Citation
Le Progressiste

Material Information

Title:
Le Progressiste organe du Parti progressiste martiniquais
Creator:
Parti progressiste martiniquais
Place of Publication:
[Fort-de-France]
Fort-de-France
Publisher:
Le Parti
Publication Date:
Frequency:
weekly
completely irregular
Language:
French
Edition:
2000, December 20, no.1803
Physical Description:
v. : ill., ports. ; 38-45 cm.

Subjects

Subjects / Keywords:
Politics and government -- Periodicals -- Martinique ( lcsh )
Genre:
serial ( sobekcm )
periodical ( marcgt )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
UF Latin American Collections
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
029299668 ( ALEPH )
14196110 ( OCLC )
87642378 ( LCCN )
Classification:
324.27298/206 ( ddc )
JL839 .A8 P767 ( lcc )

Full Text




S



________i r -- -pIw IYI ELECTIONS MUNICIPALES
EDITORIAL
Dans la lignee de I r ml0
notre leader I, I Va A
charismatique
par de a p rm,..-,-, 1
MUNICIPALESII
Un quartier entier______reconnaissant
I'ceuvre d'Aime Cesaire
page 3
TRANSPORT URBAINII A FORT-DE-FRANCE I..~
La guerreII
etfneL m -ire Serge,ijete passe le t6moin."
pae 7
INSERTION
Une nouvelle
victoire pour K
Claude Lise!
page8

>3 1 1 ANIR20
RerueLEG ECIY asVnLvtu e dimanches, de 8h 9h



















ass6e l'6motion l6gitime du querelles intestines d'hier nos candidats potentiels, traitement A chaud de 'actuahi- de grande valeur, ont aimablement privil6gi6 en t6 politique d'un y a un mois, je hommes responsables, les int6r~ts sup6rieurs de voudrais confirmer haut et fort notre pays, traqant pour nous la voie d'un avenir que notre rentr6e 2000 au PPM serein.
fut exemplaire Quel fiert6 d' appartenir Ai un Parti compose
Dans ma m6moire de militant, la magnifique d'homme de quality, ceuvrant pour le d6veloppemobilisation autour de notre candidat Letchimy pour ment raisonn6 de notre pays et pour le bien-etre de les Municipales de 2001 restera, j'en suis sflr, un nos populations. grand moment. .Comment ne pas m6riter plus que jamais de Quelle satisfaction de constater combien notre remporter la victoire dans le pays et singuli~rement tate de liste aux Municipales, port6e par une foule dans le chef-lieu foyalais ? dense et unie comme un seul homme, 6tait d6termin6e Camarades, Ai ma modeste place, je me bomnerai A conduire notre Parti Ai la victoire. de vous exhorter A poursuivre dans ce sens jusJe ne peux m' emp~cher de vous te'moigner ma qu'aux r6sultats que nous nous sommes fix6s.
sympathie, chers camarades, pour m'avoir permis de S'agissant de l'6ch6ance prochaine, ayons me retremper dans cette atmosphere digne des aussi la sagesse de continuer At faire confiance Ai grands jours de notre parti. notre tate de liste aux minicipales de Fort-de-France,
J'ai retrouv6 un PPM revigor6, pr&t A avancer en lui laissant les coud6es franches pour ce qui est en rangs serr6s pour faire du 11 mars prochain un du choix de ses colistiers et de ses futurs collaborateurs. date A marquer d'une pierre blanche. Que cet 6lan mobilisateur qui nous a anim6 le
Aucune d6fection A l'horizon, mais au contrai- soir du 8 novembre nous conduite A l'essentiel en re une belle leqon de militantisme donn6e par nos nous lib6rant d6finitivement de nos m~fiances injuscamarades Lise, Pacquit, Letchimy p~nant avant tifi~es et de nos craintes individuelles. tout l'unit6 dans la dignit6 et le respect de l'autre. Et ceux...
De quelle grandeur d' ame ont fait preuve ces Ceux des mauvaises langues qui gardaient au demniers fonds d'eux l'espoir d'une unit6 de circonstance,
Quelle haute ide de leur devoir politique ont- Dieu, qu'ils doivent se mordre la queue !
ils d6fendue Et rebelote pour l'inauguration de haute
Je suis encore tout admiratif de cette abn6ga- tenue du si~ge de Serge Letchimy.
tion affich6e par eux, sans 6tat Et Michaux, et Lise, et Letchid' ame. my continuent sur le mime ton.
Au cr6puscule de la vie de Et /us. tl ~rFn ,l
notre brillante 6toile, quelle satisfac- rEt pui.. leale paeg'ncle lefi&
tion de constater que la relive est le... :Aim6 CUsaire et Pierre Aliker
assuee n d~it es buit quiontsont I. Ils sont venus dire aux milicouru au cours de ces derniers mois. /tants et aux sympathisants :"Nous
Quel plus beau cadeau pouvait /lui passons le flambeau."
offrir notre parti reconstruit A notre Et CUsaire, saississant le micro
leader charismatique, Aim6 C6sai- qu'il passe A Letchimy de dire "JVe
re? Si ce nWest une image du PPM A la >te passe le relais. hauteur de ses esp6rances. -Merci, mille fois A ceux qui
Faisant table rase des ambi- -~aiment notre pays !
tions personnelles alimentant les (7~Jean-Claude Duverger




2 Le Progressiste Mercredi 20 d6cembre 2000











MARDI 12 DECEMBRE 2 000 A TIVOLI








































Claude Lise et Serge Letchimy, un duo fravaifleur et efficace sur le terrain.

r~s de 300 personnes Serge LETCHIM4Y lui, en grande de campagne :les adversaires, lautonos'6taient press6es ce forme, comme dop6 par laccuei qui lui mie... Sur les visages qui l'6coutent, le soir-Ili Tivoli. LU 6tait fait, passe en revue tous ses themes ravissement est Mi. Es sont rassures par
aussi, comme clest souvent le cas, l'6motion 6tait au rendez-vous.
Des pages enti~res d'histoire 6taient
d6roul6es. Tout le monde se souvenait e ce qu'6tait Tivoli : des sentiers boueux,. des lopins de terre sans aucune commodit6, pas d'6cole, pas de routes, ... Et CUsaire arniva....
Tivoli, aujourd'hui, un quartier agr6able qui a gard6 toute sa convivialit6, son caract~re familial, un c~t6 bon

Serge recoit f le soutien total des Anciens.


Le Progressiste -Mercredi 20 decembre 20003






































La foule, unanime 6~ souhait "Bienvenue c6 Serge Letchimy. C6saire t'a tellement observe quI a Irouv en toi celui qui
Iui a offert les meileures garanlies que les si solides foncations de la maison foyalaise, Irouveraient la toilure quitla
rpeserverait de I'imposiure, des extr6mismes de toutes sortes, des drives a~ la Papa Docq, des identit&s lepenistes.
Serge, tout un peuple est avec toi, se refrouve en toi, vit en toi, bat au rythme de ton cceur et le dit: "Rendez-vous le 11I mars I'

ses propos. 11 en veut et its le croient. menire ligne droite qui a conduit A l'adopClade SE vai tnu i firele tion de la Loi d'Orientation ; encore une PERMANENCE SERGE d6placement dans un quartier qu'it autre de ses victoires. LTHM
connait bien. Sur son visage, la joie d'un Quel duo, queule compticit6 5 2Aeu e aabs(ndsu
hoimme qui a des bonheurs Ai partager. Aim6, C~saire, rassure-toi, comme de l'agence SMCR VOYAGES) 'i Fort"Je reviens de la pleini~re du Conseil te l'avait dit Aliker, un jour: "La Maison deFac G~neral et" dit-il "notre budget a jt est bien gardie". K.TL059 3 00
FAX: 05 96 63 43 771
votj ai l'unanimite7'. 1t en profite pour
donner quelques explications sur la der- C.C.



Date Lieu Heure Objet Rendez-vous

18/12. Mome Callevasse 16h00 Visite de quartier Pr~s C0/Famille Mij6r6
l8h30 RWunion C0/Famille Mij&r6 109 Cit6 Calebasse (Nestor Mij&r6)

19/12 Bellevue/Clairiere 16h00 Visite de deux quartiers (Max Gottin)
1W 8h0 Runion (lieu t d6finir)

20/12 Didier 16h00 Lotissement les Topiques Family Home
18h30 8 rue Lot. les Tropiques (Georgette Fretin)
2 1/12 Volga Plage Kya~flouka

22/12 Tivoli D6part de ta creche de Tivoli Families Joseph + Montredon
RWunion (lieu t d~finir) Gis~te Groma




4 Le Progressiste Mercredi 20 d6cembre 2000





















Post-Colon, decvanit 111ne assistance
enlthousiaste et avide

le canididat die no(trec parti aux-1 1ections,, mlli c Ipates de FortStinle prof'ondc esreilit et prism, deC,' notesC' p)ourI ieuxLI peaufinerI n(I progrmmlle. 1I1er pret pour Ce gran11d rendezIC-VOIs!











Ce soir-l& 6 Post-Colon, une < K
foule importcinte et dle
nombreux progressistes et symphotisants qui ova jent fait le d6pkicement pour kcouter .Serge et l'encourager.
On pouvait reconnotre
Pierre Su6dile, Saint-Louis........Augustin...

























Le Progressiste -Mercredi 20 decembre 20005

















Pour I'incwgurotion de so permanence electorate, Serge Letchimy met le pied
dons la vile qui I'accueillero comme Moire en mars prochoin.












ChrlsHer Micha









ChasiresHein~arn Mhaux pas 6 pkdider !"














La grande convivialit6 : Piarol Coppet Pour le tradition ...............( gauche), soaipour /a. ..
nuelle vague musicale<.< (6 droftej.


6Le Progressiste Mercredi 20 d6cembre 2000











TRANSPORT URBAIN A FORT DE FRANCE





Le reseau du transport 4
urbain de passager de la reconnu qui a l'avantage de travailler d~cembre 2000, dans des conditions
yulle de Fort-de-France est Saint-Denis de la RWunion, yulle qui particuli~rement difficiles.
en fin assaini. Un accord connait les m~mes problmes que Fort- Le parc d'autobus de la SETUFF est
accepted par toutes les de-France. dans un 6tat plus lamentable que flous
parties a ete signe. et la La d6l6gation de service public imaginions :
CFTU peut commencer ak devant commencer le Iler janvier 2001 60 bus sont des 6paves et croupistravailler mais, suite a la d6faillance de la sent place des Almadies ;
SETUEF, la CFTFU, a la demande de la 30 bus sont encore en 6tat de foncville, assure le service depuis le Iler tionner.
La CFTU fait face A la situation avec
1' aide de l'Etat cette fois-ci.
Aucun salari6 de la SETUFF n'a 6t6
abandonn6. Certains, ag6s, sont partis
en pr6-retraite et les 175 autres ont int6gr6 la CFTU.
e ne ferai pas ici un nou- Dans le mnme temps, avec 1' aide de la
veau r~cit des p6rip6ties du CDMT, un accord est conclu avec les
transport A Fort-de-France. transporteurs du GET, quelques uns
Les protagonistes sont abandonnent le m6tier de transporteur et
connus et tout un chacun sont indemnis6s par l'Etat ; les autres
sait qu'en ce domaine, la int~grent la CFTU avec un contrat d' afmunicipalit6 a tout mis en ceuvre afin de fr~tement d'une dur6e de 5 ans.
solutionner ce probl~me $ La guerre est finie, le r~seau est
Mais l'attentisme de l'Etat et le tra- nettoy6, la CFTU peut travailler.
vail de sape de certains maifaisants **<* La CFTU recevra 10 autobus d6but
n'ont que trop fait durer l'incurie. janvier et 10 autobus fin f6vrier de
Aujourd'hui, nous sortons de la cii- fagon A am6liorer le service.
se.~ La CFTU s'engage a foumnir aux
Un nouveau d6l6gataire a 6t6 choisi usagers un service de qualit6 auquel ils
par la ville. ... ......ont droit:
11 s'agit de la Compagnie Foyalaise D~s janvier, des horaires connus de
de Transport Urbain (CFTU). tous et, avant la fin de l'ann6e 2001, des
Cest une soci6t6 d'6conomie mixte autobus neufs et climatis6s.II
ayant pour associ6s la ville (80%) et la Alex Cypria: Aujourd hu,, nous Transdev (20%) sprtons de la crise, la CFTU peut Alex Cypria
La Transdev est un transporteur fraailler V'

r - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Pour vous abonner Tarifs
Nom :...................................................................... Destinations 1 an 6 mois 3 mois
Prenom: ................................................................. Martinique: Abonnement simple 200 F 110OF 60 F
Adresse: .................................................................... Abonnement de soutien 300 F 150 F
.............................................Guade.....oupe....et...Guyane..... 240lou eFt 130n 20FF 170F 0F
Renwisece bien Aetrbnez4e comnpagnde voe ih* Caraie 390 F 205 F 110 F
nvtkw ft euP a Reunion 430 F 230 F 120 F
Part! Progressiste Martiniquais -AncienRdmmserh- France 320 F 170 F 90 F
I1nelle 97200 Fortkdefivce USA 445SF 235 F 130 F
T6l.: 05 96 71 88 01 Europe e t autres pays 575 F 300 F 160 F
Fax.: :05 96726856
L - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - j


Le Progressiste Mercredi 20 d6cembre 2000 7











CLAUDE LISE LORS DE LINSTALLATION DE L'AGENCE DEPARTEMENTALE D'INSERTION












Monsieur Le Pr~fet de RWgion, bataille politique, que j 'ai engage d~s Le recentrage de toute la politique
Mesdames et Messieurs les Admi- 1994 aid6 en cela notamnment par mes d'Insertion au sein de cet 6tablissement
nistrateurs, collogues Prdsidents de conseils g6ne- public d'Etat, qui de sureroit se trouvait
Madame La Directrice Gdn6rale des raux de la Guadeloupe et de la Guyane, assujetti A une double tutelle administraServices D~partementaux, pour mettre fin h un syst~me particulie- tive et financi&re exerc6e depuis Paris,
Monsieur Le Directeur de l'Agence rement attentatoire aux principes fonda- allait A l'6vidence h contre-courant de la d'Jnsertion, mentaux de la Dkcentralisation. Decentralisation.
Mesdames, Messieurs. En effet la loi du 24 juillet 1994 Ce point de vue n'6tait pas seuleJ'ai le plaisir de vous accueillir dans creait dans les DOM uniquement, des ment partag6 par de nombreux 6lus et cette salle de d6lib6ration de l'H~tel du Agences d'Insertion, en modifiant pro- acteurs sociaux des DOM mais 6galeConseil G6n6ral, et de vous y souhaiter fond6ment le dispositif de gestion du ment par de nombreux responsables la bienvenue. volet "INSERTION" qui avait 6t6 nus politiques de m6tropole, au premier
1l m'a sembl& en effet que le choix en place d~s 1989, dans des conditions rang desquels la quasi-totalit6 des pr6side ce lieu, pouvait conf6rer la solennite d'organisation et de fonctionnement dents de Conseils g6ndraux. et le caract&e symbolique n6cessaires a la quasiment analogues a celles des d~par- Par ailleurs, du fait de la conception c6r6monie d'installation du nouveau tements mdtropolitains. meme des ADI, marque par la centraliConseil d'Administration de l'Agence sation, loin du terrain, du vrai pouvoir
d'Insertion. de d6cision et par un manque de souPermnettez-moi, tout d' abord, de plesse du fonctionnement, les rdsultats
remercier les 6lus repr6sentant les col- obtenus n'6taient pas du tout a la haulectivit6s, les membres d6sign6s au titre teur des objectifs fix6s.
des personnalit6s qualifi6es, le repre'sen- Diff6rentes demandes et motions
tant du personnel de 1'agence, d' avoir (certaines votes par les conseils g6n6accept6 de participer aux c6t6s des raux des DOM, d'autres par l'A.P.C.G.)
membres de droit, au Conseil d'Adrm furent adress6es de 1994 A 1998 aux
nistration de la nouvelle Agence d'In gouvemnements successifs pour rdclasertion. mer la transformation des ADI en 6taCar il s' agit bien, v6ritablement 4blissements publics locaux ou, A ddfaut, le
aujourd'hui, de mettre en place un Eta- retour pur et simple au droit commun.
blissement public nouveau. En vain!
Celui-ci est le fruit d'une longue D~oi ma d6cision de saisir Foppor~j tunit6 du d6bat sur la loi d' orientation

Pour vous abonner Tarifs
Nom:...................................................................... Destinations 1 an 6 mois 3 mois
Prenom: ................................................................. Martinique :Abonnement simple 200 F 110 F 60 F
Adresse: .................................................................... Abonnement de soutien 300 F 150 F
............................................Guade.....oupe....et...Guyane..... 240eouF e 130n 2F F 170F 0 F
Re~smc ~ehLtr*re4eacnpgk evt z* Caraie 390 F 205 F 1101F
ment~chqie&Fo.*eduP~tau Reunion 430 F 230 F 120 F
Part Progressiste Martiniquais -AricienRhservhr- France 320 F 170 F 90 F
1Unele 9f7200 Fortdefrice USA 445SF 235 F 130 F
T61.: 05 96 71 88 01 Europe et autres pays 575 F 300 F 160 F
Fax.: :0596 7268 56
L - - - - - - - - - - - - - - - - --J-- - - - -

8 Le Progressiste Mercredi 20 d6cembre 2000











contre les exclusions pour faire 6voluer in c6rement, que l'Agence d'Insertion peut
la situation. Les politiques specifiques contribuer i la d6finition de cette strat6Et ce sont les amendements que j'ai d'insertion init4ies par gie et hi sa mise en ceuvre en impulsant
pu faire voter successivement au S6nat l~ec 'nciotles dynamniques, et en favorisant les
puis i l'Assemblee nationale (contre l'gnes'nciotsynergies entre tous les acteurs potenl'avis du Ministre des Affaires sociales) forcgment dans une tiels de l'Insertion.
qui ont, en d6finitive, perms d'obtenir: recherche de 11 me parait essentiel, pour donner
Premi&rement, que les ADI devien- COHERENCE, de du sens et de l'efflcacit6, At la nouvelle
nent des Etablissements Publics COMPLEMENTARITE, et politique d'Insertion des allocataires du
Locaux, aifranchis des tutelles minist6- d'OPTIMISATION des RMJ que j'appelle de mes vceux, que les
rielles. ressources humie et r~ponses en termes d' action soient
Deuxi~mement, que le personnel structur6es sur des bases TERRITOsoit repr6sent au Conseil d' administra- financie'res. RMALES.
tion. 11 s'agirait, en quelque sorte, de d6liTroisi~mement, que le directeur de miter g6ographiquement des "BAS1'agence soit d6sormais nomm6 par le SINS D'INSERTION" i l'int6rieur desMinistre de l'Outre-mer sur proposition quels s'articuleraient, d'une part, les
du Pr6sident du Conseil d' administra- en mn.me temps le contr~le de l6galit6 politiques sociales sectorielles et d'inition. des actes de celui-ci. tiatives locales, tels les contrats de ville,
Quatri~mement que 1'autorit6 hi~rar- Nous nous sommes trouv~s, par les contrats d' agglom6ration, les plans
chique sur le personnel soit transf6r~e Ai ce cons6quent, pendant un temps nette- locaux d'insertion par l'Economnique etc mnme pr6sident. ment trop long, il faut le souligner, dans .... .et, d' autre part, les politiques sp6ciJ'avais 6galement propos6 que le une situation de vide juridique qui n'a fiques d'insertion initi6es par l'Agence. statut du personnel des agences soit atign6 pas 6t6 sans cons6quence, loin s'en faut, Une telle d6marche s'inscrit forc6sur celui des personnels de la fonction sur l'efficacit6 de la politique d'inser- ment dans une recherche de COHEpublique territoriale. Le gouvemnement tion men6e ces demniers mois dans les RENCE, de COMPLEMENTARITE, et s'est dit favorable a cet alignement mais DOM. d'OPTJMISATJON des ressources
n'a pas concr6tis6, dans le cadre de lFor- Cette situation a dur6 jusqu'a la humaines et financi~res. donnance de f6vrier 2000, ce qu'il a partition du d6cret du 28 Juillet 2000, Je n'ignore pas que la loi d'orientapr6sent cependant comme une volont6 pris en application de l'ordonnance du 3 tion pour les DOM, a pr6vu la supprespolitique. F6vrier 2000, laquelle a compl6t6 la loi sion des Commissions Locales d'InserDes difficulties sont toutefois appa- du 28 Juillet 1998. Le rattachement de tion, en raison de certains problmes. rues dans le cadre de la pr6paration du l'ADI au Conseil g6n6ral a 6t6 confirm6 d'ordre juridique qui sont apparus apr~s d6cret d'application du nouveau dispo- et la pr6sidence de son conseil d'admi- la cr6ation des agences d'insertion. sitif l6gislatif. On s'est, en effet, aperqu nistration confi6e au seul pr6sident du Le personnel des secr6tariats de ces que le Pr6fet ne pouvait co-pr6sider un conseil g6n6ral. commissions va ldgitimement se poser
Etablissement Public Local et assurer Le nouvel instrument dont nous dis- la question de son devenir.
posons aujourd'hui est, incontestable- Qu'il se rassure !Les actuels secr6Le Progressiste mndvnaeaataumisos tariats devraient continuer A assurer la
An1cien eevirTlel qui lui sont assign6es. repr6sentation d6centralis6e de l'Agen97200 Fot-d-France Mais cela ne suffit 6videmment pas. ce d'Insertion et s'ins6rer dans le nouT61L:0(5 96 71 88 01 1l nous appartient maintenant, en uti- veau decoupage territorial, que j'ai 6voFax. : 0 96 72 6856 lisant au mieux cet instrument, d'impul- qu6 plus haut.
Parti.ppm-n!an/aadoo.fr ser les nouvelles politiques d'insertion Par ailleurs, des "comnit6s consultaFonda)&teur AimI1 C'6saire adapt6es aux r6alit6s et aux contraintes tifs de 1'insertion "dont je propose la
EditeurI 6conomniques, sociales et d6mogra- cr6ation en remplacement des CLI,
P~arti Progressiste Martiniquais phiques de notre r6gion. pourraient Wte constitu6s dans chacun
ComissonPartaie 07286En r6alit6, il faut consid6rer que la des Bassins d'Jnsertion et anime's par
Directeu(r de publicaion atnqe eondun lia les personnels des anciens secr6tariats.
Patrick WIriag strat~gie globale de lutte contre la pre- M' adressant plus sp6cifiquementa
Conepio-ralsaio -ACP 58 56 58 carit6 et l'exclusion sociale. l'6quipe administrative de l'Agence, je
Impimeuri D)6sormieanx Et, pour ma part, je pense, tr~s sin- lui dis que le vaste chantier de construcLe Progressiste Mercredi 20 dkcembre 2000 9











tion de la nouvelle politique d6parte- les effets, surtout que cette m~me loi a rer sur ma d6termination At obtenir des mentale d'insertion commande que r~afflr6 la responsabilit6 qui est la autorit6s comp6tentes l'alignement de
l'on fasse PLUS et MIBUX. Faisant fi sienne dans l'6laboration des contrats leur statut sur celui de la fonction des habitudes acquises et des logiques d'insertion des allocataires du RI. publique territoriale, de fagon A leur de pouvoirs, ii faudra encore 6largir le Mesdames et Messieurs les adminis- garantir un d6roulement normal de carpartenariat technique mais aussi finan- trateurs, ce sont I quelques orienta- ri~re, surtout pour ceux des agents en cier. tions, non exhaustives dont je tenais poste depuis plus de 10 ans !
A cet 6gard, je souhaite que soient vous faire part, et qui seront certaine- L' acc6s h ce statut faciliterait une recherch6es des modalit6s d' associa- ment completes par les propositions certaine mobilit6 professionnelle tion et surtout d'implication des ser- que vous ne manquerez pas de formuler d'ailleurs souhaitable dans ladministravices d' action sociale du Conseil G6n6- de votre cWt. tion.
ral et plus particuli~rement celles de ses Je suis persuad6 qu'une politique Je suis tout aussi d6termine' 'a pourtravailleurs sociaux dans la mise en d'insertion n'a de chances de r6ussir suivre l'am6lioration de 1'environneceuvre du Programme D36partemnental que si, d~s le d6part, elle a recueilli la ment professionnel des agents de notre d'Insertion. plus large adh6sion de tous les acteurs 6tablissement public.
L'6quipe administrative, mais aussi qui sont susceptibles de contribuer hi sa C'est ainsi que je suis favorable h les membres du conseil d'administra- mise en oeuvre. l'application de la r6duction l6gale du
tion, devront &tre, par ailleurs, particu- C'est dans cette optique que je sug- temps de travail, d&s l'ann6e 2001. Je li&rement attentifs aux dispositions g~re de r6aliser un audit pour la pr6para- demnande Ai Monsieur le Directeur de novatrices, contenues dans la loi tion hi l'6laboration d'un grand projet de l'Agence d'engager les consultations
d'orientation, et qui concernment le dis- politique d6partementale d'insertion. n6cessaires afin que les modalit6s de positif d'insertion dans les DOM. La mission confi6e At lauditeur mise en oeuvre soient prochainement
11 s'agit de l'alignement du montant consisterait Ai recueillir, aupr~s de lFen- pr6sent6es au Conseil d'Administrade allocation du RMI sur celui servi semnble du tissu institutionnel martini- tion. en M6tropole, qui devra &tre acheve' quais, du secteur social, 6conomique, En ce qui conceme 1'acc~s des perdans un d~lai de 3 ans. Les cons6- administratif, aupr~s du monde associatif sonnels au b6n6fice des prestations quences sont importantes : mais 6galement aupr~s des collectivit6s, sociales du COSDEM, la convention en
Une augmentation de obligation les contributions et suggestions de natu- ce sens est d~j i 6tablie. Plus rien de budg6taire du Conseil G6n6ral envers re i structurer un plan d' actions strat6- devrait s'opposer h sa signature. l'Agence, mais, en contrepartie, il y a le gique et op6rationnel. Monsieur le Pr6fet, Mesdames et
risque de disparition des ressources Je ne voudrais pas terminer cette Messieurs les Administrateurs, 1'ADJ
provenant de la cr6ance de proratisation allocution, sans 6voquer les pr6occupa- prend, aujourd'hui, un nouveau d6part. qui alimentent le budget de l'agence et tions et les attentes que le personnel de Elle le fait dans une conjoncture qui financent en partie le logemnent l'Agence a eu i m'exprimer. marqu6e par importance de la populasocial par l'interm6diaire de la LBU. Je souhaite en premier lieu les rassu- tion qu'elle doit prendre en charge
Deux nouvelles prestations sont puisque le nombre de Rmistes qui 6tait
aussi cr66es par la loi d'orientation. de 20.696 en 1994, de 28.178 en 1999
11 s'agit de "l'allocation de retour h est actuellement de pr~s de 30.000.
l'activit6 ", et du "Revenu de solidari- Mais elle le fait 6galement dans une
t6 1. Un souci constant de conjoncture marqu6e par les nouvelles
Ces deux prestations sont destin6es Iperspectives offertes par la loi d'orien~favoriser la sortie du dispositif RM repondre efficacemzent aux tation qui vient de sauter le dernier obsdes allocataires qui souhaitent se rdin- besoins, et surtout de ne tacle que certains ont cmu devoir lui
s6rer dans une activit6 professionnelle jamais oublier de prendre imposer avant qu'elle puisse entrer en
et de ceux ag6s de plus de 50 ans qui en compte, au del& des application.
veulent quitter le march6 du travail, situations d'exclusions Cette loi, conjuguee au nouveau disLa publication des d6crets d'appli- soi les 'e'minente dgi6positif de d6fiscalisation dans les DOM, cation permettra de mieux mesurer socialpes n dminit aux contrats de plan et au DOCUP
1'impact de ces mesures. dhipron hmae.2000-2006, cr6e indiscutablement des
Toutefois, l'Agence d'Insertion doit conditions plus favorables que celles
d'ores et d6jA se pr6parer en assumner que nous connaissions jusqu'ici pour le



10 Le Progressiste Mercredi 20 d6cembre 2000











d6veloppement de notre fle. TRIBUNE
Bile devrait notamment, directement
par certaines de ses mesures et indirectement par ses effets sur l'emploi, par-s o rie

significative le nombre de personnes
relevant des missions de 'ADJ.u s~ yu
Pour autant, cela ne r~duira pas l'activit6 de celle-ci, soyez-en bien I existe deux cat6gories qui pouvait mourir de vieilesse i la tate

Cnai, nus! tto imntind d'hommes dans le monde de sa commune meme en ne faisant pas
Caren ~alt6,toue dmintio duceux qui r~vent d'une vie cal- grand'chose... Qui penserait t enquiquinombre de personnes A prendre en char- me, sans histoire, loin du ner Chabin si la moindre averse 6tait
ge devra syst6matiquement se traduire tumulte dle la foule, des gens occasion d'un bain de pied, ou si un
par une augmentation de la qualit6 de la qui autant que faire se peut stade programme par Ramses H n'est
prise en charge de chaque personne. voudraient passer inapergus. Ceux la pas encore op6rationnel. La population
C'est dire que, pour bien longtemps ont 6pous6 la philosophie de Florient : 6tait sa chose et il jouait avec comme un encore, j'en suis profond6ment persua- "Pour vivre heureux vivons cacis ". Ce gamin joue avec sa petite voiture. Mais d6, nous serons appel6s Ai intensifier et A sont des sages, ils ont longtemps com- ce qu'il ne savait pas, car un homme ne am~liorer notre activit6. pris que vouloir briller dans le monde peut pas tout savoir, c'est que le trouEt am6liorer notre activit6, Mes- cofite parfois tr~s cher, on y laisse des peau n'6tait pas enti&rement anesth6si6 :
dae tMessieurs les administrateurs, plumes, on va au devant d'impr6vi- une brebis avait 6chapp6 A la l6thargie Mdames et Meser srspn sibles disillusions car dans la vie, lien g6n6rale. Elle 6tait non seulement
Mesame etMesieus ls rspo- nest j amais d~finitivement acquis. Tout 6veili6e, mais elle veillait au grain avec le sables et les agents de l'ADJ: peut, Ai tout moment, 6tre remise en cau- patience d'un chasseur..
c'est avoir constamnment Ai l'esprit se. Chabin vivait dans une paix profonla n~cessit6 de prendre la r6alit6 marti- Par contre, on en trouve d' autres qui de, une douce euphorie que rien ne semniquaise (et, en occurrence, sa r6alit6 6prouvent la d6mangeaison d'etre vus. blait devoir troubler, une s6r6nit6 Ai nulle sociale et culturelle) pour ce qu'elle est Ce sont des sp6cialistes du "'as-tu autre pareille et qui se serait 6temnis~e si et non pour ce que chacun de nous pour- vu"9, ils veulent occuper le devant de la son b6n~ficiaire gris6 par ambition, rait vouloir qu'elle soit. scene, focaliser sur eux les feux de I' ac- n'avait pas d~cid6 d'y mettre fin. Ayant
C'est accepter, p~riodiquement, de tualit6, 6tre un sujet de publicit6, se voir appris que CUsaire s'est retir6 de la maise remettre en question, de se d6toumner dans la peau de l'homme du jour. lie du chef-lieu et qui plus est sans d6sidesmods d foctinneentrigdif~s Monsieur Marie-Jeanne se situe gner de successeur, il s'est dit "voila
des ag mo e de fonctionnement rigidifi dans cet 6chantillon. Voila un homme une belle opportunit, je la saisirai car

nement des Wdes convenues. _____- C'est accepter de travailler
ensemble Olus, fonctionnaires de
l'Etat, de la collectivit6 d6partementale,
repr6sentants de la soci6t6 civile dans un
6tat d' esprit de v6ritable partenariat faisan fi des cloisonnements artificiels et guid6s par le seul souci de l'int6t des personnes que nous avons ~tprendre en
charge.
Le souci de r6pondre efficacement Ai
leurs besoins, et surtout de ne jamais
oublier de prendre en compte, au deki
des situations d'exclusions sociales,
dans leur diversit6 et dans leur com-FM V 8
plexit6, ce qu'Emmanuel MOUNJER f
appelait, l1 6m-inente dignity de la personne humaine. "Retrouvez S ERG E LETCH IMY dans Van Leve, tous les dimanches, de 8 h a 9 h 301



Le Progressiste Mercredi 20 d6cembre 2000 1











TRIBUNE SUITE sement penser At la reconqu~te de sa que Churchill appelait en 44 "Le cornpropre mairie. Pendant que nous aurons mencement de lafin ". d6coudre avec lui i Fort-de-France, ii L'ampleur que prendra le combat ~ aura Ai rendre des comptes Ai ses 6lec- Rivi6re-Pilote sera telle que Mariede toute la Martinique, mo4, Alfred teurs. 11 ressemblera Ai un ballon de foot Jeanne aure du mat Ai sauver ses Marie-Jeanne suis le plus apte ci lui que pendant un match on shoote dans meubles et dans la capitale, nous succiler Ses collaborateurs ? une bro- les deux camps. sommes d6termin6s i ne pas lui faire de
chette d'incapables, qu 'ii me sera facile Candidat At Fort-de-France, ii sera cadeau. DWaite militaire, d6faite polide balayer Une main divine a dicidi de autoris6 i y parler et nous aussi nous tique, c'est bier comme aujourd'hui le ma riussite, c 'est jcrit quelque part porterons le combat en plien cceur de tribut que paient au prix fort tout ceux dans le ciel T' Cette Wde arr~t6e, ii d6ci- Rivi&re-Pilote pour soutenir ceux qui qui dans la vie ont montr6 une ambition de de la concr6tiser. Publiquement, ii conteste sa gestion. Pendant la cam- trop d6mesur6e qu'ils s'appellent avant donnera i sa population une version sur pagne, les Pilotins qui le d6sirent pour- bier Napoleon, bier Hitler ou aujourle cumul des mandats comme un m6de- ront venir i Fort-de-France ne serait-ce d'hui Marie-Jeanne. C'est une loi cmn prescrit Ai son patient un tranquiti- que pour montrer aux Foyalais le profit "None shall escape ", pas un n'y 6chapsant... Ce sera la premiere phase qui de tFindividu qui entend 8tre teur maine : pera. endormira la vigilence des 6tecteurs. "Bagaiy la ki bel" dans cette foire dont Quand aux P6t6ens, its feraient bien Pour ta deuxi~me phase, it convoqua Marie-Jeanne sera le h6ros. On peut d'ouvrir t'oeit et te bon car entre Marieson comparse, son premier adjoint, et d6ja retenir sa place. Jeanne et Petit, sites in~thodes sont diflui dira dans le tuyau de t'oreitle, en par- Les ann~es se suivent et i certains f6rentes, tes motivations restent tes tant de son peupte : "Vous vous occuperez apects, se ressemablent. La situation m~mes. Les ambitieux ne reculent d'eux, je vais zailler plus loin quelque actuelte de Marie-Jeanne tette qu'elte se devant aucune vit6nie, its ne s'embarchose de plus- intiressant qu 'eux, et dessine ressemble curieusement ~tce rassent pas de sentiment ni d'6tat apr~s je reviendrai voir ce qu 'ils sont d'ame. C'est une hypoth~se, bien sfir,
devenus." et c'est dans ces conditions mais qui ne dispense pas d'6tre vigique devant teur petit 6cran, its appren- lant. C
dront ta mort, dans l'Ame, qu'its sont de
vulgaires laiss6s-pour-compte que maire et premier adjoint ont rout6s... Auguste Lihaire
D~s lors, les 6v6nements se sont pr6cipit6s : une brebis qui avait 6chapp6 ~
la t6thargie g6n~rale, qui fourbissait
secr~tement ses armes entrera pubtiquement en sc~ne en ce fameux 11I
novembre devant 200 militants venus
de diff6rents quartiers de la commune, PERMANENCE SERGE
d6cortiquera la gestion du sieur Marie- LTHM
Jeanne en long comme en large, en gros LTHM
comme en d6tait : un s6rieux revirement 50,52 Avenue deCar e ands
commencera. Comme disait l'autre : /de l'agece SMCR VOYAGES) "t Fort"L'espoir changea de camp, le combat TL:U 059663400
changea d'ame." F-AX : 05 96 6343 77
Le sort nous reserve parfois de
cruettes ironies. Voiki que Marie-Jean- Auguste Lihaire: "C'est le
ne, parti joyeusement hi la conqu&te de commencement de la fin, et pas un la mairie de Fort-de-France, doit sdrieu- n "y 6chappera !"

Pour vous abonner Tarifs
Nom:...................................................................... Destinations 1 an 6 mois 3 mois
Prenomn ................................................................. Martinique: Abonnement simple 200 F 110OF 60 F
Adresse: .................................................................... Abonnement de soutien 300 F 150 F
............................................G..ade....o..pe...et...G..y....e...240eloFe t130a e F0 70 F 7 F
Rer3s~e~eiertxomlvcrqq&dvkr* Caraibe 390 F 205 F 110OF
nmnt4Iecp.Iear~edAPPwau Reunion 430 F 230 F 120 F
1 Part Progressiste Martiniquais -AricienR9eroir- France 320 F 170 F 90 F
II~ne~e 9720 ForkbfAm'c USA 445SF 235 F 130 F
T6l.: 05 96 71 88 01 Europe et autres pays 575 F 300 F 160 F
Fax. :05 96 72 68 56


12LePrgrssst -Mercredi 20 d~cembre 2000 43F
12 9/25/01 ?yu48s




Full Text
xml version 1.0 encoding UTF-8
REPORT xmlns http:www.fcla.edudlsmddaitss xmlns:xsi http:www.w3.org2001XMLSchema-instance xsi:schemaLocation http:www.fcla.edudlsmddaitssdaitssReport.xsd
INGEST IEID EYOA2FWS1_ABIHJ7 INGEST_TIME 2017-04-12T20:42:15Z PACKAGE AA00053606_00287
AGREEMENT_INFO ACCOUNT UF PROJECT UFDC
FILES