<%BANNER%>

Haïti en marche ( 09-04-2013 )

Digital Library of the Caribbean
MISSING IMAGE

Material Information

Title:
Haïti en marche
Physical Description:
v. : ill. ; 45 cm.
Language:
French
Publisher:
s.n.
Place of Publication:
Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date:
Frequency:
weekly
regular

Subjects

Subjects / Keywords:
Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre:
newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage:
United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti

Notes

Language:
In French.
General Note:
Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
All applicable rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier:
oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869
System ID:
UF00098809:00575

MISSING IMAGE

Material Information

Title:
Haïti en marche
Physical Description:
v. : ill. ; 45 cm.
Language:
French
Publisher:
s.n.
Place of Publication:
Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date:
Frequency:
weekly
regular

Subjects

Subjects / Keywords:
Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre:
newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage:
United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti

Notes

Language:
In French.
General Note:
Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
All applicable rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier:
oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869
System ID:
UF00098809:00575


This item is only available as the following downloads:


Full Text

PAGE 1

Des communiqus effet pervers ( USA / p. 12) PORT-AU-PRINCE, 30 Aot Lors de la rcente rencontre du conseil de scurit de lONU sur Hati, le gouvernement flicit pour avoir dpos le projet de loi lectorale au Parlement. ( / p. 7) Les Carabes touches par une vague dhomophobie Carifesta: PORT-AUPRINCE, 29 Aot Dimanche 25 aot 2013, le prsident du Suriname, Desi Bouterse, passait le bton honorifique son homologue hatien Michel Martelly, pour lorganisation en Hati, en 2015, de cet important vnement rgional connu sous le nom de Carifesta. Un pays qui ne sest pas remis du sisme dvastateur de janvier 2010 peutil assumer une telle charge ? A premire vue non. Et pourtant Si. Yes we can. Cest un grand rendez-vous culturel et artistique des pays de la rgion. Et ce niveau ce nest pas trop de dire que Hati est un des plus riches. ( ( / p. 4) CARADEUX, 1 er Septembre Quelle soit de droite ou de gauche, la politique de lopposition hatienne a toujours t le raidissement. Et cela ne nous a jamais port bonheur. Mme en 2004 quand le prsident Jean-Bertrand Aristide avait le dos au mur sous les coups de boutoir Vous me direz : en a-t-on les Il suffit de le vouloir. Na-t-on pas eu deux carnavals den avoir un seul en 2015, et quil corresponde avec le Carifesta. Bien sr pas question dattendre la dernire minute, selon nos habitudes. Hati a pris la responsabilit dorganiser lvnement rgional (qui sait mme plantaire si nous nous y prenons bien), alors il faut assumer ds aujourdhui. Tout de suite. Mettre sur pied un comit dorganisation. Cest monde entier. ( / p. 12) Saint-Domingue Correspondant A Saint-Domingue, la Jamaque ou en Hati, les violences contre les homosexuels se multiplient Melvin Duran, un jeune cinaste dominicain, discutait avec un ami sur une place de la ville coloniale de Une Des transgenres parmi les plus stigmatiss sous les cieux caribens / photo Le Monde Les Ballets Bacoulou aprs leur performance au Carifesta (23-25 Aot 2013) autour de leur chorgraphe Dame Yvrose Green ( / p. 6) PORT-AU-PRINCE, 28 Aot Au lendemain du retour au pays du prsident Michel Martelly, le projet de loi lectorale aboutit sur les pupitres du Parlement. et patriotisme des Hatiens rfugis ( / p. 6)

PAGE 2

Page 2 EN BREF ... EN PLUS ... Hati en Marche Miami th ( ( / p. 14) ( / p. 14) Ils taient 65 jeunes, gs de 16 20 ans rpondre linvitation du maire de Marl, ville jumelle de Creil depuis 38 ans. Parmi eux, deux Haitiennes : Phara SaintFleur, originaire des Abricots (GrandeAnse) et Jennifer Polynice, Creilloise dorigine hatienne. Chantal Guerrier, prsidente de lAssociation franco-hatienne de solidarit et dchanges culturels/ Arendt, le maire de Marl, a repris le gens venus de lAngleterre, de la Norvge, de la Hongrie, de la Pologne, de la Russie, de la Turquie, dIsral, de la Palestine, du Maroc, du Sngal, dHati et bien sr de la France et de lAllemagne. Mises en place linitiative du La Congresswoman Dmocrate amricaine, reprsentant le 5me District de la Floride, Corrine Brown, a visit Haiti le vendredi 30 aot 2013. hatiens, notamment le Prsident Michel Martelly, avec lequel elle a discut de la coopration continue entre les Etats-Unis et Hati. Mme Brown a galement visit lInstitut du Bien-tre et de Recherches (IBESR) et sest entretenue avec le Conseiller Lgal Andolphe E. D. Guillaume avec qui elle a discut des procdures dadoption en Hati. Les prsidents des deux Chambres du Parlement, Simon Dieuseul Desras (Snat) et Jean Tholbert Alexis (chambre basse), ont rencontr le mardi 27 aot des membres de plusieurs secteurs de la socit civile hatienne autour de la situation politique. Lors de cette rencontre pendant environ 5 heures dans un htel de la capitale, des reprsentants de divers secteurs de la socit civile ainsi que des parlementaires ont tmoign de leur inquitude sur lavenir du pays du point de vue sociopolitique. Il faut que tous les secteurs sunissent pour faire chec au plan du prsident de la Rpublique Michel Joseph Martelly, qui envisage de dissoudre le Parlement partir du deuxime lundi de janvier 2014. Nous devons nous battre par tous les moyens pour combattre ce projet antidmocratique a fait valoir Edwige Lalane, qui a promis son support [] aux acteurs intresss pour mener cette bataille. Il faut quil y ait des lections cette anne pour viter au pays des troubles politiques. Tout le monde doit sengager dans cette voie pour forcer le chef de ltat entendre raison. La dissolution du Parlement sera fatale pour tout le pays et non pour linstitution parlementaire uniquement a, pour sa part, indiqu Rony Desroches de lInitiative de la socit civile. Dautres reprsentants dorganisation et/ou dassociations de la socit civile hatienne, au chef de ltat Michel Joseph Martelly contre toute dissolution du Parlement pour instaurer un nouveau rgime dictatorial dans le pays. de diriger par dcrets. Si le deuxime lundi de janvier le prsident Michel Joseph Martelly ne se prsente pas au Parlement pour faire le discours sur ltat de la nation, le Snat prendra acte et informera la population de la dmission du chef de ltat, a indiqu Simon Dieuseul Desras, prsident du Snat. Car, a-t-il dit, le mandat des dix autres snateurs ne prendra Port-au-Prince, 28 aot 2013 La Reprsentante spciale du Secrtaire gnral (RSSG), Mme Sandra Honor, prsentant au Conseil de scurit le Rapport du Secrtaire gnral sur la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Hati (MINUSTAH), a soulign que le dpt par lexcutif au Parlement hier, du projet de loi lectorale tant attendu, qui est ncessaire pour lancer le processus lectoral, est un dveloppement plus que bienvenu Dans son rapport, le Secrtaire gnral salue les mesures prises par ladministration Martelly pour projeter dans le monde une nouvelle image dHati et attirer ainsi les investissements trangers, qui sont le signe dun rel dsir de promotion du dveloppement socioconomique, prcisant que le Gouvernement est parvenu conclure davantage de partenariats conomiques et faire croire au dveloppement et la croissance dHati Sadressant au Conseil de scurit au Sige de lONU New York, la Reprsentante spciale du Secrtaire gnral a not que la situation scuritaire globale en Hati est rest relativement stable, avec une diminution la fois des troubles civils et des crimes majeurs. Les statistiques montrent une tendance la baisse des homicides, des enlvements et des cas de troubles civils violents au cours du premier semestre de 2013, comparativement la mme priode en 2012 Mme Honor a not que le renforcement de la police nationale reste un indicateur critique de stabilisation, notamment dans le cadre du plan de consolidation de la MINUSTAH et de rduction de ses effectifs La RSSG a soulign que la ralisation des objectifs du Plan de dveloppement 2012-2016 de la Police Nationale dHati (PNH) aura besoin de lengagement continu du gouvernement et des tats membres veiller En ce qui concerne les conditions de base de la consolidation de la MINUSTAH, la Reprsentante spciale a dclar que les composantes militaire et de police ont procd la rduction de leurs personnels, conformment la rsolution du Conseil de scurit 2070 de 2012 et que la Mission se tient prte procder de nouveaux ajustements des effectifs de troupes, qui pourraient tre dcids par le Conseil de scurit en octobre En ce qui concerne la situation politique, la Reprsentante spciale a not que le retard persistant dans la tenue des lections snatoriales, municipales et locales partielles est de plus en plus proccupant et pose une srie de risques pour le processus de stabilisation Hati se trouve un tournant critique a dclar la Reprsentante spciale en concluant son allocution, insistant sur le fait que la MINUSTAH, en troite les interlocuteurs nationaux quun consensus politique minimal qui permette la tenue des lections le plus tt possible ainsi quun accord portant sur la continuit des institutions est dans leur meilleur intrt, ainsi que celui de la nation dialogue comme moyen dentente est une raison de demeurer optimiste Le renouvellement du mandat de la MINUSTAH est programm pour discussion au Conseil de scurit des Nations Unies en octobre de cette anne. (source ONU) grve A partir du 1er octobre 2013, des professeurs de lUniversit dEtat dHati (UEH) de lancer une grve, en vue de porter le Rectorat de lUEH rgulariser la situation salariale des professeurs. A cet effet, une lettre a t adresse au Rectorat de lUniversit dEtat dHati (RUEH), en guise davertissement. Cependant, la CRNU a indiqu quaucune date nest prvue pour arrter cette grve. A travers cette dmarche la Cellule entend galement dnoncer linjustice, lirrespect et linsouciance qui caractrisent la gestion du rectorat de lUEH. La CRNU attire lattention sur liniquit, selon elle, qui svit lUEH en ce qui a trait au traitement salarial des professeurs. Il cite, comme exemple, le salaire des professeurs la facult dAgronomie, qui reprsente le triple du salaire moyen des professeurs huit autres entits de lUEH, et celui de lEcole Normale Suprieure qui en reprsente le double. Lorganisme dnonce aussi le fait que le rectorat nait jamais adopt une grille salariale juste et quitable au sein de lUEH, et que les professeurs de vie. Cette grve sera aussi loccasion pour la CRNU de revendiquer ladoption et la mise en application dans le meilleur dlai de la grille salariale labore par la Commission institue par le Conseil de lUniversit, laquelle prconise une fourchette salariale mensuelle allant de cent-vingt mille (120,000) cent-cinquante mille (150,000) gourdes HPN Aprs Dakla (Maroc) et Creil (France), cest au tour de la ville allemande de Marl, situe la priphrie de la mtropole de la Ruhr et du pays rural de Mnster, dorganiser du 14 au 21 aot 2013, la troisime dition de ces rencontres de jeunes issus de villes jumeles ou en coopration dcentralise. Parmi les invits, il y avait des Hatiennes. Et dans Collectif Hati Solidarit Oise (AFHSEC/ CHASO), tait aussi invite faire partie de de reprsentants des treize villes invites et des quatre continents. nous davoir t invite par la ville de Marl reprsenter mon pays et mon association Sous le slogan Avec les jeunes pour que le monde bouge M. Werner Ancien dput de la premire circonscription de Port au Prince deux reprises sous la bannire du MOP (1990-1994 et 1995-1999), lagronome Cassus tait Directeur Gnral de lIHSI (1981-1982), ancien administrateur au Ministre de lAgriculture sous la gouvernance de son mentor feu lAgr. Grard Philippe Auguste (1988-1989), auteur du dictionnaire gographique et toponymique de la Rpublique dHati (ditions Henri Deschamps, 2004). Pre de la soeur jumelle du clbre comdien et diseur feu Kharl Marcel, dit Lobo Dyabavadra dcd en novembre 1998 Paris, de Ruth Myrtho Casseus du Cartographe Joseph Vladimir Casseus, de la doctorante Rachel Clara Casseus et de laine Colette Casseus. LAgronome Casseus Le

PAGE 3

Page 3 LACTUALITE EN MARCHE Dputs forment commission Le prsident de la Chambre des dputs, Jean Tholbert Alexis, a annonc jeudi la cration dune commission pour travailler sur le projet de loi lectorale 2013 que lExcutif a soumis au Parlement le mardi 27 aot. Environ 72 heures aprs avoir reu le projet de loi lectorale 2013 de la part de lExcutif, Jean Tholbert Alexis a, dans un bref entretien avec les journalistes, donn la garantie quil allait prendre toutes les mesures ncessaire pour mettre en place, ds ce jeudi, une commission pour travailler sur le document. Le prsident Martelly a sollicit allons faire le ncessaire pour quil y ait une commission qui travaille sur le texte. Dabord, le bureau de la Chambre avait deux options ( / p. 4) Des diplomates trangers runis mercredi linvitation des deux prsidents du Parlement hatien se sont prononcs en faveur du respect des mandats des lus tout en sinquitant que la violence ne vienne tre utilise pour rsoudre les problmes politiques. Tout en encourageant la poursuite du dialogue entre les diffrents acteurs politiques, le numro 2 de lambassade des Etats-Unis en Hati, a souhait quun accord soit trouv entre lExcutif et le Parlement pour organiser des lections et favoriser la stabilit du pays. Ce serait trs mal vu par les EtatsUnis, si la violence venait sinstaller dans le pays. Il est donc trs important de trouver un consensus au sein de la classe politique pour la stabilit du pays, a dclar M. Marc Desjardins #2 de lambassade amricaine. Il a dautre part rpt plusieurs reprises que les Etats-Unis sont en faveur du respect des mandats des lus. Nous considrons que cest trs important que tous les mandats soient respects. Le mandat du prsident : soumettre le document la commission justice et scurit ou former une commission spciale. Je pense quil serait mieux de crer une commission a prcis Jean Tholbert Alexis. Alors que les dputs partiront en vacance, jusquau mois de janvier 2014, partir du deuxime lundi de septembre, le prsident de la Chambre des dputs a prvenu que la commission, qui regroupera toutes les tendances au sein de la Chambre basse, aura besoin de quatre semaines au moins pour accomplir sa mission. Cest la commission quil reviendra, aprs avoir boucl son travail, de dclarer le texte recevable ou pas. Au cas o le texte sera dclar recevable, lAssemble des dputs pourra se prononcer par la suite a fait savoir le dput Alexis. Toutefois, Jean Tholbert Alexis, vu la situation actuelle et le dlai, a indiqu quil est impossible de raliser des lections la Depuis des mois plusieurs secteurs de la vie nationale, dont des parlementaires eux-mmes, ne cessent de rclamer lorganisation des lections pour, ont-ils insist, viter une situation chaotique. HPN Une quinzaine de dcrets auraient dj t labors dans la perspective dune dissolution du parlement P-au-P, 26 aot 2013 [AlterPresse] --Le prsident du snat de la Rpublique dHati, Dieuseul Simon Desras, dnonce un ventuel projet de ladministration Martelly/ Lamothe pour dissoudre le parlement hatien en janvier 2014 de faon arbitraire et inconstitutionnelle Le snateur Desras sexprimait ainsi, ce lundi 26 aot 2013q. Une quinzaine de dcrets seraient dj prts, au niveau du palais national, sige de la prsidence, pour permettre au prsident Joseph Michel Martelly de diriger le pays, aprs stre dbarrass du parlement, precise le snateur Desras. Dieuseul Simon Desras voque aussi un dcret-loi lectoral, qui aurait t prpar avec le concours de lOrganisation des tats amricains (Oea). Avec ce document, Martelly aurait pour dessein dintgrer le vote lectronique dans le processus lectoral et de rafler le scrutin avec les numros de cartes lectorales, obtenus dans le cadre du programme manman cheri (LOEA a rejet cette dclaration du snateur). Voil pourquoi Michel Martelly naurait aucune intention de transfrer le projet de loi, prpar par le conseil lectoral et qui attend, depuis prs de deux mois, dans les tiroirs de son administration. Fustigeant lintention du prsident Martelly de diriger le pays par dcrets, le a plus de place pour les tyrans, les dictateurs et les tortionnaires Pour contrer ce projet, le prsident du Snat dit compter sur ses pairs, y compris des snateurs pro-Martelly, limage de Wenceslass Lambert, frre de Joseph Lambert, ancien snateur et actuel conseiller de Martelly. Dieuseul Simon Desras croit quaucun snateur nest prt ngocier son mandat, ni participer dans la dissolution du parlement hatien, sous peine dtre jugs pour crime de haute trahison par ce mme snat. Constitu normalement de 30 membres, lus pour 6 ans, le snat hatien fonctionne actuellement avec 20 snateurs. Le mandat de 10 autres devrait arriver terme le deuxime lundi du mois de janvier 2014, suivant un article de la loi lectorale de 2008, mais contrairement aux prescrits de la Constitution. Le mardi 2 juillet 2013, 16 snateurs sur 18 prsents ont vot pour la modification de certains articles de la loi lectorale de 2008, laquelle vise porter rgulirement la fin du mandat (des 10 snateurs lus en 2009) au deuxime lundi de janvier 2015. Un vote qui a suscit beaucoup de protestations chez les partisans de lactuelle administration politique. stabilit politique et le renforcement des institutions fourniront une base pour le dveloppement dHati, a-t-il soutenu. HPN aussi bien que le mandat des snateurs qui arriveront terme en 2015, a dclar M. Desjardins. Le reprsentant de la Minustah a pour sa part renouvell lengagement de la communaut internationale appuyer Hati tout en esprant que les deux pouvoirs (Excutif et Parlement) puissent donner des signes qui favorisent la stabilit du pays. La Carifesta : yes we can p.1 Des prochaines lections sous haute surveillance p.1 Des communiqus effet contraire p.1 Situation misrable des Hatiens rfugis au Brsil p.6 Patriotisme et patriotisme p.12 Les Carabes touches par une vague dhomophobie p.1 Lex-prsident de la Chambre des dputs, Ernst Pedro Casssus p.2 Le saxo Tony Mose mort New York p.7 Allemagne : une dlgation hatienne p.2 Rising star Haitian-American tennis player Victoria Duval p.10 Beethova Obas at Moca Caf p.10 La fte du lac p.13

PAGE 4

Page 4 UNE ANALYSE par-dessus la tte des protagonistes locaux tellement engoncs dans leur jusquau-boutisme qui semble seul leur tenir lieu dinspiration. Respecter le mandat du chef de lEtat, pour rpondre ceux qui commenceraient mobiliser en vertu du mot dordre lections ou dmission. Avec historiquement toujours une 2015. Consquences immdiates : les prochaines lections nauront pas lieu sous lempire de la loi lectorale 2008 (comme lespraient les conseillers du chef de lEtat qui, en vertu de cette loi dexception, tablaient sur le dpart ds janvier prochain du second tiers du Snat) ( ( conjugus de la France, du Canada et des Etats-Unis que, daprs lun de ses supposs allis de ce temps-l (alli de lopposition) : lintellectuel franais Rgis Debray, lopposition hatienne a refus tout compromis, qui lui aurait permis de partager le pouvoir avec Aristide lors en perte de vitesse. Ce qui des porte-parole de lopposition entonner que cest trop tard le mot dordre cest lections ou dmission : donc Michel Martelly peut se prparer plier bagages en janvier prochain. Sur ce, nouvelle initiative de linternational. Lors dune rencontre la semaine coule entre les prsidents des deux chambres du Parlement et des poids lourds de la diplomatie internationale (Etats-Unis, France, Canada, ONU, OEA), ceux-ci laissent tomber un grand coup : il faut respecter les mandats de tous les lus, aussi bien celui du prsident de 2015. Trois normes scoops En mme temps, le no. 2 de lAmbassade des EtatsUnis avertit solennellement : videmment nous naccepterons pas un retour la violence Trois normes scoops mais qui risquent de passer trouve dpos ses pieds. Comme le renard de la fable : ils sont trop beaux, dit-il, et bons pour des goujats Il lui reste alors un dernier argument : de quoi se mle le blanc pour nous dicter tout ce que nous devons faire ? Justement, commencer btir un systme reposant davantage sur le consensus que sur des crises tous les 4 jeudis. Un consensus natif-natal. Si nous ne voulons que constamment lon nous aide. Car bien sr il ny a jamais rien sans rien er option prfrentielle pour la dmission. A quoi vient en cho la troisime dclaration : nous qui rclament le dpart des troupes onusiennes. Mais le grand tournant cest la rfrence au mandat un second tiers du Snat de trente siges viendrait chance mi-janvier 2014. On dit que cest le moment attendu par le prsident Martelly pour se dbarrasser dun Parlement qui lui fait souvent obstacle et diriger par dcrets. Or voici que cette issue sloigne avec lannonce par les grandes chancelleries qui dessinent et doivent redessiner nous aurait vit, daprs Debray, loccupation internationale via lONU. Et toutes ses consquences. Nous aurions t peuttre sous un contrle politique plus vigilant, indispensable pour un palais national et une primature certainement couteaux tirs (en effet Aristide avait offert en dernire minute daccepter un premier ministre issu de lopposition). Mais pas sous une occupation militaire directe. A domicile. Cependant la semaine dernire plusieurs dclarations ont t enregistres qui peuvent nous ramener ces mmes considrations. Cest le dpt par le gouvernement du projet de loi lectorale au Parlement. Certes, aprs une attente interminable de deux mois. Et sous forte pression internationale. Mais au lieu de tirer avantage de la situation, on entend Trop beau pour tre vrai Secundo, mme si les lections, cause du grand retard dj pris, ne pouvaient se terminer avant fin 2013, eh bien, janvier 2014 ce ne sera pas trop tard. Voil donc qui semble rpondre une grande partie de nos proccupations du moment. Michel Martelly ne sera pas chass du palais avant mme davoir accompli la moiti de son mandat, comme beaucoup len menacent, le prsident semblant, il est vrai, dans lincapacit de mesurer ltendue des pouvoirs confrs au Lgislatif par la Constitution en vigueur. Enfant du jean-claudisme (Baby Doc Duvalier), Martelly qui est arriv en politique par la tangente, ne peut concevoir que les temps ont chang. Quant lopposition, encore une fois on dirait que pour elle cest trop beau pour tre vrai Tout ce quelle a dfendu ces derniers temps qui soudain, se La chambre des dputs a abond, le 19 aot 2013, dans le mme sens que le snat, dans un vote (dans les mmes termes que les snateurs) mais contest par les dputs proches de Martelly. Le snateur Desras vigilante pour sauvegarder les acquis dmocratiques, en empchant le retour, dans le pays, de dictateurs, de perscuteurs politiques et de violateurs des droits humains. Assimilant de la dmagogie le dernier discours de la prsidence, le prsident du snat a dnonc une fois encore le manque de volont de la part de Michel Martelly pour organiser des lections dans le pays. constamment notre carte dmocratique, que le mandat du deuxime tiers du Snat ne

PAGE 5

Page 5 DE LACTUALITE ( ( ) Remis par lorganisme lectoral (CTCEP) lExcutif pour tre achemin aux deux chambres, le document en question a t retenu pendant deux mois par la clique prsidentielle. Sous toutes sortes de prtextes, mais de toute vidence soit pour renvoyer les lections qui devraient se tenir avant la Conclusion : Washington tient aux lections, mais pas les perdre. Trois annes plus tard, un autre gnral est au pouvoir. Prosper Avril. Il hsite lui aussi tenir les lections. Cest lui qui dclara que le fauteuil est trop chaud, quon le laisse un peu le refroidir. internationale. Et prcisons, ladministration amricaine. Michel Martelly ntait pas tant aux Etats-Unis pour jouer au casino ni pour aller Disneyworld, comme dautres se sont amuss le rpter. Mais pour recevoir les instructions du grand voisin. Lequel de nos chefs dEtat qui nait pas eu faire le lexprience dmocratique contrler davantage. Alors que la tension se trouve son paroxysme, le prsident Martelly part en voyage sans aucune explication. Pendant prs dune semaine un secret quasi total est gard sur le dplacement du chef de lEtat. Les rumeurs les plus extravagantes se sont naturellement donnes libre cours. Toujours est-il que la remise du projet de loi lectorale au Parlement est considre comme une dfaite pour le camp prsidentiel. Dautant plus que les prsidents des deux chambres, dans le but de construire une stratgie mme plerinage chaque fois que le pays sengage dans des lections importantes comme celles qui doivent renouveler cette anne le tiers des siges du Snat et toutes les assembles communales. Cest une constante de lhistoire de nos 25 dernires annes. La dictature Duvalier est renverse en 1986. Une anne plus tard, le prsident-gnral Henri Namphy doit organiser les lections gnrales mais narrive pas trouver un consensus avec lopposition. Namphy est convoqu Washington. A son retour il Tout comme rcemment, tiens tiens, un nouveau commissaire du gouvernement nomm par le prsident Martelly. Juste avant sa disparition inopine Les lections ont lieu en novembre 1987 mais larme On a pu croire que ladministration Reagan avait ordonn que soient tenues les lections. Mais ds quil savra que cest lopposition qui allait lemporter (en la personne de Me Grard Gourgue qui avait le support des organisations de Et sa faon. Le gnral Avril part lui aussi en plerinage. Mais a-t-il mal saisi le message ? A son retour il fait ramasser une majorit de leaders de lopposition quil expulse manu militari. Mais sur ce arrive un nouvel ambassadeur des EtatsUnis. Celui-ci annonce la couleur en se donnant lui-mme un surnom tir dun proverbe crole hatien : bourik chaje pa kanpe. Traduisez : les lections sont un passage oblig. Comme les interlocuteurs du prsident Michel Martelly ont d la semaine dernire le lui expliquer. Lopposition accuse lactuel occupant du palais le Parlement en tat de dysfonctionnement pour pouvoir diriger par dcrets. Sans contre-pouvoir. Revenons encore un peu en arrire. Prosper Avril aux lections du 29 novembre 1987 qui furent noyes par la caste militaire dans le sang commune, au cas o Michel Martelly envisagerait un quelconque coup dtat lectoral, se sont engags dans une active campagne de sensibilisation auprs des partis politiques et de la socit civile. De l dduire que cest sous la pression de cette transmettre le projet de loi au Parlement Mais si nous revenions au voyage inattendu et sans laisser dadresse du chef de lEtat. Pendant prs dune semaine Martelly disparat de prsident tait en vacances. festival Carifesta, au Suriname, auquel participait une large dlgation hatienne. Or que le lendemain de son retour au pays, le lundi pendant la disparition du prsident. Et ainsi de suite, que la disparition de Michel Martelly ntait quun loignement prmdit, sur commande. Et avec pour seul but de se concerter avec dautres acteurs importants du jeu politique hatien. Vous avez dit : la communaut

PAGE 6

Page 6 GOUVERNANCE ( / p. 14 ) Des communiqus effet pervers ( Quelle farce, direz-vous, tant donn toute la lutte quil a fallu pour parvenir ce rsultat. Remis au palais national par le conseil lectoral (CTCEP/Collge transitoire du conseil lectoral permanent) pour tre transmis au Lgislatif (selon formalits requises par la Constitution), le projet a t gard pendant environ deux mois par le prsident de la Rpublique et ses conseillers qui y ont opr maints changements. Et ce sont encore eux qui rcolteraient les lauriers ? Mais pardon, linformation est tronque. Le communiqu gouvernemental ne dit quune partie de la vrit. Les membres du conseil de scurit ont tous relev la menace de chaos que fait nouveau peser sur le pays le retard dans lorganisation des lections. Des snatoriales partielles pour le renouvellement du tiers de ce corps de trente membres et toutes les communales. Mais en croire le communiqu du gouvernement, il ny a eu que des loges : criminalit sous contrle, projets de dveloppement en srie, tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes. Certes les Nations Unies (qui sont galement partie prenante, une mission de casques bleus sjournant en Hati depuis prs de 10 ans) ont inscrit des points positifs dans le rapport prsent au Conseil par sa Reprsentante spciale en Hati, la Trinidadienne Sandra Honor. Auto-satisfecit. Mais les communiqus gouvernementaux, eux, ne font pas dans la nuance, cest la vie en rose Nest-ce pas. Ce fut aussi le cas lors du compte-rendu dune conversation par tlconfrence du prsident Michel Martelly avec le vice-prsident amricain Joe Biden. Le communiqu du gouvernement hatien omit de dire que Mr. Biden avait, entre autres, encourag aussi le prsident Le bureau du vice-prsident amricain sempressa de Car ce que les scribes du palais national de Port-aupas laffaire prive de la prsidence. Ni du gouvernement. Cest un document public et qui en tant que tel, appartient au domaine public. On ne peut sen servir comme simple instrument population en erreur. Comme le font sciemment les deux communiqus mentionns dans cet article. Si cest l ce que cette nouvelle gnration de dirigeants entend par : se servir des nouvelles technologies de la communication pour une meilleure gestion de la chose publique (mon il !), ils se mettent justement le doigt dans lil jusquau coude. Car ils ne font que jouer contre leurs propres intrts. No 1. Une fois dmasqus, les communiqus gouvernementaux perdent toute crdibilit et quel que soit le domaine envisag. No 2. Seulement sous la dictature absolue que le gouvernement peut esprer pouvoir raconter nimporte quoi aux citoyens sans se faire remettre sa place. Soit par une instance internationale, comme on a vu dans les deux cas prcdents. Une honte Et qui retombe aussi sur la nation, hlas. Soit par une presse toujours sur le qui vive, comme lest celle daujourdhui Dieu merci. Ce qui renforce les inquitudes sur les vellits dictatoriales ou du moins autocratiques du prsident Martelly Et nuit davantage encore la crdibilit du pouvoir. Et dans quelque domaine que ce soit. Or la communication de linformation dordre socio-conomique : sant, ducation, etc ainsi que dans le domaine de la prvention des risques et dsastres. Les scribes prsidentiels sont donc en train de banaliser, de galvauder, de dtruire un instrument de loin plus important quils ne croient. La propagande est une chose trop importante pour Mais ce que ces petits bonshommes du palais ne savent pas, cest quils font encore plus de mal leur matre lambassade du Brsil en Hati. Et cette foule est constitue de solliciteurs de visas qui leur permettrait dentrer au Brsil. Cest comme la rue vers lor et les Hatiens en qute Les toilettes sont inondes deau ftide, il ny a pas de savon et presque tout le monde se plaint de douleurs abdominales et de diarrhe. Beaucoup passent des mois dans ces conditions , a dclar Joo Paulo Charleaux, coordinateur de la communication au Conectas qui a visit le camp. Dans ce camp surpeupl, rapporte lONG brsilienne, des combats clatent constamment entre les gens dans les longues lignes dattente. Le jour o nous sommes arrivs, la police a du utiliser les armes pour contrler la situation dans le camp, une situation similaire bien des gards ce que jai vu quand jtais en Hati, peu de temps aprs le tremblement de terre en 2010. Cest une question rgionale qui implique au moins cinq pays: le Brsil le Prou la Bolivie, lEquateur et Hati. Nous allons demander une audience de la Commission interamricaine des droits de lhomme de lOEA et nous allons prsenter nos rsultats deux Commissions indpendantes de lONU, lune sur les migrants et lautre sur la situation des droits de lhomme en Hati a dclar Joo Paulo Charleaux. Conectas accuse les autorits brsiliennes de vouloir dissimuler une crise humanitaire grave et envisage de porter laffaire devant les instances internationales dont le Haut Commissariat des Nations Unies pour les Rfugis (HCR). Le gouvernement brsilien a depuis des mois maintenant de minimiser la gravit de la crise humanitaire que vivent ces 800 migrants hatiens actuellement conditionns pendant des toit de mtal, des tempratures pouvant atteindre 40 degrs. Lhpital local rapporte que 90% des patients du camp ont la diarrhe. Le refuge fonctionne dj 4 fois sa capacit et 40 nouveaux Hatiens arrivent chaque jour. Brasilia est une poudrire qui ne demande qu exploser. Les habitants de la ville en ont assez et cela pourrait se traduire par des actes dhostilit avertit un fonctionnaire du gouvernement de lEtat dAcre Rio Branco. Sa dclaration dun visa pour immigrer dans un pays tranger, semblent depuis quelque temps avoir dlaiss lambassade amricaine pour se prcipiter vers lambassade du Brsil. LONG brsilienne Conectas vient de lancer un appel durgence au niveau international pour venir en aide plus de 800 migrants hatiens entasss dans de trs mauvaises conditions dhygine dans un entrept construit pour seulement 200 personnes dans la petite ville de Brasilia, dans ltat dAcre et la frontire avec la Bolivie, 240 kilomtres au sud-ouest de la capitale de lEtat de Rio Branco. Cest malsain, inhumain mme. Les Hatiens passent la nuit couchs dans une effroyable promiscuit, sur de vieux matelas de mousse reconditionns, dans une chaleur touffante, entours de sacs, chaussures et autres effets personnels. Ils sont des centaines masss devant le building lHexagone la Rue Clerveaux, Ption Ville (Hati). Au sommet du btiment de plusieurs tages se trouve

PAGE 7

Page 7 IDENTITE CARAIBES ( Carifesta: De plus nous ne sommes pas les seuls engags dans ce projet. On est suppos avoir la collaboration des autres membres de la communaut carabe. Mais ce sujet nous la presse rgionale du ministre de la culture de la Barbade, gouvernement Or un tel choix devrait-il seulement dpendre des cercles du pouvoir qui sont normalement trop sensibles la propagande partisane et aux succs rapides ? Et trop souvent sans lendemain. Alors que nous avons besoin dengranger chacun de nos gestes. Rien ne se perd, devrait tre la nouvelle devise. Le prsident Michel Martelly brandit le trophe symbolique On aurait pu tout aussi bien prfrer le Bicentenaire ou Cit de lExposition peine construite (1949) pour le bicentenaire de la fondation de Port-au-Prince. Nous navions que lembarras du choix. Aujourdhui diffrences tendances vont probablement saffronter au sein de ladministration Martelly-Lamothe fou. Ce qui veut dire quen dehors de la question budget, pour le reste cest dans la poche. Culture, danse, artisanat. Mais o ? Cest la question prjudicielle, comme on dit en droit. Celle qui doit tre tranche avant toute autre considration. O peut-on organiser en Hati un festival qui doit rassembler en dehors des locaux plusieurs milliers dtrangers, si ce nest davantage, dont des personnalits minentes, venant des pays de la Carabe et du reste du continent ? La seule certitude est Port-au-Prince, la capitale, mise tout de suite hors jeu par le sisme. Comment avons-nous fait par le pass ? Pour les festivits du Tri-cinquantenaire de lIndpendance en 1954, le gouvernement du prsident-gnral Paul E. Magloire avait choisi les ruines du Palais Sans Souci Milot (Cap-Hatien, Nord) o se produira la clbre cantatrice afro-amricaine Marian Anderson. (premier ministre Laurent Lamothe). Il existe plusieurs localits qui peuvent aspirer cet honneur. Ptionville, en banlieue de la capitale, travaux dinfrastructures aprs le sisme (rues, squares rnovs, stores lgants) mais surtout deux grands htels dernier cri. Mais rcemment na-t-on pas entendu que cest lIle--Vache, un atoll de verdure au large de la presqule du Sud, qui est le nouveau chouchou du Dcs de Tony Mose UNITED NATIONS United Nations Stabilization Mission In Haiti NATIONS UNIES Mission des Nations Unies Pour la Stabilisation en Hati La Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en Haiti (MINUSTAH) recherche des dintrets qui sera lance sur une courte priode Logbase MINUSTAH, Port-au-Prince, Haiti. LOffre est un Contract de Services de Restauration pour plus de 200 personnes de la MINUSTAH LogBase., Port-au-Prince, Haiti. Le Service de Restauration rpondra aux besoins nutritionnels des Nations Unies (ONU) nonobstant le personnel, la Scurit alimentaire et la gestion de la Qualit de lensemble de lopration devrait rpondre de Bonnes Pratiques Agricoles (BPA) et de Bonnes Pratiques dHygine (BPH) comme pr-requis de la mthode HACCP (Codex acceptable salubrit des Aliments/qualit des practiques). LEntrepreneur est tenu de prparer un plan de menu dtaill pour servir des repas quotidiens varis et frais, sans se limiter des boissons chaudes et froides, des boissons non alcoolises, sandwitches, gteaux, puddings, soupes, salades et desserts sans repas rptitifs pendant une priode de quatorze (14) jours pour le petit djeuner, le djeuner temps Halal et Occidentale. Lentrepreneur doit disposer des capacits institutionnelles et trois (3) ans dexprience les dits services sont pries de soumettre leur dclaration dintret (DI) au plus tard ce 13 Septembre 2013 10:00 a.m. (heure dHaiti) par tlcopieur ou par courrier lectronique ladresse indique ci-dessus. La dclaration dintrt doit contenir les informations suivantes Nom de la Compagnie Adresse Postale et Physique Tlphone et numro de fax Courriel Nom et titre de la personne contractuelle Brve explication du contexte et de lexprience de lentreprise, y compris des rfrences de clients. Lentrepreneur retenu signera une premire (1) anne de contrat avec une extension possible de deux annes supplmentaires (2) ans (1 +1 +1) en fonction des besoins oprationnels, de Le contrat sera attribu lentrepreneur qui peut dmontrer, par une proposition crite, Aucun engagement futur nest donn sur la taille et la rpartition de la prsence de la le niveau des exigences de service, que ce soit en totalit ou en partie, en fonction de la mission et des besoins oprationnels pendant toute la dure du contrat. La MINUSTAH a lintention de suivre le processus dappel doffres formel. Sil vous plat noter que cet avis ne constitue pas une sollicitation. Il convient galement de noter conditions nimporte quel moment dans lEOI et / ou processus de sollicitation. Eleston Adams, encourageant ses homologues rgionaux apporter leur support au Carifesta et exprimant son dsappointement. Jai le regret de dire que je suis du par le peu de participation et de support des ministres de la culture de la Carabe pour le Carifesta, a dit Adams. La culture, a-t-il poursuivi, devrait tre plus prominente si nous voulons en rcolter les bnfices, spcialement dans le domaine du tourisme. A ct de la Barbade, les principaux participants ont t cette anne la Jamaque et Curaao. Un succs fou Et bien sr Hati pour qui le mot tourisme nest pas tomb dans loreille dun sourd. La dlgation hatienne comptait plus de 80 personnes, en majorit les membres des Ballets Bacoulou, comme invit spcial du Carifesta. Ces derniers ont eu un succs Une constante fte Evidemment il reste Jacmel qui au niveau localisation tient la comparaison avec tous les autres. Ouverte sur la mer Carabe, une industrie htelire en plein boum mais avec de plus une histoire domine par lchange avec le reste du monde et une tradition artistique (arts populaires, artisanat) en constant renouvellement. Jacmel est en elle-mme une fte Et tous les derniers festivals que nous avons raliss en attestent. Le festival de jazz comme celui plus rcent des arts populaires qui ont tous reu leur coup denvoi dans le chef-lieu du Sud-est. Cela permettrait aussi de faire avancer, dici 2015, les projets dj en cours de ralisation dans le plan directeur pour la relance du tourisme, lune des plateformes de dveloppement les plus sres. Les plus natif-natal. Et dont les revenus sont le plus largement partags. et lui en sommes reconnaissants. Si la musique des mini est une refonte du compas, elle guitariste, artiste dvou, il prta ses services plusieurs groupes qui nont pas pu la connaissance des gars du groupe Manfoubin, rebaptis plus tard, Les Shleu Shleu. inclut aussi des courants exotiques. Dsormais, ces groupes qui utilisent des textes soigns et des mlodies limpides, talonnent leurs devanciers sur la scne nationale et rabattent dans lespace Tony Mose est n aux Ctes-de-fer. Il fut envoy Port-au-Prince pour achever ses tudes classiques et fut admis aux lyces Ption et Louverture. Il a t initi la musique par Grard Alvarez qui lui enseigna la guitare. Plus tard, stant procur un saxophone, il dveloppa vaillamment ses techniques instrumentales au conservatoire des rues. Jeune Tony Mose jouait le samedi au et pour les ftes de salon. Il a enregistr quinze albums et travaillait activement sur un seizime, pour commmorer les morts de la musique hatienne.

PAGE 8

Page 8 SANTE

PAGE 9

Page 9 BANQUE NATIONALE DE CREDIT

PAGE 10

Page 10 Mercredi 04 Septembre 2013 WHATS UP LITTLE HAITI ? with Pascale E. Taddeo Duval was born in Miami and spent some of her childhood in Haiti including time training at the JOTAC Tennis Academy in Port-au-Prince She lived in Haiti until the age of eight before returning to Florida with her family following a violent robbery at an aunts house, where she was held at gunpoint. More recently, Duvals father, Dr. Jean-Maurice Duval, was in Port-au-Prince attending to his physicians practice in January 2010, when the earthquake ravaged the capital. After being buried alive under the rubble for hours, he was able to escape, but not without serious injuries. A family chartered a private plane to bring Victorias father back to the U.S. for treatment. He has been unable to work due to his injuries. In spite of her rising star, Duval lost her second-round match Thursday night against 30-year-old Daniela Hantuchova I dont think I ever felt free in the match today, Duval told Sports Illustrated after losing. Duval said last weeks experience in the U.S. Open taught her that she can play at that level. I know that was a big win [over Stosur], but Im not going to go above and beyond myself, she said. Im going to set reasonable goals. This was just another tournament. Im going to keep working hard. I did better than last year, so Im happy about that. In 2013 Duval competed in 13 matches and has had 5 victories and 7 defeats. The room is packed at Moca Cafe on 125th Street in North Miami. The guest of honor Beethova Obas is here with his band as part of the series Jazzy Sunday held every Sunday. It is an initiative of the leadership of Moca Caf to the delight of the community of North Miami. The next event on Sept. 8, will feature Jean Michel Daudier. The starting time is 7:00 p.m. But although the public publish other books on Haitian female musicians. The author presented the biographies of 37 women without whom Haitian music would not be what it is today. The book presents 15 essential Grandes Dames and introduces six promising ones. According to Boncy, there were no was not easy. Joel Widmaie,r Sandler Widmaier and I stayed in touch to check the list and there are some unavoidable ones who deserved the title of Grandes Dames and some new, promising ones who must prove themselves. Great Women of Haitian Music was made possible through the the Ministry of Culture and partnerships of Canez Auguste Foundation, CIDIHCA and Ayiti Mizik. Hidden Crisis! Hundreds are gathered outside the hexagonal building on Rue Clervaux in Petion Ville. At the top of the building is the Brazilian Embassy in Haiti, and the crowd is made up of applicants seeking visas allowing them to enter Brazil. Its like the gold rush when Haitians, seeking a visa to immigrate to a foreign country, seem to have abandoned the U.S. embassy for some time, instead to rush to the Brazilian embassy. Well, Brazil is far from being a paradise for these new immigrants! The Brazilian NGO Conectas has launched an emergency call at the international level regarding the case of 800 Haitians settled in very poor conditions in a shed built to accommodate 200 people, but currently inhabited by thousands. And Haitians continue to arrive and be placed at this location. The shed is located in the small town of Brasilia in the state of Acre, to the border with Bolivia, 240 kilometers southwest of the capital of the State of Rio Branco. Its unhealthy, even inhuman. Haitians spend the night sleeping in terrible overcrowding on old foam mattresses, in sweltering heat, surrounded by bags, shoes and other water, there is no soap and almost everyone complains of abdominal pain and diarrhea. Many spend months in these conditions, said Joo Paulo Charleaux, Communications Coordinator at Conectas, who visited the camp. aggressive behavior against one another. Especially when you have to stand in line for everything. People are tired and bicker about anything and everything. Often the police must use weapons to restore order. The issue Ecuador and Haiti. Well request for a thematic hearing with the American Commission on Human Rights of the OAS and we will present our results to two independent commissions of the United Nations, one on migrants and the other on the situation of human Rights in Haiti , said Joo Paulo Charleaux, representative of the NGO Conectas, The local hospital reported that 90% of patients in the camp have diarrhea. Brasilia is a powder keg just waiting to explode. The inhabitants of the city are starting to get upset about the situation. Although they sympathize with the plight of refugees, they can no longer deal with the large number of people visiting health centers, grocery stores, banks, pharmacies, post and this small town of 20,000 inhabitants is literally bursting. Victoria Duval Beethova at Moca Victoria Duval, a young tennis player of Haitian decent, stunned the tennis world at the U. S. Open this past week when she knocked off 2011 champion Samantha Stosur The next 48 hours were a whirlwind for Duval who bounced from one interview after another on shows such as Good Morning America, CBS News, The Today Show, and CNN, to chat about her unexpected victory. She received congratulatory text messages and tweets from the likes of tennis legend Billie Jean King, celebrity rapper Lil Wayne and New York Knicks forward Amare Stoudemire. is present and on time, the musicians are not yet on stage. Time must be allotted to give the guests a chance to enjoy their drinks and especially drink while enjoying lambi meatballs, or acras. Aux USA et au Canada, coutez MELODIE FM 103.3 sur votre cellulaire : needle-point heels. Everyone is dressed for the occasion. At 9:15 p.m. Beethova enters the stage with his band: From the opening number, the public is in love and very few spectators are able to sit still in their seats. Mwen malad, mwen kouche. People continue to arrive. Additional chairs are needed. Peyi-m pa poubl. Beethova asks the audience to translate, then the jokes come one after another. The songs follow suit. But unlike audiences in Haiti, the public does not sing along. Very few seem to know the lyrics. But everyone is moving or taping on the table. The repertoire is relatively recent. But Beethova is quick to teach the chorus to his audience. A successful evening. Beethova won his bet of bringing a little feeling of Lakay into this room at Moca Caf. The public leaves under the spell, humming these tunes that tap into their memories of the past, those they kept of this country they havent forgotten and whose evolution or degradation they are following step by step. music On Friday, August 30 at the Hotel Montana, several musical personalities were present to attend the launch of the first volume of the 144-pages book titled Great Women of Haitian Music written by author Ralph Boncy an initiative of the Foundation Haiti Jazz. Micheline Laudun, Denis Emerante,s Despradines Morse, Nicole Saint -Victor, Yole Derose Vanessa Jacquemin and Princess Eud were present for the book signing with jazz columnist Ralph Boncy, who made a special trip especially for the event. After a brief presentation on the contents of the book by Milena Sandler Widmaier, who represented the foundation, Ralph Boncy, author of the book and others on the panel, the public wasted no time in purchasing the publication. Sandler Widmaier and Boncy felt that this may help open the door to est renvers du pouvoir avec la complicit non dguise de lambassadeur Bourik Chaje. Les lections ont lieu en dcembre 1990. Elles sont gagnes haut la main par un ex-cur nomm Jean-Bertrand Aristide. Or le candidat de Washington sappelait Marc L. Bazin. Aussi une fois de plus ladministration amricaine ne bougera pas le petit doigt lorsque larme passera laction. Le coup dtat du 30 septembre 1991 fut en quelque sorte le prolongement normal du massacre lectoral du 29 novembre 1987. Deux vnements aussi sanglants lun que lautre. Conclusion : Des lections oui, mais Washington ne fait pas pour autant de cadeau. En 2001 Aristide revient au pouvoir lors dlections boycottes par lopposition et sans lassentiment des Amricains. Il sera fatalement renvers deux annes plus tard. Ce qui nous valut depuis une mission de casques bleus. A domicile. Ren Prval remporta les prsidentielles de 2006. Avait-il ou non la bndiction de Washington ? Mystre et boule Clinton et tous les grands dirigeants de la plante. En tout cas il put terminer son (second) mandat de 5 ans. Mais quand il voulut jouer les faiseurs de prsidents, lors des lections de 2011, il fut expuls du jeu et, selon ses propres dires, lui aussi presque manu militari. Ainsi, la surprise gnrale, arrive au palais national Michel Martelly. Et qui vient deffectuer lui aussi le mme plerinage A Canossa. Mais entretemps, durant tout ce quart de sicle de tumultes, nous avons perdu du poil de la bte. Fini le temps o le gnral-prsident Henri Namphy tait reu l-haut en grand quipage. Le rendez-vous de Michel Martelly a eu lieu en Mais le rsultat est le mme. Cest le mme scnario qui se joue devant nous. Encore une fois les Hatiens narrivent pas sentendre pour organiser eux-mmes leurs lections. Le pouvoir excutif ne veut pas cder un pouce. Lopposition, qui est en force au parlement, joue la carte lectorale. protg lactuel chef de lEtat : les lections sont un passage oblig Cependant tout comme en 1987, puis en 1990 ou mme en 2004 ( !) lopposition aurait tort de crier victoire. Cest un rpit accord aux acteurs hatiens pour mieux accorder leurs violons. Comprenne qui voudra. Washington veut des lections. Mais na nullement lintention de se laisser forcer la main. (

PAGE 11

Page 11 ANNONCES DIVERSES PAR CES MOTIFS, le Tribunal aprs examen, le Ministre Public entendu, maintient action. Admet en consquence le divorce de la dame ne Monique JACQUES avec son poux Lamarre VINCENT, pour injures graves et publiques et incompatibilit de caractre. PRONONCE Civil de la section Sud de Port-au-Prince, de transcrire sur les registres ce destins le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la capitale sous peine de dommages-intrts envers les tiers sil y chet, commet lhuissier Frisner SAINCILAIRE AINSI JUG ET PRONONC PAR NOUS, Jacques Hermon CONSTANT juge en audience civile ordinaire et publique du Mercredi dix Avril deux mille Treize, en prsence de Me. Jean Claude DABRSIL Substitut du Commissaire du Gouvernement de ce ressort et avec lassistance de Homre IL EST ORDONN : EN FOI DE QUOI : POUR EXPDITION CONFORME COLLATIONNE : Me. Boileau DIEUVEUIL, Avocat Me. Sony LESSAINT, Avocat PAR CES MOTIFS, le Tribunal aprs examen, le Ministre Public entendu, maintient le Admet en consquence le divorce de la dame Jean Marie Serge ALMONOR ne Sandra DUCLONA, davec son poux, pour injures graves et publiques, aux torts de lpoux. Prononce la dissolution des de Port-au-Prince de transcrire sur les registres ce destins le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la capitale sous peine de dommages-intrts ce jugement. Compense les dpens. AINSI JUG ET PRONONC PAR NOUS, Marleine Bernard DELVA, juge en audience civile ordinaire et publique du jeudi dix-huit Juillet deux mille Treize, en prsence de Me. Joseph Elyse JEAN LOUIS, Substitut du Commissaire du Gouvernement de ce ressort et avec lassistance IL EST ORDONN tous huissiers sur ce requis de mettre le prsent jugement excution ; AINSI SIGN : Marleine Bernard DELVA et Joseph PIERRE LOUIS. POUR PUBLICATION : Me. Samson JEAN-BAPTISTE, Av. PAR CES MOTIFS, le Tribunal aprs examen, le Ministre Public entendu maintient action ; Admet en consquence le divorce du sieur Francin GERMAIN davec son pouse ne Dlivrance JEAN-CLAUDE, pour injures graves et publiques, aux torts de lpouse ; Prononce Civil de la section Sud de Port-au-Prince de transcrire sur les registres ce destins le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la capitale sous peine de dommages-intrts envers les tiers sil y chet ; commet lhuissier Canal GABRIEL de ce AINSI JUG ET PRONONC PAR NOUS, Marleine Bernard DELVA, juge en audience civile ordinaire et publique du jeudi Vingt et un Juin deux mille douze, en prsence de Me. Joseph Elyse JEAN LOUIS, Substitut du Commissaire du Gouvernement de ce ressort et avec lassistance IL EST ORDONN tous huissiers sur ce requis de mettre le prsent jugement excution ; AINSI SIGN : Marleine Bernard DELVA et Joseph PIERRE-LOUIS. POUR PUBLICATION : Me. Samson JEAN BAPTISTE, Av. PAR CES MOTIFS, le Tribunal, aprs dlibration et sur les conclusions du Ministre Public, accueille laction du sieur Pierre POLYCARPE, en la forme ; Maintient le dfaut faute de comparatre octroy laudience du Vendredi 05 Avril 2013 contre la dame Pierre Nardege POLYCARPE ne Eline PIERRE ; Admet le divorce du demandeur davec son pouse pour injures graves et publiques prvues larticle 217 du Code Civil Hatien ; Prononce la dissolution des liens la Section Sud de Port-au-Prince de transcrire sur les registres ce destin le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la capitale, sous peine de dommages-intrts envers les tiers ; compense les dpens vu la qualit des parties ; commet lhuissier RENDU DE NOUS, Gerty Lon ALEXIS, Juge au Tribunal de Premire Instance du ressort de Port-au-Prince, ce dix (10) Mai 2013, en prsence du Substitut du Commissaire du Gouvernement, IL EST ORDONN tous huissiers sur ce requis de mettre le prsent jugement excution ; lgalement requis. POUR EXPDITION CONFORME COLLATIONNE LE GREFFIERE Il est port la connaissance du public quun jugement en date du Vingt et un (21) Mars deux mille Treize (2013) a t rendu par le Tribunal de Premire Instance de la Croix des Bouquets en faveur du sieur Dor Dorvilien contre son pouse, Bernadette JEAN, dont le dispositif est ainsi conu : PAR CES MOTIFS, sur les conclusions du Ministre Public, le Tribunal maintient le dfaut requis et octroy la barre contre la partie dfenderesse, admet le divorce des parties. Prononce en consquence la dissolution des liens matrimoniaux existant entre eux pour injures graves et lEtat Civil de la Croix-des-Missions de transcrire dans les registres ce destins le dispositif dudit jugement dont un extrait sera publi dans lun des quotidiens sditant la capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers sil y chet ; commet Jean Duparle DORCUS de ce sige pour AINSI JUG ET PRONONC PAR NOUS, Sully L.GESMA, juge en audience civile, ordinaire et publique du jeudi Vingt et un (21) Mars deux mille Treize (2013), en prsence de Me. Nelson CILIUS, Substitut du Commissaire du Gouvernement de ce ressort avec lassistance de IL EST ORDONN tous huissier sur ce requis de mettre le prsent jugement lgalement requis. POUR EXPDITION CONFORME COLLATIONNE : Cabinet LOLO et Associs : par Me. Eddy Joseph Esprance NELSON Me. Jean De Martha PAUL PAR CES MOTIFS, le Tribunal, aprs examen et sur les conclusions conformes du Ministre Public, maintient le dfaut octroy contre la dfenderesse la susdite audience, pour le davec son poux le sieur Rginald PAPIN pour injures graves et publiques ; Prononce la dissolution Sud de Port-au-Prince de transcrire sur les registres ce destins le dispositif du prsent jugement

PAGE 12

Page 12 LIBRE PENSER (USA / p. 13) ( Les Carabes touches par une vague ... James Dean qui se tua dans un accident dautomobile avant datteindre la trentaine PORT-AU-PRINCE, 29 Aot Un jeune militaire amricain condamn mort pour lassassinat de treize personnes sur la base militaire de Fort Hood, au Texas. Ctait en 2009. Lex-psychiatre de larme amricaine, Nidal Hasan, 42 ans, a ouvert le feu sans explication et tu 13 personnes. Lui aussi sest laiss monter la tte par lidologie la plus extrme du moment appele gnralement Al Qada, bien sr depuis les attentats de septembre 2001 qui ont fait environ 3.000 morts, principalement New York. comme les terroristes du 11 septembre 2001. Major de larme amricaine, il est donc 100 pour 100 amricain. Mais son procs va rvler un personnage qui restera parmi les plus mystrieux de lhistoire de notre temps. Lors de lnonc du verdict (condamnation mort), laccus na pas bronch. Tout comme il avait rcus les avocats dappeler la barre des tmoins qui pourraient avancer des circonstances attnuantes en sa faveur. Bref il a tout fait pour coper de la peine Quel rapport entre le Major Nidal Hasan et le kamikaze dans quelque bled perdu de lAfghanistan ? La consonance arabe du nom ? La religion ? Il nest pas dit sil est un adepte ou non de la djihad, la guerre sainte musulmane. Et en mme temps rien de plus amricain que le Major Nidal Hasan. En effet cette faon daffronter crnement la mort correspond tout fait au mythe amricain. Celui qui a aliment toute une jeunesse suspendue aux romans de Faulkner, Steinbeck, Truman Capote. Et au cinma amricain des annes 60 : Fureur de vivre (avec James Dean) dont le titre anglais est (Rebelles sans cause). Ne sommes-nous pas en face dune nouvelle gnration de rebelles sans cause ? Edward Snowden qui rvla au monde comment les services de renseignement amricains ont envahi la vie prive des citoyens de la plante entire, ce qui est contraire toutes les conventions internationales, ainsi qu la Constitution des EtatsUnis. Le jeune informaticien, dnonc par la Maison blanche, comme tratre sa patrie, a d chercher refuge en Russie. Le jeune militaire Bradley Manning qui vient dtre condamn 35 ans de prison pour avoir facilit la fuite de documents secrets de la US Army au fondateur du site Wikileaks, Julian Assange, qui les a rendus publics. Assange sest rfugi lambassade de lEquateur, Londres. Or tous ces jeunes hommes (et femmes faisant partie de la mme mouvance) ont le mme discours. Ils entendent rendre service dabord leurs concitoyens amricains en dvoilant les drives de leurs dirigeants. Un centralisme administratif (gouvernement fdral) plus quabusif, qui ne respecte pas la libert ni la vie prive du citoyen. Tous ces rebelles estiment donc agir au nom de la Constitution. Et au nom des droits les plus prcieux et les plus inalinables du citoyen. Du monde entier, oui, mais de leur concitoyen amricain dabord. Le pre de Edward Snowden a compar son Paul Revere est un patriote de la Rvolution amricaine rendu clbre pour avoir nglig ses affaires (il tait orfvre) pour surveiller les moindres gestes de larme britannique et les rapporter aux troupes rvolutionnaires. Le patriote doit savoir consentir des de Paul Revere. Et qui baigne tout un imaginaire amricain. Cest le hros de western prt faire face toute la ville au nom de la vrit. Cest celui du roman (et du et des ombres) o un avocat, dans lAlabama raciste, patrouille de la police nous a injuris et arrts pour le seul dlit de paratre homosexuels a racont Melvin Duran au site dinformations en ligne Acento.com.do Lorsque jai demand un policier pourquoi ils ne nous relchaient pas alors que nous navions rien fait pire qutre dlinquant dans ce pays. Conduits de commissariat en commissariat, humilis et menacs, les deux jeunes nont t librs que le lendemain la mi-journe. Le mme weekend, San Cristobal, prs de Saint-Domingue, un homosexuel, Randelyn Mancebo Medina, a t sauvagement assassin coups de bton et de couteau. Son meurtrier, qui a reconnu avoir pay pour des relations avec lui, a dclar la police quil avait t contraint de le frapper parce quil voulait En Hati, en Rpublique dominicaine, en Jamaque et dans dautres pays de la rgion, les agressions contre les homosexuels et les transsexuels se sont multiplies ces derniers mois. Lhomophobie nest pas nouvelle dans le bassin des Carabes. Des lois punissant la sodomie de longues peines de prison sont toujours en vigueur dans onze pays de la rgion. Mme si ces lois ne sont plus gure appliques, elles tmoignent du climat dintolrance et de violence dans lequel vivent les membres des communauts LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels, transsexuels). Au moins vingt-cinq homosexuels et transsexuels dominicains ont t assassins depuis 2006, selon lassociation Amigos siempre amigos (ASA). Un seul des assassins a t traduit en justice. Daprs Leonardo Sanchez, le directeur dASA, la violence de ces crimes ne laisse pas de doute sur leur caractre haineux. Le 22 juillet, Dwayne Jones, un travesti jamacain de 17 ans surnomm Gully Queen , dansait dans une fte prs de Montego Bay. Reconnu par une femme, il a t violemment battu, poignard et tu dune balle. la presse a dplor lorganisation Jamaicans for Justice. En 2006, le magazine de lieu le plus homophobe sur terre Eglises protestantes inspires par les tlvanglistes amricains et de chanteurs homophobes, la situation na gure volu. En 2012, dans un sondage, 46 % des Jamacains ont exprim leur rpulsion face lhomosexualit. Seuls 5,6 % disaient leur acceptation des personnes se dclarant gays. La Mission des Nations unies pour la stabilisation en Hati (Minustah) sest dclare gravement proccupe par la rcente augmentation des violences homophobes dans le pays Selon la Commission interamricaine des droits de lhomme (CIDH), 47 cas de violences et dagressions ont t enregistrs entre le 17 et le 24 juillet en Hati. Des personnes de mort et leurs maisons auraient t brles ou saccages a dnonc la CIDH. La vague de violence sest intensifie aprs les manifestations organises en juillet Port-au-Prince et Jacmel par une coalition dEglises protestantes contre Le 10 aot, une fte prive organise dans la capitale pour les violemment interrompue coups de pierres et de cocktails Molotov. A Saint-Domingue, la hirarchie catholique mne la

PAGE 13

Page 13 HAITI, QUEL ENVIRONEMENT ? (2) Hier, ctait la journe de clture de la fte du lac qui avait dbut le vendredi 23 aot (voir Vol. 27 # 31 du 28/08-03/09/2013). Pour cette dernire journe, nous avons eu la chance dentendre un confrencier qui nous a fait une prsentation du plus haut intrt. Je veux parler de lagronome William Cinas qui nous a parl du jardin botanique des Cayes. de la Plante qui stait tenu Rio de Janeiro en 1992 ; mais il insiste aussi sur larticle 256 de la Constitution qui recommande au gouvernement de construire des jardins botaniques travers tout le pays. Il sest donc lanc dans laventure de crer un jardin botanique dans la banlieue des Cayes, plus exactement Bergeaud, au bord de na route nationale Port-au-Prince Cayes, Un autre chiffre risque mme den dcourager plus dun : si nous voulons arriver 30 % de couverture vgtale, il nous faut mettre de plantules en terre. Cinas a fait un calcul relativement optimiste, cela nous prendra 45 ans Vous pensez bien que je ne verrai pas cela. Pourtant nous avons des potentialits. Parlant de biodiversit, Cinas a mentionn une varit daraucaria que lon ( ( USA ... dhomophobie LIngnieur agronome et forestier William Cinas Resiklaj Une partie de domino Javais dj entendu parler de ce jardin botanique ; jen avais mme vu des photos qui avaient incit le sceptique que je suis se demander si ce que je voyais tait vraiment en Hati. Plusieurs fois je me suis rendu aux Cayes au cours derniers mois ; mais chaque fois ctait en coup de vent de sorte vu en photo tait rel. Eh bien, il semble que se soit bien rel et il faudra que je trouve le temps daller voir. Mais dabord un mot du promoteur. William Cinas est donc un agronome, originaire de Maniche, localit situe au nord de la ville des Cayes, dans la valle de la rivire de Cavaillon. Juste pour mmoire, la rivire de Cavaillon, cest celle qui donne le fameux Saut Mathurine ; elle coule dabord vers lest puis bifurque au sud pour aller se jeter dans la mer des Carabes, aprs avoir arros la plaine de Cavaillon dune bourse de la Fondation Kelogg qui lui a permis de se spcialiser en foresterie en Rpublique Dominicaine. Signalons en passant quils taient 17 bousiers, mais quil ny en a plus que 3 actuellement dans le pays. Une de ses motivations fut la dcision dencourager les forts modles, suite au Sommet aprs avoir anim une organisation dnomme Mais quest-ce exactement quun jardin botanique ? Je cite un passage que jai trouv sur le site du Jardin Botanique des Cayes : Le jardin botanique est une institution qui dtient des collections de plantes vivantes documentes pour la recherche voir www.haitigarden.org ). Un jardin botanique doit donc, en premier lieu servir botaniques dans le monde sont lis des universits ; mais le jardin a galement une fonction ducative. A ce sujet, Cinas a eu un mot qui a probablement touch ceux qui, pendant des mois, on fait la promotion du Parc Naturel Quisqueya de Fonds Parisien : Ce parc devrait tre un centre de recherche Cest lobjectif que nous avons toujours poursuivi et jespre bien que nous arriverons au but, Dieu voulant comme on lentend souvent Mais ce qui reste le vrai rve de Cinas cest la fort et il nous a donn des chiffres qui mettent en relief le retard que nous avons pris dans ce domaine. Ainsi la Rpublique Dominicaine compte trois forts modles qui totalisent 200.000 hectares ; les aires protges reprsentent 28 % du territoire. En Hati, mme quand des zones sont dclares aires protges, trouve sur la Macaya et nulle part ailleurs dans le monde ; il jai oubli le nom, et qui est aussi endmique au Macaya. de Logane et qui, elle non plus, nexiste nulle part ailleurs dans le monde. Je vais marrter avec ce sujet, car il faut quand mme dire un mot du reste du programme. Un groupe de jeunes nous a offert un spectacle qui est un conte allgorique, jou et dans, autour du thme du recyclage des dchets. Ce groupe est anim par OXFAM-Italie qui pilote un projet dintercommunalit dans la rgion Azui. Javais mentionn lintercommunalit la semaine dernire, sans insister ; il faudra revenir sur le sujet, aprs avoir pris plus de renseignements auprs dOXFAM-Italie qui a son bureau la Croix-des-Bouquets. Pour terminer la journe, on a eu la finale dun championnat organis par une organisation de jeunes, KOLN, sur laquelle je nai pas t en mesure dobtenir davantage de renseignements. Je ne peux rien vous dire de la crmonie de clture, Parc Naturel Quisqueya de Fonds Parisien. affronte toute la communaut pour empcher la condamnation Or si pour son pre il est un patriote tout comme aprs la condamnation du jeune militaire Bradley Manning, Assange (Wikileaks) a recommand quon lui dcerne le prochain Prix Nobel de la Paix pour avoir rvl au monde ce qui se trame contre lui eh bien, cest aussi au nom du patriotisme quils sont tous poursuivis par la justice fdrale amricaine. Et sils sont rattraps jugs et condamns de lourdes peines. En effet cest au nom dune lgislation baptise Patriot Act. Celle-ci conue dans les annes de la Guerre du Vietnam (1970) a t remise en vigueur la suite des attentats terroristes du 11 septembre 2001. Dautant plus quand des adeptes de la mme mouvance vont apparatre aux Etats-Unis mmes. Bien que les Snowden, Manning et Assange nont rien voir avec Al Qada. Dailleurs le gouvernement amricain a pris la prcaution de ne pas poursuivre ni Bradley Manning, ni ventuellement Edward Snowden pour intelligence avec lennemi. En effet, quel ennemi ? Leurs rvlations concernent au contraire les allis les plus proches des Etats-Unis. Comme le fait par la NSA despionner aussi bien les ambassades occidentales que les quartiers gnraux de lUnion europenne et/ou des Nations Unies. Do une grande confusion si lon peut dire philosophique (existentiel mme) dans le traitement de ces dossiers totalement nouveaux. Et fort inattendus. Peut-il y avoir deux sortes de patriotisme ? Un patriotisme historique, ingnu, celui de Paul moins sur la balle que dans les annes 40 et 50. Revere ? dhistoire, mais par ce quon appelle la doctrine de Scurit nationale ? Rponse du gouvernement amricain : le patriotisme du jour a un seul nom : National security, au nom de laquelle sont poursuivis et condamns toute cette nouvelle gnration de Rebels without a cause. Rebelles la recherche dune cause Or Obama et Bush sont-ils plus amricains que Snowden et Manning ? Non seulement lhistoire de Paul Revere et compagnie, mais le roman To kill a mocking bird fait partie de lenseignement lcole lmentaire aux Etats-Unis. Et cela marque pour la vie. Aussi en regard du mythe amricain, nul doute que les Manning et Snowden paraissent plus conformes et clater tt ou tard. Mme si les romanciers et cinastes amricains daujourdhui sont croisade contre le nouvel ambassadeur des Etats-Unis, James Wally Brewster, militant LGBT et important contributeur du prsident Barack Obama. Mgr Pablo Cedano, vque auxiliaire manque de il va souffrir et devra partir a anticip lvque. Cette position a t ritre par son suprieur, le cardinal Nicolas de Jsus Lopez Rodriguez, qui traite publiquement les homosexuels de maricones ( pds ). Deivis Ventura, porte-parole de la communaut LGBT, a rpliqu, dnonant la double morale de curs pdrastes Jean-Michel Caroit

PAGE 14

Page 14 LES JEUX HORIZONTAL 1. Gaz toxique temprature ambiante, VERTICAL PHOSGENE AIGUISER YEN#R##E S#E#AC#P ACTIVEES N#TOI#MI NEE#O#EN EXSANGUE Visitez Haiti en Marche sur Internet au www.haitienmarche.com SCRABBLE pour former un mot franais eTHEIERE A O P L S E G semaine passe: LES JEUX DE BERNARD AIMAIT LURONS en utilis Mots Crois s SANIES SANVES SAUVES FAUVES FAUTES FOUTES FOUTUSAIMAIT LURONS T I C G G Y S Z B A I S Y B A T S T Y Q Z F T G P S S F P A T I T I G C B G P T Z G I Z F A G S T Z B C T I Y S A C Q B G X A C B I A A Z X A Z C C X T F B A A Y B B V G A I A I G B Q X P A I Y T Y S P G A C A C A Q P V S S S B S A P A S I Y A A I A A C S A P I I P A P A C I A B S A Y ( ( maire de Creil (France), M. Jean-Claude Villemain, et celui de Dakla (Maroc), M. Sidi Slo El Joumani, les premires rencontres avaient eu lieu, en 2011, dans la ville marocaine. Lan dernier, elles se sont droules Creil. Et cet t, Marl. Dans son discours douverture de ces journes, le Maire de Marl a salu ses homologues franais et marocains sans qui cette initiative naurait pas vu le jour. le monde a-t-il indiqu avant dannoncer un programme trs riche. une communaut multiculturelle et se familiariseront avec les internationales de la jeunesse apportent des valeurs de tolrance et de solidarit entre les jeunes a ajout M. Arendt. Ensuite, aprs avoir souhait la bienvenue aux jeunes et aux lus invits, il a soulign la prsence de la jeune Phara et de Chantal Guerrier. Cest avec joie que nous accueillons galement Marl une jeune qui sengage pour plus de solidarit avec ce pays insulaire Orchestrs par la dynamique Jennifer Radscheid, une jeune Allemande peine plus ge que ses invits, quatre ateliers taient au programme de ces rencontres : cuisine chmage des jeunes et la citoyennet taient aussi organiss. Rpartis par petits groupes, ces jeunes avaient ainsi la possibilit de tmoigner de leur exprience et dexprimer leurs propres ides. Une visite du Parlement europen a permis ces jeunes citoyens, et peut-tre futurs parlementaires, de dcouvrir les arcanes de cette institution. Partout o il y a la jeunesse, il y a aussi fte, musique, gait. La dtente ntait donc pas nglige, loin sen faut. Plusieurs soires festives ont runi les jeunes, leurs accompagnateurs et les lus. La premire a t loccasion de clbrer les 50 ans du trait de lElyse pour lamiti francoallemande. Au cours dune soire spectacle multiculturelle, chaque dlgation a prsent une facette de son pays. Ainsi Phara a surmont sa timidit pour excuter une danse, en costume traditionnel, en prsence du Charg dAffaires de lAmbassade dHati Berlin, qui avait fait le dplacement, linvitation du maire de Marl, pour venir saluer ses compatriotes. Phara, de passage pour quelques jours en France o elle souffrait de la maladie dAlzheimer et de Parkinson depuis sa dfaite aux lections de mai 2000 comme candidat au snat dans louest. N le 3 Fvrier 1933, il est dcd le vendredi 30 Aout 2013, lge de 80 ans, des suites dune embolie pulmonaire. Ancien professeur du ministre Franois Sverin et du Premier ministre Jacques Edouard Alexis a la Facult dAgronomie et de Mdecine Vtrinaire (FAMV), il a eu loccasion de clbrer avec eux le cinquantime anniversaire de la Facult. Lagronome Cassus avait pous en premires noces Lucette Colimon, proche parente de Mgr Mgr.Frantz COLIMON, puis lex-Secrtaire dEtat aux Cultes sous lAdministration Martelly, Marie Evelyne Csar. Pedro pour les intimes tait charg dans les annes 1960 du service dconomie rurale et des statistiques agricoles au Ministre de lAgriculture .Durant la priode 1961-1962, il prit une part active aux travaux de la commission conjointe OEA-BIDCEPAL, notamment la reconstitution des comptes nationaux dHati pour la priode 1950-1960. Il a enseign dans les annes (1960-1986) la Facult dAgronomie et des Sciences humaines (FASCH), Passionn de son Leader Pierre Eustache Daniel Fignole, Ernst Pedro Casseus allait porter sa candidature au poste de dput de la premire circonscription de Port-au-Prince aux lections de 1990 sous la bannire du FNCD aux cts du leader historique de Saint Jean Bosco, le Prtre Jean Bertrand Aristide. Le 4 Fvrier 1991, il a t choisi par ses pairs pour prsident du Snat. Proche de la famille de lancien ministre Prval, en aot 1991, lors de la fameuse sance dinterpellation. Avec le dput de la circonscription de Port de Paix, Josu Lafrance, qui soulevait la colre des manifestants runis devant les locaux du Palais lgislatif, Pedro, guid par lesprit saint, lcha cette petite phrase : constatant que les conditions de scurit ntaient pas runies la chambre pour une destitution annonce, il leva promptement la sance et la suite, ce fut le sanglant coup dtat militaire du 30 septembre 1991. Pedro aimait le thtre, le cinma. Il coutait religieusement son ami et proche lAgr. Jean Lopold Dominique (Radio Hati Inter), son ditorialiste Marcus Garcia (Radio Mlodie FM) dont son neveu, le journaliste Yves Paul Landre, a assur la gestion de la salle des nouvelles pendant environ 9 ans, et Lady Blues lmission prise de Elsie Etheart. Figure emblmatique de lEglise Catholique, il tait membre du Comit de relance de la voix de lEglise Catholique (Radio Soleil). Membre de la Paroisse des Surs Missionnaires de son vivant, avait contribu largement la campagne de reforestation du Pays .Il a accompagn en maintes occasions feu lArchevque Mtropolitain de Port au-Prince, Mgr Joseph Serge Miot, dans ses dplacements pour sauver les bassins versants. Sa mort laisse un grand vide au sein du MOP, son survie, avec Gesner Comeau, Arnold Herard et Dr Jean Joseph Molire et Alix Chateigne. Sa disparition inattendue est une perte pour sa famille qui le considrait comme un vritable Patriarche et qui gardera pour longtemps encore son souvenir. devait reprendre lavion, na pas cach sa joie. Je suis trs heureuse davoir eu la chance de vivre cette exprience enrichissante et a-t-elle dclar aux membres de lassociation venus lui dire au revoir avant son retour en Hati. Chantal Guerrier, dans son intervention lors de la confrence des maires, a formul le souhait de voir Hati nouveau invit lors des prochaines ditions de ces journes. jeunesse ? a-t-elle conclu. Chantal Guerrier : culture et solidarit au cur de son action Cest quoi, lAssociation franco-hatienne de solidarit et dchanges culturelles (lAFHSEC/CHASO) ? Cre en 2004 par Chantal Guerrier (ancienne actrice hatienne devenue journaliste), cette association veut la mise en place dactions culturelles et de solidarit en permettant aussi aux jeunes compatriotes de dcouvrir les cultures dailleurs et dapporter aux autres leurs valeurs propres Rgulirement des vnements culturels sont organiss par lassociation, mettant en valeur plusieurs facettes de la culture hatienne. indique-t-elle. La solidarit avec Hati est lun des domaines de travail de lAFHSEC/CHASO. dcentralise. nous explique Chantal Guerrier. Aprs le sisme, cette association a constitu un collectif tourn vers des projets de dveloppement durable, avec des acteurs locaux aux Abricots, en Haiti. Ces ides et actions semblent avoir trouv un cho positif dans la municipalit de Creil puisque celle-ci apporte son soutien cette association. Ainsi la deuxime dition des RIJ en 2012, la ville de Creil, par lintermdiaire de lassociation, avait invit deux jeunes Hatiens. Seule Phara Saint-Fleur avait pu faire le voyage. et avec son exprience dactrice de terrain partager

PAGE 15

Page 15 INFOS BREVES www.radiomelodiehaiti.com Sur dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la capitale sous peine de dommages-intrts envers les tiers sil y chet ; commet lhuissier Canal GABRIEL de ce Tribunal pour Etc Me. Jacques Hermon CONSTANT, Juge en audience civil du 27 Juillet 2011, en prsence de Me. Jean Claude Pour publication : Cabinet Prval PIERRE, 16 Rue Darguin, Ption-Ville, Cell : 3822-8080/4885-8080 E-mail : prval.pierre@yahoo.fr Me. Prval PIERRE, Avocat Dun dispositif de jugement rendu par dfaut en faveur du sieur Odra Wilson reprsent par son mandataire spcial le sieur Jonas SALOMON contre le sieur Jean Baptiste JULES dont la teneur : PAR CES MOTIFS : le Tribunal, aprs avoir dlibr conformment au vu de la loi maintient le dfaut requis et octroy laudience du mardi 9 Juillet 2013 contre le sieur Jean Baptiste JULES. Ordonne en consquence, lexpulsion de ce dernier de la maison du mandataire Odna Wilson reprsent par son mandataire Jonas SALOMON sise au No : 14 de lImpasse Chalier Fontamara 35. Accorde lexcution provisoire sans caution de la prsente sentence sur le chef de lexpulsion nonobstant appel ou pourvoir en cassation. Condamne la cit pour greffes et prjudices matriels et moraux lui causs. Commet lhuissier Marc Arthur meilleur de ce sige pour la AINSI JUG ET PRONONC PAR NOUS, Thlusma Blondine en audience civile et publique du 16 Juillet 2013. An 210 me Jean Smith Gelin. IL EST ORDONN ETC EN FOI DE QUOI .. ETC Port-au-Prince, le 30 Aot 2013 Me. Ronald Alcinus, Dfenseur L e dispositif du jugement par dfaut rendu par le Tribunal civil de Port-au-Prince, en date du Lundi 3 Juin 2013, en faveur du sieur Ctoute WILDOR contre la dame Dieuvelard JEAN PHILIPPE. PAR CES MOTIFS, le Tribunal, aprs examen, le Ministre Public entendu laction du sieur Cetoute WILDOR introduit par acte dassignation du quatorze (14) Mars 2013, Ministre de lhuissier Didier SOIGNER, Maintient le dfaut faute de comparatre sollicit et octroy laudience du Vendredi dix (10) Mai deux mille treize contre la dame Ctoute WILDOR ; Admet le divorce du sieur Ctoute WILDOR davec son pouse ne Dieuvelard JEAN PHILIPPE pour injures graves et publiques ; Prononce la dissolution des liens matrimoniaux ayant exist entre lesdits poux ; Renvoie les parties par devant le surplus des formalits lgales ; compense les dpens vu la qualit des parties ; commet lhuissier Clerb.run FAURE pour RENDU DE NOUS, Gerty Lon ALEXIS, Juge en audience publique et ordinaire du Lundi (3) Juin deux mille Treize, An 210 me de lIndpendance, en prsence de Me. Gouvernement au Parquet prs le Tribunal de Premire Instance de Port-au-Prince de ce ressort, avec lassistance de Fabiola Me. Augustin JEAN MICHEL, Av. Publication du jugement rendu par le Tribunal de Paix de Carrefour en faveur de la dame Gina SIMPLICE contre la dame Julienne METTELUS. PAR CES MOTIFS, le juge de Paix, aprs avoir dlibr au vu de la loi, se dclare comptant pour trancher laffaire, par consquence accueille laction de la requrante pour tre juste et fonde, maintient le dfaut octroy en la forme laudience, Ordonne le dguerpissement de la dame Julienne METTLUS pour dfaut de paiement, ordonne la rsiliation du contrat de bail, ordonne galement lexcution provisoire sans caution, de la dcision sur le chef du dguerpissement, la condamne quinze mille gourdes (Gdes 15,000.00) de dommages-intrts, la condamne galement aux frais et dpens vu que cest un jugement par dfaut. AINSI JUG ET PRONONC PAR NOUS, Frantz GUILLOT, Juge de Paix de la Commune de Carrefour en audience civile et publique, civile le sept (07) Octobre deux mille neuf, avec lassistance du citoyen Willins PELTROP IL EST ORDONN tous huissiers sur ce requis Ministre Public prs les Tribunaux civils dy tenir la main prter main forte lorsquils en lgalement requis. Pour le Cabinet : Borel DIMANCHE, Av. Publication du jugement rendu par le Tribunal de Paix de Carrefour en faveur du sieur Claircius SIMPLICE contre les sieurs et dames Mercidieu Innocent, Mariane BEAUVIL, Osner NOEL, Valery NEVER et Esprenta BATHELEMY. PAR CES MOTIFS, le juge de Paix, aprs avoir dlibr au vu de la loi, se dclare comptent pour trancher laffaire, par consquence accueille laction du requrant pour tre juste et fonde, maintient le dfaut octroy en la forme laudience par consquent, rsilie le contrat de bail des cits, accorde lexcution provisoire sans caution, de la dcision sur le chef du dguerpissement, les condamne sparment CINQ MILLE GOURDES (Gdes 5,000.00) de dommages-intrts, les condamne galement aux frais et dpens de la procdure, jugement par dfaut. AINSI JUG ET PRONONC PAR NOUS, Frantz GUILLOT, Juge de Paix de la Commune de Carrefour en audience civile et publique, le Sept (07) Octobre deux mille neuf, IL EST ORDONN tous huissiers sur ce requis Ministre Public prs les Tribunaux civils dy tenir la main tous main forte lorsquils en seront lgalement requis. Pour le Cabinet : Borel DIMANCHE, Av. Le Tribunal de Premire Instance de Port-au-Prince a rendu un jugement de divorce dont le dispositif est ainsi libell : PAR CES MOTIFS, le Tribunal, aprs examen, le Ministre Public entendu, accueille laction de la dame ne Rolana DASQUE introduit par acte dassignation du 17 Septembre 2012 de lhuissier Elnor GUILLAUME ; Maintient le dfaut de comparatre sollicit et octroy laudience du Vendredi neuf (09) Novembre deux mille douze contre le sieur Jean Duval LEGER pour injures graves et publiques ; Prononce la dissolution des liens matrimoniaux ayant exist entre lesdits de la Section Sud de Port-au-Prince pour le surplus des formalits lgales ; compense les dpens vu la qualit des parties ; commet jugement. RENDU DE NOUS, Raymond JEAN MICHEL, Doyen en audience civile publique et ordinaire du Lundi Vingt-six (26) Novembre deux mille douze, An 209 me de Substitut du Commissaire du Gouvernement au Parquet prs le Tribunal de Premire Instance de Port-au-Prince de ce ressort, du sige. IL EST ORDONN etc EN FOI DE QUOI, etc Pour ordre de publication : POUR EXPDITION CONFORME COLLATIONNE Clerbrun FAURE, Huissier PAR CES MOTIFS, le Tribunal, aprs examen et sur les conclusions du Ministre Public, maintient le dfaut octroy dclare fonde laction du demandeur, admet en consquence le divorc du sieur Guyry JOSEPH davec son pouse ne Myriam LUBIN pour injures graves et publiques aux torts de lpouse, prononce la dissolution des liens matrimoniaux Section Sud de Port-au-Prince de transcrire sur les registres destins le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la capitale sous peine de dommages-intrts envers les tiers sil y chet, commet compense les dpens. AINSI JUG ET PRONONC PAR NOUS, Marleine Bernard DELVA, juge en audience civile, ordinaire et publique du jeudi Huit Juillet deux mille treize en prsence de Me. Joseph Elyse JEAN-LOUIS, Substitut du Commissaire du PIERRE-LOUIS. ETC IL EST ORDONN EN FOI DE QUOI .. ETC AINSI SIGN : Marleine Bernard DELVA et Joseph PIERRE-LOUIS. POUR EXPDITION CONFORME COLLATIONNE : Me. Jean Eugne ELASCO, Av. Dispositif du jugement rendu par le Tribunal de Premire Instance de Port-au-Prince en date du dix-huit Juillet deux mille Treize Entre : 1) Le sieur Gerson Franois, demandeur dune part Et : 2) La dame Gerson Franois, ne Erline THLUSM, dfendeur dautre part. PAR CES MOTIFS, le Tribunal aprs examen, le Ministre Public entendu, maintient le dfaut octroy contre la ladite action. Admet en consquence le divorce du sieur Gerson Franois, davec son pouse ne Erline THLUSM pour injures graves et publiques aux torts de lpouse. Prononce la dissolution des liens matrimoniaux existant entre les dits poux ; Ordonne sur les registres ce destins, le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la capitale sous peine de dommages-intrts envers les tiers sil y chet. Commet lhuissier Vilneret GABRIEL de ce sige pour AINSI JUG ET PRONONC PAR NOUS, Marleine Bernard DELVA, juge en audience civile, ordinaire et publique du jeudi dix-huit Juillet deux mille Treize, en prsence de Me. Joseph Elyse, Substitut du Commissaire du Gouvernement de ce ressort et avec lassistance du sieur Joseph PIERRE-LOUIS, Mes. Gilbert MYRTHIL, Av. et Jean Walter FAUCHER. ( naissance durant ces dix derniers jours, notamment Marc-Briole, deuxime section communale de BelleAnse, dans le cadre dune opration denregistrement entreprise par le gouvernement dnomme : La pou la a inform le vendredi 30 aot, la ministre dlgue la promotion de la paysannerie, Mme Marie Mimose Flix, au cours dune confrence de presse conjointe impliquant son ministre, celui de la Justice, les La ministre Marie Mimose Flix a signal que cette (ONI), aux Archives nationales et au ministre de la section communale, lesquels en avaient pralablement fait la requte. Cette initiative gouvernementale vise octroyer des actes de naissance 10 000 paysans ainsi que des cartes a fait savoir la charge du dossier de la paysannerie au gouvernement. Cest une exprience la fois enrichissante et triste, tenant compte du nombre de familles et des familles largies qui nont jamais eu une pice didentit a-telle soulign. La Primature, le ministre de lconomie et des Finances et lUnit de lutte contre la corruption (ULCC), ont conjointement organis Ption-Ville le mardi 27 aot, une runion dinformation sur lvaluation dHati en rapport avec lapplication de la Convention des Nations unies contre la corruption. Environ 32 institutions y ont t reprsentes, constate Haiti Press Network. Hati est en cours dvaluation depuis le 1er juillet 2013, a inform le directeur gnral de lULCC, M. Antoine Atouriste, lors de la rencontre qui a permis aux participants de sinterroger particulirement sur le paragraphe 1 de larticle 4 de la Convention des Nations unies contre la corruption. Selon M. Atouriste, lexamen comporte deux phases : une phase dauto-valuation par ltat hatien lui-mme et une autre valuation qui sera assure par deux autres tats, sur la base du rapport dauto-valuation. Cest un processus intergouvernemental mis en uvre par des experts nationaux dit lancien colonel des Forces armes dHati (FAdH). Dans cette perspective, linitiative de lULCC, un comit national dexperts chargs de fournir les rponses sur la mise en uvre de la Convention dans le systme juridico-administratif hatien, a t cr et prsent ce mardi la runion. Ce comit est compos de fonctionnaires de lULCC, de magistrats expriments, et de juristes praticiens de droit public ayant une vaste connaissance de la lgislation hatienne et des politiques publiques. Selon M. Joseph Jean Figaro, directeur des oprations au sein de lULCC, le grand handicap dHati demeure la loi sur la lutte contre la corruption qui nest toujours pas vote la Chambre des dputs. Ce handicap, lit-on dans un document distribu la presse, pourrait tre attnu par lincrimination, la dtection et la rpression des actes de corruption et, dautre part, la coopration en matire dextradition et dentraide judiciaire. Situation des hatiens seulement 20.000 personnes. Bien que les rsidents avient exprim de la sympathie et leur solidarit avec les Hatiens, leur lassitude et le mcontentement se manifestent de plus en plus au grand jour. Les habitants du camp entrent de plus en plus aussi en concurrence avec les rsidents locaux pour laccs aux lieux publics, aux services de sant de la ville, supermarchs, boulangeries, banques, pharmacies, bureaux de poste et autres services publics. LONG brsilienne a par ailleurs dnonc le peu de cas que les autorits brsiliennes font dun groupe de 20 enfants hatiens sans papiers ou spars de leurs parents et enregistrs par le bureau des services de protection de lenfance de Brasilia, mais pratiquement livrs eux-mmes.

PAGE 16

Page 16 BACK PAGE