proches collatoyens. A nos choix de citoyen d'abord qui borateurs du Cabinet et de mon Secr6taPour autant, cela ne doit pas nous n6cessiteront toujours plus de vigilance et nat Particulier, mes meilleurs vceux pour conduire a tomber clans le pidge insidieux de lucidit6. cette nouvelle annde. Des vceux de bonde l'autosatisfaction. Mais elle sera aussi au cceur de l'ac~heur, de sant6 et d'6panouissement ; ainsi Bien au contraire, car les collectivit6s tion publique, et y compris de l'action
qu'd tous ceux qui vous sont chers. (...)
locales sont appel6es a rentrer dans une publique locale. q p6riode de mutations qui doit d6boucher C'est pourquoi je souhaite tout parti- Claude Lise
Le Progressiste Mercredi 17 janvier 2001 1




.....h. ....................i
Les chanters de espin
a classe m6diatique, tie de l'investissement des entreprises.. d'une partie de la classe politique franmalgr6 tout sont talent, Pour investir, les entreprises s'int6- 9aise, l'annie 2001 verra se r6gler le
ne sera pas en mesure ressent 'a l'6volution pr6visible de la problbme Corse.
de priver l'opinion consommation des manages. Dans l'immediat, la gauche plurielle publique fran9aise d'un C'est pour cette raison que le gou- est en train de se donner les moyens de d6bat approfondi sur vernement veut maintenir le pouvoir remporter le premier tour de l'lection l'avenir 6conomique et social de la d'achat des salari6s, voire les augmen- presidentielle qui aura lieu en mars France en la mobilisant, systematique- ter, de maniere significative, en favori- 2001. ment, sur des "affaires" que les juges sant l'augmentation des bas revenus Normalement Paris et Lyon ont la possibilit6 de r6gler au mieux. sans augmenter pour autant les cofits devraient passer a gauche.
Cette classe m6diatique, qui salariaux des entreprises. Les vaines tentatives de Balladur manifestement ne porte pas dans son L'annie qui vient sera trbs utilement pour construire a la va-vite un nouveau cceur le leader de la gauche plurielle, utilisee pour lutter contre la pauvret6 parti unique de la droite ne seront pas de sera oblig6e de renouer avec le traite- qui frappe un trop grand nombre de nature a enrayer le recul irr6versible ment des problimes politiques fonda- frangais.. semble t-il de la droite frangaise au sein mentaux la moraline n'6tant pas le Malgr6 les tentatives d'obstruction du champ politique frangais. meilleur aliment pour faire vivre et
conforter une democratie modemrne. LE TITISS DE LA SEMAINE
Quand Cirac essaye, contre
l'vidence, de pr6senter Lionel Jospin
comme un tenant de l'immobilisme, il ne e'Es -e L A S peut que faire sourire tous ceux qui sui- Er rfN Prs$s vent l'action du gouvemrnement. I u
Jospin vient de r6affirmer avec force
que l'objectif N'I de son gouvernement
est la lutte contre le chomage avec pour
objectif le retour du plein emploi, c'est
h dire un taux de ch~mage inf6rieur &:
5% de la population active pour la
soci~t6 fran~aise.
Pour atteindre le plein emploi,
il faut miser r6solument sur la croissance
6conomique qui en 2000 comme en
2001 devrait se maintenir autour de 3%.
Ce sont les r6sultats et les pr6visions de
l'INSEE, de l'OCDE, du FMI et de la
Banque Mondiale.
La croissance d6pend en grande par- BOULi MiM .
Pour vous abonner Tarifs Nom: .............. ..........Destinations 1 an 6 mois 3 mois
Prenom : ............................. Martinique : Abonnement simple 200 F 110 F 60 F
Adresse : ............. .Abonnement de soutien 300 F 150 F
Guadeloupe et Guyane 240 F 130 F 70 F Remplissez ce bulletin et retournez-le accompagnd de votre regle- Cara'be 390 F 205 F 110 F ment (cheque a I'ordre du PPM) au Reunion 430 F 230 F 120 F
Parti Progressiste Martiniquais Ancien Reservoir France 320 F 170 F 90 F
Trenelle 97200 Fort-de-France USA 445 F 235 F 130 F Tel. : 05 96 71 88 01 Europe et autres pays 575 F 300 F 160 F Fax. : 05 96 72 68 56
12 Le Progressiste Mercredi 17 janvier 2001




Full Text
xml version 1.0 encoding UTF-8
REPORT xmlns http:www.fcla.edudlsmddaitss xmlns:xsi http:www.w3.org2001XMLSchema-instance xsi:schemaLocation http:www.fcla.edudlsmddaitssdaitssReport.xsd
INGEST IEID EJMURCAXA_AZG2QT INGEST_TIME 2017-04-17T19:56:29Z PACKAGE AA00053606_00289
AGREEMENT_INFO ACCOUNT UF PROJECT UFDC
FILES