Citation
Bulletin des lois et actes

Material Information

Title:
Bulletin des lois et actes reformatted from the original and including, Bulletin des lois ..
Uniform Title:
Laws, etc. (Bulletin des lois et actes)
Portion of title:
Bulletin des lois
Added title page title:
Bulletin des lois et actes du gouvernement
Added title page title:
Bulletin des décrets et actes du Comité executif militaire
Creator:
Haiti
Haiti -- Département de la justice
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
Impr. nationale
Publication Date:
Frequency:
Annual
Language:
French
Edition:
Ed. officielle

Subjects

Subjects / Keywords:
Session laws -- Haiti ( lcsh )
Droit -- Législation -- Haïti ( ram )
Genre:
legislation ( marcgt )
federal government publication ( marcgt )

Notes

Dates or Sequential Designation:
Print began: 1870.
Numbering Peculiarities:
None published 1887-1890; 1892-1915?
Numbering Peculiarities:
Numbering dropped with no. 22. (1891)?
Issuing Body:
1946 issued by the Comité exécutif militaire, which was in power at this time.
General Note:
At head of title, <1916-1957>: République d'Haïti; Département de la justice.
General Note:
Edition statement starts appearing in 1916.
General Note:
Bulletin for 1891, "publié avec la haute approbation de M. le secrétaire d'État de l'intérieur," was published in Paris by Ch. Dunod & P. Vicq.

Record Information

Source Institution:
Library of Congress Law
Holding Location:
Library of Congress Law
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
643540980 ( OCLC )
Classification:
KGS35 .A23 ( lcc )

Full Text
This copy of a rare volume in its collections,
digitized on-site under the
LLMC Extern-Scanner Program,
is made available courtesy of the
Library of Congress




ell
Class Book-,




Digitized by the Internet Archive
in 2010 with funding from
University of Toronto
http://www.archive.org/detaiIs/bulletindesloise1 1 hait







DEPARTEMENT DE LA JUSTICE
BULLETIN
DES
LOIS ET ACTES
ANNEE 1933
'DITION OFFICIELLE
IMPRIMERIE DE L'ETAT
PORT-AU-PRINCE
HAITI







DEPARTEMENT DE LA JUSTICE
BULLETIN
DES
LOIS ET ACTES
ANNEE 1933
EDITION OFFICIELLE
IMPRIMERIE DE L'ETAT
PORT-AU-PRINCE
HAITI




Olt




BULLETIN DES LOIS ET ACTES
ANN&E '1933
LIBERTE E(,A1 FIT FRATERNITY
REPUBLIQUE D'HAJ-1-1
PROCLAMATION
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Concitoyens,
Tous les ans, a pareille date, nous 6voquons un rnagnifique passe de gloire et nous nous cnorgucillissons de la grandc Aventure l'Unique, qui fit surgir tine Patric aouvelle et inattendue, et la dressa, h6ro ique et fr6missante, dans I'Histoire des Nations.
Rien de plus 16gitime et de plus juste.
Mals la vrale valour de cet immort-11 souvenir dont nous avons fait bon drolt une tradition r-2spectable et solennelle ne peut plus se d6gager de ]a s6rie des ev6nements gigantesques que nous coinm6morons cheque ann6e. que comme une force morale sup rl*Curc propre A nous soutenir clans unc cat",goric efforts et d'actions d'un ordre compl cement different.
La grande histoire de nos orignnes n'a qu'une relation lointaine. et purement 1 ale avec 1'histoirre original que nous vivons.
Elle ne peut server, par consequent. a auction usage PolwqLIC OU CCOnoni;quc contcm.porain.
Quelles que silent la seduction et ]a noble! des 1 A
offrent les situations, les gestes et Ics I)ersonna, ue conc- -11, ]a passion de lavenir de notre pays dolt kre 1.1 ]us forte.




4 BULLETIN DES LOIS FT ACTES
Nous avons, en effet, garner d'autres batailles et de plus rudes
- que celiles o6 triomph&rent jaclis les Ancftres martyrs. Pour nous lib6rer cle nous-m mes et des contingences funestes qui nous environnent, pour ne pas nous exposer d'illusoires liberations nationals, il faut une continuity d'6nergies r6fl6chies et de volont6s permanentes, unies et associ6es dans les Iabeurs quotidiens de la paix, et qui 6galent, alu, moins, en courage menace et en vertus sans 6clat, les explosions et les ru,6es d'h6ro*isme militalre d'o sortirent les n6cessaires victoires du pass6!
Le fait 6conomiquc et Ic fait scicritifique et quelqucfois le fait politique -ont engendr6 une conception, ent;&rement renouvel6e, des rapports international.
Que de probl&mes inconnus, compliqu6s, urgent, tragiques rn mc, depluis 1804! Et que de facteurs retirement nouveaux solvent intervenir dans leur solutioril
Un petit pays com, me le n6tre ne peut aujourd'hui computer que sur son organisation, sa discipline, sa capacity productive, pour vivre d'une vie ind6pend'ante et respected.
Equiper notre mitieu 6conomiquement, produire, augmented et diversifier la production, assurer 1'6change de nos products, tells sont les activit6s constructive qui r6olament imm6diatement Feffort des citoyens.
Seules, elles nous d6livrer-ont enfin des parasitismes politicians, du forictionnarisme agressif, de nos p6riodiques agitations &impuissance, de ces verbalismes dess6chants, mystificateurs et subversifs, qui ont constamment paralys6 1961an natural du pe-uple vers la conqufte de son bien-ftre et obstru,6 la voie des r6al'isations utilles pour les vraies lib6rations.
Et vous vous souviendrez, en ce jour solennel, que les foundations de notre nouvelle ind6pendance, pour qu9eilles silent slides et pour qu'el4es r6sistent tous les assaults des ennemis du pays et de la race, ne solvent avoir pour miat6riaux qu'une vie national ordonn6e, paisible, faite de dignit6 acquire par le travail et par Faisance de plus en plus g6n6railis6e.
Donn6 au. Palais National, le ler Janvier 1933, An 130&me de 14nd6pendance Nationale.




BULLETIN DES LOIS ET ACTES Z)
LIBERATE EGAIATE FRATERNITE
REPUBLIQUE UHAH-1
D E C R E T
L'ASSEMBLEE NATIONALE Vu Farticle 42 de la Constitution;
Consid6rant qu'il y a lieu de ratifier la Convention concemunt, la condition des strangers, sign6e a la Havane, le 20 f6vrier 1928; D&r&e:
Article ler.-Est et derneure sanctions e POLLr sorter son plein et enter effet la Conveniton concernant la condition des iranyers. sign6c, A la Havane, le 20 f6mer 1928.
Article 2.-Le present D6cret, auquel est annex& cople de la dite Convention, sera publi6 et ex6cut6 A la diligence des Secr6taires d'Etat, chacun en ce qui le concerned.
Donn6 au Palais de I'Assembl6e Nationale, a Port-au-Prince, le 25 September 1932, an 12Wme de l'Ind,6pendance.
Le President de I'AssembNe Nationale: Denis ST. AUDF
Le Vf*ce-President de I'AssemWe Nationale: Dr. Jh. LOUBEAU Les Secr&aires:
Dr. LATORTUE, R. LOUBEAU. ad hoc. DUM. ESTIME. I., THOMAS. ad hoc.
AU NOM DE LA REPUBLIQUE
Le President de la R6publique ordonne que le D6cret ci-dessus soit revftu du Sceau de la R6publique, lrnprimL publi6 et ex6cut6.
Donn6 au Palais National, A Port-au-Prince, Ic 10 Octobre 1932, an 129&me de l 'Ind6pendance.
STFN10 VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secr taire d'Etat des Relations Fxtc rieures: A. BLANCH1, I
Le Secr6taire d'Etat de I'Interieur: F. I FSCOT




6 BULLETIN DES LOIS ET ACTS
CONVENTION Concernant la condition des Etrangers
Les Gouvernements des Ripubliques repr6senties dans la VIe Conf6rence Internationale Amdricaine tenue A la Havane, Ripublique de Cuba, I'an 1928,
Ont dcide de tenir une Convention afin de d&terminer la condition des strangerss sur leurs territoires respectifs et a cet effet ont nommI comme Plnipotentiaires les personnes suivantes:
PEROU:
Jesus Melquiades Salazar. Victor Maurtua. Enrique Castro Oyanguren, Luis Ernesto Denegri.
URUGUAY:
Jacobo Varela Acevedo, Juan Jos6 Am6zaga. Leonel Aguirre, Pedro Erasmo Callorda.
PANAMA:
Ricardo J. Alfaro, Eduardo Chiari.
EQUATEUR
Gonzalvo Zaldumbide. Victor Zevallos, Colon Eloy Alfaro.
MEXIQUE:
Julio Garcia. Fernando Gonzales Roa, Salvador Urbina, Aquiles Elorduy.
SALVADOR:
Gustavo Guerrero, Hector David Castro. Eduardo Alvarez.
GUATEMALA:
Carlos Salazar. Bernardo Alvarado Tello, Luis Beltranena, Josi Azurdia.
NICARAGUA
Carlos Cuadra Pazos, Joaquin Gomez, Maximo H. Zepeda.
BOLIVIE:
Jos6 Antezana, Adolfo Costa du Rels.
VENEZUELA:
Santiago Key Ayala, Francisco Gerardo Yanes, Rafael Angel Arraiz.
COLOMBIE:
Enrique Olaya Herrera, Jesus M. Yepes, Roberto Urdaneta Arbelaez Ricardo Gutierrez Lee.
HONDURAS:
Fausto Davila, Mariano Vasquez.




BULLETIN DES LOIS ET ACTES 7
COSTA RICA:
Ricardo Castro Beeche, J. Rafael Oreamuno. Arturo Tinoco.
CHILI:
Alejandro Lira. Alejandro Alvarez, Carlos Silva Vildosola, Manuel Bianchi.
BRESIL:
Raul Fernandes, Lindolfo Collor, Alarico da Silveira, Sampaio Correa, Eduardo Espinola.
ARGENTINE:
Honorio Pueyrredon. (A renonc6 depuis), Laurentino Olascoaga, Felipe A. Espil.
PARAGUAY:
Lis2:? 'o Diaz !Lefn.
HAITI:
Fernand Dennis, Charles Riboul.
REPUBLIQUE DOMINICAINE: Francisco J. Peynado, Giistavo A. Diaz, Eilas Brache, Angel Morales, Tulio M. Cesteros. Ricardo Perez Alfonseca, Jacinto R. de Castro, Federico C. Alvarez.
ETATS-UNIS D'AMERIQUE: Charles Evans Hughes, Noble Brandon Judah, Henry P. Fletcher, Oscar W. Underwood, Dwight W. Morrow. Morgan J. O'Brien, James Brown Scott, Ray Lyman Wilbur, Leo S. Rowe.
CUBA:
Antonio S. de Bustamente. Orestes Ferrara, Enrique Hernandez Cartaya, JosI Manuel Cortina. Aristides Aguero, Jose B. Aleman, Manuel Marquez Sterling, Fernando Ortiz, Nestor Carbonell, Jesus Maria Barraque.
Lesquels apres avoir depose leurs pleins pouvoirs, trouves en bonne et due forme, ont arrt&6 les dispositions suivantes:
Article I er.
Les Etats ont le droit d'etablir au moyen de lois les conditions de l'entr&e et de la residence des &rangers snr leur territoire.
Article 2
Les rangerss sont assujettis, aussi bien que les nationaux. a la juridiction et aux lois locales, en observant les restrictions stipulies dans les Conventions et dans les traits.
Article 3
Les strangers ne peuvent itre soumis au service militaire: mais ceux qui sont domicilids, a moins qu'ils ne prdfrent quitter le pays, pourront tre soumis dans les mimes conditions que les nationaux au service de pompiers, de police ou de milice pour la protection du lieu de leur domicile contre les catastrophes naturelles ou les p6rils qui ne proviennent pas de la guerre.




BULLETIN DES LOIS ET ACTES
Article 4
Les strangers sont sournis aux contributions ordinaires ou extraordinaire, de rn me qu'aux emprunts obligatoires, toujours lorsque cle pareilles measures atteignent la g6n6ralit6 de ]a population.
Article 5
Les Etats doivent accorded aux strangers domiciti6s ou de passage sur lent territolre, routes les guaranties individuelles qu'ils reconnalssent en faveur de leurs propres nationaux et la ouissance des droits civil essentials, sans prejudice en tant que cela concerned les strangers, des prescriptions 16gales relatives extension et aux modalit6s de 1'exercice des susdits droits et guaranties.
Article 6
Les Etats peuvent, pour des motifs d'ordre ou de s6curlt6 publique, expulser 1'6tranger domicili6, r6sidant ou implement de passage sur I.-ur territoire.
Lcs Etats sont oblig6s recevoir leurs nationaux qui. expuls6s de 1'6tranger, se dirigent vers leur territoire.
Article 7
L'6tranger ne dolt pas prendre part aux activists politiqu-s et priv6es des citoyens du pays o6 it se troupe; s'il le fait 11 sera sujet aux sanctions pr6vues clans la 16gislation'locale.
Article 8
La pr6sente Convention n'affecte pas les obligations acquires ant rieurement par les parties Contractantes, en vertu d'accords international.
Article 9
La pr sente Convention, apr s avoir 6t6 signed sera sournise aux ratifications des Etats signatures. Le Gouvernement cle Cuba reste charge d'envoyer les copies 16galis6es, authentiques, aux Gouvernements aux fins r6f6r6es de la ratification.
L'instrument cle la ratification sera d6pos6 dans les archives de I'Union Pan-Am6ricaine a Washington, qui notifiera ce d6p(5t aux Gouverncments signataires; une telle ratification aura force d'6change cle ratifications. Cette Convention restera ouverte A Fadh6sion des Etats non signatures.
En fol de quoi les P16nipotentiaires mentionncs slqncnt la pr6sente Convention en Espagnol, en Anglais, en Francais et en Portugais la Havane, le 20 F6vrier 1928.
Reserve de la D616gation des Etats-Unis d'Am6rique:
1-a D616gation des Etats-Unis cl'Arn rique signe la pr6sente Convention en fatsant une reserve expressed sur I'article trolsi&mc, qui se r6f re au service militaire des 6trangcrs en cas de guerre.
Pour copie confourne:
1,e Che de Diuision (w D6partem2nt des Relations Ext6rieures: F. COURTOIS




BULLETIN DES LOIS ET ACTES9
ARRETE
STENIG VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu [article 79 dc la Constitution;
Vu article 3 de la loi d~u 1 3 Juillet 1926 sur les jours f~ri~s, modifi~e par celle du 17 Juillet 1931;Consid,6rant quill y a lieu de prescrire le ch6mage le 2 Janvier prochain, cette date ayant W sp~cia-lement consacr6e magnifier les vertus du Pondateur de 'Ind'6pendance Nationale, l'Immorte1 Jean-Jacques Dessalines;Sur le rapport du Secr~taire d'Etat de l'Int~rieur,
Arr~te:
Article I er.-Les Services publics et le Commerce ch6meront le 2 Janvier prochain.
Article 2.-Le pr6sont ArrWt sera publi6 et ex&ut la diligence du Secr6taire d'Etat de l'Int6rieur.
Donna6 au Palais Nationail, Port-au-Prince, le 29 D&6cembre 1932. an 129&me de 'Ind~pendance.
STENIC VINCENT Par le Pr~sident:
Le Secritai-e dEtat de l'in!riezr: F. LESCOT
A RRLET E
STENIG VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu article 79 de la Constitution;
Vru la Ioi du 24 Septembre 1860 sur l'exercice du droit de grace et. de commutation de peine;




10 BUIThTIN DES 1 01S ET ACTES
Consid6rant qu'i-I y a lieu de prendre une measure de cl6mence et d'att6nuation en faveur de quelques condamn6s d6tenus dans Ies prisons de la Ville des Cayes;
Sur le rapport du Secr6taire d"Etat de la Justice, Arr&e:
Article ler.-Gricc pleine et entire est accord6e aux condamn6s suivants sous la reserve des droits des tiers.
I.-Polynice Daniel, condarnm6 aux travaux force's 'a perp6tuite' par jugement du Tribunal criminal des Cayes en date du 9 Novembre 1932.
2.-Lam6ra Rosier, condamn6 ii trois ans de travaux forces par judgment du tribunal criminal des Cayes, en date du 9 Novembre 1932.
3.-Sainfflerme Numa, condamn6 'a trois ans de travaux forces par judgment du tribunal criminal des Cayes, en date du 9 Novembre 1932.
4.-Veuve Jean Gandard, condamn6c ii trois ans de travaux force's par judgment du tribunal criminal des Cayes, en date du 15 Novembre 1932.
5.-Monique Gandard, condamn6e trois ans de travaux forces par judgment du tribunal criminal des Cayes, en date du 15 Novembre 1932.
6.-Genevi&ve Jn-Baptiste, condamn6e trois ans de travaux forces par jugement du tribunal criminal des Cayes, en date du 15 Novembre 1932.
7.-Jn-Baptiste Gandard, condamn,6 trois ans de travaux forces par judgment du tribunal criminal des Cayes en date du 15 Novembre 1932.
8.-Less&ne Est6na, condamn6 trois ans de r6clusion par judgment d u tribunal criminal des Cayes, en date d-u 17 Novembre 19 3 2.
9.-Cbarit6 Mass6na, condamn6 six ans de r6clusion par jugement du tribunal criminal des Cayes, en date du 17 Novembre 1932.
1
Article 2.-La peine de mort pronounce centre Termonfils Beauss6iour et Tancr de Gandard par jugements du tribunal criminal des Cayes en dates des 14 et 15 Novembre 1932 est commune en celle des travaux forces perp6tuit6.
2.-La peine de trois ans de travaux force's promonc6e centre Camerton Duton et St-Mira Pierre-Jean par J ugernent du tribunal criminel des Cayes en date du 18 Novembre 19 3 2 est commune en celle d'une ann6e de travaux force's.




BULLETIN DES LOIS ET ACTES 11
3.-La peine d'une ann6e d'emprisonnemont prononc e centre Aristh ne Destin6 par jugement du tribunal criminal des Cayes en date du 22 Novembre 1932 est commu6c n celle de six mois d'emprisonnement.
4.-La pe.ine de six ans de travaux force's pronounce centre Rosia Rosier par judgment du tribunal criminal des Cayes en date du 24 November 1932 est commune en celle de 2 ans de travaux forces.
5.-La peine de trois ans de r6clusion pronounce centre Leroy Lazare et Elniise Petit Monsier Pascal par jugement d-u tribunaI criminal des Cayes en date du 25 Novembre 1932 est commu6c en celle &une ann6e d- r6alusion.
6.-La peine de travaux forces 'a perpetuate pronounce centre M6ritus Saintus dit Camine et lr6n6 Georges par jugernent du tribunal criminal des Cayes en date clu 28 Novernbrc 1932 est commu6c en celle de 5 ann6es de travaux forces.
7.-La pcin, cl,0 3 ails de travaux force's pronounce centre Hereilda dit Ph1lda Geffrard, M611can Laurent, Nerz&lie Francisque et C6cile Laguerre par jugement du tribianal crimine, des Cayes en date du 28 November 1932 est conlmu6c en celle d'une ann6c dc travaux forces.
Article 3.-Le present Arr&6 sera public et ex6cut6 la diligence du Secr6taire d'Etat de la Justice.
Donn6 au Palais National, aux Cayes, le 15 D6cembre 1932, an 129&me de l'Ind6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secretuire d'Etut de la Justice. F. LESCOT
SECRETAIRrRIE D'ETAT DE LA JUSTICE
Sur le rapport du Commissalre du Gouvernement pr&s le Tribunal Civil de Port-au-Prince en date du 26 D. cembre 19 3 2, No. 412, et en vertu de I'article 22 de la loi du 22 Aofit 1907 Sur la nationalit6, la Secr6tairerie d'Etat de la Justice avise le public que la dame France Sloen, spouse divorce du sieur Adolphe Louis Christian Dube, allemand, dont elle avait acquis la nationalit6 par Feffet de son marriage, d6.-ireuse de recouvrer sa quality d'baYtienne a fait le 19 D6cembre 1932 conform6ment Farticle I I cle la dite loi, au Parquet de Portau-Prince, lieu de sa residence la d,6claration qu'ellc renounce A sa nationalit6 6-trang&re et qu'elle reprend son ancienne quality d'ha*itienne.
Port-au-Prince, le 30 D6cembre 1932.




12 BULLETIN DES LOIS ET ACTES
A R f?" E T E
ELIE LESCOT
SECRETAIRE D'ETAT DE UINTERIEUR
Consid,6rant que tout Etat Souverain a le droit d'expu1ser de son territoire les strangers qu'd juge ind6sirabiles;
Consid6rant que le nomrn6 Fred Goeschel, de nationality suisse, derneurant a Port-au-Prince, est ind6sirable;
Vu I'article 6 de la Loi du 23 Ao6t 19 13 sur le s6jour des strangers en Haiti:
Arr&e:
Article ler.-Le nomm6 Fred Goeschef, de nationalit,6 suisse, demeurant Port-au-Prince, est expuls6 du territolre d'Haiti.
Article 2.-Il sera embarqu6 sur le premier bateau en parlance pour Vftranger.
Article 3.-La Garde d'Hal'ti est charge de 1'ex6cutio-n du present Arr&6.
Donn6 la Secr6taircrie d'Etat do l'Int6rieur, le 5 Janvier 1933, an 130&me de l'Ind,6pendance.
Le Secritaire d'Etat de llnt rieur: E. LESCOT
SECRETAIRERIE D'ETAT DE UINTERIEUR
COMMUNIQUE
La Secrftalrcric d'Etat do l'Int6rieur rappetle aux int6ress6s, les dispositions cl-dessous do I'article 394 du Code P6nal, premier a1in6a:
Article 394.-Scront punis d'amende, depuls six gourdes jusqu'A dix gourdes inclusivenient: C. P6n. 36, 383, 385 ct suiv., 397, 410.
I .-Les aubergListes, h6tellers, logeurs, ou loueurs de charnbres garnics, qui auront n6glig6 dinscrire do suite et sans aucun blanc, sur un reoistrc tenu r6gull&reir.ent, les noms, qualit6s, domicile babituel, dates d'entrcc et de sortie. de toute personnel qui auralt couch ou pass6 unc nuit dans leurs masons, celix d'entre eux clul auraient manque a repr scntcr cc registry au.x 6poques d6termin6es par les r&glements, ou lorsqu'ils en auralent t6 requis, aux juges de paix, adjoins ou officlers de police, Oil aux citoyens commis a cet eff et;-C. P6n. 116, 2 87,
3 90.-Loi d u 2 1, Aout 19 13, articles 3, 4 et 5.
Les contrevenants seront rigoureusement dff6r6s [a Justice et condarnn s conform6iient la Loi.




BULLETIN DES LOIS ET ACTES 13
SECRETAIRERIE D'ETAT DE L'INTERIEUR
COMMUNIQUE
Le Department de l'Int6rieur informed que les peines 6dict&s par Yartiale 342 du Code P6nal seront applique es aux personnel qui auront import, distribu6, colport6 ou vendu les billets de loterie autres que ceux 6mis par la Loterie Nationale.
Les autorit6s comp6tentes tiendront la main 2i 1'ex&ution du present communique.
LIBERATE EGALITE FRATERNITY
REPUBLIQUE D'HAITI
SECRET
L'ASSEMBLEE NATIONALE
Vu Article 42 de la Constitution:
Corislid6rant qu'il y a lieu de ratifier la Convention Relative ei I'Union Pan-An-)&t'caine;
D&rke:
Article ler.-Est et demure sanctionn6c pour sortir son plein et enter effet la Convention Relative 6 I'Union Pan-Ary? ricaire.
Article 2.-Le present Decre!, auque] est annex6e copie de 1,1 dit,, Convention. sera public et ex6cuto a la diligence des Secr6taires d'Etit, chacun en ce qui le concerned.
Donn6 au Palals de IAsseinbl6e Nationale, a Port-au-Prince, le 25 September 19 3 2, an 1 29&me de Fln&pendance.
Le President de I'Assembl e Nationale: Denis ST. AUDE
Le VIce-PrAident de I'Assernbl6e Nationale: Dr. Jh, I-OUBEAU Les Socr&aires.
Dr. LYNTOKTUL. R. I.-OUl' >FAU, ad hoc. DUM. ESTIME, I TfiolkIAS. ad hoc.
AU NOi\/l DE LA REPUBLIQUE
Le President de la R6publique ordonne que le D&rct ci-dessus Solt revftu du Sceau de la R6publique, imprirn6, public et ex6cut6.
Donn6 au Palais National, Port-au-Prince, le 10 Octobrc 1932. an I 29&mc de l'Ind6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
I c Secntaire d'Etat des, Relations Ext6rieures: A. BLANCHET




14 BULLETIN DES LOIS ET ACTES
CONVENTION
Relative 'a I'Union Pan-Ame'ricaine
Lcurs Excellences MM. les Pr6sic1crits des R6publiques du P6rou, de l'Uruguay, du Panaina, de I'Equateur, dLI fvlexique, du Salvador. du Guatemala, du Nicaragua, dc la Bolivie, du Venezuela, dz la Colomble, de Honduras, de Costa-Rica, du Chi,11, du Br sil, cle I'Argentine, du Paraguay, de Haiti, cle la R6,publiquc Dominicaine, des EtatsUnis cf'Am6rique et de Cuba, par l'intermedialre de leurs D616gu6s PH nipotentiaires respectifs, ont d6ctd de conclude la suivante Con,ention, qui sera signed corame *1 cst dit clans son article final.
Les R,6publiques Arn6ricaines dont Funion morale repose sur 1'6ga1116 juriclique des R6publlques du Continent, sur le respect mutual des droits inh rcnts a leur complete ind6penclance, d6sirant pourvoir efr
ncaccment a la conciliation croissants de leurs int6rfts 6conomiques et
la coordination de leurs activists de caract&re social et intellectual, et reconnalssant que les rotations entre les peoples sont r6gl6es aussi bien par le droit que par leurs 16citimes int6r&ts individuals et colilectifs;
Elles d6cident de r6aliser leur action conjointe cle cooperation et de solidarit4. au moyen des reunions periocliques des Conf6rences Internationales Am6rIcaines, ainsi qu'au moyen des organs 6tablis en vertu d'accords international ct par l'interm6diaire de I'Union Pan-Am6ricaine qui a son siege Washington et dont Forganisatim et fes fonctions sont r6gies par la pr6sente Convention, daris les terms suivants:
ARTICLE I
Organs de I'Union des Etats Armrwains
L'Union des Etats Am6ricains s'applique A Faccomplissernent de son but au moyen des organs suivants:
a) La Conf rence Internationale Am6ricain,,.
b) L'Union Pan-Am6ricaine, sous la Direction d'un Conseil Directif, ayant son si ge Oans la Ville de Washington.
c) Tout organ qui sera 6tabli en vertu d- conventions entre les Etats Am6ricains.
La representation de cheque Etat clans les Conf6rences et dans le Conseil Directif est de droit propre.
ARTICLE 11
Cor2f6rences internationals Americaines
Les ConfArcnc(!s scront p6riodiques. Le Conseil Directif de I'Uq;on Pan-Am6ricalne signalera la date laquelle la reunion aura lieu, sans que dans aucun ca'Z il puisse y avoir entre Fune et I'autre un d6lai d6passant cinq ans. sauf pour c7luse de force majeure,




BULLETIN DES LOIS ET ACTES 15
ARTICLE III
Conseil Directif
La Direction cle I'Union Pan-Am6ricaine sera exerc6c par un Conseil Directif form6 par les repr6scritants que chacun des Gouvernernents am6ricains voudra bien designer. La designation pent aussi n-tomber sur les rcpr sent.ants diplomatiques Aes pays respectifs 5 NA'ashington.
En plus de son propre pays, un Membre du Consell peut repr senter exceptionnellement un autre ou cl'aiitrcs Pays disposant, dans cc cas, d'autant de voix que de pays clu'll represented.
Le Conseil 61ira annuellemcnt son Pr6sident c[ son Vice-Pr6sident.
A RT I C 1- E I -V
Fonctionnaires ex cutifs
Le Conseil Directif nommera les fonctionniires suivants:
Un Directeur G6n6ral qui aura a sa charge I'Administration de I'Union Pan-Amcricaine. avec facult6s pour promouvoir son plus.ample d6veloppement, d'accord avec les terms de cette Convention, du reglemeni et des resolutions du Conseil, enters lecluel il sera responsible.
Le Directeur G6n ral assistera, titre consultatif aux seatices du Conseil DirecLif, des Commissions &s1gn6es par lui-m me, et des Confe'rences Internationales Arri6ricaines, afin de fournir les informations qui seraient rikessaires. Les frais seront pay6s avec les fonds de YUnion Pan-Arn ricaine.
Un Sous-Directeur qui remplira des functions de Secr6taire du Conseil Dircalf.
Le Directeur G n ral T)rcparera les r glcmcnts interns qui.r6giront les divers &partements de FUnion Pan-Am ricaine, ajuWs aux dispositions de ]a pr sente Convention et les soumettra a Yapprobation du Conseil Directif.
Le Directeur G n6ral pr6sentera A ]a consWration de cheque Conf6rence des R6publiques Am6ricaines une information dkaill e de I'ceuvre r6alis6e par I'Union Pan Am6ricalne pendant la p6riode pr&6dant la reunion de ]a Conf6rence.
11 correspond au Directeur de nommer, avec Vapprobation du Conseil Directif, le personnel n6cessaire pour I'Union Pan-Arn ricalne s'effor ant autant que possible 5 cc que les charges se distribuent entre nationaux des divers pays members de l'Union.
ARTICLE V
Alaintien de I'Uniori Pan-Am,'ricaine
Le Conseil Directif cle I'Union Pan-, mcricaine fixera ]a quote-part quicorrespond d chacun des Gouvernements members de ]*Union Pan-Am6ricaine, pour son maintien, Mais les augmentations clans I.- Buager de I'Union Pan-Am6ricalne qui exc dent plus de 25C' le Budget de I'ann6e pr6c6dente devront Lre approuv6cs par devote unanime du Conseil Directif, deviant donner aux reprkentants le temps necessiire pour qu'ils puissznt consulter leur, Gouvernements respectifs. La quote-part sera fix& en pregnant comme base les dcrni res donn6es officielles sur le Chiffre de la population




16 BULLETIN DES LOIS ET ACTES
qui se troupe en la possession cle l'Union Pan-Am6ticaine, le ler juillet cle chaque ann6c. Le Budget sera cornmunlqu aux Gouvernements members cle FUnion avant le ler juillet de 1'ann6c suivante, faisant constater, en le transmettant, quelle est la quote-part qui correspond i chaque pays et qui devra kre pay6e avant le ler juillet de la dite ann6e.
Le Conseil Directif &lira, parmi ses members, une Commission charge d'exarniner, aux dates que le ni mc Conseil fixera, les competes des d6penses de I'Union, conform6ment aux dispositions 6tablies dans le R glemcnt a suivant Favis de trois experts qui seront d6signes cet effet.
ARTICLE VI
Fonctions de 1'Union Pan-Am6rtcatne
Le Conseil Directif, ainsi que FUnion Pan-Am6ricaine, auront les frictions que leur attribute la pr6sente Convention, sous reserve qu'ils n'alent pas des forictions de caract re politique.
Les attributions de ]'Union P an-Am6ricaine sont:
L-R6unlr et distribute des informations et des brochures se r6f6rant au d6veloppement commercial, industrial, agricole, social et 6ducatif, ainsi qu au progress en g6n ral des pays am6ricains.
2.-R6unir et classes les informations se r f6rant a des Conventions et a des Trait s entre les R6publiques Arn ricaines ct entre celles-cl et d'autres Etats, ainsi que cells se rff6rant aux 16gislations des prcmi res.
3.-Coop rer au d6veloppement des relations commercials, inclustrielles, agricoles et des probl&mes du Travail, des probl mes sociaux et cle culture et a une connaissance mutuelle plus intime entre les R6publiques Am6ricaines.
4.-Agir corrime Commission permanent des Conf6rcnces Internationales Am6ricaines, garden ses informations et ses archives, coop6rer 5 obtcnir la ratification des Trait s et des Conventions; ex6cuter et faciliter Vex6cution des r solutions aclopt6es par les Conferences Internationales Am6ricaines clans leurs attributions; et preparer, d'accord avec les Gouvernements, le programme official des Conf6rences Internationales Am6ricaines et proposer celles-ci un project de R&glement.
5.-Remplir les functions qui lui sont confi es par la Conf rence ou par le Conseil Directif, en usage des facult6s que lui conc de cette Convention. Lorsqu'un Etat croit que ses int6rfts vitaux sont renferm6s clans une question ou que de celle-cl r6sulte une obligation pour lui, it pourra exiger que la resolution du Conseil soit prise a Funanimit6.
6.-Le Conseil Directif pourra provoquer la reunion cle Conf6rences Internationales d'Experts pour 1'6tude cle probl&mcs de caract&rc technique cl'int6rft common pour les pays members de I'Union et cet effet, it pourra solliciter des Gouvernements respectifs la nomination d'Experts qui les repr6sentent clans les dites Conf6rences qui se r6uniront aux lieux et aux dates que fixera le Conseil.
Pour obtenir les buts poursuivis en organisant cette institution, le Conseil Directif proc6dera 6tablir clans I'Union Pan-Am6ricaine les sections ou departments administratifs qu'il consid6rera n6cessaires.




BULLETIN DES LOIS ET ACTES 17
ARTICLE VII
D'p6t et chari.qe de runficuti(MIS
Les instruments de ratification des tralt6s. conventions et autres documents diplomatiques souscrits clans les Conf6rences Internationales Ame*ricaines. seront &pos6s 2i I'Union Pan-Am4ricaine par le repr6sentant respectif dans le Conseil Directif. agissant au nom de son Gotivernernent, sans avoir besoin de plains pouvoirs speciaux pour faire Ic d6p6t de la ratification. On donnera d6charge du d6p6t de la ratification clans un Acte souscrit par le repr6sentant clans le Conseil. du pays qui ratified, par le Directeur G6n6ral de I'Union Pan-Am6ricalne et par le Secr6taire du Conseil Directif.
L'Union Pan-Am6ricaine communiquera i tous les Etats members de I'Union. par l'organe de ses repr6sentants clans le Conseil, le d6p(5t des ratifications.
ARTICLE V111
Counnunication de dOCLIMentS ofhcl'e!s 6 I'Union Pan_.Ami ricuinl
Les Gouvernements des pays. members de I'Union, enverront Funion PanAm6ricaine deux exemplaires des documents officials ct des publications qui s? r6ferent aux buts de I'Unlon, lorsqw le permit ]a 16gislation interne des pays respectifs.
ARTICLE IX
Coop ration ties oryanisail'ons offictelles Pan-Am&lcalnes
Afin de coordonner le r6sultat des travaux des autres organisations officielles panarn6ricaines et afin d'6tablir entre elles des relations d'6troite cooperation, IC programme de leurs travaux et le d6veloppement de leurs activists devront ftre Fobjet d'accords entre leurs corps directifs et le Conseil Directif de I'Union Pan-Am6ricaine, autant que possible.
Les Gouvernements members de I'Union qui ne possident pas un organ appropri6 pour 1'6tude et information des questions pan-am6ricaines, 6tabliront une Commission compose de personnel d'exp6rience en ces questions ou un Bureau alnexc au Minist re des Relations Ext6rieures charge des questions pan-am6ricalnes.
Ces Commissions ou Bureaux auront les attributions suivantes:
a) Coop6rer aupr s de leurs Gouvernements respectifs pour obte-nir la ratification des traits et des conventions, ainsi que ]'execution des accords approuv6s par les Conf6rences Internationales Am6ricaines.
b) Fournir en temps opportune I'Union Pan-Am6ricalne Ics informations n6cessaires pour la preparation de ses travaux.
c) Presenter 5 I'Union. ou aux org,- ws corresponclants, les projects qu'elles considirent tiles aux buts poursuivis par Funion.
ARTICLE X
Le Conseil Directif de FUnion Pan-Am6ricalne 6tablira son r element et le Statut de ses fonctionnaires, en fixant leur treatment et leur mise la retraite.




Is BULLETIN DES LOIS ET ACTES
ARTICLE XI
Toute correspondence ou envol qui se fait par la Poste I'Union Pan-Americaine. qui porte Vindication de I'affranchissement employ par I'Union, ainsi que toute correspondance ou envoi de I'Union Pan-Am6ricaine circulera exempt d'affranchissement sur Ics posters des R6publiques Am6ricaines.
ARTICLE X11
Les Etats contractants pourront se retire de I'Union Pan-Am6ricaine au moment qu'lls le d6sirent, deviant payer Icurs quotes-parts respective pour le ternie de Vann6e fiscal courant.
AR-I ICLE XIII
Cette Convention ne peut etre modifi6c que de la rnkme facon qu'elle fut adcipt6e.
AWFICLE "N'IV
La pr scnte Convention sera ratili6e par les Ezats s:gnataires et s,ra ouverte 1.1 signature et la ratification des Etats represents J !a Conf6rence. qui nlont pu )a signer.
Le president de la Conference, par Yinterm6dialre du Gouvernemcnt de la R6publique de Cuba, remattra aux 6ouvernements qui y sont represents un exemplaire 16galis6 du Projet de la Convention afin que s'ils Vapprouvent, ils puissent y donner leur adhesion.
Dans cc but, les Gouvernements adherents autoriscront leurs representants diplomatiques respectifs ou envoys sp6ciaux A la Havane, pour qu'lls proc dent signer la Convention. Aussit6t la signature donn6c par tous les Etats, la Convention sera souinise A cheque Gouvernement pour la ratification correspondent.
La presented Convention entrera en vigueur lorsque tous les Etats represents i la Conference recevront Favis que routes les ratifications ont &6 d6pos6es I'Union Pan-Am6ricaine ct que routes les adhesions et ratifications des vingt et une R6publiques Arn ricaines ont 6t6 request.
En fol de quoi, Fon signe la pr6sente Convention et Von y appose le sceau.
DMaration de l'Argentine:
La D&gation de I'Argentine d6clare, d'accord avec les instructions expresses de son Gouvernement, qu'elle approve Ic project de Convention et qu'elle le signers., mais qu'efle fait ici la reserve de cc qu'cIle deplore que Yon n'ait pas inclus dans cette Convention les princips 6conomiques qu'cile a soutenus dans Ic scin de la Commission.
Pour copie conform:
Le Chef de Division au D6partement des Relations Extirleures: F. COURTOIS




BULLETIN DES LOIS ET ACTFS 19
A R 1t E T E
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu I'article 75 de la Constitution;
Vu le 2&me alin6a de I'article ler de la Lol du 23 D,.,,-cmbre 1925, modifiant celle du 7 Septernbre I F9 7, concernant I'acquisition par YEtat des proprift6s immobili&res;
Vu I'article 4 cle la Loi du 26 Juillet 1927, modifiant celle du 21 Aofit 1908 re-lative A I'adi-ninistration des biens du clornaine de YEtat;
Vu I'article 442 du Budget cle I'Exercice 1931-32 prorog6 pour I'Exercicc 1932-1933;
Sur Ic rapport des Socr6taires d'Etat de l'Int6ricur, des Travaux Publics et des Finances, et dc l'avis d.u Conseil des Secr6taires d'Etat, Arr te:
Article Icr.-Les Secr6taires d'Etat cle l'Int6ricur, des Travaux Publics et des Finances sont autoris6s acqu6rli- pour comptc dc I'Etat Ha"itien, de Monsieur Henri Clavier uno portion do, sa proprie'C sise Rue Lamartini&re, au Bois Verna, moyennant la somme d,-, dcux mille Sept cent cinquante gourdes (2.750.00 gdes) Cette propri6t6 qui mesure environ 211 rn tres carr.4s 70 dolt server I'61argissement de la dite rue.
Article 2.-Le present Arrft6 sera ex6cut6 la diligence des Secr6taires d'Etat de l'Int6rieur, des Travaux Publics et des Finances, chacun en cc qui le concerned.
Donn6 au Palais National, Port-au-Prince, le 5) Janv;er 19 3 3, an 130&rne de I'l n &pen dance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secr&aire d'Etat de I'Mt rleur: E. LESCOT
Le Secretaire d*Etat des Travaux Publics: J. E. FANFAN Lo Secretaire i'Etat des Finances: LUCIEN HIBBERT
SECRETAIRERIE D'ETAT DE LA JUSTICE
Le Department de la Justice avise le public que le sicur Najib Jacob Baboun, n6 en HaYti et demeurant a Port-au-Prince, a fait, le 28 D6cembre 1932, au Parquet du Tribunal Civil de cc rcssort, la d6claration adoption pr6vue par I'article 4 de la lol du 22 Aoat 1907 sur la nationalit6.
Port- au -Prince. le 4 'anvier 1931




20 BULLETIN DES LOIS ET ACTES
ARRETE
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu Article 79 de la Constitution;
Vu les Articles 365, 366, 368 du Code P6na'l;
Vu, 6galement, Fartick 7 du Code Rural et la Loi du 3 f6vrier 19 2 6 sur les Forks ,
Consid,6rant qu'll est urgent de prendre, dans Fint6rft de I'Agriculture, des measures propres assurer la protection et la conservation des Forfts tant du Domaine de I'Etat quo du Domaine des particuliers;
Sur te rapport du Secr6taire d'Etat de I'Agricullture et apr s d6lib6ration du Conseil des Secr6taires d'Etat,
Arr&e:
Article ler.-II est formellement d6fendu de proc6der des coupes de bois, notamment de pins, et de faire aucun &frichernenx dians les forks appurtenant solt au domain de I'Etat, solt A celjui des particuliers, sans Line authorization du Service Nationa,1 de la Production Agricole. 11 est 6galement d0fendu de proc6der des coupes do bois sur ]a crfte des montages et aux abords des sources et des rivi res, d'abattre, d'&orcher les arbres plants sur les places, routes, chernins. rues, ou voics publiques ou vicinales ou de traverse.
Article 2.-11 est aussi d6fendu d'effectuer sur les terrains du domaine tant do YEtat qu- des particuliers des mutilations et 6corcbe-. ments aux arbres et tout particuli&rement aux pins.
Article 3.-Tout contrevQnant aux prescriptions du pr sent ArrW sera appr6henc16 par l'Officier de Police rural, solt sur la requisition des agents du Service National de Ia Production Agricole, soit sur la d6nonciation de routes personnel et dff6r6, a-%,ec le projc&s-verbal constatant le fait, au Ju.gc de Paix competent, qui appliquera la peine d'em-Drisonnernent pr6vu.e par les articles 365, 166 et 368 du Code P nal.
Article 4.-Tout individu qui aura reconnaissance qu'un don-image quelconque aura k6 commis sur des arbres du domain de YEtat ou des particuliers, que des coupes de bois auront ete pratiquees sur la crfte des montages ou aux abords des sources et rivi&rcs, sera tenu d'en donner avis imm6diatenicnt A Fautorit6 comp6tente, en d6non ant les auteurs ou complies de ces faits.




BULLETIN DES LOIS ET ACTES 21
Article 5.-La Garde d'Haiti prhera main forte 1'ex6cution du present Arr t6.
Article 6.-Le present Arrft6 sera publi6 et ex6cut6 I'a diligence des Secr6taires d'Etat de l'Int6rieur et de I'Agriculturc, chacun en ce qui le concerned.
Donn6 au Pal'ais National, Port-au-Prince, le 10 Janvier 1933, An I ')'O&me de l'Ind6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secr tafre d'Etat de I'Ayriculture: Dr. Paul SALOMON
Le Secr6taire d'Etat dc I'Interieur: E. LESCOT
ARRETE
ELIE LESCOT
SECRETAW D'ETAT DE L'INTERIEUR
Consid6rant que tout Etat Souverain a le drolt d'expulser de son territoire les strangers qu'il juge indi6sirables:
Consid6rant quele nomm6 Chepe Josue, de nationality dominicaine, derneurant Rr6mie, actuellement Ouanaminthe, est ind6sirable:
Vu Article 6 de la Loi du 23 Ao&t 19 13 Sur le s6jour des strangers en HaYti:
Arrite:
Article ler.-Le nomm6 Cho-pe Josue, de nationaliL6 dominicaine, derneurant a Rr6mie, actuellement a Ouanaminthe, cst expuls6 du territoire d'HaYti.
Article 2.-Il sera cmbarqu6 sur le premier bat-au en parlance pour 1'6tranger.
Article 3.-La Garde d'Haiti est char56c dc 1'ex6cution du present Arr&6.
Donn6 a la Secretaircrie d'Etat de l'Int6rieur, le 10 Janvier 1933, An 130&mc de l'Ind6pendance.
Le Secretaire dTtf1.! d,




22 BULLETIN DES LOIS ET ACTES
ARRETE
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu Farticle 79 cle !a Constitution;
Vu I'article 26 de la Loi du 25 Aofit 19 32, sur Forganisation de ]a Direction Un6ralc des Travaux Publics:
Consid6rant que, pour s'acquittcr des attribLItiOnS dAVOlUCS a la Direction Un6rale des Travaux Publics par I'Article 2 dl h susclite Loi d'Organisation, les Tng, 'nieurs et Architectcs du Gouvernement doivent avoir tin acc&s facile des Edifices et Bureau-,- Publics, des ",tabtisscincnts industries et des chanLiers priv6s;
Consid6rant qu'll ininorte de faciliter le contr6le que r6clame I'application de Farticle 31 de la mhne Loi, en ce qui concern les nieurs et Architectes Co.-n-irnissionn6s:
Conslid6rant qu'il convent de maintenir dans le Corps des In(,,-,nieurs et Architectcs Comn-iissionn6s Yesprit de Corps si propice au dc"vcloppement du caract ,rc collectif des actes de la Direction &n6raie des Travaux Publics:
Consid6rant que Fautorit6 et les privileges impartis par la Loi aux Ing6nieurs et Architectes du Gouvernement ne leur sont accord6.3 (;UC comme Agent Officiel du Gouvcrne.ient et qu'il imported que, dans une form- appropri6e, les Ing6nieurs et Architectes Cornmissionn6s du Government en service puissent &tre partout imm6diatement identifi6s;
Sur le Rapport du Secr6taire d'Etat des Travaux Publics, et de I'avis du Conseil des Secr6taires d'Etat,
Arr&e:
Article I.-Les fno6nieurs et Architectes Commissionn6s, cn service official, sont tenus de -olorter un uniform.
Article 2.-Il y aura un uniform de ville et un uniform de chantiers.
Article 3.-L'uniforme de vill'- est constitu6 comme suit:
Costume kaki blanc. Dolman a col droit orn6 des insignes du g6nie (clouble donjon) en cuivre. Epaulettes noires avec boutons en cuivre Deux porches ext6rieures a patties ( Voir croquis ci-joint.). Casquette fond blanc, visi&re et tour de tfte noirs, jugulaire dore'e et insigne en cuivre ou casque blaric avec jugulaire cuir et insigne en cuivre.




BULLETIN DES LOIS ET ACTES
Article 4.-L'uniforme de chantiers est constitu6 commc suit:
Costume kaki gris. Culottes d'6quitation ct pantaloons ordinal"ec. Veste avec ceinture et col rabattu orn6 des insignes en cuivre ci-dessus incliqu6s. Deux porches ext6rieures patties.
Casque gris avec jugulaire cuir et insigne en cuivre.
Soldiers en cuir, molletl&res en cuir marrow.
Article 5.-L'uniforme est exigible seulement aux heures de service.
Article 6.-Tout stranger au Corps, qui fera usage de l'unifornic pr6vu au present Arr&t6,. sera passible de la p6nalit6 6dict6e par I'Articlo 218 du Code P6,nal.
Article 7.-Le present Arrft6 sera ex6cut6 a la diligence du Secr6taire d'Etat des Travaux Publics et entrera en vigueur, deux mois apr&s sa publication au Moniteur Officiel.
Fait au Palais National, le 12 Janvier 1933, an 130&me de l'Ind6pendance.
VJ T
N10 CE ,'- V
Par le Pr6sident:
Lu Secr&aire d'Etat des Travaux Publics: J. E. FANFAN
ARRETE
STEN10 VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu Article 79 de !a Constitution;
Vu les Lois et Arrk6s des 12 Juin, 9 Ao6t et 7 Septembrc 1929 sur la standardisation des denr6es deportation:
Vu Article 2 de la Loi du 17 3 uillet 19 2 9: Vu les articles 345 et 31-6 du Code P6nal:
Consid6rant qu'en vue d'assurer Ycx6cutlon dcs Lois ct Arrjt s Sur la Standarldisation des denr6es d'exportation, de prevenir les frauds, falsifications et tromperics de routes sorts qui pcu,,,cnt kre pratiqu6cs tant au pr6judice des paysans que des acheteurs de caf6 et autre.s denr6cs deportation et de faciliter Yapplication des dispositions du codc, p6nal relatives aux dites fraucies, falsifications ct tromperies, il y a lieu de prendre les measures reconnues n6cessaires a ces fins-,
Consid6rant que le traffic des denr6es, effect pendant la nuit ne permet pas le contr6le des Agents charges de surveiller la bonne pr6paration des denr6es deportation, notamment du caf6:




24 BULLETIN DES LOIS ET ACTES
Stir le rapport des Secr&taires d'Erat du Commerce, de I'Agriculture, et de la Justice,
Et de l'avis du Conseil des Secr6taires d'Etat, Arr6te:
Article ler.-A partir de la publication du present Arrft6, il est formellement d6fendiu de vendre et d'acheter du caf6 ou autres denr6es deportation dans les villes, bourgs et duns les campaigns les jours de marches ruraux autoris6s, avant le lever et apr&s le coucher du solei].
Article 2.-Tout contrevenant sera puni en Justice de Paix d'une amencle de dix gourdes cent Gourdes ou d'uri emprisonnement de ct'nq Jours 6 quinze Jours, ou des deux pines a la fois en cas de r6cl'dive, cc, en con f ormit6 de Farticle 2 de la lol du 17 J uillet 19 2 9.
Article 3.-La Gardc d*Ha'ltl prftcra main forte a 1'ex6cution du present Arrft6.
Article 4.-Le Pr6sent Arrft6 sera publi6 et ex6cut6 a Ia diligence des Secr6taires d'Etat du Commerce, de I'Agriculture, de l'Int6rieur et de la Justice, chacun en cc qui le concerned.
Donn6 au Palais National, a Port-au-Prince, le 13 Janvier 1933, An 130&me de l'Ind,6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secr tuire d'Eiat du Commerce: J. E. FANFAN
Le Secr&aire d'Etat de 1'Agriculture: Dr. Paul SALOMON
Le Secr&aire dEtat de l'Interieur et de la Justice: ELIE LESCOT
ARRETE
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu Article 79 de la Constitution;
Vu Article 23 de ]a loi du 5 Aofit 1931 autorisant ]a suspension de la perception en tout ou en parties d'un ou plusieurs droits du tarif a Yexportation;
Vu Farrft6 du 20 Aofit 193 1, ordonnant que le droit d'exportation de Gde. 0.01534 par kilo ne sera applique qu'aux b6ches de camp&be et que les raciness de camp&he acquitteront pour tout droit d'exportation Gde. 0.005 par kilo:




BULLETIN DES Lots ET ACTES 25
Consid,6rant que les droits existent Sur les bfiches de campkhe et Sur les raciness cle camp&he, cornbin6s avec la baisse survenue Sur le match international du camp&he, ont rendu difficile aux exportateurs d'Haiti la concurrence avec le camp&che export des autres pays:
Sur le rapport des Secr6taires d'Etat de I'Agriculture, des Finances et du Commerce,
Et de 1'avis du Conseil des Secr6taires d'Etat, Arrhe:
Article ler.-Sont suspends, pendant une ann6e civil commenant partir de la publication du present arrct6, tous droits d'exportation 6tablis par 1'arrft6 d u 20 Ao6t 1931, sur les b6ches de camOche et les raciness de cam p&he.
Article 2.-Le present arrft,6 sera ex6cut6 la diligence des Secr6taires d'Etat de I'Agriculture, des Finances et du Commerce, chacun en cc qui le concerned.
Donn6 au Palais National, le 16 Janvier 1933, an 130&me de l'Ind,6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secritaire d'Etat de I'Aariculture: Dr. Paul SALOMON
Le Secritalre d'Etat des Finances: LUCIEN HIBBERT
Le Se-r-ta;re !Ttat du Commerce: J. E. FANFAN
ARRETE
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu I'article 79, 9&me alin6a de la Constitution:
Vu la Loi du 24 Septembre 1860 sur 1'exercice du droit dc grice et de commutation de peine',
Sur le rapport favorable du Secr6taire d'Etat de la Justice, Arr6te:
Article I er.-La peine de 18 mois d'emprisonnemcnt pronounce centre le sicur Mont&s Auguste, par Jugeinent du Tribunal Criminel de Port-au-Prince, en date du 2 DLcmbr, 1932, est coi-n!mu6c en celle de 15 mois d'emprisonnement.




9A BULLETIN DES LOIS ET ACTES
Article 2.-Le present arrR6 sera ex6cut6 la diligence du Secre'taire d'Etat de ia Justice.
Donn6 au Palais National, Port-au-Prince, le 12 D-Rembre 1932, An 12Wme de Fln&pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secr tatre d'Etat de la Justice: E. LESCOT
ARRETE
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu Farticle 75 de la Constitution;
Vu les articles 3 1 et 3 2 de la lol du 6 octobre 18 8 1 sur les Conseils Communaux, I
Vu la admission du Conseil Communal des Barad&res en Novembre dernier:
Consid6rant qu'il y a lieu de former une Commission pour g6rer les int6r&ts de cette commune jusqu'aux procbaines elections,
Sur le rapport du Secr6taire d'Etat de l'Int6rieur,
Arr&e:
Article ler.-Les citoyens Auguste Louis, Fl6rinor Jn-Jacques et Paul6us Poliscar sont respectivement nomm6s Pr6sident et members de la Commission qui doit g6rer les inthfts cle la commune des Barad&res jusqu I aux procbaines elections.
.Article 2.-Le present arr&6 sera pu'0116 et ex6cut6 a la diligence du Secr6taire d'Etat de l'Int6rieur.
Donn6 au Palais National, A Port-au-Prince, le 16 Janvier 1933, An 130&me de l'Ind6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le 'Secn;1aire d'Etat do I'Int"nour: E. LESCOT




BUJLLET IN D ES LI OS ET ACTES 27
ARRETE
STENJO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu l'article 79, 9&mc alin~a de la Constitution:
Vu la Loi du 24 Septembre 1 860 sur l'exercice du droit de (,race et de commutation de peine;
Consid6rant qu'il convient, 5 occasion de la f~e dc l'Ind~pendancc Nationale de prendre une mesurc de ckme-nce et d'adoucissement en faveur de quelques condamn~s, actuellement d6tenus dans diverscs prisons de la R6publique;
Sur le rapport du Secr~taire d'Etat de la Justice,
Arr~e:
Article I er.-Grc pleine et entire est accord&, les droits des tiers r6serv~s si aucuns sont aux condamn6s suivants:
I .-Normil Charles, condamn6 at un an d'emprisonnement, par jugement du Tribunal Criminel des GonaYves en date du 8 Novembre 1932;
2.-Urlia Lahens, condamn6e 3 ann~es de r6clusion, par jugement du Tribunal Criminel de Port-au-Prince, en date du 1 5 Juin 1932;
3.-Eidio Gabral, condamn6 3 ann~es de r6clusion, par jugement du Tribunal Criminel de Port-au-Prince en date du 20 Octobre 1932;
4.-Um~sias Pierre, condamn6 3 mois de prison par jugement du Tribunal de simple police de Port-au-Prince, Section Nord, en date du 2 Novembre 1932:
5.-F6lix Boutin, condamn6 3 ann6es de travaux forces, par jugement du Tribunal Criminel de Port-au-Prince, en date du 28 Juillet 1932;
6.-Andr6 Pabien, condamn6 Ai 3 ann6es de travaux forc6s par jugement du Tribunal Criminel de Port-au-Prince, en date du 11I Novembre 1932;
7.-Sra No~l, condamn6 4 ann~es de travaux forces par jugement du Tribunal Criminel de Port-au-Prince, en date du 2 1 Octobre 19 32:
.8.--St.-Sauveur Compas, condamn6 mort par Jugement du Tribunal Criminel de Port-au-Prince, en date du D36embre 1 931:




28 BULLETIN DES LOIS ET ACTES
9.-N/loravia Marcelin fil's, condamn6 aux travaux fom6s perp6tuit6, par arrk du Tribunal de Cassation en date du 2 D6cembre 1931 ;
IO.-Pierre St.-Paul, dit Larousse Pierre, condamn6 3 ans d'emprisonnemcnt par judgment du Tribunal Criminel de Port-de-Paix, en date du I er Juin 19 32;
1 L-Charl&us Marseille, condamn6 5 ann6es de travaux forck par jugement du Tribunal Criminel de Port-au-Prince, en date du 1-0 Juin 1932;
12.-H6rard Lamarre, condamn6 aux Travaux forces perp6tuit6 par arrft du Tribunal de Cassation, en date du 2 D16,cembre 1931,
13.-Absalon Dicette, condamn6 aux travaux forces perp&uit:6, par arrft du Tribunal de Cassation, en date du 2 D6cembre 1931;
14.-Edgard Og6, condamn6 15 ans de travaux forc s par arrk du. Tribunal de Cassation, en date du 2 D6cembre 1931
15.-Napol6on Auguste, condanin6 5 ans de r6clusion, par arrk du Tribunal de Cassation, cn date du 2 D6cembre 19 3 1.
Article 2.-La peine de mort pronounce centre les cond'am-n6s suivants est commune en celic de travaux forces perpftuit :
I.-Michel Elias, condamn6 la peine de mort par judgment du Tribunal Criminel des Gonaives;
2.-MiJis D6zeau, condamn6 la peine de mort par jugement du Tribunal Crimiriel des Gonaives;
3.-Ch6rilius Lucc6, condarnn6 la pelne de mort par Jugernent du Tribunal Criminel des Gona*ives;
4.-Lucc6cfe Louis, condamn6 la pei-ne de mort par judgment du Tribunal Criminel des GonaYves;
5.-Proph6lis Proph&te, condamn6 la peine de mort par judgment du Tribunal Crimiriel des Gonaives:
6.-Anni'lus No l, condamn6 la peine de mort par judgment du Tribunal Criminel des GonaYves;
7.-Ckrius No l, condamn6 la peine de mort par judgment du Tribunal Criminel des Gona ives;
8.-Foir s Cadiche, condamn6 A la pcine de mort par jugement du Tribunal Criminel des GonaYves;
9.-Eug&ne Pr6veau, con da=6 A la peine de mort par jugement du
-Fribunal Criminel de Jacmel.




BULLETIN DES LOIS ET ACTES 29
Article 3.-I.-La peine des travaux forces A perp6tuit6 prononc6c centre Termitus Titus, par judgment du Tribunal Criminel de Portau-Prince, est commune en cefle de 15 ans de travaux forc s: I I
2.-La peine des travaux forces 'a perpetuate prononc,6e centre Fr6d&ic Guillerouette, par jugement du Tribuna,1 Criminel des Gonaives, en date du 15 Jui1let 19 3 1 est commune en celle de 15 ans de travaux forces;
3.-La peine des travaux forces a perp,6tuit6 prononc& centre Elius Baptiste par jugement du Tribunal Criminel de Port-au-Prince, cst commu6e en celle de 15 ams de travaux forces:
4.-La peine de 15 ans de travaux forces pronounce centre Alisna Alexis par jugernent du Tribunal Criminel de Port-de-Paix est commu,6e en cefle de 9 ans de travaux forces;
5.-La peine de 10 ann6es de travaux forces pronounce centre Phalange Justin par judgment du Tribunal Criminel dc Rremie est commu6e en cclle de 5 ans de travaux forces;
6.-La pelne de 10 ans de travaux forc-6s pronounce centre Elias
I
Mouch6 par judgment du Tribunal Criminel de J6r6mie est commucc en cefle de 5 ans de travaux forces.
Article 4.-Le present Arr&t6 sera publI6 et ex6cut6 A la diligence du Secr6taire d'Etat de ]a Justice.
Donn6 au Palais National, a Port-au-Prince, le 31 136cembre 1932, An 129&me de FInd6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secr&aire d'Etat de la Justice: E. LESCOT
SECRETAIRERIE D'ETAT DE LA JUSTICE
Le Department de ]a Justice avise Ic public que ]a demoiselle Marie Victoria Indoni6, n6e en Haiti et derneurant a Port-au-Prince, a fait, le 10 Juin 1932, au Parquet du Tribunal Civil de ce resort, ]a d6claration adoption pr6vue par Farticle 4 de ]a loi du 22 Aoft 1907 Sur ]a nationality.
Port-au-Prince, le 13 Janvier 19 3 3.




30 BULLETIN DES LOIS ET ACTES
ARRETE
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu Yarticle 79 de la Constitution et Farticle 35 de la lol du 21 D6cembre 1922 sur la circulation des v6hicules:
Consid6rant qu'll imported de inodificr Farticle 27 des R elements relatifs A la circulation des v6hicules et autres sur les voles publiques;
Sur le rapport du Secr6taire d'Etat de l'Int6rieur:
Arr&e:
Article ler.-L'addition suivante est faite Farticle 27 des R&glements relatifs a la circulation des v6bicules et autres sur les voies publiques, 6num6rant les personnel dont les voitures sont exempt6es de routes taxes:
Aux Pr6fets de la R6publique:
Au Commissaire du Gouvernement pr&s le Tribunal de Cassation.; Aux Commissaires du Gouvernement pr&s les Tribunaux Civils;
Aux Juges d'Instruction.
Article 2.-Le Secr6tair,- d'Etat de l'Int6rieur est charge de 1'ex6cution dv. present arr&t6.
Donn6 au Palais National, i Port-au-Prince, le 24 Janvier 1933, An 130&me de I'l nd6peii dance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secr tuirv d'Etot tie I'Intt rieur. F. LESCOT
ARRETE
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu Article 79 de fa Constitution;
Vu les articles 2 1 et 22 de la loi du 5 Ao6t 19 3 1 portent fixation des cl 6penses de 1'exercice 193 1-1932, maintenue pour 1'exercice 193219 3 3, par I'Arrft6 du 3 0 Septembre 19 3 2:
Vu la lol du 25 SeptembrC 1932 portent fixation des voics ct moyens de Fexercice 1932-1933;




BULLETIN DES LOIS ET ACTES 31
Consid6rant qu'i;1 est urgent d'acheter des bou6es et acccssoires pour bou&s pour ftre instalkes par le Service des Gardes-C6tes clans les rades du pays, et qu'il n'y a pas de credit pr6vu au Budget cette fin:
Sur le rapport des Secr6taires d'Etat de l'Int6rieur et des Finances,
Et de Yavis du Conseil des Secr6taires d'Etat, Arrhe:
Article ler.-Il est overt au D6partement de l'Int6ricur un credit extraordinaire de dix mille Gourdes (Gdes. 10.000.00) pour l'acbat de bou6es et accessories pour bou6es.
Article 2.-Ce credit sera covert au moyen des disponibiJit6s du Tr6sor Public.
Article 3.-Le present Arrft6 sera ex6cut6 la diligence des Secr6taires d'Etat de l'Int6ricur et des Finances, chacun en ce qui le concerne.
Donn6 au Palais National, Port-au-Prince, le 24 Janvier 1933, An 130&me de l'Ind6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secr6lairt! d'Etat de I'Int rieur: E. LESCOT
Le SL'crkaire d'Etat des Fimrves: LUCIEN HIBBERT
No. 365 Port-au-Prince, le 12 Janvier 1933.
SECRETAIRERIE D'ETAT DE LA JUSTICE
CIRCULAIRE
Aux Corn m iss aires du Gouuernement pr s les Tribunaux Civils de la
Ripublique.
Monsieur le Commissaire,
Chaque jour, parviennent mon D6parternent les dol6ances dI'Administration G6n6rale des Contributions et des Conseils Communaux de la R6publique qui se plaignent du retard mis pftr Ics Greffiers des Justices de Paix verser la caisse des Communes le montant des amends pronounces et recouvr6es pour contravention de Police.




32 BULLETIN DES LOIS ET ACTES
Malgr6 les formelles instructions que j I ai passes, cet 6tat de cbose, loin de s'am6liorer, menace de d6g6n6rer en un v,6ritable scan6le, au point que J'ai dfi ordonner des poursuites centre quelques-uns de ces greffiers.
Mon 136partement ne peut pas tol6rer que se perp6,tuent p4,us longtemps ces abus si pr6judiciables aux int6r&ts des populations et des diverses Communes qui souffrent de la mauvais-e conduit et de Finficl.611t6 de ces forictionnaires.
Aussi bien, en vue d'arrfter ce d6sordre et en attendant que ceux qui sont reconnus fautifs soient r6voqu6s et contraints p6nalement restituer les valeurs qu'ils ont dissipe'es, Je vous demanded d'inviter les Greffiers des Tribunaux de Paix de votre Juridiction verser cheque jour entre les mains des Receveurs Communaux et des Pr6pos6s des Contributions, le niontant integral des amends recover es.
En ce qui concerned les amends non recouvr6es, le Greffier en dresser une liste qu'i!l enverra aux Receveurs Communaux ou au Bureau des Contributions et un double vous sera 6galement remis pour vous permcare de v6rifier la comptabilit6 des Greffes.
Je vous recommended. par un contr6.le incessant, de veifler a ce que les pr6sentes instructions Solent fermerricrit ex6cut:6es et qu'll vous soit r6guli&rement soumis la quittance 6tablissant le versement effectif des dites amends.
,%,Ion D. apartment desire aussi que, par un rapport hebdomaclaire, vous lul signaliez pour une sanction immediate, tout fonctionnaire qui aura contrevenu la pr6sente decision.
Recevez, Monsieur le Cominissaire, Fassurance de ma parfait consid6ration.
E. LESCOT
ARRETE
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu les articles 79 et 108 de la Constitution:
VU la loi du 6 octobre 1881 r6gissant l'Institution Communale; Vu les articles 4, 5 et 6 de YarreR6 du 13 o ctobre 1932 confidant ]a perception des rebates des communes de deuxl&mc cn6gorie a I'Administration &n6rale des Contributions:




BULLETIN DES LOIS ET ACTES 33
Consid6rant que, pour les Communes de premiere cat6gorie qui ont confi6 la perception de leurs recettes I'Ad min Ist ration Un6rale des Contributions, 1'exp6rience a d6montr6 1'inefficacit6 du mode de contr6le pr6vu aux articles 4 e t 5 de 1'arrft6 du 13 octobre 1932, et qu'il imported, toujours dans Yint6rft de ces communes, d'6tablir un syst&nie de contr6le la fois plus effectif et plus rapid;
Sur les rapports des Secr6taires d'Etat de l'Int6rieur et des Finances-,
Et de 1'avis du Conseil des Secr6taires d'Etat,
Arr te:
Article I er.-I-cs j--,cettc3 d.s Comrnun -s de j)rcnie,,'., citevrie recouvr&s par I'Administration Un6rale des Contributions et posess A la Banque Nationale de la R6pub.lique d'Haiti pour compete des dites Communes, seront tires, pour le pavement des d6penses budg6taires et pour 1'ex6,cution des Arr6t6s de cr6dit d&ment approuv6s par I'Autorit6 Sup6rieure, sur recepisse' sign6 du b6n6ficiaire, du Receveur et approve par le Magistrat Communal.
Article 2.-Du premier au 10 de cheque mois les Administrations Communales de premiere cat6gorie sus-envisag6es, exp6dieront au D6parternent de l'Int,,ricur par Yentremise du Pr6fet d'Arrondissei-nent, un extract de compete reiatif aux cl penises du mots pr6c6dent, affirm sinc re et v6ritahle, dat6 et sign6 du Receveur et du Magistrat. Chaque chef de d6pense mentionn6 dans le dit extract, sera appuye du duplicate du r6c6piss6 y relatif.
Article 3.-Le Receveur et le Magistrat Communal seront solidairement responsible de tout d6passement de douzi&me ou du montant
I
d'un Arrft6 de credit r6guli&rement approve.
Article 4.-Le present Arrft6 abroge tout Arrft et r element qui lui sont countries et sera ex,6cut6 a la diligence des Secr6taires d'Etat de l'Int6rieur et des Finances, chacun en ce qui le concerned.
Donn6 au Palais National, Port-au-Prince, le 2 F6vrier 1933, an 130&me de I'Ind6penclance.
STFNIO VINCFNT
Par le Pr6si dent:
Le Secr&aire d'Etat de Vlnt6rieur: E. LF COT
Le Secr6tat're d'Etat des Finances: LUCIEN HIBBFRT
' --B. des L. et A.




34 BULLETIN DES LOIS ET ACTES
ARRETE
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu I'article 79 de la Constitution;
Vu les articles 29 A 37, 40 et 45 du Code de Commerce:
Vu I'Acte Constitutif et les Statuts de la Socift6 Anonyme d6nomm6e <>:
Vu la demanded d'av.torisation, produite le 16 Janvier 1933, par Me. Labb6 Barth6lemy, Avocat, Yun des Fondateurs de la dite Socift6:
Sur le Rapport du Secr6taire dTtat du Commerce,
Arr t e:
Article I er.-Est autoris6e la Socift6 Anonyme d6nomm6e: <> et former par Acte public, en date du VingtSept D6cembre Mil Ncuf-Cont-Trente-Deux, et enregistr6.
Article 2.-Sont approuv6s, sous fes reserves et dans les limits de la Constitution et des Lois de la R6publique, I'Acte Constitutif et les Status de la dite Socift6, constat6s par actes publics, requs au rapport de Me. Louis Brossard et en presence de Me. Dant s Leroy, Notaires A Jacmel, en date du Vingt-Sept D6cembre Mil-Neuf-Cent-TrenteDeux, et enregistr6s.
Article 3.-La pr6sente authorization, donn6e, pour sortir son plein effet, sous les conditions fixes Yarticle 2, pourra ftre r6voquee pour les causes et motifs y pr6vus, sans pr6judice des dommages-int rfts envers les tiers.
Article 4.-Le present Arrft6 sera publH6 et ex6cut6 A la diligence du Secr6taire d'Etat du Commerce.
Donn6 au Palais National, le 25 Janvier 1933, An 130&me de l'Ind6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secr&aire d'Etat du Cormnerc-: J. E. FANFAN




BULLETIN DES LOIS ET ACTES 35
ARRETE
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu Yarticle 79 de .a Constitution,
Vu I'article 11 du Concordat et ]a loi du 14 Septembre 1863 Sur l'organisation et I'administration des Consells de Fabrique:
Vu ]a Requfte dc Sa Grandeur Monseigneur I'EvCque du Cap-Ha*l'tien;
Sur la proposition du Secr6taire d'Etat des Cultcs et de Yavis du Conseil des Secr6taires d'Etat.
ArrOte:
Article ler.-Lc Quartier de Ferrier et la Section de bas de Maribaroux sont rattach6s la Paroisse de Fort-Libert6.
Article 2.-Le present arrfte' sera public et cx6cut6 la diligence du Secr6taire d'Etat des Cultes.
Donn6 au Patais Nationfl. ii Port-au-Prince, le 6 F6vrier 1933, an 130&me de l'IndA-pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secretaire (I'Eltv des Cultes: A. BI-ANCHET
ARRETE
STENIO VINCENT
PRFSIDFN7' DE LA REPUBLIQUE
Vu I'article 79 de la Constitution:
Vu Article 72 de la loi de 188 1 Sur les Conseils Communaux:
Vu I'article 21 de la loi du 5 ao it 1931 portent fixation des d6penses de I'Exercice 1931-1932, maintentie pour Yann6e budg6taire 1932-1931 par Yarrft6 du 30 septernbre 1932:
Considering que la Commune des Verrettes a d6cl& de const-uire un H6tel de Vill', o6 des sales s2ront r6s2rv-_2s 'a deux 6coles primaires et aux services administrations locaux, et qu'll y a lieu, vu que les res-




36 BULLETIN DES LOIS ET ACTES
sources de la commune sont insuffisantes pour souvenir une telle de'pense obligatoire, d'y pourvoir par un prft A la Commune des Verrettes Sur les fonds Clu tr6sor public;
Consid6rant qu'il n'y a pas de credit cet effet dans le budget de 1'exercice en cours et qu'il est urgent d'y pourvoir;
Sur le rapport des Secr6taires d'Etat de I'Instruction Publique, de l'Int6rieur et des Finances,
Et apr&s d6lib6ration en Conseil des Secr6taires d'Etat, Arrhe:
Article ler.-11 est overt au D6parternent des Finances un cr6dit extraordinaire de Quinze Mille Gourdes (G. 15.000) pour un prft int6r&ts de 6(/(, en couverture des advances de YEtat A la construction aux Verrettes, Comi-nune d6pendant de I'Arrondissement de St.-Marc, d'un H6tel de Ville assez spacieux pour que des sales soient r6serv6es
deux 6coles primaries et A d'autres services administrations.
Article 2.-Il est overt au D6partement de l'Instruction Publique un cr6dit extraordinaire de Dix Mille Gourdes (G. 10.000) pour la participation de cc Departement h la construction des sales affect6es aux 6coles primaries au susdit 1-16tel de Ville. Le credit de Yarticle 683 du budget du D-6partement de l'Instruction Publique ne sera pas utilis6 pour un montant correspondent.
Article 3.-Le D6partement des Travaux Publics contribute 1a construction des sales destinies aux autres services administrations dans le sus-dit H6tel de Ville sur le credit deYarticle 448-Maisons d'Ecole
--du Budget et Sur toute contribution qu'il pourra obtenir des autres services publics int6ress6s.
Article 4.-Les voies et moyens du present credit seront tir6s du Tr6sor Public.
Article 5.-Le present arrft6 sera ex6cut6 la diligence des Secre'taires d'Etat des Financcs, de l'Instruction Publique et de l'Int6rieur, chacun en cc qui le concerned.
Donn6 au Palais Nationa], Port-au-Prince, le 8 F6vrier 1933, an 130&me de l'Independance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secr taire d'Etat des Finances: LUCIEN HIBBERT
Le Secr&aire d'Elat de I'Instruction Puhlique. de IAgriculture ei du Travail:
Dr. PAUL SALOMON
Le Secri'taire d'Etat de I'Intirleur et de la Justice: ELIE LESCOT
Le Secr6talre d'Etat des Travaux Publics et du Commerce: J. E. FANFAN Le Secr&alre d'Etat des Relations Extirteures et des Cultes: A. BLANCHET




BULLETIN DES LOIS E'r ACTES 37
ARRETE
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu Farticle 79 de la Constitution:
Vu I'Arr&t6 du 17 Septembre 1896 relatif a la Constitution de la Socift6 d6nomm6e <>:
Vu Article 46 du Code de Commerce:
Sur le rapport du Secr6taire d'Etat du Commerce et de Favis du Conseil des Secr6taires d'Etat,
Arr&e:
Article ler.-11st approuv6c. sous les r6sterves des dispositions des Lois, Arrft6s et R&glements, la modification par addition apportee a I'article ler des Statuts de la Socift6 Anonyme &nornni6e < Article 2.-Cette modification par addition aux dits Statuts ( jNrt. ler) ne s'appliquera aux nouvelles activity's qui y sont revues et auxquelles intend se livrer la dite Socift6 Anonyme, que SOLI'S 1C 1_(' WtCe expressed et formelle qu'ellcs ne devront s*exercer qu'en dehors de cc qui fait Fobjet du Monopole et de la Franchise clle concedes par Ics artictles ler et 3 du Contrat du I I Septembro 1895, sanctioned par la loi du 27 Septernbre de la rn mc ann6c.
Article 3.-Le present Arrft6 sera publI6 et cx6cut6 a la diligence des Secr6taires d'Etat du Commerce et des Travaux Publics, chacun cn cc qui le concerned.
Donn6 au Palais National, i Port-au-Prince, le 26 Janvicr 19')'),
-in 130,"-rre de l'Ind6pend,,ince.
V! EN10 VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secretaire d'Etat des TraCaUX Publics et du Coirr-7. rce: T E FANTAN




39 BULLETIN DES LOIS ET ACTES
Par deviant Me. Mustache Edouard K6nol et son Coh gue, Notaires Port-a u -Prince, soussign6s:
A compare:
Monsieur J. L&lio Joseph, avocat, derneurant et domicili6 Portau-Prince.
Lequel a, par ces pr6sentes, d6pos6 Me. Edouard K6nol l'un des Notaires soussign6s une copie dc ]a modification apport6e Varticle ler des status de la Soclft6 de I'Usine Glace de Port-au-Prince.
Cette pi ce 6crite sur une feuille de paper au timbre de trente cinq centimes est enregistr6e Port-au-Prince le netif octobre mil ncuf cent trente deux et est demcur6e annex6e la rninute des pr6sentes: Dont acte.
Fait et pass6 Port-au-Prince en notre Etude ce jour dix Novembre mil neuf cent Lrente deux.
Et apr&s lecture le Comparant a sign6 avec nous Notaires.
Ainsi sign6 en pareil endroit de ]a minute des pr6sentes: J. L6110 Joseph av., M. Oriol not., E. K6nol not., Ensuite est 6crit: Enregistr6 Port-au-Prince le Onze Novembre mil neuf cent trente deux folios 186/187 Ro. Case 721 clu Registre 0. No. 5 des actes civil, Per u: drolt fixe une gourde cinquante centimes. Le Directeur principal de I'Enregistrement (sign6) Ls. Etb6art.
Collationn6 (S) E. K6nol not. Suit la teneur de I'annexe.
Usine Glace de Port-au-Prince. Port-au-Prince, Haiti.
Proc s-verbal de la reunion en Asscmbl6c Un6rale extraordinaire tenue Port-au-Prince, ce 2 Novembre 19 3 2.
La stance est ouverte 9 heures a.m. par le vice Pr6sident Mr. F. J. Grau.
Sont presents ou represents les niembres suivants:
Mr. F. J. Grau, vice-Pr6sident et Directeur,
Mr. W. K. Horton J. Secrftaire et Directeur,
Mr. J. L611o Joseph, Directeur,
Mr. C. H. Wanzer, Pr6sident et Directeur (par mandate .
Mr. E. S. Paine, Tr6sorier et Directeur (par mandate .
Mr. Wan7er par Ycrgane de son representant Mr. F. J. Grau vice President, propose de modifier Yarticle I des status de la Socift par I'addition du texte suivant:
Et aussi pour construire, maintenir, fare fonctionner des chambers, frigorifiques, fournir, vendre la r6frig6ration ou le froicl sous routes les formes cornmercialoment atilis6es: acheter, vendre, trafiquer en




BULLETIN DES LOIS ET ACTES 39
apparels frigorifiques, r6frig6rateurs, glaci&res, sorb6ti&res, et tous articles servant a la consonimation. de la glace ou du froid; fabriquer, vendre, de'livrer cr&me glac6e, sorbets, et sous routes formes des articles de confiserie ou aliments r6frig6r6s ou geil6s; acheter, fabriquer, vendre et d6lrivrer -lait, cr&n-,.e, beurre et routes autres formes de products de laiterie, routes sorts de prod uits alimentaires et tous articles paraissant en rapport avec les ci-dessus 6num6r6s.
La proposition est vot6e a l'unanimit6 et authorization est donn6e de remplir les formalit6s 16gales.
La Stance est lev6e 9 h. 20 a.m.
(Slun6) F. J. Grau, Vice Pr6sident et mandataire, W. K. 'Horton, Ct J, L61'a Josepb.
socr6ta,'re ct mandatair2 I
Pour copic: F. J. Grau.
En consequence de ce qui pr6c&de, Farticle premier des Statuts de la SociW deviant comme suit:
Article Icr.-Les Comparants sus-nomm6s s'associent par les pr6sentes, entre eUK et avec les sournissionnaires des actions dont il sera ci-apr s parl6, pour 1'6tablissement dans la commune de Port-auPrince et 1'exploltation d'une Usine pour la fabrication de la glace artificielle; et aussi pour constr-o-ire, maintenir, fare forictionner des chambers frigorifiques, fournir, vendre la r6frige'ration ou le froid sous routes les formes commercialement utilis6es; acheter, vendre, trafiquer en apparels frigorifiques refrig6rateurs, glaci&res, sorb6ti&res, et tous articles servant A la consummation de la glace ou du froid; Fabriquer, vendre, d6livrer cr&me glac6e, sorbets, et sous routes formes des articles, de confiserie ou aliments r6frig6r6s ou gel6s; acheter, fabriquer, vendre et d&livrer lait, cr me, beurre et routes autres formes de products de laiterie, routes sorts de products alimentaires et tous articles paraissant en rapport avec les ci-dessus 6num6r6s.
Pour copie (S) W. K. Horton, J.
Approuv6: F. J. Grau, Vice Pr6sident, Ensuite est 6crit. Enregistr6 Port-au-Prince, le neuf Novembre mil neuf cent trente deux folios 178/179 Ro. Case 684 du Registre C. No. 5 des actes civil.
Perqu: droit fixe Une gourde. Le Directeur principal de FEnregistrement (sign6) Ls. Eth6art.
Pour copie conform (S) E. K6nol, not.
11 est ainst au. brevet original de la pi ce ci-dessus transcript, demeur6e en la possession de Me. Edouard K6nol, Notaire soussigne'.
(S) E. K6nol, not.




40 BULLETIN DES LOIS ET ACIMS
ARRETE
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu I'article 79 de la Constitution;
Vu la loi du 21 Septembre 1860 sur 1'exercice du drolt de grice; Consid6rant que, suivant rapport motive de la Garde d'HaYti, certains prisoners, d6te-nus dans la prison de la ville des Cayes, sont atteints de certaines maladies graves qui exigent leur isolement des autres prisoners; que leur 6tat nc leur perme-t pas de subir le r6gime des prisons; que les sentiments cihumanit6 comniandent en leur faveur une measure de cl6mence-,
Sur le rapport du Secr6taire d'Etat de la Justice,
Arr&e:
Article ler.-Gr3ce pleine et entl&re est accord6e, les traits des tiers r6serv6s si aucuns sont, aux prisanniers suivants:
I.-Marguerite Sanon, condanin6e a 4 mois de prison par judgment du Tribunal de Paix de St-Jean du Sud en date du 21 Novembre 1932;
2.-Yius Jean-Baptiste, condamn6 3 mols d'emprisonnement par judgment du Tribunal de PaIK de Torbeck en date du 13 D6cembre 1932;
3.-Joseph Jean-Baptiste, condamn6 a six mois d'emprisonnement par Jugement du Tribunal de Paix des Anglais en date d.u 3 Novembre 1932.
Article 2.-Le present arrft6 sera pub,116 et ex6cut6 a la diligence du Secr6taire d'Etat de la Justice.
Donne' au Palais Nationat Port-au-Prince, le 6 F6vrier 1933, afi 130&me de I'Ind6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Sous-Secre'tufre d'Etut de la Justice: I-EON ALFRED




BULLETIN DES LOIS LT ACTES 41
ARRETE
STENJO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu l'article 79, 9Wme alin&. de la Constitution;
Vu la Loi du 24 Septembre 1860 sur l'Ex,,ercice du droit de grace; Arr-Oe:
Article 1er.-Gr~ce pleine et entire est accord&, les droits des tiers r~serv~s, si aucuns sont, au sicur Vald6us Valdor, condamn6 3 ann~es de travaux forc6s, par jugement du Tribunal Criminel de Port-dcPaix, en date du 25 Novembre 1932.
Article 2.-Le pr6sent arrft6 sera public et ex6cut6 la diligence du Sccr~taire d'Etat de la Justice.
Donn6 au Palais National, ?I Port-au-Prince, le I11 F~vrier 1933, an l30&me de l'Ind~pendance.
STENIO VINCENT
Par le President:
Le Sous-Secr~taire d'Etat de la Justice: LEON ALFRED
ARRETE
STENIG VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUB3LIQUE
Vii les articles 4, 15, 23 et 25 de la loi du 5 P~vrier 1923 sur les pensions;
Sur le rapport du SeCretaire df_'tat des Finances et de l'avis du Conscil des Secr6taires d'Etat,
iArr-Oc:
Article ler.-Est approuvie !a liquidation des pensions ci-apr~s indiqu~es, s'61evant A la somme de Quatre cent quatre vingt quatorze gourdes, seize centimes (Gdes. 494,16).
Savoir: Gdes.
I.-Alexandre Moise, ancien Conseiller d'Etat .. 250.00
2.-Auguste Ramneau, ancicn Juge au Tribunal Civil de Port-au-Prince 1 16 66 3.-Emmanuel Guttierez, ancien emnploy6 ai la Chamnbre des Comptes. 6750
4.-Boily Miramnbeau, ancien emnplox sup~rieur au Di~partement dc I1
Justice..........................................60.00
Article 2.-Ces pensions seront inscrites au Grand Livre des pensions civiles tenu i la Secretairerie d'Etat des Finances, pour extrait en ftre d6livr6 aux pensionnaires, conform~ment A la loi en la mati~re.




42 BULLETIN DES LOIS ET ACTES
Article 3.-Le present Arr&t6 sera public et execute 2 la diligence du Secrdtaire d'Etat des Finances.
Donn' au Palais National, A Port-au-Prince, le 13 Fivrier 1933, An 130me de l'Ind6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Prisident:
Le Secrdtaire d'Etat des Finances: LUCIEN HIBBERT
ARRETE
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu l'article 79 de la Constitution;
Vu la loi du 24 Septembre 1860 sur l'exercice du droit de grace;
Sur le rapport du Secr6taire d'Etat de la Justice, Arrte:
Article ler.-Grice pleine et entire est accord6e, les droits des tiers riservis si aucuns sont, au sieur T61phe Lhirisson, condamn6, le 3 Mai 1932, a une annie de Travaux forces, par une cour martiale.
Article 2.-Le present arrftd sera publi, et exdcut6 A la diligence du Secr6taire d'Etat de la Justice.
Donn6 au Palais National, a Port-au-Prince, le 14 F6vrier 1933, an 1308me de l'Indipendance.
STENIO VINCENT
Par le Prisident:
Le Sous-Secretaire d'Etat de la Justice: LEON ALFRED
ARRETE
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu l'article 79 de la Constitution;
Vu les articles 31 et 32 de la Loi du 6 Octobre 1881 sur les Conseils Communaux et les dispositions additionnelles de la loi du 19 aofit 1913;
Vu le rapport du Prifet des Arrondissements de Saint-Marc et de Dessalines en date du 15 fivrier 1933;
Considirant qu'il y a lieu, dans l'int6rft d'une bonne administration de dissoudre le Conseil Communal de Saint-Marc et de former




BULLETIN DES LOIS ET ACTES 43
une Cornmission pour gerer les int6rfts cle la Cornmune de SaintMarc jusqu.'aux prochaines elections;
Sur les rapports du Secr6taire d'Etat de l'Int6rieur et du Pr6fet des Arrondisscments de Saint-Marc et de Dessalines, Arrhe:
Article ler.-Le Conseil Communal dc Saint-Marc est dissous. Une Commission compose des citoyens Victor Guiblaume, Pr6sident, Crescent Jean-Baptistc et St6nio Alerte, members, est institu6c pour 0.,6rer les int6r ts de la Commune de Saint-Marc 'usqu'aux prochaines actions .
Article 2.-Le present Arr&t6 sera pubI16 et ex6cut6e la diligence du Secr6taire d'Etat de l'Int6rieur. Donn6 au Palais National, a Port-au-Prince, le 17 f6vrier 1933, an 130&me cle l'Ind6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secritalre d'Et(,!t de llnt rl*eur: E, LESCOT
ARRETE
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu I'article 79 de la Constitution:
Vu. les articles 5 et 6 de la Loi du 7 Novernbre 19 18 sur Yorganisation des Pr6fectures;
Consid6rant que les disponibilit6s du Tr6sor ne permettent pas d'instituer routes les Pr6fectures pr6vues pour le D parternent du Nord;
:Consid6rant qu'll y a lieu d'instituer une nouvelle Pr6fecture dans ce D apartment et de r6partir entre celle-ci et la Pr6fecturc du CapHaitien, les Circonscriptions administer:
Sur le rapport du Secr6taire d'Etat de l'Int6rieur,
Et de Yavis clu. Conseil des Secr6taires d'Etat,
Arr6te:
Article ler.-Le Pr6fet du Cap-HaYtien administre-ra provisoirement les Arrondissements du Cap-Ha'Itien, de la Gran de-Rivi&re- cluNord, de Limb6, do. Borgne et de Plaisance.




44 BULLETIN DES LOIS ET ACTES
Article 2.-Les Arrondissements du Fort-l-lbert6, du Tro-u et de Valli re seront administers provisoirement par un Pr6fet qui aura son sl&ge a Fort-Libert6.
Article 3.-Le present Arrft6 abroge tous autres arrh6s ou r&glenients qui I sont countries et sera publi et cxkut6 la diligence du Secr6taire d'Etat cle l'Int6rieur.
Donn6 au Palais Nationail, Port-au-Prince, le 17 F6vrier 1933, an 130&me do l'Ind&pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secritaire d"Etat de Floterivur: E. LESCOT
Port-au-Prince, le 22 F6vrier 1933. LE SECRETAIRE D*ETAT DE L'INTETt"IEUR
CIRCULAIRE
ALIX Pr6fets de !a Wptthhque.
Monsieur le Pr6fet,
Mon D6partement croit n6cessaire do vous rappeler les dispositions des r&glements sur les loteries, interdisant la vente sur tout le territoire do la R&publiquc des bitlets do lotteries 6trang&res ou cle lotteries non autorls6cs.
Vous voudrez blen tenir fermement la main aux dispositions susmentionn6cs, en d;6f6rant les contrevenants la Justice.
Vous orclonnerez de plus que les billets de lotteries en question soient saisis entre les mains des vendeurs, et vous en donnerez imm ,diatement avis 2t mon D6partement.
Recevez. Monsieur le Pr6fet, Yassurance de ma consideration distingu6e.
ELIE LESCOT
SECRETAIRERIE D'ETAT DE LA JUSTICE
AVIS
Le Department de la Justice avise le public que, d'apr&s les pikes qui lui ont ft6 communiqu6es par le Commissaire du Gouvernement pr s le Tribunal Civi.1 de Port-au-Prince, le sieur Marc Benodin est n6 en HaYti do m&re ha'itienne.
En cons-quence, il est haYtien d'origine, conform6ment a Farticle
2. Rme alin6a de la loi du 22 Aofit 1907 Sur la nationalit6.




BULLETIN DES LOIS ET ACTES 45
ARRETE
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu Farticle 79 de ta Constitution;
Vu les articles 31 et 32 de la Loi du 6 Octobre 1881 Sur les Conseils Communaux;
Vu 1'arrft6 du 3 Mars 1886 classant la commune de Uogine clans la cat6gorie des communes s'administrant elles-m mes;
Consid6rant qu'il r6sulte des 6tats de perception 6man6s de I'Administration Communalle de Uogane que les recettes de cette commune sont nettement inf6rieures cells de plus d'une commune de 2 me cat6gorie:
Consid6rant qu'll imported dans Fint6rft de la Commune de 1-6ogine d'aviser aux moyens de reliever ses finances;
Sur le rapport du Secr6tairc d'Etat de l'Int6rieur, Arrite:
Article 1cr.-L'arrft6 du 3 Mars 1886 est et derrieure rapport.
Artiole 2.-Le present arrft6 sera public et ex6cut6 la diligence du Secr6taire d'Etat de l'Int6ricur.
DonrI6 au Palais National, Port-au-Prince, le 23 F6vrier 1933, an 130&me de l'Ind6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secr lalre dEtat de I'Int rieur: E. LESCOT
ARRETE
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu I'article 79 de la Constitution:
Vu les articles 217 et 218 du Code P6nal:
Consid6rant qu'il imported de crl-'er un Insigne du Tr6sor:
Consid6rant qu'll imported aussi de cr6er un sceau du Tr6sor i Fusage du service des douanes et de I'Administration des Contributions -,




46 BULLETIN DES LOIS ET ACTES
Sur le rapport des Secr6taires d'Etat des Finances et de la Justice,
Et apr&s d6lib6ration en Conseil des Sccr4taires d'Etat,
Arr ,te:
Article ler.-Il est cr66 un Insigne du Tr6sor do la R6publique d'HaYti et un sceau du Tr6sor.
Article 2.-L'Insigne du Tr6sor corsistera en deux circonf6rences conc-ritriques de couleur or, dont Ics rayons scront dans le rapport de cinq stept; dans 1'espace annulaire de couleur rouge s ra inscrite la 16gende: <>. Le circle int6rieur sera de couleur bleue et fori-nera un fond sur sequel sera plaque un 6cu de cou.!eur rouge. Dans 1'6cu s2ront dessin6s, en couleur or, une c16 et un palmier coiff6 d'un bonnet pbrygien et une balance; le palmier servant cle support la balance et la cH 6tendue au-dessous du palMier.
Article 3.-Le Sceau du Tr&sor porter I'Insigne du Tr6sor, mais le tout en couleur rouge.
Article 4.-Le port de I'Insigne du Tr6sor ou la pr station d'un document muni du Sceau du Tr6sor attestent, 1'6gard de tous, que le porter d.- cet insigne apartment au Service des douanes ou I'Administration dcs Contributions, ou que le document en question 6mane de ce service ou de cette administration.
T
En outre, les agents prelpos,,s ]a perception des droas de douane, iinp3ts, contributions, taxcs, aurmit une carte d id-intit6 portent le Sceau. du Tr6sor, et nul ne pourra pretendre ignorer leur quality quand ils auront exbib cette -carte.
Article 5.-Quiconque. sans titre, aura fait usage de l'Insigne ou du Sceau pr6vus aux articles ler et 3 de cet arrft6, sera poursuivi, conform6ment aux dispositions des articles 217 et 218 du Code Penal, sans pr6judice des poursuitLs pour faux, le cas 6ch6ant.
Article 6.-Le present Arr&t6 sera public et ex6cut6 la diligence des Secr6taires dEtat des Finances et de la Justice.
Donn6 au Palais National, a Port-au-Prince, le 20 F6vrier 1933, an 130&me de l'Ind6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sid-ent:
Le Secr6taire d'Etat des Finances: LUCIEN HIBBERT
Le Secr6taire d'Etat de la Justice: E. LESCOT




BULLETIN DFS I OIS FT ACTES 47
ARRETE
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu Article 79 de la Constitution;
Vu Article 2 de la Loi du 13 Juillet 1926;
Consid6rant qu'il y a lieu de prescribe le ch6mage des Services Publics pendant les Jours gras: Arr te:
Article ler.-Les Services Publics, le Commerce et les Ecolles ch6meront le 27 F6vrier partir de niidi et le 28, mardi gras, toute la Journ6e.
Article 2.-Le present Arrft6 sera publi6 et ex6cut6 la diligence des Secr6talres d'Erat de Flnt rleur et de I'Instruction Publique.
Donn6 au Palais National, Port-au-Prince, le 24 F6vrier 1933, an 130&rne de l'Ind6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le So:r&aire d'Eta, de I'Intc' rieur: E. LESCOT
Le Secr taire d'Etat de I'Inslruciion Pubb'que: Dr. PAUL SALOMON
ARRETE
ELIE LESCOT
SECRETAIRE D'FTAT DE L'INTERIEUR
Consid-6rant que tout Etat Souverain a le droit d'expulser de son territoire les 6trangers qu'il juge ind6sirables;
Consid6rant que les nomm6s Benjamin Peguerro, Diego Grullon et Manuel Rodriauez, d-e nationalit6 dorninicainc, derneurant Portau-Prince, sont ind6sirables;
Vu Article 6 de la loi du 2 ") Aout 19 13 sur le s6iour des strangers en HaYti:
Arrite:
Article ler.-Les nomm6s Benjamin Peguerro, Diego Grullon et Manuel Rodriguez, de nationalit6 dominicaine, derneurant Port-auPrince sont expuls6s du territoire d'HaYti.
Article 2.-Ils seront embarqu6s destination de 1'6tranger.




48 BULLETIN DES LOIS ET ACTES
Article 3.-La Garde d'HaYti est charg6e de 1'ex~cution du present arrft6.
Donn i la Secr6tairerie d'Etat de llInt~rieur le 27 F6vrier 1933, an 130&me de 'Ind6pendance.
Le Secrdtaire d'Etat de l'Int~rieur: F. LESCOT
ARRETE
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu l'article 79 de la C%-onstitution:
Vu les articles 8 et 11I de ]a Ioi du 5 Aoctt 19 31 portant fixation des d6penses de 1'exercice 193 1 -19 32 mainten ue pour 1'exercice 19 32 1933 par 'Arrft6 du 30 Septembrc 1932, lequel a 6ga~ernent maintenu le budget des d~penses du pr&cdent exercice modifi6 par l'Arrft6 du 23 Novembre 1931;Et en conforrnit6 d'une decision du Conseil des Sccr6taires d'Etat: Arre~te:
Article ler.-La sonime des cr6dits r~partir entre les diff~rents D~partements Minist6riels pour le Service courant du mois de Mars 1933 s'61&ve la Sommen de Un Million six cent quatre uti.ngt troi .s mille cinq cent cinqtiante sept gourdes quarante et un cen times (Gdes.
1.683.557,41) comme suit:
Gourdes
Chapitre 2-Dpart. Relations Extirieures 40.216,82
Chapitre 3-Dpart. Finances ....................69.938,32
Chapitre 4-D4part. Commerce ...................25.794,65
Chapitre 5-Dpart. Int6rieur................... 816.924,93
Chapitre 6-Dipart. Travaux Publics .... 277.549,14
Chapitre 7-Dpart. Justice.............. 100.228,67
Chapitre 8-Dpart. A_'griculture............13 1.155,88
Chapitre 9-D~art. Travail .............. .. 43.486,48
Chapitre I O-Dipart. Instruction Publique. 148.436,48
Chapitre 1 1-Dpart. Cultes ..... 29.826,04
Total ... .. ........ .........1.6 83.5 57,4 1
Article 2.-Le pr6sent arrft6 sera ex6cut6 ? la diligence du Secr6taire d'Etat des Finances.
Donn6 au Palais National, i Port-au-Prince, le 27 F6vrier 1933, an 1 30 me de l'I nd6pen dance.
STENJO VINCENT
Par le Pr~sident:
Le Secr~aire d'Etat des Finances: LUCIEN HIBBERT




BULLETIN DES LOIS ET ACTES 49
ARRETE
STENJO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu les articles 7 de la Constitution, 14 du Code Civil, 5 et 8 dc la Ioi du 22 Aof~t 1907 sur la nationality;
V~u le rapport du Secr~taire d'Etat de la Justice, en date du 8 P6vrier 19 33, No. 91 :
Attendu que le sieur Jose Rai-on Funies, de nationality cubaine, a, devant le Juge de Paix de Quartier-Morin, fait la d&laration et prft6 le serment pr6vus par la Loi, ainsi que le constate un acte dress6 i cet effet Ic 22 Novembre 1932, enregistr6 le m~me jour; qu'iI a, en outre, neuf ann6es dle residence en HaYti: Arr~te:
Article ler.-Le sieur Jose Rarmon Funies acquiort la qualit6 d'Haitien, avec les droits, pr~rogatives et charges attacb.-s A cette quality, conform6ment aux dispositions de la Constitution et des lois de la R~publique.
Article 2.-Le pr6sent Arrft6 sera pub~li6 et ex~cut6 A la diligence du Secr~taire d'Etat de la Justice.
Donn6 au Palais National, Port-au-Prince, Ic 22 F~vrier 1933, An I 30&me de l'Ind~pendance.
STENJO VINCENT
Par Ie President:
Le Sous-Secr~taire d'Etat de la Justice: LEON ALFRED
ARRETE
SI ENJO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu article 75 dle la Constitution:
Vu les articles 3 1 et 3 2 de la. Ioi du 6 octobre 18 81 sur les Conseils Communaux:,
Vu la d6mission des deux memnbres de la Commission Communale du M6le St.-Nicolas;
Cbnsid~rant, en consequence, qu'il y a lieu de compl6ter Ia dite Commission:-




50 BULLETIN DES LOIS ET ACTES
Sur les rapports du Secr6taire d'Etat de l'Int6rieur et du Pr6fet des Arrondissements du Nord'Ouest, Arr6te:
Article ler.-Les citoyens Philantrope Alexandre et Lafleur St, Fleur sont nomm6s members de la Commission qui doit g6rer les int6r ts de la commune du M61e St.-Nicolas jusqu'aux prochaines 6lections.
Article 2.-Le present Arr L6 sera publi6 et ex6cut6 a la diligence du Secr6taire dEtat de l'Int6ricur.
Donn6 au Palais National, a Port-au-Prince, le 20 F6vrier 1933, an 130&me de I'lnd6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secr taire d'Etat de 1'JntLrieur: E. LESCOT
ARRETE
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu Yarticle 75 cle la Constitution;
Vu les articles )I et 3 2 de la loi du 6 Octobre 18 8 1 Sur les Conseils Communaux;
Vu la d6mission du Pr6sident de la Commission Communale de Bombarclopolis;
Consid6rant, en consequence, qu'il y a lieu de compl6ter la dite Commission;
Sur les rapports du Secretaire d'Etat de l'Int6rieur et du Pr6fet des Arrondissements du Nord'Ouest, Arrite:
Article ler.-Le citoyen Larrieux Bris6us est nomm6 Pr6sident de la Commission qui doit g6rer les int6r&s de la Commune de Bombardopolis jusqu'aux prochaines elections.
Article 2.--Le present arr t6 sera publi6 et ex6cut6 a la diligence du Secr6taire dEtat de l'Int6rieur.
Donn6 au Pailais National, a Port-au-Prince, le 20 F6vrier 1933, an 130&me de l'Ind6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secr6taire d'Etat de I'Int6rieur: E. LESCOT




BULLETIN DES LOIS ET ACTES 51
ARR?"1-'E T E
STENLO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu [article 79 de la Constitution, 9 rne alin~a;
Vu la loi du 24 Septembre 1860, sur l'exercice du droit de gr5ce: Arr~te:
Article 1 er.-Grice pleine et enti&re est accorde-les droits des tiers r~serv6s-au sieur Mont~s Auguste, condamn6 1 8 mois d'emprisonnement par jugement du Tribunal Criminel de Port-au-Prince, en date du 2 Dkembre 1932:
Article 2.-Le present arrft6 sera publi6 et ex6cut6 la diligence du Secr~taire d'Etat de la Justice.
Donned' au Palais National. 'a Port-au-Prince, le 22 F~vrier 1933, An I 30&me de l'Jnd6pendance.
STENJO VINCEN'1
Par le Pr6sident:
Le Sous-Secrkaire d'Etat de la Justice LEON ALFRED
AR-RETE
STENJO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu 'article 79. 9&me alin~a de ]a Constitution;
Vt. la loi du. 24 Septembre 1860 sur 1'exercice du droit de gr~ce: Arr ,te:
Article I er.-Grice pleine et entire est accorded, les droits d'-s tiers r~scrves si aucuns sont aux sieurs Duliban Zamor et Saint Eug~ie Joseph. condamns, cbacun 2i six mois d'emnprisonnement, par jugement du Tribunal de simple police de la Petite Rivi~re de Nippes, en date du 20 Octobre 1932.
Article 2.-Le pr6sent Arrft6 sera public et ex6cut6 Ai la diligence du Secr6taire d'Etat de la Justice.
Donn6 au Palais National, Port-au-Prince, le 22 P6vrier 1933, An I 30&me de l'Ind~pendance.
STENTO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Sous-Secnrtaie d'Etat do la Justice: LEON ALFRED




52 BULLETIN DES LOIS ET ACTES
ARRETE
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu l'article 79 de la Constitution;
Vu la Loi du 26 Septembre 1932 sur l'organisation du Service National de la Production Agricole et de l'Enseignement Rural;
Vu la Loi du 19 Septembre 1932 criant le Corps des Agents Agricoles et fixant leurs attributions;
Vu les articles 24 et 25 du Code Rural;
Vu la loi du 5 Juillet 1929 modifiant l'article 26 du Code Rural; Vu la loi du 13 Juin 1929 sur la Standardisation obligatoire des denries d'exportation;
Considirant qu'il y a lieu d'amn6liorer les conditions de preparation, de manipulation et du commerce du coton d'Haiti:
Considdrant que la Standardisation du coton ne peut &tre base que sur des lots de coloration uniforme;
Considirant qu'un coton blanc est commercialement diprcid lorsqu'il est m61ang6 de coton jaune, kaki, beige ou brun:
Sur le rapport des Secr6taires d'Etat de l'Agriculture, du Commerce, de l'Intdrieur, des Finances et de la Justice,
Arrte:
Article 1.-Il est difendu de mettre en vente, d'acheter, d'accepter en paiement, de transporter: 1.-du coton blanc contenant des flocons de coton de coloration diffirente (beige, jaune, kaki, brun, etc.)
2.-du coton teint6 contenant des flocons de coton blanc.
Article 2.-La vente, l'achat, l'acceptation en paiement, le transport du coton teint6 (beige, jaune, kaki, brun, etc.) est permis pour autant que ce coton ne contienne pas de flocons de coton blanc.
Article 3.-Les Agents du Service National de la Production Agricole et de l'Enseignement Rural, ceux de la Garde d'HaYiti et du Bureau des Contributions sont spicialement cbarg6s de veiller a l'ex6cution des dispositions du present arrt4.
Article 4.-Toute contravention au present arritd sera passible des peines pr6vues par la loi du 5 Juillet 1929 modifiant l'article 26 du Code Rural.




BULLETIN DES LOIS FT ACTES 53
Donn.6 au Palais National, A Port-au-Prince, le 6 F6vrier 1933, an 130&me de l'Ind6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secr6talre d'Etat du Commerce: J. E. FANFAN
Le Secr6taire d'Etat de I'Agriculture: Dr. Paul SALOMON
Le Secr6taire d'Etat des Finances: LUCIEN HIBBERT
Le Socr6taire d'Etat de I'Int6rieur et de la Justice: ELIE LESCOT
ARRETE
STEN10 VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu Article 79 cle la Constitution et Farticle 23 de la loi du 21 D6cenibre 1922 sur la circulation des v6hicules;
Consid6rant qu'il imported de modifier Yarticle 27 des R&glements relatifs la circulation des v6bicules ct autres sur les voies publiques;
Sur le rapport du Secr6taire d'Etat de l'Int6rieur, Arr&e:
Article ler.--L'addition suivante est faite a Farticle 27 des R&glcments relatifs a la circulation des vehiculcs ct autres sur les voies publiques, 6num6rant les personnel dont les voitures sont exempt6es de routes taxes: Le Vlce-Pr4sident du Tribunal de Cassation ct les Doyens des Tribunaux Civill's.
Article 2.-Le Secr6taire d'Etat de l'Int6rieur est charg de 1'ex6cution du present ArrftL
Donn6 au Palais National, Port-au-Prince, le 7 Mars 1933, an 130&rn,., de I'l n &pen dance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secr(,taire dTtat de Vlnt rieur: E. LESCOT
ARRETE
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu Article 79 de la Constitution;
Vu I'article 21 de la loi du 5 Aoat 1931 portent fixation des d6penses pour 1'exercilce 1931-1932, maintenue pour Fann6e budg6taire 1932-1933 par Yarr&6 du 30 Septembre 1932;




54 BULLETIN DES LOIS ET ACTES
Consid6rant que des fonds sont n6ccssaires a I'amie'nagement et A Vachat des premieres fournitures ct d'un materiel rudimentaire d'atelicr pour I'Ecole Profcssionnclle des Caycs qui a e't6 inaugur6e en D6cembre 1932;
Consid6rant qu'll n'y a pas de cr6dit 2i cet effet dans le budget de 1'exercice cn cours et qu'il est urgent d'y pourvoir:
Sur le rapport des Secr6taires d'Etat du Travail et des Finances et apr&s d6lib6ration en Conseil des Socr6taires d'Etat, Arrite:
Article ler.-Il est overt au 136partement du Travail un credit extraordinaire dc Cinq 7-aille yourdes (Gdes. 5.000.00) pour I'achat des fournitures et du materiel d'atelier n6cessaires I'am6nagement de I'Ecole Professionnelle des Cayes.
Article 2.-Le present arr&t6 sera ex6cut6 a la diligence des Secr6taires d'Etat des Finances et du Travail, chacun en ce qui le concerned.
Donn6 au Palais National, Port-au-Prince, le 7 Mars 1933, an 130&me de l'Ind6pendance.
S FENTIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secrctaire d'Etat de !'Instruction Publique, de I'Agriculture et du Travail:
Dr. PAUL SALOMON
Le Secr6taire d'Etat des Finances: LU"IEN HIBBERT
Le Secr6taire d'Etat des Travaux Publics et du Commerce: J. E. FANFAN
Le Secr6taire d'Etat de I'Int6rieur et de la Justice: ELIE LESCOT
Le Secretaire dEtat des k-Ic-ions Ext rieures et des Cultes: A. BLANCHET
DEPARTMENT DE LA JUSTICE
No. 5 34 Port-au-Prince, le 7 Mars 1933.
CIRCULAIRE
Aux Commissalres du Gouvernement prk les TrIbunaux Cluils de la R publtque.
Monsieur le Commissaire,
Les r6clarnations incessantes de I'Administration Gffi6rale des Contributions me font l'obligation de vous inviter prendre les measures 16galcs les plu.s s6v&res centre les Officiers de YEtat Civil et les greffiers de votre jurisdiction. en frictions ou r6voqu6s, qui ne sont pas en r&gle avec le fisc.




'BULLETIN DES LOIS ET ACTFS 55
D&s reception de la pr6sente, vous leur ferez savor quun d6lai d'un mois leur est accord pour verser au Tr6sor Public les recettes dues I'Etat et que, pass6 ce d6hi, ceux qui sont en frictions seront r6voqu6s et des poursuites p.6nales scront exerc6es centre tous.
Ci-joint la liste des retardataires.
Vous voudrez bien tenir fermement la main aux instructions contenues dans cette circuJaire.
Recevez, Monsieur Ie Commissalre, Fassurance de ma parfait consid,6ration.
LEON ALFRED S,) its Socrwaire d'Etat
ARRETE
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE Lyl REPUBLIQUE
Vu Article 79 de la Constitution;
Vu la loi du 23 Septembre 1932 sur le Service National de la Production Agricole;
Vu 6galement la loi du 16 S-ptembre 1932 sur les Agents AgriColes ,
Consid6rant que pour s'acquitter des attributions qui leur sont d6volucs par les dites lois, les Ing6nieurs Agronomes et les Agents AgriColes doivent avoir un acc&s facile des lieux o doit s'exercer leur contr6le;
Consid6rant qu'il convent de maintenir Clans le cadre des Ing.-ni _,urs Agronomes et des Agents Agricoles 1'esprit de corps si propice au d6velopp,--ment du caract re collectif des actes du Service National de la Production Agricole;
Consid6rant que Fautorit6 et les privikges conf6r6s par la loi aux Ing6nicurs Agronomes et Agents Agricoles leur donnant un caract&re official dans 1'exercice de leurs frictions;
Qu'il imported que, Clans une forme appropriate, les dits Ing6nieurs Agronomes et Agents Agricoles en service puissent kre partout imm6diatement identifies,
Sur le rapport du Secrftaire d'Etat de I'Agriculture et de 1'avis du Cons.,,il des Secr6taires d'Etat,
Arr&e:
Article ler.-Les Ing6nicurs Agronomes et Agents Agricoles, en. service seront tenus de porter un uniform en. service official.




_5 6 BULLETIN DES LOTS ET ACTES
Article 2.-Le port de Funiforme est facultatif pour les agronomes de 2&me et de I&re classes.
Article 3.-L'uniforme est constitu6 comme suit:
Tissu kaki vert,
Veste avec porches a souffle, boutons dor6s et ceinturon de cuir,
Pantalon long, ou cu4otte d'6quitation,
Casque vert, jugulaire en cuir, avec. insigne,
Soldiers en cuir,
Jambi&res 6ventu.ellement, en cuir de teinte assorted aux soldiers.
Insigne: Une cbarrue en miniature, en rn6tal, port6 au revers de la veste ou au casque.
Article 4.-Tout stranger au Corps qui fera usage de Funiforme pr6vu au present arr&t6, sera passible de la peine port6e en Yarticle 218 du Code P6nal.
Article 5.-Le present arrft6 sera ex6cut6 la diligence du Secr6taire d'Etat de I'Agriculture et entrcra en vigueur, deux mois apres sa publication au Moniteur Officiel.
Donn6 au Palais National, Port-au-Prince, le 10 Mars 1933, an 130&me cle l'Ind6pendance.
STENIO VINCENT
Par Ic Pr6sident:
Le Secr&aire d'Etat de 1'Agriculture: Dr. Paul SALOMON
SECRETAIRERIE D'ETAT DES
RELATIONS EXTERIEURES
SERVICE DU PROTOCOL:
AUDIENCE SOLENNELLE
Le mcrcredi 15 Mars courant, A dix heures 30 du matin, Son Excellence Monsieur le Pr6sident de la R6publique a re u en audicrice solennelle au Palais National Son Excelilence Monsieur Wilhelm Erythropel qui Lui a remis, avec les letters de rappel de son pr6d6cesseur Monsieur le Dr. E. C. Zitelmann, les leares I'accr6ditant en quality d'Envoy6 Extraordinairc et Ministre P16nipotentiaire du Reich Allemand a Port-au-Prince.
Monsieur Raoul Rouzier, Chef du Protocole, avait 6t6 chercher le nouveau Ministre sa residence cl'o il le conduisit au Palais National dans une des voitures de la Pr6sidence dans laquelle avait 6galement




BULLETIN DES Lots ET ACTES 57
pris place Monsieur Raoul Gactjens, Char,,6 de la Chancedlerie du Reich Atlemand a Port-au-Prince.
Un group d'aides d.-_ camp, faisant escort, suivalt dans une second voiture.
Accueifli au seull du Palais par le Capitaine Durc6 Armand, Chef de ]a Maison Militaire du Pr6sident de la R6publique,- Son Excellence Monsieur Wilholm Erythropel fut introduit dans te grand salon diplomatique o Fattendait Son Excel-l-ence M. le Pr6sident de la R6pubilique, entour6c des Secr6taires d'Etat, du Sous-Secr6taire d'Etat, du Ch2f du Cabinet Particinlier et du personnel de ses masons civil et militaire.
Monsieur Denis Saint-Aude, Pr6sident du S6nat, Monsieur Ernest Douyon, Pr6sident du Tribunal de Cassation, Monsieur Pierre Hudicourt, Pr silent du Comit-6 des Relations Ext6rieures du S6nat et Monsieur Yrech Chatelain, Pr6siderit du Comit6 des Relations Ext6rieures de la Chambre des D6put6s ont 6galement assist cette r6ception.
Apr&s les discourse d'u.sage le Chef du Protoco1e pr6senta le distingu6 diplomats aux personnalit6s pr6sentes ct le Pr6sident de la R6publique cut avec lui une conversation pleine de cordial-46.
A son arrive ct a son depart les honneurs militaries furent rendus au Nlinistre P16nipotentiaire du Reich par un batail-lon de la Garde et la musique ex6cuta Fhyrnne national haYtIen et Vhymnc national allemande.
Voici les discourse qui ont 6t6 prononc6s 2i cette occasion:
Discourse de Son Excellence M. Wilhelm Erythropel:
Monsieur le Pr6sident.
Yal Vho .ineur dc 7-c-m.-Lt, au,,-, i-na:n 12 V )rre ExcT_,ncL 1 s L ttrcs de rappel de nion distingtij pr d cesseur !e Mink(.Io Dr. Zlitelminn qui a repr&;ent mon Pays pendant plusieurs ann6es aupr&s du Gouvernern-nt dTlaftl, et qui absent. sa mission ayant pris fin, ne petit les pr6smter lui-rri rne.
Yii aussi l'bonneur de remettre aux rains de Votre Excellence mes Lettrcs de crbnce rn'accr6ditant en qui!ii:6 d'Envoy6 Extraordinaire et Ministre P16n I potent ia ire d'Allernagne aupr s de Votre Go-Livernerrient en experiment Fespoir que je pourral computer dans I'accomplisserricrit de rna mission sur le rnCrn? bienvelliant concourse qui fut. toujours pr&6 A M on pr6d6cesseur,
Je cro;s qu*11 n'cst pas nL -ssalre de donnzr Votre Excellence Fassurance que de mon cote je travaillerai constarnment au maintien des bones relations qui existent sl heureuserrient entre nos deux pays.




58 BULLETIN DES LOIS ET ACTES
Discours de Son Excellence le Prisident de la R6publique:
Monsieur le Ministre,
Je recois avec plaisir les letters de cr6ance qui vous accr6ditent aupr s de mon Gouvernement en quality d'Envoyj Fxtraordinaire et Ministre P16nipotentiaire d'Allemagne.
\rotre Excellence succHc au distingu6 Dr. Zitelmann dont le trop court passagE i cc poste o6 les circumstances ne lui ont pas permits de r6sider comme il Yck d6sir6, nous hisse un agr6able et durable souvenir.
Dans Faccomplissement de sa mission, votre honorable pr6&cesseur a toujour3 eu. combine il le m6ritait, Ic concourse du Gouvernement HaYtien, et je puis vous donner, ,i votre tour, la cor0lalc assurance que nous s2rons constarnment dans les meillcures dispositions'pour coop6rer avec vous, en cc temps de crises m-ultipli6es et d'ingoissant d6sarroi mondial, A tout cc qui doit contribute, non sculement i maintenir mais encore i d6velcpper Ics bones relations existantes entre I'Allemagne et la R6publique d'H af t i.
Jc suis heureux de vous souliaiter la bierivenue et une mission f6conde er r6sultats tiles i nos deux pays.
ARRETE
STENTO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIOUE
Vu I'article 79 de la Constitution:
V u Yarticle 2 1 de la loi du 5 Aofit 19 3 1 portent fixation cles de'penises de I'Exercice 1931-1932. maintenue pour Yann6e budg6taire 1932-1933 par I'Arrft6 du 30 Septembre 1932,
Consid6rant qu'il imported de trouper de nouveaux d,6bouch6s nos clenr6es deportation, d'assurer par une propaganda efficacy le d6veloppernent de leur vente Sur certain marches et de faire face ]a concurrence par des moves appropri6s:
Consid6rant qu'il n'y a pas de credit cet effet dans fe budget de I'Excrcice en cours et qu'il est urgent d'y pourvoir-,
Sur le rapport des Secr6taires d'Etat des Relations Ext6rieures, du Commerce et des Finances,
Et apr&s d6lib6ration du Conseil des Secr6taires d'Etat,
Arr6te:
Article ler.-Ill est overt au D6parternent des Relations Ext6rieures un credit extraordinaire de Trente mille Sept cent cinquante




BULLETIN DES LOIS ET ACTES 59
gourdes (Gdes. 30.750,00) pour la creation d'une agency de propagande pour les denr6es deportation, r6partir comme suit: Gourdes
a) appointments d'un Agent Consul G6n ral i Gdes. 1.500 par mots 10.500
b) appointments de deux Apents Consuls GJzs. 850 chacun par mots i 1,909 c) frais de I'Agence a Cides. 1000.00 par mois 1.000
d) fra;s de publicity i partir d'Avr;l 1()13 i Gdes. 225.00 par rnois 1,35 Ensemble G. 3 0. 7 5 0
Article 2.-Les Voles et Moyens du present credit seront tir6s du Tr6sor Public.
Artiole 3.-Le present Arr&6 sera execute' la diligence dcs Sccr6taires d'Etat des Relations Ext6rieures, du Commerce et des Finances, chacun en ce qui le concerned.
Donn6 au Palais National, Port-au-Prince, le 22 Mars 1933, an I 30&me de llncf6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secr&aire d'Etat des Relations Fxt, rieures et des (Vies: A. BLANCHET Le Secr6taire d'Etat des Trauaux Publics et du Commerce: J. E. FANFAN
Le Secrkalre d'Etat de 1'Int rieur et de la Justice: ELIE LESCOT
Le Secr( taire d'Etat de I'Instruction Publioue, de l'Agriculture et du Trauaf!.
Dr. PAUL SALONION
Le Secr6taire d'Etat des Finances: LUCIEN HIBBERT
ARRETE
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBUQUE
Vu I'article 75 de la Constitution;
Vu les articles 2 1 et 22 cle la Loi du 5 Aofit 19 3 1 portent fixation des penisess de 1'exercice 19 3 1 19 3 2, maintenue pour 1'exercicc 19 3 21933 par I'Arr t6 du 30 Septcmbre 1932,
Consid6rant que pour la prosp6rit6 de la R6publiquie et pour le bien de son people, il convent d'accroltre la productivity du Sol et de rendre l'intensification cle 1'eXportation des denr6cs et articles deportation qui peuvent kre products en Hafti;
Consid6rant qu'une immense su-nerficle de terre fertile dans la vall6c de la rivi re & I'Artibonite ric p2ut prescritcment etre utilis6e pour la production agricole, a cause dc l'absence d*une irrigation et d'un dralage appropri
n 0
Consid6rant que la passibilit6 d'irriou.cr cette sup -rficic est envis'l g6e depuis longtemps par le Gouvernemcnt, et que, apr&s unc 6tude




, 1 BULLETIN DES LOIS ET ACTES
)V
approfondie, ses ingenieurs et experts agricoles ont consid&6 les moyens par lesquels, moyennant des d6penses minima des fonds du Government, cette superficie peut ftre amen6e graduetlement 1e'tat culture par la construction d'ouvrage de derivation, de canaux d'irrigation et de foss6s de drainage, aux points convenables de la valley:
Consid6rant que comme r6sultat de ces 6tudes, il a 6t6 trouv6 convenable d'irrigtier et de drainer la vall6e par sections, cheque section devant constitute une enterprise complex par elle-m rne, et qu'il a W trouv6 p1us pratique de compl6ter en premier lieu la section qui se troupe sur la rive gauche de la rlvl&re Artibonite de Verrettes au Pont Son& par la rivi&re Bois ou de Verrettes:
Consid6rant que le tr6sor est en possk-ssion de fonds non affects, suffisants pour assurer I'ach&vernent de cette important section de 1'ensemble du project envisag6, et que la d6pense de ces fonds pour le present project aura pour effet un accroissement de la productivity agrico le dans la section qui sera irri,
I g u A e
ConsidCrant qu'il n'y a pas de credit disponible cette fin au Budget des d6penses de, 1'exercice en cours et qu'11 est urgent d'y pourvoir:
Sur le rapport du Secr6taire d'Etat des Travaux Publics,
Et apr&s d6lib6ration en Conseil des Secr6taires d'Etat, Arr&e:
Article ler.-Il est otivert au D6partement des Travaux Publics Un credit extraordinaire de cinq cent mille gourdes (Gdes. 500.000,00) pour achiever la moiti6 des travaux d'irrigation et de drainage sur )a rive gauche de I'Artibonite, de Verrettes au Pont Sond6 par la riviire Bois ou de Verrettes.
Article 2.-Les voies et moyens du present cr6dit seront tir6s des disponibilit6s du tr6sor public.
Article 3.-Le present Arr&t6 sera public et ex6cut6 la diligence des Secr6taires d'Etat des Finances et des Travaux Publics, cbacun en ce qui le concerned.
DonrI6 au Palais National, le 22 Mars 1933, an 130&me de l'Ind 6pe nd a n cc.
STENIO VINCENT
Par le Pr6s;dent:
Le Secr laire d'Etat des Finances: LUCIEN HIBBERT
Le Secritaire d'Etat des Travaux Publics et du Commerce: J. E. FANFAN
Le Secr&aire dEtat de l'Interiour et de la Justice: ELIE LESCOT
Le Svcr6taire d'Etat des Rolat:ons Ext rieures et des Cultes: A. BLANCHET Le Secr6tat're XFtat do I'Irstruct on Pahlique, de VA yric tilt Lire et du Travail:
Dr. PAU1, SALOMON




BULLETIN DES LOIS ET ACTES 61
ARRETE
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu Article 79 de la Constitution;
Vu les articles 2 1 et 22 de la loi du 5 Aoat 19 3 1, portent fixation des d,6penses de I'Exercice 1931-1932, mainunue pour I'Exercice 1932-1933 par I'Arrft6 du 30 Septembre 1932,
Consid6rant que pour combattre Vaction nccive des sels alcalins qui avaient envahi et renclu. improper toute Culture, une section importante de la PJaine clu. Cul de Sac, un credit extraordinaire avait k6 accor& le 10 Mars 1932 en vue d'effectuer le drainage cle la zone comprise cntre le Morne Cabrit, les Habitations La Serre. Le Roux, Beudet, Lafetri&re, Dessources, Pascher, Lilavois, Bon Repos, Hatte Latban eL Pont Cass6-,
Consid6rant qu,'il y a lieu de rendre plus efficacy les travaux de'a ex6cut6s et qui drainent presclu'enti&rement la zone contamin6e;
Consicl&ant qu'll n'y a pas de cr6dit disponible cette fin au budget des &penscs de 1'exercice en cours et qu'il est urgent d'y pourvoir:
Sur le rapport du Secr6taire d'Etat des Travaux Publics, ct cle l'avis du Conseil des Secr6taires d'Etat, Arr&e:
Article ler.-Il est overt au D6partement des Travaux Publics un credit extraordinaire de Dix Mille gourdes pour extension du drainage de la PlainC du Cul-de-Sac.
Article 2.-Lcs voics et moves du pr6scnt credit scront tir6s des disponibilit6s du Tr6sor Public.
Article 3.-Le present arrftL6 sera publi6 et execute 21 la diligence des Secr6taires d'Ent des Finances ct des Travaux Publics chacun en cc qui le concerned.
Donn6 au Palais National, le 24 Mars 1933, an l')O&m- de I'lnd6pendance.
STFNIO V'INC'117' \'T
Par le Pr6sident:
Le Secr&arrc d'Etat des Finances: LUCIEN HIBBERT
Le Secrefarre d'Etat des Tracaux Publics et du Commerce: J. E. FANFAN
Le Secr&aire d'Etat de VIr2tirieur et de la Justice: ELIE LESCOT
Le Secr&aire d'Etat des Rclations Ext retires et des Cultes: X BLANCHFT Le Secr laire d'Etat de I*Instruct,*on Publique, de I'Ayric tilt Lire ut du TraCC11i
Dr. PAUL SALOMON




62 BULLETIN DES LOIS ET ACTES
ARRETE
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu I'article 79 de la Constitution;
Vu Article 21 de la loi dv 5 Aofit 1931 portent fixation des depenses do 1'exl-rcice 1932-1933 par I'Arrft6 du 30 Septembre 1932;
Consid6rant qu'il est du de-voir de YEtat de prendre routes measures pour d,6velopper la production agricole ct trouper des d6bouch6s r6mun6rateurs pour les products deportation:
Consid6rant que le Coton <> a requ des appreciations tr&s favorable sur les marches strangers et que les envois d'essai faits en Angleterre. en particulier, ont pu b6n6ficier d'une prime de 30%/o sur le prix du coton ordinaire:
Consid6rant, cepenclant. quo cc coton pz!ut obtenir un prix plus 61M et une cote r6guli&re sur ces marches par une exportation annuelle de mille balls au moins:
Consid6rant que, sains cette assurance de prime et de cote r,6guli&re, 1'entreprise privee no pout so risquer a produire une telle quantity de coton; que, clans ces conditions, YEtat a int6rft A participer A la production et a encourager 1'extenslon de la culture de la dite varifte de coton',
Sur le rapport des Secr6taires d'Etat de I'Agriculture et des Finances et apr&s d6lib6ration en Conseil des Secr&taires d'Etat,
ArrOte:
Article ler.-Un credit extraordinaire de vingt-trois mille cinq cents gourdes (Gdes. 23.500) est overt au D&partement de I'Agriculture comme fonds de roulement pour 1'extension et la vulgarls.1tion, par I", Service National de la Produxtion Agricole et de I'Enseigne.ent rural do la culture do coton s.MectionrI6 <> Hatte-1-athan, en vue de produire avec les enterprises priv6es et routes autres plantations Cie I'Etat qui pourraient ftre 6tablies dans la suite, une quantity de mille balls au moins par an de cette vari&6 de coton.
Article 2.-Les voics et ii-ioyens du pr sent credit seront tir s des disponibiflit6s du tr6sor public.




BULLETIN DES LOIS ET ACTES 63
Article 3.-Le present Arrft6 sera publi6 et ex6cut6 a la diligence des Secr6taires d'Etat de I'Agriculture et des Finances, chacun en cc qui le concerned.
Donn6 au Palais National, Port-au-Prince, le 21 Mars 1933, an 130&me de l'Ind6pendance.
ST13NIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secr taire d'Etat de I'Ayriculture, du Travail et de l'Instruction PubliqUe:
Dr. PAUL SALOMON
Le Secr&aire d'Etat des Finances: LUCIEN HIBBERT
Le Secre'taire d'Etat des Relations Ext cieures et des Cultes: A. BLANCHET Le Secre-taire d'Etat des Travaux Publics et du Commerce: J. E. FANFAN
Le Secrkaire d'Etat de Vlnt6rieur et de la Justice: ELIE LESCOT
A R R E T E
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu article 79 de la Constitution;
Vu I'article 21 de la loi du 5 Aofit 1931 portent fixation des dcpenses de 1'exercice 19 3 1 19 3 2, maintenue pour 1'exercice 19 3 2- 19 3 3 par I'Arrft6 du 3 0 Septembre 19 3 2;
Vu I'Arr&t6 ouvrant un credit extraordinaire do Gdes. 23.500,00 pour extension et la vulgarisation do la cv-1ture du coton s6lectionn6 ,KForbes- Barker>>;
Sur le rapport-du SocrRairc d'ELat de I'Agriculture et du Secr6taire d'Etat des Finances,
Et apr s d6lib6ration en Conseil des Secr6taires d'Etat, ArrOte:
Article ler.-Un credit extraordinaire de neuf mille gourcles (Gdes. 9,000.00 ) est oLivert au D6partement de I'Agriculture comme fonds de roulement pour 1'extension do la plantation de coton s6Jectioni-I6
&orbes-Barker>> du Service National de la Production Agricole et de I'Enseignement RuraI Hinche.
Article 2.-Les voies et moyens du present credit seront tir6s des disponibilit6s du tr6sor public.




6 4 BULLETIN DES LOIS ET ACTES
Article 3.-Le present arr&t,6 sera publI6 et ex6cut6 A la diligence des Secr6taires d'Etat de I'Agriculture et des Finances, cbacun en ce qui le concerned.
Donn6 au Palais National, A Port- a u -Prince, le 21 Mars 1933, an 130&me de 1'Incf6pen dance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secr6taire d'Etat de I'Agriculture, du Travail et de l'InstrUction Publique:
Dr. PAUL SALOMON
Le Secr6taire d'Etat des Finances: LUCIEN HIBBERT
Le Secr&aire d'Etat des Relations Ext6rieures et des Cultes: A. BLANCHET Le Secr taire d'Etat des Travaux Publics et du Commerce: J. E. FANFAN
Le Secr&aire d'Etat de I*Int6rieur et de la Justire: ELIE LESCOT
ARRETE
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu la loi du 8 Juillet 1921 sur la declaration d'Utilit6 Publique; Vu la requfte de I'Association Nationale des Infirmi&res HaYtiennes DipWni6es en date du 22 Mars 1933:
Consid6rant que I'Association Nationale des Infirmi&res HaYtiennes Dij:46m6es a rendu depuis sa foridation d'importants services 2i ]a communaut6 et qu'il imported d'encourager ses activists;
Sur le rapport du Secr6taire d'Etat de l'Int6rieur,
Et de l'avis du Conseil des Secr6taires d'Etat, Arre'te:
Article ler.-L'Association Nationale des Infirmieres HaYtiennes Dipl6m&es f ond6e le 14 Janv*ier 19 3 1, est reconnue d'Utilit Publique.
Article 2.-Elle jouira de tous les advantages attacb6s par la loi cette declaration.
Article 3.-Le present Arrft6 sera public et ex6cut;6 la diligence du. Secr6taire d'Etat de FInthieur.
Donn6 au Palais National, a Port-au-Prince, le 25 Mars 1933, an 130&rne de l'Ind6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secr tuire d'Etat de 1'Int rleur: E. LESCOT




BULLETIN DES LOIS ET ACTES 65
ARRETE
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu I'article 79 de la Constitution;
Vu I'article 12 de la loi du 6 Octobre 1881 Sur les Conseils Communaux;
Vu !'article 21 de la loi du 5 Aofit 1931 portent fixation des
penises dc I'Ex2rc;ce 1.931-1932, maintenue pour I'ann-.,- budg6taire 1932-11933 7ar I'Arrft6 du 10 Septembre 1932;
Consid,6rant que la Commune de la Petite-Rivi&re de I'Artibonite a d,6cicl6 de contribute aux travaux de restauration du Palais du Roi Henri Christophe entrepris avec les fonds de la Souscription Nationale et d'am6nager une parties de cet edifice pour les bureaux de I'Administration Communale:
Consid6rant qu'il y a lieu, vu l'insuffisance actuelle des resources de cette commune pour souvenir une telle di6pense, de lui faire un pr&t Sur les fonds du tr6sor public;
Consid6rant qu'il n'y a pas de credit cet effet dans le budget de I'Exercice en cours: qu'il est urgent d'y pourvoir;
Sur le rapport des Secr6taires d'Etat des Finances et de l'Int6rieur,
Et apr&s d6lib6ration en Conseil des Secr6taires d'Etat,
Arrite:
Article ler.-Il est overt au D6partement des Finances un credit extraordinaire de Cinq mille gourdes (Gdes. 5.000.00), valour prkee i int6r&ts la Commune de la Petite Rivi re de I'Artibonite pour sa contribution aux travaux de restauration du Palais du Roi Henry Christophe et en vue de 1'am6nagement d'une parties de cet edifice pour les bureaux de I'Administration Communale.
Article 2.-Les voies et moyens du pr sent credit scront tir6s du tr6sor public.
Article 3.-Le present arrW scra ex6cut-L A la diliacnce des Secr6tair'es d'Etat des Finances et de l'Int6rieur, chacun en ce qui le concerne.
N -B, des 1- et A,




66 BULLETIN DES LOIS ET ACTES
Donn6 au Palais National, Port-au-Prince, le 28 Mars 1933, an 130&me de l'Ind6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr silent:
Le Secr&aire d'Etat des Finances: IUCIEN HIBBERT
Le Secr6taire d'Etat do 1'Int rieur et de la Justice: ELIE LESCOT
Le Secr ',taire d'Etat des Relations Ext rleures et des Cultes: A. BLANCHET Le Secr taire d'Etat des Tracaux Publics et du Comi-nerce: J. E. FANFAN
,Le Secr6taire d'Etat de l'Instruction Publique, de PAgriculture et du Tracad:
Dr. PAUL SALOMON
A R R IEj T E
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu I'article 79 de la Constitution;
Vu les articles 21 et 22 de la loi du Ao _,t 193) 1 portent fixation
des d6penses de I'Exercice 1931-1932, maintenue pour I'Exercice 1932-1933 par I'Arrft6 du 30 Septembre 1932; Consid6rant que, pir suite d'une invasion soudaine de moustiques dans les faubourgs de Port-au-Prince, la Mission Scientifique Americaine dut engager d'urgence des defenses impr,--'vues d'assainissement;
Consid6rant qu'tl n'y a pas de cr6dit cette fin au budget de 1'exercice en cours et qu'il est urgent d'y pourvoir:
Sur le rapport des Secr6taires d'Etat de l'Int6rieur et des Finances,
Et apr s d6lib6tation en Conseil des Secr6taires d'Etat,
Arre'te:
Article ler.-Un credit extraordinaire de quinze mille gourdes (Gdes. 15.000,00) est overt au D apartmentt de l'Int6rieur pour la Mission Scientifique Ain6ricaine pour d6penses extraordinaire d'assainissement.
Article 2.-Les voies et moyens du present Arre^t6 seront tir6s des disponibiilit6s du Tr6sor Public.
Article 3.-Le present Arr&t6 sera publI6 et ex6cut6 la diligence des Secr6taires d'Etat de l'Int6rieur et des Finances, chacun en ce qui le concerned.




BULLETIN DES LOIS ET ACTES 67
Donn6 au Palais National, Port-au-Prince, le 28 Mars 1933, An 130&me de l'Ind6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secr&aire d'Etat do l*lntc.'rf'CUr et tie la Justice: ELIE LESCO F
Le Secr taire tl'flar des Finances: LUCIEN HIBBERT
Le Se.r tafre d*Etat ties Tracaux Publics ei du Commerce: J. E. FANFAN Le Se-,- tazre d'Etat des Relalions Evtz rieur ,s et des Cultes. A. BLANCHET Le Socr&airv d'Etat de I*Instractiori Pablique, do I'Aaric till ure et du Tracall:
Dr. PAUL SAL01MON
A XTRI R E T E
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu I'article 79 dc la Constitution:
Vu Yarticle 21 de la loi du 5 Aofit 1931 portent fixation des
penises pour Yexercice 1931-1932, maintenue pour Yann6e budg6taire 1932-1933 par I'Arr t6 du 30 Septcmbre 1932 ;
Consid6rant que A. MoYse, J. E. Jeanty et Edgard Laroche ont ft cominis pour proc6der ii une expertis.- crimin-lle par ordonnance du 31 Mai 1929 du Juge d'Instruction L. Villegrain;
Consid6rant qu'il convent d'aviser aux moyens de payer ces experts les honoraires aff6rents au travail qu'ils ont fourni;
Consid6rant que cette cr6ance rel&ve d'un exercise perim6; que Yallocation qui devait server son acquittement 6tait d'ailleurs 6puis6e:
Que la dite cr6ance ne pouvant pas advantage tre pay6e sur un cr6dit buduftaire de 1'excrcice en cours, il y a lieu de prendre en Yoccurrence un credit extraordinaire;
Sur le rapport des Secr6taires d'Etat cle la Justice et des Finances,
Et de Yavis du Conseil des Secr6taires d'Etat,
Arr&e:
Article ler.-Il est ouwrt au D4partement d-- la Justice un C-r dlit extraordinaire de trots mille deux cent seize Gourdes (G. 3.2 16) pour acquitter les honoraires de A. MoYse, J. E. Jeanty et Edgard Laroche,




68 BULLETIN DES LOIS ET ACTES
experts-comptables commis par ordonnance du 31 Mai 1929 du Juge d'Instruction L. Villegrain.
Article 2.-Ce credit sera covert au moyen de disponibilit6 du Tr6sor Public.
Article 3.-Le present Arrft6 sera ex6cut6 la diligence du Secr6taire d'Etat de la Justice et des Finances chacun en ce qui le concerned.
Donn6 au Palais National, Port-au-Prince, le 15 Mars 1933, an 130&me de l'Ind6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secr&alre d'Etat de l'Int6rieur et de la Justice: ELIE LESCOT
Le Secr&alre d'Etat des Finances: LUCIEN HIBBERT
Le Secr tafre d'Etat des Travaux Publics et du Commerce: J. E. FANFAN Le Secr6taire d'Etat des Relations Ext6rieures et des Cultes: A. BLANCHET Le Secr&aire d'Etat de l'Instruction Publique, de I'Agricu"ture et du Travail:
Dr. PAUL SALOMON
ARRETE
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu Article 79 de la Constitution;
Vu Article 21 de la loi du 5 Aofit 1931 portent fixation des d6penses de 1'exercice 1931-1932, maintenue pour 1'ann6e budg6taire 1932-1933 par I'Arrft6 du 30 Septembre 1932;
Consid6rant que l'une des voitures au service du Palais National 6tant bors d'usage il y a lieu d'effectuer sans d,&Iai le pavement de celle qui doit la remplacer:
Consid6rant qu'il n'y a pas dc credit a cet effet clans le budget de 1'exercice en cours et qu'il est urcrent d'y pourvoir;
Sur le rapport des Sccr6taires d'Etat de l'Int6rieur et des Finances,
Et apr s d6lib6ration du Conseil des Secr6taires d'Etat,
Arr&e:
Article ler.-Il est overt au 136partement de l'Int6rieur un credit extraordinaire de vingt six mille cinq cents gourdes (G. 26.500.00)




BULLETIN' DES LOIS ET ACTES 69
pour Yachat d'une voiture automobile destin6c au Service du Palais N.-tional, y comprise ICs frais de montage, inspection ct autres.
Article 2.-Les Votes et Movens du present credit seront tir6s des disponibilit6s du Tr6sor Public.
Article 3.-Le present Arrft6 sera eX-6cut6 a la diligence des Secr6taires d'Etat de l'Int6rieur et des Finances, chagrin en cc qui le concerned.
Donn6 au Palais National, 21 Port-au-Prince, le 29 Mars 193'), an 130&me de l'Ind6pendance.
1 FEY!()
Par le Pr6sident:
Le Secrkalre d'Etat de Vlnteriiur c: de la Justi-e: FLIE LESCO'll
. Le Secr&alre d'Etat des Finur-es- LUCIEN HIBBER-I
Le Secrkalre d'Etat des TraLyaux Publics et du Commerce: J. E. 1- ANFAN Le Secr6taire d'Etat des Relations Exterieures et des Cultes: A. BLANCHET Le Secr6taire d'Etat de I'lPstruction Publique, de I'Agriculture et du TravailDr. PAUL SALOMON
ARRETE
S-1 ENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu Article 79 de la Constitution;
Vu I'article 21 de la lot du 5 Ao& 1931 portent fixation des &penses de I'Exercice 1931-1932, maintenue pour ]'Exercice 19321933 par I'Arrft6 du 30 Septembre 1932;
Vu I'Arr&t6 courant un credit extraordinaire de Gdes. 23.500,00 pour I'Extension et la vulgarisation de la culture du coton selectionn6 Forbes-Barker;
Sur le rapport du Secr6taire d"Etat de I'Agriculture et du Secr6taire d'Etat des Finances:
Et apr&s d6lib6ration en Conscil des Secr6taires d'Etat, Arrite:
Article ler.-Un credit extracrdliaire de Ving-cinq mille Gourdes (Gdes. 25.000.00) cst overt i-] D6part nicnt de I'AgrICLI-Iture comme fo-,.43 d2 roalement pour I'E a _,nsion d. la culture du coto-,i selectionn6 Forbes-Barker I'lle Vaches.
Article 2.-Les votes et mo) "ns du present credit scront tire's des disponibilit6s du Tr6sor Public.




70 BULLETIN DES LOIS ET, ACTES
Article 3.-Toutes les terres de I'Etat A I'lle Vaches, actuelilement disponibles seront mises A la disposition du S. N. P. A. et E. R. qui S'emploicra A trouper des fermiers pour ces terres et les faire planter, autant que possible, en. coton s6lectionn6 Forbes-Barker.
Article 4.-Les terrains de YEtat ainsi remis au S. N. P. A. et E. R. scront afferm6s ceux qui accepteront d'en assurer exploitation suivant le syst&me cle <> ou tout autre syst&me qui pourrait se r6ve'ler meilleur. Ces fermiers seront pourvus par le S. N. P. A. et E. R. de certain instruments aratoires n6cessaires 1'6tablissemcnt de leur plantation.
Article 5.-Le S. N. P. A. et E. R. organisera des <> Ct emploiera tous autres moyens clu'll jugera tiles pour arrived rapidement fare planter-sous son contr6le-la plus grande superficie de terrain possible, en coton s6lectionn6 Forbes-Barker.
Article 6.-Les deux tiers de chaqu-c terrain afferm6 devront &re plants en coton s&lectionn6 Forbes-Barker et les fermiers pourront disposer, A leur conveyance du dernier tiers.
Article 7.-Les cotonniers ordinaires, actuellement plante's ]'Ile Vacbes Sur une superficie d'environ 100 carreaux seront arracb6s et remplac6s par des cotonniers s6lectionne's Forbes-Barker. Les fermiers 6tablis sur ces terrains recevront en d6dommagement le montant du fermage, soit Gdes. 15,00, apr s 1'6tablissement, sous le contr6le du S. N. P. A. et E. R. des nouvelles plantations.
Article 8.-Les fonds pr6vus pour 1'ex6cution. de ce project sont provisoirement r6partis comme suit:
Gourdes
Arrachage des cotonniers ordinaires et plantation de coton s6lectionn6 sur
100 carreaux de terre ..... .. ... 1.500,00
Etablissement de plantations de coton s6lectionn6 sur les 2/3 (500 carreaux) d'une superficie de 750 carreanx de terre (encouragements aux
planters et frais divers) 11.250,00
Un Agent agricole 6.000,00
Un Aide-agent 1.800,00
Trois auxiliaries 1.080,00
Frais de I'Agent agricole. 1.200.00
Frais de I'Aide-agent. 600.00
Reserve p ,ur impr6vus 1.570,00
25 000,00
Article 9.-Le present Arr&t6 sera public et ex6cut6 la diligence des
Secr6taires d'Etat de I'Agriculture et des Finances, chacun en ce qui le concerned.




BULLETIN DES LOIS ET ACTES 71
Donn6 au Palais National, A Port- au,-Prince, le 29 Mars 1933, an I 3O&me de l'Jnd6pendance.
STENLO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secretaire d'Etat des Finances: LUCIEN HIBBERT
Le Socr-ttaice d'Etat de l'Aqriculture, du Travail et de construction Publique:
Dr. PAUL SALOMON
Le Secr6taire d'Etat des Relations Ext6rieures et des Cultes: A. BLANCHET
Le Secritaire d'Etat de l'Int 'ricur et de la Justice: ELIE LESCOT
Le S -rc~aire d'Etat des Tcavau's Prtbl;-s et dir Coin.-.wrre: J. E. FANTPAN
ARRETE
STENJO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu les articles 7 de la Constitution, 14 du Code Civil. 5 et 8 de la loi du 22 Aout 1907 sur la nationality;
Vu la d6pe~che du Secr6taire d'Etat de ]a Justice en date du 11I mars 1933, No. 119;
Attendu que le sieur Frino LUrnardo RaphaHl de nationality' italienne, a, devant le Juge d& Paix des Gona~vcs, fait la d&claration et prft6 le serment pr6vus -par la loi, ainsi que le constate un acte dress. AX cet effet le 29 Octobre 1929, enregistre' le 30 du me^rne mois:, qu'il a, en outre, plus de cinq anne'es de residence en HaYti:
Arrete:
Article ler.-Le sieur Frino LUonardo Rapha~l acquiert la quality d'baYtien, avec les droits, prerogatives et charges attache's 'a cette quaIit6, conform6ment aux dispositions de la Constitution~ et des lois de la R~publique.
Article 2.-Le pr6sent arr&t6 sera public' et execute' 'a la diligence du Secr~taire d'Etat de la Justice.
Donned' au Palais National, 'a Port-au-Prince, le 15 Mars 1933, an
1 30&me de l'Jnd'pendance.
STENJO VINCENT
Par Ie President:
Le Secr~taire d'Etat de la Justice: E. LESCOT




72 BULLETIN, DES LOIS. ET ACTES
ARRETE
STENLO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu ['article 79 de la Constitution;
Vu les articles 8 et 11I de la Ioi du 5 Aofit 19 931 portant fixation des d&penses de l'exercice 1931-1932 maintenue pour l'exercice 19321933 par 'Arr&e' du 30 Septembre 19-32, leqluel a 6gaiement maintenu le budget des d~penses du pr6c6dent exercice modifi6 par l'Arrft6 du 23 Novembre 1931;
Et en conformit6 d'une decision dui Conseil des Secrftaires d'Etat.
Arre~e:
Article ler.-La somme des credits r~partir entre les diff~rents D~parteme'nts Minist~riels pour le Service courant du mois d'Avril 1 933 s'Cli&ve la somme de Un million Sept cent irente et un mule cinq cent onze qourdes cinquante huit centimes. (G. 1.73 1.511,58)
comme suit;
Gourdes
Chap. 2--Depart. Rel. Ext6riciircs 40.2 16.82
Cha p. 3-DparL. Finances 69.54 2,49
Chap. 4-D~part. Com-mercc 25.794,65
Chap. 5 -Dpart. int~rieur .8 13.324,93 Chap. 6-Dpart. Travanx Publics 329.699,14
Cha p. 7.----D~part, Justice 100.228,67
Chap. 8-D~part. Agriculture ...13 1.155,88 Cbap. 9--D~part. Travail. 43.486,48
Chap. I0-D~part. Instruction Publique 148.236,48
Chap. I Il-D6par ultes 29.826.04
1,01a1 1.7 31.5 11,5 8
Article 2.~.-.Le present arr&6 sera execut6 la diligence du Secr~taire d Etat des Finances.
Donn6 au Palais National, ai Port- au- Prinrce, le 31 Mars 1 933, an 130&me de l'Ind&pcndancc.
STENTO VINCENT
Par le President:
Le S&......... Tilo -"I's LUCIEN HIBBERT




BULLETIN DES LOIS ET ACTES 73
ARRETE
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu les articles 7 de la Constitution, 14 du Code Civil, 5 et 8 de la loi du 22 Aoit 1907 sur la nationalit:
Vu le rapport diu Secr6taire d'Etat de la Justice en date du 11 mars 1933, No. 119;
Attendu. que le sieur Michel Joseph Antoine Soukar, de nationality syrienne, a, devant le Juge de Paix de la section Nord de la capitale. fait la declaration et pr&f le serment privus par la loi, ainsi que le constate un acte dress A cet effet le 30 Aofit 1928, enregistr6 le mime jour; qu'il a, en outre, plus de dix annies de residence en Haiti; ArrCte:
Article ler.-Le sieur Michel Joseph Antoine Soukar acquiert Ia quality d'HaiYtien, avec les droits, prerogatives et charges attaches A cette quality, conform6ment aux dispositions de la Constitution et des lois de la Ripublique.
Article 2.-Le present arr& sera public et ex&cut6 la diligence du Secr6taire d'Etat de la Justice.
DonnI au Palais National, A Port-au-Prince, le 13 mars 1933, an 130&me de l'Indipendance.
STENIO VINCENT
Par le Prisident:
Le Secrdtaire d'Etat de la Justice: E. LESCOT
ARRETE
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu les articles 7 de la Constitution, 14 du code civil, 5 et 8 de Ia loi du 22 Aofit 1907 sur la nationality;
Vu le rapport du Secr6taire d'Etat de la Justice en date du 9 F&vrier 1933, No. 95;




,Z4 BULLETIN DES LOIS ET ACTES
Attend que le sicur Charles Jean Turbaille, de nationality Syrienne, a, deviant Ic Juge de Paix des Gz)naives, fait la declaration et prft6 le segment pr6vus par la loi, ainsi que le constant un acte dressed' 'a cet effet le 17 Octobre 1929, enregistr6 le 18 du rri me mois; qu'il a, en outre, quarante ann6es de residence en Haiti; Arrite:
Article ler.-Le sieur Charles Jean Turbaille acquiert la quality d'Ha'l*tien, avec les droits, pr6rogativcs et charges attacb6s cette qualit6, confarra6ment aux dispositions de la Constitution et des lois de la R6publique.
Article 2.-Le present arrW sera publ'16 et e'.6=6 a la diligence du Secr6taire d'Etat de la Justice.
Donn6 au Palais National, Port- au -Prince, le 29 Mars 1933, an 130e'me de l'Ind6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secrkaire d'Etat dc la Justice: E. LESCO-l'
ARRETE
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu Article 79 de la Constitution;
Vu la loi du 18 d6cembre 1922 Sur les d 4corations militaries et la
loi du 26 mal 1926 Sur la m6daille <>;
Consi&rant que Fusage a r6v616 la n6cessit6 d'organiser le Service
de la Chancellerie;
Sur Ic rapport du Secr6taire d'Etat des Relations Ext6rieures, et de
Favis du Conseil des Secr6taires d'Etat, Arr6te:
Article ler.-Il est cr66 une Direction de la Chancellerie dont les
attributions scront les suivantes:
R6cept*cn des dossiers de candidatures a I'Ordre National < et M6rite>> ct aux dLorations militaries institutes par la loi du 18 d6cembre 1922; communication de ces dossiers au Pr6sident de la R&




BULLETIN DES LOVS ET ACTES 7 5
publique a routes fins uti1es; garde des archives et des insignes des d6corations et m6dailles haYtiennes: remise aux titulaires de lour dipl6me et des insignes; enregistrement des dipl6mes; authorization accorded aux forictionnaires haYtiens cw vue de l'acceptat-ion d'une d--coration 6trang&re; r6glemcritation Sur le port des insignes, dos decorations et m6dailles haYtiennes, etc., etc.
Article 2.-La Chancellerie ne soumettra aux fins tiles au Pr6sident dc la R6publique que les dossiers de candidatures qui lui seront adress6s par les Secr6taires d'Etat int6ress6s.
Article 3.-En attendant que les disponibilit6s budg6taires permettent d'affecter un personnel special a la Chancellerie, les fonctionnaires de la Section du Protocole en assureront le service et le Chef du ProtoC-ole fera function de Directeur de la Chanceflerie.
Article 4.-Le present arrft6 abroge tous arr;R6s et dispositions cl'arr tcs qui pourraient lui etre countries et &era en vigueur &s sa publication au vloniteur. 11 sera ex6cut6 a la diligence du Secr6taire d'Etat des Relations Ext6rieures.
Donn6 au Palais National, a Port- a a-Prince, le 30 Mars 1933, an 130&mc de l'Ind6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secr talre d'Etat des Reiatv)ns Fxtt rteurvs: A. BLANCHET
ARRETE
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu l'article 79 de la Constitution;
V u l'artic!e 9 de la loi du 5 Ao6t 1931, modifiant les taxes sur FalcooI et le tabac ct lour modo de p2rcciptloll:
Vu I'arr&t6 du 6 octobre 19 )I relatif A l'applicz tion de la loi du 5 Aofit 1931 ;
ATu 1'arrft6 du 26 novernbre 1932 relatif 2t industries de l'alcoo1; Consid6rant qu'une juste cx6cution de la lol sur Falcool commander de r6glementer I'application de I'article 9 de cctte loi en tenant compete de la destruction total ou partielle des distilleries I-Car suite de cas fortuits ou de force majeure;




76 BULLETIN DES Lots ET ACTES
Sur le rapport du Secr6tairc d'Etat des Finances,
Et apr&s d6lib6ration en. Conseil c1cs Seciftaires d'Etat,
Arr&e:
Article ler.-Quand par suite dincendic ou explosion, ou par suite de mauvais temps, tel quo bourrasque, orage, ouragan, tempete, tormented, ou par suite d'autres fl6aux de la nature tels que tremblement de terr, et inundation ne pouvant kre imput6s 1'exploitant cle
I
.]a distililcric. une distillcrie pour laquelle le temps de ch6mage prevu par I'artic4c 9 de la lol du 5 aok 1931 a 6t6 cl .j 6puis6, est tritee totalemcnt ou endommag6e dans ses pieces ess ntlelles, le Secr6taire d'Etat des Finances, Sur le rapport favorable clu Directeur Un6ral des Contributions, pourra exon6rer 1'exploitant d'une telle distilleries du palcment de la taxe rrensuelle.
Article 2.-Dans le cas d'unl- telic exoneration, la licence d6livr6e on conf ormit6 do I'article 14 de la loi du 5 aofit 19 3 1 sera de plein drolt susp.criduz partir de 1'6v6nement qui aura motive 1'exon6ration et no sera Mablic clue Sur demanded de 1'exploitant, et apr, s jaugeage do Vapparell r6par6; et si le distillateur fait un des actes menlionn6s dans I'article 14 de la lol du 5 aoiat 1931 avec une telle licence suspendue, ill sera poursuivi conform6ment aux dispositions de I'article 15 de cette loi.
Article 3.-Les pieces essentielles de la disti1lerie, au sens du pr6sent arrft6, sont le chapiteau et la chaudi&re. La destruction ou Yendommagement des autrcs pi&ccs de !a distilleries, y comprise le serpentine et le col do cygne pouvant kre facilement obtenues dans le commerce local ct mont6es promptement, ne sera pas consid6r6 comme une cause d'exon6ratlon du pavement de la taxe mensuelle.
Article 4.-Sous peine de forclusion, les demaxides d'exon6ration de la taxe annuelle pour les cas de force majeure pr6vus ci-clessus Survenus ant6rieurement, devront kre pr6sent6es par 6crit au Secr6taire d'Etat des Finances dans les quinze jours qui suivront la publication du present arrft6; et I'avenir, toute demanded d'exon6ration en vertu du present arrh6 devra ftre pr6sont6e par 6crit au Secr6taire d'Etat des Finances dans les quirize jours partir de I'Mnement qui aura motive la demanded d'exon6ration.
Article 5.-Le present arrft6 sera ex6cut6 la diligence du Secr6taire d'Etat des Fin-ances.




BULLETIN DES LOIS ET ACTES 77
Donn,6 au Palais National, A Port-au-Prince, le 10 Avril 1933, an 130&me cfe l'Ind6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secritaire d'Etat des Finances: LUCIEN HIBBERT
ARRETE
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu I'article 75 de la Constitution;
Vu I'article 3 de la loi du 13 Juillet 1926 determinant les jours f6ri6s de I'ann6e;
Consid6rant qu'il convent de donner aux fonctionnaires publics l'occasion de participer aux c6r6monies du Jeudi et du Vendredi de la Semaine Sainte;
Sur le rapport du Secr6taire d'Etat de l'Int6rieur, Arrhe:
Article ler.-Les services publics ch6meront le jeudi et le vendredi 13 et 14 Avril courant.
Article 2.-Le present Arrft6 qui ne modified pas les dispositions existantes en ce qui est des vacancies des Tribunaux et des Ecoles, sera pubI16 a la diligence du Secr6taire d'Etat de l'Int6rieur.
Donn6 au Palais National, A Port-au-Prince, le 10 Avril 1933, an 130 .nc de l'Ind6pendance.
STEN10 %rINCENT Par le Pr6sident:
Le Secr&aire dEtat de Vfnt6rieur: E. 1,ESCOT
ARAETE
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu I'article 79 de la Constitution;
Vu la Loi du 24 september 1860 sur 1'excrcice du droit de grAce; Arr te:
Article ler.-Grice pleine et entire est accordL-Ies drolts des tiers reserves-A Madame Christiana Gaetjens, spouse du sleur J. An-




78 BULLETIN DES LOIS ET ACTES
dr6 Laraque, condamn6e A un mois d'emprisonnement par Jugement du Tribunal Correctionnel de Port-au-Prince, en date du 7 f6vrier 1933, maintenu par Arr& du Tribunal d-e Cassation de la Wpublique en date du 12 avril 1933.
Article 2,-Le Pr6sent Arr t6 sera pubLI6 cc ex,&ut6 A la diligence du Secr6taire d'Etat de la Justice.
Donn6 au Palais National, A Port-a u -Prince, le 13 avril 1933, an 130&mc de l'Ind6pendance.
STEN10 VINCEN"T
Par le Pr6sident:
Le Secr tatre d'Etai de la Justice: E. 1,ESCOT
No. 452 Port -'au -Prince, le 15 Avril 1933.
LE SECRETAIRE UETAT DU COMMERCE
CIRCULAIRE
Aux Hagistrats Communaux:
Monsieur le Magistrat,
iMon D. apartment s'est rendu compete que les rezettes provenant des licences ont diminu6 dans tine notable proportion.
L'une des caus,2s de c2tte balss-, prov*k,nt du fait quc des commerqants strangers, pour se dispenser de payer le droit de licence, se font d,&Iivrer des patents sous le nom d'haYtiens, en transgressant par ce moyen la loi Sur la mati&re.
Wme quand une mason de commerce est compose e d"haYtiens et d'ftrangers et que la raison so-ialc porte le nom d'un ou de plusieurs haYtiens associ6s, cette mason n'est dispensL d'acquitter le droit de licence qu-c si la moiti6 du capital social est represents par des Haitiens, et, justement dans cc cas, Ics strangers associ&s doivent ftre personnellement munis de ]a licence (Article I I de la dite Ioi).
11 n'est pas sans int6r& d'attirer votre meilleure attention Sur les faits suivants:
I ) Certains, strangers se contentment d'acquitter le droit de pat-ente sans avoir obtenu, -u pr2alable, la licence du Pr sidmt de la Wpublique ct pay6 Ie droit de licence, ce qui est un-e violation de la loi Sur la R6gle des Impositions directed;
2) Certain commerqants, les uns tabless Port-au-Prince, les a-utres cn province, font le commerce sous un nom d'emprunt;




BULLETIN DES LOIS ET ACTEb 79
3) Certaines socik6s commercials sont purement fictives.
Ces deux deniers faits constituent des fraudss caract6ris6es.
Vous voudrez bien, pour me permettre d'assurer la strict application de la loi et d6pister routes les frauds pour les r6primer, faire proc6dcr un recensernent complete des masons et soci6t6s de commerce de votre ville assujet.ties au droit de patented et de licence et m'en faire tenir, dans le plus brcf &lai, le r6le ainsi 6tabli, par ordre alpbab6tique.
Rec-evez, Monsieur le Magistrat, Yassurance de ma consideration distingu'e.
J. E. FANFAN
ARRETE
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu Article 75 de la Constitution;
Vu les articles 3 1 et 32 de la loi du 6 Octobre 1881 sur les Conseils Communaux;
Consid6rant qu'il y a lieu de former une nouvelle Commission Corim-unale I'Anse d'Hainauilt, M. Saintilas B6rette, Pr6sident de la Commission actuelle, ayant 6t6 nomm6 d'autres functions;
Sur les rapports du S.-Icrotairo d'Etat do l'Int6ri2ur et du Pr fet de J6r6m;e,
Arr&e:
Article ler.-Les citoyens Marius Jean, Benoit Bartb6lemy et Alexandre Bo-lysca sont respectivement nornm6s Pr6sident et members de la Commission qui dolt g6rer les int6rks de la commune de I'Anse cl'Hainault jusqu'aux prochalnes elections.
Article 2.-Le pr6s2nt arr&t6 szra public et ex6cut6 la diligence du Secr6taire d'Etat de l'Int6rieur.
DonrI6 au Palais National, Port-au-Prince, le 12 Avril 1933, an 130 me de l'Ind,6pendance.
STENIO VINCEN-j"
Par le Pr6siderit:
Le Secr6taire d'Etat de Vlnt6rieur: E. LESCOT




OA BULLETIN DES LOIS -ET ACTES
ov
SECRET
Vu Article 42 de la Constitution;
Consid6rant qu'il y a lieu de ratifier Ia Convention Sur la Limitation de la Fabrication des Stup6fiants, signed a Gen&ve le treize juillet mil neuf cent trente et un;
Dkrke:
Article ler.-Est ct demure sanctionn6e pour sortir son plein et enter effet la Convention sur la Limitation des Stupffiants signed 5 Gen ve, le treize juillet mil neuf cent trcnte et un.
Article 2.-Le present DLret, auqucl est annex6e copie de la dite Convention, sera public et ex6cut-- 1a diligence des Secr6taires d'Etat, chacun en cc qui le concerned.
Donn6 au Palais de I'Asscmbl6c Nationale,, Port-au-Prince, le I I avril 1933, an 130&me de Vln&pendance.
Le Pr silent de I'Assembl6e Nationale: Dcnis ST.-AUDE
Le Vice-Pr6sident de I'AssemWe Nationale: Yrech CHATELAIN Les Secr6taires:
Dr. Hector PAULTRE. Louis D. GILLES, Ch. FOMBRUN, S. LAGUERRE
AU NONT DE LA REPUBLIQUE
Le President de la R6publique ordonne que le D6cret ci-dessus soit rev&tu du Sccau de la R6publique, imprirr6, pubE6 et ex6cut6.
DanrI6 au Palais National, A Port-au-Prince, le 12 avril 1933, an 130&me de l1nd6penclance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secrkafre cl Etat des Relations Ext6rieures et des Cultes: A. BLANCHET
Le Secr talre d"Etut de i'Int6rfeur et de la Justice: ELIE LESCOT
Le Secr&afre d'Etat des Finances: LUCIEN HIBBERT
Le Secr6tafre d'Etat des Travaux Publics et du Commerce: J. E. FANFAN Le Secr&aire d'Etat de l'Instruction Publique, de I'Agriculture et du Travail:
Dr. PAUL SALOMON
CONVENTION POUR LIMITER LA FABRICATION ET REGLEMENTER LA DISTRIBUTION DES ST UPEFIANTS Le Pr6sidcnt du Reich Allemand: le Pr6sident des Etats-Unis d'Am6rique; le Pr6sident de la R6publique le 1'r(*sdent
F6d6ral de la R6publique d'Autriche; Sa Majes ;, le Roi des Belges; le President de la R6publique de Bolivie; le Pr" slid,?nit cle la R publique




BULLETIN DES LOIS ET ACTES 81
dLS Etats-Unis du Br6sil; Sa Majest6 le Roi do Giaude B!etagne et (FIrlande et des Dominions Britanniques au-dei.i des Mers, Ernj-,ercur dcs Indes; le Pr6sident de la R6publique du Chili: le Pr6sident de la R6publique de Costa-Rica; le Pr6sident de la R6publiqw de Culb ,. Sa Majest6 le Rol de Danemark et d'Islande, le Pr6sident do Mogne. pour la Ville Libre do Dantzig; le Pr6sident de la R6publiqa.' Don-inicaine; Sa Majest6 le Roi d'Egypto; le Pr6sident dii Gouvcrnemont Provisoirc do la R6publique Espagno1e; Sa Majost6 I'Ernplmir Rol des Rols d'Ethlopie; le Pr6sid;,nt de la R6publique Francaise; le Pr6sident de la R6publique Holl6nique; le Pr6sident do la do
Guat6mala; Sa Majest6 I'Empereur du Japon: le Pr6sld2nt dc I.A R6publIque du Lib6ria, le Pr6sident dc la R,6publiqu2 dc Lit:i'u.A-- *e: Son Altesse Royale la Grande Duchesse de Luxembourg; le PrOSILICTI' CS Etats-Unts du Mexique; Son Altesse S6r6nissime Ic Prince de N-Aonico: le President de la R6publiquc de Panama; le Pr,,-s:ldcnt do '-, R--publique du Paraguay, Sa Majest6 la Reine des Pays-Bas: Imp6riale le Chah de Perse; le Pr6sident do la R6publique de Pologne, le President do la R6publique Portugalse; Sa Majest6 le Rol de Roumanic; les Capitaincs-R6gents de la R6publique do Saint- Sa
Majest6 le Roi do Siam; Sa Majcst6 le Rol do Su&dc; le Conseil F d ,ral Suisse; le Pr6sidcnt do la R6publique Tch6coslovaque; le Prh' dcnt do la R6pub;llque de l'Uruguay: le Pr6sident des Etats-Unis d _, Venezuela.
De'sirant compl,6ter Ics dispositions des Conventions internationales de Yoplum s.gn6es i la Haye le 23 Janvier 1912 et Gen&krc ke 19 f6vrier 1925, en rendant effective par voic d'accord intrnL i la limitation de la fabrication des stu giants aux besoins l6o7itim' s du monde pour les usages m6dicaux et scientifiqucs, et on r6gLniciltant lour distribution.
Ont d6cid6 de concture une Convention a cet effct. et ont oi6sigrI6 tours pil6nipotentlaires:
Le lar silent du Re"ch allcinand:
IM. Werner Freiherr %-cn Rheinbaben, Le President des Etats-Unis d'Arn rique:
M. John K. CaNwelle, du D6partzrnent d'Etat; IM, Harry J. Anslinger Coinmissaire des stup6fiants- M. Walter LeNvis Treadway, N1. D_ F. A. C. P., Ass-stant Surgeon-Gmeral, Unitccl States Public Hca'tb, Scrvice Chief, Division of Mlm:al ny gien2. M. Sanborn Young. Menbre du Skat de I'Etat de Californie.




82 BULLETIN DES LOIS ET ACTES
Le Pr / udet de ia R 'publique Argientine:
Lc duclteur Fernando Perez, Anibas-sadcur extraordinaire et pl~nipotentiaire pris Sa Majcste le Roi d'Italie.
Le Ptesident fM~dEal de la Ripublique dl'Atriche:
M. Emerich Pflugl, Envov6 extraordinaire et Ministre pl~nipotentiaire, Repr~senrant permanent aupr~s de la Soci&6 des Nations; Le docteur Bruno Schultz, Directcur de Police et Conseiller aulique, Membre de la Commission consultative du trafic de [opium et autres drogues nuisibles.
So Ja'Ijest6 le Roi des Belges:
Le docteur F. de Myttenaere, Inspecteur principal des pharmacies A Hal.
Le President de lo Ripublique de Bolivie:
Le docteur M. Cuellar, Membre de la Commission consultative du trafic de l'opium et autres drogues nuisibles.
Le President de lo Re~publiquse des Etats-Unis du Brisil:
M. Raul do Rio Branco, Envoy,- extraordinaire et Ministre pl16nipotentiaire pr~s le Conseil F~d~ral Suissc.
So Ala Jest6 lte Rol de Grande -Bretagne et d'Irtande et des Dominions britanniques
au-deld des mers, Empereur des Indes:
Pour la Grande Bretagne et l'Irande du Nord, ainsi que toutes les Parties de l'Empire britanniquc non Membres siparis de la Soci&t6 des Nations:
Sir Malcolm Dclz-vingnc, K. C. B., AdJoint permanent au Secr~tairc d'Etat, Minist~rc de l'Int~rieur.
Pour le Dominion du Canada:
Le Colonel C. H. L. Sharman, C. M. G., C. B. E., Chef dle la Division des stup6flants. Dc~pa-tement des Pensions et de M'ygi~ne publique; Le docteur Water A. Riddcll, M. A., Ph. D. du Dominion du Canada aupr~s de la Societ6 des Nations.
Pour l'!nde:
Le docteur R. P. Paranjpye, Membre du Conseil de l'Inde.
Le President de la R~publique du Chili:
M. Enrique Gajardo, Mernmbre de la D6l6gation permanente aupr~s de ]a Soci& des Nations.
Le President de lo Thptblique de Costa-Rica:
Le docteur Viriato Figueredo Lora, Consul A Geneve.
Le President de to Rilpublique de Cuba:
M. Guillermo de Blanck, Envoy6 extraordinaire et Ministre Pl6nipotentiaire, D616gu6 permanent aupr~s de la Soci~t6 des Nations; Le dlocteur Benjamin Primelles.
5~a Majeste6 le Rol' de Danemark et d'Islande:
M. Gustav Rasmussen, Charg6 d'affaircs A Berne.




BULLETIN DES LOIS ET ACTES 83
Le President de la Wpublique de Polo(7te (pour la Ville libre de Dantzig)
M. Frangois Sokal, Ministre pi6nipotentialre, D616gu6 permanent aupr&s de la Soci&6 des Nations.
Le Pr6st'dent de lu Ripublique Dominicaine:
M. Charles Akermann, Consul g6n6ral i Gen ve.
Sa Majest6 le Rol' d'Egypte.
T. W. Russell pacha, Commandant de la police du Caire et Dinxteor du Bureau central des informations relatives aux narcotiques.
Le President du Gouvernement provisolre de la R6publique espagnole:
M. Julio Casares, Cb.-f de section au Minist&re des Affaires Etrang res.
Sa Maj'est I'Empereur Rol des Rots d'Ethtopie:
Le Comte Lagarde, duc d'Entotto, Ministre pl6nipotcntialre, Repr6sentant aupr s cle la Soci6t6 des Nations.
Le President de la R6publique Francaise:
M. Gaston Bourgeois, Consul de France.
Le President de la Wpublique 12ell6nique:
M. R. Raphael, D616gu6 permanent aupr&s de la Socift6 des Nations.
Le President de la Wpublique de Guat6mala:
M. Luis Martinez Mont, Professeur de p3ycliologic experimental aux Ecoles sccondaires de I'Etat.
Sa MaJeW le Rol du HedJaz, du Jedled et D6pendances:
Chzlk f lafiz Wahba, Envoy6 extraordinaire et Ministre P16nipotentiaire pr s Sa Majest6 Britarnique.
Sa Maj'est6 le Rol d'Italle:
M. Stefano Cavazzoni, S6nateur, ancient ministry du Travail.
Sa Majest6 I'Empereur du Japon:
M. Setsuzo Sowada, Ministre pl6nipotentiaire, Directeur du Bure:iu du Jar)on aupr s -'c la S- c,6t6 dos Nations; M. Shigeo Ohdachi. Secr6ta;re au Minist r,? de l'Int6rieur, Chcf de la Section a ministrat;vc.
Le President de la R publiquc de Libftra:
Le doct.-ur Antoine Sottile, -nvoy6 extraordinaire ct Ministre pl6nipotentlai-c. D,. 16gu6 permanent aup-Ls de la Soci6t6 des Nations.
Le President de la R6publiqtze de Lithuanie:
Le docteur Dovas Zaiinius, Min'stre des Affaires ftrang&res; 1%1. Juozas Sakalauskas, Chef de section au Minist re dzs Affaires Etrang res. Son Altesse Royale la Grande Duchesse de Luxemboura:
M. Charles Vermaire, Consul a Gen ve.




84 BULLETIN DES LOIS ET ACTES
Le President des Etats-Unis du Ilexique:
M. Salvador Martinez de Alva, Observateur jaL rmanent aupr s de la Soci6t6 des Nations.
Son Altesse &r nissirne le Prince de Monaco:
M. Conrad E. Hentsch, Consul g6n6ral A Gen vc.
Le President de la Ripublique de Panama:
Le docteur Ernesto Hoffmann, Consul Un6ral Gen ve.
Le President de la R6publique du Paraguay:
Le docteur Ramon V. Caballero de Becloya, Envoy6 extraordinaire et Ministre plenipotentiaire pr s lie Pr6sident de la R6publique franqaise, Ddegu permanent aujar s de ]a Soci&6 des Nations.
Sa MaJest la Reine do; Pays-Bas:
M. W. G. van Wettum, Consciller du Gouvernement pour les affairs internationales de l'opium.
Sa jV1aJestj Imp rlale le Cbah de Perse:
M. A. Sepahbody, Envoy6 extraordinaire ct Nlinistre pl6nipotentiaire pr s le Conicil f6d6ral suisse, D616gu6 permanent aupr s de 1a SociR6 des Nations.
Le President de la R publique de Pologne:
M. Witold Chodzko, ancicn Ministre.
Le Pr sldent de la R publique portugalse:
Le docteur Augusto de Vasconcellos, Ministre pl nipotentiaire, Directeur Un6ral du Secretariat portugais de la Socift6 des Nations; Le docteur Alexandro Ferraz de Andriade, premier Secr6taire de 1-6gation, Chef de la Chancellerie portugaise aupr&s de -la Socift des Nations.
Sa MaJeW le Rot de Roumanle:
M. Constantin Antoniade, Envoy6 extraordinaire et Ministre pl6nipotentiaire aupr&s de la Soci6t des Nations.
Les Capitainos-R genis de la R6publique de Saint-Marin.
Le professor C. E. Ferri, Avocat.
Sa Majesty le Rol' de Siam:
Son Altesse S r6nissim2 le Prince Dimras, Envoy6 extraordinaire et Ministre p16n,
potentiale pr s Sa Majcs-,6 Britannique, Repr6sentant permanent aupr-s de la Societ6 des Nations.
Sa Alajest6 le Roi de SuMe:
M. K. L Westman, Envoy6 extraordinaire et Ministre pl nipotentiaire pr s le Conseil f6d6ral suisse.
Le Conseil fifiral suisse:
M. Paul Dinichzrt, Ministre pl6nipotentiaire, Chef de la Divis;on des Affaires ftran.- res du D partcinnt politique f6d6ral; Le docteur Henri Carri re, D recteur du Service f6d6ral de ]Tlygi ne publique.




BULLETIN DES LOIS ET ACTES 85
Le Pr si denl de la R publique Tchkoslouu(7110
M. Zdenck Fierlinger. Envoy6 extraordinaire et Ministre pl6nipotentiaire pr s 1Conscil f6i6ral suisse. D616gu6 permanent aupr s dc' la Soci6l:6 dc s Nations.
Le President de la Wpublique do I'Uruguay:
Le docteur Alfredo de Castro, Envov6 extraordinaire et Ministre pl6nipotentiaire pr s le Conseil f6d6ral suisse.
Le President des Etats-Unis du Venezuela:
Le docteur L. G. Cbacin-Itriago, Charg6 d'affaires A Berne, 'Vlembre de I'Acadomie de Wdecine de Caracas.
Lesquels, apr&s s'&tre communique leurs plains pouvoirs, trouv6s en bonne et due forme, sont convenes des dispositions suivantes:
CHAPITRE 1. DEFINITIONS
Article premier.
Sauf indication expressed contraire, 1,s d finitlons ci-apr s s'appliquent i routes les dispositions de la pr6sente Convention:
1. Par <. on ont n la Convontion international do 1'oplum signed 5 Gen ve le 19 f6vrier 1925.
2. Par ->, on enteriA les drogues suivantes, qu'elles soient partiellement fabriqu6es ou retirement raffin6es.
GROUP 1.
Sous-groupe (a)
1) La morphine et ses sels. y comprise les preparations fates en partant dircctcinent de l'opiurn brut ou m6licinal et contenant plus de 20( dc morphine;
11) 1 a d;ac6tylrnorph:ne et 1.2s autres es-czrs (6thers-sels) do la morphine et Lurs sels;
111) La cocaYne ct ses scls, y cornpris les preparations fates en partant directernent do la feuille do coca et contenant phis do 0, 1 'Ic de cocaYne, tous les esters de YecgoPine et leurs sels;
IV) '"a dihydrooxycodRnone (dont 1'eucodal. nom d6pos est un sel) la dihydroco36Ynone (dont le dicodide. non d6pos6. est ur. sd), ]a dihydrornorph*m- no (dont le dilaudide, norn d6pos6, est un scl), I'ac6tylodihyd-o-od-Rncn? ou Yac6ty1od6m thy1oji-hvdrotb6ba';ne (dont Yac6dicome. nom d6pos6 est un s2l). 12 dihydromorphine (dont le paramorfan, nom d6pos6, est un so]), leurs esters ct les s"s de l'une quelconque do ces substances et leurs esters, la N-oxymorphine (g6nornorpbine, nom d6pos6), les composes N-oxymorphiniques, ainsi que les autres composes caorphiniques A azote pentavalent.
Sous-groupe (b) :
L'ecgonine, la th6baine et ]cuts sels. les 6thers-oxydes de la rno phine, tels qie ]a benzylmorphine, et leurs sels, i exception do la m6thylmorphine (cod&nc) de l'itby-imorphine et do leurs sels.




86 BULLETIN DES LOIS ET ACTES
GROUP IL
La m6thylmorphinc (cod6nc) Vfthylmorphinc et Icurs sels.
Les substances mentionn6es clans le pre's.-nt paragraph seront consid6r6es comme droguescs>), rn me lorsqu'cll,s scront produlies par voie synth6tique.
Les terms <> d6signent re.spectivement les groups I et If du present paragraph.
3. Par <> on intend le suc coagule spontan6-nient, obtenu des capsules du pavot scmnif re (Papaver somniferum L.) et n'ayant subi clue Ics manipulations n6cessaires a son empaquetage et son transport, quelled que soit sa teneur en morpbine.
Par <> on intend l'opium qui a subi les preparations n6cessaires pour son adaptation a l'usage medical, solt en poudre ou granu'16. soit en forme de m6lange avec des mati&rcs neutres, selon les exigences de ]a pharmacop6,z.
Par <>, on enLenal le principal alcaloicle de l'opium ayant la formlile chiin iq uc C :17 H :19 0 :3 N.
Par > on critend la diacetylmorphine (diamorphine, h6roYne) ayant la formula C:21 H:23 0:5 N (C: 17 H: 17 (C:2 H3 0) 2 0:3 N).
Par <> on intend ]a [cuille dc I'Erythroxylon Coca Lamark, de I'Erythroxylon novo-granatense (Morris) Hieronymus ct de leurs var:6t& de la familic des Erythroxylac cs, ct la feuille d'autres esp ccs dc cc genre dont la cocaine pourrait kre extradite directement ou obtenue par transformation chimique.
Par <>. on intend Vkher m&hylicluc de la b_a'zoyl2cgoninc 16vogyte Qa]D 200=-] 604) en solution chloroformique a 2K( ayant ]a formula C 17 H21 04 N.
Par <>, on intend 1'ecgonine l6vogyre (.[a] D 20'-==-45'6) en solution aclucuse a 51,'/(, ayant la formul- C9 H15 03 N. H2 0, ?t tons les d6riv6s de cette ecgoninc qui pourraicnt server industrie-Ilement a sa r6g6n6ration.
Les <) ci-apr s sont clMnizs par Icurs formulas chimiques comm,-- suit:
Dhydrooxycod6none C18 H21 04 N
Dlhydrocod6none C 18 H21 03 IN
D:hydrornorphinone C17 H19 03 N
Ac6tylodihydrocodEnone ou Ac6tylod6m6thyd;hydroth6baine C20 H23 04 N (C18 H20 (C2H30) 03N)
Dihydromorphine C 17 H21 03 N
N-oxymorphine C17 1119 04 N
ThebaYne C 19 H2 1 03 N
1%,161,hy'rnorph'ne (codEne) C18 H21 03 N (C17 1418 (CH30) 02N)
Ethylmorphine C19 H23 03 N (C17 H18 (C2H50) 02N)
Nlen7ylmorphine C24 H25 03 N (C17 H18 (C7H70) 02N)
4. Par <>, on intend aussi le raffinage.
Par transformationion>, on intend ]a transformation d*une drogueue>> par voie chimique, excep"6 la transformation des alcaloYdes en leurs sels.
Lorsqu'une des drogueses>> est transformed en une autre , cette operation est consid6r6a commz une transformation par rapport ]a premi re droguee>) et comm- une fabrication par rapport a la deuxi me.




BULLETIN DES LOIS ET ACTES 87
Par evaluationsns>>, on intend les evaluations fournics conform6ment aux articles 2 A 5 de la pr6sente Convention, ct sauf indication contraire du context y comprise les valuationss supp-16mentaires.
Le terme <>, dans le cas d'une <> quelconque d6signe les stocks requis.
1) Pour la consummation int6rieure normal du pays ou du territoire ob 11S Sont maintenus;
11) Pour la transformation dans cc pays ou dans cc territoire, et
111) Pour 1'exportation.
Le terme (>, dans le cas d'une odrogue>> quelconque, indique Ic-, stocks maintenus sous le contr6le de I'Etat, pour Yusage de ITtat et pour faire face
des circumstances exceptionnelles.
Sauf indication contraire du context, le mot vxportatiom,, est consid6r6 comme comprenant la r6exportation.
CHAPITRE 11. --- EVALUATIOXS
Article 2
1. Les Hautes Partis contractantes fourniront annuellement au Comit central permanent, institu6 par le Chapitre VI de ]a Convention de Gcn&ve pour cheque drcgue et pour chacun de leurs territories auxquels s'applique.la p.-6s2nt2 Convention, des 6valutations conforms aux dispositions de Yarticle 5 & la pr szntc Convention.
2. Lorsqu'iine Haute Partie contractante n'aura pas fourni cl'6valuta-t ons pour Fun quelconque de ses territoires auxquels ]a pr6s-nte Convention s'appique, 2i la date pr6vue Yarticle 5, paragraph 4, la dite evaluation sera 6tablic dans la incstire du possible par Forgane de contr6le pr6vu 5 Farticle 5, paragraph 6.
3. Le Comit6 central permanent demandera pour lzs pays ou territoirzs auxquels la pr6seilte Convention ne s'applique pas, des evaluations 6,ab'ics conform '=nt aux stipulations de la pr6sente Conventicn. Si. pour Fun quelconque de c2s pays ou territoires, il n'est pas fourni d'6valuations, YOrgane de contr6le en 6-abli.--a lui-m me dans la measure du possible.
Article 3
Toute Haute PartI2 contractante pourra fournir. si c'est n6cessaire pour une ann6e quelconque. ct pour l'un quelconque cle scs territories, des evaluations supp' mcnlaircs pour cc territoire pour la dite ann6c, en exposant les raisons qui les jus-ifient.
Article 4
1. Toute evaluation fournic conform6ment aux articles pr6c6dents se rapportant ii Fun2 quelconque des <> requis2s pour la consummation in16-iejr2 du pays ou du territoire pour sequel elle est 6tab'ic, s2ra fond6c uniquement sur 1?s bcsoins m6dicaux et scientifiques de cc pays ou de cc territoire.
2. Les Hautes Parties contractantes pourront, en dehors des stocks de reserve, consituer et maintenir des stocks d'Etat.




88 BULLETIN DES LOIS ET ACTES
Article 5
1. Les 6valuations pr6vues aux articles 2 a 4 de ]a pr6sente Convention devront
tre 6tablies selon le module qui sera prescrit de temps A autre par le Comit6 central permanent et communique par les soins de ce Comit6 A tous les Membres de 12 Socift6 des Nations et aux Etats non members mentionn6s 2i Farticle 27.
2. Pour cbacune des <>, soit sous la forme d'alcalo'ides, cu scls ou de pr6parations d'alcaloYdes ou sels, pour cheque ann6e et pour cheque pays ou territoireles evaluations devront incliquer:
a) La quantity n6ccssaire pour Rre utilis6e comme telle pour les b-soins m6dicaux et scientifiques, y comprise la quantity require pour la fabrication des preparations pour Fexpcrtat on desquelles les authorisations deportation ne sont pas rcquis2s, que ce-1 preparations soient destinies la consornmation int6rieure ou Vexportation;
b) La quantity n6cessaire aux fins de transformation, tant pour la consummation int6rieure que pour 1'exportation;
c) Les stocks de r6scr-ve que Von desire maintenir-,
d) La quantity require pour F tablisscment ct le maintain des stocks d'Etat, ainw qu'il est pr6vu A Farticle 4.
Par total des evaluations pour cheque pays ou territoire, on intend la somme des quant t6s sp6cifi6cs sous les alin6as a) et b) du present paragraph augmented des quantit6s qui pzuvent ,trc n6c2ssaires pour porter 1 s stocks des reserves et les stocks d'Etat au niveau d6sir6, ou deduction faite de toute quantity dont ces stocks pourraient d6passer ce niveau. 11 ne sera tenu compete, toutefois, de ces augmentations ou de ces diminuticns que pour autant que 12s Flautes Parties contractantes int6ress6es auront fait parvenir en temps utile au Comit6 central permanent les evaluations n6cessaires.
3. Chaquc Miuation sera accompagn6e d'un expos de la metho2e employee pour calculer les diff6rentes quantit6s qui y sont inscrites. Si les quantit6s calcul6es comp_ rtent une marg2 t.-nant compete des fluctuations possibles de la demanded, 1'6valuaticn devra pr6ciszr le montant de la marge ainsi p-6vue. 11 est en-lendu que, dans le cas cc I'Lyne quclconque d.s >, qui sont ou peuvent &tre compris',s dans le group II, 'I peut ftre n6ccssaire de laisser une marge plus large que pour les autres droguess>>.
4. Toutes Ics evaluations devront pa-rvcnir au C3rnit6 Central permanent au plus tard le ler ao6t cle Vann6c qui pr6c6dera celle pour laquelle 1'6valuation aura R6 6tablic.
5. Les evaluations suppl6mentaires devront ftre addresses au Comit6 central permanent d&s leur 6tabisscment.
6. Les evaluations seront examines par un Organe de contr6le. La Commission consultative du traffic de l'opiurn et autres drogues nuisibles de la Soci&6 des Nations, le Comit6 central permanent, le Comit6 d'hygihe de la Soci&6 des Nations et I'Office international d'hygi&ne publique auront le droit de designer chacun un member de cet Organe. Le Secr6tariat de l'Organe de contr6le sera assure par le Secr6taire g6n6ral de la Socift6 des Nations en s'assurant la collaboration 6troite du Comit6 central.
Pour tout pays ou territoire pour sequel une evaluation aura 6t6 fournie, I'Organe de contr6le pourra demander, sauf en cc qui concerned les bzsoins de I'Etat, toute indication ou precision suppl6mentaire qu'il jugera n6cessaire, soit pour compl6ter 1'6valuation; soit pour expliquer Ics indications qui y figurent; la suite des rcnseignements ainsi recucillis, il pourra modifier les evaluations avec le consentement de




BULLETIN DES LOIS E-1 ACTES 89
I'Etat int6ress6. Dans le cas de l'une quelconque des droguess>> qui sont ou peuvent itre comprises dans le group 11, une declaration sommaire sera suffisante.
7. Apr s avoir examine, conform6ment au paragraph 6 ci-dessus, les evaluations fournies et apr&s avoir fix6, conform6ment I'article 2, les evaluations pour les pays ou territories pour lesquels it n'en aura pas 6t6 fourni, l'Organe d-, ccntr6le adressera. par 1'entremise du Secr6taire g6n6ral et au plus tard le ler november de cheque ann6c, 1 tous les Membres de la Soci&6 des Nations et aux Etats non members mentionn6s i I'article 27 un 6tat contenant les evaluations pour cheque pays ou territoire; cet 6tat irra accompagn6, pour autant que l'Organe de contr6le le jugera necessary, d'un expos6 des explications fournies ou demand6es, conform6ment au paragraph 6 ci-clessus. et de routes observations que l'Organc de contr6le tiendrait presenter relativement I toute evaluation, explication ou demanded d'explication.
8. Toutc evaluation supp'6-nicritaire communlqu6e au Comi,.6 central permanent all cours de Yann6e doit &tre trait6e sans d6lai par I*Organ,- de cont-,61c suivant la procidure sp6cifi6c aux paragraphs 06 ct 7 ci-dessus.
CHAPITRE 111. -- LIMITATION DE LA FABRICATION
Article 6
1. 11 ne sera fabrique' dans aucun pays ou territoire, au cours d'un- ann& quelconque, de quantit6 d'une drogueue>> quelconque sup6ricure au total des quantit6s suivantes:
a) La quantit6 rcqtilsc, dans Ics limites des evaluations pour cc pays ou cc territoire, pour cette ann6e, pour Lre utilis6e comme telle pour ses besoins m6dicaux et scientifiques, y comprise la quantity require pour la fabrication des Pr6parations pour exportation desquelles les autorisations deportation ne sont pas requires, clue ces preparations silent destin6cs la consummation int6ricure ou 1'exportation;
b) La quantity requise dans les fimites des evaluations pour ce pays ou. ce territoire, pour cette annee aux fins de transformation, tant pour la consornmation in tirieure que pour Vexportation;
c) La quantity qui pourra ftre require par cc pays ou ce territoirc, pour 1'ex6cution, au cours dc Vann6c, Oes commander destinies 5 Vexportation ct effectli6es conform6ment aux dispositions cle h pr6sente Convention:
d) La quantit6 6ventuellement require par cc pays ou territoire pour maintenir les stocks de reserve an niveau spjcifi6 dans les evaluations & Vann6e envislg6e:
e) La quantit6 6ventuellement require pour maintenir les stocks d'Etat au niveau sp&iN clans les evaluations Lie Vann& envisag6c.
2. 11 est entendu clue si, ]a fin d'unc ann6e. une Haute Partie contractante constate que la quantity fabriqu6c d6passe le total des quantit-s sp6cifi6es ci-dessus. compete tenu des d6cluctions pr6vues Varticle 7. premier alln6a. cet exc6dent sera r6duit de la quantity qui dolt &re fabriqu6c au cours de Vann6e suivante. En transmettant IUrs statistiques annuctles au Comit6 central pe-rmanent, lLs Hautes Parties contractantes donneront les reasons de cc d6passement.
Article 7
Pour cheque >, it sera d6duit de la quantity dont la fabrication est autor1s6c, conform6ment a I'article 6. au cours d'uric ann6c quelconque, dans tin pays ou territoire quelconque:




90 BULLETIN DES LOIS ET ACTES
1) Toute quantity de la drogueue>> imported, y comprise cc qui aurait 6t6 retourn6' et deduction faitc de cc qui aurait 6t6 r6export6;
11) 'route quantity de ladite drogueue>> saisie et utilis6e comme telle pour la consommation int6rieure ou la transformation.
S'il est impossible d'effectuer pendant 1'exercice en cours Fune des deductions susmentionn6es, toute quantity derneurant en exc6dant I., fin de 1'exercice sera d6duite des evaluations de Fann6e suivante.
Article 8
La quantity d'une drogueue>> quelconque import6c ou fabriqu6e dans un pays ou territoire aux fins de transformation, conform6ment aux evaluations cle cc pays ou de cc territoire, devra ftre utilis6e, si possible, en totality cet effet pendant la p6riode vis6c par 1'6valuation.
Toutefois, s'il est impossible d'utiliser ainsi la quantity total clans la p6riode en question, la fraction derneurant inutilis e la fin de Fann6e sera dMuite des 6valuations de I'ann6e suivante pour cc pays ou cc territoire.
Article 9
Si au moment o totites les dispositions de ]a pr6sente Convention deviendront applicab'es, les stock d'unl- <> que cc pays ou territoire &sirc maintenir, conform6ment A ses evaluations, cet exc6dent sera d6cluit de la quantit6 qui, norma!emcnt pourrait trc fabriou6c ou imported, s2lon le cas, au cours de Fann6c, conform mcnt aux dispositions de la pr,,scrite Convention.
Si cette procedure n'cst pas applique& le government prendra en charge les stocks en cxc dent cxistant au moment o i routes les dispositions de la pr6s2nte Convention deviendront applicable. Le government n'cn d6livrera certain intervalles, que les quantit6s qui peuvent tre d6livr6es, conform6ment la Convention.
Toutcs les quantit6s ainsi d6livr6cs au cours de Fann6c seront d6duites de la quantity
ctal. de,;tinl-e a ftre falbriqu6e ou imported, selon le cas, au cours de cette rn me ann6e.
CHAPITRE IV. INDICATIONS ET RESTRICTIONS
Article 10
1. Les Hautes Parties contractantes interdiront Fexportation de leurs territories de la diacetylmorphine et de ses sels, ainsi que des preparations contenant de la diac6tylmorphine ou ses sels.
2. Toutefois, sur clemande 6manant du government d'un pays o la diac6tylmorphine n'est pas fabriqu6e, toute Haute Partic contractante pourra autoriser 1'exportation destination de cc pays des quantit6s de diac6tyl morphine, de szs sels et des preparations contenant de la diac6tyl morphine ou ses sels, qui sont n6cessaires pour les besoins m6dicaux et scientifiques de cc pays, la condition que cette demanded soit accompagn6e d'un certificate d'importation et soit adress6e A Fadministration officielle indiqu6c dans le certificate.
3. Toutes les quantit6s ainsi import6es scront distribu6zs par le government du pays importateur et sous sa responsibility.




BULLETIN DES LOIS ET ACTES 91
Article I I
I Le commerce et la fabrication comme-ciale de tout product d6riv6 de Yun des 21calo"ides ph nanthrhes de Fopium ou des alcalo'ides ecgoniniques de ]a feviVe de coca, qui ne sera pas utilis6 A la date de cc jour pour des besoins m6dicaux ou scientifiques, ne pourront ftre permits dans un pays ou territoire quelconque que si 11 valour m6dicale ou scientifique de cc product a 6t6 consta-,& d'une mani re jug e probante par le government int6ress&
Dans cc cas, 5 moins que le government ne cl&ide que le product en question n'est pas susceptible d'engendrer la toxicomanie ou d'kre convert en un product susccptib1c d'engendrer la toxicomanie. les quantities dont la fabrication est aut'o-isL, ne devront pas. dans Yattente des visionss mentionnees ci-apr&s &passer le total de! besoins int6rieurs du pays ou du territoire pour des fins rn dicales et scientifiques e, la quantit6 n6cessairc pout satisfaire aux comrnandcs d'cx-)ort.,t:on. et ],.,s dispos t;ons de la pr6sentc Convention sercrit appliqu6cs au dit product.
2. La Haute Partie contractante qui autorisera le commerce ou la fabrication comxnerciale d'un de ces products en aviscra imm6diatcment le Secr6taire g n ral dc la Soci&6 des Nations qui communiquera cette notification aux autres Hautes Parties contractantcs et au Comit6 d'hygl&ne de la Socik .
3. Le Comit6 cl'hygi ne, apr&s avoir sournis la question au Comit6 permanent l'Office international d'bygi&nc publique d6cidera si le product dont 11 s'agit peul engender la toxicomanic (et doit kre assimil6 de cc fait aux <> mentionn6es dans le sous-groupe a) du group 1). ou s'il peut tre transform en une de ces rn mes drogues (et kre, de cc fait, assimil aux droguescs>> mentionn6es dans le sousgroupc b) du group I ou dans le group 11).
4. Si le Comit6 ci'bygi ne decide que, sans ftre unc <> susceptible d'engendrer la toxicomanie, le product dont 'l s'agit peut hre transform en une telle <> centre dans le sous-groupe b) du group I ou dans le group 11 sera sournise pour decision A un Comit de trois experts qualifies pour en examiner les aspects scientifiques et tccbniques. Deux dc ces experts scront d6sign6s respectiwoment par le government int6rcss6 et par 13 Commission consultative de l'opium: le troisi me sera d6sigii6 par les deux pr6cit6s.
5. Toute decision prise conform6ment aux deux paragraphs pr& dents sera porth la connaissance du Sccr6tairc g6n6ral de la SociR6 des Nations, qiti la communiquera tous les Membres de la Soci&6 et aux Etats non members mentionn6s I'article 27.
6. S'il r6sulte cle ces decisions que le product en question peut engender la toxicomanie ou peut 6trc transform en une drogueue > susceptible d" 1'engendrer. les Hautes Parties contractantes, d&s la reception de la communication du Secr6taire g6n ral, sournettront la dite < 7. Sur la demanded de toute Haute Partie contractante adress6e au Secr6taire g6n6ral, toute decision de cette nature pourra hre revise la lumi&re de 1'exp6rience acquise et conform6ment A la procedure indiqu6c ci-dessus.
Article 12
1. L'importation ou Vexportation d'une drogueue>> quelconque, en provenance ou
destination du territoir.- d'une Haute Partic contractante, ne pourront Lre effec tu6es que conform6ment aux dispositions de la pr6sente Convention.




92 BULLETIN DES LOIS ET ACTES
2. Les importations d'unc <> quelconque, dans un pays ou territoire que!conque et pour unc ann6c quelconque, ne pourront exc6der le total des evaluations d6finies A Yarticle 5 et de la quantity export6c de cc pays ou territoire pendant ]a rn mc ann6c, deduction faite de la quantity fabriqu6c dans le pays ou territoire pendant la rn me ann6c.
CHAPITRE V. CONTROL
Article 13
1 a) Les Hautes Parties contractantes appliqueront A routes les drogueses>) du troupe I les dispositions do la Convention de GenM, dont celle-ci pr6voit I'application aux substanco-s specifies a son article 4 (ou des dispositions 6quivalentes). Les Hautes Parties contrictantes appliqueront aussi ces dispositions aux pr operations de la morphine et cocaim vl's,-cs a cc, articto 4 c, t, wcs 12s p.-I p:t7a-lons d2s autres drogueses>) du group 1, sauf les pr operations qui peuvent ftre soustraites au regime de la Convention de Gcn&ve, conform6nicit Farticle 8 de cettc Convntion.
b) Les Hautes Parties contractantes ,ppliqucront aux solutions ou dilution de morphine ou de cocaine. ou de leurs sels. dans une -substance inerte, liquid, slide. et contenant 0,21/o ou moins de morphine on 0, 1 cl ou moins de cocaYnc, le m6me treatment qu'aux preparations contenant un percentage plus OevE
2. Les Hautes Parties contractantes appliqueront aux tdrogues>> qui sont ou qui peuvent ftre comprises dans le group 11 les dispositions suivantes de ]a Conventiol de Gen&vc on des dispose tions 6quivalentes:
a) Les dispositions des articles 6 et 7, en tant qu'Mcs s'appliquent 'a la fabrication, l'importation, i Vexportation et au commerce de gros de ces >;
b) Les dispositions du Chapitre V, sauf en cc qui concerned les compositions qui contlennent Func de ces drogueses>> et qui se prftent i unc application th6rapeutique normal;
c) Les dispositions des alin6as lb) c) et e) et de Yalin6a 2 de I'article 22, ftant entendu :
I ) Que les statistiqucs des importations ct des exportations pourront ftre envoy6cs annuellement et non trimestriellement, ct
11) Que l'alin6a lb) et l'alin6a 2 de Varticle 22 ne scront pas applicables aux pr parations qui continent ces droguescs>>.
Article 14
auront Vn, un2 allto i _xportation. des1, L:s qu d;1; r'sation cl*tination ci p:os ou d L-r7lcu rz-s o\cjue's -w s ippliquent ni la pr smc Convention. ni la Co-.ivc:it;o.1 de GI-r. v ,, pour unc > qui est ou poiirra etre comprise dans '-- -roup,2 I en nt inirn6diatemcnt le Cornit6 Cenlral permanent. 11 es!
criten 4 u qu.- si Ls cLrria.i :s d'cxi- -rtati m s'61&vent i 5 kilogramm2s, oti clavonta-c. Vautorisation n- sera pas Mivr6 avan, clue le (-o-,;wrncmzni solt assure aupr s du Comit6 central permanent que 1'exportation n,, provoquera pas un d6passcment des 6valuations pour le pays ou territoire importateur. Si le Comit6 central permanent fait savor qu'il y aura un d6pas ?,nenl_ le government n'autoriscra pas Fexportation de la quantity qui provoquerait cc d6passel-nent. '




BULLETIN DES LOIS ET ACTES 93
2. S'il resort des relev6s des importations et des exportations address s au Comit central permanent ou des notifications fates cc Comit6, conform6ment au paragraphe pr6c6dent, que la quantity exported ou dont 1'exportation a k6 autoris62 des tination d'un pays ou territoire cluelconque d6passe le total des 6valuations d6fin;-, i Article 5 pour- ce pays ou ce territoire, pour cette ann6e, augment de s-,s exportations constat6es. le Comit6 en avisera imm6diatement routes les Haut s Parties contractantes. Celles-ci ne pourront plus autoriser, pendant Vzinn e cn question, aucune nouvelle exportation i destination du dit pays ou territoire sailf:
1) Dans le cas ob une evaluation suppl6mentaire sera fournic en cc qui concerned a la fois toute quantit6 imported en exc6dent et la quantity suppl6mentaire requisc. 011
II) Dans les cas exceptionnels o6 1'exportation est, dz Favis du government du pays exportateur, essentielle aux int6rks de Fhumanit ou au treatment des maladies.
3. Le Comit6 central permanent pr6parera cheque ann6e un 6tat incliquant pour cheque pays ou territoire et pour Vann& pr6c6dente:
a) Les evaluations de cheque drogueue>>:
b) La quantity de cbique drogueue>> consomme :
c) La quantity de cheque drogueue>> fabriqu6e;
d) La quantity de cheque <> transform&;
e) La quantity cle cheque drogueue>) imported; f) La quantity de cheque > exported;
g) La quantity de cheque > employ6c a la confection des pr operations pour 1'exportation dcsquelles Ics authorisations d'exportatio-, n,, s,.n- pas rc-quis"s.
S'il r sultc du dit 6-at que Fune des Hautes Parties co-itractintcs a ou pz-;t avoir manqu6 aux obligations pr6vues par ]a pr6sent2 Convention, le Comite sera en droit de lul demander des explications par Fentremise du Secr6tairc g6n ral d,, la Socift des Nations. et ]a proc6itire pr vuc par 1-s paragrapl)cs 2 7 de Farticle 24 de la Convention de Gcn vc sera applicable.
Le Comit6 publiera, le plus te)- possible, Ykat vis6 ci-dessus, ct a moins qv.'il ne Ic juge pas n6cessaire, un r6stim des explications donn6es ou demand6cs conform6meni
Falin6a pr6c6dent. ainsi que routes observations qu'il tiendralt 5 faire concernant ces explications ou demands d'explications.
En publiant les statistiques et autres informations qu'il recoit en vertu de la pr6sente Convention, le Comit6 central permanent aura soin de ne faire ficurcr clans ces publications auciine indication susceptible de favoriser les op rations des sp6culatcurs ou de porter prejudice au cornmerce 16gitime d'unc quelconove des Hautes Parties centractantes.
CHAPITRE VI. --- DISPOSITIONS ADMINISTRATIVE Article 15
Les Hautes Parties contractantes prendront routes les measures l6gislatives ( u autres n6cessaircs potir clonner effet dans kurs tzrritolres aux dispositions de la prcs2rte Convention.
Les Ha -,.tes Parties contractantes etablhron,. si clics ne Vont deja lf)ir unce 1 mi nistration sp6ciale avant pour mission:
a) d'appliquer les prescriptions de la present, Convention:
b) de r6glementer, surveiller et contr6ler le con-wnerce des <>:
c.) d'organiser ]a lutte centre la toxicomanic, en pregnant routes utile,
pour en empecher le d6velopporncrit et pour combattrc le traffic illicite,




94 BULLETIN DES LOIS ET ACTES
Article 16
1 Chacune des Hautes Parties contractantes exercera une surveillance rigourcuse sur :
a) Les quantit6s de mati res premi res et do roguesues> manufacturers qui se trouvent en ]a possession de cheque fabricant aux fins do fabrication ou de transformation. de chacune de ces drogueses>> ou routes autres fins tiles;
b) Les quantit6s de droguess>> (ou de preparations contenant ces < c) La mani rc dont 11 est dispose des drogueses>> et preparations ainst produites, notarnment lour distribution au commerce, la sortie de la fabrique.
Les Hautes Parties contractantes ne permettront pas I'accumulation -.ntre les mains c un fabricant quelconquc de quantit6s cle mati,4es premieres d6passant les quantities, requires pour le foncLionnement economique de Ventreprise, en tenant compete des conditions du marchL Les quantit6s de matieres premieres en la possession de tout fabricant, A un moment quelconque, ne d6passeront pas les quantit6s n6cessaires pour 12s besoins de la fabrication pendant le sernestre suivant, a moins que le gouvernenient. apr s enqu te, n'estime quo des con-fiticris excaptionnelles justify mt Yaccumulation de quantit6s additicnnelles, mais en aucun cas, les quintit6s tones qui pourront ftre accumul6es ainsi ne devront d6passer I'approvisionnement d'une ann6e.
Article 17
Chacunc des Hautes Parties contractantes astreindra cheque fabricant 6tabli sur ses territories A fournir des rapports trimestriels incliquant:
a) les quantit6s de mati&res premieres et de cheque droguee>> qu'd a re ues dans sa fabrique, ainsi que les quantit6s de drogueses>> ou de tout autre product, quel qu'il soit, fabriqu6 avec chacune de ces substances. En signalant les quantit6s de matlires prem*&res ainsi request par lui, le fabricant indiquera 1.1 proportion de morphine, de cocaine ou d'ecgonine continue dans celles-ci ou qui peut en &re retir6e-propor-tion qui sera determine par une m6thode prescribe par le government et dans des conditions que le government consWre comme satisfaisantes;
b) Les quantit6s, soit de mati&res premieres, soit de products manufactures i Faide de ces mati&res, qui ont 6t6 utilis6es au cours du trimester;
c) Les quantity s restart en stock A la fin du trimester.
Chacune des Hautes Parties contractantes astreindra cheque n6gociant en gros 6tabli sur ses territories A fournir, A ]a fin de cheque ann6e, un rapport sp6cifiant pour cheque droguee>> la quantity de cette < Article 18
Chacune des Hautes Parric-, contractantes s'enpoc A c que routes les > ne sont plus n cessaires pour la procedure judiciaire ou toutc autre action de la part des autorita de FEtat. Dans tous les (-as, la d;a,_-6tylmorpli1iie devra Rre d6trifite ou transform e.