<%BANNER%>

DLOC



Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION PDF VIEWER
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00527
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: 03-06-2013
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869
System ID: UF00098809:00549

Downloads

This item is only available as the following downloads:

( PDF )


Full Text

PAGE 1

La dmission nous renvoie notre petit catchisme Jean Dominique et comme Le Canada maintient sa coopration mais veut PORT-AUPRINCE, 1 er Mars Rouvrir le dossier de lassassinat de Jean Dominique. Pourquoi pas ? Le directeur de Radio Hati Inter et le gardien de la station, Jean Claude Louissaint, ont t tus le 3 avril 2000, au moment o le journaliste allait prsenter son dition du matin. Lassassin court toujours et lenqute reste ouverte. La semaine dernire, alors que laudition de lancien dictateur Jean Claude Duvalier se terminait pour tre reprise huitaine, on apprend que les deux anciens prsidents Ren Prval et Jean-Bertrand Aristide seront bientt interrogs par la justice dans le cadre de lenqute PORT-AU-PRINCE, 28 Fvrier Dun coup le chef de lEglise nest plus infaillible comme nous lavons toujours appris. ci pouvait ne pas tant sen mouvoir parce que ayant pour lui lEternit. son pays envers Hati, tout en rappelant au chef du gouvernement hatien que le Canada sattend ce que laide donne des rsultats concrets. De plus, M. Baird a exhort les autorits hatiennes lutter plus nergiquement contre la corruption. Le chef du gouvernement hatien sest rjoui de la bonne disposition du gouvernement canadien poursuivre son jug ncessaire que la coopration canadienne saligne avec les priorits du gouvernement hatien. Mais notre but est davoir plus dimputabilit et de rsultats. Maintenant, nous avons un nouveau gouvernement lu il y a deux ans. Il y a un gouvernement stable avec le premier ministre Laurent Lamothe. [...] Cela va dans la bonne direction. Nous avons PORT-AU-PRINCE, 26 Fvrier Retour la case dpart. Sous tous les aspects du processus lectoral. Les trois dsigner chacun trois membres au prochain conseil lectoral. Celui-ci comprend 9 membres. Dentre de jeu le pouvoir excutif nomme ses trois reprsentants. Est-ce que ds cette poque il avait lintention de saboter le processus parce que ntant pas prt au niveau de llectorat comme on len accuse aujourdhui ? Funrailles de Jean Dominique Ren Prval investiture en mai 2006 Benoit XVI Jean-Bertrand Aristide retour dexil en 2011 voir Laudition de Jean Claude Duvalier le 28 fvrier 2013

PAGE 2

Page 2 EN BREF ... EN PLUS ... Lex-prsident Ren Prval se prsentera, le 7 mars, au tribunal pour rpondre linvitation du juge instructeur Ivikel Dabrsil. Lancien prsident Ren Prval, accompagn de ses avocats, sera prsent au tribunal le 7 mars. Il na aucun problme pour rpondre linvitation du juge dinstruction formelle du juge Ivikel Dabrsil pour la date du 7 mars. Le magistrat instructeur a indiqu HPN que lex-prsident Prval sera entendu titre de tmoin dans laffaire de Jean Lopold Dominique, assassin le 3 avril 2000 neuf Des efforts immenses ont t consentis par lAdministration pour la construction de ce btiment abritant aujourdhui la Cour Suprieure des Comptes et du Contentieux administratif. Lancienne maison Prosper transforme en une sorte de cour des miracles a t petit petit rcupre et reconstruite selon une architecture tout fait moderne. Et le vendredi 1er Mars, ctait linauguration de la CSCCA en prsence du prsident de la Rpublique. Le nouveau conseil de la Cour Suprieure des Comptes est prsid par Mme Nonie H. Mathieu qui na pas manqu de souligner: La Cour a t dans les rues pendant des annes. Aujourdhui nous avons notre local qui nous est cher. Nonie Mathieu sattend que linstitution travaille en toute quitude desprit pour donner le verdict de bon nombre de dossiers en souffrance depuis bien des annes. accord la commission bicamrale a t prorog jusquau lundi 4 mars 2013. Jespre que les snateurs et les dputs faisant partie de la commission vont Alexis. Selon le reprsentant de la Croix-des-Bouquets la Chambre basse, si les lexpiration de ce nouveau dlai, Il appartiendra au bureau de lAssemble nationale de dcider en ce sens. Cette Commission existe depuis le 18 Fvrier. Elle a pour mandat de dsigner les trois reprsentants du Parlement au Collge transitoire du conseil lectoral permanent dsaccords qui existent entre les deux chambres du Parlement. Le 28 fvrier, la prsence au tribunal de lancien prsident dHati, Jean-Claude Duvalier, pour rpondre daccusations lies des atteintes aux droits humains, apporte une lueur despoir aux familles des victimes dexcutions extrajudiciaires et de disparitions forces et aux personnes ayant subi des tortures pendant les annes o il tait au pouvoir, a dclar Amnesty International. Laudience a t suspendue au bout de cinq heures et reprendra le jeudi 7 mars. La cour dappel ne sest pas prononce sur le fait de juger Jean-Claude Duvalier pour de graves violations des droits humains. Le fait que Jean-Claude Duvalier se soit bel et bien prsent cette fois-ci redonne un peu despoir quant la capacit du systme judiciaire hatien traiter des affaires sensibles, a estim Javier Zuiga, conseiller spcial dAmnesty International. Mais la route vers la justice sera longue. Le 21 fvrier, lorsque Jean-Claude Duvalier avait pour la troisime fois refus de rpondre la convocation de la justice, la cour dappel avait demand au procureur de sil nobtemprait pas. plaignants les familles des victimes dexcutions extrajudiciaires et de disparitions forces et les victimes dactes de torture commis lorsquil tait au pouvoir. Pour la premire fois, lancien prsident hatien a eu rpondre aux questions de la cour et des avocats des plaignants. Il est dsormais capital que la cour entende les tmoignages des victimes et se penche sur lnorme quantit de preuves clatantes qui ont t recueillies a indiqu Javier Ziga. Laudience du 28 fvrier tait cense examiner un recours dpos par des victimes de violations des droits humains contre la dcision prise en janvier 2012 par un juge dinstruction de ne pas juger Jean-Claude Duvalier pour les allgations srieuses de actes de torture, meurtres et disparitions, commises durant ses annes au pouvoir. Josette Darguste, la Ministre de la Culture, en prsence du Prsident Martelly, de son pouse Sophia Martelly, de Stphanie Villedrouin, la Ministre du Tourisme et de plusieurs personnalits, a procd au cours dune crmonie organise lHtel Ibo Lele, par le Comit du Carnaval National, la remise de Prix aux gagnants du Carnaval National de 2013 : Prix de la performance : Orchestre Septentrional Prix de la meilleure animation populaire : Djakout #1 Prix doriginalit dans la cration : Anbyans ont t remises aux groupes: T-vice, T-Micky, Team Lobey, Zatrap et Barikad. La Carnaval National Cap-Hatien 2013. La Commission communale de Port-au-Prince, selon une note de presse, exhorte tous les marchands, garagistes et mcaniciens occupant illgalement les trottoirs et les chausses de la commune les librer car des agents communaux seront dploys cet effet pour saisir tous les objets retrouvs dans ces espaces. Le mois de Fvrier 2013 a vu : discours sur lEtat de lUnion aux USA avec des orientations trs claires de politiques internes et externes pour les 4 prochaines, dmission historique au Vatican, du jamais pays hatien retomber dans son train-train en politique o lon narrive pas jusqu prsent mettre en place cet nime conseil lectoral provisoire en vue de la ralisation prochaine des lections municipales et M. Ficher, le Chef a. i de la MINUSTAH, dclarer Hati nest pas encore open 24 e Sommet de la CARICOM et travers lun dentre eux, Hati is open for business comme en rponse Mr Ficher. Lesquels de ces points approfondir et sous quel titre pour donner une certaine cohrence larticle de ce mois? En fonction des trois points retenus, le titre le plus cohrent est Hati, du Spirituel au culturel un coup dil sur le 24 e Sommet de la CARICOM en Hati. Le texte sagonisera avec des conclusions appropries en relation avec les thmatiques traites et dans lesprit mois de Janvier 2013. La majorit des lites hatiennes nont pas saisi le sens profond dun tel phnomne. Certains ont os dire, son succs grce la priode carnavalesque. Heureusement quil existe des fous comme les invits de Ramasse de Radio Carabes, comme Robert Paret et comme moi au sein de la classe moyenne pour expliquer le sens de cette nergie positive, de ce symbole travers, durant les 27 premiers jours de lanne 2013, les masses hatiennes et, travers elles, le peuple hatien dans son fliciter une fois de plus les initiateurs de Noisy, Me Alphonse, Nesmy Manigat, etc qui ont pens, ralis et accompagn le mouvement sur le terrain, ainsi que les CASEC, Maires, les parlementaires, les Dlgus dpartementaux comme celui de lOuest, les ministres comme celui de lAgriculture, qui ont favoris et mme port qui a dcor les initiateurs du mouvement. Il faut remercier aussi les mdias traditionnels ainsi que les gens sur les medias sociaux comme Facebook, les mdias en ligne qui en ont parl, crit et diffus les images. Et aprs ? vnement, qui a mobilis autant de reprsentants dinstitutions comme les Collectivits Territoriales concernes, le Parlement, lExcutif, la socit civile et les mdias, nait pas eu la suite grandiose attendue ou, du moins je lespre, pas encore. Noubliez pas, il na pas fallu des millions pour raliser un tel exploit, seulement une vision, une bonne stratgie et de la solidarit toute preuve des masses hatiennes qui ont fait sienne cette initiative et ont dcid de lamener jusquau bout avec une nergie frisant la possession collective de lEsprit Positif qui se manifeste toujours en des moments les plus inattendus chez en 1803, faisons de 2013 avec le phnomne lancer la nouvelle Hati. Relisez SVP mon texte y relatif : http://jrjean-noel. blogspot.com/2013/01/haiti-kita-nago-onpa-kita-ou-nago-ou.html Classe moyenne, faites vous violence, lisez le dernier lesmeilleurstextes.blogspot.com/2013/02/ la-classe-moyenne-haitienne-et-le.html A noter que cette nergie positive se manifeste aussi durant les priodes carnavalesques, ce vaste mouvement culturel qui nous prend la gorge annuellement et bi-annuellement avec ce gouvernement. Du spirituel au culturel il ny a quun pas. Le Carnaval National des Cayes a t un vnement culturel exceptionnel. Aprs la trve port-au-princienne du Carnaval des fleurs de juillet 2012, le cap carnavalesque de 2013 a t mis par Sud au Nord du pays, le mme parcours connexion spirituelle ? En tout cas, mme annonce tardivement, cette initiative de raliser le carnaval dcentralis au Cap cette fois-ci a permis de mettre les bouches de rparer les rues du Cap-Hatien, de raliser des travaux dinfrastructures au Cap de route dont celui de Cap-Labadie, Milot, pour ne citer que ceux-l, ont t amliors, rpars, rhabilits et/ou construits. Il en a t de mme pour le rseau lectrique. Tout a t fait pour la russite de cet vnement culturel. Mme le Ministre de lAgriculture sest mis de la partie de manire diffrente cette anne, en favorisant la disponibilit, durant la priode de cet vnement culturel, de produits agricoles frais pour approvisionner les htels, la de visiteurs rsidence dans les maisons familiales cause du manque de structures htelires pour recevoir autant de personnes en mme temps. Quant au carnaval lui-mme, ctait globalement un succs. On peut Hati en Marche Miami th aux vhicules et les trottoirs aux pitons. La commune de

PAGE 3

Page 3 LACTUALITE EN MARCHE Des victimes P-au-P, 1 er mars 2013 [AlterPresse] --Plusieurs victimes de la dictature se dclarent plus que jamais dtermines dire les souffrances, tourments et autres crit lagence en ligne AlterPresse. lors de son audition devant la cour dappel de Port-au-Prince, le jeudi 28 fvrier 2013. Cest scandaleusement faux de dire que les personnes emprisonnes, sous la dictature, taient, pour la plupart, des dlinquants, alors que le rgime navait de cesse de terroriser la population tout bout de champ se rvoltent ces victimes de lre Duvalier. communale de La Tremblay, situe dans la commune de la Croix-des-Bouquets, a t arrt le 5 septembre 1969 lge de 25 ans, sous motifs dactivit communiste. Je navais aucun rapport avec la politique active, au moment de mon arrestation en septembre 1969. Jai t sous-aliment et tortur durant les 6 mois horribles que jai Comme chaque anne pareille poque, la UNIBANK vient dposer aux pieds de ses clients en particulier et de tous les hatiens en gnral, ses vux de Bonheur, de Sant et de Prosprit. Nous venons aussi les remercier de la confiance quils nous ont donne depuis notre fondation il y a vingt ans et nous promettons que notre gestion sera toujours saine, prudente et transparente. A nos centaines de milliers de clients et ceux qui ne le sont pas encore, nous renouvelons notre invitation : FAISONS ROUTE ENSEMBLE www.unibankhaiti.com M eill e urs V ux2 0 1 3UB01_CRF_12121901_11239-11 signale Robert Duval, ajoutant quil naurait pas survcu longtemps la prison. Une autre victime de la mme poque, Henry Faustin, na pas cach sa frustration, lors de cette audience, la toute premire dans lhistoire dHati, pendant laquelle un ancien dictateur se prsente devant les tribunaux pour rpondre des actes de son rgime. Arrt le 15 juin 1976, Henry Faustin passera deux politique sous Duvalier, proximit du palais presidential, au g alors seulement de 20 ans, Henry Faustin sera Fort Dimanche. Au Fort Dimanche on vous mettait tout nus comme des vers se souvient Henry Faustin, relatant dautres situations de dtention effroyables. En vous envoyant Fort Dimanche, les sbires de o vous allez pourir se souvient-il. Linstruction de laffaire Jean-Claude Duvalier doit se poursuivre, le jeudi 7 mars 2013, la cour dappel de Portau-Prince. Le Canada maintient sa coopration mais veut un bon partenaire ici a ajout le ministre cit par le journal la Presse.ca. Le diplomate canadien sest dit satisfait des progrs accomplis sur le terrain depuis un an. Je pense quil y a certains de nos projets qui sont de A rappeler quau dbut de lanne, le ministre responsable de lAgence canadienne de avait annonc le gel de laide aux nouveaux projets Hati. M. Fantino avait indiqu que cette disposition a plus efficace qui permettrait aux Hatiens de se prendre en main HPN laudience de Duvalier, le 28 fvrier, devant la cour dappel de Port-au-Prince. forme le vu de voir juger Jean-Claude Duvalier subir 6 autres annes au pnitencier national, de 1971 1977. 1971, les prisonniers ne lavaient pas su parce quils Dautres victimes de la dictature, prsentes la cour dappel, le jeudi 28 fvrier, ont t choques de lattitude de Duvalier tour tour arrogant et mprisant. a dmenti les allgations de lancien prsident vie allguant quil aurait t arrt pour possession illgale darmes feu. Sur 13 prisonniers politiques, dont Amnesty international a rclam la libration lpoque, Robert Leur objectif ctait de massassiner Prval et Aristide pour tre interrogs sur lassassinat de Jean Dominique p.1 Prval se prsentera au bureau du juge ce jeudi 7 mars p.2 Jean Claude Duvalier ou une conception du peuple comme du btail p.1 Des victimes tmoignent de la terreur sous Duvalier p.3 Le Canada maintient sa coopration mais veut des rsultats p.1 p.7 Des lections impossibles p.1 La dmission du Pape nous renvoie notre petit catchisme p.1 Du spirituel au culturel et lconomique p.2 Paroles dictatoriales p.12 La Rserve de Biosphre La Selle p.13 Reboiser le Morne LHpital p.12 Tous les sports p.14 Marie Louise Boumba, une nouvelle grotte dcouverte en Hati p.15

PAGE 4

Page 4 UNE ANALYSE son livre Fort Dimanche-Fort la Mort. Monsieur Jean Claude Duvalier est au-dessus de Cest lui qui a consenti le pardon tout ce monde, oset-il dire. Et quand un cas dabus lui parvenait, il sempressait Cest pourtant lui qui appelle le chef de sa police politique, le colonel Jean Valm, le vendredi 28 novembre 1980, pour lui dire : colonel, je ne veux plus entendre parler de la presse indpendante. Vous pouvez en faire ce que vous PETITE RIVIERE DE NIPPES, 2 Mars Jean Claude quavez-vous fait de mon pays ? Et il prcise : pendant mon gouvernement tout ntait pas rose mais il y avait moins dinscurit et moins de misre. Cette dclaration devait probablement constituer larme secrte pour le conseil de dfense de lex-dictateur qui comparaissait le jeudi 28 fvrier coul devant la cour dappel de Port-au-Prince pour rpondre daccusations dtentions arbitraire, disparitions, excutions extrajudiciaires, massacres, bref tout ce qui constitue la panoplie des crimes du de fonds publics. Au moins 100 millions de dollars emports dans ses bagages au moment de son renversement par un mouvement populaire le 7 fvrier 1986. Je serai en droit de dire mon tour : quavez vous fait de mon pays ? scrie Donc ctait le prix payer avec ces dizaines de milliers de morts, disparitions et tristes dparts pour un exil sans retour enregistrs pendant les trente annes du rgime le plus sanguinaire de lhistoire rcente du continent. Jean Claude Duvalier dvoile ici son mpris de la vie de ses compatriotes. Il ne pouvait en tre autrement puisque ctait l la force du rgime. A la moindre alerte, excuter Jean Claude Duvalier na jamais entendu parler de Fort Dimanche sinon que comme une prison pour dlinquants et Pourtant cest lui personnellement qui a t forc dordonner de relcher la dizaine de militants politiques tirs de Fort Dimanche en haillons en change de lambassadeur commando venu de lextrieur. Il na jamais entendu parler non plus Young a exig la remise en libert au nom de la politique des droits de lhomme du prsident Jimmy Carter et dont lun dentre eux Patrick Lemoine relate les annes de souffrances dans les basses fosses de la Bastille hatienne dans voulez syndicats ouvriers et partis politiques naissants dont tous les membres sont jets en prison puis expulss manu militari. Mais il y a mieux : 4 annes plus tard, le mme Jean Claude Duvalier fait savoir que les mmes exils peuvent rentrer. Ceci paradoxalement dmontre encore plus la profondeur de son mpris pour les autres et sa conviction quil peut sen servir comme du btail. Cest ce quon peut appeler un dictateur n Et il ne saurait en tre autrement puisque cest lui-mme qui la dit un jour : contraire La presse indpendante a t tolre tant que son gouvernement pouvait sen fliciter pour faire avancer son agenda auprs des bailleurs de fonds. Mais les journalistes et autres militants des droits civiques navaient qu disparatre ds que la fameuse rvolution Parlons-en de la rvolution conomique ? Monsieur Duvalier prtend pour tout ntait pas rose mais il y avait moins dinscurit et moins de misre. Concernant la scurit, on vient de voir dans quelles conditions. Au prix de dizaines de leaders syndicaux et douvriers syndiqus que leurs patrons pouvaient faire enfermer ou liquider la moindre occasion. De journalistes que les vautours de la police Dimanche qui en mourra de tuberculose De Sylvio Claude, lopposant Jean Claude Duvalier devant la cour dappel assist de sa compagne Vronique Roy Quelques dizaines de partisans de lancien rgime devant le tribunal (photos Robenson Eugne/HENM) Deux ans aprs son retour dans le pays, JeanClaude Duvalier est prsent devant la Cour dappel de Port-au-Prince. Lancien dictateur dHati, surnomm Baby Doc, pourrait tre poursuivi pour violations des droits de lhomme. Baby Doc dans le box des accuss. Lexdictateur hatien Jean-Claude Duvalier a t convoqu le jeudi 28 fvrier devant la justice de son pays. Accus de dtournements de fonds, Baby Doc pourrait aussi tre jug pour violations des droits de lhomme -actes de torture, dtentions illgales, disparitions forcessi la Cour dappel en dcide ainsi. Papa Doc Duvalier, a pris le pouvoir 19 ans, en 1971. Lex-prsident vie a ainsi perptu une longue dictature dans ce pays qui est lun des plus pauvres du continent amricain. Chass du pouvoir en 1986 par une rvolte populaire, Jean-Claude Duvalier sest alors exil en France pendant 25 ans. Il a cr la surprise en revenant Hati en 2011, un aprs le tremblement de terre qui a ravag le pays En janvier 2012, un juge dinstruction a ordonn le renvoi de Baby Doc devant un tribunal correctionnel pour dtournements de fonds. Mais le magistrat na en revanche pas retenu les poursuites pour crimes contre lhumanit, estimant que les faits taient prescrits. Cette dcision a provoqu lindignation des organisations de dfense des droits de lhomme. Amnesty International avait dpch un observateur dans la capitale hatienne pour suivre laudience du jeudi 28 fvrier. Celle-ci doit en particulier permettre dexaminer lappel form par les victimes sur cette dcision de ne pas engager de poursuites pour crimes contre lhumanit. La Haut-commissaire de lONU charge des droits de lhomme a galement demand justice pour les abus commis dans le pass en Hati, selon un communiqu publi ce jeudi pour les violations graves des droits de lhomme commises dans le pass, selon le communiqu. Me Frizto Canton, un des avocats de lex-dictateur, a dappel tait par consquent, selon lui, dessaisie du dossier. Install confortablement dans un quartier hupp dans les hauteurs de Port-au-Prince, Jean-Claude Duvalier nest pas apparu en public depuis des mois. Ses avocats ont us de tous les arguments pour viter leur client un dplacement dans le centre-ville. Attendu le 7 fvrier dernier devant la justice -date laquelle il avait t renvers en 1986-, Jean-Claude Duvalier ne stait pas prsent. Il sest content dcrire au juge pour demander un report tout en accusant le tribunal de prendre position pour la partie civile. La Commission interamricaine des droits de lhomme les violations des droits de lhomme commises sous le rgime de Jean-Claude Duvalier.

PAGE 5

Page 5 DE LACTUALITE sur lassassinat de Jean Dominique. Ractions gnrales : cest une manuvre de diversion utiliser le dossier Jean Dominique pour faire cran aux problmes de Baby Doc avec la justice, on pourrait donc imaginer que toute la dmarche rconciliation nationale Comme si le prsident Michel Martelly faisait marche Hati Inter passait aussi pour tre lun de ses plus proches conseillers. cration dune commission spciale pour aider faire le jour sur le crime. Quant Jean-Bertrand Aristide il est de cette catgorie dhommes forts que, en Hati comme ailleurs, lon considre pouvant tre au courant de toutes les palpitations de la cit parce que disposant des plus importants rseaux de renseignements. Cela va de soi dun ancien prsident rput trs arrire sur une dmarche prcdente. En effet peu aprs son investiture la prsidence, Martelly accomplissait une visite chez tous ses prdcesseurs ; Il visita ainsi coup sur coup Ren Prval, Ertha Pascal Trouillot, Prosper Avril, Boniface Alexandre puis le mme jour, et au pied lev, Aristide et Jean Claude Duvalier. Si les rumeurs sont fondes et que Martelly voudrait anciennes victimes du rgime refusent de baisser les bras. Elles se trouvait le jeudi coul devant la cour dappel. Laudition ntait pas termine que tombait la nouvelle concernant les anciens chefs dEtat Ren Prval et Jean-Bertrand Aristide. tait une comdie, un coup mont pour faciliter la machine ddouaner lex-dictateur. Cependant le fait aussi de refuser systmatiquement la rouverture du dossier Jean Dominique ne revient-il pas condamner ce machinations politiques lhatienne dont on nest probablement pas prs change, plus cest la mme chose. Il nous avons une presse en gros trs peu avertie et capable de tomber en effet dans ce genre de traquenards. Ensuite, est-ce que les anciens prsidents Prval et Aristide nauraient rien rvler sur les conditions qui ont entour la disparition du plus clbre journaliste hatien des dernires dcennies ? Probablement quils en savent plus que le commun des mortels. Ren Prval peut, par exemple, clairer notre lanterne sur les raisons qui font que lenqute nait jusquici produit aucun rsultat. Ni sous son premier mandat pendant lequel Jean Dominique a t rpublique, Michel Martelly, nayant jamais cach sa sympathie pour brouiller les pistes ou au moins allger la pression qui pse sur ce dernier avec les accusations de crimes contre lhumanit rpercutes aux quatre coins du monde via limplication des grandes organisations de dfense International, Human Rights Watch danciens responsables de rgimes brutaux dautres pays du continent de comparaitre devant leurs juges naturels et dcoper de lourdes peines. Depuis que le prsident Martelly a t lu, Jean Claude Duvalier et ses complices ont commenc mettre en place un bouclier dimpunit qui lui a dj valu lordonnance dun juge dinstruction le mettant hors de cause pour les accusations de crimes contre lhumanit sous prtexte que code pnal hatien. Cependant quelques P-au-P, 1 er mars 2013 [AlterPresse] --Lancien attendu, le jeudi 14 mars 2013, au cabinet dinstruction du juge instructeur Yvickel D. Dabrsil pour tre auditionn, dans le de Radio Hati Inter et du gardien de la station Jean-Claude Louissaint. Cette audition de Ren Prval intervient dans un Aristide et Jean-Claude Duvalier sont concerns par des procdures judiciaires. Lancien commissaire du gouvernement de Port-auprsident Prval. Cependant, il na souhait faire aucun commentaire. Selon une source proche de lancien prsident, Laboule. Le juge Yvickel Dabrsil est en charge du dossier depuis le 3 avril 2005, aprs que la Cour dappel de Port-autous les assassins directs ainsi que les auteurs intellectuels du 3 avril 2000. La famille du journaliste assassin avait fait appel de lordonnance du juge Bernard St-Vil en avril 2003 invitation une dmarche correcte du juge instructeur pour pouvoir faire la lumire sur le dossier. De plus, la justice a la prrogative de questionner nimporte quel citoyen hatien Toutefois, lancienne collaboratrice de Jean contexte de linvitation. Tout en vitant de trop commenter linvitation, la rdactrice en chef de Radio Ibo met en garde contre linstrumentalisation de la justice, dans laffaire Jean De grosses pointures de la mouvance lavalas ont dj t auditionnes au long de cette enqute, selon une source judiciaire bien place. Il sagit de Oriel Jean, ancien chef de lunit de la scurit prsidentielle sous la prsidence dAristide, de Jean Anthony Nazaire, ancien puissant commissaire divisionnaire de police, responsable du parc automobile du palais national, et de Marie Antoinette Auguste connue sous le nom de S An Le jeudi 7 mars 2013, Henry Claude Mnard, ancien de Jean-Bertrand Aristide est attendu au cabinet dinstruction, informe la mme source. Mais cela ne semble pas inquiter les avocats de lancien prsident Jean-Bertrand Aristide. Pour le moment, lancien prsident Aristide nest Saint-Juste, contact au tlphone par AlterPresse. Lancien snateur Dany Toussaint, lancien directeur carr dinstruction du juge Dabrsil.

PAGE 6

Page 6 POLITIQUE Ensuite vient le pouvoir judiciaire qui nomme aussi sans tarder ses trois reprsentants. Mais nominations vite dnonces comme illgales parce que nayant pas respect la rgle du vote la majorit obligatoire au CSPJ ou Conseil suprieur du pouvoir judiciaire. Sous pression, le CSPJ nomme trois nouveaux membres. Mais les trois premiers refusent de cder la place. Toujours aussi press, le prsident Michel Martelly dbarrass dune accusation de viol porte contre lui par une Et qui a laiss le pays aussi, parat-il. Ainsi donc le conseil lectoral 6 est toujours en fonction. Comme si rien ne stait pass depuis. On nous fait vraiment perdre notre temps Or cest exactement la mme situation au Lgislatif. Malgr des semaines de tractations, de hauts et de bas, force Le Parlement est toujours dans limpossibilit de insoluble. une formule est annonce pour la formation dun Collge transitoire du conseil lectoral permanent. Mais patatras. Lorsque snateurs et dputs doivent dsigner les trois reprsentants du Lgislatif, rien ne va plus. Le seul point sur lequel on est daccord cest quon est en dsaccord. Eternellement. On a limpression que les acteurs ont dcid dlibrment de ne pas trouver une solution. Vu linanit des arguments dvelopps. Les dputs veulent avoir plus Dput lu en 2011 de membres au sein de la commission qui doit slectionner les trois reprsentants au conseil lectoral. Mais la commission une fois forme, quel est son Cest dire lon revient au point de dpart. Le parlement ne peut toujours pas nommer ses trois un mot, on se fout de notre tte. De vrais champions du dilatoire. Dun ct comme de lautre. Chapeau A en croire lopposition cest le prsident Martelly la cause du blocage. Martelly ne veut pas des lections parce quil sait quil ne peut pas les gagner. Mais si lopposition est certaine de les remporter, alors pourquoi ceux de nos parlementaires qui semblent vouloir lincarner aujourdhui ne manifestent-ils pas de meilleures dispositions. Au fond on ne voit vraiment pas qui veut de ces lections. Les partis politiques font le gros dos. est-elle aussi unie quelle veut le laisser croire ? Nestelle pas comme la chambre des dputs, avec une aile penchant dun ct, et une autre de lautre Qui veut des lections ? Jusqu prsent on croirait linternational. Visite au parlement hatien de lenvoye spciale du Dpartement dEtat, Cheryll Mils, etc. Mais quest-ce qui nous assure que linternational elle aussi parle dune seule voix ? Linternational veut des lections mais comme cela a t dmontr aux dernires prsidentielles, cela ne veut pas dire que linternational soit prt voir gagner nimporte qui, nimporte quand Bref on a limpression dune multitude de 6 membres nomms jusquici : trois par lExcutif et trois par le pouvoir judiciaire. Mais les trois mal nomms du CSPJ en font partie. Outre que le conseil lectoral se compose de est capable de faire le retrait des trois mal nomms Aprs plusieurs semaines de tiraillements, le palais national rend publique la semaine dernire une correspondance o le prsident du CSPJ, le juge de trouver la solution. Cela au nom de son mandat constitutionnel de garant de la stabilit des institutions. Mais cela nous ramne tout droit au point de dpart. En effet ne considrait-on pas dj que cest le palais qui avait procd aux trois premiers choix du CSPJ. Passant par-dessus la rgle de la majorit. invite les trois mal nomms une runion sous les auspices de la plateforme Religions pour la paix jouant une fois encore les mdiateurs. Dabord ils se dclarent prts sen aller. Pour le salut de la patrie Mais soudain, machine arrire toute. Les voici qui refusent de bouger : Jy suis, jy reste Pas question de partir. Donc aprs plusieurs semaines, nous revoici au mme point, le point de dpart. Le conseil lectoral Martelly est toujours bien en place. Eh oui. Et cela en dpit de toutes les controverses. Toujours bien en place aussi, tenez-vous qui nest autre que lex-ministre de la justice du gouvernement, Me Josu Pierre-Louis, aprs stre choisir ses trois reprsentants au conseil lectoral. La principale raison invoque est le manque de quorum au snat, rduit 20 membres et dont les 10 autres membres justement doivent sortir des prochaines lections. Mais aprs plusieurs semaines de soi-disant efforts, snateurs et dputs sont dans limpossibilit de trouver une formule pour dsigner les trois reprsentants du lgislatif dans le prochain organisme lectoral. Vous avez suivi cette semaines. Au commencement tait le dbat conseil permanent versus conseil provisoire quon croyait jeux sur le mme terrain. Cependant, attention, avec des acteurs qui semblent matriser parfaitement leur jeu. Exprience oblige. Tout le monde ne peut pas gagner, soit. Mais personne les temps qui courent. Et puis pourquoi se gner puisque ces lections ne sont destines rien changer. Pourquoi dailleurs lon passe plus de temps autour de la formation du conseil lectoral que dans le processus lectoral lui-mme. Parce que dans un tel contexte o les lections ne sont quune pure formalit, plus importante est la bureaucratie et ceux qui en auront la charge. Cest si vrai quon nentend personne parler comme partout ailleurs dans le monde de politique ou dagenda ou de recettes pour juguler la crise conomique. Ni mme de reconstruction. Non. Quest-ce qui fait courir tout ce monde ? Devinez, les 15 millions de dollars promis par Washington pour lorganisation des lections Le cynisme dans tous ses tats. Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince Avi Piblik Avi sou Dat Odyans Piblik sou Gwo Amannman ki Pwopoze nan Plan Aksyon Ane Fiskal 1998 rive 2013 Yo planifye yon odyans piblik pou Komite Sante Piblik ak Svis Sosyal jou 11 mas 2013, a 1:30 p.m., nan Sal Asanble Komisyon Konte a ki nan dezym etaj Stephen P. Clark Center, 111 NW 1st Street, Miami, Florid. Rezondt reyinyon an se pou bay piblik la yon optinite pou bay dizon li sou Gwo Amannman ki pwopoze nan Plan Aksyon AF 1998 rive 2013 la. Amannman ki pwopoze a chche reprann ak re-distribye fon nansman pwogram Sibvansyon Blk Devlopman Kominot (CDBG) an ak fon nansman Pwogram Envestisman HOME (HOME) lan. Yo envite piblik la vini pou bay dizon yo. Kmant yo ka soumt alekri de 25 fevriye 2013 a 29 mas 2013 adrese a Mr. Gregg Fortner, Executive Director, Public Housing and Community Development (PHCD), 701 NW 1st Court, 16th Floor, Miami, Florida 33136. Rgleman federal yo ki dirije pwogram CDBG ak pwogram HOME yo egzije pou yon jidisdiksyon kap patisipe bay sitwayen yo avi rezonab, ak yon optinite pou f kmant sou, nenpt re-distribisyon ki pwopoze pou fon CDBG ak fon HOME yo. Gwo Amannman yo pwopoze a disponib nan biwo Administratif PHCD a ak sou sitwb http://www.miamidade.gov/housing/. Gwo Amannman nan Plan Aksyon Ane Fiskal 1998 rive 2013 la gen ladan li: Montan CDBG ki Reprann ak Re-distribye: $6,228,576.58 reprann ak re-distribye a Administrasyon, Amelyorasyon Etablisman Piblik/Kapital, Devlopman Ekonomik, Lojman ak Svis Piblik. Montan HOME ki Reprann ak Re-distribye: $2,209,000.00 reprann ak redistribye a Nouvo Konstriksyon Kay Lwaye/Reyabilite. PHCD pa f diskriminasyon baze sou ras, sks, koul, relijyon, eta sivil, orijin nasyonal, enmite, zanst, oryantasyon seksyl, laj, gwoss oswa estati famiyal nan aks a, admisyon, oswa anplwa nan pwogram oswa aktivite lojman. Si w bezwen yon entprt ki pale lang an siy oswa dokiman nan fma aksesib pou evennman sa-a, rele 786-469-2203 omwen senk jou davans. Itilizat TDD/TTY yo ka kontakte Florida Relay Service nan 800-955-8771.

PAGE 7

Page 7 nous renvoie notre petit catchisme Mais est-ce toujours le cas aprs la dmission de Celui-ci avoue navoir pas la force physique ni mentale pour diriger lEglise catholique, apostolique, romaine forte de 1 milliard 200 millions dmes, concentres en Europe, Amrique et Afrique. Mais que devient la force invincible et inpuisable aller plus vite que lesprit humain. Regardez le printemps arabe Bien entendu nous entrons ds lors dans un domaine purement terrestre. Le plancher des vaches. Mais cest lvnement qui nous y invite. Imaginez les plus grands chefs de lhistoire universelle. ce pas devenir comme le Pape : infaillible, toujours en prise Pour certains celle-ci en a grand besoin. Avec tous ses problmes, dont linterdiction du mariage des prtres, do Mais ce faisant, est-ce que le mythe nest pas menac de disparatre ? Automatiquement. Notre monde no-libralis peut-il rsister sans quelques mythes ? Mme ringards, mais faut ce qui faut. quest le Saint Esprit dont nous avons toujours appris que le Saint Pre est la vivante incarnation ? Mine de rien ce sont plusieurs sicles de civilisation qui scroulent. Justement la dernire dmission dun Pape remontait environ six sicles Pourquoi la dcision de Benoit On a essay de lui trouver diffrentes explications plus terre terre et prosaques les unes que les autres. Le Mystre nayant plus cours dans notre socit ultra-mdiatise. Corruption, rseau gay jusquau sein du Sacr Collge ? Mais ultramdiatisation voulant dire aussi extrme banalisation, le Vatican peut se contenter dun haussement dpaule. Dautant plus que le droit canon a tout prvu : le Pape ne peut tre forc la dmission : sil arrive que le Souverain Pontife renonce sa charge, pour que cette dcision soit valide elle doit tre prise en totale libert, et manifeste ouvertement. De plus renonciation ne doit tre accepte par de toutes les maladies de la vieillesse, Jean Paul II refusa de dmissionner. Se sentant ainsi plus proche, a-t-il dit, du contraire ne fait pas reculer le Mystre de la croix ? Pour finir, la transition dmocratique nest pas chose aise. A qui le dites-vous, nest-ce pas. Elle prend souvent des chemins montants, sablonneux, malaiss. On rappelle souvent que cest de la France tait si dsespre que le roi pensait bien faire dessayer de crer un certain consensus, on nutilisait pas encore le mot national puisque le souverain venait avant la nation. Moins dune anne plus tard, la monarchie scroulait et le roi tait dcapit. Cest encore une pense de lEglise : le chemin du ciel est souvent pav de mauvaises intentions. Esprons que celle de Benoit qui que ce soit. peut dmissionner, il peut aussi tre dmissionn ? Non, si lon en croit les prventions du droit canon mentionnes plus haut. Oui, parce que ces choses-l peuvent directe sur lEternit. fait entrer lalternance dmocratique dans lEglise. infaillible ? Le roi est mort mais vive le roi. Marcus Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince Mais dans ce cas pourquoi tout ce tamtam ? Si la justice tait rellement en qute dinformations srieuses et vu la dlicatesse du dossier, ferait-on autant de bruit autour de ces deux convocations ? Nest-ce pas le contraire qui aurait t de mise ? Dautant que ds le dbut les obstacles se sont mis saccumuler pour viter, de toute vidence, une enqute srieuse. Tmoins prsums liquids, dont lun par une foule qui larracha aux policiers qui le conduisaient devant le juge ; cadavre qui disparait de la morgue pour empcher son la faveur dune vasion providentielle et qui se retrouvent immdiatement en terre trangre etc. Pendant que le dossier du crime le plus retentissant de ces dernires annes en Hati passe dun juge dinstruction un autre, au gr des pouvoirs en place. Toussaint, dclare quil est prt tout dvoiler au juge pour peu que celui-ci ly invite, on nentend plus parler de lenqute. Depuis cest le black-out total. Depuis aussi Dany Toussaint a fait une grave congestion crbrale. Quant au tmoin cl, la veuve de Jean Dominique, la journaliste Michle Montas, elle aussi considre cette comme une m chante farce. Cependant les gens ne sont pas si btes pour ne pas faire la diffrence entre une dmarche srieuse, ds lors entoure de la plus grande discrtion tant entendu que du pur spectacle destin faire ni plus ni moins limpasse sur des milliers de crimes contre lhumanit. Quoi quil en soit ne pas tomber dans le pige ne doit sur lassassinat de notre confrre. Chacun doit prendre ses responsabilits Hati en Marche, 1 er mars 2013 Le pouvoir tenterait de mettre en ex-prsidents pour faire contrepoids aux problmes de Baby Doc avec la justice. En vertu dun mmorandum dentente sign vendredi entre le ministre des affaires trangres hatien Pierre Richard Casimir et lambassadeur Extraordinaire et pleniptentiaire de la disposition du gouvernement hatien une enveloppe de 10 millions de dollars pour la mise en uvre dun projet de Ce projet qui vise augmenter la production agricole dans la plaine de Torbeck et certaines zones montagneuses dans la Vale des Cayes schelonnera sur une priode de 4 ans. Le dcaissement des fonds seffectuera au rythme suivant : 2 millions pour lanne 2013 ; 3.25 millions en 2014 ; 2.5 millions pour lanne 2015 et 2.25 million pour la dernire anne en 2016, a expliqu un cadre du ministre des affaires trangres. impratif de trouver tous les moyens possibles pour relancer la production dans les zones agricoles en vue de combler le auquel fait face le pays, notamment dans la filire cralire. M. Liu a fait savoir quil tait temps que simpliquent dans le combat pour la relance de la

PAGE 8

Page 8 HAITI AUJOURDHUI Jean Claude Duvalier au tribunal le jeudi 28 fvrier 2013 P-au-P, 21 fvr. 2013 [AlterPresse] --Un procs equitable contre lex-dictateur Jean-Claude Duvalier, serait un en la justice et lui prouver que limpunit naura plus cours en Hati, estime lexpert indpendant sur la situation des droits ces crimes, rappelle Forst. Laudition de Jean-Claude Duvalier sest ouverte, en entre tonitruante, en feignant ne pas avoir t au courant de la sance. internationales, limage dAmnesty International et de Human place. Plusieurs examinent la procdure judiciaire en cours laune de la vellit, ou non, du pouvoir en place mettre Dans un communiqu rendu public loccasion de laudition en appel de lex-dictateur Port-au-Prince, le jeudi 21 fvrier, Michel Forst sassocie la douleur des victimes en rappelant les multiples violations de droits humains et exactions commises sous le rgime Duvalier. Le principe de prescription ne saurait sappliquer forme de dictature. Lissue du dossier Duvalier tmoignera de la politique relle de ladministration de Joseph Michel Martelly en matire Les avocats de Duvalier avaient fait un pourvoi en cassation, le lundi 18 fvrier, dans lespoir de mettre hors jeu la cour dappel et, du mme coup, les victimes qui ont pu obtenir la reconnaissance de certaines de leurs revendications par les juges. De nombreuses organisations nationales et cest lindividualisme total. Oui, mais pour quelques dizaines de milliers demplois au parc industriel de Port-au-Prince, on a vu quel Or ce nest pas tout. Et Jean Claude Duvalier ne le sait probablement pas car ayant vcu en dehors de la ralit depuis quil est entr au palais national lge de 5 ans mais cest sous son rgne qua eu lieu la plus grande migration hatienne les annes 1960. Les annes de Baby Doc ne sont-elles pas aussi celles ou dparts massifs de boat-people pour la Floride. Les Hatiens taient si heureux sous Jean Claude Duvalier quils affrontaient par dizaines de milliers les dents des requins pour fuir leur pays politique le plus hardi de cette poque, et qui de guerre lasse fut enferm dans un hpital psychiatrique pour tenter de le dtruire plus totalement. Quant au procs que voudrait faire lex-dictateur ses successeurs en leur retournant ainsi le fer : quavez vous fait de mon pays ? L encore que sait Jean Claude Duvalier du pays rel ? Oui, depuis le renversement de la dictature le pays sest enfonc dans la misre et linscurit. Oui, les turbulences politiques ont eu raison des meilleures intentions. Oui, les intrts politiciens continuent aujourdhui encore de primer. Oui, aussi bien en matire de scurit que de conditions de vie Jean Claude Duvalier ignore probablement que cest sous son rgne et mme en pleine rvolution conomique Et si lon voyait moins de misreux dans les rues de la capitale nest-ce pas parce que les Tontons macoutes avaient aussi pour rle de les contenir au bord de mer dans les bas fonds de Cit Soleil lors Cit-Simone. Et dont ils ne pouvaient sortir que le jour de lan quand le dictateur faisait sa tourne en ville jetant des poignes de pices de monnaie sous les applaudissements des masses. Evidemment Jean Claude Duvalier, bien labri dans sa tour divoire, ny voyait que du bleu. Les annes Baby Doc furent en effet un ge dor, comme il la dit jeudi devant le tribunal. Oui, mais pour qui ? Hati en Marche, 2 Mars 2013 = Par Prsident de la Coalition La question se pose depuis 1998, anne o a t adopt, Rome, le statut de la Cour pnale internationale. Les auteurs du statut ont estim que cette nouvelle cour ne pourrait pas, elle seule, assurer la rpression de ces crimes si graves quils heurtent profondment la conscience humaine et touchent lensemble de la communaut internationale : cest donc cette communaut internationale toute entire quils ont en dfrer les auteurs ses propres tribunaux. La mme anne offrait lactualit une illustration larrestation, Londres, du Chilien Augusto Pinochet, par la police anglaise, au nom dun mandat mis par un juge espagnol. Les crimes de guerre et crimes contre lhumanit ont ceci de particulier quils sont souvent commis par des puissants, des armes ou des gouvernements, parfois contre leurs propres populations, dans un contexte de non-droit dans lequel les victimes nont ni police ni tribunaux vers lesquels se tourner pour demander protection. Cest ce non-droit que les Etats runis en 1998 Rome ont promis de combler en ouvrant leurs justices nationales aux victimes de crimes internationaux. La Cour pnale internationale na plus de ce fait quune vocation subsidiaire, ou complmentaire, ses 18 juges se rservant pour les seuls dossiers les plus graves. La France na mis cette ide en uvre quavec Rachida Dati puis Michle Alliot-Marie, alors ministres de la pratiquement impossibles raliser, soit autant de verrous en France du suspect, exigence que dans le pays o ces crimes

PAGE 9

Page 9 BANQUE NATIONALE DE CREDIT

PAGE 10

Page 10 ACTUALITES dplorer certaines imperfections et certaines dcisions du Pouvoir vis--vis de certains groupes. Toutefois, on ne peut pas dire que ce carnaval a t aloral comme cette meringue salive. En termes dorganisation, ctait bon, mais il faudra encore amliorer : Cent fois sur le mtier, remettez votre ouvrage disait lautre. En tout cas, la nouvelle ministre de la culture na pas attendu le dernier moment pour annoncer le lieu du prochain vnement culturel carnavalesque, le cap est comme dhabitude en Et prochain. Cest loccasion pour cette ville aux grands boulevards comme Descahos, Avenue des Dattes, avenue de Bienac, aux rues trs larges surtout au centre ville, aux infrastructures urbaines fraichement rhabilites ou en en cours de utilisant le carnaval 2013 comme prtexte pour amliorer son dveloppement. La ville de lIndpendance a certes beaucoup dossier de 941 M USD concernant le transport, lagriculture et lenvironnement, ce qui est ralis jusquici ne reprsente com/2009/06/haiti-gonaives-des-solutions-la-mesure.html. La rivire La Quinte est recalibre pour vhiculer plus de 1000 m 3 recalibrs en consquence et reconstruits ; le drainage urbain a t repris ; les rues sont rhabilits ou en phase de ltre ; les travaux de protection de lenvironnement sont en cours dans le cadre du Projet PIA sur une partie du vaste Bassin Versant Mais on est encore trs loin de ce qui a t projet. le passage gu qui mne Souvenance, haut lieu du Vodou, dau moins 1 m pour favoriser lvacuation des surplus deau dimension de Jeanne et dAnnah qui ont favoris linondation surplus deau des deux cots de la route nationale au niveau de lancien Quai de SEDREN susceptible de recevoir les bateaux Rhabiliter les systmes dirrigations qui arrosent la basse vers les villes environnantes pour mieux accder aux plages lEst de la ville et pour viter lisolement de la ville en cas au niveau des sous-bassins ayant une incidence directe sur la servir de base pour relancer lconomie de la zone. Parlons de la communaut conomique de la Carabe, plus connue sous le nom de CARICOM, en particulier du 24 e sommet qui a eu lieu en Hati. 3. e Du lundi 18 au mardi 19 fvrier 2013, Port-auPrince, 11 chefs dEtat et de gouvernement et une centaine de dlgus ont particip au 24e sommet de la CARICOM en Hati, qui assure la prsidence tournante de la communaut caribenne depuis janvier 2013. Le prsident Michel Martelly a procd ce lundi louverture du 24e Sommet de la CARICOM, Port-au-Prince. Le chef de lEtat a dit souhaiter que ce sera loccasion pour les pays de la rgion, de dlibrer sur des problmes cruciaux, notamment celui de la circulation des biens et des personnes Les discussions commerciale, le renforcement de la lutte contre la criminalit Le Prsident a dclar : Aujourdhui Hati doit tre reprsentons un march de 10 millions dhabitants, des atouts peuvent fournir une contribution la sant de nos conomies Pour cela, selon le Prsident, les changes commerciaux intercommunautaires narriveront pas atteindre un niveau de croissance acceptable sans la libre circulation des concitoyens hatiens dans la communaut de la Carabe. Do la ncessit pour lconomie hatienne dtre soutenue par des investissements productifs, de se mettre en rgle avec le rgime communautaire par lharmonisation des lois nationales aux normes communautaires, de lutter contre la constituent galement un handicap au dveloppement durable et de sunir dans le cadre dun renforcement de la coopration pour contrer les malfaiteurs qui nhsitent pas mettre en pril le systme conomique hatien en crant des perturbations e Sommet pour, selon le Journal le Matin, faire un plaidoyer problmes environnementaux auxquels sont confronts les petits pays et ceux de la CARICOM en particulier. Aussi, fait-il remarquer que le caractre urgent que revtent les actions pour attnuer les risques dans ce secteur. La dsignation de lanne 2013 comme anne de lenvironnement en Hati traduirait ses inquitudes et sa volont de voir atterrir des programmes pour rduire la vulnrabilit. Plus loin, selon le Matin : Hati doit martel le Prsident, qui a mis laccent sur lnorme potentiel dHati, en ce qui a trait lagriculture, notamment dans la production des lgumineuses et lartisanat qui constituent une spcialit nationale. Larocque : la force et la rsilience du peuple hatien sont une source dinspiration qui nous encourage daller vers lavant dans les 4 prochaines annes .Et le Premier ministre de lindpendance hatienne : Sans la libert hatienne, nous ne serions pas libres. Comme il est de mise en de pareils cas, le 24 e lensemble des points discuts durant le sommet qui sest ralis avec la participation du Ministre de la justice des USA. Ce qui nest pas une mince affaire si on le regarde sous langle et pourquoi pas du contrle politique et conomique de ce petit march certes, mais oh combien important en nombre ? Hati a t en avance sur le monde par sa rvolution anti-esclavagiste russie en 1804. Le monde esclavagiste de lpoque ne le lui avait pas pardonn. Elle a durement pays le pot cass dune telle initiative, au point de se retrouver aujourdhui en queue du classement mondial en tout. Nous nous sommes enferms dans notre attitude subconscient encourags par les autres et par nous-mmes neg Nous nous en faisons un mode de vie qui se conjugue au quotidien. Malgr notre devise Union fait la force nous prfrons mille fois agir de manire individuelle et souvent clanique au dtriment de la collectivit, et ce, malgr les dinspirer les autres mais pas nous. A partir du phnomne nous retrouvons comme par enchantement. Ces phnomnes spirituel et culturel expriment notre vraie nature, mettent en exergue cette solidarit collective, ce bouillon culturel, cette spiritualit qui sempare de la collectivit hatienne chaque fois et qui retombe en sommeil au fond de nous jusqu la dveloppement humain, social-culturel, environnemental, infrastructurel, conomique et politique. Nest-ce pas le spirituel au culturel et lconomique ? Cest le chemin suivre pour notre dveloppement. Cest notre chemin de salut! Que Dieu nous vienne en aide!!! 27 Fvrier 2013 HPN A linitiative de lInstitut international pour la partis politiques dont la Fusion des sociaux-dmocrates et Intervenant la table dhonneur, lancien dput Serge Jean-Louis, a pour sa part indiqu que la loi sur les partis politiques concerne tous les partis sans distinction aucune. Il a abond dans le mme sens que Mme Lassgue qui juge important le vote de cette loi la Chambre des dputs. Nous voulons que cette loi soit vote au Parlement au Champ de Mars, en vue de discuter de la formation dune commission pour exiger du Parlement de voter la loi sur les partis politiques. La Directrice de programme en Hati de lIDEA international, Mme MarieLaurence Jocelyn Lassgue, a fait savoir que lobjectif de cette runion avec des partis politiques, tait de relancer la dynamique sur ces structures dmocratiques. Elle a rappel que la loi sur les partis politiques a dj t vote au Snat de la Rpublique, mais pas encore au niveau de la Chambre des dputs. La loi sur les partis politiques reprsente un outil important pour les partis. Il est dune ncessit capitale quelle soit vote. Cela doit permettre aux partis de dvelopper leurs capacits a fait comprendre Mme Lassgue, indiquant au passage quIDEA International entend cerner les grands courants politiques. Ce, dans le cadre de sa mission visant accompagner les institutions dmocratiques en Hati. pour que les partis politiques puissent avoir un instrument lgal de fonctionnement a-t-il laiss entendre. De son ct, le vice-prsident du parti Fusion des sociaux-dmocrates, M. Alix Richard, a mis laccent sur la question du financement des partis politiques qui, dit-il, sont privs gnralement de moyens conomiques. partis politiques est extrmement fondamental autre mode de fonctionnement des structures politiques visant la prise du pouvoir. Cette loi sur les partis politiques va tre surement trouve et, le plus rapidement possible, avec la bndiction de la Chambre basse espre optimiste le responsable politique. Alix Richard a lanc un appel loi soit vote dans lintrt de tous les partis. Mackendy Emmanuel Alexis Ce qui est important avant tout, cest que cet accord concrtise la volont commune des deux gouvernements de donner aux agriculteurs hatiens les moyens les permettant de devenir autonomes, et plus performants a dclar le un avenir pas top lointain, au renforcement de la scurit alimentaire en Hati. Pour sa part, le ministre de affaires trangres hatien, Pierre Richard Casimir, a salu la coopration volontiers daccompagner les efforts du gouvernement hatien visant la relance effective de la production agricole et partant la scurit alimentaire dans le pays. Le gouvernement hatien continue de compter sur le Pour le ministre de lagriculture, Jacues Thomas, ce projet entre dans le plan de relance de lagriculture mis en uvre par le ministre de lAgriculture pour quHati soit du pays au terme du mandat du Prsident Martelly.

PAGE 11

Page 11 LES PETITES ANNONCES for Appointment Conception et Excution de Projet Economie et Finance Sciences de lEducation Sciences Comptables Relations Internationales Relations Publiques Sminaire en Angle Delmas 75 et Impasse Hrard # 3, Port-au-Prince, Hati, W.I. Par courriel: c.f.d.e.delmas@gmail.com Par tlphones : (509) 2246-1425 \ 3555-1575 2513-3726 \ 3767-1575 \ 3444-2001 Numros d'URGENCE Direction Protection Civile (DPC), par Dpartement Ouest : 3631-5095 Centre : 3605-1747 Artibonite : 3731-7830 Nord : 3701-0666 Nord Est : 3605-1749 Nord Ouest : 3605-8453 Grande Anse : 3777-3970 Nippes : 3751-7390 Sud : 3719-5049 Sud Est : 3615-3991 REPUBLIQUE DHAITI Extrait des minutes du greffe du Tribunal de Premire instance de Port-au-Prince. PAR CES MOTIFS : Le tribunal, aprs examen et sur les conclusions conformes du ministre public, accueille laction du requrant pour tre juste et fonde ; maintient dfaut, dclare fonde ladite action ; admet en consquence le divorce de la dame ne incompatibilit de caractres ; prononce la dissolution des liens matrimoniaux existant de transcrire sur les registres ce destin le dispositif du prsent jugement dont un extrait se ra publi dans lun des quotidiens sditant a la capitale sous peine de dommages-in trts envers les tiers sil chet ; Compense les dpens vu la qualit des parties ; Commet compense les dpens. Rendu de nous, Jacques Hermon CONSTANT, Juge en audience civile, ordinaire et publique du mercredi vingt huit novembre deux mille douze, en prsence du Il est ordonn.ect. En foi de quoi..ect. Ainsi sign.ect. Me Jean Michel SANTHER REPUBLIQUE DHAITI Extrait des minutes du greffe du tribunal de premire instance de Port-au-Prince AU NOM DE LA REPUBLIQUE Publication dun jugement rendu par le tribunal civil de Port-au-Prince PAR CES MOTIFS, le Tribunal, aprs examen et sur les conclusions conformes du Ministre Public, accueille laction de la requrante pour tre juste et fonde ; main Victor Petit Homme davec son pouse ne Evira Olus pour injures graves et publiques ; Sud de Port-au-Prince de transcrire sur les registres ce destin le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera publi dans lun des quotidiens sditant la Capitale sous peine dommages-intrts envers les tiers sil echet ; commet lhuissier Jean Joseph Donald Rendu de nous Jacques Hermon Constant juge en audience civile, ordi Il est ordonn ect En foi de quoi ect Me Sony Lessaint, Avocat Me Boileau Dieuveuil, Avocat REPUBLIQUE DHAITI Extrait des minutes du greffe du tribunal de premire instance de Port-au-Prince. PAR CES MOTIFS : Le tribunal, aprs dlibration, selon les conclusions du Ministre Public, accueille favorablement laction pour tre juste et fonde ; accorde le dfaut sollicite a laudience publique, ordinaire et civile du mercredi vingt huit novembre deux mille douze contre lajourne no comparant, le sieur Jean Robert Civil ; lui adjuge les conclusions ; condamne ledit dbiteur a payer au crancier Jean Robert VALEUS la somme de trois cent cinquante huit mille cinq cent gourdes 358. 500, 00 prtes au sieur Jean Robert CIVIL par ledit requrant pour pourvoir augmenter son fond de commerce, sous la date du trois Aout 2007 a deux heures vingt cinq minutes de laprs midi et quil sest content de garder jalousement dans ses mains sans les rembourser ; le condamne galement a verser au demandeur celle cent mille gourdes 100. 000, 00 a titre de dommages intrts pour les torts et prjudices causes au demandeur par sa mauvaise foi. Commet lexcution de ce jugement, Rendu de nous, Jacques Hermon Constant, Juge en audience publique ordinaire et civile du mercredi trente janvier deux mille treize, en prsence du substitut, Il est ordonn.ect. En foi de quoi.ect. Ainsi sign..ect. Me Jean Michel SANTHER REPUBLIQUE DHAITI Le tribunal civil de premire instance de Port-au-Prince, comptemment runi au palais de justice de cette ville a rendu en audience publique et en ses attributions civiles le jugement suivant ; Par ces motifs le tribunal aprs examen et sur les conclusions du Ministre la dissolution des liens matrimoniaux existant entre les dits poux pour injures graves et de Port-au-Prince de transcrire dans les registres a ce destins le dispositif du jugement sous peine de dommages intrts envers les tiers sil chet. Commet lhuissier Vilneret Compense les dpends. DONNE DE NOUS Marie Joceline Casimir Juge au tribunal civil de ce jour seize Aout deux-mille one tenue sance en prsence de Me Jean Claude Dabrzil, Substitut Me Jean Prim

PAGE 12

Page 12 LIBRE PENSER toute licence aux malades mentaux, aux mgalomanes, aux mchants, aux malhonntes gens daller jusquau bout de leur mchancet, de leur malhonntet. H. Amouroux Chres amies lectrices, chers amis lecteurs, le temps passe inexorablement. Cest une ralit. Mieux vaut laccompagner dans son cours au lieu dy opposer rsistance car la violence de ses ractions peuvent vous dtruire, physiquement, mentalement. Mieux vaut ne pas essayer de le retenir, sadapter lui en acceptant les cicatrices quil provoque chez nous, en nous. Moi, jai dcid de laccompagner dans modeler des enfants au jardin denfants Je my revois chantant le petit Jsus allait lcole ou bien Ma main, voici ma main, elle a cinq doigts, ou mme alors Bb grandit, cest lge daller lcole, Ctait le dbut des annes 60, poque noire pour certaines familles hatiennes, poque de construction dune ralit politique en Hati qui devra nous marquer durant des annes, voire des gnrations, quon veuille ladmettre ou pas. Chers amis lecteurs, le temps a pass. Nous nous sommes installs dans une socit qui se complat dans ses frustrations et laquelle la manipulation psychologique, la procrastination ce tout remettre au lendemain, cette incapacit troublante de pouvoir prendre les dcisions adquates, ont transform en un pays hors-norme Je narrive pas comprendre pourquoi nous nous acharnons ne pas vouloir changer, faire comme si le problme ctaient les autres. On se sent tellement bien dans sa dgradation que je me demande si on sera en mesure, un jour, de vouloir changer. Nous avons acquis la mauvaise habitude de rduire tout ce qui se passe, notre propre univers : notre maison, notre Lakou. Il lune dentre nous visite son lieu de naissance, il dit quil va dans son pays et, dans son pays, il a son Lakay qui est ce commun, un cadre commun. Lextrieur ne nous intresse que si on en tire quelque chose de montisable, de monnayable. Voil pourquoi nous avons un Bureau de Montisation qui soccupe de transformer en argent liquide tout ce que philosophie de CAM TransFer qui permet aux Pays Amis dHati de nous envoyer leurs boquittes de nourriture pour renforcer chez nous la mentalit dassist, lincapacit de nous valoir par nos propres moyens. Je comprends alors pourquoi, celui qui fut jadis le demander au Juge qui osait interrompre son paisible retour au pays qui nest plus celui de jadis, quavez-vous palais prsidentiel eut dire la presse internationale aprs le tremblement de terre du 12 janvier, Moi aussi jai perdu je crois quun Juge a dcid de linterpeller. Dautres suivront demanderais Pourquoi avez-vous fait de nous ce que vous avez fait de nous ? Comment peut-on comprendre la situation de ce pays, ltat dans lequel il se trouve, si on ne comprend pas les horreurs commises par ceux qui lont gouvern de 1957 1986. Les germes du mal de ce pays se retrouvent dj l-bas. En amont. Ces germes se sont dissmins de 1986 1991 puis se sont consolids de 1991 1994. Voil la ralit. Il ny a pas eu de gnration spontane Nous sommes ce que nous sommes aujourdhui parce que nous avons un pass. Tous ceux qui ont gouvern ce pays, de 1986 nos jours sont marqus du sceau de 1957 Et il se plaint des rsultats ni pro de quiconque. Quant au rgime qui contrla ce pays durant 29 ans, je naurais peut-tre jamais os minterposer sur leur chemin : javais peur deux, jtais jeune et ma famille me disait chaque jour de leur pargner tout mauvais lot. Jtais jeune mais je crois que le lavage de cerveau inconscient auquel jtais soumis et qui continue me faire penser aux esprits pas comprendre que mme sil navait aucune responsabilit directe dans le malheur de milliers de familles hatiennes de lpoque, son rgime a fait du tort cette socit. Lui en tant que autorit suprme de la Nation par qui tout devait passer, il a rendre compte politiquement, moralement, thiquement du fait que le rgne de sa famille a donn toute licence des malades mentaux, des mgalomanes, des mchants jusqu la moelle des os, des malhonntes gens daller jusquau bout de leur maladie mentale, de leur mgalomanie, de leur mchancet, de leur malhonntet. Ils ont pill, humili, viol, tu, sans avoir rendre compte quiconque et sans avoir sinquiter dune quelconque consquence de leurs actes malhonntes, de leurs crimes. Et cela demande rparation morale Il faut que quelquun demande pardon, humblement, surtout sil a t le responsable dHatiennes. Il faudrait que cela, lui, prince ou paria il sen rende compte. Il faudrait quil se rende compte que lirresponsabilit de ceux et de celles qui lont succd la tte du pays et qui a aggrav la situation sociale, conomique, politique du pays ne laffranchit nullement de sa responsabilit politique dans les atrocits commises par ses sbires ne lexonre en aucun cas dtre coupable davoir permis quen son nom, bon nombre dHatiens et dHatiennes ont perdu ce quils avaient de plus prcieux : la condition de Chres amies lectrices, chers amis lecteurs, jimagine que je devrai terminer ces chroniques en rappelant celui qui fut jadis lhomme le plus puissant de ce petit territoire, que Bokassa, Idi Amin Dada, Mobutu, Somoza, par exemple on laiss un pays qui a suivi la mme voie de dgradation a su construire quelque chose de meilleur. Tous dictateurs, mais certains dentre eux, clairs Peut-tre faudrait-il le conseiller de rviser certains concepts dlgance politique, dhumilit, dthique, pour quil puisse comprendre que revenant vivre dans son pays parmi tant dautres auxquels aurait pu dire simplement : tous ceux qui jai fait du tort, de je vous demande pardon, je me mets votre service, je vous faire de ce pays ce que nous tous Hatiens et Hatiennes aurions voulu quil soit : la Perle des Antilles. Et il aurait mme pu ajouter, comme eut dire son pre : Que Nos mains jaunes et noires solidement serres servent construire une Hati Nouvelle, notre Hati du 21 me sicle. Je laurais cru. Pour le pardon, cest une autre histoire. Oscar Germain germanor2005@yahoo.fr Mars 2013 ont t commis, ils soient punis comme en France, ou encore monopole parquet, par drogation la rgle qui permet aux victimes dun crime dengager les poursuites en dposant plainte avec constitution de partie civile. La gauche avait promis de rviser ce texte quand elle reviendrait Hollande en avait fait la promesse pendant sa campagne. Le snateur socialiste Jean-Pierre Sueur, prsident de la Commission des lois du Snat, a pris linitiative en dposant en ce sens la proposition de loi discute ce 26 fvrier. La Coalition pnale internationale a soutenu cette proposition qui visait retirer lensemble des verrous adopts en 2010. Mais les rticences sont aussi tenaces que les promesses sont volatiles : dbut fvrier, sous la pression des ministres des affaires trangres et de la justice, la Commission des lois du Snat a rtabli un des verrous que lon allait supprimer, et non le moindre : le monopole du parquet. Si une porte compte quatre verrous et quon en retire trois, la porte reste verrouille : soit on ouvre aux victimes laccs la justice, soit on ne leur ouvre pas. Mais les obliger mme. Un procureur nest pas un juge Il est lune des parties au procs, charg de la dfense des intrts de la socit, et qui ne sont pas ncessairement les mmes. Cest au juge quil revient de statuer sur les diffrents intrts en cause, pas au parquet qui ne peut se voir charg de trier les bonnes et les mauvaises victimes. juger les crimes contre lhumanit et les crimes de guerre, mais dire aux victimes quelles ny ont pas accs, revient vider la dmarche de sa substance. Le droit pnal international a amorc, en 1998, un formidable virage ; les violences tatiques ne sont plus abandonnes au champ des rapports de forces politiques ou militaires, elles sont dsormais passibles de la justice. Plus un chef dEtat ou de gouvernement, plus un gnral ou un chef de la police ne sont labri davoir un jour rendre des comptes pour les exactions commises sous leur autorit. Cest un nouvel tat du monde auquel tous les pays devront shabituer. diplomatiques. Mais la France est-elle si fragile quelle ne puisse accompagner pleinement ce mouvement, sengager vers une plus grande dmocratisation du droit et de la socit internationale, et entrer comme de nombreux pays lont fait avant elle dans cette nouvelle re ? La rponse appartient dsormais au Parlement. en chef. Et cela, mme sil considre quil na rien voir avec la dgradation actuelle du pays. Comment peut-il ignorer que les tares psychologiques pas faciles gurir ? Et ce qui sest pass durant les 29 ans de son rgne a eu cela comme consquences : provoquer des blessures psychologiques de tares psychologiques dans un grand nombre dHatiens et Le ministre vendredi 1er mars, que Le ministre de lEnvironnement, Dr Jean dun atelier de travail de construction, de stabilisation et de reforestation dans le cadre du programme Ann sove lavi nan mn lopital (sauvons la vie au Morne hpital) Le ministre Thomas a indiqu que cet atelier de travail se fera sur quatre zones : Jalousie, Carrefour-Feuilles, Martissant-Fontamara-Bizoton et Carrefour. Il dit avoir labor huit composantes techniques pour le projet, dont les trois principales sont : la sensibilisation de

PAGE 13

Page 13 HAITI, QUEL DEVELOPPEMENT ? La semaine dernire, parlant de la crmonie de HEM Vol. 27 # 06 du de la rserve tait lamlioration des moyens de subsistance des populations vivant dans la dite rserve. Pour y arriver, il faut bien connaitre les potentialits de la zone et le document distribu aux assistants numre les sites remarquables de la Rserve. Mais, en terminant mon papier, javais annonc que, plutt que dutiliser ce document, jallais reprendre les rponses des participants de latelier organis par le PNUD et le 2. Agriculture, 3. Artisanat et petite industrie Dans le cas du Sud-Est les participants ont retenu, Pour le patrimoine naturel : la rserve forestire de la Fort-des-Pins et le parc national La Visite, La Cascade Pichon et le Lagon des Huitres Belle Cayes-Jacmel et, pour la commune de Jacmel, le site de Bassin Bleu, lEtang Bossi, les plages de Ti Mouillage, Carrefour Raymond, Congo Plage ; Pour la patrimoine culturel : Le Colombier et le Lakou Timidi Belle Anse, le Chapeau Ce nest pas pour rien que jai choisi de faire appel aux rponses des participants cet atelier. On a en effet limpression que diffrentes agences mnent des projets sans tenir compte de ce que font les autres, et parfois dans la mme zone. Or on narrivera jamais rien, en terme de dveloppement, sil ny a pas un minimum de concertation entre les diffrents intervenants, si leurs interventions ne sont pas organiquement intgres dans un plan global correspondant une vision de lobjectif gnral que lon veut atteindre. Mon opinion est que le meilleur moyen darriver cette synergie est de donner la parole la population concerne, tous les niveaux : local, rgional et national. Le PNUD et Ministre du Commerce Jacmel, le 16 novembre 2012, avec HEM Vol. 26 # 50 du Au cours de cet atelier, comme dans ceux organiss dans les autres dpartements, les participants sont rpartis en reprsentatifs du dpartement, classs en trois catgories : 1. Patrimoine naturel et culturel, Carr Baie dOrange et le Moulin Price Jacmel ; Dans le domaine de lAgriculture : La production cafire, les mandarines, le maraichage sur le plateau de Seguin, le cacao et ligname jaune de Cap Rouge, Pour lartisanat et la petite industrie : La construction de bateaux Belle Anse, la production de meubles Cayes-Jacmel, le papier mch, la peinture, la sculpture et la fabrication de cigares Jacmel, le travail du sisal et la broderie la Valle de Jacmel. le Ministre du Commerce ont fait appel aux connaissances de la population des dpartements en ce qui concerne les potentialits de leur dpartement ; en ce qui concerne la mise en place tait un processus participatif ; encore faut-il que la population nait pas le sentiment dtre tiraille par diffrentes interventions qui nont aucune relation entre elles. Bernard Ethart construction de la barrire verte quest une espce vgtale de vtiver et la surveillance environnementale. Le numro 1 du MDE a soulign que 1.000 emplois indirects seront crs dans le cadre de ce projet, ajoutant que cest un travail intensif qui va durer sept mois. Ensemble, nous ferons la diffrence au Morne hpital a-t-il dclar avant dinformer de la prsence de REPUBLIQUE DHAITI Extrait des minutes du greffe Du Tribunal Civil de Port-au-Prince Au Nom De la Rplique Le cabinet Jean Baptiste et associs informe le public en gnral et tous ceux que cela intresse que le tribunal de Premire Instance de Port-au-Prince comptemment runi au palais de justice de cette ville, a rendu en audience publique et en ses attributions avocats lgalement constitues Mes Osval J. Ducena, Canova Jean Baptiste, et Romain numros suivants : 003-879-862-6, 3207078997, 3289071, 005-576-264-4, 4207042334, 4210047427-1, 003-407-931-9, 3207017728, 3265886 avec lection de domicile en leur cabinet sis au no 108 de lavenue Magloire Amboise, Port-au-Prince, demandeur en divorce dune part ; dfenderesse dautre part ; PAR CES MOTIFS, le tribunal aprs examen, le Ministre Public entendu, dclare fonde ladite action. ADMET en consquence le divorce du sieur ROBERT JEAN, davec son pouse ne MADELINE SIMEON pour injures graves et publique aux torts de lpouse. Prononce la dissolution des liens matrimoniaux existant entre lesdits ce destins, le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens, sditant la capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers sil y ment ; Compense les dpens. en audience civile, ordinaire et publique du jeudi sept fvrier deux mille treize, en prsence Me Canova Jean Baptiste, Me Rio Douilly Il est ordonn.ect.. En foi de quoi.ect. REPUBLIQUE DHAITI Extrait des minutes du greffe Du Tribunal Civil de Port-au-Prince Au Nom de la Rpublique Le cabinet Jean Baptiste et associs informe le public en gnral et tous ceux que cela intresse que le tribunal de Premire Instance de Port-au-Prince comptemment runi au palais de justice de cette ville, a rendu en audience publique et en ses attributions civiles ment constitus Mes Osval J. Ducena, Canova Jean Baptiste et Romain Orange, tous du 003-879-862-6, 3207078997, 3289071, 005-576-264-4, 4207042334, 4210047427, 003407-931-9, 3207017728, 32655886 avec lection de domicile en leur cabinet sis au no 108 de lavenue Magloire Amboise, Port-au-Prince, demandeur en divorce dune part ; Apt 207, dfenderesse dautre part ; PAR CES MOTIFS, le tribunal aprs examen, le Ministre Public entendu, dclare fonde ladite action. ADMET en consquence le divorce du sieur ANDRESSAINT publique aux torts de lpouse. PRONOCE la dissolution des liens matrimoniaux existant Prince, de transcrire sur les registres ce destins, le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers sil y chet. Commet lhuissier JHONNY JEAN de ce sige pour en Audience civile, ordinaire et publique du jeudi sept fvrier deux mille treize, en prsence Il est ordonneect... En foi de quoiect Me Canova Jean Baptiste, AV. Me Rio Douilly Av. 17 agents brigadiers dans 17 postes pour la surveillance environnementale. Le dput de la 3e circonscription de Port-auPrince, M. MZou Naya Bellange Jean-Baptiste, se dit prt collaborer avec le gouvernement, notamment le MDE, dans cette initiative. Limplication des autorits locales savoir les maires, les CASEC et les ASEC va permettre au projet de faire son chemin le plus rapidement possible croit le parlementaire, saluant au passage la dtermination du gouvernement. Pour sa part, le dput de Carrefour, M. Elie Blaise, a flicit le gouvernement pour lide dinitier un tel projet. engagement dans le cadre du programme dnomm : Sauvons la vie au Morne hpital Selon le lgislateur, le vtiver a une importance capitale pour la prservation de lenvironnement.

PAGE 14

Page 14 HORIZONTAL 1. Lieu o sont enferms les cardinaux 2. Introduire un virus dans lorganisme 3. Qui voir trs mal 4. Conjonction Argent 5. Transpires Balle de service parfaite 6. Epouse de Zeus Boisson obtenue par la fermentation du raisin 7. Mtal Banale 8. Cardinaux qui ont le plus de probabilit dtre lus pape. VERTICAL 1. Boutique de vente darticles en rapport avec le cinema 2. Pronom Assassinera 3. Construit un navire Erbium 4. Mesure de capacit Ebranla 5. Poisson des mers froides Demi-kilogramme 6. Film de Will Smith Ct vers lequel descend un cours deau 7. Sincrit 8. Susceptibles de provoquer une excitation sexuelle. CONCLAVE INOCULER N#E#MIRO ET##P#AG SUES#ACE HERA#VIN OR#PLATE PAPABLES Visitez Haiti en Marche sur Internet au www.haitienmarche.com SCRABBLEArrangez les sept lettres ci-dessous pour former un mot franais Solutions de la semaine passeDIEDRES L D T N U I S Solutions de la semaine passe:Solutions de la semaine passe: LES JEUX DE BERNARD Allez de COTISA SEMITE en utilisant des mots du vocabulaire franais, et ne changeant quune lettre par ligne.Mots Crois sAmour Anna Karenina Argo Asad Brave Buzkashi Boys Curfew Django Unchained Flight Frankenweenie Henry Hitchcock Kon Tiki Les Miserables Life of Pi Lincoln Mirror Mirror Moonrise Kingdom No ParaNorman Prometheus Skyfall The Gatekeepers The Impossible The Invisible War The Master The Sessions War Witch Zero Dark ThirtyAGITER AGITES AGILES ASILES ASPLES AMPLES AMPLISCOTISA SEMITE T T H E I M P O S S I B L E Y P R K V H E W T L I F E O F P I J O A O P I E Z Q H M Q F L I G H T D W R R A N S E X E O K U B B O D L E A O R R R E R F G O F L A G A X L N R Y I A G S O K A N R C R V N B A I W A M N B S D C T R A A E Q I U F A I L R O L I A O E I N X S S N Z Y H T A O R U O R C K S K Y I U E K K C C F R M Q N K H E E E V M E R A S N H F R A Z S T C E K N X S H A S K U A A I N Y M H T P I W A E T K H O O I I M L Y C I I E N E Y L E A I N G P R W O E U R H R G E R V M N B T N Q S J C V R T U S D N N I O N O I A Q S S N A F Y B O O I E X R A Y K J S N W I R E T S A M E H T P T S I D U A Z L B W R W D U A P Z P X K W F E L D B Trois chocs pour la premire journe de D1 Le coup denvoi du championnat national de football prvu le 3 mars dernier, troisime journe le 17 du mme mois. Lquipe championne de la saison dernire, le Valencia FC, se rendra au stade Sylvio Cator pour affronter le Don Bosco de Ption-ville. Et le match qui pourrait tre considr comme lenjeu de cette premire journe mettra aux prises le Baltimore de Saint-Marc face au Victory SC, au Parc Levelt. Le Victory sera emmen par lancien slectionneur de lquipe hatienne senior qui avait remport la coupe caribenne des nations en 2007 avec Hati. Le Tempte FC, dit bl kolonn, champion du super huit, sera en dplacement pour jouer contre AS Mirebalais, au parc Saint-Louis. Samedi 9 mars: Stade Sylvio Cator, Port-au-Prince, 5h00PM Dimanche 10 mars, Parc Saint-Victor du Cap-Hatien, 6HPM Parc Saint-Louis de Mirebalais, 3HPM Parc Levelt de Saint-Marc, 6HPM Stade Sylvio Cator de Port-au-Prince, 5HPM N le 14 janvier 1982 au Cap-Hatien, Frandy Montrvil qui a fait ses dbuts dans les o il est rest deux ans, devient depuis le jeudi 28 fvrier 2013 le Ballon dor 2012. Il succde Charles Herold junior qui avait remport le titre en 2011. Frandy Montrvil est le premier gardien hatien sadjuger une rcompense individuelle trophe. Je le partage avec Peguero et Bendjy. Je suis rellement excit lide de voir commencer la nouvelle saison pour retourner dans cet espace, avec pour objectif premier de ravir nouveau ce prix a dclar Frandy Montrvil en recevant le Source ashaps.com concernant le ballon dor Football Liga Merengue. Football Liga Buteur la 18e minute face au Real Madrid, le Barcelonais Lionel Messi a gal le record dAlfredo Di Stefano avec 18 buts marqus dans les Clasico. Tennis ATP Acapulco Rafael Nadal a montr quil tait bel et bien revenu son niveau dogre de la terre battue. Le Majorquin a fait du petit bois de David Ferrer, battu svrement 6-0, 6-2 en seulement 1h06 pour remporter samedi le tournoi ATP dAcapulco quinze jours suivant sa victoire Sao Paulo. Le Majorquin a livr son match le plus convaincant depuis son retour sur les courts dbut fvrier aprs sept mois dabsence pour soigner une blessure au genou gauche; Il va maintenant se tester sur le Masters 1000 dIndian Wells sur une surface, le ciment, sur laquelle il na plus jou depuis mars 2012. quil sadjuge pour la quatrime fois. Le Serbe reste invaincu en 2013. Port-au-Prince est la ntre, il faut la garder propre lit-on dans la note. A noter que les responsables de la Mairie de Port-au-Prince ont dj pris antrieurement ce genre de dcisions mais qui sont toujours restes lettre morte. HPN plateforme INITE ont dnonc le manque de volont du prsident Michel Martelly dorganiser les lections dans le pays. INITE exige, entre autres, du chef de ltat, quil procde lannulation de tous les actes, dispositions et mesures adopts en violation de la loi et de la constitution en vue dentamer un processus devant aboutir de vritables lections dans le pays Il nest pas exagr de dire que les lections constituent le cadet des soucis du prsident de la Rpublique dnonce lancienne plateforme prsidentielle de Ren Prval. Le directoire de la plateforme invite le prsident Martelly donner des signes vidents respecter les rgles du jeu dmocratiques. INITE, le docteur Jean Joseph Molire suggre au prsident Martelly dannuler tous les actes, dispositions et mesures adopts en violation de la loi et de la constitution INITE fait un ensemble de propositions au chef de ltat hatien dont la remise plat de toute dcision prise antrieurement, tant en vue de la formation du Conseil lectoral que de la construction de lappareil charg dadministrer le processus. Docteur Molire propose aux trois pouvoirs de dsigner leurs 3 reprsentants respectifs partir dun nombre de 18 noms soumis par des organisations crdibles et notoirement connues de la socit. Les personnalits proposes, a-t-il ajout, devraient tre reconnues pour leur comptence, leur intgrit et leur courage. ministre de linformation et de la communication vietnamien sur ltat davancement de la coopration entre les deux pays. Les discussions se sont notamment droules sur lapport du Vietnam au gouvernement hatien dans le domaine des nouvelles ministre hatien. en Hati pour annoncer plusieurs initiatives travers la compagnie Viettel, a indiqu le chef du gouvernement hatien. Il sagit, entre autres, dun don de 5 mille kits scolaires, un laboratoire informatique au Lyce de Ption-Ville, un programme dinstallation de linternet dans les coles publiques aux Cayes, un systme de vido confrence dans les ministres et les dix dlgations dpartementales, a soulign le Premier ministre hatien. Dautres points tels le prochain service de mobile-banking de la Natcom, un don de 400 tonnes de riz, et lenvoi de 3 experts pour aider le pays renforcer sa capacit dans le secteur agricole ont t galement abords lors de ces discussions. Le ministre Bac Son a rassur que le ministre quil dirige va faire de son mieux pour honorer tous les engagements pris entre les deux gouvernements. Il croit que la technologie peut contribuer au renforcement de ladministration publique. Par ailleurs, le Premier ministre Laurent Lamothe a annonc larrive en Hati au mois de mars de 15 tonnes de riz en provenance du Vitenam dans le cadre de la signature dun accord entre les gouvernements des deux pays pour la construction dun stock stratgique de riz dans le pays par lEtat hatien. 1er mars, que le Morne hpital va tre rebois sur une portion de 500 hectares de terre. reforestation dans le cadre du programme Ann sove lavi nan mn lopital (sauvons la vie au Morne hpital) Le ministre Thomas a indiqu que cet atelier de travail se fera sur quatre zones : Jalousie, Carrefour-Feuilles, Martissant-Fontamara-Bizoton et Carrefour. Il dit avoir labor huit composantes techniques pour le projet, dont les trois risques, la construction de la barrire verte quest une espce vgtale de vtiver et la surveillance environnementale. Le numro 1 du MDE a soulign que 1.000 emplois indirects seront crs dans le cadre de ce projet, ajoutant que cest un travail intensif qui va durer sept mois. Ensemble, nous ferons la diffrence au Morne hpital a-t-il dclar avant dinformer de la prsence de 17 agents brigadiers dans 17 postes pour la surveillance environnementale.

PAGE 15

Page 15 PATRIMOINE Avec 262 mtres de profondeur et 938 mtres de longueur, Marie Louise Boumba, situe au parc de la ans dans ce secteur dans la cadre du programme de recherche sur le patrimoine culturel sous-terrain dans le Sud-est men par la fondation Canez Auguste avec le soutien de la Fondation Lucienne Deschamps, la Fondation Seguin et le Bureau National dEthnologie. Ce programme est parrain par secteurs concerns pour la protection des grottes La nouvelle grotte a t baptise Marie Louise fondateur de la nation, Jean Jacques Dessalines. Le Directeur des Archives nationales, Wilfrid Bertrand, prsent lors la prsentation, a salu les travaux REPUBLIQUE DHAITI Tribunal civil de Port-au-Prince Le Tribunal civil des premire Instance de Port-au-Prince, comptemment runi au palais de Justice de cette ville a rendu lAudience Publique et en ses attributions civiles le Jugement suivant : Et la dame Ne Ima FILS propritaire, demeurant et domicili a Port-au-Prince, dfenderesse dautre part : Par ces motifs, Le Tribunal, aprs Examen et sur les conclusions conformes du Ministre Public, accueille lAction du requrant pour tre juste et fonde ; maintien le de lpouse. Prononce la dissolution des liens matrimoniaux existant entre les dits poux les registres a ce destins le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera publi dans lun des quotidien sditant a la Capital sous peine de dommages-intrt envers les tiers du prsent Jugement, Compense les dpens ;Rendu de Nous, Jacques Hermon Constant Juge en audience civil, ordinaire et publique du Mercredi vingt-cinq Avril deux-mille douze en prsence de Me Jean Claude Pour le Cabinet Louis Jeune Louis av. REPUBLIQUE DHAITI avec son pouse Louandie Jean dont le teneur est ainsi libelle : Par ces motifs, le Tribunal, aprs examen, le Ministre Public entendu, maintient fonde ladite action. Admet en consquence le divorce du sieur Jean Paul Pierre Louis davec son pouse ne Louandie Jean pour injures graves et publiques aux torts de lpouse ; Prononce la dissolution des liens matrimoniaux existant entre les dits poux ; registres ce destin, le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la capitale sous peine de dommages intrts envers les Compense les dpens. Ainsi Jug et prononc par nous Jacques Hermon Constant, juge en audience civile, ordinaire et publique du jeudi quinze novembre deux mille douze, en prsence de Me Joseph Elyse Jean Louis, Substitut commissaire du gouvernement de ce ressort et Il est ordonn tous huissiers sur ce requisect. susdits Ainsi sign : Jacques Hermon Constant et Joseph Pierre Louis Port-au-Prince, le 4 Mars 2013 Me Paul Marie Calixte, Av. Cabinet Applys Felix & Associs la grotte la plus profonde de lle dHati, a indiqu le Testa. La nouvelle grotte dcouverte prsente de beaux volumes et un beau creusement, a expliqu le quune petite rivire souterraine coule lintrieur de la grotte dont le parcours est assez sportif du fait de sa profondeur et de ses autorits donner plus de moyens au BNE pour quil puisse continuer ses travaux de recherches pouvant contribuer aussi au renforcement des archives hatiennes. Pour sa part, la Directrice de lInstitut de sauvegarde de patrimoine Monique Rocourt a souhait une meilleure coordination entre les diffrents secteurs concerns dans ces dmarches. De son ct, Mme Michaelle St Natus, lun des responsables de la fondation Canez Auguste et les autres partenaires ont mis laccent sur la ncessit de protger les grottes vu leur importance du point de vu historique culturel et touristique. Cette protection, selon Mme St Natus doit tre lapanage de toute la population. lUNESCO. Plus de 150 grottes ont t dj explores en Hati depuis le dbut des recherches, a indiqu M. Testa. Le Directeur du Bureau National dEthnologie, Erol Josu, tout en remerciant les diffrents partenaires, a dynamisme dploy par le BNE. Me Josu a invit lEtat hatien prendre ses responsabilits en mobilisant les diffrents nombreux passages verticaux. tape dun processus qui va tre suivi par un travail de protection et de sensibilisation auprs de la population sur limportance des grottes avant de faire venir des touristes, a expliqu M. Testa, qui annonce la mise en place avec le BNE dune structure de formation pour les hatiens sur les techniques de splologie. Un incident exceptionnel sest produit dans la nuit Tampa. Un homme aurait trouv la mort aprs quun trou gant sest soudainement ouvert lemplacement de son lit, avalant la victime dans les profondeurs du sous-sol. Appeles sur les lieux de laccident, les autorits ont dcouvert en entrant dans la maison un trou gant et nont pas t en mesure de prendre contact avec la victime. Lhomme g de 36 ans serait mort, a indiqu Jessica Damico, une porte-parole des pompiers du comt de Hillsborough, cite par CNN. Rien nindique quil est en vie. La victime a cri et appel son frre pour quil vienne laider alors que le trou souvrait sous son lit, mais ce dernier nest pas arriv len sortir. Cinq adultes et un enfant de deux ans se trouvaient dans la maison, selon Jessica Damico. La porte-parole a ajout que cette cavit gante pourrait engouffrer la maison entire. Les autorits, qui ont prcis que le trou sest produit naturellement, ont fait vacuer le voisinage. par un trou Chavez, en chimio Le prsident vnzulien Hugo Chavez subit une chimiothrapie pour son cancer et il a un bon moral, a dclar le vice-prsident Nicolas Maduro vendredi soir. Le vice-prsident, dauphin dsign par M. Chavez, a rvl pour la premire fois que le prsident, soign lhpital avoir t opr pour la 4e fois en dcembre Cuba dun cancer, et quil avait dcid la semaine dernire de poursuivre dans cet tablissement un traitement intensif. Ses forces lui permettent lheure actuelle daffronter les traitements quil subit et il a bon moral, pour se battre et recevoir des traitements, a dclar M. Maduro aux journalistes, aprs la messe clbre pour M. Chavez dans la nouvelle chapelle de lhpital. Le leader de gauche et ses mdecins cubains ont dcid de dmarrer une chimiothrapie et une radiothrapie aprs une amlioration de son tat de sant en janvier, a indiqu le vice-prsident. Le prsident a subi une trachotomie et une intubation pour laider respirer aprs une infection respiratoire conscutive son opration. M. Maduro a rappel que M. Chavez avait dcid de revenir au Venezuela en fvrier, indiquant ses collaborateurs: Je vais entrer dans une nouvelle phase avec des traitements Caracas, donc faites tout ce qui doit tre fait pour mon retour dans de bonnes conditions Caracas. Le prsident vnzulien, g de 58 ans, est rentr de Cuba le 18 fvrier, aprs avoir pass 70 jours La Havane o il a t opr le 11 dcembre. M. Maduro a expliqu que M. Chavez avait affront les trois prcdentes oprations avec la certitude quil sen sortirait, mais que pour la dernire, il savait quil y avait une possibilit quil nen rchappe pas. Le vice-prsident, des dizaines de ministres et lune ensemble vendredi une messe pour la sant du prsident vnzulien loccasion de linauguration dune chapelle de lesprance, installe prs de lentre de lhpital militaire de Caracas. cher prsident Chavez ainsi que tous les malades qui sont ici, dans cette enceinte hospitalire, a dclar le pre Numa Molina, qui clbrait la messe retransmise la tlvision publique VTV. Auparavant, M. Maduro et dautres hauts responsables vnzuliens avaient dmenti les rumeurs indiquant que M. Chavez tait mort, ou mourant. M. Maduro a demand que cessent ces rumeurs sur la sant du prsident Hugo Chavez, patient le plus harcel de lhistoire du Venezuela. Il a aussi accus les mdias internationaux de se livrer une campagne pour dstabiliser le pays en mentant sur Chavez.

PAGE 16

Page 16