Haïti en marche

MISSING IMAGE

Material Information

Title:
Haïti en marche
Physical Description:
v. : ill. ; 45 cm.
Language:
French
Publisher:
s.n.
Place of Publication:
Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date:
Frequency:
weekly
regular

Subjects

Subjects / Keywords:
Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre:
newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage:
United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti

Notes

Language:
In French.
General Note:
Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
All applicable rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier:
oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869
System ID:
UF00098809:00587


This item is only available as the following downloads:


Full Text

PAGE 1

signent un communiqu pour rechercher Washington : entre aider ( / p. 6) PORT-AUPRINCE, 23 Novembre En France ou au Canada, pays pratiquant le systme dmocratique, quand le chef de lEtat (prsident de la rpublique en France, et au Canada premier ministre) est en proie une forte contestation comme lest aujourdhui le prsident hatien Michel Martelly, et par laisser dsirer (car il ny a point en dmocratie de sacralisation de la fonction prsidentielle que ce soit), on convoque simplement de nouvelles lections. A ce sujet, la Constitution franaise est celle dont nous nous rapprochons le plus. Le chef PORT-AUPRINCE, 22 Novembre Washington persiste dans sa politique consistant appuyer un prsident ami en difficult mais pas de manire appuyer le pays lui-mme. Cest actuellement le cas. Aprs les interventions du vice prsident Joe Biden pour essayer de calmer la tension chaque fois en invitant le prsident Michel Martelly organiser les snatoriales partielles dj si prement disputes entre le pouvoir et lopposition, voici que ladministration amricaine se jette un peu plus leau chaque jour. Le responsable du Haitian Desk (bureau dHati) au Dpartement dEtat, Thomas C. Adams, tantt critiquant Hati et la Rpublique Dominicaine, runis (le mardi 19 novembre 2013) sous la mdiation du Venezuela, ont sign une dclaration conjointe portant sur la dcision de Communiqu de presse Le Ministre des Affaires Etrangres informe le public en gnral et la presse parle, crite et tlvise en particulier quune rencontre de travail sest tenue Caracas, au Venezuela, le 19 novembre 2013, linitiative du Gouvernement vnzulien, entre une dlgation hatienne et une dlgation avec mdiation ( ( / p. 3) ( voir / p. 2) ( / p. 3) ( / p. 8) ( / p. 6) Martelly, Lamothe et lAmbassadeur des Etats-Unis Pamela White linauguration de lhtel Oasis (photo Hati en Marche) Laurent Lamothe accompagn de sa girl friend Petra Nemkova et de lacteur amricain Sean Penn visitant des centres de haute technologie en Californie John et Jackie Kennedy Un jury amricain a accord vendredi 1,22 million de dollars en dommages un photographe hatien aprs avoir estim que lAgence France-Presse et son partenaire amricain Getty Images avaient sciemment viol ses droits dauteur en 2010. Les sept membres du jury ont pris cinq heures pour parvenir un jugement unanime contre lAFP et Getty Images concernant des photos prises par Daniel Morel lors du sisme en Hati, le 12 janvier 2010, qui a fait 250.000 morts.Les huit photos au centre du litige, avaient t obtenues par lAFP partir du compte TwitPic dun certain Lisandro Suero qui les avaient postes sans crditer Daniel Morel ni mentionner de restrictions quant leur diffusion. PORT-AU-PRINCE, 21 Novembre Il existe, comme on sait, de nombreuses versions autour de lassassinat du prsident amricain John Fitzgerald Kennedy, survenu Dallas, Texas, il y a aujourdhui 50 ans, le 22 novembre 1963, midi 30. la Cour constitutionnelle vnzulienne conduites PORT-AU-PRINCE, 24 Novembre La grve des avocats pitine. Ceux-ci lavaient dclar pour exiger le renvoi du commissaire du gouvernement, Francisco Ren. Ainsi que du juge dinstruction Lamarre Blizaire. Lun et lautre pour larrestation juge illgale dun jeune avocat doubl dun militant politique, Andr Michel. Lune des photos de Daniel Morel qui font lobjet du procs du photographe contre lAFP

PAGE 2

Page 2 EN BREF ... EN PLUS ... non des moindres En effet un mandat a aussi t dcern contre le Btonnier de lordre des avocats de Port-au-Prince, Me Carlos Hercule. La nouvelle est dautant plus surprenante quune rencontre avait eu lieu au Ministre de la justice pour tenter de concilier les parties et arriver une entente. Lon sait que depuis plusieurs semaines les avocats de lordre du barreau de Port-auPrince sont en grve, paralysant totalement la vie juridique du pays, ceci au grand dam de ceux qui sont en prison, attendant une dcision des juges sur leur cas. Lon doute fort quavec la nouvelle dcision du commissaire Francisco Ren, on ne 347 ressortissants hatiens ont t rapatris les 23 et 24 novembre 2013 la frontire de Jimani/Malpasse. Parmi ces personnes, 107 enfants en bas ge, dont lun g seulement de 3 jours. La plupart de ces personnes, prcise le GARR, staient prsentes au commissariat et casernes militaires de la zone de Neyba (sud de la Rpublique dominicaine) rclamant protection pour chapper la furie de Dominicains qui voulaient se venger de la mort de 2 de leurs compatriotes qui auraient t tues par des bandits qui seraient, selon eux, des Hatiens. Le Garr a aussi constat la mort de 4 personnes originaires de la zone de Grand Boix/ Cornillon. 4 rapatris ont rapport avoir t forcs de creuser un trou au cimetire de Neyba o les cadavres dHatiens tus ont t par la suite enterrs. tation du 29 Novembre prochain Lorganisation politique Fanmi Lavalas a fait savoir que la manifestation du 29 novembre nira pas devant lAmbassade des Etats-Unis, Tabarre, comme prcdemment annonc. La manifestation ira plutt la Ruelle Vaillant o avait eu lieu le massacre lectoral du 29 Novembre 1987. personnes, parmi elles un journaliste dominicain Carlos Gruon, avaient perdu la vie, alors quelles taient venues voter. Une importante rencontre aurait eu lieu dimanche pour discuter du trajet de la manifestation, sur demande, selon plusieurs sources, de lAmbassade des Etats-Unis. Une partie de lopposition continue rclamer la dmission du prsident Michel Martelly. Cest un projet qui va tre excut sous la direction de ECHO, en charge de laide humanitaire et de la protection civile pour lUE. Les actions seront toutefois entreprises de concert avec ltat hatien qui dtiendra plus de 80% de cette somme, a indiqu Raphal Brigandi qui reprsentait lambassadeur de lUE, Javier Nino Prez, la runion. Les projets consisteront en la protection des personnes dplaces du sisme du 12 janvier 2010, la lutte contre le cholra, la prvention aux catastrophes, la lutte contre la malnutrition et le renforcement de la scurit alimentaire. Dimanche 24 novembre 2013, aux environs de 7h 00 du soir, sur les montagnes de Curtis, en prsence de journalistes locaux, les chefs des Rebelles Ti Sam, Black, On the Mike et Full, ont remis leurs armes aux deux mdiateurs: le Pre Miguel Auguste et Me Deus Jean Franois [une arme dassaut, une Uzi, un revolver de calibre 38, un revolver de marque Smith and Wesson, un revolver de calibre 9 mm, une arme de la PNH, un pistolet Glock 19 et une arme crole de fabrication artisanale]. En notre qualit de citoyens et conscients des mfaits que le comportement que ces jeunes de la zone de Curtis et de Maro [deux localits de Petit-Gove] que pouvait avoir sur la Paix, la scurit et le dveloppement de toute la rgion de Petit Gove, nous avons initi des contacts avec ces jeunes et nous avons pu les convaincre a dposer et remettre les armes a dclar Me Deus Jean Franois et le Pre Miguel Auguste ajoutant cest pourquoi nous demandons a tous ceux qui ont encore des armes en mains vivant dans dautres localits de Petit-Gove, de les remettre. Nous sommes disposs poursuivre notre travail de mdiation. Les chefs des bandits ont demand pardon au pays et ont dit regretter les torts causs la population P-au-P., 24 nov. 2013 [AlterPresse] --La Rpublique Dominicaine a effectu le samedi 23 novembre le rapatriement de 250 personnes (supposment des ressortissants dHati) la frontire hatienne de Malpasse (Ouest). selon un militant de dfense des droits humains qui a visit les rapatris. Ces derniers sont actuellement hbergs Marin (priphrie nord), o ils ont t Migration (ONM). Ces rapatriements se seraient produits la suite dincidents meurtriers enregistrs durant le week-end Neiba (sud de la Rpublique Dominicaine). Un Hatien a t lynch suite lassassinat dun couple dominicain, rapporte la presse dominicaine. Cependant le bilan serait ventuellement plus lourd. ont t riges samedi soir prs du consulat dominicain Ption Ville. Snateur dominicain dment toute Le snateur de la province de Barahona, Eddy Mateo Vasquez, a dmenti mercredi des informations circulant en Hati faisant croire que des autorits la Rpublique dominic aine conspirent avec des membres de lopposition en Hati, pour dstabiliser le gouver assumer Des divorcs Hati en Marche Miami th ( / p. 11) ( / p. 13) ( nement en place. Port-au-Prince, le 20 novembre 2013(AHP) La ministre de la sant publique et de la population a fait savoir mercredi que les Nations unies ont approuv les thmes de rfrence de la commission mixte de haut niveau forme dexperts hatiens et de lONU devant travailler la mobilisation des fonds destins lradication du cholra dans le pays. Le Dr Florence Duperval Guillaume a fait ces dclarations lors P-au-P, 21 nov. 2013 [AlterPresse] --Un immense scandale de faux divorces secoue la juridiction des Gonaves (Artibonite / Nord), soulevant linquitude du Rseau national de dfense des droits humains (Rnddh) et du Rseau de droits humains de lArtibonite (Redha). Le Rnddh et le Redha viennent de publier, le mercredi 20 novembre, un rapport hallucinant sur une vritable machine de rackets. Au centre des accusations, se premire instance des Gonaves, Raoul Jacques. Inculp pour faux en criture publique Raoul Jacques est considr comme le principal responsable de cas de personnes divorces leur insu Les dgts sont normes dans le systme souligne le rapport des deux organisations de dfense de droits humains. Sur 20 cas suspects, considrs dans le cadre dune recherche au registre des audiences, 19 concernent des faux divorces. 5 personnes ont port plainte. dune rencontre avec les membres des commissions Sant du snat et de la chambre basse. Ce sont des casques bleus npalais de la Mission des Nations-Unies pour la stabilisation dHati qui ont introduit le virus du cholra en Hati en octobre 2010, selon des experts internationaux. La maladie a tu nos jours plus de 8000 personnes et contamin des centaines de Le problme de la juridiction qui svit dans toutes les juridictions de premire instance du pays, o les greffes sont des lieux privilgis de rackets. Les dans le cadre de leur mission et se font constamment passer pour des avocats ou pour des juges relvent les deux organisations. Alors que laffaire a clat en 2013, ce type dabus a lieu aux Gonaves au moins depuis de nombreuses annes. Le doyen du tribunal de premire instance des Gonaves, Pharaon Gustave, aurait jou un rle de premier plan en aidant dmasquer le principal responsable et en exigeant des sanctions contre lui, daprs le rapport. La pression de lambassade amricaine [en Hati] a [eu galement] un poids norme dans le traitement de ce dossier prcisent le Rnddh et Redha. Le rapport du Rnddh et du Redha mentionne une visite, aux Gonaves le 22 Do vient leau qui alimente la population dans les zones rurales

PAGE 3

Page 3 LACTUALITE EN MARCHE ( ( dominicaine rendant apatrides des dizaines de milliers de Dominicains dascendance hatienne. Notre position na pas chang. Cependant nous avons initi avec les Dominicains un dialogue, mais ce nest pas un dialogue bilatral, a comment le chancelier hatien Pierre-Richard Casimir. Selon un communiqu publi vendredi, le ministre hatien des Affaires Etrangres a fait tat dune rencontre de travail qui sest tenue Caracas, au Venezuela, le 19 novembre, linitiative du Gouvernement vnzulien. Une dlgation hatienne et une dlgation vnzulienne conduites respectivement par le Ministre des Affaires Etrangres, Son Excellence Monsieur PierreRichard CASIMIR et le Ministre de la Prsidence de la Rpublique Dominicaine, Gustavo Adolfo MONTALVO FRANCO autour de larrt arbitraire du Tribunal constitutionnel dominicain remettant en question la nationalit de citoyens dominicains pour la plupart dascendance hatienne. A lissue de cette rencontre une Dclaration conjointe a t signe par les deux Chefs respectivement par le Ministre des Affaires Etrangres, Son Excellence Monsieur PierreRichard CASIMIR et le Ministre de la Prsidence de la Rpublique Dominicaine, Monsieur Gustavo Adolfo MONTALVO FRANCO autour de larrt arbitraire du Tribunal constitutionnel dominicain remettant en question la nationalit de citoyens dominicains pour la plupart dascendance hatienne. A lissue de cette rencontre une Dclaration conjointe a t signe par les deux Chefs de dlgation travers laquelle le Gouvernement dominicain sest engag prendre toutes les dispositions ncessaires pour garantir la scurit juridique, la pleine jouissance et le plein respect des droits des descendants dHatiens ns en Rpublique Dominicaine. Le Gouvernement dominicain sest avec mdiation de dlgation travers laquelle le Gouvernement dominicain sest engag prendre toutes les dispositions ncessaires pour garantir la scurit juridique, la pleine jouissance et le plein respect des droits des descendants dHatiens ns en Rpublique Dominicaine. Le Gouvernement dominicain sest rsolu rendre publiques, dans les prochains jours, toute une srie de dcisions allant dans ce sens. Les deux Gouvernements conviennent de se runir ultrieurement pour faire avancer le dialogue constructif ncessaire la conclusion daccords satisfaisants pour les deux pays. Le Ministre des Affaires Etrangres ritre la volont de lAdministration MARTELLY-LAMOTHE de tout mettre en uvre en vue dassurer la dfense des intrts et des droits de tous les citoyens dorigine hatienne, o ils se trouvent. rsolu rendre publiques, dans les prochains jours, toute une srie de dcisions allant dans ce sens. Les deux Gouvernements conviennent de se runir ultrieurement pour faire avancer le dialogue constructif ncessaire la conclusion daccords satisfaisants pour les deux pays. Le Ministre des Affaires Etrangres ritre la volont de lAdministration MARTELLYLAMOTHE de tout mettre en uvre en vue dassurer la dfense des intrts et des droits de tous les citoyens dorigine hatienne, o ils se trouvent. Port-au-Prince, le 21 novembre 2013 Le Premier ministre Laurent Salvador Lamothe sest rendu en Californie (EtatsUnis), lundi aprs-midi, dans le cadre dune tourne quil entame du 18 au 22 Novembre 2013. Au cours de cette visite, le PM hatien, accompagn de Sean Penn, doit se rendre aux siges de Google, de Facebook, dApple ; et aussi visiter la Socit TOMS SHOES qui a rcemment annonc son intention dimplanter une usine en Hati. Cette visite axe sur lutilisation de la technologie et les avantages en tirer pour le peuple hatien, permettra la mise en place pays, lit-on dans une note de la primature. Le Premier ministre accompagn, entre autres, de Sean Penn, acteur et ambassadeur de bonne volont pour Hati, interviendra comme confrencier principal la confrence annuelle de Salesforce. La technologie Salesforce a dj permis au gouvernement de suivre, de surveiller, dvaluer et damliorer les programmes sociaux, en liminant la fraude et la corruption, tout en les rendant plus efficaces, poursuit la note Pendant son sjour en Californie, le Premier ministre doit se rendre galement aux siges de Google, de Facebook et dApple, pour, dune part, discuter des mcanismes utiliser pour faciliter laccs la technologie un plus grand nombre de ses compatriotes et, dautre part, explorer le programme de formation Apple pour les enseignants. Le Premier ministre, qui doit sentretenir galement avec plusieurs autres investisseurs, visitera aussi la Socit TOMS SHOES qui a rcemment annonc son intention dimplanter une usine en Hati. un communiqu po ur Le PM Laurent Lamothe lors dune visite Google, Apple et autres Silicon Valley, Californie, accompagn de lacteur Sean Penn, ambassadeur de bonne volont pour Hati Rencontre Hati-RD avec mdiation du Venezuela p.1 RD : expulsion massive dHatiens p.2 Washington : entre aider Hati et aider Martelly p.1 Entre le chaos et lalternance p.1 Quand nos avocats donnent la tte contre les murs p.1 Duvalier et Kennedy p.1 Le photographe Daniel Morel gagne son procs contre lAFP p.1 Laurent Lamothe en Californie visitant des centres de haute technologie p.3 La chambre des dputs reprend le projet de loi lectorale p.4 US is opposed to ousting of Martelly p.10 Horny Goat Weed p.11 Clbration du 18 Novembre Bruxelles p.12 Foire binationale p.13 Revi Liter Sosyete Koukouy p.15

PAGE 4

Page 4 UNE ANALYSE accus la fois de grosses violations ainsi que de partisannerie. La lgitimit prsidentielle est en train de se rduire comme une peau de chagrin. On sent parfois le prsident au bout du rouleau. Tandis quen face les appels la dmission senhardissent de plus en plus. Cela en mme temps que aucun de nous ne peut particulirement en 2004, ne fait quaffaiblir davantage le pays. Y compris, et surtout, au niveau de sa souverainet nationale. Ce fut larrive de la Mission onusienne de maintien de la paix faire aux lections en Hati ? En mme temps que cest un passage oblig. Aussi pas tonnant que cest ce tournant que tout se situe. Lopposition accusant le prsident de vouloir sapproprier la machine lectorale. Martelly manuvre pour avoir un homme lui la prsidence du conseil lectoral. Il tente aussi davoir en main la direction de linstitution (constitutionnellement indpendante) en substituant la fonction de directeur administratif celle de directeur gnral. Parce que, constitutionnellement, cest le ( de lEtat, quand il savre que la politique gouvernementale passe mal dans la population, doit convoquer de nouvelles lections. Si sa majorit est reconduite, il choisit le premier ministre dans son propre camp. Si cest lopposition qui remporte les lections, il doit choisir le chef du gouvernement dans les rangs de lopposition. Elmentaire Une sance en assemble nationale (Georges Dup) Aux USA et au Canada, coutez Melodie FM sur votre cellulaire : ou 832 En France ce procd aujourdhui classique a pour nom lalternance. Lalternance dmocratique. Celle-ci a pour qualit premire de permettre au prsident lu daccomplir jusquau bout son mandat, comme le souhaitent aujourdhui Michel Martelly et ses fans, mais en mme temps de faire disparaitre le blocage politique. Du moins sous sa forme institutionnelle. Tandis quaux Etats-Unis, le second mandat du prsident Barak Obama est menac dtre sabot par une opposition farouche et perptuelle de ses adversaires Rpublicains majoritaires la Chambre des reprsentants. Lalternance a t pratique sans difficult sous presque toutes les dernires prsidences en France : Franois Mitterrand avec un premier ministre de droite (tantt Chirac, tantt Balladur), le prsident Jacques Chirac avec un chef du gouvernement socialiste, Lionel Jospin. Etc. chef de lEtat qui nomme les directeurs gnraux. Etc. Finalement on laccuse davoir autant laiss trainer la tenue des snatoriales partielles pour que le second tiers du Snat (30 membres) cette faon, fort de son contrle sur la machine lectorale, il se donne plus de garantie davoir une majorit en sa faveur aprs les lgislatives. Et de continuer sa prsidence comme il lentend. Mais en face le prsident grogne. Et ses adversaires ne sont pas ns dhier. Cest le moins quon puisse dire. Pour linstant En un mot, lalternance qui seule peut nous aider aujourdhui viter le pire, nest pas possible. Mme garantissant que le prsident de la Rpublique ira jusquau bout de son mandat. Et que lopposition devra dsormais pied duvre. En Hati nous ignorons lalternance, alors mme quelle est inscrite dans la Constitution en vigueur. Article 137 : Le Prsident de la Rpublique choisit un Premier ministre parmi les membres du parti ayant la majorit au Parlement. Si cest lopposition qui, aprs les lections parlementaires, dtient la majorit, le Premier ministre doit tre choisi par le Chef de lEtat dans les rangs de lopposition. Comme en France dans tous les cas sus-cits. Par exemple encore aujourdhui un prsident Franois Hollande, avec une cote de popularit en chute libre, peut se retrouver bientt en situation dalternance. Or en Hati cest ce qui ressemble le plus la situation que nous traversons en ce moment. La contestation contre le prsident Michel Martelly ne cesse de grossir. Son pouvoir est (Minustah), avec tous les dboires que lon sait. En tout cas, le bilan de cette dernire demeure trs controvers. Alors que si la Constitution hatienne ne prvoit pas la convocation par le prsident de la Rpublique de nouvelles lgislatives, mais celles-ci sont dues depuis dj longtemps (novembre 2011). Aussi leur tenue prochaine constitue loccasion idale pour commencer dnouer cette situation, lever le blocage. En un mot la seule solution raisonnable la crise actuelle cest lalternance. Un prsident Martelly dirigeant avec un chef du A dfaut den tre lui-mme issu. Alors pourquoi pas ? Comme en tout pays qui se veut dmocratique Mais chez nous tout ceci nest quun rve parce que le concept de partage du pouvoir nexiste pas sous nos cieux. Plus prcisment parce que la politique est dabord une source denrichissement personnel Et linternational naide pas non plus qui ne dfend que ses billes. Prenant ouvertement partie pour un camp contre lautre. Mais nous sommes le dernier et seul pays du continent o il dtient encore cette possibilit. Hati, le dernier des banana republics. Hati en Marche, 23 Novembre 2013 allons travailler en chambre spare, faisons diligence et faisons bien pour la gloire de la patrie commune, a dclar le snateur Desras. Toutefois, il a mis en doute la volont de lexcutif de vouloir organiser des lections: Le Prsident de la Rpublique et son gouvernement ne veulent pas organiser des lections. Ils prvoient de diriger par dcrets. Ayant t allait la dmocratie. Ses faits et gestes, ses penses, ses dmarches, Les deux chambres du parlement vont commencer travailler ce mardi en chambre spare aprs louverture vendredi de lAssemble nationale, a annonc le prsident du Snat, Dieuseul Simon Desras, appelant ses collgues travailler en urgence. Nous sommes sous les feux de lurgence Nous au dialogue entre les pouvoirs et les institutions: le dialogue social et politique pour le bien-tre de toutes les composantes de la population, a-t-il lanc. Il sest dit en dsaccord avec les parlementaires qui se seraient mis avec docilit sous la coupe de lExcutif, mais je respecte ceux qui, conscients de leur mandat, prtent leur concours lExcutif pour des prestations favorables au peuple, a-t-il conclu. HPN INDUSTRY MEETING NOTICE AND INVITATION FOR MIA HOTEL RESTAURANT INITIATIVEThe Miami-Dade Aviation Department (MDAD) will be soliciting the services of a company to Privately Finance a Restaurant Initiative for Hotel MIA Food and Beverage Operations at Miami International Airport. MDAD encourages all interested parties to attend and participate prior to MDAD nalizing the solicitation. WHEN: Tuesday, December 10, 2013 WHERE: Miami International Airport Hotel Concourse E, 7th Floor Conference Center C & D TIME: 10:00AM NOON To RSVP, please email your conrmation to Leyanee Valladares no later than Friday, December 6, 2013 at lvalladares@miami-airport.com. A tour of the restaurant will be given after the meeting. For legal ads online, go to http://legalads.miamidade.gov

PAGE 5

Page 5 DE LACTUALITE Washington ( les parlementaires hatiens pour navoir vot que 9 lois en une a fait plus dans la lutte contre la corruption que tous ceux qui lont prcd. Puis tout de suite aprs, les rapports du Dpartement dEtat ont recommenc dcourager toute visite non essentielle en Hati. Utilisant mme comme prtexte (dans le dernier en date) le cholera Allons donc. Quand les Etats-Unis avaient dcid dappuyer le Le Palais de Justice dtruit par le sisme na toujours pas t reconstruit (photo Hati en Marche) Or les rapports du Dpartement dEtat amricain ne font rien (en tout cas pas plus que les lgislateurs hatiens dnoncs par Mr Adams) pour faire revenir investisseurs et touristes dans notre pays. Les derniers stre prcipits ctait au lendemain du sisme du 12 janvier 2010. Certains ne sont mme pas descendus de leur 4X4 climatis depuis lhtel 5 toiles jusquau centre ville de la capitale. A en croire le rapport du et bien la dmocratie) qui devait nous apprendre combien les milliards de la reconstruction ont t accapars par ces compagnies amricaines pour ne laisser que les dcombres qui toujours nous entourent trois annes aprs le sisme. interview sur mesure. Epi, epi anyen Personne qui puisse empcher le gouvernement amricain davoir ses chouchous en Hati (sauf si les Hatiens venaient dcider de rapatrier vraiment leur avenir politique !), nouvel avatar de la politique politicienne locale. Et la semaine dernire on recevait la visite de lassistant de Mr Adams, Joel Danis, dorigine hatienne, dans une campagne de promotion ouverte en faveur du prsident Michel Martelly, qui fait face une forte contestation et bien entendu aussi de lassistance des EtatsUnis Hati. Washington semble pratiquer un marquage serr de lactualit politique hatienne. Ds quun vnement sy passe, il vient la rescousse. Au lendemain de la manifestation unitaire de lopposition du 7 Novembre dernier, nouvel appel (par tlconfrence) de Joe Biden Michel Martelly. Le lendemain de celle encore plus unitaire du 18 Novembre, cest Mr Joel Danis qui dbarque. Mais ce dernier ne donne pas une confrence de presse (alors que le service de presse de lAmbassade des Etats-Unis en est si friand). Son rgime Duvalier et cela bien avant de modifier le Travel warnings (avertissements aux voyageurs amricains) publi rgulirement dans site du Dpartement dEtat amricain. Parce que les voyageurs amricains (essentiellement attachs commerciaux et touristes) sont des moutons de Panurge, qui vont l que leur gouvernement indique. Car il y a surtout les questions dassurances. Hati est depuis longtemps sur la liste rouge. Au moins depuis le coup dEtat militaire de septembre 1991. Mme les diplomates quon nous envoie aujourdhui qui ne mettent jamais le nez dehors. Or au lieu dune amlioration depuis laccession la prsidence dHati de celui quon souponnait dtre (mais aujourdhui laveu vient de Washington mme) un protg de lOncle Sam, eh bien au contraire on ne fait que nous serrer la vis. Car si on veut soutenir un chef de lEtat en Hati, ce nest pas sorcier : il faut crer des emplois et amliorer la soupe quotidienne. On nest pas des purs esprits Mme si les seuls qui dbarquent sont les sectes protestantes. Voire quand cest le gouvernement hatien qui luimme avoue que tout ce quil lui arrive daccomplir, cest grce aux fonds provenant de laccord Hati-Venezuela (PetroCaribe), que pourtant Washington ne porte pas dans son coeur. Dans quel monde vivons-nous ? Force est donc de conclure que ce nest pas par hasard quon accuse le prsident Martelly de vellit dictatoriale. Et que le prsident lui-mme ne cache pas ses affections pour un Baby Doc. Car pour un peu quon pousse jusquau bout la logique de Washington, cest peut-tre l une condition essentielle pour voir revenir investisseurs et touristes Hati en Marche, 22 Novembre 2013 P-au-P, 22 nov. 2013 [AlterPresse] --Le prsident de lassemble nationale, Dieuseul Simon Desras, a svrement critiqu lexcutif, le vendredi 22 novembre, louverture de la deuxime session extraordinaire de lAssemble nationale, qui doit statuer sur plus dune dizaine dinstruments lgaux, parmi lesquels la loi lectorale. Le rquisitoire du snateur Desras est accablant : le prsident de la rpublique est en rbellion ouverte contre la constitution et la loi, () violations des instruments juridiques et des principes dmocratiques, des nominations de juge ont t faites en transgression de la loi, il ignore avec arrogance les chances lectorales, il soppose arbitrairement llection des juges de la Cour des comptes et du contentieux administratif, il arme des civils, il fait librer des bandits accuss dactions criminelles, il menace en permanence le parlement et lordre dmocratique Etc. Prince, des Cayes, sont agites par des mouvements citoyens peur des droits et des liberts publiques La prsidence a pris 2 mois pour remanier le projet de loi lectorale, pralablement labor par le Collge transitoire du conseil lectoral permanent (Ctcep). Le 9 septembre 2013, les dputs lont vot avant de partir en vacances. Le 2 octobre, ce projet de loi a obtenu le vote des snateurs, mais en des termes diffrents. Cette nouvelle loi lectorale devrait rglementer les prochaines lections (snatoriales partielles, locales et communales) en retard denviron deux ans. Par ailleurs, parmi les projets de loi soumis aux qui nont pas t vots dans les mmes termes par les deux chambres. Le prsident de lassemble nationale souligne aussi des problmes dordre institutionnel. Plusieurs structures de ltat sont bloques et nombre dentre elles ont failli leur mission, laissant les administrs dans une situation inacceptable, dnonce-t-il. Paralllement, relve le parlementaire, les rues du Cap Hatien, de Port-au-

PAGE 6

Page 6 LHISTOIRE REVISITEE ( lassassin comme tant un jeune Amricain de 24 ans, Lee Harvey Oswald, qui aprs son passage dans larme aurait bourlingu un peu partout, y compris Moscou. Et il aurait agi seul. Motivation ? Un rat, un frustr qui aurait voulu ainsi se faire un nom et passer lHistoire. Mais deux jours plus tard, et alors que Oswald est vaisseau amiral le porte avions Big Enterprise, tous ceux de notre gnration sen souviennent comme si ctait hier. Non ce ne sont pas seulement les reportages couleurs de Paris Match, Time Life et Vogue qui avaient fait de JFK une sorte denfant chri de Port-au-Prince. Vous ny tes pas du tout. Mais cest parce que en 1962 les Etats-Unis ont coup laide conomique Hati. Elu pour 6 ans en 1957, en 1961 Franois Duvalier se qui vient de mourir, et son Requiem pour Tontons Macoutes. Il y a la thse de la vengeance de Fidel Castro cause des nombreuses tentatives infructueuses contre sa vie par la CIA amricaine qui avait appuy llection de Kennedy, par lentremise dun Frank Sinatra, mais pour se retrouver harcele sans rpit par le ministre de la justice Bob Kennedy. Lee Harvey Oswald abattu bout portant par Jack Ruby deux jours aprs lassassinat de JFK Celui-ci sera aussi assassin 5 ans plus tard, en 1968, sur le point de devenir le favori dmocrate aux prsidentielles. Ne parlons pas du cinma qui sest empar aussi dun aussi le fameux complexe militaro industriel amricain qui ne son got. Alors que la guerre du Vietnam tait aux portes. Mais tant de considrations hautement goarme secrte. Le Vodou. En tout cas, le seul avoir proclam haut et fort que cest lui qui a tu Kennedy. Et Washington na men aucune enqute. Au contraire ds le remplaant dmocrate du prsident assassin, Lyndon B. Johnson, et jusqu Jimmy Carter, donc pendant toute une dcennie, la dictature Duvalier neut qu se rjouir de ses rapports avec Washington. Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince conduit au parquet, surgit un autre individu lui aussi jusque l un parfait inconnu qui, sous le regard mdus des agents, sortit un pistolet et abattit le prsum assassin du prsident amricain de plusieurs balles. Son nom : Jack Ruby, un propritaire de boite nuit. Sa motivation : la colre. A Port-au-Prince, lvnement du 22 novembre 1963 fut vcu avec presque autant dmotion quaux Etats-Unis. Un immense cri de douleur parcourut dun bout lautre la capitale hatienne. Comme si Hati avait perdu un tre trs trs cher. Et ce nest pas parce que le prsident assassin tait jeune et sduisant, catholique par surcroit, quil faisait avec son pouse, Jacqueline Bouvier Kennedy, un couple charmant, ou que son baby boy surnomm John John jouait avec ses petits camions sous le fauteuil prsidentiel pendant des conseils de cabinet particulirement tendus lors de la crise des missiles de Cuba, et que les Etats-Unis dcideront de faire un blocus de lle communiste en dployant la 7 e Flotte avec comme Mais ce ntait pas assez pour Papa Doc qui multiplia les dclarations double sens pour laisser croire que cest lui qui avait orchestr lvnement du 22 novembre Dallas, Texas. Comment ? Le vodou, pardi. En effet, la date du 22, cela vous dit ? 22 Septembre 1957, lection de Franois Duvalier la prsidence. 22 octobre, prestation de serment. Le 22 mai 1957 fut aussi une date symbolique puisque marquant la victoire de la fraction des forces armes qui devait organiser les lections en faveur du Dr Duvalier. Etc. Et il semble que le dictateur aurait mme demand de renvoyer jusquau 22 avril lannonce de sa mort en 1971. Aussi lassassinat de JFK survenant le 22 novembre, quelle aubaine. Et voil comment au milieu de mille autres interprtations sur lassassinat du 35 e prsident des EtatsUnis, celle de Papa Doc russit se glisser. Grce surtout un Grard de Villiers, le fameux auteur de romans despionnage Advertisement of DBE Goal for Program Plan Annual Update Department of Transportation 49 CFR Part 26ESTABLISHMENT OF OVERALL THREE-YEAR DBE GOAL FOR MDAD FOR FISCAL YEAR 2014 to 2016The Miami-Dade Aviation Department (MDAD) is preparing to establish an overall three-year goal for participation by Disadvantaged Business Enterprises in MDAD projects for Fiscal Year 2014 to 2016 (October 1, 2013 through September 30, 2016). MDAD invites comments from small, minorities and women, businesses, general contractor groups, community organizations, and other ofcials or organizations which may have information concerning the availability of disadvantaged and non-disadvantaged businesses, the effects of discrimination on opportunities for DBEs, and what might constitute a level playing eld for participation of DBEs in MDAD projects. A level playing eld is dened as the amount of participation DBE rms would have in MDAD projects if there were no discrimination against them. MDAD is proposing an overall goal of 16.0% for participation by Disadvantaged Business Enterprises in MDAD projects for scal year 2014 to 2016, based on information currently available. The rationale for this goal and supporting information will be available for public inspection for 30 days from the publication of this notice at MDADs Minority Affairs Ofce located at 4200 N.W. 36th Street, Building 5-A, 3rd Floor, Miami, Florida 33122, Monday through Friday from 8:00 A.M. until 5:00 P.M. MDAD and the U.S. Department of Transportation will accept comments on the DBE goal for 45 days from the date of this advertisement. The DBE Program Plan may be reviewed at MDADs Minority Affairs Ofce at the address above and a copy of its Annual Update Report may be obtained by calling (305) 876-7221. For legal ads online, go to http://legalads.miamidade.gov Aprs la lecture de la dcision par le juge Alison Nathan, Daniel Morel sest retourn vers ses sympathisants prsents dans la salle du tribunal de Manhattan et a lev le pouce en signe de victoire. Je suis satisfait. Jespre que cela narrivera plus jamais lun dentre nous. Cest une victoire pour tous les artistes, pour les droits dauteur, a dclar lAFP M. Morel. Son avocat, Joseph Baio, sest de son ct rjoui ( DMCA) et accord M. Morel 20.000 dollars supplmentaires. Toutes les parties se rservaient le droit de faire appel. Lors du procs, lavocat de lAFP Joshua Kaufman avait plaid le fait que lAgence navait pas agi sciemment et quelle avait essay lpoque de contacter Daniel Morel et dacheter ses photographies. Lorsque lAFP a ralis que Daniel Morel en tait le vritable auteur, lagence a immdiatement envoy une lgende corrective ses clients assurant que M. Morel tait lauteur des photographies. lors dlections lgislatives. (Avant plus tard, en 1964, de se dclarer prsident vie). La jeune administration amricaine le reut comme un affront personnel. Et Kennedy (ainsi que son frre, le ministre de la justice, Robert Kennedy) dcidrent quils auront la peau du tyranneau hatien. En effet aucune mesure ne pouvait tre plus terrible que la suspension de laide amricaine. Pensez lembargo de 1991 au lendemain du coup dtat militaire de Cdras. De plus chaque jour les Hatiens guettaient lhorizon le retour dans la rgion du Big Enterprise. Cette fois pour faire le blocus de lHati de Duvalier. Aussi le 22 novembre 1963, beaucoup de pertes de connaissance furent enregistres dans la capitale hatienne. du verdict. En janvier dernier, le juge Nathan avait estim que lAFP et Getty Images avaient viol les droits dauteur de M. Morel et dlimit le montant des dommages que ce dernier pouvait se voir accorder. Aprs sept jours de procs, le jury avait dcider si ladite violation des droits dauteur de M. Morel avait t intentionnelle ou non, ainsi que le montant des dommages. Le jury a estim que cette violation avait t intentionnelle et a accord des dommages dun montant de 1,2 million de dollars. Le jury a galement estim que lAFP et Getty Images avaient enfreint la loi du millnaire sur le droit dauteur numrique (Digital Millenium Copyright Act, En outre, quand lAFP a t informe par lagence photo Corbis que cette dernire dtenait les droits exclusifs sur les photos de M. Morel, lAFP et Getty Images les ont retir de leurs bases de donnes et ont envoy un mandatory kill (annulation, Ndlr) informant leurs clients quils navaient pas le droit dutiliser ces photos. HPN Photo de Daniel Morel

PAGE 7

Page 7 MINUSTAH T i t l e o f t h e E O I : P URCHASE O F A I R T I M E T O B R O A DCAST M I NUS T A H R A D I O & T V SPO T S & P R OGR A MMES T HRO U G H O U T H A I T I D a t e o f t h i s E O I : 14 N o v e m ber 2013 C l o s i ng D a t e f o r R ecei p t o f E O I : 29 N o v e m ber 2013 E O I N u m b e r : E m a il A ddr ess: s o s d p r o c u r e m ent @ un. o r g A ddr ess E O I r esponse b y f ax f o r t h e A tte n tion o f : C h i e f P r o c u r e m ent O ffic e r F ax N u m b e r : +509 2229 6860 o r 6861 UNCCS C ode : 722200 D ESCRI P T IO N O F R E Q U I R E M E N T SU n i t e d N a t i ons N a t i ons U n i e s M I NUS T A H H A I T I R E QUEST F OR EXPR ESSI ON O F I N TER EST ( E O I ) N O T E SPEC I F I C R E Q U I R E M E N T S / IN F O R M A T I O N ( I F A NY)This notice is placed on behalf of FORMTEXT MINUSTAH. United Nations Procurement Division (UNPD) cannot provide any warranty, expressed or implied, as to the accuracy, reliability or completeness of contents of furnished information; and is unable to answer any enquiries regarding this EOI. You are therefore requested to direct all your queries to FORMTEXT MINUSTAH using the fax number provided below. FORMTEXT 1.0 The United Nations Stabilization Mission in Haiti (MINUSTAH) intends to solicit proposals for the purchaseof airtime to broadcast MINUSTAh radio & TV spots & programmes throughout Haiti as follows: 2. MINUSTAH plans to broadcast a maximum of 144 radio spots and each spot length of sixty seconds. 2.1 Airtime to broadcast thematic weekly radio programmes totally 52 per year. 2.2 Airtime to broadcast various TV spots totaling 180 on 13 TV stations. 2.3 Airtime to televise various thematic weekly TV programmes (POTE KOLE), 15 minutes long and it would be broadcast on 13 TV stations, once a week, totalling 52 per year. 2.4 Airtime to televise various thematic weekly TV debates related to Mandate of the mission, 60 minutes long and it would be broadcast on 13 TV stations, once a month, totalling 12 per year. FORMTEXT Companies, interested to participate in the tender are requested to submit their Expression of Interest (EOI) on or before 29 November 2013, via fax or e-mail address as indicated above. The EOI must include the following information: clients references.Information on tendering for the UN Procurement System is available free of charge at the following address: http://www.ungm.org/Notices/Notices.aspx Only the United Nations Global Marketplace (UNGM) has been authorized to collect a nominal fee from vendors that wish to receive automatically Procurement Notices or Expression Of Interest. Please subscribe to http://www.ungm.org/Registration/Login.aspx Vendors interested in participating in the planned solicitation process should complete the Vendor Response Form of this EOI and fax it to FORMTEXT MINUSTAH before the closing date set forth above C O M P A N Y I N F O R M A T I O NUN G l oba l M a r ket P l ace ( UNG M ) V e ndor I D N u m b e r*: C o m p a n y N a m e : C o m p a n y C ont act : A ddr ess : C i t y : C ount r y : T e l e phone N u m b e r : F ax N u m b e r : E m a il A ddr ess: C o m p a n y W e b s i t e : S i gnat u r e : ____________________ D a t e : ___________________ N a m e and T itle : _________________________ To be filled by the Vendor (All fields marked with an * are mandatory) VENDOR R ESPONSE F ORM E O I N u m b e r : T O : C h i e f P r o c u r e m ent O ffi c e r F A X : +509 -2229 -6860 o r 6861 F R O M : S UBJ E C T : P URCHASE O F A I R T I M E T O B R O A DCAST M I NUS T A H R A D I O & T V SPO T S & P R OGR A MMES T HRO U G H O U T H A I T I We declare that our company fully meets the prerequisites A, B, C, D and E, for eligibility to register with the United Nations as outlined in the paragraph 1 of the EOI INSTRUCTIONS page. ** If not already registered with UNGM, please use the following URL to register at United Nations Global Marketplace (UNGM): HYPERLINK "http://www.ungm.org" www.ungm.org. Registration at UNGM is free and mandatory for responding to this EOI. The following information is available about the registration process.EOI INSTRUCTIONS1) Registering as a Vendor with UNGM Vendors interested in fulfilling the requirement described above must be registered with UNGM and may wish to visit HYPERLINK "http://www.ungm.org" www.ungm.org for full registration information in order to be eligible to participate in any solicitation. Information on the registration process can be obtained from the Mission concerned. Prerequisites for Eligibility In order to be eligible for UN registration, you must declare that: A. Your company (both parent and/or subsidiaries, if applicable) is not on, or associated with a company or individual on The 1267 List website (www.un.org/sc/committees/1267/consolist.shtml ) and is not on the IIC Oil for Food List website (www.iic-offp.org ). B. Your company (both parent and/or subsidiaries, if applicable) is not currently removed, invalidated or suspended by the UN Headquarters, field missions or other UN organizations (including the World Bank) and is not under investigation by a government or UN Member State. C. You have no outstanding bankruptcy, judgment or pending legal action that could impair operating as a going concern. D. You currently do not employ, or anticipate employing, any person(s) who is or was recently employed by the UN (in accordance with ST/SGB/2006/15, post-employment restrictions ( www.un.org/depts/ptd/pdf/conduct_english.pdf). Your subsidiaries, agents, intermediaries and principals agree to cooperate with the United Nations Office of Internal Oversight Service during any investigative processes undertaken by them, either before during or after execution of a contract, including providing all required documents, company records, access to employees, officers and staff, as well as financial information. For Registered Vendors: Vendors already registered must ensure that the information and documentation (e.g., financial statements, address, contact name, etc.) provided in connection with their registration are up to date in UNGM. IMPORTANT NOTICE: Any false, incomplete or defective vendor registration may result in the rejection of the application or cancellation of an already existing registration. 2) EOI Process Vendors interested in participating in the planned solicitation process should forward their expression of interest (EOI) to REF Text26 \* MERGEFORMAT MINSTUH by the closing date set forth in this EOI. Due to the high volume of communications REF Text26 \* MERGEFORMAT MINSTUH is not in a position to issue confirmation of receipt of EOIs. Please note that no further details of the planned solicitation can be made available to the vendors prior to issuance of the solicitation documents.

PAGE 8

Page 8 JUSTICE Manifestation par les avocats du barreau de Port-au-Prince exigeant le renvoi du commissaire du gouvernement Celui-ci est devenu un hros du jour o il a introduit une action pour corruption contre la Premire dame Sophia Martelly et son ain Olivier Martelly. et que le juge a accord un sursis au mandat de recherche mais lavocat doit rester la disposition de la justice. Un deal Donc Andr Michel est nouveau libre de ses mouvements. Les avocats du barreau de Port-au-Prince nen ( Le gouvernement tenta de lapprhender. Mais larrestation avait lieu une heure indue, autrement dit interdite par la dlit). Et la population se souleva (instantanment) comme un seul homme. Le barreau des avocats de Port-au-Prince aussi. Qui plus est, un commando davocats se rendit au parquet de la capitale et arracha leur collgue des mains des agents. Puis le barreau dcida dentrer en grve jusquau renvoi du commissaire du gouvernement et du juge dinstruction comme les deux responsables de ce gchis. Manifestation dun manque de respect et dune situation dinscurit pour la profession davocat. Mais alors que le jeune matre Andr Michel se trouve officiellement dans le maquis, il ressurgit toutes les manifestations anti-gouvernementales. Finalement on apprit un jour (non sans un certain tonnement) que Andr Michel et continuent pas moins exiger le dpart principalement du commissaire du gouvernement. Le gouvernement ne ragit pas. Et cela dure depuis prsent plusieurs semaines. Cest lpreuve de forces. Chaque semaine, revtant leur toge, nos chers matres vont crier leurs revendications devant le Ministre de la Justice. Ou devant le Parquet. La semaine dernire, pour tre reus par une odeur excrmentielle Lpreuve de forces menace de sombrer dans le ridicule. On en entend qui supplient le chef de lEtat pour quil renvoie son commissaire Ceux-l commencent continue faire la sourde oreille. Quelle doit tre alors la prochaine tape ? Et sils avaient, comme dit le crole, bien pens mais mal calcul le tir Et si le pouvoir les avait pigs en organisant la rencontre du juge dinstruction avec Andr Michel, leur enlevant ainsi leur principal argument. Dautant que le jeune avocat sortit de la rencontre en criant que cest une victoire pour la justice. Alors Outre que les vnements politiques se droulant actuellement un rythme effrn, cest chaque minute que les Une se remplacent. Ce qui contraint nos avocats, pour rester dans les news, continuer redescendre dans les rues, en jurant que le silence du gouvernement ne peut les dcourager. Mais leur clientle doit commencer sen ressentir. Aussi devraient-ils, pensons-nous, commencer chef du Parquet. Vu que les dtenteurs de ce poste nont jamais dur que quelques mois, voire quelques semaines Avec leur comportement de taureau furieux, ils peuvent mme crer leffet contraire. On dit dailleurs que le prsident Michel Martelly naime rien autant que la contradiction Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince www.radiomelodiehaiti.com

PAGE 9

Page 9 BANQUE NATIONALE DE CREDIT

PAGE 10

Page 10 Mercredi 27 Novembre 2013 WHATS UP LITTLE HAITI ? with Pascale E. Taddeo pools, trail improvements, and the creation of trails around biodiversity. CBC / Welthungerhife is taking charge of the planting of fruit and forest trees and their maintenance upstream of the site to reduce erosion directly on the waterfalls, the development and distribution of brochures on the biodiversity of the site, the training of farmers and guides on agroforestry systems, and the rendering in several languages of trees and endemic species. The road to Bassin Bleu (5 kms) will be rehabilitated by the Ministry of Public Works. in Ouanaminthe Joel Danis, from the State Department Bassin Bleu New stadium at Ouanaminthe Artillery museum at Citadel Christophe The leaders of popular organizations Foparc, Monop and Grand Bel Air plan to mobilize in front of the U.S. diplomatic mission in Port -auPrince. Encouraged by the strong popular mobilization during recent protests, the leaders of these organizations announced that a sit-in will be conducted on November 29, 2013, at the American Embassy. The main objective is to demand the resignation of Haitis head of state Michel Martelly. These organizations, spearheading the opposition, want the United States to get involved in Haitian politics, to force the departure of President Martelly. They accuse the U.S. government of imposing Martelly on the population in recent elections. Rony Timothe, leader of the Patriotic Forces for the respect of the Constitution (Foparc) sharply criticized the former and current U.S. ambassadors in Port-au-Prince. According to Timothe, U.S. Ambassador Merten acted as Martellys spokesperson. Leaders of these grassroots organization announced that the protesters will be equipped with plates and spoons in order make noise outside of the U. S. Embassy. The event is part of the opposition movement against Fradin Jeudy, explained that November 29 was chosen to honor the victims of the massacre of the Rue Valiant. He accused the government of having participated in the massacre of dozens of people who were armed only with their voting ballot. Assistant Coordinator of Haitian affairs at the U.S. State Department, Joel Danies, refuses to consider a possible departure of President Michel Martelly. Martellys departure is not realistic, answered Danies to a question about the demands of the Haitian opposition. The support of the Obama administration for respect the mandate of 5 years granted by the people at the of the U.S. administration. week, expressed concern about the situation. We do not to oust the president, he shared, as he called for respect for the democratic principles concerning terms of those elected. According to the U.S. government envoy, disputes against the mandate of the Head of the State are likely to reduce his effectiveness as he represents the Haitian people abroad. The support of the Obama administration for President months. There is progress in Haiti, stated Danies, stressing that relations between the Haitian and U.S. governments are warm and cordial. Although he recommends honoring the mandate of the Head of State, Danies said he is also willing to work with legislators. Some are elected for 6 years, while others for 4 years. We will continue to work with them, he said. This museum, built within the Citadel, was inaugurated on Sunday, November 17 th It has the largest known collection of guns from the XVII century, according to a dispatch from Haiti Libre. The news release also states that almost all of these cannons, which are made of cast iron or bronze and are of French, English, Spanish and Italian origins, were commanded by General Toussaint Louverture and later by General Jean Jacques Dessalines. With the Artillery Museum Citadel, Henry [Christophe] begins a new journey through time following his vision as the Builder King, said Michle Gardre Frisch, Director of the Haitian National Pantheon Museum (MUPANAH) in Champs de Mars. The Director General of the Institute for the Protection of National Heritage (ISPAN), Monique Rosann, expressed her gratitude to the Founding Fathers of the Haitian Nation: May our love for this land, where we were born, continue to grow forever. May our gratitude to those who passed it on to us, along with our commitment to citizenship to keep beautiful and worthy of our children also continue forever. The rehabilitation of this fortress, at the expense of the Palace of the Governors. A meeting between the Mayor of Jacmel, governmental department heads of Tourism and the Environment in the Southeast as well as representatives of the Caribbean Biological Corridor: CBC / Welthungerhife was organized to create a synergy between the partners involved in the preservation of the natural site of Bassin Bleu, located in Jacmel in the rural section of Lavanneau and to schedule project activities. Last Tuesday, a site visit was conducted by Dithny Joan Raton, Director of Tourism for the Southeast to see the progress of the work of cleaning the site, cleaning the Last Tuesday, President Michel Martelly, visited the department of the North East, including the town of Ouanaminthe, where he inaugurated the Sports Complex of Ouanaminthe, the largest sports infrastructure of the department. basketball court and a mixed tennis and volleyball court. This major sporting infrastructure, in addition to meeting standards, has a capacity of over 500 seats and also features among other locker rooms, and streetlights. The Director of the Institute of Social Well Being and Research (IBESR), Arielle Jeanty Villedrouin announced last week that the government will soon present a report on the status of children in Haiti. The document was prepared by an inter-ministerial committee and will be initially approved by the Council of Ministers. The Lamothe government will present the report on the Convention on the Rights of the Child at an international meeting on the Rights of the Child at the UN headquarters in Geneva (Switzerland). Villedrouin revealed that the Haitian government had accumulated a delay of 10 years in relation to its commitment under the Convention on the Rights of the Child. She also pointed out some of the governments accomplishments concerning children and the respect that is due to them. She referred to the universal education program launched in 2011. This program allows hundreds of thousands of children to have access to education. Another accomplishment is the decline in infant mortality due to vaccine programs. At the same time, the Ministry of Social Affairs began reopening centers. The center in Delmas will host 400 vulnerable children. The Ministry of Social Affairs will soon launch a new program Host families also for vulnerable children. Also among the progress the Director of IBESR cites is the adoption of the law on the treatment of children by the Chamber of Deputies, the publication of the law on international adoption and administrative provisions against In addition to IBESR, ministries of social affairs, education, health, justice, sports, the courts and the juvenile court among others were involved in preparing the report on the Convention on the Rights of the Child PORT-AUPRINCE, Hati ( HCNN ) Une nouvelle vague de violence exerce par des Dominicains contre des Hatiens vivant en Rpublique dominicaine pourrait compromettre davantage les relations dj tendues qui Un Hatien a t immdiatement tu aprs que la mort du couple ait t signale, mme si les circonstances entourant Une dame nous a dit que son mari a t tu sous ses contraints denterrer deux Hatiens qui ont t tus a dclar HCNN JeanBaptiste ASOLIN, un dfenseur des droits des rfugis qui travaille sur le dossier. ASOLIN qui est le coordinateur adjoint du Groupe dAppui aux Rapatris Rfugis ( GARR ), a indiqu que 4 autres personnes auraient t tues mais lorganisation doit Le ministre de lIntrieur hatien David Bazile a fait savoir que les reprsentants du gouvernement hatien recueillaient actuellement des informations sur le terrain et existent entre ce pays voisin des Carabes et Hati qui sont dj engags dans des discussions difficiles sur une dcision trs controverse de la Cour constitutionnelle dominicaine. Selon plusieurs rapports en provenance de la ville dominicaine de Neyba au moins 4 Hatiens ont t tus par des citoyens dominicains agissant en reprsailles lassassinat samedi dun couple dominicain, attribu des Hatiens. (

PAGE 11

Page 11 SANTE Dispositif du jugement rendu par le Tribunal de Premire Instance de Port-au-Prince en date du dix-huit Juillet deux mille Treize Entre : 1) La dame Jackson Eddy LEDOUX, ne Ketsia CHRY, demanderesse dune part Et : 2) Le sieur Jackson Eddy LEDOUX, dfendeur dautre part. PAR CES MOTIFS, le Tribunal aprs examen, le Ministre Public entendu, maintient le dfaut octroy contre la dame Jackson Eddy LEDOUX, ne Ketsia CHRY, Davec son poux pour injures graves et publiques aux torts de de la Commune de Delmas, de transcrire sur les registres ce destins le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers sil y chet. Commet AINSI JUG ET PRONONC PAR NOUS, Marleine Bernard DELVA, juge en audience civile, ordinaire et publique du jeudi dix-huit Juillet deux mille treize, en prsence de Me. Joseph ELYSE, Substitut du Commissaire du Me. Edva JOS, Av. Horny Goat Weed (extract dEpimedium) est un complment biologiquement actif non mdicamenteux et le fonction sexuelle des hommes et des femmes. Horny Goat Weed contient uniquement des ingrdients naturels et des extraits utiliss comme aphrodisiaques. LAphrodisiaque est une substance active naturelle qui stimule la production de testostrone, amliore la circulation sanguine vers les organes gnitaux, renforce la protection immunitaire et la libido. Formule de manire que chaque ingrdient est un puissant tonique et substance mdicale qui multiplie leffet des autres substances. Parmi eux: lextrait de lEpimedium, les fruits de Tribulus terrestris et Ginkgo biloba, lcorce de Yohimbe (un arbre tropical) et la vitamine B3 Niacine. Le principal lment actif de Horny Goat Weed est une herbe Epimedium qui pousse dans les montagnes du nord de la Chine et de la Core et qui est largement utilis dans la mdecine chinoise pour traiter limpuissance des hommes et la frigidit des femmes. Le mcanisme daction dEpimedium est trs similaire Viagra, avec la diffrence que Viagra contient des lments actifs synthtiques et Horny Goat Weed contient limpuissance sexuelle masculine ou de retourner la femme chimiques. Cest particulirement important dans les cas o les gens ont une intolrance certains mdicaments ou des ractions allergiques. Epimedium est une source de icariin flavonode glycoside qui comme Viagra bloque lactivit de lenzyme PDE-5. Leffet ngatif de la PDE-5 est quil bloque la circulation du sang dans le corps caverneux du pnis et du clitoris ce qui perturbe le fonctionnement du systme vasculaire et affaiblit lrection et la sensibilit des terminaisons nerveuses. Epimedium stimule simultanment la production doxyde nitrique qui conduit la formation de la cGMP (nuclotide cyclique). son tour, le cGMP force les muscles lisses de la pntration et agit pendant une longue priode. Les autres lments de Horny Goat Weed sont du mtabolisme hormonal. Tribulus Terrestris traite des dizaines de maladies, mais surtout il est utilis comme un aphrodisiaque. Des tudes ont montr quun extrait de Tribulus peut augmenter le niveau de lhormone sexuelle le testostrone de 30% ou plus. Lextrait masculine et accumule de multiples proprits: il augmente la gnitaux. De plus il stimule les terminaisons nerveuses de la moelle pinire qui est responsable de la durabilit de lrection. Il faut noter que le corps humain ragit et rpond aux produits biologiques naturels beaucoup plus facilement quaux produits chimiques. En prenant Horny Goat Weed il se produit tout fait naturel la rcupration de puissance et la stimmulation de la production de sperme. Il est galement terminaisons nerveuses ainsi restaure la libido perdue pour les hommes et les femmes. Dans ce cas, le dsir sexuel est accompagne dune sensation vive et devient affectif et crasante. Horny Goat Weed a t dcouvert par les meilleurs Horny Goat Weed est un stimulateur de la sexualit masculine et fminine sous toutes ses formes, il est capable davancer le composants actifs de Horny Goat Weed une activit sexuelle peut tre mobilise mme aprs une longue pause cause par une maladie ou dautres circonstances. Les rsultats positifs de lutilisation de Horny Goat Weed ne prend pas beaucoup de temps et il ny a rien plus important que la satisfaction sexuelle complte des deux partenaires nimporte quel ge. Hornygoatweed bien connus pour ses proprits uniques et pour son usage dans la pharmacologie et dans la mdecine. Par exemple, Ginkgo biloba a un effet positif sur le systme vasculaire, augmente la circulation du sang dans les vaisseaux des organes reproducteurs et dans le cerveau. VitaminNiacin aide apporter lorganisme lnergie et il est galement une partie intgrante milliers dautres, selon des chiffres trs conservateurs fournis par le Ministre de la Sant. Le Dr Florence Duperval Guillaume a assur que la commission mixte doit tre mise sur pied dans un trs proche avenir. Selon la ministre, chaque dpartement disposerait dassez dintrants pour faire face toute ressurgence de la maladie. De son ct, le directeur de lunit dappui la dcentralisation sanitaire au MSPP, le Dr Donald Franois, sest flicit des dispositions adoptes pour prvenir toute recrudescence de la maladie notamment durant la saison observer les rgles dhygine. Le prsident de la commission sant de la chambre renouveler son appel aux autorits hatiennes pour quelles prennent des mesures visant contraindre les Nations unies assumer leurs responsabilits pour avoir introduit par ses casques bleus, la maladie dans le pays. ( Elle a fait tat de limplication de plusieurs partenaires trangers dont lUNICEF et le PSI, qui travaillent aux cts du gouvernement hatien, travers les dix dpartements du pays dans le cadre de la lutte contre le cholra. cyclonique. Il a indiqu que chaque dpartement a reu une enveloppe de 1 million de gourdes pour raliser des activits de sensibilisations. Mais il encourage la population toujours Il encourage les autorits sanitaires sassurer dintrants pour faire face toute ventuelle apparition de nouveaux foyers. Un malade du cholera la semaine dernire Dsinfection aprs lvacuation ou le dcs dun malade du cholera (photos Robenson Eugne) Ecoutez avec Marcus sur www.radiomelodiehaiti.com Aux USA et au Canada, coutez sur votre cellulaire :

PAGE 12

Page 12 LIBRE PENSER Une interrogation philosophique sur les idaux du 18 novembre 1803 et un spectacle de danse et de chants folkloriques, voil ce que lAmbassade dHaiti en Belgique a, entres autres, prsent au public loccasion du 210 me annniversaire de la Bataille de Vertires. Un cocktail dont les ingrdients, quoique disparates, se sont harmonieusement mlangs. maintenant se demander si on est dignes dtre les hritiers de ce 18 novembre 1803 a-t-il annonc. Pour ce faire, il lui fallait dabord poser le problme de lesclavage compte tenu que le 18 novembre en constitue une mise mort Les valeurs de ce systme, devait nous rappeler Dorismond, taient bases essentiellement sur labsence complte de libert et dgalit. constitueraient la race suprieure. De cette exprience de la domination extrme allait se poser la question de la rsistance. Les soulvements contre le colonialisme dont la Bataille de Vertires en est laboutissement allaient lencontre de ces normalits prcites en cours dans le systme esclavagiste. Pour Dorismond, partir du 18 novembre, on est en ( / p. 13) prsence dun systme qui contient une politique sociale du vivre-ensemble dans la libert et lgalit, la souverainet et les droits de lhomme Ce renversement, qui pose la libert et lgalit comme valeurs absolues, rejette du coup lthique de la justice de lautre et sur la hirarchie socio-politique o la race tait le rfrent. Le 18 novembre, cest aussi la capacit de penser, de nouvelle justice sociale, la comprhension de lhumanit vue dans son intgralit et dans son universalit. Cest la rvolution la plus radicale et aussi la plus universelle qui soit juge, avec justesse, Dorismond. Mais dans la troisime partie de lexpos, le philosophe a relev, aprs lIndpendance, des contradictions fondamentaux tournant autour de la libert, lgalit et la souverainet. Les pratiques coloniales ont t reconduites. Par exemple, lancien esclave devenu libre qui, malgr la mise en avant des droits de lhomme, a t attach ses terres, enferm, et plus tard aussi. La politique de lingalit base sur la couleur, la biologie et la race tait telle quen dpit des mutations amenes par la rvolution, elle aura persist. Il en sera de mme des hritages africains (crole, vaudou). Quant la souverainet gagne, elle na pas empch, note encore Dorismond, que la socit haitienne se soit fourvoye dans des modes de dpendances par la faute de politiques internationales mais aussi par des erreurs stratgiques dacteurs haitiens. Des dhanchements gracieux Dorismond en est mme arriv poser la question sil fallait rejeter le 18 novembre ou bien si on ne devrait pas, de prfrence, faire la part entre le bon et le mauvais grain par un travail critique dtournes. Pour lui, cela passerait par un refus absolu et non ngociable de soi (souverainet) dans la libert, lgalit et le respect des droits humains. Le dbat, qui sannonait houleux, qui en est suivi na pas t trs long vu que le temps fuyait tire-daile et quil fallait passer la deuxime partie du programme. Celle-ci a t anime par la danseuse haitienne double de chanteuse, Nerlande Bazelais alias Nananan Loray connue dans le milieu haitien de Paris o elle volue depuis quelques annes. Ancienne tudiante de lENARTS, elle poursuit actuellement des tudes en art la Sorbonne. Doue dune formidable prsence scnique, elle a interprt, ce soir-l, plus dune dizaine de chansons folkloriques haitiennes sous les roulements de tambour dun jeune Haitien de Bruxelles, Nixon Joachim, pour la plus grande joie des compatriotes nostalgiques et des trangers la fois curieux et fascins. Sa chorgraphie, consistant principalement en des soulvements rguliers de croupe et des dhanchements gracieux et sensuels, semble avoir conquis le public, comme le tmoignaient les applaudissements et les commentaires enthousiastes capts en marge du spectacle. Pourtant le tambournieur et lartiste ne se sont pas connus avant le spectacle et navaient eu que dune misrable petite heure pour faire connaissance et coordonner leur numro, nous lAmbassade qui avaient presque tout organis. Ce sont eux qui ont dailleurs dnich le tambourineur. Malgr labsence de prparation, Bazelais tait parvenue organiser le peu despace quelle avait sa En plus dtre priv de libert de dcision, lesclave tait assimil un bien meuble et sous la domination totale du matre qui grait son corps, dfaut de son me. Le corps de lesclave tait, en effet, le lieu de toutes les violences, exerces aussi bien pour les besoins conomiques du colon (travaux forcs sur la plantation) que pour son assouvissement sexuel (le viol de la ngresse par exemple) ; cest aussi sur le corps aussi que les chtiments corporels sexeraient sur lesclave pour le forcer la soumission totale (ici tentative dappropriation de lme par la gestion du corps). Les Noirs venaient juste avant le singe cette politique domination outrancire du Dentre de jeu, Edelyn Dorismond a averti que son intervention avait toutes les chances de porter la couleur de sa formation. Il est philosophe et de ce fait, son approche du 18 novembre ne sera pas quvnementielle mais plutt marque Invit par lAmbassade dHaiti Bruxelles dans le cadre de la clbration des 210 ans de la Bataille de Vertires, Dr. Dorismond a tent dans sa confrence intitule 18 novembre : sens et contradictions de mettre en lumire les idaux dfendus par les esclaves rvolts et sinterroger sur ce qui en est devenu aprs lindpendance et le sicle suivant Il faut relever ce qui a t mis en question dans cette bataille de Vertires et corps sajoute la hirarchisation sociale o lesclave est relgu en dernire position. Les esclavagistes modernes dans les Amriques, dans les Caraibes, et plus prcisment SaintDomingue, en plus davoir rduit les Africains (avant les Indiens) une proprit, ont mis en place un systme de hirarchisation base sur la thorie de linfriorit suppose du Noir. Dans leur classification, les Noirs venaient juste avant le singe a rappel Dorismond. Il a voqu, pour les besoins de sa dmonstration, ce courant de pense en Europe qui, pendant des sicles, a cherch colonisation en sappuyant sur la religion et la science. Les Noirs seraient maudits car descendants de Cham (1). Cest ainsi que le marquis Henri de Boulainvilliers (16581722) qui dfendait lide dune race pure, suprieure, a systmatis lidologie raciale popularise par la prtendue maldiction de Cham Ses travaux ont t dailleurs lorigine de la pense raciste du XIXme sicle dont le comte Arthur de Gobineau (1816-1882) allait largement sinspirer. En effet, dans son ouvrage paru en 1855 sous le titre fort suggestif d Essai sur lingalit des races humaines Gobineau a soutenu que les Aryens, venus de lInde et qui se seraient propags dans toute lEurope, La clbration du 210 e anniversaire de la victoire de Vertires (18 novembre 1803) Bruxelles

PAGE 13

Page 13 HAITI, QUEL DEVELOPPEMENT ? Faire que dominicains et hatiens se connaissent davantage et consolider les liens entre les deux peuples. Il sagit des liens de fraternit, de solidarit et des relations de travail. Il faut que nous montrions nos deux pays que nous devons atteindre des niveaux dentente et dharmonie plus levs Tels taient les propos de Madame Jacqueline Bouin de Serulle, Prsidente de la Fondation Science et Art, coorganisatrice de la foire, loccasion de la confrence de presse du mercredi 13 novembre (voir Hati. On a donc des structures sociales comparables des deux ctes de la frontire, mais avec une grande diffrence au niveau des chiffres et les tensions entre les deux catgories sociales sont moins aiges en Rpublique Dominicaine, o la catgorie infrieure est minoritaire dans la population, alors quen Hati elle est largement majoritaire et doit cependant subir le joug dune minorit dautant plus arrogante quelle est consciente de son infriorit numrique. Et voil que les Hatiens, ceux de la catgorie domine, partie de lEst mais elles chourent. Une fois lexistence dun tat dominicain consolide, le nouvel enjeu fut la dlimitation des deux tats. Noublions pas que la Rpublique dHati a pu augmenter le territoire arrach la France par la prise de tout ce qui fait notre actuel Dpartement du Centre. Pas tonnant quon y trouve des villes portant des noms comme Lascahobas (les Acajoux) ou que la route qui va de Dondon ST Raphal sappelle encore la karetel (de lespagnol carretera). Cette question frontalire trouvera une solution dans des accords signs dans les annes Lagronome Jean Camille Bissereth et Madame Jacqueline Bouin disposition et structurer ses mouvements de telle manire quelle tait parvenue communiquer, comme tout artiste digne de ce nom, de lmotion. Devant les ovations dlirantes du public, on pouvait voir Joseph et Glaude au fond de la salle jubiler littralement. Si la confrence de Dorismond a forc plus dun prestation de Bazelais, elle, est venue rappeler la permanence et des drives honteuses. En dpit du fait que les idaux du 18 novembre continuent tre malmens ou ont, en tout cas, rassembler, cest lart, le lieu de la rconciliation par excellence. En ce sens, le choix du programme de la culture, sest rvl assez judicieux. H. Hrard N.D.L.R. : (1) Episode biblique selon lequel Canaan serait maudit par son grand-pre, No, pour une faute commise par Cham son pre. ( co-touristique et de production HEM Vol. 27 # 44 du 20-26/11/2013). Pour elle, en effet, lun des objectifs de cette foire est de resserrer les liens entre dominicains et hatiens. Et cette opinion est partage par Jean Camille Bissereth, de la FONDTAH (Fondation pour le Dveloppement du Tourisme Alternatif en Hati), galement coorganisatrice de la foire. Dans une conjoncture domine par les rcents incidents de Neiba, sans parler, en toile de fond de la dcision de la cour constitutionnelle dominicaine, un tel objectif peut paraitre utopique. Pourtant, comme le rappelle rgulirement Jean Camille Bissereth, les deux peuples qui se partagent Essayons de suivre lvolution des relations hatiano-dominicaines pour voir o sont les problmes qui ont envenim et enveniment encore ces relations. Au dpart, lenjeu cest lexistence mme dun tat dominicain. Au nom de je ne sais plus quel trait par lequel lEspagne cdait la partie de lEst la France, le gouverneur leffet de deux phnomnes complmentaires. En Rpublique Dominicaine, lindustrie sucrire prend son essor et a besoin de mainduvre pour la zafra. On ne peut plus aller chercher des esclaves en Afrique, mais on a les Hatiens juste ct. En Hati, le mme imprialisme, qui cre des centrales sucrires en Rpublique Dominicaine, chasse les paysans de leurs terres ; ils vont donc rpondre lappel de main-duvre des centrales sucrires dominicaines. Cette invasion ne sera pas du got de la classe dominante dominicaine qui voit faveur de la classe domine et elle ragira brutalement, par exemple avec le massacre de 1937. Cela nempchera pas les domins hatiens de continuer traverser la frontire et ils sont aujourdhui encore plus nombreux, ne se contentant plus de travailler dans les champs de canne. Quand vous vous promenez dans Santo Domingo, il vous arrivera de passer devant un chantier et vous entendez les ouvriers parler entre eux, en crole. Pire, les descendants dHatiens osent gnral Toussaint Louverture occupait cette partie de lEst lpoque la France tait gouverne par Napolon qui imposait ses volonts une bonne partie de lEurope. De mme JeanJacques Dessalines proclama lindpendance de lensemble de lile, mais la crainte dun retour des Franais lobligrent donner toute son attention lancienne colonie franaise. Cest le prsident Jean Pierre Boyer qui, aprs avoir rcupr le royaume du Nord la mort de Henri Christophe, put runir toute lile sous son autorit, et ce, la demande mme dau moins un secteur de la population dominicaine. Cela ne chasser larme hatienne. Il ne faut pas oublier ce dtail, la Par la suite il y eu des tentatives hatiennes de reconqurir la 30. Et nous arrivons au troisime enjeu, la prsence dHatiens en Rpublique Dominicaine. Mais pour le comprendre, il faut faire appel dautres considrations. En effet, par del lhistoire vnementielle, il y a une ralit sociale quil faut bien comprendre et qui remonte bien sr la priode coloniale. La colonisation na pas t la mme des deux cts de la frontire. Bien que lindustrie sucrire ait commenc se dvelopper dans la partie espagnole elle ny a pas pris la mme importance que dans la partie franaise Le rsultat est que la composition ethnique des deux populations nest pas la mme. On ne retrouve pas en Rpublique Dominicaine autant de descendants desclaves de plantations sucrires quen tenter daccder au pouvoir, voyez Pena Gomez. Dcidment trouve. Il sagit tout simplement de changer les conditions socio-conomiques, de manire ce les moins dfavoriss naient plus aller chercher de meilleures condi-tions de vie hors des frontires du pays, que ce soit en Rpublique Dominicaine, aux Bahamas, Miami ou ailleurs. Par la mme occasion nous cesserons dtre montrs du doigt dans le monde entier comme le pays qui inonde les autres de ses gueux. Je demeure de plus en plus persuad que ma thse a toute sa valeur : le problme hatiano-dominicain est avant tout un problme hatiano-hatien. Bernard Ethart Bureau de Communication de la Prsidence des Ministres Le Bureau de Communication de la Prsidence a lavantage dinformer le public en gnral et la presse en particulier quen Conseil des Ministres du mercredi 20 Novembre 2013, deux arrts et un projet de loi ont t adopts : lesquelles seffectue le classement des tablissements spcialiss dans lhbergement touristique. suivant lesquelles seffectue le classement des tablissements spcialiss dans lhbergement touristique, conformment aux dispositions de larticle 17 du Dcret du 12 Mars 1975 sur lexploitation des tablissements touristiques. 2. Arrt autorisant limplantation de la Zone Franche Agricole dExportation dnomme : NOURRIBIO et sanctionnant la Convention signe entre le Conseil National des Zones Franches (CNZF) et la Socit AGRITRANS S.A. Le prsent projet dArrt autorise la Zone Franche Agricole dExportation dnomme : NOURRIBIO tre arrondissement de Trou du Nord, dpartement du Nord-est. 3. Projet de Loi portant organisation, fonctionnement et modernisation de lenseignement suprieur. Le prsent projet de Loi, propos par le Pouvoir Excutif, porte organisation, fonctionnement et modernisation de lenseignement suprieur. Ce dernier texte ramne trente-cinq (35) le nombre de projets de loi dj achemins au Parlement en attente de implante Lorou Cachiman, habitation de Roucou, deuxime section de la commune de Trou du Nord, ( avril 2013, dune dlgation de lambassade des Etats-Unis, avec un lot dactes de divorce, la plupart se rvlant des faux. seul en cause. Les avocats Succs Renand et Charles Bernard Jeantal Guillaume Cetoute, et lhuissier de la cour dappel des Gonaves, Cajuste Barrett, ont, tous, t pingls par le juge instruisant laffaire, Denis Pierre Michel. Ces personnes ont t libres mais lenqute suit son cours selon le Rnddh et le Redha.

PAGE 14

Page 14 LES JEUX HORIZONTAL 1. Campagne 2. Pays au plus taux dhomicides par habitant 3. Article contract Pronom 4. Veau mort-n Brome 5. Irridium Pronom Conjonction 6. Voile qui reoit mal le vent et bat sans tre tendue 7. Brame 8. Flot. VERTICAL 1. Renverser 2. Brutalisera 3. Pronom Sigle dun centre de recherche en biologie molculaire situ Londres 4. Btises 5. Epouses dun souverain de lempire ottoman 6. Argon 7. Tambour dont le tuyau est en terre cuite 8. Einsteinium Voie. CROISADE HONDURAS AU#IL#R# VELOT#BR IR#TA#OU RALINGUE E#REE#K# RUISSEAU Visitez Haiti en Marche sur Internet au www.haitienmarche.com SCRABBLEArrangez les sept lettres ci-dessous pour former un mot franais Solutions de la semaine passeHOURQUE I R T O E T A Solutions de la semaine passe:Solutions de la semaine passe: LES JEUX DE BERNARD Allez de TONDES PARLER en utilisant des mots du vocabulaire franais, et ne changeant quune lettre par ligne.Mots Crois sToronto Montreal Calgary Ottawa Edmonton Mississauga Winnipeg Vancouver Brampton Hamilton Quebec -Surrey Laval Halifax London Markham Vaughan Gatineau Longueuil Burnaby Saskatoon Kitchener WindsorFIOTES FIATES FIAMES LIAMES LIANES LIANTS LIANTETONDES PARLER M L W K W I N N I P E G K V Q R W I N D S O R M L J M A U N T O R O N T O W B X I W E X L L A V A L D T R R S A B D I A E A J I U F A P S T E A U R E M G M J E M K I T C H E N E R B A B K P E S O W A U V O V T H T R T Z S A V L G J A T U N G I O K A T S I N Y E U N O O U N P U H K F O J E K G O C M A E G K C A L G A R Y H M N E R A A C X B M F R R H A D A Z B U R N A B Y S T U T N E V M N O D N O L F I E S I S P B X S F B Z Q M J X Y S Z O B J M sens ces dclarations. Il a indiqu que depuis plus de 15 ans, il nest pas all en Hati, et na aucune relation avec ce pays. Le snateur rapporte que, selon des mdias hatiens, lui-mme ainsi que le snateur Sonia Mateo de Dajabn, Amarilis conomique, Thmistocle Montas et dautres hauts fonctionnaires dominicains rire et quaucune importance ne doit lui tre accorde. En effet, depuis plusieurs jours des informations sont vhicules dans la presse hatienne faisant croire que des leaders de lopposition politique hatienne auraient reu de largent dun secteur important de la Rpublique Dominicaine pour aider au renversement du pouvoir de Michel Martelly. HPN prsums kidnappeurs remis en dun point de presse la libration de 4 individus qui avaient t arrts en novembre 2012 pour leur implication prsume dans lenlvement de Jorim Sam Etienne et lassassinat de Jean Marie Patrick Etienne. Selon le commissaire, ces personnes ont t libres au respect des principes de la loi, aprs avoir t entendues par un juge dinstruction. les actes criminels qui ont t commis. Depuis lundi soir, des membres de la population Jacmel avaient gagn les rues pour manifester leur mcontentement face cette dcision. quartiers de Jacmel, o la police est intervenue en lanant des grenades lacrymognes. Les manifestants se sont rendus devant les locaux du parquet de Jacmel pour exiger au commissaire des explications sur la libration de ces individus. Le conseil de lordre des avocats de Port-au-Prince se dit rvolt face laccueil outrageant que le commissaire du gouvernement de Port-au-Prince Me Francisco Ren a rserv aux avocats lors dun sit-in vendredi pour rclamer le dpart du commissaire, dit une note de presse. En effet, au moment du sit-in les avocats se sont heurts une odeur nausabonde manant de la salle dattente du bureau du commissaire du gouvernement. Les protestataires dnoncent cette situation qui caractrise une fois de plus la grossiret de Me Francisco Ren envers les avocats souligne la note. Le conseil de lordre invite ses membres ne pas cder la provocation et maintenir la mobilisation. HPN Communiqu de presse Le Ministre des Affaires Etrangres informe le public en gnral et la presse parle, crite et tlvise en particulier quune rencontre de travail sest tenue Caracas, au Venezuela, le 19 novembre 2013, linitiative du Gouvernement vnzulien, entre une dlgation hatienne et une dlgation vnzulienne conduites respectivement par le Ministre des Affaires Etrangres, Son Excellence Monsieur Pierre-Richard CASIMIR et le Ministre de la Prsidence de la Rpublique Dominicaine, Monsieur Gustavo Adolfo MONTALVO FRANCO autour de larrt arbitraire du Tribunal constitutionnel dominicain remettant en question la nationalit de citoyens dominicains pour la plupart dascendance hatienne. A lissue de cette rencontre une Dclaration conjointe a t signe par les deux Chefs de dlgation travers laquelle le Gouvernement dominicain sest engag prendre toutes les dispositions ncessaires pour garantir la scurit juridique, la pleine jouissance et le plein respect des droits des descendants dHatiens ns en Rpublique Dominicaine. Le Gouvernement dominicain sest rsolu rendre publiques, dans les prochains jours, toute une srie de dcisions allant dans ce sens. Les nouvelles mesures prendre. Hati et la Rpublique dominicaine sont dj en train de dbattre dune question trs pineuse concernant une rcente dcision de la Cour constitutionnelle dominicaine qui a rvoqu la citoyennet de plusieurs centaines de milliers de Dominicains dorigine hatienne, les rendant ainsi apatrides. Une dcision qui a provoqu une situation trs inconfortable entre les deux pays qui se partagent lle Aprs les incidents les autorits de la Rpublique dominicaine ont expuls 347 Hatiens dont beaucoup avaient trouv refuge dans le commissariat de police de Neyba aprs avoir t terroriss, attaqus ou menacs de mort et pourchasss par des Dominicains en colre. Plusieurs tmoins ont dclar que le nombre de morts serait plus lev et pourrait atteindre jusqu 34 victimes mais le ministre de lIntrieur hatien a dclar que ces chiffres nont pas t confirms. Il a appel les Hatiens en colre sabstenir de toute sorte de vengeance comme certaines voix lont motionnellement suggr. Nous demandons tous les Hatiens de rester calme et dagir de faon responsable envers les Dominicains qui vivent ici , a dclar Bazile HCNN Il y a un problme et le gouvernement y fait face travers les canaux appropris et lide de considrer une quelconque attaque contre des Dominicains ne sera pas tolre et sera punie , a-t-il dit Le prsident de la commission snatoriale des affaires trangres, Wencessclass Lambert a dclar quune dlgation de parlementaires hatiens se rendra en Rpublique dominicaine pour enquter sur les meurtres signals. Je vais rencontrer le prsident de la commission des affaires trangres la chambre basse Abel Descollines, pour en vue de dterminer exactement ce qui sest pass , a dclar Lambert qui a dj condamn les cas de reprsailles contre des Hatiens Beaucoup craignent que ces nouveaux dveloppements puissent compromettre davantage les efforts dploys par les deux pays et les deux gouvernements pour surmonter des questions litigieuses encore pendantes. ( LOrganisation des Nations-Unies a confirm mercredi que des contacts prliminaires ont t tablis avec lUruguay sur le retrait possible de ses troupes en Hati. Nous avons eu des discussions prliminaires New-York au sujet dun ventuel retrait en Hati des casques bleus uruguayens, mais il ny a toujours pas de notification officielle a dclar aux journalistes le porte-parole de lONU Farhan Hak, rapporte lagence EFE. Le ministre uruguayen des Affaires trangres, Luis Almagro, a indiqu que son pays a analys pendant longtemps le processus de retrait de ses soldats de la paix travaillant avec la Mission de stabilisation des Nations Unies en Hati, alors que la dmocratie dans ce pays connait de graves dtriorations Par ailleurs, le porte-parole de lONU a inform que le Secrtaire gnral de lONU Ban Ki-moon est au courant de la situation proccupations de la Minustah face cette situation. Le chef de la mission de lONU en Hati, Sandra Honor, avait exprim ses proccupations face la recrudescence de la violence et de meurtres dans le quartier de Cit Soleil et en dautres rgions du pays. HPN Abonnez-vous

PAGE 15

Page 15 TI GOUT PA TI GOUT ak Jan Mapou se tit Pawl Kreyl Vol. 3. Pawl Kreyl se yon kreyasyon Sosyete Koukouy, premye mouvman liter ganize nan branch kreyl literati Ayiti a. Sosyete Koukouy soti anndan Mouvman Kreyl ayisyen depi nan ane 1965. Bivize ganizasyon an se travay avk tout mon, tout enstitisyon epi ak Leta ayisyen tou, pou avansman lanng kreyl ayisyen an anndan Ayiti kou nan peyi etranje. Prensipal objektif Pawl Kreyl se kreye yon espas oubyen pwodiksyon yo ak tout lekt lang kreyl la : Ayisyen kou etranje. Nan premye nimewo Pawl Kreyl la, prensipal objektif komite redaksyon an se prezante Sosyete Koukouy, tout branch li yo ansanm avk tout ekriven ki pwodui nan Koleksyon Koukouy. Dezym nimewo Pawl kreyl la se koresponn ak sikonstans ane 2010 la, kote tranbleman t a te kraze Ptoprens ak vil ki alantou li yo. Nan nimewo 2-a, tout tks ki te nan kategori kreyasyon liter yo Istwa kout, lt, pwezi chita sou sitiyasyon lavi pandan epi apre tranbleman t a. Nou te Dokt Grard A. Frre Kanta twazym nimewo Pawl Kreyl la, li chita prensipalman sou pwezi kreyl Ayiti a. Menm jan ak nimewo / temwayaj, yon seksyon literati. Seksyon literati a gen save kou Pwofes Maximilien Laroche ki ekri sou rechch etnomizikolg Alan Lomax te f Ayiti epi li genyen tou travay teyorik sosyete Koukouy sou pwezi kreyl Ayiti a. Tks sa yo part anba plim Michel-Ange Hyppolite (Kaptenn Koukourouj) ansanm ak Jan Wob Plasid. Nan seksyon revi a, ki ap pale sou sosyete nou an, komite redaksyon te mande eksp kou Pwofes Frenand Lger nan Toronto University, Lemte Zephyr nan Fakilte lengwistik aplike epi Yvon Lamour konseye pedagojik nan Lise Cambridge Rindge and Latin School Cambridge Mass, pou yo te ekri sou kreyasyon Akademi kreyl Ayiti a. Nan nimewo twa Revi Liter Pawl Kreyl, nou deside mete pwezi alon, paske pwezi se kategori liter, kote nou jwenn plis zv ki ekri an kreyl. Men, nou dwe di tou dezym gwo rezon ki ankouraje nou soti nimewo sa a sou pwezi, se paske pa janm genyen okenn travay teyorik an Koukouy yo epi ki jwenn aplikasyon yo, tou, nan travay powt kreyl ki pa anndan Mouvman liter Sosyete Koukouy, premye mouvman liter ki ekziste nan branch kreyl literati Ayiti a. L nou louvri seksyon literati Pawl kreyl nimewo 3-a, nou ap jwenn enfmasyon sou branch oral literati kreyl Ayiti a, nou va jwenn tou enfmasyon sou divs fm pwezi kreyl nou devlope sou fm teyorik nan Sosyete Koukouy : Fm pwezi wongl, fm pwezigram ak fm fantezi elatriye. Pi plis toujou, yon mon, ki vle anseye kategori pwezi nan lanng kreyl la, va jwenn yon seri tm teknik nan kategori pwezi avk tks an kreyl km demonstrasyon Pami tm teknik sa yo, nou kab nonmen : Metaf, sinestezi, Anadiploz, kyas, omeyotelet, eko son, dyaf, eksetera. Majorite tm nou repetisyon nan v pwezi li. Seksyon antoloji, ki anndan Pawl Kreyl nimewo 3-a, chita sou tm lanmou. Tm lanmou an part sou plizy fm anndan antoloji a. Lanmou pou peyi ( Moriso-Lewa, Vilbrun Romulus), lanmou tandrs ( Frantz Benjamin, Lenous Suprice, Sito Cav), lanmou pou manman ( Manno Charlemagne), lanmou pou papa ( Pascale Millien-Faustin), lanmou pou lanng kreyl la ( Manno Ejn). Nan seksyon antoloji Pawl Kreyl la nou vle demontre powt nou yo trete sij lanmou an sou plizy fm. Yo ale pi lwen pase lanmou nan nivo sansyalite. Konsa, nan tks nou chwazi yo, lanmou piwete sou tout kalite teren ( Pawl Kreyl p. 18. Avk twazym nimewo Pawl Kreyl sa a, nou bay tout lekt ak tout edit okazyon pou yo dekouvri kalite blte pwezi kreyl Ayiti a pote nan tout fondas li. Konsa, nou kw, ansanm, nou va pran swen richs liter sa a ki kontinye ap nouri imajin kolektivite nou an. Pou nou plase kmann angwo osnon andetay vizite paj Koukouy la ki se : HYPERLINK http://www.sosyetekoukouy.org www.sosyetekoukouy.org oubyen Rele Libreri Mapou nan 305-757-9922 nan Miyami. Sosyete Koukouy ================================= L nou konsidere varyason (m, nonm, lm, zm, lzm) ki part nan tablo a mo ki ft ak yon grenn silab yo ( monosyllabique ), nou ka aplike menm prensip la. Nou ekri mo ki nan sistm vokabil lang lan. Men kk egzanp ateste nou jwenn ki soti nan kont Timtim Ayiti yo. Mwen pran yo nan Tardieu, Grard-Marie, Tim Tim Bwa Chch, 500 kont devint ayisyen, Educa Vision Inc., Floride, 2001, nan p. 42, 54, 131, 71. (Nan egzanp sa yo, tankou yon modl pou tks nan liv lekl fondamantal yo, mwen slman ekri fm plen an pwonon yo olye fm kout yo ki nan liv la. Mwen pa chanje okenn lt fm.) Pandan mwen ap pase nan yon bary, mwen tande zip-zip-zip-zip. Mwen jwenn [twa] 3 zm ki ap devore yon sl m. (Repons : De zm ki ap siye bwa). Twa zm pase nan yon bary, [yonn] nan yo pa f anyen. (Repons : Dezym nan). Twa zm bat senk san mil m. (Repons : Dan moulen ak kann). Fanm jn kole sou nonm nwa. (Repons : Pm kajou). Yon sl wowo f mil m. (Repons : Wowoli). [Trannde] 32 slda gade yon sl m. (Repons : Dan ak lang). Jodi a, nou prezante yon nouvo analiz parap ak ansyen an ki te nan Pawl kreyl vol 1, nimewo 1, oktb 2009, p. 280-290. Nan p. 286 referans sa a, nou te rele ka sa yo lyezon espesyal, lyezon etimolojik, lyezon efonik. Se yon analiz ki gen plas li nan kontks varyete kreyl acrolectal la ki ap layite nan bouch gwoup ki tr pwch frans a. Sepandan, nan nouvo analiz sa a, sou baz done anpirik nou prezante yo, nou abouti ak zan, z, zm km mo, km inite leksikal ki deja anndan sistm vokabil kreyl la. Dl, nou panse, konsidere ka sa yo km lyezon kreyl se yon pwoblm ki mal poze. Soti nan atelye 1 rive nan atelye 4, se kesyon apostwf ak ti tir ki ap pale, avk kesyon ekri fm kout oubyen fm lonng pwonon psonl yo slman. (cf. Kayne 1975, pou fm fb ak fm f). Men nou debiske gen lt mo ki pa pwonon epi ki nan menm sitiyasyon an. Egzanp : pwonon relatif ki, mak tan te, advb negatif pa. Ositou, nan ka chanjman fonetik sa yo, kote fm lonng nan tounen yon fm kout ki se yon konsn, ki pa kapab mache poukont li san li pa apiye sou yon vwayl (eksepte pett konsn silabik yo), kesyon apostwf ak tir a gen plis rap ak tograf mo klitik fonolojik yo an kreyl. (Paregzanp, pou Cadely 1994, 1997, te se yon klitik fonolojik ki gen yon fm plen ak yon fm kout osnon redui). Yon mo klitik se yon varyant, (yon alomf, yon fm kout, yon fm atn, yon fm fb) menm mo mfosentaksik la, epi ki fme yon mo fonolojik avk yon lt mo yo rele hte Mo mfosentaksik la se mo plen an, se (fm lonng, fm tonik, fm f) a. Mo klitik la se varyant atache a ( variante lie ) ki pa ka mache poukont li. Li toujou toujou dwe apiye sou yon lt mo km sip. Li fme yon mo fonolojik avk mo sip a. L li apiye sou mo devan li a, li se yon pwoklitik. L se sou mo dy li a li apiye, li se yon anklitik. Mo klitik yo redui (pi souvan an konsn) apati mfm gramatikal ki ft avk yon sl grenn silab. Yo se mfm lib, otonm sou plan sentaksik, men ki pa endepandan (ki atache, ki pa lib) nan reyalizasyon yo sou plan fonolojik (cf. Zwicky 1985). Selon Cadely (1994), klitik kreyl ayisyen yo fonolojik, yo pa sentaksik. Yo prezante 2 fenomn : yo kontrakte epi yo pwononse atache ( agglutin ). Yo f pati yon klas mo fmen (ki pa anpil) nan kreyl la. Nou jwenn yo nan fonksyon : pwonon (psonl, relatif), detminan posesif, mak tan, advb (negatif) HYPERLINK http:// www.erudit.org/revue/rql/1995/v24/n1/603104ar.pdf http:// www.erudit.org/revue/rql/1995/v24/n1/603104ar.pdf Onivo tograf, gen divs fason yo ekri mo klitik yo. Selon rg tograf lang lan, mo klitik la kapab ekri 1) swa poukont li, 2) swa avk apostwf pou pwoklitik la, 3) swa avk tir pou anklitik la, 4) swa atache avk mo li apiye sou li a. Tout fason sa yo lojik, sou yon baz lengwistik, selon teyori lengwis la aplike a. (Konsa, chwa tograf mo klitik yo vin plis yon kesyon sosyolengwistik). _________________ cf. Hansy Mars, Fini les strotypes yon atik sou metye kdnye ki part 6 mas 2012, nan Le nouvelliste, sou sit entnt HYPERLINK http://www.lenouvelliste.com/article4. php?newsid=103127 http://www.lenouvelliste.com/article4. php?newsid=103127 nou li li jodi a 14 oktb 2013. Ti diksyonn Jean-Robert Placide Koukouy-Kanada ================================= Sanbl pp, Sanbl pyi, Tout ansanm pou vans Kwyl (kreyl Dominik) 22, 23, 24 oktb 2013 ------------------------------Nan okazyon 30 anivs Jounen Entnasyonal Lang ak Kilti Kreyl, peyi Dominik te ganize yon senpozym sou lang ak kilti kreyl sou otorite Minist Kilti, Jens e Sp ak Gwoup Etid Kreyl nan Dominik. Yo te envite tout asosyasyon ki ap travay sou lang kreyl nan peyi Karayib la ak nan Oseyan Endyen. Komite pou tabli Akademi Kreyl Ayisyen an te Mesye Gregory Rabess. Konsa, yon delegasyon te reprezante Ayiti nan non Inivsite Leta ak nan non Komite a. Delegasyon an te genyen 3 manm : Luna Gourgue, Claude Pierre ak Renauld Govain, manb CO.RE.RA, (Contact Recherches Carabes) nan Gwadloup (Guadeloupe). Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) Senpozym nan te dire 3 jou e li te dewoule sou 4 gran pwen : Jounen 22 oktb : 1. Lang Kreyl nan Edikasyon fml : Ayiti (Haiti), Gwadloup, (Guadeloupe), Matinik (Martinique) 2. Entegrasyon kreyl nan aktivite sosyal (CORECA) Jounen 23 oktb: 3. Lang Kreyl nan Endistri kilti :1. Dominik, Matinik, Gwadloup, Sechl Ayiti, Gwadloup, Asosyasyon Ekriven Karayibeyen Jounen 24 oktb: 4. Koperasyon Kreyl / Pwopozisyon tout delegasyon yo lan. 1 e diskou : Mesye Cecil Joseph, Majistra vil Wozo, kapital Dominik, louvri senpozym nan pou f yon bon rale sou sitiyasyon lengwistik Dominik ki gen de (2) lang : Angle, lang anpil moun Dominik pran plezi pale kreyl sitou nan mwa lang Majistra Joseph, lang kreyl sou bon chimen nan Dominik, apre slman kk lane Endepandans. Nan tan lontan, pale kreyl se te pawl moun radi, moun malelve ; alkile, moun Dominik asistans lan bat bl bravo pou Ayiti, li di moun Dominik ak tout lt pp nwa sou lat dwe gen Ayiti rekonesans pou chimen libte li trase pou tout pp ki te nan lesklavaj, li rekont tou Ayiti se pp ki pa negosye lang li. 2 e diskou : Mesye Gregory Rabess, Chaje misyon nan Minist Kilti te jwe wl mt seremoni. Mesye Rabess, manm Komite pou Etid Kreyl nan Dominik, se prensipal ganizat senpozym lan, se li tou ki te envite Komite pou tabli Akademi Kreyl Ayisyen an, li te ann Ayiti 30 Avril 2012, avk Komite Akademi pou tabli Akademi an. M. Rabess te pale de esperyans BANNZIL KREYOL ak tradisyon 28 oktb nan selebrasyon lang ak Kilti Kreyl depi nan lane 1983. 3 e diskou : Reprezantan Minis Edikasyon Nasyonal Dominik la f sonje sa f 35 lane depi Dominik pran endepandans li. Peyi a gen tradisyon bon kolaborasyon ak Matinik, Gwadloup. Li deklare li kontan genyen kolaborasyon Ayiti tou pou monte koperasyon kreyl la ; li ta renmen pou nou devlope lt tip kolaborasyon tou. Li f konnen Dominik se yon zile natirl nan Karayib la kote moun viv natirl, kote moun manje natirl, li envite asanble a ak lt etranje vini vizite Dominik. 4 e diskou : Madam Sarah Mozar, Gwadloup, te reprezante Prezidan CO.RE.CA. ki potko rive Dominik. Li eskize absans Prezidan CO.RE.CA. a ki dwe rive pou 24 oktb ; li gen anpil plezi pale kreyl, li konnen pale angle ak franse byen men se nan lang kreyl li pran plezi li, se nan kreyl li pi alz. Li pale sou travay gwoup rechech sa a ap f sou kreyl, li montre kouman moun Gwadloup kontan mete ak Matinik, Ayiti, Sent Lisi, (Sainte Lucie) Dominik pou devlope rechch sou lang Kreyl la. 5 e diskou : Mesye Ian Douglas, Minis Touris Dominik la avwe li pa tw maton nan lang kreyl kidonk li ap f alevini nan kreyl ak angle ; li pwomt pou li mete li opa pou lane pwochen li bon nt nan pale ak ekri kreyl. Minis lan montre kouman lang ak kilti kreyl ka svi pou devlope touris nan Karayib la. Pou li, lang ak kilti kreyl se idantite pp Karayib la, se fs Karayib la tou, kote pp sa yo ka boukante Kilti, mizik, tradisyon. Li ta renmen w fs sa a pote devlopman ekonomik nan Karayib la. Matinik) Yo envite delegasyon Ayiti a louvri entvansyon yo paske yo vle resve yon plas don pou Ayiti, ki pou yo se lid kreyolofoni an 1 Pou Ayiti, se dab Luna Gourgue ki te salye tout moun nan non Inivsite Leta d Ayiti ak nan non Komite pou tabli Akademi Kreyl Ayisyen an ; li anonse 3 pwen : yon ti rale sou listwa lang kreyl nan sosyete a ann Ayiti, yon ti rale sou lang kreyl nan Edikasyon, ak yon ti rale sou Komite a. Madam Gourgue f listwa lang kreyl la depi nan tan lakoloni, pase nan tan Endepandans rive jouk nan lane 1987 kote li pote enfmasyon sou atik 5 Konstitisyon an ki wose lang kreyl la kontinye pou montre plas lang kreyl nan Edikasyon : Langzoutiaprantisay nan premye sik fondamantal, lang-matyansyman nan tou sik fondamantal yo ak nan nouvo segond a. Madam Gourgue pousuiv sou fmasyon Komite pou tabli Akademi Kreyl Ayisyen an li anonse Lwa pou kreyasyon Akademi an deja vote nan Palman peyi a, se tann li ap tann pou Prezidan Repiblik la pwomilge (Journal le Moniteur). Claude Pierre, apre, te pran la pawl pou salye moun Dominik epi f yo konpliman pou jan peyi yo vt, bl epi fre ; li mande yo pou yo toujou kontinye pran swen anvirnman sa a ki se yon mvy ki frape tout vizit. Li pale apre sou batay ki pou ft pou lang kreyl la, nonslman ann Ayiti, nan Karayib la, men tou nan Oseyan Endyen an. Mesye Pierre devlope twa gwo lide : 1batay lengwistik la ak batay politik kote pou tout Karayib ki pale kreyl la soti lang nan flkl pou yo rantre li nan modnite atrav lekl, administrasyon piblik. 2Pwodiksyon ak piblikasyon kreyl kote yo dwe miltipliye tout kalite piblikasyon : kominikasyon enfmasyon, syans, pwezi ak kilti. 3Rankont ak koperasyon ant Karayib ak Sechel, Oseyan endyen san nou pa bliye Kebk (Qubec) Lwizyn (Louisiane) e latriye kote gwoup ap travay tou pou devlopman lang kreyl la 2Pou Gwadloup, Pwofes kreyl, Madam Mirna Bolus pale de esperyans lang kreyl nan lekl. Li pale sitou sou fmasyon yo bay pwofes nan Gwadloup pou yo genyen 3Pou Matinik, Mesye Camille RABIN yon reprezantan CCEE, Asosyasyon Ekriven Karayib la, te montre kouman lang kreyl la gen anpil richs kote li gen imaj ak mo pou dekri tout kalite ak varyete bagay, tankou emosyon, blte, menm jan li svi pou menmen konba sosyal, menm jan li ka svi pou pale syans ak teknoloji. 1. Mesye Felix Henderson, Reprezantan Dominik, te pale sou lang kreyl nan medya nan Dominik, li montre ki wl medya yo ka jwe nan devlopman lang kreyl nan Dominik nan pwogramasyon emisyon ak mizik kreyl. 2. Mesye Renauld Govain, Reprezantan Ayiti nan CORECA, te pale sou Kreyolofoni e entegrasyon karibeyen li te rale sou ganizasyon ki toupatou ap travay sou kreyl, san li pa bliye Komite pou tabli Akademi Kreyl Ayisyen an. 3. Apre sa, 3 lt manm CORECA nan Gwadloup te rapouvsuiv : Mesye Robert Fonts, Mesye Felix Lambert Prudent, Madam Sarah Mozar. Yo te kontinye ap pale sou travay rechch ki ft nan peyi Gwadloup, sou zv ki pibliye an travay ki ft nan CORECA se travay ki gen yon dimansyon entnasyonal.

PAGE 16

Page 16 BACK PAGE deux Gouvernements conviennent de se runir ultrieurement pour faire avancer le dialogue constructif ncessaire la conclusion daccords satisfaisants pour les deux pays. Le Ministre des Affaires Etrangres ritre la volont de lAdministration MARTELLY-LAMOTHE de tout mettre en uvre en vue dassurer la dfense des intrts et des droits de tous les citoyens dorigine hatienne, o ils se trouvent. Port-au-Prince, le 21 novembre 2013 Les travaux de reconstruction de 4 ponts qui ont t dtruits lors du passage des cyclones Gustave, Ike et Ana Jacmel ont dbut, selon ce qua annonc mercredi le dlgu dpartemental du Sud-est, Pierre Michel Lafontant. premire phase a dbut par le nettoyage des canaux dirrigation, a indiqu le dlgu franaise de dveloppement (AFD) hauteur de 8 millions de dollars amricains, a inform M. Lafontant. Les ponts qui devront tre reconstruits se trouvent notamment dans les quartiers de bas des Orangers, March Geffrard, et Silo. Depuis plusieurs semaines des manifestations sont organises par des organisations populaires, pour exiger la reconstruction de ces ponts. A Marigot, des citoyens continuent de manifester pour rclamer la construction du pont au niveau de la rivire Phelps. Rappelons que lors des dernires manifestations organises Jacmel, plusieurs coles ont essuy de jets de pierres. Le laboratoire informatique de linstitution des Surs salsiennes Madelaine Morano a t pratiquement dtruit. Port-au-Prince, vendredi 22 Novembre 2013 : Le Prsident de la Rpublique, S.E.M. Michel Joseph Martelly, a eu un entretien tlphonique trs cordial avec le Snateur dmocrate de la Floride Bill Nelson, le jeudi 21 Novembre 2013. Au menu des discussions, notamment : la situation au niveau du Parlement et lorganisation des prochaines lections en Hati. Le Chef de lEtat et le Snateur Nelson se sont mis daccord sur le fait que les lections sont essentielles dans la dynamique de renforcement et de prennisation des acquis dmocratiques. Ils ont convenu galement de leur ncessit pour maintenir le pays sur la voie du dveloppement durable et du progrs.