<%BANNER%>
DLOC
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00527
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: 03-27-2013
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869
System ID: UF00098809:00552


This item is only available as the following downloads:

( PDF )


Full Text

PAGE 1

Une presse qui risque aux bourreaux Hati Politique : Alors on danse mais sans un pas kita un pas nago Mort du pianiste ancien arrangeur de lOrchestre ( BEBO JACMEL, 24 Mars Le dessin de la semaine sur le site Yahoo.fr cest Chirac qui se fend la tronche en marmonnant : toucher aux fonds de retraite des petites vieilles, moi je ne suis pas all jusquel. Et en fond de scne un Sarkozy court sur pattes qui grince des dents. Lex-prsident franais Nicolas Sarkozy a t convoqu la semaine dernire au bureau dun juge dinstruction, tandis que JACMEL, 22 Mars Et se poursuit la ronde : un pas en avant, deux en arrire Et quand les trois acteurs principaux (excutif, lgislatif et judiciaire) semblent sur le point de dboucher rsultat : la formation dun organisme lectoral pour mettre en branle le processus de renouvellement des 10 siges manquants du snat et des commissions communales lchelle nationale, soudain clate une premire srie de combats darrire garde. Quand limmunit rend fous bien faire et laisser parler Par Jean Jean-Pierre Le pianiste cubain, arrangeur et compositeur Bebo Valds, qui fut lune des vedettes de lpoque dor de la musique cubaine, est dcd vendredi Stockholm, Sude. Selon un proche de la famille, le clbre musicien est mort par suite dune pneumonie. Il avait 94 ans. PORT-AU-PRINCE, 20 Mars Cest toute la presse aussi bien nationale que internationale qui tombe aujourdhui dans ces gnralits. Les chaines dinformations en continu par la force des choses. France 24, TV 5, CNN World News ou autres. Dans lobligation de salimenter diffrentes sources et diffrentes capitales du monde, linformation est prsente lantenne MEYER, 23 Mars Hati bon dernier en tout point pour le tourisme sauf la facilit dentre dans le pays. Chambres dhtel : zro ou presque. Routes daccs, zro. Aroport international, zro ? Pourtant les avions qui dbarquent Port-au-Prince sont pleins craquer et 80 pour cent dtrangers. La nouvelle salle de dbarquement laroport international de Port-au-Prince, qui a t dtruit par le sisme du 12 janvier 2010, est flambant neuve, coquette et pourvue de tourniquets ( ( MORALE Le prsident Michel Martelly reu par le prsident guyanais Donal Ramotar (lire En Bref, page 2) Trente trois Hatiens, dont 9 enfants, drivent vers les ctes jamacaines en voulant atteindre la Floride La laurate de Femme Courage Hati 2013, Marie Jossie Etienne, et lAmb. des USA en Hati, Pamela White (photo Robenson Eugne/HENM), lire page 2 Bebo Valdes Souvenir de la carrire en Hati du grand pianiste cubain dans lorchestre de Issa El Saieh Pour qui sont ces armes ( Michel Martelly prsident Boat people hatiens gars au large de la Jamaque Marie Jossie Etienne

PAGE 2

Page 2 EN BREF ... EN PLUS ... Assassinat dun journaliste : Georges Honorat On a appris avec consternation lassassinat dun membre bien connu de la profession de journaliste, Georges Honorat, ex-rdacteur en chef de lhebdomadaire Hati-Progrs et depuis quelque temps un consultant auprs de la Primature. Georges Honorat a t tu samedi soir devant sa rsidence Delmas, banlieue de la capitale. Il a t abattu de deux balles la tte et, semble-t-il, de dos. Et tires de prs, la police a retrouv les douilles sur les lieux du meurtre. Cependant il ny aurait pas eu de cambriolage. Mme si la police nose encore avancer Age de 54 ans, Georges Honorat (rappelle lagence Alterpresse) tait un des dirigeants dun parti politique de gauche, le PPN (Parti Populaire National) dont le premier dirigeant a t Ben Dupuy, qui fut aussi le premier responsable du journal HatiProgrs. Le Premier ministre Laurent Lamothe est catastroph, selon une note de presse de la Primature. Boat people hatiens au large de la Jamaque Ils sont trente trois (33) compatriotes hatiens recueillis par les gardes ctes jamacains garons). Ils disent quils fuient la misre dans leur pays ainsi que les violences. Selon ces clandestins, ils taient partis dHati depuis une semaine en route pour les EtatsUnis mais leur embarcation a driv. A Georgetown (Guyana), le chef de lEtat hatien a dclar la presse : Au lieu de laisser leur pays pour venir chercher du travail chez vous, pourquoi vos entrepreneurs Assurant la prsidence tournante de la Caricom (communaut carabe) Le suspense continue concernant lassassinat du policier Walky Alors quil avait rendez-vous ce lundi avec le juge instructeur en charge du dossier du policier Walky Calixte, tu le 17 avril 2012, Martissant, Marcelin Jevousaime un autre policier qui tait sur place au moment du crime a t bless par balles jeudi soir par des bandits, Arcachon 32, devant sa rsidence. Demande de leve de limmunit pour deux parlementaires Il sagit de deux dputs souponns dans lassassinat du policier Walky Calixte. Le juge Jean Wilner Morin qui instruit le dossier, vient de demander la leve de limmunit parlementaire des dputs Rodriguez Sjour et NZou Naya Bellange Jean-Baptiste. Lagent Walky Calixte a t tu le 17 avril 2012 aprs une discussion houleuse avec le dput Rodriguez Sjour lors dun contrle routier. Le commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, Me Lucmane Delille, informe avoir achemin au ministre de la justice la correspondance du juge dinstruction sollicitant la leve de limmunit parlementaires des dputs concerns. Dsormais, dit le commissaire, il appartient au ministre de la justice de donner suite la demande du juge en sollicitant de lassemble des dputs la leve de limmunit des deux parlementaires. que sa demande sera agre. moyennant la mise en place dun organisme capable inclusives 20 mars 2013 (AHP) Exclue arbitrairement des lections ralises au pays ces 4 dernires annes, lorganisation politique Fanmi Lavalas fourbit ses armes pour pouvoir prendre part au prochain scrutin annonc pour cette anne. Des coordonnateurs rgionaux de cette organisation se sont runis mercredi (20 mars) au local de la Fondation Docteur Aristide pour la Dmocratie Tabarre (nord participation aux prochaines comptitions lectorales. La runion de ce mercredi visait galement prparer le congrs national devant tre organis cette anne. que lorganisation politique de lancien prsident Jean-Bertrand Aristide participera au prochain scrutin. A chaque fois quon annoncera des lections, Fanmi Lavalas sera l, a-t-elle assur, tout en mettant en avant un ensemble de conditions. Maryse Narcisse en effet conditionne la participation de Fanmi lavalas entre autres, la mise en place dun organisme lectoral crdible qui puisse organiser des lections libres, honntes, dmocratiques et inclusives. Ceci serait d la coupe anarchique des arbres aux abords de la rivire Onde-Verte, affectant srieusement la capacit de la rivire alimenter la ville de Belladre, mais aussi irriguer les surfaces agricoles de la zone, particulirement la zone de Croix Fer et Belladre. Cest le dboisement inconsidr qui est la cause de cette perte en volume de la rivire. Est-ce que lEtat pourra agir en la matire, avant quil ne soit trop tard ? La rivire Onde Verte tait connue pour son dbit important. LOnde Verte alimente aussi la centrale hydro-lectrique de Belladre. Les habitants craignent que laccs de la population de cette commune (80.000 habitants) en eau ne devienne de plus en augmentation de la production de denres agricoles comme le haricot, les lgumes, le mais et le manioc. Si les autorits concernes ne prennent pas des mesures contraignantes envers les personnes qui pratiquent le dboisement, on risque de tomber dans la famine augure Ledene Cameau, un habitant de Croix-fer. Les arbres coups sont gnralement destins la fabrication du charbon de bois et de planches. Il signale que ce dboisement est aussi pratiqu par les paysans en vue dlargir leur espace cultivable. pratiques qui leur permettent, selon eux, de subvenir leurs besoins conomiques, rapporte Ledene Cameau. Michel Forst aurait dmissionn par manque dappui du gouvernement hatien Selon le Rseau national pour la dfense des droits humains (RNDDH), lexpert indpendant des Nations unies sur la situation des droits de lhomme en Hati, Michel Forst, aurait dmissionn parce quil na pas trouv lappui du gouvernement hatien pour le renouvellement de son mandat. Les derniers rapports de Michel Forst sur la situation des droits de lhomme en Hati ont drang le gouvernement hatien, a avanc Pierre Esperance, comme la raison pour laquelle lEtat hatien navait pas souhait le renouvellement du mandat de lexpert indpendant onusien. Michel Forst est trs attach a la question du renforcement des institutions, de lEtat de droit et la lutte contre limpunit alors que nous avons un gouvernement qui agit dans larbitraire et encourage limpunit et la corruption a indiqu le dfenseur des droits humains. Pierre Esprance a rvl quau cours de ses deux dernires visites en Hati en novembre 2012 et dbut mars 2013, lexpert indpendant des Nations unies sur Le mardi 19 mars 2013, au cours dune crmonie qui sest droule au local de lAmbassade des Etats-Unis Tabarre, lAmbassadeur amricain en Haiti, Madame Pamela White, a remis le prix Femme de Courage Haiti 2013 lHonorable Marie Jossie Etienne, dput de Milot, et Prsidente de la Commission des Affaires Sociales et des Droits de la Femme la Chambre des Dputs. Cette crmonie sest tenue dans le cadre du programme International Women of Courage, initi par le Dpartement dEtat, visant reconnatre les initiatives et les actions entreprises par des femmes de par le monde qui jouent un grand rle dans Port-au-Prince, le 21 mars 2013 En Amrique latine, de nombreux pays ont ralis des avances impressionnantes en matire de dveloppement humain au cours des dernires dcennies, extirpant des centaines de millions de personnes de la pauvret et les propulsant dans une nouvelle classe moyenne mondiale. Parmi les recommandations du dernier Rapport sur le dveloppement humain 2013, figure indniablement la prise en compte de politiques sociales fortes de la part des gouvernements sur le long terme. Recommandations que les dirigeants hatiens navaient pas attendu dinclure dans des initiatives de protection sociale dj en place. Le Rapport 2013 a t prsent la semaine passe Mexico par Helen Clark, Administrateur du Programme des Nations Unies pour le dveloppement (PNUD) et le Prsident du Mexique, Enrique Pea Nieto. La croissance conomique nest pas la seule rponse au dveloppement humain. Le Rapport fait la part belle aux Madame Etienne sest impose en champion pour la participation des femmes dans la politique. Au Parlement, elle a lutt pour le passage dun nombre considrable de lois, y compris un acte qui fait exigeance aux pres dassumer leur responsabilit lgard de leurs enfants et une loi en faveur dune augmentation du salaire minimum. Elle a t le plus ardent dfenseur du vote historique du Parlement pour adopter un amendement constitutionnel exigeant un quota de 30% en ce qui a trait la participation des femmes tous les niveaux du gouvernement et dans la fonction publique. politiques sociales, au systme ducatif et la sant et prouve que tous les pays, peu importe leur point de dpart, leur histoire, leur gographie ou structure sociale, peuvent devenir mergents dclare Sophie de Caen, Directrice principale du PNUD en Hati. Ainsi, le Rapport sur le dveloppement humain 2013, intitul Lessor du Sud : le progrs humain analyse plus de 40 pays en voie de dveloppement ou pays du Sud qui ont fait lobjet davances rapides en matire de dveloppement humain au cours de ces dernires annes. Il dmontre quil ny a pas seulement les grands pays mergents comme le Brsil ou la Chine qui se dveloppent toute vitesse, mais galement de plus petites conomies comme le Bangladesh, le Ghana ou la Tunisie. Parmi les chiffres attendus de ce lindicateur sur le dveloppement humain (IDH), thermomtre de lvolution combine dun pays dans les domaines de Le Gouvernement amricain dcerne le prix Hati aussi peut devenir un pays mergent Hati en Marche Port-au-Prince Miami th Printed by ( ( ( rencontrer les autorits hatiennes. Tout en reconnaissant La laurate de Femme Courage Hati 2013, Marie Jossie Etienne, dpute de Milot Nord dHati (Robenson Eugne/HENM) leur socit. Cette anne, lAmbassade des Etats-Unis a dcern ce prix lHonorable Marie Jossie Etienne pour son rle dans la lutte pour la dcentralisation et pour la participation active des femmes dans la vie politique en Hati. Sadressant lassistance, lAmbassadeur White a indiqu: Je vous ai invit pour vous stimuler davantage, et pour qu travers vous, femmes dHaiti, on puisse suivre lexemple de Madame Etienne. Je lai fait pour que plus de femmes sadonnent la politique, pour que plus de femmes de courage se mettent debout et dirigent Haiti, pour que plus de femmes braves sengagent construire un lendemain meilleur pour Haiti toute entire. Pour sa part, le dput Etienne a declar: Cette distinction qui mest octroye aujourdhui me comble de joie, de dtermination et de rconfort pour continuer

PAGE 3

Page 3 LACTUALITE EN MARCHE Drogue : du crack en hausse en Hati HPN Le crack rencontre un succs sans prcdent Port-au-Prince et notamment Cit Soleil, tandis que les saisies de drogue enregistrent une baisse notoire, selon le rapport 2013 du Dpartement dtat amricain intitul International Narcotics Control Strategy Report Le crack est maintenant chose courante dans les grands bidonvilles de la capitale hatienne, et ses adeptes sont dpit de la pression accrue des Etats-Unis, et des progrs de la coopration policire. moyens logistiques que les cartels, mais ils ont des ides. Ils achtent souvent la cocane au Venezuela, en Colombie ou Comme chaque anne pareille poque, la UNIBANK vient dposer aux pieds de ses clients en particulier et de tous les hatiens en gnral, ses vux de Bonheur, de Sant et de Prosprit. Nous venons aussi les remercier de la confiance quils nous ont donne depuis notre fondation il y a vingt ans et nous promettons que notre gestion sera toujours saine, prudente et transparente. A nos centaines de milliers de clients et ceux qui ne le sont pas encore, nous renouvelons notre invitation : FAISONS ROUTE ENSEMBLE www.unibankhaiti.com M eill e urs V ux2 0 1 3UB01_CRF_12121901_11239-11 au Brsil et utilisent des porteurs (mules) pour les acheminer, selon le rapport. La rpublique dHati reste un point de transit pour la cocane dAmrique du Sud et de la marijuana de la Jamaque pour les faire parvenir aux tats-Unis, au Canada, en Europe, indique le rapport 2013 (International Narcotics Control Strategy Report). La cocane expdie dAmrique du Sud via Hati reprsentait environ 1 % du total qui a atteint les Etats-Unis lanne dernire, toujours selon le rapport du Dpartement dtat amricain. Frantz Alcma (USA) Michel Forst aurait dmissionn par manque dappui du gouvernement hatien Martelly fait le tour de la prsident en exercice de Selon le Rseau national pour la dfense des droits humains (RNDDH), lexpert indpendant des Nations unies sur la situation des droits de lhomme en Hati, Michel Forst aurait dmissionn parce quil na pas trouv lappui du gouvernemen hatien pour le renouvellement de son mandat. Les derniers rapports de Michel Forst sur la situation des droits de lhomme en Hati ont drang le gouvernement hatien, a avanc M. Esperance comme la raison pour laquelle lEtat hatien navait pas souhait le renouvellement du mandat de lexpert indpendant onusien. Michel Forst est trs attach a la question du renforcement des institutions, de lEtat de droit et la lutte contre limpunit alors que nous avons un gouvernement qui agit dans larbitraire et encourage limpunit et la corruption a indiqu le dfenseur des droits humains. Pierre Esprance a rvl quau cours de ses deux dernires visites en Hati en novembre 2012 et dbut mars 2013, lexpert indpendant des Nations unies sur la situation des droits de lhomme en Hati, avait prouv beaucoup de Tout en reconnaissant la volont et le dvouement de Michel Forst dans la lutte pour le respect des droits humains en Hati, il revient, selon le directeur excutif du RNDDH, aux Hatiens de prendre leur destin en main en ce sens. HPN Le prsident Michel Martelly accompagn des ministres des affaires trangres Pierre Richard Casimir et du au 25 mars aux Etats-Unis, Guyana et Surinam. Le prsident se trouvait ce jeudi Guyana. Il doit se rendre au sige de la CARICOM en vue de discuter avec son homologue guyanais Donald Ramotar. Michel Martelly doit rencontrer galement le secrtaire gnral de la CARICOM, Irwin Larocque, et des membres du secrtariat de lorganisation rgionale. le chef de lEtat va signer un protocole daccord avec le prsident Ramotar autour de la scurit alimentaire, selon un communiqu de lagence dinformation du gouvernement guyanais. HPN Mort du pianiste cubain Bebo Valdes p.1 Alors on danse p.1 Quand limmunit rend fous p.1 Bien faire et laisser parler p.1 Boat people hatiens chouent sur les ctes jamacaines p.2 Martelly exerce son mandat de prsident en exercice de la Caricom p.2 Demande de leve de limmunit de deux parlementaires p.2 ONU Droits de lhomme : dmission de Michel Forst p.2 DROGUE Hati : consommation de crack en hausse p.3 Hati Royaume de ce Monde p.10 Apparences p.12 La fte Papaye p.13 Les 90 ans du Racing p.14 Gid pou nou svi ak nechl Bloom p.15

PAGE 4

Page 4 UNE ANALYSE Hati Politique : Alors on danse mais sans un pas kita un pas nago Romains. Et moins de pain, plus de jeux. Plus de singeries. Pauvre peuple, que de vagabondages en ton nom. La normalit, de grce normalit, par piti. Il est fatigu des tumultes. Que lui ont-ils Or, vous ne le croirez pas, cest tout fait ce quoi aspire aussi le politicien. Cest le plus ironique, pardon mchant. La plus grande hypocrisie du sicle. Oui, tout ce que ces gens esprent : cest une petite vie bien ppre. Papa, maman, la bonne et moi. Mais plutt ( ( Snateurs et dputs se crpant le chignon pour des bagatelles. Rixe en plein jour entre un conseiller du prsident de la Rpublique et un ex-prsident de la chambre, hier membres de la mme coterie mais collaboration fonde sur aucune conviction que des intrts individuels. Rien en effet ne met Cheryl Mils) pour activer les politiciens hatiens dans lorganisation des lections Comme tous les peuples aprs un grand cataclysme : guerre mondiale (Europe) ou guerre civile (Guerre de scession amricaine), ou massacre ethnique (Rwanda), il y a un temps de rpit auquel le peuple de partout normalement a droit mais que le politicien hatien lui refuse. Le peuple, oui, il en a marre. Tenez vous le pour dit. tout fait hasardeuse) ce sont les seconds couteaux. a fait videmment plus de bruit, question de classe Les mdias sy prtent volontiers. Du sang la une. Partout au monde a porte. La tradition veut que depuis toujours le peuple aime a. Cest le panem et circenses (du pain et des jeux) des encore nous rserver bien des surprises. La leon de novembre 2011 na donc pas servi Un habitant de Nan Gommier aurait vu par une nuit sans lune le fantme de Papa Doc grignant des dents Hati en Marche, 22 mars 2013 plus nu la grande pauvret morale qui nous tient lieu de mentalit politique que ces petites escarmouches. Alors on danse, mais sans faire un pas kita, un pas nago. Beaucoup de gesticulation pour rien. Le prix Nobel de littrature, Graham Green, a trouv lexpression qui colle depuis un demi sicle, et aujourdhui plus que jamais, notre classe politique : Les Comdiens Ah, ils sont forts Plus on est forc davancer (bien sr sous la pression internationale), plus on est expert se glisser des peaux de banane. Le Conseil de scurit vient encore de brandir le bton : les lections doivent avoir lieu cette anne et la composition du conseil lectoral ne peut plus attendre aprs avoir train pendant prs dune anne pour des lections qui auraient d se tenir en 2011. Du coup ce ne sont plus les grandes entits qui saffrontent (Prsidence, Lgislatif, Miami ou mieux encore, Punta Cana Des gants de boxe Tandis que Hati cest le champ de bataille sans rpit. Cest quil faut gagner sa vie. Et la politique (cette politique-l) est lune des formes les moins ardues et les plus prometteuses. Pour peu quon ny mette pas trop de gants. Ou alors des gants de boxe. Quand un dput se met pour des raisons inconnues casser tous les pupitres autour de lui et en pleine sance, comment lappelleriez-vous Sans aller jusque-l, oui nous disions que nos politiciens sont de grands comdiens. Ils font semblant de se battre mais tout en sachant quil y a une mission internationale de maintien de la paix (et en cela maintien de linstabilit !) qui ne laissera jamais les choses empirer. Comme dans lItalie de Romo et Juliette, lintrieur ce ne sont que baises mains et ronds de jambe tandis que dans les rues cest le carnage quotidien. La presse aime a. Tandis que quant lui, le peuple peut lducation, de la sant et des revenus. Aussi, pour ne citer 1990 un IDH infrieur celui dHati ont aujourdhui rduit 26% respectivement. La Rpublique dominicaine a rduit ce place sur 187 pays. Une politique sociale forte comme cl davenir Dici 2030, lAmrique latine et les Carabes abriteront un membre dune classe moyenne mondiale mergente sur dix. Des milliards de personnes travers le monde sont de plus en plus instruites, davantage engages socialement et interconnectes linternational. Quatre des cinq pays comptant le plus grand nombre dutilisateurs Facebook se trouvent dans le Sud : le Brsil, lInde, lIndonsie et le Mexique. La croissance de lAmrique latine a t mene progressive et squence dans le secteur conomique mondial et dune innovation majeure en matire de programmes, note le Rapport. Le Rapport indique que les pays du Sud en plein essor sont, par consquent, en train de dvelopper des programmes sociaux et de rduction de la pauvret plus amples dont les leurs programmes de bourses pour les potagers scolaires, leurs campagnes contre lillettrisme et leurs projets de sant publique et de les adapter aux conditions et aux besoins locaux. En 2011, le pays avait pass 53 accords bilatraux en matire de sant avec 22 pays dAfrique. Une opportunit pour Hati La collaboration Sud-Sud a produit ses effets au Nord aussi Les succs latino-amricains en matire de politique sociale sont de plus en plus reproduits dans dautres pays. Le maire de New-York, Michael Bloomberg, sest Oportunidades avant de lancer Opportunity NYC : Family Rewards le premier programme de transfert montaire assorti de conditions aux tats-Unis. Le Rapport jette un nouveau regard sur la situation actuelle du dveloppement mondial et dmontre quel point la progression rapide dun grand nombre de pays du Sud en matire de dveloppement peut servir dexemple dclare Helen Clark. De son cot, conscient des enjeux pour lavenir du pays, le Gouvernement hatien sest galement inspir des avances ralises en Amrique du Sud pour mettre sur pied une stratgie concernant les programmes de cash transferts la stratgie Ede Pep qui vise offrir aux mnages vivant dans lextrme pauvret des subsides adapts aux cycles de vie des membres des mnages. Cette stratgie sappuie sur la meilleur ciblage de ces programmes. Prs de 100 000 mnages programme Ti Manman Cheri Mis en uvre par le Fonds dAssistance Economique et Sociale sous lgide du Premier ministre et avec lappui technique du PNUD, Ti Maman Cheri est le premier programme de transferts conditionnels despces en Haiti et vise les mres de familles vivant dans les quartiers prcaires et ayant des enfants scolariss. Si de tels programmes doivent encore largement tre renforcs en Hati, ils jettent les bases dune plus grande implication du Gouvernement hatien dans un plan social fort et durable, lment ncessaire selon le Rapport, pour toute nation qui souhaite voir rduire son niveau de pauvret et accroitre lpanouissement de sa population. Pour plus dinformations : Port-au-Prince, Chirine El-Labbane, chirine.el-labbane@undp.org ; +509 3600 7455 Le PNUD forme des partenariats avec des personnes tous les niveaux de la socit pour aider construire des nations capables de faire face une crise, et de dvelopper et prserver un type de croissance pouvant amliorer la qualit de vie de tout le monde. Sur le terrain dans 177 pays et territoires, nous offrons une perspective globale et une expertise locale pour aider les gens compter sur leurs propres moyens et pour construire des nations solides. politiques pour liminer les ingalits, les dfaillances institutionnelles, les barrires sociales et les vulnrabilits personnelles sont tout aussi vitales que la promotion de la croissance conomique Les clbres programmes de transferts conditionnels despces latino-amricains comme par exemple Bolsa Familia au Brsil, ont particip leffort de partage galitaire des opportunits sociales et conomiques. Ces programmes ont pour but daugmenter les revenus de la population ainsi que de dvelopper leur accs la sant et lducation en procdant des transferts dargent dpendamment de certains critres comme les visites dans des cliniques de sant et la scolarisation. Ces programmes sont moins coteux que les aides financires sociales traditionnelles ; par exemple, Bolsa Familia cote moins dun pour cent du produit intrieur brut (PIB). Par ailleurs, la collaboration Sud-Sud est aussi en plein essor. Le Brsil, par exemple, a travaill avec des gouvernements Hati aussi peut devenir un pays mergent

PAGE 5

Page 5 DE LACTUALITE Quand limmunit rend fous ( son prdcesseur Jacques Chirac le fut aussi lanne dernire. Dnominateur commun : ntant plus chef dEtat, les deux ne sont plus protgs par limmunit prsidentielle. Et sont par consquent exposs comme tout citoyen aux rigueurs de la loi. Par exemple, sil est prouv que le dput naurait pas essay de dissuader son chauffeur daller se venger contre le policier. Ou tel autre que son immunit semble monter la tte au point den devenir fou lier. Littralement. Pntrant dans des bureaux publics en enfonant la porte dun coup de pied. Le Prsident Martelly flicitant ses deux conseillers, les anciens snateurs Youry Latortue ( gauche) et Joseph Lambert (photo Georges Dup/HENM) Le Premier ministre Laurent Lamothe entre le Prsident du Snat Dieuseul Desras ( gauche) et le dput Levaillant Louis-Jeune France, lhritire de lOral, Liliane Bettencourt. Etc. Par contre dans le cas du dput hatien, Rodriguez Sjour, et un de ses collgues il est question de meurtre. Et la demande du juge semble tre prise au srieux. Quest-ce que le dput Levaillant Louis-Jeune a voulu entendre dans son propos contre lex-snateur du Sud-Est (Joseph Lambert) en laccusant de ne pouvoir survivre sans une immunit ? Il na pas labor Mais la raction de Mr Lambert prouverait en ellemme que cest une grave insinuation. Toujours est-il que tout cela ne fait pas bonne presse linstitution mme de limmunit en Hati. Celle-ci risque de se retrouver de plus en plus au bas de lchelle des valeurs morales. Et tt ou tard (plus tt que plus tard) il faudra la remettre en question avant quelle ne soit considre ni plus ni moins que comme une prime la corruption et la criminalit. Voire quand cest limmunit elle-mme, disons une mauvaise interprtation de celle-ci, qui semble pousser certains lus avoir un comportement frisant le banditisme. Oui, bandit lgal Chez nous en Hati on entend beaucoup parler ces jours-ci dimmunit. Un dput, sinon deux, voient demander par un juge dinstruction que leur immunit parlementaire soit leve pour les mettre disposition du tribunal. Il sagit du meurtre dun policier par le chauffeur dun dput et o lon souponne celui-ci davoir couvert son chauffeur et homme de main. Lautre cas concerne une querelle sans gloire entre un ex-snateur aujourdhui conseiller du chef de lEtat, et un ancien camarade de parti politique et ex-prsident de la chambre des dputs. Celui-ci aurait accus celui-l de rechercher avec autant dacharnement retourner au Snat pour la simple raison que sans limmunit il risquerait de nen mener pas large. Sur ce, lex-snateur bondit au parlement. Probablement pour casser la pipe son adversaire qui avait Ou encore lors dun vote sur le blanchiment des avoirs, passant sa rage en se mettant cogner partout comme un forcen. Ce nest pas tant le pouvoir que la sensation dtre au-dessus des lois. Gade yon peyi mwen f sa m pito, disaient les premiers Tontons macoutes de Duvalier. Un pays o je suis le seul roi. Aprs Papa Doc, bien entendu. Il est donc plus quvident que limmunit nest pas comprise comme elle le devrait dans une partie de notre classe politique. Et que quelque chose mrite dtre fait. Bien entendu cette chronique rejette tout rapprochement avec des gens connus ou des vnements rcents, comme on dit au cinma. Car cest bien de cinma quil sagit. OK Coral Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI Il est port la connaissance du public quun jugement en date du 18 Octobre 2012 a t rendu par le Tribunal de Premire Instance de la Croix-des-Bouquets en faveur du sieur Aspil ESTIME contre le sieur Jean Ivin CONSTANT, dont le dispositif est ainsi conu : Par ces motifs, le Tribunal aprs en avoir dlibr au vu de la loi et sur les conclusions conformes du Ministre Public, maintient le dfaut requis et octroy en la forme laudience susdite contre le sieur Jean Ivin CONSTANT ci devant Centre dEtude Constant payer au sieur Aspil ESTIME la somme de trente six mille dollars Hatiens ou cent quatre vingt mille gourdes ( $36.000 HT ou 180.000 gdes) reprsentant le montant des redevances locatives allants du 31 Aot 2010 ; condamne le sieur Jean Ivin CONSTANT lui causs ; rejette la demande de la contrainte par corps ; condamne le sieur Jean Ivin CONSTANT aux frais et dpens de linstance ; commet lhuissier Joseph Shervil de ce Ainsi jug et prononc par nous, Me. Marie Rosie Degand NOCALAS, juge laudience, ordinaire et publique du jeudi 18 Octobre 2012 en prsence de Me. Cilius NELSON Substitut Commissaire du Gouvernement de ce ressort et avec lassistance de Il est ordonn tous Huissiers..>> En foi de quoi.. Ainsi sign.. Cabinet LoLo et Associs Par : Me. Eddy Joseph Esprance Nelson et Me. Guy Hyppolite. eu le temps de sclipser par une issue de secours. Limmunit (prsidentielle ou parlementaire) cest une mesure qui permet temporairement aux lus, tant quils nont pas termin leur mandat, de ne pouvoir tre traduits en justice. Sauf en cas de crime majeur (meurtres ou autres). Mais tant que laccusation ressort du domaine administratif, limmunit tient le coup. Ainsi tout le mandat du prsident Chirac a t marqu par cette affaire dappartements proprit de la Ville de Paris mais o il aurait log amis et partisans pendant son mandat de maire de Paris avant de parvenir lElyse Quant au prsident Sarkozy il sagirait dune certaine valise de cash reue comme cotisation lectorale de la femme la plus riche de

PAGE 6

Page 6 NORD SUD ( PORT-AU-PRINCE, 19 Mars Une dpche dune agence locale de nouvelles vient nous rappeler quune confrence des Nations Unies sur le commerce des armes se tient du 18 au 28 mars 2013. Linformation fait rfrence une demande par la commission piscopale Justice et paix pour par rapport ce dossier. On sait tout au moins que de nombreux meurtres par Pour qui sont ces armes Mme si la question peut avoir volu entretemps sous une autre forme. La Minustah (acronyme hatien de la ctes situes juste en face de la Colombie. les pays de la rgion. Les Etats-Unis ont mme dlgu un avion drone qui surveille en permanence les ctes de toute lle (Hati et la Rpublique dominicaine). On attend voir ce quil va en advenir, le jugement se fait attendre. Donc aujourdhui comme hier ce sont de gwo ng la tte de ce que la commission nationale Justice et paix appelle presque pudiquement ( !) : le commerce des armes conventionnelles. Du moins en Hati. Car, rptons-nous, Hati nest Du temps o les anciens militaires et leurs adeptes paradaient dans les rues de la capitale jusqu leur dmobilisation par le gouvernement (photo Georges Dup/HENM) Auto-dfense. Mais une arme enregistre lgalement. Et pas un bazooka armes ? Intressante question. Baby Doc Duvalier a t renvers le 7 fvrier 1986 pratiquement sans un coup de feu. Seulement par la grce (nous crivons le mot grce entre guillemets) des pneus Jusquau coup dtat du 30 septembre 1991 que les masses affrontaient les militaires putschistes les mains nues. Ces derniers firent un massacre pour le moins Glauber Rocha : la prochaine fois, le feu Peu avant le second renversement du pouvoir Lavalas en fvrier 2004, les armes font cette fois leur apparition. Massivement et ouvertement. Aux mains des civils. Et aussi bien dans un camp que dans lautre. Vous connaissez la suite. Pour lhistoire : la dernire fois quil en fut ainsi ( lexception du long pisode Duvalier trente ans, 19571986), les Etats-Unis taient intervenus et ont occup le pays pendant galement prs de trente ans (1915-1934). Loccupant amricain mit un soin particulier (mais pas sans cruaut : crasement des Cacos, massacre de paysans Marchaterre, Sud) dsarmer les civils. Mais aujourdhui on nous abandonne aux jeunes pistoleros qui arpentent les rues de Port-au-Prince. Avec pratiquement un droit de vie et de mort sur le pauvre citoyen. Cest que aujourdhui pas besoin de dsarmement pour nous garder sous contrle. Y a les drones. Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince quartiers populaires de la capitale. Tandis que des groupes dopposants lourdement sarmaient galement dans la crainte du grand soir Sur ces entrefaites, Aristide est embarqu pour lexil. Et dbarquent nouveau les Marines amricains, suivis peu aprs des casques bleus de lONU, avec pour mission principale : le dsarmement. Lors on parlait de quelque 60.000 armes de tout calibre circulant dans le pays. Lopration de dsarmement se concentrera particulirement sur les bidonvilles. Les chefs de gang les plus fameux sont ou tus ou jets en prison. Cependant les dmonstrations de destruction ou de rcupration darmes ont t peu nombreuses. Si vrai quaujourdhui on a limpression que le nombre de pistolets de tout calibre et aux mains du premier petit chenapan venu, est dix fois plus lev quen 2004. Dailleurs personne ne soccupe plus den faire le dcompte, den dresser un quelconque inventaire, de tenir des statistiques. Cest dpass. Silence on tue Pourtant la mission de paix onusienne dont ctait sa principale mission, est toujours dans le pays ( ?). Rcemment lors du premier sommet de la Caricom (communaut carabe) se tenir en Hati, le premier sujet voqu par la douzaine de chefs dEtat et de gouvernement, auxquels stait joint le ministre amricain de la justice, Eric Holder, ctait la scurit rgionale. On na pas laiss filtrer beaucoup de dtails, Hati a probablement t soulev. Do viennent donc toutes ces armes qui tuent aujourdhui dans les rues de Port-au-Prince comme un Sont-ce les vieux stocks des chimres de la priode 2004-2006 ? Et les fusils dassaut transports dans le pays par renseignements trangers ? Et les pistolets automatiques dont staient munis de nombreux membres de llite pour assurer le cas chant la protection des leurs ? nen entendra plus jamais parler. Donc si les statistiques internationales disaient vrai, il devrait y avoir pas moins de 60.000 armes toujours en circulation dans le pays. Mais ce sont l les chiffres de 2004. A moins que ce soit les mmes armes qui ont simplement chang de main, sinon il faudrait compter aujourdhui au moins trois fois plus. Mais cest le cadet des soucis aussi bien des autorits nationales que de la mission onusienne. Aujourdhui la question est vue sous un autre angle : cest le chacun pour soi. Sauve qui peut la vie Il a fallu attendre larrestation rcente dun gros nabab de kidnappeurs (kidnappeurs de haute voltige bien entendu), pour savoir que les armes continuent dentrer illgalement dans le pays. Le gang en question aurait reu autant de fusils dassaut quil en voulait. Facile puisque sa tte se trouvaient de puissants membres de la Police nationale. For legal ads online, go to http://legalads.miamidade.govREQUEST FOR QUALIFICATIONS (RFQ)FOR INSURANCE CONSULTING REVIEW FOR THE MIAMI-DADE AVIATION DEPARTMENT RFQ NO. MDAD-12-02Miami-Dade County, Florida is announcing the availability of the above referenced, advertisement, which can be obtained by visiting the Miami-Dade Aviation Department (MDAD) Website at: www.miami-airport.com/business_advertisements.asp (in order to view full Advertisement please select respective solicitation) Copies of the RFQ solicitation package can be obtained through the MDAD, Contracts Administration Division, in person or via courier at 4200 NW 36th Street, Building 5A, 4th Floor, Miami, FL 33122, on or after March 22, 2013. Each respondent shall furnish an address, telephone; fax number and e-mail address for the purpose of contact during the RFQ process. This solicitation is subject to the Cone of Silence in accordance with section 2-11.1(t) of the Miami-Dade County Code. armes feu se commettent dans le pays et que les pistolets trainent partout dans les mains de jeunes malandrins qui nhsitent pas en faire usage, apparemment srs de limpunit. Cependant Hati nest pas un pays fabriquant darmes. Sinon ce quon appelle les armes croles. Mais celles que la police ramasse aux mains des nos baby gangsters (moyenne dge 20 ans) nont pas lair de bricole. Il se disait dans les annes 1990 que Hati et la Jamaque, une le voisine, entretiennent un commerce trs fructueux : celui de la drogue et des armes. Hati dlivre de la drogue (reue des cartels qui font transiter chez nous la cocane en route vers lAmrique du Nord) et la Jamaque nous fourgue des armes. Cependant il faut attendre les vnements de 2003-2006 qui verront le second renversement du pouvoir de JeanBertrand Aristide, llu du peuple Lavalas, pour voir les armes apparatre ouvertement. Et dans les deux camps adverses. Celui des partisans du pouvoir dchu, dnomms chimres, et concentrs dans les pas fabriquant darmes. La question nest pas la mme que pour les Etats-Unis o les colts aux mains de vrais cingls peuvent massacrer une douzaine dcoliers en une seule rafale. Or vous allez voir. Il est fort possible que le gouvernement amricain ne participe pas cette confrence. Ni les Franais, ni les Russes. Car ce sont tous de gros marchands darmes. Hati ne fabrique pas darmes Or chaque arme feu a un numro de code. Par consquent peut tre suivie depuis Miami (Floride) jusqu la main qui la dtient en Hati Il faut donc se garder de toute gnralit messieurs-dames des organisations de dfense des droits humains. Sans remonter forcment jusqu Sonthonax, le commissaire franais qui avait donn aux esclaves noirs de Saint Dominigue leur premier fusil en leur disant : celui qui tentera de vous lenlever voudra vous rendre esclave Aujourdhui la constitution le renversement de Duvalier) autorise chaque citoyen hatien possder chez lui une arme de petit calibre (un mm) pour sa dfense. durant la commmoration du Mois de lHistoire de la Femme, lAmbassade des Etats-Unis svertue attribuer le prix Femme de Courage des femmes hatiennes qui sengagent lutter pour une socit plus quitable et pour une Haiti plus dmocratique et plus juste. Les prix Femme de Courage Haiti 2011 et Femme de Courage Haiti 2012 avaient t respectivement dcerns Madame Florence Elie, Responsable Gilles, Responsable de Programmes au Rseau National de Dfenses des Droits de lHomme (RNDDH). la plaidoirie de la cause des femmes. Ce prix depasse mes mrites personnelles. Aussi, est-il lexpression dune considration particulire, la projection dune autre image et la dimension exceptionelle de toutes les femmes qui croient au changement du pays. Depuis trois ans, Le Gouvernement amricain dcerne le prix Femme

PAGE 7

Page 7 PRESSE & DICTATURE ( Une presse qui risque La presse couvre largement les rares comparutions de Jean-Claude Duvalier au tribunal pour le plus grand bonheur des fans et mdias occidentaux. La famine au Sahel naura t quun hors doeuvre. Chez nous en Hati la mme gnralisation de linformation est au got du jour. La nouvelle conception de lobjectivit journalistique revient pour le journaliste mettre deux personnes face face, comme des coqs de gagure, et les regarder sentredchirer sans aucune autre intervention les chauffer blanc et de plus en plus. Sous prtexte dobjectivit, linformation sombre dans la facilit, dans le loin dtre objective, linformation se rduit tout au contraire aux opinions totalement personnelles et subjectives de deux personnes tries sur le volet. Ce que rsume mieux encore le titre dune fameuse mission de CNN : Quand encore ces deux invits lanimateur ne pense qu les exciter pour leur arracher les dclarations les plus tapageuses. pour leur rouerie, cest dire leur cynisme toute preuve. Et le tour est jou. Taux dcoute garanti Les maitres chanteurs Le rsultat cest une opinion de plus en plus perdue. Voire dstabilise. Dsarme. Dmobilise. Ce nest pas pour rien que certains de ces avocats, dans nos micros, se font volontiers chanteur. Mieux encore que David Bowie. Oui, maitres chanteurs Grce cette presse qui croit quon peut renseigner sans se renseigner soi-mme, que lobjectivit cest tourner le dos son propre devoir de recherche de lauthenticit des faits avant de les aborder en public, qui dissimule soit son incomptence soit sa paresse derrire des interviews tellement motionnelles que lauditeur en ressort encore le sensationnalisme mme pour des sujets dune importance capitale pour notre avenir en termes dEtat de droit et de protection des liberts civiles et politiques. Bref qui fait la part belle ceux qui ont intrt justement tuer la mmoire. Car celle-ci sentretient par la vrit et par le travail consciencieux. comme une mosaque aux pices disjointes. Par exemple, vous avez trois informations le mme jour la Une. Les rfugis syriens, la famine au Sahel et comme troisime titre, le nouvel album de David Bowie. Et devinez lequel des trois intresse le plus aussi bien le tlspectateur que le prsentateur (rien qu voir la moue de ce dernier), cest David Bowie effectuant son come back utilis comme lavage de cerveau. Et facile, dans un pays comme Hati o il y a beaucoup faire oublier. A nous faire oublier Je suis sr que vous voyez un peu dj o nous voulons en venir. On nous reproche dtre devenu un peuple sans mmoire. Et les plus jeunes dentre nous semblent reprocher leurs ains davoir failli ce devoir de mmoire. Eh bien, on pourrait rpondre que ces derniers ont au Tandis que sil y a une gnration qui semble encore plus prte enterrer une fois pour toutes la mmoire, cest celle symbolise par cette presse-l. Des journalistes (puisquil faut les appeler par ce nom) qui ne font plus leur devoir de maison. Qui ne se prparent pas avant daborder un sujet sinon une ligne de tlphone multiple, une liste de questions bidon et deux personnalits choisies spcialement soit pour leur facilit semporter, soit Non par lesbroufe. Mme quand un clown obtient des applaudissements cest un clown. obtenus aprs son renversement demeure un bourreau. Ne pas se contenter de copier CNN car chez eux dautres font le travail leur place. Chez nous cest vous lavenir. Et lavenir se dtruit Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince moins crit quelques bouquins ou articles de journaux sur ces trente ans de dictature pour lesquelles la justice semblerait se dcider demander plus ou moins des comptes Mais plus sournoisement peut-tre fermer plutt les yeux. Outre que nombre dadultes en ce temps-l y ont laiss leur peau. Car ctait le temps o, comme dit le pote, on trempait la plume dans lencre de son propre sang ou dans celui des camarades. Sensationnalistes. Le sensationnalisme la place de lobjectivit journalistique, cest ce qui marche. Cest ce qui fait grimper laudimat. Seulement que la presse ds lors na plus pour objet la recherche de la vrit, voire quand elle se sert des questions les plus srieuses comme prtexte ces exercices de pugilat oratoire. Voire que ce sensationnalisme-l, la limite, peut tre STATE ROAD (SR) 9 / I-95 PROJECT DEVELOPMENT AND ENVIRONMENT (PD&E) STUDY From SR 848/Stirling Road (MP 5.093) to north of SR 816 Oakland Park Boulevard (MP 13.742) Broward County, FloridaFinancial Management Number: 429804-1-22-01 Distri 4. Depatman transp Eta Florid (FDOT), pral f yon reyinyon piblik pou travay yo pral f sou enviwon katz (14) kilomt (9 miles) wout SR 9/I-95 soti SR 848 / Stirling Road rive sou b n SR 816 / Oakland Park Boulevard nan Broward County, Florida. Reyinyon an ap ft jedi 11 avril 2013; a 5:30 p.m. nan otl Sheraton Fort Lauderdale Airport & Cruise Port Hotel, 1825 Grin Road, Dania Beach, Florida 33004. Atelye sa a pral kmanse an fm vizit lib a 5:30 p.m. epi ap gen yon prezantasyon fml a 6:30 p.m. apre sa nap ouv yon seyans kmant piblik. Reyinyon piblik la ap ft pou bay moun ki enterese okazyon pou yo bay ide yo sou pwoje sa a, sou plan yo epi sou ef travay sa a pral genyen sou plan sosyal, plan ekonomik ak plan anviwnman. Reyinyon sa pral ft dapr dekr Federal Executive Order 11988 (Floodplain Management) ak 11990 (Protection of Wetlands). Tout dokiman pwoj a ap disponib pou moun kapab li yo soti 21 mas 2013 rive 11 avril 2013 nan lokal sa yo: 3400 West Commercial Boulevard, Fort Lauderdale, FL 33309 De lendi a vandredi, 8:00 a.m. pou 5:00 p.m. 2650 Sistrunk Blvd, Fort Lauderdale, FL 33311 Lendi ak mkredi, 12:00 p.m. pou 8:00 p.m., madi ak jedi rive dimanch, 10:00 a.m. pou 6:00 p.m. Tout dokiman pwoj a ap disponib sou sit entnt pwoj a, www.95StirlingOakland.com epi tou yap disponib jou reyinyon piblik sa a oka youn moun ta vle li yo. Moun ki ta vle fe komant sou pwoj sa a kapab pran lapawl jou reyinyon an oubyen yo gen dwa voye kesyion ou komant yo bay manadj pwoj FDOT a, Mr. Ray Holzweiss, nan adrs ki make pi ba a. Tout komant oubyen lt ke nou resevwa anvan 22 avril 2013 ap f pati dosye reyinyon piblik la. Nou mande patisipasyon tout moun san diskriminasyon: moun tout ras, tout koul, tout laj, oswa gason, moun tout relijyon, andikape, moun ki marye oubyen ki pa marye. Dapre lwa ADA a pou moun ki andikape, nenpt moun ki bezwen aranjman espesyal oswa ki bezwen svis entprt (gratis) dwe kontakte Mr. Holzweiss omwen 7 jou anvan reyinyon an. Enfmasyon moun pou nou kontakte: Mr. Ray Holzweiss, Manadj pwoj a, 3400 West Commercial Boulevard, Fort Lauderdale, Florida 33309, oubyen pa telefn (954) 777-4425, oubyen apl gratis (866) 336-8435, estansyon 4425, oubyen pa imel ray.holzweiss@dot.state..us.ANONS REYINYON PIBLIK 1 Park Avenue East, Dania Beach, FL 33004 Lendi ak jedi, 12:00 p.m. pou 8:00 p.m., epi madi, mkredi ak samdi, 10:00 a.m. pou 6:00 p.m. DAT: Jedi 11 avril 2013 L: 5:30 p.m. LOKAL: Sheraton Fort Lauderdale Airport & Cruise Port Hotel 1825 Grin Road, Dania Beach, FL 33004 Esplikasyon:Pran I-95 rive Grin Road/NW 10th St./SR-818, Exit 23 pran direksyon ls pou ale Dania Beach. Otl Sheraton Fort Lauderdale Airport & Cruise Port Hotel ap sou men dwat la.

PAGE 8

Page 8 DES GOUTS & DES COULEURS bien faire et laisser parler fonctionnant comme papier musique. En outre, les resquilleurs qui vous assaillaient avant mme la sortie de lavion ont t chasss. remis en tat lors du dernier carnaval national mais on espre touristiques du grand Nord. En mme temps deux autres dpartements ont t de la Grande Anse profonde o lon voyage encore (hommes et marchandises) sur les mmes radeaux (pipirites) que les premiers habitants de lle, Tainos et Arawaks. ( en Hati sur linvitation du remarquable chef dorchestre hatien Issa El Saieh. Il devint par la suite lun des arrangeurs principaux de lOrchestre de Issa Saieh. ( ( BEBO lorchestre Saieh. Dans la mme tradition de relations rciproques qui remontent au dbut du 20 me sicle o Hati lguait Cuba Un nouvel aroport international est en service au Cap-Hatien, la deuxime ville du pays, dont les vols sont annoncs comme tout autre au tableau lectronique de laroport de Miami, Floride. Les premires dmarches sont en cours pour un aroport international aussi Jacmel (S-E). Le gouvernement en annonce un aussi pour les Cayes, troisime ville du pays. Faire le pont place daprs nos censeurs, la Nationale 1 ou route du Nord est rnove aux trois quarts (Port-au-Prince Saint-Marc Gonaves) tandis que le tronon Gonaves Cap-Hatien a t Le premier touriste cest nous Et la boucle sera boucle. Et lon nous dit pourtant : routes daccs, zro ? Venons en aux chambres dhtel. Deux palaces ont vu le jour lan dernier Ptionville, banlieue daffaires de la capitale. Le Royal Oasis, administr par un groupe espagnol de renom, et le Best Western. Tandis que le Karibe universel continue de faire, si lon peut dire, salle comble. Et quon annonce un nouvel El Rancho, toujours Ptionville, ainsi quun Marriot au haut de la capitale, Port-auouverts la circulation automobile, ce sont le Centre avec la nouvelle route Port-au-Prince Mirebalais Lascahobas en direction de la frontire avec la Rpublique dominicaine voisine et lautre branche partir de Hinche comme deuxime porte ouverte sur le Cap-Hatien par Saint Raphael, Dondon etc. Mais la vraie grande premire cest le dpartement des Nippes pour la premire fois dsenclav de toute lHistoire. On couvre en moins de deux heures Port-au-Prince Petite Rivire de Nippes (avec une vue imprenable sur le golfe de La Gonave encore si lointaine et si proche). Et la compagnie de construction Vorbe a reu mandat pour poursuivre jusqu Anse Veau, Petit Trou de Nippes. Et qui sait, faire un jour le pont avec la ville des potes, Jrmie Jrmie, la capitale N en 1918 dans la localit de Quivican, Valds entra au conservatoire de musique la Havane lge de 17 ans. Au dbut des annes 50, au pinacle de lpoque mambo, il dirigea le fameux club Tropicana de la Havane et lorchestre du mme nom o se produisaient les plus grands chanteurs et musiciens internationaux, dont Nat King Cole que Bebo Valdes a accompagn dans son unique disque en langue espagnole et Woody Herman. En 1953, Bebo Valdes entra Dans un 78 tours intitul La Belle Crole il enregistra en 1954 avec Dodophe Legros au sein dune formation appele Bebo Valdes and his Rythm (sic) des joyaux de notre folklore tels Ti Zandor et Ban m Pa m San Dous Diane meringue lente compose par Luc Jean-Baptiste ancien directeur/ conducteur de lorchestre du Palais National fut pour moi lune des meilleures pices musicales que jaie jamais entendues, nous a dclar le maestro Raoul Guillaume, lun de nos trsors nationaux. Entre 1954 et 1956, Bebo Valdes vcut Ption Ville. Durant plus dune anne, il sjourna au club Haitiano-Arabe (en face de lancienne CAMEP) arrangeant des classiques comme Yoyo, Wa Tyatia Wa Tyatia, Sharpsooter etc. pour un nombre imposant de ses rythmes et Cuba Hati ses formes, ses genres et ses structures musicales, cot de Bobby Hicks (Puerto Rico), Buddy Johnson (USA) et Peres Prado (cuba) tous, travaillant pour Issa El Saieh -, Bebo Valdes a grandement influenc la musique des orchestres urbains en Hati. Nemours Jean Baptiste, Weber Sicot et lOrchestre Septentrional sont parmi les orchestres qui eurent de ces grands maitres. Ses enregistrements, dont lun en duo avec son fils, le pianiste Chucho Valdes, un autre gant de la musique cubaine, lui ont valu trois Grammys et six Latin Grammys. En octobre 1960, un an aprs la rvolution de Fidel Castro, il quitta Cuba pour sinstaller Mexico. Lhistoire du latin jazz est une trs longue histoire, dclarait-il en 2005 dans une interview cite par le Billboard. Cela a commenc lorsque les Europens sont venus aux Amriques sans leurs femmes blanches; des multres sont ns avec les femmes esclaves. Et la musique europenne sest combine elle aussi avec les rythmes africains. Cest une fusion des races qui a cr tous les rythmes que nous connaissons aujourdhui sur le continent amricain, du jazz la musique cubaine quel groupe na pas son conga aujourdhui sur scne ? Le Latin Jazz est un mlange de tout cela et il continue dvoluer en empruntant diffrents chemins. Jean Jean-Pierre Plan de relance du tourisme Jacmel Bebo Valdes disparu lge de 94 ans

PAGE 9

Page 9 BANQUE NATIONALE DE CREDIT

PAGE 10

Page 10 NOTRE HAITI Prepared by for Appointment 10 dpartements dtudes Licence en : Gestion dEntreprise Conception et Excution de Projet Economie et Finance Sciences de lEducation Sciences Comptables Relations Internationales Gouvernance Diplme en : Informatique de Gestion Relations Publiques et de Dveloppement Economique Sminaire en Contactez nous : Angle Delmas 75 et Impasse Hrard # 3, Port-au-Prince, Hati, W.I. Par courriel: c.f.d.e.delmas@gmail.com Par tlphones : (509) 2246-1425 \ 3555-1575 2513-3726 \ 3767-1575 \ 3444-2001 jusqu prsent a toujours tenu parole (rf. le March en Fer). Oui, les trangers peuvent tre choqus par un manque criant dassainissement, sur le plan la fois physique (immondices mme la chausse) et humain (a sent le pipi un peu partout). Cest Hercule dcouvrant les curies dAugias. particulirement, a retrouv un aspect quil avait perdu depuis de nombreuses dcades. Oui, au plan gnralisation et mise porte des structures de sant, nous sommes bons derniers. Mais cela a-t-il jamais t autrement, hlas, y compris lorsque Hati tait une destination parmi les plus recherches dans la rgion. Autant de points quil importe de corriger aujourdhui. Et le plus tt. Car le premier touriste cest nous. Le mieux nous vivrons, plus le touriste se sentira chez soi. Il faut aussi y penser. La nouvelle marotte Mais cest surtout Jacmel, lov entre le pic de la Selle (Parc La Visite, Fort des Pins) et la mer Carabe, juste en face du Venezuela, qui est la nouvelle marotte des dveloppeurs touristiques. Outre laroport international qui sort trop lentement des cartons, les travaux ont commenc pour la transformation du centre historique de la ville en un quartier culturel trs achaland. Un Abu Dabi Les faits sont l. Que dsire-t-on ? Que par un coup de baguette magique, Hati se retrouve une sorte de conte des mille et une nuits. Un Abu Dabi qui surgit en un tournemain au milieu de la mer Carabe. Alors quon est loin de pouvoir remplir les htels dj existants : Oasis, Best Western, Karibe etc. Evidemment on nous dira que les trangers qui nous arrivent longueur de journe (et de vols American Airlines) ne sont pas des touristes mais des missionnaires. Mais ils mangent et boivent, prennent le tap tap et habitent eux aussi quelque part Que penser alors de ces distributions annuelles de carnets qui vous notent de manire aussi arbitraire sans sembler tenir compte des efforts et ralisations en cours On nous dit cest pour vous encourager. Oui, grands coups de pied au cul Eh bien, jusqu prsent leffet a plutt t contraire. Des gouvernants successifs en ont conclu : quoi bon tenter quoi que ce soit, on ne reconnaitra jamais nos efforts. Cest un complot international. Ils nous aiment pas. Point Justement le genre de complexes auxquels il faut pas se laisser aller. Si les Canadiens avaient cout Voltaire ils ne seraient pas aujourdhui un grand pays, lui qui pensait que ces quelques arpents de neige ne valaient pas le dtour. Bien faire et laisser braire Plus que jamais il faut revenir aux vieux dictons mais du genre : bien faire et laisser braire Est-ce de la politique ou de la concurrence dloyale ? Peu importe. En tout cas, lheure des rseaux sociaux, rien ne et Millaut, vous connaissez. Les meilleures ptisseries, la meilleure choucroute. Et pourquoi pas le meilleur acassan au sirop ou le bouillon consomm la mode de chez nous. Comme dit le proverbe, des gots et des couleurs, a ne se discute pas. Dans les annes 70, lorsquon voulait faire revenir le touriste, notre dfunt Aubelin Jolicoeur faisait un petit tour la section Arts et Loisirs du New York Times. Et le tour tait jou. Ce ne sont donc ni les millions, ni les atouts qui personnalits Hati en Marche, 23 Mars 2013 bien faire et laisser parler Hati, Royaume de ce Monde Jacmel, 23 Mars Une visite guide a eu lieu samedi la Halle Vital o se tient toujours lexposition Collective Art Contemporain : Hati Royaume de ce Monde, dont le commissaire est le journaliste Giscard Bouchotte. Nous avons eu la chance de participer cette visite et pendant prs de deux heures, notre ami Giscard nous a initi littralement lart contemporain en nous prsentant les uvres des 18 artistes de cette exposition qui a dbut il y a deux ans Puis la visite a commenc. On a parl de vidastes tels que Maxence Denis, le premier vidaste hatien, puis de Barbara Przeau Stephenson. Maxence a traduit en une uvre artistique les scanners de son cerveau aprs une agression dont il a t victime, il y a quelques annes, Jacmel, justement. Le commissaire de lexposition Guichard Bouchotte sest longuement arrt sur chacune des uvres. La Promenade du Grand Baron, de Edouard Duval Carri, retenu pour la boue sur lesquelles on peut voir colles dessus, oui, des dents. Intarissable notre Guichard et racontant Et puis faisant corps avec lexposition, toute une srie de manifestations culturelles Ainsi le Lundi 25 avril, aura lieu FOKAL la projection du Mario Benjamin, dIrne Lichtenstein. Mario Benjamin, un chef de file de lart contemporain. Mario Benjamin qui a port bouts de bras ces artistes qui sont lEspace Agns B, une mcne franaise qui avec beaucoup dautres, a rendu possible cet vnement culturel. Mais si Hati Royaume de ce Monde a pu devenir une ralit, cest grce lInstitut Franais dHati qui avec laide de lInstitut Franais de France et la tnacit de fanatiques comme Giscard Bouchotte, a rendu possible ce que tout le monde pensait tre compltement utopique. En pntrant dans cette halle rcemment restaure par cette famille jacmlienne de souche, les Vital, on lve la tte pour voir la sculpture baptise Kokobe. Tout en mtal, elle reprsente une chaise roulante avec dessus un handicap Lartiste est Celeur, lun des sculpteurs de la Grand Rue. Et le commissaire nous raconte quen choisissant cet emplacement, ils ont voulu rendre hommage aux handicaps dont le tremblement de terre de Janvier 2010 a fait plus de 7.000. Et Giscard parle, raconte. Comment il a t trait de mgalomane par une journaliste franaise. Mais peu peu tout est devenu possible et les 18 artistes contacts ont accept de participer lvnement. Chacun deux recevant au dpart peine 1.800 Euros devenus les sculpteurs de la Grand Rue. Guillodeau, Celeur et tous les autres Mario Benjamin a t invit prendre part des manifestations majeures comme les Biennales de Venise, de Kwanjju, de Sao Paulo, de Johannesburg ou encore de nombreuses expositions aux Etats-Unis. Mario Benjamin a acquis une stature internationale. Mais qui le connat en Hati, en dehors du petit milieu de voir ses uvres, puissantes, magiques mais aussi drangeantes. il y a aussi des confrences. Et l aussi signalons celle de cette semaine lENARTS avec Giscard Bouchotte, le commissaire de lexposition et Maksens Denis, vidaste sur le Statut de lArtiste contemporain aujourdhui. Ou bien des ateliers de peinture, comme celui avec lartiste Tessa Mars pour jeune public. Comme autres projections cette semaine, signalons celle sur un jeune artiste hatien dune trentaine dannes et qui rpond au nom de Sbastien Jean. La projection aura lieu en prsence de lartiste et de la Ce sera le samedi 30 Mars, 9 heures, Halle Vital Jacmel. comme aide la cration. Ils se sont mis au travail, chacun dans sa sphre daction. Sculptures, tableaux, videos ont commenc voir le jour et lexposition a pu tre lance. Hati Royaume de ce monde en chiffres cest un budget de 200.000 Euros dont plus de la moiti a t utilis pour payer les compagnies de transport. Un million deuros pour assurer les uvres. Puis, il y a eu tout un corps de mtier gardiens, et le transport arien pour ne citer que ceux-l. couverture du catalogue et qui a t achet pour 40 mille Euros par un collectionneur ds le premier jour de louverture de lexpo Paris. Le prototype de la chaise de Mario Benjamin vendu un restaurateur allemand, les installations de Michel Ange Quay plutt surprenantes et qui ont fait lobjet de son de Cannes. Puis le Gede Get Away de Sergine Andr ou cette immense table de Elodie Barthelemy avec ces galettes de Si vous ntes pas familiariss avec lart contemporain et surtout ce vocabulaire plutt nouveau, nous vous recommandons une visite guide. Mais attention elles se font sur rendez vous en week end uniquement, la Halle Vital, Rue Isaac Pardo o a lieu lexposition Hati Royaume de ce Monde, jusquau 13 Avril. Elsie Ethart ( Le commissaire de lexpo Hati Royaume de ce Monde, le journaliste Giscard Bouchotte (photo Hati en Marche)

PAGE 11

Page 11 MIAMI DADE COUNTY Penelope Townsley Sipviz Eleksyon, Konte Miami-Dade Kontinye nan lt paj laAVI LEGALDapre Lwa Florid F.S.98.075(7), yap avize vot yo ki sou lis pi ba la-a. Nap avize w ke baze sou enfmasyon nou resevwa nan men Eta Florid, nou doute si w elijib pou vote. Yap mande nou kontakte Sipviz Eleksyon Konte Miami-Dade, Florid, pa pita ke trant jou apre resepsyon Avi sa-a pou nou kapab resevwa enfmasyon sou kisa yo baze kestyon ke w pa elijib la epi pou nou w kouman pou nou rezoud pwoblm la. Si w pa reyaji epi w pa reponn a lt sa-a, sa gen dwa mennen Sipviz Eleksyon an deside ke w pa elijib epi yo va retire non w nan sistm enskripsyon vot Eta-a. Si w genyen ankenn kestyon sou koze sa-a, tanpri kontakte Sipviz Eleksyon yo nan 2700 NW 87th Avenue, Miami, Florid oswa rele 305-499-8363 Yap avize: Dnye adrs nan rejis: Yap avize: Dnye adrs nan rejis:Aguila SR, Omar R 1289 NW 56Th St Flores, Ana E 8567 Coral Way Apt 364 Alejandro, Abraham G 105 SE 12Th Ave Apt 121 Florez, Luz D 9501 Fontainebleau Blvd Apt 515 Alfonso, Raul 980 W 29Th St Apt 22 Flowers, Patrick A 1286 NW 79Th St Apt 307 Amador, Felix 40 W 62Nd St Fonseca, Arturo 9015 NW 115Th St Andrade, Ricardo 1000 Michigan Ave #406 Fraga, Ela M 150 W 14Th St Andreu, Yolanda J 14012 Lake Lure Ct Fuentes, Giancarlo 1090 W 56Th St Aptheker, Bonnie B 2201 NE 170th St Fulton, Lamont W 5956 SW 68Th St Arce JR, Victor 1330 Sesame St Gachelin, Louis 20444 NW 11Th Ave Arias, Kelvin S 1648 NW 114Th St Gamez, Noelvis 9874 SW 159Th Pl Armani, Yul 3981 194Th Trl George, Melvin 2040 NW 154Th St Arroyo, Jorge R 13811 SW 149Th Circle Ln Apt 4 Gibbons, Kenol C 1205 NW 103Rd Ln Apt 118 Avila, Michael 14810 SW 124Th Pl Gibson, Jeffrey A 17622 NW 25Th Ave Apt 202 Banks, Anjanentte 15321 NW 33rd Ave Gibson, Sydelle G 8895 SW 182Nd Ter Baptiste, Charlie J 2833 NW 212Th Ter Gilbert, Gregory B 1520 NW 61St St 12 Barro, Alexander 270 NW 58Th Ave Gilliam JR, Warren 6701 SW 62Nd Ct Belizaire, Atty 12035 NW 10Th Ave Gilmore, Doretha 728 NW 48Th St Bell, Donavan J 19390 Collins Ave Apt 1126 Glaze, Byron A 19105 NE 2Nd Ave Apt 2119 Braddy, Lakeisha R 1361 NW 50Th St Goldshteyn, Leonid 1690 NE 191st St #B1-201 Brown, Ladarren D 3420 NW 187Th Ter Gomez, Moises 1398 NW 79th St Bryant, Fedric D 17381 NW 7Th Ave Apt 102 Gonzalez, Waldo 17912 NW 87Th Ct Bueno, Ray F 9577 NW 114Th Ln Gooch, Kristin M 7400 Harding Ave #19 Cabeza, Josena 3737 Indian Creek DR #508 Grant, Willie E 410 NE 142Nd St Calvo, Sara J 10478 SW 227Th Ter Greenidge, Daniel A 28520 SW 142nd Ave Campbell, Gregory L 2745 NW 208Th Ter Greggs, Nathaniel 1595 NE 145Th St Cardoza, Juan C 20975 SW 184Th Ave Guardado SR, Roberto 15930 SW 302Nd Ter Carey, Carmichael G 3047 Center St Guzman SR, Jose L 17920 NW 82Nd Ct Carrizo, Nelson A 9372 Collins Ave Apt 1 Hamm, Devon S 20021 NW 14Th Ave Carswell, Betty 15201 Memorial Hwy #118 Harrington, Branden L 11461 SW 226Th Ter Castillo, Lissbet 660 E 50Th St Hernandez, David 16060 SW 304Th St Centeno, Jeannie 1038 NW 34Th St Hernandez, Hector 1455 SW 62Nd Ave Charlemagne, Michael 460 NW 82Nd Ter Hernandez, Julio 12830 SW 43rd Dr #2666 Cody, Calvin L 2960 NW 157Th St Hidalgo, Arianna E 875 W 74Th St Apt 128 Cogswell, Chris G 16215 SW 99Th Ave Holm, Ronald E 645 NE 21St Ter Connor, Errelen D 1537 NW 43Rd St Howard, Vyneshia P 6208 NW 14Th Ave Conway, Michael J 2261 NE 192Nd St Huggins JR, Rubin 1247 NW 13Th Ave Corporan, Luis A 2152 NW 44Th St Jacob, George 11 Sidonia Ave # 2 Coto, Gary J 533 NE 61st St James, Nathaniel 6728 NW 23Rd Ave Crawford, Lateshia L 2945 NW 46Th St #10 Jason, Lucy S 250 174Th St #2015 Criado, Frank E 11000 SW 25Th St Jenkins, Herman 5455 NW 5Th Ave Cruz, Richard G 14850 Naranja Lakes Blvd Apt B4Q Jimenez, Julio A 3425 SW 75Th Ct Cutler II, Micheal E 19701 NW 40Th Ave Johnson, Laquisha A 150 NE 79Th St Apt 805 D'Alessandria, Carlos H 10805 NW 89Th Ter Unit 214 Johnson, Lurjean A 1881 NW 207Th St 181 Davis, Donearl 1457 NW 58Th St Johnson, Rita B 3150 Mundy St #413 De Zayas, Ricardo 8711 SW 41St St Johnson, Roderick A 743 NW 63Rd St Deans, Paul R 4481 NW 169Th Ter Jones, Anthony W 16314 NW 37Th Pl Delgado, Juan 5740 SW 96Th St Jones, Jeremiah A 777 NW 155Th Ln Apt 622 Diaz Loar, Pedro R 2947 Coconut Ave Kendrick, Jacqueline J 321 NE 174Th St Diaz, Nancy 13701 SW 66Th St Apt B110 Khazzouh, Jad A 10636 SW 123Rd Pl Diaz, Rafeal 5695 NW 22Nd Ave Kurchner, Suzanne 10995 SW 84Th Ave Drake, Rovenia E 1417 NE 152Nd Ter Lagos, William 5652 W 25Th Ct Edgecomb JR, George R 11403 SW 213Th St Laguerre, Roberta 860 NE 140th St Edgecomb, Ronall G 11403 SW 213Th St Lampkin, Sheila F 13371 SW 280Th Ter Edwards, Wendell K 10965 SW 176Th St Lawlor, Daniel R 20072-A NE 15Th Ct Ellis JR, Adrian D 13550 SW 194Th St Leal, Francisco 528 W 17Th St Engel, Adam W 19685 SW 88Th Ct Lescano, Christopher 4055 SW 111Th Ave Estinl, Whendid 1660 SW 4Th St Lewis JR, Prince 7749 NW 15Th Ave 1 Feliz, Christian A 17884 SW 107Th Ave 1 Lopez, Miguel 19710 SW 117Th Ave Ferguson JR, Anthony M 15360 SW 284Th St Apt 115 Maddox JR, Billy R 17540 NW 29Th Ct Ferguson, Alpheus 10485 SW 170Th Ter Madrigal, William G 2436 SW 7Th St Apt 1 Fernandez JR, Joseph 300 SW 87Th Ct Marrero JR, Rafael 1543 SE 31St Ct Fernandez, Alain 14984 SW 60th St Martinez, Edwin M 15221 SW 80Th St Apt 515 Fernandez, Alexis 111 NE 2Nd Ave #502 Martinez, Osiris 3920 SW 87Th Pl Fleites, Erik 1919 Bay Dr 603 Mathis, Lashundra D 159 NW 56Th St Fleming SR, Ahmad 20900 NW 29Th Ct Matrajt, Diego T 8020 SW 13Th Ter

PAGE 12

Page 12 LIBRE PENSER Les apparences sont toujours trompeuses. Chers amis lecteurs, quon le veuille ou non, que lon sy complaise ou que lon se rvolte, la vie entire de lindividu est soumise la dictature des apparences On te regarde de la tte au pied ou des pieds la tte pour essayer de te situer, socialement, conomiquement. Si lon sent, lon pressent que tu fais partie du lot des dfavoriss conomiques tu dgages alors une sorte de puanteur sociale qui incite plutt lloignement, lexclusion Lautre jour, jai eu un problme avec mon tlphone portable, un tlphone qui mavait cot les yeux de la tte. Mais, que voulez-vous, un moment de caprice il faut parfois succomber, si on veut garder son quilibre et viter les dysfonctions de lme (je dois admettre que la capacit de succomber ces moments de caprice nest pas toujours notre porte). Dans lattente de faire rparer mon super-phone-i jai voulu trouver, chez le gant rouge qui nous soumet une dictature communicationnelle de plus en plus froce, un petit appareil pouvant me dpanner pour quelques jours. Je rentre alors, 9h du matin, dune lgance de bureau, dans le magasin qui tait prs de mon lieu de rsidence. Une jeune et attrayante vendeuse, sourire aux lvres, maccueille pour me demander si elle pouvait mtre utile. Je lui expliquai lors, clairement que je voulais dun tlphone bon march pour remplacer mon appareil tomb en panne. Elle me montra alors un petit appareil de17.000 gourdes. Je lui expliquai que cela ne mintressait pas et que je voudrais avoir un appareil trs bon march Daprs elle, vu mes apparences du jour je devrais pouvoir accepter un bon march de 6.700 savoir que je ntais intress qu des botes un prix encore plus bas. Elle sempressa alors de me quitter, prtextant un appel. Jtais devenu inintressant Il y a toujours un Dieu pour les malheureux dit le proverbe. En ralit, en Hati, si on survit ce nest que grce cette misricorde m Je fus alors pris en charge par une autre jeune vendeuse, sympathique, elle aussi. Lorsque je lui montrai lappareil qui mintressait, une nokia de 800 gourdes (auquel les jeunes ont dj donn un nom), elle esquissa un lger sourire, pensant, soit de loriginalit de ma part soit de la radinerie. De la pingrerie, ng peng Jeus mme la sensation dentrevoir ( Kontinyasyon paj presedan anPenelope Townsley Sipviz Eleksyon, Konte Miami-Dade Yap avize: Dnye adrs nan rejis: Yap avize: Dnye adrs nan rejis:Matute, Alvaro D 13712 SW 51St Ter Rolle, Wellington L 1471 NW 43Rd St Mc Bride, Charlie M 1001 NW 45Th Ave Apt 206 Roman JR, Walter M 15901 N Miami Ave McCarty, Elijah 1575 SW 5Th St Apt 107 Rooks, Gladys K 1251 NW 20Th St Apt 506 McCloud, Willie T 1700 NW 88Th St Ruz, Amada M 5255 W 26Th Ct McCray, Terrance J 22255 SW 109Th Ct Saintbert, Rony 2060 NE 169Th St 2 McDowell, Javen J 1260 NW 192Nd Ter Sakers, Deven J 5734 NW 4Th Ave McKenney, Sunya L 2761 NW 175Th ST Salgado, Leonardo 1592 SW 2Nd St Mendez, Andres 4424 NW 93Rd Doral Ct Samuel S, Jesus D 4955 NW 199Th St #66 Mendez, Andy 15501 Miami Lakeway N Apt 202 Sanchez, Armando 3700 SW 105Th Ct Mendez, Carmen 2939 Indian Creek Dr APT 201 Santana, Josephine 13186 SW 9Th Ter Menendez, Mario E 7825 SW 56Th St #C111 Santiago, Johnathan R 8881 Fontainebleau Blvd #A-403 Merritt, Sonya A 837 NW 80Th St Seifert, Esther E 2265 NE 42Nd Ave Mestril, Renee 3181 SW 13Th St #208 Selva, Delwin P 6530 W 24Th Ct #13 Miles, Brenetta 1705 NW 185Th Ter Sequeira, Yasser A 335 NW 14Th Ave #3 Mitchell JR, Michael O 3865 NW 169Th Ter Serra, Maria A 1410 SW 102Nd Pl Mobley, Kelvin 15334 SW 284Th St #2 Serrano, Alba E 17820 SW 200Th St Mobley, Roderick E 658 NW 10Th St Sharpe, Eva M 1555 NW 7Th Ave Apt 1512 Monteith, William J 1735 N Treasure Dr Sherwood, Marisela 520 SW 4Th St #8 Montina, Jean J 550 NE 132Nd Ter Smith JR, Alphonso 3883 Charles Ter Moreno, Ruben 7825 Harding Ave Apt 2C Smith, Mark AJ 1301 Sharar Ave Munoz, Maria M 14421 Lincoln Blvd Smith, Michael J 1840 Service RD Murphy, Marlon T 275 NE 150Th St Smith, Quinton D 6475 NW 6Th Ave #8 Nodal, Haydee 442 Majorca Ave Smith, Rasheed N 20151 NW 59Th Ct Oliva, Juan 2077 NW 23Rd St Smith, Swantisha L 222 NW 56Th St Apt D Pace, Waymond K 5600 NW 7Th Ct Apt 8 Stephens, Isaac G 536 NW 49Th St Paez, Daniel 9452 SW 38Th St Strang, Barry D 5715 NW 2Nd Ave Apt 507 Paniagua, Reynaldo D 2145 NE 170Th St 4 Strickland JR, William A 28501 SW 152Nd Ave #157 Pantoja, Jonathan H 1228 SW 76Th Ct Strinko, Steven D 8660 SW 212Th St Apt 103 Paredes, Yeffrey 750 NW 101St St Apt 3 Taylor JR, Tarvess D 2980 NW 152Nd Ter Payne, Kel L 28326 SW 141St Pl Taylor, Lawrence J 3692 Percival Ave Pearl, Alan B 17107 N Bay Rd Apt C 308 Taylor, Starkeva L 2100 NW 98Th St Pedraja, Yudyth 2005 SW 5TH St #4 Temponi, Paula V 7900 SW 210Th St Apt 610 Pedraza, Frances L 18680 SW 376Th St Tinsley, Patricia A 1500 NW 44Th St Pena, Lisa M 1106 Peri St Torrence, Virginia 1121 NE 151St Ter Perez, Daniel M 9215 SW 117Th Ct Torres JR, Victor 18540 SW 356Th St Perez, Jacqueline 4051 W 9Th LN Trujillo, Annette T 1420 SW 78Th Ave Perez, Luis C 760 NW 22Nd Ct Turner, Constance E 2960 NW 50Th St Perez, Nancy I 14052 SW 52Nd Ter Ulysse, Medard 900 NE 195Th St Apt 201 Perez, Roberto 3826 NE 171St St Valdes, Benjamin 1720 SW 104Th Ave Pickett, Christine G 1555 NE 152Nd Ter Valencia, Daniel 12368 SW 251St Ter Pierce, Ravon M 1550 N Miami Ave Valentin JR, Ricardo 11654 SW 142Nd Pl Pierre, Brian R 2462 NE 182Nd Ter Varela III, Fernando 948 NE 35Th Ave Pitts, Douglas A 13950 NW 14Th Ave Varela, Carlos A 7355 SW 89Th St # 406N Pratter, Frederick W 12730 NW 17Th Ave Walker IV, William A 15600 NW 7Th Ave #821 Pupo, Brian 7270 SW 22Nd St Ward, Flix J 2501 NW 58Th St #D Rainey, Jarvis L 2487 NW 48Th St Ward, Michael P 16951 NW 4Th Ave Ramirez, Domingo E 1731 SW 11Th St Weisberg, Teri H 300 Bayview Dr #712 Ramon, Brittany 5921 SW 148Th Pl Wellons, Lula K 13201 NW 28Th Ave #134 Reyes Rodriguez, Richard 15743 Fairway Heights Blvd Whitney, Jenifer M 1506 E Mowry Dr Apt 202 Rigaud, MacAlyne S 1333 NE 144Th St Williams, Chalonda B 2934 NW 47Th St Rivera, Joanna I 1928 SW 17Th Ct Williams, Francis C 5450 NW 1St Ave Rivero, Raymond F 12734 SW 44Th Ter Williams, Maurice L 10225 SW 175Th St Robert, Gyvinson 12280 NW 1St Ct Wilson, Scott R 1485 Bay Rd # 6 Robinson, Clarence L 2490 NW 131St St Woods, Roblyn T 255 NW 63Rd St Apt 104 Robinson, Kennesha C 18451 NW 37Th Ave #244 Yarborough, Andrew 2565 NW 61St St Apt 2565 Rodriguez, Christopher M 11475 SW 1St St Ycart, Alson 12305 NW 5Th Ave Rodriguez, Ernesto C 821 Tangier St Zeballos, Adela 10001 W Flagler St #P1618 Rodriguez, Gladys 5625 W 20Th Ave #403 Zweydoff, Christopher A 9400 SW 215Th Ln

PAGE 13

Page 13 HAITI, QUEL DEVELOPPEMENT ? Ctait la fte Papaye ; le MPP (Mouvement Paysan Papaye) ftait son quarantime anniversaire ; et un quarantime anniversaire, cela se fte Je me souviens, quand jai atteint cette tape, jai fait une fte tout casser ; nous tions rentrs depuis cinq ans, le rgime de Jean-Claude tait encore dans sa courbe ascendante et nous pensions que tous les espoirs taient commencer Michel Soukar, dans une vaste fresque historique, a fait remonter le concept de souverainet nationale aux Jacobins de la Rvolution Franaise puis a fait valoir tous les facteurs qui ont contribu le faire voluer. Michle Pierre-Louis, pour sa part est reste dans le contexte hatien pour insister tous les efforts de diffrents dirigeants pour protger notre souverainet ( malgr quelques erreurs, est toujours bien vivant, poursuivant sa bataille pour la dfense du monde paysan, et capable de mobiliser plus de deux mille personnes pour clbrer cet anniversaire. Ctait la fte, comme je lai dj dit, et puisque nous le mme sourire de la vendeuse sur les lvres de 5 ou 6 clients qui taient prsents la mme heure. Je me retournai alors pour leur dire : il y a deux mots que jadore : Sobrit et Austrit. je nentendis que la voix. Je ne pouvais que me taire, vex, des apparences dans la socit hatienne. Et les paramtres de slection ou de jugements sont principalement : Laid Beau Riche Pauvre. En ralit ce ne serait principalement que les deux paramtres Riche-Pauvre les critres les plus yeux de lautre. Triste mais vrai. Selon les spcialistes, le poids des apparences surdtermine nos choix et dcisions. Cest ainsi que les personnes belles sattirent et se procurent mutuellement les avantages confrs ce critre. Cest ainsi que la beaut offre une prime lemploi et la carrire. A comptences quivalentes cest le candidat rpondant aux critres esthtiques qui lemporte. Lapparence est un lment discriminant fort qui touche plus particulirement les minorits qui se distinguent par leurs traits extrieurs. nos vies. De toutes faons chres amies lectrices et chers amis lecteurs, je ne peux pas critiquer notre cher petit pays puisque les prjugs sont bass sur les apparences. En gnral, nous avons peur la seule vue dun individu vtu de faon diffrente la ntre. Les prjugs culturels, idologiques, cultuels sont bass, et on le sait bien, sur les apparences. Pour mieux me faire comprendre, jouons au Jeu des apparences Pensons un paysan et essayons de lui associer une apparence Supposons quil sagit dun paysan hatien puis dun paysan franais et ensuite dun paysan dominicain Comparons mentalement les images. Supposons maintenant que je vous demande la mme chose pour un individu du sexe masculin et que les options soient maintenant les suivantes : Catholique, Musulman, Juif. Supposons maintenant la mme chose avec une femme : Catholique, Musulmane, Juive. Oscar Germain germanor2005@yahoo.fr Mars 2013 permis. Trois ans plus tard, nous allions dchanter, mais ceci est une autre histoire. Quarante ans, cela nous met 1973. Je venais dtre investi de la direction du projet Croix Fer ; juste pour rappeler les moments importants pour moi, Marc Antoine Nol venait lui aussi de prendre la direction du projet de Grpin (Gros Morne). Quelques mois auparavant javais entendu parler de ce jeune paysan que les pres de Scheut avaient envoy en formation lcole moyenne de Chatard et qui tait revenu travailler comme animateur au Centre Emmas de Papaye. Il sappelait Chavannes Jean-Baptiste. Un ou deux ans plus tard, jamen un groupe de paysans de Croix Fer Papaye, histoire de les mettre en contact avec une autre exprience de dveloppement communautaire. Je me souviens encore de Chavannes nous parlant de son travail dorganisation des paysans, qui avait conduit la formation du premier groupement, auquel les membres avaient tenu donner le nom de Jean-Baptiste Chavannes, en dpit des protestations de lanimateur. Quarante ans, cest loin maintenant ; jai termin mon canal Croix Fer juste avant le dpart de Jean-Claude Duvalier ; Marc Antoine a laiss Grpin, juste aprs le dpart que je viens de mentionner, pour sengager dans lONPEP, qui devait remplacer lONAAC ; Chavannes, lui, est toujours sommes en Hati, qui dit fte dit automati-quement musique, tambours, chants et danses. Mme Chavannes na pas pu se retenir et nous a donn, un certain moment une dmonstration digne des Rois Raras que je voyais venir danser chez nous Laboule, lors de la semaine sainte. Devant cette exubrance, je ne pouvais mempcher de penser aux conditions de vie de cette noffre pas un environnement particulirement attrayant ; si ces jeunes, mais aussi les moins jeunes, pouvaient trouver lnergie de fter ainsi, il y a quelque chose quil faut comprendre. Ce quelque chose cest le MPP ; bien sur un mouvement revendicatif, qui prend des positions publiques chaque fois que les intrts de ses membres semblent menacs, mais cest plus que cela. Le MPP cest aussi un membres sont invits se prononcer sur le mode de socit dans laquelle ils aimeraient vivre et les moyens darriver cet objectif. Au cours de la seconde journe du congrs qui sest tenu du 17 au 22 mars, plusieurs confrenciers se sont adresss aux participants ; au risque de me voir trait de tous les noms doiseaux, je vais me permettre de parler seulement des thmes qui correspondent mes proccupations actuelles. Dans un premier temps, on a eu une table ronde avec Michel Soukar, Michle Duvivier Pierre-Louis et Chavannes Jean-Baptiste autour du thme de la souverainet. Pour souverainet alimentaire. Aprs avoir fait la distinction entre scurit alimentaire et souverainet alimentaire, il a rappel que ce dernier concept a t introduit par lorganisation Via Campesina en 1996 lors dune confrence de la FAO Rome, mais que depuis il a fait son chemin. Une seconde table ronde avait pour thme gnral le foncier. Elle runissait Joa Pedro Stedile de Via Campesina Camille Chalmers et Bernard Ethart. Aprs que le Brsilien ait expos la vision de Via Campesina dune vraie rforme agraire, Camille Chalmers a prsent ce que serait une rforme agraire intgrale en Hati, tandis que Bernard Ethart exposait le virage pris par lINARA devant lvidence quil ny avait aucune volont politique de raliser une rforme agraire en Hati. Il a aussi mis en garde contre ce projet de raliser une rforme foncire annonc il y a quelques mois. Mais cest au cours de la troisime journe du congrs que nous avons eu une confrence qui peut tre considre tables rondes de la veille. Je veux parler de la prsentation dun projet de socit paysan par Jean Claude Chrubin. Etant donn que je me propose de revenir sur ce projet et surtout doffrir un outil qui peut permettre de loprationnaliser, je me rserve dy revenir une prochaine occasion. Bernard Ethart Choisissons maintenant le cadre dans lequel ils se retrouvent : un aroport, en pleine rue dans une ville europenne, en Hati. Enfin chers amis lecteurs, chez nous nous avons un travail norme faire en ce sens. Jimagine que notre ultime option est de travailler pour vaincre nos phobies, nous dfaire de nos peurs et faire de notre mieux pour ne jamais prjuger partir des apparences. Notre pass de colonie franaise qui a fait de nous une socit dont le fonctionnement est bas sur la diffrentiation pidermique linintelligence et lgosme de nos dirigeants ainsi que notre indolence collective, ont fait de nous une socit incapable de lutter pour radiquer la pauvret, aussi bien intellectuelle quconomique et dans laquelle les apparences sont la base du jugement port La fte MPP Papaye Table ronde au cours du sommet (photos B.E.)

PAGE 14

Page 14 LES JEUX Solutions de la semaine pass eKANDJARS EVADA#AL NEUTRINO YU##AR#V AGRUME#A TLALOC#Q TE#EG#MU ARABIQUE Visitez Haiti en Marche sur Internet au www.haitienmarche.com 18LES JEUX DE BERNARD TAURIN SAURIN SAURIS SOURIS SOUCIS DOUCIS DOUCES SCRABBLEArrangez les sept lettres ci-dessous pour former un mot franais Solutions de la semaine passePALMUREBOILLE PETRIE C T C I O N ASolutions de la semaine passe: LES JEUX DE BERNARD Allez de BOILLE, PETRIE en utilisant des mots du du vocabulaire franais, et ne changeant quune lettre par ligne.Mots Mls T I N X B O P M P A L E N R G P K A L O C H A V O U O T U S X R D A Q L A T A L I A L O L A T A I C E P E S S A H U P E A O M L S H P B N L G K B I O S U A A E H O E A C O S G K N I S R T U D C U M T E B Z M O F S T A Q S M I R U O P I O I L A I L A T A L B A R A A Y T V I F M P G E T O C E T N E P E N L I B A N N A D I L W A M S T A R O C H H A C H A N A O A I D A L A D H A N O U K A S K T I J F F I R A M E A U X S D C A J U P A H K A M M U S ATrouvez 24 Ftes Bouddhistes, Chretiennes, Juives et Musulmanes dans le carr ci-dessus Le samedi 23 mars 2013 ramne le 90e anniversaire du Racing Club hatien (RCH) communment appel le Vieux lion Le Racing Club hatien est une quipe de football qui a jou pendant longtemps en premire division nationale depuis sa fondation en Mars 1923, mais qui a volu pendant plusieurs saisons en 2 e division, notamment la saison 2012 ce qui fait quelle a ft ses 89 ans dans lenfer et a mme failli clbrer ses 90 ans hors de llite du football national. Club au palmars garni de plus dune vingtaine de titres de champion national, qui a remport la coupe CONCACAF des clubs en 1963 et qui a hberg nombre des meilleurs joueurs de tous les temps du football hatien, dont Guy St Vil, Marion et Fito Landre, Antoine Tassy, capitaine de lquipe championne de 1963, Jean Mary Louis, Claude Barthelemy, Gerald Romulus, Goebbels Cadet, Chrismonor Thelusma ou Patrick Nertilus pour ne citer que ceux-l. Hlas! malgr toute cete armada de titres et de grands joueurs, les champions nationaux 2009 fteront leurs 90 ans dans la rue. Pas un sige social, pas une salle dexposition voire un camp dentrainement ou un mini stade pour recevoir ses matchs Ce nest pas le fait du Racing cest tout le football hatien qui sombre depuis longtemps dans lamateurisme, qui est pratiqu dans des conditions de prcarits insenses, quoiquil en soit dans la tte des dirigeants qui se sont succds la tte du club le plus populaire du pays, il nest jamais venu lide quun club de football est une entreprise qui est responsable delle-mme et de son avenir. Bien dommage que tous ceux qui se croient tre des dirigeants de football dans notre pays assimilent trop le sport lvangile qui ne saltre jamais. Rappelons que le Racing est actuellement dirig par Emmanuel Mnard, le directeur de la Radio Television Nationale dHati titre de prsident et Maxime Moussignac, directeur de la Radio tlvision Energie, secrtaire gnral. Heureux Anniversaire, Racing a va mal pour Hati Aprs avoir t dfait lors de ses deux derniers matchs tests contre respectivement la slection chilienne et la slection bolivienne, les Grenadiers ont nouveau mordu la poussire Mascate, la capitale du Oman le 20 mars dernier en match amical par 3 buts a zro. Avec un groupe rduit 14 aprs plusieurs forfaits, les poulains de Isral Blake Cantero nont pas pu enregistrer une 4 e victoire contre une slection asiatique, les coquipiers de Fucien Brunel nont pu faire mieux que limiter les dgts. Cette dfaite fait planer pas mal de doutes dans la tte des fans hatiens qui se demandent est-ce que lon ne va pas essuyer un nouveau dbcle lors du prochain Gold Cup qui est seulement 3 mois dici. Reste savoir si lespoir renatra dans le camp hatien contre la slection dominicaine de football que lquipe hatienne devait affronter le dimanche 24 mars en attendant quelle se mesure la slection championne du monde et dEurope en titre, lEspagne, le 8 juin prochain A Rio au Brsil. == == === === == == === === == == === === == == aura lieu le 6 dcembre dans la ville brsilienne de Costa do Saupe (13h, heures locales). Par ailleurs, le tirage des groupes pour les liminatoires de la Coupe du monde 2018 en Russie se droulera Saint-Petersbourg les 24 et 25 juillet 2015. 2-0 Le Brsil a t tenu en chec par lItalie (2-2), en match amical Genve. Les Auriverde ont pourtant men 2-0 par Fred (33e) et Oscar (42e) avant que les Azzurri ngalisent en trois minutes par De Rossi (54e) et Balotelli (57e) Le Brsil a t tenu en chec par lItalie (2-2), en match amical Genve. Pourtant, aux yeux de Scolari il y a beaucoup plus de positif et Neymar a fait un de ses meilleurs matches. Source Eurosport LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI Il est port la connaissance du public quun jugement en date du seize (16) Janvier deux mille treize a t rendu par le Tribunal de Paix de Cabaret en faveur de la dame Marie Ghislne MORNEY contre le sieur Rouby Jean LOUIS, dont le dispositif est ainsi conu : PAR CES CAUSES ET MOTIFS, le Tribunal maintient le dfaut, constate que les pices dposs sont conformes la loi sur larpentage ; ordonne la poursuite de lop ration ; reconnait que le cit a intrts ; commet lhuissier Joseph Frisner FRANCOIS de Ainsi jug et prononc par nous, Me. Jean Guilloux MAXIMILIEN, juge en audience civile du mercredi seize Janvier deux mille treize, assist du citoyen Gino Il est ordonn tous Huissier. En foi de quoi Cabinet LOLO et Associs Par : Mes. Eddy Joseph Esprance Nelson, et Harry Jean Baptiste et Me. Guy Hyppolite. LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI Le Tribunal de Premire Instance de Port-au-Prince, comptemment runi au Palais de Justice de cette ville a rendu un jugement suivant entre : Le sieur Annso PANDACHE, la partie demanderesse et la dame Marie Yolette BRIZARD dont le dispositif dudit jugement est ainsi conu : PAR CES MOTIFS, Le Tribunal, aprs dlibration et sur les conclusions du Ministre Public, accueille laction du sieur Annso PANDACHE, en la forme ; Maintient le dfaut faute de comparaitre octroy laudience du vendredi vingt-deux (22) Fvrier deux mille treize (2013) contre la dame Annso PANDACHE ne Marie Yolette BRIZARD ; Admet le divorce du demandeur davec son pouse pour injures graves et publiques prvues larticle 217 du code civil Hatien ; prononce la dissolution des liens matrimoniaux ayant Nord de Port-au-Prince de transcrire sur les registres ce destin, le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera publi dans lun des quotidiens sditant la capitale, sous peine de dommages intrts envers les tiers ; commet lhuissier Clerbrun FAURE de ce RENDU DE NOUS, Gerty Lon ALEXIS, au Tribunal de Premire Instance du ressort de Port-au-Prince, ce vendredi premier (01) Mars 2013, en prsence du Substitut Il est ordonn En foi de quoi, Pour la Publication : Le Cabinet LAMOUR & ASSOCIS. Mathieu THODORE, Av. LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI Par ces motifs: Le Tribunal jugeant a charge dappel statuant sur larticle 49 CPC maintient le dfaut octroy laudience contre les cits pour faute de conclure. En consquence ordonne dexpulsion des cits chacun dix mille gourdes de dommages et intrts et aux honoraires de lavocat, ordonne lexcution provisoire nonobstant toutes voies de recours ou dfense dexcuter. Donn de nous, Me. Michelet Jean Av. juge de Paix supplant du Tribunal de Paix de Montrouis en audience publique du jeudi 28 Fvrier 2012, en prsence du sieur Pour ordre de Publication : Rmy CAJUSTE, Av. Ordonne lexcution provisoire nonobstant toutes voies de Nif : 004-198-350-0 ; Publique du jeudi 28 Fvrier 2012, en prsence du sieur Julien.

PAGE 15

Page 15 TI GOUT PA TI GOUT ak Jan Mapou Sa pral f 57 ane (1956-2013) depi edikat ameriken Benjamin Bloom ansanm ak ekip edikat pary li te pibliye Nechl Bloom (Bloom Taxonomy ) yo a. Se yon sistm ki tabli 3 gwo domn nan jan moun aprann. Premye domn nan rele Domn Kgnitif, kote se sl rannman entelktyl nt ki konte. Rannman entelktyl ak Bloom separe Domn kgnitif an plizy kategori ki sanble ak bawo yon nechl, kote mouvman monte-desann, ale-vini, soti anba ale nan fetay, retounen desann ap ft. Se sa ki f mwen rele sistm nan Nechl Bloom soti nan kapasite sonje, glise sou kapasite resite, jouk rive nan fetay kapasite kreye ap dewoule sou nechl la. Nan kout kat la, nou pa pral f pys rale long sou lt 2 domn yo. Jounen alkile, nou kapab itilize Nechl Bloom toupatou, lakay, nan lekl, nan lakou, nan mache, nan legliz, nan travay, nan Pal, nan Palman, anba peristil, nan mitan zanmi ak ennmi, oswa nan lari a menm pou ede granmon tankou timon manbre rannman Bloom ap pale a. Se fasil nou pral rekont plimay rannman yo konprann yo, epitou agrandi kapasite pou yo chache poze epi rezoud pwoblm ki part devan yo. Lekl ka svi ak Nechl Bloom pou kategorize bivize oswa objektif chak leson anseyan yo vle anseye nan salklas yo; konsa, edikat ap ka pran pz ak fond konesans, l yo poze elv kesyon pou yo chache konn tout detay, ogmante konprann yo pou pmt yo poze epi rezoud pwoblm fanmi an genyen antre yo-menm nan. Peristil ka svi ak Nechl Bloom pou suiv menm ekzanp lekl ak fanmi nou sot bay la yo, pou yo ka poze epi rezoud pwp pwoblm pa yo tou. Karebare, se tout sekt nan sosyete a nap mande pou foure abitid svi ak Nechl Bloom nan tout sa yap f. Metd la annd epi li pisan, paske menmsi li pa ta ede rezoud yon pwoblm, li toujou kite moun ki annaf anba plis limy ak plis konprann sou nati pwoblm yo dwe rezoud. Nechl Bloom ft ak 6 bawo: bawo Konesans, bawo Konprann, bawo Aplikasyon, bawo Analiz, bawo Sentz, epi bawo ap f andedan svo li, l lap boule ak nenpt konsp, reponn yon kesyon, ekri yon tks, chache poze oswa rezoud yon pwoblm. Si nou lote 6 bawo yo f yo tounen 2 lo, yap ban nou pa jwenn pys modl keksyon ki ede li itilize kreyativite kgnitif li pou li kreye nouvote, oswa pou li ka konekte konesans li aprann ak lavi a. Konsa tou, li pa rive konprann ki konsekans sa genyen pou sosyete a, sou pwp tt li; oubyen ank, kalite relasyon tl konsp nan istwa genyen ak tl lt konsp nan matematik, nan syans natirl ak ijyn. Sl sa anseyan an mande elv la pou li f an plis, se pwouve li te tande epi li te konprann sa li te anseye li a. Lo Bawoaprann nan, men pa avk menm djanmte bawo-sentz mande pou elv la f li a (voye zye sou deskripsyon pi devan yo). Anba abitid depliye, detdye selil nan svo ak svl li, jouk li rive wose al layite pi lwen, pi wo, pi fon, pi di nan jaden konesans. Tan se ta anseyan a pou abitye ak vokabil ki ka ede nou ankadre kesyon ak aktivite nou dwe mete anbranl yo. Pati Modl Kesyon an ban nou ekzanp kk modl kesyon nou ka poze pou ede nou demaye tout lide ki tdye andedan vant yon pwoblm nou dwe rezoud san plan. Piga bliye taye kesyon ki byen mache ak chak sij, chak konsp, chak pwoblm, oswa chak gwoup moun nou annaf ak yo yo. Annou suiv seksyon anba yo, pou nou ka jwenn deskripsyon 6 bawo Nechl Bloom nan andedan 2 lo nou sot mete yo a. konesans, bawo konpreyansyon ak bawo aplikasyon. Sa ki f yo wwt, se paske yo manke pouse elv la pou li antre nan fon fon limenm pou li ka jwenn repons kesyon ak solisyon pwoblm ki part devan li. Ann al kontinye gade kisa elv la f, l li monte sou bawo LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI PAR CES MOTIFS, le Tribunal, aprs examen, le Ministre Public entendu, dclare fonde ladite action ; Admet en consquence le divorce du sieur Rginald BRUNEL ALCENAT davec son pouse ne Nancy NOEL pour injures graves et publiques aux torts de lpouse ; Prononce la dissolution des liens matrimoniaux existant entre lesdits crire sur les registres ce destins le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la Capitale sous peine de dommages-intrts envers les tiers sil y chet ; commet lhuissier Canal GABRIEL` de ce Tribunal pour la AINSI JUG ET PRONONC par nous, Marlne Bernard DELVA, juge en audience civile, ordinaire et publique du jeudi sept Fvrier deux mille treize, en prsence de Me Joseph ELYSE JEAN-LOUIS, Substitut du Commissaire du Gouvernement de Il est ordonn ..etc En foi de quoi .etc Pour la Publication Me Achille P. JOSEPH LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI PAR CES MOTIFS: le Tribunal, aprs examen sur les conclusions du Ministre Public, maintient le dfaut octroy contre la dfenderesse laudience prcite ; pour le PAUL davec son pouse ne Myrlande DONNE pour abandon du toit marital. Prononce la de lEtat Civil de Pointe--Raquettes de transcrire dans les registres ce destins le dis positif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens dditant la capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers sil y chet. Compense Ainsi jug et prononc par nous, Me Jacques Hermon CONSTANT, juge en audience civile et publique en date du Trois Juin deux mille Onze, en prsence de Me. Jean Claude DABREZIL, Substitut du Commissaire du Gouvernement de ce ressort avec IL est ordonn etc En foi de quoi etc Lormeau MAXAU LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI Le Tribunal de Premire Instance de Port-au-Prince, comptemment runi au Palais de Justice de cette ville a rendu un jugement suivant entre : Le sieur Annso PANDACHE, la partie demanderesse et la dame Marie Yolette BRIZARD dont le dispositif dudit jugement est ainsi conu : PAR CES MOTIFS, Le Tribunal, aprs dlibration et sur les conclusions du Ministre Public, accueille laction du sieur Annso PANDACHE, en la forme ; Maintient le dfaut faute de comparaitre octroy laudience du vendredi vingt-deux (22) Fvrier deux mille treize (2013) contre la dame Annso PANDACHE ne Marie Yolette BRIZARD ; Admet le divorce du demandeur davec son pouse pour injures graves et publiques prvues larticle 217 du code civil Hatien ; prononce la dissolution des liens matrimoniaux ayant Nord de Port-au-Prince de transcrire sur les registres ce destin, le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera publi dans lun des quotidiens sditant la capitale, sous peine de dommages intrts envers les tiers ; commet lhuissier Clerbrun FAURE de ce RENDU DE NOUS, Gerty Lon ALEXIS, au Tribunal de Premire Instance du ressort de Port-au-Prince, ce vendredi premier (01) Mars 2013, en prsence du Substitut Il est ordonn En foi de quoi Ainsi sign .. Pour la Publication : Le Cabinet LAMOUR & ASSOCIS. Mathieu THODORE, Av. LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI Avis de Publication la requte du sieur Fitz-Grald PIERRE, propritaire, 829-0316, ayant pour avocat Me. Peter Reynold DELCINE du Barreau de Port-au-Prince, de domicile au cabinet dudit Avocat sis au 14, BLVD Toussaint Louverture, Route de laroport, 2 tage et au Barreau de Port-au-Prince sis au no. 8, BLVD Harry Truman( Ancien local de lUSAID). Par ces motifs, le Tribunal aprs examen, le Ministre Public entendu, maintient de ladite action, admet en consquence le divorce du sieur Fitz Gerald PIERRE, davec son pouse ne Sabine LIMAGE pour injures graves et publiques aux torts de lpouse ; prononce la dissolution des liens matrimoniaux existant entre lesdits poux ; ordonne ce destins, le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers sil y ment ; compense les dpens. Ainsi jug et prononc par nous, Marleine Bernard DELVA, juge en audience civile ordinaire et publique du jeudi vingt neuf Novembre deux mille douze en prsence de Me. Joseph Elyse JEAN-LOUIS, Substitut du Commissaire du Gouvernement de ce Il est ordonn tous les huissiers sur ce requis de mettre le prsent jugement lgalement requis. susdits. Ainsi sign : Marleine Bernard DELVA et Joseph PIERRE-LOUIs. Me. Peter Reynold DELCINE, Av. ak zye yo, chache konprann kijan sistm nan mache; apresa, nou mt ale dirk dirk nan bawo nou bezwen an pou ede nou boule ak sitiyasyon nou vle rezoud la, pazapa anba lanp tout etap nou dwe suiv yo. Itilize pati chwazi kijan matche sonje, raple seleksyone eple kil kimoun idantifye site rakonte montre di kikote pouki twouve f yon lis sote anskle kisa kils Kisa ye? / Kisa mango ye? Kijanye? / Kijan mango a ye ? Kikote ye? / Kikote mango a ye? Kil te rive? / Kil mango a te rive ? Kijan te pase? / Kijan mango a te pase? Kijan ou ta esplike? / Kijan ou ta eksplike nou mango a? Pouki ou te?/ Pouki ou te pran mango a? Kijan ou ta dekri?/ Kijan ou ta dekri mango a? Kil ou te ?/ Kil ou te pran mango a? ske ou ka raple w? ske ou ka raple w mango a? Kijan ou ta montre?/ Kijan ou ta montre nou mango a? ske ou ka seleksyone?/ ske ou ka seleksyone mango a? Kimoun ki te akt prensipal? / Kimoun ki te enterese nan mango a? ske ou ka site twa? / ske ou ka site non twa kalite mango? Kils ou te? / Kils mango ou te pran an? Kimoun ki te? / Kimoun ki te ba ou mango a? demonte yo pakanpak. Anseyan an mande elv la layite abstraksyon 1987 la ki deklare fk Ayiti gen yon akademi kreyl? Anba kesyon Baze sou sa ou konnen sou istwa lang kreyl ayisyen an, kijan ou panse gouvnman opouvwa a ak piblik ayisyen an pral reyaji si leta ta tabli akademi kreyl la? Pare pou ou ka diskite rezon ki f kesyon sa a ka bay divs reyaksyon nan mitan elv yo. W pa w, dezym kesyon an pral ekzije elv yo detdye svo ak svl yo pou yo ka reponn, alske premye kesyon an se ekzsis memwa slman li te f elv yo f. Mwen f Gid sa a pou tout moun, li rive tonbe anba men Konesans: konesans se premye bawo. Konesans egal-ego ak sonje, swa nan rekont, swa nan resite (Bloom et al., 1956, p.62). Elv la konn bat bt, memorize tout sa li te aprann anvan; kidonk, li etidye pak tout f reyl, tout tm, tout konsp, tout kesyon ak repons yo, epi tout pwoblm ak solisyon yo. Elv la pa bezwen anpil tan ni anpil mo pou li reponn yon kesyon konesans, epitou repons lan rachitik, san pys rap ditou ak elv la li-menm km aprenan, km moun. Ou ta di, elv la km reponn oswa rann anseyan an ekzakteman sa li te anseye li a toupi. Parekzanp, anseyan an ka mande, Konbyen kote yon kare, oswa yon rektang genyen?

PAGE 16

Page 16 BACK PAGE la volont et le dvouement de Michel Forst dans la lutte pour le respect des droits humains en Hati, il revient, selon le directeur excutif du RNDDH, aux Hatiens de prendre leur destin en main en ce sens. HPN Port-au-Prince, le dimanche 24 mars 2013 Dans le souci de rester attentif aux revendications de la population, le Premier ministre, Laurent Salvador Lamothe, sest entretenu, le samedi 23 mars, avec un parterre dorganisations communautaires Kenskoff, dans la localit de Furcy o plusieurs milliers de personnes ont rpondu lappel du Chef du Gouvernement. Le Premier ministre Lamothe qui a eu des changes fructueux avec les Kenscovites, en conomique et Sociale(FAES) Klaus Eberwein, de 1500 kits de semences aux agriculteurs, de 1500 panye solidarite aux femmes, de 2000 coupons permettant aux mres de famille dintgrer le volet ti manman cheri du Plan National dAssistance Sociale EDE-PP de 1500 plats chauds et de plusieurs centaines de tlphones cellulaires offerts par la compagnie Natcom et la remise des cls de quinze (15) motocyclettes aux CASECs Ces activits, a rappel le Chef du Gouvernement, font partie intgrantes des programmes sociaux mis en place par lAdministration Martelly/Lamothe pour allger la souffrance des couches vulnrables notamment, les vieillards et les handicaps. diverses rgions du pays a-t-il annonc. travers le Plan National dAssistance Sociale (EDE-PP) qui touche les 10 dpartements gographiques, lAdministration Martelly/Lamothe entend apporter dclar le Premier ministre qui sexprimait au micro des journalistes prsents en la circonstance. Accompagn entre autres, du ministre de lIntrieur et des Collectivits Territoriales, David Bazile; du ministre des Affaires sociales et du Travail, Charles Jean-Jacques; du ministre la paysannerie dlgue auprs de la Primature, Marie Mimose Flix; du dput de Kenskoff Andr-Gustave Louis et des reprsentants de la communaut internationale, le Chef du Gouvernement a cout attentivement les dolances des habitants de Furcy et ses environs et promet de les acheminer au prochain Conseil des ministres lattention du Chef de ltat et des membres du Gouvernement. Par ailleurs, lAmbassadeur Kenji Kuratomi du Japon et le Charg daffaires du Venezuela Luis Jos Quiyada Garcia qui sadressaient aussi, aux organisations communautaires, ont salu cette initiative du Gouvernement visant dialoguer avec les citoyens et les citoyennes, qui constitue selon eux, une grande premire dans lhistoire de la gouvernance de ce pays. Ils en ont saisi loccasion pour ritrer lengagement de leurs pays de renforcer leurs cooprations avec Hati.