Haïti en marche

MISSING IMAGE

Material Information

Title:
Haïti en marche
Physical Description:
v. : ill. ; 45 cm.
Language:
French
Publisher:
s.n.
Place of Publication:
Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date:
Frequency:
weekly
regular

Subjects

Subjects / Keywords:
Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre:
newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage:
United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti

Notes

Language:
In French.
General Note:
Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
All applicable rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier:
oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869
System ID:
UF00098809:00612


This item is only available as the following downloads:


Full Text

PAGE 1

RD Hati Des rencontres pour rien INTERNATIONAL LUkraine ou quand la dmocratie JACMEL, 9 Mai La crise ukrainienne semble arriver un moment critique avec des consultations lectorales des deux cts de la barricade (prsidentielles dans la partie proPORT-AU-PRINCE, 6 Mai Les Dominicains arrivent. La rencontre aura lieu ce jeudi 8 mai. A Port-au-Prince, la capitale, et non plus Jacmel (S.E) comme prcdemment annonc. Ladite rencontre a dj t reporte plus de trois fois. Et cette fois encore on ne peut pas dire que cest lenthousiasme qui touffe la partie hatienne. P-au-P, 08 mai 2014 [AlterPresse] --Le prsum chef du gang Galil Woodly Ethard, surnomm Sonson Lafamilia, a t arrt ce jeudi 8 mai 2014 et auditionn plusieurs heures par le juge dinstruction Sonel Jean-Franois, selon les informations ELECTIONS : Linternational ne donne carte blanche personne Le jeudi 8 mai, le bouillant snateur du Nord, Mose Jean-Charles, a t retenu pendant plusieurs heures au commissariat de police de Gressier dans ce quil dnonce comme une tentative darrestation sur sa personne, voir Page 2) Le PM Laurent Lamothe lors de la rencontre de Ouanaminthe, en janvier dernier, et le ministre dominicain la Prsidence, Gustalvo Montalvo (photo Georges Dup/HENM) DOSSIER DENATIONALISATION Dominicains et Hatiens sous la mme pression Des lections sans partis politiques et sans lecteurs Sonson Lafamilia se constitue prisonnier PORT-AU-PRINCE, 10 Mai Entre en scne dun nouvel acteur : le Core Group international. Cest une entit forme des ambassadeurs des europenne, Brsil, Canada etc) ainsi que du Reprsentant Reprsentant de lOrganisation des Etats amricains (OEA). Le vendredi coul, 9 mai, a paru une note dudit PORT-AUPRINCE, 9 Mai Gros chec pour le gouvernement hatien mais trois fois plus pour son homologue dominicain. La rencontre binationale plusieurs fois reporte, a d finalement tre annule. Programme pour avoir lieu le jeudi coul, 8 Mai, dans la capitale hatienne, Port-au-Prince, les deux gouvernements ont sans solution de tenir deux rencontres spares et sans annonce publique, lune Santo Domingo runissant les titulaires hatiens du tourisme et de lintrieur avec leurs vis vis dominicains et cela en mme temps qu Port-au-Prince une dlgation ministrielle dominicaine (industrie et sant) rencontrait les ntres. Le premier ministre hatien Laurent PORT-AU-PRINCE, 7 Mai Peut-on avoir des lections sans partis politiques et sans lecteurs ? Cest le dilemme que le prsident Michel Martelly a dcid de trancher comme Alexandre le nud gordien. Confront par le Sphinx qui, pour le piger, lui tend (ELECTIONS / p. 5) (DENATIONALISATION ( HAITI-INTERNATIONAL / p. 4) ( HAITI-RD Le dtenu Woodly Etheard, surnomm Sonson Lafamilia, du nom de son tablissement htelier ( CRIMINALITE / p. 14) (UKRAINE / p. 8) Sn. Mose Jean-Charles dnonce tentative darrestation

PAGE 2

Page 2 EN BREF ... EN PLUS ... Mose Jean-Charles retenu au commissariat de Gressier Une dlgation de parlementaire : snateurs et dputs, sest rendue en urgence Gressier (Ouest) le jeudi 8 mai pour voler au secours de leur collgue Mose JeanLe vhicule du snateur Jean-Charles, qui a t stopp pendant plusieurs heures par la police, au commissariat de Gressier, a pu reprendre la route en direction de Port-auPrince, aprs lintervention dun groupe de parlementaires, dont le prsident du Snat hatien, Simon Dieuseul Desras. Nous sommes venus appuyer notre collgue Mose Jean-Charles, aprs avoir appris exacte a indiqu le snateur Jean-Baptiste Bien-Aim. Mme dclaration faite par le snateur du Sud-Est, Edwin (Edo) Zeny, rput jusqu rcemment proche du pouvoir en place contrairement Mose Jean-Charles qui est un farouche opposant du rgime. Il ne sagit pas du snateur Mose mais il sagit du Corps du Snat. Quand un Zeny, pour expliquer sa prsence dans la dlgation. Les parlementaires, une fois arrive sur les lieux, ont facilit le dpart sans problme du snateur Jean-Charles et des autres citoyens qui laccompagnaient dans son vhicule. Selon des informations obtenues auprs du responsable du commissariat, la police de Gressier avait en sa possession un mandat darrt contre lun des citoyens qui se trouvaient dans le vhicule du parlementaire. Notre intervention ne vise pas le snateur mais un individu qui se trouve dans son Cependant selon le snateur du dpartement du Nord, Mose Jean-Charles qui intervenait, par moments, dans des mdias de la capitale, cest lui-mme qui tait vis par lintervention policire en raison de sa lutte farouche contre ladministration HAITI-ELECTIONS: Note de lAmbassade des EtatsUnis en Hati 12 Mai 2014 Le Secrtaire dEtat des Etats-Unis, Monsieur John Kerry, a inform le Congrs dlections libres et honntes Le Secrtaire dEtat des Etats-Unis, Monsieur John Kerry, a inform le Congrs Fdral comme suit: lorganisation dlections parlementaires libres et honntes, et de la constitution de lutter contre la corruption et damliorer la gouvernance, y compris ladoption de la loi anticorruption pour permettre de poursuivre des fonctionnaires corrompus et les institutions publiques. fonds au gouvernement hatien. Ci-dessous, les dtails y relatifs: DPARTEMENT DTAT En vertu de lautorit confre dans la SUIVANTE Le Secrtaire dtat, dont et notamment en vertu de la Section 7045(D)(1) de la loi, 2014 (Div. K, Pub. L. 11376) du Dpartement dtat traitant les questions lorganisation dlections parlementaires libres et honntes, et de la constitution de lutter contre la corruption et damliorer la gouvernance, y compris ladoption de la loi anticorruption pour permettre de poursuivre des fonctionnaires corrompus et les institutions publiques. Registre Fdral et des copies seront transmis Secrtaire dtat. [FR Doc. 2014 Filed 5; 8:45 am] Linternational recommande poursuite du Dialogue Vendredi 9 Mai 2014 Core Group encouragent les acteurs politiques avancer ensemble vers la tenue des lections en 2014 Les Nations unies et le Core Group, compos des ambassadeurs des tats-Unis, du Brsil, de lEspagne, de la France, de lUnion Europenne, du charg daffaires A.I. du Canada, et du reprsentant de lOrganisation des tats amricains (OEA), disent prendre note de la formation du Conseil lectoral provisoire par le prsident de la Rpublique. Le Core groupe dit galement noter, que suite ladresse la nation du chef de ltat et la formation du CEP dont les membres ont prt serment ce vendredi (9 mai 2014), que le processus lectoral est lanc. Aussi, croit-il quil revient tous les acteurs Par ailleurs, le Core Group invite les acteurs continuer le processus de dialogue, dassurer que des lections inclusives, transparentes puissent se raliser. LInternationale socialiste presse le prsident Michel Le Comit de lInternationale socialiste (IS ) pour lAmrique latine et les Carabes a exhort samedi le prsident Michel Martelly son sommet annuel de deux jours qui sest tenue Casa de Campo (La Romana) en Rpublique dominicaine. Ginette Doumont La peinture comme une thrapie Ractions dune visiteuse Hati en Marche Port-au-Prince Miami th Street, Miami, Florida 33150 URL : www.haitienmarche.com Southeast Offset ( / p. 3) ( GINETTE DOUMONT / p. 13) En Hati, cette artiste nest peuttre pas trs connue mais dans la petite communaut hatienne de Bruxelles et les institutions culturelles bruxelloises, elle est une vedette. Et pour cause Certains tableaux, de par leur lumire, les couleurs employes, les suggestions devines mont plu, sans que je parvienne les comprendre rellement. Dailleurs net-elle (Sergine la peintre) pas sa mre qui y avait immigr 4 ans plus tt, il lui fallait dabord trouver ses marques. Je devais me refaire dans cette nouvelle socit explique-t-elle, dabord continuer ma scolarit puis entreprendre cela que dans ce que je peins, vous voyez aussi des choses que je ressens et que je ne peins pas. Je peins pour vous, et non pas pour vos yeux. Paroles dartiste? que dire? On la prsente comme une disciple Inspire par son pays, Ginette Doumont peint de splendides toiles quelle expose rgulirement. Onze ans que a dure. Ginette Doumont est infirmire de profession. Elle a toujours eu envie de peindre mais loccasion de sy adonner fond ne sest prsente que sur le tard. Arrive en Belgique en 1970 pour rejoindre dire ces paroles compltement surralistes (sic) La vue domine la vie, il est temps que notre vie domine la vue. Cest pour des tudes Il ntait pas question de frquenter une cole dart. Pour sa mre, apprendre les techniques de lart pictural, ce ntaient pas des tudes. Le mtier Ma mre tait fascine mme mais elle avait travaill dans un de Robert Saint Brice. Vu sous un certain angle, ce nest pas tout fait faux, car on Ginette Doumont avec des reprsentants communaux et gauche, lchevin de la culture dAnderlecht, une des 19 communes de Bruxelles

PAGE 3

Page 3 SOMMAIRE SOMMAIRE ( CIDH / p. 4) FPO-1G2124-13822-140210 1 SOURCE : www.brh.net/stats_financieres.html in Millions of Gourdes 2 SOGEBANK 3,475.3 26.6% 3 BNC 2,684.1 20.5% 4 CAPITAL BANK 872.7 6.7% 5 SOGEBEL 442.9 3.4% 6 SCOTIABANK 258.0 2.0% 7 CITIBANK 237.8 1.8% 8 BPH 195.5 1.5% 9 BUH 153.6 1.2% in Millions of Gourdes 2 SOGEBANK 499.6 19.1% 3 BNC 436.4 16.7% 4 CAPITAL BANK 194.4 7.4% 5 SCOTIABANK 79.5 3.0% 6 SOGEBEL 55.3 2.1% 7 BUH 38.9 1.5% 8 BPH 31.1 1.2% 9 CITIBANK (1.5) -0.1% in Millions of Gourdes 2 SOGEBANK 47,242.8 26.9% 3 BNC 42,562.7 24.2% 4 CAPITAL BANK 10,321.9 5.9% 5 SCOTIABANK 5,828.8 3.3% 6 CITIBANK 5,337.0 3.0% 7 SOGEBEL 4,229.8 2.4% 8 BUH 4,047.8 2.3% 9 BPH 2,715.1 1.5% in Millions of Gourdes 2 SOGEBANK 38,659.8 26.5% 3 BNC 34,943.1 24.0% 4 CAPITAL BANK 8,746.9 6.0% 5 SCOTIABANK 4,709.1 3.2% 6 CITIBANK 4,192.3 2.9% 7 BUH 3,559.9 2.4% 8 SOGEBEL 2,799.8 1.9% 9 BPH 2,322.3 1.6% 2 SOGEBANK 563,104 27.6% 3 BNC 360,662 17.7% 4 BUH 96,828 4.7% 5 CAPITAL BANK 78,873 3.9% 6 BPH 25,643 1.3% 7 SCOTIABANK 22,251 1.1% 8 SOGEBEL 10,366 0.5% 9 CITIBANK 2,357 0.1% in Millions of Gourdes 2 SOGEBANK 19,055.5 30.1% 3 BNC 10,260.5 16.2% 4 CAPITAL BANK 4,747.4 7.5% 5 SOGEBEL 2,596.7 4.1% 6 SCOTIABANK 2,286.1 3.6% 7 BUH 1,434.1 2.3% 8 BPH 1,422.8 2.2% 9 CITIBANK 1,336.7 2.1% 2 CAPITAL BANK 0.69% 3 SOGEBANK 0.85% 4 BNC 2.11% 5 CITIBANK 2.14% 6 SOGEBEL 6.97% 7 SCOTIABANK 8.09% 8 BUH 14.98% 9 BPH 33.98% Non Performing Loans as a % of Loans 1 Ranking of The Financial Times/The Banker, August 2013.www .unibankhaiti.com JUSTICE & CRIMINALITE 848 prisonniers grcis : le RNDDH crie au scandale mis par le Ministre de la Justice et de la Scurit Publique, Me Jean Renel Sanon. Il sagit de trois (3) correspondances distinctes qui ont t adresses au Parquet, dans lesquelles Me Sanon ordonne au Commissaire a.i. Me Grald Norgaisse, de procder la libration des personnes mentionnes dans ces Lorganisation de dfense des droits humains crie au scandale, suite une analyse minutieuse des diffrentes listes o elle dit avoir dcel le nom de certaines personnes poursuivies ou condamnes pour des crimes spectaculaires comme viol, enlvement suivi de squestration contre ranon, En outre, en raison des irrgularits et des informations lgre et suspecte la dcision du Ministre de la Justice qui par la sparation des pouvoirs. Ce nest pas en transformant le droit aux garanties judiciaires des personnes en situation de dtention prventive dtention prventive prolonge poursuit la note. Si les autorits judiciaires dcident de librer les personnes en situation de dtention prventive, elles doivent Librer les personnes arrtes et incarcres pour viol, enlvement et squestration contre ranon, sans les juger, cest fouler au pied le droit aux garanties judiciaires des victimes a-t-elle conclu. Jeff Ibrame peut apercevoir certaines formes plutt fantomatiques dans sa peinture; par contre, St Brice est catalogu plutt comme un peintre primitif et cest la vue qui prime. On voit ce que lartiste peint. Il ny a pas de devinettes. Cest clair et net! Ces semaines haitiennes (peintures, musique, dcouvertes littraires, soire-contes, photographies, cuisine, danses, cinma etc..) qui se droulent dans un trs beau cadre, ont du succs. Cest ainsi que la soire douverture avec Beethova Obas a fait le plein. Quant moi, jai rserv pour de voir sur scne notre diva nationale, Emeline Michel. Elle desprer la rencontrer et lui parler. On verra... Solange ( ... suite de la page 2) Ractions La CIDH appelle les tats membres ouvrir leurs archives des violations des droits humains commises sous le rgime de Jean-Claude Duvalier Communiqu de presse Au cours de sa 150e Session ordinaire, la Commission interamricaine des droits de lhomme a tenu une audience publique sur laccs la justice pour les victimes elle a reu des informations sur la ncessit dobtenir accs gouvernements trangers. en janvier 2011, un groupe de victimes a lanc une procdure pnale lencontre de lancien prsident vie pour violations prsumes des droits humains commises sous son rgime. Le 27 janvier 2012, le juge dinstruction a dclar que le dlai de prescription applicable aux crimes lis aux violations des droits humains avait expir. Cependant, le 20 fvrier 2014, la Cour dappel de Port-au-Prince a ordonn la rouverture de lenqute sur les violations des droits humains. La Cour a conclu que le droit international fait partie du droit national hatien et que les rgles de prescription ne sappliquent donc pas aux crimes contre lhumanit. La Commission interamricaine sest flicite de cette dcision historique et a soulign quelle reprsente une tape fondamentale du renforcement de ltat de justice hatien. Dans le cadre de ses activits de monitoring de la en date du 28 mars 2014, une audience publique sur laccs Jean Claude Duvalier Sonson Lafamilia se constitue prisonnier p.1 DENATIONALISATION ANALYSE Des lections sans partis politiques et sans lecteurs p.1 POLITIQUE Linternational ne donne carte blanche personne p.1 ACTUALITES Sn. Mose Jean Charles dnonce tentative darrestation sur sa personne p.2 Lopposition manifeste pour les 3 ans de la prsidence Martelly p.5 INTERNATIONAL ARTS & SPECTACLE Ginette Doumont ou la peinture-thrapie p.2 Exposition Sergine p.2 Danse artistique : quand la BNC nous rgale p.8 DROITS HUMAINS violations du rgime Duvalier p.3 US IMMIGRATION Visa de travail pour conjoints dexpatris p.4 OUR ENGLISH SECTION REGRETTE Ft Chanpt p.15

PAGE 4

Page 4 ELECTIONS : Linternational ne donne carte blanche personne Etats-Unis : un visa de travail pour les conjoints dexpatris Aussi (et nous citons) : le Core Group invite les acteurs continuer le processus de dialogue, notamment le et dassurer que des lections inclusives, transparentes puissent se raliser. On ne saurait tre plus clair. Autrement dit les deux belligrants, aussi bien lExcutif que le Lgislatif, sont appels mettre un peu deau dans leur vin. LExcutif qui croit avoir le vent en poupe, justement en prenant appui du support international. Mais personne nest dupe que ses moyens politiques sont limits : ainsi ce sont 7 et non les 9 membres du conseil lectoral qui ont prt serment vendredi. Les deux autres, Me Nhmy Joseph, qui avait t choisi par le Snat et notre confrre Lopold Berlanger, reprsentant de la Socit civile, ayant dcid de sabstenir jusqu que ce les choses soient plus claires. Mais de son ct aussi le Snat ne peut ternellement jouer le blocage (la majorit snatoriale propose une formule de composition du CEP diffrente de celle utilise par le chef de lEtat mais on ne peut encore savoir sil sagit dune initiative pour dbloquer rellement la situation ou dune nouvelle stratgie pour au contraire serrer la vis toujours plus) Seule alternative : retourner la table des ngociations. Mille regrets aussi pour le prsident Martelly et ses conseillers Le thme du voyage imaginaire travers lAsie Centrale, ide centrale de la collection dernire de la jeune marque russe Ulyana Sergeenko, a conquis de nombreux critiques de mode. Les propositions annonces aujourdhui dans des spcialits de rester aux Etats-Unis et de continuer soutenir les entreprises amricaines et la croissance amricaine a dclar Alejandro Mayorkas, adjoint au secrtaire la scurit intrieure, le dpartement de tutelle de limmigration. Nous devons en faire plus pour retenir et attirer les talents mondiaux aux Etats-Unis, et ces rglementations nous mettent sur la bonne voie pour y parvenir a jug la La Silicon Valley sest rjouie de lannonce. Le secteur des hautes technologies rclame depuis des annes une refonte des rgles et quotas actuels dimmigration, devenus encore rien vu). La politique nest pas un boulot de 9 5 (9 h du matin 5 h de laprs-midi). Pourquoi aussi ici on ne parle pas de salaire minimum. Nest-ce pas Car il reste un dernier facteur. Alors que nos deux champions sont comme des Sumo (ces gros lutteurs chinois) sagissait dune affaire personnelle (cest en effet la conception hatienne des lections), la note du Core Group rappelle aussi encore) assurer que des lections inclusives, transparentes puissent se raliser. Ces derniers mots adresss aussi aux partis politiques (et llectorat) qui ne voient encore que du bleu dans toute cette bagarre sans vritable objet. La note du Core Group invite ainsi nos responsables se rappeler que les lections concernent dabord les organisations politiques et les lecteurs et quil importe de convaincre ces derniers quelles auront lieu dans toutes les conditions de scurit et dhonntet indispensables. Or ce qui, de toute vidence, constitue pour linstant le cadet de leurs soucis. nont pas lintention dcouter les aptres du grand soir, du rache manyk, le f l ale ou renversement par la force avec prsidentielles anticipes. nous en sommes, faut bien un arbitre, un balancier. Et comme cette fois (ou cette fois encore) personne ne se sent capable de le garantir Attention, la nature a horreur du vide Hati en Marche, 10 Mai 2014 obsoltes. Mais une ambitieuse rforme de lensemble du systme dimmigration, qui permettrait daller plus loin que ce simple amendement administratif en augmentant par exemple le nombre total de visas disponibles, est bloque au Congrs depuis prs dun an. En amliorant la rglementation de faon intelligente, nous pouvons inciter les innovateurs trangers les plus talentueux mener leurs travaux de recherche avance ici-mme sest flicit Bruce Mehlamn, directeur du Technology CEO Council, une association de patrons de grandes entreprises informatiques, dont IBM, Dell et Intel. Bien sr, ces amliorations administratives ne peuvent pas se substituer aux rformes de bon sens, soutenues par les deux partis, et que seul le Congrs peut adopter a-t-il toutefois rclam dans un communiqu. Le changement administratif, qui saccompagne dautres assouplissements notamment pour les chercheurs qui demandent une carte verte sera effectif lissue dune priode de commentaire public suivant la publication ( HAITI INTERNATIONAL ... suite de la 1re page) Core Group qui fait le point sur la conjoncture politique hatienne. Ces influents acteurs internationaux voient avec satisfaction les derniers dveloppements notamment ct gouvernemental, tels la formation du Conseil lectoral par le prsident de la Rpublique. Ladresse la Nation par le prsident de la Rpublique, Michel Martelly, ainsi que linstallation du CEP dont les membres ont prt serment ce vendredi constituent un signal, aux yeux du Core Group, que le processus lectoral est lanc. Cependant le Core Group invite les acteurs continuer le processus de dialogue, et notamment le Lgislatif et dassurer que des lections inclusives, transparentes puissent se raliser. Tous les acteurs politiques sont concerns Rcapitulons : ainsi linternational ritre, et dune faon encore plus unanime (autrement dit le Core Group), quil est en faveur de la tenue des lections (lgislatives et Et pour cela elle encourage tout ce qui concourt provisoire (CEP), ladresse du prsident Martelly la Nation, tard dans la soire du mercredi 7 mai, ainsi que la prestation de serment des membres du CEP. A prsent halte-l Selon le Core Group, cest tous les acteurs politiques (sous entendu pas seulement lExcutif) quil revient de COURRIER INTERNATIONAL Les Etats-Unis ont annonc mardi 6 mai quils allaient prochainement accorder des visas de travail aux poux de initiative rclame par les expatris et qui vise attirer plus Lannonce du gouvernement concerne les conjoints de les salaris obtiennent en tant sponsoriss par un employeur. Leurs conjoints obtiennent aujourdhui seulement un visa dpendant mais pas de travailler. Le fait que les conjoints ne puissent travailler reprsente un obstacle majeur linstallation de beaucoup de familles, qui prfrent rentrer dans leur pays dorigine aprs quelques annes, privant ainsi les Etats-Unis de salaris de haute qualit, notamment dans les secteurs technologiques et Le gouvernement va prochainement modifier la rglementation, au niveau administratif, pour permettre aux de carte verte (permis de rsident permanent) dobtenir lautorisation de travailler. ( CIDH ... suite de la page 3) la justice pour les victimes du rgime de Jean-Claude Duvalier. Des reprsentants dorganisations de la socit civile qui font partie de la procdure au niveau interne, ainsi que des reprsentants des victimes est le manque daccs aux dossiers droits humains commises sous le rgime de Duvalier. Nous avons reu des informations troublantes laudience qui sest tenue au cours de la dernire priode de sessions. Le manque daccs aux dossiers dtenus, dans certains cas, par le gouvernement hatien et, dans dautres, par des gouvernements trangers, est un obstacle la justice en matire de violations des droits humains commises sous le rgime de Duvalier. Nous exhortons les gouvernements pourraient aider dans la poursuite de la justice a dclar la Belle Antoine. Dans sa Recommandation sur laccs aux documents et dossiers gouvernementaux, publie dans son Rapport annuel de 1998, la Commission interamricaine a insist sur limportance de laccs aux documents et dossiers gouvernementaux dans ladministration de la justice, en particulier dans les cas de graves violations des droits humains. Selon cette Recommandation, les obstacles juridiques et administratifs qui entravent laccs ces documents doivent responsabilit individuelle et de ltat de ces graves violations. de lOA ouvrir leurs archives des violations des droits humains commises sous le rgime de Jean-Claude Duvalier internationale sont essentiels en ce moment historique pour le systme de justice hatien. La Commission est lun des organes principaux de lOrganisation des tats amricains (OA) et agit de manire indpendante. Son mandat est fond sur la Charte de lOA et la Convention amricaine relative aux droits de lHomme. La Commission a le mandat de promouvoir le respect des droits humains dans les Amriques et agit comme organe consultatif auprs de lOA en la matire. La Commission est compose de sept membres indpendants lus par lAssemble gnrale de lOA, titre personnel et non en reprsentation de leur pays dorigine ou de rsidence. CIDH appelle...

PAGE 5

Page 5 DE LACTUALITE Des lections sans partis politiques et sans lecteurs Michel Martelly inspectant lun des 44 tracteurs (35 motoculteurs, 51 trayeuses et 100 pompes daspersion), un don en quipements agricoles du Venezuela ( ELECTIONS ... suite de la 1re page) un nud amarr de telle faon, entortill si bien que personne ne peut le dfaire moins den avoir (disons) le code, Alexandre corde. Depuis on parle dAlexandre coupant le nud plus large varit de choix, alors quil existe cette alternative, bien cest commencer un processus de marche arrire. Comme beaucoup le pressentent. et dencourager en mme temps un scnario qui tend aller Mais on en connat les consquences. Le Sphinx aurait pu rvler Alexandre tous les secrets de son avenir sil avait eu les lgendes constituent une excellente leon de choses pour nous hommes de peu de foi. Aristide. Tout le reste de la classe politique refusa dy participer. Aristide ne put terminer son mandat. Aujourdhui tel nest pas le cas. Tout le monde veut aller aux lections, contrairement ce que voudrait laisser En tout cas, la majorit des acteurs politiques qui contestent la formation dun nouveau conseil lectoral par la seule volont de lExcutif, veulent aussi des lections avant Le prsident Martelly nous rappelle encore ce mot de Cyrano : javais plusieurs choix. Jai choisi de les ignorer tous. Et den faire ma tte. Et de marcher droit au but. Tt drt vers les lections. Tel est le mot du prsident hatien. Le Snat de son ct propose dlargir la formule de composition du conseil lectoral en y faisant entrer des secteurs plus indpendants (socit civile, mdias, secteur des affaires etc), en plus des trois pouvoirs de lEtat qui ont le monopole de la nomination de ses membres. Un parti comme lOPL a suggr de changer au moins deux membres sur les trois dsigns par chacun des davantage le processus de formation du conseil. Mais le prsident Martelly ne veut rien entendre. Il est fatigu dentendre. Il dit avoir dj tout entendu et son contraire. Et il a tranch, comme Alexandre. Comme Csar, il a franchi le Rubicond. De peu de patience Oui, monsieur le prsident, un chef de lEtat doit tre perptuellement, ternellement lcoute de tout ce qui peut contribuer amliorer la situation pour son peuple. Il doit tre jamais fatigu dentendre ses concitoyens. Cest son job, que diantre. Si tant est que la crise politico-lectorale handicape normment le devenir de la nation. Or si lon veut des lections rellement libres, honntes et dmocratiques rien ne peut mieux les garantir que lindpendance, la neutralit, louverture aussi totale que possible dans le choix des membres de lorganisme charg de les organiser. Cest une mathmatique de niveau enfant de la maternelle. Entre 9 membres choisis par trois pouvoirs dj entrelacs lun lautre et 9 membres dsigns par 9 secteurs indpendants lun de lautre, quest ce qui garantit une meilleure neutralit des rsultats ? Elmentaire mon cher Watson Le prsident Martelly a peut-tre une mentalit, comme on vient de voir, de hros de cap et dpe mais cette poque o un hros pouvait trancher pour toute une nation, toute une tribu a vcu, quil ne se laisse pas mener en bateau (ni tricolore, ni toil), aujourdhui on nest ni au Moyen Age, ni dans une aventure la Robin des Bois, on est en dmocratie. Encore moins en dictature. Or il ne sagit pas seulement des lections mais de large ventail que possible. De possibles. Par contre, tirer la fentre, fermer la lucarne, diminuer volontairement cette possibilit, cette libert et ce droit une ou les Batista Cuba etc) et de ltranger ? Et ce dernier, ltranger, serait prt laccepter ? Ce serait vraiment une premire dans la marche arrire. compris celle qui ne demande que plus de dmocratie si lon veut des lections rellement dmocratiques. avantages du pouvoir mais ne voudrait simplement pas revivre annonciateurs de cette dernire. Pas de place ni pour lopposition, ni pour les indpendants Il ne reste dcidment pas grand monde pour ces prochaines lections. Pourquoi beaucoup commencent penser que tout ce galimatias, doit fournir plutt un prtexte pour les reporter encore plus loin. Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince gordien. Cest le mme geste que le prsident Michel Martelly aimerait reprendre dans son arrt crant le conseil lectoral envers et contre les avis dun Snat mis en indisponibilit par une minorit trs agissante de six de ses membres et aussi une grande partie de la classe politique qui a gagn ses titres de noblesse en lections depuis trois dcennies. Nous parlons de Fanmi Lavalas, du RDNP de Myrlande et Leslie Manigat, lOPL et la Fusion des sociaux-dmocrates, le KID et le MOPOD ou Mouvement patriotique de lopposition dmocratique. Nous ne voudrions pas nommer les partis qui se trouvent du mme bord que le chef de lEtat de peur de devoir utiliser le terme de particules quon donnait autrefois ce genre de crations quelque trop spontanes. Or rien voir avec une situation comme celle vcue, par exemple, en 2001, cela pour ceux qui un perptuel recommencement. En 2001, Fanmi Lavalas a organis ses propres lections pour son unique candidat, Jean-Bertrand ouvertement en sens inverse. Alors que les possibilits de dialogue et darriver un meilleur entendement ne sont pas puises. Et quelles que soient ses options idologiques : droite, centre droit, gauche socialiste ou librale etc. Cest aussi faire indirectement le jeu des jusquau-boutistes, en mme temps quon se sert deux pour arriver Dautre part, le prsident Martelly met en avant le support que lui apportent plus ou moins ouvertement les puissances qui nous gouvernent. Sans remettre en question limportance de cette coopration, nous pensons que le prsident dune nation indpendante va trop loin en revendiquant la puissance trangre dans un domaine aussi prioritairement national, domaine rserv, quest lorganisation des lections. Cest la plus scandaleuse justification de la politique de la rpublique bananire (si ce nest la plus nave) Des lections avec le seul apport de la clique au pouvoir (comme Lopposition manifestera pour Dans une confrence conjointe donne vendredi, plusieurs organisations de lopposition ont annonc leur intention de manifester dans les rues de Port-au-Prince, le mercredi 14 mai 2014, date marquant le 3e anniversaire de lascension de Michel Martelly au pouvoir, en vue de continuer rclamer le dpart du chef de lEtat. Les opposants au pouvoir Martelly entendent, lors de cette nouvelle mobilisation, dnoncer les drives du gouvernement en place qui, selon eux, na rien fait pour amliorer les conditions de vie de la population. En faisant rfrence lincident qui stait produit de tentative dassassinat. Il maintient que lopposition ne se laissera pas intimider par ce quil appelle les stratgies du pouvoir pour casser le mouvement. Cette fois-ci, nous sommes plus dtermins atteindre notre but, qui est de dlivrer notre message devant le Palais national assure le parlementaire. Pour sa part, Serge Jean Louis du MOPOD a dclar quils ne vont pas baisser les bras dans la lutte pour la sauvegarde de la dmocratie qui se trouve en danger dans le pays, depuis lavnement de ce gouvernement. Le porte-parole du FOPARC, Rony Timothe, a indiqu que le 18 mai, jour de la fte du drapeau, se tiendra une nouvelle manifestation pour exiger le dpart de Martelly

PAGE 6

Page 6 United Nations Nations Unies United Nations Stabilization Mission in Haiti (MINUSTAH) This notice is placed on behalf of the United Nations Stabilization Mission in Haiti (MINUSTAH) Title of the EOI: Date of this EOI: 2 May 2014 Closing Date for Receipt of EOI : 16 May 2014 EOI Number: Fax Number: +509-229-6860 or 6861 E-mail Address: minustah-procurement@un.org UNSPSC Code: 52161526 DESCRIPTION OF REQUIREMENTS Port Au Prince area. Provision of subscription of a total of twenty four (24) channels English Direct TV, Spanish Sky TV, French, Canal Sat or similar plus local channels. The proposed contract will be for one (1) year with possible extension of additional one (1) year. 2.0 Service providers interested to participate in the tender are requested to submit their Expression of Interest (EOI) on or before 16 May 2014, via e-mail to the address indicated above. The EOI must include the following information: company will be invited to tender. SPECIFIC REQUIREMENTS / INFORMATION (IF ANY) NOTE Information on tendering for the UN Procurement System is available free of charge at the following address: subscribe to Vendors interested in participating in the planned solicitation process should complete the Vendor Response Form of this EOI and send it via fax or email to United Nations Stabilization Mission in Haiti (MINUSTAH) (the United Nations Stabilization Mission in Haiti (MINUSTAH)) before the closing date set forth above. TO: EOI Number: +509-229-6860 or 6861 FROM: SUBJECT: To be completed by the Vendor ( ) If your company is not registered with UNGM, please use the following URL to register at United Nations Global Marketplace (UNGM): www.ungm.org Registration at UNGM is free but mandatory for responding to this EOI. The following information is available about the registration process. COMPANY INFORMATION (Not trade name or DBA name) State : We declare that our company fully meets the prerequisites A, B, C, D and E, for eligibility to register with the United Nations as outlined in the paragraph 1 of the EOI INSTRUCTIONS page. Name and Title : _____________________________ Signature : _____________________________ Date: ___________________ EOI INSTRUCTIONS 1) www.ungm.org for full registration information in order to be eligible to participate in any solicitation. Information on the registration process can be obtained from the Mission concerned. In order to be eligible for UN registration, you must declare that: www.un.org/sc/committees/list_compend.shtml ), or the IIC Oil for Food List website ( www.iic-offp.org ); or, if listed on either, this has been disclosed to the United Nations Procurement Division in writing. or any government of a United Nations Member State, or, if so in any case, such information, including all related circumstances, has been fully disclosed to the United Nations Procurement Division in writing www.un.org/docs/journal/asp/ws.asp?m=st/ )). 2) EOI Process Please note that no further details of the planned solicitation can be made available to the vendors prior to issuance of the solicitation documents.

PAGE 7

Page 7 DOSSIER DENATIONALISATION Dominicains et Hatiens sous la mme pression RD Hati : des rencontres pour rien de ses citoyens, parce quil na pas darme et que sa police onusienne (Minustah). La CIDH na pas lintention de lcher Pour les ntres, rgler soi-disant des dossiers qui auraient d ltre depuis longtemps. Commerce binational, immigration illgale, tout y passe. Mais aprs trois mois de ce petit jeu, voici que la partie hatienne commence trainer les pattes. Question prestige. Respect de soi. Mais surtout parce commenait monter. Notamment ct Caricom. Vu lestime quils ont de nous (dixit Roberto Rosario), nos recommence tre hant par de vieux dmons que lon croyait tout jamais rvolus. Beaucoup, y compris peut-tre dans lactuelle Administration hatienne, ont commenc raliser que le mieux aurait t de ne pas nous impliquer directement dans ce dbat. Et que le pays na rien y gagner. Sinon aliner Lamothe, lun des architectes de cette stratgie diplomatique sasseyant avec le gouvernement dominicain, lui fournir la possibilit de sauver la face pour rparer la bvue (aux yeux du monde civilis) de sa Cour constitutionnelle qui a commis Aprs avoir paru accepter de jouer le jeu, soit Ouanaminthe en janvier, soit Jimani le mois suivant, puis Malepasse, il a fallu se rendre lvidence, personne dsormais nest dupe : les autorits de Santo Domingo se paient notre tte la confusion la plus totale dans laquelle semble avoir sombr le scnario des rencontres dites bilatrales mais probablement de la Junte centrale lectorale, lorganisme dominicain charg dclar que les Dominicains naccepteront de se soumettre Rpublique dominicaine, le Canada qui lui envoie un gros peloton de touristes par an) Et la meilleure parade que trouve le pouvoir dominicain cest ouvrir des ngociations directement avec son homologue hatien. Aucune dmarche ne saurait tre plus quivoque, pour ne pas dire hypocrite. En effet, on parle de tout lors de ces rencontres, sauf de la chose qui les motive : la dnationalisation. Pour nos voisins, il sagit de faire passer le temps tout simplement. Laisser passer lorage Participants la rencontre de Ouanaminthe en janvier dernier dont des reprsentants dinstitutions (Caricom) et dong internationales (photo Georges Dup/HENM) Les deux chefs de dlgation: lHatien ( droite) Laurent Lamothe et le Dominicain Gustalvo Montalvo Rpublique dominicaine pour quelle fasse voter un projet de loi qui viendrait annuler la dnationalisation des Dominicains dascendance hatienne, un droit acquis par soixante dix annes sous la rgle constitutionnelle du jus soli (droit du sol). Bien sr que non, parce que cest la partie dominicaine qui sy tait engage, ds la rencontre de Ouanaminthe, en que les Dominicains nont rien lch. Cependant alors que le dossier ne fait plus la une se proccupent que de leur dilemme lectoral ou comment remporter des lections mais que personne ne veut prendre interamricaine des droits humains) dont cest la tche de sassurer que pareil scandale, comme la sentence du tribunal constitutionnel dominicain, ne puisse passer inaperu, voire laiss faire boule de neige, se reproduire dans un monde qui point en moins dans lardoise, lactif de notre premier ministre qui semble mener les affaires de lEtat avec la mme fougue et la mme orientation sens unique du champion de tennis quil a t Hati en Marche, 9 Mai 2014 farine. Pendant que toute la terre narrive pas comprendre notre comportement. On comprend que les ngociateurs hatiens aient cette semaine les pieds lourds. Ou alors faut-il bien que la partie dominicaine ait avouables, pour pouvoir continuer nous faire monter ce calvaire Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince ( DENATIONALISATION ... suite de la 1re page) ( HAITI-RD ... suite de la 1re page) larrt 168-13 enlevant la nationalit aux Dominicains dascendance hatienne. Mais il savre aprs trois de ces rencontres que les autorits dominicaines veulent surtout en complices, consentants ou pas, pour ne rien changer cette disposition Confusion la plus Comment faut-il interprter la dcision du gouvernement Lamothe t publie ce sujet. Cest motus et bouche cousue En mme temps quaucun gouvernement hatien, peut-tre multipli les relations daffaires (au sens probablement aussi despces sonnantes et trbuchantes) avec nos frres de la partie de lEst. Mais en mme temps, frres-ennemis Si lon coute certaines dclarations mises jeudi au milieu de dcision de la Cour constitutionnelle dominicaine enlevant la nationalit plus de 200.000 Dominicains en leur ascendance hatienne. En effet, larrt en question fait remonter son application jusqu 1929, anne o les enfants de migrants hatiens dans le territoire voisin ont commenc tre enregistrs comme des Dominicains en vertu du jus soli (le droit du sol) en vigueur jusquau dbut des annes 2.000. Au beau milieu du scandale soulev par cette dcision des grands juges dominicains et que lon croit inspire par une faction ultra-nationaliste et anti-hatianiste de la classe politique dominicaine, le gouvernement du prsident Danilo issue pour tenter de rsister la nations de la Communaut carabe ou Caricom dominante afrocaribenne) puis peu peu dans le reste du continent, particulirement en Amrique du Nord (Etats-Unis, 1 er partenaire commercial de la de lhomme) et celle-ci na pas lintention de lcher prise. Partie de pokerEt cest cette mme pression tribunal constitutionnel dominicain viole lun des principes sacrs du monde daujourdhui : condamner des milliers de citoyens lapatridie (comme les Juifs dans lAllemagne la Communaut carabe (Caricom), majorit afro-caribenne et qui ny voit ni plus ni moins quune disposition raciste, oui cette mme dirigeants hatiens se rsigner semblant, ngocier pour faire passer le temps, bref cette partie de pokermenteur. Et mme lorsquils enragent que nos voisins dominicaine ne peuvent le faire que contre nous alors que nous sommes si peu effectifs dans la contestation de leur dcision. En tout cas cest aussi un davantage son prestige, son respect de soi Cest du moins limpression quon commence ressentir galement devant le silence de la partie hatienne. Cest Santo Domingo qui annonce la date (8 mai) ainsi que le lieu de la rencontre, Port-au-Prince. Est-ce que le gouvernement Martelly-Lamothe a mis comme exigence : que le prsident Danilo Medina respecte son engagement de dposer devant le parlement dominicain un projet de loi qui garantisse que la dcision de la Cour constitutionnelle naffectera pas les Dominicains ns avant lentre en vigueur de la nouvelle Constitution enlevant la nationalit aux descendants dtrangers comme les immigrants hatiens mme de vieille date ? Engagement qui a t pris par la partie dominicaine ds la premire rencontre en janvier dernier, Ouanaminthe. Mais jusquici rest lettre morte. En un mot, jusquici nous nous sommes faits rouler dans la

PAGE 8

Page 8 EPREUVE DE FORCE LUkraine ou quand DANSE ARTISTIQUE Quand la BNC CUISINE: Taste of Haiti ( UKRAINE ... suite de la 1re page) europenne et referendum du ct russophile) mais avec peu de chance de changer quoi que ce soit sur le fond. On est parti pour un stand-off, une longue preuve de forces, avec rglant ce ballet un pas en avant, deux en arrire CANAPE VERT, 9 Mai Invitation de la BNC (Banque nationale de crdit) qui poursuit les activits commmoratives de son 35 e anniversaire. Cette fois cest dans la plus grande vert. capacits de se dtruire lune lautre, lune et lautre. Et nous avec. Donc sil y a une chose de certain, cest que la guerre naura pas lieu. Du moins cette guerre-l. Aussi les adversaires samusent aligner leur arsenal brusquerie propres au corps masculin. Mais les danseuses, en majorit des adolescentes, ont fait assaut de leur charme juvnile. Il faut rappeler que ce nest pas une troupe professionnelle mais une cole pour lves partir de 5 ans et mme moins. Aussi l o leur ballet paysan na millions de morts. Les terribles siges de Stalingrad et de Leningrad, aujourdhui redevenu Saint Petersburg, la ville natale de Vladimir Poutine, enfant de la guerre. Ce dernier a sorti non seulement ses missiles intercontinentaux mais galement tous les vieux marchaux Le peintre Levoy Exil reoit une plaque du DG de la BNC, Jean-Philippe Vixamar Passage des troupes en revue par le prsident Franois Hollande sur les Champs Elyses Un moment du spectacle de lInstitut Lynn Williams Rouzier Coucours de chefs cuisiniers dont plusieurs venant dHati ou membres de la communaut hatienne de Miami ( UKRAINE \ p. 13) ( CUISINE \ p. 15) ( BNC / p. 14) les maitres du monde : Washington et lUnion europenne dun ct, Moscou de lautre, continuant de se regarder en chiens de faence. Echangeant des accusations et des menaces mais qui sont condamnes rester lettre morte. Parce quil sagit En vedette, lInstitut de Danse Lynn Danseuses et danseurs se sont donns avec un total enthousiasme. Notamment les garons dont certains ont dj un niveau de professionnalisme vident. Il est vrai que le hip hop, lune des innovations de la troupe, se prte davantage la musculature et la La semaine coule nous avons eu droit ce genre pas la vivacit, la force de la nature propre lexcution des rythmes de notre vodou, mais lenchevtrement des tableaux, le rutilant des costumes et des paillettes, la beaut et lengagement de ces jeunes interprtes, et aussi le talent des musiciens accompagnant en presque centenaires qui avaient repouss larme allemande par-del les frontires jusqu la prise de Berlin. Staline leur aurait dit : pas de quartier. Voici les pauvres Berlinois entre les soldats russes ivres de vengeance et les bombes lches par les avions amricains. Do ce mot dans la bouche dune Berlinoise de lpoque : mieux vaut avoir un Amricain sur la tte quun Russe sur le ventre Elyses. Pourtant on nest pas le 14 Juillet Le prsident du Gnral De Gaule, lhomme de la Libration. exprime par le prsident Vladimir Poutine de participer aux crmonies du D-Day, le 6 juin prochain. Cest le jour du dbarquement des forces allies, Etats-Unis en tte, pour en Ctait ce week-end Miami avec une grande exposition le samedi 10 Mai dans laprs-midi dans lespace en plein air devant le Muse dArt de North Miami, le MOMA, la 125me Street. Environ 30 stands ( boots) et au moins 2.500 visiteurs venus voir et goter ces petits plats dlicieux faisant la renomme Belancourt et Chef Cynthia Verna Tous les Chefs avaient reu les ingrdients pour la prparation dun Plat. Et le moi vous chuchoter qu il est le cuisinier de Les Chefs hatiens taient lhonneur, prsentant leur travail Ils taient nombreux. Nous avons retenu certains noms tels que chef Chef Alain Lamarre, Chef Markens Isidore, Chef Stphane Durand, Chef Juno Blancourt, Chef Landdy Antoine. Il y avait aussi des femmes parmi ces chefs tels que Chef Neima de faire connaissance avec notre cuisine et atmosphre du mange lakay ! avec lOffice du Commissionner Jean de parades rutilantes dans au moins trois des capitales les plus impliques dans la crise de lUkraine. Il sagit de Moscou o Poutine a clbr la victoire sovitique dans la Seconde guerre mondiale (1941-1945). Les Russes ont t les premiers entrer dans Les Sovitiques avaient rsist victorieusement lagression de lAllemagne

PAGE 9

Page 9 BANQUE NATIONALE DE CREDIT

PAGE 10

Page 10 Mercredi 14 Mai 2014 with Pascale E. Taddeo Toussaint Louverture International Airport. The new airline will offer two weekly roundtrip and Montreal. The plane can carry 264 passengers, said Alex Pittman, Director of Business Operations for Air Canada Red. Air Canada Red serves Florida, the Caribbean and some destinations in Europe. pace and are affordable rates, according to Pittman until November. They will resume in December. Serious road accident in Grand Anse Twenty-three people were killed and twenty were seriously injured in a serious road accident that occurred last Saturday in the town of Reeds, near the city of Jeremie. The victims of this serious accident were heading to also carrying a lot of cargo, stated a delegate of Grand Anse, Norman Wiener. The dead were placed in morgues in Jeremie, and the wounded were taken to the public hospital in the city, which is overwhelmed by the situation. Seventeen bodies were found at the scene of the accident; others died while being transported to the hospital, said a doctor. Jeremie, but the worst should be transported to Les Cayes. The doctor explained that there was no orthopedic surgeons in the city to treat many people with fractures of all kinds. There is a Polish-born missionary who offered his service to the hospital. This is an orthopedic doctor who lived in the United States, said the head of the MSPP in the region. The alleged kidnapper Woodly Ethard, alias Sonson Lafamilia, appeared last Thursday in the chambers of Judge Sonel Jean Franois, accompanied by one of his lawyers, Claudy Gassant. After the hearing, the judge decided to place Ethard in custody provisionally. According to Gassant, one of Woodly Ethards lawyers, the investigation on the case will continue. The former chief prosecutor of Port-au-Prince described how this issue is dealt with as a pollution of justice. Arts and culture are powerful weapons of mass construction said Michalle Jean As part of the 68th General Assembly of the United Nations which ended on Tuesday, May 6 the high-level thematic debate on Culture and Sustainable Development in the development agenda post2015 opened Monday at the After a brief background of this activity, Irina Bokova, the Director General of UNESCO, stressed the need to take into account the cultural dimension in development programs, stressing that Since the Millennium Declaration in 2000 at the United Nations, culture has been forgotten in the debate as if ten years, culture has emerged in public policy demonstrating its economic and social potential, and especially its direct impact on poverty reduction. Jean Wiener Michaelle Jean (left) and minister in the Haitian administration, Rose-Anne Auguste Haitian wins Royal will today present a Whitley Gold Award, a prestigious special ceremony at the Royal Geographical Society in honour undertaking the initial ecosystem and biodiversity assessments, reviewing the delimitation of the protected areas, and assisting in the drafting of legislation for the decrees. As a further result of Jeans involvement, the government also passed environmental legislation in 2013 coverage to over 20,500 hectares of critical coastal and marine habitat right along 1,700 km of coastline. Award, Wiener says: I am extremely honored to be receiving this prestigious award. This is actually my fourth grant from the Whitley Fund for Nature since 2006, and is proof that receiving such recognition is not a one-off event; you actually become part of a dynamic, and growing, conservation family the Whitley Fund for Nature family. The Immigration to Brazil in the process of becoming more restructured legally have already found work. as construction, catering, and cleaning in areas of southern government decided to stop in the next few days all the This is much money wasted, because many of these migrants are simply sent back. classes. to work and study in the country and enjoy the same public Laferrire Valrie Trierweiler, former First Lady of France and patron of the Secours Populaire, was at the French Embassy in Port-au-Prince last week Monday, along with Lilian Thuram and writer Dany Laferrire. On the following day, Trierweiler went to Cold River May 5, paid a visit to a school complex in Cold River in the town of Carrefour. Thereafter, she took part in the ceremony According to the French Secours Populaire, other projects will be implemented in this locality, including the construction of a road and a community center comprising of a reception help and she intended to talk about it to the President of the French Republic. environments have been under continued threat of overand charcoal production. With large numbers of the Islands population engaged in subsistence livelihoods, relying on the coastline and surrounding waters for resources and employment, this exploitation threatens to continue unabated. Wiener, 49, is the founder and director of the Fondation pour la Protection de la Biodiversit Marine environmental management and protection. Wiener explains: Less than 3% of the worlds oceans are protected and marine conservation presents challenges for both people and the natural world. Many people around the globe depend on the ocean for food and their livelihood, so as conservationists, we need to develop a win-win solution for both man and nature. Amongst the successful solutions spear-headed by Wiener at FoProBiM, is the development of new, environmentally-friendly and sustainable alternative incomegenerating activities. Such projects have involved hundreds of individuals drawn from local communities and include beekeeping, setting up and running plant nurseries and collecting plastic container refuse that has washed up onto beaches and recycling it into mangrove plant pots for use in reforestation initiatives. Other examples of community involvement in conservation initiatives include: environmental education and technical training; the restoration of 20 hectares of mangroves at four locations; the distribution of 50,000 mangrove and fruit tireless efforts and the involvement of communities in Wiener had an active role in the creation of these MPAs, Expressions of schoolchildren through the streets of the capital demonstrated again last Tuesday in the capital to demand the presence of teachers in their respective schools. Protesters roamed various streets to express their discontent and to ask the government to honor its commitments to the teachers. At Lalue, the demonstration was dispersed by CIMO agents with tear gas as students threw stones at some schools that did not want to release their students. The Minister of Education assured that all arrangements have already been taken to meet the demands of the teachers. They have also received a salary increase, said Nesmy Manigat, also indicating that other accompanying measures are planned. arrives in Haiti and Population has confirmed Tuesday the presence on the national territory of the Minister Florence Guillaume Duperval, it is of the West. A new direct Air Canada Montreal and Port-au-Prince Air Canada was held Tuesday, May 6, at the In his speech, Michalle Jean, Special Envoy for priority development agenda beyond 2015. Carmelle Rose Anne Auguste, Minister Delegate to the Prime Extreme Poverty. In her speech, she stressed the importance of language and Creole culture, while pointing out that it is common identity, common dreams. She took the opportunity to condemn the attitude of donors and States that are often reluctant to invest in campaigns that promote the culture of Before starting her speech, Minister Auguste, who yon vv pou mwen Damballah Oudo se bon, an original initiative, warmly applauded by the audience.

PAGE 11

Page 11 PETITES ANNONCES Extrait des minutes du greffe du Tribunal de Premire Instance AU NOM DE LA RPUBLIQUE PAR CES MOTIFS, le Tribunal aprs en avoir dlibr conformment au vu de la loi et sur les conclusions conformes du Ministre Public accueille laction en divorce intente par le sieur ne Marie Ghislaine STANIS pour dfaut de comparaitre et quant au fond admet et prononce la dissolution des liens matrimoniaux de la dame Marie Ghislaine STANIS et du sieur Pierre caractre et dabandon du toit conjugal pour dfaut de fondement lgal ; ordonne quun extrait de lEtat Civil de la section Sud de Port-au-Prince aprs que toutes les formalits lgales auront Il est ordonn : En foi de quoi : COLLATIONNE Me. Boileau DIEUVEUIL, Avocat Me. Sony LESSAINT, Avocat Il est port la connaissance des intresss que le Tribunal de Premire Instance de Port-au-Prince a Admis le divorce du sieur Buteau Nerva davec son pouse Michalle Querette et prononce la dissolution des liens matrimoniaux ayant exist entre eux, par jugement en date du 27 Dcembre 2012, dont le dispositif a t transcrit le 09 Juillet 2013 dans les registres ce effet. Conformment la loi rgissant la matire. Fait Port-au-Prince, le 07 Fvrier 2014 Me. Luc SAINVILIO, Avocat. Extrait du greffe du Tribunal de Premire Instance de Port-au-Prince, comptemment runi au Palais de Justice de cette ville, a rendu en audience publique et en ses attributions civiles de divorce le suivant : PAR CES MOTIFS, le Tribunal aprs examen et sur les conclusions conformes du Ministre Public accueille laction du requrant pour tre juste et fonde. Maintient le dfaut la dite action, Admet en consquence le divorce du sieur Ernst JEAN PIERRE davec son pouse ne Renette Stphania DESIR pour injures graves et publiques aux torts de lpouse. Prononce lEtat Civil de la section Sud-Est de Port-au-Prince de transcrire sur les registres ce destins le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera publi dans lun des quotidiens sditant la capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers sil y chet ; Commet lhuissier Jean Compense les dpens. Me. Jean Marc DORELUS, Av. PAR CES MOTIFS, le Tribunal sur les conclusions conforme du Ministre Public maintient le dfaut requis et octroy la barre contre Assoule CASSUS, admet le divorce des civil de la Croix-des-Missions de transcrire sur les registres ce destins le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la Capitale sous peine AINSI JUG ET PRONONC PAR NOUS, Sully L. GESMA. Juge en audience civile IL EST ORDONN ETC EN FOI DE QUOI ETC Me. Jean Desilhomme DENIS PAR CES MOTIFS, le Tribunal jugeant au voeu de la loi et sur les conclusions du Ministre Public, aprs avoir dlibr conformment la loi, accueille laction exerce par le tre juste et fonde en fait et en droit ; maintient une nouvelle fois le dfaut requis et octroy incommutable et exclusif tant par titre que par prescription dee d la proprit ainsi dcrite ; Nord par un passage, au Sud par les hritiers Marietta Alphonse, lEst par le reste du terrain et lOuest par un passage suivant et procs-verbal darpentage de larpentage Jean Edrice Balance dress le 15 Dcembre 1999 ; Dit que cest sans droit ni qualit que les sieurs Jecton DAlexis, Judson Benoit, Evens Jean et la dame Marie Jose Plissier ont occup la proprit sus parle et sy sont tablis ; Ordonne lexpulsion des lieux des sieurs Jecton DAlexis, Judson Benoit, Evens Jean et la dame Marie Jose Plissier et de tous les autres occupants tablis sur les lieux ainsi que la dmolition de toutes les constructions riges sur les lieux ; Dit quen cas de refus de leur part de dmolir les constructions par eux riges, il sera procd la remise des lieux en leur tat marital leur frais ; Accorde lexcution provisoire et sans du jugement sortir sur le chef de lexpulsion des lieux en gard au plan et procs-verbal darpentage de larpenteur Jean Edrice Balan dat dotaiu 15 Dcembre 1999 et lacte notari de nre Luders Faustin Jeanty dat du 09 Octobre 2003 qui sont donc authentiques ; Condamne solidairement et conjointement les assigns Jecton Dalexis, Judson Benoit, Evens Jean et la dame Marie Jose Pelissier quate cent (400,000) mille gourdes titre de dommages-intrts pour les prjudices causs ; Condamne les assigns aux frais et dpens de la procdure. Commet lhuissier Baqui Ernso Jean de ce Tribunal AINSI JUG ET PRONONC PAR NOUS, Me. Pierre Apsorde, juge en audience IL EST ORDONN tous huissiers sur ce requis de mettre le prsent jugement lgalement requis. Pour expdition conforme collationne : Me. Romial PETIT, Avocat Me. Webert PAUL, Avocat PAR CES MOTIFS, le Tribunal aprs examen et sur les conclusions du Ministre Public, maintient le dfaut octroy contre la dame Marie Carmel FLEURILUS a laudience prcite pour la dame Marie Carmel FLEURILUS pour abandon du toit marital ; injures graves et publiques, prononce la dissolution des liens matrimoniaux ayant existe entre lesdits poux ; ordonne a le dispositif du prsent jugement dont une extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant a la capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers sil y echet ; compense les depens. Civil de Premiere Instance, en presence de Me. Kerly DUBREUS, Av. Substitut Commissaire du Il est ordonne etc En foi de quoi etc .. COLLATIONNEE Me. Onondieu LOUIS PAR CES MOTIFS, le Tribunal aprs examen et sur les conclusions conformes du Ministre Public, accueille laction de la requrante pour tre juste et fonde ; Maintient le poux Jean Anson LAFLEUR pour injures graves et publiques prononce la dissolution des liens de Port-au-Prince de transcrire sur les registres a ce destines le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant a la capitale sous peine de dommages intrts relative a lexcution de ce jugement ; Compense les dpens. IL EST ORONNE a tous huissiers sur ce requis de mettre le prsent jugement a excution, EN FOI DE QUOI ETC AINSI SIGNE ETC Me. Jean Bonald Golinsky FATAL PAR CES MOTIFS, le Tribunal, aprs avoir dlibr au vu de la loi et sur les conclusions conformes du Ministre public, accueille laction du demandeur, le sieur Ichna Idel BAUZILE en la forme ; maintient le dfaut faute de comparatre octroy a laudience du mercredi sept Fvrier BEAUZILE davec son pouse, pour injures graves et publiques ; faits prvus a larticle 217 du Est de transcrire le dispositif de ce jugement dont un extrait sera publie dans lun des quotidiens sditant a la capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers ; commet lhuissier Clerbrun Commissaire du Gouvernement de ce ressort, avec lassistance de Jean Serge DUVERT, du siege. Il est ordonne etc .. En foi de quoi etc Pour ordre de publication : Wisler JEAN LOUIS, Av. PAR CES MOTIFS, le Tribunal, aprs avoir dlibr au vu de la loi et sur les conclusions la forme ; maintient le dfaut faute de comparaitre octroy a laudience du vendredi vingt-huit Sud de transcrire le dispositif de ce jugement ; Compense les dpens, vu la qualit des parties. substitut Commissaire du Gouvernement de ce ressort, avec lassistance de Jean Serge Duvert, Il est ordonne. etc. En foi de quoi. etc. Pour ordre de publier : Wisler JEAN LOUIS, Av. PAR CES MOTIFS, le Tribunal, aprs examen, le Ministre Public entendu, maintient poux, pour injures graves et publiques aux torts de lpoux ; Prononce la dissolution des liens Section Est de transcrire sur les registres a ce destine le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera publie dans lun des quotidiens sditant a la capitale sous peine de dommages et intrts ce jugement ; Compense les dpens. substitut Commissaire du Gouvernement de ce ressort, avec lassistance du sieur Joseph Pierre Il est ordonne Etc. En foi de quoi etc. Pour ordre de publier : Wisler Jean Louis, Av. Le Tribunal de Premire Instance, prsid par le juge Joseph Jeudilien FANFAN avec a rendu en ses attributions civiles des loyers et publiques en date du 17 Mars 2014 le jugement suivant : Entre : La dame Denise JACQUES, demanderesse contre les sieurs Louis Phanor, Odile PAR CES MOTIFS, le Tribunal, aprs avoir dlibr au vu de la loi, le Ministre Public entendu, Maintient le dfaut requis et octroy a laudience civile des loyers du vendredi condamne les assignes a la dame Denise JACQUES, les sommes respectives de 170 000 gdes ; montant reprsentant la dette locative du sieur Louis Phanor pour la priode allant du Juillet 2012 a Juillet 2014 ; celle de quarante mille gourdes (40,000 gdes), valeur reprsentant la dette locative du sieur Odile Saintilme pour la priode allant de Fvrier 2013 a Fvrier 2014 celle de cent mille allant de Fvrier 2013 a Fvrier 2014 de la maison sise a Brochette 97, rue Berthol # 34, impose locative ment au no. 4515738 ; Rsilie le bail liant les parties ; ordonne en consquence, le (... / p. 14)

PAGE 12

Page 12 AVI LEGALDapre Lwa Florid F.S.98.075(7), yap avize vot yo ki sou lis pi ba la-a. Nap avize w ke baze sou enfmasyon nou resevwa nan men Eta Florid, nou doute si w elijib pou vote. Yap mande nou kontakte Sipviz Eleksyon Konte Miami-Dade, Florid, pa pita ke trant jou apre resepsyon Avi sa-a pou nou kapab resevwa enfmasyon sou kisa yo baze kestyon ke w pa elijib la epi pou nou w kouman pou nou rezoud pwoblm la. Si w pa reyaji epi w pa reponn a lt sa-a, sa gen dwa mennen Sipviz Eleksyon an deside ke w pa elijib epi yo va retire non w nan sistm enskripsyon vot Eta-a. Si w genyen ankenn kestyon sou koze sa-a, tanpri kontakte Sipviz Eleksyon yo nan 2700 NW 87th Avenue, Miami, Florid oswa rele 305-499-8363. Yap avize: Dnye adrs nan rejis: Yap avize: Dnye adrs nan rejis: Aboite, Steven 590 NW 191St St Llerena, Adonay D 4051 SW 117Th Ave Adcock, Dennis M 19201 SW 318Th Ter Mabout, Pierre R 581 NE 164Th St Apt 581 Alexander, Harold 3615 NW 189Th St Martinez, Allen 1179 W 40Th Pl Alonso, Jorge 4955 SW 144Th Ave Martinez, Rafael 44 NW 21St Ave Apt 7 Alpizar, Eileen 2745 W 60Th Pl #103 McClain, Edward K 3381 NW 212th ST Archie, Ernest 645 Ives Dairy Rd Apt 210 McCullough, Anthonio L 14566 SW 280Th St Apt 305 Atehortua, Nidia 352 NW 33Rd St Mendoza, Faustino 600 NW 6Th St Apt 202 Barbosa, Victor H 5991 SW 76Th ST Apt A1 Middleton, Jennifer 1520 NE 151St St Unit 101 Barrett, Randolph C 2227 W 6Th Ct Miranda, Manuel 10825 SW 112Th Ave Apt 211 Belizaire, Sherlyne I 20321 NE 15Th Ave Mitchell, Ivory 6329 NW 13th Ct Bell, Michelle A 1015 NE 89Th ST Mitchell, Sherman 1446 NW 7th Pl Bergman, Donald A 6422 Collins Ave Apt 1102 Navarrete, Rafael A 1330 NE 127Th St Apt 6 Bradshaw, Lukresha C 6384 NW 30Th Ave Navon, Heidi K 7240 SW 140Th Ave Brown, Christopher A 2951 NW 49Th St Neance, Kevin 1120 NW 116Th St Brown, Jeffrey H 10810 NW 12Th Ct Obando, Elias 3060 NW 96Th St Brown, Joseph 27707 S Dixie Hwy Unit 316 Oliver, Antoine A 1930 NW 89Th Ter Brown, Korrigan A 1301 NW 51St St Palmer, Mercedes M 217 NW 15Th St Brown, Ronique D 241 SE 6Th Ave 203 Payton, Diane A 13280 NW 31St Ave Apt 3 Brown, Timothy N 2128 NW 92Nd St Peluffo, Annette L 7405 SW 152Nd Ave Apt B203 Burnett, Eric S 1461 NW 87Th Ter Pierre, David I 1225 NW 122Nd St Bustillo, Angela M 14562 SW 172Nd Ln Pina, Jorge R 2127 SW 19Th Ter Cambon, Yordy 11450 SW 146Th Pl Ponce, Mariela 14470 SW 22Nd St Campbell, Gregory 640 NE 149Th St Powell, Kevin M 1201 NW 16Th St Apt 5D Cancel Ayala, Israel 500 NW 10Th Ave Ap C Ramos, Rodolfo L 4420 NW 178Th St Cano, Alfonso R 1150 NW 8th Street Rd Ramos, Ryan 4217 NE 16Th St Cardona, Michael 72 NW 34Th ST Reid JR, Clarence 710 NW 7Th Ave Carr, Robert E 1423 NW 50Th St Reyes, Jose L 3030 NW 33Rd St Castillo, Abraham 11734 SW 99Th Ln Rivera, Rafael 20563 NW 19Th Ave Chavez, Jose A 2040 NE 121St Rd Rizvi, Sibtain A 1055 NE 172Nd Ter Cruz, Juan A 11103 NE 9Th Ave Robinson, Malachi J 340 NE 125Th St 2 Davis, Charles E 920 NW 67Th St Robinson, Sheldon L 820 SW 20Th Ave Dunbar, Michelle D 1818 NW 2Nd Ct Apt 2 Rodriguez, Edwin A 12225 SW 151St St #102 Exulus, Ricardo 14225 NE 6Th Ave Apt 308 Roque Junior, Alain A 12440 SW 188Th St Forte, Jorge L 681 E 38Th St Rosa, Roberto L 3080 NW 14Th St Gonzalez, Aldrick 15 SW 124Th Ave Sanchez, Jacqueline 134 E 9Th St Apt 224 Gonzalez, Olivia A 5721 NW 114Th St Sands, Wendy S 13875 NW 22Nd Ave #204 Gray II, Cedric 19730 NW 32Nd Ave Scott, Brett M 16221 NW 19Th Ave Green, Corey D 8700 SW 133Rd Avenue Rd #407 Shaw JR, Fred 1620 NW 93Rd St Guzman JR, Pedro J 807 86Th St Sholter, Savannah L 16160 SW 137Th Ct Haynes, Donnauan C 17800 NE 6Th Ct Shuler, Michael J 20840 San Simeon Way Apt 709 Hazan, Michael J 20017 NW 85Th Ave Solomon, Trakeisha D 3125 NW 42Nd St Henderson JR, Timothy L 2123 NW 48Th St Streeter SR, Derek A 1517 NW 58Th Ter Herrera, Juan G 6001 NW 37Th St Apt 13 Tinney, Shenale Y 728 SW 7Th St Herrera, Oscar B 5840 NW 194Th Ter Torres, Alex D 11259 SW 234Th Ter Herring, Laronda J 6540 NW 20Th Ave Volta, Javier A 8440 SW 37Th St Hopkins, Laguardrea 17250 NW 72Nd Pl Voltaire, Woody 421 NW 84Th St Hurley SR, Kevin S 19800 SW 180Th Ave #516 Wells, James 27900 SW 128Th Pl Jones JR, Herbert M 10170 W Fern St Wesby, Dannell O 828 NW 17Th Ave Apt 4 Jones, Esaw 6522 NW 8Th Ave Whittenburg, Laurence E 28205 SW 124Th Ct Jordan, Davin 1351 NW 132Nd St Williams JR, Freddie J 28075 SW 137Th Ct Konopla, Douglas D 911 NW 7Th Ct Apt 9 Williams JR, Thomas C 1551 NW 51St Ter Lamotia, Paul A 7715 NW 22Nd Ave Apt 104 Williams, Isaac W 5245 NW 31St Ave Landaetta, Oliver 13188 SW 9Th Ter Woods, Carlos C 11248 SW 167Th St Lee, Latosha D 725 SW 7Th St Wright, Rahjell M 1400 NW 188Th TerPenelope Townsley Sipviz Eleksyon, Konte Miami-Dade

PAGE 13

Page 13 (HOMMAGE / p. 15) Avec la Prsidente et quelques membres du Conseil dAdministration et de la Direction, je reprsente ici ITECA (lInstitut de Technologie et dAnimation), un prolongement dIDEA (Institut dEducation des Adultes). ITECA est n de Au cours des annes 60, rappelons-le, notre pays a connu une vague de rpression qui a caus une fuite de cerveaux sans prcdent dont nous payons, aujourdhui encore, les consquences. Non seulement les intellectuels partaient; mais tous les parents qui pouvaient le faire, se sont empresss denvoyer leurs enfants continuer leurs tudes sous des cieux plus clments Les Pres de Sainte-Croix se sont, bien-sur, rendus compte que les jeunes quls avaient forms, se retrouvaient en grand nombre au Canada, aux Etats-Unis et en Europe. Cest pourquoi, tout en maintenant leur engagement dans lducation sinvestir dans la formation des paysans qui, cette poque restaient encore dans le pays Au dbut des annes 70, le gouvernement hatien ayant dcid de crer des Conseils Communautaires sur toute au vol. Cest alors quil a demand Georges et moi si nous voulions bien laider mettre sur pied un nouvel institut de Georges serait charg des cours dconomie rurale et moi, de lAlphabtisation selon la philosophie et lapproche de Paolo Freire. Cest ainsi que Georges (Werleigh) et moi sommes rentrs au pays en 1973, nous tablir au Cap pour nous investir dans la formation de leaders et cadres paysans. Mais, un jeune couple qui revenait dEurope, cette poque, et qui passait des semaines entires en milieu rural; un jeune couple qui ne travaillait visiblement pas pour senrichir ne pouvait que paratre SUSPECT! DEurope, nous ne pouvions venir que de lEurope de lEst, plus prcisment de lUnion des Rpubliques Socialistes Sovitiques (URSS.). Ctait la priode, communment appele prouver la Maison Blanche quils taient les champions de lanticommunisme Un jeune couple avec un bb? Quelle importance? suivant les conseils de personnes avises, nous sommes venus nous tablir dans la Rpublique de Port-au-Prince (pas forcment plus clmente, mais o notre prsence pouvait moins attirer lattention !) dvous plutt que de les perdre jamais. Cependant, en Education tout comme en Agriculture, Trois exemples lappui. Jean-Marie Vincent une grande tourne en Europe pour recueillir des fonds pour la Mission Alfa, vaste opration malheureusement freine mais qui avait toutes les chances Aprs le massacre des paysans de Jean-Rabel, le conduire, lui-mme, un membre de lEquipe Missionnaire en lieu sr, alors quune menace dlimination physique pesait galement sur lui et quil navait pas la garantie de pouvoir, cette nuit-l, rentrer son domicile, sain et sauf. En octobre 1994, juste quelques semaines aprs effectu une tourne ltranger avec des syndicalistes proches du prsident en exil; puis, il est rentr au pays en vue de continuer apporter sa contribution pour une issue Un homme daction qui sindigne devant la souffrance: Lors de lAssemble Gnrale d ITECA le 26 fvrier JOSEPH a laiss sexprimer la colre de son me meurtrie et endolorie face aux consquences du drame du 12 janvier 2010 et aussi de la gestion qui en a t faite. Il avait alors exhort ITECA sengager concrtement aux cts des victimes de la Commune de Gressier et forger une approche de reconstruction qui soit dabord et avant tout, humaine et sociale suivent sont de lui) : Pawl P. Yvon Joseph nan Asanble Jeneral ITECA Depi kk lane, pa gen prske aktivite ki konsnen Gen fache avk lit epi progr ki te ft Tantativ pa inosan. Gen jwe tou nan sitiyasyon sa a. pou pdi idantite l. Jounen jodi a, nou pran nan yon sitiyasyon kote Eske mouvman popil a pa merite ? Sekt jn moun k ap travay avk yo sou plan Pa gen bon jan lide n ap f pase nan mitan yo. Lajan pran twp Hommage au Pre Yvon Joseph, c.s.c. La peinture comme une thrapie ( GINETTE DOUMONT ... suite de la page 2) ( UKRAINE ... suite de la page 8) hpital Port-au-Prince, raconte Ginette. Secrtement, elle a quand mme contact une cole dart mais ctait hors de Aprs les tudes, elle a fond une famille. Puis lev Mais sa passion pour la peinture ne sest pas mousse avec Devant les murs dsesprment blancs de son appartement Anderlecht, lenvie dy mettre de la couleur lassaillit un beau jour. Elle sy est mise. Un coup particulirement russi puisque ses amis avaient trouv cette uvre murale du plus bel effet. Encourage, Ginette a continu le jeu avec la couleur. Jusqu ce que M me Ambassadrice prs le Benelux, linvite exposer ses travaux dans le cadre des festivits du Bicentenaire de lIndpendance et de les apprcier. Cette premire expo a eu lieu Tourinnesla Grosse situe en Rgion wallonne dans la province du Brabant wallon Le public avait accueilli avec enthousiasme cette premire sortie. Avant ma rencontre avec M me Azor, je vivais dans langoisse de perdre le lien avec mon pays. Ainsi le contact avec Madame lAmbassadeur ma permis de reprendre contact avec mon pays nous dit Ginette. Dope par ce succs, elle na plus arrt de peindre. Et les expositions se sont multiplies. Principalement Bruxelles. La plus importante manifestation a eu lieu Menton, en France, o a lieu chaque anne un festival crole. Souvenir de Meyer, Jacmel elle se la apprivoise. Pour elle, cet art est comme une thrapie, une manire de lutter, une faon de sexprimer en plus dtre un passe-temps, une dtente, un hobby. Peindre maide faire passer lexil. Jtais contente de retrouver ma mre. Mais mon me tait reste en Hati dans la voix. Jai commenc peindre pour compenser toutes ces annes loin dHati, insiste-t-elle. Je nai plus voulu tre seulement spectatrice des problmes dHati, je voulais tre un peu actrice de la vie de mon pays Le rsultat de ce travail est l, fascinant : des toiles est le vaudou. Sur plusieurs de ses toiles, on y voit reproduites des scnes de crmonie vaudou, avec tous les ingrdients habituels : des corps habills de blanc dansant, des vvs tracs sur le sol, des tambours frapps par un adepte. Un sujet si souvent prsent dans ses peintures que La Boutique culturelle, un espace de rencontres o lart a sa place, en vient considrer Doumont comme une artiste archiviste de la mmoire sociale et culturelle hatienne Social car il ny a pas que les images du vaudou qui peuplent ses tableaux. Sa ville natale, Port-au-Prince, linspire au point quelle a reproduit sur une toile les immeubles parmi les plus reprsentatifs, dont la plupart ont t effondrs. Les scnes de la vie paysanne font aussi partie des motifs quelle affectionne. Les machann akasan, les personnes dfavorises, tous ces gens-l sont dans mon cur Elle les peint aussi. Comme les souvenirs des vacances la campagne, Meyer, Jacmel, do sa mre est originaire sont autant de sources dinspiration. De Pacot o elle a pass sa prime jeunesse, elle en garde une image trs douce. Un beau quartier rsidentiel, calme, fascinant, dont les maisons minspiraient dj, avant mme de commencer la peinture Je fais ce que mon coeur me rclame Tout en revendiquant les couleurs hatiennes et celles du vaudou, Ginette nest pas quelquun se laisser elle exprimente par ailleurs dautres formes de langage avec les couleurs, notamment labstrait. Pour elle, crer une peinture abstraite, ce nest pas aussi ais quil nen parat. Cela rclame beaucoup de travail. On commence et on na pas de modle. Jai d faire beaucoup de brouillons, que je photographie chaque tape explique lartiste. Le langage surraliste lattire aussi. Sur lun de ses cest une commmoration que les Etats-Unis ne peuvent pas viter. 6 juin 1944 6 juin 2014 : 70 ans jour pour jour. Le Jour le plus long Les Etats-Unis ne sont cependant pas en reste. On a eu droit samedi une longue mission de la chaine France 24 sur les drones (avion sans pilote), la nouvelle arme absolue. Mais jusqu prsent, plus doue pour la guerre anti-terroriste que pour repousser une attaque nuclaire. Car au fond la question nest pas militaire. Ni mme diplomatique. Mais beaucoup plus profonde. Poutine dit quil nacceptera pas le rsultat des prsidentielles ukrainiennes organises par un gouvernement putschiste et quil estime inconstitutionnel. Les occidentaux rejettent eux aussi par avance le rfrendum programm par les rgions orientales de lUkraine, frontalires avec la Russie, et majorit russophone. Largument de Washington et de lUE cest Moscou qui manipule ces populations sparatistes invite tout le contraire. Tant que lUnion sovitique rprimait ses citoyens en mme temps quelle leur offrait des conditions dexistence moins agrables que dans le monde occidental, la tentation Mais aujourdhui ce nest plus le cas. LEurope est traverse par une grave crise conomique. LUkraine, spcialement, est en faillite totale, une des raisons la base des vnements actuels. Et le seul pays qui semble tenir bon cest lAllemagne. Or cest en partie grce la Russie aujourdhui un partenaire commercial solvable. Que les populations russophones ukrainiennes regardent davantage vers la terre ancestrale, cest presque invitable. Et ds que loccasion se prsente Mais quid des valeurs europennes, de loccident chrtien, en un mot de la dmocratie ? guerre mondiale, lOccident revendique sa supriorit morale, thique ? Cest au nom de ces valeurs-l que parlent Obama, Or sil y a un constat auquel nous invite la crise ukrainienne, cest quelle est la premire manifestation historique dune autre vrit plus actuelle et toute simple : cest que le temps du monde bipolaire est termin. Le soleil ne se lve plus uniquement louest ou lest (que ce soit de lOural ou de lAtlantique) mais aussi bien au sud ou ailleurs. On ne peut pas attendre des puissances dites mergentes (Chine, Brsil, Inde, Afrique du Sud et Russie etc) quelles se contentent dtre des fournisseurs de produits de consommation Elles sont forcment aussi des porteuses de civilisation. la dmocratie commence laisser dsirer. Dailleurs cest au nom du mme principe de lauto-dtermination, du libre arbitre dfendu par lOccident dmocratique que ces Ukrainiens de lEst ont dcid de passer dans lautre camp. Et cela ne devrait pas surprendre puisque cest pareil pour la partie pro-Union europenne. On ne devrait pas tre juge et partie. Evidemment doit-on laisser les Etats seffriter ainsi ? Bien sr que non. Mais fallait le prvoir. Cest le job des politiques. Des politologues. Et non pas cder lopportunisme qui est le propre aujourdhui des grandes capitales du monde dit dvelopp, quelles sappellent Paris, Washington, Berlin. Toujours trop peu, trop tard Et dont on voit mieux encore les consquences, que ce soit dans le monde arabe, ou en Afrique. Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince ( GINETTE DOUMONT / p 14) les semences plantes en terrain fertile, germent Des quatre coins du pays, des demandes commencrent du monde rural; des requtes, plus prcises, taient formules pour ltablissement dans chaque dpartement ou tout au moins dans chaque diocse dinstituts comme IDEA. Autour de Georges et moi, une petite quipe sest constitue Port-au-Prince pour essayer de rpondre au besoin exprim. Tout en continuant fournir ses services rguliers aviss. De plus, en donnant sa caution cette initiative, Pre dans les premires annes dITECA, est venue, paradoxalement et en grande partie, dune institution appuye par le Congrs des tats-Unis. Pre Yvon, un homme daction, qui na pas peur de poser des gestes courageux et mme de prendre des risques : Pre Yvon Joseph lors dun congrs de IDEA (Institut dducation des adultes)

PAGE 14

Page 14 Solutions de la semaine pass eSEANPENN ACCOUDEE LO#LEROT CLAIRE## HASSIDIM OT#ELOGE WR#RENNE SEMASSE# Visitez Haiti en Marche sur Internet au www.haitienmarche.com 18LES JEUX DE BERNARD MAUDIT MAUDIS TAUDIS TAUDES TARDES TAREES TIREES SCRABBLEArrangez les sept lettres ci-dessous pour former un mot franais Solutions de la semaine passeCAHOTERROBRES CACHET G I V E R E DSolutions de la semaine passe: LES JEUX DE BER NARD Allez de ROBRES, CACHET en utilisant des mots du du vocabulaire franais, et ne changeant quune lettre par ligne.Mots Mls Y B L L M J O E G I X U K F P M M A Y O T T E R P T S K H N T A E U E R O L A G N A B B N S U D L E N A Y U G X I L V R E R S I E R R A L E O N E I S Y I B O O H D W T M F T E E E C C R G F E T H A X D V I T L H E U N L L A R E U N I O N S E D Q O N I T R A M T N I A S L J U C L I B F U B Q C N M Z L P T A N Z A N I E T E U K M E D N I V Y K R F R A N C E A S D Q X K R T S R R I T I A H E U V B D M A D A G A S C A R E G D O B M A C O M O R E S STrouvez lles 23 pays ou territoires ou ont t enregistrs des cas de chikungunya dans le carr ci-dessus dguerpissement des locataires des lieux pour non-paiement de loyers ; accorde sur ce chef, lexcution provisoire sans caution du prsent jugement nonobstant appel, pourvoi en cassation ; Condamne en outre les assignes a Vingt cinq mille gourdes pour les torts et prjudices causes ce, conformment aux disposition des articles 13 de la loi du 14 Septembre 1947sur frais et depens de linstance. Commet lhuissier Joseph Jean Il est ordonne .. Ainsi juge En foi de quoi Pour le Cabinet : Me. Odner PRUSS, Avocat Jugement par dfaut rendu par le Tribunal de Paix de et le sieur Mackens DUVAL, en date du 29 Novembre 2013, PAR CES MOTIFS, le Tribunal aprs en avoir dlibr au vu de la loi, accueille favorablement laction du requrant pour tre juste et fonde ; constate que le bail liant les parties est rsilie, expulse le cite de la maison du requrant ; accorde excution provisoire sans caution sous le chef de lexpulsion des lieux ; Condamne le cite a dix mille (10.000) gourdes de dommages-intrts et aux frais et dpens de linstance. Commet lhuissier Renald MIDI pour la audience civile, publique et ordinaire du vendredi 29 novembre Il est ordonne, etc. En foi de quoi, etc. Pour expdition conforme, collationne Me Osvald J. DUCENA, av. PAR CES MOTIFS, le Tribunal aprs examen et aprs en avoir dlibr au loi, le Ministre Public entendu dans ses conclusions crites en la forme et favorable laction de la requrante. Accueille laction intente en divorce la dame j deux (02) heures de laprs-midi ; ce pour navoir pas t rabattu aux termes de larticle 287 du code de procdure civile ; cause dINCOMPATIBILIT DE CARACTERES au vu de larticle 217 prononce la dissolution des liens matrimoniaux Civil de Miragone de transcrire sur les registres ce destine (suite de la page 11) La peinture comme une thrapie ( CRIMINALITE ... suite de la 1re page) ( GINETTE DOUMONT ... suite de la page 13) ( BNC ... suite de la page 8) obtenues par AlterPresse. Woodly Ethard se serait prsent volontairement au cabinet du juge Jean-Franois, qui est en charge du dossier le Lhomme, que lon dit proche du prsident Michel Martelly, tait accompagn de deux de ses avocats, parmi eux lancien commissaire du gouvernement prs le tribunal civil de Port-au-Prince, Me Claudy Gassant. Depuis le dbut de lanne, laffaire Woodly Ethard na pas cess de susciter des remous, surtout en raison des liens prsums quil entretiendrait avec Martelly et le caractre jug mars 2014, suite une perquisition du juge dinstruction, Sonel un repaire du gang Galil. Incarcre la prison civile de Ptionville (priphrie et actes denlvement, elle a t libre, le samedi 29 mars 2014, par le substitut du commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, Grald Norgaisse. Dans la foule du toll provoqu par cette libration, au ministre de la justice pour raisons de convenance personnelle savoir quelle recherchait activement Woodly Ethard, objet dun mandat judiciaire. En moins de deux ans, le gang Galil serait responsable de 17 cas de kidnapping, pour lesquels plus dun million huit cent quatre vingt neuf mille cinq cents (1,889,500.00) dollars amricains (US $ 1.00 = 46.00 gourdes ; 1 euro = 65.00 gourdes aujourdhui) ont t rcolts, selon un rapport du Rseau national de dfense des droits humains (Rnddh) publi le 18 mars 2014. Sonson Lafamilia se constitue prisonnier tableaux, on peut voir des combinaisons de couleurs sortant de lordinaire o il est impossible dy dceler un message. Cest sa dernire exposition La Boutique culturelle de Bruxelles quon peut dcouvrir la diversit de son Elle semble mettre un point dhonneur tre plurielle. Ce sont ces mmes tableaux au nombre de 12 que le public ce moment au Luxembourg (1). Au Centre de rencontre de lAbbaye Neumnster o se droule cette manifestation, ses uvres rivalisent avec celles de la talentueuse Sergine Andr, de Kvens Prvaris (lun des fondateurs du Mouvement brochette dartistes consomms et consacrs mais Ginette Doumont ne craint ni dieu ni diable, elle qui, avec le temps, De quelle cole elle se rclame ? Daucune cole. Dsole. Je fais ce que mon cur me rclame tient-elle prciser. Une rebelle. Elle peint lhuile sur toile. Elle aime bien cette matire qui lui permet de travailler au couteau pour introduire des reliefs quand il le faut. Elle na pas appris cette technique. Parfaitement autodidacte, elle na suivi de formation que pour la matrise de laquarelle. Ses projets davenir ? Peindre dans un jardin en Jai toujours rv de p eindre dans la cour du Palais national. Maintenant le Palais est tomb encore. Ne serait-ce quen recourant ses souvenirs, vu que la majorit des monuments reprsentatifs quelle voudrait immortaliser ont t dtruits par le tremblement de terre du 12 janvier 2010. Non pas seulement continuer peindre mais aussi Quand la Communaut catholique hatienne de Bruxelles fte tous les ans le 18 mai, elle est l pour apprendre aux jeunes Tous les ans, je me transforme pendant un mois en monitrice de danse pour essayer dinculquer aux jeunes le got du folklore hatien Ce qui nest pas en contradiction avec son travail artistique car on retrouve les mouvements de danse folklorique dans le cycle des tableaux clbrant la religion populaire hatienne. Ayibobo qui correspond lamen chrtien, cest ainsi quelle tenait ponctuer tout portrait delle. Huguette Hrard N.D.L.R.: 1) Ces Semaines Haitiennes ont lieu du 3 au 18 mai 2014. Ce gang est aussi impliqu dans lassassinat dau moins 2 personnes et dans la disparition dau moins 2 autres, signale le Rnddh. Cest un groupe de bandits qui ranonnent, suivant un barme allant de 10 mille 400 mille dollars amricains. Le numro 1 de ce gang serait Woodly thard, co propritaire du restaurant La Familia (ci-devant La Souvenance), Ptionville (priphrie est), avec Charles Saint-Rmy, frre de Sophia Saint-Rmy Martelly, lpouse du prsident. Ce restaurant desservirait en nourriture certaines institutions de ltat, dont le Palais prsidentiel, et le prsident daprs le rapport du Rnddh. De plus, les oprations de ce rseau de malfrats sexcuteraient avec des matriels appartenant visiblement ltat hatien, alerte encore le Rnddh. emporter le spectateur dans une ambiance de conte de fe. Il continuer tant offrir notre pays, une image natif natal et La BNC a la rponse. En ayant choisi dencourager aller toujours de lavant lune de nos plus anciennes coles de danse mais reste depuis toujours davantage tourne vers lducation que la clbrit individuelle, cela dans le cadre du 35e anniversaire de la banque une banque qui se veut, selon son Directeur Gnral, Jean-Philippe Vixamar, socialement juste, conomiquement stable, commercialement rentable. Quatre personnalits du monde artistique ont t Les trois autres sont lincontournable Mme Michalle Craan en tout ce qui concerne la culture et le tourisme Jacmel ; de lEcole de Musique Dessaix-Baptiste, et le peintre Levoy Exil, de lcole St-Soly. Merci la BNC pour ce rgal. Plaisir tellement rare par les temps qui courent. Marcus DANSE ARTISTIQUE

PAGE 15

Page 15 TI GOUT PA TI GOUT ak Jan Mapou ( CUISINE ... suite de la page 8) ( HOMMAGE ... suite de la page 13) FOR SALE YON PINGA SIYEN MANNO EUGNE POU MON KI PA RESPEKTE On May 11, 2014, at 12:01 PM, Emmanuel Eugne wrote: Depi anviwon yon semenn konsa, genyen yon mon Google Books ak Wordlcart pou anonse epi vann liv-mwen (Lapolis Kanada ). Men nimewo plent lan : P Q 1405 00 170. Ki f, tout mon ki genyen yon enfmasyon sou mon oubyen la nan : 514-938-8300. (lodyans, Prs Nasyonal Ayiti, 2008) mwen pa janmen touche Menm bagay tou pou liv Vwa ki ape vann sou divs sit entnt, mwen panko touche senkb nonplis pou li. Manno Ejn Powt, nouvelis, eseyis Fondat Regwoupman Ekriven Kreyl (REK) Manm fondat Sosyete Koukouy, seksyon Kanada emmanueleugene87@gmail.com annoujofre@groups.facebook.com regwoupmanekrivenkreyol@gmail.com Tel: (509) 48-53-0537 AGO AGO ENTELEKTYL Nou remake de jou-an-jou, nap pdi yon seri gran vedt nan kilti ayisyen-an. Se pa de atispent-pent, dans, tonbe. Jenerasyon ane 40 yo ap degrennnen, grenn pa grenn, kit se an Ayiti, kit se aletranje. Kiys ki pral ranplase yo? ske jenerasyon jounen jodi-a pare pou pran larelv? ske fm edikasyon ann Ayiti-a, ap prepare larelv wl modl sa yo kap tonbe yo? Gen ki kite kominote-a konnen. Gen ki kite Ayiti depi 40-50 ane dyaspora-a pa konnen osnon se van rim kap pote nouvl ki te kontribiye oswa nan politik peyi-a osnon nan literati ; peyi-a ak tout k yo ...Tout bon mon sa yo tonbe anba pye sabliye memwa otorite nou yo. Gouvennman nan peyi Ayiti toujou renka pou rekont travay mon sa yo f pou Sosyete-a. gouvennman-an (nan yon ti biye tou louvri) pou pase yon deklarasyon pou rekont travay ak kontribisyon dwayen sa-a nan edikasyon ak fmasyon jens peyi-a Anyen tonton! Se Miami-Dade County ak komisyon Barbara Care y nan eta nd Avni nan Ti Ayiti-a : Avenue Felix Morisseau-Leroy. Ala de wont papa Pi pre nou la-a, Emile Clestin-Mgie, (Togiram), yon edikat ki pase tout vi-l ap f pwomosyon lang kreyl ayisyen-an, ki te responsab jounal ONEC, ONAAC, Gindl jounal Le Petit Samedi Soir ak riblik Kreyl ak Liberasyon e ki ekri nan prske tout jounal ayisyen yo Ki pibliye plis pase 30 liv (an Franse ak an Kreyl) ; antwt : Feuilles dOrtie ; Trahisons/ Trahizon, Kite-m pale ; Vers la nouvelle saison ; Lettre une potesse, Byen viv, Lanmou pa gen bary, Dlo je sou drapo nou, Pdi depi 16-an, Agasya chwal Simbi Nou menm deklare Togiram (ki vle di Marigot alanv) Papa Lanng Kreyl Ayisyen -an pou volim travay ak rechch li pibliye an Kreyl. Jounen jodi-a, Togiram malad, li avg. Se pa vle di mouri. Brenn ni toujou la. Alt. Kl. Byen vivan. Kidonk, se devwa nou km sitwayen youn peyi, se devwa otorite responsab pwoteksyon patrimwn nasyonal la ki pou rekont val sitwayen sa yo ; rekont kontribisyon yo, klase yo km modl pou nouvo jenerasyon yo. Se yon devwa patriyotik e sivik pou yon gouvennman responsab mete estrikti anplas pou asiste yo. Sosyete-a dwe ba yo mwayen pou yo kontinye viv nan resp ak diyite ; nan yon anviwonnman ki pou ba yo pwoteksyon pou sa ki rive Moris Sikstoa (avg ki mouri boule); Moriso Lewa (avg ki tonbe nan eskalye) ; Ti Py (Claudette Roger Lafontant -an) ak tandt ank, nou pa ta renmen bagay ld sa-a pa rive moniman nasyonal sa-a Emile Clestin-Mgie ki kite Jacksonville Marigot paske se la rasin li ye. Se la, lonbrik li antere E se la, li vle (e li ensiste) pou rs k-a al rekonekte ak tib onbilikal li. Konbyen Anbasad tankou Jean-Leon Destin nan ki ban nou diyite ak ekselans pou nou bat lestomak nou pou n ekriven akt pwofesyonl tankou Franswa Latour Zenglendoun kidnape epi asasinen, tout Ayiti ak dyspora-a te deklare se Plen Tt Franketienne nanMen kil Lachanm osnon gouvennman-an ap dekore memwa mon sa yo ? Nou mande pou Gouvennman Ayisyen anplas la (Martelly-Lamothe) ki day nou felisite pou travay edikasyon yo lanse ak val yo bay lang kreyl-la nan tout diskisyon osnon Kreyl la nan Le moniteur men ki dwe bay komite-a mwayen ekonomik pou yo derape bl pwoj sila-a) ; Nou mande gouvennman pou yo pwoklame epi rekont val entelektyl ak atistik sitwayen ayisyen sa yo (an Ayiti tankou nan dyaspora-a) ki plase peyi-a sou yon dimansyon entelektyl wdpte e ki dwe svi km wolmodl pou nouvo jenerasyon-an. Jan Mapou (mapoujan@bellsouth.net) Miami, Florid, fevriye 2013 (edt 6-14) ======================== (Wangs) Se la sen Jak Maj f Ogoun Feray n g lag F t li fete Lapl n-Di-N 25 Jiy Depi 3 sem n avan f t, peleren soti tout kote Se pran mon sou tout wout, toupatou, Tout nan nwit jouk li jou. Mon ki soti Ench,Tomonn, Piyon, Sen Rafayl, Dondon, nan pon. Tout kamyon ki chaje antre Lapl n-Di-N dechaje tout mon sou laplas. Kamyon antoure ak machann nwa griye epi ganyen machann pistach, fresko, gen machann k ap vann dlo nan kalbas. Machann tout kote byen enstale. Manje kwit ak tout fritay, p v yo menm ap travay Ou w moun ak w b tout koul Gen mon ki abiye an gwoble, ak yon mouchwa wouj nan kou Ak yon kokomakak y ap mache nan tout labou. Ou w mon ak ren yo mare ak pak t k don, chaje ak n, y ap f nevn. Gen sa k ap pale yon lang ou pa ka tande. L w rive devan basen Senjak Ou w yon pak t ti ton l ki bare ak sak. Gen mon k ap danse, gen sa k ap bat tanbou Gen moun k ap sot nan tout direksyon pou vin plonje nan basen Senjak Gen mon ki konn rantre pa bak. Basen Senjak, pou mon ki pa konnen ak yon labou anba k ap bougonnen. ak manje Gen vakabon ak yon panye k ap ranmase. Moun ap monte desann tankou nan kanaval Sou yon teren bare ak nat nan tout kwen Apre bal gen mon kal d mi la belle toile Gen sa ki konn d mi anba kat poto kouvri ak twal. Sen k dimaten tout mouvman rek manse Pak t p v soti toupatou ap mande lacharite. Tout kote ou pase, se jw t t chanp t. Gen mon ki konn marye pou twa jou Gen moun ki konn f bon rankont damou. Se Lapl n-Di-N ou w mad ken Son gwo chody ki f t ant ; li kwit mayi-moulen. Sa pa janm rive La-Pl n-Di-N avan menm li jou Tout mon dj anbake Al orevwa, n a rankontre Limonad. Yvette Leroy (Wangs) 4/30/1999 Hommage au Pre Yvon Joseph Taste of Haiti remplacement de Franois Guillaume promu Ministre des Chamber of Commerce of Florida.n la fiert des visiteurs, heureux du savoir faire de leurs pouvait offrir de beau, mais surtout de BON plas nan rap k ap devlope nan mitan jn yo. Pi globalman, mas pp la pdi espontaneyite nan lit ak angajman yo. Se konsekans tou pwoblm ki gen gwo mwayen epi ki byen makonnen avk Gouvnman lakay yo. Anfas yo, nou dwe konnen ki nouvo fm lit nou dwe devlope. Ki wout Pa gen repons konsekan nou ka jwenn si Plis n ap vanse, tt nou pou Ayiti ka jwenn posibilite pou l ede tt li si nou kontinye konsa. lokipasyon ak Kanaan : nou louvri k nou. Msi deske ou montre nou pa gen angajman nan bouch: se trouse ponyt nou e Travay ou kmanse a, ITECA ap kontinye l: nan kochon, lapen); nan f wout ; monte silo; kapte dlo pou irigasyon ak pou dlo potab; nan ede transfme prodwui agrikl; e depi kk tan, nan f kay Nou konnen w ap kontinye Cest vraiment la cuisine hatienne lhonneur et cette initiative donne aux de se faire connaitre! nous a Bon Appetit au pays nasyonalis nan peyi a. Leta pou nou lonje dwt gade lanf ki rele Kanaan an devlope anba je nou. Nou pa rele anmwe ansanm sou sa. Sa f nou sonje l yo te rele yon seri pitit Bondye canaens impurs Nou konnen kisa k pase nan listwa. Ki kote Kanaan sa a pra l rive? Pa di menm yon etid sosyolojik ak ekonomik nou paka f sou popilasyon katye sila a k ap devlope ak moun ki anba tant yo. ITECA pale sou revandikasyon kay nan Ti Boukan. modl. ou te ouvri je nou e ede bati lespri kritik nou an menm tan

PAGE 16

Page 16 BACK PAGE prsent qu lavenir. Accorde lexcution provisoire sans caution du prsent jugement sur le chef de lexpulsion nonobstant appel ou pourvoi en cassation. Condamne le cit Vingt mille gourdes titre de dommages intrts pour les prjudices causs au requrant. Le condamne procdure. Commet lhuissier Pierre Joseph Elie de ce du prsent jugement avec commandement. Ainsi jug et MRENTUS, Juge de Paix supplant de la Commune de Carrefour en audience civile, ordinaire et publique du lundi (2014), avec lassistance du sieur Jean Patrice Lafrance, Il est ordonn etc En foi de quoi .. etc Ainsi sign la minute juge et Jean Patrice Lafrance, Pour ordre de publication : le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la Capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers et de rdiger lacte de divorce des reprsent par Me. Mesner ELISM, Av. Substitut Commissaire du Gouvernement de ce ressort, avec lassistance de Emmanuel DESIR du sige. Il est ordonn etc En foi de quoi etc Pour le Cabinet : Me. Magnol Franois Franois et Associs. PAR CES MOTIFS, le Tribunal aprs examen et sur les conclusions conformes du Ministre Public, accueille laction de la requrante pour tre juste et fonde ; Maintient dclare fonde ladite action ; Admet en consquence le divorce de la dame ne Marie Love publiques ; prononce la dissolution des liens matrimoniaux existant entre lesdits poux ; registres ce destins le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la Capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers sil y relative lexcution de ce jugement ; compense les dpens. Il est ordonn etc En foi de quoi etc Le Tribunal de Paix de la Croix-des-Bouquets a rendu le jugement par dfaut suivant entre les hritiers de feu DERISCA ELIACIN, reprsents par Eudny DORLEANS et les nomms Rogeste ainsi connu, Leogane ainsi connu, Mme Cans ainsi connu, Mme Marie Myrtha DUMEL ; Jean Augustin BRUN Toto ainsi connu, Willy ainsi connu ; Ritha ainsi connu ; lEglise Baptistte la Noubelle Esprance reprsenter par son Pasteur le sieur Audain MARTIAL, Fernand JEAN BAPTISTE, Sjourn BRUN alias Kola, Guilande MERAZILE, Roseguerre MERAZILE, Jean Richard MERAZILE ; Murat MERAZILE, Ulrick MERAZILE ; PAR CES MOTIFS : le Tribunal aprs avoir dlibr conformment au vu de la loi accueille laction des requrants pour tre juste et fonde, maintient le dfaut requis et octroy la barre contre les cits, reconnait la possession des requrants trouble violemment par les cits, ordonne en consquence la rintgration des requrants sur le terrain situ Bon Repos. Ordonne galement lexpulsion des lieux par eux occups indument, fait injonction formelle eux de ne plus troubler lavenir la dite possession, condamne solidairement les cits Vingt deux mille gourdes de dommages intrts pour les prjudices matriels et moraux causs aux requrant au terme des articles 1168, et 1169 du code civil, ordonner la contrainte par corps contre les cits quatre mois demprisonnement en cas du non dlaissement des lieux selon le Ainsi jug et prononc par nous, Me. Annyl CIVIL, Juge en audience publique et Il est ordonn .. En foi de quoi Pour le Cabinet : Me. Jean Olivens PAUL, Av. Me. Elione ST FLEUR, Av. Le Tribunal de Paix de la Commune de Carrefour comptemment runi en son htel de Justice a rendu en audience publique et en ses attributions civiles le jugement suivant entre le sieur Willy POMPE, demandeur et le sieur James Chry, dfendeur dont le dispositif dudit jugement est ainsi libell : PAR CES MOTIFS, le Tribunal aprs en avoir dlibr conformment au vu de la 49 du C.P.C. Dit et dclare accueille laction du requrant pour tre juste et fonde. Dit que le cit a troubl la possession du requrant. Reconnait la faute du cit pour navoir pas vid les lieux du cit James Chry. Rintgre le requrant dans sa possession. Maintient la possession du requrant. Fait dfense formelle au cit de ne plus troubler le requrant dans sa possession tant (suite de la page 14)