Haïti en marche

MISSING IMAGE

Material Information

Title:
Haïti en marche
Physical Description:
v. : ill. ; 45 cm.
Language:
French
Publisher:
s.n.
Place of Publication:
Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date:
Frequency:
weekly
regular

Subjects

Subjects / Keywords:
Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre:
newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage:
United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti

Notes

Language:
In French.
General Note:
Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
All applicable rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier:
oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869
System ID:
UF00098809:00601


This item is only available as the following downloads:


Full Text

PAGE 1

( Washington JACMEL, 1er Mars Hati tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil. Cest le nouveau message que la communaut internationale nous envoie actuellement. Le nouveau rapport sur les droits humains rendu public par le Dpartement dEtat amricain, le 27 Fvrier coul, ne fait mme pas mention de notre pays. Ex quo, comme on dit. Lex-Premier ministre britannique Tony Blair reu par le PM hatien Laurent Lamothe (photo J.J. Augustin) Audience spciale accorde par le Pape Franois au Prsident Michel Martelly accompagn de la Premire dame Sophia Martelly (photo de courtoisie) Manifestation du parti Fanmi Lavalas JACMEL, 2 Mars Dans environ quatre ans, la Carabe deviendra lune des principales autoroutes maritimes du monde. le triangle Cuba, Hati et la Jamaque. Cest par l que le gros du commerce maritime mondial va passer. Direction Brsil Etats-Unis. Et dans lautre le Canal du Panama revu et augment. Tout le monde sy prpare. Cuba en PORT-AUPRINCE, 25 Fvrier Lexpression en amricain cest challenger. Le parti Fanmi Lavalas a un esprit de challenger. Celui qui rpond athlte qui ne se sent jamais aussi en forme que lorsquil affronte un favori, le favori de la course, celui (ou celle) qui a apparemment les avantages de son ct. Le parti de lexPrsident Jean-Bertrand Aristide vient de changer de tactique, se prononant pour la tenue dlections gnrales avant la fin de lanne, cest--dire y compris les prsidentielles alors que Michel Martelly a encore une moiti de son mandat de 5 ans parcourir. en Hati Dcs de M Guy Alexandre ancien ambassadeur dHati en Rpublique Dominicaine est dcd ce vendredi 28 fvrier Port-au-Prince, suite un malaise cardiaque. PORT-AU-PRINCE, 28 Fvrier Le dialogue, cest partout aujourdhui. Ce sont les conversations de Genve sur la guerre civile au bilan dj de 30.000 morts en Syrie ; cest linsistance de Washington pour une solution ngocie Le Premier ministre hatien, Laurent Lamothe et lancien Premier ministre britannique, Tony Blair ont tenu, conjointement, un point de presse autour de diffrentes sances de travail organises avec des entits de la Primature, tells MEYER, 23 Fvrier Il ny a donc quen Hati que lhomosexualit ne fait ni chaud ni froid. Et cest tant mieux. Le carnaval si ce nest pas la fte de lhomosexualit, cest lhomosexualit en fte. La baie du Mle Saint Nicolas o dbarqua Christophe Colomb en 1492

PAGE 2

Page 2 EN BREF ... EN PLUS ... de 2h30, se transforme en un calvaire de plus de 5 heures. Il faut toute ladresse et la On voyage en famille, entre amis ou tout simplement aprs avoir ramass quelquun au bord de la route. La ville des Gonaves est une vraie fourmilire. Les gens ne dorment presque pas. chaque recoin un DJ, un marchand de boissons, avec son propre systme de Le stand prsidentiel a plus de succs que tous les autres, relve HPN. Un vrai chteau (de cartes bien sr). Un plus grand stand mtallique, pouvant contenir des centaines de festivaliers, est rig lentre du parcours peut-tre pour permettre aux gens allergiques au bain de foule, de vivre plus tranquillement le carnaval. Les affaires marchent rondement. Les discothques sont remplies, malgr la musique gratuite des rues. Les bars et restaurants idem. Les entrepreneurs et autres pour arrondir leurs chiffres daffaires, car les prix de tous articles et autres boissons ont soudainement grimp. Quant au tarif pour les chambres dhtel, on a beau pens que cest exagr de demander entre 150.00 et 250.00 la chambre (en U.S. s.v.p.), tous les 1900 chambres dhtel de la ville, ainsi que sur la Cte des Arcadins (lieu de villgiature proche), ont t rendues disponibles pour les visiteurs sans compter 600 maisons dhte amnages qui totalisent plus de 2000 chambres, selon la ministre du Tourisme. Plus de 2000 policiers ont t dploys aux Gonaves, notamment les membres de la dernire promotion. Un budget denviron 121 millions de gourdes a t mobilis pour lvnement. Le carnaval cest donc une norme machine. Et Gonaves na pas se plaindre. Le Muse du Panthon National Hatien prsente, du 1er au 6 mars 2014, au Mmorial de lindpendance aux Gonaves, et dans le contexte du Carnaval national dont cette ville est cette anne le sige, lexposition Chimen Libte Cette exposition est conue pour honorer la mmoire des hros de lindpendance. La Ministre du Tourisme, Stphanie Villedrouin, a procd louverture dun Centre dinterprtation sur les ruines des habitations coloniales cafires Ennery, nord du pays. Selon une note du Palais national, Le Prsident Martelly a appris avec tristesse la nouvelle du dcs de lancien Ambassadeur dHati en Rpublique dominicaine, M. Guy Alexandre, survenu tt ce vendredi 28 Fvrier des suites dune crise cardiaque. Le Chef de lEtat, au nom du Gouvernement et du peuple hatiens, transmet ses sincres sympathies la famille, aux proches et amis du diplomate qui a pass une bonne partie de sa carrire dfendre les intrts dHati en Rpublique voisine. Le Prsident de la Rpublique invite la jeunesse hatienne sinspirer du sens aigu de patriotisme et de professionnalisme qui a toujours caractris le parcours de lAmbassadeur Alexandre. Hati en Marche Miami th Southeast Offset ( ( ne briguerai pas un deuxime mandat. Je ne veux que donner une stabilit au pays, au systme politique Tout ce que le prsident de stimuler les entreprises europennes aller en Hati Le Prsident Martelly accompagn du chancelier Casimir ( gauche) et de Josu PierreLouis, chef de Mission au Benelux, et du porte-parole de la Prsidence, Lucien Jura Dans le cadre de son priple europen, cest un vritable marathon que le Prsident de la Rpublique, Michel Martelly, sest livr ce 25 fvrier, en enchanant rendez-vous sur rendez-vous. Tt dans la matine, il a t reu par Rudy Demotte, ministre la coopration (PS). Aprs avoir expos lHati de 2014, le Prsident a, sans langue de bois, exprim le vu de passer de lassistanat aux investissements gnrateurs demplois pour les Hatiens. Tout en appelant la poursuite de la coopration. Lors de ses entretiens, Martelly a souhait que la Belgique soit plus prsente en Hati dans le domaine institutionnel. Mais aussi et surtout conomique, dtaillant, chaque rencontre, les mesures incitatives mises en place par son administration pour attirer les investisseurs trangers et hatiens. Ct belge, lheure tait la satisfaction pour les progrs raliss en Hati Demotte a annonc une runion de la commission mixte hatiano-belge dici culturel binational qui devait commencer cette anne, avec le programme EWA. Sagissant des affaires, on compte informer les institutions responsables des entreprises des opportunits daffaires en Hati. Nous continuerons tre vos cts a dclar, de son ct, Herman Van Rompuy, le prsident du Conseil europen, que le Chef de ltat hatien a rencontr un peu plus tard. Van Rompuy a ritr la promesse de lUnion Europenne daccorder prochaines lections, qui se tiendront avant visite en Hati en juillet prochain. Aprs avoir fait tat de la situation globale du pays, Martelly a tenu dissiper tout soupon. Je Mme dans sa rencontre, dans laprs-midi, avec le Roi des Belges, Philippe de Belgique, Martelly a tenu le mme discours. Pendant prs dune heure dentretien, le Chef de ltat hatien a plaid en faveur des investissements et du renforcement de la coopration, tout en souhaitant une plus grande prsence belge ces deux niveaux. Il a de nouveau remerci la Belgique de laide apporte Hati lors du sisme. Il a aussi invit le roi et la reine visiter en Hati. Lautre succs du jour, cest la rencontre du Prsident Martelly avec la prsidente du Snat belge, la Baronne Sabine de Bthune et le prsident de la Chambre des reprsentants, Andr Flahaut. parlements en termes de formations et dchanges, possibilit qui sera explore aprs les lections belges de mai prochain. Martelly compte sur la Belgique pour lamlioration de lducation. Une fois celle-ci gnralise, il va falloir passer ltape suprieure qui est de renforcer la qualit. De source bien informe, on apprend que la prsidente du snat sest intresse au travail de la justice en Hati. le Prsident a indiqu que son indpendance sest accrue depuis la cration du CSPJ. La question dune assistance technique de la Belgique a t aussi aborde. Juste aprs ces pourparlers, la dlgation prsidentielle sest rendue Namur, capitale de la Wallonie, lune des trois rgions du Royaume. Cest l, dans le Palais provincial de Namur, vieux de trois sicles, rsidence royale depuis 1831, que le prsident de la Rpublique dHati a t dcor par le gouverneur de la province de Namur, Denis Mathen. Le Prsident est lu Hte dHonneur de la Province de Nous annonons avec une grande peine la mort dun collaborateur, Luc Julien, surnomm Gros Luc, responsable depuis sa fondation de la logistique de notre hebdomadaire en Hati. Il tait aussi de longue date un membre du service de scurit du Conseil lectoral. Luc Julien, 49 ans, est mort dun accident domestique le mardi 18 fvrier en changeant des batteries. Cest pour sa famille (trois enfants en bas ge) une perte irrparable. Les funrailles ont t chantes le samedi 1 er mars lEglise Sainte Trinit, Port-au-Prince. Nous renouvelons nos affections sa veuve Myriamme Pierre Julien et ses enfants Farah-Liz Julien, dont les jumeaux Gianni Lucciano Julien et Luigi Danilo Julien, sa mre Julianie Julien, ses frres et surs, aux familles Julien, Pierre, Garcia, Morisseau, St. Hilaire, Fleurisseau, Sargeau, Reimers. Dcs Cest aux Gonaves, dans le Dpartement de lArtibonite, au centre du pays, que se droule cette anne le carnaval national. Comme chaque anne, le dferlement populaire observ dans la ville hte de ce grand vnement national est plus la curiosit et devient un rendez-vous incontournable du calendrier des mlomanes et autres ftards. Cependant sembarquer sur la Nationale numro 1 pour regagner la cit de lIndpendance, relve dun vritable exploit, rapporte lagence HPN. bouchons de circulation sont galement trs frquents. chaque ville, chaque bourg. Malgr la prsence de la police et des agents de la scurit publique. Ce rallye ordinairement Carnaval 2014 aux Gonaves

PAGE 3

Page 3 LACTUALITE EN MARCHE FPO-1G2124-13822-140210 1 SOURCE : www.brh.net/stats_financieres.html in Millions of Gourdes 2 SOGEBANK 3,475.3 26.6% 3 BNC 2,684.1 20.5% 4 CAPITAL BANK 872.7 6.7% 5 SOGEBEL 442.9 3.4% 6 SCOTIABANK 258.0 2.0% 7 CITIBANK 237.8 1.8% 8 BPH 195.5 1.5% 9 BUH 153.6 1.2% in Millions of Gourdes 2 SOGEBANK 499.6 19.1% 3 BNC 436.4 16.7% 4 CAPITAL BANK 194.4 7.4% 5 SCOTIABANK 79.5 3.0% 6 SOGEBEL 55.3 2.1% 7 BUH 38.9 1.5% 8 BPH 31.1 1.2% 9 CITIBANK (1.5) -0.1% in Millions of Gourdes 2 SOGEBANK 47,242.8 26.9% 3 BNC 42,562.7 24.2% 4 CAPITAL BANK 10,321.9 5.9% 5 SCOTIABANK 5,828.8 3.3% 6 CITIBANK 5,337.0 3.0% 7 SOGEBEL 4,229.8 2.4% 8 BUH 4,047.8 2.3% 9 BPH 2,715.1 1.5% in Millions of Gourdes 2 SOGEBANK 38,659.8 26.5% 3 BNC 34,943.1 24.0% 4 CAPITAL BANK 8,746.9 6.0% 5 SCOTIABANK 4,709.1 3.2% 6 CITIBANK 4,192.3 2.9% 7 BUH 3,559.9 2.4% 8 SOGEBEL 2,799.8 1.9% 9 BPH 2,322.3 1.6% 2 SOGEBANK 563,104 27.6% 3 BNC 360,662 17.7% 4 BUH 96,828 4.7% 5 CAPITAL BANK 78,873 3.9% 6 BPH 25,643 1.3% 7 SCOTIABANK 22,251 1.1% 8 SOGEBEL 10,366 0.5% 9 CITIBANK 2,357 0.1% in Millions of Gourdes 2 SOGEBANK 19,055.5 30.1% 3 BNC 10,260.5 16.2% 4 CAPITAL BANK 4,747.4 7.5% 5 SOGEBEL 2,596.7 4.1% 6 SCOTIABANK 2,286.1 3.6% 7 BUH 1,434.1 2.3% 8 BPH 1,422.8 2.2% 9 CITIBANK 1,336.7 2.1% 2 CAPITAL BANK 0.69% 3 SOGEBANK 0.85% 4 BNC 2.11% 5 CITIBANK 2.14% 6 SOGEBEL 6.97% 7 SCOTIABANK 8.09% 8 BUH 14.98% 9 BPH 33.98% Non Performing Loans as a % of Loans 1 Ranking of The Financial Times/The Banker, August 2013.www .unibankhaiti.com migratoire en Hati, sest teint Lex-Ambassadeur dHati Santo Domingo, Guy Alexandre P-au-P, 28 fvr. 2014 [AlterPresse] --Ce matin, il mme moment, jai appel une personne pour lemmener lhpital Cest le tmoignage dEvelyne (Lynn) Magron, pouse de Guy Alexandre, dcd, ce vendredi 28 fvrier crise cardiaque. indique-t-elle. Professeur duniversit ces dernires annes en Hati, ancien ambassadeur dHati ( deux reprises) en Rpublique Dominicaine, ancien membre du Mouvement daction dmocratique (Mad aprs la chute de la dictature des Duvalier le 7 fvrier 1986), ancien professeur au Collge priv Kayanou, Guy Alexandre avait mis sur pied le Collectif hatien sur les migrations et le dveloppement (Cohamid). Un des objectifs du Cohamid, regroupant des tudiantes et tudiants, des personnalits travaillant dans le domaine des droits humains dans le pays, est de conduire des plaidoyers sur la question migratoire et des interventions sur la question migratoire. Ce vendredi 28 fvrier 2014, Guy Alexandre devait encore rencontrer des acteurs militant dans le domaine des droits des migrantes et migrants. Auteur dun ouvrage sur les relations entre Hati et la Rpublique Dominicaine, Guy Alexandre avait actualis un document de 29 pages, ralis entre avril et mai 2013, par le Garr, dans lequel cette institution proposait l tat hatien dadopter une politique migratoire ouverte, mais protectrice des droits fondamentaux. Guy Alexandre est mort lge de 68 ans, laissant une Tous les diagnostics rvlaient quil tait peu prs fallait du repos, il a fait les trois semaines de repos obligatoire. En dbut de semaine, le mdecin lui avait dit que tout tait normal, il avait perdu du poids, il maigrissait. Pourtant, ce lundi 24 fvrier 2014, le mdecin lui avait dit de recommencer pouse Lynn Magron. La mort de Guy est un coup dur, pour toutes celles et tous ceux qui militent dans le domaine des droits humains, plus particulirement sur le droit des migrantes et migrants, selon Colette Lespinasse, ancienne coordonatrice du Groupe des rapatris et rfugis (Garr). Lors de la clbration des 20 ans du Garr (en dcembre2011), il avait reu une plaque de remerciements, pour ses efforts dans la lutte visant faire connatre la situation des migrantes et migrants en Rpublique Dominicaine rappelle Colette Lespinasse. Il tait devenu une rfrence sur cette question Le Cardinal hatien, Chibly LANGLOIS, a t reu chaleureusement ce vendredi 28 Fvrier lAroport Toussaint Louverture par une importante dlgation, compose du Prsident de la Rpublique Michel Joseph Martelly, du Premier Ministre Laurent Salvador Lamothe et de reprsentants de lArchidiocse et de lArchevch de Port-au-Prince. Lvque des Cayes, qui a t intronis le samedi 22 fvrier, comme le premier Cardinal hatien par le Pape Franois, na pas cach ses motions en exprimant sa gratitude lendroit des diffrents membres de la dlgation qui lont accueilli. en moi et je vous renouvelle ma gratitude pour cette marque destime et de sympathie, mon endroit avance le Cardinal Dans ses propos de circonstances, le cardinal a mis laccent sur le dialogue national qui doit se poursuivre entre les Hatiens. Le Dialogue doit se poursuivre, sans cela nous naurons pas la paix et sans cette paix, le dveloppement ne Aime Hati et quil continuera de Bnir le pays Le Prsident Martelly, de son ct, a remerci sa Saintet le Pape Franois pour sa grande compassion pour Hati et pour avoir intronis lvque des Cayes comme Cardinal et pour concrtiser le pacte de vivre ensemble. Le rgne de la division continue de planer sur nos ttes, je suis sur quavec la prire nous arriverons dans les prochains jours concrtiser ce pacte de vivre ensemble auquel je vais consacrer le meilleur de moi-mme. a dclar le prsident Martelly. En marge de lintronisation du Cardinal Chibly LANGLOIS, la Nonciature Apostolique et la Confrence Episcopale organiseront une messe dAction de Grace le dimanche 9 Mars prochain partir de 3 hr Pm, au Stade Sylvio Cator. HPN nouvelle chance ? p.1 Washington na aucun reproche pour Hati p.1 Dialoguer ou disparatre p.1 Hati carnaval et Gay rights p.1 Tony Blair en Hati p.1 Le chef de lEtat hatien Bruxelles p.2 Martelly aux Hatiens de France p.13 REGRETTE Dcs de lex-Ambassadeur Guy Alexandre p.3 Fanm Ayisyen nan Miyami celebrates 21st birthday p.10 Le 5 e Chapoba pou Dany Laferrire p.15

PAGE 4

Page 4 UNE ANALYSE dsert. Pour la bonne raison que jusquici tous les discours avaient le mme destinataire, tous les chemins menaient Rome. Or Rome aussi aujourdhui est dans le coup. Si lon peut dire Que se passe-t-il donc ? la litanie des organisations des droits humains, Transparency, RSF, DEA, les fministes et co ? Guerre froide (1991) et de lanti-communisme comme seule ligne de dmarcation entre amis ou ennemis de ce ct-ci de lAtlantique. ( Rcemment Reporters sans frontires nous inscrivait tout de suite aprs les Etats-Unis comme pays respectant la libert dexpression. Le prsident de lUnion europenne, visit la semaine dernire Bruxelles par le prsident Michel Martelly, nen Le Prsident dHati reu par le Prsident du Conseil Europen Mr. Herman Van Rompuy Est-ce que cest linternational qui nous trompe ? Quand ? Aujourdhui ou hier ? Le Secrtaire dEtat John Kerry jure dans sa prsentation que le rapport du Dpartement dEtat ne saurait tre plus quilibr et respectueux de la souverainet de tous les pays mentionns. En tout cas, comment doivent se sentir toutes ces organisations qui jusqu prsent taient sres davoir loreille de Washington et de lUnion europenne ? Dailleurs principale source de leur protection ; ainsi En tout cas aujourdhui sagit-il dune exception pour le pouvoir Martelly ? Et en change de quoi ? On ne sait pas encore. Serait-ce parce que ces mmes organisations ont toujours dnonc tous les gouvernements passs dtre des serviteurs de limprialisme au mme titre que le pouvoir actuel ? Alors. Ou sagit-il plutt dun total retour en arrire, dun changement global de lapproche des grandes puissances occidentales vis--vis des rgimes du Sud ? Ces derniers sont-ils redevenus des petits archanges, comme au temps de la guerre froide ou lutte idologique entre lOuest et lEst ? Est-ce le retour un monde bipolaire. Qui nest pas avec moi est contre moi et qui est avec moi est immacul ? Ou mais ce sont nos salauds Est-ce le crpuscule du rgne des ONG et des droits humains comme super-censeurs ? Esprons que ce ne sera pas aussi, comme au temps liberts citoyennes dont ces organisations taient charges dassurer le respect. Ce quelles ont fait plus quavec vaillance, avec Idem Transparency international et consorts selon qui Hati a toujours t la corruption incarne. Dailleurs le gouvernement actuel a fait plus pour lutter contre la corruption que tous ces prdcesseurs. Jusqu la drogue qui ne fait plus lactualit sinon quand il arrive quelque mystrieuse disparition mais vite passe la rubrique des chiens crass. Les snateurs de lopposition peuvent faire semblant de ne pas entendre et continuer dnoncer tort et travers mais avec plus de risque que leurs voix se perdent dans le Sous Duvalier pre, les droits de lhomme nexistaient pas. pas oblig de toujours tuer et pouvait se contenter dexiler. Par contre, depuis 1994 et la deuxime occupation militaire dHati ramenant le prsident JeanBertrand Aristide au pouvoir et mettant fin au rgime militaire putschiste qui lavait renvers trois annes plus tt (avec aussi, notons le, laval de ladministration amricaine de Bush pre), cest comme si le pouvoir politique hatien se voyait aussi dsormais plac sous le contrle trs vigilant dun nouveau chien de garde et ce sont en premier lieu toutes ces organisations pour le respect des droits X et Y. Certes plusieurs de ces dernires ont fait uvre utile, mais ce nest pas sans crer parfois certains amalgames en envahissant, par exemple, des domaines institutionnels Certains dfenseurs des droits humains peuvent se comporter en vritable Robin des Bois. pour les progrs accomplis pendant les deux premires annes de son mandat et quatre ans aprs le sisme de janvier 2010 qui a dvast la capitale hatienne et dtruit 120% du PIB national. Or dans le mme temps les organisations hatiennes des droits humains dnoncent tours de bras des violations des liberts publiques (assassinat prsum dun militant des droits humains et de sa compagne qui ont t tus dans un quartier o ont eu lieu de nombreux hold ups ; slection partisane par le gouvernement des groupes participant au carnaval national et considre comme une violation des droits socio-culturels ; augmentation de la criminalit dans les rues ; dnonciation constante par Amnesty International des oprations de dguerpissement des derniers milliers de dplacs du sisme etc). Que se passe-t-il ? Nos dfenseurs des droits humains en restent bouche be. que de leurs ressources Seuls y chapper les LGBT (lesbiennes, gay, bisexuel et transgenres) dont la dfense des droits occupe presquun tiers du rapport du Dpartement dEtat. Or un discours qui na pas encore de prise chez nous. Est-ce la fin dune poque ? O tout pouvoir tait critiquable par essence. Dans les pays du Sud sentend. Avec constamment vos trousses toute passion. Mme parfois un peu trop. Dans ce monde, rien nest peuttre parfait mais tout est dabord tellement complexe. Souvenezvous en Hati en Marche, 1 er Mars 2014 ou

PAGE 5

Page 5 DE LACTUALITE ( Jusquici Fanmi Lavalas se prononait contre le renvoi dun prsident lu en exercice, rappelant quil en a t lui-mme deux fois victime, en 1991 et en 2004. On peut retrouver maintes dclarations des porte-parole de Fanmi faire volte face et partir en claquant la porte. Alors que dautres retirs sans bruit sans compte. Serait-ce que ce rcent appel de Fanmi Lavalas troupes plus parses comme le MOPOD, le FOPARK et autres organisations dites de la base ? Serait-ce que Fanmi Lavalas ait peur de se faire dborder sur sa gauche, voire son extrme gauche, par les organisations sus-mentionnes ? Ou Fanmi Lavalas souponne-t-il quon serait en mais dans des lections dmocratiques. Aussi grand est ltonnement quand la Coordination Dpartementale de lOuest, cest--dire la plus importante au niveau national de Fanmi Lavalas (Rpublique de Portau-Prince oblige !), annonce dans un appel la mobilisation gnrale que contre le projet du pouvoir en place qui ne veut de dbarrasser le peuple de ce pouvoir qui lui crase le dos. Lavalas retrouve donc le rle quil aime le plus, celui du challenger, pour ne pas dire du martyr. come back kid. Le petit gars forc de se retirer parce que tout le monde est contre lui mais cest pour revenir vaillamment et remporter la victoire. Donc bon entendeur Evidemment tout ce que nous disons jusquici nest pas trs politique, direz-vous. La question que tout le monde soudainement au parti qui maintient quil est le plus populaire dHati sil ne lest pas en effet ? Pourquoi un parti aussi sr de sa force dcide-t-il soudain de rejoindre les rangs des plus radicaux mais aux organiser des lections gnrales cette anne, ne soit encore que du spectacle ? A moins que le plus grand parti politique dHati ne soit aujourdhui victime de quelque grand bouleversement dans son existence qui permettrait quelque aile isole (ou minoritaire !) den prendre toute seule la direction ? Voil, ce sont donc toutes ces hypothses (et dautres encore) que soulve cette dernire dclaration de la Coordination Dpartementale de lOuest de Fanmi Lavalas. Dailleurs reste encore savoir si cest aussi la position de la Coordination Nationale du parti. Eh oui Cette nouvelle dclaration tait publie loccasion dune convocation pour une grande manifestation, le jeudi 27 fvrier, marquant le 10 e anniversaire du second renversement par la force du prsident Aristide, le 29 fvrier 2004. Or cette anne na pas de 29 fvrier, autre paradoxe. Et par consquent tout ce qui est dit aujourdhui est encore susceptible dtre remis en question Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince train de comploter pour lempcher une nouvelle fois (comme hier sous la prsidence Prval) de participer aux prochaines lections. Des lections devraient tre organises cette anne pour le renouvellement des deux tiers du Snat, de toute la Chambre des dputs et toutes les communales et territoriales ? Avec en rserve pour lanne 2015 les prsidentielles et le renouvellement du 3 e tiers du Snat. analyses du parti de lex-prsident Aristide laient persuad que le pouvoir en place ne sera pas en mesure de tenir les lections, en raison de certaines contingences (aprs le carnaval, traditionnellement le tambour est plus lourd dit un dicton bien de chez nous) et que le prsident Michel Martelly sera forc, pour utiliser un autre dicton celui-ci bien franais, ou de se soumettre, ou de se dmettre. Toutefois challenger ou come back kid, le parti Fanmi Lavalas nest cependant pas un retournement prs dans son positionnement par rapport la conjoncture (opportunisme !). Cest dabord le Non mais (la Coordination nationale, nous dit un porte-parole, tudie linvitation qui a participants au Dialogue mais le dernier jour cest pour Manifestation du parti Fanmi Lavalas La Coordonnatrice du parti Lavalas, Dr Maryse Narcisse, et un ancien collge aujourdhui conseiller auprs du prsident Martelly, Mr Mario Dupuis (photo J.J. Augustin) lUCLBP M. Lamothe a remerci Tony Blair pour son support aux efforts de lEtat Hatien. Sa prsence en Hati devrait permettre denvoyer un signal clair la communaut internationale, en vue dattirer des investissements trangers dans le pays. M. Lamothe est aussi revenu sur ses premires rencontres avec M. Blair Davos, mais surtout la Banque mondiale o il plaidait en faveur dune commission dvaluation des travaux dinfrastructures dans les pays du tiers monde. M. Blair a, de son ct, flicit les deux chefs de lExcutif, le prsident de la Rpublique Michel Martelly et le Premier ministre Laurent Lamothe, pour les progrs incroyables accomplis par le peuple Hatien et qui tmoignent de leur leadership. Ces efforts sont le fruit du dynamisme des autorits hatiennes et ont contribu considrablement changer limage du pays au niveau international, a soutenu Tony Blair. ( ( DECES Guy Alexandre a dirig deux reprises la diplomatie hatienne en Rpublique voisine ,de 1991-1993 et de 20012003. M. Alexandre tait invit jeudi soir une rception offerte lambassade dominicaine Port-au-Prince loccasion de la commmoration de lindpendance de la Rpublique Dominicaine le 27 fvrier. Cest au lendemain de cette crmonie quil a t emport par une crise cardiaque massive. Guy Alexandre a t rcemment engag ainsi que dautres ex-diplomates dHati en Rpublique Dominicaine pour conseiller les autorits hatiennes dans le cadre du dialogue engag entre les deux pays suite larrt 168-13 de la Cour constitutionnelle dominicaine. HPN Dcs de

PAGE 6

Page 6 HAITI CHERIE France et autres), on ne sait jamais. Mais rapidement il se rvlait aussi que Hati ne ressemble aucun autre pays, ni la Jamaque o on a tu plusieurs homos la mme priode, ni lOuganda o lon vient dadopter une loi qui les menace de la prison vie. Ni ailleurs comme dans la Russie de Poutine qui les enferme dans des hpitaux psychiatriques. Chez nous une fois que les sectes avaient ralis quelles perdaient leur temps, quelles prchaient proprement un peuple minemment tolrant. Cest le mot Nos visiteurs occidentaux disparaissent aux quatre coins du pays sans se faire remarquer. Cest notre meilleure carte pour le dveloppement touristique. Quoique le gouvernement prfre mettre laccent sur les grands casinos et co. Pendant que plus de 250.000 Dominicains dorigine hatienne sont menacs dtre rendus apatrides en vertu dune sentence de la justice dominicaine, les ouvriers et escort girls ( Et cest unique, parce que si Halloween est Key West et Miami Beach la fte des homos mais ce nest pas le carnaval. Quand une personne avoue publiquement son homosexualit on dit quelle sort du placard. Comme plein de vedettes du foot (version amricaine) et du volleyball aux Etats-Unis, sports quon avait toujours cr des plus masculins. dominicains sont totalement leur aise dans nos murs. Oui, dune hospitalit incorrigible Vous avez remarqu que nous ne parlons que des gays mles, car quant aux autres cest ni vu ni connu. Au risque dtre accuss de misogynie Alors, comme monsieur Jourdain, cest sans le savoir puisque encore un mot intraduisible en crole. Comment donc expliquer cette approche absolument unique dun phnomne le Dpartement dEtat amricain sur le point de conditionner son aide au principe du respect des droits de la communaut gay (vous mavez bien entendu !), tandis quen Arizona le parlement vote une loi pour punir les mariages gay en les privant de gteau de mariage et quoi encore, comment donc expliquer quen Hati nous soyons totalement lcart de ces turbulences, en un mot do nous vient cette ignorance absolue du pch, bref ce ct bon sauvage ? Et cest ce que le secteur vanglique voudrait nous enlever. Nous apprendre le pch, pour ensuite sen servir comme instrument de conversion. Dasservissement. Voici pourquoi nous disons, oui, Mais chez nous on ignore cette expression parce que nos homos nont rien Attifs comme des vedettes des Folies Bergres ils dploient leurs mousselines en roulant des hanches sur la grande avenue de Jacmel-Meyer-Cyvadier-Cayes Jacmel et Marigot. Prenant la pose la plus avantageuse pour les photographes. Si naturels quon craindrait que a soit des faux. Et si ctait des policiers essayant de piger dventuels clients comme les fausses pripatticiennes du Biscayne Boulevard Non ici aucune mauvaise ide Pourtant le pays o il y a seulement quelques mois la presse globale (non pas trangre, mais globale cest dire qui globalise tout, qui met tout dans le mme sac) se plaisait nous indexer parmi les peuples les plus homophobes de la rgion. Mot dailleurs jusquici inconnu dans notre vocabulaire tout comme ceux de transsexe, transgenre et autres. Cela aprs une ou deux manifestations par un groupe du secteur vanglique protestant contre une ide prte au parlement hatien de voter une loi lgalisant le mariage entre personnes de mme sexe. On na ce jour aucune preuve de lexistence dun tel projet de loi. Mais qui sait, vu la rapidit avec laquelle progresse ce dossier des deux cts de lAtlantique. A plus forte raison chez nos plus importants bailleurs (Etats-Unis, parler dans le dsert, eh bien le mot ne reparaissait plus dans lactualit. Non parce que les quelques 11 millions dHatiens soient indiffrents au phnomne que parce que nous sommes Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince ANONS REYINYON PIBLIKGOLDEN GLADES INTERCHANGE Etid Pwoj Devlopman ak Anviwnman (PD&E) Soti State Road (SR) 826/Palmetto Expressway direksyon ls rive I-95 direksyon n Miami-Dade County, Florida Nimewo Idantite Finans Pwoj a: 428358-1-22-01 Nimewo Sistm pou evalye desizyon sou transp (ETDM): 11300 Depatman Transp Eta Florid la (FDOT) Distri 6 nan tt ansanm ak konpayi Floridas Turnpike Enterprise (FTE), pral ganize yon reyinyon piblik pou pwoj ki make pi wo a, jedi 27 mas 2014, a 6:00 p.m. pou 8:00 p.m. nan lokal Betty T. Ferguson Recreational Complex ki nan: 3000 NW 199 Street, Miami Gardens, FL 33056. Reyinyon sa a ap kmanse sou fm yon reyinyon lib a 6:00 p.m., ak yon prezantasyon fml k ap ft a 7:00 p.m, apre sa piblik la va gen chans pou f kmant. Reyinyon piblik sa a ap ft pou bay moun ki enterese okazyon pou yo bay lide yo konsnan kote yo pwopoze pou travay amelyorasyon yo ft, sou etid plan yo, epi sou ef sosyal, ef ekonomik ak ef anviwnmantal travay sa yo. Reyinyon sa a konfm ak Dekr Federal Executive Orders 11988 (Floodplain Management) ak 11990 (Protection of Wetlands), li konfm ak pwoj lwa Sena Eta Florid Florida Senate Bill 1842, Access Management. Kopi dokiman pou pwoj sa a ap disponib pou moun tcheke depi 6 mas, 2014 jiska 7 avril, 2014 nan adrs sa yo: FDOT District Six 1000 NW 111 Avenue, Room 6251 Miami, FL 33172 Lendi a vandredi, 8:00 a.m. pou 5:00 p.m North Dade Regional Library 2455 NW 183 Street Miami Gardens, FL 33056 Lendi, jedi, vandredi ak samdi 10:00 a.m. pou 6:00 p.m., madi ak mkredi 1:00 p.m. pou 9:00 p.m. Sit entnt pwoj sa a : www.fdotmiamidade.com/goldengladesstudy deklarasyon ekri oubyen ki gen lt dosye yo vle soumt kab f sa nan reyinyon piblik la, oubyen yo kab voye dosye sa yo bay manadj Pwoj a nan FDOT, Mesye Dat Huynh, P.E., nan adrs ki nan fen paj la. Tout kesyon, dosye ke nou resevwa anvan 7 avril pral f pati de dosye reyinyon piblik la. marye oubyen ki pa marye. Dapre lwa ADA 1990 la pou moun ki gen andikap, nenpt moun ki bezwen aranjman espesyal oswa ki bezwen svis entprt (gratis) dwe kontakte Jeannine Gaslonde, E.I., omwen 7 jou anvan reyinyon an nan nimewo telefn (305) 470-5208, oubyen voye yon lt ba li nan adrs Moun pou kontakte: Mr. Dat Huynh, P.E., Project Manager, Florida Department of Transportation District Six, 1000 NW 111 Avenue, Room 6251, Miami, Florida 33172, (305) 470-5217 (Telefone), (305) 640-7558 (Faks) oubyen nan imel sa a: REYINYON PIBLIK DAT: L: KOTE: Jedi 27 mas, 2014 6:00 p.m. 8 p.m. Betty T. Ferguson Recreational Complex 3000 NW 199 Street Miami Gardens, FL 33056 Depatman Transp Eta Florid ANONS REYINYON PIBLIK GOLDEN GLADES INTERCHANGE Etid Pwoj Devlopman ak Anviwnman (PD&E) Soti State Road (SR) 826/Palmetto Expr essway direksyon ls ri ve I-95 direksyon n Miami-Dade County, Florida Financial Management Number: 428358-1-22-01 Efficient Transportation D ecision Making ETDM # 11300 Distri 6 Depatman Transp Eta Florid la (FDOT), nan tt ans anm ak Floridas Turnpike Enterprise (FTE), pral ganize yon reyinyon piblik pou pwoj ki make pi wo a. Reyinyon an ap ft mkredi 2 octb 2013 la, depi 6:00 p.m. pou 8:00 p.m. nan lokal konplks amizman Betty T. Ferguson Recreational Complex. Adrs la se 3000 NW 199 Street, Miami Gardens, FL 33056. Reyinyon sa a pral kmanse an fm vizit lib a 6:00 p.m. epi ap gen yon prezantasyon fml a 7:00 p.m. apre sa nap ouv yon seyans kmant piblik.Nap ganize reyinyon piblik la pou nou bay moun ki enterese okazyon pou yo bay idei yo konsnan kote yo pwopoze pou yo f travay sa yo, sou plan yo, sou ef sosyal, ef ekonomik ak ef sou anviwnman an, nan gran kafou Golden Glades Interchange lan. Reyinyon sa pral ft dapr Dekr Prez idansyl Federal Executive Orders 11988 (Floodplain Management) ak 11990 (Protection of Wetlands). Tout dokiman pwoj a ap disponib pou moun kapab li yo so ti 11 septanm 2013, rive 14 octb 2013 nan adrs sa yo: Distri 6 Depatman Transp Eta Florid (FDOT) 1000 NW 111 Avenue, chanm 6251 Miami, FL 33172 Lendi rive vandredi, 8:00 a.m. pou 5:00 p.m. Bibliyotk North Dade Regional Library 2455 NW 183 Street Miami Gardens, FL 33056 Lendi, jedi, vandredi ak samdi, 10:00 a.m. pou 6:00 p.m. Madi ak mkredi, 1:00 p.m. pou 9:00 p.m. Tout dokiman pwoj a ap di sponib sou sit entnt pwoj a, www.fdotmiamidade.com/goldengladesstudy epi yo ap disponib nan reyinyon piblik la tou. Moun ki ta vle fe komant sou pwoj sa a kapab pran lapawl jou reyinyon an oubyen yo gen dwa voye kesyion ou komant yo bay Manadj Pwoj FDOT, Mesye Dat Huynh, P.E.; svi avk en fmasyon moun pou n kontakte ki make pi ba a. Tout komant oubyen lt ke nou resevwa anvan 14 oct b 2013 ap f pati dosye reyinyon piblik la. Nou mande patisipasyon tout moun san diskriminasyon: moun tout ras, tout koul, tout peyi, tout laj, fi oswa gason, moun tout relijyon, andikape, moun ki marye oubyen ki pa marye. Dapre lwa ADA 1990 la pou moun ki gen andikap, nenpt moun ki bezwen aranjman espesy al oswa ki bezwen svis entprt (gra tis) dwe kontakte Mesye Nicholas Danu 7 jou anvan reyinyon an nan nimewo telefn ( 305) 470-5219, oubyen voye yon imel ba li nan: nicholas.danu@dot.state.fl.us Enfmasyon moun pou nou kontakte: Mesye Dat Huyn h, P.E., Manadj Pwoj Distri 6 FDOT, 1000 NW 111 Avenue, Room 6251, Miami, Florida 33172, (305) 470-5217 (Telefn), (305) 640-7558 (Faks) oubyen pa imel nan: dat.huynh@dot.state.fl.us. REYINYON PIBLIK DAT: Mkredi 2 octb 2013 L: 6:00 p.m. KOTE: Betty T. Ferguson Recreational Complex 3000 NW 199 Street Miami Gardens, FL 33056 Depatman Transp Eta Florid N W 2 n d A v eN M i a m i A v eN W 1 7 t h A v eN W 1 8 3 r d S tN W 1 2 t h A v eN W 2 2 n d A v e N W 2 7 t h A v e N W 3 2 n d A v eN W 1 9 1 s t S tN W 1 9 9 t h S tN E 6 t h A v e Direksyion: Pran NW 27 Avenue north pou rive nan NW 199 Street. Vire a gauche nan direksyion ws epi epi kontinwe pou rive nan NW 32 Avenue. Vire a gauche epi Betty T. Ferguson Recreational Com p lex la a p sou men dwat ou. Betty T. Ferguson Recreational Complex 3000 NW 199 Street Miami Gardens Florida 33169 Legend Project Study Area Meetin g Location PUBLIC HEARING NOTICE GOLDEN GLADES INTERCHANGE Project Development and Environment (PD&E) Study From State Road (SR) 826/Palmetto Expressway Eastbound to I-95 Northbound Miami-Dade County, Florida Financial Project Identifi cation Number: 428358-1-22-01 Efficient Transportation Deci sion Making (ETDM) Number: 11300 The Florida Department of Transportation (FDOT) District Six, in conjunction with Floridas Turnpike Enterprise (FTE), will conduct a public hearing for the above referenced project on Wednesday, October 2, 2013 from 6:00 p.m. to 8:00 p.m. at the Betty T. Ferguson Recreational Complex, 3000 NW 199 Street, Miami Gardens, FL 33056. The public hearing will begin as an ope n house at 6:00 p.m. with a formal presentation at 7:00 p.m. followed by a public comment period. The public hearing is bei ng conducted to give interested persons an opportunity to express their views concerning the loca tion, conceptual design, social, economic, and environmental effects of the proposed improvements to the Golden Glades Interchange. This hearing is in accordance with Federal Executive Orders 11988 (Floodplain Management) and 11990 (Protection of Wetlands). Draft project documents will be available for review from September 11, 2013 to October 14, 2013 at the following locations: FDOT District Six 1000 NW 111 Avenue, Room 6251 Miami, FL 33172 Monday through Friday, 8:00 a.m. to 5:00 p.m. North Dade Regional Library 2455 NW 183 Street Miami Gardens, FL 33056 Monday, Thursday, Friday and Saturday 10:00 a.m. to 6:00 p.m., Tuesday and Wednesday 1:00 p.m. to 9:00 p.m. Draft documents will also be available on the project s website, www.fdotmiamidade.co m/goldengladesstudy and on display at the public hearing. Persons wi shing to submit written statements or other exhibits, in place of or in addition to oral comments, may do so at the public hearing, or send them by mail to FDOT Project Manager, Mr. Dat Huynh, P.E., at the contact in formation listed below. All exhibits or stat ements postmarked on or before October 14, 2013 will become a part of the public hearing record. Public participation is solicit ed without regard to race, color, national orig in, age, sex, religion, disability or family status. Persons who require special a ccommodations under the Americans with Disabilities Act (ADA) of 1990 or translation services (free of charge) s hould contact Mr. Nicholas Danu seven (7) days prior to the hearing at (305) 470-5219 or via email at nic holas.danu@dot.state.fl.us. Contact information: Mr. Dat Huynh, P.E., Project Ma nager, Florida Department of Transportation District Six, 1000 NW 111 Avenue, Room 6251, Miami, Florida 33172, (305) 4705217 (Telephone), (305) 640-7558 (Fax) or via email at da t.huynh@dot.state.fl.us. PUBLIC HEARING DATE: Wednesday, October 2, 2013 TIME: 6:00 p.m. PLACE: Betty T. Ferguson Recreational Complex 3000 NW 199 Street Miami Gardens, FL 33056 Florida Department of Transportation N W 2 n d A v eN M i a m i A v eN W 1 7 t h A v eN W 1 8 3 r d S tN W 1 2 t h A v eN W 2 2 n d A v e N W 2 7 t h A v e N W 3 2 n d A v eN W 1 9 1 s t S tN W 1 9 9 t h S tN E 6 t h A v e Directions: Take NW 27 Avenue north to NW 199 Street and turn left heading west. Make a U-turn at NW 32 Avenue; Betty T. Ferguson Recreational Complex will be on the right. Betty T. Ferguson Recreational Complex 3000 NW 199 Street Miami Gardens Florida 33056 Legend Project Study Area Meeting Location EsplikasyonPran NW 27 Avni direksyon n rive NW 199 Street epi vire a goch ale nan direksyon lws. Kase tt tounen l w rive sou NW 32 Avenue; bilding Betty T. Ferguson Recreational Complex la ap sou b dwat ou. Sa siy sa yo vle di Zn etid pwoj a Lokal reyinyon an lgalement requis. EN FOI DE QUOI, la minute du prsent jugement est signe du juge et Me. Samson JEAN BAPTISTE, Av. PAR CES MOTIFS, le Tribunal aprs examen, le Ministre Public entendu, maintient le dfaut octroy contre le dfendeur laudience prcite, pour le Wilner VALMERA ne Lolita DSIR, davec son pouse pour injures graves et publiques aux torts de lpoux. PRONONCE la dissolution des liens matrimoniaux Prince, Section Nord, de transcrire sur les registres ce destins, le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la Capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers envers les tiers sil y jugement ; Compense les dpens. AINSI JUG ET PRONONC PAR NOUS, Raymond JEAN MICHEL, juge en audience civile ordinaire et publique du jeudi trente un Mai deux mille douze, en prsence de Me. Brunet SALOMON Substitut du Commissaire du Gouvernement IL EST ORDONN tous huissiers sur ce requis de mettre le prsent prter main forte lorsquils en seront lgalement requis. EN FOI DE QUOI, la minute du prsent jugement est signe du juge et PAR CES MOTIFS, le Tribunal, aprs avoir dlibr au vu de la loi et sur les conclusions conformes du Ministre Public ; accueille du demandeur, le sieur Vilma MEDE en la forme ; Maintient le dfaut faute de comparaitre ; octroy laudience du vendredi dix Janvier deux mille quatorze contre la dame ne Climne JOSEPH ; Admet le divorce dudit sieur Vilma MEDE, davec son pouse pour injures graves et publiques, faits prvus larticle 217 du Code Civil Hatien ; Prononce la dissolution des liens matrimoniaux ayant exist entre eux, de Port-au-Prince, Section Sud-Est de transcrire sur les registres a ce destins le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera publi dans lun des quotidiens sditant la Capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers, compense les dpens vu la qualit des parties ; Commet lhuissier Clerbrun FAURE de ce RENDU DE NOUS, Gerty Lon ALEXIS, juge en audience publique et ordinaire du vendredi dix-sept (17) Janvier deux mille quatorze, en prsence du Substitut Commissaire du Gouvernement Me. Sheila MONSANTO BAZILE IL EST ORDONN, ETC .. EN FOI DE QUOI, ETC .. PAR CES MOTIFS, le Tribunal aprs examen, le Ministre Public entendu, maintient le Admet en consquence le divorce du sieur Renold MIROSE davec son pouse ne Guirlhaine ALEXIS, pour injures graves et publiques, aux torts de lpouse ; prononce la dissolution des liens Port-au-Prince de transcrire sur les registres ce destins le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la capitale sous peine de dommages intrts ce jugement ; Compense les dpens. AINSI JUG ET PRONONC PAR NOUS, Jacques Hermon CONSTANT, Juge en audience civile ordinaire et publique du jeudi Vingtsix Dcembre deux mille Treize, en prsence de Me Ronald PIERRE, Substitut du Commissaire du Gouvernement de ce ressort et avec lassistance du IL EST ORDONN tous huissiers sur ce requis de mettre le prsent jugement excution ; ( Hommes dguises en femmes au carnaval hatien

PAGE 7

Page 7 GLOBALISATION Hati du Nouveau Monde. On dit que le Mle est lune des plus importantes baies en eau profonde de la Carabe. Et au fond de laquelle les sous-marins allemands venaient se cacher pendant la Premire guerre mondiale (1914-1918) pour chapper la marine amricano-britannique. Cest la mme poque que Hati sera occupe par proche des Etats-Unis. Cela veut dire beaucoup en termes de relations commerciales. Dailleurs un dernier sondage montre que plus de la moiti des Amricains sont aujourdhui pour la reprise des relations entre Washington et La Havane. 2 Hati est un pays en banqueroute qui ne peut emprunter sur le march extrieur. Aujourdhui cela veut dire ( re construisant avec le Brsil un mga-port, cest--dire un port dans une baie en eau profonde, Mariel, sur la cte cubaine juste en face de Key West (Floride), capable daccommoder les cargos les plus immenses. DLO NOU AN MERITE SA LI L POU RANPLASE YOPOU APRANN PLIS ALE SOU: WWW.MIAMIDADE.GOV/WATERPou jis klke santim anplis pa jou, nap envesti nan yon sistm dlo potab ak egou dnye kri nan Konte Miami-Dade. Epi bdwo dlo w yo ap toujou rete youn nan sa ki pi ba nan Eta Florid. GEN STEN BAGAY KI VIN PI BON TANK Y AP VYEYI...F TIYO DLO YO SE PA YOUN LADAN YO que, alors que nous dtenons une telle richesse, nous ne pouvons pas lexploiter nous-mmes. Nous sommes esclaves de nos dettes. Dettes contractes par les gouvernements prcdents, remontant au gouvernement de Jean Claude Duvalier (1971-1986). 3 Nous sommes hostiles toute privatisation, le port de Port-au-Prince doit ltre depuis plus de vingt ans, mais sans succs. Encore moins pour lattribution de la citoyennet hatienne des trangers. Nationalisme oblige Etc. Nous avons donc (apparemment) tous les blocages de notre ct. Or en mme temps, il faut faire quelque chose car, faut-il le rappeler, nous sommes aussi le pays le plus pauvre de la Carabe (le seul PMA du continent) et ce serait un immense crime de notre part de priver les gnrations futures dun tel instrument de rattrapage conomique. Cependant y aurait-il un Puis on vient dapprendre que la Jamaque prend aussi ses dispositions pour ne pas tre en reste. Cest la Chine qui investit la Jamaque, ici galement dans un mga-port. Celui-ci slvera dans une localit au sud-est de la Jamaque nomme Portland Bight. Le cot est estim pour le moment 1 milliard et demi de dollars amricains. Les autorits jamacaines ne perdent pas de temps. Le ministre des travaux publics, Omar Davies, a dpos les projets au Parlement. La compagnie chinoise China Harbour Engineering Co. compte aussi construire une usine lectrique au charbon pour gnrer llectricit ncessaire au mga-port un cot moindre que le prix actuel du kilowatt heure la Jamaque (42 cents). En mme temps, les Chinois ont appliqu pour une licence auprs de lAgence jamacaine de protection de lenvironnement pour commencer le travail gotechnique dans la zone de Portland Bight (sud-est de la Jamaque) o sera construit le nouveau port. Le ministre Davies a annonc que tout un package comprenant les franchises destines encourager les investisseurs, une rvision des lois de la citoyennet (ou facilits offertes aux investisseurs pour devenir citoyen du pays et y acqurir des proprits), ainsi que les formalits pour lautorisation de construire la centrale au charbon, tout cela se trouve actuellement devant le Parlement. Et pas une minute perdre parce que le mga-port maximum. Entretemps des oprations sont menes aussi au port de conteneurs de Kingston en voie dagrandissement mais provenance du Canal de Panama. Selon le ministre jamacain des Travaux Publics, les parlementaires ne doivent pas perdre de temps car il y a des concurrents dj embarqus dans des plans similaires. Le ministre Omar Davies parle probablement du Trinidad et Tobago sont actuellement en Chine essayant de conclure un deal pour la construction dun port similaire pour le transfert des marchandises de cargo cargo (transshipment) ainsi que la cration de plusieurs zones conomiques attenantes. Voici donc Hati soudain au milieu dun des carrefours commerciaux number one de la plante. Economiquement dans une position gostratgique sans prcdent. Serait-ce depuis larrive de Christophe Colomb dans ce qui deviendra le Nouveau Monde. On comprend donc que Colomb na pas jet lancre dans la baie du Mle Saint Nicolas par hasard. Cest un point central (instrumental) du continent les Etats-Unis (1915-1934). Cependant nous ne voyons aucune disposition en On na jamais entendu les dcideurs (aussi bien pouvoir que opposition ou secteur conomique) prononcer un seul mot ce sujet. Les politiciens hatiens continuent de se battre comme des chiffonniers pendant que leurs homologues jamacains ou trinidadiens (comme on voit) sont en train de sactiver pour quelconque rapport avec la belle image dont nous semblons soudain bnficier sur les deux continents, amricain et europen ? Visite dEtat coup sur coup du Prsident de la Rpublique, Joseph Michel Martelly, Washington et en Europe (Paris, Vatican, Bruxelles). Suivez notre regard. Affaire donc suivre. Mais messieurs les dcideurs, le temps presse. Marcus Hati en Marche Miami, Mlodie FM, Port-au-Prince trouver de puissants allis conomiques en vue de se doter des nouvelles facilits portuaires ncessaires pour commercial qui va scouler Canal du Vent, qui se trouve entre le Mle Saint Nicolas et Guantanamo (Cuba). nos dettes et de nos Aucune position nest donc plus stratgique que le Mle Saint Nicolas dans cette nouvelle conjoncture goconomique. Or il nous semble que Hati cumule au contraire tous les problmes pour ntre pas dans le coup. 1 Le Brsil a choisi dinvestir Cuba, Mariel, le point de cette le le plus Le port en construction Mariel (Cuba)

PAGE 8

Page 8 CONSTRUCTION DEMOCRATIQUE au problme du nuclaire iranien ; ce sont les premiers pas vers un dbut de reprise des relations diplomatiques entre Mais pour nous Hatiens ce nest rien quun nouveau jeu politicien. Ds lors au lieu dune atmosphre de partage, cela devient une foire dempoigne. Tout pour un, rien pour tous un poignard dans lautre. Or le dialogue suppose pour commencer une On en est l pour linstant. Les partis proches du pouvoir semblent vouloir tout garder et ne concder que des peanuts et encore. En face cest tout ou rien (nouveau gouvernement, nouveau conseil lectoral etc). Quand ce nest pas de nouvelles lections gnrales qui jecteraient Martelly de son fauteuil (comme lexigeaient cette semaine quelques centaines de manifestants Lavalas). Ds lors dialogue, oui, mais un dialogue de sourds. Mme si chacun se rend bien compte que dans dialogue, et plus forte raison dans consensus, il y une part de concession, mais chacun sefforcera jusquau dernier moment de dissimuler dans son dos un bouquet de roses dans une main, Mais plus encore cest la dernire chance offerte une certaine classe politique. Oui, dialoguer ou disparatre. Le Pape Franois la bien fait comprendre au prsident Martelly et au snateur Desras. Cest le dialogue ou rien la ligne droite est le plus court chemin. Alors quelle se croit toujours au temps du marronnage (forme de lutte pratique par lesclave de Saint Domingue pour chapper aux violences du matre), eh bien cest au contraire son propre devenir que la classe politique hatienne est en train de jouer. Mais elle ne sen rend point compte. Demain ce sera trop tard Hati en Marche, 28 Fvrier 2014 Le Prsident Martelly reoit le Cardinal Chibly Langlois de retour au pays aprs sa conscration au Vatican le 22 fvrier dernier gaspiller leur temps, le dialogue nest pas un simple amusement public. Il a pour but de dgager une atmosphre plus sereine pour lorganisation dlections dans des conditions passablement quilibres en vue de rsultats qui soient acceptables par un plus grand nombre. Sinon ce serait peine perdue. Or les vrais promoteurs du dialogue ne font pas a pour perdre leur temps. Seuls les acteurs politiques hatiens pour qui cela na aucune importance. Et cest l que le bt blesse. Quelle est limportance du dialogue ? hatienne dune faon un peu plus durable. Autrement dit, dgager un certain consensus entre peu plus large et moins mesquin du gteau. membres de la communaut hatienne ont fait le dplacement pour pouvoir assister la crmonie. Ces compatriotes ntaient La dlgation hatienne reue au sige du Conseil europen Bruxelles Cuba et les Etats-Unis (libration dun agent cubain dtenu depuis 15 ans) ; cest la seule solution possible pour la crise politique en Ukraine et peut-tre le vrai message que les tanks de Poutine ont pour mission de dlivrer aux mutins de Kiev mais la manire rude la solution laquelle tt ou tard lEtat dIsral devra se rsigner Bref il ny a quen Hati quon refuserait de le comprendre, de saisir que cest dialoguons Sinon tant pis pour vous Cest du crtinisme de penser quon a le choix. Et que le fameux dialogue interhatien qui nous a occup pendant toutes ces dernires semaines, naurait t quun chapitre comme les autres dune interminable srie tlvise mais qui ne passionne plus que ceux (les mauvais interprtes) qui la jouent. Et que lorsque le Pape Franois fait promettre au prsident Michel Martelly et au prsident de lAssemble nationale, le snateur Simon Dieuseul Desras, que le dialogue va se poursuivre, ce serait des paroles en lair. Des phrases. Aloral Car contrairement ce que pensent certains dentre nous qui nont aucun problme atmosphre de civilit. Ce en quoi nous sommes les champions. En effet le courant a t vite tabli. Comme enfants sages, jours les diffrences politiques nont aucun support idologique qui pourrait expliquer des attitudes plus extrmes que dautres. Ici on se bat pour des intrts qui sautent aux yeux. Cependant quand il faut transformer lessai, faire le pas indispensable vers la confiance rciproque, quand civilit doit devenir civilis au sens de placer lintrt gnral avant le sien, lintrt suprieur de la nation, ds lors rien ne va plus. Ds lors les attitudes changent. Les proches du pouvoir retrouvent leur arrogance (jy suis, jy reste !). Et ceux dits de lopposition toute leur hargne, leur venin de premier occupant dtrn, qui aujourdhui npargne mme pas le mdiateur. En loccurrence le premier Cardinal hatien, Mgr Chibly Langlois. Et voici la conclusion de la premire phase du dialogue inter-hatien. On en est l pour le moment. Et les plus radicaux de se frotter les mains. Bon dbarras Or erreur totale. Car on est condamn au dialogue. Cest une exigence internationale. Gopolitique. la vedette du jour. Le Chef de ltat, visiblement mu, sest lev prestement de son sige pour embrasser les deux jeunes compatriotes du Benelux aller en Hati, soit comme touristes quasiment caduque. Dailleurs, a presque reproch le Prsident, pendant que les Hatiens de lextrieur attendent quil y ait la scurit en Hati, des trangers y sont dj et y investissent. Il ne faut pas quon se rfugie derrire le paravent de linscurit pour rester ltranger, a-t-il clam. Il na pas manqu de relever les bons points obtenus pour sa politique, notamment sur le plan international. Hati est sortie des pays dits dangereux, devenant mme lune des destinations les plus sres de la rgion Notre pays est place en 47me position, juste aprs les tats-Unis, en ce qui concerne le respect de la libert de la presse citant Reporters sans Frontires. Dans le domaine programme socio-ducatif atteint plus dun million. Autre succs brandi, cette fois dans de tentes dmontes serait pass de 1.500.000 en 2011 147.000 maintenant. Les choses bougent a-t-il indiqu. Parler dinscurit, de catastrophes naturelles, de coups dtat, tout cela nest pas trs attractif pour les investisseurs, a-t-il soutenu. Son mot du jour, cest arrtons le massacre Plus de piti, plus de commisration mais il convient plutt de mettre en avant nos valeurs, notamment culturelles, nos qualits, nos atouts, a-t-il poursuivi. Nous et de symboles belges, arborer leur bicolore. Avec les autorits namuroises, Michel Martelly a aussi discut des opportunits daffaires que recle Hati. Notamment dans le domaine du tourisme. Lentretien a port galement sur limportance de mettre en place des partenariats publics-privs pour des projets de dveloppement (comme le programme de crdit agricole belge). Il est mme question de collaboration possible entre les coles htelires de Namur et celles dHati. Quittant Namur, le prsident sest rendu dans un htel situ non loin de lAmbassade une rception organise par lAmbassade dHati et laquelle ont pris part plus de 400 personnes. Parmi elles, presque tout ce quon comptait dHatiens, de Belgo-hatiens et des traditionnels Amis dHati L-bas, un accueil plutt artistique lui tait rserv. Aprs lentonnement des hymnes prsidentiel et national interprts par une chorale mise sur pied en la circonstance, place tait donne au spectacle articul autour des 5 E (ducation, tat de droit, Emploi, Environnement, nergie), cher au gouvernement, et dans lequel les artistes hatiens de Belgique, aussi bien chanteurs, humoristes, danseurs et musiciens se sont surpasss. Doumont, qui a prononc le discours de bienvenue, a arrach des applaudissements nourris de lassistance. Vous tes un champion, vous tes le champion de tous les Hatiens, vous tres notre champion, vous tes mon champion a-t-elle conclu ladresse du prsident. Pendant que Tamira Taton, une sommes un pays riche comptent dsormais les investissements-roi. Un discours qui habituels et viscraux. Huguette Hrard camra, un portable ou une tablette ont voulu immortaliser. Visiblement dop par les propos encenseurs de la jeune Chlo, le prsident, malgr la fatigue visible sur son visage et dont il ne sen est pas dailleurs priv den faire tat, a pris le micro pour inciter, en des termes trs combattifs, ses

PAGE 9

Page 9 BANQUE NATIONALE DE CREDIT

PAGE 10

Page 10 Mercredi 05 Mars 2014 WHATS UP LITTLE HAITI ? with Pascale E. Taddeo Richard Casimir, welcomed the new Haitian Cardinal, his Eminence Chibly Langlois, as he returned home after having been created a cardinal by Pope Francis on February 22 at St. Peters Basilica in Rome. the Toussaint Louverture International Airport, the Archbishop of Port-au-Prince, Mgr. Guire Poulard, thanked the Head of State for the grand welcome reserved for His Eminence the Cardinal. He also sent his compliments to the Diocese of Les Cayes and to Cardinal Langlois, whom he described as a friend, a brother. For his part, President Martelly, thanked His Holiness Pope Francis for Monseigneur Langlois elevation to the honor of Cardinal; he also congratulated the new Cardinal. In his speech, Cardinal Chibly Langlois expressed its appreciation to Mgr. Guire Poulard. He also thanked the President for his presence, which translated for him, a sign of harmony between the State and the Church. Considering his promotion as a grace and a great responsibility, Cardinal Chibly Langlois, reiterated his willingness and readiness to serve, declaring The other country will not emerge without The dialogue must continue. Two members of the Inter Parliamentary Union (IPU) are reportedly, impressed by the progress made in terms of democracy in Haiti during the countrys recent past following a meeting with Prime Minister Laurent Lamothe, said his Established in 1889, the IPU is the international organization of Parliaments. The Union is the focal point for world-wide parliamentary dialogue and works for peace and representative democracy. According to the Office of the Prime Minister, Mlgu Trao, a Member of Parliament from the West African nation of Burkina Faso, and Dennis Dwason, a Senator from Canada, participated in an information-gathering visit on the hide their feelings toward Haiti, along with other members During this visit, the head of the delegation, the Burkinabe member Mgul Trao, met with Lamothe who was accompanied by Senator Wensesclass Lambert of the Senates Foreign Affairs Committee, Deputy Altesse Toussaint of the majority block in the lower house, and his Diplomatic Advisor, Nixon Myrtil. Prime Minister Lamothe gave a brief overview of the governments achievements for establishing a state of laws based on the understanding and the participation of everyone, including in the governments relationship with the other branches of government. Lamothe noted that from three deputies and zero senators upon President Martellys arrival to power in 2011, the government could now count on 58 deputies and eight senators. This remarkable achievement is due to the continuous effort of opening [the government by] President Martelly, said the Prime Minister. This means that the Haitian Government has unilaterally canceled the property rights, complained the protesters, who, on behalf of the people of lle--vache, asked to meet the Prime Minister Laurent Lamothe to negotiate and participate in the development of its territory. According to the Minister of Tourism Stephanie Villedrouin, the government never intended to relocate the inhabitants of Ile-a -Vache from the project to make the island a tourist destination. On February 22 nd Haitian Prime Minister, Laurent Lamothe, visited lle--vache, considered a major tourist destination. This visit was an opportunity for Lamothe to reassure local residents of Kay Kok, that they will not be evicted from their homes. An impromptu protest was organized by the peasants of Combite des Paysans of lle--vache during Lamothes visit. The protest was severely suppressed by a detachment of CIMO, which has since remained parked on the island. Kay die to keep their homes. Recently, more than a dozen organizations from civil society have brought solidarity to the resistance movement of the inhabitants of lle--vache, denouncing the governments initiatives that intend to dispossess them of their land for the discrimination against Dominican The U.S. State Department condemned discrimination against Haitian immigrants and their descendants in the Dominican Republic, in its annual report published last Thursday on human rights in the world, HPN learned via free the newspaper Diario. The newspaper highlighted the decision of the Constitutional Court Dominican to deny citizenship to those born in the country of illegal parents, which primarily affect those of Haitian origin. The State Department noted that the Dominican government has taken measures to punish those who have committed violations of human rights, but remains the echo Moreover, in the same report the United States say like Haiti, Libya, Yemen, Tunisia due mainly to laws they have passed laws prohibiting discrimination against people with disabilities. Last Friday, President Michel Martelly, accompanied by Prime Minister Laurent Lamothe and Chancellor PierreHaitian carnival celebrated this year in the city of Gonaives Last Friday, at a cocktail party which this year replaced the traditional queens ball, President Michel Martelly, launched the Carnival activities in Gonaves. This took place It is really hard to believe but FANM will celebrate its 21 st year anniversary this week. When Founder Marleine organized a group of women and then husband, all members of Sosyete Koukouy to organize FANM after witnessing a void in services, the attacks started immediately The group was accused of wanting Haitian women to wear the pants in the family, to divide the Haitian family, while teaching women how to defy and disrespect men. Once FANM started to use different mediums to educate the women and inform them about their rights to live safe, free of violence in their own homethat no one has the right to beat or be-little them the women would call to voice their opinion on gender roles and the bibles position on womens attitudes toward their husbands or pa respekte sa labib la di obeyi mari-w. The men on the other side gave their prognostic and predicted FANMs premature ou pral tande, oganizasyon ap kaba There was indeed a precedence for that, a previously celebrated Haitian women organization in Miami did end up in scandal with back and forth accusations of adultery. Men also felt excluded because of the name. Well, fast forward 20 plus years, FANM has become the most recognized community -based organization in the diaspora and around the world serving men and women. FANM transitioned from a completely volunteer -led organization awards including the Human Rights Award from Amnesty International the Leadership for a Better World Award from Chamber of Commerce) and in 2015, FANM s Founder Marleine Bastien was named One of 35 Most Remarkable Women in the World by Essence Magazine (2005) When she received the Human Rights Award from the USHN last example of what human right organizations should look like. FANMs mission is to empower Haitian women and their families and to facilitate their adjustment to life in South Florida. FANM also aims at empowering women worldwide. Like its Executive Director Marleine Bastien course of 21 years went beyond Haitian immigrants. FANM provides vital services in the domain of mental health, domestic violence intervention, health access, immigration community economic development, adult literacy/job training, and after school programs to both Haitian and non-Haitians. It has also been a voice for workers rights, education, womens rights, affordable housing, immigrants rights, human rights and world peace. Whenever, someones rights is threatened you can count on FANM to stand and be counted. In addition to providing services to a diverse group of clients daily, FANM Haiti, TPS Expansion, Comprehensive Immigration Reform. Save Little Haiti Affordable Housing and Ending Gender Violence of Women and Girls. FANM in collaboration with Human Rights and Immigration Clinics at the University of Miami save 40 Haitians who were either terminally or mentally ill from deportation last year. FANMs Executive Director Marleine of the OAS Human Rights Committee to end deportation, pass comprehensive immigration reform and for President Obama FANMs model of combining quality, life-saving services with strong organizing is unique. Groups come from around the world to visit and hear about FANMs history which since last year, became part of the University of Miami Special Library Collections used by graduates and undergraduate students. FANM has and continues to serve families, to give them the tools to transform and strenghten their communities. On International Womens Day, March 8 th 2014, 7 PM FANM invites you to join them in their grand celebration, red carpet www.fanm.org 305 756-8050 of the City, Steeven Saint-Fleur; the Departmental Delegate, Jean Auguste Michel; the Acting Minister of Culture, Josette Darguste; members of the carnival committee, as well as Haitian designers and stylists, who participated in the creation of costumes. In his speech, the Head of State thanked the organizers of the 2014 Carnival for the tremendous work they have done. He was convinced that the national carnival which was relocated, will better sell the beauty, natural resources, cultural and tourist regions in the country an opportunity for Haiti to Guy Alexandre former Ambassador of Haiti to the Dominican Republic died last Friday, February 28 th in Portau-Prince, following a heart attack. Guy Alexander twice led Haitian diplomacy in the neighboring Dominican Republic, from 1991 to 1993 and again from 2001 to 2003. Alexandre was invited to a Thursday evening reception at the Dominican embassy in Port-au-Prince on the occasion of the commemoration of the independence of the Dominican Republic on February 27. The day after the ceremony he was swept away by a massive heart attack. Guy Alexandre was recently hired as well as other former diplomats from Haiti to the Dominican Republic to advise Haitian authorities in the framework of the dialogue between the two countries following the 168 13 judgment of the Dominican Constitutional Court. More reactions against the tourism A petition is circulating on the internet asking the Martelly Lamothe government to withdraw the decree of May 10 th 2013 declaring lle--Vache a tourist area. The people of lle--vache are asking for help! reads the website avaaz.org, which hosts the petition. The people [of lle--vache] are asking the Haitian government and the Prime Minister not to expel them from their land and not to deprive them of their ancestral rights, informs the protesters. In May 2013, they recall, a presidential decree declared lle--vache a reserved zone and a zone for tourism development. In this decree, the movements authors highlight that, all properties leased or sold between individuals in the

PAGE 11

Page 11 AVIS DIVERS dfaut requis et octroy laudience civile et publique du Lundi vingt-cinq (25) Novembre deux mille Treize (2013). Adjuge au demandeur les conclusions de sa citation. Ordonne en consquence le dguerpissement des cites, les dames Vanise DESROSIERS, Christine PIERRE de la maison du demandeur. Accorde lexcution provisoire sans caution du prsent jugement sur le chef du dguerpissement, nonobstant appel ou pourvoi en Cassation. Condamne les cites aux dommages-intrts, frais et dpens de lInstance. Commet lhuissier AINSI JUG ET PRONONC PAR NOUS, Frantz MRENTUS Juge en audience civile et publique du Lundi Vingt-cinq (25) Novembre deux mille Treize (2013), avec IL EST ORDONN ETC EN FOI DE QUOI ETC Me. Berno MARCELIN, Av. Je soussign, Ifautan JOSEPH propritaire demeurant et domicili Carrefour, et le commerce en particulier que je ne suis plus responsable des actes et actions de mon 366-7 pour menaces de mort et INCOMPATIBILIT DE CARACTERE en attendant quune action en divorce lui soit intente conformment la Loi. Ifautan JOSEPH, Plaignant Me. Arthur V. CALIXTE, Avocat PAR CES MOTIFS, le Tribunal sur les conclusions du Ministre Public, maintient le fait dinjures graves et publiques elle reproch par son poux. Admet en consquence le divorce du sieur Al Duniel DIMANCHE davec son pouse Josette ANDR pour injures graves et publiques aux torts de cette dernire ; prononce la dissolution des liens matrimoniaux transcrire sur les registres ce destins le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la Capitale sous peine de dommages intrts envers du jugement compense les dpens en raison de la qualit des parties en cause. AINSI JUG ET PRONONC PAR NOUS, Me. Nathanal S. ADAM, Juge dlgu du Tribunal de Premire Instance de Mirebalais laudience publique et civile du dix-neuf Septembre deux mille onze. An 208me de lIndpendance, en prsence de Me. Flix APPLYS, Commissaire du Gouvernement de ce ressort et avec lassistance de Emmanuel IL EST ORDONN ETC EN FOI DE QUOI ETC Me. MAXY Rockfeller, Av. PAR CES MOTIFS, le Tribunal aprs examen, le Ministre Public entendu, fonde ladite action. ADMET en consquence le divorce de la dame Ralph JOSEPH ne Sandra JEANTY, davec son Epoux pour injures graves et publiques aux torts de lpoux ; Prononce la dissolution des liens matrimoniaux existant entre les dits Epoux ; Ordonne registres ce destins, le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers jugement ; compense les dpens. AINSI JUG ET PRONONC PAR NOUS, Jacques Hermon CONSTANT, Juge en audience civile, ordinaire et publique du jeudi vingt-six Dcembre deux mille Treize, en prsence de Me. RONALD PIERRE, Substitut du Commissaire du Gouvernement de ce IL EST ORDONN ETC EN FOI DE QUOI ETC .. PAR CES MOTIFS, le Tribunal aprs examen, le Ministre Public entendu, dclare fonde ladite action. ADMET en consquence le divorce de la dame Jean Claude DUVERSEAU, ne Marie Nicole PLACIDE davec son poux pour injures graves et publiques aux torts de lpoux ; prononce la dissolution des liens matrimoniaux existant de transcrire sur les registres ce destins, le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers sil y chet ; Commet lhuissier Carltz Edzerd REBECCA de ce sige pour AINSI JUG ET PRONONC PAR NOUS, Jacques Hermon CONSTANT, Juge en audience civile, ordinaire et publique du jeudi six Fvrier deux mille quatorze, en prsence de Me. Ronald PIERRE Substitut du Commissaire du Gouvernement de ce ressort et avec IL EST ORDONN ETC EN FOI DE QUOI ETC POUR EXPDITION CONFORME COLLATIONNE. Louis Frederic ADELPHONSE, Av. PAR CES MOTIFS, le Tribunal, aprs en avoir libr conformment la loi sur les conclusions conformes du Ministre Public, accueille favorablement laction du demandeur pour tre juste et fonde et maintien le dfaut octroy laudience du 26 Novembre 2008. En consquence ordonne le dguerpissement de la dame Monette SAINTILUS et ses occupants illgaux de la dite maison ; condamne la dame Monette SAINTILUS CINQUANTE PAR CES MOTIFS, le Tribunal aprs examen, le Ministre Public entendu, dclare fonde la dite action ; Admet en consquence le divorce du sieur Andr Dieudonne SALOMON, davec son pouse ne Edite COICHY, pour injures graves et publiques, aux torts de lpouse ; Prononce la dissolution des liens matrimoniaux existant entre lesdits sur les registres ce destins le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la Capitale sous peine de dommages intrts envers les ce jugement ; Compense les dpens. AINSI JUG ET PRONONC PAR NOUS, Jacques Hermon CONSTANT, Juge en audience civile ordinaire et publique du Jeudi douze Dcembre deux mille Treize, en prsence de Me. Ronald PIERRE, Substitut du Commissaire du Gouvernement de ce ressort IL EST ORDONN tous huissiers sur ce requis de mettre le prsent jugement en seront lgalement requis. susdits. PAR CES MOTIFS, le Tribunal aprs en avoir dlibr conformment la loi et sur les conclusions conformes du Ministre Publique accueille laction en divorce intente par la dame Marthe Sauvese G. FILS-AIM ne Marthe Sauvese GDON pour tre rgulire en la forme, maintient le dfaut accord laudience du vendredi treize Dcembre deux mille treize contre le sieur Jackson FILS-AIM pour dfaut de comparaitre et quant au fond admet et prononce la dissolution des liens matrimoniaux de la dame Marthe Sauvese GDON et du sieur Jackson FILS-AIM aux torts exclusifs de ce dernier pour injures graves et publiques ordonne quun extrait du dispositif sera dudit jugement soit, la diligence toutes les formalits lgales auront t remplies. Compense les dpens en raison de la qualit dit jugement. AINSI JUG PRONONC PAR NOUS, Me. Widner THANO, Juge en audience publique et civile en ses attributions de divorce, ce vendredi vingt Dcembre deux mille IL EST ORDONN, ETC .. EN FOI DE QUOI, ETC .. Hesed Deinad JEAN BAPTISTE, Av. PAR CES MOTIFS, le Tribunal aprs examen sur les conclusions du Ministre dclare fonde la dite action ; Admet en consquence le divorce de Edens DESBAS davec son pouse ne Chunlie MASSOLAS pour abandon du toit marital. Prononce la dissolution de Pointe--Raquettes de transcrire sur les registres ce destins le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la Capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers sil y chet ; commet lhuissier Johnny JEAN AISI JUG ET PRONONC PAR NOUS, Jacques Hermon CONSTANT, Juge en audience civile et publique en date du vingt-cinq Juillet deux mille Treize en prsence de Me. Saint Aneau NORZ Substitut Commissaire du Gouvernement de ce ressort avec IL EST ORDONN tous huissiers sur ce requis de mettre le prsent jugement en seront lgalement requis. susdits. Le Tribunal de Paix de la Commune de Carrefour comptemment runi en son local PAR CES MOTIFS, le Tribunal aprs avoir dlibr au vu de la loi, statuant publiquement par dfaut et charge dappel, maintient le dfaut sollicit et octroy laudience du deux Dcembre deux mille treize, admet comme fonde laction de la demanderesse ; Ordonne le dguerpissement du sieur Jean Clestin Brunet de la maison situe la Grenade prolonge # 47 par lui occup illgalement au regard de larticle 84-2 alina du dcret du 22 Aot 1995 sur lorganisation Judiciaire ; Accorde lexcution provisoire sans caution de la dcision ; Condamne le cit VINGT MILLE GOURDES de dommages intrts ; le condamne aussi aux frais et dpens. Commet lhuissier Jean Franois du dit AINSI JUG ET PRONONC PAR NOUS, Bertineau DABREZIL Juge en audience civile et publique du Lundi seize (16) Dcembre deux mille treize (2013), avec IL EST ORDONN .. ETC EN FOI DE QUOI ETC Me. Jean Claude FLEURISSAINT, Av. Louissaint Gervens, Av. Ligond Guy-Ren, Av. Le Tribunal de Paix de la Commune de Carrefour comptemment runi en son local ordinaire a rendu en audience publique et en ses attributions civiles le jugement suivant ; entre le sieur Nron Emmanuel Arlain et les dames Vanise DESROSIERS, Christine PAR CES MOTIFS, le Tribunal aprs en avoir dlibr conformment la loi et jugeant par dfaut accueille laction du demandeur pour tre juste et fonde, maintient le

PAGE 12

Page 12 AVIS DIVERS IL EST ORDONN ETC EN FOI DE QUOI ETC PAR CES MOTIFS, le Tribunal, aprs examen et sur les conclusions du Ministre du dfaut, dclare fonde ladite action, admet en consquence le divorce du sieur Marcus MILARD davec son pouse ne Myrlande JEAN pour non seulement labandon du toit conjugal, incompatibilits de caractres, mais aussi pour injures graves et publiques aux torts de lpouse, prononce la dissolution des liens matrimoniaux existant entre lesdits poux, le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la Capitale sous peine de dommages-intrts envers les tiers sil y chet, commet lhuissier AINSI JUG ET PRONONC PAR NOUS, Jacques Hermon CONSTANT, Juge en audience civile, ordinaire et publique du vingt-deux Novembre deux mille treize, en prsence de Me. Kherson Darius CHARLES, Substitut du Commissaire du Gouvernement IL EST ORDONN tous huissiers sur ce requis de mettre le prsent jugement en seront lgalement requis. susdits. POUR EXPDITION CONFORME COLLATIONNE Me. Jean PRIM, Av. Il est port la connaissance des intresss qu la date du Onze Dcembre deux mille Treize, le Tribunal de Premire Instance de Port-au-Prince a rendu une dcision entre les poux Jean Bernard JEAN-LOUIS, la femme ne Altagrace MERILUS, dont le dispositif PAR CES MOTIFS, le Tribunal, aprs examen, le Ministre Public entendu, fonde, ladite action, admet en consquence le divorce de la dame Altagrace MERILUS davec son poux Jean Bernard JEAN-LOUIS pour injures graves et publiques aux torts de lpoux, prononce la dissolution des liens matrimoniaux existant entre les dits poux, registres ce destins, le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la Capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers ce jugement, compense les dpens. Me. Guy ORISME Pour ordre de publication. PAR CES MOTIFS, le Tribunal, aprs examen et sur les conclusions du Ministre Public, entendu maintient le dfaut octroy contre le dfendeur laudience prcite, pour BERNIER ne Augusta PAUL, davec son poux pour injures graves et publiques aux torts de lpoux, prononce la dissolution des liens matrimoniaux existant qui ont exist entre transcrire sur les registres ce destins, le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers sil y chet, compense les dpens ; commet lhuissier Canal GABRIEL de AINSI JUG ET PRONONC PAR NOUS, Jacques Hermon CONSTANT, Juge en audience civile, ordinaire et publique du jeudi douze Dcembre deux mille treize, en prsence de Me. Ronald PIERRE, Substitut du Commissaire du Gouvernement de ce ressort IL EST ORDONN tous huissiers sur ce requis de mettre le prsent jugement en seront lgalement requis. EN FOI DE QUOI, ETC .. POUR EXPDITION CONFORME COLLATIONNE Me. Joseph Ren MISERE PAR CES MOTIFS, le Tribunal, aprs examen et sur les conclusions du Ministre Public, entendu maintient le dfaut octroy contre le dfendeur laudience prcite, pour le ELISCA ne Guerda METAYER, davec son poux pour injures graves et publiques aux de transcrire sur les registres ce destins, le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers sil y chet compense les dpens ; commet lhuissier Canal GABRIEL de AINSI JUG ET PRONONC PAR NOUS, Jacques Hermon CONSTANT, Juge en audience civile, ordinaire et publique du jeudi douze Dcembre deux mille treize, en prsence de Me. Ronald PIERRE, Substitut du Commissaire du Gouvernement de ce ressort IL EST ORDONN tous huissiers sur ce requis de mettre le prsent jugement en seront lgalement requis. EN FOI DE QUOI ETC AINSI SIGN ETC POUR EXPDITION CONFORME COLLATIONNE Me. Joseph Ren MISERE frais et dpens de la procdure. DONN DE NOUS, Me. Mireille CHERESTIL, Juge en audience civile en FORTUNE ce jourdhui 30/12/2009.IL EST ORDONN tous huissiers sur ce requis de mettre le prsent jugement en seront lgalement requis. susdits. POUR EXPDITION CONFORME COLLATIONNE. Me. Mireille CHERESTIL, Av. Juge dInstruction PAR CES MOTIFS, le Tribunal, aprs examen et sur les conclusions du Ministre Public, entendu maintient le dfaut octroy contre le dfendeur laudience prcite, pour Stphan POTEAU ne Tania CIVIL, davec son poux ; pour injures graves et publiques aux torts de lpoux, prononce la dissolution des liens matrimoniaux existant entre lesdits sur les registres ce destins, le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la Capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers sil y chet, Compense les dpens ; commet lhuissier Canal GABRIEL de ce Tribunal AINSI JUG ET PRONONC PAR NOUS, Jacques Hermon CONSTANT, Juge en audience civile, ordinaire et publique du jeudi douze Dcembre deux mille treize, en prsence de Me. Ronald PIERRE, Substitut du Commissaire du Gouvernement de ce ressort IL EST ORDONN tous huissiers sur ce requis de mettre le prsent jugement en seront lgalement requis. EN FOI DE QUOI ETC .. AINSI SIGN ETC POUR EXPDITION CONFORME COLLATIONNE Me. Joseph Ren MISERE. PAR CES MOTIFS, le Tribunal aprs examen, le Ministre Public entendu, fonde ladite action. Admet en consquence le divorce de la dame Paulette MARCELIN davec son poux Cauvin Fils LOUISSAINT pour injures graves et publiques aux torts de lpoux. Prononce la dissolution des liens matrimoniaux existant entre les dits poux. registres ce destins, le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera publi dans lun des quotidiens sditant la Capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers sil y relative lexcution du prsent jugement, compense les dpens. AINSI JUG ET PRONONC PAR NOUS, Jacques Hermon CONSTANT, Juge en audience civile ordinaire et publique du mercredi dix-huit Dcembre deux mille treize en prsence de Me. Yanick ODNEY, Substitut du Commissaire du Gouvernement de ce IL EST ORDONN ETC EN FOI DE QUOI ETC PAR CES CAUSES ET MOTIFS, le Tribunal, aprs examen, sur les conclusions du Ministre Public, maintient le dfaut octroy contre le dfendeur laudience prcite, Woodmina MONDSIR davec son poux Enel ALEXIS pour injures graves et publiques. Prononce la dissolution des liens matrimoniaux ayant exist entre les dits poux ; ordonne dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la Capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers sil y chet ; commet lhuissier AINSI JUG ET PRONONC PAR NOUS, Jacques Hermon CONSTANT, Juge en audience civile et publique en date du Sept Mai deux mille douze, en prsence de Me. Jean Claude DABREZIL, Substitut du Commissaire du Gouvernement de ce ressort avec IL EST ORDONN tous huissiers sur ce requis de mettre le prsent jugement en seront lgalement requis. susdits. PAR CES MOTIFS, Le Tribunal aprs examen, le Ministre Public entendu, fonde ladite action. Admet en consquence le divorce de la dame Lysner FEVRY ne Yvette GAZELUS davec son poux pour injures graves et publiques aux torts de lpoux. Prononce lEtat Civil de la Section Est de Port-au-Prince, de transcrire sur les registres ce destins le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera publi dans lun des quotidiens sditant la capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers sil y chet. Commet lhuissier prsent jugement, compense les dpens. AINSI JUG ET PRONONC PAR NOUS, Jacques Hermon CONSTANT, Juge en audience civile ordinaire et publique du jeudi trente Janvier deux mille quatorze en prsence de Me. Ronald PIERRE, Substitut du Commissaire du Gouvernement de ce

PAGE 13

Page 13 HAITI QUEL DEVELOPPEMENT ? Le jeudi 27 fvrier, la PROMODEV organisait son le 27 fvrier 2013, au Parc Historique de la canne--Sucre. lpoque, je ne connaissais pas la PROMODEV, ce nest (voir HEM Vol. 26 # 50 du 02-08/01/2013). Je nai pas trop honte de mon ignorance, car, si jen crois Jean Andr Victor, le concept est assez nouveau ; il aurait t propos par un certain Porter, que je nai pas lheur de connaitre, en 1986 ; comme dirait mon pre, se ay maten ; que nous consommons passent par un certain nombre dtapes entre le moment o ils sont produits et le moment o nous les consommons, de la fourche la fourchette comme la dit une fois Michel William, et javais bien aim la formule ; et UNITED NATIONS United Nations Stabilization Mission In Haiti NATIONS UNIES Mission des Nations Unies Pour la Stabilisation en Hati dsirant participer cette demande de manifestation dintrts qui sera lance sur une courte priode Log Base. LOffre est un Contract pour lachat, la collecte lenlevement et lelimination approprie de recyclage de materiaux distincts de la MINUSTAH( Charlie Camp/MAC1, Delta Camp, Log -Base et Logyard ) Port-au-Prince, Haiti. Loffre est un contrat pour lachat, la collecte, lenlvement et llimination approprie et / ou de recyclage de matriaux distincts de la MINUSTAH (Charlie Camp/MAC1, Delta Camp, Log -Base et Logyard) Port -au-Prince, Hati sur une base au fur et mesure des besoins. La Mission cherche tablir un contrat non exclusif pour la cession par vente de matriaux distincts pour le recyclage de (Plastic 200,64 m3 x12 = 2,407.68 m3/an Aluminium 98,79 m3 x12 = 1,185.48 m3/an papier / cartons 380,17 m3 x12 = 4,562.04 m3/an et verre 28.29m3 x12 = 339,48 m3/an ) pour une priode initiale de un (1 ) an avec possibilit de prolongation pour deux (2 ) ans la priode un total de trois ( 3 ) ans ( 1 +1 +1) sous rserve de la prorogation du mandat de la MINUSTAH et de la performance satisfaisante de lentrepreneur Lentrepreneur est responsable de fournir toute la main-duvre ncessaire, les vhicules, les outils, les matriaux, les pices dtaches, transport, permis de transport et de surveillance, et de prendre toutes les dispositions ncessaires pour assurer le respect de ses obligations en vertu du contrat pendant toute sa dure. Lentrepreneur est entirement responsable du maintien de lensemble du personnel et veille ce que lensemble de son personnel, quipement, installations, matriel et fournitures sont en place la date de la mobilisation prcis dans le contrat Lentrepreneur doit prparer un plan de gestion environnementale dtaille pour la collecte / transport du matriel Distincts pour les recyclages achets de la MINUSTAH. Lentrepreneur doit avoir les capacits institutionnelles et de trois (3) ans dexprience dans la prestation de services similaires. de 17 Mars 2014, 10h00 (heure dHati) par tlcopieur ou par courriel ladresse indique ci-dessus. La dclaration dintrt doit contenir les informations suivantes Nom de la Compagnie Adresse Postale et Physique Tlphone et numro de fax Courriel Nom et titre de la personne contractuelle Brve explication du contexte et de lexprience de lentreprise, y compris des rfrences de clients. Lentrepreneur retenu signera une premire (1) anne de contrat avec une extension possible de deux annes supplmentaires dexprience et de comptence. Aucun engagement futur nest donn sur la taille et la rpartition de la prsence de la MINUSTAH en Hati. LONU se rserve de la mission et des besoins oprationnels pendant toute la dure du contrat. La MINUSTAH lintention de suivre le processus dappel doffres formel. Sil vous plat noter que cet avis ne constitue de ces conditions nimporte quel moment dans lEOI et / ou processus de sollicitation. quaprs lvnement que jai t au courant, mais le thme mavait intress. Jai donc fait une mission sur Mlodie avec le Secrtaire Gnral, Talot Bertrand, puis, une fois que jy ai consacr quatre articles (voir HEM Vol. 27 # 27, 28, 29 et 30). thme la Vol. 27 qui avait pour thme Le dveloppement de laquaculture et de la pche, une opportunit conomique pour Hati jtais encore absent et jen attends toujours le compte rendu ; mais grce au rsum, jai quand mme pu en dire quelques mots (voir HEM vol 27 # 40). Ce tenu le 11 dcembre, que jai pu vraiment participer, mais l encore jattends le compte rendu. tenu il y a quatre jours et, bien entendu, il ny a pas encore de compte rendu ; je veux lavage, emballage, transport, cuisson (pensez aux confitures ou aux noix ou pistaches grilles) chacune de ces interventions ajoutent de la valeur au produit ; la chaine de valeur serait donc la succession des valeurs ajoutes laliment entre le moment o il est produit et le moment o il est consomm. Attention, si on se lance dans de telles considrations, ce nest pas pour le simple plaisir de couper des cheveux en quatre ; ce sont des considrations trs bassement matrielles, car la valeur ajoute au produit correspond au travail de celui qui a lav, transform, transport le produit, et dans cette valeur il y a le salaire de celui qui a lav, transform, transport le produit. Nous vivons dans une poque o il devient de plus en plus vident quil y a urgence crer des emplois et assurer des revenus la population, et mon option personnelle est la cration demplois et de sources de revenus pour la population rurale, qui reprsente encore 60 % de la population, mais qui est aussi la plus touche par la pauvret et linscurit alimentaire. LE FINANCEMENT DES CHAINES DE VA L EUR nest donc, pour moi pas seulement UNE OPPORTUNIT POUR L E DVE L OPPEMENT LE FINANCEMENT DES CHAINES DE VA L EUR, UNE OPPORTUNIT POUR L E DVELOPPEMENT CONOMIQUE DHATI Je ne sais pas pour vous, mais pour le non-conomiste que je suis, le concept de chaine de valeur est quelque chose de tout fait nouveau. La premire fois que je lai entendu, ctait dans la bouche de Karl Maxime Alliance, lpoque o il organisait ses sminaires autour de ses rencontres sur il ny a donc pas de quoi fouetter un chat. Le concept est cependant fort utile et on a toutes les raisons de se familiariser avec lui. Mais quest-ce donc quune chaine de valeur ? Le numro hors -srie JUILLET 2012 du magazine une publication Une chane de valeur est une succession dtapes qui sont toutes sources de valeur ajoute, coordonnes, tous les niveaux de la production, de la transformation et de la distribution, et destines rpondre la demande du consommateur Avant daller plus loin, je dois signaler que le CTA est Mais revenons notre chaine de valeur. Pour les nonconomistes de mon genre, je voudrais donner une illustration SPORE Disons que les aliments CONOMIQUE D HATI mais un moyen de sortir la population rurale du marasme dans lequel elle croupit. Jattends donc avec la question de manire plus approfondie ; jattends surtout de trouver, dans ce compte rendu, la magistrale prestation qua Aprs que jaie pour la premire fois entendu parler de chaine de valeur, jai eu lopportunit de participer un sminaire de Group Croissance et l le professeur Pharel a su me mettre dans le bain. Aussi je nai pu quapplaudir quand le Ministre de lAgriculture lui a remis, au nom de la PROMODEV une plaque dhonneur pour le travail dducation conomique quil poursuit inlassablement depuis des annes. Bernard Ethart Jacmel le 3 mars 2014 La rencontre la foule stait dj masse devant les grilles de la Maison de lAmrique latine. Une fois les portes ouvertes, les gens sy sont engouffrs dans lespoir de se retrouver le plus proche possible du prsident. Mais il se trouve que cette trs belle maison nest pas vraiment approprie pour ce type de rencontre. Elle ne possde pas de salle assez grande pour contenir toute la communaut hatienne, invite par lambassade, rencontrer le prsident Michel Joseph Martelly, de passage en France dans le cadre de sa tourne europenne. Les protestations nont pas tard pas fuser de toutes parts. Mais pourquoi avoir invit tout le monde si on ne peut mme pas entr ? rcrimine un compatriote. Pourquoi ne pas avoir lou une salle plus grande ? regrette un autre. Comment voulez-vous que ce pays change si on nest pas mme pas capable dorganiser une simple rencontre ? vituprent dautres gens qui, en prsence de quelques personnes non hatiennes ont eu le plus grand mal cacher leur gne devant cette organisation qui laissait dsirer. Quand le consul a demand au public dtre de suivre sur les crans de tlvision la retransmission en direct de lallocution prsidentielle, il a essuy un tonnerre de protestations parmi la foule. On est venu pour voir le prsident, et non pour regarder la tl lanaient certains, dclenchant du coup des clats rires des plus philosophes regagneront les salles indiques, elles aussi bondes et pleines lcran de tlvision est dispos de voir ce qui sy passe. Les personnes de petite taille doivent se hisser sur la pointe des pieds pour essayer de capter quelques scnes. Dans la grande salle, prtendument rserve la Lconomiste Kesner Pharel honor

PAGE 14

Page 14 LES JEUX Solutions de la semaine pass eFOURCADE ENNEADES BUISSONS R##TESTA INRI#S#Y LAITIERE ES#U#EUE SALEUSES Visitez Haiti en Marche sur Internet au www.haitienmarche.com 18LES JEUX DE BERNARD CARMIN CARLIN MARLIN MERLIN MERLON MERLOT PERLOT SCRABBLEArrangez les sept lettres ci-dessous pour former un mot franais Solutions de la semaine passeGERSEAUMODULA LACERE E C S O S S RSolutions de la semaine passe: LES JEUX DE BER NARD Allez de MODULA, LACERE en utilisant des mots du du vocabulaire franais, et ne changeant quune lettre par ligne.Mots Mls S S E N I L R I A N A I P O I H T E S A C L E E A I L A T I L A S T T C P T B U T I A U N N N K M S C D L A A O O U A L G T I R N F I I F I E A O D N T U L L L K N S I I A J T L L M W L C N N I L D F F Y I S E A C Q E H R R R K U R T A P A I O O L S Y N N S I T A I I T K V U I L P M A R R U T A I J E A F N A A U I N Z N A O R R E E H A W L I N I A S E E R N U E E E N I A A A F N R R N I R I A N R K D K I N Z A A B U G B I I I A L W S E I O I I O R T W I E I H L R N A A I R A E W P P S A V O A E R C A R E O T T A R I Y N O P A H N O D L N W N N I A E E I N L A S O C I G A A A O A R A A A O I G R A I I N R D I L N I I I S I I Y R I A R Y N W H N A T N X I I R R R U R A S F R I W P A U C E C E I E H S L L L L L S X R L R A T T K H S I J A M P Y I I I Q I U E I I W Y A I J K V R S D O V S N N N H N M D A N A S I O M Q W E A U R M R E E E L E E E V E Y R R N T K Q M L R E U S S S S I S H F Z S S U N A I R Z A T A A M Q Y Y U G O S L A V A I R L I N E S A G MTrouvez les 42 compagnies ariennes dont au moins un vol a t dtourn entre 1980 et cette anne dans le carr ci-dessus portables, smartphones, iPads, tout tait bon pour immortaliser ce moment. De cette mare humaine qui le pressait de toutes parts, on entrevoyait peine le visage du prsident. On a du sen remettre qu sa voix. Les problmes de droit de vote des binationaux, lindignation provoque par larrt de la Cour constitutionnelle dominicaine lencontre des Dominicains dascendance hatienne, le cas Duvalier, dont le procs nest toujours pas programm, et les drapages sur le plan du respect des droits de lhomme en Hati (en date, lassassinat des poux Dorsainvil)... Toutes ces questions devaient tre souleves dans lallocution. Au lieu de cela, le public a assist une longue prche, maille qumander il a au contraire exhort la diaspora rentrer Si vous attendez que Hati soit bon pour venir faire quelque chose, vous allez un beau jour arriver et trouver que les choses sont dj faites sans vous prvient le prsident hatien, prcisant avoir ax sa priorit sur la reconstruction des personnes avant de reconstruire les murs dtruits lors du sisme Parlant de dveloppement, il estime que cest dabord ( bohu, le porte-parole de la communaut hatienne, dsign pour loccasion, a lu un discours. Ce devait tre une allocution de bienvenue, qui serait en mme temps loccasion de prsenter quelques dolances au prsident de la Rpublique dHati. de louanges dithyrambiques de la part dun pasteur qui sest fait le porte-parole de la communaut hatienne. Ce qui ntait pas pour plaire plus dun. Trs laise dans la foule, Martelly a salu, pour sa part, la nombreuse assistance avant de vanter son bilan jug positif, prs de trois ans depuis son arrive la tte du pays. En crole, de la manire la plus pose, il a numr les changements oprs par son administration. Il a expliqu avoir prlev, sans demander la permission de la diaspora, 5 centimes sur chaque gratuite pour les enfants du pays. Grce vous, nous avons collect entre 52 et 60 millions de dollars. Cest vous qui financez lcole gratuite sest flicit le prsident cette contribution impose. Se dfendant dtre venu aux Hatiens denrichir et de reconstruire leur pays. Je ne viens pas vous demander de largent, ce que jai vous demander cest de vous mettre ensemble. Si chaque Hatien met 1 dollar chaque vendredi, cela fait 4 millions de dollars. Au bout dun mois cela fera 16 millions de dollars. Et cet argent cest vous qui choisirez la manire dont vous souhaitez le grer. Cest vous qui allez linvestir dans les secteurs que vous voulez rappelle-t-il, en conseillant aux Hatiens de former un comit de la diaspora capable de grer et dinvestir ces fonds. des personnes dans lassistance qui criaient Nous avons besoin de plus de scurit !, il a rtorqu vivement que Hati est le pays le plus sr de la Carabe Et que Hati se situait au 47 e rang dans le domaine de la libert de la presse, juste derrire les Etats-Unis Aux jeunes dsireux de rentrer au pays pour apporter leur savoir et leurs comptences, Michel Martelly recommande de passer par la mission diplomatique pour se faire enregistrer et ainsi tre orients dans les secteurs demandeurs. Des questions de lassistance concernant la tenue des lections, cette anne, ont t poses. Loccasion pour Martelly de fustiger les parlementaires de lopposition. A la question si la musique ne lui manquait pas trop ? Il a rpondu, amus, quil se voyait comme le chef dorchestre et les membres du gouvernement seraient les musiciens pu entrer dans la grande salle de patienter et quil allait faire le tour de toutes les salles pour les saluer. Cest vous que je suis venu voir, je ne partirai pas sans vous voir. Jai tout mon temps pour vous Eva Zidore (Paris) Martelly et Franois Hollande lElyse le vendredi 21 fvrier 2014

PAGE 15

Page 15 TI GOUT PA TI GOUT ak Jan Mapou Tout grangou se grangou, tout grangou pa menm grangou. Nan fouye zo nan kalalou grangou, yon nan majjon opozisyon ayisyen an, evans paul, Kplim lid kid (komite inite demokratik), idantifye twa (3) kategori grangou kap brase bil yon Ayisyen kap viv an Ayiti. Li f revelasyon sa gran bon nan maten ki te jedi 4 oktb 2012 la, sou radyo karayib fm, nan ribrik libre opinion, jounalis patrick t ap anime. An nou pale sou twa kategori grangou sa yo. grangou ki bay tt chaje sa yo grangou ki ka mete yon pp awoyo grangou ki ka f tt yon gouvnman cho. m pale-n davans, kozri a ap long pinga nou di-m li bann yon grangou manchlong! Evans Paul, yon esp politik, reptorye twa kategori grangou. Men li pa t gentan elabore sou yo. Dapr veteran Twazym kategori grangou a, yon grangou ki malouk separeman. mwen poko manje mwen pa gen tan pou m manje, mwen gen manje a, men, mwen poko jwenn yon ti tan pou mmanje. Mwen gen lajan nan pch mwen, map debwouye-m ase byen, manje-m sou dife, mwen kapab manje, se tan mwen pa genyen pou m manje. Sa se yon bon grangou, grangou mon ki gen mwayen ak mou ki ka debwouye yo ase byen. Se grangou l mon klas mwayn te klas mwayn, anvan goudougoudou. Se grangou biznisman yo sitou. grangou mou-n ki okipe delattopye. se grangou malere ki pa tw mal, grangou tout mesyda-m brasdaf.. An verite se konsa pou tout mou-n kap viv ta dwe An nou travay ansanm, an aplike yon politik agrikiltir-l ki makonnen ak yon politik travay. ann ankouraje pwodiksyon nasyonal pandan nap sere boulon pwodiksyon ltb dlo ki soti pou anvayi nou, detwi nou. An nou travay pou kategori grangou sa tounen stil de vi nou, abitid de vi nou, kote, olye de manje, se tan ki pwoblm nou Fk nou di-w tou, km Ayisyen politize tout bagay, li pa etonan pou ekspresyon ta vle di yo ak zanmi yo ak fanmi (bizaw-l, tataw-l yo) kap manje, e mwen, yo kite-m san manje., yo trete-m an paran pov, an malfrendeng. ou byen mwen se bourik ki toujou travay pou chwal malentespri yo, chwal depye ki pa janm vote nan peyi a, vi-n galope. paske, politik se sl remd ki kalme grangou pp ayisyen. politik, se manje pp ayisyen, apr rara kanaval Fizikman, sa se pa yon bon grangou. Se yon grangou ki bay estrs mantal, ki boulvse tt, kit tt la kale, kit tt la gen cheve. Se grangou ki f tt mon cho tankou v lanp ; ki mete lafanmi an zingdekontraryete ; ki f fanm plenyen bay gason, gason plenyen bay fanm ; ki kraze fwaye, ki lakz timon yo vin delekan, ki met lavi tt anba, nan tout konpatiman-l. Ekpresyon vle di yon pakt mwen gen tan pou m manje, bouch mwen ka pran manje. e, tankou mt janjak, map chche manje nan kat kwen larepiblik, malerezman, mwen pa ka manje, mwen pa jwenn manje (ni nan men zanmi ak fanmi, ni nan men sekt prive dzaf, ni nan men gouvnmanm). Yon mon ki nan dezym kategori grangou a, se yon mon kap dmi reve manje. Si l pa yon manfouben, wap w-l tout kote, nenpt l, tankou yon pye poudre, ap f tout kalite manv, ap chche manje (chche kot lavi f kwen), paske pwovb peyi-l garanti-l kare bare si l kontinye mache chche pen kotidyen-l, li pa p dmi san soupe. Grangou sa konn konvti kk debwouy, kk pwofesyon-l an mandyan abiye, e pafwa menm an raket. Lavi konn retire rad diyite yo ak moralite yo sou yo. grangou sa se grangou ki dezekilibre, debalanse mon, gason kon fanm. Grangou sa konn konvti anpi-l jenn gason ak jenn fanm an politisyen, f yo lage tout bouling dy tren gouvnman, f yo tounen d je-demand-la-pawl Raman, ekspresyon mwen gen manje, mwen gen kb, mwen gen tan pou m manje, Day, manje vin tlman ra nan peyi nou, yon peyi ki te esansylman agrikl, men-m si yon malad ankoma, depi ou ba-l manje, lap manje. paske manje nan lespri-l (ki an koma), manje okipe rv li. Dirijan-l yo, richad san vizyon yo, tlman animalize li, li pa gen tw gwo rv ke manje pou l pa mouri nan lanf ekzekrab la pp sa nan yon mwatye koma pour rans li tankou yon m an vakans gouvnman, ba-l manje pou w si l pap manje sekt prive, boujwazi kontwa kite biznis boutik la, menm si-l ba-w lamama kreye kk bon travay travay ki vr travay travay ki pa eksplwatasyon kouray pou piyay travay ki pa rete ak travay pou w si tnl chom yo pa p travay depi ou pa f yo lapn depi ou pa kontinye mete yo nan esklavaj mod-n yon prezidan ak gouvnmann pa ta dwe gen k kontan pou yo ap manje pandan pp yo kagou anba move patasw-l grangou. l yap chche ochan pou vi-n prezidan yo f tout kalte pwoms van pwoms ladouskivyen tankou pwoms manje ak jeretyen travay ak jeretyen lekl ak jeretyen yo gade-w nan je yo pa sonje ba-w manje ak lekl ak travay pou ka manje yo tlman okipe ap manje yo bliye si-w bezwen manje.. ================================= Sosyete Koukouy kontan w Dany Laferrire rive genyen mayl eleksyon ki mete l chita sou dezym chz Acadmie Franaise la. 24 janvye 2014, komite chaje pou resevwa akademisyen an nan Nasyonzini te chofe k tout Ayisyen k ap viv nan gran vil Nouyk ak ozanviwon yo ak yon bl pwogram bralouvri pou konplimante Dany Laferrire pou siks sa a. Fredi dey, chal anndan! Anba direksyon mt seremoni an, nan yon sal plen konpatriyt ak anpil reprezantan lt nasyon tankou Lafrans, Kanada, moun nan kontinan Lewp, Lafrik, Lamerik ak Karayib batman k ki t ap chofe akademisyen an te prt pou boule l ak lanmou lakontantman ak lafyte. Men mon ki te chita sou podym lan ak asistans lan Sekret Jeneral Adjwen pou Enfmasyon ak Kominikasyon Nasyonzini Yo, Senat ak Reprezantan Pp Prezidan Federasyon Asosiyasyon Frankofn N Ameriken Reprezantan Delegasyon Jeneral Kebk nan Nouyk Ambasad ak Chf Misyon Nasyonzini Yo Mesye ak Medam Fonsyon Nasyonzini Yo Mesye ak Medam Fonksyon Yo pou Misyon Pmanan Ayiti kote Nasyonzini Yo ni twa elj ki te tonbe nan rakonte wout ekzistans akademisyen ayisyano-kanadyen an jouk li rive sou chz imtl la nan akademi lafrans lan. Mwen envite tout lekt tigout pa tigout yo al w honour-the-election-of-haitian-author-dany-laferrire-to-theacadmie-franaise/3103518201001 Men yon powm mwen ekri pou Dany Laferrire apre eleksyon li pandan m te Ayiti menm jou a paske m konnen tout sa Dany aprann li aprann yo nan 2 lang. Li di l limenm. Men nou pa janmen jiskaprezan konprann se pa slman Dany ki lespri sa a chita jodi a sou chz imtl la. Yo sezi l rive kote y ap goumen pou yo ta ye yo gade l mal chak fwa yo w foto l nan premye paj jounal lemonn yo di nan k se yo kte pou la piske lelit bat bravo pou yo jounal, magazin, radyo televizyon lakay se yo nan anbasad kole-pyese mant se yo fwote kakn nan babiln se yomenm menm Als, pouki se li men se pa yo? yekri, koze sou li l yo ba l lanmen monte voye l anl pou l byen tonbe sou ren kon krab wch nan panyen k pa kab janbe b menm sou chz boure anba pay sch ipokrit yo dwt sou bouch sezi rete bouch be --pouki se pa t yo Ng Gonbolyen ========================== Premye janvye pase, souvnans ki t ape monte nan tt-mwen, se ti joudlan nan lari, abiye tou nf, ki prale swete marenn, parenn larezone. Pi jenn ki prale chache zetrn ak benediksyon gran paran. Lik, kremas, bweson, gato, bri mizikasyon tradisyonl nan radyo, Bl soup vwazinay kape milit, parad timoun lekl, ak ti drapo nasyonal nan men, tt biwo Leta... Yon larl anviviv ak yon koul lakansy kape Yon vre ft pou tout moun, tout gwoup, nan tout katye, tout ran sosyal. Yon gwo ft Nasyonal. Sa f dj two lontan Sa f lontan depi yonn ape swete lt bn ane, pou tann yon demen miy. Men chak jou ki ale, ki pase, chak ane ki rive, ki vini, se kmkidire nape anfouraye piplis, n ape rantre pi fon nan malsite-nou, nan yon gwo mizrere Nasyonal. Men, se kisa ki rete nan tousa ? Se ki sans ft sa a genyen, jodijou, pou nou ayisyen ? Epi vwala, 2010 an apre, nou chita la an jevandzakredi, sou pil fatra, ape tann chans-nou kape pase soly. Epi tan ale, tan vini jwenn-nou nan menm plas la kape patinen nan salte, nan saltenbank chirepit. Dechire nan tout st diskisyon, nan goudou goudou tranblemannt 12 janvye 2010 la vare sou nou, anglouti anba mazi, anfale anba pil dekonm tousa ki te rete-nou km sl branch lespwa. Pandanstan Site Soly, Gran Bel, Site Letnl ape trimen pi di, pi mal anba lakras, jouk tout Kapital la menase pou tounen yon gwo mache toulouvri. Divize pou renye, gouvnman an, pou f sanblan li pa konprann, oubyen pou kache enkonpetans-li, tonbe pentire Jalouzi, yon lt bidonvil nan Petyonvil. Kmkidire tn penti kapab f bliye grangou. Kmkwa koul penti kapab kache lamiz kape grandi. Tankou sant penti kapab gade divize lontan de gwoup sosyal kape sibi menm eksplwatasyon an. Epi vwala, sanzatann, dnye brik mal pandye a sot tonbe sou tt-nou. Plis pase 250 mil dominiken, desandan ayisyen yo retire nasyonalite, menase ekspilsyon, pou voye yo tounen an Ayiti. San nou pa rann-nou kont, dejou anjou, nape pdi sans ti kote lafanmi, rasanbl a, nou bliye senbolik joudlan an, ti karakt padon, rekonsilyasyon an. Nou pase akote Ft Endepans-lan. Pase anba pye sa ki f fyte-nou, km premye peyi nwa lib, endepan. Diyite-nou km premye pp esklav ki kraze yon sistm esklavaj. Yon ti peyi tou piti, men ki rive kreye yon nouvl sivilizasyon panse ak pwp lanng-li, pwp relijyon-li. Wi Vwala, piti piti, nape bliye tousa. Pa ekzanp, pandan yon ti gwoup ape debat madebat pou f respekte yonn nan ekzijans Konyitisyon an, nan mete soupye Komite pou tabli Akademi Kreyl Ayisyen an, yon lt gwoup ape bykote Lwa fondamantal pou ekzistans Akademi Kreyl la. Kouman nou kapab esplike yon sityasyon malouk konsa ? Se kisa, se kils ki mennen-nou la a, ki responsab dezenteresman sa a ? Pouki oubyen kijan nou f ape bliye wl avangadis-nou nan listwa limanite ? Se kil nou va resezi-nou pou nou kapab kontinye yon sous enpirasyon pou lt pp sou lat, lt nasyon kape chache tt-yo ? Pou nou Ayisyen, ft nouvlan an se yon souvnans pou raple-nou kouman nou te chanje fasad lemonn antye. Ft Endepandans Nasyonal la se yon sous enspirasyon nou dwe kontinye pataje ansanm, nan boukante bl soup jiwoumou an chak ane a. Pousa, annou kontinye bati devni peyi a. Annou patisipe nan kreyasyon patri-nou. Nan jounen larezone sa a, annou kontinye gade lespri selebrasyon Jou Endepandans Nasyonal la. Paske se nan lejann-li yon pp enspire pou li grandi. Ayiti bezwen sa, li depann de nou. Als, mwen swete nou tout yon bl ft Endepandans, nan lap, nan diyite Pou yon Kreyolizay, Powt, nouvelis, eseyis Fondat Regwoupman Ekriven Kreyl (REK) Manm fondat Sosyete Koukouy, seksyon Kanada Reprezantan Pawl Kreyl, Revi liter Sosyete Koukouy emmanueleugene87@gmail.com annoujofre@groups.facebook.com regwoupmanekrivenkreyol@gmail.com

PAGE 16

Page 16 BACK PAGE Dans un communiqu, le Ministre des Affaires trangres rappelle que lAmbassadeur Alexandre tait un dfense des intrts des migrants hatiens, notamment en Rpublique Dominicaine. La Chancellerie se prosterne devant la dpouille de cet illustre disparu, lun des plus enfants, ses petits-enfants et tous les autres parents et amis affects par ce deuil. Ce dcs qui frappe de stupeur parents et amis, aussi bien hatiens que trangers, est survenu brusquement la suite dune crise cardiaque alors que Guy Alexandre se trouvait chez lui, le vendredi 28 Fvrier. Son pouse, Lyne Margron Alexandre, na pas eu le temps de le conduire lhpital. une dmarche trs stressante avec cette dcision dominicaine denlever la nationalit des milliers de citoyens dominicains dorigine hatienne. Il travaillait avec acharnement sur ce dossier dans le cadre dune commission hatianodominicaine. La disparition de lex-Ambassadeur dHati en Rpublique dominicaine, le professeur laquelle il avait consacr lessentiel de sa vie. rie hatienne dnonce Au cours du dialogue binational de haut niveau entre la Rpublique dHati et la Rpublique Dominicaine, les autorits dominicaines avaient explicitement pris lengagement, le 3 fvrier, de prsenter au Parlement dominicain, le 27 fvrier 2014, (jour de la Fte Nationale du pays), une loi additionnelle traitant de la situation des personnes nes sur le territoire dominicain et qui sont affectes par lArrt TC/168-13 du Tribunal Constitutionnel. Cette promesse na pas t tenue par la Rpublique voisine, ce que souligne la chancellerie hatienne dans une note en date du 27 Fvrier. Bien au contraire, la Rpublique dominicaine parle de la publication