Haïti en marche

MISSING IMAGE

Material Information

Title:
Haïti en marche
Physical Description:
v. : ill. ; 45 cm.
Language:
French
Publisher:
s.n.
Place of Publication:
Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date:
Frequency:
weekly
regular

Subjects

Subjects / Keywords:
Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre:
newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage:
United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti

Notes

Language:
In French.
General Note:
Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
All applicable rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier:
oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869
System ID:
UF00098809:00600


This item is only available as the following downloads:


Full Text

PAGE 1

( / p. 8) pour ses crimes PORT-AU-PRINCE, 21 Fvrier Jean Claude Duvalier pourra tre jug pour crimes contre lhumanit, telle est lordonnance qui a t prononce par la Cour dappel de Port-au-Prince. La phrase qui fait la diffrence et qui a t note avec justesse dans une note de presse de la mission diplomatique du Canada en Hati snonce ainsi : La Cour note que de / p. 4) / p. 6) Le tourisme commerciaux Les gouvernements des deux pays de la Carabe : Panama et Hati sengagent renforcer leurs liens commerciaux, lors de la signature, mercredi matin, de deux protocoles daccord PM Laurent Lamothe vendredi lIle--Vache (photo J.J. Augustin) Le chef de lEtat panamen reu par Michel Martelly (photo J.J. Augustin) Masques du carnaval de Jacmel (photo Hati en Marche) JACMEL, 22 Fvrier La presse rapporte que le premier Cardinal de lhistoire dHati, Mgr Chibly Langlois, qui a t consacr par le Pape Franois samedi au Vatican, a dclar son dpart dHati que la situation conomique est Le Prsident Martelly reu vendredi lElyse par Franois Hollande Conscration samedi au Vatican de nouveaux cardinaux, dont lvque hatien Chibly Langlois alarmante et que le peuple a faim. y a des progrs au plan conomique en se rfrant aux la population de lIle--Vache o le gouvernement entend installer des projets touristiques, viennent pour une bonne part quon ait plac la population en second lieu dans la liste des proccupations. signs Port-au-Prince au terme PORT-AU-PRINCE, 19 Fvrier Attaquer Dany Laferrire sur le fait davoir t lu (nous disons lu et non nomm) membre de lAcadmie franaise, cela na pas de sens. Oui, dans tout autre pays sauf en Hati. Chez nous ce qui au contraire va de soi cest empcher aucun dentre nous davancer, de se distinguer. Voire dtre distingu, quel crime Masques

PAGE 2

Page 2 EN BREF ... EN PLUS ... La coordination dpartementale de lOuest de lorganisation politique, FanmiLavalas a annonc une grande manifestation pour le jeudi 27 fvrier prochain, pour marquer le dixime anniversaire du dpart prcipit de lex prsident Jean Bertrand Aristide, le 29 fvrier 2004. Ce mouvement de protestation aura galement pour objectif dexiger Lavalas passe une autre vitesse dans sa mobilisation et a rejoint des organisations politiques telles le Mopod et la Fopark dans leurs principales revendications qui ne sont autres que lorganisation des lections gnrales dans le pays y compris pour lire un nouveau prsident de la rpublique. Tout en se rclamant de lopposition, lorganisation de Jean Bertrand Aristide se gardait pourtant, contrairement Mopod, Inite et Fopark, de rclamer le dpart de Michel Martelly. Le prsident Martelly avait pour mission dorganiser des lections dans le pays durant ces deux dernires annes, mais il samuse faire passer le temps, a dclar lancien snateur Louis Gerald Gilles. Lavalas, a poursuivi M. Gilles, a compris le jeu de Martelly, et veut passer une autre tape dans sa srie de mobilisations. Ce sera aussi loccasion pour les membres de lorganisation politique Fanmi Lavalas de dnoncer le dpart prcipit de Jean Bertrand Aristide, le 29 fvrier 2004, quils considrent comme un coup dtat. les nombreuses drives du pouvoir en place et la misre atroce qui ronge la population. Les organisateurs ont invit les diffrents secteurs de la socit les rejoindre dans leur mouvement qui, disent-ils, est la cause de toute la population hatienne. HPN Port-au-Prince, samedi 22 Fvrier 2014 : Le Prsident de la Rpublique, Michel Joseph Martelly, accompagn de la Premire Dame, Mme Sophia Martelly, a assist, le samedi 22 Fvrier 2014, la Basilique Saint-Pierre, de Rome, la crmonie de cration de dix-neuf nouveaux Cardinaux, dont lHatien Chibly Langlois. En prsence de tous les Cardinaux, de lancien Pape Benoit XVI et dminentes personnalits religieuses et politiques du monde, Sa Saintet le Pape Franois a Pour marquer cette date historique pour lEglise Catholique dHati, un dner a t offert dans la soire en lhonneur du Cardinal Langlois auquel ont pris part le Couple prsidentiel, le Prsident et le Vice-prsident de lAssemble nationale, des membres de la classe politique, de la socit civile, de mme quun nombre importants de Intervenant en la circonstance, le Prsident de la Rpublique a rappel le symbolisme de la date de dsignation du Cardinal Langlois, un 12 Janvier, quatre ans aprs le sisme qui avait endeuill les familles hatiennes. Le Prsident Martelly espre que les fruits du dialogue en cours en Hati seront mris dans les prochains jours, avec laccompagnement, la sagesse et le savoir-faire du Cardinal Langlois. De son ct, le nouveau Cardinal a dclar : Hati est heureuse de voir ses enfants fter ensemble. Elle sera encore plus heureuse si les enfants sunissent via le dialogue. Nous sommes une famille. Laissez les diffrences de ct. Aimez Hati, en paroles et en actes Son Eminence le Cardinal Chibly Langlois, premier Cardinal hatien de lhistoire, est le plus jeune de sa promotion siger au Vatican. Rebondissement dans laffaire Jean Claude Duvalier. La cour dappel a rendu sa dcision, en cassant celle qui avait t prononce en premire instance par le juge Jean Carvs envoyant M. Duvalier seulement devant le tribunal correctionnel et rejetant la poursuite pour crimes contre lhumanit. Selon les conclusions du verdict de la Cour dappel, rendu ce jeudi 20 fvrier 2014, il y a lieu de poursuivre lex-dictateur Jean Claude Duvalier vu que les crimes qui ont t commis sous son rgime, sont des crimes contre lhumanit, lesquels sont frapps dimprescriptibilit. Tout de suite, son avocat, Me Fritzo Canton a dnonc cette dcision, estimant que les juges ne comprennent pas les textes de loi. Par contre, lun des avocats des victimes, Mario Joseph, se dit satisfait de la dcision, et estime quon a raison de poursuivre la lutte pour obtenir le jugement de lancien dictateur. Cest le juge Durin Duret, ancien prsident de lAssociation nationale des magistrats hatiens, qui sera dsormais charg de mener linstruction de ce dossier. HPN Une voiture Terrios de couleur grise est passe devant la prison de la Croix des bouquets et a ouvert le feu. Les occupants de la voiture aux vitres teintes ont tir bout portant sur le btiment, blessant mort le policier Nicolas Sadrac. Transport durgence lhpital, celui-ci a rendu le dernier soupir. Il ny a pas eu dvasion et la vie des prisonniers lintrieur na pas t menace. Cest dans cette prison de la Croix-des-Bouquets que se trouve enferm lhomme daffaires Clifford Brandt, sous laccusation de kidnapping sur la personne de proches dautres hommes daffaires. La police, aussitt mobilise, a envoy des units spcialises la prison, comme UDMO, CIMO etc. Une vritable battue a t dclenche dans le but de retrouver la Terrios grise aux vitres teintes. na pu se sauver. Les trois garons de lancien autoproclam prsident du Compas direct devenu prsident de la Rpublique, ont produit chacun une meringue carnavalesque pour cette lanc dans la musique avec lui aussi une meringue carnavalesque. tonnante perptuation dune tradition pour la musique carnavalesque hatienne. Mme si les trois garons du chef de ltat ne se sont pas trop illustrs dans le style que jouait leur papa, Sweet Micky, mais ils ne sont pas trs loigns du Compas. Chilling cest le titre de la meringue 2014 de Yani Martelly, une musique 2004 Hati en Marche Port-au-Prince Miami th Printed by ( / p. 14) ( / p. 12) MEYER, 22 Fvrier LUkraine revient dans le giron occidental aprs le renversement du prsident lu Viktor Ianoukovitch par un soulvement populaire massif. Des affrontements entre des masses pro-europennes et les forces dun gouvernement pro-russe ont fait en quelques semaines plusieurs dizaines de morts. Union sovitique. Aprs la chute du Bloc de lEst (1991), ceux-ci se sont diviss en deux parties, dont lune passe tout de suite du ct occidental, comme la Pologne (pays dorigine de lex-pape Jean Paul 2 dont la contribution ces vnements a t reconnue), tandis quune autre partie est Kiev, la capitale ukrainienne, transforme en un champ de bataille Au Venezuela, les violences ont fait 13 morts dont les premiers moments une fois passs du sentiment de libration de rgimes foncirement autoritaires ou dpasss, la dstabilisation menace de faire pire encore que les anciens autocrates au niveau aussi bien national que international. Dans plusieurs cas, on semble avoir fait plutt le jeu du terrorisme international. Do aujourdhui les hsitations des grands pays occidentaux trancher dans le cas de la Syrie o une guerre civile a fait dj au moins vingt mille morts. Or aucune rgion ne ressemble peut-tre au monde arabe autant que lEurope orientale ou les satellites de lexEn dehors de la Lybie o les occidentaux (spcialement la France) sont intervenus personnellement pour pourchasser et liminer physiquement chass du pouvoir le dictateur gyptien Hosni Moubarak. Puis nouveau deux ans plus tard, le prsident lu (et candidat des Frres musulmans) Mohamed Morsi. Comme aujourdhui en Ukraine, on voit les occidentaux (Etats-Unis, Grande Bretagne, France etc) se ranger aux cts des auteurs du coup. En Egypte, le gnral supposment pour les enfants de rues et qui prne lunit Finalement le prsident a pris la fuite dans la journe du vendredi 21 fvrier. Le Parlement a constat la vacance prsidentielle et annonc de nouvelles lections en mai prochain. Il semblerait que les dirigeants des rgions orientales du pays, frontalires avec la Russie, aient questionn la lgitimit du Parlement et annonc quils entendent conserver le seul contrle de leurs territoires. Do menace de scession. On ne peut ne pas penser ce qui a t baptis le Printemps arabe et lUkraine jusqu ce vendredi 21 fvrier 2014. On connat le cas prcdent de la Yougoslavie qui ds lcroulement de lempire sovitique a clat pour devenir la Serbie, la Croatie, la Bosnie Herzgovine, en mme temps ressuscitant laffreuse mmoire des gnocides (Sarajevo, Vukovar etc). Une autre ressemblance avec les vnements du monde arabe, est le rle de fer de lance jou par les masses.

PAGE 3

Page 3 LACTUALITE EN MARCHE FPO-1G2124-13822-140210 1 SOURCE : www.brh.net/stats_financieres.html in Millions of Gourdes 2 SOGEBANK 3,475.3 26.6% 3 BNC 2,684.1 20.5% 4 CAPITAL BANK 872.7 6.7% 5 SOGEBEL 442.9 3.4% 6 SCOTIABANK 258.0 2.0% 7 CITIBANK 237.8 1.8% 8 BPH 195.5 1.5% 9 BUH 153.6 1.2% in Millions of Gourdes 2 SOGEBANK 499.6 19.1% 3 BNC 436.4 16.7% 4 CAPITAL BANK 194.4 7.4% 5 SCOTIABANK 79.5 3.0% 6 SOGEBEL 55.3 2.1% 7 BUH 38.9 1.5% 8 BPH 31.1 1.2% 9 CITIBANK (1.5) -0.1% in Millions of Gourdes 2 SOGEBANK 47,242.8 26.9% 3 BNC 42,562.7 24.2% 4 CAPITAL BANK 10,321.9 5.9% 5 SCOTIABANK 5,828.8 3.3% 6 CITIBANK 5,337.0 3.0% 7 SOGEBEL 4,229.8 2.4% 8 BUH 4,047.8 2.3% 9 BPH 2,715.1 1.5% in Millions of Gourdes 2 SOGEBANK 38,659.8 26.5% 3 BNC 34,943.1 24.0% 4 CAPITAL BANK 8,746.9 6.0% 5 SCOTIABANK 4,709.1 3.2% 6 CITIBANK 4,192.3 2.9% 7 BUH 3,559.9 2.4% 8 SOGEBEL 2,799.8 1.9% 9 BPH 2,322.3 1.6% 2 SOGEBANK 563,104 27.6% 3 BNC 360,662 17.7% 4 BUH 96,828 4.7% 5 CAPITAL BANK 78,873 3.9% 6 BPH 25,643 1.3% 7 SCOTIABANK 22,251 1.1% 8 SOGEBEL 10,366 0.5% 9 CITIBANK 2,357 0.1% in Millions of Gourdes 2 SOGEBANK 19,055.5 30.1% 3 BNC 10,260.5 16.2% 4 CAPITAL BANK 4,747.4 7.5% 5 SOGEBEL 2,596.7 4.1% 6 SCOTIABANK 2,286.1 3.6% 7 BUH 1,434.1 2.3% 8 BPH 1,422.8 2.2% 9 CITIBANK 1,336.7 2.1% 2 CAPITAL BANK 0.69% 3 SOGEBANK 0.85% 4 BNC 2.11% 5 CITIBANK 2.14% 6 SOGEBEL 6.97% 7 SCOTIABANK 8.09% 8 BUH 14.98% 9 BPH 33.98% Non Performing Loans as a % of Loans 1 Ranking of The Financial Times/The Banker, August 2013.www .unibankhaiti.com inter-hatien Martelly au bureau de Hollande, palais de lElyse Le Prsident de la Rpublique dHati, S.E.M. Michel Joseph lElyse, par son homologue Franois Hollande. Cette rencontre, droule en prsence des ministres dOutre-mer et de la Francophonie ct Franais et des Le climat politique actuel porte croire que laccord trouv entre des Partis politiques, lExcutif et le Parlement, sur certains points, est indispensable lorganisation des lections dans le pays au cours de cette anne, dcrte anne lectorale par le prsident Michel Martelly. Des juristes contacts par Haiti Press Network ce sujet, croient quil est urgent dorganiser les lections avec ou sans laccord pour ne pas susciter une autre crise. Bientt trois ans quil ny a jamais eu dlections dans le pays pour renouveler le personnel politique plusieurs niveaux : Snat, municipales et locales, et pour combler des postes la Chambre des dputs. Pour cause, le persiste et fragilise de plus en plus la bonne marche de certaines institutions, dont le Snat de la Rpublique, o lon tient des sances rarement, faute de quorum. Le mandat dun tiers du Grand corps (dix snateurs) tant arriv terme depuis mai 2012. non-validation de laccord trouv entre les acteurs politiques, lors du dialogue inter Hatien, ne devait pas constituer un obstacle lorganisation des prochaines lections cette anne. valid ou non , issu du dialogue inter Hatien, avec la mdiation de la Confrence piscopale dHati, ne devrait et ne doit pas constituer un blocage pour la tenue des lections Les elections sont un acte de souverainet nationale. prennent leur destin en main. Le Prsident de la Rpublique a, par ailleurs, sollicit laccompagnement des Franais dans les secteurs de lducation, de la formation professionnelle et de la scurit. De son ct, le Prsident Franois Hollande sest montr trs satisfait des ralisations de ladministration Martelly. Le Patron de lElyse a manifest beaucoup dintrts pour la nouvelle orientation prise par la diplomatie hatienne. Se disant dispos accompagner Hati dans lorganisation des prochaines lections, le Prsident Hollande a aussi voqu les richesses culturelles du pays. Llection de lcrivain Dany Laferrire rcemment lAcadmie Franaise de mme que la Francophonie a galement figur au menu des discussions entre les deux Prsidents. Au terme de cette fructueuse rencontre, le Prsident Martelly a invit son homologue visiter Hati. Une proposition laquelle le Prsident Franois Hollande a ragi positivement. Il promet dhonorer cette invitation lors de sa prochaine tourne dans la Carabe. ( ministres des Affaires Etrangres et des Finances ct Hatien -, a permis au Prsident Martelly dadresser ses remerciements au Gouvernement et au peuple Franais pour leur support Hati. Elle a aussi t loccasion pour le Chef de lEtat de parler des avances dHati ces dernires annes dans les domaines de la scurit, des investissements, de la croissance conomique et de la libert de la presse. Le Chef de lEtat a formul le vu de voir une France plus prsente aussi en Hati au niveau conomique et institutionnel. En effet, le Prsident de la Rpublique a clairement dfini sa priorit dans le cadre de la coopration avec lHexagone. Voir les entreprises franaises venir sinstaller quoffre le pays et ainsi crer des emplois et de la richesse est lobjectif poursuivi par mon administration. Ce dont a besoin mon pays aujourdhui, cest de partenariat et non dassistanat a dclar le Prsident Martelly qui plaide pour que les Hatiens Conscration du premier Cardinal hatien p.8 Le Prsident Martelly reu lElyse p.1 Le tourisme nest plus ce quil tait p.1 Le Prsident et le Cardinal p.1 Baby Doc pourra tre poursuivi pour crimes contre lhumanit p.1 Toujours le panier de crabes p.1 Les masques de Jacmel p.15 De lUkraine au Venezuela via Hati 2004 p.2 La Dnationalisation transcende le dialogue hatiano-dominicain p.12 Rencontre p.13

PAGE 4

Page 4 UNE ANALYSE supplment dinformation pour les crimes de sang reprochs lancien prsident vie, estimant (contrairement aux avocats de Jean Claude Duvalier qui plaident le dlai de prescription, soit 25 ans dans la lgislation hatienne) que les crimes en question sont des crimes contre lhumanit et que ces derniers sont imprescriptibles cest--dire que leurs auteurs peuvent tre Autre difficult laquelle peut se heurter linvestigation : sous Baby Doc les exactions ont t moins gnralises que sous le pre de la dynastie longue de trente ans (1957-1986). La dictature de Jean Claude Duvalier a connu aussi son moment de normalisation, pour employer une expression ( ( srieux indices relatifs la participation indirecte et la responsabilit pnale de linculp Jean Claude Duvalier sont vidents pour stre abstenu de prendre les mesures ncessaires den punir les auteurs. Aux USA et au Canada, coutez Melodie FM sur votre cellulaire : poursuivis toute la vie. Et mme au-del de la mort. Cest la premire fois que Baby Doc semble tre rellement dans de beaux draps. Mme sil en faut plus pour le voir dj au fond dun cachot linstruction sera probablement longue et marque encore par dautres coups de thtre, dans un sens comme dans lautre (politique oblige !), mais le seul fait que lex-dictateur devra comparaitre constitue pour lui un supplice. On la vu rcemment lors dune comparution devant la mme Cour dappel. Arriv au pouvoir un peu plus de 18 ans, Jean Claude Duvalier navait pas 34 ans lorsquil a t forc gagner lexil en France. Cest lge auquel tout Hatien commence une carrire normale. En janvier 2011, 25 ans plus tard exactement, on a vu retourner au pays une sorte de vieillard avant lge. Cest un tre qui na jamais entretenu de vritable contact avec le monde en dehors de ses proches et de ses serviteurs. Bref qui a toujours vcu dans un monde irrel hrit de son pre Papa Doc, qui avait fait place nette pour limiter au maximum les complexits de la succession. Do lexpression la machine qui revient constamment dans les interviews Bernard Diderich. ) du dernier premier ministre sovitique, Mikhal Gorbatchev. Cest quand la bourgeoisie, hier hostile Papa Doc, a rcupr Histoire de rgler des problmes dhritage ainsi que certaines anomalies matrimoniales. Outre que Washington exigea une certaine ouverture pour pouvoir encourager investisseurs et touristes venir en Hati. Et quon appellera la libralisation jean-claudienne. Mais selon les organisations de dfense des droits humains (Amnesty International), les prisons nen continurent pas moins de fonctionner plein rgime, la machine tant prise dune vritable paranoa face la mme ouverture mentionne plus haut. Cependant aujourdhui beaucoup de victimes, celles dans le peuple ainsi que dans les classes moyennes, sont parpilles de par le monde et peuvent hsiter se faire par faire cause commune avec le rgime jusqu lavant-veille de sa chute le 7 fvrier 1986. Mais il y a des problmes aussi chez laccusation. Nombre de nos dfenseurs des droits humains ont aussi leur politiques peuvent enlever une part de lgitimit aux dcisions judiciaires. Marcus Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince Dans louvrage du journaliste-crivain Bernard Diderich LHritier, collection Le Prix du Sang, tome II lex-dictateur se contente de reporter tous ces crimes globalement sur ce quil appelle la machine. Cependant est-il intervenu pour empcher lexcution sur son lit dhpital par le ministre de lintrieur Roger Lafontant du Dr Lain alors que celui-ci avait dj t fait prisonnier dans ce qui paraissait tre une tentative dsespre contre le rgime ? A-t-il puni les agents du SD (Service Dtective) qui ont procd lassassinat de notre confrre Gasner Raymond, journaliste au Petit Samedi Soir ? A-t-il fait librer les dtenus Lemoine, Sraphin et compagnie (lire Fort Dimanche, Fort La Mort) aprs plus de 5 ans de dtention arbitraire o lun deux laissera la vie (Marcus Andr) alors quaucune charge navait t retenue contre eux, cela jusqu la visite historique de lenvoy spcial de ladministration Carter, lambassadeur Andrew Young, exigeant que les prisons soient vides ? Dans le mme ouvrage de Diederich, lex-dictateur dclare regretter lexcution de Richard Brisson qui avait t son camarade de classe Saint Louis de Gonzague, mais que : quand il a appel ctait dj trop tard. Brisson, un des journalistes exils le 28 novembre 1980, avait particip lui aussi une entreprise dsespre contre de Washington. Guerre froide oblige La Cour dappel de Port-au-Prince a ordonn un Baby Doc et sa compagne Vronique Roy lors dune rcente comparution la Cour dappel La Cour dappel communiquant sa dernire rsolution rapporte Haiti Press Network. Le ministre des Affaires trangres du Panama, Francisco Alvarez, et celui dHati, Pierre Richard Casimir ont sign, au nom des gouvernements des deux pays, deux accords en vue de renforcer la coopration des deux peuples. Ces accords portent, lun, sur la gestion migratoire entre les deux pays, et, lautre, sur la coopration commerciale. Ce dernier accord vise notamment faciliter les commerantes hatiennes qui frquentent constamment le Les accords signs aujourdhui permettront aux deux gouvernements de renforcer leurs liens damiti. Laccord qui porte sur la coopration commerciale permettra de rduire 50 dollars amricains le cot du visa panamen pour les commerants hatiens. Le gouvernement du Panama sengage aussi rduire le dlai du traitement des dossiers de demande de visa sest rjoui le prsident hatien Michel Martelly. Le prsident Martelly a ajout que laccord cadre sur la coopration sign entre les deux pays permettra la contribution du Panama dans le renforcement de certaines infrastructures du pays, telles lducation, la sant, la culture et surtout la formation des agents de la Police nationale Michel Martelly a promis de travailler avec le Parlement hatien pour que ces accords soient vots dans les meilleurs dlais. Il a galement demand aux ministres des secteurs concerns, de veiller au suivi.

PAGE 5

Page 5 DE LACTUALITE ( Le PM Lamothe sur place pour convaincre la population de lIle--Vache des grands biens quelle peut attendre des projets touristiques (photo J.J. Augustin) ( LIle--Vache (45.96 kilomtres carrs et une population d peine 14.000 habitants) est la plus petite des les adjacentes de la Rpublique dHati si lon ne compte pas La Navase occupe (arbitrairement) par les Etats-Unis. Lactuelle administration hatienne veut en faire un hatienne. On nen a pas beaucoup entendu parler pendant tout ce dbat autour des projets de lIle--Vache. Or les investisseurs trangers demanderont y voir clair totalement, avant dy engager le moindre sou. Quel sort le gouvernement compte-t-il rserver aux locaux, nous ne savons. Cependant cest un problme qui doit rentables quaprs de trs nombreuses annes et ce ne sont pas quelques gardiens de scurit qui peuvent vous protger contre une population non cooprative voire anthipathique. A plus forte raison sur un confetti dle o les forces de police sont forcment rduites la portion congrue. dinfrastructures communautaires qui font dfaut ; soit en garantissant que les habitants de la rgion seront les premiers rendant actionnaires eux aussi, oui, nous a-t-on expliqu, on peut aller jusque l car lessentiel est davoir la collaboration de la population locale qui est la meilleure forme de scurit pour les investissements. Car lesdits investissements ne vont commencer tre loin beaucoup plus vite que la promotion. Car les rares millions disponibles nont pas que a comme seules priorits et il faut craindre bon droit que des investissements trop presss ne se rvlent perte au bout du compte. Bref il ny a rien comme linformation vritable comme facteur de dveloppement mais un dveloppement quon puisse appeler vraiment national. Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince Pour commencer, devions nous apprendre lors de cette mme rencontre intressante plus dun titre : combien de temps slvera le bail ? En effet, les les adjacentes dHati, selon la Constitution, font partie du domaine priv de lEtat (autrement dit, la proprit de toute la citoyennet et non de personne en particulier), donc que lEtat nest pas cens pouvoir vendre ni carrefour touristique dans la Carabe mais tombe en contravention avec la population qui craint de tout perdre : habitation, moyens dexistence etc. Des manifestations ont eu lieu, le gouvernement essaie de trouver une solution. Cela nous rappelle en tout cas une rencontre avec des oprateurs trangers laquelle nous avons assist il y a quelques annes. A la question : que comptez vous faire des gens qui habitent les lieux, toute notre dlgation est rest coi. Et les trangers de nous expliquer calmement comment ils procdent. La solution ddommagement nest pas pour eux une priorit, ils prfrent au contraire intresser la population locale lentreprise. Car se faisant, disentils, ils assurent mieux la protection de leurs investissements quand les locaux les considrent aussi comme leurs. Bref le capitalisme aussi, quoi quon dise, a appris se moderniser. Soit en assurant que les ressources maraichres produites dans la rgion seront achetes en tre rsolu avant toute chose, du fait que les investisseurs potentiels ne bougeront pas sil nest pas rgl dans des termes capables de les rassurer. Outre quils ont beaucoup plus dexprience que nous cet gard, vu que ce sont les mmes oprateurs qui sen vont partout de par le monde. Et aussi vu quils ont lembarras du choix. A propos dinvestissements trangers, les choses se droulent comme si cest lEtat hatien qui devait tout faire. Aroports, construction de nouvelles infrastructures comme lIle-vache ou rnovation de quartiers historiques comme Jacmel (SudEst), o espre-t-on trouver tous ces millions ? Alors quil sagit Les gouvernants se contentent de nous indiquer leur bonne intention mais where is the beef ? Ce nest mais on a limpression que les investissements publics avancent de Le prsident panamen, Ricardo Martinelli, qui est le premier prsident du Panama visiter Hati, a promis de respecter son engagement envers le peuple hatien. Jai pu mentretenir mardi soir avec des hommes daffaires et des artisans hatiens, je promets de rserver une place sur le march panamen pour leurs produits a indiqu Ricardo Martinelli tout en promettant, par ailleurs, quil allait prendre des mesures pour exonrer certains produits en provenance dHati, dans le cadre de la coopration. Afin de montrer tout le monde quils se sont effectivement pris lengagement de travailler ensemble, Ricardo Martinelli et Michel Martelly ont, eux aussi, sign une dclaration conjointe en prsence des tmoins des deux pays, dont la presse. son arrive mardi dans la capitale hatienne, le hommes daffaires de son pays, sest entretenu avec les autorits du gouvernement hatien et des hommes daffaires. Lobjectif est didentifier ensemble des opportunits daffaires en Hati. Ainsi, une dlgation hatienne se rendra sous peu expriences de panamens en matire de business. Aprs la signature des deux accords et de la dclaration conjointe entre les autorits des deux pays, le prsident du Panama et la dlgation qui laccompagnait ont quitt Hati en milieu de journe destination de leur pays. Sylvestre Fils Dorcilus, HPN

PAGE 6

Page 6 HAITI CHERIE nation, tandis que les ttes les plus hroques continuaient de tomber sous des balles assassines. En premier lieu, le hros de Vertires, notre Achille ou Prycls national, Capois-la-Mort. On vient donc de loin. Dailleurs le proverbe ne dit-il point : depi nan ginen ng rayi ng. On pourrait remonter jusquaux premires heures de la lutte pour la dcolonisation, les rglements de compte entre un Toussaint perant sous Louverture et de lautre ct ses anciens chefs Biassou et Jean Franois. Voire la guerre civile entre chefs noirs et chefs multres, Toussaint et Rigaud. Que voici donc un pays n proprement sous le signe de la haine des uns pour les autres. Et quand on nest pas en train de se rduire les uns les autres en charpie jusqu servir de prtexte la premire occupation trangre du pays en 1915 (mais il y en aura dautres comme vous savez car, comme dit notre troubadour Ti Paris : nous sommes incorrig-eables), eh bien dfaut de pouvoir se taper directement sur la gueule, on exerce ses talents se dchirer belles dents pour empcher la moindre tte de sortir du lot. Ce quun certain professeur Leslie Manigat a dnomm : le perptuel complot contre la comptence, et qui a beaucoup contribu (reprenons le) la ruine de cette nation. Conclusion : dfaut dattendre la mort pour mriter dtre quelque peu reconnus comme lest aux Etats-Unis la premire vedette de la chanson venue tout comme le premier jeune informaticien, genre Edward Snowden car aujourdhui plus que jamais le talent nattend point le nombre des annes et comme lHatien nest pas plus bte quun autre, alors faut pas stonner que ce soit le pays lui-mme, celui o le ngre hait supposment son frre depuis les origines (depi nan ginen) alors que, la vrit, la colonisation franaise et ses squelles y sont probablement pour beaucoup et beaucoup plus, oui que ce soit supposment nous mmes la cause do nous vient tout le mal, que lenfer ce nest pas les autres mais nous-mmes, et que force nous est daller voir ailleurs, de voir les meilleurs dentre nous obligs de schapper, continuer tre forcs de sen aller sous dautres cieux pour voir leurs qualits recevoir une certaine reconnaissance. Que ce soit louvrire de factory Miami, ou le caissier de banque, donc pas seulement le fauteuil dacadmicien ou la mitre de cardinal, car des rcompenses existent tous les niveaux pour encourager le citoyen donner le meilleur de lui-mme, tandis que chez nous les proverbes abondent plutt dans lautre sens : sa m te w pou ou, tout moun ap danse sou yon pye ou menm ou ap danse sou tou de, ou encore leve bon pa f jou louvri. Ou encore comme Papa doc : pour vivre heureux, vivons cachs. Dailleurs cest le mme systme qui, par raction, cette mme tradition de haine rciproque, qui vous produit aussi les Papa Doc. Presque inluctablement. Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince ( abominable. O trahison envers la patrie Jusqu tirer sur le premier cardinal de lhistoire dHati, Mgr Chibly Langlois, qui sera consacr ce week-end au Vatican. Or cest peut-tre justement cette conception du panier de crabes (en crole chen manje chen) qui nous avait empch jusquici davoir, par exemple, notre premier cardinal On en est venu accepter ce prcepte malfaisant au point de souligner que lHatien ne peut tre honor quaprs la mort. A plus forte raison en politique. Alors que beaucoup considrent aujourdhui le rgne (mme phmre, mme interrompu 1946-1950) du prsident Estim comme le plus positif en plus dun demi sicle, peu lpoque qui lavait reconnu sinon que comme le triomphe du noirisme. Mais cela un tel point ne date pas daujourdhui quon peut y inscrire tout un pan de notre histoire nationale. Georges Washington, Thomas Jefferson sont tous morts dans leur lit, tandis que notre Librateur, Jean Jacques Dessalines, a t prestement assassin (deux ans seulement aprs nous avoir sortis des chaines de lesclavage). Ses successeurs, le rpublicain Alexandre Ption et le roi Henri Christophe, se sont ensuite affronts dans une guerre sans merci qui a contribu aussi ruiner la nouvelle Dany Laferrire Dany Laferrire, dans Journal dun crivain en Le titre de louvrage de Laferrire na pas toujours voir avec le contenu. Cest dailleurs la premire leon de ce livre qui se veut pdagogique tout en ne ltant pas. Un titre ne doit pas forcment rsumer une uvre, il doit tre percutant, accrocheur. Son but bref est avant tout dattirer le lecteur. Cela, les journalistes de la presse crite le savent bien. Dany Laferrire commence le livre avec son histoire personnelle ses dbuts dcrivain au Canada, o il trimait dans une usine pour le terminer par cette odeur de caf qui parfume agrablement louvrage et boucle la boucle, illustrant l son projet dcriture. A lintrieur, des conseils en criture de les autres formes de langage. Dailleurs il confesse recourir des techniques de cinma pour crire. Aussi suggre-t-il aux amoureux de lcriture de sinspirer des polars, pour leur richesse en matire de descriptions par exemple. solent le lecteur alors que ce dernier avait dj tout pig roman, tals sur 182 petits chapitres. De langoisse devant la dans les mains du lecteur en passant par la prparation physique et psychologique, lcriture mme, ldition, la promotion Toutes les tapes sont abordes dans un style enlev sans tre depuis longtemps. La concision est conseille. Les images, lodeur, la couleur, la saveur, tout a bien dos et leur place. Ce que Dany Laferrire a russi avec cet ouvrage hydride ( essai lyrique ou roman qui a lair dun essai en quelque sorte, lart romanesque, comme un Andr ComteSponville ou un Franois Flhaut le font en France avec la philosophie. Sinon lart mme en tant que tel, tout au moins la technique, celle qui permet de donner forme au sens. Mais roman, la part du mystre reste entire car les accros de la lecture ne dbouchent pas toujours sur de bons crivains. A moins que la chance et laudace leur viennent en aide. On retombe dans le mystre. Toujours est-il que lon doit cette uvre exquise et attractive deux personnages proches de lauteur: son neveu, Dany, qui na de cesse de dessiner le monde qui lentoure il le bombardait de questions sur lcriture et un autre, un homme dge mr qui croit que lignorance engendre le mpris Normand Baillargeon, qui cherchait, lui, mieux lire Rsultat : un ouvrage trs riche o le lecteur peut puiser en italique au bas de chaque chapitre (les guillemets la lecture. Sur la vie mme. En tout cas, ce livre, cest comme un immense jardin et de toutes les saveurs, quon peut cueillir volont, selon ses besoins et ses gots. On ne sy ennuie gure ; au contraire, cest le plaisir du texte assur, que le lecteur soit en pyjama ou non. Huguette Hrard Journal dun crivain en Pyjama de Dany Laferrire, aux ditions Mmoire dEncrier et Grasset 320 pages. La premire grande aide pour crire, cest, en plus davoir de bonnes fesses (car on sassoit beaucoup pour rdiger), cest la lecture, beaucoup de lectures, nous conseille Laferrire. style, pour avoir des modles et pour comparer ensuite, car un livre, crit-il avec justesse, est le prolongement dautres livres. Il y a aussi quelques techniques quon apprend en lisant. Le dbut, la mesure du temps, les descriptions (personnages, lieux, paysages etc.), mme les mtaphores, les couleurs et les saveurs quon met sur les mots ; mme si le vcu de lauteur et sa sensibilit jouent aussi. Bien sr il introduit quelques citations lanterne des apprentis crivains. Mais Laferrire ny croit pas trop, lui qui est allergique aux penses sy rfrer quand mme comme orientation, mme si les notions de style ne se commandent pas. Parmi ses multiples suggestions, il na pas oubli lincontournable carnet pour prendre des notes et la famille considre comme premier sujet romanesque. Les mots ont aussi une saveur En parlant des lectures qui lont marqu, lauteur ne fait qutaler ses prfrences, il donne aussi voir et comparer. Comparaison, notamment, avec le cinma, le journalisme, la posie, les essais (classiques) et toutes

PAGE 7

Page 7 ETAT DE DROIT LAmbassade amricaine annonce aux frais de traitement de dossier Le Charg daffaires a aussi rappel que le Canada croit fermement que Jean-Claude Duvalier doit rpondre devant la justice des nombreuses allgations documentes dabus qui auraient eu lieu durant les quinze annes o il a t la tte de ltat hatien. Selon larrt de la Cour, les actes reprochs JeanClaude Duvalier constituent des crimes contre lhumanit et sont, de par leur caractre continu, imprescriptibles. Elle juge que de srieux indices relatifs la participation indirecte et la responsabilit pnale de linculp jean Claude Duvalier sont vidents pour stre abstenu de prendre les mesures ncessaires Revenu de son exil franais en 2011, lancien prsident hatien (de 1971 1986) est vis par de nombreuses plaintes pour arrestations illgales, tortures, emprisonnement et exil forc de ses opposants. Les avocats de Jean-Claude Duvalier, qui considraient les plaintes irrecevables car elles portaient sur des vnements remontant plus vingt-cinq annes, ont t dbouts par les juges. La justice ouvre donc une nouvelle enqute, au terme de laquelle elle dcidera de poursuite ou non lencontre de lancien dictateur. La cour dappel a dcid daller plus loin que valuation priodique des taux de change en vigueur et effectue des ajustements lorsque cest ncessaire. Suite aux rcentes dossier pour les visas de touriste, daffaires, ceux des membres den punir les auteurs. Le Canada considre que la gouvernance dmocratique et ltat de droit sont des lments essentiels pour quun dveloppement durable et un environnement scuritaire prennent racine en Hati. Le cas de lancien Prsident Duvalier reprsente une opportunit de dmontrer que ces lments importants sont prsents en Hati et que ltat hatien remplit ses responsabilits en fournissant, dun ct, un systme de un procs quitable pour les personnes accuses dun crime. janvier 2012 qui ne recommandait de poursuivre Duvalier mener une enqute qui impliquera galement nombre danciens dignitaires du rgime de Baby Doc. Si la condamnation nest pas certaine, Jean-Claude Duvalier pourrait se retrouver dans de beaux draps un de ces quatre matins, crit le journal de Port-au-Prince. dquipage, les visas dtudiants, les visas de transit ainsi que les visas dlivrs pour les changes culturels passeront 7.360 gourdes. Les frais de traitement de dossier pour les visas de sjour temporaire approuvs par lImmigration amricaine seront de 8.740 gourdes. Les frais de traitement de dossier pour naffecte pas ceux qui ont dj pay les frais de traitement de dossier. Il sapplique uniquement ceux qui sacquitteront des frais partir du lundi 17 fvrier. ( Le charg daffaires du Canada en Hati M. Gilles Rivard a salu jeudi une nouvelle tape dans le processus judiciaire visant lancien Prsident Jean-Claude Duvalier, suite la dcision de la Cour dappel dordonner un supplment dinformation pour les crimes reprochs lancien prsident vie. rendu son ordonnance, mais beaucoup de travail reste faire avant que justice ne soit faite, lit-on dans un communiqu de lambassade du Canada. Pour le diplomate canadien, la dcision de la justice reprsente un pas en avant, mais a nest quune tape, et il faut que le processus judiciaire suive son Plus de vingt-cinq ans aprs les faits reprochs, lancien dictateur dHati pourrait tre jug pour crime contre lhumanit. Le Nouvelliste rapporte que ses avocats, plaidant la prescription, ont t dbouts par la justice. des crimes contre lhumanit, les juges Jean-Joseph Lebrun, que le temps nabsoudrait pas Jean-Claude Duvalier. Cest un tournant, estime le journal hatien, qui se rjouit de la dcision prise par la cour dappel. LAmbassade Amricaine annonce qu partir du lundi 17 fvrier 2014, le taux de change pour les frais de traitement de dossier passera de 44.00 46.00 gourdes pour un ($1.00) dollar amricain. LAmbassade procde une Yon Optinite pou Piblik la Bay Dizon yo Fowm Kominot sou Som Transptasyon Fowm Kominot sou Som Transptasyon Yap Anonse! Evennman sa-a se yon swit Som sou Transprtasyon 2013 la, ki gen km objektif pou bay piblik la optinite pou li revize Rap sou Pwosedi yo ak bay dizon yo sou lavni transptasyon piblik nan Konte Miami-Dade. Fowm lan ouv a tout moun. Pou plis enfmasyon, rele 305-375-1357 oswa vizite www.miamidade.gov/citt oswa imel citt@maimidade.gov. Pou mande meteryl nan fma ki pi aksesib, svis entprt ki pa lang siy, ak/oswa nenpt akomodasyon pou patisipe nan nenpt pwogram oswa reyinyon Konte-a ganize, tanpri kontakte Nya Lake nan 305-375-1357 oswa pa imel nan nlake@miamidade.gov senk jou davans pou f demann ou an. Itilizat TTY yo ka egalman rele 711 (Florida Relay Service). Wap pran transp piblik pou ale nan reyinyon an? Vizite www.miamidade.gov/transit oswa rele 305-770-3131 pou enfmasyon sou bis yo. 22 fevriye 2014 22 fevriye 2014 Miami-Dade Main Library Auditorium a 10:00 AM 101 West Flagler Street Miami, Florida 33130 Miami-Dade Main Library Auditorium a 10:00 AM 101 West Flagler Street Miami, Florida 33130 Donc, il incombe ltat de prendre des mesures quil faut pour a fait valoir Me Oxilus. De lavis de lavocat et professeur de lUniversit dtat dHati (UEH), laccord trouv au cours du dialogue entre les acteurs politiques est un palliatif pour lExcutif. Lesprit de laccord peut servir de source dinspiration pour LExcutif, qui doit organiser les lections. la ralisation des lections rappelle Me Oxilus. Le prsident hatien, Michel Martelly, avait dcrt, le 1er janvier, lanne 2014 lanne lectorale. Les dernires lections dans le pays remontent mars 2011 Lors des assises qui se sont droules Ption-Ville pendant prs de deux semaines, les participants ont convenu d une seule lection pour le renouvellement de deux tiers du Snat, de la Chambre des dputs, des municipales et locales et qui doivent se tenir durant lanne 2014. Il est galement prvu dans laccord, qui tarde encore tre valid, que la loi lectorale 2013 soit Collge transitoire du Conseil lectoral permanent (CTCEP) organe qui a t mandat pour organiser des lections en 2013 , en Conseil lectoral provisoire avec le changement dau moins un membre par institution qui y est reprsente. Que va-t-il se passer avec tous ces changements prvus dans laccord, dans lventualit que celui-ci ne serait pas sign par les acteurs dans un dlai raisonnable ? inter-hatien Port-au-Prince, le 19 fvrier 2014 (AHP) Madame Carmen Jacob Trouillot est dcde le mardi 18 fvrier 2014 Miami des suites dune maladie courageusement supporte. Carmen Jacob Trouillot, belle-mre de lancien prsident Jean Bertand Aristide, a ft ses 80 ans, le 21 dcembre dernier. Elle est dcde en prsence de ses enfants et petits enfants, dont Mildred Trouillot Aristide, pouse de lancien prsident Aristide.

PAGE 8

Page 8 HAITI DANS LE MONDE derniers indicateurs par rapport lanne 2012-2013 : baisse Le gouvernement hatien est lanc dans un forcing pour attirer des investissements trangers (cest mme lessentiel de sa politique aujourdhui et dont dpend tout le reste, malheureusement !). Il a de toute vidence aussi le Lgislatif et les partis politique de diffrentes tendances). Mme certains diffrends, lespoir darriver un consensus en vue de meilleures conditions pour la tenue des prochaines lections support de la communaut internationale. Do les tournes prsidentielles successives la Maison Blanche (Washington), lElyse Paris etc. Mais cette opration promotionnelle demande de lourds efforts car Hati est tout fait comme un individu si endett quil lui est interdit de toucher ses conomies tant quil naura pas acquitt ses crances. Et ce sont les moins fortuns qui en paient le prix. Y compris les classes moyennes qui consomment mais nont Cependant le Cardinal Langlois ne souhaite pas une insurrection des damns de la terre, linstar de certains radicaux (ne faut-il pas de tout pour faire un monde ?). En effet, et contre le vu de ces derniers bien entendu, cest la mme Eglise quil prside (Confrence Episcopale dHati) qui organise le Dialogue national qui a runi pour la premire fois la presque totalit des acteurs politiques hatiens (Excutif, na pas disparu. Aussi lavertissement du Cardinal se veut aussi un rappel aux acteurs politiques en les plaant devant leur responsabilit. Aussi bien lExcutif qui prend les dcisions et qui a intrt toujours mieux les soupeser au regard de lintrt national avant tout (et avant le clinquant des visites considrent le pouvoir comme un gteau. plus dune fois ne tient pas son mot. Ex. : les fonds pour la reconstruction au lendemain du sisme de janvier 2010 dont moins de 5% parviendront au gouvernement et aux entreprises en Hati. Le Prsident et le Cardinal ne parlent pas un langage diffrent. La preuve, la grande presse internationale peut vouloir les diviser Hati en Marche, 22 fvrier 2014 Le Prsident Martelly et la Premire dame posant avec une partie de la dlgation hatienne assistant au Vatican la conscration du premier Cardinal hatien, Mgr Chibly Langlois Interrog lors dune interview sur Radio France le jeudi 20 fvrier coul, le chef de lEtat hatien a rpondu quil nentend pas entrer en discussion avec le Cardinal hatien mais il a maintenu que lconomie hatienne est dans une meilleure forme. Or les deux hommes ont raison. Seulement chacun dans son rle. Le Prsident est lanc dans une campagne internationale pour attirer des investissements dans le pays et au plan macroconomique. Tandis que le premier Cardinal hatien, en droite ligne du dfunt Jean Paul 2, le Pape le plus aim des Hatiens pour avoir prmdit la chute du rgime dictatorial des Duvalier, veut retrouver la mission de lEglise comme la voix des sans voix. Michel Martelly rencontre la communaut hatienne Paris le jeudi 20 fvrier Port-au-Prince, samedi 22 Fvrier 2014 : Le Prsident de la Rpublique, S.E.M. Michel Joseph Martelly, accompagn de la Premire Dame, Mme Sophia Martelly, a assist, ce samedi 22 Fvrier 2014, la Basilique Saint-Pierre, Rome, la crmonie de cration de dix-neuf nouveaux Cardinaux, dont lHatien Chibly Langlois. En prsence de tous les Cardinaux, de lancien Pape Benoit XVI et dminentes personnalits religieuses et politiques du monde, Sa Saintet le Pape Franois phalange de Cardinaux. Pour marquer cette date historique pour lEglise Catholique dHati, un dner a t offert dans la soire en lhonneur du Cardinal Langlois auquel ont pris part le Couple prsidentiel, le Prsident et le Viceprsident de lAssemble nationale, des membres de la classe politique, de la socit civile, de mme quun le dplacement spcialement pour loccasion. Intervenant en la circonstance, le Prsident de la Rpublique a rappel le symbolisme de la date de dsignation du Cardinal Langlois, un 12 Janvier, quatre ans aprs le sisme qui avait endeuill les familles hatiennes. Le Prsident Martelly espre que les fruits du dialogue en cours en Hati seront mris dans les prochains jours, avec laccompagnement, la sagesse et le savoirfaire du Cardinal Langlois. De son ct, le nouveau Cardinal a dclar : Hati est heureuse de voir ses enfants fter ensemble. Elle sera encore plus heureuse si les enfants sunissent via le dialogue. Nous sommes une famille. Laissez les diffrences de ct. Aimez Hati, en paroles et en actes Son Eminence le Cardinal Chibly Langlois, premier Cardinal hatien de lhistoire, est le plus jeune de sa promotion siger au Vatican. Le Monde.fr avec AFP | 22.02.2014 sa dmission. Le pontife mrite de 86 ans, qui semblait en bonne forme, tait au premier rang, habill de blanc, parmi les cardinaux, vtus de rouge, dans la basilique Saint-Pierre. Il a t salu avec chaleur son entre par Franois. Le pape Franois a succd le 13 mars dernier Benot XVI qui avait dmissionn le 28 fvrier. Cest la premire fois que Joseph Ratzinger, qui vit retir au Vatican, participe une grande crmonie publique dans la basilique. Dix-huit des dix-neuf nouveaux princes de lEglise taient prsents pour ce consistoire public, car le trs g Loris Francesco Capovilla, 98 ans, ancien secrtaire du pape Jean XXIII et symbole de lesprit du concile Vatican II (1962-1965), a d rester prs de Bergame, dans le nord de lItalie. Sa barrette devrait luitre remise par une dlgation dans quelques jours. Chaque nouveau cardinal devait sapprocher du pape et sagenouiller devant lui pour recevoir la barrette, une coiffe rouge quatre bords, lanneau cardinalice et son titre ; chaque nouvel lu recevant en effet symboliquement la charge dune des centaines dglises de lagglomration romaine. De Ouagadougou, dAbidjan, des Cayes en Hati , de Cotabato auxPhilippines , de Managua, de Castries (Sainte-Lucie) aux Antilles, de Prouse dans le centre de lItalie, plusieurs des nouveaux cardinaux sont venus de villes des priphries pape Franois. Seize nouveaux lecteurs (moins de 80 ans, en cas de conclave) entrent au Sacr Collge, et trois autres sont des nouveaux cardinaux mrites sans droit de vote, lissue de ce premier consistoire du pape Franois, lu le 13 mars 2013. ses premiers cardinaux en prsence Le Prsident et le Cardinal : Michel Martelly et Chibly Langlois

PAGE 9

Page 9 BANQUE NATIONALE DE CREDIT

PAGE 10

Page 10 Mercredi 26 Fvrier 2014 WHATS UP LITTLE HAITI ? with Pascale E. Taddeo elections. The latest installment of the saga of video game Assassins Creed, as a game for Playstation 3 and 4, was abroad. In this version, entitled Assassins Creed: the Price of Freedom, the main character, Adawal, is a former member of Edward Kenways crew. He has now become a true Assassin in the 18th century. The Price of Freedom is the first solo DLC Assassins Creed 4: Black Flag on PS3. It focuses on Adawale against oppression at the hands of wealthy European owners. He must therefore liberate large numbers in the city, and on local plantations, to overcome an unscrupulous governor. PORT -AUPRINCE, HAITI The Clinton Foundation has awarded a $250,000 grant to a Haitian recycling plant that seeks to clean up the countrys dirty capital city. Former President Bill Clinton, who heads the private foundation, made the announcement Tuesday before the end of a twoday trip to the Caribbean nation, where he used to serve as a United Nations special envoy. His foundation focuses on bringing investors to Haiti. The grant goes to Sustainable Recycling Solutions, a business founded in 2012 by a team of Haitian business leaders and foreign aid workers that pays hundreds of Haitians to scraps are sorted by type and then turned into new consumer products such as clothes, lumber, furniture and toys. The project is supposed to help clean up Port-auPrince, a city of 3 million people, while unclogging the many bits of trash. This is a big deal, Clinton Told reporters. It will clean up Port -auPrince. Its good for the environment. It will stop the clogging of a lot of places in the city. French President Franois Hollande spoke Friday about the possibility of a visit to Haiti in the coming months, in a statement on the steps of the Elyse alongside his Haitian counterpart Michel Martelly. Haitian President Michel Martelly visits the Elysee palace with French President Hollande President and First lady of Haiti and Pope Francis New twist in the case of Jean Claude Duvalier! The Court of Appeal issued its decision and tossed the initial decision made by Judge Jean Carves, who sent Mr. Duvalier to criminal court. According to the verdict of the Court of Appeal, there is cause to pursue Jean Claude Duvalier, because the crimes committed during his rule are crimes against humanity, which are not subject to statutory limits for prosecution. His lawyer, Fritzo Canton, already denounced the decision, stating that the judges do not understand the laws ... with the decision and believes that there is cause to continue the struggle for the trial of the former dictator. Judge Durin Duret, former president of the National Association of Haitian judges, will now be responsible for conducting the investigation of this case. of his country In an interview with RFI journalists during his visit to France, Haitian President Michel Joseph Martelly reiterated his willingness to work to improve Haitis image picture. I want to give another image of my country, and especially launch this slogan: Haiti is committed to doing without donations, declared the head of the Haitian State. Referring to the development of cooperation with Port-au-Prince after their meeting, the French head of state told the press: All this will lead me in the months to come, I hope, to Haiti. Haiti, he noted, is full of plans for the future, notably in education, and France will stand by its side, so that not only the French language, but also knowledge can be shared. Franois Hollande also mentioned infrastructure projects, noting that he asked French companies to fully participate in all of the requests for proposals that will be launched in Haiti. He also stressed the availability of France to facilitate the organization of the government and justice so that the law will prevail, promising cooperation with French training schools. The goal, he said, is to restore the Haitian government and prepare elections in 2014. The Haitian president, for his part, said he wished to of Administration which forms the French elite, stating it was important to strengthen the presence of France in Haiti. He highlighted the areas of education, tourism, security and the economy but also the organization of To do this, the Haitian president wants to give priority to investment for job creation, while relying on its partners. Haiti wants to stand alone in holding its partners hands, and wants to attract investment [and] create jobs, he told RFI microphones. Michel Martelly began a European tour with visits scheduled for France, Italy and Belgium. In France, President Martelly was scheduled to meet on Friday, Feb. 21, with his French counterpart, Francois Hollande, at the Elysee Palace. Later, he was to go to Italy celebrated with the new Cardinals. Later, he was to have an audience with the Pope at the Vatican, Monday, Feb. 24. In Belgium, the Head of State was scheduled for a private meeting on Tuesday, Feb. 25, with His Majesty King Philip, at the Royal Palace. Locations(s): Rome Pope Francis urged on Monday Haitian president Michel Martelly, to continue efforts to rebuild the country devastated by a 2010 deadly earthquake and called on him to pursue the open discussion with the various institutional forces in order to facilitate reconciliation and the realization of common good. The Holy Father, who on Monday received the Head of State of Haiti to the Vatican for 20 minutes, gave the assurance that the Catholic Church will continue to help rebuild the country and to stimulate internal dialogue under the mediation of the countrys Episcopal Conference, in an attempt to avoid a serious political crisis in Haiti. The parties stressed the imperative necessity to continue to rebuild the country and to encourage the dialogue between the different forces in favor of reconciliation and the public good, reads a statement issued by Vatican after the meeting. These warm exchanges allowed the parties to congratulate each other on excellent relationship, but also highlighted the important contribution that the local church provides to Haiti in the areas of education, health and social assistance, informs the press release. President Martelly was at the Vatican mainly to nationality, Monseigneur Chibbly Langlois. Martelly has recently launched a political dialogue under the mediation of the Catholic Church represented by the Cardinal Langlois. These talks, through which political actors local elections, will resume in Haiti, likely in the coming days. I give you, Mr. President, the guarantee that the Catholic Church will assist you in the dialogue process launched over a month ago, assured the Pope during his faceto-face with president Martelly. The meeting, which took place in the presence of the president of the Haitian Senate, Simon Dieuseul Desras, was an opportunity for Pope Francis to express his commitment to helping Haiti overcome its problems. Pope Francis has shared with us his feelings, his love for Haiti and the churchs efforts to help the country get out of Pope Francis organized Saturday a celebration with the 19 new cardinals, from different countries, appointed in January. His Holiness Pope Franois was scheduled to welcome on Tuesday, family members of each cardinal. Cardinal Chibly Langlois will take part in a series of working sessions this week in Rome. He is expected to return to Port -auPrince on February 28th, when scores of Catholics plan to welcome him back at the Capitals Toussaint Louverture International Airport.

PAGE 11

Page 11 AVIS DIVERS rgulire en la forme, maintient le dfaut accord laudience du vendredi treize Dcembre deux mille treize contre le sieur Jackson FILS-AIM pour dfaut de comparaitre et quant au fond admet et prononce la dissolution des liens matrimoniaux de la dame Marthe Sauvese GDON et du sieur Jackson FILS-AIM aux torts exclusifs de ce dernier pour injures graves et publiques ordonne quun extrait du dispositif sera dudit jugement soit, la diligence toutes les formalits lgales auront t remplies. Compense les dpens en raison de la qualit dit jugement. AINSI JUG PRONONC PAR NOUS, Me. Widner THANO, Juge en audience publique et civile en ses attributions de divorce, ce vendredi vingt Dcembre deux mille IL EST ORDONN, ETC .. EN FOI DE QUOI, ETC .. Hesed Deinad JEAN BAPTISTE, Av. PAR CES MOTIFS, le Tribunal aprs examen sur les conclusions du Ministre dclare fonde la dite action ; Admet en consquence le divorce de Edens DESBAS davec son pouse ne Chunlie MASSOLAS pour abandon du toit marital. Prononce la dissolution de Pointe--Raquettes de transcrire sur les registres ce destins le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la Capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers sil y chet ; commet lhuissier Johnny JEAN AISI JUG ET PRONONC PAR NOUS, Jacques Hermon CONSTANT, Juge en audience civile et publique en date du vingt-cinq Juillet deux mille Treize en prsence de Me. Saint Aneau NORZ Substitut Commissaire du Gouvernement de ce ressort avec IL EST ORDONN tous huissiers sur ce requis de mettre le prsent jugement en seront lgalement requis. susdits. AINSI SIGNES : Jacques Hermon CONSTANT et Homre RAYMOND Le Tribunal de Paix de la Commune de Carrefour comptemment runi en son local ordinaire a rendu en audience publique et en ses attributions civiles le jugement suivant : Entre : La dame Marie Simone Chvry CELESTIN et le sieur Jean Clestin Brunet dont le dispositif du dit jugement est ainsi libell : PAR CES MOTIFS, le Tribunal aprs avoir dlibr au vu de la loi, statuant publiquement par dfaut et charge dappel, maintient le dfaut sollicit et octroy laudience du deux Dcembre deux mille treize, admet comme fonde laction de la demanderesse ; Ordonne le dguerpissement du sieur Jean Clestin Brunet de la maison situe la Grenade prolonge # 47 par lui occup illgalement au regard de larticle 84-2 alina du dcret du 22 Aot 1995 sur lorganisation Judiciaire ; Accorde lexcution provisoire sans caution de la dcision ; Condamne le cit VINGT MILLE GOURDES de dommages intrts ; le condamne aussi aux frais et dpens. Commet lhuissier Jean Franois du dit AINSI JUG ET PRONONC PAR NOUS, Bertineau DABREZIL Juge en audience civile et publique du Lundi seize (16) Dcembre deux mille treize (2013), avec IL EST ORDONN .. ETC EN FOI DE QUOI ETC Pour expdition conforme collationne : Me. Jean Claude FLEURISSAINT, Av. Louissaint Gervens, Av. Ligond Guy-Ren, Av. Le Tribunal de Paix de la Commune de Carrefour comptemment runi en son local ordinaire a rendu en audience publique et en ses attributions civiles le jugement suivant ; entre le sieur Nron Emmanuel Arlain et les dames Vanise DESROSIERS, Christine PIERRE dont le dispositif du dit jugement est ainsi libell : PAR CES MOTIFS, le Tribunal aprs en avoir dlibr conformment la loi et jugeant par dfaut accueille laction du demandeur pour tre juste et fonde, maintient le dfaut requis et octroy laudience civile et publique du Lundi vingt-cinq (25) Novembre deux mille Treize (2013). Adjuge au demandeur les conclusions de sa citation. Ordonne en consquence le dguerpissement des cites, les dames Vanise DESROSIERS, Christine PIERRE de la maison du demandeur. Accorde lexcution provisoire sans caution du prsent jugement sur le chef du dguerpissement, nonobstant appel ou pourvoi en Cassation. Condamne les cites aux dommages-intrts, frais et dpens de lInstance. Commet lhuissier AINSI JUG ET PRONONC PAR NOUS, Frantz MRENTUS Juge en audience civile et publique du Lundi Vingt-cinq (25) Novembre deux mille Treize (2013), avec IL EST ORDONN ETC EN FOI DE QUOI ETC POUR EXPDITION CONFORME COLLATIONNE : Me. Berno MARCELIN, Av. Je soussign, Ifautan JOSEPH propritaire demeurant et domicili Carrefour, et le commerce en particulier que je ne suis plus responsable des actes et actions de mon 366-7 pour menaces de mort et INCOMPATIBILIT DE CARACTERE en attendant quune action en divorce lui soit intente conformment la Loi. Ifautan JOSEPH, Plaignant Me. Arthur V. CALIXTE, Avocat PAR CES MOTIFS, le Tribunal aprs examen, le Ministre Public entendu, dclare fonde ladite action ; Admet en consquence le divorce du sieur Renold MIROSE davec son pouse ne Guirlhaine ALEXIS, pour injures graves et publiques, aux torts de lpouse ; prononce la dissolution des liens matrimoniaux existant entre lesdits poux ; les registres ce destins le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers jugement ; Compense les dpens. AINSI JUG ET PRONONC PAR NOUS, Jacques Hermon CONSTANT, Juge en audience civile ordinaire et publique du jeudi Vingtsix Dcembre deux mille Treize, en prsence de Me Ronald PIERRE, Substitut du Commissaire du Gouvernement de ce ressort IL EST ORDONN tous huissiers sur ce requis de mettre le prsent jugement en seront lgalement requis. susdits. AINSI SIGN : Jacques Hermon CONSTANT et Joseph PIERRE-LOUIS. POUR PUBLICATION : Me. Samson JEAN BAPTISTE, Av. PAR CES MOTIFS, le Tribunal aprs examen, le Ministre Public entendu, fonde la dite action. Admet en consquence le divorce de la dame Wilner VALMERA ne Lolita DSIR, davec son pouse pour injures graves et publiques aux torts de lpoux. PRONONCE la dissolution des liens matrimoniaux existant entre les dits Epoux ; ORDONNE ce destins, le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la Capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers envers de ce jugement ; Compense les dpens. AINSI JUG ET PRONONC PAR NOUS, Raymond JEAN MICHEL, juge en audience civile ordinaire et publique du jeudi trente un Mai deux mille douze, en prsence de Me. Brunet SALOMON Substitut du Commissaire du Gouvernement de ce ressort et IL EST ORDONN tous huissiers sur ce requis de mettre le prsent jugement en seront lgalement requis. susdits. AINSI SIGN : Raymond JEAN MICHEL et Joseph PIERRE LOUIS. PAR CES MOTIFS, le Tribunal, aprs avoir dlibr au vu de la loi et sur les conclusions conformes du Ministre Public ; accueille du demandeur, le sieur Vilma MEDE en la forme ; Maintient le dfaut faute de comparaitre ; octroy laudience du vendredi dix Janvier deux mille quatorze contre la dame ne Climne JOSEPH ; Admet le divorce dudit sieur Vilma MEDE, davec son pouse pour injures graves et publiques, faits prvus larticle 217 du Code Civil Hatien ; Prononce la dissolution des liens matrimoniaux ayant Commune de Port-au-Prince, Section Sud-Est de transcrire sur les registres a ce destins le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera publi dans lun des quotidiens sditant la Capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers, compense les dpens vu la de ce jugement. RENDU DE NOUS, Gerty Lon ALEXIS, juge en audience publique et ordinaire du vendredi dix-sept (17) Janvier deux mille quatorze, en prsence du Substitut Commissaire IL EST ORDONN, ETC .. EN FOI DE QUOI, ETC .. POUR LE CABINET : Herv Franois Alcindor, Av. PAR CES MOTIFS, le Tribunal aprs examen, le Ministre Public entendu, dclare fonde la dite action ; Admet en consquence le divorce du sieur Andr Dieudonne SALOMON, davec son pouse ne Edite COICHY, pour injures graves et publiques, aux torts de lpouse ; Prononce la dissolution des liens matrimoniaux existant entre lesdits sur les registres ce destins le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la Capitale sous peine de dommages intrts envers les ce jugement ; Compense les dpens. AINSI JUG ET PRONONC PAR NOUS, Jacques Hermon CONSTANT, Juge en audience civile ordinaire et publique du Jeudi douze Dcembre deux mille Treize, en prsence de Me. Ronald PIERRE, Substitut du Commissaire du Gouvernement de ce ressort IL EST ORDONN tous huissiers sur ce requis de mettre le prsent jugement en seront lgalement requis. susdits. AINSI SIGN : Jacques Hermon CONSTANT et Joseph PIERRE-LOUIS. POUR PUBLICATION : Me. Samson JEAN-BAPTISTE, Av. PAR CES MOTIFS, le Tribunal aprs en avoir dlibr conformment la loi et sur les conclusions conformes du Ministre Publique accueille laction en divorce intente par la dame Marthe Sauvese G. FILS-AIM ne Marthe Sauvese GDON pour tre

PAGE 12

Page 12 DENATIONALISATION & CONTESTATION Les reprsentants dune dizaine de pays ont exhort la Rpublique Dominicaine surseoir lapplication de lArrt TC 168/13, lors de la dix-huitime session du Groupe de travail du Conseil des droits de lhomme des Nations-Unies, tenue Genve du 27 janvier au 7 fvrier 2014, selon une note achemine par le Groupe dAppui aux Rapatris et aux Rfugis (GARR) Hati Press Network. Les reprsentants de ces pays exhortent les autorits dominicaines annuler cette sentence qui constitue, leur avis, La dlgation du Canada recommande de prendre des mesures pour protger les droits fondamentaux de tous Runis Washington, le 19 fvrier 2014, dans le cadre de la session ordinaire du Conseil Permanent de lOEA, les pays de la CARICOM ont condamn nouveau lArrt TC168/13. Ils ont demand aux Etats membres de lOEA dintervenir pour porter la Rpublique Dominicaine surseoir dincompatible au respect des principes fondamentaux des droits humains. Au moment o le monde entier est en train de se ne font que continuer avec cette vielle pratique qui constitue lAmbassadrice Celia A. Prince, reprsentante permanente de Saint -Vincent-et -les-Grenadines. Insistant sur le caractre discriminatoire de lArrt TC168/13, Mme Prince a appel les Etats membres de lOEA se mettre ensemble et utiliser leur poids politique pour viter que le continent amricain ne devienne la partie du monde les individus ns en Rpublique Dominicaine, incluant ceux ns dtrangers sans papiers, et qui risquent de devenir apatrides suite la dcision 168/13 du Tribunal Constitutionnel Dominicain, indique la note. La Suisse de son ct, se dit proccupe par le sort de la communaut dominicaine dascendance majoritairement hatienne, qui sest vue dpossde de leur droit la nationalit en raison de lArrt du 23 septembre 2013 du Tribunal Constitutionnel de la Rpublique dominicaine. La dlgation allemande, pour sa part, recommande aux autorits dominicaines de fournir un bon traitement aux personnes affectes par la sentence, conformment aux principes internationaux en matire de droits humains. comptant le plus dapatrides. Si nous ne nous battons pas contre cette dcision, ce continent va devenir le foyer de lune des plus grandes concentrations de personnes apatrides., a-t-elle indiqu. Selon lAmbassadrice Prince, la situation qui prvaut actuellement en Rpublique Dominicaine est une affaire srieuse et fondamentale en ce qui concerne les droits humains. Le monde entier, en particulier lOEA qui reprsente la plus ancienne et la plus exprimente des organisations internationales du monde, doit intervenir pour donner lexemple que ses Etats membres ne cautionnent pas lapatridie. Le principe de souverainet et de non-intervention dans les affaires internes dun autre pays est sacr. Cependant, cela ne saurait mettre les Etats labri de leurs obligations tel que prescrit par le droit international., a-t-elle martel. Intervenant en la circonstance, lAmbassadeur loccasion pour dfendre valablement Hati et les victimes de la sentence raciste et xnophobe du Tribunal constitutionnel dominicain. Hati et la Rpublique Dominicaine se sont engages dans un dialogue au cours duquel le dossier de lArrt TC168/13 a t abord. Nous gardons lespoir que cette question sera rsolue dans un sens favorable. a-t-il soulign. Les reprsentants des Etats-Unis, quant eux, plaident en faveur du respect des droits des personnes nes en Rpublique Dominicaine de parents trangers touches par la sentence TC 168/13. Implmenter un processus citoyens et citoyennes de leur nationalit. Indiquent-ils. Ceux de la France ont, de leur ct, demand aux autorits dominicaines de prendre les mesures ncessaires pour prvenir les cas dapatridie et permettre lensemble de la population dominicaine de jouir pleinement de leurs droits fondamentaux, en particulier les Dominicains et Dominicaines dascendance hatienne victimes de lArrt TC 168/13. HPN Le reprsentant de la Jamaque, lAmbassadeur Stephen Charles Vasciannie, a attir lattention des reprsentants des Etats membres sur la situation des droits humains en Rpublique Dominicaine. Ce qui est en train de se passer l-bas est loin dtre un dossier bilatral concernant uniquement la Rpublique dHati et la Rpublique Dominicaine. Cela concerne aussi tous les pays du continent dans la mesure o il constitue une violation des droits de lhomme. a-t-il prcis. Ces discussions lOEA ont t ralises loccasion de la prsentation du rapport de la mission mene par la CIDH en Rpublique Dominicaine du 2 au 5 dcembre 2013. Intolrance, incitation la violence, discrimination, violations de droits humains, en particulier violation de droit la nationalit, cest ce qua retenu la CIDH dans ce rapport. Encore une fois le GARR, tout en croyant au dialogue entre les deux Etats sur des dossiers communs, recommande au gouvernement de la Rpublique dHati de conditionner toute signature daccord, de protocole ou dentente avec la Rpublique Dominicaine au retrait de la sentence TC168/13. La Rpublique dHati ne doit en aucune faon tre complice, en cautionnant ce gnocide civil mis en uvre par la Rpublique Les Etats membres P-au-P, 20 fvr. 2014 [AlterPresse] --Saint-Vincentla sentence 168-13 de la Rpublique Dominicaine, insistant sur le fait que la situation quelle a engendre va au-del dun dialogue entre ce pays et son voisin, Hati, rapporte un communiqu de lOrganisation des Etats amricains (Oea). Saint-Vincent-et-les Grenadines ritre cette position lors de la prsentation le 19 fvrier, du rapport prliminaire de la Commission interamricaine des droits humains (Cidh) sur Selon les conclusions prliminaires de la Cidh, la sentence a donn une nouvelle interprtation en ce qui concerne lacquisition de la nationalit par les personnes nes dans le pays de parents trangers en transit. Sur la base de cette interprtation, les personnes qui, auparavant, avaient t reconnues comme ayant la nationalit dominicaine ont t dnationalises Plusieurs milliers de personnes sont en effet identique celle exprime par la Communaut conomique de la Carabe (Caricom). La reprsentante lOea de la Rpublique Dominicaine, Mayerlyn Cordero, rpond quaucun Dominicain ne sera dpouille de sa nationalit. Elle ajoute quune loi sur la situation de 24.392 personnes dclares sans documentation approprie sera dpose au parlement dominicain. Le principe de souverainet est sans cesse avanc par la Rpublique Dominicaine pour se dfendre. Pour La Celia A. Prince, de Saint-Vincent-et-les Grenadines, le principe de souverainet ne saurait mettre les Etats labri des prescrits du droit international et il revient lOea de donner lexemple dans cette affaire. Aprs le 7 janvier et le 3 fvrier, une autre rencontre haitiano-dominicaine est programme pour le 12 mars prochain. concernes par cette sentence, la plupart sont des descendants dHatiens. La question continue de soulever condamnation et critiques contre la Rpublique Dominicaine de la part de ses voisins caribens. Hati a engag un dialogue avec la Rpublique Dominicaine au cours duquel les consquences de la sentence ont t abordes. Toutefois ces discussions bilatrales nempchent pas aux autres Etats caribens de veiller au bien-tre des citoyens de Saint-Vincent-et-les-Grenadines lOea, La Celia A. Prince. Le monde entier se dirige vers lengagement de personnes apatrides, mais si nous ne parvenons pas utiliser le poids politique de cet organisme [lOea], alors ce continent va bientt devenir le foyer de lune des plus grandes concentrations de personnes apatrides indique-t-elle. La Celia A. Prince rappelle que sa position est putschiste El-Sisi est en position pour remporter le prochain scrutin prsidentiel. Comme aussi en Ukraine, et bientt probablement dans nimporte quel autre pays de lex-bloc sovitique rest proche de Moscou, car leffet boule de neige est quasi certain, outre que cest la Guerre froide (entre lOuest capitaliste et Moscou mme non communiste mais comme principal comptiteur) qui se poursuit par dautres moyens, et le moyen principal, cette nouvelle arme absolue, dabord exprimente dans le monde arabe cest lInternet ou mieux : les rseaux sociaux, notamment Facebook et co. Jamais moyen de linformation circule une vitesse vertigineuse mais de plus et surtout, que lon ne peut distinguer le vrai du faux. Comme mouvement, ni un nom. Ce qui limite dautant les ractions du pouvoir en place. Celui-ci se trouve comme pris dans une toile daraigne. Le premier exemple de ce type naurait-il pas t le renversement du pouvoir Aristide en fvrier 2004 ? Mais cest cette mme confusion qui peut faire aussi arrter. Exemple : lIrak aprs Saddam Hussein. actualit en mme temps que lUkraine, cest le Venezuela. Mais malgr la connexion dans le temps, il sagit dun tout autre contexte. Des manifestations se droulent depuis un peu plus dune semaine au Venezuela qui ont fait au moins 10 morts. Pilots par un opposant radical, Leopoldo Lopez, les manifestants en majorit des tudiants et des rsidents des beaux quartiers de Caracas dnoncent la violence (cest lun des pays au taux de criminalit le plus lev dans le continent), les pnuries en produits alimentaires curieusement dans lun des premiers pays producteurs dhydrocarbures au monde. De leur ct les partisans du successeur de feu Hugo Chavez, Nicolas Maduro, dnoncent la mise en place dun coup dtat. Cependant lAmrique latine nest pas aujourdhui une rgion du monde aussi fragile et divise que peut ltre le monde arabe ainsi que lancien bloc sovitique. Il existe des accords multinationaux pour protger la stabilit dans le sous-continent, cela dans lobservance des principes dmocratiques : Etat de droit, respect des liberts publiques mais aussi du mandat des lus. Cest en ce sens quil faut interprter lintervention

PAGE 13

Page 13 HAITI QUEL DEVELOPPEMENT ? Le mercredi 12 fvrier, le CRESFED ( Centre de Recherche et de Formation conomique et Sociale pour le Dveloppement ) prsentait au public le No 30 (Janvier 2014) de RENCONTRE, Revue Hatienne de Socit et de Culture Deux grands thmes dominent ce numro et ont fait lessentiel des prsentations et discussions de cette soire. Hommage fut rendu feue Jesi Chancy Manigat qui fut membre du comit ditorial de la revue puis on aborda le sujet qui est de toutes les conversations depuis plusieurs semaines, les relations entre la Rpublique dHati et la Rpublique Dominicaine. Personnellement, jai toujours proclam que je refusais de discuter des relations hatiano-dominicaines, car, sil y a un problme hatiano-dominicain, le problme est avant tout un problme hatiano-hatien. Je mexplique. Si la socit hatienne stait dveloppe de telle manire que tous les citoyens hatiens avaient la possibilit de vivre et de spanouir chez eux, ils nauraient pas besoin daller chercher chez le voisin yon lavi miy et ce en devenant pour ce voisin une vritable nuisance. Et quand je parle de voisin, je ne pense pas seulement au voisin immdiat quest la Rpublique Dominicaine ; les Bahamas aussi ont envie de temps en temps de renvoyer les de rapatriement dHatiens ; maintenant cest le Brsil, et ses voisins le Prou et la Bolivie, qui est confront une arrive massive dHatiens. Mais revenons mon attitude de refus de parler du problme hatiano-dominicain. Je dois reconnaitre que jai quelque peu chang ma position ; tout le monde sait que seul Dieu et les imbciles ne changent pas. Mais ce changement ne touche pas le fond de ma pense ; je crois toujours que nous devons commencer par nous attaquer au problme hatianohatien, mais je ne crois pas intelligent de ne pas aborder le problme hatiano-dominicain ; au contraire, il faut en parler, car cela nous aidera nous voir nous-mmes un peu mieux ; comme la dit Jean-Claude Jean lors de la rencontre du CRESFED : Ce qui se passe en Rpublique Dominicaine nous ramne chez nous, nous fait nous demander : quen est-il de lEtat Hatien ? Parlons donc des relations hatiano-dominicaines ; mais par o commencer ? avait rpondu lassemble au pasteur, car quand il sagit des relations entre deux tats, entre deux socits, nombreux sont les domaines quil faut prendre en considration. Durant les belles annes des DPM Kant le gouvernement Reagan samusait faire la distinction entre les rfugis politiques les Cubains de Mariel, les marielitos comme on les a appels, et les rfugis conomiques les boat people venant dHati, les deux groupes nayant pas droit au mme type daccueil. Prenons donc comme hypothse de travail que ce sont les conditions conomiques qui poussent les Hatiens hors de chez eux. il y a dans ce mme # 30 de RENCONTRE un article de Charles Cadet qui ma particulirement intress. RENCONTRE Larticle sintitule : Le nouveau dfi de la croissance conomique vgtative en Hati Ma premire raction la lecture du titre a t de me demander ce que diantre pouvait bien tre une croissance conomique vgtative La lecture de larticle ne ma pas apport la rponse mais ma ouvert les yeux sur certaines donnes que je navais pas pardon, mais je suis nul en conomie. Dans une analyse qui stend du dbut des annes de croissance : Une premire phase de croissance conomique dite soutenue dans les annes 1968-1980, avec un taux de croissance de 4,2 en moyenne ; Puis il parle de trois phases de croissance conomique molle : La seconde moiti des annes 90, avec un taux de 7,3 % en 1994-95 ; Dans les annes 2000, sous le second gouvernement de Ren Prval, 1,95 % en 2004-05 En 2010-2011, 5,7 %. Mais pour le non-conomiste que je suis, cest la remarque suivante de Cadet qui est le plus important : A chacun de ces moments, le processus de croissance a toujours t accompagn dune stabilit relative de la situation politique. Par contre il est prcd de fortes turbulences macroconomiques parfois associes un dveloppement important de la corruption ou dune plonge de lconomie au cours de ces trois pisodes : le coup dEtat militaire joint lembargo commercial, le second mandat dAristide et lanne du grand sisme. Autrement dit, mais maintenant cest moi qui mexprime, nos turpitudes politiques sont en grande partie responsables de notre stagnation. Et je rapproche ceci de ces propos de Suzy Castor lors de la table ronde Les relations Hatiano-Dominicaines Perspectives laquelle participaient galement Guy Alexandre, Paul Duret et William Knel-Pierre : La modernisation avorte de loccupation nord-amricaine en Hati et le dveloppement dpendant de lindustrie sucrire en Rpublique Dominicaine ; la politique modernisante de Trujillo et la dictature rtrograde des Duvalier ; la transition post dictatoriale en Rpublique Dominicaine compare aux avatars de la priode aprs Duvalier, expliquent une telle diffrence de dveloppement. Diffrence de dveloppement que lconomiste dominicain Miguel Ceara Hatton aurait illustr ainsi : Certains calculs indiquent que la distance de dveloppement entre Hati et la Rpublique Dominicaine est plus grande que celle qui spare la Rpublique Dominicaine des Etats Unis dAmrique. Sans commentaire. Bernard Ethart Dans le cadre du 27e Conseil de Gouvernement, la Primature, mercredi soir, la ministre du tourisme Stphanie B. Villedrouin a prsent le projet Destination Ile--vache la prsentation, aprs les travaux dinfrastructures et la construction dun aroport international, le ministre du Tourisme envisage de construire un muse subaquatique et terrestre sur lile, a appris HPN. Lle--Vache est un site historique avec une histoire de plusieurs naufrages au fil des sicles dont le fameux Jamaica Merchant, navire du Capitaine Morgan et le Bluenose, fameux bateau canadien, parmi tant dautres. Dans le cadre de ce projet, le Ministre du Tourisme compte tablir un muse subaquatique et terrestre sur lle. Un accord de partenariat a t sign avec un expert de lUNESCO pour des tudes topographiques aux environs de la Pointe de lAbacou et pour la soumission dun avant-projet de rcupration et de restauration de lpave et des artfacts trouvs. lit-on dans le document du ministre du tourisme. On apprend que les travaux de recherche et de plonge dbuteront en mars et se drouleront sur trois mois. Ce projet de lAbacou et faire des recommandations quant limpact environnemental rsultant de la rcupration et du replacement des objets de lpave de lAbacou; dans un deuxime temps cartographier le site et les paves coules la Pointe de lAbacou et dans un troisime temps proposer un avantlemplacement de ce muse poursuit le document. A rappeler que les compagnies Blue Marlin et Holmes International Developpement, une hatienne et une amricaine, avaient remport lappel manifestation dintrt lanc par le ministre du Tourisme en vue de dvelopper le potentiel touristique de lIle--vache, situe dans le Sud dHati. Et que ces compagnies vont investir un peu plus de 150 millions de dollars dans des projets touristiques sur lIle. fedrick.jp@ hpnhaiti.com Photo : Unesco-Croatie ... via Hati 2004 UNITED NATIONS United Nations Stabilization Mission In Haiti NATIONS UNIES Mission des Nations Unies Pour la Stabilisation en Hati dsirant participer cette demande de manifestation dintrts qui sera lance sur une courte priode Log Base. LOffre est un Contract pour lachat, la collecte lenlevement et lelimination approprie de recyclage de materiaux distincts de la MINUSTAH( Charlie Camp/MAC1, Delta Camp, Log -Base et Logyard ) Port-au-Prince, Haiti. Loffre est un contrat pour lachat, la collecte, lenlvement et llimination approprie et / ou de recyclage de matriaux distincts de la MINUSTAH (Charlie Camp/MAC1, Delta Camp, Log -Base et Logyard) Port -au-Prince, Hati sur une base au fur et mesure des besoins. La Mission cherche tablir un contrat non exclusif pour la cession par vente de matriaux distincts pour le recyclage de (Plastic 200,64 m3 x12 = 2,407.68 m3/an Aluminium 98,79 m3 x12 = 1,185.48 m3/an papier / cartons 380,17 m3 x12 = 4,562.04 m3/an et verre 28.29m3 x12 = 339,48 m3/an ) pour une priode initiale de un (1 ) an avec possibilit de prolongation pour deux (2 ) ans la priode un total de trois ( 3 ) ans ( 1 +1 +1) sous rserve de la prorogation du mandat de la MINUSTAH et de la performance satisfaisante de lentrepreneur Lentrepreneur est responsable de fournir toute la main-duvre ncessaire, les vhicules, les outils, les matriaux, les pices dtaches, transport, permis de transport et de surveillance, et de prendre toutes les dispositions ncessaires pour assurer le respect de ses obligations en vertu du contrat pendant toute sa dure. Lentrepreneur est entirement responsable du maintien de lensemble du personnel et veille ce que lensemble de son personnel, quipement, installations, matriel et fournitures sont en place la date de la mobilisation prcis dans le contrat Lentrepreneur doit prparer un plan de gestion environnementale dtaille pour la collecte / transport du matriel Distincts pour les recyclages achets de la MINUSTAH. Lentrepreneur doit avoir les capacits institutionnelles et de trois (3) ans dexprience dans la prestation de services similaires. de 17 Mars 2014, 10h00 (heure dHati) par tlcopieur ou par courriel ladresse indique ci-dessus. La dclaration dintrt doit contenir les informations suivantes Nom de la Compagnie Adresse Postale et Physique Tlphone et numro de fax Courriel Nom et titre de la personne contractuelle Brve explication du contexte et de lexprience de lentreprise, y compris des rfrences de clients. Lentrepreneur retenu signera une premire (1) anne de contrat avec une extension possible de deux annes supplmentaires dexprience et de comptence. Aucun engagement futur nest donn sur la taille et la rpartition de la prsence de la MINUSTAH en Hati. LONU se rserve de la mission et des besoins oprationnels pendant toute la dure du contrat. La MINUSTAH lintention de suivre le processus dappel doffres formel. Sil vous plat noter que cet avis ne constitue de ces conditions nimporte quel moment dans lEOI et / ou processus de sollicitation. sur la scne, le samedi coul, la tte dune manifestation de 50.000 personnes, de lancien rival du prsident Maduro aux dernires prsidentielles, le gouverneur de lEtat de Miranda, Henrique Capriles. Dclarant : ce gouvernement est une erreur historique, mais nous ne pouvons pas corriger cette erreur en commettant une autre erreur. Les dernires manifestations conduites par le leader radical Leopoldo Lopez (jeune conomiste form Harvard), actuellement en dtention provisoire pour appel la scession et association de malfaiteurs, prnent loccupation des rues pour forcer le pouvoir la dmission. Mais selon lopposant en titre, Henrique Capriles : nous devons construire une force assez grande pour tre capable de remplacer ceux qui portent lcharpe rouge (la couleur des chavistes). Entretemps aussi le prsident Maduro a invit le prsident amricain Obama la reprise des relations diplomatique entre les deux pays qui en sont dpourvus depuis 2010. les pays de lAmrique du Sud. Une situation lUkraine serait une catastrophe et Hati en Marche, 22 Fvrier 2014 Sur

PAGE 14

Page 14 LES JEUX En Bref... HORIZONTAL 1. Gagnant de 2 mdailles dor et une mdaille dargent Sotchi 2. Totalit des crits de Plotin 3. Arbrisseaux 4. Examina 7. Exasiemens Couillone du sel sur les chausses enneiges. VERTICAL FOURCADE ENNEADES BUISSONS R##TESTA INRI#S#Y LAITIERE ES#U#EUE SALEUSES Visitez Haiti en Marche sur Internet au www.haitienmarche.com SCRABBLE ranais ePRETURE G E S U E A R Solutions de la LES JEUX DE BER NARD Allez de CARMIN PERLOT en utilis Mots Crois sEtats Unis Russie Canada Suisse Allemagne BILLET BILLES GILLES GALLES GALBES GAMBES IAMBESCARMIN PERLOT E N G A P S E A V O L S R O U A N E S R S N C U V W E B S E A D A N A C V E B R S N T S Y B U U E E U N E U G U N C S E T N L E L O S R A O T Y S R R E L G T O R R C A S G D E V A S L L E A V P C N N T R E X E L E E O U O A E A Y D L N G Q L S E L L L E U E B A E E U O S N A T S A A G A L U N U E U A Y O R E N P A E D S S P R A N C E O T D W E N E V O L S E N E nationale. Kase Le Zo cest une nouvelle danse carnavalesque dont le texte retrace Adlerman, de son vrai nom Jean Adler Gaston, et qui alimente la meringue dOlivier Martelly. Gason Pa Konn Lach cest le titre de son ct du carnaval de Sandro Martelly avec son groupe T-Micky qui a runi quelques amis en vue de prenniser le grand hritage que lui a lgu Sweet Micky. A travers cette meringue, Sandro Martelly parle lui aussi Avec ces trois meringues carnavalesques en rotation, Olivier Martelly, Sandro et Yani Martelly comptent dsormais suivre les traces de papa, Michel Joseph Martelly, qui a laiss le 21 avril 2011, son micro comme chanteur populaire pour le fauteuil prsidentiel. HPN Lex-snateur Youri Latortue, conseiller spcial du prsident de la Rpublique, Michel la Rpublique vient de complter et renvoyer lExcutif, les dossiers manquants des trois juges de la Cour suprieure des comptes et du Contentieux administratif (CSC/ CA), lesquels avaient t carts par le pouvoir Excutif. Le Snat, informe le conseiller du chef de lEtat, a retourn, lundi, les dossiers complts des juges Marie Neltha Fthire, Rogavil Boisguene et Mhu Mlius Garon demand cette branche du pouvoir Lgislatif de complter les dossiers de ces trois juges devant composer les dix membres de la CSC/CA. LExcutif va analyser nouvellement envoyes par le Snat a fait savoir M. Latortue, soutenant au passage que le fait par les pres conscrits de complter les dossiers, montre quil y a eu et sans fondement, les motifs voqus par lExcutif pour carter trois des 10 juges lus la Cour suprieure des comptes et du Contentieux administratif (CSC/CA). Le chef noms de seulement 7 des 10 membres lus la CSC/CA au prtexte que les trois autres auraient soumis de faux documents. En raction, le 1er secrtaire du bureau du Snat, le snateur Steeven Benoit que nous avons tent en vain de joindre, avait indiqu, lundi, quune correspondance devrait tre achemine lExcutif avec, en annexe, une note explicative et les copies des diplmes obtenus par les juges carts. HPN Port-au-Prince, jeudi 20 Fvrier 2014 : Le Secrtariat Gnral de la Prsidence informe la population en gnral et la presse en particulier que, par lettre en date du 17 Fvrier 2014, le Secrtaire Gnral adjoint aux affaires lgislatives du Snat lui a fait parvenir une correspondance responsive celle qui a t envoye au Prsident du Snat le 15 Fvrier 2014 laquelle sont annexes des informations complmentaires relatives aux dossiers des trois postulants manquants de la liste des conseillers nomms Ces dossiers complmentaires font actuellement lobjet dexamen minutieux par une commission ad hoc pour tre recommands, dans le meilleur des dlais, au Prsident de la Rpublique, ce quil appartiendra. P-au-P, 17 fvr. 2014[AlterPresse] --Le dialogue politique inter-haitien, lanc en janvier dernier avec les bons auspices de la Confrence piscopale dHati, est en La signature de lentente entre les pouvoirs excutif, lgislatif et les partis politiques reste suspendue dsormais celle qui sera trouve entre le prsident de la Rpublique Michel Martelly et le Snat hatien reprsent par le prsident de lAssemble nationale, Dieuseul Simon Desras. On va continuer le dialogue institutionnel () cest--dire entre lExcutif et le Parlement assure AlterPresse Monseigneur Patrick Aris, porte-parole de la Ceh, mdiatrice dans le dialogue inter-hatien. Ils vont continuer dialoguer espre le prlat, qui ne fournit pas de dtails sur les dmarches qui seront mises en uvre pour la suite des pourparlers, lancs le 27 janvier. A deux reprises, les 14 et 15 fvrier, laccord entre les diffrentes parties na pu tre paraph, en raison de dsaccord entre la prsidence et le Snat sur la question de la nomination des juges de la Cour suprieure des comptes et du contentieux administratif (Cscca). A moins de deux semaines du lancement du carnaval national, qui sera clbr cette anne aux Gonaves, la cit de lIndpendance, les prparatifs vont bon train pour accueillir les carnavaliers qui feront le dplacement, rapporte Hati Press Network. Selon le maire M. Steeven Saint-Fleur, la ville est prte recevoir ses visiteurs. Gonaves renatra de ses cendres durant ces festivits, a-t-il dclar. Sur le plan scurit, plusieurs rencontres ont t organises entre le comit national du carnaval plan scuritaire pour la ville, avance le maire. Plus de 5.000 policiers seront dploys scurit. Sur le plan logistique, plus dun millier de chambres dhtels ont t recenses dans lArtibonite et prs de 500 pour la ville des Gonaves, ainsi que des maisons dhtes. Plus de 85 places de stands ont t vendues et dautres seront ajoutes, des espaces seront amnags pour des personnes qui auront des tentes. Toutes les rues sont outre que la ministre de la Culture fera le dernier choix des 4 bandes pied de Gonaves sur 12 pour lArtibonite, ce dimanche 23 fvrier. Plus de 130 millions de gourdes ont t allous lorganisation du carnaval de 2014, qui sera clbr autour du thme Tt kole pou Ayiti Pi Djanm. Les 2, 3, et 4 mars prochain. Mr. Saint-Fleur dit esprer que Dieu bnira les Gonaves et que les retombes seront positives aprs ces 3 jours gras. Aprs 2 catastrophes naturelles, la ville est trs appauvrie, nous croyons en Dieu, et Dieu bnira Gonaves. conclut-il. Le Prsident de la Rpublique, S.E.M. Michel Joseph Martelly, a accueilli, ce mardi 18 Fvrier 2014, son homologue du Panama, M. Ricardo Martinelli, lAroport International Toussaint Louverture, dans le cadre dune visite dEtat en Hati les 18 et 19 Fvrier 2014. Aprs une rencontre en tte--tte au Palais National, les deux Chefs dEtat ont donn un point de presse la salle de confrence du Palais prsidentiel au cours duquel le Chef de de coopration entre les deux Rpubliques. Les changes ont port sur les diverses questions bilatrales, des questions lies la migration, les changes commerciaux entre les deux pays. Le Panama prvoit de rduire le dlivr en Hati, a annonc le Chef de lEtat hatien, visiblement satisfait des pourparlers. Pour sa part, le Chef de lEtat panamen qui est accompagn, entre autres, de plusieurs investisseurs panamens, sengage poursuivre la coopration avec Hati dans les diffrents domaines dj existants. Il a annonc la signature dun accord commercial partiel entre les deux pays, grce auquel certains produits hatiens pourront investir le march panamen, exonrs dimpt. Le Prsident panamen a en outre flicit les autorits hatiennes pour laccueil qui lui a t rserv et les progrs visibles et concrets dj obtenus. Au-del des deux accords signs entre les autorits hatiennes et panamennes, portant sur la coopration et la migration, deux accords sont en passe dtre signs pour lavenir immdiat des relations entre les deux Rpubliques. A lissue du point de presse, le Prsident Martelly a remis la Dcoration de lOrdre National Honneur et Mrite son S.E. le Prsident de la Rpublique du Panama, M. Ricardo Martinelli. En retour, le Prsident de la Rpublique, S.E.M. Michel Joseph Martelly, a reu, la Dcoration de lOrdre de Manuel Amador, de la part du Chef dEtat panamen. Le Prsident de la Rpublique dHati, lElyse, par son homologue Franois Hollande. Cette rencontre, droule en prsence des ministres dOutre-mer et de la Francophonie ct Franais et des ministres des Affaires Etrangres et des Finances ct Hatien -, a permis au Prsident Martelly dadresser ses remerciements au Gouvernement et au peuple Franais pour leur support Hati. Elle a aussi t loccasion pour le Chef de lEtat de parler des avances dHati ces dernires annes dans les domaines de la scurit, des investissements, de la croissance conomique et de la libert de la presse. Le Chef de lEtat a formul le vu de voir une France plus prsente aussi en Hati au niveau conomique et institutionnel. de la coopration avec lHexagone. Voir les entreprises franaises venir sinstaller crer des emplois et de la richesse est lobjectif poursuivi par mon administration. Ce dont a besoin mon pays aujourdhui, cest de partenariat et non dassistanat a dclar le Prsident Martelly qui plaide pour que les Hatiens prennent leur destin en main. Le Prsident de la Rpublique a, par ailleurs, sollicit laccompagnement des Franais

PAGE 15

Page 15 CARNAVAL 2014 TI GOUT PA TI GOUT ak Jan Mapou Est-ce notre Choucoune dautrefois avec ses fesses charnues ? Non car son front est stri de barres comme les personnages de ces sries modernes que vous payez trs cher horribles en droite ligne des contes du Moyen-Age. Et des vieux prjugs qui vont avec. Justement voici le Juif Errant les plus beaux tissus et les constructions mtalliques) que vers le reste du pays. Les avenues de la ville transformes en un grand thtre anim par des personnages familiers tous les Jacmliens et que seulement eux connaissent par leur nom et qui ont travers des sicles pour arriver jusqu nous encore son peigne, mme si le Vodou na pas la premire place comme ailleurs dans le pays). Mais cest aussi agrment la sauce du jour. Ainsi voici un prsident Michel Martelly et certains ils sont attifs. poursuivi par les enfants qui, fouet en main, lui administrent une racle Mais cest pour dboucher sur le spectacle de charmantes Tresss Rubans Le Carnaval de Jacmel, cest rien quon voit ailleurs en Hati que dans cette ville ctire qui a t pendant plus dun sicle davantage tourne vers lextrieur (lEurope du Nord dans un va et vient dchanges : le caf pour intacts. Des artisans qui ont conserv la tradition et lont des bufs, des dindes (kodindes) et de tous ces monstres prhistoriques, dinosaures et autres, ils sont comme chaque anne toujours au rendez-vous. Mais il y a aussi Tarzan, il y a aussi la Sirne (desse Voudou se lissant sa toison dore avec de la fameuse Avenue Baranquilla. Mais ds le lundi matin, la vie normale reprend ses droits et ces merveilles (au sens magique du mot) retournent au fond de notre imagination do elles ressortiront dans une anne. Toujours aussi fraiches. Et Elsie Ethart Les tout petits apportent la note sentimentale au milieu des monstres qui peuplent le carnaval de Jacmel (photo Hati en Marche) Rektora Inivsite Leta d Ayiti ak Komite pou tabli Akademi Kreyl Ayisyen an enfme tout moun Palman an deside vote kont objeksyon Prezidan Martelly te f sou Lwa pou kreyasyon Akademi kreyl Ayisyen an. Nan seyans lendi 1 e Jiy 2013 la, tout Senat yo vote kont objeksyon an epi nan seyans 2 jiy a, Depite yo vote nan menm sans lan. Komite a kontan w Lwa sou Akademi kreyl Ayisyen an soti nan pasay. Dezym vt sa a ki ft nan tou de chanm yo, konsakre viktwa Akademi Kreyl la, ki se viktwa tout popilasyon an. Komite pou tabli Akademi Kreyl Ayisyen an remsye tout Senat yo ak tout Depite yo ki pa pdi twp tan pou yo reyaji sou objeksyon Prezidan an. Sa montre akl Palman an rekont enptans enstitisyon sa a ki la pou kore devlpman lang popilasyon an, lang ki simante tout Ayisyen youn ak lt. Komite pou tabli Akademi Kreyl Ayisyen an a pwofite mande gouvnman an pou li pran an konsiderasyon volonte nasyonal sa a pou li pibliye Lwa sou Akademi an epi pran tout dispozisyon pou Akademi jwenn mwayen pou li travay km sa dwa Siyen: pou komite-a: Fritz Deshommes-vis-rekt inivsite Leta Ayiti ==================================== Senmenn pase-a nou te bay lwa sou Akademi Kreyl la. Mon ki enterese konnen wl youn Akademi e ki travay Akademi-an pral f pou kore lang pp ayisyen-an; Tks sou Lwa Akademian nan jounal Haiti en Marche senmenn pase-a # 23 ( 7-13 out 2013) ; seksyon tigout pa tigout ak Jan Mapou, paj 15. Noumenm manm Sosyete Koukouy ki soti nan Mouvman Kreyl Ayisyen kap defann lang kreyl la depi 48 ane (nou fonde an 1965), nou panse kreyasyon Akademi sa-a, se pa janmdebwa Kreyl la f pou rive nan etap sa-a. Depi kreyasyon li, lang kreyl la ap pran baf sou baf. Men tankou pwovb la di premye so pa so. E se nan rale tire ak bonkou lese-frape si jodi-a nou rive ganyen youn Akademi ki pral chita sou lang pp la, pou devlopman peyi-a nan tout domn. Nou bat bravo pou ekip an Ayiti-a kap travay sou Akademian e nou mande gouvennman-an pou pibliye lwa sa-a ki gen youn enptans kapital nan pwogram edikasyon inivsl ak devlopman ki koumanse nan peyi-a. -----------------ak Pauris Jean-Baptiste Nap vire paj listwa, listwa t Dayiti. Nou pral chache reveye bonnanj tout sa nou jwenn, tout sa ki te di sou kesyon an. Listwa ki mt ak konfr tout souvnans va voye klte pou klere memwa nou. Nou va dekouvri kk gwo desizyon konsekan ki te pran. Yon b, nou pral w kk kominike zt te voye an kreyl ki balize listwa Ayiti. Yon lt b, nou pral kontre ak kk gwo desizyon ki te bay sou lanng kreyl la. Se nan dyagonal sa nou pral santre 8 moman listwa lanng kreyl ayisyen an. Konsa, nou va trape ki kalite svis lanng lan rann epi ki plas yo ba li nan literati politik ak nan literati Premye moman Nan tan Ayiti te koloni Lafrans, peryd 1791-1793, se te yon epk tt chaje pou Franse yo. Ayiti te yon pongongon ki tap f tensl dife nan men Lafrans. Chak gwoup nan sosyete Sendomeng lan tap leve koken. Mtdam sou mtdam tap ft. Jwt la te bosal. Lafrans, mt koloni an, te sou wout lepdan. Jwt mabyal la tap chofe andedan peyi a ant divs kan nan sosyete a. Lt b fronty ak sou lanm, Lespay ak Langlet te anchatpent ap f ti dife boule pou kapote Lafrans an Ayiti. Yo te tou benyen tou poudre pou f va sou Sendomeng. Sa f, tout jan, kat la tap bat mal pou mt koloni an, ni andedan, ni dy fonty. Lafrans rale yon dnye zl kat. Li frape li byen angran sou tab la. Jou 28 jiy 1792, gouvnman franse a f yon delagasyon leve vwal mete kap sou Ayiti. Leger Felicite Santhonax te chf delegasyon an. Li te debake mesye yo. Debake yo debake, yo tonbe manniganse. Yo f kout sizo tribbab. Bout pa bout, Santhonax rive konprann fk li chanje taktik. Misye mete jwe jwt libte a. Paske se te chans li te genyen pou li pa retounen bkk Lafrans. Se te renk chans tou li te genyen, dapre li, pou li kenbe Ayiti anba pouvwa Lafrans. Men, anvan li frape bout domino Libte a, lap chache f yon dnye kout mtdam pou kraponnen esklav yo. Se pousa, nan Moniteur gnral de la patrie franaise de Saint-Domingue No du 26 mai 1793 men proklamasyon Plverl ak Santhonax f an kreyl. Kominike a di konsa: Tout esklav ki va rete mawon pandan yon mwa kan yo tchenbe li, yo va koupe zory a li, epi yo va make M. la sou zepol goch Pou mawon avk zam nan men, yo va touye yo. Jou 23 Dawout 1793, twa mwa apre kominike kraponnay li a, Santhonax f yon kout volan 180 degre. Kout gidon an pantan yo rado mon. Latranblad ponyen yo. Gen yon foultitid lt mon menm, se koudjay gaye pou yo. Santhonax bay yon kominike an kreyl. Li deklare lavil Okap : Tout ng ak milat ki nan lesklavaj vin lib pou yo gendwa jwi tou avantaj lt sitwayen franse ka jwi. Deklrarasyon Santhonax kreyl. Se yon moman ki konsekan pou listwa lanng lan nan literati lengwistik ayisyen. Sti lane 1793, nou tonbe an 1802. Se yon dezym peyi Ayiti. Kout gidon Santhonax la chavire plan Lafrans lan bouch anba. Lafrans pran nan pakonprann. Plan li gate pakanpak. Fk li rebat kat la. Se konsa Lafrans chaje 23 batiman ak yon dividal solda pou f jeneral Toussaint Louverture pran men li, rete nan wl li. Bato yo jete lank anfas lavil Okap Ayisyen. Napolon Bonaparte siyen yon kominike an kreyl ak an franse bay jeneral Leclerc pote pou mon Sendomeng. Men sa kominike a di : Paris, 17 Brimer, an 10 Repiblik franse, yon e endivizib. Konsul la Repiblik Franse, ak tout zabitan, Sendomeng. Zabitan e vou tous ki dan Sendomeng. Ki sa vou tout ye, ki koul vou ye, ki kote papa zot vini, nou pa gade sa : nou save tanslman ke zot tout lib, ke zot tout egal douvan Bondye e dan zye la Repiblik. Dan tan revolisyon, Lafrans vwa tout plen miz dans la mm ke tout mon te f lage tout frans. Frans leve lezen kont frans, tout frans zami. Tout heme gouvnman, tout obeyi li. Nansyon mm ki te an g, yo touche lamen avk franse. Vini don, zot de Sendomeng; eske vou pa franse itou? Vini touche lamen avk nasyon zot ki arrive. Vou va kontan anbrase fr ak zot. Yo va kontan anbrase vou. Kapitn jeneral Leclerc ke vou voye pou komande Sendomeng, li mene avk li tou plen navi, tou plen solda, tou plen kanon : men pa kre sila yo ki va di zot ke blan vle f vou esklav anko : yo manti plito ke kr yo, reponn e sonje byen ke se la repiblik ki bay lalibte et ki va ben save anpeche psonn de pran li anko. Solda la, navi la, tout se pou gade libte e gade peyi ki pou larepiblik. Vini don, zot tou, ranje kote kapiten jeneral Leclerc Se lap li pote, se tout zaf li vini ranje, se bon tout mond li vele. Blan, ng, tout se zanfan larepiblik. M, sila yo ki pa vle ranje kote li, ki pa vle obeyi li tout sa li va komande yo, va pini paske yo va trt a peyi a yo e a larepiblik. Siye: Bonaparte, pa premye Konsul Deklarasyon kreyl/franse sa a Bonaparte te remt Jeneral Leclerc pote vini Sendomeng, li pa mande komant. Li montre a kl koman politisyen nan epk la te konprann nesesite 2 lanng yo pou kominike ak tout mounn alawonn. Soti 1802, nap vire paj listwa ak tout boulin. Nou pral rekont nou jouk nan peryd lane 1957-1964. Annou louvri 2 konstitisyon epk sa a. Men sa nou li nan atik 35 : Le est obligatoire dans les services publics. Nanmoins, la loi dtermine les cas et les conditions dans lesquels lusage du Crole est permis et mme recommand pour la sauvegarde des intrts matriels et moraux des citoyens qui ne Dapre fouy nou f jouk jounnen jodi a, se premye Manman Lwa peyi Dayiti ki kite pt li baye pou lanng kreyl annatandan se konstitisyon 1957 ak 1964 la km dokiman yon ti plas pou li chita. Tankou P Georges Mathelier ta di : Tt kana resi moute tab

PAGE 16

Page 16 BACK PAGE En Bref... dans les secteurs de lducation, de la formation professionnelle et de la scurit. De son ct, le Prsident Franois Hollande sest montr trs satisfait des ralisations de ladministration Martelly. Le Patron de lElyse a manifest beaucoup dintrts pour la nouvelle orientation prise par la diplomatie hatienne. Se disant dispos accompagner Hati dans lorganisation des prochaines lections, le Prsident Hollande a aussi voqu les richesses culturelles du pays. Llection de lcrivain Dany Laferrire menu des discussions entre les deux Prsidents. Au terme de cette fructueuse rencontre, le Prsident Martelly a invit son homologue visiter Hati. Une proposition laquelle le Prsident Franois Hollande a ragi positivement. Il promet dhonorer cette invitation lors de sa prochaine tourne dans la Carabe. Le Club de Madrid, le plus grand forum international des anciens prsidents dmocratiquement lus, de premiers ministres et de lUnion europenne lance, en collaboration avec lINURED (Institut inter-universitaire pour la recherche et le dveloppement), le projet Promotion du dialogue pour la rforme dmocratique en Hati Le Club de Madrid sera en mission en Haiti du 18 au 21 Fvrier. Lobjectif du projet est de soutenir les dirigeants hatiens dans leurs efforts pour en vue de lever les obstacles structurels la rforme dmocratique en Hati lit-on dans une note de presse du Club. La premire mission du Club de Madrid en Hati se droule du 18 au 21 Fvrier 2014. La dlgation est dirige par Cassam Uteem, prsident de lle Maurice (1992-2002) et Carlos Westendorp, secrtaire gnral de lorganisation et ancien ministre des Affaires trangres de lEspagne. Ils partageront leurs expriences et leurs expertises avec les principaux dirigeants politiques dHati pour leur fournir des opinions politiques stratgiques. Ne participant jamais directement dans le dialogue entre les consiste aider, sur la base de la demande des propres solutions sur un certain nombre de pays est confront. Les sujets principaux sont la rforme constitutionnelle, le processus lectoral, la cohsion sociale et la promotion des investissements, indique le Club.