<%BANNER%>
DLOC
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00527
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: 04-10-2013
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869
System ID: UF00098809:00554


This item is only available as the following downloads:

( PDF )


Full Text

PAGE 1

un os de poisson dans la gorge des grandes puissances Hati: une politique en pleine deregulation ou comment lAmrique latine a chang de bord Les aventures en Hati de Graham Greene, lauteur de Les Comdiens ( / p. 6) ( / p. 8) PORT-AU-PRINCE, 6 Avril Lexcutif a dsign ses trois reprsentants au conseil lectoral. La liste de 9 membres du CTCEP ou Collge transitoire du conseil lectoral PORT-AU-PRINCE, 2 Avril Quel est lavenir dune droite pro-amricaine dans cette partie du monde ? Entendez lAmrique latine et la Carabe. PORT-AU-PRINCE, 7 Avril Le dernier livre du journaliste historien Bernard Diederich vient de paratre en PORT-AUPRINCE, 5 Avril La scheresse et les ouragans diminuent les ressources alimentaires en Hati. Cest lOffice des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) qui lance le signal dalarme. En consquence prs de 1million et demi dHatiens vivent une situation dinscurit alimentaire aigue. Cela cause de la scheresse et du passage lanne dernire des ouragans Isaac et Sandy. Ceci est la version de lhumanitaire. OCHA. Mais de la mme faon quon parlerait de lArgentine o des inondations viennent de faire une cinquantaine de morts. Comme une situation purement conjoncturelle. Un accident de parcours. Ainsi le discours humanitaire ne dit pas toute la vrit. PORT-AU-PRINCE, 3 Avril On peut comprendre les frustrations de la Core du Nord. Le pays se trouve entour dautres Etats qui tous sont ( / p. 4) aura dur de nombreux mois, les trois pouvoirs devaient pouvoir faire leur choix en toute indpendance lun de lautre.

PAGE 2

Page 2 EN BREF ... EN PLUS ... de lhistoire de la ville de Port-au-Prince, actuelle capitale de la rpublique dHati, lhistorien Georges Corvington a dpos sa plume dans la matine du 3 avril 2013. Hati a perdu un trsor dune valeur inestimable avec le dpart de Georges a dclar le prsident Michel Martelly dans un communiqu publi le jour du dcs. Son uvre clbre, Port-au-Prince au cours des ans rdige en 7 tomes, si elle est trs cite dans des travaux de recherches tant en Hati qu ltranger, nest pas trs convoque dans lenseignement suprieur en Hati. Sattristant de la disparition de ce grand intellectuel le professeur dUniversit Georges Eddy Lucien regrette que ses tudiants ne citent que trs rarement Georges Corvington. En gnral ils font appel des auteurs occidentaux prcise-t-il, tout en croyant que cette mort doit tre lopportunit de sintresser aux chercheurs hatiens Lucien a fait sa thse luniversit de Toulouse, le Mirail sous le thme Port-auPrince (1915-1956). Modernisation manque : centralisation et dysfonctionnements Il a rencontr Corvington 3 fois pendant la rdaction de son travail. Les tudiants connaissent le nom mais ne connaissent pas ses travaux. Cest vraiment frustrant. Nos professeurs ne se rfrent pas tellement les travaux mens par des chercheurs hatiens particulirement sur la ville de Port-au-Prince regrette le professeur Lucien. Pourtant celui qui a dcrit avec moult dtails la vie de Port-au-Prince dans ses diffrents aspects, a fait don aux Hatiens et Hatiennes voire au monde entier, dune riche et importante documentation sur Port-au-Prince depuis sa fondation en 1759 1956. Pas mal dauteurs le citent dans leurs travaux. Les notes de bas-de-page et les bibliographies foisonnent de rfrences aux 7 volumes quil a consacrs la capitale hatienne. Les tudiants en sciences humaines et sociales des universits prives et de lUniversit dEtat dHati devraient consulter avec plaisir les ouvrages de Corvington et en trouver linspiration pour aborder certaines thmatiques relatives lhistoire de Port-au-Prince estime un tudiant de lUeh. Trs peu parmi ceux contacts par AlterPresse ont lu lhistorien de Port-au-Prince. Corvington mais saisit loccasion de sa mort pour approfondir cet auteur surtout que du point de vue socio-historique il est dintrt de lire Georges Corvington. Les travaux sur nos villes ne sont pas lgions En avril 2003, nous avons eu le plaisir de participer la commmoration du deux-centime anniversaire de la mort de Toussaint Louverture, comme simple observateur passionn par le parcours de ce grand homme dEtat. A cette occasion, un colloque international avait t organis sous le patronage dune commission prsidentielle prside par le ministre des Hatiens vivant ltranger, M. Lesly Voltaire, assist de la ministre du tourisme, Mme Martine Deverson et de lhistorien Georges Corvington. Cette crmonie tait rehausse de la prsence dun grand nombre dintellectuels hatiens ainsi que de plusieurs distingus invits trangers venus de divers coins du monde. Tout ce beau monde avait pour seul motif de camper le personnage et lui rendre hommage pour le rle important quil avait jou Saint-Domingue dans la priode prcdant notre indpendance. En la circonstance, le professeur Rony Durand, Prsident du comit dorganisation, en louverturien convaincu, ouvrit les dbats, suivi dautres panlistes aussi loquents que persuasifs. Nous avions retenu, particulirement, lintervention du chercheur Fritz Daguilard connu pour tre le plus grand, sinon lun des plus grands, collectionneur de dessins et de Lors de sa prsentation il exposa une dizaine de gravures du Gnral, ce qui mobilisa lattention du public. Cependant, la dissemblance qui ressortait de ces diverses reproductions tonna lauditoire. Partant de cette ambigut, on a pu dduire que la vraie physionomie de Toussaint Louverture na jamais pu tre tablie. Seuls quelques menus dtails ont t mentionns par certains historiens pour faire ressortir sa frle corpulence et la dformation de sa mandibule cause par un clat de projectile qui laurait atteint en plein combat. Tout comme Dessalines et Ption, il fera lobjet des plus fantaisistes illustrations. Parmi les proue de la Rvolution Hatienne, les plus imposantes demeurent les statues ralises en 1954 par les sculpteurs Cubains : Juan Jose Sicre et Ramos Blanco (de Ption et Christophe) et par le sculpteur amricain : Richmond Barthe (de Dessalines et Toussaint). Quatre monuments dont les imposantes silhouettes dominent la place du champ de Mars qui, lpoque de leur installation, venait dtre ramnage par larchitecte Franck Jeanton, loccasion de la commmoration du tri-cinquantenaire de lindpendance. De ces quatre hros, seul le Roi Henri Christophe a pu tre anglais Richard Evans qui faisait partie des membres enseignants de lAcadmie Royale du nord Au cours des prsentations, un historien Bninois, dont le nom nous chappe, aprs avoir prsent Toussaint Louverture comme un talentueux militaire et un fin diplomate, poursuivit son allocution dans le sens de la majorit des prcdents intervenants. Tous voyaient en lhomme, un chef dEtat dune envergure exceptionnelle. Toutefois, les dclarations de lAfricain surprirent lassemble, car certaines donnes quil dvoila taient tout fait mconnues du grand public, du fait que la plupart des historiens hatiens les avaient toujours prsentes sous dautres jours. En effet, selon ses connaissances, et contrairement aux enseignements dispenss par le petit livre dhistoire dHati des F.I.C et Dorsainvil Toussaint Louverture du nom de Gaou-Guinou. Il avana mme, comme pour dmentir les allgations des historiens Hatiens, un patronyme qui serait, selon lui, celui de laeul du natif de Breda. Il sempressa cependant de prciser que cet anctre tait un dignitaire du Royaume dAllada, et non dArada, comme mentionn dans nos bouquins scolaires dhistoire. Cette rvlation tonna au point de provoquer lintervention du professeur Rony Durand qui protesta en des termes nergiques, empreints toutefois de respect et de courtoisie vis--vis de son contradicteur. Le professeur soutint que les historiens hatiens ont toujours prsent Toussaint Louverture comme descendant dune famille royale du Dahomey (actuelle Rpublique du Bnin). Faute de preuves irrfutables, dun ct comme de lautre, le dbat tourna court, et on passa dautres points dintrt. La suite du colloque donna lieu des changes passionnants entre panlistes et invits. Plusieurs autres thmes, se rapportant au sujet du moment, furent dbattus et des propositions retenues. Voulant apporter notre quote-part ce forum, nous avions mis une ide qui, notre avis, cadrait bien avec cet hommage rendu ce grand homme politique. Notre proposition tait de changer le nom de Avenue Hal Slassi en celui de : Boulevard Toussaint Louverture Cette voie publique importante, en Hati, ne porte le nom de cet illustre personnage et que, dautre part, cet empereur Ethiopien de la Rpublique dHati, tait, en fait, un affreux tyran et un usurpateur de titre. Nen dplaise aux rastamans qui en avaient fait un dieu vivant. Selon ce qui qui avait sjourn dans le pays, il fit assassiner son cousin, lgitime prtendant au trne dEthiopie, pour lui ravir le fauteuil imprial. La malice populaire avait raison de faire circuler cette boutade lors de sa mise en valeur de nos espaces publics aux Mairies de Delmas et de Carrefour Hati en Marche Miami th Printed by ( / p. 3) ( / p. 16) Le corps sans vie de Dimitrius Villier, 12 ans, a t retrouv, le jeudi 28 mars dernier, la morgue de lHpital de lUniversit dEtat dHati. Ladolescent dorigine de la capitale. Dimitrius Villier avait t emmen par des individus arms, aprs que son pre, le pasteur Patrick Villier, prsident du Conseil National Spirituel des Eglises dHati (CONASPEH), ligot par les ravisseurs, avait pu schapper. Les ravisseurs, aprs avoir emport tout largent se trouvant dans la maison, avaient engag des ngociations avec les parents de la victime. Le corps du jeune Villier sera rapatri aux Etats-Unis, o les funrailles seront chantes. Et ils taient environ 2000 marcher du Jose Marty Park jusqu la Freedom torch, sur Biscayne boulevard, pour demander au Congrs dagir vite concernant le Bill (projet de loi) voter pour la lgalisation de 11 millions dillgaux vivant aux Etats-Unis. Les marcheurs demandaient aussi que lon cesse toute dportation tant quon naura pas pris une dcision concernant ces sans papiers. Nous ne voulons plus de discours. Nous voulons la rforme de limmigration tout de suite, sans plus tarder rclamait Francisco Portillo, en tte dune organization du Honduras. LArchevque de Miami, Monseigneur Thomas Wenski ainsi que le maire de MiamiDade, avaient tenu soutenir la marche par leur prsence. Rsidence OUI, Dprtation NON, rclamait Marleine Bastien, de Fanm Ayisyen nan Miyami. La foule rpondait en chantant et mme en hurlant: Arrtez les deportations. Nous rclamons la rforme de limmigration NOW! Cest la plus grande marche concernant la rforme de limmigration avoir lieu Miami aprs toute une srie de rallies et de manifestations qui ont commenc en 2006 et ont drain des miliers, dans lespoir dexercer une dernire pression sur le Congrs amricain. La marche na pas eu lieu seulement Miami. Elle se droulait en mme temps dans beaucoup dautres villes et runissait des immigrants de nombreux pays. 8 snateurs, y compris Marco Rubio, un cubain-amricain de louest de Miami, travaillent actuellement sur un bill qui lgaliserait la situation de 11 millions dimmigrants sans papiers. Une autre marche est prvue pour ce mercredi sur la pelouse ouest du Capitole, Washington DC. Beaucoup des marcheurs de Miami ont fait savoir quils comptaient tre aussi Washington. La marche de Miami, samedi, a dur 3 heures et a drain au centre-ville (down-town) des ressortissants de divers pays dont Hati, Costa Rica, Mexique, Cuba ainsi que Miami, Tomas Regalado, et Larchevque Thomas Wenski. Les marcheurs ont chaudement applaudi Monseigneur Tom Wenski qui sest adress en crole lassistance pour dire que : Les immigrants ne violent pas la loi. Cest plutt la loi qui viole les droits des immigrants. Le Palais National de la Rpublique dHati ; Port-au-Prince au cours des ans (18041915) ; La Capitale dHati sous loccupation (1915-1934) ; La ville contemporaine (1934-1950) ; La ville contemporaine 2 me partie (1950-1956) Ce sont l quelques uns des titres de Georges Corvington faisant partie de la longue srie Port-au-Prince au cours des ans. Celui qui stait fait lhistorien de la capitale hatienne est dcd le mercredi 3 avril 2013. Il avait 86 ans. Radio Kiskeya informe que lhistorien souffrait de problmes cardiaques depuis quelque temps, selon des informations communiques par sa nice, Marie Ariette Corvington, qui na pas t en mesure de prciser si son oncle travaillait la publication dun autre tome de la collection Port-au-Prnce au cours des ans. de lhistorien comme celui dun homme qui a toujours eu du temps pour ses proches et qui leur prodiguait constamment des conseils pour continuer former et slever. Port-au-Prince au cours des ans publi en sept (7) tomes, constitue une uvre colossale retraant lhistoire de la capitale hatienne de sa fondation en 1750 date. Lincontournable auteur Alain Jean dtient une maitrise en dveloppement local

PAGE 3

Page 3 LACTUALITE EN MARCHE deux maires dorigine hatienne inculps pour fraude lectorale aux Mairies de Delmas et de Carrefour les agents du FBI pour corruption publique en attendant leur procs, sans possibilit de libration sous caution. chass du Parlement ( / p. 12) ( ... suite de la page 2) Le ministre charg des relations entre le Parlement et lexcutif, Ralph Thano, a t chahut jeudi alors quil se prsentait au Parlement en compagnie du Premier ministre et des membres du gouvernement invits une sance de questionnement la chambre. Le ministre qui est trs mal vu par les parlementaires, Les deux officiels dmocrates sont accuss davoir vendu leurs votes un centre communautaire de cette ville situe dans lEtat de New-York. Les accusations ont surpris les membres de la communaut hatienne de Spring Valley et surtout ces proches partisans, dont lancien maire de la ville, Darden George. Je ne pense pas quelle aurait fait une chose pareille et si cela est vrai, je pense que cest une bonne personne qui a t trompe par quelquun a declare un resident hatien. Noramie Jasmin, 49 ans et Joseph A. Desmaret ont t placs en dtention par a t conspu puis bouscul par des dputs avec qui les relations se sont dtriores ces dernires semaines. Quand le Premier ministre et les membres du gouvernement ont t invits se prsenter la salle de sance, les dputs prsents se sont mis chahuter le ministre Thano. Certains lont bouscul selon un fonctionnaire de la chambre contact par HPN. Suite cet incident, des ministres qui staient enfuis sont retourns au salon diplomatique dans un norme vacarme a expliqu un tmoin. Les dputs renvoient le blanchiment et le terrorisme Objet de dbats entre parlementaires, avocats et politiciens, lavant-projet de loi sur le blanchiment des analys par une commission de dputs, avant dtre vot par lassemble de la chambre basse. Le prsident de la Chambre des dputs, Jean Tholbert Alexis a indiqu lundi que le bureau a dcid de former une commission parlementaire pour bien analyser le projet de loi, avant quil soit soumis lassemble pour le vote. Contrairement aux informations prcdentes, le dlai imparti aux parlementaires par le pour voter le du terrorisme est le 15 juin prochain. Donc, les dputs ont du temps pour bien analyser le document avant de passer au vote a indiqu le dput Alexis. Pour faciliter le travail des dputs, le bureau a rsolu de mettre sur pied une commission de neuf membres lassemble des dputs Selon le dput Alexis, la commission aura des sances de travail avec les principaux concerns par le projet de loi dj vot au de la Rpublique , tels lAssociation des professionnels de banques (APB) et la Fdration des barreaux dHati (FBH). Ce projet de loi, sil est vot tel quel, portera atteinte aux liberts individuelles. Parce quil donnerait les pleins pouvoirs au gouvernement pour arrter nimporte qui selon sa volont en laccusant de terrorisme a dnonc le dput Arnel Blizaire, support par dautres collgues. Et depuis, plusieurs sances sur le vote ont t reportes. articles nont pas t assez explicites. HPN visite Port-au-Prince, le 24 avril 1966 : Hale se lasi, Franois se f. Consquemment, cette proposition devrait affecter, aussi, lappellation : Aroport International MasGat, ci-devant: Aroport International Franois Duvalier sous la dictature des Duvalier, et proposer une nouvelle dnomination : Aroport International Toussaint Louverture Cette ide fut bien accueillie par lensemble des participants son intention de prsenter le projet au prochain conseil des ministres. Cette intressante initiative du secteur priv se droula dans une salle de confrence de Ption-Ville, durant deux jours, la grande satisfaction de tous les participants. Elle fut habilement mene par deux chevilles ouvrires : Max Antoine, coordonateur principal du comit et Marie-Lourdes Elgirus, la clture de lvnement. Lide de ce changement fut, comme promis par le prsident de la commission prsidentielle, introduite et approuve, sans dlai, par devant les instances concernes, puisque moins dun mois aprs, de retour dun voyage du Canada, nous avons t surpris de constater que cette nouvelle de laroport Dix ans aprs cette rencontre, le fantme de Toussaint Louverture hante encore notre esprit. Nous en avons fait le constat alors que nous parcourions, rcemment, ledit boulevard, frachement retap. Durant un bref instant, une nouvelle ide surgit de notre pense. En fait, une suggestion faire aux Mairies de Delmas et de Carrefour. Pourquoi, ne penserionsnous pas de placer une statue de ce hros de notre histoire, au rond-point se trouvant lintersection du boulevard des industries et de celui illustrant dj son nom ? Cette proposition nous paraissait dautant plus intressante et logique, quaucun monument, remarquable, sa gloire, nexistait en nul point du territoire national, notre connaissance. Mesure qui viendrait rparer laffront qui lui a t fait, en exposant un buste de axe routier si frquent. Un autre argument, supplmentaire, lappui de cette proposition est que, partout ailleurs, lorsquun boulevard porte le nom dune illustre personnalit, il est, trs souvent prvu dy installer, paralllement, un monument qui lhonore. Dans le cas qui nous proccupe, un tel monument pourrait tre localis dans laire de laroport, dans ce rondpoint qui vient dtre restaur et qui ferait la jonction entre le boulevard et laroport Toussaint Louverture. Un ministre chass du Parlement Une politique en pleine deregulation p.1 Inscurit alimentaire : remonter jusqu la source p.1 Les pays riches aident moins p.7 p.8 Pour des rapports positifs avec la Carabe p.10 Comment lAmrique latine a chang de bord p.1 La Core du Nord un os de poisson p.1 Les aventures en Hati de Graham Green signes de Bernard Diederich p.1 Pour une meilleure mise en valeur de nos espaces publics p.2 R-Orientation p.12 Mort de Georges Corvington, lhistorien de Port-auPrince p.2 New York : deux maires dorigine hatienne inculps p.3 Les dputs renvoient le vote sur le blanchiment et le terrorisme p.3 Distinction accorde au ministre Florence Guillaume p.5 Hati en qute dune place en coupe du monde p.14

PAGE 4

Page 4 UNE ANALYSE toutes ses ressources propres. Mais avant tout lindiffrence de ses dirigeants. A la rapacit dune minorit de ses enfants. A une certaine manipulation des grands dcideurs internationaux. impudemment par les responsables quant aux techniques de drainage et autres aussi vieilles que les aborignes. ( ... suite de la 1re page) Les agences onusiennes et les organisations humanitaires travaillent avec le gouvernement (hatien) pour de nom Leau ne coule pas dans les rizires de la Valle de lArtibonite, non cause quelle soit dtourne vers la centrale hydrolectrique nationale, mais parce quil ne coule presque plus deau de la montagne et que lArtibonite Une photographie arienne du pays montre la plaie bante et gante : au milieu dun paysage lunaire, o il ne pousse un brin de Cest donc a lArtibonite En tout cas, ce quil en reste. Et cela non seulement pour cause drosion aveugle pratique des dcennies durant par ne sont pas vraiment la scheresse ni les derniers ouragans mais entre autres les mmes fournisseurs vers lesquels se tourner pour lobtention de laide durgence qui ne seraient pas entirement trangers aux causes de cette mme situation. Le mal absolu Bref avec lhumanitaire on tourne en rond ; avec les pousses de colre des paysans de la Valle de lArtibonite, a risque de tourner parfois au vinaigre Et si on voulait placer devant le fait accompli les vrais responsables de ce dsastre, les dirigeants successifs directement ou indirectement la fois nationaux et ventuellement aussi internationaux, on risque daboutir alors la ncessit pour une vraie rvolution. Mais rvolution qui paradoxalement peut tre ralise par le premier pouvoir qui comprendrait que la vraie solution ce nest ni laide alimentaire durgence, ni les htels 4 ou 5 toiles mais quelle est l-haut dans la montagne. Quil en sorte le bien ou le mal et aujourdhui le mal absolu, cela ne dpend que de nous. atteindre des centaines de milliers de personnes avec de lassistance alimentaire. Et puis lanne prochaine, idem. Plus a change, plus cest la mme chose. Pligre mis en cause Passons maintenant dans la Valle de lArtibonite o les planteurs de riz avertissent que la prochaine rcolte risque dtre totalement perdue. Toujours la scheresse. Les canaux dirrigation sont asschs. Mais cette situation aurait aussi pour cause, daprs des planteurs interviews par lagence AlterPresse, le captage lalimentation des turbines de la centrale hydrolectrique de Pligre. La prcdente rcolte avait dj t ravage par une pidmie dinsectes. Aprs la scheresse, les ouragans, les insectes voici donc un nime facteur : un mauvais partage des eaux entre les rizires et lalimentation du pays en lectricit. Mais cela ne date pas daujourdhui. Ce nest donc ni les le vrai problme. Ni mme la scheresse. Encore moins les ouragans Isaac et Sandy voqus par le secteur humanitaire. Si on laisse parler uniquement lurgence : soit les riziculteurs en colre, soit la menace finalement constante dinscurit alimentaire, eh bien on risque de passer toujours ct du problme de fond. A prsent un survol du pays en hlicoptre si cela vous arrive au moins une fois. Ce que dirigeants et accomplissent quotidiennement. Et l le vrai problme clate. Cest un pays depuis longtemps abandonn luimme. A lrosion. A la disparition de On ne voit de l-haut que des montagnes de cailloux dune blancheur de mort dcoupant dans le dsordre ce qui fut, nous dit-on, un grand cours deau en une multitude de petits bassins, de trous rats (sil peut en survivre dans ce dsert suspendu). Et ce quil en reste et prtendument Quil soit utilis ensuite plus que dhabitude pour alimenter le barrage de Pligre, on comprend pourquoi llectricit en ville est aussi rare. Cest le cas de dire rationne au compte-gouttes. Thomassin se plaint de recevoir le courant depuis une semaine pas plus de cinq minutes chaque soir. Un mouvement de boycott de paiement est envisag. On ne peut donc pas dire que ce sont les citadins qui volent leau de lArtibonite. Daprs un leader politique de la Valle qui na pas la langue dans sa poche : cette situation relve aussi de la volont des autorits de dtruire la production locale au profit des produits imports. place Puisquon essaie de dire les choses comme elles sont, comment en effet ne pas le croire au vu de ltat dabandon qui frappe, par exemple, la Grande Rivire du Nord, aussi bien la plaine que le cours deau de ce nom. Si ici leau coule encore dabondance, mais les berges sont inexistantes et rivire, plaine, jardins et routes, et mme habitations, ne font plus quun. Comme si on a voulu emprisonner cette partie du pays, de toute vidence naturellement fertile, pour empcher toute communication avec lextrieur. Et ltouffer sur place. Ds lors retournons la version de lhumanitaire, en loccurrence OCHA. Non seulement les vraies causes de linscurit alimentaire qui sannonce tant svre,

PAGE 5

Page 5 DE LACTUALITE Hati: une politique en pleine deregulation ( ... suite de la 1re page) Si le rsultat nest pas parfait, du moins on aura sauv la face. Le conseil peut maintenant se mettre au travail. Les lections en question (renouvellement de 10 siges du Snat sur les 30 que comprend ce dernier et de toutes les administrations dcoller le pays. Or le pays ne dcolle pas. Loin de l. La mayonnaise narrive pas prendre. Mme on a des fois limpression que cest encore le pouvoir qui se fait de lombre lui-mme. Manque dexprience, dhabitude de travailler ensemble, voire de vivre avec des non membres de son groupe. Chacun essayant de tirer la couverture soi. Bref sous le couvert de nobles dnominations, cela se rsume en une bataille range et quotidienne entre diffrents groupuscules qui de plus poussent comme des champignons. Place aux raiders retard de plus dune anne. Le conseil lectoral est appel organiser des lections transparentes, participatives et crdibles. Pour cela il faut une institution qui soit indpendante. Or le prochain conseil lectoral sera-t-il une institution indpendante ? Il faudrait commencer par sentendre sur lpithte dindpendant. Est considr comme indpendant en Hati tout ce qui nest pas sous la coupe du pouvoir excutif. Do la longue bataille qui a t mene pour empcher le pouvoir judiciaire (CSPJ), dont le prsident, le juge Arnel Alexis Joseph, est troitement associ au prsident Joseph Michel Martelly, de mettre ses trois reprsentants au service de ce dernier. Tout comme au parlement la prsence dune majorit de dputs favorable au gouvernement, de trop peser sur le choix des trois reprsentants du pouvoir lgislatif. Mais prsent que cest fait, peut-on parler dun organisme lectoral rellement indpendant ? Rellement, non. en total contrle pour assurer lindpendance vritable dune reoit de consignes de personne. Ni Dieu, ni Diable. nous dmontrer toute limportance de lenjeu. aussi parier, jouer sa chance) ne sont pas seulement les trois pouvoirs : excutif, lgislatif et judiciaire. Vous avez aussi la socit civile. Mais celle-ci, contrairement limage idyllique quon en fait, nest pas un seul bloc. Et on ne saurait oublier monsieur tiroir caisse : la communaut internationale. Alors que les vrais matres du jeu, les partis politiques (vous avez failli les oublier, nest-ce pas), ont t mis hors jeu. Trop lourds et compliqus. Vieux jeu. Has been. La politique hatienne est devenue une affaire de plus audacieux que a, tu meurs En conomie nolibrale, ce sont les raiders. Comme dans le film Wall Street ou comment semparer dune entreprise pour ensuite la liquider et empocher les dividendes de la liquidation. Justement aussi bien en politique quen conomie, oui en Hati ce quon a coutume dappeler : capitalisme sauvage Peut-tre que lconomie tarde prendre le train, mais pour ce qui est de la politique, les batailles ranges ont depuis longtemps remplac les sessions parlementaires courantes. Un ministre chass de lhmicycle coups dinjures ou coups de chaises, cest un fait presque banal. Mais quand le mme ministre traite les mmes dputs les chefs de lexcutif. Partout ailleurs on dmissionne pour moins que a. Dmissionner, vous ny pensez pas Jamais il na t aussi clair que le pouvoir est un job. Et en ces temps de crise et daustrit, jy suis jy reste Cela veut dire point besoin dexprience, ni de prparation, ni mme dune certaine ide de la fonction quon est appel exercer. Jy suis, jy reste aussi longtemps que le groupuscule auquel jappartiens me considre utile. Or ceci est gnral et concerne aussi bien les trois pouvoirs que le 4 e pouvoir mais qui nest plus aujourdhui la presse que plutt la socit civile dite organise ( moins que la presse accepte de sy confondre et dy disparatre) Longue traverse du dsert Mais cest dans le 1er pouvoir, lexcutif, que la tendance est plus quvidente. En effet voici un pouvoir qui veut dmontrer quil ne mnage aucun effort pour faire Une question didentit. Ne se comparant quavec lextrieur et donc trop soumis aux dictats de ce dernier. Un pouvoir, et encore moins lEtat, ne peut se comporter lui aussi comme un groupuscule. Mme quand cest pareil en face de lui. Pour reprendre la comparaison des raiders mentionne plus haut, ces derniers taient apparus avec la politique conomique introduite par ladministration Reagan sous le nom de deregulation. On fait disparatre toutes les rgles. On a bien le sentiment que dans tous ses compartiments, aussi bien gouvernement que parlement, opposition que socit civile, la politique aujourdhui en Hati est en pleine deregulation. passer ? Entre la longue traverse du dsert (car revenir en arrire ne parat pas non plus une solution) et la terre promise. Personne ne sait La ministre hatienne de la Sant publique et de la Population, Dr Florence Guillaume, a t nomme Harvard Health Leader 2013 par le Harvard Kennedy School of Government. Cette distinction est dcerne au Dr Florence Guillaume Duperval, en hommage son engagement dans ses approches innovatrices en tant que ministre de la Sant publique. Dr Duperval est aussi invite participer, du 2 au 5 juin prochain, au Harvard Ministerial Health Leaders Forum qui se droulera au Harvard Kennedy School of Government, Cambridge, au Massachusets.

PAGE 6

Page 6 NUESTRA AMERICA ( ... suite de la 1re page) Dabord quest-ce quon veut dire par droite proamricaine ? On peut tre pro-amricain sans tre de droite. Aimer les institutions des Etats-Unis sans voter aveuglment avec la diplomatie washingtonienne Comme cela a t pendant plusieurs dcennies : celles o les pouvoirs Duvalier, Balaguer en Rpublique dominicaine, lAmrique latine a chang de bord de lONU, en novembre 2012, pour accueillir lAutorit palestinienne comme Etat non membre observateur mais qui a t svrement combattu par les Etats-Unis et Isral, beaucoup que la diplomatie hatienne ait choisi de faire abstention. Alors que cela constitue dj une grande avance par rapport aux dcennies prcdentes. Le candidat de lopposition a ralis quil ne peut aller totalement contre-courant sinon il commet un suicide. Et lopposition naurait plus aucune chance dans un avenir prvisible. Cependant le grand Nord doit avoir prpar depuis longtemps sa stratgie pour rcuprer le Venezuela, deuxime producteur mondial dhydrocarbures. Do la question : quel est lavenir dune droite pro-amricaine dans cette partie du monde. Cest dire une droite idologiquement infode la politique (et au modle conomique) nord-amricain ? Il y a trois ans Wall Street se rjouissait de larrive au pouvoir au Chili dun homme de droite. Mais voici que le Chili est apparemment impatient de rlire nouveau Michle Bachelet, du mme courant dnomm le socialisme du futur. Et mme notre prsident Michel Martelly, qui a ces autres reprsentants de la gauche dmocratique latinoamricaine qu Washington. Conclusion : cest pour employer un terme la mode, un vritable changement de paradigme, cest dire de modle mais au sens profond, qui sest produit. O face un candidat se rclamant dun courant socialiste militant, comme le dauphin de Chavez, Nicolas Maduro, seul un autre candidat puisant dans cette large mouvance du socialisme du futur (que ce soit la manire du Brsil, du Chili ou de lArgentine), a des chances. pourra pas diriger non plus la manire de son mentor en autocrate, mais ouvrir davantage le rgime, et pour commencer lintrieur en consolidant les institutions dmocratiques, cest-dire en les rendant plus neutres et moins idologiquement A linstar justement du Brsil. A lexception bien sr dHati Mais le capitalisme pur, voire pur et dur, semble avoir vcu dans cette partie du monde. Et tant que Washington refusera de ladmettre, il se Les soubresauts nostalgiques du genre interventions de la France au Mali, en Cte dIvoire ou en Centre-Afrique ne sont gure susceptibles de faire cole. A lexception bien sr dHati qui reste comme toujours un cas part. Hlas Nou envite wREYINYON PIBLIKDEPATMAN TRANSP ETA FLORID DISTRI 4Vin ban nou kmant ou genyen!Nou mande patisipasyon tout moun san diskriminasyon: moun tout ras, moun tout koul, moun tout peyi, moun tout laj, oswa gason, moun tout relijyon, andikape, moun ki marye oubyen ki pa marye. Nenpot moun ki bezwen aranjman espesyal oubyen ki bezwen sevis entepret (gratis) sou lwa ADA a dwe kontakte...Matmwazl Khalilah Ffrench, P.E., Manadj pwoj FDOT, nan nimewo 954-677-7898 oubyen rele li gratis nan nimewo 866336-8435, estansyon 7898, omwen st (7) jou anvan atelye a. AN KOLABORASYON AVK OAKLAND PARK BLVD NW 19th ST NW 26th STSR 7 FLORIDAS TURNPIKE NW 31st AVE NW 21st AVE 91 N Reyinyon a ap ft an fm yon chite pele pou popilasyon an kab jwenn okazyon pou yo f kmant sou plizy chwa ki genyen pou travay ki pral ft pou amelyore transp piblik sou wout Okland Park Boulvard, soti Sawgrass Expressway/SR 869 rive State Road A1A. Nou ankouraje w vin potisipe a, e n ap byen kontan w vini. Pou plis ransyman, ale sou sit entnt pwoj a: www.OaklandParkBoulevardTransitStudy.com Lauderdale Lakes Branch Library/ Educational and Cultural Center3580 West Oakland Park Boulevard, Dezym Etaj Lauderdale Lakes, FL 33311Jedi 11 avril 2013 4 dlapremidi pou 7 diswa KAT LOKAL KOTE ATELYE A AP FT LA Pinochet au Chili, parmi dautres, navaient point besoin de passer des instructions leurs reprsentants lONU pour savoir comment voter. Rcemment on sait que aussi bien Washington que le gouvernement isralien nen revenait pas que Hati ait vot en faveur de lentre de la Palestine lUnesco. Donc mme Hati qui peut des fois prendre certaines liberts. Se payer quelques illusions. Et lors du vote historique de lAssemble gnrale familles les portes de la classe moyenne. Le Brsil qui a un taux de croissance enviable pour les grandes conomies capitalistes en mme temps que le pays se trouve en tte de ce quon appelle aujourdhui le socialisme du futur. dmocratiques et une conomie ouverte mais tout en mettant dabord. temps Pourquoi le mouvement Occupy Wall Sreet nexiste pas au Brsil comme New York, en Espagne ou ailleurs La nouvelle direction imprime sa campagne par le candidat unique de lopposition vnzulienne est donc un signe des temps. Nul doute que Washington qui a des problmes pour trouver un terrain dentente avec le dauphin et ventuel successeur de Hugo Chavez, aurait prfr de la part du candidat de lopposition un engagement plus direct envers le grand capitalisme du Nord. Mais Capriles annonce quil prend plutt exemple sur ses voisins du Sud. forces Vous me direz, faut-il le croire ? Eh bien la question nest pas l. La politique est aussi une question de rapport de forces. Hugo Chavez a pouss loin le changement. A la fois au sein du peuple du Venezuela. Mais aussi dans les rapports avec les autres pays de la rgion. Prsidentielles du 14 avril Quel est lavenir de la droite pro-amricaine dans cette partie du monde ? A voir lapproche choisie par le candidat de lopposition aux prsidentielles de dimanche prochain, 14 avril, au Venezuela. Alors que les mdias occidentaux le droite, Henrique Capriles Radonski vient dinflchir son approche. Ce quil prne, dit-il, cest une ligne politique et conomique proche de celle du Brsil. Brsil, pays mergent, dont le gouvernement prcdent du prsident Lula da Silva est universellement reconnu pour avoir ouvert plusieurs dizaines de millions de

PAGE 7

Page 7 MENACE PLANETAIRE www.radiomelodiehaiti.com ( ... suite de la 1re page) dans la gorge des grandes puissances aident moins les pays pauvres en bien meilleure forme conomique tandis que, elle, ne peut pas nourrir toute sa population. En premier lieu la Chine et le Japon, aujourdhui deux des plus grandes puissances conomiques de la plante. Mais aussi la Core du Sud qui, non contente dtre mais participe aussi lconomie globale avec ses chaines de PARIS (Reuters) Laide budgtaire des pays riches aux pays pauvres a recul de 4% en valeur relle en 2012, aprs avoir baiss de 2% en 2011, a fait savoir mercredi lOrganisation de coopration et de dveloppement conomique (OCDE). les turbulences de la zone euro ont conduit nombre dEtats donner un tour de vis budgtaire, ce qui a eu un impact direct sur laide verse aux pays pauvres. LOCDE observe en outre un redploiement notable des pays les plus pauvres vers les pays revenu intermdiaire. Laide au continent africain a ainsi t rduite de 9,9% et ramene 28,9 milliards de dollars aprs une anne 2011 marque par un soutien exceptionnel accord certains pays dAfrique du Nord la suite du printemps arabe. Le groupe des pays les moins avancs a aussi vu les apports nets daide bilatrale qui lui taient destins accuser un repli de 12,8% en termes rels et tomber 26 milliards de dollars. Le secrtaire gnral de lorganisation, Angel Gurra, se dit proccup par cette tendance. A mesure que se rapproche lchance de 2015 le dveloppement, je forme le vu que la tendance au redploiement de laide, qui se fait au dtriment des pays les plus pauvres, va sinverser, dclare-t-il, selon un communiqu de lOCDE. du Sud dans le camp capitaliste. Mais le camp communiste tait vaste. Comprenant lUnion sovitique, lun des vainqueurs dans la confrontation avec les puissances de lAxe : lAllemagne nazie, le Japon imprial et lItalie fasciste. Lors de la guerre de Core (1950-1954), la Chine prit parti automatiquement pour la Core du Nord face aux EtatsUnis. En 2012, laide publique au dveloppement (APD) verse par les membres du Comit daide au dveloppement (CAD) de lOCDE a atteint 125,6 milliards de dollars, soit 0,29% de leur revenu national brut (RNB) cumul. LAPD a recul de 4% en valeur relle par rapport 2011. Depuis 2010, anne o elle a atteint son niveau record, elle a baiss de 6% en valeur relle. Si lon fait abstraction de 2007, qui correspond la repli observ en 2012 est le plus marqu depuis 1997, souligne lOCDE. Cest aussi la premire fois depuis 1996-1997 que laide se contracte pendant deux annes successives. LA FRANCE LOIN DES 0,7% Les donneurs les plus gnreux en volume ont t les tats-Unis, le Royaume-Uni, lAllemagne, la France et le Japon. Mais leur contribution a nanmoins t respectivement en baisse de 2,8%, 2,2%, 0,7%, 1,6% et 2,1% en termes rels. De leur ct, le Danemark (-1,8%), le Luxembourg (+9,8%), les Pays-Bas (-6,6%), la Norvge (+0,4%) et la Sude par lONU. Neuf pays ont enregistr une hausse de leurs apports nets dAPD en termes rels, dont, outre le Luxembourg et la Norvge, lAustralie, lAutriche, la Core du Sud et lIslande. Pour 15 pays, la tendance a t inverse. Les baisses les plus prononces ont t observes en Espagne (-49,7%), en assig Pkin ainsi que Moscou mettent toutes les ressources diplomatiques en action pour calmer le jeu, appelant les deux camps la retenue. Car bien entendu personne na intrt un embrasement rgional, voire gnral. La Core se trouve aux frontires de la Chine et de la Russie et le Japon porte de missile. Italie (-34,7%), en Grce (-17%) et au Portugal (-13,1%), qui ont t les plus durement touchs par la crise de la zone euro. LOCDE sattend cependant un redressement modeste des niveaux daide en 2013. En 2012, les pays du G7 ont contribu hauteur de 70% lAPD totale nette verse du CAD et ceux de lUnion europenne membres du CAD ont t lorigine de 51% des versements. Lorganisation humanitaire Oxfam France, dplore que lEtat franais soit la trane, avec une aide au dveloppement en recul en 2012 12,78 milliards de dollars (0,45% du RNB), alors quelle tait 13,74 milliards en 2010. La France reste trs loin de son engagement consacrer 0,7% de son RNB laide au dveloppement. Mais comment arrter un homme qui a faim et qui a en main un fusil lourdement charg ? Il faut lui donner de quoi manger. Donc la solution cest aider la Core du Nord sortir de sa position de paria conomique dans la rgion. Mais on na rien sans rien. Peut-on faire semblant dignorer que le pays est dirig aussi depuis soixante ans par une mme famille. La dynastie des Kim Jong. Le grand pre, ans. Et depuis soixante ans exerant un pouvoir personnel et sans partage. On comprend que Hati aussi nait pas accompli un pas positif pendant que tous les pays de la rgion prenaient un nouvel lan. notre poque dont les deux tendances dominantes sont le capitalisme-capitaliste et le communisme-capitaliste. Une squelle de la Guerre froide, mais qui aujourdhui nest pas plus le bienvenu pour ses ex-allis que pour ses adversaires. La Chine et la Russie ne se proccupant pas tellement de lui rechercher une alternative. Comme dit le crole, cest un os de poisson dans la gorge des puissants du jour. Raison pour laquelle aussi le paria peut faire une btise. hatiens : Tout bt jennen mde et L m grangou m pa jwe. Mais aujourdhui la Core du Nord est pratiquement seule dans son coin. LUnion sovitique nexiste plus et la Russie a dautres chats fouetter. Tandis que la Chine qui se dit encore communiste, ne lest plus de la mme faon tant lune des conomies les plus performantes de la terre. La Core du Nord nest pas seulement unique en son genre, le seul adepte (en dehors de Cuba) de la dictature du proltariat au sens dun Etat centraliste et policier, mais aussi, et voil, elle est pauvre. A ne pouvoir nourrir toute sa population. Au point que pour essayer de la calmer, les Etats-Unis acceptrent de lui livrer des provisions alimentaires contre une promesse de ne pas continuer ses recherches pour mettre au point larmement nuclaire. Cela semblait marcher. Jusquau lancement rcemment dun satellite (un premier essai rat, puis un second) suivi de dispositions laissant entendre que le pays tente nouveau de se procurer des armes atomiques. Raction du Conseil de scurit des Nations Unies. Un embargo est dcrt. Aide alimentaire et crdits internationaux sarrtent. pleuvoir contre la Core du Sud. Et aussi les Etats-Unis, le principal alli de cette dernire. Deux contre-torpilleurs amricains prennent position cette semaine au large de larchipel de Core. Mais contrairement la situation il y a soixante ans, la Chine ne vole pas au secours de ce pays frre communiste factory tout autour du monde comme celle qui a ouvert dans notre nouveau parc industriel, Caracol, au Nord Est dHati. Ne parlons pas de Tawan et on pourrait mentionner aussi les Philippines, tous se trouvant dans une meilleure situation quil y a 60 ans. Il y a 60 ans en effet que la guerre de Core faisait rage, la plus importante confrontation entre les deux blocs capitaliste et communiste depuis la Seconde guerre mondiale. Et quon a appel la Guerre froide. Or depuis tout a chang autour de la Core du Nord. La Chine communiste est devenue le plus grand producteur de produits manufacturs au monde. Et le pays le plus riche en termes de devises trangres. Tawan, son petit frre-ennemi capitaliste, se passe de prsentation. Le Japon aussi alors quil tait terre, dans le camp des vaincus de la Seconde guerre mondiale. Voici donc une partie du monde qui a radicalement chang en soixante ans. Seulement Sans oublier les dnomms petits tigres asiatiques (Thalande, Singapour, Vietnam etc), appels ainsi pour leur agressivit sur le march international des capitaux. Sauf la Core du Nord. Mais avec un seul changement. Elle cherche devenir une puissance nuclaire. Alors que, par exemple, le Japon, ne sest jamais rarm depuis quil a perdu la guerre en 1945. Car il faut revenir cette poque. Au dbut de la Guerre froide (1950), survenant au lendemain de la Seconde guerre mondiale (1939-1945) les choses taient plus claires. La Core du Nord tait dans le camp communiste et la Core

PAGE 8

Page 8 AIDE TOI P-au-P, 4 mars 2013 [AlterPresse] --Les politiques daide internationale mises en uvre en Hati au lendemain du sisme dvastateur du 12 janvier 2010 en Hati ont piteusement mortelle du cinaste hatien Raoul Peck. dans le pays par les donateurs bilatraux et multilatraux entre 2010 et 2012 est de 6,43 milliards de dollars. La faiblesse de ltat, labsence de coordination des travaux sur le terrain et la mise lcart des acteurs locaux sont vues comme autant de facteurs qui participent lchec de la reconstruction dHati. Le documentaire critique le rle de blocage jou prsident amricain Bill Clinton, co-prsident de la Cirh, est fortement point du doigt. Le relogement des populations dplaces dans des T-Shelters provisoires construites par des Ong na pas amlior rapporte les cris dinsatisfaction et de colre notamment des Les aventures en Hati de Graham Greene, lauteur de Les Comdiens ( ... suite de la 1re page) part dhumanit. Ceux aussi de notre ami et confrre Bernard Diederich, journaliste no-zlandais, fanatique dHati, de la culture et de la langue natale dHati et revenu vivre parmi nous. Et lun de nos trsors vivants en ce qui concerne lhistoire politique dHati pour la deuxime moiti du sicle coul. Nous esprons vivement la version franaise de sur Hati qui nont pas encore t traduits. Qui ne connait Papa Doc et les Tontons Macoutes, cest une srie cependant trs longue laquelle sest ajout rcemment LHritier, entendez Jean Claude Duvalier, la Au lieu dun futur meilleur pour le pays, la sitaution a empir, Les pays donateurs avaient promis prs de 10 milliards de dollars amricains (US $ 1.00 = 44.00 gourdes ; 1 euro = 60.00 gourdes) Hati en vue de sa reconstruction. Le montant vers pour des programmes dassistance Soulignant le dysfonctionnement de laide, il appelle tous ceux qui sont impliqus dans cette reconstruction rebattre les cartes et repenser lensemble du dialogue enclench. (Allemagne) qui sest droul du 7 au 17 fvrier. par la communaut internationale travers la Commission intrimaire pour la reconstruction dHati (Cirh) qui na pu mettre en place aucune stratgie de dveloppement aprs un an et demie de fonctionnement. La Cirh, cre le 21 avril 2010 en vue de reconstruire prsence du cinaste, le mercredi 3 avril la Fondation connaissance et libert (Fokal). Le film expose lchec de la communaut internationale dans la reconstruction du pays en passant en revue la complexit des vnements relatifs aux nombreux efforts individuels et collectifs consentis en vain. Il relate les interventions non contrles des organisations non puissances internationales dans lorientation de laide et donne la parole aux acteurs haitiens, en particulier le prsident de lpoque Ren Prval et son premier ministre Jean Max Bellerive. Ce documentaire montre aussi a occasionn 300 mille morts, autant de blesss et plus de 1,5 million de sans-abris. seisme o des camps de dplacs ont t rigs Port-au-Prince dans presque tous les espaces publics, refltant un pays compltement dsorganis. Les millions de dollars dcaisss par les bailleurs de fonds dans les conditions que cela a t fait nont pas eu les effets escompts. Le grand lan de solidarit internationale laissait esprer. Mais, le dans les curs. Laide est violente, arbitraire, aveugle, imbue delle-mme. Un monstre paternaliste qui balaie tout sur son passage. Elle fait semblant de rsoudre les problmes quelle sapplique entretenir critique le En marge de la projection, Raoul Peck est intervenu pour souligner lintrt de sortir du discours permanent de critiquer lEtat hatien dans la gestion de laide humanitaire en voquant comme argument la faiblesse de celui-ci. Cette tendance empche daborder les discussions structurelles, relatives au sens mme de laide, explique t-il. Le cinaste plaide en faveur de la prise en compte des comptences hatiennes dans la reconstruction du pays. Le terrain est vici par un ensemble quatre-vingt pour cent de largent du budget dun Etat nest pas entre ses mains, cest une grande perte de lgitimit et de pouvoir fait-il remarquer. hatiens. Quand le livre fut publi sous le titre de Les Comdiens, Duvalier (qui tait un homme de lecture si ce nest de lettres, en tout cas qui connaissait la rputation de Graham Greene) entra dans une rage folle. deux plus grandes vedettes du moment, Richard Burton Mais rapidement il changea de stratgie et invita en Hati le couple Burton-Taylor. Mais Greene ne remit jamais les pieds en Hati. Et Bernard Diederich fut emprisonn et dut gagner lexil Cependant son parcours avec le grand romancier explorer les rgimes qui faisaient les grands titres en Amrique centrale. Le prsident-gnral Omar Torrijos au Panama, les Sandinistes du Nicaragua. Et bien sr Fidel Castro. Signe particulier de tous ces rgimes, ils navaient pas la faveur du grand voisin, entendez Washington. Selon le livre de Bernard Diederich, consacr son patn (partenaire) Graham Greene, Seeds of de ces rgimes-l (et non dun Pinochet du Chili, par exemple) mais Graham Greene rservait ses sentiments pour ceux quon appelle en anglais underdogs, les Le rsultat est un livre qui dcrit le fonctionnement de lun des plus grands auteurs de romans daventure et despionnage du sicle dernier, mais aussi nous fait dcouvrir lune des plus grandes clbrits littraires de lintrieur, ses sentiments, sa de son prochain livre. Le romancier en question sappelle Graham Greene et le livre traite de lamiti ainsi que des aventures de Bernie avec le grand romancier anglais qui est galement lauteur de Les Comdiens, la premire uvre qui ait dmasqu la dictature de Papa Doc Duvalier. Au dbut des annes 1960, Graham Green avait dj crit ses premiers best-sellers, dont Our man in Havana, The end of the Affair et The Quiet American (certains ports lcran) lorsque Bernard Diederich, correspondant en Hati de lhebdomadaire Time et qui avait cr son propre journal, Haiti Sun, eut lide de lui proposer de consacrer son prochain roman Hati. En mme temps, il ferait uvre utile en dnonant au monde lune des dictatures les plus froces en train de prendre naissance dans le continent mais linsu de lopinion uniquement proccupe par le castrisme cubain. Greene accepta. Les deux se retrouvrent sur la frontire hatianodominicaine, vivant entre autres dans des camps de rebelles

PAGE 9

Page 9 BANQUE NATIONALE DE CREDIT

PAGE 10

Page 10 CARAIBE-MENT VOTRE A lmission de nouvelles Mlodie matin de Marcus Garcia sur Mlodie FM du mercredi 27 mars dernier, le coordonnateur du bureau de BACOZ, M Chenet St-Vil a apport un grand clairage sur linstitution dont il a la responsabilit. Dentre de jeu, il a fait une brve prsentation du rle que joue cette structure qui dpend du Bureau du Premier Ministre. Ce bureau est charg de la coordination et du suivi des accords commerciaux internationaux. En dautres termes, cest un bureau de ngociation commerciale. Cette structure a t cre dans le contexte de ladhsion dHati au Caricom et elle est rattache au Bureau de Premier Ministre. Dans laccomplissement de son attribution, le BACOZ travaille avec le ministre du Commerce et de lindustrie, et celui de des douanes. Rpondant une question sur le fait quau temps o Mme Marie Michle Rey tait la coordonnatrice du bureau, ce dernier organisait des rencontres, des sminaires, le coordonnateur explique que le fait de ne pas donner une large diffusion une activit ne doit pas tre interprt comme si elle nexiste pas. Et dajouter quil ny a pas de ngociation sans consultation avec les parties prenantes, les oprateurs conomiques. En un mot, le secteur priv. Mme quand la motivation nest pas toujours prsente chez le secteur priv ? a relev le journaliste, le numro 1 du bureau de la CARICOM a rpondu que cest un travail qui sinscrit dans la dure. Pour le coordonnateur, depuis quelque temps, lattitude du secteur priv aujourdhui vis--vis de ces questions a beaucoup chang. Il y a des efforts accomplis par les deux secteurs. Le secteur priv est relativement sensibilis, ces jours-ci. Ce secteur est plus prs du bureau, plus prs de ces questions et se sent plus concern. Il est clair pour M. St-Vil que beaucoup de ces pays (Barbade, Jamaque Antigua etc.) ont contribu faire de cette rgion une destination touristique. Ils contribuent aussi faire de cette rgion un ple dattraction pour linvestissement direct tranger (IDE). Une chose qui nous fait dfaut srieusement dans le pays. De lavis du coordonnateur, une coopration avec cette rgion peut nous permettre de renforcer notre secteur touristique, et nous aider attirer les investissements trangers qui sont dj tout prs de nous. Pour tayer ses affirmations, il a fait la avons un stock dinvestissement tranger de 6.3millions USD. La Jamaque (11 mille km carrs pour 3.5 millions dhabitants) a un stock dinvestissement tranger de 12 milliards USD. Est-ce une bonne faon de calculer la valeur conomique dun pays en avanant des chiffres ? Selon linvit de Marcus, on ne peut pas se passer des chiffres puisquil y a un lien entre les chiffres et le niveau de dveloppement. M. St-Vil a fait remarquer que la Rpublique Dominicaine qui a un investissement tranger de 15 milliards USD a un revenu per capita denviron 5000 dollars, il en est de mme aussi pour la Jamaque. II est visible quand on visite ces pays de constater une nette diffrence en termes de dveloppement, a-t-il relev. Hati a-t-elle une ligne politique, une stratgie par rapport lentit caribenne? Un des volets qui fonctionne vritablement, cest le march unique. Depuis 2001, ce nest pas seulement un march commun, on parle de march et dconomie unique de la CARICOM (CSME). Cependant, a reconnu le coordonnateur, notre pays ne sest jamais lanc vritablement dans des changes sur la base de ce rgime. Pas pour manque de production, comme a soulign le patron de Mlodie. Et le chef du BACOZ de rpliquer quHati doit rpondre certaines obligations en matire de normes sanitaires et phytosanitaires pour pouvoir exporter sur ce march. LEtat pays pour la rgion. (A ce sujet le bureau hatien de normalisation vient dtre mis sur pied par le ministre du Commerce et de lindustrie. Il incombe ce bureau de faire uvre dans ce sens.) Selon le chef du bureau de la CARICOM, il y mettre en place dabord les institutions. Sil y a une crainte de plus en plus exprime dans la socit disant que lentre dans le march unique cariben peut constituer une menace pour le pays, si les oprateurs conomiques ne suivent pas ou ne rpondent pas, le pays peut ne pas pouvoir tirer les opportunits quoffre la CARICOM comme march. Aux yeux de Mr St-Vil, la socit vit un traumatisme qui a son origine dans les consquences des mesures de libralisation commerciale que le pays a pris dans les annes 80 et 90. Et, aujourdhui encore, il subit les consquences de son intrt. Lun des arguments de Marcus est quHati nest pas le seul avoir contract ces engagements. La rponse du coordonnateur a t franche et directe : cest seulement notre pays qui a agi de la sorte. Ce qui a t propos, ctait une rforme conomique globale, ce que le pays a toujours refus, a-t-il dclar. Dans des contextes particuliers, nous faisons des gestes qui vont dans le sens de la libralisation du rgime commercial. Sous la pression de linternational, dans le cadre du consensus de Washington. Mais nous nappliquons pas les rformes globalement. Contrairement ce que pensent daucuns, le processus de libralisation na pas commenc en 1987, celleci a vu le jour en 1983 partir de la leve des mesures de contingentement sur certains produits. Pour linvite de Mlodie, nous avons adopt des mesures de libralisation commerciale sans adopter des mesures qui peuvent favoriser linvestissement direct tranger. On entend les mots de rformes conomiques depuis des lustres dans la bouche des responsables du pays? Ce que les autres pays de la rgion ont fait. Mais quant nous, nous avons ragi par tape et sans lien direct parce que le pays na pas voulu souvrir. On a beaucoup spcul que nous avons lconomie la plus ouverte de la zone, daprs linternational, nous disposons du rgime commercial le plus ouvert de lhmisphre avec 44.5% de lignes tarifaires qui sont zro droit. Mais cest lconomie la plus ferme. Ce nest pas sans raison que nous avons le plus faible niveau dinvestissement tranger par PIB Sur la question de lagriculture, le dbat a t vif et intressant. Le journaliste a repris les ides du prsident Martelly et du premier ministre Lamothe, savoir que les pays de la Carabe sont vocation touristique et nous vocation agricole et sur ce plan, on peut faire des changes dans les domaines de comptence respectifs de chaque ct. La rponse de linvit a t diffrente. Nous pouvons toujours faire de lagriculture et elle peut mme augmenter. Mais on ne peut pas faire de ce pays un pays vocation agricole aujourdhui. A cours de cette tranche de linterview, le prsentateur a soutenu lide quon peut arriver une agriculture au stade industriel. Prenant en exemple les Etats-Unis. M. St-Vil est daccord que la production agricole est en augmentation chez le grand voisin tout en ajoutant que sa part dans le PNB diminue. Selon ce quil a avanc, 80% du PNB des USA viennent du secteur des services. production agricole hatienne mais en mme temps, il est pour une diminution de ce quelle reprsente dans la richesse qui se cre dans lconomie. Il est aussi pour quun autre secteur croie un rythme beaucoup plus pour tirer lagriculture. Et si le tourisme peut le faire, ce sera bien. On rappelle quHati prside actuellement et pour six mois la CARICOM. Et dans ce cadre, les 18 et 19 fvrier derniers, le gouvernement hatien a organis le 24me sommet intercessionnel des chefs dEtat et de gouvernement dans un grand htel Ption Ville. Pour des rapports positifs avec la Carabe

PAGE 11

Page 11 LES PETITES ANNONCES Prepared by J.C. Cantave! for Appointment 10 dpartements dtudes Licence en : Gestion dEntreprise Conception et Excution de Projet Economie et Finance Sciences de lEducation Sciences Comptables Relations Internationales Gouvernance Diplme en : Informatique de Gestion Relations Publiques et de Dveloppement Economique Sminaire en \ \ Numros d'URGENCE Direction Protection Civile (DPC), par Dpartement Ouest : 3631-5095 Centre : 3605-1747 Artibonite : 3731-7830 Nord : 3701-0666 Nord Est : 3605-1749 Nord Ouest : 3605-8453 Grande Anse : 3777-3970 Nippes : 3751-7390 Sud : 3719-5049 Sud Est : 3615-3991 LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI Dispositif du jugement des poux Stanley Bossous ne Nathalie Cang, rendu par le Tribunal de Premire Instance de Port-au-Prince, le 18 Janvier 2013. Par ces Motifs, le Tribunal aprs dlibration et sur les conclusions du Ministre Public, accueille laction du sieur Stanley Bossous, en la forme Maintient le dfaut octroy laudience du vendredi 7 Dcembre deux mille douze contre la dame ne Nathalie Cang admet le divorce du demandeur davec son pouse pour injures graves et publiques prvues larticle 217 du code civil Hatien. Prononce la dissolution des liens matrimoniaux ayant Sud de Port-au-Prince de transcrire sur les registres ce destins le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera publi dans lun des quotidiens sditant la capitale, sous peine de dommages intrts envers les tiers ; compense les dpens vu la qualit des parties, Rendu de nous, Widner Thano, juge au Tribunal de Premire Instance de Portau-Prince, ce vendredi 18 Janvier 2013 en prsence du Substitut du Commissaire du Gou Il est ordonn tous huissiers sur ce requis de mettre le prsent jugement main forte lorsquils en seront lgalement requis. susdits. Ainsi sign Widner Thano et Fabiola Chrestal Georges. Pour expdition conforme collationne Cabinet Etienne et Associs 111, Rue Mgr Guilloux, Port-au-Prince. Me. Louisjeune Louis. LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI Port-au-Prince, le 27 Mars 2013 C E R T I F I C A T avoir reu en date du 26 Mars 2013 la dclaration enregistre au # 260313 15 SICOMPAP 700-447-0 demeurant et domicili 2 me AVE Bolosse au #79, selon laquelle, il aurait gar en date du 26 Dcembre 2012 dans la zone de 1 re AVE Bolosse. a) Son permis de conduire b) La plaque dimmatriculation de son c) Vehicule de d) e) MARQUE : Toyota.. TYPE : Pick UP f) COULEUR : Grise ANNE : 1992 g) MOTEUR : 22R 1174 006 MATRICULE : TP 27462 Resp. du service dInvestigation Responsable du Commissariat de P-au-P LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI PAR CES MOTIFS, Le Tribunal aprs examen, le Ministre Public entendu, fonde ladite action. Admet en consquence le divorce de la dame Randolph JOSEPH ne Marie Daniele VAVAL, davec son poux pour injures graves et publiques aux torts de lpoux. Prononce la dissolution des liens matrimoniaux existant entre les dits poux ; registres ce destins, le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la Capitale sous peine de dommages intrts envers les ce jugement ; compense les dpens. RENDU DE NOUS, Me. Marleine Bernard DELVA, juge en audience civile ordinaire et publique, du jeudi treize Dcembre deux mille douze, en prsence de Me. Joseph Elyse JEAN LOUIS, Substitut Commissaire du Gouvernement de ce ressort et IL EST ORDONN tous huissiers sur ce requis de mettre le prsent jugement lorsquils en seront lgalement requis. susdits. AINSI SIGN : Marleine Bernard DELVA et Joseph PIERRE LOUIS. POUR EXPDITION CONFORME COLLATIONNE LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI Dispositif du jugement rendu par le Tribunal De Premire Instance de Port-au-Prince en Date du 31 Janvier deux mille treize. jEntre 1) La dame Paulin Louis Luny Robert, ne Marie Myrlne Brnus, demanderesse, dune part ; 2) Le sieur Paulin Louis Luny Robert, dfendeur, dautre part. PAR CES MOTIFS : le Tribunal aprs examen, le Ministre Public entendu, dclare fonde la dite action. Admet en consquence le divorce de la dame ne Marie Myrlne Brnus, davec son poux Paulin Luny Robert pour injures graves et publiques aux torts de lpoux ; prononce la dissolution des liens matrimoniaux existant entre les sur les registres ce destins, le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la capitale sous peine de dommages intrts envers les de ce jugement ; compense les dpens. AINSI JUG ET PRONONC, par nous Marleine Bernard DELVA, juge en audience civile ordinaire et publique du jeudi trente et un Janvier deux mille treize, en prsence de Me. Joseph Elyse Jean Louis, Substitut Commissaire du Gouvernement de

PAGE 12

Page 12 LIBRE PENSER Chers amis lecteurs, vous ntes pas sans savoir que ces chroniques qui vous arrivent chaque semaine, depuis dj 8 ans, de faon ininterrompue, poursuivent un objectif quadruple : 1Dabord et en premier lieu, me permettre dvacuer de linassouvissement de mes besoins citoyens les plus lmentaires qui ont t mpriss durant aurait du tre lobjectif premier de lHatien, de lHatienne, durant les mois qui suivirent ce 7 fvrier 1986. En ralit, mme aprs ces cris de Hati libre que une grande partie de la socit hatienne a eu profrer peu aprs le 7 fvrier, ces besoins de dmocratie, de remplissement de soi que lon recherchait, ne se sont jamais produits. Nous sommes donc rests de perptuels mcontents. Des indigns. Des rsigns. Jai donc choisi ma stratgie de remdiation, lcriture, qui me permet donc de pouvoir avoir accs une merveilleuse thrapie. Cest la meilleure faon que jai pu trouver. Pour librer les autres, il faut dabord commencer par se librer soi-mme 2Le deuxime objectif, mettre nu les tares collectives lies peut-tre notre pass desclave et qui enchanent notre socit au sous-dveloppement. Il faut que lon arrive sen dfaire, se librer dans la plnitude du terme. 3Dnoncer les abus et les drives qui se produisent au sein de notre socit. Je le fais parfois avec la bouche petite car je maintiens quand mme une certaine hypocrisie sociale : je ne dnonce pas tout ce on dit parfois, je suis assis sur le dos de lanimal et malgr a je mamuse le critiquer. 4Quoique pouvant paratre prtentieux de ma part, je dois avouer que cet effort ralis pour crire ces chroniques hebdomadaires, a aussi pour objectif de participer lducation citoyenne de notre socit. Dvelopper chez nous le sens de la responsabilit, inciter lassistance mutuelle, au respect de soi et du bien public, lentraide, combattre liniquit sociale. Voil chers amis ce qui a aliment mes textes et constitu le fond de mes crits au long de ces huit dernires annes, depuis juin 2005 Je voudrais donc reprendre chacune des problmatiques abordes dans les chroniques dj publies socit hatienne au cours de la priode comprise entre la publication de larticle et le moment prsent. Je voudrais donc commencer ainsi le mois davril, juste avec le temps pascal juste aprs une priode de carme qui nous a nouveau Pape la tte de lglise Catholique. De nouvelles orientations simposent, de nouveaux choix sont raliser, des mauvaises habitudes et laisser de ct nos vices. Je vais notre pays, ne cesse de changer de bord de jouer au donc oblig de commencer cette nouvelle tape avec la notion de masse critique en parlant de mon article crit en juin 2005 et qui parlait de lincapacit de pouvoir trouver comptences, pour pouvoir amorcer un vrai changement dans le pays. Je parlais alors de Masse Critique maintenant, pour faire avancer ce pays. De leur qualit, mauvaise. De leur juin 2005, je parlais de masse critique Je vous invite donc maintenant le relire, le chercher dans les archives de Hati en Marche, Juin 2005. De grandes vrits taient dites dans cet article dans lequel je disais que le dmon de linjustice sociale crait des monstres insatiables. Et notre socit, notre pays, notre faon de faire continue faire de notre socit une socit injuste. Vouloir insister, 8 ans aprs, sur la masse critique, et maintenant encore plus sur la qualit du capital humain dans ce pays a un sens profond. Si la semaine dernire jai eu visiter les Nippes, ce week-end, jai voulu faire un tour dans la zone de Jacmel. Je commence devenir un peu graine promeneuse puisque dans un pays avec autant de mornes (aussi bien dans le paysage physique du pays que dans le paysage mental de lhaannerie) tre bwa piwo ne te garantit nullement une vision lointaine. Et si tu restes ancr dans ton environnement, dans ton entourage, tu risques de devenir pire que ceux que tu ctoies. Rage Dsespoir dire que bien que jaie pu voir de la bonne volont dans les actions qui se ralisent dans ce pays, il y a une absence criante de capacit prvisionnelle qui puisse te montrer que lon sait o lon veut aller. Environnement Rien qu voir les camions qui circulent sur la route du Sud ramenant vers Port-au-Prince toute la couverture vgtale du pays sous forme de charbon de bois ou voir comment circulent les poids lourds trs fort tonnage et aux dimensions dbordantes et dangereuses sur ltroite route de Jacmel, on se demande sil y a une Autorit routire ou un Ministre de lEnvironnement dans ce pays. Et quant aux carrires de sable de la zone de Jacmel, je prfre ne rien dire. Maintenant, on parle de circulation en hauteur alors que lon ne se rend pas compte que le problme du transport, dans aucun pays, ne sest rsolu partir de la construction de nouvelles voies. Nous avons du mal comprendre quil y a un mot, un concept, une faon de faire, dagir, dtre, qui danalyser tes options de solutions, de choisir les mieux adaptes tes ralits au lieu de prendre le problme en amont pour le dplacer en aval. Chres amies lectrices et chers amis lecteurs, 8 ans aprs, je voulais faire une valuation pour voir si nous avons avanc. Constat dchec, mme la Scolarisation Universelle, Gratuite et Obligatoire laquelle on avait donn un programme, le PSUGO a fait naufrage. Trop de voleurs dans ce pays Trop dintelligents (gens qui passent leur vie dmunis mme leurs miettes). Je me demande sil ne serait pas bon de leur donner quelques-uns dentre eux un peu de de loi du Talion et non pas offrir lautre joue chaque fois que tu reois un bel sab Ces gens-sans-foi-ni-loicapables-de-vendre-leur-propre-mre se disent intelligents sans se rendre compte quils sont en train de perdre ce quil y a de plus prcieux dans le monde : le sourire et la gratitude dun peuple Donc, chres amies lectrices et chers amis lecteurs, mieux vaut que lon se rende compte quil nous faut Il nous faut avancer, changer dorientation ou bien on se meurt. Tout de bon vrai ( ... suite de la page 3) La question qui se pose est de savoir ce qui adviendrait de cette sculpture qui sige pour le moment dans cet espace ? Un changement de lieu pourrait tre envisag et probablement accept par toute la population. Une conjoncture bien particulire pourrait favoriser un tel dplacement. Tenant compte de cette conjoncture et considrant les relations hatiano-vnzueliennes, il parait opportun de lui rendre un tribut de reconnaissance, pour laide gnreuse obtenue dans diffrents domaines, avec des conditions trs favorables, en dressant un monument sa gloire. Dans cette optique, la dite sculpture (reprsente dans des proportions plastiques mieux tudies) pourrait rpondre parfaitement ce tmoignage de reconnaissance et damiti. De plus, ce serait lopportunit, aussi, de faire pendant lhommage rendu au prsident Ption dont le nom a t donn une place situe en plein centre de la Capitale de la Rpublique Bolivarienne du Venezuela. Nous pensons que le lieu idal pour linstallation dun tel Mmorial serait le rond-point situ sur le boulevard priphrique de banal de Route des rails A cette occasion, cette voie serait rebaptise du nom de ce nouveau Libertador Cet espace se situe, justement, non loin de lune des principales installations de stockage du prcieux carburant qui nous parvient, en aubaine, justement, du Venezuela. En ce sens, il joindrait la forme au fond. Cette initiative devrait tre entrine par les deux Mairies concernes et approuve par les instances de dcision de lEtat hatien. A lapproche du deux-cent-dixime anniversaire de la mort de Toussaint Louverture, le 7 avril 2013 et pour prenniser la mmoire du visionnaire que fut le prsident Hugo Chavez, nous pensons que ces deux mesures mise en valeur de nos espaces publics. Si on analyse le symbolisme de cette uvre, on se rendra compte quil fait ressortir un esprit de solidarit mis en relief par trois mains portant le globe terrestre, do un sentiment dentraide. On conviendra que la personnalit qui a le plus mis en valeur, ces derniers temps, cet esprit de solidarit est : El comandante Chavez Il a, sans nul doute, suscit ladmiration de plus dun travers le monde, au point quun vibrant hommage de la communaut mondiale lui a t rendu, lors de ses funrailles, runissant mme ses opposants et ceux qui ne partageaient pas la mme idologie. LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI Le sieur Joseph Philippe JEAN-MARIE propritaire, demeurant et domici du public en gnral et le commerce en particulier quil nest pas responsable de toute action de son pouse Darline BOUSICOT pour cause dabandon du toit matrimonial. En attendant quune action soit intente contre elle. En foi de quoi, le prsent avis est publi pour servir et valoir toutes les Ecoutez Mlodie Matin

PAGE 13

Page 13 HAITI, QUEL DEVELOPPEMENT ? La semaine dernire, parlant d Exploitation durable des ressources naturelles (HEM Vol. 27 # 11 du secteurs exploitant directement les ressources naturelles, et javais cit : pour le secteur primaire : lagriculture et les mines, pour le secteur tertiaire : le sous-secteur des loisirs, et je mtais promis de passer en revue ces diffrents soussecteurs pour voir quels efforts pourraient tre entrepris pour encourager la cration dentreprises durables ou amliorer celles qui existent dj. Pour raliser ce travail, jai choisi de commencer avec le sous-secteur qui a la plus mauvaise rputation, qui est considr comme le principal, sinon le seul, responsable de la dgradation de notre environnement, je veux parler de la jai longtemps jet lanathme sur nos charbonniers ; mais quelque peu mon jugement. Une premire serait dordre moral, si je puis mexprimer ainsi. Certes, ce sont des paysans qui coupent du bois pour produire le charbon ; mais ce ne sont pas eux, ou tout au moins pas eux seuls, qui utilisent le charbon de bois pour faire la cuisine. Les grands consommateurs de charbon de bois sont les citadins. Autrement dit, si on part du principe que les citadins sont au moins aussi coupables que les paysans de la perte de notre couverture vgtale. de foyers qui utilisent le charbon de bois pour la cuisine plutt que ce gaz (propane ou butane), dont certains voudraient voir lutilisation se gnraliser, ce sont autant de devises qui sont conomises et niront pas remplir les caisses des rois du ptrole. Une troisime rflexion est en relation avec le changement climatique. En me penchant sur les problmes de gaz effet de serre, jai d mintresser au cycle du carbone et jai ralis que le gaz carbonique rsultant de la combustion de produits ptroliers tait compos dun carbone qui tait auparavant enfoui dans les rserves de ptrole, alors que le gaz carbonique rsultant de la combustion du bois tait compos pour la croissance des vgtaux, puis remis en libert par la combustion. Autrement dit, la combustion du bois ne met pas de carbone supplmentaire en circulation, contrairement celle des produits ptroliers. Que conclure ? Tout dabord que le paysancharbonnier nest pas ce personnage abominable quil faut absolument rprimer. Et ceux qui sen vont rptant qui veut lentendre que le paysan est une sorte denrag, qui dteste les arbres, de sorte que chaque fois quil en voit un, il se dpche de le couper, je dirai que quand vous parcourez la campagne hatienne, chaque fois que vous voyez au loin un bouquet darbres vous pouvez tre certain quil y a une de paysan au-dessous. Car le paysan aime larbre, il sait tous les avantages quil peut en tirer, et, sil vient la couper, cest parce quil na plus aucune source de revenu. Deuxime conclusion, il faut encourager la production de charbon, mais pas comme elle se fait actuellement. Et nous du charbon de bois. Cela fait plus de quinze ans que je plaide pour le dveloppement de forts nergtiques Le concept est relativement simple. A lpoque, javais propos au Ministre de lAgriculture de passer une sorte de contrat avec des organisations paysannes. Une certaine quantit de terre du domaine priv de lEtat serait mise leur disposition. Le terrain serait divis en un certain nombre de parcelles plantes en bois de chauffe et la coupe se ferait de manire rotative, une parcelle chaque anne, et, le temps quon ait fait le tour, la premire parcelle offrirait de serait pour lorganisation qui aurait suivre les directives des techniciens en ce qui a trait lentretien des parcelles et au renouvellement de la plantation sur les parcelles coupes. Ce qui vient dtre dit concerne la production du bois pour le charbon ; mais il faut voir aussi la production du charbon lui-mme. En juillet 2006, sur les ondes de jai fait une mission avec George Michel sur le charbon ; il signalait que Il en concluait quil faudrait acheter le bois du paysan et produire le charbon par distillation. Concrtement il sagit bien l de cration dentreprises de transformation du bois en charbon, avec tous les sousproduits que cela suppose, dont certains ont probablement plus de valeur que le produit recherch au dpart, le charbon. En revoyant tout cela, je pense Kesner Pharel et tout ce quil nous a dit, au cours du sminaire auquel jai particip il y a deux mois, sur les chaines de valeurs. Dans le mme ordre dides, je mentionnerai la confrence de Thomas R. Preston laquelle jai eu la chance dassister rcemment. Le confrencier a fait le lien entre souverainet alimentaire et souverainet nergtique et a plaid pour une autre rvolution verte avec de lnergie produite sur la ferme. Dans ce cas.il ne sagit plus de production de charbon mais de production de gaz partir de la biomasse. Il a mentionn la fabrication de gazognes en Inde qui peuvent tre utiliss au niveau de la ferme. Pour ceux qui ne sont pas familiers avec cette affaire de gazogne, je dirai que la premire fois que jen ai entendu parler ctait propos de vhicules qui marchaient au gazogne, en France, pendant loccupation allemande. En fait ctait une machine, installe sur les vhicules, qui distillait du bois, produisant un gaz qui pouvait faire tourner le moteur. On en a reparl rcemment propos dnergies alternatives, mais je ne savais pas quon tait pass la mise en application. Bien sr, tout cela nous entraine bien loin de notre charbon de bois artisanal, mais jai tenu en parler simplement pour montrer quon peut faire pas mal de choses au niveau de la moderniser en crant des entreprises, des emplois et de la richesse, tout en protgeant, voire en renouvelant notre couverture forestire. Le ministre dominicain de lenvironnement a annonc, dans un communiqu, un plan de reboisement dans la partie nord de la frontire entre la Rpublique dominicaine et Hati dans le cadre dun projet de construction dun parc cologique dans la zone. Ce projet a pour objectif principal de sensibiliser les peuples hatiens et dominicains sur limportance de la prservation de lenvironnement, lit-on dans le communiqu. Linitiative permettra de promouvoir la culture environnementale chez les deux peuples comme moyen rapide a inform le ministre dominicain de lenvironnement. Le site qui accueillera ce projet comportera des espces comme Acajou, Cdres, Bambou etc, a-t-on ajout dans le communiqu. Le ministre de lEnvironnement Bautista Rojas a sollicit limplication de tous les secteurs de la vie nationale ressources naturelles. LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI Il est port la connaissance des intresss qu la date du vingt Juillet deux mille douze (20 Juillet 201 ), le Tribunal de Premire Instance de Port-au-Prince a rendu une dcision entre les poux Jean Osmy Jacques, la femme ne Rosemonde Dsulm, dont le dispositif est ainsi libell : Par ces motifs, le Tribunal, aprs examen, le Ministre Public entendu, main fonde la dite action, admet en consquence le divorce de la dame Jean Osmy Jacques ne Rosemonde Dsulm davec son poux pour injures graves et publiques aux torts de lpoux, prononce la dissolution des liens matrimoniaux existant entre les dits poux, registres ce destins le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers jugement ; compense les dpens.Pour ordre de Publication : Me. Jean C. Mars Pour le Cabinet LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI Par ces motifs, le Tribunal aprs examen, le Ministre Public entendu ; maintient ladite action, admet en consquence le divorce de la dame Rodrigue laurency ne Marie Jose Guerrier, davec son poux pour injures graves et publiques aux torts de lpoux. Prononce la dissolution des liens matrimoniaux existant entre les dits poux ; ordonne registres ce destins le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera publi dans lun des quotidiens sditant la capitale, sous peine de dommages intrts envers les prsent jugement. Compense les dpens. Ainsi jug et prononc par nous, Marleine Bernard DELVA, juge en audience Civil ordinaire et publique du jeudi treize Dcembre deux mille douze en prsence de Me. Joseph Elise JEAN-LOUIS, Substitut du Commissaire du Gouvernement de ce ressort Il est ordonn etc .. En foi de quoi etc .. LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI Le Tribunal Civil de Port-au-Prince, comptemment runi au Palais de Justice de cette ville a rendu, en date du jeudi (07) Mars deux mille treize (2013) en audience civile, ordinaire et publique et en ses attributions civiles de divorce, le jugement prononant la dissolution des liens matrimoniaux ayant exist entre la dame Vania Bichotte et le sieur Jhony Pierre Louis aux torts de lpoux dont le dispositif se lit comme suit : Par ces motifs, le Tribunal, aprs examen, le Ministre Publique entendu, main fonder ladite action. Admet en consquence le divorce de la dame Jhony Pierre Louis ne Vania Bichotte, davec son poux pour injures graves et publiques aux torts de lpoux. Prononce la dissolution des liens matrimoniaux existant entre les dits poux ; ordonne prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la capi tale sous peine de dommages intrts envers les tiers sil y chet. Compense les dpens. LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI Le Tribunal Civil de Port-au-Prince, comptemment runi au Palais de Justice de cette ville a rendu, en date du jeudi (07) Mars deux mille treize (2013) en audience civile, ordinaire et publique et en ses attributions civiles de divorce, le jugement pronon ant la dissolution des liens matrimoniaux ayant exist entre le sieur Grgoire Bichotte et la dame Carline Pierre Louis aux torts de lpouse dont le dispositif se lit comme suit : Par ces motifs, le Tribunal, aprs examen, le Ministre Publique entendu, main fonde ladite action. Ademet en consquence le divorce du sieur Grgoire Bichotte, davec son pouse pour injures graves et publiques aux torts de lpouse. Prononce la dissolution section Est, de transcrire sur les registres ce destins, le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers sil y chet. Compense les dpens. Me. Rmy LANDRE, Av.

PAGE 14

Page 14 LES JEUX Solutions de la semaine pass eBEHANZIN EVALUERA TEQUILAS E#UN#A#I MUE#ET#L E#NIVEAL NOE##UNE THEATRES Visitez Haiti en Marche sur Internet au www.haitienmarche.com 18LES JEUX DE BERNARD ROULIS ROUGIS ROUGIE BOUGIE BOUGRE BOURRE BEURRE SCRABBLEArrangez les sept lettres ci-dessous pour former un mot franais Solutions de la semaine passeABBESSESEPALE DEBUTA F E C I E N ASolutions de la semaine passe: LES JEUX DE BERNARD Allez de SEPALE, DEBUTA en utilisant des mots du du vocabulaire franais, et ne changeant quune lettre par ligne.Mots Mls Z T O K C H O N N O H C N A T N G P E R A O P S O N G R I M H F N J G W U H M J H O U V P E G I P I N D J U A A C S E H C K S R Z I O N E I N M E A R G N A Y G N O Y P A C Z M A R T S Z A T N G N R E H H C B K Y M U K I G O M G E U H O E W L A B N N S G S U N O P A N M N N V A C N I J G N O H C J F N P K A O H I N G N C S V A K W O N S A N O J U M O H U E M K H E H G C U N I I W Y O K G N A S E Y H W K H S J N P N Y K Z K N O P H I J F F U J N ATrouvez 27 villes de la Core du Nord dans le carr ci-dessus La fdration hatienne de football a ft le jeudi 4 avril 2013 sa 109e anne dexistence. Cre le 4 avril 1904 aprs que de nombreux pratiquants et amants du ballon rond ont compris la ncessit de crer un cadre formel et institutionnel cette discipline sportive, linstitution vit dj un sicle dans la promotion du football en Hati. 29 ans aprs sa fondation soit en 1934, la fdration hatienne de football avait du monde de 1974 en senior et 2007 en moins de 17 ans. Depuis, les dirigeants qui se sont succds la tte de la FHF ont boss durement pour permettre au football hatien de se tenir sur lchiquier du football mondial, notamment Jol Vorbe, lun des prsidents qui ont marqu histoire de la fdration, cest dailleurs sous son rgne que Hati a obtenu sa premire participation une coupe du monde en 1974. A lapproche de son deuxime centenaire, la fdration hatienne ne peut pas se vanter la fdration la plus dynamique du pays, que ce soit en matire de prsence internationale, du nombre de pratiquants et surtout dans la progression de la discipline sportive. Rcemment Hati a t class 38 e place des dizaines de joueurs dans les championnats trangers, notamment en Europe. La slection hatienne des moins de 17 ans a laiss le pays le jeudi 4 avril 2013 en direction de Panama City passant par Santo Domingo, pour jouer la dernire phase des Emirats Arabes Unis. le pays seulement 3 jours avant leur premire rencontre contre les Etats Unis, le dimanche 8 avril 6h 30 pm et le mardi 9 avril contre le Guatemala partir de 6h 30 pm. Aprs seulement quelques mois la tte de la slection des moins de 17 ans, suite des Etats-Unis et du Guatemala. comme la slection des moins de vingt ans, lquipe amricaine qui se dresse dsormais sur toutes les voies qui mnent aux coupes du monde pour Hati. Nous continuons de rester positifs et desprer voir une slection hatienne en LABAZE de regrette mmoire. Voici la liste de la dlgation hatienne : : Drival Jean Wisner (#7), Derrick Etienne (#8), Dsir Jonel (#9), Destin Ronaldo (#15), Etienne Richelin (#8), Frederick Steevenson (#6), Oracius Vilmont (#4), Jean Marie Ronaldo (#20), Joesph A. Guerson (#2), Fd Erickson (#18), Philippe Therson (#10), Roosse Similien (#16), Pascal Mike (#1), Saint-Fleur Wilbens (#14) et Valentin Jean Junot (#19). Novaes Dias Rafael, Entraneur principal ; Chry Pierre, Assistant ; Soares Bernardino Hebert, Prparateur physique, Jean Louis Grald, Entraneur des gardiens ; Guidici Moreira Rafal Paulo, Kin ; Laudiosa Luiz Carlos, Mdecin ; Aupont Frederick, Chef de la dlgation Signalons que deux autres joueurs doivent rejoindre le groupe, le lundi 8 avril 2013. Il sagit de Sanon Steeve et Jean Stanley. Le calendrier Dimanche 7 avril 6h30 PM : USA Hati : Mardi 9 avril 6h30 PM : Hati Guatemala Hati dans la cour des grands Lors dune confrence de presse donne la salle confrence du stade national Sylvio depuis des semaines, que la slection hatienne senior affrontera les 8 et 11 juin prochain la slection championne du monde et dEurope en titre et les quadruples champions du monde. Les Grenadiers affronteront lEspagne le 8 juin Miami, ensuite lquipe dIsral. Blake Cantero se rendra au Brsil pour jouer contre LItalie. Outre ces deux rencontres historiques contre la Roja et la Squadra Azzurra, les Grenadiers devraient jouer contre les lphants de la Cte dIvoire une date qui nest pas Lamothe aux pays de Didier Drogba. Aprs avoir jou contre la Bolivie et le Chili, deux puissances du football sud amricain, Hati met le cap vers le vieux continent pour affronter les champions et vice champions de la coupe dEurope 2012. Hati est donc de retour dans la cour des grands et cest le football qui ly emmne comme dhabitude. LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI Je soussign Vladimir Jolly avise le publique en gnral et la justice en particuliers que je suis lobjet de menaces tlphonique anonymes depuis le dernier sminaire pour les jeunes quen date du 03 Aot 2011 sous le terme << la moralit dun autorit >> En consquence je demande aux autorits de lEtat de bien vouloir garantir ma scurit et celle de ma famille. AU NOM DE LA REPUBLIQUE LAn deux mille douze et le mardi huitime jour de Mai, an 209me de lIndpendance, 9 heures vingt minutes AM. Nous, Me. Ezaie PIERRE LOUIS, Supplant Juge de Paix au Tribunal de Delmas, Conformment une requte nous soumise par les poux Vladimir Jolly la femme ne Marie Paule Pierre Louis en date du 08 Mai 2012, dont teneur suit. Delmas, le 08 Mai 2012. Au : Juge de Paix de la Commune de Delmas En ses bureaux. Honorable Magistrat, A la requte des poux Vladimir Jolly et la femme ne Marie Paule Pierre Louis tous deux propritaire, demeurant et domicilis Delmas 31 # 39, pour le prsent exercice, avec lection de domicile en leur Cabinet ses lauto route de Delmas # 147 ltage. A LHONNEUR DE VOUS EXPOSER CE QUI SUIT : Ctait dans la nuit dhier soir avec aujourdhui quil y a eu des individus armes ont fait linjonction formelle de lui donner sur place une somme de cent cinquante mille dollars. Du fait que nous navons pas eu cette valeur entre nos mains pour leur donner, on a mis le sieur Vladimir couch par terre lextrieur de la maison et les autres sont rentrs pour fouiller la maison. Suite cet incident la dame Marie Paule Pierre a t viole et du mme coup on a emport les vingt mille dollars Haitiens que nous avions entre nos mains pour la formation des jeunes dune organisation, une valise, un lap top et un porte document. Pourquoi les exposant quil vous plaise honorable Magistrat de transporter lappareil judiciaire sur Respectivement. et btisses clture dans son contour protge par un barrire en fer forg sur le se trouvant audit lieu sont rests ouvert des documents de toutes sortes entasss sur Notre constat matriel tant termin, la requrante nous a dclar se renfermer dans la requte de son avocat qui nous a t soumise. De tout quoi avons dress et clos les jours, mois, an et heure que dessus Vu : Par le Supplant Juge de Paix de Delmas pour la lgalisation de la signature Me.Ezae PIERRE LOUIS, Av. Pour Expdition Conforme, Collationne Major Wang Steeve

PAGE 15

Page 15 TI GOUT PA TI GOUT 2m Pati epi bawo evalyasyon. Sa ki f nou di yo wz, se paske yo manbre, yo gen fs, epi yo pouse elv la ale nan nannan, kakas, fond ak fetay yon konsp pou li ka jwenn repons kesyon ak yo pou li travay. ak demonte yon konsp pakanpak, jwenn kijan chak moso konekte yonn ak lt, kisa ki vini lt lide (Bloom et al., 1956, p.205). Pou li rive analize yon konsp, elv la dwe konprann tout ti moso ki nan ktf konsp la. Elv la dwe rive konprann kijan detay konekte ak detay, epi ki ef chak ide genyen yonn sou lt. Ekzanp sou zaf tabli akademi kreyl la ap ede elv yo analize epi rezoud yon pwoblm sosyolengwistik; kidonk, kijan gouvnman ayisyen ak piblik ayisyen an ap reyaji sou kozman lang kreyl la. analize diferansye fonksyone senplifye asime dekouvri souzantandi, anba anba f ankt kategorize diseke enspekte patisipe klase distenge f yon lis teste konpare divize motive tm, lide santral konklizyon ekzaminen relasyon prv reyl Ki zengredyan oswa pati ki ? / Ki rap genyen ak ? / Poukisa ou panse ? / Ki tm / lide santral ki nan ? / Kisa ki lakz sa? / ske ou ka f yon lis ak?/ Ki souzantandi ou ka santi anba anba nan? / Konbe konklizyon ou ka bay ? / Kijan ou ka klase ? / Kijan ou ta kategorize ? / ske ou ka idantifye tout pati ki nan ? / Ki prv ou ka jwenn pou di ? / Ki rap ki genyen ant ? / ske ou ka distenge ak ? / Ki fonksyon / ki wl ? / Ki lide ki ka jistifye ? / Sentz egalego ak remonte chak pati yon konsp, epi f yo tout tounen yon sl grenn nan. Elv la rive rasanble enfmasyon ansanm nan yon fason tou nf, epitou elv la pwopoze altnatif, lt pwogram ki ka ft nan plas lt. Sa mande pou elv la travay ak chak moso, pati, zengredyan; ranje yo, rasanble yo, epi maknen yo ansanm nan yon fason tou nf ki pat ekziste anvan (Bloom et al., 1956, p.206). Moun kap f sentz travay tankou yon kdonye kap remonte soulye. Sa ki f sentz tounen yon kle ki kl nan koze a, se paske se elv la menm ki vini itilize sentz nan bon ti mamit tankou Bloom konn pale a. adapte elimine amelyore predi bati envante pwopoze chanje devlope korije solisyon chwazi diskite maksimize rezoud konbine / maknen elabore minimize / diminye sipoze konpile estime modifye /chanje teste redije fmile / orijinal teyori konstrui rive kreye imajine planifye Ki chanjman ou ta f pou ou rezoud ? / Kijan ou ka amelyore ? / Kisa ki tap rive si ? / ske ou ka elabore / rakonte plis koze sou rezon ki lakz ? / ske ou ka pwopoze yon altnatif / lt jan? / ske ou ka envante ? / Kijan ou ta adapte pou ka kreye yon diferan? / Kijan ou ta chanje pati fondalnatal istwa oswa plan an ? / Kisa ki ka ft pou diminye/ minimize ? / Ki mwayen ou ka kreye pou ou ? / Kisa ou ka rasanble ansanm pou amelyore? / Asipoze ou ta kisa ou tap f ? / Kijan ou ta teste ? / ske ou ka envante yon teyori ? / ske ou ka predi rezilta a/ rannman an ? / Kijan ou ta estime rezilta/ rannman an? / Ki f reyl / ki prv ou ka rasanble ? / ske ou ka bati yon modl ki ka chanje ? / Evalyasyon: rive nan fetay Nechl Bloom nan nt. Evalyasyon egal-ego ak jijman kalitatif epi jijman kantitatif osij metd ak materyl anseyan an itilize tonbe daplon ak krit oswa regleman lap suiv yo (Bloom et al, 1956, p.207). Elv la ka prezante epi defann opinyon li sou enfmasyon, lojik lide oswa kalite yon v baze sou yon seri krit ak regleman ki tabli. Se pa slman zaf pou elv la bay opinyon li senpleman. Pou nou mete aktivite elv la ap f a sou bawo-evalyasyon, fk anseyan an baze jijman elv la sou materyl elv la te rive aprann nan klas la. Bl ekzanp djanm, se ekzanp kesyon sou akademi kreyl la ki dwe baze sou sa elv la te aprann sou akademi ak sosyolengwistik ayisyen an. Konsa, elv la pral bay repons valab ki konekte ak enfmasyon sou politik ak syans lengwistik li te resevwa alavans yo. dak dedui entprete rekmande joje defann jije evalye detmine jistifye seleksyone valorize make kore, sipte chwazi diskite mezire konpare estime opinyon konkli psevwa krit eksplike priyorize kritike enptans pwouve deside ske ou dak ak aksyon ? ak rezilta a ? / Ki opinion ou genyen sou ? / ske ou ka mezire enptans ? / ske li ta pi bon si ? / Pouki sa psonaj yo chwazi ? / Kijan ou ta mezire ? / Kisa oswa kimoun ou ka site pou defann aksyon sa a ? / Kijan ou ta detmine / rekont ? / Ki chwa ou tap f nan plas moun sa a ? / Kijan ou tap priyorize ? / Kijan ou tap jije sitiyasyon ? / Baze sou sa ou konnen, kijan ou tap eksplike ? / Ki enfmasyon ou tap itilize pou ou kore pwennvi sa a ? / Kijan ou ta jistifye ? / Ki done yo te itilize pou yo vini ak konklizyon sa a ? / Poukisa sa te pi bon pou ? / Kijan ou ta konpare lide sa yo ? moun sa yo ? / Pi wouye, pi koupe, atout Bloom te vini ak sistm sa a depi tout tan sa a, sanble sistm nan kontinye ap svi km zouti pedagojik pi rd. Li ka svi pou anseyan tabli bivize ak objektif pou leson yo; li ka svi palmant l yap f gwo deba ak pran desizyon sou zaf ki konsnen peyi a. Moun nan lari a ka itilize Nechl Bloom pou yo amelyore sa yap di ak desizyon yap pran l yap entraji antre yo-menm menm nan. Si nal detere Nechl Bloom yo, pote kk bon teknik pou ede yo poze epi rezoud pwoblm, demonte lide pakanpak, epi boule ak aprantisay tout kalite yo konn kontre nan lavi a. Se vre, nou pa te chita sou 2 lt domn Bloom te pale yo nan atik sa a ditou; mzal, nou dwe omwen f nou f konesans ak non yo, Domn Afektif ak Domn Psikomot, paske yomenm tou yo gen gwo bout enptans nan jan moun aprann. Kote se zaf atitid ak konptman moun domn afektif okipe, domn psikomot li-menm se sou kozman abilite ak ladrs moun Bloom separe fason moun aprann nan 3 domn. Yonn nan domn yo se domn kgnitif, kote se rannman lekl ak rannman entlktyl slman li okipe, epi ki konte tou. Domn kgnitif sa a genyen plizy kategori nan vant li. se pa sl anseyan ki ka itilize domn yo, se tout moun andedan tout soyete kap yaya sou plant nou an Bloom Jan St ak Jan Lespri / John Stupid and John Smart, pp103-108, Edition Sanba 2001

PAGE 16

Page 16 BACK PAGE En Bref... (... suite de la page 2) et innovation territoriale de lUniversidad de Alicante (Espagne). Il est professeur de sociologie Urbaine la facult des sciences humaines de lUeh. Martelly nomme ses trois reprsentants au conseil lectoral Le directeur de la Radio-Tlvision Nationale dHati (RTNH), Emmanuel Menard ainsi que Margareth Saint Louis et Chantal Raymond auraient t dsigns par la prsidence pour reprsenter lExcutif au sein du Collge Transitoire du Conseil Electoral Permanent (CTCEP). Le communiqu nommant ces 3 personnalits pour intgrer le CTCEP devrait sortir sous peu, toutefois lancienne ministre Josefa Raymond Gauthier pourrait remplacer lune de ces 3 personnalits, selon lagence locale de nouvelles HPN. Le parlement hatien avait dj dsign Pierre Simon Georges, Nehemy Joseph et Marie Cluny Dum pour reprsenter le pouvoir lgislatif dans le CTCEP. Des dputs chassent le ministre charg des relations avec le Parlement Le chef du Gou vernement, Laurent Lamothe, a critiqu le comportement des dputs qui ont empch le Ministre charg des Relations entre lExcutif et le Parlement, Ralph Thano, de participer la sance la chambre basse o tait invit le gouvernement accompagnant le Premier ministre. Les dputs du bloc minoritaire ont chahut le ministre et exig son dpart alors quil accompagnait le Premier ministre Lamothe et le gouvernement invits rpondre aux questions des parlementaires. Une bousculade a t galement enregistre entre forces de lordre et agents de scurit. du PRI lencontre du ministre Thano. Il est inacceptable que le bureau de la Chambre des dputs aie demand aux agents de scurit du Parlement de mettre un ministre la porte a regrett le chef du gouvernement. Lagenda de la sance prvoyait des questions sur lenvironnement, lagriculture et la scurit publique, entre autres. Il faut renforcer le contrle sur le gouvernement dit le dput Jean Tolbert Alexis, prsident de la chambre basse. Il a relev aussi les dnonciations de corruption faites contre le gouvernement, appelant le parlement tre vigilant pour raliser un travail valable aux yeux de la population. Jean Tolbert Alexis est issu de la majorit parlementaire qui appuie le pouvoir en place. Des frictions sont apparues rcemment entre ladministration de Michel Martelly et les dputs qui lappuient dans le cadre du choix des reprsentants du parlement au sein du conseil lectoral mettre e n place.