Haïti en marche

MISSING IMAGE

Material Information

Title:
Haïti en marche
Physical Description:
v. : ill. ; 45 cm.
Language:
French
Publisher:
s.n.
Place of Publication:
Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date:
Frequency:
weekly
regular

Subjects

Subjects / Keywords:
Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre:
newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage:
United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti

Notes

Language:
In French.
General Note:
Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
All applicable rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier:
oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869
System ID:
UF00098809:00591


This item is only available as the following downloads:


Full Text

PAGE 1

dominicaine commencent Les prsidents dominicain Danilo Medina et hatien Michel Joseph Martelly Manifestation de partisans Lavalas le 16 dcembre coul (photo J.J. Augustin) ( ( ( ( ( MIAMI, 20 Dcembre Nombreux sont ceux qui se rjouiraient de lclatement du parti Lavalas. En effet la guerre des chefs a fait sauter le se cacher Le PM Laurent Lamothe et lAmbassadeur de lUnasur, Rodolfo Mattarollo (photo HCNN) PORT-AU-PRINCE, 19 Dcembre Les autorits dominicaines partent avec un avantage psychologique. Il ny a rien quils prfrent que sasseoir avec leurs homologues hatiennes plutt que dfendre leur cause devant des instances MIAMI, 21 Dcembre Un article parat sous le titre : Les fonds suisses de J-C Duvalier vont tre restitus Hati. Il porte la date du 18 Dcembre 2013. PORT-AU-PRINCE, 20 Dcembre La France est seule dans son aventure Centre-Africaine. Ni Washington, ni mme lUnion europenne qui se laisse mouvoir. MIAMI, 17 Dcembre Pendant plusieurs jours les ouvriers de la sous-traitance galopent dun bout lautre de Portau-Prince protestant contre le salaire minimum de 225 gourdes ( ( rassemblement politique le plus populaire de lHati postdictature Duvalier. internationales. Cest historique. Depuis le dictateur Trujillo, assassin en 1961 aprs trente ans de rgne sans partage, les PORT-AU-PRINCE, 17 Dcembre Deux mouvements parallles mais quil importe de ne pas confondre. Cela a commenc par des rclamations pour la tenue des lections

PAGE 2

Page 2 EN BREF ... EN PLUS ... LOrchestre de Sainte Trinit est le plus prestigieux du pays. Chaque anne des centaines de personnes font le dplacement pour venir assister au concert du Nouvel an donn par lOrchestre Philarmonique de Sainte Trinit Et ce dimanche 22 dcembre 2013, lauditorium du Karibe Convention Center a t tmoin de ce grand vnement. Cest Nol Et quoi de plus merveilleux quun concert de Nol pour disent que la tradition nest plus de mise La salle, pourtant trs spacieuse, a eu du mal accueillir tous les invits qui peinaient se trouver une place. des maestros Jhon Marquis Cohill, Jean Bernard Desinot, Pre David Csar et Pierre Leroy, le clbre orchestre, accompagn de trois chorales, a offert un concert formidable en interprtant un programme choisi parmi les plus beaux morceaux du rpertoire classique ainsi que de Nol. Les solistes Valrie Brutus Nerette, Jamie Cartwright, Jacques Christopher Ducasse, Randhall Chabot Stahls ont t les principales vedettes de la soire. Raoul Guillaume (saxophoniste alto, qui laisse une contribution indiscutable la musique hatienne) tait aussi de la partie. Les choix musicaux en accord avec lesprit de Nol ont fait le dlice des mlomanes, Madame Nicole St. Victor a particip la formation de plusieurs gnrations de musiciens lEcole de Musique Ste Trinit et son rle est immense dans la transmission de la culture musicale hatienne. Un grand merci et bravo lOrchestre Philarmonique de Sainte Trinit de maintenir en Comme le dit Cervants : L o est la musique, il ny a pas de place pour le mal. Joyeux Noel aussi vous Rgine Pierre : La campagne promotionnelle de la chorale Thophore a tenu le coup. Le concert de Noel de cette formation musicale, organis le dimanche 22 dcembre 2013, lglise du Nazaren, de Frres, pour clbrer les 10 ans du maestro Jean Wisler Dominique la tte de Thophore tait programm pour 5h30 pm, mais bien avant 4h pm, des voitures commenaient se garer dans le parking de lglise. Devant la porte dentre, on pouvait constater un embouteillage monstre. Tous voulant trouver une place dans le btiment situ au numro 29, rue Roger Colas, Route de Frres. Cette anne je veux tre tout prs du spectacle, a expliqu une spectatrice bien mise dans une robe rouge. Il tait 5h32pm quand le concert a dmarr dans une ambiance dadoration et de louange. Le bonheur tait perceptible sur tous les visages. A ce moment l, le concert se transformait en un culte dadoration et de louange. Cest une chorale invite, Les sarments du vrai Cep qui a donn le ton. Aprs les performances de cette chorale, les prestations se sont succdes. La foule est lectrise suite aux prestations des chorales Thophore, Psalmiste mass choir et du groupe Mel oke. Aprs 90 minutes de bonne ambiance, la foule rclamait le show du maestro Dominique. Cette anne, le spectacle tait baptis Show ti wis. Dans un style jazzy, lhomme de la soire na pas rat loccasion pour combler lattente de la foule. Le maestro de la chorale Thophore, Jean Wisler Dominique, sest dit satisfait du programme et de la participation des gens qui, dit-il, ont rpondu massivement ce rendez-vous. Il a fait savoir que ce concert a t organis pour lancer le premier album de cette chorale qui sera dans les magasins de disques lanne prochaine. Nous aurons dici le mois de janvier deux morceaux qui sintitulent Psaumes 150 et Kmanse nan Bondye qui seront tourns sur les ondes des radios de la capitale et des villes de province. Sophar Sanon Aprs avoir remis la semaine dernire, 50 maisons des handicaps, le prsident de la Rpublique, Michel Joseph Martelly, a procd, le weekend dernier, la remise de 75 maisons construites au Village L. Casimir de Morne Cabris des policiers victimes lors du sisme du 12 janvier 2010. Cette remise a t faite en prsence du directeur de la Police nationale dHati (PNH), Godson Orlus, et des responsables de lUnit de construction de logements et de et sajouteront aux 150 familles qui y habitent. Aujourdhui nous prenons en charge les policiers qui ont pass des annes sous les tentes, le gouvernement et moi ferons de notre mieux pour aider ces agents vivre convenablement a dit Michel Martelly. Je suis content de recevoir une maison pour vivre avec ma famille et je remercie le Prsident davoir pens nous, parce que je ne pouvais plus vivre dans ces conditions Le prsident Martelly a soulign que le gouvernement va augmenter leffectif des scuriser cette large zone. A cette occasion, le prsident Martelly a visit les familles et distribu des jouets aux enfants de la zone. HPN Port-au-Prince, lundi 23 Dcembre 2013 : Le Bureau de Communication de la Prsidence informe la population en gnral et la Presse en particulier que par Arrt prsidentiel en date du 13 Dcembre 2013, le Gouvernement de la Rpublique dHati a t dcid de rebaptiser la Route du Canap Vert Aussi des plaques portant linscription seront-elles places ostensiblement chaque carrefour desservant la susdite route. Cette dcision a t prise en vue dhonorer la mmoire du symbole de la lutte antiapartheid qui a consacr sa vie laffranchissement du peuple noir de lAfrique du Sud fait quHati sest toujours associe la lutte anti-apartheid et quil convient, par tous les moyens appropris, de garder le souvenir de ce leader hors du commun qui a fait vibrer le monde jusqu sa mort. Les avoirs de lex-dictateur Jean-Claude Duvalier, considrs illicites et gels en Hati en Marche Port-au-Prince Miami th ( ( dictateur () et ses proches nont pas recouru contre la Un livre rafrachissant que celui dAlain Mondsir Matriser son destin : Hati hier, aujourdhui et demain (1). Style limpide et contenu sans zones dombre, sr et dtermin, enrob dune thique rconfortante, ce qui pourra avoir la vertu, en ces temps de morosit, de doper le moral des hatiano-pessimistes. raisons dobjectivit ou par manque de recul en tout cas -, est analys du point de vue conomique, social et environnemental laide de donnes statistiques de la Banque mondiale. Une situation qui tait dj peu enviable et que le sisme du 12 janvier 2010 na fait quempirer. Dans ce passage en revue tal sur une soixantaine Louvrage est partie, en fait, de lexplique dailleurs en long et en large dans le texte: Pourquoi Hati narrive pas, aprs plus de deux sicles dindpendance, dcoller ? Pourquoi ce pays reste ende du progrs, de la modernit, du dveloppement ? Pour trouver la cl du mystre, Alain Mondsir sest replong dans lhistoire dHati. Depuis lpoque des Indiens jusqu la prsidence de Ren Prval. Pour commencer, il dcortique la priode colombienne jusqu lindpendance (1492-1804) en passant par les luttes antiesclavagistes (1492-1804), rappelant les fondements idologiques de ce systme dexploitation de lhomme par lhomme avant den dmontrer labsurdit. La tranche allant de 1804 1915, Mondsir lintitule Vivre dangereusement car il y dcle une lutte froce pour le pouvoir des lites gostes et nombrilistes. Lisolement dHati par les grandes puissances punitives, la rvoltante exigence de paiement dune indemnit pour lindpendance qui nont fait quaggraver la fragilit du jeune Etat. La prochaine tranche historique va du dbarquement manu militari des Amricains en 1915 nos jours. Lauteur la dcrit comme une priode marque par la domination amricaine avec des lites toujours divises et incapables de sentendre sur un projet national, ce qui a pour effet de dsorienter les masses et de mettre du coup la nation en danger LHati daujourdhui quil limite 2011 probablement pour des de pages, Mondsir croit avoir dtect lorigine du mal : la corruption et la violence, les dnominateurs communs tous les rgimes qui se sont succd la tte du pays, part quelques rares exceptions. Anim de bonnes intentions Ces deux plaies (corruption et violence) ont leur corollaire : la misre. Et celle-ci tant quelle existe, la dmocratie sera un vu pieux, selon Mondsir. Do son dernier chapitre Hati demain dans lequel lauteur fait des propositions pour sortir le pays de ses interminables crises systmiques Cest carrment un vaste projet national dans lequel rien nest laiss au hasard. Mondsir dfinit la stratgie et les grands axes de dveloppement qui couvrent quatre domaines : le cadre politico-juridique, la gestion du territoire et de la population, scurit nationale. Lauteur a certaines ides sur les tel programme impts, emprunt national, diaspora, exploitation des ressources minires, cependant, il ne dit mot sur les ressources humaines qui devraient mettre en uvre ce plan denvergure. Encore moins sur les moyens de contrle ou les garde-fous ncessaires et indispensables mettre en sens des intrts de la nation. Lauteur est anim de bonnes intentions. Mais on pourrait lui reprocher denfoncer, par moments, une porte ouverte quand il propose des solutions qui existent dj. Avec le ton un peu trop sr, Mondsir donne limpression que rien na t fait jusqu prsent et que le pays devrait recommencer zro. Il ne tient pas compte des quelques bases mises en place et des actions qui russissent. Il ne sagit pas de rinventer la roue mais plutt de partir de ce qui existe et fonctionne bien, et de le poursuivre. Il nempche que cest louable moins, il propose. Cest l que rside toute la gnrosit de sa dmarche. De plus, malgr toutes les critiques faites vis--vis de nos dirigeants passs, il a su faire la part des choses, sparer le bon grain de livraie. Par exemple quand il voque Salomon (1879-1888) quil considre sans doute comme le plus grand Alain Mondsir

PAGE 3

Page 3 LACTUALITE EN MARCHE Le 18 dcembre, en rponse une question pose au sujet de la rcente dcision de la cour en Rpublique Dominique sur la question de la citoyennet, le porte-parole du Dpartement dEtat amricain a fait la dclaration suivante: Nous avons certainement pris connaissance du plan, et je crois que cela a t en rponse la dcision. Nous avons communiqu notre vive proccupation au gouvernement de la Rpublique Dominicaine en ce qui concerne limpact de la dcision sur le statut de citoyennet de personnes en Rpublique Dominicaine, dont la majorit, comme vous lavez soutiennent Port-au-Prince, le 18 dcembre 2013 (AHP) La commission bilatrale hatiano-dominicaine devant se pencher sur les problmes notamment migratoires, tiendra sa premire runion Port-au-Prince le 7 janvier prochain. Cest ce qua indiqu mercredi le ministre des affaires trangres, Pierre-Richard Casimir, au lendemain de la participation dHati au sommet de lALBA Caracas. Il sagit, a-t-il dit, dune commission mixte de 10 membres, 5 Hatiens et 5 Dominicains. Le ministre informe que na pas programm sa premire sance de travail au cours du mois de dcembre. La commission aura pour mission de reprendre le processus de dialogue entam entre les deux pays mais interrompu unilatralement par la partie dominicaine. Elle doit galement explorer des pistes de solution aux diffrentes crises diplomatique, commercial et frontalire entre les deux pays. Le snateur Jean-Baptiste Bien-Aim salue la dcision des autorits hatiennes et dominicaines de revenir la table des ngociations pour tenter de rsoudre la crise diplomatique entre les deux pays. Le parlementaire note toutefois que le dossier des Dominicains dpouills de leur nationalit cause de leur origine hatienne, nest pas mentionn dans la note de la prsidence hatienne ni celle des autorits dominicaines. Lancien consul dHati Dajabon dit souhaiter que les membres de la partie hatienne de la commission mixte qui doit se pencher sur la question aient une feuille de route qui soit le fruit dune large concertation nationale. mentionn, sont dorigine hatienne. Nous avons exhort le gouvernement poursuivre dtroites consultations avec les et rsoudre aussi rapidement que possible, dune manire humaine, les proccupations concernant la porte de ce plan pour les personnes concernes. Nous allons donc poursuivre le dialogue, mais nous avons exprim nos proccupations sur cette question. LUnion des Nations Sudamricaines et lArgentine lextension dun programme pour aider les familles vulnrables produire leur propre nourriture et lutter contre la faim dans les communauts pauvres dans ce pays des Carabes, o la plupart des Hatiens vivent avec moins de deux dollars par jour. LAmbassadeur de lUNASUR en Hati, Rodolfo Mattarollo, a dclar que son organisation tait heureuse de faciliter le financement dune telle initiative qui est inspire dun programme appel Pro Huerta, initi par le gouvernement argentin. Nous soutenons ce programme agricole pour aider les familles vulnrables avec 8 millions de dollars dont 3 millions fournis par lArgentine , a dclar Mattarollo cette semaine lors dune confrence de presse avec le Premier ministre Laurent Lamothe dans la capitale hatienne. Ce nest pas vraiment une question dargent il est question de solidarit dans le cadre de la coopration Sud-Sud, a dclar Mattarollo. Le Premier ministre Lamothe a dclar que le programme avait jusqu prsent cibl 37 000 familles pauvres qui ont obtenu un soutien pour les aider cultiver la terre et produire des denres qui puissent les aider trouver la nourriture pour subsister. Avec cette extension, le programme contribuera aider 200 000 familles. Nous remercions nos amis latino-amricains et lArgentine pour leur solidarit avec ces familles vulnrables, a dclar Lamothe Nous voulons permettre ces familles pauvres de se doter de moyens pour quils puissent cultiver et produire leur propre nourriture, a expliqu Lamothe. Lamothe, Mattarollo et l Ambassadeur dArgentine en Hati, Marcelo Raul Sebaste, ont sign jeudi un accord pour LAmbassadeur Sbaste a indiqu que lArgentine tait heureuse de pouvoir aider les familles vulnrables hatiennes trouver un moyen pour sortir de la faim en produisant leur propre nourriture. Hati et la RD commencent des ngociations le 7 janvier p.1 Faut-il se rjouir dun clatement du Lavalas ? p.1 Les lections ne sont pas tout p.1 Selon deux instituts de sondage, Martelly est le chef de lEtat le plus populaire de lhmisphre occidental p.1 Salaire minimum : lEtat ne peut plus se cacher p.1 Accord avec Unasur pour combattre la faim p.3 France-Afrique : quest all faire Hollande dans cette galre ? p.1 Restituer les fonds Duvalier : A qui ? p.1 La Caricom demande lannulation de la dcision dominicaine p.7 Haiti switches on to solar power p.10 Entrepreneuriat p.13 Alain Mondsir : tout serait refaire ? p.2 Dany Immortel p.14 Bravo Dany p.15

PAGE 4

Page 4 UNE ANALYSE Parce que la meilleure faon de ne pas perdre la face cest dinclure le diffrend actuel, le dilemme cr par la sentence de la Cour constitutionnelle dominicaine, dans un cadre plus vaste de ngociations entre les deux Etats se partageant lle que les Hatiens appellent Quisqueya (nom indien) et nos voisins Hispaniola. Alors que ce nest pas le cas. Les anti-hatianistes de Santo Domingo se sont laisss pousser on ne sait par quel diable, mais comment le pouvoir excutif (gouvernement Medina) peut-il renverser une dcision de la plus haute instance judiciaire du pays sans faire une moquerie du systme dmocratique ? ( gouvernants hatiens successifs leur ont toujours laiss prendre le dessus. La corruption des milieux dirigeants hatiens aidant Mme aprs lassassinat denviron 20.000 paysans hatiens la frontire entre les deux pays en 1937. Martelly et Lamothe rcemment au Venezuela au Sommet de lAlliance bolivarienne (ALBA) et Petrocaribe auquel assistait galement le prsident dominicain Medina En effet, seulement la semaine prcdente, le gouvernement dominicain refusait de rencontrer celui de Port-au-Prince parce que ce dernier avait cr plus judicieux de porter la question devant la communaut des Etats de la Carabe (Caricom) et que celle-ci a condamn vertement la dcision des grands juges dominicains. A quel titre les autorits des deux rpubliques doiventelles se rencontrer autour dune question qui est de la seule comptence dominicaine, comme ces derniers lavaient brandi hardiment au dbut ? On ne comprend pas les parlementaires hatiens qui sexcitent parce que la question de la dnationalisation des Dominicains dorigine hatienne nest pas inscrite directement dans lagenda des entretiens qui commenceront en Hati le 7 Janvier prochain. Allons donc Elmentaire, mon cher Watson. Une fois la question transfre dans le seul cadre de lagenda dominico-hatien, la charge de la preuve est presque renverse, comme on dit au tribunal, cest le gouvernement hatien qui a le plus perdre. Tradition oblige ces dernires en face de lactuelle situation. Outre les pratiques de corruption traditionnelle. Comment expliquer en effet que Hati soit en pleine reconstruction alors que pas un emploi ne semble tre cr ? Ce Dans tout autre pays, ces derniers comprendraient des clauses stipulant nombre demplois pour les locaux, la formation des cadres du pays hte, etc. Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince Le prsident hatien Michel Martelly et son homologue dominicain Danilo Medina se sont runis mardi en marge dune runion de lAlternative Bolivarienne pour les Amriques (ALBA ) et de PetorCaribe Caracas au Venezuela sous les auspices du prsident vnzulien Nicolas Maduro Les deux dirigeants ont convenu d adresser, travers un dialogue constructif la question de la dnationalisation de milliers de Dominicains d origine hatienne entre autres questions Jannonce la cration dune commission de haut niveau avec des reprsentants des deux parties pour rsoudre diverses questions de lagenda bilatral , a dclar Maduro mardi Caracas o il a accueilli des Chefs dtat et de gouvernement, des ministres et dautres reprsentants de diffrents pays de la rgion qui font partie de lALBA et de l accord ptrolier Petrocaribe Le prsident Maduro a annonc que la commission mixte sera compose de 5 reprsentants du gouvernement hatien et 5 dlgus du gouvernement de la Rpublique dominicaine, tandis que le Venezuela lOrganisation des Nations Unies, lUnion europenne et la Communaut des Carabes (CARICOM ) ont t invits en tant quobservateurs. Le Commission examinera les questions concernant le commerce la migration, lenvironnement la scurit et le dossier frontalier. Le but dune telle initiative est de trouver une solution juste approprie et quilibre travers laquelle les intrts et les droits de toutes les parties sont protgs a dclar Maduro. Une entreprise de communication sera galement embauche pour grer la communication de chaque partie dans ce qui est dj considr comme une initiative prometteuse prise par les deux gouvernements. HCNN a appris que la premire runion de la commission mixte est prvue pour le 6 janvier 2014, Ouanaminthe du ct hatien de la frontire en face de la ville dominicaine de Dajabon. Le Tribunal constitutionnel dominicain a publi le 26 Septembre cette anne une dcision qui a rvoqu la citoyennet de milliers de Dominicains ns de migrants hatiens considrs comme illgaux ou en transit laquelle dcision les a rendus apatrides. Plusieurs organisations et institutions internationales comme le haut-commissariat des Nations Unies sur les droits de lhomme, la Commission interamricaine des droits de lhomme, la CARICOM et plusieurs autres groupes de dfense des droits humains ont considr la dcision comme tant discriminatoire et en violation du droit international. Le gouvernement du prsident Medina a expliqu plusieurs reprises que la dcision rendue par le Tribunal constitutionnel ne pouvait tre conteste par son Aujourdhui encore, aprs le vote par la Cour constitutionnelle dominicaine ( dominante antihatianiste) dune sentence privant de la nationalit dominicaine tous les descendants dtrangers tablis dans le pays depuis 1929, principalement hatiens, les autorits de Santo Domingo se voient pratiquement mises en demeure par la communaut internationale (OEA, ONU, Caricom etc) de renoncer lapplication de ce mme raciste Rien de plus propos que de se retourner nouveau alors vers le voisin Hatien soudain couvert de toutes les qualits. Dclaration du prsident Danilo Medina, mardi (17 dcembre), Caracas (Venezuela), dont le prsident Nicolas Maduro a offert ses le problme : Jai toujours cru que la Rpublique dominicaine et Hati sont unies jusqu ce que la mort nous spare. Racine : Jembrasse mon rival mais cest pour mieux ltouffer. Comment sauver la face ? Pour lancien ambassadeur dominicain en Hati, Jose Serulle Ramia (bulletin AHP, 15 dcembre 2013) : dans le cadre dun plan de rgularisation gnral de la situation des trangers vivant dans le territoire dominicain. En majorit, des Hatiens. Il ne serait pas mauvais den pour toutes le statut migratoire de ces compatriotes qui apportent lconomie, si performante, de la rpublique voisine, leur force de travail et leur talent. Cependant Hati, de son ct, ne manque pas de griefs vis vis de nos voisins qui ont profit de leur avance conomique pour ruiner notre industrie locale, y compris par des procds de concurrence dloyale (non reconnaissance des marques hatiennes), ainsi que notre conomie en encourageant la contrebande et lvasion fiscale via le commerce clandestin la frontire. Et avec lencouragement de certaines grandes puissances conomiques Regardez la pudeur de HCNN Joseph Guyler Delva Les dirigeants dHati et de la Rpublique dominicaine ont dcid mardi de mettre en place une commission mixte de migration caus par une rcente dcision de la cour constitutionnelle dominicaine, qui a cr des tensions entre ces deux pays des Carabes, qui se partagent lle dHispaniola. administration mais les autorits dominicaines ont rcemment lanc un plan qui permettrait de rgulariser la situation de nombreux Hatiens et Dominicains d origine hatienne. Cependant beaucoup dobservateurs pensent que beaucoup daccommodements doivent encore tre apports un tel plan pour permettre ceux qui sont viss de vraiment bnficier des avantages escompts.

PAGE 5

Page 5 DE LACTUALITE ( ( Larticle est repiqu dans la presse suisse (Tribune de linformation rapporte. On ne peut donc considrer linformation comme Oyez plutt : Lex-Prsident Jean-Claude Duvalier et ses proches nayant pas fait de recours contre la dcision sa grande gnrosit Non, si jamais le reliquat de la fortune (lors on parlait de 100 millions de dollars amricains au moins) emporte en exil par lex-Dictateur, le 7 fvrier 1986, devait tre remis, cest aux victimes de la dictature quil doit ltre. Soit sous une forme directe : une association de victimes reconnues des trente ans de dictature (1957-1986) ; Soit indirecte : une grande cause nationale. A tablir Lex-Madame Baby Doc, ne Michle Bennett, pose avec Mme Bernadette Chirac Lex-Dictateur Jean Claude Duvalier dollars US). Revenons au titre : Les fonds vont tre restitus Hati. Dabord il sagit ici plus dune dduction que dune information. Mais Hati cest quoi, cest qui ? Primo, lex-dictateur Jean Claude Duvalier est sous le coup dune poursuite judiciaire pour crimes contre lhumanit en Hati, o il est retourn en 2011 presque jour pour jour, le blocage de ses avoirs en Suisse ni contest la demande de ouverte pour la procdure de restitution Hati des avoirs de lex-Prsident. En 2010, les biens gels en Suisse se montaient plus de 5 millions de francs (plus ou moins 5,5 millions de par la citoyennet tout entire. Non par une quelconque petite bande qui ne penserait qu dpanner leur ex-Prsident et patron. Et ramasser leur part du magot en mme temps. Hati en Marche, 21 Dcembre 2013 dautres faons. Tout est possible. En commenant par une ventuelle campagne de lavage de cerveau Larticle conclut : Les avoirs de lex-Prsident J.C. Duvalier devront servir amliorer les conditions de vie de la population hatienne, renforcer lEtat de droit et lutter contre limpunit. aprs 25 ans dexil en France, prescription. Larticle ne fait aucune mention du statut judiciaire actuel de lexDictateur et Prsident vie, dsign seulement sous lpithte (suspicieusement honorable) de lEx-Prsident. On lit encore : La voie est dsormais ouverte pour la procdure de restitution Hati des avoirs de lexPrsident. Mais Hati cest qui ? LEtat hatien ? En Hati, lEtat cest le gouvernement. Et un Prsident de la Rpublique, Michel Joseph Martelly, qui ne cache pas ses sympathies pour lexDictateur et Prsident vie Comme dit un proverbe hatien : se wete mimi, mete makou. Traduisez : retourner les millions Duvalier par Publi le 23 Dcembre 2013 taux dapprobation de 80,5 %, ce qui fait de lui le leader le plus populaire de lhmisphre occidental, en dpit des grands ce pays des Carabes o la plupart des gens vivent avec moins dun dollar par jour, dclarent les sondeurs. Selon un sondage ralis par Newlink Research, hatienne de sondage, le taux dapprobation en faveur du alors que seulement 36,2% estime que le Parlement est intress travailler avec le prsident. Le gouvernement a mis en place le premier programme prsident Michel Martelly a grimp 80,5 % en Dcembre, de 62,4 % en mai. Les sondeurs ont interrog 1,098 Hatiens entre le 11 et le 17 Dcembre; le sondage a une marge derreur de plus ou moins 5 pour cent. La cote de popularit du Premier ministre Laurent Lamothe a galement augment, atteignant 68,1% contre 51,4 %, tandis que celle de son gouvernement est passe 77,6 % comparativement seulement 43,2 % en mai. Les Hatiens semblent galement apprcier le fait que Martelly et Lamothe fonctionnent bien ensemble pendant quils mettent en uvre une vision et des politiques communes. 66,3 % des Hatiens approuvent cette collaboration harmonieuse entre les deux hommes, un comportement constructif considr comme crucial gouvernement. Le sondage montre galement que 54,6 % de la population pense que le prsident est prt travailler avec le Parlement, ( Michel Martelly lors dune distribution de jouets au palais national

PAGE 6

Page 6 LAVALAS VS LAVALAS Par consquent, en mme temps que lex-prsident se dclare aujourdhui apolitique (il ne soccupe que dducation, rptent ses porte-parole), ces derniers vnements dmontrent Dailleurs, lors de la commmoration suivante, le 16 le (seul) rassemblement politique important se dbande ? Selon David Nichols, From Dessalines to Duvalier : Race, Colour and National Politics in Haiti, le peuple hatien a pour particularit quil ne se manifeste que lorsquil croit ( Eclatement vident depuis les vnements du 28 Novembre dernier. Dabord lex-prsident Jean-Bertrand Aristide (de retour au pays depuis 2011, aprs 7 annes dexil en Afrique du Sud) aurait t contact par la mission diplomatique amricaine Le snateur Mose Jean Charles, lenfant terrible qui conteste publiquement le directoire install par Aristide (photo J.J. Augustin) amricaine, grce un dploiement sans prcdent de forces de scurit hatiennes et internationales (mission de casques bleus onusiens ou Minustah). Mose Jean Charles conteste ouvertement la direction politique de Fanmi Lavalas tablie par Aristide. dcembre, anniversaire de llection la prsidence (en 1990) du jeune cur de la paroisse de Saint Jean Bosco, quartier pauvre de la capitale, le pre Jean Bertrand Aristide, cest sa propre pouse, Mildred Trouillot Aristide, qui a battu le rappel Narcisse, fort conteste par plusieurs autres barons, et non des moindres. Tel un Mose Jean Charles qui aspire ouvertement politique comme doctrine de scurit nationale. Evidemment Lavalas a t combattu (deux renversements du pouvoir par la force 1991 et 2004 ; rejet du processus lectoral par un ex-enfant lgitime devenu frre ennemi, le prsident Ren Prval qui refusa durant son deuxime mandat 2006-2011 toute participation du parti dAristide aux lections etc) mais ce ne sont pas tant les adversaires que les propres barons du mouvement qui seront responsables de sa disparition. Et moins les rivalits Mose Jean Charles versus le directoire install par Aristide, que ce dernier lui-mme. Aprs avoir t forc lexil avec la cl du mouvement dans sa poche, lex-prsident est revenu avec lintention de continuer entretenir cette mme abstraction (Aristide ne soccupe que dducation, rpte-t-on qui veut lentendre) pendant que les successeurs ventuels se bousculent au portillon. Fournissant lopposition anti Lavalas, qui rue dans les brancards depuis deux dcennies, loccasion de trouver la parade. Cependant, selon David Nichols pour qui la participation politique active du peuple hatien a toujours une dimension quasi mystique, la dernire fois que le peuple avait d se retirer, on et droit trente ans de dictature Duvalier. Mais aujourdhui il reste aussi la tentation anarchique, comme actuellement dans le nord du Mali ou en CentreAfrique. Hati en Marche, 20 Dcembre 2013 pour dcourager ses partisans de marcher sur lAmbassade des EtatsUnis comme annonc. Mr Aristide aurait rappel alors par son pouse, Mildred Aristide, quil na pas dactivit politique et quil ne se consacre aujourdhui qu lducation Cependant le 28 Novembre, commmoration du massacre de 1987 quand les forces armes (aujourdhui dmobilises) turent dans luf les premires vraies lections dmocratiques de lHistoire du pays, les manifestants se scindent en deux groupes dont lun vite la direction de lAmbassade des Etats-Unis, Tabarre, en banlieue de la capitale hatienne, tandis que le groupe le plus important sy dirige. Cest une cuisante rebuffade pour le directoire du parti dAristide. Lclatement ne peut plus tre dissimul. Les milliers de manifestants conduits par lenfant terrible du Lavalas, le snateur du Nord, Mose Jean Charles, politiquement lhomme qui monte ne pourront pas atteindre le sige de la mission diplomatique en sa force. Secundo, cette force a toujours aussi une certaine dimension mystique. Le phnomne Lavalas est n du mouvement Ti Legliz des annes 1980, version locale de la Thologie de particulirement en Amrique du Sud. Mme si les initiateurs du mouvement pourraient avoir des crature. Mais tout invite croire que le mouvement Lavalas une fois disparu, et le processus est actuellement en marche, la politique hatienne sera ouverte toutes les aventures et msaventures, et des pires. On pense lactualit dans maintes rgions du monde arabe ou du continent africain. Et que les adversaires, ou mme ennemis du Lavalas, le veuillent ou non. La question cest : questce quils ont en change ? Quelle alternative ? Ici finit la politique politicienne, but uniquement lectoraliste, pour adresser la question profonde de lavenir politique, la *Sant Fatra ak Resiklaj Chapman Field (13600 SW 60 Ave) pap aksepte abdenwl. Resikle abdenwl la !Apati jedi 26 desanm 2013, rezidan ki resevwa svis ranmasaj fatra nan Konte Miami-Dade ap gen posiblite pou resikle abdenwl yo si yo pote l nan yon Sant Fatra ak Resiklaj (TRC) oubyen nan Sant Koleksyon Pwodui Chimik Adomisil ki nan West Dade la (8831 NW 58th Street). Abdenwl yo ap resikle pou f kopo bwa. TOUT PYE BWA KI POTE POU RESIKLE PA DWE GEN NAN YO OKENN BAGAY KI EDE YO KANPE, NI LIMY, NI NEMAN, NI GILANN, NI OKENN LT DEKORASYON. gen kopo disponib, distribisyon ap ft dapre prensip premye vini, premye svi. Si ou pa kapab pote abdenwl la nan yon sant Fatra ak Resiklaj (TRC), vizite sitwb nou an pou ou konnen sa pou ou f. Si ou bezwen lis kote ou ka pote abdenwl ou oubyen kote ki gen kopo pye bwa, rele 3-1-1 oubyen vizite sitwb Depatman Travo Piblik ak Sanitasyon nan www.miamidade.gov/publicworks. devenir le successeur du leader historique. Faut-il se rjouir de lclatement du parti Lavalas, le plus important mouvement politique du pays, et le plus rsistant (dans tous les sens du mot) ? Bien entendu, les antiLavalas, directs ou indirects, se frottent les mains. On peut mme ranger parmi ces derniers la communaut internationale qui localement prfre, bien entendu, ne pas avoir affaire un partenaire trop puissant pour ne pas dire que cest le divisez pour rgner qui fait son affaire. En retour, le pays nest-il pas plus faible quand Port-au-Prince, le 16 dcembre 2013 (AHP) Ce lundi 16 dcembre ramenait le 23e anniversaire de la premire lection de Jean-Bertrand Aristide la prsidence dHati. Plusieurs activits ont t organises Portau-Prince, notamment une marche pacifique et une grande crmonie au local de la fondation Dr Aristide pour la Dmocratie. Le porte-parole de la commission de mobilisation de Fanmi Lavalas, Ansyto Felix, a appel les militants rester souds dans la perspective de la reconqute du pouvoir lors des prochaines lections. 23 ans aprs 1990, lidal de Fanmi Lavalas demeure inchang, savoir justice, transparence et participation, a dit Ansyto Felix qui estime quun autre 16 dcembre est plus que possible. Pour cela, il faut que lorganisation travaille dans la concorde et lunit, a-t-il dit, rappelant que si lexclusion est le problme majeur auquel le pays est confront, linclusion est la solution. Lex-premire dame, Mildred Trouillot Aristide a, elle aussi, plaid en faveur de lunit au sein de lorganisation fonde par son poux. Nous navions pas ralis 16 dcembre 1990 dans la division mais dans lunion, a-t-elle rappel, soulignant que cette union est la vritable rponse aux problmes de la faim et du chmage qui rongent le pays. Des milliers de militants de lorganisation ont manifest Port-au-Prince pour marquer le 23e anniversaire de la premire lection de M. Aristide la magistrature suprme du pays. Les militants ont eux aussi plaid en faveur de lunit, mais certains dentre eux ont critiqu au passage la dcision de la coordination gnrale du parti dinterdire au snateur Moise Jean-Charles et au dput Arnel Blizaire de sexprimer en son nom. (

PAGE 7

Page 7 CONJONCTURE POLITIQUE La question est srieuse. Peut-on remplacer par des lections, et surtout dans nimporte quelles conditions, des revendications aussi vitales que du pain et des jobs ? Oui, si les nouveaux lus correspondent ces revendications, si lon peut dire, de fond. Fondamentales. Voil pourquoi il existe un calendrier lectoral. Celuici a un rle, fondamentalement, politique. Si le calendrier kif-kif. Voil pourquoi aussi les manifestants du 18 novembre dernier, anniversaire de la bataille de Vertires qui prluda lindpendance dHati le 1 er janvier 1804, glissaient qui veut lentendre : le peuple aujourdhui na plus de papa. Il sait ce qui lui fait mal. Il entend faire entendre lui-mme sa voix. Do aussi ces derniers remous dans le camp Lavalas, lex-chasse garde de lancien prsident Jean-Bertrand Aristide, et qui aujourdhui soit est menace dclatement, soit ( ( que le pouvoir a t accus de vouloir renvoyer sine die faute dassurance de pouvoir les gagner, mais pour dboucher sur des foules de plus en plus nombreuses descendant dans les rues pour dnoncer leurs conditions dplorables dexistence. celles dnonant le chmage, la vie chre, laugmentation constante de la misre etc. Lon a trop attendu pour organiser les lections et elles Impressionnante manifestation anti-gouvernementale le 18 novembre coul (AFP) toujours plus le risque dinstabilit sociale. par les deux chambres a t envoye par le chef de lEtat au eh bien peu de partis politiques qui manifestent le moindre empressement. Elmentaire. Dsormais les lections risquent de ne rien changer sur le fond. Et partant, le camp du refus, cest-dire ceux qui prfrent dsormais rclamer la dmission du prsident que les lections (et cest le mot dordre des manifestants qui descendent chaque semaine dans les rues), oui les jusquau-boutistes menacent de lemporter. Tandis que les autres se taisent. Par prudence. On ne sait jamais. Le pouvoir quant lui, de plus en plus, na quune assurance : linternational. Washington le protge. Jusquo ? est respect, il peut permettre de court-circuiter la grogne populaire, lhumeur gnrale. Du moins dans une certaine limite. On peut presque dire que cest dailleurs le rle des lections : aider diffrer les problmes de fond autant que possible. Et cela sous tous les cieux. Mais les politiciens hatiens se croient des magiciens qui en un tour de passe-passe, sont capables de passer par-dessus les problmes rels pour satisfaire leurs seules ambitions. Do le retard mis pour le renouvellement des 10 siges de snateur et des assembles communales. Plus de deux annes tergiverser. En cela le pouvoir a tort. Mais il nest pas le seul. Lopposition nest pas plus presse, tant quon na pas lassurance de pouvoir lemporter. Dans ce domaine, cest Les dcideurs (y compris linternational) ont laiss passer ltape dcisive des lections, le moment stratgique. Nen reste actuellement quune simple formalit. Alors que le rle des lections cest de maintenir une certaine forme de crdibilit, dinciter le citoyen esprer, ou du moins voir venir. Gagner du temps au temps. Et non du pur marchandage, voire couteaux tirs, entre le pouvoir et lopposition dun ct, et de lautre entre futurs lus et une toute petite frange de la population qui peut Mais le problme demeure entier Sauf rebattre davantage les cartes. Mais personne ne semble dispos cela. A commencer par linternational qui pour linstant semble le moins du monde drang par la situation Mlodie 103.3 FM, Miami ont perdu leur magie. Des snatoriales partielles (10 siges) et toutes les communales. Elections dues depuis novembre 2011. Paralllement dautres revendications se sont imposes et qui ne vont probablement point disparatre avec lorganisation que lon voudrait faire croire prochaine des lections. Les autorits ont fait un mauvais calcul. Pendant quelles faisaient passer le temps, laissant trainer des lections en retard de deux annes, pour essayer daugmenter leurs chances de les remporter, et avec avidit les conseils communaux parvenus en fin de mandat par des quasi fonctionnaires nomms par le palais national (bref se croyant les plus malins, nest-ce pas), eh bien on a nglig la tempte qui grondait, la misre et le chmage qui dbordent, jusqu ce que cette tempte commence lections pour les transformer en une simple formalit. Sans aucune prise sur latmosphre relle marque par une augmentation constante de la misre, qui stend aussi de plus en plus des classes qui arrivaient jusquici plus ou moins sen sortir, donc augmentant mrite un sacr coup de balai. Pendant que les lieutenants dAristide tentent de ramener dans le rang les brebis gares, eh bien la plus grande partie de lopposition, y compris des Lavalas en rbellion, comme un snateur Mose Jeansur la braise, faire du slalom sur les revendications populaires. Mais qui prend roue libre (cest--dire appui) sur lautre ? Sontce les manifestants ? Ou le snateur Jean-Charles ? Ou lopposition non Lavalas mais qui a du mal de son ct faire du monde. Personne ne sait trop ce que sera le lendemain. Personne na de recette miracle. Linternational non plus. Donc il y a fort parier que les prochaines populaire qui sest lev et que ce ne sera que business as usual Sauf si les lus figuraient parmi les candidats authentiques de la population ? Mais qui sont ces derniers ? Allez savoir. Avi Piblik Ajans Lojman Piblik Ak Devlopman Kominote Plan Ajans Lojman Piblik (PHA) PERYD KMANT Miami-Dade Ajans Lojman Piblik Ak Devlopman Kominote (PHCD) isiba pibliye Pwopozisyon Plan PHA liya pou Ane Fiskal 2014-2015, ki va disponib pou egzaminen pandan yon peryd kmant 45-jou koumanse 15 janvye 2014 rive 28 fevriye 2014 sou sit entnt PHCD a www.miamidade.gov/housing ak nan biwo nou yo. Tanpri voye kmant alekrit w yo pandan peryd kmant a bay: PHCD, 701 N.W. 1st Ct, 16th Floor, Miami, Florida 33136, Attn: Executive Director, PHA Plan Comment; oswa voye kmant w yo pa imel nan: PHAPublicComment@miamidade.govODYANS PIBLIKReyinyon piblik la ap ft nan reyinyon Komite Sante ak Svis Sosyal (Health and Social Services Committee) la le 7 avril 2014 a 2 p.m., nan Sal Komisyon yo, 111 NW 1th Street, Miami, Florida 33128. PHCD pa f diskriminasyon baze sou ras, sks, koul, relijyon, eta sivil, orijin nasyonal, enmite, desandans, oryantasyon seksyl, laj, gwoss oswa sitiyasyon famile-w pou ou jwenn aks a, admisyon a, et aplik nan pwogram lojman yo oswa aktivite lojman yo. Si w bezwen yon entprt ki pale an siy oswa dokiman nan fma aksesib pou evennman sa a, rele 786-469-2155 omwen senk jou davans. Moun ki svi ak TDD/TTY yo ka kontakte Florida Relay Service nan 800-955-8771 Ils nont toutefois pas apprci certaines dclarations juges peu productives et irrvrencieuses du snateur lencontre de responsables de lorganisation politiques. Il y a des mcanismes et des canaux au sein du parti pour faire passer ses revendications, sans devoir laver le linge sale en pleine rue, on-ils dit. Le prsident de lassemble nationale, Dieuseul Reconnaissant que le parti a commis des erreurs, il a toutefois fait savoir quil est loin dtre la pire organisation politique du pays. Le parlementaire a par ailleurs dsapprouv la note du directoire de Fanmi Lavalas interdisant au snateur Mose Jean-Charles et au dput Arnel Blizaire de sexprimer en son nom, tout comme il a rejet les dclarations de son collgue du Nord, qui croit pouvoir donner un ultimatum lancien prsident Aristide pour quil se prononce sur la question. La Communaut des Carabes (CARICOM) a demand au gouvernement de la Rpublique dominicaine dannuler larrt de la Cour constitutionnelle Dominicaine qui dnationalise des centaines de milliers de dominicains dascendance hatienne. Le premier ministre de Trinit et Tobago, Kamla Parsad Bissessar, qui est lactuel prsident de la CARICOM, dans une lettre adresse samedi au prsident Danilo Medina, lexhorte ne pas appliquer la dcision de la cour constitutionnelle dominicaine qui enlve la nationalit aux enfants de la population immigrante, principalement compose dHatiens. M. Persad-Bissessar a fait savoir que larrt de la Constitution dominicaine qui refuse la citoyennet aux enfants dimmigrants illgaux est inacceptable. Je vous demande de prendre des mesures pour restituer immdiatement la nationalit dominicaine ceux qui elle la t retire dit-il dans la lettre. Le prsident de la CARICOM souligne que la dcision de la Cour dominicaine laisse de nombreuses personnes dans une situation dlicate, violant leurs droits humains, que le gouvernement dominicain est tenu de respecter. La CARICOM sollicite par ailleurs quelle soit reprsente lors des runions que tiendra la commission mixte hatiano-dominicaine autour des problmes communs entre les deux pays. Une demande que plusieurs entits politiques dominicaines, notamment la Force nationale progressiste (FNP) et la Fondation justice et transparence ont rejete, accusant notamment lancien prsident Leonel Fernandez et le Cardinal dominicain Nicols de Jess Lpez Rodrguez, ont demand ce que la dcision de la Cour constitutionnelle dominicaine soit respecte parce cest une question de souverainet nationale En Hati, des politiciens et membres de la socit civile sont trs sceptiques face aux retombes qui dcouleraient des changes entre les membres de cette commission. Ils croient que cette dmarche ne va rien changer la situation actuelle o se trouvent les descendants hatiens. HPN la CARICOM dtre hostile lgard de la Rpublique Dominicaine. Suite la dcision de crer cette commission mixte hatiano-dominicaine, des personnalits dominicaines,

PAGE 8

Page 8 LHISTOIRE REVISITEE Le dfunt empereur Jean-Bedel Bokassa ( La France a dbarqu des troupes Bangui, capitale de la Rpublique Centre-Africaine, pour tenter une fois de plus de ramener lordre dans ce pays pour la nime fois en tat de guerre civile. ou, si prise aujourdhui par le premier ministre hatien Laurent Lamothe, semble avoir pris naissance Bangui. Mais Bokassa quant lui concentre tous les pouvoirs entre ses mains, apostrophant en public ses collaborateurs, et lexemple de Saint Louis sous son chne (ou de notre roi Henri nom pour devenir lEmpire Centre-Africain. Bien entendu les bijoux de la Couronne viennent de la Rue de Rivoli. On ne rapporte pas de trs gros scandales dans le genre des valises dargent du prsident gabonais, Omar Bongo, certaines personnalits politiques franaises, dont un Jean-Marie Le Pen, mais on connat laffaire des diamants reus de Bokassa par le prsident Giscard dEstaing (au cours de parties de chasse en Centre-Afrique auquel participait aussi le Prince Philippe dEdimbourg, poux de la reine Elizabeth) et qui aurait contribu empcher la rlection de Giscard. Ds lors, lEmpereur de Bangui commena devenir gnant. Etouffant sous son propre culte de la personnalit, il sera accus davoir ordonn le massacre de lycens qui protestaient contre le prix trop lev duniformes scolaires. Amnesty mme de cannibalisme. Hier croulant sous les louanges, le voici surnomm par Paris Match logre de Berengo. Comme Barbe Bleue, on raconte quil avait 17 femmes et 50 enfants reconnus. Au cours dune visite en Lybie, er fut dpos le 21 septembre 1979 dans un coup dtat o, tenez vous bien, la France Le prsident Franois Hollande a essay la semaine dernire, lors dun sommet europen, dobtenir le concours de ses homologues. Nenni. Bangui 2013 sera une aventure franaise ou ne sera pas. Aucun pays de lAfrique francophone ne mrite autant ltiquette de France-Afrique ou, encore, de pr carr de lancienne puissance coloniale (traduction du terme amricain, backyard). La Rpublique CentreAfricaine a t, contrairement au Sngal de Lopold Senghor et la Cte divoire de Houphout-Boigny, toujours lie la France que, semblerait-il, par des scandales. Indpendance accorde aux dbuts des annes 1960 par la France de De Gaule, le prsident David Dacko est renvers par son propre cousin. Celui-ci, Jean-Bedel Bokassa, se glorifie davoir combattu non seulement dans larme de la France Libre pendant la Deuxime guerre mondiale mais aussi en Indochine et en Algrie. Celui que le Gnral De Gaulle surnommait par affection le Soudard, sempara du pouvoir le 31 dcembre 1965, dans ce qui sera dnomm le coup dtat de la Saint Sylvestre. Le nouveau chef de lEtat appelle De Gaulle mon papa. Et il pleure comme un enfant lors des funrailles de ce dernier (novembre 1970). Laventure commence qui inspirera plus dun romancier et cinaste frus daventures africaines, tel un Jean Lartguy (Les Centurions), Claude Lelouch (Vivre pour vivre) etc. Dailleurs le prsident Bokassa nadore rien que se mettre lui-mme en scne. La formule Gouvnman an lakay joua un rle prpondrant. Cest lopration Barracuda qui ramena au pouvoir le prdcesseur mme de Bokassa, et mme son cousin, David Dacko. Seul changement : le pays redevient la Rpublique Centrafricaine. Commence alors la descente aux enfers avec la srie de troubles politiques (coups dtat et contre coups dtat) jusqu la situation actuelle. Avec dsormais en sus, llment Al-Qaida. Et que la France voudrait exploiter pour attirer les allis amricain et europens dans laventure. A peine dbarques rcemment, les troupes franaises perdent deux hommes. Le pr carr devient chaud. Outre que la FranceAfrique doit dsormais aussi faire face de puissants comptiteurs, spcialement la Chine. Conclusion : une patate chaude. Mais bonne pour permettre au peuple franais de se croire toujours une grande puissance. A plus forte raison quand lconomie est en droute. Hati en Marche, 20 Dcembre 2013 Christophe sous le grand mapou prs du palais Sans Souci, Milot) distribue la justice selon son humeur du moment. Aprs stre proclam prsident vie en 1972, il se Mais Paris est satisfait. La Rpublique CentreAfricaine cest les safaris pour les ttes couronnes europennes et les diamants qui alimentent, directement ou/et indirectement, les bijouteries de la Rue de Rivoli. Bokassa multiplie les facties. Il dclare avoir eu des enfants dune autochtone pendant son service dans les troupes franaises en Indochine et demande la France de lui retrouver sa descendance. Paris Match et Ici Paris sen donnent cur joie. Tant et si bien que le Rubicon pour se dclarer empereur. Bienvenue Bokassa 1 er Le pays change de chef dtat hatien Quand il donne un coup de chapeau Stnio Vincent (1930-1941) pour la dsoccupation, mme sil condamne, avec raison, son attitude de soumission face Trujillo lors du massacre des Hatiens en 1937. Il nen dit pas moins concernant Dumarsais Estim (1946-1950) quil voit comme un chef dtat progressiste ou encore Toussaint Louverture pour qui il a apparemment un petit faible. Marqu par le sceau du patriotisme On peut regretter que lauteur ait peu parl de la socit civile, part les luttes contre lesclavage et les mouvements anti-duvaliristes quil situe aprs le passage du Pape Jean-Paul II en 1982. Une petite erreur historique car on a limpression, en le lisant, que les choses avaient commenc bouger seulement ce momentl. Or la rvolte grondait bien avant et un peu partout travers le pays. Le Saint-Pre nayant qui couvait. Quant la presse indpendante, elle na pas vu le jour, comme semble vouloir le laisser croire Mondsir, aprs larrive de Jean Paul II, mais elle existait bel et bien depuis le milieu des annes 1970, avec les jeunes loups du Petit Samedi Soir, Radio Haiti Inter et les autres. Toujours est-il que ce livre, tout ptillant quil est, pche parfois par un trop-plein de moralisme pour ne pas dire que les choses changent, oubliant quil faut mettre en place des structures de contrle et des hommes qui acceptent les rgles du jeu. Et qui dit accepter les rgles du jeu dit aussi accepter les critiques. Celles-ci sont indispensables, voir vitales, pour faire avancer la dmocratie. Loriginalit de la dmarche de Mondsir, cest quentre les faits prsents, il glisse des commentaires, des reproches, des comparaisons. Il arrive quil exprime un ras-lebol (p 37) face la tendance des dirigeants hatiens ne jamais se sentir responsables de quoi que ce soit mais sans que lauteur en questionne la cause, qui est rechercher dans la mentalit besacienne de lHatien pour qui la notion de responsabilit est faible. Le fameux se pa ft mwen nest-il pas la chose la plus partage chez nous ? Malgr tout, malgr certaines faiblesses bien comprhensibles, le livre est marqu du sceau du patriotisme et toute personne, soucieuse de diriger un jour ce pays et qui sen trouverait court danalyses ou de propositions, devrait lire pour sen inspirer. Huguette Hrard 1) Alain Mondsir est juriste, thologien et travaille depuis 2010 lArchevch du Luxembourg en tant quassimil fonctionnaire. Cet ouvrage, qui est sa premire publication, a paru aux Editions Bohio Tabarre et imprim lImprimerie Centrale du Luxembourg.

PAGE 9

Page 9 BANQUE NATIONALE DE CREDIT

PAGE 10

Page 10 Mercredi 25 Dcembre 2013 WHATS UP LITTLE HAITI ? with Pascale E. Taddeo docs/Doc-CONACYT.pdf To Download the list of selected universities go to: http://www.haitilibre.com/docs/Bourse-CONACYT.pdf Last Saturday, during the Gouvnman an Lakay ou program held in Petit-Goave, it was announced to the youth of and 10 scholarships to study at the Diplomatic Academy. For these 10 scholarships, it was noted that the recipients would automatically become employees of the Ministry of Foreign Affairs. A commitment was also made regarding the building of a House for Women in Peti-Goave as well as a house for general training and crafts reserved for men. In addition, the Ministry of Tourism committed to take steps to develop and redevelop the sights and beaches of Petit-Goave. More details to come ... The head of the Ministry of Tourism informed that the second edition of the event, Exploring Business in Haiti, organized by the Partners Worldwide Haiti, will be held on January 23, 2014 at the Karibe Convention Center. This is an appointment not to be missed to explore business opportunities and meet potential investors. After 14 years as head of the Support Group for left her post and is to be replaced by Jean-Baptiste Azolin. Colette Lespinasse was followed closely by Lise Anne Andr, who also resigned after spending many years at GARR. Lise Anne Andr is the director of the Taino Club, which has a show on Melody FM that is for children and run by children. DWA TI MOUN airs on Fridays at 9:30 AM and is rerun every Sunday also at 9:30 AM. increased more than 25% The Centre for Facilitation of Investments has assisted the implementation of 48 private investment projects in Haiti for a total amount of 698 million U.S. dollars, of which 473 million were domestic investments and 225 million were foreign investments. The United Nations (UN) is soliciting its donors for 169 million dollars to provide humanitarian aid in 2014, with some 817,000 Haitians still suffering the consequences of the earthquake of January 2010. The request was made on December 17, 2013 in Geneva, Switzerland, by Peter de Clerk, the UN representative in Haiti, according to Spanish news agency Efe. The request was made a few weeks prior to the fourth anniversary of the magnitude 7 earthquake that hit the Caribbean country, leaving about 300,000 people dead and at least 1.3 million homeless. Since the disaster, 85% of victims 145,000 displaced people will still be in camps in 2014. They are mostly women and children, for whom there is no alternative. They do not know where to go. They live in The worst: many of these people still living in camps are at risk of forced eviction because many of these camps are located on private property. Last Thursday the new website www.menu.ht/FR/ was launched at the Karibe Convention Center. This site offers a list of restaurants with addresses, phone numbers and detailed menus [and prices], which can be obtained by typing the name of the dish you would like to try; or, you can display a list of all the restaurants. Gatan Jean Jacques, one of the leaders of the new website, invites all people in Haiti, the diaspora and foreign visitors to discover this site. We are working to improve the lives of people here, especially with innovations like this site, but also with the shows and dances, and they are numerous this season. The Dominican Republic has ordered the strengthening of protective measures at borders, ports and airports to prevent the entry of the virus, according to what local media reported. The Dominican Ministry of Public Health has also implemented a system of health surveillance after a dozen cases of chikungunya fever have been recorded in the Caribbean. Health officials said the virus, transmitted by mosquitoes Aedes aegypti and Aedes albopictus may cause fever, joint and muscle pain, rashes, and headaches that can be debilitating and persist for several weeks in severe cases. No cure has yet been found for the disease. The only treatment is focused on relieving symptoms. part of the island of St. Martin in the Caribbean. Le cardinal dominicain (et ultra-nationaliste) Nicolas de Jesus Cardinal Nicolas de Jesus Lopez Rodriguez noted the resumption of talks between Haiti and the Dominican Republic Solar energy is clean, green and can help to solve Haitis power crisis. Now the worlds largest solar hospital is lighting the way. The new hospital in Mirebalais has 1,800 rooftop solar panels. Solar energy could offer a solution to Haitis power problems. Mirebalais is just an hours drive north-east of the Haitian capital, Port-au-Prince, but in terms of technological distance travelled, the town might as well be on another planet. On moonless nights, much of the capital is dark. It could hardly be otherwise in a country where only about 20% of the 10 million population are estimated to have access to electricity, the lowest percentage in the Caribbean. But Mirebalais is home to a new, well-lit public hospital that can hum with activity round the clock. Seven months after the worlds largest solar hospital opened its doors, its 1,800 rooftop solar panels have generated enough energy to charge more than 19,000 electric cars, run six surgical suites, attend to 60,029 patients and safely deliver more than 800 babies. For Haiti, the hospital is a shining symbol of what the future might look like, powered by the islands plentiful sunshine. The search for cleaner, greener alternatives has become increasingly urgent. This is driving an initiative to literally light up Haitian lives, especially in poor off-grid areas such as the camps that sprang up around Port-au-Prince after the devastating 2010 earthquake, as well as deep in the rural hinterland. A consignment of 12,000 WakaWakas (Swahili for shine bright) solar lamps, made by a Dutch company, arrived in October after a 10-month buy one, give one campaign, mainly in the US. They are being distributed free, or for symbolic recompense in the form of community service, through a network of non-governmental organisations Clinton Global Initiative. This is the biggest endeavour that has brought high-quality personal, families, said Elanna Veldkamp, of Off-Grid Solutions, which manufactures the lamps in China. The scale of this campaign provides for a real and lasting change. It is a bold claim, but even skeptics with experience of similar, if scattered, smaller-scale solar initiatives agree there is one crucial difference the plan to make the WakaWaka lamps in Haiti. If WakaWakas plans for local manufacture work out, it could be a crucial turning point. Solar lamps are old news and the majority sold around the world have been subsidized after manufacture in China, said Patrick Delaney, an American engineer who sold 10,000 solar lamps in Haiti, Nicaragua, Panama and a clutch of African countries through his largely But even he agrees that local manufacture might upscale the sustainable provision of lamps across Haitis hinterland. Whats new in 2013 is that wages are rising in China, less stuff will be manufactured there, so helping the local economy in Haiti by manufacturing them here would be the way to go, he said. 100-kilowatt solar power system to cover all of Les Anglais town centre in southern Haiti by June. Though Schnitzer is talking about large solar installations 25 micro grids nationwide, with the Haitian governments blessing his Eneji Pwop brand (clean energy in Creole) plans to stock WakaWakas for sale as well. The outlook for solar-powered solutions may have just got brighter. In a statement sent Thursday to HPNs newsroom, Haitian students in Senegal grouped within the Haitian student community in Senegal reported that Senegal has granted chosen majors. These students also deny that students abandoned their lodging. Also, they informed the Haitian authorities, the President, and the nation in general, that following their them the opportunity to enroll for their senior year. But the students reported that the committee responsible for their integration in Senegal is ready to use any excuse to repatriate them and let slip their opportunity to continue their studies. For this reason, they hope Haitian government will intervene with the Senegalese government to regularize their situation with the appointment of an ambassador to Senegal. The Embassy of Haiti in Mexico informed Haitian students living in Mexico that CLACSO and CONACYT have launched a call for 2014 scholarships for Masters and PhDs in Social Sciences and Humanities in universities in Mexico, known as el Programa Nacional of Posgrado de Calidad (PNPC), del Consejo Nacional de Ciencia y Tecnologa (CONACYT). The Embassy invites interested students to consult the advisory notice regarding the prerequisites and the list of selected universities. Good luck to all! To download prerequisites go to: http://www.haitilibre.com/ during the Petrocaribe Summit, which was held in Caracas. But the Cardinal warned that decision 168-13 of the Constitutional set for January 7, 2004 in Port -auPrince. The U.S. Embassy wishes to remind nonimmigrant visa applicants that they are not permitted to make visa appointments without paying the application fee at SOGEBANK. If you have made an appointment before going to SOGEBANK to pay the application fee, then your appointment will be considered invalid and will not be honored. Starting December 26, 2013, if you arrive at the Embassy for your visa appointment and the red number on your SOGEBANK receipt does not match the number used to make your appointment, you will be turned away and be instructed to make a valid appointment. The Embassy understands that many applicants rely on third-party service providers to schedule their nonimmigrant visa appointments. Some of these service providers may be unscrupulously entering false SOGEBANK receipt numbers to save blocks of empty appointments for their sole use. This abuse of the appointment system makes it increases the wait time for everyone. By requiring that the red SOGEBANK receipt number matches the number used to make the appointment, the Embassy hopes to stop this abuse of the appointment system and thereby shorten the time required to schedule a visa interview. The Embassy charges no money for making visa appointments. The only fees most applicants for nonimmigrant visas should pay are the 7040 HTG application fee paid at SOGEBANK, and for those receiving visas, the 10 USD fee paid to Haiti Messager in the consular waiting room for passport delivery. Complete information on applying for a nonimmigrant visa is available on the U.S. Embassy website at http://haiti.usembassy.gov/non-immigrant_visas.html

PAGE 11

Page 11 AVIS DIVERS PAR CES MOTIFS, le Tribunal, aprs examen et sur les conclusions conformes du Ministre Public, accueille laction du requrant pour tre juste et fonde ; Maintient dfaut, dclare fonde ladite action ; Admet en consquence le divorce du sieur Jean Max CELESTIN davec son pouse ne Paulette PHILOGENE pour injures graves et publiques ; Prononce la dissolution des liens matrimoniaux existant entre les dits poux ; les registres ce destins le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera publi dans lun des quotidiens sditant la Capitale sous peine de dommages-intrts envers les tiers sil y chet ; Commet lhuissier Jean Joseph Donald CADET de ce Tribunal RENDU DE NOUS, Jacques Hermon CONSTANT, Juge en audience civile, ordinaire et publique du mercredi dix-neuf Juin deux mille treize, en prsence de Me. Yanick ODNEY, Substitut du Commissaire du Gouvernement de ce ressort, avec IL EST ORDONN tous huissiers sur ce requis de mettre le prsent jugement main forte lorsquils en seront lgalement requis. EN FOI DE QUOI, la minute du prsent jugement est signe du juge et du AINSI SIGN : Jacques Hermon CONSTANT, Juge et Homre RAYMOND, Me. Patrice CADET Me. Edson JEAN PAR CES MOTIFS, le Tribunal aprs dlibration sur les conclusions du Ministre Public, accueille laction de la dame William PERSONNA ne Yolette CANIUS, en la forme ; Maintient le dfaut octroy laudience du sept Juin deux mille sept du Tribunal de Premire Instance de Port-au-Prince, contre son poux William PERSONNA ; Admet le divorce de la demanderesse davec son poux pour injures graves et publiques prvues larticle 217 du Code Civil Hatien ; Prononce la dissolution des de lEtat Civil de la Section Sud de Port-au-Prince, de transcrire sur les registres ce destins, le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera publi dans lun des quotidiens sditant la Capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers sil y chet. Compense les dpens vu la qualit des parties ; Commet lhuissier Canal RENDU DE NOUS, Me. Maguy FLORESTAL, Juge en audience civile ordinaire et publique du quatorze Juin deux mille sept en prsence de Me. Brunet SALOMON, Substitut du Commissaire du Gouvernement de ce ressort et avec IL EST ORDONN .. ETC EN FOI DE QUOI .. ETC Me. Marco BRICE, Av. Me. Osner RICHARD, Av. PAR CES MOTIFS, le Tribunal, aprs examen et sur les conclusions du Ministre Public, entendu maintient le dfaut octroy contre la dfenderesse laudience du sieur Jacques ESTIVERNE, la femme ne mi rlande QUERETTE pour injures graves et publiques, prononce la dissolution des liens matrimoniaux existant qui ont exist transcrire dans les registres ce destins, le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la Capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers sil y chet, compense les dpens ; commet lhuissier Jean Garry AINSI JUG ET PRONONC PAR NOUS, Jacques Hermon CONSTANT, Juge en audience civile, ordinaire et publique du quatre Dcembre deux mille treize, en prsence de Me. Paul Aronce VILLARD, Substitut du Commissaire du Gouvernement IL EST ORDONN ETC EN FOI DE QUOI ETC COLLATIONNE. Me. Sadrac DELVA. PAR CES MOTIFS, le Tribunal de Paix de Delmas aprs examen des conclusions insrs dans lacte dintroductif dinstance, accueille favorablement laction introduit par les poux Jordany VINCENT et sa femme ne Carline DUVERLSAINT, reprsent par la dame Eugne Altagrace DUVERLSAINT, maintient de dfaut requis et octroy ladite action ; Ordonne le dguerpissement de la cit pour dfaut de paiement ; accorde lexcution provisoire sans caution sur le chef de dguerpissement ; condamne la cit Dix mille gourdes de dommages intrts, la condamne galement aux frais et dpens. DONN DE NOUS, Me. Ezae PIERRE LOUIS, Juge en audience civile et Ralph JEAN LOUIS. IL EST ORDONN ETC. EN FOI DE QUOI ETC. AINSI SIGN : Me Ezae PIERRE LOUIS, Juge et Ralph JEAN LOUIS Me. Dyans THODORE. IL est port la connaissance de public en gnral et celle des intresss en particulier que le Tribunal de Premire Instance de Hinche a rendu en audience publique et en ses attributions civiles de divorce le jugement suivant : Entre : JOSEPH dfenderesse dautre part. PAR CES MOTIFS, Le Tribunal, aprs en avoir dlibr au vu de la loi et sur le rquisitoire conforme du Ministre Public, maintient le dfaut octroy laudience contre Edeline JOSEPH et prononce la dissolution des liens matrimoniaux lunissant sa femme pour la non consommation du mariage et lincompatibilit de caractre ; renvoie les du prsent jugement dans les registres ce destins et dlivrer aux parties leur acte jugement qui sera publi dans lun des quotidiens sditant la Capitale. En date du 28 Octobre 2013 Ainsi sign : Mes. Zachary PIERRE et Raymond MOISE, Av. et Avstg. Extrait du jugement rendu par le Tribunal de Premire Instance de Port-auPrince. Entre : Le sieur Bergelin BERGER, propritaire, demeurant et domicili Port-au2La dame ne Yoodeline PAPOULOUTE propritaire, demeurant et PortPAR CES MOTIFS, le Tribunal aprs examen et sur les conclusions conformes du Ministre Public, accueille laction du requrant pour tre juste et fonde; Maintient dfaut, dclare fonde la dite action ; admet en consquence le divorce du sieur Bergelin BERGER davec son pouse ne Yoodeline PAPOULOUTE pour injures graves et publiques aux torts de lpouse ; prononce la dissolution des liens matrimoniaux existant de transcrire sur les registres ce destins le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera publi dans lun des quotidiens sditant la Capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers ; commet lhuissier Jean Joseph Donald CADET de ce Tribunal RENDU DE NOUS, Jacques Hermon COSNTANT, Juge en audience civile et publique du mercredi dix (10) Avril deux mille Treize (2013), en prsence de Me. Jean Claude DABREZIL, Substitut du Commissaire du Gouvernement de ce ressort, avec IL EST ORDONN ETC EN FOI DE QUOI ETC Extrait du jugement rendu par le Tribunal de Premire Instance de Port-auPrince. Entre : Le sieur Bergelin BERGER, propritaire, demeurant et domicili Port-au2La dame ne Yoodeline PAPOULOUTE propritaire, demeurant et PortPAR CES MOTIFS, le Tribunal aprs examen et sur les conclusions conformes du Ministre Public, accueille laction du requrant pour tre juste et fonde; Maintient dfaut, dclare fonde la dite action ; admet en consquence le divorce du sieur Bergelin BERGER davec son pouse ne Yoodeline PAPOULOUTE pour injures graves et publiques aux torts de lpouse ; prononce la dissolution des liens matrimoniaux existant de transcrire sur les registres ce destins le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera publi dans lun des quotidiens sditant la Capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers ; commet lhuissier Jean Joseph Donald CADET de ce Tribunal RENDU DE NOUS, Jacques Hermon COSNTANT, Juge en audience civile et publique du mercredi dix (10) Avril deux mille Treize (2013), en prsence de Me. Jean Claude DABREZIL, Substitut du Commissaire du Gouvernement de ce ressort, avec IL EST ORDONN ETC EN FOI DE QUOI ETC

PAGE 12

Page 12 SALAIRE MINIMUM & MINIMUM DE SALAIRE ( ( Distribution de jouets au Palais National avec la collaboration de la Premire dame Sophia Martelly Le Premier ministre Laurent Lamothe au milieu de la population de Petit-Goave (Sud) pour le programme Gouvnman an lakay ou par jour qui leur est assign alors quune loi vote en 2008 a Chaque matin (et au moins trois jours de suite) concurrence avec les pays de mme catgorie. Au fond on nen connat que trs peu o le salaire minimum est gal ou plus bas quen Hati, dont le Bangladesh qui a t dchir rcemment par des meutes sanglantes par des ouvriers rclamant un salaire minimum de 100 dollars par mois. comme seulement une faon pour lEtat (et le patronat) de laisser louvrier seul dans la mlasse, voire de lui faire payer les pots casss. Dabord le fameux CSS est, comme presque tout aujourdhui dans notre pays, plus une construction mdiatique que tout autre chose parce que refusant de rencontrer ses administrs (les ouvriers et ouvrires partout sa recherche) pour ne sexprimer que par notes de presse et dclarations individuelles. Ou individualistes Ensuite (et cest le principal) nous ne sommes pas le seul pays dans le mme cas, mais nous sommes le seul o lEtat a pris autant de retard. O lEtat dans sa recherche des investissements (ce qui est fort louable) semble cependant placer le maillon le plus important (louvrier) au plus bas de ses proccupations. Dautres pays ont depuis longtemps compris que vu la ncessit de comprimer le salaire minimum pour attirer des investisseurs insatiables en avantages comparatifs, cest de construire en mme temps et avec le plus grand soin, le plus de mthode que possible, un systme daccompagnement pour louvrier et louvrire. De telle faon que ce quil perd sur le salaire minimum puisse tre rattrap en coupons alimentaires, transport gratuit, garderie et mme loyer modr etc. Aujourdhui, seulement aujourdhui, le ministre du du bord quand mme lEtat parat en faillite mais nose le dire, un systme de restaurants communautaires et de transport koutoup koutoup (traduisez qui mieux mieux). Primo : lEtat se cache derrire le CSS pour ne pas prendre ses responsabilits. Secundo, les restaurants communautaires et autres ne sont pas de lhumanitaire, ne sont pas de lEde Pp. Cest le maillon le plus important du systme pour attirer les investissements trangers si importants. Et partant mritent dtre traits en premier. On ne demande personne de pousser les ouvriers tout casser. Il ne sagit pas dune lutte des classes futile. On demande tous de forcer par contre lEtat prendre ses responsabilits. Sinon, ce sont toujours les mmes qui paient les pots casss ? Y compris pour une opinion publique qui fait autant de mal par sa lchet aujourdhui que les soi-disant responsables. Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince ouvriers, et les ouvrires en tte, dsertent le Parc industriel de Port-au-Prince pour crier leur indignation dans les rues. Ils descendent au Parlement o les responsables devaient se trouver. Le lendemain prenant la direction de lhtel Royal dsormais leur quartier gnral. Mais bas les pattes sur Ptionville, la police force la manifestation battre en retraite Les responsables ? Mais justement qui est responsable. Pas le gouvernement. Ni le patronat. Aussi lun comme lautre voit tout cela se drouler avec un semblant dindiffrence. Les responsables sappellent le CSS ou Conseil suprieur des salaires. Oui, le CSS qui aurait mme le droit de passer outre une lgislation vote dans les deux chambres du Parlement o aprs dj une lutte homrique, le salaire minimum a t Comme lont relev des voix au Parlement dont le snateur Steven Benoit (lors membre de la Chambre des dputs) considr comme le pre de cette lgislation de 2008. Mais dj lex-prsident Ren Prval protestait lors que ce ntait pas bon pour attirer les investisseurs trangers. Les 5 dollars amricains cest trop lev pour maintenir la Celui-ci ne connat dans ces cas-l quune seule rponse : la police nationale, les gaz lacrymognes. Or que veut dire pour le petit peuple les notions de CSS ou Conseil suprieur des salaires, que comprend-il de salaire minimum, quelle diffrence de la sous-traitance sinon quon se pte le cul lun comme lautre pour essayer en vain de joindre les deux bouts dans une conomie o chacun ne pense qu tirer son pingle du jeu, aussi bien lEtat par le majorit est au bord de la faillite. Comment ne pas ressentir le CSS En Hati lEtat et le patronat semblent donc avoir rpondu, avec une certaine malignit, en crant le Conseil suprieur des salaires. Une entit mixte compose de reprsentants du gouvernement, du patronat et des syndicats ouvriers enregistrs dans le pays. Cest ainsi que le CSS a revu la grille salariale, revisit la notion dun seul salaire minimum pour la subdiviser selon diffrentes branches dindustries, y compris les employs de traitance 225 gourdes. Entre en application : janvier 2014. Ainsi les mmes qui avaient march sur le Parlement en 2008 pour arracher les 300 gourdes, ny auront mme pas droit 6 ans plus tard, en mme temps que le cot de la vie a Evidemment les ouvriers le voient exactement dans lautre sens. Selon eux, le salaire minimum de 300 gourdes terme quand mme le salaire lgal nest pas respect, est ainsi contourn Dune manire dabord viter au vrai responsable de prendre ses responsabilits : lEtat Hatien. structur dassistance sociale en Hati, offrant des kits alimentaires, des repas chauds, des transferts en espces aux mres vulnrables, aux handicaps, aux tudiants et aux personnes ges; fournissant laccs gratuit lducation prs de 1,4 millions dcoliers etc. Ces par des fonds gnrs par laccord ptrolier PetroCaribe parrain par le Venezuela. Le pouvoir excutif et le Parlement ont souvent t en dsaccord au cours des deux dernires annes, saccusant mutuellement sur les manquements et les checs. Cependant, sur une chelle de 1 7, le sondage montre que les Hatiens quau Parlement (3.24). Le sondage a galement pos des questions sur les lections snatoriales et municipales dont le processus a accus de grands retards, ce qui avait t un sujet de proccupation pour de nombreux secteurs de la population et de la communaut internationale. Une grande majorit (76,9 %) des Hatiens ont dsapprouv le long retard enregistr dans lorganisation des lections, dont ils rendent responsables la fois le pouvoir excutif et le Parlement. Dans lintervalle, une tape importante a t franchie vers la tenue du scrutin avec la rcente promulgation par le prsident Martelly, avec la publication dune nouvelle Moniteur. Le sondage montre enfin que les Hatiens ont une proccupation croissante propos de lenvironnement scuritaire, avec 15 % qui croient que la scurit est un problme, comparativement seulement 7 % en mai. Selon HCNN, cest le second sondage ralis par Newlink Research et Dagmar Research en Hati.

PAGE 13

Page 13 HAITI, QUEL DEVELOPPEMENT ? La semaine dernire, parlant de l en Hati organis par le Ministre du Commerce et de lIndustrie (MCI), les 21 et 22 novembre, au Club Indigo, je me suis attach parler des trois sujets qui avaient veill mon intrt, savoir le projet dagro-village Morne Casse, micro-parcs (voir HEM Vol. 27 # 48 du 18-24/12/2013). Aujourdhui, je voudrais revenir au thme central de latelier, le dveloppement de lentrepreneuriat, car il touche un problme qui me tracasse depuis longtemps, celui de la cration de vritables entreprises au niveau des exploitations agricoles. Cela me fait penser mon ami Camille Bissereth qui insiste toujours sur la ncessit de faire de nos agriculteurs de vrais entrepreneurs. Je sais que lide ne plait pas tout le sur laquelle nous aurons peut-tre revenir ; pour le moment concentrons-nous sur lide de faire de nos exploitations agricoles familiales de vraies entreprises. Mais commenons par voir le problme dans sa globalit. Pour Wilson Laleau, qui est la fois Ministre de lEconomie et des Finances et Ministre du Commerce et de lIndustrie, le cur du problme est au niveau des entrepreneurs ; il ny a pas dentrepreneurs dans ce pays et il ne sait pas pourquoi. Au cours dune des pauses, je lui ai dit que, sil faisait appel au sociologue, celui-ci lui donnerait la rponse : notre lite na pas eu dvelopper de vraies entreprises, car tout ce quelle savait faire, ctait percevoir des rentes. Sa raction ma fait grandement plaisir : ce sont des prdateurs Laleau estime que lpine dorsale de lconomie est constitue de PME (Petites et Moyennes Entreprises) ; par consquent, La seule manire davancer cest de dvelopper eu envie de lui rpondre que lune des plus grandes inventions de lconomie sociale-solidaire tait la cooprative ; mais je est prsident de la Commission Prsidentielle sur la rforme du droit des affaires, a fait un plaidoyer en faveur de la Socit responsabilit limite (SARL) qui permet de garder lunit de lexploitation. Le Centre de Dveloppement de lEntreprise et de lEntreprenariat (CDEE) dont on a parl plus haut va donc avoir du pain sur la planche. Mais, comme je lai pens ds le dbut, il devrait tre transversal car, si cest le Ministre du Commerce et de lIndustrie qui suit les entreprises en gnral, les entreprises agricoles sont suivies par le Ministre de lAgriculture. Fresnel Dorcin, Secrtaire dEtat la Production Vgtale, qui jen ai parl, encore pendant une pause, est daccord avec lide que le CDEE doit tre transversal, et je crois mme que nous nous sommes entendus sur le fait que cela pourrait tre une passerelle pour arriver la nouvelle composition du gouvernement. L on touche un autre de mes vieux dadas. Jai toujours pens que ctait une mauvaise formule que davoir un Ministre de lEconomie et des Finances, car les Finances priment, dans les priorits du ministre, au dtriment de lEconomie ; de mme au Ministre du Commerce et de lIndustrie, cest le commerce qui prime aux dpens de lIndustrie. La proposition est davoir un Ministre des Finances, avec toutes les Directions que lon connait, charg de collecter et de redistribuer largent de lEtat, et un Ministre de lEconomie avec une srie de Secrtaireries dEtat : commerce, industrie, artisanat, agriculture (mais en enlevant le RN et le DR du MARNDR). Au cours de latelier, Laleau a fait savoir que sa bataille cest pour un grand ministre du dveloppement conomique. Il est sur la bonne voie. Miami, le 23 dcembre 2013 Bernard Ethart des MPME (Micro Petites et Moyennes Entreprises). Cela permettra le dveloppement dune classe moyenne, cela acclrera la cration demplois Or il ny a pas une instance qui encadre les entreprises, do la cration du Centre de Dveloppement de lEntreprise et de lEntreprenariat (CDEE). Pour moi qui me suis fait le dfenseur des entreprises agricoles familiales, je buvais du petit lait, car tout cela me renforait dans lide que le dveloppement de petites entreprises agricoles familiales permettrait de sortir le paysan de sa misre actuelle et de crer une vraie classe moyenne dans le milieu rural. Cependant, il y a un hic ; et nous revenons au problme foncier. En effet, lentreprise agricole ne peut fonctionner sans son substrat : la terre ; et sur ce point, en plus de linscurit foncire, on doit faire face deux autres problmes : lhypermorcellement de la terre agricole et lindivision. Pour le premier, Laleau a propos une formule quil appelle le remembrement foncier par capitalisation Il sagirait de regrouper les mini-parcelles dans un plus vaste capitaux, bien sr, mais aussi en assistance technique. Pendant la pause, il ma interpell, comme quoi, fanatique de rforme agraire, je ne serais pas daccord avec cette formule. Je tiens le rassurer de nouveau, je nai aucun blocage idologique qui mempche de reconnaitre la valeur dune proposition intressante. dessus, ds les dbuts de lINARA, et nous tions arrivs la conclusion que la meilleure formule consistait faire de cet hritage indivis une socit dont tous les hritiers seraient membres et qui serait gre par un comit lu par les socitaires. Nous sommes donc en plein dans lide de crer des entreprises agricoles. Un des points rsoudre est le statut lgal de ces entreprises. Laleau a rpt que lune des plus grandes inventions du systme capitaliste tait la socit anonyme ; jai Dany Laferrire Mon cher Dany, Te voil immortel parmi les mortels. Mme les hirondelles ont clbr ta rentre dans cette vnrable maison du quai Conti. Tu auras une excalibur qui symbolisera tes charges en tant quacadmicien. Celle-ci, comme dans toute Immortel acadmiciens, tant la plupart de ses plumes sont loges lAcadmie. Dsormais ses colonnes te seront aussi ouvertes. Tu contribueras faire connatre Hati sous un angle autre que celui sous lequel les journaux nous rebattent les oreilles. Tu organiseras une journe de la culture hatienne Paris. Tu prendras la parole dans les mdias nationaux pour Je me souviens de notre rencontre enchanteresse la Brlerie Montral. Mon rendez-vous tait avec mile Olivier, le regrett disparu que javais ctoy assidment pendant un matre de crmonie qui raconte des blagues pour gayer ses commensaux. Les tiennes, ce soir-l, taient socit initiatique et secrte, a une double charge symbolique et philosophique et ce dans nimporte quelle confrrie. Elle tend trancher, dtruire ce qui est mauvais. elle vise aussi runir tout ce qui est pars. Cette pe tira comme un gants. Par ailleurs cette dernire est le symbole de la lumire qui frappe en plein cur, celle qui peut vaincre les tnbres. Tu occuperas le sige numro 2, comme veut la tradition lAcadmie lorsque le nouvel arrivant succde un acadmicien dcd, comme cest le cas avec Hector Bianciotti le 12 juin 2012. De ton sige une nouvelle lumire tclairera, une fois adoub par M me Carrre dEncausse, la secrtaire perptuelle de lAcadmie. Tu pourras dsormais symboliquement contempler et admirer, les lumires jusque dans les tnbres. Crateur, tu la toujours t avec brio en confectionnant tes seize romans comme un jardinier besogneux. Je sens que tu vas te plaire dans cette maison. Tu verras dans dlicieuses, succulentes. Nous avions tous ri gorge dploye. Nous avions compris que nous tions des cobayes. Tu essayais visiblement la trame dun nouveau roman.Dailleurs le titre du ton premier fut lui seul tout un programme. Jimagine les vieux du quai Conti qui se dressent perplexe sur le parcours de leur futur collgue, enapercevant ce titre vagabond : Comment faire lamour avec un ngre sans se fatiguer ? Dj ctait tout toi, avec ton humour en bandoulire. Combien de femmes se sont prcipites pour trouver des recettes appropries ? Elles nont rien eu car ce titre est peut-tre sans doute le premier qui a fait rentrer les ditions dans lair marchand comme nimporte quel produit. Depuis, chaque anne, tu nous littrature hatienne et la francophonie en gnrale (phrase doublon enleve). Tu leur expliqueras les popes des va-nu-pieds de 1804. Tu leur proposeras dcrire une histoire commune entre les deux pays. Tu organiseras les Etats gnraux des relations francohatiennes. Tu placeras le curseur sur ce que Hati et la France ont en commun. Tu seras l Ambassadeur de notorit pour aider les plus faibles de notre communaut. Tu es la fois hatien et qubcois et tu as les pieds bien ancrs dans ces deux cultures. A propos, mon ami, M me Andr Ferretti a tremp son clavier dans du vitriol pour dresser un portrait charge contre toi. Te voil portraiturer en anti qubcois patent. Quelle btise Quelle scheresse desprit. Ah la jalousie peut rendre nimporte qui infumable. Tout ce qui est excessif plus bestiale qui soit. Cette dame utilise ton pays, le ntre pour tattaquer.Pour elle, sans doute, un Qubcois ne peut tre que blanc. En sigeant au quai Conti tu feras honneur aux Hatiens et aux Qubcois. Tant pis pour les jaloux. Quant aux venins de M me Ferretti, la Rvolution anti-esclavagiste, anticoloniale et antiraciste de 1804 a dj rpondu. Monsieur Dany Laferrire bon vent, nous sommes Maguet Delva, Paris garde rpublicaine en tenue dapparat te saluerachaque fois que tu seras en dlibration. Des gardes rpublicains feront des roulements de tambour qui annonceront larrive des acadmiciens en sance. Des huissiers aux paules larges seront tes services et passeront dans les couloirs pour te ramener ton courrier. Oui lAcadmie fut une institution royale que la Rpublique a conserve dans sa besace. Lune des plus vieilles, sans doute en France, cres par le cardinal de Richelieu en 1631. Les statuts de 1635 sont toujours en La principale mission de lAcadmie sera de travailler avec tout le soin et toute la diligence possibles donner des rgles certaines notre langue et la rendre pure, loquente et capable de traiter les arts et les sciences. Oui, mon cher ami, le protocole lAcadmie est tatillon certes mais qui tattends. Tout est symbolique ici. A propos quest-ce que tugraveras sur ton pe dacadmicien ? Je prsume que deux pays : Hati et le Canada ? On te la remettra deux jours avant Jallais oublier : selon la tradition ce sont tes amis qui doivent toffrir lpe. Ici en France, tes compatriotes sont prts, mon cher, faire une souscription pour ce moment de solidarit entre Hatiens. Tu croiseras sans doute dans les couloirs M. JeandOrmesson, le plus vieil lu de la maison, arrive en 1973. Cet crivain a pratiqu le journalisme comme un art au Figaro magazine. En France on appelle ironiquement ce quotidien le journal des tordre le coup aux btises ressasses sur notre beau pays. Toi aussi tu es journaliste. Tu avais mme pratiqu un journalisme offensif Radio Hati Inter et au Petit Samedi soir avant dtre contraint de tenvoler vers labme de lexil. Ctait en 1972, je crois. Je parie que tu vas parfaitement tentendre avec tes pairs. Toi et Jean dOrmesson vous allez tre comme deux larrons en foire. Vous tes deux artisans de la langue franaise,vous romans. Lui qui adoreparler des femmes, dj un point commun entre vous. Javoue quil est rare de rencontrer un crivain dont le style ne se perde pas dans les conversations. On a lhabitude dire que tu parles comme tu cris. Normal tu fus, tu es avant tout un journaliste. (phrase rpte p. 2 que jai enleve) Ah Dieu les vieux du quai Conti seront servis par ce matre enchanteur qui se passe de prsentation dans lart de raconter. Il parat que l o tu es lu, se raconter des blagues est quasiment une hygine de vie. Tu leur apprendras comment Port-au-Prince, ses quartiers historiques. Tu leur diras quHati continue de faire la rsistance pour garder lusage du franais. Cela leur fera plaisir. Tu deviendras coup sr un familier de la secrtaire perptuelle. Toi qui sais si bien parler En tant quacadmicien, tes ouvrages seront dsormais pars dune bande annonce pas banale du tout Dany Laferrire de lAcadmie franaise Jimagine que tes diffrents diteurs sont dj sur les pieds de guerre pour rditer tes douzaines de romans. Tu vendras des livres, cest sr. Tu tais dj clbre avant de rentrer lAcadmie.

PAGE 14

Page 14 HORIZONTAL 1. Ville batile la charnire de deux continents 2. Petite lampe 3. Dchiffr Fut agrable 4. Relatif au raisin Pronom 5. Pronom 6. Consacr 7. Conjonction 8. Lieu retir. VERTICAL 1. Baign de lumire 2. Mmoire 3. Pronom 4. Compliment 5. Fleuve dAfrique 6. Poussa ISTANBUL LOUPIOTE LU#PLU#G UVAL#SOI ME#A#C#F INAUGURE NI#D#L#R ERMITAGE Visitez Haiti en Marche sur Internet au www.haitienmarche.com SCRABBLEArrangez les sept lettres ci-dessous pour former un mot franais Solutions de la semaine passeLANISTE A U L Z E O J Solutions de la semaine passe:Solutions de la semaine passe: LES JEUX DE BERNARD Allez de PENTUE LACHES en utilisant des mots du vocabulaire franais, et ne changeant quune lettre par ligne.Mots Crois sSuisse Zurich Italie Rome Japon Tokyo Islande Reykjavk Espagne Madrid France Paris Australie Sydney Suede Stockholm Israel Jerusalem Norvege OsloBILLET BILLOT BILLON BALLON GALLON GALION GABIONPENTUE LACHES E C E M X V R P T Q C K H Q A I I S R A E L R L A C E R B J R M A D R I D U C E I K L Y V Y S A S U U K N L L D V J K A T F U U A E S P A G N E T A F P A R I S W U T Q L R H U P T Q B F S X T I H O U S A N S K X F W S T S R C S C C I J F K J B R E Y K J A V K E A Y R A O Y A G B L H L H L H P T B C S Y D N E Y C J I Q J O K F I V P B M C V I P T E K N L D F I F O U E E R A S Y O G X M A C R G N L H U O O L S O S A W P L S C D N Z X N A D P J K Extrait des minutes du greffe du Tribunal de Premire Instance de Port-auPrince. Dont le dispositif est ainsi conu : PAR CES MOTIFS : Le Tribunal, aprs examen et sur les conclusions conformes du Ministre Public, accueille laction du requrant pour tre juste et fonde ; maintient le dfaut octroy contre la partie dfenderesse laudience susdite ; divorce du sieur Martel THODORE davec son pouse ne Mylne DESIRE pour incompatibilits de caractres ; Prononce la dissolution des liens matrimoniaux existant au-Prince de transcrire sur les registres ce destin le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera publi dans lun des quotidiens sditant la capitale sous peine de dommages-intrts envers les tiers sil y chet ; Compense les dpens vu la qualit des parties ; Commet lhuissier Jean Joseph Donald CADET de ce Tribunal pour la RENDU DE NOUS, Jacques Hermon CONSTANT, Juge en audience civile, ordinaire et publique du mercredi Vingt-huit Novembre deux mille douze, en prsence IL EST ORDONN ETC EN FOI DE QUOI ETC AINSI SIGN ETC Fait Port-au-Prince, le 2013 Me. Jean Michel SANTHER. Extrait des minutes du greffe du Tribunal de Premire Instance de Port-auPrince. Dont le dispositif est ainsi conu : PAR CES MOTIFS : Le Tribunal, aprs examen et sur les conclusions conformes du Ministre Public, accueille laction du requrant pour tre juste et fonde ; maintient le dfaut octroy contre la partie dfenderesse laudience susdite ; divorce du sieur Martel THODORE davec son pouse ne Mylne DESIRE pour incompatibilits de caractres ; Prononce la dissolution des liens matrimoniaux existant au-Prince de transcrire sur les registres ce destin le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera publi dans lun des quotidiens sditant la capitale sous peine de dommages-intrts envers les tiers sil y chet ; Compense les dpens vu la qualit des parties ; Commet lhuissier Jean Joseph Donald CADET de ce Tribunal pour la RENDU DE NOUS, Jacques Hermon CONSTANT, Juge en audience civile, ordinaire et publique du mercredi Vingt-huit Novembre deux mille douze, en prsence IL EST ORDONN ETC EN FOI DE QUOI ETC AINSI SIGN ETC Fait Port-au-Prince, le 2013 Me. Jean Michel SANTHER. Avi Eleksyon EspesyalDapre Rezolisyon Nim. R-960-13 ak donans Nim. 13-112 Konte Miami-Dade adopte pa Asanble Komisyon Konte nan Konte Miami-Dade, Florid, 3 desanm 2013, yap avize tout elekt kalifye ki abite nan distrik pwopoze a ke ap genyen yon Eleksyon Espesyal kap ft jou 28 janvye 2014 la, pou jwenn apwobasyon oswa dezapwobasyon yo sou pwopozisyon sa a: Pwopozisyon ske se pou yo kreye epi etabli yon distrik taks espesyal ki pou rele epi deziyen km Distrik Taks Espesyal pou Ekleraj Lari nan Sea Pines Estates jan ki prevwa nan donans Konte Nim. 13-112? WI 10 NON 11 Yo va poste bilten vt bay tout vot enskri ki abite nan zn pwopoze a ki va elijib pou vote WI ou NON pou pwopozisyon a. Depatman Eleksyon Konte Miami-Dade ft pou resevwa tout bilten ranpli yo pa pita ke 7:00 p.m. nan jou eleksyon an. Eleksyon espesyal sa a ap ft an konfmite ak dispozisyon Kd Lalwa Konte Miami-Dade ak lt dispozisyon aplikab ki nan kd lwa jeneral yo ki relatif a eleksyon espesyal yo. Penelope Townsley Sipviz Eleksyon Konte Miami-Dade, Florid Par un Arrt prsidentiel en date du 13 dcembre 2013, le gouvernement hatien a dcid de rebaptiser la Route du Canap Vert Avenue Nelson MANDELA Cette dcision a t prise en vue dhonorer la mmoire du symbole de la lutte anti-apartheid qui a consacr sa vie laffranchissement du peuple noir de lAfrique du Sud et de loffrir en exemple galement par le fait quHati sest toujours associe la lutte anti-apartheid et quil convient, par tous les moyens appropris, de garder le souvenir de ce leader hors du commun qui a fait vibrer le monde jusqu sa mort lit-on dans une note de la prsidence. La note prcise que des plaques portant linscription Avenue Nelson MANDELA seront places chaque carrefour desservant cette route. Nelson Mandela, hros de la lutte contre le rgime raciste dapartheid et premier prsident noir de lAfrique du Sud dmocratique, est n le 18 juillet 1918 Mvezo et est mort le 5 dcembre dernier, Johannesburg, lge de 95 ans.

PAGE 15

Page 15 TI GOUT PA TI GOUT ak Jan Mapou pou tout limanite. Esperyans ou nan lang ak literati pwofonde anpil. Ak prezans ou nan enstitisyon fo-kole sa-a, od kafe Man Da nan peyi Tigwav pral anbonmen lemonn ak bl mo, bl ekspresyon pp frankofn yo kreye e ki poko jwenn ladesant nan ansiklopedi Akademi-an. Ala yon bl nouvl papa! Wi fout Li anbonmen peyi Kanada ki pran ti tas kafe pa li ragagann km peyi ki te mete-w anba pwoteksyon li l rejim san-manman Duvalier yo tap toufennen jens la. Nouvl-la travse fwonty rive jouk an Afrik Senegal. Nouvl la nan bouch pit kou mawo zannana kou pengwen ki tap kouri kon mon fou nan goudougoudou 12 Janvye 2010 rive jouk nan salon zouzon entelektyl litenabab yo. Awi yo sezi! E yo fenk koumanse tranble paske Pese Istorik sa-a pral woule kon balon bl mvy de jenerasyon an jenerasyon jouk mayi-mi. Nou kontan plis toujou paske viktwa sa-a se pou lang, e se pral yon optinite pou montre enptans ak val lang nan Lang Kreyl se soupap lang Franse-a nan peyi pa nou. Ou kw se bl sa ta bl si ekzekitif la te pwomilge epi pibliye lwa sou Akademi Kreyl Ayisyen-an ki defounen depi 6 mwa Ou kw se bl sa ta bl si 2 Akademi (Franse-Kreyl) sa yo ta va bay lebra pou mete lakonesans kanpe djanm nan edikasyon lakonesans pou mete limy pou otorite nou yo ka konprann enptans lang kreyl la nan edikasyon ppla e ak devlopman lang franse-a an Ayiti. Biwo Santral Sosyete koukouy, ganizasyon ki fonde depi 1965 an Ayiti pou defans lang kreyl la ak pwomosyon kilti ayisyen-an, nou bat bravo pou ou. Nou swete-w bon siks. Ale, reprezante peyi-a, reprezante tout entelektyl Ayisyen, Kanadyen kou etranje ak on-resp ================================= Gen yon ti bout fraz madanm Kebekwaz (yo di k ap f vyolans sou Dany an) ekri nan tks li a, mwen regrt se pa verite li ekri: un peuple qui se soucie comme de sa premire chemise du regard que pose le monde sur lui. http://www.forumhaiti.com/t15697-dany-a-lacademie-francaise-fait-des-jaloux-au-quebec Adyewidan, si sete vre! Ala kontan m ta kontan! Ala miz pp Ayisyen ta evite si sete vre! Ala liv Ayisyen ta ekri pou Ayisyen pataje lakonesans youn ak lt! Ala lwa Ayisyen ta ekri pou regle bezwen Ayisyen! Ala eleksyon ki ta ft nan peyi Dessalines nan, san ng pa ale chita nan fouk kolon jouk Washington! Ala koudeta nou ta evite! Ala san ng ak ngs ki ta sispann koule! Ala vye maladi nou ta evite nan men koleramann! Ala franse tout koul (mawon, jn...) ki ta wete k yo nan lachanm, nan konferans wine & cheese, sou entnt la pou f plas pou bon jan kominikasyon konstriktif ft ant Ayisyen ak Ayisyen pou byennt Ayisyen. Malerezman, sa madanm nan ekri a, se yon gwo manti. Podyab Ayiti, depi apre koudeta 17 oktb 1806 la, eleman ewopeanizazonbifye k ap mennen bak peyi a gen yon sl obsesyon se enpresyone blan! Nenpt blan, at ansyen menaj Monica Lewinski a! Depi sou 90 milyon Fran enbesil yo bay pou Boyer a te lonje bay Wa Zenglendo Charles jodi a ; se yon sl kalite obsesyon ng confuse sa yo genyen. maten-midi-swa y ap mande: blan ske n mouri!?, Ki plas mwen okipe nan Transparency International?`, E bl ti demokrasi nou an, kouman ou w-l? ske Konsy Elektoral Pmanan-Pwovizwa a ta dwe rele lepp en ses comices ank?. Ewopeyanizazonbifye Frankofou nou yo pouse obsesyon an tlman lwen, jouk nan CARICOM, y ap bat k yo pou yo defann entr moun yo olye yo okipe zaf pp Ayisyen. Yo fenk kare f yo malont nan ranmase kras areb tab zt. Ou pa bezwen f ef pou ou jwenn 5 ng ak ngs k ap goumen pou yo ba yo pote chay La Francophonie. Pandanstan Lang Wolof, Cheik Anta Diop te di nou ganize n pou nou prezve a, tounen pitimi san gad. Nou pa konnen ls k ap mete fondasyon pou Akademi Fon, Akademi Yowouba, alevwa pou Akademi Kreyl? Frankofou nou yo tw okipe ap rele Mt, Mt, men kay an ap boule!, Massa we sick!. Epoutan, Diop, Marcus Garvey, Dessalines ak Fanon slman ki te pale n. Ltrejou la a, Defen Felix Morisseau Leroy t ap esplike ki jan sa te pase: ... Simon Sireneyen Yon gwo ng Kou Paul Robeson Vin ap pase Li gade sa kou ng konn gade Pilat santi sa ki nan k ng sa a Li f slda yo yon siy Yo tout tonbe sou Simon Yo bat li byen bat Epi yo di l: pran kwa w pote l. Simon pran kwa a ak yon men Li pran l nan men blan an Li kouri ak li Li tonbe chante Li tonbe danse Li danse li chante Li kouri monte pi wo Li kite tout moun lwen dy Li retounen, li danse, li chante Li f kwa a vire sou tt li Li voye kwa anl. Li atrap kwa a Li pase l nan janm li Li voye l anl Kwa rete danse anl pou k l Tout moun rele mirak Kwa a redesann Simon pran l Li danse kont li Anvan l remt Jezi l Depi l a kou yon kwa tw rd Kou yon chay tw lou pou blan yo Yo rele ng vin pote l Epi nou danse, nou chante Bat tanbou, jwe vaksin: do n laj Domenng. Se tout Ayisyen ki vekse. Se lemond antye ki kondane desizyon sa-a. Tout ganizasyon dwa mon leve vwa yo byen wo pou mande Dominiken yo pou yo pa mete arete sa-a 168-13 la an aplikasyon. Day anpil lt sitwayen ki pa Ayisyen ki ft an Dominikani osnon ki natiralize Dominiken tonbe anba desizyon sa-a tou. Yon nan pi gwo eskandal la se Mario Vargas LLosa, ekriven repitasyon entnasyonal, Pri Nobl Literati ansyen kandida ala prezidans nan peyi li Perou 1.0 The United Nations Stabilization Mission in Haiti (MINUSTAH), with its headquarters located in Port-au-Prince, Haiti, intends to solicit proposals for the Provision of Level 3 Medical Services. To secure the required services, MINUSTAH will undertake a competitive bidding exercise shortly. The selected service provider (Hospital) is expected to provide services mainly to the police and military personnel of MINUSTAH stationed in Haiti and civilian personnel on emergency basis. The hospital will comprise a general hospital facility that provides, but not limited to, emergency medical services, out-patient specialist services, in-patient ward facility including intensive care unit, diagnostic and treatment facilities, surgical treatment, non-surgical services, laboratory, radiology, MRI (Magnetic Resonance Imagery) and pharmacy services. 2.0 Hospitals, interested to participate in the tender are requested to submit their Expression of Interest (EOI) on or before 07 January 2014, via fax or e-mail to the address indicated above. The EOI must include the following information: Company including clients references. 3.0 Only Hospitals, located within an air travel time of two (2) hours, one-way, from Port-au-Prince, are eligible to participate in the tender. 4.0 This request for EO I does not constitute a solicitation. MINUSTAH reserves the right in selecting the companies to participate in the bidding. Responding to this EOI does not guarantee that such company will be invite d to tender. Pran kannon ride blan pote Pran krim, pran peche Ride tout moun pote Flix Morisseau-Leroy Dyakout, pp. 22-23 ============= Istoryen Jean-Claude Exulien devan konsila Dominiken nan Miami Manifestasyon Ayisyen Miami devan konsila Dominiken sou Brickell Avni Pwoblm Ayiti Sen Domenng lan pa rantre nan santiman anpil Ayisyen konsekan nan Miyami tankou nan tout lt dyaspora yo. Gouvennman Dominikenan pou rezon politik pran yon desizyon rasis pou li eliminen ng nwa sou teritwa li. Plis pase 200.000 Ayisyen tonbe anba ar Lakou Konstitisyonl Dominiken te pran 23 Septanm 2013 ki retire nasyonalite dominiken yo e ki ale depi 1929. Depi 10 desanm ki te jounen entnasyonal dwa mon Ayisyen Miami mobilize. Pwofes Jean-Claude Exulien nan Tt Bbch sou pwogram Radyo Kamoken sou radyo Mega 1700AM te eksprime mekontantman kominote ayisyen-an. Anpil lt emisyon radyo te repondonng apl mobilizasyon-an pou Ayisyen boykote biznis ak tout aktivite touristik kap ft Sen Dany Laferrire Monch Dany, Se ak anpil k kontan nou aprann ou pase ak siks ekzamen pou rantre nan Akademi Franse-a ki nan kapital Pari, peyi Lafrans. Ou pral chita sou chz boure defen Hector Bianciotti, ansyen chz Charles de Secondat Montesquieu -a. Son on pou ou, pou noumenm ekriven, pou peyi-ou, Ayiti ak ki yon viktim. Li pwoteste piblikman E paske li di se yon Persona non grata sa vle di endezirab epi yo boule liv Vargas yo. Menmjan Nazi yo te konn boule liv juif yo. Tankou yon ekiven te di : youn rejim kap boule liv yo ka boule mon tou e se masak sa-a ki koumanse nan peyi Sen domeng Masak 15 a 20.000 Ayisyen ki te ft an 1937 sou Trujillo kap kontinye jounen jodi-a. Pwofes Exulien deklare fk nou estope Dominiken-an se pi bon zam nou ganyen pou nou kontre kn ak yo pwofes-a di. Lendi 23 Desanm dezym nanifestasyonan te derape depi 1 : devan konsila dominiken-an pou yon dezym fwa. Plis pase yon ventn Ayisyen tap mache ak pankat ki di NO JISTIS NO PEACE. BOYCOTT THE DOMINICAN REPUBLIC.! Kdonat-a Jean-Claude Exulien ki reyisi mete ansanm plizy sekt divize nan kominote-a pou defans ak dwa sivil e politik sitwayen Dominiken orijin Ayisyen yo Li deklare lap deklannche yon manisfestasyon manch-lonng jouk Gouvennman Dominiken-an retounen sou vye desizyon rasis li-a. Jan Mapou

PAGE 16

Page 16 BACK PAGE Tribune de Genve. plus de 5 millions de francs suisses, ne fait gure de doute. Le degr de corruption de ltat hatien tait notoirement lev durant la priode o le clan Duvalier tait au pouvoir. La Plate-Forme Hati de Suisse (PFHS) salue lannonce que larrt du Tribunal chose juge. reviendra au Dpartement fdral (suisse) des Affaires trangres (DFAE) et la Direction du Dveloppement et de la Coopration (DDC) dclare la PFHS dans une note transmise AlterPresse. Nous veillerons, cependant, ce que la somme soit restitue, de faon transparente, et que les projets soient choisis en consultant, notamment, les organisations de dfense des droits humains, avec lesquelles la PFHS est en partenariat sur ce dossier depuis des annes conclut-elle. En 1986, les autorits hatiennes avaient demand la Suisse de bloquer les avoirs de lex-prsident Jean-Claude Duvalier, peu aprs le dbut (7 fvrier 1986) de son exil en France. Diffrents mcanismes sont prvus pour une restitution rapide de largent et pour viter quil ne tombe pas entre de mauvaises mains. Les avoirs devront servir amliorer les conditions de vie de la population hatienne, renforcer ltat de droit et lutter contre limpunit des criminels. Aprs avoir pass quatorze annes la coordination excutive du Groupe dappui aux rfugis et rapatris (Garr), Colette Lespinasse a pass vendredi 20 dcembre, Jean-Baptiste Azolin qui va prendre la relve, rapporte lagence dinformation locale AlterPresse. Ctait un processus en cours depuis 2010.