Citation
Le Progressiste

Material Information

Title:
Le Progressiste organe du Parti progressiste martiniquais
Creator:
Parti progressiste martiniquais
Place of Publication:
[Fort-de-France]
Fort-de-France
Publisher:
Le Parti
Publication Date:
Frequency:
weekly
completely irregular
Language:
French
Edition:
2000, April 5, no.1777
Physical Description:
v. : ill., ports. ; 38-45 cm.

Subjects

Subjects / Keywords:
Politics and government -- Periodicals -- Martinique ( lcsh )
Genre:
serial ( sobekcm )
periodical ( marcgt )

Notes

General Note:
Description based on: No 1039 (25 Avril 1984); title from caption.
General Note:
subtitles varies

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
UF Latin American Collections
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
029299668 ( ALEPH )
14196110 ( OCLC )
87642378 ( LCCN )
Classification:
324.27298/206 ( ddc )
JL839 .A8 P767 ( lcc )

Full Text
I
a S S I-* E D R E
iiiii I dr l>1:
FRAN;OIS VALLADE
I I TjQ#
Autonomi ie I
....d'un c6t Yvon Pacquit affirme tout natuEDOUAJRD !iii~i~ii~iiiiiiii~iiiiii~ii!!! LEPi~ I NEi~~~p rellement qu'it n' y a qu' un seul PPM et I La p itiqWue I qu' il est !e secretaire gdndral de tous les I test pi~iins Jiiil I PPM, d' n autre c6td on casse cette I
.. . .. . .. . ... ....... i ~ ,
!ii~~i~niii~i ial o gique 4' united par l'a ffirmation ddlibd-I r&e au grand
X. p.ublic ...ma..... rtiniCo...n..rgence 2000: I q q le PPM I
imn nieii lle le I est divis en deux
appro.c..e I tednesceaegnr
paq6 Is Pa Fden is alad
Inser i:i'i I I
l eormme II
i lotancL-e- -- - --
, :i~ilii~ii~i{iiii} i .Tous les dimanches
........................................
L .dans ic cadre de 'mission
ii~iiii!!{ i "Du Tac au Tac"
Iacleriton Dell hd12b3O. .........1.. .....




FRANCOIS VALLADE
u moment ott notre secr"taire g"n ral de tous les PPM, d'un Secr6taire G6n6ral autre cot6 on casse cette logique d'unit6 siffle "la fin de la par l'affirmation d6lib6r6e au grand recreation", une for- public martiniquais que le PPM est divimule metaphorique s6 en deux tendances. qui signifie "l'unit6 Tendance le mot est jeIt6 dans retrouv6e", certains se sont sentis vexes 1'agora ; qu'est-ce que cela signifie ?
pour avoir pris la chose au premier j'aurai voulu qu'on 6claire mes landegre, deconsid6rant les attributions temes.
analogiques des mots, Apres tout, quand un PPM qualifi6
Peu importe, nous n'allons pas d"'historique" impose publiquement
continuer a nous 6temiser sur une for- deux tendances au parti, cela m6rite mule, l'essentiel fut l'expression d'une quelque consid6ration. I1 n'a pas lieu, a volont6 d'unit6 exprimee la fois par priori, de se rebiffer ; et accepter au Yvon Pacquit et Serge Letchimi notam- moins de d6battre sur l'id6e de la double ment, des l'issue du tendance. Et si Comit6 national............apr~s d6bat, on
orQu'elle n'a su p sade e 6t6 constatait que ceiiiiiiii~~iiiiiiiii!!ii i iiiiiiiiiii~!!~iiiiiiiiiiiiiiiiiiii iiiiiic ma aecn ta at 1 uea atc
un des n~tres, dans raison, et qu iliyi
le France-Antilles bel et bien deux disant a peu pros courants de pens6e
"non, non, non, pas au sein du parti.
d'accord avec Letchi- Comme c'est mi et Pac quit, ii n'y a notre ami qui invenpas units, ii y a plut~t te la praxis du
deux tendances dans concept, nous allons. ii. ii?...!.i. ..!.i.
le parti". !le lire encore pour
Quand d'un c6t6 comprendre ce qu'il
Yvon Pacquit affirme entend par tendantout naturellement ce. I1 affirme, touqu'il n'y a qu'un seul jours dans le grand
PPM et qu'il est le
2 Le Progressiste Mercredi 5 avril 2000




quotidien, que la "motion" de sa tendan- garderons fidelement la maison.
ce est en trois points: Le point deux de la motion trouve
- 1) l'affirmation sans ambiguit6 de son essence dans la reflexion de Claude
notre revendication d'autonomie dans le Lise qui, en fin de redaction du rapport cadre de la Republique; Lise/Tamaya, a eu 1'idee d'un Congr~s
- 2) la ratification de l'amendement qui se prononcerait sur la question instiLetchimi (du PPM); tutionnelle. En fait, les deux premiers
3) la refonte du PPM dans un points sur lesquels il n'y a aucune
meme moule de pensee et d'action avec divergence entre nous repr6sentent des autonomistes de circonstance. l'arbre qui cache la foret. La fort que
Quand je lis cette motion de "la l'on veut cacher est une immensit6, une
tendance de la refonte", je dis que le grosse affaire sur laquelle on veut avancer camarade a raison. I1 a gagn6, il y a en marchant derriere les arbres : l'allianeffectivement deux tendances au PPM: ce avec le diable.
la "tendance de la refonte" et celle "de On veut le faire, mais on n'ose pas la consolidation". Le premier point de 1'avouer. Alors, on d6cide de mettre des sa motion nous appartient dans la mesu- masques et on cr6e des feux de pailles re ott ii fait partie du patrimoine csai- (vrais autonomistes contre faux autonorien que nous voulons consolider pour le mistes) pour que personne ne puisse voir faire gagner (merci de l'emprunter). Par qu'on a franchi les portes de l'enfer. Et contre, cette tendance ferait mieux de bien, disons chiche au camarade : il y a sortir de leur ambiguft6 et contradiction bel et bien deux tendances au parti, et car ce point la ne survivra pas dans la nous n'avons absolument pas l'intention refonte du PPM avec les circonstan- de le suivre. Ceci n'enl~ve en rien toute ciers et heureusement que la "tendance la consid6ration ou l'amiti6 sincere que de consolidation"~ s'y opposera ferme- l'on veut avoir envers les uns et les ment pour consolider les acquis c6sai- autres, mais c'est la d6mocratie des riens. Nous refusons cat~goriquement id6es qui, le moment venu, devra tranque 50 ans de c6sairisme politique soit cher. a
fondus comme a dans un migan, nous Francois Vallade
Pour vous abonner Tarlfs
Nom:......................Destinations 1 an 6 mois 3 mois
Prenom .....................Martinique Abonnement simple 200 F 110 F 60 F
SAdresse:.........................Abonnement de soutien 300 F 150 F.
Guadeloupe et Guyane 240 F 130 F 70 F Remplissez ce bulletin et retournez-le accompagn6 de votre r~gle- Caraibe 390 F 205 F 110 F ~ment (cheque & l'ordre du PPM) au Reunion 430 F 230 F 120 F
Parti Progressiste Martiniquais Ancien R~servoir France 320 F 170 F 90 F
Tr6nelle 97200 Fort-de-France USA 445 F 23S F 130 F Tel. :05 96 71 88 01 Europe et autres pays 575 F 300 F 160 F
~~Fax. : 0596 72 6856
Le Progressiste Mercredi 5 avriI2000 3




ERIC SAiNT-ZEBY
Ene rU ,e
liards d~s le d6but du XXle siecle. ment que cela devrait arriver dans une Un rapide calcul conduit 'a dire que dizame d'ann6es tout au plus. la penurie de p6trole arrivera dans un En clair, dans dix ans, nous allons d6lai compris entre 25 et 40 ans. etre confront6 'a un choc ptrolier avec Les optimistes diront "mais on trou- une situation qui ne fera qu'empirer au vera d'autres gisements". Le hic, c'est fil des annees. que ces dix dernires ann6es, on n'a Ceci montre 'a l'6vidence qu'il nous trouve qu'un milliard de tonnes par an reste bien peu de temps pour ragir et et les gisements mis en exploitation ces que si nous ne le faisons pas, toute notre dernieres annees avaient 6t6 d6couverts 0conomie bas e sur les hydrocarbures reser? pourquoi s i voila bien longtemps. De plus, compte sera h genoux.
Dans les annes 80, tenu des moyens techniques dont on Que faire ?
beaucoup de gens se sont dispose de nos jours, les gisements Nous n'avons pas de solutions
investies dans les 6nergies faciles d'acces ont quasiment tous 6t6 miracles, sinon elles auraient d6ji t nouvelles. Vingt ans plus rep6r6s. mises en oeuvre. I1 faut reflchir en se tard, force est de constater Les pessimistes font deux autres tenant au courant de ce qui se fait qu'ils ont 6choue : la Martinique ayant remarques encore plus inqui6tantes. ailleurs. fait du tout hydrocarbure son leitmotiv. La premiere : actuellement, le pom- Quelques pistes de travail. Les 6nerSi on regarde la situation aujour- page du ptrole se fait dans la partie des gies de remplacement, on les connait: d'hui, la quasi totalit6 de l'energie four- gisements facilement exploitables. l'energie solaire nie en Martinique vient de la Sara et du Lorsque l'on arrivera au del de 50% de la biomasse; p6trole import6, ce qui repr6sente, en la partie exploitable des gisements, 1'ex- l'nergie 6olienne 1996, 736 900 m3 d'hydrocarbure ploitation va devenir plus difficile, ce l'nergie themique consomm1s en Martinique. qui devrait rapidement rencherir le prix l'6nergie marine
Doit-on s'inquieter de cette situa- du petrole. -le gaz
tion ? La deuxi~me lorsqu'on examine les l'hydrog~ne.
Apr&s tout, le p6trole est bon march6 r6serves d6clar6es de certains pays, on
actuellement, et on le trouve en abon- constate que ces valeurs ne baissent pas L'energie solaire. dance ht tel point que certains pays sont depuis plusieurs ann~es, alors qu'il n'y oblig6s de r~duire leur production afin a pas eu de d~couverte de nouveaux Je pense que pour ce type d'6nergie, il d'6viter une d6gringolade des prix. gisements et que ces pays exploitent lar- ne faut pas raisonner en termes de proCertains articles parus dans la presse gement ceux-ci. I1 faut savoir que les duction de masse car les usines solaires sp6cialis~e devraient pourtant faire reserves d~clar~es sont directement en ont montr6es leurs limites. En r6fl6chir. Quelle est la situation mondia- relation avec les quotas d'exploitation revanche, elle trouve parfaitement sa le ? accords aux pays producteurs. On peut place pour de petites unit6s :70% des
Les reserves mondiales s'61 vent donc penser que les valeurs de r6serve logements hi la Martinique et plus de selon que l'on soit optimiste ou pessi- de certains pays sont fausses et/ou sur- 80% en Guadeloupe sont des maisons miste, i une valeur comprise entre 100 6valu~es. ,individuelles. On pourrait tr~s facileet 200 milliards de tonnes, valeur colos- La prise en compte de ces deux ment les alimenter en 6nergie solaire qui sale certes, mais la consommation mon- remarques a une cons6quence pr6visible a fait des progrbs tr&s int6ressant. diale est actuellement de 3,5 milliards c c'est un rench~rissement du prix du L'6clairage ext6rieur pourrait 6galede tonne. Et elle est en progression p~trole t une 6ch6ance beaucoup plus ment &tre aliment6 en 6nergie solaire. constante, courte. S i tous les sp6cialistes s'accorLes prospections montrent que si les dent sur ce rench6rissement du prix du L'energi'e eolienne pays du tiers mondent continuent hi se p6trole i une 6ch6ance beaucoup plus Lshbttosst~ssrl ~ea d~velopper au rythme actuel, la demande courte, si tous les sp6cialistes s'accor- ye aiain iu~ssrl ~ea devrait atteindre rapidement 5,5 mil- dent sur ce rench~rissement, seul diff'ere vet pourraient b6n6ficier d'6oliennes.
le d6lai. Beaucoup de sp6cialistes esti4 Le Progressiste Mercredi 5 avril 2000




La biomasse notre environnement, vers des modifications institutionnelles.
Lhydrogene Si l'influence 6lectorale du PPM n'a La bagasse peut parfaitement trecess de d6croitre depuis 1983, une des utilise comme combustible pendant les Ce sera tres certainement le carbu- raisons que nous avons mis en 6vidence p6riode de coupe de canne. La biomasse rant du futur. C'est d6ja' ce qu'utilisent lors de la refondation est l'absence de pourrait 6tre ventuellement import6e, les navettes pour aller dans 1'espace. compr6hension de l'autonomie dans la sachant que dans ce domaine, il y a des Mais il y a des exp6riences r6alis6es population a cause du manque de prise recherches tr~s int6ressantes qui ont 6te dans le monde et singulirement en relle de ce concept dans la vie des men6es sur des plantes 'a pousse trbs France de bus fonctionnant avec de gens. 11 y a ceux qui pensent rapide. 1'hydrogne. jet d'autonomie est dans les archives Et la plupart de ces solutions sont c'est grave et irresponsable. ce projet L'6nergie thermique non polluantes devrait 6tre au contraire le livre de chevet
A partir de 'eau chaude, on peut r6a- Utopiques, ces pistes de travail ? Je de tous les 6lus.
liser des usines thermiques. Quand on pense que non. Et pour s'en convaincre, En tout cas, s'il y a eu des tentatives de siter suslpaine dius Lan, n1 il suffit de regarder ce que fait notre le projet, elles sont incomplete et peu sait que sous la plaine du Lamentin, il sceur la Guadeloupe a Marie Galante. connues.
existed ne vaste source d'eau chaude, il La Galette devrait devenir autonome en Un parti politique responsable doit a donc de r belles possibilits. electricit6 avec l'6nergie 6olienne. Elle avoir une ligne politique permettant de
Une autre piste sur des sources assure 70% de sa consommation de cet- repondre aux questions des citoyens sur d'eaux froides permettrait d'assurer la te maniere. La r6alisation d'une usine a tous les sujets de soci6t6. Cela n'a rien a climtsatio des habiatones. ie a bagasse, charbon qui devrait assurer a voir avec un programme quantifi6. I1 dessus de ces sources. Un exemple la Guadeloupe 15 a 20% d'autonomie, s'agit d'6tablir un ensemble cohrent de serait la ville de Fort-de-France.
La r6alisation d'une usine a Bouillante propositions et des questions de prinsur l'eau chaude qui, bien qu'elle ait cipes.
L'energie marine beaucoup de mal a fonctionner, donne Dans le cadre d'un pouvoir local
A mon avis, la piste la plus promet- des renseignements pr6cieux sur ce type fort, comment g6rer la question de teuse en termes de rendement. Plusieurs d'ouvrages. 1 energie quelle forme d'6nergie faut-il pistes sont a l'6tude les courants Une chose est certaine : 'a l'heure ou' prvilegier ? Quel rapport 6tablir avec marins sont nombreux le long de nos investissements l'environnement ? Comment avoir un c6tes. Combien de pecheurs sous- pour notre avenir, nous devons impera- droit de regard concret sur l'nergie ?
... .0 ~tivement tenir compte de ces donne~es. Nepsvuoi Iode marins ont 6t6 entrailnes dans des cou- t Ne pas vouloir rpondre a ces quesrants extramement puissants. 11 Quelles solutions choisir ? Je ne tions, c'est en r6alit6 ne pas vouloir pr6conviendrait de les rep6rer et d'6tudier pense pas qu'il y ait une solution, mais parer l'autonomie, c'est refuser d'informer la possibility de mettre en oeuvre des jun faisceau de pistes at explorer. En jla population sur la capacit6 d'un pouturbines sous-marines. revanche, ce qui est certain, c'est que voir autonome at g~rer son quotidien.
La houle on pourrait r~aliser des personnel ne les exploitera pour nous. I La capacit6 du PPM de passer de la sortes de gros pistons de boues g~antes En effet, les grandes puissances se revendication autonomiste a la dont un seul sens de d~placement serait sont d6jat pr6par6es at ce choix. La Fran- construction d'un projet autonomiste
autris, clu enend6 a huleet ce par exemple, avec son programme PPM demeure la c16 de vofite de ses quiseritrel6 aunvilbreui come nucl6aire, est parfaitement capable d'as- futurs succ~s. Ne pas chercher dans les dans le moteur de voiture. La difference surer sa demande en energie et ce nest projets des autres ce que nous avons de niveau entre la mer Cara' bes et de certainement pas pour rien que tous les cr66 nous-m~me car nous l'avons pense l'Atlantique pourrait renforcer le pro- constructeurs recherchent d'autres car- plus t6t, sera un signe de maturit6 et de cessus, burants, responsabilit6 politique.
I Pour notre Martinque, les solutions I Le leadership du PPM reposera sur Le azsont forc6ment diff6rentes. Elles impo-, sa capacit6 at garder l'avance historique Le azsent que des chercheurs se penchent sur ce qu'il a eu en pr6nant l'autonomie .avant les
Selon toutes vraisemblances, ils probl~me doit l'importance d'une uni- Iautretnopa mrhr ecos
prendront la place des hydrocarbures a versit6 scientifique !dans notre pays et ves, cetxqu nos an marchers arconsat partir des ann6es 2010. d'une r6fiexion de tous les Martiniquais. tu et nous combattent encore. Que chaEn Martinique, nous pouvons pro- La prise en compte des questions jcun se mette au travail, a la r6alisation duire des gaz a partir de la d6composi- relatives a l'6nergie en Martinique fait Ide notre projet d'autonomie, car l'6nertion des mati~res organiques. La piste la Ipartie du grand ensemble appel6 le projet gie r6elle de la Martinique est le travail plus s6rieuse 6tant la m6thanisation des Ipour l'autonomie. Ce projet rev~t a ce de l'Homme martiniquais. I d6chets y compris des vinasses des jour une importance capitale car il est Eric Saint-Zeby usines de cannes qui empoisonnent jdevenu 6vident pour tous que nous irons
Le Progressiste Mercredi 5 avril 20005




ANIMATION
.ddmm- .Daon% X, M
une'nou elie
Pendant trois jours aura six p61es touristiques, dont un axe plein quent le temps de Convergence: lieu la sixikme edition de nord Caraibe-Atlantique, ce nord Atlan- 1. La tenue d'un s6minaire ouvrant Convergence, durant tique qui nous conceme. le dbat sur le concept d'&otourisme, laquelle sera present6 le Avec Ecotourisme comme theme mais aussi ayant mission de vulgarisaprogramme de protection pour cette edition de Convergence, nous tion, d'explication du concept aupr s du de l'environnement prevu sommes non seulement dans ces grand public, bref ceuvre d'6ducation. par la coalition des les de options, mais nous offrons at chacune 2. Le lancement d'une initiative I'Est de la Caraibe. des communes co-organisatrices, l'op- r6gionale inter-ies en partenariat avec portunit6 de presenter son "existant" en la Coalition de la Caraibe de l 'Est termes de richesse, de bien inventorier pour la Conservation de l'Environneses potentialit6s et d'en planifier la mise ment (ECCEA), et la Commission en valeur. europeenne, mettra en lumire pluConvergence dans une nouvelle sieurs actions de promotion du tourisme dimension, se veut etre un 6l6ment de vert et culturel, comme levier de divel'organisation gen6rale des loisirs du loppement local, d'education t l'enviNord, et aussi un cadre de planification ronnement et de conservation des 6col onvergence "devra ?tre du d6veloppement harmonieux du terri- systmes insulaires; autant de pr6occureinventge" 'a partir de fan toire dans son aspect touristique. Dans
2000 disions-nous, lors de te dans on asect ourisique.Dans pations qui nous intbgrent parfaitement lacette optique, ce qui nous semble dans la Caralbe insulaire en tant qu'accela quiL s'agit. L'6dition important, c 'est de ne plus preparer teurs.
qui se d6roulera les 14-15- Convergence "au coup par coup", mais 3. Le d6roulement de notre week16 avril a pour theme "Ecotourisme, que dans le cadre du Contrat de Plan end festif, activateur de l'6conomie richesse du Nord". 2000-2006, dans le contexte du Pays locale (artisanat, musique et danse, gasEn choisissant ce thme, nous rete- d'Accueil Touristique Plein Nord Marti- onoe activit s sportives).
nons une activit6 touristique qui prend nique, avec la Communaut6 des Corn- Avec l'initiative r6gionale pour la en compte toutes les ressources du terni- munes du Nord, et les communes direc- promotion du tourisme de nature et cultoire (nature, culture, traditions de tement concemees, que Convergence turel, Convergence b~n~ficie d'une toutes sortes, 6changes fond~s sur les soit le lieu de d6clinaison et de concr~ti- opportuit6 d'ouverture tout i fait r~alit6s humaines), dans un souci de sation d'une serie de themes, en phase exceptionnelle et nous installe de plein conservation et de gestion durable pour ou avec les choix d'axes et d'outils de pied dans un fonctionnement en r~seau le d~veloppement local. d~veloppement du tenitoire. qui ne peut etre que salutaire pour chaLa nouvelle g6n~ration de Conver- Sur le plan de la stmcturation de cet- cun. N gence que d6bute cette edition 2000, te 6dition 2000, trois demarches martout en voulant dynamiser la vie sportimunes du Nord, entend &tre un 616ment de Dans e a dre d Convrgenc 2O00 seiiiii i iendra unii siaire suri~ la mise en oeuvre concrete des options le thiiii e ~"Ricese esiles,! i i gestion durab i le !iii!! iiiil prises dans le Schema d'Am~nagement Elle aura l : "i i eu le -14 i av i "Ia Plantat iionyitz!, $asei nteiiH Regional (SAR), comme dans le SDAT, acIaiii! patiipat iIa riii ibei : de Pest (Antigua, Grenade- lesi (Schema de D6veloppement et d'Am6- iles Grenadines, Ia Dminiue nagement Touristique) pour le develop- Durant:i::: ce ~rinaresea pisnt leprgramede reci on ~i pement du nord Atlantique. delni ronemnton a oaiti de La Carai~ii~be de Pii~st pour
Le SAR pr~conise la valorisation ni ronnmn, qi s t asn ri an. Ceprogammevis des activities traditionnelles des zones a Ia rmtind tuim vr t utre ntntqeleird rurales (agriculture interstitielle) dans le di elpen lcl, e d aini ni ronnementet La~ii !ii~iiiii~iii cadre du Pays d'Accueil Touristique. conservation des......t mes i~ires. iiiii~iiiiiiiiiiiili!i~ii i i iiii
Le SDAT d6finit pour la Martinique Debut:i::i~ des trvaux i8 h 3
6 Le Progressiste Mercredi 5 avril 2000




INSERTION
Le Plan Local d'lnsertion aboutir leur demarche' grace egalement publiques d'accueil et d'orientation. par l'Economie de Fort-de- l ieur propre assiduit6. Par cette d6marche, le PLE affirme France a presented son Parallelement 'a ce travail pour sou- plus clairement encore sa volont de programme pour l'annee tenir les parcours individuels vers l'em- couvrir les besoins de lutter sur Fort-dea venir. ploi, le PLIIE a men6 avec le concours France contre l'exclusion de ceux qui de diffrrents partenaires, une observa- sont mobilisables dans un parcours tion approfondie des besoins des d'insertion et qui, fortement accompademandeurs d'emploi en situation gnes, se motiveront et se mobiliseront sociale difficile, observation 't partir de pour acceder a l'emploi. laquelle a et6 6labor6 un programme Des aides au d~roulement des parpour l'annee 2000 particuli~rement cours, (sur le plan de l'h16bergement, innovant. des ddplacements), de la formation, des Ainsi, le PLIE souhaite, par le chantiers d'insertion, de l'appui social, concours des Associations, entreprendre de l'insertion professionnelle, telles une action de reperage actif, au sein des sont quelques actions caract~ristiques quartiers, des personnes dans l'exclu- du PLIE pour l'annee 2000 et qui attension ou en risque d'exclusion. dent le concours de partenaires du monCette action de reperage vise faire de social et economique afin de raliser l'initiative du PLIE de beneficier du PLIE les personnes forte- un plan local de d~veloppement actif
Fort-de-France, les asso- ment d~mobilisees qui, d'elles-memes sur Fort-de-France.
ciations de la Ville se ne seraient pas allies vers les structures
sont reunies 'a l'auditorium de la Chambre de Commerce et d'Industrie
situe rue Ernest Deproge a Fort-de- Les objeCifs d France. L.e.. .... lT
L'objet de cette rencontre 6tait la jene de~~i 16.:ii: :
presentation du programme de l'annde s diiii RMI, les io.iiiiiiiii du PLIIE, en mati~re d' insertion des per- inscrits: dans es sructres nterentins pbliqes sonnes en grande difficult6 de la Ville. d.la !u eib essnsqalhaton panlca;fi d avner
Pour rappel, depuis juin 1994, par ----......e....e.c.uxd un etou i Prnpli de
convention entre la Ville de Fort-de- ~ ~ l ieusoar esne~e lse
France, le Ddpartement et l'Etat, le Obect~its: diffi ci! iiiiiiiiltiiii PLIE, Plan Local pour l'Insertion et ide cbrdu a datins&clt m i un''i~ l'Emploi, avait 6t mis en oeuvre. mirfiiii:travail:en:profo:deur:pour
Pas moins de 600 personnes ont sur I2>ivelpper esa.tons...t.b.e.....inse.....d.
ces six anndes, bdndfici6 par le PLIE di eiitonsu Pnsmlede Foali e dffcut d'une aide hi leur insertion profession- iiiiil'agomrtiifyaa nelle et environ 200 d'entre elles ont vui ...'''
Pour vous abonner .Tarlfs
SNom : ...........................................................Destinations 1 an 6 mnois 3 mois
SPrenom:.......................... .........................................M artinique Abonnement simple 200 F 110 F 60 F
SAdresse:. . . . . .. . . . . Abonnement de soutien 300 F 150 F
Guadeloupe et Guyane 240 F 130 F 70 F SRem plissez ce bulletin et retournez-Ie accompagn6 de votre r~gle- Caraibe 390 F ,205 F 110 F Sent (cheque A l'ordre du PPM) au Runion 430 F 230 F 120 F Parti Progressiste Martiniquais Ancien R~servoir France 320 F 170 F 90 F
Trdnelle 97200 Fort-de-France USA 445 F 235F 130 F Tel. :O05 96 71 88 01 Europe et autres pays 575 F 300 F 160 F
~~Fax. : 05 96 7268 56
Le Progressiste Mercredi 5 avril 2000 7




EDOUART DE LEPINE
..............
Nous publions ci-apre.s, la La Parole au Peuple (1) il y a vingt ans, compte de campagne 6tant un document suite du texte de notre bien avant ce moratoire dont il fait aujour- parfaitement transparent et d'ailleurs
camarade Edouard de d'hui le point de d6part de sa d6testation r6gulierement publi6 au JORE. L#pine, publi dans le de C6saire, et de tenir le michaux-chevris- Imaginons ce que le MIM et numero du 22 mars du me pour le dernier cri de la modernite veaux alli6s auraient dit, si on avait trouv6 Progressiste. nationaliste. plus de 700 000 F miraculeusement I1 ne pourra pas faire passer "l'apres 6chou6 sur le compte personnel de Claude c6sairisme pour cette baudruche que l'on Lise ou de Camille Darsibres comme on gonfle pour impressionner la galerie" et la en a trouv6 au Cr6dit Agricole de Basser6sistance de Madame Michaux-Chevry a Terre sur celui du plus titr6 des signataires la pers6cution imb6cile de ses juges de la D6claration de la vile du m me (imb6ciles parce que cette pers6cution la nom. Imaginons, en notre for int6rieur, et sert plus qu'elle ne la gene) pour la forme n'en parlons plus. Ce n'est d'ailleurs pas antillaise du mand6lisme. ce qui m'inquiete dans la nouvelle polln aurait tort de penser Imaginons un peu, en toute objecti- tique nationale populiste m~me si, de touqu'il est facile d'expli- V te 6vidence, "les affaires" peuvent tre quer i une opinion passa- Soit dit en passant, et sans vouloir difficilement tenues pour totalement
blement d6sempar6e la d6fier dans cette enceinte la menace d'une 6trangeres 'a la NPNP en Guadeloupe.
nouvelle politique que expulsion manu militari, comme ce malles n6os-autonomistes heureux qui eut le mauvais gofit d'inter- Les fondements de Ia pr6tendent mettre en place. Je suis pr~t rompre la sainte messe de Madiana au preend nt metre en lac e sispre aN P N P (N o uvelle P I q u croire 'a notre bon vieil Aristote que "La moment de l'Elvation, en 6voquant "les Na No vl Po htique premiere union necessaire est celle de affaires" de Mme Michaux-Chevry, sans deux etres qui ne peuvent rien l'un sans surtout m6connaitre le principe de la pr6- Ce qui m'inquiete dans la nouvelle l'autre". I1 est tout n' fait exact que les pr6- somption d'innocence en faveur de alliance, c'est l'apparente sinc6rit6 de sidents de Conseil R6gionaux de Guade- Madame la Pr6sidente du Conseil R6gio- ceux qui invoquent les fondements de cetloupe et de Martinique ne peuvent stricte- nal de la Guadeloupe, imaginons un peu, te nouvelle politique. Comment l'homme ment rien l'un sans l'autre. Comme on en toute objectivitY, ce qu'aurait donned vertical qu'est le Pr6sident du Conseil aurait dit au temps oii les compagnons de dans le microcosme n~o-autonomiste, R6gional, aux yeux de notre ~presse de notre pr6sident flirtait avec la pens6e du dans la presse et ia la tdl~vision, la complaisance", comment l'incamation du grand Timonier Mao Ts6 Toung: "Ils sont convocation de Camille Darsidres ou de refus du zangzolage qu'il pr6tend &re comme deux pigeons qu'on ne saurait Claude Lise dans le cabinet d'un juge. peut-il nous faire prendre l'attachement sdparer m~me d grands coups de bdton", d'instruction pour la moitid des faits ind6fectible r6affirm6 par ses compaJadmets volontiers avec ce compositeur reprochds d Madame Michaux-Chevry ? gnons de Basse-Terre t la citoyennet6 dont je ne salt plus le nom "L'union (2) franqalse et i tout ce qui en d6coule, pour libre", comme une forme 16gitime de la Je n'invoqueral pas le comportement le premier pas vers la r6alisation du projet vie du couple ("tu rentres, je sors, tu sors, odieux des coupeurs de tate de 92, toutes nationaliste dont il se dit porteur depuis je rentre, pa ni pwobl em"). nuances confondues, (communistes et vingt-six ans ?
Mais je suis assez loin de consider mimistes en tate, h~las !) sur le compte Comment peut-il tenir notre sceptila politique comme un carnaval et administratif de l'exercice 1991 "de cisme ia l' gard de la nouvelle foi pour encore plus loin de tenir un manage Camille Darsi~res" qui 6tait en falt celui une apostasie et tenter de nous faire burlesque, fut-il celui du siicle, pour le de la gestion de la coalition de gauche du passer pour des h~r~tiques, voire pour b.a. ba de la bonne gestion des affaires Conseil R6gional entre 1986 et 1992. des relaps dont il ne se contenterait publiques. Mals chacun se rappelle l'usage fait probablement pas de dechirer les &rits
Le Pr6sident de la R6gion ne pourra par le MVIM et par son premier secr6taire et de les disperser aux vents si on lui en pas faire semblant, pendant longtemps, de personnellement d'un cheque de 100 000 laissait la possibilit prendre le c6saiisme pour un avatar du F vers6 par un b6k6 sur le compte de cam- Je ne rappelleral pas ici les fondecolonialisme antillais, comme l'6crivait pagne de Camille Darsi~res en 1992, le ments de la politique du MIM, je veux
8 Le Progressiste Mercredi 5 avril 2000




parler de ce que les Mimistes appellent autonomistes ? Le Pr6sident de la R6gion aurait seul leur Document de base le PAl (Protoco- d6sormais le droit de proclamer sa fid61it6 Ce que Ce que je reproche aux nou- d'
le d'Accession a 1ndependance). Je ne C ce mot d'ordre auquel il ne saurait, ditleur demanderai pas s'ils ont mis leurs veaux aliils, c'est de continuer a dire il, renoncer. I1 serait seul juge de l'opporsimultanement les uns et les autres
nouveaux alli6s devant la sommation faite tunit6 de r6affirmer quand il veut, ou il aux autonomistes, dans cette p6riode qu'ils sont fid~les a eux-m~mes, chacun veut, cette fid6lit6 sans foi en un projet 1977-1979, qu'lls qualifient eux-mames gardant ses positions de depart, et, en
19717,q'l ulfin u-ems 47^sans avenir.
de "periode historique charniere decisive meme temps, qu'ils ont fait chacun un Nous ne marchons pas. Le President pour les relations entre autonomistes et pas 'un vers rautre, de la R6gion peut, s'il le d6sire, continuer independantistes". OU bien vous avez abandonn6 les jouer sur les deux tableaux, celui de verLe MIM estimait alors que le seul positions que vous pr6tendiez occuper ticalit6 et celui de l'horizontalit6, celui de compromis possible consistait "pour les depuis plus d'un quart de siFcle pour alier l'intransigeance et celui de la souplesse, independantistes d accepter la negocia- g la rencontre de Mie Michaux-Chevry celui de la voie droite et celui du zangzotion d' une tape de transition d la dcolo- qui, ellemme aurait aiss derrire elle age.
les lignes de d6fense de son ind6fectible lae
nisation appele autonomie ou pas, peu Des lors qu'elles sont clairement attachement la France pour vous
importe, les autonomistes inscrivant en exprim6es, aucune de ces positions ne retour leur objectif d'Etat autonome dans la rejoindre. Ily aurait 1i un grand 6cart que nous gene plus qu'elle ne gene Monsieur perspective strategique explicite de l'In- pourraient vous envier bien des danseuses Chirac.
A en disant autonomie Etape de french cancan. Ou bien vous demeurez Edouard de Lepine ve dpendance ,l'un et l'autre ferme sur vos positions. I1 y versa l une technique du surplace faire pir
"De's lors, it serait possible d'opposer
au gouvernement franqais un Front de de jalousie les champions de cette spcialit. (1) Csaire un Grand matre de la mystifiLiberation national (FLN) dont l'objec- Ou bien vous avez chang6 et vous ne cation et de la manipulation in La Parole tifprioritaire serait de preparer le peupk posez plus comme condition sine qua non au Peuple, special 7, p.6 mai 1980.
un accord avec les autonomistes l'ac- (2) Ce n'estpas notre presse de "dvrance, martiniquais a' se prononcer au terme de de connivence et de complaisance" ignore trois ans, par un rifirendum sur l'Indi- ceptation formelle de l'ind6pendance les fpits qui trainent depuis neuf mois cans pendance." comme but ultime de la manoeuvre. C'est l'dition guadeloupenne de franceC'est le point de vue exprime noir sur une position parfaitement honorable. Elle Antilles. Au fait, avez-vous remarqu que, blanc dans l'organe officiel du MIM, La vous honorerait d'autant plus que vous dans cette presse, on n'appelle pas la Prsiauriez mis plus de temps 'a en comprendre dente que par son prenom ? Lucette par-ci, Parole au Peuple, du 30 juillet 1979. Je lui
le bien-fond6. Mais il faut le dire claire- Lucette par ld, (comme les sujets de sa temps pata MOMa S enalyse. que j e ong- ment, a haute et intelligible voix. Majestg dsignent leur souverains en temps partage la me^me analyse. Ce que je Ou bien vous n'avez pas chang6. Vous Angleterre, Elisabeth (Isabelle en franfais, lui eprche e nestpas 'avir cang etmais cette foutue loi Salique empdche les de s' tre place sous la direction de Mine maintenez que l'autonomie ne peut etre Frnasd'aorueeiebimcittm Michaux-Chevry pour cette tape histo- qu'une eape de transition plus ou moins sexus, ils se consolent avec Louis, Charles, rique de sa lutte de liberation nationale. longue devant d6boucher n6cessairement Henri... Mais les Cubains, et les n~o-cuba"Le home reseblet pusd lur sur l'ind6pendance. Dans ce cas, c'est la nioldttres ont bien Fidel, alors ?
temp quc~ eurpar, ct l saess arbe. droite qui a accept6 l'ultimatum que le PPM et les autonoinistes ont refus6 en
II n'y a que les cadavres qui ne changent 197
pas."
Je n'ai rien contre la personne de Mine Les Martiniquais ont le droit de savoir iePorsit et en tout cas celui de s'interroger sur le TVX~ Michaux-Chevry. J'ai souvent rappel6 cotnreldladcrtineBse-T:056181 autrefois que le Premier Ministre du Premier Guvememnt Proisoirede la Terre. Or il parait que rappeler les posi-FO:09785 tions officielles du MIM, celles qui sont t
R6publique Alg6r-ienne, en 1959, n'a pas
l'origne de a rupure avc lestutono
6t6 Messali Hadj, le p~re de la nation lorgndesruteavcesuoo-Ai ak alg6rienne, ni aucun des chefs historiques du mitsdeonivre'accuxqis FLN alg6rien (Ben Bella, Krim Belka- appellent la nouvelle droite droite ,est un ~~Mriiul cem, Boudiaf, Ait Ahmet, Didouche, etc.), crime de l~se-nation. Le seul fait de pro- ifrN728
mais un ancien assimilationniste chevron- nne uor'u emtidpnac n6, Mr Ferhat Abbas, qui d6nongait cinq rlvri el rvcto.L riePtikFIia elle-m~me aurait renonc6 t faire la
ans auparavant les fils de la ToussaintAC 5855
commede dagereu irreponsales.moindre allusion t ce mot qu'elle utilisaPhoaei pendant si longtemps pour effrayer l'opiQue veulent les n o. ~oos-x-SI33
Le Progressiste Mercredi 5 avril 2000 9




... ... .......................... ..."... I .......'..."~ iii iii i~ ~ .... ...-.. ..' :: ii:.'iiiiiiiiiii...i...'iiiiiii... ..4
VOLLEY-BALL
Le nouveau comit seniors du 11 au 23 juillet 2000 la files. Trois rassemblements sont pr&
directeur present son Barbade et le challenge de France du vus. plan d'actions. 6 au 13 juin 2000 a Lannion.
Pour cette competition, la d6cision Formation des entraineurs de presenter une s6lection ou un club
local 6tait 'a l'ordre du jour. Tous les Une reunon d'info n membres sont favorables pour aligner organis6e durant laquelle les besoins une s6lection de jeunes (garons et urgent es uentraneurs ont 6t6 d6tercause de la crise et filles). La commission technique soudates sont programme"e ni1
l'arr& des comp6ti- haite que les memes selections particitions, le volley-ball pent 'a des comp6titions pour preparer mai, le mercredi 24 mai, le lundi 29 mai 2000. Une fomaio organsle
avait en quelque les Jeux de la Caraibe. attention des professeris dua
sorte r~gress6 Les selections seniors se regroupeMaite t eges6 ront toutes les semaines et les week- tion physique et sportive afin de leur
rentre dsune a de muta- end jusqu'aux jeux de la Caralbe, en permettre de maitriser les nouvelles sport retedans uephase demt-rege 200d ol tion, preuve en est donnee, avec la fonction des gymnases disponibles, rgles 2000 du vofm-l. Cette mise en place de la commission tech- Cette preparation represente en tout period de formation sera 6galement nique presid6e par Jean-Claude Des- trente entraimements repartis en dix- utile pour ces denier quant i la certifisources neufjours de stage pour chaque s61ec- cation d'arbitre jeunes UNSS, la mise sources, qui a reflechit sur les actions f a jour du reglement. a mener pour le reste de la saison
1999/2000. La s6lection junior masculine,
En mettant Jean-Joseph Chanteur, apres les brillants resultats des deuxie- Formation des arbitres
entur d. membres actifs tant sur le me jeux de la Caralbe en juillet 1989, Des soirees de formation auront plan administratif que sportif, at la tate participera au championnat Norceca lieu at Ducos et au Marigot pour les
du olly-bll ariniuai, l Liue Junior at Cuba. Competition que Guy arbitres d6butants et dipl6m6s. Elles fait le pail de s'investir, pour que le B ois de Fer, ancien pr6sident de la jconcemneront, entre autres, la tenue de volley-ball repart sur de bonnes bases. ligue avait r~ussi at obtenir pour la la feuille de match et les nouvelles
Trois objectifs ont t retenus. Martinique. regles de la discipline.
En ce qui concemne les minimes et De bonnes bases sont jet~es pour benjamins, plusieurs rassemblements 1'avenir du volley-ball martiniquais. Formation des i'oueurs, jsont pr~vus a partir du mois de juillet, le De m~me, les comp6titions se d~roujeux de Ia Caraibe centre regional d'entrainement et de lent d6sormais sans incidents... PourDeuxcometiton information de volley-ball destine aux vue que 9a dure. i
leD8 eux dep~ito la n caab pr es cadets, devrait fonctionner avec un Joel Bristol les e jux e l caa'loe ourles effectif de treize gar~ons et dlouze
Pour vous abonner Tarifs
Nomr ......................Destinations 1 an 6 mois 3 mois
Prenom......................Martinique Abonnement simple 200 F 110 F 60 F
Adresse:........................Abonnement de soutien 300 F 150 F
Guadeloupe et Guyane 240 F 130 F 70 F Remplissez ce bulletin et retournez-le accompagn6 de votre r~gle- Caraibe 390 F 205 F 110 F ment (cheque & 'ordre du PPM) au Reunion -,430 F 230 F 120 F
Parti Progressiste Martiniquais Ancien R~servoir France 320 F 170 F 90 F
Tr~nelle 97200 Fort-de-France USA 445SF 235SF .130F
!Tel. :05 96 71 88 01 Europe et autres pays 575 F 300 F 160 F
~~~Fax. : 0596 7268 56/
10 Le Progressiste Mercredi 5 avril 2000




ZZ00 .......
ANTILLES DERNIERES
Itm soift cens qU nu prnneni
pou.r ds cons
Nous publions
ci-apres un article bard6s d'echarpes tricolores, ayant riste de l'autonomie.
de Bruno Bea paru dans 6puis6 toutes les douceurs du regime Maire de Riviere-Pilote depuis pros Antilles Derniere dpartementaliste contre lequel is se de 30 ans, il ne peut pr6senter aucun avril-mai 2000 qui ft retouent aujourd'hui tenus par d'in-projet s I du coercibles imp6ratifs de carrire. commune dun des plus imortants echo d'une certaine Madame Michaux-Chevry a doucin6 cmsmne d esplusonm portants vision repandue dans les bancs de tous les postes politiques marasmes socio-eonomiquedu pays I'opinion de alliance franco-guadeloupeens de la R6publique matquaP on prt ener l'opie-ni n e iha un paquebot quand on a e~t6 pusi Marie-Jeanne/Mchaux- oii ses passages n'ont laiss6 d'autres dans la conduite d'une yole ? A mo s Chevry souvenirs que des actes et propos plut6t qu'il ne soit convaincu que sa m6thode fantaisistes gen6rateurs de son e1imination de toute responsabiit6 gouveme- public dans toutes les directions est un mentale par l'quipe de l'ami Juppe proc6d6 efficace de gestion. arriv6e au pouvoir en 1995. Ele esp6- Seuls donc peuvent croire la chabirait encore un strapontin minist6riel vU ne de la Guadeloupe et le chab son joli score electoral guadeloup6en, et Martinique dans leur r6le de sauvesa grande d6ception est a l'origine de teurs de leur dpartement les l aiss6s son alliance contre nature avec M.
pour compte des soci6t~s martinicon vrai, leur fameux appel de Marie-Jeanne pour faire voir 'a ses amis de guadeoupenne, forces vives tradiBasse-Terre (le Guyanais la droite RPR ce qu'ils allaient voir. tionnelles des g6n6raux d'op6rette en Karam exit) serait 'a prendre Aux guadeloup6ens de se mefier des parade, les gogos et les opportunities en haute consid6ration s'il aspirations autonomo-pr6sidentielles de de toutes origines habitu6s a tenir les avait et6 present par des cette dame dite de fer aux possibilit6s de autres pour des demeur6s et qui se sont
hommes politiques pares du gestion 't la consistance de coton.
modemisme de la jeunesse, au pass6 Quant "a M. Marie-Jeanne, son cas glis. soles pest e deux politiciens pensant prendre la
politique net comme l'enfant qui vient est encore plus tranch6 que celle de sa bonne 6chapp6e pour arranger leurs de nature, au portefeuille d6pourvu de copine nouveLLe puisqu'il n'h~site pas petites affaires socio-6conomiques. toute collection de mandats financi~re- s'allier hi une droite ind6fectible adver-DerreeuapeMcux t ment porteurs. B ien au contraire, il saire de son id6al ind6pendantiste qu'il MreJan esn u e oii 6mane de vieux politiciens de retour renie pour emprunter le chemin carrie- cese ttd oiiu oiiine
des demagogues en exercice de d~ma:: : ':. i :. : ......... i::,;:, ; : -. i:. gogie. Leur union de facade n'est que
, : .::::' ; i..: .... :: te exacerb~e de pouvoir. Leur popula.. i : . ..... i. : .........rit6 et leurs succ~s 61ectoraux leur sont
.......... ......" ::'::O :::::i : :': ........ :: mont:!is ::i La t ;i e," ont d lcupeLon dunel ambi-bi
!i ;' :::!: /::: """' ": ........ " ": tion qui les incite htalier plus loin danchspoiqu.Premlvrs
un semi-aifranchissement de la tutelle
sceptre de roitelet caraibe. Dans leur
esprit, il ne fait aucun doute qu'ils
soient les titulaires d~sign6s ht la pr6si/ dence d'une region autonome d'oit la r~alit6 de leur demarche commune. En
..................clair, ils nous prennent pour des cons.
. Le Progressiste Mercredi 5 avril 2000 11




Pour Christian LouiseAlexandre, la phase- La coalition qui l'emportera en 2001 qu'il serait peut 6tre opportun de r&Iuire active de la conqute de aux municipales (nombre de voix obte- la dur6e du mandat, que la grande majonues, nombre de mairies acquises) aura rit6 de la classe politique franqaise estila pre idence de la en main de serieux atouts et donc grand me tre trop long. Republique par la gauche nombre de chances de conquerir ou de Chat chaud craignant l'eau froide, est lancee, conserver la presidence de la R6pu- on s'imagine mal que le president de la blique. Rublique s'embarque dans une telle En se "reconciliant" aussi spectacu- aventure.
lairement avec Philippe Seguin qui fera C'est dire que dans la priode qui tout pour etre le candidat unique de la vient, la preparation des municipales droite pour la maie de Paris, Jacques sera la preoccupation n~l de tous les Chirac qui est presque parvenu 'a faire partis politiques en France. admettre qu'il est le seul candidat cre- Les atouts de la gauche sont nomdible quand il s'agira d'affronter Lionel breux: croissance economique relativeJospin en 2002. 11 a donn6 pour ainsi ment levee, taux de chm e b dire le signal presque officiel du debut se, consommation des
n France, 'activit6 politique d'une campagne 6lectorale qui sera hausse, division de la droite.
est un domaine tr6s sineus longue et sans doute semee d'em- Cependant, les problimes h rdgler ott peu de place est laissee a bfiches. sont reels, nombreux et difficiles le l'improvisation, m~me si de En se separant des technocrates qui financement des retraites, la gestion des temps 'a autre des techno- au gouvemement ont rendu de bons et personnels de l'Etat, la reduction du crates se laissent un peu trop loyaux services et en rappelant la chdmage qui reste tout de mme massif, influences par des instituts de sondage direction des affaires des hommes et des les trop nombreuses ingalit s sociales, pas toujours bien inspires. femmes qui ont une plus grande expe- l'inefficacit6 apparente d'un systme
Ainsi, clairement, au vu et au su de rience du jeu politique franqais, des 6ducatif qui joue de mois en mons son tous, les citoyens intressds, la gauche enjeux de la periode, Lionel Jospm a rle d'ascenseur social et qui ne donne plurielle, consciente des enjeux de la nettement indiqu6 que lui aussi h enta- pas toujours aux jeunes la formation qui p~riode a d~jht d~signA presque tous m la premiere phase de sa campagne correspondrait le mieux aux besoins du ceux qui conduiront les listes pour les active en vue de la conqu~te par la march de l'emploi. 61ections municipales en 2001. gauche de la prdsidence de la Rdpu- Pour gagner, la gauche sait qu'elle
Tout indique que les quelques cas ou clique. devra faire le maximum pour satisfaire se posent des problbmes seront rdglds En ce moment, les sondeurs donnent le plus grand nombre des revendications dans les meilleurs d~lais afin de per- un l~ger avantage ht Chirac sur Jospin exprim~es par ceux qui ont contribute ?t mettre aux 6quipes concemnds de se dans l'hypoth~se ott une 61ection serait chasser la droite du pouvoir en 1997. mettre au travail au plus tdt. organisde en ce mois d'avril 2000. Au nouveau gouvemement de pourSi ces elections municipales sont si Des "amis" plus ou momns bien suivre le travail entam6 en 1997 et de soigneusement pr~pards, c'est parce mntentionnds reprennent tout doucement mener de mani~re plus offensive et plus qu'ils est devenu 6vident pour tous qu'il la campagne pour rdduire de sept ht cinq visible une politique 6conomique et s 'agira d'une r~p~tition g~n~rale en vue de ans la dur~e du mandat pr~sidentiel et sociale orient~e ht gauche.U l'61ection prdsidentielle en 2002. susurrent aux orefiles de Jacques Chirac C.L.-A.
Pour vous abonner Tarifs
!Nom:...................................................................... Destinations 1 an 6 mois 3 mois
SPr~nom :................................................................. Martinique :Abonnement simple 200 F 110 F 60 F
SAdresse..........................Abonnement de soutien 300 F 150 F
Guadeloupe et Guyane 240 F 130 F 70 F SRemplissez ce bulletin et retournez-le accompagn de votre r~gle- Caraibe 390 F 205 F 110 F ment (cheque & l'ordre du PPM) au Reunion 430 F 230 F 120 F S Parti Progressiste Martiniquais Ancien R~servoir France 320 F 170 F 90 F ]
Tr~nelle 97200 Fort-de-France USA 445SF 235SF 130 F iTel. 05 96 71 88 01 Europe et autres pays 575 F 300 F 160 F
~~Fax. : 05 9672 6856
12 ILe Progressiste Mercredi 5 avril 2000




Full Text
xml version 1.0 encoding UTF-8
REPORT xmlns http:www.fcla.edudlsmddaitss xmlns:xsi http:www.w3.org2001XMLSchema-instance xsi:schemaLocation http:www.fcla.edudlsmddaitssdaitssReport.xsd
INGEST IEID EQ2A0D7X7_N8WW6R INGEST_TIME 2017-04-14T18:02:32Z PACKAGE AA00053606_00264
AGREEMENT_INFO ACCOUNT UF PROJECT UFDC
FILES