<%BANNER%>

Haïti en marche ( 10-16-2013 )

Digital Library of the Caribbean
MISSING IMAGE

Material Information

Title:
Haïti en marche
Physical Description:
v. : ill. ; 45 cm.
Language:
French
Publisher:
s.n.
Place of Publication:
Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date:
Frequency:
weekly
regular

Subjects

Subjects / Keywords:
Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre:
newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage:
United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti

Notes

Language:
In French.
General Note:
Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
All applicable rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier:
oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869
System ID:
UF00098809:00581

MISSING IMAGE

Material Information

Title:
Haïti en marche
Physical Description:
v. : ill. ; 45 cm.
Language:
French
Publisher:
s.n.
Place of Publication:
Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date:
Frequency:
weekly
regular

Subjects

Subjects / Keywords:
Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre:
newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage:
United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti

Notes

Language:
In French.
General Note:
Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
All applicable rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier:
oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869
System ID:
UF00098809:00581


This item is only available as the following downloads:


Full Text

PAGE 1

Les racistes Dominicains Budget ( / p. 4) PORT-AU-PRINCE, 12 Octobre On croyait une autre improvisation (encore une) but lectoraliste quand cest un peu plus que cela : un vritable nouveau gouvernement qui se met en place et avec un Premier ministre chef dorchestre. Un Premier ministre qui, selon le vu de la Constitution en vigueur, sassume comme le vrai chef du gouvernement. LAmbassadeur de la Rpublique dominicaine en Hati, Mr. Ruben Silie Le Premier ministre Laurent Lamothe conduisant samedi la 2 e dition de Gouvnman an lakay ou dans la commune de Delmas Trois ans aprs lapparition du cholra en Hati, des avocats de victimes ont port plainte mercredi (9 internationale en tait responsable et devait verser des compensations qui pourraient atteindre des millions de dollars. La crise du cholera peu aprs son apparition en octobre 2010 / p. 3) ( / p. 8) ( / p. 6) ( / p. 5) PORT-AU-PRINCE, 11 Octobre Nos voisins dominicains ont un avantage certain : nos divisions, nos querelles fratricides et souvent sans objet mais par pur gocentrisme. Nombrilisme. Infantilisme mme. Car la plus grande faiblesse de la communaut dominicaine dascendance hatienne ce nest pas en elle mais cest la dcadence en tout point au pays dorigine. Un arrt de la Cour constitutionnelle de Santo Domingo, aujourdhui domine par lextrme droite anti-hatianiste (Hati ayant occup pendant 22 ans la partie orientale de lle, cest contre les Hatiens que sera dclare lindpendance de la Rpublique dominicaine en 1844), nous ramne aux pratiques haineuses du temps du dictateur criminel Rafael enlever la nationalit aux Dominicains dascendance hatienne remontant jusqu 1929. Autrement dit, quatre gnrations. La dcision des grands juges PORT-AU-PRINCE, 9 Octobre Tant quil sagissait de propagande pour encourager au vote du projet de la loi budgtaire au Parlement, le gouvernement payait des pages entires de publicit dans la presse locale Maintenant quil sagit de dire la vrit sur ltat rel du budget dont lentre en application est arrive le 1 er octobre, cest motus et bouche cousue. De ( / p. 6) PORT-AU-PRINCE, 8 Octobre Gnration des nationale, dont la plus retentissante pour nous a t la Guerre du Vietnam probablement cause de la proximit avec les Etats-Unis. Celle qui a fait cependant la clbrit du Gnral Giap avait eu lieu une dcennie plus tt, la clbre bataille de Dien Bien Phu, du 13 mars au 4 mai 1954, qui marquera la dfaite des forces franaises et laccession du Vietnam lindpendance. PORT-AU-PRINCE, 12 Octobre Quand nous voyons mditerranenne, une bouffe de souvenirs nous remonte : ce matin-l, Miami, o la tlvision nous rveille par cette nouvelle brutale, terrible : prs dune vingtaine (je ne me souviens plus du nombre exact) de rfugis hatiens se sont

PAGE 2

Page 2 EN BREF ... EN PLUS ... victime dune ignominie Hati en Marche Miami th ( / p. 14) Lundi (7 octobre), la police de Petit-Gove a arrt grce la collaboration de la population, deux jeunes individus originaires de Carrefour (Port-au Prince) : Daniel mile Alphonse et Chester Compere, aprs que les deux eurent procd un change place, Mercidieu Rosias, qui leur a remis lquivalent en gourdes. La police a pu apprhender les deux individus qui circulaient bord dun vhicule une paire de menottes, un poignard, une machette, une hache, un appareil de radio communication, un permis de dtention darme domicile avec un faux numro et une certaine somme dargent, ont t trouvs bord du vhicule. Notons que lun des deux individus arrts, Daniel mile Alphonse, avait dj t Parquet du Cap-Hatien pour protester contre la convocation de 3 des principaux Cette manifestation qui avait rassembl plusieurs milliers de personnes et au cours de laquelle des slogans appelant au dpart de lquipe gouvernementale ont t lancs, avait t organise loccasion du 22me anniversaire du coup dEtat contre le prsident Aristide. Les 3 hommes, qui se sont fait reprsenter par leurs avocats, sont accuss dimplication dans la mort dun jeune homme qui a t heurt par un vhicule dont le conducteur avait perdu le contrle, aprs avoir essuy des jets de pierres. Mais la manifestation avait dj Les participants au sit-in qui ont dnonc des manoeuvres politiques pour refroidir manifestation le 17 octobre pour continuer dexiger le dpart de lquipe en place Pour eux, lONU doit payer. Les avocats de victimes de lpidmie de cholra qui a les Nations-Unies, ce mercredi devant un tribunal de New York. Lors dune confrence par cinq Hatiens, entend reprsenter toutes les victimes de lpidmie introduite par monde, a-t-il insist. Le directeur gnral du Conseil national de tlcommunication (Conatel), Jean Marie Guillaume, annonce la fermeture denviron une cinquantaine de stations de radio qui fonctionnaient en situation irrgulire, sans aucune reconnaissance lgale. Jean Marie Guillaume annonce quau lieu daccorder une licence de fonctionnement ces stations illgales, son institution rcompenserait de prfrence les citoyens qui ont choisi demprunter la voie lgale et ont attendu patiemment, quune frquence soit libre. Le pullulement de ces stations illgales constitue une menace pour la navigation arienne, a inform Jean Marie Guillaume. Dj, une plainte a t adresse au Conatel contre certaines stations de radio du Sud du pays qui gnrent des interfrences dans les communications radio des tours de contrle la Jamaque, ce qui serait de nature provoquer de graves accidents davion, a insist M. Guillaume. HPN Dominicains, un drame Par : Robert Paret Hector Hyppolite a t et demeure le plus connu, le plus clbre des artistes hatiens. En janvier 1948, Hyppolite eut lhonneur dtre le premier des artistes du Centre dArt avoir pour lui seul, une exposition New York. Sil tait encore de ce monde, Hector Hyppolite ne rechignerait nullement de vivre dans cet espace o sied actuellement lui auraient prdit quun homme venu de lautre ct de la mer, lui achterait cinq de ses peintures et que cela changerait le cours de son existence. En 1945, Wilfredo Lam, peintre cubain de passage en Hati au cours dune tourne dans la Carabe avec Andr Breton, grand prtre du surralisme, acheta deux tableaux. Breton (tait-il au courant du songe de lartiste ?) en acheta cinq Paris. On prtend quil aurait dit : Ceci devrait provoquer une rvolution dans la peinture franaise qui en a grand besoin. Ceux dont la culture a permis de ne pas oublier smeuvent encore au souvenir de son triomphal succs durant sa brve carrire de trois ans (19451948). En consquence, ils ne peuvent que dplorer quun tel affront soit fait cet artiste dont la renomme dpasse nos frontires. Ceux qui connaissent, tant soit peu, lhistoire de la peinture hatienne pensent que lEtat hatien devrait lui dresser une couronne de lauriers, en attendant quil rentre, comme tous les grands hommes de cette terre, dans le panthon que doit leur riger la nation haitienne. Le Dr. Michel Philippe Lerebours nous prsente le personnage en ces termes : Hector Hyppolite a t et demeure le plus connu, le plus clbre des artistes hatiens. En janvier 1948, Hyppolite eut lhonneur dtre le premier des artistes du Centre dArt avoir pour lui seul, une exposition New York. Et Lisa Bastien de renchrir en 1954 : Toute tude relative aux peintres hatiens doit commencer et parfois se terminer par Hector Hyppolite, le matre reconnu deux tous. En octobre 1973, loccasion dune exposition organise par le Muse dArt hatien pour commmorer le vingt-cinquime anniversaire de sa mort, Le Nouvelliste faisait de lui le plus grand, sans doute de nos peintres nafs. Kennedy disait : Une faute devient une erreur quand elle nest pas corrige Il est encore temps de corriger cet impair. Robert Paret paretrobert@yahoo.fr Plerin, octobre 2013 son buste, dans cet environnement o le dcor ressemble trangement celui des quartiers de son patelin de Montrouis : machann manje kuit, petits dtaillants, vendeurs de pacotilles, marchands chaussures et autres. Dans cet talage dactivits diverses quentourent des panneaux publicitaires annonant: spectacles, Il se sentirait comme pwason nan dlo, dans cette ambiance qui fait le charme de lavi andey. Ctait l son monde lui, son lakou Cependant, depuis que lhistoire sest empare de sa personne pour en faire une icne de la peinture hatienne et quil sest vu auroler de lonction de la gloire, il a transcend la dimension du commun des mortels pour devenir une rfrence, un mythe dont limage ne saurait convenir pareille dgradation. La socit et tous ceux qui ont charge de prenniser le souvenir de nos grands hommes lui doivent honneur et respect. Cest en signe de reconnaissance, que la commission prsidentielle pour la commmoration du deux-centcinquantime anniversaire de la fondation de la ville de Port-au-Prince avait voulu du soixantime anniversaire de sa mort ( 18881948). A cette occasion, un buste son image, ralis par le sculpteur hatien situ langle des rues Martin Luther King et Lamartinire, dans un quartier rsidentiel qui soppose la sobrit des logis de son village natal. Depuis lors, il trne sur un simple pidestal de ciment blanchi la chaux, sous lil indiffrent qui, peut-tre, sinterrogent sur cet illustre inconnu au visage osseux et aux cheveux soigneusement cirs. Noye dans ce banal dcor, sa statue sest peu peu drobe aux regards, jusqu sombrer dans un mpris presquabsolu. En dpit de tout, les amants de lart gardent de lui de prcieux souvenirs. Telle lanecdote, rapporte dans le livre du Dr.Michel Philippe Lerebours Hati et ses peintres, qui relate la rencontre en 1943, Montrouis, de lartiste et de Dewitt Peters. Suite cette rencontre, le fondateur du Centre dArt arrive le convaincre de venir sinstaller Port-au-Prince. Cette dcision, il lavait prise aprs une vision au cours de laquelle ses dieux Autoportrait du peintre Hector Hyppolite Dcs du chanteur Lauteur et interprte de la chanson culte, L m pa w soly la, ayant accompagn le renversement du dictateur Jean Claude Duvalier le 7 dcd Miami tt ce lundi 14 octobre dune massive crise cardiaque. Jean Michel Daudier naquit aux Cayes, en Hati, dans une famille de musiciens et de potes. Il est le jeune frre du pote militant du crole, Jean Mapou, animateur de la Sosyete Koukouy. Jean Michel avait 15 ans lorsquil a appris jouer la guitare. Jean Michel Daudier est eut crit une chanson de protestation appele L m pa w soly la (quand on ne voit plus le soleil). La chanson a t crite pour la station de radio catholique Radyo Soly, qui avait soutenu le combat contre lancien dictateur Baby Doc (Jean Claude gens ont t arrts pour avoir entonn cette chanson dans les rues de Port-au-Prince aprs un concert de charit. Au cours des vingt dernires annes, Jean Michel Daudier a largi son style musical. Vivant aux Etats-Unis depuis 1989, il sest produit dans beaucoup de villes et a voyag partout. Il a t favorablement mentionn par dimportants journaux et revues aux USA, au Canada et en Hati. et Samba. Les textes sont en Crole, Franais et Anglais. Nos sympathies sa famille et ses collaborateurs. Jean Michel Daudier

PAGE 3

Page 3 LACTUALITE EN MARCHE ( mais rduite Cette plainte en nom collectif, dpose devant le tribunal fdral de Manhattan par cinq Hatiens, entend reprsenter les plus pidmie introduite par des Casques bleus taient mortes. Cest la pire pidmie de cholra au monde, a-t-il insist, en soulignant quavant sur le sujet, dont une des Centres amricains de contrle et de prvention des maladies (CDC), lONU na jamais reconnu sa responsabilit, a regrett lors de cette confrence de presse lavocate de lInstitut pour la justice et la dmocratie en Hati (IJDH), Beatrice Lindstrom, estimant que le recours la justice tait la seule solution. bleus npalais taient arrivs entre le 9 et le rotation de six mois de la mission des Nations unies pour la stabilisation en Hati (Minustah). Ces soldats npalais avaient t entrans dans les environs de la valle de Katmandou, o svissait une violente pidmie de cholra. Les eaux uses et le mauvais tat des installations sanitaires en Hati --victime neuf mois plus tt dun grave tremblement de terre-, ont rapidement propag la maladie via la rivire de la ville de Mirebelais dans le centre du pays, avec un premier mort le 14 La plainte, qui vise lONU, mais aussi son secrtaire gnral Ban Ki-Moon, la mission de stabilisation de lONU en Haiti (Minustah) et Edmond Mulet, son ancien secrtaire gnral adjoint, accuse lONU de comportement ngligent, dangereux, et tortueux. Elle ne prcise pas de montant dindemnits qui, selon Mme Lindstrom, devra tre dcid par un jury populaire. Mais lors de discussions prcdentes avec lONU, lIJDH, base Boston, avait chaque personne infecte, a reconnu mercredi lavocate. Eliminer le cholra en Hati prendra dix ans et cotera 2,2 milliards de dollars, a-t-elle galement dclar lAFP. LONU, selon elle, a allou au problme seulement 1% de ce montant. Les plaignants sattendent ce que lONU plaide limmunit. En fvrier dernier, cest sur cette base que lorganisation avait dailleurs rpondu une prcdente demande de lIJDH datant de Cette demande nest pas recevable au titre de la section 29 de la Convention sur les privilges et immunits des Nations de lorganisation, Martin Nesirky. Pas de commentaire lONU Ce sont des circonstances uniques, pour lesquelles lONU ne peut pas se cacher derrire le bouclier de limmunit, a-t-il ajout, prcisant quils iraient en appel si le tribunal dcidait de ne pas se saisir de la plainte. Selon Mme Lindstrom, les faits sont tablis, et la question est de savoir comment lONU dcidera dy rpondre. Nous esprons quelle dcidera de reconnatre sa responsablit, et nous esprons que le tribunal (...) jugera la plainte recevable, a-t-elle dclar lAFP. New York est la ville o se trouve le sige de lONU. Selon la plainte, des cas de cholra ont t dtects depuis aux Etats-Unis, en Rpublicaine dominicaine et Cuba. Mercredi, lONU a prcis quelle restait sur cette position et sest refuse commenter le dpt de la plainte. Mais un porteparole a soulign que lONU sefforce de faire tout ce qui est en son pouvoir pour aider la population de Hati surmonter lpidmie de cholra. Nous pensons que nous allons gagner, a affirm de son ct Ira Le Conseil de scurit a renouvel jeudi pour un an le mandat de la Mission de lONU pour la stabilisation en Hati (Minustah), en rduisant une nouvelle fois ses effectifs. Dans une rsolution, le Conseil dcide de proroger le mandat de la Minustah le renouveler encore. Suivant les recommandations du secrtaire gnral de lONU Ban Ki-moon, le Conseil ramne les effectifs militaires maximum. Les effectifs policiers restent Les policiers et soldats de lONU effectifs nont cess dtre rduits depuis. dernier la rduction du nombre de Casques bleus en estimant que le programme de formation de la police nationale hatienne se droule comme prvu et que la situation de scurit montre des signes damlioration progressive. La rsolution fait brivement allusion lpidmie de cholra attribue des Casques depuis trois ans. Elle prend note des efforts que fait le gouvernement hatien pour tenter de matriser et stopper lpidmie (...) et engage instamment les organismes de lONU continuer de laider amliorer le systme sanitaire du pays. Il faut apporter un appui durable et appropri en particulier aux interventions mdicales visant lutter rapidement contre les pidmies afin de rduire cette menace, souligne le texte. La rsolution rappelle que lONU et le gouvernement hatien ont lanc un appel de fonds international pour radiquer lpidmie mais ne fait aucune rfrence aux accusations contre le contingent npalais. Des avocats de victimes ont port plainte mercredi New York contre lONU, affirmant que lorganisation tait responsable de lpidmie et devait verser des compensations qui pourraient atteindre des millions de dollars. Malgr plusieurs tudes, dont une des Centres amricains de contrle et de prvention des maladies (CDC), qui concluaient la responsabilit des Casques bleus, lONU na jamais reconnu cette responsabilit dune immunit face ses poursuites. Plainte contre lONU New York pour lpidmie de cholera en Hati p.1 Un nouveau gouvernement se cherche : Gouvnman an lakay ou p.1 Budget reconduit ou chque en blanc ? p.1 intestines p.1 De Hillsboro Lampedusa p.1 De Dien Bien Phu Saint Domingue p.1 Hector Hyppolite p.2 Artisanat en Fte p.8 Minustah prolonge mais rduite p.3 La Mission dHati au Benelux p.12 DEVELOPPEMENT La route de leau p.13 une vie en musique

PAGE 4

Page 4 UNE ANALYSE Mondiale, Mme Mary Barton-Dock, indiquant (mardi 8 Octobre) que la Banque est satisfaite de la faon dont voluent Mme Barton-Dock sexprimait lors dun atelier organis par le Gouvernement et les bailleurs appel : Revue devant une commission de la Chambre des Reprsentants Washington : Ce gouvernement a soumis plus de cas anticorruption que ses prdcesseurs quels quils soient. La faiblesse est quils ne sont pas poursuivis avec succs, parce quil faut une nouvelle loi anti-corruption a poursuivi Adams, qui reporte de ce fait la charge sur le dos du ( Ce samedi deuxime dition, dans la commune de Delmas (arrondissement de Port-au-Prince), de Gouvnman vos dolances !), une innovation rcemment introduite par ladministration du Prsident Michel Martelly et du Premier o le Premier ministre Laurent Lamothe, particulirement, plonge tte baisse dans cette nouvelle approche, cette nouvelle forme de gouvernance (les mauvaises langues diraient ce nouvel avatar !), mi mandat du quinquennat du une importante variation dans le langage des institutions internationales et de nos bailleurs. Cela commence par lenvoye spciale de la Banque Lopposition hsite en ce moment entre les deux : lections ou dmission ? De plus, le Snat na-t-il pas vot une rsolution pour la mise en accusation du Prsident de la Rpublique et du Premier ministre (et aussi du ministre de la Justice) dans le cadre dune investigation sur la mort subite dun juge qui investiguait un dossier de corruption impliquant la Premire dame, Sophia Martelly ? Sur ce, intervient ce nouveau volte-face de la communaut internationale dont toutes les dernires dclarations visent plutt consolider la position du pouvoir excutif. de gages lopposition en vue de la tenue des lections, mais auxquels celle-ci na rpondu jusquici quen rallongeant la liste de ses griefs et exigences ? Or faut pas oublier que le prsident Martelly est internationale OEA-Nations Unies-USA-Canada ? Et que depuis plusieurs dcennies, cest le gouvernement hatien idologiquement le plus proche des vux du grand capitalisme international ( !). Des voix se sont leves au Snat pour critiquer les dclarations du Coordonnateur spcial pour Hati, Thomas Je pense que nous commenons avoir des rsultats intressants, a dit lenvoye spciale de la Banque mondiale, notamment dans les domaines des infrastructures (rnovation routes, ponts) et dans le secteur agricole. de lUE (Union europenne). LUnion europenne tire un bilan positif de ses est signe de progrs tangibles et accomplis. Cest le gouvernement et la socit hatienne qui doivent nous indiquer quelles sont leurs priorits, quelles sont aide et quels sont les meilleurs moyens pour valuer cette aide On sait que ladministration Martelly-Lamothe lutte depuis son entre en fonction pour exercer un meilleur contrle sur lassistance externe dtourne depuis de nombreuses annes vers les organisations non gouvernementales (ONG), le talon dAchille des gouvernements hatiens. Et sur ce, tombe la dclaration du Coordonnateur spcial pour Hati au Dpartement dEtat, Thomas C. Adams, ( / p. 5 ) Aux USA et au Canada, coutez Melodie FM sur votre cellulaire : 605 ou 832 Le coordonnateur du dossier Hati au Dpartement dEtat, Thomas J. Adams Lassistance trs participative pendant la 2 e dition de Gouvneman an lakay ou (le gouvernement vient recueillir vos dolances) samedi au Palais Municipal de Delmas sous la baguette du chef du gouvernement Laurent Lamothe (photo J.J. Augustin) ministre Laurent Salvador Lamothe. Le pays doit aller bientt des La formule Gouvnman an lakay ou semble tout indique pour ouvrir une campagne lectorale dans laquelle le pouvoir en place joue gros. de la caisse publique. Mais cela va plus loin. Ce nest pas tout. Une certaine conjonction avec des dclarations des grandes puissances laisse croire que ce changement (serait-ce uniquement de style ?) se fait aussi en accord avec ces dernires. Probablement que, leurs yeux, la nouvelle dmarche pourrait aider une certaine dconcentration de la machine administrative, donc plus de dmocratie effective. Ce qui bien sr reste voir. Toujours est-il que cest au moment Parlement hatien. Or cest la mme communaut internationale qui, il y a quelques semaines, mettait la pression sur le pouvoir excutif pour lorganisation des lections que lopposition de pouvoir rendre le Snat dysfonctionnel et gouverner par dcrets, le temps de pouvoir ses propres choix lors de futures lgislatives. Sous la pression, la Prsidence a accept de dposer au Parlement le projet de loi lectoral. Celui-ci a t vot par la Chambre des dputs. Le Snat aussi mais avec des vacances) doivent nouveau se runir pour essayer de raccommoder les deux versions. Mais il existe une autre tendance, qui se montre de moins en moins intresse aux lections et qui milite plutt pour forcer la dmission le chef de lEtat.

PAGE 5

Page 5 DE LACTUALITE ( Ou plutt ce quon appelle le budget reconduit. En effet, le projet gouvernemental a t rejet, aprs analyse, par le Snat, ouvrant la voie ce quon appelle le budget reconduit. Cest dire, en vertu de la Constitution, ladoption pour la fonctionnement (ou de consommation) que des augmentations sont faites. Au lieu de dpenses capables de gnrer des biens et services, cest le contraire. Do ncessit pour une ractualisation du budget dit reconduit. Pour un budget raliste. Il est dautant plus normal dy procder que le Budget reconduit oui, mais dans quel tat ? Sinon comment procder aux rpartitions, celles-ci devant tre faites de manire rationnelle, proportionnellement signale que dans le projet qui avait t dpos par lExcutif, au lieu du budget dinvestissement cest sur le budget de Le Directeur gnral de lElectricit dHati, Jean Erol Morose, a reu du gouvernement la mission de collecter les crances de la compagnie cote que cote que cote (photo J.J. Augustin) ( / p. 11 ) Mais ce nest pas si simple du fait que beaucoup de coupes doivent tre opres dans le nouveau budget par rapport au prcdent. Dabord de nombreux pays (tels le Canada) ont annonc une diminution de leur support. Ensuite lanne dernire lEtat qui projetait des rentres que quelque 43 milliards. Ce qui fait un gros manque gagner. Il faudrait donc parler de budget reconduit (-) moins. Ce que le prsident de la Snat, le snateur Jocelerme Privert, introduit dans le dbat sous le nom de Budget raliste ou ractualis. Daprs Privert, lExcutif na pas rpondu une requte du Parlement pour cette ractualisation. que le budget a t reconduit, ce que prvoit la Constitution toutes les fois que les deux chambres ne seraient pas arrives accorder leur vote dpos par le gouvernement. Et toutes les fois que ce dpt a t fait dans le dlai prescrit. le lundi 7 octobre coul, avec tous les renseignements sur les produits agricoles que doit fournir lEtat hatien pour payer la dette contracte dans le cadre de laccord PetroCaribe. Il a aussi parl de lIlepartenariat avec lEtat hatien, un projet dinfrastructures htelires amricains. Ce sont donc autant dinvestissements en perspective et puisquil sagit de PetroCaribe (du moins dans le cas des produits intrt donner une plus grande priorit au budget dinvestissements lanne dernire, puisque ce sont des investissements tout fait garantis. Do toute limportance, pardon la grande urgence pour une ractualisation, une remise jour du budget dit reconduit. Sinon ce nest pas un budget mais un chque en blanc Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince ( Adams flicitant le pouvoir Martelly-Lamothe pour ses succs en matire de lutte contre la corruption, alors que pour ces membres de lopposition parlementaire cest tout le contraire : aucun gouvernement na jamais t plus corrompu et plus tolrant envers les abus de toutes sortes. Mais le dbat va aujourdhui probablement plus loin : lopposition a reu beaucoup de concessions, semble croire la communaut internationale, y compris de sa part, fait que sterniser. Et aujourdhui beaucoup plus du fait de lopposition que de celui du chef de lEtat ? Il y a fort parier que aux yeux de linternational, la balle est aujourdhui dans le camp de lopposition. En tout cas, les grandes instances ne marchent pas avec la demande de renvoi du pouvoir en place quelles chercheraient au contraire consolider. Hati en Marche, 12 Octobre 2013 Par Chiara Liguori, chercheuse pour lquipe Carabes dAmnesty Inter national Le tremblement de la vie de Justine. Ses parents et plu sieurs de ses proches taient tues dans la catastrophe. Elle et ses trois enfants taient parmi les deux mil lions de personnes qui se sont retrouves la rue. De plus, elle a perdu son travail quand lusine o elle travail lait sest croule. Depuis lors, elle habite dans un camp de fortune appel Gaston Magwon, situ Carrefour, un quartier de la banlieue de Port-au-Prince. La vie au quotidien est dure pour Justine. Elle a trois enfants mais, comme elle a perdu son travail et que personne de sa famille nest en mesure de laider, elle ne peut plus leur payer lcole. Elle doit se battre tous les jours pour ne pas tomber malade car le camp nest quip ni de toilettes, ni de douches, ni deau potable et a t rcemment envahi de dtritus apports par des inondations. cela sajoute quelle vit dans langoisse Un village de tentes suite au sisme de janvier 2010

PAGE 6

LUTTE DE LIBERATION ( Vo Nguyen Giap, dcd le 4 octobre coul, lge Puis dix ans plus tard, face aux Etats-Unis dans la Guerre du Napolon. Celui-ci disait : L o une chvre passe, un homme peut passer. L o un homme passe, un bataillon peut passer. A Dien Bien Phu, explique Giap, pour livrer un kilo quatre fois plus pendant le transport, autrement dit ce dernier (le transport, la logistique) est bien plus important que larme mulets. La guerre de libration nationale nest pas, sans une Avi Eleksyon Espesyal Dapre Rezolisyon Konte Miami-Dade R-590-13, adopte jou 2 jiy 2013 pa Asanble Komisyon Konte Miami-Dade, Florid, yo avize nou ke yon eleksyon espesyal ap ft le 5 novanm 2013, pou soumt devan vot kalifye Konte Miami-Dade yo, pou yo ka apwouve oswa dezapwouve pwopozisyon sa-a: Finansman Modnizasyon ak Amelyorasyon Sistm Sante Jackson Health System lan atrav Emisyon Bon ak Obligasyon Jeneral ske se pou Konte Miami-Dade nanse modnizasyon, amelyorasyon ak ekipman etablisman sistm sante Jackson Health System ki sitiye toupatou nan Konte a, ki gen ladan li, men pa limite a, sal dijans, bilding ki bay swen pou timoun ki pa entnen yo epi sant swen ijans yo, nan emt, tanzantan, d Bon ak Obligasyon Jeneral ki peyab ak lajan taks ad valorem ki kolekte nan Konte Miami-Dade nan yon montan prensipal ki pa depase $830,000,000, avk yon enter ki pa depase to maksimm legal la epi ki va vin an echeyans nan lespas 30 ane apati dat li te emt la? POU BON YO 100 KONT BON YO 101 Tout vot kalifye ki abite nan Konte Miami-Dade va elijib pou vote POU BON YO oswa KONT BON YO sou pwopozisyon sa-a. Tout biwo vt ap ouv de 7 dimaten jiska 7 diswa jou eleksyon espesyal sa-a. Eleksyon espesyal sa-a va ft dapre lwa jeneral sou eleksyon ki etabli pou eleksyon espesyal yo ak tout lt rgleman ki gouvne Konstitisyon Otonm Konte Miami-Dade. Penelope Townsley Sipvis Eleksyon Konte Miami-Dade, Florid implication profonde, totale de toute la nation. Il est vident qu ce compte-l, la t lune des premires guerres de libration nationale. Avec non seulement le transport des canons dos dhomme jusqu des sommets comme, pour citer les plus clbres, la Citadelle, ou le Camp Grard ou la Butte Charrier, mais de plus le ventre vide. Autrement dit aussi Napolon sest fait battre Saint Domingue, future Hati, sur son propre terrain. lun des premiers pays stre rconcilis avec le Vietnam a t les Etats-Unis. Ce qui na pas moins contribu la profonde transformation entreprise par celui-ci devenu un des ples du capitalisme et de la mondialisation conomique. Tout en demeurant, comme la Chine, un rgime parti unique. Mais sans encourir autant de critiques que la Chine (jamais on na entendu poser la question du respect des droits de lhomme au Vietnam ?). Le Vietnam est-il (aux yeux de lOuest) une pine au pied du gant chinois ? La petite arme forme par Giap na-t-elle pas failli donner aussi une leon aux Chinois sino-vietnamienne. La Chine de Mao qui a t le berceau de la guerre de libration du Vietnam. On dit que Giap ntait pas tout fait en bons termes avec la nouvelle gnration de dirigeants. De toutes faons, il a pu estimer avoir bien rempli sa mission ; le Vietnam daujourdhui, qui fait des investissements partout dans le monde, est le mme pays qui, sous loccupation franaise dans lancienne Indochine, voyait sa population oblige de se constituer esclave dans les plantations darbre caoutchouc, pour ne pas mourir de faim. Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince Vietnam ainsi connue. Deux dmonstrations succs de ce quon appelait lors guerre de libration nationale. Totalement diffrente des attentats la roquette des Fedayin ou mme au dtournement davions de ligne transforms La guerre de libration nationale telle que conue par Giap, cest vraiment lengagement de toute une nation. Ce nest pas le Gnral de Castries dans son bunker Dien Bien Phu. Ni le Gnral amricain Westmoreland (entre parenthses qui saluera plus tard le talent de son adversaire vietnamien) depuis son QG climatis Washington. Une centenaire raconte pour lhebdomadaire Courrier International linstallation du poste de commandement secret de Giap Muong Dang, non loin de la cuvette o va se drouler la fameuse bataille qui marquera la dfaite des troupes franaises. Ce ne sont srement pas les armes qui ont fait la diffrence que les villageois assurant le transport dos dhomme et de femme du matriel militaire et des vivres dans cette rgion montagneuse du nord-ouest du pays et que les stratges militaires franais considraient ce titre comme invincibles. Comme si les Occidentaux ont des immdiatement dans leur propre systme des valeurs, cest de la mme faon que larme nord-vietnamienne (nom de guerre Vietcong) entrera victorieuse dans Saigon, la capitale du Sud Vietnam, dfendue par une force Giap est aussi linspirateur de la non moins clbre Piste Ho Chi Min, du nom du pre de lindpendance du Vietnam, immense ddale travers la jungle, disparaissant dans de contourner le dispositif militaire amricain. Giap a cit parmi ses modles, oui, un Hros national vietnamien, Nguyen Vo Giap ( / p. 7 ) 27 septembre 2013 Cest mal parti pour la rforme de limmigration. La Chambre des reprsentants devait reprendre le dossier cet automne aprs que le Snat amricain eut approuv en millions de sans-papiers. Mais la bataille du budget qui oppose Barack Obama aux rpublicains et les profondes diffrences idologiques qui enveniment le climat politique Washington pourraient nouveau retarder lchance de la rforme que le La rentre na pas t trs propice la ngociation. La semaine dernire, John Carter et Sam Jonhson, reprsentants du Texas, deux des trois rpublicains dun groupe bipartisan, le gang of seven qui, avec leurs collgues dmocrates, essayaient de faire avancer la rforme, annonaient quils jetaient lponge, ne se sentant pas pauls par la hirarchie de leur parti. Nous sommes au point mort. Je ne crois pas que nous puissions prsenter un projet de sitt avouait du ngociateur. La reforme de limmigration ne semble avoir aucune chance la Chambre spcialiste des questions migratoires la facult de droit de Cornell. Mais les dmocrates ne savouent pas vaincus. Pour forcer la main aux rpublicains, Nancy Pelosi, la chef de la minorit, envisagerait la semaine prochaine de demander la Chambre de se prononcer sur la loi du Snat laquelle elle aurait rajout une clause qui renforcerait encore plus la scurit aux frontires. Son initiative a peu de chances daboutir. Se pose aussi une question de calendrier : le bras de fer budgtaire occupera les reprsentants une bonne partie du mois doctobre, il ne restera plus beaucoup de temps pour trouver un consensus sur une question qui divise dj les deux partis. La Chambre ne sigera que neuf semaines en tout et tout beaucoup moins disponibles car en priode prlectorale avant les lgislatives ( mid-term elections ) de novembre. Nous avons vraiment besoin que la Chambre approuve la rforme cet automne directeur de Americas Voice, un groupe en faveur des droits des immigrants, P-au-P, 11 oct. [AlterPresse] --Natasha Bachata est le nouveau titre du chanteur Wyclef Jeannelle Jean publi ce vendredi 11 octobre sur son compte twitter, un texte bas sur la dnationalisation de milliers de Dominicains, apprend AlterPresse. La musique emprunte le rythme du bachata dorigine dominicaine et le sujet abord est la dcision sur la dnationalisation de milliers de Dominicains, la plupart dascendance hatienne, prononce le 23 septembre dernier par la Cour constitutionnelle. () Ils coupent la canne dans les bateys, les tudiants tudient Santiago pour devenir mdecins SantoDomingo, Natasha est Dominicaine mais leurs enfants nauront pas didentit chante Wyclef Jean en Crole hatien. Wyclef dit quil le respecte mais appelle le personnage de sa chanson, Natasha, demander son pre de revenir sur sa dcision. Ce sont des Hatiens-Dominicains, ils ne peuvent sans identit ajoute-t-il. Il joint ainsi sa voix plusieurs organisations dnonant la dcision de la Cour constitutionnelle dominicaine comme un coup contre la diaspora hatienne en general. Cest la seconde fois que le chanteur sort un titre en

PAGE 7

Page 7 MEA CULPA ( Yo avize piblik lan de chanjman tanpor ak pmanan sa yo ki ft nan adrs biwo vt sa yo ki ekri pi ba la a pou Eleksyon Espesyal 5 novanm 2013 Konte Miami-Dade la. Sipviz Eleksyon an f chanjman sa yo dapre Seksyon 101.71 Lwa Florid. CHANJMAN TANPOR NAN BIWO VT SA YOBiwo Vt Nimewo Nouvo Lokal 016 Treasure Island Elementary School 7540 E. Treasure Drive 036/039 Miami Beach Police Athletic League 999 11th Street 126 Fulford Elementary School 16140 NE 18th Avenue 152/178 North Miami Jaycees 12100 W. Dixie Hwy. 417/458 Miami-Dade County Fair & Expo. Center 10901 SW 24th Street 418 Miami-Dade County Fair & Expo. Center 10901 SW 24th Street 420 Coral Park Elementary School 1225 SW 97th Avenue 430 Sylvania Heights Elementary School 5901 SW 16th Street 509 Miami International Links/Melreese Country Club 1802 NW 37th Avenue 510 Miami International Links/Melreese Country Club 1802 NW 37th Avenue 522/597 Miami Jackson Sr. High School 1751 NW 36th Street 529 Jose De Diego Middle School 3100 NW 5th Avenue 601 Biltmore Hotel 1200 Anastasia Avenue 745/783 Riverside Baptist Church 10775 SW 104th Street 759/790 Unity Center of Miami 16320 SW 147th Avenue 819 Perrine-Peters UTD Methodist Church 18301 S. Dixie Hwy.CHANJMAN PMANAN NAN BIWO VT SA YOBiwo Vt Nimewo Nouvo Lokal 119 Gertrude K. Edelman/Sabal Palm Elementary School 17101 NE 7th Avenue 162 Edison Neighborhood Center 150 NW 79th Street 328 John F. Kennedy Library 190 West 49th Street 331 John F. Kennedy Library 190 West 49th Street 352 Mary Collins Community Center 15151 NW 82nd Avenue 450 John I. Smith K-8 Center Main Campus 10415 NW 52nd Street 454 John I. Smith K-8 Middle Learning Center 5005 NW 112th Avenue 623/675/779 Christ Center Church 6750 Sunset Drive 642/653 Christ Center Church 6750 Sunset Drive 651/665 Iglesia Cristiana Comunidad de Esperanza 6330 Bird Road 752 Continental Park 10000 SW 82nd Avenue 919/939 Keys Gate Country Club 2300 Palm Drive Penelope Townsley Sipviz Eleksyon Konte Miami-Dade, Florid Avi Piblik ( Les racistes dominicains ne manque pas de provoquer actuellement un toll de par le monde. Mais ce nest pas seulement le racisme qui propulse la faction anti-hatianiste aujourdhui au pouvoir Santo Domingo de (Parti de la libration dominicaine), mais aussi et surtout son assurance que la socit hatienne est aujourdhui trop faible pour pouvoir relever la tte. Sinon comment expliquer que alors que nous affichons un dficit dans notre balance commerciale aussi scandaleux (plus quand nous peinons leur vendre pour plus de conue par des gens intelligents et soucieux de la fortune conomique de leur pays Cest que au-del de notre dsastre conomique qui alimente la croissance de notre voisin (le seul pays avec lequel celui-ci mal encore plus profond. Presque congnital : la division. La mme semaine o la Cour constitutionnelle dominicaine prenait sa une Prsidence et un Parlement couteaux tirs, ni lun ni lautre capable de prendre une importante dcision ; et une opposition sans autre programme que la dmission du prsident de la rpublique, une fois de plus. Etc. Comme si nous avons tant faire avec nos luttes intestines, nos querelles de clocher quil ne nous reste plus le temps ni la force et lintelligence pour rien dautre. Or nos voisins sont nos principaux observateurs. Encore plus ceux dentre eux qui guettent depuis toujours le moment de tirer quelque revanche soit historique (les deux dcennies doccupation au 19 e sicle), soit raciale La Rpublique dominicaine est dominante mtisse (blanc, indien, noir). Hati est un peuple noir. Dlibrment. fermer la frontire par o se fait le gros du commerce dominico-hatien Mais si contrairement nos voisins le totalement ignor en Hati, si nous navons rien qui continuent faire rage sur la terre africaine, par contre nous avons hrit du colonisateur franais (Hati fut colonise pendant quatre sicles et principalement par la France) une autre forme de division : par la couleur de la peau et la prdominance (surfaite) de la culture europenne. Plus clair de peau = plus prs de lex-colonisateur = plus prs de sa civilisation impose comme suprieure Et de fil en aiguille, cette multiplication des barrires sest tablie au cours des gnrations, ne se limitant plus la chaque groupe, chaque famille. Chaque conscience Comme nous le rappelle si bien cette interrogation dans un texte publi sur le site de lagence Alterpresse : lon peut se demander pourquoi la socit hatienne, et en particulier les lites, se taisent-elles ? Serait-ce quelles ne se sentent pas concernes par le sort de ces gens-l ? Et lauteure de poursuivre (tout la fois choquant et incroyable) : A la diffrence des Dominicains de tous ges et de toutes catgories sociales qui font entendre leur voix (), sortent dans les rues et se mobilisent contre cette dcision (quils jugent) inique de la Cour Constitutionnelle (de leur pays). Et de conclure : Aurions-nous perdu notre capacit dindignation et dempathie ? Il y a dabord le ces gens-l not plus haut. En crole, moun sa yo. Cest le terme traditionnel pour marquer la diffrence de classe, mais pendant longtemps et jusqu encore trs rcemment : la barrire de couleur. La majorit des Dominicains descendants dHatiens sont les enfants des paysans hatiens qui, pousss par la misre en Hati, ont migr en nombre toujours plus grand vers les plantations de canne dans le pays voisin. malgr lui, naurait donc pas la capacit de distinguer que la progniture en question (nous parlons de 4 gnrations) a grandi dans un pays offrant des possibilits autres en matire dducation et dopportunits professionnelles. Et aussi douverture sociale Mais nous retiendrons aussi cette (qui signe le texte) : Aurions-nous perdu notre capacit dindignation et dempathie ? Il est certain que les squelles historiques ne peuvent tout excuser. Mais que plus srement, au cours de ces deux dernires dcennies de cannibalisme politique, nous avons perdu tous nos repres, tous nos modles. Et enfin que dans ce domaine comme en tout autre nous attendons, ben oui, laide humanitaire. La Cour interamricaine sest dj saisie de la question, le Haut Commissariat des Nations Unies aussi. Etc. Que lon nous ait un peu aid aussi sombrer dans cet tat didiotie heureuse, peuttre Mais en politique comme dans la vie prive, cest en prenant ses responsabilits quon assume sa souverainet. Le seul espoir est que la provocation des racistes de Santo Domingo soit justement le seul genre de choc (lectrique) capable de nous rveiller Hati en Marche 11 Octobre 2013 Dans un test-pressing sorti en juin, lancien candidat la prsidence a rgl ses comptes, sous forme de reproches dissimuls, avec plusieurs personnes, dont le prsident Michel Martelly, et lancien prsident amricain William Jefferson (Bill) Clinton.

PAGE 8

Page 8 NORD SUD noys au large de la Floride, Hillsboro. Une nouvelle page de la diaspora hatienne venait de scrire : Hillsboro Beach. Hillsboro cest lhistoire aussi du Pre Grard Jean camps de limmigration amricaine, que ce soit Miami quon devait se mettre tout entier au service de la communaut. Et la surprise cette fois tait de taille. Des boat people mais pour des raisons que lon comprend nous prfrions le terme de rfugi (rfugi politique contre celui de rfugi conomique invent exprs par ladministration Reagan pour cette le italienne qui fait sans arrt lactualit depuis deux semaines. En effet, quand nous sommes arrivs Hillsboro, quelque trois heures de Miami, la plage avait dj t nettoye. On naurait pas cru que venait de sy jouer un spectacle aussi hallucinant. Cest comme a au pays du blanc. Lhistoire est termine avant mme que lencre ne sche. Nous parlons dune des capitales touristiques des Etats-Unis et du monde. Hillsboro, Pompano, West Palm Beach La semaine dernire, le Vatican (sis galement en Italie, nest-ce pas) a dclar jour de deuil celui de la dcouverte des centaines de corps rejets par la mer. Et les autorits italiennes ont dcid, chose inoue, de leur accorder la rsidence lgale, oui, comme un geste symbolique lendroit de ceux qui ont risqu ainsi leur vie. Partis depuis la Somalie et lEthiopie, lautre bout de lAfrique, ils ont remont tout le continent. Jusqu la Lybie do ils ont pris le bateau. avaient dj perdu la vie au large des les des Bahamas ( ce vrai petit cimetire), mais ctait la premire fois que cela se produisait en Floride. les vagues vers le sable immacul. En face des plus beaux condominiums. Leurs rsidents tous aux fentres. Peut-tre que, comme nous, eux aussi avaient sch leur travail pour La tl montre les gardes ctes, comme on dit, dpasss par les vnements. Plus ils en comptent, plus il en arrive. Euh non, attention ne pas confondre avec Lampedusa, ( ) Pre Grard Jean Juste mort en 2009 62 ans Jean Claude Charles (1949-2008) (Krome Avenue), New York ou Porto-Rico (Fort Allen). Cela grce au militantisme sans bornes dune communaut mobilise contre la dictature Duvalier qui, en dtruisant leur pays, les a forcs prendre la mer (mot dordre : les dents des requins sont encore plus douces que les machettes des tontons macoutes) et contre le gouvernement Rpublicain de Ronald Reagan qui leur refusait le mme accueil quaux Cubains fuyant galement leur le. Ceux-ci sont reus en combattants pour la libert. Injustice idologique. En une minute, on tait tous devant le Haitian Refugee Center (Centre des Rfugis Hatiens) la 54 e Rue, de Miami. Chacun disposant toujours dune liste dexcuses fournir au patron de la factory chaque fois quil y avait une urgence et Le Parc Historique de la Canne Sucre ne dsemplissait pas. Surtout dimanche, parce que samedi dame pluie a gt un peu la foire, les exposants sempressant de plier bagages pour ne pas voir abimer leur pices. Mais ils sont revenus en foule dimanche. Foule dexposants et surtout un public qui narrtait pas darriver. avec une minutie de dtail sur ces visages en pierre taille. Articles taills sur la pierre noire tout comme sur la pierre blanche ou rose Ces derniers artistes et artisans viennent de Logne. Et puis arrive largile du Plateau central utilis dans la lentreprise Shelley Clay, une initiative de Papillon Entreprise, argile, mais aussi toute une gamme de bijoux dans le mme matriau (petits bracelets, boucles doreille, des bagues de toutes les formes et couleurs (rouge, bleu, mauve, blanche) mais sur le mme stand des colliers en matriaux de rcupration et na protest, surtout que ds le premier achat on pouvait se faire rembourser le ticket dentre. Chacun avait sa carte de visite, une courtoisie de la compagnie de tlphonie DIGICEL. Ce qui a dabord frapp cest lharmonie dans la disposition des stands. Matalie Josile (appliques sur tissu), Yvresse des Tropiques (transformation de produits), Heston Romulus (pierre taille), All Lande Bussereth (broderie), Phelicia DELL (VV Collection), Kali Art Deco (Cuir et Mtal) etc La carte vous donnait le numro de tlphone merveilleux produits. Chaque stand avait aussi son enseigne AFte pour Artisanat en Fte. En second lieu, on est frapp par la diversit des objets dart et dartisanat exposs. Ds lentre ce sont les tailleurs de pierre avec une varit dobjets en pierre taille chaque anne toujours plus large. Nous avons vu pour la premire fois une petite inscription rappelant que cest ce fameux argile qui aurait servi la fabrication de galettes pour combler la faim des plus pauvres. Une des raisons qui aurait donn naissance des guirlandes pour arbres de Noel. Lentreprise verse aux ouvrires un salaire quivalant par jour). Shelly Clay est une des dernires innovations de la modiste internationale Dona Karan. Comme preuve que lartisanat hatien se porte mieux, une rencontre avec Michel Chateigne simpose. Il est le designer en chef de lAssociation des Designers, regroupant au total 17 professionnels de cette branche fabricants de mais aussi de celui de lUnion Europenne qui leur permettra dassurer la fourniture rgulire des matires premires entrant dans la fabrication de ces articles et surtout qui les aidera trouver des dbouchs lextrieur pour la vente des produits. LAssociation des Designers vient de mettre sur pied ( / p. 12 ) ( / p. 13 ) Le stand des tailleurs de pierres de Logane Monument appelant la rsistance contre la Minustah (mission onusienne) accuse davoir import le cholera en Hati : Le Rsistant de lartiste Josu Blanchard La nouvelle collection de la modiste Phelicia Dell (photos Elsie Ethart)

PAGE 9

Page 9 BANQUE NATIONALE DE CREDIT

PAGE 10

WHATS UP LITTLE HAITI ? with Pascale E. Taddeo Charlie Rangel (D-N.Y.) participated in the protest. More members of advocacy groups and other activists. After an hours-long rally on the National Mall because of First Amendment claims -advocates and members police asked them to leave, they didnt, and they eventually were led off, to cheers from the crowd. immigration reform were held across the country on Saturday, and slightly less than a week after House Democrats introduced their own immigration bill based on two pieces of bipartisan legislation: one from the Senate and one approved by the House Homeland Security Committee. But the action also came during a government that they will not hold a vote on the Senate immigration bill or anything else that a majority of GOP members oppose. Activists and pro-reform members of Congress said the rally and civil disobedience were meant to show House Republicans that the pressure for an immigration bill will not National Mall that they must turn up the volume even more. Since the election last November, the United States enormous toll it takes on our families, our neighborhoods and our peace of mind. Our communities and our families do not have the luxury to rest or relax. One thousand, one hundred tomorrow, and the next day. Several Republicans turned out for the rally as well. reform and the only GOP member of a bipartisan working group on immigration who didnt quit, appeared on stage, along with Reps. David Valadao (R-Calif.), Jeff Denham (R-Calif.) and Ileana Ros-Lehtinen (R-Fla.). They did not participate in the protest later in the afternoon. Some of the arrestees on Tuesday have participated protesting deportations at the White House, and advocate Frank Sharry from the group Americas Voice was arrested during a protest near the Capitol in August. but reduced Last Thursday, the Security Council renewed for one (MINUSTAH). But once again, it reduced its workforce. In a resolution, the Council decided to extend the mandate of MINUSTAH until October 15 th renewing it again. Following the recommendations of the UN Secretary General Ban Ki-Moon, the Council brings the Military Mission to be reduced since. the number of peacekeepers by saying that The training of the Haitian National Police was proceeding as planned and that the security situation shows signs of gradual improvement. The resolution referred briefly to the cholera epidemic, dead over three years. It notes the efforts of the Haitian government has made to try to control and stop the epidemic (...), and urges the UN agencies to continue to help improve the countrys health system. There needs to be durable and suitable support epidemics quickly to reduce this threat, said the text. The resolution recalls that the UN and the Haitian regarded as a deliberate choice, a signal of tolerance of antiHaitianism by the state, which should concern us, said Edwin Parison, Executive Director of the Zile Foundation. has been a professor at the Diplomatic Academy housed in the Dominican chancellery, has been leading a smear campaign against Haiti and the Haitian community for years. He claims that there is a sector of the international community that is promoting a plan to merge of the two countries through what he calls a peaceful invasion of the Dominican territory by Haitian migration. of Statistics of the Dominican Republic, Haitian migrants and represent a percentage of 5.4 % of the Dominican population of for about 14 % of the population. against the Haitian presence in Bavaro, a resort community located in the eastern region of Dominican Republic. Surprisingly, the event was supported by the Director of Immigration, Jose Ricardo Taveras, who is also General Secretary of the political party National Progressive Force (FNP) an ally of the ruling party, the LDP the Dominican Liberation Party. His speech was based on anti-Haitianism. and Assistant Director of Immigration at the hearings said, It is absurd to think of racist and discriminatory practices by the Dominican State when Haitians have access to health, education and even the courts. Likewise, he rejected the notion that the Dominican Republic is conducting mass repatriations and conducts contrary to human rights as NGOs located in the border area have frequently denounced. Nevertheless, Bridget Wooding, of the NGO Obmica, said during a court hearing, that for only 13 months of the repatriated. Among them a wide number of black Dominicans deported from their own country because of the color of their skin. In spite of objections from the Dominican side, the court agreed to hear evidence and documentation relating to recent judicial decision by the Constitutional Court refugees and repatriates (GARR), was represented before the Inter-American Court. against the Dominican Republic, is expected in the coming months. On Monday, October 7 th The Pope appointed a new nuncio to the Dominican Republic. A nuncio is the equivalent of an ambassador of the Vatican in a country. Archbishop Jude Thaddeus Okolo is 57 years old and he is .. black Demonstration in favor of the Immigration Reform Mgr Jude Thaddeus Okolo WASHINGTON -Eight Democratic members of Congress joined with activists on Tuesday to block a street in view of the Capitol, an attempt to reignite immigration reform efforts that have stalled out in the House. (D-N.Y.), Al Green (D-Texas), Jan Schakowsky (D-Ill.) and government have appealed for international funds to eradicate the epidemic, but makes no reference to the charges against the Nepalese contingent. Victims counsels complained Wednesday in New responsible for the outbreak and had to pay compensation that could reach millions of dollars. Despite several studies, including a U.S. Centers for Disease Control and Prevention (CDC), which concluded the responsibility of the peacekeepers, the UN has never regarding this matter. AFP Three years after the outbreak of cholera in Haiti, lawyers of victims complained against the United Nations on Wednesday in New York, saying that the international that could reach millions of dollars. who have suffered from this epidemic introduced by Nepalese This is the worst cholera epidemic in the world, he the U.S. Centers for Disease Control and Prevention (CDC), the UN has never accepted responsibility, lamented Beatrice Lindstrom counsel for the Institute for Justice and Democracy in Haiti (IJDH) at the press conference, causing recourse to justice as the only solution. Haiti (MINUSTAH ).These Nepalese soldiers had been trained around the Kathmandu Valley, where there was a violent outbreak of cholera. Wastewater and poor sanitation in Haiti which nine months earlier had been victim of a severe earthquake rapidly spread the disease through the river city of Mirebelais in the th The complaint, which targets the UN, but also its Secretary General, Ban Ki-Moon, the mission of the UN former deputy general secretary, accused the UN of negligent behavior dangerous, and devious. It does not specify the amount of compensation which according to Lindstrom, shall be decided by a jury. But in previous discussions with the UN, IJDH based in Boston, had each infected person, the lawyer acknowledged Wednesday. Eliminating cholera in Haiti will take ten years and cost 2.2 billion dollars, she also told AFP. The UN, she said, has allocated only 1% of this amount for this problem. The plaintiffs expect the UN to plead immunity, as it had responded in February following a previous request from This application is not admissible under Section 29 of the Convention on the Privileges and Immunities of No comments at the UN. Last Wednesday, the United Nations said it retained complaint. But a spokesman stressed that the UN is trying to do everything in its power to help the people of Haiti recover from the cholera epidemic. his end. These are unique circumstances in which the UN cannot hide behind the shield of immunity, he has said, adding that they would appeal if the court decides not to hear the complaint. According to Lindstrom, the facts are established, and the question is how the UN decides to respond. Hopefully it court (...) considers the complaint admissible, she told AFP. New York is the city where the headquarters of the UN are located. According to the complaint, cases of cholera have since been detected since the United States, the Dominican Republican and Cuba. AHP The Dominican Republic was once again on the defensive during the recent working session of the InterAmerican Court of Human Rights, held in the Mexican capital on October 8 th and 9th. The hearings addressed the issue of discrimination and massive repatriations of Haitians and black Dominicans from the Dominican State, among them the promoters of the anti-Haitianism sentiment in the country. What might seem contradictory to the interests of the Dominican Republic by an international court should be Many would agree that it is not a coincidence, but rather a snub of the Jesuit Pope at xenophobic sectors of power in this country, as well as snub to the Dominican authorities. Some might even view it as a nod to the Haitians humiliated by the decision of the Dominican Constitutional Court to Archbishop Jude Thaddeus Okolo was born in Nigeria 1983. Until recently, he was the apostolic nuncio in the Central African Republic and Chad. The new Apostolic Nuncio will have to learn to deal well-known for his anti-Haitian diatribes, and is seen as an on national cohesion.

PAGE 11

Page 11 AVIS DIVERS caractre ; Prononce la dissolution des liens matrimoniaux ayant exist entre lesdits poux ; pour le surplus des formalits lgales ; Compense les dpens vu la qualit des parties ; en prsence de Me Sheila Monsanto BAZILE, Substitut du Commissaire du Gouvernement au Parquet prs le Tribunal de Premire Instance de Port-au-Prince de ce ressort, avec Il est ordonn tous huissiers sur ce requis de mettre le prsent jugement excution, en seront lgalement requis. Il est ordonn etc En foi de quoi etc Me Jean Levelt DESIRE Av. Me Jean Silas JEAN LEGER Av. Me Mario CHERY Av. PAR CES MOTIFS, le Tribunal sur les conclusions conformes du Ministre Public maintient le dfaut requis et octroy la barre contre Jusmne OGILM admet le divorce des parties. Prononce la dissolution des liens matrimoniaux existant entre Saint-Laurent SHERAQUI davec son pouse ne Jusmne OGILME pour abandon du toit marital, a ce destins le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers sil y Compense les dpens. AINSI JUG ET PRONONC PAR NOUS, Marie Rosie Dgand NICOLAS, Juge de Me. Pierre Luckner SANON Substitut du Commissaire du Gouvernement de ce ressort IL EST ORDONN .. ETC EN FOI DE QUOI .. ETC Me Jean Desilhomme DENIS. PAR CES MOTIFS, le Tribunal aprs examen sur les conclusions conformes du Ministre Public, maintient le dfaut octroy contre le dfendeur laudience prcite pour JOASSAINT davec son poux Pierre Lonce JOSEPH pour injures graves et publiques aux torts de lpoux ; Prononce la dissolution des liens matrimoniaux existant entre les dits sur les registres ce destins le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera publi dans lun des quotidiens sditant la capitale sous peine de dommages intrts envers les ce jugement. Compense les dpens. AINSI JUG ET PRONONC PAR NOUS, Raymond JEAN MICHEL, Juge en de Me. Jean Claude DABREZIL Substitut du Commissaire du Gouvernement de ce ressort IL EST ORDONN ETC EN FOI DE QUOI ETC Me. Jean Pierre T. DSIR, Av. Dispositif du jugement rendu par le Tribunal de Paix de Carrefour en ses attributions par Sergo JOSEPH et le sieur Laurore K. SUPREME. PAR CES MOTIFS, le Tribunal aprs en avoir dlibr conformment au vu de la loi, statuant publiquement et par dfaut au nom de la Rpublique et charge dAppel. comparaitre ni personne pour lui conformment larticle 49 du Code de procdure Civile Luc D. Hector. Accueille laction du requrant pour tre juste et fonde tant en la forme quau fond ; Ordonne en consquence lexpulsion des lieux du cit le sieur Laurore K. SUPREME de la portion de terrain du requrant sis Lamentin 54 Route des rails, Carrefour occupe dcret du 22 Aot 1995 sur lorganisation judiciaire. Condamne le cit dix mille gourdes de dommages intrts pour les prjudices par lui causs au demandeur conformment ceci avec commandement vu quil est par dfaut. AINSI JUG ETPRONONC PAR NOUS, Wilfrid MARCENAT supplant juge de Paix de la Commune de Carrefour laudience civile et publique du Mercredi VingtIL EST ORDONN ETC EN FOI DE QUOI .. ETC Pour ordre de publication : Me. Yves LOUISOR, Avocat. PAR CES MOTIFS, le Tribunal, aprs examen et sur les conclusions conformes du Ministre Public accueille laction de la requrante pour tre juste et fonde; maintient dclare fonde ladite action ; Admet en consquence le divorce de la dame ne Marie Marjorie NESTOR davec son poux Jean Hrode FEVRIUS pour injures graves et publiques et incompatibilit de caractres ; Prononce la dissolution des liens matrimoniaux existant entre de transcrire sur les registres ce destins, le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera publi dans lun des quotidien sditant la capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers sil y chet. Commet lhuissier Jean Joseph Donald de ce Tribunal pour la RENDU DE NOUS, Jacques Hermon CONSTANT, juge, en audience civile NORCEUS, Substitut du Commissaire du Gouvernement de ce ressort et avec lassistance Il est ordonn tous huissiers sur ce requis de mettre le prsent jugement excution, en seront lgalement requis. Il est ordonn etc En foi de quoi etc Me Jean Levelt DESIRE Av. Me Jean Silas JEAN LEGER Av. Me Mario CHERY Av. PAR CES MOTIFS, le Tribunal, aprs examen, le Ministre Public entendu, ministre de huissier Antoine Jean Joinel ; maintient le dfaut faute de comparaitre sollicit ne Marie Romie DACCUEIL ; Admet le divorce du sieur Guenec NESTOR davec son pouse ne Marie Romie DACCUEIL pour injures graves et publiques et incompatibilit de permanente dtre nouveau sans domicile, comme ce fut le du terrain o le camp Gaston Magwon est install ne cessent de brandir des menaces dexpulsion. Malheureusement, lhistoire de Justine ressemble beaucoup de celles que nous avons entendues lors des visites dAmnesty International qui ont suivi le tremblement de terre en Hati. Les conditions de vie dans les camps sont devenues depuis que le gouvernement a cess daider les habitants des Les expulsions forces de personnes dplaces lintrieur de le rapport dAmnesty International Nulle part o aller Les expulsions forces des camps de dplacs en Hati publi en avril dernier, ces expulsions ont t aussi bien effectues par des propritaires privs que par les autorits publiques. Ce qui a chang, cest le nombre de dplacs qui a heureusement diminu. Le nombre de personnes vivant dans les camps de dplacs a t rduit, passant dun million et demi personnes. Des centaines de milliers de personnes ont t re loges grce un programme daide personnelle au logement dtre menaces dexpulsion. Pendant notre rcente visite en Hati, nous avons pris connaissance dun problme concernant les campements la priphrie de Port-au-Prince, dclare dutilit publique en menaces dexpulsion force et subissent intimidation et har clement de la part de personnes qui se disent propritaires du terrain. Il rgne une grande confusion quant la part de terrain couverte par le dcret dutilit publique, car il semble quun deuxime dcret gouvernemental rduisant la dimension du terrain expropri ait t pris lan dernier, mais linformation ce sujet na jamais t rendue publique. Cest ainsi que des centaines de familles, qui habitent notamment dans le secteur de Lanm Frape Canaan, se sont plaintes dattaques rptes dhommes arms et de policiers, qui dtruisent rgulirement leurs abris fragiles, faits de tle ou de bches. Les dernires incursions, qui ont dtruit ap 4 septembre. Puis, le 18 septembre, des policiers et des hom mes arms, habills en civil, auraient dtruit des abris qui venaient dtre rpars et auraient emport des matriaux de construction. Comme nous avons pu le constater nous-mmes, la plupart des familles sont dsormais sans aucun abri ou se dans les camps de fortune de dplacs. En rponse au rapport dAmnesty International et dautres pressions exerces par la communaut internationale, le gouvernement hatien a rendu les expulsions forces et o il sengageait prendre les mesures appropries pour cesser les intimidations dont souffraient les habitants des camps. Il prvoyait notamment de mener bien des enqutes sur les faits et de traduire en justice les auteurs de ces actes. Ces dclarations taient en effet trs attendues mais, malheureusement, nont jusqu maintenant rien chang pour les personnes qui vivent actuellement dans la peur permanente de subir des expulsions forces Lanm Frape, Gaston Mag won et dans les autres camps. Ces personnes nont toujours pas vu dactions du gouvernement qui dissuaderaient les prtendus propritaires de terrains de rpandre la panique dans les camps et de dtruire leurs abris et leurs moyens de subsistance. Au contraire, les habitants de Lanm Frape continuent de constater que la police soutient les prtendus propritaires dans leurs actions, mme si celles-ci vont lencontre de la loi hatienne et des normes internationales en matire de droits humains. Cest pour cela que les personnes dplaces de Portau-Prince nont pas dautre faon de clbrer cette Journe rclamer que soit respect leur droit au logement. Nou mand bon jan kay pou tout moun (Nous demandons un logement appropri pour tout le monde) tait la principale revendication de centaines de personnes dplaces et dfenseurs des droits humains qui manifestaient le 7 octobre, des quartiers centraux de Port-au-Prince jusqu la Primature (bureaux du Premier ministre). Arrive destination, une dlgation de personnes dplaces a transmis un manifeste rappelant les cas rcents dexpulsions forces et demandant que des actions concrtes soient menes pour respecter, protger et raliser le droit un logement convenable. La manifestation dhier tait la premire que nous ayons vue mais certainement pas la premire du genre. Pen dant des mois, les dplacs se sont mobiliss pour rclamer le respect de leurs droits. Combien de temps encore devront-ils crier pour se faire entendre? Attention : cette vido pour rait vous mettre profondment en colre (blog, 3 octobre dsastreuse des personnes sans abri depuis le sisme (nouvelle, Nulle part o aller Expulsions forces dans les camps pour personnes dplaces dHati (rapport, 23 Nous allons tous vous jeter dehors Les victimes du sisme en Hati menaces dexpulsion force (blog, 23 avril personnes sont toujours sans logement (nouvelle, 11 janvier ( )

PAGE 12

Page 12 COOPERATION ( ) Les autorits luxembourgeoises vont dpenser 13 millions deuros pour la construction dun terrain de foot. Quand on pense combien ce quon pourrait faire avec cet argent en Haiti La personne qui sindigne ainsi est un Luxembourgeois bon teint, Jean-Pierre Beck. Nous lavons rencontr un dner donn par les Hatiens du Luxembourg en lhonneur de lAmbassadeur hatien au Benelux, Dr. Josu Pierre-Louis, en visite au Grand-Duch. Jean-Pierre Beck et son compatriote, Robert Theisen, Action Avenir Hati Rivire-Froide et soutient, entre autres, une cole fondamentale pour enfants pauvres dans ce mme quartier de la commune de Carrefour. Au cours dune conversation, ces deux humanitaires dplorent quHati ne fasse pas partie des neuf pays prioritaires bnficiant de la coopration bilatrale de leur pays, le Luxembourg. Ce disant, ils ne savaient pas que ce jour-l, stait rendu, suite la demande des autorits hatiennes, la Direction de la coopration du Ministre luxembourgeois des Affaires trangres pour voquer justement cette possibilit. Au cours de cette rencontre o la cordialit et le savoir-faire diplomatiques taient lhonneur, lAmbassadeur PierreLouis a dploy tout un arsenal discursif de persuasion pour montrer limportance que revt pour Hati cette intgration. soumettra la requte hatienne aux autorits du Luxembourg Par la suite, on apprenait que ce sont les exigences de lOrganisation de Coopration et de Dveloppement conomique (OCDE), savoir que les pays doivent pargner en raison de la crise qui assige lespace europen. Les gouvernements taient devenus trs frileux toutes les fois que la question de lassistance internationale mergeait dans les pourparlers et les forums internationaux. Ce mardi 8 octobre, durant les changes avec le diplomate hatien, la reprsentante luxembourgeoise a voulu mettre laccent sur le fait que le New York, suite au sisme du 12 janvier, nest pas, lui, remis ONG, aura t intgralement verse. Deux semaines plus tt, au ministre belge des Affaires trangres, lAmbassadeur Pierre-Louis tait all plaider lentre la rentre puisquHati en a t jecte aprs le coup dtat militaire de 1991 dans le club, dsormais ferm, ide qui a t applaudie par ses interlocuteurs. Par les Hatiens de ce petit pays aussi. La communaut hatienne vivant au Luxembourg nest pas nombreuse. Personne nen connat le nombre exact. On prtend que le nombre est ils taient prs dune vingtaine tre prsents au restaurant Le Place des Armes sympathique pour saluer leurs reprsentants, Dr. Pierre-Louis petits plats dans les grands pour faire honneur la dlgation de lAmbassade. Une soire festive quelle voulait la plus hatienne que possible : grand drapeau hatien accroch au mur de ce restaurant trs luxembourgeois, musique hatienne en sourdine, conversations animes sur Hati, nostalgie la carte. prvue, ils seront tous l, ont-ils promis, enthousiastes. Lcrivain Alain Mondsir, qui avait dans sa sacoche quelques exemplaires de son ouvrage Matriser notre destin : Hati hier, aujourdhui et demain a mme promis de publier sur son site religieux, lu sur tout Luxembourg, le programme de la rencontre de lanne prochaine. Il y aura certainement beaucoup de monde mais davantage de Luxembourgeois que dHatiens a-t-il prvenu. Ce qui, en soi, nest pas bien grave, au contraire. Nest-il pas plus utile de montrer notre culture ceux qui ne la connaissent pas ? Les Luxembourgeois ont beau tre un tout petit pays (2.58 km2) et un tout petit peuple demeure pas moins quils sont trs riches. Et si les diffrentes facettes de cette rencontre culturelle les attirent, qui sait sils nauront pas envie daller investir en Hati. Cest dailleurs lun richesse culturelle, souvent occulte. Toujours est-il que si ce dplacement au Luxembourg na fait que renforcer la dtermination des diplomates hatiens pousser les portes de ces pays qui, pour le moment, sont pris dans les rets de la rigueur et de laustrit. Il leur aura laquelle lAmbassade prs le Benelux prendra part ainsi que le ministre luxembourgeoise de la coopration. On ne sait pas encore quelle forme prendra la participation communautaire, ctait un succs certain car des nouveaux contacts se sont nous avec les compatriotes du Luxembourg. Ces rassemblements sont toujours trs prcieux car il existeon en sest rendu compte ce soir-l tant de valeurs caches dans les plis de limmigration et dont le pays a tant besoin quand celles-ci dcideront de revenir au bercail. HHVR Mme promesse den faire part aux dcideurs attritrs de la coopration. Ici il sagit du suivi de la requte prsente par le Premier Ministre lui-mme lors de son passage Bruxelles en septembre dernier. En tout cas, lheure semble tre laustrit. Les Belges qui entretenaient une relation de coopration directe avec plus dune quarantaine de pays les ont rduits maintenant 18. Les Luxembourgeois nen ont que 9 soutenir. Pour tout dire. Pourtant Hati remplit tous les critres qui le permettraient dtre ligible : petitesse du pays, francophonie prioritaires des Belges et des Luxembourgeois, la francophonie joue peine un rle. Par exemple que vient faire le Vietnam, ce pays si peu francophone ? Ct belge, sur quel critre le Prou du ct belge que luxembourgeois, en sont bien conscients mais ce ne sont pas eux qui dcident mais les politiques. Il est un fait quil ne sagit quune question dconomie et dintrts stratgiques. Pour faire bouger la coopration belge, on avait recommand que la partie hatienne ait recours une vaste campagne de lobbying pour faire entendre sa voix auprs des instances de dcision en matire de coopration. Hati ne doit donc pas perdre espoir. Une diplomatie proactive donnera certainement des rsultats probants ce sujet. Somme toute, cette rencontre au Grand-Duch de Luxembourg, ainsi que celle au ministre belge, auront permis la diplomatie hatienne de faire ltat des lieux et de voir le chemin parcourir pour forcer les portes de la coopration directe. Haiti ftera le 18 mai au Luxembourg de loccasion pour rencontrer lAbbaye de Neumnster, un gnral de ce centre, Claude Frisoni, et la charge des rseaux internationaux, Karine Bouton, voulaient obtenir quelques ides et conseils dans le choix des lments du programme. Ce que la dlgation hatienne, compose de lAmbassadeur Dr. Josu Pierre-Louis et du Conseiller et responsable des affaires juridiques et conomiques de lAmbassade, Dr. Monesty Junior la partie musicale et littraire. Sautant sur loccasion, le Chef de Mission dHati hatien a triomphalement annonc que lAmbassade dHati prs le Benelux ftera le Jour du drapeau, pierre deux et mme trois coups. Une Ladministration Reagan prit au contraire prtexte du drame de Hillsboro pour serrer encore plus la vis aux Hatiens, toujours se dmenant pour chapper lenfer de Duvalier, leur protg. Nous arrivons la morgue de Hillsboro Beach. Le Pre Jean Juste avertit ceux qui ne sen sentent point capables, de ne pas entrer. On est journaliste cest lun des rares moments o lon aurait prfr peut-tre ne pas ltre. Nous entrons dans la grande pice froide. Dans un silence, videmment spulcral. Jessaie de garder les yeux ferms le plus que possible. Pas de photo, nous dit dailleurs le responsable. Il faut respecter la dignit des morts. Leur intimit. Tant mieux Or justement ce nest pas Le Titanic o avant le dpart du tristement clbre paquebot, les listes de passagers avaient t convenablement dresses. La vritable corve commence. Comment tablir lidentit des malheureux noys ? Mme morts, les autorits amricaines vous exigent de vous Aussitt Hati se met aussi puisque cest tout le monde qui foutait le camp. Le Pre Jean Juste est assailli par la grande presse amricaine dabord. Puis internationale. Gerry est un champion des mdias. Cest dans ces moments-l quil a fait avancer la cause du rfugi hatien. Autant que lors des grands procs la remise en libert de tous les interns dans tous les camps de limmigration aux Etats-Unis et Porto-Rico. pour exiger que les parents des victimes soient autoriss venir Prise de court, lImmigration amricaine accorda sans malheurs. Eh oui. Parmi les journalistes qui dbarqueront se trouvait un ancien camarade. La deuxime personne qui me vient lesprit en regardant ces centaines de cadavres pousss vers la cte italienne. Correspondant du journal Le Monde, Jean Claude Charles (pote et romancier hatien vivant en France) fut avec le Pre Grard Jean Juste le deuxime personnage immortaliser la tragdie de Hillsboro Beach. En effet, son reportage devint un essai, la fois vridique et sensible, la gloire du rfugi hatien. De si jolies petites plages. Titre ironique et accusateur. les misres du Sud venant hanter le Nord jusquau pied de la citadelle de ses rves les plus doux. Hillsboro, Lampedusa, cest lautre histoire, celle pour laquelle il ny a ni assemble gnrale, ni conseil de scurit. Ni Davos, ni de Clinton Global Initiative Marcus-Mlodie FM, Port-au-Prince

PAGE 13

Page 13 HAITI, QUEL DEVELOPPEMENT ? Il y a deux semaines, jai parl de la journe portes ouvertes organise par le RENAPROTS (Rseau National de Promoteurs du Tourisme Social) au local de lIERAISERSS (Institut dtudes et de Recherches Africaines en Hati Institut Suprieur dtudes et de Recherche en Sciences Sociales) pour clbrer la journe mondiale du tourisme (voir La journe La semaine suivante je me suis attach expliquer la motivation de cette institution, qui fait partie de lUniversit dEtat dHati, offrir son local pour une telle clbration (voir propos de ses diffrentes initiatives : la Foire binationale conomique et de production, en collaboration avec le Sant Pon Ayiti et la Fundacion Ciencia et Arte ; les manifestations sur le Parc Naturel Quisqueya de Fonds Parisien, dont, cette anne, la Fte du Lac Quand on parle de Parc de Fonds Parisien, il faut mentionner la SODEPA (Socit de Dveloppement du Parc) et son PDG, lingnieur Geffrard Jean. Une autre vieille connaissance est lAPV (Association des Paysans de Vallue), lance par Abner Septembre au dbut ( ) personnes intresses acqurir une meilleure conaissance du pays et de son patrimoine. Je ne saurais oublier lADA-Dondon de Jean Vilfort Eustache, qui avait fait une prsentation, soit lors du colloque organis par lUniversit dEtat dHati et lUniversit Laval (Qubec, Canada), soit lors des assises nationales de la culture organises par le Ministre de la Culture et de la Communication (MCC), que jai mentionns il y a deux semaines. A lpoque je voulais linviter une mission ; cela Aujourdhui, je voudrais terminer cette srie en parlant de ce RENAPROTS, dont personnellement je navais pas entendu parler avant cette mission que jai faite, le mardi 12 mars, sur Mlodie FM avec Ferney Piou, Abner Septembre et Jean Camille Bissereth. Quatre mois plus tard, Abner Septembre, accompagn de Marjorie Louis-Mard, revenait la charge, mais cest vraiment loccasion de cette journe mondiale du tourisme que jai pu faire le plein dinformations. 11 oprateurs dont certains sont de vieilles connaissances. Je pense la FONDTAH (Fondation pour de Dveloppement du Tourisme Alternatif en Hati) anime par Jean Camille Bissereth, dont nous avons abondamment parl Montagne dans les hauteurs de Petit Goave, et, directement lie elle, le Chantier Eco-Montagne une autre initiative dAbner Septembre qui fait la promotion du tourisme comontagne. Pour continuer avec mes invits mentionns plus haut, je parlerai de la FESMAR, anime par Jean Ferney Piou, qui organise Damemarie, la Fte du cacao avec les coopratives cacaoyres de la rgion. Ma dernire invite tait Marjorie Louis-Mard de la de leau Mais il aurait fallu commencer avec la pionnire, la Fondation Djon, de Constant Bernardin, qui fut, autant que je sache, la premire avoir organis des excursions pour les Poster de la FESMAR Poster le la Fondation Saut-dEau Poster de lADA-Dondon na pas march, mais ce nest que partie remise. Une autre institution que je propose de contacter est Vue sur mer de Rudy Drose, qui a pour moi lavantage dtre Cayes-Jacmel, donc tout prs de notre refuge dans le Arts et Actions Touristiques) qui a aussi lavantage dtre proximit, en loccurrence Carrefour. Tout cela pour dire quil faut reconnaitre un mouvement en faveur dune meilleure connaissance du pays par ses citoyens et dune plus grande valorisation de son peyi, ki pa konn val tt li Bernard Ethart un grand atelier de production o le public peut assister en direct la fabrication de ces divers articles quon a vu exposs durant ces deux jours, les 8 et 9 octobre, au Parc Historique de la Canne Sucre. Pour la premire fois, nous ralisons que ce nest plus Bonjour, protection du citoyen sur la situation pnitentiaire du pays, voici sous forme de curiosits pnales une premire srie dindicateurs qui peuvent vous aider apprhender la complexit carcrale hatienne. notre analyse sous l angle de lespace-temps carcral. Dans ce numro, nous vous livrons l tat des lieux des infrastructures pnitentiaires et prochainement notre analyse sera axe sous l angle du temps carcral. Sans vouloir prjuger que tout le mal pnitentiaire hatien rside uniquement au niveau de ces deux axes, il est cependant utile de comprendre que tout notre univers repose sur ce critre spatio-temporel qui nous permet de prendre la dimension du bonheur, du bien tre de la libert et de la vie. videmment puisqu il s agit de gens en situation de privation de libert.c est l chelle de la dignit humaine que nous valuerons ces deux critres! que le dysfonctionnement pnitentiaire hatien rside pour une inverse de lespace-temps carcral. En effet, Lespacetemps carcral hatien se dilate en proportion inverse: tandis que laxe du temps sallonge en procdures judiciaires, celui de inverse caractrise la vie des dtenus hatiens: un enfer que mme Dante n a pas su imaginer. Pourtant le taux actuel de dtention par habitant est marque au regard de nos voisins amricains et de la carabe selon des statistiques de 2010 rcuser le concept de surpopulation carcrale dans le contexte hatien, la vrit du drame rside d une part dans lexigut, l insalubrit et la promiscuit des lieux de dtention ; et d autre temps parce que ce n est pas le leur Il me semble que si les efforts nationaux et internationaux se structurent autour de cette double problmatique : 1. Rhabiliter le parc pnitentiaire dans l objectif des 4.5 mtres par dtenu tout en garantissant des conditions de dtentions salubres et dcentes 2. Rendre disponible l chelon des juridictions des systmes de gestion informatis et des outils statistiques sous forme de tableau de bord pour dtecter les nuds d encombrement et optimiser le traitement des donnes. On pourrait sinon rinventer, du moins repenser le carcral hatien. Respectueusement Erno Renoncourt uniquement une belle foire de deux jours, puis plus rien, lartisan tant laiss avec tous ses problmes pour continuer produire. Clinton-Bush Foundation, dsormais lartisan pourra avoir accs au march extrieur. Elsie Ethart

PAGE 14

Page 14 HORIZONTAL 1. Sinistr 2. Prposition Membre dune des tribus mongoles soumises par Gengis Khan en 1207 3. Suc de certains arbres Gallium 4. Actinium Volaille 5. Cuite feu vif Devetu 6. Indium Echelon 7. Sige du haut commandement italien pendant le 1re guerre mondiale Irridium 8. Stade ou se droulera la VERTICAL 1. Lieu abrit o lon prend des bains de soleil 2. Serpent dAmrique du Sud 3. Irridium 4. Signala 5. Possde Sigle dune ONG qui regroupe de grandes associations dans le domaine de lnergie renouvelable 6. Brome 7. Petit mammifre rongeur dAmrique du Sud 8. Stade ou se droulera le premier match de la coupe du monde de 2014. SANSABRI ON#OIRAT LAQUE#GA AC#L#COQ ROTIE#NU IN#GRADE UDINE#IR MARACANA Visitez Haiti en Marche sur Internet au www.haitienmarche.com SCRABBLEArrangez les sept lettres ci-dessous pour former un mot franais Solutions de la semaine passeSYMBOLE P T J O K C A Solutions de la semaine passe:Solutions de la semaine passe: LES JEUX DE BERNARD Allez de CULTES FARCIS en utilisant des mots du vocabulaire franais, et ne changeant quune lettre par ligne.Mots Crois sEl Alto Potos Shigatse Juliaca Puno Oruro Lhasa La Paz Cusco Huancayo Huaraz Ipiales Quito Tunja Golmud Bamyan Sucre Riobamba Ayacucho Cajamarca SacabaBUTANE CUTANE CETANE CETONE DETONE DEMONE DEMONSCULTES FARCIS L L Z F A R O L H A B T W H A F C E B T N B O A T J R P R I G O L M U D U C A C A I L U J A N B N C U B M Z T P Y B L S J S H U A N C A Y O H E A I C Q J M C V J I A L V H U Y A U Y O G R S A P B S A C A B A R F A I N G C H Y U T O N U P P J P O T O S I N B U R I J K M O E O D Q U I T O PAR CES MOTIFS, le Tribunal aprs examen sur les conclusions du Ministre Public, maintient le dfaut octroy contre la dfenderesse laudience prcite, pour le torts de lpouse. Prononce la dissolution des liens matrimoniaux ayant exist entre les registres, a ce destins le dispositif du prsent jugement dont extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers sil AINSI JUG ET PRONONC PAR NOUS, Jacques HERMON CONSTANT, Me. Jean Claude DABREZIL, Substitut du Commissaire du Gouvernement de ce ressort IL EST ORDONN ETC EN FOI DE QUOI ECT Me. Bony WAGNAC PAR CES MOTIFS, le Tribunal, aprs avoir dlibr conformment la loi, jugeant par dfaut et charge dappel dit et dclare ; Accueille laction des dames Marie Myrielle Franois et Andre Maryse PHILITAS pour tre juste et fonde ; que Accorder lexcution provisoire sans caution de ce jugement nonobstant appel ; rejeter la aux frais et dpens de la procdure ; Commet lhuissier Emmanuel VIRGILE pour la DONN DE NOUS, Duret JEAN RIGAUD, juge de Paix supplant en audience ST THOMAS. Me. Paul DNUS PAR CES MOTIFS, le Tribunal, aprs en avoir dlibr conformment au vu de la loi jugeant publiquement par dfaut. Se dclare comptent pour connaitre de cette affaire. Accueille laction du sieur Vercendre Isma pour tre juste et fonde. Accorde le et dclare que le cit Franck MORIN a bel et bien vandalis la proprit du requrant ; ordonne en consquence la cassation de toute occupation de la proprit par le sieur Franck MORIN et ses acolytes. Maintient le requrant dans la plnitude de sa possession. Ordonne le dlaissement des lieux du cit et tous contrevenants. Fait injonction formelle au cit de ne plus mettre les pieds sur la proprit du requrant. Accorde lexcution provisoire sans caution sur le chef de dlaissement des lieux nonobstant toutes les voies de recours appel, pourvoi en cassation et dfense dexcuter. Reserve le droit au requrant de rclamer du cit des dommages intrts pour les prjudices subies. Condamne galement le cit Franck contrainte par corps quatre mois demprisonnement et le condamne aussi aux dpens. AINSI JUG ET PRONONC PAR NOUS, Me. Annyl CIVIL, juge en IL EST ORDONN tous huissiers sur ce requis de mettre le prsent jugement forte lorsquils en seront lgalement requis. Me. Jacques Emmanuel AGNOR, Avocat. PAR CES MOTIFS, le Tribunal, aprs examen, le Ministre Public entendu, de drame et de problme humain la situation de milliers de Dominicains dascendance hatienne dchus de leur nationalit suite une dcision de la Cour constitutionnelle dominicaine. Toutefois, le mandataire dominicain ne veut pas se prononcer sur la lgalit de la dcision. Je ne sais pas si lgalement, une injustice a t commise. Mais il y a un problme Ses dclarations sont rapportes le 8 octobre sur le site dEspacinsular. ordonnant la junte lectorale dominicaine de supprimer des listes lectorales des Dominicains et Dominicaines ns de parents trangers sur le sol dominicain remontant jusqu 1929. Une grande majorit est dorigine hatienne. Cependant selon la note de presse de lambassade, le prsident Danilo Medina a rappel que le pouvoir excutif na aucune incidence sur ces dcisions et quil existe la sparation des pouvoirs dans le pays En Hati deux sit-in de dnonciation ont dj eu lieu devant les locaux de lambassade dominicaine Port-au-Prince et le gouvernement hatien a rappel pour consultation son ambassadeur Santo Domingo, Franck Cinas, se disant en profond dsaccord avec la dcision de la Cour constitutionnelle. communment appel Fusil 12. Des problmes dordre intime seraient la base de ce suicide. (AHP)Le Directeur gnral de lElectricit dHati (EDH), Jean Errol Morose, a annonc la mise en oeuvre dun plan de relance de la compagnie nationale en vue de meilleurs services la clientle. Il a dit galement travailler pour favoriser laccs llectricit dans les rgions les plus recules du pays Toutefois, le Directeur gnral a fait part de ses proccupations quant au phnomne des prises clandestines et des mauvaises crances. Les dettes accumules des organismes autonomes de lEtat, des Ministres et des savoir que pour aller de lavant, la compagnie se doit de procder des dconnexions dans les secteurs suscits, mme si certaines personnalits doivent se fcher. Ceux qui ne paient pas leur bordereaux sont ceux-l mme qui gaspillent le plus lnergie lectrique, a dplor Jean Erol Morose. Dans la mme veine, il a prcis que lEDH procdera partir du mois de dcembre linstallation de compteurs prpays. Le Directeur gnral de lEDH a prcis par ailleurs que le projet de modernisation de lEDH namnera pas forcment une vague de rvocations, mais plutt une gestion rationnelle des ressources humaines et matrielles. de lAgriculture des Ressources naturelles et du Dveloppement rural, M. Thomas Accompagn de reprsentants de plusieurs ministres notamment, des Travaux publics, Transport et Communication, du Tourisme, le Chef du Gouvernement a, au cours de Les discussions ont surtout port sur la participation dHati la Zone conomique PetroCaribe (ZEP) et sur les produits agricoles que doit fournir ltat hatien pour payer la dette contracte dans le cadre de laccord PetroCaribe.

PAGE 15

Page 15 TI GOUT PA TI GOUT ak Jan Mapou comparaitre sollicit et octroy laudience du Vendredi Marie Solange FILIAS pour injures graves et publiques ; Prononce la dissolution des liens matrimoniaux ayant exist entre les dits poux ; renvoie les parties par Port-au-Prince pour le surplus des formalits lgales ; compense les dpens vu la qualit des parties ; commet prsent jugement. en audience Civile publique et ordinaire du Vendredi lIndpendance, en prsence de Me. Sheila Monsanto BAZILE, Substitut du Commissaire du Gouvernement au Parquet prs le Tribunal de Premire Instance de Port-au-Prince de ce ressort, avec lassistance de Fabiola IL EST ORDONN .. EN FOI DE QUOI .. Me. Patrick LOLO, Av. YOUN BIYE POU JAN MAPOU RACHL JANTL/ RACHEL JEANTEL PA RESKONSAB AK MAKS MANIGA/ MAX MANIGAT Jan Mapou, ti fr mwen, Mwen viv ase av w pou mwen konnen ou pa youn nonm lendiyasyon monte lan tt ou pou demantibile Rachl Jantl [1], youn tinedj ki gan pwoblm pou pale, ki part devan youn tribinal pour rakonte sa li konnen sou sikonstans lanm Trayvon Martin. Se pa youn men li te aksepte l poutt li te dnye mon ki te pale ak defen an. volonte li, pou senserite li, pou inosans li. Jan yo di lakay an m : Ou kite bourik la pou bat makout la. Rachl Jantl, gan sikonstans ki f anpil lan nou Ayisyen pa kontan jan li te pale a. Nou kouri di se : Sitiyasyon sa-a, konptman Jantl reyaji sou chak grenn Ayisyen lakay tankou nan dyaspora-a. Adje Bondje Lan ki nou gan tan ye ? Si youn Ayisyen touye youn kann. Ki reskonsablite psonnl ni ou ni mwen gan lan sa ? Rachl Jantl f sa pou li te f, jan pou li te f l la. Se vre lasante. Ou rele li : Youn temwen ki te ka fmen bouch defans lan ou pa abitye ak sistm legal Eta Florid la. Ti Rachl pa ta ka fmen lalwa Florid la ba li dwa pou li deside dapre prensip reasonable doubt la ki mete minist piblik la de pye lan youn grenn soulye. Tankou, yon lan avoka distrik la di : [Se de mon ki konnen sa ki te pase toutbon] : One is dead ; the other is a liar. (Yon mouri ; lt la se youn mant.) Rayi chen, men di dan li blanch : defans Zimmerman la t ap jwe pou li ganyen. Ou ekri : Jantl desann pantalt li nan tribinal la. Li pa renmt anyen. Sa se bouden! Li kapab pale youn angle rk ; vwa li kapab kapab mete sou kont eksperyans li manke epitou sou jan defans la avoka, pase de jou ap toumante. Mwen pa ta renmen lan plas li. Menmsi do Rachl Jantl laj li se youn gwo bout ti Dapre lalwa Florid la, tou sa ki te pase anvan Trayvon bde goumen (si se li ki konmanse batay la) ak Zimmerman la pa konte : yo te di li pase youn bal lan kanon revlv li. Li te byen benyen, byen poudre pou l ale koresponn ak black teenager la paske those f punks always get away. youn dam, ki dapre anpil rept ta sanble li ispanik, ap deside ka George Zimmerman ki youn blan ispanik : nou kapab mande si jiri sa a enpasyal. Sansib pa jwe! Ni minist piblik la, ni defans la te dak kat yo make ? Ki reskonsablite Rachl Jantl ganyen lan chwa jiri sa a ? reasonable doubt la se youn ma suife. Li pa menm gade kesyon ras la tankou youn labouyi cho pou li ta manje l sou kote : li pdi li se pou li netwaye lakou kominote l ap patwou-ye a. Ou ta vle pou yo bay Rachl Jantl youn entprt : li pa angle jan yo pale l lan kominote pa l la. Dkt ap f youn travay lan bouch li ki poko geri ; li ft ak youn defmasyon m kw yo dam African American ki te tire youn bal lan plafon lakay li pou te kaponnen mari osnon mouche li ki t ap vare sou li pou vin maspinen vire yo devan, dey, anl, anba, sou kote pou nou w tout. Jan Mapou, sispann wont, sispann vekse, k w pa mennaj Trayvon-nan t ap f temwayaj li-a. Adye Se krv k Youn temwen enptan. Youn temwen ki te ka fmen bouch defans lan epi penmt jiri-a pran youn desizyon trapde anfav fanmiy Trayvon epi penmt Jij la pantalt li nan tribinal la. Li pa renmt anyen. Youn demwazl 18-19 an mare kon krab. Li pa ka pale. Li maledve. Langay li outadi youn melanj mo vakabon lari ak Angle mawon. Minist piblik la oblije ap eskize nan tribinal la pou kalite langay sa-a ak konptman Jantl. Depi premye jou ensidan-an, sou non-an, mwen te sispk se youn Ayisyen men l CNN mete non-l ak nasyonalite-l sou ekran TV-a, lemonn antye ap gade, pou di Jantl soti Ayiti, li pa youn timon ki gen edikasyon, li pa te vle rantre nan koze sa-a eke se fse yo fse-l Franchman mwen wont, mwen vekse, k-m ap rache. Si se vre Jantl se youn timon ki soti Ayiti san Edikasyon tankou Minist piblik la di poukirezon yo pa te mande youn avoka Ayisyen pou pale ak li, esplike-l sistm ameriken-an. Prepare langaj li emenm mande tribinal la pou ba-l youn entprt pou tradui kesyon yo an kreyl pou li si li pale e konprann kreyl. Sitiyasyon sa-a, konptman Jantl reyaji sou chak grenn Ayisyen lakay tankou nan dyaspora-a. Se la nou w nesesite pou kreye lekl pou pp la. Edike pp la. Jounen jodi-a ak fenomn globalizasyonan, ak kozman migrasyon san fwonty-a, tout sitwayen youn peyi se sitwayen dimond. Nou dwe pare pou tout evantyalite. ===================== Max, Mwen kontan w Gran fr kap pase ti fr-l de kout matint nan ki sanble estomake-w. Ou pa dak ditou ak kritik mwen f sou Jantl, ti Gen 2 bagay pou sonje. Jou Jantl te rantre tribinal la pou Ti ngs -a Trayvon tankou mon nan N ta di. Tout mon te ranje k yo pou yo konnen kisa Trayvon te di l nan telefn nan, e ak telefn Zimmerman nan blan yo di ki tap rele anmwe e ki menm anrejistre son bal ki pati-a ? Eske telefn Trayvon-nan te rete louvri tou ki ta penmt Jantl tande vwa mon kap mande sekou-a ak son ki se youn semi-otomatik, fk Zimmerman baskile-l anvan li tire, pa vre ? Kil li baskile revlv-a ? Si nou di tande Anmwe, bal tire kouman f nou pa tande l revlv-a baskile ? Jantl se dnye mon ki pale ak Trayvon. Se li ki te di Trayvon f atansyon paske mon sa-a kap suiv ou a se ka youn gason makom ; youn doub sis kole. Jantl di-l monch km ou pa konn si se youn il osnon youn l (tankou Langichat ta di) yo Georgy yo, youn Georgy yo di ki bay tan li gratis pou veye lt blan ak pwopriyete yo nan youn katye kote ng ap bay pwoblm Se vre nou ta ka pa jwenn youn vdik KOUPAB menAyayay si Jantl te gen fanm nan fanm ni pou li te kontre ak defans lan apre yon bon preparasyon, anverite Don West ou kalifye de madre -a ta blije f bkat. De pwen enptan Max: Menmsi Jantl te elve nan sa yo nan tribinal la. Wi, tankou ou di, li pa st. Li konprann Angle fen-e-byen. E als pouki li pa t ranje bouch li ? Menmjan l li te part nan CNN ak rept Angle Morgan Piers-la apre vdik la? Se byen Epoutan tout mon te konprann sa li te di. Li reponn tout kesyon Morgan yo ak piblik. Li pa tni bege. Ni tyake mo. langaj ki bay enpresyon Traylon Martin te gen move frekantasyon Ou te tande sa yon nan jiri yo te di ?: Wi se konsa yo pale nan anviwonnman kote yap viv la. ; se Geto li te vle di wi nan plas mo anviwonnman-an! Mwen suiv pwose-a maten midi asw pandan mwen te an ki te di : Byenke Jantl se pa youn mon n ap envite lakay nou, men nou dak li di laverite. Mwen vin tou wouj, tank mwen vekse. mon ki tap temwaye anfav Zimmerman yo, manman-l, papa-l, pi gwo mant-a se Zimmerman. Ou pa manti, ni jij, ni avoka, ni jiri yo tout pran nan gonm manti Zimmerman yo.. Li kanpe sou bit lwa repete-l si Gouvennman-an te byen prepare Jantl, verite t ap pse. wwt, ki pa tm ki malad Tou sa se bobin. Jantl pase 2dtan ap pran kesyon nan CNN nan cho Morgan Piers la, li te nmal e li te lengwistik serye l li t ap chache montre diferans ant Nigga ak Nigger ; l li di di Nigga vle di Man nenpt ki gason klkeswa nasyonalite-l. Jantl te konn sa li tap pale paske km fanmi-l se Ayisyen ; nan lang kreyl la gen youn mo ak de son ki sanble Niga. Se : Ng-an m ki vle di Ng an mwen. Ou se PA-M Nigger limenm se mo angle tt chaje ng yo pa vle tande-a. Max, Mwen respekte opinyon-w. Ane sa-a Lamerik pral ki sou pouvwa, Kadav San Sky Trayvon Martin dwe tounen youn pongongon, youn ts pou sistm jidisy peyi ameriken-an. Si Jantl te madre, je kale, epi byen prepare Li ta f avoka defans lan Don deklare Zimmerman Not Guilty! Kenbe djanm: Ti fr-w: Jan Mapou Tit VI Transp Komen Miami-Dade (FTA C4702.1B)REVIZYON NAN RGLEMAN ANMen dnye chanjman Federal Transit Administration (FTA) (Administrasyon Transp Komen Federal) te f: Egzijans ak Gid Tit VI pou Moun ki Resevwa Svis FTA (FTA C4702.1B) egzije Miami-Dade Transit pou anonse chanjman ki pwopoze nan dnye rgleman yo ki ta egzije pou yo f yon Analiz Pri Tik yo, ak/ oswa Ekite l gen yon chanjman enptan nan svis la oswa l gen ogmantasyon nan pri tik a. Rgleman yo gen ladan yon Rgleman nan Chanjman Enptan nan Svis la (Tit VI); yon Rgleman ki Diferan Nt sou Konsekans yo; ak yon Rgleman ki Diferan Nt sou Tretman. Rgleman ki pwopoze yo disponib pou piblik la enspekte pandan 30 jou apati dat ki nan avi sa a ant 9 a.m. ak 4 p.m., depi lendi jiska vandredi, nan adrs ki endike anba la a. MDT ap aksepte kmant piblik konsnan revizyon yo pwopoze nan rgleman an pandan apepr karant-senk (45) jou apati dat ki nan avi sa a. Biwo Dwa Sivil MDT ak Relasyon Travay Miami-Dade Transit 701 NW 1st Court, Suite 1700 Miami, Fl, 33136. (786) 469-5473 Information / Informacin/ Enfmasyon Rele 3-1-1 NOT SURE IF WE NEED THIS 305-468-5900 TDD: 305-468-5402 Konte Miami-Dade bay aks ak optinite egalego pou tout moun nan travay ak svis yo, epi yo pa pratike diskriminasyon nan pwogram oswa svis li yo akz andikap moun. d oksily ak svis pou kominikasyon disponib avk yon preyavi sou senk (5) jou. Pou jwenn dokiman nan lt kalite fma (kast-odyo, lt Bray oswa disk dinat), yon entprt langaj siy oswa lt adaptasyon, tanpri kontakte: Miami-Dade Transit, Ofce of Civil Rights and Labor Relations, 701 NW 1st Court, Suite 1700, Miami, FL 33136. Attention: Marcos Ortega. Telefn: 786-469-5225, Faks: 786-469-5589. Iml: mo7225@miamidade.gov Avi Piblik Jantl pa tdi-l m ap rete nan telefn nan ak ou jouk ou rive lakay ou ? Mwen panse se ta kenbe-l konpayi. Sonje Jantl ak Trayvon te pase yon tralye tan ap pale Pou mwen Jantl se te youn temwen enptan pou Leta Tankou mwen dja di si Minist Piblik la te prepare Jantl kmsadwa, mete-l chita, esplike-l sistm nan, f li konnen kouman ak kijan avoka defans lan Don West pral boukannen-l kon griyad babekyou, anverite li tap di sa pou ldi yo ak plis mo nan youn langaj tout mon ka konprann. Konsa, Minist Piblik la pa tap deraye, opwen pou li rive chanje estrateji, chanje direksyon emenm ap Jantl. 2 blan Minist piblik. 2 blan avoka defans. 5 jiri blan, yonj panyl ak youn dal temwen reskonsab Kite m prete, pou m ameriken, Eugene Robinson, ki ekri lan Washington Post, jodi a : Trayvon Martin Zimmerman that night. He was up against prejudices as old as American history, and he never had a chance. ( Jou swa sa a Trayvon Martin t ap goumen ak plis pase George Zimmerman. Li t ap batay avk prejije ki gan menm laj ak istwa ameriken ; konsa, li pa te janm ganyen youn chans. ) tradiksyon Pv Rachl Jantl pa ta Gran fr ou, Maks -------------------------------------Men sa Jan Mapou ekri lan Ti gout pa ti gout (Hati en Marche, vol. XXVII #26, 17.07.13) Twazym refleksyon ki tingting mwen, boulvse-m opwen dlo koule nan zye-m se l

PAGE 16

BACK PAGE barils par mois) et lasphalte. hatienne. accords portant sur des projets de dveloppement touristique durable. liste de produits agricoles qui entreront dans le cadre de cette coopration, ainsi que les critres de qualit auxquels ils devront rpondre avant dtre commercialiss sur Le Premier ministre Laurent Salvador Lamothe a rencontr le prsident de la Banque Banco de Alba pour alphabtiser environ 1 million de citoyens. Ces changes ont permis aux deux Gouvernements de se mettre daccord sur plusieurs projets denvergure tels la construction dinfrastructures sanitaires (Hpitaux, dispensaires) pour un montant de 15 millions de dollars, mais aussi, sur une augmentation des capacits des trois centrales lectriques construites par le Gonaves, au CapHatien et Carrefour. Le nouveau prsident de la BANDES a, par ailleurs, promis de de dollars amricains sur un total de 33 millions initialement la construction de lAroport international du Cap-Hatien qui portera le nom du commandant Hugo