<%BANNER%>

Haïti en marche ( 06-05-2013 )

Digital Library of the Caribbean
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00527

Material Information

Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: 06-05-2013
Frequency: weekly
regular

Subjects

Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti

Notes

Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).

Record Information

Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869
System ID: UF00098809:00562

Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00527

Material Information

Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: 06-05-2013
Frequency: weekly
regular

Subjects

Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti

Notes

Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).

Record Information

Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869
System ID: UF00098809:00562


This item is only available as the following downloads:


Full Text

PAGE 1

oui mais choisie et non impose Le prsident Danilo Medina rencontre ce mercredi son homologue hatien Michel Martelly autour dun projet de reforestation pour Hati Furcy 1.400 mtre au-dessus de Port-au-Prince (photo Marcus/HENM) ( / p. 5) ( / p. 7) MEYER, 1 er Juin La petite phrase du prsident Michel Martelly a beaucoup de succs (mme a contrario !) quand le 14 mai coul, second anniversaire de son arrive au palais national, il a souhait consacrer sa prsidence raliser FURCY, 30 Mai Furcy, 1.400 mtres au-dessus de la capitale hatienne aspire devenir le lieu de villgiature prfr des rsidents de cette dernire, les Port-au-Princiens. Ou plutt les Ptionvillois Port-au-Prince, la ( / p. 4) ( / p. 3) ( / p. 6) Sonia Honor choisie pour diriger la mission de casques bleus en Hati Linda Pintro, haut fonctionnaire de la FCC participant au salon des nouvelles technologies (photo Hati en Marche) Limmigration aussi une ressource conomique Lamothe des snateurs Furcy is not lunit entre les camps Lavalas et Duvaliriste qui sont, selon lui, les deux principaux courants politiques sur le terrain. capitale, tant apparemment abandonne pour longtemps aux squelles du terrible sisme du 12 janvier 2010 qui na laiss du prsident Dominicain JACMEL, 31 Mai Limmigration illgale hatienne a chang dadresse. Les ntres se font de moins en moins cueillir sur les plages de Floride. Ni aux aroports de Pointe Pitre ou de Cayenne. Le secrtaire gnral des Nations-Unies a dsign vendredi la Trinidadienne Sandra Honor comme son nouveau reprsentant en Hati pour diriger la mission de stabilisation des Nations-Unies en Hati. le 15 juillet prochain. Elle succdera au Chilien Mariano PORT-AU-PRINCE, 2 Juin Encore une soire Hi-Tech. Salon de la Technologie, de lEnergie et de lEnvironnement. Jeudi 30 Mai. Karibe Convention Center. Les intervenants sont le prsident de lAssociation Le porte-parole de premier ministre Laurent Lamothe, Me Kedler Lamothe sera prsent le 4 juin au Snat o il est convoqu pour

PAGE 2

Page 2 EN BREF ... EN PLUS ... 31 mai 2013 Le mois de mai 2013 ramne un double anniversaire, le 1 er anniversaire du gouvernement dirig par le Premier Ministre Lamothe et le 2 e anniversaire de ladministration du Prsident Martelly. Etait-ce dj lheure du bilan ? Il est dune administration aprs seulement deux ans de gouvernance. En tout cas, en dcembre 2012, nous avons tent dvaluer le travail de cette administration en nous appuyant sur certaines informations (Rf. http://jrjean-noel.blogspot.com/2012/12/ haiti-bilan-2012-et-perspectives-2013. html). Cette tentative de raliser ce microconomique demeure valable jusqu date. Cest se demander que cherche le couple Martelly-Lamothe en prsentant un bilan de ladministration au cours dune anne lectorale et aprs la dmonstration de force de LAVALAS lors de la convocation du 8 mai 2013 de lex-Prsident par la justice dans laffaire Jean DOMINIQUE? Etait-ce ncessaire davoir un bilan de 2 ans dans une conjoncture qui aurait d tre daustrit ? Cet article : essaiera de fournir un clairage objectif sur la conjoncture hatienne de ce mois de mai 2013 un peu particulier avec une srie de faits habituels, traditionnels et exceptionnels, des conclusions appropries et des perspectives sous forme de conseils. 1Les dplacements quasi mensuels des hauts dignitaires de lEtat Mensuellement, Hati est habitue depuis larrive au pouvoir de M. Martelly aux dplacements de ses hauts dignitaires ltranger. Ce mois-ci, le Prsident a t en Equateur pour participer linvestiture du Prsident Correa pour un nouveau mandat, qui lui-mme tait en Hati le mois dernier, et visiter les 49 jeunes hatiens en formation militaire en Equateur, selon une note de la prsidence. Le prsident Rafael Correa a remport llection prsidentielle de fvrier 2013 avec 57% des voix et son parti Allianza Pais prs des des siges au Congrs face une opposition divise. M. Martelly sest ensuite rendu aux Carabes dans son rle de Prsident de la CARICOM pour signer laccord cadre sur le commerce et linvestissement (TIFA) avec Joe Biden, le Vice-prsident Amricain. Quant au Premier Ministre LAMOTHE, aprs le voyage aux USA le mois dernier, il a t Cuba avec une dlgation de haut niveau compos, entre autres, du Ministre de lagriculture, Thomas JACQUES, du Ministre la Paysannerie, Mme Mimose FELIX pour renforcer les liens de coopration avec ce pays en matire dagriculture, de pche, de sant, dalphabtisation, des travaux publics (Rf. http://www.haitilibre.com/article-8582haiti-cuba-fin-de-la-visite-officielle-dupremier-ministre-lamothe.html). Il sest par la suite rendu au Brsil accompagn du Ministre charg de lnergie, Ren JEANJUMEAU, dhommes daffaires hatiens, MM. Mevs, Bigio, Poitvien, Apaid, pour inviter les brsiliens venir investir en Hati toujours open for business et aussi pour renforcer la coopration hatianobrsilienne en matire dinvestissements, de tourisme, de transport arien, etc. Le Chef du Gouvernement a fait savoir que le maire de So Paulo avait manifest son intrt de collaborer dans diffrents services publics dont celui du transport et de la gestion des impts, annonant la signature prochaine dun accord et la venue en Hati dune dlgation brsilienne, rappelant que So Paulo, ville moderne de prs de 20 millions dhabitants, reprsente 12% du PIB brsilien (Rf. http://www.haitilibre. com/article-8629-haiti-politique-laurentlamothe-suscite-l-interet-du-secteur-desaffaires-bresilien.html). Trs certainement le mois prochain, on aurait droit dautres dplacements si la tradition se maintient. En tout cas, ce nest pas une mauvaise chose, sil y aura des retombes positives pour notre pays. 2Le mois de mai et ses traditions festives Traditionnellement, en mai, cest la fte de lagriculture et du travail qui a t grandiose durant 5 jours Damien cette anne malgr labsence du Ministre Jacques qui a t Washington, la Banque Mondiale, pour ngocier des fonds en relation avec les risques et dsastres ; la participation populaire a t extraordinaire. Dans son discours le Prsident Martelly sest fermement engag derrire le programme triennal de relance agricole. La clbration de la Fte de lAgriculture et du Travail ce 1er Mai 2013, est loccasion pour mon Administration de renouveler son engagement appuyer les efforts de transformer le secteur agricole en Hati En clair, ladministration Martelly mettrait les moyens la disposition du ministre de lagriculture pour la mise en uvre de cet ambitieux programme. Cest la fte du paraphraser diffremment le fondateur de la patrie hatienne : Mais aujourdhui pour gagner la bataille contre le chmage, linscurit, la faim, lanalphabtisme, () il sagit de construire des maisons et remplir des ttes Manigat Cest Les livres en folie depuis 19 ans cette anne avec comme invit dhonneur, Lionel Trouillot, lenfant terrible de la littrature hatienne Cette anne, ii y a 1436 titres exposs et 129 auteurs en signature dont des trangers. Livres en folie se droule en mme temps dans 16 villes. Parmi les titres, LHistoire comme passion, Mlanges offerts Leslie F. Manigat sous la direction de Cary HECTOR, a t consacre L. F. Manigat. Pour bien comprendre cet hommage au professeur, visiter ces liens (Rf. http:// Hati en Marche Port-au-Prince Miami th Printed by ( / p. 16) ( / p. 12) [AlterPresse] --La piste de laroport international Toussaint Louverture, gne par un avion militaire brsilien accident depuis le dimanche 26 mai, a t libre dans laprsmidi du mardi 28 mai. Nous avons russi lenlever (lavion accident) de la piste. Il est sur la rampe a Flambert. Les oprations ont t conduites avec lappui de la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en Hati (Minustah). Un aronef militaire brsilien a rat son dcollage, le dimanche 26 mai, laroport Toussaint Louverture. Laccident na fait aucune victime mais il a entrain lannulation de la plupart des vols au dpart de Port-au-Prince, tandis que ceux destination dHati ont t drouts vers Santo Domingo, en Rpublique Dominicaine. Lavion brsilien de type KC 137, qui effectuait la cinquime rotation du 17 e contingent brsilien, a t victime dun incident technique qui a provoqu sa sortie de piste endommageant son train datterrissage selon la Minustah. Lavion transportait 131 personnes et comptait 12 membres dquipage. cette priode, le ministre de lIntrieur et des Collectivits territoriales appelle la population la vigilance. Pour lanne 2013, les experts prvoient 18 cyclones nomms dans la rgion dont 9 peuvent se transformer en ouragans, indique le ministre. Face ces menaces, une grande vigilance simpose partout, notamment dans les sites vulnrables que sont les camps de dplacs, les berges des rivires, des ravines et des canaux de drainage, les plaines ctires et intrieures, dit le communiqu. Le gouvernement craint aussi de civile leurs responsabilits pour en cas dintempries diffuser en temps rel toute information utile aux populations, ainsi que pour coordonner et fournir des secours le cas chant. courage et de garder sa srnit pour affronter, avec laccompagnement des structures de mois. Le ministre des affaires trangres hatien, Pierre-Richard Casimir, sest rendu mercredi (29 mai) en Russie pour une runion de travail entre le ministre russe, Serguei Lavrov et les ministres des affaires trangres de la Troka largie de la CELAC (Communaut des Etats de lAmrique Centrale et de la Carabe). La troka largie de la CELAC est constitue de Cuba, du Chili, du Costa Rica et dHati. Les ministres des Affaires trangres de ces quatre Etats ont eu une sance de travail et dchanges avec la Chambre de commerce et dindustrie de Moscou pour discuter de lavenir des relations entre la fdration russe et la rgion dAmrique Latine et des Carabes. Cette coopration a pour but entre autres de promouvoir les principes du droit international et de la Charte de lOnu, renforcer la dmocratie et garantir le respect des droits de lhomme, lutter contre le terrorisme international sous toutes ses formes et dans la traite des humains, la lgalisation des revenus criminels et le crime transnational organis. Ce projet sera soumis lexamen et lapprobation des autres pays membres de la Communaut pendant la runion des ministres des Affaires trangres. Port-au-Prince, le 27 mai 2013 (AHP) Le directeur gnral des douanes, Fresnel Jean-Baptiste, a tir la sonnette dalarme face une situation qui se dveloppe au niveau de la douane de Belladres (centre) o un groupe dhommes arms se sont transforms en passeurs en vue de faire entrer illgalement sur le territoire hatien des marchandises en provenance de la Rpublique Dominicaine voisine. Une vingtaine dindividus arms ont en effet attaqu vendredi soir (24 mai) le bureau de de dizaines de vhicules qui, vraisemblablement attendaient pour pouvoir entrer sur le sol hatien sans avoir payer les frais de douane, a dnonc M. Jean-Baptiste. Il a toutefois fait savoir que la plupart des marchandises ont t rcupres dans la nuit de dimanche lundi dans plusieurs zones du Plateau Central. Fresnel Jean-Baptiste appelle au renforcement de la scurit le long des frontires, notamment au niveau des bureaux des douanes. La Chambre de Commerce et dindustrie de lOuest (CCIO) a organis mardi (28 mai) Ption-Ville une confrence-dbat sur les risques et les opportunits pour le secteur priv hatien au niveau du March Commun de la Communaut Caribenne (CARICOM). Deux conomismes hatiens spcialistes en commerce, Chenet St-Vil et Jean Daniel Elie, ont anim cette confrence, en prsence de plusieurs membres du secteur priv hatien, a constat Hati Press Network. Cette rencontre aujourdhui vise inciter le secteur priv tre plus actif aux activits de la CARICOM parce quil y a des opportunits a indiqu Didier Fils-Aim, Prsident de la Chambre de Commerce et dIndustrie dHati (CCIH/CCIO), qui na pas cart la prsence aussi de certains risques. Selon le Prsident de la CCIH, lune des opportunits qua Hati est son secteur agroalimentaire. Hati possde une population suprieure celle des autres pays membres de la CARICOM, Hati a plus de terres, Hati peut produire plus a-t-il expliqu, soulignant quHati pourrait nourrir le march commun de la communaut caribenne. Les nombreux produits artisanaux qui circulent dans les pays de la communaut caribenne proviennent dHati a poursuivi Didier Fils-Aim qui a rvl que le pays peut exporter environ 42 produits dans ce march rgional sans payer de droits de douane. Le numro un du CCIH/CCIO a aussi fait savoir que la prsidence de la CARICOM, occupe par Hati cette anne, reprsente une grande opportunit pour le pays parce quelle le met sous les projecteurs. Pour les risques, Jean Daniel Elie a expliqu quil ny en a pas beaucoup sinon au niveau de la concurrence commerciale entre Hati et les Etats membres de la communaut Si le secteur priv se met luvre, il pourra tre en mesure dexploiter le march rgional pour vendre ses produits aux autres Etats membres qui sont plus intresss quant eux dans des activs du tourisme a-t-il dclar. [AlterPresse] --Quatre proprits de lancienne compagnie

PAGE 3

Page 3 LACTUALITE EN MARCHE rendre compte de sa gestion des fonds mis la disposition du gouvernement dans le cadre du programme durgence Post-Sandy. Il sagit en effet dune nouvelle convocation car le premier ministre avait sollicit un report au 31 mai de la sance initialement prvue le 28 mai. Me Augustin fait remarquer que le premier ministre Lamothe qui tait en voyage la premire convocation. Des parlementaires ont nanmoins 24 mai mais que le chef de la Primature avait dcid de prolonger son sjour Miami o il a pass le week-end. Une dcision quils ont assimile un manque de respect envers le Snat, rappelant que M. Lamothe avait dj boud 3 invitations du Parlement. Pour eux, M. Lamothe ne veut tout simplement pas rendre des comptes. Cest faux, a dit Kedler Augustin, dplorant que des parlementaires, quil pouvoir, cherchent crer dans lopinion publique, limpression que le gouvernement est corrompu. Le dput de Gros-Morne, Fritz Chry prend lui aussi la dfense du premier ministre Laurent Lamothe, estimant que ses collgues du Senat ont tort daccuser le chef du gouvernement de sopposer lexercice du pouvoir de contrle du parlement. Fritz Chry, lun des dputs qui avaient chant les louanges du gouvernement lors de la clbration du 2e anniversaire de linvestiture du prsident Michel Martelly, soutient que le premier ministre fait jusquici preuve de bonne foi. Il critique svrement le snateur Mose Jean-Charles pour ses propos quil juge irrvrencieux lgard de M. march fait au moins 1 et dimportantes pertes dtrioration des relations entre lExcutif et le Lgislatif, le vice-prsident de lassemble nationale estime que le gouvernement nest pas sur la bonne voie dans le cadre de son objectif dclar dinstaurer ltat de droit. ( Lamothe. Le parlementaire dit croire quil sagisse dinvitation ou de convocation que le premier ministre a le droit de solliciter un report sil a des inconvnients. Mais des snateurs lui font remarquer que, sagissant de convocation, le premier ministre na pas ce droit. Dautres parlementaires suggrent Au moins une personne a trouv la mort et des dizaines dautres ont t soignes jeudi aprs-midi pour des brlures importantes et des complications respiratoires, dans des centres hospitaliers de Port-au-Prince, suite un incendie qui sest dclar dans un local du SEMANAH (Service maritime de navigation Jusquen fin de journe jeudi, les autorits navaient pas fait tat de morts. Toutefois, des petits commerants interviews sur place, avaient indiqu quau moins deux corps que lassemble nationale convoque par lExcutif au 28 mai mais reporte au 3 juin, ne devrait se tenir quaprs la sance de convocation du premier ministre Laurent Lamothe. Cest lavis notamment du premier secrtaire du bureau du grand corps, le snateur Steven Benoit, partag par le dput Jean Tholbert Alexis. Dplorant la dHati) dans le centre-ville. Selon diffrents tmoignages, du chlorox et de lengrais stocks dans ce btiment seraient lorigine des explosions entendues et de lincendie qui sest ensuite propag un march attenant dnomm Mache Gerit o lon vend toutes sortes de produits. Pris au pige, des dizaines de petits commerants ont t secourus par les sapeurspompiers, mais nombre dentre eux ont reu de graves blessures et brlures, alors que dautres ont perdu connaissance. ont t transports la morgue de lHpital de lUniversit dEtat, sans que cette information ait pu tre Toutefois, on apprend ce vendredi quau moins une personne a trouv la mort dans le sinistre et que de nombreuses pertes matrielles ont t enregistres. Le premier ministre Laurent Lamothe sest excus rcemment auprs du Snat pour cause de voyage au Brsil, ici avec le maire de Sao Paulo Un incendie fait 1 mort et de nombreux blesss (photo Robenson Eugne) Unit, oui mais choisie et non impose p.1 Furcy is not open for business p.1 Technologies et Technologie p.1 Lamothe rpond le 4 juin la convocation des snateurs p.1 Loi lectorale : participation des partis politiques p.16 Une Trinidadienne la barre p.1 Limmigration comme ressource naturelle p.1 Visite mercredi du prsident dominicain autour dun projet de reforestation pour Hati p.1 Neuf cyclones sous surveillance p.2 Incendie fait 1mort p.3 Proprits de Haitel mises aux enchres p.4 Un bilan mitig p.2 Twett p.12 Whats up Little Haiti ? p.10 Piti pour le Bedoret p.14 Hati : matches amicaux avec les plus grands p.14 Eleksyon pou Majistra nan Vil North Miami : Lucie Tondreau VS. Kevin Burns p.15

PAGE 4

Page 4 UNE ANALYSE est aussi une ressource conomique parvenir. Les conomies mergentes peuvent aussi devenir un principal ple dattraction pour des migrants du Sud, privant le Nord dun important manque gagner. Bref limmigration, y compris dans sa version illgale, peut aussi mettre son tour les grandes puissances conomiques terre trangre. Lois du march Limmigration nest pas une tare pourvu quune socit nait point honte dabord envers soi-mme, et honte qui ressort toujours des contradictions propres ladite socit. ( Les derniers refouls lont t sur laroport de SantoDomingo (Rpublique dominicaine) mais en provenance du Brsil ou de pays limitrophes : Prou, Bolivie. On aurait tort de le prendre comme un pur hasard car lheure o de grands bouleversements conomiques culturel : football, carnaval, vodou. Pendant quon apprend ceci tombe une autre information : une commission snatoriale amricaine, bipartisane (autant de Rpublicains que de Dmocrates) qui planche sur un projet de loi pour lgaliser le statut de 11 millions dimmigrants illgaux aux Etats-Unis, vient den recommander le vote au Congrs. Limmigration reprend de limportance au niveau, si lon peut dire, du Dow Jones ou la bourse des valeurs. Limmigration peut un jour ne plus tre ce geste humanitaire que font semblant de nous concder les grands pays du Nord o les sous-dvelopps du Sud se battent pour plein de pays qui se sont transforms en usines soldats pour les missions de lONU. Enbesil ki bay, st ki pa pran. Traduisez, tout pays doit apprendre tirer son pingle du jeu. La globalisation, quoi. En Hati, tout au contraire est prtexte discrimination (piderme, fortune matrielle, relations etc) ainsi que aujourdhui lpithte de diaspora par opposition quoi, on ne sait Il nexiste plus rien. Les plus forts sont nos voisins dominicains qui pompent tous nos cultivateurs pour leurs plantations de bananes ainsi que nos cadres hteliers pour leur industrie touristique sans nous verser un seul peso en guise de remboursement Tandis que cest encore eux qui moissonnent tous les emplois spcialiss dans lindustrie de la (Re)construction en Hati. Dans le processus de migration on peut donc mme gagner sur les deux tableaux. moins complexs que depuis toujours les ntres. Hati en Marche, 31 Mai 2013 Des migrants hatiens entrent au Brsil par un pays voisin en comptition. Pourquoi pas ? Tout comme nimporte quelle autre ressource naturelle car tant elle aussi un apport majeur la croissance conomique dont on est aujourdhui si friand. Nos voisins dominicains peuvent certainement en dire quelque chose Dailleurs nous sommes les seuls ne pas le raliser. Depuis trs longtemps un pays comme les Philippines a dvelopp une politique dmigration mthodique, qui cible Canada). Et aujourdhui en Hati, les ouvriers spcialiss en industrie dassemblage sont presque tous galement philippins. saccomplissent sur la plante, lre des conomies mergentes, limmigration, y compris dans sa version illgale, constitue aussi un important aspect du march global. Evidemment vu sous langle dHati, nous avons tant de compatriotes qui ne pensent qu partir pour des cieux plus clments que nous sommes peu susceptibles de voir la diffrence. On tente de mettre le tort sur les fameux coyotes, les passeurs qui se font payer 3.000 dollars amricains par tte. Mais plusieurs milliers sont dj parvenus destination et ont trouv du boulot. Le Brsil est une immense usine qui serait capable davaler Hati toute entire. Pour le moment, la 6 e conomie de la plante. Ensuite, on na pas encore enregistr un seul mort contrairement aux traverses en mer. Oceano nox, combien qui sont partis pour des terres lointaines et nen sont point revenus Bref, aucun Hatien qui ait t dvor par un anaconda Outre lattrait socioComme dans notre cas Les Hatiens (surtout ceux dHati, beaucoup moins en diaspora) semblent ne pas savoir que les Italiens et autres europens (bien sr aussi les Juifs) qui ont migr aux Etats-Unis aprs la Seconde guerre mondiale (1945) ne lavaient pas fait dans des conditions trs diffrentes que le clandestin hatien daujourdhui. Lmigration rpond aux lois du march comme toute autre ressource conomique. Avec des hauts et des bas. Fidel Castro nous raconta comment il fut pein de voir renvoyer chez eux les Hatiens que, petit, il avait connu dans les plantations de lOriente o ceuxci avaient immigr pour couper la quota privilgi pour la fourniture de sucre aux Etats-Unis. On sait que le Lider maximo leur en garda une ternelle admiration. nous, ce nest pas parce que les pays sud-amricains auront retir leurs troupes dHati (on en voit dj certains qui le mettent leur actif !) que la Minustah (mission Le pays natal, en loccurrence les Philippines, investit dans la formation de ces cadres-l qui se dissminent ensuite de par le monde. Mais pas sans avoir rembours lEtat pour assurer ainsi leur avenir en Port-auAprs avoir saisi les biens de la Hatel, la Direction gnrale des Impts (DGI) va procder la mise en vente de plusieurs proprits qui appartenaient lancienne compagnie La premire vente concernera 4 proprits fonds et btisses dune valeur totalisant plus de 5 millions de dollars US. La vente sera ralise en ltude et par le ministre du notaire Jean Henry Cant. Le directeur gnral de la DGI, Jean-Baptiste Clark Neptune a fait savoir que la dette de la Hatel qui na jamais pay, a-t-il dit, sa licence de fonctionnement, slvent 95 millions de dollars et 2.6 milliards de gourdes. Il informe que ce sont les actionnaires minoritaires de des rfrs. La Hatel tait en cessation de paiement et, suivant le code du commerce, tait en faillite. Nous allons vendre les actifs pour payer les passifs de linstitution, a dit le responsable de la DGI. De son ct, le directeur gnral du CONATEL, dclaration de faillite de lancienne compagnie. Pour ce qui est des frquences quelle avait lhabitude dutiliser, elles ont t rcupres et des appels doffre vont bientt tre lancs en vue de faciliter lentre sur le march, dautres compagnies, informe Jean Marie Guillaume.

PAGE 5

Page 5 DE LACTUALITE oui mais choisie et non impose ( Mais ce nest pas parce que le prsident a commis une erreur (mais qui de son point de vue nen est pas une car la politique a ses raisons que la raison ne peut pas connatre !) que nous devons nous enfoncer tte baisse dans les mmes ornires. poil de la bte. On aura peut-tre besoin de nouveaux bras. Rcapitulons. Quand le politicien emploie le mot unit, quil soit du pouvoir ou de lopposition, il y a fort parier que cest le plus souvent un pige. Le prsident Michel Martelly (nom dartiste Sweet Micky) sinscrit au Bureau Hatien du Droit dAuteur sous le regard de la directrice gnrale de linstitution, Emelie Prophte Lunit est dabord un concept religieux : la procession du 30 mai dernier, jour de la Fte Dieu (photo Thony Blizaire) en herbe ou de pouvoir en panne dalternative Est-ce une nouvelle exprience ? Lternel laboratoire. Faire concilier lunit et la diversit. Dictature et dmocratie. Dmocratie sous haute surveillance ? ( / p. 7) Quest-ce que lunit ? A qui le dites vous Cest notre devise nationale. Lunion fait la force. Sans quoi Hati naurait pas t la premire nation noire indpendante. 1804. Do notre tendance y faire rfrence. A tort et travers. Mais quest-ce lunit en politique ? Cest avant tout larme favorite, sinon le prtexte, des pouvoirs nationalistes. Et trop souvent, dictatoriaux. La devise de Franois Papa Doc Duvalier : Je suis le drapeau hatien, un et indivisible. A prsent quest-ce que lunit en dmocratie ? Ce nest pas lunit qui est le symbole en rgime de dmocratie. Cest au contraire la diversit. Par consquent le prsident Martelly (et ses super conseillers) doivent avoir un tout autre objectif en se faisant le chantre de lunit entre les (prsums) principaux secteurs politiques du pays. Car on ne peut vouloir une chose et son contraire. Lunit et la dmocratie. Parce que cest dans la diversit que cette dernire sexprime. La dmocratie cest lart de concilier les contraires. Mettre des expressions diffrentes en harmonie. Dans le mme sens musical, orchestral du mot harmonie. Un concert de voix apparemment discordantes (sons Rsultat : la dmocratie nest pas oppose non plus lunit. Mieux, elle y conduit. Mais pas une unit impose den haut. Ni par le prsident Martelly, ni par ses conseillers internationaux. Ni par des chefs de parti ou de plateforme politique gnralement quelconques. Et forcment partisans. Mais une unit recherche dans la discussion, lunit mais dans la diversit, au cur des contradictions les plus profondes, mme des passions les plus drangeantes, mais sans scarter dun idal commun. Voil ma gloire Sans cet idal commun, le patrimoine national (quoique une expression galvaude) conserver par tous et pour tous, et qui doit tre la premire chose enseigne dans les coles et dans la famille, eh bien cette unit-l nest quun vain mot. Du blabla de dictateur Viendrait-il, par exemple, lide au prsident Obama de dire aux Dmocrates et Rpublicains quils doivent taire leurs divergences parce que celles-ci nont rien rapport leur pays et faire au contraire lunit ? On aurait conseill au premier mandataire amricain de consulter un psychiatre. Or jamais depuis longtemps la classe politique amricaine navait paru aussi divise. Notamment le parti Rpublicain bouscul sur sa droite par un secteur extrmiste nomm Tea Party. Du nom de leurs anctres qui staient soulevs pour rclamer lindpendance des colonies amricaines de la puissance coloniale, lAngleterre. Les Etats-Unis ont connu dautres poques de profonde division dans la classe politique. Pensez labolition Lincoln). Plus tard, lentre en guerre contre le nazisme en Europe. Et plus prs de nous, le mouvement des droits civiques (dans les annes soixante) qui a ouvert aux Noirs les institutions du pays sur une base de parit. Mme le droit de vote aux femmes qui a d tre arrach de haute lutte. Et ce ne sont pas les Rpublicains qui ont toujours t les plus conservateurs. Car un Abraham Lincoln, lidole du prsident Obama, tait un Rpublicain. Mais aucun moment on neut peur que les Etats-Unis disparaissent. Cest l quintervient le principe inviolable du de tous. Pas dun petit nombre. Et qui na jamais encore t tabli en Hati. Et en quoi sincarne vritablement le principe de lunit. Sinon cest du bluff. Depuis toujours. Par exemple, restons aux Etats-Unis, on voit actuellement des snateurs des deux camps (quoique opposs furieusement dans dautres domaines) faire taire leurs divergences pour adopter un projet de lgislation sur limmigration qui sera soumis au Congrs et qui, sil est vot, accordera la rsidence permanente 11 millions de sanspapiers. Lconomie amricaine commence reprendre du Les partis politiques sont faits non pour sunir mais pour sopposer. Pour se battre. Bien sr avec des instruments lgaux. Lutte dides et non de stupidits clownesques. Comme trop souvent dans notre actuel parlement. Le pouvoir ne fait souvent pas mieux. Ni les partis politiques. Une vritable pidmie Donc vouloir imposer une quelconque unit, cest qui nest pas loin. Quelle soit totalitaire comme dans sa version Duvaliriste. Ou sous un masque de dmocratie. Une certaine dmocratie made in Haiti Plus que jamais et dans une situation de totale dpendance comme celle laquelle Hati est soumise, un vritable dbat dides est ncessaire. Indispensable. Comme dit le proverbe : cest du choc des ides que jaillit la lumire. Oui, lumire. Quel meilleur symbole de lunit. Lunit qui claire. Lunit librement choisie. Donc image dindpendance. Non de plus de dpendance. Hati en Marche, 1 er Juin 2013 1er Forum Minier en Hati Ouverture lundi 3 juin du 1 er forum minier en Hati. Cette activit organise par le Conseil de Dveloppement Economique et Social (CDES) se droule du 3 au 4 juin autour du thme vers une vision moderne et consensuelle du dveloppement minier en Hati. Les Fondamentaux dune politique minire, Economie et Dveloppement minier, la Mine, les Communauts locales et lEnvironnement sont entre autres des thmes qui seront au centre des discussions durant ces deux jours. Ce forum a pour objectif de jeter les bases dun dbat constructif avec toutes les parties concernes pour discuter des voies et moyens aptes

PAGE 6

Page 6 FORUMS & SEMINAIRES ( Hatienne des Technologies de lInformation et de la Communication, Reynold Guerrier, le PDG de la Natcom, Yves Armand, le DG du CFI (Centre National des Investissements), Andy Ren, le DG du Conatel, rgulateur en matire de tlcommunications, Jean-Marie Guillaume, le Secrtaire dEtat lEnergie, Fresner Dorcin et une invite dpche amricain, la FCC, y participe un si haut niveau. Cest dire que du ct des NTIC (nouvelles technologies de linformation et de la communication) tout est pour le mieux. Technologiquement parlant bien sr. Maintenant savoir si les informateurs et communicateurs proprement dits, organes de diffusion et staff, sont galement prts, cest une elles seules un monde part ; ouvrent la porte sur un nouveau monde. Et que le peuple hatien, jusquau plus profond de nos campagnes, semble prt prendre le train. Passez lexpression car il serait bien incapable de dire ce que cest Nempche que dans ces mmes grands pays do elles nous viennent (ces TIC ou comme on disait au commencement NTIC), existent aussi les MIT Massachusetts Une soire donne par lAssociation Hatienne des Nouvelles Technologies lHtel Karibe Animation assure par la chanteuse Michalle MacIntosh (photos Marcus/HENM) spcialement par la FCC (Commission Fdrale des Communications) Washington, Mme Linda Pintro, Conseiller Juridique Principal du Bureau International de la FCC. Cest la 3 e Edition du Salon de la Technologie, de lEnergie et de lEnvironnement. Et celle-ci semble devoir tre aussi russie que les deux prcdentes. La perce sur le march hatien des nouvelles technologies (cellulaire, internet et aujourdhui la banque mobile ou votre compte en banque sur votre tlphone cellulaire, et bientt la tlvision numrique) nest plus dmontrer. Occasion pour les deux Majors en tlphonie cellulaire qui se partagent le march (Natcom et Digicel) de porter leur publicit un niveau un peu au-dessus des slogans ordinaires qui nous poursuivent dans tous les coins du pays. Cest galement la premire fois que le rgulateur autre question. Mais si la soire a t pour nous aussi intressante, cest galement grce aux conversations avec un voisin de table. Il est professeur luniversit, dpartement technologie. Dabord il signale quon ncrit plus technologie au singulier mais immanquablement aujourdhui au pluriel. En tout cas, en Hati. Avouant humblement que celle quil est charge denseigner, lui, scrit sans s. Mais il ne sinterroge pas moins. Est-ce que ce pluriel nest pas trop accapareur ? Est-il bon de mettre tous ses ufs dans un seul panier ? Bref, peut-on faire limpasse aussi lgrement (et singulirement !) sur La Technologie ? Institute of Technology (sans s), les Ponts et Chausses etc. En Europe, le Salon de lAgriculture est lun des moments forts de lanne. Ici Port-au-Prince, jusque dans les annes 60, on er mai jour de lAgriculture, les zbus, les btes les plus haut encornes comme spcimens du cheptel local. Aujourdhui la Foire de Damiens, lagriculture nexiste que de nom. Lartisanat remplit tout lespace. Haiti open for business. Mais lequel ? Alors que chaque jour cest la journe de lenfant, ou de la femme, ou de la presse, ou de X ou Y, nous aurions besoin autant dune journe consacre la haute mcanique, aussi bien industrielle que artisanale ; une aussi pour le seul secteur de lnergie. Sous toutes ses formes car aprs tout quest-ce une le sinon un inpuisable rservoir dnergie qui se gaspille : le soleil, le vent, les mares etc. par excellence. Et cest peut-tre justement parce que nous nen sommes point assez renseigns. Pas plus que les magiciens du Moyen Age qui se targuaient de pouvoir changer le plomb en or (rfrence : Anglique, la marquise des Anges). Cependant cette semaine on annonce un sminaire sur la question minire (un forum minier). Nous vous renseignerons. Sur ce nous constatons avec notre voisin de table que lvnement du jeudi 30 mai sintitule plus exactement : Salon de la Technologie, de lEnergie et de lEnvironnement. O sont cependant lEnergie et lEnvironnement ? Pas plus que la Technologie (mais sans s) ? Dailleurs le seul intervenant avoir fait faux bond, ce nest pas par hasard : cest le Ministre des Travaux publics, transports et communications Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince Alors que les principaux centres dducation et de formation du pays (y compris lUniversit) ne disposent pas des comptences ni des instruments et laboratoires pour dcerner une maitrise en haute mcanique industrielle ? Ou en mcanique tout court. Est-ce quon ne met pas un peu, aujourdhui encore, la charrue avant les bufs ? Haiti open for Admettons que les nouvelles technologies de linformation et de la communication constituent Avi Piblik LOJMAN PIBLIK AK DEVLOPMAN KOMINOT MIAMI-DADE OUVTI LIS DATANT SOU ENTNT POU LOJMAN BAZE SOU PWOJ NAN GRAN VIA APARTMENTS POU APATMAN 1 CHANM AKOUCHE AK EFICHENNSI SLMAN POU GRANMOUN AJE NAN 10-17 JEN 2013Ajans Lojman Piblik Miami-Dade ak Devlopman Kominot (PHCD) ap asepte aplikasyon prelimin sou entnt slman nan men granmoun aje (62 an oswa piplis pa pita ke desanm 2013) ak revni limite yo ki vle mete non yo sou lis datant lotri pou kay baze sou pwoj yo nan Gran Via Apartments, yon pwopriyete lojman abdab, ki chita nan 12700 SW 8th Street, Miami, FL 33184 pou apatman yon (1) chanm akouche ak echennsi. TANPRI NOTE KE NOUVO LIS DATANT SA-A SE PA POU PWOGRAM KAY SEKSYON 8 LA. Aplikasyon prelimin sou entnt sa-a fasil pou ranpli epi lap pran slman kk minit pou ranpli. Sepandan, gen asistans disponib nan biwo Applicant Leasing Center (ALC) PHCD a, 1401 NW 7 Street, Miami FL 33125, pandan l ouvrab yo, di lendi a vandredi, 8:00 am 5:00 pm; Anplis, lokal swivan yo ap disponib pou ede moun ki gen aks limite a konpit: Miami-Dade County Permitting and Information Center 11805 SW 26 Street, Miami, FL 33175 Lendi 10 jen ak madi 11 jen: 9 am 3 pm Mkredi 12 jen ak lendi 17 jen: 9 am 12 pm Lakeside Towers 7555 SW 152nd Avenue Miami, FL 33193 Lendi vandredi 10 am 2 pm Tout aplikasyon prelimin nou resevwa pandan peryd sa a (10-17 jen 2013) ap konsidere km si yo te tout resevwa menm l. Pa kosekan, sa pa gen okenn enptans si yon aplikasyon resevwa nan premye oswa dnye jou. Tout aplikasyon prelimin yo ap pase nan yon pwosesis lotri enfmatize epi yap ba yo yon nimewo klasman ki chwazi pa aza. Aplikasyon prelimin a, ki enkli enstriksyon yo, limit revni, kestyon ki poze souvan yo, tout ap disponib sou sit entnt sa: www.miamidade.gov/housing. Chf fwaye a ft pou gen yon nimewo Sekirite Sosyal pou li ka enskri sou entnt; sepandan, yo pap anpeche yon aplikan ki pa gen yon nimewo Sekirite Sosyal f aplikasyon. Si w gen nenpt kestyon, tanpri kontakte, ALC nan 786-469-4330. Nou otorize slman yon aplikasyon prelimin pou chak fwaye. Aplikan yo ap resevwa yon nimewo resi km konmasyon de soumisyon li f sou entnt la. Nenpt aplikasyon prelimin ki pat ranpli konpltman e krkteman ap diskalifye. Wap resevwa notikasyon alekri ansanm ak konmasyon aplikasyon w la. Si w bezwen d pou ranpli aplikasyon sa a oswa d poutt ou gen yon andikap oswa pwoblm mobilite, tanpri rele 786-469-4330; itilizat TDD/TTY dwe rele 7-1-1. Konte Miami-Dade ak Ajans Lojman Piblik Miami-Dade pa f diskriminasyon ras, koul, relijyon, kondisyon marital/eta sivil, estati familyal, orijin nasyonal, zanst, andikap, oryantasyon seksyl, laj, oswa gwoss nan aks a, admisyon a, pwogram ak aktivite lojman. Looking for a reliable and experienced handy man? Please call at: He will repair your acelectricity and plumbing

PAGE 7

Page 7 NOTRE PAYS ( ( que ruines et une inscurit totale et sous toutes les formes. Tandis que la ville satellite, Ptionville, est lunique objet de tous les projets urbains, commerciaux, hteliers, touristiques, loisirs, diplomatiques mme, etc. ailleurs dans le pays. Les paysans sont de plus en plus refouls dans leur ramassis de cases. Avec moins douverture aussi bien sur la route principale que sur la montagne de plus en plus balkanise, morcele. Attention, chiens mchants Soyons plus prcis. Le dveloppement, pour employer ce terme mme sous sa forme la plus banalise, est en train de Le casino en construction comprendra aussi jardin-bio et bassin romain (photos Marcus/HENM) Lentre du village de Furcy pauvre et dlaiss face au dveloppement immobilier qui fait rage Une pinde 1 heure de Port-au-Prince Et que Ptionville tant vite surcharge et quil faut lui trouver aussi un satellite, cest Furcy, perche tout au haut de la montagne qui semble devoir jouer ce rle. Cest un paysage la helvtique, ranges de pins aligns comme des gardes suisses et mornes se chevauchant (plutt mornement) les uns les autres. brouillard ne spaississe. Et aujourdhui, immanquablement, la horde de taxis-motos. monter Furcy. Mais quel prix ? Dabord cest un excellent ple touristique en perspective. Deux htels, un casino, qui dit mieux cration demplois cest peu. Tout comme les produits du terroir (choux, laitue, brocoli, pommes de terre et autres lgumes) qui continuent de se gaspiller par manque de dbouchs. business. Mais deux htels et un casino en construction ne font pas le dveloppement. Ils peuvent servir comme stimulant. Cest lEtat dassurer le suivi en apportant les services de nature non seulement faire participer la population au processus mais aussi renforcer les efforts consentis par le secteur des investissements. Car sans route, sans lectricit et sans eau ni assainissement, cest investir dans le sable. Le prsident Martelly est mont lui aussi son tour battre la grosse caisse. Il a promis de reloger la population du village de Furcy. En tout, on a construit une dizaine de chambrettes qui ne doivent pas avoir cot plus de 50.000 dollars. Pour le moment la population de Furcy regarde passer les week-enders (visiteurs du week-end) dans leurs grosses cylindres seules capables daffronter la montagne de cailloux subsistant comme route ou sur leurs bruyantes motos Polaris samusant jouer les moto-cross du dimanche. Mais elle reste loin de tout a (la population). Car les quelques emplois dans les htels, malgr eux trop saisonniers, restent pisodiques. Pour les mmes raisons, lachat des produits locaux (agriculture ou artisanat) se fait la pice. Le seul coupable cest lEtat qui aujourdhui comme hier continue abreuver les populations de promesses sans lendemain. Haiti is not open for business tant quon naura pas compris cette quation toute simple. Et si elle vaut pour Ptionville ( !), elle doit ltre aussi pour toutes les localits du pays ayant une chance de survivre. En apportant les services de base (auxquelles bien entendu le pays entier a droit et non quelques coins privilgis) car nous parlons de route, lectricit et eau, lEtat contribue lier les populations aux autres acteurs du dveloppement, en tte les investisseurs. Sinon lEtat ne joue quun rle de saboteur. Nen Tandis que les investisseurs continueront de ressembler de simples exploiteurs de la misre gnrale. Hati en Marche, 30 Mai 2013 coul, jour de la Fte Dieu, il fallut tout le village de Furcy pour dbloquer une camionnette. Les dernires averses ont transform la route en une gorge ravine, proprement en un casse-cou. Il faut ce propos signaler le degr de sens communautaire. Tout le monde a mis la main la pte. Sans aucune rtribution. On vous explique que ce kant (un anglicisme pour canter parce que ces vieilles guimbardes viennent de Floride) rend service toute la communaut en montant jusque l-haut pour vhiculer cultivatrices et coliers. Mais cest ce mme sens commun qui manque lEtat hatien. Celui de concevoir le dveloppement comme un tout. Furcy is open for En quelques mois, on compte un nouvel htel (Rustik) qui sajoute au plus classique, Lodge. Tandis quun casino est en construction. Hlas, cest en mme temps aussi une interminable succession de cltures en bton arm qui a dj enlev pour une bonne part ce coin perdu son aspect rupestre, agreste. Cette convivialit qui permettait au paysan de traverser librement toute proprit pour aller puiser leau la fontaine creuse jadis par un monsieur de la ville comme un don la localit. Furcy est en train de devenir une nouvelle banlieue pour les plus fortuns. Mais quest-ce que lhabitant de Furcy gagne au change ? Absolument rien. Tout au contraire. Dabord la spculation immobilire menace de crer une nouveaut dans cette rgion : des bidonvilles. Comme La faute nest pas aux hteliers et vacanciers du week-end. Mais lEtat qui ne joue pas son rle. Qui se contente de continuer payer en monnaie de singe cette population qui nest bonne qu tre traine aux lections sous toutes sortes de fausses promesses. Le prsident Ren Prval aura t une grande dception. Il habita l-haut une grande maison o, un moment, il venait presque tous les week-ends. Les habitants se prirent croire quil allait leur apporter au moins le plus important : une route carrossable. communautaire Le jeudi 30 mai favoriser un dveloppement durable du secteur minier et une maximisation des retombes Hati. Le forum se veut inclusif et offrir une occasion unique pour les personnalits et parties prenantes Hatiennes telles Gouvernement, Parlementaires et autres lus locaux, Secteur priv, Socit civile pour dbattre, en vue dun consensus national, autour de la meilleure stratgie pouvant contribuer la modernisation et au dveloppement du secteur minier en Hati, a indiqu le prsident du CDES, lconomiste Jerry Tardieu. Le premier ministre Laurent Lamothe, qui a ouvert 1er Forum Minier en Hati ces assises, a plaid en faveur de la modification de la loi sur le secteur minier datant du 3 mars 1976. Hati na pas une tradition minire. Notre pays a connu trs peu dexploitation denvergure malgr les multiples tudes ralises dans ce domaine, a-t-il dclar. Une vritable politique minire revt une importance capitale pour le pays, a enchain le chef du gouvernement. Sophar Sanon

PAGE 8

Page 8 NATCOM

PAGE 9

Page 9 BANQUE NATIONALE DE CREDIT

PAGE 10

Page 10 Mercredi 29 Mai 2013 WHATS UP LITTLE HAITI ? with Pascale E. Taddeo Sonia Honore Raymond Chassagne picture by Thony Belizaire tah The General Secretary of the United Nations designated a Trinidadian woman, Sandra Honore, as his new representative in Haiti to head the peace-keeping mission of the United Nations in Haiti. th She will take over for Chilean Mariano Fernandez, whose mission ended last January 31 st Agency for International Development (ACDI). stores of the Hudsons Bay Company in Montreal, Ottawa, Toronto, in promotional tours, and also on the Hudson Bay Website. The announcement was made by the Minister of International Cooperation Julian Fantino for whom this partnership with the private sector is a model of an autonomous mechanism to mitigate poverty with sustainable economic growth. Business Promotion, and the project Brandais is tracing businesses in Haiti, declared Minister Fantino. We will continue to study our long term strategy in Haiti to better coordinate the efforts and to reinforce transparency and accountability, in order to obtain long-lasting results, he added. oring Haiti In the context of commemorating Haitian Heritage Month, Congresswoman Frederica Wilson (FL-24) announced that she introduced a new resolution (H. Res. 224) to establish the month of May as Haitian Heritage Month. This resolution declares the month of May as a time to honor Haitian history, culture, and the accomplishments of the Haitian community throughout the world. The Congresswoman said, It is appropriate that the serves as a period to celebrate the rich history, culture and accomplishments of this proud and unique nation. founded by slaves, was born out of desire for freedom and dignity for all. It is truly an honor to commemorate Haitian Heritage Month, along with my Haitian friends and relatives. This month and every month allow us to recognize the extraordinary contributions of the Haitian people in our community, and to celebrate their success and prosperity. The Chamber of Commerce and Industry of the west (CCIO) organized last Tuesday in Petion-Ville a conference/ debate on the risks and opportunities for the Haitian private sector at the level of economic partnership in the Caribbean Community (CARICOM). Two economist who specialize in commerce, Chenet St. Vil and Jean Daniel Eli hosted this conference/debate before several members of the Haitian private sector. This meeting today is designed to incite the private sector to become more active in keeping informed with the activities of CARICOM. Didier Fils-Aime, President of the Chamber of Commerce and Industry (CCIH/CCIO) insisted nevertheless on speaking about some of the risk that this involves. According to the President of the CCIH, one of Haitis opportunities is its agri-food sector. Haiti has a larger population than that of other member nations of CARICOM, Haiti has more land, and Haiti can produce, he said while explaining that Haiti could feed the common market of the Caribbean community. Among the many art products that are available in the Caribbean community, a large number come from Haiti, he said. Didier Fils Aime made a list of 42 products that Haiti could already export in several countries in the Caribbean community The leader of the CCIH/CCIP also made it known that the believes that it has a great opportunity because it is placing it under the spotlight. As for the risks, Jean Daniel Elie believes that there arent many but mainly at the level of business competition between Haiti and other member nations of CARICOM. If the private sector gets to work, it will be able to take advantage the regional market in order to sell its products to other member nations who themselves are interested in tourism, he said. In a statement, the publishing house Memoire dencrier announced the passing of the Haitian poet Raymond Chassagne, on Monday, May 27 th 2013 in Montreal at the age of 89, following a hospital stay. The publishing house presented its sympathies to Chassagnes children Alex, Karine, and Boris. Poet, essayist Raymond Chassagne is the author of numerous poetry books, essays, and other texts. Among his books are: Mots de passe. Sherbrooke: Naaman, 1976; Incantatoire. Illustrations de Patrick Vilaire. Port-au-Prince: ditions Regain, 1996; Carnet de bord. Montral: Mmoire dencrier, 2004; loge du paladin. Montral: Mmoire dencrier, 2012. Born in Jeremie (Haiti) on February 13, 1924, Chassagne completed secondary school at the College de Port-au-Prince Henri Odide. In May 1957, he resigned from the Haitian Army and went into exile after a political trial, and a ninemonth prison stay during the dictatorship Franois Duvalier. Chassagne lived in the United States from 1959 to 1966, and then in Canada where he received a Masters degree from McGill Universtiy in 1975. He continued his studies at the University of Montreal and after writing a thesis on the work of Edouard Glissant, he received a Doctorate degree in letters in 1979. He taught literature in Qubec until 1979 when he returned to Haiti. Upon his return, he taught courses on literature and methodology at the Haitian State University. He contributed to different publications, and hosted some radio and television shows. In collaboration with Anthony Phelps and Syto Cav, he participated in the literary nights of the Club Batofou. In 1994, he moved to Port-Salut in the south of Haiti where he established a library, mentored professors and took an active part in the community life of the village. In this He moved back to Montreal in 2007. Massachusetts Linda Dorcena Forry, who is of Haitian origin, won a vacant seat in the State of Massachusetts on Tuesday for the City of Boston against Republican opponent Joseph Ureneck, In spite of a weak voter turnout, Linda Dorcena Forry received 7,858 votes compared to 1,486 for the Republican Joseph Ureneck, according to initial results. She becomes of Suffolk, which includes Dorchester, South Boston, Mattapah, and a section of Hyde Park. Born in 1973 in Dorchester, of Haitian parents who immigrated to the United States in the 1960s, Linda Dorena is married to Bill Forry, a newspaper editor. Since 2005, she has been serving in the State House of Representatives for the Suffolk District. Business Promotion Canada announced the launch of a collection of unique arts and crafts made in Haiti, on the Canadian market in the fall of 2013. The collection will include 30 decorative items for the home, artisans in Haiti, according to the Website for the Canadian of the Fire. At least one person was found dead and dozens more were treated for major burns, and breathing problems at hospitals SEMANAH location (Maritime Service of Navigation of Haiti). According to different witnesses, some bleach and fertilizer followed, and jumped to the nearby marketplace called Marche Gerit, where all sorts of goods are sold.

PAGE 11

Page 11 ANNONCES DIVERSES Le Tribunal de Paix de la Croix-des-Bouquets comptemment runi en son local ordinaire a rendu en audience publique et en ses attributions civiles le jugement suivant : ENTRE : La dame Jeanine Saint Remy ROY, propritaire, demeurant et domicili Delmas 79, ayant pour avocat du Barreau de Port-au-Prince Me Calixte Paul Marie et impos avec lection de domicile 5, Rue Cormier Nazon. ET : La dame Ketly Ovide demeurant et domicili Santo 18. PAR CES MOTIFS, le Tribunal, aprs avoir dlibr conformment au vu de la loi, jugeant par dfaut charge dappel et au nom de la Rpublique accueille laction de la requrante la dame Jeanine Saint Remy ROY pour tre juste et fond ordonne le dguerpissement de la dame Ketly Ovide pour non paiement de loyer, la condamner vingt mille gourdes de dommages-intrts cette prsente dcision. Ainsi jug et prononc par nous, Me Gffrad juge en audience civile et publique en date du 2 Mai deux mille Treize. Il est ordonn tous huissiers sur ce requis de la force publique dy tenir la main tous commandants forte lorsquils en seront lgalement requis. En foi de quoi la minute du prsent jugement est Fait Port-au-Prince le 17 Mai 2013 Pour expdition conforme collationne Par Me Calixte Paul Marie, Av. Me Touchenel Prsendieu, Av. stagiaire Le Tribunal de Paix de la Croix-des-Bouquets comptemment runi en son local ordinaire a rendu en audience publique et en ses attributions civiles le jugement suivant : ENTRE : La dame Jeanine Saint Remy ROY, propritaire, demeurant et domicili Delmas 79, ayant pour avocat du Barreau de Port-au-Prince Me Calixte Paul Marie et impos avec lection de domicile 5, Rue Cormier Nazon. ET La dame Anne Regine Menard demeurant et domicilie Santo 18. PAR CES MOTIFS, le Tribunal aprs avoir dlibr conformment au vu de la loi, jugeant par dfaut charge dappel et au nom de la Rpublique accueille laction de la requrante la dame Jeanine Saint Remy Roy pour tre juste et fond ordonne le dguerpissement de la dame Anne Regine Menard pour non paiement de loyer, la condamner vingt mille gourdes de dommages-intrts cette prsente dcision. Ainsi jug et prononc par nous, Me Gffrad juge en audience civile et publique en date du 2 Mai deux mille Treize. Il est ordonn tous huissiers sur ce requis de la force publique dy tenir la main tous commandants et lorsquils en seront lgalement requis. En foi de quoi la minute du prsent jugement est Port-au-Prince, le 17 Mai 2013 Pour expdition conforme collationne Par Me Calixte Paul Marie, Av. Me. Touchenel Prsendieu, Av. stagiaire PAR CES MOTIFS, Le Tribunal aprs examen, le Ministre Public entendu, maintient le dfaut octroy dclare fonde ladite action. Admet en consquence le divorce de la dame Marie Carmelle LAROCHELE davec son poux Nixon JEAN pour injures graves et de lEtat Civil de la Section Sud de Port-au-Prince, de transcrire sur les registres ce destins, le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la capitale sous peine de dommagesintrts envers les tiers sil y chet. Commet lhuissier ce jugement ; compense les dpens. RENDU DE NOUS, Me. Chavannes ETIENNE, Juge en audience civile ordinaire et publique, du dix-sept Fvrier deux mille douze, en prsence de Me. Revange JONAS, Substitut du Commissaire du Gouvernement de ce ressort et avec lassistance du sieur Fabiola Cherestal IL EST ORDONN tous huissiers sur ce requis du Ministre Public prs les Tribunaux Civils dy tenir la publique dy prter la main forte lorsquils en seront lgalement requis. EN FOI DE QUOI la minute du prsent jugement AINSI SIGN : Chavanne ETIENNE et Fabiola Chrestal GEORGES. POUR EXPDITION CONFORME COLLATIONNE Me. Danielo LETANG Il est port la connaissance des intresss qu la date du onze Avril deux mille Treize (11 Avril 2013), le Tribunal de Premire Instance de Port-au-Prince a rendu une dcision entre les poux Conny Franois, la femme ne Marie Urcile PIERRE, dont le dispositif est ainsi libell : PAR CES MOTIFS, le Tribunal, aprs examen, le Ministre Public entendu, maintient le dfaut octroy dclare fonde la dite action, Admet en consquence le divorce de la dame Conny Franois ne Marie Urcile PIERRE davec son poux pour injures graves et publiques aux torts de lpoux, Prononce la dissolution des liens matrimoniaux existant entre les dits poux ; Port-au-Prince de transcrire sur les registres ce destins le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la capitale sous peine de dommages-intrts envers les tiers sil y chet. Commet lhuissier Johny JEAN de ce sige pour Pour ordre de publication : Me. Jean C. Mars Pour le Cabinet. Il est port la connaissance des intresss qu la date du quatorze Mars deux mille Treize (14 Mars 2013), le Tribunal de Premire Instance de Port-au-Prince a rendu une dcision entre les poux Jean Babby Chrispin, la femme ne Yda Antoine, dont le dispositif est ainsi libell : PAR CES MOTIFS, Le Tribunal, aprs examen, le Ministre Public entendu, maintient le dfaut octroy dclare fonde la dite action, Admet en consquence le divorce de la dame Jean Babby Chrispin ne Yda Antoine davec son poux pour injures graves et publiques aux torts de lpoux, Prononce la dissolution des liens matrimoniaux existant entre les dits poux ; Ordonne au-Prince de transcrire sur les registres ce destins le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la Capitale sous peine de dommages-intrts envers les tiers sil y chet. Commet lhuissier Canal GABRIEL de ce sige pour la Pour ordre de publication : Me. Jean C. Mars Pour le Cabinet. PAR CES MOTIFS, le Tribunal, aprs en avoir dlibr au vu de la loi et aprs avoir entendu le Ministre Public dans ses conclusions crites en la forme et au fond, favorable laction du requrant, accueille laction intente en divorce par le sieur Eliphte PIERRE contre son pouse Syltane JEAN-BART en la forme et maintient le dfaut dj octroy contre la dfenderesse laudience du Lundi 22 Avril 2013 01 heure 40 minutes de laprs-midi ; ce, pour navoir pas t rabattu. Aux termes de larticle 287 du Code de procdure Civil Luc D. DHECTOR. Admet le divorce des poux sus-parls pour injures graves et publiques envers son poux au vu de larticle 217 du Code Civil Hatien. Prononce la dissolution des liens matrimoniaux ayant exist entre les dits poux tout en Ordonnant de transcrire sur les registres ce destins le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la Capitale sous peine de dommages-intrts envers les tiers et de rdiger lacte de divorce des poux prcits. Commet lhuissier Mikerlange la qualit des parties. Donn de nous, Me Grard NERTILUS, Av. juge prs le Tribunal de Premire Instance de Miragone en audiences publiques et civiles de divorce en date du Lundi 22 Avril 2013 2 heures 12 minutes de laprsmidi ; An 210 me de lIndpendance, en prsence de Me. Herve JEAN-LOUIS, Av. Substitut Commissaire du Gouvernement prs le parquet du Tribunal de Premire Instance de Miragone, avec lassistance de Me. Arismon Il est ordonn tous huissiers sur ce requis de du Ministre Public prs les Tribunaux Civils dy tenir force publique dy prter main forte lorsquils en seront lgalement requis. PAR CES MOTIFS, le Tribunal, aprs en avoir dlibr au vu de la loi et aprs avoir entendu le Ministre Public dans ses conclusions crites en la forme et au fond, favorable laction du requrant, accueille laction intente en divorce par le sieur Onick BLIZAIRE contre son pouse la dame Jeanine BRITOUT en la forme et maintient le dfaut dj octroy contre la dfenderesse laudience du Lundi 22 Avril 2013 01 heure 40 minutes de laprs-midi ; ce, pour navoir pas t rabattu. Aux termes de larticle 287 du code de procdure civil Luc D. HECTOR. Admet le divorce des poux sus-parls pour injures graves et publiques envers son poux au vu de larticle 217 du code civil Haitien. Prononce la dissolution des liens matrimoniaux ayant exist entre les dits poux tout en ordonnant de transcrire sur les registres ce destin le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la Capitale sous peine de dommages-intrts envers les tiers et de rdiger lacte de divorce des poux prcits. Commet lhuissier Mikerlange la qualit des parties. Donn de nous, Me. Nerva VILMONT, Av. juge-Doyen prs le Tribunal de Premire Instance de Miragore Instance de Miragone en audiences publiques et civiles de divorce en date du Mercredi 29 Mai 2013 2 heures 12 minutes de laprs-midi ; An 210 me de lIndpendance, en prsence de Me. Herve JEAN-LOUIS, Av. Substitut du Commissaire du Gouvernement prs le parquet du Tribunal de premire Instance de Miragone, avec lassistance de Me. Arismon SAINT CLAIR, Av. Il est ordonn tous huissiers sur ce requis de du Ministre Public prs les Tribunaux civils dy tenir force publique dy prter main forte lorsquils en seront lgalement requis. PAR CES MOTIFS, le Tribunal, aprs examen, le Ministre Public entendu, maintient le dfaut octroy action. Admet en consquence le divorce du sieur Encamil GAY, davec son pouse ne Manouchka JEAN PIERRE pour injures graves et publiques au tort de lpouse ; Prononce la dissolution des liens matrimoniaux existant de la Section EST de Port-au-Prince de transcrire sur les registres ce destins le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la capitale sous peine de dommages-intrts envers les tiers sil y chet. Commet lhuissier Clerbrun les dpens. AINSI JUG ET PRONONC PAR NOUS, Gerty Lon ALEXIS, juge en audience civile ordinaire et publique du mardi vingt-six (26) Fvrier deux mille Treize, en prsence de Me. Joseph lise JEAN, Substitut Commissaire du Gouvernement de ce ressort, avec du sige. Il est ordonn etc En foi de quoi etc .. Pour le Cabinet : Gervais CHARLES. Pierre Jonas JANVIER, Avocat PAR CES MOTIFS, le Tribunal aprs examen, le Ministre Public entendu, maintient le dfaut octroy dclare fonde ladite action. Admet en consquence le divorce du sieur Lookenson FVRIL, davec son pouse ne Marie Widlyne SIDE pour injures graves et publiques aux torts de lpouse. Prononce la dissolution des liens matrimoniaux existant entre lesdits poux ; Port-au-Prince, de transcrire sur les registres ce destins, le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la capitale sous peine de dommages-intrts envers les tiers sil y chet. Commet lhuissier Canal GABRIEL, de ce sige pour la RENDU DE NOUS, Me. Marleine Bernard DELVA, juge en audience civile ordinaire et publique, du jeudi onze Avril deux mille douze, en prsence de Me. Joseph lyse JEAN LOUIS, Substitut du Commissaire du Gouvernement de ce ressort et vec lassistance du sieur IL EST ORDONN tous huissiers sur ce requis du Ministre Public prs les Tribunaux Civils dy tenir la publique dy prter la main forte lorsquils en seront lgalement requis. EN FOI DE QUOI la minute du prsent jugement AINSI SIGN : Marleine Bernard DELVA et Joseph PIERRE LOUIS. POUR EXPDITION CONFORME COLLATIONNE Me. Nesly JEAN BAPTISTE PAR CES MOTIFS, le Tribunal aprs examen, sur les conclusions du Ministre Public maintient le dfaut octroy contre la dfenderesse laudience prcite ; consquence le divorce du sieur Yvens STEEVE davec son pouse ne Mardoche SAINT FORT pour injures graves et publiques. Prononce la dissolution des liens matrimoniaux ayant exist entre les dits poux. Ordonne lOfficier de lEtat Civil de Pointe--Raquettes de transcrire sur les registres ce destins le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la capitale sous peine de dommages-intrts envers les tiers sil y chet. Compense les dpens. Commet lhuissier Vilneret GABRIEL pour AINSI JUG ET PRONONC PAR NOUS, Jacques Hermon CONSTANT, juge en audience civile (suite p 14)

PAGE 12

Page 12 LIBRE PENSER la btise humaine. Pour lunivers, je nai pas de certitude absolue. A. Einstein Chres amies lectrices et chers amis lecteurs, il y a des fois que, dans ce pays, dans un seul espace, un mme moment, une convergence dactions, une amalgame de paramtres, produisent un bel effet sur la pense. Cest, je crois, ce qui sest produit vendredi. La technologie, linnovation, la volont de changement, semblaient vouloir envahir la vie archasante de la socit hatienne et deux belles salles de lhtel Karibe se transformaient en champ dactions : la foire E2Tech et la clture de la semaine de travail de la Mission Conjointe Haiti-Dominicanie sur le Bassin Versant de lArtibonite On parlait dnergie, denvironnement, de technologie, dinnovation, de transformation, de FUTUR. La exclusivement hatien. Je savais, parce que jen avais entendu parler, que la dforestation, les usages inappropris des sols, les pratiques agricoles dgradantes constituaient de srieuses menaces au bon quilibre du bassin versant et la qualit des ressources hydriques. Je venais dentendre dire quil revenait aux autorits des deux cts de lle de combiner leurs efforts, la stabilit, lintgrit et le fonctionnement des cosystmes, ainsi que la continuit des services des cosystmes qui fournissent des avantages globaux et des moyens dexistence durables aux populations Artibonite Ainsi donc chers amis lecteurs, seule une vision hydriques de cet espace. Et, la stabilit de lle, tous les niveaux, en dpend. semblent donc vouloir se rapprocher et cela, je lai suivi sur le compte Twitter du Ministre la Scurit Energtique dHati et sur celui de la Commission Nationale de lEnergie Dominicaine. Des twetts qui, au long de la semaine, explicitaient, au mme moment, ce qui se passait. En temps rel. Je voulais donc apprendre regarder ce qui se passait sur twitter, apprendre un peu plus de ce nouveau monde qui virtualisait nos relations, nos perceptions. Cest quoi Twitter? Twitter est un service de microblogging qui permet ses utilisateurs de bloguer grce de courts messages, des tweets Chaque court message, le tweet, publi est limit 140 caractres il contraint les utilisateurs tre concis dans leur rdaction. Un compte cr permet daccder ce monde virtuel qui a dj chang la ralit de plusieurs pays. Le printemps arabe en est un exemple. arriver condenser dans 140 caractres lessence de sa pense, ce que lon veut rellement dire. On peut blesser profondment quelquun, ou une Nation, ou une catgorie ethnique Un tweet nest pas un courriel Voil pourquoi on accorde de limportance aux tweets des hommes politiques. Cest la synthse de leur pense. Un Dput de la droite franaise, vient dallumer la mche de la haine raciale grce un twett qui montre lampleur de la stupidit dans le monde politique. Suite aux violentes manifestations des supporters du Paris St. Germain, le dput de lUMP, Jean-Sbastien Vialatte a lanc un twett fort impact : Les casseurs sont srement des descendants desclaves, ils ont des excuses # Taubira va leur donner une compensation Interrog par la suite, il a dclar Jai fait un amalgame tout fait regrettable avec les propos de Mme. Taubira sur le fait quil faut indemniser les descendants des esclaves, et je ne supporte plus cette repentance permanente de la France. Ce pays a un passe, glorieux ou moins glorieux, et il est temps darrter de sexcuser. (Lu dans le Parisien, version numrique). Chers amis, vous comprenez donc pourquoi jai choisi cette citation de Einstein. La btise humaine, sans bornes, avec une capacit incroyable de grandir. Un ami me disait une fois, adaptant lide de Descartes sur le bon sens qui paraissait tre la chose la mieux partage, il disait que dans le monde politique la somme globale de lintelligence tait une grandeur constante mais que le nombre de politiciens grandissait sans cesse. Les Franais, eux aussi en souffrent. Et cela de plus en plus. Si en ralit ils ont labor le Code Noir, ils ont appel Magot Toussaint, et je pense que certains dentre eux, chaque fois quils voient un Ngre pensent au singe que nous portons tous en nous mais que le blanc narrive voir quen nous, ngres et que, notre ADN desclaves nous pousse vouloir tout casser une fois que le blanc ait le dos tourn. Twitter a encore permis de dcouvrir lhypocrisie chez le politicien. Chres amies lectrices et chers amis lecteurs, je suis dHatiens auxquels je vais conseiller de canaliser leur envie de tout casser vers la rclamation de la restitution de cette dette de lIndpendance qui a caus tant de malheurs ce pays et certains de ses hommes politiques. Oscar Germain germanor2005@yahoo.fr Juin 2013 Note Prire de noter mon compte twitter : @OscarGermain Selon lOrganisation mondiale de la sant, plus dun million de personnes sont dcdes en 2010 sur les routes. Un triste record mondial. Au Togo, on dnonce les conducteurs de moto-taxi alcooliss. Ils sont devenus incontournables, grce aux services quils rendent la population. Ce sont les conducteurs de mototaxi communment appels les zmidjan, [littralement : emmne-moi vite]. Sils assurent les services de transport, ils sont souvent taxs de mauvais comportement, tant ils excellent par leurs attitudes parfois inciviques. Violations rcurrentes des feux de signalisation, injures, mauvaises tenues, leur manire les conducteurs participent lanimation de la vie sociale et politique car ils sont rputs pour colporter des rumeurs incongrues. Leur dernire trouvaille, cest la consommation dalcool, et plus prcisment du sodabi [alcool blanc son inventeur, M. Sodabi, qui a eu lingnieuse ide de prparer ce prcieux liquide en faisant fermenter de la sve de palmier huile avant de la distiller]. Les conducteurs de taxi, qui se livrent ce vice, puent lalcool. Les passagers ont donn le nom de dodorant leur haleine qui empeste durant les trajets. Pour les conducteurs, cette drogue douce leur permet dtre en forme pour entamer avec vigueur une nouvelle journe marque par un travail pnible. Cependant, quand un client tombe par malchance sur lun de ces consommateurs, et sil na pas assez de courage pour lui demander de descendre, il est oblig de se livrer des exercices darrt de respiration pour viter lodeur de la boisson qui risque aussi de le saouler. Aussi, ntant plus en scurit, il ne peut que se livrer des prires secrtes pour que le Bon Dieu le conduise bon port. Ces conducteurs de moto qui rendent service non seulement aux Togolais, mais aussi aux trangers qui ont besoin de se dplacer, ternissent ainsi limage de notre pays. Et mme si la consommation dalcool est nfaste pour la sant, on ne peut linterdire une personne adulte. Mais les conducteurs de moto-taxi doivent aussi penser la vie de leurs clients. Sils veulent boire un lorsquils rentrent chez eux. Ce mtier souffre dun manque faudrait voluer vers une rorganisation de ce secteur en donnant par exemple une autorisation formelle aux conducteurs jugs comptents pour faire ce travail. lenouvelliste.com/article4. php?newsid=117257#. UaSWd_cLcqU. facebook, http://www. radiotelevisioncaraibes. com/opinion/merci_ professeur_manigat.html La participation a t norme environ 10,000 personnes. Le 2 e Depuis 2 ans, cest lanniversaire de la prise de pouvoir du Prsident Martelly. Ce 2 e anniversaire a t grandiosement ft aux Champs de Mars avec la prsence des partisans du Prsident Martelly en rose en blanc. Ctait naturellement loccasion pour ladministration de Martelly de se donner un satisfecit de russite. Est-ce une rponse cette manifestation lavalassienne du 8 mai 2013 avec la participation des parlementaires proLAVALAS? Ceci auguret-il pour les prochaines lections un deux camps entre les aristidistes et les martellistes? Comme par hasard, les dputs de la majorit prsidentielle taient l pour illustrer le bilan du gouvernement circonscription par circonscription. Et lun dentre eux tait tellement content quil a Prsident. Linterprtation de ce geste par certains observateurs, surtout ceux en opposition ladministration Martelly, cest le Parlement qui se serait agenouill devant lExcutif. Je comprendrais quon parlerait de la population de Ouanaminthe et mme de la majorit prsidentielle fragile au Parlement qui se serait symboliquement agenouille devant lExcutif mais pas du Parlement qui est compos de la Chambre Basse et du Snat dont la plupart des lments sont des farouches opposants au Prsident de la Rpublique. Pour preuves, le Parlement vote trs peu de lois soumises par lExcutif, agre trs peu de postulants ambassadeurs proposs par lExcutif, bloque mme certaines initiatives de lExcutif et ne prennent pas trop dinitiatives si ce nest en gnral contre lExcutif. Certains observateurs parlent mme de dictature parlementaire depuis larrive geste de soumission du Parlement lExcutif? Cest tout simplement de lexagration Comme a dit lautre, celui tout cas, quand lEx-Prsident, Bill Clinton, a fait ce mme geste lanne dernire vis--vis du Prsident Obama, on navait pas cri au scandale. Dj la cohabitation entre le Parlement davantage la situation entre les deux pouvoirs dEtat et de les faire chouer. Si le bilan Martelly est mitig, celui du Parlement est pitoyable. Cest le pays qui perd et rien dautre! Soulignons que toute politique lgislative dcoule de la politique gnrale du Premier Ministre. (Rf. http://jrjean-noel.blogspot. com/2012/12/haiti-bilan-2012-et-perspectives-2013.html). Rappelons que le bilan dune administration quelconque, cest le bilan de lEtat ; il concerne les trois pouvoirs le constituant et se fait toujours selon le principe de la continuit de lEtat. Pour revenir au bilan lui-mme qui nen est pas un proprement parler, il faut dire que pour lopposition rien na t fait. Ce sont les actions entreprises par le Prsident Prval qui na rien foutu selon la plupart des membres de cette mme opposition qui sont inaugures par le Prsident Martelly. Ce nest pas tout fait la vrit. De mme, nous ne pouvons pas accepter non plus que ladministration Martelly a fait davantage en deux (2) ans que les autres administrations ( ( / p. 13)

PAGE 13

Page 13 HAITI, QUEL ENVIRONNEMENT ? plus exactement Limonade, pour reprsenter lINARA la prsentation et la valorisation du cahier de revendications dorganisations paysannes du Grand Nord autrement dit des quatre dpartements du Nord-Ouest, du Nord, du NordEst et de lArtibonite. Une importante rencontre, organise arrose par la rivire dEnnery. Le Bdoret se trouve donc dans cette zone bnie des dieux, qui jouit dune bonne pluviomtrie, et o les paysans pratiquent l agroforesterie (voir La reconqute des mornes, HEM Vol. 27 # 15 du 0107/05/2013), mme quand ils ne connaissent pas le concept, par la PAPDA (Plateforme Hatienne pour un Dveloppement Alternatif), et dont le Gouvernement, qui a plac lanne 2013 sous le signe de lagriculture et de lenvironnement aurait intrt tenir compte. Nous aurons loccasion de revenir ces importantes assises, mais, pour aujourdhui je vais men tenir des observations faites en cours de route, particulirement au Nous nous sommes arrts pour faire des photos ; et navons pas t bien accueillis. Je ne sais pas si cest notre attitude ferme, ou la plaque dimmatriculation (SE), qui nous a protgs, mais pendant un temps jai pens que nous aurions pu tre agresss ; je veux parler dagression physique, car, comme Monsieur Jourdain qui faisait de la prose sans le savoir. Autrefois, il y a quelques annes, quand on descendait vers Plaisance, on rencontrait des groupes de femmes qui offraient des produits tout au long de la route ; et, comme on rentrait Port-au-Prince, on pouvait faire provision de fruits : chadques, oranges, mangues, ananas (anana-pain-de-sucre), de lgumes et de tubercules (igname). souhaiterais que nos dirigeants prennent note, le plus virulent de nos interlocuteurs nous a dit : Donne nous du travail (comme cela nous naurons pas besoin de couper du bois) Mais ce nest pas tout. En montant vendredi javais vu quelques sacs de charbon ; eh bien je les ai retrouvs. Et pas seulement quelques sacs. Mme si je ne suis plus aussi radicalement oppos la production de charbon (voir niveau du morne Bdoret. Pour faciliter les lecteurs je vais resituer ce Bdoret. Entre les Gonaves et le Cap Hatien, on trois mornes franchir. Le Puilboro dabord, dont on commence la monte juste aprs Ennery, le plus import, dont la crte, souvent dans le brouillard, culmine, je crois, 1.000 mtres daltitude, et qui marque la limite entre les dpartements du Nord et de lArtibonite. Puis vient le Bdoret, entre Plaisance et Limb ; Si mes connaissances en gographie sont exactes, ce Puilboro est une vritable barrire qui arrte toute lhumidit apporte par les vents alizs, ce qui explique que le versant nord est beaucoup plus verdoyant que le versant sud ; rappelez-vous toutes cette zone sche que lon traverse au nord des Gonaves, une fois quon a laiss la verdoyante zone de Passe Reine, Mais depuis quelque temps on en voit de moins en moins. En montant au Cap vendredi, jai encore fait cette remarque, par contre jai vu et l des planches exposes au bord du chemin. Je me suis dit que, en revenant dimanche je prendrais le temps de voir la chose dun peu plus prs. Je lai fait ; et ce que jai vu ma donn un choc. En montant le Bdoret, un peu aprs Camp Coq, je suis tomb sur un vritable march ; je ne sais pas si ce march peut se voir chaque jour ; je ne sais pas si cest le dimanche que se tient le march aux planches ; mais ctait impressionnant Des planches alignes sur plus de cent mtres ; des planches de toutes varits : du chne, mais trs peu, du manguier, de larbre vritable et des camions, au moins six, dont certains dj chargs ; il y avait mme un type avec un mgaphone, comme on en rencontre souvent dans les marchs. HEM Vol. 27 # 12 du 10-16/04/2013), mais frquentes visites dans le Nord-Ouest me font toujours associer cette occupation la misre, la misre humaine, mais aussi la misre de lenvironnement, et la vue de ces sacs sur le Bdoret me fait frmir. En conclusion, je sais quil y a un march pour le bois duvre ; aprs tout il faut bien construire des logements ; mais ne peut-on pas rationaliser et rglementer ce secteur ? Jen reviens l agro-foresterie Quand la production de charbon, je ne crois pas quelle ait sa place dans cette rgion. En tout cas, il faut tout faire pour que ce merveilleux Bdoret ne devienne comme le Morne La Pierre qui domine les Gonaves. Bernard Ethart gouvernementales en 25 ans! La vrit, elle est au milieu. Ladministration Martelly a des actions propres elle en ce qui concerne surtout le social et certaines infrastructures. Dans le domaine des infrastructures qui prennent beaucoup de temps avant leur achvement et leur utilisation, cest la continuit de lEtat qui a jou en grande partie en faveur de M. Martelly. Par exemple, les complexes administratifs, dont celui du Cap-Hatien qui vient dtre inaugur par le Prsident Martelly et le Prsident de la BID, ont dmarr sous le gouvernement de transition (Rf. Georgemain Prophte, mai 2013). Il en est de mme de la route Croix-des-BouquetsMirebalais-Hinche. Le Prsident Prval a continu luvre de ladministration Alexandre-Latortue. Le Prsident Martelly a complt ces travaux. Il en est de mme pour la route Portau-Prince-Gonaves. La partie qui est totalement lactif du Prsident Martelly, cest la rparation du tronon GonavesCap-Hatien. Un autre exemple, la route Miragone-Petit Trou de Nippes en construction, cest luvre de ladministration Prval qui sera complte par ladministration actuelle. Il faut souligner que certaines actions en relation avec lEtat de droit et autres remontaient au gouvernement de transition (rf. http://lesmeilleurstextes.blogspot.com/2013/05/en-forgeantla-transition.html). Par contre, les actions qui sont menes au niveau de certaines villes de province, les logements sociaux, les actions relatives au programme EDE PEP, la reconstruction des btiments administratifs sont en majeure partie la charge de ladministration de Martelly. Il en est de mme pour les actions lies aux campagnes agricoles, programme post-cyclonique Isaac et Sandy. Le programme triennal de relance agricole 2013-2016, un trs bon programme lactif de lactuelle administration, se base sur la politique de dveloppement agricole 2010-2025, le plan national dinvestissement agricole 2010-2016 et le plan national de scurit alimentaire et nutritionnelle 2010-2025, donc des documents remontant ladministration Prval. Tout ceci pour dire quaucun gouvernement ne peut prtendre fonctionner en dehors du principe de la continuit de lEtat. On peut toujours lomettre en communication. Si on dit le contraire en travestissant la vrit, on est en pleine propagande au risque de perdre toute crdibilit. ... ( Une grande diversit vgtale Embarquement pour la grande ville Arbres fruitiers transforms en planches Charbon de bois (photos B.E.)

PAGE 14

Page 14 LES JEUX Solutions de la semaine pass eZIMBABWE EMOUVOIR NA##ELLE #GAIN#LI CI#ETAIN ON##USAT CESAR#ME ORAGEUSE Visitez Haiti en Marche sur Internet au www.haitienmarche.com 18LES JEUX DE BERNARD FLATTE FLOTTE FROTTE CROTTE CROUTE CROULE CROULA SCRABBLEArrangez les sept lettres ci-dessous pour former un mot franais Solutions de la semaine passeCATHAREPUREES TERRER G O C U U A RSolutions de la semaine passe: LES JEUX DE BERNARD Allez de PUREES, TERRER en utilisant des mots du du vocabulaire franais, et ne changeant quune lettre par ligne.Mots Mls W S J F B L U F J X F O G E N O X X V E Y R C M R K Z S K O L P L Q E N B L E E T A T S U N I S Z D N N E X A S D G N V U U Z O K B Y W I Q I G I N E C O D K L N J R Q M T W Q U L A Z E L B F D I U Q B U N O L T A L V F E P Y E W H D A N E M A R K S A K W E A I I K O Z K G E B O O I E S O S H J R E M X U R J Y P D A K U L P V L Q U Q R W A A E B I E L T E A F R I Q U E D U S U D E S G N K G G H Q P A S Y B E H X E D M I L N R N N Y A U G U R U E P C E T C E A E P Q G J K I N J L B M O A C T F Y I W S C I FTrouvez 17 pays autorisant le mariage homosexuel dans le carr ci dessus. Aprs avoir rencontr au stade Sylvio Cator, en aot 2004, le champion du monde de lpoque, la Slection nationale brsilienne de Ronaldo et Ronaldinho, notre Slection nationale senior aura le privilge de se mesurer lactuel champion du monde en titre, lEspagne de Xavi et de Iniesta, le 8 juin prochain Sun Life Stadium de Miami. Aprs la rencontre, les grenadiers prendront lavion pour Rio de Janeiro o ils devront affronter le vice-champion dEurope, lItalie de Mario Balotteli le 11 juin toujours en match amical. Pour ces deux rencontres, le slectionneur cubain de la Slection nationale, Blake Cantero ne pourra pas compter sur la prsence de Kim Jaggy et de Jean Jacques Pierre, tous deux blesss. Quant Johnny Placide, il ne fera pas le voyage en raison dun problme de sant de sa femme. Son pouse doit subir une intervention chirurgicale. Cependant Jean Jacques et Placide seront prsents pour la Gold Cup. rappeler quHati jouera dans le groupe B. Le groupe A comprend: Mexique, Canada, Panama et Martinique. Le groupe C : USA, Costa-Rica, Belize et Cuba. Les deux meilleures quipes de chaque groupe ainsi que les deux meilleures troisimes, Gardiens: Frandy Montrvil (Valencia FC) et Jospy Julien (Cavaly AS) ; Dfenseurs : Jean Garry Rubbin et Wilde Donald Guerrier (Amrica FC), Bitilo Jean Jacques (VSI Tampa Bay/ USA), Olrish Saurel (Don Bosco), Mchack Jrme (Sporting Kansas City/USA), Kvin Lafrance (Banik Most/ Rp Thque) et Judelin Aveska (Indpendiente Rivadavia/Argentine) ; Milieux de terrain : Jean Sony Alcnat (FC Petrolul Ploiesti/ Roumanie), Jeff Louis (AS Nancy/France), Monuma Constant Junior (Racing Club Hatien), Peterson Joseph (Sporting Kansas city/USA), Jean Eudes Maurice (Le Mans/France), Jean Marc Alexandre (Orlando City/ USA), Yves Adler Desmaret (CF Belenenses/ Portugal) et Herold Junior Charles (Tempte FC) ; Attaquants : Kervens Fils Belfort (Le Mans/France), Peguero Jean-Philippe (Don Bosco) et Lonel Saint-Preux (Felda United FC/Malaisie) en clat la dfense du Victory SC (3-0) pour signer sa plus large victoire de la saison. Lautre clatante victoire de la journe est mettre lactif de lAS Mirebalais. Cette dernire a t sans piti pour son homologue du Don Bosco (3-0). De son ct, un petit but de Gel Pierre (42) a permis lquipe de lAmrica FC (qui jouait hors de ses bases) de prendre la longueur du Football Inter Club Association (1-0). En revanche, il ny a pas eu de vainqueur entre le Tempte FC (Saint-Marc) et le Valencia FC (Logne). Les deux protagonistes se sont spars sur le score de (0-0) au terme dun match marqu lexpulsion de deux joueurs de lquipe championne en titre de la comptition reine du pays. Les deux autres matches pour complter la 16 e journe auront lieu les mercredi 12 et jeudi 13 juin venir. A suivre, lAigle Noir AC face au Baltimore SC, et le Racing Club Hatien aura affaire lAS Petit-Gove. e Fica (Cap-Hatien): 1-0 Gel Pierre 42 (Am) ; Don Bosco (Ption-Ville): 3-0 Rodelin Joseph 19, Woodwige Gauthier 30 et Origne W. Loratus 47 (ASM) ; Victory SC (Jacmel): 3-0 Jeff Fondalo 46, Harold Milord 88 et Spenser Dsir 90 (Cav) Tempte FC (Saint-Marc) Valencia FC (Logne) : 0-0 Mercredi 12 Juin 2013 Stade Sylvio Cator 6h PM : Aigle Noir AC (P-au-P) Baltimore SC (Saint-Marc) : Jeudi 13 Juin 2013 Stade Sylvio Cator 6h PM : Racing Club Hatien (P-au-P) AS Petit-Goave : 1-Valencia FC : 28 points 17BP 8BC (+9) 2-Baltimore SC : 26 points 12BP 4BC (+8) 3-Tempte FC : 24 points 13BP 10BC (+3) 4-Victory SC : 23 points 14BP 13BC (+1) 5-Racing Club Hatien: 21 points 12BP 12BC (0) 6-FICA : 19 points 10BP -11BC (-1) 7-AS Mirebalais : 19 points 12BP 14BC (-2) 8-Cavaly AS : 18 points 8BP 8BC (0) 9-AS Petit-Gove : 18 points 10BP 12BC (-2) 10-Aigle Noir AC (P-au-P) : 15 points 12BP -14BC (-2) 11-Don Bosco FC : 13 points 14BP 21BC (-7) 12-Amrica FC : 12 points 11BP 14BC (-3) et publique de ce jour dix Janvier deux mille Treize en prsence de Me. Jean Claude DABREZIL, Substitut Commissaire du Gouvernement de ce ressort avec lassistance du Il est ordonn etc En foi de quoi etc. Lormeau MAXAU Civil de Pointe--Raquettes PAR CES MOTIFS; le Tribunal aprs examen, et aprs en avoir dlibr au vu de la loi, le Ministre Public entendu dans ses conclusions crites en la forme et au fond, favorable laction du requrant, accueille laction intente en divorce par le sieur Mackenson JEAN contre son pouse ne Wislne DOR, en la forme maintient le dfaut octroy contre la dfenderesse laudience du mardi cinq (05) Fvrier deux mille Treize (2013) une (01) heure de laprs-midi ; ce pour navoir pas t rabattu aux termes de larticles 287 du code de procdure civile Luc D. HECTOR. Admettre le divorce du sieur Mackenson JEAN et la femme ne Wislne DOR pour INCOMPATIBILIT DE CARACTERE envers son mari au vu de larticle 217 du Code Civil Hatien. Prononce la dissolution des liens matrimoniaux ayant exist entre les dits poux ce destins le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la Capitale sous peine de dommages-intrts envers les tiers et de rdiger lacte divorce des poux pr-cits ; Commet lhuissier Mikerlange PIERRE de ce dpens en raison de la qualit des parties. Donn de nous, Me. Rubin SYLVESTRE, juge du Tribunal de Premire Instance de Miragone en audience publique et en ses attributions civiles de divorce du Mardi cinq (05) Fvrier deux mille Treize (2013) ; An 210 me de lIndpendance, en prsence du Ministre Public reprsent par Me. Nestac Franois, Av. Subs. Du Commissaire du Il est ordonn tous huissiers sur ce requis de mettre le prsent jugement lorsquils en seront lgalement requis. susdits. POUR EXPDITION CONFORME COLLATIONNE : AU NOM DE LA LOI Vu la loi nempche. Parquet de Miragone, le 13 Mars 2013. Me. Nestac Franois, Av. Mag. PAR CES MOTIFS, le Tribunal aprs en avoir dlibr au vu de la loi par lanalyse des pices du dossier et sur les conclusions conformes du Ministre Public reprsent laudience par Me Mesner ELISM, Av. Substitut Commissaire du Gouvernement prs le parquet du Tribunal de Premire Instance de Miragone, sest dit comptent pour entendre la cause des parties en dclarant recevable, laction introduite par le sieur Prevus RIGUEUR pour y tre conforme la loi en la forme. Par consquent, RIGUEUR ce pour navoir pas comparu laudience du 15 Mai 2012 et celle du 19 Juin 2012 en excution lAvant dire Droit ordonnant la comparution personnelle des deux parties et pour navoir pas t rabattu quoique rgulirement assigne et somme daudience et pour avoir t prsent au Tribunal laudience du 19 Juin 2012 mais refuse de sintroduire la salle daudiences, au vu de larticle 287 du Code de Procdure Civile Luc D. Hector. Au fond ordonne le partage du bien litigieux soit les 25/100 de carreaux de terre situ Pemel (Fond-des-Ngres) entre le requrant Prevus RIGUEUR et la dame assigne Heronise MONDSIR au regard du rapport du notaire Ohnet E. DUBOIS de Novembre 1990 par acquisition faite conjointement do 12/100 et demi chacun deux (requrant et assigne), ce, au vu de larticle 674 du Code Civil Hatien et de larrt de la cour de Cassation Haitienne du 09 Fvrier 1982. Ordonne le dguerpissement de toutes personnes ayant occupes illgalement cette portion de terre sans droit ni qualit ainsi que la dmolition de toutes constructions riges illgalement condamne la partie dfaillante, madame Heronise MONDESIR vingt mille (20.000) gourdes de dommagescommet lhuissier Cherestant ST-FELIX de ce sige pour laccomplissement des formalits Donn de Nous, Me. Nerva VILMONT, Av. Doyen du Tribunal de Premire (suite p 15)

PAGE 15

Page 15 TI GOUT PA TI GOUT ak Jan Mapou Instance de Miragone remplissant la fonction du juge en audience Civile ordinaire en prsence de Me. Mesner ELISME, Avocat, Substitut Commissaire du Gouvernement prs le Parquet du Tribunal de Premire Instance de Miragone avec lassistance du citoyen mardi neuf (09) Octobre deux mille douze (2012), onze heures dix minutes (11 :10) du matin, An 209 me de lIndpendance. Il est ordonn tous huissiers sur ce requis de du Ministre Public prs les Tribunaux Civils dy tenir force publique dy prter main forte lorsquils en seront lgalement requis. Il est port la connaissance des intresss qu la date du neuf Novembre deux mille Sept (9 Novembre 2007) le Tribunal de Premire Instance de Port-au-Prince a rendu une dcision entre les poux Delourd DALUS, la femme ne Herline SOUFFRANT. DONT LE DISPOSITIF EST AINSI LIBELL : PAR CES MOTIFS, le Tribunal aprs examen sur les conclusions du Ministre Public, maintient le dfaut octroy contre la partie dfenderesse laudience Admet en consquence le divorce de la dame Herline SOUFFRANT davec son poux le sieur Delourd DALEUS pour injures graves et publiques. Prononce la dissolution des liens matrimoniaux existant entre les Commune de Delmas de transcrire sur les registres ce destin le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la Capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers sil y chet ; commet lhuissier Jean Claude BEAUVAIS de ce les dpens. Pour ordre de Publication : Me. Jean Marie Robert PAULVIN, Av. PAR CES MOTIFS, le Tribunal aprs examen, sur les conclusions du Ministre Public, maintient le dfaut octroy contre le dfendeur laudience prcite consquence le divorce de la dame Faradiane DUMAY davec son poux Gotty DUROSIER pour injures graves et publiques. Prononce la dissolution des liens matrimoniaux ayant exist entre les dits poux. Ordonne transcrire sur les registres ce destins le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la Capitale sous peine de dommages-intrts envers les tiers sil y chet. Compense les dpens. Commet lhuissier Vilneret GABRIEL pour AINSI JUG ET PRONONC PAR NOUS, Jacques Hermon CONSTANT juge en audience civile et publique de ce jour vingt-quatre Janvier deux mille Treize en prsence de Me. Jean Claude DABREZIL Substitut commissaire du Gouvernement de ce ressort Lomeau MAXAU. PAR CES MOTIFS; le Tribunal aprs examen sur les conclusions du Ministre Public, entendu maintient le dfaut octroy contre la dfenderesse laudience prcite pour le profit dclare fonde la dite action. Admet en consquence le divorce du sieur Frantz CHARLES davec son pouse ne Amlina GUILLAUME, pour injures graves et publiques aux torts de lpouse. Prononce la dissolution des liens matrimoniaux ayant exist entre les dits poux. Ordonne Prince, de transcrire dans les registres ce destins le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la capitale sous peine de dommages-intrts envers les tiers sil y chet ; compense les dpens lhuissier Vilneret GABRIEL pour AINSI JUG ET PRONONC PAR NOUS, Me. Raymond JEAN MICHEL juge en audience civile et publique en date du vingt Octobre deux mille Sept, en prsence de Me. Jean Claude DABREZIL Substitut Commissaire du Gouvernement de ce ressort avec Me. Jean Chenier GOURDET, Av. Depi kk mwa nap suiv ak anpil enter evolisyon kominote ayisyen nan Miyami-an. Se ak anpil satisfaksyon l nou gade pou nou w apre 25 ane, kokennchenn evolisyon ki ft espesyalman nan domn politik. L nou konsidere nan ane 80 yo se te yon ti ponyen Ayisyen pwofesyonl ki te ankadre yon majorite ayisyen ki t ap debake nan tout Florid-la nan kondisyon nou tout konnen, L nou konsidere Ayisyen sa yo kite lakay yon men Florida) San bliye Patrick Gaspard ki te konseye politik prezidan Barak Obama yo fenk nonmen anbasad nan Afrik di Sid Nan peyi afriken yo, se pa pale. Nan peyi Kanada, se pa de Ayisyen ki rive nan pozizyon majistra osnon konseye minisipal. An nou site kk : Michel Adrien Majistra vil Mont Laurier nan Kebk Ulrick Cherubin (nan vil Damos, Abitibi-Temiscamingue (Kebk toupre Ontaryo) Franz Benjamen, powt, konseye minisipal pou rejyon Montral Kettly Beauregard, konseye minisipal rejyon Montreal Monica Ricourt, konseye minisipal Montreal Jean Alfred: Depite Pati KebekwaAsanble Nasyonal Kebk, Madam Viviane Barbot: Depite ayisyen onivo federal Emmanuel Dubourg : Depite Asanble Nasyonal Kebk Mireille Appolon : Konseye Minisipal, Gatineau Kebk Michaelle Jean Gouven Jeneral Peyi Kanada Se pa tout non. Gen plis toujou. Nou dwe kenbe momentum pwogr sa-a. Nou dwe kontinye pouse pou pi devan. Tankou prezidan Barak Obama di Lets go forward An nou pase yon vits sipery. Nou pa ka penmt pou n f bak. Nou pa ka kite zt ganyen batay sa-a. Nan politik fk ou konsistan. Fk ou odasye. (The audacity of Hope) Pou kominote ayisyen-an ki fenk sot nan premye pati yon eleksyon pou majistra vil N Mayami, yon eleksyon ki pa f triyaj nan mitan 6 kandida yo, se moman rekonsilyasyon. Bliye move pawl; bliye move konptman; echanj pimanzwezo nan radyo, toya nan televizyon, kout wanga devan pt souke yon ti listerin nan bouch nou pou eliminen vye gou anm sa yo. Pase yon ti plim poul nan zry nou pou lchase move son sa yo Nou pa pi mal pase zt. Zt di e f pird men Apre move tan se lakansyl rekonsilyasyon. Se yon esperyans demokratik e se sten nou aprann anpil; sa pral ede nou poli konptman nou nan pwochen konpetisyon elektoral yo. Nou mande kominote-a pou yo ltgt tout move must regain North Miami Si sa rive, k listwa ayisyen pral kondisyon. Patisipe nan avansman kominote-a. An avan pou yon konbit kominot. Nou mande tout lt kandida ki pdi yo pou yo ankadre Lucie Tondreau ak yon deklarasyon sip pou retire gou fyl eleksyon mwa Me-a pou nou ka souse ansanm madi swa 4 jen yon piwouli laviktwa pandan n ap chante an k: I love Lucie! Jan Mapou mapoujan@bellsouth.net Lucie Tondreau for Mayor-City of North Miami, Fl. Majistra Andre Pierre andose kandida Lucie Tondreau devan, yon men dy, sou yon ti kannt ak yon ti ralf sou do yo ; f laplanch nan kondisyon malouk yo te ye, pou rive dekole opwen pou asimile tt yo, kreye yon fanmiy, f edikasyon pitit yo ak pitit-pitit yo, patisipe nan devlopman sosyete peyi Etazini nan tout domn sosyal, edikatif, ekonomik e politik; km obsvat nou bat bravo pou kominote ayisyen-an. Se vre gen fopa. Se vre gen move aksyon ak move zak ki komt men, nan lavi-a, ki mon ki paf? Ki kominote mon klkeswa nasyonalite yo ki inosan? Men l gen yon kominote tankou kominote ayisyen nan Florid la, f gwo jef pou adapte yo kmsadwa nan yon anviwonnman tounf ki depaman ak kilti yo, lang yo; yon lt fwa ank nou dwe di ayibobo. Chans Ayisyen, ske anndan kominote-a gen anpil bon edikat ak aktivis kap edike, ede, gide, konseye, leve kanpe pou kominote-a vanse. Depi zt atake youn Ayisyen, nou tout kanpe pou nou defann dwa, resp ak diyite nou. Depi yo manke nou dega, se pa kolonn nan pran beton-an pou kontre sousi ak yo. Gen yon nouvo jenerasyon kap monte an bandisyon. Jenn ayisyen ki konnen sistm nan e ki pare pou tout evantyalite. Yo edike. Yo pale bon angle. Yo konn dwa ak devwa yo. Kidonk, se pa ni nan yon ane osnon 10 ane nap kapab jwenn rezilta travay pou monte fondasyon kominote-a. Se tigout pa tigout. Nan komansman ane 80 yo pa ekzanp nou te konnen yon sl grenn avoka(Mt Guerrier ki malerezman mouri an Ayiti nan yon aksidan apre li tal pase yon ti vakans komsan-pwopriyet, edikat, teknisyen konpit, pwofesyonl nan domn real-estate, asirans, elatriyef mikalaw. Tou sa, se yon syk travay di nan kondisyon malouk. E se grasa edikat yo, ak ankadreman pwofesyonl ayisyen yo, ak aktivite aktivivis yo ki pa te p pran responsablite akonpaye kominote-a. Jodi-a, gen yon jenerasyon Ayisyen konsekan; pwofesyonl kap kontinye trase chemen, kap louvri bary politik. Pozisyon lidchip ki penmt non-slman kominote-a gen reprezantan pa li, pou ede-l e gide-l men tou patisipe nan devlopman total-kapital vil yo, pataje konesans ak konpetans ak lt gwoup etnik yo. Se grasa aktivis nou yo si Ayisyen ka vote, poze kanditati kidonk patisipe nan vi politik, gen dwa sivik Martin Luther King te kanpe nan menm vizyon imanit Toussaint Louverture-la Se grasa ak premye lid sa a yo ki pa te f nou wont ki f jodi-a nou jwenn Ayisyen natif-natal, Ayisyen-Ameriken, Ayisyen-Kanadyen, Ayisyen Franse ki gaye toupatou sou lat ki nan pozisyon majistra, konseye minisipal, komisyon, jij Pa slman nan Miyami men toupatou nan peyi Etazini, Kanada ak an Frans. travay kon borik, al lekl edike tt yo, edike pitit yo ki penmt nou jwenn nan dyaspora-a youn tralye Ayisyen kap f on peyi yo, on nou tout Ayisyen nan pozisyon lidchip. An nou site kk non(pase osnon prezan) NY) Majistra Noramie Jasmine (Spring Valley-NY) Carri Solange (Nassau CountyNY) Marie St FleurDepite eta Massachussetts Harry Larosillire (Plano nan Eta Texas) Kwame Raoul, senat (Eta Illinois) Linda Forry Senat (Eta (Massachussets) Joseph champagne majistra (South Toms River New Jersey) Marie Erlande Steril (North Miami, Florida) Majistra Andre Pierre (North Miami, Florida) Majistra Joe Clestin (North Miami, Florida) Majistra Philippe Derose Majistra (El Portal, Florida) Phillippe BrutusDepite eta Florida Daphnee Campbell Depite (Eta, Forida) Frantz Pierre Konseye Minisipal (North Miami Bch) Makerson Mc Bernard Palm Bch, Florida) Jean Monestime Komisyon, (Miami-Dade, Florida) Jacques Despinosse (konseye minisipal, (North Miami, santiman malmouton, tout vye gy pachiman. Ansam-ansanm an nou bay lebra pou yon pi bon demen. An nou kontinye f listwa pou pitit nou yo ka kanpe ak fyte l yap pale de Noumenm Ayisyen, de kontribisyon Ayisyen nan peyi Etazini espesyalman nan vil North Miami ki klase km 10m pi bl vin nan tout peyi-a kote gen yon majorite Ayisyen. Nou toujou ap preche tt-ansanm, men yon okazyon pou nou bay lekzanp. Mete-l an pratik pou voye yon mesaj solidarite nan yon kokennchenn konbit pou voye kandida Lucie Tondreau monte. Lucie kapab. Li konpetan. Lucie gen ak defen p Jean Juste, nan Veye Yo, nan Grassroot Coalition ak nan yon bann lt ganizasyon dwa mon pou yo trete fr ak s nou yo ak resp, ak diyite. Lucie te gen 7-an depi li ak fanmiy li kite Ayiti akoz Dk Duvalier tap peskite papa-l ki te pase 6 mwa nan goulag fdimanch. Yal Kanada e se la li f majorite etid li. Lucie Tondreau pale Franse, Angle, Panyl ak Kreyl. Kanta pou Kreyl lamenm menm, l lap pale-l outadi se janbon nan bouch blan. Se nan inivsite Sosyete Koukouy Nouyk li derape etid-metriz li nan lanng kreyl la. E se noumenm Jan Mapou ki te pwofes-l. Kidonk li soun Koukouy ki soti nan menm matris lidchip ak Marleine Bastien, Gepsie Metellus, Teacher Carline, Edeline ClermontMondestin, Yolande Thomas ak yon bann lt lid kominot ki dj f prv yo nan Miami. Nan ane 2002, Miami Herald te di-l e yo te ekri-l nwa sou blan l yo te andose Lucie tondreau ki te anfas Dorin Rolle pou komisyon distri-2, Miami-Dade County. Miami Herald te ekri Lucie Tondeau pare pou li rantre nan gouvennman. Se yon fs politik ou pa jwenn fasil nan jenn kominote imigran yo Kidonk nan kafou chemen jennen sa-a kote 2 kominote fasafas pou pozisyon majistra nan North Miami li enptan, li nesesE, soun devwa patriyotik, pou nou ankadre madam Lucie Tondreau. Gen 25 ane dj depi nan yon kokennchenn manifestasyon kiltirl yon ekip konpatriyt jounalis ki te gen nan tt yo Pierre Mendes Alcindor, Lucie Tondreau ). Yo te rele-l La nuit des trophes Se te yon nan pi gwo aktivite kiltirl ayisyen nan Miyami nan epk la ki te ft nan Gusman Center For The Performing Arts. Yo te remt trofe bay tout edikat, jounalis, aktivis, atislid kominote-a pou travay yo nan ganize kominote ayisyen-an. Enben, jodi-a 25 ane pita, se tou pa kominote-a pou nou montre rekonesans nou, depoze travay Lucie Tondreau f nan domen jounalis, nan radyo, nan televizyon ak sou beton-an ak travay lidchip li pral kontinye f nan City of North Miami. Nou mande tout konpatriyt ki ka vote pou yo soti al depoze youn bilten pou Lucie Tondreau. Nou mande tout sitwayen Ayisyen-Ameriken pou madi 4 jen 2013, bon-bon pou y al bife # 76, depoze vt yo pou madam Lucie Tondreau. Li merite-l. Nou pa ka pdi North Miami. Sonje zt te di we

PAGE 16

Page 16 BACK PAGE Haiti tlcommunication international (Hatel) seront vendues aux enchres ce mois de juin 2013, pour payer les cranciers de la compagnie dsormais en faillite, informe la Direction gnrale des impts (Dgi) au cours dune rencontre avec la presse, le lundi 27 mai. un moment o linventaire des biens de la Hatel est en cours, et son actif estim zro daprs le titulaire de la Dgi Jean Baptiste Clark Neptune, une partie des biens dj valus feront lobjet dune vente la crie au cours du mois. Le premier btiment qui doit tre vendu est estim plus d1 million de dollars amricains, le second plus de 457 mille dollars amricains, la troisime construction plus de 976 mille dollars amricains et la quatrime plus de 800 mille dollars amricains, selon les chiffres communiqus par lavocat de la Dgi, Rommial Petit. Cest le cabinet du notaire de Jean Henry Cant qui est en charge de ces transactions. La dette de la Hatel est value plus de 95 millions de dollars amricains et plus de 2 milliard de gourdes. Ltat reste le crancier principal, fait savoir Clark Neptune. Le tribunal de premire instance de Port-au-Prince a mis le 4 juillet 2012 un jugement dclaratif de faillite. La compagnie avait aussi pass 7 mois sans payer ses employs avant dtre dclare en banqueroute, indique encore la Dgi. Celle-ci annonce quune plainte est dpose par devant la justice hatienne contre le principal propritaire, Franck Cin, pour Dans des interventions travers les mdias, Mr. Cin a contest les dmarches de la Dgi, estimant quelles sont bases sur des motifs autres quconomiques et administratifs. Franck Cin avait t emprisonn en juin 2007 puis libr en juillet 2009. Il avait t accus davoir provoqu la faillite de la socit caribenne de banque S.A (Socabank). Le responsable du Rseau national de dfense des droits humains (RNDDH) Pierre Esprance a t lu lundi (27 mai) en Turquie secrtaire gnral de la Fdration internationale des ligues des droits de lhomme lors dune lection qui a vu lavocat iranien, Karim Lahidji, devenir le nouveau prsident de la FIDH. Llection des nouveaux responsables de la FIDH a eu lieu Istanbul, en Turquie o les ligues membres de la FIDH taient runies pour lire le nouveau Bureau international et Linstitut International pour la dmocratie et lassistance lectorale, IDEA International, a organis mardi une rencontre entre les diffrents partis politiques, autour de la prparation de la loi lectorale. Lobjectif de cet atelier est de permettre aux partis politiques hatiens de faire des propositions sur la prochaine loi devant prsider lorganisation des prochaines lections, a dclar la directrice de Programme Hati IDEA international, Marie Laurence Jocelyn Lassgue. Mme Lassgue a jug pertinent que les partis politiques puissant apporter leurs recommandations, en raison du rle fondamental quils jouent dans la ralisation des lections. Ces recommandations doivent tenir compte des irrgularits que lancienne loi Il est essentiel que lensemble des partis sassoient ensemble pour dire ce quil veulent a soutenu Mme Lassgue. Plusieurs reprsentants de partis politiques, notamment les partis Tt Kale hatien, RDNP, Libration, PNDPH ont applaudi la dmarche de lIDEA, qui, croient-ils, sera Toutefois, certains se disent proccups, face certaines drives qui ont eu lieu lors du droulement des dernires lections. Pour sa part, la secrtaire gnrale du Rassemblement des dmocrates nationaux et progressistes (RDNP), Myrlande Manigat, croit important que des rformes se fassent au niveau de la loi lectorale pour en avoir t victime lors des prsidentielles de 20102011. Aussi, elle appelle les partis politiques tre attentifs toutes les tapes qui conduiront la mise sur pied de la loi lectorale.