<%BANNER%>

Haïti en marche ( 10-09-2013 )

Digital Library of the Caribbean
MISSING IMAGE

Material Information

Title:
Haïti en marche
Physical Description:
v. : ill. ; 45 cm.
Language:
French
Publisher:
s.n.
Place of Publication:
Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date:
Frequency:
weekly
regular

Subjects

Subjects / Keywords:
Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre:
newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage:
United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti

Notes

Language:
In French.
General Note:
Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
All applicable rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier:
oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869
System ID:
UF00098809:00580

MISSING IMAGE

Material Information

Title:
Haïti en marche
Physical Description:
v. : ill. ; 45 cm.
Language:
French
Publisher:
s.n.
Place of Publication:
Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date:
Frequency:
weekly
regular

Subjects

Subjects / Keywords:
Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre:
newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage:
United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti

Notes

Language:
In French.
General Note:
Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
All applicable rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier:
oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869
System ID:
UF00098809:00580


This item is only available as the following downloads:


Full Text

PAGE 1

PORT-AU-PRINCE, 6 Octobre Le Premier ministre Laurent Salvador Lamothe a eu propos du cholera un simple mot mais qui peut changer beaucoup, celui de moralit. LONU a une responsabilit morale en Hati a-t-il dclar dans son allocution devant la 68 e Assemble gnrale des Nations Unies, le jeudi 26 septembre coul. Washington pour empcher hatienne deviennent apatrides Francophonie dominicaine ( / p. 4) MEYER, 5 Octobre Lex-prsident Hipolito Mejia (PRD Parti Rvolutionnaire Dominicain) estime quil sagit aussi de questions politiques et conomiques qui se rglent dans la dcision par la Cour constitutionnelle dominicaine denlever la nationalit aux Dominicains dascendance Un barbouze du Prsident Martelly sautant la gorge du reporter Rodrigue Lalanne de Radio Tele Kiskeya Dominicains dascendance hatienne rclamant leur droit la nationalit de leur pays de naissance (photo Le Monde) ( / p. 5) ( / p. 6) Snateurs hatiens reus par leurs collgues dominicains dans le cadre dune investigation sur la dcision du Tribunal constitutionnel dominicain Banm Ki Moun ? / p. 12) ( ( / p. 7) ( / p. 2) PORT-AU-PRINCE, 2 Octobre Nous croisons Mike Tyson laroport dAtlanta (USA). Au bout du couloir nous voyons venir une espce dours court sur pattes accompagn LE MONDE 02.10.2013 Par Jean-Michel Caroit (Saint-Domingue, correspondant) Les Nations unies ont exprim leur extrme dune bande de garons la mine pas trs engageante et on dirait vtus de peaux de bte. proccupation face la dcision du Tribunal constitutionnel dominicain dpouillant de leur nationalit plusieurs dizaines JACMEL, 4 Octobre Lactuel prsident de la Cte dIvoire, Alassane Ouattara, ne le serait pas il y a 15 ans. En effet, une lgislation avait t adopte aprs la mort de Flix Houphout-Boigny, le pre de lindpendance de la Cte PORT-AU-PRINCE, 1 er Octobre Rcemment un groupe de parlementaires de lopposition crivait au prsident amricain Barak Obama pour solliciter le rappel de lactuel ambassadeur des Etats-Unis en Hati parce que le jugeant (ou plutt la, parce que cest une dame, Pamela White) trop proche du pouvoir en place. Jean-Jean Roosevelt. Ce nom voque dsormais celui du chanteur hatien qui vient de remporter haut la main la mdaille dor aux 7mes Jeux de la francophonie Nice, en France. Son manager, Antoinette Duclaire, que nous avons

PAGE 2

Page 2 EN BREF ... EN PLUS ... de Dominicains deviennent apatrides Hati en Marche Miami th ( / p. 14) ( / p. 3) Lenvoye spciale de la Banque Mondiale en Hati, Mme Mary Barton-Dock, a indiqu mardi tre plus ou moins satisfaite de la faon dont avancent les programmes davoir des rsultats plus intressants Aussi, elle promet que lorganisme fera de son mieux lavenir. Lenvoye spciale de la Banque Mondiale a fait cette dclaration lors dun atelier organis par le gouvernement hatien et la Banque mondiale (BM) sur la revue de notamment dans les secteurs de la Sant, de lducation, la Protection sociale et le Logement a dclar Mary Barton-Dock. Elle souligne que les rsultats sont encourager dans les domaines de linfrastructure, notamment dans la rnovation des ponts et des routes, de mme que dans le secteur Mondiale en Hati slve 640 millions de dollars amricains. Le ministre de lconomie et des Finances, Wilson Laleau, a dclar que le gouvernement hatien est satisfait de sa collaboration avec la Banque mondiale. Toutefois, il a dplor le fait que lappui budgtaire de cette anne a t dcaiss un peu en retard. Wilson Laleau dit esprer que pour les annes qui viennent, lappui budgtaire sera dcaiss en fonction dun calendrier mieux synchronis avec le impartis, ceci pour soutenir le processus de stabilisation politique et social du pays. Le ministre de lconomie et des Finances a inform que la Banque Mondiale et les responsables de projets de diffrents ministres et institutions se sont entendus sur un pacte de responsabilit partag, qui engage chaque entit sur un ensemble dindicateurs qui donnera lieu un calendrier sur la ralisation des projets et du dcaissement des progrs tangibles et accomplis de notre aide et quelles sont les meilleurs moyens pour valuer cette aide a dclar lambassadeur Perez. Le Ministre du Tourisme a annonc dans un communiqu quil a organis une soire de prsentation de la destination Ile--vache, le jeudi 3 octobre dernier, lhtel Best Western de Ption-Ville. Cette crmonie sest droule en prsence de divers oprateurs du secteur priv et membres de la presse. Vache, M. Ren Hubert, a prsent ltat davancement des diffrents projets et travaux ayant t lancs sur lle en aot dernier. Ces chantiers comprennent, notamment la construction dun aroport International, la construction de 15 km dinfrastructures routires partant de Kay Kok pour aboutir la Pointe-Est et la construction dune radio et dun centre communautaire. Par ailleurs, le Premier Ministre Laurent Lamothe, qui intervenait aprs les prsentations des compagnies prslectionnes, a salu linitiative. Il a galement remerci le Gouvernement vnzulien qui sengage accompagner le Gouvernement hatien dans le cadre de ce projet. En effet un partenariat a t tabli entre les deux gouvernements o le Venezuela va investir dans un important projet de construction dhtel et de villas Anse-du-Four. Les compagnies prslectionnes, savoir la Blue Marlin et la compagnie amricaine Holmes International Developpement, ont prsent respectivement leur projet de dveloppement htelier sur lle. locale, Cabinets dExperts-Comptables Mrov-Pierre (MPA), ont t retenues pour demande des autorits concernes. Sud-Est, la Direction Dpartementale du Tourisme a accueilli Jacmel, lAmbassadeur dEspagne en Hati, Manuel Ruigomez Hernandez. Lavancement considrable des travaux de rhabilitation de la Mairie de Jacmel a t apprci par la dlgation espagnole. Jacmel. (2 octobre) au local du MJSAC (ministre des sports), le prsident Michel Martelly par la Fdration Hatienne de Football (FHF) pour dfendre les couleurs du pays car les amants du foot ne connaissent pas vraiment ces intrus Dans une note de presse de la FHF, son prsident, le Dr Yves Jean Bart, a rfut les propos du chef de lEtat. LES GRENADIERS SONT DES PATRIOTES ET MRITENT LE RESPECT La Fdration Hatienne de Football a cout avec tristesse et dception des dclarations publiques de S.E. Michel Joseph MARTELLY, Prsident de la Rpublique, faites deux (2) fois rcemment (en Juillet dernier La Plaine du Nord) et ce mercredi 2 Octobre au sige du MJSAC traitant de manire irrespectueuse et dgradante les footballeurs AYISYEN dehors de lArgentine qui se met au service de son pays actuellement, nest pas Argentin, ou un SHOUBOU, un Wyclef JEAN ou mme un Michel Martelly qui ont fait fortune en terre trangre, ne sont pas Hatiens. Cest une forme dexpression trs ngative et malheureuse qui va alimenter lostracisme vis--vis des Hatiens vivant en terre trangre, une diabolisation qui aura pour effet de creuser une discrimination ( Conseillers du Prsident de la Rpublique dont on ne doute de milliers de Dominicains descendants dHatiens. La dcision, rendue publique le d aberrante par les dfenseurs des droits de lhomme et par dminents juristes. La Rpublique dominicaine risque de crer une crise humanitaire majeure a mis en garde le Gleaner le principal journal de la Jamaque. Dnonant lagenda raciste des xnophobes de SaintDomingue le quotidien appelle les pays de la Communaut des Carabes faire pression sur Saint-Domingue pour que les droits humains de tous ses citoyens soient respects Le gouvernement hatien a rappel son ambassadeur Saint-Domingue pour consultations. La dcision pourrait avoir des consquences dsastreuses pour les descendants dHatiens en Rpublique dominicaine, plongeant des dizaines de milliers dentre eux dans un vide constitutionnel qui en feraient des apatrides privs daccs aux services de base a soulign le Haut-Commissariat de lONU aux droits de lhomme. Statuant sur la demande dune jeune femme ne en Rpublique dominicaine de parents hatiens, Juliana Deguis Pierre, qui stait vu refuser une carte didentit, le Tribunal constitutionnel a jug que les descendants des travailleurs migrants en transit ns depuis 1929, ne pouvaient pas prtendre la nationalit dominicaine. Une aberration juridique selon le centre Bono, anim par les jsuites. Ce jugement cre la figure absurde dtrangers en transit sur une priode de quatre ans et confond le droit la nationalit avec la situation migratoire observe le Pre Mario Serrano. La sentence viole le principe de non-rtroactivit de la loi ajoute lavocat constitutionnaliste Cristobal Rodriguez. Jusqu la Constitution de 2010, le jus soli le droit du sol, tait en vigueur en Rpublique dominicaine : tous les enfants ns sur le sol dominicain avaient droit la nationalit, lexception des enfants de diplomates et dtrangers en transit dune dure ne pouvant excder dix jours. Me Rodriguez souligne que le Tribunal constitutionnel contredit la Cour interamricaine des droits de lhomme (CIDH). La CIDH, dont les dcisions simposent aux Etats membres, a jug en 2005 que la condition migratoire des parents ne pouvait affecter le droit la nationalit de leurs enfants. Face la vague dindignation, le directeur gnral de limmigration, Jos Ricardo Taveras, a ni que la Rpublique dominicaine sapprtait dporter les Hatiens et leurs descendants. Il a ajout que le Tribunal constitutionnel avait t injustement critiqu alors quil visait rgulariser la situation migratoire des trangers. Directeur gnral de limmigration, M. Ricardo Taveras est aussi secrtaire gnral de la Force nationale progressiste, un petit parti xnophobe. Son fondateur, Marino Vinicio Vincho Castillo, un alli de lancien prsident Leonel Fernandez, a fait de la lutte contre lhatianisation de la Rpublique dominicaine son cheval de bataille. Relayes par de grands mdias, les campagnes antihatiennes ne sont pas exemptes de racisme, alors que les quelque 8,8 millions de Dominicains sont majoritairement mtis et les Hatiens noirs. Remontant au dbut du 20e sicle, la migration hatienne a longtemps fourni plantations sucrires, publiques et prives. Le dcollage conomique de la Rpublique dominicaine depuis une vingtaine dannes, tandis quHati senfonait dans la crise, a accentu le flux migratoire vers la Rpublique voisine, notamment aprs le sisme qui a dvast Hati en janvier 2010. Selon le recensement publi en mai, 458 233 travailleurs migrants hatiens rsident en Rpublique dominicaine, pour la plupart en situation irrgulire. Le nombre de descendants dHatiens ns sur le sol dominicain est estim plus de 200 000. Jean-Michel Caroit (Saint-Domingue, correspondant) par la Coordonnatrice du Bureau Excutif du GARR, Mme Colette Lespinasse, suite sa rencontre avec le ministre conseiller auprs de lAmbassade dominicaine Portau-Prince, le 3 octobre 2013. En marge dun sit-in tenu le 3 octobre 2013 devant lAmbassade dominicaine Port-au-Prince, des reprsentants dorganisations de la socit civile hatienne ont rencontr M. Jos Ortiz, ministre conseiller auprs de lAmbassade dominicaine, sur la sentence du Tribunal Constitutionnel exposant des Dominicains dascendance hatienne lapatridie. Constitutionnel nest pas une dcision du

PAGE 3

Page 3 LACTUALITE EN MARCHE ( / p. 12) ( dominicain peuple dominicain, a dclar le diplomate aux reprsentants de la POHDH (Plateforme des Organisations Hatiennes de Droits Humains) et du GARR (Groupe dAppui aux Rapatris et Rfugis), prsents cet entretien. Les deux militants de droits humains reprsentaient une dizaine dorganisations qui avaient adress une lettre lambassadeur pour exprimer leur tristesse et indignation face la dcision de la Cour constitutionnelle. la promotion de lamiti entre le peuple hatien et dominicain et pour le respect des droits humains sur lle. Nous nous sentons indigns face cette dcision du Tribunal Constitutionnel dominicain de dchoir des Dominicains dascendance hatienne de leur nationalit. Cest une grave violation des droits humains et elle peut entraner des consquences tragiques dans la vie de dizaines de milliers de personnes, a dnonc la coordonnatrice du GARR, Colette Lespinasse, lors de la transmission de la correspondance lAmbassade. Le ministre conseiller a dit comprendre linquitude des organisations hatiennes ajoutant que ce dossier est aussi une proccupation pour son gouvernement. Il sest engag transmettre un rapport et la ptition des organisations Santo Domingo. Le diplomate a rappel que la Rpublique Dominicaine est un Etat dmocratique qui sefforce de respecter les droits de la personne ainsi que les conventions informe que son pays compte agir pour que cette disposition de la Cour Constitutionnelle naffecte pas les relations entre les deux peuples de lle. Interrog par lune des personnes participant lentretien sur le caractre irrvocable de la sentence, le Ministre chercher et de trouver une solution par la voie base des prescrits de la Convention de Vienne et des instruments juridiques internationaux en droits humains, le gouvernement dominicain sefforcera de rsoudre ce problme dans la ngociation. Au moment du sit-in devant le sige de lambassade dominicaine PtionVille, les manifestants-es scandaient plusieurs slogans comme : Non au racisme Non la discrimination, Justice et Dignit pour les descendants dHatiens en Rpublique Dominicaine Respect du droit a la nationalit, la citoyennet des Dominicains et Dominicaines dorigine hatienne! Ils ont aussi rappel le massacre de 1937 qui tait le rsultat dactes xnophobes et ont dclar quils naccepteraient pas un deuxime gnocide au cours de ce 21 me sicle. Dans la correspondance remise au diplomate, les organisations hatiennes ont exhort le gouvernement dominicain se dmarquer de ce courant xnophobe anti-dmocratique et anti-hatien qui sme la haine et la division sur lle. Elles lont invit mettre de prfrence en vidence les actes historiques porteurs de vie et de solidarit entre les deux pays. Cest le moment pour les autorits dominicaines de revoir les relations et lhistoire des deux pays pour mettre en valeur et promouvoir les actes historiques porteurs de vie et de solidarit et non des actions qui prnent la haine, la division et qui peuvent dboucher sur un gnocide, ont crit les organisations signataires de la ptition remise lambassade. lAmbassade de la Rpublique Dominicaine en Hati et copie lAmbassade dHati en Rpublique Dominicaine, le Ministre des Affaires trangre fixe la position du Gouvernement Hatien concernant la dcision du Tribunal Constitutionnel dominicain, qui risque de mettre en situation dapatridie un trs grand nombre de dominicains dascendance hatienne. des Affaires Etrangres prsente ses compliments lAmbassade de la Rpublique Dominicaine en par la prsente la position du Gouvernement hatien sur la sentence TC/0168/13 adopte par le Tribunal Constitutionnel dominicain en date du 23 septembre 2013, qui risque de mettre un nombre considrable de ressortissants dominicains dascendance hatienne en situation dapatridie. De mme que les membres de diaspora gardent tout naturellement des liens avec leur tat dorigine, il est tout aussi normal quun LAmbassadeur dHati en Rpublique dominicaine, Dr Fritz Cinas ( gauche), rappel en consultations, et le ministre hatien des Affaires trangres, Pierre Richard Casimir (photo Georges Dup/HENM) Dnationalisation : les dessous de la dcision dominicaine p.1 Dnationaliser les Noirs aux Etats-Unis pour empcher llection dun Obama p.1 LEtat dominicain appel devant la Cour Interamricaine p.5 Des milliers de Dominicains deviennent apatrides p.1 Le gouvernement dominicain propose la voie de la ngociation p.2 Laxe Port-au-Prince Washington p.1 La presse face aux bandits lgaux p.1 Cholera : Banm Ki-Moun ? p.1 Note de la Confrence des Evques p.7 La tourmente politique et Savane Diane p.11 Jean Jean Roosevelt, un enfant de la balle p.1 A joint committee of Haitian and Dominican Parliamentary LInstitut dEtudes et de Recherches Africaines p.13 Mirebalais, le nouveau bastion du foot hatien p.14 Kreyl la se Poto Mitan Peyi Ayiti p.15

PAGE 4

Page 4 UNE ANALYSE les grands juges dominicains, cest la grave catastrophe humanitaire pressentie par les Nations Unies. Et mme cent fois pire. Privs de nationalit, ces 400.000 Dominicains dascendance hatienne seront sujets aux consquences les plus inimaginables, outre la libert de se dplacer, de possder, de et son successeur, Danilo Medina. Ce fut dabord le contrat pour lexploitation des mines dor par les Canadiens et qui fut dnonc par lactuel chef de lEtat estimant que son pays en sort trop perdant. Mais aussi les nombreux contrats (de Reconstruction) obtenus en Hati au lendemain du sisme qui dtruisit la capitale ( hatienne remontant jusqu 1929. Ce qui ferait quatre gnrations (et plus de 400.000 personnes) qui sont menaces par cette mesure qui, si elle entre en application, croit le Haut Commissariat des Nations Unies, peut crer une grave crise humanitaire. Le Prsident Danilo Medina ( droite) et son prdcesseur Leonel Fernandez concitoyens jusqu nouvel ordre Et juste au moment o, cause dune gestion conomique dsastreuse, Hati constitue le deuxime partenaire commercial de la nation voisine aprs les Etats-Unis (US$ 1, 14 milliard en marchandises dominicaines importes en 2012, le seul pays avec lequel Santo Domingo a une balance hatienne migrante au plus offrant. Outre plus dtudiants hatiens dans les universits prives dominicaines que chez nous, des capitaux hatiens traversant la frontire etc. Que faut-il de plus nos voisins, direz-vous ? Or cest comme pour les Etats-Unis demander Ben Laden et ses suppts de se reconvertir dautres considrations plus rationnelles. Mais un Ben Laden qui dtient le pouvoir de lgifrer comme bon lui semble. En effet, la dcision de la Cour constitutionnelle dominicaine est sans appel, selon les lois du pays. Et ne peut tre remise en cause que par des conventions internationales. Celles signes par la Rpublique dominicaine. Donc si rien nest fait ce niveau pour contrer Mais justement cest ce quon appelle faire dune pierre deux coups. Tout en dfendant la fortune ( la fois et compagnie), la faction anti-hatianiste (qui continue de dtenir les portefeuilles de la justice et de limmigration sous lactuelle administration) fait galement avancer son propre agenda anti-hatien. Ils savent pertinemment quen ciblant les Dominicains descendants dhatiens, ils touchent une corde sensible qui, tout en menaant de compliquer les relations entre les gouvernements Medina et Martelly, est aussi de nature crer une certaine dstabilisation en Hati. Le massacre de 1937 ne devait pas seulement servir au dictateur Trujillo loigner le spectre dune hatianisation (pour ne pas dire dune africanisation) de la frontire avec Hati mais aussi dstabiliser le gouvernement du pays voisin. En effet, devant limpuissance hatienne rpondre la provocation, un mouvement de rbellion contre le gouvernement du prsident Stnio Vincent se manifesta au sein de larme hatienne, complot, tentative de coup dtat, condamnation et mme excutions etc. Cependant la dcision du Tribunal constitutionnel dominicain ne rappelle pas seulement le massacre en 1937 de plusieurs milliers de compatriotes par le dictateur Rafael Trujillo y Molina mais aussi ce quun commentateur intitulait cette semaine sur lInternet : la Nuit de Crystal de Santo Domingo. La Nuit de Crystal (Kristallnacht) est le nom qui fut donn par les Nazis lopration au cours de laquelle le coup fatal fut port aux Juifs Allemands (dabord privation de leur nationalit allemande, puis interdiction de possder, denseigner, de remplir aucune fonction, ni publique ni prive) La dcision de la Cour constitutionnelle de Santo Domingo a t diversement interprte comme insense, absurde, etc. Or ces pithtes-l nont aucun sens chez les fanatiques. Certains ont pu les avoir aussi utilises lorsque non contents de dnationaliser et de dpossder les Juifs Allemands, Hitler, Goebbels et les autres les traitaient aussi de dgnrs, de sous-hommes, etc Hati en Marche, 5 Octobre 2013 pouvoir hriter et mme de se marier mais aussi pourraient tre privs des prestations sociales les plus lmentaires (ducation, emplois, sant etc). Mais, direz-vous, si lopposition (PRD et lexprsident Hipolito Mejia), si lactuel gouvernement du prsident Danilo Medina ne sont en cause ni lun ni lautre, alors do vient cet ouragan ? Revenons aux commentaires de Hipolito Mejia. A savoir quil sagit aussi de questions politiques et conomiques Et voici ce quon apprend dans les coulisses. Lactuel prsident dominicain, Danilo Medina, est issu du mme parti que son prdcesseur, Leonel Fernandez, trs connu en Hati pour avoir frquent avec assiduit les prsidents Ren Prval et aujourdhui Michel Martelly et leurs premiers ministres respectifs. Cependant ils reprsentent, Medina et Fernandez, deux branches du mme parti, le PLD Parti de la Libration Dominicaine. Mais prcisons que le prsident Fernandez (qui a cumul 3 mandats) ne laurait pu sans lappui dune plus large coalition. Et au sein de celle-ci, le Front Nationaliste avec Marino Vinicio Castillo, chantre de lanti-hatianisme le plus ultra et un conseiller du PLB au pouvoir sous Leonel Fernandez. Ceux-ci ont sans doute insist pour recevoir comme leur part du gteau les portefeuilles de la justice et de limmigration. Aussi jamais les immigrants, ainsi que les descendants dHatiens, navaient t aussi tourments que sous les mandats de Leonel Fernandez. En mme temps que pour faire contrepoids face lopinion publique internationale, celui-ci se faisait fort de plaindre les malheurs dHati sur toutes les tribunes du monde. Fernandez ne pouvant rechercher un quatrime mandat a d cder la place un successeur (tout en sarrangeant pour faire lire son pouse vice-prsidente). Mais pour des raisons (galement conomiques si lon en croit lex-prsident le torchon aurait commenc brler entre lancien prsident Aux USA et au Canada, coutez Melodie FM sur votre cellulaire : 605 475 6924 999 1705 Mais qui le reprocher ? Probablement pas au peuple dominicain en gnral. Ni au gouvernement dominicain. Lactuel gouvernement du prsident Danilo Medina pourrait tre au contraire bien embt. A entendre les propos de lambassadeur dominicain en Hati, Ruben Sili, aussi bien lors de sa convocation la chancellerie hatienne qu loccasion dun sit-in par des organisations de la socit civile devant lambassade de la Rpublique dominicaine Ptionville (Hati). Mme impression aprs le voyage Santo Domingo dune dlgation de snateurs hatiens avec qui des homologues dominicains ont form une commission mixte pour explorer les voies et moyens en vue de trouver une solution ce problme trs inopportun. Mais pas tant que a car lantihatianisme dominicain ne date pas daujourdhui mais au moins depuis le massacre en 1937 de plusieurs milliers dHatiens orchestr la frontire par le dictateur dominicain Rafael Trujillo. Mais pourquoi aujourdhui et avec tant de hargne : enlever la nationalit quatre gnrations de hatienne en janvier 2010, par un autre conseiller de Leonel Fernandez, le richissime snateur Felix Bautista. Ce dernier a t rapidement blanchi par les grands juges dominicains, institution domine, Castillo. Mais le camp adverse na pas baiss les bras. Ctait justement la prsence rcente dans les locaux de lAmbassade dominicaine Portau-Prince (donc avec la bndiction de ladministration Medina) dune dlgation de parlementaires dominicains venus poursuivre linvestigation autour des contrats qui ont t concds par les gouvernements successifs de Ren Prval et Michel Bautista. Voici donc Hati au centre dun rglement de comptes politicoCependant ce nest pas dHati quil sagit, les 400.000 Dominicains dascendance hatienne nont dhatien que le nom de leurs grands parents ou arrire grands parents.

PAGE 5

Page 5 DE LACTUALITE ( dIvoire, pour empcher tout Ivoirien qui ne soit n de pre et mre ivoiriens daccder la direction du pays. Et ctait en raction au poids dmographique reprsent par limmigration des pays voisins, particulirement ceux du Burkina Faso. matine dindien. La Dominicanit. Non seulement pas noire : anti-noire. Lors du massacre de 1937, lobsession tait dmographique et raciale. Lanti-hatianisme actuel en Rpublique dominicaine ne se rapporte pas vraiment au massacre de plusieurs milliers dHatiens perptr en 1937 (lanne mme de la monte du Nazisme en Europe) par le dictateur dominicain Rafael Trujillo, obsd par la perte devant la pression dmographique du pays voisin (Hati) de la : Dominicanit. La militante des droits humains Sonia Pierre honore par la Secrtaire dEtat Hillary Clinton et la Premire dame des Etats-Unis, Michele Obama reprendra plus. De ce jour lanti-hatianisme dominicain changea dapproche pour devenir une machine politique de blocage sinon dlimination (par tous les moyens possibles et imaginables) de toute possibilit pour la communaut dominico-hatienne de crer un nouveau leader denvergure. On a vu toutes les misres qui furent endures par la militante des droits humains, Sonia Pierre, dfenseure acharne de la cause des enfants dominicains auxquels les autorits de limmigration refusaient les documents devant leur permettre dentrer lcole. ( ) ( ) de diminuer les chances pour un afro-amricain de devenir prsident des Etats-Unis. Au moment mme o le prsident de la premire puissance du monde sappelle Barak Obama. Le pre de Alassane Ouattara aurait t un Burkinab. Cette interdiction provoqua un toll dans le monde occidental. Et spcialement dans lex-mtropole, la France, aujourdhui principal soutien du gouvernement Ouattara. La Cte dIvoire est le premier exportateur de cacao au monde. Ceci pour montrer que la dcision du Tribunal constitutionnel dominicain denlever la nationalit aux Dominicains descendants dHatiens nest pas sans prcdent. Mais aussi qu chaque fois lopinion, ou nationale ou internationale, est arrive la renverser. On ne vit tout de mme plus en 1935-1944 quand les Nazis ont non seulement dnationalis et dpossd les Juifs Allemands mais ont fait pression sur les pays occups (principalement la France) pour expdier aussi leurs propres citoyens isralites dans les camps dextermination en Allemagne. Sinon la dcision de la Cour constitutionnelle dominicaine reviendrait demander aux Etats-Unis denlever la nationalit amricaine Aujourdhui elle est raciale et politique. Entre les deux, il y a eu lmergence dans la nation voisine dun leader de race noire, et qui plus est (dit-on, mais tait-ce aussi pour le discrditer aux yeux de llecteur ?) dascendance hatienne. En tout cas, un pur noir. Son nom : Francisco Pea Gmez. Candidat la prsidence trois reprises, en 1994 il a fallu que le prsident en exercice, le trujilliste Joaquin Balaguer, eut recours toutes au sommet. Mieux encore, mme non la Rpublique, le trs charismatique Secrtaire gnral du PRD (Parti de la Rvolution Dominicaine), francophone et sorbonnard, exercera jusqu sa mort prmaturment une du pays voisin. Ds lors, la minorit (car cest encore une minorit) des antihatianistes ultra, jura quon ne ly Lle (Kiskeya pour les Hatiens et Hispaniola pour nos voisins dominicains) est divise en deux nations. Hati qui Tandis que nos voisins dominicains (ou plutt les lites) se veulent de culture blanche, hispanique, europenne 6 octobre 2013 Ltat dominicain appel pardevant la Cour Interamricaine pour ses positions juges discriminatoires en matire dimmigration et de nationalit Washington, D.C. et Santo Domingo, R.D. 3 octobre 2013. Les 8 et 9 octobre 2013, la Cour Interamricaine des Droits de lHomme tiendra une audience publique autour dun cas opposant la Rpublique Dominicaine et un groupe de six familles qui avaient t victimes de dtention arbitraire et dexpulsion collective du territoire dominicain par des agents de la migration dominicaine. Le cas en jugement est bas sur la discrimination structurelle qui sexerce lencontre de la population dominicaine dascendance hatienne et des immigrants hatiens qui vivent depuis plusieurs annes dans ce pays. Le Centre pour la Justice et le Droit International (CEJIL), le Mouvement des Femmes Dominico-Hatiennes (MUDHA), le Groupe dAppui aux Rapatris et Rfugis (GARR) et la Clinique Des Droits Humains de lEcole de reprsentants des victimes par-devant la Cour interamricaine laudience publique qui aura lieu dans la ville de Mexico la prochaine session extraordinaire de la Cour. Les expulsions signales dans la prsente affaire, ne sont pas des incidents isols. Ils font partie dune pratique racial bas sur la prtendue nationalit hatienne des victimes pour les arrter et les dtenir arbitrairement avant de les expulser collectivement. Entre 1999 et 2000, chacune des familles suivantes impliques dans lAffaire : Fils-Aim, Glin, Jean, Medina Ferreras, Sension, Alezy, et Charles Prez, ont t victimes de cette pratique de lEtat dominicain. Colette Lespinasse, Coordonnatrice du GARR a heures, expulses arbitrairement de la Rpublique Dominicaine vers Hati, sans avis pralable, ni audience, ni opportunit de rcuprer leurs biens ou de prendre contact avec leur famille, une situation qui leur a occasionn des prjudices graves incluant des pertes matrielles et une intense souffrance personnelle. Cristina Luis Francisca, Directrice Excutive de Amricaine des Droits de lHomme chaque fois que les expulsions on t opres sans garantie dun procs quitable, sans ladoption de mesures pour protger lintrt suprieur des enfants et en labsence dun recours judiciaire effectif dans le droit interne qui leur permettrait de contester la dcision des autorits dominicaines de les expulser ou encore de questionner lillgalit de leur dtention Laffaire renvoie galement lapplication restrictive de la Constitution Dominicaine, situation qui a provoqu que, jusqu date, plusieurs victimes nont pas pu obtenir leurs actes de naissance ni leurs documents personnels dominicains ce pays. En 2005, dans son verdict dans laffaire Jean et Bosico versus Rpublique Dominicaine, la Cour Interamricaine avait indiqu comment devrait tre interprte la norme dominicaine en vigueur jusquen 2010en ce qui a trait lacquisition de la nationalit par le jus solis.

PAGE 6

Page 6 SOUS HAUTE SURVEILLANCE ( Nous ne savons pas quelle raction a pu susciter cette requte, sortant plutt de lordinaire, pour la bonne raison que jusquici ce genre de correspondance se droulait dans le secret le plus total. Il faudra lapparition dun Wikileaks, ce site qui a fait dimmenses rvlations sur la diplomatie amricaine, pour soulever un pan du voile. Dun autre ct, quelques annes auparavant, un la porte, protestant contre lhabitude dsormais acquise par les dirigeants hatiens de court-circuiter la mission diplomatique amricaine pour sadresser directement aux autorits de Washington. Fini le rle dun ambassadeur Clinton Knox qui aurait ngoci personnellement avec Franois Duvalier mourant la toil. Dsormais laxe Port-au-Prince Washington fonctionne si rondement que des parlementaires hatiens peuvent demander ouvertement le renvoi dun ambassadeur qui ne leur plait pas. Tandis qu un journaliste qui signale que lactuel gouvernement hatien a lappui des blancs (terme utilis pour dire linternational), un puissant snateur rpondait : Et alors, nous aussi nous avons nos blancs Reprenant le mot de Louis Armstrong, dans lAmrique davant les Droits civiques : il est toujours bon davoir un bon blanc dans sa manche ! Ce qui vaut pour lopposition lest davantage encore pour le pouvoir. Les prsidents hatiens nont pas un regard que ce soit leurs agissements. Sauf si Washington les rappelle lordre On le voit actuellement dans la crise provoque par le retard dans la tenue dlections qui devaient avoir lieu depuis prs de deux annes. Ou encore les tentatives du prsident Michel Martelly pour reconstituer sans aucune contrebalance des forces armes qui nont jamais eu dfendre le pays que contre sa propre population. Donc un monte desann ou va et vient constant. Peut-tre aussi sur le dos du pauvre contribuable tant donn que les htels et restaurants (et bars) dans la capitale fdrale ne sont point bon march. Mais voil, mais surtout qui se fait par-dessus notre tte nous pauvres mortels qui ne sommes pas dans le secret des dieux Est-ce pour court-circuiter Wikileaks cette nouvelle diplomatie de bouche oreille, o, que lon soit du pouvoir ou de lopposition, on doit avoir chacun son blanc dans sa manche En tout cas, jamais nous le peuple navons t aussi totalement laisss dans le noir. Il est certain que la nouvelle de la Dcouverte du Nouveau Monde par Christophe Colomb mit plusieurs semaines pour atteindre lEspagne Et que cest par hasard que nos anctres apprendront lordre pass par Napolon son corps expditionnaire Saint Domingue pour noyer tous les chefs multres et pour remettre tous les Noirs libres en esclavage. notre Indpendance. Mais aujourdhui nous sommes encore plus en retard quen ce temps-l sur notre avenir le plus immdiat. Quarrivera-t-il demain en Hati ? Dans la minute, la seconde prs. Nul ne sait. Mme pas nos dirigeants. Car lune des plus graves consquences de cette nouvelle diplomatie qui transforme nos hommes politiques proprement en pigeons voyageurs, ces derniers ne peuvent pas avoir de programme puisquils reoivent leurs ordres au jour le jour. Et aprs avoir longuement attendu la porte Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince ASANBLE STIFIKASYON KONTE MIAMI-DADE ELEKSYON ESPESYAL KONTE MIAMI-DADE 5 NOVANM 2013Asanble Stikasyon Vt Konte Miami-Dade lan pral reyini nan Biwo Sipviz Eleksyon an ki chita nan 2700 N. W. 87th Avenue, Miami, Florida. Asanble Stikasyon Vt lan ap reyini nan dat kap swiv yo an preparasyon pou dirije Eleksyon Espesyal Konte Miami-Dade ki pral ft 5 novanm 2013. DAT/L AKTIVITE Mkredi 16 oktb 2013 10:00 a.m. 1. Ts lojik ak presizyon sistm manyen ekran ak sistm eskan optik lan ki pral svi pou bilten vt vote pi bon yo, bilten vt pa korespondans yo ak bilten vt biwo vt yo Vandredi 18 oktb 2013 2:00 p.m. 1. Enspeksyon an public bilten vt pa korespondans yo Lendi 21 oktb 2013 8:00 a.m. jiska Madi 5 novanm 2013 1. Ts lojik ak presizyon sistm eskan optik anvan depouyman ki svi pou bilten vt pa korespondans yo ak bilten vt pwovizwa yo 2. Ouvti ak pwosesis bilten vt pa korespondans yo (depi li neses) 3. Diplikata bilten vt yo (depi li neses) Vandredi 25 oktb 2013 Stikasyon: 10:00 a.m. jiska nisyon (depi li neses) 1. Stikasyon bilten vt pa korespondans ki sipozeman pa valid yo (depi li neses) Mkredi 30 oktb 2013 Stikasyon: 10:00 a.m. jiska nisyon (depi li neses) 1. Stikasyon bilten vt pa korespondans ki sipozeman pa valid yo (depi li neses) Vandredi 1e novanm 2013 Stikasyon: 10:00 a.m. jiska nisyon (depi li neses) 1. Stikasyon bilten vt pa korespondans ki sipozeman pa valid yo (depi li neses) Lendi 4 novanm 2013 Stikasyon: 10:00 a.m. jiska nisyon (depi li neses) 1. Stikasyon bilten vt pa korespondans ki sipozeman pa valid yo (depi li neses) Madi 5 novanm 2013 Stikasyon: 3:00 p.m. jiska nisyon 1. Stikasyon bilten vt pa korespondans ki sipozeman pa valid yo (depi li neses) 2. Etale rezilta yo sou tablo 3. Rezilta Pa Osyl Vandredi 8 novanm 2013 Stikasyon: 10:00 a.m. jiska nisyon 1. Pwosesis bilten vt pwovizwa yo (depi li neses) 2. Stikasyon Rezilta Osyl yo, enkli bilten vt pwovizwa yo 3. Ts lojik ak presizyon sou sistm eskan optik apre depouyman ki te svi pou bilten vt pa korespondans yo ak bilten vt pwovizwa yo 4. Seleksyon konkou/kestyon ak biwo vt pou odit manyl Eta apre eleksyon Mkredi 13 novanm 2013 10:00 a.m. jiska Vandredi 15 novanm 2013 jiska nisyon 1. Pwosesis odit deklanche jiska nisyon Tout reyinyon sa yo ap ouv a piblik la. Pou yon entprt ki pale an siy pou moun soud oswa ankenn lt aranjman tanpri rele 305-499-8405 omwens senk jou davans. Dapre Seksyon 286.0105, Lwa Florid yo, yon moun ki ale an apl pou nenpt desizyon Asanble Stikasyon an te pran sou yon sij diskite nan yon reyinyon, pral bezwen yon anrejistreman pwosedi an, ki vle di se pou moun sa a asire li ke anrejistreman pwosedi yo ft motamo. Penelope Townsley Sipvis Eleksyon Konte Miami-Dade, Florid Avi Piblik la situation politique en Hati, demande au gouvernement adassister le gouvernement hatien pour la tenue des lections Dans une lettre au secrtaire dtat amricain John Kerry, la reprsentante dmocrate de lEtat de Californie, Maxime Waters exprime sa profonde inquitude propos de la situation politique en Hati, notamment les problmes que connat actuellement le Snat hatien. Lardente dfenseure du peuple hatien au Congrs amricain demande que le Dpartement dtat encourage le gouvernement hatien respecter le droit de tous les snateurs de complter leur mandat En vertu de la Constitution hatienne, le Snat devrait tre compos dune trentaine de snateurs, dont chacun est lu pour six ans. Toutefois, un tiers des siges du Snat sont actuellement vacants. Le mandat de ces dix snateurs est termin depuis 2012 et Hati na pu encore organiser, ou mme programmer pas lintention de permettre ces snateurs lus en 2009 de terminer leur mandat de six ans (2009-2015). De telles rumeurs peuvent tre extrmement dstabilisantes pour Hati en raison des antcdents de ce pays en termes dinstabilit politique et de dictature poursuit-elle. Des copies de la lettre ont t envoyes Cheryl D. Mills, ancienne directrice de cabinet de lex-secrtaire dEtat amricaine Hillary Clinton et envoy spcial en Hati du dpartement dEtat, et Thomas C. Adams, Coordonnateur spcial dHati au dpartement dtat.

PAGE 7

Page 7 LIBERTE DEXPRESSION ( Le geste violent et prmdit du garde du corps du Prsident Martelly contre le journaliste Rodrigue Lalanne (Radio Tele Kiskeya) Parvenu notre niveau et voyant notre regard tonn et admiratif, et avec sur nos lvres le nom bien connu, le leader du groupe poussa une sorte de grondement sourd. Won-on-on Auquel nous rpondons : salut Mike violent qui envoie le journaliste rouler. Si un membre de la scurit en uniforme ntait pas intervenu, on ne sait ce quil serait advenu. Linformation est diffuse largement en vido sur le Net. Cette fois la Prsidence ne peut pas faire la sourde oreille. Au diable, ces casse-pieds de journalistes Et cette fois cest une question concernant la dcision de la Cour constitutionnelle de la Rpublique dominicaine denlever la nationalit aux Dominicains dascendance hatienne. Plus dun million seraient dans cette situation. Par consquent quoi de plus appropri ? Le gouvernement navait pas encore comment la nouvelle. gang. Prenez gang au sens de tous pour un et un pour tous, o la sentimentalit prime sur lautorit, o le chef est un copain et vice versa Et malgr lui, cest cette image qui rejaillit chaque fois que le prsident se trouve dans une situation que ses trop empresss protecteurs craignent pouvoir devenir dlicate. Le journaliste de Radio Tele Kiskeya pose la question une premire fois. Martelly ne rpond pas. Il na peut-tre pas entendu. Rodrigue Lalane repose sa question. Cest un sujet important. Quoi de plus naturel. Alors le bouledogue sort de sa cage et mord. Un coup Le prsident surtout qui, malgr deux annes dexercice de la magistrature suprme, narrive toujours pas se dfaire de son comportement de superstar la tte de son gang (au sens musical bien sr) de bandits lgaux Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince Tout le monde voit lagression, comme on dit, caractrise. Et sans aucune provocation. Pas une question hors du sujet quon pourrait interprter comme une chicanerie ou un outrage magistrat. La Prsidence sestime donc pour une fois oblige de publier une note dexcuse. Le Secrtariat Gnral de la Prsidence dplore et condamne lagression perptre par un agent de la scurit prsidentielle contre Rodrigue Lalane, journaliste de la Radio Tele Kiskeya, le mardi 1 er Octobre 2013, au moment o celui-ci assurait la couverture de rentre scolaire. La Coordination de la Scurit prsidentielle, informe de lincident, a t invite prendre toutes les dispositions pour que le concern soit sanctionn. Trop cest trop Mais la faute en est ladite Coordination de la Scurit prsidentielle quand ce nest pas elle-mme qui ferme la porte aux reporters et aux photographes venant couvrir une rcente crmonie au palais prsidentiel parce que son chef avait eu une bousculade avec le photographe dune agence internationale essayant de trouver le meilleur angle pour sa photo. La faute en est bien sr au prsident Michel Martelly lui-mme qui na rien fait (en tout cas rien qui soit connu) pour empcher la dtrioration dune telle situation. Regardant sur Youtube la vido de lagression du garde du corps du prsident Michel Martelly contre le confrre Rodrigue Lalane, nous avons pens immdiatement cette rencontre. Le journaliste nest mme pas proximit du prsident, mais soudain un individu en veston sort des rangs et le frappe violemment la gorge. On voit ensuite un policier en uniforme de lUnit de scurit prsidentielle (USGPN) intervenir rapidement pour calmer la situation. Le prsident Martelly semble navoir rien vu et poursuit son chemin en souriant. Dclamant que grce lui, ce sont 1 million 200.000 enfants qui pour la premire fois vont cette anne lcole. Mais ce nest pas un chef de lEtat, cest une vedette et sa bande de gardes du corps fanatiques. Ce ne sont pas des professionnels mais des gros bras placs l pour chasser les importuns, gazetiers et paparazzi qui pourchassent la superstar pour la photographier dans des situations dlicates et en faire la une des magazines sensation. Le prsident Martelly, aprs deux annes la tte de la Nation, na pu encore se dfaire de cette image bleng bleng, la Madonna ou Sean Penn (quand celui-ci tait lpoux de Madonna et tapait sur tout ce qui bouge tort et travers) ou linnommable Mike Tyson. Ce nest pas (ce nest pas seulement un prsident) mais aussi un chef de 1. Au cours de notre CXIIIe Assemble ordinaire tenue du 23 au 27 septembre 2013, nous, vques catholiques dHati, avons eu loccasion daccueillir auxquelles le pays est confront, nous avons eu la satisfaction de dcouvrir combien chacun deux porte au fond de son 2. Par ailleurs, ils ont tous reconnu quHati se trouve un tournant critique : menaces dinstabilit politique ; mise en jeu des acquis dmocratiques ; gabegie administrative et corruption largement rpandue ; dtrioration de la qualit de la vie chez la grande majorit de nos concitoyens ; manque dimplication de certains secteurs cls de la vie nationale, spcialement dans les domaines de la sant, de lducation scolaire et universitaire, de la formation professionnelle, de la cration demplois et de la croissance de la production nationale. Chaque groupe est conscient de son incapacit rsoudre seul les problmes fondamentaux tels que : la vie chre, le chmage, linscurit sociale et alimentaire, la dgradation de lenvironnement. 3. Nous sommes, effectivement, devant une situation spciale qui exige des mesures exceptionnelles et un grand dpassement de la part des principaux acteurs de la classe politique et de la socit civile. Ils sont unanimes croire quil faut trouver une solution hatienne, concerte et consensuelle la crise actuelle lie la question lectorale et au spectre du dysfonctionnement du Snat. 4. Il est urgent de reconnatre que si nous ne plaons pas au premier plan le bien commun et les intrts suprieurs de la nation, sil ny a pas de changement dans les attitudes et les comportements politiques, le pays ira tout droit vers une catastrophe qui transformera tous les acteurs en perdants et les dmunis en plus pauvres. 5. Les tenants des diffrents pouvoirs constitus de ltat doivent faire montre de srnit, de sagesse pour aboutir, dans un franc dialogue, un compromis quelque coteux quil puisse tre. Aucun secteur, en effet, ne peut prtendre tre dpositaire de tout le pouvoir, de toute la lgitimit au na le monopole du droit et de la vrit. 6. lapproche de 2014, premire dcennie du bicentenaire de lindpendance, nous appelons toutes les filles et tous les fils du pays faire preuve de grandeur dme, de patriotisme et de civisme face la nation et au monde entier, en refusant les chemins de la discorde, de lintimidation et de la violence. Nous, vques Catholiques dHati, demandons, en dautres choses : a. lExcutif, garant de la bonne marche des institutions, de crer les conditions ncessaires la bonne gouvernance dmocratique et de prendre les moyens adquats qui viteront au pays un vide institutionnel ; crdibles. Cest tout cela qui contribuera la normalisation de la vie sociale, conomique et politique du pays. 9. Nos prires et notre bndiction vous accompagnent dans sa chair, a dtruit le mur de sparation : la haine. phsiens 2,14. 10. Donne au Sige de la Confrence des vques Catholiques dHati, Lilavois, le 27 septembre 2013, fte de Saint Vincent de Paul, aptre de la charit. b. Au Corps lgislatif, daccomplir la favorables au dveloppement du pays, de rester attentif et attach aux attentes des mandants, dassumer sa responsabilit pour la stabilit du pays et de ses institutions ; c. Aux partis politiques, de souvrir au dialogue et de favoriser les discussions devant mener un consensus politique ; d. la socit civile, dapporter sa devant crer une synergie entre diffrents acteurs dans la recherche de solutions durables la crise ; e. tous, citoyennes et citoyens, de ne chercher que ce qui concourt la construction et lavancement dmocratique du pays. 7. Quant nous, vques Catholiques dHati, nous sommes disposs faciliter un espace de dialogue et de concertation pour que la solution nos problmes ne soit pas recherche avant tout dans les rues ni hors de nos frontires. Les Hatiens ont besoin que leurs dirigeants leur inspirent des dcisions consquentes qui favorisent la concorde sur tout le territoire national. Les chmeurs ont besoin de travail et les coliers daller lcole. Tous ont besoin de paix et de pain. Cest pourquoi nous nous engageons en mme temps continuer notre cheminement avec ce peuple qui lutte et qui espre un avenir meilleur. 8. Unissons nos mains et ouvrons nos Ainsi, 2014 sera loccasion de consolidation des Institutions dmocratiques, fruit dlections

PAGE 8

Page 8 ARTS & LETTRES rencontre lors du vernissage de lexposition des oeuvres de Bruxelles, a accept de revenir sur le parcours fulgurant du jeune musicien de 29 ans. adulte, pour le mal, la haine, le racisme, la vengeance et toutes sortes dintolrances. Quelles pulsions de mort ont pu pousser Hitler, Saddam Hussein, Bin Laden, Trujillo et tant dautres, commettre des horreurs, des crimes contre lhumanit ? Voil un thme qui requerrait des tonnes danalyses. Jean Jean Roosevelt, nonobstant la jeunesse de sa peu sa notorit vers lEurope, lAmrique et les Antilles franaises. Quant Antoinette Duclaire, son manager depuis un an (aprs Marie-Laurence Jocelyn Lassgue, ancienne ministre de la Culture sous Prval), elle na que 25 ans. Cette jeune ethnologue nourrit une passion pour ce quil convient nen demeurent pas moins engags... H. H. (1) Prochain article : Le monde merveilleux du peintre Kvens Prvaris de concerts. Auteur-compositeur, chanteur, guitariste et percussionniste, Jean Jean puise son inspiration dans de nombreuses sources autres quhatiennes : (nago, ibo, yanvalou, djouba, kongo, rabday) : on y retrouve du reggae, du RnB, de lafro beat etc. Ayant conquis le public hatien, il tend peu ( ) ( ) ( ) Antoinette Duclaire ( droite) manager de Jean Jean Roosevelt, Bruxelles, le vendredi 27 septembre 2013 Jean Jean Roosevelt (photo Pierre Michel Jean) sont musiciens. Rien dtonnant ce quil embrasse cette se faire connatre au milieu des annes 2000 avec lmission Miss Videomax , qui fut mise sur pied par la tlvision prive Telemax pour rcompenser les talents fminins. Il sy produisait rgulirment. En 2007, il sort son premier album. Et deux autres suivront. Il appartient un groupe de cinq musiciens dont il est le chanteur attitr. Avant le concours, Jean Jean a travaill darrachepied, raconte Antoinette Duclaire. Il a particip toute une srie de concerts en Hati. Dix au total, compte-t-elle. Histoire de sentraner. Puis vint le grand jour, o il dcroche le prcieux ssame pour reprsenter Hati aux 7mes Jeux de la Francophonie, du 7 au 13 septembre, Nice, dans le sud de la France. Le manager Duclaire numre les trois tapes que lartiste a franchies avant de parvenir ce succs, qui na pas Une premire slection a dabord eu lieu, en Hati, que Jean Jean a franchie allgrement. La deuxime tape, cest en France. Le jeune Hatien va se confronter aux meilleurs, parmi les 20 pays candidats retenus sur un total de 75. Chaque artiste ou groupe devait faire une prestation de 15 20 minutes. La troisime et dernire tape est celle qui a vu Jean Jean Roosevelt couronn de la mdaille dor dans la catgorie chanson, offrant Hati la premire marche du podium, lors de ces Jeux de la francophonie. Les critres prsidant au choix concernaient, explique prsence scnique et linteraction avec le public La thmatique de ce musicien tourne autour de la lutte pour lenvironnement, le droit des femmes et des enfants, lgalit entre les genres, lamour, la fraternit et le civisme. Ce dernier tant un thme en or dans un pays o, justement, cette valeur perd de plus en plus de son sens. Le cri comme thrapie Antoinette Duclaire, alias Netty, nous a indiqu Dune dure de 4 minutes, le premier morceau contre les superpuissances qui, avec leurs armes nuclaires, dtruisent lenvironnement, soumettant le monde une consquences nfastes que cela implique, telles que la faim et les pidmies entres autres. fond sonore des voix de femmes, est plutt une incitation psychothrapeutique secouer le joug du trop-plein damertume en hurlant de tout son saol pour sen librer, cri que de se laisser abattre, semble nous conseiller le chanteur, volontiers psy ses heures. De la condamnation des agressions contre franchit en 3 minutes. Il sagit dune interrogation philosophique sur ce qui pousse lhomme sortir de la candeur et de linnocence de lenfance pour opter, une fois Sonia Pierre fut menace plusieurs fois physiquement, vilipende dans la grande presse dominicaine, etc. Dcore du Prix Robert Kennedy, puis du Prix des Droits Humains dcern par le Dpartement dEtat amricain, elle mourra elle aussi, prmaturment. Pas tonnant quau milieu de la nouvelle crise cre par cette dcision de la Cour constitutionnelle, il ne se trouve au sein mme de cette communaut une voix pour porter assez haut cette cause. Cependant jusquo peuvent aller les racistes de Santo Domingo (qui sont encore une minorit mais qui ont corruption qui a prvalu durant ces dernires dcennies de croissance conomique fbrile dans ce pays livr sans retenue au capital tranger sans souci du patrimoine national car il y a protection de lhritage ancestral), combien de malheurs seront encore commis avant que soit arrte cette machine infernale ? Dautant plus que les grandes puissances ont peu dattention pour cette rgion du monde, occupes en pays taliban et djihadiste. Aucune grande ambassade na encore comment la dcision de la justice (de linjustice !) dominicaine. Et le gouvernement hatien a trop dhypothques pour ne pas souhaiter quune chose : on oublie tout et on recommence Hati en Marche, 4 Octobre 2013 Dr Francisco Pea Gomez Cependant, il y a peine quelques jours, le 23 septembre 2013, le Tribunal Constitutionnel a mis une sentence dans laquelle il dispose que les personnes trangres qui se trouvent en situation irrgulire en Rpublique Dominicaine, doivent tre considres comme en transit et en conformit avec la nouvelle Constitution de 2010, comme des rsidents irrguliers, avec comme consquence limpossibilit pour leurs enfants dacqurir la nationalit dominicaine. Francisco Quintana, Directeur du Programme de CEJIL pour la Rgion des Andes, de lAmrique du Nord dadopter des dispositions pour viter la rptition de ces actes discriminatoires, a mis en place des mesures additionnelles pour renforcer la pratique de privation arbitraire de la nationalit en considrant les personnes dascendance hatienne comme des personnes trangres Les organisations reprsentant les victimes dans Rpublique Dominicaine esprent que le verdict de la Cour Interamricaine portera sur les mesures que lEtat dominicain doit adopter en matire lgislative et dans ses pratiques administratives pour viter que des faits similaires ceux de la prsente affaire ne se rptent.

PAGE 9

Page 9 BANQUE NATIONALE DE CREDIT

PAGE 10

Page 10 Mercredi 09 Octobre 2013 WHATS UP LITTLE HAITI ? to Cheryl D. Mills, the State Departments Haiti Envoy, and Thomas C. Adams, Haiti Special Coordinator. The text of the situation in Haiti and to request that the State Department do everything possible to be of assistance to the Haitian Constitution. tI am especially concerned about the political challenges currently facing the Haitian Senate. Under the Haitian Constitution, the Senate should consist of thirty vacant. These ten Senators terms ended in 2012, and Haiti has yet to hold or even schedule elections to replace them. Senate to assemble a quorum and conduct legislative business. six-year terms are scheduled to expire in 2015. Unfortunately, it appears that elections to replace these Senators may not be held on schedule either. the Haitian diaspora that the Haitian government does not full six-year terms. This rumor has it that the government of 2014, leaving the Senate completely unable to function, and Such rumors can be extremely destabilizing in Haiti. Because of the countrys past history of dictatorship and of actions by political leaders that appear to be undemocratic. is contributing to fear among the population that democracy may once again be in jeopardy. Free, fair, inclusive, and timely elections are critical for Haitis economic and social development. political leaders, and civil society to promote political stability, developments that threaten to undermine democracy and the everything possible to help Haiti continue in its struggle to become a stable, constitutional democracy. I respectfully request that the State Department encourage Haiti to respect the rights of all Senators to serve out their full six-year terms, organize timely elections to replace duties. A Joint Committee, composed of Dominican and senators around the decision of the Constitutional Court of the Dominican Republic to render stateless thousands of Dominicans of Haitian origin. A delegation of Haitian parliamentarians, headed by the President of the National Assembly, Dieuseul Simon Deras, of the Dominican Senate, Reinaldo Pared Perez, last Friday, regarding the decision of Court. Dominican Senator Pared Perez said that, The best and negative things, in order to establish communication more by 2016. This is mainly for the anchor tenant, SAE-A Global, the Korean apparel company invested in the project that is currently employing 3000. SAE-A and an additional 40,000 by other light manufacturing Congresswoman Maxine Waters Presidents Danilo Medina (Dominican Republic) and Michel Martelly (Haiti) not too long ago Aerial view of Caracol industrial Park Bernard Diederich with a sister of Graham Greene (on the left) and wife Ginette and another visitor in Haiti Waters (D-CA), a strong advocate for the Haitian people in the U.S. Congress, sent a letter to Secretary of State John Kerry, expressing deep concern about the current political situation in Haiti and requesting that the State Department assist the the Dominican Constitutional Court as sovereign to make judgments, said that this decision cannot be political. The Haitian Parliamentarian also said that the decision of the Constitutional Court may divide opinions in Dominican society, Dominican Republic. This could also have a negative impact on stationed at the Dominican embassy in Port -au -Prince this issue through negotiations. The European Union: a stable partnership. delegation of the European Union (EU) in Haiti, Javier Nino Perez, last Friday. To this end, Mr. Perez stated that the EU intends to continue its support to Haiti in the amount of 420 million euro for the 2014-2020 period. over the past six years. The previous ventures (The 10th European Development Fund for 2008 2013) programming period is coming to an end. Mr. Perez also announced that the EU is ready to support Haiti in its efforts to become an emerging country by 2030. During the 2008-2013 period, the EU has provided Haiti EUR 883 million to fund programs that cover several different areas, including road infrastructure, rural development, education, food security, and administration reform. This cooperation, implemented under the leadership million, and the rebuilding of advances for access to basic services for the population, including adequate housing, informed Mr. Perez. able to strengthen its support to Haiti. % of the EU support is channeled through the Haitian government; it is a vote of and civil society, informed Mr. Perez. They are: education; the reform of the State in the modernization of public administration; nutrition and food security; and rural development and road infrastructure. The EU also intends to strengthen the micro-credit the largest amounting to 112 million euros or 150 million U.S. dollars, to support the government directly through the reform the Haitian government for taking the leadership for the coordination of external assistance through ACCD May 10. The EU believes that the problems of Haiti should be coordinated by the government and society. For his part, the head of operations in the European and Haiti is based on the fact that the EU is not there to impose our solutions or approaches, but rather to support the people and the state in its development process. the development of Haiti and its revival; this is the perspective and the Inter-American Development Bank have spent and earmarked $300 million, according to the GAO June 2013 a half dozen or so shells and the IDB expects to complete 12 funded must be developed at the park and in the region. Namely medical facilities, housing, commercial centers, schools for the technical personnel expected from Korea, China, Brazil, Mexico, the US, Canada, EU and more. This technical staff is required to establish, maintain and manage manufacturing facilities for apparel, automotive harnesses and other products. Also required are housing improvements (750 mini up-to-date services from various Haitian government agencies. Executive Administration CTMO-HOPE Britain Author Bernard Diederich just returned from the Diederich signed his year old Seeds of Fiction. He received honors from everybody and a good letter from the festival director. Dear Bernard and Ginette, occasion seem valid, founded in reality, and vivid for your friends dear people like you. So your book and your history are not only Seeds of Fiction but Seeds of Friendship. I admire your tenacity. I am so very glad that you came. We recognized each other the moment that I came through the door that she enjoyed it all. And I hope that the hotel looked after you. I told them that they had distinguished people staying. So much to thank you for: that little painting of a Haitian house; the proposing of the Toast to Graham, and your little authoritative comments at dinner or discussion. I dont suppose I shall ever get out to your part of the and Ginette my salaams and my love, David

PAGE 11

Page 11 AVIS DIVERS publiquement et par dfaut, le Ministre Publique entendu, maintient le dfaut requis et octroy laudience civile des loyers du vendredi trente Novembre deux mille douze contre les sieurs Emmanuel MLIUS et Johnny MLIUS faute de comparaitre ; accueille laction du requrant pour tre juste et fonde ; condamne les sieurs Emmanuel MELIUS et Johnny MELIUS payer au sieur Woelly SAINT JEAN la somme de cent cinquante mille gourdes (150,000 Gdes) montant de Trois annes de loyers chus relativement au bail de la maison et tous autres dus ou devoir ; rsilie le Bail liant les parties ; ordonne en consquence le dguerpissement des locataires des lieux pour nonpaiement de loyers ; accorde sur ce chef lexcution provisoire sans caution du prsent jugement nonobstant appel, pourvoi en cassation ; condamne les cits CINQUANTE MILLE GOURDES (50,000Gdes) de aux dispositions des articles 13 de la loi du 14 Septembre 1947 sur les loyers, 1168 CC ; les condamne galement aux frais et dpens de linstance ; commet lhuissier Tlmaque AINSI JUG ET PRONONC PAR NOUS, Joseph Jeudilien FANFAN, juge laudience publique ordinaire et civile des loyers du vendredi huit fvrier deux mille Treize en prsence de Me. Ninive MASSENAT, Ministre Public avec lassistance du citoyen IL EST ORDONN ETC EN FOI DE QUOI ETC AINSI SIGN ETC POUR EXPDITION CONFORME COLLATIONNE. Pour ordre d publication : Clerbrun FAURE, Huissier. PAR CES MOTIFS, le Tribunal, aprs examen, le Ministre public entendu, accueille laction de la dame Louiner AUBIN ne Hemyle DELILLE introduit par acte dassignation du 25 Mai 2013 Ministre de lHuissier Canal GABRIEL ; Maintient le dfaut faute de comparaitre sollicit et octroy laudience du Vendredi 5 Juillet deux mille Treize contre le sieur Louiner AUBIN; Admet le divorce de la dame Louiner AUBIN ne Hemyle DLILLE davec son poux Louiner AUBIN pour injures graves et publiques ; Prononce la dissolution des liens matrimoniaux ayant exist entre les dits poux ; Renvoie les parties des formalits lgales ; Compense les dpens vu la qualit des parties ; commet lhuissier RENDU DE NOUS, Gerty Lon ALEXIS, juge en audience civile et ordinaire du vendredi dix-neuf (19) Juillet deux mille treize, An 210 me de lIndpendance, en prsence de Me. Sheila Monsanto BAZILE, Substitut du Commissaire du Gouvernement au Parquet prs le Tribunal de Premire Instance de Port-au-Prince de ce ressort, avec lassistance de IL EST ORDONN .. ETC EN FOI DE QUOI .. ETC POUR ORDRE DE PUBLICATION : Clerbrun FAURE, Huissier. Ption-Ville ; avise le public en Gnral et le Commerce en particulier, que je ne suis plus responsable des actes et actions de mon pouse la dame ne Evelyne LAURENT, pour injures graves et publiques et INCOMPATIBILIT DE CARACTERE, en attendant quune action en divorce lui soit intente. Port-au-Prince, le 02 Octobre 2013 Me. Canest CADET, Avocat. PAR CES MOTIFS, le Tribunal, aprs examen, sur les conclusions du Ministre dclare fonde la dite action ; Admet en consquence le divorce du sieur Alain ARISTILDE davec son pouse ne Rosela CHRILUS pour abandon du toit marital. Prononce la de lEtat Civil de la Croix-des-Missions de transcrire sur les registres ce destins le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers sil y chet ; commet lhuissier AINSI JUG ET PRONONC PAR NOUS, Marie Rosie DGAND NICOLAS, juge en audience civile et publique de ce jour Vingt-huit Juin deux mille douze ; en prsence de Me. Pierre Luckner SANON, Substitut du Commissaire du Gouvernement de ce ressort IL EST ORDONN ETC EN FOI DE QUOI ETC Le 27 Septembre 2013. Me. Odner PRUSS, Av. Le Tribunal aprs examen sur les conclusions du Ministre public ; maintient le dite action. Admet en consquence le divorce du sieur Thermidor NAZAIRE davec son pouse ne Arna Franois pour injures graves et publiques. Prononce la dissolution des liens section Nord de Port-au-Prince de transcrire dans les registres ce destins le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers sil y chet compense les dpens. Commet AINSI JUG ET PRONONC PAR NOUS, Raymond JEAN, Juge en audience civile et publique en date du Vingt Mai deux mille huit, en prsence de Me. Guy ORISM Andr DOUG. Il EST ORDONN ETC EN FOI DE QUOI .. ETC Maurice NOEL loi, accueille laction de la requrante pour tre juste fonde. Dclare que les cites occupent illgalement les maisons de la requrante ; Prononce en consquence, lexpulsion des cites des lieux. Disent que des prjudices matriels et moraux ont t causes la requrante. Permet au mandataire Ilerc SOLON de rserver le droit dintenter une action en Justice liquides .. Gourdes. DONN DE NOUS, Me. Serge PIERRE, Juge en audience civile et publique du vendredi dix-neuf Juillet deux mille Treize, dix heures du matin, An 210 me de Me. Ilerc SOLON En conclusion larticle du mois dernier (rf. http:// preelectorale-la.html), javais exprim ma crainte de voir le Groupe des 13, constitu en majeure partie des membres du MOPOD (Mouvement patriotique de lopposition dmocratique) basculer plus dans lopposition contre Martelly plus bas, il y a une sorte dalliance objective entre le Parlement, en particulier le Senat, et le MOPOD oriente beaucoup plus vers la dmission du Prsident Martelly. De lautre cot, lExcutif, en particulier le Prsident semble opter pour le Dialogue Individuel aprs la tentative du dialogue collectif avec lopposition rcupr avec bonheur par le Parlement, et le Gouvernement pour des actions de dveloppement avec des visites de terrain, des visites ltranger et lorganisation de rencontre niveau international et dateliers niveau la tourmente politique et Savane Diane, Ple de dveloppement Agroindustriel (?). On passera ensemble en revue les faits saillants les plus marquants, on sattardera sur Savane Diane comme ple de dveloppement agroindustriel et on dbouchera sur les conclusions appropries. Sur le plan international cest la tendance au dialogue. Le Prsident amricain a convers au tlphone avec le Prsident iranien sans se battre selon Frantz Duval du Nouvelliste. Il est propos une confrence sur la Syrie malgr les 100,000 morts de la guerre civile qui y fait rage. En Rpublique dominicaine, la Cour Constitutionnelle ne reconnait pas comme dominicains les enfants dhatiens ns plus qui ncessite un dialogue muscl avec notre voisin dautant que, avec cette mesure la Rpublique Dominicaine viole sa propre constitution qui reconnait le droit du sol. En Hati, voil un dossier qui mrite notre attention tous sur lequel on devrait dialoguer. RDNP, le parti du professeur Manigat en a consacr un communiqu. Le Prsident Martelly fait le dialogue politique individuel interne en attendant peut-tre de regarder du cot dominicain. Il rencontre individuellement quelques barons de lopposition Evans Paul, Serge Gilles, lEx-Prsident Aristide, lOPL et dautres personnalits de mme tendance politique comme H. Rebu. Le MOPOD, le mouvement le plus radical de lopposition, exige des pralables avant le dialogue avec le Prsident avec un tantinet plus de dmission que dlections. Les reprsentants du Senat ont t aux USA pour expliquer les drives du pouvoir en place. De retour Port-auPrince cest le vote par le Senat du rapport de la commission snatoriale accusant le Prsident, son Premier Ministre et son dans laffaire du juge Jean Serge Joseph. Et le MOPOD de conseiller aussitt au prsident Martelly de dmissionner pour La double manifestation (MOPOD : des centaines et LAVALAS : des milliers) du 30 septembre 2013, disperse par la police coup de gaz lacrymogne au niveau du Palais National cause de la tentative des manifestants de forcer le barrage policier ce niveau, va dans le sens de la dmission du Prsident. Il Hati sans budget Et le Senat, comme par hasard, a vot, la dernire par le Gouvernement depuis le mois de juin 2013, et ce, malgr les concessions faites par le Gouvernement et sans en octobre 2013. Ce qui dboucherait sur une interpellation du Gouvernement rpond le Snateur Benoit qui conseille de reconduire le budget de lexercice prcdent ; ce qui est une anomalie selon lconomiste kesner PHAREL qui nhsite pas condamner aussi le Ministre de lconomie qui na pas su convaincre le Senat pour un vote favorable du budget, et qui na pas non plus reu lappui de ses collgues du gouvernement. En tout cas, le Pouvoir Excutif, qui a organis la runion des ministres de la Zone Economique PETROCARIBE (ZEP) en dbut du mois en Hati, continue de fonctionner comme lordinaire. Le Prsident dialogue et visite le terrain. Le Premier Ministre voyage en Europe, en particulier en de lONU pour projeter limage dune Hati diffrente . Il a cit entre autres statistiques encourageantes un taux de 6.7% et une augmentation de 19% de linvestissement direct rapporte Radio Mtropole sur son site. Il a aussi fait la promotion dune Hati plus stable et scurise, avec le plus faible taux dhomicide de la Carabe. Ce qui a permis des engagements formels de 48 pays partenaires dHati en vue dappuyer sa reconstruction et son dveloppement. Le Ministre de lagriculture (MARNDR) a organis, du 26 au 29 septembre 2013 St-Michel de Latayaye, avec leppui de la Mairie de St Michel et des organisations de base du Village

PAGE 12

Page 12 LIBRE PENSER ( ) ( ) Banm Ki Moun ? Il ny a pas assez de participation de la socit civile, nationale et internationale, dans ce dossier qui est rest surtout la chasse garde du Secrtariat gnral de lONU et des gouvernants hatiens. Trs peu de ractions enregistres au niveau des grandes chancelleries. Y compris du Conseil de scurit. Donc la question demeure prisonnire de la paperasserie onusienne. Qui au fond na aucun pouvoir. On (et nous entendons dabord les Hatiens) na pas su mobiliser autour de lune des plus grandes catastrophes humanitaires du cynisme serait-ce de circonstance (crise conomique aidant) pour que dsormais ce soit chaque habitant de la Terre qui se sente (ou puisse se sentir) concern. Cest quand le Sida a commenc tre vcu comme une responsabilit morale (tout comme la tragdie des intitul Rebelle, oscarisable) ou encore la famine au Sahel quon verra de clbres chefs dentreprise (tel un Bill Gates) ou des philanthropes mme mondains comme une Lady Diana Premier ministre Laurent Lamothe pendant son allocution la tribune de lAssemble gnrale de lONU Lors dun pic de lpidmie de cholera Pour le professeur Piarroux, il ny a quen Hati que cela peut ainsi se passer. Merci Professeur conclusions. Dernire en date, celle de luniversit amricaine Yale. Mais rien na chang. On na (nous navons) pas su utiliser ces moments forts, ces donnes et conclusions pertinentes pour sortir du silence complice. Nous laissons nos monde moderne. Justement cest lONU qui utilise ce langage et elle sest jusquici garde de le faire. Pourquoi ? Un mal qui a emport plus de 8.000 compatriotes et infect quelque 700.000 en deux annes depuis son apparition, mme la tragdie des enfants soldats qui nen ait fait pire. Le plus tonn de ce silence complice a t le professeur franais Renaud Piarroux, cest lui qui aprs une comme le mme qui faisait rage au mme moment au Npal, pays do nous tait venu un bataillon de casques bleus onusiens install dans les parages. Simple question dinfrastructures dhygine mais lapparition pour la premire fois en Hati dun mal jusquici inconnu. 8.000 compatriotes rester sans spulture dans les basses fosses dune paperasserie onusienne si massive quelle ne peut avoir doreilles pour couter les cris de tous les damns de la Terre, y compris ceux survenant de sa propre initiative. Only in Haiti, dit cependant le Professeur Piarroux. Par contre un nouvel clairage au niveau du citoyen moyen dans le monde peut apporter une plus large sensibilisation sur ce fait inimaginable davoir apport dans un pays un mal aussi terrible, quoique curable, puis de refuser minents. Bien entendu cest plus que refus dassistance personne danger cest comme une sorte de totalitarisme. Et rappelez-vous que nous parlons de lorganisation numro 1 pour porter secours populations en danger. tre en reste, choisir den endosser la lutte comme un hritage immatriel laisser par leur passage au sommet de la gloire autrement si frivole (comme le projet PEPFAR du prsident George W. Bush). Mais jusqu prsent le Secrtaire dEtat de lONU, Ban Ki-moon, a su faire tant et si bien quil a pu garder le crime dintroduction du cholera en Hati enterr sous limmense tapis de son bureau au grand btiment de verre sur la rivire Hudson. En faire dsormais une responsabilit morale cest non pas lui tourner le dos la cible principale mais cest prendre la citadelle revers. Pour paraphraser Napolon, la guerre (nen serait-ce que le vocabulaire) est une faon de poursuivre la diplomatie (poursuivre au sens propre) par dautres moyens. Mais sans oublier que dans responsabilit morale, attention, il y a responsabilit et quil nous faut dabord commencer par accepter la ntre. Et le gouvernement hatien pour commencer. Sinon cest tout fait le contraire, oui : de lirresponsabilit immorale Cest rejoindre Ban Ki-moon dans sa ngation et que lHatien, qui Dieu merci a toujours le mot pour rire, avait tt fait de traduire dans une formule si bien enleve : Banm KiMoun ? Dis moi qui a fait a ? Marcus-Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince Donc un crime (puisquil faut bien lappeler par son nom) sur lequel les dirigeants de lONU continuent de naviguer en toute impunit, tant donn que les nations, grandes et petites, quelle reprsente, crise conomique aidant, laissent limpression davoir dautres chats fouetter. Mais le mot responsabilit morale peut nous faire sortir du carcan des gouvernements et de leur tat dorigine se sente concern par les menaces auxquelles les fils et filles de sa diaspora font face. Tel est lgitimement le cas pour la Rpublique dHati et, ladministration MARTELLYLAMOTHE y tient fermement. La Chancellerie hatienne exprime son profond dsaccord avec la sentence en question, qui est en violation manifeste des engagements internationaux auxquels ont souscrit tous les Etats, y compris la Rpublique Dominicaine, en matire de droits de lhomme et mme de certains principes gnraux de droit gnralement accepts par toutes les nations civilises. Cet arrt de la Cour constitutionnelle dominicaine va galement lencontre de la dcision prise par la Cour interamricaine Yean et Bosico Il est troublant que des personnes qui ont toujours t considres comme dominicains, qui ont particip activement la vie politique de leur pays en tant qulecteurs arrt effet rtroactif. Cette sentence constitue un mauvais prcdent, non seulement pour la socit dominicaine mais galement pour toutes les nations du continent amricain et du monde en gnral, du fait de linscurit juridique quelle admet dans la marche des socits travers le temps. Le Ministre des Affaires trangres regrette profondment que les Hatiens et leurs descendants dominicains, soient aujourdhui traits comme trangers en transit. Le Ministre des Affaires trangres invite les autorits dominicaines aborder de manire objective et quitable la question de la place des Dominicains dascendance hatienne dans la socit dominicaine. Le Ministre des Affaires trangres saisit loccasion pour renouveler lAmbassade de la Rpublique Dominicaine en Hati les assurances de sa haute considration.

PAGE 13

Page 13 HAITI, QUEL DEVELOPPEMENT ? La semaine dernire jai signal que cest au local de lInstitut dEtudes et de Recherches Africaines en Hati (IERAH) que sest tenue une journe portes ouvertes organise par le Rseau National des Promoteurs du Tourisme Solidaire (RENAPROTS) (voir linvitation, je mtais demand ce que diantre lIERAH avait lemplacement retenu. Si mes souvenirs dont exacts, le dvolu fut jet sur un terrain situ ct du cinma Rex, terrain quune grande famille nie avoir cd lEtat. Pour faire court, Christophe et de La Fleur du Chne, mais pendant longtemps il fut agit par des manifestations dtudiants rclamant de meilleures conditions de travail. Mais le tourisme ? ( ) ( / p 14 ) lINAGHEI a t cr pour Leslie Manigat et la FASCH pour Pierre-Louis Salomon. Quoiquil en soit, nous avons eu droit une confrence du plus haut intrt. Je veux parler de celle du directeur du dpartement de gographie, M. Georges Eddy Lucien. saisi par la gographie qui est le rsultat dune enqute sur voir avec le tourisme. On se souvient de lide de la cration de cet institut. Ctait en 1980 ; le Prsident vie recevait le Prsident du Sngal, Lopold Cdar Senghor. Cest cette occasion quon a racont quun gosse, que sa mre avait amen laroport assister la descente davion du clbre visiteur, sest cri : un institut de recherche consacr lAfrique. On trouva un emplacement libre ; je crois que ctait du ct de lactuelle premire pierre. A lpoque, on posait des premires pierres tour de bras ; mais il y avait rarement une deuxime pierre Ce fut le cas de celle-l, du moins pendant pas mal de temps. Puis on dcida de construire, mais pas sur prpare des techniciens qui pourraient tre utiles au Ministre du Tourisme, et il compare les relations entre ces deux institutions celles pouvant exister entre la Facult dAgronomie et le Ministre de lAgriculture, la Facult de Mdecine et le Ministre de la Sant, lEcole Normale Suprieure et le Ministre de lEducation. Moi je veux bien mais je me demande sil ny a pas quelque part des duplications, quand on sait quil existe, en plus de lEcole Normale Suprieure, la Facult dEthnologie et la Facult des Sciences Humaines, sans oublier quil y a eu le CHRESCH de Jean-Baptiste Romain et le CHISS dHubert de Ronceray. Tout cela relve de la manie de crer des institutions pour faire plaisir quelquun et lui donner une tribune sur laquelle il peut parader. Noublions pas que Max Dsir, doyen de lIERAH-ISERSS Georges Eddy Lucien Alors quil purge une peine de prison, Andrea Paconoli se voit proposer une chappatoire: devenu respectable business man est envoy en Hati pour le compte du gou vernement amricain... Sans autre prambule; lauteur nous plonge ainsi au coeur dun monde haut en couleurs, o louvoient escrocs la petite semaine, homme daffaires peu scrupuleux, autoch tones dangereux, le tout sur le fond de complot politique lancinant. On sera sduit par ce roman qui mle habilement les genres. Ds les pre mires pages simmisce en effet en nous une en vie irrfrnable de satis faire notre curiosit qui des pages. la ville de Port Salut. Il a beaucoup insist sur le fait quil ne sagissait pas dune enqute classique, mais le rsultat dobservations faites au cours de sorties faites avec des tudiants. Sur quoi jai eu envie de lui dire que, si toutes les sorties avec des tudiants pouvaient permettre de donner de tels rsultats, notre malheureuse universit ferait un grand pas en avant. Je nai pas pu rsister lenvie de lui demander son texte et il me la donn avec la plus grande gentillesse. Quil en soit remerci. Mais quil ne croie pas quil va sen tirer si bon compte. Ce petit travail est trop intressant, tant en ce qui concerne sa mthodologie que pour ses conclusions et je compte bien, aprs mtre bien pench dessus, revenir son auteur et lui tirer encore plus de vers du nez. Bernard Ethart Cest le doyen de linstitut, M. Max Dsir, qui a rpondu mon interrogation. A partir de 2007, lIERA il est devenu lInstitut Suprieur dEtudes et de Recherche en Sciences Sociales (ISERSS) dot de cinq Histoire Gographie Histoire de lart et archologie Philosophie et sciences politiques Patrimoine et tourisme. Cest ce dernier dpartement de linstitut un partenaire de tous ceux qui sont actifs dans le secteur touristique. Cela me ramne ce colloque international et intersectoriel et les perspectives davenir du tourisme culturel en Hati organis par lUniversit dEtat dHati et lUniversit Laval (Qubec, Canada), dont jai parl la semaine dernire ; mais je ne me souviens pas dune participation de lIERAH-ISERSS. Pour le doyen, ce dpartement Espoir de la Savane Diane, un atelier sur le devenir de lespace Diane denviron 30,000 ha (?) dont 70% sur la commune St-Michel, 20% sur la commune de Massade, (10%) sur les communes de Saint Raphal et Pignon. Cet atelier sur la Savane Diane a runi un certain nombre de cadres de haut niveau du MARNDR (Bureau central, Projet Village Espoir, Direction Dpartementale de lArtibonite, DDA Artibonite, Bac de St-Michel), de la socit civile, des reprsentants de la Mairie et des organisations du Village Espoir. Il sest droul en quatre phases 1) la situation passe et actuelle de la Savane, le projet de production alimentaire et de formation professionnelle en cours dexcution, les diverses tentatives de mise en valeur de la Savane, lbauche de la situation foncire, 2) la nouvelle vision de Savane Diane en ateliers et en plnires, 3) llaboration des premiers lments constitutifs du document dorientation du ple de dveloppement agroindustriel de Savane Diane (PDASD), et 4) la restitution des premiers lments constitutifs du PDASD aux habitants du Village Espoir. Origine Le PDASD est une combinaison de la situation passe et prsente de la Savane. Il est inspir de la vision du Prsident Estim pour lArtibonite, mais vitera, tout prix, la parcellisation de la Savane comme il est de mise dans la Valle de lArtibonite. Il est bas sur le plan stratgique de dveloppement dHati (PSDH) qui vise une Hati mergente lhorizon 2030 partir de ses quatre (4) axes (i) Refondation sociale, (ii) refondation conomique, (iii) refondation territoriale, et (iv) refondation institutionnelle. Il est articul par rapport au Programme Triennal de relance agricole du MARNDR dans ses composantes : agriculture familiale, agriculture commerciale, infrastructures rurales et amnagement de bassin versant. Il est orient par les approches de dveloppement durable, de bassin versant, dintercommunalit, lapproche hexagonale (humain, social, environnemental, infrastructurel, conomique et politique ou gouvernance locale) lie lapproche cluster et autres. Il tiendra compte des actions en cours (principe de continuit de lEtat), de la priphrie de la Savane (St-Michel, Massade, St-Raphal et Pignon), des chteaux deau surplombant la Savane Diane, et des diverses ressources de la Savane (ressources Humaines, terres, plantes, sol, eau, animaux, infrastructures, etc.). vision Le Pole de dveloppement agroindustriel vise le bien-tre des citoyens de la zone, tout en

PAGE 14

Page 14 LES JEUX Solutions de la semaine pass eSA##MEME ANGLICAN KONBAUNG INO#U#DA E#U#L#AG HE#SELLE #DAO##AR ROHINGYA Visitez Haiti en Marche sur Internet au www.haitienmarche.com 18LES JEUX DE BERNARD EXPIEE EXPIRE EMPIRE EMPILE EMPALE EMPALA IMPALA SCRABBLEArrangez les sept lettres ci-dessous pour former un mot franais Solutions de la semaine passeAZOIQUEBUTANE DEMONS L B M Y E O SSolutions de la semaine passe: LES JEUX DE BERNARD Allez de BUTANE, DEMONS en utilisant des mots du du vocabulaire franais, et ne changeant quune lettre par ligne.Mots Mls L L Z F A R O L H A B T W H A F C E B T N B O A T J R P R I G O L M U D U C A C A I L U J A N B N C U B M Z T P Y B L S J S H U A N C A Y O H E A I C Q J M C V J I A L V H U Y A U Y O G R S A P B S A C A B A R F A I N G C H Y U T O N U P P J P O T O S I N B U R I J K M O E O D Q U I T OTrouvez les 21 villes du monde ayant plus de 100.000 habitants et situes plus de 2.700 mtres daltitude dans le carr ci dessus. pas de son amour du football, samusent intoxiquer le contribuant au dveloppement global du pays, en commenant par la consolidation de lexistant, en intgrant la priphrie de la savane comme zone-tampon, les mornes environnant pour la protection et lalimentation en eau de la Savane, en amnageant correctement lespace Savane Diane par des infrastructures des actions imbriques, articules et intgres sur le court, moyen et long termes. Les axes de dveloppement sarticulent autour de la :(i) Refondation sociale, (ii) Refondation conomique, (iii) Refondation territoriale et (iv) Refondation institutionnelle. Les actions mener sont : i) la consolidation de lexistant en termes de complments par rapport au village existant : Commissariat, achvement du systme dirrigation en cours sur 400 ha et du lac de 120000 m 3 dont les fonds sont disponibles pour seulement 80 ha, la mise en place du systme deau potable, la rhabilitation et lachvement du systme de drainage, le rseau de pistes desservant le systme dirrigation, la mise en place de la ferme exprimentale, la gestion du parc de matriels, lclairage partir des lampadaires et coles vocationnelles, coles moyennes, centre de loisir, rhabilitation route liaison St-MicheMassade ainsi que la construction des ponts manquant ; do la ncessit dune tude pour valuer le cot exact de ces actions de court terme (0-2 ans). ii) LEtablissement dun plan Directeur pour la Savane et environs y incluses les tudes diagnostiques ainsi que les tudes prospectives pour la mise en place de ce pole de dveloppement agroindustriel. Durant cette priode, il sera entrepris des tudes et la mise en place de 3 autres villages de mme type que le Village Espoir, fermes-coles, un lyce, un centre de sant, amnagement de pistes de liaison carrossables, systmes dirrigation modernes (goutte goutte, serres, aspersion), lots boiss, amnagement de mornes, de ravines et de versants, etc., court et moyen termes (0-5 ans). iii) Tout en continuant les actions cites plus haut en fonction des rsultats du partenariats publics-privs en relation avec les routes, lamnagement rural, lamnagement urbain, lagriculture familiale, lagriculture commerciale, lagro-industrie, en tenant compte des filires les plus adaptes la zone. Le document dorientation prcisera lensemble des actions entreprendre pour la de cet atelier de 4 jours. (2 5 ans). Selon le Secrtaire dEtat la Production animale, M. Dorcin, qui a men tambour battant cet atelier, il faudra (i) laborer lacte de latelier, (ii) le valider avec les acteurs qui y ont pris part, (iii) le valider en laugmentant avec les acteur de la Commune de Massade, (iv) en faire de mme avec les acteurs des communes de Pignon et de Stles acteurs des 4 communes concernes ( StMichel, Massade, Pignon, St-Raphal) lauditorium du Village Espoir, et (vi) constituer une quipe pour promouvoir le document et en assurer le suivi. A linauguration du Village Espoir en Aout 2012, le Ministre de lagriculture, M. Thomas Jacques avait fait un discours que http://jrjean-noel.blogspot.com/2012/09/ haiti-savanne-dianee-et-isaac-de.html). De La crmonie du jour peut paraitre tout fait ordinaire. Daucuns peuvent penser quil sagit dune inauguration de plus. Il me plait cependant de vous dire que ce que nous lanons aujourdhui a la prtention dinspirer ce que devrait tre le modle organisationnel du milieu rural et le modle fonctionnel du secteur agricole pour les prochaines annes, Les acteurs impliqus sont alls encore plus loin dans le cadre de cet atelier de 4 jours, en proposant quelque chose qui va au-del du secteur agricole. Voil qui fait rver dans une conjoncture politique plutt incertaine, surtout en dehors de la grisaillerie port-auprincienne! En tout cas, selon le principe de la continuit de lEtat, le Ple de dveloppement agroindustriel de Savane Diane devrait tre endoss par ce gouvernement et par les gouvernements futurs, donc par lEtat dHati. Voil une vision qui devrait faire lunanimit auprs de nos politiciens quelle que soit leur appartenance idologique et les inciter dialoguer en pensant : Hati Et les dominicains certaines mesures inconstitutionnelles contre les dominicains dorigine hatienne et contre Hati qui traduisent dans toute sa laideur leur hatianophobie. Remonter 1929, a veut dire, en clair, la grande majorit de dominicains dorigine hatienne en vie Cest de la folie furieuse purement et simplement !!! Nest-ce pas suffisant pourquon cesse de sentredchirer et fasse front commun contre cette injustice en dveloppant notre pays pour Si vous vous sentez confortables avec a, continuez vous battre pour des broutilles de pouvoir et bonne besogne !!! JEAN ROBERT JEAN-NOEL ( ) Cest lquipe de lA.S. Mirebalais qui est sacre numro 1 du championnat national de premire division pour la saison 2013, la faveur de sa victoire de 1 but zro contre les logannais du Valencia, Logane mme, lors de la 10e et dernire journe de du football ne mettraient pas leur main au feu pour lquipe de Jean Claude Josaphat, poule de la ligue des champions de la CONCACAF et qui na jamais t ridicule dans son niveau de jeu. Mais la surprise quasi gnrale, sous les yeux mme des milliers de fans logannais qui remplissaient le parc Hendrich, Vaniel Sirin a offert un 2e titre la ville de Mirebalais aprs celui remport en 2005. Et les mirebalaisiens nont pas triomph sans gloire. Leur 2e sacre arrive aprs dix (10) matchs sans dfaite soit 6 victoires et quatre (4) nuls, notamment cette victoire dun but zro contre le Valencia Leogane grce ce but de Vaniel Sirin. Lquipe entraine par Jena Claude Josaphat est constitue dlments expriments comme Frantz Pierre, Vaniel Sirin, Peterson Desrivires ou Harold Fede, mais aussi de trs jeunes joueurs comme Desir Jonel, linternational des moins de 17 ans. Avec une telle quipe, de tels joueurs, un tel football, couronn de tels rsultats, on les meilleurs buteurs du championnat, du meilleur gardien de but de la comptition, et surtout des jeunes ncessaires pour assurer lavenir de ce qui est en train dtre construit, saison. Cela ne va surement pas sarrter l Bravo aux coquipiers de Frantz Pierre qui se sont battus jusquau bout pour ce titre! Chapeau Jean Claude Josaphat qui avec une quipe exprimente et htrogne, toute la ville de Mirebalais qui a toujours t debout comme un seul homme derrire Bnito Sinord chef de ltat de fausses informations dans le but de dtruire lextraordinaire travail que nous faisons former des jeunes pour russir une carrire pro ltranger et paralllement lever le niveau de nos comptitions et de nos quipes nationales, et surtout ils ne visent qu dtruire tout ce que la FHF entreprend pour crer un chec Rpublique, qui ne cesse dinviter des Hommes dAffaires venir investir au pays et qui clame sa volont de lutter contre la pauvret extrme, ostracise les Hatiens de lExtrieur et leurs descendants et travers eux, lensemble des Hatiens qui ont t chercher leur salut ltranger La Prsidence de la Rpublique annonce dans un communiqu quelle a t surprise et tonne de la raction de certains organes de presse et de la Fdration Hatienne de Football par rapport aux propos du Chef de lEtat, lors de sa rcente intervention, au Ranch de la Croix-des-Bouquets, au sujet des jeunes footballeurs hatiens voluant en dehors du pays. voluant ltranger dtrangers a prcis le communiqu de la Prsidence. Le sport, comme la formation professionnelle et lducation des jeunes, fait partie des proccupations du Prsident Martelly qui na de cesse de rpter que le dveloppement dHati ne peut tre possible sans la formation et lducation des jeunes. Dautant plus que cette volont manifeste de voir la jeunesse hatienne forme et panouie, tant en

PAGE 15

Page 15 TI GOUT PA TI GOUT ak Jan Mapou Joseph-Sauveur Joseph potomitan ak nasyon. Pou nou byen snen sij a, fk nou ta Si Mo nasyon an, soti nan vant yon mo laten ki rele natio Mo nation a limenm soti nan mo natus ki vle di ki ft. Nan kout kat sa a, kisa yon nasyon ye vre? konnen yo genyen menm idantite epi idantite sa a chita sou mo nasyon an evolye avk letan. Sou plan politik, nasyon an anba lonbray yon leta, ki byen ganize epi reglemante selon yon konstitisyon. Nan sans sa a, nou kapab di Ayiti fme yon nasyon depi 1804. sa a, paske l nou konsidere nasyon kurde tankou turquie Irak ak Syrie se plis sou val yo genyen an Konsa, nounmenm Ayisyen ki gaye toupatou, nou f pati nasyon an ansanm ak tout lt yo ki anndan Ayiti, paske nou Prensip pou mon granmonn tt li liblib chita nan nasyon an. Se sl limenm ki ka ba yon mon oubyen yon Nan lang franse, yo di sa konsa: Le principe de toute souverainet rside dans la nation. Nul corps, nul individu, ne peut exercer dautorit qui nen mane expressment.( dclaration des droits de lhomme et du citoyen, 26 aot 1789) Nan epk sa a noumenm, nou pa te ko rive nan estad nasyon. Se libte zanst yo ta pe chache nan goumen chak jou Bondye mete pou yo te ka kase chenn esklavaj la. an menm ye? Fizikman, yon poto mitan, genyen anpil enptans. kay la ap tonbe. Nan lespri vodou a, poto mitan an genyen plis peristil la, men tou, se nanm kay la oubyen tanp lan. Se la, dapre otou poto sa a yo f yo. Se la mist yo travay. Mo poto mitan an byen chita nan lang lan. di pitit sa a, ng oubyen fanm sa a, se poto mitan fanmi an. Sa vle di, se sou li fs fanmi an chita. Se limenm ki referans Al, l yo di nou kreyl la, nasyon an pa egziste epi si li ta kontinye egziste, li ta pe pdi tout nanm li, tout referans li km nasyon. Kounye a, nou rete mo kreyl la pou nou ta di kisa li ye. Tou t mon konnen lang kreyl la se lang manman rete nan fouye zo nan kalalou. Nou konnen lang kreyl la maknen lonbrik li ak pp ayisyen an. Day mo kreyl la crioulo ), pase nan panyl ( creolo ) chavire nan franse ( crole ) jouk li tonbe nan lang kreyl la, kote li rete ak menm sans lan, sa vle di ki ft kalite espresyon, tankou kreyl bannann, sa vle di yon ti pye li tou nan lt espresyon tankou : fanm kreyl, manje kreyl, kilti kreyl epi lang kreyl. ske nou kapab di, avk konviksyon lang kreyl la, dapre tout ranmase sa yo nou sot f a, se poto mitan nasyon an, sa vle di nasyon ayisyen an? An nou f yon ti kout je sou Ovando, l bato negriye yo debake yon premye kantite ng anchennen nan zile Ispanyola, pou ranplase pv malere endyen Kolon yo pa te janm panse ng sa a yo ta rive mete yon nasyon kanpe ki ta pe rele yo chmtchmtrs. Yo te deja f Endyen yo konprann se obeyisans san limit oubyen lanm nt ale. ak poud kanno. Nasyon endyen yo dispart. Se menm s sa a ant lesklavaj oubyen lanm Men yomenm, yo te prefere libte oubyen lanm. An 1697, avk trete Ryswick la, pou evite zizani ant Frans ak Panyl ki te nan batay tout tan pou pataje richs peyi a, zile a vin separe an de. Panyl pran pati ls la, Frans mouvman, Sendomeng te vin tounen yon boul l pou Lafrans, san fen. Yo te kontinye al rache zanst nou yo nan zantray Lafrik epi f yo travay nan Sendomeng tankou bt. Yo pdi, pdi lang yo. Pou yo te soti nan sitiyasyon katyaboumbe sa a, fk yo te goumen san gade dy pou yo te reprann diyite yo km mon. Pou yo te batay ansanm, fk yo te genyen menm objektif, menm misyon. Fk yo te kapab diskite epi planifye. Te genyen plizy tantiv mouvman leve kanpe esklav yo te f, men yo pa te abouti, paske yo pa te byen ganize. Pou mon tout metrize byen. yonn ni de, se te la. Se limenm ki te simante yo. enstriman yo te genyen nan men yo pou dechouke lesklavaj, se sa a, se lang kreyl la ki te ba yo li. Se vre, yo konn kominike chavire sistm esklavaj la. Kidonk, 1804, se rezilta ttansanm ki kreye apati lang krey l la. Malerezman, sa pran 183 lane, apre anpil leve kanpe pou yo rekont, nan konstitisyon 1987 la, se limenm ki simante tout Ayisyen nt ale. Si nou gade sou plan kominikasyon, depi anvan menm kreyasyon nasyon an, se lang kreyl la ki soude chak grenn Ayisyen ansanm. Se fs kominikasyon nou. Se li ki distenge Ayisyen ak lt pp yo. Se nan lang sa a ekonomi fondas peyi a fouye lat pou f manje pouse, pa fonksyone nan lt lang pase lang kreyl la. Se sl lang kreyl la yo genyen. Sanba yo ki toujou ap montre talan yo nan konpoze bon jan chante pou pp la ka anmize li, pou li kab bliye tribilasyon soufrans li, se ak kreyl la yo svi. Ki chante kanaval ak rara nou janm tande yo chante nan lt lang pase lang kreyl la? Si yon mon vle genyen yon batay, fk li konnen ki estrateji sa a byen. Se poutt sa, yo te izole zanst nou yo sou Men, yo pa te panse ng ak ngs sa yo ta pral aplike yon ki plis pale nan Amerik la. Tout brimad lang kreyl la ap pran, se yomenm tou nasyon ansanm ak pp la ap sibi. Tout mepri yo te genyen pou lang kreyl la, se menm prejije sa yo ki te tonbe sou pp la. L yo pa te vle kreyl la antre lekl, se yon fason pou yo te di lekl la pa pou pitit pp la. L yo pa te vle pale kreyl legliz, se km si yo te di Bondye yo a se pa Bondye pa pp la. L yo entdi kreyl nan lajistis, sa vle di, tou senpleman, lajistis la se pa pou pp la. Lang kreyl la, tankou tout lang matnl, se konstriksyon yon mon. Gen yon savan ki rele Henri Delacroix ki di : Lapanse a ak langaj la melanje f yonn. (la pense fait le langage en se faisant par le langage). Lang kreyl la se tankou yon moul ki ban nou yon fm, yon idantite. Menmsi nou ta rive ak Franse, Angle, Panyl oubyen Italyen. Se lang kreyl la ki f sosyete a epi se limenm tou ki fme nasyon an. Sa vle di yo f yonn, yo pa ka separe. Se yon konsp yo rele relativite Edward Benjamen ak Lee Worf devlope, kote yo konprann lemonn.. ankouraje travay ki ap ft pou f lang kreyl la rete dyanm. eks; pou ekri epi pibliye an kreyl. Si liv yo ekri, nou pa ankouraje ot yo, yo pa pe kapab kontinye, paske yo pa genyen yo ak ot yo f. Se nan sans sa a, nou ap mande nou travay nan pote kole, pou nou pmt lang kreyl la pran tout plas li merite. Konsa, potomitan nasyon an ap kanpe kin. L sa a, nasyon an ap kapab f respekte li sou plan nasyonal tankou entnasyonal. Se va yon sous fyte pou chak grenn Ayisyen lakay tankou ltbdlo l nou va di ansanm: Montral, 28 oktb 2011 Referans: Dclaration des droits de lhomme et de citoyen, 26 aot 1789 Linguistic Anthropology 44.4-321-414 == == == == == == == == == == Tout moun dak premye jounen liv ayisyen nan Miyami, Sosyete Koukouy ak Sant kiltirl Mapou te organize dimanch Pour un coup dessai, cest un coup de maitre ekriven ayisyen ki konn patisipe nan Miami Book Fair International nan Miami osnon nan Livres en folie an Ayiti ap repete. Piblik la pa te deplase anmas men moun ki te deplase yo se te kones moun ki konn val liv e ki tout moun ki te f deplasman-an espesyalman Deslandes Rincher ak madanm li ki te vin pote sip yo. Premye jounen-an se te youn ef kolektif kidonk nou di tout Chapoba pou piblik la Majisyen Fritzner Paul nan jounen liv ayisyen nan Ti Ayiti Pri nasyonal literati Edwige Danticat ap prezante dnye liv li-a: Claire of the Sea Light Atis-Lucrece Louinis ap tire kont krik-krak pou timoun yon an jounen liv ayisyen Animasyon Gwoup mizikal RARA nan jounen liv ayisyen nan Miami

PAGE 16

Page 16 BACK PAGE Hati qu ltranger, est sans conteste exprime, non seulement travers les diffrents programmes de formation mens au sein du gouvernement en leur faveur, mais aussi travers la multiplication defforts consentis, dans le cadre dune coopration dynamique avec des pays trangers, en vue de lobtention de bourses de formation lintention de ces jeunes Hatiens. Hatiens apprennent admirer leurs propres joueurs autant quils le font pour les joueurs Rebelles qui sme la panique sur la route nationale Sud et dans la population de PetitGove, depuis dbut septembre, a t touch dune balle dans labdomen par les agents de lUnit Dpartementale de Maintien de lOrdre (UDMO). Dans un premier temps, les rumeurs laissaient entendre que cet individu avait succomb sa blessure mais selon les dernires informations disponibles, il serait toujours en vie et soign dans la clandestinit quelque part dans les montagnes. Cerame, le cousin de Gypson Cerame et porte-parole de la famille, est intervenu par tlphone pour dire que la famille Cerame navait jamais appuy le choix et les actions La famille Cerame nest pas concerne par les actes de Gypson Cerame. Elle na rien y voir [...] il a choisi sa voie mais la famille Cerame est innocente. Je naimerais pas quelle subisse des reprsailles de la part des policiers ni des abus de la justice. Par ailleurs, Herv Cerame a dclar que Curtis vivent dans une situation de stress et de peur [...] Ils ne bougent plus de leur maison, ils ne peuvent pas vaquer leurs activits [...] Les familles de Curtis en ont assez de la situation demprisonnement dans laquelle elles se trouvent aujourdhui. Elles veulent la paix [...] la quitude desprit, pouvoir envoyer leurs enfants lcole et reprendre leurs activits quotidiennes.