Haïti en marche

MISSING IMAGE

Material Information

Title:
Haïti en marche
Physical Description:
v. : ill. ; 45 cm.
Language:
French
Publisher:
s.n.
Place of Publication:
Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date:
Frequency:
weekly
regular

Subjects

Subjects / Keywords:
Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre:
newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage:
United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti

Notes

Language:
In French.
General Note:
Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
All applicable rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier:
oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869
System ID:
UF00098809:00586


This item is only available as the following downloads:


Full Text

PAGE 1

PETROLE CONTRE Demande de Rp. Dominicaine 18 Nov. : ( MEYER, 16 Novembre Cest la politique hatienne qui a donn nos voisins dominicains lascendance quils semblent exercer sur nous aujourdhui jusqu vouloir nous traiter ouvertement avec un total mpris. Cest donc par la politique que viendra aussi ventuellement la solution. Sans avoir besoin de remonter jusquau massacre de plusieurs milliers de paysans Hatiens (30,000 selon certaines sources) dordre du dictateur dominicain Rafael Leonidas Trujillo mais accompli avec lassurance que, par la corruption, il pouvait avoir la classe politique hatienne PORT-AU-PRINCE, 13 Novembre Rares sont jusqu prsent les ractions de la socit hatienne la milliers de Dominicains pour la seule raison quils sont des PORT-AU-PRINCE, 17 Novembre Nou tout sou blf. Tout le monde triche. La politique a encore pris un nouveau tournant. En haut on tend le rameau dolivier, en bas ce nest que menaces et intimidation. O est Saint Vincent et Grenadines appelle des sanctions contre la Rpublique dominicaine afin de contraindre les autorits de ce pays revenir sur leur dcision de dnationaliser plusieurs centaines de milliers de Dominicains dascendance hatienne. Ralph Gonsalves, Premier ministre de Saint Vincent et Grenadines, selon la presse trinidadienne, demande dexclure la Rpublique dominicaine du programme Petro-Caribe, et de bloquer aussi son adhsion la Caricom si cette loi raciste tait maintenue. M. Gonsalves invite les autres tats membres de la Caricom adopter une position commune sans quivoque face la dcision arbitraire des autorits dominicaines. JACMEL, 17 Novembre On parle de production nationale avec accent de plus en plus sur sa composante agricole. historique avec la dcision de sa compagnie nationale et multinationale PetroCaribe daccepter le remboursement en nature dune partie de la dette ptrolire. Hati fait partie des pays de la rgion recevant du ( ARROGANCE Manifestation anti-gouvernementale remontant lautoroute de Delmas en direction de Ptionville o se concentrent aussi les pro-Martelly (photo Reuters) Une croisade sacre des principales forces politiques traditionnelles dominicaines, avec lex-Prsident Leonel Fernandez entre Joaquin Balaguer ( droite) et Juan Bosch : est-ce lanti-hatianisme le ciment ? Le Premier ministre Laurent Lamothe prsidant linitiative Gouvnman lakay ou Milot, nord dHati Les Capois, pour ou contre le pouvoir en place, assistent aux crmonies traditionnelles commmorant la Bataille de Vertires descendants dHatiens. Et toutes ces ractions exprimes sur lInternet. Nous parlons des Hatiens de lintrieur. De ce quon appelle la bonne socit hatienne. Aprs le nouvel appel de la communaut internationale au dialogue (tour tour le vice-prsident amricain Joe Biden et la cheffe civile de la mission onusienne, Sandra Honor),

PAGE 2

Page 2 EN BREF ... EN PLUS ... ont assist aux funrailles de lex-ministre des Affaires trangres Dr. Jean Renald Clrism. Parmi les personnalits prsentes, lex-Ministre Josette Bijoux, le Secrtaire dEtat la Production Animale Dr Michel Chancy, le Prsident de la BNC, Philippe Vixamar, le Fondateur et Suprieur Gnral de la Congrgation des Petits Frres et des Petites Surs de lIncarnation (PFI-PSI) Rev Fr. Francklin Armand, le Personnel du Programme National des Lacs Collinaires (PNLC), la Plate-forme INITE au grand complet avec lexcandidat la prsidence, M. Jude Clestin. Des Reprsentants dorganisations paysannes, dont KOZEPEP, taient galement venus lui rendre hommage et saluer son courage. La crmonie, sobre et mouvante, a dur plus dune heure durant laquelle le Rev. Pre William Smarth a vant lhomme quil considre tre un ami, un modle, un religieux, un dfenseur des pauvres, un dfenseur de la langue ont t rendus par son frre Dr Roosevelt Clrism considrant Renald comme un qui lui a lgu son cur comme un immense trsor. La reprsentante du gouvernement, la ministre de la Culture Madame Josette Darguste, a pour sa part salu le travail accompli par lex-chancelier Jean Renald Clrism. Jean Renald Clrism, ex-chancelier, ancien prtre, ancien Ambassadeur dHati auprs de lOMC est dcd le mardi 29 Octobre 2013 lge de 76 ans, aprs avoir ressenti un simple malaise qui la conduit vers lau-del dans la maison de son pre. Linhumation sest faite le Samedi 16 Novembre Arniquet, sa ville natale dans le Sud du pays. La fanfare du Palais National a rendu un ultime hommage au dfunt la sortie de lglise. Yves Paul Landre ypleandre13@yahoo.fr 18 Novembre: Manifestations et Contre-manifestations en perspective La journe du 18 Novembre sannonce chaude. Manifestations contre le pouvoir, mais aussi manifestations pour soutenir le prsident Martelly. Mais les hteliers se plaignent. Le long week-end de Vertires (lundi 18 novembre, fte nationale) a t presque rat, retrouver au beau milieu dun affrontement entre les deux camps. Dun ct les groupes dopposition FOPARK et Fs Patriotik pou Resp Konstitisyon, revendications (dmission du prsident Michel Martelly), nont pas chang leur lautorisation de la Police, la manifestation aura lieu [...] la mobilisation ne sarrtera pas, nous sommes dtermins mener la lutte jusquau bout. Plusieurs personnalits apport leur appui la manifestation du 18 novembre. Celle-ci devait partir de lglise Notre-Dame du Perptuel Secours au Bel-Air, puis aprs avoir parcouru le centre ville de Port-au-Prince et Ptionville, venir sachever au Champ de Mars. Dautre part, le Mouvement Patriotique de lOpposition Dmocratique (MOPOD) qui regroupe plusieurs formations politiques de lopposition (OPL, INITE, RDNP, PLH, PROP, Ayisyen pou Ayiti, KID, Ansanm Nou Fo) a fait savoir que sa plateforme appuyait sans rserve les manifestations lances par lopposition. Andr Fadot, le porte-parole du Mouvement National de lOpposition Populaire, appelle la Police Nationale dHati, assumer ses responsabilits en assurant la scurit des manifestants. Les Dputs Romial Smith et Guy Grard Georges abondent dans le mme sens, appelant les autorits respecter le droit de manifester et garantir la scurit des manifestants, quils soient de lopposition ou du camp pro Hati Hati en Marche Port-au-Prince Miami th URL : www.haitienmarche.com ( ( EN BREF gouvernemental. Dgts provoqus par le typhon aux Philippines PORT-AU-PRINCE, 12 Novembre Le prsident Michel Martelly a prsent les sympathies de la nation hatienne aux Philippins. Aucun pays ne nous est, en effet, plus frre que les Philippines qui viennent dtre ravages par un typhon (quivalent de nos cyclones) qui y a fait des milliers de morts et laiss quelque 300.000 sans abris. Lorsquon parle de pays totalement ras, de populations affames et de tentatives lrosion des montagnes et labsence de curage des cours deau qui sont le plus en cause. Mais nos deux pays ne se rapprochent pas seulement par les catastrophes naturelles mais aussi celles de la main de lhomme. LHatien dcouvrait les Philippines au moment de la chute de Baby Doc. En effet celui-ci fut renvers le mme mois que le dictateur philippin Ferdinand Marcos en fvrier 1986. Marcos aprs un rgne sans partage notre pays prisonnier pendant 29 ans. de la mme protection : les Etats-Unis qui ont occup les Philippines jusquen 1946, tandis quune occupation amricaine place un systme totalement aux ordres de Washington. de pillages, quel autre pensons-nous automatiquement que le ntre ? Comme Hati, les Philippines sont invitablement sur la route des catastrophes naturelles sans avoir des moyens de prvention adquats. Le mme phnomne a frapp quelques heures plus tard le Vietnam mais ny a fait que des dgts matriels. Cependant nous sommes plus critiquer nous autres parce que les Philippines sont formes dun chapelet Un hommage a aussi t rendu au dfunt la veille, jeudi, la Fokal. Le confrre Yves Paul Leandre nous prsente un compte rendu: De nombreuses personnalits religieuses, diplomatiques, politiques et de la socit civile se sont dplaces lglise Saint Louis Roi de France vendredi pour rendre un dernier hommage au Dr Jean Renald Clrism qui a succomb le 29 Octobre dernier, une attaque cardiovasculaire. En effet, cest ce vendredi 15 novembre, triste jour pour lEglise catholique et la diplomatie hatienne, quont eu lieu les obsques de lancien chef de la diplomatie hatienne, Dr Jean Renald Clerism. Aprs avoir exprim leurs regrets jeudi la salle polyvalente de la Fondation Konesans et Libert (FOKAL), lInstitut de Technologie et dAnimation (ITEKA) et lOrganisation de nombreuses personnalits religieuses, diplomatiques, politiques et de la socit civile dont lEvque auxiliaire de Port au Prince, Mgr Quesnel Alphonse, la Ministre de la Culture et de la Communication Mme Josette Darguste, reprsentante du gouvernement, lex-Premire Ministre Claudette Werleigh Un Messe de prise de deuil sera chante en mmoire de Roger Dominique le vendredi 22 Novembre, 5 h pm, Hollywood (Florida). Adresse Nativity Church Les familles Dominique et Coupet remercient tous ceux et toutes celles qui leur ont tmoign leur affection en ces douloureuses circonstances. dles et donc plus largement ouvertes aux violences de ces ouragans. Celui qui a frapp vendredi (8 novembre) cet archipel du Sud-est asiatique est le plus terrible jamais enregistr : plus de 340 km heure. Tandis que Hati, pays de montagnes, a plus de possibilits damortir ces chocs-l. On sait que ce ne sont pas les vents mais les inondations, grossies et acclres par Les deux rgimes ont t presque aussi dsastreux que les pires typhons et ouragans tropicaux. En nombre dassassinats politiques et dexactions de toutes sortes. Cest lassassinat scandaleux dun rival (lexsnateur Benigno Aquino, en 1983, au moment o il regagnait courageusement son pays aprs des annes dexil) qui va prcipiter le mouvement qui amnera la chute de Ferdinand Marcos. Tandis que pour Jean Claude Duvalier, le coup fatal a t lassassinat de trois coliers dans la ville des Gonaves, surnomm le berceau de lIndpendance. Les deux pays se ressemblent aussi par la corruption sans frein qui caractrise leurs milieux politiques. Marcos aurait dtourn plusieurs milliards de dollars vers des comptes en banque dissimuls aux Etats-Unis et en Suisse. Et la famille Duvalier de nombreux millions. Mais en per capita, cest du pareil au mme. Mais corruption plus que illimite, vulgaire. Ne dit-on pas que Michle Bennett Duvalier avait install au palais national de Port-au-Prince un systme de climatisation Michle Bennett dans son insparable manteau de fourrure Jean Renald Clrism

PAGE 3

Page 3 LACTUALITE EN MARCHE ... Les avocats des victimes du ( suffisamment puissant pour pouvoir se promener en manteau de fourrure. Tandis que Imelda Marcos, tout aussi jet set, avait pour faiblesse les chaussures dont on retrouvera au moins trois mille paires dans lappartement prsidentiel aprs leur fuite. Autre point commun, les Philippines sont le seul pays o le salaire minimum est plus bas quen Hati (US$5 par jour). Mais comme en beaucoup dautres points (y compris la politique : aprs quelques annes de troubles, les Philippins ont su nous plus on avance, plus cest la mme chose), en matire dimmigration aussi (car comme nous le pays est surpeupl pour trop peu de ressources), Manille (la capitale) a tout simplement conu de faire de limmigration lun des ses meilleurs atouts conomiques. de fonds effectus par la diaspora, mais en faisant de limmigration une vritable entreprise nationale. Elmentaire Les Philippines prparent professionnellement leurs migrants qui se rpandent, et grce laide de lEtat Les avocats des victimes du cholra ont fait le point, mardi, Port-au-Prince, sur la plainte dpose depuis environ 1 mois New-York, contre les Nations-Unies, particulirement la Minustah, en vue de les pousser prendre leurs responsabilits face aux milliers de victimes du cholra en Hati. Le professeur et directeur du Center for Law and Global Justice, Jeffrey S. Brand, a indiqu que cette plainte qui a t dpose: nest pas une lutte qui sera mene uniquement par les Hatiens, mais par le monde entier LONU est bien informe de sa responsabilit dans lintroduction de cette pidmie en Hati, pourtant elle garde encore le silence dplore lavocat. LONU qui est suppose faire la promotion de la justice dans le monde entier, ne reconnaitra jamais sa culpabilit dans lintroduction du cholra en Hati, vu que cela pourrait discrditer lorganisation a dclar M. Brand. Toutefois, lavocat maintient que la plainte dpose vise forcer linstitution indemniser toutes les victimes, respecter ses promesses daccompagner les autorits dans la lutte contre la maladie, tout en reconnaissant philippin, dans tous les coins de la plante. Rsultats : la majorit des infirmiers et infirmires aux Etats-Unis sont dorigine philippine. Tandis que jusquen Hati ce sont eux qui arrachent les meilleurs emplois dans les factories. Ouvriers spcialiss. Et pas moins de US$2.000 par mois. Oui Philippins et Hatiens sont frres en bien des points. On est parmi les pays les plus pauvres et les plus vulnrables au changement climatique, bien entendu. Mais celui qui a marqu le plus de points depuis 1986, anne o nous nous sommes dbarrasss de nos dictateurs respectifs, ce nest srement pas nous. La preuve, ce sont les soldats philippins qui sont en Hati dans le cadre de la mission des Nations Unies Et non linverse. Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince sa responsabilit en demandant pardon au peuple hatien pour la ngligence de lONU. Me Mario Joseph a, pour sa part, appel les victimes du cholra se munir de leur rellement quelles ont t atteintes de la maladie. Ainsi, il demande au tribunal de New-York de permettre aux milliers de victimes de se prsenter lors du jugement. La bataille est lance et nous invitons toutes les victimes et le peuple hatien nous accompagner a lanc Me Mario Joseph. Les autorits sanitaires en Hati ont recens plus de 8 mille morts du cholra. Toutefois, ce bilan tend salourdir vu que au cours des derniers jours, de nombreux cas ont t signals dans plusieurs rgions du pays. Message du 18 Novembre, commmoration du 210 e anniversaire de Vertires, la bataille dcisive qui ouvrit la voie lindpendance le 1er janvier 1804 (photo Robenson Eugne) P-au-P, 18 nov. 2013 [AlterPresse] --Le discours du prsident Joseph Michel Martelly, ce lundi 18 novembre 2013 au CapHatien, loccasion du 210 e anniversaire de la bataille de Vertires (le 18 novembre aux manifestations de lopposition contre lactuelle administration politique, relve lagence en ligne AlterPresse. Lexploit de Vertires na t possible que grce lunion, de Dessalines et de Ption, des multres et des noirs, des nantis et des pauvres rappelle Martelly, revenant sur la bataille historique des esclaves de Saint-Domingue, dirige par Jean-Jacques Dessalines pour prendre le contrle de Vertires aux dpens des troupes doccupation franaises. Cataloguant de faux dmocrates ceux qui appellent sa dmission de la prsidence, Martelly se veut dicter les combats mener Dessalines Nous devons crier grenadiers lassaut du chmage, du dchouquage, de la vie chre, de la contrebande, de la violence, de lignorance, de lexclusion sociale, des prjugs, de lanarchie. Ce sont ces combats mener aujourdhui pour aboutir au dveloppement selon Martelly. Manifestants et contre-manifestants p.6 Les Martelly-stes dsignent Lavalas comme leur rel adversaire p.1 La politique hatienne alimente larrogance dominicaine p.1 O est la bonne socit hatienne p.1 Faut-il croire la relance agricole ? p.1 Caricom : Demande dexclure la Rp. Dominicaine de Petrocaribe p.1 Hati et les Philippines p.2 Hati : trois ans aprs le sisme p.12 Haitian Hollywood actress Garcelle Beauvais p.10 Lingouvernabilit p.14 Foire binationale, co-touristique et de production p.13 Estanda Ekriti Kreyl nan Liv pou Lekl Fondamantal p.15

PAGE 4

Page 4 UNE ANALYSE dcision aberrante. Mais pas ici o nous avons une si bonne socit certes, cest dire avachie, impuissante, castre, dpasse, dphase, sans odeur et sans saveur. toutes sans exception sont trop occupes par la donne politique, malgr que leur prsence ny change pas grand chose O sont nos crivains-crivaines, tous nos actuels ou futurs prix littraires X ou Y ? Qui va suivre lexemple ( Dans un autre pays plus soucieux du respect de son image et de son histoire, bref de son prestige, voici quelques ractions quon aurait enregistres sans quelles soient assimilables pour autant une dclaration de guerre. Lorsque la France refusa de participer la deuxime Le Prsident Michel Martelly arrivant le 13 novembre la Jamaque o il plaidera aussi la cause des Dominicains dascendance hatienne menacs de perdre leur nationalit ( Aux USA et au Canada, coutez Melodie FM sur votre cellulaire : 605 ou 832 Une cinquantaine de Dominicains-amricains ont organis, le samedi 16 novembre, une marche New-York aboutissant devant le consulat dominicain Times Square (Manhattan), pour manifester leur solidarit aux Dominicains dorigine hatienne qui ont t rendus apatrides par un arrt de la Cour constitutionnelle dominicaine. Si vous ntes pas New York et que vous ne pour dire au gouvernement de la Rpublique Dominicaine que nous nous opposons cette tentative de priver les citoyens dominicains de leur nationalit et de leurs droits crivent les organisateurs de la marche. Le 23 Septembre 2013, le Tribunal Constitutionnel de la Rpublique dominicaine a rendu une dcision qui dpouille de leur citoyennet les Dominicains ns dimmigrants illgaux, dont la grande majorit est hatienne. Un recensement prcdent a montr que prs de 210.000 Dominicains dorigine hatienne, pourraient tre dchus de leur nationalit dominicaine. Par ailleurs, lorganisation de droits humains, Amnistie Internationale, a appel, jeudi, des actions urgentes, en vue dempcher la mise en application de larrt constitutionnel dominicain. 5 migrants prissent en mer Porto-Rico le 10 novembre 2013 (AHP) 5 migrants hatiens qui voyageaient bord dune embarcation de fortune, sont morts noys samedi (8 novembre) prs dune ile de Porto-Rico. Ils faisaient partie dun groupe de 18. Apparemment, les contrebandiers ont oblig ces 18 migrants sauter la mer, prs de lle de la Mona avant de schapper, a rapport la Garde ctire amricaine. Cette petite le est situe dans un passage rput guerre dIrak (mars 2003), le peuple amricain manifesta son mcontentement en dcidant de changer le nom des french fries pour liberty fries. Simple mais loquent. Lorsquil fut dcid de forcer le gouvernement amricain sinvestir davantage dans la recherche dune solution contre le Sida, tout le monde se mit porter un bouton ou un papillon rouge bien en vidence. Cest ainsi dun Mario Vargas Llosa, le prix Nobel de littrature 2010, qui a vid sa colre ce sujet dans un article qui a dj fait le tour du monde dans plusieurs langues ? O sont nos nouveaux Antnor Firmin et Louis Joseph Janvier (De lgalit des races humaines !) pour dnoncer ces Carabes dune autre race, anthropophages leur faon Serait-ce tant une provocation si le gouvernement essayait dviter certaines rencontres non essentielles avec les officiels du pays quune socit ragit quand elle nest pas contente de quelque chose. Un geste symbolique mais qui devient de plus en plus fort quil est adopt au fur et mesure par le grand nombre. Si lon tait dans un autre pays quHati, on verrait la communaut religieuse dcider de faire de linsulte dominicaine le sujet de la prche ou du sermon du dimanche dans toutes les glises du pays, toutes confessions confondues. Vraiment lmentaire et on ne voit pas quel problme cela pourrait causer quiconque. Mais comme dit Hamlet, il y a quelque chose de pourri (dans ce pays) samedi dernier lhtel El Rancho. Dans toute autre socit on aurait vu des citoyens et citoyennes, probablement des jeunes (genre Femen) bondir sur la scne et nous lire une ptition invitant les autorits de la rpublique voisine revenir sur leur chaines de tlvision, pas une qui ait lide (ou le courage) de faire tourner en boucle une note de protestation sollicitant la signature des citoyens concerns Tout comme les radios tout aussi nombreuses pourraient dcider dun commun accord de diffuser chaque heure un jingle de rappel. A la bonne heure En dautres temps, et pas si lointains, on aurait vu les ligues fminines avoir comme invite spciale quelque congnre dominicaine menace par le verdict du tribunal constitutionnel dominicain Mais aujourdhui on dit plutt ligues fministes, et les centres dintrt aussi ont chang. Tout comme nos organisations de la socit civile qui voisin comme certain sommet sur linvestissement touristique tenu la semaine dernire Punta Cana. Il ny a pas de quoi fouetter un chat Mais cela indiffrents. Quant nos super-marchs gants, eux qui ont le monopole du commerce avec le pays voisin, cela leur coteraitseul jour. Mais quel message A ce propos, nous avons pris rcemment connaissance dune lettre ouverte dune journaliste dominicaine intitule jai honte dtre une Dominicaine. Et nous, la bonne socit hatienne, si brillante et sophistique, que dire ? Marcus Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince Advertisement of DBE Goal for Program Plan Annual Update Department of Transportation 49 CFR Part 26ESTABLISHMENT OF OVERALL THREE-YEAR DBE GOAL FOR MDAD FOR FISCAL YEAR 2014 to 2016The Miami-Dade Aviation Department (MDAD) is preparing to establish an overall three-year goal for participation by Disadvantaged Business Enterprises in MDAD projects for Fiscal Year 2014 to 2016 (October 1, 2013 through September 30, 2016). MDAD invites comments from small, minorities and women, businesses, general contractor groups, community organizations, and other ofcials or organizations which may have information concerning the availability of disadvantaged and non-disadvantaged businesses, the effects of discrimination on opportunities for DBEs, and what might constitute a level playing eld for participation of DBEs in MDAD projects. A level playing eld is dened as the amount of participation DBE rms would have in MDAD projects if there were no discrimination against them. MDAD is proposing an overall goal of 16.0% for participation by Disadvantaged Business Enterprises in MDAD projects for scal year 2014 to 2016, based on information currently available. The rationale for this goal and supporting information will be available for public inspection for 30 days from the publication of this notice at MDADs Minority Affairs Ofce located at 4200 N.W. 36th Street, Building 5-A, 3rd Floor, Miami, Florida 33122, Monday through Friday from 8:00 A.M. until 5:00 P.M. MDAD and the U.S. Department of Transportation will accept comments on the DBE goal for 45 days from the date of this advertisement. The DBE Program Plan may be reviewed at MDADs Minority Affairs Ofce at the address above and a copy of its Annual Update Report may be obtained by calling (305) 876-7221. For legal ads online, go to http://legalads.miamidade.gov dangereux mi-chemin entre Porto Rico et la Rpublique dominicaine Sept hommes et six femmes ont t secourus et ramens terre par un navire des Garde Ctes. Les corps de deux migrants ont t rcuprs, tandis que trois autres sont toujours ports disparus ou considrs comme morts. Les sauveteurs ont dailleurs suspendu leurs recherches dimanche.

PAGE 5

Page 5 DE LACTUALITE ( ARROGANCE dans sa poche (voir en annexe correspondance avec un proche du candidat aux prsidentielles de 1957, le snateur Louis Djoie). Mais fort aussi de lindiffrence des grandes puissances vis vis de cette petite nation ngre. Lanne o il pas os chanter les funrailles symboliques de la zafra (embauche des paysans hatiens pour les plantations de canne dominicaines dans des conditions proches du servage) et proclam devant lAssemble gnrale de lONU que plus jamais on ne boira le sucre amer tremp dans le sang hatien ? Aristide fut ramen au pouvoir trois ans aprs le Le dictateur Trujillo avait lil partout t install seulement 7 mois auparavant) dbarquant des centaines dimmigrants illgaux hatiens jusque devant le palais probablement aussi (comme avant lui Trujillo) la complicit des dcideurs hatiens (larme et les lites) ? Mais on aurait tort de ne pas mentionner aussi le comportement irresponsable des lus du peuple : Aristide avait t lu avec une majorit insolente des voix ; idem le nouveau parlement domin par le mme secteur politique, profondes de la corruption). Mais faut-il remonter aussi haut quand en septembre 1991, lorsquclata le coup dtat militaire qui renversa le ( ARROGANCE eut lieu le massacre des Hatiens par Trujillo, 1937, fut aussi celui du dbut de lHolocauste, llimination des Juifs et les pays occups par cette dernire, priode concidant avec la Deuxime guerre mondiale (1937-1945). Or jusqu nos jours on poursuit les disciples et complices de Hitler alors que la pression internationale se contenta de contraindre Trujillo verser des (US$750.000) lEtat hatien (dont une grande partie disparaitra, comme on devine, dans les gorges coup dtat militaire (en septembre 1994) et linitiative de ladministration Clinton qui dpcha une expdition militaire en Hati. Le premier prsident renvers puis rtabli dans ses fonctions de toute lhistoire du continent amricain, eut cependant peine le temps pour organiser les prochaines lections (lgislatives remportes par lOPL, puis prsidentielles qui porteront Ren Prval la prsidence). A bunch Mais le temps aussi pour dmettre les forces armes qui avaient perptr le coup dtat le plus sanglant de lhistoire du pays. Les Etats-Unis applaudirent. Mais comment savoir sil ny avait pas l aussi un pige ? Le mme pige. Les militaires hatiens staient certes comports, comme la dit le Premier ministre du Canada, Brian Mulroney, comme une bande dassassins (a bunch of tugs), tirant sur les rsidents got de voter pour les candidats de leur choix et la bourgeoisie hatienne qui soutenait le pouvoir militaire de most repugnant elite (llite la plus rpugnante !), mais est-ce quon ne sest pas tous fait avoir, aussi bien peuple que lites, bref toute la nation ? Oui, parce que en mme temps ce sont dautres qui tiraient les marrons du feu. Que lArme dHati nait jamais servi depuis sa cration par loccupant amricain (1915-1934) qu mter le moindre soubresaut populaire et commettre des coups dtat dont certains dune brutalit inoue (30 septembre 1991 mais aussi le renversement du prsident provisoire Daniel Fignol le 14 mai 1957 aprs seulement 19 jours au palais national), Lettre de R. L. Trujillo Maitre Luc Fouch* Ciudad Trujillo, le 6 mai 1957 Monsieur LUC FOUCHE Cap-Hatien, HAITI Cher Monsieur Fouch, Par suite du refus du Gouvernement Sylvain dexcuter laccord que javais avec le Gouvernement MAGLOIRE pour lenvoi de travailleurs en Rpublique Dominicaine, la moiti de la rcolte de canne est reste sur pied cette anne. Cest une relle perte pour notre conomie. Je me suis empress de faire reconnaitre le Conseil Collgial par le Gouvernement Dominicain pour lui donner un appui et provoquer la reconnaissance des autres puissances, M. Max Bolte, la premire tache du Conseil aurait t de provoquer lexcution de laccord et de nous permettre de ne pas subir les lourdes pertes due la carence de la main duvre. M. dun autre candidat et quil convenait dattendre quil eut fait son travail dlimination. Je pense excuter laccord. Mes besoins sont actuellement de 50,000 travailleurs. Je veux que vous lui que le fac-simile du reu quil ma sign. Esprant que sil veut rellement aller aux lections, je demeure Votre dvou RAPHAEL LEONIDAS TRUJILLO Y MOLINA *Sources : Dr. Chrystelle Jean, FB ; www.npch.net ; Les 56 jours de Franck Sylvain p.103-104 Luc E. Fouch. Eminente personnalit intellectuelle et politique. Ministre de lIntrieur et de la Dfense Nationale du 3 aot 1950 au 6 dcembre 1950. mais qui ne tarda point clater en mille morceaux une fois le pouvoir obtenu. Ce ntait que manifestations populaires et empoignades entre frres ennemis, quotidiennement, pendant que les nouveaux gouvernants narrivaient pas maitriser la machine gouvernementale, pris dans leurs propres contradictions dont la premire est de ne pas pouvoir accomplir leurs promesses. Alors on sinvente des ennemis. Mais en oubliant que ceux-ci existent pour de bon. Comme un Balaguer. Et que de ce ct le pige est dj tendu. Soigneusement. Comme il peut ltre aujourdhui encore !!! Depuis lors, Hati se trouve sous la coupe de la Rpublique dominicaine voisine. Celle-ci nous tenant dsormais par le ventre. Et elle ne nous lchera plus. Lanimosit contre Aristide est vidente. Navaitsignalait que nous perdons aujourdhui en recettes non perues, et par le commerce informel, environ US$300 millions lan. Mais la vraie catastrophe fut la perte des contrats de fabrication darticles semi-industrialiss (les factories ou lassemblage) qui migrrent vers des cieux plus tranquilles, milliers demplois. Autant de candidats pour lmigration clandestine dont lune des principales destinations se trouve tre, bien entendu, la rpublique voisine. Nous commenons ds lors nous enfermer dans ce pige infernal. Mais est-ce simple hasard ? Et si tout cela avait t prmdit ? Quand on se souvient que le prsident Joaquin dans le coup dtat du 30 septembre 1991 (Aristide avait premier gouvernement du prsident JeanBertrand Aristide, nos importations de la rpublique voisine taient estimes moins de US$25 millions. Elles vont suivre une progression vertigineuse, insense pour atteindre en 2012 (il est vrai aprs le sisme de janvier 2010) : US$1, 4 milliard. Cela commena avec lembargo commercial contre le rgime militaire. Pendant que le monde entier nous fermait la porte, tout continuait nous arriver du pays voisin. Y compris le ptrole. Par la contrebande videmment. Une mauvaise habitude sinstallait et qui ne va jamais partir. Le gouvernement actuel

PAGE 6

Page 6 LUTTE POLITIQUE ( ( le prsident Michel Martelly rencontre les prsidents des deux chambres, le snateur Dieuseul Simon Desras et le dput Jean Tolbert Alexis, tandis que le chef de lEtat annonce la dcision tant attendue de convocation lextraordinaire de la chambre des dputs, le vendredi 22 novembre, pour achever le vote pour les snatoriales partielles et les lections communales comme a. Mais tant que tous indistinctement respectent cette position singulire des mdias. Ainsi que de leurs journalistes et photoreporters. Ce nest malheureusement pas tout fait le cas La journe du lundi 18 Novembre, commmoration de la bataille de Vertires, qui fut dcisive pour lIndpendance nationale (1804), devait tre symptomatique plus dun titre. Plusieurs lments nouveaux sont apparus qui Ce qui voudrait dire que les Martelly-stes nont point peur de ces dernires mais quil voit davantage en Lavalas un concurrent pour les prochaines lections snatoriales et communales. En effet Fanmi Lavalas sest lanc dans un processus de regroupement de ses forces travers les 10 dpartements gographiques du pays. Dernier meeting en date, Jacmel (Sud-Est) sous la baguette de la coordonnatrice gnrale, Dr Le Prsident Michel Martelly en visite du 13 au 15 novembre la Jamaque prsente sa dlgation la Premire ministre Portia Simpson Daniel Fignol, un prsident provisoire de 19 jours Maryse Narcisse, assiste ni plus ni moins de lactuel prsident du Snat, Dieuseul Simon Desras. Donc pour les partisans du pouvoir Martelly, cest l quest le rel danger. Sur le terrain lectoral. Et pas tellement du ct de ceux qui appellent la dmission du chef de lEtat. Linternational veille. Martelly et ses conseillers (nationaux et internationaux) font donc dune pierre deux coups. En mme temps quils regroupent leurs partisans (quitte aller les pcher aux endroits les plus inattendus faute davoir un vrai parti politique), ils ouvrent le feu (faon de parler bien sr) sur ladversaire rel. Avec peut-tre un troisime objectif : le diviser pour rgner. Quelle va tre en effet la raction de lopposition nonLavalas ? Martelly a-t-il ralis quil ne peut plus faire autrement que tenter sa chance aux lections, comme le lui conseillent ses protecteurs internationaux. Ces derniers sont-ils aussi de mche dans la nouvelle stratgie que nous venons de dcrire ? Pourquoi pas Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince attendues depuis 2011. Les deux leaders du Parlement, qui ont t ces derniers temps en tte de la fronde anti-gouvernementale, rendent cependant aussitt la politesse au chef de lexcutif. Le dput Tolbert Alexis se dit prt prsider la convocation lextraordinaire de ses collgues dputs, garantissant le vote de la loi lectorale en pas plus dune semaine. Quant au snateur Desras, la surprise gnrale le voici qui sen prend ceux qui, dit-il, considrent le snat comme une branche de lopposition. Le pouvoir lgislatif, soutient-il, ne fait pas dopposition. Il exerce son pouvoir de contrle, qui est une prrogative constitutionnelle. Donc tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes Mais tel nest pas le cas sur le terrain o cest tout le contraire qui se passe. Tous les groupes sont au contraire en train de fourbir leurs armes. Et cest chaque jour que lon franchit un pas de plus dans ce jeu de confrontation. Dieu merci jusqu prsent plus mdiatique quautre chose Comme quoi cest sur les ondes principalement que se droule le combat politique. Et cest peut-tre mieux Les partisans du prsident semblent alors avoir dcid La veille du 18 Novembre sont intervenues sur les (Mateli Tt Kale) devant partir de Ptionville, ainsi que le groupe des militaires dmobiliss qui serait bas Carrefour (banlieue Sud). Tous se dclarant prts croiser le fer avec ceux qui rclament la dmission du prsident Martelly. La guerre de Troie aura-t-elle lieu ? Ou jouera-t-on plutt beaucoup de bruit pour rien ? Deuxime nouveaut : les pro-Martelly ont chang de stratgie pour dsigner dsormais comme leur seul ennemi le Lavalas. Accusant lex-prsident Jean-Bertrand Aristide, (en 2011) mais davoir lch ses troupes qui sont en train de harceler lactuel pouvoir. Or Lavalas ne fait point partie des principales formations de lopposition qui appellent ouvertement au dpart du prsident Martelly. permettent de voir un peu plus clair dans les camps qui saffrontent mais nen soulvent pas moins encore plus dinquitudes. Pendant que le prsident Martelly relance le dialogue, il mobilise aussi sur le terrain. En effet jusquici cest lopposition qui avait le monopole de la rue. Sa dernire manifestation (FOPARK, MOPOD et consorts) semble avoir franchi cependant une ligne rouge. La manifestation du 7 Novembre, bravant les menaces des pro-Martelly, est entre dans Ptionville, banlieue huppe et nouvelle plateforme conomique du pays depuis le sisme de janvier 2010 qui a dtruit la capitale, Port-au-Prince. P-au-P, 18 nov. 2013 [AlterPresse] --La manifestation de lopposition contre le prsident Michel Martelly, ayant runi plusieurs milliers de personnes, sest acheve dans A Ptionville, des coups de feu ont t tirs et des pierres lances pour disperser la foule partie du Bel Air (centre de la capitale). scand des propos hostiles contre le gouvernement Martelly/ Lamothe ainsi qu la famille du chef de lEtat. Papa les dirigeants de lopposition ont dlivr un message sur la plus grande place publique du pays. Le snateur Jean-Charles Moise a lanc un ultimatum de deux jours au prsident Joseph Michel Marftelly pour quil dmissionne. Il a galement appel la population la dsobissance civile pour aboutir ce rsultat. Une nouvelle manifestation est programme pour le vendredi 29 novembre 2013, selon ce qui est annonc. Celle de ce lundi 18 novembre na pas t de tout repos. Au moins 4 personnes ont t arrtes par les forces de lordre. Trois autres ont t blesses, dont une par arme dEtat dHati (Hueh). Les victimes sont en train de recevoir des soins. Aucun dcs na t rapport. Alterpresse. Plusieurs milliers de citoyens, membres de lOpposition, ont manifest ce 18 novembre pour rclamer le dpart de Michel Martelly au pouvoir. Les manifestants ont brandissaient des pancartes faisant loges du chef de lEtat. Au son de la musique, ils ont circul dans les rues de P tion-ville. Nous allons leur dmontrer notre force et notre puissance ont lanc quelques manifestants se disant prts affronter ceux de lopposition, selon lagence HPN. La Police nationale a pu tenir les deux groupes Cependant une autre manifestation pro-Martelly qui sortait de Carrefour en direction du centre-ville de le calme, sur la place de la Constitution, au Champs de Mars, ce 18 novembre 2013, constate AlterPresse. Quelques manifestants rests sur les lieux, plusieurs minutes aprs la fin du mouvement, ont, lanc par la police. Ils auraient tent de poursuivre le mouvement devant les ruines du palais national, situ quelques mtres, indiquent des tmoins. Un peu plus tt, manifestants dans les rues de la capitale hatienne. Manifestation Plusieurs centaines de manifestants ont investi les rues de Ption-ville pour apporter leur soutien au prsident Martelly juste aprs le passage des manifestants de lopposition qui rclamaient sa dmission. Martelly pour 5 ans, Martelly vie, cest la volont du peuple ont scand les manifestants qui Lun des leaders de lopposition, Dr Turneb Delp, au micro de notre reporter Benito Sinord Les manifestants de lopposition aprs la confrontation avec les pro-gouvernementaux dont la gravit a t vite grce aux interventions quilibres de la police nationale (photos Hati en Marche)

PAGE 7

Page 7 MINUSTAH T i t l e o f t h e E O I : P URCHASE O F A I R T I M E T O B R O A DCAST M I NUS T A H R A D I O & T V SPO T S & P R OGR A MMES T HRO U G H O U T H A I T I D a t e o f t h i s E O I : 14 N o v e m ber 2013 C l o s i ng D a t e f o r R ecei p t o f E O I : 29 N o v e m ber 2013 E O I N u m b e r : E m a il A ddr ess: s o s d p r o c u r e m ent @ un. o r g A ddr ess E O I r esponse b y f ax f o r t h e A tte n tion o f : C h i e f P r o c u r e m ent O ffic e r F ax N u m b e r : +509 2229 6860 o r 6861 UNCCS C ode : 722200 D ESCRI P T IO N O F R E Q U I R E M E N T SU n i t e d N a t i ons N a t i ons U n i e s M I NUS T A H H A I T I R E QUEST F OR EXPR ESSI ON O F I N TER EST ( E O I ) N O T E SPEC I F I C R E Q U I R E M E N T S / IN F O R M A T I O N ( I F A NY)This notice is placed on behalf of FORMTEXT MINUSTAH. United Nations Procurement Division (UNPD) cannot provide any warranty, expressed or implied, as to the accuracy, reliability or completeness of contents of furnished information; and is unable to answer any enquiries regarding this EOI. You are therefore requested to direct all your queries to FORMTEXT MINUSTAH using the fax number provided below. FORMTEXT 1.0 The United Nations Stabilization Mission in Haiti (MINUSTAH) intends to solicit proposals for the purchaseof airtime to broadcast MINUSTAh radio & TV spots & programmes throughout Haiti as follows: 2. MINUSTAH plans to broadcast a maximum of 144 radio spots and each spot length of sixty seconds. 2.1 Airtime to broadcast thematic weekly radio programmes totally 52 per year. 2.2 Airtime to broadcast various TV spots totaling 180 on 13 TV stations. 2.3 Airtime to televise various thematic weekly TV programmes (POTE KOLE), 15 minutes long and it would be broadcast on 13 TV stations, once a week, totalling 52 per year. 2.4 Airtime to televise various thematic weekly TV debates related to Mandate of the mission, 60 minutes long and it would be broadcast on 13 TV stations, once a month, totalling 12 per year. FORMTEXT Companies, interested to participate in the tender are requested to submit their Expression of Interest (EOI) on or before 29 November 2013, via fax or e-mail address as indicated above. The EOI must include the following information: clients references.Information on tendering for the UN Procurement System is available free of charge at the following address: http://www.ungm.org/Notices/Notices.aspx Only the United Nations Global Marketplace (UNGM) has been authorized to collect a nominal fee from vendors that wish to receive automatically Procurement Notices or Expression Of Interest. Please subscribe to http://www.ungm.org/Registration/Login.aspx Vendors interested in participating in the planned solicitation process should complete the Vendor Response Form of this EOI and fax it to FORMTEXT MINUSTAH before the closing date set forth above C O M P A N Y I N F O R M A T I O NUN G l oba l M a r ket P l ace ( UNG M ) V e ndor I D N u m b e r*: C o m p a n y N a m e : C o m p a n y C ont act : A ddr ess : C i t y : C ount r y : T e l e phone N u m b e r : F ax N u m b e r : E m a il A ddr ess: C o m p a n y W e b s i t e : S i gnat u r e : ____________________ D a t e : ___________________ N a m e and T itle : _________________________ To be filled by the Vendor (All fields marked with an * are mandatory) VENDOR R ESPONSE F ORM E O I N u m b e r : T O : C h i e f P r o c u r e m ent O ffi c e r F A X : +509 -2229 -6860 o r 6861 F R O M : S UBJ E C T : P URCHASE O F A I R T I M E T O B R O A DCAST M I NUS T A H R A D I O & T V SPO T S & P R OGR A MMES T HRO U G H O U T H A I T I We declare that our company fully meets the prerequisites A, B, C, D and E, for eligibility to register with the United Nations as outlined in the paragraph 1 of the EOI INSTRUCTIONS page. ** If not already registered with UNGM, please use the following URL to register at United Nations Global Marketplace (UNGM): HYPERLINK "http://www.ungm.org" www.ungm.org. Registration at UNGM is free and mandatory for responding to this EOI. The following information is available about the registration process.EOI INSTRUCTIONS1) Registering as a Vendor with UNGM Vendors interested in fulfilling the requirement described above must be registered with UNGM and may wish to visit HYPERLINK "http://www.ungm.org" www.ungm.org for full registration information in order to be eligible to participate in any solicitation. Information on the registration process can be obtained from the Mission concerned. Prerequisites for Eligibility In order to be eligible for UN registration, you must declare that: A. Your company (both parent and/or subsidiaries, if applicable) is not on, or associated with a company or individual on The 1267 List website (www.un.org/sc/committees/1267/consolist.shtml ) and is not on the IIC Oil for Food List website (www.iic-offp.org ). B. Your company (both parent and/or subsidiaries, if applicable) is not currently removed, invalidated or suspended by the UN Headquarters, field missions or other UN organizations (including the World Bank) and is not under investigation by a government or UN Member State. C. You have no outstanding bankruptcy, judgment or pending legal action that could impair operating as a going concern. D. You currently do not employ, or anticipate employing, any person(s) who is or was recently employed by the UN (in accordance with ST/SGB/2006/15, post-employment restrictions ( www.un.org/depts/ptd/pdf/conduct_english.pdf). Your subsidiaries, agents, intermediaries and principals agree to cooperate with the United Nations Office of Internal Oversight Service during any investigative processes undertaken by them, either before during or after execution of a contract, including providing all required documents, company records, access to employees, officers and staff, as well as financial information. For Registered Vendors: Vendors already registered must ensure that the information and documentation (e.g., financial statements, address, contact name, etc.) provided in connection with their registration are up to date in UNGM. IMPORTANT NOTICE: Any false, incomplete or defective vendor registration may result in the rejection of the application or cancellation of an already existing registration. 2) EOI Process Vendors interested in participating in the planned solicitation process should forward their expression of interest (EOI) to REF Text26 \* MERGEFORMAT MINSTUH by the closing date set forth in this EOI. Due to the high volume of communications REF Text26 \* MERGEFORMAT MINSTUH is not in a position to issue confirmation of receipt of EOIs. Please note that no further details of the planned solicitation can be made available to the vendors prior to issuance of the solicitation documents.

PAGE 8

Page 8 ACCORD PETROCARIBE Gouvnman lakay ou ou le gouvernement dialogue avec la population, le samedi 16 novembre Milot, nord dHati de rembourser en produits naturels une partie de la recette Organisation de dveloppement de la valle de lArtibonite. Les Amricains (USAID) prennent diffrentes initiatives mais toujours places dans le cadre dun plan en amont, car le crdit commercial (autrement dit les banques) ce nest pas dans leurs possibilits. Et un systme qui assure le remboursement de ces prts, sinon leur pleine utilisation. Largent ne va pas senvoler, une fois empoch, ( provenant de la vente du carburant. Hati ne peut laisser passer une telle occasion. Le Premier ministre Laurent Lamothe va et mme temps menant une campagne de sensibilisation marches forces auprs des milieux locaux intresss, dont les secteurs de lagro-industrie. Pourtant malgr cette grande campagne de relations publiques, on na pas encore entendu claire et surtout concrte les dcisions et informations de nature Alors que le gouvernement sannonce prt commencer les ds ce mois de novembre, la population reste sceptique. Le problme vient peut-tre que le pouvoir est tellement obnubil par sa propre propagande que celleci peut lui jouer de mauvais tours. Et que le message pourrait mieux passer si le projet tait, mme seulement en apparence, dvelopp par une institution soit autonome, vers la rpublique voisine car les paysans absentistes cela existe aussi aujourdhui. On la bien vu lors du dbut de rforme agraire entrepris par le prsident Ren Prval dans lArtibonite. Prenons exemple sur la Standard Fruit lorsquelle vint, dans les annes sous loccupation amricaine (1915-1934), lancer la culture de la banane. Il faut un programme de crdits cash on hand pour les agriculteurs et autres petits entrepreneurs dans les branches de production vises, que ce soit la banane, le sucre de canne, le cacao ou le caf ou encore lartisanat. Ensuite dimportants investissements pour prparer lenvironnement : travaux de drainage, de rhabilitation de toutes sortes et sur grande chelle dans un pays qui a t abandonn pendant dinnombrables dcennies aux caprices de lrosion, au dsastre LI L POU RANPLASE YOMEN YON IMAJ EPK LONTAN POU APRANN PLIS ALE SOU: WWW.MIAMIDADE.GOV/WATER DLO NOU AN MERITE SA Pou jis klke santim anplis pa jou, nap envesti nan yon sistm modn dlo potab ak egou Konte Miami-Dade. Epi bdwo dlo w yo ap toujou rete pi ba ke laplipa konte nan Florid. SE KONSA KK NAN F TIYO AK EGOU KONTE MIAMI-DADE YO ANSYEN TOU cologique. Mais quand on parle dexportation, cela ncessite une grande capacit de stockage ainsi que de nouvelles facilits portuaires. pas le FAES ou le Bureau de montisation ou autre qui nont Nous parlons ds lors dun budget de plusieurs centaines de millions de dollars au bas mot. Or au-del des nouvelles distilles uniquement par le pouvoir, donc mettant dabord laccent sur le ct ralisations gouvernementales que sur tout autre, on na encore entendu ni le nom dune socit gnrale spcialement conue agriculteurs dans le dtail, ni le lancement de grands travaux de conditionnement appropris, ni la prparation dune logistique adquate. Bref tout ce qui ne se ralise pas en un jour. Encore une fois on voit plus lintention, quelque bonne soit-elle, quun plan tudi dans toutes ses composantes et variables. Seul gage dune entreprise doue de viabilit. Et non une simple occasion ne pas rater. Comme sempresser comment cela sest toujours termin. En eau de boudin. Mme si le boudin pourrait tre lui aussi exportable En tout cas quand on entend dire que les premires Et pour cause. Hati en Marche 15 Novembre 2013 soit mixte. Partenariat public priv, comme on ne cesse de le clamer. Or cest le chef du gouvernement qui fait la navette entre Port-au-Prince et Caracas ; cest encore lui qui conduit le travail de sensibilisation lors des conseils de gouvernement quasi hebdomadaires et des apparitions en rgion dans le cadre dune nouvelle formule intitule Gouvnman an lakay Dernier en date Milot, prs du Cap-Hatien (Nord du pays). Pays de cacao et du tourisme. Par contre lorsque le prsident Dumarsais Estim dans lArtibonite nouvellement irrigue, on cra lODVA ou densemble aujourdhui baptis : Projet Winner. Donc, numro 1) un nouveau programme qui place sur orbite un nom gnrique soigneusement choisi. On nen connat pas encore dans ce dossier : ptrole contre produits en nature. On voit plutt dfiler le FAES (Fonds daide conomique et social) et le Bureau de montisation, et mme le CFI (Centre de facilitation des investissements) la table des conseils de gouvernement, mais quont-ils voir avec une entreprise aussi quasiment rvolutionnaire Rcapitulons. Que faut-il ? Il faut des terres, des crdits, de grands travaux damnagement et une logistique nouvelle. Selon quelle formule lEtat vat-il dterminer les espaces cultiver ? Terres de lEtat ou coopratives ou les deux en mme temps ? Dans un pays domin par la petite proprit, les espaces parcellaires. Secundo, si on entend parler dollars dinvestissements, on ne dit pas avec exactitude comment ce pactole va tre utilis pour relancer effectivement la production ? Il faut ici des chiffres. Une comptabilit plus transparente. Dabord des prts aux agriculteurs, moyens et petits, pas aprs la rcolte mais

PAGE 9

Page 9 BANQUE NATIONALE DE CREDIT

PAGE 10

Page 10 Mercredi 20 Novembre 2013 WHATS UP LITTLE HAITI ? with Pascale E. Taddeo www.radiomelodiehaiti.com samples. Over time, stepping has become a universal dance where many cultures are represented. in wedding dress Supermodel Petra Nemcova who is seeing the Haitian Prime Minister, Laurent Lamothe, held Pronovias bridal fashion show last Tuesday at a church in Manhattan (USA). Following the runway show, the Dailymail a British newspaper, revisited the relationship between the Haitian PM and Petra Nemcova with an article entitled Petra Nemcova celebrates marriage while her relationship with the Haitian Petra Nemcova met the Haitian PM in 2007, during Garcelle Beauvais Petra Nemcova PM Lamothe presides in Milot Gouvnman lakay ou Step Africa Garcelle Beauvais, a Hollywood actress of Haitian descent, who made a guest appearance in 1988 in the Prince in New York (with Eddie Murphy) and who recently played the House Down with Jamie Foxx in 2013, will receive a plaque of Honor and Merit Award MPAH 2013 by the Motion Picture th in Boston. Garcelle Beauvais is among a long list of stars of the seventh art who will be awarded during the third edition of the Haiti Movie Awards, which will be hosted this year by the Bertin at Lombardos in Randolph Hall (Massuchussetts). for her part, thanked the Minister of Culture Josette Darguste and her colleagues at the Institute for the Protection of National Heritage (ISPAN) who instituted projects to refurbish the Sans Soucin Palace and the Citadel of King Henry for the main purpose of bringing more tourists to the town of Milot and creating more opportunities for direct employment for young people of Milot and its surroundings. The Minister also congratulated herself for setting up a training program for tour guides to work at historic sites in the Northern Region. Prime Minister Lamothe did not fail to highlight Palace. People of Milot, you have plenty to be proud in your city, he said. He promised the construction of nine community restaurants in the Northern Department, including two (2) in Milot. Several kilometers of road leading to the site of the Sans Souci Palace and the Citadelle Laferrire will also be built. In the process, the Prime Minister instructed the Minister of Public Works that the rehabilitation of the Cathedral Square on Eighteenth Street, must begin promptly. One a recycling program of plastic waste. The Prime Minister has committed to provide, in the near future, one million dollars to ISPAN for the refurbishing of the Sans Souci Palace. USAID possesses $200 million for Haiti. Last Thursday, John Groarke, the new representative of the U.S. Agency for International Development (USAID) in Haiti, informed that the institution had a budget of $200 million for projects in the country and that this amount will be managed by of Haiti. It should be noted that the new representative of the USAID did not fail to point out that giving the money directly to the Haitian government was out of the questions, because it was not ready to manage funds available for the country. A mission of French businessmen A mission of businessmen working in the construction industry sector (Public Works Construction), including communication, health, energy, water and sanitation, will meet from November 25 th to 29 th donors, and public / private partners in Haiti. The mission international business development, together with the Overseas Ministry and in partnership with the Franco-Haitian Chamber of Commerce and Industry (CFHCI) Regions of Guadeloupe, Guyana, Martinique, the International Chamber of Commerce and Industry of Guyana, the Chamber of Commerce and Industry of Martinique, Guadeloupe Expansion Club ADEME International. tour in Haiti At the invitation of the U.S. Embassy in Haiti, the dance company Step Africa performed for several days while visiting Haiti to promote stepping, which is a tradition Among the guests at the annual ceremony, will be the Nigerian director and actor Koby Maxwell, Haitian actresses Gessica Geneus and Nadge Telfort, Haitian director Jacques Roc, philanthropist Laura Pincus Hartman, Haitian Hollywood director Patrick Jerome and the Haitian troop P Toma, said Hans Patrick Domercant, executive director of the MPAH. Garcelle Beauvais was born in Saint Marc (Haiti) November 26, 1966. She began a modeling career at the age of 17, and co-starred alongside Jamie Foxx for 5 years in The Jamie Foxx Show. She also played for 4 seasons in the NYPD Blue series. The workshop, Gouvnman Lakay ou took place Saturday, November 16, 2013, in Milot, and focused on tourism, and education infrastructure. The Prime Minister Laurent Salvador Lamothe, at the outset introduced this third edition of Gouvnman Lakay ou as having a dual purpose of commemorating the 210th anniversary of the Battle of Vertires and promoting national heritage. The head of government retraced the historical context that favored the construction of the Sans Souci Palace, had two main priorities: to defend the national territory, and to educate the people of the Northern Kingdom, Lamothe explained. The Prime Minister took the opportunity to announce youth of the town of Milot. The Tourism Minister Stephanie Balmir Villedrouin, according to the Dailymail The newspaper also listed of some of the supermodels ex-lovers among them photographer Simon Atlee, singer James Blunt, businessman Badr Jafar, and British actor Jamie Belman. Nemcova is also the spokesperson for the Pronovias St. James Church in Manhattan. The Pronovias brand has developed a collection of wedding gowns, selling between $4,000 and $15,000. 230 Haitian migrants intercepted at sea Last Thursday, the U.S. Coast Guard intercepted more than 230 Haitian migrants at sea and returned them to Cap-Haitien Authorities said Tuesday that a Coast Guard helicopter had spotted 171 migrants aboard a sailing boat 40 feet near Great Inagua (Bahamas). The same day, in a separate interception 68 other Haitians were found aboard a sailboat in the North of Haiti. Captain Mark Fedor says that the two boats were grossly overloaded and unable to get to their destination safely. Once aboard the Coat Guard ships, all of the migrants received food, water, and basic medical care. November 18 : Demonstrations for win the streets of the capital on November 18. The group led by Andre Fardeau, close to the Lavalas movement and supported by MOPOD will be facing the group led by Rosemond Jean, fundamentally anti-Lavalas and close to the administration. With slogans like Martelly must go and Martelly must stay, it promissed to be a colorful day. A commemoration of the Battle of Vertires, it could turn into a battle for and against the government. The manifestation of MOPOD and popular same route as that of the Conasovic led by Rosemond Jean. During the show Panel Magik last Thursday morning, the two groups mutually insulted each other, and scheduled to meet on site on November 18. of dance with steps. The group which has already offered its performances, Wednesday, Nov. 13, in St. Mark was expected have to another show Sunday, October 17 at Place Boyer in Petion-ville. Stepping is a form of dance that was invented in 1900 by AfricanAmerican scholars. Step Africa has already performed in many countries around the world including in North America, and South America, Europe, Asia, Africa and the Caribbean. Stepping aims to increase public appreciation and use of traditional dance as an educational tool for young people around the world. For the show in Petion-ville, the dancers said they were excited to present stepping to the general public whom they hoped would come and see the show. They say they hope that people would appreciate this style of dance whose performances are very interactive. Step Africa follows 3 creeds that focus on teamwork, commitment and discipline, informed the dancers. The group has already held a dance workshop with Haitian students where exchanges helped to absorb Haitian culture, the dancers shared. The group will leave the country on Tuesday, November 19. Step Africa debuted in Johannesburg, South Africa. The initiative aims to facilitate cultural exchanges with other cultures. Originally, it consisted basically of African dance

PAGE 11

Page 11 AVIS DIVERS sans caution du prsent jugement nonobstant appel, pourvoi en cassation ; Condamne en outre le sieur Renaudin HIGUEL VINGT MILLE GOURDES (20,000Gdes) de dommages dispositions des articles 13 de la loi du 14 Septembre 1947 sur les loyers, 1168, 1169 du Code Civil, le condamne aux frais et dpens de linstance. Commet lhuissier Thlmaque AINSI JUG ET PRONONC PAR NOUS, Joseph Jeudilien FANFAN, juge laudience publique civile ordinaire des loyers du vendredi VINGT ET UN Juin deux Mille Pour le Cabinet : Me. Odner PRUSS, Av. Le Tribunal de Premire Instance de Port-au-Prince, a rendu en ses attributions civiles de divorce entre les poux Louisns RICHEM, la femme ne Rose-Esther DOBLACE un jugement dont le dispositif est ainsi libell : PAR CES MOTIFS, le Tribunal aprs examen et sur les conclusions conformes du Ministre Public maintient le dfaut octroy contre la partie dfenderesse la susdite le divorce du sieur Louisns RICHEM davec son pouse ne Rose-Esther DOBLACE pour injures graves et publiques ; Prononce la dissolution des liens matrimoniaux existant compense les dpens. AINSI JUG ET PRONONC PAR NOUS, Marlne DELVA Bernard, juge en audience civile, ordinaire et publique du jeudi 16 Mai 2013, en prsence de Me. Elyse JEAN-LOUIS Substitut du Commissaire du Gouvernement de ce ressort, avec lassistance IL EST ORDONN tous huissiers sur ce requis de mettre le prsent jugement prter main forte lorsquils en seront lgalement requis. EN FOI DE QUOI, la minute du prsent jugement est signe du juge et du Me. Sergot ORESTE Avocat. PAR CES MOTIFS, le Tribunal, aprs dlibration et sur les conclusions du Ministre Public, accueille laction du sieur DIEUNORD LUCCIN, en la forme ; maintient le dfaut faute de comparatre octroy laudience du Vendredi Vingt-huit Juin deux mille davec son pouse pour injures graves et publiques prvues larticle 217 du Code Civil Hatien ; prononce la dissolution des liens matrimoniaux ayant exist entre eux, aux torts transcrire sur les registres ce destins le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers, Compense les dpens vu la qualit des parties ; commet lhuissier Clerbrun RENDU DE NOUS, Gerty Lon ALEXIS, Juge au Tribunal de Premire Instance du du Substitut du Commissaire du Gouvernement, de Me. Sheila Monsanto BAZILE, faisant IL EST ORDONN, ETC EN FOI DE QUOI, ETC POUR LE CABINET : Me. Jean PRIM, Av. Le Tribunal de Premire Instance, comptemment runi au Palais de Justice de cette ville a rendu en ses attributions civiles ordinaires publiques du 21 Juin 2013 le jugement suivant : ENTRE : La dame Marguerite CHRY, demanderesse contre le sieur Renaudin HIGUEL, dfendeur ; PAR CES MOTIFS ; Le Tribunal, aprs en avoir dlibr au vu de la loi ; le Ministre Public entendu, contre le sieur Renaudin HIGUEL, faute de comparaitre ; accueille laction de la requrante pour tre juste et fonde ; condamne le sieur Renaudin HIGUEL payer la dame Marguerite CHRY la somme de CINQUANTE MILLE GOURDES (50,000 Gdes), montant dune anne de loyer d relativement la maison sise au No. 11 de la route de Carrefour (aprs le pont), qui stend du 25 Avril 2011 au 25 Avril 2012 ; Appert contrat intervenu entre les parties ; Rsilie en consquence, le bail liant les parties ; Ordonne en consquence le dguerpissement le sieur Renaudin HIGUEL des lieux lous ; Accorde sur ce chef lexcution La taurine est un driv dacide amin souffr dont la formule chimique est : NH2-CH2-CH2-SO3H (acide 2-aminoethanesulfonique, dans la nomenclature internationale). La taurine est naturellement prsente dans le corps de lhomme. Elle joue un rle important dans la construction du cerveau et le fonctionnement des cellules crbrales. Elle intervient galement dans les fonctions cardiaques et musculaires ainsi que dans lassimilation deslipides. Elle est fournie durant des efforts physiques importants pour rduire leffet des toxines. Elle est implique dans le mcanisme de digestion des lipides puisquelle est prsente dans la structure des acides biliaires (acides taurocholique et taurochnodsoxycholique) de micelles) les lipides alimentaires (dont, notamment, le cholestrol) arrivant dans le duodnum aprs un repas. A noter quon en trouve la taurine dans certains laits infantiles recomposs (sans lactose) pour nourrisson. La plupart contient environ 4,2 mg de taurine pour 100 ml alors que le lait de vache nen contient que 0,24 mg/100 ml[2]. Le chat synthtise de la taurine, mais gnralement en en mangeant de la viande ou des produits industriels enrichis en taurine (croquettes industrielles, lait pour chaton ) La taurine est une driv dacide amin naturellement prsent dans le corps humain (La taurine est un produit ou les ufs, explique Bernard Klein, chimiste Lausanne). Lorganisme est dailleurs capable de le produire naturellement, de taurine, ni sur la nocivit ou les ventuelles consquences (par exemple sur le systme nerveux) de labsorption massive de taurine. transmetteur, soit une substance qui favorise les transmissions entre les neurones dans le cerveau, Elle aurait en plus un effet de dsintoxication et de renforcement de la contractilit cardiaque, mais les effets concrets de la taurine sur lorganisme restent peu clairs. lUniversit de Lausanne. Aprs un effort physique extrme, le corps ne produirait plus les quantits de taurine exiges, et Il faut savoir que la taurine a t exprimente sur les GIs durant la guerre de Core et la guerre du Vietnam. La taurine tait employe comme antidpresseur et pour augmenter la vigilance mentale des soldats. En consquence, elle permet de : -Augmente la rsistance et lendurance -Performances surdynamises -et un dveloppement musculaire maximal Des chercheurs de lune rclamation clbre universit britannique que la taurine peut contrecarrer les effets de la consommation abusive dalcool sur le foie, car elle empche la graisse de saccumuler dans lorgane. On craint cependant que cette conclusion trs mdiatise peut avoir un effet dissuasif pour les grands buveurs de rduire leur consommation dalcool. Il semble y avoir une croyance populaire que les boissons nergtiques riches en taurine peut tre le parfait du lendemain le traitement aprs une nuit de forte consommation dalcool. Sources Le taurin est prsente dans la viande, le poisson, les ufs et les produits laitiers. Depuis que les humains adultes sont capables de fabriquer la substance partir dautres composs qui sont en abondance, il nest normalement pas considr comme une condition essentielle alimentaire. Bien que le rgime vgtarien est en manque 2-aminothanesulfonique, de nombreux aliments sans viande, comme les noix et certains lgumes contiennent des lments chimiques partir duquel il est fabriqu dans le corps humain. Le compos est galement fabriqu synthtiquement pour lusage dans les boissons nergisantes et les supplments. Boissons nergisantes De nombreuses boissons nergtiques contiennent la taurine comme ingrdient. Leur fabrique publicit nombreux avantages, tandis que dautres ont exprim leur inquitude au sujet de possibles effets ngatifs, en particulier si elles sont prises en combinaison avec de lalcool. Les avantages supposs de ces boissons comprennent lnergie accrue, une meilleure performance mentale et une meilleure mmoire court terme. Les effets ngatifs possibles incluent un rythme cardiaque anormal et la dshydratation. tant donn que ces boissons contiennent de la cafine en gnral aussi, il est ou ngatifs quils produisent sont dues la taurine, la cafine ou une combinaison des deux. Effets secondaires possibles Depuis ce compos se retrouve aussi bien dans les aliments et dans le corps humain dans des quantits relativement importantes, il est peu probable davoir des effets indsirables. Les preuves suggrent que des doses allant jusqu sant. Il nest pas clair, cependant, que la dose sre serait pour les enfants, les femmes enceintes ou les personnes souffrant de certaines conditions mdicales. Le prsident Martelly a inaugur, mardi, Delmas, un centre daccueil destin aux enfants des rues en prsence du ministre Charles Jean Jacques, titulaire des affaires sociales, institution responsable des organismes chargs dhberger et de rinsrer les enfants des rues. Le centre, situ Delmas 3, a une capacit daccueil de 800 enfants. Il a t lanc avec 300 enfants recueillis dans les principaux quartiers de la commune. Les enfants laisss dans la rue sont innocents et fragiles, ils sont victimes dune injustice sociale. Ils ont droit un encadrement pour grandir et intgrer la socit a dclar M. Martelly en inaugurant le centre. Plus loin, le chef de lEtat a indiqu quen ouvrant ces centres, lEtat rpare une injustice sociale. Japplaudis cette initiative du ministre des Affaires sociales qui ne doit pas rester seulement Port-au-Prince. LEtat doit prendre en rves a poursuivi M Martelly. De son ct, le ministre Charles Jean Jacques a indiqu que les centres reprsentent des maisons de transit pour les enfants, o ils pourront acqurir des valeurs pour le dveloppement de leur corps et de leur esprit. La crmonie dinauguration du centre de Delmas 3, sest droule en prsence galement du maire de la commune, Wilson Jeudy, du ministre de lEducation nationale, Vanneur Pierre, et de la directrice de lIBESR, Arielle Villedrouin. HPN

PAGE 12

Page 12 LIBRE PENSER Les Lions Clubs sont trs actifs en Haiti dans le domaine humanitaire. Cest en raison de cela et aussi sur la demande pressante de Phide Benot, seule Hatienne sigeant au Lions Bruxelles da Vinci (1), que le prsident de ce club a invit le D r Josu Pierre-Louis, chef de la Mission diplomatique dHati Bruxelles, venir parler dHati, trois ans aprs le sisme. Confrence sur Haiti : Avant de citer les progrs qui ont t enregistrs jusquici, il fallait faire un retour sur le 12 janvier 2010. Le sisme, en plus des dgts matriels et humains considrables, a aussi entran sur sa folle lance un nombre incalculable de cadres forms. La moiti de nos cadres ont pri lors. Lautre moiti est lextrieur a indiqu Pierre-Louis. En dpit de ce sinistre, Hati aurait fait quelques place de parcs industriels Caracol qui embauchent des milliers de personnes. Mme chose dans le domaine du tourisme avec la mise en place dinfrastrutures : cration dhtels, daroports et amnagement de plages. Hati est en chantier. Cest un moment de soulagement au niveau conomique et de lemploi les petites mesures en faveur de lenvironnement et de Hati est aussi grand que la Belgique avec ses 27.750 kilomtres carrs Mme nombre dhabitants : dix millions. Mme devise : LUnion fait la force L sarrte la comparaison Cest en ces termes arross dhumour que Josu Pierre-Louis, Ambassadeur dsign dHati en Belgique depuis juin 2013, a commenc sa prsentation. Invit par le Lions Bruxelles da Vinci parler du pays quil reprsente depuis cinq mois au Benelux, lAmbassadeur, avant dentrer dans le vif du sujet Hati trois ans aprs a tenu rappeler certaines ralits quil juge essentielles et sur lesquelles le public, surtout tranger, manque de connaissances. Par exemple quavant de dpendre de laide externe, Hati fut jadis considre juste titre comme la perle des Antilles Elle fut lune des plus riches colonies franaises. La premire Rpublique noire libre du monde, issue dune rvolte victorieuse desclaves. Deuxime pays indpendant de la Carabe aprs les Etats-Unis, Hati est aussi le seul pays dfenseur de la francophonie de la rgion. Un autre avantage que Pierre-Louis a voulu lnergie, qui ncessitent dtre compltes avec des fonds appropris. Nous navons pas gr laide Avant daborder le chapitre touchant laide internationale, lAmbassadeur a tenu faire une mise au point, trs important pour lui. Il a indiqu que les transferts dargent de la diaspora hatienne estims 2,9 milliards lan dpasse de loin le montant annuel de laide internationale. De plus seulement 30 % des aides promises arrivent vraiment tre dcaisses. Sur les 9 milliards de dollars daide promise Hati, 52% sont alls Hati mais ont transit travers des tiers : ONG et agences de lONU avait dclar, rcemment, la presse franaise le Premier ministre hatien, Laurent Lamothe, lors de son passage en Europe. Il a indiqu sur France 24 que les autorits hatiennes navaient reu directement des fonds promis quun pour cent seulement titre dappui budgtaire. Nous ne grons pas laide devait prciser Pierre-Louis. Celle-ci passe par les ONG principalement en raison de la corruption dans le pass. Or, ce que vise ltat hatien, cest peut dvelopper un pays quen renforant son gouvernement. Mais avant il faut restaurer la rputation de ltat. Cest la raison pour laquelle, prcise-t-il, nous avons institu le Cadre de Coopration de lAide Externe au Dveloppement dHaiti, de lAide (CEA). Nous avons aussi mis sur pied lUnit de Lutte contre la Corruption (ULCC), lUnit centrale de la loi sur la modernisation de lAdministration publique, la loi sur le blanchiment des avoirs et la loi sur la dclaration du patrimoine La coopration dHati avec lUnion Europenne, est directe et ne transite pas par des ONG. Pour ce qui est de la Belgique, elle na pas de coopration directe avec Hati. Sa contribution passe par lUnion Europenne. Cependant il existe une aide de la rgion wallone qui porte sur quatre grands axes : lducation, la culture, laide humanitaire et laide la reconstruction. Nanmoins, Hati souhaiterait figurer parmi les dix-huit partenaires de la Belgique. Tout en trouvant laide trs problmatique dune manire gnrale, Pierre-Louis pense quen ltat actuel des choses, on ne peut pas sen passer. Hati na malheureusement pas les moyens endognes pour sen sortir seule estime-til. En effet, peu importe le gouvernement, seule la c ogestion de laide permet de centraliser les actions humanitaires et de dveloppement, de mettre en oeuvre des projets denvergure nationale et non des projets pars comme cest le cas avec les ONG et surtout dempcher laffaiblissement continuel de ltat. HHVR (1) Les Lions et Hati Prsente dans 205 pays et territoires, lAssociation internationale des Lions Clubs rassemble 1,5 million de femmes, dhommes et dadolescents. Elle sige lONU, lUNICEF, lUNESCO, lOMS. En Belgique elle existe depuis 1952 avec 276 clubs rpartis en 4 districts. Le Lions Club est prsent aussi en Hati. Aprs le sisme, Belgians Lions Hope for Hati a tabli trois camps pour mettre labri 2.500 individus. Il a cotis hauteur de 27 % dun projet pour de Belga Lion avec Protos a permis une meilleure gestion de leau dans plusieurs endroits du pays. efforts pour sortir de lurgence humanitaire pour passer ltape de reconstruction, a indiqu Pierre-Louis. Du million de personnes qui croupissaient sous les tentes, il nen resterait presque plus. Comme il fallait sy attendre, il a mentionn les ralisations opres dans plusieurs secteurs avec le peu de moyens dont ltat dispose. Il faisait ainsi allusion aux 5 E que le gouvernement de 2011 dfend dans son programme : Education, tat de droit, Emploi, Environnement, Energie. Dans le domaine de lducation, le prsentateur a voqu le Programme de scolarisation gratuite, universelle et obligatoire cote plus de 40 millions de dollars annuels. lcole pour tous sajoute le programme de lutte contre lanalphabtisme dont le taux concernerait, selon ses statistiques, 77 % de la population. Des actions ont t entreprises visant au renforcement de ltat de droit. Il a cit linstallation des diverses institutions prvues par la constitution, dont le Conseil lectoral Permanent. Quant la scurit, elle est, pour Pierre-Louis, un succs, ce aussi souligner, cest qu la diffrence de la Belgique et de tant dautres tats, Hati na pas de problme linguistique. Ni thnique. De plus, le sous-sol du pays regorge de richesses naturels (bauxite, cuivre, calcium, carbonate etc.), rappelant aussi que jusque dans les annes 1920-1930, Hati tait le deuxime exportateur de caf aprs le Brsil. Si aujourdhui Hati a sombr dans le sousdveloppement qui le rend dpendant de laide internationale, le confrencier attribue ce phnomne son histoire tumultueuse au poids de la colonisation et lisolement gostratgique et gographique que le pays a connu suite son indpendance. Une longue chane de violences a maill son histoire : les turbulences politiques, les coups dtat rptition, les crises incessantes. lpoque contemporaine, cette culture de la force na gure chang : de 1993 institues pour maintenir lordre dans cette poudrire, dont la MANUH, la MITNUH, la MIPONUH, la MINUSTAH etc, pour ne citer que les plus importantes. La moiti de nos cadres ont pri lors du sisme Hati comme la destination la plus sre des Caraibes (Rapport des Nations Unies contre la drogue et le crime, septembre 2012). On est aussi entrain de mettre sur pied un plan de retrait de la MINUSTAH assure-t-il. Ct emploi, lambassadeur semble percevoir une claircie depuis la mise en Phide Benoit, seule Hatienne sigeant au Lions Club de Bruxelles ( Port-au-Prince a t stoppe Fontamara en raison de msententes entre les organisateurs, nous apprend HPN. Le dirigeant Rosemond Jean (Conasovic / Cooprative des Socitaires Victimes des Coopratives) aurait t pris partie par ses camarades lui rclamant leur part de largent pay pour la manifestation (sic). Au Cap-Hatien, 2 e ville du pays, des journalistes ont t frapps par des policiers au moment de la dispersion dune manifestation anti-gouvernementale. A Port-au-Prince, particulirement au Champ de Mars, la police a aussi tir des grenades lacrymognes pour disperser un mouvement des tudiants de la Fac dethnologie. A Delmas, les manifestants anti-gouvernementaux ont arrach les portraits du Prsident Martelly et du PM Laurent Lamothe. La manifestation de

PAGE 13

Page 13 HAITI, QUEL DEVELOPPEMENT ? Le mercredi 13 novembre, le comit organisateur de la Foire binationale, co-touristique et de production, qui se tiendra Savanette du 30 novembre au 15 dcembre autour du thme : Pour une route co-touristique binationale avait invit une confrence de presse au Ministre du Tourisme. Quand je pense au nombre dmissions que jai faites avec et hatiens ; la troisime Belladre, du 1 er au 16 mars 2008, avec pour thme Pour une gestion rationnelle des Pdernales, du 10 au 25 juillet 2010, avec pour thme Pour les aires protges et le tourisme durable Il faut signaler que lide est venue de la Fondation Science et Art. dans un petit document quil nous a envoy participation de la population, un point qui a retenu lattention des invits, car il est de notorit publique que le tronon Le Directeur du Personnel du Ministre des Affaires Sociales (MAST), Pierre Ricot Odney, a garanti la Une vue des intervenants la confrence de presse Lagronome Jean Camille Bissereth et Madame Jacqueline Bouin Le dput de Savanette, Guerda Benjamin rcemment, Jean Camille Bissereth nous dit : La Foire Binationale fait partie du processus dorganisation des foires co-touristiques que la Fondation Science et Art de la Rpublique Dominicaine, organise, depuis 1997, dans diffrentes rgions et qui en est sa 17 ime dition. La foire binationale engage, dans son organisation, des rgions hatiennes et dominicaines. Elle se droule un endroit proche de la frontire, une fois en Hati, une fois du ct dominicain, mais chaque fois la ville situe de lautre ct de la frontire est associe lorganisation : Jiman, dans le cas de Fonda Parisien ; Ouanaminthe, dans le cas de Dajabn ; Commendador, dans le cas de Belladre ; Anse--Pitres dans le cas de Pdernales. Cette anne cest Hondo Valle qui sera le partenaire de Savanette. Personnellement, je nai t qu la foire de Belladre, en 2008, mais avec, ma libert retrouve, cette fois-ci je me propose de passer quelques jours Savanette et je vous promets de tout faire pour me rattraper comme je le disais au dbut. Bernard Ethart Jacmel, le 17 novembre 2013 de lArtisanat) comme laccoutume et a annonc la construction prochaine dun village artisanal dans le Plateau Central par le MAST Le dput de Savanette, Guerda B. Benjamin a communiqu une partie du menu des activits qui marqueront hatiens exploiter cette occasion pour visiter sa commune quelle compare un paradis terrestre non encore dcouvert. Pour sa part, rpondant plusieurs questions des journalistes, le maire de Savanette, Jean Nesly ORELIEN, a indiqu que sa commune dispose de tous les atouts pour offrir un accueil chaleureux aux participants. La foire de Savanette, une initiative de trois institutions hatiennes : la Fondation pour le Dveloppement du Tourisme Alternatif en Hati (FONDTAH), Sant Pon Ayiti, Komite Devlopman Lokal (KDL) et une institution dominicaine, la Fondation Science et Art, sera la cinquime foire binationale. La premire sest tenue Fonds Parisien, du 24 novembre au 5 dcembre 2004, sous le thme Prservons 25 mars au 9 avril 2006, avec la devise Protgeons nos rivires frontalires par la solidarit des peuples dominicains cest vraiment une honte que je nen aies jamais parl dans les colonnes du journal, aussi vais-je tenter de me rattraper, car le sujet est intressant. Commenons donc avec cette confrence de presse. La confrence fut ouverte par lagronome Jean Camille Bissereth, coordonnateur de la FONDTAH (Fondation pour le Dveloppement du Tourisme Alternatif en Hati). Madame Jacqueline Bouin de Serulle, Prsidente de la Fondation Science et Art, de la Rpublique Dominicaine, prit alors la parole et tint faire savoir que lun des objectifs de cette foire est de resserrer les liens entre dominicains et hatiens. Faire que dominicains et hatiens se connaissent davantage et consolider les liens entre les deux peuples. Il sagit des liens de fraternit, de solidarit et des relations de travail. Il faut que nous montrions nos deux pays que nous devons atteindre des niveaux dentente et dharmonie plus levs Puis ce fut au tour de la Directrice Gnrale du Ministre du Tourisme dHati, Mme Maryse NOL, de promettre le plein soutien de son ministre en vue de la pleine russite de la foire. Pour sa part, lingnieur Leslie Augustin du MTPTC a annonc que des travaux dinfrastructure routire et que ladite arme nait jamais eu dfendre le pays (mme par Trujillo), il nempche que depuis notre indpendance (le 1 er janvier 1804) le militaire et le religieux sont les deux symboles sur lesquels sarcboute la gouvernance hatienne si on peut lappeler ainsi. Les institutions traditionnelles ne sont que pure faade. Le sabre et le goupillon, voil sur quoi se fonde la nation hatienne. Quon le veuille ou non. Washington la bien compris qui, la chute de Duvalier en fvrier 1986, comptait sur ces deux entits pour maintenir la stabilit du pays : larme et lglise. Mais les deux avaient dj le germe de lclatement. Papa Doc tait pass par l Mais qui nous dit quen laissant Aristide dmobiliser larme, les Etats-Unis navaient pas en tte de laisser les voisins dominicains remplir ce rle de balancier qua toujours jou cette dernire ? drogue, celle-ci tait devenue moins contrlable. Laffaire du commandant des Casernes Dessalines, le colonel Jean Claude Paul, refusant de laisser transiter dans ses dpts les armes destines par ladministration Reagan aux rebelles Contras luttant contre le gouvernement sandiniste du Nicaragua. Etc. Exit donc larme dHati. deux mandats (1996-2001 et 2006-2011), et probablement par prudence, aussi tolrant que possible envers le pouvoir dominicain. Allant jusqu dire que la Rpublique dominicaine traite on ne peut mieux limmigrant hatien. Contrairement aux rapports des organisations internationales. Mais nouveau, do partira la petite bande dexet mme de couleur. Seule solution : pratiquer une autre politique Hati en Marche, 16 Novembre 2013 ( ARROGANCE militaires et policiers qui sont entrs en Hati comme catalyseur pour le second renversement dAristide en fvrier 2004 dcidment la bte noire de Santo Domingo ? De la Rpublique dominicaine voisine o ils ont t rassembls, entrains et quips avec la collaboration de services de renseignements Par consquent est-ce que nos voisins nont pas aussi dsormais pour mission de jouer le rle de balancier de lordre politique en Hati ? Par nous traversons en ce moment. Et qui nest pas sans ressemblance aussi bien avec septembre 1991 que fvrier 2004 Il ny a qu couter les cris et slogans qui proviennent de la rue. Jusquaux personnages qui sont pratiquement les mmes. Peuple de peu de foi Ou de trop de foi ? Cest la politique, depuis toujours, qui nous a enferm dans le pige tendu par cet inquitant voisin (qui, de son ct, a su au contraire trouver un deal au sein de sa classe politique mais avec lantihatianisme, constatons-nous aujourdhui, comme acte de foi) et ses allis internationaux, cest dire ceux qui nont jamais digr notre originalit de petit pays aussi pauvre et mme aussi fruste mais aussi luttes fratricides. Y compris les problmes de classe, ATTENTION A tous ceux et toutes celles qui aiment Mlodie. Branchez vous partir de votre ordinateur sur

PAGE 14

Page 14 LES JEUX Solutions de la semaine pass eTACLOBAN AMAUROSE BACCARAT UNI#CD## R#Q#LESE EMU#EAUX TUER#U#I ERS#EXIL Visitez Haiti en Marche sur Internet au www.haitienmarche.com 18LES JEUX DE BERNARD CANARI CANARD PANARD PENARD PENAUD PENAUX VENAUX SCRABBLEArrangez les sept lettres ci-dessous pour former un mot franais Solutions de la semaine passeRAPIECEFIOTES LIANTE Q E H O U R USolutions de la semaine passe: LES JEUX DE BERNARD Allez de FIOTES, LIANTE en utilisant des mots du du vocabulaire franais, et ne changeant quune lettre par ligne.Mots Mls Q J A P O N W E R P Y H C Z E D O E D E U S O D P Q B I A U F D J I S L A A A E U N S S L N L D O N Y R L Q A G F U O A A G E S I G E C G S V D F L N M B N I H I T A S I E L E A A O Q C A Q G N T F E N R S R U T U T L E B T M R K I V E I L A R T S U A W O P E E O N R X I A Q G Q U C G G D E K I H E I N O T S E E A U T R I C H E E E K ITrouvez les 23 Villes du Canada de plus de 200.000 habitants dans le carr ci dessus. La bonne gouvernance sobtient dans des actes concrets et publics, non pas dans la propagande. Celle-ci consiste faire accepter, force de rptition, des choses quon aurait d accepter tout normalement. Fort souvent, les propagandistes sont des charlatans. Tel est le cas du rgime Martelly-Lamothe. de la propagande et de lintimidation leur cheval de bataille. Et, pour asseoir leur plan cynique, ils nhsitent pas acheter au prix fort des institutions, individus et mme des partis politiques malhonntes. Parmi ces partis on peut citer: Ayiti an aksyon (A.A.A.), Konbit SIDES, Mouvement National Citoyen (M.N.C), Parti Unit nationale (PUN), etc Ainsi, le pays est livr au pillage. Et les accapareurs sont partout. Dans le rgime Martelly-Lamothe, les postes sont distribus non pas en fonction de la comptence mais dans le cadre dune partisannerie soumise. Et ces job-eurs comme nous les appelons, sont redevables envers le gouvernement pour la ralisation de son plan macabre. Mais ils font face la rsistance de certains cadres et surtout de militants politiques qui dsavouent le mode de gestion du gouvernement en place. Ceux-ci critiquent et dsavouent totalement laction nfaste du gouvernement. Ce sont le Rassemblement des Dmocrates Nationaux Progressistes (R.D.N.P), le Parti Libration Hatienne (P.L.H), La Fanmi Lavalas, le Parti Dmocrate Chrtien Hatien (P.D.C.H.) de Marie Denise Claude, le Groupe 77. Quant nous, nous nous mettons ct de ceux-l qui croient que la bonne gouvernance ne rside pas dans le mensonge et lintimidation mais dans le dialogue avec toutes les forces vives du pays. Nous nous mettons galement aux cts de ceux qui dnoncent les tares et les malversations du rgime. En effet, larbitraire ne doit pas tre la rgle dor en ce 21e sicle. Ainsi, vous condamnons de toute notre force la situation douteuse dans laquelle le juge Serge Joseph a trouv la mort. De mme, larrestation de Me Andr Michel est un acte condamnable. Et si le gouvernement continue sur cette lance o le non-respect des institutions, le mpris des partis politiques et larbitraire sont des mthodes cls ses yeux, il verra se multiplier dans les jours venir pas mal de manifestations qui seraient de nature le renverser. Astrel Gustinvil Ex-Dput En Bref... Au Cap-Hatien, le Collectif (opposition) a renouvel son appel la mobilisation de la population, en dpit des avertissements de la police locale qui a fait savoir quelle navait pas les moyens de scuriser la manifestation en raison des nombreuses activits prvues ce jour-l dans la ville pour la commmoration du 210me anniversaire de Vertires (18 Novembre). Les manifestants envisagent daller dposer Par contre, des manifestants pro-gouvernementaux ont annonc galement leur sortie manifestations de soutien au gouvernement seront organises. Ainsi, la plateforme end de mobilisation, du 15 au 19 novembre, pour appuyer le gouvernement Martelly. De son ct, Rosemond Jean, le coordonnateur national des Socitaires Victimes des plateforme dnomme Toutes les bases de Cit Soleil qui a pris naissance pour soutenir le gouvernement Martelly, entend manifester galement dans les rues, avec comme destination Ption-ville, tape galement sur le parcours de la manifestation de lopposition. Alors que la tension ne fait que crotre la veille dun lundi qui annonce un bton trs chaud la Police nationale dHati a lanc samedi un appel au calme, craignant des affrontements entre partisans et adversaires du prsident Michel Martelly lors de ces manifestations prvues dans plusieurs villes du pays. Il y a des possibilits de croisements de manifestants de sensibilits diffrentes. Nous allons prendre des dispositions avec nos faibles moyens pour assurer la scurit, mais nous demandons aux organisateurs des manifestations de collaborer avec la police pour viter toute violence a indiqu un porte-parole de la PNH. La Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Hati (Minustah) a galement publi samedi un communiqu, pressant les parties en prsence viter les heurts et exhortant tous les Hatiens, la Socit Civile, bref tous les principaux acteurs, dont les leaders politiques, religieux et communautaires, poursuivre leur travail vers ltablissement dun tat non violent en Hati. Vendredi, le Premier Ministre, Laurent Lamothe, et des membres du Forum conomique du Secteur Priv ont discut du dsquilibre commercial entre Hati et la Rpublique Dominicaine, notre deuxime partenaire, avec plus dun milliard montant. changes, dont le renforcement de la douane pour mieux lutter contre la contrebande, un manque gagner pour le trsor public hatien valu plus de 250 millions de dollars amricains annuellement. Laurent Lamothe a soulign les actions positives du gouvernement pour lutter contre la contrebande, en attendant de pouvoir mieux contrler la frontire ( 350km) qui compte prs de 60 points de passage non contrl que le secteur agricole tait dans lagenda des priorits, un secteur qui, pour lui, doit jouer un rle cl dans le dveloppement conomique dHati. Il a voqu des passage que chaque anne, 375 millions dufs sont imports sur une consommation locale de 400 millions dufs On prfrerait que ces entreprises dveloppent des partenariats pour produire ces ufs en Hati a dit Lamothe tout en ajoutant : Nous sommes dtermins protger les investissements nationaux rappelant que produisent en Hati Un budget qui nest toujours pas vot par le parlement et qui a contraint le gouvernement le reconduire en attendant. Philippe Armand, Prsident de lAMCHAM, membre du FESP, a dplor que jusqu prsent on a trop nglig la production nationale et appel voter des lois incitatives linvestissement dans le but daccompagner le gouvernement dans ses efforts pour renforcer lconomie. Stphane Coles, Prsident du FESP, dont les membres reprsentent 85 % des taxes hatiennes, la recherche de la rciprocit et de lquit sont des pistes prioritaires suivre pour renforcer lconomie hatienne, soulignant que les membres du Forum souhaitent tous de meilleures conditions pour continuer crer des emplois. Au terme de ce Forum, le Premier ministre, les chefs Selon un capitaine de la Garde ctire, Drew W. Pears, tout indique que les que deux-mmes, et ont abandonn la mort les cinq migrants. Les voyages clandestins ont augment ces derniers temps en raison des le pays. Les programmes sociaux mis en place par le gouvernement ne semblent pas suffire pour persuader les Hatiens des secteurs les plus dfavoriss rester en Hati. Quand ce nest pas en mer, cest en Rpublique dominicaine voisine quils vont se faire humilier et do ils se font souvent refouler dans des conditions rvoltantes, sans mme avoir le temps de rcuprer leurs effets personnels. Pourtant des centaines dHatiens prennent quotidiennement le chemin de la frontire ou passent la nuit sur le trottoir devant le consulat dominicain Port-au-Prince dans lespoir de se retrouver en bonne place le lendemain pour retirer un visa dominicain. 5 migrants prissent en mer (

PAGE 15

Page 15 TI GOUT PA TI GOUT ak Jan Mapou FONDAMANTAL Aksan grav ( `) avk aksan fs ( ). Parap ak siy ki gen fonksyon dyakritik yo, nou dwe konsidere, diskite, deside fm siy aksan fs la km siy dyakritik nan sistm tograf kreyl la. Fonksyon aksan grav la ( `) f nou on, oun) avk vwayl oral yo ki detache ak (n) ki vini apr a. 1 se kdny, li gen yon kdnri nan ri lareyinyon detache epi marye avk demivwayl (y) osnon demivwayl (w). ft Baknwa. Kdnye ak enjny se bon metye. Kdnye f soulye, li mache pye at (Pwovb kreyl). Alain Bentolila (ak tout ekip li a : Pierre Nougayrol, Charles Alexandre, Henry Tourneux ak Pierre Vernet) 2 ki te vini ak grav ( `). Konsa, si nou svi ak aksantegi a ( ) km aksan J. R. Cadely a, stadi ekri : jon, jn, jn. Epitou, nou ka ekri Snya, Antnya, Baknwa la sou vwayl ki detache ak (n) ki vini apre a. Lis mo ki gen yo pa gen aksan fs. Many (); many ();boutony (); boutony (ti fant pou rantre bouton); batony (ki konn svi ak baton ); batony, (avoka ); pleny (ki pte yon plent); pleny (yon asanble jeneral); Chanwan (), chanwan (), Nan 2 tablo sa yo, kare jn adwat la se tograf mo yo (n) nan ale agoch, san aksan fs (n) nan ale ki kote ? ak aksan fs manyk, panyen, ganyen, anyen, titanyen, anye, avany, ranyon ponya, ponyen, ronyen penyen, beny, benyad, panye, latanye, Ganye boukanye labany, anyl, manyak, renye, denye, Chenye enjeny, Kenya, Sonya, Antonya, chabonye, kdonye Men yon lt tablo. (n) nan ale agoch, san aksan fs (n) nan ale ki kote ? ak aksan fs anwe, anwetan, anwo, anwoule, Monwi, (konw), Benwa, renwasi, Bakonwa, danwa, antonwa, Bnwa, rnwasi, sentaks kreyl estanda a, nan objektif pou nou etabli yon gram ; ak feminen ak pliryl nan non yo ak adjektif yo. (Mwen remake ou pa devlope lide sa a. Poukisa??) Leksik : F envant leksik kreyl estanda avk layo, bicht. Nan sans sa a, gen varyete sosyolk ak teknolk la ta travay f yon katalg mo rejyonal yo ak mo espesyal yo, pou anrichi vokabil elv yo nan lekl fondamantal Ayiti. Gen Koukouy kapab asosye ak Akademi an, ak FLA, pou potekole nan yon travay kon sa, pou konsolide leksik estanda a ak lt vokabil yo. sentaksik. Se konsekans fenomn sandhi ( mo sa a se kreyl???) entn ou ekstn yo. Nan ka sa yo, nou pa dwe w fonetik diferans semantik ak asp sosyolengwistik tankou : lespri : selon dokt Degraff, evite fm kout yo oswa fm asimile yo Mwen dak nt ak prensip sa a dokt DeGraff aplike fenomn Sanndi ki pase nan pale kreyl. Nan ka seri chanjman fm f a, day ki toujou part nan sistm leksik la. Pou day, dokt Pierre Vernet (1980) te deja bay pwofes ayisyen yo rg ekriti sa pou yo ekri eleman leksikal yo nan Techniques dcriture du crole hatien nan P. 72, 78, 79, 81, 80, 86, 95, 96, 122. Nou pa vle tlman chita sou kesyon fm kout ak fm ekri lt fm kout oubyen asimile selon anviwonnman fonetik nou ta dwe yon ti jan pi veyatif paske pafwa nou f eksepsyon. Ositou, nou plis vle chita sou prensip toujou ekri fm plen an nan liv lekl fodamantal yo, (leplis posib), paske nan tout ka yo, fm plen an ka toujou part. 1 2 : distenksyon ant mo ki nan diskou yo ak mo ki anndan sistm leksik la. Nou dak ak prensip evite fm kout yo oswa fm asimile yo a, men nan abde kesyon sa a, nou vle pi globalman tou, leplis posib nan ekriti, evite mo nan diskou yo, mo asimile nan enonse yo; svi ak mo yo ki nan sistm leksik la, ki nan sistm vokabil kreyl la. Mo diskou yo se mo ki part jan yo pwononse yo nan sistm leksik la se mo ki part nan antre diksyon yo. Apwch abstr a, ki pa bay chanjman fonetik yo gwo enptans nan estanda ki plis ekri mo plen yo, mo ki nan sistm leksik la, mo abstr a (antouka, tankou Vernet di, leplis posib). : diminye alomf yo, Dapr nou nan Sosyete Koukouy, nou dwe gen yon rediksyon plis posib nan kantite alomf yo epitou svi ak rediksyon sa nan ka detminan chif yo, olye nou miltipliye alomf pou tout chif yo, vomye nou svi ak mo yo ki deja nan leksik la. : Pawl tematik # 6 nan atelye yo a. Se yon apwch mfolojik nou jwenn lakay Vernet, Dejean, deux ans, trois ans, en Hati, en Italie (cf. [ petitami ] nan Cadely 1994, p.36). agoch la), menm jan ak frans. Dapr esplikasyon DeGraff an kreyl, piske gen resilabasyon, sanble se ta (mo) ki vini apre a ki chanje fm selon (mo) ki vini anvan an (cf. varyasyon Dapr obsvasyon nou, se mo a (ki plase adwat la) ki varye. (Menm jan se detminan ki vini apre a. Pierre Encrev (1988) ale nan sans sa a. Epi lengwis fonolg J.R. Cadely (1994) esplike agiman sa byen pwp nan tankou : epe ak nepe (dik. Valdman, p. 507), echl ak nechl nan ki vin atache ( agglutins ) nan kmansman atak mo a. L Valdman, p. 26 ak Lexicrole J. Hilaire, p. ki vin atache ( agglutins ) nan kmansman atak mo yo. Km (dik. Valdman, p. 171). Nonm : Nmil pa on nonm; yo ba li on anndan an, de nonm, de fanm (TDK, p. 348). L nou konsidere done anpirik sa yo, nou konstate agglutins ) ak detminan chif la ki plase agoch. Men, se avk non ki plase adwat li mache. Men yon tablo alomf apati mo kreyl avk yon silab slman. Inite mo yo Fm avk : l Fm avk : n Fm Fm avk : d Fm avk : l an (retabli nan) anj lanj ak am nanm l (retabli n) l (retabli n) d d ld m lm nonm aj laj daj Selon tablo a, sou 10 inite mo, pami fm ki part pi olye nou al kreye yon digdal alomf pou chif yo, tankou jan Valdman, seri mo, inite leksikal lib, endepandan, nou kontre nan sistm leksik kreyl ayisyen an. (cf. Tcheke konsp mo nan diskou, nan enonse yo ak mo nan sistm leksik la nou te devlope anwo a). Se menm jan ak nechl (Bentolila, TDK, p. 344), nepe (dik. Valdman, p. 507), nanm (dik. Valdman, p. 503), nonm (dik. Valdman, p. 510). ( monosyllabique ), nou ka aplike menm prensip la. Nou ekri nou jwenn ki soti nan kont Timtim Ayiti yo. Mwen pran yo nan Tardieu, Grard-Marie, Tim Tim Bwa Chch, 500 kont devint ayisyen, Educa Vision Inc., Floride, 2001, nan p. 42, nan liv lekl fondamantal yo, mwen slman ekri fm plen an pwonon yo olye fm kout yo ki nan liv la. Mwen pa chanje okenn lt fm.) Men yon lis mo ateste ki gen yon grenn silab, ansanm ak varyete fm yo. An : Timoun sa a gen senk an (dik. Valdman, p. 26) Zan w mche ( Lexicrole Jeannot Hilaire, p. 272). Am : Devwe k e am (dik. Valdman, p. 20). Nanm : : : (dik. Valdman, p. 773). : Ak : Zak : : Li set diswa (tdk, p. 151). dtan : Nan konbyen dtan ou ka f wout la (dik. Valdman, p. 196). L : Ki l li ye kounye a? (dik. Valdman, p. 419). Z p. 774). Zdtan z : (respekte yon sosyete kote yo pratike demokrasi, Atik 29.2 deklarasyon inivsl dwa moun). Ou nan Lz : lap p. 428). Jodi a, mwen vle bay chagren mwen Valdman, p. 428). Valdman, p. 18). p. 18). Dz ap leve (R.P.). Yon santim (dik. Valdamn, pp. 432, 652). L : yon pys l (dik. Valdman, p. 432); yon brasl l (R.P) Yo jwenn on ja plen l anba t a (TDK, p. 300). D : yon ns d, (dik. Valdman, p. 510); laj d, (R.P). : nouvl d mondyal la (). d alfabetik, d kronolojik. Ld : Jeneral la ap bay ld (dik. Valdman, p. 433). Timoun yo manke ld (TDK, p. 300). Zd : Monte chwal a m (dik. Valdman, p. 518). m Lm : Lm chanl viv selon lach(dik. Valdman, p. 434). Zm : Gen

PAGE 16

Page 16 BACK PAGE En Bref... dAssociations et de Groupes ont convenu de la ncessit de travailler ensemble. Association des Agents Maritimes (AMARH), Association des Industries dHati (ADIH), Association des Professionels de Banque (APB), American Chamber of Commerce (AMCHAM), Association Touristique dHati (ATH), Chambre Franco Hatienne de Commerce et dIndustrie (CFHCI), Chambre de Commerce et dIndustrie dHati (CCIH), Centre pour la Libre Entreprise et la Dmocratie (CLED), Chambre dAgriculture Biologique (CHAAB), et les Groupes : Boulos, Coles, Digicel, Sogebank et Unibank. Aprs Carrefour, aprs Tabarre, Milot a reu la troisime dition de Gouvnman Lakay ou qui sest droul le samedi 16 Novembre au coeur du Palais Sans Souci. Des milliers de citoyens y ont assist, tous avides de communiquer leurs revendications, dans le but dobtenir davantage du gouvernement. Cet espace de dialogue se veut franc et sincre, a dit le chef du gouvernement Laurent Lamothe, et est organis dans le but de mieux orienter les actions gouvernementales. Les autorits locales taient prsentes, des parlementaires (le prsident du bloc majoritaire la Chambre basse, Jacques Stevenson Thimolon, les dputs Kenston Jean-Baptiste, Job Jolicoeur, Ronald Larche et Marie Jossie tienne) ainsi que des citoyens et citoyennes de Milot qui ont eu loccasion dchanger avec les autorits leurs points de vue concernant les ralisations effectuer pour une amlioration des conditions de vie dans leur communaut. En raison de la valeur historique de la rgion, laccent a t mis sur les travaux de rnovation de la Citadelle du Roi Henry, un chef-duvre que le gouvernement Lamothe entend protger et transmettre aux gnrations futures. Le gouvernement annonce avoir entam la construction des structures daccueil pour mettre en valeur au maximum le potentiel touristique de la de pntration. Le Palais Sans souci, patrimoine inestimable, sera bientt nouveau rnov. Les responsables de lIspan (Institut du Patrimoine National) estiment de 4 5 millions de dollars le montant ncessaire pour raliser ces travaux. Le gouvernement, via le Premier ministre, sest engag investir un million de dollars pour la ralisation de la premire phase des travaux.