<%BANNER%>

Haïti en marche ( 07-17-2013 )

Digital Library of the Caribbean
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00527

Material Information

Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: 07-17-2013
Frequency: weekly
regular

Subjects

Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti

Notes

Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).

Record Information

Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869
System ID: UF00098809:00568

Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00527

Material Information

Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: 07-17-2013
Frequency: weekly
regular

Subjects

Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti

Notes

Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).

Record Information

Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869
System ID: UF00098809:00568


This item is only available as the following downloads:


Full Text

PAGE 1

Clbration du 4 Juillet 2013 chez lAmbassadeur des Etats-Unis en Hati, parmi les invits le Premier ministre Laurent Lamothe George Zimmerman dclar non coupable Trayvon Martin, 17 ans, abattu le 23 mars 2012 en allant tranquillement chez son pre ( MIAMI, 13 Juillet Verdict : Non coupable. Ainsi en a dcid le jury lissue du procs de George Zimmerman, vigile autoproclam ou volontaire de scurit locale, accus du meurtre dun lycen de 17 ans, Trayvon Martin, abattu le 23 mars 2012, alors quil allait chez son pre habitant une des ces enclaves urbaines aux conditions plus scuritaires. Au grand dam de Mr. Tracy Martin dont le fils est tomb justement victime de ces conditions spciales de scurit. Cest dans un apparent excs de zle que George ( ( ( ( Hati Trinidad : 2 0 PORT-AU-PRINCE, 11 Juillet Si le Canada le dit cest vrai. Avec le gouvernement canadien le plus proche de Washington depuis toujours, celui du premier ministre Stephen Harper. Lambassadeur canadien en Hati a prvenu durant la Zimmerman, 29 ans, a tu ladolescent. Zimmerman est hispanique (mre pruvienne et pre amricain dorigine allemande) et Trayvon Martin noir. Aprs le meurtre, Zimmerman avait t laiss en libert par la police, pendant six semaines, et il a fallu une mobilisation un peu partout aux EtatsUnis jusqu la Maison Blanche (le prsident Obama, en campagne de rlection, dclarera Si javais un fils, il ressemblerait Trayvon Martin ) pour que le processus MIAMI, 12 Juillet On rpte que llite hatienne nest plus. Mais lun des aspects de cette disparition qui reste inexplor cest la diaspora hatienne. On se souvient quil y a encore quelque 30 ans New York on divisait les Hatiens entre ceux de Brooklyn et MIAMI, 10 Juillet Il ne faut pas confondre inscurit MIAMI, 10 Juillet Un proverbe crole dit : quand il y a le feu chez ton voisin, mets ta barbe la trempe (autrement ( Lauryn Hill a entam lundi une peine demprisonnement de 3 mois pour avoir omis de payer environ 1 million de ( dollars en impts durant la dit commence mettre de ct

PAGE 2

Page 2 Mercredi 17 Juillet 2013 EN BREF ... EN PLUS ... Hati ou quand Hati en Marche th ( ( ( ceux de Queens. Ces derniers taient considrs comme une sorte de refuge ou de survivance de lancienne bourgeoisie hatienne. Mais aujourdhui cette dernire a disparu dans la masse. Dans le big melting pot. Mais, hlas, o il ne reste dj rien de lidentit hatienne. Cependant contrairement nos parlementaires qui pensent que dtenir une seconde nationalit vous rend automatiquement moins hatien, le problme est en amont. Si llite traditionnelle Cest lhrone de la romancire Marie Chauvet dont le cur balance entre le Franais beau parleur quon reoit au salon et lAllemand, balourd, mais dont on est Le jeune mle clair, multre, ne chose) pour la bonne raison quil constitue, par la force des choses, une espce rare. Mais lui a accs, comme Don Giovanni, elles toutes : blondes, brunes, blanches ou noires. Mille e tre. Plus dun P-au-P, 15 juil. 2013 [AlterPresse] --La mort soudaine, dans la soire du samedi daccusations, de rvlations et de dmentis dans la presse, observe lagence en ligne AlterPresse. Le magistrat a succomb un accident vasculaire crbral (Avc), dans la soire du mdecins Vincent Degennaro et Richard Thorpe, respectivement administrateur et mdecin en chef des urgences de lhpital Bernard Mevs, Port-au-Prince. En attendant lautopsie du cadavre, les mdecins ont prcis que le diabte, le cholestrol, lhypertension et le stress aigu peuvent conduire un Avc. Cependant le juge Jean Serge Joseph naurait souffert daucune maladie cardiovasculaire, susceptible doccasionner un Avc, selon les prcisions de son mdecin traitant aux Gonaives, relayes dans la presse par Me. Samuel Madistin qui tait accouru au chevet de son ami de la basoche, lhpital Bernard Mews, dans la matine du samedi 13 juillet. Le juge Jean Serge Joseph aurait fait part Me. Samuel Madistin en prsence dautres personnes, dont des juges dinstruction de la teneur de runions, les mercredi 10 et jeudi 11 juillet, dabord avec un conseiller juridique du bureau du premier ministre, puis chef de lEtat. Dmenti du cabinet Lissade, de la prsidence et du ministre de la justice Le cabinet Lissade a mis une note, dans laquelle il dment la tenue de ladite runion dans son cabinet. cabinet Lissade. Rappelons que le mardi 2 juillet, le juge Serge Jean Joseph a fait injonction la Prsidence dautoriser la comparution, titre de tmoins, du premier ministre Laurent Lamothe et dautres membres du gouvernement, dans le cadre du traitement de la plainte prsident pour corruption et usurpation de fonction. En plus des circonstances troublantes, le dcs du juge Jean Serge Joseph soulve des interrogations sur le suivi qui sera donn par le dcanat du tribunal civil de Port-auPrince ce dossier contre des membres de la famille prsidentielle. (source AlterPresse) Il est port la connaissance du public en gnral que le Conseil des Ministres, en lEtat que du domaine des particuliers ainsi que la rhabilitation des terres dgrades. des stocks aprs constat et apposition de scells par le Juge de Paix de la localit o lentreposage a t constat. Les contrevenants seront sanctionns conformment la loi. Paralllement, les dispositions ncessaires seront prises par le Ministre de lEnvironnement en vue de procder la restauration systmatique des espaces de Il est port la connaissance du public en gnral que le Conseil des Ministres, en sa la commercialisation et lutilisation, sous quelque format que ce soit, des sacs en polythylne et des intrants et objets en polystyrne expans (PSE ou PS cristal ou styrofoam) usage alimentaire unique, tels que plateaux, barquettes, bouteilles, sachets, volont des autorits de prendre toutes les mesures garantissant un environnement sain la population en vue dun meilleur cadre de vie ainsi que de promouvoir une culture de recyclage et dusage de produits biodgradables susceptibles de protger lenvironnement. sanctionns conformment aux dispositions du Code Douanier. Paralllement, les dispositions ncessaires seront prises par le Ministre de lEconomie et des Finances en vue de faciliter limportation dintrants, de rcipients et produits en sisal ou de pite. Port-au-Prince, Jeudi 11 Juillet 2013 : Le Bureau de Communication de la Prsidence informe la population en gnral et la presse en particulier que dix (10) Avant-projets par lExcutif en Conseil des Ministres. Voici la liste de ces Avant-projets de lois lEnvironnement : 1. Avant-projet de loi organisant lAgence Nationale de lEnseignement Suprieur et de 2. Avant-projet de loi tablissant le service social obligatoire pour les tudiants des 5. Avant-projet de loi sur le Service Social et la Rsidence des professionnels et 7. Avant-projet de loi portant cration et organisation de lOrdre des Mdecins 8. Avant-projet de loi portant cration et organisation de lOrdre National des Le picnic annuel de lAbapec, une organisation cherchant promouvoir les racines hatiennes en diaspora hatienne en diaspora a dj disparu, les On les appelle discriminations de toutes sortes ainsi que le refus de toute identification avec la culture populaire nationale. Un systme de castes bas sur la pigmentation de la peau et lorigine sociale limite considrablement les relations entre compatriotes. A Miami, a navait pas tard devenir ceux du South-West (chef lieu Kendall Drive) et les autres, les Torturiens (ou boat-people soi-disant partis de lle de la Tortue), Little-Haiti. Mais aujourdhui le blanc a repris possession de la Petite-Hati devenue une plateforme internationale de lartisanat et du design, enlevant tout repre aux uns comme aux autres. Cependant llite traditionnelle a (encore) un autre handicap, sociologiquement parlant, qui est une distance adopte par rapport la culture populaire nationale considre comme infrieure aux canons europens imposs historiquement den haut. A la fois physiquement et culturellement. Double blocage pour le natif de la bourgeoisie locale, notablement la bourgeoisie claire, isol dabord au milieu de ses compatriotes dont il reprsente une petite minorit, puis par ses comportements socio-culturels en marge de la majorit ou la masse. millier mlatresse, enferme dans cette prison sans barreaux mais pas tellement dore (en tout cas qui ne lest plus aujourdhui), cest ou bien un mari qui la trompe normment Cela au pays natal. Mais lextrieur, en diaspora, la rencontre avec lOccident (ou plutt la Vieille Europe) tant souhaite toute la vie ( lcole congrganiste, dans des clubs trs ferms etc) ne se fait pas dans les termes les plus favorables. Les arrire-grandsparents doivent se retourner dindignation dans leur tombe. Dans la majorit des cas, nos doctorantes pousent des citoyens trangers bien au-dessous de leur calibre intellectuel. Nous vous faisons grce des dans ce maelstrom linguistico-culturel. Outre de jeunes mres qui sont mal dans leur peau. Et ainsi de suite, notre lite se dlite. Lchec de lducation bourgeoise diaspora. Ce phnomne est dautant plus hatien que les diasporas sud-amricaines semblent beaucoup mieux sen sortir. Aux Etats-Unis cest bien lespagnol qui sest impos langlais. Et

PAGE 3

Mercredi 17 Juillet 2013 Page 3 LACTUALITE EN MARCHE Lancien snateur, destitu en mars 2008 pour double nationalit [prsume], Rudolph Henry Boulos, a dnonc lundi (8 juillet) ce quil appelle un manque de volont des acteurs impliqus dans le processus lectoral, dont le CTCEP, rapporte Hati Press Network. Recevant un groupe de journalistes en son bureau sur la route de lAroport, Rudolph Boulos a dplor que le dlai [normal] pour raliser les lections dans quasiment terme, alors que rien de concret nait t fait en ce sens. il faut au moins six mois pour prparer techniquement les lections. Mais, nous sommes presqu la mi-juillet, donc il ne reste que 5 mois si lon veut arriver organiser signale lex-snateur, lu dans le dpartement du NordEst. Selon lui, il y a un manque de volont de la part des responsables pour organiser les lections cette anne dans le pays. organises pour renouveler le tiers du Snat vacant depuis un an, avec le second tiers qui arrive auss chance au dbut de complique, alerte Boulos. Il faut aussi des lections pour renouveler le personnel des mairies, dont le mandat a expir depuis plus Toutefois, Rudolph Henry Boulos, qui na pas voulu dvoiler sa candidature aux prochaines snatoriales, confie quil continuera accompagner la population nordsienne, les jeunes en particulier. laquelle le peuple du NordEst se trouve, que je continue investir dans la formation des dans plusieurs domaines ainsi que des tudes la volont et la dtermination de la population du NordEst une question dun journaliste autour de son vntuelle candidature aux prochaines lections snatoriales. Sylvestre Fils Dorcilus, HPN Le mois de juillet est un moment critique pour dterminer si nous pouvons faire des lections en 2013 a dclar lambassadeur du Canada en Haiti, Henri Paul Normandin, affirmant quil faut ncessairement que la loi lectorale soit adopte au cours du mois juillet pour que des lections puissent se tenir en 2013. adopte au mois de juillet, suivi tout de suite aprs par un calendrier lectoral, il deviendra pratiquement impossible de tenir des lections Tout en se gardant daffirmer ouvertement si son pays opte pour la tenue des lections en 2013 en Hati, lambassadeur du Canada a indiqu que cest lobjectif de tous les secteurs de la socit hatienne que le scrutin ait lieu en 2013 et que le Canada appuyer cet objectif. M. Normandin appelle les diffrents secteurs concerns au premier plan savoir lExcutif, le CTCEP (organisme lectoral) et le parlement, agir rapidement pour que les lections soient toujours possibles en 2013. en 2013 se referme chaque semaine qui 2013 : En marge de la 104 me convention annuelle de lAssociation Nationale pour lAvancement des Gens de Couleur (National Association for the Advancement of Colored People) NAACP, le couple prsidentiel, accompagn du Consul dHati Miami, M. Franois Guillaume II et des membres de la dlgation hatienne, a t chaleureusement accueilli laroport de Orlando MCO, ce samedi 13 juillet, entre autres, par lAmbassadeur dHati Washington, M. Paul Altidor, le Consul Gnral dHati Orlando, M. Laurent Prosper, le District 5 Commissioner: Samuel B. Ings, Mme Kathy DeVault, Director of Strategic Partnerships de James Rginald Colimon du Bureau Des Communications du Maire de Orlando. Le Chef de lEtat, qui prononcera ce dimanche 14 juillet un discours loccasion de son sjour aux EtatsUnis dAmrique pour rencontrer des lus hatianoAmricains, les membres du Congrs amricain et le Conseil dAdministration de la NAACP ainsi que la Communaut hatienne Orlando. Pour sa part, la Premire Dame de la Rpublique, Mme Sophia Martelly, prononcera une allocution loccasion dun djeuner qui sera organis Center, le lundi 15 Juillet, o elle abordera les dfis lis la sant et aux mesures damlioration du systme sanitaire hatien. canadien. Pour conclure que le Canada est la disposition du gouvernement hatien technique, financier et logistique qui sera requis, a promis lambassadeur du Canada. Pour en arriver l, a-t-il conditionn, il faut que le signal de dpart soit donn avec ladoption de la loi et le calendrier lectoral. HPN Boulos. Cependant contrairement la position [critique] de son parti politique : Organisation du peuple en lutte (OPL) face ladministration Martelly, lancien snateur salue certaines ralisations du gouvernement Lamothe qui (dit-il observer) est le premier ayant manifest une volont politique pour raliser des choses concrtes pour le pays. actuel et ladministration Martelly sont en train de faire des choses bien tous les niveaux. Mais, ils font montre dune volont politique pour faire des choses pour le pays. Par exemple, dans les cinq E que prne le prsident, il y a trois qui sont concrtiss : lducation, lconomie Boulos. Il avait appuy, face Michel Joseph Martelly, la candidate la prsidence Mirlande Hyppolite Manigat, lors du deuxime tour de llection prsidentielle en 2011. lu au Snat de lentrepreneur-politique Rudolph Henry Boulos a t destitu en mars 2008 par ses pairs qui lont accus de dtenir la double nationalit. Mais il na cess de se prononcer dans les affaires politiques du pays son ventuelle candidature toujours au poste de snateur NordEst. Lgitime dfense made in Florida p.1 Le dernier mot doit rester la justice p.1 Linternational insiste pour des lections cette anne p.1 Hati ou quand une lite se dlite p.1 Hati bat Trinidad pp.4&14 Lauryn Hill derrire les barreaux p.1 Prisonniers de la machine p.1 North Miami Mayor Lucie Tondreau is in charge p.10 La mort dun juge soulve plein dinterrogations p.2 Canada : le temps presse pour des lections en 2013 p.3 Lex-snateur Boulos voque un manque de volont p.3 Martelly la convention de la NAACP p.2 ONA : cas de corruption Ouanaminthe p.7 Comment sortir de ce mauvais pas ? p.13 OEA Hati : Potentiel touristique p.12 Viva Viva Mandela p.15

PAGE 4

Page 4 Mercredi 17 Juillet 2013 UNE ANALYSE Oui, la paix des cimetires. On parcourait Hati de jour comme de nuit sans risquer de mauvaise rencontre sous la dictature M comme Par contre, quand la justice sefface, soit par complicit, soit par frilosit, quand les citoyens sont autoriss pas seulement que lEtat capitule, mais il montre quil est supplant par une autre structure, comme on dit aujourdhui : ( Personne ne peut nous lapprendre, nous qui avons vcu trente annes de dictature duvaliriste totalitaire mais scuritaire. Comme dans lAntiquit ou sous le Moyen Age, il Le Premier ministre Lamothe visitant le corps des Swat de la police hatienne sur les allgations rpandues. Il nest pas dallgations quelles naient t prouves devant la loi que ce ne sont rien que des allgations. Il y va de la scurit des citoyens et du prestige dun pays. Et des dirigeants qui lincarnent. Aucun citoyen ne peut dcider de faire justice soi Et cest ce tournant quon peut juger quel Etat de l. Essayer dopposer lune lautre (comme quoi la Qui plus est, personne ne fait mieux la scurit que A vous et moi. Quand la diffamation, comme cest le cas chez nous, na point de limite. Mais cest la loi den dcider. Aussi faut-il rendre justice (et non pas essayer de len dissuader car cest une dcision trop rare chez nous) au snateur le nom de sa famille passe avant toute chose prsenter leur dmission, y compris le maire de Montral et celui de Laval. Pendant que linvestigation suit son cours et quil nest pas dit quils ne seront pas blanchis. Mais par la justice. Et non par la grce de quelques acrobaties mdiatiques. Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince savoir exister sans faire obstruction lEtat de droit. Comme un serpent qui sommeille. Etats-Unis dans les annes 40. La Corse o les meurtres claniques nont jamais cess. Pourtant ni la Sicile ni la Corse nont t proclames zones de non droit. Par qui de droit dvalises lors de coups fumants du genre Le Clan des Siciliens. Oui, mais elle sait rester sa place. Quand elle dborde, comme Al Capone dans le Chicago des Annes Trente, il existe des Elliott Ness pour y mettre bon ordre. Pour rtablir lordre. AIR SERVICE DEVELOPMENT CONSULTING SERVICES FOR MIAMI-DADE AVIATION DEPARTMENT RFQ NO. MDAD-13-01The Miami-Dade Aviation Department is announcing the availability of the above referenced advertisement, which can be obtained by visiting the Miami-Dade Aviation Department (MDAD) Website at:http://www.miami-airport.com/business_advertisements.asp and then, selecting the respective solicitation. Copies of the RFQ solicitation package can only be obtained through the MDAD, Contracts Administration Division, in person or via courier at 4200 NW 36th Street, Building 5A, 4th Floor, Miami, FL 33122 or through a mail request to P.O. Box 025504, Miami, FL 33102-5504. The cost for each solicitation package is $50.00 (nonrefundable) check or money order payable to: Miami-Dade Aviation Department. This solicitation is subject to the Cone of Silence in accordance with section 2-11.1(t) of the Miami-Dade County Code. cher), la meilleure assurance de bandes organises. Cest dire cder celles-ci un certain nombre de privilges. De liberts daction. Eh bien, on a peur quen plein 21 e sicle ce soit encore le propre de certains pouvoirs hatiens. Aprs le prsum tmoignage dun jeune tueur (autoproclam), les personnages mis en cause dmentent. Et certains avec talent. Si ce nest avec raison. Cest tout fait dmocratique. Le droit de rponse est sacr. Mais cela ne soulage pas le pouvoir judiciaire (et lEtat tout court dont celui-ci exprime la voix) de son devoir, galement sacr, de faire le jour Rien ne peut remplacer la justice. Pas plus les personnages mis en cause. Quils utilisent leur droit de rponse, cest leur droit, le plus sacr. Tout comme dautres utilisant leur importance pour jouer au Ponce Pilate, essayant de peser le pour et le contre. contre, la seule issue cest la justice. La loi. Et la justice ne peut se dcider lavance, avant le mot du droit. Ni dans un sens, ni dans lautre. Ni pour condamner, ni pour absoudre. Soit confirmation des allgations, et le reste sensuit, soit condamnation de leur auteur pour diffamations et outrage au salut public et limage nationale. Car il est des

PAGE 5

Mercredi 17 Juillet 2013 Page 5 DE LACTUALITE ( semaine coule que faute de publier la loi lectorale ce mois de juillet, suivie du calendrier lectoral, il deviendra pratiquement Lambassadeur Henri Paul Normandin est le second Lopposition accuse le gouvernement de vouloir (inexpriment, il est vrai, dans le domaine lectoral) peut en Aux dernires nouvelles, le CTCEP a transmis le projet de loi lectoral lExcutif. Mais que celui-ci tarde de son ct acheminer Confrence de lAmbassadeur du Canada en Hati Le Prsident Martelly reu Orlando, Floride, par les dignitaires de la NAACP (Association nationale pour lavancement des gens de couleur) pour la 104 e convention annuelle de cette organisation Biden lors dune rcente tl-confrence avec le prsident hatien Michel Martelly, rappeler cette urgence. Des lections sont en effet dues depuis 2011 pour le renouvellement dun tiers du snat et de tous les conseils communaux. tiers du Snat viendra chance ds janvier 2014. Rendant ds lors le grand corps dysfonctionnel. Faute de quorum. Le pouvoir Martelly, ainsi que le conseil lectoral (CTCEP Collge transitoire du Conseil lectoral permanent), lectoral, dnoncent les experts en droit constitutionnel du Parlement et de la classe politique. Sans ajouter ni retrancher une virgule, le Gouvernement ne devant jouer ici quun simple rle de boite aux lettres. Lintervention de lambassadeur du Canada (qui sest gard diplomatiquement de paratre vouloir mettre la pression que, contrairement ce quil avait sembl auparavant, la communaut internationale soutient lorganisation des lections avant lchance fatidique du second tiers du Snat en janvier prochain. les autres, linternational doit probablement considrer quune telle ventualit ne peut que compliquer davantage la situation, sein de lopinion. Mais lchance en question nest pas seulement politique, elle est avant tout institutionnelle, structurelle. Conditionnant tout lavenir politique. Et le reste. dans le cadre dune Mission de maintien de la paix de lONU (Minustah), linternational commettrait un dni en ne soutenant pas lorganisation des lections avant quil ne soit trop tard. Aussi tout ce quil peut arriver de pire au pouvoir en place cest laisser la communaut internationale trouver un Hati en Marche, 11 Juillet 2013 Dans le cadre de la Gold Cup 2013, la veille de Communication na pas manqu dans un communiqu de fliciter les Grenadiers pour leur victoire contre Trinidad & non le contraire. Outre cette excellente tradition qui fait que les enfants portent aussi bien le nom de famille de la mre que du pre. La langue, la rgle des deux patronymes, le caf con leche, Gabriel Garcia Marques, llite survit dans les communauts sud-amricaines. Probablement aussi dans dautres, comme les Asiatiques. Qui pis est, aujourdhui ce ne sont plus nos boatpeople qui partent pour la Floride, ce sont les jeunes cadres du pays dsesprs sur tous les plans, pour leur avenir comme pour celui de la patrie qui en est une deuxime occupation militaire par Nations Unies interposes en moins de 20 ans. Mais cette nouvelle catgorie dimmigration apportet-elle un changement ? Bien au contraire. Les Torturiens ont pos les bases dune communaut mais les nouveaux arrivants, censs mieux prpars, ne sont point en mesure den assurer le relvement voire ce quon appelle la seconde gnration, en qualit et fortune (et pouvoir) comme il se doit dans le mythe amricain. Quelle solution ? non en dbats mdiatiques absurdes, ni en statistiques striles mais de chair et de sang. Il nous faudrait dautres Marie Chauvet. De la littrature et de lcran. Marcus Hati en Marche, 12 Juillet 2013 ( Tobago [2-0], de valoriser le patriotisme de notre Slection nationale et de leur souhaiter un franc succs dans la prochaine rencontre dont la victoire [ou un nul], leur donnera accs au

PAGE 6

Mercredi 17 Juillet 2013 NORD SUD SUD NORD ( de leau). A quoi un proverbe bien occidental dit tout le contraire : mieux vaut que le malheur frappe chez le voisin que chez toi On en a tout fait limpression dans la gestion laide amricaine (US$1,5 milliard lan). Cest croire que les responsables ne sont pas la hauteur de la masse dinformations leur disposition. Et que cela ne sert rien despionner tout le monde et son pre. Et que les renseignements amricains ne dpassent pas le stade dun bb qui samuse casser son premier jouet lectronique pour voir ce quil peut y avoir de si mystrieux lintrieur. On nest pas loin dun monde maniaque comme dans prend le contrle sur lhomme. Les manifestations se suivent la Place Tahrir au Caire et ne se ressemblent pas PWOGRAMASYON OR YO GEN TOUT ENPTANSMwad jiy se Mwa Awozay Entelijan, kidonk se bon l pou konnen ki kantite dlo jaden lakou w yo vreman bezwen anvan ou pwograme awozwa w yo. Twp dlo ka andomaje gazon yo, e souvan se sa ki lakoz gazon yo echwe. Avk yon evalyasyon gratis sistm awozay Konte Miamidade la, ou ka aprann kouman pou transfme lakou lakay ou an yon modl efikasite dlo ak plante jaden avk entelijans. Gen ranbousman disponib tou pou travo modnizasyon.Pou aprann plis, ale sou www.miamidade.gov/waterconservation oswa rele 3-1-1. par les puissances occidentales du coup dtat militaire qui a renvers le prsident lgitimement lu dEgypte. la situation dexploser. Puis se rvler aprs coup incapable daider maitriser lexplosion annonce. Les grandes chancelleries nont plus la main. Quand elles pouvaient monitorer des bouleversements aux quatre coins de la plante. Coup dtat au Guatemala renversant le colonel Arbenz. Coup dEtat en Iran. Assassinat au Congo de Patrice Lumumba. bananires des rpubliques que rien ne va plus. contrle navait t aussi total, si lon en croit le scandale des coutes rvl par le jeune informaticien Edward Snowden selon qui les renseignements amricains piratent les rseaux tlphone et internet dans le monde entier. Or malgr cette masse dinformations sans prcdent, jamais le Dpartement dEtat et le Conseil national de scurit (Maison Blanche) ne staient retrouvs aussi dsarms. Y compris dans des pays supposs La politique y perd son latin aujourdhui tel point que, aprs avoir promis des explications aux capitales europennes procds de la NSA (National Security Agency), le prsident Obama est rest coi. Mais galement la France qui avait commenc trpigner. Puis plus rien. Silence radio. Tout sest rgl sous le manteau. Y compris pour dtourner lavion du prsident bolivien Evo Morales. Le front occidental par-dessus tout. Le Mur de lAtlantique Tant mieux si le malheur frappe chez le voisin. Et tant pis videmment pour ces derniers sils continuent sentre-dchirer. Mais cela nenlve pas la nette impression que les stratges politiques de loccident sont en panne. Prisonniers de la machine. On risque donc daccumuler les bvues. Or noublions pas : quand le feu se dclare chez ton voisin et que tu na pas une bonne assurance incendie, cest presque comme chez toi Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince (Adopt durant la sance tenue le 9 juillet 2013) LE CONSEIL PERMANENT DE LORGANISATION DES TATS AMRICAINS CONSIDRANT: Que la Charte de lOrganisation des tats Amricains tablit que le droit international constitue la norme de lordre international est bas essentiellement sur le respect de la personnalit, de la souverainet et de lindpendance obligations dcoulant des traits et des autres sources du droit Quil est fondamental que tous les tats respectent strictement les normes et les coutumes qui rgissent limmunit des chefs dtat, ainsi que les normes et rglements du droit international concernant lutilisation de lespace arien pour Que le Gouvernement de ltat plurinational de la Bolivie, par le truchement de sa Mission permanente DCIDE: 1. Dexprimer la solidarit des tats membres de lOrganisation des tats Amricains au Prsident de ltat plurinational de la Bolivie, Monsieur Evo Morales Ayma. 2. De condamner les actes qui ont viol les normes et principes de base du droit international, comme par exemple linviolabilit des chefs dtat.] 3. De lancer un ferme appel aux gouvernements de la France, du Portugal, de lItalie et de lEspagne pour quils fournissent les explications ncessaires sur les faits survenus en relation avec le Prsident de ltat plurinational de Bolivie, Evo Morales Ayma, et pour quils fassent les excuses pertinentes. 4. De lancer un appel en faveur de la poursuite dun dialogue respectueux et constructif entre les parties, conformment au droit international et aux mcanismes de rglement 5. De renouveler la validit intgrale des principes, normes et coutumes internationales qui rgissent les relations diplomatiques entre les tats et garantissent la communaut internationale. De charger le Secrtaire gnral de donner suite aux dispositions de la prsente rsolution. NOTES DE BAS DE PAGE 1. il existe des interprtations contradictoires au sujet des faits entourant cet incident. De surcrot, loctroi ou lannulation prsume dune autorisation de survol est une affaire bilatrale indpendante de la question des privilges et des immunits accords aux chefs dtat. Avant de soumettre ce point lOrganisation, les tats nomms dans la rsolution devraient rechercher un rglement de la question 2. donc pas appropri pour cette Organisation de faire des dclarations les concernant pour le moment. De surcrot, la question de loctroi ou de lannulation dautorisations de survol ou datterrissage est une affaire bilatrale entre la Bolivie et les pays concerns. Il est inutile et inappropri pour lOEA dessayer dintervenir pour le moment. 1 Le Canada ne peut se joindre au consensus concernant cette rsolution. Le Canada respecte les privilges et immunits octroys aux chefs dtat dans le droit international coutumier. Cependant, dans ce cas, 2 Les tats-Unis ne peuvent pas se joindre au consensus concernant cette rsolution. Les faits pertinents concernant lincident sous rfrence ne sont pas clairs et se prtent des rapports contradictoires. Il nest prs lOEA, a fait savoir et dnonc publiquement que le 2 juillet 2013, lavion prsidentiel immatricul au FAB-001 qui transportait le Prsident Evo Morales Ayma vers La Paz, a t forc de faire un atterrissage durgence Vienne (Autriche), suite lannulation, au refus ou au retard des autorisations pralablement mises de survol et datterrissage dans les espaces ariens de la France, du Portugal, de lItalie et de lEspagne, la scurit du mandataire bolivien et sa suite et dautre part, a viol le droit international rgissant ces questions, Que le Secrtaire gnral de lOrganisation a exprim opportunment, par un communiqu de presse, le profond malaise que lui a caus la dcision des autorits de divers pays lutilisation de lespace arien par lavion qui transportait de Moscou La Paz, le Prsident de ltat plurinational de Bolivie, demand aux pays concerns des explications au sujet des motifs qui les avaient ports prendre cette dcision, notamment parce quelle mettait en danger la vie du premier mandataire dun pays membre de lOEA, Aux USA et au Canada, coutez Melodie FM sur votre cellulaire : 605 475 6924 / 832 999 1705

PAGE 7

Mercredi 17 Juillet 2013 Page 7 JUSTICE FLORIDE ( judiciaire soit mis en branle. Devant le tribunal de Sanford (Floride), Zimmerman a plaid non coupable. Etrange procdure o laccus na pas besoin douvrir revient de prouver, sans lombre dun doute, que laccus avait lintention de tuer. Et non, comme ce serait le cas dans des conditions normales, laccus de prouver que telle ntait pas son intention. Tout est l. Lagress devient lagresseur. Et laccus se fait laccusateur. Quil soit vident dans les conversations changes dfense serait arrive dmontrer (au jury) que dans la bagarre qui sen est suivie entre les deux hommes, le jeune Trayvon tait au-dessus de Zimmerman menaant de lui fracasser le crne sur le macadam. Cest alors que Zimmerman aurait fait feu. Sa ligne de dfense : il navait pas lintention de tuer. Craignant pour sa vie, il a tir en tat de lgitime dfense. Mais cette interprtation assurment trs extensive du concept de lgitime dfense permet surtout la dfense de renverser la charge de la preuve et cest laccusation quil Les parents de Trayvon Martin sont partis samedi avant le prononc du verdict Laccus George Zimmerman pendant le procs de 2 semaines une certaine interprtation en Floride du concept de lgitime dfense, intitule Stand your ground (dfendez votre territoire) qui permet de faire feu partir du moment que cest pour dfendre sa vie. Et quelles quen soient les circonstances. Et dans le En effet, la victime, Trayvon Martin, dsarm, ne la bouche, protg par une interprtation inhabituelle de la lgitime dfense dans lEtat de Floride ainsi que par le sacro saint droit constitutionnel au port darmes. Le procs, suivi en direct sur les chaines tlvises CNN et MSNBC, stait ouvert sur laccusation de meurtre, dont le maximum est la peine de mort. Mais jeudi dernier la juge, Debra Nelson, a sembl faire marche arrire, acceptant que les jurs puissent considrer la charge moins lourde de homicide involontaire punie de 30 annes de prison au plus. Et de fil en aiguille, vendredi (12 juillet), on considrait que la dfense avait marqu tant de points sur laccusation que George Zimmerman pourrait sortir libre du tribunal. Ce qui fut dit fut fait. Aprs seize heures de dlibrations, samedi soir, le jury compos de six femmes : 5 blanches et une hispanique, acquittait George Zimmerman. Mais plutt que la question raciale et plus que ladresse des avocats de la dfense, le procs a t domin par par Zimmerman avec la police au moment du drame, que le jeune homme a t considr automatiquement comme un cambrioleur en raison de la couleur de sa peau et de son sweatshirt capuche, strotype cinmatographique du jeune dlinquant noir, et ce qui ne devrait laisser aucun doute sur le camp do est partie la provocation, rien ny change. tour est jou. George Zimmerman, au nom de cette lgitime dfense made in Florida, a t reconnu non coupable. Hati en Marche, 13 Juillet 2013 HPN Trois employs du bureau rgional de vieillesse (ONA) auraient dtourn plus dun million de gourdes. Deux inspecteurs et un chef de service de recouvrement du bureau ont dtourn, eux trois, plus dun million de gourdes dans le cadre de leur travail. Le directeur du bureau de lONA de cette ville frontalire, Rolex Mompremier, joint au tlphone trop parler de cette situation pour le moment, car la direction centrale na pas encore ragi. Mais depuis lclatement du dossier la semaine coule, les concerns ne viennent plus au queffectivement les trois concerns sont impliqus dans leur travail aprs une valuation que jai conduite. Ils sont prcise le directeur du bureau, Rolex Mompremier. venir faire le constat des irrgularits qui, mon avis, sont volontaires, prcise Rolex Mompremier. Imaginer quils ont fait des recouvrements depuis le mois doctobre 2012 et quils dans linstitution depuis janvier 2008. de verser le montant, sous prtexte que la direction centrale est dj implique dans laffaire, indique Ashley. Pour linstant Corinthe Augustin, lui aussi, un autre concern dans laffaire, a point du doigt le directeur du bureau Rolex Mompremier qui, dit-il, a refus tout remboursement possession 54.780 gourdes, explique Corinthe Augustin. Le directeur du bureau a refus de recevoir cette somme que jtais dpart du bureau, il a fait venir un juge de paix pour faire des Corinthe Augustin assimile la dcision de son contraire aux normes administratives. Il ne ma jamais donn une lettre de blme pour rien de mauvais et dun coup il a pris Corinthe, qui est employ depuis 2004 au bureau de lONA. Les trois concerns et le directeur du bureau disent national dassurance-vieillesse (ONA). Toutefois, le directeur du bureau, Rolex Mompremier, dit constater labsence des trois employs leur poste depuis le dclenchement du dossier. Tandis que Corinthe et Ashley expliquent, quant eux, quils attendent la dernire dcision de la direction centrale de lONA, car leur chef hirarchique leur avait interdit laccs au bureau rgional. Sylvestre Fils Dorcilus Contacts par tlphone, deux des trois intresss admettent quil y avait une certaine irrgularit dans leur travail, mais pensent que le dossier autre manire sil ny avait la part dun secteur, mais quils nont pas dvoil. y a quelques irrgularits [] qui suscitent tant de palabres. Je nai pas fait certaines dclarations temps mais cela ne devait pas causer un problme car je tenais remettre les neuf milles gourdes que javais faisait que marcher vers le domicile de son pre lorsquil volontaire de la scurit, un voleur. Cependant la

PAGE 8

Page 8 Mercredi 17 Juillet 2013 HUMANA rfntbnt rtrtttn ttfft tttrntn tttt tttnt tntt ntn ntntrtt ttt rntt nt nf rfnntbbf tntnnt tt tt nt n rrrrfnr tfbrrrrrrffHumana se yon plan pou Swen Kowdone ki siyen kontra avk Medicare, epi avk pwogram Florida Medicaid la. Plan sa a disponib pou moun ki gen kk nan maladi kwonnik yo. Pou gade si w kalifye pou yon Plan pou Maladi Kwonnik ki Mande Swen Espesyal, y ap verifye dyagnostik dokt bay pou maladi nan Eta Florid. Enfmayon sou avantaj ki ekri la yo se yon rezime kout, san yo pa eksplike tout bagay sou avantaj yo. Pou plis enfmasyon, kontakte ffff

PAGE 9

Mercredi 17 Juillet 2013 Page 9 BANQUE NATIONALE DE CREDIT

PAGE 10

Page 10 Mercredi 17 Juillet 2013 WHATS UP LITTLE HAITI ? with Pascale E. Taddeo In an interview with Elsie Etheart of Haiti En Marche, North Miamis newly-elected Mayor Lucie Tondreau shared her desire to unite the citys different ethnic groups, following a racially-charged campaign and election. Tondreau said she felt good and was very grateful was particularly concerned that some city departments do not have anyone who speaks Creole, and therefore cannot properly serve constituents who primarily speak Creole. This is taking Miami-Dade County, she said. Tondreau wants to put in place Therefore we need to live in harmony and get along. Tondreau said she didnt think the citys white residents would move away, because many live on the east side, and have homes on the water worth anywhere from $400,000 to 1 to 2 million dollars. She quoted the citys white population as being only about 13 percent. Its almost as if we are in South Africa where a small minority group thinks they should lead everyone who lives in the city. According to Tondreau, the citys Hispanic population has also been growing and is now at about 30 percent. Tondreau said the city has more pressing issues than its racial divide. She said a lot of work needs to be done in terms of education, employment, juvenile delinquency First woman elected Mayor of North Miami, Lucie Tondreau and learn about employment. Tondreau wants the youth, and residents in general, to volunteer with the city. For instance, she wants to encourage more residents to participate in the Citizens on Patrol program to help continue reducing the crime rate. The citys appearance is something Lucie Tondreau to the community for all of the support she received. She said she felt ready to lead the city. She described North Miamis Haitian community as people who used to live in Little Haiti. They were originally refugees, and later became legal residents. Today they are citizens looking for ways to improve their lives. She percent of the citys residents in total, is a mix constituted primarily of Haitians, AfricansAmericans, and others from the Caribbean. Tondreau said the racial division has been between blacks and whites, and resurfaces during every city election. The results of this last election clearly demonstrated this, she said, because the citys white residents almost exclusively voted for Tondreaus opponent Kevin Burns, who is white. This occurred even though Burns, who had served two two-year terms as mayor in 2005 and in 2007, was not always popular among his white constituents What we are going to do is to try because we have something in common. We all live in the same city and we are here to stay. would like to improve. To do this, she wants to educate the community and establish a stronger code enforcement program. To motivate residents the city will hold contests every three months between neighborhoods to see which in their area. In order to have a city, people need to feel a sense of ownership. They need to believe that it is theirs, and not the states, she said. Maintaining a safer community is also a priority for Tondreau in order to attract companies that will invest in North Miami. TJ Maxx is one of the businesses that is currently considering opening a store in the city. Tondreau is hopeful that Walmart will also come, and she said the city is in dire need of a grocery store on the west side, near Northwest Seventh Avenue. To improve security, a satellite police station will soon be opening on Northwest Seventh Avenue, an area which has been neglected for many years. In other matters, Mayor Tondreau said she is continuing her lobbying efforts to establish complete dual citizenship for people who speak the language and understand the culture. The new mayor said that the citys juvenile delinquency problems are not any worse than in other municipalities. She praised the citys Haitian-American Police Chief Marc Elias for helping to reduce the citys crime rate. In all of Miami-Dade County, North Miamis crime rate was among the lowest, she she said, referring to the period between January and May 2013. (It should be noted that crime is at a 42-year low throughout the State of Florida, according to the Florida Department of Law Enforcement). Mayor Tondreau hopes to establish more opportunities to keep the citys youth busy and off the streets. Among such opportunities are job creation, and an expansion of after school programs, such as the citys existing Police Athletic League, where young people get homework assistance, play sports, Haitians living abroad. She said the concept was finally approved in the Haitian Constitution, but must still overcome several hurdles with the Haitian Parliament. Tondreau also hopes to continue to help establish more sister-city relationships between cities in US and cities in the provinces of Haiti, in In spite of the many challenges facing her, North the work awaiting her. The task is huge, she said. But what is interesting is that these are things that, theoretically, we used to talk about. These are suggestions that we used to make. Now we are in a position to realize them, she added. It is with a to prove whether what we used to say were just theories, or whether they can actually be implemented. By DNAinfo Staff on July 12, 2013 CONEY ISLAND A 7-year-old girl with signs of serious abuse including heroin in her system, rope marks and evidence of sexual abuse plunged out of the window of her relatives apartment Wednesday night, less than two hours after cops found her wandering the streets alone and brought her back to her family, law enforcement sources said. The girl, who lives in Florida but was in Brooklyn in the Gravesend Houses at 7:43 p.m. Wednesday, sources said. The girl was rushed to Lutheran Hospital, where doctors found signs of sexual abuse, rope marks on her hands and wrists, and so much heroin and methadone in her system that investigators believe they were administered via injection, the police sources added. A family member leaving the apartment Friday declined to comment, but said: Shes doing okay. the girl kept trying to get up. I laid on top of her and just started praying. I was talking to her, trying to keep her calm. I asked her what was wrong, and she told me she wanted to go home, said Speller. The girl kept saying, get someone to take me to the airport, said Smith, 38. The girls father, who cops reached by phone in Florida, told them that the little girl had been angry lately because they were considering sending her to live in Haiti, sources said. of wrongdoing and decided to leave the child at the home, but had to race back 90 minutes later when the girl plummeted out the window, sources said. A spokesman for ACS said the agency was investigating an incident at that location. No one had been taken into custody or arrested on Friday, sources said. I want to get up. I want to get up. I want to get up, the badly-injured girl told witness Regina Speller, 51, as she lay struggling on the grass outside the building after the plunge, I want to go home ... (to) Florida. Speller added that

PAGE 11

Mercredi 17 Juillet 2013 Page 11 ANNONCES DIVERSES PAR CES MOTIFS, le Tribunal, aprs examen et sur les conclusions du Ministre Public, maintient le dfaut octroy contre la partie dfenderesse la susdite audience, pour caractre aux torts exclusifs de lpouse, Prononce la dissolution des liens matrimoniaux Port-au-Prince, de transcrire sur les registres ce destins le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera publi dans lun des quotidiens sditant la Capitale sous peine de RENDU DE NOUS, Jacques Hermon CONSTANT, juge, en audience civile, ordinaire et publique du mercredi Treize Mars deux mille Treize, en prsence de Me. Jean Claude DABREZIL, Substitut du Commissaire du Gouvernement de ce ressort, avec IL EST ORDONN, tous huissiers sur ce requis, de mettre le prsent jugement seront lgalement requis.EN FOI DE QUOI, la minute du prsent jugement est signe du juge et du AINSI SIGN : Jacques Hermon CONSTANT, juge et Homre RAYMOND, PAR CES MOTIFS, le Tribunal aprs examen sur les conclusions du Ministre Public, maintient le dfaut octroy la barre contre la dfenderesse laudience prcite Andr BLIZAIRE davec son pouse ne Naomie ANTOINE pour injures graves et publiques. Prononce la dissolution des liens matrimoniaux existant entre les poux. ce destins le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des jugement. Compense les dpens. AINSI JUG ET PRONONC PAR NOUS, Jean Joseph LEBRUN, Juge en audience civile et publique en date du quinze Dcembre deux mille cinq en prsence de Me. Ronald FANFAN Substitut du Commissaire du Gouvernement de ce ressort avec IL EST ORDONN ETC EN FOI DE QUOI ETC Me. Jean Desilhomme DENIS INSTANCE DE PORT-AU-PRINCE. LE TRIBUNAL DE PREMIERE INSTANCE DE PORT-AU-PRINCE, COMPTEMMENT RUNI AU PALAIS DE JUSTICE DE CETTE VILLE, A RENDU EN AUDIENCE PUBLIQUE ET EN SES ATTRIBUTIONS CIVILES, LE JUGEMENT SUIVANT : 2) les poux Jean Venel CASSUS, la femme ne Daphne CANG, partie dfenderesse dautre part. PAR CES MOTIFS, le Tribunal, aprs dlibration conformment au vu de la juste et fonde tant en fait quen droit, Octroie le dfaut sollicit laudience publique ordinaire et civile du Mercredi Vingt-neuf Mai deux mille Treize d la non-comparution du acte dInstance en disant et dclarant quelle est vritablement propritaire incommutable dclare que sans droit ni qualit que le sieur Jean Venel CASSUS occupe une partie de lexcution provisoire sans caution sur les chefs du dguerpissement et de la dmolition, lexcution de ce jugement. DONN DE NOUS, Me. Jacques Hermon CONSTANT, juge, en audience publique, ordinaire et civile du mercredi douze Juin deux mille Treize, en prsence de Me. Grecia NORCUS, reprsentant du Ministre Public avec la participation du sieur IL EST ORDONN, tous huissiers sur ce requis de mettre le prsent jugement main forte lorsquils en seront lgalement requis. susdits. AINSI SIGN : Jacques Hermon CONSTANT, juge et Homre RAYMOND, Pour expdition conforme collationne : Le Tribunal de Premire Instance de Port-au-Prince, comptemment runi au Palais de Justice de cette ville sis au Bicentenaire ancien local de lUSAID, a rendu en audience ordinaire et publique et en matire civile de divorce le jugement suivant : ENTRE 1) Le sieur Claude Kensky GERVAIS, propritaire demeurant et domicili Ave Jean Pau II # 95, Turgeau. ET 2) La dame Claude Kensky GERVAIS ne Tanquana Quantesha SPENCER, propritaire demeurant et domicili Delmas 40 dfenderesse dont le dispositif est ainsi PAR CES MOTIFS, le Tribunal, aprs examen, le Ministre Public entendu, accueille laction du sieur Claude Kensky GERVAIS introduit par acte dassignation du 29 sollicit et octroy laudience du Vendredi 10 Mai deux mille Treize contre la dame Claude Kensky GERVAIS davec son pouse ne Tanquana Quantesha SPENCER pour injures ordinaire du dix-sept (17) Mai deux mille Treize, An 210 me de lIndpendance, en prsence de Me. Sheila Monsanto BAZILE, Substitut Commissaire du Gouvernement au Parquet prs le Tribunal de Premire Instance de Port-au-Prince de ce ressort, avec lassistance de IL EST ORDONN etc. EN FOI DE QUOI etc.

PAGE 12

Page 12 Mercredi 17 Juillet 2013 LIBRE PENSER Les honntes gens passeront toujours aprs les arrivistes. Par leur honntet, ils se rendent seuls coupables de leur propre sort. Triste humanit R. Guilleaumes Chres amies lectrices, chers amis lecteurs, en octobre 2011, lune des chroniques publies fut celle qui dcrivait une moment, chez nous, durant ce mois doctobre de lanne 2011, obligeait en parler. Cette semaine, prs de 22 mois aprs, il me semble intressant de rcuprer ce texte pour vous le soumettre nouveau. Gnralement, je ne reprends pas les chroniques dj publies, mais, et cela je vous lai aussi dit, de temps autre, il est bon de reprendre certains des sujets traits, certains des concepts analyss, les revisiter avec un autre regard, sous un autre angle, voir sil a subi une quelconque volution en fonction de la conjoncture, voir ce qui a chang. valuer ce qui a chang Malheureusement, dans notre cher petit pays, les choses prennent leur temps pour changer ou parfois ne changent jamais. Ainsi, cette semaine, je vais vous vu ce qui avait t dit dans cet article, je considre intressant nombreux me dire, dans le cas o jaurais soutenu le en faites pas. Gardez votre calme. Je ne vous le dirai pas, nimporte quel prix, aura toujours tendance dshumaniser non seulement les relations interpersonnelles mais aussi les relations interprofessionnelles. Les relations qui stablissent services quoique rgules par le mcanisme complexe de ltablissement des prix, sont gnralement modules par dautres facteurs, motionnels, lgaux, sociaux. Ne pas en tenir compte introduit alors des dysfonctions qui auront tendance des tensions, lintrieur du systme, qui peuvent conduire son croulement. Dans toute socit humaine, lchange de dysfonctions qui conduisent la longue des dviations cruelles, destructrices et perverses. La situation actuelle de Le profiteur, chres amies lectrices, chers amis lecteurs, croit que les relations humaines, les relations interpersonnelles, comme dans le monde de lconomie, ne confiance dautrui. Le profiteur nest pas forcment un sans aucun scrupule, que ce soit de manire lgale, spculative ou dlictueuse. Jen avais parl, cela fait dj un certain temps. Ctait surtout des hommes qui semblaient mimer le comportement de la sangsue. Il sagissait, disais-je, dune forme de parasitisme qui poussait le sujet vampiriser les biens de ltat, sucer les ressources du pays sans se soucier du tort caus. Ces srieux, cest dans lAdministration. Pas un clou ne rentre dans malins, les cupides, les opportunistes et les arrivistes Voil le contraire la transformation du pays ? Pour cela : Oscar Germain germanor2005@yahoo.fr Juillet 2013 Reprsentant Spcial de lOEA en Hati, M. Frderic Bolduc, seront bases, entre autres, sur: Le recrutement et la formation de coordonnateurs de sensibilisation au tourisme. Lorganisation de concours sur le tourisme pour les coles et les tablissements denseignement. Lorganisation de visites guides pour les coliers, lves et les tudiants dans les sites touristiques retenus. Lanimation des activits de sensibilisation pour les communauts vivant autour des sites touristiques. La cration, la distribution et la diffusion de matriels promotionnels de sensibilisations sur le tourisme dans les medias. Lorganisation dmissions de tlvision et de radiodiffusion relatives la promotion du tourisme en Hati et aux sensibilisations la protection des sites touristiques. Lanimation de sminaires de sensibilisation au PORT-AU-PRINCE, MERCREDI 10 JUILLET 2013.Le Ministre du Tourisme (MDT) et lOrganisation des Etats Amricains (OEA) ont procd, ce mercredi 10 juillet, la signature dun accord visant lorganisation dune campagne de sensibilisation sur limportance du tourisme en Hati. Ce partenariat entend sensibiliser la population sur le potentiel de dveloppement du tourisme comme vecteur damlioration des conditions de vie socio-conomiques en Hati par des programmes orients vers la promotion du dveloppement durable. Cette campagne se veut galement un incitatif la pratique du tourisme interne. Les rgions de Port-au-Prince, de Milot, de Saut deau, de Port-salut et de Jacmel constituent les principales zones cibles dans le cadre de ce programme dont le cot est valu 220,000 dollars amricains. Les diffrentes actions de cet accord sign par la Ministre du Tourisme, Mme Stphanie Balmir Villedrouin et le COMMUNIQU CONJOINT DU 13 JUILLET 2013HTEL VILLA CROLE S.A.SOCIT IMMOBILIRE ET FINANCIRE S.A. CONCLUSION DES NGOCIATIONS tourisme lintention des animateurs culturels. Ce programme de sensibilisation sinscrit dans le cadre dune volont du Ministre du Tourisme de porter la population dvelopper une attitude positive au regard du stendra sur la priode allant de septembre 2013 aot 2014 et du Tourisme (OMT). Bureau de la Communication MINISTERE DU TOURISME www.tourisme.gouv.ht [1] communication@haititourisme.gouv.ht @MtourismeHaiti www.facebook.com/haititourisme [2] Tel: (509) 48906351

PAGE 13

Mercredi 17 Juillet 2013 Page 13 HAITI, QUEL ENVIRONEMENT ? Cest avec cette question que jai termin, la semaine dernire, la chronique que javais consacre la dernire publication de Fritz Deshommes (voir Fritz Deshommes, HEM question, je ne pensais pas y porter de rponse tout de suite, mais elle ma trott dans la tte toute la semaine et me voil en train dessayer dapporter, au moins, des lments de rponse. Tenter de rpondre cette question nous renvoie la thmatique qui nous proccupe depuis trois ans, la refondation. PLAN STRATGIQUE DE DVELOPPEMENT A LONG TERME (PSDH) Externe (MPCE), quatre domaines ont t retenus : la refondation territoriale, de la refondation conomique, de la refondation sociale et de la refondation institutionnelle. En revoyant mon texte de la semaine dernire, je me dis que la refondation la plus importante, celle qui conditionne toutes les autres, avait t oublie : la refondation mentale. Si vous me demandez en quoi consiste cette refondation mentale, je vous dirai, me rfrant, encore une fois mon papier de la semaine dernire, que cest tout simplement rompre avec le no-colonialisme social. Evidemment, cest vite dit, mais mettre un tel programme en uvre nest pas une petite affaire. Cela suppose, par exemple que nous cessions daccorder plus de valeur des choses venant de lextrieur, ou alors dattendre que ltranger donne de la valeur quelque chose du pays avant den faire autant. Je vais prendre un exemple banal. Quand shabiller avec de grandes robes en carabella, ou, quand ils reoivent du monde diner, de servir la salade dans un coui Et quil a fallu quun blanc, Dewitt Peters, encourage la peinture Pour revenir des considrations plus gnrales, je Dans le cas du pays qui signore, il ya a depuis quelque temps des choses intressantes qui se passent. Jai eu loccasion de recevoir mon mission Alex Duquella. Javais tenu le recevoir pour lavoir entendu parler de son Club Patrimoine, qui organise des sorties avec ses tudiants pour leur faire visiter dide jai reu galement le jeune Jean Max Beauchamp qui a lanc dans le milieu tudiant Dcouvrir Hati un mouvement avions rencontr, chez Manolo, la Petite Rivire de Nippes, un bataillon de jeunes qui combinaient leur amour de la moto avec Il est un autre domaine o il se passe aussi des choses : la gastronomie. Dj le Ministre de lAgriculture avait lanc la mode des foires qui offraient aux visiteurs loccasion de gouter des spcialits culinaires venant de diffrentes rgions du pays. Cette initiative a t reprise et on connait le succs a fait perdre le contrle de son initiative. Mais dans ce cas il est moins question de dcouvrir des choses que lon ne connait pas que de retrouver des spcialits auxquelles on na pas accs Port-au-Prince ou dans la diaspora. Dans le cas du pays qui ne connait pas sa propre valeur, puisque nous parlons de Fritz Deshommes, je vais aborder un sujet qui lui tient cur : la Constitution. Jai cit, la semaine dernire, les deux ouvrages auxquels je fais alusion, savoir Hati : la Nation cartele. Entre Plan Amricain et Projet National et Et si la Constitution de 1987 tait porteuse de refondation ? En gros, lide est que la Constitution que nous avons adopte en 1987 est en fait un projet de socit qui peut nous permettre de sortir du marasme dans lequel le pays est plong. Seulement voil, elle est luvre dHatiens et plutt que de faire leffort de la mettre en application, on prfre couter les conseils de ces amis qui nous veulent tant de bien et nous proposent des formules qui vont dans le sens Pour terminer jaborderai un sujet qui a fait les grands parler de Kita Nago On a, lpoque, dit tout et nimporte quoi sur cet vnement, mais surtout nimporte quoi, sans prendre la peine dentendre vraiment ce quen a dit celui qui la lanc. De quoi sagissait-il ? de faire la preuve que, quand comme de transporter un morceau de bois dune demi-tonne organisateurs ne semblent pas avoir trouv le moyen daller au-del de lvnement. Bernard Ethart ( AVI LEGALDapre Lwa Florid F.S.98.075(7), yap avize vot yo ki sou lis pi ba la-a. Nap avize w ke baze sou enfmasyon nou resevwa nan men Eta Florid, nou doute si w elijib pou vote. Yap mande nou kontakte Sipviz Eleksyon Konte Miami-Dade, Florid, pa pita ke trant jou apre resepsyon Avi sa-a pou nou kapab resevwa enfmasyon sou kisa yo baze kestyon ke w pa elijib la epi pou nou w kouman pou nou rezoud pwoblm la. Si w pa reyaji epi w pa reponn a lt sa-a, sa gen dwa mennen Sipviz Eleksyon an deside ke w pa elijib epi yo va retire non w nan sistm enskripsyon vot Eta-a. Si w genyen ankenn kestyon sou koze sa-a, tanpri kontakte Sipviz Eleksyon yo nan 2700 NW 87th Avenue, Miami, Florid oswa rele 305-499-8363. Yap avize: Dnye adrs nan rejis: Yap avize: Dnye adrs nan rejis:Aguirre, Gabriel A 352 NE 57Th St Jomolca JR, Angel 10876 SW 229Th St Alfonso, Raul 7955 SW 11Th St Jones, Barry O 1112 NE 151St Ter Artello, Michael J 10271 SW 227Th Ln Kellom, Keric A 19060 NW 27Th Ave #206 Bailey, Joshua J 2321 NW 174Th Ter Leon JR, Miguel A 5352 NW 4Th St Bankston, Basil 11341 SW 155Th St Leonard, Edwin 7701 SW 117Th St Barkley, Victoria T 1845 NW 87Th St Lieberman, Jeffrey 1602 Alton Rd #457 Barroso, Angel A 5922 W 26Th Ave Lopez, Yosdell 11199 SW 88Th St Apt J201 Barton, Martin C 1942 NW 55Th St Manghram, Prince J 18720 NW 27Th Ave #106 Baruti, Akeem I 1257 NW 55Th Ter May, Victor R 5410 NW 13th Ave #16 Brooks, Pauline 2801 NE 183Rd St #1406 Mills, Angel R 1244 NW 64Th St Cadavid, Rodrigo H 10901 SW 142Nd Ave Miranda, Alberto A 14800 SW 80th St Castro, William A 6845 W 3Rd Ct Monkus, Ellen F 828 NW 9Th Ct Castroverde, Anne M 20503 Manta Dr Montano, Angelina M 15814 SW 305Th Ter Cereceda, Nicholas A 12121 SW 110th Ave Moscoso, Tirso E 15315 SW 76Th Ter Chisholm, Martha C 5935 Turin St Moss, Andre S 14622 NW 13Th Rd Cifuentes, Marta 10111 Martinique Dr Nivar, Anthony J 5085 NW 7Th St Apt 811 Clay, Sonyini T 20522 NW 23Rd Ct Opatich, Ermelinda 345 Ocean Dr #1104 Coney, Tarance L 10920 SW 224Th St Ordunez, Barbara M 3300 NW 51St Ter Cooper, Mary A 11112 SW 166Th Ter Pappas, Nita 5998 SW 47Th St Copeland SR, Timothy J 10250 SW 151St Ter Pass, Elizabeth A 1000 Falcon Ave Davis, Dennis 12700 NE 14Th Ave Apt 5 Patterson, Randy 700 NE 87Th St De La Rosa, David C 1403 W 44Th St Pierre, Robert 513 NW 105Th St Elam, Juan L 9990 SW 224Th St Preston, La Tonya TL 28315 SW 141St Pl Ellington, Myriam R 19112 SW 95Th Ave Rivera, Alfonso C 2739 NW 56Th St Fernandez, Maggie 182 E 10Th St Robinson, Marie A 10800 SW 143Rd Ter Fogelman, Lillie 9273 Collins Ave #305 Rodriguez, Carlos 11261 SW 24th Ter Garcia, Frankie 1280 W 54Th St #B228 Rolle, Ronald M 5607 NW 27Th Ave # 2 Garcia, Jose 3615 SW 94Th Ave Romero, Luis P 12550 SW 264Th St Gomez, Anastasia F 600 Biltmore Way #313 Rutherford JR, Micah L 2030 NW 24Th St Gonzalez, Arisnay 30143 SW 159Th Ct Sharpe, Kamoy L 111 NW 115Th St Graham, Ernest 2480 NW 152Nd St Smith Gaines, Paulette A 8400 NW 25Th Ave Apt 85 Graham, Terrance E 29363 SW 144Th Ave Smith, Cynthia L 1360 Dunad Ave Apt 3 Hall, Darrell J 11303 SW 81St Rd Thompson, Karen L 19320 NW 41St Ave Hawks, Marjorie E 561 Payne Dr Thorne, Billie R 14422 SW 117Th Ter Haywood, Melvin 3140 NW 76Th St Tinner, Andrea F 17600 SW 118Th Pl Hearns, Charles H 1231 Sharazad Blvd Apt 1 Trueba-Castro, Luis 1601 SW 20Th St Heath, George A 5609 NW 27th Ave Veiga, Isabel 3608 Alcantara Ave Heredia, Martha 550 E 55Th St Washington, James E 27102 SW 138Th Ave Apt A Hidalgo, Alfredo A 6914 Main St Apt263 White, Vanessa M 5603 NW 27Th Ave B Johnson, Edwin 2700-D NW 87Th Ave Apt 5 Wilson, Timothy 1777 Ali Baba Ave 4 Johnson, James R 1225 NW 95Th St Apt 311 Young, Nikesha L 13144 Port Said Rd Apt 1144 Johnson, Miah L 1250 NW 60Th St 1 Penelope Townsley Sipviz Eleksyon, Konte Miami-Dade nous sommes revenus en Hati, nous avons beaucoup frquent des trangers. Ctait la belle poque de la coopration franaise qui nous valait la prsence dun grand nombre de jeunes cooprants qui se sont emballs pour lartisanat hatien. Eh bien, cest leur comportement qui a lanc la mode, chez les hatiennes, de dernire dcennie. La chanteuse sest prsente la prison fdrale de Danbury, dans ltat un porte-parole des autorits carcrales amricaines. Les dtenues dans cet tablissement scurit minimale vivent dans des dortoirs aire ouverte et doivent sacquitter de diverses tches lies lentretien et aux services alimentaires. Hill, qui a commenc sa carrire avec les Fugees dans les annes 1990 alors quelle tait encore adolescente et avant de lancer son album The miseducation of Lauryn Hill en 1998, a plaid coupable lan dernier au New Jersey pour avoir omis de payer les impts sur des revenus de quelque 1,8 million de dollars perus entre 2005 et 2007. En prononant la sentence, le tribunal a galement tenu compte des impts impays par la vedette en 2008 et 2009. Son avocat avait rclam une probation, faisant valoir que le travail effectu par sa cliente auprs doeuvres de bienfaisance, sa situation familiale et le fait quelle avait rembours ce quelle devait au gouvernement devaient peser dans la balance. Au moment de recevoir sa peine en mai Newark, Lauryn Hill a expliqu quelle avait omis de payer ses impts durant une priode o elle avait Elle a indiqu que ctait la manire dont elle avait t traite par lindustrie du divertissement qui lavait pousse se retirer de ce milieu. La procureure adjointe Sandra Moser a reconnu le talent de Hill et son dvouement pour les enfants pauvres, mais elle a soutenu que cela ntait pas une excuse pour lexempter de ses responsabilits. Aprs son sjour derrire les barreaux, linterprte sera en libert conditionnelle pendant un an et elle passera les trois premiers mois en rsidence surveille. Associated Press derrire

PAGE 14

Page 14 Mercredi 17 Juillet 2013 lutilisation des sacs en polythylne. Ces documents seront soumis au Pouvoir Lgislatif qui devra jouer pleinement sa partition selon le vu de la Constitution. LExcutif, de son ct, continue de convenablement lEtat de Droit et permettre aux citoyens de vivre autrement dans leur pays. (Nord-Est), Ouanaminthe, sont accuss dimplication dans le dtournement dune importante somme. Dans une note de presse rendue publique vendredi et signe par son directeur gnral, Bernard Degraff, la Direction genrale de lONA informe que le directeur rgional a aussitt fait appel un juge de paix pour verbaliser la fraude et faire le constat de cette grave irrgularit. sur ce dossier et permettre de savoir avec certitude le montant dtourn du bureau rgional de Ouanaminthe. Les employs souponns devront s`expliquer par devant les instances comptentes. Et Samedi, en marge de la 104me Convention annuelle de lAssociation Nationale pour lAvancement des Gens de Couleur (National Association for the Advancement of Colored People NAACP), le Prsident Michel Martelly accompagn de son pouse Sophia, du Consul dHati Miami, Franois Guillaume II et des membres de la dlgation hatienne, a t chaleureusement accueilli laroport dOrlando MCO, entre autres par lAmbassadeur dHati Washington, Paul Altidor, le Consul Gnral dHati Orlando, Laurent Prosper, le District 5 Commissioner, Daisy W. Lynum, le Bureau Des Communications du Maire de Orlando. Le Chef de ltat, qui devait prononcer le dimanche 14 juillet un discours loccasion hatiano-Amricains, les membres du Congrs amricain, le Conseil dAdministration de la NAACP ainsi que la Communaut hatienne Orlando. Pour sa part, la Premire Dame de la Rpublique, Mme Sophia Martelly, prononcera mesures damlioration du systme sanitaire hatien. Solutions de la semaine pass eMARANHAO OVATIONS SUT#E#OS AL#R#AME ISLAM#AL SIAM##LE TOI##DIT ENCADRES Visitez Haiti en Marche sur Internet au www.haitienmarche.com 18LES JEUX DE BERNARD MEDIUM MEDIUS MEDIAS DEDIAS DEDIES DENIES DENSES SCRABBLEArrangez les sept lettres ci-dessous pour former un mot franais Solutions de la semaine passeRICOTTAHAVANE RITALS B U A U C D OSolutions de la semaine passe: LES JEUX DE BERNARD Allez de HAVANE, RITALS en utilisant des mots du du vocabulaire franais, et ne changeant quune lettre par ligne.Mots Mls E E N I U G E I S S U R L T E L Z B E L G I Q U E C R B B S U F R A N C E B O E E C W D P A D U K S U T V N O A J M R A S O P R E P I R J R Z N N T G S U D A N A H G N Q A A O T N I C D M E X H O C T T C D V E B Y R E G I N E M H I O A I R E G I N A I E A D I E N G A M E L L A L D L R O Y A U M E U N I A D B E E N O E L A R R E I S M V F C O S A F A N I K R U B L I B E R I A I E I B M A GTrouvez 27 tats participant a la Mission Internationale de Soutien au Mali (MISMA) dans le carr ci dessus. Aprs sa victoire face Trinit-et-Tobago, Hati peut esprer atteindre les quarts de ces Grenadiers mritent de rentrer dans lhistoire. PAR CES MOTIFS, le Tribunal aprs avoir dlibr au vu de la loi statuant publiquement par dfaut charge dappel et sur les conclusions du Ministre Public. montant des loyers d pour la priode allant de Janvier deux mille douze Mars deux le contrat de bail liant les parties. En consquence, ordonne le dguerpissement du sieur Arcne LIGOND, avec excution provisoire sans caution sur le chef du dguerpissement, condamne le dfenseur aux frais et dpens de linstance commet lhuissier Berthony DONN DE NOUS, Me. Godelie Joseph HILAIRE, juge en audience civile et publique du jeudi neuf Mai deux mille Treize en prsence du Substitut Commissaire du Gouvernement Me. Edwige DORSAINVIL assist du Monsieur Anthony PRVOST IL EST ORDONN ETC EN FOI DE QUOI ETC Roosevelt ZAMOR, Av. Jean-Eudes Maurice rsume avec son cur et un ton lyrique la motivation des siens dans cette Gold Cup 2013 : On joue pour le peuple, pour lui faire plaisir, pour le rendre heureux. Auteur dun doubl dans la victoire face Trinit-et-Tobago, lattaquant parisien a amen du bonheur en terre dHati vendredi soir (12 juillet). Quand les joueurs qui lancien Lensois et Manceau, rvl sur la scne franaise sous les couleurs du Paris Saint-Germain. Enthousiasmant lors de la Coupe caribenne des nations lanne dernire avant datteindre fois, aprs 2002 et 2009. Pass un revers initial face au Honduras (0:2), le succs face Aprs le premier match, on sest parl entre nous pour se dire les choses, en restant unis motivs. On veut aller le plus loin possible, on vise haut. Cette quipe mrite de marquer lhistoire, nous explique laffable Maurice, qui nen est pas son premier doubl avec aprs son premier match sous le maillot de lquipe nationale. dans le revers en lever de rideau, remarque Maurice. Revenus dans la course au grand huit, ils doivent maintenant grer la fatigue physique avant laffrontement dcisif contre le Salvador. Nous avons disput deux rencontres en huit jours, cest trs rapproch. Notre 100% pour reproduire le match face Trinit-et-Tobago, nous assure le buteur hatien. Sous les ordres du technicien cubain Israel Blake Cantero, qui continue de nous recadrer mais surtout dans les choses de la vie quotidienne, en dehors du terrain, Maurice dispute sa premire Gold Cup. Forcment, au sein dun groupe damis qui joue comme il vit, le natif dAlfortville savoure lexprience : Cest quelque chose dexceptionnel vivre ctoie de grands joueurs que normalement, on voit la tlvision. Cest aussi loccasion de dcouvrir dautres footballs. Victoire clatante dHati sur le Trinidad (2-0)

PAGE 15

Mercredi 17 Juillet 2013 Page 15 TI GOUT PA TI GOUT ak Jan Mapou TRAYVON MARTIN: YOUN KADAV SAN SKY Ala bl bagay se l youn nonm kite lakay li, lal pase youn ti vakans nan youn lt peyi. Kon Janjak Wouso ta di, vwayaje se youn lt vi! Ou w lt mon, youn lt Youn l fre espesyalman si se nan youn zile wale. Youn zile tankou Lababad! Enben senmenn pase-a olye n al Kiba km dabitib al w La Mama, nou te deside al vizite youn tizile nan Oseyan Atlantik ak Lanm Karayib la. Li rele Barbados. An Angle Babad an kreyl. Youn ti plan men yo klase pami ti zuit zantiy ap fatige lespri nou tande youn polis, osnon youn sekirite osnon youn mon ki gen yon zm nan men-l, youn revlv chaje ak bal ki ap pousuiv youn lt li konsidere km malfekt, youn vol tonbe rele anmwe ? Nan ki peyi ou janm tande sa rive ? Si Zimmerman te rive jiska sispk Trayvon opwen pou li suiv li, rele polis, kou lkapon mezanmi, li pa p janm tonbe rele Anmwe. yo, pati ki pi enptan-an e ki se kle ki te dwe louvri epi fmen jijman krim nan se : l Zimmerman deplase soti nan machin nan, lap suiv Trayvon-an, l li vin fasafas ak Trayvon, dapr teyori pa mwen, Trayvon pouse-l. Km lapli tap tonbe e se sou youn twotwa mouye, an siman yo te ye, Zimmerman tribiche, li tonbe Se nan tonbe sa-a li fraktire tt li ak nen li. Poukire zon ki f nou di sa, esp y o pa jwenn youn tras DNA(ni san, ni sw, ni grs, ni krache k Zimmerman sou rad osnon sou men Trayvon). Si se Zimmerman ki tap rele anmwe f konsa, paske Trayvon te acheval sou li, ap frape tt li sou siman-an, Kidonk, apre Zimmerman k li nan lapresman pou l fouke Trayvon, li rale revlv-a, li ponyen Trayvon nan jakt ki te sou li-a epi li gwwww, li tire-l nan k. ( Se sa kf balistik la montre bal la pse rad la pou lal rantre nan k-l. La-a nou dak ak esp ki te temwaye-a men se pa paske Trayvon te acheval sou Zimmerman ap krabinen tt li sou siman-an. Rad la pa te kole sou li nan pozisyon li te dekri-a. Zimmerman ponyen-l epi li tire-l. Touye-m, rache-m se konsa sa te pase. Zimmerman pi mant pase Jodi Arias ki te touye mennaj li-a epi chita ap tire kont pou f granmon dmi. opwen dlo koule nan zye-m se l mennaj Trayvon-nan t ap f temwayaj li-a. Adye Se krv k Youn temwen enptan. Youn temwen ki te ka fmen bouch defans lan epi penmt jiri-a pran youn desizyon trapde anfav fanmiy Trayvon epi penmt Jij la voye Zimmerman pantalt li nan tribinal la. Li pa renmt anyen. Youn demwazl 18-19 an mare kon krab. Li pa ka pale. Li maledve. Langay li outadi youn melanj mo vakabon lari ak Angle mawon. Minist piblik la oblije ap eskize nan tribinal la pou kalite langay sa-a ak konptman Jantl. Depi premye jou ensidan-an, sou non-an, mwen te sispk se youn Ayisyen men l CNN mete non-l ak nasyonalite-l sou ekran TV-a, lemonn antye ap gade, pou di Jant soti Ayiti, li pa youn timon ki gen edikasyon, li pa te vle rantre nan koze sa-a eke se fse yo fse-l Franchman mwen wont, mwen vekse, k-m ap rache. Si se vre Jantl se youn timon ki soti Ayiti san Edikasyon tankou Minist piblik la di poukirezon yo pa te mande youn avoka Ayisyen pou pale ak li, esplike-l sistm ameriken-an. Prepare langaj li emenm mande tribinal la pou ba-l youn entpret pou tradui kesyon yo an kreyl pou li si li pale e konprann kreyl. Sitiyasyon sa-a, konptman Jantl reyaji sou chak grenn Ayisyen lakay tankou nan dyaspora-a. Se la nou w nesesite pou kreye lekl pou pp la. Edike pp la. Jounen jodi-a ak fenomn globalizasyon-an, ak kozman migrasyon san fwonty-a, tout sitwayen youn peyi se sitwayen dimond. Nou dwe pare pou tout evantyalite. Desizyon jiri-a pran pou li lage Zimmerman lan se kmansman youn kokenn tt chaje rasyal pou peyi Etazini ki gen nan tt li youn prezidan ng : Barak Obama. Nap suiv ====================================== VIVA VIVA MANDELA Jou sa-a Nou tout te la Ansanm ak tout Lafrik la Ape jofre souf koupe Kil nan fant pt la Mandela t ape pse Se te nou tout Nou tout pitit zantray Lafrik Nou tout ki te kanpe Ki t ap danse Ki t ap gade Ki t ap priye Se te nou tout Pitit Tousen Tousen ki te louvri bary Dans le cadre de la modernisation du systme de paiement, la Banque de la Rpublique dHati (BRH) a mis en place un systme de compensation lectronique qui permet depuis le 1er juillet 2013, la compensation en deux jours sur tout le territoire national, toutes les fois que les chques respectent les nouvelles normes de standardisation (chques standardiss). Les chques qui ne respectent pas les nouvelles normes de standardisation savoir cinq jours pour Port-au-Prince et dix jours pour les provinces. Cependant, ces derniers ne seront pas admis la compensation partir du 1er septembre 2013. Par consquent, la BRH encourage fortement le public rclamer au plus accrues du systme de paiement. sou kadav Fr ak s nou yo Dlo nan je nou seche Nou pa p kriye ank Li tan pou se dlo lajwa ak bon Ki koule nan zye nou Ou f yo tout santi Ou f nou tout konprann Kondisyon batay la toujou la Anyen pa chanje EgalAnyen pa deranje Si pou nou mouri Nelson Mandela yo. Babad gen 34 kilomt senpman nan long ak 23 kilomt nan laj. Ti zile-a mezire antou 431 kilomt kare. L nou kon pare Lababad ak peyi Ayiti ki 27.750 kilomt kare nou w ti lwen zile Sen Vensan ak Grenadin, 400 kilomt de Trinidad ak Tobago. Si sikln se sou t Ayiti yo toujou fme, kanta pou Lababad menmmenm se nan ren-l yo chita. Istoryen yo di, se Panyl yo ki jwenn ti joujou sa-a ki chita nan lanm Karayib la nan ane 1500 yo konsa. Apre youn ti diskisyon ak Ptig yo ki te reklame zile-a, istoryen yo di premye bato ki rive Lababad soun bato angle ki rele Olive Blossom. King James I Lababad gen 284.000 mon kap viv sou li. Majorite se blan. Kapital li rele Bridgetown. Yo vin endepandan an Kidonk touletre jou la-a. Larn Elizabeth-II toujou kenbe kontwl. Se sl zile ki pa janm chanje mt. Apre endyen Arawak yo kite zile-a, Lababad tonbe sou dominasyon angle yo Lababad se yon nan ti zile ki pi devlope nan zn nan. Ti lari yo tou chich men byen pwp. Chof yo kondi adwat ki bay enpresyon yo pral f kolizyon chak fwa yo kwaze. Bl vwati, bato tt ng ki pake b plaj yo f mikalaw. Ng yo ak Ngs yo byen fen. Anpil aktivite moute-desann. Day Lababad se yon nan zile nan Karayib la ki se youn destinasyon touristik. Tout kote ou pase ou kwaze ak touris espesyalman Ameriken ak Angle. Tout biznis yo se gwo biznis ameriken yo tankou Omega, Tiffany, elatriye. Tout mon ap degaje yo. Malerezman, mwen pa te w anpil Ayisyen. Maprann yap travay nan otl yo osnon yap f taksi. Medam yo byen seksi. Men gwos yo. Dy yo ap chante f dt m a peye. Tankou Ayiti Lababad toujou viktim depi s ikln pase. Nou remake tout biznis yo gen pwoteksyon pou sikln, sak sab te pare pou sikln Chantal. Erezman Chantal te tuipe Lababad. Gen youn seri pyebwa gwo, laj tankou pye mapou ki antoure vil la emenm b plaj yo. Otorite yo poste siy ki di l lapli pa manyen pyebwa sa yo paske yo gen pwazon. An 1780 gen yon sikln ki te touye 4,000 mon nan Barbados. ( se sa kf mwen toujou di nan mwa dawou 1791 te gen youn manman sikln ki te pase nan karayib la e ki te frape zn n peyi Ayiti pandan reyinyon esklav yo nan bwa kayiman-an. Gen istoryen ki dekri sware-a pou di youn movetan te pase Anatandan nou jwenn dokiman nap kenbe se te yon sikln). An 1854 gen yon maladi kolera ki frape Barbados ki touye plis pase 20.000 mon. An nou mete bab nou alatranp. Gwoup Slda nasyonizini ki lakoz kolera gaye nan peyi Ayiti dwe pran responsablite yo. Otorite Nasyonzini yo dwe ede peyi-a eradike vye maladi madichon sa-a ki lakz youn bann Ayisyen ap mouri. Menmsi vwayaj la te enptan pou nou ki ap f rechch man ki te atire atansyon nou depi nou rive jouk nou kite zile fwa. Nou te fmen nan youn chanm ap suiv pwen-pa-pwen, san manke youn vigil pwose Zimmerman ki te touye Martin Trayvon nan youn vil ki rele Sandford nan Santral Miyami. Se lemonn antye ki tap gade kijan lajistis mache nan peyi Etazini. Tout ng te kanpe sou bwenzenng yo pou suiv evennman istorik sa-a ki rive sou youn prezidan ng : Barak Obama. Nan peyi Babad chn televizyon CNN pa pdi youn minit nan deba-a. Plis ank, yo monte youn ekip solid ak avoka retrete jij, minist piblik ak avoka defans kap reyaji sou temwayaj te men yo, prezantasyon avoka yo, reyaksyon jij la ak reyaksyon konpozisyon eleman Tribinal la k ap jije Zimmerman youn blan-perivyen ki deklare li touye Trayvon pou lte defann tt li. W ap mouri ak nou Si pou nou mouri W ap mouri pou nou Ou se bon kaliko Bout karyann fondasyon libte Depi sykedsyk Zt ap Souf nou about Espwa nou bout Libte sila-a Se plonje pou nou plonje men nou Ak raj Pou nou rape-l nan sakit yo Ay Mandela papa Jodi-a Nou rele Nou chante Nou danse Nou pyafe Nou houke Ak tout fs nou VivaViva Mandela Apatheid nan koma Apatheid ft pou kaba Tankou gwo bout miray Blen Tankou diktat bt desanlye K ap krabinen pitit Bondye Ay papa! Nou di VivaViva Nelson Rolihlahla Mandela Jan Mapou mapoujan@bellsouth.net ------------------------------------------Powm sa-aki youn omaj pou nelson Mandela Jan Mapou te konpoze-l menm jou ansasen yo te libere Nelson Mandela 11fevriye 1990 apre 27 ane nan prizon nan peyi Afrik Disid (Woben Island b Cape Town). Liberasyon Nelson Mandela, youn evennman ki jou sa-a, te bloke tout aktivite nan lemond antye. Pierre-Antoine Jules, mizisyen, konpozit konpoze youn melodi sou powm nan, koukouy Marleine Bastien chante li ak gwoup Sanba lele nan Miami, Florid. Si ou enterese gen youn kopi rele : 305-757-9922 Tankou ou Mandela Se te noutout Pitit Malkm pitit Maten Tousen Malkm ak Maten Ki te f bl rv liberasyon sila-a Ay Jou sa-a Jou maten sila-a Ou te f tout esplwat espante Tout blan mannan chatmawon Leve tt gade Leve kontanple Leve tt admire Youn ng granng Youn barak Youn atibon Legba Ki deklare kare-bare Nou tann tw lontan pou libte nou Nou pa ka tann ank N ap soufri tw lontan nan zantray nou Nou pa kapab ank N ap kriye tw lontan

PAGE 16

Mercredi 17 Juillet 2013 NATCOM