<%BANNER%>

DLOC



Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION PDF VIEWER
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00527
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: 01-02-2013
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869
System ID: UF00098809:00540

Downloads

This item is only available as the following downloads:

( PDF )


Full Text

PAGE 1

Vu la constitution de 1987 amende ; Vu le procs-verbal de sance en date du vingt-quatre (24) juillet 2012 transmis par le Conseil Suprieur du Pouvoir MIAMI, 28 Dcembre Il importe de signaler que le protocole daccord trouv entre lExcutif et le Parlement 2012-2013 : annes rose Le prsident Michel Martelly et le chanteur Julio Iglesias lors dun concert de charit pour Hati, en Rpublique dominicaine, le vendredi 28 dcembre coul (photo EFE / Acento.com.do) Le directeur gnral de la BNC, Guiteau Toussaint (au centre), posant avec le premier conseil dadministration de lhtel Royal Oasis rcemment inaugur, son assassinat le 12 juin 2011 a t vite oubli par les responsables hatiens Le gouvernement et le corps diplomatique pendant la prsentation annuelle des vux au chef de lEtat (photo courtoisie) Signature dun Protocole daccord pour la formation du prochain organisme lectoral entre lExcutif (reprsent par le conseiller prsidentiel Me Gregory Mayard-Paul) et le Parlement (Snateur Jean William Jeanty) avec lassistance du prsident de Religions pour la Paix, Mgr Pierre-Andr Dumas (photo courtoisie) MIAMI, 29 Dcembre Il fut un temps o les frasques prsidentielles comme rejoindre en scne vendredi (28 dcembre) le chanteur play-boy Julio Iglesias dans la ( / p. 4) / p. 2) ( / p. 7) ( / p. 6) rpublique voisine pour un concert de charit destin aider les bonnes uvres de la Premire dame dHati pouvaient Washington, le 31 dcembre 2012 (AHP) Le Dpartement dEtat a appel dimanche les ressortissants amricains viter de voyager en Hati en raison des problmes PORT-AU-PRINCE, 26 Dcembre Un autre bilan dont senorgueillit le gouvernement hatien (ainsi dailleurs que ses tuteurs internationaux) cest le fameux Etat de droit. Durant longtemps on avait compris ces mots comme pour constituer lorganisme

PAGE 2

Page 2 EN BREF ... EN PLUS ... ( / p. 10) La Police Nationale dHati (PNH) de concert avec la Justice ont arrt samedi dernier (29 dcembre) 5 prsums kidnappeurs parmi lesquels une femme et libr un otage au village Sam, dans la zone de Petite place Cazeau, a annonc le commissaire du gouvernement Me Lucmane Dlille. Selon le commissaire du gouvernement, la victime, une dame ge de 30 ans, avait t kidnappe la veille en sortant de St Marc pour aller effectuer des achats Port-auPrince. Parmi ses ravisseurs qui lont aussi viole plusieurs reprises, se trouve son Le chef du Parquet de Port-au-Prince a salu la collaboration de la population qui a La Marine dominicaine a procd dimanche larrestation de 44 hatiens qui se livraient illgalement des activits de pche dans les eaux territoriales dominicaines, particulirement sur les sites Hermanos Cayos, le long de la cte nord de Manzanillo. La pche est interdite dans cette rgion en vertu des normes environnementales du pays, indique le journal dominicain Listin diario. Une dizaine de bateaux et des sennes ont t saisis lors de lopration. Selon les autorits navales dominicaines, 40 bateaux ont dj t saisis et 128 ressortissants hatiens arrts pour avoir effectu la pche de manire illgale pendant les 4 derniers mois. Les Hatiens apprhends et leurs bateaux ont t livrs aux autorits de la migration Dajabn. Le secrtaire gnral des Nations-Unies Ban Ki-moon a nomm le 28 dcembre dernier lamricain Paul Farmer, comme conseiller spcial en charge de la communaut mdicale pour favoriser llimination du cholera en Hati. Le mdecin amricain aura pour mission de coordonner avec les diffrents acteurs internationaux les actions pour mener la lutte contre lpidmie du cholera, qui a dj fait plus de 7.500 morts depuis son apparition en octobre 2010. Paul Farmer prsidera un plan de lutte contre le cholera lanc par le secrtaire gnral de lONU pour la prvention, le traitement, lducation et lexpansion des systmes de sant et deau potable en Hati et en Rpublique dominicaine, selon le journal cubain Prensa Latina. Lorigine de lpidmie du cholera a t attribue aux dchets humains dun contingent de soldats npalais des forces de lONU en Hati (Minustah). Toutefois, lorganisation na jamais valid les rsultats des nombreuses enqutes qui avaient conclu la responsabilit de lONU dans larrive du cholera dans lle caribenne. HPN Bureau de communication Prsidence : Le Prsident de la Rpublique, Michel Joseph Martelly, ancienne clbrit de la musique hatienne, et Julio Iglsias, artiste espagnol de notorit mondiale, ont perform sur une mme scne, le vendredi 28 Dcembre, Altos de Chavon, Santo Domingo (Rpublique dominicaine), loccasion dun seront remis la Fondation Rose et Blanc, fonde par le Couple prsidentiel hatien. Cette prestation historique sest droule en prsence dune importante assistance de la Fondation Rose et Blanc, Madame Sophia Martelly, le styliste dominicain, Oscar de la Renta, le styliste vnzulien Carolina Herrera, Gustavo Cisneros, lune des Walters. du chanteur espagnol interprt magistralement par le Chef de lEtat en duo avec Julio Iglesias, qui a prsent un salut fraternel des Hatiens au peuple dominicain. Emu, Julio Iglsias a prcis quil a chant aux cts de plusieurs autres clbrits, mais que cest la premire fois quil lui revenait lhonneur de chanter avec un Prsident en fonction. M. Iglsias dit voir en la personne du Prsident Martelly, ce sadressant personnellement au Chef de lEtat. Le Ministre du tourisme annonce lamnagement de trois sites touristiques trs frquents. Il sagit des trois plages de Raymond-les-bains, de Kabik et de Ti Mouilllage Cayes-Jacmel. La Ministre du Tourisme Stphanie Balmir Villedrouin tait accompagne, le Mercredi 26 Dcembre, du Ministre de lEnvironnement, Jean Vilmond Hilaire et du Secrtaire dtat au TPTC (travaux publics). Des dcisions urgentes sont prendre pour stopper la dgradation de ces trois plages. Le Ministre Hilaire a attir lattention sur le degr drosion des plages. Les plages sen vont, a-t-il dit Ensuite la gestion des dchets. On a relev aussi ces btiments en bton qui ne peuvent que causer la bidonvilisation de ces plages (Kabik). Ravins obstrus ou dversant directement sur les plages qui sont ainsi transformes en galets depuis les derniers ouragans. Autant de mesures urgentes et conjointes (tourisme, environnement et travaux publics) entreprendre. Mais avec la collaboration des autorits locales. Les responsables de lArchidiocse de Port-au-Prince ont annonc vendredi la construction dune cathdrale transitoire en attendant la construction de la Cathdrale des dirigeants de lglise lors dune confrence de presse. Selon Mgr Patrick Aris, Vicaire piscopal et Chancelier de lArchidiocse, la cathdrale dite transitoire sera rige lespace de lancienne cathdrale qui a t brule lors dune manifestation politique en Janvier 1991. Les travaux dexcution dj lancs dureront 9 mois. La capacit daccueil de ce nouveau btiment est de 2000 normale o lvque clbrera la messe comme la cathdrale tout le temps que la Concernant la nouvelle cathdrale, dont le cot de construction est estim entre 40 45 millions de dollars, le Cur Guy Chrispin a expliqu que la conception Aprs la lecture du bilan 2012 de Michel Soukar, je mtais dit que je nallais pas faire un bilan de plus. En relisant lensemble de mes textes de 2011 et 2012, (Rf. http://jrjean-noel.blogspot.com et Hati Marche) je me suis dit : pourquoi pas ? Alors, il me fallait trouver un titre qui rsume tout. Aprs avoir couch plusieurs titres sur le papier, jai retenu celui-ci : Dune faible croissance la route du lanne 2012 talera les faits saillants aprs larticle du mois de novembre, fait un clin au cadre thorique du bilan 2012, analysera certains lments du bilan 2012, dgagera des perspectives 2013 et dbouchera sur des recommandations aux parties prenantes du dveloppement dHati. Aprs le voyage en Europe et Cuba, le Prsident Martelly a t au Japon et le Premier Ministre au Vietnam toujours dans le souci de renforcer des les rapports dHati avec ses partenaires internationaux en termes dassistance de plus en plus rticents, il faut frapper dautres portes surtout aprs ces catastrophes naturelles en cascades. Ce nest certes pas linterprtation de lopposition qui y voit du gaspillage dargent dans une priode les 17.5 USD annoncs par La BID pour aider la rhabilitation dinfrastructures de transport affectes par Sandy et les 47 M dEuros mobiliss ces derniers mois par Allemagne en Hati travers ses ONG dont Agro Action Allemande (AAA) dans le secteur agricole et dans le secteur de lnergie (rparation Pligre). Cest la visite en Hati du Premier Ministre dAntigua et de Barbuda, Baldwin Spencer. cadre de coordination de laide externe au dveloppement (CAED), une entit du Plan Stratgique de Dveloppement dHati (PSDH) avec un Coordonnateur Hatien, qui remplace la CIRH (Commission Intrimaire pour la Reconstruction dHati). Cest la rouverture de lAroport Toussaint Louverture rhabilit. Cest le sjour mme trop court de Murielle Leconte en Hati, toujours malade mais quel courage Cest la Gold Cup aux USA en 2013 en se classant 3 e au Championnat de la Carabe et 39 e mondiale au classement de la FIFA. Cest linauguration de lHtel 5 toiles Royal Oasis. Cest la pose de la premire pierre de lHtel 4 toile Marriott Turgeau sous financement du Groupe Digicel. Cest lannonce de la compensation lectronique des chques, ce qui fera tomber de 10 jours (chques de province) et de 5 jours (chques Capitale) 2 jours partir de Janvier 2013, selon le Gouverneur de la Banque Centrale (BRH). Cest le dpart de lAmbassadeur National de Grand Croix par Hati. Cest laccord trouv entre le Parlement et lExcutif pour la mise en place dun autre CEP provisoire (Collge Transitoire). Cest laffaire de prsum viol, Prsident du CEP, sur Mlle Danile Bernadin, son assistante (un mois dactualit). Cest aussi malheureusement laugmentation de linscurit malgr les efforts de la Police Nationale dHati. La manifestation du 16 Dcembre 2012 de la FANMI LAVALAS a t maille de violences, en dpit de la dmarcation tardive des responsables du Parti par rapport ces violences. Cest lannonce manque de la fin du monde (21/12/2012) ; Dieu merci, notre plante est dbut du mois de Dcembre 2012, latelier sur la politique lgislative auquel jai eu la chance de participer et qui va, entre autres, me servir de cadre danalyse pour cet article. Au cours de ce sminaire organis par le Ministre dlgu charg des relations avec le Parlement lHtel Montana, 5 et 6 Dcembre 2012, jai beaucoup appris, en particulier que toutes les politiques publiques sectorielles et la politique lgislative dcoulent de la politique gnrale du Premier Ministre. Jai donc ajout cette approche aux diverses lapproche participative, lapproche bassin Versant, lapproche territoriale, lapproche hexagonale dveloppe par la FONHDLAC avec ses 6 axes (i) humain, (ii) social et culturel, (iii) environnemental, (iv) infrastructurel, (v) conomique et et ses 36 lments de croisement pour aboutir au dveloppement intgral : (http://jrjean-noel.blogspot.com/2008/05/ lapproche-hexagonale.html ). Ce dernier cadre engloberait parfaitement les 5 E du programme gouvernemental du Prsident Martelly. Et le Groupe auquel jappartiens, la FONHDILAC, a propos en avril 2011 dorientation pour la refondation de lEtat dHati selon une vision hatienne (http://jrjean-noel.blogspot.com/2011/08/ document-dorientation-pour-la.html ). Pour tre honnte, certains lments de ce document dorientation ont t pris en compte dans les noncs de politique gnrale des deux Premiers Ministres (MM. Conille et Lamothe) du Prsident Martelly en Octobre 2011 et Avril 2012 (http://jrjeannoel.blogspot.com/2011/10/haiti-politiquegenerale-du-dr-conille.html ). Essayons maintenant danalyser le bilan 2012. et perspectives 2013 : ( / p. 14) architecturale (prime Miami et remporte Hati en Marche Port-au-Prince th Printed by

PAGE 3

Page 3 LACTUALITE EN MARCHE www.radiomelodiehaiti.com sur Le Service amricain dimmigration a annonc ce jeudi une extension de la priode denregistrement pour le renouvellement du statut de rsidence temporaire (ou TPS) pour les nationaux hatiens. Cette extension prolongera le TPS pour 18 mois supplmentaires. Laurent S. Lamothe lors de la crmonie de pose de premire pierre de ce nouveau btiment jeudi en prsence des Prsidents du Snat et de la chambre des dputs, respectivement Dieuseul Simon Desras et Levaillant Louis Jeune, ainsi que du Directeur excutif de lUnit de Construction de Logements et de Btiments Publics (UCLBP. technique du nouveau Palais lgislatif, celui-ci comprendra une surface totale de 3600 mtres carrs. Le projet se compose Comme chaque anne pareille poque, la UNIBANK vient dposer aux pieds de ses clients en particulier et de tous les hatiens en gnral, ses vux de Bonheur, de Sant et de Prosprit. Nous venons aussi les remercier de la confiance quils nous ont donne depuis notre fondation il y a vingt ans et nous promettons que notre gestion sera toujours saine, prudente et transparente. A nos centaines de milliers de clients et ceux qui ne le sont pas encore, nous renouvelons notre invitation : FAISONS ROUTE ENSEMBLE www.unibankhaiti.com M eill e urs V ux2 0 1 3UB01_CRF_12121901_11239-11 Un enfant de 8 ans enlev le 25 dcembre dernier dans la ville des Cayes (Sud) a t retrouv mort deux jours aprs avec des traces de tortures sur le corps. Michelet Nerva g de 8 ans a t enlev par des inconnus qui lont squestr pendant deux jours dans un lieu secret du quartier populaire de lArsenal. Les kidnappeurs qui avaient contact les parents rclamaient 150.000 dollars pour relcher le (les yeux crevs et les bras attachs derrire le dos), ont tmoign des responsables de la police et de la justice. Une trentaine de personnes ont t interpelles par la police, avons-nous appris tandis quun des suspects a t lynch par une foule en colre. HPN enfant tortur et excut le 30 novembre 2012 est prolonge jusquau 29 janvier 2013. Le Service amricain dimmigration acceptera les applications jusqu cette date : 29 janvier 2013. Ladministration Obama avait pris la dcision daccord le statut de rsidence temporaire ou TPS aux Hatiens au lendemain du sisme dvastateur du 12 janvier 2010. Le dput Levaillant Louis Jeune a fait comprendre vraiment le symbole de la renaissance de notre pays aprs la terrible catastrophe du 12 janvier 2010. un lment de linfrastructure majestueuse et sublime du rve hatien. Elle reprsente une plate-forme de valeurs, Le nouveau Palais lgislatif sera construit au mme endroit que lancien qui a t dtruit lors du sisme du 12 Internationale (FMI) hauteur de 35 millions de dollars. de 2 btiments intgrs mais distincts: le btiment 6 niveaux avec une capacit de 40 voitures par niveau, incluant galement 2 ascenseurs et un escalier durgence. Le btiment principal quant lui comprendra 2 composantes majeures dont lune horizontale qui reprsente la base et lautre verticale, la tour. La base contient les 4 premiers niveaux o seront logs un parking pour 94 vhicules, 3 grandes salles de sance pour les 2 chambres et lAssemble Nationale, la bibliothque du Parlement, les salles de presse et plusieurs salles de runion pour les diffrentes commissions du Parlement, etc. La tour compte 9 niveaux, 4 ascenseurs principaux, 1 monte-charge et des escaliers de secours. Elle accueillera aussi les bureaux pour chacun des 30 snateurs et 99 dputs ainsi que leur secrtariat, salle dattente, salle de runions, espaces Le Premier Ministre Lamothe se dit incapable de cacher la fiert que va apporter ce btiment au peuple hatien, qui va non seulement montrer une vision de modernit mais aussi qui va honorer la mmoire et lhritage des parlementaires dcds lors du sisme du 12 janvier 2010. Elections : Protocole daccord trouv p.1 Annes rose et blanc, annes noires p.1 Dune faible croissance la route du dveloppement ( ?) p.2 Le Dpartement dEtat met en garde Campagne internationale contre voyages en Hati p.1 et p.7 Etat de droit Etat sans droit p.1 Kidnappeurs arrts, victime plusieurs fois viole p.2 Cayes : enfant kidnapp, tortur et excut p.3 Pcheurs hatiens arrts par la marine dominicaine p.2 Paul Farmer conseiller dans la lutte contre le cholera en Hati p.2 5.000 personnes assistent au show Martelly Iglesias p.2 TPS : Prolongation de la date de r-enregistrement p.3 Bilan p.12 Ractions Edito Routes dHati p.12 Faux jetons p. 13 F la reverans p.15 Licencie pour tre trop jolie p.13

PAGE 4

Page 4 UNE ANALYSE ( / p. 7) ( / p. 7) 2012 2013 Par contre en Hati notre prsident va pousser la chansonnette avec un prince du showbiz. Vous chantiez ma bonne commre, eh bien dansez maintenant. En effet pour tout un chacun lanne 2013 sera proprement horribilis, plus terrible quaucune autre. de rflexion () et dhumilit, moins darrogance, mwen () f mwen konfyans pou la vi ka chanje). Mais voil sans rien dire de ce quon a lintention (et surtout les moyens) de faire pour que les choses puissent ( ( amuser la galerie, le prsident-musicien Michel Joseph Martelly ayant expliqu ds son investiture-entre en scne en mai 2011 que faute de lui pardonner ces peccadilles il ne pourra accomplir les efforts promis. Aujourdhui quon est lheure des bilans, o en sont sont des trouvailles comme la cration dun hot line invitant les Hatiens dnoncer les actes de corruption parvenus leur connaissance. Bref on invite le peuple la dlation. Limmoralit pour la moralit. Autrement dit librant les responsables publics de leur responsabilit. Hati reste en effet un laboratoire pour toutes sortes dexpriences Alors quen mme temps un prsident amricain budgtaire selon quoi si le budget propos par le gouvernement et qui propose un relvement des taxes pour les plus riches nest pas vot cause des objections rpublicaines cette dernire disposition, le pays entrera dans une forme brutale daustrit revenus pour lanne. Tandis quen France ladministration Hollande se trouve dans une situation similaire, le Conseil constitutionnel censurant comme illgale la taxation 75% des plus hauts revenus (plus d million deuros par an) (ex. palais lgislatif) dont nous ne verrons peut-tre jamais internationale un moment o celle-ci nous prie de comprendre quelle nen peut plus, quelle nexiste plus (FMI re-dixit), quil est temps de nous rveiller lors de la confrence de presse du vendredi 28 dcembre dlivre cte cte par le prsident et son premier ministre, Mr. Laurent Salvador Lamothe, ne trompe personne. Selon une expression bien connue : le ver est dans le fruit. Le mme maquillage dploy pour les vux de Lors du spectacle Martelly Iglesias dont les rentres sont destines la fondation Rose et Blanc gre par la Premire dame Sophia Martelly (photo EFE) lesdits efforts ? Le gouvernement copant dun zro barr de la part de ses valuateurs internationaux donc politiquement neutres. Selon le Fonds montaire international, le pas t atteint mais a chut 2.5 3 %, ce qui compar au taux correspondant de croissance de la population quivaut une dcroissance. Les autres indicateurs restent plus que jamais galement au rouge. Que ce soit les efforts pour attirer les investissements extrieurs (Doing business) ou la lutte contre la corruption (Transparency), Hati toujours bon dernier ou presque. Mais comme cest un pouvoir qui se proclame cor et cris pro-business, qui est prt ouvrir le pays aux capitaux trangers sans le moindre mnagement pour les intrts locaux, alors on lui trouve des expdients. Ce sont les coups de chapeau des grandes ambassades (USA, France) pour essayer dattnuer le choc des mauvaises notes assenes par les institutions internationales. Ce changer ? Cest l o le bt blesse. Toujours la propagande plate, sans contenu. Des vessies pour des lanternes. Na-t-on pas dj tout fait et le rsultat est l : une conomie pas seulement en dcroissance mais embraye pour moins zro (FMI dixit). Que sait-on dautre sinon taxer les locaux toujours et toujours tandis que les capitaux extrieurs continuent nous bouder. Cest la seule politique que connaisse ladministration hatienne. Aucun effort pour aider (effectivement) les petites et moyennes entreprises qui restent malgr tout les plus grands crateurs demplois. Et dont lanne 2013 devrait par consquent sonner le glas. Les gouvernants hatiens prfrant chouchouter les quasi-monopoles. Elmentaire, les PME ne peuvent payer de pots de vin. Voire daussi gros. Ah oui, senorgueillir pour des poses de premire pierre ddifices grandioses rendre en Hati, rappelant quau moins 2 citoyens amricains ont t victimes de crimes violents, assassinats et enlvements, au cours de lanne 2012, principalement dans la zone mtropolitaine de Port-au-Prince. Personne nest labri des enlvements, indpendamment de sa profession, sa nationalit, sa race, son sexe ou son ge, souligne le communiqu du Dpartement dEtat. Des voyageurs arrivant Port-au-Prince sur des vols en provenance des Etats Unis ont t attaqus et dpouills peu aprs avoir quitt laroport international Toussaint Louverture. Le Dpartement dEtat fait en outre remarquer que les responsables hatiens ont une capacit limite dissuader ou enquter sur de tels actes de violence ou poursuivre leurs auteurs. Le directeur gnral de la Police Nationale, Godson Orlus, a rcemment indiqu que les forces de lordre ont rcemment rcupr, lors dune opration, des bagages de voyage qui ont t vols ds leur arrive en Hati. Il a cependant fait aussi savoir que le groupe de bandits arms qui opraient dans les parages de laroport Toussaint Louverture, a t neutralis. dinscurit et des mauvaises conditions dintervention durgence dans le pays. Dans un avertissement publi dimanche, le Ministre amricain des Affaires trangres a lanc une mise en garde aux citoyens amricains sur les risques quils encourent se Lavertisessement aux voyageurs du Dpartement dEtat amricain, qui remplace celui mis le 18 Juin dernier, indique galement que, tandis que des milliers dAmricains continuent se rendre en Hati chaque anne, le pays dispose dun faible rseau de secours et fait face de srieux problmes dinfrastructures. La capacit de raction des autorits en cas durgence est limite, voire inexistante dans certaines zones, note encore le Dpartement dEtat, rappelant que lambassade amricaine en Hati a limit les dplacements de son personnel dans les zones en dehors de Port-au-Prince. Le Dpartement dEtat note galement que lpidmie de cholra continue de faire des dgts dans plusieurs rgions du pays. Le virus qui a t introduit dans le pays en 2010 par des casques bleus npalais de la mission de maintien de la paix onusienne (Minustah), selon de nombreux experts internationaux, a fait en deux annes plus de 7.000 morts. Le Prsident Martelly dcerne lAmbassadeur de France sortant Didier Lebret lOrdre National Grand Croix Plaque Argent

PAGE 5

Page 5 DE LACTUALITE ( pays. Mais tel nest pas du tout le cas. Tout comme ce sont les ralisations de ltranger dans notre pays qui servent aujourdhui nos pouvoirs en place pour se gargariser comme tant leurs succs personnels (parc industriel de Caracol, lEtat la majorit dans lorganisme en charge des prochaines lections. Et les mmes sont toujours en place. Voil donc lEtat de droit dont se vantent les protecteurs de notre actuel gouvernement. Mr Clifford Brandt, rejeton dune des plus grandes combien de temps Trop de gros intrts en jeu. universit de Limonade, plan pour un nouveau palais lgislatif etc), contrairement lpoque de la construction, par exemple, du barrage de Pligre o, comme dit le crole, cest la propre graisse du cochon qui servait apprter le cochon, mais aujourdhui tout projet local pour tre homologu par nos indispensables tuteurs doit pouser troitement un processus bien intgr de contrle total aussi bien conomiquement que politiquement dun autre Etat (sans en assumer le passif social et humain, une sorte doccupation trangre par dfaut), de la vides de leur sens. Ainsi du terme Etat de droit. Lun des points forts pour juger ladministration du prsident Michel Martelly cest lEtat de droit. Il existe mme un haut fonctionnaire international Michel Forst. Sassurer que les responsables gouvernementaux hatiens continuent davancer dans ce dossier vital : la mise en place de lEtat de droit (un sine qua non puisque le reproche en fut fait aux gouvernements prcdents, y compris celui du prsident Ren Prval, par contre non au gouvernement du premier ministre Grard Latortue, parachut par Washington, sous le prtexte que ctait un gouvernement provisoire). Mais en quoi est-il vritablement question de droit ? Et les droits de qui ? Lorsque Emile Zola prenait la dfense du capitaine Dreyfus, les choses taient videntes. Mme quand la dictature de Baby Doc entreprit le jugement de laffaire des timbres o comparut un ministre du gouvernement, ctait aussi sous la pression des bailleurs. Mais aujourdhui lorsque ces derniers numrent les bons points de lactuel gouvernement, on nous dit la nomination de la totalit des membres de la Cour de Cassation et la cration du CSPJ (conseil suprieur du pouvoir judiciaire). Mon Dieu, cela nous fait une belle jambe En effet, une Cour de Cassation dont les membres en question, y compris son actuel prsident, ont t nomms, en croire le Parlement, de manire frauduleuse, sans respect conseillers lectoraux sans le vote la majorit mais en complicit avec le palais national pour garantir au chef de Pendant ce temps les vrais justiciables sont laisss dans loubli total. On stait tromp. Le mot droit na donc plus le mme sens dans le systme mis en place aujourdhui pour nous. danne, en dehors des centaines dautres pas moins de 800 assassinats pour lanne 2012, selon le Rseau national de dfense des droits humains (RNDDH), dont peine 1 pour cent sinon moins ont abouti devant un tribunal deux dossiers emblmatiques marqueront jusqu prsent lre Martelly, cest laffaire Brandt et lassassinat le 12 juin 2011 du directeur gnral de la Banque nationale de crdit (BNC), Guiteau Toussaint. Or ni lun ni lautre ne semble aller nulle part. Pas plus que les 800 cas dassassinat relevs par le RNDDH. De quel Etat de droit sagit-il alors sinon plutt dun Etat sans droit Lmotion souleve par lassassinat du patron de la BNC na pas dur plus de deux ou trois semaines, sauf pour ses parents et ses proches. Rapidement il tait vident que le meurtre ne sera pas vritablement investigu. Dans une tradition bien de chez nous. Et que cela drangerait trop de gens. Trop dintrts puissants. Arrestation puis liquidation dun prsum tmoin ou responsable (on na jamais su quoi) au commissariat de police de Ptionville, banlieue aise de la capitale hatienne. Suivies dun cafouillage au plus haut niveau de la Police nationale. Entre le directeur gnral et linspecteur gnral. Puis plus un mot. Oubli total. Egalement de la part de lexpert de lONU pour les droits humains en Hati Le dossier plus rcent de lhomme daffaires Clifford Brandt actuellement dtenu sous laccusation de diriger un rseau de kidnappeurs spcialis dans lenlvement de darrestations dont plusieurs membres de la police nationale, rglements de compte rsultant dans lassassinat spectaculaire au moins dun membre de cette institution, accusations tort et travers, y compris tentatives (!!!) dy compromettre jusqu la famille du prsident de la rpublique Puis le tout retombe comme un souffl, aussi subitement que cela avait commenc. La montagne encore une fois accouche dune souris. Mais ce nest pas tout. Cette dmission, cette absence totale dun vritable Etat de droit nest bien entendu pas sans consquences. Dans le cas de lassassinat du directeur gnral de la BNC, Guiteau Toussaint, ce sont ses tueurs qui hantent toujours la ville. Au service du plus offrant. Quant aux kidnappeurs ils ont dj entrepris de nous persuader que larrestation de Clifford Brandt na rien chang. Dernire heure : un enfant kidnapp aux Cayes (troisime ville du pays), tortur et dont le corps est abandonn les yeux crevs et les mains attaches au dos. Le message ne saurait tre plus clair. Apre nou se nou. Pendant que nos dirigeants et leurs tuteurs nen ont cure. LEtat de droit Etat sans droit restant leur seul succs vendable de ces dernires annes Hati en Marche, 26 Dcembre 2012 Arrestation du prsum chef kidnappeur Clifford Brandt Carte de conseiller du palais national appartenant Clifford Brandt mais rejete comme fausse par le gouvernement hatien

PAGE 6

Page 6 POLITIQUE ELECTIONS Protocole daccord sign au nom du Parlement par le snateur des Nippes, Jean William Jeanty Et pour lExcutif par le conseiller prsidentiel Me Gregory Mayard-Paul ( devant grer les prochaines lections (tiers du Snat et les communales) na soulev que peu de ractions. Comme si le sentiment gnral tait un wait and see, attendons voir si cela va marcher. Ces lections sont dj en retard de plus dune anne. purement politicienne. Faire passer le temps en esprant que sa propre position samliore. Y compris dans le camp du pouvoir qui tarde mettre en place son propre parti politique. Mais linternational (dans les coulisses) manifeste son impatience. Protocole daccord. Voici ce que nous lisons sur le site de Hati en Marche en date du lundi 24 dcembre : Un accord trouv entre lExcutif hatien et le Parlement autour de la formation de lorganisme devant prendre en charge les prochaines lections (snatoriales partielles et municipales-communales-locales). Aprs une crise de plusieurs mois, les ngociateurs reprsente par la plateforme Religions pour la Paix, ont abouti aux conclusions suivantes : le nouvel organisme suprieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) et qui refusent de cder la place aux trois nouveaux choix du CSPJ entrins cette fois par la majorit des membres de linstitution. Cette question sera traite dans le cadre dune dmarche consensuelle comprenant lExcutif, le Lgislatif, le CSPJ et toujours avec laide de la plateforme Religions pour la Paix. Enfin, un point qui ne figure pas dans laccord FM, 26 dcembre) : le pouvoir Lgislatif a demand aux organisations de la socit civile organise de procder une Et cest ce dernier qui dtient le nerf de la guerre : le cordon de la bourse. Dans une conomie actuellement en totale anmie. Les rares ractions ngatives viennent de ceux quil faut bien appeler les irrductibles. Cest le petit groupe des quelque snateurs qui sopposent tout ce qui inclut lactuel chef de lEtat, Michel Joseph Martelly. Un groupe dont le nombre ne se compte mme pas sur les doigts dune main. Idem du ct des dputs o les critiques sont mises par la minorit avec sa tte lactuel prsident de la chambre basse, le dput Levaillant Louis Jeune (Inite). Le fait est que laccord trouv au bout dune crise de plusieurs mois a lapprobation de 17 snateurs sur les 20 que compte aujourdhui la chambre haute et que le pouvoir Martelly-Lamothe (Laurent Salvador Lamothe, lactuel chef du gouvernement) est appuy par une forte majorit des dputs. Quant la classe politique, elle a mis peu de commentaires, adoptant en cela lattitude gnrale. Sinon quelques ngations par principe. Les ternels Niet comme on disait autrefois des responsables sovitiques qui devaient sopposer en tout point et en tout lieu tout ce On se souvient que les mmes avaient le mme comportement lorsque le prsident Ren Prval ngociait la formation du conseil lectoral qui organisera les prsidentielles de novembre 2011. Mais cela ne les empchera pas daller aux lections comme si de rien ntait. Auquel cas il faudrait toujours leur demander : Niet oui, ou Niet non ? Maintenant rappelons un peu en quoi consiste ledit lectoral sappellera Collge transitoire du Conseil lectoral permanent. Il est bti dans lesprit de la Constitution de 1987 amende qui exige un Conseil lectoral permanent mais avec une rserve : le mandat des membres du Collge transitoire lections pour laisser place automatiquement la formation du Conseil lectoral permanent. Dautre part, il est entendu que les membres du Collge transitoire ne seront pas reconduits automatiquement dans le Conseil lectoral permanent. Les trois pouvoirs recommenceront le processus de nomination de leurs reprsentants. par le cas particulier de Me Josu Pierre-Louis, le reprsentant de lExcutif qui est accus dans une affaire de viol. Le Parlement a manifest son dsaccord avec sa prsence dans lorganisme lectoral mais on a dcid de laisser lExcutif trouver lui-mme comment vacuer la question. Quoi quil en soit les snateurs sont catgoriques ce sujet, selon une interview accorde la radio Mlodie FM, Port-au-Prince, par le snateur Jocelerme Privert (26 dcembre) : il y a diffrentes raisons qui militent pour que soit cart lex-ministre de la justice Josu Pierre-Louis de lorganisme lectoral. Pour commencer il na pas le quitus lgal (dcharge de sa fonction de ministre) exigible pour occuper une autre haute fonction administrative. Ensuite il y a le cas des trois premiers reprsentants nomms, mais en dehors des formes lgales, par le Conseil slection qui doit aboutir au choix des trois personnalits qui le reprsenteront au Collge transitoire. Voil les conclusions qui ont t annonces le lundi 24 dcembre, veille de Nol, par les deux parties : lExcutif et le Parlement et qui permettent daugurer de la tenue prochaine des lections dj en retard dune anne. Mais tout nest pas dit. Loin de l. La course dobstacles nest en rien termine. Trop dpend encore de la discrtion des trois pouvoirs (Excutif, Lgislatif et Judiciaire). Rien ne garantit que les 17 snateurs qui ont approuv ledit Protocole daccord conserveront leur belle harmonie lorsque confronts aux intrts de leur groupe politique rciproque et aux ralits de leur dpartement et circonscription. Mais linquitude vient surtout du ct de lExcutif dont beaucoup de faits signalent quil traverse un champ dinstabilit. En un mot le prsident Martelly aura dcider ds le dbut de lanne sil conserve son premier ministre, Mr Laurent Lamothe, ou sil doit cder la cabale apparue au sein de ses plus proches qui le pousse le renvoyer. Lamothe est arriv se faire des appuis au sein du Parlement sa politique gouvernementale. Un dpart du premier ministre non seulement retardera lorganisation proprement dite des lections, mais peut remettre en question mathmatiquement le support des parlementaires au Protocole daccord annonc le 24 dcembre 2012. Hati en Marche, 28 Dcembre 2012 Un commentaire mis en ligne sur Yahoo!Voyages prsentant Hati comme un pays o il ne reste plus un arbre debout, a dclench un tsunami de ractions dinternautes offusqus de cette prsentation juge dgradante et fausse. Le moteur de recherche qui prsente 12 choses inimaginables sur 12 pays montre avec photo lappui que le ct hatien de la frontire avec la Rpublique dominicaine tait dsertique. Hati : le pays sans arbre. Hati a subi beaucoup de tremblements de terre et douragans. Ses habitants ont logiquement puis dans les rserves naturelles pour les matires quasiment plus un arbre debout. Cest tellement vrai, que lon peut dessiner sa frontire avec celle de la Rpublique Dominicaine. Frontire justement symbolise par la fort du pays voisin., crit le site. Faux!, rtorque Benjamin qui se prsente comme un Hatien. Vous ne pouvez pas juger par une photo ou un clich, dit-il invitant le rdacteur de Yahoo visiter Jacmel, le Cap-Hatien ou Jrmie. Mon paradis est bois, conclut linternaute. Rgis va dans le mme sens: Je suis dsole, mais cest tout ce quil y a de plus faux... se rfrant au commentaire mis en ligne sur Yahoo. Il reste encore beaucoup darbres sur mon le.. Peut-tre dans quelques zones arides, il ny en a pas, mais certaines zones sont encore trs vertes et mme luxuriantes... Une Hatienne visiblement offusque du commentaire de Yahoo crit: Oui ils montent des ONG pour nous piller. Ce quils ont fait au temps de la colonisation ne leur a pas de dnigrement contre Hati, un article qui fera tort limage du pays. Franchement... Je ne vois pas pourquoi les gens se sentent obligs dcrire sur Haiti ... surtout pour dire des choses fausses et dsobligeantes. Le pays sans arbres???!!! En plus sur Yahoo Voyage. De quoi dcourager tout touriste dy aller... Haiti est comme une femme terre sur laquelle tout le monde tape pour sassurer quelle ne se relvera jamais. Les ractions sont nombreuses suite ce commentaire de Yahoo!voyages dcrivant Hati comme un pays quasiment dsertique compar son voisin la Rpublique dominicaine. Il est vrai que le pays a une faible couverture forestire, 2% selon des experts, mais il y a une belle couverture vgtale dans plusieurs rgions du pays (HPN) N. B. Il est vrai aussi quune succession dhtels de grande classe sont en train de souvrir en Hati (Royal Oasis, Marriot, Best Western, El Rancho etc) ce qui augure dun retour ventuel dHati sur le march touristique et des voyages. Il faut sattendre ce genre de ractions. Mme quand les responsables hatiens ngligent les mdias locaux et leurs sites internationaux eux aussi ouverts sur le monde entier pour se lancer dans une sorte de presse de pacotille soi-disant appele people. Rich people, poor people!

PAGE 7

Page 7 POLITIQUE ELECTIONS Mgr Pierre-Andr Dumas, prsident de la plateforme Religions pour la Paix qui a facilit les ngociations ( Judiciaire au pouvoir Excutif dsignant ses reprsentants au Conseil Electoral Permanent; Vu larrt en date du 15 aot 2012 relatif la nomination de six (6) des neuf (9) membres du Conseil Electoral Permanent ; Vu le message du Prsident de la Rpublique convoquant le Parlement en Session extraordinaire ; Vu le procs-verbal de sance du neuf (9) octobre 2012 transmis par le Conseil Suprieur du Pouvoir Judiciaire dlections libres et crdibles est un attribut de souverainet et quil importe de mobiliser toutes les ressources Considrant que la lgitimit des lus dpend grandement de la crdibilit des lections et quil convient davoir la participation active de tous les secteurs organiss de la socit ; De lensemble de ces discussions, sous lgide de la Plateforme de facilitateur, il a t dcid ce qui suit : trois (3) par le Pouvoir Excutif et trois (3) par le Conseil Suprieur du Pouvoir Judiciaire. Article 3Le mandat du Collge Transitoire du Conseil Article 4Dans le cadre de cet accord, le Pouvoir Excutif, si les circonstances lexigent, pourra obtenir le retrait dun ou de la totalit de ses reprsentants dj dsigns et installs au Conseil Electoral Permanent. Article 5La Plateforme Religions pour la Paix Hati conduira, tant au pouvoir Lgislatif quau pouvoir Excutif dsignant de nouveaux membres au sein du Conseil Electoral Permanent; Vu les diffrentes rencontres tenues entre de permettre la ralisation des prochaines lections ; Considrant quau menu de la convocation du Parlement lextraordinaire est inscrite la dsignation des trois membres du Pouvoir Lgislatif appels complter le CEP ; Considrant que le Parlement, avec le Snat de la Rpublique amput dun tiers de ses membres, se trouve pour linstant dans limpossibilit matrielle de dsigner ses trois (3) membres pour la formation du Conseil Electoral Permanent tel que prvu larticle 192 de la Constitution amende ; Considrant les confusions souleves par la transmission des deux procs-verbaux du Conseil Suprieur du Pouvoir Judiciaire dsignant de diffrents reprsentants au sein du Conseil Electoral Permanent; Considrant lobligation constitutionnelle du Chef de lEtat de veiller au bon avec le concours des Pouvoirs Excutif et Lgislatif, les pourparlers ncessaires devant permettre au Conseil Suprieur du Pouvoir Judiciaire de rsoudre le problme li la dsignation de ses reprsentants au sein de linstitution lectorale. Article 6Le Pouvoir Lgislatif sengage, une fois laccord sign, tenir lAssemble Nationale extraordinaire reste pendante, aux ses reprsentants au Collge Transitoire selon la procdure adopte par le Parlement. Article 7Il sera maintenu entre les parties un dialogue permanent en vue de sassurer du suivi dudit protocole qui prend effet ds sa signature et engage la responsabilit des parties. Fait et sign de bonne foi ce vingtquatre (24) dcembre deux mille douze en triple original. Snateur Jean William JEANTY Snateur Jocelerme PRIVERT fonctionnement des institutions et de sassurer de lorganisation des comptitions lectorales ; Parlement de dsigner ses membres, le Pouvoir Excutif trouver une solution cette crise ; Considrant quen toute dmocratie, lorganisation Article 1Il sera form un organe charg de grer provisoirement le Conseil Electoral Permanent en vue dorganiser les prochaines lections. Article 2Sa dnomination est : Il est compos de neuf membres dont trois (3) sont dsigns par le Pouvoir Lgislatif, Dput Vikens DERILUS Dput Guerda Bellevue BENJAMIN : Me. Grgory MAYARD-PAUL Conseiller Spcial du Prsident de la Rpublique Mgr Pierre-Andr DUMAS, Coordonnateur Mes chers compatriotes, Frm ak Sm yo, Malgr un quotidien que jaurais voulu sous mon administration, moins rude, Nol 2012 est l et lesprit de Nol aussi. Malgr tout, malgr des temps moroses, Nol reste chez nous une tradition bien vivante, prsente dans le cur de chacun dentre nous, vectrice de partage, damour, dcoute, de pardon ... Temps de rflexions, Nol nous invite ces remises en question, en toute humilit. Temps de souhaits et temps de vux, Nol suscite aussi lespoir Cest justement dans cet esprit que jai voulu cette anne, voir chacune de nos maisons communales, dabord toute limportance que revtent mes yeux, les collectivits territoriales, base dune bonne administration au service de toute la population. A leur population particulirement, je voudrais exprimer mes vux, et leur faire justement promesses de lendemains meilleurs. Je my engage et je compte my ddier. Egalement vous tous chers concitoyens, vous destin ici et auxquels mon administration a des comptes rendre et des promesses respecter, je souhaite un trs Joyeux Nol. Aux plus vulnrables, surtout, a tout sila yo ke lavi a ap malmennen Sa ki malad, ki kouche lopital yo, Sa kap soufri yo, Sa ki pdi lespwa yo, Viktim sikln yo, Viktim kolera yo, Ensekirite, Lavi ch elatriye A tout sila yo ki pa manje jan yo te vle a, pmt mwen di nou, tout resp mwen gen pou nou. Nou nan k mwen, nou nan k Prezidan an. A tout sila yo ki te f e ki kontinye f administrasyon mwen an konfyans, A tout sila yo ki te konte sou mwen, ki jiska jounen jodia a f mwen konfyans, pou la vi yo chanje, map swete yo Joyeux Noel. A tout sila yo tou ki kanpe en fas mwen, se dwa yo kap kritike ak tout k yo, yo Joyeux Nwel. Pp Ayisyen, Ft Nwl la, se pou nou tout, nou tout kap patisipe nan chanjman an, chak jou pi plis. Men nou konnen mwen, Chanjman an, Lap mande lt mare ren, Lap mande plis ld, men lap mande tou plis bon ekzanp mwens awogans, plis svis, mwens chf, mwens gaspiyaj, plis sevit... Pa panse mwen pap swiv, jem louvri, mwen la, mwen sou men m, map tande son la ri a. Mwen koute konpliman, mwen tande kritik, Mwen pa pran nan manti. 2013, sa a li kl, mwen gen pou m pase menpou m pase men pi fon nan tout estrikti leta a, pou m ka rive jwen n plis mwayen. Pou lajan sikile, pou travay rive, pou lajistis blayi, sekirite tabli, prodiksyon nasyonal la vanse ... Men sitou 2013 la, w pa w fk eleksyon ft kan menm, bon jan eleksyon. Jodi a eleksyon an se pi gwo priyorite nou genyen. Nou tout, an nou mete men, pou nou sti peyi a nan la viwonn dede kap bloke konsey ki pou ganize eleksyon yo. Bagay sa a dire twp Antan ke moun responsab nou dwe chche yon konpwomi, nou dwe antann nou Cest vident Cette squence a trop dur. Pa ban mwen bon jan, ban m bon jan rezilta. Rezilta, pou peyi a vanse, pou chak grenn nan nou, kapab ane prochn, ak Gras Gran Mt la, genyen plis toujou. Pou yo w yon ti limy klere pou yo, nan ab de nwl la. Joyeux Noel vous tous! Tout pitit peyi a kap viv lt b dlo ak lt b frontye : Merry Christmas, Feliz Navidad, Kenbe fm pa lage. Sa ki kapab pa bliye, pa bliye ti js Nwl la, youn ak lt, men nan men, jan sa ft b lakay. Nwl Ayiti se bl Nwl se Nwl nan k se Nwl lespwa se Nwl verite se Nwl pataj youn ak lt se Nwl tout bon vre. Joyeux Noel! Prsident Mais en Hati une seule politique marche coup sr, vous voulez savoir : se serrer la ceinture toujours plus fort mais jusquau prochain carnaval : Dekole yon peyi kap dekole. Cest du moins ce que croit de toute vidence notre actuel prsident de la rpublique. Mais cela a aussi son prix. Dun ct une criminalit devenue folle que symbolise en e ville du pays) et dont le corps est retrouv avec les yeux crevs et les mains attaches au dos. De lautre la monte du radicalisme des manifestations anti-gouvernementales. Hati en Marche, 29 Dcembre 2012 Et comme si cela ne suffisait pas, la socit des services sur Internet Yahoo France et le Foreign and destinations au monde pour lanne 2013 invitant les touristes changer davis sils avaient prvu de visiter Hati. Yahoo Voyage dconseille ainsi les voyageurs faire dHati une de leurs destinations. Avant de prparer vos premires vacances en 2013, il vaut mieux cibler une destination qui ne comporte pas de risques pour votre scurit, averti Yahoo voyage. Se basant sur des informations fournies par le monde et est en proie la criminalit, au vol et la dlinquance. Par contre, le site place la Rpublique Dominicaine voisine parmi les destinations de rve pour 2013. Ces coups durs interviennent, alors que les autorits dans le domaine du tourisme en Hati. 40 millions de dollars devraient ainsi tre investis Jacmel dans le Sud-Est. Des projets seraient galement en cours pour dautres rgions du Sud dont Port-salut, Saint-Louis du Sud, Camp-Perrin et autres.

PAGE 8

Page 8 JOYEUSES FETES

PAGE 9

Page 9 BANQUE NATIONALE DE CREDIT

PAGE 10

Page 10 BILAN & PERSPECTIVES Mission in Hati The United Nations Stabilization Mission in Haiti (MINUSTAH) intends to personnel for daily Operation and Maintenance of all Waste Water Treatment Plants (WWTPs) installed at the various locations/camps throughout Haiti. To secure the required services, MINUSTAH will undertake a competitive bid ding exercise shortly. The selected company will be required to provide MINUSTAH with the service for a period of one year. The UN may, at its sole option, extend the term of this Agreement on the same terms and conditions for two (2) consecutive periods of not more than one (1) year each (i.e. a total contractual period of three year periods (1+1+1) depending on satisfactory performance of the Service Provider. Companies interested to participate in the tender are requested to submit their Expression of Interest (EOI-MINUSTAH-WWTP/DA) on or before January 10 th 2013 via fax or e-mail address as indicated above. The EOI must include the following information: including clients references. This request for EOI does not constitute a solicitation. MINUSTAH reserves the right in selecting the companies to participate in the bidding. Responding to this EOI does not guarantee that such company will be invited to participate in the Solicitation when issued; and the UN reserves the right to change or cancel the procurement at any time during the REOI process or the formal Solicitation process. Only those Vendors who are registered or provisionally registered or have started their registration process in UN Global Marketplace (UNGM) i.e www.ungm.org for the relevant goods, services or works, will be eligible to receive the Solicitation Documents. The UN reserves the right to send the Solicitation Documents to Vendors who were Le bilan 2012 sera analys eu gard aux politiques gnrales qui avaient prvu des taux de croissance autour de glissement annuel. Le taux dchange du dollar par rapport la gourde sest stabilis autour de 42 gourdes. Les investissements dans les secteurs primaires, secondaires et tertiaires nont pas macroconomique, Hati reste lune des meilleures conomies de la Carabe. Ce manque de performance de lconomie est li (i) une gestion de type amateurisme de la Prsidence (reconnue par le Prsident lui-mme, interview avec Alex StSurin, Radio MEGA, Mai 2012), (ii) une attitude globalement hostile du Parlement par rapport la Prsidence (iii) une vassalisation du Pouvoir Judiciaire par les deux autres pouvoirs en dpit de certains succs indniables dans la mise en place du Conseil Suprieur du Pouvoir Judiciaire (CSPG), de la nomination de lensemble des membres de la Cour de Cassation et de la tentative de mettre en place un conseil lectoral permanent selon les prescrits de la Constitution amende, (iv) une gouvernance un peu brouillonne des divers vnements sociopolitiques et naturels qui ont caractris la priode sous observation, (v) une gestion clanique du pays tant au niveau de lExcutif, du Parlement que du Pouvoir Judiciaire, et (vi) une inscurit prsente travers le pays (manifestations impromptues sur les routes nationales et dans les rues, morts dhommes, de femmes et de policiers, banditisme ). Il faut noter aussi les succs en matire dinfrastructures routires, aroportuaires (Cap, PAP. Jacmel), dirrigation (5 e de mise en place dune arme rose, manifestations de rues, alliances politiques, etc.). Il faut noter que, ds le dpart, la presse dans sa globalit navait pas accord les 100 jours de sursis au Prsident. De plus, les relations interpersonnelles avec le Premier Ministre Conille ntaient pas bonnes, les clans constitus au sein du Pouvoir Excutif (Primature, Prsidence et Premire Dame) et la mise pied du Premier Ministre Conille aprs le succs du Carnaval National aux Cayes ont ruin les espoirs dune politique). Entre temps certains membres de lancienne arme dHati accompagns de jeunes recrus ont occup des espaces publics et circul arms dans le pays. Ils se sont mme arrogs tractations prcdentes avec le Parlement ont certes permis la avec le Parlement et les autres forces politiques et qui pse trs lourd en matire de budget, la mise pied de certains ministres cls et non des moindres, ladaptation des nouveau venus, la crainte de se voir jecter de son poste, autant de signaux inquitants envoys par le Gouvernement Martelly-Lamothe (Rf. http://jrjean-noel.blogspot.com/2012/05/haiti-lheure-deverite-2-le-style.html ) Et cest seulement en mai 2012 que le de croissance de lconomie tait donc prvisible. Peut-tre pas ce point. Mais les catastrophes naturelles, la bataille de clans au sein du Pouvoir Excutif avec la victoire apparente du PM Lamothe (dernier remaniement ministriel), les manifestations de rues contre la vie chre (prtexte) et contre Martelly (ralit) sont venues mettre plus mal une conomie en manque de 2. Au cours de la priode sous tude, Hati a connu trois phnomnes naturels majeurs : la scheresse, les cyclones Isaac et Sandy. Il est noter que depuis 2004, Hati a connu une frquence plus rapproche des phnomnes naturels : Fonds Verrettes, Gonaves avec la Tempte Jeanne (3000 morts), les 4 cyclones de 2008, le tremblement de terre de 2010 et les rcents cyclones. Soient deux cyclones srieux tous les 4 ans. 2008 avec ses 4 cyclones en moins dun mois tait tout simplement exceptionnel. En 2004, la croissance conomique tait ngative, en 2005 elle tait autour de 1.5%, en 2006 autour de 1.8, en 2007 autour de 3.2%, en 2008 autour de 1.5, en 2009 autour de 2.9%, en 2010 autour de -5.1%, en 2011 autour de 5.5%, et en 2012 autour de 2.5%. 3. Remarquez que dans les annes de catastrophes, il y a toujours une rduction de la croissance de lconomie. Et quand on combine catastrophes et mfaits sociopolitiques, cela devient encore plus grave. Les deux annes les plus frappantes sont 2004 et 2010. Dans les deux cas, on a connu la chute violente du gouvernement du Prsident Aristide et le cyclone Jeanne, le tremblement de terre de 2010 et les manifestations politiques tout au long de lanne lectorale 2010. pays, en vitant, dans la mesure du possible, les querelles sans lendemain, les batailles de clans au sein du Pouvoir Excutif, du Pouvoir Lgislatif et du Pouvoir judiciaire, et les prtextes fallacieux pour envenimer les relations entre les trois (3) pouvoirs, et empcher la mise en uvre de politiques publiques (politique de chaises vides au Parlement), le vote de lois et conventions susceptibles de contribuer un meilleur fonctionnement de lappareil tatique et au dveloppement du pays. B. Par rapport la situation de 2012 dcrite de pauvret saggraverait avec une augmentation de la population (10.2 M de personnes en octobre 2012) et un taux de croissance de 2012 de lconomie autour de 2.5% du PIB, Hati est devenue beaucoup plus pauvre quauparavant. Alors que le gouvernement Conille tablait sur un taux de croissance autour de 9 10% de lconomie et revu la baisse par le Gouvernement Lamothe au cours de lexercice coul, on avait quand mme envisag lavenir avec une certaine srnit. Les catastrophes naturelles sont venues anantir nos espoirs en ramenant la croissance de lconomie un taux de 2.5% nettement infrieur aux prvisions. Il est donc capital davoir une politique conomique axe sur une forte croissance et continue sur une priode plus ou moins longue, une sorte hatien et en mme temps une politique de rduction du taux de croissance de la population. Les effets des catastrophes de le pays a du faire face une nouvelle catastrophe, Sandy, au premier mois du nouvel exercice, octobre 2012. On comprend de faire face autant de problmes sans laide et des promesses Ce qui pourrait nuire la croissance projete. Section St Marc, Savane Diane, PIA-Quinte, etc.), de mise en place de lacs collinaires (retenues collinaires Ennery, Plateau Central), du village de lespoir Savane Diane, deau potable, dlectricit, de logements sociaux, scolaires et sportives, htelires (Best Western, Royal Oasis et autres), hospitalires (Mirebalais), industrielles (le Parc Caracole), des travaux dendiguement de rivires (en terre et en gabions) et de contrle de ravines dont la plupart ont t endommags ( routes, ponts, canaux), embourbs (Irrigation et drainage) par les cyclones Isaac et Sandy. Les principales places publiques ont t dgages de leurs occupants. La production agricole, malgr un manque dinvestissement notoire, aurait connu un succs indniable sans les phnomnes naturels comme la scheresse, les cyclones Isaac et Sandy qui ont caus des pertes values le GOH de ces phnomnes a t acceptable en dpit dun internationale en gnral. Sur le plan socioculturel et conomique, les deux grands vnements populaires comme le Carnaval national en a t de mme pour le RARA, la semaine de la diaspora. Sur le plan social, de nombreuses actions ont t menes (Ti Maman Chri, ABA GRANGOU, Kati Pam Poz et autres) apparemment sans articulation, on se perd si on essaie de se remmorer lensemble de ces programmes qui semblent ne pas avoir de liens entre eux. Ils sont l soulageant une frange de la population, minime soit-elle. Cest lessentiel. Beaucoup demplois HIMO ont t crs et dautres emplois aussi tant au niveau des villes quen milieu rural pour recapitaliser les aprs le passage des cyclones et des inondations tant au niveau du secteur agricole quau niveau des secteurs des Travaux publics, de lenvironnement, du Tourisme et de lIndustrie, etc. A cot de ces actions dont la plupart ont dmarr sous les gouvernements prcdents (continuit de lEtat), certaines politiques publiques ont t mises en place et/ou renforces (MARNDR, ENERGIE, SANTE, TOURISME, EDUCATION, etc.), des tudes, des confrences ralises, des voyages effectus. Malheureusement, certains mfaits politiques, catastrophes naturelles ont conduit une forte rduction du taux croissance par rapport aux prvisions de dpart. 1. Lamateurisme politique dont a fait preuve la Prsidence sest fait sentir dans une srie de dclarations et dactions. En premier lieu, il faut noter quau dpart, le Prsident navait pas bien compris le rgime politique hatien tel que dcrit par la Constitution de 1987. Elu la chambre basse que de 3 dputs. Il fallait faire des alliances au sein du Parlement pour constituer une majorit parlementaire en vue de gouverner le Pays (Rf. http://jrjean-noel.blogspot. com/2011/04/inite-etmartelly-ou-le-changementdans.html ). Il na pas pris dactions en ce sens et a fait des dclarations maladroites qui avaient plutt antagonis les positions. Do le sort rserv ses deux premiers ministres dsign par le Parlement plus par souci de blocage, de dmonstration de forces que pour des raisons valables. Dailleurs, par la suite, le Parlement a approuv M. Conille qui navait pas un les deux premiers dsigns (5 ans de rsidence affile dans le pays). Ecarts de langage du Prsident par rapport un journaliste, amplifis outrance, arrestation dun Dput aprs une prise de gueule au Palais, mauvaise gestion de relations interpersonnelles avec un Snateur qui en a fait un opposant farouche au point de chercher par tous double nationalit, accusation ( ( / p. 11)

PAGE 11

Page 11 PUBLICITE ( En effet, le taux de croissance projet de lconomie de change autour de 42 HTG pour 1 USD dans le cadre dun budget annuel de plus de 3.25 Mrds dUSD dont 31% de Les principaux conomique (53% du total du budget) avec notamment des investissements de lordre de 18.2 milliards pour les infrastructures de transport, 2.3 milliards pour leau, 4.2 milliards pour lnergie, et le secteur social (25% du total du budget) dont des investissements de 12.3 milliards pour lducation et de 9.5 milliards pour la sant. Le dveloppement territorial disposera dun programme dinvestissement de 12.9 milliards ( Rf. Communiqu de Presse du MEF, Dpt Loi de Finance 2012-2013 au Parlement. 29 Juin 2012). Cest beaucoup plus raliste, selon certains observateurs, de projeter des taux de croissance proches de ceux quon a dj atteints. Les politiques publiques prvues au niveau du secteur agricole, le principal pilier de la croissance, sarticulent autour dun programme triennal 2012-2015 de relance de 62 Mrds de Gourdes (1.5 Mrds USD) sur les 3 prochaines annes (500 M USD/an suprieurs 10% du Budget National mais non inscrits tel quel dans le budget de cet exercice 2012-2013). Sans entrer dans une analyse exhaustive des autres secteurs contribuant la croissance de lconomie, les secteurs de la construction et autres secteurs (Tourisme, industries, nergie, ducation) dans cette phase de dveloppement devraient substantiellement contribuer cette croissance projete. Une bonne politique de population (non prvue (?) et mettre en place) articule une politique de scurit plus constante (contrle des moindres parcelles du territoire national) et surtout une politique environnementale dans le cadre de la dclaration par le gouvernement en accord avec lopposition et autres parties prenantes dun tat durgence environnementale devrait renforcer davantage la croissance de lconomie (rf. http://jrjean-noel.blogspot. com/2012/11/haiti-les-trois-piliers-du.html ). Il est clair que, pour mettre le pays sur les rails du de propagande quil ne faut pas confondre avec une politique de communication et des slogans sans contenus. Il faut savoir publiques soutenues par une politique lgislative et des actes administratifs, et des moyens et stratgies pour une mise en uvre du plan de dveloppement adopt. Depuis 2010, le pays dispose dun plan dveloppement transform par cette administration (en 2012) en plan stratgique de dveloppement dHati (PSDH) avec son cadre de coordination (CAED). Ce plan peut tre renforc, dans le cadre dune grande concertation nationale, par les divers plans de la socit civile hatienne y inclus ceux de la diaspora et du secteur priv. Ce plan la politique et dboucherait sur le dveloppement du pays tans Pour cela, il faudrait avant toute chose la primaut de lintrt collectif sur lintrt des clans et/ou individuels. (i) Do la ncessit dune grande concertation nationale (confrence nationale, pacte de gouvernabilit, etc.) pour se mettre daccord sur une vision dHati ou consolider celle qui existe (appropriation) dans le cadre de ce plan consensuel et des moyens mettre en uvre pour atteindre le niveau de dveloppement li cette vision notre cadre de rfrence pour le dveloppement de notre pays. (ii) La ncessit pour lExcutif (Prsidence, Primature, Premire Dame) doffrir une image dunit ne serait-ce quau niveau de la perception et de fonctionner dans politiques publiques sectorielles et politique lgislative y relative (une entente en ce sens rechercher cote que cote) ; tout changement de gouvernement, en particulier du Premier Ministre actuel, compromettrait vraiment national et non clanique ; (iii) La ncessit pour le Parlement de fonctionner dans le cadre dune politique lgislative en relation avec la politique gnrale du Premier Ministre, dexercer son pouvoir de contrle de lexcutif sans souci de blocage et sans la volont dlibre dobtenir des avantages personnels et de remplacer les collectivits territoriales dans leurs taches quotidiennes et de dveloppement ; (iv) La ncessit pour le Pouvoir Judiciaire de jouer son rle darbitre entre les deux autres pouvoirs dans les limites de la Loi et de fortement contribuer la construction de de lordre au son propre sein, liminer les poches de corruption, prendre ses distances par rapport au ministre damnagement du territoire inscrit dans des politiques de dcentralisation de lEtat et de dconcentration de ladministration publique hatienne ; (vi) La ncessit pour la socit civile de simpliquer davantage dans la gestion des affaires de lEtat en faisant les pressions ncessaires pour le respect des engagements dans le cadre de lnonc de politique gnrale du Premier Ministre, des politiques publiques et de la politique lgislative y affrentes. (vii) La ncessit pour la communaut internationale daccompagner le Gouvernement Hatien (GOH) dans le cadre de la vision du Prsident, de la politique gnrale ncessaire la mise en uvre des politiques publiques sectorielles et de la politique lgislative y relatives. la situation de 2013 ne sannonce pas rose. On peut la changer. Nous savons quoi faire pour la changer. Par exemple, pour viter une chert de la vie le programme durgence post Sandy durant la saison sche (4 Mrds HTG), le programme triennal de relance agricole (62 avant mars 2013 pour viter des meutes de la faim au cours de la priode comprise entre janvier et juin 2013. On espre que les voyages au Japon et au Vietnam des hauts responsables de lEtat ont t faits dans cet esprit. Sur un plan plus macro, il nous faudra bien grer (i) la situation politique (lections 2013, entente politique, partis politiques), (ii) la situation conomique (campagnes agricoles 2013, investissements dans les infrastructures, tourisme, saison cyclonique etc.) et (iii) la situation sociale (scurit, lves, tudiants, groupes de pression, sant, ducation, loisir, etc.). Ainsi, bonne gestion socio-conomique et politique + bonne gestion des catastrophes naturelles = Augmentation de la croissance conomique et bonne rpartition de ses retombes. Jean Robert Jean-Nol de la justice, et sriger contre vents et mares en un vrai pouvoir dEtat comme les deux autres pouvoirs ; (v) La ncessit pour les collectivits territoriales (CT) de prendre en charge les urgences, le relvement et le dveloppement de leurs communauts respectives dans le cadre de plans communaux et de plans de sections

PAGE 12

Page 12 LIBRE PENSER un luxe la porte dune faible minorit. Le nombre de parents pouvant offrir leurs enfants est, il y en a (et ils sont beaucoup) qui peuvent avoir ampoule lectrique. Le nombre de familles ou dindividus pouvoir se payer o Donc, le nombre de mdecins pouvant vivre du fruit de leur travail se rduit de plus en plus. (Un pourcentage de plus en plus lev de la population hatienne commence ne pas pouvoir payer une rentre dans une dynamique cruelle, perverse systme sanitaire permettant la dmocratisation des soins de sant, une assistance sanitaire de qualit ainsi que laccs pour tous aux soins de base.) senfouir de plus en plus dans loubli le plus profond) a t le coup de qui a le plus souffert dans ce pays ces dernires annes, la acteurs de la construction du pays, les grands perdants du 12 janvier. Dans tous les sens. Cette dgradation des conditions de vie, cette crise multiforme et multidimensionnelle qui svit dans le pays, bien avant celle des pays riches, a provoqu la pauvret de plus des deux tiers de la population hatienne, une pauvret qui saggrave et qui se manifestant surtout dans la classe moyenne provoque un effet de ralimentation dangereuse. La dgradation continuera et peut arriver la droute sociale. Sauf, si nous faisons autre chose que ce que nous avons toujours fait. Nous ne voulons ni migrer ni participer la destruction du pays. Voil donc ce que je souhaitais la socit hatienne au dbut de lanne 2012. Maintenant, au dbut de cette anne je vous propose, chres amies lectrices et chers amis lecteurs, de revisiter les chroniques de 2012 travers les titres publis au long de lanne, du dernier au premier : Mois de Dcembre : Fin de Cycle; Comptences; Ruptures; Cage aux Singes. Mois de Novembre : Habitudes; Espoir; Pauvrets. Mois de Septembre : Boukisme; Symboles; Issues; Colre. Mois dAot : Trou; Dchets; Carnaval; Indcence. Mois de Juillet : Take Off; Traverse; Perceptions; Exceptionnalit. Frustrations Citoyennes. Mois de Mai : Perturbations; Implosion; Complicit Citoyenne. Mois dAvril : Transvolution; Absurde Draison; Proccupations; Ngociation. Mois de Mars : Temps, Eau, nergie ; Inquitude ; Dnuement ; Dresponsabilisation ; Alllophagie Politique. Mois de Fvrier : Caducit ; Rires et Pleurs ; Les Points sur les i ; Images. Mois de Janvier : Inlgance ; Imprvisibilit ; Obligations ; chang, je reprends mes mmes souhaits de lanne dernire. Et, tous ceux et toutes celles qui : Croient Aimer Hati Disent Aimer Hati Veulent Aimer Hati Aiment Utiliser Hati Nont dautre choix quAimer Hati Ne Font quAbuser dHati. je vous souhaite, avec laide du Grand Architecte de lUnivers, autre chose que de le voir grandir et se transformer. Tous et Toutes, Ensemble, nous serons plus Forts Seuls, nous sommes Faibles Et nous faisons dHati le Oscar Germain germanor2005@yahoo.fr Janvier 2013 Nous avons os tre libres, osons ltre par nousmmes et pour nous-mmes ; imitons lenfant qui grandit : son propre poids brise la lisire qui lui devient inutile et lentrave dans sa marche. Quel peuple a combattu pour nous? Quel peuple voudrait recueillir les fruits de nos travaux? Et quelle dshonorante absurdit que de vaincre pour tre esclaves. Esclaves !... Marchons sur dautres traces; imitons ces peuples qui, portant leur sollicitude jusque sur lavenir, et apprhendant de laisser la postrit lexemple de la lchet, ont prfr tre extermins que rays du nombre des peuples libres. Rflexions des Pres Fondateurs de la Nation Hatienne Chres amies lectrices et chers amis lecteurs, voil stant donc produit, on a pass lanne entire avoir peur du compte que le monde avait survcu aux prdictions mayas. Le De mme quHati qui, malgr les efforts des Hatiennes et des Hatiens, continue dexister. Malgr les tiraillements, dans tous les sens, de tous ceux qui, de prs ou de loin, ont un quelconque rapport avec le pays. Des intrts se crent, des alliances se et son amour pour le pays. anne. 2012. Un espoir pour Hati, le consensus sur un point qui nous a fait craindre le pire durant une bonne partie de lanne : un Conseil Transitoire Jai tellement peur de linterprtation optimistes Il ne nous reste que cela en ralit. Vu que nous parlons de bilan, permettez-moi, chers amis lecteurs, davoir recours la premire chronique de lanne 2012 dans lequel 1Nous ne pouvons ni exporter notre misre ni nous ne pouvons Mais, nest-ce pas de notre part une preuve de duret de cur socit dans laquelle : Port-au-Prince, le 19 dcembre 2012 (AHP) La Banque de la Rpublique dHati (BRH) a organis mercredi une rencontre avec des banquiers, les administrateurs des ministres et les comptables publics sur lintroduction du systme de compensation lectronique des chques. Selon le gouverneur de la BRH, Charles Castel, ce systme qui devrait tre effectif en mars 2013, permettra de rduire le dlai de validation des paiements interbancaires par chque. Il a expliqu que le dlai actuel de 5 jours Port-au-Prince et de 10 jours pour les transactions entre Port-au-Prince et les villes de province, passera 2 jours. Dautre part, partir du 3 janvier 2013, les paiements par carte de crdit en Hati, se feront exclusivement en gourdes, selon une nouvelle disposition de la banque centrale. Le gouverneur Charles Castel a fait savoir que cette disposition permettra un meilleur contrle de la masse montaire. Il a expliqu que les utilisateurs de carte de crdit nauront plus acheter des dollars pour payer leurs factures pour des transactions effectues en Hati. parfait tat. Plus prs de nous, la premire piste daroport international en Hati, celle de Port-au-Prince a t construite en Bton en 1963-64.et elle dure encore. Pour amliorer la surface de roulement abime pendant plus de trente ans par les roues des avions lourds au freinage, ce qui est normal, une couche de bitume a t pose aprs plus de 30 ans. A la mme poque, 63-64 la Grand Rue, Boulevard Jean-Jacques Dessalines, reliant le Portail Saint Joseph Logane, a galement t construite en Bton. Certains courts ans. Peut-on en dire autant de nos routes en asphalte? Il faut remarquer que ces deux projets: Piste de lAroport, Grand Rue-Route de Carrefour-Route de Logane ont t raliss par une poque o nous avions encore notre souverainet et o le Gouvernement hatien reconnaissait la valeur des Ingnieurs et Architectes hatiens et faisaient appel leur talent. Grard Luc JEAN_BAPTISTE, Ing. MSCE Prsident du Collge National des Ingnieurs et Architectes Hatiens (CNIAH) gljanba@yahoo.fr / 3-775-8092 Bonjour M. Garcia, Jai cout avec beaucoup dintrt votre ditorial du jour, comme je le fais dailleurs religieusement depuis quelques temps. Vous lavez termin en rappelant quen matire de construction de route en Hati, il faut toujours recommencer. Vous avez parfaitement raison et ce sera toujours le cas aussi longtemps quon persiste utiliser lasphalte, le Bton bitumineux. le BB comme nous disons, pour construire nos routes. En effet, comme nous lavons tous appris lUniversit, dans les premiers cours de Route, lasphalte est lennemi de leau. En consquence, la gomtrie dune route, particulirement la gomtrie transversale, est la chose la plus importante pour le drainage des eaux en les conduisant vers les bas cots. En gnral, cet aspect de la gomtrie de la route nest pas respect. Pour assurer ce drainage, il faut crer dans les alignements droits, lors des travaux de terrassements, un bombement en surlevant la partie centrale de la route de la route vers les cots. Dans les courbes, cette double pente sera progressivement convertie en une pente unique oriente vers le centre de la courbe pour assurer le drainage des eaux et pour sopposer la force centrifuge qui tend chasser le vhicule hors de la route. Jai mme constat des pentes en sens inverse qui poussent le vhicule hors de la route de mme que des bombements ngatifs dans les alignements droits qui conduisent leau vers laxe de la route en provoquant un affouillement longitudinal, un canal central qui ira en sagrandissant dtruisant progressivement la chausse. Nen dplaise certains, car seul les aspects techniques nous intressent, savoir la dure de vie et par voie de consquence les conomies que cela reprsente pour lEtat, il est bon de rappeler que le premier rseau routier dAutobahn allemand a t construit en Bton dans les annes 30. La plupart de ces routes sont encore en Sirop au go t agrable base de : Fer Vitamines Amino AcidesB. No: EXP :Sulfate ferreux Vitamine B1 Vitamine B2 Vitamine B6 Vitamine B12 Vitamine C Lysine Acide Glutamique Acide Aspartique Acide folique Cyproheptadine 50 mg 5 mg 0.6 mg 15 mg 10 mcg 25 mg 10 mg 2 mg 2 mg 0.2 mg 2 mg Adultes : 1 petite cuillre de 5 ml 2 fois par jour avec les repas. Enfants : 1 petite cuillre de 5 ml 1 ou 2 fois par jour avec les repas Nourrissons : 1 petite cuillre de 5 ml 1 fois par jour.POSOLOGIE:Dficience en fer Anmie Etat de surmenageINDICATIONS:Chaque 5ml contient:4 oz Port-au-Prince, HAITI

PAGE 13

Page 13 HAITI, QUEL DEVELOPPEMENT la rduction de la pauvret des catgories sociales vulnrables, sans oublier que cela conduit la valorisation des personnes Dans la concrtisation de cette stratgie, le PNUD a entrepris dorganiser, avec le Ministre du Commerce et de lIndustrie (MCI), une srie dateliers (un dans chaque et la systmatisation des produits locaux dans une perspective damlioration de la qualit et de la commercialisation de ceuxci. Une telle dmarche ne pouvait pas laisser la FONHDILAC indiffrente ; nous y avons donc particip en assurant la logistique, soit en tant que FONHDILAC, pour latelier du Nord-Est, Fort Libert, soit travers une institution membre de la FONHDILAC : HYDROTECH pour latelier du Centre, Hinche, CEHPAPE et FONDTAH pour les ateliers de lOuest, Petit Gove et Port-au-Prince. En ce qui concerne la participation, on a tent davoir un ventail aussi large que possible en invitant des reprsentants des Directions Dpartementales de Ministres (Agriculture, Tourisme, Commerce et Industrie, Affaires Sociales et Travail, Condition Fminine et Droit de la Femme) ; des Reprsentations des Associations de la Socit Civile (Chambre de Commerce et dIndustrie, ONG locales, associations touristiques, associations de producteurs, coopratives de production, OCB dans les secteurs de production ; des reprsentants des Autorits Locales (Association des Maires ou Mairie de la Ville ou latelier est organis) ; au moins 1 Reprsentant des Associations Politiques ; au moins 5 entrepreneurs locaux / promoteurs de produits locaux dans des secteurs reprsentatifs ; quelques vendeurs de produits locaux ; les mdias (Radio et Tl). Dune manire gnrale les ateliers se droulent suivant le mme programme. Aprs les propos de bienvenue et la mise en contexte par le consultant Karl Maxime Alliance responsable de la mise en uvre du programme, les participants les produits reprsentatifs du dpartement, classs en trois catgories : 1. Patrimoine naturel/culturel 2. Agriculture 3. Artisanat/petite industrie Les participants sont ensuite runis en plnire pour la mise en commun des rsultats. A partir de cette liste unique, les groupes de travail ont retenir 10 produits, en tenant compte des critres suivants : Capacit daugmenter la production Existence dun savoir faire local Potentiel de cration demplois Potentiel de la chaine de valeur (augmentation de valeur ajoute) Existence de march Impact environnemental (biodiversit, fragilit, produit en voie de disparition) A partir de cette nouvelle liste restreinte les groupes Relation entre les acteurs, Valeur ajoute, Contraintes, Recommandations. On a envie de dire, comme lont souvent fait les a tent de les rassurer en disant que le PNUD va faire un effort pour la mise en uvre des recommandations sorties de ces ateliers ; le PNUD aurait mme dj des fonds disponibles pour raliser des expriences pilotes dans deux dpartements. Mais, mme en dehors de cela, cet exercice a le mrite de fournir des indications pour la mise en application des propositions de la FONHDILAC. Bernard Ethart En fvrier 2010, soit environ trois semaines aprs le tremblement de terre, la Fondation Hatienne pour le Dveloppement Intgral Latino-Amricain et Caraben (FONHDILAC) sortait un PLAIDOYER POUR LA REFONDATION DE L ETAT DHAITI SELON UNE VISION HAITIENNE. Une des ides-forces de ce Plaidoyer tait la ncessit dune vraie dcentralisation avec pour objectif la rduction de lexode vers Port-au-Prince, voire un renversement de la tendance. Partant de lide que les deux principaux facteurs lorigine de lexode vers Port-au-Prince taient (i) labsence dinfrastructures de base et de services et (ii) le manque dopportunits demploi (chmage), nous avons propos la cration de ples de dveloppement, ventuellement au niveau des chefs-lieux darrondissement, qui seraient dots dquipements dans les domaines (i) de lducation : coles, lyces voire universits ; (ii) de la sant : centres de soins durgence, dispensaires, hpitaux ;(iii) de lapprovisionnement en commodits de base : eau, nergie, communication ; sans parler (iv) de complexes administratifs dignes de ce nom, de manire ce quon ne soit pas oblig de se rendre Port-auPrince pour la moindre dmarche. Sur le plan conomique, nous avons pens au la zone concerne. Une telle proposition peut rester au stade produits qui pourraient permettre le dveloppement dune FONHDILAC nous navions pas les moyens dentreprendre un tel travail. Et voil que le Programme des Nations Unies pour le Dveloppement demplois dans une perspective de croissance inclusive partir des produits locaux. Cette stratgie est partie du fait que les expriences ralises dans les pays en voie de dveloppement MPME (Micro, Petites et Moyennes Entreprises) spcialises dans la production locale facilite une meilleure valorisation des matires premires locales, laugmentation de la valeur ajoute de la production locale, la cration demplois productifs, la fus illustrateur avant de devenir peintre) je fus le premier introduire le type hatien dans les livres classiques hatiens publis par [les ditions Henri] Deschamps... Je fus aussi le premier introduire les symboles Vvs dans les fers forgs en Hati. (Haitian Art in the Diaspora, 2003, p. 85) (traduction) Geo fut un camarade jovial ; un audienceur hors pair. Avec son dpart pour lau-del, Hati perd lun de ses grands artistes. Condolances sa famille! M.M. Les funrailles auront lieu le samedi 5 janvier 2013 St Joachim and Anne RC Church, Queens Village, N.Y., 11 h am. Voyez-moi ces crtins Qui se disent chrtiens Qui ne pensent qu eux Et qui se croient heureux II Pensez ce pauvre Lucrce Pataugeant dans sa graisse Qui ne fait que semblant Dtre un vrai musulman III Cet authentique paysan videmment vodouisant Qui se dteste lui-mme Se faisant un mal extrme IV Et ces vrais gredins en robe Avec un discours qui enrobe Les prenant comme modles V Belle engeance dignorants Dlgus par les seigneuries VI Ces intellos leau de rose Prodigues en grotesque prose Qui nont ni conviction ni foi Et qui crivent nimporte quoi VIII Regardez-moi ces larbins Toujours serviette en main Excutant de ces courbettes IX Accepter de telles conditions Comme uniques consolations Et sans la moindre contrition Les voil les faux jetons SHM av. Le Cour suprme de lEtat a donn raison au dentiste qui voyait dans sa belle assistante une menace pour son mariage. Une assistante dentaire de lIowa (centre) apparemment irrsistible, qui avait t licencie pour avoir mis en danger le mariage de son patron bien quelle et repouss ses avances, a vu sa plainte pour discrimination rejete par la Cour suprme de lEtat. Jeune pouse et mre de famille, Melissa Nelson a travaill pendant dix ans dans le cabinet dentaire de James Knight avant que la femme de ce dernier ne se plaigne de la passion grandissante quil prouvait pour elle. Melissa Nelson a indiqu devant les tribunaux quelle considrait son patron comme un pre et un homme dintgrit qui la traitait avec respect. Mais aprs neuf annes de collaboration, James Knight a commenc critiquer ses habits, estimant quils le dconcentraient trop parce quils accentuaient les formes de son corps, et lui a demand plusieurs reprises de porter une blouse blanche. Un jour, il lui dit mme que si elle voyait son pantalon se bomber, elle saurait que ses habits taient trop aguicheurs, rvlent les documents du tribunal. Melissa Nelson a bien tent de lui indiquer que son attitude son gard ntait pas juste, mais en vain. Le dentiste aurait mme fait allusion la raret des par son patron relations sexuelles de son employe, estimant que ctait comme avoir une Lamborghini dans son garage et de ne jamais la conduire. La femme du dr Knight, qui travaille galement au cabinet dentaire, a dcouvert le pot aux roses en tombant sur des SMS changs entre son mari et Melissa Nelson. Aprs maintes discussions avec son pouse et son pasteur, le dentiste a accept de licencier son assistante, considrant quelle tait une grande menace pour son mariage. Melissa Nelson a essay de se dfendre devant les tribunaux en assurant que ses vtements ntaient pas provocateurs. Si la loi en Iowa interdit la discrimination contre des employs en fonction du sexe, la Cour suprme de lEtat, constitue uniquement dhommes, a nanmoins estim que bien que le licenciement de la jeune femme ntait pas juste il ne constituait pas une discrimination interdite par la loi. Lavocat de Knight a dclar sur la chane CNN que cette dcision tait un prcdent qui allait permettre aux employeurs de licencier les employes cherchant exciter la jalousie de leurs pouses. N.B. Si lpouse du dentiste nest pas assez aguichante, elle na qu faire un peu deffort, comme dit la chanson dAznavour. Le grands peintre et desssinateur, Georges Geo Remponeau, n le 16 septembre 1916 est mort, le 22 dcembre 2012, lHpital juif de Long Island, New York. Membre fondateur du Centre dArt, en 1944, il y suivit des cours dart. En 1942, il avait aussi tudi le dessin industriel. Il fut professeur de dessin lAcadmie des BeauxArts, de Port-au-Prince. migr aux tats-Unis, il travailla dans sa branche dans lune des grandes maisons ddition amricaines de New York. Il participa plusieurs expositions particulirement le Special award dans un concours New York. mile Viard, Prsident de Vie & Art Collection, il dclara : Pour moi, la peinture est une forme dexpression...!

PAGE 14

Page 14 LES JEUX En Bref... Solutions de la semaine pass eCRACOVIE OISELETS AG#NE#ET GO#S#AME ULCERE#R LA##E#TA EDIFICES SERENADE Visitez Haiti en Marche sur Internet au www.haitienmarche.com 18LES JEUX DE BERNARD GLOTTE FLOTTE FROTTE FRETTE FRETEE FRETES FRENES SCRABBLEArrangez les sept lettres ci-dessous pour former un mot franais Solutions de la semaine passeRALLIERHAVRES SUCRES O T Y R N I XSolutions de la semaine passe: LES JEUX DE BERNARD Allez de HAVRES, SUCRES en utilisant des mots du du vocabulaire franais, et ne changeant quune lettre par ligne.Mots Mls N Q N O C J D N U F P U Y M G B E R T K A O W E S T H E A D I P B M N K S H P E Y C L Q W T K R T V N F T N W B I I W Q S U O M M O F Y E S P V R S L S N W R C S L V B L O O O S E I D N Q K K O A E T L N H L Y R L Y B I C K E R S T A F F P R A C E N A C L T W P J N M C A A E T N J I N K J O M A I Z H Y M H E A E U A G L O M K M T V F B Y W L D A D L T R A N L B K N I N E L B M A H A N K S U A H C S V S U P R D H I X U Y C N G E P P T M D C S P JTrouvez les 25 entraineurs de lhistoire des Los Angeles Lakers dans le carr ci-dessus dcision revient Mgr lArchevque de Port-au-Prince, Guire Poulard qui va tenir comprendre. Un enfant de 8 ans enlev le 25 dcembre dernier dans la ville des Cayes (Sud) a t retrouv mort deux jours aprs avec des traces de tortures sur le corps. Michelet Nerva g de 8 ans a t enlev par des inconnus qui lont squestr pendant deux jours dans un lieu secret. Une trentaine de personnes ont t interpelles par la police, tandis quun des suspects a t lynch par une foule en colre Un total de 800 cas dassassinats ont t relevs pour lanne 2012. Ce chiffre a t communiqu la presse vendredi (28 dcembre) par la Plate-forme des organisations hatiennes des droits humains (POHDH), loccasion de la prsentation de son bilan annuel sur la situation des droits humains dans le pays. Abordant particulirement laspect social des droits humains, Antonal Mortim a fait de la population. Plus loin, il a indiqu que 400.000 personnes victimes du sisme du 12 janvier 2010, vivent jusqu prsent sous des tentes de fortune. Antonal Mortim a soulign que certaines dcisions gouvernementales comme celles de publier lamendement constitutionnel et la mise en place du Conseil suprieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) taient bonnes, mais narrivent pas produire les rsultats escompts. normale suprieure (ENS) arrts lors dune manifestation de rue ainsi que des Dans son dernier bulletin en date du 28 Dcembre 2012, le Dpartement dtat amricain fait remarquer que lile caribenne est marque par des vols (robbery), lanarchie et une quasi absence dinfrastructures de sant pour rpondre en cas durgence mdicale. Le Dpartement dtat signale que des citoyens amricains ont t victimes de crimes violents comprenant des assassinats et le kidnapping principalement dans la rgion mtropolitaine de Port-au-Prince. sociales quelles que soient leur nationalit, race, ge et sexe qui souligne aussi de la violence et du kidnapping. Les responsables de la police routire et de la scurit publique veulent limiter le nombre des accidents de la route. En accord avec le bureau de la Premire dame, Sophia Martelly, ils ont lanc, le vendredi 28 dcembre, un plan de stratgie nationale de scurit routire Le gouvernement, la Police nationale, la Banque interamricaine de dveloppement (BID) et lUSAID entendent tous apporter une rponse approprie aux victimes daccidents. Malgr des campagnes de sensibilisation et de prvention des accidents de la route, le nombre de personnes victimes de ces accidents demeure inquitant. A en croire linspecteur Louis-Jeune Michel-Ange, le bureau des accidents au sein de la PNH a recens prs de 972 morts, 6 489 blesss et 36 936 vhicules endommags au cours des 10 dernires annes. Tandis que le nombre des accidents de la route est estim 45 783 pour cette priode. S o s p w a s a n p

PAGE 15

Page 15 TI GOUT PA TI GOUT ak Jan Mapou Komite pou Tabli Akademi Kreyl Ayisyen an Rektora Inivsite Leta d Ayiti ak Komite pou tabli Akademi Kreyl Ayisyen an kontan anpil w Sena Repiblik la vote Lwa sou fonksynman ak ganizasyon Akademi kreyl Ayisyen an. Komite a pran plezi anonse popilasyon an gwo nouvl sa a : Akademi Kreyl Ayisyen an jwenn vt Sena a nan seyans lendi 10 desanm 2012 la, jan Konstitisyon 1987 la mande sa nan atik 213 li. Chapo ba pou palmant yo nan Sena Repiblik la Vt sa a, se yon kokenn bourad Akademi Kreyl la jwenn pou li vanse sou chimen li. Se yon gwo pas dlo nou janbe. Kounye a, se tou pa Chanm Depite a ki pral jwe wl pa li pou Akademi Kreyl Ayisyen an jwenn tit legal li pou li fonksyone kmsadwa. Komite pou tabli Akademi Kreyl Ayisyen an remsye tout Senat yo, espesyalman Senat Jean William JEANTY ki te ede kolg li yo konprann enptans pwoj lwa a jis li rive jwenn vt pozitif nan seyans 10 desanm nan, ak Senat Dieuseul Simon DESRAS ki sipte komite a nan demach sa a. Pou komite a, Fritz DESHOMMES Vis-Rektora Rechch Inivsite Leta d Ayiti Rogeda D. DORCIL Dwayen Fakilte Lengwistik Aplike Sony ESTEUS Sosyete Animasyon Lengwis Kominikasyon Sosyal Pauris Jean BAPTISTE Sekt pwotestan Max BEAUVOIR Konfederasyon Nasyonal Vodouyizan Ayisyen Jean Pierre Zemba Way Jounal Bon Nouvl -----------------------------------------------------------------Nou, nan Sosyete Koukouy, nou bat bravo lakontantman pou premye gwo pa sa-a pwoj lwa sou kreyl la sot f-a. Komite travay la janbe premye pas la. Nou mande tout patizan lanng manman nou-an, lenguis, aktivis, jounalis, ekriven k ap defann lanng nan depi ti konkonm tap koumen ak berejn; nou mande pou yo rele reprezantan nan tout zn peyi-a; ekri yo, telefonnen yo, voye faks, voye imel, asire nou yo konprann enptans pou lanng kreyl ayisyen-an ranpli tout kondisyon manman lwa peyi-a mande-a. Se vre se pp ki f lanng. Se vre se pp-la ki premye akademi youn lanng men pou lanng kreyl-la, lanng pa nou-an, ki gen plis pase 209 lane lap gazouye, tonbe-leve, zt ap pyetinen enben, li l, li tan pou espesyalis Ayisyen yo pran responsablite yo nan de plan men pou kore pp-la epi itilize zouti sa-a nan edikasyon ak devlopman peyi-a. Nou kontan se sekt inivsite-a ak ganizasyon solid nan peyi-a kap travay sou dosye-a. Nou renmsye vis-rekt-a, Msye Deshommes dske li toujou kenbe biwo santral Koukouy yo okouran demach kap ft yo. Depi Septanm 1979 Lachanm vote youn tograf deside pike devan. Noumenm, manm Sosyete Koukouy, youn ganizasyon ki fonde depi 18 desanm 1965 nan peyi Ayiti e ki gen manm gaye toupatou nan Lamerik-la ak Ayiti ak katye jeneral li nan Miyami, nou bat bravo epi nou apiye jef pou youn akademi kreyl ki pral ede lanng pran manm nan tout domn e ki pral ede yo mete bonjan estrikti solid anplas pou pwodiksyon materyl nan edikasyon prim, segond ak inivsit nouvo jenerasyon-an. Tankou P Christian Plancher te di nan youn retrt sou lanng kreyl Tamarak-Florid pou Jounen Entnasyonal Kreyl 2011 lan: Ayiti pa ka dekole san lanng Kreyl-la Awi se verite Als Mesye Depite yo jwt pou nou Jan Mapou Prezidan Biwo Santral Sosyete Koukouy-Miyami -----------------------------------------------------------------Jan Mapou Pou : Sosyete Koukouy -----------------------------------------------------------------Deyita konte pami youn nan entlekty l ayisyen, Sosyete-a onore depi nan vivan yo. Deyita gen dwa pa f lajan ak liv li pibliye yo, men se pa fasil pou mon w asosyasyon, a vin pran lapawl. Nou kwaze Deyita devan etidyan nan fakilte, nou kwaze Deyita devan jn gason ak jn fanm anndan asosyasyon, nou jwenn biwo leta, ki ap onore Deyita piblikman pou travay li. Ankourajman sa yo te ka pi cho, men fk nou rekont sosyete ayisyen an chich nan bat bravo pou moun ki travay pou li. ske se paske Deyita se yon fanm? Se pa sl fanm ki ekri nan peyi a. ske se paske travay li chita sou kilti peyi a? Se ka sa, men se pa sl moun ki ekri sou kilti peyi a. ske se paske li svi ak kreyl la km zouti pou li travay? Se pa sl moun ki ekri an kreyl anndan peyi a, epi Deyita pa ekri an kreyl slman. Sa pou nou remake lakay Deyita: tou twa asp sa yo (fanm, kilti ayisyen, kreyl) f yon sl makonn nan travay li. Deyita ranmase, anndan travay li, twa nan pi gwo batay ki neses pou avansman sosyete a ak epanouyisman ti Ayisyen: batay pou dwa fanm yo, batay pou kilti pp la, batay pou lang kreyl la. Se rezilta travay, tankou travay Deyita yo, ki ap f pwomosyon pou moun anndan peyi a, se yo ki pral ban nou yon sosyete kote Ayisyen pa wont kilti li, yon sosyete kote sitwayen yo pa viv ak santiman yo enfery, yon sosyete kote fanm ak gason gen tout resp yo, epi jwi dwa yo egal-ego. Mercedes FOUCARD GUIGNARD (Deyita) Deyita ft Pdp, nan lane 1935. Bon non Deyita se Mercedes FOUCARD GUIGNARD. Ayisyen kwaze ak Deyita ak baton peleren l k ap monte desann nan tout k peyi a ap chache konnen. Nou al rekont Deyita ki ap viv Senmak kote mari li mon. Deyita se manm fondat ASKONNA (Asosysasyon Konbit Natif-Natal), Deyita se manm CHAF (Comit Hatien Art et Folklore). Nou jwenn tras li Nouyk km manm Sosyete koukouy. Epi li retounen vin viv nan peyi li, kote li ap separe sa li jwenn nan peyi a ak lt moun. Mon ki konn Deyita byen, di Deyita gen plizy chapo atis nan tt li: yon chapo pou pwezi, yon chapo pou woman, yon chapo pou pys teyat epi yon chapo km etnograf, fouyad ki ap defounen kilti peyi a. Pami liv Deyita pibliye nou jwenn: Les dsesprs (1964) Majdyl, pwezi, Koleksyon Koukouy (1981) Nanchon, teyat (1985) Contes des Jardins du Pays de Titoma (1989) Kont nan Jaden Peyi Titoma (1991) La lgende des loas (1993) Esperans Dezire, woman (1989), Objets au quotidien (art et culture populaire en Hati), 1993, Mon pays Inconnu (1997). Menmsi Deyita gen plizy kalite chapo atis nan tt li, se aktivite etnograf benevl li, ki pmt li jwenn materyo pou li kase, separe bay Ayisyen. Asp atis la, lakay Deyita, enptan pou nou konprann demach Deyita. Sa Deyita defounen yo, li pa kouche yo sou papye, tankou yon savan k ap pran distans li, k ap goumen pou emosyon li pa sti dey nan prezantasyon rezilta travay la yo. Demach la diferan lakay Deyita, Deyita jwenn, Ayisyen ganize iniv envizib yo, chapant sosyete envizib la, plas, ran ak travay chak psonaj, regleman ki ap gide iniv sa a. Epi: psonaj yo viv psonalite yo, nan sitiyasyon chirepit ak lamoni, tankou nenpt ki moun k ap viv nan mitan lt moun. Mon prske pa tire kont ank nan peyi a, yon travay tankou peyi a, analize kouman ayisyen, depi sou tan benbo, itilize kont pou yo prezante divs kalite rap depaman, nan mitan moun anndan sosyete a: lanmou/rayisman, jalouzi/lamoni, mawonnaj/franchiz, soumisyon/revl, entdi/tantasyon. Enptans kont yo, pou etnograf la, chita sou karakt pmanan fon konsyans mon peyi a. Esperans Dezire se youn nan woman Deyita pibliye ki jwenn lwanj nan men anpil kritik. Men yon mso nou pran nan yon analiz Lunine Pierre-Jerome te f, mso sa a nou pran li nan Jounal Kreyl Ayisyen JKA (Jiy 2002, Volim 1, Nimewo 1), sou sit www.kreyol.org Malgre istwa Esperans Dezire se yon istwa imajine, li dekri reyalite pp ayisyen an, kote kontradiksyon jmen nan sosyete a tankou dyondyon. Pa egzanp, kontradiksyon pitit anndan ak pitit dey, moun lavil ak moun andey, kretyen ak vodouyizan, mon rich ak moun pv, mt kay ak restavk, franse ak kreyl, elatriye. Anfen, Deyita, nan liv Esperans Dezire a, dekri tablo lavi pp ayisyen an jan li ye a san wete san mete. Chak moun ki li Esperans Dezire ka w tt yo nan liv la. Se yon kesyonnman sou lavi. Se yon liv trajiko-dramatik, w ap ri, w ap kriye men ou pa-p janm bouke li, piske liv la kenbe-w sou gwo tansyon pou konnen kisa k pral pase apre Pou nou konprann ki fs ki ap pouse Deyita, nou ap jwenn repons la nan pwp bouch ekriven an, apati yon estr nan yon chita-koze li te f ak Edikat/lEducateur, nan liv [1] paj 501. Nan estr sa a, ki pa t ft pou sa rado rap depaman ant 2 fs, tankou rap lavil/andey, rap fanm/gason, lanmou/mepri pou peyi a, vizyon kominot anfas vizyon endividyalis, rejyonalis nan psepsyon sitwayen yo sou leta a. Se tout lide sa yo ki ap travay lespri ekriven an k ap f l ekri. Men sa ki enteresan lakay ot a se metd li kw ki ka pif lide ki part nan chita-koze a, nou ap jwenn divs kalite pozisyon sou yo. Sa ki vle di ekriven an pran pozisyon nan deba sou sosyete a, se pa yon mon ki chita ap reve nan nyaj. Gen moun k ap dak, konsa gen lt ki p ap dak ak Deyita. yo se tt ansanm, se lanmou. La ank gen divs kalite pozisyon. pou l esplike yon seri fenomn: pwoblm lijyn lavil yo [2] esplikasyon sou yon fenomn tankou antere lonbrit [3] Sa ki pi rd, Esperans Dezire part nan yon gwo moman boulvs, men ki te charye anpil lespwa, kote Ayisyen te konprann peyi a te pral sti nan pwoblm. Kenz lane apre Esperans Dezire sitiyasyon peyi a vin pi mal. Nan Esperans Dezire, youn nan Je suis convaincu que les choses vont changer. Je sais que cette corruption a atteint son apoge. An 2006, fk Jilyen ta admt sosyete a bay legen Sosyete a antre nan kalfou lanf kote entdi pa egziste: sl regleman sosyete a rekont se fs zam ak lajan. Premye leson yon Ayisyen ka pran nan men Deyita, se fason li asepte kilti peyi a pou li viv li san konplks, san pys santiman enferyorite ni lawont. San li pa nan f polemik ak psonn sou vodou, sou lang kreyl, Deyita ap vanse ak konviksyon se sa li ap f a ki bon. E li gen rezon. Yon nan tr karakt ki f lakay Ayisyen, Ayisyen neglije, se san li pa di li. Tout traka Deyita ap bay tt li pou li defann kilti pp la, mare ak tr karakt sa a ki f lakay Ayisyen (klas mwayn sitou). Tr karakt sa a depaman ak mantalite asiste ki ap gaye nan tout k sosyete a jouk nan bitansyon yo. Nan menm entvyou a, Deyita trayi tt li, se yon Ayisyen pp ki fse li ekri yon liv pou li montre kreyl ka pale pawl lanmou, gen tou pare nan alf yo, k ap itil yo tout bon, jou yo vle f kichy ki bon ak peyi yo. Dezym leson yon Ayisyen ka pran nan men Deyita, se angajman li nan sosyete a. Nan yon sosyete kote angajman vle di kouri dy ps politik, manipilasyon ak ipokrizi mouche defas, Deyita pran reskonsablite li km sitwayen peyi a, li foure bouch nan koze yo, li pote limy kote li jije li neses, li montre tout moun li admt li gen limit, malgre li fouye nan kilti peyi a, li konnen li pa oblije bay manti. Premye reskonsablite yon entlektyl se ontete. Twazym leson an, ki se youn nan pi gwo leson yo, se pou Ayisyen aprann konte sou pwp fs yo. Etan Ayisyen, nan tout kalite kouch sosyal endistenkteman asepte viv nan mande Dy tt ansanm nan gen pou Ayisyen aprann konte sou fs ponyt yo. [1] Emmanuel W. Vedrine, An Annotated Bibliography on Haitian Creole, Copyright Educa Vision Inc. Coconut Creek Il FL; ISBN 1-58432-179-2 Koutwazi : Reka.org

PAGE 16

Page 16 TV AFRICAN BOUQUET Your Roots. Our Channels.With ABO, you can watch:rrfn ntb rrnffnf bnfn bf Requires additional $10/mo International Basic package. All prices, packages and programming subject to change without notice. Local and state sales taxes may apply. Programming is available for single-family dwellings located in the continental United States. All DISH programming, and any other services that are provided, are subject to the terms and conditions of the promotional agreement and Residential Customer Agreement, which is available upon request. Hardware and programming sold separately. A second dish antenna may be required to view both International and American programming. All services marks and trademarks belong to their respective owners. 2012, DISH L.L.C. All rights reserved.1-866-267-7805 rwww.dishafricantv.comf ntbff r Pan-African Bouquet $19.99/mo.