<%BANNER%>
DLOC
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00527
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869
System ID: UF00098809:00560


This item is only available as the following downloads:

( PDF )


Full Text

PAGE 1

Au milieu du suspense des prsidentielles de 2010-2011, visite du Secrtaire gnral de lONU, Ban Ki-moon accompagn de Ren Prval au centre et ( droite) de Edmond Mulet Le buzz de la semaine : un dput qui se met genoux pour remercier le prsident Martelly Le Prsident Michel Martelly et lAmbassadeur des Etats-Unis Pamela White font constamment assaut de courtoisie lun envers lautre ( / p. 6) ( / p. 5) ( / p. 4) MEYER, 18 Mai Le film documentaire de Raoul Peck sur Hati, Assistance mortelle, a une rsonnance internationale. En effet, il faudrait peut-tre y rapprocher dabord la dcision dune Reprsentante amricaine, Barbara Lee, de dposer au Congrs un projet de loi pour monitorer laide amricaine pour la Reconstruction dHati au lendemain du sisme du 12 janvier 2010. Assistance mortelle est une dnonciation du dtournement des milliards de laide post-sisme par les puissances trangres, et pour commencer les Etats-Unis, en consacrant les fonds leurs besoins propres plutt quau pays victime. aussi une incursion dans le auront( / p. 7) ( / p. 2) Travaux de modernisation du bord de mer de Jacmel (photo Hati en Marche) Un tap tap plus que surcharg photo Thony Blizaire Rapparition PORT-AU-PRINCE, 19 Mai Le Premier ministre Laurent Lamothe rpte incessamment que le gouvernement a engag sans dsemparer la lutte contre la corruption dans ladministration publique. PORT-AU-PRINCE, 15 Mai Existe-t-il un service de la Circulation En Hati ? Autrefois ce dpartement rattach lArme dHati soccupait de deux questions principales. La distribution du permis de conduire. PORT-AU-PRINCE, 14 Mai Pas trs malin de la part des pouvoirs en place de dcider de commmorer leur anniversaire, comme ce 14 Mai les deux premires annes de mandat du prsident Michel Martelly. Cela permet de geler la situation sur le moment prsent, comme un droulement dimages soudain freezed, et comme en Hati la critique est aise, le gouvernement en prend fatalement pour son grade. Le pouvoir en place semble stre divis en deux pour y faire face. Dun ct le prsident Martelly a chauss ses bottes de cent lieues. Parcourant le pays dans tous JACMEL, 18 Mai Les prochaines lections auront-elles lieu ? Rcemment le leader du RDNP (Rassemblement des dmocrates nationaux progressistes), Mirlande Manigat, se rvoltait contre des dclarations de lactuel Ambassadeur des Etats-Unis with Pascale E. Taddeo (page 10)

PAGE 2

Page 2 EN BREF ... EN PLUS ... La circulation des vhicules en sassurant que celle-ci se droule conformment aux rglements. Aujourdhui on a limpression que ni lune ni lautre nexiste. Le permis de conduire nest apparemment pas distribu par un organisme comptent. La circulation ne suit aucun rglement sinon lanarchie la plus totale. Pourtant le service de la Circulation existe bel et bien. Puisquil y a un directeur gnral. Et probablement de nombreux assistants directeurs. Et bien sr les agents de la Circulation. Oui, il existe donc bien un service de la Circulation mais qui semble soccuper de tout sauf de la Circulation. A commencer par le commencement : le permis de conduire. Autrefois pour passer son permis comme dans tout pays sur la terre on devait apprendre le code de la route dans un petit livre cet effet. Ne vous avisez pas de considrer que cest pareil au code amricain ou europen, le code hatien avait ses qui que vous soyez, prparer lexamen. Il tait donc essentiel de savoir lire. Ou alors davoir appris avec une cole dapprendre conduire reconnue par lEtat hatien. Aujourdhui nos compatriotes prennent le volant avec un permis de conduire quils ont achet on ne sait o nous disons acheter parce que aucun service de la Circulation digne de ce nom ne saurait dlivrer un permis des individus qui nont dautre nom que : ou meurtriers, ou suicidaires Rcapitulons : Un permis de conduire obtenu de toute vidence sans avoir pass aucun test. Ni thorique. Ni pratique. Une conduite automobile menaante pour la vie : et des autres (passants et conducteurs), et de soi-mme. Ou assassins. Ou suicidaires Et un service de la Circulation quon ne retrouve ni en amont, ni en aval. Ni pour lexamen que doit passer tout nouveau conducteur. Ni au niveau de la Circulation dans les rues. Par exemple, le gouvernement croit bien faire en compartimentant les nouveaux axes rhabilits comme celui de Martissant-Carrefour avec une double ligne au milieu de la voie. La double ligne (double line) formelle de sortir du compartiment dans lequel vous roulez. Dans un sens comme dans lautre. au contraire pour vous doubler. En sortant du compartiment. En violant la double ligne. Dans nimporte quel pays, ce serait un immense scandale. Un crime abominable Et qui vaudrait au violateur de se voir enlever son permis de conduire vie. Chez nous rien de tel. Au contraire cest le conducteur en rgle (car il en existe encore quelques-uns) qui se fait insulter. Imbcile, cest une bourrique que vous conduisez ! Ne rpondez surtout pas. Cest pitoyable puisque tous ces fous ont raison. En effet on ne leur pas appris ce quest une double ligne, ni le principe du droit de passage et que la voiture qui va en ligne droite a la priorit sur celle qui tourne, ni que vous ne devez pas dmarrer sans avoir bien regard si une voiture nest pas presque au mme niveau Ni mme que lorsque la lumire devient verte il faut vous dpcher de passer et que ce nest pas le moment de ralentir pour prendre un passager On sarrte o lont veut, on double comme on veut, on dmarre comme on veut. On tombe en panne o lon veut Et tout cela la barbe de lagent de la circulation qui ne semble pas savoir davantage que le conducteur en question. Ou alors qui sen fout royalement. Toujours sur laxe MartissantCarrefour o les conducteurs normaux (car il en existe encore quelques-uns, les pauvres !) ne savent o donner de la tte au milieu de tous ces chauffards qui dboulent en 4 ranges parce que ayant travers allgrement et impunment la double ligne. Et vous devinez, la circulation vite bloque. Toutes les deux minutes, bloque nouveau. Et toujours sans autre raison que ces fous du volant qui se foutent du tiers comme du quart. Et toujours linsulte la bouche. Au milieu de ce merdier (oh pardon !), la seule chose faire cest dabord essayer de garder son calme. Ensuite dobserver ce mange. Et devinez quoi ? Qui sont les principaux responsables du scandale ? Ils appartiennent deux catgories. Ce sont les tap taps. Ils doivent faire le plus vite que possible pour raliser le plus de courses que possible. Et ce ne sont pas les clients qui manquent. La surpopulation ce nest pas un vain mot. Or ce ne sont pas des rglements de la Circulation qui vont les arrter. Dabord ils nen savent rien, on ne leur a jamais rien appris. Ensuite mme sil y a des agents de la Circulation dans le coin, ce nest pas leur affaire. Mais cest la seconde catgorie qui vous surprendra le plus : les vhicules cylindres, des manman Landcruiser qui foutent la pagaille. Poussez-vous pour laisser passer les chefs. A grands coups de klaxon et de sirne. Tout le monde doit se jeter presque dans le ravin Ainsi va la Circulation en Hati. Puisque ce sont les chefs qui donnent lexemple, le mieux cest de vous lancer aprs eux, si vous ne voulez pas passer pour le dindon de la farce, pour le dernier des imbciles car cest le rle aujourdhui de ceux qui pensent quil y a toujours en Hati un service de la Circulation. Et que les rglements quil dicte, doivent tre respects. Que vous dire ? Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince Hati en Marche Port-au-Prince th A loccasion du 210e anniversaire du drapeau national, la ville de lArcahaie tait en fte samedi avec des milliers de citoyens qui ont investi les rues de la cit de Catherine Flon pour clbrer le bicolore hatien. Diffrents groupes de jeunes ont particip aux festivits pour rendre hommage aux anctres qui se sont battus pour lindpendance. Le prsident Michel joseph Martelly, accompagn de la Premire dame, Sophia Martelly, du Premier ministre et de plusieurs ministres et parlementaires, vtus de blanc, ont sports et de laction civique. La municipalit de North Miami a tenu le Mardi 14 Mai 2013 les lections dans le but de choisir un nouveau maire pour succder lavocat hatien-amricain Andr Pierre, dont le mandat arrive terme. Les Haitiens-Amricains, vivant dans la Ville de North Miami, ont particip largement ces lections avec la prsence de quatre candidats issus de leur communaut. Malgr lappel lanc auparavant par des leaders de la communaut hatienne exhortant nos compatriotes prsenter un seul candidat en vue dviter la confusion le jour du scrutin, on a compt plusieurs postulants hatiens. Dautre part lex-maire de la ville, Kevin Burns qui nest pas un novice, avait multipli les spots publicitaires dans certaines missions radiophoniques hatiennes et dans les journaux locaux pour amadouer le vote hatien. Rsultat: il a obtenu 33.2 % aux dpens de sa rivale la plus proche, lHatienne Lucie Tondreau avec 27.5 des votes, ce qui second tour ne sera pas facile pour lactiviste Lucie Tondreau avec la division qui svit dans la communaut Hatienne du Sud de la Floride. (Konp Mo) dbat dans les sphres diplomatiques. Ainsi les ambassadeurs de lUnion Europenne, dAllemagne et de France ont vivement dplor les critiques acerbes contenues dans ce documentaire concernant lassistance internationale en Hati. Lambassadeur dAllemagne, Klaus Peter Schick, sinsurge contre le terme assistance mortelle utilis par le ralisateur. Cest un dbat lgitime mais dangereux, prvient le diplomate qui craint que ces critiques ne dcouragent les pays donateurs. Il souligne que les jamais laide de mortelle. Cest inacceptable de dire que cest une assistance mortelle, sindigne le reprsentant de lAllemagne qui reconnat toutefois la ncessit dvaluer Le chef de la dlgation de lUnion Europenne Port-au-Prince, Javier Nino Perez, Nous sommes srs que laide arrive ceux qui en ont le plus besoin, dit-il faisant valoir que la stratgie de lUE est diffrente de celle dautres donateurs. mortelle est excessif. Il juge que la problmatique dHati est plus politique que technique. M. Delpeuch croit quil revient aux Hatiens de rendre le systme dassistance internationale plus perfectible. Cest le titre dune exposition ralise conjointement par le Muse numismatique du Cap-Hatien et celui du mme nom Port-au-Prince, au local de la banque centrale ou BRH. Les visiteurs peuvent faire connaissance avec la monnaie hatienne depuis lpoque coloniale jusquau bicentenaire de lIndpendance (2004), en observant des pices de monnaie, des billets ayant cours lgal dans notre pays. Lobjectif est de montrer que le prsent existe par ce qui a t fait par le pass. La BRH a surtout ralis que la connaissance de ce pass est dimportance capitale du point de vue identit : elle permet aux jeunes gnrations, qui reprsentent lavenir, de se construire et donne des valeurs essentielles aux citoyens pour vivre ensemble a fait remarquer un cadre de la banque, Mme Marie Jose Beaubrun. Digicel annonce le lancement de son nouveau rseau 4G, qui permettra ses clients vitesse dpendra de la localisation, des capacits du tlphone, de lheure de la journe, de la performance du site web visit, de lachalandage du rseau et du type dappareil. Ce qui fait la diffrence du rseau 4G, cest quil nest plus ncessaire davoir un hotspot mobile pour accder la vitesse 4G, la connexion Internet tant assure partout dans les zones de couverture de Digicel. Rcemment, Mr Carlo Di Antonio, Ministre du patrimoine de Belgique, a visit en Hati le MUPANAH (muse du Panthon national). Sa prsence, en Hati, entrait dans le cadre du projet de restauration des maisons Gingerbread, mis sur pied par la Fondation Connaissance et Libert (FOKAL) avec la collaboration de Wallony Bruxelles Internationale (WBI). Le Ministre belge tait accompagn de Mme Vronique Doyen et Mme Michle Sannizaire de WBI. Vendredi, Jean Ren Esprance, un agent de la 14e promotion, membre de lUDMO, a emport son arme de service. La mre de la victime a t galement atteinte de 2 balles et transporte lhpital. Au Canap-Vert, rue Dalencourt, 2 personnes, probablement des employs de Eagle Market, Ren Dalencourt et Charles Clausel, ont reu plusieurs balles, en revenant de la banque. Le dput Emmanuel Fritz Grald Bourjolly, dissident du PSP, condamne lattitude de pour encenser le prsident Michel Martelly. Le prsident de lAssemble nationale, Dieuseul Simon Desras sest dit, lui aussi, scandalis par lattitude des membres du PSP, notamment le dput de Ouanaminthe, Laguerre Noel, qui sest agenouill devant Christophienne dplore le numro un du grand corps. Ses enfants Sandrine Dominique Landrin et Steve Dominique, les familles Dominique, Landrin, Leys, Garcia, Polynice, Mathon, Rey, Liautaud, Reyer, Delatour, Brun, Valbrune, Mercier remercient tous ceux qui ne leur ont pas mnag leur affection loccasion du dcs de leur regrett Serge Dominique survenu le 9 Avril dernier et en dfunt le vendredi 24 mai prochain 5 heures PM lglise Saint Pierre de Ptionville. Cette annonce tient lieu dinvitation pour tous les allis et amis du dfunt. ( ...

PAGE 3

Page 3 LACTUALITE EN MARCHE P-au-P, 16 mai 2013 [AlterPresse] --Comme son habitude, le chef de ltat, Joseph Michel Martelly, a mis les responsables de lUnit de construction de logements et de contestant publiquement le prix du loyer des maisons au village Lumane Casimir (au nordest de la capitale), qui prvoit daccueillir des familles sinistres du sisme de janvier 2010, a observ lagence en ligne AlterPresse. Comme si le prsident ne savait pas grand-chose du parc strictement locatif quil est venu inaugurer le 16 mai 2013, il pour les donner dautres citoyens ajoute Adam. Le prix est trop lev pour des personnes vivant dans des conditions difficiles, estiment certains bnficiaires, esprant tout de mme pouvoir devenir propritaires en conomisant de largent progressivement. Je ne vais pas payer cette cage poules 1,500.00 gourdes par mois. Je prfre mettre de largent de ct pour acheter une parcelle et construire ma propre maison soutient un Certes, ce nest pas la maison de rve de quelquun, mais cest un premier pas admet le prsident Martelly, dans ses propos. Le respect et la dignit dhabiter dans un village dcent sont les plus importants, aux yeux de Martelly. Les travaux, qui ont p. 6) senquiert, en prononant son discours, du cot du loyer et du temps daccs la proprit du logement. Alors que le directeur de lUclbp, Harry Adam, dit sappuyer sur des calculs 2,500.00 gourdes, Martelly conteste et propose 1,500.00 gourdes. Pourtant, bien avant, le prsident avait annonc que ltat prendrait en charge la Ce sont 120 units de logement qui seront distribues aux locataires dici juillet 2013, mme si seulement 8 personnes ont reu symboliquement des cls la crmonie d inauguration de la phase 1 du projet prcise Adam. Constitue aprs le tremblement de terre du 12janvier 2010, la base de donnes de Le Village Lumane Casimir au Morne Cabrits lorganisation internationale de la migration (Oim) a servi de support dans le choix des premiers locataires. Le revenu moyen de la catgorie cible a t le critre de slection, selon un consultant du projet, requrant lanonymat. Arborant des maillots frapps dun msi prezidan Martelly plusieurs des 120 premires personnes slectionnes ont manifest leur insatisfaction. On ne savait pas que ctait des maisons louer. Personne ne nous la dit avant. On pensait quon allait payer progressivement et, au bout dun certain temps, on serait des propritaires de famille en provenance dun camp de personnes dplaces Cit Soleil (municipalit au nord de la capitale). Cependant, dans ltat actuel de la lgislation hatienne, les gens ne seront jamais propritaires des maisons, puisque les terres proviennent dune dclaration dutilit publique de la zone, souligne le directeur Adam AlterPresse. Ltat ne peut pas prendre des terrains privs LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI EXTRAIT DES MINUTES DU GREFFE DU TRIBUNAL DE PREMIERE INSTANCE DE MIRAGOANE PAR CES MOTIFS, le Tribunal aprs examen et aprs en avoir dlibr au vu de la loi, le Ministre Public entendu dans ses conclu sions crites en la forme et au fond, favorable laction du requrant, accueille laction intente en divorce par le sieur Malon THELISDOR contre son pouse ne Marie Claudette JEUNE, en la forme maintient le dfaut octroy contre la dfenderesse laudience du mardi cinq (5) Fvrier deux mille Treize (2013) deux (02) heures de laprs-midi ; ce pour navoir pas t rabattu aux termes de larticle 287 du code de procdure civile Luc D. Hector. Admettre le divorce du sieur Malon THELISDOR et la femme ne Marie Claudette JEUNE pour INCOM PATIBILIT DE CARACTERE conformment au vu de larticle 217 du code Civil Hatien. Prononce la dissolution des liens matrimoniaux le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la Capitale sous peine de dommages-intrts envers les tiers et de rdiger lacte de divorce des poux prcits ; Com raison de la qualit des parties. DONN DE NOUS, Me. Rubin SYLVESTRE. Juge du Tribu attributions civiles de divorces du mardi cinq (05) Fvrier deux mille Treize (2013) ; An 210me de lIndpendance, en prsence du Ministre Public reprsent par Me. Nestac Franois, Substitut Commissaire du DSIR du sige. Il est ordonn tous huissiers sur ce requis de mettre le prsent la force publique dy prter main forte lorsquils en seront lgalement requis. En foi de quoi la minute du prsent jugement est signe du Pour expdition conforme collationne Pour ordre de publication : Me. Magnol Franois. 2010-2011 : Le duel Mulet Prval p.1 Les lections auront-elles lieu ? p.1 Entre bilan et carnaval p.1 Avons-nous un Service de la circulation ? p.1 Hati devra trouver elle-mme son salut p.1 Village Lumane Casimir p.3 Rapparition des militaires dits dmobiliss p.1 Municipales North Miami : Lucie Tondreau en ballotage dfavorable p.2 Dona Karan showcases at The Little Haiti Cultural Center p.10 Death of singer Teri Moise p.10 Lconomie verte : la rductions des pertes p.15

PAGE 4

Page 4 UNE ANALYSE lectorale et aux meutes, une rvolution le forcerait partir. Je navais ni la capacit, ni le pouvoir ni aucun intrt le mettre sur un avion. Le Toronto Star revient alors sur les lections du 28 novembre 2010 qui dmarrrent dans une atmosphre franais petit-ngre Cela parce que lauteur du documentaire Assistance mortelle est trs critique pour les grandes puissances, notablement les Etats-Unis, qui ont un long pass dimmixtion dans les affaires hatiennes. Le pays a t occup pendant 19 ans par les Marines (1915-1934). Plus prs de nous cest un ( champ politique, histoire de prouver comment ces puissances tablissent leur pouvoir de contrle sur le reste de lhumanit. Et quel meilleur exemple que les dernires lections La Reprsentante amricaine Barbara Lee ( / p. 5) prsidentielles en Hati. Dautant que le ralisateur de Lumumba a eu la primeur ce sujet des premires dclarations ses mots comment il a t menac par lex-numro 1 de la communaut internationale en Hati, le canado-guatmaltque Edmond Mulet, de lexpdier en exil sur lheure, sil sopposait la volont internationale. Jai reu un appel de Mr. (Edmond) Mulet, qui tait le chef de la Minustah, me disant : Monsieur le Prsident, cest un problme politique, nous allons vous placer sur un avion et vous vacuer. A cela je lui rpondis, poursuit Ren Prval : Amenez votre avion, venez me chercher au Palais, passez moi les menottes et tout le monde verra que cest un kidnapping. Edmond Mulet, aujourdhui Secrtaire dEtat adjoint pour les Forces de Maintien de la Paix des Nations Unies, apporte un dmenti formel dans le Toronto Star, journal canadien. avion militaire amricain qui emmena en exil le dictateur Jean Claude Duvalier (7 fvrier 1986). 18 ans plus tard, un autre avion fut envoy par Washington pour vacuer Jean-Bertrand Aristide qui faisait face une tentative de renversement (29 fvrier 2004). Raoul Peck de commenter dans une interview au Toronto Star : Vous avez un petit groupe dambassadeurs qui se considrent comme les gouverneurs dHati. Ce sont eux qui tablissent la politique que le pays doit suivre. Ce sont eux qui crent les gouvernements. Ils prfrent mettre en place un dictateur, pourvu quils puissent contrler le pays. Assistance mortelle ne prcise pas quelles taient les fameuses recommandations amricaines mentionnes plus Martelly face Mirlande Manigat. Et les protestations de la communaut internationale sarrtrent pile. Ainsi que les meutes. Revenons un peu sur les dmentis de Mr. Edmond Mulet. Si aucun avion ne fut envoy pour embarquer le prsident Prval, par contre la rpression contre le parti au pouvoir, INITE, navait pas tard. Le visa dentre aux EtatsUnis de tous les cadres du parti et organisateurs de la campagne de son candidat, Mr Jude Clestin, a t instantanment rvoqu. Et linformation rpercute dans la presse par les allait tre aussi suspendu. On ne saurait donc tre plus clair Et tout sera rtabli aprs la victoire de Michel Martelly. Sans plus dexplications. Mais Ren Prval de son ct sort-il tout blanc de ces vnements ? Na-t-il pas commis des erreurs graves ? Probablement. Dabord son refus dendosser assez clairement Reconstruction (CNE), et homme daffaires, Jude Clestin. Prval a trop longtemps tergivers, jou avec les ambitions des uns et des autres. Tantt la rumeur voulut que son choix pourrait tre le premier ministre Jean Max Bellerive, tantt son pouse, Elizabeth Dbrosse Delatour Prval Et mme en dernier lieu, lex-premire dame, Mirlande Manigat. Peu avant les lections, il convoqua une confrence de presse pour (nous) dclarer verbatim : Le prsident na pas de candidat. Oui, cest ce quil a voulu viter. Paratre endosser ouvertement la candidature dun poulain. Afin justement lections se termina donc presquen queue de poisson. Quelques jours plus tard, le conseil lectoral proclama les deux gagnants ou candidats appels aller au second tour. Ctait Mirlande Manigat et Jude Clestin. Sur ce les meutes recommencrent encore plus violemment. Les principaux axes de la capitale furent ferms lectoral ( Ption-Ville) aux cris de Vive Michel Martelly Tandis que le sige du parti au pouvoir, INITE, fut incendi. Runion des grands ambassadeurs (USA, Canada, lOrganisation des Etats Amricains (OEA). Celle-ci procda un semblant de recompte des votes. Puis conclut de remplacer Jude Clestin par Michel Martelly. Ce dernier devant donc affronter Mirlande Manigat au second tour. Mulet au Palais. Alors le problme est rsolu ? Rponse du reprsentant des Nations Unies : Non, de pagaille. Les bureaux de vote taient ouverts depuis quelques heures que 12 des 18 candidats la prsidence tinrent une confrence de presse improvise dans un htel de la capitale (Karibe Convention Center) pour dnoncer les fraudes supposment en faveur du candidat du parti au pouvoir. En loccurrence Jude Clestin, responsable dun organisme gouvernemental de construction, et un proche de Mr Prval. Tandis que des centaines de partisans dautres candidats (principalement le populaire chanteur Michel Martelly) se rassemblaient automatiquement devant lhtel Karibe. Puis gagnaient les rues. Ce qui semble enlever lvnement son caractre dimprovisation. Le premier tour des il ne lest pas. Si les rsultats ne sont pas conformes aux recommandations de la mission Amricaine nous ne les accepterons pas. Alors de poursuivre Prval : Dans ce cas, pourquoi avoir des lections ? Cependant Edmond Mulet nie galement cette version des faits. Cest lui au contraire qui aurait dit Ren Prval : Pourquoi le prsident est lu par des moyens frauduleux ? Mulet trouve aussi le moyen de manifester un certain racisme dans sa rponse au Toronto Star. Selon lui, le cinaste Raoul Peck na pas chapp lui non plus ce travers bien hatien consistant refuser toujours dadmettre ses erreurs. Pa faute moi. En

PAGE 5

Page 5 DE LACTUALITE ( ( en Hati, Pamela White, sur la Voix de lAmrique, o celleci considre que vu le retard dj pris dans le processus de formation de lorganisme lectoral (CEP), les lections dans les affaires politiques du pays. Il est vrai quelle aurait dj t victime de ce genre mortelle, actuellement en circulation. Mais quelle peut tre la vraie raison pour renvoyer les lections car ce nest pas ce qui empche le peuple de manger sa faim ni le pays davoir des emplois Tout comme personne ne peut forcer les Etats-Unis Il ne semble rester par consquent quune seule hypothse. Comme son opposition le rpte lenvi depuis plusieurs mois, le prsident Martelly ne semble pas prt pouvoir gagner les lections. Secundo, Washington et lui ont les mmes intrts. Le candidat du parti au pouvoir en 2010, lhomme daffaires Jude Clestin Mirlande Manigat et Michel Martelly au moment de sengager dans un dbat lectoral Moi je ne suis quun petit poisson, dit-il en substance. Il existe dans le pays deux grands leaders. Ce sont Jean Claude Duvalier et Jean-Bertrand Aristide. Il existe deux forces politiques. Ce sont les Duvaliristes et les Lavalas. Or ils ne peuvent pas se sentir. Ils sont en guerre. Mais une guerre qui na rien rapport au pays. Je considre de mon devoir de les runir les uns et les autres autour de la mme table. Mais une union quil sait comme tout le monde impossible. Rconcilier les victimes avec leur ancien massacreur La professeure de sciences politiques, Mirlande Manigat, faisait face au second tour des prsidentielles, dbut 2011, au chanteur Michel Martelly. Alors quelle tait en tte dans les rsultats du premier tour, cest son concurrent Michel Martelly qui fut lu. pas tellement dguis de la communaut internationale. En tte, les Etats-Unis. Mais plus significativement peut-tre que lAmbassadeur Pamela White, le prsident Martelly vient de commettre certaines dclarations le 14 Mai dernier, au milieu des crmonies de commmoration du second anniversaire de son arrive au palais national, qui peuvent faire douter cette anne comme prcdemment annonc. Soulignons que lesdites lections (renouvellement dun tiers des siges du snat et de toutes les assembles communales) sont dj en retard de plus dune anne. Dj quelles risquent de remanier passablement larithmtique parlementaire, mais vu quun second tiers du Snat arrive aussi chance lanne prochaine (ds janvier 2014), il faudrait alors convoquer un seul vote. Et la question devient ds lors encore plus complique. Or mine de rien le prsident Martelly parat vouloir se dsengager du processus actuellement en cours. En effet, contrairement son habitude le voici qui dans sa harangue du 14 Mai, se prsente comme en dehors du coup. au prsident Martelly de prendre une courbe aussi inattendue. De prendre la tangente ? Serait-ce une manuvre pour faire passer le temps ? Faire reculer le combat lectoral sous un prtexte dunion sacre pour le bonheur de la majorit livre la faim et au chmage et qui devrait tre aujourdhui notre principal souci ? Avant les lections A prsent si lon rapproche les deux positions : celle formule de manire dtourne par le prsident Martelly et celle plus directe de lAmbassadeur White, on arrive la mme conclusion : lheure nest pas aux lections Bien entendu la vraie raison ce nest pas la faim et le chmage mis en avant par le mandataire hatien. Allons donc Ni le financement (US$14 millions promis par les Etats-Unis pour les lections) que Mme Pamela White considre comme une lourde charge pour son pays et que Hati, dclare-t-elle encore dans son interview La Voix de lAmrique, devrait penser remanier sa Constitution pour grouper davantage ses lections. Voil, le mot est dit : Grouper. Et loccasion navait jamais t aussi bonne. Organiser du mme coup les lections pour le premier ainsi que le second tiers du Snat. En 2014. Tout au moins Faut-il rappeler aussi que les prochaines prsidentielles doivent avoir lieu en 2015. Alors ? Qui sait De plus, la Mission amricaine dispose habituellement Il ne reste alors quune alternative : continuer reporter les lections. En face, lopposition ne semble pas avoir beaucoup de marge de manuvre. Sinon les ternelles dnonciations. Si encore elle pouvait raliser lunion sacre souhaite soi-disant par le prsident Michel Martelly. Oui, mais sans Duvalier lextyran qui joue dans ce scnario un rle ambigu mais comme disaient les Duvaliristes eux-mmes : Pito nou ld, men nou la. Traduisez, tant quil y a de la vie, y a de lespoir A ce compte-l, la faim et le chmage ont de longs jours devant eux. Hati en Marche, 18 Mai 2013 En tout cas srement pas pendant les quelques annes qui lui restent de son mandat de 5 ans. Bien entendu, Baby Doc (qui est poursuivi actuellement devant les tribunaux hatiens pour les nombreux meurtres et tortures commis sous son rgime) sempresse de donner son accord la proposition prsidentielle. Par contre le parti dAristide, Fanmi Lavalas, rpond : union, oui, autour du drapeau national Quatre jours plus tard, le samedi 18 Mai, ramenait en effet lanniversaire de la cration du bicolore hatien, le 18 Mai 1803. Mais quarrive-t-il dviter les ractions ngatives de ladite communaut internationale. Mais ce qui eut comme premire consquence de limiter considrablement la marge de manuvre du candidat de son parti, Mr Jude Clestin. Bref Prval est tomb dans le pige quil avait voulu Pour lui, le scnario est simple : Prval voulait faire gagner son candidat par la fraude. Alors que lui avait pour mission de faire russir, voire imposer et si ncessaire par tous les moyens, le candidat de la communaut internationale. Et de toute vidence, Michel Joseph Martelly. Rappelons que Prval lui-mme stait trouv dans sa pr-victoire aux prsidentielles de 2006, et que cest une sortie massive des troupes Lavalas qui rtablit la situation en sa faveur. Mais pendant son mandat il devait barrer la route Lavalas aux lections. Dans quel but ? Est-ce pour avoir luimme le contrle de la rue ? On en doute. Et dailleurs, 5 ans plus tard, lors des prsidentielles de 2010-2011, ce sont les forces pro-Martelly (ou plus exactement celles mobilises par la communaut internationale !) qui prirent ce contrle. Mme si moins de la moiti du corps lectoral de 4 millions se rendit aux urnes. Assistance mortelle cest aussi chec et mat pour Ren Prval Loccasion aussi de se rappeler que les grandes puissances nont pas damis, ils nont que des intrts. Hati en Marche, 18 Mai 2013

PAGE 6

Page 6 COMMEMORATION ( ( ( les sens. Ce dbut de semaine Mr Martelly a comme voulu laisser limpression quil pouvait tre partout la fois. Qui trop embrasse, mal treint. A certains endroits, il y a des projets en cours. A dautres endroits, rien. Le prsident se trouve dans lobligation dinventer. Ce qui cre un problme de crdibilit. boulements et lrosion. Par contre qua-t-il pris au Prsident de dclarer que le gouvernement a dj cr 400.000 emplois (le prsident Obama aurait vite appel le palais national de Port-au-Prince pour leur demander quel est donc leur secret !) Mais sil fallait prouver que le programme de scolarisation gratuite est bien rel, on na qu procder clture sen va en morceaux, gnant davantage la circulation Lors des ractions de nos auditeurs (Mlodie, mission Ti-Kozri), lun deux a dclar : ce nest pas un bilan de deux ans normalement quil faudrait dresser mais un bilan des 20 dernires annes au moins Il a parfaitement raison. Prenons llectricit. Depuis les annes 1990 on nous La clbration du 18 Mai, 210 e anniversaire de la cration du drapeau hatien, lArcahaie (photo Georges Dup) Jete fatra ilegalmanSe pa yon krim ki san viktim. Se yon krim ekolojik grav ki afekte kalite lavi nan kominote w la.Pou plis enfmasyon sou kouman pou anpeche jete fatra ilegalman ak sou fason apwopriye pou jete fatra, rele 3-1-1 oswa klike www.miamidade.gov/publicworks. classique : En un lieu, en un jour un seul fait Traduisez : une seule inauguration importante en vaut dix mille qui ne sont que du show-off gratuit. Dun autre ct le premier ministre Laurent Lamothe est chaque jour sur la brche faisant le bilan des ralisations. Aussi bien au niveau infrastructures que dans la couverture sociale aux plus dmunis. Il risque dpuiser tout son arsenal dun seul coup et surtout de crer un vritable fouillis o il nest plus possible de distinguer quels sont les projets achevs, lesquels sont en ltat de projet. Le danger de tout confondre ainsi est cet talage ce nest que de la poudre aux yeux. On se souvient que lanne dernire le pouvoir avait utilis un scnario plus court, comme on dit dans le show business. Car cest aussi du spectacle. Pour vous en convaincre, regardez tout le temps que passe le Prsident lors de linauguration de la Place Boyer promet de solutionner ce problme. Nada. Le pouvoir Martelly, aprs sen tre fait lui aussi son cheval de bataille, semble avoir recul. Pour se rabattre sur les lampadaires lnergie solaire. Ceux-ci sont dsormais partout. a-t-il pas un certain gaspillage. Ici trop. Un peu plus loin, rien du tout. Encore une fois les contractants (certains disent les grands brasseurs daffaires) semblent avoir trop de pouvoir de dcision. Il faudrait au moins sassurer que le travail soit bien fait. Mais dabord quest ce qui va rester de tous ces projets car le gouvernement semble second anniversaire de larrive au pouvoir de Michel Martelly, faire un talage ple-mle de projets entre ceux dj achevs comme la Place Boyer (pas la Place dItalie, car rien pour la capitale, Port-au-Prince, dans tout ce scnario), ceux en cours comme le bord de mer de Jacmel et ceux encore dans les cartons rnove devant un petit trio de troubadours. Oui, lanne dernire lagenda tait compos de quelques inaugurations comme celle des maisons du programme 16/6 pour le relogement des sans abris du sisme. Ou encore linauguration moins russie du stadium Vincent rhabilit. Mais cette anne le scnario voit grand, il veut englober toute la rpublique. Rsultat : on risque de ny voir que du bleu. Dautant plus que le rose et blanc ne semble plus crer le mme engouement. Y compris dans le pouvoir lui-mme. Et les promesses, les simples promesses lors dune visite improvise en dernire minute dans tel quartier de la capitale de lemporter sur des ralisations bien concrtes comme la rnovation de la route de Logane ou le renforcement des montagnes sur la route de Jacmel pour combattre les comme on dit par la ngative. Tous ces directeurs dcoles ce programme (rapport ULCC). Lennui est que le gouvernement a une marotte de projets et a narrange rien. Sauf peut-tre pour certains contractants et surtout des intermdiaires plus discrets Pourquoi devoir refaire cent fois la route du Canap Vert ? Pourquoi le projet de stade un coin aussi stratgique que lglise Sainte Thrse (toujours Ption-Ville) lorsquaprs plus dune anne le projet na toujours pas dmarr et que la comme X et Y, si jamais ils en sortiront. Il est vrai que des lections importantes (parlementaires et municipales) sont proches. de savoir si quelque chose se fait. Mais comme le gouvernement, propagande oblige, ne parle que pour Port-au-Prince, donc cest encore lui qui cre la confusion, le bouyi vide. Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince dbut en dcembre 2011, devraient tre achevs en 2014, daprs le directeur de lUclbp. Le village Lumane Casimir comprendra 3,000 units de logements devant coter ltat hatien 40 millions de dollars amricains tirs du fonds Petrocaribe. A ce stade du projet, plus dun millier de logements sont prts. 628 habitats individuels, 593 difices tages comportant 4 appartements chacun (2,372 appartements au total), devront accueillir une population de 15,000 habitants daprs Michel Martelly. Chaque habitat individuel a une salle manger, une cuisine, une salle de bain et 2 chambres. Mais les dimensions laissent dsirer, puisque le tout est implant sur environ 16 m 2 en ce qui concerne les habitats individuels. 12 salles de classes, des espaces de jeux, dont un terrain de basketball, un local pour un dispensaire, sont galement amnags. Le village renfermera aussi un commissariat de police, une place publique, une caserne de pompiers, un terrain de football et un march public Parmi des actions accompagnatrices de la population, le directeur de lUclbp annonce la construction dun mini parc industriel pour le dveloppement du potentiel de crations demplois. Pendant que les responsables sont partis avec lide discussions et les visages des gens ne lont pas montr. LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI PAR CES MOTIFS, et sur les conclusions du Ministre Public, le Tribunal accueille laction du sieur Maxo SEVERIN, en la forme ; maintient le dfaut faute de comparaitre octroy laudience du vendredi quinze (15) Fvrier deux mille Treize contre la dame Maxo SEVERIN ne Marleine PRINTEMPS ; Admet le divorce du demandeur davec son pouse pour injures graves et publiques prvues larticle 217 du code civil Hatien ; Prononce la dissolution des liens matrimoniaux ayant exist entre les dits poux, les registres ce destins le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera publi dans lun des quotidiens sditant la capitale sous peine de dommages-intrts envers les du prsent jugement. RENDU DE NOUS, Gerty Lon ALEXIS, juge en audience civile, ordinaire et publique du vendredi premier (1) Mars deux mille Treize, An 210me de lIndpendance, en prsence de Me. Saint-Aneau NORZ, Substitut Commissaire du Gouvernement au Parquet prs le Tribunal de Premire Instance de Port-au-Prince de ce ressort, avec IL EST ORDONN, tous huissiers sur ce requis, de mettre le prsent juge lorsquils en seront lgalement requis.susdits.Ainsi sign : Gerty Lon ALEXIS et Fabiola Cherestal GEORGES. Pour expdition conforme Collationne.-

PAGE 7

Page 7 IDENTITE ( La cration dune ligne rouge (hot line) vient dtre annonce par le directeur gnral de lULCC (Unit de lutte contre la corruption), cest le 5656 pour faciliter srieux. Jacmel, le chef lieu du Sud-est, est un vrai chantier. Cest le grand suspense et limpatience de voir avancer les travaux est couper au couteau. Les travaux de construction dun grand boulevard dans la baie de Jacmel Un village culturel jouxtant le vieux port (photos Hati en Marche) les dnonciations en cas de soupons de corruption. Nous insistons : soupons Mais cela ne garantit pas que le prochain rapport de parmi les pays les plus corrompus de la plante. Pareil pour les efforts pour remettre Hati sur la carte touristique de la Carabe. internationale jouant le rle de gendarme dans ce domaine, notre jeune ministre du Tourisme a promis que nous allons redoubler defforts pour que la prochaine fois nous puissions avoir une meilleure note. Or rien nest moins sr. Pour la bonne raison que ce sont les mmes qui nous ont enfoncs hier qui devraient aujourdhui nous sortir du trou Nous ne savons pas pour la lutte contre la corruption car Hati nest pas seule au monde et comme dit un vieux proverbe de chez nous : sil ny avait pas de corrupteur, il ny aurait pas de corrompu. Par contre concernant le tourisme, cest la premire fois depuis longtemps que la question est prise autant au Le boulevard du bord de mer (Congo Plage), la modernisation du vieux port, la transformation de lantique Rue du Commerce en un quartier touristique achaland, les antiques Halles Vital retapes par leur propre proprio pour les transformer en muses dart et autres tablissements culturels ou de divertissements, et surtout lespoir qui brille dans les yeux des petits et grands, jeunes et vieux, etc. Seule la lenteur du processus de lexpropriation qui retarde la construction de la nouvelle piste devant rendre laroport de Jacmel international. Puis malgr tout cela, on doit se mettre comme des potaches trop souvent punis en attente du proviseur admis ou pas dans la classe suprieure. Et si nous sommes nouveau recals, nous voici, boudeurs soit, mais replacs devant le mme choix que lanne prcdente : soit de recommencer (redoubler), soit de tout Or la diffrence quand on est des jeunes (comme se rclame le pouvoir actuel) cest tre non seulement prt tous les importuns. Le tourisme cest pas lidal olympique, cest lun un mot, o tous les coups sont permis. intrts au bon vouloir des mmes institutions qui nous ont encore elles qui vont nous ressusciter. Ne soyons pas aussi nafs. Alors que le sort de la patrie en dpend. Force est donc dinventer autre chose A moins dtre soi-mme le produit de ces mmes institutions. Dans un tel cas, au lieu de len sortir, cest contribuer mettre davantage son pays dans les chaines. Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince Oswa $200 jiska $300 ? Rezidan, bizns ak nonnpwot nan Broward County kapab Flsh enpi resevwa plis ke $280,000 pase yo itilize twalt high efciency WaterSense .Ou pata renmen f $100 ?F kb chak fwa ou Flsh A Collaboration of Local Governments. .COM 1-800-270-9794Ekonomize chak fwa wap Flsh laisser tomber, give up, abandonner la partie, comme lont fait auparavant, hlas, tant dautres. Looking for a reliable and experienced handy man? Please call at: 786-346-8225 He will repair your acelectricity and plumbing

PAGE 8

Page 8 NATCOM

PAGE 9

Page 9 BANQUE NATIONALE DE CREDIT

PAGE 10

Page 10 WHATS UP LITTLE HAITI ? with Pascale E. Taddeo Odyans PiblikNan kad angajman kontinyl Konte Miami-Dade pou ankouraje piblik la patisipe nan gouvnman lokal la, Komisyon Jean Monestime ansanm ak Depatman Pak, Rekreyasyon ak Espas Lib envite rezidan yo nan zn lan vin asiste yon reyinyon piblik pou:SANT KOMINOT AYISYEN OAK GROVE PARKObjektif reyinyon piblik sila se pou diskite pwopozisyon pou kreye yon Sant Kominot Ayisyen nan Oak Grove Park. Ap gen anplwaye Konte disponib pou diskite bezwen ak priyorite kominote a pou pwoj sila. Yo ankouraje rezidan yo ak pati ki enterese yo vini asiste ak patisipe nan reyinyon piblik la. Reyinyon an ap ft nan: Haitian Evangelical Baptist Church 14455 Memorial Highway, North Miami, FL 33161 23 me 2013 6:00 PM 8:00 PM Pou plis enfmasyon sou pwoj sa-a, kontakte: Andy McCall, Park Planner Depatman Pak, Rekreyasyon ak Espas Lib 305-755-7993 ki pale an siy (7 jou davans), rele 305-365-6706. Yo mande patisipasyon piblik la san zaf ki regade ras, koul, relijyon, sks, laj, orijin nasyonal, MIAMI -The handbag Donna Karan was showing off Friday lacked her signature logo, or any designers logo. It was made of paper mache and, the fashion designer said, represented Haitis handmade carnival masks in wearable form. Teri Mose, an American-born French singer of Haitian origin, died on May 7, 2013 in a hotel room in Madrid, Spain, according to her record label EMI. No cause of death has been provided. Moise, born on March 25, 1970 in Los Angeles, CA grew up in South Central. She studied economics LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI 1) Le sieur Louis Raymond JOANEL 2) La dame ne mellangne MATHIEU PAR CES MOTIFS, le Tribunal aprs examen, le Ministre Public entendu, dclare fonde ladite action. Admet en consquence le divorce du sieur Louis Raymond JOANEL, davec son pouse ne Mellangne MATHIEU pour injures graves et publique aux torts de lpouse. Prononce la dissolution des liens matrimoniaux existant entre Prince, de transcrire sur les registres ce destins le dispositif du prsent jugement ; compense les dpens. RENDU DE NOUS, Me Marleine Bernard DELVA, juge en audience civile ordinaire et publique, du jeudi vingt-cinq Avril deux mille Treize, en prsence de Me. Joseph Elyse Jean Louis, Substitut du Commissaire du Gouvernement de ce ressort et IL EST ORDONN tous huissiers sur ce requis de mettre le prsent jugement lorsquils en seront lgalement requis. EN FOI DE QUOI la minute du prsent jugement est signe du juge et du AINSI SIGN : Marleine Bernard DELVA et joseph PIERRE LOUIS. Pour expdition conforme Collationne Me Claudette BELFONT sourced or repurposed in the Caribbean country. Tobacco leaves are molded into neutrally colored vases. Strings of crystals dangle from wrought-iron chandeliers. in lines across a wall. Discarded cartons and wrappers have been coiled into beads for multi-strand, statement necklaces. Fully functional tote bags are made from recycled cotton T-shirts or paper mache (Its so durable, its scary, Karan said). The exhibition also includes oversized metal work by contemporary Haitian artist Philippe Dodard. He also is the director of Haitis national arts school and is She said the tote bag and other similar fashion and decorative items made by Haitian artisans are part of her dressing and addressing people campaign: taking art to where the most people will buy it. A painting can say anything, but lets get it out there in the world where people buy T-shirts, Karan said at the opening of a Little Haiti Cultural Center exhibition of art, accessories and furnishings produced by artisans in Haiti and sold through Karans Urban Zen Foundation. Its no charity craft fair. The items artfully displayed in the Miami gallery would sell in any mainstream home furnishings store. What sets them apart is their origin: handmade in Haiti from stone, wood, metals and textiles working with Karan to train Haitian artisans with techniques that will help them bring their traditional skills to a global marketplace. The Discover Haiti Exhibition will run at the Little Haiti Cultural Center for two months. at Berkeley University. But 1990, she left the United States & went to Paris, where she eventually pursued her love of music. She went back to California in Los Angeles where she studied at the Musicians Institute. After her studies, she returned to Paris in 1992 where she settled. Moise started writing & became a back-up singer. In De Michelle was aired on French radios and became a hit. Moise gained fame and notoriety. In 1997 she was honored with the Vincent Scotto prize at the award show Victoires de la Musique. In 1999, she released her second self-titled album, performed at Paris Olympia & went on tour throughout the world. Most recently, Moise had been living a quieter life, away from the media. LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI PAR CES MOTIFS: le Tribunal, aprs dlibration et sur les conclusions du Ministre Public, accueille laction du sieur Grard Milot JEAN BAPTISTE, en la forme et teneur, maintient le dfaut faute de comparaitre octroy laudience du vendredi VINGT Mai deux mille Onze contre la dame Yanick Paul ; Admet le divorce du demandeur davec son pouse pour injures graves et publiques prvues larticle 217 du Code Civil Hatien, Prononce la dissolution des liens matrimoniaux ayant exist entre eux, aux tort de lpouse ; les registres ce destins le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera publi dans lun des quotidiens sditant la capitale sous peine de dommages-intrts envers les tiers. Compenser les dpens vu la qualit des parties. Commet lhuissier Clerbrun FAURE de Me. Jean Michel SANTHER, Av. Donna Karan Teri Mose L anseyan an nan nivo pfmans wwt la, li pa sanble li konprann konsp ki nan zantray moso lap prezante a. Si anseyan an al chache etidye moso a, metrize epi f plis pratik ak zengredyan ki fme moso a, lap ka vin ogmante konesans ak kapasite li, epi lap ka vin devlope estil anseye ak dz pedagoji li. Anseyan an sanble li konprann konsp ki andedan zantray moso lap prezante a, epi lap seye aplike zengredyan yo. Mzalo, aplikasyon an gen fay, ratman, ak twou vid pasipala. Nan sans sa-a, anseyan an mal kanpe sou konpa aplikasyon zengredyan yo. Plis etid ak lekti sou koze a, plis diskisyon, plis semin, plis obsvasyon klas lt anseyan, epi plis eksperyans (sitou ak anseyan-gid la) ap ede anseyan an vin konpetan nan domn nan. Nivo pfmans rk la pa mare digdal eksperyans anseyan an ap rive amelyore pedagoji li. Sa ki pi bl, nan nivo pfmans rk la, anseyan an pa ka f elv yo pys t akademik. nan zantray moso lap prezante a, epi li aplike konsp la kmsadwa. Anseyan kap remt rannman nan nivo mi an, se yon anseyan ki posede maty lap anseye a, epi li gen bon metd ak materyl pou pase konesans lan bay elv yo. Pif anseyan ki gen eksperyans ak kapasite ap mete tt yo, oswa lt edikat ki konnen rannman travay yo byen, ap mete tt yo nan nivo pfmans mi sa-a. Anseyan ki rive nan nivo konpetans wz la se yon anseyanmt ki gentan deja bay kontribisyon pa li nan domn edikasyon, nonlman nan lekl kote li anseye, mentou nan plizy lt lekl. Nan salklas anseyan ki atenn nivo pfomans wz la, elv yo tounen yon kominote aprenan ki gen anpil motivasyon, ki konn konsantre, ki renmen plonje benyen nan aprann, epi ki dak pran responsablite pou yo aprann poukont yo. la layite yon digdal responsablite pwofesyonl bay anseyan an: derape nan otokritik pwp tt li ak devlpman pwofesyonl anseyan an, pase nan jef li met dey pou vansman pwp etablisman li ak lt etablisman lekl nan zn li, jis rive sou koutmen li dwe bay pou pouse metye a rive pi lwen toujou. Moso Domn 4 la mande pou anseyan an entraji ak fanmi elv yo, pou li pran kontak ak gran piblik la, pou li kenbe dosye ak lt dokiman, epi pou li pran defans elv yo. Lt anseyan ak fanmi elv gen anpil resp ak estim pou yon anseyan ki maton nan Domn 4 la. Anseyan konsa konnen kijan pou li defann enter elv yo ak gran piblik la; li se manm aktif nan asosyasyon pwofesyonl ki nan etablisman lekl li, ak yon zn kote li abite oswa travay. Li gen yon repitasyon yon edikat ki bay plis pase edikasyon travay li mande, epi li toujou ap f jef pou vansman tout sa li pastisipe ladan li. kapasite nan Domn 4 la kapab ft nan obsve entraksyon anseyan ak anseyan pary li, ak fanmi elv yo, ak manm nan lt pwofesyon, epi ak gran piblik la. Anseyan an ka byen dokimante kk nan entraksyon sa-yo nan yon rejis andedan ptfy li. Mzal, li pi bon pou nou obsve entraksyon yo nou-menm pou nou ka jwenn prv kapasite, devouman, epi volonte anseyan an nan domn nan Danielson, Charlotte. (1996). Enhancing Professional Practice, A Framework for Teaching Lamour, Yvon. (1997, 2013). Divs Moso Nan Metye F Lekl, SDKA, Cambridge, MA Lamour, Yvon. (1999). Metd Pou Ede Anseyan-Debitan Reyisi, Chapit 4, paj 27-38

PAGE 11

Page 11 ANNONCES DIVERSES LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI AU NOM DE LA RPUBLIQUE Le Tribunal de Paix de la Croix-des-Bouquets comptemment runi en son local ordinaire a rendu en audience publique et en ses attributions civiles le jugement suivant : ENTRE : La dame Jeanine Saint Remy ROY, propritaire, demeurant et domicili Del mas 79, ayant pour avocat du Barreau de Port-au-Prince Me Calixte Paul Marie et Me 5, Rue Cormier Nazon. ET La dame Anne Regine Menard demeurant et domicilie Santo 18. PAR CES MOTIFS, le Tribunal aprs avoir dlibr conformment au vu de la loi, jugeant par dfaut charge dappel et au nom de la Rpublique accueille laction de la requrante la dame Jeanine Saint Remy Roy pour tre juste et fond ordonne le dguerpissement de la dame Anne Regine Menard pour non paiement de loyer, la condam ner vingt mille gourdes de dommages-intrts commet lhuissier Sadrac Sainvil pour Ainsi jug et prononc par nous, Me Gffrad Jean DENIS avec lassistance mille Treize. Il est ordonn tous huissiers sur ce requis de mettre le prsent jugement ex susdit. Port-au-Prince, le 17 Mai 2013 Pour expdition conforme collationne Par Me Calixte Paul Marie, Av. Me. Touchenel Prsendieu, Av. stagiaire LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI AU NOM DE LA RPUBLIQUE Le Tribunal de Paix de la Croix-des-Bouquets comptemment runi en son local ordinaire a rendu en audience publique et en ses attributions civiles le jugement suivant : ENTRE : La dame Jeanine Saint Remy ROY, propritaire, demeurant et domicili Del mas 79, ayant pour avocat du Barreau de Port-au-Prince Me Calixte Paul Marie et Me Rue Cormier Nazon. ET : La dame Ketly Ovide demeurant et domicili Santo 18. PAR CES MOTIFS, le Tribunal, aprs avoir dlibr conformment au vu de la loi, jugeant par dfaut charge dappel et au nom de la Rpublique accueille laction de la requrante la dame Jeanine Saint Remy ROY pour tre juste et fond ordonne le dguerpissement de la dame Ketly Ovide pour non paiement de loyer, la condamner vingt mille gourdes de dommages-intrts commet lhuissier Sadrac Sainvil pour la Ainsi jug et prononc par nous, Me Gffrad Jean DENIS avec lassistance de Treize. Il est ordonn tous huissiers sur ce requis de mettre le prsent jugement ex susdit. Fait Port-au-Prince le 17 Mai 2013 Pour expdition conforme collationne Par Me Calixte Paul Marie, Av. Me Touchenel Prsendieu, Av. stagiaire LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI PAR CES MOTIFS, le Tribunal aprs examen, le Ministre Public entendu, fonde la dite action. Admet en consquence le divorce de la dame Wilio LORMEGA, ne Souvenie INNOCENT, davec son poux pour injures graves et publique aux torts de lpoux, Prononce la dissolution des liens matrimoniaux existant entre lesdits poux ; les registres ce destins, le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la Capitale sous peine de dommages-intrts envers de ce jugement ; compense les dpens. Ainsi jug et prononc par nous, Marleine BERNARD DELVA, juge en audience civile ordinaire et publique onze Avril deux mille treize, en prsence de Me Joseph ELYSEE JEAN LOUIS, Substitut du Commissaire du Gouvernement de ce ressort et Il est ordonn tous huissiers sur ce requis de mettre le prsent jugement en seront lgalement requis. susdits. Ainsi sign : Marleine BERNARD DELVA et Joseph PIERRE-LOUIS. Pour la publication : Joseph Briel LATICE, Av. LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI Le public est inform qu la date du 14 Mai 2013 les associs sous-indiqus ont fait le dpt de leur statut en nom collectif au Ministre du Commerce et de lindustrie a inscrit sur ses registres, au folio 298, D-128, registre X Les Statuts de la socit en nom collectif dnomme << Nellie Entreprise>> sous la raison sociale << Alexis & Co >> le sige social est Liancourt Rue Vincent # 17 Commune des Verrettes. Son capital social est CINQUANTE MILLE GOURDES (50,000 Gdes) reparti entre les associes Mesdames Rosenie Alexis, propritaire, demeurant et domicilie Port-au-Prince Tabarre propritaire demeurant et domicili Liancourt 1re Section communale des Verrettes, dettes sociales. La socit est administre par Rosenie ALEXIS. Elles apportent en numraire la somme de vingt mille gourdes (20,000 Gdes) reprsente 40 % du capital social. Lobjectif de la socit est dentreprendre : lexploitation des uf, par le processus des couveuses, des poissons par la mthode de bassin deau ou mare, par la pche elle sinvestit aussi dans tous ceux qui ont rapport aux uf, volailles, poissons de diffrentes formes et qualits. La dure de la socit est de dix (10) annes compter de son enregistrement Le prsent avis est publie conformment aux articles 44 et 45 du code de Fait Port-au-Prince, le 17 Mai 2013 Me Patrice VILSON, Avocat

PAGE 12

Page 12 MIAMI-DADE AVI LEGALDapre Lwa Florid F.S.98.075(7), yap avize vot yo ki sou lis pi ba la-a. Nap avize w ke baze sou enfmasyon nou resevwa nan men Eta Florid, nou doute si w elijib pou vote. Yap mande nou kontakte Sipviz Eleksyon Konte Miami-Dade, Florid, pa pita ke trant jou apre resepsyon Avi sa-a pou nou kapab resevwa enfmasyon sou kisa yo baze kestyon ke w pa elijib la epi pou nou w kouman pou nou rezoud pwoblm la. Si w pa reyaji epi w pa reponn a lt sa-a, sa gen dwa mennen Sipviz Eleksyon an deside ke w pa elijib epi yo va retire non w nan sistm enskripsyon vot Eta-a. Si w genyen ankenn kestyon sou koze sa-a, tanpri kontakte Sipviz Eleksyon yo nan 2700 NW 87th Avenue, Miami, Florid oswa rele 305-499-8363. Yap avize: Dnye adrs nan rejis: Yap avize: Dnye adrs nan rejis:Addison JR, Thomas 1872 NW 60Th St Garcia, Alexei 2287 SW 17Th Ave Aguiar, Xiomara 4315 SW 8Th St Garcia, Ariel 141 S Shore Dr Apt 1 Aguilar, Jose A 9798 SW 138Th Ave Garcia, Ignacio M 6521 SW 4Th St Alfonso II, Juvenal A 7165 NW 186Th St #A503 Gardiner, Jasman C 6226 NW 2Nd Pl #81 Almodovar, Linda J 1676 SW 14Th Ter Garza, Francisca 21599 SW 99Th Ct Almonte, Olga 136 W 7Th St Gaskin, McArnold 3070 NW 186Th Ter Altuve, Horace A 8830 SW 123Rd Ct Apt I 102 Gilliam JR, Warren 6701 SW 62Nd Ct Anacreon, Carl H 8825 NW 35Th Avenue Rd Glodek, Estelle M 3423 NW 14Th Ter Anuff, Jorge 11362 SW 68Th Ter Goberna, Dora M 13420 SW 54Th St Armani, Yul 3981 194Th Ln Gonzalez, Armando E 16137 SW 154Th Ct Baggot, Andrew L 141 NE 174Th St Gonzalez, Fernando A 13820 SW 175Th Ter Baldwin, James T 899 NW 213Th Ter # 15205 Gonzalez, Miguel 18610 NW 51St Ave Bauer, Joy S 3530 Mystic Pointe Dr #614 Gooch, Kristin M 7400 Harding Ave #19 Beharry, Matthew J 14155 SW 87Th St #E101 Goosay, Gloria R 1815 Sunset Harbour Dr Bell, Donavan J 19390 Collins Ave Apt 1126 Grace, Chauncey T 17942 NW 14th Ave Best, Kawan N 1732 NW 95Th St Guerrier, Chancelor 12650 NE Miami Pl Bien-Aime, Allen M 12810 Grifng Blvd Gutierrez, Kenneth M 7321 W 29th Way Booth, Joseph L 10950 SW 200Th St Apt 16 Hadley, Dwayne M 3001 NW 67Th St Brown, Dwayne A 2520 NW 206Th St Hadley, Terrell H 600 NW 6Th St Apt 818 Bustamente, Olga 6930 NW 186Th St Apt 203 Hall, Abdul S 29405 SW 155Th Ct Caballero JR, Jose L 17184 SW 138Th Ct Hall, Mark A 7810 NW 175Th St Cain, Janice L 2001 NW 62Nd St #101 Hanna, Harry A 928 NW 65Th St Campo, Carlos J 2740 W 62Nd St Apt 207 Harrington, Branden L 11461 SW 226Th Ter Carey, Carmichael G 3047 Center St Hart IV, Arthur J 1251 NW 171st St Casey, Lewey D 2906 NW 44Th St Hartke, Yolanda A 905 Brickell Bay Dr #1823 Castillo, Michael A 1570 NW 3Rd St Apt 4 Heck, Stephen R 755 Alton Rd Apt 3 Ceballos, Leonardo 3800 Collins Ave Apt 701 Hernandez, Jeffrey 10700 SW 68Th St Chaple SR, Alberto M 721 Curtiss Pkwy #4 Hernandez, Vanessa 3170 SW 8Th St # L 1101 Charlemagne, Michael 460 NW 82Nd Ter Herrera, Emilio A 10431 SW 20Th St Cintron, Juan A 2350 Palm Ave Apt 16 Hightower, Cedric D 6131 NW 20Th Ave Clements, Joseph C 10811 SW 224Th Ter Hill, Neriah A 1720 NW 131St St Cobo, Esteban 340 NW 62Nd Ave Iglesias, Andrea A 5850 Alton Rd Coleman, Gregory S 12405 NE 4Th Ave Apt 1 Insua, Jemmy 643 W 77Th St Coleman, Michael R 10421 SW 150Th Ter Ivey, Kara D 6377 SW 15Th St Coleman, Wilbur 6703 NW 5Th Ct Jackson, Disean 3071 NW 78th St Copeland, Theartis D 1600 NW 4Th Ave #A16 Jackson, Kevin W 7725 SW 88Th St 123 Cotton, John P 6401 SW 126Th Street Rd James, Nathaniel 6728 NW 23Rd Ave Crawford, Lateshia L 2945 NW 46Th St #10 James, Travoris B 11804 SW 203Rd St Cruz, Pablo E 3029 NW 4th St Jean-Baptiste, Guilmicia 230 NE 160Th Ter Cutler II, Micheal E 19701 NW 40Th Ave Johnson, Eboney E 18445 NW 88Th Pl Daniels, Latief T 800 N Miami Ave APT 1006 Johnson, Lurjean A 1881 NW 207Th St 181 Dardy, James L 13260 NW 30Th Ave #6 Jones Hibert, Calvin A 10820 SW 200Th Dr 341-S Davis, Darius D 17211 NW 47Th Ct Jones JR, Albert 11256 SW 191St Ln Davis, Joseph D 12831 SW 20Th St Jones, Darryl 1121 NW 75Th St De Zayas, Ricardo 8711 SW 41St St Jones, Keith G 2122 NW 69th St Delgado, Heriberto B 20108 NW 52Nd Ave #475 Jordan, Marta 2507 NW 16Th Street Rd #326 Desume, Reginald U 7725 NW 193Rd Ter Jorge, Steven 902 NW 10th Ct Dopson, Charles 8371 NW 19Th Ave Joseph, Clayton K 17665 NW 37Th Ct Dupin, Michael 1374 NW 65Th Ter Joseph, Stephanie 2201 NW 196Th Ter Engel, Adam W 19685 SW 88Th Ct Kemp, Tyree T 330 NW 117Th St Fernandez, Juan A 6619 SW 116Th Pl #D Khazzouh, Jad A 10636 SW 123Rd Pl Fernandez, Rangel 2000 Bay Dr Apt #208 Laguerre, Roberta 860 NE 140th ST Fields, Richard G 601 NW 3Rd Ave #C2 Lanier SR, Rufus T 5050 NW 5Th Ave Figueredo, Alejandro 10400 SW 146Th Ave Leal, Katty 6834 SW 127Th Pl Fernandez, Juan A 6619 SW 116Th Pl #D Lee, Thaddeus J 22722 SW 113Th Pl Fernandez, Rangel 2000 Bay Dr Apt #208 Leon, Maggie 1555 W 44Th Pl Apt 238 Fields, Richard G 601 NW 3Rd Ave #C2 Lewis, Brian D 525 NW 118Th St Figueredo, Alejandro 10400 SW 146Th Ave Lopez Khan, Abdul H 14765 Coolidge Ln Figueroa, Miguel A 601 NW 3Rd AVE #I-21 Lopez, Alejandro M 1948 Marseille DR Apt 5 Flowers, Patrick A 1286 NW 79Th ST Apt 307 Lopez, Miguel 19710 SW 117Th Ave Fuentes Gil, Daymi 2501 NW 14Th St Lozano, Michelle 18900 NW 48Th Pl Fuentes, Giancarlo 1090 W 56Th St Lumpkin, Kenneth 449 SW 5th St Fulton, Lamont W 5956 SW 68Th St Malon, Kevin D 510 NW 17Th St #4C Furlow, Antoinette M 1565 NW 121St St Manriquez, Sergio 16214 SW 305Th St Gamez, Noelvis 9874 SW 159Th Pl Marrero JR, Rafael 1543 SE 31St CtKontinye nan lt paj laPenelope Townsley Sipviz Eleksyon, Konte Miami-Dade

PAGE 13

Page 13 ELECTIONS Yap avize: Dnye adrs nan rejis: Yap avize: Dnye adrs nan rejis:Martin, Tracy N 1670 NW 4Th Ave APT 12-H Sainterling, Kerby F 13800 NE 6Th Ave Apt 16 Martinez, Osiris 3920 SW 87Th Pl Salmeron, Mirna 6411 SW 57Th Pl Matute, Alvaro D 13712 SW 51St Ter Sanchez, Maria 8333 Harding Ave May, Alvis M 10363 SW 88th St #C4 Santana, Josephine 13186 SW 9Th Ter Mc Cutchen, Curtis L 18662 NW 27Th Ave apt 212 Santos, Angelo J 9233 SW 204Th Ter McCloud, Ashley M 2740 NW 47Th St Santos, Daisy L 9877 SW 161St Pl McCloud, Willie T 1700 NW 88Th St Schlicht, Joshua J 1750 N Bayshore Dr Apt 3008 McCray, Terrance J 22255 SW 109Th Ct Schwartz, Michael J 13730 NW 6Th Ct Medina, Moises T 2544 SW 25Th St Scott, Shawn D 511 NW 35Th St Melendez, Peter A 13850 NW 41St St Apt 1D3 Seals, Leonardo 15125 NW 18Th Ave Mendez, Andres 4424 NW 93Rd Doral Ct Seamon, Ernest P 4020 NW 12Th Ave Mendez, Andy 15501 Miami Lakeway N Apt 202 Selva, Delwin P 6530 W 24Th Ct #13 Mitchell, Keith H 8213 NE 1St Ave Serrano, Joel V 15630 SW 103Rd Pl Mobley, Roderick E 658 NW 10Th St Shropshire, Flemmie J 954 W Davis Pkwy Apt 60 Modeste, Carolyn A 345 NE 90Th St Simm, Eric C 13700 SW 105Th St Montina, Jean J 550 NE 132Nd Ter Singelton, Jimmie R 1370 NW 116Th Ter Moore, Tina M 1293 NE 109Th St Smith JR, Alphonso 3883 Charles Ter Morgan, Maurice E 20001 SW 110Th Ct Apt 155 Smith, Angienett M 6820 NW 17Th Ave Apt 9 Morgan, Michael 17255 SW 95Th Ave # 1135 Smith, Edward J 4601 NW 183Rd St Apt F-6 Moss, Geoffrey R 920 NW 179Th Ter Smith, Maria E 1170 NW 56Th St Mouscady, Varkendy 1615 Michigan Ave Smith, Quinton D 6475 NW 6Th Ave #8 Muino, Marta 1020 SW 142Nd Ave Smith, Rasheed N 20151 NW 59Th Ct Mulet, Rick 411 NW 143Rd St Snell, Genika N 1161 NW 7Th Ct Mustelier, Juan 3800 NW 183Rd St apt #105 Solano, Omar 3343 NW 35Th St Nealy, Johnny 14001 Jefferson St Sparks, Leonard D 233 NW 20Th Ter Apt 216 Noble, Elissa L 825 NW 70Th St Apt 8 Starks, Charles L 3061 NW 51St St O'Brien, David 51 SW 11Th St Apt 1533 Steele, Brittany L 8045 NW 7Th St 311 Ochoa, Johnny 2114 Biarritz Dr Apt 1 Streeter, Samuel 18811 NW 11Th Rd Oliva, Juan 2077 NW 23Rd St Taylor, Tony D 165 NW 193Rd St Orengo Sepulveda, Kary 1616 NW 19Th Ter Apt 208 Thames, Ruben 7838 NW 171St St Pace, Waymond K 5600 NW 7Th Ct Apt 8 Thiena, Jeffrey 7820 NW 4Th Ave Pacelli, Mark A 380 W 53Rd St Thoen, John E 9205 SW 149Th St Pacheco, Manuel G 8933 SW 123Rd Ct #103 Torres, Aguedo M 216 NW 71St Ave Padron, Blanca Z 15603 SW 276Th St Torres, Maria T 3001 SW 2Nd St #102C Paniagua, Reynaldo D 2145 NE 170Th St 4 Townsend, Larica L 6400 NW 15Th Ave Pardillo, Blanca E 1832 SW 124Th Pl Trelles, Modesto R 1470 NE 123Rd St Apt 414 Paredes, Yeffrey 750 NW 101St St Apt 3 Turnbull, Audrey R 3040 NW 134Th St #4 Parra, Scott 800 N Miami Ave Apt 1006 Upshur, Prince A 13950 NE 13Th Ave Patterson, Stephen H 1250 NW 62Nd St #8 Valdes JR, Abad 20430 SW 114Th Ct Pena, Juan C 10001 W Flagler St #A127 Valdes, Alyandra H 15645 SW 109Th Ct Pena, Yuderkis 2631 SW 63Rd Ave Vasquez, Steven 90 NE 158Th St Perez, Hector L 2735 W 62Nd St Apt 107 Vazquez, Raul 235 E 36Th St Perry, Eldred A 1226 NW 65Th St Vega, Kirian 4945 SW 94Th Ave Phillips, Eric B 3491 NW 211Th St Velazquez JR, William L 1920 NW 187Th St Pickett, Christine G 1555 NE 152Nd Ter Viel, Lafayette 1214 NW 64Th St Pierre, Angie 546 NE 65Th St Viera JR, Gerardo 14751 SW 150Th St Pimentel, Ramon A 21003 SW 124Th Avenue Rd Walker, Mark R 6531 NW 38Th Ter #4 Pimentel, Ronald J 1020 N Krome Ave Ward, Flix J 2501 NW 58Th St #D Pino, Gilbert 3420 Hibiscus St Apt 2 Ward, Lydia AM 1825 NE 198Th Ter Pitts, Brian 6301 NW 12Th Ave Apt 4 Washington, Terdarus Z 1271 NW 53Rd St Plasencia, Sergio 2550 NW 35Th St Watson, Tavaris L 2254 NW 170Th Ter Posgay, William F 19660 NE 11Th Pl Wedderburn, Kemorine M 2743 NW 60Th St Proy, Kathryn F 10420 SW 216Th St Apt 110 Weisberg, Teri H 300 Bayview Dr #712 Quinones, Daniel 6900 Bay Dr #3K Wheeler JR, Larry 1314 NW 83Rd St Reyes, Cesar A 2800 NW 152nd Ter Whitehead, Bryan D 10820 SW 200Th Dr #476 Rice, Linda T 1101 NW 140Th Ter Wilcher, Patricia A 2974 NW 48Th St Rigaud, MacAlyne S 1333 NE 144Th St Wilcox, Harry 2020 NW 1St Ave Rivera JR, Jesus A 11386 SW 230th Ter Wilkes, Michael 7520 NW 8th Ave Roa, Gustavo E 10099 NW 126th Ter Williams, Joseph K 2623 SE 14Th Ave Roberts, Arimis 11445 SW 226Th St Williams, Kem L 13128 Port Said Rd Apt 279 Rodriguez JR, Juan A 900 Euclid Ave Apt 19 Williams, Martha W 2331 NW 92Nd St Rodriguez, Alberto J 11531 Louis St Williams, Maurice L 10225 SW 175Th St Rodriguez, Juan M 1878 NW 24Th St #5 Williams, Robert B 1269 NE 110Th Ter Rodriguez, Lakeysha L 2451 NW 180Th Ter Williams, Trina 13252 SW 201st Ter Rodriguez, Nieves A 8358 Dundee Ter Williamson, Isaac 6005 NE 2Nd Ave Romero, Rodolfo A 17001 NW 47Th Ave Wilson, James A 26201 SW 122Nd Ct Ruelas, Jesus A 1342 Sandpiper Blvd Ycart, Alson 12305 NW 5Th Ave Saavedra, Edward 2031 NE 173Rd St Zeller, Barbara A 601 NW 3Rd Ave # A8Penelope Townsley Sipviz Eleksyon, Konte Miami-DadeKontinyasyon paj presedan an

PAGE 14

Page 14 LES JEUX Solutions de la semaine pass eERYTHREE VEAU##SR A#NBA#QG BAVE#DUO R#AS#BIT AIL#A#MA U#O#GEAI NAUTILUS Visitez Haiti en Marche sur Internet au www.haitienmarche.com 18LES JEUX DE BERNARD PUNIES MUNIES MANIES MANSES MASSES MASSER CASSER SCRABBLEArrangez les sept lettres ci-dessous pour former un mot franais Solutions de la semaine passeEMMOTTECADRAN BIFFES D O S I E D RSolutions de la semaine passe: LES JEUX DE BERNARD Allez de CADRAN, BIFFES en utilisant des mots du du vocabulaire franais, et ne changeant quune lettre par ligne.Mots Mls F L I C E N C E T O K I L L U W I D J W R X Y S J J E B H V I L G O A I L T L P O M O O C T L T Y I D D L A A H C H T O M T U R G X A V S I R M B E W Q L N F O R Y O U R E Y E S O N L Y U Y L L Z R X U Q N A E A O N U I O A Z B A C A W E G S N L N G D R V P N F W T H V C B W K D S O Y S N I O T O E Z D H E I W R L A T I A L N I U N A T E D F F A E E E H R R A G I M F C I F C D S L B T W E D E N D W O V L D L S N O H P D I R T F N A O F I L E T L O A E X I I D F O O Y U S O A T D T B O Z C E E A U R Z L A O H F M B H E W S G K A Y G E I I V L K Y T L B U L N I V V W V V Y G U A G K I U G E B V O E C P D E T H S C S S F A L O U P B H V Y E R E T H E S P Y W H O L O V E D M E E O S E I D R E V E N W O R R O M O T C Seksyon Antrepriz Biznis Defavorize (DBE) nan Biwo Dwa Sivik ak Relasyon Travay nan Miami-Dade Transit (MDT), ap ofri sesyon GRATIS nan fmasyon lojisyl Antrepriz Biznis Defavorize (DBE) li-a, a tout kontrakt (prensipal ak sou-kontrakt). Tout kontrakt ki vle f biznis ak MDT ap oblije anrejistre nan sistm sa-a. MDT ap ofri sesyon GRATIS yo apati lendi 20 me 2013 jiska vandredi 24 me, nan bilding Overtown Transit Village la, ki nan 701 NW 1st Court, Miami, Florid 33136, de 10:00 a.m. 12:00 p.m. (sesyon maten) oswa 1:30 p.m. a 3:30 p.m. (sesyon apremidi). Pou plis enfmasyon, kontakte Tina Golden nan 786-469-5302, oswa pa imel nan tgolden@miamidade.gov.Miami-Dade Transit Lojisyl DBE LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI PAR CES MOTIFS, et sur les conclusions du Ministre Public, le Tribunal accueille laction de la dame ne Shangly Marie-Yves VALENTIN en la forme ; maintient le dfaut faute de comparaitre sollicit et octroy laudience du vendredi quinze (15) Mars deux mille Treize contre le sieur Andr PIERRE ; Admet le divorce de la demanderesse davec son poux pour injures graves et publiques prvues larticle 217 du Code Civil Hatien ; Prononce la dissolution des liens matrimoniaux ayant exist entre les dits poux, les registres ce destins le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera publi dans lun des quotidiens sditant la Capitale, sous peine de dommages-intrts envers les du prsent jugement. RENDU DE NOUS, Gerty Lon ALEXIS, Juge en audience civile, ordinaire et publique du vendredi cinq (5) Avril deux mille Treize, An 210me de lIndpendance, en prsence de Me. Amendo ALEXIS, Substitut Commissaire du Gouvernement au Parquet prs le Tribunal de Premire Instance de Port-au-Prince de ce ressort, avec lassistance IL EST ORDONN, tous huissiers sur ce requis, de mettre le prsent jugement en seront lgalement requis.susdits.Ainsi sign : Gerty Lon ALEXIS et Fabiola Cherestal GEORGES. Pour expdition conforme Collationne.LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI PAR CES MOTIFS, le Tribunal sur les conclusions conformes du Ministre Public, maintient le dfaut requis et octroy la barre contre Prvilon Luzincourt, admet le divorce des parties. Prononce la dissolution des liens matrimoniaux existant entre Yonette Philippe davec son poux Prvilon Luzincourt pour abandon du toit marital, ce destins le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la Capitale sous peine de dommages-intrts envers les tiers sil y Compense les dpens. Ainsi jug et prononc par nous, Marie Rosie Dgand NICOLAS, juge en audience civile et publique en date du dix-neuf Septembre deux mille douze en prsence de Me. Pierre Luckner SANON Substitut Commissaire du Gouvernement de ce ressort Il est ordonn .. etc En foi de quoi etc Me. Jean Desilhomme DENIS

PAGE 15

Page 15 HAITI, QUEL ENVIRONNEMENT? (11) Solidarit oblige, jai du interrompre ma srie sur l conomie verte pour parler de la septime dition du reviens donc mes amours du moment en terminant avec lanalyse du dernier membre de cette quation dun haut cadre du MARNDR selon laquelle la production est fonction de productivit x superficie + rduction des pertes (voir 14). Dans ce mme article jai parl de la possibilit de dvelopper une agriculture productive mais qui soit en mme temps durable cest--dire qui ne porte pas de prjudice lenvironnement, contrairement certaines pratiques dites modernes que lon veut nous imposer. Il sagissait de faire appel la pratique de lagro-cologie. Dans larticle suivant, jai abord le second membre dpit du relief trs montagneux de notre territoire, il y a encore moyen daugmenter la surface cultive, conditions de prendre les prcautions ncessaires (voir 15). Aujourdhui, donc, nous allons parler du troisime membre de lquation, la rduction des pertes. Il faut savoir que les pertes aprs rcolte rduisent considrablement la capacit de notre agriculture de remplir sa fonction premire ce citerai simplement ce passage tir du PROGRAMME TRIENNAL DE RELANCE AGRICOLE du MARNDR : Les pertes cralires post-rcoltes varient entre 15 % et 35 transformation de produits agricoles. Le systme national de sant animale et protection vgtale est faible, occasionnant rates pour les exportations agricoles Je rappellerai au lecteur que javais abord ce problme au dbut de cette srie, quand je parlais des investissements en infrastructures faire dans le secteur agricole (voir HEM Vol. 27 # 5). Je reprends ci-dessous ce passage : Mais on ne doit pas oublier quune bonne partie de la production se perd dans ce quon a coutume dappeler les de production, des centres de transformation qui permettront de produire une valeur ajoute qui restera sur place. Et pour ne pas perdre les bonnes habitudes je reprends Tableau 2 AXES A B C D E F PALIERS HUMAIN SOCIOCULTUREL ENVIRONNEMENTAL INFRASTRUCTUREL ECONOMIQUE ET FINANCIER POLITIQUE I HUMAIN DROITS INDIVIDUELS II SOCIAL ET CULTUREL SYSTME SOCIAL III ENVIRONNEMENTAL ENVIRONNEMENT NATUREL IV INFRASTRUCTUREL ENVIRONNEMENT AMNAG Investisse ment dans les infrastructures V ECONOMIQUE ET FINANCIER Rpartition quitable des infrastructures SYSTME CONOMIQUE ET FINANCIER VI POLITIQUE LA GOUVERNANCE pertes aprs rcoltes dues aux ravages causs par les rats et autres vermines. Il est donc indispensable de penser des structures de stockage (silos). Pour rduire les pertes durant le transport (pensez aux mangues qui sont transportes dans des paniers ou des sacs empils dans la boite dun camion et dont toutes celles qui se trouvent dans les couches infrieures arrivent au march dans un tat qui les rend invendables) on doit aussi penser des centres de tri et dempaquetage Enfin, il est temps que lon cesse denvoyer la production brute sur le march et quon cre, dans les zones LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI Le Tribunal, aprs avoir dlibr au voeu de la loi, statuant par dfaut au nom de la Rpublique et charge dappel. Maintient le dfaut requis et octroy laudience du 12 Octobre 2011 contre les nomms Vemil Cazeau et Naomie Cazeau ; Ordonne en cons quence lexpulsion des nomms Vemil et Naomie Cazeau de la maison du requrant situ Carrefour, Cote plage 18 # 28, conformment larticle 84 du dcret 28 Aot 1995 sur lorganisation Judiciaire ; Condamne les cits cinq mille gourdes de dommages-intrts galement les cits aux frais et dpens de la procdure ; commet lhuissier Prisnel Pricien Ainsi jug et prononc par nous, Wilfrid Marcenat, juge en audience civile et publique du mercredi douze Octobre deux mille Onze, avec lassistance du sieur Yvon Il est ordonn etc .. En foi de quoi etc Hesed Deinad JEAN BAPTISTE, Avocat LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI Le Tribunal de Premire Instance de Port-auPrince, comptemment runi au Palais de Justice de cette ville a rendu un jugement suivant entre : Le sieur Ricot JEAN, la partie demanderesse et la dame Eliana AUGUSTIN dont le dispositif dudit jugement est ainsi conu : PAR CES MOTIFS, le Tribunal aprs examen le Ministre Public entendu maintient le dfaut octroy dclare fonde la dite action. Admet en consquence le divorce du sieur Ricot JEAN davec son pouse Eliana AUGUSTIN pour injures graves et publiques prvues larticle 217 du code civil Hatien, aux torts de lpouse. Prononce la dissolution des liens matrimoniaux ayant Civil de la section Nord de Port-au-Prince de transcrire sur les registres ce destins, le dispositif du prsent juge ment dont un extrait sera publi dans lun des quotidiens sditant la capitale, sous peine de dommagesintrts envers les tiers ; commet lhuissier Canal GABRIEL de les dpens. Ainsi jug et prononc par nous, Marleine Bernard DELVA, juge en audience civile, ordinaire et publique du Tribunal de Premire Instance de Port-auPrince, ce jeudi vingt-huit (28) Fvrier deux mille Treize (2013), en prsence du Substitut Commissaire du Gou vernement, Me. Joseph Elyse JEAN LOUIS, faisant Il est ordonn .. En foi de quoi .. Ainsi sign Pour la publication, Le Cabinet LAMOUR & ASSOCIS. Joseph Claudet LAMOUR, Av. le tableau que javais utilis alors et qui indique la place de ces investissements la fois sur lAxe D, Axe infrastructurel et lAxe E, Axe conomique. On ne peut donc que se rjouir de voir ce thme mentionn dans le PTRA (Programme Triennal de Relance de lAgriculture) du MARNDR ; malheureusement, en lisant la suite du document, en particulier o sont numrs et chiffrs les diffrents projets, je ne lai pas retrouv. Jespre que cest moi qui ai mal lu. Bernard Ethart LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI Le Tribunal, aprs avoir dlibr au voeu de la loi, sur les conclusions conforme du Ministre Public, se dclare comptent, accueille laction du demandeur pour tre juste et fonde en droit ; Ordonne le dfaut requis contre le dfendeur qui sest brille par son absent et ne se fait pas reprsent par son avocat ; condamne le sieur Jeanty Pierre Wilfrid payer dans un dlai dun moi et quinze jours la somme quatre mille dollars Amricains vingt-cinq mille gourdes de dommages-intrts. Compense les dpens. Ainsi jug et prononc par nous, Eddy D. cherubin, juge en audience civile ordinaire et publique du mercredi quatorze Mars deux mille Treize, en prsence de Me. Jean Berthol Toussaint reprsentant du Ministre Public avec lassistance du sieur Jean Il est ordonn etc .. En foi de quoi etc Hesed Deinad JEAN BAPTISTE, Avocat

PAGE 16

Page 16 PAN AFRICAN BOUQUET Your Roots. Our Channels.With ABO, you can watch:rrfn ntb rrnffnf bnfn bf Requires additional $10/mo International Basic package. All prices, packages and programming subject to change without notice. Local and state sales taxes may apply. Programming is available for single-family dwellings located in the continental United States. All DISH programming, and any other services that are provided, are subject to the terms and conditions of the promotional agreement and Residential Customer Agreement, which is available upon request. Hardware and programming sold separately. A second dish antenna may be required to view both International and American programming. All services marks and trademarks belong to their respective owners. 2012, DISH L.L.C. All rights reserved.1-866-267-7805 rwww.dishafricantv.comf ntbff r Pan-African Bouquet $19.99/mo.