<%BANNER%>

DLOC



Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION PDF VIEWER
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00527
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: 02-27-2013
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869
System ID: UF00098809:00548

Downloads

This item is only available as the following downloads:

( PDF )


Full Text

PAGE 1

Le prsident de la cour dappel : Jean Joseph Lebrun accompagn des juges Durin Duret Junior et Marie Jocelyne Casimir (photo Thony Blizaire) Le principal avocat de Jean Claude Duvalier, Me Reynold Georges (en mdaillon lex-dictateur hatien) La dlgue dAmnesty International lors de laudition du 21 fvrier, Batrice Vaugrante (photo Thony Blizaire) ou quand Mandat damener contre Baby Doc Le prsident Michel Martelly pendant le sommet de la Caricom Port-au-Prince les 18 et 19 fvrier (photo Georges Dup/HENM) HatiObservateur condamn pour diffamation contre Laurent Lamothe ( / p. 8) MEYER, 23 Fvrier Que la protection dont bnficie Baby Doc auprs de lactuel pouvoir soit battue de vitesse par la raction nationale et internationale, que les avocats de lex-tyran aient pch par excs darrogance, toujours est-il que voici une brche ouverte (et la premire) dans la quasi impunit qui couvre Jean Claude Duvalier depuis larrive la prsidence de la rpublique de Michel Joseph Martelly qui navait cess de louer pendant la campagne prsidentielle comme nimporte quel quidam que sous la dictature Duvalier il y avait plus de scurit dans le pays et plus demplois. Le jeudi 21 fvrier coul, la cour dappel, sigeant Port-au-Prince, a ordonn, aprs trois reports introduits par les avocats de lexprsident vie, que celui-ci soit conduit de gr ou de force au tribunal la prochaine audience, soit le jeudi 28 fvrier prochain. La dcision des juges en appel est salue comme un pas dans la bonne direction pour la justice hatienne. Amnistie Internationale, la Cour interamricaine des droits de lhomme, le Conseil de lONU (Genve), etc, tous pressent le gouvernement hatien de laisser la justice suivre son cours. La dcision de la cour dappel, tout louable et surtout encourager quelle soit, nest cependant quune goutte deau dans un ocan tellement Baby Doc et ses complices ont profit des deux premires annes de la prsidence Deux jours avant une audition en appel (dj deux fois reporte) de lancien prsident vie mais o cette fois il lui a t ordonn de se prsenter en personne, son avocat annonce quil a port le dossier en cassation. ( / p. 4) Le procs de Baby Doc menace de PORT-AU-PRINCE, 20 Fvrier Cest le premier de Michel Martelly la tte du pays en vue dpargner lex-dictateur Jean Claude Duvalier un procs en bonne et due forme. JACMEL, 24 Fvrier Comme aime dire un vieil ami : abuse mais nexagre pas Charger lactuel pouvoir de tous les crimes de la Minustah, cest un PORT-AU-PRINCE, 24 Fvrier On ne peut ne pas ressentir une certaine gne quand des lus se rfrent aux pres de la patrie (Hati est indpendante depuis 1804, la premire nation noire qui ait acquis sa libert par les armes et issue directement de lesclavage) pour PORT-AU-PRINCE, 21 Fvrier Il ne faudrait pas que la condamnation prononce aux Etats-Unis contre lhebdomadaire Hati-Observateur donne des ides aux dirigeants en Hati. Le jugement na pas t rendu en faveur du

PAGE 2

Page 2 EN BREF ... EN PLUS ... Selon une note du Bureau de Communication de la Prsidence, le Secrtariat Gnral du Palais National a reu et accept, le lundi 18 Fvrier 2013, la dmission de M. Karl Jean-Jeune comme employ de ladite institution. N.B. Suite une dpche de lagence amricaine Associated Press, on devait apprendre que Karl Jean-Jeune avait plaid coupable aux Etats-Unis pour avoir subtilis environ US$30.000 des caisses dune banque dont il tait lemploy. Il a t condamn rendre largent et rester la disposition de la justice (probation). LONU a rejet jeudi (21 fvrier) la demande dindemnisation pour les victimes de lpidmie de cholra qui svit en Hati depuis plus de deux ans, et attribue par plusieurs experts aux troupes onusiennes dans le pays avanant les privilges et Elle a fait depuis plus de 7.700 morts et infect plus de 620.000 personnes, selon lOrganisation mondiale de la sant (OMS). Son origine a t attribue par certains experts un contingent npalais dploy dans le pays (Centre). 5.000 victimes du cholra malades ou familles de personnes dcdes de la maladie exigent des Nations unies des centaines de millions de dollars de compensations. Le groupe davocats (BAI Bureau des avocats internationaux) qui les reprsente rclame 100.000 dollars pour chaque mort, et 50.000 dollars pour chaque personne infecte. Jeudi, lONU a fait savoir aux reprsentants des demandeurs que cette demande ntait pas recevable au titre de la section 29 de la Convention sur les privilges et immunits des Nations unies de 1946, a annonc le porte-parole de lorganisation, Martin Nesirky. Le secrtaire gnral de lONU, Ban Ki-moon, a tlphon au prsident hatien, Michel Martelly, pour linformer de la dcision prise et lui rpter que lONU est dtermine liminer le cholra en Hati, a indiqu M. Nesirky. Ragissant la dcision onusienne, un des avocats des plaignants, Brian Concannon, juridiction nationale, en Hati, New York, ou devant un tribunal en Europe, quimmunit ne veut pas dire impunit, a-t-il plaid. Le fondement de notre plainte Artibonite. En juin 2011, une tude publie par les Centres amricains de contrle et de prvention des maladies (CDC) avait conclu que le cholra avait t introduit en Hati par des Casques bleus npalais. Un prcdent rapport dexperts indpendants, publi en incriminer les Casques bleus npalais. LONU na jamais reconnu sa responsabilit dans lpidmie, estimant impossible de dterminer formellement lorigine de la maladie. Le porte-parole, M. Nesirky, a cependant soulign les efforts dploys par les Nations unies pour traiter lpidmie et amliorer les infrastructures sanitaires en Hati. En une campagne pour radiquer lpidmie. Ce programme, sur dix ans, sera centr sur lamlioration des conditions sanitaires, la fourniture deau potable et une nouvelle mthode orale de vaccination. souffrances causes par lpidmie de cholra et demande tous les partenaires prsents dans le pays, ainsi qu la communaut internationale, doeuvrer ensemble meilleur souvre lui, a dclar M. Nesirky. Interrog sur le dlai mis rpondre la demande de compensation, introduite en novembre 2011, il a indiqu que lONU avait pris le temps ncessaire pour examiner de prs les plaintes sous tous leurs aspects. LONU ne semble pas presse alors que 900 Hatiens sont morts du cholra lan dernier, a comment Brian Concannon. Nous allons continuer nous battre aussi longtemps que ncessaire. Une ligne arienne caribenne pour faciliter les changes commerciaux et touristiques entre les pays de la Carabe est ltude. A chaque fois que vous allez dans un pays de la Carabe, il faut passer par Miami ou le Panama, donc il est important de voir comment nous pouvons avoir une ligne arienne caribenne a dclar la Ministre hatienne du Tourisme, Stphanie Balmir Villedrouin, en marge du 24e sommet de la CARICOM qui sest tenu les 18 et 19 fvrier en Hati. Le prsident et directeur gnral de lOrganisation amricaine pour des investissements dune dlgation de reprsentants du groupe dans la Carabe Selon le service crole de la VOA (Voix de lAmrique), pendant cette visite, la dlgation de lOPIC, qui passera trois jours en Hati, valuera les opportunits dinvestissements dans certains secteurs comme les infrastructures, lnergie, la sant une initiative de logements en faveur de familles faibles revenus. Plus de 4.000 dintrt pour des familles et des petites entreprises qui avaient subi des pertes lors du sisme de 2010. A rappeler que lorganisation (OPIC) avait aid reconstruire la Minoterie endommage lors du tremblement de terre. OPIC est une agence du gouvernement amricain qui mobilise des capitaux privs pour aider rsoudre des problmes critiques de dveloppement dans les pays mergents. Elle soutient la politique trangre des USA en permettant des entreprises amricaines dinvestir dans ces pays et de favoriser des opportunits de croissance la fois aux USA et ltranger. Le Snateur Dmocrate amricain du Vermont, Patrick Leahy a visit Haiti les 20 et 21 fvrier la tte dune dlgation qui comprenait notamment le Snateur Sherrod Brown (D-Ohio), la Snatrice Debbie Stabenow (DMichigan) et le Snateur Sheldon Whitehouse (D-Rhode Island). hatiens et ont discut de la coopration entre les Etats-Unis et Hati dans les domaines Lancien prsident Jean-Claude Duvalier doit se prsenter une audience judiciaire pour des accusations de violations des droits humains ou bien tre arte, prvient Amnesty International, alors quil existe des inquitude quant la possibilit quil quitte le pays aprs avoir rcemment reu un passeport diplomatique. Jeudi dernier M. Duvalier connu sous le nom de Bb Doc a refus pour la troisime fois de se prsenter devant la justice. Le juge de la Cour dappel a reprogramm une audience pour le 28 fvrier et a ordonn au Commissaire du gouvernement ministre public de le prsenter devant la Cour lors de cette audience. Laudience de jeudi tait cense examiner un appel form par les victimes de violations des droits humains contre la dcision en janvier 2012 dun juge dinstruction de ne pas poursuivre en justice prsenter en personne ... Hati en Marche Port-au-Prince Miami th Printed by Southeast Offset ( / p. 4) ( / p. 14) son retour, Baby Doc Lex-dictateur hatien Jean-Claude Baby Doc Duvalier est convoqu jeudi devant la justice de son pays, qui doit se prononcer sur la nature des faits pour lesquels il peut tre jug, deux ans aprs son retour inattendu en Hati, aprs un exil de 25 ans en France. Baby Doc, fils de lancien dictateur Franois Papa Doc Duvalier, avait pris le pouvoir en 1971 19 ans, perptuant une longue dictature dans ce pays qui est lun des plus pauvres du continent amricain. Chass du pouvoir en 1986 par une rvolte populaire, il avait effectu un retour spectaculaire en Hati en janvier 2011. Il est vis par plusieurs plaintes danciens opposants pour arrestations arbitraires, dtentions illgales et torture. En janvier 2012, un juge dinstruction a ordonn son renvoi devant un tribunal correctionnel pour dtournements de fonds. Mais il na en revanche pas retenu les poursuites pour crimes contre lhumanit, estimant que les faits taient prescrits. Cette dcision avait provoqu lindignation des organisations de dfense des droits de lhomme. Amnesty International a dpch un observateur dans la capitale hatienne pour suivre laudience en cour dappel de jeudi, qui doit en particulier permettre dexaminer lappel form par les victimes visant cette dcision de ne pas engager de poursuites pour crimes contre lhumanit. Me Frizto Canton, un des avocats recours en cassation avait t dpos et que la cour dappel tait par consquent, selon lui, dessaisie du dossier. Install confortablement dans un quartier hupp dans les hauteurs de Portau-Prince, Jean-Claude Duvalier nest pas apparu en public depuis des mois et ses avocats ont us de tous les arguments pour viter leur client un dplacement dans le centre-ville. Attendu le 7 fvrier dernier devant la justice --date laquelle il avait t renvers en 1986--, Jean-Claude Duvalier ne stait pas prsent, se contentant dcrire au juge pour demander un report et accusant en passant le tribunal de prendre position pour la partie civile. Mercredi, la Commission interamricaine des droits de lhomme (CIDH) a rappel lEtat hatien son devoir de juger les violations des droits de lhomme commises sous le rgime de Jean-Claude Duvalier. YOU CANNOT KILL THE TRUTHT H E C A S E A G A I N S T J E A N C L A U D E D U V A L I E R Jean-Claude Duvalier pour les allgations srieuses de violations des droits humains, lhumanit, notamment actes de torture, meurtres et disparitions, commises durant ses annes au pouvoir. Jean-Claude Duvalier ne peut pas rester hors de port de la justice, selon Batrice Vaugrante, dlgue dAmnesty International qui tait prsente lors de laudience. Les autorits dHati ont le devoir de tout faire pour sassurer quil se prsente devant les tribunaux pour rpondre des violations systmatiques qui ont eu lieu durant sa prsidence. Sil persiste ne pas se prsenter aux audiences, il doit tre arrt. Les avocats de M. Duvalier ont essay de retarder la procdure devant la

PAGE 3

Page 3 LACTUALITE EN MARCHE LONU a rejet jeudi la demande dindemnisation des victimes de lpidmie de cholra qui svit en Hati depuis plus de deux ans, et attribue par certains experts des Casques bleus, avanant les privilges et immunits dont Lpidmie de cholra sest dclare en octobre 2010. Elle a fait depuis plus de 7.700 morts et infect plus de 620.000 personnes, selon lOrganisation mondiale de la sant (OMS). Son origine a t attribue par certains experts des Casques bleus npalais dploys dans le pays. Cinq mille victimes du cholra --malades ou familles de personnes dcdes de la maladie-exigent des Nations unies des centaines de millions de dollars de compensations. Le groupe davocats qui les reprsente rclame 100.000 dollars pour chaque mort, et 50.000 dollars pour chaque personne infecte. Jeudi, lONU a fait savoir aux reprsentants des demandeurs que cette demande ntait pas recevable au titre de la section 29 de la Convention sur les privilges et immunits des Nations unies de 1946, a annonc le porte-parole de lorganisation, Martin Nesirky. Le secrtaire gnral de lONU, Ban Ki-moon, a tlphon au prsident hatien, Michel Martelly, pour linformer de la dcision prise et lui rpter que lONU est dtermine liminer le cholra en Hati, a indiqu M. Nesirky. Ragissant la dcision onusienne, un des avocats des avait lintention de dposer plainte auprs dune juridiction Comme chaque anne pareille poque, la UNIBANK vient dposer aux pieds de ses clients en particulier et de tous les hatiens en gnral, ses vux de Bonheur, de Sant et de Prosprit. Nous venons aussi les remercier de la confiance quils nous ont donne depuis notre fondation il y a vingt ans et nous promettons que notre gestion sera toujours saine, prudente et transparente. A nos centaines de milliers de clients et ceux qui ne le sont pas encore, nous renouvelons notre invitation : FAISONS ROUTE ENSEMBLE www.unibankhaiti.com M eill e urs V ux2 0 1 3UB01_CRF_12121901_11239-11 Casques bleus npalais. LONU na jamais reconnu sa responsabilit dans lpidmie, estimant impossible de dterminer formellement lorigine de la maladie. M. Nesirky a soulign les efforts dploys par les Nations unies pour traiter lpidmie et amliorer les infrastructures sanitaires en Hati. En dcembre, lONU a lanc un appel de fonds de radiquer lpidmie. Ce programme, sur dix ans, sera centr sur lamlioration des conditions sanitaires, la fourniture deau potable et une nouvelle mthode orale de vaccination. sensible aux terribles souffrances causes par lpidmie de cholra et demande tous les partenaires prsents dans le pays, ainsi qu la communaut internationale, doeuvrer ensemble hatien, et quun avenir meilleur souvre lui, a dclar M. Nesirky. Interrog sur le dlai mis rpondre la demande de compensation, introduite en novembre 2011, il a indiqu que lONU avait pris le temps ncessaire pour examiner de prs les plaintes sous tous leurs aspects. LONU ne semble pas presse alors que 900 Hatiens sont morts du cholra lan dernier, a comment Brian Concannon. Nous allons continuer nous battre aussi longtemps que ncessaire. AFP nouveau ( / p. 8) La tenue en Hati du 24 e sommet des chefs dEtat et de gouvernement de la Communaut Caribenne (CARICOM) devrait marquer un tournant dans les relations extrieures dHati avec le reste de la Carabe. En effet, si la runion des leaders de la carabe, sous les auspices hatiennes, est une grande premire et traduit une mutation capitale dans les relations diplomatiques dHati avec la rgion, lenjeu le plus fondamental pour Hati doit consister caribenne venait tourner autour dHati ? En effet, lide de faire dHati la plaque tournante de la Carabe est une ide trs ambitieuse. Cest un projet ambitieux non seulement dans sa porte mais galement dans sa faisabilit, tant les retards dHati dans les domaines conomiques et sociaux sont gigantesques. Toutefois, on peut avoir de bonnes raisons de penser que cette haute ide de la capacit dHati merger comme leader rgional, et ainsi rpondre sa vocation historique dans la Carabe ne relve pas que du surralisme. Beaucoup de considrations plaident en faveur de lopportunit dun tel projet. Sur le plan politique dabord. Hati, en tant que premier pays indpendant de la rgion, est en effet la plus vieille diplomatie de la Carabe et, a fortiori, de toute lAmrique et seulement derrire les Etats-Unis. Il y a donc une empreinte hatienne indniable marquant lhistoire des relations politiques extrieures lchelle rgionale, voire marquant la conscience universelle considrer les rfrences systmatiques de nombreux chefs dEtat des Carabes et de lAmrique en gnrale aux apports avrs dHati pendant les deux sicles antrieurs ; apports survenus soit au moment de leur indpendance soit au renforcement ou la dfense de leur souverainet par devant les instances des Nations Unies et autres. Au niveau de la Carabe proprement dit, lexistence de la Rpublique dHati aura t un catalyseur pour la libert dans la rgion. Do le fait que, dans le cadre mme de lactuel sommet nationale, en Hati, New York, ou dans un tribunal en Europe, citant la Belgique et les Pays-Bas. quimmunit ne veut pas dire impunit, a-t-il plaid. Le fondement de notre plainte est que lONU a devers ses gouts dans la principale rivire dHati. LONU ne semble pas presse En juin 2011, une tude publie par les Centres amricains de contrle et de prvention des maladies (CDC) avait conclu que le cholra avait t introduit en Hati par des Casques bleus npalais. Un prcdent rapport dexperts indpendants, venue dAsie du Sud, sans toutefois incriminer les Mandat damener contre Jean Claude Duvalier p.1 Le procs de Baby Doc menace de devenir celui du pouvoir Martelly p.1 Cholera ou quand lOnu-Minustah a licence de tuer p.1 Quand le march remplace lidologie p.1 Le Snat invalide tous les permis de prospection p.10 Hati-Observateur condamn pour diffamation contre Laurent Lamothe p.1 Un conseiller de la Premire dame forc la dmission p.2 Jean Claude Duvalier doit se prsenter en personne le jeudi 28 fvrier p.2 Cholera : lONU rejette les demandes dindemnisation p.3 Visite du snateur Patrick Leahy p.2 Hati : nouveau leader rgional de la Carabe ? p.3 conomies de la rgion p.12 Sens et Direction p.12 La rserve de Biosphre La Selle p.13 Lengwistik istorik p.15

PAGE 4

Page 4 UNE ANALYSE Le procs de Baby Doc menace de devenir soit totalement exonr : aussi bien des crimes politiques que conomiques. Mais ctait sans compter avec un groupe danciennes victimes de la dictature qui contestant la dcision du juge dinstruction de rejeter les accusations de crimes contre lhumanit, vont aussi en appel. Devant le mme tribunal. crimes contre lhumanit. Reynold Georges conteste aussi (informations rapportes par lagence locale AlterPresse) que des morts aient t traduits en justice. Il cite la mre dfunte de lex-dictateur, lancienne premire dame dite aussi gardienne de la Rvolution, et pouse ( Si la manuvre de Me Reynold Georges passe, il pargnera son client lobligation de comparution personnelle auditions, la fois suivante cest un mandat damener. On procde larrestation du justiciable pour le trainer devant le juge. Porter le dossier en cassation permettra galement la dfense de Baby Doc de continuer faire passer le temps. Ce qui leur a jusquici si bien russi. Depuis larrive de Michel Martelly la prsidence dHati, la dfense de Jean Claude Duvalier va de succs en succs. En 2012, un juge dinstruction casse laccusation de crimes contre lhumanit au titre que la lgislation hatienne ne reconnat pas les crimes contre lhumanit. Le mme juge retient le dossier de crimes conomiques, autrement dit dtournement de fonds publics. Lorsquil sest enfui du pays en fvrier 1986, on avait estim le magot emport par Jean Claude Duvalier plusieurs centaines de millions de dollars. Se sentant le vent en poupe, Me Reynold Georges a fait appel de cette dernire dcision persuad que, grce la complicit du pouvoir en place, il peut obtenir que son client de Franois Papa Doc Duvalier, Simone Ovide Duvalier. Or quest ce que le procs dun rgime dictatorial que le procs (y compris post mortem) de ceux qui lont incarn. Me Reynold Georges se croit le plus malin mais il se peut quil en fasse trop. Surtout sil sent que la situation peut tre en train de commencer lui chapper. Mais au fur et mesure que les complications surgissent, le procs de Jean Claude Duvalier et du rgime quil personnalise tend de plus en plus aussi devenir un procs du pouvoir de Michel Martelly. Au fur et mesure quon peroit ce dernier comme protgeant lex-prsident vie (un passeport diplomatique lui a t dlivr rcemment) et facilitant les manuvres pour le ddouaner de toute responsabilit dans ce en fvrier 1986 de dictature sanguinaire et cleptomane. Or lune des principales accrditations exiges du pouvoir hatien par ses tuteurs internationaux cest lEtat de Droit. Quon se le rappelle (Cet article a t diffus avant la dcision de la Cour dappel de lancer un mandat damener contre JCD en constatant nouveau labsence de ce dernier la troisime convocation le jeudi 21 fvrier coul). Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince Aprs deux prcdents reports, celui-ci dcide que Duvalier doit se prsenter en personne. Ce nest pas une dcision personnelle du juge, cest la loi. Sinon le tribunal commettrait un dni trop vident. Une mobilisation se met en place pour laudition du jeudi 21 fvrier. Amnesty International dlgue un expert pour y assister. Si Duvalier ne se prsente pas en personne la date du 21 fvrier, la prochaine fois cest larrestation. L aussi ce nest pas un choix personnel du juge, cest la loi. Aussi dernire manuvre de Me Reynold Georges, cest contester la cour dappel. Cest ce quil a fait en portant le dossier en cassation. Outre quun jugement rendu en cassation nest plus susceptible daucun recours. Sauf devant une juridiction internationale. Mais ce qui nest pas impossible sagissant de crimes contre lhumanit indniables. Baby Doc ne serait donc pas sorti de lauberge quoi quil arrive. Me Reynold Georges explique sa dcision au Lex-dictateur et ses hommes de main dont le dfunt gnral Gracia Jacques ( droite) ( motif que la cour dappel a outrepass ses fonctions. Cela en rclamant la comparution physique de Jean Claude Duvalier. Puis en reconnaissant la partie civile qui dfend les victimes de Cour dappel en formant lundi dernier un pourvoir devant la Cour de cassation contre la dcision de la Cour dappel de reconnaitre le 7 fvrier la qualit de partie civile des plaignants. Nanmoins la Cour dappel a refus de suspendre la procdure cet effet. Le fait que le Commissaire du gouvernement reoive directement ses instructions du pouvoir excutif, il y a dsormais un risque que le mandat ne soit pas excut Outre les retards et le manque dindpendance du ministre public, Amnesty International est proccupe par le fait que la Cour dappel ne semble pas tre en possession du dossier complet qui tait antrieurement entre les mains du juge dinstruction. Il est galement extrmement proccupant que les familles de victimes dexcutions extrajudiciaires et de disparitions forces ainsi que les survivants dactes de tortures qui ont eu lieu alors que Jean-Claude Duvalier tait a la tte du pays, nont pas encore eu la chance dtre entendues par la Cour dappel. Les tmoignages des victimes et de leurs familles sont extrmement poignants et vocateurs. Il est essentiel que toutes les pices et preuves qui ont t rcoltes soient mises a la disposition de la Cour et que les voix des victimes soient entendues dit Mme Vaugrante. Jean-Claude Duvalier est revenu en Hati en janvier 2011 aprs 25 ans dexil en France. Les autorits hatiennes lont alors inculp de dtournement et de vol de fonds publics commis durant sa prsidence, puis, plus tard, de crimes contre lhumanit notamment pour des actes de torture, des excutions, des dtentions arbitraires et des disparitions forces survenus entre 1971 et 1986. En janvier 2012, le juge dinstruction charg de laffaire a dcid de juger lancien prsident pour dtournement lhumanit qui lui taient reprochs taient prescrits aux termes du droit hatien. Pour de plus amples informations : A Port-au-Prince : Batrice Vaugrante, directrice dAmnistie Internationale Canada (section francophone) + 5094878 7596 et +1 514 8142800 +44 207 413 5562 jsalomon@amnesty.org ...

PAGE 5

Page 5 DE LACTUALITE Mandat damener contre Baby Doc ( Martelly pour conforter la position de lex-dictateur revenu subrepticement en janvier 2011 aprs un exil en France de lgislation hatienne pour la prescription cest dire dclarant nulle et non avenue toute poursuite judiciaire nayant pas t introduite avant cette date. Sauf en matire de crimes contre lhumanit, tait mauvais), ni avec un quelconque sentiment de repentance. nouvelles gnrations son gard (hlas !) pour entamer une quelconque rdemption. conjoncture pour remettre en place le mme systme. Celui fvrier 1986 : Dictature sanguinaire et cleptomane. Interdiction de dpart quand le prsident Martelly a rcemment autoris la dlivrance dun passeport diplomatique quelquun qui se trouve toujours en contravention avec la loi. Donc reprendre le passeport diplomatique. Comme on sait ce ne sont pas les tmoignages (ni les tmoins) qui manquent pour tablir les crimes du duvalirisme. Reste la peur. La terreur. Et voil pourquoi lancien dictateur Aussi bien les mains couvertes de sang que les poches bourres des millions du trsor public car jusque-l il en existait encore un. Voici ce que nos jeunes compatriotes ont besoin de savoir. Et il nest pas trop tard. Peut-tre que sans le savoir, le jeudi 21 fvrier 2013, les juges de la cour dappel ont remis lHistoire en marche Saisissons la chance pour faire lducation de notre pays la vraie justice. Etant entendu que lex-tyran doit avoir la possibilit dassurer pleinement sa dfense. Tant pis pour lui sil choisit pour avocats des calebasses vides. Hati en Marche, 23 Fvrier 2013 na pas perdu de temps pour se remettre lui-mme louvrage. Dplacements en divers coins du pays pour aller rallumer les vieilles survivances du macoutisme. Et prparatifs pour prsenter aux prochaines lections (snatoriales partielles et communales) des candidats du PUN (Parti Unit Nationale) de Papa Doc. Et last but not least, on souponne une alliance secrte avec le pouvoir Martelly pour mener conjointement campagne lors des prochaines lections. Alliance pas tellement secrte, puisque plusieurs agents du PUN ont t introduits au sein du pouvoir, entre autres la faveur du dernier remaniement ministriel. Baby Doc a donc dj le bras long dans le pouvoir Martelly. Et pourtant lex-dictateur tremble lide de se prsenter devant le juge. Mme quand celui-ci a au-dessus de sa tte un pouvoir qui en principe ne lapprouve pas. Mme quand les nouvelles gnrations qui constituent actuellement lopinion publique nont pas t assez informes des Hymalayas de cadavres sur quoi reposent la scurit presque totale et lconomie plus stable dont aime rver tout haut le prsident Martelly devant ses partisans. La lutte fratricide pour le pouvoir na pas permis le devoir de mmoire. Ceci expliquant cela. Mme quand il y a peu de chance que Duvalier aille en prison sous Martelly, la procdure peut sterniser. Mais lex-prsident vie a peur. De toute vidence. Tout comme il stait enfui le 7 fvrier 1986 avant, comme dit le crole, le premier coup de ptard. Baby Doc is no gnral Pinochet Mme si ce nest pas lui mais son pre qui avait ordonn les Vpres de Jrmie et le massacre de Cazale, lui-mme na empch ni lassassinat en plein jour de Gasner Raymond, ni celui petit feu de Ezchiel Abellard (parmi des dizaines dautres dtenus aussi innocents dans les geles de Fort Dimanche), ni lexcution du Dr Lain, ni celui aussi de Richard Brisson. Etc. A ne pas confondre son air de Bb Michelin ni avec une certaine bonhomie (le roi est bon mais cest le systme qui par Hati. Les avocats de Baby Doc plaident la non inscription de ces lois spciales dans les codes hatiens. Mais les conventions internationales en question passent outre. Mme la notion dEtat qui ne tient pas car si un Etat refuse de juger un prsum suspect de crimes contre lhumanit, celui-ci peut tre arrt sur ordre dune juridiction internationale pour tre jug nimporte o. Et des arrestations sous juridiction internationale ont lieu journellement en Hati. Suivez mon regard Dautant quon a laiss Jean Claude Duvalier et ses complices aller trop loin. Et pour lEtat hatien laisser la justice suivre son cours cela demande dimportantes dcisions prendre. Ni indirectement par les actes de provocation des avocats de lex-tyran comme un Me Reynold Georges qui ose crier sur un magistrat en sige (comme on la vu jeudi dernier), se moquant ouvertement de loutrage magistrat. Bref comme aux pires moments du rgne des tontons macoutes. Nous ne parlerons pas de la corruption proprement dite, dont la justice en Hati serait un modle du genre, entendon souvent. Accorder une totale protection aux anciennes victimes de la dictature sanguinaire et trentenaire (1957-1986) qui dsirent venir tmoigner (un plus grand nombre vit encore ltranger) mais ont peur pour leur vie tant donn limpunit prsums tels. Na-t-on pas entendu encore Me Reynold Georges menacer tous ceux qui se permettraient de porter une quelconque accusation contre son client de les poursuivre en justice ou de les forcer gagner lexil (pran kannt). Certains se contentent den rire. Ils ont tort. Car cela entre dans une stratgie bien tudie. Les tontons macoutes ont du mtier. Ils ont mis trente ans se spcialiser. Appliquer les jugements dj pris lencontre de linculp. Interdiction de laisser la juridiction de la capitale.

PAGE 6

Page 6 DELIT DE PRESSE ( Premier ministre hatien Laurent Lamothe mais dun particulier du nom de Laurent Lamothe. En effet la justice aux Etats-Unis fait une diffrence nette entre la personne publique et la personne prive. On peut aller jusqu accuser le prsident Barak Obama quil est en train de mettre en place une dictature que cela importe peu. Hati-Observateur condamn pour diffamation contre Laurent Lamothe chapitre de la libert dexpression. Ils nont dailleurs jamais port plainte puisque le journal tait interdit en Hati. Que lon ait le droit de critiquer les pouvoirs en place sur tout ce qui se rapporte la vie publique cest justement ce qui fait la diffrence entre une dmocratie et la dictature. Cest une exigence constitutionnelle pour se porter candidat la prsidence des USA. Quant Bill Clinton on ne compte plus les femmes qui, lors de sa prsidence, ont dclar dans les journaux quelles avaient t sa maitresse Tout cela ce sont les rgles du jeu. Cest la diffrence entre la personnalit publique (tout le monde sait que Mr Clinton en effet nest pas un saint dans ce domaine) et la personne prive qui est, elle aussi, troitement protge par un autre important amendement constitutionnel. Sen prendre par exemple aux enfants du chef de lEtat peut vous valoir non seulement une condamnation mais ventuellement aussi une forte amende. Vous me direz, si ce genre de presse pourrie existe galement aux Etats-Unis, alors pourquoi une condamnation comme celle frappant HatiObservateur ? Entre en jeu une autre notion qui sappelle : la malice Quelle tait lintention du journaliste ou du journal ? La juge Ursula Ungaro considre que H-O a publi des informations fausses et malicieuses (Haiti Press Network citant le journal Metro Montral). Ecrire comme le National Enquirer (qui est un spcialiste dans le genre) que lanimatrice de tlvision Oprah Winfrey est devenue aussi grosse quun lphant, mme si cest faux, ne constitue pas un dlit de presse. Dailleurs ces gens du show-business veulent dsesprment quon parle deux. En bien ou en mal, quimporte. Lessentiel est de rester sous les projecteurs. Mais dans laffaire opposant Lamothe Hati-Observateur, le tribunal a conclu que larticle a t publi dans lintention de nuire aux activits prives de Laurent Lamothe et de son associ Patrice Baker, propritaires eux aussi dune entreprise de communications, Global Voice. Et entreprise enregistre aux Etats-Unis. Pays par excellence de la libre-entreprise. Est-ce que le Premier ministre hatien est en rgle de ce ct avec la Constitution et les lois hatiennes, cest une autre question mais pas hors de question. En pareil cas, lorgane de presse doit prouver Pendant la rcente campagne prsidentielle un candidat rpublicain ne la-t-il pas trait dHitler alors mme quil voulait plutt dire Staline Par contre si un journal crit que Obama a des enfants autres que ceux avec son pouse, il peut tre poursuivi et ventuellement condamn. Ainsi donc le confrre Hati-Observateur a t condamn par un tribunal aux Etats-Unis pour diffamation contre Laurent Lamothe et son associ en affaires Patrice Baker. Le patron dHati-Observateur, Lo Joseph, fermeture de la compagnie de tlphones cellulaires Hatel. Insinuant par l que le Premier ministre Lamothe a provoqu la disparition de la compagnie de Franck Cin. Lamothe et Baker ont port plainte devant un tribunal aux Etats-Unis. Hati-Observateur a t condamn pour diffamation. Selon la juge Ursula Ungaro qui a rendu le verdict, larticle en question a un contenu de journaux potins. Autrement dit, presse sensation. Jounal ZEN an. Soulignons dabord que cest un genre trs populaire aux Etats-Unis. Ensuite quil a fait les beaux jours de lhebdomadaire hatien de New York. On ne sait combien de fois celui-ci eut tuer Simone Ovide Duvalier, la mre de Baby Doc. Alors que celle-ci se portait merveille, on lisait dans HatiObservateur que le gouvernement cachait son cadavre dans une armoire ou que trs malade la veuve de Papa Doc tait soigne chez un prtre vodou etc. Le journal se vendait alors comme des pts chauds. Mais les Duvalier sont un gouvernement dictatorial et en tant que tel ils nont pas voix au Mission in Hati La Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en Haiti (MINUSTAH) recherche des qui sera lance sur une courte priode Logbase MINUSTAH, Port-au-Prince, Haiti. LOffre est un Contract de Services de Restauration pour plus de 200 personnes de la MINUSTAH LogBase., Port-au-Prince, Haiti. Le Service de Restauration rpondra aux besoins nutritionnels des Nations Unies (ONU) nonobstant le personnel, la Scurit alimentaire et la gestion de la Qualit de lensemble de lopration devrait rpondre de Bonnes Pratiques Agricoles (BPA) et de Bonnes Pratiques dHygine (BPH) comme pr-requis de la mthode HACCP (Codex acceptable salubrit des Aliments/qualit des practiques). LEntrepreneur est tenu de prparer un plan de menu dtaill pour servir des repas quotidiens varis et frais, sans se limiter des boissons chaudes et froides, des boissons non alcoolises, sandwitches, gteaux, puddings, soupes, salades et desserts sans repas rptitifs pendant une priode diversit ethnique de la mission, la plupart du temps Halal et Occidentale. Lentrepreneur doit disposer des capacits institutionnelles et trois (3) ans dexprience services sont pries de soumettre leur dclaration dintret (DI) au plus tard ce 5 Marsr 2013 10:00 a.m. (heure dHaiti) par tlcopieur ou par courrier lectronique ladresse indique ci-dessus. La dclaration dintrt doit contenir les informations suivantes Nom de la Compagnie Adresse Postale et Physique Tlphone et numro de fax Courriel Nom et titre de la personne contractuelle Brve explication du contexte et de lexprience de lentreprise, y compris des rfrences de clients. Lentrepreneur retenu signera une premire (1) anne de contrat avec une extension possible de deux annes supplmentaires (2) ans (1 +1 +1) en fonction des besoins oprationnels, contrat sera attribu lentrepreneur qui peut dmontrer, par une proposition crite, avoir un niveau Aucun engagement futur nest donn sur la taille et la rpartition de la prsence de la des exigences de service, que ce soit en totalit ou en partie, en fonction de la mission et des besoins oprationnels pendant toute la dure du contrat. La MINUSTAH a lintention de suivre le processus dappel doffres formel. Sil vous plat noter que cet avis ne constitue pas une sollicitation. Il convient galement de noter que la MINUSTAH moment dans lEOI et / ou processus de sollicitation. La dictature se replie sur limage de son chef puisque sa principale caractristique est le culte de la personnalit. LEtat cest moi. Donc tout ce quon dit de mal de lEtat cest de moi quon le dit Cest donc une trs mauvaise ide de la part de certains dirigeants de cultiver le culte de la personnalit puisque plus ils tendent se confondre avec lEtat, plus ils se font taper dessus. Plus ils se mettent aussi commettre des erreurs. Et devenir des dictateurs qui signoraient. Peut-tre. Le prsident Obama a t trait de musulman et mme dorang outang, on la forc exhiber son acte de naissance pour prouver quil est bien n aux Etats-Unis. quil ny avait aucune malice, aucune mauvaise intention de sa part. Absence of malice Apparemment, H-O ny est point parvenu. dexiger du mdia en cause ce quon appelle le droit de rponse. Nous croyons comprendre que Hati-Observateur avait refus le droit de rponse. Ce qui a d renforcer chez la juge le sentiment que larticle ntait pas sans malice. moins cas de toutes ces considrations. Et cest bien dommage. La libert de la presse cest libert den faire sa tte. La Constitution dit que la libert dexpression est complte. Mais comme aux Etats-Unis, la Constitution protge aussi la personne prive et ses intrts. Mais tant donn nos antcdents historiques, autant nos dirigeants ne tolrent pas quon les critique mme quand cest dans lexercice de leurs fonctions, autant la presse tend refuser de reconnaitre le devoir de rponse mme quand elle a conscience de stre trompe. cow-boy Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince

PAGE 7

Page 7 ONU-HAITI ( peu fort Pour commencer nous sommes tous coupables qui vivons indiffremment en compagnie de cette force doccupation internationale en continuant nous gosiller de notre hymne national : du sol soyons seuls matres, mourir est beau Un petit groupe en profite pour battre monnaie, Bref cest James Bond. Licence to kill. Au nom de sa Majest. Permis de tuer. Au nom de la stabilit internationale. Minustah ou Mission internationale pour la Stabilisation en Hati. Oui ou non ? Y avait qu ne pas le chercher Pa chche m, comme dit lautre. Le politicien parce que lil international le protge de recevoir un coup de poignard dans le dos comme dans un pass qui nest jamais si loin Alors comme lpouse trompe devant la statue de Saint Antoine (Coup Clou dixit), on rejette dune main ce quon retient de lautre. Que la Minustah ne bouge pas, en mme temps on y va aussi de sa petite protestation mais en Les premiers mois aprs le dclenchement de lpidmie qui fera plus de 7.000 morts aprs seulement deux annes agrandir leur fortune immobilire (location dappartements), leur surface commercial (hypermarchs) ou htelier. Etc. En gnral les autorits nont pas se plaindre. Aussi bien excutif que lgislatif. Si la Minustah (force internationale de maintien de la paix en Hati qui sans cette prsence militaire connaitrait aujourdhui encore au moins un coup dEtat par an !) nexistait pas, on ne laurait pas invent mais ce serait tout comme. Hormis cette force de dissuasion, on serait toujours aussi pauvre et aussi remuant. Toujours aussi prt striper. Bref aussi bte A vrai dire pour les politiques le mieux ce serait que la Minustah ne fasse jamais entendre parler delle. Sois belle et tais toi Lennui cest que le gros des troupes se compose de soldats de fortune. Et pour un policier canadien qui se fait tiqueter dans la presse de son pays pour avoir sollicit les services dune prostitue en Hati (le pauvre homme !), il y a aussi des cas de viol sur mineur (avec et sans e). Mais pis que tout, ce cauchemar. souhaitant que change vite lactualit pour passer autre chose. Mais ceux-l non plus ne sont pas les premiers responsables. Nous sommes dans les annes 20012004. Le combat fait rage entre le nouveau prsident lu mais llection furieusement combattue, Jean-Bertrand Aristide. Un combat quon dirait presquaussi brutal que celui qui nous donna notre indpendance le 1 er janvier 1804. En tout cas probablement encore plus radical. Ne faites pas de prisonniers, comme on dit. Premire consquence : justement Hati ne clbrera pas le Bicentenaire de son Indpendance (1 er janvier 1804 1 er janvier 2004). Tche indlbile. Les belligrants ont refus ce quon appelle : la paix des braves. Grande guerre (1914-1918) o fantassins franais et allemands dcident darrter quelques instants de se canarder pour changer des vux. La deuxime consquence de cette lutte aveugle des deux cts ce sera lintroduction de la Minustah en Et puisquil faut lappeler par son nom : le cholra. Et nous y voil. Le Conseil de lONU vient de dclarer que les Nations Unies ne paieront pas dindemnisation aux victimes du cholera en Hati. personnes, dont 7.824 en sont mortes. Selon de nombreux experts internationaux (y compris parmi ceux qui ont fait partie dun team slectionn par lONU), on est quasiment certain que lpidmie est partie dun camp de soldats Npalais (Plateau central) de la Minustah. Deux ans plus tard, des organisations en Hati et en diaspora ont introduit une action exigeant de lONU quelle verse une compensation aux victimes ou leurs hritiers. A quoi celle-ci vient de rpondre solennellement quelle est labri de toute poursuite au titre de la section 29 de la Convention sur les privilges et immunits des Nations Unies. du pouvoir actuel comme on lentend dans certains secteurs et non des moindres. Cest de lhypocrisie caractrise. Celui-ci se lance dans une furieuse charge dessalinienne (ou dessaliniste) reprochant au gouvernement de baisser la tte devant des petits blancs auxquels NOUS avons donn une leon il y a ( peine) deux sicles. Non, ne riez pas. Cest trop triste (communaut Carabe) qui vient de se tenir dans nos murs pour agiter la question de la Minustah alors que le monsieur en question est un habitu des congrs internationaux donc mieux plac que vous et moi pour savoir quil y a un lieu et un temps pour chaque chose. Et cest justement cette confusion qui, entre autres causes, alimente la prsence internationale. Chacun en fait son affaire. Ses petites affaires. Le contestataire contestant pour contester parce que nayant pas les moyens dempcher juin 2004. Nous voici neuf ans plus tard. Non seulement rien na chang. Mais les adversaires dhier ont dj tout oubli et seraient mme prts sentendre. Pourquoi pas si ctait pour la bonne cause. Mais quelle cause ? Reste seulement la confusion. Et lhypocrisie chez ceux qui ne savent pas rater une occasion de se taire. Mais reste par-dessus tout un mal que le ciel en sa fureur envoya peut-tre pour nous punir, comme dit le fabuliste. Le cholera. Hlas ce ne sont pas les plus injustes qui y laissent forcment la peau On savait que la rponse de lONU serait ngative. Mais cest le mensonge qui nous coeure. Dabord refuser dadmettre sa responsabilit. Ensuite pour calmer les esprits dclencher une propagande autour de projets dassainissement a, Aloral Hati en Marche, 24 Fvrier 2013 LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI Le Tribunal de Paix de Delmas, comptemment runi en son sige ordinaire a rendu en audience publique et en ses attributions civiles le jugement suivant : Entre : Jean Michel Augustin et le sieur Boteste Reynald aux dispositifs suivant. PAR CES MOTIFS, aprs avoir dlibr au vu de la loi, le jugeant charge dappel ; accueille laction du demandeur pour tre juste et fonde : ordonne le dguerpis sement des lieux du cit Boteste Reynald, pour non paiement de loyer accorde lexcution provisoire sans caution sur le chef du dguerpissement : condamne le cit dix-mille gourdes de dommages intrts le condamne en outre aux frais et dpens de linstance ; Donn de nous, Me. Esae Pierre Louis, juge en audience publique extraordinaire du Vendredi vingt-six Dcembre deux mille douze, avec lassistance du sieur Ralph Jean Il est ordonn tous.Me. Augustin Jean Michel, Avocat Je vous prsente deux solutions pour les victimes du cholra en Hati Selon le co-directeur du Center for Economic and Policy Research (CEPR), Mark Weisbrot: dans le systme judiciaire amricain au pnal dune part, et, dautre part, les vidences sont plus que convaincantes pour Et les ressources ncessaires lradication du cholra sont largement infrieures ce que lONU dpense pour garder ses troupes en Hati. Les avocats des victimes peuvent avancer deux autres points qui prouvent la mauvaise foi de lONU : sa responsabilit dans lintroduction du cholra en Hati. 1 % du plan dradication du cholra en Hati. cet article de HPN : http://www.hpnhaiti.com/site/index.php/ nouvelles/19-haiti--cholera/8774-haiti-onu-justicele-bai-veutcontinuer-a-se-battre-pour-les-victimes-du-cholera Le BAI a annonc de nouvelles poursuites contre lONU par devant dautres instances internationales. Nous allons continuer lutter pour la justice et lONU peut sattendre se dfendre contre une action en justice, a dclar pour sa part Me Ira Kurzban qui est aussi co-avocat dans cette poursuite. Nous allons gagner ce procs. Indpendamment de ce que dit lONU, elle a dj t reconnue coupable par le tribunal de lopinion publique, a-t-il conclu. Si le Secrtariat ou le Conseil de scurit de lONU refuse un dossier, le gouvernement hatien peut lintroduire par devant lassemble gnrale. Il revient au gouvernement hatien de porter formellement le cas par devant lassemble gnrale comme avait fait la Palestine pour faire entendre sa poser de tels actes patriotiques en demandant lassemble gnrale de lONU de se prononcer formellement, sachant la affaires trangres (voir la pice jointe). Alors, cest pas fini pour les victimes Il faut continuer la bataille. Les gens continuent de mourir du cholra en Hati en grand nombre mme si le gouvernement hatien cherche minimiser ces nouveaux morts. : http://www.avaaz.org/fr/petition/End_ Haitis_Cholera_Epidemic_with_UN_Action_ Now_1/?fZnRLdb&pv=65 Merci cause. La Palestine a eu gain de cause. Le gouvernement hatien a lobligation morale de soutenir les demandes des victimes du cholra en Hati. Maintenant, est-ce que le prsident Martelly ou son premier ministre Laurent Lamothe aura le courage de

PAGE 8

Page 8 ECONOMIE AUJOURDHUI Dner en lhonneur des chefs dEtat et de gouvernement de la Carabe lors du sommet de Port-au-Prince les 18 et 19 fvrier Diplomatie et conomie : chancelier Pierre-Richard Casimir ; gouverneur de la BRH, Charles Castel ; ministre du commerce, Wilson Laleau (photos Georges Dup/HENM) et la cheffe de cabinet de la Prsidence, Anne Valrie Milford ( ( des considrations conomiques trs actuelles. Idem dans les conversations en ville, principalement dans les milieux intellectuels. Cest touchez pas mon patelin Touchez pas nos trsors (minerais dor, cuivre et mme uranium car il nest pas interdit de rver) dont notre sous-sol marasme conomique en utilisant bon escient les ressources minires du pays qui a aussi un peu de ptrole. Son homologue bolivien, Evo Morales, tente de faire de mme. Le Cubain Raul Castro, idem. Ne parlons pas du Chili dont lexportation du minerai Gonaves) ainsi que de la bauxite (minerai daluminium) Paillant, dans les hauteurs de Miragoane (Nippes). Mais la SEDREN ainsi que la Reynolds Mining ont ferm aprs puisement des sites dans les annes 1970. Vint ensuite une longue priode o lon entendit que les ressources minires ne font pas de prix. ( / p. 10) ( / p. 10) soudain abonde. Pourtant le prsident quatorien, Rafael Correa, conomiste, g de 49 ans, vient dtre rlu massivement pour un troisime mandat de 4 ans. Principal titre de gloire : il a sorti lEquateur du Mais depuis quelques annes, rebondissement sur ce march o rgne une forte comptition. Les pays dits mergents de cuivre est la principale source de revenus. Le Chili a pass un contrat avec la Chine dun montant de plus de 1,3 milliard de dollars lan garantissant cette dernire une livraison stable de cuivre chilien. Hati exportait aussi du minerai de cuivre (SEDREN des chefs dEtat et de Gouvernement de la CARICOM, le Premier Ministre de Sainte-Lucie, Mr Kenny Davis Anthony, a su indiquer la mesure de tout le poids politique dHati au sein de la rgion travers un bel hommage reconnaissant que sans la libert hatienne [dans la rgion de la Carabe] nous ne serions nous-mmes pas libres. Do, lorganisation de individuellement (par ex., la Jamaque : moins de 3 millions dhabitants, Guyana : moins dun (1) millions ; Suriname : un peu plus de 500 milles ; Bahamas : un peu plus de 300 milles, etc.,), Hati est, avec ses 10 millions dhabitants le plus met un point dhonneur incarner le rve politique commun Antnor Firmin et Jos Marti sur la noble ide de cration dune Confdration Antillenne. Car tout compte fait, lide dune Hati-poumon-politique de la Carabe est dj depuis longtemps inscrite dans les consciences les plus claires de lhistoire de la Rgion. Aussi, est-il opportun de noter quen effet, laudace de ladministration Martelly / Lamothe consistant chercher dpasser le paradigme traditionnel dune diplomatie de reprsentation en dplaant le curseur des relations extrieures vers une diplomatie daffaires et de dveloppement est non seulement plus conforme lesprit de notre temps, mais constitue une politique daplomb et de pragmatisme susceptible de contribuer une vritable mise en orbite dHati dans le cadre dune nouvelle constellation politique rgionale. Sur le plan conomique. Cest ici que lenjeu est des plus importants et que renaitre de ses cendres si nous voulons actionner les leviers mmes en transformant ceux-ci en opportunits daction. Dans ce sens, si en termes de son Indice de Dveloppement Humain, Hati occupe la position la moins enviable dans la CARICOM, on peut tout aussi bien considrer, dun autre cot, que le taux de croissance moyenne annuelle dHati est le plus lev de la rgion depuis 5 ans (PNUD, IDH rapport : 2012). Aussi, Hati est-il le pays qui a le plus grand potentiel en termes dopportunit de march rgional. Cela sexplique par le fait que Hati elle seule a une population plus leve que lensemble des pays de la CARICOM. Compare la population des autres pays de la Communaut pris grand march national au sein de la CARICOM. Cela fait du pays une potentielle puissance en matire de production et de consommation de biens et services de la Communaut. Dans cette perspective, il est de bon aloi de considrer Hati comme une opportunit pour la CARICOM et, de manire symtrique, de considrer la CARICOM comme une ouverture pour Hati. Dans cet aller-retour dopportunit et douverture, les stratgies de coopration et de dveloppement peuvent tre lgion. Dans ce cadre, on ne manquera pas de mettre au crdit de ladministration Martelly/Lamothe des perces significatives en termes de renforcement des rapports commerciaux entre Hati et le reste de la Communaut Caribenne ; de stratgie daide au commerce au sein de la CARICOM ; de renforcement des structures rgionales de lutte contre le crime et linscurit ; damlioration de la scurit et de la traabilit des produites alimentaires ; des politiques damlioration des questions frontalires et de mouvement des personnes au sein de la communaut ; des politiques relatives une meilleure connectivit en terme de transport arien ainsi que le projet de cration dune marine marchande lchelle rgionale. La vocation dHati dans la rgion est donc en passe datteindre un nouveau niveau. Il faudra nanmoins que nous sachions inscrire tous nos efforts dans cette vision de grandeur qui consiste justement nous positionner vritablement comme ce leader historique que nous sommes tout naturellement dans reprsentent les problmes migratoires et les questions relatives la libre circulation des personnes au sein de la communaut en opportunits pour Hati. Pour ce faire, rien nest mieux

PAGE 9

Page 9 BANQUE NATIONALE DE CREDIT

PAGE 10

Page 10 RESSOURCES MINIERES ( ( leurs factories monstrueuses desservant les grands marchs occidentaux. Sauf en Hati que rien na chang. Nous vivons hors du temps. Depuis toujours. Comme nous interpellait ce fonctionnaire de lex-Fonds daide et de coopration en France : oui Hati, le pays o lon trouve encore les pavs du roi En effet quoi sert 1804 ? A de beaux discours. La question vient de rebondir avec la dcision dun gouvernement canadien plus no-libral que nature de geler son aide Hati. Renseignements pris : Ottawa a dcid de coupler son aide avec ses intrts conomiques et commerciaux. Hati a des mines dor et de cuivre. A la bonne heure. Des socits nord-amricaines sy intressent. Cest du donnant-donnant. Alors notre sang dessalinien (de Dessalines, le fondateur de la patrie) ne fait quun tour. Cela exprim dans une sorte de logomachie pseudomarxiste mais quon peut rsumer en un mot : touchez pas mon pays Bravo mais voil, aujourdhui ce discours nmeut plus personne. Lidologie ne fait plus recette. Le march a remplac lidologie ou si vous voulez cest le march la nouvelle idologie. LEquateur ne sort pas son drapeau rouge (bien conomiste de formation le prsident Rafael Correa sait que la quune politique de dveloppement conomique rgional intgre en amont, sur fond dune politique dinvestissement local et de cration demplois, en aval, en vue dinciter nos compatriotes hatiens ne pas se risquer aux aventures migratoires aveugles. Lagro-industrie et lencadrement des micro-entreprises semblent tre, entre le dveloppement du Rsolution du Snat Vu les articles 98.3, 109, 111, 128, 139, 215, 216 et 276 de la Constitution de 1987 amende. Considrant le gnocide ayant accompagn le pillage de nos ressources minires au XVe sicle; Considrant la liquidation orchestre du patrimoine national durant la priode de loccupation amricaine; Considrant lincapacit actuelle du pays ngocier sereinement ses ressources minires dans un contexte de dsquilibre politique, daffaiblissement de ltat accentu par loccupation militaire du territoire national par des forces multinationales; Considrant le gaspillage de ressources dj enregistr dans des domaines non prioritaires aprs le sisme du 12 janvier 2010, en raison de labsence dun consensus national Considrant lopacit autant que lvaluation et les valeur brute des minerais; Compte tenu du traumatisme induit des expriences de ltat hatien avec la Reynolds Haitian Mines Miragone et la socit canadienne SEDREN S.A. seule rponse valable cest avoir dabord une bonne alternative dans sa manche. Le Chili a longtemps eu pour partenaire principal le Canada. Mais aujourdhui le soleil se lve lEst La semaine dernire, une commission snatoriale Port-au-Prince a dcid dinterdire toute opration minire. Annulation de tout permis, mme pour des recherches. Mme pour des photographies ariennes. Surtout pas. On oublie lavion drone. Parce que les permis et contrats concds par le gouvernement lont t sans lapprobation du Parlement. Trs bien. On applaudit. Mais aprs ? O est votre alternative ? Hati a un per capita de moins de 1 dollar amricain par jour et plus de 60% de sa main duvre ignore ce quon appelle un emploi. Cest aussi le pays avec lesprance de vie la moins leve du continent et o un plus grand nombre de bbs meurent avant lge de cinq mois. Etc. Par consquent o est votre alternative ? Eh bien, on a le temps dy penser. Le pays o on est encore aux pavs du roi Nest-ce pas. Touchez pas mon patelin Okay, pas de problmes. Mais quand on reviendra (car cest forc tt ou tard) notre situation sera encore et toujours pire. Au fond nos lus nont pas tort, nos richesses ont toujours t dilapides : les Etats-Unis nous ont certes utilis comme leur poubelle avec les scandales successifs du sisal et de larbre caoutchouc puis pour nous laisser tomber comme une vielle chaussette ds quune alternative (mais toujours lalternative des autres !) tait trouve. Ou bien ce sont des fouilles entreprises sans autorisation (en effet) et les rsultats jamais communiqus aux nationaux. Aussi que contient exactement le sous-sol hatien ? Ptrole, uranium, lithium, harmonium ( !). Le mystre reste entier. Jusquau prsident de la commission parlementaire quon entend demander en direct sur les ondes au directeur du bureau des mines de lui faire parvenir les copies non seulement des contrats signs mais aussi des zones prospecter. Et pourquoi pas aussi de la lgislation sur laquelle la commission parlementaire est appele prendre ses dcisions Donc cest plutt rigolo tout a. Attention ce nest pas la bonne foi qui pche mais cest ce quon appelle la foi du charbonnier. Nos lus ne sont pas suffisamment up to date. Invoquer Bakounine ou mme le Che na plus deffet. Papa Doc ne pourrait plus faire son discours de Jacmel pour la simple raison quil ny a plus de bloc de lEst pour faire peur au bloc capitaliste car tout le monde sest jet corps perdu dans le capitalisme. Rveillez vous messieurs les lus Et nous avons intrt trouver une alternative avant quil soit trop tard. Avant le grand march commun intercontinental Etats-Unis Europe et le reste la queue leu leu. Ds lors nous serons obligs daller qumander quon vienne un peu voir notre or et notre cuivre. Au risque de se faire dire : ils sont trop verts et bons seulement pour des goujats Mlodie 103. 3 FM, Port-au-Prince tourisme et des industries culturelles, les voies indiques pour parvenir ce rsultat. Aussi, en vue de mieux protger les ressortissants hatiens dans la Communaut de la Carabe, hatienne mene par le chancelier Pierre-Richard Casimir, avec emphase sur le renforcement des missions consulaires dans la plupart de ces dits pays, est une initiative des plus mritantes. aux Gonaves sur ltablissement de contrats ou daccords non conformes aux intrts suprieurs de la Nation; Compte tenu du taux lev de chmage (80%) ayant rsult de la crise conomique trs grave que traverse le pays; Compte tenu des risques cologiques graves inhrents ce genre dactivit et vu le niveau dj alarmant de dgradation face les autorits nationales pour juguler les crises simultanes ayant eu cours ces derniers temps dans le pays. Conscient de son rle de co-dpositaire de la souverainet nationale et de ses obligations dfendre les intrts suprieurs de la nation, le Snat de la Rpublique estime et dclare le moment inappropri pour entreprendre des transactions autorisant lexploitation de nos ressources stratgiques. Ainsi, le Snat de la Rpublique adopte la prsente rsolution et demande expressment et solennellement lExcutif de : Article 1 : Surseoir immdiatement lexcution de permis dexploitation dj signs avec la Somine S. A. le VCS du lion. Aussi, le dveloppement des industries culturelles demeure-t-il un axe fondamental explorer dans notre rapport commercial avec la Communaut Caribenne. Autant dire que, dans le cadre dune nouvelle constellation politique rgionale, le leadership hatien dans la Carabe est un projet politiquement viable, conomiquement ralisable et culturellement dterminant. Tout porte penser que cest dans ce dessein que lEtat hatien est en train de promouvoir une meilleure intgration en terme de pluralit culturelle, et notamment de pluralisme lingual au sein de la CARICOM. Cest galement dans ce dessein que Hati vient de lorganisation rgionale. Lacceptation du Franais, langue CARICOM, consacre symboliquement, sil est tait besoin, lintgration pleine et entire de Hati la Communaut Caribenne. Hati a un destin particulier dans la Carabe. Ce destin est celui dune Hati la hauteur de son histoire. Il nous reste continuer tracer des sillons, riger de nouveaux remparts et mettre la locomotive en marche en nous appuyant sur des leviers dune politique concerte de dveloppement rgional. Tout compte fait, nous sommes un tournant historique et ce sommet de la CARICOM en Hati peut nous servir daiguillon gnral susceptible de poser des jalons en vue dune vritable Quel que soit langle dapproche adopt, il demeure que lenjeu pour Hati est tout fait jouable. Josu Dahomey Philosophe-Politologue Chef de cabinet au Ministre des Affaires Etrangres Mining ou toute autre entit. Article 2 : Mettre en place une commission dexperts regroupant les cadres du MTPTC, de lUniversit dtat dHati, des Hatiens vivant ltranger et du Parlement en vue danalyser les diffrents contrats dj signs. Article 3 : Organiser un dbat national sur les ressources minires du pays, leurs potentialits et la manire de les utiliser dans le cadre dun plan consensuel de Refondation nationale. Article 4 : La prsente Rsolution est transmise lExcutif Donne au Snat de la Rpublique, le 20 fvrier 2013, An 210e de lIndpendance. Suivant les signatures: Snateur Simon Dieuseul DESRAS ( prsident) Snateur Steven Irvenson BENOIT (premier secrtaire) LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI Il est port la connaissance des intresss qu la date du seize Janvier deux mille treize (16 Janvier 2013), le Tribunal de Premire Instance de Port-au-Prince a rendu une dcision entre les poux Willem Apalone, la femme ne Marie Roselane Bony, dont le dispositif est ainsi libell : Par ces motifs, le Tribunal, aprs examen et sur les conclusions conformes du Ministre Public, accueille laction de la requrante pour tre juste et fonde. Maintient le dclare fonde la dite action ; Admet en consquence le divorce de la dame Willem Apa lone ne Marie Roselane Bony davec son poux Willem Apalone pour injures graves et publiques ; Prononce la dissolution des liens matrimoniaux existant entre les dits poux, les registres ce destins le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la capitale sous peine de dommages-intrts envers les tiers jugement ; compense les dpens.Pour ordre de publication : Me Jean C. Mars Pour le Cabinet Sur le plan culturel. Latout majeur dHati au sein de la communaut rgionale est sans conteste sa culture. Quil sagisse de peinture, de sculpture, de musique, dartisanat ou de littrature, la reconnaissance du poids dHati dans la balance rgionale ne souffre aucune rserve. Et pourtant, il nous reste encore un long chemin parcourir avant de pouvoir de cette richesse culturelle. Le tourisme culturel doit tre promu dans tous ses aspects. Car si la Carabe a reu 23 millions de touristes lan dernier, Hati a son arc, une incomparable force culturelle dans la rgion, laquelle force devrait lui permettre de se tailler une meilleure part

PAGE 11

Page 11 LES PETITES ANNONCES Prepared by for Appointment 10 dpartements dtudes Gestion dEntreprise Conception et Excution de Projet Economie et Finance Sciences de lEducation Sciences Comptables Relations Internationales Gouvernance Informatique de Gestion Relations Publiques Centre de Formation Sminaire en Contactez nous : Angle Delmas 75 et Impasse Hrard # 3, Port-au-Prince, Hati, W.I. Par courriel: c.f.d.e.delmas@gmail.com Par tlphones : (509) 2246-1425 \ 3555-1575 2513-3726 \ 3767-1575 \ 3444-2001 Numros d'URGENCE Direction Protection Civile (DPC), par Dpartement Ouest : 3631-5095 Centre : 3605-1747 Artibonite : 3731-7830 Nord : 3701-0666 Nord Est : 3605-1749 Nord Ouest : 3605-8453 Grande Anse : 3777-3970 Nippes : 3751-7390 Sud : 3719-5049 Sud Est : 3615-3991 LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI PAR CES MOTIFS, Le Tribunal, le Ministre Public entendu, maintient le dfaut admet en consquence le divorce du sieur Grald FELIX davec son pouse ne Sonia PINCHINAT pour injures graves et publiques aux torts de lpouse ; prononce la dissolution de la section Sud de Port-au-Prince de transcrire sur les registres ce destins le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la capitale sous peine de dommage-intrts envers les tiers sil y chet. Commet lhuissier Ainsi jug et prononc par nous, Marleine BERNARD DELVA, juge en audience civile, ordinaire et publique du jeudi sept Fvrier deux mille treize, en prsence de Me. Elyse JEAN-LOUIS, Substitut Commissaire du Gouvernement de ce ressort et avec Il est ordonn etc En foi de quoi ..etc Ainsi signs : Marleine Bernard DELVA et Joseph PIERRE-LOUIS. Pour ordre de Publication : Cabinet ELASCO Me Jean Eugne ELASCO, Av. LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI Dispositif du jugement rendu par le Tribunal de Premire Instance de Port-auPrince en ses attributions civiles en date du mercredi vingt cinq Avril deux mille douze dans laffaire opposant le sieur Lionel Pierre aux sieur et dame Emilio Dorvil et Marie Lorcy Mercedes ainsi libell : Par Ces Motifs, le Tribunal aprs en avoir dlibr au vu de la loi, le Ministre Public entendu accueille laction du requrant pour tre rgulire en la forme, maintient le dfaut sollicit et octroy laudience prcite contre partie et avocat pour faute de comparaitre, au fond dit et dclare que le sieur Emilio Dorvil na pas qualit pour affermer encore moins pour vendre tout ou partie de la proprit du requrant situe Carrefour, Brochette 97 # 57 ; dclare nul le contrat sign entre le sieur Emilio Dorvil et la dame Marie Lorcy Mercds ; ordonne lexpulsion de la dame Marie Lorcy Mercds de la proprit du requrant et la dmolition du hangar rig sur le terrain ses propres frais, dans le cas contraire, dit que le requrant fera dmolir ledit hangar et les frais de dmoli tion seront restitus par la dame Marie Lorcy Merceds, condamne la dame Marie Lorcy Mercedes payer la somme de cent mille gourdes titre de dommages-intrts pour les prjudices causs au requrant, condamne galement la dame Marie Lorcy Mercedes et le sieur Emilio Dorvil aux frais et dpens de la procdure. Commet lhuissier Lebrun Ainsi jug et prononc par nous, Bredy Fabien juge en audience ordinaire et publique du mercredi vingt cinq Avril deux mille douze en prsence de Me. James Pierre Pour Publication : Me. Aunondieu GESTE, Av. LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI DISPOSITIF DU JUGEMENT RENDU DFAUT PAR LE TRIBUNAL DE PAIX DE CARREFOUR EN DATE DU 8 NOVEMBRE 2012 AU PROFIT DU SIEUR LAMARRE JUSTE CONTRE LE SIEUR NESLY FRANCOIS : Par ces motifs : le Tribunal aprs en avoir dlibr conformment au vu de la loi, statuant publiquement et par dfaut requis et octroy laudience du jeudi huit (8) Dcembre 2012 contre le sieur Nesly Franois pour faute de comparaitre larticle 49 du code de procdure civile Luc D. Hector. Dit et dclare que le cit Nesly Franois doit faire place nette des lieux de la maison du sieur Lamarre Juste, situe Carrefour, arcachon 34 No. 43. Ordonne le dguerpissement du sieur Lamarre Juste situe Carrefour, arcachon 34 au # 43, ordonne le dguerpissement du sieur Nesly Franois de la maison du requrant sus-dessus mentiennees pour non paiement des redevances locatives depuis plusieurs mois, soit le mois Aot 2012. Condamne le cit vingt cinq mille gourdes (25.000 Gdes) code civil. Condamne galement le cit aux frais et dpens de la procdure. Commet commandement, vu quil est par dfaut. Ainsi jug et prononc par nous, Wilfrid Marcenat, juge de Paix supplant de la Commune de Carrefour, avec lassistance du sieur Anousse Exantus.Il est ordonn etc .. En foi de quoi etc .. Me Lonce Jean Louis Dfenseur LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI Le Tribunal de Paix de Delmas a rendu le jugement suivant; entre les poux Garry Pierre, femme ne Rose Marie Randel Partie demanderesse dune part et les nomms Denet Pierre, Jacques Jean Benoit, Ernst Ezidor et Mondesir Rachel, partie dfenderesse. Par ces motifs, le Tribunal dlibrant aux vu de la loi, accueille favorablement laction des requrants, maintient le dfaut requis et octroy contre les cits ; dit que les cits occupent illgalement la maison des requrants, ordonne en consquence leur expulsion des lieux de la maison des requrants. Les condamnes cinq mille gourdes (5000.00 Gdes) de dommages intrts ; commet lhuissier Rgis Lamarre de ce Tribunal Me. Manigat G. Jean Garry, Avocat ATTENTION Pour tous ceux et celles qui aiment couter Mlodie. Nous avons une nouvelle adresse vous permettant de capter Mlodie partir de votre ordinateur

PAGE 12

Page 12 LIBRE PENSER Pour tre soi, il faut se projeter vers ce qui est tranger, se prolonger dans et par lui. Demeurer enclos dans son identit, cest se perdre et cesser dtre. On se connat, on se construit par le contact, lchange, le commerce avec lautre. Entre les rives du mme et de lautre, lhomme est un pont. J.P. Vernant Chers amis lecteurs, vu que je nai t invit aucune des manifestations culturelles qui ont eu lieu loccasion de la 24 me runion intersessionnelle de la confrence des Chefs dtat et de Gouvernement des Carabes qui a eu lieu cette semaine Ption-Ville en Hati, je ne me vois pas capable den parler. Jaurais tellement aim pouvoir le faire. Mais, cela fait longtemps que je ne prends dassaut les vnements auxquels je nai pas t invit. Donc, si je nen parle pas, ce nest pas de lindiffrence mais plutt parce que je ne dispose pas dinformations. En ralit, personne nen parle dans mon petit cercle rduit. Cela semble rvler une incapacit des responsables de faire atterrir une action qui aurait pu crer la motivation ncessaire chez lHatien ordinaire, en lui faisant croire que lui aussi est un maillon important dans la chane de fonctionnement de ce pays. Au fond, pour tre honnte, il faudrait que jadmette que je me suis senti de notre cher petit pays, notre Hati unique quoique parfois que lon aura utiliser mon encontre, si je suis pas hasard invit lune de ces runions rgionales importantes dans lesquelles nous avons lhabitude, soit dtre reprsent par un autre pays, soit davoir un reprsentant qui gnralement fait semestrielle quoccupe Hati seront-elles positives ? Peu importe. Certaines rues de Port-au-Prince ont dj gagn. Des crevasses en moins. Mme les dchets semblent avoir t valoriss ou ensevelis ou dverss dans nos ravines. En plus, on vient de se rendre compte que lautoroute de laroport A deux jours dintervalle, les lecteurs de deux petites les anglophones des Carabes se sont rendus aux urnes sur fond de crise conomique. A la Grenade, une le de 110 000 habitants connue pour ses noix de muscade, le Congrs national dmocratique, au pouvoir, a t balay par le Nouveau Parti Sens et Direction nadmet que trois ranges de voiture circulant en parallle. Parfois, laisance et la dextrit de conducteurs qui transitent sur cette route, semblaient faire comprendre quil y avait de la place pour 6, la fois, en parallle. Sinon, gare ceux et celles qui ne comprennent pas que les trottoirs sont aussi des voies de circulation automobile. Jadmets donc que lappartenance la Caricom peut nous tre utile, mme si le Grand Sud sur lensemble des territoires occups par ces Petits Etats Insulaires Et mme leur donner manger. Et du travail. Et, encore plus. Malheureusement, cela, nous ne lavons pas encore compris. Malheureusement, cela nous prendra encore du temps. Pour comprendre. Pour bien comprendre. Chres amies lectrices et chers amis lecteurs, il y a toujours une explication tout. Et, en nous observant, on ne peut ne pas se rendre compte que ce sont nos propres erreurs qui nous ont conduit vers cette situation. Notre gosme destructeur, notre incapacit vouloir essayer de nous comprendre les uns les autres nous spare de plus en plus les uns des autres, les autres des uns. Triste Oui. Nous nous retrouvons dans une socit avec des institutions fragilises, avec des valeurs collectives inexistantes ou affaiblies, une socit dont le fonctionnement est bas sur linquit, sur lgosme et lindividualisme agressifs. Lincapacit de pouvoir renforcer des valeurs telles que la solidarit, le sens de la socit ou la dverser dans les ravines du pays. Comme les travers lanecdote des deux nes affams, sur la malhonntet de nos hommes politiques qui les poussent vouloir nous faire comprendre que sens et direction sont deux notions identiques, nous incitant vivre dans des univers disjoints Lanecdote est la suivante : deux nes affams sont attachs par une corde dans un pr par le propritaire-fermier. national. Dirig par lancien premier ministre Keith Mitchell, organise mardi 19 fvrier. Jeudi 21 fvrier, dans lle voisine de la Barbade, le Parti travailliste dmocratique du premier ministre sortant Freundel Stuart na conserv le pouvoir que dune trs courte tte avec 16 siges sur 30 au Parlement. Cette le de 300 000 habitants, qui vit largement du tourisme, a souffert dune baisse de la frquentation de ses htels du fait de la crise aux EtatsDans ce pr, il y a des bottes de foin apptissantes situes des deux cts du pr. Les deux nes veulent les brouter. Ils tirent de toutes leurs forces sur la corde. Mais la corde est trop courte. Ils tirent davantage. Ils ne peuvent pas arriver jusquau foin et se fatiguent de plus en plus car les deux tirent de la corde en sens contraires. Alors, pas si btes que a, ils dcident de diriger ensemble vers le foin de la premire botte. Le manger puis se diriger nouveau ensemble vers la deuxime botte pour y manger le foin. La premire fois que jai vu le dessin reprsentant cette anecdote, ctait lanne 1978. Jtais alors jeune, trs jeune et, malheureusement, ce ne fut pas en Hati. 35 ans plus tard je narrive toujours pas la voir en Hati, ni en peinture ni en nature Malgr cela, on continue se dire que lUnion fait la force est notre devise. Malgr cela on continue nous dire de Marcher Unis pour le pays, pour la Patrie. Vous comprenez alors chres amies lectrices et chers amis lecteurs pourquoi je me sens triste de voir que nos hommes politiques continuent se foutre de la gueule du beau monde en nous faisant croire que le sens et la direction sont la mme chose. En mathmatiques, on distingue sens et direction. Une droite indique une direction. Toute droite parallle elle indique donc une mme direction. Sur toute droite on a deux sens Le sens sert donc orienter. Sur une droite il y a deux sens contraires. Nous avons donc deux faons diffrentes de parcourir une ligne droite. Par exemple, les deux nes, dans leurs choix gostes allaient chacun dans un sens diffrent, bien que la corde indiquait une mme direction. Lorsque les individus dune Communaut se rendent compte que choisir le mme sens, ramer la mme cadence, va dans le sens du bien-tre commun, ils effectuent alors le bon choix. Saurons-nous le faire un jour ? Oscar Germain germanor2005@yahoo.fr Mars 2013 Jamaque et le Fonds montaire international, un accord a t annonc la mi-fvrier, qui permettra Kingston de recevoir 750 millions de dollars (568 millions deuros) dargent frais. Laccord est conditionn par une rduction des dpenses publiques, notamment les salaires, et un rchelonnement de la dette. La Jamaque est lun des pays les plus touchs par affecte lensemble de la rgion. Selon les Nations unies, le cot de linscurit reprsente 3 % du PIB jamacain. La lutte contre la criminalit tait le principal point lordre du jour du sommet de la Communaut des Carabes (Caricom), lorganisation rgionale regroupant les pays anglophones de la rgion et Hati, qui sest tenu pour la premire fois Port-au-Prince (Hati), les 18 et 19 fvrier. Les chefs dEtat et de gouvernement ont demand au ministre de la justice des Etats-Unis, Eric Holder, invit au sommet, de Ils ont aussi rclam une meilleure coordination lors de lexpulsion des criminels condamns aux Etats-Unis vers leurs les dorigine. Au cours de ces conversations, quil a franches et candides M. Holder sest engag donner autant dinformations que possible avant de dporter ces personnes des Etats-Unis dans la rgion, ladministration du prsident Barack Obama avait lanc, en 2009, lInitiative pour la scurit dans le bassin carabe (Caribbean Basin Security Initiative, CBSI). 203 millions de dollars ont t dpenss depuis 2010 pour renforcer la scurit maritime et arienne, amliorer la capacit des polices et des tribunaux de la rgion, et mener des oprations de prvention, notamment chez les jeunes risques. Ladministration Obama a budgt 59 millions pour poursuivre ces actions en 2013. Rcemment, Washington a discrtement dploy des drones, dabord aux Bahamas, puis en Rpublique dominicaine, pour dtecter les embarcations de transbordement de la cocane sud-amricaine destination des marchs nord-amricain et europen. Lors du sommet de Port-au-Prince, qui a adopt le franais comme deuxime langue de travail de la Caricom aux cts de langlais, les pays membres ont apport leur plein soutien avec les Etats-Unis propos des jeux et des paris en ligne. Antigua et Barbuda a eu gain de cause auprs de lOrganisation mondiale du commerce. Mais Washington refuse de respecter cette dcision. Les pays de la rgion ont par ailleurs dnonc les subventions accordes aux producteurs de rhum de Porto Rico et des les Vierges amricaines, au dtriment de leurs entreprises. Jean-Michel Caroit Unis et au Royaume-Uni, do viennent la majorit de ses visiteurs. Le marasme qui frappe la rgion a amplifi la dsaffection des lecteurs lgard des gouvernements en place. Tant la Grenade, o le taux de chmage dpasse 30 %, que la Barbade, figurent parmi les pays plombs par des niveaux dendettement insoutenables selon la Banque caribenne de dveloppement. L A Surnomme la Grce des Carabes, la Jamaque est le pays le plus menac par la crise de lendettement. La dette de cette le de 2,8 millions dhabitants reprsente plus de 140 % du produit intrieur brut (PIB), un des taux les plus levs au monde. Selon la premire ministre jamacaine, Portia Simpson, 55 % des dpenses publiques sont affectes au remboursement de la dette et 25 % aux salaires des fonctionnaires, ce qui limite drastiquement la capacit dintervention de lEtat dans des secteurs comme lducation, la sant ou la scurit. Aprs de longues ngociations entre la

PAGE 13

Page 13 HAITI, QUEL DEVELOPPEMENT ? Le 27 juillet 2012, une note de Jean Coulanges, Secrtaire permanent de la Commission Nationale Hatienne de Coopration lUNESCO (CNHCU) nous apprenait que le Comit International de Coordination du Programme de lUNESCO sur lHomme et la biosphre (CIC-MaB) a approuv, en sa 24 me session, tenue Paris du 9 au 13 juillet 2012, la proposition de cration de la Rserve de biosphre La Selle (voir HEM Vol. 26 # 39 du 17-23/10/2012). Cette semaine, le Ministre de lEnvironnement, en partenariat avec la Commission Nationale Hatienne de Coopration lUNESCO, invitait la crmonie de Conservation (rduire la perte de la biodiversit) ; Dveloppement (amliorer les moyens de subsistance des populations ; favoriser les conditions sociales, conomiques et culturelles essentielles la viabilit du dveloppement durable) ; Support logistique ou production du savoir (fournir des moyens pour les projets de dmonstration et de formation, de recherche et de surveillance continue sur des problmes locaux, rgionaux, nationaux et mondiaux de conservation et de dveloppement durable). Et le document mentionn plus haut de conclure : une rserve de biosphre contribue ainsi aux Objectifs du La Rserve est constitue de trois zones : La zone centrale qui comprend la rserve forestire de la Fort-des-Pins et la parc national La Visite (en vert sur la La zone tampon (en orange sur la carte) ; La zone de transition o se trouvent les principales agglomrations de la rserve. Le document de prsentation numre les sites remarquables de la Rserve, mais tant donn que jai des produits locaux organis Jacmel par le PNUD et le La Selle) et la remise du parchemin de la RB par M. Miguel Clusener-Godt, du MaB, aux Ministres de lEnvironnement et de lEducation, car si le Comt National MaB est monitor par le Ministre de lEnvironnement, la Commission Nationale Hatienne de Coopration lUNESCO est place sous la tutelle du Ministre de lEducation. Mais, quest-ce quune Rserve de Biosphre ? Les invits avaient reu un document de prsentation intitul et selon ce document, il sagit dune aire protge, cest-dire dun espace gographiquement dlimit dans lequel les activits visent ou sont en harmonie avec la protection dun objet de conservation (paysage, cosystme, espce(s), monuments naturels ou historiques) Pour Judex Edouarzin, du Comit National MaB, la rserve nest pas une aire protge ; elle va au-del ; elle intgre aires protges et aires de dveloppement. La RB correspond une vision ; il faut que ltre humain soit au centre ; conserver dans un processus de dveloppement. Une RB assure trois fonctions : Millnaire pour le Dveloppement, en particulier lOMD 7 sur le dveloppement durable La Rserve de Biosphre La Selle occupe une dpartements, 4 arrondissements et 12 communes : Dpartement de lOuest : Ministre du Commerce et de lIndustrie (voir HEM Vol. 26 # 50 du 02-08/01/2013), je me propose, dans une prochaine occasion, de reprendre les rponses donnes alors par les participants. Bernard Ethart LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI Extrait des minutes du greffe du Tribunal De Premire Instance de Port-au-Prince Entre le sieur Eximane Desima, propritaire, demeurant et domicili Port-auPAR CES MOTIFS, le Tribunal, aprs examen, sur les conclusions du Ministre Public, accueille laction du sieur Eximane Desima pour tre rgulirement introduite en la forme ; maintient le dfaut faute de comparaitre sollicit et octroy laudience du vendredi seize (16) Novembre deux mille douze contre la dame Eximane Desima ne Eli zanne Baptichon. Au fond, admet le divorce du sieur Eximane Desima davec son pouse, la dissolution des liens matrimoniaux ayant exist entre lesdits poux pour cette cause et au-Prince, de transcrire sur les registres ce destins, le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la capitale, sous peine de dommages intrts envers les tiers, sil y chet ; compense les dpens vu la qualit des Ainsi jug et prononc par nous, Widner THANO juge en audience civile, ordinaire et publique ce lundi vingt six (26) Novembre deux mille douze, en prsence de Saint-Aneau Norz, Substitut Commissaire du Gouvernement, de ce ressort, avec Il est ordonn etc En foi de quoi etc .. Me. Sony Lessaint, Avocat Me Boileau Dieuveuil, Avocat LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI PAR CES CAUSES ET MOTIFS : le Tribunal aprs examen, sur les conclu sions du Ministre Public, maintient le dfaut octroy contre la dfenderesse laudience de la dame Irdjine JUSTIN davec son poux Jhonclys MATHURIN pour injures graves et publiques. Prononce la dissolution des liens matrimoniaux ayant exist entre les dits registres, a ce destins le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers ce jugement. Compense les dpens. Ainsi jug et prononc par nous, Andr Saint-Isert, juge en audience civile et publique en date du vingt deux Juin deux mille douze, en prsence de Me. Felix APPLYS, Jean Thomas LANS. Il est ordonn tous huissiers sur ce requis de mettre le prsent jugement en en seront lgalement requis.susdits. Ainsi signs : Andr Saint-ISERT et Jean Thomas LANS.Pour Expdition Conforme Collationne LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI DISPOSITIF DU JUGEMENT RENDU PAR DFAUT PAR LE TRIBUNAL DE PAIX DE CARREFOUR EN DATE DU 15 JANVIER 2013 AU PROFIT DE FRANCOIS LUBERET CONTRE LE SIEUR PHILIPPE DE BARON. Par ces motifs, le Tribunal aprs en avoir dlibr conformment au vu de la loi, se dclare comptent pour trancher sur le diffrent opposant le nomm : Franois Luberet au sieur Philippe Debaron, accueille laction du requrant contre son adversaire. Maintient le dfaut octroy contre le sieur Philippe Debaron, faute de comparaitre, en vertu de la citation du vingt quatre Decembre deux mille douze, dclare resilier le contrat de bail a ferme liant le sieur Franois Luberet au nomm Philippe Debaron. Ordonne en consquence son expulsion des lieux occups illgalement. Accorde lexcution provi soire sur ce chef du dguerpissement en vertu de larticle 276 du C.P.C nonobstant appel pourvoir en cassation. Condamne le cit deux mille gourdes (2,000 gdes) reprsentant les huits mois de redevance locatives non rembourses et lhonoraire du dfenseur, le Ainsi jug et prononc par nous, Me Belvu Pierre, juge et Iguin Jean Pierre Il est ordonn etc En foi de quoi etc Me Anthaud Alphonse Dfenseur Publique Arrondissement de la Croixdes-Bouquets, communes de Croix-des-Bouquets, Thomazeau, Ganthier, Fonds Verettes ; Arrondissement de Portau-Prince, commune de Kenscoff ; Dpartement du Sud-Est : Arrondissement de Belle Anse, communes de Anse-Pitres, Grand Gosier, Belle Anse, Thiotte Arrondissement de Jacmel, communes de Marigot, Cayes Jacmel, Jacmel.

PAGE 14

Page 14 LES JEUX Solutions de la semaine pass eABKHAZIE PAIEN#ET IMBUES#A T#BR#AIL O#OEUVRA Y#US#O#G EST#RIDE RIZIERES Visitez Haiti en Marche sur Internet au www.haitienmarche.com 18LES JEUX DE BERNARD RAVAGE RIVAGE RIDAGE VIDAGE VIDAME VIDIME VIDIMA SCRABBLEArrangez les sept lettres ci-dessous pour former un mot franais Solutions de la semaine passeFOLIOLEAGITER AMPLIS D S R E E I DSolutions de la semaine passe: LES JEUX DE BERNARD Allez de AGITER, AMPLIS en utilisant des mots du du vocabulaire franais, et ne changeant quune lettre par ligne.Mots Mls T T H E I M P O S S I B L E Y P R K V H E W T L I F E O F P I J O A O P I E Z Q H M Q F L I G H T D W R R A N S E X E O K U B B O D L E A O R R R E R F G O F L A G A X L N R Y I A G S O K A N R C R V N B A I W A M N B S D C T R A A E Q I U F A I L R O L I A O E I N X S S N Z Y H T A O R U O R C K S K Y I U E K K C C F R M Q N K H E E E V M E R A S N H F R A Z S T C E K N X S H A S K U A A I N Y M H T P I W A E T K H O O I I M L Y C I I E N E Y L E A I N G P R W O E U R H R G E R V M N B T N Q S J C V R T U S D N N I O N O I A Q S S N A F Y B O O I E X R A Y K J S N W I R E T S A M E H T P T S I D U A Z L B W R W D U A P Z P X K W F E L D B cette semaine dans le carr ci-dessus Le Sport ... Le Football reprend ses droits !!! Le championnat national de premire division souvrira le 3 mars prochain aprs le tirage au sort qui aura lieu le mardi 26 fvrier lhtel Karibe. Aprs plusieurs runions portant sur ladoption dun nouveau format sans suites favorables, la comptition reine du pays en football aura sans doute redmarr sur le mme format de la saison dernire qui a t remport par le Valencia de Logane. de fournir un spectacle plus proche de ce que rclame tous les jours le public hatien au cours de dun entraineur tranger, Luis Armelio Garcia, ancien slectionneur dHati la tte du Victory et et Frenel Azor. Pas de coupe du monde pour Hati Aprs avoir pass plus de vingt deux jours Morelia (Mexique) pour se prparer en altitude, la slection nationale des moins de vingt ans stait rendue Puebla pour disputer la dernire phase des liminatoires de la coupe du monde Turquie 2013 qui sest joue du 18 au 22 fvrier pour le groupe DHati avec aussi la participation des Etats Unis et du Costa Rica. Lors de sa premire sortie lquipe hatienne avait livr une belle bataille avec un jeu chatoyant mais la russite a t du ct des Amricains qui ont gagn 2-1 le match. Malgr cette premire dfaite, les Hatiens navaient pas cess de croire et de rver une troisime participation Contre toute attente les Costaricains nont mme pas attendu la 30 e minute pour loigner e minute, John Ruiz a pass en revue 2 membres de la charnire centrale avant dembarquer Ronald Elusma. Les coquipiers de Jhonley Chri ont pass toute la soire chercher le but de lgalisation comme lors du premier match mais les dieux du foot ne lentendaient pas de cette oreille, et ctait llimination des Grenadiers. En somme, malgr une quipe compose de joueurs bourrs de talents qui ont jou un beau football, nous avons laiss la comptition avec un bilan pauvre, deux dfaites pour autant de matchs disputs, un but marqu contre trois encaisss. Le mieux quon puisse dire cest quune fois bien jouer. Et sil est vident que lquipe de Manuel Rodriguez Navarro a laiss le Mexique la tte basse, il est tout aussi vident qu regarder jouer cette quipe on voit se dessiner en lettres dor lavenir du football hatien, sils ne sont pas abandonns tout de suite aprs leur dbcle. A prsent nous devons nous ranger tous derrire la slection nationale des moins de 17 ans qui ira jouer la dernire phase des liminatoires de la coupe du monde Emirats Arabes Unis au Panama Du 6 au 19 avril 2013. Benito Sinord Mlodie 103.3 FM, benitosinord@yahoo.fr FOOTBALL Les quipes de D1 et D2 se prparent A deux semaines du coup denvoi de ldition 2013 du championnat national de D1, les quipes concernes ne cessent de multiplier les matches amicaux. Ainsi, quatre matches ont t Pour son premier match sous la direction de son nouvel entraneur, Jean Wilcuins Plaisir, lAmrica FC a fait un nul (1-1) face aux hommes de la Police Nationale dHati dimanche au Land des Gabions (Cayes). Les locaux ont ouvert le score par Tipa avant que les Policiers ngalisent avec Jacques Montilas sur penalty. Les protgs de Jean Wilcuins Plaisir auraient pu remporter cette rencontre si Wilde Donald Guerrier navait loup une penalty juste avant le but galisateur des visiteurs. Violette AC Cavaly AS : 2-2 Valencia FC Victory SC : 1-2 Amrica FC Police Nationale dHati : 1-1 AS Verrettes Tempte FC : 0-1 Messi a marqu ses 300e et 301e buts avec le Bara, qui sest impos Grenade (1-2). Auteur des 300e et 301e buts de sa carrire avec Barcelone, Lionel Messi a franchi une nouvelle barrire et permis au Bara de simposer Grenade (1-2). Rafael Nadal remporte son premier titre depuis Roland-Garros, 6-2 6-3 contre David Nalbandian Rafael Nadal a remport dimanche le tournoi de Sao Paulo (ATP 250, terre battue), en et son premier depuis Roland-Garros 2012. Azor Frenel drogue, et la scurit. A lissue de sa visite, le Snateur Leahy a dclar: Jai visit Haiti en de nombreuses occasions, plusieurs reprises depuis le tremblement de terre. Immdiatement aprs le sisme, jai vu la dvastation et je me demandais si le peuple pourrait se relever. lheure actuelle, je pense que vous avez rellement accompli de grands progrs et nous voulons voir davantage; donc, je men rjouis Le Snateur Leahy est le prsident de la commission judiciaire du Snat. Il est affaires trangres. La Ministre de la Culture, Josette Darguste, a procd, le mercredi 20 fvrier, linstallation de Mme Monique Rocourt, comme nouvelle directrice de lInstitut de Sauvegarde du Patrimoine National (ISPAN), organisme public cr par le dcret du 28 Mars 1979. Mme Rocourt, qui base son programme de restauration de la mmoire sur la jeunesse hatienne, dit faire appel la participation citoyenne toute entire. Elle a annonc la mise sur pied dun programme qui consistera solliciter de chaque Hatien un don de 5 gourdes chaque 1er Janvier et une journe de travail pour la sauvegarde des monuments. Sous les auspices de la plateforme de la socit civile Religions pour la paix, le prsident Michel Martelly a rencontr, vendredi soir au palais national, Salnave Exantus, Yves Benot Jean-Marie et Patrick Mtellus, les trois reprsentants contests du Conseil suprieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) au Conseil lectoral. Il y a une lueur despoir. Ces derniers ont fait montre dune volont de dialoguer, a soulign Monseigneur Pierre Andr Dumas, coordonnateur de Religions pour la paix, qui a pris part la rencontre. Avant on pensait quils ne voulaient pas dialoguer a-t-il dit. Maintenant, aprs les avoir couts, le religieux pense le contraire. Religions pour la paix est donc revenu autour de la table de ngociations dans son rle de mdiateur. Le coordonnateur de la plateforme interconfessionnelle se veut cependant clair sur un point : La plateforme nest pas l pour prendre position en faveur de telle ou telle autre partie a indiqu au Nouvelliste Monseigneur Pierre Andr Dumas. Les religieux veulent simplement favoriser le dialogue en vue de trouver une sortie de crise, tout en priorisant lintrt national. Cette rencontre entre le chef de lEtat et Salnave Exantus, Yves Benot Jean-Marie et Patrick Mtellus sous prsident du CSPJ, Me Anel Alexis Joseph, invitant le prsident Michel Martelly intervenir pour essayer de trouver un dblocage. Ltau se resserre autour de Baby Doc La cour dappel de Port-au-Prince a mis le 21 fvrier un mandat damener contre lex-dictateur Jean-Claude Duvalier pour que ce dernier, accus de crimes contre lhumanit et de dtournement de fonds publics, soit prsent lors de la prochaine audition le jeudi 28 fvrier. Le tribunal a pris cette dcision lissue dune audience une nouvelle fois boude par lex-dictateur, aprs avoir dj ignor deux prcdentes convocations. Les juges de la cour dappel ont convoqu une nouvelle audition pour le 28 fvrier et ont signal que la prsence de lex-prsident vie est imprative. Des anciennes victimes, leurs avocats ainsi que plusieurs reprsentants dorganisations de dfense des droits humains taient prsents laudience du 21 fvrier, laquelle Duvalier a t reprsent par ses avocats. 2013, dans lespoir de mettre hors jeu la cour dappel et, du mme coup, les victimes qui ont pu obtenir la reconnaissance de certaines de leurs revendications par les juges. Cependant la cour dappel a fait savoir que le pourvoi en cassation ninvalide pas la procdure suivie au niveau de la cour dappel. Des dlgus de plusieurs organisations locales et internationales, dont Amnesty International et Human rights watch, ainsi que des reprsentants de missions diplomatiques trangres, dont celle des tats-Unis dAmrique, ont t remarqus sur place.

PAGE 15

Page 15 TI GOUT PA TI GOUT ak Jan Mapou Jean-Robert Placide 2m pati 1Chanjman fonetik ak [k p], ( consonne occlusive labialevlaire sourde) Remak nou sot f la yo sou son frikatif yo, yo baze sou obsvasyon anpirik. Nou pa pretann kmant nou yo se pawl absoli. Yo gen limit yo, paske gen anpil detay ak lt chanjman fonetik ank nou w epi ki ta merite pale sou yo tou. Paregzanp, Hyppolite (1978, p. 113, 115) atire atansyon nou sou son [o] ki tounen son [a]. Egzanp : (do hu do ) ki tounen (ayida nap eseye atire atansyon nou sou son [k p] ki nan lang fon an. Segurola (1963, p. 319 ) di nou, nan lang fon, son [k p] a pwononse l gen yon vwayl ki vini anvan li, stadi, ki plase agoch li. Nan kreyl ayisyen an, se ta menm rg la tou, men pi presizeman fk gen yon konsn ki suiv li, stadi ki plase adwat li. Egzanp: adukplakas tounen dan doukla mkplkpl tounen meklesen ( cf. Pelman) houn kpl tounen hounble ***** Son [ k p nan lang Fon an pwononse l li plase nan kmansman yon mo nan kreyl ayisyen an. Pi egzakteman, l li gen yon son vwayl ki suiv li, stadi ki plase adwat li. Egzanp : kp tounen pe ( autel vodoun ) kpdovi tounen pedevi oubyen podovi L son [ k p nan kreyl ayisyen an. Egzanp: b], ki se yon ( consonne occlusive labiale-vlaire sonore), ta suiv menm evolisyon an. Nou remake se menm prensip chanjman fonetik sa yo ki ta ka aplike nan ka son sa a tou. Egzanp : l gbo lnsu tounen lenglensou (non yon lwa) 2Chanjman fonetik ak son [v] ki tounen [b] Nou obsve fenomn chanjman sa a nan divs mo ki soti nan lang Lewp yo, men pa nan lang Lafrik yo. Egzanp: Vay tounen bay ( aller ) Venezuela tounen benezwl (kk benezwl) Vergalho tounen bega ( pnis du boeuf ) Sinverguenza tounen silbgwenn Charivari tounen chalbari Creviche tounen kribich ( crevisse ) Avocat tounen zaboka Vaciller tounen basiye ( loko basiye tt an plas) Remak : Nou panse chanjman fonetik sa a rive ft apati ayisyen yo. Nou remake tou chanjman fonetik ak son [v] ki tounen [b] a ft nan divs mo ptig ki nan Kreyl ginen yo tou. Egzanp : Vadio tounen badiu Verga tounen berga Vaca tounen baka Vai tounen bay Deplis, nan Dictionnaire tymologique des croles portugais dAfrique, 2004, nan p. 180, nan esplikasyon vb (ir) ptig a ki vle di (aller) an frans, J.-L. Roug di nou : En guine, en Casamance et au Cap-vert, le verbe aller est rendu par les deux variantes bay ~ ba Nan kreyl ayisyen an, fm (bay) la egziste avk menm sans (aller) a. Egzanp: Simon, ki kote wap bay jodi a ? ( ?) Ositou nap mande : chanjman fonetik son [v] ki tounen [b] ginen an nan fmasyon leksik kreyl ayisyen an ? Nap f remake tou, gen yon syncrtisme phontique presizeman yon konvjans fonetik avk (bay < bailler ) ki soti nan frans, epi avk (bay < vai) ki soti nan kreyl ginen an apati lang ptig a. Nan yon pwochen tks, nap pale sou kesyon sa a avk plis detay. Kaba rap obsvasyon nou yo, nou te prefere rete sou twa konsn frikatif sa yo ak kk lt chanjman fonetik nou w nan kreyl ayisyen an. Si fonolg nou yo (tankou Jean-Robert Cadely) ak lt lenguis nou yo ki etidye chanjman lenguistik yo (tankou Michel Degraff ), te ka panche sou fenomn chanjman lenguistik nan domn lengwistik istorik kreyl ayisyen an, se tap yonn nan pi bl zouti yo tap pte nan devlopman kreyl ayisyen. Deplis, bouskay ak twouvay sa yo tap pmt nou w pi kl toujou nan aktivite lang yo ki nan baz fondasyon lang kreyl yo, an patikilye, lang kreyl ayisyen an. An n kontinye bouske ansanm, konsa na dekouvri anpil bl richs ki kache nan lang kreyl yo. = === = === = === = === = te part nan jounal Haiti En Marche Mercredi 09 Janvier 2013, VOL. XXVI, seksyon tigout pa tigout paj 15; epi sou sit REKA a: HYPERLINK http://www.kreyol.org/ lekti/PimichNouvosegond.pdf http://www.kreyol.org/lekti/ PimichNouvosegond.pdf Mwen li plizy fwa tks Pierre Michel Chery a ki gen tit ske Nouvo Segond a depaman ?. Mwen poze tt mwen kesyon sou ki sa kanmarad Chery vle pale l li ekri Nouvo nan kk lekl nan peyi a ki pou pmt yo ranplase sistm elv yo oryante yo sou sa pou yo aprann depi nan lekl Ki sa ki sistm tradisyonl? Ki chanjman yo vle pote? Pou ki sa yo vle f sa kounye a? 15 fevriye 1982, Depatman Edikasyon Nasyonal an Ayiti te pibliye yon dokiman ki rele La Reforme Educative Elements dInformation ki ta dwe pote enfmasyon bay tout moun sou refm ki t ap ft l sa a. Minis Vanneur Pierre pale nan dat 8 fevriye 2013 pandan li te Wachingtonn peyi Etazini, sou yon Mwen ta renmen konnen ki sa ki nan plan sa a, ske nouvo lekl segond a ladann jan Pierre Michel dekri li a? Nan paj 26 dokiman ki te pibliye an 1982 a, te gen yon chema ki montre chapant sistm edikatif la. Jan nou w nan kopi chema mwen repwodui pou nou a, te deja genyen yon pwopozisyon chanjman pou nivo segond a. Trant lane apre, kote nou rive ak refm nivo segond a? ske se li ki sistm tradisyonl la? oswa nou dwe ale chche sistm tradisyonl la nan ane anvan refm edikasyon ayisyen a. Lide dokiman 1982 a pa t janm antre an aplikasyon, kidonk jouk nan lane 2013 la, se lekl segond mwen te pase ladann nan ane 1960 yo ki alamd toujou nan peyi a. Pawl ki dy swadizan nouvo segond a, pa pi nouvo pase sa paske se nan objektif refm ki pa t janm pran an nou retounen. Sl chanjman se kesyon rele klas yo Segond 1, 2, 3 ak 4 pou kopye sou sa ki ft Okanada. Pa gen anyen mal pou kopye sa ki ft nan peyi etranje, men nou dwe kopye tout sa ki bon ki ft tankou pibliye lajman laj tout dokiman ki soutni pwopozisyon chanjman ki ap ft yo. An 2013 Entnt la la pou sa, epi se yon devwa pou Gouvnman ayisyen an pou enfme nou sou ki jan l ap depanse lajan l ap pran sou tranzaksyon transf nou yo. Sa mennen nou nan dezym kesyon an: ki chanjman yo vle pote. Pierre Michel kritike anpil plan nouvo segond a chak fwa li poze tt li kesyon pou mande si de pwopozisyon sa yo depaman nan fason yo apwoche pwoblm nan. Depi refm edikasyon ki te kmanse an 1979 la, gen anpil koreksyon ak lt adaptasyon ki te pale. Sanble te genyen youn nan ane 2000, yon lt an 2004 epi mwen pa konnen ank. Moun gen enpresyon swadizan plan sa yo oswa nouvo pwoj sa yo pa t janm ekri pou chanje anyen nan sistm edikasyon an, men bl tks sa yo te ft pou ale mande lajan nan peyi etranje. Men sa Lavwadlamerik ekri apwopo vizit Minis Pierre nan Wachingtonn : Minis edikasyon peyi d Ayiti a, Vanneur Pierre, ap mete fen vandredi 8 fevriye 2013 la nan yon vizit 5 jou li tap f nan Washington kote li chache enterese baydefon yo nan la ann Ayiti. Kidonk objektif la se chche fon pou edikasyon, anplis fon ki genyen deja nan domn nan. Nou rive nan dnye kesyon nou an: pou ki sa se jodi a nou vle refme sistm edikasyon an ank? Nou poko reponn yon seri kesyon ki poze depi lontan grasa rechch CHISS te f ak defen Dokt DeRonceray. Se atik sa a ki te derape tout mouvman chanje lekl la ki te ft depi ane 1970 yo tankou esperyans Flon/Dabn lan (Les Cahiers Du CHISS, No 12 dcembre 1975), refm IPN lan (Bulletin IPN No 1 ak 2 dcembre 1979, mars 1980) ak tout lt aksyon ki tante apre yo. Ki rezilta tout boulvsman sa yo? Ifo nou ta reponn kk kesyon anvan nou lanse tt nou nan nouvo boulvsman ank. Nou poko pare pou pwopoze okenn chanjman, mwens ank pou n al mande moun kb pou depanse nan edikasyon. Jan Pierre Michel mande li a, nou dwe antre nan konsiderasyon sou pwa lang nan echk sistm edikasyon an. ske nou konnen jou ki te 9 fevriye 2013 la, mwen jwenn yon moun ki mande m pou ki sa m ap f timoun yo pdi tan yo aprann li an Kreyl, l lang sa a pa pral ede yo aprann anyen. Leta Ayisyen dwe rezoud pwoblm sa a anvan li f wonn pt, paske menm Minist a pa svi ak lang sa a; Fakilte Lengwistik Aplike poko ban nou diksyon a ki dwe ede nou km referans pou evite fot; menm fakilte sa a dwe f rechk sou frekans itilizasyon mo ak son an kreyl dekwa pou ede moun ki ap ekri metd lekti yo svi ak lis mo itil pou elv yo. nou sou kesyon materyl yo, Pierre Michel poze pwoblm lan tou: Nan nivo lekl yomenm, reskonsab yo pa nan sitiyasyon pou yo konnen ki kalite materyl pedagojik elv yo bezwen bezwen. Elv yo bezwen materyl pou yo f pratik, pa gen yon pwofes ki jwenn materyl yo bezwen yo tankou laboratwa chimi ak byolojik, laboratwa enfmatik, nou pa bezwen pale ki ta dwe f elv yo jwenn liv yo bezwen km sip pou kou yo, malerezman pou elv yo, menmsi yo ta vle, yo pa p jwenn liv sa yo achte ni nan libreri ni nan men boukinis. Epi koze sibvansyon liv la vin poze menm l a tou, ske li lojik pou leta ap achte liv malfouti pou mete yo nan men elv jis pou li di l ap ede manman ak papa pitit pp la. Sa vin poze pwoblm sou ki moun ki responsab pou bay pitit pp la edikasyon. Peye direkt lekl blt lajan pou timoun vin chita nan lokal ki pa ka resevwa elv sou pretks n ap voye pitit pp lekl se yon krim, epi nou se sou gwo magouy sa debouche. Mwen te di pi wo a nou pa dwe kopye eleman men nou dwe gade lt asp ki bon tou. Premyman, yon minis se pase l ap pase, li pa dwe angaje okenn refm poukont li. Minist a dwe angaje tout fs viv peyi a dekwa pou aksyon ki ap ft yo pa sibi s Refm 1979 la. Dezymman, nan tan kote teknoloji la pou ede nou, nou pa dwe p svi ak li: men kk egzanp: Repiblik Dominikn: educando.edu.do http://www.educando.edu.do qc.ca/reforme/curricu/ecole.htm http://www.mels.gouv.qc.ca/ reforme/curricu/ecole.htm elsec/leg/blueprint/publicationtoc.html http://www2.ed.gov/ policy/elsec/leg/blueprint/publicationtoc.html fr/archives/2012/refondonslecole/ http://www.education.gouv. fr/archives/2012/refondonslecole/ lajan ki ranmase sou transf yo pou bati kay lekl yo. Olyede gaspiye lajan nan aksyon initil tankou voye timoun nan lekl ki pa lekl, achte liv ki pa materyl pedagojik, an nou bay ki antisismik. Anvan nou sistm edikasyon peyi a, an nou lokal yo epi fme moun ki pral travay anndan yo. Tout pitit djanm peyi a genyen aletranje kapab mete men atrav sit wb Minist a pral mete sou pye. Lionel Hogu

PAGE 16

Page 16 BACK PAGE