Citation
Le Progressiste

Material Information

Title:
Le Progressiste organe du Parti progressiste martiniquais
Creator:
Parti progressiste martiniquais
Place of Publication:
[Fort-de-France]
Fort-de-France
Publisher:
Le Parti
Publication Date:
Frequency:
weekly
completely irregular
Language:
French
Edition:
2000, July 26, no.1788
Physical Description:
v. : ill., ports. ; 38-45 cm.

Subjects

Subjects / Keywords:
Politics and government -- Periodicals -- Martinique ( lcsh )
Genre:
serial ( sobekcm )
periodical ( marcgt )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
UF Latin American Collections
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
029299668 ( ALEPH )
14196110 ( OCLC )
87642378 ( LCCN )
Classification:
324.27298/206 ( ddc )
JL839 .A8 P767 ( lcc )

Full Text
I 'I
iJir
.. .S ..........
d e l a A a r i n i q u e 414 P
S OM A I R E
ii'A CI ITESERGE LETCHIMY
EDITORIAL c "uest sur Ia base de i "Gardons
lecapTou I convictions et au travail! d'un travail
2 d'exp lcation que
I nous mobiliserons"
DAS LA PRESSE
Lutte contre les Dsignd, d l'unanimitd, par le Comit I ingalits : a I National pour conduire la liste PPM I nouvelle dionne aux pro'chaines elections municipales I & Fort-d-France, Serge Letchimy i
*,,,, nous a accorded un long entretien. Il y
SI explique sa fiertd d' avoir ete choisi I I pour poursuivre I Quatre champions I l' wuvre de Cesaidans Ia, ulere, et sa volonte I
S10 d'engager toutes
Miles forces PPM I
*, cI dans la bataille
! I pour garantir la
victoire
f g gg lii ,a 4a67
L -- ---"




YVON PACQUIT
" Gardons e cap
Tous au travai "
'est le vendredi r6alit6, une malveillance souvent mal 21juillet dernier que dissimul6e. Tous ceux-la en sont pour les membres du leurs frais. La lucidit6 des camarades, Comit6 National de leur sens aigu de l'int6ret g6n6ral et des notre Parti furent hautes responsabilit6s d6volues a leur convi6s 'a traiter Parti, ont 6clair6 les consciences et guid'une question 6minemment importante, d6 les volont6s les plus h6sitantes.
car engageant aussi bien l'6quilibre de L'attachement ind6fectible des uns notre organisation politique que l'avenir et des autres a la pens6e du Maitre et a de la Martinique toute entie're: la n6ces- son oeuvre immense a fait le reste. Le sit6 de d6finir une strat6gie politique r6sultat est l'. Le texte du communiqu6 globale, dans la double perspective des qui suit en atteste largement. La 61ections municipales et cantonales de construction de l'6difice Martinique se 2001 ainsi que celles devant intervenir poursuivra sans discontinuer. C'est ma dans les cinq prochaines ann6es. conviction. Gardons le cap Tous au traD'aucuns pouvaient 16gitimement vail La Martinique nous regarde et
craindre le pire, alors que d'autres sou- nous attend.
haitaient dans un silence malicieux que Le communiqu6 du Comit6 Nationous ne puissons nous acquitter de cet nal dit en substance : "Aimd Cisaire a exercice dont les ddcidd de ne pas se enjeux leur parais- reprdsenter aux saient inextricables, lections municicar tout a la fois nom- pales apris plus de breux, complexes et a cinquante annies certains 6gards contra- passdes d la tte de dictoires. la Ville de Fort-deLes paris les plus France.
insens6s se multi- Le Dr Aliker, plaient, r6v61ant, en qui lui a apportd un
Yvon Pacquit, Secr~taire
G~ndral du PPM.
Le Progressiste Mercredi 26 juillet 2000




soutien efficace et indifectible pendant ddsigne comme tite de liste aux cette meme periode, a egalement annon- municipales de Fort-de-France de mars
cd son intention de ne pas se represen- 2001, le camarade Serge Letchimy.
ter. Le Comitd National charge, en
Le Comiti National entend leur outre, le secretaire General du PPM,
exprimer sa gratitude et sa reconnais- Yvon Pacquit, les camarades Claude sance pour 1' euvre immense qu' ils ont Lise et Serge Letchimy : de recueillir les accomplie, dans un contexte souvent dif- propositions d'orientations programmaficile, d la tate de l'dilit foyalaise et tiques et les propositions de candidapour leur inestimable contribution au tures en vue de la composition de la liste combat du peuple martiniquais pour des municipales a Fort-de-France et des
plus de dignit, plus de responsabilitd et elections cantonales.
une pleine reconnaissance de son identi- Apris la plus large concertation, td. de presenter au Comiti National les
Le Comit National du Parti Pro- propositions constitutives d'un progressiste Martiniquais, rduni le 21 gramme, les noms composant la liste juillet 2000 en son siege de Trinelle, des municipales d Fort-de-France et les apris une analyse approfondie des candidatures aux cantonales ainsi que enjeux que comportent les chances les propositions relatives aux strategies electorales de 2001 (cantonales et muni- de rassemblement d mettre en wuvre
cipales) et tenant a prendre en compte dans les cinq ans d venir.
les intirets superieurs tant de la ville de C'est plus que jamais soud que le Fort-de-France que de la Martinique PPM, a l' coute et au service du peuple tout entire pour les annies d venir : martiniquais, mainteneur de la pensde
- Renouvelle sa confiance au cama- et de l'action d'Aim~ Cesaire, est ddcidd
rade Claude Lise et exprime son atta- a relever les ddfis et d affronter les comchement d le voir poursuivre l'action bats qui s'annoncent." a
qu' il a engage au Conseil Gindral et 1' euvre ndcessaire qu' il y impulse en
I Yvon Pacquit
vue du rassemblement le plus large des Y a
Secretaire General du PPM
forces de la Gauche martiniquaise ;
Pour vous abonner Tarifs
Nom. ................... ............Destinations 1 an 6 mois 3 mois I
Prenom : ........................... ............. Martinique : Abonnement simple 200 F 110 F 60 F
Adresse :............... ..Abonnement de soutien 300 F 150 F
.uadeloupe et Guyane 240 F 130 F 70 F I Remplissez ce bulletin et retournez-le accompagn6 de votre r~gle- Maraibe 390 F 205 F 110 F I ment (ch que A I'ordre du PPM) au R6union 430 F 230 F 120 F
Parti Progressiste Martiniquais Ancien R~servoir France 320 F 170 F 90 F
Trinelle 97200 Fort-de-France USA 445 F 235 F 130 F
Te1. : 05 96 71 88 01 Europe et autres pays 575 F 300 F 160 F LFax. : 05 96 72 68 56
Le Progressiste Mercredi 26 juillet 2000 3




Entretien avec Serge Letchimy *
."C'est su a base de
convictions et
d'un travai d'expca t on
que nous mobiserons"
Comment avez-vous vcu le Le PPM est un parti authentique- d6cisions importantes prendre et que diroulement du comitd national ment martiniquais. I1 a une trbs longue nous savons 6changer, partager des du 21 juillet dernier qui a vot, a histoire. La pr6sence a la fois de points de vue dans la s6r6nit6, sans pour CAMILLE DARSIERES, de cela crier au drame. l'unanimit votre investiture com- RODOLPHE DESIRE et de CLAUDE La pr6sence de RODOLPHE me t&te de liste du PPM pour les LISE symbolise le fait que l'on peut se DESIRE me semble trbs naturelle. II prochaines dlections municipales retrouver dans l'unit6 lorsqu'il y a des n'y a 1a rien d'exceptionnel. Serge Letchimy J'ai d'abord not6
que pratiquement tous les membres du Le comit, national s'est dirould Comit6 National 6taient pr6sents. Ce sur le theme de l'unit. Quelle est qui d6montre l'importance que rev8tait pricisiment la stratigie voulue pour nos camarades ce moment solen- par le Parti ?
Ce ne serait pas tris s6rieux de dire
nel et historique de la vie de notre Parti et
qu'il n'y pas eu de difficult6s ces derle s6rieux avec lequel il a 6t6 organis6. niers temps au PPM. Cependant, Je Ensuite, ce que j'ai pu appr6cier, ce sont crois que l'ensemble des militants parle calme, la grande s6r6nit6 des d6bats tagent l'ambition de ne pas chercher & et les hauteurs de vues des camarades. diviser pour diviser. En revanche, il y a un point qui ne fait aucun doute : le PPM
Ils ont enrichi notre 6change par des est un parti ceuvrant au service d'une analyses politiques trbs pointues qui pens6e, d'une philosophie, derriere un nous ont amen6es, de manibre trbs sol- homme qui est un leader fondamental. daire, h arrater une d6cision sur des Dans ce sens l'unit6 est indispensable pour pouvoir se pr6parer au combat et
essayer de d6passer certaines, diverSerge Letchimy : "Nous gences de base.
On a remarqud la prdsence de convaincrons la populaion Il ne faut surtout pas croire que cette RODOLPHE DESIRE qu'est-ce foyalaise par le s6rieux de nos unite est artificielle. Nous l'avons que cela represented pour vous ? propositions" construite avec Claude LISE, Camille
Pour vous abonner Tarifs
Nom : .................... ............Destinations 1 an 6 mois 3 mois
Pr6nom : ...................... ............... Martinique : Abonnement simple 200 F 110 F 60 F
Adresse : .................Abonnement de soutien 300 F 150 F
Guadeloupe et Guyane 240 F 130 F 70 F
Remplissez ce bulletin et retournez-le accompagn6 de votre rbgle- Caraibe 390 F 205 F 110 F
ment (chbque A I'ordre du PPM) au Reunion 430 F 230 F 120 F I
Parti Progressiste Martiniquais Ancien R~servoir France 320 F 170 F 90 F I
Tr6nelle 97200 Fort-de-France USA 445 F 235 F 130 F I
T61. : 05 96 71 88 01 Europe et autres pays 575 F 300 F 160 F
Fax. : 05 96 72 68 56
4 Le Progressiste Mercredi 26 juillet 2000




t d'une troite collaboration avec le Le secr6taire gnral a une tche qui secrdtaire gindral. Quelsens don- n'est pas trs facile. La fonction qu'il nez-vous au communiq v exerce n'est pas vidente dans organinez-vous au communiqued.. void & aio unanimit sation d'une campagne politique, ans ~'id e fonda mentale est de 'l'unanimit? organisation de terrain, dans organimobiliserCe communiqu donne mandat a sation strat6gique. 11 a bien entendu une
mobiiser es responsableS de trois responsables e militants du Parti place priviI6gi e. notre Parti et les habitants de pour maintenir la dyamique de concertation actuelle et preparer les el61ections.
tel sorte que les propositions L'id6e fondamental est de mobiliser Les membres du comiti national
c Ia fois de noms et de listed les responsables de notre Parti et les vous oit largement present comla, fois de noms et de fistes srpoabets
m net d Ia habitants de tel sorte que les proposi- me cela qi reprisente a proxiou d'actions m nen de la tions a la fois de noms et de listes ou miti ave les popations des base. La bataille sera difficile d'actions 6manent de la base. 1 faut
e i faut engager avec toutes bien comprendre que la bataille sera quartiers. C ment imaginezSi fa ec toutes difficile et qu'il faut 'engager avec vous la mobilstion des militants, nos forces! toutes nos forces. de la riserve PPM, des sympathiIl y a des liens t6s troits entre les sants ?
61ections municipales et les cantonales. De mon point de vue, ce sera la Nous devons d6cider, autant que faire fois une campagne de terrain et d'explice peu, dans l'harmonie. Le communi- cation d'autant plus qu'il y a une attente qu6 est trbs clair. Une logique strat6- forte qui s'exprime dans a population gique est 6galement indispensable sur le en termes de r6ponses claires et d'acterrain et par canton. 11 faut donc une tions concretes. I s'agira surtout dans la DARSIERES, Yvon PACQUIT et bien unit6 territoriale. pratique de contacts au corps a corps, d'autres camarades. J'en profite pour les Par ailleurs, nous avons un leader individu par individu, maison par mairemercier. I faut savoir que notre unit6 qui ne se represente pas mais qui ne se son, quartier par quatier avec chaque n'est pas de circonstance. Elle ne va pas retire pas de la vie politique. Ce leader casnarade, chaque sympathisant dans seulement dans le sens des batailles fondamental par son charisme, sa per- chaque famine.
61ectorales~~~~chu imfdaesqu e rleen ". ..... 6lectorales immdiates qui se pr6sentent sonnalit6 et sa force, pouvait se dispenser Nous connaissons clairement notre a nous. I1 s'agit pour notre Parti de de grandes mobilisations pour 8tre 6elu. but. Nous avons I'ambitionde servir mettre en place une strat6gie globale sur Aujourd'hui, il faut rester humble parce cette population, d'aider les familes, les cinq, voir dix ans qui viennent en qu'AIME CESARE est irremplaable. d'aider ceux qui sont les plus exclus, d6terminant 'a la fois les actions, et en On succide a CESAIRE, mais on ne le d6signant les potentialit6s en termes remplace pas. Donc le travail de perd'hommes et de femmes capables de suasion et d'explication a la population, r6pondre aux enjeux a partir d'une stra- le travail de conqdete de l'61ectorat t~gie de conquate. pour demontrer noti capacity a pourDans la pr6paration des 6lections, il suivre son oeuvre reste a faire. Ce qui A y a toujours deux dimensions : une qui veut dire que le PPM doit faire preuve 92rt-deae est politique et qui repose sur la d6fense d'une grande cohsn vis-a-vis de la Tul.i:o05-6e71a88c0 de la doctrine, sur notre projet de soci6t6 population et manifester son unit6 face Fax.:0596726856 a partir de l'id6e d'autonomie ; l'autre a des adversaires qui ne vont pas man- Pai.ppm@wanadfr qui est de nature op6rationnelle car, quer de vouloir profiter 6ventuelement lorsqu'on postule pour une fonction de d'une desunion. La victoire de la decimaire ou de conseiller g6n6ral, il y a sion du comit6 national sera effective diu r aussi un programme a 6tablir. Celui-ci que si nous sommes soudes et organi- esiter doit etre en coherence par rapport a ses. Cette campagne politique se tradui- P ogrssion aria notre philosophie politique. Nous avons ra incontestablement en victoire que si Co72886 donc besoin de nous retrouver afin de nous sommes determines a defendre Neud b8 t travailler a la fois sur les aspects poli- l'oeuvre de CESAIRE et nous projeter Ptr Flirion tiques, le programme et par cons6quent dans l'avenir. Conceriag les actions a conduire. CePt585658
Quelle place accordez-vous au Photograveur Claude Lise est aussi porteur de secretaire gindral YVON PAC- Quadra753664 cette unitd, je dirais retrouvie. QUIT dans cette nouvelle dynaDesormeaux 50 30 30
Vous vous rejoignez sur la ndcessi- mique ?
Le Progressiste Mercredi 26 juillet 2000 5




d'aider les jeunes, et ceux qui se trou- difficult6. J'ai vot6 la loi qui corrige une gagner a la fois au Conseil G6n6ral et t la vent dans la marginalit6 pour permettre situation que je trouve inacceptable mairie de Fort-de-France. que Fort-de-France demeure une ville pour les femmes complbtement isol6es solidaire, ce que nous a enseign6 AIME de la vie politique. Ce qui me gene SERGE LETCHIMY, le PPM CESAIRE. cependant, c'est que cette la loi n'efface
Notre vile doit poursuivre son pas l'ensemble des obstacles pour per- VOUS donne toute sa confiance,
entr6e dans la modemrnit6 'a la fois sous mettre aux femmes de vraiment prati- vous tes de TRENELLE, quartier l'angle du d6veloppement 6conomique quer la politique. Je suis serein parce populaire drige par Aimd CSAIet de la construction d'infrastructures. que nous avons au PPM, autour du RE et ses dquipes. Qu'est-ce que Je pense notamment au transport et aux PPM et en Martinique des femmes de tout cela represente pour vous ?
dispositions qui nous permettrons de valeur qui voudront s'engager dans c mieux accompagner la population dans notre combat. Je suis arriv6 a Tr6nelle a l'age de son bien 8tre et continuer a bitir la ville de cinq ans. Mon histoire est assez fiddled n e u b dment li6e at l'homme CESAIRE. C'est
demain. C'est sur la base de notre
conviction et d'un lbaetravail e n Serait -il ndcessaire de riorganiser lui qui a ouvert les portes de la ville a conviction et d'un travail d'explication
que nous mobiliserons. les Balisiers pour faire face aux ceux qui ont 6t6 victimes du d6p6risseprochaines ichdances dlectorales ? ment 6conomique de l'activit6 agricole, a On a tr bien compris au comit Les Balisiers constituent un support ceux qui ont connus la chute des
On a trs bien compris au comid fondamental pour notre Parti. Ils sont grandes plantations et qui ont inexoranational que la liste des membres nombreux a etre bien organis6 et 'a tra- blement, par n6cessit6, emprunt6 la voie du prochain conseil municipal vailler s6rieusement. I1 faut poursuivre de lexode rural. Ma mbre a b6n6fici6 de sera laborde de concert avec sous l'autorit6 des pr6sidents. Le travail, cette petite ouverture et s'est implant6e qui a 6 amorce dans l'optique des a Trenelle.Ace mveau, CESAIREafait CLAUDE LISE et YVON PAC- uicipales aisi que des cantonales est un travail extraordinaire. Beaucoup lui QUIT. Comment imaginez-vous le a affmer avec eux notamment l'analyse ont reproch6 de faire du social. Mais au profil de la nouvelle dquipe muni- des enjeux par secteur geographique; moment oti les populations devaient cipale ? l'6tude des probl6matiques li6s au d6ve- surmonter les contraintes de la situation
Une liste ne peut pas se faire de loppement des quartiers ; les donn6es, socio-6conomique du pays et chermanibre isol6e. Nous sommes dans un les informations sur les bilans et les pro- chaient un lieu de survie, il 6tait 1. Parti organis6 et structur6 qui pratique jets que nous devons porter a la Lorsqu'une mbre ou un p(reluidemanla concertation. I1 est tout a fait logique connaissance des populations. dait du travail et qu'il constatait que que soit constitu6e une 6quipe qui r6fi6- Les Balisiers seront au coeur de notre dans la fam ille, il n'y n'avait aucun chit sur la composition de notre liste. De dispositif. II faut partir sur le fondement salaire, il embauchait au moins une permeme qu'il n'est pas surprenant que d'une solidarit6 de campagne et d'acti- sonne. IL introduit un principe un tracette 6quipe se compose des personnali- vit6s politiques avec l'ambition de vail, une famille. Ma famille a b6n6fici6 tes politiques qui sont directement de cela parce qu'il n'y avait rien dans concem6es par la bataille politique qui notre maison. Ma mere a donc pu clever ses 6 enfants sur cet espace urbain
se dessine CLAUDE LISE qui fait un ss6et ur E eac urain travail important au niveau du Conseil t par Ce rendan ncuate G6n6ral. Le Parti lui a indiscutablement trbs connu, representant comme d'autres unee forme de municipalisation
renouvel6 sa confiance en lui demandant de tout mettre en oeuvre pour main- de l'urbanisation afin de repondre aux tenir la gauche au Conseil General, moi- Fbesoins des exclus. Notre maire a permte conuiane Lau linse d m i- Notre prolet pour oft, e- mis aux quartiers d'exister, de se d6vem~me, conduisant la liste des municipales et YVON PACQUIT en tant que France est cans une continuit lopper, aux d6racin6s des campagnes de secr6etaire ge6n6ral. Ce choix me parait de pensbe politique et dons sunrvivre. grCe snactide np este cqua tres 1egitime. fotuegadacinCespurea
En ce qui conceme les 61ections une continuit6 humaine. Et que mon militantisme a 6t6 un militan. ~tisme naturel. Je n'ai pas eu d'autres municipales, IL faut faire une liste qui non pas dans a ligne de eux time nue Je napsu dautres soit constitu6e de nos meilleurs atouts et attitudes que de me mouler dans un 61argie a la soci6t6 civile. L'objectif qui ont clar6 qu'ils comportement et une d6marche qui cor6tant de r6unir les meilleures conditions viendront y mettre de I'ordre. respond' a cet humanisme qui s'est pour gerer et bien grer la Ville de Fort- Yd6velopp6 autour de l'homme CESAIde-France et pour tre a la hauteur de ce Comme Si Aim6 CESAIRE y RE. Et puis, je me suis impr6gn6 de cetqui est attendu au niveau de la popula- OvOit installer le d6sordre !g te philosophie de vie fond6e sur l'identition. C'est un travail qui ne sera pas t6 de l'homme martiniquais dans une simple. I y a aussi la question de la ambition naturelle qui est celle d'exister parit6 que je ne vis pas comme 6tant une et d'8tre responsable de son pays.
6 Le Progressiste Mercredi 26 juillet 2000




Quand on m'a dit que je pourrais Ceux qui connaissent l'histoire et la etre candidat 't Fort-de-France cela m'a geographie de Fort-de-France et qui fait fr6mir Je l'ai entendu ainsi sont honn8tes, ne peuvent pas ignorer acceptes-tu d'apporter une contribution I'ceuvre immense r6alis6e par AIME avec d'autres au maintien et a l'6volu- "Me faire con fiance, ce n'est C SAIRE. tion de l'oeuvre de AIME CESAIRE par Aujourd'hui, nous devons faire face rapport A la ville de Fort-de-France? pos faire con fiance~ une a de nouveaux d6fis de tel sorte que cetOriginaire de Tr6nelle je suis d6ter- ambition persoRnelle, ce n'est te ville se pr6sente au troisime mill6mine. Une d6termination qui sera sans naire dans de meilleures conditions. Le faille. Je suis d6termin6 'a me battre, et a pas faire coniance a un travail est immense, il faut l'aborder montrer que ce processus d'int6gration, artifice. C'est faire confiance avec s6r6nit6. Certainement de manibre ce processus de fratemrnit6, ce processus ne quipe, cpable prce plus rapide, de manire plus performand'acuild'rgaistio e desotie a une 6quipe, capable parce pu aie emn~ lspiomn
d'accueil, d'organisation et de soutien te mais dans le respect de tous et avec aux familles n'a pas 6t6 vain pour que sincere, capable parce tous ceux qui sont concern6s. Notre proAIME CESAIRE. En tant que fils d'un que d6terminde et volontaire jet pour Fort-de-France est dans une quartier populaire, je me met a la dispo- continuit6 de pens6e politique et dans sition des populations dans son a 'action. une continuit6 humaine. Et non pas ensemble pour prendre l'un des relais, dans la ligne de ceux qui ont d6clar6 sachant que notre leader est toujours 1I. qu'ils viendront y mettre de l'ordre. S'il ne se repr6sente aux municipales, Comme si Aim6 C1SAIRE y avait insl'homme est l'. Mon combat de militant taller le d6sordre! s'inscrira toujours dans l'humilit6 sans
aucune forme de sp6culations. SERGE LETCHIMY qu'avezespece d difficult6 d'avoir une ville oii ne vous ressenti sur le plan dmotionOn a bien compris que le social pouvaient s'installer que ceux qui nel lorsque les membres du comity sera l'un des axes fondamentaux avaient les moyens a pu etre 6viter gr- national, sans exception, se sont de votre action. Mais le social va ce a la d6tennrmination et la pugnacit6 de
de paire avec l'conomie. Quel ces hommes. Ils ont r6gl6 ce problbme mis debout comme n seul home
de paire avec Iconom Quel en organisant l'accueil, en mettant la pour dire oui a votre candidature? est donc votre vision de la dimen- vile hors d'eau. Pour accueillir les plus J'ai ressenti la chaleur de mes camasion economique des quartiers d6munis et le plus souvent sans les rades et j'ai eu une pens6e pour CESAIpour donner plus de chance aux financements de l'Etat. RE et ma famille parce que c'est une poplaion d s responsabilit6 6norme que de succ6der populations de s'inserer dans cette
un tel homme. J'ai ressenti le poids de
socidtd complexe ? la responsabilit6 qui m'incombe de
AIME CESAIRE et Pierre conduire cette liste et de gagner. L'attiALIKER ont fait preuve de g6nie tude de mes camarades m'a r6chauff6e en ce qui conceme le d6veloppe- le cceur parce que cela m'a d6montr6 ment de la ville. Ils ont su mettre en que nous partons tris unis. Nous place un concept de d6veloppe- sommes vraiment une 6quipe en rang de ment qui a permis de faire vivre combat. la ville en 6vitant au mieux l'ex- En ce qui me conceme, je ferais honclusion. Vous savez qu'il y a eu neur a CIASAIRE avec la confiance de des villes dans lesquelles ont 6t6 la population. Me faire confiance, ce construit des murailles pour 6viter n'est pas faire confiance a une ambition que ceux qui venaient du monde personnelle, ce n'est pas faire confiance rural n'y p6n~trent. La colonisa- a un artifice. C'est faire confiance a une tion, par exemple, a toujours pro- 6quipe, capable parce que sincere, duit ces systhmes de division et capable parce que d6temin6e et volond'exclusion sociale qui int6grait taire a l'action. une dimension raciale. Cette Ma plus grande joie serait que CESAIRE soit trbs souriant en mars
2001.E
Claude Ise "conserver Propos recueillis
la gauche d la tte du par Patrick Fl~riag
Conseil GLn2l.
Le Progressiste Mercredi 26 juillet 2000 7




DANS LIBERATION DU 18 JUILLET 2000
Lutte contre es in6gait6s
Ia nouvelle donne
n vue do congress du S domaines tels que la sant6, le logement, t6 et 6gal pour tous. is doivent tre pr6Enze minister s t l'6education et qui necessite donc une sents partout, dans des quartiers diffiOnze I istres et prise en charge par des services publics. ciles comme dans les zones rurales. s dirigeants socilises 1 est encore moins le tout de la soci6t6, doivent 6voluer : horaires plus ouverts proches du Pretw ier car les principes sur lesquels i se fonde dans les collectivit6s locales, nouvelles ministre signent une imposent la loi du plus fort et excluent p6dagogies 6ducatives... contribDon xee sur /a toute solidarit6. Le march6 ne cr6e pas Dans ces domaines, nous devons lutte contre fes- ing is. d'optimum social, d'oil l'importance de Ia 8tre audacieux. Le r6le de l'Etat est ausExtraits r6gulation et de la redistribution. De si d'assurer, avec les partenaires sociaux surcroit, A est soumis a une pente natu- et le milieu associatif, une articulation epuis 1997, I'action relle qui tend a l'6loigner de son module 6quilibr6e entre la loi et la n6gociation du go ta initial, assis sur la concurrence. En effet, sociale, entre l'action de l'tat et celle roent a ~lIa mondialisation de la production et la des citoyens. (...) redonn6 gran- globalisation des march6s ont conduit a 1 faut d'abord r6affirmer avec force de majorit6, des des logiques de concentration dont le r61e premier de la loi. (...)
Franais espoir, 6mergent aujourd'hui des entreprises et Cependant, la loi, seule, ne peut pas optimisme et des pouvoirs 6conomiques aussi puis- tout et n'a pas vocation a tout organiser. confiance en I'avenir. Nous avons su sants que les Etats. Face a ces muta- Le dialogue social doit s'6panouir et la favoriser la croissance et le dynamisme tions, nous devons constrire les outils n6gociation collective doit disposer des de l'emploi tout en menant de grandes d6mocratiques et publics modemrnes en espaces n6cessaires pour impulser des r6formes sociales pour plus d'6galit6. capacit6 de garantir l'int6rt g6n6ral. r6formes au plus pris des r6alit6s des
Nous avons 6galement renforc6 le () entreprises et des besoins des salaris. pacte r6publicain et modernis6 notre vie Voila pourquoi nous pensons que le Dans un contexte de croissance et de publique. Bref, nous avons tenu nos r61e de l'Etat est fondamental. On ne baisse du ch6mage, la r6duction du engagements en sachant prendre en peut pas r6sumer le ro1e de l'Etat a celui temps de travail ouvre de nouveaux compte les changements a l'euvre dans le de r6gulateur ou d'animateur. II doit espaces la ngociation sociale pour monde et les aspirations de notre soci6t6. assurer ses missions fondamentales la permettre aux organisations syndicales
Ce bilan, nous en sommes fiers garantie de l'6galit6 des chances, de et aux chefs d'entreprises de conclure prbs de 800 000 ch6meurs en moins, l'intdr~t g6n6ral, de la coh6sion sociale, des contrats, respectant a la fois les plus de 250 000 emplois-jeunes, la cou- des nouvelles s6curit6s et des nouveaux contraintes des entreprises et les aspiraverture maladie universelie, une grande droits. L'Etat et les services publics sont tions des salari6s. La n6gociation doit loi de lutte contre les exclusions, la pari- producteurs de lien social et cr6ent un s'emparer de nouveaux themes tels que t6, le Pacs, l'accbs de plein droit a la environnement favorable au d6veloppe- la formation tout au long de la vie ou la nationalit6 frangaise pour les jeunes n6s en ment 6conomique. Bien stir, nous recherche de nouvelles s6curit6s. France de parents 6trangers, la r6forme devons rechercher l'6quilibre budg6tai- Dans le m~me esprit, nous devons de la justice et de nouveaux progris re, mais il ne saurait constituer le seul favoriser l'6mergence d'un paritarisme pour l'am6nagement du territoire et l'ai- critbre de la bonne gestion publique. de responsabilit6 et pas seulement de de aux collectivit6s locales. (...) Nous devons assurer que tout franc col- gestion. C'est l'6tape indispensable vers
Nous voulons enrichir notre projet lect6 est bien d6pens6 par l'Etat et que le renforcement de la d6mocratie sociale politique a partir de ce que Lionel Jos- l'Etat est au service de tous et de cha- dans notre pays. (...) pin a appel6 la nouvelle donne. (...) cun. La r6forme n6cessaire de l'Etat est au Le contrat politique que nous devons
L'efficacit6 du march6 est d6mon- cceur de la r6forme de la soci6t6. proposer aux Frangais doit accorder une tr6e: il apporte la concurrence, favorise Il est indispensable, en effet, que la attention privildgi6e aux classes popul'innovation et la cr6ativit6. Mais le puissance publique offre, dans certains laires. Nous n'oublions pas que l'6cart march6 ne peut en aucun cas 8tre le tout secteurs, des services qui ne doivent pas de revenu continue de se creuser entre de l'6conomie : il privil~gie la rentabili- etre soumis aux rbgles du march6, donc a les salaries modestes et les hauts revet6 a court terme, ce qui pr6pare mal la s61ection par l'argent qu'il introduit. nus, comme d'ailleurs entre les revenus du l'avenir et cr6e des in6galit6s dans des Mais ces services publics doivent etre salaire et ceux du capital. IL nous apparrepens6s pour offrir un service de quali- tient de r66quilibrer cette 6volution. De
8 Le Progressiste Mercredi 26 juillet 2000




ce point de vue, l'imp6t progressif reste MISE AU POINT l'outil indispensable de la redistribution. Nous devons 8tre attentifs aux classes a cq u it
moyennes, qui, 't juste titre, ont souvent le sentiment de supporter l'essentiel de l'effort fiscal dans notre pays. Mais la c A nouvelle donne 6conomique a mis aussi en lumibre la n6cessit6 de mieux contr6ler les flux financiers et notamment, de re d'erreurs ne se reproduise pas les faire contribuer A une redistribution l'avenir. plus 6quitable de la richesse produite. Je souhaite vivement que cela C'est pourquoi nous devrons, au niveau europ6en et international, trouver les onsieur le ne remette pasen cause la qualit6 moyens de mettre en place rapidement M a i r e, des relations qu'entretiennent le une taxe sur les transactions financiares. Cher Ami, Mouvement Populaire FrancisIl faut poursuivre la lutte contre l'ex- Un article intitul6 e<>, sign6 < .Cnoseil Municipal, la direction nelles. l'int6rieur de dispositifs de droit commun plut6t que de les maintenir dans du MPF et a ses militants. Yvon Pacquit l'assistance et les dispositifs d'excep- Je peux t'assurer de ma d6ter- Secrbtaire G~ndral du PPM tion. En rendant A chacun l'autonomie, mination a veiller a ce que ce genon rend aussi la libert6. II faut n6anmoins 8tre conscient que le retour l'emploi de cat6gories, trop peu qualifi6es, 6cart6es du march6 du travail depuis trop longtemps, reste difficile et n6cessite un effort de formation consid6rable. Ce sont donc des processus adapt6s au plus prbs des besoins des individus qu'il faut continuer de d6velopper pour extraire nos concitoyens les plus d6munis de cette impasse dans laquelle l'exclusion les a rel6gu6s. (...)E
par Martine Aubry, Jean-Marc Ayrault, Claude Estier, Raymond Forni, Jean Glavany, Elisabeth Guigou, Pierre Moscovici, Alain
Richard, Michel SapinI 2 M .0 .
Dominique Strauss-Kahn et
Daniel Vaillant.
Le Progressiste Mercredi 26 juillet 2000 9




VISITE
Quatre champions dans av le
'6v6nement qui nous r6unit, ici, a la R6sidence Chanteclerc, revet un caractbre exceptionnel. C'est qu'il n'est
pas courant, en effet, de recevoir et je dirai meme, d'approcher de si pres des sportifs qui ont atteint le plus haut niveau mondial de leur discipline.
Et l'on comprendra notre joie a toutes et a tous car les sportifs que nous honorons sont les dignes repr6sentants de la communaut6 antillaise.
Je veux donc tout de suite me tourner vers Nicolas Anelka, Lilian Thuram, de saluer particulibrement M. Alain Conseil g6n6ral, a tous ceux que je ne Sylvain Wiltord et Thierry Henry pour Rapon, Pr6sident de la Ligue de Foot- pourrais 6videmment pas 6num6rer de leur dire tout le plaisir que nous avons ball de la Martinique. manibre exhaustive. A vous toutes et de les accueillir et pour les remercier de Je veux 6galement dire a l'ensemble vous tous qui avez tenu a venir mant nous consacrer un peu de leurs joum6es des pr6sidents de ligues ici pr6sents a fester aux sportifs exceptionnels que de vacances que j 'imagine prcieuses. quel point nous appr6cions qu'ils aient nous recevons ce matin, ce qui est tout
C'est, croyez-le, un immense hon- r6pondu a notre invitation. simplement et de manire tr s compr6neur pour moi, au nom du Pr6sident C'est naturellement un immense hensible, de la ferveur et de l'admiraClaude Lise et de l'ensemble des e61us plaisir pour nous tous et un plaisir parti- tion. du Conseil G6n6ral de vous souhaiter la culier, je le suppose, pour nos quatre De la fiert6 aussi, car quel Martiniplus cordiale bienvenue a la R6sidence champions d'Europe de retrouver quais, quel Guadeloup6en, n'en a pas d6partementale. quelques uns des grands pionniers de i 6prouv6 devant les performances r6aliJe veux aussi remercier de leur pr6- l'aventure du football professionnel aux sees par chacun d'eux au sein de cette sence tous ceux qui ont tenu a participer Antilles. Je veux parler de Paul Chillan, 6quipe de France qui b6ndficie d'une a cet hommage. Je veux, bien entendu, d'Yvon Chaumet, de Paul Cyther, de g6n6ration absolument prodigieuse et parler des repr6sentants de la grande Charles Alfred et bien 6videmment, de talentueuse. famille du football martiniquais et plus G6rard Janvion, dont l'6mission Teld Lequel d'entre nous n'en a pas largement, du monde sportif de notre foot rem6morait encore dimanche der- 6prouv6 devant l'exceptionnelle puispays. Je ne pourrai 6videmment pas nier quelques uns des grands exploits. sance physique de Lilian Thuram, tous les citer, mais vous me permettrez Un salut tout sp6cial aussi au pr6si- devant ses acc616rations rageuses, son dent de Crosma, a la section de football du extraordinaire capacit6 a d6passer son seul r81e de d6fenseur pour venir soutenir ses attaquants, voire se transformer lui-mame en attaquant. Et qui ne pense, a l'6vocation de son nom, aux deux buts absolument miraculeux, qu'il a inscrits en demi-finale de la Coupe du Monde 1998, face a la Croatie.
Lequel d'entre nous n'a pas ressenti une grande 6motion devant les < 10 Le Progressiste Mercredi 26 juillet 2000




SPORT
Un engagement permanent
du Consei G6mn6raI
Depuis de nombreuses sportif est une r6alit6. Conscient de Cette politique est compl6t6e par un annees, le Conseil G6neral l'importance du spor pour l'6panouis- Plan d'Equipement quinquennal qui accompagne le monde sement des individus, les 61us ont, permet aux communes de mieux asseoir sportif dans depuis 10 ans, imps6 une politique leurs engagements A l'6gard de la popuI'accomplissement de sa sportive partenariale dfficace. lation sportive. Le Conseil G6n6ral a mission, aussi bien en En 10 ans, 65 426 905 F ont 6t6 6galement 6t6 pr6sent au cours de la infrastructure qu'en allou6s au monde sportif (ligues, comi- d6cennie dans toutes les grandes manisoutien de manifestations t6s, associations, sport de haut niveau). festations sportives : tour des yoles, d'envergure 174 MF ont permis le financement de Tour cycliste de la Martinique, Toumoi internationale. quatre cent quinze 6quipements sportifs Antilles-Guyane de rugby, de Basketsur les sept cent huit que compte la Ball, de Volley-Ball, de tir, semi-maraMartinique. thon de Fort-de-France, championnat de Malgr6 une conjoncture 6conomique France d'athl6tisme, championnat du e Conseil G6n6ral fait difficile, le budget consacr6 au sport monde d'Optimist.
preuve d'un engagement represente 0,75% en moyenne du bud- L'action de la collectivity d6partepermanent envers les get de la Collectivit6 d6partementale mentale dans le domaine du sport lignes, les communes, les (pour m6moire, celui de l'Etat repr6sen- consiste 6galement a doter les collges scolaires. Cet accompa- te 0,17%). en installation et en mat6riels sportifs.
gnement s'inscrit dans le La r6novation de la Piscine du Car- Elle passe aussi, en partenariat avec le cadre d'une politique volontariste du bet (2,6 MF), du Stade Desclieux Rectorat et les ligues concern6es, par la D6partement dans le domaine sportif. (10MF) de l'hippodrome de Carrere, mise en place de plans scolaires, voile,
Cette politique s'illustre, notam- des terrains annexes du stade Louis- natation et escrime 'a l'attention des colment, par une action forte en faveur de Achille (3 MF) et de l'ouverture du Par- 16giens. Elle repose, en fait, sur la la jeunesse, des associations et ligues cours sportif de l'Esp6rance, aux Trois- conviction que le sport est un facteur des communes, des collges et du sport de Ilets, sont des actions caract6ristiques de 6minent d'6panouissement personnel, haut niveau. la volont6 du Conseil G6n6ral d'am61io- d'int6gration et de coh6sion sociale.
L'engagement de l'Assembl6e rer le patrimoine mis & la disposition du Joel Bristol d6partementale envers le mouvement public sportif de la Martinique.
et sa capacit6 & 8tre un redoutable j temps r6glementaire en finale de l'Euro les exploits que vous avez ralis6s au buteur. Il est d'ailleurs le meilleur 2000, par Sylvain Wiltord face ~ l'ex- sein de cette 6quipe de France-kI, ont buteur frangais du demier championnat cellent gardien italien Toldo. pris, au-del m~me du sport, une dimend'Europe. Messieurs, rassurez-vous, je ne serai sion tout At fait symbolique.
Lequel d'entre nous n'a pas 6prouv6 pas plus long, mais permettez-moi, pour C'est qu'ils ont 6t6 r6alis6s au sein une vive 6motion devant le g6nie inso- terminer, de saluer A nouveau votre d'une 6quipe qui offre au monde entier lent du jeune Nicolas Anelka qui r6ussit remarquable talent qui force, j'y insiste, l'image r6confortante d'un groupe, L'extraordinaire prouesse d'8tre A la fois le respect et l'admiration. d'une bande de copains forts et fiers de un grand espoir du football mondial et Permettez-moi de yous dire un grand la diversit6 d'origine de ceux qui la en m~me temps, un joueur d6ji large- merci pour toutes les emotions que vous compose. ment confirm6 et au palmarks trbs 61o- avez pu procurer A toutes celles et &t tous Merci aussi pour tout cela. Car vos quent. Anelka, c'est 6videmment la ter- ceux qui, comme vous, sont anim6s par la victoires sont aussi celles de l'espoir, reur des surfaces que l'on connait, celui passion du football. celles de l'amiti6 et de la fraternit6. qui, At lui seul, peut constamment faire Je tiens, en conclu ion A souligner, et Et c'est en cela qu'elles m6ritent basculer un match. vous en conviendrez j'en suis smir, que minemment d'etre donn6es en
Et puis, quel amateur de football est vos performances ont 6videmment une exemple & la jeunesse du monde entier. pret & oublier ce but inouf, ce but venu valeur sportive absolunent remarquable Je vous remercie.E d'ailleurs, inscrit & 48 secondes du et exemplaire. Mais je crois que de plus, Leon Zami
Le Progressiste Mercredi 26 juillet 2000 11




SALAIRE
ReI&vement du smi
e d6cret n'2000- 1997. 40) Indemnit6 de nourriture:
589 du 29 juin Salaire horaire minimum : a) Toutes activits
2000, portant relY- 42,02F. un repas (M.G. x 1): 18,70 F
vement du salaire Dur6e du travail : 43 h (E"tablisse- nourriture complte/mois :
minimum de crois- ments de plus de 10 salari6s) 972,40 F
sance paru au Jour- Dur6e du travail :44 h (Etablisse- b) Agriculture : sauf convention nal Officiel du 30 juin 2000, a relev6 ments de 10 salaries au plus). collective ou accord le taux du SMIC de 3,2% a compter La grille de salaire peut 8tre com- nourriture (2 1/2 M.G.) 46,75 F du ler juillet 2000. muniqu6e sur demande par les ser- c) Htels-Caf6s-Restaurants :
Les baremes qui suivent tiennent vices de la Direction du Travail (Ser- Pour ce personnel, l'avantage en compte des dispositions de l'article vice APOR, Te61. : 7115 00) nature nourriture ne doit tre d6duit 24 de l'ordonnance du 16 janvier dela base de calcul du salaire que de la base de calcul d aar u
1982 et des articles D 141-7 (modi- b) Applications des dispositions pour la moiti6 de sa valeur, dite fi6 par le d6cret no83-441 du 30 juin de la Convention collective nationa- <> (art. D 141-8 C. 1989), D 141-8 et D 141-11 du Code le de la Restauration rapide conclue travail). du Travail. le 18 mars 1988 et 6tendue par arret6 Compte tenu de l'avantage nour1) Toutes activit6s (sauf Hotels- du 25 juin 1997. riture fix6 par l'article D 141-6 du
Caf6s-Restaurants) Salaire minimum horaire : Code du travail, a savoir une fois le
- Salaire horaire : 42,02 F 42,02F. minimum garanti par repas, la
- Salaire mensuel brut 39h/hebdo La grille de salaire et la dur6e du d6duction de la <> (169 heures) : 7 101,38 F travail peuvent 8tre communiqu6es sera 6gale a:
- Salaire mensuel brut 35h/39h par les services de la Direction du 22 fois le minimum garanti si la (suite accord 35h dans l'entreprise Travail (Service APOR). dur6e du travail est r6partie sur avec maintien salaire pour salarines jourshebdo au Smic) : 7 101,38 F c) Etablissements ne rentrant pas 24 fois le minimum garanti si la
- Salaire mensuel brut 35h/hebdo dans le champ d'application des dur6e du travail est r6partie sur (151,67 h./mois) : 6 373,17 F Conventions collectives nationales 5jours 1/2 /hebdo sus-vis6es: 26 fois le minimum garanti si la 20) Htels-Caf6s-Restaurants salaire horaire: 42,02 F dur6e du travail est r6partie sur (hors chaimes h6telibres) Cuisiniers (43 heures hebdoma- 6jours/hebdo.
a) Application des dispositions de daires de pr6sence) : 7 829,58 F
la Convention collective nationale Autres personnels (44 heures Communique du directeur du HBR, conclue le 30 avril 1997 et hebdomadaires) : 7 829,58 F Travail, de l'Emploi et de la 6tendue par arret6 du 3 d6cembre 30) Minimum garanti :18,70 F Formation professionnelle
Pour vous abonner Tarifs Nom: Destinations 1 an 6 mois 3 mois
Pr6nom : .......................... .............. Martinique: Abonnement simple 200 F 110 F 60 F
Adresse : .................Abonnement de soutien 300 F 150 F
Guadeloupe et Guyane 240 F 130 F 70 F
| ..................... .... ............ ... ................... ...................... ..... .................. G u d l p e t G ya e2 0 F 1 0 F 7 F
Remplissez ce bulletin et retournez-le accompagn6 de votre r~gle- Caraibe 390 F 205 F 110 F
ment (cheque A I'ordre du PPM) au Reunion 430 F 230 F 120 F I
Parti Progressiste Martiniquais Ancien Reservoir France 320 F 170 F 90 F 1
Trdnelle 97200 Fort-de-France USA 445 F 235 F 130 F I
Tel. : 05 96 71 88 01 Europe et autres pays 575 F 300 F 160 F
Fax. : 05 96 72 68 56
12 Le Progressiste Mercredi 26 juillet 2000




Full Text
xml version 1.0 encoding UTF-8
REPORT xmlns http:www.fcla.edudlsmddaitss xmlns:xsi http:www.w3.org2001XMLSchema-instance xsi:schemaLocation http:www.fcla.edudlsmddaitssdaitssReport.xsd
INGEST IEID E9L94C732_HVJR06 INGEST_TIME 2017-04-17T19:42:46Z PACKAGE AA00053606_00274
AGREEMENT_INFO ACCOUNT UF PROJECT UFDC
FILES