<%BANNER%>

DLOC



Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION PDF VIEWER
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00527
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: 02-13-2013
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869
System ID: UF00098809:00546

Downloads

This item is only available as the following downloads:

( PDF )


Full Text

PAGE 1

Visite de Cheryll Mills et Amb. Pamela White aux prsidents des deux chambres : Sn. Desras et Dput Jean Tolbert Alexis (photo Georges Dup/HENM) (photo de courtoisie) e JACMEL, 10 Fvrier Lopposition en Hati aujourdhui cest quoi ? Cest qui ? PORT-AU-PRINCE, 11 Fvrier Martelly croit-il le ( ( ( ( MEYER, 10 Fvrier Retour de Mme Cheryll Mills, responsable du dossier Hati au Dpartement dEtat amricain sous la secrtaire dEtat Hillary Clinton. diplomatie amricaine John Kerry. La premire visite de Cheryll Mills est au Parlement qui doivent aboutir la tenue des lections (snatoriales Dans un communiqu publi dimanche, le ministre de la Justice et de la scurit publique rappelle que la En tout cas la conception classique dune opposition vitales pour la suite de son

PAGE 2

EN BREF ... EN PLUS ... Histoire a surnomm le Roi btisseur. Le Prsident Martelly a prsent ses vux de succs la Reine et au Roi du carnaval sous le thme Yon Ayisyen Yon Pye Bwa, Istwa n se idantite n (Chaque Hatien La crmonie sest droule dans un dcor historiquement appropri devant rappeler le maire de Milot, des parlementaires, des membres du comit national et ceux du Selon la Ministre du Tourisme, Mme Stphanie Balmir Villedrouin, cette soire ralise dans le royaume du Nord ramne le peuple hatien au souvenir de son Histoire et la clbration de notre humanit retrouve. retenu servira de leitmotiv pour rveiller la conscience citoyenne en vue de multiplier des jardins botaniques sur tout le territoire et ainsi honorer la mmoire du Roi Henri Christophe. de Jacques Sauveur Jean et du doyen de la musique populaire hatienne, lorchestre Septentrional. Tassy pour ses cinquante ans au sein de lOrchestre Septentrional. Rciproquement, la Boule de Feu Internationale a dcern une plaque Honneur et Mrite au Prsident Le Commandant Gnral du Commandement Sud des Forces Armes des Etatsy compris des pays de lAmrique Centrale et de lAmrique Latine ainsi que des le cadre de sa tourne dans les Carabes. Au cours de sa visite, le Gnral Kelly a Nations Unies. Au cours de ses entretiens avec lambassadeur des Etats-Unis, Mme discuter de leurs perspectives sur la situation scuritaire du pays, leur vision pour la Police Nationale dHati, et de leurs ides sur la coopration avec les Etats-Unis en matire de scurit. Aprs avoir djeun avec des militaires en service en Hati et le Dtachement du Corps Nations Unies o il a rencontr le Major Gnral Fernando Goulart, Commandant des lassistance apporte la Police Nationale dHati. Lex-prsident hatien Jean Claude Duvalier est nouveau convoqu la cour dappel Dans la juridiction hatienne, la troisme convocation cest un mandat damener que dont la justice hatienne sous le pouvoir de Michel Martelly.essaie de le ddoauner. --La demande des avocats de Jean Claude Il a ainsi pass sous silence les lui reprochent des victimes qui ont port plainte. Les avocats de lex tyran ont Hati en Marche th comparution de lex-dictateur. laudience, Duvalier ne sest pas montr et a laiss le soin ses avocats de lire une cette absence. Selon la lettre lue par ses avocats, lettre que la convocation a t prmature La convocation coincidait ce 7 e anniversaire de la chute nationale Il mentionne particulirement des actes abominables commis aprs son dpart du pays en 1986 contre ses partisans. contre lhumanit nacceptant de plaider que des crimes conomiques, objet dune plainte de lEtat hatien. maintiennent leurs accusations de crimes contre lhumanit pour lesquels ils ont prsent un recours devant la cour dappel. Devant le tribunal Port-auPrince, des partisans de lex-dictateur staient masss de trs tt. Dun autre ct dautres brandissaient des pancartes rclamant la condamnation de lancien prsident vie. eu lieu entre les deux camps et le calme a t rtabli. ( ( COMMUNIQU DE PRESSE On ne saurait laisser lancien chapper la justice pour sa responsabilit prsume dans les crimes contre lhumanit perptrs tandis quil tait au pouvoir, reoivent des rparations, a dclar Amnesty International alors quun tribunal doit Lors de cette audience, le tribunal sur la responsabilit prsume de lancien lhumanit qui lui taient reprochs taient prescrits aux termes du droit hatien. Les normes internationales en matire de droits humains sont trs claires pour les cas comme celui-ci. Aucune prescription ne sapplique aux crimes tels que la torture, les excutions, la dtention arbitraire et les ni damnisties pour ceux-ci a expliqu dAmnesty International. Des avocats reprsentant des victimes datteintes aux droits humains ont dplor plusieurs vices de procdure dans le traitement de ce recours jusqu prsent, notamment tenue des audiences. Lexamen du recours Claude Duvalier ne sest pas prsent quil ait t plac en rsidence surveille Duvalier a continu prendre part des ses avocats et sympathisants. Dbut janvier

PAGE 3

LACTUALITE EN MARCHE Tout et tous pour le Cap. La deuxime ville du pays parlement. La police aussi. Les commissariats sont vids et dversant des touristes continuent leur ballade dans le ciel no-royale et sa cour renvoie le pays une autre poque. Mais ( Comme chaque anne pareille poque, la UNIBANK vient dposer aux pieds de ses clients en particulier et de tous les hatiens en gnral, ses vux de Bonheur, de Sant et de Prosprit. Nous venons aussi les remercier de la confiance quils nous ont donne depuis notre fondation il y a vingt ans et nous promettons que notre gestion sera toujours saine, prudente et transparente. A nos centaines de milliers de clients et ceux qui ne le sont pas encore, nous renouvelons notre invitation : FAISONS ROUTE ENSEMBLE www.unibankhaiti.com M eill e urs V ux2 0 1 3UB01_CRF_12121901_11239-11 la cruelle ralit des paysans sans moyens pour cultiver leur jardin et celle des 70% de la population vivant sous le seuil boulevard du Cap-Hatien ne cachent pas la ralit dune ville une population de plus en plus aux abois. Que ce soit Portau-Prince, au Cap, aux Cayes ou dans le Centre, la ralit est cette crise sociale qui menace le pays au bord de lasphyxie conomique. la ralit. politico-lectorale, le mcontentement et la juste impatience pas mention du carnaval marqu cette anne par la critiques envers le pouvoir. Le ministre menace les auteurs matriels presse et la rpression des dlits de presse. HPN Comme annonc la Fdration des Barreaux dHati Jacques Letan, pour reprsenter linstitution au sein remplacer lex-btonnier des Gonaves, Me Nhmie Joseph, press de quitter le CSPJ aprs avoir perdu son statut de btonnier. Alors que la FBH avait demand Me Joseph de se retirer, le CSPJ avait pris une rsolution demandant ce dernier de rester son poste jusqu` plusieurs secteurs et personnalits dont le Rseau Mais la Fdration des barreaux est reste reprsentant. Me Jacques Letan a remerci ses De son ct, le prsident de la FBH, Me une correspondance sera achemine au ministre de la justice, Me Jean Renel Sanon pour lui demander t ralis, selon lui, de manire dmocratique et transparente. Il appelle le nouveau reprsentant des Carnaval au pays du Roi Christophe p.1 & p.8 p.1 Visite de Cheryll Mills du Dpartement dEtat p.1 Le Parlement se joue sa propre crise p.1 MartellyBaby Doc en vue des prochaines lections p.1 Des drones dObama au carnaval de Martelly p.1 et dlits de presse p.1 Visite du Gnral John Kelly, no# 1 du Southern Command Pas de prescription p.7 prochain p.10 Prix de lInstitut Canadien de Qubec lcrivain Alix Ren

PAGE 4

UNE ANALYSE t la pointe du combat qui a men au second renversement parlementaires, peine lus, envoient leur tiquette politique la dmocratie. Puisque achetables souhait soit par le pouvoir, Le nouveau cordon politico-socit civile mis en place mais nous ne saurions vous dire encore par qui ni dans ( institutions vocation communautaire capables de rivaliser en propulss sur le devant de la scne. Aujourdhui avocats militant. Demain militants avocats. Tandis que lopposition qui porte ce nom a disparu peu peu de lactualit pour devenir un tondu lors de ses rares prestations publiques. Mais le discours demeure celui dune opposition conditions du pouvoir en place. my mette. lopposition radicale que nous avons connue. Probablement plus en harmonie avec la ncessit incontournable de stabilit politique recherche par nos pays tuteurs. Rien en tout cas qui soit laiss au hasard. dun secteur en mal de paratre lapproche dlections. Ainsi que le vide entretenu par une opposition traditionnelle qui ne va pas plus loin que le discours rache lui aussi labri de toute drive ? Errare humanum est. Comme lassassinat du journaliste et PDG de Radio Hati Inter, Jean L. Dominique. sont partout et toujours sur la brche. Des James Bond du barreau et de la tribune. Mais comme sils jouaient aussi un rle de passerelle entre des entits habitues plutt jusquici gauche le chancelier Pierre Richard Casimir (photos Georges Dup/HENM) LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI Me. Jean Michel SANTHER, Av. ( Jean-Claude Duvalier, cest la crdibilit de la justice hatienne toute entire qui est en jeu. Cest seulement en respectant la procdure dans le cadre de ce recours, victimes, que le tribunal sera en mesure dapporter la preuve du autorits hatiennes lont alors inculp de dtournement et de tard, de crimes contre lhumanit notamment pour des actes de torture, des excutions, des dtentions arbitraires et des e anniversaire du laissent par ailleurs entendre que Jean-Claude Duvalier pourrait des autorits hatiennes de lutter contre limpunit totale lhumanit commis alors que Jean-Claude Duvalier tait au

PAGE 5

DE LACTUALITE ( lieu depuis dj plus dune anne. Le processus (en ce qui concerne le Parlement mais sur le nombre de membres devant les reprsenter au sein pour remplacer celles dont le mandat est arriv expiration mais que le retard pris par les lections (dsormais plus dune deux ans Hati ne sera plus une dmocratie constitutionnelle mais une rpublique prsidentielle, cest--dire le prsident Cela aprs avoir donn au pouvoir Martelly la possibilit de se prvaloir de sa seule relle ralisation concrte Et cest l que le bt blesse. Jusqu prsent rien nest essaie de tirer la couverture soi. On accuse le prsident Michel Martelly de non seulement noyauter le pouvoir judiciaire dont le prsident mais aussi dessayer de mettre des btons dans les roues au En quelque sorte, le dossier Hati reste toujours si Dpartement dEtat. Mais dun autre ct, les lections doivent avoir lieu. Cest un must. Sinon bientt, dans peine deux annes, le snat Martelly a dj nomm de nouvelles commissions communales Les Etats-Unis (la communaut internationale dune Michel Martelly (et qui portent pratiquement son pouvoir bouts de bras y compris par la prsence des casques bleus ladministration Obama montre quelle na pas lintention de Utiliser la diplomatie secrte au maximum. Exercer La veille de Nol, le Dpartement dEtat a presque Cheryll Mills Sn. Dieuseul Simon Desras, Dput Jean Tolbert Alexis et Ambassadeur US, Pamela White (Georges Dup/HENM) dune commission bicamrale (dite pourtant Quelques heures plus tard dbarquait aussi au Parlement le reprsentant a.i. du Fisher, qui annonce en partant avoir obtenu la promesse des parlementaires que le processus va suivre son cours. Cheryll Mills nest pas venue les mains vides. Lambassadeur des Etats-Unis, millions de dollars pour la tenue des prochaines lections hatiennes mais condition que celles-ci soient inclusives et dmocratiques. Cela dpendra videmment de qui doivent choisir les membres du nouveau conseil lectoral. dune commission co-prside par lancien envoy spcial pour Hati du prsident Obama. Cest le bton et la carotte. Tout comme on ne sait pas vraiment ce que pense On remarquera en tout cas que Michel Joseph Martelly na toujours pas t reu la Maison Blanche. Lorsque le prsident Jean-Bertrand une intervention militaire amricaine pour des lections pour se retirer paisiblement aprs avoir accompli son terme. Cest la reconnaissance de lalternance politique qui Mais cela vaut aussi pour des parlementaires qui ne seraient pas vraiment acquis aux principes dmocratiques et qui se servent de leur mandat soit seulement pour battre monnaie, soit encore pour sassurer une immunit qui leur vite des serr au prsident Martelly. Autrement dit ne le lui cde en rien en matire de communication et de mouvements sur le terrain.

PAGE 6

LEGISLATIF VS LEGISLATIF Une semaine plus tt cest le pouvoir judiciaire qui paix, stipule la mise sur pied dune commission bicamrale des deux cts. Et ils tiennent bon. qui trancherait cette dispute entre les deux chambres du la Constitution est la mre de toutes les lois, manman lwa CSPJ, lui aussi une innovation de la Constitution amende, mais que rien nait encore t dit concernant le Conseil massacre. Si payant. ce pays cest la mort de toutes les institutions choses (de la Prsidence de la rpublique en passant par le Parlement et le pouvoir judiciaire CSPJ pour arriver la dernire nouvelle crise dans la crise. Et aussi sans une communaut internationale pour les de plus belle. A coups de trique. Virtuels bien entendu. Le bton et la carotte. Oui cest Cependant tout nest pas perdu. Il existe plus dun exemple qui le prouve. Ne Toute chose qui semble aller de nouveau et nime scandale. Cette semaine cest entre snateurs et dputs que le torchon brle. Et l o lon sy attendrait le moins. On sait que le prochain conseil conseil lectoral permanent comprendra 9 membres dont trois nomms par chacun judiciaire. par le pouvoir judiciaire, celui-ci pris dans un dilemme de trois premiers reprsentants choisis, puis rejets, puis nomination de trois Alors quon espre le dnouement au Parlement que la crise aussitt rebondit. Snateurs et dputs ne peuvent snateurs si lon choisit que la commission bicamrale sera de Mais soudain une majorit de dputs dclarent quils Les snateurs ne lentendent point de cette oreille. Cependant au-del des protestations des snateurs, il existe un raisonnement bien plus simple. Constitutionnellement Par consquent on peut considrer que la position des transitoire du conseil lectoral permanent. De l pour les snateurs mettre le scandale sur le soyons pas pessimistes, ni cyniques outre mesure. Oui, dans Nous le disons en voyant le comportement des de masques et de beauts artistiques et culturelles les ne vaut que des clous. Et que its only the money. 7 millions lItalie le carnaval de Venise. Au Brsil, il ny a pas un carnaval carnaval et pour toujours, le carnaval de Rio. Mais on ne peut pas en dire autant, hlas, de nos acteurs politiques. Or le malheur veut quils dtiennent le monopole de toutes les dcisions. Michel Martelly qui ne serait pas porter la responsabilit de la crise, et des crises dans la crise, dautant des lections, invitablement au AVI DESIZYON FINAL BIWO SA A Biwo ki okipe af kontwl dlo nan sid Florid (South Florida Water Management District (District) ) ap voye anons pou f konnen pwoj konstriksyon konpayi Aboard Florida-Operations LLC (AAF) ki nan sa a: 2855 LeJeune Road, 4th Floor, Coral Gables, FL 33134, gen pmisyon pou l pa oblije pran pmi dapre seksyon 373.406(6) nan lwa nan Eta Florid konsnan resous nan anviwnman an. Pwoj sa a se pou repare epi ranplase yon seksyon ray tren ki te deja la sou yon distans 106 kilomt pou sistm ray tren sou b ls Florida a ki rele All Aboard Florida Line k ap sote depi West Palm Beach pou rive Miami. Distrik la gade enfmasyon konpayi AAF te bay yo epi li reyalize travay sa a yo pwopoze f a pap f gwo ef oubyen li pap deranje resous dlo ki genyen nan Distrik la. Aplikasyon pou yo f esepsyon sa a ak desizyon an disponib pou tout popilasyon an w nan l biwo a ouv, de 8 dimaten pou 5 nan lapremidi, de lendi a vandredi, esepte jou ferye, nan adrs sa a: 3301 Gun Club Road, West Palm Beach, FL 33406. Desizyon Distrik la pran se yon desizyon final esepte si ta gen yon petisyon ki prezante al pou mande pou administrat nan Distrik la ta f yon rankont espesyal pou diskite koze a dapre Seksyon 120.569 ak seksyon 120.57 nan lwa Eta Florid, anvan dat dnye del a rive pou yon moun ranpli aplikasyon pou prezante yon petisyon. Enfmasyon pou f demach ki neses pou ranpli yon petisyon pou mande yon reyinyon espesyal make pi ba la a, apre sa gen esplikasyon sou kouman moun kab f demann pou yon reyinyon espesyal pou jwenn yon antant. Yon moun ki gen pwoblm ak desizyon Distrik la pran konsnan pmi sa a gen dwa mande pou Administrasyon an f yon rankont espesyal pou jwenn yon antant dapre seksyon 120.569 ak seksyon 120.57 lwa Eta Florid. F aplikasyon an gen ransyman ki make pi ba la yo ladann epi f biwo sa a resevwa aplikasyon an: Office of the Clerk at the SFWMD Headquarters at 3301 Gun Club Road, West Palm Beach, FL 33406. Biwo a dwe resevwa tout petisyon nan 21 jou apre yo pibliye anons sa a oubyen lt resi kopi anons lan, oubyen klkeswa sa yon moun ta jwenn anvan. Moun ki prepare petisyon an dwe voye yon kopi pa laps bay moun ki ranpli aplikasyon an nan adrs ki make anwo a l moun nan depoze aplikasyon an. Yon petisyon ki konteste done Distrik la svi pou pran desizyon li yo dwe gen enfmasyon yo mande nan rgleman sa a Rgleman 28-106.201(2), nan Kd Administratif Eta Florid.Fla. : (a) Non ak adrs tout biwo ki konsne ak nimewo chak biwo bay dosye a si w konnen nimewo a; (b) Non, adrs ak nimewo telefn moun ki depoze petisyon an; Non, adrs ak nimewo telefn moun ki reprezante moun ki prepare petisyon an, si gen yon reprezantan, se ak adrs sa a yo va svi pandan demach yo ap ft; epi tou f moun ki prepare petisyon an make kouman desizyon ajans lan pral afekte li anpil; (c) Yon deklarasyon alekri konsnan ki jan epi ki l moun k ap depoze petisyon an resevwa anons desizyon ajans lan; (d) Yon deklarasyon alekri ki gen tout done yo diskite yo. Si pa genyen, f moun k ap depoze petisyon an f konnen sa pwen enptan sa yo ye; (e) Yon deklarasyon alekri byen kout ki gen desizyon ajans lan swadizan pran an, ak rgleman ki bay moun k ap ranpli petisyon an dwa pou l konteste desizyon an; ak (f) Demann pou rezoud pwoblm nan. Yon petisyon ki pa konteste done Distrik la svi pou pran desizyon li pran dwe make li pap konteste okenn done sa yo epi f petisyon an gen menm enfmasyon yo mande anwo yo, dapre jan rgleman 28-106.301, Kd administratif Eta Florid la mande sa. Demach pou reyinyon espesyal konsy administrasyon an la pou pran yon desizyon final pou Biwo a, poutt sa, l yo depoze yon petisyon sa vle di desizyon final Distrik la kab pa menm ak desizyon distrik la te pran nan anons yo deja pibliye a. Apa demann yon moun kab f pou mande yon reyinyon espesyal konsy administratif la, nenpt moun ki depoze yon petisyon kab mande yon rankont espesyal pou rive jwenn yon antant. Sa kab ft l gen yon ak ki siyen ant Distrik la ak tout pati (paregzanp moun ki depoze petisyon an, Distrik la, nenpt moun ki depoze yon petisyon al pou yo f yon rankont)ki enplike nan koze a pou pran pa nan reyinyon pou jwenn antant lan. Atant sa a dwe gen tout enfmasyon yo mande dapre Rgleman 28-106.404, Kd administratif Eta Florid la. Biwo Distrik la dwe resevwa antant lan nan 10 jou apre dnye jou del pou moun depoze yon petisyon, dapre jan yo make sa pi wo a. LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI Le Tribunal de Paix de Delmas comptemment runi au local de ses sances ordinaires, Plaisir, Johnny Jean Pierre, propritaire, demeurant et domicilis en la commune de prsent exercice, ayant pour avocats Mes. Jean Ren TESSIER et Chiller Roy, avocats La dame Vve Claude Roy, ne Janine St-Rmy demeurant et domicilie la Commune de Delmas.

PAGE 7

NEO-DUVALIERISME ( vie Jean-Claude Duvalier quand ce dernier se trouve toujours en contravention avec la justice. Alors que Baby Doc (revenu soudainement en Hati dictateur Jean Claude Duvalier dit Baby Doc (toujours en Doc ne sest jamais embarrass de pareil appendice. Pas plus hatien. Mais lEtat cest le Parquet aux mains des hommes du prsident Martelly. e droite de la ministre de la Culture Josette Darguste) Alors que le prsident Martelly a aussi la possibilit de meilleures relations principalement avec le snat de la Rpublique au cours de la seconde partie de son mandat, il semble se tourner plutt vers son ancienne idole, lexduvaliro-jean claudisme des candidats du pouvoir en place aux prochaines lections. Dun autre ct en pouvoir pour aider lex-tyran qui psent sur sa personne. se prpare relancer lex-parti duvaliriste, part aux prochaines snatoriales partielles Martelly narrive pas mettre sur pied Ou encore Aloral (thme Cependant cest un ex-candidat au snat du PUN que le prsident Martelly rle primordial lors des prochaines lections. Particulirement les territoriales. Existe-t-il une alliance entre Baby Doc et Michel Martelly pour aller aux prochaines lections snatoriales et communales ? La rponse semble couler de source. Le prsident Martelly connat un de son lectorat de base. Consquence, entre Fanmi Lavalas de lex-prsident Aristide de la socit civile est en train de se constituer, ne ratant jamais une occasion dattaquer le pouvoir en place coups de boutoir. Pour linstant Martelly joue les ct la manipulation (au niveau du pouvoir transitoire du conseil lectoral permanent. est mont au crneau. Visite de lenvoye spciale du Dpartement dEtat, Cheryll Mills (lincontournable Cheryll Mills qui continuera avec les prsidents des deux chambres du Parlement. Et annoncer que ladministration de dollars pour les lections si celles-ci sont ni moins, pour crimes contre lhumanit. Pas Selon les conventions internationales lhumanit ne sont pas sujettes prescription. Les responsables de ces atrocits (ou pour poursuivis toute leur vie. Tels les ex-responsables militaires Tel lex-prsident du Guatemala, le Tels les Charles Taylor du Liberia anti-duvaliristes venus de lextrieur. Par consquent Martelly peut (peutCela dans le cadre dune quelconque alliance politico-lectorale. Bien que non encore vidente. lhumanit. A moins que Hati ne retombe sous des lections aux rsultats dcids depuis le palais national. Pwoj pou re-asfalte wout State Road (SR) 5/Biscayne BoulevardSoti NE 121 Street rive NE 151 StreetAnons reyinyon piblik 6 di swa pou 8 di swa Jedi 21 fevriye 2013 North Miami, FL 33161 Nou ankouraje w vin asiste reyinyon sa a. Nou mande patisipasyon piblik la san diskriminasyon pou ras psn moun, pou koul po w, nan ki peyi ou soti, pou laj ou, Nenpt moun ki bezwen d espesyal dapre lwa Americans with Disabilities Act of 1990 305-470-5349 oubyen voye yon lt ba li nan adrs sa a: FDOT District Six Public luniversit dtat dHaiti, Jaccus Jospeh, plaide, dans son lancien dictateur hatien Jean Claude Duvalier. Me. Joseph Lavocat, spcialiste en droit international pnal Duvalier cest parce quil ny a pas de volont mais pas parce Jaccus Joseph deplore par ailleurs que des avocats qui, dit-il, nont aucune connaissance en droit international dbats, avec ceux qui pensent quil y a prescription pour mon livre ,indique Me Joseph. contre lhumanit, dont la vente ans de la chute du pouvoir de Jean Claude Duvalier, est un

PAGE 8

NORD SUD PORT-AU-PRINCE, 6 Fvrier Le prsident Barak cause de criminalit hors de tout contrle. reposer lui aussi sur un double standard, une approche deux deux meurtres. Ou encore cest le communiqu de ladministration communale de Port-au-Prince interdisant toute volution de Est-ce une mesure constitutionnelle ? Est-ce quelle ne viole pas les droits constitutionnels du citoyen hatien ? de rassemblement condition que ce soit sans arme et dans constitutionnelle. Il semble que la commission communale sen soit presse, les responsables ont expliqu que la majorit des de scurit publique. Ou encore le prsident Michel Martelly procdant luialors que depuis toujours on procdait par concours et que pas en contradiction avec le principe constitutionnel sacr de la libert dexpression ? le terrorisme. Et par ladministration Obama plus quaucune autre. On cite le cas de trois dentre eux, dont lun aurait vient de mettre les pieds dans les plats. Devant une commission sil est un ressortissant amricain, du moment quil reprsente une menace pour des vies amricaines. Le porte-parole de la Maison Blanche, Jay Carney, de des vies amricaines. Ces dclarations laissent trs mal laise des stipule quon ne peut enlever la libert un citoyen amricain, dans le respect de ses droits civils. aussi radicale de la notion de scurit nationale, invoque par lAdministration, comme incomprhensible dans une dmocratie btie sur un systme dquilibres et de contrles. Mais jusque-l le dossier navait pas atteint lopinion On cite un imam radical de nationalit amricaine, tu au Pakistan, et deux autres ressortissants amricains abattus par un drone au Ymen Ces cas ont t ports devant les tribunaux par humains dnonant le citoyens amricains excuts ainsi sans le respect de leur droit constitutionnel Si cela ne lutilisation des drones par larme des EtatsUnis car cest une arme si pratique, mais toutes ces critiques ne peuvent laisser dans ladministration dun prsident qui a t couronn (probablement trop Paix. Du ct dmontre aussi un systme de des droits civils qui consiste se saisir de cas individuels pour dboucher ensuite sur lensemble. Du considrations thoriques qui restent la pratique. Dans la vie du citoyen. Et nous pensons que nos que les ressortissants amricains et contre le terrorisme. drones ou avions-robots par les le premier, et non le moindre, cest de mettre le moins possible en pril la vie des soldats amricains. Beaucoup de victimes innocentes. Des drones lchs en pleine clbration tuer un suspect, on a vu a. Aussi il na jamais manqu de critiques contre leur utilisation de plus en plus extensive. Et contre le Nul doute partant que la Constitution hatienne restera Or ce ne sont pas les cas qui manquent. Par exemple, de pistolet dans les rues de la capitale. Ils conduisaient un taxi. Mais le lendemain, lors dun point de presse de la police, on apprend que les deux cousins ont t assassins par des bandits moto. ce que les pouvoirs publics aient apprhend ces bandits

PAGE 9

BANQUE NATIONALE DE CREDIT

PAGE 10

LEVENEMENT INTERNATIONAL www.radiomelodiehaiti.com LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI loi, statuant publiquement, accueille laction de la dame ne Marie publi dans lun des quotidiens sditant la capitale, sous peine Pour le Cabinet : son ministre. Lannonce de sa renonciation a surpris la communaut monde, et jusqu ses conseillers les plus proches. le conclave avant la Semaine sainte, qui dbute le dimanche telle manire que je dois reconnatre mon incapacit bien lors dun consistoire. acte, en pleine libert, je dclare renoncer au ministre ajout. premier pape allemand depuis le XIe sicle, sachvera Dici l, Benot XVI assumera lensemble dans un monastre Rome, a dclar le porte-parole du Vatican, le pre Federico Lombardi. UN SUCCESSEUR POUR PQUES ? Le pre Lombardi a dclar la presse que conseillers les plus proches incrdules. Il nous a pris par surprise, a-t-il ajout. tant physique que mentale, a relev le porte-parole particulire et aucune pression ne sest exerce sur lui. Cest sa dcision personnelle, prise en totale libert, qui mrite un respect maximum, a-t-il dit. dpart ne produise un schisme. Le pape dmissionnaire ne participera pas au conclave qui lira catholique qui mne aux clbrations de Pques marquant la mort et la rsurrection du Christ. DIALOGUE INTERRELIGIEUX Au-del du Vatican, lannonce de sa renonciation, sans la classe politique europenne. En Italie, le prsident du conseil sortant, Mario Monti, sest dclar trs secou par la nouvelle. dcision minemment respectable tout en ajoutant que la Rpublique les relations entre Isral et le Vatican navaient jamais t aussi bonnes

PAGE 11

LES PETITES ANNONCES Gestion dEntreprise Conception et Excution de Projet Economie et Finance Sciences de lEducation Sciences Comptables Relations Internationales Gouvernance Relations Publiques Sminaire en \ \ Numros d'URGENCE Direction Protection Civile (DPC), par Dpartement Ouest : 3631-5095 Centre : 3605-1747 Artibonite : 3731-7830 Nord : 3701-0666 Nord Est : 3605-1749 Nord Ouest : 3605-8453 Grande Anse : 3777-3970 Nippes : 3751-7390 Sud : 3719-5049 Sud Est : 3615-3991 LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI Le Tribunal de Premire Instance de Port-au-Prince laudience du jeudi six PAR CES MOTIFS, le Tribunal, aprs examen, le Ministre Public entendu, Joseph Elyse JEAN-LOUIS, Substitut Commissaire du Gouvernement de ce ressort, avec Joseph PIERRE-LOUIS POUR EXPEDITION CONFORME COLLATIONNE LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI PAR CES MOTIFS, le Tribunal, aprs dlibration sur les conclusions du Rendu de nous, Widner THANO, au Tribunal de Premire Instance de PortSubstitut Commissaire du Gouvernement avec lassistance de Me Fabiola Cherestal Joseph Claudet LAMOUR LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI PAR CES MOTIFS, Le Tribunal aprs examen, le Ministre Public entendu, et publiques aux torts de lpoux. Prononce la dissolution des liens matrimoniaux exis dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la capitale sous peine de Elyse JEAN LOUIS, Substitut Commissaire du Gouvernement de ce ressort et avec LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI de lpoux, prononce la dissolution des liens matrimoniaux ayant exist entre les dits DABREZIL Substitut Commissaire du Gouvernement de ce ressort avec lassistance du

PAGE 12

LIBRE PENSER nan yon espas konsa. Se premye kesyon Komite pou tabli Anwetan peyi d Ayiti nan peyi manm CARICOM yo Jamayik, Sentkit ak Nevis, Sentlisi, Senvensan ak Grenadin, peyi d Ayiti nan CARICOM ? Eske CARICOM se yon espas Ayiti kapab svi Rektora Inivsite Leta d Ayiti ak CARICOM. Se poutt sa Komite a deside voye yon lt tou louvri bay tout ap vini la yo. dokiman prensip nan otl Le Plaza blk peyi kreyl nan CARICOM pou peyi CARICOM yo ka vini pi dyanm. va pran demann li a an konsiderayon pandan li ap mande nou resevwa salitasyon patriyotik li. Pou komite a, Vis Rekt Rechch Inivsite Leta d Ayiti Dwayen Fakilte Sosyete Animasyon Kominikasyon Sosyal Sekt pwotestan Direkt Jounal Bon Nouvl Reskonsab komisyon Episkopal ak Ansyen Minis Kondisyon Fanm pou kominikasyon ant pp yo respekte dwa manm CARICOM yo te adopte yon dokiman nan reyinyon nan Karayib la. ske se peyi d ta dwe lid nan mennen kesyon an ? nan M. Earl Huntley ; reskonsab biwo CARICOM pou Ayiti Anbasad Lalane Gregory Rabess ak Delmance Moses ak Charles Leslie ; Jude Piquant ki te soti nan Rektora a, Minist Edikasyon Vodou Ayisyen eksetera.Tout enstitisyon ak psonalite sa yo se yon echantiyon nan kantite moun ak enstitisyon nan Karayib la k CARICOM yo. la, nan Karayib la se pa pale. .Youn nan pretks kk (

PAGE 13

HAITI QUEL DEVELOPPEMENT ? beaucoup discut lors de la javais annonc que je pensais laborder partir de ce que Javais alors tent dexposer comment, la de R&D sur les technologies et les mthodes de gestion agricoles; capital naturel, comme les terres et les autres ressources naturelles ncessaires la production agricole; capital social, comme les institutions et les rseaux, intellectuel et que nous avons ajout le capital politique, car crer plus de dsordre quautre chose. Cest donc partir de ce cadre que nous allons essayer de donner un contenu concret au concept d conomie verte Nous partirons des trois piliers du dveloppement ( soit tabli un meilleur quilibre, sachant que lconomie que nous avons mis ensemble le capital humain et la capital capital physique, comme animaux, machines, non agricoles; correspond notre Axe E ou Palier V, lenvironnement Axe C ou Palier III pour lenvironnement naturel, et le social notre Axe B ou Palier II pour le socio-culturel et Axe A ou Palier I pour lhumain. Bernard Ethart FONHILAC (Fondation pour le arrivs dvelopper cette approche, mais je savais, par exprience, quil notre raisonnement pour quelquun Pharel, dont jai suivi un sminaire connaissance du rapport de la FAO MONDIALE DE LALIMENTATION et que dans ce rapport jai trouv un capitaux 6 dans le cas du papier de la FAO, qui sont au point de dpart Les agriculteurs et les croissance de lagriculture. Le capital LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI Le Tribunal de Paix de la Commune de Delmas comptemment runi en son La dame Veuve Claude Roy, ne Jeanine St Rmy, propritaire, demeurant et Prince, avec lection de domicile au Cabinet desdits Avocats sis en cette ville rue Et Les sieurs et dame Johny Jean Pierre, Marcelin Pcoste, lise Plaisir, St-Louis dautre part. maison de la requrante situe Delmas 79, accorde lexcution provisoire sans caution me de lIndpendance, nan Karayib la. 1.Dapre chif: CIA World Factbook, Banque Mondiale, CEPAL, My population data, Wikipedia, www.evi.com, indexmundi, Public data 2.Suze Mathieu, 2006 LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI Jean Daniel Douarin davec son pouse Mirette Thrse Harpon pour abandon du toit marital. Prononce la dissolution des liens matrimoniaux ayant exist entre les dits poux. de Monsieur Jean Claude DABREZIL, Substitut Commissaire du Gouvernement de ce Lormeau MAXAU

PAGE 14

LES JEUX Solutions de la semaine pass eKATAINEN ARUSPICE K#T#P#AR EXUTOIRE MI##L#LI O#DJIHAD NAU#TATE OCTROIES Visitez Haiti en Marche sur Internet au www.haitienmarche.com 18LES JEUX DE BERNARD JOLIES FOLIES FOLLES FILLES FIOLES VIOLES VIOLET SCRABBLEArrangez les sept lettres ci-dessous pour former un mot franais Solutions de la semaine passeSUPERBEBRADEE CREVAS G G L E E U OSolutions de la semaine passe: LES JEUX DE BERNARD Allez de BRADEE, CREVAS en utilisant des mots du du vocabulaire franais, et ne changeant quune lettre par ligne.Mots Mls B A K E Z A K I K O O N A R A W I J U F I L P F I S J Q Y K D I K U Y E G I H S O N O T O M A N I M Q P D O V A Q A M I N O K A O J N E H A J D R Z A I Y X T D T K Q G M S N U L N Q P T C M U Y S D D B N H L N A X I K I A A Y H A E A Q I Q W I A S A M A L A E S D G N K R K I K K N C N F A O S K Z T I R A D I A K I O O U A H I A I A O U D G E A E O N I S A K O O R T N M T S N T M Q S J A A F N K N A W A T U N T O O I A O O O O A Y H I T T U O U U M A K O Y A I M M A R M T T M D O I W N I J U S B O R U Y A R H E O D U I O O I A O K A I H I E O I T A S I R A A N N O N N N M N T J O R K S W N T M O N T K U W K A O K O O A O O O I C A O O A O O O N O A O S I A K Y S T Y R N Y N H H N N N R K M N O N K N T J O O A O A O A O O U S I O O O A O O O M A A A O U N N K S I S W R R B I M T T T N R N N U R N R N F E A A E F H I I I I K I A O O O E A O N I O A I A B R M I U I J N T M P T K M M K N R K E H P W K B A I O Q W N U O O I Y S A A A A O A O Y I B I E L M A C Z N O F C M S C U M N N N R H M U R R J W D A T H Q W B I A O G W N I I I E I O A K A O U X F Y N I O G U L S R B R E T M M S G Y C I M U F A K A N O N A R A W I J U F S O Q U E I H A N A D A T U S T A O N A R A W I J U F O K V K I N P M C F U J I W A R A N O M O T O Z A N E R L PTrouvez les Trente-six potes immortels du Japon dans le carr ci-dessus situe entre Porto-Rico et la Rpublique Dominicaine. un mineur. louest de Porto-Rico. Le Bureau de Communication de la publics, les coles, le commerce et lindustrie chmeront la journe du lundi 11 Fvrier Dans un communiqu publi dimanche, le ministre de la Justice et de la scurit critiques envers le pouvoir. les provinces de Jimani et Independencia. Tout en avisant les diplomates hatiens sur cette situation, M. Taveras soutient quil ny M. Taveras a appel les Hatiens ne pas acheter de visas dans les rues, mais de situation HPN pistes de collaboration. Je salue lapport leau potable dans tout le pays. Jen ministre. nouveaux investissements en Hati, dans le but de crer des emplois durables. Le Mr. Jess Gracia ALDAZ qui devait ensuite, rencontrer le Prsident de la Rpublique Manchester City a sans doute dit adieu ses espoirs de Excellent week-end pour la Juventus Turin, qui a port son avance Doha dbut janvier. Source eurosport

PAGE 15

TI GOUT PA TI GOUT ak Jan Mapou Personnalit littraire Prix dexcellence des arts et de la culture, LInstitut Canadien de Qubec a dcern le Prix de LInstitut Canadien de apporte depuis plusieurs annes une contribution exemplaire la socit qubcoise sur le double plan littraire et comme crivain, journaliste, mdiateur, diseur, mentor ou animateur dactivits littraires, notamment le Cercle littraire lanimation. Outre ses activits littraires, il a travaill comme LInstitut Canadien de Qubec vise honorer une personnalit depuis au moins dix ans, dans le domaine de la cration la recherche, de la production, de la critique ou de la promotion humaine, des nouvelles ides et de la crativit dans notre socit. Ce prix est attribu une personne encore active dans jury choisit la personne laurate parmi les candidatures reues. Responsable des communications ============================ moun sou lat beni tanmen depi soti nan dat premye Janvye a byen bon nan maten. Se plis pase sa yon mon te ka kw ni kontantman yo. Sen Py nan vil Lenbe nan kad yon konsolidasyon pou akeyi enstans tankou polis nasyonal, pwoteksyon Sivil, Kwa wouj apn 6-, soly la etenn sou eskandal bri lari a. Konvwa Kita bliye dat nesans yo. pote kole nan pwoj rv linyon sa epi tout mon alawonnbad Silencieux nan mo pa-l nan sikonstans lan remsye volonte revelasyon sa Harry Nicolas tout mon konnen sou non Mt nou mete tt ansanm. chay pa lou kily CHARLOT Lenbe Ayiti ============================ Notre-Dame dHaiti-a derape. 7-8 mwa annapre, tout mon kon katedral kap monte nan syl Little Haiti nan Miyami. a te derape. Kire Jean-Marie renmen anpil l lap delivre mesaj Granmt Haiti-a. youn PA sistm son ak enstriman modn. yo. Moniman sa-a, Kokennchenn moniman sa-a se pral san non ki te mouri sou plaj Florid la nan ane 80 yo apre yo nan pwoj Acheve-a menm. Ditoupa. Nou kab konprann sa. Ayisyen espesyalman nan kominote Ti Ayiti-a. Yo pral oryante yo nan bon penyen tt yo.Ankouraje yo paran yo, jwenn distrasyon sa-a se pral avni kominote ayisyen-an edikat relijye yo pral kontinye prepare. Tankou nou w se dHaiti sa-a se youn nesesite anbachal, anchalkalis pou dispart Little Haiti. Se pou nou pou ndi non, se swa janm. Men anpil chay pa lou kominote Ayisyen nan Miyami-an. Jan Mapou LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI marital. Prononce la dissolution des liens matrimoniaux ayant exist entre les dits poux. Monsieur Jean Claude DABREZIL Substitut Commissaire du Gouvernement de ce ressort Li preche jouk li anwe. Li vwayaje al toupatou. Li voye lt pasi-pala. Li bay entvyou kt, kreye evennman relijye e sosyal pou atire mon, pou ranmase lajan. Li chatouye konsyans tout mon, sa ki debat ak lavi-a, pou raple ap eseye eliminen sou kat vil lwen mennen pre, komite monte, volont ap travay. Konstriksyon nan peyi isit se pa jwt timon. mon ki ka ni vyole, ni triche.

PAGE 16

BACK PAGE ancien royaume du Roi Christophe