Citation
Royaume d'Hayti Commission militaire speciale : proces verbal d'interrogatoires de Agoustine Franco, dit Medina, espion francais.

Material Information

Title:
Royaume d'Hayti Commission militaire speciale : proces verbal d'interrogatoires de Agoustine Franco, dit Medina, espion francais.
Alternate Title:
Royaume d'Hayti Commission militaire spéciale : procès verbal d'interrogatoires de Agoustine Franco, dit Medina, espion français.
Publisher:
Au Cap-Henry : chez P. Roux, imprimeur du Roi, [1814]
Language:
French

Notes

General Note:
2b-L/E- 1814
General Note:
LAW <Haiti 9 1814>, Rare books

Record Information

Source Institution:
Library of Congress Law
Holding Location:
Library of Congress Law
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LLMC31894

Full Text
This copy of a rare volume in its collections,
digitized on-site under the
LLMC Extern-Scanner Program,
is made available courtesy of the
Library of Congress




I
k
ROYAU M E D'H AY TI
C M M I S $ 10 N
MILITAIRIE SPtC-IALF.
Proces verbal d'interroga'fo'ires de AGOUSTINE
FRANCO, dit MEDINA' Espioii francatis.
C ESOURDI HUT dix seoti we jour do mois de Novembrs mil huit cent
2 nat)VZO, Iall onzi6me de l'ind6pendance d'Hayti eL le quatri6me u le de Sa Maiesid.
0 11;)etnmission inilitaire slAciale nommde par Sa Majest6 en vertIx de sa d6p6che do onze Novembre prdsente ann6e i cumposde de Sept
xnemvres; savoir: t
Sa GrAce monseigneup le due de ]a Marmelade 4gouverneue de la ciotale, president.
n Excellence Monsieur le-comte d'Ennery, lieutenant g9n6ral. des arm6es do Roi.
Son Excellence Monsieur le comite dp Richeplame.
Monsieur le chevalier de Jean Joseph mat6chal de camp desarm6es do Roi.
Monsieur le baron de Cadet Antoine secr6raire -gdndral au ddpartement dif grand admiral, greffipr de Is commission.
Monsieur le baron de Uo, colmiel, etc.
Monsieur Joseph Uonel, lieutenant colonel.
'La commission tuilitaire spkiale 61ant rdunie en I'h()tel de Sa Grace ,monseigneur le due de la Marmel,06, gouverneur de la capital, i Ileffet diustrnire la procklure crimin6lie do jugement d'Agoustine ,r4ranco dit Medina I un des tro's espions envoy0s par te cabinet frangais, et arr&d le onze de Novembre, pr6sente ;nn6e, leyiel jugewent d4initif aura lieu lovscpe 'rafl*oire I sera suffisamment. in5truite.




'Agoasfinp *P, rance dit Mddina ayant 4td in trodnif dans la salle dat, Conseil a C[6 interpelld par le president d7avoir A dire et d6clarer la Y6616, toure ]a v6rit6 et rieu que la vdri p6; et ledit M6dina ayant pri"fe le segment susdit, a 6f6 iwervog par le president de la commissiott 3ruilitaiue sp6ciale, ainsi qu'il suit:
-TW(,,rroge;: Qnels sont vos pr noms noms, 5ge et procession ?
-, it : Je ni'appelle Agoustine Franco, de Mddina Ag4 de quaraille Sept alls ou Moilis natif de Santo Domingo habitant et propi iewirp la Wga ci-devant charged de Ja police.dvs contrebandes & Bannic I ensnire nornm6 ruaire par feu, le gouverneur Toussaint Louverture et sous le g6ndral francais F.errand adjudant g6n6ral coininandant le &parleruent de Cibao, pr6sentement colonel an service de sa majes16 Louis XVIII.' Ornissaire do ministry Malouet.
jwctro, e' : Comment ave.; vous 66 choisi pour rempfir la missioit dont vous &ies charge pour Hayti ?
A rcpowhe. ; Par tule letter d'invitation que jai requ an milieu da WON de Juin de I'annee 1814, dan des seerdtairesda ministry Malouet, pour me rendre aupi,&i de ce d6rnier; il avait 6td'ihgit6 avant cela i la commission des colonies rp,'un aui ait ejivON le conve d'Osmoud, le marquis do Fontenelie NI, M zore Al. Wgoule le n6gve Louis Iabelinaie et quplquFs =ues mul1res puar sooner le terrain mais M. Malouet en a aulreiuenfordonn6.
inrerrogor: VoLis Ates vous rendu A invitation da ministreMalouet,
A quelled lwure ?
A repondu : Je me sms vendu i ['invitation dans son h6tel dit tniinist6re de la afarine, et des colonies, le lendemain A Meure du midi antant que je m7en'rappelle.
I'nteiro&. Par qui fules vous pr4sentg a u Ministre
,I rdpondu : Par un des employs de bureau.
Interior& : Qaelles iont les-persunnes qui se sont trouvdes avec vous ,01lez lo rninistre ?
r( pondiz : TI y avait un nomrn6 le sieur de Begon,-ancien officier de la inaiine ft auVaise Dauxiou Lavapse et Dubuc wai itw";




3
intendant A ]a Martiniqde les autres me sont ificonnus, jo me rappelled aussi que M. do Petit-Thouars dtait d u nombre.
Interrogd : Que vous a dit alors le ministry Malouet, en presence ,de ces personnel relativement AL votre mission ? I
4 rdpondit Le ministry s7est exprinad en ces terms: 4; Cost au inom do Roi que je'vous parle S'a Majestd desire prendre connaissauce de 16tat de ses colonies mais particulihement de Saint-Domingue. En consequence M. Dauxion Lavaysse ira s'aboucher avec P&iOll auP ort-hu- Prince et traitera avec lui an norn de Sa Majestd suivant lei bases du derrlieV trait fait avec Bonaparte; Dravermann so chargers de la parties du Sud, ayant des rapports aveo Borgella ; vous M. Midina C eadcessant A moi ] vous ferez ce que vons pourrez aupr63 do Christophe je sais qu'iI es t prononed centre la France mais vous Verrez 6tant sur les lieux ce que vous aurez A faire *.
Interrogd: Connaissez-vous la teneur du trait fait avec le gindral f6tion depuis Bonaparte, et A quelled 6poque ce trait a dtd consomme 1.
.4 repondu : D epuis que le g6n6ral Ferrand dtait A Santo-Domingo jai on connaissance que le gdndral P6tion correspondait avec Ferrand aL Bonaparte ; mais le trait dont s'agit a dtd conclu sur la fin de x811
Interrogd: Connaissez vous les artistes de 66 frait6 ?
,4 rdpondit : J'ai entendu thez le ministry Malouet, dans la m6me c onf6reoce dont je vous parle, que la France devaii fourniv an g6ndva I Ntion une certain quandid de troupes (rarnies et do muni(ions de guerre.
172terroger: Connaissez-vous ]a personnel qui a ndgoci6 ce trait da g6neiral Mion avec Bonaparte ?
1 -4 repondq : M. Dravermann ru'a dit que c7dtait on nomm6 Tapiau quarteron du Sud qui 6tait chargi -de suivre ]a n6gociation par Ventretnise de ]a mason Perregaux A Bordeaux, beau-phe du mardehal Macdonald, i I'adresse duquel 6tait venu un bAtiment de P6don.
Interrogd. M. Dauxion La7vaysse avait-ii d'autres instructions quo cells dont vous 6tiez porterr?
A rdpondib : Oui il en avait d7autres qui sont relatives an gdodual Yetion particuli6rement, surtout les bases da trait qu'iI duit faive avec IQL




4
lwerroge : Convaissez-vous ]a nature tie ce trait ?
-f rt l oadiz : Le but tie ce traW.' est tie pr pai er un pied terre
f rancaise dans le cas qu'e le roi Gfirisloplia refuserait de go sollmettre i In France alors Petio:i r4irnirait C& troupes A Iarnide, frallorlise pour former nos avaws aides ]ever leg ernbuscades et 6CIaILUL' ]a inarcbe'des troupes fia!,cai es, TAT. Dauxion Laveysse est en Cutl'o Ullirgti de faire tons ses eLforis pour faire proclamer sa., majest6 Louis VIII an Port-au-Prince.
lnlelloc7o' Croyez vbus qu'iI suit possible an g6tiftal Pdtion tie 11 611TIiL' Se3 troupe i rarmilie ftanqaise pour combattre le roi Henry I
r( Pondu A10i tie sais pas,; mais le mini'stre Malouet I'assure. R a -lit A ."Ous tons qui &aient prtisens que jamais le g6ji6ral, Wtion no consentira. ji se faisser commander par on n6gre et clod ]a guerrOr civile continuerait tortiours et que Pdtion dtait d6voud, A [a France.'
ln--ng,4 : Le conseil vous demanded comment croyez-vong que le gd- A P64on putisse r6ussir a garner gas troupes pour combattre en favetir ties blanks ?
-I rdlonda : Le ministry a dit que c7est an g6ndral Pdtion tie prepare r leg chooses dailteurs vous, verrez dans mes, instructions Iii veri:( de, ce que je v9us dis,
1- I rrqgd : Quelle est la signification de cette expression do MC de Rweau porid dans vor, instructions ?
4 reponda 'Cest one invention du ministry Malouet, pour ne pas. blesset- I 'espi-4 philantropique de Sa MijesiO; c7est un moyen tie se defaire des humines dangereux de la. colonde. I Interr ogd. On a done intention de renouveller i Hayti leg noyadesr et Iles hotreurs quont d6jAcommislesfraDCatis ?
A Je crois que intention da cabinet frangais est tie se
d(Taiie 6( lotis les hommesque fon croira. nuisiblespree que sans cela wi tie pourra jamais rdussir i rdtalifir I'arore. ,
Interrogd : Quel ordie entefadez vous ? Ne sommes nous po dans l'ordre ?
-4 r,4poizda Le ministry dit quil faut que les nitgres retirement 'Sllit:




les babititations de lew maitre et que les colons soient an possession 'de 1eurs habitations, (-omm, Ja Allartioiclne et A la Guadeloupe.
lntezro e ous. avcz Jit pkhli jUelneut lors d67 vztre arrestation que si ]a pojiulaiicm iw voulait pas sp sournettreli la Francei qu ella strait eo.&'eni'lit filiji6e, j ,qu'oux enfans ?
-4 rdponeL. : Je le ci uis et Iv ministry NIalonet nous I'a dit clans les conf6renees; clue nous (! mes (hez lui avao notre d6parr.
ltzterrogd : Avez vous etd plusipurs fois chez le mmisWe
A repoticla : 06 peodant trois fois, c'est la tvoisi4 me fois Uu nous nous sommes trouvds M. Dauxiun Layaysse Draver'nann et moi ensemble.
'arrogd .- Quels orders qui vous out 6td donn6s par )e rninisive ?
F'i poudm ; Le ministre[IOUs a dit en nous niontrant Dauxion Lavaysse, voil4 votre ckef; je vous recorumande de J'Vuiol), vos ingtructioos vous seront donn6es, Prenez bion vos jne ares agissez prudemment afin de bien remptir te but de voire mission.
- It izerrogd : Quoile conference avez-vous eue avec; le rainistre aloes est-0e tout ce qu'il vous a dit ?
j: .4 rdpondu : M. Dravermann a voulu parlor an ministry, it a 616 interrornpu par M. Dauxion Lavaysse, pour lui expliquer clue At. Dvavermann le priait de lui faire passerses. letters do Bordeaux (lu'it en attendant de trbs-iut6ressautes de la paaie do Nuest et du Sud, du gdn6ral Pdtion et Bovgtlta,
Interrogd : En Franee on a done beaucoup do con fiance sur les g6u6raux.P6tion et Burgella
.il re;powhz : Gdn6ralement eu France, on a beaucoup de couflance
4 Ntion et Boreella. couarne je vous 1'ai dejA dit.
JJ terrog,4 :. 0 r iluelle fjie Dravermann avait 6crit an genera utv Ntion et Borgella ?
A rdponda : Je pense, c'est par les Etats Unis-d'Amdrique out Plu'6t par le batiment m6me do Ntion qui etait veuu a Bordeaux.
late rqg 4: Sortant de chez le ministry Maluuet, o6 avez-vous eto ?
-, -Ponda : Nuos avons pris ehacun de nutre c&6, et nous sommes rgums A diner clans un h6tel sur l'itivitation qui nous en a &6 faite par M. Dauxion Lavaysse,
Lecture faite du present interrogatoire an sieur Agoustiue Franeo do Medina a d6clard conLenir V&iLd 11'avoir rien A ajouter ni dimiouer et y persister, et a sign6 avec nous : Fratico de Medina, de la Bande (in Nord due de la Marnidade, d'Eunevy, de Rielleplaitie, de Jean-Joseph, baron de LOU, Jojeph Ldonell et de Cadet Antoine, greffier.




Cejourd'hui vingt-qualve Novembre, ]a commission militaire spJciale r6unie au li u de sea s6ances ; le sieur Aguttsline Franco do AIddina a 6te, introduit et interro.-e par le Pr6sident de la commission inilitaire sp6ciale ainsi qLI'il Wit:
lwerroge: Fait-ou des pr parudfs deguerre en France maiutenant centre Hayti ?
A rc'poi du : Non pas lors de notre depart on attend ]a rdponse do notre mission on on deux de nous trois iront rendre compete du r6sultat de notre m mission pour mettre le government a m8me de dodger ges operations, et un de nons resterai A [a JamaIque.
bzterrogi : Qda-t-on fait des haytiens des deux couleurs qui sont eii France ?
-4 rdpondii .- On les a r4unis A Belisle et dans plusieurs antres ddp6ts ilyenabeancou aPalis esoiiti stnilitairesquisontdansles4dpOtt pour attended le 10part Z i'airmde frangaise.
Interrogo : uelle est la force croyez vous sera compose rarrnia franose destined centre Hayti ?
A Mpondu: Je tie sais pas; mais le me rappelle dans ]a conV4reac&,,,! q e nous efimes chez le ministry, M du Pei it-Thouars a silo nunistre 'me donne des frOgaies, j1rai voir et parlor aveeles deux chef& pour connaitre s'ils ve ulent se soumettre i la France, dans te cas contraire i'dtablirai me cromere pour intercepter le commerce de I'Ve do la parties francaiseseulement. Le miuistre a interrompu ce Monslieur en lui disaw : vLus n'3tes point vetiu lei pour tenir cette conversation. 0- West Vas Ihitention d-- sa majes[6 ello est ddeWe L faire pour les chfs ce qui d6pendra d'elle, ainsi que pour lea officers subalterns que lea chefs d6signeront ; la moindre positionn hostile qui strait faite pour le moment, ckrangerait tios opOrations. Quand le temps en sera venu 'I f d employer pour r duiro
nwis jious occvper ns des m qu'i an ra
ou exterwiner lea n6gres rdvo 16s.
: Quel corps d'armde croyez-vous qui sera employ4 pv6f6vable ment centre Hayti ?
. .4 rvpondu : Cola depend du minist6re ; mais j'ai entenda dire quo la Fewwo proffierait de cene expedition pour so d6barrasser dun tas da inauvais suits, qiii 1'embarrassent.
lnterrog, : Qual chef croyez-vous qui commander. 1expd8ition fralwaise:
,4 n4panda : Je ne sais pas; mais le pririced'Angoulfte a promise, lwaucour de chooses au commerce de Bordeaux ; M. Dravermann m(f ra ii i veut le relablissement des colonies et la trite (lea n6gres,
.1ii4arrogd A quell 6pu(jac avez-vous quitt6 -Puis I




rjon m vingt-hult on vingt-neuF Join nous sommes PaNIS
Dravertnann et moi poor nous ren&e 6 Boulogne
nit quatre On Cinq jours apriIs nous sommes embarqu6s pour Douvres.
- bzt--rroge. Comment avez- vous quitt6 I'Anglelerve ?
,4 repondu : Do Douvres, nous avons dl Londres, et de. Londres
a Falmouth; I'ambassadetir de France, conite de ]a ChAtre, nous a fait procurer tin passage sur on parquet do Gouveruement A ]a disposition.
4e M. Dauxion Lavaysse.
letery-ogd Dans quel endrolt avez vous touclij dans les Iles
premii recent ?
_ rel-wnelu : Nbus avolls touched prpm7 rprnent A la
ellsolte A 8ainte-Liacie, apr6s a la Mavdvique et delA A Guiacao, d'o&
laous sonunes rendus a ]a Jarwlque.
lnlerro gd. Avez vous vu I gen ,ral Agdson A Coracao ?
,4 rdpondu : Non 4Ast M. Daoxion Lavaysse qui a'des(endu A
terre; comme M. Dauxion veut utVe toniours &cor s centre les jotentions do Ministre nous sommes fachos sm, les representations que je .vojui ai failed. Je PrdSurue Ce[a.
Ei vons. avezvvous vos.(Wonva t ions J'ai deux evoix une NT Lotiis --ICNITTI, et-l'aufre de 1'emi)eveor Napul oil, et TwIs ull )r
F leisoul dans ma malle, parlia A ],I V6ga et parties A Santo-Domingo.
lnterrogo .- Cli z qui les avez vou3 d pos ,s ?
4 re )omhi : A la V6ga chez le commandant, et A Santo- Domiiig(;l
thez ma soeur Donna Aima.
Interroge .- A qneile- .poq!Aeavez-vous Aftl-I6 a ]a Jamaique 1
-4 rdpondiz : Le 25 oo z6 Ao kt.
Ile aLlbei-e.
e Clmzncsi avez vous desce ndu ?
AVeZ Vo us deslendu tons tuois ensemble dansla m8ma aubm g.
,4 repondu : Dauxion Lavalaysse a descend dans tin autre canot
q be nous, a 60 logd ailleurc M. Draverinann et moi nous avons dt6 ensemble dans la 'm6me auberge vem' le. -soir ; le lendenmin W
a tomb6 malady de paralysie car .est un bomme'de
soixante dix ans environs.
lmterrogt4: Quel Age a A-peu pr6s Dauxion Lavapse ?
A rdpo ilu ; A-peu-pr6s quarante ans.
Interroge: Corurne porter des ddp6ches d_ sa majesid LoufsXVIII,
A ClUelle aulorite vous 8tes v6us adrlmsd 'a In Jama (ue?
,4 rdoondu : M. Dauxion. Lava3 ; e a e46 dans fa ville capital pour
sepri4seliteraugouverneur, I)otirniviitceil( slctli7esderecoinmandatiorA
l 'it vpit apporths de Lotiircs et pour lui pauler..




Q,,0?f,.s iont ki personnel qui avalentdonnd ces lettrep
.4 re )oniht : Je nv ,ais si cest le ministry ou I'ambassadeur fraurais;
7est to duo de Nlanch-,iev est Ile gouverneur de Is Jams i (jile ;
Pauxion Lavays, v a vu Ies x1ifs mais mui et Dravermarn nolls les
avons pas vu elant 1 r) -1 la des ; mais lorsile nous avons dt6 rdtablis
moi it. fes ai vus, ex, eji 0 If, duo de Ma ester.
lwerro-,- 0,Alfq -)iit fes disposi6ons que Dauxion Lavayssp
a prises A Is Jami ill i c tnplir sa mission ?
,4 rrpolldll, : t, U)"a !it avoir &-vit au g6ndral P61ion ; maintenant
Lafol id Lao6bttt est -,)!, sct i-, it e t presqu'avftle; nous Wavions pas emmenli de a% ,! ious. 11 attendant Is rdponse do Nlion,.
pour se rendro an P, i, ,il
D,11AXiOal ii'a-'L-il 6crit quau 6ral Wtion
senlement 7 on
1// "!pondu NT. D ri\ i,)n ni'a div cpc- son intention d(ait d'4crire an
roi Christophe iA c1ii'd W-i)if LINI? UCP I i(ll scv,.pouQCPh
111terf"ge, Par (1-ilc oc("Ijon 6,it 1 P, tiol) ?
h- 11'. Slis pai'lm- fle, oe un hri, kotjp ,
'ILI -K ,j oil Si c-, -ell
?
7 i,,p ... idit : Aloi le pr oiipr. Drav,,i mann doit aller dans It- Sad
vt M. Datimoo L vaysSt L11 Vilit 1 L'Stel- a Is Jalpakque pour auendi:e Is
r p6tiun.
: de Is r4nionAw colons A la
,,-I r, poiid;, C l le Fe. t- s', s: d,,;wd dans Is mAme soirge de -notra,
arrive par lous Ic-, hw, (," i, co rciot)isance d4a, paix gi n6rale. : A ez vow 1 11 connaissance des 1)61ifions fairies A S. M. 1,61lis X t I I signees aux nqa3brvs de quinz- cents
-,4reponda Oul,-I'aro -i ita;isailice(lecespe ti io!,s, j'ai vu A ja Dessourceflly a que iout ant j his 171, 1
c, n1aine de colons, A Is )am, x que. jyiterr( _qe: P,11"pl, ileo ,: 1 iyn Ates-votisvi iiu(Jaiislaliatrieeql)agnole?
_4 t-141101111jt : t)dll Ofle g, 61elie. Xaidebarqu6 A Mont Chrisk
d'( ii to me soii,
J.POLWe faite On pi c eja vitei rogMoire an sienr Ag-onstine Franco,
de NPdina, a con'-,ir i-: i:p, ii'avotr vien.A ajouter ni ditninuer
persisted et A sip i' Fraiico de M6dina, de In Bande da
1 ordduc de. la cl'Ennervde Ric-hi-plaine, de J!,an-Joseph,
haron de L o, Jo.,,jh Lewief et au Cad--IAntoine, greffier.
Am Cap-Henry, ch4P.Moux imprimeur du Rgi,
dr .e -' ,--i -1-/ -




Full Text
xml version 1.0 encoding UTF-8
REPORT xmlns http:www.fcla.edudlsmddaitss xmlns:xsi http:www.w3.org2001XMLSchema-instance xsi:schemaLocation http:www.fcla.edudlsmddaitssdaitssReport.xsd
INGEST IEID EQGQ62C9N_ZLWACF INGEST_TIME 2012-01-06T21:30:27Z PACKAGE AA00000742_00001
AGREEMENT_INFO ACCOUNT UF PROJECT UFDC
FILES