<%BANNER%>
DLOC
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00527
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: 04-03-2013
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869
System ID: UF00098809:00553


This item is only available as the following downloads:

( PDF )


Full Text

PAGE 1

du rcipiendaire ( / p. 8) PORT-AUPRINCE, 30 Mars Lorsque Bernard Diederich demande Jean Claude Duvalier qui a ordonn la mort dun Gasner Raymond ou autre victime dassassinat politique, celui-ci lui rpond : ah a, cest la machine. Voir dans LHritier, le dernier n de la srie consacre par le journaliste no-zlandais la dictature des Duvalier Comme si luimme, lex-dictateur et prsident vie, ny est pour rien. De quelle machine sagit-il donc ? La dictature tyran au petit matin, mais la machine continue de fonctionner. Infernale. Sous quelque rgime que ce soit. Progressiste ou autoritaire. Civil ou militaire. Elu ou n dun putsch. Les ttes continuent de rouler. Implacablement. Le pre Jean Marie Vincent. Les frres Izmry. Le ministre Guy Malary. Mireille Durocher Bertin. Puis Jean Dominique. Et dautres. Quelle est donc cette machine qui ne respecte pas de ligne de dmarcation formelle puisque la victime peut Vincent, Antoine Izmry, 2 mai 2002 Cest un immense honneur de recevoir le Prix Unesco Jean Dominique de la Libert de la Presse. Immense par le nom dun tel prdcesseur, dun confrre, dun ami, dun camarade de lutte, de tant de luttes. autant que des angoisses, du rve autant que du vide. mais aussi Csar ce qui lui est d. Jsus na pas dit que Csar na droit rien. Il tait plus diplomate que dans la querelle qui dHati et btonnier de lordre des avocats de Port-au-Prince, Me Carlos Hercule. des droits humains. On se fait svrement taper sur les doigts. A tort ou raison. Cest le patron du barreau des avocats de Port-au-Prince PORT-AUnorme succs. Ralis par le cinaste japonais Akira Kurozawa, Rashomon cest lhistoire invente dun gnral japonais qui stait perdu dans la fort avec ses troupes sans savoir que la guerre tait termine. Kurozawa a t plusieurs fois copi par Hollywood. Mais aucun de ses sequels vnements actuels : la Core du Nord attaquant ( / p. 6) Jean Lopold Dominique assassin le 3 avril 2000, les criminels courent toujours Le journaliste et homme politique Georges Honorat assassin le samedi 23 mars coul Parade militaire dans la capitale de la Core du Nord Les raras ou carnaval champtre ont fait la fte durant la semaine sainte (photo Hati en Marche) ( / p. 4)

PAGE 2

Page 2 EN PLUS ... amricain nombre dhatiens apprhends alors quils tentent dentrer sur le territoire portoricain. Parmi eux, 4 citoyens dominicains. La cte occidentale de Porto Rico est trs utilise par des individus cherchant introduire des illgaux hatiens et dominicains sur cette le qui est une dpendance des Etats-Unis. Des voyageurs clandestins hatiens ont t arrts aussi ces dernires semaines dans plusieurs autres pays de la rgion, dont la Jamaique et les Etats-Unis. Des voyageurs clandestins hatiens ont t arrts aussi ces dernires semaines dans plusieurs autres pays de la rgion, dont la Jamaique et les Etats-Unis. Plusieurs font savoir que cest pour fuir la misre et leurs mauvaises conditions de vie, [AlterPresse] --Les personnes, qui affaiblissent la justice, ce sont les avocats accompagnons les personnes les plus dmunies Cest en ces termes que le directeur excutif du Rseau national de dfense des droits Notre opinion sur une dcision de justice est une faon dencourager les juges honntes poursuit Pierre Esprance. dernier : Le Rnddh, malheureusement, cest une institution qui affaiblit la justice depuis quelques temps. La justice, avec le Rnddh, ne fonctionne plus dans la srnit Me Carlos Hercule, lun des dfenseurs des dputs Rodriguez Sjour et Nzounaya responsabilits cest--dire lever limmunit des deux dputs, comme le sollicite lordonnance prparatoire du juge dinstruction Jean Wilner Morin, charg dinstruire le dossier. Les deux parlementaires ont fait appel de lordonnance du juge dinstruction. des dputs la leve de limmunit des deux parlementaires impliqus dans le dossier. En dernire heure, lun des dputs aurait retir son appel. Dautre part, Jevousaime Marcelin, un autre policier qui faisait partie de la mme patrouille que le policier assassin Walky Calixte, a t atteint de trois balles, dont lordonnance du juge inculpant les 2 dputs. Wilner Morin. Selon les parents de Walky Calixte, le policier Jevousaime Marcelin serait toujours dans un centre hospitalier de la capitale hatienne. Son tat de sant ncessiterait quil se dplace Cuba pour des soins appropris. Les parents de Walky Calixte dplorent labsence daccompagnement des autorits hatiennes aux proches du dfunt, en particulier ses 2 enfants. sance de travail en vue de porter des correctifs certains articles dans la loi contre le aux prescrits de la Constitution hatienne, selon ces juristes. Les avocats nentendent pas faire obstacle cette loi en elle-mme, notre dmarche vise porter des correctifs au niveau de certains articles remettant en question le principe de secret professionnel, et certains acquis constitutionnels etc. a expliqu le les articles sur la sparation des fonctions, le terrorisme, la dportation des hatiens etc. Certains articles peuvent tre mme utiliss par un gouvernement vellit dictatoriale pour perscuter ses opposants, a aussi dnonc le btonnier de lordre des avocats. Comme avant-gardiste, nous prenons nos responsabilits pour entamer des consultations avant le vote de cette loi, et de venir avec des propositions pour amender les points qui posent problme a dclar Me Hercule Hercule. HPN Des centaines de familles qui se sont retrouves sans domicile la suite du sisme de fortune de Carrefour, Port-au-Prince. Amnesty International craint quelles ne se retrouvent nouveau sans abri. de machettes et de couteaux, accompagns dun juge de paix local, avaient expuls alors que des habitants se trouvaient lintrieur et sen sont pris aux personnes qui tentaient de les en empcher. Les policiers, quant eux, ont tir en lair pour intimider les familles. Un nourrisson aurait t bless lorsque les hommes arms et les policiers ont endommag labri dans lequel il se trouvait. Ces hommes auraient menac de brler lensemble du camp et de tuer les enfants des familles qui refusaient de partir. Les habitants du camp ont dclar quon ne leur avait pas montr davis dautres se sont rinstalles dans une autre partie du camp. Depuis lors, des personnes ayant un lien avec les propritaires prsums du terrain ont menac oralement les habitants dexpulsion et des inconnus les auraient menacs, depuis la route qui longe le camp, dincendier le camp et de perptrer de nouveaux actes de violence. Outre le fait quils risquent de se retrouver sans abri, les habitants du camp craignent vivement aller. Priez instamment les autorits hatiennes de veiller ce que les habitants du camp Gaston Magwon ne soient pas expulss en dehors de toute personnes concernes aient accs une solution de relogement adquate ; Demandezleur de diligenter une enqute sur les menaces que des policiers de Carrefour auraient La double nationalit Hatienne et trangre nest admise en aucun cas Pour comprendre ce refus et expliquer cette rsistance, il faut aller au-del dune dclaration schement juridique. Il faut changer de genre littraire et aller au roman et la posie hatienne pour trouver une source des sentiments de culpabilits inculqus ds lcole aux hatiens par une littrature qui reprsente la naturalisation comme une honteuse trahison. Un chantillon reprsentatif de cette e Aujourdhui, cest aussi vendredi saint. Pour les chrtiens travers le monde et en Hati cest un jour de tristesse. La majeur qui a le plus boulevers le monde, qui a marqu le nouveau dpart, celui que e Sicle achev sur deux vnements extraordinaires mais aucune commune mesure avec la mort littrature est le texte du romancier hatien Quelques citoyens dgouts, fatigus de leurs propres dboires ou de ce qui arrivent aux autres, ont dsert notre nationalit. Ils nont pas trouv que la douceur de souffrir de lidal vague, lointain, peut tre irralisable de la constitution leur me pratique, essentiellement soucieuse de palpables satisfactions. Ils nont pas senti vibrer en eux la foi des visionnaires, celle qui fait les martyrs, les augustes devins, celle qui permet de trouer Benoit XVI cette mme date. Est-ce le relle de ces deux vnements ? Quels impacts sur le Monde et sur Hati ? Seul lavenir a le pouvoir de nous apporter des claircissements sur ces interrogations Peut-tre que ces vnements augurent-ils une sorte de rupture par rapport au pass, aux anciennes pratiques. En tout cas, lExPrsident vie a t dmis de ses fonctions 2 ans depuis son retour-surprise en Hati dans les circonstance que lon sait, comme nimporte quel simple citoyen hatien devant une cour de justice, et le Pape sest dmis de ses fonctions pour se retrouver un simple citoyen du Vatican. La certitude pour moi, ce nest plus yon pa Kita, Yon pa Nago romancier hatien Hati en Marche Port-au-Prince Miami th ( / p. 11) ( / p. 12) ( / p. 16) profres lencontre des habitants du camp ainsi que sur Frdric Marcelin les sicles, de voir par del les horizons de lavenir. Tant pis pour eux, je ne les ai jamais envis. Rien ne parait confirmer quils ne soient parfaitement heureux, place, je serais misrable, craintif, tourment, humili. Jamais, par exemple, je noserais crit : Ma patrie! Mon pays en madressant nouvelle patrie. Je serais honteux de profaner de tels mots, sacrs dans toutes les langues. Il me semblerait commettre le pire des sacrilges. Il me semblerait surtout que mes nouveaux concitoyens, ceux dont jaurais qut la protection, garderaient toujours vis--vis de ma personne une attitude singulire, une attitude de et ironique. Pourrait-on vraiment leur face sexclamer, comme je le fais librement de toute mon me, en parlant de chre Hati : mon pays! ma patrie ? Ne serait

PAGE 3

Page 3 LACTUALITE EN MARCHE Le prsident Michel Martelly lors de son passage au sige de la CARICOM la Guyane, a suggr quune partie la cration demplois et la rduction de la pauvret. Selon ce que rapporte lagence Associated Press, Michel Martelly croit que les responsables de lONU devraient penser au dveloppement durable, au lieu de rester obsds par la scurit. Linscurit prvaudra tant que vous avez des Comme chaque anne pareille poque, la UNIBANK vient dposer aux pieds de ses clients en particulier et de tous les hatiens en gnral, ses vux de Bonheur, de Sant et de Prosprit. Nous venons aussi les remercier de la confiance quils nous ont donne depuis notre fondation il y a vingt ans et nous promettons que notre gestion sera toujours saine, prudente et transparente. A nos centaines de milliers de clients et ceux qui ne le sont pas encore, nous renouvelons notre invitation : FAISONS ROUTE ENSEMBLE www.unibankhaiti.com M eill e urs V ux2 0 1 3UB01_CRF_12121901_11239-11 gens qui sont la recherche dun emploi, des personnes qui cherchent de la nourriture a t-il dclar. Contrairement davantage sur le dveloppement durable que uniquement sur la scurit a poursuivi Michel Martelly. Le Prsident a dclar quHati ne peut pas se dvelopper en se basant sur les dons et les supports, il croit que la croissance conomique dont Hati a besoin, doit provenir du dveloppement des ressources humaines et materielles du pays. HPN ( / p. 11) portoricaine a procd mercredi larrestation dun groupe de le district dIsabela sur la cte ouest de lle. Selon un communiqu de presse de la police portoricaine, les immigrants clandestins ont t retrouvs dans un bateau, alors quils tentaient datteindre le secteur Pastillo dIsabella. Selon les autorits locales, une patrouille frontalire amricaine dtient actuellement les clandestins hatiens qui devraient tre sous peu rapatris en Hati. Tous sont en bonne sant, ont fait savoir les autorits portoricaines. 3 autres groupes dillgaux hatiens ont dj t apprhends alors quils tentent dentrer sur le territoire portoricain. La cote ouest portoricaine est trs utilise par des individus cherchant introduire des illgaux hatiens et dominicains sur lle de Porto Rico. Des voyageurs clandestins hatiens ont t arrts ces dernires semaines dans plusieurs autres pays, dont la Jamaique et les Etats-Unis. Plusieurs font savoir que cest pour fuir la misre et leurs mauvaises conditions de vie, quils ont cherch quitter le pays. Mme dans des secteurs apparemment moins en qui peinent payer leurs employs, des institutions prives et publiques qui trainent honorer leurs dettes : cest en gros la morosit, se dsole un propritaire de magasin de Ption-Ville. mobilisation pour le ddommagement des victimes du cholra les victimes du cholra, dans une note de protestation date Dans une note de presse, ces organisations appellent la population hatienne poursuivre la lutte pour forcer les Nations Unies, quelles considrent comme une force doccupation, indemniser les victimes de lpidmie apparue cholra en Hati ont rclam, comme indemnisation, plusieurs centaines de millions de dollars amricains aux responsables des Nations Unies. les privilges et immunits. Ce refus a t appuy par le gouvernement hatien, qui se fait lavocat de la mission des Nations unies pour la pp la. total et plus dun demi-million de personnes infectes. Plusieurs tudes, notamment celles effectues par lexpert franais Renaud Piarroux et la spcialiste amricaine La 3 e Dossier Walky Calixte : le ton monte p.2 Nos dfenseurs des droits humains parlent-ils tort et Prix Jean Dominique : Discours du rcipiendaire Marcus Evnements en cascade mais plus de questions que de rponses p.2 Les Hatiens prennent nouveau la mer en masse p.2 Lconomie verte : exploitation durable des ressources

PAGE 4

Page 4 UNE ANALYSE ne peut plus fonctionner avec srnit avec le RNDDH qui, dit-il, prend la place des avocats dans les dossiers. car, dans la chaleur des changes et vu que nos acteurs ne peuvent se passer de plaider leur cause beaucoup plus sur les de viol, avaient eu accs aux dpositions de la partie adverse avant mme que de comparaitre. On craint parfois la mme chose dans le dossier de Jean Claude Duvalier pour crimes contre lhumanit et o ses L o le bat blesse cest quand la politique sen ( Deux dputs sont sous la menace dune leve dimmunit dans le cadre dune investigation sur lassassinat dun policier. Celui-ci aurait t tu par le chauffeur dun des dputs et qui joue ordinairement un rle de garde du corps. Me Carlos Hercule est lun des membres du conseil de Le btonnier Carlos Hercule ( ( antennes radio et tl quau tribunal mme, beaucoup de propos maladroits sinon malheureux peuvent leur chapper. En mme temps que cest une considration prendre sa juste valeur car le RNDDH joue aussi un rle important comme instrument de dfense des droits tout court. Il est des causes que lorganisation assume quaucun avocat ne soulve. Ni au prtoire, ni dans la presse. Rcemment dailleurs les organisations des droits humains avaient soulev la mme objection considrant que les avocats de lancien ministre de la justice et homme du palais national, Josu Pierre-Louis, lors faisant face une accusation lorganisation de dfense des droits humains va encore plus loin. Le RNDDH, dit lavocat, a rendu public le contenu de lordonnance du juge instructeur sans que les personnes concernes ne soient au courant de lexistence mme de cette Ordinairement une dcision judiciaire ne peut tre rendue publique avant davoir t communique aux parties en litige. Cest une disposition sinon une obligation universelle. Cela a aussi rapport avec le principe sacr du secret de linstruction. Trs rcemment le prsident de la fdration des barreaux et le RNDDH se trouvaient sur deux positions opposes dans le long processus de formation du conseil snateurs et toutes les commissions communales. Me Nhmie Joseph qui venait de perdre son poste de btonnier de lordre des avocats des Gonaves. Donc plus capable de reprsenter la fdration des barreaux, selon le prsident de dfense des dputs. Il plaide pour que la dcision du juge dinstruction rclamant la leve dimmunit soit porte devant la Cour de cassation, la plus haute juridiction. Alors seulement et selon la dcision de cette dernire, la demande de leve dimmunit pourrait tre examine par lassemble des dputs, considre le btonnier. Le RNDDH aurait protest, proposition de Me Hercule. Celui-ci proteste. Selon lui, le RNDDH prend parti et ds lors ne rend pas service la justice hatienne. Dixit Me Carlos Hercule : Il est normal que toute personne, se sentant menace dans sa libert par une dcision judiciaire, exerce un recours contre la dite dcision. On pourrait ajouter : tant que cela ne contrevient la loi. Tant que les lois lautorisent. A ce niveau, on tend se ranger du ct de lavocat dont le job est de tout faire pour protger son client. Mais selon Me Hercule, mle. Est-ce quune organisation de dfense des droits humains peut confondre la position politique de ses dirigeants avec le travail proprement dit de dfense des citoyens. Du citoyen, en gnral. On aurait tendance suivre organisation de droits humains a pour devoir de veiller la fois au respect des droits des victimes et celui des personnes poursuivies, cela au nom de ce quon appelle la prsomption dinnocence. cas de responsables de rgimes sanguinaires patents Nest-ce pas. Oui, nous disions : trop de politique nuit. Il ny a aucune raison que ce dossier des deux dputs ne soit conduit avec plus de sang froid. Dailleurs ni lun ni lautre nest accus directement de mort dhomme. Oui mais voil, grattez un peu sous la carapace et vous verrez que les acteurs sont plus intresss rgler dautres questions que celle qui est en question. ... Par Lexpert indpendant pour les droits de lhomme en pays, il navait cess de dnoncer les dysfonctionnements du systme judiciaire et il se dclare encore aujourdhui inquiet prsident Michel Martelly de faire de lEtat de droit une ralit et non plus un simple slogan. RFI : Votre dpart a fait couler beaucoup dencre, et dans le quotidien hatien Le Nouvelliste, vous avez tenu vous expliquer, notamment du fait que votre dpart navait rien voir avec la dcision de lONU de ne pas indemniser les victimes du cholra dont on impute la maladie aux casques bleus npalais. pour des raisons personnelles et je navais pas du tout lintention de contester la dcision du secrtaire gnral des Nations unies sur lindemnisation du cholra. Vous expliquez dans Le Nouvelliste tre inquiet et du devant lvolution de la situation dans le domaine de ltat de droit et des droits de lhomme. Cest le rgime de Michel Martelly que vous visez directement ? Pas seulement le rgime de Michel Martelly. Cest du pays. Dabord le prsident Prval et puis ensuite Michel Martelly. Et si jai exprim un sentiment dinquitude et de dception cest aussi parce que le sentiment cest quon a affaire des Nations unies, sur Hati a fait le mme constat. Le pays navance pas et a se traduit par, au contraire, une rgression dans le domaine de ltat de droit. Selon vous, cest la dmocratie hatienne qui est en danger ? La dmocratie nest pas en danger lheure actuelle. Il est certain que la communaut internationale attend beaucoup du prsident Martelly et notamment en matire dlections. Il ny a plus de Parlement capable de lgifrer. Par consquent, les plusieurs mois, que par absence de vritable volont politique, les lections ntaient pas annonces. Aprs de fortes pressions, lections snatoriales et galement les lections de maires. On assiste une hausse des crimes et des violences. Vous parlez dune peur revenue. Cest un sentiment dinscurit global dans le pays li quant linscurit et aux nominations partisanes de magistrats. Avec notre correspondante Port au Prince, dmissionner car il est appel dautres fonctions. Il nie partir suite quelque pressions qui auraient t exerces par les autorits hatiennes mais il nempche que son dpart, un an avant la pas inaperu. Et une dernire fois, il tient dnoncer les drives du systme judiciaire du pays. Lexpert des Nations unies pour les droits de lhomme ne cache pas sa dception de voir encore des magistrats nomms dans chacun de ses rapports avait dnonc les conditions carcrales inhumaines, sinquite car rien nest encore entrepris pour rduire les dtentions prventives prolonges : en Hati plus de attendent leur jugement, souvent depuis plusieurs annes. dmissionne en regrettant galement laggravation de la situation scuritaire dans la capitale hatienne. Il recommande enfin au

PAGE 5

DE LACTUALITE ( les avocats tort et travers. Pour le meilleur ou le pire. Le RNDDH ne rend pas service la justice hatienne, scrie Me Carlos Hercule. Lorganisation dirige par Pierre dilatoire une proposition de Me Hercule, membre du conseil de dfense des deux dputs dont un juge dinstruction demande la leve de limmunit parlementaire cause de soupons de complicit dans lassassinat dun policier, crime dont le prsum responsable est le chauffeur de lun des dputs. Lavocat propose de rechercher lavis de la Cour de cassation, la plus haute juridiction du pays, avant que la demande de leve dimmunit ne soit considre par lassemble des dputs. Le chef du barreau de la capitale nhsite pas faire la leon au dirigeant du RNDDH lui rappelant que lavocat a pour devoir de dfendre son client avec toutes les ressources que la loi met sa disposition. Sans oublier la prsomption dinnocence. dpche de lagence de nouvelles Alterpresse. Les personnes, qui affaiblissent la justice, ce sont les avocats qui payent secrtement les juges pour rendre le droit de nous dire qui nous devons accompagner. Nous accompagnons les personnes les plus dmunies Cest en ces termes que le directeur excutif du Rseau national de dfense des droits humains, Pierre Esprance, rpond aux accusations de Carlos Hercule, avocat des deux dputs inculps dans le meurtre du policier Walky Notre opinion sur une dcision de justice est une faon dencourager les juges honntes poursuit Pierre Esprance. Mais ce nest l quune plaisanterie entre gens un autre groupe de dfenseurs des droits humains dans laffaire de la dmission de lexpert indpendant des Nations Unies pour les droits humains en Hati, le juriste franais Michel question dune faon totalement contraire lopinion exprime Dabord on annonce que ce dernier a dmissionn en raction au refus par lONU de ddommager les victimes du cholra en Hati pour ne pas dire que cest la principale raison de son dpart. Des experts internationaux ont en effet rvl, aprs investigation sur le terrain, que le cholra, inconnu en Hati jeunes loups du barreau qui ont envahi ce nouveau champ daction devenu dun jour lautre la meilleure plateforme pour se faire une rputation et aussi se positionner dans larne politique. contrler si cest authentique comme des professionnels se le doivent. Alors que les avocats sont censs connaitre le prix aussi bien des fausses dclarations que du plagiat. Nous autres aussi journalistes, faut-il le rappeler En tout cas, que ce soit les uns ou les autres, on diminue son propre capital de crdibilit avec de tels carts. Il peut sagir aussi dun manque de discrtion ? les grands signes despoir, il y a une socit civile forte des organisations des droits de lhomme comptentes et que ces derniers se sont empresss de livrer aux mdias ? Irrsistiblement. Mais nous ne saurons ignorer non plus que Michel presse est susceptible de nuire ses rapports avec lONU alors quil nous dit : je suis appel dautres fonctions. Ouais. acharne quoique masque entre une multitude dorganisations dans nombre de domaines, disons, transversaux. En tout cas, inattendus. tout simplement le concept en prvision, pense-t-il, du dpart de la Minustah. Nous citons : La section des droits de lhomme devrait ouvrir ds maintenant un bureau qui, aprs le dpart de la Minustah, pourrait devenir un bureau du Haut Commissariat Prince. Les droits de lhomme pour remplacer les casques bleus. Qui sait ? Peut-tre en mieux En tout cas, avec tant de jeunes tnors du barreau qui se mtamorphosent soudainement, comme par magie, en champions des droits humains on ne risque pas de manquer de candidats pour diriger, si lon peut dire, cette Minustah du futur Et quand une certaine idologie nous lie naturellement ces organisations, mais existe-t-il encore une quelconque idologie ? Hati en Marche, 29 Mars 2013 ( jusque l, a t introduit par un bataillon npalais. Une pidmie faisait rage au mme moment dans ce pays. Les Nations Unies ont refus de ladmettre. Tout comme elles rpondront la demande de compensation par un refus net. Prtextant de limmunit reconnue universellement ce support aussi inattendu que prcieux. dernire. Je pense que sa dcision veut dire beaucoup dans cette affaire commente Mario Joseph lors dune confrence de presse au sige du BAI, Port-au-Prince, annonant que le rejet de laction en ddommagement par lONU ne met victimes du cholra. Lennui est que quelques heures plus tard tombe une position que lui attribuent Mario Joseph et consorts. ce que jai pu lire dans la presse, ma dcision na rien voir avec la dcision du Secrtaire Gnral des Nations Unies sur le cholra. Je nai jamais critiqu ni mme comment cette dcision, ni rclam une indemnisation pour les victimes du cholra. Et prcisant : Mon rapport a t crit en dcembre Par ailleurs, tout en tant trs critique pour le pouvoir dossier, comme la rapport Mr Pierre Esprance du RNDDH.. Ma dmission na pas t provoque par des tensions passagres inhrentes la fonction et que connaissent Et dajouter : Je dmissionne parce que je suis appel dautres fonctions. Comment nos dfenseurs des droits humains ont-ils pu se fourrer dans ce ptrin ? Manque dexprience de la part de nouveaux venus, beaucoup de facteurs. La peur est lie au fait que la violence denlvements, de kidnappings, de meurtre a augment. Non seulement Port-au-Prince, mais dans le reste du pays. Cest un des paramtres de linscurit. Linscurit cest galement linscurit politique. On la vu avec labsence de perspective sur les lections. Cest Sur le march, le haricot, le riz, augmentent rgulirement, et les habitants du pays ont du mal joindre les deux bouts, nourrir les familles. Et cette inscurit politique, cette inscurit physique, inscurit alimentaire, fait que tout le monde sinquite pour le pays. Lune des priorits du gouvernement du prsident Michel Martelly et de son Premier ministre, cest dattirer les investisseurs trangers pour relancer cette conomie hatienne. On imagine que vous ne partagez pas leur avis. Tant quil ny a pas de cration demploi, alors la prosprit ne pourra pas revenir. Et chacun saccorde dire scurit bancaire, on a besoin de droit social, on a besoin de voir du recours juridique, on a besoin de savoir que lorsquon achte un terrain pour implanter une usine, le terrain appartient bien celui qui le vend. On a besoin galement de lutter contre la corruption. le sentiment que tel nest pas le cas lheure actuelle.Cest la raison pour laquelle avec le secrtaire gnral des Nations unies, a appel le prsident et le Premier ministre reprendre le dossier de ltat de droit. Le retour danciens dirigeants du pays, JeanClaude Duvalier notamment, cest le dbut dun dbut de rconciliation nationale ou bien cela a contribu dstabiliser le pays ? Dabord, le retour de lancien prsident Duvalier a surpris beaucoup dobservateurs. On se demandait pourquoi il rjouis du fait que, alors quon pensait que a narriverait pas, le prsident Duvalier se retrouverait devant la justice. Cela a a t un premier signe despoir pour les victimes, de voir que lancien prsident Duvalier, responsable de tant datrocits, du dossier de Jean-Claude Duvalier, mais on verra. Il faut tout cas, positif, du fait que la justice pourrait fonctionner en Hati, si vritablement le gouvernement, le Premier ministre, ... l

PAGE 6

EST OUEST ( sans avertissement la Core du Sud tout en annonant que ses missiles se tiennent prtes frapper les bases amricaines dans Nouvelle contre-offensive des amricains qui retournent lintrieur de la Core du Nord. Devant la mare jaune, MacArthur sollicite du Ils font du Gnral MacArthur leur hros. Hros celuici lest dj. Cest lui le vainqueur du Japon imprial. Lui aussi qui a rdig la nouvelle constitution japonaise. Dans la confrontation, Truman rappelle MacArthur de son commandement en Core. Une bande dessine fait la promotion du Gnral Douglas MacArthur durant la Guerre de Core (1950-1953) nord-corennes ont tir une cinquantaine dobus sur une petite ile de Core du Sud, tuant au moins deux soldats et blessant La Core du Sud a ripost mais avec rserve. Les Etats-Unis, alli des Sud-Corens, recommandent la plus grande prudence. Tout en se disant prts se protger et protger ses allis, Washington veut penser que cest du bluff. La Core du Nord a une longue histoire de rhtorique belliqueuse et de menaces. Lannonce daujourdhui est conforme un schma familier a dclar le porte-parole du Conseil national de scurit, Caitlin Hayden. Il y a soixante ans, les Etats-Unis avaient moins de sang froid. La Guerre mondiale la Guerre froide entre lOuest capitaliste et lEst communiste. occupe par les Sovitiques au nord et par les Amricains au sud. Lorgueilleux MacArthur est outr et ne mnage pour son Prsident. Aux Etats-Unis, lopinion est chauffe blanc par les groupes conservateurs Rpublicains. Avec leur tte, un champion de la chasse aux infamous, cest dire une Joe McCarthy. De retour aux EtatsUnis, le Gnral reoit un large soutien populaire. Il a droit au ticker tape, la parade sur la me Avenue de New York o le hros est noy sous une pluie de confettis. Il est reu au Congrs dans une sance inoubliable, o il prononcera une autre de ses phrases clbres : Old soldiers never die, they just fade away jamais, ils se retirent de leur propre gr ; autrement dit, ils ne Les Rpublicains tentent en vain dobtenir la prsident Harry Truman lutilisation de larme atomique. Il a fallu celle-ci pour vaincre le Japon. Hiroshima et Truman sy refuse. Craignant un embrasement gnral. En un mot, la Troisime Guerre Mondiale Aprs deux ans de ngociations, un armistice est sign e Le Nord reste communiste et le Sud capitaliste. enragent et accusent Truman de couardise. Davoir cd aux communistes. Mais toujours plus agressif comme nouveau contre la Core du Sud. Trois jours plus tard, celles-ci semparent de Soul, la capitale. et obtiennent du Conseil de scurit des Nations Unies lenvoi dun contingent international mais qui se rduit majoritairement une solide force dintervention amricaine sous le commandement du plus clbre gnral amricain lpoque, Douglas MacArthur. La contre-offensive amricaine, partir de septembre Les hommes de MacArthur progressent vers le nord jusqu la frontire avec la Chine communiste quils atteignent le 24 octobre. Mais dimportantes forces chinoises contraignent MacArthur battre en retraite jusquen de de Seoul. nomination de MacArthur la prsidence. Plusieurs rues et lieux symboliques aux Etats-Unis portent son nom. Est-ce que les nouveaux coups de ttes de la Core du Nord risquent de crer pour le prsident Barak Obama des Pyongyang, sil tait tout aussi agressif, navait pas autant de moyens militaires. Saura-t-on viter une nouvelle fois la Troisime Guerre Mondiale ? Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince la fdration. Cependant Me Nhmie Joseph avait lappui de plusieurs secteurs de la socit civile qui souhaitaient son maintien au CSPJ. Dont le RNDDH dans le secteur droits humains. ( lgislatif pour siger au prochain conseil lectoral ou Collge transitoire du conseil lectoral permanent. Nanmoins il y aurait une solution ces dballages sur les ondes qui ne font quentretenir la confusion dans ce serait que les protagonistes fassent eux-mmes la diffrence entre leurs opinions personnelles et dautre part quand ils sexpriment au nom des institutions quils dirigent. Il pourrait dire, par exemple, comme un prsentateur de journal radiophonique du matin que vous connaissez : ici cest nous qui commentons Ou encore cest l un point de vue entirement personnel Pourquoi ne pas essayer ? Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince la stabilit du pays laquelle nous aspirons tous. Eh bien, la solution REPUBLIQUE DHAITI dclare fonde la dite action admet en consquence le divorce de la dame Edwine PTION davec son poux John Josner BARREAUX pour incompatibilits de caractres, pro nonce la dissolution des liens matrimoniaux ayant exist entre les dits poux. Ordonne le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun quotidiens sditant la capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers sil y chet ; commet lhuissier Ainsi jug et prononc par nous, Jacques Hermon CONSTANT, juge en audience civile et publique en date du seize Juin deux mille Onze en prsence de Me. Jean Claude Il est ordonn etc En foi de quoi ..etc Me Lormeau MAXAU

PAGE 7

ASSASSINATS CIBLES ( ( / p. 8) Le jeune prtre Jean-Marie Vincent, un autre assassinat survenu sous le rgime du gnral Raoul Cdras de ses gardes du corps en plein jour Port-au-Prince sous le pouvoir militaires (1991-1994) sous le mme pouvoir militaire dextrme-droite, Mireille Durocher Bertin fut un vrai chantre le nombre de victimes dans les quartiers populaires lun des plus sanguinaires de notre Histoire. Ou mme sous son propre gouvernement aprs avoir su chapper tous les adversaires. Jean Dominique est mort sous le prsident dont il tait le plus proche et le plus respect, Ren Prval. Dominique. Ainsi donc on ne serait nulle part labri de la machine, en croire Jean Claude Duvalier lui-mme. Que faire ? Existe-t-il une ligne rouge ne pas franchir ? Mais dabord pourquoi celui-ci et pas celui-l ? Pourquoi pas Jean Claude Duvalier lui-mme, responsable de milliers de morts commis par son rgime. Machine ou pas Pourquoi Mireille Bertin et pas Toto Constant, le chef En effet, sous la dictature de trente longues annes, on comprend que celle-ci et la suppose machine en soient venues ne faire quune. Aussi Mr Duvalier ne peut-il sen tirer aujourdhui aussi facilement. Mais Duvalier parti, le mystrieux massacre ne fait que commencer. Qui pis est, dans une confusion entretenue dessein pour vous empcher toute parade. Qui sera le prochain sen tirent sans une gratignure. Quelle est donc cette machine ? Qui la dirige ? Qui lui passe des commandes ? Jean Claude Duvalier nous dirait-il lors dun improbable procs. Raison pour laquelle ce dernier peut ne Et qui sen vante. Dun autre ct, les responsables de la mort du journaliste de Petit Goave, Brignol Lindor, ont t retrouvs. Jugs. Et condamns. Tout comme les excutants sinon responsables du kidnapping-assassinat du pote Jacques Roche. Tandis que la justice sert au contraire de paravent aux auteurs des assassinats de Jean Dominique ainsi que du patron de la BNC, Guito Toussaint. Aussi question, existe-t-il un spcial network qui, comme languille ou plutt le serpent, sort, frappe et disparait aussitt dans son trou ? Un underground du crime ? Infaillible. Un excutant froid. Un super robot cop. Aux ordres. Mais de qui ? La machine, dit Jean Claude Duvalier. Et comment ce dernier peut-il en tre aussi sr ? Vous aurez remarqu quil existe cependant un commun dnominateur entre tous les cas mentionns : on na jamais retrouv le ou les coupables. Lassassin court toujours. Ou mieux encore, comme Dominique, le journaliste et PDG de Radio Hati Inter, abattu pratiquement devant son micro le 3 Avril 2000 : Lassassin est dans la ville. Prt frapper tout moment. Sur commande, je ne sais. Et ce fut ds laccession de Michel Martelly la prsidence, lassassinat du PDG de la Banque nationale de crimes sans faire part. Et denqutes qui se poursuivent ad vitam eternam. Disparues dans les oubliettes de la justice hatienne pour faire semblant de ressurgir la faveur dune quelconque pirouette politicienne. Comme la rcente convocation de lexprsident Prval par un juge dinstruction dans le dossier Jean STATE ROAD (SR) 9 / I-95 PROJECT DEVELOPMENT AND ENVIRONMENT (PD&E) STUDY From SR 848/Stirling Road (MP 5.093) to north of SR 816 Oakland Park Boulevard (MP 13.742) Broward County, FloridaFinancial Management Number: 429804-1-22-01 Distri 4. Depatman transp Eta Florid (FDOT), pral f yon reyinyon piblik pou travay yo pral f sou enviwon katz (14) kilomt (9 miles) wout SR 9/I-95 soti SR 848 / Stirling Road rive sou b n SR 816 / Oakland Park Boulevard nan Broward County, Florida. Reyinyon an ap ft jedi 11 avril 2013; a 5:30 p.m. nan otl Sheraton Fort Lauderdale Airport & Cruise Port Hotel, 1825 Grin Road, Dania Beach, Florida 33004. Atelye sa a pral kmanse an fm vizit lib a 5:30 p.m. epi ap gen yon prezantasyon fml a 6:30 p.m. apre sa nap ouv yon seyans kmant piblik. Reyinyon piblik la ap ft pou bay moun ki enterese okazyon pou yo bay ide yo sou pwoje sa a, sou plan yo epi sou ef travay sa a pral genyen sou plan sosyal, plan ekonomik ak plan anviwnman. Reyinyon sa pral ft dapr dekr Federal Executive Order 11988 (Floodplain Management) ak 11990 (Protection of Wetlands). Tout dokiman pwoj a ap disponib pou moun kapab li yo soti 21 mas 2013 rive 11 avril 2013 nan lokal sa yo: 3400 West Commercial Boulevard, Fort Lauderdale, FL 33309 De lendi a vandredi, 8:00 a.m. pou 5:00 p.m. 2650 Sistrunk Blvd, Fort Lauderdale, FL 33311 Lendi ak mkredi, 12:00 p.m. pou 8:00 p.m., madi ak jedi rive dimanch, 10:00 a.m. pou 6:00 p.m. Tout dokiman pwoj a ap disponib sou sit entnt pwoj a, www.95StirlingOakland.com epi tou yap disponib jou reyinyon piblik sa a oka youn moun ta vle li yo. Moun ki ta vle fe komant sou pwoj sa a kapab pran lapawl jou reyinyon an oubyen yo gen dwa voye kesyion ou komant yo bay manadj pwoj FDOT a, Mr. Ray Holzweiss, nan adrs ki make pi ba a. Tout komant oubyen lt ke nou resevwa anvan 22 avril 2013 ap f pati dosye reyinyon piblik la. Nou mande patisipasyon tout moun san diskriminasyon: moun tout ras, tout koul, tout laj, oswa gason, moun tout relijyon, andikape, moun ki marye oubyen ki pa marye. Dapre lwa ADA a pou moun ki andikape, nenpt moun ki bezwen aranjman espesyal oswa ki bezwen svis entprt (gratis) dwe kontakte Mr. Holzweiss omwen 7 jou anvan reyinyon an. Enfmasyon moun pou nou kontakte: Mr. Ray Holzweiss, Manadj pwoj a, 3400 West Commercial Boulevard, Fort Lauderdale, Florida 33309, oubyen pa telefn (954) 777-4425, oubyen apl gratis (866) 336-8435, estansyon 4425, oubyen pa imel ray.holzweiss@dot.state..us.ANONS REYINYON PIBLIK 1 Park Avenue East, Dania Beach, FL 33004 Lendi ak jedi, 12:00 p.m. pou 8:00 p.m., epi madi, mkredi ak samdi, 10:00 a.m. pou 6:00 p.m. DAT: Jedi 11 avril 2013 L: 5:30 p.m. LOKAL: Sheraton Fort Lauderdale Airport & Cruise Port Hotel 1825 Grin Road, Dania Beach, FL 33004 Esplikasyon:Pran I-95 rive Grin Road/NW 10th St./SR-818, Exit 23 pran direksyon ls pou ale Dania Beach. Otl Sheraton Fort Lauderdale Airport & Cruise Port Hotel ap sou men dwat la.

PAGE 8

Je reois ce prix au nom de toute la profession. Ce sont autant mes cheveux blanchis sous le harnois qui me valent sans doute cet honneur car mon sens il ny a pas de journaliste meilleur ni plus grand quun autre. Selon le mot de faire un nom. On est meilleur ou le plus grand au hasard des pavs des ruelles de Montmartre volent bas. la rvolution, Marco, cest la rvolution De ce jour, nous semble-t-il, T.J. ne sera plus comme avant. Oui, T.J., Thrse et Jean, TJ publicit, lagence et Inter, Delmas ? Communiste ? Personnellement je crois que ses livres de chevet se situaient quelque part entre Marguerite Duras, Choderlos de Laclos, Denis Diderot et Jacques Roumain. LAgence des Nations Unies pour lEducation, les Dominique aux journalistes Marcus Garcia et Nancy Roc loccasion du premier concours lanc par lorganisation avec la collaboration de partenaires locaux et trangers Marcus Garcia actuel directeur de lhebdomadaire rpondu aux critres dengagement ltablissement dune socit fonde sur la justice et dthique professionnelle Radio Mtropole, a t honore pour la qualit et le caractre ( ( fondamentales de la socit haitienne lengagement en faveur de la libert de la presse de lexpression pluraliste et la permanence de lthique professionnelle Michle Montas Dominique secrtaire gnral ; Joseph Guyler Dupuy; Mireille Prodin Jrme; Guy Serge Pompilus; Grard Guillet coopraion franaise; et Bernard Hadjadj, UNESCO Delcin, Radio Haiti Inter et Hans Daniel Pierre Louis, Radio Ibo. Les prix seront remis aux laurats, le 2 mai prochain, veille de la journe internationale de la libert de la presse. Dominique. Vieux camarade. Samoura. Desperado. Tout a commenc dans le couloir troit et sombre de Radio Hati, la station de Ricardo Widmaier, o lon a tous fait ses premires armes. En ce temps-l, les murs avaient des oreilles. On obissait inconsciemment linjonction du pote : voici venu le temps de se parler par signes un bruit infernal. touffant, la mme dsesprance, la mme jeunesse enferme dans un cul de sac que la mienne la t, le mme sentiment dabandon et de dpeuplement je voudrais formuler un souhait : Que nos jeunes confrres aient la chance de rencontrer comme moi, il y a trente ans, un Jean Dominique. Plus que jamais dans cette drive de bateau fou, il nous faut ce quon appelle dans le jargon du mtier, un anchorman. Un homme dancre. Yon pa kita, yon pa nago. quil serait en train de mener : Qui a assassin lun des meilleurs dentre nous le 3 Avril 2000 ? Marcus, 2 Mai 2002, Port-au-Prince Comme quoi ce Cest la rvolution a chang notre vie, a ouvert une longue Histoire qui se poursuit encore dans cette salle, ce 2 mai 2002. Justement pour parler de Jean Dominique, pourquoi ne pas emprunter le langage de ses ennemis. Ti Rouge ? Un en tout cas qui fit la premire adaptation de la Rose. Crocodile ? Si vous cherchez un grand mangeur de la fortune Jean Dominique tu de plusieurs balles, le 3 avril 2000 dans la cour de sa station, Radio Hati Inter ; fut tu galement le gardien, Jean-Claude Louissaint jours, des vnements. Tantt lun Evidemment comme la tradition lexige, je saluerais dabord ma compagne et camarade du combat au quotidien, le mot chre moiti navait jamais autant acquis tout son sens, Josseline Dominique Et mon autre moiti professionnelle, Elsie Ethart. Plus Mais par-dessus tout lexil. Et le perptuel ans comme 30 ans. Mais aussi quelques rcompenses. Cest la premire dailleurs que nous ne recevons pas deux, mais on pourra sarranger pour quelle la garde la moiti du mois et moi lautre moiti. Je saluerais aussi Michle Montas, pouse et veuve Dominique, dont mon plus cher dans lantichambre de la prison des Casernes Dessalines. Jamais je noublierai ce courage tranquille, ce regard pos, franc Honni soit qui mal y pense, les dames en question sappelaient la Jeanne Moreau des Liaisons Dangereuses, La Religieuse de Diderot, Anna Karina, lpouse et grie de Godard ou encore lEmmanuelle Riva de Hiroshima mon amour. Ah, les travelings dAlain Resnais, intarissable notre directeur du Bicentenaire, le premier Portau-Prince. Enfin la pire insulte : Lavalas ? Oui, comme on ltait dans le Port-au-Prince des annes cloutes des Ti Bobo, Boss Pinte et dchire par les sirnes des DKW de la police pas si secrte de Papa Doc. Personnellement je choisirais une toute autre pithte. Desperado ? A linstar du Garine des Conqurants de Malraux ou du hros de Pour qui sonne le glas ou le mme Gary Cooper A nous la lutte ; dautres la gloire. Et la fortune. Aujourdhui que nous semblons revivre, relativement, jamais pouvoir se tenir. La dictature une fois partie, la machine disparat plus profondment dans lombre. Pour en ressortir des moments prcis. Et soigneusement calculs. Bref, une dmocratie sous haute surveillance. Un underground qui vient de faire peut-tre sa nouvelle victime. Georges Honorat, la fois co-rdacteur en chef dun hebdomadaire de gauche, Hati-Progrs, et consultant auprs du bureau du Premier ministre, assassin le samedi 23 mars, devant sa rsidence, Port-au-Prince. Selon que lon retrouve ou non le ou les coupables, on saura quoi sen tenir. Et puis, aprs ? Hati en Marche, 30 Mars 2013

PAGE 9

BANQUE NATIONALE DE CREDIT

PAGE 10

MIAMI DADE COUNTY Advertisement for BidsRUNWAY 12-30 PAVEMENT REHABILITATION MIAMI INTERNATIONAL AIRPORTPROJECT NO.: H024B-3 IN GENERAL THE WORK COMPRISES: BID DOCUMENTS: T.Y. Lin International | H.J. Ross, 201 Alhambra Circle, Suite 900, Coral Gables, Florida 33134 http://www.miami-airport.com/bids.asp. PRE-BID CONFERENCE: DISADVANTAGED BUSINESS ENTERPRISE PROGRAM. COMMUNITY WORKFORCE PROGRAM BID GUARANTY: BID IS SUBJECT TO THE FOLLOWING PROVISIONS AMONG OTHERS: 4/01/81 trade in Miami-Dade County each trade 39.5% 6.9% www.miamidade.gov is

PAGE 11

LES PETITES ANNONCES Gestion dEntreprise Conception et Excution de Projet Sciences de lEducation Sciences Comptables Relations Internationales Gouvernance Informatique de Gestion Relations Publiques Sminaire en Contactez nous : Angle Delmas 75 et Impasse Hrard # 3, Port-au-Prince, Hati, W.I. Par courriel: c.f.d.e.delmas@gmail.com Par tlphones : (509) 2246-1425 \ 3555-1575 2513-3726 \ 3767-1575 \ 3444-2001 Numros d'URGENCE Direction Protection Civile (DPC), par Dpartement Ouest : 3631-5095 Centre : 3605-1747 Artibonite : 3731-7830 Nord : 3701-0666 Nord Est : 3605-1749 Nord Ouest : 3605-8453 Grande Anse : 3777-3970 Nippes : 3751-7390 Sud : 3719-5049 Sud Est : 3615-3991 ( ( on pas ridicule de sexprimer ainsi dun sol o rien ne vous attache, aucun souvenir, aucune affection, aucune souffrance, rien que la strile, lgosme scurit de notre vie matrielle, terre terre ?... Oui ceux qui se condamnent changer de nationalit se condamnent, par cela mme, ne plus tenir une plume, ne plus tre ni pote, ni crivain, ni historien, ni quoi que ce soit dans le domaine de lesprit. Ils se sont enlevs la jamais des mercantis Frdric Marcelin (La confession de Bazoute ) Cette page est stylistiquement brillante et mrite bien Lauteur a le culte du mot juste, celui qui exprime exactement le but vis : condamner Il recourt la rptition pour mettre en relief sa pense : ceux qui se condamnent se condamnent. Lide dominante ici, est de condamnation. Dans un de ses ouvrages, en posant les jalons, lex en ces termes le nationalisme Hatien de son temps : ctait un nationalisme outrancier, agressif et ngatif Ces caractrisations offrent une grille de lecture du texte de Marcelin bien antrieur pourtant Stnio Vincent. Un nationalisme outrancier Revenons ce passage du texte sous examen : oui, ceux qui se condamnent changer de nationalit se condamnent par cela mme ne plus tenir une plume, ne plus tre ni pote, ni crivain, ni historien, ni quoi que ce soit dans le domaine de lesprit. Ils se sont enlev la jamais des mercantis Pradel Pompilus, ducateur chevronn, auteur du manuel propose le texte Je veux rester Hatien aux lves de 4 me En le faisant me question : Par quels mots, quelles expressions, lauteur exprime-t-il sa piti et son ddain lgard de ceux qui changent de nationalit ? Ceux l sont-ils rellement condamns ne plus tre quoi que ce soit dans le domaine de lesprit ? Devant cette enormit, le scepticisme de Pompilus se marque par ladverbe rellement. Un autre critique littraire Hatien, Pierre-Raymond Dumas, va au del dun simple scepticisme. Il rfute loutrance de Marcelin en citant Anthony Phelps, pote hatien naturalis Mon pays que voici : mon pays, je taime comme un tre de chair Et je sais ta souffrance et je vois ta misre Quelle main a trac sur le registre des nations Une petite toile ct de ton nom. Toute lenqute de Pierre Raymond Dumas sur les potes et crivains hatiens de la diaspora constitue une rfutation premptoire du nationalisme ngatif de Marcelin. Car le perfectionnement intellectuel est lun des apports dont ces revenants binationaux enrichissent le pays dorigine. Tout ce passe comme-ci, mme naturalis canadien, Antony Phelps ne se veut pas un tranger, mais un frre en la patrie quil aime et fait aimer par un splendide rcit de glorieuse histoire : Mon pays que voici il passa une bonne partie de sa vie et o reposent, au cimetire me sicle. Sicle de lessor des nationalismes et du culte des particularismes. Epoque o le territoire de la naissance, la terre des pres, la langue maternelle, la religion des anctres, la monnaie nationale taient tabous. La mode tait lenfermement nationaliste et la naturalisation ne pouvait tre vue que comme me sicle fut une migration dtudiants et dintellectuels. Les familles aises y poursuite du pain quotidien. Cette situation lui tait trangre. Avec Marcelin, nous sommes deux sicles de me sicle dont le mot cl est mondialisation. Lpoque contemporaine, ouverte aprs la seconde guerre mondiale, se caractrise en effet par louverture des frontires et des socits. Aujourdhui on se veut mdecin sans frontires, citoyen europen autant que franais, carabeen autant quhatien. On achte au march commun, paie en euro, parle les deux ou trois langues utiles au march du travail devenu multinational. On se proclame tolrant des diversits religieuses et des diversits sexuelles. Avec Marcelin, nous sommes deux sicles de me sicle qui ne croit plus cette superstition nationaliste que la naturalisation tarit linspiration Raymond Dumas. Ouvrage qui donne dcouvrir la brlante ou non de la diaspora. Cest quil y a diverses manires diverses poques de rester hatiens. Aujourdhui on veut rester hatien, cest--dire bien que naturalis. On se veut patriote mais autrement. Dun patriotisme constructif diffrent du patriotisme de Marcelin. constitution dfinitive de notre petit ETAT Il propose lidologie dune nation en formation. Son nationalisme, devenu anachronique, le cde au moment prsent lidologie dune nation en expansion gographique. Le nouvel espace Hatien stend une quinzaine de pays. Et cette diaspora est largement de classe populaire. Le proltariat na pas de patrie a dit Karl Marx, nationalisme de Marcelin est de type bourgeois et sadresse la bourgeoisie commerante et dirigeante de son temps. Llgance du franais crit par Marcelin est la marque dun Hatien distingu, de haute culture et de haute classe sociale. Seule une classe sociale instruite et promise aux choses de lesprit peut tre sensible aux arguments prsents par Marcelin pour dtourner de la naturalisation. Ces arguments ne concernent pas les proltaires analphabtes des bidonvilles Dailleurs les travailleurs manuels, ce menu fretin ne stait prparant prendre place, comme Marcelin, dans la classe Claude Souffrant Danile Lantagne, professeure luniversit Harvard, ont ont publi, sur le site du laboratoire de la socit amricaine de microbiologie, les rsultats de leurs travaux de recherche, dmontrant que lpidmie de cholra sest rpandue partir de la base dun contingent npalais de la mission onusienne, Par le biais de leurs avocats, les victimes du cholra continuent dexiger du gouvernement hatien la livraison de de dcs pour les parents des morts. Les avocats Newton Louis St Juste, Jaccus Joseph, Andr Michel et Mhu M. Garon, demandent galement au prsident Michel Joseph Martelly de procder la dsignation du reprsentant dHati pour la mise en place de la commission Ils exigent aussi de lexcutif une action de sommation auprs du secrtaire gnral de lOnu, Ban Ki Moon, pour dsigner le reprsentant des Nations Unies au sein de cette commission.

PAGE 12

LIBRE PENSER Le rle des dirigeants ne se limite pas la satisfaction de nos besoins prsents, il nous fait dcouvrir des soifs profondes, des insatisfactions refoules M. Ferguson Chers amis lecteurs, javais dautres propositions vous faire pour cette semaine. La Semaine Sainte, le Temps Pnitentiel, la qute de rnovation de soi, la Pense lvatrice qui gnralement nous habite durant ces jours et que lon associe au Recueillement tout cela mavait pouss vouloir vous proposer de nouvelles voies explorer partir de cette dernire chronique. Cependant, au dernier moment, un nouveau concept qui brusquement a fait irruption dans ma tte, cause dun petit dplacement lintrieur de notre cher petit pays, ma incit vouloir vous parler dautre chose. Le principe du seuil de satisfaction de lindividu Ce concept, daprs H. Simon, explicite le fait que un individu est plutt quoptimale si lapprentissage de toutes les alternatives devait coter du temps ou des efforts. Donc, pour parler de seuil de satisfaction, il faudra parler de besoin de situation de besoin de moyen de satisfaction utilis pour satisfaire ce besoin, de situation de normalisation de situation optimale et de situation idale Que disent les spcialistes ? Ils parlent de besoin lorsque minimal dtermine la satisfaction du besoin. Une fois atteint de besoin. Une fois le seuil minimal acceptable atteint, la personne tendra vers la normalisation. On parlera alors de situation normative ou de normalisation. Cette situation situation minimale acceptable et une situation dite normale la personne dpasse le seuil minimal acceptable ou tolrable sa situation tendra se normaliser. La condition normative ou dite normale occasionne ou se caractrise par un tat de bienchances. favorable possible compte tenu du contexte donn. la personne dpasse la situation normale telle que vcue par la optimale et une situation sans contrainte. Une fois atteint ce seuil, la personne vivra une condition idale parler de satisfaction de besoin dans notre socit sans parler de frustrations collectives, de handicaps srieux, dinsatisfactions refoules, de soifs profondes. Pour mieux faire comprendre mon intrt dans tout cela, je vais vous parler de quelques exemples qui permettront dillustrer le concept de seuil de satisfaction de lHatien et de lHatienne daujourdhui. Ces exemples simples vont donc vous montrer la capacit dabsorption de lindividu hatien : Le prix du caf en Hati : Jai toujours cru que ceux qui commercialisent le caf dans ce pays se foutent de la gueule du client. Certains pourront me dire que la qualit du caf est ce qui rend son prix lev. Jen conviendrais si le cot dlaboration eut t en harmonie avec le prix de vente la consommation. 20$usd le kilo pour un caf local, vendu sur le march local, est simplement pervers. le quart de kg de lune des varits pour lesquelles le mme trouver un caf import, de la mme qualit, pour un prix semblable ou mme un prix infrieur. Et si on compare les prix du caf ltranger, de qualit semblable, on voit bien que les vendeurs de caf de ce pays se sont rendus compte que nous avons un seuil de tolrance trs lev do un seuil de satisfaction trs, trs, trs bas. Un manfoubinisme profond de notre 2Le prix des services : Jai eu participer lorganisation dune formation dans lune de ces villes, capitales de Dpartement, rcemment. Il ny a avait quun seul espace pouvant satisfaire les besoins des organisateurs. Assez grande mais non quipe, sans lectricit durant la La perversit du jeu de loffre et de la demande joua en la la tte pour un service de trs mauvaise qualit. 3Les services de llectricit : Je viens de faire une petites vacances de la Semaine Sainte. Un Chemin de croix une pnitence, celle davoir passer une nuit aucun service nergtique srieux. En ralit, trouver une station-essence en conditions est dj tout un luxe. vers les zones, pas une belle plage en conditions. Pas chers amis lecteurs, les relations de la socit hatienne avec lnergie lectrique relvent de la pathologie la plus perverse. Ou bien nous sommes tous btes ou on lve le seuil de satisfaction en ce sens ou bien nous nergtique Horrible Puisque lon parlait des Nippes, je crois que je ferais volontiers un cadeau notre trs apprcie Directrice Gnrale de lEDH, un week-end Petite-Rivire de Nippes, une belle localit, mais, malheureusement trop loin de la zone mtropolitaine pour pouvoir avoir accs des services dlectricit plus ou moins dcents. Les pauvres Un seul week-end pour quelle commence apprcier lampleur de la noirceur de ce pays, physique, mentale, morale. Jespre quelle amour en visitant les coins les plus loigns de la capitale, des services de llectricit est fondamental pour faire avancer un pays. Cela est un besoin fondamental Hatiennes de tout poil, nous avons un seuil de satisfaction si bas et un seuil de tolrance si lev que toute action, pour satisfaction et de bonheur et que chez nous actuellement, il y a trop de soifs profondes, trop dinsatisfactions refoules. Oscar Germain Mars 2013 ( / p. 13) ( de bouger. Mais cest quoi ? Do le Titre de larticle du mois plus dinterrogations que de Rponses Passons en revue, claire avec tous les problmes pour la mise en place de cet nime CEP, on dirait quon se bat plus pour avoir le contrle de linstitution lectorale que pour organiser les lections. Veut-on vraiment organiser les lections ? dans les dtails toutes les informations conomiques du des informations sur le programme durgence postSandy, les fonds dcaisss pour le ministre des travaux http://www.mefhaiti.gouv.ht/ les actions en cours dans le cadre de PETROCARIBE dinformations. Naimerait-on pas mieux spculer ici en Hati que de se renseigner vraiment ? dentrepreneurs agricole, tout de suite aprs un sjour dune semaine aux USA du Ministre Thomas JACQUES, simple concidence ou changement de cap vers une agriculture dentreprise? e anniversaire du Mouvman Payizan Papay e anniversaire ou une dmonstration de force en pleine anne lectorale ? pour les funrailles dHugo Chavez, Guyane pour le Prsident avec une escale Miami pour passer voir notre chre Murielle Lecomte toujours malade et notre chanteur populaire Rodrigue Milien trs malade lui aussi : un petit La visite actuelle du Premier Ministre hatien en Cte dIvoire en Afrique dans le cadre https://www.facebook. du Prsident Prval par la justice, en continuant nous interroger du survol de quelques faits saillants jusqu la conclusion de cet article. Avant danalyser les trois survolons rapidement quelques faits saillants Blizaire a fait des siennes lAdministration Gnrale des Postes et au Parlement, en bousculant, en frappant, en brisant. Cest normal, a se passe dans tous les parlements du monde personnalits et non des moindres. Pour dautres, cest scandaleux, cest donner une mauvaise image du pays lre des nouvelles technologies de linformation et de la communication si le style cest lhomme mme ? ...

PAGE 13

HAITI, QUEL DEVELOPPEMENT ? essayer do donner un contenu concret ce concept dconomie verte, qui est dans tous les discours depuis Rio + 20, encore quil soit Pour y arriver, jai choisi de partir de lapproche hexagonale de de permettre chaque intervention dordre socioconomique de trouver sa place. Le cadre de rfrence (Tableau 1). Puisque lconomie verte prne un meilleur quilibre entre les trois piliers du dveloppement durable, savoir : lconomique, qui correspond lAxe E et au Palier V de notre cadre de rfrence, lenvironnemental qui correspond aux Axes C et D et aux Paliers III et IV, le social qui correspond aux Axes A et B et aux Paliers I et II, jai repris le cadre de rfrence en ne retenant que les croisements des Paliers I, II, III et IV avec donn quatre casiers dont (6) La cration HEM (Tableau 2) Il nous reste donc un casier traiter : C/V : durable des ressources naturelles Mais puisque nous venons de parler de cration dentreprises, il faut savoir dans quels secteurs nous voulons crer ces entreprises. Jai donc repris une rflexion que javais faite alors que lon se prparait pour le sommet de les sous-secteurs exploitant directement les ressources naturelles et nous trouvons : Dans le secteur primaire : Lagriculture et les mines ; dans le secteur du charbon de bois dbnisterie ; tertiaire : le soussecteur des loisirs. Nous allons donc dans les prochaines semaines passer en revue ces diffrents sous-secteurs et tenter de voir quels efforts pourraient tre entrepris pour encourager la cration dentreprises durables ou amliorer celles qui existent dj. ( ... er lAmrique aux Amricains en faisant des alliances avec Satan Malgr tout, ctait lamant du peuple hatien, celui USD notre disposition, nous a rhabilit le March Croix-desBossales que nous avons remis dans le mme tat bien avant sa mort, celui qui nous a construit des usines lectriques, Carrefour, aux Gonaves, etc., a dvelopp de bonnes relations Combien de temps durera la manne PETROCARIBE vnzuliennes accordera-t-il autant dattention notre pays ? De toute manire, lAmrique Latine a son premier rien ne laissait prsager quon allait avoir ce Pape argentin pas beaucoup de chance dtre lu. Pourtant, il est lu par pralable : conjuguer la fois les talents dadministrateur poigne, de pasteur prsentant le message de lEvangile avec chaleur, de thologien, de rformateur moderne mais respectueux de la tradition Ce Pape simple, ami des pauvres, pourra-t-il reformer et moderniser lEglise Catholique tout en respectant la tradition ? Quel regard aura ce Pape, ami des pauvres, sur la pauvre Hati, le seul PMA de lhmisphre occidental ? llection du Pape, lEx-Prsident, Ren PREVAL, a t conseiller On se souvient de la douleur sincre du Prsident PREVAL qui ne cachait pas ses larmes. Alors, pourquoi maintenant, juste aprs la convocation de Jean Claude Duvalier et aprs la tentative choue de convocation de lEx-Prsident a d se rendre lui-mme chez le Prsident ARISTIDE? Est-ce une faon de dire tout le monde quil ny a plus de pape en matire de justice ? Que nous sommes tous justiciables sans exception, que lon soit riche, pauvre ou puissant? Bon signal ? Attendons voir pour que ce ne soit pas un simple signal! Jen connais une qui est accuse dtre lauteure intellectuelle dun crime emprisonne depuis maintenant plus dun an et dont les auteurs rels ne sont pas encore apprhends. Peuton enfermer quelquun comme auteur intellectuel dun crime sans les aveux des auteurs rels? Dans ce cas prcis, peut-on parler de prsume coupable en lieu et place de prsum innocent ? la situation hatienne actuelle lconomique, situation scurit alimentaire prcaire suite aux chocs de lanne dernire et lespoir malgr tout dune nette augmentation du PIB global par rapport lexercice prcdent, perplexes. On aurait pu utiliser le verre moiti plein comme illustration de la situation actuelle, si le Prsident navait pas lanc cette petite phrase quil pourrait encore sous peu changer pas un certain malaise par rapport cette majorit prsidentielle de la justice par le Pouvoir Judiciaire et non ce sentiment de vassalisation du Pouvoir judiciaire. Heureusement quon relve quelques motifs despoir avec linterview de la Ministre du Delmas, Crois-des-bouquets, Gonaves, Cap-Hatien, Hinche, http://jrjean-noel. a aujourdhui un gouvernement en place qui travaille avec un budget et des prvisions qui tiennent encore la route. Pourtant regarder les vnements avec beaucoup plus dinterrogations que de rponses. Le temps nous fera peut-tre changer davis. Dans combien de temps ? Thats the question !!! Jean Robert Jean-Nol Le cadre de rfrence Axes A B C D E F Paliers HUMAIN SOCIOCULTUREL ENVIRONNEMENTAL INFRASTRUCTUREL ECONOMIQUE ET FINANCIER POLITIQUE I HUMAIN DROITS INDIVIDUELS Socialisation ducation la gestion ducation la gestion Formation profession nelle ducation politique II SOCIOCULTUREL Droits so cio culturels SYSTME SOCIAL Structuration de la gestion Structuration de la gestion Formation lentrepre nariat Lgislation sur les droits collectifs II I ENVIRONNEMENTAL Accs aux ressources naturelles Structures de gestion LES RESSOURCES NATURELLES A mnage ments durables Investisse ments durables Politique environnementale I V INFRASTRUCTUREL Accs aux infrastructures Structures de gestion Structures de protection AMNAGEMENT DU TERRITOIRE Cration de ples de croissance Politique damnage ment V ECONOMIQUE ET FINANCIER Droits conomiques Entreprises modernes Exploitation dura b le de lenvironnement Rpartition quitable d es infrastructures LE SYSTME CONOMIQUE ET FINANCIER Dfinition des grands choix conomiques et financiers V I PALIER POLITIQU E Accs aux services Organisations politiques Gestion de lenvironne ment Gestion des infrastructures Gestion des ressources financires LA GOUVERNANCE AXES A B C D E F PALIERS HUMAIN SOCIOCULTUREL ENVIRONNEMENTAL INFRASTRUCTUREL ECONOMIQUE ET FINANCIER POLITIQUE I HUMAIN DROITS INDIVIDUELS II SOCIAL ET CULTUREL SYSTME SOCIAL II I ENVIRONNEMENTAL ENVIRONNEMENT NATUREL I V INFRASTRUCTUREL ENVIRONNEMENT AMNAG V ECONOMIQUE ET FINANCIER Droits conomiques Structures de participation la vie conomique Exploitation durable des ressources naturelles Rpartition quitable des infrastructures SYSTME ECONOMIQUE ET FINANCIER V I POLITIQUE GOUVERNANCE Le cadre de rfrence Axes A B C D E F Paliers HUMAIN SOCIOCULTUREL ENVIRON-NEMENTAL INFRA-STRUCTUREL ECONOMIQUE ET FINANCIER POLITIQUE I HUMAIN DROITS INDIVIDUELS Socialisation ducation la gestion ducation la gestion Formation profession nelle ducation politique II SOCIOCULTUREL Droits so cio culturels SYSTME SOCIAL Structuration de la gestion Structuration de la gestion Formation lentrepre nariat Lgislation sur les droits collectifs II I ENVIRON-NEMENTAL Accs aux ressources naturelles Structures de gestion LES RESSOURCES NATURELLES A mnage ments durables Investisse ments durables Politique environnementale I V INFRA-STRUCTUREL Accs aux infrastructures Structures de gestion Structures de protection AMNAGE-MENT DU TERRITOIRE Cration de ples de croissance Politique damnage ment V ECONOMIQUE ET FINANCIER Droits conomiques Entreprises modernes Exploitation dura b le de lenvironnement Rpartition quitable d es infrastructures LE SYSTME CONOMIQUE ET FINANCIER Dfinition des grands choix conomiques et financiers V I PALIER POLITIQU E Accs aux services Organisations politiques Gestion de lenvironne ment Gestion des infrastructures Gestion des ressources financires LA GOUVERNANCE AXES A B C D E F PALIERS HUMAIN SOCIOCULTUREL ENVIRONNEMENTAL INFRASTRUCTUREL E CONOMIQUE ET FINANCIER POLITIQUE I HUMAIN D ROITS INDIVIDUELS II S OCIAL ET CULTUREL S YSTME SOCIAL II I ENVIRONNEMENTAL E NVIRONNE MENT NATUREL I V INFRASTRUCTUREL E NVIRONNE MENT AMNAG V ECONOMIQUE ET FINANCIER Droits conomiques Structures de participation la vie conomique Exploitation durable des ressources naturelles Rpartition quitable des infrastructures S YSTME ECONOMIQUE ET FINANCIER V I POLITIQUE GOUVERNANCE nous avons trait trois, savoir : C/V : rpartition quitable des infrastructures La dcentralisation A/V : droits conomiques La B/V : structures de participation la vie conomique

PAGE 14

LES JEUX HORIZONTAL 1. Roi dchu du Dahomey qui se rfugia la Martinique 2. Calculera 3. Boissons mexicaines 4. Article 5. Bouge Conjonction 7. Se sauva dans une arche Article 8. Compagnies. VERTICAL 1. Navement 2. Premire femme Exclamation 3. Jument d allure douce que montaient frquemment les dames du Moyen ge 4. Sulfate double de potassium 5. Ls En ville 6. Adepte 7. Se rendra Equid 8. Parles du nez. BEHANZIN EVALUERA TEQUILAS E#UN#A#I MUE#ET#L E#NIVEAL NOE##UNE THEATRES Visitez Haiti en Marche sur Internet au www.haitienmarche.com SCRABBLEArrangez les sept lettres ci-dessous pour former un mot franais Solutions de la semaine passeOCCITAN B A E S E S B Solutions de la semaine passe:Solutions de la semaine passe: LES JEUX DE BERNARD Allez de ROULIS BEURRE en utilisant des mots du vocabulaire franais, et ne changeant quune lettre par ligne.Mots Crois sAchoura Aid Al Adha Aid Al Fitr Ascension Assomption Chavouot Hanouka Lailat Al Bara A Lailat Al Miraj Lailat Al Qadr Makha Puja Mawlid An Nabi Noel Paques Pentecote Pessa H Pourim Ramadan Rameaux Roch Hachana Soukot Toussaint Vesak Yom KipourBOILLE BAILLE PAILLE PAIRLE PAIRIE PATRIE PETRIEROULIS BEURRE T I N X B O P M P A L E N R G P K A L O C H A V O U O T U S X R D A Q L A T A L I A L O L A T A I C E P E S S A H U P E A O M L S H P B N L G K B I O S U A A E H O E A C O S G K N I S R T U D C U M T E B Z M O F S T A Q S M I R U O P I O I L A I L A T A L B A R A A Y T V I F M P G E T O C E T N E P E N L I B A N N A D I L W A M S T A R O C H H A C H A N A O A I D A L A D H A N O U K A S K T I J F F I R A M E A U X S D C A J U P A H K A M M U S A Lobjectif du voyage du Prsident Blatter est de renouveler la solidarit de la reconstruites ou bties dans le cadre du projet spcial Solidarit avec Hati, discuter rencontrer les autorits hatiennes sur lavenir de notre sport en Hati. En raison de cette visite, la deuxime au cours de la prsidence de Mr Blatter aprs celle de Novembre 2000, et de lobligation de rendre disponible le Stade Sylvio Cator rnov et modernis grce dimportants fonds fournis par la nombreux compatriotes hatiens et trangers intresss par cet vnement indit et attendu en Hati. Magalie RACINE, sest montr enthousiaste aider la Communaut du football offrir un accueil chaleureux et cordial cette Illustre personnalit mondiale qui a tant fait pour accompagner Hati depuis des dcennies. REPUBLIQUE DHAITI AU NOM DE LA REPUBLIQUE Le Tribunal de Premire Instance de Petit-Gove, comptemment runi au Palais de Justice de cette ville, a rendu, en audience publique et en ses attributions civiles, le jugement suivant : ENTRE : dune part ; ET La dame Marie Yvette BLANC proprietaire, demeurant et domicilie Logane dfenderesse en divorce dautre part ; Vu le rcpiss du timbre mobile de divorce, vu lle procs-verbal de la premire la deuxime comparution ; vu les textes de la loi rgissant la matire.Attendu que toutes les formalits lgales ayant t remplies.pouse en divorce.Rendu de nous, Emmanuel Tataille Doyen du Tribunal civil de Petit-Gove en audience civile et publique de ce jour douze septembre deux mille douze, en prsence de Me Erick Pierre Paul, Substitut du Commissaire du Gouvernement de ce ressort assist Il est ordonn etc En foi de quoi ..etc Collationne REPUBLIQUE DHAITI Le Tribunal de Paix de Carrefour comptemment runi en son local a rendu en audience Public et en ses attributions Civiles le jugement de dfaut entre le sieur Joseph Auguste, partie dfenderesse dont le dispositif est ainsi conu : Par ces Motifs, aprs en avoir dlibr conformment la loi, statuant publique ment et charge dappel, accueille laction du sieur Jean Rical pour tre juste et fond tant la forme quau fond. Ordonne le dguerpissement de la dame Vierge Auguste de Ainsi jug et prononc par nous, Jean Cnord Joseph, supplant juge au Tribunal de Paix de Carrefour en audience civile et publique du mardi quinze Janvier deux mille Il est ordonn etc .. Pour expdition conforme collationne. Dfenseur Public REPUBLIQUE DHAITI Le Tribunal de Paix de la Commune de Carrefour a rendu le jugement suivant: Par ces motifs, le Tribunal aprs en avoir dlibr conformment la loi statuant publiquement charge dappel, maintient le dfaut requis et octroy laudience prci te contre le sieur Arnold Chry qui na pas comparu laudience ni personne pour lui. Accueille laction du sieur Luxone Bellevue par consquent dit et dclare que le requrant est en possession, dboute le cit tant pour le prsent que pour lavenir de ne plus troubler la jouissance du requrant sous peine dtre contraint par corps conformment la loi, Paix de la commune de Carrefour, en audience publique et civile du mardi dix-neuf Juin Il est ordonn etc ., En foi de quoi etc .. Dfenseur Public REPUBLIQUE DHAITI Le Tribunal de Paix de la Commune de Carrefour a rendu le Jugement suivant: comptent pour trancher sur le diffrend opposant le sieur Kersuzan Deka la dame Lita faute de comparaitre, reconnait la faute de la cite davoir occup illgalement la Marie Lita des lieux litigieux ; accorde dexcution provisoire sans caution sur le chef de dguerpissement vu quil ny a pas de contre bail, reconnait la faute de la cit et les Lita cinq Mille Gdes de dommages intrts en faveur du sieur Kersuzan Deka et aux de la sentance. Pierre Iguin en audience publique et civil du mardi vingt Novembre deux mille. Il est ordonn etc .... En foi de quoi etc Dfenseur Public

PAGE 15

TI GOUT PA TI GOUT ak Jan Mapou Benjamin Bloom ansanm ak ekip edikat pary li te pibliye Nechl 3 gwo domn nan jan moun aprann. Premye domn nan rele Domn Kgnitif, kote se sl tankou ansyman ak aprantisay Bloom separe Domn kgnitif an plizy kategori ki sanble ak bawo yon nechl, kote mouvman monte-desann, ale-vini, soti anba ale nan fetay, retounen desann ap ft. Se sa ki f mwen rele sistm nan Nechl Bloom Monte-desann sa yo montre jouk rive nan fetay kapasite kreye ap dewoule sou nechl la. Nan kout kat la, nou pa pral f pys rale long sou lt 2 domn yo. Jounen alkile, nou kapab itilize Nechl Bloom toupatou, lakay, nan lekl, nan lakou, nan mache, nan legliz, nan travay, nan Pal, nan Palman, anba peristil, nan mitan zanmi ak ennmi, oswa nan lari a menm pou ede granmon tankou timon manbre rannman entelktyl Bloom ap pale a. Se fasil nou pral konprann yo, epitou agrandi kapasite pou yo chache poze epi rezoud pwoblm ki part devan yo. Lekl ka svi ak Nechl Bloom pou kategorize bivize oswa objektif chak leson anseyan yo vle anseye nan salklas yo; konsa, edikat ap ka pran pz ak fond konesans, l yo chache konn tout detay, ogmante konprann yo pou pmt yo poze epi rezoud pwoblm fanmi an genyen antre yo-menm nan. Peristil ka svi ak Nechl Bloom pou suiv menm ekzanp lekl ak fanmi nou sot bay la yo, pou yo ka poze epi rezoud pwp pwoblm pa yo tou. Karebare, se tout sekt nan sosyete a nap mande pou foure abitid svi ak Nechl Bloom nan tout sa yap f. Metd la annd epi li pisan, paske menmsi li pa ta ede rezoud yon pwoblm, li toujou kite moun ki annaf anba plis limy ak plis konprann sou nati pwoblm yo dwe rezoud. Nechl Bloom aprenan ap f andedan svo li, l lap boule ak nenpt konsp, reponn yon kesyon, ekri yon tks, chache poze oswa rezoud yon pwoblm. pys modl keksyon ki ede li itilize kreyativite kgnitif li pou li kreye nouvote, oswa pou li ka konekte konesans li aprann ak lavi a. Konsa tou, li pa rive konprann ki konsekans sa genyen pou sosyete a, sou pwp tt li; oubyen ank, kalite relasyon tl konsp nan istwa genyen ak tl lt konsp nan matematik, nan syans natirl ak ijyn. Sl sa anseyan an mande elv la pou li f an plis, Wwt konn mande pou elv la aplike konesans li te aprann nan, men pa avk menm djanmte ak svl li, jouk li rive wose al layite pi lwen, pi wo, pi fon, pi di nan jaden konesans. Tan se wz, menm anseyan sa a ka mande menm elv sa a, Baze sou sa ou konnen sou istwa lang kreyl ayisyen an, kijan ou panse gouvnman opouvwa a ak piblik ayisyen an pral reyaji si leta ta tabli akademi kreyl la? Pare pou ou ka diskite rezon ki f kesyon sa a ka bay divs reyaksyon nan mitan elv yo. W pa w, dezym kesyon an pral ekzije elv yo detdye svo ak svl yo pou yo ka reponn, alske premye kesyon an se ekzsis memwa slman li te f elv yo f. Mwen f Gid sa a pou tout moun, li rive tonbe anba men ak zye yo, chache konprann kijan sistm nan mache; apresa, nou mt ale dirk dirk nan bawo nou bezwen an pou ede nou boule ak sitiyasyon nou vle rezoud la, pazapa anba lanp tout etap nou dwe suiv yo. Itilize pati a pou abitye ak vokabil ki ka ede nou ankadre kesyon ak aktivite nou dwe mete anbranl yo. Pati an ban nou ekzanp kk modl kesyon nou ka poze pou ede nou demaye tout lide ki tdye andedan vant yon pwoblm nou dwe rezoud san plan. Piga bliye taye kesyon ki byen mache ak chak sij, chak konsp, chak pwoblm, oswa chak gwoup bawo Nechl Bloom nan andedan 2 lo nou sot mete yo a. konpreyansyon ak bawo aplikasyon. Sa ki f yo wwt, se paske yo manke pouse elv la pou li antre nan fon fon li-menm pou li ka jwenn repons kesyon ak solisyon pwoblm ki part li travay. la konn bat bt, memorize tout sa li te aprann anvan; kidonk, li etidye pak tout f reyl, tout tm, tout konsp, tout kesyon ak repons yo, epi tout pwoblm ak solisyon yo. Elv la pa bezwen anpil tan ni anpil mo pou li reponn yon kesyon konesans, epitou repons lan rachitik, san pys rap ditou ak elv la li-menm km aprenan, km moun. Ou ta di, elv la km reponn oswa rann anseyan an ekzakteman sa li te anseye li a toupi. Parekzanp, anseyan an ka mande, chwazi kijan matche sonje, raple seleksyone eple kil kimoun idantifye site rakonte montre di kikote pouki twouve f yon lis sote anskle kisa kils Kisa ye? / Kijanye? / ? Kikote ye? / Kil te rive? / Kil mango a te rive ? Kijan te pase? / Kijan mango a te Kijan ou ta esplike? / Kijan ou ta eksplike nou Pouki ou te?/ Pouki ou te pran Kijan ou ta dekri?/ Kijan ou ta dekri Kil ou te ?/ Kil ou te pran mango ske ou ka raple w? ske ou ka Kijan ou ta montre?/ Kijan ou ta ske ou ka seleksyone?/ ske ou ka Kimoun ki te akt prensipal? / ske ou ka site twa? / ske ou ka Kils ou te? / Kils mango ou te Kimoun ki te? / Kimoun ki te ba ou bawo. Konpreyansyon egal-ego ak kapasite pou elv la konprann sa anseyan an te anseye li a. responsablite pou li konprann konsp la nan fond li, oswa pou li konprann tout lt koneksyon ki nan kakas tout sa li sot aprannn nan. Sl sa li dwe f se rezime oswa resite li bay anseyan an motamo, san manke yon vigil. Parekzanp, anseyan an ka mande byen f, Sou kisa kont Tezen Sa ki bay lt repons ki pa menm ak pa pwofes a, men ki bon repons tou, pap pase, ap pran zewo, epi bon jan baton mete sou sa. Anseyan dwe aprann lt metd nf ki pi anfm. klase eksplike entprete montre konpare laji chanje sans rezime diferansye ilistre, bay ekzanp rakonte tradui demontre souzantann repete f reyl Kijan ou ta klase jan de ? / Kijan ou ta konpare? / f diferans? / ? ske ou ka entprete oswa diavk pwp mo pa ou? / ske ou ka di ak pwp mo pa Kijan ou ka redi oswa chanje sans? / Kijan ou ka redi oswa chanje sans mango Ki f reyl oswa ki ide ki montre ? / Ki ide prensipal ki? / Ki pati ki ka kore ? / ske ou ka esplike kisa ki ap pase? / kisa sa vle di? / Kisa sa vle? / Kisa ou ka di sou ? / Kils repons ki pi bon pou?/ Kijan ou ta rezime? / Bloom et al., aplike slman konsp anseyan an te anseye li a. Bawo aplikasyon an pa ede elv la boule ak abstraksyon poukont k li. Parekzanp, si anseyan an ap anseye sifas yon trapz, bawoaplikasyon pral f li mande elv la pou li slman ploge chif yo nan fmil li te anseye yo anvan an. Elv gen dwa pa konprann kijan fmil ft, ki zengredyan ki ladan li, epi poukisa fmil la ede li rezoud pwoblm. Men depi li ka konnen ki kote pou li tache chif yo, se tout sa anseyan an mande li. Nanpwen ptinite pou elv la rive boule ak fmil la nan pwp jan pa li, nan jan ki ka menm part nouvo pou anseyan an. aplike devlope svi ak seleksyone bati modle rezoud chwazi idantifye ganize itilize kontrui intvyouwe planifye Kijan ou ta itilize ? / Ki ekzanp ou ka jwenn pou ? / Ki ekzanp ou ka jwenn pou ou itilize mango a ladan Kijan ou ta rezoud si ou ta itilize sa ou sot aprann sou ? / Kijan ou ta rezoud pwoblm mango pouri a, si ou ta itilize sa ou sot aprann sou kijan kiltivat okipe Kijan ou ta montre ou konprann ? / Kijan ou ta ganize pou ou montre? / Ki apwch ou ta itilize? / Kijan ou ta aplike sa ou fk aprann pou ou devlope? / Kijan ou ta aplike sa ou fk Ki lt jan ou ta planifye pou ? / Ki rezilta ou tap twouve si? / ske ou ka svi ak pou ou? / ske ou ka svi ak konbit pou ou f jaden ou Ki zengredyan ou tap seleksyone pou ou montre?/ pou ou chanje rannman jaden Ki f / prv ou ta seleksyone pou ou ka montre? / Ki kalite kesyon ou tap mande si ou tap entvyouwe? / == === == === == === == === == === == === == === == Youn ekip volont ki soti nan Chanm Koms Miyami-an bay tt yo misyon pou yo ede youn seri biznis nan Little Haiti. Yo te chwazi Libreri Mapou, Leela Restaurant ak Ti Pak ki nan Lekl Tousen Louvti-a. Mesye-dam yo ki youn ekip pwofesyonl sou direksyon Manoucheka Thermitus travay san pran souf pandan 3 senmenn pou f bbl nan Libreri Mapou ak Pak Pou esprime gratitid nou, atis Koukouy yo te sanble anba Mapou-a. Nou te envite kominote-a pou vin vizite epi renmsye yo. Te gen mizik, pwezi, chante ak bonjan ti manje ak jenn yo, tout te la pou aplodi travay-la. Sosyete Koukouy an kolaborasyon ak Libreri Mapou renmt TEAM-ASCEND youn plak souvni pou bl kontribisyon sa-a nan devlopman ekonomik Little Haiti. Chapoba mesye-dam

PAGE 16

BACK PAGE les autres menaces et les actes de violence dont ces personnes auraient t victimes ; Exhortez-les chercher des solutions durables aux besoins dhbergement des habitants du camp et des centaines de milliers de personnes qui vivent encore dans des camps de fortune o les conditions sont dplorables. [AlterPresse] --Le Collectif de mobilisation pour le ddommagement des victimes du ddommager les victimes du cholra. Dans une note de presse, ces organisations appellent la population hatienne poursuivre la lutte pour forcer les Nations Unies, quelles considrent comme une force doccupation, indemniser les victimes de lpidmie apparue en Hati en indemnisation, plusieurs centaines de millions de dollars amricains aux responsables des Nations Unies. Plusieurs tudes, notamment celles effectues par lexpert franais Renaud Piarroux et la spcialiste amricaine Danile Lantagne, professeure luniversit Harvard, ont de la socit amricaine de microbiologie, les rsultats de leurs travaux de recherche, dmontrant que lpidmie de cholra sest rpandue partir de la base dun contingent Paix international et prsent comme lune des cibles prioritaires des Etats-Unis lchelle Selon les premires informations, le suspect sest rendu sans opposer la moindre rsistance aux forces de lordre. Ag de 43 ans, Taverne Pierre-Louis tait activement recherch depuis dix ans aux Etats-Unis, pays vers le quel il devait tre extrad.