<%BANNER%>

DLOC



Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION PDF VIEWER
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00527
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: 03-13-2013
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869
System ID: UF00098809:00550

Downloads

This item is only available as the following downloads:

( PDF )


Full Text

PAGE 1

une convocation Jean Dominique Pourquoi Chavez Hati JACMEL, 9 Mars Chavez est mort. Petrocaribe peut cesser de couler tout moment. Hati va tre nouveau abandonne elle seule. Voil ce qui se lit partout. Cela sappelle bien sr libert de linformation. Mais est-ce tout ? Point du tout. Non, les charognards constamment nous guettent. Comme un quilibriste toute lironie mordante dun tombera pas ? Dire que nous faisons aussi le jeu sans le MEYER, 9 Mars Jamais la ligne de dmarcation navait t aussi claire entre le Nord et le Sud qu loccasion des funrailles du prsident du Venezuela, Hugo Chavez. Plus dune trentaine de chefs dEtat et de gouvernement venus Caracas, en majorit des pays sud-amricains et caribens (outre liranien Ahmadinejad), tandis que les Etats-Unis et lEurope occidentale se sont faits reprsenter un niveau symbolique et presque inaperu. Mais il y a pire. La Maison Blanche du prsident Obama a salu la mort du dirigeant vnzulien dun Hati : Hati : Port-au-Prince, le 7 mars 2013 (AHP) L`ancien prsident Ren Prval a rpondu le jeudi 7 mars aux questions du juge Iviquel Dabrsil, qui conduit l`enqute sur l`assassinat le 3 avril 2000 du PDG de Radio Hati Inter Jean Lopold Dominique pays de rve, pays damour, dit la chanson. Et ce nest pas faux pour peu que lon regarde autour de nous avec des yeux moins alins par les problmes du quotidien. ( ( ( de Jean Dominique assassin depuis 13 ans sans la moindre solution alors que nous voici devant deux nouveaux cas qui probablement niront eux non plus pas bien loin. Mme sil sagit des deux plus importants PRINCE, 6 Mars Dabord le gouvernement hatien a une bonne raction en dcrtant 3 jours de deuil national. Il nen faut pas moins pour honorer la mmoire du plus grand ami dHati depuis toujours. Le prsident du Venezuela, Hugo Chavez, emport par un cancer. Il Cest tout Hati qui est travers par une immense motion. Ainsi que sa diaspora. Manifestation dtudiants hatiens en mmoire de Hugo Chavez (photo Thony Blizaire) Le Prsident Martelly et le Premier ministre Lamothe partant pour les funrailles de Hugo Chavez au Venezuela Le prsident Chavez lors de sa mmorable visite en Hati en 2007 (archives Ambassade du Venezuela) Ren Prval peu bavard comme son habitude sortant du cabinet dinstruction (photo Thony Blizaire) Jean Claude Duvalier dans une rare apparition au tribunal le 28 fvrier dernier (photo Hati en Marche)

PAGE 2

Page 2 EN PLUS ... Le Ministre de la Justice et de la Scurit Publique tient informer lopinion publique en gnral et la presse en particulier que, dans le cadre de ses prrogatives constitutionnelles, le Chef de lEtat a accord grce pleine et entire plus de 100 condamns de droit commun. Un Arrt de commutation de peine a t galement pris en faveur de quatre (4) femmes condamnes perptuit. Il sagit dune mesure mesure prise par le Prsident de la Rpublique, sur rapport du Ministre de la Justice et de la Scurit publique, appartiennent tous les dpartements du pays. les maladies sexuellement transmissibles, la prvention de la transmission du VIH mre-enfant, et des tests gratuits de dpistage de lsions de lappareil uro-gnital. 12 janvier 2010. Malgr son tat de dlabrement, on y ralisait en moyenne 6.000 travaux comprennent la rfection du toit, la mise en place dun nouveau rseau de distribution deau, la rhabilitation du systme lectrique, linstallation de ventilateurs. Lintgralit des peintures internes et externes ont t refaites. dquipements pour complter les travaux de rnovation. En plus de lexcution de ces travaux, lUSAID a fourni une gnratrice, un inverter et des batteries qui serviront alimenter en nergie les trois salles dopration et la salle daccouchement, ainsi que pour tous les personnels de la maternit y compris pour les mdecins obsttriciens, les etc. Cette rhabilitation et le matriel offert donneront aux employs de la maternit de meilleures conditions de travail et permettront ainsi de rduire la mortalit maternelle et infantile. les rgions dHati. Chaque anne, environ 70.000 personnes y reoivent des soins de sant un cot abordable. se droule cette anne du 6 au 20 mars, en prsence de diverses personnalits, dont lAmbassadeur du Canada, Henri Paul Normandin, de la reprsentante de Lors de son allocution, la ministre de la culture, Mme Josette Darguste a fait rencontrer et resserrer les liens qui les unissent. mener dans les profondeurs du pass. La langue permet de retracer les origines et les notre appartenance commune une langue. Cest aussi une exprience culturelle et une pour sa part M. Henri Paul Normandin, ambassadeur du Canada en Hati. Le diplomate canadien a indiqu que son pays contribue de plusieurs faons dans cette quinzaine, particulirement au niveau littraire avec une crivaine canadienne, et au est alle progressivement au devant de la jeunesse hatienne. Intervenant son tour, le Directeur gnral du ministre des Affaires trangres et des mettre laccent sur limportance que Haiti accorde dans la diversit culturelle. M. Belfort a fait savoir que le gouvernement haitien est trs sensible aux relations de partenariat qui doivent exister entre la langue franaise et les langues nationales. Par ailleurs, il a souhait dj une bonne participation tous ceux-l qui ont rendu possible Port-au-Prince, jeudi 7 Mars 2013 : Le Bureau de Communication de la Prsidence informe le public en gnral et la presse en particulier que par arrts prsidentiels, les nominations suivantes ont t effectues au sein de ladministration publique : respectivement, Prsident, et Membres du Conseil municipal de Petite Rivire, Dpartement de lArtibonite, jusqu la tenue des prochaines lections. respectivement Prsident et Membres du Conseil municipal de Grand-Goave, jusqu la tenue des prochaines lections. Lex-prsident Ren Prval sest prsent le jeudi 7 mars au cabinet du juge du journaliste Jean Lopold Dominique. premire dame Elizabeth D. Prval. Le journaliste Jean Dominique, ainsi que le gardien de Radio Hati Inter, Jean Claude Louissaint, ont t tus le 3 avril 2000 dans la cour de la station, Delmas. Ren Prval na fait aucun commentaire en laissant le bureau du juge. Lancien prsident amricain Bill Clinton la tte dune dlgation dinvestisseurs agricoles est en Hati les 10 et 11 mars, en vue de visiter des sites mettant en valeur le secteur agricole hatien. Selon un communiqu de la fondation Clinton, celui-ci au cours de son sjour Plus tard, M. Clinton se rendra limmeuble North Coast Development, o il visitera le btiment central et les champs avoisinants. de lheure : larrestation de Clifford Brandt et, mais oui, le dossier Jean Claude Duvalier. Dans une dernire manuvre dilatoire, on apprend que lex-prsident vie est tomb devant la cour dappel Port-au-Prince et quil est hospitalis. Cest tellement une manuvre que la source qui a gliss la nouvelle lagence locale HPN a not : mais si le tribunal insiste, il sera oblig de se prsenter. Eh oui Si la justice hatienne tait srieuse, en mme temps quelle veut ressusciter lenqute sur lassassinat de Jean Dominique cela lui serait encore plus facile de faire dboucher linculpation de Clifford Brandt devant la justice pnale. Mais aprs un dmarrage sur les chapeaux de roue, le dossier Brandt sest brusquement enlis. Pourtant il sagit de criminalit organise on ne peut plus. Clifford Brandt, rejeton dune des plus grandes dynasties des hauts cadres de la police nationale et probablement aussi de nombreux complices dans diffrentes catgories sociales. Et non des moindres. Car qui dit criminalit organise dit trafic darmes et aussi blanchiment. Mais lenqute a stopp net, aussi subitement quelle avait t annonce. Ne dit-on pas dailleurs que ctait sur une instruction formelle des Etats-Unis. Sinon comme la not le reprsentant dAmnesty International lors de laudition de Duvalier : en Hati les riches et les puissants ont toujours t au-dessus des lois Et si ce nest Clifford Brandt luimme dj en taule (on pourrait presque dire ironiquement : par erreur !), eh bien ce sont dautres quil risquerait de mouiller ou quil aurait mentionn lors des interrogatoires. un phnomne rgional il existe une comme on la prsent rcemment lors du sommet Port-au-Prince des chefs dEtat et de gouvernement de la Caricom derniers. sa) peut venir de trs trs haut. Et aussi de trs trs loin. Par contre le cas de Baby Doc est totalement diffrent. Plus que a, petit, tout petit, minable. En effet, voici un bonhomme qui a, qui a laiss mourir et pourrir des centaines de compatriotes dans les prisons du rgime vie, qui sest fait dsigner tout ce temps-l (ne riez pas !) sous lappellation armes dHati, et qui ne peut rsister une audition de quelques heures devant un juge sans tomber en syncope. Sans quon soit oblig de faire venir lambulance. Comme le coupeur de tte professionnel qui ne peut rsister la vue du sang Cest le cas de dire comme dans chose de pourri au royaume non du Comment peut-on tre tomb si bas ? Non pas lui mais nous les Hatiens. Comment a-t-on pu accepter a ? Et comment une bonne majorit peut-elle aujourdhui encore assister aussi indiffrents ce spectacle ? Car avant toute chose il ressort Et rien dautre. Mais cest aussi par l quon compte le faire chapper aux sanctions quil mrite. Aujourdhui hospitalis pour ne pas se prsenter nouveau au tribunal. Et si la pression des anciennes victimes et des organisations des droits humains nationales et internationales persiste, le faire partir du pays en catimini. Se sauver une nouvelle mystrieusement quil tait revenu en de dollars emports dans ses bagages le 7 mental) aurait bazard dans les bars de la marques de voiture les plus luxueuses Ainsi bien entendu que dans des rivires de diamants pour les femmes de sa vie. Car un autre point signaler, cest que Bb Doc ne mrite pas un autre nom que celui en effet de bb, gros bb. Dabord sa mre, Simone Ovide Duvalier, Manman Simone. Pour pouser une femme, la Michle Bennet, il a fallu dabord que cellegrand journaliste de lpoque, Grard de Catalogne, avait dailleurs surnomm en la poursuivant dans les couloirs du palais national avec une machette la main. Cependant la diablesse Michle, une fois en exil, ne put supporter longtemps son pleutre de mari. Aprs lavoir dpouill dune bonne partie de la fortune dtourne du trsor public hatien, elle lenvoya patre. Cest bien le mot. autre femme-cravache qui menait lternel Bb. Vronique Roy. A un moment le juge dut intervenir pour dire cette dernire : mais madame laissez le rpondre Vronique Roy a assist laudition avec son gros carnet de notes. Commentaires dun observateur : quon lui enlve cette femme, et le bonhomme se dgonfle comme une oui du vent, comme cela a toujours t. Celle-ci na srement pas depuis dj trop longtemps. Par contre cest nous quelle a sous-estims. En pensant que les Hatiens peuvent revenir, comme disait lautre, leur vomi. Sous prtexte que les choses ne se sont pas amliores aussi vite quon ( Hati en Marche Port-au-Prince Miami th ( ( Le lundi 11 mars, la dlgation devait se rendre lusine de

PAGE 3

Page 3 et du gardien de la station, Jean-Claude Louissaint. Rappelant que l`instruction est secrte, l`ex-chef d`Etat qui n`a pas voulu rapporter les termes de sa conversation tmoin. Pour justifier son refus den dire plus, il a fait savoir qu` sa sortie du tribunal, il allait rendre visite l`ambassadeur du Venezuela en Hati, Jose Antonio Camino Gonzalez, pour lui tmoigner de sa solidarit aprs le dcs mardi du prsident Hugo Chavez des suites dun cancer. Des dizaines de partisans de l`ex-prsident se trouvaient devant le tribunal pour lui manifester leur soutien HPN Un adulte amricain dans le Michigan aux Etats-Unis a t reconnu coupable jeudi dernier par un jury fdral Miami davoir abus sexuellement denfants hatiens. Ces enfants vivaient dans un centre que dirigeait le ressortissant amricain en Hati. Le jury aprs 90 minutes de dlibrations, a reconnu Matthew Andrew Carter coupable dabus sexuels sur des enfants. Andrew Carter faisait souvent le voyage entre Hati 2011 laroport international de Miami. Comme chaque anne pareille poque, la UNIBANK vient dposer aux pieds de ses clients en particulier et de tous les hatiens en gnral, ses vux de Bonheur, de Sant et de Prosprit. Nous venons aussi les remercier de la confiance quils nous ont donne depuis notre fondation il y a vingt ans et nous promettons que notre gestion sera toujours saine, prudente et transparente. A nos centaines de milliers de clients et ceux qui ne le sont pas encore, nous renouvelons notre invitation : FAISONS ROUTE ENSEMBLE www.unibankhaiti.com M eill e urs V ux2 0 1 3UB01_CRF_12121901_11239-11 convocation de l`ancien chef d`Etat qu`il assimile de la perscution politique. Dans une interview lAHP, le porte-parole de la plateforme Inite, Sorel Jacinthe, a une nouvelle fois dnonc un complot du pouvoir pour tenter daffaiblir les formations politiques qui disposent de la plus grande capacit de mobilisation. `` Ils savent que certaines formations sont en pourparlers dans le cadre des lections venir. Pris de panique, ils sont aujourdhui prts tout`` a dit lancien prsident de la chambre basse qui appelle la population a la vigilance. Il a dans le mme temps dplor le fait que des collgues du parlement se laissent manipuler au nom d intrts personnels, au dtriment des intrts collectifs. Des anciens rsidents du centre Morning Star Center Matthew Andrew Carter avait forc des enfants accomplir avec lui des actes sexuels. Andrew Carter avait ni toutes les allgations prononces son encontre. Son avocat a pour sa part dclar, quil ny avait pas de preuves physiques soutenant les accusations. Les procureurs ont maintenu que Carter a forc les enfants se livrer des bats sexuels avec lui, moyennant en retour de la nourriture, de vtements, des jouets et un endroit pour dormir. ( ( P-au-P, 7 mars 2013 [AlterPresse] --La cour dappel de Port-au-Prince a cout, ce jeudi 7 mars 2013, les tmoignages de deux plaignants dans le cadre des poursuites engages contre lancien dictateur Jean Claude Duvalier pour crimes contre lhumanit, constate AlterPresse. devant le tribunal les atrocits quils ont subies durant leur emprisonnement lpoque de la dictature. En tout, prs dune vingtaine de personnes avaient port plaintes pour crimes contre lhumanit contre Duvalier en 2011. Aprs cette premire audition des plaignants, la cour dappel prvoit de siger nouveau le 14 mars prochain. Jean Claude Duvalier qui tait attendu ce jeudi ne sest pas prsent. Ses avocats avancent quil serait hospitalis. Lors de la prcdente audience, Duvalier avait fait preuve dun mpris qui avait outr les plaignants ainsi que plusieurs observateurs. Inculp pour crimes contre lhumanit et crimes conomiques depuis son retour en Hati le 16 janvier 2011, surtout les parades lgard de la justice hatienne dj mise pouvait lesprer. Mais le vrai tigre nest peut-tre pas celui quon pense Il est possible que les Hatiens nobtiennent jamais trentenaire comme une maldiction. Car il est encore plus vident que lex-tyran, de plus Il semble disposer de toutes les complicits pour cela. Possible aussi que ce soit la meilleure solution pour ses complices en haut lieu Sauf que Hati reste le pays o les riches et les puissants ont toujours su chapper la justice Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince Hugo Chavez pleur en Hati comme un enfant du pays p.1 Pourquoi Hugo Chavez faisait peur au grand Nord capitaliste ? p.1 Laprs-Chavez : attachez vos ceintures p.1 Prval rpond sans problmes une convocation du juge dinstruction p.1 Duvalier rsistera-t-il lpreuve du tribunal ? p.1 Hati a tous les atouts sauf un p.1 Martelly actionne la grce prsidentielle p.2 Un ressortissant amricain condamn pour abus sexuels sur des enfants en Hati p.3 Opra : Jamie Cartright chante Carla Schuman p.12 Lconomie verte et la cration demplois p.13

PAGE 4

Page 4 UNE ANALYSE Pourquoi Chavez Or en quoi cela peut-il tant mcontenter lOccident quand celui-ci sait saccommoder dautres mais de vrais ont vid la caisse publique de leur pays jusquau dernier sou des droits humains Mais un Hugo Chavez a brouill les cartes. Ni assassin avec le couteau entre les dents comme Idi Amine reprsent ainsi dans maintes productions cinmatographiques. Ni e ( communiqu trs laconique o aucune rfrence nest faite ce dernier mais pour renouveler son support au peuple du Venezuela dans la dfense des principes dmocratiques, de lEtat de droit et du respect des droits humains Quant aux parlementaires Rpublicains, certains dbarras aurait t leur raction publique. Oui, jamais la dmarcation navait t aussi nette. Occidentaux qui boudent ou se rjouissent sous cape. De lautre, lAmrique du Sud : fraternit et dignit. Mais surtout image de cohsion. Or nest-ce pas cette mme cohsion que les pays de lUnion europenne sefforcent de conserver en ce moment face la crise conomique. Et cette mme cohsion dans laquelle le prsident Obama a propos dans son rcent discours sur lEtat de Alors ? Bien entendu Hugo Chavez drangeait plus quun autre. Par ses diatribes et ses tirades souvent lemportepice, son anti-imprialisme strident. Noublions pas que le prdcesseur dObama, le Mais son mandat renouvel au cours dlections dmocratiques tenues rgulirement (pas comme en Hati, nest-ce pas, o cest toujours la saint-glinglin, voire des lections qui doivent tre des masses qui le rlisent chaque fois parce que leurs conditions ne cessent de samliorer Mais, voil, Mr Chavez sest occup aussi et surtout de ce qui ne devrait pas le regarder. Petrocaribe pour aider des pays du mme continent mais moins riches (le Venezuela est le second producteur mondial en hydrocarbures) ne pas devenir pour 100 mais cest lexprsident du Brsil (un autre des plus grands dirigeants de notre poque et du courant actuellement e sicle), Lula da Silva, qui note dans son hommage au leader vnzulien disparu que cest A Caracas une foule monstrueuse pour accompagner le leader vnzulien sa dernire demeure Washington ou Paris. Ou qui nont laiss le pouvoir que sous la pousse de leur peuple ou chasss par les dirigeants dun pays voisin. Idi Amine Dada a brutalis le peuple ougandais, avili lAfrique. er idem. Le roi Amine sest fait porter dans un palanquin par des diplomates et des hommes daffaires europens hilares mais avides des ressources minires de lOuganda. dEstaing chasser llphant. Des clowns. Mais au service du grand maitre blanc. Donc inoffensifs. Jusqu Houphouet Boigny qui a fait venir le Pape dIvoire tait administre par ses consultants franais. prsident Georges W. Bush, a ferm les yeux sur une tentative en politique les mots avaient plus de valeur que les actes ? Acta non verba. coul il na jamais t prouv (sinon justement quen termes vagues) que celui qui a t le prsident du Venezuela pendant les quatorze dernires annes ait perscut ses adversaires politiques, viol les droits de lhomme, vid la caisse publique Chavez a t rlu par trois fois dans des lections dmocratiques. Lobservateur international des lections, Jimmy Carter, peut en tmoigner. La dernire fois en dcembre dernier. Mandat quil na pu accomplir. Et si sa popularit est reste constante cest parce quil a su amliorer les conditions de vie des masses (sant, ducation et logement). Qui peut dire le contraire ? lengagement et le dynamisme de Hugo Chavez qui ont t le principal moteur derrire le March Commun Sud-Amricain (Mercosur), mais aussi la banque rgionale (Banco del Sur) pour librer ces pays des dictats des gendarmes conomiques On pourrait ajouter que cest le Venezuela de Hugo diminuer le monopole dans la rgion des grands mdias du Nord qui font la pluie et le beau temps. Donc ce nest pas seulement amliorer les conditions des masses vnzuliennes que le prsident dfunt a utilis la manne ptrolire de son pays mais cest aussi pour consolider un dynamisme de cohsion qui se fait jour dans cette partie du monde et qui lempchera, du moins on lespre, de capoter dans le chaos o sont en train de sombrer aussi bien le monde arabe (Afrique du Nord) que lAfrique sub-saharienne. dans les grandes banques du monde occidental. Et qui seraient si importantes particulirement aujourdhui o une grave crise conomique met le Nord dvelopp genoux. Voil le vrai crime de Hugo Chavez qui fait que sont des clowns, mais ce sont nos clowns Hati en Marche, 9 Mars 2013 Ce sont des clowns mais ce sont nos clowns, dirait lautre. Dautre part, ces dirigeants doprette donnent bonne conscience lOccident sr de conserver ainsi le monopole (nous reprenons) des principes dmocratiques, de lEtat de droit et du respect Entre le sieur Woody Gentillon, propritaire demeurant et domicili Port-auGeraldy Nicolas. tillon, davec son pouse la dame ne MARIE EMMANUELLA GERALDY NICOLAS pour injures graves et publiques aux torts de lpouse. Prononce la dissolution des liens Section Sud, de transcrire sur les registres a ce destin, le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la Capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers sil y chet. Commet lhuissier CANAL Gabriel de ce Ainsi sign par nous MARLEINE BERNARD DELVA Juge en audience civile ordinaire et publique du jeudi six Dcembre deux mille douze, en prsence de Me JOSEPH ELYSEE JEAN LOUIS substitut du commissaire du gouvernement de ce ressort et avec Il est ordonn En foi de quoi Me Sidney Jean, Avocat Me Boilea Dieuveuil, Avocat

PAGE 5

Hati : ( savoir. Charognards nous mmes Parce que dans le grand spectacle du monde (cest dire aujourdhui celui que nous renvoient les grands mdias Hati. Et quon a toujours hte de la voir retrouver. faisant disparatre de lactualit (ah toujours ces maudits mdias) les vrais problmes de ces peuples On ne parle que de drones (avions sans pilote) et du participaient au mme combat (photo Thony Blizaire) Le Prsident Martelly et plus de trente chefs dEtat et de gouvernement montent la garde autour du noble cercueil Caracas disparu pour renforcer la cohsion rgionale. Pensez lUnion europenne qui a reu cette anne le Prix Nobel de la Paix pour les mmes raisons. Pourquoi lEurope et pas la Sud-Amrique Est-ce aussi parce que dans ce mme grand concert international mdiatiquement parlant, chaque contre de la Comme si les grandes institutions jusqu prsent charges de faire la morale de la plante, risquent aujourdhui de devenir ce quon appelait autrefois une simple ruse du systme. Y compris les organisations de dfense des droits de actuel dans maintes parties du monde (Afghanistan, Afrique, Proche orient etc, la menace fait tache dhuile) et par contre en Amrique du Sud une sorte de mise en commun des moyens de grer ses problmes chacun et tous. que nous semblons avoir une certaine vellit davoir un pied ici et l ? Pour linstant en tout cas, attachez vos ceintures Hati en Marche, 9 Mars 2013 est assign lavance Nest-ce pas un dni total des grands idaux qui ont prsid la cration de lOrganisation des Nations Unies au lendemain du plus grand cataclysme vcu par la plante, la peu un voyage en Isral et en Palestine. Il na pas eu un mot concernant lAmrique latine dans son dernier discours dinvestiture alors que cette partie du monde est en plein essor et dessert en premier lieu lAmrique du Nord. Plus dun observateur le relve. Ainsi la femme Hugo Chavez et aux nouveaux dirigeants sud-amricains en gnral quelle considre avoir fait la diffrence avec, par exemple, le continent africain qui sest laiss enfermer dans la problmatique de la guerre contre le terrorisme. Autrement dit, un retour la Guerre froide lorsque la seule politique pour les pays en voie de dveloppement consistait en tout et pour tout choisir entre le capitalisme et le communisme, faisant passer en second si ce ntait en dernier lieu lintrt vritable de leur peuple. Aujourdhui au nom de la guerre contre le terrorisme toute libert denvahir le continent africain, relve lcrivaine, Celui de la souillon internationale. Les Hatiens, inconscients presque par nature, ne font rien pour se mnager. Se tirant constamment de vrais boulets dans les pattes. Surajoutant. Hati doit rester enferme dans sa misre. Cest son Ainsi nous dpeignent les grands mdias. Et ils ne ratent jamais une chance pour nous enfoncer le clou. Aujourdhui la mort de Chavez en est une car risquant dentrainer soit la cessation, soit une diminution des avantages que notre pays tire de laccord Petrocaribe qui permet prs de la moiti des revenus du ptrole vendu par le Venezuela projets indispensables notre population. Dautre part, les funrailles du prsident vnzulien nen revient pas de labsence remarque des dirigeants des grands pays occidentaux parmi la trentaine de chefs dEtat et de gouvernement qui ont fait le dplacement. Sagit-il seulement de Hugo Chavez, un pourfendeur de limprialisme et critique acerbe particulirement de Washington ? et peuples de la rgion ne peuvent ne pas voir cette absence avec un certain ressentiment. Dautant plus quand tous ses Nuestra America Notre Amrique nous Notre Amrique est en deuil. Aussi, en prsentant mes condolances au peuple vnzulien et la famille du Prsident Chavez, je les offre galement la grande famille caraibenne et latinoamricaine, dont nous faisons partie et dont nous sommes les ans. Nous devons nous rappeler et raviver cette longue tradition dinnovation et de solidarit, Bolivar, Jos Mart, Antonio Maceo, Mximo Gmez. A ces noms prestigieux sest ajout au 20 me sicle, cot ce que Mart appelait Nuestra America, notre Amrique nous. Le Prsident Chvez a propos son pays, notre rgion et en fait tout le tiers-monde, un modle original et indigne de dmocratie et de socialisme. Il a donn lexemple dune dmocratie fonde sur le partage et la justice sociale, sur la dignit et la souverainet nationales. Il a, de plus tendu ce partage aux pays de la Carabe et de lAmrique. Hati noubliera jamais la reconnaissance et la gnrosit du Vnzula de Hugo Chvez, qui sest manifeste notamment par le programme Petro Caribe, mais galement par la coopration tripartite Cuba-Hatides peuples de notre Amrique et dans le cur de tous les Hatiens et de toutes les Hatiennes. Ambassade du Vnzula en Hati Port-au-Prince, le 7 Mars 2013 Ren Prval

PAGE 6

Page 6 ( Le sentiment quune main amie a su nous guider pendant des annes parmi les plus tumultueuses de notre existence de peuple. une succession de catastrophes naturelles : ouragans et le coup fatal, un tremblement de terre qui enleva 300.000 vies et dtruisit la capitale et 120% du produit national. Hati : cadavres. Et tous craignaient de mourir, victimes de toutes sortes dpidmies. Puis un soir, les rues furent soudainement illumines. Par les phares de dizaines de camions et dengins lourds, dune couleur blanche immacule, venus on ne sait do et qui se mettront immdiatement la rude tche de dgager les rues et de tirer les corps des dcombres. Ce qui ne veut pas dire, selon lui, anti Etats-Unis, quil soit lennemi des Amricains. A ce propos, aprs le passage de louragan Katrina qui dtruisit la Nouvelle Orlans, il offrit son aide. Avec la mme spontanit quil le fait pour Hati, ou pour Cuba ou le Nicaragua. Une aide idologiquement neutre. Le prsident Michel Martelly, venu de la droite, ne trouve pas un accueil moins chaleureux Caracas que son prdcesseur Ren Prval. Michel Martelly annonant trois jours de deuil national en compagnie de lAmbassadeur du Venezuela en Hati (courtoisie de la Prsidence) Le drapeau hatien dans la foule des chavistes Caracas Des aroports internationaux, construits (Cap-Hatien) ou en voie de ralisation (Jacmel) : Petrocaribe. Des centres de sant majeurs, comme celui de la Place de la Cathdrale, qui a pu rsister au sisme. Petrocaribe. Des programmes dalphabtisation (en tripartite avec Cuba) la relance agricole en passant par des projets de lutte pour la protection de lenvironnement, cest au gouvernement hatien de savoir ce qui est le plus essentiel Car la grande diffrence avec laide de la Rpublique Bolivarienne du Venezuela est que contrairement lassistance internationale tout court, cest Hati de savoir ce qui lui est le plus ncessaire. Petrocaribe ne nous impose rien. Ne nous demande rien en retour. Ne nous impose aucune idologie mme si le prsident Chavez na jamais cach son option anti-imprialiste. Et surtout anti-Washington. chaud de voir Hati signer laccord Petrocaribe. Le prsident Chavez avait encore plein de projets pour Bolivar, une plateforme touristique dans la Carabe. Selon le prsident Michel Martelly, dans une adresse pleine dmotion prononce mercredi en hommage au dfunt, Petrocaribe cest prs dun demi milliard de dollars lan pour des projets sur lesquels lEtat hatien a une totale libert de manoeuvre. Plusieurs de ces projets ne sont pas encore achevs. de ce grand ami, il importe aussi de prendre des rsolutions fermes. Cest la meilleure faon dhonorer sa mmoire et de montrer que nous avons t la hauteur de son geste. Pendant quil en est encore temps, revoir tous les Et que chaque sou soit compt sa valeur au plus prs. Mais si on veut vraiment apprcier le geste du ses contempteurs et ses critiques. Pour ceux-l, cest un anarchiste fou qui veut convertir le peuple hatien au communisme. et continuons de recevoir du grand disparu, il existe un seul Hatien qui ait t converti au communisme depuis lentre en application de Petrocaribe ? Le prsident Hugo Chavez sest donc montr plus grand que ses dtracteurs. Certainement plus grand que toutes les sectes qui nous envahissent avec leur vangile dans une main et dans lautre un plat de lentilles. priode Hugo Chavez. Un nom inscrire sans hsiter au panthon vodou hatien. Comme le sont tous les grands de notre pays. On Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince Avi Piblik Avi sou Dat Odyans Piblik sou Gwo Amannman ki Pwopoze nan Plan Aksyon Ane Fiskal 1998 rive 2013 Yo planifye yon odyans piblik pou Komite Sante Piblik ak Svis Sosyal jou 11 mas 2013, a 1:30 p.m., nan Sal Asanble Komisyon Konte a ki nan dezym etaj Stephen P. Clark Center, 111 NW 1st Street, Miami, Florid. Rezondt reyinyon an se pou bay piblik la yon optinite pou bay dizon li sou Gwo Amannman ki pwopoze nan Plan Aksyon AF 1998 rive 2013 la. Amannman ki pwopoze a chche reprann ak re-distribye fon nansman pwogram Sibvansyon Blk Devlopman Kominot (CDBG) an ak fon nansman Pwogram Envestisman HOME (HOME) lan. Yo envite piblik la vini pou bay dizon yo. Kmant yo ka soumt alekri de 25 fevriye 2013 a 29 mas 2013 adrese a Mr. Gregg Fortner, Executive Director, Public Housing and Community Development (PHCD), 701 NW 1st Court, 16th Floor, Miami, Florida 33136. Rgleman federal yo ki dirije pwogram CDBG ak pwogram HOME yo egzije pou yon jidisdiksyon kap patisipe bay sitwayen yo avi rezonab, ak yon optinite pou f kmant sou, nenpt re-distribisyon ki pwopoze pou fon CDBG ak fon HOME yo. Gwo Amannman yo pwopoze a disponib nan biwo Administratif PHCD a ak sou sitwb http://www.miamidade.gov/housing/. Gwo Amannman nan Plan Aksyon Ane Fiskal 1998 rive 2013 la gen ladan li: Montan CDBG ki Reprann ak Re-distribye: $6,228,576.58 reprann ak re-distribye a Administrasyon, Amelyorasyon Etablisman Piblik/Kapital, Devlopman Ekonomik, Lojman ak Svis Piblik. Montan HOME ki Reprann ak Re-distribye: $2,209,000.00 reprann ak redistribye a Nouvo Konstriksyon Kay Lwaye/Reyabilite. PHCD pa f diskriminasyon baze sou ras, sks, koul, relijyon, eta sivil, orijin nasyonal, enmite, zanst, oryantasyon seksyl, laj, gwoss oswa estati famiyal nan aks a, admisyon, oswa anplwa nan pwogram oswa aktivite lojman. Si w bezwen yon entprt ki pale lang an siy oswa dokiman nan fma aksesib pou evennman sa-a, rele 786-469-2203 omwen senk jou davans. Itilizat TDD/TTY yo ka kontakte Florida Relay Service nan 800-955-8771. Comme a dit le prsident Michel Martelly, un ami tait l chaque fois. Avec un total dsintressement. Hugo Chavez. Lanne dernire le premier envoi de secours qui atterrit Port-au-Prince aprs le passage de louragan Sandy fut un avion militaire vnzulien. Deux jours aprs le sisme du 12 janvier 2010, les rues de Port-au-Prince disparaissaient sous des montagnes de national des quipements), lune des institutions publiques Petrocaribe cest un nom aussi familier aux Hatiens que, disons, celui de Dessalines, le fondateur de la nation. Parce quon le retrouve partout. Les routes nationales construites (celle des Nippes) ou reconstruites (Saint Marc le Cap-Hatien et Gonaves) cest Petrocaribe. ATTENTION Pour tous ceux et celles qui aiment Mlodie. Branchez vous partir de votre ordinateur sur

PAGE 7

Page 7 CRISE ECONOMIQUE Le Monde.fr | 09.03.2013 Par Jean-Michel Caroit Saint-Domingue, correspondant La mort du prsident vnzulien Hugo Chavez, dans langoisse. Plusieurs gouvernements ont dcrt des diminution, des largesses ptrolires du leader bolivarien dun retour aux restrictions de la priode spciale qui avait suivi la disparition du bloc sovitique dans les annes 1990. Proche alli idologique de la rvolution bolivarienne, le Nicaragua sandiniste a reu plus de coopration lui a permis de surmonter une grave crise lectrique discrtionnaire par le prsident Daniel Ortega, ces fonds de dollars par an de ne pas tre asphyxie par la hausse des cours du brut. La rapide augmentation de la dette dominicaine envers le Venezuela, 3,2 milliards de dollars en janvier 2013, a fait de Caracas le premier crancier de Saint-Domingue. Jamaque Selon lancien ministre jamacain des aurait un impact ngatif de 600 millions de dollars sur la balance des paiements de la Jamaque, lun des pays les plus menacs par Hugo Chavez recevant Ren Prval Le prsident en exercice et candidat du parti chaviste, Nicolas Maduro ; de nouvelles lections auront lieu le 14 avril prochain qui le mettront aux prises avec Henrique Capriles, 40 ans qui leur ont permis de rsister la crise des dernires annes. Une question revient dans les conversations et les mdias : Petrocaribe survivra-t-il M. Chavez ? Depuis ptrole vnzulien des conditions privilgies. Les pays importations, avec un dlai de grce de deux ans. Le reste de la facture est payable vingt-cinq ans, avec un taux dintrt de 1 %. Cuba Recevant prs de 100 000 barils de ptrole par sanitaires ou sportifs travaillant au Venezuela, Cuba est le pays qui a le plus perdre. Une ventuelle rduction de laide vnzulienne 10 milliards de dollars (7,7 milliards deuros) par an selon des conomistes exils fait planer la menace ont aliment la corruption, selon lopposition, qui rclame l institutionnalisation de la coopration vnzulienne. Hati Homme de droite, chantre du business, le prsident hatien Michel Martelly sest vite laiss sduire par la gnrosit ptrolire de Chavez. Le Venezuela est devenu lun des principaux bailleurs de fonds dHati. Aprs le sisme de janvier 2010, Chavez a annul la dette dHati, dun montant lectriques, laroport du Cap Hatien, et des programmes de sant excuts par des mdecins cubains.Le prsident Martelly a rcemment vant la coopration du Venezuela, qui offre le plus de dons, avec trs peu de conditions Les fonds de Petrocaribe ont permis la Rpublique dominicaine plus de 600 millions la crise de lendettement. Le 9 janvier Caracas, en prsence des reprsentants vnzulien et hritier dsign de M. Chavez, Nicolas Maduro, lengagement du gouvernement bolivarien pour la priode 2013-2019 Mais face la dtrioration de lconomie vnzulienne, un nouveau gouvernement, mme chaviste, Si lopposition vnzulienne lemporte la prochaine lection prsidentielle, Petrocaribe serait menac annonc lors de la campagne pour le scrutin doctobre 2012 : A partir de 2013, plus aucun baril gratuit de ptrole ne sera envoy dautres pays avait-il promis. CARACAS (Reuters) Llection prsidentielle provoque par le dcs dHugo Chavez aura lieu le dimanche 14 avril au Venezuela, a annonc samedi la commission lectorale. La commission a annonc sa dcision au lendemain des obsques du prsident vnzulien, dcd mardi dernier dun cancer. Le chef de lEtat par intrim, Nicolas Maduro, dsign implicitement par Chavez comme son successeur, part favori du scrutin face Henrique Capriles, le candidat de lopposition de centre-droit, battu par le dfunt prsident en octobre dernier et qui a annonc samedi soir sa candidature. indiqu que les postulants devaient faire acte de candidature avant lundi soir. Nicolas Maduro, a prt serment vendredi devant lAssemble nationale comme nouveau prsident par intrim aprs les obsques du charismatique chef de lEtat. Par de lcharpe toile jaune, bleue et rouge reprsentant le drapeau vnzulien, Nicolas Maduro a promis de poursuivre la rvolution bolivarienne initie par Hugo Chavez et sest montr soucieux dorganiser au plus vite une nouvelle lection prsidentielle. Nicolas Maduro a par ailleurs dsign Jorge Arreaza, gendre dHugo Chavez, au poste de vice-prsident, avant de retourner lacadmie militaire o est expose la dpouille du dfunt, o il a renouvel son serment devant le cercueil. En pleurs ou faisant le signe de croix, plus de deux millions de personnes se sont dj recueillies devant sa de permettre aux nombreux Vnzuliens qui le souhaitent de lui rendre un dernier hommage. La Cour suprme a dclar vendredi que Nicolas Maduro, favori de llection prsidentielle cense tre organise dans un dlai de 30 jours, naurait pas besoin de dmissionner de ses fonctions pour faire campagne. Lopposition a ragi avec virulence cette dcision, accusant le gouvernement de pitiner la constitution. Henrique Capriles, candidat de lopposition llection Deux rcents sondages donnaient une solide avance Maduro. Le dernier en date, ralis mi-fvrier, le crditait de 46,4% des voix contre 34,3% au candidat de lopposition Henrique Capriles, battu lors de la prsidentielle doctobre 2012. Une foule immense et une trentaine de chefs dEtat ont assist vendredi aux obsques solennelles dHugo Chavez Caracas. prsidentielle du 7 octobre, a estim que cette dcision quivalait une fraude constitutionnelle. Nous ne sommes pas prts accepter des abus de pouvoir, a-til dclar. Pour devenir prsident, les gens doivent vous lire (...) Personne na lu Nicolas prsident. Cette transgression est sans prcdent dans lhistoire de la rpublique, a dclar pour sa part

PAGE 8

Lexposition Hati Royaume de ce Monde aux Halles Vital, Jacmel La baie de Jacmel : tout est calme et volupt (photos Hati en Marche) Une rception pour les artistes et amateurs dart le samedi 9 mars Accent sur les formes dart contemporaines (photos Hati en Marche) Nos plages sont encore immacules et aux quatre Arcadins, Grosse Roche, Anse dAzur, Le Borgne etc). Nous sommes les seuls ou presque dans les Antilles avoir la mer turquoise. Notre image est ngative. En un mot, notre image dment tout ce que nous avons comme notes positives sur tous les autres. Aujourdhui (mais nous ne savons pas ce que sera demain !) cest dabord le comportement des lites. Et avant tout des lites politiques. stabilit politique. Rien voir avec la situation conomique. Ni mme avec le taux de criminalit. En effet la Jamaque traverse en ce moment une grave crise conomique. Dj son taux de criminalit tait lun des plus levs de la rgion. Pourtant son tourisme se porte bien. ( ( les moto-cross comme dmontr en ce moment mme par le De plus tout un pays reboiser, ce devrait tre stimulant, non Mais mieux encore, des les adjacentes parmi les plus vous connaissez). Et son alter ego, Morgan, anciennement Ile Vaches. Que nous faut-il de plus pour tre la Mecque touristique du moins de toute la zone Carabe ? Et puis, un imaginaire unique en son genre. Et qui explose en des peintures et sculptures aussi originales par leurs formes, par leurs couleurs que leur sujet (Vodou oblige). ce Monde prsente samedi dans le quartier historique de Jacmel, dans les Halles Vital et Nader et aux bons soins de de plusieurs coins du monde. sont obligs de le copier servilement pour satisfaire leurs hordes touristiques. Pourtant malgr tous ces avantages comparatifs, comme on dit aujourdhui, Hati en est encore une nime de Jacmel (Sud-est) cela semble commencer bouger. Alors quest-ce qui cloche avec nous ? Il semble que tout se ramne une question dimage. La question ne peut donc tre que politique. Or pour les Hatiens, la politique est une simple affaire dlections. Voyez comment ils se battent pour tre toujours le gagnant. Comme quoi cest la seule voie qui reste pour sortir du lot dans un pays qui noffre presque aucune alternative. Les institutions internationales charges de nous guider dans ce quelles estiment le droit chemin, le dnomment : la stabilit. Dans notre cas (qui ne ressemble en rien aux autres) : Jacmel brillait de tous ses feux en cette soire du une exposition de miniatures signes Ronald Mews et sur rservation, sont mises en place destination des coles et du public de lagglomration de Jacmel et de Port-au-Prince. ( Lissa Jeannot. Mais la fte de la rue Seymour Pradel, exactement lEspace Nader mais surtout aux deux Halles Vital, fraichement restaures qui abritent lexposition Hati Royaume de ce Monde. de ce monde du 9 mars au 13 avril 2013, Halle Vital, Jacmel Aprs deux annes ditinrance internationale, lexposition collective Hati Royaume de ce monde, qui runit nombre des plus grands noms de lart contemporain hatien, est prsente en Hati. Et pour sa dernire escale, elle a surgi dans des fraichement restaurs de la Maison Vital Jacmel (Sud-est du pays) et scnographie par lartiste Roberto Stephenson. A lissue de cette dernire prsentation publique, les uvres seront disperses pour retourner auprs de leurs auteurs et propritaires. Coproduite par le lInstitut franais dHati, cette exposition a successivement t programme lEspace Agns b. Paris (avril-mai dArt contemporain de Venise, o pour la premire fois la Rpublique dHati prsentait un pavillon national, la Hatian Cultural Art Alliance de Miami, dans le cadre de la foire internationale Global Caribbean / Art Basel Miami son priple jusque dans larchipel Carabe, au Centre Saint-Jacques, Sainte-Marie en Martinique. De Port-au-Prince, la capitale dHati, Jacmel documentaires accompagnent lexposition. Des visites guides, de 17 artistes contemporains hatiens: Sergine Andr / Elodie

PAGE 9

Page 9

PAGE 10

Page 10 ( Par : Robert Paret Dans notre rgion des Carabes et en Amrique du Sud cette manifestation culturelle trouve ses origines dans le mlange des traditions africaines amenes par les esclaves des colonies, des traditions chrtiennes des colons europens et de la culture amrindienne. tentative pour maintenir la population dans ses errements, ses errances et dans une perptuelle expectative ? Le statuquo ante en quelque sorte lorsquil sagit dune rjouissance populaire de rue. Prtendre dupliquer le carnaval de Port-au-Prince une autre priode que celle traditionnellement retenue pour son droulement nest pas faire preuve dintelligence ni doriginalit, mme si Prince est distinct de celui de Jacmel ou des autres rgions du pays. Les dguisements et les masques qui gayaient autrefois splendeur, mettaient en relief des personnages et des faits qui fois lan est une exagration. En septembre dernier, il tait mme question de forcer la note en ajoutant une troisime mesure la la veille de la nouvelle rentre scolaire et universitaire Pour une raison que lon ignore, le projet avorta. Lorganisation du premier carnaval atypique a eu lieu l occasion de lanniversaire avril 1967. Il tait dnomm : Carnaval dans cette initiative un stratagme en vue de politique qui menaait le pouvoir. Au cours du Palais National, causant larrestation de plusieurs citoyens et un grand moi du pouvoir, la thse dun complot contre la sret intrieure de lEtat. La conclusion de lenqute aboutit la mise aux arrts de dixde la satire illustrant certains personnages politiques la clownerie, jusqu la mise en valeur dune large galerie de cratures fantastiques. Cest ce qui cre la rputation de qui leur donne une renomme internationale. Vouloir transfrer ce savoir-faire dune ville une autre, sans que la tradition ne soit tout fait assise, est absurde et ridicule. Il demeure essentiel que Les villes qui prtendent de telles festivits prparent le terrain en dveloppant leurs propres potentialits cratrices et artistiques, pour ne pas se contenter de lapport de ce qui provient d ailleurs. En ce sens, les expriences des Cayes et du Cap nont t en rien enrichissantes, sinon quelles ressemblaient de ples copies des originaux. Pour revenir ce projet de ressusciter ide plus intressante et plus productive pourrait tre exploite. En effet, pourquoi de ne pas organiser, de prfrence, un festival de la musique hatienne qui regrouperait les trois Rapsodie in blue ou danseuses du carnaval de Jacmel (photo Marcus/HENM) Une vue sur le Golfe de la Gonve depuis la nouvelle route nationale des Nippes (photo Franoise Boucard) Un moto-cross dans les montagnes du Sud-est (photos Hati en Marche) responsables de ce mouvement et conduisit leur excution Lide de ce genre de manifestations populaires fut reprise en 1973, sous le gouvernement de Jean Claude Duvalier, pour chercher asseoir le pouvoir dont il venait dhriter et essayer de lui donner une certaine lgitimit. Il visait, du mme coup, dissimuler, comme lors du rgne de son pre, un certain malaise politique n de lopposition dun large secteur de lopinion nationale et internationale, qui voyait dans cette passation de pouvoir une impardonnable irresponsabilit. Cette manuvre avait aussi comme objectif de dtourner lattention du peuple de ses pressantes revendications l endroit dune dictature de dix-neuf ans, et qui menaait de se poursuivre. Pour cause, ce carnaval, qui avait une nouvelle caractre traditionnel pour emprunter la voix de la propagande nouveau prince. Ce nest pas sans raison quil fut programm pour commmorer son anniversaire le 3 juillet. Et comme on Lnine. Depuis larrive de lactuel pouvoir ce thme est, une motivation ? Devrait-on voir dans cette initiative une nouvelle pour apaiser les tensions sociales et calmer le jeu politique, on pourrait tre tent dy recourir. On ne peut pas de la sorte bousculer la tradition. Cest comme proposer de reprendre la A chaque saison, ses moments de jouissance. Le carnaval a son histoire travers le temps et lespace. Sa priodicit stend de lEpiphanie au carme et sa ralisation a lieu sous diffrents cieux et sous diverses formes. Historiquement, la tradition du carnaval est aussi ancienne que lhomme lui-mme. Elle sest modernise en Europe avant de se rpandre dans le monde entier. Dans notre rgion des Carabes et en Amrique du Sud, cette manifestation culturelle trouve ses origines dans le mlange des traditions africaines amenes par les esclaves des colonies, des traditions chrtiennes des colons europens et de la culture amrindienne. et ne peut tre assimil aucune autre forme dexpression culturelle. Sa conception est intimement lie la tradition et la mmoire de la ville qui la enfant, do loriginalit qui le distingue dautres manifestations existant en dautres lieux. Ainsi le carnaval de Port-au-Prince ne peut tre compar ceux de Rio, de New-Orlans ou de Port of Spain, mme sils ont tous un tronc commun. Les couleurs et les saveurs diffrent tendances actuelles de lart populaire musical hatien: Compas, Racine, Rap & hip-hop ? vnement qui pourrait se tenir sur trois podiums rpartis travers une ville choisie comme amphitryon. Ce qui permettrait de faire la longue, sur le plan international, la promotion de ces formes dexpression artistique largement pratiques au pays et, du coup, permettre aux artistes qui sy adonnent doffrir au public des compositions mieux labores. Avec le festival de jazz qui se tient tous les ans Port-au-Prince la boucle serait boucle. Dun autre lorganisation de lvnement populaire projet en juillet qui parait tout fait anachronique. Dans cette perspective, tenant compte de la rduction des dpenses quun tel changement occasionnerait, ce festival pourrait tre itinrant et se tenir chaque anne dans lune des principales villes du territoire national. On sortirait alors de cette aberration qui veut que nous ayons deux carnavals par an. Voila en quoi nous pensons quil serait encore possible de redonner vie aux activits artistiques et culturelles dun de cette mdiocrit qui tend nous cloisonner de plus en plus. Robert Paret paretrobert@yahoo.fr Plerin, fvrier 2013 Or justement les lections devenant de ce fait un tat de guerre permanent, les lections ce nest pas la stabilit. Il faut chercher ailleurs la rponse. Oui, la Jamaque, malgr tous ses problmes, a la stabilit. Parce que cela demande plus que des lections plus pression du gendarme international. Par contre la stabilit commence lorsque cest seulement au lendemain des lections que le monde entier apprend que vous avez eu des lections tellement cela passe comme lettre la poste. A ce moment-l seulement vous avez commenc gagner la guerre de limage. Ce nest pas une question de multi millions de dollars La rponse cest dabord un consensus national. Et un consensus cela suppose au moins deux parties. Prenons (pour faire plus court) le pouvoir et lopposition. Le pouvoir doit tre crdible et lopposition oublier tout esprit revanchard. Or quest-ce qui fait un pouvoir crdible et digne de confiance (cest dire respectueux de lalternance dmocratique) et une opposition capable de dposer sa haine au vestiaire pour discuter des vrais problmes de lheure, cest quand les uns comme les autres ont le souci de lintrt suprieur de la nation avant le leur. Et aujourdhui lintrt de la nation hatienne cest une image zro qui nous coupe toute possibilit de relance par nos propres moyens et nous condamne ds lors une existence de paria international. Au point quon voit des observateurs avertis crire froidement sur lInternet que dans 200 ans Hati en sera au mme point A ces mots notre sang ne fait quun tour, mais nous ne nous donnons pas les moyens de les dmentir ? Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince

PAGE 11

Page 11 Licence en : Gestion dEntreprise Conception et Excution de Projet Sciences de lEducation Sciences Comptables Relations Internationales Gouvernance Informatique de Gestion Relations Publiques Sminaire en Contactez nous : Angle Delmas 75 et Impasse Hrard # 3, Port-au-Prince, Hati, W.I. Par courriel: c.f.d.e.delmas@gmail.com Par tlphones : (509) 2246-1425 \ 3555-1575 2513-3726 \ 3767-1575 \ 3444-2001 Numros d'URGENCE Direction Protection Civile (DPC), par Dpartement Ouest : 3631-5095 Centre : 3605-1747 Artibonite : 3731-7830 Nord : 3701-0666 Nord Est : 3605-1749 Nord Ouest : 3605-8453 Grande Anse : 3777-3970 Nippes : 3751-7390 Sud : 3719-5049 Sud Est : 3615-3991 du Ministre Public accueille laction de la requrante pour tre juste et fonde, Maintient les registres ce destins le dispositifs du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la Capitale sous peine de dommages intrts envers RENDU DE NOUS, Jacques Hermon Constant, juge en audience civile, ordinaire du mercredi vingt et un (21) novembre deux mille douze, en prsence de Me Jean Claude Dabrzil, Substitut du Commissaire du Gouvernement de ce ressort, avec lassistance du Il est ordonn, ect En foi de quoi, ect Pour le Cabinet Herv Francois Alcindor, Av. Bouquets, en date du mercredi vingt six dcembre 2012 par le juge Sully L. Gesma, entre Par ces causes et motifs, les conclusions conformes du Ministre Public, le niaux existant entre eux pour injure graves et public aux torts de lpouse aux termes de transcrire dans les registres ce destins le dispositif dudit jugement dont un extrait sera publi dans lun des quotidiens sditant la Capitale sous peines de dommages intrts prsente dcision, compense les dpens. Ainsi jug et prononc par nous, Me Sully L. Gesma, Juge en audience civile, ordinaire et publique du mercredi vingt six dcembre deux mille douze en prsence de Me Nelson Cilius, substitut Commissaire du Gouvernement de ce ressort et avec lassistance Il est ordonn ect. En foi de quoi ect Me Victor Wadner Avocat Public aprs avoir dlivr conformment la loi accueille laction du requrant pour tre la Croix-des-Bouquets de transcrire sur les registres ce destins le dispositif de ce prsent Ainsi jug et prononc par nous Me Pierre Louis Pierre Apsorde juge en audience publique civile et ordinaire du lundi douze Novembre deux mille douze en prsence de Roudy Dubisson. Il est ordonn tous Huissier, sur ce requis de mettre ordonnance excution lgalement requis. Pour le cabinet Me Louijeune Louis, Avocat demandeur davec son pouse, pour injures graves et publiques prvues larticle 217 du code Civil Hatien, prononce la dissolution des liens matrimoniaux ayant exist entre au-Prince de transcrire sur les registres ce destins le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera publi dans lun des quotidiens sditant la Capitale, sous peine en seront lgalement requis.

PAGE 12

Page 12 LIBRE PENSER tre intelligent cest (aussi) se servir de son intelligence R. Aladjemoff Chres amies lectrices et chers amis lecteurs, il y a tellement de choses dire cette semaine que le mieux serait de ne rien dire. Se taire. Ne rien crire. Ne rien faire. Bouche des membres de notre socit qui a eu le malheur doccuper le 24 mois. Voil que 7 ans plus tard, on le dtient honteusement laroport sous prtexte quil prenait la fuite, pour 70.000 malheureux dollars amricains. Cela montre crment la situation de vulnrabilit juridique dun individu dans la socit dans ce pays, mieux vaut que tout individu, occupant ou ayant se mette la barbe (homme ou femme, je le regrette) tremper car celle du voisin est en train de brler. Souhaitons quil ait considrable lui a dj t fait), mais avec le moins de mal (psychologique) possible de cette situation. Ce qui me fait mal dans tout cela cest que jai limpression quils ont fait de lindice de perception de la corruption est si lev, un pays dans lequel un nombre lev de ceux qui occupent des postes de responsabilit vit au-dessus de ses moyens, peut-on situer le seuil de corruption en-dessous de 70.000$ ? Lindividu en question, dispose-t-il de proprits dans le pays ? La valeur de ses biens dpasse-t-elle les 70.000 dollars rclams ? La pour un si faible montant si la valeur patrimoniale de ses biens (aussi bien la valeur de march que la valeur liquidative) est lindividu dans la socit ? Et le cot de remplacement de qui ont la responsabilit de ladministrer ? lun des grands vnements de cette semaine, la disparition dun ami dHati. Il est parti, LUI, lun des meilleurs amis dHati, celui qui a su tout moment se sentir orgueilleux de pouvoir aider Hati. Il avait un prtexte, Bolivar. Je me demande si nous, Hatiens, quoiquayant notre porte tout type de prtexte dont nous aurions besoin, sommes capables Chres amies lectrices, chers amis lecteurs, puisque que comme manque dintelligence, parlons donc de comme ltat dquilibre vers lequel tendent toutes les adaptations successives dordre sensorimoteur et cognitif, ainsi que tous les changes assimilateurs et accommodateurs entre lorganisme et le milieu. Cet quilibre est le rsultat dune interaction entre le sujet et son milieu, ce qui veut dire milieu et des ractions ou des mcanismes dadaptation de la part du sujet. Sil ny a que passivit du sujet, on nobtient dveloppement de lintelligence, dune participation active du sujet dans son milieu stimulant. Dautres thories, telle celle de H. Gardner, parlent dintelligences multiples, savoir : lintelligence logico-mathmatique, lintelligence spatiale, lintelligence interpersonnelle, lintelligence corporellemusicale-rythmique, lintelligence naturaliste, lintelligence existentielle. Un individu possdant certaines caractristiques et voluant dans un milieu, en raction ce milieu, sadaptera et dveloppera lune de ces intelligences. En ralit, chers amis lecteurs, cette semaine, je voulais parler non pas de lintelligence en soi ni des intelligences lHatienne, qui le porte croire quil peut toujours tutiliser ses propres desseins sans que tu ne ten rendes compte. mal. Il se croit adroit, astucieux, dou, intelligent. En ralit, toute une srie dastuces, de stratgies, qui obligent passer rellement beaucoup plus de temps grer ces interrelations qu senrichir conomiquement, intellectuellement. On se viter lmergence dun autre, on se bat pour que tous perdent et quaucun ne gagne, on se rue sur le premier qui essaie de faire changer les choses. On retrouve la mme faon de fonctionner tous les niveaux, dans toutes les strates de la que des comportements inintelligents, absurdes, voire mme destructifs. Et on continue se cogner la tte contre le mur Montrons-nous donc intelligents, apprenons nous servir de notre intelligence. Oscar Germain germanor2005@yahoo.fr Mars 2013 Quelle soire On a dans mme sur lAvenue Baranquilla. Les plats ? Ils prenaient leur temps, beaucoup de temps arriver : Poisson, Cabrit, Poulet au choix accompagn de banane ou de frites Et si parfois il fallait attendre longtemps, trs longtemps avant dtre servis de son plat favori, personne ne semblait sen soucier outre mesure. Jacmel doublier ce samedi 9 mars. Elsie Ethart ( La foule des grands jours se pressait pour entrer dans la Halle Vital qui se prte merveilleusement bien lvnement. Imaginez dans ces salles immenses des tableaux gigantesques (Edouard Duval Cari), des sculptures de prs de manque et le public est dans un tat dmerveillement qui se lisait dans tous les regards. Plusieurs des artistes exposants avaient fait le voyage et se trouvaient donc Jacmel, la disposition du public pour des prcisions supplmentaires. Lexposition restera tout un mois Jacmel. Aussi vous aurez la chance daller voir, car cest ne pas rater. Nader, lui aussi fraichement restaur par lartiste Ronald Mews. Un public dartistes, de connaisseurs dart et de simples curieux se pressait. Et pouvait admirer des toiles de toute beaut signes de grands maitres hatiens, qui sont la proprit exclusive de la Galerie Nader. La famille Nader tait prsente, et semblait jouir du moment en offrant au public ces oeuvres sublimes. respectifs, les gens chauffs blanc se sont alors dirigs, une fois teinte la musique de lEcole de Jazz Dessaix Baptiste La soire tait dame la pluie ne sest pas prsente. Bouleverse elle aussi par lassurance de cette jeune voix. La soprano hatienne Jamie Cartright qui offrait un rcital le 7 Mars loccasion de la Journe Internationale de la Ctait comme un petit instant hors du temps, un espace de bonheur dans cet univers fureur et cruaut. Jamie Cartright avait comme accompagnatrice deux pianistes, sans doute assez diffrentes lune de lautre, mais toutes deux professionnelles. Micheline Dalencourt semble faire comme dhabitude tout fait corps avec son instrument mme ayant jouer, dit-elle, sur un piano si diffrent du sien Entre parenthse il sagit des lieders de Clara Schuman, constituant le plat dominant de la soire. Journe mondiale de la femme oblige, pour terminer avec une Vie en Rose compose par une autre qui avec un rpertoire assez large avait anim la soire, vers le nouveau restaurant-bar dansant au bas de lAvenue Baranquilla : La Taverne tait pleine craquer. femme, cette fois Edith Piaf. Le public dun bout lautre est rest sous le charme. Par ailleurs, Jamie Cartright expliquait les pices quelle allait interprter au fur et mesure ne sarrtant que pour faire un sourire lassistance dcidment conquise. et on aura encore un long chemin faire avec elle. Dailleurs elle semble tre venue sinstaller en Hati pour y dispenser des cours, dans un dsir de partager ce quelle a appris. E.E. Jamie Cartright accompagne par Micheline Dalencourt (photo Elsie Ethart/HENM)

PAGE 13

Page 13 Aprs une seconde interruption due lactualit, nous allons reprendre ce thme que nous avons entrepris de dvelopper depuis maintenant huit semaines (voir HEM Vol. quelle nous conduit parler de la dcentralisation, une Plaidoyer pour la refondation de lEtat dHati selon une vision Tableau 1 AXES A B C D E F PALIERS HUMAIN SOCIOCULTUREL ENVIRONNEMENTAL INFRASTRUCTUREL ECONOMIQUE ET FINANCIER POLITIQUE I HUMAIN DROITS INDIVIDUELS II SOCIAL ET CULTUREL SYSTME SOCIAL III ENVIRONNEMENTAL ENVIRONNEMENT NATUREL IV INFRASTRUCTUREL ENVIRONNEMENT AMNAG V ECONOMIQUE ET FINANCIER Droits conomi ques Structures de participation la vie conomique Exploitation durable des ressource s naturelles Rpartition quitable des infra structures SYSTME ECONOMIQUE ET FINANCIER VI POLITIQUE GOUVERNANCE Tableau 3 AXES A B C D E F PALIERS HUMAIN SOCIOCULTUREL ENVIRONNEMENTAL INFRASTRUCTUREL ECONOMIQUE ET FINANCIER POLITIQUE I HUMAIN DROITS INDIVIDUELS ducation conomique II SOCIAL ET CULTUREL SYSTME SOCIAL III ENVIRONNEMENTAL ENVIRONNEMENT NATUREL IV INFRASTRUCTUREL ENVIRONNEMENT AMNAG V ECONOMIQUE ET FINANCIER Droits conomi ques SYSTME ECONOMIQUE ET FINANCIER VI POLITIQUE GOUVERNANCE Tableau 1 AXES A B C D E F PALIERS HUMAIN SOCIOCULTUREL ENVIRONNEMENTAL INFRASTRUCTUREL ECONOMIQUE ET FINANCIER POLITIQUE I HUMAIN DROITS INDIVIDUELS II SOCIAL ET CULTUREL SYSTME SOCIAL III ENVIRONNEMENTAL ENVIRONNEMENT NATUREL IV INFRASTRUCTUREL ENVIRONNEMENT AMNAG V ECONOMIQUE ET FINANCIER Droits conomi ques Structures de participation la vie conomique Exploitation durable des ressource s naturelles Rpartition quitable des infra structures SYSTME ECONOMIQUE ET FINANCIER VI POLITIQUE GOUVERNANCE Tableau 3 AXES A B C D E F PALIERS HUMAIN SOCIOCULTUREL ENVIRONNEMENTAL INFRASTRUCTUREL ECONOMIQUE ET FINANCIER POLITIQUE I HUMAIN DROITS INDIVIDUELS ducation conomique II SOCIAL ET CULTUREL SYSTME SOCIAL III ENVIRONNEMENTAL ENVIRONNEMENT NATUREL IV INFRASTRUCTUREL ENVIRONNEMENT AMNAG V ECONOMIQUE ET FINANCIER Droits conomi ques SYSTME ECONOMIQUE ET FINANCIER VI POLITIQUE GOUVERNANCE dont il faut rappeler quelle fut, avec le cadre institutionnel pour des deux thmes principaux de la Confrence des Nations Unies sur le Dveloppement Durable plus connue sous le nom de Rio + 20. Histoire de nous remettre dans le bain, je vais rsumer la dmarche suivie jusqu prsent. Partant de lide que le dveloppement durable suppose un meilleur quilibre entre les trois domaines de lconomique, du social et de lenvironnemental, jai pris le cadre de rfrence de la Paliers : Humain, Socioculturel, Environnemental, Infrastructurel, Politique, et jai crois les quatre Axes : Humain, Socioculturel, Environnemental, Infrastructurel, avec le Palier Economique/ Le rsultat peut tre reprends ci-dessous : on obtient quatre casiers : A/V : droits conomiques, B/V : structures de participation la vie conomique, C/V : exploitation durable des ressources naturelles, et D/V : rpartition quitable des infrastructures. Comme premier thme, jai choisi de traiter la rpartition quitable des infrastructures (casier D/V) parce hatienne publi en fvrier 2010 Cette semaine, je voudrais parler de lautre priorit demplois. Elle se retrouve au casier A/V : Droits conomiques effet la cration demplois na pas seulement un objectif conomique daugmenter le nombre de personnes participant la cration de richesse, elle rpond galement un droit de la personne fondamental : le droit au travail. Tableau 3 Mais quand nous parlons de crer des emplois, il ne sagit pas de nimporte quel emploi. Notre pass colonial est l pour nous rappeler que certains types demplois peuvent tre tout simplement dgradants pour les personnes qui y sont astreintes. Quand nous parlons demplois, donc, nous parlons demplois qui non seulement peuvent permettre la personne de gagner les moyens de subvenir ses besoins et ceux des personnes quelle a sa charge, mais lui permettre dpanouir sa personnalit. Cela pas par une formation qui permet lindividu davoir une certaine maitrise de ses activits professionnelles. Cest la raison pour laquelle nous II : ducation conomique. Bernard Ethart Prince en date du vingt huit fvrier deux mille treize Entre 1) La dame Jean Emmanuel Emile, ne Marie Yadley Jean, demandeuse 2) Le sieur Jean Emmanuel Emile, dfendeur, dautre part. Emile ne Marie Yadley Jean davec son poux pour injures graves et publiques aux torts ce destins, le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la Capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers sil y en audience civile ordinaire du jeudi vingt huit fvrier deux mille treize, en prsence de Me Joseph Elyse Jean Louis, Substitut du Commissaire du Gouvernement de ce ressort Me Fritz Petit, Av. Dispositif du Jugement prononant le divorce du sieur Pierre A. Clment avec son pouse Marie Edrige Sabin dont la teneur est ainsi libelle : dclare fonde ladite action, Admet en consquence le divorce du sieur Pierre Archange Clment davec son pouse ne Marie Edrige Sabin pour injures graves et publiques et Prince de transcrire sur les registres ce destins le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la Capitale sous peine de dommages Rendu de Nous, Jacques Hermon Constant, Juge en Audience Civile, ordinaire et publique du mercredi vingt huit novembre deux mille douze en prsence de Me Jean Claude Dabrzil, Substitut du Commissaire du Gouvernement de ce ressort, avec lassis Il est ordonn tous huissiers sur ce requis de mettre le prsent jugement Me Marie Calixte, Av. Prince en date du trente et un Janvier deux mille treize Entre 1) Le Sieur Jean Yvon Augustin, demandeur dune part 2), La dame Jean Yvon Augustin ne Marie Yvette Michaud, dfenderesse dautre part, a ce destines, le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insre dans lun des quotidiens sditant a la Capital sous peine de dommages intrts envers les tiers sil y en audience civile ordinaire et publique du jeudi trente et un janvier deux mille treize, en prsence de Me Joseph Elyse Jean Louis, Substitut du Commissaire du Gouvernement Me. Edva Jose, av. Il est port la connaissance des intresss qu la date du trente et un mai deux une dcision entre les poux Yves Dlia, la femme ne Roseline Dorval, dont le dispositif est ainsi libelle. lEtat Civil de la Section Est de Port-au-Prince de transcrire sur les registres ce destins le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun quotidien sditant la Capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers sil y chet. Commet lhuissier Pour ordre de publication Me Jean C. Mars Pour le cabinet

PAGE 14

Page 14 Solutions de la semaine pass eCONCLAVE INOCULER N#E#MIRO ET##P#AG SUES#ACE HERA#VIN OR#PLATE PAPABLES Visitez Haiti en Marche sur Internet au www.haitienmarche.com 18LES JEUX DE BERNARD COTISA COTISE COTICE COMICE COMITE SOMITE SEMITE SCRABBLEArrangez les sept lettres ci-dessous pour former un mot franais Solutions de la semaine passeINDULTSTERRES HONNIR Y R H E E P GSolutions de la semaine passe: LES JEUX DE BERNARD Allez de TERRES, HONNIR en utilisant des mots du du vocabulaire franais, et ne changeant quune lettre par ligne.Mots Mls K C V Q B R I R K U X K U G O L O M L E D N S M S Q K U R I J N C X A U U A O K A S I D I G F T K M N M N V I I O J L U U U H A O U I L S I N P B R B S O K R L A A X E U U K S Z F O E I M M M L D K A M B A P M H O B O A O I N Q Q L O O A S U P K Y P A V U Z K S W L R G K R R D Y B T O D S L U U Y U K I K M N O S P B O O R M A X G E L TTrouvez 24 groupes thniques du Kenya dans le carr ci-dessus Cinq matches nul, et une victoire pour la premire journe. Cinq matches nuls dont quatre (0-0), une petite victoire et quatre petits buts inscrits en six rencontre. 2013 ,rpond au nom de laigle noir ac victorieux du promu lAs petit-goave (2-0) Le champion en titre le valencia a t tenu en chec par le don bosco (PV) sur le Peguero Jean-Philippe, 2e au classement du Ballon dOr. Les tentatives du meilleur buteur de la slection nationale en activit nont pas inquiter Montrevil Dimanche 10 mars 2013 Baltimore SC (Saint-Marc) Victory SC (Jacmel) : 1-1 Pierre Richard 2 (Vict), Peter Germain 61 (Balt) Aigle Noir AC (Port-au-Prince) AS Petit-Gove : 2-0 Goby Andy Jean Rodriguez 34 Johnley Chry 64 pour le match amical du 20 mars 2013 contre Oman, Mascat la capitale de Oman carabe des nations en dcembre dernier. GARDIENS 2-jn Dominique zphirin .(Nice rserves) 3Jean Jacques Pierre. (Caen ) 7-Reginald Gorreux. Krylya SOvetov.(Russie) 10-Pascal Milien. SLIGO ROVERS. (REP.IRL) 13-JN EUDES MAURICE. (LEMANS) Selon Jos Ramon de la Morena, journaliste pour la Cadena SER, Jos Mourinho et arrangement aurait t scell depuis deux mois entre les deux parties, alors que le Portugais est sous contrat avec le club merengue jusquen juin 2016. Prince en date du 31 janvier deux mille treize Entre 1) La dame Jean Marc Jumelle, ne Miousemine Clestin, demanderesse, 2) Le sieur Jean Marc Jumelle, dfendeur, dautre part. Clestin, davec son poux Jean Marc Jumelle pour injures graves et publiques aux torts registres a ce destines, le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insre dans lun des quotidiens sditant a la Capital sous peine de dommage intrts envers les tiers en audience civile ordinaire et publique du jeudi trente et un janvier deux mille treize, en prsence de Me. Joseph Elyse Jean Louis, substitut du Commissaire du Gouvernement Me. Edva Jose, av. Prince en date du trente et un janvier deux mille treize 2) La dame Joseph Vilder Augustin, ne Natacha Borgela, dfenderesse, dautre part Augustin, davec son pouse ne Natacha Borgela pour injures graves et publiques aux les registres a ce destines, le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insre dans lun des quotidiens sditant a la Capitale sous peine de dommage intrts envers les tiers en audience civile ordinaire et publique du jeudi trente et un janvier deux mille treize, en prsence de Me. Joseph Elyse Jean Louis, Substitut du Commissaire du Gouvernement Me. Edva Jose, av. fonde la dite action. Admet en consquence le divorce des sieurs SYLVIO DELICE Prononce la dissolution des liens matrimoniaux ayant exist entre les dit poux. destin le dispositif du prsent jugement la capitale sous peine de dommages intrts audience civil et publique quen date du dix huit juin deux mille dix, en prsence de Me Il est ordonn etc En foi de quoi etc

PAGE 15

ak Jan Mapou zanmi Julio Jean-Pierre, Julio, jan mwen abitye rele li. Julio La route de la soif. Patipri mwen pou pwezi Julio Jean-Pierre, Julio pote yon plezi Ogoun aux enfers La morgue ntait pas si froide. Duvalier-a Jmina, : Le bateau italien, Et dans tes yeux Marie, Lt la, Premye janvye, Kils mon ki konnen Le Lambi Prsence LObjectif (1990-1991). Julio Jean-Pierre te prezidan Association rgionale de Saint-Marc (section de Montral) tou, san nou pa bliye Kounye a, Televizyon Nasyonal Dayiti. Nan domn pwezi, Julio Jean-Pierre La route de la soif (1982), Les gens simples (1983), Lternit provisoire (1994), Les futilits essentielles (2005) ak Tras (2003). Nan domn Lanne dIsabel Martinez (2001), Quand Dieu senrichit (2002), Lhomme qui voulait vendre sa femme (2004), Les enfants de papier (2006) ak Une affaire de mmoire (2011 ). Nou f powt la Julio JeanPierre pi lwen an septanm 2011, nan mo pa li, Bonel Auguste te ap mande nan jounal Le Nouvelliste Julio Jean-Pierre prix Jacques Stephen Alexis pou nouvl Mme si lon tangue un peu, le tango continue. De (2) lane apre, li te loreya prix Deschamps pou woman LAnne dIsabel Martinez. Julio Jean-Pierre pibliye li lanse li nan woman, menm si li pa janm lage premye mennaj la. plis enspirasyon l li nan peyi li. Stphane Mallarm te di li nan lang pa li : Ce nest point avec des ides quon fait des vers, cest avec des mots Julio Jean-Pierre manyen yon divida sij nan liv li yo, se La route de la soif, li mete nou chita pou li di ap goumen pou lespwa rete djanm. Powt, Julio li, li envite nou antre l nou vle. Sa f nou sonje bon manny se bon yo, jwenn tt nou toupatou. Les gens simples, jan lenjistis sosyal ye, li te ap mande nouvl yo nan chante Lt Julio Julio di stase : menm si yo pa te voye rele Monreyal. Julio Jean-Pierre mete nou chita pou li di nou, nan Lternit provisoire Premye janvye m pa t ko leve Sen-Mak rele-m nan telefn klk kl pou li swete mwen bn ane ban mwen nouvl tout mon lakay f k-m kontan. chita tande. Li se yon vwayaj anplas. Li f ale vini nan memwa li. Yvon King, Marc Molaire, Jean-Marie Ption, Duquesne Charles, Widmaier Jacques Pou li asire tt li, tout sa li f, tout sa li di, tout sa li viv, tout sa li santi, yo pa pe efase, Julio Jean-Pierre depi anvan paradi. Julio Jean-Pierre ft pou di. Se jeneral UNESCO, Kochino Matsuura, lib : La posie est un art millnaire. Elle est art du verbe, jeu de mots, esthtique de loralit. Car un pome ne se lit pas. Il se dit.) nou aprann yon pwezi, resite li ba li apre. Se te yon fason pou yo te f nou pran-l, resite yon pwezi gen yon asp oralite. Pwezi ft pou di. Julio nan Kanada depi plis pase ven tan. Mwen met anpil swen pou entprete? Le Petit Robert, Li ap mete nanm li enstriman ou, stadi vwa-w, nan jan w ap mete santiman, nan jan w Julio Jean-Pierre li, pase li nan moul mwen, pou mwen chache remt li sou de chz yon ti zorye. Pwezi Julio Jean-Pierre Julio pa gen ne, Julio Julio Jean-Pierre Julio itilize genyen yonn oubyen de silab. Pou nou bay egzanp sa nou ap di a, men twa v : -Nan liv ou ban mwen-an mwen aprann li k ou -Loray pase dous nan rido l woule dous nan rigl km si loray te vle ale pi lwen Sou ti lizy t b lanm a fanm Sen-Mak pa gade sou lavi pou yo bl fanm Julio li f yo pran volim nan jan li ajanse yo, pou li tradui santiman li, pou li rann enspirasyon li. Nou ap f w tou Julio pa itilize mo nf, men mo toulejou. Mwen p-ap sispann mete wch nan mitan kouran pou pye ou pa mouye Bitova chante a Pari Tbk ( Mo toulejou sa yo soti nan bouch, l se entprete nou ap Paul Claudel, nan La Muse qui est la Grce, te di mo li anplwaye nan pwezi li se mo toulejou, men yo pa menm l yo nan pwezi : Les mots que jemploie, ce sont des mots de tous les jours et ce ne sont point les mmes .(3) Pwezi Julio Jean-Pierre Julio, yo vin fasonnen estil li menm, yo vin nan yon v [liypwezi]) ta vle woule, p. 21. v) 33.Yo pa pi bl ni pi rich ni pi chich, p. 67. entprete pwezi a. Repetisyon (repriz menm ide a, menm mo a) Julio repete tou yon mo nan yon menm v : Nou te mwa suivi suivi, p. 101. Julio, sa fasilite rapwochman. Nou santi nou Julio Jean-Pierre, Julio bay zanmi li ochan nan Tras maton powt la. Pa egzanp, pou Emile Clestin Mgie di : L Mgie ap monte lakay li Li vire Marigo lanv pou ba tt li apostwf Chak galt li pile voye monte yon kont chante yon silab yon mizik epi se bal epi se ft kons konsn epi dizuime Pou Fnan Filip Ogis, li deklare : bo pye Marianne chanje chemiz Octave pou ou pa lage kd la gen mo pou sa gen chante gen machann pate Mwen jwenn yon ja nan mitan Channmas nan mitan foul Lasalin Si ou pa ban n modpas Si ou pa ekri m de mo Mete de grenn sl li pap monte li pap bay sekr pou deklete destine nou Nou w pwezi Julio Jean-Pierre Julio JeanPierre se plezi pou savoure. Powt la gen yon jan li anplwaye mo yo, ale pi lwen, bay travay Julio a atansyon li merite. Pase pwezi pa li a, Referans Julio Jean-Pierre. Tras. Powm, Port-au-Prince, Imprimerie Laser S. A, 2003, 103 p. La route de la soif. Pomes, Montral, ditions Le Lambi, 1982, 55 p. Les gens simples. Pomes, Montral, Kauss diteurs, Collection Diasporama, 1983, 78 p. Lternit provisoire. Pomes, Montral, ditions Le Lambi, 1994, 160 p. Bernard Dupriez. Gradus. Les procds littraires. (Dictionnaire), Paris, Union gnrale dditions, 1980, 541 p. Indiana University Creole Institute. Haitian Creole-English Bilingual dictionnary, Indiana Universiy, 2007, 781 p. Joseph-Sauveur Joseph. Gram Kreyl. Dezym edisyon, Centre NA Rive, Montral, 2008, 160 p. Bonel Auguste. Julio Jean-Pierre, un pote dans lombre Le Nouvelliste, 30 septembre 2011. Constantin Stanilawski. La formation de lacteur, Paris, Petite bibliothque Payot, 1982, 309 p. Jean-Claude Millner et Franois Regnault. Dire le vers, nouvelle dition revue et augmente, Lagrasse, ditions Verdier, 2008, 233 p. Michael Chekhov. Limagination cratrice de lacteur, Paris, Pygmalion, 1997.

PAGE 16

Page 16 BACK PAGE au-Prince. HPN HPN Une vingtaine dindividus, dont des bandits qui sment la terreur Port-auPrince, ont t interpells. Cest le commissaire du gouvernement prs le tribunal civil Avec la collaboration de la population, nous avons procd larrestation de 17 Dlille. Lopration a t mene conjointement par le Parquet de Port-au-Prince, la Police nationale et la Minustah Village de Dieu, un bidonville situ au centre ville de la Capitale hatienne. Par ailleurs, le commissaire du gouvernement de Port-au-Prince informe que, quatre directeurs dcole, qui sont inscrites dans le programme [gouvernemental] Education Le ministre de lducation avait dpos une plainte pour ces tablissements scolaires 7 mars 2013 [AlterPresse] --La cour dappel de Port-au-Prince a cout, ce jeudi 7 mars 2013, les tmoignages de deux plaignants dans le cadre des poursuites engages contre lancien dictateur Jean Claude Duvalier pour crimes contre lhumanit, constate AlterPresse. quils ont subies durant leur emprisonnement lpoque de la dictature. En tout, prs dune vingtaine de personnes avaient port plaintes pour crimes contre lhumanit contre Duvalier en 2011. Aprs cette premire audition des plaignants, la cour dappel prvoit de siger nouveau le 14 mars prochain. Jean Claude Duvalier qui tait attendu ce jeudi ne sest pas prsent. Ses avocats avancent quil serait hospitalis. Lors de la prcdente audience, Duvalier avait fait preuve dun mpris qui avait outr les plaignants ainsi que plusieurs observateurs. Inculp pour crimes contre lhumanit et crimes conomiques depuis son retour en surtout les parades lgard de la justice hatienne dj mise mal par un manque de