Citation
Bulletin des lois et actes

Material Information

Title:
Bulletin des lois et actes reformatted from the original and including, Bulletin des lois ..
Uniform Title:
Laws, etc. (Bulletin des lois et actes)
Portion of title:
Bulletin des lois
Added title page title:
Bulletin des lois et actes du gouvernement
Added title page title:
Bulletin des décrets et actes du Comité executif militaire
Creator:
Haiti
Haiti -- Département de la justice
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
Impr. nationale
Publication Date:
Frequency:
Annual
Language:
French
Edition:
Ed. officielle

Subjects

Subjects / Keywords:
Session laws -- Haiti ( lcsh )
Droit -- Législation -- Haïti ( ram )
Genre:
legislation ( marcgt )
federal government publication ( marcgt )

Notes

Dates or Sequential Designation:
Print began: 1870.
Numbering Peculiarities:
None published 1887-1890; 1892-1915?
Numbering Peculiarities:
Numbering dropped with no. 22. (1891)?
Issuing Body:
1946 issued by the Comité exécutif militaire, which was in power at this time.
General Note:
At head of title, <1916-1957>: République d'Haïti; Département de la justice.
General Note:
Edition statement starts appearing in 1916.
General Note:
Bulletin for 1891, "publié avec la haute approbation de M. le secrétaire d'État de l'intérieur," was published in Paris by Ch. Dunod & P. Vicq.

Record Information

Source Institution:
Library of Congress Law
Holding Location:
Library of Congress Law
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
643540980 ( OCLC )
Classification:
KGS35 .A23 ( lcc )

Full Text
This copy of a rare volume in its collections,
digitized on-site under the
LLMC Extern-Scanner Program,
is made available courtesy of the
Library of Congress










Digitized by the Internet Archive
in 2010 with funding from
University of Toronto
http://www.archive-org/detaiIs/buIletindesloise13hait




DiPARTEMENT DE LA JUSTICE
BULLETIN
DES LOIS ET ACTES
ANNEE 1931
EDITION OFFICIELLE
PORT-AU-PRINCE
IMPRIMERIE DE L'ETAT
1934







DEPARTMENT DE LA JUSTICE
BULLETIN
DES LOIS ET ACTES
'o
ANNEE 1931
EDITION OF ICIELLF
PORT-At'-PRYNCE
fMPRlMl,'RlF I)F" UH-FAT
1934




F THE UIM Of COWME88
SEP 9 1941
Orwom Of DOCUAWJM I
.........................
,.gin




11C MAr! ONAL C
(HA ir
BULLETIN DES LOIS ET ACTES
'r
ANNEE 1931
LIBERATE EGALITE FRATERNITY
REPUBLIQUE D'HAITI
PRO CLAAIATI O-NT
STENfO VINCENT
PRESIDENT DE L.A REPUBLIQUE
CONCITOYENS,
L'ann6c 1930 qui vient dc finir n'cst certes pas aussi gloricusc que notre immortel 1804.
Dans le recul des temps, c1le ne brillera pas du m rne 6clat.
Mals deux dates,-Ic 14 Octobre et Ic 18 Novembre 1930,.iuront 6t6 le d6menti brutal, infl* par tout un people ficr d'un grand pass6, aux calomnies dc scs d6tracteurs. Ces deux dates ont une signification et Lin but. Elles dolvent avoir des r6sultats.
Mis i 1'6preuve, nous avons en effet victoricusement r6pondu 2i la iommation des 6v6nements, et nous garclons ]c fcri-ne espoir qu-c Fhomme d'Etat illustrc qui preside aux destin&s du grand people des EtatsUnis, fid&le a scs solcnnellcs d6clarations, continued d'6tudier avcc nous, dans Ic plus large esprit de drolt et de Justice, les modalit6s
I
proposes par notre Gouvernemcrit pour la d6soccupation de cc pays.
Pour assurer Favenir de notre Patric, 11 faut que cet avenir soit d'abord clans les esprits.
Les proWmes d6licats qui sont actuellement pos6s deviant le Gouvernement cle la Wpublique nc peuvent se r6soudre que clans Yordre et dans la paix.
Le government du 18 Novembre, la plus 6vidente 6manation de la volont6 popular que cc pays ait jamais connue poursuivra




BULLETIN DES LOIS ET ACI LS
!a tAche patriotique qui lui a 6t6 confine par les libres suffrages de !'Assembl6e Nationale, avec toute la s6r6nit6 et toute la fermet6 que r6clament les circumstances, s6r que vous voulez aussi la paix qui permettra de Faccomplir -et qui garantira le succ s des enterprises de pro-' gres econornique et de justice social, qu'll se propose d'inaugurer au cours de la pr6sente ann6e.
Quant i nous, nous ne voulons ftre Jug6 que par nos actes.
Nous voulons qu*ils viennent justifier les esp6rances places en nous, et qu'eux seuls assent aimer notre Gouvernement et parent en notre faveur, lorsque, plus tard, au terme de notre mandate, nous aurons retrouv6 le calme de la vie priv6e.
I er Janvier 19 3 1 .
ARRETE
-0
STENIO VINCENT PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu Article 75 de ]a Constitution:
Vu les articles 3 1 et 32 de la loi du 6 Octobre 188 1 Sur les Conseils Communaux.
Consid6rant clu'll y a lieu de former une nouvelle Commission pour g6rer les int6rks de la Commune de Gros Morne jusquaux prochaines 61ections Communales:
Sur le rapport du Secr6taire d'Etat de l'Int6rieur, Arr te:
Article ler.-Les citoyens Tertulien Telson, Vilmar Regnier -et Lamartine Limage sont respectivement nomm6s Pr6sident et Membres de ]a Commission qui doit g6rcr les int6rks de la Commune Morne jusqu'aux prochaines elections.
Article 2.-Le present arr&6 sera public et ex6cut6 ]a diligence du Secr6taire d'Etat de l'Int6rieur.
Donn6 au Palais National, A Port-au-Prince, le 23 D6cembre 1930,
-in I 27&me de l'Ind6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secr&aire d'Etat de Plnt(,rieur:
AUGUSTE TURNER




BULLETIN DES LOIS iET CITS5
ARRETE
STENJO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu article 75 de la Constitution;
Vu les articles 3 1 et 32 dc la Ici du 6 Octobrc 1 88 1 sur les Consells Communaux;
Consid~rant qu'il importe de modifier la composition actuelle de !a commission communale des Barad&res,
Sur le rapport du Secr~taire d'Etat de 'Int~rieur, Arrite:
Article I Cr.-Le citoyen Victor Lomini est nomm6 Pr~sideni dle la commission communale des Barad~res en remplacement de Mr. Longchamp Daniel.
Article 2.-Le present arr&t6 sera publi6 et ex~cut6 la diligence du Secr6taire d'Etat de l'Int~rieur.
Donn6 au Palais National, Ai Port-au-Prince, le 27 D~cembre 1 930, an l27&me de l'Ind~pendance.
STENLO VINCENT
Par le President:
Le SecrcIaire d'Etat de llnthriour:
AUGUSTE TURNIER
ARRETE
-0
STENIO VINCENT
PRLSIDEN'T I)F LA REPUBLIQUIE Vu article 75 de Ia Constitution:
Vu les articles 3 1 et 32 de la Ici du 6 Octobre 18 81 sur les conseils communaux:
Consid6rant czu'il y a lieu de former -une nouvelle commission 1our ? rer les int6rks de la Commune des Perches Jusqu'aux prochaines Jections communales:
Sur le rapport du Secr6taire d'Etat de FlInt~rieur,
Arrc~e:
Article I er.-Les citoyens Piis-Aim6, D~m~trius Paul et B. Dum6 sont respectivement nomn~s Pr~sident et Membres de la Commission




BULLETIN DES LOIS FT ACTES
qui doit g~rer les ini:6r~ts de la Commune des Perches jusqu'aux prochaines elections.
Article 2.-Lc present arr~it6 sera pubik6 et ex6cut6 la diligence Ju Secr~taire d'Etat de l'Int~rieur.
Donn6 au Palais National, Port-au-Prince, le 27 D~cembre 1930, an 127 me de l'Ind~pendance.
STENJO VINCENT Par le Prisident:
Le Secr~eaire d'Etat de I*Int~rieur:
A. TURNIER
SECRETAIRERIE D'ETAT DU COMMERCE
Le D~partement du Commerce a le plaisir de porter i la connaissance des int6ress6s qlu'il a &6 d~cid6 que la vente du tabac en boucaut sera permise ~i partir du 1 5 Janvier prochain suivant des r~glements d'administration et un arrft pr~sidlentiel qui seront incessamment port6s A la connaissance du public.
Port-au-Prince, le 29 D~cembre 1 930.
SECRETAIRERIE D'ETAT DES RELATIONS EXTERILURES
SERVICE DV PROTOCOLE
White House, Washington, January 1st. 1931.
His Excellency STENJO VINCENT President of Haiti'
PORT-AU-PRINCE
On this Anniversary of Independence of Haiti I send to Your Excellency and to the Haitian People sincere felicitations in which I am joined by my fellow countrymen.
HERBERT HOOVER TI ADUCTIOX:
Maison Blanche, Washington, le icr. Janvier 1931.
Son Excellence STENIO VINCENT President d'Hait1
PORT-AU-PR INCE
A [occasion de l'anniversaire de l'Ind6pendance d'Ha-iti, j'envoie a Votre Excellence et au Peuple Haitien mes sinc~res f6licitations et celles de mes concitoyens.
HERBERT HOOVER




BULLETIN DES LOIS FT ACTES 7
Port- a u- Prince, le 5 Janvier 19 3 1. Son Excellence HERBERT HOOVER President des Etats-Unis d'Am6rique
WASHINGTON
Je rernercle vivernent Votre Excellence des f6licitations qu'Elle a )ien voulu i dresser i Foccasion de Fann'versaire de l'Ind6pendance Nationale et suis heureux de Lul exprimer mes vceux cordiaux pour la prosperite croissants de la Grande Nation Am6ricaine, ainsi que ceux du Peuple HaYtIen qui appr6cle avec une cnti re confidence Yceuvre que nos deux Gouvernements poursuivent pour la liberation d'HaRl.
STENIO VINCENT
Pr silent d'Haitl'
Habana, I Encro de 1931. Excelentisino Senor Presidente de la Republica de Haiti
PORT-AU-PRINCE
Al conmemorarse en esta fecha la Independencia de esa Republica me complazco en enviaros las mas cordials felicitaciones del Gobierno v Pueblo Cubanos con los mejores votos que formula por la constant prosperidad de la Nacion Haitiana y por la ventura personal de Vuestra Excelencia.
GERARDO MACHADO
President de la Republica de Cuba
-['RAI)L,,'C 1'10.'%'.
La Havana, le ler Janvier 1931. Son Excellence Monsieur le Pr6sident de la Wpublique clHaYti
PORT-AU-PRINCE
A Foccaslon de la F&e de l'Ind6pendance de cette R6publique, j I ai le plaisir de vous envoyer les plus cordiales f6licitations du Gouvernement et du Peuple Cubains ainsi que les voeux les meilleurs que je forme pour la constant prosp6rit6 de la Nation HaYtienne et le bonheur personnel de Votre Excellence.
GERARDO MACHADO
President de la Wpublique de Cuba
Port-au-Prince, le 5 Janvier 1931. Son Excellence GERARDO MACHADO President de la Ripublique de Cuba
LA HAVANT
En remerclant Votre Excellence de son cordial message de f6licitations, je vous prie d'agr6er mes vceux fervent pour la prosp6rit6 de la Nation Cubaine et votre bonheur personnel.
STENIO VINCENT Pr silent d'Haitf




BULLETIN DES LOIS ET ACTES
Santo-Domingo, I Enero de 19 3 1. Su Excelencia STENIO VINCENT President de la Republica de Haiti*
PORT-AU-PRINCE
Con motive del nuevo ano y en occasion de cumplirse ahora un nuevo Aniversario de la Independencia de Haiti me complazco en expresarle mis mas cordials votos por la ventura personal de Vuestra Excelencia por el exito de su Gobierno y por la creciente prosperidad de la Nacion Haitiana.
RAFAEL L. TRUJILLO President de la Republica Dominicana
TR IDUCTIOXSanto-Domingo, ler Janvier 1931. Son Excellence STENIO VINCENT President de la Ripublique d'Haiti
PORT-AU-PRINCE
A ]'occasion du novel an et au moment o se c6l&bre un novel anniversaire de Yind6pendance d'Haitl 11 m'est agr6able de vous exprimer mes vceux les plus cordiaux pour le bonheur personnel de Votre Excellence, pour le succ&s de son Gouvernement et pour la prosp6rit6 croissants de la Nation Haitienne.
RAFAEL L. TRUJILLO Pr student de la R publzque Dominicaine
Port-au-Prince, le 5 Janvier 1931. Son Excellence RAPHAEL TRUJILLO President de la Republique Dominicaine
SANTO-DOMINGO
En remerciant Votre Excellence des vceux qu'Elle a bien voulu formuler tant pour moi que pour le Gouvernement et le Peuple HaYtiens, i Foccasion du novel an et de la F6te Nationale de l'Ind6pendance, je suis heureux de vous exprimer mes souhaits fervent pour la prosp6rit6 de la Nation Dominicaine et vorre bonlieur personnel.
STENIO VINCENT President cl'Haitf
Montevideo I de Enero 1931. Excelentisi'mo Senor. President Republica Haiti'
PORT-AU-PRINCE
Nombre Pueblo Gobierno Uruguyanos counplazcome transmitter vuencencla cordials saludos occasion aniversario Independencia esa Nation amiga hermana.
JUAN CAMPISTEGUY
President Republica Oriental Uruguay




BULLETIN DES LOIS ET A( FLS 9
REDUCTION:
Montevideo, ler Janvier 1931. Son Excellence le Pr siderv de la R publique d'Huitt'
PORT-AU-PRINCE
Au nom du people et du Gouvernement Urugayens, J'al le plaisir de transmettre Votre Excellence les salutes cordlaux i Foccasion de Fanniversalre de l'Ind6pendance de certe Nation amie et sceur.
JUAN CAMPISTEGUY
President de la R publique Orientale d'Uruyuay
Son Excellence JUAN CAMPISTEGUY Pr silent de la R publique Orientale de I*Uruquay, Monteui'deo
En remerciant Votre Excellence, au nom du Peuple et du Gouvcrnement HaYtiens des souhaits exprim6s, A Foccasion de notre Fke Nationale. 11 m'est agr6able cle vous transmettre mes vceux cordiaux pour la prop6rit6 de l'Uruguay et votre bonheur personnel.
STENIO VINCENT
President cl'flaiti
Santo-Domingo, 2 dc Encro 1911. Su Excclencia PAULEUS CANNON Secretario Estado Relaciones Extertores
PORT-AU-PRIN(T
Con motive del Aorioso aniversario de la Indepcndcncia de Haiti present a Vuestra Excelencia mis felicitacioncs y rnis votos por la prosperidad dese pueblo hermano.
RAFAEL ESTRELLA URFNA Secretario Estado Relaciones Exteriores REDUCTION:
Son Excellence PAULEUS CANNON Secr&aire d'Etat des Relations Ext ,rieures
PORT-AU-PRIN(, F
A Foccasion du glorieux anniversary de lInd6pendance d'Haiti, je pr6sente Votre Excellence mes f6licitations et mes vceux pour la prosp6rit6 du people fr&re.
RAFAEL ESTRELLA URENA Secrkaire d'Etat des Relations Ext rieures
Port-au-Prince, le 5 Janvier 1931. Son Excellence RAFAEL ESTRELLA URENA Secretaire d'Etat des Relations Exterieures
SANTO- DOM IN"Go
Je remercie vivement Votre Excellence des f6licitations et des vceux qu'Elle a bien voulu m'exprimer Foccasion de notre Ffte Nationale.
CANNON
Ministry Relations Extirieures




10 BULI.FTIN DES LOIS IT ACTES
Montevideo I de Enero 19 3 L
Excelentisin2o Senor Ministro Relactones Extertores
PORT-AU-PRINCE Trasmito Vuecencia saludo cordial en dia national Republica Haiti formulando votos por su constant prosperidad.
RUIEINO T. DOMINGUEZ Ministro Relaciones Exteriores
URUGUAY
REDUCTION:
Son Excellence Monsieur le Ministre des Relations Ext rieures
PORT -AU -PRINCE Je transmits a Votre Excellence un salut cordial Foccasion de la F&e Nationale de la R6publicluc d'Ha*iti tout cn formulant des vceux pour sa prosp6rit6 constant.
RUIEINO T. DOMINGUEZ Alin'sire R. E.
''URUGUAY
Port-au-Prince, le 5 Janvier 1931. Son Excellence RUIEINO T. DOMINGUEZ Secretaire d'Etat des Relations Exterieures
MONTEVIDEO
Je remercie vlvcment Votre Excellencc des vceux qu'Elle a bien voulu m'exprimer a Foccasion de notre Ffte Nationale.
CANNON
Ministry Relations Ext rieures
Washington, 1-1-31 Secrkaire Ext rieures
PORT-AU-PRINCE Union Panam6ricalne pr6sente f6licitations cordiales anniversary Ind6pendance Ha"iti.
ROWE
Port-au-Prince, le 5 Janvier 1931. Directeur G njral Union Panamericame
WASHINGTON
Mes vifs remerciements pour vos aimables felicitations a l'occasion de Fanniversaire de notre Ind6pendance Nationale.
CANNON
Ministry Relations Ext rieures




BULLETIN D)ES LOIS ET ACTES It
ARRETE
-0
STENJO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu article 75 de la Constitution;
Vu les articles 31 et 32 de la loi du 6 Octobre 1 88 1 sur les Conseils Communaux;
Consid~rant qu'il y a lieu de former une nouvelle Commission pour ,arer les int~rfts de la Commune de Port-au-Prince jusqu'aux prochaines elections communales:
Sur le rapport du Secr6taire d'Etat de 'Int~rieur,
Arr~te:
Article ler.-Les citoyens Fr6d6ric Duvigneaud, F6lix Viard et Edouard G. Nelson, sont respectivement nomm~s Pr~sident et Membres de la Commission qui doit g~rer les int~rks de la Commune de Port-au-Prince jusqu'aux prochaines elections.
Article 2.-Le present arr&6 sera public et ex~cut6 ? la diligence du Secr~taire d'Etat de l'Jnt~ricur.
Donn6 au Palais National, Port-au-Prince, le 5 Janvier 1 93 1, an I 28&me de l'Jnd~pendance.
STENJO VINCENT Par le Pr~sident:
Le Secnrtaire d'Etat de llInterieur:
AUGUSTE TURNIER
ARRETE
STENJO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE Vu [article 75 de la Constitution:
Vu les articles 31 et 32 de la loi du 6 Octobre 1881 sur les Consells Communaux;
Vu la admission du Pr~sident de la Commission Communale de Corail;




12 BULLFTIN DES LOIS ET ACTES
Considerant qu'ii y a lieu de former une nouvelle Commission pour g6rer les int6r ts de cette Commune jusqu'aux prochaines elections corninunales:
Sur le rapport du Secr6taire d'Etat de l'Int6rieur, Arr6te :
Article I er.-Les citoyens Villevalelx Francois, Hortancius Etienne et Franck Perrier, sont respectivement nornm6s Pr6sident et Membres de la Commission qui dolt g6rer les int6r ts de la Commune de Corail jusqu'aux prochaines elections.
Article 2.-Le present arr t6 sera publi6 et ex6cut6 A la diligence du Secretary d'Etat de Ylnt6rieur.
Donn6 au Palals National, A Port-au-Prince, le 20 D6cembre 1930, an 127&i-ne de l'Ind6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secrttaire d'Etat de I'Interieur: AUGUSTE TURNIER
-000
ARRETE
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu I'article 75 de la Constitution;
\'u les articles 3 1 et 32 de la lol du 6 Octobre 188 1 sur les conseils communaux;
Consid6rant clu'll y a lieu de former une nouvelle commission pour g6rer les lnt6r ts de la Commune de la Chapelle jusqu'aux prochaines rl'.Ctions communales:
Sur le rapport du Secr6talre d'Etat de l'Int6rieur, Arr6te:
Article ler.-Les citoyens Ren6 Se'vere jeune, Joseph Santiague et Eveillard Jn-Louls' sont respectivement nomm6s Pr6sident et Membres de la Commission qui doit g6rer les int6rfts de la Commune de la Chapelle jusqu'aux prochaines elections.
Article 2.-Le present arrft6 sera public et ex6cut6 la diligence du Secr6taire d'Etat de l'Int6ricti.r.
Donn au Palais National, Port-au-Prince, le 3 Janvier 1931, an 12 Ki-ne de l'Ind6pendance.
Par le President: STENIO VINCENT
Le Secritaire d'Etat de llnt6rieur: A. TURNIER




BULLLTIN DES LOIS ET ACTES 13
ARRETE
-0
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu Farticle, 75 de -1a Constitution;
Vu la lot du 6 Juin 1924 cr6ant ]'Administration G6n6rale des Contributions:
Vu Farticle 17 de la lot du 14 Aoat 1928 relative I"imp6t sur I'alcool et le tabac:
Consid6rant qu'il y a lieu de fixer les terms et conditions dont 1'inex caution ou la violation entrainera la revocation cle toute licence ou autorisation 6mise en vertu de la dite lot du 14 Aofit 1928;
Sur le rapport du Secr6taire d'Etat du Commerce,
Et de 1'avis du Conseil des Secr6taires d'Etat,
Arrke:
Article ler.-Toute licence ou allLorisation 6mise en vertu des dispositions de I'article 14 cle la loi du 14 Aofit 1928 peut kre r6voqu6e par le Directeur Un6ral des Contributions pour Fune quelconque des causes suivantes:
I Le fait par un fabricant de tabac. apr s un avis par &rit de ne pas maintenir sa chamber ferm e qui est scelHe ou sa chamber de &p6t dans un 6tat qui ne puisse perinettre Fenl cement illicit du tabac ou un second bris du cachet plac6 sur ces chimbres avec &idence de fraud durant un rri mc cxercice.
2' Le fait de ne pas tentr les livres, registries ou notes ou de ne pas remplir les formules prescritcs par le Directeur G n6ral des Contributions en vertu des dispositions de Farticle 15, 2 me alin6a, de la loi du 14 Ao6t 1928. ou le fait de ne pas soumettre r guh lenient aux dates fix es les notes formulas ou informations clul peuvent &tre requises par I'Administration G6n6rale des Contributions.
3' l-'1ncap.Ac1t6 de tenir ies olives. registries et notes ou de remplir les formulas prescrttes par le Directeur G n6ral des Contributions en vertu des dispositions de l'article 15 de la loi du 14 Aoat 1928, lorsque cette incapacity se manifestera par des erreurs ou des inexactitudes r6p6t6es ou des discorclances imputables au contribuable entre les donn6es sur le fonctionnement de sa fibrique. magasin et d6p6t explolt s conform ment la loi du 14 Ao6c 1928. et cells existent dans les archives de I'Administration des Contributions. Cette incapacity sera pr&iuria e ester si les rn ines faits se renouvellent apr s que Yattention du contribuable aUra &6 attir6c deux fols sur la tenue incorrect de ses lives. registries et formulas ct sur l'inexactitude de ses notes ou informations.
4' Le fait par un fabricant de products du tabac de ne pas tentr son stock de mati res premi res et son stock de products finis dans un endroit ais6ment accessible et de mani re qu'lls puissent Rre facilement inspects ou contr6l6s.
5' Le fait par tout vendeur de ne pas accompagner d'une facture certifi6e par iui cheque vente ou cheque expedition des articles tax6s en vertu des dispositions de la loi du 14 Ao6t 1928.




14 BUIJ FTIN DLS 1,01S FT ACTFS
6' J e fait par toute personnel assiaJettie a une licence ou une authorization de ne pas placer imnaccliatement sa licence ou son authorization clans un endroit visible pour les clients. on visible de la porte principle s'il s'agit d'un b5timent, &s qu'il en sera requis par un inspector des contributions, ou le fait de ne pas les laisser un tel endrolt apr s avoir re.,u deux advertisements an cours d'un ni me exercise.
7' (,e fait par tout fabricant de se server pour Femballage ou la mise en vente du tabac d'un model de contenant non approuv6 par le birecteur G6n6ral des Contributions conformiment aux dispositions de Farticle I I de la loi du 14 Ao6t 1928, on de tie pas se conformer pour cet emballage arix instructions donn6es par le Directeur G n6ral des Contributions.
8'_ Le fait cle ne pas d6truire les timbres conform ment aux dispositions de l'article I I de la loi du 14 Aok 1928 et aux instructions donn6es en vertu du dit article par le Directeur G n6ral des Contributions.
9' Deux condemnations d6finitives pour violation de la loi du 14 Ao6t 1928 ju cours d'un rti me exercise.
10' Ie fait par le contribuable de ne pas payer la date d'6ch6ance qui lui est fix les bordereaux 6mis pour le tecouvrement des taxes impos6es en vertu de la lol du 14 Ao6t 1928.
11 Le fait par tout revencleur de tie pas conserver les factures certifies lul delivrees pour les products du tabac, tant qu'une parties de ce tabac reste en sa possession et que la facture n'est pas p6rim& 11 est entenclu qu'en cas de perte cle la facture le duplicate du vendeur tient lieu de r6f6rence et fait foi pr s des Inspecteurs.
12' Le fait par tout marchand en gros d'avoir vendu d'un boucaut d6terminii une quantity de tabac exc6dant la quantity achet6e, si ce fait s'est renouvel6 apr s un premier avertissement, 1'exc6dent peut kre determine 'a n'importe quel moment en peasant le tabac et le boucaut et en y ajoutant les montants ports sur les factures officielles aUrentes au tabac vendu sur le dit boucaut,
Article 2.-Le Pr6sent arr t sera public et ex6cut6 2i la diligence du Secr6talre d'ELat du Commercc.
Donn6 au Palals National, 2i Port au- Prince, le 5 Janvier 1931, an 12&rne de l'Ind6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secr6taire d'Etat du Commerce:
A. TURNER
ARRETE
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu I'article 75 de la Constitution:
Vu les articles 31 et 32 de la loi du 6 Octobre 1881 Sur les Consells Communaux:




BULLETIN DES LOIS ET ACTES I :')
Consid6rant qu'il y a lieu cle former une nouvelle Commission pour g6rer les int6rfts de la Commune de Terre-Neuve jusqu'aux prochaines elections communales;
Sur le rapport du Secretaire d'Etat de Flnt6rieur.
Arr ,te:
Article ler.-Les citoyens Henri Benoit, Gab6lus Etienne ct Eth6art Norgaisse, sont respectivement nomi-n s Pr6sident et Membres de la Commission qui doit g6rer les int6rks dc la Commune de Terre Neuve Jusqu'aux prochaines elections.
Article 2.-Lc present arr t6 sera publi6 et ex6cut6 a la diligence du Secr6taire d'Etat de Flnt6ricur.
Donn6 au Palais National, i Port-au-Prince, le 9 Janvier 1931, an 128&me de l'Ind6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secr tutre d'Etut de I*Int rf*eur: AUGUSTE TURN11"R
ARRETE
-0
STEN10 VINCENT PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu Article 75 de la Constitution:
Vu les articles 31 et 32 dc la loi du 6 Octobre 1881 sur les Conscils Communaux;
Consid6rant qu'll y a lieu de former une nouvellc Commission pour g6rer les int6rfts de la Commune de Dessallnes jusqu'aux prochaines 6lections communales:
Sur le rapport du Secr6taire d'E'tat dc Ylnt6rieur, Arr ?te:
Article ler.-L.cs citoyens jowph Arindal, Chamille Vincent et Louverture Dorl6ans, sont rcspectivement nomni6s Pr6sident et Membres dc la Commission qvi doit g6rer les de la Commune dc
Dessalines jusqu'aux prochaines 61ections.
Article 2.-Le pr6scnt arrft6 sera pub]16 ct ex6cut6 i la diligence du Secr6taire d'Etat de Yint6ricur.
Donn6 au Palais National, Port-au-Prince. le 7 Janvier 1931, an 128&me de l'Ind6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secr&aire d'Ftat de I'Inlt;rieur: AUGUSTE 'YURNIER




16 BLTIATIN DES LOIS FT A(ATS
ARRETE
-0
STENIO VINCENT PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu I'article 75 de ]a Constitution:
Vu ]'article 3 de ]a loi du 13 Juillet 1926 relative aux jours f6ri6s; Consid6rant qu'll convent qu.e tous les citoyens du D6partement de I'Ouest puissent exercer leur drolt dc vote 2i la tenue des Assembl6es Primaircs du 15 Janvier courant-,
Sur le rapport du Secr6taire d'Etat dc l'Int6ricur et de Favis du Conseil des Secr6taires d'Etat, Arr te:
Article ler.-Le 15 Janvier courant cst d6clar6 'our de ch,5mage clans le D6parternent de YOuest.
Article 2.-Le present arrft6 sera publi6 ct ex6cut6 ]a diligence du Secr6taire d'Etat de l'Int6rieur.
Donn6 au Palais National, le 12 Janvier 1931, an IMme de l'Ind6pendance.
STENIO VINCENT Par le Pr6sident:
Le Secretaire d'Etat de I'Int rieur:
AUGUSTE TURNER
0
ARRETE'
STENIO VINCENT PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu Article 75 de la Constitution-,
Vu les articles 31 et 32 de la loi du 6 Octobrc 1881 sur les Consells Communaux:
Consid6rant qu'il y a lieu de former unc nouvelle commission pour g6rer les int6rfts de la Commune du Cap-HaYticn jusqu'aux procbaines 61ections communales;
Sur le rapport du Secr6taire d'Etat de l'Int6rieur,
Arr te:
Article ler.-Les citoyens Artbur Petit, Catinat Lecorps et Boileau Latortue sont respectivement nomm6s Pr6sident et Membres de ]a




BULLETIN DES LOIS ET ACTFS 17
Commission qui dolt g6rer les inthfts de la Commune du Cap-Ha*itien jusqu I aux prochaines 6lections.
Article 2.-Le present arr6t6 sera pub]16 et ex6cut6 la diligence du Secr6talre d'Etat de l'Int6rieur.
Donn au Palais National, Port-au-Prince, le 6 Janvier 1931, an 128&me de l'Ind6pendance.
STENIO VINCENT
Par Ic Pr6sident:
Le Secr taire d'Etat de I'Interieur: AUGUS FE TURNIER
ARRETE
_0
STENIO VINCENT
PRFSIDEN'7' DE LA REPUBLIQUE Vu Yarticle 75 de la Constitution-.
Vu. Ics articles 31 ct 12 de la lol du 6 Octobrc 1881 sur les Consells Communaux:
Consid6rant qu'll y a lieu dc former une nouvelle Commission pour g6rer les lnt6rRs de la Commune de Dondon jusqu'aux prochaines elections communales:
Sur le rapport du Sccr6taire d'Etat de l'Int6ricur, Arr te:
Article ler.-Les citoyens Mlcha l Jn.-Francois, Trinosirus %46nard et Colbert Antoine sont respectivement nomm6s Pr6sident et Members de ]a Commission qui dolt g rer les int6rfts de la Commune de Dondon jusquaux prochaines elections.
Article 2.-Le present arr&t6 sera publi6 ct ex6cut6 i la diligence du Secr6taire d'Etat de l'Int6ricur.
Donn6 au Palais National, A Port-au-Prince, le 12 Janvier 1931, an 128&me de l'Ind6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secr faire J'Etal de AUGUSTE TURNER
SECRETAIRERIE D'ETAT DES FINANCES
COMMUNIQUE
Vu l'impossibilit6 dc trouper, sur ]a base du point dc chaudi re, un mode 6quitable d'application de la taxe actuelle sur Yalcool pou-




is BUIA LTIN DES LOIS ET ACTES
vant ain6fiorer ]a situation des guildiviers et selon la decision du Consell des Secr6taires d'Etat, le Gouvernement de la R6publique pr6sentera au Corps Ugislatif, A Fouverture de la Session, un pro'et modifiant la lol du 14 Ao6t 1928.
Port-au-Prince, le 15 Janvier 1931.
ARRETE
-0
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA RFPUBLIQUE
Vu Article 75 de la Constitution-,
Consid6rant qu'll y a lieu d'assurer 1'ex6cution de la loi du 6 Juil!ct 1927 relati',Te aux lotteries, et aux subscriptions:
Sur le rapport du Secr6taire d'Etat de l'Int6rieur, Arr te:
Article ler.-L'autorisation pr6vue en Farticle 2 de la loi du 06 Juillet 1927 sur les lotteries et souscriptions est d6livr6c par les Pr6fets sur Yavis du D6partement de l'Int6rieur.
Elle ne peut kre utilis6e que par le ou les b6n6ficiaires et au profit, 1'. des ceuvres de blenfaisance, 2" des ceuvres d6clar6es d'utilit6 publique, 3' des ceuvres cr66es en vue d'encourager l'industrie, les letters, les sciences ou les arts.
Article 2.-Les Pr6fets ont le contr6le et la surveillance des lotteries et souscriptions autoris6es. Les tirages des loteries se font cn leur presence ou en celle de leurs d6l6gu6s; avec Fassistance du Cornmissaire du Government et d'un notaire. Les announces ou autres publications relatives aux lotteries ou subscriptions sont soumises leur approbation pr6alable.
Article 3.-Le product de cheque loterie ou souscription, deduction faite des frals g6n6raux, sera exclusivement applique A la destination ,-nentionn6e clans Facte d'autorisation. 11 devra en 6tre valablement justifi6.
Article 4.-La liste des num6ros gagnants avec indication des lots &hus i chacun d'eux sera affich6e au Bureau de la Pr6fecture et dans d'autres lieux publics. Tout lot non r6clam6 par le gagnant dans les douze mois du mirage apartment Yceuvre b6n6ficialre de la loterie.
Article 5.-Pour cheque Pr6fecture il ne peut kre autoris6 qu'une scule loterie.




BULLETIN DES LOIS FT A( TES 19
Article 6.-L'Autorisation accord6e A une loterie pourra toujours itre supprim6e pour cause grave ou d'utllit6 publique. S'11 s'agit d'une subscription, elle cesse d'ftre valuable d&s que cette subscription est couverte et dans ce cas, elle devra mentionner le nom du b6n6ficlaire, le montant et la destination des sommes recuelllir.
Article 7.-Le present arr&6 abroge tous autres qui lui sont con traires et sera imprim6, pubI16 et ex6cur6 i la diligence du Secrkaire d'Etat de l'Int6rieur.
Donn6 au Palais National, A Port-au-Prince, le 19 Janvier 19 3 1,
-in 128&me de l'Ind6pendance.
STEN10 VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secr&aire d'Etat de Vlnt6rieur:
AUGUSTE TURNER
DEPARTEN/IENT DE L'INTERIEUR
COMMUNIQUE
Un journal du matin a insinu6 dans son 6dition d'hier, que certain Members influents du Gouvernement se pr6parent fausser le libre J eu du suffrage popular, A l'occasion des elections compl6mentaires du Quinze Janvier prochain.
Cette crainte ne repose sur aucun fondement; et le D6partement de l'Int6rieur croit devoir assurer les 6lecteurs du D6partement de I'Ouest qu'ils pourront librement exercer le drolt de suffrage sous I'60de des lois.
L'emplol du liquid ind6l6bile a 6t6 prescrit pour garantir la sinc6rit6 des elections.
Port-au-Prince, le 13 Janvier 1931.
-000
ARRETE
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu I'article 75 de la Constitution et Yarticle 35 de la loi du 21 D6cembre 1922 sur la circulation des v6hicules;




20 BULLETIN DFS L01S ET ACTLS
Considerant qu'il imported de modifier Farticle 27 des R&glements relatifs la circulation des v6hicules et autres sur les voies publiques:
Sur le rapport du Secr6taire d'Etat de l'Int6rieur, Arrke:
Article ler.-L'addition suivante est faite Farticle 27 des R glerrients relatifs la circulation des v6hicules et autres sur les voies publiques, 6num-rant les personnel dont les voitu.res sont exempt6es dc routes taxes:
g) Aux chefs du Cabinet Particulier et de la Malson Militaire du Dr silent de la R6publique.
Article 2.-Le Secr6taire d'Etat de l'Int6rieur est charge de 1'ex6cution du present arr&t6.
Donn6 au Palais National, i Port-au-Prince, le 20 Janvier 1931, in 128&me de l'Ind6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secrkatre d'Elat de I'Int rieur: AUGUSTE TURNIER
ARRETE
-0
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu Farticle 75 de la Constitution;
Vu les articles 3 1 et 3 2 de la loi du 6 Octobre 18 8 1 sur les Conscils Communaux;
Consid6rant qu'll y a lieu de former une nouvelle Commission pour a6rer les int6rfts de la Commune de Valli&res jusqu'aux prochaines elections communales:
Sur le rapport du Secr6taire d'Etat de l'Int6rieur, Arr&e
Article ler.-Les citoyens Vincent Desamour, Fr6d6rique Audate et Louism6on Louis sont respectivement nomm6s Pr6sident et MemI
bres dc la Commission qui doit g6rer les int6rfts de la Commune de Valli&res jusqu'aux prochaines elections.
Article 2.-Lc present arr&6 sera public et ex6cut6 la diligence du Secr6taire d'Etat de l'Int6rieur.
Donn6 au Palais National, A Port-au-Prince, le 20 Janvier 1931, 'in I 28&me de l'Ind6pendance.
Par le President: STENIO VINCENT
Le Secr&aire d'Etat de I'Int6rteur: AUGUSTE TURNIER




BUl I\ [DES LOIS ET A.FL 21
ARRETE
-0
STENLO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu I'article 75 de la Constitution:
Vu Ics articles 3 1 et 32 de la loi du 6 Octobre 1 881 sur les Conn-Is Communaux.
Consid6rant qu'il y a lieu de former tine nouvelle Commission pour gerer les int~r~ts de la Commune de Saint Louis du Nord jusqu'aux prochaines 6lections communales,
Sur le rapport du Secr~taire d'Etat de Flnt6rieur, Arr~te:
Article I er.--Les citoyens Dieudonn6 Duroseau, Henri Pierrot et Villard Moreau sont nomm~s respectivement Pr~sident et Membres de la Commission qui doit g6rer les int~rfts de la Commune de Saint Louis du Nord jusqu'aux prochaines 6lections.
Article 2.-Le present arrft6 sera publI1 et ex~cut6 i la diligence du Secr6taire d'Etat dle l'Int~ricur.
Donn6 au Palais National, i Port-au-Prince. le 20 Janvier 1931, an I28&me de l'Jnd6pendancc.
STENLO VINCENT Par le Pr~sident:
Le Secritaire d'Etat de llnhthieur: AUGUSTE TURNIER
ARRETE
STENIG VINCENT
PRESIDENT DE LA REPU~BLIQUE
Vu article 75 de la Constitution-,
Vu les articles 31 et 32 de la loi du 6 Octobre 1881 sur les Conseils Communaux;
Consid~rant qu'il y a lieu de former une nouvelle commission pour gerer les int~r~ts de la Commune de Grand-Gosier jusqu'aux prochaines 6lections communales:
Sur le rapport du Secr~taire d'Etat de Flnt~rieur, Arrite:
Article ler.-Les citoyens Philippe Jean-Louis, Luc Bretous et J6rome Gillot sont respectivement nomm~s Pr~sident et Membres de la




9 ) BrULLETIN DES LOIS FT ACTES
Commission qui doit g rer les int~rks de la Commune de GrandGosier jusquaux prochaines elections.
Article 2.-Le present arrk6 sera public et ex~cut6 i la diligence du
Ser~aire d'Etat de l'int~rieur.
Donned au Palais National, a Port-au-Prince, le 23 Janvier 1931, an 1 28&me de l'Ind~pendance.
STENIO VINCENT Par le President:
Le Secr~tatre d'Etat de I'Int~frieur;
AUGUSTE TURNIER
ARRETE
-0-
STENJO VINCENT
PRESIDENT BE LA REPUBLIQUE
Vu article 75 de la Constitution',
Vu les articles 3 1 et 3 2 de la loi du 6 Octobre 18 81 sur les Conseils Communaux:
Consid~rant qu'il y a lieu de former une nouvelle Commission pour g6rer les int~rkts de la Commune dle Pignon jusqu'Iaux prochaines elections communales:
Sur le rapport du Secr~taire d'Etat de l'Lnt~rieur,
Arr~te:
Article ler.-Les citoyens Dorvil Th~odore, Joseph Garcia et Joseph S& vre sont nomm6s respectivement Pr~sident et Membres de la Commission qui doit g~rer les int6rkts de la Commune de Pignon jusqu'aux prochaines elections.
Article 2.-Le present arrft6 sera public et ex~cut ai la diligence du Secr~taire d'Etat de l'Int~rieur.
Donn6 au Palais National, 2i Port-au-Prince, le 23 Janvier 1933, ain 1 28&me de l'lnd~pendance.
STENTO VINCENT Par le Pr~sident:
Le Secr-&aire d'Etat de l'Int~r-ieur:
AUGUSTE TURNIER




BULLETIN DUS LOIS ET A('FFS 23
ARRETE
STENIO VINCENT
PRESIDENT DI: L11 RITUBLIQUE Vu Yarticle 75 de la Constitution-,
Vu les articles 3 1 et 32 de la loi du 6 Octobre 188 1 sur les Conscils Communaux,
Consid6rant qu'll y a lieu de former Lmc nouvelle Commission pour g6rer Ics int6r ts de la Communc de SaIrrou jusqu'aux prochaines 6lec-ions communales:
Sur le rapport du Sccr6taire d'Etat de lInt6ricur.
Arr te:
Article lcr.-I-es citovens Joseph Jean, Blondin Charpentier et Carri s Mayard sont nomn.6s respcctivenicrit Pr6sident et Membres de la Commission qui doit g6rer les int rfts de la Commune de Saltrou jusqu'aux prochaines elections.
Article 2.-Le present arrft6 sera pubI16 et ex6cut6 i la diligence du Secr6taire d'Etat de l'Int6ricur.
Donn6 au Palais National, Port-au-Prince, le 23 Janvier 1931, an I 28&mc de l'Ind6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secr taire d*Etat de I'Int rieur: AUGUSTE TURNIER
-000
No. 70 Port-au-Prince, le 12 D6cembre 19 3 0.
1-1.7 SECRETAIRE D'ETAT DE UINTERIEUR CIRCULAIRE
Aux Pr fets de [a Ripubli'que.
Nlonsieur le Pr6fet,
En conformit6 de Farr&6 du Gouvernement de Son Excellence le President de li R6publique. 1c traffic des denr6es d'exportation, qui 6tait autoris6 par la lol du 17 Juillet 1929, est interdit dans les campagnes et ne pourra sc faire, ju.squ'i novel ordre, que dans la limited des bourgs et villas de la R6publique.
Cette decision du Gouvernement met fin i une situation qui ne profitait personnel, tant i Yadministration qu'aux commercants.
En consequence, je vous clemande de passer des instructions aux administrations communales relevant de votre jurisdiction pour qu'elles d6terminent positivement les limites de leur ville afin de fixer les endroits o devront se fairc les transactions.




24 BULLETIN DES LOIS LT ACTLS
Vous leur direz en outre combine le Gouvernement de la R6publique ne n6gligera rien pour le bien-kre de ]a collectivist et toujours 11 entreprcndra routes questions d'oii doit sorter une amelioration pour le Pays.
Vous tiendrez ]a main Yapplication de cette decision et me mettrez au, courant de ses effects.
Recevcz, Monsieur le Pr6fet, Yassurance de ma consideration distingu6e. AUGUSTE TURNER
No. 8 3 Port-au-Prince, le 17 D6cembre 1930,
LF SECRETAIRE D'ETAT DE L'INTERIEUR CIRCULAIRE
Aux Pr6fets de la R6pubhque.
.Monsieur le Pr6fet.
Commc suite i ma circulaire en date du 12 D6cembre courant, au No. 70, mon D6partcment ticnt vous informer que 1'arr t6 du Government relatif au traffic des dcnr6es d'exportation na en vue que Ic r6tablissci-nent de ]a situation qui existait avant la loi du 17 Juillet 1929.
En consequence, les anciennes Ili-nites des villcs ou bourgs clans lesquelles se faisalt autrefois le traffic des denr6es deportation ne Joivent kre augment6es ni restreintes, autrcmcnt ]'esprit de Farrft6 s'en trouvcrait it-nm6diatement froisse.
Jc vous c1cmande de passer Ics instructions clans cc scris aux MaDflistrats communaux pour que clans I'arre^tc que rccommande le D6paricment (circulaire du 12 D6cembre, 3&mc alin6a) 11 nc soit port6 aucune limited nouvcllc qu'6dicteraient peut- tre certain int6r&ts personnels.
Recevez, Monsieur le Pr6fet, Yassurance cle rna consideration distingu6e. AUGUSTE TURNER
SECRETAIRERIE D'ETAT DE LA JUSTICE
Lc Department de la Justice avise le Public que, cl'apr s les prices qui lui ont &6 communiques par le Commissaire du Gouvernement pr&s le Tribunal de I&re Instance du Cap-Haitien, le sieur Joseph Antoine Michel Eustache Ernest Georaes Benette est n6 en Haitl de rn re haitienne.
En consequence, 11 est haYtien d'origine. conform6ment Farticle 2, 3&me alin6a de la lol du 22 Ao6t 1907 sur ]a nationality.
Port-au-Prince, le 19 Janvier 1931.




BULLETIN [)FS LOIS ET ACTFS 2 5
DEPARTEMEN-FDE L'INTERIEUR
COMMUNIQUE
Le Secr6taire d'Etat des Relations Ext6rieures a requ cc matin Yassur"ince formelle de la Ugation des Etats-Unts que les trois commis. I
sions signees par le Pr6sident de la R6publique en faveur de MM. Soray, Doucet et B611ard seront d6livrees leurs b6n6ficiaires.
M. Munro, a en effet, reconnu qvc la situation de ces trois employs Y-1'est pas la rn me, par la nature dc leurs attributions, que celle de certain autres employs de la Direction G6n6rale, tels que les dessinateurs, agents-voyers, foremen, auxquels le Secr6taire d'Etat des Travaux Publics continued d6livrer de simples letters de service.
Au cours cle son entretien avec le Secr6taire d'Etat des Relations Ext6ricures, M. Munro a renouve16 expression de ses sentiments de respect pour Son Excellence Ic Pr6sident de la R6publique et de sa sympathetic pour la Nation Ha*itienne.
Le D6partemcnt de l'Int6ricur invite le Peuple Ha*ltien au calme et iul demanded d'avoir pleine confidence dans le Gouvernement pour la defense des lnt6rks de la Nation.
Port-au-Prince, le 28 Janvier 1931.
ARRETE
___0
STENIO VINCENT
PRISIDEN'T DE LA REPUBLIQUE
Vu les articles 13. 15. 25 ct 2 6 de la loi du 5 F6vrier sur les pensions:
Sur le rapport du Secr6taire d'Etat des Finances et de l'avis du Conseil des Secr6taires d'Etat.
Arr te.
Article ler.-Est approuv6e la liquidation des pensions cl-apr&s d6sign6cs. s'61evant la somme de Trois cent vingt-cinq gourdes IGdes. 325.00).
SAVOR:
I Dr. V. Jn.-Louis, 25 ann6es de service, ancient Conseiller d'Etat Gdes. 250.00.
I"' Joseph Jn.-Franqols, 25 ann6es de service, ancient Directeur d'6cole primaire Gdes. 75.00.




2o B 1,1,1, FTIN DES LOIS ET ACTES
Article 2.-Ces pensions seront inscrites au Grand Livre des pensions tenu i la Sccr6tairerie d'Etat des Finances pour extract en ftre d6livr6 aux pensionnaires cohform6ment 2i la loi sur la mati&re.
Article 3.-Le present arrft6 sera public et ex6cut6 la diligence du Secr6taire d'Etat des Finances.
Donn6 au Palais National, a Port-au-Prince, le 22 Janvier 1931, an I 28&me cle l'Ind6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secritaire d'Etat des Finances:
P. THOBY
No. 243 Port- au-Prince, le 28 Janvier 1931.
1,E SECRETAIRE D'ETAT DE LA JUSTICE CIRCULAIRE
A Messieurs les Commissaires du GouvernMent pr s les Tribunaux de
Pren?[' re Instance.
Monsieur le Commissaire,
Veuillez me faire un rapport special en ce qui concerned les fonctionnaires et employs de votre juridiction: Juges de paix, supplants cle uges, greffiers et con-imis-areffiers du Tribunal de Premi re Instance, des Justices cle Paix et officers de I'Etat civil.
Vous me renseignerez sur le point de savor s'll y a lieu d'op6rer des changements quant ces divers forictionnaires et employs.
Si, suivant votrc conscience de citoyen et vos obligations cle membre du Corps Judiciaire, il y a lieu de proc6der des remaniements, vous ne recommanderez au D6partement de la Justice que des homes qui remplissent les conditions d6terminees par la loi et clont sous votre responsabilit6 morale vous garantirez l'int6grit6, en 6cartant de vos choix routes preoccupations politiques.
A cet effet, pour cheque friction, vous pr6senterez une liste cle trols citoyens pour itre, par le D6partement, recommends 2i Yagr6ment cle Monsieur le Pr6sident de la R6publique, qui seul nomme et r6voque zivec la scule et unique responsibility soliclaire des Secr6taires d'Etat.
Recevez, Monsieur le Commissaire, les assurances de ma parfait consideration,
J. ADHEMAR AUGUSTE




BULL ETIN DESLOIS01 ET ACTS 27
SECRETAIRERIE D*ETAT DE LA JUSTICE
Le D~partement de la Justice avise le public que, d'apr~s les pi~cs qui lui ont 6t6 communiqu6es par le Commissaire du Gouvernement pr~s le Tribunal de I ~re Instance de Port-au-Prince, le sicur Franck Charles Pierre Hippolyte Boigris est n6 en HaYti de m~re haYtienne.
11 est par consequent haYtien d'origine conform6ment l'article 2, 3Nme alin6a de ]a loi du 22 Aofit 1 907 sur la nationality.
Port-au-Prince, le 26 Janvier 1 931.
Le D6partement de la Justice avise le public que, d'apr~s les pi&ces qui lui ont 6t6 communiqu6es par le Commissaire du Gouvernement pr~s le Tribunal de I ~re Instance dle Port-au-Prince. le sieur Miguel Edouardo Deetjen est n6 en HaYti de mare haitienne.
En consequence, i1 est haitien d'origine conform~ment a ['article 2,
3 me alin6a de la loi du 22 Aofit 1 907 sur la nationalit6.
Port-au-Prince, le 26 Janvier 1931.
STENJO VINCENT
PRESIDENT T DE LA REPUBLIQUE
Vu [article 75 de la Constitution:
Vu article 91 de la Loi du 23 Mars 1 928 sur l'Organisation Judiciaire:
Vu Ia Loi du 5 F~vrier 19 23 sur la pension civile:
Consid~rant qvue le citoyen J. P. C. Surin, Juge au Tribunal de Cassation de Ia R~publique, a fourni plus de 25 ann~cs de service et a d6pass6 Ia limite d'3ge:
Sur le rapport du Secr6taire d'Etat de Ia Justice, Arr~e:
Article I er.-Est mis a la retraite le citoyen J. P. Clodomir Surin, juge au Tribunal de Cassation de Ia R6publique.
Article 2.-Sa pension sera liquid~e conformement 2i la Loi.
Article 3.-Le present arrft6 sera publi6 et ex~cut6 ~i la diligence du Secr6taire d'Etat de ]a Justice.
Donn6 au Palais National, Port-au-Prince, le 3 F~vrier 19 931, an l28&me de l'Ind6pendance.
STENTO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secr~:aice d'Etat de lai Justice: J. ADHEMAR AUGUSTE




28 BUIA FTIN DES LOIS ET ACTES
ARRETE
STENIO VINCENT
11JUSIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu les articles 75 et 89 de la Constitution:
Vu les articles I er de la loi du 16 Mars 1928 sur Yorganisation du Tribunal de Cassation do la R6publique, 98, 99 et 100 de la loi du 23 Mars 1928 Sur Yoruanisation Judiciaire'
Consid6rant clu'll y a lieu cle poirvoir au replacement du citoyen J. P. Clodomir Surin, Juge au Tribunal cle Cassation de la R6publique, mis 2i la retraite:
Sur le rapport du Secr6taire d'Etat cle la Justice, Arr&e:
Article ler.-Le citoyen Amilcar Duval est nomm6 Juge au Tribunal cle Cassation.
Article 2.-Unc ampliation du pr6scrit arr t6 lul sera remise par les soins du Secr6taire d'Etat cle la Justice.
Article 3.-Le present arrW sera publi6 et ex6cut6 la diligence du Secr6taire d'Etat cle la Justice.
Donn6 au Palais National, Port-au-Prince, le 5 F6vrier 1931, an 128&me cle l'Ind6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secritaire d'Etat de la Justice: J. ADHFMAR AUGUSTE
-000
ARRETE
-0
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA RI-PUBLIQUE
Vu Article 75 de la Constitution:
Vu les articles 31 et 32 cle ]a lot du 6 Octobre 1881 sur les Conscils Communaux:
Consid6rant clu'd y a lieu de former une nouvelle commission pour g6rer les int6rfts cle la Commune de Cavaillon jusqu'aux prochaines sections communales;
Sur le rapport du Secr6taire d'Etat cle l'Int6rieur, Arrke:
Article ler.-Les citoyens Josu6 Scutt, Paul us Duverseau et Myrthil Mercier fits sont respectivement nomm6s Pr6sident et Membres




BULLETIN D& LOIS ET ACTES )q
de la Commission qui doit g6rer les int6rfts de la Commune dc Cavaillon jusqu'aux prochaines 61ections.
Article 2.-Le present arrft6 sera publi6 et ex6cut6 A la diligence du Secr6taire d'Etat de l'Int6rieur.
Donn6 au Palais National, Port-au-Prince, le 3 F6vrIer 19 31 an 12&me de l'Ind6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secrttaire d'Etat de I'Int&teur: AUGUSTE TURNIER
Janvier 1931
LE SECRETAIRE D'ETAT DE INSTRUCTION PUBLIQUE CIRCULAIRE
A I'Inspecteur des Ecoles de...
Mr. l'Inspecteur, I
Mon D6partement a le regret de constater que, d'une facon g6n6rale les Commissions locales de surveillance sont loin de remplir. comme 'I convent, la tache pour laquelle elles ont 6t6 institu6cs. Cette situation cr6e incontestablement auteur des centres scolaires plus ou moins 61oign6s, surtout les ruraux, une atmosphere de complaisance ou d'indiff6rence dont Ic moins que l'on puisse dire est qu'elle laisse aller i Abandon de jeunes ha1tiens pour la formation desquels I'Etat ne cesse cependant de se d6penser.
Or, au moment ob le Gouvernement d6sire donner une nouvelle orientation et un branle d6cisif a YEnseignement primairc, je ne saurais ne pas computer sur votrc bonne volont6, pour rappeler i ces fonctionnaires Fimportance de leur belle mission, parce que d6sint6ressic, et la grande responsabilit6 qui s'y attache. La loi les charge, en effet, du soin de veiller A la distribution m6thodlque de FEnseignement que FlEtat assume le devoir de donner A ]a jeunesse des Ecoles. Et c'est grace leurs activit6s qu'il est possible de se rendre Lin compete exact du profit qu'elle peut valablement en tirer. C'est surtout dans les sections rurales, aux confines de nos montages, partout o6 ]a distance ne vous permit pas, Monsieur l'Inspecteur. d'exercer une surveillance r6guli re ayant trait au forictionnement des 6coles. que Yon sent chaque jour davantagc Yutilit6 d'avoir, pour y supplier, un Corps de fonctionnaires constamment en rapport avec le milieu.
Les Commissions locales n'ont donc qu'a vouloir se repr6senter leur r6le comme un apostolat pour que leur droit de regard devienne un




30 BULLETIN DES LOIS ET AMTS
r6el stimulant pour les maitres aussi bien que pour les parents et le 1&vcs eux-rn mes.
Quel profit alors pour notre jeune collectivit6?
Une telle oeuvre, quel que Solt, d'ailleurs, le sacrifice qu'elle exige, ne saurait kre au dessu.s du patriotism des Commissions locales. Aussi le Government et tout part icu li&rement mon D6partement s'en autorisent-ils pour corripter sur Yaide intelligence de ces fonctionnaires en vue de ]a formation de la jeunesse que nous d6sirons par dessus tout grande par 1'esprit et par le cceur.
De plus, 11 les y croit d'autant plus obliges qu'en acceptant leurs locations honorifiques, ils 6taient convaincus du bien inappr6clable qu'ils pouvatent r6aliser.
Pour commencer, vous aurez soin, Monsieur FInspecteur, d&s r6ception de cette Circulaire, de prendre des measures qui vous permettent cle me notifier, clans un bref d6lai, le nombre exact, sincere, des enfants des deux sexes ayant atteint 1'5ge d'aller Y6cole dans la commune cle votre residence, en faisant ressortir s'lls y sont ou non d6j admis.
Dans les autres communes et sections rurales de votre Circonscription, le rn me travail sera fait sous votre contr6le par les Commissions locales soutenues discrkement, au besoin, de la Garde d'Ha 1ti. des directors d'Ecoles, des Consells ou Commissions Communales, Chefs de section et Conseillers d'agriculture.
Je m'attends 1'ex6cution imm6diate de ccs instructions. Vous ne pourrez qu'y mettre de la diligence quand vous vous rappellerez qu'en vue d'une amelioration de FEnseignement primaire, le D6parternent accord une place sp6ciale la statistique des enfants en 6tat d'en b6n6ficier.
Veuillez agr6er, Monsieur l'Inspecteur, Fassurance cle ma parfait consideration.
Dr. A. V. CARRE
Janvier 1931
LF SECRETAIRE UETAT DE INSTRUCTION PUBLIQUE CIRCULAIRE
Au Pr6fet de l'Arrondissement
Monsieur le Pr6fet,
La r6forme de FEnseignement primaire n6cessite la formation, sans d6lai, de la statistique des enfants des deux sexes qui, ayant atteint Vage de la scolarit6, sont d6j admis ou non dans une Ecole primaire.




BULLETIN DFS LOIS ET ACTES 31
C'est pour mol l'occasion de vous demander, au moment d'y pourvoir, de ne rien n6aliger pour que les Inspecteurs des Ecoles et les Commissions locales cle surveillance trouvent, en la circonstance, I'alde indispensable de la Garde d'Ha'Iti, des Conseils ou Commissions Communales, des Chefs de section et Conscillers d'Agriculture qui rel vent de votre Pr6fecture.
Attends de votre d6vouement le concourse qui assure la parfait et prompted execution de cc qu'il convent d'appeler la base du plan de construction national pr6conis6 par Ic Gouvernement.
VcuIllcz agr6er, Monsieur le Pr6fet, I'assurance de ma consideration I'listingu6c. Dr. A. V. CARRE
-0
N'o. le 30 Janvier 1931.
LE SECRETAIRE D'ETATIDE INSTRUCTION PUBLIQUE Au Secr&aire 4'Etat de I'Int6rieur
En ses Bureaux.
Mon cher Coll&gue,
Mon D6partement entreprend de cobbler Line lacune, en invitant les Inspccteurs des Ecoles de la R6publique a former, dans leurs circonscriptions respective, la statistique des enfants des deux sexes qui ont atteint l'ige de fr6quenter 1'6cole.
NIals la r6alisation de cc but d6pendra, en majeure parties, de Faction des Pr6fets assurant aux Inspecteurs des Ecoles le concourse indispensable mais mod6r6 de la Garde d'Haiti, des Consells ou Commissions communales, des Chefs de section et Conseillers agriculture, 6trottement unis dans le rn me dessein.
C'est autant vous dire que mon D6partement compete, en Yoccurrence, absolument sur votre aide pr6cieuse, pour assurer la pleine ex6cution des instructions qu'il passe, cc sujet, aux Inspecteurs des Ecoles.
Avec mes remerctements, veuillez agr6er, mon cher Coll&gue, mes silutations distingu6cs. Dr. A. V. CARRE
No. 7 Port-au-Prince, le 3 F6vrier 1931
LE SECRETAIRE UETAT DE UINTERIEUR
Au Secr laire d'Etat de I'Instruction Publi'que
En ses bureaux.
Mon cher Coll&gue,
Je vous accuse reception de votre d6p&he du 30 Janvier 6coul6, au No. 32, informant que votre D6partement entreprend de cobbler




BULLFTIN DES LOIS ET ACTES
0
une lacune, en Invitant les Inspecteurs des Ecoles de la Republique I i former, dans leur circonscription respective, la statistique des enfants des deux sexes qui ont atteint 1'5ge de fr6quenter 1'6cole.
Conform6ment votre demanded, mon D6partement, par circulaire de cc jour, a pass6 des instructions aux Pr6fets de la R6publique d'avoir i donner tout leur concourse aux Inspecteurs des Ecoles, en vue d'assurer 1'enti&re r6alisation du but pr6conis6 par votre D6partement.
Agr6ez, mon cher Coll&gue, I'assurance de ma parfait consideration.
AUGUSTE TURNER
ARRETE
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu I'article 75 de la Constitution:
Vu les articles 20 et 21 de la loi du 21 Juillet 1929;
Vu 1'arrk6 du 3 Septembre 1930 maintenance, pour l'ann6e budg6taire 1930-1931, les budgets des voics et moyens et des d6penses de exercisece 1929-1930;
Consid6rant que I'Mondation survenuc au Borgne a gravement 6prouv6 la population et lui a caus6 d'importants dommages:
Consid6rant que les scours qu'il convent d'apporter en Yoccurrence aux habitants exigent des d6penses pour lesquelles aucun credit n'est pr6vu au Budget en cours, qu'il est donc urgent d'y pourvoir:
Sur le rapport des Secr6taires d'Etat de l'Int6rieur et des Finances;
Et de Yavis du Conseil des Secr6taires d'Etat, Arrke:
Article I er.-Il est overt au D6partement de l'Int6rieur un credit extraordinaire de Dix mille gourdes (10.000) pour venir en aide 2i la population du Borgne.
Article 2.-Les voies et moyens du cr6dit ci-dessus seront tir6s des disponibilit6s du Tr6sor Public.
Article 3.-Le present arr&t6 sera ex6cut6 la diligence des Secr6taires d'Etat de l'Int6rieur et des Finances, chacun en cc qui le concerned.
Donn6 au Palais National, Port-au-Prince, le 5 F6vrier 1931, an 128&me de l'Ind6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secrkaire d'Etat de I'Int rieur: Le Secritaire d'Etat des Finances:
A. TURNER P. THOBY




BULLEMN DFS LOIS ET ACTES 33
DEPARTEMEN-F DE L'INTERIEUR COMMUNIQUE
Le Journal <>, dans son num6ro du 3 F6vrier courant a attir6 I'attention du public sur un pain fabriqu6 avec un m6lange de marine comport-ant 75(/ de b16 et 25(1(- de maYs.
Le rn me pain a &6 sournis i 1'examen du Gouvernement.
L'aspect et le gofit 6tant les rn mes que ceux du pain de b16 pur, le Department de I'Interieur se fait le devoir de commander vivement aux boulangers Ft sage de cette proportion, en attendant qu'une loi vienne le rendre obligatoire.
Au milieu de la crise 6conomique sans pr6c6dent que traverse le Pays, l'un des plus imp6rieux soucis du Gouvernement est de chercher a r6duire le coat de la vie et ernp&cher, par tous les moyens, le drainage du capital haitien a 1'6tranger.
Pendant les deux deniers exercises, ]a marine de b16 a 6t6 imported comme suit:
1927-28 : 32.657.546 kilos repr6sentant une valour de: G. 14.229.947 1928-29: ')7.427.385 kilos repr6sentant une valour de. G 14.975 862
Soit une moyenne de:
35.316.704 kilos repr6sentant une valour de: . . G. 14.602,904
1-'6conomie r6aliser est donc de Gourdes: ). 650.726.
Ce chiffre suffisamment eloquent se passe de commentaries.
La pr6sentc recommendation s'adresse tous les boulangers et fera Yobjet d'une circulaire aux Pr6fets de la R6publique.
Lc Department de l'Int6ricur conseille par la m&me occasion aux planters de riz dintensifier leur production, les rn mes advantages pouvant tre retir6s de la consummation exclusive du riz lnclig ne.
La movenne de riz import cst de: 6.174.086 kilos.
Port-au-Prince, le 5 F6vrier 19 3 1.
SECRETAIRERIE D'ETAT DU COMMERCE
Le Department du Commerce fait appel a tous producers, industriels et artisans, pour assurer ]a participation d'Haiti a la Foire Colonial de Paris.
11 les invite dresser leurs products un comite' qui, d'accord avec I.., D par',ement de I'Agriculture, est cbarg6 d'en prendre soin et cle les exp6dier destination.
Les procluits seront requs, de cette date jusqu'au trois Mars prochain, par un Employ6 dont le bureau est install dans une des sales du batiment sis rue du Quai et servant de D6p6t au Service Technique d'Agriculture. Port-au-Prince, le 3 F6vrier 1931.




34 IW[ LFTIN DES LOIS ACITS
SECRETAIRERIE D'ETAT
DES RELATIONS EXTERIEURES Hz\ PT Du mol (w OIT
RECEPTION OFFICIELLE
De M. Adalbert LECORPS
Encoq Extraordt'naire et Alinistre Plimpotentiaire d'Haiti d SantoDomingo.
Le Jcudi 15 Janvier dernler, 10 hrs. du matin, Monsieur Adalbert Lecorps, Envoy6 Extraordinalre et Ministre P16nipotentiaire d'Ha*fti Santo-Dorningo, a ft6 requ en audience solennelle par Son Excellence le G n6ral Rafael Leonidas Trujillo, Pr6sident de la R6publique Dominicalne, qui 11 a remis ses Learcs de cr6ance et les Lettres de rappel de son pr6d6cessei:,r M o,-, i s leur Andr6 Faubert.
Lc Chef du Protocole et le Chef de la Malson Militaire avaient k6, i la 1-6gation, dans une des voitures cle la Presidence, chercher le Ministre Lecorps qui 6tait accompagn6 de M. Maurice Lauclun, Secr6taire de 1-6gation et Consul G,6n6ral.
Les discours suivants ont ft prononc6s cette occasion:
DISCOURSE DE M. LHCORPS:
Monsieur le Pr6sident.
Y I)fOI(Ve Line sincere fi, rt', rn 16c d'un grand plaisir. a volis remettre les Lettres de crc'ancc par lesquelles Nlonsleur le Pr6sident de la R6publique d'Haiti m'accr6dite aupr&s dti Gotivernement dominicain en quality cIT. E. et Ministre P16nipotentlaire.
Je suls hureux de vous retire, NI. le Pr siclcnt. les v(rux de bonheur qu'il m'a sp&ialement charge de Vous transmettre ainsl qu'au Peuple dominicain.
Dans le cours de mi mission, ic m*cfforceral de rnaintenir et de resserrer les relations amicales qui existent entre ]a R6publique Dominicalne et ]a R6publique d'Ha'I"ti. Ft j*ai Venti&re assurance qu'i cet effet Votre concourse et celui de Votre Gouvernement ne me irianqueront point. vu Yesprit d'6quIt6 et la grande valour intellectuelle de Votre Excellence et des Honorables Citc),,rens qui cornposent le gouvernernent dominicain.
En finissant, permettez-mol, M. le Pr sldent. de Joindre mes vo ux personnels a ceux de NIL fe Pr silent de la R publlquc d'Haiti et de vous souhaiter pendant la dur6e de votro mandate ]a r6alisation de tous vos nobles d6sirs et le succ s de tous vos efforts'. en vue du bonheur et de la prosp rit6 du chevaleresque Peuple dominicain. Nponse du Prisident de la R6publique Dominicaine:
Senor Ministro:
Al recibir de vuestras manos. la carta de retire de vue.stro distinguldo predecessor. de grato recuerdo, y ]as que os acreditan en caliclad de Enviado Extraordinario y
Iinistro Plenipotenclario de la Republica de Haiti, cerca de mi Gobierno, me siento altamente complacido con el hermoso y expresivo mensaje que por vuestra mediation me transinite el Presidente de ]a Nacion Haitiana por mi felicidad personal y la del pueblo dominicano.




hULL11-1-IN iF',, to[S I I A(,FLS 33
Es al mismo tempo para ini rnotivo de grata satisfaction, el oir de vuestros lablo.1; la expression de vuestros votos personals por la dicha y prospericlad del Gobierno y pueblo dominicanos.
'rened la seguriclad Excelentisimo Senor Ministro de que al reconoccros con vuestra alta investidura diplomatic, lo hago complacido, y traduzco los sentiments cle cooperation amigable y sincere que rm Gobierno se ha empenado en poner siempre en practice, acoplando esfuerzos para que vuestra gestion pueda reali7arse dentro del mas complete exito en beneficio de los interests de ambos Gobiernos. cuya mission senalada por el destiny peuda cristall7arse de una mantra efectiva y bajo los mas halagadores auspicious en nuestra march comun hacia el progress y la civilization.
Recibid los votos clue formulo por ]a ventura personal dc Su Excelencia ell Presidente Vincent, por la prospericlad del pueblo haitiano y la felicidad personal de Vuestra Excelencia.
REDUCTION:
Monsieur le Ministre:
En relevant cle vos mains les lefties cle rappel de votre distinguc pr de'cessi ur cjui a laiss6 un agr6able souvenir, et cells qui vous accr6ditent en quality' &E. E et Ministre P16nipotenti--,iire de la R6publique d'HaYt1 aupr s de mon Gouvernement. je suis tr s satisfait du beau et 6loquent message que m'adresse par votre intermedialre le President de la Nation Ha'ftienne pour mon bonheur personnel et celul du Peuple Dominicain.
Cest en rri me temps pour mol une grande joie d'entendre de votre bouche I*cxpression de vos N-ceux personnels pour le banheur et la prosperity dit GOUVMICnient ct du Peuple Dominicains.
Ayez Fassurance, Monsieur le Ministre, clue je suis heureux dc rcconna'JT'C votre haute investiture diplomatique et clue je traduls les sentiments de cordiale ct slnc re cooperation que votre Gouvernement s'est touJours effort de niettre en pratique. Je multiplierai les efforts pour quo votre mission puisse se r6aliser avec le plus complete succ s au profit des int r&s des deux Gouvernements afin que lcur mission rnar(juce par le destiny pulse s'accomplir d'une mani re efficacy et sous )es auspices les plus flatters clans leur march commune vers le progr s et la civillsation.
Recevez les vceux que je forme pour le bonheur personnel de Son Excellence le Pr silent Vincent, pour la prosp6rit du Peuple haitien et la felicity personnel de Votre Excellence.
ARRETE
___o
STENIO VINCENT
PRESIDENT DL LA RFPUBLIQUE
Vu Farticle 75 cle la Constitution:
Vu les articles 31 et 32 de la lol du 6 Octobre 188 1 sur les Conseils Communaux;
Vu la d6mission du Pr6sident de la Commission Comumnale de la Gonive,




3 6) BULLETIN DES LOIS ET ACTES
Consid6rant qu'il y a liev, de former une nouvelle commission pour j6rcr les int6rfts de la Commune de ]a Gonive jusqu'aux prochaine's elections communales:
Sur le rapport du Secr6taire d'Etat de l'Int6rieur, Arr6te:
Article ler.-Les citoyens Samuel Denis, Duval Mong6 et Mexius Georges sont respectivement nomm6s Pr6sident et Membres de la Cornmission qui doit g6rer les int6rfts de la Commune de la Gonive jusqu'aux prochaines elections.
Article 2.-Le present arr&t6 sera pub]16 et ex6cut6 la diligence du Secr6taire d'Etat de l'Int6rieur.
Donn6 au Palais National, Port-au-Prince, le 10 F6vrier 1931,
-in 1 28e. de l'Ind6p-ndance.
STENIO VINCENT Par le Pr6sident:
Le Secr taire d'Etat de 1'Int rieur:
AUGUSTE TURNER
ARRETE
STENIO VINCENT IIRFS]DENT DE LA REPUBLIQUE
Vu I'article 55 de la Constitution-,
Vu I'article 2 de la- loi du I') Juillet 1926:
Consid6rant qu'il y a lieu de prescrirc le ch6mage des Services publics pendant les jours gras,
Arr te:
Article ler.-Les Services publics et les Ecoles ch6meront les 16 et 17 F6vrier en cours, partir de midi.
Article 2.-Le present arr&t6 sera publI6 et ex6cut6 la diligence des Secr6taires d'Etat de l'Int6riev.r et de l'Instruction Publique.
Donn6 au Palais National, Port-au-Prince, le 11 F6vrier 1931, an 128e. de l'Ind6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secr taire d'Etat de I'Intirieur:
A. TURNER
Le Secritalre d'Etat de I'Instruction Publique:
Dr. A. V. CARRE




BULLETIN DES 1.01S ET A( TFS 37
No. 268 Port-au -Prince, le 7 F6vrier 1911
LE SFCRETAIRE D'ETAT DE LA JUSTICE CIRCULAIRE
A Messz'eurs les Con2missal'res du Gotwernement pris les Tribunaux
de Nre Instance.
Nionsicur le Commissaire,
Le Gouvernenient actual issu des libres suffrages du people ct ayant a sa tfte un vrai haitien et un grand lib ral N-Ionsicur le Pr6sident Stenio Vincent, le Gouvernement consi&re que son premier devoir est de faire respecter la libert6 individuelle, gage dc ]a paix social et politique.
Or, les r&gles qui garantissent la libert6 individLIC11C sont renfcrm6es dans Yarticle 9 de ]a Constitution et dans le code d'histruction criminelle.
Jusqu'Ici cc code ri'a ft abroge' ni implicitement, III explicitenient par aucune loi, sauf cn cc qui concerned ]a libert6 de ]a pressed r6gic par tine 16gislation draconlenne dont le grand hafticn qu'cst Monsieur St6nio Vincent n'entend pas se server, tout en escomptant la sagesse et le patriotism de ses concitoyens au cours surtout de ]a situation delicate que traverse Ic pays.
Par cons6qucnt, le Dcpartement dc la Justice vous rappelled, Nlonsicur le Commissaire:
1 0 Nul ne peut &rc d6tenu que sur la pr6vcntion d'un fait puni par la loi et sur le mandate d'un fonctionnuire 1 yalenaenl comp tent- Pour que cc mandate puisse trc ex6cut6, il faut:
I qu'il exprime le motif de la detention ct ]a disposition de la loi qui punit Ic fait imput6.
2. qu'il solt notifi6 et clu'll en soit laiss6 copic i la personric d6tenue au moment de 1'ex6cution.
Hors le cas de flagrant d6lit, Farrestation cst souniise aux formes et conditions ci-dessous:
Toute arrestation ou d6tention falte contralrement cette disposition, toute violence ou rz'gueur employee dans 1'ex cutt'on d'un wandat soot des actes arbitrai'res centre lesquels les parties 16s6es peuvent. s.-ns autorisation pr6alable, se pourvoir deviant les tribunaux conip6tents, en poursuivant soit les auteurs, soit Ics ex6cuteurs.
2' Les agents de la police rural et urbane lorsqu'l'ls provident cornme agents de la pohce.Judi*ciaire sont tenus d'observer les prescriptions des articles 10, 38 A 43 du code d'Instruction criminelle. ,




38 BULLETIN DES LOIS ET ACTES
Sous aucun pr6texte, ils n'ont le droit de retenir nul individual dans les lieux autres que ceux destin6s a server de prison, except dans les sales de police en cas d'arrcstation de nuit. (art. 450 a 45 1 C. 1. C.)
3' Nul agent proc6dant comme police judiciaire ou autrement n'est invest par la lot' ou par aucune convention international du drolt exorbitant et contraire a la Constitution de se server de son arme, fusil, biton ou matraque dans les cas d'arrestation d'un individual, moins que la personnel en 6tat d'arrestation, en cas de flagrant d6lit ou d'execution de mandate du jugc d'Instruction, ne soit arm6e et mette en danger la vie de ou des agents de police, le d6lit de rebellion et 1*6vasion 6tant pr6vus et punis par les articles 170 a 182 et 195 A 206 du code p6nal.
11 s'cnsuit quc toute violence exerc6e ou tout meurtre commis en cas d'arrestation ou evasionn constituent un d6lit ou un crime qui vous mettent dans la n6cessit6, Monsieur le Commissaire, d'en faire rapport au D6partement de la Justice afin quc, par l'interi-n6dialre du Department de l'Int6rieur, la repression solt poursuivie et la p6nalit6 applique par qui de droit.
Comptant, Monsieur Ic Commissaire, sur votrc civisme et sur votre vigilance, je vous rcnouvelle les assurances de ma plus enti re consid6ration. J. ADHEMAR AUGUSTE
DEPARTMENT DE LINTERIEUR
COMMUNIQUE
OBJET: Incident cle Fronti&re entre ba*fticns ct dominicains dans [a zone connue sous Ic nom de Terre Froide, Commune des Anses-aPitres.
Le 27 Janvier, quelques civils firent rapport Yagent de la Police Rural, Hercule Pierre, que le Sergent dc la Garde Dominicainc Jos6 ,Mapena et cinq homes dont dev.x civils ftaient all6s Boucan Tanou dans le dessein de commettre des vols au pr6judice des haYtiens babitant cate locality.
L'agent H. Pierre et quelques haitiens qu'll avait r6unis se mirent A la recberche du group dominicain qu'lls rencontr rent sur la route de Tanou.
Le Sergent dominicain mena a VAgent de la Police Rurale de le Wer, mais peu effray6 de ces menaces, celui-ci lui profit le rn me sort ot barra la route au group dominicain qui fut oblic,6 de s'ouvrlr chemin A travers les bois.
Un des civil dominicains Nepomocena Medroma, dont la bfte de charge transportait des bananas fut arrft6.




BULLETIN DES LOIS ET ACTES 39
Croyant leur compatriot tu6, les dominicains r6unirent 150 a 200 homes clans le but de le avenger. Les ba"itiens se pr6par&rent se d6fendre. Toutefois aucun choc sanglant n'eut lieu.
Alert, le caporal Latortue, des Anses-a-Pitres, se rendit Sur les lieux o 11 rencontra dix dominicains. Ils se rendirent ensemble Banana o ils aper urent environ trente civil dominicains arm6s.
Le Capitaine William J. Whaling de la Garde d'HaYtI prit contact avec le Lieutenant dominicain Pedro Roche clans Yapr&s-midi du 29 Janvier 19 3 1. Cc dernier 6tait accompagne de dix homes arm6s dont deux civils et il informal le Capitaine Whaling qu'il avait requ Yordre de patrouiller les r6gions de Terre Froldc Magnie et Boucan Tanou. Le Capitaine Whaling inforina le Lieutenant Roche que le Gouvernement haYtten allait 6tablir imm6diatement des posters ii Terre Froide Maanle et Terre Froide Eau Noire, et qu'll ne permettralt ni patrouilles ni perception de taxes dans ces localit6s.
Pour Finstant, la crise est conjuree et les haYtiens de cette partle de la fronti&re ont confidence dans la fermet6 du Gouvernement.
-000
DEPARTMENT DE LANTERIEUR COMMUNIQUE
Le department de l'Int6rieur se fait le devoir de rappeler aux uns et aux autres les reasons de haute conveyance international autant que cl'616nientalre courtolsie qui font l'obligation de trailer les honorables NlInistres strangers accr6dit6s aupr s du Gouvernement de la R6publique avec tous les 6gard das au rang 61ev6 qu'ils occupant.
Le Department de l'Int6ricur rappelled en outre que la 1-6gislation Hditienne comme celles de tous les pays civills6s, protege, d'une manl&re sp6ciale ces 6minents personages centre les outrages dont ils pourralent tre Fobjet par la voic de la pressed OU autrement.
ARRETE
STENIO VINCENT
PRESIDENT' DE LA REPUBLIQUE
Vu Article 75 de la Constitution:
Vu Article 21 de la loi du 21 Juillet 1929 portent fixation des d6penses de 1'exercice 1929-1930, maintenue pour Fann6e 193019 3 1 ;




40 IN' DES OIS FT ACTFS
Consid6rant qu'un des bRiments servant a I'Ecole des Fr res de Port-de-Paix menace ruine, qu'il n'y a pas de credit au budget de 1'exercice en cours pour I'ach cement de la construction du local cle cette 6cole et qu'll est urgent d'y pourvoir:
Sur le rapport des Secr6taires d'Etat de YInstruction Publique et du Secr&aire d'Etat dcs Finances et des Travaux Publics:
Et dc I'avis du Conseil des Secr6taires d'Etat,
Arr W:
Article I cr.-Un credit extraordinaire de Quatre vingt quinze mille yourdes (95.000.00) est overt au D6partement des Travaux Publics pour l'ach&vement des b3timents de 1'61-ole publique dirige'e par les Freres Port-de-Paix.
Article 2.-Les Votes et Moyens du present credit scront tir6s des iisponibilit6s du Tr6sor Public.
Article 3.-Le pr6scnt arrft6 sera ex&ut6 la diligence des Secr6taires d'Etat de I'Instruction Publique et du Secr6taire d'Etat des Finances et des Travaux Publics, chacum en cc qui le concerned.
Donn6 au Palais National, Port- au-Prince, le 7 F6vrier 1931,
-in I 28&ine de l'Ind6pcndance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Fe Svcrc laire dTtat de l'Instruction PLibliquo, de I'Aariculture et du Travail:
Dr. A. V. CARRE
Le Secritaire d'Etat des Finances et des Travaux Publics:
P. THOBY
L? Secr tazre d'Etat de 1'lntc rieur et du Commerce:
AUGUSTE TURNER
Le Secritaire d'Etat des Relations Ext rieures et des Cultes:
H. PAULLUS CANNON
Le Secr taire d'Etat de la Justice interimaire:
H PAULEUS CANNON
ARRETE
-0
STENIO VINCENT
PRESENT DE LA REPUBLIQUE
Vu la lot dU 23 Mai 1929, sanctionnant le contract pass6 entre Mr. 1-6once Borno, Secr6taire d'Etat des Travaux Publics, repr6sentant I'Etat HaYtien et Mr. Maurice Etienne fils, pour 1'6clairage et la distribution 6lectrique P6tion-Ville:
Vu 1expiration des d6lais accords pour 1'ex6cution de cc contract;




BULLETIN DES LOIS LT A( TFS 41
Vu la prolongation accord6c par decision du Conseil des Secr6taires d'Etat, dans sa stance du 21 Octobre 1930,
Attend qu'll n'y a pas lieu d'accorder un nouveau d6lai pour 1'ex6cution dc cc contract:
Sur le rapport des Secr6taires d'Etar de Ylnt6ricur, des Travaux Publics ct des Finances,
Et de Yavis du Conseil des Sccr6taires d'Etat, ArrNe:
Article ler.-I-c contract pour Ykablissenicnt d'un syst&mc d6clilra,,c ct la distribution 61'ectrique Pkion-Villc est frapp6 dc forclulion.
Article 2.-Lcs Sccr6taires d'Etat de l'Int6ricur &s 'Fravaux Publics et des Finances sont charges de Ycx6cution clu. pr scnt arr&6 qui sera imprini6 --t pub116.
Donn6 au Palais Nat;onal, Port-au-Prince. Ic 12 F vricr 1931, A. 128&me de l'Ind6-ocridance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secr talre XEtat de I'Interieur:
AUGUSTE TURNER
Le Secritaire d'Etat des Tracaux Pubhcs et des Finances:
P. THOBY
/kRRETE
STENIO VINCENT
PRESIDLA'T DL LA REPUBLIQUE Vu la lol du 12 klal 1927, sanctionnant le contract pass6 entre Nlr. Paul J. Christian, mandatairc dc Mr. %IN711liam A. Rodemberg, et Y Etat H.fitien. pour irrigation de la Plaine de I'Artibonite:
Vu 1'expiration des d6lais -Accord6s pour Ycx6cution de cc contract; Sur le rapport des Secr6taires d'Etat de l'Intiricur, des Travaux Publics, dc I'Agriculturc, des Finances ct du Commerce
Et de Vavis du Conseil dcs Sccretaires d'Etat, Arr ,.Ie:
Article ler.-Le Contrat pour ]'irrigation de la Plaine de IArtibonite est et derneure frapp6 dc forclusion.




42 BULLETIN DES LOIS LT A(,TLS
Article 2.-Les Secr6taires d'Etat de l'Intericur, des Travaux Publics, de I'Agriculture, des Finances et du Commerce sont charges de 1'ex6cution du present arr t6 qui sera imprim6 et public.
Donn6 au Palais National, A Port-au-Prince, le 12 F6vrier 1931, an 128&me de l'Ind6pendance.
STENIO VINCENT
Par Ic Pr6sident:
Le Secr taf*re d'Etat de I'Int6rieur et du Commerce:
AUGUSTE TURNER
Le Secr&aire d'Elat des Tracaux Publics et des Finances:
P. THOBY
Le Secr tafre d'Etat de I'Agriculture:
Dr. A. V. CARRE
ARRETE
_0
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu Article 75 de la Constitution,
Vu les articles 31 et 32 dc la lol du 6 Octobre 1881 sur les Consells Communaux:
Consid6rant qu'll y a 11--u dc former une 1101.1velle Commission pour a6rer Ics int6r&ts de la Communc dc Port-Margot *usqu'aux Prochaines elections communalcs:
Sur Ic rapport du Secr6taire d'Etat de l'Int6rieur,
Arr6te:
Article ler.-Les citoyens Charles Bottex, St.-Hilaire Ferdinand et Faustin Vincent sont nomm6s respectivement Pr6sident et Membres de la Commission clul doit g6rer les int6r&ts de la Commune de PortMargot jusqu'aux prochaines elections.
Article 2.-Le present arrW sera public ct ex6cut6 la diligence du Secr6taire d'Etat de l'Int6rieur.
Donn6 au Palais National, a Port-au-Prince, Ic 27 Janvier 1931, an 12&me de l'Ind6pendance.
Par le President: STENIO VINCENT
Le Secr&aire d'Etat de I'Int6rieur:
AUGUSTE TURNER




BULLETIN DES LO[S ET ACTES 43
ARRETE
STENIO VINCENT
PRESIDENT DF LA REPUBLIQUE
Vu Article 75 de la Constitution,
Vu les articles 3 1 et 3 2 de la loi du 6 Octobre 18 8 1 sur les Consells Communaux;
Consid6rant qu'il y a lieu de former une nouvelle Commission pour g6rer les int6rks de la Commune des Anglais jusqu'aux prochaines sections communales:
Sur le rapport du Secr6talre d'Etat de l'Int6rieur.
Arrite:
Article ler.-Les citoyens Camille Douvon, Brice Ga tan et Remusat Dufanal sont respectivemcrit nomm6s Pr6sident et Membres de la Commission qui doit g6rer les int6rfts de la Commune des Anglais ju.squ'aux procbaincs elections.
Article 2.-Le present arrk6 sera public et ex6cut6 a la diligence du Secr6taire d'Etat de l'Int6rieur.
Donn6 au Palais National, i Port-au-Prince, le 17 F6vrier 1931, an 128&me de l'Ind6pendance.
STENIO VINCENT Par le Pr6sident:
Le Secrftaire &Etat de I'Int6rieur: AUGUSTE TURNIER
_000
ARRETE
_0
STENIO VINCENT
PRF'SIDEN'l DE 1,A REPUBLIQUE
Vu Farticle 75 de la Constitution;
Vu les articles 31 et 32 de la loi du 6 Octobre 1881 sur les Cons nls Communaux:
Consid6rant qu'll y i lieu de former unc nouvelle Commission pour g6rer les int6rks de la Commune du IN/16le-St.-Nicolas jusqu'aux oro.-haines 61cctions cornmuniles;
Sur le rapport du Secr6talre d'Etat de l'Int6rieur et du Pr6fet de Port-de-Paix,
Arr&e:
Article ler.-Les citoyens Victor Mo"ise, P6tion Gilles et Paul6us Pollux sont nomm6s respectivement President et Membres de la Com-




44' BULLFTIN DFS LOIS ET ACTES
mission qui dolt g6rer les int6rks de la Commune du M61e-St. -Nicolas jkisqu'aux prochaines elections.
Article 2.-Lc present arr&6 sera pub116 et ex6cut6 A la diligence du Secrftaire d'Etat de l'Int6ricur.
Donn6 au Palais National, Port-au-Prince, le 18 F6vrler 1931, an 12&me de l'Ind6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sldcnt:
Le Secrt tatre d'Etat de I'Int rieur: AUGUSTE TURNIER
SECRETAIRERIE D'ETAT DE LA JUSTICE
Le 136partement dc la Justice avisc le public que, d'apr&s les pieces qui lui ont 6t communiqu6cs par Ic Commissaire du Gouvernement pr&s le Tribunal de I&rc Instance de Port-au-Prince, la demoiselle Marie Virginett.c Joseph est n6e en HaYti de m&re ha"itienne.
Eli cons6qu,,,ncc, ellc cst haYtienne conform6ment A Yarticle 2, 3&me Alln6a dc la lol du 22 Ao6t 1907, sur ]a nationalit6.
Port ati-Prince, le 2 F6vrier 1931.
Le Department de la Justice av;.s,,, le public quc, d'apr&s les pieces qui lui ont &6 communiqu6cs par le sieur Charles Lucien Rouzier, le dit sicur est n6 en Ha 1tl d'origine africaine.
En cons6quencc, 11 est Ha*iticn d'origine, conform6ment a I'article
2. 3&me alin6a. dc la lol du 22 AoCa 1907 sur la nationalist .
Port-au-Prince, le 16 F6vricr 1931.
Le D6partemcnt de la Justice avise ic public que, d'apr&s Ics pl&ces qui iul ont ke com munlqu es par le sleur Athanase Louis Marie Joseph Maurice Brun, le dit sleur a toujours 6t6 HaYtien, en vertu rn me de la Constitution dc 186 7 sous Fempire de laquclle il est n6.
C'est donc par errcur qu'il s'6tait fait conf6rcr la quality d'HaYtien par Farr t6 pr6sidentiel du 26 Mai 1909, public au Monitev.r du 9 Juin 1909, au No. 46.
Port-au-Prince, le 18 F6vrier 19 3 1.
Le Department de la Justice avise le public que, d'apr&s les pikes qui lui ont &6 communiqu6cs par le Commissaire du Gouvernement




BULLETIN DES LOIS ET ACTES 45
pr s le Tribunal de I &rc Instance de Port-au-Prince,, le sieur Nicolas Joseph Antoine Paul Eug&ne Bonnard est n6 en Ha'iti de m&re hditienne.
11 est par consequent haYtien d'origine conform6ment A I'article 2,
3 rne alin6a de la loi du 22 Ao&t 1907 sur la nationality.
Port-au-Prince, le 18 F6vrier 1931.
SECRETAIRERIE D'ETAT
DES RELATIONS EXTERIEURES
SERVICE DU PROTOCOL
Le samedi 21 F6vrier courant, Son Excellence Monsieur Dana G. ,MUNRO, Envoy6 Extraordinaire et Ministre P16nipotentiaire des Etats-Unis d'Am6rique a 6t6 requ en audience priv6e par Son Excellence Monsieur le Pr6sident de la. R6publique a qui il a fait la. remise cle la Lettre Autographe de Son Excellence Monsieur le Pr6sident des Etats Unis d'Am6rique responsive celle du Pr6sident STENIO VINCENT lui annoncint son election A la Premi&re Magistrature de la R6publique d'Ha'1*tI.
Port-au-Prince, le 23 F6vrier 1931.
0
RECEPTION
DE M. CONSTANTIN MAYARD
Envoy6 Extraordinaire et Ministre Ple'nipo tent iaire d'Haitl' a Paris.
Le Mercredi 21 Janvier dernier, M. Constantin Mayard, accornpa, yn6 du personnel de la Ugation, a &6 requ, avec le c6r6monial d'usage, au Palais de I'Elys6c, par \/I. Gaston Doumergue, Pr6sident de la R6publique Fran aise, i qui 11 a fait remise des letters de rappel de son pr6d6cesseur, 1%1. Dant&s Bellegarde, et de cells par lesquelles Son Excellence M. le Pr6sident de la R6publique Faccr6clite en quality d'Envoy6 Extraordinalre ct Ministre P16nipotentlaire aupr&s du GouVernement Francals.
Void les discourse qui ont etc pronounces A cette occasion: I)PSCOURS DE M MAYARD:
Monsieur le Pt-6 ,ident,
J'ai I'lionneur de remettre A Votre Excellence les Lettres Atitographes par lesquelles Son Excellence A]. St6mo Vincent, Pt-6.sidem de la R6publique Plaiti, ni'accr6dite aupr&.; du Pr6sident de la Wpublique Fram;,aise en quality (IT'nvm-6 Extrao rd i i1a ire et Ministre P16niiwtentlaire.




BULLETIN L)T-S LOIS ET ACTES
L j inission qui nicest confine est enorguedfissante et belle, puisque c'est (tails le noble et glorieux pays de France que je vais avoir A la remplir.
Elle est d6licatc aussi, cette mission qui consisted A resserrer cheque jour advantage les excellentes relations existent s6culairement et heureusement entre nos deux pays et je scrais fond A craindre que nies forces trahissent nia bopne vololit si l'attacheinent du people haitien pour la civilisation franqaise ne formait pas 1'essence ni tne de notre nationality et si je n'6tais pas assure que cette circonstance doit nous valoir, conune elle nous a toujours valu, des sentiments favorable ct une consideration particuli&re de la part de votre grande nation, Monsieur le Pr6sident, et de la part du Gouvernetuent.
Menic en suivant de loin, sinon avec le in ine 6clat, du inoins et certainenient avcc le ni ine esprit et le ni nic Me, 1'eNemple dc ines pr6d6cesseurs, je trouverai dc grades facilities pour le bon acconiplissenient de nion devoir.
' 1'en trouverai surtout, et d'incornparablenient efficaces, j'en suis persuade, Mollsieur le Pr silent, dans la bieliveillance dont voudra bien ine gratified Votre Excellence, cette nl nie bienveillancc que les illustres fran ais qui oilt honor la Halite N'lagistrature qu'A son tour Votre Excellence occupy avec tant de distinctiwi. ii'ont janlais nianqu6 d'accorder aux Missionnaires de la Nation Haitienne.
Certain d'eii jouir de la part de Votre Excellence, certain d'obtenir l'appui dc tfms ceux que ines fonctiolis nic perniettront d'approclier dalls cc pays, je ii'aural pas de souci plus constant ni plus vif que de r pondre au d6sir de inon Government et du people haYtien en travaillant A fortifier de plus en plus nos boi v rapports avec le Gouvernenient et k, people franqais, suivant des traditions (111i ont potir la France des traditions historiques auxquelles elle tient. et qui sont i)otir inon pays, j'ose l'affiriner A Votre Excellence, des traditions de farnille que rien ne saurait sculement alt6rer.
DISCOURSE DE -XI. LF PRESIDENT DOUXIERGUE:
Mwisieur le Ministre,
Je uls licureux de recevoir les letters par lesquelles Son Excellence -Monsieur
\1"nicent votis accr6dite atlpr -, de inoi en quality (1'1,-,IlVOV6 Extraordinaire ct Nhn' ,'-rc Pl6nipotentialre (I'llaiti.
(-,nt avec un r ef plaisir que Je vous intends affirmed que ic but principal de votre ml,,sion scra de rendre, encore 1)1,,is 6troites, les relations existent entre nos deux pays. Vous pouvez kre convaincu que %ous ne rencontrerez aucune diffictilte A obtcnir cc r6suhat. Quand des liens historiques, une coniiiiunaut6 de culture ct de lan-tie, squalid des sentiments de vive sympathies et de nitituelle estime attachment Fun A Fautre deux Peuples, comme c'est le cas pour les n6tres, ]a titche de letirs repr6sentalits en est grandenient facilit6e. Soyez assure que, pour secondcr vos efforts dans I'accomplissement de votre mission, mon concourse ct celul du Gouvcriiement de la R6publique vous seront largenlent acquis.
ik- vous prie de transinettre A Son Excellence Monsieur St6nio Vincent les vcLux que je forme pour son bonhenr personnel et pour la prosp6rit6 de la R6publique Maitienne.




BULLETIN DES LOIS ET ACTES 47
RECEPTION
DE M. DATES BELLEGARDE Envoyj Extraordinaire et Ministre Pl nipotentiaire d'Haitl ci kVashington.
Le Lundi 16 F6vricr courant, N1. Dant&s Bellegarde, Envoy6 Extraordinaire et Ministre P16nipotentiairc d'Ha'Iti 2i Washington. a &6 ie u en audience solennelle la Maison Blanche par Son Excellence M. le Pr6sident Herbert Hoover qui 11 a rci-nis scs letters dc cr6ance et- les letters de rappel de son pr6d6cesseur. lkl. Uirick Duvivicr.
Les discourse suivants ont 6t6 prononc6s i cette occasion:
I)ISCOURS ])I--, M. IIELIJIGARI)E:
Monsictir Ic Pr6sident.
Fii Yhonixtir dc cmettre ciitre vos main, le, Icur,; par Ic
Pr6sidclit de la R6,im bli(Ine ay;,nt illis ilfl I'l llli"Si(m dv In'), Tr ,,
dlstliiguo prM6cesSCUr, %I. L"Irl(-k ,t bien vouhi in'accro ditcr tupri- de Votre Excellericc combine Fiivoy6 Extraordinaii-c ct Ministre
Les 6x-6iiement, (iiii so, sont products en Haiti I'anii6c dcriii rc dowwnt A imt inission aupr6s (lit GotiverneniciA des Etat,,-L'nis ulle importance cxcewiomicile. Les 61ectimis 161,1slatives du 141 Octobre et I'Mection pro sidciiticllc du 1 Novenibre 1930 ()lit dhiiontl-6, de faoil 6vidente, qtl(, Ik' people hal'ticil a T-111c Claire conscience de ses obil'-'ations nationales ct qit'il vst digne dc Jouir picilwillent (lit droit i ]a Iibert6 et i l'ind6pendwice (lu'd a con(juis si 11 \- a 127 anii6cs,-cr6ant ztinsi, tl)r&s votre -L)rlcusc Wpubli(piv, I( dcti-xl ni( Etat sotiverain de I'Am6ri(juc.
Eli 6voquant ces 6v6nenients, je stils licurcu-N dc rappelvi- I.i. part pcr wwkllc (itie vous avez prise A leur pr Imration ct pour laquelle M. ]c de la
Nation 1-faitienne et son Goiivernement vous -ardent la i)lus iervente (,ratittide. Ceux-cl attendant, avet', tine ferine confidence dwis I'an]166 Ioy dc (III (T01lVeT61enielit des Etats-Ujlls, hi r6afiation proch.tine des proniesses (fill ()lit (,t fates ;'I I.t R6publique &Hiiti potir sa fibo ratlmi Nfinitlvc par h reprisv dc attribnts esseiiticls de son autonomic politique et administi-miVe.
Pendwit que le nouveau Gouvernement, 6inaziation de I;t vol()iito ct dc, a plrations de la Nation Haitienne, potirstilit, A I'Into rieur, unc p0ii1que dc 1,,ti\ ( t de prosp6rit:6 folid6c, stir hi fibcrt6, I'Mucation c, Ic travail, wi mobiliwi (:Nt de collaborer, dails sa modest A ]'(viiNre d, rapproclicnient de petiples
ct d'entente intermitionale dont Ftat, -Unls se ,ont fait- dw), 4, imwdc lk,ti-dents protagonists. I] in',t, cii particuller, donn potir instructimis de vailler de totites nies forces A ]a consolidation ct ,tu d6ve](wI)cment (L la <()Iidarit6 pan-arn6ricaine. dont Votre Fxcellencc, an cours de son 111 111orable vova-e en Arn6ri(jue Latine, a nionti-6 Ia vitale ii ccssit6 1-imir Ic pro-r s et la s6ctirlt6 de nos trols Ain6riques.
De cet esprit de solidarity mon Pays a donn6, dans le passe, des t mciignjges not])breux. Vous me perniettrez, M. le President. de rappOer que ctant encore colonle franqaise. Hain envo\a combattre pour la 11berte am6ricaine hvic cents de ses fiis qul arros&rent de Icur sang genereux le champ dc ba!,Ale de Savannah. Fgalement. elle




48 BULLETIN DES LOIS ET ACTES
accueillit a son foyer Bolivar exile et lui donna des secours. en armes, argent et hommes, pour l'emancipation des colonies espagnoles d'Amerique. Pour seul prix de ce concours ldie r6clama l'abolition de l'esclavage partout ou triompheraient les armes du Lib&rateur.
11 ne s'agit plus maintenant de collaboration guerrierc. C'est a une t5che pacifique que Haiti desire aujourd'hui apporter son humble participation. Elle veut. de tout son ca'ur. travailler en 6troite communion avec ceux qui s'efforcent d'tablir entre les Nations Americaines la confiance et la paix.
Sur la base solide de l'cgalit&, de l'amitie et du respect mutuel, l'Union Pan-Am&ricaine grandira en force et en autorite. Et cette force et cette autorit6 lui permettront de contribuer efficacement, avec les Unions qui se sont constitutes ou peuvent se constituer dans les autres parties du monde, a la realisation du haut ideal qui est le sien: paix et justice pour tous les peuples.
Ce que nous voulons, en effet, c'est la paix, la justice et la prosperity pour tous, assures par la cooperation de tous: cooperation entre les citoyens d'une mime nation, cooperation entre les classes sociales. cooperation entre les peuples. cooperation entre les races.
C'est parce que nous vous savons fermement attaches a cet ideal. M. le President, vous et vos collaborateurs, que nous eprouvons une satisfaction particuliere a vous adresser les voeux sincres du Gouvernement et du Peuple Haitiens pour le bonheur personnel de Votre Excellence et la prosperity de la grande Rpublique des Etats-Unis.
Rdponse du Prsident des Etats-Unis:
Mr. Minister:
I take pleasure in receiving from your hands the letters whereby you are accredited as Envoy Extraordinary and Minister Plenipotentiary of Haiti before the Government of the United States, together with the letters of recall of your distinguished predecessor.
You have described the legislative elections and the ensuing presidential election in Haiti as having demonstrated that the haitian people are aware of their national obligations: and in connection with these important events you have been so good as to express the gratitude of the Haitian Government and people for the part in them taken by me.
It has been most gratifying to me, Mir. Minister, to learn of the successful initiation of the program recommended by the Commission which I appointed to investigate affairs in the Republic of Haiti, and of the recognition of their international obligations by the Haitian people. I shall be glad to have you say to your Government that the Government of the United States will continue to extend to it in the fullest measure its sympathetic and active cooperation in the progressive consummation of the plan recommended by that Commission.
The important services to the cause of liberty rendered in the past by the Haitian people, to which you have alluded, are ever remembered with gratitude, and the Government of the United States will welcome wholeheartedly the collaboration of Haiti which you proffer in strengthening and supporting the common ideals which so effectively and happily unite the nations of this hemisphere.
In extending a cordial welcome to you to Washington, I desire also to convey to His Excellency. President Vincent, my good wishes for his personal welfare an for the prosperity and happiness of the people of Haiti.




BULLETIN DES LOIS FT ACITS 49
TRADUCTION:
Monsieur le Ministre:
Je suis heureux de recevoir de vos mains les letters par lesquelles vous tcs accrcdlt comme Envoy6 Extraordinaire et Ministre Pl6nipotentlaire d*Hal'ti aupr&s du Government des Ftats-Ums, en ni me temps que les letters de rappel de votre dis tingu6 pr6d6cesseur. Vous avez &crit les elections Ngislatives et ]'election prcsidentielle qui !es a suivics en HaYtt comme une preuve de cc que le people haitien est consclent de ses obligations nationals et a propose de ces important 6v6nements vous .,\,ez blen voulu exprinier la gratitude du Gouvernement et du peuplc ha'iti6ns pour ]a part clue J'y ai prise.
11 m'a 6te tr s agr able, M. le Ministre, de savor que le proramme reconiniincle par la Commission que J"al nomm"c pour cii(juker sur les qucstwns ha"iticrincs ct sur la reconnaissance de ses obilgitions internationales pour le peup!c haitien. est cntr6 avec succ&s clans la voic de 1'ex6cution. Je scral heureux quc vous disIcz 11 Votle Gouvernernent que le Gouvernement des Etats-Unis continucra dans la plus I.Irgc insure sa cooperation sympathique et attentive pour la retaliation progressl\,e du plan recomman& par cette Commission.
Le souvenir des important services renclus clans le pass6 i la cause de ]a libcrt par le People Haitien et auxquels vous avez fait allusion. est garde avec gratitude ct le Gouvernernent des Etats-Unis accucillera avec cordialit6 la collaboration d'Haitt que vous offrez pour enforcer ct rnaintenir les 1&aux communes (jul, si effectivernent ct si heurcusement, unissent les nations de cet h misph rc.
En vous souhaitant une cordiale blenvenue a Washington, je desire aussi presenter a Son Excellence le Pr6sident Vincent mes mcillcurs pour son bonheur personnel ct pour la prosp6rit et le bortheur du Peuple &.-laiti.
A R It E T E
STENIC) VIN(_-ENT
PREsIDENT DI !-.A RI-PUBLIQUI
Vu Article 75) do la Constitution:
Vu les articles 31 et 32 de la lot du 6 Octobre 188 1 Sur les Consells Communaux;
Consid6rant qu'il ), a lieu de former une nouvelle Commission pour gerer les int6rks de la Commune dos C6tes-de-Fer jusqu'aux prochaines elections con-imunales:
Sur le rapport du Secr6taire d'Etat de I'Int6rieur,
Ari-Jle:
Article ler.-Les citoyens Jacobsen Jaboin, Adrien Michel et Arniand Sabbat sont respectivement nomn-i6s Pr6sident et Membres de la Commission qui dolt gg6rer les lnt6rks de la Commune des C(5tesde-Fer jusqu'aux prochaines elections.




0 BULLETIN DES LOIS ET ACTES
Article 2.-Le present arr l:6 sera pub116 et ex6cut6 la diligence du Secr6taire d'Etat de l'Int6rieur.
Donn6 au Palais National, a Port-au -Prince, le 18 F6vrier 1931, an 128 me de l'Ind6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Sccrvt i;re d'Elat de
AUGUSTE TURNIFR
ARRETE
STENIO VINCENT PRV'51F)L.\1
Vu Yarticle 75 de la Constitution:
Vu les articles 31 et 32 de la lol du 6 Octobre 1881 sur les Consells CommunaLIX Ct les dispositions additionnelles de la lol du 19 AoCit 19 13:
Consid6rant que le Conseil Communal de Pestel est d6i-nissionnaire ct qu I"I y a lieu de former une Commission pour g6rer les int6rks de cette Commune jusqu'aux prochaines elections communales:
Sur les rapports du Secr6taire d'Etat de l'Int6rieur et du Pr6fet de Rr6mie'
Arr6te:
Article ler.-Une Commission composer des citoyens Wilnor Antoine, Pr6sident, Samuel Bellegardc et Jules Picault, Membres est nomm6c pour g6rer les int6r&ts de la Commune de Pestel jusqu I aux prochaines elections.
Article 2.-Le present arr&t6 sera publ16 et ex6cut6 i la diligence du Secr6taire dEtat de l'Int6rieur.
Donn6 au. Palais National, Port-au-Prince, le 18 F6vrier 1931, an 128&me de l'Ind6pendance.
STENIO VINCENT Par le Pr6sident:
Le Secritaire d'Etat de t'lnt rteur:
AUGUSTE TURNER
wouc M/i riow I




BUU.FTlN DES LOIS ET ACTES 51
ARRETE
STENIO VINCENT
PRESIDEVI DF L/I RFPUBLIQUI:
Vu I'article 75 de la Constitution:
Vu les articles 31 et 32 de la loi du 6 Octobre 1881 sur les Consnls Communaux;
Consid6rant qu'il y a lieu de former une nouvelle Commission pour gerer les int6rfts de la Commune des Arises a Pitres jusqu'aux prochalnes elections communales.
Sur le rapport du Secr6taire d'Etat de l'Int6rieur, Arr6te:
Article ler.-Les citovens Prosper Sabbat, D6=6 St.-Paul et Napol6on Jean-Louis sont respectivernent nomm6s Pr6sident et Mernbres de la Commission qui dolt g6rer les int6rfts de la Commune des Anses-A-Pitres jusqu'aux prochaines elections.
Article 2.-Le present arrft6 sera publ16 et ex6cut6 A la diligence du Secr6taire d'Etat de l'Int6rieur.
Donn6 au Palais National A Port-au-Prince, le 18 F6vrier 1931, 'in 12Kme de l'Ind6pendance.
STENIO VINCENT Pir le Pr6sident:
Le Secrkaire d'Etat de I'Interieur: AUGUSTE TURNIER
ARRETE
____OSTENIO VINCENT
PRESIDEVI' D1 1A REPUB1,1QUI
Vu Farticle 75 de la Constitution:
Vu les articles 31 et 32 de la lol du 6 Octobre 1881 sur les Consells Communaux:
Consid6rant qu'il y a 'lleLi de former une nouvelle commission pour a6rer les int6r6ts de la Commune de Bainet 'usqu'aux prochaines 6lections communales;
Sur le rapport du Secr6talre d'Etat de Hni:6.rieur, Arrite:
Article ler.-Les citoyens Dumas Fid6lia, Sylvaince Pierre-Louis ,t Denis Bony, sont respectivement nornm6s Pr6sident et mernbres




BULLETIN DES LOIS ET ACTES
de la commission qui dolt g6rer les int6r ts de la commune de Bainet jusqu'aux prochaines elections.
Article 2.-Le present arr t6 sera public et ex6cut6 la diligence du Secr6taire d'Etat de l'Int6rieur.
Donn6 au Palais National, a Port-au-Prince, le 21 F6vrier 1931,
-in 12&me de l'Ind6pendance.
STENIO VINCENT Par le Pr6sident:
Le Secritaire d'Etat de I'Int rieur:
AUGUSTE TURNER
__000
ARRETE
STENIO VINCENT PRESIDENT DF LA REPUBLIQUL
Vu article 75 de la Constitution;
Vu les articles 31 et 32 de la lol du 6 Octobre 1881 sur les, Consells Communaux:
Consid6rant clu'll y a lieu de former une nouvellc commission pour g6rer les int6r&ts de la Commune du Borgne jusqu'aux prochaines elections communales;
Sur le rapport du Secr6taire d'Etat de l'Int6rieur, Arr&e:
Article ler.-Les citoyens Kerlot Sam, Carnoville Muller et Joscph Depaloir sont rcspectivement nommes Pr6sident et Membres de la Commission qui doit g6rer les int6rfts de la Commune du Borgne jusqu'aux prochaines 6lections.
Article 2.-Le present arr t6 sera publI6 et ex6cut6 la diligence Ju Secr6taire d'Etat de l'Int6rieur.
Donn6 au Palais National, Port-au-Prince, le 21 F6vrIer 1931, an 12&me de l'Ind6pendance.
STENIO VINCENT Par le Pr6sident:
Le Secr&aire d'Etat de llnt6rieur:
AUGUSTE TURNER




BULIA-TIN I)ES LOIS L I- AC TFS 53
ARRETE
-0
STENIO VINCENT
PRESIDENT DF LA REPUBLIQUI Vu Article 75 de la Constitution,
Vu les articles 3 1 et 3 2 de la tol du 6 Octobre 188 1 sur les Consells Communaux,
Consid6rant que la Commission Communale de Pignon est infirm6e par suite de la admission de Yun de ses members et qu'il y a lieu, par consequent, de former une nouvelle Commission pour g6rer leg int6r&s de cette Commune jusqu'aux prochaines elections communales;
Sur Ic rapport du Secr6tairc d'Etat de l'Int6rieur: Arrke:
Article ler.-Les citoyens Raymond Maxime jeune, Dolg6 Sonthonax et Roc Gerbier sont respectivement nomm6s Pr6sident et Mernbres de la Commission qui dolt g6rer les int6r ts de la Commune de Pignon jusqu'aux prochaines elections.
Article 2.-Le present arrft6 sera publ16 et ex6cut6 A la diligence du Secr6taire d'Etat de l'Int6ricur.
Donn6 au Palais National, a Port-au-Prince, le 21 F6vrier 1931, 'n 128&me de l'Ind6pcndancc.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secr(tal*re dEtat de I'lotirieur: AUGUST'E TURNIER
No. 297 Port- au-Prince, le 20 F6vrier 1931.
LE SECRETAIRE D'ETAT DE LA JUSTICE CIRCULAIRE
A Messl*eurs leg Corprnl*ssaires du Gouvernetnent pr s leg Trl'bunaux
de Hre Instance.
IMonsicur le Commissaire,
Sous pr6texte de rebellion, les homes de Police proc6dant ill6galement des arrestations en debtors des cas de flagrant d6lit ou sang
I
mandate. et m&me pour simples contraventions dc Police ou pretenders




1; 4 BULLETIN DES LOIS ET A( I !",
tells, ces homes s'empressent d'exercer des actes de violence et de rapper de pauvres gens surtout 6 la t&e, pour le plaisir, semble-t-il, de r6pandre le sang de leurs concitoyens ou de leurs congeneres, sans que personnel sache quelled sanction reqoivent des actes aussi pernicieux de Fordre public, car les auteurs 6chappent la Justice civil et au ,grand 'our de Yaudience publique.
Ces actes que r6prouve toute conscience civilis6e se r6p&tent trop solvent et jusquc sous les ycux d'une foule de plus de dix mille per,;onnes, dans Yapr&s-midl du 16 F6vrier courant sur la place publique du Champ de Mars, a la Capitale, en presence du Pr6fet, du Pr6sident ic la Commission Communale, du Secr6taire d'Etat de la Justice, etc...
11 est temps que cesse la perpetration de tells abominations.
Vous rappellerez, Monsieur le Commissaire, aux Juges de Paix et ,i tous les agents qui exercent la police judiciaire, I' qu'il leur est d6fendu d'arr ter qui que cc solt en mati&re de contraventions, qui ne se jugent que sur citation, suivant les dispositions des arts. 124 133 du Code d'Instruction Criminelle, 20 qu'il leur est formellement interdit de mettre aucun individu en 6tat d'arrestation sur simple planted ou sur d6nonciation; 30 qU'en cas de planted ou de dinonclation, ils ne sont invests que du seul drolt de faire rapport au Juge de Paix; 4' qu'en cas de flagrant d6lit, (crimes et d6lits relevant de la Juridiction criminelle et des Tribunaux Correctionnels), leur r6le se borne i arrker et conduire Findividu deviant le Juge dc Paix (art. 10 C.
1. C.).
Vcuillcz agr6cr, Monsieur Ic Commissaire, Fassurance de ma parfaite consideration.
J. ADHENIAR AUGUSTE
SECRETAIRERIE D'ETAT DE LA JUSTICE
Le D6partemen't de la Justice avise le public que, d'apr&s les pieces qui lui ont 6t6 communiques par le Commissaire du Gouvernement pr&s le Tribunal de I&re Instance de Port-au-Prince, le sieur Antoine Pierre Louis Dupont est n6 en HaYti de p&re et de m&re ha'Itiens.
11 est par consequent HaYtien en vertu de la Constitution de 1889 souls, Fempire de laquelle 11 est n6.
Port-au-Prince. le 20 F6vrier 1931




BUILF'11\ 13FS LOIS I'T ACTFS 55
ARRETE
STENIO VINCENT
PRI:SIOENT DE I A RFPU131,1QUE Vu Yarticle 75 de la Constitution:
Vu Article 20, en son 2 rnc alinh, de la loi du 21 Juillet 1929, portent fixation des d6penses au Budget de I'Excrcicc 1929-1930, dfiment proroge pour la pr6sentc ann6c:
Consid6rant qu'il y a lieu de pourvoir a des d6penses urgentes pour lesquelles, 11 n'y a pas de credit ouvcrt ou disponible au Budget cle I'Exercicc en cours;
Sur le rapport du Secr6tairc d*Etat du Comi-nerce et cle I'avis du Conseil des Secr6taires d'Etat,
Arr&e:
Article ler.-Il est overt au D6partement du Commerce tin credit extraordinaire de Vinyt Cinq Mille Gourdes pour assurer la participation d'Haiti la Foire Coloniale de Paris. (G. 25-000).
Article 2.-Les Voles ct Moycris du present credit scront tir6s des disponibilit6s du Tr6sor Public.
Article 3.-Le present arr te sera execute' a la diligence des Secr taires d'Etat des Finances ct du Cornmerce, chacun en cc qui le concerne.
Donn av. Palais National. Port-au-Prince, le 19 F6vrier 1931, an 128&mc de l'Ind6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secr taire d'Etat des Finances et des TraCaUX Publics:
R FHOBY
Le Secretaire d*Etat du Commerce et de I'Interieur:
AUGUSTE TURNER
Le Secretaire d'Etat des Relatiors Ext neures et des Cultes:
H. PAULFUS ANNON
Le Secr6taire d'Etat de la Justice: J. ADHEMAR AUGUSTE Le Secr&aire d'Etat de I'Instruction Publique, de I'Agrf*culture et du Trauad a. 1'.:
J. ADHEMAR AUGUSTE




BI-1 L.ETIN DES LOIS FT Ac'rEs
ARRETE
____0
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPURLIQUL
Vu la loi du 8 Juillct 1921 :
Consid6rant qu'll est n6cessaire d'cncouragcr les ceuvres travaillant ao d6vcloppern2nt de 1'66u.c.,tion national par des moyens priv6s;
Consid6rant clue I'acuvrc du Cor.it6 PETION-BOLIVAR, dow Ic but cst de comm morer et cle pcrp6tuer le geste de PETION enters BOLIVAR, de glorifier ALEXANDRE PETION et les grades figures de Mistoirc d'Hal'ti, par 1'6rcction d'unc s6ric de monuments coinm6moratifs parlant au cccv.r ct i Fesprit ct constituent la forme la plus expressive de Y6ducation national, rcv&t un caract&re 6mincmment patriotique:
Sur le rapport du Sccr tairc d'Etat dc I'li-it6ricur,
Et de Favis du Conscil des Secr6taircs d'Etat, Arrite:
Article ler.-L'(ruvre du Cornit6 PETION-BOLIVAR pour 1'6rcction dc monuments comm6moratifs sur les places publiques cst d6clar6e d'utilit6 publique pour jouir des prerogatives consacr6es par Yarticle 2 dc la loi du 8 Juillet 19 2 1.
Le present arr&t6 sera pubI16 et cx6cut6 a la diligence du Secr6tairc d'Etat au D6partemcnt de l'Int6ricur.
Donn6 au Palais National, Port-au-Prince, le 4 Mars 1931.
STENIO VINCENT
Par Ic Pr6sident:
Le Secr&aire d'Etat de I'Inte'rieur:
AUGUSTE URNIER
SECRETAIRERIE D'ETAT DE LA JUSTICE
Le Department de la Justice avise Ic public que, d'apr&s les pieces qui lui ont 6t6 communiqu6cs par le Commissaire du Gouvernement pt&s le Tribunal dc I&re Instance dc Port-au-Prince, le sieur Firmin Gaston Georges Bolgris cst n6 en Haiti de m&re haYtienne.
En consequence, 11 est haYtien d'origine conform6ment a Farticle 2, 3&mc alin6a de la loi du 22 Ao it 1907 sur la nationality.
Port-au-Prince, le 23 F6vrier 1931




B~ULLEIN DE S FTs \' CTFS7
SECRETAIRERIE D'IETAT DE LA JUSTICE
Le D~partement de la Justice ax ise lc public que le sieur Jacob Nacim Baboun, n6 i Port-au-Prince et y demneurant, a fait, le 20 Janvi-er 1 93 1, au Parquet du Tribunal de 1 re Instance de Port-auPrince, la d~clara 'tion d'option pr~vue par article 4 de la loi du 22 Ao~it 1 907 sur la nationality.
Port-au-Prince, le 25 F~vrier 1931.
Le D~partement de la Justice avise le public que, dl'apr~s les pi&ces qui lui ont 6t6 communiq&~es par le Commissaire du Gouvernement pr~s Ic Tribunal de I ~re Instance des Gonaives, le sieur Yves McGuffie est n6 en Ha'lti de nmhre ha'Itienne.
1l est. par consequent, baitien d'origine, conform~ment article
2. 3 me alin~a de Ia loi du 22 Aoait 1 907, sur Ia nationalist.
Port-au-Prince, le 25 F~vrier 1 931.
SECRETAIRERIE D'ETAT
DES RELATIONS EXTERIEURES
>,!R%*(V- DU[ PROTOCOLE
Le Mardi 3 Mars courant, Son Excellence Monsieur le IPr~sident de Ia Rep~ublique a rccu en audience priv6e Son Excellence Monsieur Agustino \lalagon bijo, Env oy," Extraordinaire et Ministre Plknipotentiaire d,. la R publiquc Dorninicaine qui lui a remis la Lettre Autographe de Son Excellence Monsieur le G~n~ral Trujillo Molina, President de la R~publique Domninicaine, responsive ?i celle par laquelle Ie Pr6sident St~nio Vincent Iui a annonc6 son 6Jection Ia Premni~re \Iagistrature de l'Etat.
Port-au-Prince, le 4 Mars 1 932.
0
NRRETE
STENTO VINCENT
PRESIDENT DI- L.A REPUJBLIQUE
V~u [article 75 de Ia Constitution:
Vu les articles 20 et 2 1 dle la Ioi du 2 1 Juillet 19 29:
Vu l'arrft6 du 3 Septembre 1930 maintenant pour l'ann~e 19301 9-31 les budgets des voies et moyens et des d~penses de l'exercice 1929-1930;




18 BUI LFTIN DFS !,OIS FT ACTFS
Consid6rint que poor r6pondre l'invitation qui a 6t6 faite au Government de la R6publique, il y a lieu d'envoyer un Repr6sentant a la Conf6rence des Directeurs des Services d'Hygi&ne des Etats Am6icains deviant kre tenue Washington du 20 au 2 8 Avril prochain Consid6rant qu'aucun cr6dit n'cst pr vv au budget pour couvrlr les frais qui s'imposent en l'occurence, qu'll est donc urgent d'y pourvoir;
Sur le rapport des Secr6taires d'Etat de 1'Int6rieur et des Finances,
Et de 1'avis du Conseil des Secr6taires d'Etat,
Arr&e:
Article ler.-Un credit extraordinaire de Deux mille cinq cents Gourdes (2.500) est overt au Dc apartment de l'Int6rieur pour cou,i- r les frais de d6placement et de s6jour du N/16decin Haitien qui dolt' repr6senter le Gouvernernent A cette Conf6rence.
Article 2.-Les voies et moyens de ce cr6dit seront tir6s des dispotliblllt s du Tr6sor Public.
Article 3.-Le present arrft6 sera ex6cut6 A la diligence des Secr6t.-Ircs d'Ftat de 1'Int6ricur et des Finances, chacun en ce qui le concerne.
Donn6 au Palais National, le 9 Mars 1931, an 128&me de l'Ind6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secre'tutre ciTtat de I'Int rieur et du Commerce:
A. TURNER
Le Secr wire d'Etat des Finances et des Tracuux Publics:
P. THOBY
Le Socr tul're d'Etat de la Justice:
J. ADHI MAR AUGUSTE
Le Secr taire d'Etut des Relations Exf rieures et des Cultes:
H. PAULEUS CANNON
Le Secrc taire d*Etat de I'Instruction Publique, de I'Agriculture et du Travail a. i:
J. ADHEMAR AUGUSTE
ARRETE,
---o
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu Article 75 de la Constitution;
Vu les articles 31 et 32 de la lol du 6 Octobre 1881 sur les Conseils Communaux:




BULLETIN DES I OIS LT ACTES
Vu la d6mission d'un des Membres de la Commission Communale de Cavaillon:
Consid6rant qu'il y a lieu de compl6ter la dite Commission:
Sur le rapport du Secr6taire d'Etat de l'Int6rieur', Arr ,te:
Article ler.-Le citoyen Emmanuel Henriquez est nomm membre de la Commission Communale de Cavaillon, en remplacernent de Monsieur Paul6us Duverseau, &missionnaire.
Article 2.-Le present arr t6 sera publi6 et ex6cut6 A la diligence du Secr6taire d'Etat de l'Int6rieur.
Donn6 au Palais National, a Port-au-Prince, le 6 Mars 1931, an 19&me de l'Ind6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secr&aire d'Etat de llntc rieur:
AUGUSTE TURNER
ARRETE
STENIO N71NCENT 1IRLSIDENT DE !_Y1 RI-PUBLIQUF
Vu I'article 75 de la Constitution:
Vu les articles 20 et 2 1 de ]a loi du 2 1 Juillet 19 20 portent fixation des d6penses de I'Exercice 1929-1930:
Vu 1'arrft6 du 3 Septembre 19 30 maintenance pour I'Exercice 19 301931 des budgets des voies et moyens et des d6penses de Yexercice 1929-1930:
Consid6rant qu'll imported d'entreprendre des reparations urgentes a ]a Caserne de la Garde d'Ha*lti Jacmel:
Sur le rapport des Secr6taires d'Etat de l'Int6rieur et des Finances,
Et de Yavis du Conseil des Secr6taires dEtat, Arrke:
Article ler.-Il est overt au D6partement des Travaux Publics un Credit Extraordinaire de Dl'x Mille Gourdes (G. 10.000) pour reparation de la Caserne de la Garde d'Ha'lti 2t Jacmel.
Article 2.-Ce credit sera covert au moyen des disponibilit6s du Tr6sor Public.




(Jo BULLET IN DES LOIS ET ACTES
Article 3.-Le present arrR6 sera ex6cut6 2i la diligence des Secr6tlires d'Etat des Travaux Publics et des Finances, chacun en ce qui le concerne.
Donn6 au Palais National, Port-au-Prince, le 3 Mars 193 1, an I 28&me de l'Ind~pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr~sident:
Le Secretaire dftut de 1lInterieur et du Comnmerce:
AUGUSTE TURNIER
Le Secretaire d*Etat des Finances et des Travaux Publics:
P. THOBY
Ixc Secretae dL tal de la Justice:
J. ADHFMAR AUGUSTE
Le Secretuire d'Etat dies Relations Ext~rieures et des Cultes:
H. PAULEUS SANNON
Le Sccn~ai*rc d'Etat de I'Instruction PubliqaW de l'.griculture et du TraL'ai a. i':
J. ADHEMAR AUGUSTE
ARRETE
-0
STENJO VINCENT
PRI-SFI)!NT DE 1A REPUBLIQUF
V~u article 75, 9&me alin~Sa, de de la ConstitutionVu la loi du 24 Septembre 1 860 sur l'exercice du droit de grace:
Sur le rapport du Secr~taire d'Etat de la Justice,
Atrite:
Article 1 er.-Gr2ace pleine et enti, re est accord6e, les droits des tiers reserves si aucuns sont, aux nommes:
Elias Louissaint, condamn6 aux travaux forces a perp~tuit6 par Ijugement du tribunal Criminel de Petit-Goave en date du 1 2 D6cembre 1923.
Cius Andr6, condamn6 A 6 mois d'emprisonnement par jogement du tribunal de simple police de Grand-Go~ve en date du 1 3 Septembre 1930.
Alcius Alphonse, condamn6 6 mois d'emprisonnement par jugement du tribunal de simple police de Petit-Goive en date du 1 5 Septembre 1930.
Paul Paris. condamn6 i six mois de prison par jugement du tribunal de simple police de Petit-Goave en date du 25 Aofit 1930.
Lebrun Feintulis, condamn6 Ai 5 ans de r~clusion par jugement du tribunal criminel de I'Anse- -Veau en date du 21 Janvier 1 930.




BULLETIN DES LOIS ET ACTS 61
Antoine St. -Eloi, condamn6 a six mois d'emprisonnement par jugement du-tribunal de simple police de Petit Trou de Nippes en date du 4 Septembre 1930.
Guillaume Bocage et S~natus Jeancil, condamn6s six mois de prison par jugement du tribunal de simple police de l'Anse-?i-Veau en date des 6 Septembre et 4 Novembre 1930.
Belvert St.-Hubert, condamn6 a 1 3 mois d'em prison nemen t par jugement du tribunal Correctionnel de l'Anse-i-Veau en date du 1 7 F6vrier 1930.
Ernest Adelus condamn6 une ann& d'emprisonnement par jugement du tribunal correctionnel de l'Anse-2t-Veau, en date du 1 6 Jfuin 1930.
Article 2.-Le present arr&t6 sera publi6 et ex&ut6 a la diligence du Secr6taire d'Etat de Ia Justice.
Donn6 au Palais National, i Port-au-Prince, Ic 4 \Mars 1 931, an I 28rme de l'Ind6pendance.
STENTO VINCENT
Par le Pr6sidcnt:
Le .Secrctaire d'Etat de la .Juice
J. ADHEMAR AUGUSTE
A R RET E
STEN1O VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE Vu article 75, 9&me alin~a, de Ia Constitution:
Vu Ia loi du 24 Septembre 1 860 sur 1'exercice du droit de grice:
Sur le rapport du Secrctaire d'Etat de la Justice,
Arr~te:
Article I er.-Grice pleine et entire est accorded, les droits des tiers reserv6s si aucuns sont, aux nommes:
Bertony Moli~re. condamn6 A trois ans de travaux force's par jugement du Tribunal criminel de Saint-Marc en date du 18 D&embre 1930;
Absalon Timoth~e, condamn6 3 ans de travaux forces par jugement du Tribunal criminel dle Saint-Marc en date du 1 8 D~cembre 1930;
Surpris Rebel, condamn6 Ai 1 8 mois de travaux forc6s par jugement du Tribunal criminel de St.-Marc en date du 19 D6cembre 1930;




62 BUTLETIN I)Ls LOIS FA' ACYES
Vatflia Balizaille, condamn6 a 18 mois de travaux forces par jugement du Tribunal criminal de Saint-Marc en date du 19 D6cembre 1930;
Pierre-Louis Balizaille, condamn6 18 mois de travaux forces par judgment du Tribunal crimincl de Saint-Marc en date du 19 D&embre 1930:
Dieu'uste D6rosier, condamn6 six mois d'emprisonnement par juj
cement du Tribunal de simple police de Dessalines en date du 6 Novembre 1930;
Luc6 F61ix, condamn6 16 ans dc travaux forces par judgment du Tribunal crin-iinel de Saint-Marc en date des 26 et 29 Novembre 1928:
Petit-Homi-ne Desravines condamn6 six mois de prison par juaement du Tribunal de simple police de Port-de-Paix du 22 D6cembre 1930:
Mercilia Ercillen, dite Mercie Istilien, condamn6e 6 mois de prison par judgment du Tribunal de simple police de Port-de-Paix du 2 D6cembre 1910.
Article 2.-Le present arrk6 sera pubI16 et ex6cut6 a la dlligcnce du Z
Secr6taire d'Etat de la Justice.
Donn6 au Palais National, Port -au -Prince, Ic 4 Mars 1931, an 128&me de l'Ind6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secr&aire d'Etat de lu Justice:
J. ADHEMAR AUGUSTE
ARRETE
___o
STENIO VINCENT
;'R1:S1DFA'7 DE LA RFRIBLIQUE Vu Farticle 75, Wme alin6a de la Constitution:
Vu la loi du 24 Septembre 1860 sur 1'exercice du droit de gr5ce:
Sur le rapport du Secr6taire d'Etat de la Justice,
Arr,,^,te:
Article ler.-GrAce pleine et enti re est accord6e, les drolts des tiers r6serv6s si aucuns sont aux nomm6s:
Joseph Antoine, condamn6 par judgment du Tribunal criminal des Cayes aux travaux forces perp6tuit6 le 22 Juillet 1924,




BUITF:TIN J)FS LOVS FT ACTES o")
Sem Nestor, condamne aux travaux forces i perpftu.46 par judgment du Tribunal criminal de Port-au-Prince en date du 10 D6cembrc 19 2 5:
PhIlox&ne Prudent, condamn6 5 ans de travaux forces par jugement du -1 tribunal criminal des Gonaives, en date du 27 Juillet 1927
Darius klajor Pierre, condamn6 5 ans de travaux forces par juzement du Tribunal criminal de Port-au-Prince en. date dit I I Juillet 1928:
Elius Pierre-Louis, condanin6 a 2 ans et 10 mois de travaux forces par jugemcnt du Tribunal criminal de Petit-Goive, en date du 8 Avril 1929:
Jeanne Lamarque, condamn6c i 6 ans de travaux force's par jucrement du Tribunal criminal de Jacmel en date du 29 Avril 1929:
Dieujuste Almable condamn6 a 5 ans de travaux forces par juacment du Tribunal criminal de Saint-Marc en date du 13 D&embre 10 2 7:
Damevil Blanchard, condamn6 i 3 ans de travaux forces par J'ug%:ment du Tribunal criminal dc Jacmel en date du 25 Octobre 1929:
Dorrn6us Supr6, condamn6 10 ans de travaux f orc6s par judgment du Tribunal criminal d'Aquin, en date du 17 D6cembre 1926:
Petit-Roy Remilus, condamn6 A 3 ans de travaux forces par jugement du Tribunal criminal de Petit-Goave en date du 25 Mat 1929;
Dortmond D6rival, condarnn aux travaux forces a perp6tult6 par judgment du Tribunal criminal de Port-au-Prince en date du 10 D&embre 1925;
Luc Mercy, condamn6 aux travaux forces 'a perpetuate par judgment du Tribunal criminal de Port-au-Prince en date du 13 Novembre 19 24:
Anselme Dutelly, condamri6 xu-, travaux forces A perp tult6 par judgment du Tribunal criminal de Petit-Goave en date du 12 D6cembre 1923:
Murat lklond6slr, cotidamn 10 ans de travaux forces par jugement du Tribunal criminal de Port-de-Paix en date du 18 Mars 1927;
Mirabeau Jean-Baptiste, condamn6 3 ans d'emprisonnement par judgment du Tribunal correctionnel de Port-au-Prince en date du
_'4 D6cembre 1930:
Mad6us Papoute, condamn6 3 ans de travaux forces par judgment du Tribunal criminal des Gonaives en date du 23 Novembre 1928;
Anselme Gracia, condamn6 a 15 ans de travaux forces par jugement du Tribunal criminal dv. Cap-Haitien en date du 6 F6vrier 1922;




TIN DLS LOIS LT ACTES
Jn-Baptiste Jn-Plerre, condamn6 10 ans de travaux forces par judgment du Tribunal criminal de Saint-Marc en date du 14 Juillet 19 30:
Th6ragene Lapoute, condamn6 6 ans de travaux forces par jugement du Tribunal criminal de Petit-Go5ve en date du 3 Aofit 1925;
Marius Hermann, condamn6 par une cour martial 2i 2 ans d'emprisonnement le 23 Novembre 1929:
Joge Alfred, condanin6 i 2 ans de travaux forces par une cour martial le 31 Juillet 1929;
Philadelle Damas, condamn6 2t 3 ans cle r6clusion par judgment du Tribunal criminal de Jacmel en date du 15 Avril 1929;
Orn6lus Barth6lemy, condarnn6 3 ans de r6clusion par judgment du Tribunal criminal de Jacmel en date du 17 Juillet 1930;
Inobert Barth6lemy, condamn6 3 ans de r6clusion par judgment du Tribunal criminal de Jacmel en date du 17 Juillet 1930;
klerdinier Lundy, condamn6 3 ans de r6clusion par judgment du Tribunal criminal de Jacmel en date du 12 Avril 19 29
Dorvilus Dorvil, condamn6 par jugement du Tribunal correctional des GonaYves, en date du 30 Janvier 1930, A un an d'emprisonnement,
Croyance San us, condamn6 A I an d'emprisonnement par jugement du Tribunal criminal des Gona*lves en date du 13 Mars 1930;
Tiresse Michel, condamn6 2t I an d'emprisonnement par judgment du Tribunal criminal des Gonaives en date du 3 Avril 1930:
Saint6lus Ferdinand. condamn6 6 mois demprisonnement par jullement du Tribunal correctional des Gona*ives en date du 10 Juillet 1930:
Benjamin G611n, condamn6 a 6 mols d'emprisonnement par juge-nent du Tribunal correctiorincl des Gona*Ives en date du 17 Aofit 1930;
Alone Aleau, condamn6 i 4 mois d'emprisonnemcnt par jugement clu Tribunal correctional des GonaYves en date du 26 Septembre 1930;
Julien Sylvain, condamn6 3 ans d'emprisonnement par judgment du Tribunal correctional des GonaYves en date du 19 Octobre 19 30:
Marie-Louis Antoine, condamn6 A 2 mois d'emprisonnement par judgment du Tribunal correctional des Gona*ives en date du 24 No vembre 1930;
Joseph Philippe, condamn6 A 2 mois d'emprisonnement par jugement du Tribunal correctional des GonaYves en date du 24 Novembre 19 30:




BULLETIN DES LOIS FT ACTES 65
Pholom~le D~sir, condamn6 I mois d'emprisonnement par jugement du Tribunal correctionnel des Gonaives en date du 22 D~cembre 1930.
Article 2.-Le present arr&6 sera public et ex6cut6 2i la diligence dui Secr&aire d'Etat de la Justice.
Donn6 au Palais National, i Port-au-Prince, le 4 Mars 1931, an
1 28e. de l'Ind~pendance.
STENIC VINCENT Par le Pr~sident:
Le Sertar d*Etat de la Justice:
J. ADHE LMAR AUGUSTE
ARRETE
-0
STENlO VINCENT
PRESIDENT DE [.A REPUBLIQLUE Vu liarticlc 75, 9Wm. alin6a, de la Constitution:
Vu la Ioi dui 24 Septembre 1 860 sur l'exercice du droit de grace:
Sur le rapport du Secr~taire d'Etat de la Justice,
Arr[&:
Article I er.-Grace pleine et entire est accord6e, les droits des tiers r~scrv~s si aucuns sont, au nomm6 LUonce Anselrne Propb~te, condarnn a vingt gourdes d'amende. aux frais liquids a~ six gourdes et demnie et i la perte de ses droits politiques pendant six mois, par jugement du Tribunal Criminel dui Cap-Haitien en date dui 6 F~vrier 1931.
Article 2.-Le present arr&ti sera public et ex~cutj Ai la diligence dui Secr~taire d'Etat de la Justice.
Donn6 au Palais National A Port-au-Prince, le 7 Mars 1931, an I 28&me. de lVInd~pendance.
STENIO VINCENT Par Ie Pr~sident:
Le Secr~taire d'Etat de Ia Justice:
J. ADHEMAR AUGUSTE




66 IWIJTTI \ DFS i 01 i T ACTFS
ARRETE
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
\ u Farticle 75, 9&me. alin6a de la Constitution:
Vu la loi du 24 Septembre 1860, sur le droit de grace et de commutation de peine;
Sur le rapport du Secr6taire d'Etat de la Justice, Arr te:
Article ler.-La peine dc mort prononc6c centre Analia Baron par judgment du Tribunal criminal de Petit-Go5ve du 20 Avril 1928, est commu6c cn celle de 3 ans de travaux forces;
La pelne de mort prononc6c centre M61ina Th6odore par judgment du Tribunal criminal de Petit-Goive du 27 Mal 1926, est commu6c en celle de 5 ans de travaux forces:
La pelne des travaux forces i perp&uit6 prononc6e centre le sieur Jules Guercin par juqcment du Tribunal criminal de Petit-Goave du 28 Janvier 1927, est commu6c en celle de 5 ans de travaux forces;
La pcine de 15 ans de travaux forces pronounce, le 30 Novembre 1925, centre D6sir Joseph par une cour martial, est commune en celle de 6 ann6es de travaux forces;
La peine de 10 ans de travaux forces pronounce le 14 Ao6t 1925 centre Aurel Bourget par unc cour martial, est commune en celle de
6 ann6es de travaux forces;
La peine des travaux forces perp6tuit6 pronounce centre Jean-Tilus Jean Gilus par judgment du Tribunal criminal de Saint-Marc du 26 October 1928, est commu.6e en celle de 5 ans de travaux forces:
La peine de mort prononc6c centre Albert M. Blanc par judgment du Tribunal criminal de Saint-Marc du 19 Novembre 1923, est commu6c en celle de 7 ans de travaux forces:
La peine de 5 ans de travaux forces pronounce centre Estim6 Davitus par ugement du Tribunal criminal de Saint-Marc du 7 D6cembre 1928, est commune en celle de 3 ans de travaux forces:
La peine des travaux force's 'a perpetuate pronounce centre Atilus Fi lus par judgment du Tribunal criminal de Port-au-Prince du 5 Mal 1925, cst commune en celle de 5 ans de travaux forces:
I
La pcine de 3 ans de travaux forces pronounce centre 136nito Balthazar par jugement du Tribunal criminal de Port-au-Prince du 24 Juillet 1930, est commu6c en celle de 2 ann6es de travaux forces;




BULUTIN DLS LOIS E'I ACTLS ()7
La peine des travaux forces a perp6tuit6 pronounce centre Samuel Georges par judgment du Tribunal criminal de Port-au-Prince du 9 Dhembre 1925, est commLi6e en celle de 10 ans de travaux forces;
La peine des travaux forc6.s A perp6tuit6 pronounce centre Delvarius Pierre par judgment du Tribunal criminal de Port-au-Prince du 21 ,hiin 1926, est commune en cell,- de 6 ans de travaux forces:
La veine de 5 ans de trivaux forces pronounce centre Tiline SaintFort par jt cement du Tribunal criminal de Port-au-Prince du 13 jaillet 1928, est commu6c en celle de 3 ann6es de travaux forc6s;La peine des travaux forces perp6tuit6 prononc6c centre Rival Minvil par judgment du Tribunal criminal du Cap-HaYtien du 24 Mat 1923 est commu6c cn celle de 8 ans de travaux forces:
I
La peine des travaux forces a perp6tuite' pronounce centre Vilsaint Louis-Jean par judgment du Tribunal criminal du Cap-Haitien du 11 Mars 1925, est comi-nu6c en celle de 10 ans de travaux forces:
La peine des travaux forces pcrpetuit6 prononc6c centre Jonathas Saintilus par jugcmcnt du. Tribunal criminal du Cap-Haitien du 14 F6vrier 1924, est commu6c en celle de 9 ans de travaux forces:
La peine de 9 ans de travaux forces pronounce centre P6rlcl&s Augustin par judgment du Tribunal criminal du Cap-Haitien du ler F6vrier 1927, est comi-nu6c en celle de 5 ann6es de travaux forces:
La peine des travaux forces a perp6tuit6 prononc6c centre Louisius M6tellus, dit Zius, par judgment du Tribunal criminal de J6r6mie du 23 Mal 1930, est comi-nu6c en celle de 15 ans de travaux forces:
La peine des travaux forces perp6tult6 prononc6c centre Dumond Edmond par judgment du Tribunal criminal des Cayes du I I Mars 1925, est commu6c en celle de 8 ans de trivaux forces:
La peine des travaux forces i perp6wIt6 pronounce centre Philost&ne Cassamajor par jugement du Tribunal criminal des Cayes du 22 N'lai 1924, est commune en cclle de 8 ans de travaux forces:
La peine de 0 ans de travaux forces pronounce centre Dijen T616maque par jugernent du Tribunal criminal des Gonaives du 29 Octobre 1928 est commune en celle de 3 ann6es de travaux forces;
La peine des travaux forces i perpftuit6 pronounce centre Mertina Ti-Maitre par jugement du Tribunal criminal des Gona'ives du 8 Julllet 1927, est commune cn celle de 12 ans de travaux forces:
La peine des travaux forces perp6tuit6 pronounce centre Arias Pierre par jugement du. Tribunal crimmel des Gona*fves du 27 Mai
1.926, est commune en celle de I I ann6es de travaux forces:




08 BULLETIN DES LOIS ET ACTES
La peine des travaux forces perp6tuit6 pronounce centre G6n6us Vilma par judgment du Tribunal criminal des Gonaives du 8 Juillet 1927, est commune en celle de 12 ans de travaux forces:
La peine des travaux forces a perp6tuit6 pronounce centre Italien Colas par judgment du Tribunal criminal de Jacmel du 15 Mars 1927, est commune en cellc de 12 ans cle travaux forces.
Article 2.-Le present arr&t6 sera publi6 et ex6cut6 la diligence du Secr6taire d'Etat de ]a Justice.
Donn6 au Palais National, Port-au-Prince, le 4 Mars 1931, an 128&me de l'Ind6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secr&aire d'Etat de la Justl(e:
J. ADHEMAR AUGUSTE
ARRETE
STENIO VINCENT PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu Article 75 de la Constitution'.
Vu les articles 31 et 32 de ]a lol du 6 Octobre 1881 Sur les Conseils Communaux:
Vu. la d6mission de la Commission Communale des Bara&res;
Consid6rant qu'il y a lieu de former tine nouvelle Commission pour ,6rer les int6rfts de cette Commune prochaines elections
communales;
Sur le rapport du Secr6taire d'Etat de l'Int6rieur,
Arr ,te:
Article ler.-Les citoyens L611o Etienne Paul6us Policard et Joseph D6brosse sont nomm6s respectivement Pr6sident et Membres de ]a Commission qui doit g6rer les int6rfts de la Commune des Barad&res jusqu'aux prochaines elections.
Article 2.-Le present arr&t6 sera public et ex6cut6 i la diligence du Secr6taire d'Etat de l'Int6rieur.
Donn6 au Palais National, Port-au-Prince, le 6 Mars 1931, an 12 Kme de l'Ind6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secritaire d'Etat de I'Int&ieur:
AUGUSTE TURNER




BULLETIN DES LOIS ET ACTES 69
ARRETE
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu Farticle 75 de la Constitution*,
Vu les articles 3 1 et 32 de la loi du 6 Octobre 188 1 Sur les Consells Communaux:
Consid6rant qu'll y a lieu de former une nouvelle commission pour g6rer les int6rks de la Commune de Miragoine jusqu I aux prochaines 61cctions communales:
Sur le rapport du Secr6taire d'Etat de l'Int6rieur, Arr&e:
Article ler.-Les citoyens Antoine d'Ha'ltl, Tercius Gaspard et Larnartine Ch6ry sont 1-cspectivernent nornm6s Pr6sident et Membres de la Commission qui doit g6rer les int6r&s de la Commune de I lirago ne jusqu'aux procbalnes Icctions.
Article 2.-Le present arr&t6 sera pubII6 et ex&ut6 la diligence du Secr6taire d'Etat de l'Int6ricur.
Donn6 au Palais National, i Port-au-Prince, le 6 Mars 19 3 1, an 128&me de l'Ind6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secrt taire d'Ftat de VInterieur: AUGUSTE TURNIER
ARRETE
___o
STENIO VINCENT
PRFS1DL.YT DF LA REPUBLIQUE Vu Farticle 75 de la Constitution-,
Vu les articles 3 1 et 3 2 dc la lol du 6 Octobre 18 8 1 sur les Conseils Communaux;
Consid6rant qu'il y a lieu de former u.ne nouvelle Commission pour g6rer les int6rks de la Commune de I'Arcahaie jusquaux prochaines Sections communales:
Sur le rapport du Sccr6taire d'Etat de FInt6rieur, Arrke
Article I er.-Les citoyens Rollin Pierre, Silvela Paul et Alphonse Supplies, sont respectivement nomm6s Pr6sident et Membres de la




70 BULLETIN DES LOIS ET ACTES
Commission qui doit g6rer les inthfts de la commune de I'Arcabaie Jusqu'aux prochaines elections.
Article 2.-Le present arrW sera publi6 et ex6cut6 la diligence du Secr6taire d'Etat de l'Int6rieur.
Donn6 au Palais National, a Port-au-Prince, le I I Mars 193 1, an 128&me de l'Ind6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secr&aire d'Elat de 1'Int6rieur:
AUGUSTE TURNER
SECRETAIRERIE D'ETAT DE LA JUSTICE
Le Department de la Justice avise le public que, d'apr&s les pieces qui lui ont 6t6 communiques par le Commissaire du Gouvernement pr&s le Tribunal de I&re Instance de Port-au-Prince, le sieur Louis Fritz Carl Jaeger est n6 en Haiti de m&re haYtienne.
En consequence, il est HaYtien d'origine, conform6ment a Yarticle 2, 3&me alin6a, de la loi du 22 Aofit 1907 Sur la nationalit6.
Port-au-Prince, le I I Mars 19 3 1.
Le Department de la Justice avise le public que, d'apr&s les pikes qui lui ont 6t6 communiqu6es par le sieur Antoine Edouard Peloux, le dit sieur est n6 en HaYti de m&re ba-itienne.
En consequence, 11 est Haitien d'origine, conform6ment I'article 2, Rme alin6a de la lol du 22 Aoat 1907 sur la nationality.
Port-au-Prince, le 12 Mars 1931.
ARRETE
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LAREPUBLIQUE
Vu Article 75 de la Constitution',
Vu les articles 20, 21 et 30 de la loi du 21 Juillet 1929, portent fixation des d6penses de 1'exercice 19 2 9 19 3 0, prorog6 pour 1'exercice ,on cours:
Consid6rant que le cr6dit extraordinaire de Deux cent soixante sept mille six cent quatre vingt treize gourdes, cinquante centimes (Gdes




BULLLTIN DES LOIS ET ACTES 71
267.693.50) overt par ]a loi du 20 F6vrier 1929 pour <> est arrive A 6ch6ance, que la balance disponible qu'elle accusait av. 20 F6vrier 1931 ne peut kre employee aux travaux d'ach&vement dune Salle additionnelle a la ferme 6cole rural de la Petite-Rivi&re des Bayonnals et qu'il y a lieu d'y pourvoir par un nouveau credit;
Sur le rapport des Secr6taires d'Etat de I'Agriculture, des Travaux Publics et des Finances,
Et de Yavis du Conseil des Secr6taires d'Etat.
Arr te:
Article I er.-Il est overt au D6partement des Travaux Publics un credit extraordinaire de Cinq mille huit cents gourdes (G. 5.800.00) pour l'ach&vement des travaux de construction d'une salle additionnelle 1'6cole rural de la Petite Rivl&re des Bayonnais.
Article 2.-Cette valour sera tir6c des disponibilit6s du Tr6sor Public.
Article 3.-Le present arr&t6 sera ex6cut6 i la diligence des Secr6taires d'Etat de IAgriculture, des Travaux Publics et des Finances, chactin en cc qui le concerned.
Donn6 au Palais National i Port-au-Prince, le 26 F6vrier 1931, in 128&nie de l'Ind6pcndancc.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secrt laire d'Elat de 1'Instruct*on Publ'que, de 1'_Aqr* culture et du Tracail:
Dr. A. V. CARRE
Le Secr taire d'Flat des Tracaux Publics et des F177(inces:
P. THOBY
Le Se(r tuzre d'Elat des Relations Exl, rieures et des Culles:
H. PAULEUS CANNON
Le Secr taire d'Etat de I'Intirieur et du Commerce:
AUGUSTE TURNER
Le Secr&atre d'Etat de la Justice:
J. ADHEMAR AUGUSTE
SECRETAIRERIF D'ETAT DE LA JUSTICE
Le Department de la Justice avise le public que, d'apr s les pi&es qui lut ont 6t6 communiqu6es par le Commissaire du Gouvernement pr&s le Tribunal de I&re Instance de Port-au-Prince, le sieur Alexandre Dandin est n6 en Haiti d'origine africalne.
11 est, par consequent, Haitien, conform6ment Yarticle 2, Rme alin6a, de la loi du 2 Aoat 1907 Sur la nationality.
Port-au-Prince, le 17 Mars 1931.




72 BUI LFITIN DES LOIS F-F ACTES
ARRETE
STENIO VINCENT
P1?tS10FV1 TH 1A RF1T'8L1Q(.,'1, Vu Article 55 de la Constitution:
Vu I'article 2 de la loi du 13 JuIllet 1926;
Consid6rant que I,-, Conseil de I'Union Pan Am6ricaine, conform6merit a une de ses resolutions en date do, 7 Mai 1930, a recommend i tous les Gouvernements, members de I'Union, de c6l6brer la journey du 14 avril en comm6moration de la Souverainet6 des Nations Am6ricalnes et de leur union volontaire dans Line communaut6 continental;
Consid6rant que le Gouvernel-nent haitien, comme member de I'Union Pan am6ricainc. a 6t6 invIt6 A observer le <>:
Sur le rapport du Secr6tairc d'Etat des Relations Ext6rieures;
Et de Yavis du Conseil des Sccr6taires d'Etat,
Arr^te:
Article ler.-Les Services Publics er les Ecoles ch6meront le 14 Avril prochain.
Article 2.-Les Ecoles, les diff6rentes Associations et le Peuple baitien en g6n6ral observeront ce Jour par des c6r6monies appropri6es et le drapeau national sera arbor en te'moignage de Yesprit cle solidarity continental et des sentiments que nourrissent le Gouvernement et le people HaYticns A 1'6gard des PeuPles et Gouvernements des autres R6publiques du Continent am6ricain.
Article 3.-Le present arr t6 sera pubII6 et ex6cut6 A la diligence des Secr6taires d'Etat de Fint6rieur et de l'Instruction Publique.
Donn6 au Palais National, Port- au-Prince, le 20 Mars 1931, an 128&n-ie dc l'Ind6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secrt:talre d*Etat de llnt rieur:
AUGUSTE TURNER
Le Secritaire d*Etat de IInstruction Publique:
Dr. A. V. CARRE




BUL.I.L 1AN DES LOIS L I' ACTLS 73
RECEPTION OFFICIELLE DE MONSIEUR LL- I-)OCTEUR LOUIS BARON
Ministry Wsident (I'Haitid Londres
Le Lundi 26 F6vrier, Monsieur Ic Docteur Louis Baron klinistreRisident d'Ha*ltl Londres, a &6 recu avec le c6r6monial d'usage Buckingham Palace par Sa Majest6 ie Rot d'Angleterre qui 11 a remis ses letters de cr6ance et les letters cle rappel de son pr6d6cesseur Monsieur le Docteur Horace P6r1gord.
RECEPTION OFFICIELLE DE iWONSIFUR ERNEST RIGAUD
Envoye Extraor-dinuire et Ministre I 16mpotewiaire d'Haiti a la Hauane
Le Mardi 17 Mars courant, 10 '1.1, a. m., Monsieur Ernest 10gaud, Envoy6 Extraordinalre et Ministre P16nipotentlaire d'Ha*iti a Cuba, a 6t6 re u avec le ccr monlal d'usage par Son Excellence le G6n6ral Gerardo Machado, Pr6sident de la R6publique, qui 11 a remis ses letters de cr6ance et 1cs letters de rappel de son pr6d6cesseur ,\/Ionsicur Emile Marcel;n.
Sr
ARRETE
--o
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA ]UPUBLIQUF
Vu Farticle 75 de la Constitution,
Vu les articles 3 1 et 32 dc ]a loi du 6 Octobre 188 1 stir les Consells Communaux;
Consid6rant que par suite de ]a &mission de trois do ses mernbres le Conseil Communal de I.- Croix- des- Bouquets est infirm6. et. qu'1I v a lieu en consequence de former une Commission pour g6rer les interests de cette Commune jusqu'aux prochaines elections communales;
Sur le rapport du Secrkaire d'Etat de l'Int6ricur, Arrite:
Article ler.-Les citoyens Emmanuel Blain, Philippe Belols et Nestor Charles Olivier sont respectivement nomm6s Pr6sident et Mern-




74 BU[ LETIN DES 1.01S ET ACTES
bres de la Commission qui doit g6rer les int6rfts de la commune de la Croix-des-Bouquets jusqu aux prochaines elections.
Article 2.-Le present arr6t6 sera public' et execute la diligence du Secr6taire d'Etat de l'Int6rieur.
Donn6. au Palais National, Port-au-Prince, le 21 Mars 1931, an I 2&me de l'Independance.
STENIO VINCENT
Par le President:
Le Secr6talre d'Etat de FIntirieur:
AUGUSTE TURNER
ARRETE
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE Vu Article 75 de la Constitution;
Consid6rant qu'if imported de modifier I'arr&t6 du 21 Avril 1903 sur les vacancies du Tribunal de Cassation de la R6publique et des Tribunaux de Premi&re Instance;
Sur le rapport du Secr6taire d'Etat de la Justice, Arr te:
Article ler.-L'article 2 de Farrh6 du 21 Avril 1903 est ainsi modifiL
41 y a aussi. vacanccs les samedis et les dimanches de cheque seinaine et pendant les 6poqi-ies suivantes: du 23 d6cembre au lundi qui su.it FEpiphanie; 2i partir du jeudi saint jusqu'au lundi de Quasimodo: 1- premier mai, Hte de YAgriculture: les jours de I'Ascension, de la Ffte-Dieu et de la Tou-saint>>.
Article 2.-Le present arr&t6 abroge routes dispositions d'arr&t6s ou de r&glements qui lui. sont countries et sera ex6cut6 2i la diligence du Secr6taire d'Etat de la Justice.
Donn6 au Palais National, 2i Port-au-Prince, le 25 mars 1931, an 128&me de l'Ind6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Sect-6talre d'Etat de la Justice:
J. ADHEMAR AUGUSTE




BULLETIN DES LOIS ET ACTES 75
ARRETE
-0-O
STENJO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUJBLIQUFE Vu [article 75 de la Constitution;
Vu l'article 3 de la loi du 1 3 juillet 1 926 d~terminant les jours f~ri~s de l'ann~e;
Consid~rant qu'il convient de donner aux fonictionnaires publics [occasion de participer aux c~r~monies des Jeudi et Vendredi de la Semaine Sainte,
Arr~te:
Article ler.-Les services publics ch6meront les Jeudi et Vendredi
2 et 3 Avril prochain.
Article 2.-Le present arrft6, qui ne modifie pas les dispositions
_xistantes en ce qui est des vacances des Tribunaux et des Ecoles, sera public S la diligence du Secr~taire d'Etat de l'Int~rieur.
Donn6 au Palais National, a Port-au-Prince, le 30 'Mars 1931, an
1 28&rne de l'Jnd6pendance.
STENJO VINCENT
Par le Pr~sident:
Le Secretaire d'Etat de I'Jntirieur:
AUGUSTE TURNIER
ARRETE
STEI3NO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu les articles 75 de la Constitution, 3 1 et 3)2 de la loi du 6 Octobre 1 88 1 sur les Conscils Commnunaux et les dispositions additionnelles de la loi du 19 Aoijt 1913;
Consid~rant que, dans l'intcrft dune bonne administration, it y a lieu de pourvoir au remplacement des citoyens Jules Joachim et LUonce Adrien, membres de la Commission Communale de Quanaminthe;
Sur les rapports du Secr~taire d'Etat de l'Int~rieur et du Pr~fet des Arrondissements du Nord, Arr~te:
Article ler.-Les citoyens HWn~lus Jacques et Normil Adrien sont nomm~s membres de la Commission Communale de Guianaminthe en remplacement de Mrs. Jules Joachim et LUonce Adrien.




BUJLLETIN DES LOIS ET ACTES
Article 2.-Le present arr&6 -sera public et ex~cut6 la diligence du Secr~taire d'Etat de l'Int~rieur.
Donn6 au Palais National, A Port-au-Prince, le 28 Mars 1931, an I 2&me dle l'Ind~pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr~sident:
Le Secritaice d'Etat de 'Int~rieur:
AUGUSTE TURNIER
ARRETE
-0
STENJO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE Vu [article 75 de la Constitution;,
Vu les articles 31 et 32 de la loi du 6 Octobre 1881 sur Jes Conseils Communaux;
Consid~rant qu'il y a lieu de former une nouvelle Commission pour g ~rer ils int~rks de la Commune cde Petite-Rivi~re de Nippes jusqu'aux prochaines elections communales;
Sur le rapport du Secr~taire d'Etat de 'Jnt~rieur,
Arr&e:
Article I er.-Les citoyens Constant Hill, P. Antoine Erasme et Jacques Fils, sont respectivement nomm6s President et Membres de Ia Commission qui doit g~rer les int~r&ts de la Commune de Ia PetiteRivi~re de Nippes jusqu'aux prochaines elections.
Article 2.-Le present arr&6 sera public et ex~cut6 ]a diligence du Secr~taire d'Etat de 'Interieur.
Donn6 au Palais National, Ai Port-au-Prince, le 4 Avril 1931, an I 28&me de 'Ind~pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr~sident:
Le Secrit'aire d'Etat de I'Int'~teur:
AUGUSTE TURNIER




BULLETIN DES LOIS ET ACTES 77
No. 407. Port-au-Prince, le 30 Mars 1931
LE SECRETAIRE D'ETAT DE LA JUSTICE
CIRCULAIRE
A Messieurs les Commissaires du Gouvernement pr s les Tribunaux
de 1 re Instance.
Monsieur le Commissaire,
Agissant dans la plenitude de ses attributions, le D6partement de la Justice jugea n6cessaire de vous dresser les 7 et 20 F6vrier dernier deux circulaires en vue de ]a protection de la liberty indivicluelle due
toute personnel qui se troupe sur le territoire d'Haiti.
On a fait courier le bruit que mis en presence des texts rappel6s dans les dites circulaires, les agents de la force publique se seraient d6clar6s impuissants pour la repression de tout d6lit, rn me flagrant, faute de mandate.
11 est certain que Yon calomnie les d6tenteurs de la force publique.
Le Secr6taire d'Etat de la Justice, loin de provoquer Fanarcbie parl'impunit6 des criminals, demanded tous indistinctement de concourir A I'ceuvre de la repression ainsi que l'imposent les prescriptions du Code d'Instruction Criminelle.
Ainsi, dans tous les cas de flagrant d6lit, crimes et d6lits (voir I a loi du 6 Mai 1917, relative au judgment rapid des delits correctionnels), ies Gardes d'HaYti exer ant !a Police Judiciaire sont tenus d'arr&er sans mandates les auteurs et de les conduire directement deviant le Commissalre du Gouvernement ou le Juge d'Instruction, et ce, en vertu des articles 10, 3 1, 88 du Code d'Instruction CrIminelle.
11 demure entendu qu'en mati re de contraventions de Police, l'arrestation provisoire n'est pas autorls6e.
Enfin, expliquez A tous les agents auxiliaries dc la Police Judiciaire
-iue les circulaires du D6partement de la Justice tendent enrayer les arrestations ill6gales et arbitraires.
Expliquez-leur que le Departement de la Justice desire la franche :,t sincere collaboration de ]a force publique pour la repression l6gale de tous les crimes et d6lits.
Recevez, Monsieur le Commissaire, I'assurance de ma parfait coilsid6ration.
J. ADHEMAR AUGUSTE




-8 BULLETIN DES LOIS ET ACTES
DEPARTMENT DE UINTERIEUR
COMMUNIQUES
Le samedi 4 du courant, la Secr6tairerie d'Etat de l'Int6rieur fut informed qu'une foule 6valu6e 2i plusieurs millers de personnel s'opposait A une salsie des Inspecteurs du Bureau des Contributions assists dc la Garde d'Haiti.
Le Secr6taire d'Etat au D6partement de l'Int6rieur se rendit imm6diatement a 1_6ogine, o6 il trouva une foule menaqante qui parcouralt les rues en chantant.
Un change rapid de vues avec le Lieutenant de la Garde, le Juge de Paix, le Pr6sident et les Membres de la Commission Communale, 1'6difia sur la port6e des 6v6nements. La garde d6bord6e par la foule avalt fait plusieurs feux de salve en I'air pour se d6gager et permettre aux autorit6s civiles de prot6ger de leurs personnel les Inspecteurs Charles Wiener et Mac Manus qui parent ainsi garner une voiture et renter pr6cipitamment A Port-au-Prince.
Le Secr6taire d'Etat au D6partement de l'Int6rieur ayant r6ussi convaincre la foule de se calmer et de se disperser, se rendit sur les lieux de incident oii 11 proc6da 2i une investigation complete dont les conclusions ont &6 sournises aux fins tiles au D6partement des Finances.
La concluite de la Garde a 6t6 sage et mod6r6e, c'est 'a son sang froid et au courage des autorit6s civiles locales que l'on*n'a pas eu d6plorer
-fe grand malheurs. Le Secr6taire d'Etat de l'Int6rieur n'a pas manqu6 d'en f6liciter les uns et les autres.
6 Avril 1931.
Un journal de cette ville a annonc6 dans son edition d'avant hier, 8 Avril, que le Gouvernement, dans le hut de retarder [a d occupation civil et militaire du Pays, aurait charge notre Ministre Washington de demander l'appui du Gouvernement Am6ricain pour la realisation
un novel emprunt.
Cette information visiblement tendancieuse est d6nu6e de tout fondement. Monsieur Bellegarde n'a en effet requ, ni officiellement, ni officious ment, pareille mission.
Si Jamais le Gouvernement devalt envisaged une operation financl re clans les circumstances actuelles, ce strait, il est 2t peine n6cessaire de le dire, non pour prolonged 1'emprise 6trang&re Sur le Pays, mais, au. contraire, dans le but de le d6gager des liens exceptionnels du dernier emprunt.




BULLETIN DES LOIS ET ACTES 79
ARRETE
____OSTENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu ]'article 75 de la Constitution:
Vu les articles 3 1 et 3 2 de la loi du 6 Octobre 18 8 1 sur les Conse*Is Communav.x:
Vu le d6c&s de Monsieur P6tion Gilles, %Iembre de la Commission Communal du M61e Saint-Nicolas-,
Consid6rant qu'il v a lieu de compl6ter cctte cornmksion:
Stir le rapport du Secr6taire d'Etat de l'Int6rieur, Arr te:
Article ler.-Le citoyen Osias Jullemissu est nomm6 IIenibre de ]a Commission Con-imunale dU \16le Saint-Nicolas.
Article 2.-Le pr6scnt arrft6 sera publi6 et ex6cut6 la diligence du Secr6taire d'Etat de l'Int6rieur.
Donn6 au Palais National, i Port-au-Prince, le 8 Avril 1931, an 128&me de I'lnd6pendance.
STEN10 VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secrkaire dEtut de Vlnt rieur: AUGUSTE TURNIER
DEPARTMENT DE UINTERIEUR
COMMUNIQUE
En reason de Yinquiftude provoqu6c dans Fopinion publique par le manifesto de la Ligue Nationale des Sans-Travall, et en vue de prot6ger le proletariat ha*ftien contrc les exploitations dangercuses, le D6parternent de l'Int6ricur a &ci& conform6ment i la loi r6gissant ]a mati&re, de rettrer ]a dite 1.1gue I'atitorlsation de fonctionner qui lul avait W accord6e.
ARRETE
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu. les articles 1, 3, 15, 22, 25 et 26 de la loi du 5 F6vrier 1923 stir les pensions;




80 BULLETIN DES LOIS ET ACTES
Sur le rapport du Secr6talre d'Etat des Finances et de I'avis du Conseil des Secr6taires d'Etat, Arrete:
Article ler.-Est approv.v6e la liquidation des pensions ci-apr s d6sign6es, s'61evant i la somme de sept cent vingt-cinq gourdes (725.00). Savoir:
Gourdes
I P. C. Surin, ancien Juae au Tribunal de Cassation 500.00
2' Emmanuel D sir, ancient Repr scntant du Peuple. 125.00
3' An lus Francois Lambert, ancient professor au Lyc6e du '-'-apf la'itien 100.00
Article 2.-Ces pensions seront inscrites au Grand Livre des Pensions tenu a la Secr6tairerie d'Etat des Finances, pour extract en ftre d6livr6 aux pensionnalres, conform6mcnt aux prescriptions de la lol en la mati&re.
Article 3.-Le present arrft6 sera public et ex6cut6 la diligence du Secr6taire d'Etat des Finances.
Donn6 au Palais National, Port-au-Prince, le 9 Avril 1931, an 1-286me de l'Ind6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secr taire d'Etal de la Justice: J. ADHEMAR AUGUSTE
Le Secr taire d'Etat des Finances: P. THOBY
Le Sccr tuire d'Eat de I'Instruction Publique: Dr. A. V. CARRE
Le Sccr6taire d'Etat de I'Int6rieur: AUGUSTE TURNIER
ARRETE
___o
STENIO N71NCENT
PRESIDENT DE LA RFPUBLIQUF
Vu Yarticle 75 de la Constitution-,
Vu les articles 31 et 32 de la loi du 6 Octobre 1881 Sur les Consells Communaux;
Consid6rant qu'il y a lieu de former une nouvelle Commission pour g6rer les int6rfts de la commune de Thomazeau jusqu'aux prochaines elections communales;
Sur le rapport du Secr6taire d'Etat de lInt6rieur, Arr te:
Article ler.-Les citoyens Hercule Collot, Marcellus Alexandre et Cauvin Joseph sont respectivement nomm6s Pr6sident et Membres




BULI-I"FIN DFS LOIS LT A('I'LS 8 1
de la Commission qm dolt g6rer les int6rfts de la commune de Thomazeau jusqu'aux prochaines elections.
Article 2.-Le present arr&6 sera public et ex6cut6 la diligence du Secr6taire d'Etat de l'Int6ricur.
Donn6 au Palais National, a Port-au-Prince. le 13 Avril 1931, an 128&me dc l'Ind6pendance.
STENIO VINCENT
Par fe Pr6sident:
Le Se(r taire d'Etat de I*Inl rieur: AUGUSTE TURNIER
ARRETE
STENIO VINCENT
PRI.SIDEVT DE LA RFPU131,IQ('F
Vu I'article 75 de la Constitution',
Vu la lol du 3 Octobre 1881 sur les Consells Communaux:
Consid6rant qu.'Il y a lieu de pourvoir au rcrnplacement de Monsieur 1-61io Magloire, Membre de la Commission Communale de Plaisance;
Sur le rapport du Secr6tairc d'Etat de I'lnt6rieur et du Pr6fet des Arrondissements du Nord,
Article ler.--Le citoyen Delombar Narcisse est nomm6 Membre de 12 Commission Communalc de Plaisance, en replacement de Monsleur L61io Magloire.
Article 2.-Le present arrk6 sera pub!16 et ex6cut6 i la diligence du Secr6taire dEtat de lInt6rieur.
Donn6 au Palais National. 2i Port-au-Prince, le I I AvrII 19 3 1, an I 28&me de l'Ind6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secr&uire d'Ftat de Vlnt rfeur: AUGUSTE TURNIER
SECRETAIRERIE D'ETAT DES
RELATIONS EXTERIEURES
SERVICE DU PROTOCOLE
Le vendredi 10 Avril courant, 10 b a.m. Son Excellence Monsieur Ferdinand Wiet, Envoy6 Extraordinalre et Ministre P16nipotentiaire cle France a &6 re u en audience priv6e par Son Excellence Monsieur




82 BULLETIN DES LOIS ET ACTES
le President de la Republique a qui il a fait la remise de la Lettre Autographe de Son Excellence Monsieur le Prisident de la Republique Franqaise responsive a celle du President Stanio Vincent lui annonqant son election a la Premibre Magistrature de l'Etat.
Le mime jour, a 10 h. /j Son Excellence le Pr6sident de la Republique a requ en audience privie Monsieur John H. Magowan, Charge d'Affaires de Sa Majest? Britannique, qui lui a remis la Lettre Autographe de Sa Majeste le Roi d'Angleterre responsive i celle par laquelle le Pr6sident Stinio Vincent mettait fin i la mission du Dr. Horace Pdrigord. Ministre Risident d'HaYti pres de la Cour de St. James.
Le meme jour. a 11 h. a.m. Monsieur Robert d'Adesky. Vice-Consul de Belgique, &etait requ en audience prive par Son Excellence Ic President St6nio Vincent a qui il a remis une lettre de Sa Majeste le Roi des Belges lui faisant part de la naissance du Prince BaudouinAlbert-Charles-Axel-Marie-Gustave, fils de Son Altesse le Prince H6ritier Leopold de Belgique et de Madame. Duchesse de Brabant.
ECHANGE DE RATIFICATIONS
Le Jeudi 16 Avril courant, au D~partement des Relations Exterieures, MM. H. Paulcus Sannon, Secr6taire d'Etat des Relations Ext6rieures et Georg Reinbold, Charge d'Affaires a.i. du Reich Allemand ont proc6d6 a l'change des Ratifications du Trait6 d'Amiti et de Commerce signed a Port-au-Prince le 10 Mars 1930 entre la Rdpublique d'Haiti et le Reich Allemand.
ARRETE
-.
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Riglements de la Police Judiciaire
Vu 10 Particle X du trait du 16 Septembre 1915: 20 Particle IV de l'accord du 24 Aofit 1916 sur la Gendarmerie: 30 l'article 11 8 de la Constitution modifi6e par le onzibme amendement du 10 Janvier 1928; 40 les articles 28, 75 et 123 de la Constitution; 50 les articles
8 et 9 du Code d'Instruction Criminelle en vigueur;




BULLETIN DES LOIS ET A(ATS 83
Consid6rant que, outre sa mission sp6ciale en tant que unique force militaire de la R6publique, la Genclarmerie d'Haiti, aujourd'hui Garde d'Haiti, est charge de la police politique et administrative des Villes et des Campagnes, son r6le 6tant de maintenir la paix inthieure et de garantir les droits individuals, suivant les terms formels de Farticle X du trait6 du 16 Septembre 1915 et I'article IV, ler alin6a de I'accord du 24 Aofit 1916;
Consid6rant que la police judiclaire est distinct cle la police arm6e urbane et rural faisant parties de la force militaire;
Consid6rant que la police judiciaire est dirig6e par les Commissaires du Government pr&s les Tribunaux Civils;
Consid6rant, enfin, que la Garde d'Haiti est sournise la direction du President cle ]a R6publique sous la d6pendance duquel elle est place:
Sur le rapport des Secr6taires d'Etat cle l'Int6rieur et cle la Justice et de Favis du Conseil des Secr6taires d'Etat, Arr te ce qul* suit:
Article ler.-La police judiciaire est distinct de la police arm6e urbane et rural.
Article 2.-La Garde d'HaYti dans ses attributions de police est I nstitu& pour maintenir la paix et garantir les droits indivicluels.
Article 3.-La police judicialre recherche les d6lits que la Garde d'HaYti en tant que force de police n'a pu emp&her.
Article 4.-La police judiciaire est sous le contr6le du Secr6taire d'Etat de la Justice.
Article 5.-Les gardens d'Ha*iti sont tenus cle prfter aide et assistance i la police judiciaire routes les fols qu'ils sont requis A cet effet par le Commissaire du Gouvernement, le juge d'Instruction ou le juge de Paix, suivant les dispositions des chapitres I er, 2, 3, 4 et 5 de ]a loi no. 2 du Code d'Instruction Criminelle.
Article 6.-Les gardens d'Ha*iti en tant qu I auxiliaries de ]a police judiciaire front leur rapport au juge de Paix de la Commune sur la na ture les circumstances, le temps et le lieu pr6cis des crimes, des d6lits ,!t des contraventions qi-i'ils auront constat6s.
Ils suivront les chooses enlev6es dans les lieux o6 elles auront 6t6 tt'ansport6es et les mettront en s6questre au Greffe de la Justice cle paix de la Commune.
Ils arrfteront et concluiront imm6diatement et directement deviant le Commissaire du Gouvernement, le juge de Paix ou le juge d'Inscruction, tout individual qu'ils auront surprise en flagrant d6lit, suivant les prescriptions des articles 10 et 8 8 du Code d'Instruction Criminelle.




84 BULLETIN DES LOIS ET ACTES
Article T-Est r6put6 flagrant le d6lit qui se comment actuellement ou qui vient de se commettre, pourvu que le fait soit de nature 2i entrainer une peine afflictive ou infamante, et ce, aux terms des articles 31 et 32 du Code d'Instruction Criminelle et des articles ler, 6, 7 et
8 du Code P6nal.
Article 8.-Dans le cas de flagrant d6lit, ainsi d6fini, les gardens d'HaYti sont tenus d'arrfter le pr6venu surprise sur le fait ou poursuivi par la clameur publique, ou trouv6 en possession d'effets, armes, instruments ou papers faisant pre'sumer qu'il est auteur ou complied.
Article 9.-Les gardens d'HaYti doivent egalement dans ces cas, (onduire imm6diatement le pr6venu deviant le Commissaire du Gouvcrnement, le juge d'Instruction ou le juge de Paix.
Article 10.-Sauf le refus de circular dans les cas d'attroupement, aucune arrestation ne peut avoir lieu en mati&re de contravention de police. En ce cas, les gardens dressent proces-verbal ou font un rapport
crit ou. verbal.
Article I I.-Les individus pr6venus de contravention de police comparaitront en liberty et volontairement ou sur citation notified par Lin huissier de la Justice de Paix et, A d6faut d'huissier, par un agent de la force publique, comme le prescrivent les articles 126, 127 a 128 du Code d'Instruction criminelle.
Article 12.-Hors le cas de flagrant d6lit, Ics gardens d'HaYti ne peuvent proc6der a des arrestations qu P en vertu de mandates de juge instruction transmit l'officier de la Garde d'HaYti par le Commissaire du Gouvernement du lieu du crime ou du d6lit ou par celui de la juridiction oiI le pr6venu pourra ftre trouv6.
Article 13.-Il est fait defense tout officer de police agissant comme agent auxilialre du Commissaire du Gouvernement de proc6der
Fatidition de t6moins.
Article 14.-Il cst d6fendu d'employer dans les bureaux de la Garde d'HaYti des personnel autres que des citoyens haitiens ou des officers am6ricains.
Article 15.-En dehors des gardens d'HaYti, de la Police rural ou urbane, en tcnue r6glementaire, aucun individual n'a quality d'effectuer des arrestations ou des perquisitions domiciliaires comme agents auxiliaires de la police judiciaire.
Article 16,11 est express6ment interdict tout agent de la force publique de recourir aux measures tortionnaires ou des a-ctes de violence quelconque pour obtenir I'aveu des pr6venus.
Article 17.-Tout individu arrft6 par un agent de la force publique est tenu de le suivre cbez le Juge de Paix de la Commune en




M-71.1 FTIN DES LOIS ET ACTP, 85
s'abstenant d'actes de violence ou de toute resistance sous peine d'kre poursuivi en d6lit de rebellion et de se voir appliques par le Tribunal Correctionnel les dispositions de Farticle 173 du Code P6nal.
Article 18.-Lorsqu'lls proc6deront A des arrestations, les gardens d'Ha'lti ne pourront employer aucune violence et surtout faire usage de leurs armes centre des individus non arm6s et qui ne mettent pas leur vie en danger.
Article 19.-Le d6lit d'outrage d6fini par Farticle 183 du Code P6nal et qui sera commis par paroles, gestes ou menaces enters un garde d'Haiti ou officer de la garde d'Ha*iti dans 1'exercice ou Yoccasion de 1'exercice de leurs functions entrainera une action correctionnelle centre Yauteur ou les auteurs.
Article 20.-Toute personnel 16galement mise en 6tat d'arrestation devra ftre conduit deviant le Juge de Paix, scul le Commissaire du Government est invest du droit d'appr6cier s'il y a lieu, en mati&re de crime ou de d6lit, de maintenir ou non I I arrestation.
Article 21.-En cas d'infractions commies par des Gardes d'Ha7ti remplissant les functions d'agents de la police judiciaire, le Commandant de la Garde, sur la demanded qui lui en sera falte par le Secr6taire d'Etat de l'Int6rieur r6unira la cour d'cnqu&te pr6vue en Farticle VII de Accord du 24 Ao6t 1916, afin d'investiguer sur les fats A eux reproch6s.
Article 22.--L'enquke sera publique. Les parties y seront appel6es et pourront kre assist6es d'avocats.
Article 23.-Seront 6galement cit6s a 1'enquke les t6moins que d6signeront les parties. Ils seront entendus s6par6ment.
Article 24.--7L'enquke devra kre achieve dans les huit jours et l'avis motive du Commandant de la Garde d'Haitl transmit au Secr6taire d'Etat de l'Int6rieur huit jours apr&s Yenquke termin6c.
Article 25.-Si de Fenquke 11 r6sulte des indices pouvant 6tablir une prevention sur Favis confornrie du Commandant de la Garde, le pr6venu sera, la requ&e de la parties civil ou A celle du Commissaire du Government, cit6 en pollcO correctionnelle pour y &re jug6 ou renvoy6 deviant le Juge instruction suivant le chef de la prevention.
Article 26.-Le present arret6 sera ex6cut6 a la diligence des Secr6taires d'Etat de l'Int6rieur eL de la Juskicc, chacun en ce qui le concerne respectivement.
Donn6 au Palais National, le 17 Avril 1931.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secr6taire d'Etczt de rintirieur: Le Secritaire d'Etat de la Justice:
AUGUSTE TURNER J. ADHEIMAR AUGUSTE




86 BULLETIN DES LOIS ET ACTES
SECRETAIRERIE D'ETAT DE LA JUSTICE
Sur le rapport du Commissaire du Gouvernement pr&s le Tribunal de 1 re Instance du Cap-HaYtien en date du 15 Avril 1931, no. 267, et en vertu de Yarticle 2 2 de la loi du 2 2 Aofit 19 0 7 sur la nationality, la Secr6tairerie d'Etat de la Justice avise le public que la dame Marie Dugu6, veuve du sieur Emile Mentr6, Franqais, dont elle avait acquis la nationality par 1'effet de son marriage, d6sireuse cle recouvrer sa quality d'Haitienne, a fait, le 10 Avril 1931, conform6ment I'article I I de la dite loi, au Parquet du Tribunal cle I&re Instance du Cap HaYtien, lieu de sa residence, la declaration qu'elle renounce sa nationalit6 ftrang re et qu'elle reprend son ancienne quality d'HaYtienne.
Port-au-Prince, le 17 Avril 1931.
Le Department de la Justice avise le public que, d'apr&s les pikes qui lui ont 6t6 communiques par le Commissaire du Gouvernement pi-&s le Tribunal cle I&re Instance de Port-au-Prince, le sieur Ambroise Alphonse Maguet est n6 en Haiti de m re ha*itienne.
11 est, par consequent, Haitien d*origine conform6ment Yarticle 2, Rme alin6a, de la loi du 22 AoCit 1907 Sur la nationality.
Port-au-Prince, le 18 Avril 1931.
L01
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu Article 55 de la Constitution-,
Vu Article 20 de la loi du 21 Juillet 1929, portent fixation des d6penses au Budget de I'Exercice 1929-1930, dfiment proroge pour !a pr6sente ann6e:
Consid6rant qu'il y a lieu de pourvoir aux d6penses n6cessite'es par la representation du Corps L6gislatif HaYtien au Congr s Interparlementaire de Prague;
Consid6rant qu'aucun credit n'est pr6vu au Budget en cours 2t ces 'ins:
Sur le rapport des Secr6taires d'Etat de l'Int6rieur et des Finances,
Et de l'avis du Conseil des Secr6taires d'Etat, A propose,
Et le Corps Ugislatif a vot6 d'urgence la loi suivante:
Article ler.-Il est overt au D6partement de l'Int6rieur un credit extraordinaire de quinze mille gourdes (Gdes. 15.000,00) pour as-




BULLF I-IN DES IAAS FT AUITS 87
surer la representation du Corps L-6gislatif haitien au Congr&s Interparlementaire de Prague.
Article 2.-Ce credit sera covert au moyen des disponibilit6s du Tr6sor public.
Article 3.-La pr6sente lol sera cx6cut& la diligence des Secr6taires d'Etat de l'int6rieur et des Finances, chacun en ce qui le concerned.
Donn6 au Palais de la Chambre des D6put6s, Port-au-Prince, le 24 Avril 19 3 1. an 12 Kme de I'l nd6pendance.
Le lWsident de la Chan7bre: Dr. JH. LOUBEAU
Les Secr tires: D, FS FIME. S. C. ZAMOR
Donn6 a la Malson Nationale, Port-au-Prince. le 24 Avril 1931,
-in 128&me de l'Ind6pendance.
Le President du S nat: F. MARTINEAU
Les Secr tires: Dr. HECTOR PAULTRE, Dr. LATORTUL
AU NOM DE LA REPUBLIQUE
Le President de ]a Wpublique ordonnc que ]a lol cl-dessus soit revetue du Sceau de la Wpublique, imprim6c. public et execute.
Donn6 au Palais National, Port-au-Prince. le 2 7 Avril 19 3 1, an 128&me de l'Ind6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secr taire d*Etat de I'Int rieur:
AUGUSTE TURNIFR
Le Secr&aire d'Etat des Finances:
P. THOBY
ARRETE
____0
STENIO VINCENT Pk1,,S1DFN'T rll- LA REPUBLIQUE Vu Yarticle 75 de la Constitution:
Vu les articles 31 et 32 de la loi du 6 Octobre 1881 sur les Conseils Communaux ;
Consid6rant qu.'il resort d'une enqufte men6e par le Pr6fet des Cayes que le Conseil communal de Port-Salut a accompli des actes de nature A 16ser les int6rfts de ses administr6s et qu'il y a lieu. par consequent, en vue d'assurer une meilleure administration de cette




88 BULILETIN DES LOIS ET ACTES
commune, dc former une Commission pour g~rer les int~rfts de la elite commune jusqu'aux prochaincs 6iections;
Sur le rapport du Secr~raire d'Etat de 'Int~rieur, Arre9te:
Article I er.-le Conseil communal dc Port- Salut est dissous. Une Commission compos6e de MM. Alphonse Deschineau, Pr6sident, Gesncr Charles et Kysias Saiom-on, Membres, est nomm~c pour g~rer jusqu'aux prochaines 6lcctions les int~rfts dc la Commune de PortSalut.
Article 2.-le present arr&t6 sera public et ex~cut6 a la diligence du Secr~taire d'Etat de l'Int~rieur.
Donn6 au Palais National, i Port-au-Prince, le 25 Avril 1931,
-in I 28&me dc l'lnd6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secr~taire d'Etat de I Intrieur: AUGUSTE TURNIER
ARRETE
-0
STENIO VINCENT
IPRESIDFJXT IFL LA RIT'I3LIQUE
Vu article 75 de la Constitution;
Vu les articles 3 1 et 3 2 de la loi du 6 Octobre 18 81 sur les Conseils Communaux:
Consid6rant qu'il y a lieu de modifier la Commission Communale de Port-au-Prince:
Sur le rapport du Sccretaire d'Etat dc l'1nt~rieur, Arr~te:
Article 1 er.-le citoyen Charles Lilavois est nomm6 membre de ]a Commission Communale de Port-au-Prince, en remplacement de Monsieur Edouard G. Nelson.
Article 2.-Le pr6sent arr~t6 sera publi6 et ex~cut6 5 la diligence du Secr~taire d'Etat de l'Int6rieur.
Donn6 aul Palais National, i Port-au-Prince, le 4 Mai 1931. anl 128&me de l'Ind~pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secr~taire d'Etat de I'Int~rieur: AUGUSTE TURNIER




BUITLYIN DFS LOIS UT ACTES, 89
SECRETAIRERIE D'ETAT DE LA JUSTICE
Le D6parternent de la Justice avise Ic public que, cl'apr s les pieces qui lui ont &6 communiquees par le Commissaire du Gouvernement pr&s le Tribunal de 1 re Instance de Port-au-Prince, le sieur Marie Frincols Louis Maguct est n6 en Haiti, de m&rc haYtienne.
En cons6quencc, it est ha'itien d'origine conform6mcnt A Farticle 2, ')&me ilin6a cle la loi du 22 Ao6t 1907 sur la nationalit6.
Port -au- Prince, le 4 Mai 1931.
Lc Department de la Justice avise le public que, cf'apr s les pi ces clut lui ont &6 cornrnunlqu es tant par le Commissaire du Gouvernemerit pr&s le Tribunal de I&rc Instance de Port-au-Prince que par la dcniolselle Anne-Marie C16mence Nadal, la dite dernoiselle est n6e en HaYti, d'origine africame.
Elle est, par consequent, haYtienne d'origine, conform6ment i Farticle 2. 3&1-ne alin6a, de la lot du 22 Ao6t 1907 sur la nationalit6.
Port-au-Prince, le 5 Mai 1931.
Le Department de la Justice avise le public que, d'apr&s les prices qui lui ont &6 comniuniqu6cs par le Commissaire du Gouvernement I-)r&s le Tribunal de 1 re Instance de Port-au-Prince, le sicur Dant&s Pierre Edouard Horelle est n6 en Hditi, de m&re haYtienne.
En cons6cluence, it cst Ha*itien d'origine conform6mcnt Farticle 2, 3&mc alin6a, cle la lot du 22 Aofit 1907 sur la nationality.
Port-au-Prince, Ic 29 Avril 1931.
LOI
__o
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REP'UBLIQUE
\Tu Farticle 55 de la Constitutiol-1:
Vu Farticle 20 de la loi du 21 Juillet 1929 portent fixation des 16penses de I'Exercice 1929-1930 maintenue pour Fann6e budg6taire 1930-1931 par I'Arrk6 du 3 Septembre 1930:
Consid6rant que les valeurs pr6vues au Budget pour frais de mis11ion, de voyage, de d6placement et de rapatriement des Agents A




90 BULLETIN DES LOIS ET ACTES
Vkranger sont 6puls6cs et qu'll y a lieu d'y pourvoir pour permettre au Government de faire face aux changements reconnus n6cessaires dans le personnel diplornatique et consulaire:
Sur le rapport des Secr6taires d'Etat des Relations Ext6rieures et des Finances,
Et de I'avis du Conseil des Secr6taires d'Etat, A propose,
Et le Corps 1,6gislatif a vot6 la loi suivante:
Article ler.-Un cr6dit suppl6mentaire de Cinquante Deux Mille Quatre Cent Cinquante Sept Gourdes, Soixante deux centin7es (G. 5 2.45 7,6 2 classes au Chapitre 2, art. 6 1 du Budget, est overt au Department des Relations Ext6ricures pour frais de Mission, de voyage, de &placement et dc rapatriement des Agents i YEtranger ot de D, 16gation aux Congr&s et Conf6rences.
Article 2.-Les Voles et Moyens du present Cr6dit seront tir6s des disponibilit6s du Tr6sor Public.
Article 3.-La pr6sente lot abroge routes lois ou dispositions de loi qui y sont countries et sera execut6c A la diligence des Secr6taires d'Etat des Relations Ext6rieures et des Finances, chacun en ce qui le concerned.
Donn6 au Palais de la Chambre des D6put6s, A Port-au-Prince, .1c 24 Avril 1931, an 128&me de l'Ind6pendance.
Le Pr sidenl de la Chan2bre: Dr. JH. LOUBEAU
Les Secrftafres: D. ESTIME, S. C. ZAMOR
Donn ii la Malson Nationale, Port-au-Prince, le 8 Mai 1931, an 128&me de l'Ind6pendance.
Le Pr( silent du S&2at: F. MARTINEAU
Les Sect-6talres: Dr. HECTOR PAULTRE, Dr. LATORTUE
AU NOM DE LA REPUBLIQUE
Le President de la R6publique ordonne que ]a Loi ci-dessus soit revue du Sceau de la R6publique, imprim6e, publi6e et ex6cut6e.
Donn6 au Palais National A Port-au-Prince, le 9 Mai 1931, an 12&rne de lInd6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secretaire d'Etat des Relations Extirieures:
H. PAULEUS CANNON
Le Secr6taire d'Etat des Finances:
P. THOBY




BULLETIN DES LOIS ET ACTES 91
ARRETE
___0
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu Article 75 de la Constitutlon
Vu les articles 3 1 et 32 de ]a lol du 6 Octobre 188 1 sur les Consells Communaux,
Consid6rant qu'll y a lieu de nommer une nouvelle commission pour g6rer jusqu'aux prochaines elections, les int6r ts de ]a commune de Saint-Louis du Nord;
Sur le rapport du Secr6taire d'Etat de l'Int6rieur.
ArrOte:
Article ler.-Les citoyens Dieudonn6 Duroscau., Carnovil Antoine et F61is Sam sont respectivement nomm6s Pr6sident et Membres de ia Commission qui doit g6rer 1,-,s int6r ts de la Commune de SaintLouis du Nord ju.squ'aux prochaines elections.
Article 2.-Le present arrft6 sera public et ex6cut6 a la diligence du Secr6taire d'Etat de l'Int6ricur.
Donn6 au Palais National, i Port-au-Prince, le 5 i\,Ial 1931, an 128&me de l'Ind6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secretaire d'Etat de Flnt rieur: AUGUSTE TURNIER
DEPARTMENT DE LA JUSTICE COMMUNIQUE
Le Department de la Justice rappelled que, suivant les r elements constitution nel lemen t et 16galement pris, par arrft6 du 17 Avril 19 3 1, de Mr. le Pr6sident de la Wpublique, public au <> Officiel du 20 du dit mois, en vertu de Faccord sur la Gendarmerie du 24 Aoat 1916 et dont le Secr6taire d'Etat est tenu de faire respecter les prescriptions, aucune personnel de nationality ftrang re ne peut ftre employee un titre quelconque dans les bureaux de la Garde d'HaYti et a plus forte raison n'est pas habile exercer un r,51c quel qu'il Solt dans la Police Judiciaire.
11 s'ensuit que Mr. Adolphe Bont6, ressortissant fran als, est d6pourvu de toute quality pour remplir le r6le d'Agent de la Police Judiczat're en HaYti et, partant, pour proc6der ou faire proc6der, 21 cc titre,
des arrestations en mati re de d6lits de droit.




92 BULLETIN DES LOIS ET ACTES
11 peut encore moins simmiscer, lui ou n imported quel Officier Militaire, dans les frictions de Juge d'Instruction, en se livrant des enquftes judiclaircs dans un bureau qualifi6 <>, d'ailleurs non pr6vu par aucune loi.
A tells fins que dc drolt, le D6partement croit n6cessaire de rappeler aussi les dispositions ci-apr&s du Code P6nal:
Article 2 1 7.-Quiconque, sans titre, se sera immisce dans les frictions publiques, civiles ou militaries, ou aura fait les actes d'une dc- ccs frictions, sera puni d'un cmprisonnement d'un an trois ans, sans prejudice cle la peine de faux, si Yacte porte le caract&re de cc crime.
Article 218.-Toute personnel qui aura publiquement port6 un costume, Lin uniform ou Line d6coration qui ne lui appartenait pas, ou qui se sera attribu6 des titres publics qui ne lui auraient pas etc 16galement d6f6r6s, sera punic d'un emprisonnement de trois mois un an. Port-au-Prince, le 9 Mal 1931.
-000
ARRETE
STEN10 VINCENT
PRESIDENT DF IA RFPUBLIQUE
Vu Farticle 75 de la Constitution',
Vu les articles 31 et 32 de la loi du 6 Octobre 1881 sur les Conseils Communaux;
Consid6rant qu'll y a lieu de former Line nouvelle commission pour 1!6rer les int6r&ts dc la commune dc Jean-Rabel jusqu'aux prochaines 61ections,
Sur le rapport du Secr6taire d'Etat dc l'Int6rieur, Arr te:
Article ler.-Les citoyens Isambert William, Aristicle Cic6ron et C61estin Marc sont respectivement nomm6s Pr6sident et Membres de la Commission qu.1 doit g6rer les inthfts de la Commune de JeanRabel jusqu'aux prochaines elections,
Article 2.-Le present arrft6 sera public et ex6cut6 a la diligence du Secr6taire d'Etat de l'Int6rieur.
Donn6 au Palais National, Port-au-Prince, le 7 Mai 1931, an 128&me de l'Ind6pendance.
STENIO VINCENT
Par Ic Pr6sident:
Le Secr&aire d'Etat de I'Int rieur: AUGUSTE TURNIER




BULLETIN DES LOIS ET ACTES 93
SECRETAIRERIE D'ETAT DE LA JUSTICE
Le D~partement de la Justice avise le public que, d'apr~s les pieces qui lui ont kt6 communiques par le Commissaire du Gouvernement pr~s le Tribunal de 1 re Instance de cc ressort, le sieur Paul Dominique Sabalat est n6 en Hai'ti, de rcr haitienne.
En consequence, 11 est haftien d'origine, conform~ment 2i article 2, 3&me alin~a de la loi du 22 Aofit 1 907 sur la nationality.
Port-au-Prince, le 9 Mai 1931.
Le D~partemcnt de la Justice avise le public que le sieur Alphonse Louis Haynes, n6 en HaYti et demneurant Port-au-Prince, a, lIc 1 Avril 1931, fait au Parquet du Tribunal de 1 re Instance de Portau-Prince,' la declaration d'option prevue par [article 4 de la loi du 22 Aocit 1907 sur la nationality.
Port-au-Prince, le I I Mai 1 93 1.
ARRETE
-0
STENJO VINCENT
PRESIDENT DE LA REF UBL!QL E
Vu les articles 75 et 78 de la Constitution;
Consid6rant que, par suite de la admission du Cabinet, i1 y a lieu de reconstituer le Conseil des Secr~taires d'Etat:
Arrite:
Article ler.-Le citoyen T. Laleau est normm6 Secc~taire d'Etat de ]a Justice.
Le citoyen Ernest Douyon est nomm6 Secr~taire d'Etat des Finances et des Travaux Publics.
Le citoyen Abel L_6ger est nomm6 Secr~taire d'Etat des Relations Ext6rieures et des Cultes.
Le citoyen Emm. Rampy est normm6 Secr6taire d'Etat de l'Int6rieur Pt du Commerce.
Le citoyen Alexandre Etienne est nomm6 Secretaire d'Etat de ['Instruction Publique, de l'Agriculture et du Travail.
Article 2.-Le present arrt6 sera imprime, public et ex~cut6.
Donn6 au Palais National. i Port-au-Prince. le 1 8 Mai 193 1. an 128&me de l'Ind~pendance.
STENJO VINCENT




94 BULLETIN DES LOIS LT ACIES
ARRETE
STENJO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE Vu article 75 de la Constitution;
Vu les articles 31 et 32 de la Loi du 6 Octobre 1 881 sur les Conseils Communaux;Vu la d6mission du Pr~sident de la Commission Communale de Chardonni~res:
Consid~rant qluil y a lieu de compl6ter la dite Commission Corninunale;
Sur le rapport du Secr6taire d'Etat de l'int6rieur,
Arr~te:
Article 1 er.-Le citoyen Joseph Moraille est nomm6 Pr6sident de la Commission qui doit gI~rer, jusqu'aux prochaines 6lections. les int6rks de ]a Commune de Chardonni~res.
Article 2.-le present arr&t6 sera public et ex6cut6 la diligence du Secr6taire d'Etat de l'Int6rieur.
Donn6 au Palais National, i Port -au- Prince, le 19 Mai 1931, an I 28&me de l'Jnd3pendance.
STENIC VINCENT Par le Pr~sident:
Le Secrhaire d'Etat de Ilnturletr:
EMM. RAMPY
SECRETAIRERIE D'ETAT DES
RELATIONS EXTERLEURES
SERVE I i' PROJ 0(01 E
RECEPTION OFFICIELLE
Le Jeudi 2 1 Mai courant, Son Excellence Monsieur Abel N. LUger Secr6taire d'Etat des Relations Ext6rieures, a requ dans les salons du D~partement les membres du Corps Diplomatique et les Consuls I'occasion de sa nomination.