Citation
Bulletin des lois et actes

Material Information

Title:
Bulletin des lois et actes reformatted from the original and including, Bulletin des lois ..
Uniform Title:
Laws, etc. (Bulletin des lois et actes)
Portion of title:
Bulletin des lois
Added title page title:
Bulletin des lois et actes du gouvernement
Added title page title:
Bulletin des décrets et actes du Comité executif militaire
Creator:
Haiti
Haiti -- Département de la justice
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
Impr. nationale
Publication Date:
Frequency:
Annual
Language:
French
Edition:
Ed. officielle

Subjects

Subjects / Keywords:
Session laws -- Haiti ( lcsh )
Droit -- Législation -- Haïti ( ram )
Genre:
legislation ( marcgt )
federal government publication ( marcgt )

Notes

Dates or Sequential Designation:
Print began: 1870.
Numbering Peculiarities:
None published 1887-1890; 1892-1915?
Numbering Peculiarities:
Numbering dropped with no. 22. (1891)?
Issuing Body:
1946 issued by the Comité exécutif militaire, which was in power at this time.
General Note:
At head of title, <1916-1957>: République d'Haïti; Département de la justice.
General Note:
Edition statement starts appearing in 1916.
General Note:
Bulletin for 1891, "publié avec la haute approbation de M. le secrétaire d'État de l'intérieur," was published in Paris by Ch. Dunod & P. Vicq.

Record Information

Source Institution:
Library of Congress Law
Holding Location:
Library of Congress Law
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
643540980 ( OCLC )
Classification:
KGS35 .A23 ( lcc )

Full Text
This copy of a rare volume in its collections,
digitized on-site under the
LLMC Extern-Scanner Program,
is made available courtesy of the
Library of Congress




class-LA y Book













BU LLE TI N
LOI 1S ET ACjT E S
NO. 15.- ANNEE 1884.
P'ort-aiu-Prinace,
IMPRIMERIE Vve. J. CHENET
RUE DES, MIRACLES
1886.




BULLETIN
DES
LOI1S ET ACTES.
NO. 15,- ANN E 1884.
Port-au-Prinice,
IMPRIMERIE Vve. J. CHENET
RUE DES MMICLES
'1886.







w
POALITE' Fit.viERNvril,
I I)o T B 1, 1 U E Ul I A
BULLETE"' RT'J'S _a__j01:l
N' 15 Annee ISS4.
N I ler. PROGLMAAFHON.
S' AT 11,10" J\T
CONCITOYESS
11 y a quatro ans, en pre-nwit les ro'a(,,s du pluvoil je vous diSais que moii promici- sotici strait, Wassurer ]a ptt:lx, condition indispei-Isable de I'mAvre inangurce h celAc date j)-ar iio-; Pones. Je co-nnaissais trol), par une cruello exi)6rionoe, les I)artis pollLiques, POL11' i)o pas jw0voir qkic irw.s panniers pas
ju me lietirtiontis 'a des Imssioris deviant 10SCILICIles ju (IOVI-iliS 10; oves par moi ('t lad&
fense do, votre s6curite'. -Toiitefm, je m Usesj)e'mis
do les 6teindro p ,u a' I)eu la Y&F611 'ration 1110rnlo ct mate'rielle, (lu PayH. Alais, apv s in"avoir entir.1ve de's moll III ellt ces passlolls 6clataiellt" 11101.) volls
SCtvcz (IVCO Illielle ill(0116itc et, clucilles tristei collsdquencest




- 4
Ce j)lj6uon)(-,no iiest pas IIOLI veau dans I'Mitoire, on ne d6sartiie 1)as, eii. un jour, un parti politique dwit les failtes passei'es sorit autaut d'aiguilloiis et qui piiise, daus Fardeur de ses resseiitimeiits., Fillusiou d'une PL]iSisance inizigiriaire. Cel)eiidant coniiai .sant les douleurs de Fexil, j'avais tOLIt fait pour en 6pargner Yamertunie h ceux jiii s-y 6taieiit exposes. Mes appeals ont 6te' vains; on y a r6j)oiidLI pai- les* marines. Le gatit etait jet6 j'ai (Ift le i-amasser, noti satis appr6bensions, sinou sitr le r6sultat fitial de la 11-Itte, du moins sur Explosion que fai,,,ait pressentir le sourd frhiisseiiieut d6mi pouple trop longteuys exploited et, provoqud.
n
Apr s neLif i-iiois Wune lutte acharnee, marquk li ]as des ruins de routes sorts, ]a victoire a couroiin6 nos C011111ILMs efforts. Gi-Ace d lafidedtd du peuple, aLl COLIjage des ge'uJi-aux et soldats, 'a la conflance du haLlt couinierct. et de twit ce quIiI y a d'hoDtjete dans le J)ayS, 1101-1S touebom aLI tenne. Je ine plais. i c i ("I rendre 6clatant t6moiguncre au Dom de3 illusti-es fo.kiclateurs de ii0treind6peridauce, A tousceux, )-),,itioiiaux et doijt le COIJCOLIFS we permit auI
jOIII'd'lILIi de ce'lebi-er avec VOLIS cet ani.iivei-saire 4jamais be'lli ; h MIN SLII't(,Ut, qUi, en d6pit des iiitrigues aUxqUelles Jes eximsiient leut-s niissioiis officielles, ok rCU0111JU I)fu- iiiie inip.-irtiale ReLlt),'IHO les droits de, iiotre souveniiiicte' iiatioiiale et, coiisaci,6, ea quelquia sorte, pai- Phoiiiwage dU HIOMIC CiViRS I'CeLIVre &S he'ros de, 18'04.
Concitoyeiis cette coiisderatiou de nos droits sou%VNIUMS pav PEAIL-01)Q Ct I'Affle11(ille, nOLIS satiroiis la jiistifiei- eii iinitant, ]a cojiduite de ces iiati(.ns daiis (ICS SitUations I)aveilles h ]a nUre. Pour cela, it 11olis I 4A oppoitei- daiis la victoii-e, la iiiOdJi-at*oii qui sied.
c -tir des prIcautiolls,
h, ]a f4cc il hitit sans se Upai e
necessaii-es jetci- cii favetu, (to ceux qui reviewlroid
fo IC VORC (10 FOUbli SLII' des 6ve'ucnients dont
Siw recentt)
Ic return ne poun-aif (Iiie coiii1noiiietti-o Iloti-e alitolloiiiie. Ces 6v6iAcjiiciits soiit. assez "i-aves ; its ok c,)f^tt6 Itscz dc ruilles et (to aw, pOtII' ('1LI'011 IMiSSO




qu'lls niarqtient tiotre derme're kape datis la voie des, troubles eivils. L
Un. (),ratid onseigneriient resort de, cette crise: clest. I impaissance radical d'un. parti yielcoi-ique 'a imposer 8 1 voloiA4 h la. volonte national, h, surprendre et h forcer le courant de Yopinion ptiblique. Piiisse-t-il
-Atre entenda Puissent les p artis retioncer aux fitnestes expedients dut recourse aim irmes et. cherclier iiniqijement dans la satisfaction des besoins g6i)(1rait.v, dans do sao-as re'formes, dans les modifications letters mais
0
stores des seutituents et desid4es de ces --mw1hes profonles du people qui formerit, les assis(,s de toute le triomphe d'Ude politique sacre, patiei-ite A concillizltrice.
Sans cette patientesage,,se. notre nationality' tie saurait lonotemps durer, et cel..t en raisoii nieme des faveurs de la foi-tune qui semble conspirer pour tiou.s.
Partotit, en effet, f[UtOUr de imis on s'oectipe du movement maritime 6norme qui va bilentot. Cellftlpler notre itriportance. A Cuba, ih Curft ao, h Santo-Domiiioo, ,Oil .,,e prepare en. vue de ce grand &v6nement ; notis
euls, absorbs par nos 4ternelles elt- st-6rites (Itterelles, nous reasons sourd h ]a voix cle In civilisation ; cependarit son appel doit eftre euteiidu sous peitie de vie on de mort.
Jetons-nous done r4solfhment dans la voie dii progr s ; elle est une n6cessite d'atitant plus linp4rieuse (P -iux ruiiies d4j' si nonibreuses du passd smit venue's 8'ajouter cells de ces deniers tenips. Lih es-t le salUt pour Vindividu comme pour I'Etn t : les families ont th r6parer leurs pertes, I'Etat doit faire face 'a des ol)ligations considerable, n6es de la lutte. Eut sauveomrdalit Pceuvre de nos illustres aleux, noLts mettrons fia 4 ces luttes pdriodiques comme aux convoltises qti'eltes font nature ailleiirs.
Iiiauo urors done concitoyens, cotte, nouvelle ann6e,
ZD
SOLIS les auspices des Wes qu'invoqUaient nos lieros.
Vive Hnd6pendance !
Vivent la paix et Ic pro(jr%s




- () I
Vivo l'union do fa fcamille fialtienne t
Donn(' ait t','I,],'IiS NitiolUd (ILI Port-au-Prince, Ic
Janviev I'S841 aii 81c.ct(- I'lud6pendaoce.
S A 1, 0 Al ON.
N A I I
4A 1,031ON prcs dent (1,11aiti.
Vii Fniticle III! do 1,1 Cojjsjjfntj()n ot la loi dit 2G
Is 6 -cice (.[-it droit de (-I hee et
4omhrt t Slit! 1'exot
de Corn III uhtion do peiil,("
A tarr(Rk ot 4ni-rke ce qiii suit:
Art. ler. Grhco ploine ot entire est accorded partir de co jour, aiix iii(tivi(ItIs ci-aj"Pr s d6sicriles
(In Porl-(('11-Prince
10 Jiil(,,q '11"acrimo. coudamn le 20 Juin 18827 "'LlIx
force's h
2 z' Qlbinii,6 lo 12 Mai 18801,
1.1 n-I^1ne peille
:1 Potit-Alon-iieur Joseph, It, 3() Avril 'SS') a s arm6os dlompri- onneinciit;
40 G;iHM'rino -Tc -an Ripfi:Ac, Ic 11 Avvil 1883, h uctif annexes (1( r6chis'1011.
Re.ssorl du OpJf(dlienPhilippe St6vil, condninn6 A la peim, capital, 14- 7 Jiiillctl 1.883, par juo-cmumt, (III Cow;eil sphial, inilitaire de I'arrondissenterit. (lit Cap-11altien.
11Y8.s-orl dos Gonoires.
-1 :- Th('lof- Jonvier, condone' lo 3 -Wevinbre 18-90, I'lly C




- I
2 0 Ulysse Augustin, le 8 Juillet 1881, h trois ann6es de r6clusion ;
3 Louis lacqijes Jacquet, le 19 Juillet 1881, 'a cinq annees d'emprisonnement,
4 0 Jean Beniard Franqois, le 21 Mars 1882, 4 neuf ann6es d'enipriso-nnement;
50T&ndlia Auaastin, le 16 mai 1883, 'a cinq anndes d'emprisonnement;
60 C61istili. Cilinisce, le 14 Mars 1883, h cinq ann6es d'emprisounement;
7 M4sidor Jean NoM, le 16 Novembre 1883 7 a denx ann6es dlemprisonnement;
8 0 Matina Me'sidor, le 16 Norembre 1883, h deux ann6es Weni.13rison neme tit;
9 Petit D3 DA40 le 16 Novembre 1883, h deux annexes d'emprisonnement
Ressovi des Cayes.
1 0 Petit-Illornine Cy6de'on, condamne le 8 Juin 18il, h trois aiindes dlemprisonnement;
2 Philistin Philidor, le 13 Juin 1881, 6 annexes de tralraUX fore'es;
3 0 Joseph i-Tinval, le 16 mai 1882, h trois annexes de travaux force's ;
4 0 Petite-Femme Romulus, le 6 Weembre 1880, h quinze aunJes de trava(ix force's ;
5 0 Armand Joseph, le 10 mai 1882, h deux annoes de reclusion.
Res, o)-l de I'Anse--a'- Fecm,
1 0 Sarasrn ne Baptiste, condamnd le 6 Ddectubre 1881, h la prison perj)ftuelle ;
Georcrette Jean-Louis, le 15 Juin 1S79 7 h la. peine de inort.
-Ressorl W-4quin.
VeStilILIS Viflrd, condamn6 le 18 Juin 1879, a' ]a peiiie de mort.




- 8
Iessort de I)orl-de-Pakv.
Dodotte Moinpremier, soldat de 11a police adininistrative, condamud le 12 Octobre 1882, h cinq autides d'ew prison n ement.
Bessoi-l de Saint-ffa)v.
10 Dhalti Peut-e^tre condanind en Afars 1883 deux anne'es Weniprisoiinement;
2 0 Petit-Honitne Delva condarnnd en Novembre 1883, h une ann6e dernprisonnei-nent ;
3 0 Victor Adolphe Gard6re et Camiliu4 Marcelin, condarnngs A la. peine de mort par jugenient du conseil special militaire de I'Arrondisseinent de Saint-Marc, rendu le, 15 avril 1882 et maintenu par decision du counsel de revision. sdant aux Gonafves, en date du 29 du m8me mois.
Article 2 Sont accordees les cominutations des pines suivantes :
Ressorl du -Parl-an-Prinee.
Est commute en cinq ann6es de travaux Forces, la peine de mort prononcde le 21 Fdvrier 1883, coiitre Romulus Paul dit Vieux le A18nie. En, cinq antides de travaux forced, ]a condat-nnation h inort, pronoucde centre Durne'sil Laurent, le 21 f6vrier 1883.
-Ressorl du Porl-de-Paix.
Est cominude, en trois ann6es d'eni prison n lenient ]a condemnation, h la prison perpetuelle prononcde le 19 d6cenibre 1879 cotitre Marz6lie Ltic.
En une anti6e d'einprisonnement ]a peine de trois annexes d'emprisonneinent prononc& le 21 sel)tenibre 1882 coutre Petit Bois Pierre Etieiine et Jos4l)hine Pierre.
Article 3. Le Scerdtaire d'Etat, do la Jitstice, est charcrel de 1ex6cution du presen-t arrU6 qui sera publi6.
M




- II
Donn,4 an Palais National du Port-au-Prince, le 31 Wcembre 1883, an SN. de Hud6pendanee.
SALONION.
Par le Pr6sident:
La Secritai -e d'Etat provisoit-e de PInte'rieur, charge' da portefeuille de IaJustice,
B.PROPHETE,
N 0 3. ARRP r-R.
SALOMON PrJsident, d'Haiti,
Vu. la loi du Corps Ugislatif, en date du 6 Ao-it 1883, portent fermeture des ports de J'r6niie et fie Jacmel au commerce stranger ;
Attend quo les causes qui avaient n4cessite' cette insure ont cess6 d'exister;
Sur le rapport du Socr6taire d'Etat des Finances et du Comiuerce,
Et de Pavis du Conseil des Secr4taires d'Etat
A arr&6 et arrefte ce qui suit :
Art. ler. A partir du 15 fevrier prochain, les ports de Jdremie et de Jacmel seront rouverts au cominerco f6tranger.
Art. 2. Les ports fie Saltrou, de I'Anie-d'Hainault et de Dame-Marie continueront, jusqu'h la date pre'cit6e, h rester ouverts au. dit cornmerce, lesquels seront fermds A 1'expiration fie cette date du 15 f6vrier.
Art. 3. Le present arrW qui sera souinis au Corps Ldcrislatif pour eftre sanctionn6 d s l'ouverture de la procaine session, sera imprime', public' et ex6cut4 h la diligence du Seerdtaire d'Etat des Finances et du Commerce.




- I Q
7
Janvier iSSI!, mA Ste. de llhd j)endance.
SALOATON.
Par le Pr'.,4dent
Srcrctairc d'Elat des Finances et (lit Com.merce,
C. FOUCITARD.
N = 4.- PROCLAMATION
bA] O-WON P)., id"wf XlTdli A I CS
.Au Pettyle et 0 I'Arme'O.
HAITIENS
Ln S de ce inois, le- trwipes du Gott vernen'.ient ont enlevc dlas' "(allt Ia villo de
L'insim-ection (Iiii do solait jo pays di pfiis bien t A t 10 mois est coin I)RAeme it t ane'antio. Beanconp (Finsm-crk"s ont pty6 de tour vie letir criniinoHe enterprise et coux (Ini, fore int les li(-Plios de Pavnie'e a-si6geante, s-mt sorts de [a ville. rew-Ale, sont en fuite et dawi loi b wa- Ik sont tvaqiids de, routes parts et ne t;trderout pas fombor an pouvoir dU Go:,liveraement.
I-bitiens !
L'ordre r6crno anjourd-Imi daus toute, ]a Reptibliqne,
t 1 7 it is. ons-r) Otis dolic (I.-Ills 1111P (' Onllm lne' p(,,lls6(',, I)OIlr le rolevenient, de ]a patrie qit(,, 1101.18 aVO11S POUr dovoiv de i-endre heuvouse et pvkosp6rc
Vive Puuion !
Vive In sotiverain(J6 )),itionnic




Donne" aii Palais natiomd dn PortaLI-PriIICC, le 10 buvicr IS84, an Slo. dol'ItidevoIndatice.
SALOMON.
Par Ic Prkident
LC 8I'T'-'fU'PP d'E'/,,?/ provi zob-o de Hml'4eur, ch(wfl' cles poi*,I i(,illos (le la Gitc)-re et de la Jfarine, de h( fuslicc d' s 011tes ) de Cla.s teltoliou pliblique
el (10 PA.YI-icit lilt, ve,
B. PROPHET.
&,wrOrro-c d',EI4 p)v?-,,Soiw dc, Finances, du Commerce et (Ics Reltdions _Frle'rieures,
C. FOUCHARD.
,U 44- dis hl8lwyc eilfePme'1? (t yoone pl juspOici,
md Oc' prl.Y et exo',IfI6 le S jtunvter 1881
SAVO I.t
jelmn. Ulvss-o Fourean, 3 Touss-iint 1,11rocluI 4 Jean-Bapfisle Clienot, 5 Sanmel Blanchet G Lonis Albcrt Elie, 7 Gaston EIie, 8 W. 1)Joie, 9 Be'lonond Duvivier, 10 Geff'rard Lucas tI Alexandra 1) Lvidl 1.2 Joseph Talleyn'Lnd Lanwhe, 13 Charles Desl"Indesl 14 Alfred Bviz.-ird, 15 Elie Derononcourt., 10 IN Lima Bruttts, 17 Joan-Pi(,rre Bazelais ( (lit, Petit-Bmze,) I'S TI'Ll"""'ilion jc"I.Inb'art 19 Fox-dopuW Dup6rier Caze'11.11) 20 Charles Bazolais, 21 un espagnol, PILIS (jUinZe itICOM)LIS.
A R 'I ZP T R.
SALOWONI po' Sident (1'11(.667
Va la loi dit Corps Mok[aff dii 6 ao't 188'
it 7), por,
t)
tant fc-i-meture (h port de, Ali ragoti. Lie aLt COMIDerCO




- 12 -Attendit qiie les, causes qUi t itiellt 1i&;USS1t0 Cett;' measure wit cess6 ('11exister ;
Stir le rapport du Sece6taire d'Etat des Finances et dLi Commerce,
Et de Pavis du Conseil des Sect-4taires d'Etat,
A arr'&6 et arr6te ce qui sidt
A
Art. ler. Le port de Mirawoune est rotivert aU C0111merce 6tran(rer.
Art. 2. Le present arreW qui sera souinis an Corps Legislatif Pour 6tre sanctioned (Ms Youverture, de la prochaine, session, sera imprime, pubE6 et ex4cute 11 la diligence du Secre'taire d'Etat des Finances et (lit Commerce.
Donn6 au Palais Natiomil du Port-ali-Prince, le 12 Janvier 1884, an Sle. de l'Inde'peudance,
SALO U ON.
Par le Pr6sident
Le Seem"Iab-e d'Elal provisoire des Finances el dit Cout.
C.FOUCHARD.
N 0 6. ARRPTP.
SALOMON, Pre'sident dWaVI)
Vu. le d4cret de I'Assembl4e national, eii date (1a 16 October dernier, autorisant la Banqui-. NatiODR10 d'H,,i*iti 'a 4niettre un million de piastres en billets d'ut-te et de deux gourdes pour faciliter 1'empri-Int de pareille valeur que le Gouveriletnent devait contractor avec cette Institution de credit, en vertti du dit d6cret ;
Attendu quo le Conseil d'adininistration de la Baiique Nationa.le a, contrairement & llattente des Graiids Pouvoirs do IbEfi,,it) d6clitid cette autorisation.
11 a tt6, apr ,s ddlibdratioti et de Pavis du Conseil
-11-1-*t6 CC (111i SUit
des Secr6taires d'Etat, e




-13
Article ler. Aux terines de ]a convention sitrne"e ,ut noin dU GOLIvernerneia par le Sucrdtaire d'Etat ZD dvs, Fitiauces et du Comnierce et le liaut commerce, ttint h-Atien qu'dtraiiger, rel)r6sentd par Messieurs Oliver Cutts? de la Mtiison 0. Cutts et Cie. ; Th. Luders, de ]a mason J. Dejardin, Th. Luders et Cie. i Miiror&z,, de la mason Siminonds fr rvs, Woltoe, de la nationn Ed. Weber et Cie.; G. Keitel, de ]a ixiaison G. Keitel et Cie.; Malary, J.-H. Gaugaitte, IVI. Montassesenateur de la RdpnbliqUe; G. Manio-tit, d6put6 a u Corps L6crislatif ; C. Weyniaun, de ]a niaisoti Stein, brUgge et Cie.; C. dAUbiguy, de la mason C. d'AuI-Duy A Cie. et C'. Miot, (to la 111alson Mot Scott, et Cie. ; it est et deii)etirp enteDdu que les n6gociants. et f6ijetiotinaires sus-cksigli6s forinent un synolicat fi-. wancier charged do-, Nini ssion et dLI coiitr6le de taSOlhme Xtw mi,11iou de L)imtres eu billets de une et der OeIIX g(JI-Irdes.
A(at. 2. Le product de I'augilientafon des droits crude's, zD
par ]a loi dii 25 Aolht 1883 et gvalue' giinuelleiiient 't Ia soirune de quatre cent taille Piastres, exigible eii lbsl)kas sotwarites, est sp&ialeinea aMct6e au ser-,ice de I'amortissein.ent des dits billets.
Art. 3. Les billAs seront flripriiiio s sur paper rose.
;t
CA bt0LL et 111-11136,0te's combine &ul
-Billels de Uie- Goumte,.
JG series de A I A 50- do dix niill' gourdes chaquer S&FiO y de 00001 h 10:000 cliaeuiie foririwit g. 500,000.
Billels de D ,itx Gou)-d'es.'25 series de B 1 h B 25 de vincpt mille. go-urdes, cheque s6rie nuin6roiee de 00001 ho 20,000' chact-iner foritiant g. 500,000..
Ces billets seront signed's par fes m-embres, dlldgu s; dii sylidicat commercial et fiiiancier, par uti dele,P116 du Seer6taire d'Etaf, des Firiaitcus et un lifeinbre de la Cliaii-ib.ie des Couiptes.




- I I -Art. 1,. Toils Ics 1vois nioiF, d all rot, (I M11
i --iit "tine ou de plusicm-s elou, la propoi t'
que Fenc.nissement. des 30 olo pormettra Xctablir. Ges series seront d6sienees par le th-acpe au sort,.
n 1-3
Art. 5. POLIr lons frals missiono, do hibrienti'm et 1111h-os g6iihalcuictit quelconques, it est nlloti6 mi spidicat commercial et fmancier mic coinrni, sion do cinq pour ceot stir Ies billets mis eiri circulation.
Art. 0. Los billets retivos de W, circulatimi serwit imm6diatement livre's aux flames pi-ir !a commission. de'sianh ea Particie 5 de In coit-voi-ifion niei)tionn6e pIlls hatit, sequel dociancitt, est, minex4 aII preseiit, Arre'te.
Art. 7. J.,e pr&--eiit Arre^t(!, qui sera SOL1111i.s h la smic.floa du Corps Legislatif dc's Vouvei ture des Ch.ambrcs, sera iiapvim ,, pid)II6 et; exe'cutc' ch la dilingeiieu, du Seci6tairc d'Et-it des Firtauces et (ILI commerce.
Dmine au Pzdziis N,-tlional (]it Porf-nu-PriDcc Ic V J'Invier 18 11 Iri 81611e. de I' III (46pench-111 cv.
SALOMON.
P"Ir le, president
Sccrc&1i;,4; i'Elcltl (IC8 k1j. limlees (,/ dit, COHIMOPCTI
C, FOUCITA]Zr)
A,,
,N-'o 7 ik I E
Considerant que par sulte des 4vc'q-icfncn1s survemis daiis UlLe j),A0iU (IIII 1mys, les Vskeiablu'es primaries do. I)IIISiCUI-S CODIDIUDeS 11'011t, ]Jlas IM S'!1,1Se-111WCI- MIX (ills d'Ofive aux 6poques 1jx&q pir Ia Constitution, Ies collS, COMD11,111' OX et Ies members des Ass-embl6es dlecS H I el" cl
torales Warroudisseniciit ,
I'll IeS -Jrtiele.i 160 et, ]GI (10 1ft. COUStiLUtioll
Ik t




Avacle ler.- Les Assembl6es primaive ; des co wnune.cl qui:-,n wit pas encore dlu d(, couscillers com-inujj,,tttx ni do mernbres d-assetnbl& s eflectorales d'arrondisscmeiit, sont convoqii6es th Vextraordimjire le ler. F6vrier proebain, h Pcffiet (F61ire leurs conseiiflers comnimiaux et I(S -men-ibres des assembMes eflectorales d'nrrondiSSeMCDt.
Art, 2.- Le pr4seiA avrCR6 dont Fex6ciition est confiee a ]a fliligence du Secr6tpire d'Etat de I'Ut6rieur, sera public, imprim6 et soumis,, h ]a sanctimi dti.,Corps L'6gislatif.
Dom-ie' au Palais Natiomal de Rremie, 'Je 24 JanArier 1884 an Sle. de Ind6petidatice.
SALO]NION.
Par le Pre'sidernt:
-Le SecrOai'rc d'Eled de !(t Jusliee el (les ClIlles, char le
(les ctith-es -De')(-wle;nejds
OVIDIE CAI-AEAU.
N o 8, A TZ R ]^ T
SALO11O.N, jl-"rcsidod
Vit le messa(re de la Cliambre des Reprdseittants address' ati SecrMaire d'Etat de I'Inte'riem-, lui donliallt avis de Ilapplication qLl'elle a faite de la loi siir Fabstelltioti des members dii Corps Ugislatif, aijx de'put4s, Ilugues Lestage et Leonldas Bemard, represeutants, des coinnitines de J&6ndc et de Pestel.
Vu Article 7 de ]a sticdite loi qui fait obligation h ce grand fonetiormaire de mettre h execution le,-; prescrii)tions exi(rees en pareil cas, et vu Particle 51 do la Cotistittition.
A arrefte et arrefte ce qui suit:
Art. ler.- Les Assemblees primaries des communes h Jdr6mie et de Pestel sont convoquees h 1'effot de proc6der ellacum 'a. ll lcction (FtIll dcput'C ell rempltv.




-16
cement (les citoyens flugues Lestacre et Uonidas l3ermird, frappe's tous deux de ha loi stir 1'abstention des mellibres dU Corps Ugislatif.
Art. 2.- Cette convocation atira lieu dans, ces coyjamuDes trois jours fire's ]a publication du present ArreW qui sera ex'cut6 la dilio-ence du Seer6taire d'Etat de l'Int4rieur.
Donn4 an Pilais National de Jdr4tDie, le 24 Janvier 18S4, an Sle de l'Ind4pendance.
SALOMON.
Par le Pre'sidei;t:
le S!ea -&dq-e X-Elal de to. Justice el des Cultes, elturge'
des auh-es -Depa)-lemenls miniWriels,
OVIDE CAMEAU.
Liberty Egalit6 Fraternite'
]REPUBLIQUE DIHATTI.
No 4, A-PZRf4,T:R
SALOMON, Pre'sident, (T-11(156
A TOUS CFUX QUI CES PRFRENTES, VERRONT SALUT.
Vu le d6p6t fait 4 lt Seer4fairerie d'Etat de I'lat6l'ieUr de ]a description de Yinvention faite par sieurs E kinann de Berwik, ( SuMe ) Espent et lFry, sujets ADglais, de lem- inveDtiOll pour- les perf cfionjiuments dans 1'extractioti (le ]a mati&e sacchaiine des SLlbstaiwes v6g4tales ; prio-cipalementde la canne h sucre.
Vu leur demanded POL11- le privil ge pend.-int vingt
-ins (to 1'exploitatioD de ]a dite invention en HaYfi.
Annj n.,E cc qui suilt :
It est (ie'chir6 h Messieurs Ekinann, do Berwick, Suede ) Espent et Fry, stijets Anglais, leurs risqites et lici-ils sans excmien pr6tilable et sans garantie i;oit de ht ri-WU do la IIOLlveaute' et du m6ritc de l'i'l-




tin 61-ovet Colistitimilt Ua privileo'O I)OVICIatIt %rillcrt autic'es POLIr 1'exploltatiou en R;jfti je la dite 11-lvenfiori, lesquelles commencet-out, h courier h parties de la date du pr4serit:arreW.
Le present arrU6 tetir servira de brevet et sera exd'C(Ite h la dili(reiice (iu Secre'taire d'Effat de FInt6rietm.
Dotm(i au Milais Natiomil du Port-au-Prince le 11 Jauvier 1884, an Sle de Hndepen(lance,
SALOMON.
Par le President
Te Sevi-e'laire XEI(d A
B. PROPHETE.
Pe')fectignilement (ImIs CeAw0110m de malieJ"e saechct-, ?-ine des substwices veWtales.
L'objet do la, pi-6.:ente invention est d'extraire (To la canne 'a suct ,, et Waliti-es substances v6g6tales conteTiaut de la matlere saumie plus grande proportion de sucre (ItCon no le petit pmles proc6d6s communenient employe's et mohs chaig6s Wiwpuret6s que d'habitude.
Oji petit proc6der pour cela lorsqu'il s'agit d'appliquer VinventiOur A des canues h sticre fralches de *la niaiii re snivante:
Les cannes (appreWes de la, mani6re ordinaire) sont d6coupe'eg en iiiorceaiix convenables pour Ure aisemeiit pe'n tr6es par to 11quide daus Fophation du bouillissage ci-apre's d6crite ou bien on peut les broker, les brisci- ou les trailer m6canlyienient au in'me effet.
Dans cet kat on ies place dans une uliaudi re ou autre vase eu plomb ou doubk en. plomb oa de tont mitre m6tal on subtanco C;tpable do resister h Pactimi. de la, solutim lxmillante A des acrdlnits chimiques employs. Cc vase d oit kre construct de facon a' poll. voir kre elianfl'6 gradnellement et eonvenablement (soit par exemple au moyen d'une chemise h vapem- ) et do force POM
r6sistet- th In pressing require avec uniform appropt-i6e h son eraplissage ot A sa. d6char e.
Des cares pr6par6es coninie il a 6te' dit ) sont pla66cs dans lit chaudi re awsi rapidement et avec le moins d'exposition L I'a6-nospUre (Itic possible ; ) on les y einpile do rnani ro h cc qu'olles vilisseld (6tre recouvertes par le liqiiide bouillant et quc neanmoins [I resto U11 esp',Lce do vapeur. Le liquid bouillant ( dont la com:, Imsition est indiqn6e plus loin) est alors introduit datis la, chart (Wr(- de fayon & noyer lei, cannes. On 6tancliefie alm.s la cliaudie\re de, la, wani -re ordinaire et on 616ve (,radnellemeut la, temp6rature




,u,;qti'h ce que la presAoii d6passe cello do sion durant le bw6lfls.,a(,e et sa dureo doivoiit d6pendre be;o1collp du c;iractere, et, dv la i-iattive des cannes on antres Mlbstaiie(26 V60 iales en treatment, aiusi qti-- d'autres considerations ei-al)r s ia(liqiiees.
Los sointions employees dans le bonillissacre consistent d'e iu contenant do I'acide sidfin-eux ot de la magnetic on autre loase conVelitible.
Pont- extraire dii sucre eristali-,able n obtient de bons- v6silltats eii OMI)IOYMA 1111 equivalent (Facide sulfureux et un 6quivalont de maguesie et en faisant bouillir sous une pressimi d'umviron 11ile atmospb6re. Alais lorsquo ]a quality du sucre imported moius on peut faire usage de s,-Intions contenant ano proportion relati- Cmellt plus grande Waeld,-- siilflireux et opher soiis uve piv, sion plus 61ev6e. Toutefols Facide sulfureux et les hates temperatures ont une
dane(j h d6iiainrer et h d6truire le socre,
Une Sollitiol-I Uontellailt phIs, de' 1)ase qtio la qualiO suffisantu pour former un 61nivalent A Facide sniffireux l)0Ut (Juclquefois 'tre eillploy avec sncc s, mais conimcr6gle nons pr6f6rous les proportions format le snIfure normal.
Qoallt A I't force Cle la Follition, celle que nous avons ess.iy6e avoc success content environ de domi h tin pour eent da poids des cannes en sulfur normal do mago6sic, MaiS 11011S 11C DOUS liMitull" pas a oette peopnition:
Qriand on trite une matiere brute il faut avoir 6o-ard h sa, matm-o et sa condition. Si hu substance est pare (,t coLuppeto 11 fatit, plus de pressing pour obteim, le ineme dugr6 do (16 agv4gatioii et hi parfalte extraction des, 6.16ments saceliarins dans un temps dof)116, et 6iant donn6. les rnonies agents chimiques et de iii ,me pressioll In dur6e do 1'6ballition anra mi effet pour l'obtention (1,111le oxtration phis Compl6t.e. AMais d'autre part il faut So sonveiiii- que les autres tcniperatures ainsi lus so ntioms auidt-s (A Nb-iliition prolom,6e ont s6parellient ef Colljointement ime tendance h d6natuvor et lorsqu'wt polisse
wix extn"I-110A ) h (16truire. le Sucre.
11 impoi-to on cons6quenca d'exercer dans la cotidnito de l'olAr.16011 son ju(, -cment p(mr ohtoiiir- les 11,101110111-s r6sultAs.
I-Or"(11.10 1,61milition CA acliOV60 On ])Cut s6paver les liqUidCs do la I-11,16("ro soliAe ou I)IIII)OUSO par des moyetis int'-.canniquei; on auti-cs. be licinido devra emit viir ( si l'Op6ration ft (A6 convollabloniont Colldifite ) "t pell pr ts do Ia mafi6re saccharine c-, )-tenue datis
la matlere brute, vt on poarra I't traitcr de toute 111;111i re Com"i'Mi.
1)1,-, poar obtenir le saer... sous la form" evist'Alis('Zio, on si i'op6ration a U6 de nv.vlii Vo 'h de'iiatuv( v plus ou moiiis le suere, on pent
1,11tiliser par voic de fi-rinciltation et do dist'illatioll Oil Walitres moyells convenableq. Nons vvvf-ndi(-jmms:lo modo d'extroction du sticre do Silbsta.lces v6"'I"'Italos 1) 1-1. O)UM6011 solis pre6sion avve line sollitioll colitc,
nailt JQ l'acide sulfureux vt ime base oa alcali,
AP Aft,&.
xr-w




-No 10, ARRT ,,rR.
SALONOXI plesidei)t
V u Particle 114 de la Constitntion
A ARRETE et arre^te ce qui suit
Article ler. i'linnistie ph-line, et entire est accorde"o A tons les habitants de la commune, (les C60s-iie-Fet qui, soas les ortins de Cle'ovit M)de, oat port6 les, arm-,,,s centre le cpouverneinont constitationnel et qui 6ont actuellemont daus lQs bois.
Art. 2. Un d6lai de douze J01111S, expirant, le 20
present mois, est accord' 'a ces habitants, pour se rendre A I'autoritd, avec la garantie q Wils -entreroat dans leurs foycrs sans 'tre, ni recherch6s, ni iajul6tes.
Pass4 ce ddlai ils serout reclierch6s pour e^tre punis comm(-! des eiineinis (1(! Voe(lre viville.
Art. 3. S'-)Ilt ( KCQPt S d(3 la pre, Prite amnistie, les 1101ni'lles C16mil Mod4, Vilfort Masca,,y, Pierre S4aa et, les menbres du comite' r6volutiow-m re des CRes(t,-- L"er.
Art. 4. Le pre,3ent arrefte sera impritn', police et. ex6clit6.
Doim4 att Palais National de JacineL le 8 Fe'vriee 1884, aii Sle. do Fliid6pei-danee.
S.,V L 0 -M 0 N.
Par le Pr6sident
Le SeereW(Ire d'Etal (/(, Phisb-itellon publiqite el de 1'-Zlpriodbire, ek, charge' des de la Guerre
el (ic la 31crine,
FRAN 018 ATIANIGAT.
Le Sevrctaii,(-) (I'Eq(ft pvovisoij, do la histice el des Cut;
te, ) (!h,,e)* (les antres I's mhlisle)-iels ,
01,11111". CAMEAU,




NO ADRESSESIV 11031ON11 "d(lent
Au P.EUP.LF ET A L'AmiEE.
Gollcitoyel)s'
Le parti qui, dept-lis douze ans, ii'a ces,--4 d'o-Itcr le I)ays, vient de disparaftre dans !a sanglante agonio qi-le lid ti-MiiciA prepare ses faUtes. Dieu m'est t6noin quc
7 111 Inn
Ai tOUt Rlit pour 6parrPner, e h des enneinis, do pa.rc solIffrances. Le d4chainement des passions
Fimpitoyable lociquo des faits condwimaient au. clia',iment ceijx qui Whesitaient pas h se met-tre eii debtors des 10iS dLl patriotism et ait-dessus des d6cisiOnS 11 1,tiomales : le d6notiement auquel nous avoris assistZ., mic invincible fittfilit6 Favait (Favance oict6- Lnissant, done h qUi de droit Ia responsibility' des maux qui vienrient dafliigor )a PatVie, it 11.01-Is reste h nous reciteillir, i% dresser le', Nfan de nos perte-1, ch rechorcher Fein. 1)10i le plus j .tdicieux de Dotre victoiro, enfiu a, ren(Ire i cliacan la justice qui lui est due, et au pays tont enter, Celle (pe rnerite son in'branlable constaiwo.
AA-il besoin citoyens, do vou, rappeber des faitsqU0 les ruines 'dv vos cit6s devast6es dvoqijciit deviant
'? An d6barquement de AfiraoWne r6pondaieA
volls 4 zn (t
biwitoR le S01-11t ,vcment do Nr6mio et, (ItiolqUO temps 'Tr's, celiii de Jacniel. Des bands violates, so livratit h des tentative l11SL1rrMi01)f1ellC':Q _n6me :h )a capital, essziydient de propager partOLlt 1'(-S])I'lt r6N701LlfloDLlaiL'c. Le Gotivernement 61alt obli"" de divider ses t1orc s en format trois corps d'arm6vs ; do tromlell les ressour-ces n6cessaires ponr leur entre'Jen et lour armement C0111Plet (1,111S U11 1110111efIt 04 tOlit 11-11 faisait d6finut ; oil
Suite do Pe'pid6mie de Fann6e preeUciite, ot de 111,11-1vaises r6coltcs, ses resources etaient pro, (tac tarics. 11 clVitit l C01116101-0 IBM SCU10111elit ;Llr UTIT, 111-als (11COI'C SlAr IIIUV; it M',Lit cI (10JOLlel' les liitriojic qUi




dissent h I'dtrancrer h 11.00F pat- sa diplomatic anksi ImIll quo par ses armes avait, h couper sans cesse
le fil saDS, cesse retiaissai)t des ramifications hostiles clui ;INI'llient pour bnt de nous ali6nor ]a bienveillance ev ]a sympathies des grades puissmices, avrec lesqi-tolles noLls etiotis et sommes encore dans les rapports d'uiie parfalte amitid.
Je le confessed aujourd'hui, concitoyens, aux soticis de toLis lesjours, aUX pr6occupatioiis de routes ies nnit,3, plus d'une fois est venue s'ajoLiter pour moi Fangoisse pati-iotique des dangers doi-tt mi si vaste t-6seau de t6iAbreuses iii-achinations trienacait notre it-KWpenclaiice ; et c'est airec Line profound et l6oifime anxi6t& que. je suivais certaines complic-46s qui Wavaient pit s'aclleter qu'au Prix de pi-omesses attentatoii-es A cette indepen&-mce. Mais mon anxifte eltait vite dissipe'e par le -,I)ectacle qui s'offrait 'a mes yei-.ix; pai-tout, en effet, C()Illllle si chacun avait dte pdn6b-e*' des momes itiqLli6tudes, le, d6vottemetit eelatail- sous routes les formes : o, iie'r,(IUX officers, soldats, fonctionnaires do tous orders, CIIRCUII appot-tait, dans ]a Dieswe de ses foi-ces, son coutilloent de patriotism et, d'Andgation 'a l'oeuvre commune.
Rien ne vous. a lassds, concitoyeiis : iii les sot.dfi-ancei matdrielles, ni les dam-eis, ni la p4nuric rdstiltant de, notre situation. Les 4trarigers, eux-memes, ceux du moins yii.sorit les v&itables amis du pays, Wout cesse'
er letir contours. Pendant qu'tme parties de mes g6n4ra-ux combittaient dans le Sud, ceux des dd-partements de I'Ouest, de. Pj- rtibotiite, du Nord ef du Nord-Ouest de li ouaient par leur vigilance et lour for111OW7 les tetitatives insurrectiout-telles ; ils coijt6buaieDt au triomphe en pennettant au Gouveriiemeut de concedrer tous svs efforts culture les iiisur(yds. Les Grands. Corps de I'Etat, les forictiontiaires publics, de leur co^t6, ille prodi"naient h 1'etivi les plus eclatmites marqtjes de. leur ddVOLlement. Au nom du pays, je voi-is remercie toiis w'est Pout, moi un. vdi-Itable bonlieut- eLi 111Gme temps qu'Lin devoir, de vous donner iin'tdmoi.
public de 1114
(7) 7) 1.)I'OfODde gratitude.
Jtisquici, je le reconnais, les 6ve'ucments out para-




tys6 mes efforts ils -)tit ,tjouruv Li r'alisatiou des j)f(jjVtS COII IIS t,)OLIV notre, bieu et celui du p,iys. Mms gI'aCe h VOU.s et malgre' lc ruins (III Mon-iont, nons poitxrons Usorniais crivisager 1"avenir d'Un ceil I)Ius calm(k et niaw-her d'un ptis I)Ins assure' datis coLto voie de progress 1)(wifiqUes, que, d s Lnoti. av6nerueut, je mis, :,,ivais sioma[Oe cornme le SeLd rewMe 'a rios maux. 011i
1 0 7concitoyeus., Fbetire est enfin venne oit, de'barrass4 des Writes occupations de ]a 1)olidquo, je Iniis meeonsacrer tout entire nux soucis d"Unc administration ti,()T) longtemps. ne'glig'e. Je comi)te, h cet effet,, sur le conCOLIVS de tous les hons citoyens. Cle, qui commence. c6est la lutte entre la civifisation et des erreurs qu'oll chereliera sqns nul doute h exploiter. Alettons en oeuvre uos ressourees mAurelles, 1wor recontitner la fortune imblique et priv6e-, c'est stir cc vaste terrain que se fora C16011itive que, dkparaftront los,
ranCt-Ines, et que vninqueurs et vainews lmi(rront, se. r6con'lic paiK dt.i trav-di oonun.mi. Ce but si noI r d a n s la
ble et si o-vand, 11,nis tic polivolls I atteindre, (11.1'ell nous al)puyant stir 1'exi)4nence acquire. J'al le ferme (,Sf)Oi1' (ILW daus cette nouvelle voie, vous me siiivrez nvec ]a. rnenie r4solutiou que vous avez montr6o dans les jArfls, convainCt.1s, que Nous Res, que rien, de ma part, ije pkit porter atteinte A vos droits et qw, to-t, au contraire, est co.mbin6 jmv moi, I)our eit d6velopper clifier exercise et vous assurer la prosp&46 que vous, avez si bien me'rit6,e.
Vive NnUpendan'te
vivent le I)roar's ct Funion Vive HaRi fibre et pro, 1 6-c
Donn4 au P-dais :Nidonal du Port-au-Prince, le ler., Alat-s 1884, an Sle de Flnde'pewhanee.
SALOA10 N..




-23
ARRKI'k
SALOMON, PrJsident d'H(dti)
Vu Article 71, 3e, aliu4a, de la COUSUW6011, et de Pavis du Conseil des Secr6talves d'Etat,
A ARRETIR ET ARRETE:
Article ler. Est prorocr' jusqu'au 5 mai prochaiii, la
0
36wo. se; sion ordinaire de I-a 17e. Ufrislature.
Articlo 2. Le pr6sont arrefte qui sera contiIesipie' de, ZD
tOLIS les Secr&aires d'Etat, sera imprim6, public et ex6C11W.
Don-ne au Palais Yational du Port-au-Prince, le 11 Mars, 1884, an 8-1 me. de I'Inde'pendance.
SALOON.
Par le Pr6sident
Le Seer0aire dlElat provisoire de l'Intericur, C11"o-yr par Interim du Departement de la Guerre et A la Marine
B. PROPHETE,
Le Sexrelmire dEtat pwisobv de.s Finwice8, (lit Coimmeree el des Relations Exterieitres,
C. FOUCHARD.
Le See)-Oaire cl'-Elcd provisollm de la Justice et des
Calls,
OVIDE CAMEAU.
-Le Sec)- htwe W-Elat de P-bisbruction pieblique et (Ic
(,11!piculture
FRMN 016 A[ANIGAT.




24
_S A I I E^ T
SAII(ONION pr?Sident (1,1fadi
Gonsid6t-,Ant (Iii'd in-yorte de constitmer Ufinitiv, ,-tictjcte Conqoil dos Seci*aires (J'Efiit ;
VII lus afticles 109 et 124 de ]a Constitution,A ARREIE ET ARRETE GE QUI SUIT:Ai-ticle lei-. Le g'n6rAl Bi-e-nor Pmph'te, Scer4faire. d'Etat provisoire de Flnt6rienr, est nomind Secreltaii e, d'Et,-tt au E)dpartement (le ]a Gueri-e. et (ie la MarineArticle 2. Le oendrnI Innoe(-,Dt Michel Pierre Se-cr6taire d'Etat (io ]a Guerre, et de ]a Marine, est nonim4 Sect-6taire d'Etat au Npartement de ]a Justico. ct des Cultes, en remplneement du ge'n6ral Ovide Ca Meat], appeI6 rh une atitre function.
Art. 3. Le crdnkal Fran ois Alanipt, Seer6taii-e. d'Etat de I'Insti-ciction ptiblique et de I'A(--Yricultut-o est, nornin6 Secr6taire (I-Etat de I'Inte'rieur et de Mnltruction pul)lique.
Att. 4. Le Ondral CallistUme Foncharti, Secretaire d'Etat provisOire (les Finances, du Cominei-ce et des. Relations Extdrieures, est noiniy)6 Secr6taire &Etat des, Finances et du Coinnierce.
Article, 5. Le general Bri-ittiq Snint-Victor est nom-. m6 Scev6tnire d'Etat des Rehitions Ext6rieur et de. FA.gi-iculturc.
Article G. Le present aaret6 sera imprim6, publi6 et,
Donn4, au Paktis Nntional do Port-au-PriLice, le 14 'Mays 1884, an 81e. de I'Ind6pendance.. SALOMON.
1,1. A I%" IZPTf,.
SAIMINOXi Prts;dpnt Xffaiti
Cmi-id6nint, que le vitoyon 1k-olhind Saini Victol-, V-oniivr roji-, cillcw romplissant Ics functions (10 Alagis-




25
h-av, eommilual de ]a Croix-((e-s-B()uqtwts, a (16merit6 de la confiatice da owivoriieincmt et de ses admiDiS1 11 venus de
tres, Potir avoir delourii6 a son profit, les re cette. cominmie ;
Cousid4raint qUe res Ultres members de ce counsel se ,-ont moiitr4s peu soucieux de lear mandate en ne d6Tjoii .atit pas ce fait h Fadministration su Olrie Lire. ;
Consiklerant clWil v a HeU de remeciier "a cet 6tat, (ie chooses et de preiidre des measures en vue de sauyegarder les intdrets du fisc ;
Surle rapport (W Seerdtaires d'Etat de Flute"rieur, et de Favis dii Coiisefl des Seer4taire dlEtat.
A arrW et arr^te ce qui suit:
Art, ler. Le Conseil comii-imial de la Croix-des-Bonquets. est et deme-ure dissous.,
Art. 2. Unc com.m;s4oa noiniuee co:if-)rm6ment h Vat-ticle 3.2 de la hi slir ht tnati6re sera charge de Oror les int6reks de la cormi-mue de ]a Croix-des-Bouquets- jusqu'wi 10 Janvier 1885, eipoque fix6e I)oiir le. retionvellement -des. couseltS cojum.m-lau.x, de la Re" pu-. blique.
Art.. 3. Le present nrreW sera- publie- et ex6cut6 flla, diligetice des Secre'ttiires d'Etat de. I'Lit4rieur et do, a Justice, ebacun, eii ee qui le concerned. Doiin6 au Palais National de P&jon-Vflle,- I e 7- avril IPS84, an Sle. de llnd6peiidance,
SAL02NION.,
Par le Pre'sident
Z e SM-8t(im X-Vetal cle Clideriew*
Ftt.AK 018 NIANIGAT"
-L_e Seerjleth.-e (P-Dat (le la justice,
ICEVY. ATICHEL PIERP.-E




- 20
No 45.
SAL0110N, -1'?- silent Xlla'di5
Eit mise'(1Lterwe du permits qui a 4W accord ati Gen6ral Francois ALmigat, Se'cr6taire d'Dat de I'l-tit6riemet de IT)SU'Llction I)LIblique, pour se rendre 6 Ntednver
A arr^0 ef arrefte ce (Im .;,41it
Art. ler. Le G6ne'ral Innocent Michel Pierre, So0'C
er6taire d'Etat de ]a Justice et des Ctiltes, est char, de Fintdi-im du I)OrtefeUille de ITnt'rietill.
Art. 2. Le Ge-ne'ral Bretior ProphW, Secretaire dEtat de la GLlCrl'e et de la ATTarine, est barge' de llint6rim dit (16parteinent de I Instructioi-i PubliqUe.
Art. 3. Le present Arrete' sera imprim6, pul)U, A exdeutd.
Doiln6 au Paiai, Natiotial da Port-aLl-Peince, le 28 Avril 1SS4, ati Ste de FInd 6 I)e ii dance.
SALOON.
NO J 6. ARRPTR.
ISALOMON1 President WIM)"til
Sur le nilyort da Secretaire d'Etat au ddpartemeiit de la Justi'-p, etc.
A", Particle Iti de, la Cotisfitution ct la loi du 9W6 Sej)tel ii-ibre 1860 ,tir 1'exerejec (bi droit de gr'ce, etc, etc.
A arreRd et arrke
A
8 Ce -d6e,
Aiticle ler Gr pleine et oiitie're est accoi
partir do ce jour les droits des tiers ivlserv6s-si aucuns soi)t nit g6ii4ral do divisimi Delvaristo Jacques Lows, cdwf de ]a 4e seetioi-i ruralo do la C01111111.11le du U 1111)6, e-olidallille h six illois Weill prisoll w"Ill oil t' le 20 M.-ars 18S3, JMV IC TribUtial COUCCliOlIllel (ILI C,tp-




Art. 2. Le Secre'taire d'Etat ati de,'parten)(,nit dc, la Justice,- etc, est charge' de Pexkutlon du 1)r6sent arre'tel qui sera insert au Journall official.
- Donn6 'ILI Palais National du Port-au-Prince, le 10i J IliD 1884, aD Sle de I'Lidependance.
SALO NIO N.
Par le F're'sident
Le Spey-RuiPc rl'Etat (le lt-( Je(stiff el des Calles, Chavye, par hile) iw Ju 1)oNefeuille de 1'_hl6,ieiw,
ICENT. MJCUEL PIERRE..
-Yo 17 AjtRPTR
SALOTWON7 P)-isidClit d"IL-667
ARRET, et l.rAte Ce (tUi Stlit
Art. ler. Les d6tenteuis des armes de 1'.Etat, tellesquu caml-,)ities Remington et Enfield, evablues de douze coups et carablaes _Alinie, etc., ote., de'livr6es Ct divers penchant Finsurrectiwi Boyer B.Azolais, sont inviWss 'a' reniettre sau.; Mai ces aru)es, aLIX Coitimandant de leurs arroudissements respi ctifs.
Art. 2. Sont dispenses de c-tte retnise, les soldats efj les 'sous-officiers des r6oiments de ligne, des bataillons et companies d'atillerie et des compagmes de ge u Jai-in erie.
prochain, des perquiArt. 3. A partir dU 7 Juille 11
sitions seront, fates aux fini de trouper les 'Ohrmes qUi, lei cette dette, n"auraieut pas e'td reprises, et tout individual on. fia po session duquel, seront trouv6e ces armes de FEtat, sera cunsiJ&6 conitne les ayant gardks OL11' s'en sorvir centre Pordre public, et sera livr6 h
A
la justice, pour etre poursuivi,
Dans les localit4s en ce, moment en 6tat de sikre, ces perquisitions seront fates par I'autorite' militnh e,, et les d6linquants seroat livre's ZI des Conseils speciaux militaries.




.j4)6
Art f. Le. pi-61swit ai-rW qui sera imprim6 eu paI)W. SerA (-X6CLIt6 ht diligeiice du Secretairc dEfal, de ia Guerre.
Doim4 au Palais National du Port-au-Prince, le 19 JLIIU ISS4, an Ste. de PInd6pendaiice.
SALom6N.
Par le Pr6sident:
Le Secretaim &Etal (le la Gi(e)-)-e,
B. PROPHETE,
NO 18.- ARRET fCA.
SALOMONI Prc'sideut dlktliti
Vu Farticle 117 de ]a Constitution ef, ]a loi du 20 September, 1860 stir 1'exercice du droit de graAce,
A ARRETri ET APLIME:
Article ler. Gril.ce pleine et enti6-e est accorded, h partir de cc jour les (Iroits des tiers r6serv6s si aucLins smit -au nonini6 Aladiii Augustin condai-m)4 au travaux force's h perpdtuif6, le 4 Juin 1879, par le tribmial critninel des Cayes.
ArTicle 2. Le pr6set)t arreftJ qid sera ins r6 au JoLn-nal Officiel, sera execute' h ]a dili,Pvl iice du Secre'finire d'Etat ati. d6parteinent de la Jiistice.
D(,jfij6 au Palais INational de Port-au-Priiice, le 23 Juin I S81, an Sle. de I'l nd epe n dance.
SALOMONPar le pr('sidel)t:
.,he See)-etabe &Efitl (Ir la Justice,
fcr NT. AII(A]EA,




- 29
N 9. A R R E TR.
S%ALOMOXI Prf' idmt dllaffil.
Vu la d6pe^ohe du Coln mamlant de Farrondisse-ment du Port-de,-Paix en (late da 17 coulant, N 0 319, sollloitant la cl6mence du Chef de I'Etat en faveur de FeX- Uge-de-t)aix Landr Anicet9 de, I'Anso-h-Foleur
. I y
VLI le, JLIUvelflellt rendu le 29 Ic (-e mois par le trin
bunal correctiounel du POrt-de PLiX, qUi condainne 1'exiijoe-de-paix Laadt-y Anicet h trois undies Wemprisoanetnent poijr abus d'autorite';
Vu I article 117 do la Coustitution et la loi du 26 September 1860,SLIr fexercice du droit de (,t- hce, etc., etc.;
SLIr 10 rapput du Seeretaire d'Etat au Departei-aeat de la JUStiCe, etc.
A ARRETE et arrefte:
Ai-ticle ler. Grace pleine et entiei-e est accord4e, h' partir do ce jour, au citoyon Landi-y Anicet, ex-jLI()-O de-paix de I'Anso-al-Foleur, condanind h trois auneei d'eniprisoimement par le jugeumit pre'citd.
'Art. 2. Le Secretaire d'Etat aLt d6parte meut de la, JLUSAiCe, etc., est eharcptl, de Fexe'cution du pr6seat ar. re qui sera insJW aLl jOUrnal official.
-Doune aii Palais National de Pe'tion-Ville, le 24 Juia ISS4, an 81e. de I'Inde'pendafice.
SALOMON.
Par le Pr6sident,
Le See)-itaim d'-et(d cle la Iustice el des Cultes, e1w)-ye
I)m- i0j)-im du I)orlef.-euille de Vlnle),teur)
IcE.N-r. MICHEL PIERRE.




N 2 1)
Mod;fie(diwis jjr0p0,v&s P ,). le conwil de. secr,tttircy (I-Elol (t I(e OJewwb)-c des Repr'senlanIN
(mx conci sions dic )-opporl de sa com,)nission. speei(de dans sa seance (let 25 J011'(1 Courant.
ALIESSIBURS Lis DEPUTES,
Votre message du 19 Aoilt me remettait copie Time r6solutioii du Coinit6 spkial que vuus avez nonmj6 pvmtoer sm- lies rapports de deux commissions elvir-ces d,, %-6rifier les olives de la Bampic (A du s'assi ircr de la validit6, des mandates (fa paienjeiit en circulitilm. A in'iiivitait, pomIc lendumain, h assistor h hi, discu8sloii de eefte r&qolutiom.
Si le Conseil des Seer6taires d'Etat s'eSt prt' .,cmt,6 ce jour A la Chambre des Commattes et hii a demau(16 le renvoi ile la discussion, c'est qu'il a teim zi kudier dmis routes ses parties, avec Ic ezilme qWil couvicut d'apporter dans 1'examen do questions admisitistratives et financi6res, la r6solation. de votre comit.6.
Avauf dune dea, border ha dis(,w4.iioii, perni(Atez-moi do, vous Jirp et de Uposer sur vos bm-eaux une -fi(.)te -,611 elrale des appreclatious que notisa suOg6r6t!s ]a i-6solntioll de votre czn
coniit6.
Tout d'abord, le ,ouvernew-ent doit d6clarer hwitement qu'il J)OUrsuit Ic m6me, but que vous, la tnoraliW daiis Patiministration publique, et la sativegarde dc8 inL6r ts dii peulde hilitiell.
Sur ces points, nous sommes en pai-faite concordance de vue. Sows polivous soi0cment differed SUl' les moves h employel. poill. Y arrivor, et C'ela lle doit 1.),is 6tonner celix C111i savent qiic les p-mides sollt ell
n6l',L], I)IIIS ill1j), wites de pi'trvenir A leur but qLl'Ull PollvOil. Exocutif.
Le Gouvernemmit s'empresse (Ic d6clarer pe ce n'e,;t pas 1,) im reproche de radicalistne qtj'iI adre.sse. J la Chaillbre iles COM1111111os. C'(,st slillplemelli- 111i fialt gi,1161,al (Ill'il colls6te er qui C.St voIrIIIIIIII A I'llistmil-C (10 routes les 1)"Itiolls.
Jc vals border mailltellant, ell IC 3 tsitivallt, dalls Pol-dre de classificaflon (Im., voijs 'IrtVCZ a(iOjIt(!, 1( S (tillI"I'ClItS pOilitti de h, rl' Sollltioll de N-Utre Cmilit('. sp cial.
'NOUS 60DIHICS CIlCOOrd IN'CU VOUS.




Qiie le, Gouvernemei-it doit demander imme'diatement,
la Bawjuv, ell, esp ces effective, et avee int6r6ts, .9,liis teijir compto & s summer enlev6es vix agencies par les cojnit6s insurrectimmels le reimbursement de la somme de
g. '_19,448754 (I(li IUi appartleilt, sails eollteste2 dlapr s le rapport do la, promi re commission aiusi yie -celui d'une valullir de g. t4,903,40 reveLant de mandate remis eii ciroolatioll et rupayLss irr6guli6remeitt, Wapre's le rapport de la secunde Commission
2 c' Qu, !a Banque dolt (Rre teime respow,,able de ses ii& glicreiwes qui se sont traditites par des vols commis chez 007 et qu'eu cotis6quence, il Iiii apartment de mettre ea mouven-lent Faction de la. jiistice, afiii qu'eliu puissa justifier ses do'bits') par la pr6seiitzitloii do maudats r6guliers, settles pi6ces comptables poimant kre 16g lleffleiit admis6s;
3 Qiie pour la pre'sentatimi de ces mmodats, il Iiii sera accord' wii Mai Wiin all ; ou h d6faiit de cette pr6setitaOwl celle d'itne decision jit(ficiall'o ayaat acquis Pautoli-46
jti, 6e, qui pronmice la ijul!46 des (]its mam-la' de la chose 7 1 ts
4 c) Qu"lpl.es ce d6lai si la Baiiqije iie porivait se conformer aux pr6cedolites dis, Ositioijs, le Gouveriienwnt aurait it prendre routes mestires comeimbles pour ht swivogarde des iiiterks do I'Etat et pom* le roo.lemeiit 6(juitable des ses comptes shitutaires et extra-Statut"Ilres
.5 0 Qiie twites ptiblicatimis, t,,Iles qWelles sont von,_,ign6es daiis la risolutloii de votre comit6 sl)6(.ial, permit ex(,'GlIt6oN, afin (Parreter les transactions qui pourniieiit 41)6rer, pour compete de FEtat, -,Lll' leS inmidats remis fi-widideusement en circulation, transactions qui, si elles se flaisaleut, seraiptit imIllediatement d6iioij,-,6es a lit itistiee potir les pom-suites A diriger centre les fmictiomiaires tpii les am-aieiit fates;
6' Que les iiivestio-ations ala Banque doiveitt (^Arepotivsuivies afin que si do Tjouvelles; frauds se de'couvrea, on siiive pour Aes r6primer et pour s'cu faire reinbOLII'Sel', la voie pre'eMellimel)t tnick ;
7 0 QWone; commissimi compose de quatre Deput6s, de, deux S6iiateurs, do trois citoyens au choix dit Pouvoir E.-,6etitif, h tit-or do pr6f6reiice parmi les met.im-es de ces deux prk6deiites coi-i-miis-sioiis sera chavg6e de la, r6visioil compl te et total des competes du (Ilotivernemeiit avec la BanqLIGI depuis soij installatioit jazsquit Cc joill.;
,S" Que cette cor)-imission commencera imm6diotement ses travaiix (Pinvi-stigation or, au Fur et h mostire de leur aeColl) pli *selliv llt Clio oil il)forllicra ic ("Ouvorne111011t poul. 1-1




pl-oposel. tous les moyens., 1)1'01wes 6 SmIve(rai"iel, ics IllwrvL' du 1'1 t;it eil llio tlle iellI)s (lite ceux (le ht Banque.
La plulnirt de ees d6ohirations sont claii-ement 6nolle.("es oil swit inipliciteinent. continues daus Ia letter (lit Conseil (1(:tS Secretziires d'Etat h Monsieur de Montferrand, D'autres eit sont Ia coris6y.W11GO.
On peut v6rifier ces issertions.
Vous peusez, Messeim-6 les De'pnt6s, que pour aurivei- It 1'ex6cution de ces (fiff6i-entes dispositions, il fmit :
Parce que les adininistrotutirs de ',I, Banqiie, au Poi-t-aij-Priuce, Wont pos monti-6 assez de vlo-ilaiiee dans lit ge stion des- I'lltkks publicist, suspend provisoh-ement son service de perception, jusqn'a ce que ce personnel qui ii'a pas la confimue du pays soit i-adicalement r6forti-I6, et que tOLIS leS C0Illj)te8 de PELt soietit rkulzixis6s, app!-onv6s et d6finitivernent arrk6s entie la Bauqiie et la Conit-nission a foi-mer.
Ge sont les points qu'll s'agit d'61uAer.
Dims le det-nier luit, igraplje de la letter du Conseil a Afon sieur de Montferrand, nous avous exprinA le de'sir de vull, changer le personnel dii-igennt Ia Banque. Noits avons dit que nous esperions (lite le Conseil d'administi-tition de Paris s'vnipresserait de lions envoyer uii d6l(',gL16 pour donner satisfaction. au Pays et h Popinion piibliq T;t justement darm6s des faits relate's dmis 1,.s rapports des deux Commissions nomm6es pir le Gonverneinellt.
C'e'tait tout dire en qLlOlques inots:
"Nous Wavons pas Wietiou directed I gale, sur le persomiel, id(3 Ia. Pmique qui e. t uomm6 par le Conseil de Paris inais )ions croons fermement qu.11 comprendra, apr6s tout ce qui SI
I est pass6, le Neu fonf,16 de nos rjelamations, en ce qui con01i'lle ce personlieL
Le Grolivernenwilf et le ("onseil de P.iris ferment deux g-roupes tie mandanfis dont les int6rRt se trolivelit intililvillent Us. L(t"; 111"llidataires lie convielment pas A I'mi ties deux groups. Que doit faire Falltre ?
Intitile de r6pondre t eette question.
Dollv' (1,1118 1'.It'01,1146, il importo Wotivrir des, pour atteilldre, le but que Ilous poul'sid \-ons. Elle6 emn mencerollt fillIII edi ,it (till 011t.
Ell attendmit (Ie -olls-nolls 811'spelldre avee ]a Balique le Sel. AJee de tr(Isorerie ?
Clv;'l h) le polite Capital (It, Ia question, slil. le(jilel j'appello s( rieusenjent votre 'Ittention,
IT11(t 41("cision de ew gellre, praise par fia ('11,1111hre des ComIIIIIIHIS, Sentit 1111(t 'Ittefille port6o all (Peret org-alli(Ine 414. la B'.111. 41114-, vot(' sole) I I I(Alvillell L le 10 'Septelill-ol-4. 1,880 p-'II' I'A""'solliblo Natioiml(' !




33
Oe quo I'Assombl6e Nationale a fait, elle seule peut lo de f"Ilro, et elle-IU6111e deviolit impilissailte, qaaad elle a 81"116 Ila coutrat Pour (III temps dctermiII6 !
Une resolution do la Chambre des Communes est sans forco pour abro,7,er tin d6eret de I'Assewbl6e Nationale. Uile r6solu. tion de cette dcrui6ro est aussi saits forCe I)OUr d6truire Ila COLItrat bilat6ral, dont la VLlptIlrO ViOlel.lte peLlt Se tnatluire pat
dommages pour le Gotivernement.
801111INS-11OLIS, (10 PILIS, pr6mw-6s h chatio-er ainsi, du jour all Jeridemain, le mode do perception do mus revenues? Avonshoi-s sous la wain tout ce qu ll fitUt pour cola?
NOUS PeDS0118 que lion.
Le Council de Pai-is acce'dem au vwu que nous allon6 Ini exprimer sur It-, clitiIi-ement du per.somied do la Bailque, et en attendant to Secletuiic (I*Et tt des Finai-ices aura 11ced OLIVVI't 1 111' liotre service de tr&surcrie, surveillem activement nos rentr6es, pour ewp&her de nouveaux d6tournement des doniei-s de FEtat.
Ce soia la les modifications yie le GO It Ve I'll elflellt propose a la 1-6SOILItion d6 votre ComiO special.
Poft-au-Prince, le 25 Ao6t 1884.
Le Seci-c'&(irc-, d"Etal des Fin.ances el du Cowmerce,
C, FOUCHARD.
Le Secretaire &'Elal de la Gitei-re et de la _Varinej chary Pm illlerb)l dw 0J.1 Itille de 1,11SIructioa pit,
B. PROPHET.
Le Secm'awe XE lal de,3 11clatims Exte'rie,Ilres et dd I'Ayriculture,
13. St-VICTOR
Le Sec)-Jtah e d'EMI A 1(t Justice et des Caltes, char .
yd par inte'rivi du porl.-feuille de P-Interievy et dd
la Police GeHeAde,
ICFT T MICHEL PIERRE;




#04
I N- 21. L 0 1
Xodificalive da Im-if des downs en ce qui concerne roues el essieu.v de cabrouels.
Cotiside'rant que le tarif sur les roues de caLrouets 111est pas en harnionie avee Pensemble du tarif des douanes qui est bas6 stir tin 20 olo de la valeur, alors que pour cet article le pourcentage est 'a peine de
1 1y2 ojo.
Consid6rant, qiie le pays a non-seulenietit des bois snp6rieurs en qualM au bois dii i-iord Pour Ia, confection de cot article :.,iais encore possMe assez d'ouvriers natiouatix POLAr pourvoir A ses besoins
Consid6ratit que le for e t les ferrures seuls, n6cessaires h coi-ifectionner tme paire do roues, patient tin droit do g. 6, 14 centimes, alors que la roue toute faite et posse'dant enie 3 forrures paie 'a peitie un
droit fixe ie g. 2 ;
Coi)sid6rai)t qu'il est jitste et eqtiitable de rapper les roues importers d'un droit 6gal 'a' celui qulitidirectement patient les roties fabri(judes en Haiti
Consi(Prant atissi que la ineiiie erreur p se stir les 4essieiix qui tout fabri(juds sont fi-anes (le droil, alors 4q U 03 1 ( ) f r destit)6 h les corifectionner eii HaYti pale
4.2 7.
IE CORPS LEGISLATIVE
A retida la loi suivante :
Article lor. Un. niois partir de la proi-nuIrration 4de la presetite loi, los roues do eabi-ouets h boevifi paieront pour droits fixes ciLQ PIASTRIES CINQUANTO, CENTURIES la paire.
Us roues de cabrotiets "a tntiles paieront QUAYRE rIASTRES CINQUAFIT CENIIMFS do droits fixes.
Article 2. Los essieux scout assitailes au for et paieront en raison de lour poids cotiiinc le fer eit otirre.
Article 3. La pre'soute loi sera impriiii(le, I)u'o'ic'C et .,eX6CLItee 1h la diligence du Seer6taire &Etat des Finances et du Cominerce.




- 35 -_Doiin4 hla Maison Nationale, au Port-au-Prince, ]a 1, U an 81e.. de Ha(lependance.
'9 Ao't 1884,
Le pi4esident du &nal,
X MONTASSE.
1,es seci-itah-es,
B. MAIGNAN, Ls.. AUGUSTE.
Dwind h la Chambre des R epre'sentants, au Port-au. Prince, le 20 Ao'^lt 1884, aii Sle. do l'Ind6pendance.
Ee pve'sident de la Ckambi-e. .
0. PIQUANT.
Les seerdlah-es,
C. CHARIOT, F. N.- APOLLON.
AU NOM DE LA RPPUBLIQUE.
Le President d'HaYti ordonne que ht loi ci-dessus du Corps L& gislatif soit rev6tue da sceau de ]a Wpublique imprim4e, publi6o ,et ex4cut6e. I
Donn4 ati Palais National dii Port-au-Prince, le 22 AoRt 1884, an 81e. de I'lLid6j)endance.
SALO MON.
Par le President
Le Secretaire &Elal des Finwices el du Commeme.,
C, FOUCHARD.
N 0 22. SECRET,
Considdrant que le peu de temps qui reste, A courir ne suffit pas pour acliever les grand travaux qui incumbent au Corps Ldcrislatif et qu'il y a lieu, par consequent, de prolonged la presented session, aux termos do Particle 71, 2o. aline"a do la Constitution.




13 f,
Stir la proposition (Iii Sdnat,
Le Corps Ugislatif a rendu le, d(luret, suivant:
ZD
Aitiele ler. La session LLislative Ouverte le 9 Juin est proloug6o d'un itlois.
Art. 2. Le pr(isent d6cret sera public et exe'cutdh la diligencee du Scer6taire d'Etatde- Hut rieurn
Doijii6 h la Alaison Nationale, le 19 Aofit 1884, an 81e. de I'ImiepeudaueeLe pl- Sideul (lit S'eJud,
TAL MONTASSE. Les see)-elab e,?-,
B, MAIGNANTI 2 L. AUGUSTE.
Donn6 h la Cliambre des Reprdsentatits, le 22 Aou^t I N4, ali Sic. do I'Ind4pendance.
-Lep-isident de la Chambre,
0. P I Q U A N T.
Les
C. HARLOT, P.N. APOLLON.
AV DE LA REPUBLIQUE.
Le President dlflafti ordonne que le Weret 6-dessits da Corps
"i0it revku (lit weait de la R61mblique, iiupriw6,puW!6 et
Donu6 au Palais National du Port-au-Prince, le 23 Aou't 1884, at) Sle. do I'luct6pendance.
SALOMON.
Par 10 PI-6sident:
Le 8ecretairr (P-Etal (to la fit-56CO chaPo' p(O' i"16-b"
dit pudeftitille de I'lutei-ieew,
l(AIsr. MICHEL PIER'RE.




F,
0 23 LOi
9! 4ALOMOX President 'IIldit'l
W la loi du 26 Avril I-sos sill. les Invalides,
dil 24 Novembre 1864 sur les pensions militaires, celle
du 2 Jtiillet 1870 sm- les lav dides ;
Consid6raut (jue ]a justice et, la reconmi;ssance natiounle inipoMit -mx rplIallds Ponvoirs de I'Et-A le devoir de nourrir dans I'Ame des citovens I*anlour des
principes qui sont la bnse de Foidre social ;
Co ziderin, que le, trni'[Pment accord anx -volontaires
et, aux inii-Itaires (jivi avec im dnvouenieiit sublime, Ont c mibattu sons le dvapeau de I oniro pour la d4fenso, d,, la Ritrie (,!i p4ril e,,-t recomm iniiffi, aut.
S!ir le rapport et la proposition dit Secre'taire d'Etat
de la Guerve et de la A'Iarin e,
Ef, de Favis du Conseil des Socre'hives d'Etat,
A propose"
Et le Corps -vote' In, Loi stiivante:
Article lev. Solit eonsid6rcs coinmi invalids, les vo.lontaires, les Offi' .iers sof'dats et mat
qui (lans les jours ii6fastes de 1.879, ISSII 1883, 1884 out rqii des (Imit Ja 011106W les niet dans
Pirnpw;sibilit (Fentreprandre a!deim travail oil ont C,,-)]]tr,,ict(' des influmite's qui los ret,(Ii!nt inipropres Ch de
c-rtains tj',J Tanx dont i1s, vivaient.
Al"u. 2. Le-z lnvn.h les de I'arme'e r6cpuUve ont droit
elia,,mi 4't mic ritriigmfion monstielle et viarpe.re, d6terminee selon so-n grvle ct d'apt'L-s le t(ablenu ei-allnexe.
Art. 3. Les inv"Llli.ios qui, eomme volontaires, mntpris,
part h la (Wfoiiso de For,,-Jrt. pilbiic !ors (Ieg 6v6nonient:s cit6s oil Var[.'iclu ler., oil qua IfA de clief"; de c,01mines
OLI de fortifi;.!(mions e C
f roiit patio clo .1 1 1' re- ent" rprie, ot Ies antres (le la secom-le, ('011form6ment an tableau
aunex6 A la presented loi
Art. 4. Le Secretaire d-'I Ant de la G-tiorre (A de ]a,
Marine fura classer les cei-tificats qu'il aur,-C re us et adressera son rapport au Presilent t-I'11iRi qui, par un
arreW, ordonnora qu'il y soit fait (Iroit.




Art. 5. Les hivalides cousid6r6s dans I'article 3 soront, en cas de maladie atimis dans los hOOI)itaux militaires de la IUPLibliqno, apr6s les fornialit6s pre'sent6es par les lois aut6rieurcs sur ]a mati4e.
Ai-t. 6. Ea cas (le d6ce's dluii luvalide, si sa famille se troupe dans Fimpossibilite' de proce'der A ses finicrailles, il sera etjt(-rr4 'ILI.X frais de FEtat et la veuve du d6funt continued I)en(lant siy mois h percevoir la peusimi dmit il jotiissait.
Uii rdglement 1)articulier d'apr s loquel il sera exige Fexbibition des titres dominant droit h la pensioll affereDtC 'a telle, ou telle catecrorie sera formulele h cet effet.
Art. 7. L-t presented loi sera publi'e et ex6cutec h la tfiligeiice des Secretaire d'Etat dt- ]a GUerre, et do la lkfariiic, des Finances et du Commerce, chactin en ce qui lo concerned.
Donn6 la Maison Nalionale au Port-au-I)rince, ba 29 Aoilt 1884, an 81c do I'l iidepeiicla nee.
Le )-' ident du Sdnal, M, MONTASSE.
e MAIGNAN
Les see)-'Ictims, B. 1 .7 L. AUGUSTE.
Donn6 h ]a Chambre des Repid4sontants, an P ort-auPriuce,_ le 29 Aolht 1884, an 81e de HnUpemida n eel
Le Ive'SNeW de la Ckambre, 0. PIQUANT.
Les secr8ai -es, C. CHARLOTI F. N. APOLLON.
Au NO-11 DE Lt R.RmBLIQUE.
Le P1.6si(Wit d'flnyti ordonne que la toi ci-desstis du Corps Ugislatif soit revenue (in sceau do ht It6publique, publieo et cx6cut6c.
Donr6 au Palais National da Port. au- Pri nee, le ler Septembre 1884, an 81e do J'In6pendaiice,
SALOMON.
Par Ic llr ,-,Ident
Sec)-("'I(ti)-s W-EI(d de la Gite)-ro. el de la .171co-ble,
11. PROPHETE.
Seue"Itti)-e tITIO des Finances el (lit Comwterce,
C. FOUCHARD.




-39
Tableau annexe la loi du 29 Aout 1884
sur, les invalides.
Ire CATEGORIE 2e CATEGORIE Officiers. sous-effi- Volontaires do tons GRADES MLITAIRES ciers, soldats et ma- grades
rins.
General de division ....... P 15 pPI7
4C brigade ........ 12 1
Adjndant-g6n6ral 101
Colonel...............107
Chef de hilon, on d'escadron 8 7
Capitaine ......................... 7 4
Lieutenant.................. ..... .6 4
Sons-lieutenant ........ 4
Adj ndant- sons- officier ......4 4
Sergent major........... 4 4
Sergent ...............4 4
(Jatporal .......... .....4 4
Soldat ..... ......... 4 4
No 24. A ERI
SALO-ION, Ji-r8ideitt d'HartF,
Vu. notr.-e arre t' dui 28 Avril dernier et en cmise"quence du retour de 1'e'tranger dti g~ne'ral Frin~ois Mlanigat, Secre'aire, d'EtAt et dle 'Int~rieur de 'instruction public
Avons arretd et arto cc qui suit
Article ler. Le g~naral Frainois Maigaot rcpreiid le service des DWpaiternents, de Ilt~rieur et de 1'nstruction piibliqie clout 1'int~riiat avait 6t confie' aux 6 naeraux Icent Michel Pier're, Secre'taii'e d'iEtat de ]a Justice et des Cultes et Brenor Proplikte, Secr6taire d'Etat de la Guerre et de la Marine.




40
Art.. 2. Le preseitt arruW sera imprinid, publi6 et ex6ctlte'.
Domic aii Palais Natiol'i,91 dn Port au-Prince, Ic 20 Sep, tembue 1884, aii He de FInde'pen dance.
SALO-AIO IN.
No 25 LOI
-VtI fa p6titioll des, liabifanho du poste militaii-c do Pilate, commune de Plaisance, arrnndi semeiit du Limbe'.* denuindant Ih y title jilstice de pnix ;
Consid6rant que les rai-o?!- dans les difff-,'.
zn
renters petition.q (Ine lei Ital0itants de co t)o,:,I-e millittitire ont addresses tant A la. Chamber des Communes qu'au Pom-oir EX CiLltif SOIA iri,6fiitables ;
Que cette erbtioii a pom, but de faciliter I'action de ha police et Welwndl-e la sollic-iti-ide des Grands Corps de ITOt sur la, justice distributive ;
Vii Fin-iportanee de ce poste milifaii-o, In lwogres i 011 crois,ante, de sa population et la grande di, taiice (Jill' le s4aw (tu bourg de Plaisri nee
Ln Corps Legislatif, iisniif, des pom-oirs (pie Iiii accord. Fart. 79 de la Constitution
A rendu ]a loi -uivante :
Artiole, ter. Le posto militaire de Pilat(' est 4icrg en (Inartier. 11 v serfa O!obli ime.jiistice, de paix jdacee comme ioutes lel; cllltrfl s justices do paix de I'l jul-idie. ilon du -Nord, dans- le mssoi-t du t-ribumal civil du CapArt. 2. La pr('senfe loi abrocre tout-es lois on dispo sitlons- do lois qiii hii sont, conti*41it-os. Elle gor"I pIIbli6*e (A exkut6, A, lq difigonce des Sccr6tflii-es (I'Efiat de ta Ju.stiee (A de FInte'riCIIII.,




41
11'ait h la AffilsOn "Alitionale a Port-au-Prince, le 2G Auk 1884, an 81e do Flnd6pendance,
Le pr ident du Se)iat, M. MONTASS E,.
Les seem'uh-es, B. MAKINAT-1 [, AUGUSTE.
Fait h. lq Chambre, des Repre'sw-nf,'Ints, 'In Porl-cauPrince, le 29 notht 1881, iln 81e de Flu(i6penduce.
I
Le pr' idet 1 de la Chumbre, 0. PIQTT-tVN'l
les secrM(ires, C. CHART,01', F. N. Ai),,) GLON
AU NOXI DE LA REPUR1,11QUE,
Le R6,ident dHaYti ordonne gie ]a loi c1-&,-,,-,t1s dit G)rps L6gislatif soit revku.- du scum de la, et ex(cut6e.
Donne' au Palais N:,tional du Port-au Prince, le ler Septembre 1884, art 81e de Plrid6pendance, WM
Par le Pve'si(lent.
Le d'ftid cle lit Jdqtio? el (1-,?s CWles, che)-ye
par int"'rint (lit porlef'ettille de
_NTICHEL PIERR11,.
No 26 LOI
-La Cliambre (les Repr'seiit.ants. ii-ant, do Finitintiv, (po, hii qcc wdo Farticle 70 cle lit Coo,,i-,itution; I Vu Farticle, 2 de ]a loi dii 20 Decernbre 1879 qui dAnche les sections rurales do Dory, iN11.01on et Boulrnier do 1*arrondis-oement des Cayes, P0111- les faire enter d,-t.ns cefiti WAquin ;
Vit la petition (les des susdifes secti ons
Consid6rant que Ni measure continue (]an--, cette loi, en ce qui c(-mc(-me ces trois- sections rurales. Join d'atteindre 112 bUt auquel elle ten(lait, est coutniire. 'a leur-




42
prosp6rit,4, puisque leurs voinniunications avec ]a commune des Cayes sont plus faciles et plus I)rot-nl)tes qu'avee celle d'Aquiti, ce qui reDd plus effective Vaetiou des autoritds, des Cayes sur leur,,, habitants ;
Considerant qu'il suit de lh (pe cette loi e't h ha foi,; pr6judiciable, aux int4rets bien entendtis do ces section-i rurales et 'a leur bonne adnihiAratioti
A propoid ,
Et le Corps Ugislatif a rendu la loi suivatite
Article ler. Est et deii-ieure abrorP6 Farticle 2 de In Joi du 17 Decenibre 1879.
Art. 2. A I)artir de la pronulgatioli de la, pr6sente loi, les sections rurales de Dory, Melou. et Bccluhnier front parties, coinuie par le pass(i, de ]a comniune, des Cayes.
Art. 3. La presented loi sera exe'cutd- h la diligence des Secre"taires d'Etat, chactin en ce qui le coi-icerne.
Donn6 h la Chainbre des Repr6sentants, le 5 september 1881, au 78e de I'Liddpendance.
Le pi-e'sident de la chainbi-e FRAN OTS MANIGAT.
Les see),jlah-es, N. LEGER, D. THEODORE.
Doiind A la Maisoji Natioiiale du Port-au-Prince, le 16 September 1884, an 81e de Hnd6pendaiice.
Lep?,esident du Sinat, M. MONTASSE.
Les sec)-etah-es, MAIGNAN, L. AUGUSTIE.
AU NOM DE LA REPUBLTQUE.
Le, Pr6sident (Maiti ordonne que la Ioi ei-dessus du Coi,1)5 Ugishatif soit rewkuo (Itt sceatt de la Relptiblique, imprim6e, publi6e et ex6eut6e.
Doim6 an Palais National du Port-au-Prince, le IS Septembre 1884, an Sle de III nd6pendanee- SAT,0.2110N.
Par le Pr6sident:
Le Seeritaii-e (I'Eflal de la hislice el des Calles, ehargC
du 1)wlefettille de
JOENT. 1,11CHEL PIERRE.
Ze See)-ilaim (I'Elat de I'Ayi-ictdtiwe, B. ST,-VICTOR.




43
NO 27 LOI
Portant sanction de I'm-re14 du Pmside)it &HOU en
date du 14 Novembm 18S3.
Le Corps Ij&yislalif,
Sur la demanded de sanction pr senate par le PouvoirExe'cutif ;
VLI Farticle 79 de la Constitution
,A- rendu la loi sitivante
Article ler. L'ar e 6 du Pr6sident di-TaYtIen date d'u, 14 November 1883, ouvrant proviso'irement le port do Saltrou aU commerce e'trano-er est A demure saiietionud.
Art. 2. La prdsente loi sera imprim&, publi6e et ex cute e "a la dili(rence du Secrl6taire d'Etat des Fiiiances et du Commerce.
Doun6 A la Chambre des _Repr6senfants au Port-auPrince, le 12 Sel)tembre 1884, an Ste, de Huddpeudance.
-Le 1w-c'sidant de la Chambi-e, 0. PIQUANT.
Ies see) jtaires, C. CHARLOT, F. N. APOLLON
Donnd 'a la Maison Nationale au Port-au -Prince, le. 16 September 1884, an Sle% do Hnde'pendauce..
Le lve"Sidejil du Sinal, AL MONTASSE.
Les sm-jittiqw, B. MAIGNAN, L AUGUTTE.
AU NOM DE LA REPUBLIQUE
Le Presidellt d'Hafti ordonme que la loi ci-dessus du Corps Ugislatif, I
soit reve^tu du scean de la Wpublique, imprimee, publi6e A exe(;ut6L,..
Domie' au Palais N.ational du Port-au-Prince, le 18f Septembre 1884, an 81( ,nie. do I'Iud6peiidance.
SALOMON..
Par le Pr6sident
Le Seuitaire &Elal des Finances 'I du Commerce,,
C.FOUCHARD,




44
28. L 0
R(Ipp,"101111 celle (lit 6 Jfam ISS3, PO)*011 )G-I.L It(I-n
pl-orisgil-0 81o. les (yPobtlemeil'18 des foncliomitti)-es
ol emploge8 de Vordre civil el sur les subvenlions.
Consi(Idi-aiii yie la Ioi dii 6 Afars 1883, poi-twit rdduction I)r:.)visoii-c de 20 o[o sur Ies appoititem-uts des fonct.lommires et employ& de l'onlre civil ct sur les subventioi-Is,, I ar suite c.es 6-6iiemoi-its (pie vieiit de traverser le pays, n'a pu atleindre -on ])lit ;
Considerate que Ios r4 itltati qit'oti atfenbit de la r4nllsatimi de c-tte Iol sont dommires sans effet;
Const(lel-allt) ell otit're, qii'elle n'a r poudLl Ili '), Patteiite du goIIVeI'(1CD1eDt Ili C1 celle des Ch-imbi-kes et qu'il y a Hell de Ii rapporteur ;
V ti Particle 70 (IC la, Collshfiltiol),
La Oliambro (Ios com-iluaes a propose
Et le Corps Le-J.slatif a rendo (Ittrg,_ iice ]a lo; stiiArt. ler. La loi (Ili 6 \,tars port.H-it i-6(iiietion
provisoir.- (Ic 20 o[o sm- Ies ap-)oitit(-ments (I.-s foitctiwm-dros of e nployl" d. 11 wdv,, civil a sm.,- le- s lbvctioii" est et (Ionwilre ralmpoll,6o.
Art,. 2. A- Im rhi- du I er. 0 1884, tous les foil
ti () ri I I (I i I-(, s ef employe's (lie For(lro civil Ot tOLIS CNIX (111i r'coiveilt lille subventioll (10 I'Etot jolliront (lesormais de l'itit4gralitc (io ours Np'poiiA(,m-?iits ot sit1wenLiolls.
Art. 8. La prosont, Jol :-lbroge colle dil 6 Mors 1883.
1
Ile sera impri(116 ,, et ex('1euf6 la d1li(ek-tice
des, Seere'tair:. s d'E at, chacim ou c? qui le Colicerne;
Dom-I6 h la Chainhrt do-; Commimes, I o' 12 A. o I' t 18 S b an 810. (10 FI 11(i6jwl)(I'l Ileo.
(it' la C11(omb).e.
0. PIQUANT.
Les s('r)'('1(tbwS1
c. cukimo-'r, F. N. APOLLON,




- 45
Dound 14 ]a Maison Nationale, le 26 Aodt 1884, art Sle. (le FInclependance.
Le 6 deml det S'ud, presi ei
21. AIONTASSE, Les seerdab-es,
B. MAIGNAN, L. AUGUSTE.
AU NOM DE LA REPUBLIQUE,
Le President d'110ti ordonne que la loi ci-dessus du oJorps Logislatif, soit rev6tue du sceau de la It6publique, J)Ubli6e et CX6CL1t&3,
Donn4 au Palais National du Port-aU-PrinCel le 27 kout 1S84, an Sle. de I'lud6pendance.
SALOMON.
Par le Pr6sident:
Le Secretaire d'-Elat des Finow.ces et (fit Comweroe,*
C. FOUCHARD.
I I
Le Secretaire d'Etat A bt Guerre et de la Marine, cliarge pur
inte'l-im (lit purfiftaille A CInstructiou publique,
B. PROPHET, le Seeritaire d.'Elat de la d-listiec el des Cultes, chary6 par intel-im (lit porhfeuille de Plde')-ieur,
ICENT, AMICHEL PIERRE. Le Secrilcm-e d'Eylat des Relations Kvle'-ieurcs et de
V-4y)-iculletre,
B. St. VICTOR,




- 46
N c 29 LOI
QItj pi-oroge pou)- I'motefe 1884-1885 les lois des 21 el
30 Oclob)v 1876 qu?, lareyie des impositions db-ecles el la fixation des quoliI63 de Phnpositioj4
localive el de I'imp& despatentes.
SALOITION Pre'sident d'Haiti ,
De Pavis du Conseil des Seer6taires PEW,
A propose,
Et le Corps lelgislatif a renou ]a loi suivante:
Art. I-er. Les lois des 24 et 30 Octobre 1876 sur la r6gie des impositions directed et ]a fixation des quotites do Vimposition locative et do l'Impo't des patents sont prorogees pour Vexemiee 1884-1.8,85.
Art. 2. La. presented loi sera. impi-iin6o, publieo, A ex6cute'e h la dillitrence du Seere'taire d'Ed'un-t des Fiuances et de celui de HaWrieur, chacun en ce qui le concerned.
Donn6 h la Chambre des Reprdsentants, au Portau-Prince, le 12 Septenibre 1884, an Sle. de I'Indelpen. dance.
Le p)-c'sident de la Chambre,
0. PIQUANT.
Les seam'laires,
C. CHARLOT, P. N. APOLLON, Donn4 h la Maison Nationale, au Port- au-Pri nce, le W September 1884, an 81e. de Ylnd6pendance.
Le PH'sident du Sinall
Al. AIONTASSE.
Ees sec),61ab-es,
B. MAIGNAINI, L. AUGUSTE.




- 47
AU NOM DE LA REPUBLIQUE
Le Piksident d'HaYti ordonne que la loi ei-dessus du Corps L& gislatif solt revftue du secau de la It6publique, imprim e, publi6e et ex6cut6e.
Dound an Palais National dii Port- aii-Pri n ce, le 18 ,S eptembre 1884, an 8 1 e. de l'Independance.
SALOMONPar le President
Le Seerilah-c d'Elal des Finances et du, Commeme
C. FOUCHARD.
Le Seci-ilaire d'Elal interimaire de UnMrieur,
ICENT. MICHEL PIERRE.
N 30. L 0 1
Porlant sanction des Arre'les da PresidenI d'ffaili em
dale dic 7 el du 12 Jhmvier 1884.
LE CORps LEGISLATIVE,
Vu Article 79 de la Constitutiot),
Considdrant qWil y a lieu de donner force de A A certain arrefte's du Prdsident d'Haiti ren4us en Pabsence du Corps Leo islatif et en vertu de son autoi-isation sp6ciale
A rendu la loi suivante:
Arti cle ler. Sont et d emeu rent sanction n4s
1 0 LlarreA6 du Prdsident id'Halti en date du 7 Jan,% ier 1884 rouvrant au commerce stranger Ics ports do J &61uie et de, Jacniel et ferment ceux de Saltrou Anse-d'11,,iinault et Dame-Marie au dit commerce h partir du 15 Fle"vrier de la me^we ami6e ;
2 0 L'arre^O du Prdsident d'HaYti en date du 12 Janvier 1884 rouvrant le port de Miragoano au com. merce dtratiger.




48
Art. La presented loi al)io,),c t elh-, tt Coi-ps 6'..
0
gislatif en (latt de, 26 Juillut et 6 Aolit 1883.
Elle sera 'Imprimuu, pubfi6e, ot ex6cut6o d Ja diligence dU Socr&airo &EW des Finances et du Com, wet*ce.
Donno h la Chavnbre des Representants, au PorbauPrince, Io, 12 Soptwijbre 1881, an 81c. do Fludepeudance.
-Lep),e'sidenl de l(t Chumb-re,
0. PIQUA-.\T,
Les Secre'laires)
C, CHARLOT, F, N. APOLLON. Donn,6 h la Malson Nationale, att Port-au-Priuce, le 16 Septeml re 1884, an Re. de P'lude'pendance.
Le pr 8idejd (lit &wl,
K MONTASSE.
les seevel(thws)
1 ANTAIGNAN, L. AUGUSTE. AU NOM DE LA REPUBLIQUE
Le President d'11-ald ordonne que la loi ci-dessus du Corps L6gisjttif solt '(3 ,&Lio du souatt do la, 116publique, impriw6o publi6o et ex6cut6e.
Donn6 au Palal's National dti Port-au-Prince, le IS September 1884, an Sle. do Vlnd6pendauee.
S.1LOMON.
Par le PJ-6,sident.
-Le Seere'laim W-L'tal de8 Tbiances et. (lit, Commeme)
C. FoUC.11-JAI-MI




- 49
N': 31 LOI
Qai modifle V(wticle 5 de la 10i dit 5 Oclobj-e 1880 &i-yamismd P(ww' de le)-;-e et 1(t m(whip A ito-)-e.
SALOMOXI C1,11diti)
Vu Article 79 de ]a Coi)stiftitioi),
cOnsidoirant qWune situation anorniale in-ipose le de gr Aremetit dii Bildget de la Rdptibli(ple ;
Attendu qWiI y a lieu de rdduire les appointemeiits des officers do 1'6tat-major g6tidral de I'arm6e sans en dimiDuer le iiombre;
De Yavis du Conseil des Secre'taires d'Etat,
A proposed,
Et le Corps Ugislatif, apres eu avoir remain Pm-zD
geiice, a rendu la loi s.ivatite
Article ler. D6s ]a promulgation de ]a pr4sentt, loi,
n
les officers de M-tat-major general de l'armee -A partir du grade d'adjudant g6n6ral jusqu'h celui de general de division, percevront vinyt-cinq I)iasb-es par mois.
Art. 2. Cette measure natteint point les nominations qui lid sont anterieures, et iie touche en rien I(- chef du dit corps.
Aft. 3. La pr4sente loi abro(re touted les lois et dispk)sitimis de lois qui ILd sont coutraireg, et elle sera publi6e et exdl.06e h la dilicrence des Secr6taires d'Etat de la. Gueri-6 et des Finances, chacuu eii ce qui le conceme.
Donn4 h la Chainbre des R- p'rJseiitatits, an Port-a-ttPrhice, le 3 Septembre 1884, an 81e de I'lud6pendance.
-Le pmsidenl de la Cka),;ibre,
0. PIQUANT,
Les see)-e'lab-cs,
C. CHARIOT, F, N. APOLLON.




Donu6 z% ]a Nationale, au Poitati.Pvillce,
le 19 Septenike ISS4, an Sle de Vind6pendance.
Lc president (lit, Seliat,
M. MONTASSE.
Les NccrjIab-e8,
B). MAIGNANy L. AU(JUSTE.
AU NO.AA DE LA REPUBMQUE
fie P,6Adeiit dllafti onlotme que la lui ci-dessus (lit Corps L6As!atif soit roveWALI sccaLi do I- R6publique, imprin-i6e, pnbh6o et ex6cut6e,
Duim6 au Palais National -du Port-au Prince, le 19 Septembra 1884, an 61e de Hiid6pemlance.
SA LO If 0 N.
Par le Pr6sidetit :
Le Seai-&(tire d'Etut A la Guei-re et de la Marinc,
B. PROPHETF,.
Lc Sceretetira (C]'tat des Fiwinf" C-5 et (tic eowmel-CC9
C. F 0 u C I Lk R 1).
N'-----) 3 2 L 0 1 Pol-lant 8allctiml ele (lit Pl-esideul (1, Ifaiti ell
date 14 Tanvier 188,1.
LE Coiti,,s LEGISLATIF,
Stir lit demanded de stanction pl-6sent4e le Pouvoir.
Vu Particle 79 (to la GOLISfitUfiOll,
A IZENDU 1A 1,01 SUIVANTE ,
Ai-tiele ter. Uai-re't6 du Pre'si(lent d"HaTti en bte, (ILI 14 Janviet- 1881 rehatif h la foundation WLIII SYM&
oil. de J16,,,j8,4jO,, et (it, CO Ilt .A
cat fmanciet-, 0 1 Olu do
Iti somme de unmillion tie (Irour(Ics en billets d'une,




dc Jumx crounles vot6e 1)(-IV d6cref, (Io I'Assem6len. 'Nationalo (lit 16 octobve ISS"), ainsi pe [,I convention i4evvenno .1(-, 28 Janvict- 1-884 ontpe le Sceve'taire WE tat des- Finances A (Itt Commet-ce agissant (au nom (lit G ottvencmetit et tin frionpe (ic 116crociants linitiens et 6trancrevs et (jejjX gjamls fouctionnaire-s-de I"Etaf, solit eL demourent :,anctionne',-.
Art. 2. La lw sontc Ioi sera imill-Illie'e, I)ul)lie(. A eXeCtite(11 h ILI di1i1y011CC (ILI StCr6.t,'I.i1!C (F.Etcat des FinallCeS et (ILI Commei-ce.
Donne % la Chambro des Repre'sentants, ,III Port anPrince, le 17 Septembi-o 1_SS b, an SIC (10 t'llid6pend"'nee.
Le president de la Climuhre,
'0. PIQUANT,
Les secrOuirC87
C. C114',RLOT, F. N. Aiw.r.oN.
Donn6 h 'Ici Alaison NaHonnbl, IIII Port-au-Pi-ince, le 23 'Soptembre, 1884, an 81c dc I'hide"pendance.
Le pre61ident da 861ol,
AM. MONTAti81!,.
Les 'h(b
b). VAIGN-AN, L. AP(T'USTE. AU N0.11 DE LA ffl,"PUHIAQUE.
Le Pr6sidentit'llitYk onlonne que ha loi ci-du ,,,sus dit Corps I'ti-islatif Soit rev&DIC (111sceaudult 1),6publique, ilnprlfll epu.
Donu6aii Palais National (lit Port-an-Prinoe, le 24 Septernbre 188-1; an 81c de llhid pendanco.
S A L 0 -1 O.,N.
Par to Pr(., sl (tell
-Le &,cretalru d'EtO dcs Fiwmec,5 et (lit c0mwcrcc
C. 1"ouc11.\f%.%




N c 33 A R It -P, T f:
SALOMON, P 4ident d'_[Iditi,
Vu Farticle 117 de la Constitution et la loi du 26 September 1860 sur 1'exercice du droit de gra^cc
A arrefte et arrRe :
Article ler. Gra^, e pleine et enti6ri,, est accord6e, h pfirtir de cc jotir, les droits des tiers r4serv',; si anculls sont au nomm6 Aristide Barthe condamnd Ih six mois d'emprisonnelnellt, par le Tfibunal correctionne) des Caves. -Art. 2. Le present ArreW qui sera inse'r4 au Journal Officiel, sera ox4cuI6 h ]a diligence du Secretaire ,D
d'Etat au department de la Justice.
Donu au Palais National du Port-au-Prince, le 2 October 18S4, an Sle. de Flad6pendance.
SALOMON.
Par le Pr6sident:
Le Secr&aire (I'Etat -e la Jm3tice,
IcFRr. AIICIIEL PIERRE.
NI-0 34 L 0 1
Stir la, pension civil et militaire.
LE CORPS LEGISLATIF
Usaut de Finitiatke que lui accord Farticle 79 de ]a Constitution.
A vot4 d'urgence ]a loi suivante
Article ler. La loi du 19 Novembre 1664 sur les, pen! ions civiles et cello du 24 Novernbre, m6me aDinde, sur les pensions inilitaires abrocrd6s par ]a loi da i b
21 Juillet 1871, sont remises en vigueur, sauf les dis-




- .53
positions des articles 18 et 36 de ]a loi du 19 No. vembre 1864 qui sont modifies eomme sLdt :
Art. 18. Totit citoyen atira droit h UDe pension sur le trdsnr public lorsyCil aura, atteint Pa'ge de 60 ans revolt et aura renipti pendant trente aiitj es un service actif (tans I'mie ou plusietirs des functions Iegislatives, judiciaires ou administrative 6mlni6rdes au ta. bleau annex h la presented loi.
Art. 36. A partir de la proniulgatiori de, la loi, lex revenues suivantes serout fates par I'admiiiistratimi des Finances sur tous les appointments et treatments des fonctionnaires civil et employe's public,; 4num6r& au tableau ci-annexd. lesquelles reteflUes domieront droit a ]a pension
1 Retenue d'im pour cant par mois
2 Retenue d'on Premier douzi6me d'augmentation sur les appointments et treatments
3 Ruteiiue dLi premier (IOURIII de nomination ou WeArde en function.
Art. 2 Ms la promidvation de Ia presented loi, les anciens serviteuis d- 11 R41)Ubli(ILle qL6 mit dro"A mix peiisions eiviles et Milittllre-; mi 'a la retraite, peuvent pr& seriter h qui de droit letirs titres appuy6s de pi ces .1
justificatives constat-int lem- (',Ye, confojaic'ment aLIX lois existantes mir la mati re
Art. 3 La presented loi 4-tbroge tonte, les lois ou dispositions de lois qui hd sont cowraives, et, sera execute',-, h la dilioence dos Secretaires d'Etat chactin en CC (ILd le conCel-De.
Donn6 h la Maison nationalale, an Port-ali-Prinve, le 23 Septem')re 1881, an 81e. de IbInil6pendance.
Le president (lit
At. JfONTASSE.
Les seci-etaims,
B. MAIGNAN, Ls. AUGUSTE.




- 5 11,
D'011116 h In CIVI'llbre des Pwpi-Osftntai)[. an Porl-,-IliPliuco le, 2-1 Septembre 18S4, an Sle. de I-Illdc"pomiallce-Lcp)-e"3a;denl de la Chombre,
0. PIQUANIT.-Les 8ecl-e'laires,
C. CHARLO-T 7 RINI. APOLLON. AU N0,11 DE LA REPUBLIQUE
Le Pre'si(htlt dllalti ordourle (Alle hil loi all corps ,6-gislatit' soit rov ,tuc do sc-,aii de la, R0pabli(Ine, iuiprim c public et; ox6cllt6e.
DoI1116 ntt Pill"lis Yational d(I port-all-pri-nee, 10 30) S.cptumj)v 1SS4, an Sle. (h l'independatice..
Par l' Pr6--iaent.
le Secre'laire (I'EM( des Financos el" ffit Cm)),melloel.
U. FOUCITARD,
-Le Seerelah-c (I'Et.(tl de, la Jitstice el (1(,8
ICENT. AfICREL PIERIIIE.
d"I"Yal d"; 1,-Tw r oo- ef We 1"A.S-frudlon. Imbliple,
TRA-C,01S, MANNIGAT.




N o. 3 "5. L 0 1
SALOMON, Pr .q;doO d'11a'ifil
SUY la 810-veill(f"ce el PAq),10tion (les 3oles.
Considerant, que la loi dit 13 Sqpkenibre 1878, depids loncytemps est recounuo dc'fectiieUse et inex&itable en ce qm cancerne les charps et devoirs qu'elle impose au C0rj)S (10, 11,-ILItC S1.11-V614111Ce
A
Considbi-ant qLl'il v a fien, et ce, dans Fitltdt-CA 11, e Ile do 111, SLU'Veillance ec de Fitispection des 6coles nationaIns ct priv4es do ]a Republique, d'obvier h tons incouv4nivilts pr(judiciables h la propaption do FifiStl'1-1060ti dans le pa vs
Vu Yarficle 79 de ]a Constitution
Stir le rappi-f du S-.crUaire d'Etat de I'lustruction ptibliqL.C ;
Et de Pavis du C')iisell des Secretaires d'E.1at
A propo-6
Et le corps le'jislatif a votJ la loi suivatite
Article ler. L-t stit-veillance et Piri:,pe3tiou de tones les euoles' tLilt pilbli'lues qu privbs et, des '11,1isoll's (I'Jc1tication g"'I'a,"ralement quoler-M, I ties du pays, sont ooilfiACS h 1.111. (-'01'1), Xi it -;, pec Lett vs qui scra reparti conforalf"Illeat '111 table"111 ci--atlnexe, et h- des c,-)iw-iiissioiis I()cales notrono'es daust -)utes les c)-iiinuacid, la R,4publifpie.
Art. 2. L-s inspectors sont, s,)tis les ordt-es inime'diats dii 8 crkaiv( d*Et-,ilk do I'l-tructioii publique.
J. A L
L,. 3. Petivent set-ils e5tre nonim6sins:)ectears ct sqtislt s h-6tien,, qiti attralciit. dirl ctetirs ou profc. so!ir.i dos Lvc,Ies it itiowilix, dc' Fe""olo de illedeoi11(1 do I 6c.)Ie' (it-, (froil), 1(lil-d tl( t!0j, f-Mll T, V,')W,6CL1fiV('S OU d11TOLCLIVS WiLl'Stit"6011S .011t Seeo I I I In i re.
Tollitef'ois, le S,.wkairo d'Etat de PJ LlStf LIC601) J)Ubli-




qiie pourt*a pioposer au President d'Halti dvs personties 11);ippartetiant pas aux caUgerie-; SLIS-de'Si "116eS, mais qui sont d'une capacity et d'une conduit notoires.
Art. 4. Il v aum dans cheque circ riscription sco'aire selon son impoi-tance, soit un seul inspector, soit ui iiispecteur et un ou plusieurs sous-inspecteurs.
Art. 5. Ps habiteront les chefs-lieux do leurs circonscriptions respective.
Art. 6. Les iuspecteurs remplacent les anciennes commissions prhicipales dle I'li-istruction. publique et exercent routes les attribUtiOlls qui leur ODt W ddvolues par les ]ois.
I Is sout notamment charges, sous ]a haute direction du Sceretaii-e d'Etat de Hristruction publique:
lo. De veiller qh 1'ex6cution des lois et, r ,Ylemonts Wad mi ii ist ration cmiceruai)t I'll-istmiction pbtique
2o. D'exercer un contr6le iticessmit sur les commissions locales de surveillatice, de i-ecevoir leurs rappoils A de transiretti-e "t ce s %;et tous avis 4 I'administratioti sup6rieuve.
0
3o. Do statue, satif approbation du -Socr6taii-e d'Etat de I'li-istruction put lique, sui- les plfairites et d6nonciatiotis portees devaiit eux et de preudre, datis les cas graves (t tiruents. sous ]a r6servo expres,;e de la mcine nppi-obation, tou tes mesuves discipliiiaires aiii res que cells moutionne'es en Particle 11 ei-api-6s.
Les visiteront ii-icessamment, les 4coles urbaines do leiirs r&ido-wes et fel-Olit tOLIS IeS ti-OiS UlOiS une tourri6e aU moins daii ietirs ciimiscriptious respectives, pour inspector les auti-es 6onles urbaines et rules places soils leur surveillance.
T1s adressvront, h la fit) do ChaqUe. mois, ati Scerdtaim d'Etat do HDAI'LlCtIOII publique, uri rapport d6taillo' sur les doles do lem-s i-osidences ; Ct tOLIS les trois inois, un rapport stir routes les coles de IeUrs cii-couseriptions, rapport o'i ils Consigliel-o"t lem-s appre'ciations :
To. Sur la valeur des me"thodes et des pi-ogramines en tt age
24). Stir la c(,1pacit6 et ]a morality des instituteurs et professeurs ;




3o. Sitr le nombvc, I., colidiiife rt le degri Wavancement des Jl -ves de chacine, e'tablissement;
4o. Siir F 'tat des locaiix et d ti materiel eii. g4ndral
bo. Stir les besoins de. ebaque elcole
60. Stir tOLItes le-; niestires lwopres h vulgaiiser HusI kn
ti-LICtI011 Imblique dans le pnys.
t II letir est, allotiJ, comme fi-.Liq de toornele, tine somm_- de ciaquatite piastres qui leur sera I)a.),ee tous les trois Inois, apr,'-s fa r6cejAion par le (IJI)axteinent de HnstrucCott l)ubIiq-,ie, de leurs raj)port.,; trimestriels.
Art. 7 Us seroitt temis de se transI)orter, IA tonte 4po(lite, sui t;)tts les 1wints de letirs circonseriptions scolaires
u il yatira tine eiiqtt^te promp
to et extraot-diw6re 'a faire mt un fait gm-e z re'j)rimer.
Art. 8. 11 sera mis h- Ift disposition des inspectors an
local, tin materiel et les fol.11-11iti-Ires de bureo it n6cessaii-es.
Les iiispectunn-s do Itt circ.-mscription sc- daire do Porati-Pi-ince poiti-vout avoir leur bUreau h I:hoftel du Sect-6taiie (I'Etat au Wparti-ment, dt- I'Listruction pnbli(JUe.
An. 9 L,--s insI)ecteurs so reimiront, ime fois I'an, h
]a Ctipitaic en CONSEIL GENER L I)E, L"INSTRUCTION PUP, aQuK mix fitis de proposer ef, do disci(ter tones questions propres h ame'lliover ]a situation dt-s Jeoles et 'a assit rer le de'veloryonient de I'iUStVLICtiOII et Ja propagation
des himi'res dans le, I)ays.
La reunion aUra, lien, stir ime convocation spe'ciale du
Seore'taire d'Etat de I'Instructiou pitblique, faite quinze, j0LIrS 1.111 M0iIIS it I'avance ; le counsel fieudra ses s6ances (1,I'likel dii Seerehin, d'Etat & Mnstruction Imblique,
et ]a session dLIreti quinze jours.
Une s-)n-iine de cinpi.inte piastres, tirde des fi-ais extraordinai.res dii WinirtemeA (le I'TnOrtiction ptibliqtie,, est alloii6e 4 chwItte Insyectcur et kii sera compte'e, de's son
aruiveo (h la Capitale.
Art. 10. Svra CODSideW. comme demissionDaire, tout
Inspecteur qtii s'abstiendra (ie se rendre h cette COD VOC!Ition s"111s fo.ire in-lin.6diatement connaitre au Secrdtaire d I Etat de I'Instruction pUblique le inotif de son abAention, qti(,, le Co,115 cil general de I'li-istruction ptiblique appreciea MI1jorit' absolute des voix.




5 8
A H. 11 To,itoi I e;; f')is q n t v a ura I iou do I) ien (I r,, des, dkisiowsl (levalit, de la pni-t dii Goijver;ietnent,
]a revoctilion T1111 fmctioniia ve oil member (III Gnps onscio, -iiait/ 1,111terdiction (Full lwspectem- pal-ticillier, ha fel-Illebire WLILI 6t;tWisse.ment, scolalre, les inyeotcm-; serout aczsistA des Commis ioiis healers dont il va C^tre question et, qui aL11011t voix consultative.
-Des commissions locks de siwvcillanceArt. 12. 11 wira, dani ellacane des cownimes de It RATab1ique, une, coinink-sion lo'cMe de cinrl inembros poir hI SUI-VOitlance des, Ocoles ptibliq(,W S Vt ]) 'k'Jei
Elle sera conipost'le, daus les continues, clil,, fs-lieux (PH.1-1.011(fissellicilt :
Da 1LIgiSI-1-at C01111111LIM-11 Oil (ILI cbarcP6 da sei-vice, pi-6sid, nt ; du juge (Ic paix et de trols citovens notables.
Rins le-S UltreS C0111111tilleS : (ILI M:UjStrat conimmial. ou dU 01-11-01 1 (ILI SOI'ViCe, pi -6si(ient dLI do paix, (III pi-eps6, Xadwiiiiz;lnition et do, citoyens notables.
Art. 103. Ces citoyens not"Ibles, q16 soilt oiimis h I'agi-oment du Seerctairo (I'll',tat (L I'll] S tl', IC [10 11 PLIbilique, Sel'ollt pi-opos6s par les fomcti,)iiiiaires Ci-(ICSSLIS dell )Ill1116s et qmilifi6s.
Art. 1-4. Les fittributimis des mi-imi-:4sions locales sont
1): De S AS'S"Irk!j. du zele7 do ]a con(Itille et, des princip,. s mormix (Ics ins6tuteurs et jwofe.- seurs de la c,)ninw1)e2 ). Do vei Her su I- Li emid!iite et la r6gulaiW des 616-vcs7 ot de f1irO k1l leill'S I)Zll-ClItS, tUtClIN Oil C01'respondalits, tout-S observ.,itions oil rell) ont ral)COS 11CCO-SWITS 3o. De vellier ',(I salubr*t des 6coles et an bon on.
tl'eti(',Ii (ILI matenel ot (les WhLiineiit, 4o. Do deliver des certiflictnt,- (Ic comics vie et niceill's aux sollicit.111ts 11111 401-olit, reconlll,6 (1i'me-S Wext I-Cer I't profession (I iiistituteurs
I inspectors comme il est, ('it d n, Fall
5o. D'ns.Js erlo, a
0,0, Dt"Sk"naler .1 (Mail a(IN ilIqwCtCIlI.s dont elle's
re*vellt tolls fixit's grilVei COIIIIIIN dalis Ies 6eolws 011 1), les iiist;.tutem-s de ICLII'S COIII111LIIICSI et polivant. Oil IICCC11;Sit(T UIX 01)(Ille'tC iI1ll)I,! diltC, 01.1 J'application




A It 15. DAIIS 1( ,S C0111111LIllt-S, AlitIVS (]M,
iw-'pcetetirs, Ic", commIlssionslocales visent les fpmilJos (I 'appointerneiit ('Ies foilot ]oil mai lv z (Iii Corps eiiseignant,
Art. 16. Elles fietineiit, lears seances- h Fliatel communal (hi lieu Mies co rrespo tide it t, pour les besoins (itt 7,wlwicc, r-1ve(,. les inspecteiirs (le qui elle,;. reMvent directefllcllt etleur fait, A la fiiA dech-,i.que in t)is, mi rapport.
1,(-"tqt (les CColes- (1.1as leLll'.S CODIIIII-IlIeS, respective.
I-JeS SOCr6tIiL'es (les Conseiks con-iiii.timaiis remplivolit, les. i nationsns de, ecrctaires del ces commissions a. la (iisposi timi (lesquelks il s r.t mis, pnr Ic D6partement de I'IiistFUCtiOll j-)Ubfi([Ue les fOurnitures (,I-(, bureau 'uo &sIICCCISS(Ilires..
Art, 17. Les f6iivti'Ons des ineml)res des coininissioas. lociles s)iit gratuities et houorifiqLle.S..
1,es menibres (Ic ces commissions soat exeiiipts dLI Servic-e iuilitai;-c- et de C-ALti do la g.1,irde national. penJaut h% (lurk"o doleurs f6n(;tt()I-ls.
T I s s o i i t, pe n (I a i i t. I a. tu 0^1 in e d t i r c-2, d i-. P'e 11 ss, 6 s d!c t re j u v 6 s.
Art. IS' Les appointeme:tits de.1, DI.C.Ulbres du Corpi(j''jj';j)40CjjOLj I ollt SIlit
de FOLiest. Girconscriptioii sf.olaire. de Purt. -Prince. Arrondissement da Poi
an -t-au-Priiice.
111s-pectem --------------------------------- P'. 1. 2 0
6olls-inspecteurs a )O ------------------------- 270
socr&aire. --- - ---. -- -... ... .-,. 50
1 IIOqLICtOIl ------------------------------------- I
se.,r)1airc de Ja -.niel. Arrondissemmit de J-i-cmel et dc la Ii-tie militaire de Su!?rou -t Gnind-Goi-rI 111, Pvcteul --------------------------- ------- 100
I Smi-illspecten) ----------------------------- 7 5
I secr6tairt ---------------------------------- 40
---------------------------------220
0,11rconmiptiou scolaire de Arrotidinent de
I 111SPectelli ---------------- I ----------------- S 0
1 See 1.6taire. ------------------------------- 30
3 Au C11 I e t 4-) 11 . . . . . . . . . . . 3
1-13




Circoiisci ilition sicolai re diL Ni\icbuiuki Arvoadissement du Mirebtilais et de Lascahobas.
1 Inspected ............................... P. 80
1 secre'taire................................ 30
1 liuquetoit................................. 3
-113
Dipartement du Nord Circonscription scolaire 0
du Cap-Hou~ien. Aremiidisseniekis d1u CapHailien, du Limb6', dui Borgac et de ]a GrandRivie'e du Nord
1 Inspecteur----------------------------- P. 100
2 soos-inspecteurs 4 p. 75------------------150
1 sectr6taire.............................. 40
1 hoqitetoni----------------------------------295
Circotiscrijition scolaire dui Fort-Libeii Arroiidissemnt ki Fort-Lbe-t et dui 'fI-O
I Inspecteur.---- -------------------------p so8
1 sectr6taire --------------------------------30
1 hoqueton.................................3
-113
D~pirtement dii Sud.
Circonsci-iptioii scolaire dles Cayes Arrondissements des Cayes et des Ckteaux
1 Jispecteur..........................- .P 100o
1 soiiS-iflspeCteur ..... ...... ................75
1 Sei-R~aire.............. .................40
1 hoq'ietoii....... ....................
Cifeconlscription de JRrimie. Arrondissiemneit de
1. Inspecteur ...... ............. ....... 100
1seerktaire ......................4
I oittn.. .......4
-145




-61
Ciicuiisciptiur soaire do~ Ni1opes. Aro- 6,c
mrnt de Nippes
I Iiispecetir. P. 80
1 secrt-taire 80
1 hloqueton
-U13
C.ircoiiscription scokiire il'Aaqiiin. -Arrondissemnent (i'Aquinl.
1 Inspecteur---------------------------- P. so
1 secr6taire -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- ------30
3
Circonscription scohiire de Tibiiron. -Arrondissemenits deTiburon. et de I'Anse- d'Haiiiauld.
1 Inspecteur -----------------------------P. 80
1 secre~taire -------------------------------30
1 hoqueton ------------------- 3
113
L16partement de 'Artibonite. Circonscription
scohiaire de St.- Marc. Arro udisseinet ts de
St.-Marc et de Dus~aliiies,
I Inspecteur--------------------------- P. 80
1 soiis-inspecteur .-- -- 60
1 seerktaire ------------------------3
173
Circonscription scola ire des Gonaives. -Arrondissements des Goiiaives et de la Marinelade.
1 Inspecteur................P. 10o
1 sous-inspecteur------------------------- 75
1 secrktaire ------------------------------40
1 hoqueton............ 5
220




Poll-de-1),lix. --- Cil-Collewul 1,6011 scojall-o dli
Port-de- Paix a dti.1161c St.-N;rohis.
0
frspceteur ----------------------------- 1). Si
I so i i s- i I I S, lec te I I I ..................................
sem'. ta i i.e.
No. 19. Lo cher-liOll. WHIM Ciremisenption scolailu
fol-1-11,0 do plusi*WICS 111,1,011di- solnellts !11*1,tai -es, villo, float lo 11oul desiytte, crtte cit-Colisel-iption.
Art. 20. D'atiti-es z!ous inspectem-s pom-t-mit, kxe um-n-116's ,d,,ins les circwl: Cripholls Scolaives 04 ils -vvollt rcc(altlus
116-Ossniv(,S7 ot Suront J)oi-t,_,S all bmijet du D6paute111elit (10 ITISh-LiCtioll IM I);, i(I IW.
Att. 2t. La pvcsciito loi alwowo toittes lois oii (li.;pWitionS (10 101S (Jili 11.1i 8011t Collh-Ail-CS, Ct i-on-ieiit la loi (lit 1:1 sept -mbvo 1878 SLIr la stivveillauce et Vinspection, des Jeolos.
E,110 Sol-a cx6*C11tCC h la dilPreaco (III Secretaire (1,F]h1t ItIO HHARICtiOll publitliw ot (to celui des Fimances, cliaC1111 01-1 cc (111i lq, colicet-fle.
Doim4 h la Maismi Natimmle, "III Pol-t-all-pi-ince, le
ji an 7.)(,. (to Flii(16pendauco.
October 18821
-MONTASSE,
T P. LAFOINTANT DOsinor St Ls. ALEXANDRE.
Doim6 h la Utainbt-o des Rept-6sentaiits. att Poi-t-1itiPrince) le '121 Scptomlwo 188-1,au Sle. do
Le p'C'sNeld de la ("Immbref
les see)Wm")W6
C. CHARLOT1 F.-S. APOLLON.




G
Au X011 DE LA
Le Presidout 4l'I[;Lfti 01'(1011110 (lite hu I(A ci-(Icssus 4111 (")rp.,; fcS)Inlatir -ioi 0 b 60
I'OVAlle (11 SCOW1 (10 1:1, It'j)[1blitIRC i1111)[41116C, IM 1i at cx6ulit6e.
Domid an Palais "Nitiowd (lit Port-au-Prince, Ic 9
Outobre 1884, an 81c. de FInd6petidarice.
Par 10 pr6siflcilt
L, Seerelai)-e X.Elul de PI-astritclioa publique,
Fraiiq)is -MANTIG1'r.
Lu Seuelaire &LIul As --f7ii(mces el (lit Uowwerce,
C. FOUCHARD.
' o 36. -- ARRI'TP.
SA1,011ON-1 prisidolt (1,11aiti)
VLl Particle 117 do la Cow-, Iltitnfioa (-A [a 10i (ILI SGIACID[We 1860, 81.11' 1'CXCl'CiCC (ILI (troit de gllhce
A A ukult rE L,,,v -kit ja-rE
Art. lor. It .1 jjl(, enti ve est accor(.16c (nit
lielltell-111t celestill ffls (ILI 7(1. 1,611,1111ent (Viiifiatitewle do Z:)
I i upe de Saiat-Mare, en waruiscia h hemikA, condamno
0 11
aum'cs, par -'lflCllt (111 Coll.
scit speciat 111ilitaire (Ic hVrO111(tissel-Acut de ji1cmel) ell
d!_1tC (ILI 28 AIA (IC Cette it] '
Art. 2. Lo pr'scu(,
t art-CAA scra iti.iJi-o aLI J()Llrll '11 Of
fici(A, CX Cllte' fl, 111 (IiHOClICi, (ILI Scer 'taive dI') u 'Etat do la
JLI641CO Ct (10 (ALI1 (le Itt GLIUIT.




- 64
Donne' fau Pa ais National du POi'G,'ILI-1'1'iIjCeI le 7 0A. bre 1S84) ,in 81 de Hndt!pendaiwe.
SALO-INION.
Par le Pr6sident
le Seerelaire d',EI(tI de la Jn.&ce,
ICENT. TMICHEL PIVRRE.
Le Seer&(iij-e &I-EMI de I(t Guerre,
B. PROPHET.
No 0
'D i.
Exj)ose' cle inotif (t I'Awmble'e INI(tliowde.
MESSIEURS LES SENATEURS,
AIESSIEURIS iRs DitPUTES7
11 est hors de doute qae 116iniision du million de gourdes que vous avez VkUtO686 Pann6e derni6re, an moment oi i le pays se trouvait en face des plus graves complications politiques, a exerce' une beureuse influence stir hft SitUation 6conomique et financie're du pays. L'am6lioration graduelle da sort des fonctionnaires publics, dans une measure restreinte, it est vrai, a pu s'accoiliplir; le gotivernement, a acquitted' nombre de d6penses urgentes fates durant les 6v6neinents et dont le pavement avait 660 forc4ment rehire' ; Ilactivite' des transactions commet-ciales s',-st ressentie de !a presence Wun )iouvel die"mend'a-ent de circidation, et Hinission s'est faite dans des conditions tells de contro^le et de garantie yie nos billets ont circuI6 an pair avec le numeraire, sans aucune depreciation notoire.
C'est que routes les precautions avaipjit 5tt! prises pour arrived d un r6sultat aussi satisfaisant. Outrela grande confiance dans le government 6metteur, le paper 6mis rept, sait sur une base slide: it 6tait garanti 1),rir un )ii-616vement de 30 olo des droits A Fimportatiori, per .us en csj) ,ces




6 0
Solinantol & totit le fobivie rostalt coiivaincii que pas mi ,cenfimo Won strait distrait pom- kro affect ih Aultre seric,6 qu'A celtii du retreat otdotine', par ]it loi*l '
Le i fait accompli it niontro' yCon avait reason Wavoir Collance: deim tirages im sort ont eii d6h et les dkentours des billets ont tant do foi, qu'ils tie, se present giika a venir les &-hatiger centre le numeraire qui les attewl.
Les akres tivages contimiermit aim datiis 16,iWols : vo"I'l ton-iment la colifiance dims le Gwiverneiiient I'exaefii iidk
qu'il met h rumplir ses obligations ont fait de, notre papiermounaie une mounuie do paper avee tous les Avantages attaches ati billet de banqtle, convertible eii espk4s Ce sont la dus faits exceptionnels5 din-t-otu.
Pourquoi !
Le phis sotivent, les governments nd songent ni gd.;
rantir lem- papier-womime, Comille 11011s) Iii h le eti er ea teiups ordonn6; ils se plaisent h laisser Ai I'avenir le soin do liquider ime pareilie dette iliji est pourtatit si savr e!
Pouryioi done, dans les moments dAciles, h6siteiilons'-rinus a recourir d do tels nioyeiis itioins dispendieux pom- nwis que les emprimts atiquels noiis avoids quel(pofois eecours, et qui d'ailleurs, deviennent de pliis en phis diMeiles, tout en
-6tant, de plus eii phis oa6retix pour le pap.
Les crises politiqiies que nous avotis traverses dep(iis pre 8 de deux ans ont ke' si intense, qu'une crise finahui re flez valt les suivi-e.
C'est dans i'lordre ivitarel Aeselioses.
Le numdraire est d'ordinalre craintif; ilne so monte pas tians ces moments, et le commerce, peiit assm'e'nient se plain..; dre d"une ataguatiuit dont il tortiradifficilement.
Par suite de retards dans certain pavements (lit (46iivernement, des capitmix quiauraient oti utt eniploi renitI1161"'Iteur ont 6W imMobilis6sl et il imported (pi'ils lmissent kre conz vertis ea titresde eircidation. qui les rendent disponibles pour feurs propri6tairesi
Sous l'itiduence d'6ve'neutents que Wiiis houg imids protiz v6s, ime dette flottaute s'est constittie'e ; il fluit lit 11iltdder notre dette pbli(lite de l'ititeSeieur et de Vextdvipod- S'est trouv6e en souffratice ; nutre litidjet do d6petises amintentd (I'mi 'CM6 par la restitnticia faite aux tmietiontWires Viiblics de lit retentive. de 20 ato sur les appaiiitelltentq (A #R6 di.1,1101.6 e1i face do voies Ct moyeans diniinu6s Act tmito id Jfivii)iittion d(lititab1c, do Vimptit sur 1'exportatiort -des caf6sj t ce budget u'a pii Ore 0(pilibre' I




- 66 --Ne devous-nous pas adviser aux moyens de sortir do cett.o Impasse
126 luilibre du budJet, le paiernent de 1a' dette flottante, celui des intc'rks arri6r(ls, de notre dette interieure et exteI-icurel on parties ou en tottilit6, sont dem ne'cessit6s deviant lesqLiell -s il West pas permis de reculer.
La consolidation de tiotre credit ne de'pend-elle pas de ]a r6aliqation de tells ope'ratiotis ?
Nlitvotis-nous- pas pour devoir de inettre nos er6anciers en measure de tirer parti de leurs capitaux immobilisel.i F Le8tritilsactions commercinles ne s'en ressentiront-elles ptis, et ces. capitaux ne seront-ils pas h notre disposition, quand nous leur ferns un appel ?
Deux moyens ordimaires sont fI notre disposition pourarriver acesdiff6rents resultatg.
Vimpo't.
Nous est-il possible d'y singer, en face des rnines ammiMks de routes parts par ]a plus aveti-le des guerreg eiviles.
L'e m I) r u n
Le Gouvernemeut sait cc qWil en coAte de rapper constarnment h ]a porte des capitalists.
NOLIS ecimplions difficiiement I la tyrannic du capital.
Riisons done un emprunt du -enre deceliti de Fimne'e deri)i&e. Cette fois il sera de (Iemv millions r6pirti sur trois anijees et garauti par 315 des droits fixes d1e.-yortition sur les Caf6s.
Ler, m6mes prosecutions seront prises pour cette, emission, et les nioi-L-es cause.i pro(Iniront les m6me8 effects !
Le Government demanded Viirgence, Messie-tirs les 1,6gishateurs, pour le proju de D6ei-6t qij'il a Phouneur de voiis souinettre. aujourd'hui, et votre sanctio.. imin6diatement, si vous
T1 prend solennellement Penggement de 1'ex6enter dans toute sit teneur de fiiire le rutniit ire ce Dki-U prescr;tSoyez t ranq ni Iles.
La fortune ptibligne nn sera p:i,4 expose aux vicissitudes ii)O ,ifiblus qui Patleindr deiit eei-tztincment, tsi lit niesure 1-11-0pwsoe n'(,tmt entour(it- de routes 1(-,,s guaranties, si le Gouver11011WIlt, 11 61,1]t a repousier Jos exe6s qn',-Ile suscite, (A si le PnIlAiflem, do ],,i Wpublique no se m6n.igeoit une page 61c)-iou"O dall: "III-stuiH., Poill Id bonoe administration. finimeike




- 67 _Ni':. 38. DECRET.
SALOMON, Pre'sideid dllaiti
Vu les articles 69, 4e. alin6a, 167, 3e. atiiiea de la Constitution ;
Consid4ratit qiie I'4quilibre budgetaire do 1'e,,.erci(,,(-,
t
18S4-188.5 n'a pu kre atteint pr suite des dispositimis justes et leo ales qui ont diniimi4 les droits d'e,'Cportation stir les eaf6,,, et restitue' aux foiietionnaires publics I'll revenue operee siir eiix durant les demiers troiibles civils qui ont a-crit6 le Pays ;
-ConsWvant que pour faii-e face -aux d6pemses, urgentes coiumand6,,s par ime telle situation, it q fallu cotiqtituer ime dette flottatite et solvent eiicraocr des re-7,sources sp ciales nffect6es au pavement de nos dettes e"KHrIetires (-,.t iiit4rieiires, et qu"il imported, pom- I'hoiiiieur et, le erc"dit de la, Re'publique, de filire face, daiis la, mestire du possible, aux arri6i-6s de ces encragemotits
Sur ]a Vropositioii du Secretaire d'Etat des Fitiances,
Et de f'avis du emiseil des Seerkaires d'Etat,
A pi-opos6,
Et I'Assemble'e Natioriale a vW Xtirgence le de'eret
Article ler. Pour f6re face aim oblicpations 6num6r)
r6es plus baid, le Gouvertiement est sutovis6 4, etmprun. fer, stir le crddif, de la Re'publique, ime somme de deux millions de gourdes, garantie par le product integrill des 3[5 des droits fi,,es deportation sur Ic cafe'l et qui sera remboursee p u- portions (Yales de six mil
g()Lll",Ie-, ich la fin (to chaquo anue'e, dotit ]a preiiiere commencera a pai-fir dit jour de la c':O'tiire defli-i-tivc. de la dite cp6rntioti.
Art. 2. Cef empmlit so fora par Femisqion de pareille somme eu billets d mw et de deux (Yourdes, lesipels aurorit cours daii- toutel"ten(tue (,Ie la Ropubliqueet ,eront re us .11 1'egal de notenionnaie d'argent, par mites les caisses publique:; et. piiv6vs.
Art. 3. Un arreR6 ulthietir &_.termincra les frais de




- at
fah6cation A d'6mission, In division, le nombre et Notampille des diverse series de ces biTlets, les sigryature& V AtUeSj Ale t
domt elles seront re e le control exercer stir
Cette dalission, le inode de retreat annuel Inar voie 'de mirage au sort, ainsi que tous les I)oints de details relatif au present d6cret, qui sera inil)rim6, pub& et execuW h la diligence du Seer6taire d'Etat au. d6partenient des Finances et du Conimeree.
Donnd h la Maison Nationale, au Port-au-Prince, le
6 October 1884, an Sle. de I"Ind6pendance.
Le Fre'sh(ent de P-Assewtble e Sationate.,
M. INIONTAS SE.
-Le vice-pre'sident,
Les secr laims, 0, PlQUANT.
C. CIIA LOT, B. MAIGNATN. L_ AU GUSTE, K N. APOLLON.
AU NOT11 IDE LA REPUBLIQUE
Le PieSident dHaRi ordonne que le d6cret ci-dessus de IAssembl& Nationale soit revitu au sceau de la Mpublique, imprimi, public at ex6cut6.
Donnf- an Palais Nationale du Port- an-Prince, le 9 Octobre 1884 un 81e, de 1qnC ipendanee;. SA LOM ON
Fafr Te Prisidentr
le Secrilah-c d'Etaf des Financ6s e( dis Commerce,
C'. FOUCHARD.
N= 39 LOL
SALOMONT PP640j'enl dHaW
Considdrant qttll y a lieu de- rJglcr d'Une mani6re' equitable 63 d6dominagements con-venus par les comI I de, -v 6 ortnLjS&j01jS MiXtCR a I'mcasiou 4 6 noments du P




aii-Prince, du 22 et du 23 september, de 1'annh 1883
Sur ]a proposition du Secr*taire d'Etat des Relationi Extdrieures ,
Et de Favis du Conseil des Se(-r4taires XEtat,
A propose" ,
Et le Corps Legislatif a rendu ]a loi suivante
Article ler. Est reconnno dette de PEtat ]a somme de cinq cent quatre-vingt hiiit Mille quatre cent dix-huit gourdes. (588,418) montant des d6dommagements an"laiq, allemande, belge, danois, frangais et espagnol d6jk v4rifi4s et admis par les commission s mites, conformement iu tableau annexed h la pi6sente loi.
Art. 2. It sera d4livr4 aux -ayants-droit six coupons
0
egaux de bons de de'dommagements h 6clidatices fixua du 30 november de cette ann4e et du 30 september de chacune des ann6es 1886, 1887, 1888, 1889 et 1890.
Un 1- element ult4rieur administration ptibliqtie d4termineva le libelK Jes modes de de'livraijee et de retreat, ainsi que les signatures de ces effects.
Art. 3. 11 est overt au 8ecr4taire d'Etat des Relations Ext4rieures, sur 1'exercice 1884-85, im credit do quatre-vingt-dix-huit mille soixante-neuf gwirdesetseize centimes, ( g. 98,069,16 ) ponr le paienient de 1'e"chdauce du 30 november prochain. 0
Art 4. Cette somme sera coLiverte par uu droit ad. ditionnel de 10 olo h 1'exportation qui sera encalsse', conforundment aux lois existantes.
Art. 5. Le product de cette surtaxes est specialement affect aii pavement des bous de d6doramagemeiits, et le surl)lus annuel, s'il y en a, sera reported h 1'ann4e suivante paur e'tre emplo3,6 (if-, la m6me mani6re oLt potir d6sintdresser les r6clamants aLixquels droit n & pas &6 fait jusqulh ce jour.
Art. 6. Publicit,6 sera imm4diatement donude Cant a.ux rapports des commissions mites qu'auy documents qui y ont trait, ainsi qu'a' la stiite de ]a correspond dance diplomatique 4chaucr e h 1'6gard de ces. &dommacrements.
Art. 7. Le Seer4taire d'Etat des Relations Extdrieures




- 70
et celui des Finarwe,; sont charo,'s chacmi en ce, qu' 10 concerned, de 1'exe'etitiou (1(, bt pr6sento 10j.
Dorme' a' la Chambre des: Repr6sentants, aii Fort-aviPrince, Iv 3 Octobre 1884, an 81 me. de Vlud6l)eudance.
-Le piesideid tie la Chttmbi-e,
0. PIQUANT,
Les seci-e'lab-cw,
C. CHARLOT, F, N. APOLLON. DOnnJ. h ]a Maison Nationale, au POrt-aU-Pl'iUCe. le
7 (jetobre 1884 an -81e. de I'lud6pendance.
Le p;-e'sideW du &Iwt,
3f- MONTASSE.
-Les sm-P'lah-es,
B. MAIGINTANT Ls. AUGUSTE.
ALT NOM DE La 1-31,EPUBLIQUE.
Le President djfafti ordonne yie ]a loi ci-dessus du Corps Legislatif soit revftue du sceau do ]a R6publique, imprim6c, publi6e ct ez6-cut6e.
Doim6 aU Palais National du Port- au-Prince, le ler Septembre 1884, an 81e, de Flu6j)endance.
0 SALOAKON,
Par le Pi silent
Ic Sec?41a.ir-e X-Elat As Fincmecsy
C-FOUCHARD.
N 40. DECRET.
L'ASSE'.NIBLEE NATIONALE,
,-)Llr la proposition du Potivoir Ex"cutif;
Vii la r6 otucioii adopte'c par ICS dCLIX Cliambres ddchirimt qu'il v a lieu do r6viscr 5 de la, Constit LItiolf




6.
Vu 1-article 201 d( la COLIStittition,
A L) E 01 E' T ii
Article lee. L'article 5 de la Coustibition est mochfie' comme suit, :
L'Qtranu re qui aitua dpous6 uri baftien SUiVi'a la coalition (le sori mari,
La femme liaRiemie qui se sera UniC Petranger POIAM Slt (]UaR6 cl'haitie:me.
" Si olle devietit votive, satis avoir eti (1,011falit (1(3 cc mariagrc.., elle j)OLII-I-a recouvrer sa qlUdite titie I I Ile, en remplissaut les foi-iiialiti's iinj)osee A s 'trall".cr POLIV
acqii6rlr Id (11.1alite', (Io citoyeii halticii.
-Uhaftietme (ILli a-- tra perdL1 sa quality par le fait do son mari:wo avec 116tranuer ne POLII'V',t III Ztequeric aucun 11-naleLIWO en HiCiti, a que1que titro qLI0 ce soit.
" Si ePe poss6dait des imincuMes amit son marriage, elle sem t(-,I]Lle Lie, les ve-ndre trois njois au plita tard apr s ce Inariage.
11 est bien Wltelldll qW.' I)artir (.111 jOLIr (le SOI1 1u,1riage, elle West atimisc, d 1woduire atictitie roclamatioit PUL111- perte de ses bions iiiiiii-obiliers, eti cas do ti-OLibles rolitique--.
Avticle 2. Le ur6semt De"crot abroge tOLItCS IeS 10iS et (Hipositions (to tois (JA lui Sout Coutraires, ot Sera iMP61116 et eX6JL1tv1 ih Ia diligetice des S--eni'taires dIEtat, cliamia eii cu (ILli le CAUCCV110.
Dou iie' an Palais do I-Assei.)ibt('-,e.\alioliale, aU POAmt-Pri[We. 10 9 Outobre 188,1, au 81e. do Plii(f6i.)eadance.
Lei)n'si(lenl de PAssemblie Natiowde,
Al. ALIO'NTASSE.
Le vice-1ve'sident
0. PIQUANT.
Les seci-elai)-ev,
B. Ailzuosmv, L. AU G USS T E, C. CHA.RLOT) F. N, APOLLOX,




Au som LA REPURLIQUE.
Le Prisi4ell't Cf.,K1,16 01-doulle que le (k cvet ci-dessiiq de
616! N,,t,t.jOjj,4je 801t YeVeAU, LIR st oa4 tie L4 W-publique, impiln pu., bli6 et ex cuO.
Domij au Palais national da Port-au-himpie, le 10 Octolpre 18S4 an 8le, de llud j)endttnm.
SALOMON. President
1-,e Serv 'Mire un d arlewwwt de lo Aslicei
JCFN'V _111CRIEL PIER-ItE.
-ke &ciiWtob, e tl"-f lat' d'et (4 Qttei-)v el de la Ma-Miell
R. PROPHEIIIE. Le Seer 'tai'-e d"Elol de, VAstruclitAm 61 it i t
e i _pm iq
FRAN( OIS MANIGAT. Le. Soci-ifidiv fll44f'(ftt d'e* Bimmeeg ef (1-m Commercet
C. FOUCHARD. SPrr0(;h-r X-AY(ft d-es-Relation& Ex0yietires et do
B. ST.-VtCTOR..
N 41 L 0 1 (N bmiget de& d' euges des ,exemiceg
_f v'sidviif d'Haifi,
Siir le rapport (Ilk. $ ,Cre taire WEW des ]Finances et du Commerm,




Et tic I'jivisdu Cowieil (I Seci
A -ka4es d'Etat
A proposed,
Et le Corps lAcrislatif a vot4 la loi suivante
Article ler. Des er6dits s.mt converts jiisqWA la coneurrence de la z omme de g. 4.319.097.26, monnaie forte, pour les d6penges de 1'exereice de 1884 h 1885, conforingment wix dtats ci-annex6s, applicable,
SAVOR
Aii service do Secrdtaire d'Etat des Finances et da Commerce ------------------------ G. 477,709,99
Des Redations Ext4rieures. - .. - 256 359,21
Do la Guerre et de ]a Marine ------ 1.449,380
De I'Int4rieur et de ]a Polic--- G6nirale ............................ 774)489132
De I.q Justice ------------------- 290,7,51,93
Des G iltes ---------------------- 67,068775
Do Phstructioii Publique- 705)798
De I'Agriculbire- 291 510
Art. 2. 11 sera pourvu aux d6penses mentioundes em I'article ler. de ]a prdsente loi et dans les dtat-% ci-annexe's, par les voies et moyens de 1'exercice 18811885.
Art. 3. 11 sera, sous la miponsabilit6 personnel du Secr4taire dlEtat des Finances, imput4 cheque moi-Q, slir le montatit de la recette, un Aou216ne du ebiffre alloti6 aux divers departments.
Art, 4. Aux terms des lois ant4rieures, auction sortie de fonds, pour d4penses publiques, ne pourra e -e effectu6e (lu'au prdalable ait &6 (1 reside Pardon. riatiee de defense appuyde de pi ces justificatives.
Art. 5. Est accord6e au PrAident d'Hafti, en cis de graves atteintes port6es h la sl*lret6 Imblique, Ia faculty d'ouvi-ir, par arreftes contresicre's par tous les Seerdtaires d'Etat des credits extraorditiaires pour subvenir aux defenses n6cessaires pour des eirconstances impr6vues.
Art. 6 Pourra le Seerdtaire dEtat des Finances, avec




--- 74 -l'ovis (III Cwiseil des Sec 6btives d'Etat, et Sons tet rf'spoa-sabilite collective dLI (lit CORSetil, et suillement dolls lo cas (Furgeuce ffe'Vil ch I'aiticle 5 ci-de. SLIS, ('011ti",Wter des U1111)VIllits re-dabIcs all Inieux des ifiteI.k.-i dc
I'Ehat. Le 1)1'iX (ILI SC1'VICC renclu ,eva stiim[6 cli intereAs dims operation h U11 tZ1IIX dOSifflie' 1-)Ollv cent. Lei f-,111j)I-L11ItS se front pfir voie Wadjulicatiou dout les i-6;ultats ,emut rewhis publics.
Art. 7. La pre'-sente loi, daus twisses d6taik, et avec tous les tableaux, e'tats anrwx s,. J)i .'CS C, JLIStifiCatiVeS
(11-d Paccompagnent, sera sans renat-d ptiblic'e.
EON sera ex6cut e h la diligence des Scer6taires d'Etat, C11,1CLItl en ce qui le concerned.
Donn6 ch la Afalsoa Nationale, au Port-aLI-Prince, le 9 Octobve 188-1, au 81e. cle lUd6peudzince.
Le pre-9ident du Sdnat,
M. AIONTA8SE.
Les sm-dtubvs,
B. MAIGNAN, L. AUGUSTE,
Le prisiden I de la Chumbre,
0. PIQU.INT,
Les secre'taires,
C. CHARIOT, F. N APO.,r LOIN.
AU NOM DE LA REPUBLIQUE.
Le President (1111aid ordonne que la loi ci-tiossus (In Corps L6-islatif soit rev6tue du sceatt do la R6publique, impriw6e, publi& et ex&[It6e.
Doan6 au Palais National du Port-au-Prince, le 10 Octubre M84, an 81c de, llhid6pendaucc.
SALOA10N.
Par le Prelsident:
Le Secretaire d'Etut As Finances ct (lit Com.merce,
C. YOUCHAILD,




7.)
Lt, Secre'l(i-ii-e d'EAd de V-bd j-iuio- el de I'lUsb-tiction
FRA,\ 018 INIANIGAT.
Ee Seer0aire d'-Elal (tit D'MrIement de la histice el des Calles,
ICENT- MKMEL PIERRE.
Ee Secrelaire d'-Elat de la Giterre et de la Narine,
B. PROPHET.
Le Seerilaire X-Elcit des Beltdions Exle)-teares et de P.4yricit 11 tire,
B. St.-VICTOR.
No. 42. LOI
Pol-lant fixation au budget des recette-3 de 1'excreke
1884-1885.
S AILOTHON1 P 'jsidcnt
Sitr le rapport. du Set-r6taire d'Etat des Finances et dU Commerce,
E, t de l"avis d u Conseil des Secret'aires d'Etat,
A propose,
Et le Corps Utyislatif a retidu la loi suivaute
Avticlo ler. La pereeptimi de 11impoft pour llamAe 1884-1885 sera faite couform6meut aUx dispositio-Lis des loi- ; existalites.
Art 9- Les voies et nloyetis ordinaires de 1'exerciee 1884-18S5 sout U'valUe'S h la somme de P. 4,05,28,163,33'.
Art. 0. POUr les droits d'Exportatimi, le Secr6tairo d'Etat dometire aUtorise' h les rd,70or, soit ea eslAce, suit en traites tipjmy6es de cojinaissements en due fiorPle dans les iute're-ts du fiz ;c et selon les besohis de I T tat.




- 76 0
Ces traits stwont centraliscles h la B-;tnque nationato d'oii elles seront expddi6es pour A'tre employees au besoin du service public.
11 est express6ment ddfendn au Seerdtaire d'Etat d'eii recevoir directement des n6oociants ou den disposer Vinteriuddiaire de ]a dite Banque.
Art. 4. Toutes les contributions directed, autres que cells autoris4es par les, lois existantes, h que1que titre et sous que1que denomination quIelles se per oivent sont formellement interdites, h 1)eine, centre les autoritds qui les ordormeraient, centre les employe's qui confectionneraient fes roles et tariffs et ceux qiii en feraient le recouvrement, d'ehre poursuivis comme concussiounaires, sans pr4judice de I'action en rdpe'tition des dommaoes-int6refts et sans que, pour exercer cette action deviant les tribunaux, il soit basin d-autorisation pr6alable.
Art. 5. Le Secr6taire d'Etat d- s Finances, dans le but d'dquilibrer le biidget, y pourvoira conforradment au d6cret de I'Assemblde Nationale dU 6 Octobre 1884.
Art. 6. La pr6sente loi, avec son dtat annexe sera publiJe h !a diligence du Seerdtaire d'Etat des Finances et du Commerce.
Dound A la Maison Nationale, au Port-au-Priiwe, le
9 October 1-884, an Sle. de I'll nddpendauce.
Le president dit &nat,
M. MONTASSE.
Lew seci- taires,
B. MAIGNAN, L AuGUSTE.
Dannd h ]a Chatubre des RejWsentants, an Port-auPrince, le 9 Octobre 1884, an 81e de Plud6pendance.
-Lepre8ident de la Chambre,
0. PIQUANT.
Les secr8aires,
C. CHARLOTY IF. N. A OLLOIlff




77
AU NOM DE LA REFTBLIQUE
Le President d'HaYti ordonIne que ]a loi ci-dessus du Corps U. gislatif soit revue du sceau de la Republique, imprim6e, publie5e et ex6cut6e.
Donne' an Palais National du Port-au-Prince, le 7 Octobre 1884, an 81e. de l'Iud6peud,%Lce.
SALOMLON.
ar le Pr4sident
-Le Secrdtaire d'-Etat des Pinances,
C. FOUCHARD.
No 43 LOI
AWGri8ant des reylewnts de police conceiwanl leg
navies itrangers et nationaux, ceux du commerce, ceuxfai8ant le sabotage, la pe'ehe, etc, voyageant (kits
Ie8 eaux d'Haffi.
SALOMON, PrJsident d'114W.
Considdrant qu'il imported de r4glementer le service. sanitaire, celui du pilotage, etc. etc., et de parer enfin aux 4vantualitds de mer qui donnent lieu 'a' des avaabordages et c0flisions entre tous navies quelconqties A vapeur ou h voile, etc. et Iles navies 6tvan.geni ou nationaux voyao-eant dans les eaux de la R6publique d'Halti. 0
Vu. Particle 138, ler alinea de la Constitution
Do I'avis du Conseil des Seer6taires dEtat,
A proposed,
Et le Corps Ldgislatif a rendu la loi suivarde
Article ler. Le Pouvoir Executif est-autorise' 'a' faire




des de police concernfatit les n'tivires 6trailIfYC"I's oil 11"Itionaux, ceux de I'Etat, ceux du commerce, mix faisant le cabofi-ige, la peche, etc., voy,,t-,reant dans les eaux oil sur les c6tes do ]a 116publique d'IIiYti ;
Art. 2. L-s re'alemei-its seroDt si(-pn6.s dn Pr&sident (111-1,niti et vontresipmes des Secr tires d'Etat, cliacun eii ce qui le concern.
Art. 3. ToW, navire Aranger oil haYtien, de guerron de commerce h WIPCUr OLI Ch vofle, t^out c!mot, toute embarkation quelconque, de quelque dimeArision que ce Oit Voyagemit daus les eanx d'HaYti, est souinis aux r6glenients qui 6maueront du Pouvoir Ex6cutif en Caution de la, pr4sente loi,,
Art. 4. Le Ponvoir Exe-cutif fera aussi des r6(rlements sp6ciaux sitr les feux que les uavires do ITUIt, ceux (Itt con-imerce, cetix faisant le cabotn(ye, ]a p6che etc, doivent porter pendant la wift et sur les sig-;anx A faille ,mitendre par les dits mavires, etc, le jour, ia nuit ou wi temps, de brimie.
Art. 5. Un jury sp6ci,,il, composed de trois c.yi41ines de navies Oil I-MI res officers comp6tents de marine, bre Vet6q oil diploAnie's par tine antorit4 reconnue. sera instiw6 pour r gler, juger totites les questions 'oil difficulUs resultant. des cas de pilotage, (Fabordaae, d'avaries de sauveta(ye, de nauffiiae et de collisions survenus entre tous navies, cannot, embarciitions quelcon(pies, ltrangers ou nationatix voyarreant dans les eaux do la Edpubliqiie d'HaYti.
Art. 6. Le jnry poiirra seulement estimer eii num6vaire les domma(res oii avaries caijs6s ; les p6nalit6s 1-6stiltafit de Qrimes ou dc-, Iits scront prononc&s par les tribunaux competent.
Art. 7. Les members du jury seront ainsi nomn-ids
Un member lmir cliamine des parties en caus-'e, et 19 troisicme jure" par les doux premiers.
Eli c:is fie partnrre des, detix premiers jim's stir lo
"7
cl-ioix du 3mel CrIm ei -,seia nomnj6 11ar le doven du tribimal civil dii lieu fie ha decision a' rendre.




79
Les froisji-irds r6unis eboisiront entre enx tin president.
Art. S. Lenquefte sur le 4 cas de pilotage, d'abordage, de sa-Livetage, d'avaries do imufrage ou do collisimis., sera t0j.1JOUrs de droit et doit Ure m.6me ordonn d'office, par le jury, cwnform&r eiit anx r elements.
Art. 9. L-a de'eision dit Jury sera sans appel sur I'apj)r'eiatioa des donmiages, pr judiees ou varies caijs6s ; 1'ex6quatm- y sera dom14 par Ile doyen du tribunal civil du HeU OU' la de'eision en sova rendue.
Ellie sera ex6uctitoire, par routes les voies do droit, centre la parties emidnmne'e.
Art.. 10.- Il sera i oijours fAcultatif aux parties rne'me h4es dtirant le Jnry do s'eiitendre entre elles amiablemerit, ou do renoncer .1 leur action intent6e.
Dans ce cas, le Jury, s'it est requis par Les pat-Lies ea instame, pil-tit remplir alors le role de Jugo, conciliateur, et, proce'i-verbal doit en ^tre dressed.
Art. 11. LorsqiCtme patio aura Fait d6faut ou reftisera de poursuivre la parties, la parties la plus diii(mite dans, les dellIiS (.IL]i seront fixes pat- les r6glenie.nts, remptira les f.)rmalite's pour obtertir la (166sion dii Jury.
Art. 12. L!t decision du Jary rendue par default est.
opposition dans les delais de (froitArt. 13. L-s pparties cmiyaroltront ea persoane. ou par des i i-iau data i res speciatt-, deviant le Jury pour 6tro entoi)duos. Les deffenseUrS pUblics ou maudataires qui voudront deffendre 4!s I)ar--es ea cause, ne potirront presenter que, des mcmoires 6crits et tie poiirront eftra eutendLIS autrement.
Art. 14. Tous les actes, pi( .cas, proc( ,s-verbawx- et witres fournis par les parties doivent eftre merits en fr.m :.tis I)v Lin interj)re't(,,,.jitrJ dalment a ,sermonte'.
Art. 15. pi6el-'s. jw4ificatives, tells que proc6sVerbaux, de'elarations, P,-()t'ts tie bord mi autres seroat CMS jtISCjLI''t Ivenve (lit contraire cmistatee par unquote ou antrement. Ces actes scront traduits eit fvai,, ais.
-Ai-t. 16, hus IL6moiiis h I'enqUe^te prefteront torment aux mains du Jtiry, smivant le rite do, leme religim, de diie la vet-M, et rien (ine la v6rit6. Ils sprout aLi besoin, assist',", de Il'interprRe jurd.




1 0
Art. 17. Toutes les fois qti'it rdstill-era. (les cas d'abov. dage, collisions ou autres qUelconques, des blessures ou wort Windividus, le Commissaire dii Gotiveruement (to la jaridiction o' la decision da Jury doit e-tre ren. due, petit saisir d'office le Jury de la conuaissance do ces cas Wavaries,, d'abordaOre, eollisioi s ou autres qui ont donne' lieu aux blessures ou h ]a mort d'individLIS. Les parties seront sommeles par le commissaire de fournir leurs d6femses au Jury satis prejudice do tOUtes autres actiolis 16oales coutro les. dite-3 parties par qui do droit.
Article 18. Si les parties refusent de tiommer dt-s arbitres, OU iie noininctit pas. leurs arbitres dans les d4lais fixds par les r4glements, ie Doyen du TribLt nal civil du lieu ou" la decision du jury doit eftre ren due, iiom:nera les trois arbitres oujur4s qui statiteront alors, apr6s avoir entendu les t4moins i), feuqu6te que pourra. prodiiire le commissaire du Gouvernemout.
Article 19. Toutes les fois qu'une des parties refusera. de nommer son arbitre ou jure ou. ne le DOMmora pas datis les d6lais voulus, le Doyeti du Tribtinal civil du lieti oh ta decision doit 8tre rendue, noillmera tin arbitre on jur forc4 h la parties refusante.
Article 20. Les frais d'actes, pieces OLL autres seront tax4s par le Doyeri du Tribunal *civil du lieu de ]a decision du Jury; et 1'ex6cutoire on sera Wivi-6 par le Doyen.
Article 21. En attendant que le Gotivernement permette qu'un ou plusieurs jurys sp6ciaux si6gent daus les diffdrents ports de la Wpublique, il sera dtabli it la. Capital un jury special ceutrat qui connaltra ;k Favenir de routes les affairs coutentieuses ou. autres relevant de Vkendiie do la Wpublique et provenant des cas de police sanitaire, Wavaries, de pilotage, 01'abordage, de sativetage, de natifracre, do collisions et autres visds pat- la pr4seute loi ott les regloments qui en d4couleront.
Article 22. Les r gletrients du Pouvoir Ex4eutif'pouront fixer Feftendue do la jurisdiction de cliaqtto ititly spkial h institute dans les autres ports de k 11 61)Ubli(ILIC.




Article 23. Les parties non domicili6es en Haiti et qui ne pr senteront pas de caution ou de guaranties suffisantes, ne pourront poursuivre qu'en constituent des niandataires speciaux, charges de r6pondre pour elles, et lesquels maiidataires seront en in8me temps obliges de d4f6rer h routes les requisitions du jury. Toutes significations d'actes, routes letters, missives, scront va. lablement fates ou addresses 'a la personnel de ces man. dataires en leur demure ou domicile.
Article 24. Des frais de presence seront alloues par I'Etat aux members du jury.
Article 25. La prdsente loi abroge routes les lois oti dispositions de lois qui lui sont countries, et sera ex6cut6e A la diligence du Secr6taire d'Etat de la Marine.
Donn6 h la Chambre des Repr4sentants, au Portau-Prince, !e 8 Octobre'IS84, an 81.e. de HnUpendance.
Le pr(' idenl de 1(i Choutbre,
0. P Iwuk-NI,.
Ies seeritaires,
C. CHARIOT, F. N. APOLLON.
Donnd A la Nfaison Nationale, au Port-au-Prince, le 9 October 1884, an 81e, de I'lnd6pendancele presidewl du S nat)
Les secritaii-es,
B. MAIGNAN, L. AuGusjE.
Au NOM DE LA REPUBLIQUE.
Le Pre'sideut (11flaYti ordonne que ]a loi ei-dessus du Corps Ugislatif soit revkae du weau de la. R6publique, ftnprini6e, publi6a et QX&IIVO.




DouiI6 all Valais 'uatiotiat dit Purt-an-Priuct, It W Oetobie 1" b4) au de Nnd6pendauee,
SALOMON.
Par le Pi iident:
Le Seele'laire (VEI(d de la Gue) -e el de, la -Ywine,
PEOPHETE.
N cl 44. ADRESSE
Au people el A
BA'i'HENS7
QUawd, il v a cill(j. alillit"es, at( inoment d'twe valance do la pren-ii re 11,agistrat Lire de, VEtat, vous acclatniez mon nom cle tOlAte-s pa-ts, c'6[ait 6T'(1emmejA me d6surner i,LtX StIffitiges de I'Asseynbl6o Nationale. Vous pensiez que les aun6es Weprel-IN7es que, j'avais supportees daus 1'exil ine'riiaient utie coin sensation, et VOLIS '1viez foi (latis le patriotist-ne Tim CitOVCD, (jui, loin du son. pays, -Li',avait jamals eessL de Faimer, de s'interesser A sa prosp6xit6.
QUOi(111C ell bUtte (h des perse'eutions imme'ritdes, j'ai
pen(laiit Ltri lotio, exil FattitLICh! calme qUi C011YlelAt "'A Lin serviteur dL1 [KIVS ell (fisponibilit6, aftenil.aut patiemnicilt le jour de [a r6paratiOll, 1),Ir L111C IU,'Iiiifestation si wntank (le la volontef fiatioual--.
Et cepead'111t, le poste que j'allais o -enperewit phiWt un poste (ic devoii-s (ILIC W1101111effl-S. JO 10 -Si1V'dS ji-tiais 111011 URIOUr JOUr le J)CLIJ)k, mon de'sir de (-oiltl'ibLWV h SO11 bilen-61ro me coinniandaient de me sacrifice.
Ce sacrifice, ia'e'tait 1),-is att-dess-tis de mes t0rces.
Je devals e,,pever que les homes dit parti politipe qul vewaient de succomber (lans une lutte (ic quehlues j0L11'8) IVilflt UIOD. 61CCGOD ti, ]a PrC'6i(1ei)ce je dev-,AIS




1'Sj)Cl'CV ClUe, CeS hott-i-mes que jo n'avais eit i coul 1),itti-c et dont je 11'ftVais pas provoqu6 la clitit(, recoaiiaffiaieut le m6rite et. la sagesse d'LII-IC te,110 C011Ctuitc; et sans atteijdro d'etix Lme adhe'sioii francht et slac re h l'ordre de chooses que j'allais 6tablir, Y, [)OUvais peiiser que, des 1'aboi'-d, its il'enLraveraient pas, J)ar tous les moyens (lout its disposaieiit, la marclue de wou GO LIVC I'll effluent.
Je m'&ais trompp_' I
L'ambitiori dLl pouvoir IeS tOt-IrIlleritait s -iiis relthehe et peasant cinq ans, jai ea 'a corabaftre, ICLLrs iiitri(rues d6loyates, leurs libelles uif:msourpors, 1I.)Sifillte'S 0CULI1tCS OLI OLL'VefteS) et 4-inalement, leurs rk',v ,-Ates arme'es, qui ont COLIVel't le, Pays Lit, rLIiUCS Ut de
Aussi, pendant ces cinq aTUIC'es. mou Guuve ni leme. lit, toujours pr6occuiA do ces luttes, pu :Se tivl-,-r
reuse ort-ranisation do Fa(Iminist.r.,tiou rmbli
utie, s4 I I Ique, cAudier les besoins des t).,.)pu1at.ioiis et tracor I)OUr le Pays la voie des am6lioratious i11dijLlee,: dans moll programme dU 26 Octobre I.S79.
Ce qUe j4ai Im accomp I ir cepotidwit, durant ces cincl fanu6us, dana les ir. stands dc tr ve. ou de i-e,),)s con(I'Llis Lir les vahicus oti peut le constater je 1-1c velix pas en faire ici Nnutnorcatioji, et j(- kls -w ch ta ehal--o de qui cle drDU la des records quo Jai
6protlv6s.
Je -.ae dirai rieii non plus des tristes s(-C'nes (Io cette derwore ()-aerre civil, keinte avee 1"111.116c, 18813.
TOU'S, vous savez avec qtjel achamictu.-Nt les illsllro6out, conibatti.1 111.-S fi-OLIJWS, C011101011 (Ic imb!es civurs et do vateurcwx soldats solit tolilb6s daiis les v.au--z ,de Farnic"e, victillies (to leur (10VoLielactit, all iNlaYs et a mon Crouvoinomeut; tous, vous voi18 rapl)elez CJLLe, 1-06kmmaissaut les droits de ]a rn.-Jorit' el de la 16'ga1116) ils ont reI)ouss6. tiles pi-opositiolis conclHillites ct.
(!S CII'CtS WLIHO C16D]eIlCt (1111 ICS SZILIVIC11it t1o ]a niort, CL ativalt Uparvii.U ZAl pay- s biOll (IC,, jOLMS do JUU1CUf%




- 84
Se rallier au Potivoir Idgalement constitu6 6tait w, crime A leurs yeLIX !
A1011 CWUr a saigii4 de cette aveugle persistence, wais ai dL' letter jusqu-au bout Je SUIS vainqUeUl' Une autre fois, et cependaDt ]a victoire que jai reiiiport6e, grAtee au d6vouemetit do mes lieuteiiants A h Partiour des populations, mlimpose etwore l'oblicration de me morttrer element.
La lutte est termin6e
Le pays aspire au. repos. 11 ne sera plus bouleversd On ne. rdpondra plus aux appeals des agittateurs, s'iI y eu avait encore d'-issez insenses potir convier de. nouWIWI h Pitisurrection. Oti ne recommence pas hsatik6 de si tristes exp6rimtiecs.
C'est lik iiia conviction.
HaItiens !
L'heure est sole6nelle C'est Fheure de la concorde et de Papaisernent, Apres ]a pacificatioii entiree de la RCSpubliqUe, la pacification des esprits ne peut harder. Nous soinmes assez forts pour e^tre g6ne'relix.
L'histoire de'terii)hiera la part des responsabilitds et des fates, et je uaurai pas 'a baisser ]a te^te, quana elle Usicniera ceux qui, dans la vie publique, out souilld ou fletri leurs noms.
Dans les vaiucus de la veille, je persisted, h ne vok, que des fr -res !
A ces fils uare's qui se sont 41oign4s de ;a Patrie, je tends une maiii loyal et sine6re et je dis : jetons un voile sur le pass6 !
Je proclaim F.mmitie en votre fa-veur
Rentrez en 11alti !
.11altiens,
e VOUS COIJ U re d'aninistier et d'oublier comme inoi.
ProuVODs aux ainnisti6s que nous tie somwes pas des exclusifs et espdrons qu'ils ne se montreront pas irrdconciliables !




Formotm mi petiple de fr6res, et qu'l-la:fti, (16g ag6e f16-sormals de tout 619mea de discord, soit Un pays de s"curite et devieriiie un pays Xaveiiir !
Plus do luttes armies, niais des luttes pacifiques ot"I triomplieront les lumi res, le patriotism, ]a morality, le travail !
Que V re de micorde. ot d'apaiserneiit commetice done aujourd'hui 4 cette (hite memorable du 231 Octobre 1884, que j'ai eboisie pour proelatuer l'oubli du pass4.
Les lieureux effects de eette amnistie ne tarderotit I)as h se manifested ; il ne noits arrivera pas, de noms repentir de Favoir aceord6e 1
Vive ]a Wpublique!
Vive Funion de la famille haffienne
Do=6 au Palais Natimial du Port-au-Priiice, le 23 Petobre 1884, aii 81e. de l'Inde'pendance,
SALOMON.
al, Al t::,X 4 5 A R It EA T 1
SAL01110NI Priside,)d d'ffaiti,
Vu Pai-ticle 114 de la Cmistitution
De Favis du Conseil des Seerdtaires d'Etat
ARRETE :
Article ler. Amnistie pleine et ejifi rv est aecoWe a tous les citoyeiis que les 6ve'neiaents politiques ont d1oignes du pays.
Ils peuveiit y enter on toute s4curite', sous la seule ,condition de so coufornier aux lois existantes.
Art. 2. Sont except's de cette aninistie les membres du coniit4 insurrectionnel de Jactnel dont les noms suivent: J. R. Barjori, Louis Lef vre, Chicoye jeune, Labidou, V. Jasmine, D. Lauture, Lef6vre La-




- 6 G -fomfint. Kevnis;itit Ifippolyte, coupables- coinm(, nuffl-itn, de Vas,- ,as si j tat comm*s sur les cre n6ranx Joaclihil Wrinill, ArWide D" Nlilien Jean-.Taq ties, Ne-i-norin.
il, esil,6
Phillbert, Bionveim, cl6fenseurs de. l'ordre et dii Goo'Vernellient consfifiltiollnel ainsi que leur complied L. T. Labntaiit.
Art. 3. Les Secre'l-aires TEfat, cliacilli em. ce qui le
sont chnrgt !s (le Pexelcutiou du present arrft6 qIII scra 1111prime et public'.
I)on '6 au Palni., Nal-ional du Port-au-Pr*nce, le. 23 October 18 81., an 81c (le Und(I'Vendance.
SAL01110N.
pnv I(.
Tr Soc)Ylaiie (T-Elal do PlOc'Piem, et de P-Aslrwlion
FIZ.ANI OTS MMNIGAT.
Le Secre'lowe (PE10 do la Giwynl c/ do la -11farine2
B. PROPHETE.
Lc Seorcl(tire W-Eylal do hr hislice el des Cultes,
ICENT. AfTcuFj, PIER RE.
Lo Socrcloi) 6- I'Elal des Finctmecs N (lit' Comm.erce,
C, FOUCHARD.
Nd des Welalious
Le 84,rr'laij c (PT, Exl',icu.).es elde
'Agric0liwo,
B. Si%.VICTOR.
0 46. --- A I ?R 11" TR
SAJAVTIOIX llrl' ,4(lrnt Wjlaiti.
Y Q I I M-6010 11 t (10 41 C011-4ifilf iOT) et, ]a loi du 26 ,)'cplcmljre ISGO sur Fexeyeice dii (ivoitdc grAcl-,,.




7
8or le Rapport du Secr6taire d'EGA de la Jostice, et de Pa-vis du Conseil des Secr6wires d'Etal,,
A arre'W et arre'te ce qui suit:
Article ler. Gr"'We ple.ne et enti ro est, accord6e 'a Partir de ee joijr, les drolts des tiers r6sorv' 's si ,i uouns sont h tous les citovens condamn6s pour crifiles et Mits politiquels, par judgment du counsel sp6cial militaire de farro-ndissement de Saii)t -Nfarc du 1.5 Avril 1882 ef i-naintenit le 29 du n-iokne mols, par arrA du consoll de r6vision du dopartertient de I'ArtiDoinite s6ant au.-N GonnCives.
Art. 2. Le present arrhe' sera imprirn6 public et execut,6 -a' la dillgencedes Secre"t(aires dEbat, chacun en ce qin le concerned.
Donn6 au Pahais National du Port-au-Prinee, le 2,9 October 1884, an Ste de 1"Inde'l)cmd(ance.
SA LO M 0 N
Par le Pr6, idont
Le Seel i) -e ((17411 de la C/ (les CiflIC83
MICTIEL MERRE.
Le Secre'laiw (P-Dwl (Ir (le la Police GC')ICvale el (le I'Jiodowliow P Itbliqw,11
FRAN 0-11S AXIANA-I.Al'.
Le Sce),Oaii e &El(tl (k la Gito) ),o e/ (Ic la JT-wine,
Le Secr&oi)-e (FENd (Ios Welaliwis Ext6wio'es e/ de I'Ag)-icifthwe,
B, St.-VICTOR.
Le SM Oairc (IElal (les Finances el (lit,
C. F('-)UCIIAFVD




-No. 47. ARRR
SALOMON, Pre'sident d'Haiti,,
Vtt I'article 197 de ]a Constitution, et la loi en date du 13 Avril 1880 sur FEW do, si6o e
De FaNis du Conseil des Secr6taires d'Etat,
ArreAte ce qui suit: AjdS
Article ler. Sont et demeurent rapportds les arre
du 23 Avril ISS'2, du 29 Afars, du 4 Juin et du 21 Juillet 1883 qui d6clarent en eftat de si6ge les arronp
dissements du Cap-Haitien, de Nippes, de la Grai)dAnse, de Port-au-Prince, de Ldogane et dez Jacmel.
Art. 2. Le prdsent arrete sera imprim', pubH6 et ex6cute' 'a la diligence des Secre'taires d'Etat, ebacun en ce qui le concerned.
DOnD6 au Palais National du Port-au-Prince, o 2 October 1884, an Sle de I'luddpendance.
SALOMON.
Par le Pr6sidenf:
Ie Seere'laire (I'Dal de la Gverre et de 7a Jlarinel
B. I)ROPHETE.
Le Secre'laire d'Etal de I'Int6v*enr et de Unstructiom
publique,
FRAN OVS MANIGAT.
Lo., Serreloire WE'lat de Ia. Jitstice el des C1171es,
'1(,'FrN'r. MICIfFL PIHRRE.
Ie Seerelaire d'Elat des Finances et du Commerer,
C. FOUCHARD.
It Sc!c)-Haire d'Elat des R.elations Ex16-ieures el de
I'Ag2*1411tre,
R ST.-VTCTOR-




A RE
SALONIONI Pl' Sidml
Vu Farticle 114 de la Constitution, et ]a loi du, 26 September 1860 sur 1'exercice du droit de grace, etc.
A -_%RETE
Article ler. Grace pleine et entire est accordde, h partir de cc jour les droits des fiers r6serv6s si aucuns sont'- au nomme Mv6us Louis jenne, condainn.4 A I-rois aDD6es d'emprisonnement par jtigenient dit Tribijnal criminal. du Port-au-Prince, en date du S Octobre expire.
Art. 2. lie present arreW sera ius6re -in Journal
()ffieie]9 et le Secr6taire d'Etat an Departement de la Justice est charge' de son execution.
C)
Donne au Palais National du Port-au-Prince, le 6 NOven1bre 18S4, all Sle (le Mmle'pemloiice.
SALOMON.
Par le president:
.Le Sevr taire d'Ehtl am d parlewe)d de la Juslice,
1CENT. M10111L PIERRE,
N o. 4 0. A R j-.,E* T R.
%SALO.VIOX, Pre,?ide.,it d1la*?W)
Con-sid4rant que des avis tr'ldoraphi(ju.-s signalent ]a presence da ehol6ra dans I)ILISIeMkS VilleS europe'ennes avec leS(jUeIICS HaIti eutretient des relations conimerciales sulviez et (ILI'il imported do se preinuuir centre les dancers de I'e'pid6inie




- jl
De Favis dti Conseil des Seer d tai res d'Etai;
Arre'te cc qi d si-tit :
Art. ler. Touzt mavire 7 JTOilier on steamer, pot-tell] (IC marchandises provemmit, des villes iiifecte'es, ile sel-'a pas admis -'t f(aire son. entree dans aiiCUn des ports de ]a TUpubliqiie.
11 sera tenu fle reprondre irnmediaternent la haute mer, sLir Finjonction. qUi lui sera faite pfir les autorites pr6poseks 'a c(_f cft 't.
Art. 2. _Le Secretaire d'Etat des Relations Exte'rieures est antorisd coin i-mi niquer, a T)ref Mai, a -nos agents
A
I'Etramiger, les dispositions du present arreW qni sera impime', public et execnt6 par les Socreltaires d'Etat, chacim en ce qui le concerned.
Dotin4 aLl Palais National dii Port-au-Prince, le 22. Noverubre 1884, an 81c do Ylnd pendauce.
SALOMON.*
Par le Pr6sident:
Le Sec;,CI(tiqw d'ITIO (Ir U064CIN17
FfA- .ois MANIGAT.
Le Secmlai)-p (I'Eflal des Pielalions Exte)-iem-es,
B. Sj,._ATjCTOR.
N 0 A R I A T' F,
SAIANNION15 Pi' ideW X-Hadi.
ITU Farticle 114 do ]a (JonstitLition et la loi dii 20' Septembro ISOO sur l1exercico du droit de cm^ce, etc,
ARTIETE
Article ler, GrAco pleine et entire est necord6c, A,
I




ol
parbi: (te o, iour,-Ies droits des tiers r6sevv6s si aucims 8011t,-an nomin6 \1ilfhorace Janvier, condamn6 'a' trois nmi(& lu r 1 11
-os, d"emprisonnenient, par Ju(n.ment e t i )u al criminal (le cc resort, ell (Inte du 6 Nolrem.hre dernier.
Art. 2. Lo present arrefte sera ins4r4 au Journal officiel, A le Secretaire d'Et 'at au DOpartemeiA de ]a justice est char(p4 de son ox6cution.
Donne au Palais 1\ational du Port- a u -Prince, le D& combre 1884, an 81(,, de l'ind6pouclaDee.
S A 1- 0 A-1 0 X.
Par lp Pr4sid'cnt
-T. Scurtabc dEf 10 (Ic I(( Jvslice.
1CFN'V MICARFM PIERRE,
FIN
Vve J. Chenel, Hite des, 311.vacles.







TABLE IDES MATIERES,
Nos. PAGES.
ler. Proclamation du Pr4sident d'Ha*iti, ler. Janvier 1884. 1.
2. Ari-U6 qui accord gr,^Lce pleine et entire "L plusicurs coudamn6s des resorts du Port-au-Prince CapHaitien, GonOves, Cayes, Anse-A-Veau, Aquin, Port- 6.
de-Paix et Saint-Alare etc., etc -----------------3. Arrete'qtii rouvre les, ports de Ri6inie et de Jacmel an
comnierce ranger ............................... 9,
4. Proclamation du -Pr6sident d'HaYti, au people et h Varm6o anuow ant la, prise dIassaab de la ville de Miragoa^ne, suivie d'une liste des instirg-6s qui out 60
pris et ex6ent6s. ...... 10.
5. ArrW qui rouvre le port de MiVaroaue an commerce 6tvanger. ................................... if,
6. Arre^t6 qui autorise I'6mission d'an inillion do piastr-!s en billets, d'une et do deux gourdes -------------- 12.
7. Arr6t6 qui convoque 'a extraordinaire les asseuibl6os primaries au ler. Fdvrier E884 ------------------- 14.
8. Arr6t6 qui convoque A 1'extvaordinaire les asserubl6es primaries des communes do J6i&iie et de Pe,;tel, 41 Veffet de prockler & Nlection des (liputgs Hul-neg Lestao-es et Uouidas Bernard, frapp6s de la loi sur
Vabstention.. 15.
Q. Arre^O qui accord i Air. Ekman, Espent et Fry anprivil6ge de vingt ann6es pour exploitation des ma
tires saccharine des substances viAtales .............. 16,
10. ArreW qui accord gr'ce pleine h tons les habitants
de la cornmune des C(Ites-de-Fer qui, sous les orders de Cle'ovil Mode, ont port6 les, armes centre le Gouvernernent constitutional. .................................. 19.
11. Adresse au people et h Ilarme'e ........................... 20.
12. Arre^te' qui proroge d1un mois la 3e. session de la 17e.
L 6-islature ...... . ............................................ 23.
13. Arr !6 qui noinme les g4n6raux B. Prophe'te, 1. M.
Pierre, C. Fouchard, Frau ois Alauigat et Brutus
Saint-Victor Seerkaires d'Etat ........ ........ ....... 24.
11 Arre't6 qui dissous le Conseil communal do la Croixdes-B ouquets ................................................. .949
-&0 qui accord un cong' an g4ne'ral F. Alanigat, Secr6taire d'Etat de I'Tnte'rieur et do I'lustruction.
Publique, pour I'EtraDger.... 26.
A
16. A ret6 qui accord grace pleine et enti'ie -e au citoven Delvarist Jacques Louis, chef de la 4e. section rurale de ]a commune du Limb6..... . . . P6.




Nob
t 7. Ari ,t6 qui ordomw Ica remise des aviiies d6hvr6es 4
divers peiidaiit 1'iUSUrIVCLIoii do Mirag-oit Lie... -- ... 2 7.
18. Ank6 qiii accord g-t-Ace pleiiie et enti ro an noulm6 Aladin Augustill des Cayes- 28,
19. Arw't6 qui accot-de gr4hee pleino et eiiti6ro 'a Mr. LILLdry Auicet, ex-juge-de-Daix de I'Anse-A-Folem ....... 2'j,
20. lHo(fifications pl-opos6cs ar le Comseil des Seerkaires
d'Etat h la Chambre. des ltepr ,seritants aux conclu sions du nipport de sa, commissioti sp6ciale dans sa
s6ance, du 25 AoIlt 1884, ( affaire Bauqtie NatiAjuale). J,
21. Loi qui moditio- le tarif des AJOLLanes en ce qui 0011ceme roues ct e6sieLix de cabrouets. '34.
22. D6cret A, ui prolotige d'un mois la 3e. session de la
1.7e. L6 gislature.. 36.
00, s volontaires, les
-0 Loi qui considered combine luiralides le,
Officers, sous-ofliciers, soldats et maiiiis qui ont recti des blo -.sures daus les jours nefasto de 1819, ISSI,
188') et ISS4 4 124, Arr tj qui i-erriet au AMinistre F. -Afani.qat de retour do I'Etrariig-er son portefewile do I'llit6riour
et de l'bistructioli pubfi . . 1)
Lol qui 0rige le po:sto militalre do Pilate eii quarter. .10.
Loi qui remet les sectil)"s Farales de Dory, U et
Bouluder soas les padres des autorit6s des Czt)-cs.- 42
07 Lo* qui stactioilia I'm-rh6 du Pr6sidejt d'EAti oil
(late du 14 Nov(mbre l6i,-3, relative it Pouvei-turo
du port de Saltrou au oomynorce stranger. . 4:3.
08 oi rapportant celle du (; Mars, poi-tant reduction proNisoille Sill' les appoiiitew Nits dcs fone-tionualires et ciiiploy6s de Fordre civil et les subvelitioms .........
-29. Loi qnl prorogc pour 1'amie e 1884, 1885, Ls lois des 2 1, Ut -J!") Octobre 1, la r6g;e d, : impositimis
dij U(AeS et liL IiXalioll des (1110tit6S CIC FiMpOSitiOll
locative et Ale. l'inip6t d", patezite 4 6.
30 Loi portent sauctioll des -.irr t s da Pi-6sldeut d7fla*fti en datu du 7 et 12 Jauvici, 1(8, 4 otivrant, au contruci-ce hrUlger les POI ts Cie K16AO A Ale Jacmel et feawal)t
cou x Z- de Soltr. oil, Ause-d'Hoiiiaidt et 47tij, Loi (III, 111odific Vartlole ") do la loi (la 5 Octobre 1860 orgailisaut Vai-m6e. de terre et dc ht mai-im, de Guevre. 1 (9.
32. Lo; portaut sauctIoll de Pai rk6, du Pv sldetit XII:Citi eil date du 1-t J kllViel- [SN-I I-ClatiVO 1I la f1PI-IlJLti0Ii d Un S, do 1""Lllissiol) et (III voiltl, Ile
yiidicat, Fiiiaiicicr elmi-v
d'im m illiou de g-m li-des. ...... ............. ...... .
0t). -h6 (Iiii aCCOrde yl-Ace pleillc Ct elit i -ve all 1101111116 Aristide I'artlic des Ca V S
34. Loi sill, ]a Pelisioll eivile CL lililitaire. 5
3 5, Loi sur la surveillance et 111iispection des 6coles ..........