Haïti en marche

MISSING IMAGE

Material Information

Title:
Haïti en marche
Physical Description:
v. : ill. ; 45 cm.
Language:
French
Publisher:
s.n.
Place of Publication:
Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date:
Frequency:
weekly
regular

Subjects

Subjects / Keywords:
Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre:
newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage:
United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti

Notes

Language:
In French.
General Note:
Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
All applicable rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier:
oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869
System ID:
UF00098809:00584


This item is only available as the following downloads:


Full Text

PAGE 1

Crmonie traditionnelle la gloire des dieux vodou Guds au cimetire national de Port-au-Prince (photo J.J. Augustin) Travaux dembellissement du front de mer de Jacmel (photo Hati en Marche) Frre Philippe DMeza Deux vnements qui se terminent en queue de poisson JACMEL, 2 Novembre Deux vnements pas tout fait semblables et en deux lieux diffrents mais qui se terminent tous les deux de manire si inattendue quon peut JACMEL, 1 er Novembre Jacmel. Berceau de la relance du tourisme. Les constructions trainent. Mais pire, plus ils avancent, plus on pressent que le rsultat risque dtre se demander sil ny a pas un deus ex machina quelque main agissante par derrire. ridicule si les prliminaires ne sont pas respects. Etant donn que, selon un proverbe du pays, lHatien vous prend toujours ( ( Ils sont 65 employs hatiens qui travaillent la construction de lArena da Baixada, Curitba, o se joueront des matches de la Coupe du Monde 2014. Les Hatiens arrivent clandestinement au Brsil en passant par la Rpublique dominicaine, le Prou et la Bolivie dcision dominicaine 150 ans au ( PORT-AU-PRINCE, 30 Octobre 2013 On risque de laisser une certaine confusion dans lesprit du grand public parce que en parlant du cent-cinquantenaire (des 150 ans) des FIC ou Frres de lInstruction Chrtienne cest lInstitution Saint Louis Priver une personne de sa nationalit est un problme de droits humains, selon le secrtaire gnral de lOEA, Jose Miguel Insulza, en marge de la session ordinaire du Conseil Permanent de lOEA, au cours de laquelle la dcision de la Cour MEYER, 1 er Novembre Le gouvernement a lanc les travaux de construction dun viaduc (ou mini-autoroute arienne) devant mesurer 550 mtres et courir de Delmas 19 Delmas 28, une des rgions les plus frquentes de la capitale hatienne. arienne qui risque avant mme 20.000 Hatiens en deux ans

PAGE 2

Page 2 EN BREF ... EN PLUS ... Kvens Prvaris Hati en Marche Miami th ( ( lcole dEntrepreneurs Agricoles (EEA) Pandiassou dans le Plateau Central, chez les Surs de lincarnation. Sa mort laisse un grand vide dans le cur de tous ceux qui le ctoyaient Petite Place Cazeau, son lieu de travail. Sympathies a sa femme Docteure Linda Marc Clrism, qui travaille au Dpartement de curriculum Harvard University aux Etats-Unis. Lorganisation populaire, Force patriotique pour le respect de la constitution (FOPARK), a dnonc, le mardi (29 octobre) une entente entre lancien prsident Ren Prval et lactuel chef de lEtat Michel Martelly pour rprimer les mouvements populaires qui ont pris position contre le pouvoir en place. Le porte-parole du Fopark, Timothe Rony, a rvl la tenue dun ensemble de runions entre lancien snateur Joseph Lambert, Ren Monplaisir, lancien prsident, Ren Prval, et le prsident Martelly pour mter les organisations populaires rclamant le dpart du gouvernement en place. Ces anciens dirigeants de la plateforme INITE auraient rclam du Prsident Martelly des postes ministriels, de fortes sommes dargent et des munitions en change de stratgies pouvant casser llan des manifestants. En guise de rponse, la Fopark a annonc, pour le 7 novembre prochain, une grande manifestation qui dbutera au Bel-Air pour aboutir Ption Ville. Dun autre ct, le responsable dOP, Eder Rosier, a dnonc le fait que la majorit des contrats des projets dinfrastructures sont octroys des entreprises dominicaines alors que, de lautre ct de la frontire, nos compatriotes sont traits comme des parias. HPN [AlterPresse] --Le snat a dcid dinterpeller, pour le mardi 5 novembre, les ministres de la justice Jean Renel Sanon, celui de lintrieur David Bazile et celui des affaires trangres Pierre Richard Casimir, qui porte aussi le chapeau de titulaire du ministre des Hatiens vivant ltranger. Plusieurs parlementaires continuent de dnoncer lattitude autoritaire du prsident Joseph Michel Martelly. Au centre du dbat, la lettre adresse, au dbut du mois doctobre 2013, la prsidente ad hoc de la cour suprieure des comptes et du contentieux administratif (Cscca), Nonie Mathieu, lui demandant de rester son poste, en dpit du fait que son mandat soit arriv terme et que le snat ait dj vot des remplaants, selon ses attributions constitutionnelles. Contrairement aux prrogatives constitutionnelles, le prsident Martelly a dcid de revenir sur tout le processus ayant abouti au vote, le 3 septembre (2013), de 10 juges pour renouveler les principaux fonctionnaires de la Cscca. Le 3 septembre 2013, les snateurs ont reconduit deux anciens conseillers, Nonie Mathieu et Arol lie, et ont lu 8 nouveaux membres : Fritz Robert Saint Paul, Saint Juste Monprvil, Rogavil Boisgne, Neltha Marie Fethire, Volmar Demesyeux, Jean Ariel Joseph, Marie Frantz Mondsir et Mehu Mlius Garon. La Constitution ne reconnat la prsidence de la rpublique quun droit de publication De son ct, le prsident Martelly sappuie sur un problme de fonctionnement de la Cscca, qui avait permis aux anciens juges de la cour de rester en poste environ 20 mois aprs leur mandat. Le prsident na nullement le droit dentrer dans le processus dlection au snat rappelle Jean Tholbert Alexis. Pour le prsident du snat, Simon Dieuseul Desras, le pays na plus de place pour la dictature dnonant ainsi les vellits d u prsident Martelly de sriger en chef suprme monde Hati est linvit dhonneur du Salon international du chocolat, un vnement mondial devenu un vritable label international, qui accueille pendant 5 jours, du 30 octobre au 3 novembre 2013, plus de 550 participants : chocolatiers, chefs et chefs ptissiers, confrenciers et experts du cacao, venus du monde entier lvnement qui se tient Paris (France), Porte de Versailles, Pavillons #5, sur plus de 20,000 m2, de 10h00 a.m. 7h00 p.m. chaque jour. Christophe Chauveau, Directeur des programmes de coopration chez AVSF (Agronomes et Vtrinaires Sans Frontires) souligne : En quelques annes, nous sommes passs dun cacao bas de gamme, achet bas cot par des intermdiaires, un cacao de trs haute qualit, un grand cru recherch par les chocolatiers franais. La rcente slection du cacao de la FECCANO [cooprative hatienne de producteurs] aux et les incite poursuivre le travail engag vers plus de qualit et dquit. Pour arriver ce rsultat, AVSF et ses deux partenaires, la cooprative hatienne de producteurs FECCANO et la cooprative franaise de produits quitables ETHIQUABLE ont travaill ensemble depuis plusieurs annes pour que les petits producteurs de cacao puissent vivre dignement de leur travail, tout en produisant un produit de grande qualit. Les producteurs ont t forms la fermentation du cacao, une tape fondamentale pour rvler ses armes les plus subtils. Ds 2011, la FECCANO est ainsi devenue la 1re cooprative hatienne exportatrice de un prix de 30 % suprieur au tarif habituel pour leur production, tout en ralisant des investissements essentiels la communaut. Du 27 septembre au 27 octobre dernier, la galerie Lumires dAfrique de Grgoire Perlinghi et lAmbassade dHaiti en Belgique prsentaient les uvres de lHaitien, Kvens Prvaris. Qui est donc ce jeune artiste plasticien qui se dpense sans compter pour dfendre les couleurs de lorage et de Loray ? Il a 34 ans et dj pas mal dexpos Bruxelles o il prpare actuellement une matrise en arts visuels et de lespace lcole Nationale Suprieure des Arts Visuels La Cambre, Bruxelles. Cette exprience bruxelloise ne peut quenrichir vision de la peinture, disent ses amis. Ambassadeur du renouveau artistique Quant Lumires dAfrique ce nest pas par hasard quelle ait pos son regard sur lui. Cette galarie sest spcialise depuis 7 ans dj dans la prsentation des uvres dartistes africains contemporains. Cest donc naturellement quelle sintresse aussi lart dHaiti, ce pays quon considre, non sans raison, comme lhritier mystique de lAfrique. Les Africains eux-mmes voient en nous leur diaspora. Son dvolu, Perlinghi la jet sur les peintres modernes haitiens. Cest ainsi quen septembre 2011, cette galerie avait expos, pendant un mois, des uvres de 16 peintres haitiens, pris sur une priode de 20 ans, de 1975 1995. Parmi ces (feu Jean-Claude Garoute de Saint-Soleil), Philippe Dodard, Louissaint et tant dautres. Des matres haitiens. Comme dailleurs lindiquait trs justement le titre de lexposition: Haitian Master 1975-1995 Donc Pas.Sage na pas donc pas t le seul premier contact de ce galriste avec la peinture moderne haitienne. On comprend lengouement pour ce jeune artiste qui sait si bien soumettre lart brut, spontan, une dmarche intellectuelle volontaire de refus (les spcialistes de lart parlent de dsapprentissage ) pour donner une uvre travaille, recompose, forte de ses expriences, dsormais multiculturelles. Le rsultat, cest un clat de couleurs vives, o le jaune et le rouge dominent harmonieusement, et o les formes sont transposes sur la toile de manire tellement destructure (volontairement?) pour donner leffet dexplosion de lorage aux spectateurs acharns rechercher dans cette reprsentation un thme, le fameux message Mais ce que lartiste semble son actif. Kvens Prvaris na pas pos ses toiles uniquement dans les galeries et muses haitiens mais aussi ltranger. Aprs une aventure russie Paris, lan dernier, cest maintenant dans la galerie bruxelloise Lumires dAfrique que ses tableaux ont atterri, et avec bonheur car le jour du vernissage, la galerie tait pleine craquer. Le titre de lexpo lui seul Pas.Sage rsume tout un programme. Il traduit tout ce que le mouvement dont il se rclame Loray poursuit : le refus du mimtisme, des dogmes, de clichs, louverture technique et thmatique, la libert de production. Le courant loray est considr comme le quatrime mouvement artistique haitien, aprs lcole hatienne, le Mouvement Saint-Soleil et lcole de la Beaut. N en 2004, Loray connote lexplosion de lorage et ses couleurs. Le terme est sorti la premire fois de la bouche de Walner O. Rgistre (Doc Wor) la suite dune exposition qui a eu lieu, cette anne-l, lENARTS et qui avait runi des peintres de la mme veine et qui dfendaient les mmes ides et valeurs. Parmi ces jeunes qui rvaient de rvolutionner lart haitien, il y avait Dominique Domerant, James Pierre, Josenti Larochelle, Doc Wor, LyllMartin Ren, Nadge Michel, Lger Nixon etc. la suite des dbats quils ont eus rgulirement sur lhistoire de lart et sur la ncessit de renouveler, sans pour autant le ddaigner, lhritage pictural haitien, ces jeunes peintres ont alors cr Loray Lart, cest son domaine. Prvaris a appris manier le pinceau lcole Nationale des Arts (ENARTS) o il a dcroch un diplme. Aprs avoir tudi la sociologie la Facult des Sciences Humaines Port-au-Prince, il renoue avec sa passion : la peinture. En 2011, il arrive Asson : acrylique sur toile Lancien Ministre des Affaires trangres sous le gouvernement de Ren Prval deuxime version, Dr Jean Reynald Clrism, est dcd mardi 29 Octobre 2013 des suites de complications cardio-vasculaires lge de 76 ans. Raynald Clrisme participait une rencontre politique au local du parti INITE quand il a ressenti un malaise. Transport durgence lhpital Bernard Mevs, il a succomb quelques instants plus tard. Depuis trois ans environ, lancien ministre des Affaires trangres Jean Reynald Clrism travaillait comme Consultant au bureau du Programme National de Lacs Collinaires (PNLC). Cet ancien prtre enseignait a Lex-ministre des affaires trangres Raynald Clrism

PAGE 3

Page 3 LACTUALITE EN MARCHE ( Constitutionnelle dominicaine a t examine, a inform le GARR dans une note. tant donn que cette dcision a t adopte par la Cour Constitutionnelle dun Etat en vertu de son propre ordre juridique interne, elle fait donc face au systme de droits humains et, par consquent, relve de la comptence de la Commission et de la Cour Interamricaine, a relev M. Insulza. Lors des discussions autour de larrt de la Cour Constitutionnelle dominicaine, Hati a pu compter sur lappui explicite de la Communaut Caribenne (CARICOM), via sa porte-parole, lambassadrice Celia Prince, reprsentante de St Vincent et Grenadine. Cet arrt, a-t-elle fait remarquer affecte la vie des citoyens dans lhmisphre, spcialement ceux de la diaspora de son propre pays. Cette session du 29 octobre 2013 au Conseil Permanent de lOrganisation des Etats Amricains sur la dnationalisation qui menace plusieurs dizaines de milliers de citoyennes et citoyens dominicains dascendance hatienne en Rpublique Dominicaine se situe dans le prolongement des multiples ractions suscites par larrt de la Cour Constitutionnelle, le 23 septembre coul. Cette dcision de la Cour Constitutionnelle va lencontre de toutes les dclarations de la Commission et viole les obligations internationales de lEtat dominicain en matire de droits humains. En outre, la dcision de la Cour Constitutionnelle jette un doute sur la volont de lEtat pour rpondre ses engagements internationaux et aux appels lancs par les organismes rgionaux et internationaux des droits de lhomme, peut on encore lire encore dans la note. Le conseiller juridique de lExcutif Dominicain, Cesar Ramn fait que son gouvernement a toujours dvelopp de bonnes relations avec les nations surs et spcialement avec la Rpublique dHati et ne permettra pas que les droits fondamentaux des personnes qui sont couvertes par les lois dominicaines ni comme consquence de cette sentence ni daucune autre faon soient viols, a-t-il conclu. HPN La Rpublique dominicaine a t dans lobligation de sexpliquer lOEA, ce mardi 29 octobre, sur la sentence 168-13 de la Cour constitutionnelle de ce pays denlever la nationalit dominicaine aux descendants dtrangers, en remontant 1929. Les rsultats Rpublique dominicaine de faire avaler au monde civilis la dcision illogique et raciste du 23 septembre 2013 de son tribunal suprme. Les Dominicains ont jou des pieds et des mains pour faire de cette session une simple runion dinformation o les deux parties auraient sexpliquer sur la question. Peine perdue. Il y a eu dbat. A la dception de la dlgation dominicaine, la session sest termine par ladoption dau moins deux dcisions majeures qui appellent la poursuite de la question et non son classement avec de vagues expressions diplomatiques qui renverraient les deux parties dos dos. Victoire diplomatique dHati. La Cour interamricaine des droits de lhomme (CIDH) est saisie du dossier, reconnaissant ainsi que la sentence du 23 septembre viole les droits humains. Le Conseil permanent de lOEA a recommand lenvoi dune commission denqute en Rpublique dominicaine. Dans linstruction de cette affaire, il faut reconnatre lappareil diplomatique hatien plusieurs mrites. Premirement, Hati sest ouvertement oppose la sentence dominicaine, sans ambigut, ds le dpart. Sur ce point, il y a mieux. En ces temps de troubles et dimpasse politiques, cest lun des rares points sur lesquels le pays tout entier, dans toutes ses composantes, sest retrouv et a parl dune mme voix. La Rpublique dominicaine a entendu. Le prsident Danilo Medina a vite rencontr des Dominicains dascendance hatienne pour leur faire part de sa sympathie et tenter de les rassurer. Cependant, Medina, mme sil avait la volont, ne peut stopper le racisme et lantihatianisme grandissants qui ont atteint un point trs inquitant dans son pays. bloquer ou arrter la mise en application de cet arrt. Lassistant du secrtaire gnral de la CARICOM, monsieur Colin Ganderson, un habitu dHati, a exprim le rejet de la CARICOM de cette dcision qui va lencontre des principes et valeurs prns par lorganisation. Guyana a promis son appui toutes dmarches quentreprendra la CARICOM face cette sentence. Trinite-et-Tobago, dans une dclaration de principe, a fait part de sa proccupation de la situation que peut gnrer la mise en application de cette dcision. Les positions ont t similaires en Equateur et au Guatemala, selon ce qua rvl la chancellerie hatienne. Loffensive diplomatique hatienne a t fructueuse. Pour preuve, toutes les dlgations participant la runion du Conseil permanent de lOEA, le 29 octobre, y compris les Etats-Unis et le Canada, ont partag les inquitudes dHati quant aux pouvantables consquences humanitaires Le Prsident de lAssemble lgislative plurinationale (ALP) de la Bolivie, Alvaro Garcia Linera, a convoqu, jeudi, la Chambre mixte des reprsentants et du Snat des soldats de la paix de la Bolivie au sein de la Minustah, a appris Hati Press Network via une note de presse. Au cours de cette sance, les lgislateurs analyseront lautorisation de prolonger le sjour des casques bleus bolivariens en Hati ou plutt un retrait des troupes. Le leader du Mouvement du socialisme (MAS) au Snat, Eugenio Rojas, a indiqu que les troupes boliviennes accomplissaient Minustah de ses troupes des oprations de paix et des tches de scurit, notamment dans lescorte des patrouilles et de la protection des installations de la mission des Nations Unies en Hati. A rappeler que le prsident uruguayen, Jose Mujica, aurait annonc quil allait rappeler les troupes uruguayennes dployes au sein de la Mission de lONU pour la stabilisation en Hati (Minustah) en raison de limmobilit politique en Hati. Deuximement, Hati a russi glaner le support des pays de la rgion sa cause. Les rsultats de la tourne rgionale du ministre des Affaires trangres, PierreRichard Casimir, du 14 au 21 octobre 2013, sont probants. Le Surinam a dclar apporter son appui total Hati dans ses dmarches visant que peut gnrer la sentence du tribunal dominicain. Troisimement, Hati a russi gagner le pari de dplacer la question des strictes relations hatianodominicaines. LOEA condamne la dcision dominicaine p.1 Deux vnements qui se terminent en queue de poisson p.1 Une autoroute arienne menace dembouteillage p.1 Le nouveau Jacmel menace de devenir une caricature p.1 FIC : 150 ans au service du peuple et de la paysannerie p.1 La Fte des Guds ou la mort joyeuse pour mieux renatre p.1 Hatiens au Brsil pp.1 & 10 Kvens Prvaris expose Bruxelles p.2 Dcs de lex-ministre Raynald Clrism p.2 5 Novembre : interpellation de 3 ministres p.2 Le cacao hatien class comme lun des meilleurs p.2 Une crise de la plus grande envergure entre la RD et Hati p.13 Miss Universe 2013 : Haiti will be present p.10 Valorisation des produits locaux p.13 Lomeyans pou Jean-Michel Daudier p.15

PAGE 4

Page 4 UNE ANALYSE Deux vnements qui se terminent en queue de poisson En tout cas ce fut une grande premire (pour employer une expression chre au Prsident de la Rpublique Michel Joseph Martelly) : les autorits hatiennes qui se laissent enlever un adversaire recherch toutes affaires cessantes pendant des mois (?). Et sans rien faire pour lempcher, ni Les potaches, comme on la si souvent vu, sen prennent aux tablissements privs quils tentent denvahir ou bombardent coups de pierre pour forcer leurs lves se joindre aussi leur mouvement. Rien jusquici dinhabituel. ( Il sagit de laffaire Andr Michel. Et une semaine plus tard, jour pour jour, celle de la manifestation des lacrymognes lancs par des mains inconnues. En tout cas embarrasses sur les bords. En tout cas, les rues qui taient au bord de lexplosion en cette journe du mardi 22 octobre, retrouveront presquaussitt leur calme. Dans un pays tellement habitu aux troubles politiques, on ne se pose plus la question de savoir comment mme main mystrieuse qui a arrach lavocat Andr Michel des vnements et qui une semaine plus tard aurait remis a pour empcher quun simple mouvement de lycens en goguette ne bascule en des mains moins catholiques Deux journes des dupes. Existe-t-il un troisime larron ? Bref une force qui nous veut du bien, en empchant chaque fois le chaudron de dborder ? Qui cela peut-il tre, do cela peut-il venir ? Peut-tre du ct de la NSA !!! Marcus Mlodie 2 Novembre 2013 mme rellement protester mais avec comme un soupir de soulagement. Parce que ctait peut-tre la seule faon dviter le pire. Et que le mouvement populaire ne dborde. Comme la rponse faite au roi Louis XVI : Sire ce nest pas une rvolte. Cest une rvolution Mais que dire si la mme grille de lecture sappliquait aux vnements qui devaient avoir lieu une semaine plus tard, jour pour jour, le lundi 28 octobre, au Cap-Hatien. Ce jour-l les lves des lyces Philippe Guerrier et Boukman gagnent les rues pour protester contre la nomination dun nouveau directeur dpartemental par lEducation nationale. Aux USA et au Canada, coutez Melodie FM sur votre cellulaire : 605 Lavocat Andr Michel entrain du Parquet par des confrres Nombreux enfants affects lors des meutes du lundi 28 octobre au Cap-Hatien Manifestants du mardi 22 octobre dans les rues de Port-au-Prince lenqute qui se poursuit Lavocat Andr Michel, supposment sous un avis de recherche judiciaire, est arrt le lundi 21 octobre. Aussitt tout un peuple, avec sa tte plusieurs groupements et regroupements politiques, sort pour prendre sa dfense. Port-au-Prince schauffe. Laffaire prend aussitt une tournure politique. En effet, Me Andr Michel est aussi le jeune avocat qui a introduit une plainte contre la Premire corruption. Soudain, alors que le dtenu venait dtre emmen au Parquet pour interrogatoire, surgit un commando qui larrache des mains de ses gardiens et lentraine labri dun sortira, aussi mystrieusement, pour aller se mettre labri. Jusqu date personne na revendiqu lopration. Du moins, ouvertement. Tout comme les autorits qui ragiront par une srie de dclarations plutt e Mais soudain, les rues disparaissent sous un pais nuage de gaz lacrymognes lancs par des mains inconnues. Des lves tombent en syncope. LHpital Justinien, principal centre hospitalier de la deuxime ville du pays, en reoit plusieurs dizaines. Bien entendu les autorits, l aussi mduses (du moins apparemment), ont annonc une enqute pour dterminer lorigine des gaz lacrymognes. Puisque, bien entendu, ce nest pas la police qui les a lancs. Sur des enfants, vous nimaginez pas. Bien que, de toute lhistoire du pays, la police nationale est la seule depuis toujours en faire usage. Bien que, la semaine davant, si ce nest le jour prcdent, les policiers en ont largement arros des manifestants. Mais puisque le directeur gnral de la police, homme respectable, jure sur la tte de ce quil a de plus cher que ce nest pas la police nationale, cest qui alors ? Et si ctait le mme deus ex machina que le lundi prcdent Port-au-Prince, la

PAGE 5

Page 5 DE LACTUALITE ( La crmonie de pose de premire pierre a eu lieu en prsence du Prsident Michel Martelly et du Premier ministre Laurent Lamothe. Le chef de lEtat a prsent le projet comme une premire dans la modernisation du pays. cologique encore plus prsent que les sismes. Il ny aurait plus rien faire pour sauver lAmbassade des Etats-Unis ellemme. Ou alors dpenser une valeur plusieurs fois plus grande que ce quelle a cot. Evidemment on peut stonner que les ingnieurs amricains naient pas pris plus de prcautions. Mais l o ils avait t conu en 1918 daprs les plans dun architecte hatien, Georges Baussan. Alors mme que le pays tait sous lOccupation amricaine (1915-1934). Tout comme plus tard les principaux pavillons de la Cit de lExposition ou Bicentenaire (1949). Une vue de la commune de Delmas Tout comme il ne revient pas davantage un gouvernement, quel quil soit, de prendre pareille dcision sans consulter la citoyennet. Celle-ci reprsente par le conseil municipal. Comme cela se fait partout ailleurs. Aussi la question primordiale : est-ce la chose la plus urgente quand toute la capitale est reconstruire, quand mme le strict minimum ne la encore t, nest-ce pas mettre la charrue avant les bufs ? Ce nest pas plus nous dy rpondre quau gouvernement mais, disons, la citoyennet ou quelque chose qui en tient lieu. On na jamais entendu parler daucune consultation de ce genre. Et puisque les fonds PetroCaribe appartiennent nous tous, ce nest pas seulement Port-au-Prince mais cest le pays tout entier qui devrait avoir son mot dire. Les habitants de tel dpartement pourraient penser quil est mille fois plus urgent de rhabiliter les bassins versants dans les hauteurs X que denfouir autant de millions dans un tel projet. Pourquoi pas ? Le prsident Martelly a annonc que cest lentreprise de construction dominicaine de routes, Estrella, qui a le contrat. La-t-elle gagn par appel doffres ? Aucune prcision ce sujet na t estime ncessaire. Estrella sest distingue, comme lon sait, dans la rnovation de la Nationale 1, branche Port-au-Prince Gonaves. Mais qui a ralis lexpertise technique de ce projet dautoroute arienne qui, selon Michel Martelly, va introduire la capitale hatienne dans la modernit ? Pas un mot ce sujet. Les Hatiens ne valent donc plus rien. On na dsormais plus un mot dire. La conceptualisation du projet nest pas la mme que sa ralisation. On peut ne pas avoir les moyens techniques dy aboutir sans pour cela manquer des facults de concevoir, dimaginer et de dcider ce qui particularits propres notre milieu. Faut-il rappeler que le Palais National, dtruit par le On pourrait ajouter aussi le Boulevard Jean Jacques Dessalines ralis au dbut du rgne de Franois Papa Doc Duvalier (1957-1971). A un moment o celui-ci navait probablement pas les possibilits de faire aussi facilement appel une entreprise trangre. Est-ce que nos conditions aujourdhui sont meilleures ? Menace sismique Lintervention locale au niveau de la conception est dautant plus importante que nous savons aujourdhui que nous sommes un pays sous constante menace sismique. Or justement cette partie de la ville qui sera traverse par ce super-pont arien (cette espce de golden gate, en termes de cot !) a t lune des plus maltraites par le sisme de janvier 2010. de lala sismique ? Et quel en est le rsultat ? Le public doit exiger de le savoir. Ce ne sont pas moins de US$18 millions que ce projet va engloutir (estimation du Prsident Martelly lui-mme). Qui en garantit la durabilit ? Et dabord sa faisabilit ? Dautant plus que si Estrella a gagn ses lettres de noblesse mais il faut aussi savoir que la route Port-au-Prince Saint Marc Gonaves est tant apprcie, en termes de qualit Cest la BID (Banque interamricaine de Qui va superviser Estrella dans le nouveau projet ? PetroCaribe se montrera-t-il aussi prcautionneux (et exigeant) que la t la BID ? L aussi cest le secret le plus total. Et cela nest gure acceptable. urgent que la menace sismique. Voyez ce qui est arriv non loin de l. Oui, Tabarre. La construction de lAmbassade des Etats-Unis. Egalement plus de US$15 millions. Engloutis sous concentration dabonns du transport en commun. Il faut donc sattendre une pagaille indescriptible et dores et dj trouver un moyen de dtourner la circulation automobile vers un circuit parallle. Qui, bien entendu, nexiste pas encore. Ainsi la liste est longue de ces tapes primordiales et quil faudrait accomplir avant den arriver ce grand pas annonc dans la modernit Voil pourquoi le bond en avant que nous annonce le prsident de la Rpublique risque plutt, si on ne prend pas certaines prcautions dusage, de nous faire atterrir trs vite sur le derrire Hati en Marche, 1 er Novembre 2013 de crdit autorise sur lachat de ptrole au Venezuela et un hritage du dfunt prsident Hugo Chavez). Donc financement assur 5 sur 5. Dabord cet ouvrage gigantesque va slever au milieu du champ de ruines laiss par le sisme du 12 janvier 2010 qui a dtruit totalement Portau-Prince, la capitale dHati. Aussi premire question : estce le plus urgent ? La crmonie a galement t prside par le Maire de la commune de Delmas, qui a prsent le projet comme sil sagissait dune ralisation personnelle. Alors que, vous avez bien entendu, les fonds PetroCaribe pourraient se permettre de sacrifier plusieurs dizaines de millions, est-ce galement notre cas ? Enfin mettre la charrue avant les bufs cela renvoie aussi aux dangers publics ou vritables morgues ambulantes qui sillonnent les avenues de la capitale en termes de transport en commun (cest dailleurs cet endroit prcis que des accidents de la circulation ont dj provoqu des cadavres pour remplir un cimetire). Et joint cela labsence dun rel Service de la circulation. Outre que ce coin stratgique du rond-point Delmas Ruelle Nazon abrite la plus grande

PAGE 6

Page 6 COMMEMORATION ( de Gonzague quil est fait le plus rfrence. Parce que cest l qua eu lieu la crmonie de lancement des activits dans le cadre de ce tri-cinquantenaire le dimanche 20 octobre coul, parce que cest toujours, malgr les dgts laisss par le sisme du 12 janvier 2010, la Rpublique de Port-au-Prince Enfin parce que beaucoup de ceux qui sont aux commandes aujourdhui sont des anciens de Saint Louis de Gonzague. Mais ctait pas toujours le cas. Par exemple, Franois Duvalier est un ancien plutt de Jean Marie Guilloux, un de Gonzague, galement cole des Frres de lInstruction Chrtienne mais jusqu cette poque frquente surtout par les enfants de la haute. Bourgeoisie, en majorit claire, et milieux du pouvoir. Et cest depuis le rgne de Baby Doc que lon commencera aussi parler davantage de Saint Louis de Gonzague comme base des FIC Port-au-Prince. Comme cest le cas dans la presse qui a couvert la crmonie du 20 octobre mais o le nom de Jean Marie Guilloux nest pas une seule fois mentionn. Voire aujourdhui avec la destruction de ce vnrable et cher tablissement par le tremblement de terre. Les Frres de lInstruction Chrtienne ce sont plus la vie. Et cest cette discipline que les FIC se sont attels inculquer dans la population dHati dans leurs coles distribues sur tout le territoire. Cela fait aujourdhui cent cinquante ans. Et nous soulignons : coles nationales et coles publiques. Gratis ti cheri. Il marrive aussi de rver comment on a pu aussi bien apprendre et maitriser le franais dans le mme pays o cela Quils viennent de Jean Rabel ou de Belle Anse pour monter poursuivre leurs tudes secondaires soit Port-auCentenaire de lEcole des Frres de Jrmie en 1977 Ecole Jean Marie Guilloux (Thtre) 1 re B (1962) tablissement FIC Port-au-Prince. De mme que le prsident Dumarsais Estim : FIC dans le dpartement de lArtibonite. Le grand romancier Jacques Stephen Alexis a t Saint Louis de Gonzague pour ses tudes secondaires mais il est un FIC de lArtibonite. Jean Claude, Jean Marie Guilloux, appel communment du peuple et de la classe moyenne (o lui aussi il avait fait ses tudes primaires), mais une fois devenu prsident de la rpublique, il traversera Jean Claude Duvalier Saint Louis SEZON TAKS 2013 OUV POU REKOUVREMAN Sezon taks 2013 lan ouv pou rekouvreman nan Konte Miami-Dade. Enpo lokatif ak enpo sou byen yo evalye depi 1 janvye pou jiska 31 desanm epi yo koumanse rekouvreman apati 1 novanm. Rab Sou Peman Pi Bon yo: 4 pousan rab si nou peye jiska 30 Novanm 2013 3 pousan rab si nou peye anvan 31 Desanm 2013 2 pousan rab si nou peye jiska 31 Janvye 2014 1 pousan rab si nou peye jiska 28 Fevriye 2014 Pa genyen ankenn rab si nou peye nan mwa Mas Enpo lokatif yo ap konsidere fotif oswa pa peye 1 Avril 2014 Km rezilta, si nou manke pa peye enpo lokatif yo, nap genyen fr, enter adisyonl ak penalite epi tou nou gen dwa menm pdi pwopriyete nou an. Pou kapab tcheke konbyen kb ou dwe/oswa f yon peman ale nan adrs entnt sa-a www.miamidade.gov Si dat rab an tonbe yon Samdi, Dimanch oswa yon jou konje nasyonal, se pou nou vini an psn nan Biwo Psept an pwochen jou ouvrab lan. Nou kapab peye: www.miamidade.gov (Folio ki ginyin stika taks oubyen ki f fayit pa kapab peye sou entnt) BiwoTax Collector 140 West Flagler Street, Sal 101 Miami, FL 33130 Biwo an ouvri: Lendi Vandredi 8:00 a.m. jiska 4:30 p.m. (Nou pa ouvri nan jou konje nasyonal yo) F chk yo sou non: Miami-Dade County Tax Collector 140 West Flagler Street Miami, FL 33130 Pou plis enfmasyon rele: 305-270-4916 oswa vizite www.miamidade.gov/taxcollector Fernando Casamayor, Psept Konte Miami-Dade Avi Piblik Prince, sot dans un chef lieu dpartemental, les anciens des Frres ont pour signe distinctif quils sexpriment tous dans un excellent franais. Dtre tous des champions en dicte et rdaction franaise. Pas tonnant que cette chute de lenseignement du franais, en dehors de toutes les autres considrations, soit accompagne aussi dune diminution drastique du nombre dcoles des Frres. Le problme est que les FIC sont une congrgation qui a fait le vu de pauvret. Le Frre qui nous enseigne, reoit tout ce quil faut pour vivre, le gte et le couvert. Mais rien dautre. Au fur et mesure il a t constat une baisse dans cette vocation, car vous comprenez que accepter de vivre ainsi est une vocation totale et absolue. Il ny en a jamais eu beaucoup en Hati parvenir jusquau bout du cycle. Il y en aurait beaucoup moins aujourdhui. Poursuivant nos tudes Saint Louis de Gonzague, jusque dans les annes 60 il ny avait que deux Frres hatiens linstitution de la Rue du Centre, dont le Frre Philippe DMeza. pas Saint Louis de Gonzague qui est la destination privilgie des frais moulus des coles des Frres travers le pays que le vnrable Lyce Alexandre Ption, la plus ancienne cole secondaire dHati. On ne peut commmorer le cent-cinquantenaire des FIC sans y mler les grands lyces dans tous les chefs lieux du pays. Et spcialement le Lyce Alexandre Ption, Port-au-Prince, dont sont sortis plusieurs de nos chefs dEtat et de futures grandes personnalits, dans tous les domaines : politique, administratif, professionnel. Et en premier lieu lenseignement. En comparaison, Saint Louis de Gonzague ne reoit par an que 2 ou 3 des lves sortis de toute cette pliade de FIC travers tout le pays. Une bonne partie dans les annes 60 et 70 allait aussi au Centre dEtudes Scondaires o enseignaient les Professeurs Rich, Leslie Manigat, Jean Claude, Pradel Pompilus etc. Et tous des anciens des FIC. Nous avons souvent envie lorsquon entend presque reprocher aujourdhui que lEtat hatien aide les institutions congrganistes de rappeler : voil donc ce qua t leur apport notre pays. Marcus Mlodie FM, Port-au-Prince dune centaine dcoles au niveau primaire, de la 7 me (ou on disait lors), distribues dans tous les dpartements de la Rpublique dHati. peuple et de la paysannerie. Je me prends rver mon admission lEcole Thtre, prs de la Cathdrale de Port-au-Prince, pas plus haut que trois pommes, sous la poigne rigoureuse dun directeur qui devait marquer plusieurs gnrations puisque rentr en France, il sera rappel quelques annes plus tard, le Trs Cher Frre Victorin, dit Ti Pigeon parce que lui aussi de trs petite taille. Il mourra en Hati. Jappartiens la Victor Benoit, Jean Cadet qui tait notre champion lorsque le vendredi aprs la sortie on allait se bagarrer avec nos camarades du Lyce Ption, situ aussi prs de la Cathdrale. Le nom Jean Marie Guilloux est celui du premier archevque de Port-auPrince, Mgr Alexis Jean Marie Guilloux. Quant la congrgation des FIC Frres de lInstruction Chrtienne, arrive en Hati, en 1864, tout de suite aprs la signature du Concordat entre le Vatican et la Rpublique indpendante dHati, les Frres ont t crs par Jean Marie Robert de Lamennais, en Bretagne. Et cela dit tout de la discipline qui plus que tout autre chose, est la marque distinctive des FIC. Une discipline dans les tudes, plus tard dans le

PAGE 7

Page 7 TOURISME & LOISIRS ( la course Traduisez : plus le temps passe, plus tout le monde relche ses obligations. Les pouvoirs publics se dtournent vers dautres urgences. Le citoyen reprend les mmes mauvaises habitudes. Ainsi Jacmel on risque daboutir une mascarade l il avait t annonc, avec tambour et trompette, une nouvelle Cit de lExposition ( limage de celle qui marquera pour toujours la commmoration du bicentenaire de la fondation de aboutit daffreux Babels, vritables bidonvilles au non (ou plutt la lanterne rouge, suivez mon regard) qui emprisonnent dj le Centre des conventions naissant. Dizaines de millions de la Rpublique dominicaine voisine qui excutent tous les travaux. Deuximement, labsence de lEtat. Sinon reprsent Centre polyvalent destin recevoir expositions, concerts, confrences etc Lancien bureau du port rnov lentre du Centre de conventions de Jacmel Des constructions anarchiques bouchent la perspective du front de mer appel tre un nouveau Malecon (photos Hati en Marche) Outre laroport international de Jacmel dont on ne parle plus. Toujours lexpropriation. Alors quil existe des lois. Mais lEtat nose dranger ses allis. Ses amis. Pardon ses copains. Cest la jeunesse au pouvoir, ne loubliez pas. Dailleurs quelle est la dernire fois que les autorits suprieures sont passes par l ? Qui a le pouvoir en leur absence ? Voil ce quil en cote un Etat centralisateur mais sans mme une fonction publique pour faire appliquer partout ses la capitale, Port-au-Prince, en 1949) et aux dires du prsident Michel Martelly : un nouveau Malecon (front de mer la Havane). Dans ce pays, on aime le superlatif, cest plus fort que nous. En ce moment les travaux se poursuivent mais vus de prs, on constate que au contraire ils ne pitinent pas. Ils reculent. Dj ils disparaissent. Monument dpoque Ici le Centre des conventions, centre polyvalent, par des proches du pouvoir en place mais qui eux, roulent pour leurs propres intrts. Gratte moi le dos Se menm nou menm lan. Troisimement, seul Port-au-Prince qui a le pouvoir de faire et de dfaire. Les pouvoirs locaux ne font que de la reprsentation et encore. Et quand Port-au-Prince est plomb par les problmes politiques comme aujourdhui, eh bien dans tout le reste du pays, rien ne va plus. Et pire encore, sous leffet de tous les problmes quon vient de soulever, il faut craindre que lactuel marasme naccouche dun vritable monstre. Et que lon aurait mieux consignes. Tout est entre les mains des chefs. Et tous les chefs senferment la capitale. A faire de la politique. A brasser Du vent. Pendant ce temps le citoyen, qui aujourdhui na pas un grand sens de ses devoirs et ne pense qu ses droits (tout chen jennen mde, traduisez : puisquil est le dos au mur), envahit nouveau lespace public. Et dtruit toute tentative. Tout son avenir Hati en Marche, 1 er Novembre 2013 Avi Piblik Avi sou Dat Odyans Piblik sou Rekaptirasyon ak Reyalokasyon $30,000.00 nan Fon Sibvansyon Jeneral (Block Grant) Devolpman Kominot (CDBG) AF2013 la pou Demolisyon Realty ki Pwopoze a Yo planifye yon odyans piblik pou Reyinyon Komite Sante ak Svis Kominot kap ft jou 13 novanm 2013 a 12:00 p.m., nan Sal Asanble Komisyon Konte ki sitiye nan 2zym etaj Stephen P. Clark Center, 111 NW 1st Street, Miami, Florid 33128. Rezondt odyans la se pou bay piblik la optinite pou bay dizon yo sou pwopozisyon pou demoli kat (4) pwopriyete imobilye ki sitiye nan Distrik Komisyon 3, ki otrefwa te itilize km Liberty City Health Center, epi itilize fon Sibvansyon Jeneral (Block Grant) Devlopman Kominot (CDBG) AF 2013 la pou sa. Konsa, yap modifye Plan Aksyon AF 2013 la pou repran $30,000.00 nan fon reyabilitasyon lojman PHCD a, epi re-distribye li bay PHCD pou demolisyon an. Yap prezante atik sa-a bay Asanble Komisyon Konte a pou apwobasyon jou 3 desanm 2013. Yo envite piblik la vini ak bay dizon yo. Piblik la ka soumt kmant yo alekri tou apati 24 oktb 2013 rive 23 novanm 2013 bay Selena Williams, Director, Resident Services, Division, Miami-Dade County Department of Public Housing and Community Development (PHCD); pa imel nan phcdresidentservices@ miamidade.gov oswa nan 701 NW 1st Court, 16th Floor, Miami, Florida 33136. Gen yon kopi ajennda-a okonpl ki disponib nan biwo administratif lojman piblik la, Public Housing and Community Development. Kat (4) byen imobilye sa yo pral demoli:Adrs Folio Distrik1312 NW 62nd Street, Miami, Florida 33147 01-3114-043-0111 3 1320 NW 62nd Street, Miami, Florida 33147 01-3114-043-0110 3 1330 NW 62nd Street, Miami, Florida 33147 01-3114-043-0100 3 1342 NW 62nd Street, Miami, Florida 33147 01-3114-043-0090 3Konte Miami-Dade bay aks ak optinite ekitab nan anplwa ak svis li yo epi li pa f diskriminasyon kont moun ki enm. Yon moun ki deside f apl kont nenpt desizyon ki te pran pa nenpt asanble, ajans, oswa komisyon pa resp a nenpt sij ki te diskite nan reyinyon oswa odyans sa a ap bezwen yon kopi dosye pwos yo. Moun sa a ka bezwen asire ke yon dosye motamo pwos yo te ft, ki enkli temwayaj ak prv sou ki apl la baze. Entprt pou moun ki pale an siy yo disponib sou demann. Tanpri rele (786) 469-2100 omwen kat (4) jou davans fait de navoir rien fait. Pour nous rsumer, aprs plus dune anne de travaux, rien de dfinitif napparat encore. La belle perspective conue au dpart est devenue une ligne maladroite grimaante. On voit ce qui a t fait sous vos yeux en train de se dfaire. Et la pagaille reprendre inexorablement le dessus. Un gaspillage annonc de plusieurs dizaines de millions de dollars. Et aprs ? Cest PetroCaribe. Celui-ci seraitil devenu une nouvelle caisse noire ? Autant donc donner chaque compatriote, et en cash, ce qui lui revient. Peuttre saurait-il en faire une meilleure gestion que lEtat pour abriter aussi bien expositions, concerts ou confrences, construit en lieu et place du vieux bureau du port, mais dont on conserve le portail dentre, superbe, monument dpoque. Cest le seul maillon de tout lensemble qui semble rpondre aux vux du calendrier. Pour le reste, rien ne bouge. Les ruines de lhtel La Jacmlienne continue de servir de refuge aux amoureux dun soir. La Rue du Commerce, destine devenir le nerf vital du village touristique annonc, nest pas plus achalande quauparavant. Au contraire certains regretteraient presque de stre aventurs trop tt. Tel Hati Chrie, centre dexposition artistique mais aussi de dgustation de produits locaux (caf, cacao, rhum), aux bons soins dun conservateur artistique rput du pays, et qui doit rester ferm depuis son inauguration. Quant au front de mer (le futur Malecon ?) cest surtout lui qui nous montre comment une belle aventure peut se changer en une affreuse caricature. Il y a l tout pour faire chouer un projet. Lavidit des riverains. Le problme dexpropriation. Et, tenez vous bien, de terrains qui sont censs se trouver dans le domaine priv de lEtat comme lest tout espace touchant au rivage. Au lieu de reculer pour laisser la place au domaine public, au contraire

PAGE 8

Page 8 ARTS & SPECTACLES ( Vernissage Bruxelles Kvens Prvaris viser, cest justement le contraire : le non-message, le refus dune parole raliste, dun message clair et net. Nest-ce cette libert thmatique que prconisent les tenants du mouvement Loray l ? Pour Lumires dAfrique Prvaris, avec son Pas.Sage Prvaris incarne la fois lespoir, lavenir et la UNITED NATIONS United Nations Stabilization Mission In Haiti NATIONS UNIES Mission des Nations Unies Pour la Stabilisation en Hati La Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en Hati (MINUSTAH) a lintention de mettre en vente des lots composs darticles usags en ltat et en leur lieu, sans aucune autre garantie. The United Nations Stabilization Mission in Haiti (MINUSTAH) intend to dispose of lots of used goods by sale as is where is, without guarantees. Les lots de biens usags mis en vente sont dans des conditions telles que, endommagement, usage normal ou de surplus, une description gnrale des articles se compose comme suit: The lots of used goods for sale are in varied conditions such as Damaged, Normal Wear and Tear or Surplus, a general description of the items that compose the lots are as follows: COMPUTER DESKTOPS ORDINATEUR DE BUREAU COMPUTER NOTEBOOKS ORDINATEUR PORTABLE MONITOR ECRAN MONITOR COMPUTER SERVER SERVEUR INVERTER, TRACE MODEM SATELLITE SATELLITE NETWORK ANCILLARIES ACCESSOIRES DE RESEAU NETWORK SWITCH PARE-FEU-DE RESEAU STORAGE DISK DRIVE MEMOIRE TRANSCEIVER UHF HAND-HELD EMETTEUR-RECEPTEUR ANTENNAS ANTENNES AUDIO EQUIPEMENT, MIXER MIXEUR, DUMMY LOAD CHARGE FACTICE NETWORK TRANSCEIVER EMETTEUR-RECEPTEUR DE RESEAU POWER SUPPLY FOR COM. ALIMEN TATION ELECTRIQUE NISSAN PATROL NISSAN PATROL TOYOTA HILUX PICK UP TOYOTA HILUX PICK UP TOYOTA MINIBUSES 15 PAX TOYOTA MINIBUS 15 PASSAGERS, REFRIGERATOR, 161 TO 300LTR REFRIGERATEUR, 161 TO 300LTR PHOTOGRAPHIC PAPER PAPIER PHOTO AND OTHERS Toutes les parties intresses sont pries de bien vouloir envoyer un courrier lectronique ladresse suivante sosd-procurement@un.org avec les informations suivantes : 1. Nom de la Partie, 2. adresse postale et physique, 3. numro de tlphone, 4. numro de fax, 5. adresse lectronique 6 nom et titre de la personne de contact. All interested parties should send an e-mail to sosd-procurement@un.org with the following information: 1. Name of the Party, 2. Postal and physical address, 3. Phone number, 4. Fax number 5. E-mail address, and 6. Name and title of the contact person. Tous les souscripteurs intresss peuvent enregistrer leurs noms et voir les articles en mme temps, partir de jeudi 14 Novembre 2013 et le vendredi 15 Novembre 2013 entre 09h:00am 12h:00pm et reprendrons 14h:00pm jusqu 15h:45pm. Pour plus de dtails vous pouvez galement contacter par Tlphone: 509 3702 6533. Note : Successful bidders will be required to pay all taxes and duties levied on the items by the Government of Haiti and should provide documentary proof to MINUSTAH prior to the Mnster, un centre de rencontre du Ministre luxembourgeois de la Culture, organise une Quinzaine Culturelle Haitienne au Luxembourg et il y sera, ses tableaux y seront exposs lbas. Ds quil trouve un crneau, il sy engouffre, dfendant les couleurs de lorage et surtout de Loray Huguette Hrard (1) La Facilit Climat des Affaires ACP ( Biz-Clim ) est une initiative conjointe ACP-UE dont le but est de dvelopper un environnement des affaires favorable au dveloppement du secteur priv dans les pays. continuit du renouveau artistique de toute une nation, dont il est lun des ambassadeurs Il ne croit pas si bien dire. En effet, le voil dj entrain de rassembler ses toiles pour les prsenter, le mois prochain, au hall de la Maison ACP loccasion de la publication du rapport de Biz Clim (1). Aprs, il se rendra Paris dans le cadre des activits organises par lAssociation des couleurs (ADC), ses tableaux dans ses bagages. En mars prochain, sa facult, lcole Nationale Suprieure des Arts Visuels-La Cambre, organisera un workshop en Haiti et Kvens sera, bien entendu, de la partie. En mai 2014, lAbbaye de choquer sans traumatiser La culture hatienne ne cesse de se rvler au monde, travers sa danse, sa musique, son thtre, ses contes, sa gastronomie, sa littrature, sa peinture etc. Cette dernire ne cesse dmerveiller aussi bien par la diversit de ses formes dexpression que par la qualit technique des uvres de ses artistes depuis louverture du Centre dArt par lAmricain Dewitt Peters, en 1944. Kvens Prvaris se rclame du courant Loray n en 2004 et qui rassemble des artistes comme Walner O. Rgistre (Doc Wor), Dominique Domerant, James Pierre et Josenty Larochelle. Ce mouvement artistique se caractrise par le refus des dogmes, la qute de lautosatisfaction, la rcupration dobjets et de modes dexpression divers. Le jeu de mots formant le titre mme de lexposition Pas sage ne se rfre-t-il ces lments composant son uvre ? Cest un honneur pour lAmbassade dHati en Belgique, dans son souci de promouvoir la culture hatienne dans son aire daccrditation, de sassocier la Galerie Lumires dAfrique de Bruxelles pour prsenter au public les uvres de ce compatriote qui a su se dmarquer des clichs traditionnels de lart naf et du primitivisme pour nous choquer sans traumatiser comme le veut la devise de son mouvement. Avec son Pas Sage que le public aura le plaisir de voir jusquau 27 octobre 2013, Kvens Prvaris ouvre le passage pour nous entraner dans un monde dexplosion de couleurs et de formes abstraites les plus rvolutionnaires, bousculant les normes picturales admises pour adopter sagement lanticonformisme. Dr. Josu Pierre-Louis Chef de Mission Ambassade dHati en Belgique (Ce texte a t diffus dans le catalogue de lexposition)

PAGE 9

Page 9 BANQUE NATIONALE DE CREDIT

PAGE 10

Page 10 Mercredi 06 Novembre 2013 WHATS UP LITTLE HAITI ? with Pascale E. Taddeo waters of the Turks and Caicos islands, said authorities from the marine archipelago on Tuesday. Haiti will be the guest of honor at the International Haitian beauty candidate Mondya Jhanne Pierre Production of cocoa Haiti will be represented at the Miss Haiti Universe 2013 contest. The competition will take place in Moscow where the most beautiful girls on the planet will converge. Among them will be model Mondyaa Jhanne Pierre, who will The President of the Plurinational Legislative Assembly (ALP) of Bolivia, Alvaro Garcia Linera, convened on Thursday the Joint House of Representatives and the Senate at an ordinary session to consider the withdrawal of Bolivian peacekeepers from the MINUSTAH, learned Haiti Press Network through a press release. During this session, legislators were scheduled to assess the authorization to extend the stay of Bolivian peacekeepers in Haiti or instead begin a withdrawal. The leader of the Movement for Socialism (MAS) in the Senate, Eugenio Rojas, said the Bolivian troops were performing peacekeeping and security tasks, including the escort of patrols and the protection of facilities of the UN mission in Haiti. Previously, Uruguayan President Jose Mujica, reportedly announced that he would recall the Uruguayan troops deployed in the UN Mission for Stabilization in Haiti (MINUSTAH ) because of the stagnant political climate in Haiti. Haiti was arrested at the airport in Originally from the Dominican Republic but established in Montreal since 2006, Mercedes Jerez Farias arrived from Haiti on Wednesday, when she presented herself to Customs at Montreal airport on the eve of Halloween with three pumpkins stuffed with cocaine, learned HPN via a Canadian news agency When she presented herself to customs, Ms. Farias Pumpkin of cocaine represent Haiti at the Crowne Plaza Hotel Moscow. The contest will be held November 9, 2013 and already the competition appears to be close. Rebel Magazine and is 5 feet 10 and weighs 115 pounds. There will be a preliminary competition on November 5 th members will make the choice. The public can also vote on the Internet: www.missuniverse.com/members/contestants/ year2013/Haiti You can vote as many times as you want. Nearly 50 Haitians enter Brazil illegally every day, mainly via the border with Peru and Bolivia, announced a nongovernmental organization for the Inter-American Commission on Human Rights ( IACHR) of the OAS headquarters Washington last Thursday. Fifty Haitians arrive daily in Brazil undocumented and through irregular channels, said Camila Asanu, of the NGO Conectas Direitos Humanos, at a hearing at the OAS. organize the trip of Haitians who cross the border to the travel by bus to Peru and Bolivia before coming to the Brazilian border. The exodus of Haitians to Brazil began after the earthquake of 2010. Today, more than 20,000 Haitians are in this country. The U.S. Secretary of State for Education will pay an th through the 6th. Arne Duncan will be head-to-head with her counterpart Winnower Pierre and President Michel Martelly. The U.S. Petion-ville. The Uruguayan Ramiro Chimurus, of the Committee for the Abolition of Third World Debt, supports President Jose Mujica who is considering the withdrawal of Uruguayan troops from MINUSTAH in Haiti. Ramiro Chimurus believes the presence of peacekeepers in Haiti is an act of violation of the sovereignty of the country. was unable to lift her suitcase to put it on the counter, it was so heavy. A search of the luggage revealed it had three pumpkins. and decided to open them. Inside the pumpkins, there were bags with white powder. In all, there were 4.6 kilos of cocaine, drugs worth $30,000 to $40,000 per kilo on the market, said LaPresse.ca. The woman allegedly claimed she had been in Haiti to comfort relatives due to a recent death. Her passport showed she traveled a lot. There are multiple entries and exits, stays in the Dominican Republic, and several trips to the United States through Lacolle [a municipality in Quebec], said the Crown prosecutor. We learned, among other things, that the young woman had bought her ticket on October 23 and that it had been paid by another person, in cash. The evidence is very strong and her testimony lacked credibility, argued Justice Lori -Rene Weitzman, who has refused to grant bail to the accused at the end of his investigation on Friday. 120 illegal Haitian immigrants were intercepted in the Exhibition of chocolate, a global event that has become a truly international event. Lasting for 5 days, from October 30 to November 3, 2013, in attendance will be more than 550 chocolatiers, chefs and pastry chefs, presenters and cocoa experts from around the world. The event will take place in France Viparis, Porte de Versailles Pavilions # 5 on more than 20,000 square meters. Christophe Chauveau director of cooperative programs with AVSF (Agronomists and Veterinarians Without Borders) said, In a few years we have gone from a low quality cocoa, purchased at low cost by large intermediaries, to a high quality cocoa, a vintage sought by French chocolatiers. The recent selection of the cocoa FECCANO [Haitian cooperative producer] by International Cocoa Awards makes proud all small cooperatives and encourages them to continue the work towards greater quality and equity. To achieve this, AVSF and its two partners, the Haitian farmers cooperative FECCANO and the French fair trade cooperative, ETHIQUABLE , have been working together for several years so small cocoa producers can live with dignity in their work, while producing a high quality product. Farmers were trained in the fermentation of cocoa, a fundamental step in revealing its subtle aromas. Haitian cooperative to export fermented cocoa that is Fair Trade farmers a price that is 30 % higher than the usual price for their product, while making critical investments in the community. To learn more about the project to support small producer of cocoa in Haiti visit: www.avsf.org/fr/posts/832/ full/du-cacao-de-qualite-et-equitable-au-nord-d-haiti More information about the Salon du Chocolat can be found at: www.salonduchocolat.fr /accueil.aspx In early 2010 a devastating earthquake changed the history of Haiti. The Caribbean island nation, a former French the ground. The catastrophe, which hit the capital Port-auPrince and the entire surrounding region, claimed the lives of over 200,000 people and left approximately 1.5 million Haitians homeless. Since then, the survivors have had a tough time trying to piece back together their lives in one of the poorest countries on the plant. Swathes of Haitians have been forced to leave their families behind and seek opportunities overseas. Many have found the chance of a new start in Brazil, working on the preparations for the 2014 FIFA World Cup, with the added bonus of learning skills that will one day help them reconstruct their own country. Haitians are commonplace on the construction site of the Arena da Baixada stadium, in Curitba, which is being refurbished and enlarged to host World Cup games. A total of 65 employees from the country are working to complete the venue that will hold four matches at the tournament. The majority of them are labourers. Getting to Brazil was far from easy. As well as the distance, the new residents also faced obstacles to entry into the country. The usual route involves travelling through the Dominican Republic, Panama, Peru and Colombia, before disembarking in Brazil at Tabatinga in the Brazilian State of Amazonas. On the Brazil-Colombia border (Leticia-Tabatinga), the immigrants await the documentation they need to work. Among the Haitians in Curitiba, one stands out from the rest. Site foreman Arnold Virgil arrived in Brazil at the start of 2011 and has already learned Portuguese. He helps his compatriots not only with work matters, but also with the host of other issues life in a new country throws up. The language barrier is one of the biggest problems for the Haitians, as Creole and French are spoken in Haiti. The earthquake devastated everything and our people had to seek shelter elsewhere. We need work to recover what we have lost, said Virgil, who explains why he opted for the building trade. We are here to help. We have to learn well so we can rebuild our country. Practically all the Haitians working at the stadium are separated from their families, while one another. Though they must miss home, they manage to go about their daily business with remarkable cheerfulness and dedication and always with a smile on their faces. In August this year, during a visit from a delegation of the FIFA World Cup Organising Committee to the Arena da Baixada, two workers were presented with tickets to the World Cup in Curitiba. One of them was a Haitian, Anice Ulysse, and he did not receive the accolade by chance. It was my hard work that earned me a ticket to the World Cup, he said. Everything I do here I do with redoubled effort because the Brazilians have treated me so well. Virgil, the leader of the Haitians at the Arena da Baixada stadium, explained why dedication to their work is essential for his countrymen. The Haitian people left the island to seek work, as well as to try and help those they left behind and who are still suffering the consequences of the 2010 earthquake, said Virgil, on this project from the start and keen If we dont keep working hard we wont achieve anything. My wish is to stay here to deliver the stadium to the World Cup. And it would be a dream come true to watch Haiti playing in Brazil. Although happy in Brazil and touched by the way the locals have taken to them, the Haitians make no secret of the fact they would like to return to their homeland. The twofold ambition of being reunited with their families and putting into practice the building skills they have learned, in order to reconstruct what was devastated by the earthquake, make a return home a shared dream. And their help will be essential, given that a full three years after the earthquake hit, around 350,000 Haitians are still homeless.

PAGE 11

Page 11 AVIS DIVERS domicilie Hinche Cherival No. 56 Tel : 37-90-01-22 Ont dclar vouloir former et par les prsentes forment une socit en nom collectif dont lacte constitutif est le suivant : Article 1.il est form entre les soussigns une socit en nom collectif but lucratif qui sera rgie par les lois de la Rpublique en vigueur qui lui sont applicables et par les prsents statuts. Article 2.La socit est dnomme Cadichon Gilbert et Co Article 3.Le sige social est tabli Hinche, No. 52, Angle des rues La martinire et Catherine Flon (bois blanc). Il pourra tre transfr tout autre endroit du territoire de la Rpublique sur simple dcision des associs. Article 4.La socit a pour objet de fournir sa clientle des services tels que : La commercialisation deau potable Lachat, la vente, et la distribution de tous produits alimentaires, et autres part gales entre les associs. Il pourra tre augment selon les besoins de la socit. Article 6.La dure de la socit est de dix ans renouvelables, sauf dissolution anticipe prvue par lois ou par le consentement des membres fondateurs. Articles 7.En formant la socit, les associs renoncent la possibilit de sadonner aux mmes activits que la socit pour leur compte ou pour compte dautrui, dans une partie ou sur lensemble du territoire national. darbitre. Les associs sengagent respecter la dcision du Doyen par ordonnance Article 9.En cas de dcs de lun des associs, lhritier immdiat du de cujus est ammen le remplacer. Si le dfunt associ laisse plusieurs hritiers ces derniers hritiers doivent sentendre pour donner mandat lun deux en qualit de reprsentant de la famille. Article 10.Toute autre question concernant la socit sera traite suivant ses rglements internes. Elle est enregistre au Ministre du Commerce le 23 Octobre 2013 au No D-277, Folio84 Registre XI. Me. Antoine TOUSSAINT, Avocat. PAR CES MOTIFS, le Tribunal, aprs avoir dlibr conformment la loi maintient le dfaut requis laudience susdite accueille laction du demandeur pour tre juste et fonde, dit et dclare que le cit Bedel Pierre a effectivement troubl la possession du requrant le sieur Michelet Joseph, ordonne la rintgration du demandeur sur la portion de terre en question, en expulsant le cit des lieux, le condamne QUINZE dcision. AINSI JUG ET PRONONC PAR NOUS, Me. Jean Bello DENISSAINT, juge en sige laudience civile et publique du mardi quatorze Mai 2013 avec lassistance EN FOI DE QUOI, il est ordonn tous huissiers sur ce requis de mettre le lorsquils en seront lgalement requis. POUR EXPDITION CONFORME COLLATIONNE : PAR CES MOTIFS, le Tribunal, aprs examen sur les conclusions du Ministre Public, Maintient le dfaut octroy contre la dfenderesse laudience prcite, pour Dieufrant SYLVESTRE davec son pouse ne Marie Josephine LAMOUR. Prononce le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers sil y chet. Compense les dpens.AINSI JUG ET PRONONC PAR NOUS : Maguy FLORESTAL, Juge en audience civile et publique du sept Mai deux mille Neuf, en prsence de Me. Belette LAROSE, Substitut du Commissaire du Gouvernement de ce ressort, avec lassistance IL EST ORDONN tous huissiers sur ce requis de mettre le prsent jugement lorsquils en seront lgalement requis. EN FOI DE QUOI, la minute du prsent jugement est signe du juge et du AINSI SIGN : Maguy FLORESTAL et Joseph PIERRE LOUIS.POUR EXPDITION CONFORME COLLATIONNE. PAR CES MOTIFS, le Tribunal aprs examen sur les conclusions crites du Ministre Public, maintient le dfaut requis et octroy la barre contre Eugne DARBOUZE, admet en consquence le divorce des parties. Prononce la dissolution des liens matrimoniaux existant entre Florence AZOR davec son poux Eugne DARBOUZ Missions de transcrire sur les registres ce destins le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers sil y chet. Commet lhuissier Walky PIERRE de AINSI JUG ET PRONONC PAR NOUS, Marie Rosie Dgand NICOLAS juge en audience civile et publique en date du douze Juillet deux mille douze en prsence de Me. Pierre Luckner SANON Substitut du Commissaire du Gouvernement de ce IL EST ORDONN ETC EN FOI DE QUOI ETC Me. Jean Desilhomme DENIS CONTRAT DE SOCIT EN NOM COLLECTIF ET SES STATUTS Les soussigns : domicili Hinche, # 72 Rue Charlemagne Peralte Prolonge, tel : 33-66-25-21/ 3355-03-26 25 octobre 2013 15h41 LE DEVOIR Depuis quelques jours, la Rpublique dominicaine a dcrt que quelque 250 000 descendants dHatiens doivent rentrer au bercail. Sur une le, deux pays. Lun trs pauvre, Hati, et lautre un peu moins pauvre, la Rpublique dominicaine. Quand on se love sur des plages du ct de Playa Doroda ou de Punta Cana, on propose des excursions sur les plantations de canne sucre, pour observer les coupeurs. majorit, ils sont hatiens et sourient faiblement aux touristes. Couper des tiges sous le regard de kodaks na jamais t rjouissant. La semaine dernire, la plus haute juridiction dominicaine a dcid que les enfants ns dans le pays de parents trangers, depuis 1929, seraient dchus de la nationalit dominicaine. Cette dnationalisation a suscit lire de Port-auPrince et la stupfaction de lONU. La dcision pourrait avoir des consquences dsastreuses pour les descendants dHatiens en Rpublique dominicaine, plongeant des dizaines de milliers dentre eux dans un vide constitutionnel qui en feraient des apatrides privs daccs aux services de base, a soulign le Haut-Commissariat de lONU aux droits de lHomme. Selon le recensement national des immigrants de 2012, la Rpublique dominicaine compte 458 000 immigrants hatiens pour 10 millions dhabitants. Les autorits locales ont annonc la semaine dernire que larme dominicaine avait expuls ces 13 derniers mois 47 000 Hatiens entrs illgalement en Rpublique dominicaine. Ces Dominicains de descendance hatienne nont aucun lien, aucune attache avec Hati et ne parlent pour la plupart mme pas le crole. Leur situation reste mal connue du grand public, puisque ce sont des gens invisibles, sans statut lgal, sans droits, sans accs aux services de base, tels que la sant, lducation ou le logement. Il y a quelques annes, des groupes hatiens envahissaient le Salon international tourisme voyages Montral pour sinsurger sur les conditions de vie des Hatiens dans les plantations. Aujourdhui, ils sont virs Vu le salaire donn pour couper des herbes, les Dominicains ne sont pas preneurs. Ce qui veut dire que les Hatiens virs ne trouveront pas de remplaants. Ce qui veut dire que les Dominicains vont trouver cela bizarre de couper de lherbe un tarif si bas. Entre un peu plus pauvre et un peu plus riche, la coupe de canne est toujours la mme. La Rep dom na pas dtermin son avenir. Sans Hatiens, les coupes vont devenir plus rares. Paralllement, on a vu se propager un discours xnophobe, anti-hatianisme, pour mieux refuser la nationalit aux descendants des Hatiens. Beaucoup sont ns en Rpublique dominicaine, mais nont jamais eu de documents didentit. La Rpublique dominicaine ne leur en a jamais fourni et Hati ne les reconnat pas. Face la colre de diverses associations, Jos Ricardo Taveras, directeur gnral de limmigration (et secrtaire gnral dun parti xnophobe), a ni le rapatriement des Hatiens et de leurs descendants. Mais on continue bronzer en Rep dom. Cest ce quil ya de plus important. Le Rseau Frontalier Jeannot Succs pour la Promotion et la Dfense des Droits Humains (RFJS) a annonc le rapatriement de 142 migrants-es hatiens ralis au portail frontalier de Elias Pia/Belladre, le 1 er novembre 2013. Dans un communiqu soumis la presse, le RFJS a dclar quil est regrettable que la Direction gnrale de la Migration continue de rapatrier les migrants hatiens dans des conditions inhumaines (encages) qui ne respectent pas la dignit des rapatris-es. De cette manire, la seule politique dimmigration qui sapplique la Direction gnrale de la Migration pour autres principes relatifs la Loi migratoire 285-04 et son rglement 631-11 , exprime le Rseau. Le RFJS Indique quavec ces genres dexpulsions collectives ralises par la Direction gnrale de la Migration o les procdures de rapatriements dment tablies sont sont avises. Ce qui montre que les dportations sont ralises en violation des rgles de procdure rgulire qui sappliquent tous les types dactions judiciaires et administratives ainsi quune violation du droit fondamental la protection juridictionnelle effective. Nous assistons maintes reprises lchec systmatique de la part de la Migration, des accords internationaux signs par la Rpublique dominicaine dans le domaine des droits humains et des droits des migrants, ainsi que labsence de la mise en uvre du Rglement 631-11 pour lapplication de la Loi migratoire dominicaine. soutient le RFJS. exhort les autorits dominicaines ractiver et renforcer les canaux de collaboration entre ltat et la socit civile pour introduire des amliorations dans la lgislation et faire humain.

PAGE 12

Page 12 LIBRE PENSER Des reprsentants de diffrents pays de la Sous-rgion de la Carabe du Rseau Jsuite pour les Migrants staient runis Port-au-Prince du 27 au 30 octobre 2013 pour analyser la situation des migrants hatiens dans la rgion et trouver cette rencontre rgionale, ils ont ouvertement exprim leur position sur la situation des droits des migrants en Rpublique Dominicaine. Nous voulons exprimer la socit hatienne en gnral et aux deux gouvernements de lle en particulier notre profonde proccupation sur linquitante situation que connaissent des milliers de migrants hatiens et leurs descendants dans les pays de la rgion Carabe Amrique Latine. Nous sommes tout aussi inquiets devant la dgradante situation socioconomique et politique dHati, en ce quelle continue de provoquer une migration massive de la population, spcialement des couches rurales, qui sont obliges de laisser le pays la recherche de meilleures conditions de vie. De plus, un nombre grandissant de jeunes en qute du pain de linstruction ou dun meilleur avenir professionnel se voit galement forc et de ressources humaines dHati. La situation de misre extrme dans laquelle croupissent des milliers de migrants hatiens en Rpublique Dominicaine est rvoltante. En dpit du fait que la majorit dentre eux ait pass toute leur vie travailler dans des champs de canne--sucre et constitue un support fondamental lconomie du pays voisin, ils ne jouissent cependant ni de pension, ni dassurance sociale et vit dans des conditions extrmement prcaires. Nous sommes galement proccups par le problme leur statut irrgulier les rend encore plus exposs aux multiples violations, abus et injustices. Il faut mentionner que beaucoup dentre eux sont continuellement victimes des rseaux trs Une autre situation qui soulve notre indignation est que lEtat hatien ne dispose daucune politique daccompagnement aux migrants en situation irrgulire en Rpublique Dominicaine. Nous constatons malheureusement un manque dintrt et de volont des deux gouvernements pour rsoudre les problmes lis la question de documentation de la communaut hatienne en territoire dominicain et du gouvernement hatien pour liminer les failles du systme et la complexit du processus dobtention de pices, sans sa situation en Rpublique Dominicaine, un migrant hatien, qui dispose dj dun acte de naissance, a besoin de 80 dollars amricains (environ 3,500 gourdes) pour le passeport et 90 dollars amricains pour obtenir un visa. Ce qui quivaut plus de deux tiers (2/3) de son salaire mensuel moyen. Les conditions entourant les rapatriements massifs de migrants hatiens sont aussi lune de nos proccupations. Les gens sont apprhends dans les rues, sur leur lieu de travail ou la maison sans leur laisser le temps de rcuprer leurs effets personnels. Lune des plus graves violations enregistres lors de ces rapatriements est la sparation des familles. Nous dnonons aussi les pratiques violentes et arbitraires au moment dapprhender, dincarcrer et de dporter les migrants hatiens et hatiennes en situation irrgulire. De plus, les autorits hatiennes ne se sont gure avises de lheure et du nombre de migrants qui seront dports. Selon des chiffres fournis par des organisations dominicaines, plus de 3,000 migrants hatiens sont dports a u cours des cinq premiers mois de lanne 2013. Cependant, aucune action concrte na, jusqu prsent, t entreprise par les gouvernements hatien et dominicain pour le respect des dispositions lgales prvues dans le protocole relatif aux modalits de rapatriements paraph par les deux tats en dcembre 1999. Les Dominicains dascendance hatienne vivaient depuis plus de sept annes sous de lourdes menaces de dportations et de dnationalisation. Leur situation sest aggrave avec le rcent et aberrant arrt de la Cour Constitutionnelle dominicaine visant enlever la nationalit acquise par le droit du sol ( jus soli ) plus de quatre gnrations de descendants de diffrents groupes dimmigrants en situation irrgulire. Une dcision que nous c ondamnons fermement et nous nous engageons mener une lutte continue jusquau retrait ou amendement de cette sentence absurde. Cest pourquoi, nous appuyons les actions de la plateforme dorganisations dominicaines appele Dominican@s por Derecho (Dominicains de Droit), qui dfend le droit la nationalit pour ces citoyens dominicains affects par ladite dcision ainsi que la consolidation de ltat de Droit en Rpublique Dominicaine. En ce sens, nous exhortons les deux peuples et les organisations des deux pays Renforcer leurs liens fraternels tout en continuant lutter pour faire respecter les Droits humains sur lle, et favoriser lgalit des chances, surtout pour les plus vulnrables. Et nous exigeons : Au gouvernement hatien de: Prioriser dans son programme une politique migratoire intgrale qui facilite aux Hatiens vivant dans le pays et ltranger lobtention des documents didentit. Promouvoir laccompagnement et la protection consulaire des Hatiens dans les pays voisins, principalement la o il y a une prsence hatienne Au gouvernement dominicain de: Reconnatre la contribution socio-conomique des Se soumettre au processus dment tabli par le Droit international pour raliser les dtentions suivies de dportations. Rvoquer la dcision de dnationaliser les nes. Le Rseau Jsuite pour les Migrants (RJM) est un rseau compos de centres sociaux, paroisses, coles, universits et centres de spiritualit de la Compagnie de Jsus (les jsuites) en Amrique Latine et dans la Carabe qui accompagnent les personnes en situation de migration, de refuge et de dplacement ou qui font des recherches sur les Le rseau est stratgiquement divis en 4 sousrgions : la sous-rgion de la Carabe, celle de la Colombie et des pays limitrophes, celle de lAmrique du Sud et celle de lAmrique du Nord et du Centre. Fait Port-au-Prince, le 30 octobre 2013 Rseau Jsuite pour les Migrants Carabe (RJM Carabe) [2] Denuncian masiva deportacin ilegal de inmigrantes haitianos. Aticle paru dans Hoy Digital (le 13 juin 2013) sur le site hoy.com.do dans le lien : < http://www.hoy.com.do/provincias/2013/6/10/484440/Denuncian-masivadeportacion-ilegal-de-inmigrantes-haitianos > Le crateur des romans despionnage succs SAS (traduction: Son altesse srnissime), lcrivain Grard de Villiers, est mort 83 ans, jeudi, Paris. Dans son rpertoire des SAS, Grard de Villiers avait crit SASRequiem pour tontons macoutes et prsent Le mercenaire Enfer en Hati de Axel Kilgore. sintresse de trs prs ce petit morceau des Carabes et compte fermement y implanter un rgime de type communiste. Quant aux tats-Unis, ils nont quun dsir : voir sinstaller dans cette partie du monde un peu plus de sans pour autant laisser les Cubains semparer du pays. Ce que la CIA propose Malko nest pas une mission de tout Le romancier avait, travers le monde, grce des traductions en italien, allemand, grec, russe, japonais et mme coren, sans doute vendu entre 120 et 150 millions tous pays confondus, disait-il. Une russite quil devait un un SAS, cest le prix dun paquet de cigarettes, sauf quau lieu dy trouver des poumons abms par le goudron, les lecteurs pouvaient profiter dune femme la poitrine gnreuse en couverture, rapporte lagence de presse franaise Gala. Dbut 2013, le New York Times la consacr auteur de en savait trop Grard de Villiers expliquait faire un genre de feuilleton gopolitique, allant sur place rencontrer des journalistes, des diplomates, des gens des services quil connat pour certains depuis vingt ou trente ans. Description de SASRequiem pour tontons macoutes la mort de celui que les Hatiens appelaient Papa Doc, Bb Doc, compte bien reprendre en main le pouvoir laiss vacant par son pre. Reprendre non seulement le pouvoir, mais galement les terribles Tontons Macoutes. Mais il nest pas le seul lorgner les pleins pouvoirs et le rgime cubain repos : il sagit tout simplement, pour le Prince Autrichien, de fomenter une Rvolution avec, pour toute aide, un tueur au chmage, un tratre professionnel et, seule consolation... Entran dans une histoire sanglante, secrte et froce, SAS sait quil peut compter sur laide de John Riley, lecclsiastique qui manie aussi bien le sable que le goupillon, mais il devra affronter Amour Mirebalais, au nom enjleur mais qui savrera rapidement : remarquablement intelligente, totalement amorale et... plus dangereuse quun serpent sonnette! Entre les cocktails exotiques aux vertus trs... singulires et les sances envotantes de vaudou, SAS aura en prime un problme rgler : rester en vie.

PAGE 13

Page 13 HAITI, QUEL DEVELOPPEMENT ? Jai termin, la semaine dernire, un premier article 10 juillet sur le thme Valorisation des produits locaux, une alternative pour la scurit alimentaire en Hati en annonant que nous allions mettre la politique agricole, qui nous est propose par une nutritionniste, lpreuve des points de vue des agronomes (voir Vol. 27 # 41 du 30/10-05/11/2013). En fait il sagissait de deux agronomes, loccurrence Jean Andr Victor, qui se passe de prsentation et Arthur J. Bonicet, spcialise en technologie Post-rcolte de fruits tropicaux, et dune conomiste Madame Yanick Damour, charge de mission au Ministre du Plan et professeur la Facult de Droit et de Sciences Economiques. Pour Jean Andr Victor, La valorisation des modles de production agricole passe par celle des facteurs qui donnent naissance ces derniers. Ce sont, entre autres, les facteurs essentiels de lagriculture et les principaux dterminants du dveloppement agricole. Commenons par les facteurs essentiels de lagriculture, savoir : lagriculteur, la terre et la ferme Selon Jean Andr Victor, les trois sont menacs surtout les protger. En ce qui concerne lagriculteur, il reprend largumentation quil avait faite lors du briefing sur lagriculture rsiliente : La profession agricole nest pas lgalement organise. Lagriculteur na ni statut, ni police dassurances en cas de catastrophes naturelles, ni indemnits de stabilisation des prix, ni salaire minimum garanti. Pour la terre, alors que Victor et Bonicet parlent de linscurit : De son ct, la scurit foncire nest pas pour demain. Il nexiste pas de cadastre gnralis, ni de parcellaire standardis, ni non plus de titres de proprit inattaquables Scuriser les aires destines la production agricole, Yanick Damour pointe du doigt la taille des exploitations : Une des entraves la croissance de la production agricole est le morcellement excessif des terres exacerbes par le systme dhritage en vigueur. Il faudrait de prfrence procder un remembrement des terres de manire ce que la production devienne rentable mme pour les petits propritaires. Quand Jean Andr nous parle des facteurs essentiels de lagriculture, savoir : lagriculteur et la terre, nous sommes en face de vieilles connaissances, les facteurs de production a toute son importance. La ferme ou lexploitation agricole, assurer son intgrit. Elle se dfait chaque gnration en raison de la loi successorale qui impose le partage galitaire entre les hritiers, quel que soit leur nombre. Et Bonicet renchrit avec des propositions : Renforcer les productions agricoles par la structuration des entreprises agricoles ; regrouper les petits producteurs en coopratives de production On a vu que Yanick Damour avait parl du morcellement excessif des terres exacerbes par le systme dhritage en Aux USA et au Canada, coutez MELODIE FM 103.3 sur votre cellulaire : vigueur, et propos un remembrement des terres de manire ce que la production devienne rentable mme pour les petits propritaires. Passons maintenant aux principaux dterminants du dveloppement agricole, selon Victor, notamment la recherche et lenseignement agricoles, la vulgarisation et le crdit Pour la recherche, lenseignement et la vulgarisation, ils touchent au facteur de production travail, mais cette fois-ci en ninsistant pas sur le statut juridique du producteur mais sur son niveau technique. Victor signale que La recherche agricole est nglige de plus en plus ; la vulgarisation est au point mort de propositions : dalphabtiser ces paysans pour quils acquirent le minimum susceptible de faciliter leur insertion rapide dans la vie agronomes ; Organiser des sminaires pour les groupements simples leur cot de production et dvaluer les prix. Nous nous en tiendrons l pour aujourdhui car nous devons encore voir ce que nos trois confrenciers auront dire sur les autres facteurs de production, le capital et le march. Bernard Ethart Jrmie, le 4 novembre 2013 une distance par rapport larrt de la Cour Constitutionnelle. En ce sens, tait apparue la possibilit dune formule ou dun mcanisme de solution limpasse. La mme position a t maintenue par la mission diplomatique au moment de recevoir des reprsentants de la classe politique ou de la socit civile hatienne lors de manifestations ou des actes de rejet contre un arrt qui affecte plus de 210 000 dominicains dascendance hatienne. Le noble geste du prsident Danilo Medina de prsenter des excuses ceux qui il avait assur tre ses compatriotes, sengageant chercher une alternative humanitaire leur situation, a galement t reu de faon positive en Hati. Nanmoins, vu limpact international ngatif dudit arrt et sous la pression de son opinion publique interne, la chancellerie hatienne, outre de partager ses inquitudes avec le gouvernement dominicain, la fait aussi avec les allis d Hati de la rgion de la Carabe et de lAmrique du Sud. Le message du Premier Ministre des les Saint-Vincent et Grenadines, Ralph Gonzalves, dans une correspondance adresse au Chef de ltat dominicain, ne pouvait tre plus clair : Assurment, cette dcision de la cour est inacceptable dans quelque socit civilise que ce soit. Cest un affront toutes les normes internationales tablies et lhumanit lmentaire, et menace de faire de la Rpublique dominicaine un paria rgional et mondial Le Chef du gouvernement cariben ne sest pas permanente Washington de solliciter une session ordinaire du Conseil permanent de lOrganisation des tats Amricains La dcision du gouvernement dominicain dappuyer larrt 168-13 de la Cour Constitutionnelle, dpouillant de leur nationalit des Dominicains dorigine trangre, ouvre une crise de la plus grande envergure entre la Rpublique dominicaine et Hati, depuis les rapatriements massifs de feu le prsident Balaguer, dnoncs au sein de lONU par le prsident Jean Bertrand Aristide, en 1991. Cest ce qui ressort dun communiqu du Ministre des Hatiens vivant ltranger (MHAVE), qui dplore cette action et sengage utiliser tous les moyens politiques, autorits dominicaines reconsidrer leur dcision ou pour en limiter les consquences dsastreuses Ce communiqu parat motiv par certaines attentes cres aprs des changes avec la partie dominicaine, qui laissaient apercevoir une alternative de protection de la jouissance de la nationalit des Dominicains membres de position dominicaine est contraire aux conversations qui ont eu lieu entre des fonctionnaires diplomatiques des deux gouvernements. Il est opportun de prciser, pour viter toute confusion et manipulation, qu lgal du Conseil des Dominicains de lextrieur (CONDEX), cr en janvier 2008, le MHAVE ou Ministre des Hatiens vivant ltranger, cr en octobre 1994, est le pont entre le pays dorigine et la diaspora hatienne. Celle-ci est forme des migrants et de leurs descendants, aujourdhui nationaux de plusieurs pays dans le monde. Cest hatien dans cette affaire. Le CONDEX dont le prsident est le Chef de ltat, agirait de mme que si ctait des membres de la diaspora dominicaine qui se trouvaient dans cette situation. Certainement, le changement radical de conduite du gouvernement dominicain a surpris la partie hatienne. Vu que durant les dmarches diplomatiques inities Port-auPrince avec lambassade dominicaine, sans cesser de souligner lindpendance des pouvoirs, cette dernire paraissait prendre cette affaire, prvoyant une droute lgale de la Rpublique dominicaine. Il faut prciser que les personnes affectes, et ceux qui les accompagnent, ont le droit dutiliser tous les moyens tre catalogus de tratres la patrie ou de diffamateurs comme le font dj certains en Rpublique Dominicaine. Il faut se rappeler quen septembre 2005, ltat dominicain avait t condamn dans la cause connue sous lappellation Yean-Boussicot, devant la Cour Interamricaine des Droits humains (CIDH), pour laquelle il a satisfait partiellement au verdict. Le mme verdict quaujourdhui il viole dans plusieurs clauses de larrt de la Cour Constitutionnelle. De 1991 2013, se sont couls 22 ans sans que les dirigeants des deux pays aient montr la volont politique daborder dans la transparence et avec objectivit le sujet principal de discorde dans lagenda dominico-hatien. Cependant les alliances lectorales et politiques bases sur lanti-hatianisme depuis 1996, renforces durant trois mandats prsidentiels, ont cr de profondes contradictions dans lagissement dominicain face Hati. Une politique dEtat qui se traduit dans larrt de la Cour Constitutionnelle, dfendu aujourdhui par le gouvernement dominicain tout entier. Cela malgr la preuve de la violation, par larrt, de pas moins de 15 articles de la constitution dominicaine et des principaux instruments internationaux de Droits de lHomme souscrits par la Rpublique dominicaine. Edwin Paraison De leur ct, au moins dix personnalits dominicaines remarquables, des juristes, danciens et actuels fonctionnaires, dont la dpute Minou Tavarez, prsidente de la Commission des Affaires extrieures de la Chambre basse, ont signal que la scne internationale est le lieu o doit se dbattre Les responsables de la CRNU ont affirm que lapplication du dcret du 18 avril 2013, rvisant la hausse la grille salariale (60,000G comme salaire minimal) des enseignants temps plein de lUEH, serait effective sous peu. La CRNU dplore toutefois la situation des employs de ladministration (petit personnel/secrtaire) de lUEH ainsi que les enseignants temps partiel, qui ne sont pas touchs par la rvision de la grille salariale. Tout en affirmant vouloir faciliter la rentre universitaire en levant la grve, la CRNU indique que les protestations pouvaient reprendre nimporte quel moment. La grve fait partie de nos nombreuses protestations que nous saurons appliquer si nos droits ne sont pas respects a dclar un des responsables de la CRNU. sa transformation en Comit dinitiative pour lAssociation des Professeurs de lUniversit dtat dHati (CIAP/UEH). HPN

PAGE 14

Page 14 LES JEUX Les Sports avec Fresnel AZOR Informations avec Muselene Carilus avec Johnson Desrosinavec Villette Hertelou Mardi avec Bernard EtheartLun. & Mer. : Lheure classique Jeu. & Dim. : Jazz at Ten Judy Carmichael reoit ses invits9h00 10h305h 30 pm Journal crole avec Jhovany Andr et Robenson Eugne Animation avec Ruth Occan74 bis Rue Capois, Port-au-Prince, Hati Elsie (509) 3452-0428 / Marcus (509) 3454-0126 / Studio (509) 2942-6520 E-mail: melodiefm@gmail.com / URLL www.haitienmarche.com Librairy of congres # 1SSN 1064-3896 www.radiomelodiehaiti.com Mlodie & Company Ti KozriDveloppement durable Solutions de la semaine pass eETHIOPIE GAUCHERS Y#EH#N#E PART#DON TI#Y#E#Y I#BOURRU EROS#I#R NOTERENT Visitez Haiti en Marche sur Internet au www.haitienmarche.com 18LES JEUX DE BERNARD AILLES AILEES AIDEES RIDEES RODEES RODEOS RONEOS SCRABBLEArrangez les sept lettres ci-dessous pour former un mot franais Solutions de la semaine passeFELLAGAGRATIS GRELOT N E G L E A TSolutions de la semaine passe: LES JEUX DE BERNARD Allez de GRATIS, GRELOT en utilisant des mots du du vocabulaire franais, et ne changeant quune lettre par ligne.Mots Mls Q J A P O N W E R P Y H C Z E D O E D E U S O D P Q B I A U F D J I S L A A A E U N S S L N L D O N Y R L Q A G F U O A A G E S I G E C G S V D F L N M B N I H I T A S I E L E A A O Q C A Q G N T F E N R S R U T U T L E B T M R K I V E I L A R T S U A W O P E E O N R X I A Q G Q U C G G D E K I H E I N O T S E E A U T R I C H E E E K ITrouvez les 20 pays au plus fort taux dalphabetisation au monde dans le carr ci dessus. En savoir plus sur le projet de soutien des petits producteur de cacao en Hati : www. avsf.org/fr/posts/832/full/du-cacao-de-qualite-et-equitable-au-nord-d-haiti Plus dinformations sur le Salon du Chocolat www.salonduchocolat.fr/accueil.aspx HL/ HatiLibre Hati sera reprsente au concours Miss Haiti Univers 2013. La comptition aura lieu Mondyaa Jhanne Pierre qui reprsentera Hati au Crown Plaza Hotel de Moscou. Le concours aura lieu le 9 Novembre 2013 et on prvoit dores et dj que la comptition sera serre. pieds 10 et pse 115 livres. prochain. Cest un jury spcial de 5 membres qui fera le choix. Le public peut voter sur Internet : www.missuniverse.com/members/contestants/year2013/Hati Vous pouvez voter autant de fois que vous voulez. Prs de 50 Hatiens entrent chaque jour clandestinement au Brsil en passant principalement par la zone frontalire avec le Prou et la Bolivie, a rvl jeudi une organisation non gouvernementale la Commission interamricaine des droits de lhomme (CIDH) au sige de lOEA, Washington. Hatiens arrivent chaque jour au Brsil sans papier et par des voies irrgulires, a dclar Madame Camila Asanu, de lONG Conectas Direitos Humanos lors dune audience lOEA. traversent la frontire de la Rpublique dominicaine avant de prendre un vol pour le Panama. Ils voyagent ensuite en bus pour le Prou ou la Bolivie avant darriver la frontire brsilienne. Lexode des Hatiens vers le Brsil a commenc aprs le tremblement de terre de 2010. Aujourdhui, plus de 20.000 Hatiens se trouvent dans ce pays. Les avocats membres du barreau de Port-au-Prince ont adopt, jeudi, lissue dune assemble gnrale, un projet de rsolution dans lequel ils ont vot pour le maintien de la grve des avocats. Ils continuent dexiger le dpart du commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, Me Francisco Ren. Le btonnat a galement annonc une satisfaites. Larrt de travail observ par les avocats de la juridiction de Port-au-Prince pour exiger la rvocation de Me Francisco Ren la tte du Parquet de Port-au-Prince, cause de son implication prsume dans larrestation de Me Andr Michel, dans la nuit du mardi du 22 octobre, est maintenu, rapporte Haiti Press Network. Larrestation et le placement en garde vue de Me Andr Michel constituent un acte tout dfenseur public, notamment lavocat, a indiqu le secrtaire du Barreau, Mme Stanley Gaston. Me Gaston a aussi critiqu les propos dsobligeants du chef du parquet lendroit du btonnier et des membres du conseil de lordre. Ces agissements autoritaires du commissaire du gouvernement remettent en question les dispositions constitutionnelles et rglementaires protgeant lavocat contre les actes arbitraires et illgaux des autorits a dclar le secrtaire du barreau. Le btonnier de lordre des avocats, Me Carlos Hercule, a abond dans le mme sens, liberts individuelles des avocats et de tout citoyen. prochain, si le commissaire du gouvernement ne quitte pas son poste avant cette date. Le Barreau exige aussi, dans son projet de rsolution, la saisine du conseil disciplinaire du Conseil suprieur du pouvoir judiciaire CSPJ contre le juge dinstruction Lamarre Blizaire. troupes

PAGE 15

Page 15 TI GOUT PA TI GOUT ak Jan Mapou te renmen nan kominote-a. Jean-Maichel Daudier tout mon Ayiti te chouchoute pou wl li te jwe nan evennman politik an Ayiti yo ki te ede pp-la rache ke makak la, 7 fevriye 1986 ak chante l mpa w soly la Jean-Michel Daudier ti fr mwen... ale. L ale wi Li kite nou san f lareverans. Li kite nou voup-pap, toudenkou. San f bri. San kont. Jral Lanm ki tap pase nan zn Aventura nan Miyami, 14 oktb 2013 a 4:06 dimaten, sou chimen li, voye laso-l Li pran ti fr-m nan san di on san tann resp. Aventura! Adye! se menm non lopital sa-a kote an 2007, te manke sa pou mwen te kite sa, si se pa t entvansyon rapid youn ekip zanmi nan kominote-a. dousman. Li pa janm leve lavwa sou pesonn. Li respekte tout mon. E se tout vwazinay ki te renmen-l. Se te youn ti biblo. Bl ti gason devan letnl. Epi, wa entelijan pa-w Jean Michel leve nan youn anbyans militans kote Papa nou Anthony Daudier tipograf nan jounal Lagarde kay Louis-Petion Thard te youn Dejwayis je wouj. Plen mennuit youn penso pay bale nan men-l, youn ti mamit penti wouj nan men pa mwen, map suiv li pazapa pandan lap tranpe bout Viv Dejwa ; Dejwa ou Lanm. Manman Jean-Michel nou w la-a, li gen 81 ane. Li ensiste se pou li vin asiste dnye moman pitit gason-l. Li sou te youn ekip jounalis tw awogan. Tw revolisyon. Kidonk, menas sou menas. Atak sou atak. Volont sekirite nasyonal, lewopa, lame, tonton makout anskle Radio Soleil maten midi asw, poze blokis pou anplwaye pa al travay. Se nan moman sa-a Jean-Michel ki te youn jenn ki te endiye pou tretman yo te ban mwen ak ekip Mouvman Kreyl Ayisyen-an yo te arete nan radyo Karayib, riyl Chavn, Jean-Michel te mete kanson-l ra tay, touse ponyt li, rantre nan batay pou liberasyon pandan makout yo te fmen Radyo Soly, li konpoze chante ki Jean Michel se te yon nan manm lafanmi ki te dak pou yo deplase mwen, transfere-m nan Jackson Memorial Hospital. Nou tout ki la-a ak lapenn nan soufrans ap poze tt nou tout kalite kesyon. Evolisyon lasyans ban nou chans pou fanmi nou konnen kijou, kil egzaktman youn ti bebe ap part sou t-a. Grasa sonogram, youn gason. Men anverite lasyans poko ka dekouvri youn apary nou ta rele m-wogram ki pou ta di nou ki jou, kil ak ki manny nou ap kite t-a. Nou tout ap mache ak youn sky anba bra nou. L youn ti bebe ft nou tout kontan. Pa vre ? Nou bat bravo. Menm manman -an maladi gwoss Jou sa-a, jou pitit la soti nan vant li-an, se tankou youn reyon soly bon ki travse fent chanm kote li akouche-a. lakontantman Akolad, bo, bay lanmen. rele l m pa w soly-la Chante sa-a gaye bouch tout mon... Mo Soly la reprezante radyo soly yo te fmen. Chante-a anrejistre sou kast pase de men-an-men. Radyo soly glise-l san rezv toulajounen pou tradui santiman pp-la ki pa t ka tande nouvl piman bouk sou estasyon revolisyon li-a. Youn gwo mouvman solidarite deklannche ak radyo soly. Tout lt radyo nan peyi-a rantre angrv. Mizik klasik slman. Pas de nouvelles. Ekip p ki te angaje nan lit liberasyon peyi-a nan youn litiji liberasyon pa te kraponnen devan tout menas gouvennman-an. E se konsa mouvman liberasyon sa-a dechouke Jean Claude 6-7 tap sikile ke makak la rache. 7 fevriye se te youn jou tounf. Youn lt premye janvye nan peyi Ayiti. Haiti Libre Ansm se mo sa-a ki te ekri nan youn mayo blan ki te sou lestomak JeanMichel, youn tiban mare tt li, l 25 fevriye 1986, nan vil Gonayiv, plis pase 25.000 Ayisyen tap pote Jean-Michel Daudier sou youn de ki ft ak ponyt yo pandan yap chante l m pa w soly la Awi soly-la te klere vre. Li te fre, li te cho. Li te blayi zl li sou tout plenn, sou tout mn nan peyi Ayiti. Jean-Michel ft ak mizik nan san li. Li aprann jwe gita pou kont li ak youn vye gita kd kase fr ki la-a ak nou Carlo Placide te jete. Li ranje-l epi li koumanse grate gita-a. Li konpoze pwp chante-l. Li mete melodi epi ak asistans lt kanmarad mizisyen, li pibliye 5 albm. Chante rasin afriken tankou Ng Ginen, chante lespwa tankou A quand le prochain soly Kanta pou l m pa w soly la soun chante patriyotik ki tounen youn imn nasyonal. Si pou mwen ta rakonte nou lavi nan fanmiy lan, ak zanmi, ak lot mizisyen pary li, Monp va blije vide sou tt mwen. Jean-Michel pa nenpt ki. Soun jenn gason youn militan beni. Youn jennonm ak youn senplisite san pary, ki respekte tout mon. Youn jennonm ak youn souri k koule luil, ki pa janm efase sou vizay li e ki toujou dispoze poze, pran foto ak zanmi. Li monte pwp klib li sou facebook ak plis pase 5.000 fanatik, kote li tap bay jens nan dyaspora-a fmasyon sou peyi ak sou kilti yo. Tankou Pwofes Jean-Claude Exulien te di tout lt mon apa Jean Michel ki ta rive nan youn apoje ou tap tande-l kandida. Tout Mon anjeneral dak ak nou chante JM Daudier-a L mpa w soly la sou radyo soly jwe youn gwo wl nan travay liberasyon pp ayisyen-an an 1986. nap pase. Chak jou,. Chak moman se youn kado Granmtla ban nou. Se sou krepsl nap mache. Pran swen tt nou. Yon ede lt. Ede tt nou. Ede peyi-n. Jodi-a nou w-l. Demen pa pou nou. Se rezon sa-a ki f, l 2 Ayisyen ap separe yo toujou di: na w pita epi yo ajoute si Bon Dye vle Nou renmsye tout mon zanmi, fanmi ak atis ki f deplasman-an pou vin ede lafanmi kenbe rl-la. Remsiman espesyal pou P Robs ki resevwa Jean-Michel Daudier anba de Legliz St Clment nan non Legliz Katolik. Msi tout mon Jan Mapou (mapoujan@bellsouth.net) bengal! Men si nou gade byen se ti bebe-a sl wi ki pa kontan. Li sl wi ki pa souri. Nan mitan lakontantman lasosyete, li pete youn sl rl kriyeAdye Li te sitlman byen, sitlman alz nan vant manman li. Li part devan youn ban-n kreyati Sa-a rive nou tout. Sa rive ti fr-m tou Jean-Michel ki limenm te kriye de fwa plis paske li te ft youn jou, youn l nan youn peyi tt anba youn peyi kote youn bann chche politisyen bann zobop tap kraze vil Okay, demantibile tout estrikti peyi-a. Se te an 1957. Nan epk sa-a, koukou ak chdchd tap banbile sou tt kay lafanmi Dodye nan ri Tousen Louverture nan Gabyon. Se te youn epk boulvse. Youn epk ttchaje. Manman pitit se mare vant. Youn epk san tap koule. Dlo tap koule nan je prske tout fanmiy. Awi, peyi-a te anboulvs l 14 Jen 1957 Daniel Fignol tonbe. Youn gouvennman pwovizya monte ak konplo Jral Anthonio TH. Kebreau, kolonel Adrien Valvile ak Emile zamor. Yo te rele-l CMG-a (Conseil Militaire de Gouvernement) ki deklare Franois Duvalier prezidan apre youn maskarad eleksyon malatyong. Se te 22 septanm 1957. 22 oktb 1957 Franois Duvalier smante sou tt bib-la pou li detui peyi-a ak tout kretyen vivan ladann. Ti tranch listwa sa-a enptan wi pou mwen raple nou ane 1957 youn ane ki prale kale youn movez, youn satan 7 kn nan peyi-aYoun ane ki pral lakz majorite svo peyi-a kraze rak. Youn ane plenn ak youn imalaya kadav kote youn diktati fews, pral detui tout youn jens, masakre tout youn popilasyon, ratibwaze pitit alamanml. Sounami teworis sa-a ki dire 29 ane pral bwote ale plis pase 300.000 Ayisyen. anvan Franois Duvalier te pran pouvwa-a youn jenn ti bebe te ft. Se nan dat sa-a youn ewo te part. Youn jennonm chaje ak talan. Youn jenn gason ki pral grandi nan youn fanmiy militan. Youn fanmiy ki tap goumen jouk nan zantray pou louvri je pp la sou danje ki pandye sou tt li. L sa-a, mwen te gen 16 ane. Kon di Jean-Michel di nan youn chante li f pou manman-l : papa-n pa janm la. Li rantre ta, li soti bon Kidonk a 16-an, se mwen ki te dezym poto mitan kay la. Jean-Michel ft nan men-m, grandi nan men-m. Se mwen ki chanje koucht li. Se mwen ki ede-l mache. Aprann li pale, aprann li jwe, mennen-l lekl. Ti katkat li te toujou byen senp. Byen janti. Toujou youn chz woulant apre plis 35 ane lap soufri ak dyabt. Li se youn fanm total-kapital. Se manman nou tout wi, manman tout dis pitit Anthony Daudier yo. Non li se Roselord Latour. Se Lamarijn nan epk 50 yo Okay Difon. Tout zanmi fanmiy rele-l Rosie pantalt pou bl twl.. Youn jou, li monte nan La voix du sud, youn estasyon radyo Louis Dejoie te f mon Okay kado apre youn vwayaj li te f Kiba, Rosie di: Mwen tande youn bann san svl kap di Duvalier Kanpe...Duvalier kanpe, Enben se sa menm Fk Duvalier kanpe, Dejoie deja chita sou chz boure-a Mpa bezwen di nou jan Dejwayis je wouj Okay yo Se nan anbyans sa-a Jean Michel leve. Nou te 10. Gen 3 ki deja f vwl pou peyi san soulye. Mwen ki dezym nan pitit sa yo, mwen te manke peri f dimanch. Jean-Michel se 3-m. Nou tout pase anba vwal tandrs ak lanmou ki nan k dam sa-a ki rele Roselord Latour Daudier Louis. Li adopte sl ti manman sa-a ki te ban nou tout menm tete lavi-a pou nou ye sa nou ye jounen jodi-a. Jean-Michel Daudier ft Okay, nan Gabyon. Li f etid li kay Frres Odile Joseph L li te gen 17 ane, li rantre Port-au-Prince, kote lal kontinye etid li nan youn branch teknik ki se refrijerasyon ak kondisyone. Li marye ak Suzie Conde Ak Suzie, Leila. Men tankou nou tande nan temwayaj yo, militans Jean-Michel vin pse an 1986 Peyi-a te cho kon sann dife l yon nan estasyon radyo nan peyi, youn estasyon radyo katolik ki rele Radio Soly te pran tt mouvman liberasyon peyi-a. Ekip mesye-dam sa yo pa t pran dimanch. Se tout peyi-a ki te branche pou pran nouvl ak kmant pp la sou zak kriminl rejim Jean-Claude Duvalier zantray yo. Youn digdal Ayisyen granmon, fanm ansent kou timon pake kou sadin nan youn bato anbwa pran lanm ak sl espwa Bondye va gide yo pou yo rive Miyami. Gen ki abouti nan lt zile yo tankou Bahamas, Kiba, Ziltik elatriye. Gen ki peri sou lanm tankou premye pitit papa nou, fr nou : Hermann Daudier ki te pran kannt ki pa janm rive Miyami. Revolisyon-an tap bouyi nan venn tout Ayisyen kit yo te an Ayiti osnon nan dyaspora. Manifestasyon toupatou. Rejim Jean Claude Duvaliera nan kondisyon sa-a soti dan tig li yo, mete bayonn nan bouch ekip radyo soly-la, rejim nan di ki Sl pitit Jean-Michel Daudier Leila ak tonton-l Kenol Daudier (adwat) (foto Didi Crvecoeur) Manman Jean-Michel Daudier (Roselord Latour-DaudierLouis) nan antman Jean-Michel Daudier 2 Novanm 2013 (foto Didi Crvecoeur) Antman Jean-Michel Daudier nan Legliz St Clement (ak p Robs) nan Ft. Lauderdale (foto Didi)

PAGE 16

Page 16 BACK PAGE Le Prsident de lAssemble lgislative plurinationale (ALP) de la Bolivie, Alvaro Garcia Linera, a convoqu, jeudi, la Chambre mixte des reprsentants et du Snat une de la Minustah, a appris Hati Press Network via une note de presse. Au cours de cette sance, les lgislateurs analyseront lautorisation de prolonger le sjour des casques bleus bolivariens en Hati ou plutt un retrait des troupes. Le leader du Mouvement du socialisme (MAS) au Snat, Eugenio Rojas, a indiqu que les troupes boliviennes accomplissaient des oprations de paix et des tches de scurit, notamment dans lescorte des patrouilles et de la protection des installations de la mission des Nations Unies en Hati. A rappeler que le prsident uruguayen, Jose Mujica, aurait annonc quil allait rappeler les troupes uruguayennes dployes au sein de la Mission de lONU pour la stabilisation en Hati (Minustah) en raison de limmobilit politique en Hati. reconstruction Technique du Centre Historique (BTCH) de Jacmel, laquelle participaient Hugues Andr Paul, Maire de Jacmel, Mme Dithny Joan Raton, Directrice Dpartementale du Tourisme du Sud-Est, Mme Carolina Paredes, Assistante Technique Patrimoine et Culture de lAgence Espagnole pour la Coopration Internationale et le Dveloppement (AECID), Mme Annelise Archen, dArchitectes Sans Frontires (France) et Mme Magdala Saint-Paul, Coordonnatrice du projet BTCH et le Staff du bureau technique. Cette runion consistait prsenter le catalogue des travaux du complexe municipal de Jacmel (Mairie et btiment de lancienne cole des surs) Mme Olga Koukouio, la nouvelle Charge de mission de lAgence Franaise de Dveloppement (AFD) en Hati. Financ par la Coopration Espagnole par le biais du Ministre du Tourisme, le btiment de la Mairie sera inaugur le 14 dcembre prochain et servira loger uniquement les bureaux du Conseil municipal et la salle des ftes. Les travaux de rhabilitation de lancien local de lcole des surs qui servira lhbergement des services municipaux de par lAFD.