Haïti en marche

MISSING IMAGE

Material Information

Title:
Haïti en marche
Physical Description:
v. : ill. ; 45 cm.
Language:
French
Publisher:
s.n.
Place of Publication:
Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date:
Frequency:
weekly
regular

Subjects

Subjects / Keywords:
Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre:
newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage:
United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti

Notes

Language:
In French.
General Note:
Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
All applicable rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier:
oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869
System ID:
UF00098809:00598


This item is only available as the following downloads:


Full Text

PAGE 1

Barak Obama reoit le Prsident Michel Martelly le 6 fvrier 2014, ce dernier accompagn des ministres des affaires trangres et de lconomie et de lambassadeur dHati Washington ( ( WASHINGTON, 6 Fvrier Le Prsident dHati, Michel Joseph Martelly, a t reu le jeudi 6 fvrier 2014 la Maison blanche par son homologue amricain Barak Hussein Obama. Lors dun point de presse la veille, mercredi 5 fvrier, Michel Martelly avait averti quil ne faut sattendre rien de spectaculaire en dehors de ce genre dvnement en lui-mme qualifi gnralement dhistorique. Martelly a dit lors quil navait aucune requte spciale adresser Mr Obama parce que son vis--vis dans lactuelle administration amricaine cest le Viceprsident Joe Biden et que les rapports avec celui-ci sont au sest flicit le chef de lEtat hatien. La rencontre sest droule le jeudi 6 fvrier, 2h 15 pm comme annonc, la Maison blanche. La presse hatienne et trangre a t Bureau ovale, o le prsident des Etats-Unis prend ses dcisions, cela pour une courte sance photo accompagne de quelques dclarations de la dit-on. Ce qui nous oblige une petite plonge dans lhistoire des relations prsidentielles entre Hati et les Etats-Unis. Du moins au cours du sicle dernier. Eh bien, concernant la plus historique visite dun chef dEtat hatien la Maison Blanche, la palme devrait revenir au Prsident Paul Eugne Magloire (19501956). commandant des Casernes Dessalines qui a pris le ( ( PORT-AU-PRINCE, 8 Fvrier Le pouvoir actuel fait dsesprment campagne pour attirer les touristes. conomique privilgiant les rserves en devises fortes sur la La nouvelle PDG de Digicel-Hati, Mme Ineke Botter WASHINGTON, 7 Fvrier Le jeudi 6 Fvrier le Prsident dHati, Michel Joseph Martelly, a t reu, 2h 15 pm, la Maison Blanche, Washington, par le Prsident des Etats-Unis, Barak Hussein Obama. Cependant dautres importants rendez-vous ont eu galement lieu dans le cadre du voyage du premier mandataire hatien dans la capitale fdrale amricaine. Heureusement que cette dernire ntait pas touche par la tempte de neige qui a fait rage dans le Nord-Est des Etats-Unis. Le Flicit par les tudiants de Howard University dont bon nombre dascendance hatienne (photo Antonio Bruno) Le Prsident Martelly posant avec les membres du Congressional Black Caucus (photo Antonio Bruno) Une trentaine de manifestants devant la Maison blanche dnonant le gouvernement Martelly ainsi que la prsence trangre (ONU) en Hati (photo Marcus/HENM) WASHINGTON, 7 Fvrier Le Prsident Michel Martelly a dlivr le mercredi 5 fvrier Howard University, Washington, une vritable performance parce que se rvlant en effet plus prs de lart de la scne que de la politique. cocktail le vendredi 31 Janvier dernier, lhtel Royal Oasis. Et comment doit-on consommation locale, en vue de Occasion pour les mdias de faire

PAGE 2

Page 2 EN BREF ... EN PLUS ... Le coordonnateur de la Plateforme des Organisations Hatiennes des Droits Humains (POHDH), Daniel Dorsinvil, et son pouse, Girldy Larche, ont t tus par balles dans laprs midi du 8 fvrier Port-au-Prince, rapporte AlterPresse. Daniel Dorsinvil et sa conjointe circulaient pied au Canap vert ( lest de Port-auPrince) lorsquils ont t braqus par un individus arm qui les a froidement abattus, Il sagit la fois dune attaque contre le secteur des droits humains et dun crime politique a-t-il ajout, pointant du doigt limpunit qui rgne travers le pays. Des tmoins de ce crime survenu vers les 2heures de laprs-midi, le samedi 8 fvrier (ou les) bandits lui ont arrach le sac des mains en lui mettant plusieurs balles dans son corps. Le mari a t tu dune balle la poitrine. Javier Nino Perez, le Reprsentant de lUnion Europenne en Hati et lancienne ministre la Condition fminine Marie-Laurence Jocelyn Lassgue, principale responsable de lInstitut International pour la Dmocratie et lAssistance lectorale (IDEA), ont sign avec le Parlement hatien un accord dun montant d million de dollars amricains sur 18 mois, visant soutenir 18 partis politiques sigeant au Parlement et renforcer les institutions dmocratiques hatienne. des victimes du sisme de janvier 2010, les cls de maisons fraichement construites. La crmonie a eu lieu Ti Boucan (Gressier) sur le site des maisons. Un total de 400 et le plus important mis en oeuvre en milieu rural dans le pays. Le projet de 6,5 canadienne de dveloppement international (ACDI). Il a permis la vulgarisation en Hati dune technologie nouvelle de construction (interlocking blocks) alliant rapidit, 600 personnes. La crmonie a eu lieu le samedi 8 fvrier Ti Boucan (Gressier). Le quotidien franais Le Figaro rapporte que le principal syndicat de pilotes de ligne franais a menac aujourdhui dappeler les pilotes ne plus desservir la Rpublique laudience du 25 fvrier, le prochain rendez-vous prvu avec la justice dominicaine atteintes, constat serait fait que la scurit juridique des quipages nest pas assure dans ce pays, desservi par Air France, Corsair et XL Airways, a mis en garde le syndicat dans un communiqu. Ce quon demande, cest quils soient jugs rapidement, a prcis lAFP le prsident du SNPL France ALPA, Yves Deshayes. Le tribunal de Higey (est) a repouss pour la cinquime fois laudience prliminaire qui doit dterminer lencontre de quels suspects, parmi plus de 40 personnes accuses Le SNPL a dplor ce nouveau report mais a pris acte dun changement dattitude de la justice dominicaine, les autorits judiciaires ayant dclar, selon le syndicat, que dans lintrt de la Rpublique Dominicaine, ce procs devait se drouler rapidement. Laffaire a dbut le 20 mars, avec une opration de lagence anti-drogue dominicaine, agissant sur des renseignements livrs par des agences trangres. Sept cent kilos de cocane en partance pour la France avaient t saisis. commandes dun avion priv contenant la drogue et devant dcoller de Punta Cana Nicolas Pisapia et Alain Castany, se trouvaient bord de lavion et ont galement t dtenus. Jai la conviction que le dossier est vide, a dclar Yves Deshayes, contrler des bagages. Source : Le Figaro et lagence France Presse (AFP) 6 fvrier, par son homologue amricain. Barack Obama a flicit le prsident Michel avec les partis politiques pour la ralisation des lections cette anne, a constat Hati Press Network A la Maison Blanche, lors dun point de presse, le prsident Obama a promis de se tenir avec Hati qui continue de se reconstruire aprs le terrible tremblement de terre qui a tu prs 250.000 personnes il y a quatre ans. Je suis trs encourag par le fait quHati a fait des progrs sur une loi lectorale qui pourrait garantir des lections cette anne et aider rsoudre certains des obstacles politiques qui ont bloqu les progrs dans le pays, a dclar Barack Obama. Obama a galement dclar que Washington sest engag aider Hati sur le dveloppement long terme et renforcer le climat scuritaire dans le pays. Cela avons beaucoup de travail faire, a dclar le prsident amricain. Barack Obama a galement fait le point sur les rformes en matire de droits humains, les prisons, la justice et la corruption. construction dun Etat dmocratiquement fort en Hati. Les Etats-Unis attendent dHati des lections libres et transparentes qui permettent situation actuelle, toujours critique, entrave la route vers le progrs. P-au-P, 06 fvr. 2014 [AlterPresse] --Le prsident hatien Joseph Michel Martelly Hati en Marche th ( ( Par Huguette Hrard Nicole Jocelyn-Leva vient dinaugurer un nouveau salon de beaut afro Matong, le clbre quartier africain de Bruxelles, situ entre la Porte Louise et le quartier europen. Loccasion de avec les commerants de la Chausse de Wavre lAssociation des commerants de Matong avec le soutien des autorits communales. Une seule personne avait ltoffe pour la prsider : Nicole. Elle fut plbiscite. A lpoque, ses confrres et elle avaient mis au point une technique Nicole Jocelyn-Leva retracer le parcours de cette Hatienne que lon considre comme la reine de Matong. Et pour cause Les Hatiens ont tendance confondre son nom avec celui de sa sur ane, Marie-Laurence Jocelyn-Lassgue, ancienne ministre hatienne de la Culture (1991-1993), et la Condition fminine lappeler Nicole Lassgue. Avec ce calme imperturbable qui la caractrise et son usant de la mme rpartie : JocelynLeva prcise-t-elle. Mon mari ne serait pas content quon mappelle ainsi On a, en effet, tort de se rfrer constamment sa vedette de sur car Nicole est aussi une personnalit dans son domaine, avec un vcu diffrent mais tout aussi remarquable. Elle est Madame Jocelyn-Leva pour les autorits belges et les trangers. Nicole pour les intimes, ses amis, ses Madame Nicole ou Maman Nicole pour les jeunes Africains du quartier noir, qui la connaissent bien. Le titre de reine ou de pionnire de Matong vient de ce quelle a t la premire planter dans ce quartier presquentirement africain, en majorit congolais, un institut de beaut afro. Ctait il y a trente et un ans, une de coiffure pour Noirs. Dautres viendront par la suite. Les siens sappelaient tous Nicole Jocelyn pendant plus de 25 ans Je suis la pointe de toutes les techniques afro-amricaines pour rendre la femme belle se flicite-t-elle. Quand le quartier a commenc, dans les annes 1990, dcliner au point de devenir un lieu de dlinquance dserte par la police, Nicole nest pas reste les bras croiss. Elle a particip la scurisation du quartier avec laide du bourgmestre policire de Matong. En 2000, elle a cr de dissuasion des dealers de drogue : lavertissement par sifflet Ds que quelquun de suspect samenait dans un personne, panique, prenait ses jambes son cou. Cela avait trs bien march indique Nicole. La presse belge avait mme parl dune certaine rnovation du quartier tant sur le plan social que culturel partir de cette priode. La dernire plus belle ralisation de Jocelyn-Leva en tant que prsidente des commerants cest davoir russi faire le nom de Matong, avec lappui de lchevine (3) du Commerce et des Affaires juridiques et du ministre du Transport. Dsormais dans la station de mtro, darrt de bus et de tram, Matong Ce lieu, cest son royaume. Nicole y veille scrupuleusement, notamment son image. Quon ne compte pas sur elle pour faire de la publicit ngative son quartier, avertit-elle dentre de jeu. Elle abhorre le sensationnalisme dont les journalistes se rendent en gnral coupables quand ils parlent du quartier africain. Qui tire son nom dun quartier chaud de Kinshasa, au Congo. Pour elle, Matong, cest une place internationale, multiculturelle. Unique au monde Et dajouter : Ce nest pas un ghetto. Dailleurs, les Africains y ont leurs commerces mais ny habitent pas. Ce sont les eurocrates [les fonctionnaires de lUnion Europenne] qui y vivent prcise-t-elle. Elle fait tout pour que les gens aient envie daller Matong et quils naient pas peur. Dans le cadre de sa politique de rapprochement avec la communaut hatienne au BENELUX, le chef de la Mission dHati en Belgique, Dr. Josu Pierre-Louis, lui a rendu visite, le 22 janvier dernier, dans son fief. Loccasion pour Nicole Jocelyn-Leva dvoquer lhistoire de ce quartier multiculturel quelle a vu natre. sest entretenu, le mercredi 5 fvrier, la Salle des

PAGE 3

Page 3 LACTUALITE EN MARCHE ( FPO-1G2124-13822-140210 1 SOURCE : www.brh.net/stats_financieres.html in Millions of Gourdes 2 SOGEBANK 3,475.3 26.6% 3 BNC 2,684.1 20.5% 4 CAPITAL BANK 872.7 6.7% 5 SOGEBEL 442.9 3.4% 6 SCOTIABANK 258.0 2.0% 7 CITIBANK 237.8 1.8% 8 BPH 195.5 1.5% 9 BUH 153.6 1.2% in Millions of Gourdes 2 SOGEBANK 499.6 19.1% 3 BNC 436.4 16.7% 4 CAPITAL BANK 194.4 7.4% 5 SCOTIABANK 79.5 3.0% 6 SOGEBEL 55.3 2.1% 7 BUH 38.9 1.5% 8 BPH 31.1 1.2% 9 CITIBANK (1.5) -0.1% in Millions of Gourdes 2 SOGEBANK 47,242.8 26.9% 3 BNC 42,562.7 24.2% 4 CAPITAL BANK 10,321.9 5.9% 5 SCOTIABANK 5,828.8 3.3% 6 CITIBANK 5,337.0 3.0% 7 SOGEBEL 4,229.8 2.4% 8 BUH 4,047.8 2.3% 9 BPH 2,715.1 1.5% in Millions of Gourdes 2 SOGEBANK 38,659.8 26.5% 3 BNC 34,943.1 24.0% 4 CAPITAL BANK 8,746.9 6.0% 5 SCOTIABANK 4,709.1 3.2% 6 CITIBANK 4,192.3 2.9% 7 BUH 3,559.9 2.4% 8 SOGEBEL 2,799.8 1.9% 9 BPH 2,322.3 1.6% 2 SOGEBANK 563,104 27.6% 3 BNC 360,662 17.7% 4 BUH 96,828 4.7% 5 CAPITAL BANK 78,873 3.9% 6 BPH 25,643 1.3% 7 SCOTIABANK 22,251 1.1% 8 SOGEBEL 10,366 0.5% 9 CITIBANK 2,357 0.1% in Millions of Gourdes 2 SOGEBANK 19,055.5 30.1% 3 BNC 10,260.5 16.2% 4 CAPITAL BANK 4,747.4 7.5% 5 SOGEBEL 2,596.7 4.1% 6 SCOTIABANK 2,286.1 3.6% 7 BUH 1,434.1 2.3% 8 BPH 1,422.8 2.2% 9 CITIBANK 1,336.7 2.1% 2 CAPITAL BANK 0.69% 3 SOGEBANK 0.85% 4 BNC 2.11% 5 CITIBANK 2.14% 6 SOGEBEL 6.97% 7 SCOTIABANK 8.09% 8 BUH 14.98% 9 BPH 33.98% Non Performing Loans as a % of Loans 1 Ranking of The Financial Times/The Banker, August 2013.www .unibankhaiti.com Le cardinal-archevque de Santo Domingo, Nicolas de Jesus Lopez Rodriguez Plusieurs accords signs lors de la 2 e rencontre hatianodominicaine sous la direction du Premier ministre hatien Laurent Lamothe (debout gauche) et du Ministre dominicain la prsidence Gustalvo Montalvo (photo J.J. Augustin) Le Cardinal dominicain Nicols de Jess Lpez Rodrguez est apparu ce vendredi 7 fvrier 2014 dans une vido o il ordonne au Pre Provincial des Jsuites en Rpublique Dominicaine de fermer la gueule au Pre Mario Serrano. Le Cardinal a fait cette dclaration en prsence de rencontre pastorale Santo Domingo. jusqu ce que la vido ait t publie en premier lieu sur le site de Noticias sin, une chaine de tlvision locale, puis rediffuse Dans cette vido rendue publique, le Cardinal traite le Pre Serrano de sans honte et de gauchiste parce quil dfend entre autres les droits des victimes de la Sentence du Tribunal Constitutionnel au lieu de dfendre les intrts dominicains. Sadressant au Suprieur des Jsuites en Rpublique dominicaine, le Cardinal ajoute : Il faut quon me respecte dans ce pays bien que ce monsieur se prend pour le Souverain Pontife. Je suis trs drang ; moralement je naccepte pas quun prtre prenne lhabitue de dbiter des btises en public. Ici se trouve le Suprieur des Jsuites. Dites-lui : fermez-la et point barre. Qui tes-vous pour dire des btises partout o vous vous trouvez () Dans un entretien accord le mme jour au quotidien Hoy, le Pre jsuite Mario Serrano, dit Moreno, a ragi sereinement pour dire quil prfre continuer de se concentrer sur les victimes plutt que sur des dclarations. Par ailleurs, lappui de sa communaut religieuse bien quil fasse lobjet depuis quelques temps de menaces de mort qui lui arrivent par voie tlphonique. Il faut rappeler que le Cardinal a toujours trs firement appuy larrt du Tribunal Constitutionnel et migrants hatiens en Rpublique Dominicaine, do son dsaccord avec le dcret du Prsident dominicain Danilo Medina qui a prohib ds sa publication le 17 janvier 2014 toute dportation massive des migrants hatiens en situation irrgulire. A linstar de lEtat dominicain appel par larrt dominicaine, devenue nationaliste et partisane par son guide national, assiste dj lhorrible spectacle du pasteur qui dvore ses propres brebis. La premire remarque visible dans la seconde rencontre du dialogue binational, les autorits dominicaines voulaient tmoigner de la qualit des relations de bon voisinage rapport la sentence 168/13. les progrs raliss et le travail effectu par la Commission binationale, ont sign des accords entre les institutions des douanes, de lagriculture, de lenvironnement et de la lutte Le GARR tout en rclamant la publication de ces Obama reoit Martelly la Maison Blanche : Flicitations et promesses p.1 Une semaine dintenses activits p.1 Responsabilit parlementaire dans le marasme p.1 Et si les touristes taient dj l p.1 Martelly charme Howard University p.1 La reine hatienne dun quartier africain p.2 Assassinat dun membre de la plateforme des droits humains : Daniel Dorsinvil pp.2 & 4 Mort de Alain Magloire, un montralais dorigine hatienne p.12 larchevque de Santo Domingo p.3 Le gouvernement dominicain la croise des chemins p.6 A resolution to honor the 210th anniversary of Haitis Independance p.10 Agro-cologie et dcentralisation p.13 Istwa Legliz Notre-Dame dHati nan Little Haiti p.15

PAGE 4

Page 4 UNE ANALYSE scolarisation universelle gratuite, il trouve que politiquement aussi le pays sachemine sur la bonne voie. Il recommande de maintenir la lutte contre la corruption on se souvient de cette dclaration il ny a pas longtemps du responsable du dossier que lactuel pouvoir hatien a fait plus pour lutter contre la Martelly souriant, mais avec laspect humble dont il a fait sa nouvelle image de marque, a commenc par saluer la Premire dame des Etats-Unis, Michele Obama, non prsente, puis a remerci le peuple amricain et le prsident Barak ( pouvoir en renversant le prsident lgitime Dumarsais Estim, a t reu diner et en habit de gala par le Prsident et ancien commandant des troupes allies pendant la Seconde Guerre mondiale, Dwight Eisenhower. Ctait le dbut de la Guerre froide (guerre idologique Martelly et Obama au Bureau ovale recevant la presse le 6 fvrier 2014 Le Prsident Paul E. Magloire et madame reus en grand gala par le Prsident amricain Eisenhower et son pouse Le Prsident Elie Lescot (badine) apporta le plein appui dHati aux forces allies lors de la Seconde guerre mondiale Aux USA et au Canada, coutez Melodie FM sur votre cellulaire : amricain a aussi utilis ladresse de son invit le terme de continuons appuyer Hati ainsi que le peuple hatien. Une phrase que nos gouvernants ont toujours considr comme un appui non dguis de la part de Washington. conomique (consquence mme de la guerre) qui lemportera en 1946. Dautre part, la reconstruction post-sisme (12 janvier 2010) qui na au fond jamais commenc, nous a appris que les promesses des meilleurs amis ne sont plus aujourdhui ce quelles taient. Marcus, Reportage Washington entre le capitalisme et le monde communiste) et les Etats-Unis voulaient sassurer du soutien indfectible dHati. Paul Magloire et la Premire Dame dHati, ne Yolette Leconte, accompagnant le Prsident Eisenhower et Mamie ont prsid un diner runissant tous les grands pontes de la classe politique amricaine, la Maison Blanche. Au moment de lchange reut une station de radio (qui et un beau cheval. Ce dernier prsent fut celui prsident qui ltrennait chaque anniversaire de lArme dHati entour des meilleurs cavaliers de sa maison militaire, dont les lieutenants Dominique, diplm de Saumure et frre de Jean Dominique. Les de renversement du futur dictateur Obama. Avec comme dernier mot, la promesse de travailler pour continuer restaurer la scurit en Hati. Cest aussi la bonne recette pour attirer dans le pays la fois investisseurs et touristes. Lors dun point de presse, un peu plus tard, en sortant du bureau de la Commission des affaires trangres du Snat, au Capitole, journalistes que sa priorit lors de cette visite cest convaincre que Hati change. Il nous faut certes des ou attirer des cadres techniques hatiens (mme discours tenu la veille et avec succs devant les tudiants de Howard University) pour crer une nouvelle catgorie mme de garantir lavenir dune production nationale vraiment endogne. Voyage historique ? Il nous Qui plus est, Paul magazine Time sous le titre savoir quest-ce qui a t chang ce jeudi comme Martelly et Obama. Surtout en ces temps de crise conomique aigue. on sait quel a t leur principe vivons cachs Pendant leur prsidence (29 annes de pouvoir dictatorial et tyrannique), le pre comme le faut quelque temps pour voir si les souhaits du prsident Obama commenceront se raliser. Le prsident Elie Lescot (1940-1946) a t lui aussi un chouchou de la Maison blanche. Cest lui qui avait dclar la guerre lAllemagne nazie, promettant que dans quelques jours, du moins selon la petite histoire : les avions de chasse hatiens sillonneront le ciel de Berlin Mais la guerre termine (la Seconde Guerre mondiale sentend), le prsident Lescot fut laiss patauger tout seul dans la crise pratiquement lloge de ladministration Martelly. Comme la veille le Secrtaire dEtat John Kerry, le prsident amricain considre (vu les statistiques qui lui ont t transmises probablement par les diplomates amricains en Hati) que baisse. Il eut des flicitations appuyes pour le programme de P-au-P., 8 fvr. 2014 [AlterPresse] --Le coordonnateur de la Plateforme des Organisations Hatiennes de Droits Humains (POHDH), Daniel Dorsinvil, et son pouse, Girldy Larche, ont t tus par balles dans laprs midi du 8 fvrier Port-au-Prince, apprend AlterPresse. Daniel Dorsinvil et sa conjointe circulaient pied au Canapvert (secteur est) lorsquils ont t braqus par un individu arm qui les a froidement abattus, rapporte POHDH,. Cest un vritable choc pour la POHDH la famille Il sagit la fois dune attaque contre le secteur des droits humains et dun crime politique a-t-il ajout, pointant du doigt limpunit qui rgne travers le pays. Ingnieur civil, fonctionnaire du ministre des Dorsinvil tait un des fondateurs du Groupe dAlternatives et de Justice (GAJ), organisation membre de la POHDH. Daniel Dorsinvil militait galement au sein du Comit Rsistance Populaire Benoit Batraville (KRPBB), qui fait partie de linitiative pour la mise en place du Mouvement Patriotique Dmocratique et Populaire (MPDP), un regroupement dune trentaine dorganisations politiques et sociales, actuellement en phase de cration.

PAGE 5

Page 5 DE LACTUALITE Le Prsident hatien signe le livre des invits dhonneur la Commission des affaires trangres de la Chambre des Reprsentants en compagnie des Congresswomen Iliana Ros-Lethinen (Floride) et Barbara Lee (photos Antonio Bruno) Martelly et le Secrtaire dEtat John Kerry ( fois ltat durgence. Mais Washington, DC ctait business as usual. Le mercredi 5 fvrier, le Prsident Martelly tait reu la Commission des affaires trangres de la Chambre des tt le matin du jeudi 6 fvrier. Assistant pour commencer une prires. Mais il ne sagit pas tant ni de prires ni de djeuner que de rencontre entre personnalits politiques de premier la part de nos htes. A lissue de leurs entretiens, sance photo pour la presse et quelques mots changs mais sans accepter de questions. are up, les informations qui nous parviennent dHati sont reprsentants (quivalent de notre Chambre des dputs dans une certaine mesure). La visite a pris une allure faussement informelle de petit djeuner (il est vrai quil ntait pas plus de 8h a m) mais dont le couvert restera longtemps sur la table sans que personne ny ait touch. Reu par le Reprsentant Matt Salmon, le chef de lEtat hatien sera rejoint par la Congresswoman rpublicaine de Floride, Ileana Ros-Lehtinen, et celle dmocrate de Californie, Barbara Lee, galement membre du Black Caucus. Lors dune confrence de presse, un peu plus tard Martelly dit leur avoir parl de laide des Etats-Unis quil convient de rorienter vers les relles priorits du pays qui Gouvernement de la rpublique. Et quHati est entre dans une nouvelle dynamique quil faut impulser et qui doit conduire ralentir laide pour commencer prioriser linvestissement. Les mots du prsident hatien ne sont probablement pas tombs dans loreille dun sourd. Ros-Lethinen est Reprsentante dun Etat (la Floride) qui comprend une large proportion dimmigrants hatiens. De plus en tant que cubaine dorigine, elle nest pas trangre au dossier de limmigration. En une anne o le Prsident Obama se bat avec le Congrs pour faire voter une nouvelle rforme de lImmigration qui permettra de rgulariser le statut de plusieurs millions de sans-papiers dont quelques milliers dimmigrants hatiens, la plupart venus aprs le sisme du 12 janvier 2010 qui a fait plus de 250.000 morts et dtruit une bonne partie du petit pays de la Carabe. Quant Barbara Lee, elle fait partie du CBC (Congressionnal Black Caucus) depuis toujours le fer de lance du lobbying pour Hati dans la capitale fdrale amricaine. plan. Michel Martelly fera une intervention. Probablement en implorant aussi le Trs-Haut. Noubliez pas la devise amricaine : In God we trust A 2h 15 jeudi aprs-midi, le Prsident hatien Prsident Obama. Lors dun point de presse lAmbassade dHati, le Prsident Martelly avait prvenu quil ny aura aucune requte spciale de sa part son homologue amricain. Et que cest avec le Vice-prsident Joe Biden quil traite du dossier dHati. Et que leurs conversations progressent normalement. (Martelly et Biden) devaient nouveau se rencontrer. La veille, mercredi soir, le Prsident Martelly a University pour une prsentation : allocution suivie dun dbat avec les tudiants et enseignants. Son intervention a beaucoup plu des jeunes, parmi proccupations vis vis de leur pays dorigine. Marcus pour Mlodie FM, depuis Washington DC port doit tre construit Fort Libert (N.E.) tandis que celui du Cap-Hatien (chef lieu du Nord) doit tre rhabilit. En leur absence, la production de Caracol doit transiter par la Rpublique dominicaine. Ce sont les de cette production qui passe par la rpublique voisine, en croire le chef de lEtat hatien. Pour Martelly, les Etats-Unis ont aussi intrt lachvement de Caracol. Mais le Prsident na pas labor. Coup de chapeau lAmbassadeur des Etats Unis en Hati, Mme Pamela White et au chef du Haitian Desk (la section hatienne au Dpartement dEtat), Dr Thomas Adams. Le prsident a aussi ajout que John Kerry a promis son apport personnel, citant les liens de ce dernier (quil ne cesse jamais de mentionner) avec la diaspora hatienne en tant communaut immigrante en provenance dHati. Cependant pour juger de la ralit des promesses distribus chaque anne par le Dpartement dEtat amricain. tant not depuis longtemps comme un pays de transit de la drogue. Mais surtout la note du Dpartement dEtat propos des voyages accomplis par les citoyens amricains ltranger, Ces derniers sont dune importance capitale au risque, donc essentiels pour attirer des investisseurs potentiels ainsi que des touristes. place ses esprances de dveloppement conomique du pays. Le Prsident Martelly tait dj pied duvre trs positives. des lections de manire dmocratique, le dialogue, bref tout cet ensemble devant et qui est la meilleure dveloppement. Lors de son point de presse lAmbassade dHati un peu plus tard, le prsident hatien dit avoir soulev, de manire plus concrte, le dossier de Caracol. Ce nouveau parc industriel, construit dans le Nord Est du pays, et qui peut dvelopper jusqu 60.000 jobs mais nemploie actuellement pas plus de 2.600 personnes. Selon Michel dinstallations portuaires. Un Dans laprsmidi du mme mercredi, visite galement au Secrtaire dEtat John du Dpartement dEtat amricain. Et cest la premire fois quon opinion sur cette visite de

PAGE 6

Page 6 DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE Oui, comme nous, ils nont pas besoin des chauffeurs guide et justement ont toujours un proche qui les attend au dehors. Cependant contrairement nous, ils peuvent sinstaller traverser ainsi toute la capitale. Et si ctait a le nouveau touriste ? Pas le tourisme chez lhabitant, mais le touriste-maison cest dire tout fait comme chez lui. Et qui ne fait pas la bouche en cul de poule limage des portraits des anciens rois de France comme les passagers du vol Air France pendant son escale laroport de Port-auPrince. passagers hatiens du mme vol. que nous les plus intressants endroits du pays. A commencer par les plus belles plages. Mais ne vous attendez pas les voir dbarquer en foule Gonaves (Artibonite, nord de la capitale). Ils ont autre chose faire. En effet, avec la disparition de luniforme qui caractrise gnralement les missionnaires, voici quapparaissent les premiers complets veston et calvitie naissante annonant ce qui pourrait tre les premiers prospecteurs en investissements. se doit. De fait, le Premier ministre Laurent Lamothe Davos (Suisse) et le Prsident Michel Martelly (Washington D.C.) ne rentrent-ils pas lun comme lautre dune campagne intensive en vue dattirer les investisseurs trangers sympa, tourn sur un scnario de Dany Laferrire et qui conte Et sils vont La Citadelle Christophe (Nord) cest plus pour des reprages hteliers que pour se faire prendre en car on risque dtre battus sur notre propre terrain. Comprenne qui voudra. Hati en Marche, 8 Fvrier 2014 ( ( appeler les trangers, en majorit des Amricains blancs, qui emplissent pour plus de la moiti du nombre des passagers les vols de la American Airlines destination dHati ? Des missionnaires ( ?), nous disait-on jusquici. dans les annes 1970, la dernire fois que le tourisme hatien battait son plein ? Ces derniers temps, lesdits missionnaires arrivaient en uniforme de leur congrgation. Notamment au lendemain du sisme de janvier 2010 qui a fait tant de malheurs dans notre pays. Mais aujourdhui rien ne les distingue particulirement du touriste classique. Sauf quils nont pas lair aussi perdus, presque Aujourdhui ils se regroupent comme tout un chacun au bord du carrousel qui amne les bagages. Ils samusent comme tout le monde des pannes dlectricit qui vous font courir constamment dun point un autre du centre de dbarquement des valises, les leurs pas moins grosses que les ntres. Ils doivent dj avoir des petits amis au pays pour qui dviter des msinterprtations. En ce qui concerne laspect de la police et de poursuite des fugitifs, il est important que que cet instrument serve poursuivre les opposants politiques mme en dehors des frontires. Quant la question relative lenvironnement, le de faire dans la ville de Restauracon qui pourrait affecter la rivire de lArtibonite et les cultures qui sy trouvent. raciste et discriminatoire par tous les dfenseurs de droits humains du monde entier, nous croyons quil est inconcevable de loccasion pour le dnoncer et rclamer son retrait comme le sollicite le CARICOM, la CIDH, etc. Cet arrt vient lencontre de larticle 18 alina 2 de la Constitution dominicaine qui dispose que sont Dominicains toutes personnes possdant la nationalit dominicaine avant lentre en vigueur de la Constitution de 2010. Larticle 110 de cette mme Constitution garantit la non-rtroactivit de la loi qui est un principe gnral du droit. Nous nous questionnons donc sur lintrt des si les questions dintrt public entravant les relations Rpublique dHaiti est en train de cautionner un gnocide civil si la commission gouvernementale ne pose pas comme condition, le retrait de la sentence, contre toute signature Il est dit dans la dclaration de Jimani que : les autorits dominicaines ont ritr leur engagement introduire au Parlement dominicain, le 27 fvrier 2014, au dbut de la nouvelle lgislature, une loi spciale traitant de la situation des personnes nes sur le territoire dominicain et qui, actuellement, ne dtiennent aucun type de document Il est important de b) des personnes nes aprs janvier 2010, de parents hatiens ayant la rsidence dominicaine. c) des personnes qui navaient jamais pu tre dclares ni avant,aprs janvier 2010. Dans cette catgorie se retrouvent quatrime gnration, nayant aucune racine en Hati. Elles ne sont reconnues ni comme citoyennes dominicaines, ni comme citoyennes hatiennes. Elles voluent donc dans une Alors, nous comprenons trs bien que le groupe dont et celles touchs par larrt TC 168/13. Malheureusement, les autorits hatiennes, dans leurs dclarations, veulent nous faire croire que le plan prendra en compte les Dominicains/ Dominicaines affects par ledit arrt. En ce qui a trait la mise en uvre du Plan de rgularisation et lengagement de lEtat hatien de fournir ses ressortissants, des documents appropris pour leur permettre de complter le processus, jusqu` date, aucune ce sens alors que le temps passe. Ainsi, une fois de plus, nous que les immigrants hatiens en situation irrgulire puissent avoir accs au processus. Le GARR salue la dcision arrte par les autorits hatiennes et dominicaines dimpliquer respectivement dans les prochaines rencontres binationales, les reprsentants des dispositions pour viter quil y ait de nouveau des secteurs qui de ces accords et de lannulation de la Sentence TC 168/13 de la Cour Constitutionnelle dominicaine. rappeler que la question migratoire concerne trois groupes de personnes. Il sagit: a) des personnes nes de parents hatiens et qui jouissaient de la nationalit dominicaine jusqu larrt TC 168-13. Par cette mesure, la Rpublique Dominicaine enlla nationalit des milliers de personnes dorigine trangre qui disposaient de leur documents didentit, en les envoyant ainsi nont jamais eu de documents. par Edwin Paraison Le dbat autour de larrt constitutionnel 168-13 a atteint son niveau le plus lev sur le plan international en concidant avec plusieurs vnements qui, apparemment, placent le gouvernement dominicain une croise des chemins en ce qui concerne ses engagements internationales. La Havane, lors de la confrence des prsidents et chefs de gouvernement de la CELAC (Communaut des Etats de lAmrique latine et des Carabes), la dlgation dominicaine a connu des moments trs difficiles. Le prsident Danilo Medina sest rendu compte de lchec des efforts diplomatiques dominicains, dans sa propre rgion, pour dfendre larrt de la Cour constitutionnelle. Dune part, le discours de Danilo Medina la CELAC a provoqu un malaise en raison de ses attaques directes contre Ralph Gonzalves, prsident de la CARICOM. Celle-ci, en consquence, na envoy aucun reprsentant la rencontre de Jimani. Dautre part, de hauts fonctionnaires ultranationalistes dominicains se sont appliqus, de lintrieur, torpiller le rapprochement bilatral (Port-au-Prince Santo Domingo) avec des dclarations inappropries contre les autorits voisines et la communaut hatienne. De New York, le Secrtaire gnral des Nations Unies, Ban Ki-Moon, a envoy une lettre de flicitations de la reprise du dialogue. LOrganisation des Nations Unies (ONU) appuie ce processus dchanges, probablement inquite (

PAGE 7

Page 7 ALMA MATER Lorateur se fait de plus en plus hardi. Il joue sur du velours. Et peut tout oser sans la moindre hsitation. Oyez collge une raison pour rester en Hati aprs lachvement Hatiens tudiant ltranger une raison pour retourner dans are building. La salle clate alors en applaudissements tout rompre. Un jeune collaborateur me demande si cest bien cela ( sans faute. Lassistance, de jeunes tudiants, bon nombre so cute. Il est si charmant Et voil comment le Prsident Michel Martelly a conquis son public le mercredi 5 fvrier lUniversit Howard, Washington DC. un scnario suspense. Et un acteur qui semble y mettre toute qui est qui ? De lacteur ou de lhomme politique, lequel vienton dentendre Mais linterrogation vaut aussi pour linterprte luimme. Derrire le tour de force, ny a-t-il pas risque que le rve lemporte dangereusement sur la Tel est ladjectif qui convient en effet. Michel Martelly avait dploy tout son charme. Et cest aujourdhui son arme de choc. Laissant le vilain petit au vestiaire, cest aujourdhui le monsieur bien sous tous rapports qui vous ferait acheter nimporte quoi sans en avoir besoin. Et cela sappelle la communication politique. Surtout quand cest celui qui lui avait t prpar pour la soire de Howard University. Une pince dhistoire gnrale, une bonne connaissance de son public et des sentiments capables de le toucher et surtout un sens de la progression dramatique. Et le tour est jou. Tout dabord commencer par remonter le moral, Martelly) qui les crase de tout son poids eurocentriste le fondateur de la grande ville de Chicago ; W. E. B. Du Bois, Comment ne pas gagner tout de suite la complicit de son auditoire quand celui-ci se voit attribuer de si interposes Puis le dcor une fois plant, cest tout de suite largument choc, larme absolue et un numro que le chef de lEtat hatien semble avoir tant rpt quil na aucun doute sur son impact : il sagit du programme de scolarisation universelle trouvent inscrits pour la premire fois ; 329 salles de classe construites ; 125 coles rhabilites dont certaines avaient t Mais la propagande pure et simple est mauvaise conseillre. Au lieu dune litanie de chiffres, il faut savoir aller plus au fond de la conscience de son public, plus forte raison un public jeune, percer son intimit. Mlange de commisration et du dsir naturel de participation. Martelly, que des millions denfants hatiens ne vont pas lcole parce que leurs parents ne peuvent pas se le permettre. le plus important du pays et que jtablirais lducation primaire. La manuvre est fort habile. En seffaant derrire le clich des pauvres parents dmunis, en adoptant le ton de lhumilit au lieu de crier partout victoire (comme le Martelly dhier !), on a plus de chance de pouvoir faire mouche. En effet, voici dj dpass le stade de la simple curiosit pour soulever lintrt. Et bientt mme une chronomtr, pour prendre au fur et mesure toujours plus de vitesse comme un bolide de Formule 1. leur pays. dans un partenariat avec Howard University pour crer des programmes dchanges avec nos meilleures universits en Hati et votre Ecole dEducation, Ecole de Droit, Collge de Mdecine, Collge de gnie, dArchitecture et de Computer Sciences. A ce moment le Prsident, pardon lartiste, parait si public dans le rve. Et a marche. ides, collaborer dans des projets dducation innovants et mettre au point de nouvelles politiques. Vous rendez-vous compte. Ce nest point le chef de lEtat hatien qui vient avec un chapeau faire la qute. Celui-ci grands hommes. Mais aussi, de pouvoir tre utiles notre pauvre dHati. Car le chaos vous rattrape. Et sans tarder. Le lendemain en effet, changement total de dcor, alors quil entrait la Maison blanche, linvitation du Prsident Obama, le chef de lEtat hatien tait reu par une trentaine de manifestants venus par autobus de New York, et dans un froid glacial, chahuter un autre artiste-prsident, un petite tenue lors du carnaval du temps jadis. Cependant les manifestants devant la Maison blanche veille Howard. Toujours est-il que le plus cal de nos universitaires aurait-il t invit devant la mme audience, que malgr un grand talage de connaissances il naurait pas eu le mme effet. Si la politique est communication, comme on dit aujourdhui, eh bien la communication a aussi son matre. Marcus Hati en Marche, 7 Fvrier 2014 Cest un bon deal Le Prsident poursuit en leur racontant lhistoire des frres Taharka, de jeunes entrepreneurs venant de Baltimore, Maryland, pour ouvrir en Hati une fabrique de crme la glace avec du caf, du chocolat et du sel produits par les paysans en Hati. dalliance conomique que la nouvelle Hati (avec accent sur Etudiants et enseignants applaudissent aprs lintervention du Prsident Martelly Howard University le mercredi 5 fvrier Un communicateur nomm Michel Martelly Le Prsident dHati et la Premire dame Sophia Martelly avec le staff diplomatique dHati Washington (photos de courtoisie)

PAGE 8

Page 8 ECONOMIE NATIONALE ( ( rendre le pays plus attrayant pour les investissements trangers, une autre cause du marasme actuel et de la soudaine plonge vertigineuse du pouvoir dachat et aussi Le budget 2013-2014 a t agr sans o ladministration Martelly-Lamothe dispose dune majorit fonctionnelle, mais rejet par le Snat qui constitue aujourdhui la plate tournante de la fronde anti-gouvernementale. En pareil cas, soit le budget prcdent calculs et soumettre un projet remani au Parlement. Cependant celui-ci doit nouveau lgislatives. Les snateurs auraient accept, diton, de reconsidrer leur position. En attendant, voici le gouvernement qui se retrouve en panne dans lhistoire rcente) sont retourns pour et dpartements se contentent de ne plus en mettre. Oui, de ne plus acquitter les dettes dsaronns. Car en attendant ils ont leurs propres obligations les petites et moyennes entreprises). Une situation intenable, presquau bord de labsurde et qui prend tout le monde de Mais en Hati, nos snateurs de lopposition court. Nous nen dirions pas plus pour linstant. Est-ce que les snateurs nont pas vot le budget faire de la politique ? Ont-ils voulu en cela imiter les Rpublicains amricains qui rcemment encore ont ferm le gouvernement leur guerre outrance pour bloquer lapplication de la Rforme sant du prsident Barak Obama ou Obamacare ? Cela a dur quelques semaines. Des sondages ont montr que les lgislateurs rpublicains navaient pas lapprobation de la majorit du pays. Ils ont alors accept de dopinions mentionns plus haut. Par contre en Hati cest toute lconomie nationale qui menace de sarrter de fonctionner. A commencer par la petite bourgeoisie et les classes moyennes qui nont pas les moyens de faire des conomies. Ce sont donc leurs entreprises candidats lmigration. Une fois de plus. Mais cest surtout au niveau des institutions que la diffrence clate. Dans une dmocratie vritable, o les institutions sont indpendantes et autonomes, aucun parti politique, quil soit au pouvoir ou dans lopposition, na le peut durer ternellement avec des lus qui considrent navoir aucune responsabilit dans le fonctionnement conomique du pays. Lconomie nest pas une catgorie qui entre dans leurs calculs. Calculs au coup par coup Mais ce nest pas la seule diffrence pas les Etats-Unis. Ni par la puissance, la prminence de lconomie. Ni non plus par le poids des institutions. encore les emplois non essentiels) qui ont t les premiers affects par le Shut-down des Rpublicains. Mais pour le reste cest business as usual. Du moins pendant un bon bout de temps. Le temps que les pressions soient un compromis. Do le rle des sondages connaissance avec le nouveau Prsident Directeur Gnral de DIGICEL-Hati, Mme Ineke Botter. engager un dialogue franc et ouvert avec Mme Ineke questions de ces messieurs et dames de la presse. En premire partie a eu lieu une prsentation des divers dpartements de la compagnie, les progrs accomplis sur les plans tant technologique que social, car la DIGICEL se veut une compagnie de pointe fournissant les meilleurs services mais qui rponde la sympathie que lui a rserve le peuple hatien, cela par un engagement de plus en plus approfondi dans la 90.000 jobs directs et indirects ont t crs, tandis que 1.600 employs ont pu recevoir une formation technique. Les Clients sont valus 3.4 millions avoir appel le service la clientle du premier au 30 Janvier 2014. La Digicel veut aussi assurer de son aide divers secteurs de la population. Le football, majeurs tels Livres en Folie et Artisanat en Fte, tous La DIGICEL en chiffres ce sont 116 magasins travers le pays, 65.000 vendeurs de rue et 1.300 points de vente. Cest aussi un nombre dabonns sans cesse croissant et qui atteint aujourdhui 4.3 millions de clients. La DIGICEL veut pouvoir fournir un service internet de haut dbit ses abonns. Le pays est divis de se rapprocher chaque jour davantage des abonns. cesse croissant dabonns, il faut aussi leur fournir un service qui samliore, se modernise toujours plus. Cest pourquoi pour lanne 2014, 200 amliorer ses capacits et augmenter la couverture disponible dans les diverses rgions. Un investissement de plus de 150 millions de dollars ( ( Le Prsident du Snat Simon Dieuseul Desras (photo Georges Dup) La nouvelle PDG de Digicel-Hati, Mme Ineke Botter de lEtat envers les particuliers. Point. Or cet Etat-l na plus comme autrefois la possibilit t class pays en faillite, autrement dit insolvable. Le seul PMA du continent. Voil justement pourquoi on nous soumet des conditions aussi draconiennes (comme le maintien du fond de de dollars amricains.) Et diffrents autres efforts dans le arrachs la population. Et sans avertissement pralable. Jusques quand, se demandent les citoyens totalement stendra de 76% 84% pendant quen termes de population cette couverture passera de 93 97 %. Concernant la couverture 4G, toujours aprs ces dcoulant de ces investissements, la couverture gographique gographique de son rseau. Elle se propose aussi de mettre investissements la couverture gographique va passer de 35 47 % et la population sera couverte de 43 61 %. Au cours de ce cocktail du 31 janvier, une attention toute spciale a t donne la Fondation DIGICEL par lentremise de Mme Jospha Raymond Gauthier, Prsidente du Conseil dAdministration. Pour la DIGICEL, cest lducation qui vient en premier lieu dans son programme social. 115 coles ont dj t construites, plus de 600 professeurs ont suivi une formation. Actuellement lobjectif est de construire 150 coles sur tout le territoire national dici septembre 2014. La DIGICEL se propose aussi de raliser une entretien. En dehors du secteur ducatif, la DIGICEL se mme davoir un impact considrable sur le dveloppement gnral. et augmenter le nombre dagents. WIMAX dans diverses rgions. Et comme la DIGICEL na rien cacher, elle services qui ont prsent chacun leur section et se sont mis la disposition des journalistes prsents pour des prcisions supplmentaires. Cest ainsi que lon a pu couter tour tour : Mme Ineke Botter, la CEO de la Digicel, Luigi Roy, le Directeur Technique, Judith Jean Jeune, Responsable du Service la Clientle, Carl Momplaisir, le Directeur Gnral de DIGICEL Business, et Jospha Gauthier, Chairman de la Fondation DIGICEL, tandis que Stphanie Andr, responsable des Relations Publiques, rencontre.

PAGE 9

Page 9 BANQUE NATIONALE DE CREDIT

PAGE 10

Page 10 Mercredi 12 Fvrier 2014 WHATS UP LITTLE HAITI ? with Pascale E. Taddeo health facilities are beginning to open up; schools are starting to get back into place, and businesses are starting to return to Haiti, said Obama. the western hemisphere, Obama recognized that the recovery remained to be done. The American leader assured president Martelly and the Haitian people that the American people are committed to standing by them in their efforts to bring about change in their country. We want to make sure that all the children of Haiti can look forward to lives of opportunity and prosperity and security, said Obama, praising ongoing efforts to hold legislative and local elections this year. Im very encouraged by the fact that Haiti has now made progress on an election law that could ensure elections this year and help to resolve some of the political roadblocks that stalled some progress in the country, Obama stated. And municipality and living conditions of its most vulnerable people. The Construction of 7 community restaurants with Martelly and Obama Lamothe visits Tortuga Congresswoman Maxine Waters defender of the Haitian people in the U.S. Congress, introduced a bipartisan resolution (H. Res 474) to honor the 210th anniversary of Haitis independence and provided a copy of visit to Washington, D.C. last week. Haiti proclaimed its independence from France on January 1 st 1804, following a revolt of African slaves against their French colonial masters. Haiti is the only country that gained independence after a successful slave revolt, said Congresswoman Waters. I am proud to present this resolution to congratulate the people of Haiti for the 210th anniversary of their independence. Congresswoman Waters resolution was co-sponsored by a bipartisan group of ten members of Congress, who are members of the House Committee on Foreign Affairs or who showed a keen interest in issues affecting Haiti. The people of Haiti have survived slavery, repression and natural disaster, said the Congresswoman. They showed courage throughout their history and they continue to work to improve their lives and create a better future for themselves, I appreciate the Presidents efforts on that front, he added. The U.S. president said he was looking forward to hearing where the U.S. could help in other reforms that president Martelly cared about -- such areas as human rights, prison reform, the judiciary, dealing with issues of corruption that are inhibitors to progress in any country, including ours. We will continue to stand by Haitian democracy, Haitian leadership, and the Haitian people in this slow and saying how proud the US was of its relationship with Haiti. And we look forward to deepening it in the years to come, he concluded. On his part, president Martelly thanked president Obama for hosting him and for giving him the opportunity to discuss issues such as security in Haiti and in the region, the to talk about his commitment to building a strong democratic state. the government, and you, Mr. President, for always standing by the Haitian people, said Martelly, acknowledging the presence of the First Lady, Michelle Obama, in Haiti after the earthquake and also thanking her for her support. President Martelly was also scheduled to attend several other invitations during his visit in Washington, including an appearance before the U.S. Congress and an event at the State Department. President Michel Martelly also had a successful meeting with U.S. Secretary of State John Kerry. The former candidate for President of the United States praised the leadership of President Martelly and his efforts for the recovery of Haiti. I am pleased to meet with President Martelly and commend his enormous efforts to lift Haiti out of a period of transition marked by reconstruction with a program of long-term development, said Kerry. The U.S. Secretary of State, recalled the involvement of the Haitian community in the United States, notably in Boston, after the earthquake, when he was a senator from Massachusetts. Kerry recollected Bostons Haitian communitys wish to help Haiti be a different country from the past. From this note, Kerry renewed the United States commitment to support Haiti on the path of progress. President Martelly, for his part, thanked Secretary of State Kerry for the solid relations between the two countries, especially the continued support of the United States to Haiti creation and health. The Haitian President also asked Kerry to get personally involved alongside the Haitian people in their desire to build a better tomorrow. This interview of President Martelly with U.S. Secretary of State, John Kerry, preceded a meeting with members of the Congressional Black Caucus (CBC), at the Longworth House, around strengthening the ties that unite them with Haiti, as well as their ongoing support for the process of strengthening the rule of law and national dialogue. their families and their fellow citizens. Waters has visited Haiti several times and has worked with her Haitian political leaders and Haitian civil society to promote effective governance, democracy, human rights and economic and social development in Haiti. After the 2010 earthquake in Haiti, she introduced the law on debt relief (HR 4573), which was passed and signed into law by President Obama. I urge all my colleagues to adopt this resolution and join me in honoring the 210th anniversary of Haitis independence, concluded Congresswoman Waters. Here is the plan to be developed: A 1.5 million dollar plan, coordinated by the general to an immediate change in the economic situation of the a total capacity of 7,000 meals a day. The Distribution of 40,000 panye solidarity. 10,000 emergency bonds will be distributed to the neediest. And 1,000 new jobs will be created from a large sanitation program. To support and promote plant and animal production, the government will build two lakes. It will distribute 2,000 kits of agricultural seed, 1,000 kits of peaches and 1,000 goats to the population. The Martelly Administration and the Lamothe Government also intend to relieve mothers by doubling the number of children regularly enrolled in the program for Universal Free and Mandory Schooling (PSUGO). They will teach literacy skills to 10,000 adults. In addition, the Prime Minister gave instructions to Godson Orlus (Director of the National Police) to increase will be rebuild and provided new forms of transportation. Thirty security and curb illegal boat launches from La Tortue. Also, 100 new street lights will be installed. By: Joseph Delva U.S. president Barack Obama praised the strong leadership of Haitian president Michel Martelly, last Thursday. He credited it, along with the mobilization of international support, for helping to kick off progress in the nation devastated by the earthquake of January 2010. Speaking at the White House where he welcomed Martelly last Thursday, Obama recalled the devastation that took place in Haiti and the challenge of recovery efforts, but highlighted progress and good news in the rebuilding process. The good news is that because of not just the mobilization of international support, which the U.S. helped to lead, but also because of strong leadership from the Haitian people themselves and President Martelly, weve begun to see sitting with Martelly. The economy is growing; security is improving; infrastructure is getting rebuilt; rubble has been removed;

PAGE 11

Page 11 AVIS DIVERS Carrefour de transcrire dans les registres ce destins, le dispositif du prsent jugement dommages et intrts envers les tiers sil y chet. Commet lhuissier Vilneret GABRIEL de DONN DE NOUS, Me Jacques Hermon CONSTANT, juge en audience civile Me Yanick ODNEY reprsentant du Ministre Public avec la participation du sieur Homre IL EST ORDONN ETC EN FOI DE QUOI ETC .. Me. Marie Guerda PIERRE LOUIS, Av. dclare fonde la dite action. Admet en consquence le divorce du sieur PEGUY-CLAUDE ALEXANDRE davec son pouse ne Murielle DLICE pour incompatibilit de Caractre. la Capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers sil y chet. Compense les AINSI JUG ET PRONONC PAR NOUS, Jacques Hermon CONSTANT, Juge Me. Saint-Aneau NORZ, Substitut du Commissaire du Gouvernement de ce ressort avec IL EST ORDONN ETC EN FOI DE QUOI ETC Lormeau MAXAU OFFICIER DETAT CIVIL fonde ladite action. Admet en consquence, le divorce de la dame Fritz SAINTIN ne quotidiens sditant la capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers sil y Compense les dpens. AINSI JUG ET PRONONC PAR NOUS, Maleine Bernard DELVA, en audience Joseph Elyse JEAN LOUIS, Substitut du Commissaire du Gouvernement de ce ressort et IL EST ORDONN tous huissiers sur ce requis de mettre le prsent jugement en seront lgalement requis. susdits. AINSI SIGN : Maleine Bernard DELVA et Joseph PIERRE-LOUIS. POUR EXPDITION CONFORME COLLATIONNE : Me. Benito BELFORT, Av. PAR CES MOTIFS, Le Tribunal aprs en avoir dlibr au vu de la loi statuant publiquement charge dappel, maintient le dfaut requis et octroy laudience prcite contre le sieur Jean Evens NELSON et consorts savoir : Josu NELSON, Jeannot, Nounoune, accueille laction de la la maison de la requrante sise Arcachon 32 # 5 et ordonner du mme coup la rintgration de la dame Batrice AUGUSTE de sa possession ; jusqu lchance du jugement en cong de location rendu en date du mardi Neuf (09) lgalement requis. Collationne. Le Tribunal, aprs avoir dlibr au voeu de la loi, statuant par dfaut au nom de la rpublique et charge dappel. Maintient le dfaut requis et octroy laudience du 26 Novembre 2013 contre le nomm Maya ST. LOUIS ; ordonne en consquence le dguerpissement Maya ST. LOUIS de la maison du requrant pour nonpaiement de ses quil est par dfaut. Ainsi jug et prononc par nous, Jean Cenord Joseph, juge en audience civile et Il est ordonn etc En foi de quoi etc .. Me. Hesed Deinad JEAN BAPTISTE, AV. fonde la dite action. Admet en consquence le divorce du sieur Andr JEAN davec son pouse Gina LOUIS JEUNE, pour injures graves et publiques. Prononce la dissolution des Pointe--Raquettes de transcrire sur les registres ce destin le dispositif du prsent jugement, dommages intrts envers les tiers sil y chet. Commet lhuissier Vilneret GABRIEL pour AINSI JUG ET PRONONC PAR NOUS, Jean Hermon CONSTANT, Juge en Jean Claude DABREZIL, Substitut du Commissaire du Gouvernement de ce ressort avec IL EST ORDONN ETC EN FOI DE QUOI ETC .. Fait Port-au-Prince, le 27 Septembre 2013. POUR COPIE CONFORME COLLATIONNE : dclare fonde la dite action. Admet en consquence le divorce du sieur Michel ABENTZ JOSEPH davec son pouse ne Gessy JEAN PAUL pour abandon du toit marital. Prononce de lEtat Civil de Point--Raquettes de transcrire dans les registres ce destins le dispositif sous peine de dommages intrts envers les tiers sil y chet. Compense les dpens. Commet AINSI JUG ET PRONONC PAR NOUS, Jacques Hermon CONSTANT, Juge en de Me. Jean Claude DABREZIL, Substitut du Commissaire du Gouvernement de ce ressort IL EST ORDONN ETC .. EN FOI DE QUOI ETC .. LORMEAU MAXAU la loi, le Ministre Public entendu dans conclusions crites en la forme et au fond, favorable laction du requrant, accueille laction intente en divorce par la dame Eddy JUSTABLE termes de larticle 287 du code de procdure civile Luc D. HECTOR. Admettre le divorce de la dame Eddy JUSTABLE ne Milca AUGUSTIN et son Mari Eddy JUSTABLE pour incompatibilit de caractres au vu de larticle 217 du Code Civil Haitien. Prononce la DONN DE NOUS, Me. Rubin SYLVESTRE, Juge du Tribunal de Premire du Ministre Public reprsent par Me. Herv JEAN-LOUIS, Substitut du Commissaire IL EST ORDONN tous huissiers sur ce requis de mettre le prsent jugement seront lgalement requis. susdits. POUR EXPDITION CONFORME COLLATIONNE : Pour ordre de Publication : Me Magnol Franois. PAR CES MOTIFS, le Tribunal aprs en avoir dlibr conformment la loi et sur les conclusions conformes du Ministre Publique accueille laction en divorce intente par le sieur Garser NORELIEN pour tre rgulire en la forme, maintient le dfaut accord laudience du vendredi 13 Dcembre 2013, contre la dame Garser NORELIEN femme, ne Evena PAUL pour dfaut de comparaitre et quant au fond Admet et prononce la dissolution Sud de Port-au-Prince aprs que toutes les formalits lgales auront t remplies. Compense AINSI JUG ET PRONONC PAR NOUS, Me. Widner THANO, juge en audience publique et civile en ses attributions de divorce, ce vendredi 27 Dcembre 2013, Me. Rio DOUILLY, Av. sur les conclusions du Ministre Public, accueille laction du requrant pour tre juste dclare fonde ladite action ; Admet le divorce du sieur Faustin SOUFFRANT davec son pouse ne Monette GRACIUS leurs torts rciproques pour injures graves et publiques, SOUFFRANT est et demeure divorc davec son pouse ne Monette GRACIUS ; Dit que

PAGE 12

Page 12 COMMEMORATION Peu avant 11h, la police de Montral a t informe quun homme venait de commettre une agression au marteau et quil tait en fuite dans le Quartier latin. On le dcrivait comme trs grand, ayant la peau fonce et portant un cache-oeil. Il a rapidement t localis, langle des rues Ontario et Berri. On lui a intim lordre de jeter son outil au sol, ce quil na pas fait. Un agent a demand le renfort de policiers quips dun pistolet dcharge lectrique afin de matriser le quadragnaire. Vainement. Il nest pas arriv temps. Tout sest produit trs rapidement. Selon des sources policires, une agente aurait gliss au sol pendant lintervention et Magloire se serait dirig vers elle avec son marteau. Son trois ou quatre reprises, selon les tmoins. Plusieurs tmoins ont assist la tragdie avec ordres. Un des policiers a tent de le matriser avec du poivre de Cayenne. Une voiture de police est arrive et la renvers, il sest retrouv sur le capot. Un policier la fait descendre et il est all enlever ses sacs dos. Un policier tait prs de lui, mais celui qui a tir tait environ trois mtres. Est-ce quil a craint pour son collgue qui tait prs de lhomme?, se demande Sbastien Gdon. Tirez-moi dessus, tirez-moi dessus. Ce nest pas clair sil tait menaant pour les policiers, mais il navait pas toute sa homme avec un marteau. Je ne comprends pas, poursuit-il. De la fentre de son bureau, Dominique Marleau dit avoir tout vu. Lhomme avait chut et se relevait. Il ne chargeait pas les policiers, selon moi. Le policier qui a tir tait environ par lobligation de rendre des comptes. Il ne font donc en voulant imiter leurs confrres du Mais bien entendu les mmes critiques peuvent pouvoirs qua t lanne 2013, pour viter ce blocage. Alors que les dirigeants veulent nous imposer un avait tt fait de relever dans le projet de budget que les seuls Toujours nous les citoyens, le cochon de payant Hati en Marche, 8 Fvrier 2014 Car si les citoyens navaient pas anantis sur le plan reprsentation politique relle, nos parlementaires nagiraient pas diffremment de leurs homologues La seconde partie de la soire a dun petit entretien en tte tte avec Madame Ineke Botter. Quels sont ses rves pour la compagnie et pour Hati ? La nouvelle PDG a su se montrer attentive problmes personnels confronts par leur media en leur offrant la possibilit de dialoguer avec le reprsentant de la section technique pour trouver une solution. Nous souhaitons le plus grand succs la Digicel et la nouvelle patronne. Elsie Ethart Mlodie FM/Hati en Marche Port-au-Prince, le 7 fvrier 2014 (AHP) A lappel personnes se sont runies vendredi au sige de la Fondation Docteur Aristide Tabarre (nord de la capitale) pour marquer le 28me anniversaire de la chute du rgime des Duvalier. Jean-Claude Duvalier dont le rgime sest caractris entre autres, par les assassinats politiques, larbitraire, les violations des droits de lhomme et la corruption, a t renvers par une rvolte populaire le 7 fvrier 1986. Le 7 fvrier marque galement le 23me anniversaire de linvestiture du premier prsident hatien (Jean-Bertrand Aristide) issu dlections libres honntes et dmocratiques le 16 dcembre 1990. Lavalas, le Dr Maryse Narcisse, a appel, loccasion, la tout retour lordre ancien. Dans tous les quartiers, dans toutes les communes, pour dfendre les acquis et les revendications du 16 dcembre, bien-tre de tous, a lanc Maryse Narcisse encadre par de Elle a par ailleurs appel les membres, partisans et qui cherchent, a-t-elle dit, semer la division. leur attachement loganisation politique et lancien prsident Jean Bertrand Aristide et se sont dclars dtermins respecter les consignes du parti, en dpit de certaines divergences dont la participation de Fanmi Lavalas au dialogue dEl Rancho. prsident Michel Martelly aprs sa rencontre avec le prsident Obama. M. Martelly sest montr peu favorable lentente trouve entre les partis politiques sous larbirage de la conference piscopale, pour le changement dappellation du collge de transition du conseil electoral permanent (CTCEP) et le remplacement ventuel des membres actuels. Toujours dans le cadre du 7 fvrier, des organisations manifestation quelles organisaient pour continuer de rclamer le depart du gouvernement en place. La msentente pourrait avoir t a la base de cette dcision, puisque ds le dpart de la manifestation au BelAir, un groupe avait manifest le dsir de rejoindre le rassemblement de la Fondation Dr Aristide Tabarre. droit dinterfrer dans le fonctionnement de lcole, la poste, leau et llectricit, les communications etc. Tout comme, rappelons le aussi, dans lorganisation des lections. A date rgulire. Alors que chez nous mme les sondages les plus ordinaires qui ne sont pas crdibles. motivation ou conscientisation citoyenne vraie (pas uniquement politicienne) qui est la chose la plus indispensable dans une dmocratie. Autrement dit, les citoyens ni ne connaissent ni nont reu lducation ncessaire pour distinguer dans lchelle de On leur fait prendre la proie pour lombre. (En crole, Admet en consquence le divorce du sieur Renold MIROSE davec son pouse ne Guirlmaine Port-au-Prince de transcrire sur les registres ce destins le dispositif du prsent jugement dont un ce jugement ; Compense les dpens. AINSI JUG ET PRONONC PAR NOUS, Jacques Hermon CONSTANT, Juge en audience PIERRE, Substitut du Commissaire du Gouvernement de ce ressort et avec lassistance du sieur Joseph AINSI SIGN : Jacques Hermon CONSTANT et Joseph PIERRE-LOUIS. POUR PUBLICATION : Me. Samson JEAN BAPTISTE, Av.

PAGE 13

Page 13 HAITI, QUEL DEVELOPPEMENT ? La semaine dernire (voir HEM Vol. 28 # 03 du 0512/02/2014), je me suis efforc, avec laide du document de de montrer comment lagro-cologie pouvait nous aider faire face la protec-tion de lenvironnement, la cration demplois, la scurit alimentaire, et je mtais rserv daborder plus atteler aujourdhui, mais cette fois-ci sans lassistance de Pour commencer, je vais revenir, une fois de plus au PLAIDOYER POUR LA REFONDATION DE LTAT un village artisanal DHATI SELON UNE VISION HATIENNE publi par la FONHDILAC 2010. Cest lanalyse des conditions qui ont permis ce tremblement de terre soit si meurtrier qui nous a convaincus de lurgence de mettre en uvre cette dcentralisation dont on parle depuis si longtemps, et qui est inscrite dans notre ce sens. dcentralisation autour des 41 arrondissements. Il sagissait de doter ces 41 villes dquipements dans les domaines : de lducation : coles, lyces voire universits ; de la sant : centres de soins durgence, de lapprovisionnement en services de base : eau, nergie, communication ; de ladministration publique. Sur le plan conomique, nous disions que, pour HEM Vol. 27 # 5 du 20-26/02/2013). Mais on nest pas oblig de sarrter au conditionnement, on peut galement penser de la mentionne dans le PLAIDOYER de la FONHDILAC. Nos ples de croissance/dveloppement partent donc des centres de conditionnement sur lesquels viennent se greffer des entreprises de transformation avec tous les secteurs une valeur ajoute qui reste dans la localit lanne dernire et le dbut de cette anne, jai consacr trois articles un Organis par le Ministre du Commerce et de lIndustrie (MCI), les 21 et 22 novembre, au Club Indigo (voir HEM Vol. 27 # 48 du 18-24/12/2013, # 49 du 25-31/12/2013, # 50 du 1 er -07/01/2014). A cette occasion, le MCI a prsent un programme de micro-parcs doivent Si on ajoute cela le fait que, au Ministre des Affaires Sociales et du Travail (MAST), selon les propos du Directeur du Personnel, M. Pierre Ricot Odney, loccasion dune confrence de presse du comit organisateur de la Foire binationale, co-touristique et de production de Savanette, on dveloppe le concept de village artisanal on peut esprer voir se dvelopper, travers le pays, de petits centres urbains date pense quil ny a de salut que dans la mgapole de la zone mtropolitaine. Ou pensez-vous que je suis trop optimiste ? Bernard Ethrt sans aller plus loin, ajoutant simplement que, sur ce point, notre boussole tait le PROGRAMME S P CIAL DURGENCE ET DA PP UI LA P RODUCTION ALIMENTAIRE EN HATI EN R P ONSE AUX QUATRE CYCLONES DE L T 2008 ET AU TREMBLEMENT DE TERRE DU 12 JANVIER 2010 ET LINTGRATION DES POPULATIONS DPLACES Entre temps, nous avons continu nous pencher sur la question de manire formuler des propositions plus concrtes et nous sommes arrivs lide que ces 41 villes (en fait il sagit de 42, car nous avons 42 arrondissements) devraient devenir des ples de croissance/dveloppement Et cest l que nous retrouvons notre agro-cologie mais aussi lagriculture familiale. Nous partons du principe que les pratiques agrofamiliales (voir HEM Vol. 27 # 52 du 15-21/01/2014), mais aussi que ces une opinion trs partage, ne sont pas condamnes ne produire que pour satisfaire les besoins de la famille mais David Nicolas, qui fut brivement Ministre de lAgriculture A partir du moment quil y a march, il y a toutes une srie dtapes que la production devra franchir sur le chemin qui relie le producteur au consommateur : collecte, conditionnement, transport. Jai parl dune visite un centre de conditionnement (voir HEM Vol. 27 # 24 du 03-09/07/2013), mais cette occasion javais rappel que, antrieurement, javais parl de centres de tri et dempaquetage qui devaient permettre de rduire les pertes durant le transport des fruits et lgumes du lieu de production vers le march (voir des rpercussions internationales de la dnationalisation provoque par larrt de la Cour constitutionnelle dominicaine. des droits de la personne (EPU) de lONU, la preuve ne pouvait tre plus claire et plus convaincante. Suite la ngation par cette matire, la communaut internationale, travers des observations et des recommandations de 28 dlgations, a rejet la rtroactivit et lapatridie comme composantes de larrt du tribunal constitutionnel dominicain. Un pays comme lEspagne, considr comme la mre-patrie par les nations dorigine hispanique, aprs manifest quil maintient ses doutes mais a aussi recommand au gouvernement dominicain daccepter les observations interamricaine des droits de la personne (CIDH), en dcembre 2013. dtudes stratgiques internationales (CSIS), Washington, de Dans ce forum, le diplomate a mis malgr lui en vidence les profondes contradictions de la gestion de limmigration en Rpublique dominicaine lorsquil a dclar avec une pointe tats-Unis est de se faire Nord-Amricain. Dun ct, le gouvernement dominicain promeut lintgration sociale et politique de ses migrants dans les immigrants hatiens et leurs descendants dominicains. lOEA, vendredi dernier, dans le cadre de sa a t ferme. Il a ritr son appui au dialogue mais il a aussi condamn le jugement de la Cour constitutionnelle et demand lorganisme rgional de maintenir la vigilance pour viter lapatridie. celle de la confrontation avec la communaut internationale promue par les ultranationalistes sur la base de la souverainet de leur pays. Ou celle de la sagesse et de la solidarit avec les personnes touches par larrt constitutionnel, voie qui permettrait au gouvernement dominicain de prsenter Traduit de lespagnol par Serge Baguidy-Gilbert / Fondation Zile Canada rendu le jugement suivant entre la dame Honorine JEAN DENIS et le sieur Frantzy Franois : PAR CES MOTIFS, le Tribunal aprs avoir dlibr conformment la loi, au Nom de la Rpublique, accueille laction du requrant pour tre juste et fonde, maintient Franois de la maison sise Delmas 105, Route de Frres, # 207, le condamne Vingt mille de la prsente dcision. AINSI JUG ET PRONONC PAR NOUS, Me. Antoine LUCCIUS Juge en audience publique et civile du jeudi 19 Dcembre 2013 avec lassistance de la dame Nadia IL EST ORDONN ETC .. EN FOI DE QUOI ETC Me. Pierre Josiard AGNANT, Avocat Dispositif du jugement rendu par le Tribunal de Premire Instance de Port-auEntre : 1) La dame Jean Fytot BOULOUTE ne Marie Nancy EDNA, demanderesse dune part ; Et 2) Le sieur Jean Fytot BOULOUTE, dfendeur dautre part. fonde ladite action. Admet en consquence le divorce de la dame Jean Fytot BOULOUTE quotidiens sditant la capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers sil y chet. Compense les dpens. AINSI JUG ET PRONONC PAR NOUS, Marleine Bernard DELVA, juge en de Me. Joseph Elyse JEAN LOUIS, Substitut du Commissaire du Gouvernement de ce Me. Renaud LAUTURE, Av. Dispositif du jugement rendu par le Tribunal de Premire Instance de Port-au-Prince Entre : 1) Le sieur Michelet THARA, demandeur dune part ; Et 2) La dame Michelet THARA ne Marie Islande GUILLAUME, dfenderesse dautre part. dclare fonde la dite action ; Admet en consquence le divorce du sieur Michelet THARA fonde ladite action ; Admet en consquence le divorce du sieur Hugonel BELGARDE lun des quotidiens sditant la capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers, jugement ; Compense les dpens. AINSI JUG ET PRONONC PAR NOUS, Jacques Hermon CONSTANT, Juge prsence de Me. Ronald PIERRE, Substitut du Commissaire du Gouvernement de ce ressort IL EST ORDONN tous huissiers sur ce requis de mettre le prsent jugement en seront lgalement requis. susdits. AINSI SIGN : Jacques Hermon et Joseph PIERRE LOUIS. POUR PUBLICATION : Me. Samson JEAN-BAPTISTE, Av. PAR CES MOTIFS, le Tribunal, aprs avoir dlibr au vu de la loi, et sur les conclusions conformes du Ministre Public, accueille laction de la demanderesse, la dame ne Germaine ETIENNE JULIEN en la forme ; maintient le dfaut de comparaitre octroy injures graves et publiques, faits prvus larticle 217 du code Civil Hatien ; Prononce la lun des quotidiens sditant la capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers ; compense les dpens. RENDU DE NOUS, Gerty Lon ALEXIS, Juge au Tribunal de Premire Instance du ressort de Port-au-Prince, en audience civile, publique et ordinaire du vendredi 10 Janvier 2014, en prsence du Substitut du Commissaire du Gouvernement Me. Sheila Monsanto IL EST ORDONN ETC EN FOI DE QUOI ETC Pour le Cabinet : Me. Salomon MACENO

PAGE 14

Page 14 LES JEUX HORIZONTAL 1. Parlement qui vient dautoriser le mariage homosexuel 2. Fortuite 3. Calme 4. Souvrain dun petit tat 5. Dcouvert 6. Entourer un fardeau dun cordage pour le hisser 7. Septime plus grand 8. En matire de Proposition. VERTICAL 1. Sans jugement 2. Capuchons du Ku Klux Klan 3. Risquai Indium 4. tat sous lautorit dun prince musulman 5. Pronom 6. Aluminium Monastre orthodoxe 7. Pronom desse condamne tre toujours amoureuse 8. Monnaie romaine. ECOSSAIS CASUELLE EGAL###S ROITELET VU#A#A#E ELINGUER LENA#ROC ES#THESE Visitez Haiti en Marche sur Internet au www.haitienmarche.com SCRABBLEArrangez les sept lettres ci-dessous pour former un mot franais Solutions de la semaine passeEUDEMIS J X O U T A T Solutions de la semaine passe:Solutions de la semaine passe: LES JEUX DE BERNARD Allez de BANNIR CORDES en utilisant des mots du vocabulaire franais, et ne changeant quune lettre par ligne.Mots Crois s GRADUE GRADEE GRADES GRACES GLACES PLACES PLATESBANNIR CORDES G Q K M H G T C I R T G K U Q H K S C K L Y T S O D U Y P A N U O A P S N G L D F D E W T H L D H K E L A I M K D O E K D V L A W R E N C E J V L J R I I M U M T D C A T Z J L M X T N D Q S O H P X J Q Y Q F A S S E N D E R N O V H D M Q J A J L T I C S J C L I K D O U V L I T O G A T J G Q J F G I L E O X K K S N R I V H N H R P E F Z C Z F K V E X O T U E X X O I Y T Y P M Y K R P Q L C R F S W G V M N L J R H L M D M Tout en faisant le tour des commerces dans le quartier, elle a racont dans quelles circonstances elle est venue en Belgique il y a plus de trente ans. Ne Port-au-Prince dune mre directrice dcole et dun pre avocat, Nicole a 4 ans quand elle quitte Hati pour Hatiens qui, fuyant pour la plupart la dictature de Duvalierpre, sont partis au dbut des annes 1960 en Afrique pour pallier le manque de cadres aprs la colonisation. Mobutu, qui venait de prendre le pouvoir aprs le dpart des Belges, cherchait une lite noire pour remplacer ces derniers. Trs tt, Nicole se dcouvre une passion pour la dargent de poche, elle travaille comme shampouineuse dans un salon de beaut Kinshasa, capitale du Congo. Aprs son mais elle nest pas dans le quota : sur les 800 candidats, elle fait partie des 120 qui ont obtenu une bonne moyenne mais ( An loccurrence aprs tant dinvestigation mene par le Barreau du Tribunal civil et Militaire et dautres recherches faites, navoir pas trouver aucune trace de motif de criminalit de Monsieur JEAN MOISE RENONDEAU et aucune condamnation pour lui en matire de criminalit que correctionnelle contre et son Casier Judiciaire est Vierge. Cependant, un Avis de recherche a t dcern contre Monsieur JEAN MOISE RENONDEAU en date du 4 Novembre 2013. Que ce mme Avis de recherche a t limin par lordre de la Justice. Vue la lgalisation du Barreau.En foi de quoi, ce prsent acte lui est dlivr pour servir et valoir ce que de droit. Fait Port-au-Prince, le Lundi 20 Janvier 2014 lun des quotidiens sditant la capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers prsent jugement ; Compense les dpens. AINSI JUG ET PRONONC PAR NOUS, Jacques Hermon CONSTANT, juge prsence de Me Ronald PIERRE, Substitut du Commissaire du Gouvernement de ce ressort Me. Edva JOS, Av. Dispositif du jugement rendu par le Tribunal de Premire Instance de Port-auEntre : 1) Le sieur Daniel ADOLPHE, demandeur dun part Et 2) La dame Daniel ADOLPHE ne Gemima ABRAHAM, dfenderesse dautre part. dclare fonde la dite action ; Admet en consquence le divorce du sieur Daniel ADOLPHE quotidiens sditant la capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers sil y jugement ; Compense les dpens. AINSI JUG ET PRONONC PAR NOUS, Jacques Hermon CONSTANT, Juge en prsence de Me. Ronald PIERRE, Substitut du Commissaire du Gouvernement de ce Mes. Herns SUSTRAT, Av. Et Marie Douchka PORCENA Av. LIBERT GALIT FRATERNIT RPUBLIQUE DHAITI au No. 320-16-130-2, patent au No. 8679-M et impos au No. 120-2.Lequel nous a prsent, Monsieur le citoyen JEAN MOISE RENONDEAU, vingt (15 Juillet 1980), demeurant et domicili Port-au-Prince, des uvres naturelles du sieur JEAN PAUL RENONDEAU et la dame ENA SAMA.le numerus clausus ne permet de naccepter que 106. Elle ne lui reste quune alternative : aller en Belgique. Elle sinscrit Cest cette poque que je lai connue amie de la famille Jocelyn. des Congolais quelle avait connus Kinshasa. Matong, elle est dans son lment : elle parle le lingala, lun des quatre de tout le monde, aide tout le monde. Trs vite, on la sollicite pour la coiffure. Elle recommence faire ce quelle faisait au Congo. tudiante en semaine et coiffeuse le weekend Aprs pre. Elle ne fait rien au rabais. Elle suit pendant un an et demi des cours de coiffure New York au Wilfried Academy histoire de connatre les diffrentes tendances de la coiffure car si elle doit signer des contrats de commerce, elle doit en connatre les tenants et les aboutissants. sa passion un mtier. Sa grande satisfaction a t de prouver pouvait russir autrement quen faisant des tudes de mdecine. Aujourdhui, cette femme daffaires, en plus dtre grante dun institut de beaut sur la Chausse de Wavre, est aussi Maintenant, Nicole veut sarrter, faire une pause. Pour se consacrer son mari, Benoit Leva avec lequel elle est demi) et Aurore (14 ans et demi) et ses activits humanitaires en Haiti, o elle a mis sur pied un orphelinat le Centre ( suivre) Huguette Hrard 1) Bourgmestre : magistrat des communes belges, suisses, nerlandaises et allemandes 2) Ixelles est lune des 589 communes de Belgique 3) Magistrat adjoint au bourgmestre en Belgique et aux Pays-Bas

PAGE 15

Page 15 TI GOUT PA TI GOUT ak Jan Mapou Yo toujou di yon lid se yon kreyat, yon misyon. Yo di tou gen plizy kalite lid. Yon kalite ki devan, etanda deplwaye ap gide lt mon; Yo gen yon misyon ki tounen yon pasyon. Gen tou ki dy kap chofe pou sa ki nan menm direksyon pa ni dekouraje, ni abandone. Nan Miyami, Little Haiti depi ane 80 yo nou gen yon seri lid ki pse nan plizy donmn. Nan domn sosyal, nou ka site non Father Jean Juste Ayisyen yo ki te debake nan Florid la. Nou gen, Cayard yo, Viter Juste, Marleine Bastien, Jepsie Metellus, Carline Paul, Roger Biambi, Lucie Tondreau, Soeur Pierre Marie Armand, kolonel Pierre Armand defann dwa mon e se grasa ayo, ki penmt kominote-a vanse. Nan domn relijye-a, jounen jodi-a, nou ganyen yon Past ki kenbe labany devlopman kominote ayisyen-an depi kk ane. Li konsakre P nan ane 2001. 2 ane apre, li ranplase P defen Monsey Gerard Darbouze km Kire. Se li ki vini sa-a, li kenbe la tinfas. E li te detminen pou pwoj sa-a vin yon reyalite. Jodi-a, Premye fevriye se tout Ayisyen kap fete inogirasyon bl Legliz sila-a. Men kiys ki P Reginald Jean Mary ? Ki b li soti? kanpe, bat bravo pou plis pase 10 minit pou di p Reji msi Reveran P Reginald Jean Mary ft Janrabl ki lokalize nan pati Ntws peyi Ayiti. Li f klas prim li yo nan Janrabl ann apre, li rantre P toprens. Se la li f klas segond li 2 ane. Se pandan lap travay km kontab, P Reginald al f volont nan yon pwogram alfabetizasyon kote li tap aprann mon li ak ekri. Se premye kontak sa-a ak p p Bondye-a ki reveye konsyans li sou nesesite pou li rantre Semin an 1989. Li rantre nan kongregasyon P Monften yo ( Monforts Fathers) li rantre nan peyi Etazini kote li asosye-l ak Acheveche Saint John Vianney College Espayl. Li kontinye etid tewolojik li yo nan Semin Regional Vincent de Paul. Nan Semin sa-a, li soti ak yon metriz marasa nan Tewoloji Sistematik ak Divinite. An 2001, li konsakre P nan Acheveche Miyami-an. Yo nonmen-l Kire Pawas NotreDame dHaiti. Nan ane 2004, li vin Past nan Notre-Dame dHaiti. Nan bi pou ede jens la, P Reginald Jean Mary tabli Pierre Toussaint Leadership & Learning Center ki se yon sant kote etidyan yo ka jwenn asistans ak aktivite apre lekl. Anplisdesa, gen klas mizik, klas kuizin pou jenn yo nan Little Haiti. P Reginald kreye tou yon pwogram ki rele Civic Angagement ki se yon pwogram patisipasyon jn yo nan yon seri aktivite sosyal pou jennjan nan Pawas la, pou reveye konsyans sivik yo. Km mon ki kw nan pouvwa edikasyon, P Rejinal kreye yon pwogram Alfabetizasyon pou aprann mon li ak ekri an kreyl. Konsa, yo ka travse pi vit nan Angle. P Rejinald resevwa plizy Awad ak meday; ladan yo nou ka site: Kle Vil Miami-an, TETA PHI BETA Sorority Award, Humanitarian de Florida Memorial University Award. P Rejinald metrize 5 lang epi li se yon nan orat ki pi dinamik nan jenerasyon nou an. Li se manm plizy komite direkt ganizasyon nan kominote-a. Notre Dame dHaiti tout mon di se salon kominote ayisyen -an, nan pwen mon ki pa konnen-l sou t-a ; bonkou mon dak se grasa atmosf bl anbyans P Rejinald Jean-Mary kreye anndan Pawas la. Rive li rive nan Notre-Dame nan, li part ak yon manman retrt espirityl ki rele Jericho ki tounen yon pelerinay anyl pou tout Ayisyen nan dyaspora-a. Aktivite espirityl sa-a rale plis pase 7.000 mon chak swa klkeswa denominasyon yo. An 2004, li lanse pwoj konstriksyon Legliz katolik Notre-Dame dHaiti-a Prensipal entansyon li se te bay Ayisyen katolik yo ki nan dyaspora a, espesyalman kominote ayisyen nan Sid Florid la yon monimam wololoy, yon tanp cheln kote nenptki Ayisyen ka lapriy Bondye ak diyite. ak travay di P Reginald ansanm ak kominoteAyisyen nan Inogirasyon f Samdi swa premye Fevriye devan plis pase pase yon santn p, Past, M, seminaris.Yon seremoni dyak soudayk sou direksyon Achevk Tomas Wenski ak yon bann lt Achecvk Ayisyen ki soti Ayiti. Gouvennman Ayisyen-an te delege Premye Minis lan Mr. Lamothe ak Konsil Ayisyen-an pou reprezante-l. Bravo e msi P Reginal Jean Mary. Bravo e Msi Achevk Thomas Wenski Travay nap gade la-a Travay sa-a ki ban nou kay sa-a Men kote espirityl travay sa-a Se anndan nannan k nou li ye St. Augustine Istwa legliz Notre Dame maknen bab pou bab ak te konsantre anpil nan eta N Etazini yo. Nou te jwenn yo Ayisyen dinamik ki devwe ak tout k li nan ede Ayisyen. Se s Pierre-Marie Armand ki te konn vizite Ayisyen toupatou kmansman 70 yo, plizy Ayisyen kite eta n yo pou tabli nan Florid espesyalman nan Miyami. Alex Stepick youn sosyolg ameriken ki f anpil rechch sou kominote ayisyen an nan Miyami ekri te gen preske 50.000 ayisyen nan Sid Florid la nan kmansman 70 yo. Sa te kreye nesesite pou reponn bezwen espirityl ayisyen sa yo. Alex stepick rapte premye ms pou Ayisyen nan Miyami te ft nan legliz Corpus Christi ki nan vwazinaj Alapata; li te ft nan lang franse nan legliz. Charles Jackson ki te premye kire nwa nan Achidyosz Miyami. P Jackson te etidye nan Semin Matinik, se sa ki f li maton nan franse. Konsa Ayisyen nan epk te jwenn nan Miyami. Twa p pa t ase pou adrese nesesite legliz ayisyen yo. Nou vle di P Hamel, P Peloquin ak P Wenski. Tanzantan lt p te konn vin ede nan Miyami, Monseye Sansarik nan epk sa a lite pe. Nou lt p tankou p Saindoux ak p Dossous. Se nan menm epk la pe Gerard Darbouze ki tap travay nan Sid peyi Ayiti rantre. Se le sa a, tou p Hamel tounen Nouyk. nan Miyami apostola ayisyen nan Saint Mary debde. Nou ta pral femen an me, lekol la te tranfere nan Curley High School Wenski ki te toujou aktif nan ede Ayisyen panse se te yon benediksyon paske dyosez Miami vin transfere apostola ayisyen nan lekol ki te nan plas legliz Notre Dame nan. Nan de etaj lekol tout kalite biwo gaye. Sant Pierre Toussaint ede ak papye imigrasyon, biwo pou ede mon jwenn swen medikal. Mete yon lekl pou montre moun li ak pale angle plis pase mil moun chak jou pase pran svis nan sant Pierre Toussaint. Nan mwa out 1981, nan Kafeteria legliz yo te amenaje pou svis relijye premye ms la te chante nan plas sa a. SE KOMANSMAN OFISYEL Legliz Note Dame dHAITI. Legliz Notre Dame nan vini nan Miyami yon pwen Legliz Notre Dame l move nouvl rive, se la, tout moun kouri rasanble pou nou pran nouvl. Andedan premye legliz la gen yon penti sou mi an, yon penti ki yon ti bato kap peri epi moun yo ap mande lavyj sekou. Legliz se senbl tt ansanm Dr Ernst Julmeus ( Degoutan) yon bje pou te gide yo nan demach espirityl yo. Ayisyen te tabli nan seksyon Ntws Miyami an, se konsa katolik ayisyen yo anvayi Katedral Saint Mary. Acheveve Miyami nan ka sa a te oblije mande konkou yon P obla ki te Bouklin P Joseph Hamel ki te pale kreyl. Nou nan 1978 se l sa a premye ms nan lang kreyl te selebre. Te gen preske 400 Ayisyen nan legliz la jou sa a.Pi devan yo lt obla, P Marcel Peloquin ki te pase 27 an Okay kote li te fonde yon misyon katolik nan Chantal. P Wenski ki pa t gen lontan li te done, dinasyon-l te ft nan lane 1976, vini ede nan sasds ayisyen yo. Li te kmanse f la ms an kreyol nan Corpus Christi. P Wenski anpasan te f dejou ayiti kote li tal ranplase nan Ducis youn maton nan lang kreyl la. P Wenski nan epk te emveye w kouman ayisyen te kontan chante kreyl nan ms franse yo te mande acheve Miyami an si legliz la te ka fonksyone nan twa lang ki ta Angle, Espayl ak Kreyl. Achevk dak, konsa Wenski te gen pou selebre youn ms an kreyl chak senmenn nan Corpus Christi. Fk mwen raple nou tou, Ayisyen te anvayi plizy kote nan Florid la. Nou te jwenn yo nan Fort Lauderdale, Bel Glade, ak Pompano. P Wenski ak P Peloquin te degajt yo pou satisf bezwen espirityl katolik ayisyen yo. Yo te konn ale nan legliz Divine Mercy nan Fort Lauderdale ak legliz Saint Joseph nan Ponpano san konte nan Imokalee ak Bel Glades kote anpil Ayisyen te deja kmanse nan jaden. Legliz katolik, pou reponn bezwen anpil kreye sant Pierre Toussaint Nan lane 1979, l yon Mary Acheveche a louvri you Apostola ayisyen. Nan Apostola Ayisyen nou te jwenn yon relijye Diferant faz nan inogirasyon nouvo legliz Notre Dame dHati, nan Little Haiti, Miami, ak plizy p ak monsey ak alatt Achevk Miami, Monsey Thomas Wenski (photos Rigaud Dieudonn) Premye minis ayisyen Laurent Lamothe ak plizy otorite ameriken

PAGE 16

Page 16 BACK PAGE traits, Washingto n D.C., avec le secrtaire dtat amricain John Kerry. Cest pour moi un grand plaisir daccueillir le prsident dHati Michel Martelly, et ceci vraiment avec un grand respect pour la voie sur laquelle il a plac Hati et pour lnorme engagement quil a pris, de la priode de transition la reconstruction, vers un programme de dveloppement long terme a dclar le secrtaire dtat amricain. John Kerry a salu galement le leadership du prsident Martelly. Un sens de responsabilit qui favoriserait la tenue prochaine dlections dans le pays, pour remplacer le personnel politique manquant, notamment, un tiers du snat (10 discuter de la nouvelle Hati, un pays capable de prendre son autonomie, par emplois Par ailleurs, Martelly a galement discut, le mercredi 5 fvrier, avec des Reprsentants (dputs) amricains au cours de sa vi site Washington. Port-au-Prince, le jeudi 6 fvrier 2014.Le Premier ministre, Laurent Lamothe, sest rendu, le vendredi 7 fvrier, lIle de la Tortue dans le but de superviser et dvaluer les diffrentes ralisations du Gouvernement dans cette commune du dpartement du Nord-Ouest. Ce fut aussi loccasion pour le chef du Gouvernement de sinformer des besoins urgents des habitants de cette le adjacente qui dinvention prioritaires du gouvernement. Au lendemain de sa visite lIle de la Tortue, le Premier pour lancer la quatrime dition de Gouvnman an lakay ou le programme gouvernemental de dialogue la population.