<%BANNER%>

DLOC



Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION PDF VIEWER
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00527
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: 01-16-2013
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869
System ID: UF00098809:00542

Downloads

This item is only available as the following downloads:

( PDF )


Full Text

PAGE 1

Manifestation pour protester contre la convocation de lex-prsident Aristide (photo Thony Blizaire) Reconstitution dans les rues de Port-au-Prince des minutes qui ont suivi le sisme du 12 janvier 2010 ; PORT-AU-PRINCE, 13 Janvier Ce nest pas seulement Lavalas qui est descendu dans les rues la semaine dernire pour protester contre la convocation de lex-prsident ( / p. 4) Aristide au Parquet de la capitale mais cest toute lopposition au prsident Michel Martelly rfugi dans les plis du grand PORT-AU-PRINCE (Reuters) Hati a commmor samedi dans la sobrit le troisime anniversaire du sisme qui a dcim le 12 janvier 2010 la capitale Port-au-Prince et provoqu la mort de plus de 250.000 personnes. Le prsident hatien Michel Martelly et lancien Hati commmore dans Mission Le ministre canadien de la coopration et ex-chef de la police, Julian Fantino ( / p. 6) Le ministre Fantino dsavou JACMEL, 11 Janvier Voil ce quon appelle en prendre plein la cartouchire puisque lactuel ministre canadien de la coopration, Mr. Julian Fantino, est un ancien chef de la police. ( MEYER, 12 Janvier Le poste de commissaire du gouvernement a toujours t hautement considr. Sous Papa Doc, qui ne se souvient du commissaire Rousseau, un duvaliriste du tourisme MIAMI, 9 Janvier Oui, la ministre du tourisme a raison. Oui, des acquis ont t obtenus tels de nouveaux htels de grande classe Royal Oasis, Best Western qui sont une ralit Bientt trois fois plus

PAGE 2

Page 2 EN BREF ... EN PLUS ... Elle a lieu le 2e lundi du mois de janvier, soit ce lundi 14, en prsence du Prsident de la Rpublique. Le Premier ministre Laurent Lamothe devait dresser un bilan de laction gouvernementale accomplie. crcelles. Lintervention du chef du gouvernement a t plus courte que dhabitude. Mr Lamothe a t suivi du Prsident de la rpublique qui a longuement expos quelle serait son action pour les mois venir. son gouvernement au bureau de lassemble nationale devant limpossibilit de le prsenter aux parlementaires runis en session extraordinaire lors dune sance qui a t perturbe par des dputs de lopposition. pour le renforcement institutionnel (PRI). Le chef du gouvernement qui a lappui de la majorit la chambre basse a t ensuite port en triomphe par les dputs de sa majorit, a constat Haiti Press Network. Il a pu revenir dans la salle pour suivre lexpos de politique du prsident Michel Matelly. HPN Les autorits dominicaines et hatiennes, de concert avec le Pre Rgino Martinez, sont tombes daccord pour lentre en Rpublique Dominicaine de 1080 travailleurs hatiens qui se trouvaient bloqus au portail frontalier de Ouanaminthe/Dajabon, depuis le dimanche 6 janvier 2013, informe un communiqu conjoint du Rseau Frontalier Jeannot Succs (RFJS) et du Rseau Jsuite pour les Migrants. Ces personnes ont t accueillies dans un espace Ouanaminthe o se sont ralises les formalits pour leur donner des actes de naissance, passeports et visas, avant leur retour sur leur lieu de travail en Rpublique Dominicaine. On ne sait pas exactement dans quelles circonstances sest produit laccident du vendredi 11 janvier. Les voyageurs taient presque arrivs Jacmel quand le bus profondeur. Il y avait 5 personnes bord. Le chauffeur et 4 missionnaires qui seraient de nationalit amricaine. Ils se rendaient Jacmel apportant des mdicaments pour la population. Deux personnes ont t jectes du bus pendant ses nombreux rebondissements et ont Le missionnaire est mort peu aprs son arrive lhpital, tandis que le chauffeur, dans un tat grave, y reoit des soins. Quant aux trois autres missionnaires, ils sont tombs tout au fond du ravin, rests Cela sest pass la veille du 3e anniversaire du sisme du 12 Janvier 2010 qui a vu des centaines de missionnaires protestants se dployer dans le pays. La Fondation Haiti Jazz qui a procd au lancement du tout premier centre de ressources et darchivage doeuvres musicales hatiennes dnomme Kay Mizik La. Cette initiative a reu le soutien du programme Arcades (Appui au Renforcement de la Europenne. Le projet Kay Mizik la vise archiver toutes les oeuvres musicales composant la mmoire de la musique hatienne et reprsente galement un espace de formation de perfectionnement musical, de cours de solfge, de tables rondes, de confrences-dbats et aussi dune mdiathque. Financ hauteur de 5 millions de gourdes par lUnion Europenne, ce projet est une initiative de soutien au secteur culturel hatien et sinscrit dans la stratgie culturelle de lUE en vue de renforcer le secteur musical en Hati. La Ministre du Tourisme dHati, Stphanie Balmir Villedrouin, a effectu du 8 au 10 janvier une visite Montral en vue de parapher un accord de partenariat en promotion de forfaits touristiques avec le tour oprateur canadien Transat. Mme Balmir Villedrouin a rencontr aussi des membres de la diaspora hatienne et de La Transat, lune des plus grandes entreprises de tourisme intgres du monde et chef le lancement de forfaits vacances sur Hati au dpart de Montral partir de Janvier 2013. La Direction de la Bibliothque Hatienne des Frres de lInstruction Chrtienne (BHFIC) remercie chaleureusement tous ceux qui ont apport leur soutien et leur signature la note de protestation publie suite au cambriolage de la Bibliothque dans la nuit du 24 au 25 novembre 2012. Un remerciement spcial Messieurs Ginon Dalembert, Franck Delanoix, Gatan Mentor pour laide matrielle quils ont apporte la BHFIC en la circonstance. ses meilleurs vux pour la nouvelle anne 2013, une anne de bonheur, de sant et de paix. Le Prsident de la Rpublique, Michel Joseph Martelly, accompagn de la Premire Dame, Mme Sophia Martelly, et du Premier Ministre, M. Laurent Salvador Lamothe, ont particip la crmonie de souvenir et de recueillement organise le samedi 12 Janvier 2013 en mmoire des disparus du tremblement de terre du 12 Janvier 2010. Cette crmonie commmorative organise sur les vestiges du Palais National o le drapeau national a t mis en berne, sest droule en prsence entre autres des membres du Cabinet ministriel, du prsident du Conseil Suprieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ), Me Arnel Alexis Joseph, du prsident du Snat de la Rpublique, M. Dieuseul Simon Desras, du Nonce apostolique, Mgr Ausa Bernadito, des membres du Corps diplomatique et des Directeurs gnraux dorganismes dconcentrs de lEtat. rig sur la cour du Palais National en mmoire des dix-sept (17) employs de la Prsidence tus loccasion du sisme, a adress des mots de rconfort aux parents, amis et proches des victimes du drame. Il a invit la population hatienne se souvenir de la catastrophe et de tous ceux-l qui sont partis, certains, littralement sans laisser de trace. prsident amricain Bill Clinton, missaire des Nations unies en Hati, ont particip un dpt de gerbes dans un cimetire situ sur une colline de la capitale. Nous sommes ici aujourdhui pour ne pas oublier et pour faire mieux. Nous avons t durement touchs, cest vrai. Mais nous sommes debout pour reconstruire notre pays, a dclar le Premier ministre hatien, Laurent Lamothe. La commmoration cette anne a t beaucoup moins importante que celles des deux annes prcdentes, marques par de nombreuses crmonies comme des concerts, des prires publiques, des confrences de presse et la plantation darbres du souvenir. Trois ans aprs la catastrophe, alors que la moiti peine des 5 milliards de dollars daide promise ont t verses, on estime que 350.000 Hatiens sont toujours sans abri, rfugis dans des camps qui sinstallent dans la dure. Six mille maisons seulement ont t construites. Dans une courte allocution prononce dans lancien Palais national de Port-au-Prince, dtruit par le sisme, Michel Martelly a salu la mmoire des victimes et le courage des survivants, un peu plus Les Haitiens de Mexico ont rendu hommage aux victimes du sisme du 12 janvier 2010, cela les 11 et 12 janvier 2013. Cest la paroisse franaise de Polanco que lambassade dHati a choisi de clbrer une messe en mmoire des 300.000 compatriotes qui ont perdu la vie lors du tremblement de terre de janvier 2010 qui a secou Portau-Prince et ses environs. Runis autour du corps diplomatique, de membres de la communaut hatienne Mexico et des amis mexicains, le nonce apostolique de Mexico accompagn du cur de la paroisse franaise de Polanco, ont rendu hommage aux victimes, incitant les Hatiens ne pas se dcourager dans le processus de reconstruction. Les clbrants ont pri pendant plus dune heure, en prsence de lambassadeur dHati, Guy Lamothe, qui, son tour, a fait un rappel des faits qui se sont produits le 12 janvier 2010 dans son pays et de la solidarit qui sen est suivie de la part de la communaut internationale, les ONG, la CROIX Rouge et le peuple mexicain et qui, dit-il, a permis de voir Hati a vu ce jour-l des hros anonymes, ont soign des blesss. Le clbrant a aussi pri pour que le Trs Haut, dans sa bont, guide les dirigeants hatiens dans lexcution de la isols, un peu plus vulnrables, a-t-il dit. Le prsident hatien a galement remerci les donateurs et les organisations internationales, promettant que leffort de reconstruction serait troitement valu pour viter gaspillage et corruption. Je comprends votre inquitude, a-t-il dit. Hati va galement se doter dun nouveau code de lurbanisme et de la construction, de sorte que les btiments rsistent mieux aux tremblements de terre. Au chapitre des progrs enregistrs depuis la catastrophe, la plupart des ruines et des dbris ont t dblays, et certains projets de dveloppement long terme ont t inaugurs dans le nord dHati, comme une zone industrielle de 300 millions de dollars. Plus de 80 coles ont t construites tlphonie mobile jamacain Digicel. A Mirebalais, dans le centre du pays la construction dun hpital universitaire a t acheve. Je suis encourag par le travail qui a t accompli dans les aroports, dans la construction de routes, mais nous devons faire encore bien plus sur les infrastructures, a dclar Bill Clinton Reuters. tache a accomplir pour reconstruire le pays. Par la suite lambassadeur Lamothe a valoris lappui de toutes les couches de la socit mexicaine et du gouvernement de ce pays en ces termes : Aussi est-il ncessaire de mentionner que le Mexique ne sest pas content dagir dans lurgence. Ils sont rests avec nous pour rhabiliter des marchs, coles cliniques etc. Lambassadeur Lamothe appelle de tous ses voeux pour que lactuel gouvernement mexicain que prside Enrique despoir et desprance. Lambassadeur Lamothe a termin son message avec une citation de lcrivain amricain Napoleon Hill : Chaque adversit, chaque chec, chaque douleur porte en elle la semence dun bnfice gal ou plus grand. Le lendemain, 12 janvier, jour anniversaire du sisme, il revenait lhatien Wilner Metellus, prsident de Comit Citoyen de dfense des naturaliss et des afro-mexicains, en prsence de Christian Toussaint, ministre conseiller lambassade dHati Mexico et de plusieurs membres de la diaspora hatienne, de dposer une Independencia pour commmorer le troisime anniversaire du sisme. Hati commmore Mexico: du 12 janvier 2010 ( .. ) Hati en Marche Miami th

PAGE 3

Page 3 LACTUALITE EN MARCHE Autorits dominicaines et hatiennes www.radiomelodiehaiti.com Dajabon, le 10 janvier 2013 (AHP) Les autorits dominicaines et hatiennes sont parvenues mercredi une entente sur le dossier denviron un millier de travailleurs hatiens bloqus depuis une semaine la frontire de Dajabon/ avec leur famille en Hati Les autorits dominicaines ont accept de les laisser entrer sur leur territoire, moyennant quils soient pourvus de particip aux ngociations entre les deux parties, a fait savoir que les autorits hatiennes ont promis de fournir des papiers ces citoyens hatiens qui travaillent depuis plusieurs annes en Rpublique Dominicaine. seront dlivrs un groupe de 800 travailleurs hatiens alors Comme chaque anne pareille poque, la UNIBANK vient dposer aux pieds de ses clients en particulier et de tous les hatiens en gnral, ses vux de Bonheur, de Sant et de Prosprit. Nous venons aussi les remercier de la confiance quils nous ont donne depuis notre fondation il y a vingt ans et nous promettons que notre gestion sera toujours saine, prudente et transparente. A nos centaines de milliers de clients et ceux qui ne le sont pas encore, nous renouvelons notre invitation : FAISONS ROUTE ENSEMBLE www.unibankhaiti.com M eill e urs V ux2 0 1 3UB01_CRF_12121901_11239-11 Dans une lettre envoye La Presse hier, le ministre Fantino a ritr sa position exprime il y a quelques jours: Notre gouvernement a la responsabilit de maximiser la valeur des dollars des contribuables canadiens, a-t-il crit. Cest pourquoi le Canada revoit sa stratgie dengagement long terme en Hati, comme il le fait pour tous ses programmes. du Canada ne sera pas un chque en blanc. Le ministre responsable de lAgence canadienne de dveloppement international (ACDI) a soulev un toll vendredi, particulirement en Hati, en dnonant svrement le peu de progrs ralis par le pays en matire de dveloppement, au cours dune entrevue publie dans La Presse M. Fantino aux nouveaux projets pour le pays avait t suspendue en attendant de dterminer une nouvelle approche. son bureau, hier, on na pas t en mesure de dire combien de temps prendrait une telle opration. Nous continuons faire des progrs dans des domaines de dveloppement long terme envers offrir notre soutien la population hatienne si une autre crise humanitaire frappait, a prcis M. Fantino, en soulignant que cette aide stait leve environ 1 milliard de dollars entre 2006 et 2012. Nous restons toutefois proccups par la lenteur du dveloppement en Hati, principalement d aux institutions gouvernementales, a-t-il crit. Dans une dclaration diffuse vendredi, le ministre responsable de lACDI avait dnonc la corruption prsente dans le pays. Dans sa lettre dhier, il nest pas all aussi loin, et a plutt invit le gouvernement hatien faire preuve de plus de responsabilit et de transparence. Or, selon un cadre de la fonction publique plus canadienne quhatienne: Depuis des annes et le beau temps en Hati, au nom dHati, avec largent cordons de la bourse, a-t-il dit un quotidien de Port-au-Prince sous le couvert de lanonymat. pour Hati que 280 autres dont le visa a expir, devraient pouvoir sans Pour laccomplissement de ces formalits, les travailleurs seront accueillis dans des installations Ouanaminthe, avant de pouvoir retourner sur leur lieu de travail en Rpublique Dominicaine, selon un communiqu conjoint du Rseau Frontalier Jeannot Succs (RFJS) et du Rseau Jsuite pour les Migrants. Cet accord qui a permis la libration en milieu de journe du pont sparant les deux pays, devrait aussi dautre, permettre un retour la normale dans les changes commerciaux et aussi la tenue du march binational dans la zone de Dajabon. Et pour arriver cet accord, les rencontres se sont multiplies ces 4 derniers jours. La dernire a eu lieu mercredi entre le prsident dominicain Danilo Medina, le Secrtaire des Forces Armes, Sigfrido Pared Perez, le ministre de la Prsidence, Gustavo Montalvo, le Conseiller juridique du Pouvoir Excutif, Cesar Pina Toribio, directeur dominicain de lambassadeur dHati en Rpublique Dominicaine Fritz Cinas Fantino persiste et Aide canadienne : le ministre Fantino universellement dsavou p.1 Hati commmore le 3 e anniversaire du sisme p.1 Un cafouillage o Martelly est le seul perdant p.1 Les contre-coups du tourisme hatien p.1 Commissaire du gouvernement : Mission impossible p.1 Mexico commmore le 12 janvier p.2 Autorits dominicaines et hatiennes trouvent une entente pour dbloquer les travailleurs saisonniers hatiens la frontire p.3 Angoisse p.14 Lconomie verte p.15

PAGE 4

Page 4 UNE ANALYSE ( Au point que Ti Sony et sa bande sont alls demander lasile politique lambassade des Etats-Unis. Ils font partie de ceux-l qui ont port les accusations Or ce nest pas seulement pour fuir les Lavalas qui davoir trouv un premier accord sur la formule selon laquelle sera form le conseil, reste le constituer, en nommer les Et bien sr on se bouscule au portillon. Et tous les coups sont permis ( manteau Lavalas. Une opposition aujourdhui lafft de la moindre occasion pour faire mouche contre le pouvoir en place. La convocation contre Aristide rvle donc un manque absolu dintelligence politique de la part de ceux-l qui lont conue. Dabord la thse du commissaire du gouvernement qui veut que toute dposition faite contre un citoyen requiert une convocation de ce dernier ne tient pas la route. Pour la simple raison que les accusations ont t faites par deux agitateurs politiques patents. Et dun. Deux, on est la veille dlections cruciales pour le contrle du Snat de la rpublique. Et le parti de lex-prsident, Fanmi Lavalas, qui a t interdit de participation aux lections depuis son renversement du pouvoir le 29 fvrier 2004, sest rveill. Et ne cache pas ses ambitions concernant les prochaines lections qui verront le renouvellement du tiers du Snat (10 siges) ainsi que toutes les communales et rgionales. Mais l o les stratges du pouvoir se sont tromps cest quils ont jou sur les anciennes querelles entre Lavalas et ses tombeurs du 29 fvrier 2004, autrement dit le divisez pour rgner. Or cest tout le contraire qui se produit. Primo, les adversaires de Martelly font bloc ensemble. Les plus radicaux des pourfendeurs de Lavalas hier, prennent parti aujourdhui en faveur de lex-prsident Aristide. On pourrait tous les citer nommment. Secundo, et cest vident, les partisans du prsident Martelly semblent intimids par la proportion de lvnement. Et choisissent de disparaitre de la circulation. Ensuite Fanmi Lavalas na srement pas envie de se laisser utiliser gratuitement comme chelle par ses anciens ennemis. Comme prsent Il lui faudra donc mettre de lordre dans sa maison sous peine de disparatre dans la foule. Et de lordre il lui en faut puisque non seulement ses anciens adversaires veulent le prendre dassaut (ce nest pas le plus grave) mais on a pu dbaucher dans ses rangs. Lpisode Ti Sony et Co. Martelly parat bien seul. Il ne lui reste que sa machine de propagande. Et surtout son charme personnel. Cest tout. Ce Pourquoi ces accusations voulant que le prsident nait aucunement lintention dorganiser les prochaines Mais nous ne pensons pas quil dtient ce pouvoir-l. Celui de ne pas organiser les lections profreraient des menaces leur endroit, cest aussi parce quils Dans la bonne tradition politique hatienne, au janvier devant le Parquet de la capitale, le pouvoir en place devait son tour envoyer ses partisans faire une dmonstration de force. une formule consacre. Conclusion : le pouvoir Martelly a fait une grosse connerie. Cependant la conjoncture politique ne sclaircit pas pour autant. Bien au contraire. En effet Lavalas et son ex-opposition ne sont en harmonie que dans la rue, quen surface. De faon trs informelle. En tout cas, on na jamais entendu parler daucun accord pass entre les deux anciens belligrants concernant les prochaines lections. Par consquent au fur et mesure que lon sapprochera des lections, chacun retrouvera sa ligne de dpart. Partisans et supporters de la cause dAristide devant le Parquet le 9 Janvier dernier Dailleurs ds prsent, on sait quil y a pas mal dagitation autour de la formation du prochain conseil lectoral. Ce nest pas tout Le commissaire avec Aristide... LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI Il est port la connaissance des instances nationales de la cration en date du 6 Aot 2012 dune Organisation Philanthropique et de bienfaisance but non lucratif dnomme : Unit de Promotion des Valeurs pour le Dveloppement dHati (UPRO VADH). Enregistr la direction du travail du Ministre Hatien des Affaires Sociales et du Travail au No. STC 18068, lOrganisation Humanitaire a pour objectif de travailler la promotion des valeurs au Dveloppement du pays a dimension plurielle. Pour le comit Port-au-Prince, 9 janvier 2013(AHP)Le commissaire du gouverne ment Lucmane Delille sest entretenu mercredi avec lan cien prsident Aristide en sa rsidence prive Tabarre (nord de Port-au-Prince), dans le cadre de plaintes juges suspectes portes contre lui (crit lagence AHP). Le commissaire rencontrait M. Aristide chez lui en prsence de ses avocats, pendant que des milliers de personnes taient rassembles devant le Parquet pour dnoncer le caractre politique de linvitation et le comportement partisan de Me Dlille dans ce dossier. Ils ont galement lanc des slogans anti-gouvernementaux et appel les autorits adopter des mesures visant amliorer les conditions de vie de la population, au lieu de verser dans ce quils dnomment la perscution politique. Il sagissait dentretiens cordiaux, ont fait savoir

PAGE 5

Page 5 DE LACTUALITE ( de la premire heure, et de sa grande rsidence au coin des rues Saint Honor et de lEnterrement. Mais comme la plupart des grands procs de lpoque concernaient les tentatives de renversement du rgime dictatorial par des forces dinvasion, le commissaire Rousseau quil ne pouvait plus se soumettre aux exigences du pouvoir. Laissant comprendre que celui-ci lui avait demand de procder larrestation de certains adversaires dclars du prsident Michel Martelly, comme les avocats Newton Saint aujourdhui comme conseil de dfense de lex-prsident Ou plutt les exigences dun pouvoir qui pousserait les commissaires se faire aussi accusateur, comme sous la dictature. Juge et assassin. que tous les juristes de la nation lui tombent dessus pour cet accroc sans prcdent la procdure. Mais pourquoi les commissaires du gouvernement Me Lucmane Dlile na pas plus de trois mois en fonction. Il succdait fin octobre 2012 au trs mdiatis commissaire Jean Renel Snatus, le pre de lexpression zokiki ou chasse la prostitution enfantine. Un beau jour ce dernier claqua la porte en dclarant Aristide. leur premier dossier comme chef du Parquet de Port-au-Prince. Le gouvernement Martelly est le plus grand bouffeur de commissaires du gouvernement jamais vu. Manque de connaissances ou dexprience, tant de commissaire du gouvernement au bon vouloir du chef de lExcutif. la Socit Civile puisque la vritable mission de ce haut le reprsentant du pouvoir comme il lest devenu depuis la dictature (dont il constitue sous sa forme actuelle une dfenseur de la Socit. Dfenseur de la veuve et de lorphelin. ils ont soulign les irrgularits et illgalits ayant entach la marche du dossier. Le commissaire du gouvernement connu pour son hostilit passe au prsident Aristide, a lui aussi, fait tat dune rencontre cordiale. Quant la foule qui se trouvait masse devant le parquet, lorsquelle a appris que M. Aristide ny venait pas et que le commissaire avait pris la dcision de se rendre chez lancien prsident, elle a parcouru pied, tout en se prsidente de lAssociation des femmes victimes des coopratives, Margareth Fortun, lune des personnalits qui luttent pour le ddommagement des socitaires, tout en dclarant respecter la stratgie utilise par Rosemond Jean, elle a dit reconnaitre que le gouvernement de lancien prsident Aristide avait engag lEtat dans le cadre de ce dossier et avait commenc le processus de ddommagement poursuivi par le rgime intrimaire (2004-2006), puis suspendu sous le gouvernement de Ren Prval. Cest lactuel gouvernement dassumer ses responsabilits, puisquune action en justice est une phase avance la Cour de cassation, a prcis Mme Fortun. seffaa devant les accusateurs militaires (les majors Franck Romain et consorts) sigeant aux Casernes Dessalines. Sous Baby Doc, la position devient le quasi-monopole de Me Rodrigue Casimir, celui qui la le plus marqu par sa profonde connaissance de la procdure civile et pnale. Le principal reproche fait lactuel titulaire du poste, Lucmane Dlile. Que ce dernier mette une convocation (ou plutt, prcise-t-il, une invitation) lex-prsident Jean-Bertrand Aristide pour rpondre daccusations de dtournement de fonds et association de criminels intentes (soulignons-le) par deux agitateurs professionnels patents, les avocats de Mr Aristide nont aucune peine relever des erreurs de procdure lmentaires par exemple dans les formes et dlais tels que Que le commissaire fasse volte-face (alors que ce dernier nest pas malade et alit auquel cas cette exception sexpliquerait) Rappelons que nous sommes un pays sans institutions et sans ce quon appelle une fonction publique professionnelle, qui constituent des garde-fous contre tout dbordement du pouvoir en place, quel quil soit. Le commissaire du gouvernement tant nomm par lExcutif, celui-ci en fait tout bonnement sa chose. fonctionnaire de carrire, il devient un simple objet. Un vulgaire petit politicien Petit parce que totalement aux ordres. Sinon il ne lui reste que la dmission. Et encore si on lui en laisse le temps. Avec un Prsident qui change de commissaire du gouvernement comme on change de chemise Un prochain amendement constitutionnel devrait soustraire le poste LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI Par ces Motifs, le Tribunal aprs examen, le Ministre Public entendu, maintient de la dite action. Admet en consquence le divorce du sieur Harold Alfred, davec son pouse ne Marie Bernadette Juillet pour injures graves et publiques aux torts de lpouse. Prononce la dissolution des liens matrimoniaux existant entre les dits poux ; ordonne dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr sil y chet. Commet lhuissier Ainsi jug et prononc par nous Jacques Hermon Constant, juge en audience civile ordinaire et publique du Jeudi vingt deux Novembre deux mille douze, en prsence de Me Joseph Elyse Jean Louis Substitut du Commissaire du Gouvernement de ce ressort Il est ordonn etc Hesed Deinad Jean Baptiste, Avocat renforant, la distance jusque devant la rsidence de lancien prsident pour lui renouveler son soutien. Diffrents corps de la police taient mobilises un peu partout dans la ville dans le cadre de cette journe qui sannonait comme chaude. Quant Rosemond Jean qui accuse lancien prsident dimplication dans la perte de millions de gourdes par des socitaires de coopratives ayant dclar faillite, il a fait savoir quil navait pas port plainte uniquement contre M. Aristide, se dclarant surpris que seul ce dernier ait t invit. Dun autre ct, la

PAGE 6

Page 6 LARROSEUR ARROSE le ministre Julian Fantino reu par le prsident Martelly ( En effet tout le monde le critique surtout pour ses propos accompagnant sa dcision de geler laide du Canada Hati. Cest se demander si le Premier ministre Stephen Harper tait au courant. Et si le ministre a consult les reprsentants du Canada en Hati avant de tirer ses conclusions. On remarquera cependant quil venait deffectuer une visite en Hati. Le ministre Fantino explique sa dcision du fait que, selon lui, les Hatiens ne participent pas assez la solution des problmes de leur pays. Allons nous nous occuper de leurs problmes pour dans les colonnes du quotidien La Presse. Ecoutons prsent Mme Andr Gilbert, charge de projet OXFAM-Qubec. Lors des deux derniers ouragans, notre travail de restauration des ravines a littralement sauv des vies. On pourrait le croire. Parfois il y a des reculs, mais aussi il y a de belles sant et en dveloppement de Qubec. Elle est convaincue que les fonds dOttawa font une grande diffrence sur le terrain. Hati ce nest pas un pays facile, explique-telle, rappelant que le pays na cess de connatre de graves Bien sr le gouvernement hatien est mont au crneau. Mais cest dun seul choeur que le ministre Julian Fantino se fait rabrouer partout. Au Canada comme ailleurs. Au Qubec comme en diaspora. Etc. Ce sont dabord des ONG canadiennes faisant ressortir, indirectement bien sr, tout un accuse : Il y a des dchets partout. Pour Jean-Franois Labadie, responsable dun projet dappui en gestion de la sant mis en place en 2001, grce lACDI (Agence canadienne pour le dveloppement international), laide internationale a encore besoin dvoluer. Elle doit amliorer sa cohrence et sa concertation. Tant le gouvernement hatien que les partenaires internationaux ont leur responsabilit cet gard. Le programme quil dirige, le PARC, a prpar 250 diplms qui sont prsent intgrs la fonction publique. La directrice gnrale du ministre hatien de la sant, par Cette Qubcoise qui a pass prs de vingt ans en Hati trois bassins versants dans les campagnes entourant lpicentre du terrible sisme de 2010 dans lobjectif de relancer le dveloppement agricole et communautaire. un cot de 6 millions de dollars. Et Mme Andre Gilbert de poursuivre : Lquivalent de 8km de canaux dirrigation et de 7 km de chemin a t construit quivalant 120% du PIB. Puis, le dernier et non le moindre, le cholera qui a dj tu plus de 7.000 personnes. Les critiques viennent aussi dailleurs. Selon un autre article paru dans La Presse (Canada), un haut fonctionnaire du Dpartement dEtat amricain a soulign que le Canada est un partenaire important et apprci en Hati et que Ottawa ne devrait Tandis que pour une responsable du PNUD (Programme des Nations Unies pour le Dveloppement), le ministre Fantino na Hati lors de son premier sjour dans ce pays. Enfin pour certains en Hati, le ministre Julian Fantino se servirait dHati pour rgler ses propres comptes dans le du gouvernement du Premier ministre Harper. Lancien chef de la police provinciale exemple, en est issue. Selon Mr Labadie, il est ncessaire dinscrire les projets dans la dure pour assurer de bons rsultats. Et ajoute-t-il, cest lune des grandes forces de la coopration canadienne que dappuyer des projets qui se de lOntario a succd Mme Bev Oda qui avait promis de restaurer le Champs de Mars, le plus grand square de la capitale hatienne, ds que les sinistrs du sisme se seraient retirs. Ce que le gouvernement Martelly est arriv obtenir. Des pancartes rappellent encore la promesse du Canada. a trouv deux choses qui lobsdent : le tourisme et le secteur minier. Oyez le ministre : On va, ct, en Rpublique dominicaine, et les choses vont beaucoup mieux. Ensuite, plusieurs socits minires canadiennes y sont dj actives, et en 2010-2011, lACDI a dcaiss plus de 250 millions de dollars dans le pays, selon les donnes fournies par lAgence canadienne. Le ministre Julian Fantino voit probablement plus dans la rhabilitation des bassins versants. Chacha ye cha Enfin pour son homologue de la province du Qubec, Jean-Franois Lise : jespre que cest un moment dgarement de la part dOttawa. Nous menons beaucoup de projets avec lACDI. Si lorganisme se retire, il y aura un trou dit le ministre qubcois. programmes. Mais ce nest pas ncessaire de stopper laide, dit Jean-Franois Lise, prcisant aussi : Nous avons donn notre parole aux Hatiens aprs le tremblement de terre. Revizyon Odyans Piblik AVI DAT ODYANS PIBLIK POU PLAN DAKSYON KONTE MIAMI-DADE PWOPOZE POU ANE FISKAL 2013 LA AK FINANSMAN POU SIBVANSYON JENERAL (BLOCK GRANT) DEVLOPMAN KOMINOT (CDBG), PATNSHIP ENVESTISMAN LOJMAN YO (HOME) AK PWOGRAM SIBVANSYON SOLISYON IJANS (ESG) YOYo planifye yon odyans piblik pou Komite Svis Medikal ak Sosyal (HSSC) la jou 11 febriye 2013, a 1:30 p.m., nan Sal Komisyon Stephen P. Clark Center, 111 NW 1st Street, Miami, Florid 33128, Dezym Etaj. Piblik la envite vin patisipe ak bay dizon yo. Peryd kmant piblik la ap koumanse 20 janvye 2013 jiska 18 fevriye 2013. Kmant yo ka soumt alekri bay Gregg Fortner, Direkt Egzekitif, Lojman Piblik ak Devlopman Kominot (PHCD), 701 NW 1st Court, 16ym Etaj, Miami, Florid 33136. Plan Daksyon Pwopoze pou AF 2013 la gen ladan li seksyon sa yo: neses yo ak lojman prive ak sibvansyon svis sosyal yo. Plan Daksyon an gen ladan li sous nansman swivan yo: CDBG: HOME: ESG: $1,410,000 disbriye pou lojman pou ka dijans, prevansyon sanzabri, asistans Piblik ak Devlopman Kominot nan http://www.miamidade.gov/housing/ sangulo@miamidade.gov avec la participation des habitants et des agriculteurs. En troite collaboration avec les institutions gouvernementales, ce projet a aussi permis la rhabilitation de puits et de sources dtruits par le sisme, ainsi que ltablissement de 750 poulaillers et la plantation de 23.000 arbres fruitiers, plus du double que ce qui avait t prvu. Le ministre Julian Fantino pense-t-il que cest dans la capitale de prs de 3 millions dhabitants et dtruit par le sisme de janvier 2010 que se concentre laide AVI PIBLIK Ajans Lojman Piblik Ak Devlopman Kominote Plan Ajans Lojman Piblik (PHA) PERYD KMANTMiami-Dade Ajans Lojman Piblik Ak Devlopman Kominote (PHCD) isiba pibliye Pwopozisyon Plan PHA liya pou Ane Fiskal 2013-2014, ki va disponib pou egzaminen pandan yon peryd kmant 45-jou koumanse 14 janvye 2013 rive 28 fevriye 2013, sou sit entnt PHCD a www.miamidade.gov/housing ak nan biwo nou yo. Tanpri voye kmant alekrit w yo pandan peryd kmant a bay: PHCD, 701 N.W. 1st Ct, 16th Floor, Miami, Florida 33136, Attn: Executive Director, PHA Plan Comment; oswa voye kmant w yo pa imel nan: PHAPublicComment@miamidade.gov ODYANS PIBLIKReyinyon piblik la ap ft nan reyinyon Komite Sante ak Svis Sosyal (Health and Social Services Committee) la le 8 avril 2013 a 2 p.m., nan Sal Komisyon yo, 111 NW 1th Street, Miami, Florida 33128.PHCD pa f diskriminasyon baze sou ras, sks, koul, relijyon, eta sivil, orijin nasyonal, enmite, desandans, oryantasyon seksyl, laj, gwoss oswa sitiyasyon famile-w pou ou jwenn aks a, admisyon a, et aplik nan pwogram lojman yo oswa aktivite lojman yo. Si w bezwen yon entprt ki pale an siy oswa dokiman nan fma aksesib pou evennman sa a, rele 786-469-2155 omwen senk jou davans. Moun ki svi ak TDD/TTY yo ka kontakte Florida Relay Service nan 800-955-8771.

PAGE 7

Page 7 TI GOUT PA TI GOUT ak Jan Mapou Marie Fouche Deita manm Sosyete Koukouy nan Nouyk nan ane 70-80 yo kite nou. Deita, soun komt ki tap klere pou tout limanite. Deita pa te nenptki nan literati ayisyen-an. Deita ekri anpil atik nan jounal espesyalman nan ribrik Jan Mapou yo nan Haiti Observateur (1981-1986) ak Haiti en Marche (1987) Li ekri pysteyat. Akt e met-an-sn. Deita itilize teyat pou edike kominote-a ak timon yo. Deita se youn fouyapt nan domn mistik. Nan relijyon vodou-a, li klase lwa yo ak tout karakteristik yo, non yo, senbl vv yo, ki kote lwa yo soti ak ki wl yo nan monn mistik la. Travay sa-a ki part nan svi km soupap travay youn lt atis ki rele Barjon nan Miyami ki devlope tout youn koleksyon lwa sou konnvas envizib sa yo vin vizib pou tout mon. Se konsa tou, an bon kones Deita mete tout mon sou pingga yoLi di : L youn mon ap pale de Vodou ann Ayiti, fk li f atansyon. Vodou gen twa rit men se sl rit rada-a ki fme relijyon pp la. E l w-ap pale de rit rada-a fk ou veye zo-w tou. Gen anpil bagay nou poko prt pou nou konprann ladan-l. yap pote Donk, Deita konkli pou ldi : kenbe pwovb sa-a byen nan tt ou l w-ap pade de relijyon vodou : Sa ou pa konnen pi gran pase-w Deita tap viv Nouyk ak tout lafanmi. E se Nouyk, li pibliye premye liv pwezi kreyl li ki rele MAJDYL nan koleksyon koukouy ak youn prezantasyon Jan Mapou (devan) ak Marie Fouche (dy). Deita rantre an Ayiti ak lafanmi e se la li kontinye travay nan fmasyon jens la. Deita soun brave danje. Anyen pa f-l p. Mwen sonje pou senmenn dyaspora-a, gouvennman ayisyen-an te ganize, (ki te youn reyisit total-kapital sof pa te gen suivi), te gen youn delegasyon manm Sosyete koukouy Miyami ki tal salwe atis-la apre prezantasyon (Moriso-Lewa) nan RksTeyat. Deita resevwa nou an Granmon, .lakay li, mn Jou swa sa-a, pandan nap bw youn ti pike, manje griyo, ak bannann peze ak youn vantilasyon mizik rasin Youn bal pati kon peta sou do kay la-3-4 fwa pa entval, bal ap tire epi youn mitrayt tonbe chante ta-ta-ta-tata-ta-ta-taAyayay Nou tout ki te soti nan dyaspora-a ki pa t abitye ak kalite bri sa yo Nou kouri rantre, fmen ptGen kal kache nan klozt, kache nan twalt. Deita rete chita menm kote-a, kppz, sigart obk, youn ti v tranpe nan men-l lap ri nouEpi li Deita se te youn bon koukouy e li pa t janm rate di kijan li satisf ak aktivite koukouy yo, jan travay ansanm lan ede-l konprann sibtilite lanng kreyl la, epi vin ankouraje-l ekri an kreyl. Men malerezman nan mwa Jiye 2011 ; de Ayiti, Deita rele-m nan telefn pou di-m lap rantre Miyami e se lakay mwen li vle desann pou li esplike-m fen-e-byen poukirezon li pa pekri an kreyl ank. Nouvl sa-a te pichkannen k-m. Konvsasyon telefonik sa-a te f-m sonje Py Vn nou te envite nan wounmble koukouy 2009. Nan prezantasyon Py te f nan Sant Kiltirl Ti Ayiti-a li di Mesyedam f atansyon, pran anpil prekosyon. Anpil konplo ap monte ann Ayiti ak aletranje pou nou pdi tout travay ki ft pou valorize lanng kreyl la. ak Deita mouri ak sekr-a.. Deita pa gentan rantre Miyami epitou, li ale, li pa gentan f ti koze-a ak mwen. Nou ta byen renmen konnen pouki li te pran gwo desizyon sa-a nan kafou istorik sa-a kote pp-la bezwen tout bon slda kap goumen ak li pou bay lanng kreyl-la val ak resp li merite. Deita ale! Koukouy yo nan lapenn. Goudbay zanmi mwen! Bon vwayaj kouzin! Ale prepare resepsyon-an. Pa bliye siga papa Ogoun-a. Pa bliye mete ti gwg-la nan dyakout papa Zaka-a. Wouze lakou-a. Ou devan. Nou dy.Repoze-w anp Kondoleyans pou tout lafanmi! Jan Mapou ( Miami) ======================================= Michel-Ange Hyppolite Jude-Gardy Jean-Franois Imedyatman apre tranbleman t Ayiti-a, ki te Ayiti, rantre Kanada ak pawl sa-a : La culture cest ce qui nous reste, quand tout scroule autour de nous Tout bagay ka kraze, depi rete Ayisyen toujou sou t-a, genyen lespwa pou nou rekmanse, paske pp Ayisyen se youn pp kouray, youn pp ki bati sou fs ak pisans konbit. L nou di rekonstriksyon, se pa kay ak vil senpman ki merite rekonstwi. Se tout noumenm, nan fon nannan nou. Se fs nou pote anndan nou, ki pral pmt nou kanpe dyanm, pou nou plante tout sa ki kab plante : poto, pyebwa, fon nannan rasin nou epi fs mantal nou. Se nan sans sa-a, nan lanng franse-a gen Ayisyen ki svi ak mo (re)fondation an. Sa vle di, nou dwe rekmanse depi nan tt rive jouk nan pye. L nou di tt, nou w kreyasyon. Sa vle di, kreyasyon sou tout fm li kab pran. Konsa tou, nou w kapasite pou nou rete dyanm epi reziste anba tout obstak nou kontre sou wout nou, pandan nou ap viv sou t etranje kou anndan peyi-a. Rezistans nou ap pale la-a, se limenm zanst yo te genyen, ki mennen yo nan premye konbit la : Konbit Bwa Kayiman-an. Se memwa pozitif sa-a ak lt ank, nou dwe aprann kiltive, plante nan fondas mantal nou, pou nou rebati tt nou toudab, answit pou nou al bati espas nou bezwen pou devlopman nou sou t etranje, tankou anndan peyi-a. Pou nou konstwi sou t etranje, nou dwe aprann limen boukan rasanbleman nan sans tout mon, paske se pa youn sl mon, ni youn sl gwoup ki genyen poto mitan verite-a nan men li. Nan Bwa Kayiman, se tout nanchon yo ki te sanble pou yo te di non! Jounen jodi-a, se nou tout ansanm ank, ki dwe sanble pou nou bati mantal nou, mantalite nou ak espas nou bezwen pou nou ranfse rasin nou sou t etranje. L nou di kilti km zouti rekonstriksyon, nou w esans kiltirl ki kab rann nou pi f ekonomikman, men nou w tou esans kiltirl lanng pp nou an devlope sou zile Ayiti-a, ki ap pmt nou transmt jenerasyon apre jenerasyon tout sa nou lantouray sosyal yo, pou nou devlope tt nou pi plis toujou ak zouti kiltirl nou jwenn sou t etranje epi pitit nou pitit pitit nou ap gen pou natiralize nan sa yo rele youn sentz kiltirl. L nou di svi ak kilti nou pou rekonstwi, nou w rekonstriksyon tt nou. Aksepte tt nou. Aprann pitit nou pou yo aksepte tt yo epi pran plas yo nan youn espas, kote yo an minorite. Nan ede timon nou yo pou yo konstui karakt yo ak psonalite yo, nan milye kote yo an minorite-a, genyen plizy fakt pou nou konsidere : Rv nou genyen nan lespri nou pou kote li ap viv la genyen sou li. Se tout eleman sa yo, ki rantre nan dilm timon, ki fet isit yo ap viv nan chache konstwi psonalite yo. Noumenm ki fanmi yo, manman oubyen papa yo, nou dwe aprann rekont boulvs timon lan ap travse nan lekl li, nan gadri, osnon nan lt espas anndan sosyete ki jouk li rive byen anrasine li nan milye tou nf sa a, ki vin tounen youn anviwonnman noumenm granmon yo dwe donte, dapr rv nou genyen pou pitit nou epi lespwa nou genyen pou rv sa yo reyalize. Timon sa yo, l yo rive ajiste yo epi aksepte tout sentz eleman kiltirl sa yo, ki kab part kontradiktwa, yo pral pran larelv pou ede nou konstui peyi zanst yo. Yo pral pran larelv pou yo rapousuiv travay nou te deja kmanse nan kominote-a oubyen nou te kmanse antreprann pou devlope peyi nou an. Si nou vle reklte byennt pou peyi nou, menm Nou dwe montre yo tout souch kiltirl nou pote anndan nou, ansanm ak sila yo ki ekziste nan peyi kote nou vin tabli pou nou f levasyon yo an. Pawl nou di la yo, se tankou, se youn KAPAB. L nou konstate nou genyen batay la, se l sa-a, noumenm ki granmon, nou kab bat lestomak nou, pou nou di : nou favorize devlopman youn mon solid, youn mon dyanm, ki pare pou konstwi ni b isit, kote li ft oubyen kote li grandi-a, nou leve jounen jodi-a. Pouday, noumenm ki ap suiv sa ki ap pase nan medya yo, sitou nan milye kou Lewp ak Etazini, nou kab obsve depi kk lane anpil nan timon ki ap grandi sou t peyi etranje yo, ap cheche konekte ak rasin yo : atrav lanng kreyl, ekzanp, mouvman rap kreyl, nan aksepte idantite nan tout espas piblik yo ap frekante (nan lekl segond yo, nan kolj, nan inivsite oubyen sou sn atistik, kote yo ap pfme km atis pwofesyonl pou pen kontidyen yo. Genyen menm, nan peyi etranje epi ki deside se Ayiti yo pral reprezante nan konpetisyon entnasyonal. Tout aksyon pozitif jn nou yo ap poze, ki se rezilta eritay lakilte nou plante anndan yo, se fs ak fyte pou noumenm Ayisyen, ki kw Ayiti pa kab mouri, Ayiti pa dwe mouri, menm si li tonbe, li dwe leve ak kouray pitit li yo, ki anndan vant li kou sila yo ki ap viv sou t etranje. Michel-Ange Hyppolite Jude-Gardy Jean-Franois For legal ads online, go to http://legalads.miamidade.gov REQUEST FOR PROPOSALSFOR NON-EXCLUSIVE MANAGEMENT AGREEMENT FOR THE OPERATION OF THE HOTEL MIA, RELATED AMENITIES AND FOOD AND BEVERAGE FACILITIES RFP NO. MDAD-08-12 The Miami-Dade Aviation Department is announcing the availability of the above referenced advertisement, which can be obtained by visiting the Miami-Dade Aviation Department (MDAD) Website at http://www.miami-airport.com/business_advertisements.asp and then, selecting the respective solicitation. Copies of the RFP solicitation package can only be obtained through the MDAD, Contracts Administration Division, in person or via courier at 4200 NW 36th Street, Building 5A, 4th Floor, Miami, FL 33122, or through a mail request to P.O. Box 025504, Miami, FL 33102-5504. The cost for each solicitation package is $50.00 (non-refundable) check or money order payable to: Miami-Dade Aviation Department. This solicitation is subject to the Cone of Silence in accordance with section 2-11.1(t) of the Miami-Dade County Code. LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI Le Tribunal de Paix de la Section Sud de Port-au-Prince a rendu en audience publique et en ses attributions civiles le jugement de dfaut suivant : Entre le sieur Eddy DALUS, reprsent par le sieur Sony STINFIL, dont le dispositif est ainsi conu : PAR CES MOTIFS, le Tribunal aprs en avoir dlibr conformment au vu dguerpissement de la cite de la maison du requrant sise au No 169 lintrieur de la route des dalles pour avoir d plus de trois mois conformment larticle 84 du dcret du 22 Aot 1995 relatif lorganisation judiciaire, la loi sur les loyers du 17 Mai 1984, art 4 ; accorde lexcution provisoire sans caution conformment larticle 276 du code de procdure civile, alina 3. Donne acte de rserves au requrant ester par devant qui de droit pour le montant des loyers dus. Condamne la cite aux frais et dpens de la pro cdure. carte la copie du reu dont le montant est de cinquante cinq mille gourdes car cette copie ne peut pas servir de preuves pour appuyer les demandes de la cite puisquen droit la copie nest pas valable. AINSI JUG ET PRONONC par nous, Me Auguste ROCHEL, juge en audience civile et publique, en date du mardi quatorze (14) Aot deux mille douze (2012), avec Il est ordonn etc. En foi de quoi etc aprann nan men zanst nou yo. Se konesans sa yo, ki ap ede nou travse toumant epi aprann rasanble lt eleman pozitif nou jwenn sou t kote nou vin viv yo, f youn sentz ak yo, pou yo transfme nou, youn fason pou nou tounen youn mon nouvo. Youn mon ki genyen anpil souch. Plis nou rive devlope souch,

PAGE 8

Page 8 LE MARCHE TOURISTIQUE Un dveloppement touristique encore sur le papier vu le peu qui est fait ( de chambres dhtel au moins seront disponibles. Oui des rseaux en formation de personnel et autres ncessaires lindustrie du tourisme (aliments bio etc) sont mis en place un peu partout travers le pays. Villedrouin se dplace sans cesse aussi aux quatre coins du monde touristique international la recherche dappuis. quon ne pouvait en loger. Jusqu ce que, sans crier gare, notre pays fut dclar berceau du Sida. Dun jour lautre il fut dcid (diagnostiqu !) que ce sont les Hatiens qui communiquent cette maladie assassine. On invoqua toutes sortes de terme : Maladie 4 H, avec H pour Hatien. Le monde entier tremble. Sauf Hati parce que nous savions que ctait faux. des nouvelles capitales touristiques de la zone Carabe Et personne qui pense nous payer la moindre compensation pour ce dtournement avr de patrimoine national. Ni les centres mdicaux amricains responsables du 4 H. Ni tous les voisins qui en ont tir partie aussi abusivement car toute cette propagande ngative nest pas venue toute seule Mais avant que le monde entier le reconnaisse aussi, le mal tait fait. Tout le monde avait fui Hati. Pas un seul touriste depuis. Pas un tranger sinon des travailleurs humanitaires. Autrement dit, qui dit humanitaire ne dit pas touriste. Bon savoir pour nos gouvernements. Cependant les malheurs des uns font le bonheur des autres. Les touristes cest comme les oiseaux migrateurs. Comme les papillons la Saint Jean. Ils ne disparaissent pas vraiment. Ils vont se poser ailleurs. Et voil. Donc ce nest pas tout de faire des efforts pour les faire revenir. Il faut compter aussi avec ceux qui les ont rcuprs et qui feront de leur ct le maximum pour ne pas les voir partir. Nhsiteront devant aucun moyen pour repousser lagresseur. Lintrus. Oui lintrus cest nous alors quils ont sali notre rputation, notre image de peuple qui chante et qui danse et se rit de ladversit (la fameuse rsilience !), ils ont ruin notre industrie touristique qui a t lune des premires et des plus russies de la rgion, ils ont aussi pill notre patrimoine artistique. made in Hati, galvaud dans tous les self service Mais le tourisme ce nest pas comme lassistance externe, ce nest pas une ONG, pas une uvre de bienfaisance, cest une industrie et lune des industries aujourdhui les plus porteuses au monde. L o les gouvernements, comme ceux du Mexique ou de lEquateur, ne nous refusent pas leur collaboration active, par contre le secteur priv de tous les pays, particulirement ceux de la rgion, ne peut voir dun bon il toute dmarche pouvant leur faire de la comptition. Nous pensons que de ce ct, lactuel gouvernement hatien risque de faire preuve dune certaine navet. renseign sur les causes de la disparition du tourisme hatien. Il faut au moins remonter au dbut des annes 1980 avec lapparition de lpidmie du Sida. Jusque dans les annes 1970 et malgr une chute brutale dans la dcennie prcdente due la violence de la dictature de Papa Doc, Hati recevait plus de touristes quelques nouveaux efforts porter des fruits, sans rien faire pour du moins en ralentir le mouvement. Ne soyons pas des enfants de chur. une affaire de jeunes. Mais il ny a pas de gnration spontane. Encore moins dans un des pays au taux danalphabtisme le plus lev. Notre histoire doit nous renseigner et nous guider. Et dans ce domaine particulier du tourisme o nous avons fait lhistoire dans la rgion. Nos dirigeants ont t jusquici trop ngligents. Dans ce domaine comme en beaucoup dautres. On en voit qui veulent encore brandir le pavillon nationaliste aprs la dclaration du ministre canadien de la Coopration annonant le gel de laide notre pays, qui plus est lorsque Yahoo Voyages nous prsente comme lune des 10 pires destinations pour les voyageurs. Mais le nationalisme ne va pas bien loin. Surtout quand on en a us et abus. Un mauvais coup certes. Comme on dit dans la boxe, un coup bas Au bas du ventre. Mais quil faut savoir bien interprter. La plus grave erreur qui menace nos efforts de relance du tourisme cest donc de pcher par navet. Oublier que ceux dcennies (et commencer pas nos plus proches voisins) ne resteront pas les bras croiss devant nos actuels efforts. Secundo, notre bovarysme proverbial. Cest dire la croyance que tout ce qui est positif vient toujours dailleurs. Alors que le monde autour de nous a totalement chang. Et que le tourisme entre autres est une industrie aujourdhui totalement globalise. Nos dirigeants parlent de la diaspora comme si celle-ci na que Hati o venir faire du tourisme. Alors que les sites internet des journaux hatiens euxdu monde. Notre diaspora na donc que lembarras du choix. et hteliers hatiens vont plutt se rfugier sur les sites des publications trangres les plus lointaines des proccupations de leurs clients potentiels. Ignorant en cela un principe amricain : mettre son argent l o est son cur Quand ce nest dans leurs propres organes de propagande, pensant que le lecteur ne fait aucune diffrence Nous lavons signal plusieurs fois aux responsables hatiens du secteur. Mais rien na chang. publicistes qui travaillent, disons, pour Duba. Et on stonne des coups au bas du ventre Quand Port-au-Prince

PAGE 9

Page 9 BANQUE NATIONALE DE CREDIT

PAGE 10

Page 10 MIAMI DADE COUNTY AVI LEGALDapre Lwa Florid F.S.98.075(7), yap avize vot yo ki sou lis pi ba la-a. Nap avize w ke baze sou enfmasyon nou resevwa nan men Eta Florid, nou doute si w elijib pou vote. Yap mande nou kontakte Sipviz Eleksyon Konte Miami-Dade, Florid, pa pita ke trant jou apre resepsyon Avi sa-a pou nou kapab resevwa enfmasyon sou kisa yo baze kestyon ke w pa elijib la epi pou nou w kouman pou nou rezoud pwoblm la. Si w pa reyaji epi w pa reponn a lt sa-a, sa gen dwa mennen Sipviz Eleksyon an deside ke w pa elijib epi yo va retire non w nan sistm enskripsyon vot Eta-a. Si w genyen ankenn kestyon sou koze sa-a, tanpri kontakte Sipviz Eleksyon yo nan 2700 NW 87th Avenue, Miami, Florid oswa rele 305-499-8363. Yap avize: Dnye adrs nan rejis: Yap avize: Dnye adrs nan rejis:Acao, Stevie L 13761 SW 270Th St Apt #-C Brown, Sonia A 200 NW 13Th St Apt 9 Adams, Carlos 400 NW 7Th St 12 Bruce, Wanda R 6529 NW 13Th Ct Aguiar, Frank 225 SW 120Th Ave Buckner, Montery 1585 NW 103Rd St # 270 Alard, Enrique E 8750 SW 120Th St Buenaventura, Maritza 3576 NW 97Th St Alcindor JR, Jude K 20344 NE 6Th Pl Buford SR, Chaz J 1890 NW 49Th St Alexander, Julian L 11336 NW 22Nd Ave Bullard JR, Jeffrey A 1035 NW 57Th St Allen, Tyrone 1350 NE 13Th St Bullard, Tausha L 417 NW 13Th St Allison, Christopher 19632 NW 29Th Pl Burns, Timmaine R 6001 SW 66Th St Almeida, Leonardo 19655 E Country Club Dr #203 Burton, Marvin R 7927 Fisher Island Dr Apt 1927 Alonso, Agner 2401 Collins Ave Apt 1407 Butler, Lawanda J 1040 Spring Garden Rd 213 Alvarez, Aldo B 1332 W 62Nd St Buttari, Carlos A 7845 Camino Real 311 Alvarez, Higinio N 670 NW 6Th St #811 Butts, Bracesia V 390 NE 125Th St 408 Alvarez, Rene R 14337 SW 45Th Ter Byrd, Orpheus S 530 NW 8Th St Andrews, Terry L 28205 SW 124Th Ct Cabell, Barbara 2025 SW 84Th Ct Andujar, Luis H 17950 SW 134Th Ct Cabrera JR, Luis M 1759 NW 30Th St Armstrong, Christopher G 19766-` NW 34Th Ave Cadet, Jonathan K 1211 NE 141St St Asia, Glady M 16521 NW 19Th Ave Caldwell, Shiwanda S 516 NW 116Th St Baker, Audrey D 6220 NW 14Th Ave Calloway, Sammy 140 NW 59Th St Baker, Mira 17875 SW 103Rd Ave Camel, Frank 1333 SW 139Th Pl Ballard, Bogacki 27822 SW 129Th Ct Camps, Altagracia 13446 SW 62Nd St #E102 Ballesteros, Frank J 5205 SW 160Th Ave Cancio, Steven 11101 SW 37Th St Banks, Timothy P 8001 NW 11Th Ct Apt 1 Cannady, Cornelius 8455 NE Miami Ct #9 Barker, Andre L 9120 NW 35Th Ct Caraballo, Juan C 18400 NE 11Th Ave Barkley SR, Craig E 455 NW 5Th St Carlson, John W 1085 NW 85Th St Barr, Joel I 615 SW 8Th Ave Carr, Gregory S 2146 NW 51St St Barr, Shelly A 878 NW 3Rd St Carrera, Jose E 933 SW 119Th Ct Batichon, Shawn 220 NW 59Th St Carter JR, Thomas E 2301 NW 119Th St Apt 216 Battle, Bayata J 1040 NW 155Th Ln Apt 105 Carter, Michael 21820 SW 112Th Ct Beauchamp, Benny 726 NW 1St Ave Cason, Robin T 1603 NW 7Th St Belcher, Jamell L 6240 NW 21St Ave E Cawston, Catherine E 7627 SW 102Nd Pl Bell, Vincent T 481 NE 2Nd Ter Chambers, Lawarren J 5200 NW 26Th Ave Apt 30 Bellamy, Chrisman 12620 NW 13Th Ave Chandler, Todd F 791 NW 46Th St Bellamy, Darrell C 7130 NW 21St Ct Chastain, Richard N 29030 SW 146Th Ave Bellamy, Mary L 20312 NW 39Th Ct Childers, Patricia 2160 NW 83Rd St Beneby, Andraw D 18947 NW 45Th Ave Childs JR, William J 28900 SW 147Th Ave Benjamin, Deva C 4723 NW 33Rd Ave Chinn, Octavia O 14355 NW 22Nd Ave #6 Berry, Curtis WC 12036 SW 220Th St Cholmondeley, Earl D 1550 NW 85Th St Betancourt, William 183 E 44Th St Clark, Darryl 2407 NW 135Th St #312 Bethel, Keith L 1742 Ali Baba Ave Clarke III, Joseph P 1590 NW 124Th St Birch, Calvin R 675 NW 17Th St 302 Cochran, Danny C 1520 NW 53Rd St Blackmon JR, Melvin 3172 Plaza St Coleman, Charles E 10475 SW 182Nd St Blasco, Maria A 1001 SW 88Th Ct Conley, Gary 17719 SW 103Rd Ave Blinski, Perrin J 13355 SW 119Th St Cooper, Jeff A 16510 NW 23Rd Ct Bohannon, Alphonso 2900 NW 54Th St 7 Copeland, Quinton K 321 NW 31St St Bohler, Jerome 13730 Harrison St Cortes JR, Lazaro E 1510 NW 4Th Ave #E19 Booker, Curtis 1181 NW 8Th Street Rd 19 Cotton, Anthony E 6301 NW 2Nd Pl Booker, Errick C 19283 NW 33Rd Ave Council, Tavaris 11231 Douglas Dr Bowleg, Lameko 3841 NW 196Th St Counts JR, Paul 1020 NW 45Th St Brewster, Doc L 15011 SW 113Th Pl Cox, Sharon L 520 NW 202Nd Ter Bridges, Herman 1666 SE 9Th Ave Crane JR, Tyrone C 4265 NW 22Nd Ct Briscoe, Maria 342 NW 11Th St Apt 4 Cratit, Larry D 3740 Florida Ave Brissette, Urvin 12845 NW 1St Ct Cristo JR, Ignacio J 13114 SW 213Th Ter Broadnax, Anthony 7900 SW 210Th St Unit 202 Crocker, Marissa V 193 N Shore Dr Apt 604 Bronson, Alton 532 NW 81St St E Cuxart Falcon, Loipa 14777 SW 80Th St Brooks, John E 350 NW 4Th St Apt 710 Cyriaque, Guessly 12105 NW 2Nd Ave Brown, Alphonso 6311 NW 12Th Ave Apt 8 Dalmau, Antonio D 15774 SW 82Nd St Brown, Andrew J 2935 NW 212Th St Daniels, Sylvester 1360 NW 84Th Ter Brown, Annette 2575 NW 61St St Darnell, Jeff G 28900 SW 147Th Ave Brown, Cecil 2125 NW 36Th St 33 David, Lionel G 910 NE 80Th St Brown, Damian L 1551 NE 167Th St Apt 318 Davis, Bernard 155 NW 15Th St Apt 2 Brown, Darra L 13055 NE 6Th Ave Apt 311 Davis, Calvin 28200 SW 125Th Ave Apt A-2 Brown, Lasabria 2760 NW 58Th St Davis, Cynthia D 4210 NW 11Th Ave Brown, Monica J 1661 SE 29Th Ct Davis, Felton L 1204 NW 63Rd St Brown, Nadine C 810 NW 5Th Ave Davis, Jason 786 NW 13Th St Brown, Ronnie 2038 NW 3Rd Ave Davis, Mack D 19301 NW 19Th CtPenelope Townsley Sipviz Eleksyon, Konte Miami-DadeKontinye nan lt paj la

PAGE 11

Page 11 ELECTIONS Kontinyasyon paj presedan an Kontinye nan lt paj laPenelope Townsley Sipviz Eleksyon, Konte Miami-Dade Yap avize: Dnye adrs nan rejis: Yap avize: Dnye adrs nan rejis:Davis, Wyking R 775 NW 55Th Ter Green, Trenika M 800 NW 77Th St De Veaux, Elgin 2775 NW 57Th St #1 Grifn, Eddie J 19666 SW 130Th Avenue Rd Dekowski, David 3180 Biscayne Blvd # 4 Grimes, Teresa 4470 NW 203Rd Ter Delancey, Rickey H 1212 NW 2Nd Ave 206 Gutierrez, Jose L 309 E 3Rd St # 3 Delgado, Jose 850 W 49Th St Apt 308 Gutierrez, Richard J 16376 NW 88Th Ave Dellutri, Joseph 410 NW 36Th St Apt 2 Hampton, Willie 222 NW 22Nd St #104 Denny, Rachel 26195 SW 139Th Ave Hanks, Gloria T 3430 NW 10Th Ave Deveaux, Irvin R 5612 NW 11Th Ave Hannah, Derrel 11015 NW 17Th Ave Diaz, Juana M 1023 SW 72Nd Ave Hardy, Robert M 12041 SW 123Rd Ter Diego, Lazaro 1940 NW 27Th St Harrington, Thomas W 10945 Perry Dr Dieterich, Curtis H 6365 Collins Ave #3602 Harris, Juanita 640 NW 195Th Ter Diggs, D'Andre 10475 SW 182Nd St Harris, Leon E 1955 NW 104Th St Donaldson, Frederick H 6441 SW 64Th Ave Harris, Marvin L 776 NW 77Th St Dorsainvil, Alexander 12410 W Randall Park Dr Harris, Tony L 12640 NW 22Nd Ave Dorvil, Jean 1551 NE Miami Gardens Dr Apt 127 Hart, Steve O 850 NW 4Th Ave Apt 30 Dosson, Ronald 1895 Venice Park DR Apt C12 Harvard, Barry E 16200 NW 21St Ave Doyli SR, Kelvin L 18620 NW 27Th Ave Apt 303 Hatcher, Katillya C 775 SW 6Th Pl Dozier, Willie E 2060 NW 190Th Ter Haugabook, Johnny T 21407 NW 13Th Ct #304 Drummond, Chancey L 2257 NW 136Th Ter Hawkins, Ramar 17200 NW 41St Ave Duehart, Robert J 2021 NW 66Th St Henderson, Steven 6034 NW 201St Ter Duncombe, Keenan L 1235 NW 103Rd Ln # 325 Hepburn, Abbisina T 948 NW 205Th St Dye, Pauline 641 NW 8Th St Hernandez, Roberto 11231 SW 7Th Ter Easterling, Markel C 2280 NW 50Th St Hernandez, Roniel 20901 SW 238Th St Eddins, April M 8262 NE 1St Ave # C Hernandez, Urbeil D 25720 SW 199Th Ave Ellison, Irene D 1404 NW 22Nd St Herron, Ebony N 16001 NW 42nd Ave Escalona, Eulises 15450 SW 59Th St Heyligar, Travis O 16030 NW 18Th Ave Evans, Pasha 28205 SW 124Th Ct Hill, Reinalda G 1101 SW 6Th St Apt 1 Evans, Posha R 28205 SW 124Th Pl Hill, Shirley A 1157 NW 46Th St Ferguson, Artavius E 11637 Louis St Hill, Tony 13640 Jefferson St Fernandez II, Maria D 1020 SW 7Th St Apt 2 Hilton, Demetrius A 217 NW 48Th St #3 Ferrara, Dalia M 4246 SW 14Th St #2 Holliman, Eric A 520 NW 50Th St Ferrara, Orestes R 3551 SW 9Th Ter #204 Hollinshead, Samuel L 4030 NW 1St Ave Finley, Leverne 18825 NW 42Nd Pl Honeywood, Travor D 17401 NW 37Th Ave Finney, Logan 350 NE 82Nd St # 8 Horne, Rodshell L 8500 Biscayne Blvd Apt 1020 Finnie, Mack L 1355 NW 84Th Ter Howard JR, Clifford E 1745 NW 75Th St Floson, Theodore 1440 NW 1St Ct Howard, Darrell S 17576 SW 106Th Ave Flounory, Terrod D 12430 NW 22Nd Ct Howard, Jason 9100 Little River Blvd Ford, Lee W 1244 NW 43Rd St Howell, Octuro N 401 NW 48Th St Ford, Leroy A 16305 NW 24Th Ave Hudson I, Jeffrey 1899 NW 41St St Foster, Jean 2020 NW 1St Ave Hudson, Kenneth 5715 NW 2Nd Ave Franklyn, Terrencem 8219 SW 72Nd Ave #143 Humphery, Terius W 505 NE 82Nd St # 8 French, Vinson 2020 NW 65Th St Hunter, Alvin T 3981 NW 170Th St Gage, Charles T 668 NW 13Th St Apt 2 Hunter, Teresa E 5700 NW 8Th Ave Gajdosik, Phoebe E 3140 NW 76Th St Huttoe, Gregory A 19223 NW 34Th Ct Gallimore SR, Daymeian 13952 NE 13Th Ave Hyman, Jutta R 877 NE 195Th St #116 Gamero, Leonel E 7220 NW 114Th Ave Apt 310 Ingram JR, Council 16920 NW 40Th Ave Gandara, Mirtha C 3625 NW 4Th Ter Jackson SR, Lyvonne 17422 Duval Ave Garcia, Marlen 9373 Fontainebleau Blvd Apt K-204 Jackson SR, Phillip C 611 NW 8Th St Gardetz, Ronald F 2932 SE 2Nd Dr # 2 Jackson, Antwan E 4471 NW 171St St Garzon, Brian 10903 SW 5Th St Jean Joseph, Vladimir A 11250 SW 190Th St Geib, Donna L 16401 SW 293Rd St Jean, Gerard 13008 Alexandria Dr #W217 Gibbs, Taj A 10621 SW 173Rd St Jefferson, Bernard C 1269 NW 41St St Gilbert, Dennard R 1780 NW 91St St Jefferson, Brandon A 2821 NW 151St Ter Gilbert, Devin 1780 NW 91St St Jenkins, Donaric L 736 NW 3Rd St Godbee, Edith 19740 NW 6Th Pl Jesus, Samantha L 6905 NW 20Th Ave Golden, Albert 3041 NW 70Th Ter Johnson, Annie E 17735 NW 27Th Ct Gomez, Jorge A 4344 SW 5Th Ter Johnson, Terry 5220 NW 21St Ave Apt E Gonzalez, Evelio 711 81St St Apt 4 Johnson, Xavier A 1256 NW 58Th Ter 14 Gonzalez, Fernando L 3075 SE 4Th Ct Jones, Albert A 2431 NW 58Th St Gonzalez, Lisbet 12960 SW 17Th Ter Jones, Mack M 505 NW 19Th St Gonzalez, Minette M 2425 SW 26Th Ln Jones, Maticia 28029 SW 143Rd Ct Gonzalez, Noel 16700 SW 301St St Jones, Terrance 2455 NW 55Th Ter Gonzalez, Orlando E 8912 SW 36Th St Jones, William E 555 NW 94Th St Gonzalez, Rosa G 6207 SW 19Th St Joseph, Erick A 32 NW 166Th St Apt A Gordon, Chester D 2445 NW 55Th Ter Joseph, Nicsaina 151 NE 69Th St #2 Gordon, Katauri E 4431 NW 171St St Kader, Donald A 2601 NW 26Th St #1403 Granados, Frank 546 NW 7th Ave Kanner, Marshall N 287 Palm Ave Grant JR, Fred 2147 NW 99Th Ter Kats, Zislya 1040 Collins Ave #1104 Green JR, Albert 1872 NW 42Nd St Kelly II, Daniel E 6376 NW 173Rd St Green JR, Joseph R 11101 SW 200Th St Apt 112 Kelly, Graylin 2051 NW 66Th St apt #202 Green, Bernard 1875 NW 41St St Kelly, Larry D 15886 SW 284Th St Green, Sherika L 7004 NW 3Rd Ave Kelsey, Terrence D 11520 SW 185Th St

PAGE 12

Page 12 ELECTIONS Kontinyasyon paj presedan an Kontinye nan lt paj laPenelope Townsley Sipviz Eleksyon, Konte Miami-Dade Yap avize: Dnye adrs nan rejis: Yap avize: Dnye adrs nan rejis:Kendall JR, Clifford 30301 SW 152Nd Ave Montgomery JR, James 1031 NW 101St St King, Larry 17482 SW 105Th Ave Morales Angelina M 239 SW 10Th St #4 Kingdom, Frederick E 5715 NW 2Nd Ave #602 Morales Dulce M 277 SW 10Th St #1 Kirkland, Roderick D 8325 NW 19Th Ave Morales, Paulo 14729 SW 110Th Ter Ladaker, Ted 1220 SW 3Rd St Apt 1 Morgan, Darius A 19082 NW 27Th Ave Apt 312 Lago, Adlay 13445 SW 72Nd Ter Morris, Colby E 1959 N Glades Dr 14 Lamons, Joseph 12437 SW 220Th St Morris, Justin S 1610 NW 41St St Lane, Acquelyn I 6888 NW 15Th Ave Apt 1 Morris, Ulysses 11421 SW 203Rd Ter Lanier JR, Dike C 3510 NW 206Th St Moss, Hannah G 3 Grove Isle Dr #C403 Lark, Travaris J 1940 NW 32Nd St Apt 2 Motro, Samuel 44 NE 165Th St Law, Ricky 789 NW 13Th Ave 122 Mowatt, Jabari J 104 NE 71St St Lawrence, Anthony J 6501 SW 59Th Ct Munnings, Damien D 3785 NW 205Th St Lazardi, Monica L 9751 NW 48Th Ter Munnings, Robin L 11271 SW 188Th St Lee, Janice B 1049 NW 95Th St Murphy, Gregory 12405 NE 4Th Ave Lee, La-Frances G 2271 NW 191St St Myers III, Donald O 385 NW 130th ST Lee, Maurice A 3552 NW 194Th Ter Neal, Eric 13900 SW 268Th St Apt 104 Lee, Robert G 4341 NW 186Th St Nelson, Andrea 1346 NW 95Th St Apt 115 Leonard, Eugene 3589 Marler Ave Nieto JR, Rodolfo 14753 SW 173Rd Ter Leone, Jean M 1019 NW 42Nd St Nowell, Dexter R 1378 NW 44Th St Lester, Ceddrick 1223 NE 1St Ave Apt 3 Oller JR, Juan A 66 NW 74Th Ave Lester, Tangela S 1310 NW 9Th Ct O'Neal, David 15721 NE 15TH Ave Lewis, Freddie M 1745 NW 1St Pl #3 Oramas SR, Luis A 3431 SW 112Th Ave Lewis, Samuel 7707 NW 2Nd Ave Ordonez, Sharon M 13925 SW 160Th Ter Lima, Olga 1205 SW 14Th Ave Ortiz JR, Augusto 1219 NW 62Nd St Lipscomb, Tori J 6950 NW 8Th Ave 1 Ortiz, Yvonne C 2736 NW 4Th Ter Lirio, Kevin T 9008 NW 115th St Overstreet, Luther M 1301 NW 103Rd St #104 Littlejohn, Annette M 1710 NW 69Th Ter Apt 1 Owens, Sherman 20029 NW 32Nd Ave Llorente, Ricardo L 13350 SW 82Nd Ave Pagan, Melinda 20355 SW 122Nd Ave Apt 104 Lloyd, Kenneth L 725 NW 8Th Ct Palmer, Alrick H 1140 NW 38Th St Lockett, Todd D 941 Ali Baba Ave Parrish, Elton 800 NW 28Th St Lodge, Alfreddie 1795 SW 8Th St Patterson, Clarence R 820 NW 28Th St Apt 11 Logan, Havester 593 NW 7Th St #204 Paul, Alyssa L 2201 NW 23Rd St apt 231 Lopez JR, Wilson 125 NW 84Th St # 4 Perez JR, Moises 12015 SW 190Th Ter Lopez, Brenton G 1625 NW 128Th St Perez, David 6110 W 26Th Ct Louis, Jean R 10421 SW 150Th Ter Perez, Maria M 9331 SW 27Th St Louis, Katherine N 10421 SW 150Th Ter Perez, Wilson 14010 NE 9Th Ave Lovett, Charles 1530 NE 151St Ter Perry, Morris K 2420 NW 155Th St Lowder, Alvin B 2929 NW 18Th Ave Apt 513 Peterson, Nathaniel D 6595 NW 17Th Ave Lozano, Gabriel 2902 NW 30Th Ave Pierre, Yves 11036 NW 18Th Ave Lurry, Christie S 7500 NW 11Th Ave Pinkett, Kenneth 3300 NW 171St St Lurry, Lewon A 2456 NW 82Nd St Plain, Markela M 1550 N Miami Ave Lynn, Shalanda C 1083 NW 63Rd St Planas, Gonzalo 30 E 39Th ST #226 Mackey, Juarez A 2368 NW 58Th St Plummer, Jerome 180 NW 17Th St Apt 4 Maldonado, Joanne 474 NE 210Th Circle Ter #13-102 Pol, Luckenson 359 NE 116Th St Marsh, Robert W 11510 SW 178Th Ter Pollarolo, Johnny 18317 SW 154Th Ct Marshall, Robert N 2295 W 4Th Ct Polycarpe, Clotilde 45 NW 59Th St Martin, David 11852 SW 212Th St Pope, Richard 2735 NW 10Th Ave Martinez JR, Rogelio 900 SW 27Th Ave #102 Porter, Gerald B 11881 SW 220Th St Martinez, Jimmy 18711 SW 317Th Ter Portes, Juliette 88 NE 154Th St Mathis JR, Johnnie L 1251 NW 59Th St Apt 2 Portillo, Jorge J 260 NW 63Rd Ct Mathis, Larry D 2933 SW 30Th Ct Apt A Posey, Manrice 1132 NW 2Nd Ave Apt 105 Mathis, Reginald L 5942 NW 18Th Ave Postell, Elizabeth 1390 NW 53Rd St May, Lawrence 11420 SW 220Th St Pouchie, Andrew J 13025 NW 16Th Ave Mc Knight, Beatrice B 8995 Collins Ave #701 Pratt, Julius 10820 SW 200Th Dr 2595 McLeodRodriguez, Arcelia 120 SW 109Th Ave #11 Preacher, Tony 1310 NW 9Th St Mc Neal, Larry E 954 W Davis Pkwy Price, Izell 8099 NW 171St St McArthur, Jeremiah O 711 NE 29Th St Apt 32 Pringle, Reynaldo G 6039 SW 63rd Ter McClain, Aron 2471 NW 82Nd St Pruitt, Natashia L 12972 SW 251St St McKinney, Kenneth L 14140 NW 24Th Ct Apt 103 Quinn, Hal K 7550 SW 172Nd St McKinnon JR, Charles E 220 NW 11Th Ter Apt 11 Quinones III, Julio 8951 NW 109Th Ct Unit 1003 Medero, Alain 8965 SW 120Th St Radcliff, Octavios L 29804 SW 168Th Ct Mendez, Norberto L 8112 SW 103rd Ave Ralph, Shirley A 3000 NW 3Rd Ave #406 Menlon, Irving 16711 Collins Ave #1908 Ramires, Feliciano 26310 SW 136Th Pl Merritt, Jevon T 420 NW 10Th St Apt 27 Ramos, Alberto 940 NE 170Th St #216 Metcalfe, Jessica L 7500 NE 3Rd Ct Ramos, Carmen 11593 NW 69Th Ter Miller, Carl A 11291 NW 15Th Ct Ramos, Jose 1855 W 60Th ST Apt 213 Miller, Frances M 6500 SW 44Th St Reed JR, Samuel C 8355 NW 15Th Ave Miller, James 16850 NW 55Th Ave Reed, Lernard D 3227 NW 48Th St Minnis, Keyuina 3822 NW 165th St Reed, Orlando 6100 NW 20Th Ave Mobley, Robbie T 2924 NW 132Nd Ter #4 Reid, Karleen A 13834 Jackson St Modest, Gerald 1485 NW 51St St Reid, Royston J 4000 NW 193rd St Monestime, Mary E 739 NW 50Th St Reyes, Jose R 521 SW 6Th St #203

PAGE 13

Page 13 MIAMI DADE COUNTY Kontinyasyon paj presedan anPenelope Townsley Sipviz Eleksyon, Konte Miami-Dade Yap avize: Dnye adrs nan rejis: Yap avize: Dnye adrs nan rejis:Richardson, Raymond E 4485 NW 185Th St Taylor, Tarlin M 801 NW 80Th St Riettie, David 13551 SW 286Th Ter Taylor, Walter J 12700 N Miami Ave Riley, Winston P 17800 NW 8Th Ave Theard, Lisa 10918 SW 181St Ter Rivera, Eliecer 525 NW 57Th Ct Thomas, James 2131 Rutland St Roa, Danilo 2870 NW 18Th Ave Apt 2G Thomas, Oscar L 2056 NW 3Rd Ave Roan, Beverly F 6881 Indian Creek Dr Apt 105 Thomas, Ronnie T 2040 Grant Ave Apt 3 Roberts SR, Thomas H 350 NW 4Th St Apt 208 Thorpe, Sammuel M 2948 NW 52Nd St Roberts, Glenn 1907 NW 93Rd St Tillman, Rak J 403 NW 102Nd St Roberts, Kathy J 14201 Madison St Toombs, Timothy C 5553 NW 13Th Ave Robinson SR, Nakia D 2164 NW 51St St Torrence, Jerry 6888 NW 15Th Ave Robinson, Reginald M 728 NW 65Th St Traube, Hannah 20301 W Country Club Dr #1524 Robinson, Willie J 2448 NW 82Nd St Trotter, Tony L 15703 NW 37Th Pl Rodriguez, Adam D 420 NE 18Th Ave Tullis, Jessie J 19774 NW 33Rd Ct Rodriguez, Dennys R 150 NE 29Th St Apt 605 Turner, Ja-Lezes V 14970 Fillmore St Rodriguez, Guillermo J 13260 SW 57Th Ter Apt 4 Tyler, Tracy 18665 NW 37Th Ave #240 Rodriguez, Moises 5410 SW 5Th Ter Valentin, Cristal R 1595 NE 135Th ST Apt 405 Rodriguez, Ricardo 19312 SW 377Th Ln Vazquez, Juan Y 13120 SW 14Th St Rogers, Christopher B 1614 NE 172Nd St Veasy, Erik C 18901 NW 10Th Ave Rolle, Irvin 3445 NW 81St Ter Veciiana, Edita I 1600 SW 20Th St Rolle, Roswitha D 1601 NW 62Nd St Apt 12 Vega, Bradley E 550 SW 7Th Ave Roman, Miguel A 1425 NW 122Nd St Vila, Carmen 243 NW 57Th Ave Romay, Justo H 2201 NE 170Th St Villafane JR, Victor 3204 San Remo Cir Roundtree, George 2165 NW 98Th St Walker JR, James L 2104 NW 19Th Ter Royal, Bruce W 7804 NW 8Th Ct Walker SR, Darrell P 1043 NW 63Rd St Rumph, Jacqueline 145 NE 78Th St Apt 1408 Wallace, Eugene 3920 NW 179Th St Ruth, Eddie C 1907 NW 38Th St Waller, Andre 968 NW 2Nd St Sanchez, Carlos R 7301 NW 174Th Ter #J103 Walls, Wanas 2502 NE 193Rd St Sanchez, Joner 6485 W 27Th Ct BLDG 50-11 Walton, Derrick P 2500 NW 22Nd Ave Sanchez, Jose G 25410 SW 137Th Ave Apt 102 Ware JR, Billy 499 NW 5Th St Sanchez, Tomas 26931 SW 134Th Pl Washington, Cynthia 2960 NW 45Th St Santiago, Anthony R 1090 NW 148Th St Washington, Nikkie S 1754 NW 56Th St Sapio, Michael A 10385 SW 154Th Circle Ct # 98 Washington, Reginald D 2233 NW 83Rd St Savage, Andre L 3606 NW 5Th Ave Apt 803 Wasser, Leon 19031 NE 20Th Ct Scavella, Anita E 2061 NW 30Th St Apt 16 Watson, Dalphene I 1901 NW 49Th St Scott, Dennis J 2020 NW 15Th Ave Watson, Nathaniel 14761 Monroe St Scott, Gregory 1781 NW 56Th St Watts, Robert E 18700 NW 5Th Ave Scott, Valentina 1201 NW 178Th Ter Way, Joseph 352 NW 11Th St Sewell, Crystal L 2344 SE 21St St Webb, Karval M 6092 NE Miami Ct #A Sharpe SR, Glenn 350 NW 4Th St Webber, Amber L 7721 Dickens Ave #4A Sharpe, Frederick A 15475 SW 288Th St 107 Wesby, Debra 2285 NW 51St St #2285 Shavers, Tonda F 950 SW 4Th St APT #3 West, Harry B 2497 NW 56Th St Shaw, Dwight E 1770 N Bayshore Dr #24 Whiley, Errol D 1812 NW 5Th Pl Shaw, Rodney DV 5305 Biscayne Blvd Apt 107 White, Danita 20525 NW 24Th Ave Sherrod, Quineata L 18760 NW 27Th Ave # 206 White, Johnny L 2500 NW 22Nd Ave Sigler, Roosevelt 1646 NW 35Th St Apt 7 White, Morris A 1429 NW 37Th St Simmons, Anthony T 1250 NW 95Th St Apt 307 Wilborn, Gary A 10310 SW 150Th Ter Singletary JR, Charlie 3740 Florida Ave Wilcox, Leonard C 7501 NE 2Nd Ct Apt 1 Slater, Keith L 1603 NW 7Th Ave Wiles, Jhirmack 15722 NW 38Th Ct Slaughter, Lakesha D 8261 NE 3Rd Ave Apt 5 Wiley, Walter 2294 NW 58Th St Slaughter, Yvonne 24 NW 31St St Williams III, Derek L 2280 NW 103Rd St Small, Sandra M 3732 NW 20Th Ct Williams, Eric J 252 NE 211Th Ter Smalls, Erica L 1515 NE 125Th Ter 102 Williams, Faye D 1601 NW 103Rd St Apt 278 Smith, Benjamin 21301 NW 37Th Ave #3 Williams, Gregory E 520 NW 73Rd St Smith, Clifford C 1750 NW 152Nd St Williams, Jerome 10875 SW 216Th St Apt 602 Smith, David L 800 NW 28Th St Williams, Mack A 16200 E Bunche Park Dr Smith, Eunice C 1406 NW 17Th Ave Williams, Palmer 10720 SW 220Th St Smith, Lucaury 37 NW 60Th Ter Williams, Samuel 3049 NW 64Th St Smith, Reneise N 10260 SW 181St St Apt 2 Williams, Tyrone A 6804 NW 15Th Ave Smith, Timothy T 911 NW 96Th St Williams, Tyrone T 528 NW 8Th St #207 St.Previl, Arianne 555 NE 127Th St Williams, Zj J 400 NW 199Th St Sterling, Barry 1610 NW 128Th St Williamson, Jerry L 17720 SW 102Nd Ave Streeter, Antron T 1817 NW 111Th St Willis, Mitchell J 729 NW 47Th Ter Streeter, Elizabeth 284 NW 82Nd St B Willis, Solomon D 9423 NW 25Th Ave Stuckey, Cassandra C 6005 NW 14Th Ave Wilson, Marco L 520 SW 1St St 812 Summerville, Carl 1175 NW 155Th Ln Apt 202 Wilson, Mark L 301 NW 22Nd St Apt 304 Swain III, Neal W 6100 Caballero Blvd Apt 102 Wilson, Mary C 781 NE 199Th St # 107 Sykes, Jay 830 NW 70Th St Apt #-2 Wilson, Quinnette D 1212 NW 1St Pl # 203 Tara, Darren J 815 Turner Cir Wilson, Roosevelt 13502 SW 282Nd Ter Taylor, Ebony L 217 NW 15Th St Woods, Sandra D 1550 N Miami Ave Taylor, Nortorrius 1997 NW 155Th St Woodson, Virgle 5200 NW 26Th Ave Apt 13 Taylor, Shadrice 1250 NW 61St St Wright, Joan Y 2230 NW 93Rd St Taylor, Spenetta 1911 NW 51St Ter Young, Tracy DW 17711 NW 14Th Pl

PAGE 14

Page 14 LIBRE PENSER son pays aprs son indpendance. Rciprocit oblige. Et moi qui ne voyait chez lHatien que pur gosme. Moi qui pensais que lHatien daujourdhui ramenait toutes ses raisons que nous avons de quoi nous sentir orgueilleux et que leffort faire ntait pas si grand. Deux autres notions non cess dapparatre dans mes conversations de la semaine, chers amis lecteurs. Il sagit de la coopration et de lindiffrence. Lune des vrits incontestables est que la coopration na jamais permis aucun pays de sortir du sous-dveloppement. Il est tout aussi vrai que, pour aider un pays se transformer, il faut, obligatoirement passer laider amliorer son capital humain en quantit et en qualit. Il faut linciter vouloir samliorer et non uvrer sa destruction, de faon systmatique. On a tendance oublier que les ponctions exerces par les pays riches sur le capital humain des pays pauvres en favorisant la fuite de cerveaux, constituent lun des maux les plus terribles. Et, le Canada, lun de nos Pays Amis (je comprends pourquoi le Cardinal Richelieu demandait Dieu de le protger de ses amis. De ses ennemis il pouvait sen occuper, de ses amis, il devait apprendre cadres est justement le pays qui vient de nous assner le coup de grce. Nous devrions penser (selon le Ministre de la Coopration du Canada) nous construire des dchetteries des dcharges et des centres denfouissement sanitaire pour mieux vacuer nos dchets, nos matires rsiduelles au lieu de penser vouloir recevoir des touristes auxquels nous navons rien offrir. Quant aux dchets humains il na rien dit. Or, certains comportements de certains individus occupant certains postes de responsabilit les rendraient aptes pas), car ils constituent un danger pour la socit. Cela aurait me suis toujours pas guri des blessures motionnelles du 12 janvier et lors de sa commmoration je souffre de ces accs prie donc de mexcuser chers lecteurs. En ralit, il avait dit une part de vrit : la politique de coopration des pays amis dHati doit changer envers Hati. Les points de vue dHati doivent que de saider travers Hati Laide Hati comme prtexte pour amliorer le taux de chmage du pays donateur ou pour pays ou pour lachat dun vote positif aux Nations Unies (sassurer de lorientation favorable du vote dHati devrais-je dire), ou tout sauf pour Co-Oprer rellement avec ce pays qui en a rellement besoin, doit changer de conception, dhumeur idologiques de Ministres de la Coopration en panne dides clairvoyantes. autres notions sont intervenues aussi dans mes conversations de la semaine : la Croyance et la Foi. Lun de mes enfants a voulu que lon parle de la croyance religieuse durant cette semaine. Je lui disais que langoisse de la mort (la disparition physique de ce monde et la crainte de linexistence dune nouvelle vie dans lau-del), la peur du lendemain, la crainte du futur se retrouvent lorigine de la croyance religieuse, la base des recherche en la divinit des certitudes qui, en quelque sorte, peuvent rduire son angoisse, apaiser ses peurs, effacer ses doutes. Si le croyant trouve le rconfort recherch, si ses attentes sont combles, alors ses croyances se renforcent et sa foi se consolide. Il trouve une interaction : Il effectue une demande et cette demande se trouve exauce. Donc, il priera, il recherchera la communication avec llment divin qui lui a offert rconfort qui lui a permis de satisfaire ses besoins. considr primitif peu volu que chez lindividu sens de lopulence sous toutes ses formes. Nous avons tous des besoins satisfaire. Nous avons tous peur de quelque chose. nous narrivons pas crer des structures favorisant la cohsion Voil donc chres amies lectrices et chers amis lecteurs, les ides angoissantes qui ont boulevers ma semaine et que, en cette journe du 12 janvier 2013 jai voulu partager avec vous. Chres amies lectrices, chers amis lecteurs, une anne vient de scouler depuis la dernire commmoration de la Journe du Souvenir le 12-01-2012. Une nouvelle anne durant laquelle les discours sur la reconstruction du une reconstruction Nous voil donc, nouveau, un 12 avons toujours peur de cela, que lon nous laisse seuls face collectives), que nous soyons obligs davoir les corriger, de devoir nous dpasser, chose laquelle nous ne sommes aucunement habitus. Cette semaine, par un curieux hasard, je me suis rencontr face face avec plusieurs notions qui ont fait irruption dans mes conversations, avec des amis, avec La croyance religieuse. Lthique de la rciprocit. Laltrit. Laltruisme. Lgosme. La coopration. Lindiffrence. Je crois que, en ce 12 janvier 2013, ma meilleure contribution serait justement de parler de certaines de ces notions qui se sont glisses dans mes conversations de la semaine et qui, si on les utilisait sciemment, si elles passaient rentrer dans notre structure de fonctionnement, cela aiderait consolider une socit hatienne implique dans le futur. Voil donc chers amis lecteurs la premire de ces notions : la rciprocit. Cette semaine, jai fait la connaissance dun Africain. Du Congo. Une conversation assez longue, de quasiment deux heures, nous a permis de nous rapprocher un peu plus. On parlait de construction de socit, de socits polysegmentaires, dHati, du Congo. On parlait dgosme, moi de celui de lHatien et lui de celui du Congolais. Il voyait le ct solidaire de lHatien. Cest ce quil avait appris, cest ce quil pensait de lHatien. Il voyait son passage en Hati comme un devoir de rciprocit. Il voulait rendre un peu de ce quil avait reu de tant de professeurs Hatiens qui avaient aid LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI Extrait des minutes du Greffe du Tribunal De Premire Instance de Port-au-Prince AU NOM DE LA REPUBLIQUE PAR CES MOTIFS, le Tribunal, aprs examen et sur les conclusions conformes dfaut, dclare fonde ladite action ; Admet en consquence le divorce de la dame ne prononce la dissolution des liens matrimoniaux existant entre les dits poux ; ordonne ce destins le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera publi dans lun des jugement ; compense les dpens. RENDU DE NOUS, Jacques Hermon Constant, juge en audience civile, ordinaire et publique du Mercredi sept Novembre deux mille douze, en prsence de Me Jean Claude DABREZIL, Substitut du Commissaire du Gouvernement de ce ressort, avec lassistance Il est ordonn etc En foi de quoi etc LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI Extrait des minutes du greffe du Tribunal De Premire Instance de Port-au-Prince AU NOM DE LA REPUBLIQUE Entre le sieur Lim Shoilam, propritaire, demeurant et domicili Port-au-Prince, Par ces Motifs, le Tribunal, aprs examen, le Ministre Public entendu, maintient ladite action, admet en consquence le divorce du sieur Lim Shoilam davec son pouse ne Evane Joseph pour injures graves et publiques, prononce des liens matrimoniaux ayant sur les registres ce destins le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr de ce jugement, compense les dpens. Ainsi jug et prononc par nous, Raymond Jean Michel, juge, en audience civile, ordinaire et publique du vendredi quinze Mai deux mille neuf, en prsence de Me. Jean Claude DABREZIL, Substitut du Commissaire du Gouvernement, de ce ressort, avec Il est ordonn etc En foi de quoi etc .. LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI PAR CES MOTIFS, le Tribunal aprs examen, sur les conclusions du Ministre Public, maintient le dfaut octroy contre la dfenderesse laudience prcite pour le davec son pouse ne Louis Myriam Pierre pour incompatibilit de caractres. Prononce de lEtat Civil de la Section Sud de Port-au-Prince de transcrire sur les registres ce des tins le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens Ainsi jug et prononc par nous, Jacques Hermon Constant juge en audience civile et publique du trente et un Aot deux mille douze en prsence de Me. Jean Claude DABREZIL Substitut Commissaire du Gouvernement de ce ressort avec lassistance du Il est ordonn etc En foi de quoi ..etc Me. Annuel THLOT, Av. LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI le dfaut en la forme dj octroy contre le sieur Maxime SALOMON, au fond admet le divorce et prononce la dissolution des liens matrimoniaux existant entre les poux Maxime SALOMON, la femme ne Tamara LOUIS et cette dernire reprendra dsormais galement quun extrait du jugement sera publi dans lun des quotidiens sditant la les dpens.DONN DE NOUS, Pierre Ezchiel VAVAL, Doyen en audience publique et civil du seize Mars deux mille dix. An 207me de lIndpendance, en prsence du Ministre IL EST ORDONN tous huissiers sur ce requis de mettre le prsent jugement en seront lgalement requis. EN FOI DE QUOI la minute du prsent jugement est signe du juge et du

PAGE 15

Page 15 durable et de llimination de la pauvret. Ds le dpart, javais t intress par ce concept d conomie verte mais je ntais pas arriv trouver une conomie verte nest pas sans provoquer une certaine Ministre de lAgriculture Rio, crit, dans un article publi aprs la confrence : Veut, veut pas, cette confrence va capital social, du capital infrastructurel et du capital politique Quant Camille Chalmers, Directeur Excutif de la PAPDA (Plateforme de Plaidoyer pour latelier : Lconomie verte est synonyme de capitalisme En fait cest un autre intervenant latelier, Paul Judex Edouarzin, qui est cheval sur le Ministre de lEnvironnement et le PNUE (Programme des Nations Unies pour lEnvironnement) qui ma indiqu la piste devant me conduire la comprhension du concept. Le document (il sagit du document intitul adopt par les Chefs dEtat et de Gouvernement) environnement) Il faut se souvenir que le concept de dveloppement durable utilis sans doute pour la premire fois en 1987 dans le rapport Brundtland, a t au centre des discussions du deuxime sommet de la plante, Johannesbourg eu 2002, et cest l quil a t tabli que ce dveloppement durable devait prendre en compte les trois domaines de lconomique, du social et de lenvironnemental. Une fois ramen mes fondamentaux je pouvais dvelopper partir de ce que nous appelons humain, capital social, capital infrastructurel et capital En fait, dans nos analyses, nous parlons de six capitaux tous les processus qui se droulent au sein de la socit, do le ; mais cet homme nest pas seul, il fait partie dun groupe social, do le ; ce groupe social vit dans un environnement naturel, do le ; amnagements, do le ; ce groupe social exploite son environnement, naturel ou amnag, dans des activits conomiques qui doivent lui permettre de satisfaire ces besoins, do le ; connaisse une certaine forme de rglementation pour viter les drapages, do le A partir de l nous sommes amuss un petit exercice. Nous avons dress un tableau avec six colonnes, une pour chaque capital, que dans ce cas nous appelons axe, et six paliers, encore une fois un palier pour chaque capital. Nous obtenons ainsi un champ de trente-six cases qui nous donne un cadre de rfrence lintrieur duquel toutes les interventions caractre socio-conomique peuvent trouver leur place. Je sais que, premire vue, cela peut paraitre compliqu, mais essayez et vous verrez que lon peut bien samuser, et de manire intelligente. En tout cas, nous allons tenter de montrer comment cela peut servir donner cette conomie verte un contenu concret. Dans le domaine des efforts dploys dans le sens de la protection de lenvironnement, lanne 2012a connu un sil a quelque peu du ceux qui en attendaient des mesures spectaculaires. Je veux parler de la plus connue sous le nom de Rio + 20 parce quelle sest tenue dans la ville de Rio Janeiro 20 ans aprs ce quon a pris lhabitude dappeler le de Rio de Janeiro. Dans les pages de ce journal, nous navons consacr que deux articles cet vnement : HEM Vol. 26 # 18 du 23-29/05/2012, et HEM Vol 26 # 23 du 27/06-03/07/2012. Dans le cadre du programme Mlodie and company, nous avons plusieurs fois parl de la confrence, mais nous lui avons consacr quatre missions, en janvier, mai, juin et octobre, dont une avec la PAPDA, le 15 mai, et une avec le Ministre de lEnvironnement, le 2 octobre. Si je reviens sur le sujet aujourdhui, cest que je viens de recevoir la de l ATELIER NATIONAL POST RIO+20: RSULTATS ET IMPLICATIONS POUR HATI, organis lissue de la confrence par les Ministres de lAgriculture et de lEnvironnement lONG et le regroupement dONG avec semble-t-il un appui financier de la Fondation de France. Mais en fait la rception de ce document nest quun prtexte. En effet, pour avoir pris dassaut quelques rencontres de la Commission Nationale de Haut Niveau qui devait prparer la participation de la dlgation hatienne Rio, jai pu mesurer les faiblesses au niveau de la maitrise du dossier, et depuis lors je ne cesse de plaider pour la mise sur pied dun mcanisme qui assurerait le suivi de la confrence et nous mettrait en meilleure position pour dfendre la position dHati une prochaine occasion. La tenue de cet atelier allait donc exactement dans le sens de mes proccupations. Mais avant den arriver l, cette ma permis darriver une meilleure comprhension dun concept largement utilis dans toute la littrature autour de la confrence. En effet les deux thmes principaux de la confrence taient le cadre institutionnel pour le dveloppement durable, et lconomie verte dans le contexte du dveloppement LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI Par ces motifs, le tribunal aprs avoir dlibr et sur les conclusions du Ministre Public, accueille laction du sieur jean Lot CHRISTOPHE, en forme ; maintient le dfaut faute de comparaitre octroy laudience du vendredi vingt-trois Novembre (23) deux mille douze contre la dame jean Lot CHRISTOPHE Ne Clonide Albert ; Admet le divorce du demandeur davec son pouse pour injures graves et Publiques prvues larticle 217 du code Civil Hatien ; prononce la dissolution des de lEtat Civil de la section Nord de Port-au-Prince de transcrire sur les registres a ce destins le dispositifs du prsent jugement dont un extrait sera publi dans lun des Compense les dpens vu la qualit des parties ; commet lhuissier Vilneret Gabriel Rendu de nous, Widner THEANO, au Tribunal de premire instance du res sort de Port-au-Prince, ce vendredi (30) trente novembre deux mille douze (2012) en prsence du substitut du commissaire du gouvernement, Me Saint-Aneau NORZE, Il est ordonn ect En foi de quoi ect. LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI PAR CES MOTIFS, aprs examen et sur les conclusions conformes du Ministre Public, le Tribunal au vu de la loi, maintient le dfaut requis et octroy laction du demandeur le sieur Emmanuel ne Esther Jean Gilles aux torts exclusifs de lpouse ; prononce la dissolution des liens matrimoniaux existant entre eux ; ordonne dispositif du prsent jugement ; Dit quun extrait sera publi dans lun des quotidiens prsent jugement ; compense les dpens, vu la qualit des parties. Rendu de nous, Emmanuel TAITAILLE, Doyen du Tribunal de premire instance de Petit-Gove en audience publique civile de divorce de ce jour Onze Avril deux mille Onze (2011) en prsence de Me. Erick Pierre Paul, Substitut du Commissaire du Gouvernement de ce ressort, assist du sieur Christophe BONBON, la FONHDILAC lapproche hexagonale Dans le passage de Jean-Robert JeanNol cit plus haut, il est fait mention de capital

PAGE 16

Page 16 BACK PAGE