<%BANNER%>

DLOC



Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION PDF VIEWER
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00527
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: 12-19-2012
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869
System ID: UF00098809:00538

Downloads

This item is only available as the following downloads:

( PDF )


Full Text

PAGE 1

PORT-AU-PRINCE, 11 Dcembre La Fondation Clinton-Bush a commis une grave erreur de timing. Juste au moment o le Fonds montaire international PORT-AU-PRINCE, 14 Dcembre On dit souvent que les Hatiens sont stupides concernant leur gestion des affaires de leur pays. PORT-AU-PRINCE, 13 Dcembre Aprs avoir entendu que le gouvernement hatien sinterdit dacheter de Le prsident Martelly dans une photo souvenir avec le conseil dadministration de Royal Oasis droite du prsident le promoteur du projet : Jerry Tardieu Inauguration le mercredi 12 dcembre de lhtel Royal Oasis, Ptionville (photos Hati en Marche) Le Pre Noel indiffrent Hati dessin de la semaine sur Yahoo.fr PORT-AU-PRINCE, 15 Dcembre Ainsi le troisime larron est un lment interne au pouvoir. En effet tout concourt. La dnomme force parallle On lappelle couramment Oasis, mais son vrai nom cest Royal Oasis Son promoteur, lconomiste Jerry Tardieu, a ( / p. 7) Fondation un dpart Qui peut arrter ( / p. 6) / p. 2) ( / p. 6) de pain ( / p. 5) austre, nous annonce dj le pouvoir assailli de paramtres conomiques dfavorables : niveau de croissance conomique autorits gouvernementales tout en se rclamant du pouvoir choisi pour linauguration de ce joyau de lhtellerie une date magique : 12 12 12. Douze dcembre 2012. Devant annonce que laide externe Mais linstant

PAGE 2

Page 2 EN BREF ... EN PLUS ... ( / p. 3) Le prsident Obama crase une larme Eglises et temples du Connecticut (jusquaux arbres) qui implorent pour mettre un terme au massacre Le parquet de Port-au-Prince, aprs audition ce lundi des 21 militants accuss de casse de pare-brises de voitures lors des manifestations dimanche dans la capitale, a dcid de transfrer le dossier au Cabinet dinstruction, a-t-on appris. Une vingtaine de personnes, dont 14 hommes et 7 femmes, ont t arrtes dimanche lors dune manifestation pour commmorer le 22e anniversaire de la victoire aux urnes de lexprsident Jean Bertrand Aristide le 16 dcembre 1990. Les pare-brises dune dizaine de voitures au niveau de Lalue auraient t briss au moment o la police essayait de disperser la foule. HPN Un mdecin enlev la semaine dernire par des inconnus arms serait toujours aux mains de ses ravisseurs qui demandent une forte somme pour le relcher, a appris Haiti Press Netork de source proche de lassociation des mdecins hatiens. Le mdecin, une femme, a t enlev Port-au-Prince et ses ravisseurs exigent 300.000 dollars pour la librer, avons nous appris. La corporation est triste. Nous avons inform les autorits policires de cet enlvement a indiqu un mdecin Haiti Press Network. Une situation de tension rgne devant les locaux du lyce Toussaint la Rue StHonor, o des sinistrs du sisme du 12 janvier 2010 logs sur la place St-Anne, assigent lentre du lyce. Les protestataires, avec bouteilles et pierres en main, se sont posts devant lentre du btiment pour empcher que les lves franchissent la barrire. Les sans-abris de la place St Anne ont indiqu quils empcheront le fonctionnement Le mercredi 12 dcembre plusieurs dizaines dlves du lyce Toussaint ont manifest dans les rues de la capitale pour dnoncer cette situation, et rclamer lintervention des autorits pour permettre quils puissent retourner en classe. Et passer leurs examens de dauteur La romancire hatienne Emely Prophte a t nomme directrice du bureau hatien des droits dauteur par le prsident Michel Martelly et devait tre installe ce lundi 17 dcembre. Responsable de la section culturelle du journal le Nouvelliste, la journaliste tait la tte de la direction nationale du livre, DNL, avant larrive du nouveau pouvoir en 2011. Selon une note du ministre de la culture, Emely Prophte devait prendre fonctions le lundi coul lors dune crmonie sous la prsidence de Michel Martelly. Port-au-Prince, dimanche 16 Dcembre 2012 : Le Prsident de la Rpublique, Michel Joseph Martelly, exprime son moi et sa consternation face lassassinat de vingt-sept (27) personnes dont vingt (20) enfants, suite la fusillade enregistre, le vendredi 14 Dcembre, lEcole primaire Sandy Hook de Newtown en Connecticut aux EtatsUnis. Le Chef de lEtat envoie ses mots de sympathie son homologue, M. Barack Obama, et au peuple amricain dans son ensemble loccasion de ce drame qui endeuille toute une communaut. Au nom du peuple hatien, le Prsident de la Rpublique transmet galement ses sincres condolances aux parents et familles des victimes en ce Je lie ma voix celle du peuple hatien, pour exprimer mes plus profondes et sincres condolances aux parents et familles des victimes de la tuerie de lEcole Sandy Hook de Newtown. En tant que pre de famille, je sens la douleur et le chagrin qui vous traversent en ce moment tragique. a fait savoir le Chef de lEtat (communiqu de la Prsidence dHati). nou Le Prsident de la Rpublique, Michel Joseph Martelly, accompagn entre autres du Snateur Mlius Hyppolite et du le vendredi 14 Dcembre, dans la section communale Raymond, Jean-Rabel (NordOuest), linauguration de trois lacs collinaires dans le cadre du Programme National de lacs collinaires et la distribution symbolique dune dizaine de cabris cinq familles vulnrables. Ce nouveau programme de distribution de cabris vise pour la premire anne 5000 devra faire son tour un don de deux cabris une autre famille. Chaque anne, daprs on ralise que chaque peuple a son quotient de stupidit. Et cest pour les Amricains de ne pas pouvoir mettre un frein la succession de mass murders (ou tueries) par des individus dont le dnominateur commun est la facilit avec laquelle ils ont pu entrer en possession des armes utilises. lvnement comme une fatalit, quelque chose qui soit sans solution. Si depuis le film avec James Dean Fureur de vivre personne au monde nignore que lAmricain, et plus forte raison le jeune Amricain, est un tre par nature tourment, par contre on peut lui enlever cette facilit de se procurer larme fatale. Ce nest pas par hasard quil Qui peut arrter y ait plus de tueries de masse que de dpeceurs, dtrangleurs (de Boston) ou de coupeurs de tte. Cest parce quil est plus facile aux Etats-Unis de se procurer un pistolet mitrailleur quun couteau de cuisine Et cela parce que les fabricants darmes sont runis au sein dun puissant lobby, la National Rifle Association (plus connue sous son sigle NRA) ou association nationale de fabricants darmes. Et parce que la NRA sest rvle Blanche et le Congrs runis. Comment ? Cest cette association qui fournit le plus de financement aux campagnes lectorales aux Etats-Unis. Les prsidentielles de novembre dernier ont nouveau battu tous les records Pour un peu on comprendrait mieux le jeune kamikaze (aujourdhui islamiste, hier chinois, vietnamien ou autre) qui se fait sauter en entrainant dans lau-del autant de supposs ennemis que possible. Pour lauteur de 28 meurtres vendredi Newtown, une petite ville du Connecticut, il sest servi dans larmoirie personnelle de sa mre qui se targue dtre ( 5000 7500 nouvelles familles intgreront ce ( .. ) prcdents en milliards de dollars dpenss. Les campagnes lgislatives ne sont pas loin derrire. Aprs la tuerie de Newtown vendredi, le prsident Obama a promis dans sa dclaration mouille de larmes : une pour viter de nouvelles tragdies de ce genre et sans nous soucier de politique. Cependant une collectionneuse darmes feu. Et les mmes que celles utilises par les forces de police. Des pistolets Glock et Sig Sauer. Adam Lanza, 20 ans, a dabord excut sa mre puis sest rendu la mme cole primaire quil avait frquent pour y abattre de sang froid 26 personnes, dont 20 enfants, avant de se donner lui aussi la mort. Nul ne peut savoir quelles sont ses motivations. De temprament plutt rentr, la-t-on trait de rat ? Auquel cas il aurait incrimin sa mre ainsi que lcole quil a frquent. Dans ces cas-l les hypothses abondent. Cependant les Amricains, peuple pragmatique sil en est, vivent cependant ce drame comme une fatalit. Cest la nime tuerie similaire aux Etats-Unis et qui se multiplient de plus en plus souvent. La dernire en date remonte environ une semaine. Le mal a visit aujourdhui notre communaut dclare le gouverneur du Connecticut tandis que temples et glises de cette petite ville de 27.000 habitants se remplissent aussitt pour pleurer les victimes. Le prsident Barak Obamas a adress un message ses concitoyens la larme lil. Et pourtant il est faux de considrer on fait remarquer que le lendemain, samedi, lors de son allocution hebdomadaire la nation, il sest gard dappeler un durcissement de la lgislation sur la dtention et le port darmes. Dailleurs ctait dj une promesse de sa premire campagne la prsidence en 2008. Raction du maire de New York, Michael Bloomberg, un indpendant mais qui avait appel voter Obama aux dernires prsidentielles : Nous connaissons dj tous les discours. Mais nous navons jamais vu quelquun prendre linitiative, ni la Maison Blanche, ni au Congrs. Bloomberg est le fondateur dune association de maires contre les armes illgales. Il est aussi un milliardaire. Donc ses campagnes. Penser que Adam Lanza, le tueur responsable vendredi de 28 morts, dont la sienne, a utilis des armes de la collection personnelle de sa mre, Nancy Lanza. Et que celle-ci, prsente comme une passionne darmes feu, nhsitait pas emmener ses enfants avec elle sexercer au tir. Tuer nest pas loin de ressembler LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI PAR CES MOTIFS, le Tribunal, aprs examen et sur les conclusions, conformes du Ministre Public, accueille laction du requrant pour tre juste et fonde ; maintient le dclare fonde la dite action ; admet en consquence le divorce du sieur Pierre Francis Noel davec son pouse Carline Franois pour injures graves et publiques aux torts exclusifs transcrire sur les registres ce destins le dispositif du prsent jugement dont extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers sil y chet ; commet lhuissier Richeme LOUINES de ce tribunal pour RENDU DE NOUS, Me Eddy CHERUBIN, juge en audience civile ordinaire et publique du mercredi vingt et un Novembre deux mille douze en prsence de Me Jn. Berthol TOUSSAINT, Substitut du Commissaire du Gouvernement de ce ressort avec IL EST ORDONN tous huissiers sur ce requis de mettre le prsent jugement en seront lgalement requis. susdits.

PAGE 3

Page 3 LACTUALITE EN MARCHE Lamothe en tte La plainte dpose au Parquet du tribunal de premire instance de Port-au-Prince contre lex-prsident Jean Bertrand Aristide par Ti Sony de son vrai nom, Sony Thlusma, un ancien jeune pensionnaire de La fanmi selavi qui accuse mais le concern nentend pas se prononcer, a indiqu le jeudi 13 dcembre, Mme Maryse Narcisse, un responsable du parti Fanmi Lavalas. Prsente la Fondation Aristide, la reprsentante de lorganisation Fanmi Lavalas Mme Maryse Narcisse, a prcis au micro de Haiti Press Network, que lancien chef Le Premier ministre hatien Laurent Salvador Lamothe a laiss le pays vendredi aprs-midi pour une visite les relations de coopration qui existent entre les deux pays, nous apprend le bureau de communication de la Primature. En marge de cette visite, le Premier ministre Lamothe partenariats dans les domaines de lagriculture, de lducation, de lnergie, du commerce et de lindustrie. Accompagn de plusieurs ministres et cadres du gouvernement, le Premier et plusieurs entrepreneurs vietnamiens intresss investir ds lors un sport national. Et contre lequel on ne peut rien. Au nom de la Constitution qui en son Deuxime Amendement reconnat le droit au port darmes. de ltat hatien attend les rsultats des analyses du contenu de cette plainte par lquipe lgale de ses avocats, avant dy apporter une rponse approprie. Notre position au niveau de Fanmi Lavalas est claire. Si nous disons avoir voulu et cru dans un Etat de droit, et que nous prnons la justice dans le pays, nous respectons galement le droit de toute personne qui estime vouloir porter plainte par devant la justice contre une autre personne ou un groupe de personnes. Mais nous avons en place une quipe lgale davocats pour analyser le contenu de la plainte avant dans le pays, notamment, Caracol (parc industriel, Nord-Est). Les 3 accords signer porteront sur : 1-la promotion et la protection rciproque des investissements, concernant particulirement, le secteur du textile, du tourisme, de lagro-industrie et lnergie. 2le renforcement institutionnel et des capacits de ladministration publique hatienne. 3-Lapprovisionnement dHati en riz sur le march vietnamien des prix prfrentiels, disposer des silos de stockage et sapproprier des techniques permettant daccompagner les agriculteurs hatiens et dynamiser la production rizicole. Pendant labsence du chef du gouvernement, lintrim est assur par la ministre du tourisme, Stphanie Balmir Ou plutt au nom des gros intrts des membres de lassociation nationale des fabricants darmes (NRA). Et des politiciens de tous bords quils tiennent troitement sous contrle. LHatien est probablement stupide de ne rien comprendre la gestion de son pays mais lAmricain ne lest pas moins pour son impuissance arrter ce massacre perptuel qui fait aussi du tort limage de ce grand pays. Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince ( ) USA : Qui peut arrter le massacre ? p.1 Royal Oasis, yes we can p. 1 Le pouvoir Martelly-Lamothe est-il au bord de la rupture ? p.1 Dpart de la Fondation Clinton-Bush p.1 Mais le peuple ne vit pas seulement de pain p.1 Les Landcruiser la casse p.1 La plainte contre Aristide dun ancien pensionnaire de son uvre p.3 Les avocats de la prsume victime de viol dnoncent une campagne de diffamation p.12 Comptence p.12 5 e dition de la Foire de la Montagne p.13

PAGE 4

Page 4 UNE ANALYSE Participation une foire Besanon (France) de lAssociation Les Amis dHati LHatien est un adepte du foot et de la fte. Sinon il perd sa cordialit. Tout contrle de soi. Quand les temps sont durs, donnez lui au moins les moyens de ne pas perdre tous ses moyens. Ne nous fchons pas autant des rsultats que des dpenses engages. Il ne sagit pas de coudiailles ou bamboche prici dune vritable politique publique destine amortir le choc ( quasi ngative, pas encore assez deffort contre la corruption ni pour attirer les capitaux extrieurs (disent les grands organismes internationaux ternels donneurs de leons). Etc. gaspillage des ressources. Mais attention que, par inexprience, lon ne confonde les deux. LEtat a des obligations qui ne peuvent tre marchandes. Comme la fourniture des besoins essentiels tels que leau, lassainissement, lnergie lectrique, lducation, la sant. On ne peut transiger avec ces ncessits de base. Et dans un pays o la majorit de ces ncessits basiques ne sont quun vain mot, il importe de leur trouver un quivalent. Et de le respecter. Nous pensons aux espaces publics : le Champs de Mars (pas si mal en point aprs le dpart des sinistrs du sisme plus des trois quarts des btiments de Port-au-Prince ont t dtruits par un tremblement de terre le 12 janvier 2010), les parcs, stadiums, thtre populaire, gagures (les combats de coqs sont lquivalent la campagne des matches de football) etc. Nous pensons surtout aux festivits populaires. Donnez lui seulement la chance de le prouver. Hati en Marche, 14 Dcembre 2012 Contrairement la tendance que nous craignons trop ou de rduire au strict minimum les festivits populaires Et le dernier et non le moindre, recul de lassistance internationale pour cause de crise conomique mondiale Situation quasi ingrable pour un gouvernement hatien pendant trop longtemps habitu se dcharger sur la manne internationale. Nanmoins lquipe actuelle a dcid de se retrousser les manches et dessayer de prendre le taureau par les cornes. Lavenir dira le reste. En attendant les premires mesures de rigueur nont pas tard. Les institutions de lEtat sont appeles tre mesures dans leurs dpenses. Subventions, frais primaires ou secondaires doivent tre vits (ou contourns) autant que possible. Et cela dans un pays o il na jamais exist de scurit sociale que de nom. prcipitation Cependant certaines dclarations peuvent faire craindre que le gouvernement ne confonde, comme on dit chez nous, vitesse et prcipitation. Ce nest pas en ignorant les devoirs sacrs de lEtat quon conomise, cest en vitant le dune anne qui sannonce brutale tout point de vue. Il sagit pour lEtat hatien de danne, carnaval, ftes champtres, thtre populaire, salles de lecture, tlvision publique etc) comme un bien prcieux, un patrimoine, un capital conomique. Et dans conomique il y a aussi conomie. Mais pas raliser aux dtriments de ce qui contribue maintenir la convivialit et lharmonie sociale si prcieuses au moment des grands dfis. Et lanne 2013 sannonce comme devant en tre un. Une terrible preuve pour la grande majorit. Mais aussi pour tester le degr de conviction de nos lus. Tous gnralement quelconques. Et si nos bailleurs nous pressurent trop, rappelez leur la chanson de Brassens : me cache son or, oui mais de son or moi je men fous La cohsion et lunit de notre pays dabord. Hati nest pas un simple laboratoire de la misre, comme de fin danne, cest en accordant celles-ci encore plus de soin quon prouve la population quelle nest pas prise pour argent comptant, quon ne la fait point passer nest pas utilise comme bouc missaire tandis que dirigeants et lites peuvent festoyer dans les grands restaurants ou prendre leur quartier dhiver ltranger. Nous insistons organiser avec soin et cela suppose un contrle rigoureux The United Nations Stabilization Mission in Haiti (MINUSTAH) intends to personnel for daily Operation and Maintenance of all Waste Water Treatment Plants To secure the required services, MINUSTAH will undertake a competitive bid ding exercise shortly. The selected company will be required to provide MINUSTAH with the service for a period of one year. The UN may, at its sole option, extend the term of this Agreement on the same terms and conditions for two (2) consecutive periods of not more than one (1) year each (i.e. a total contractual period of three year periods (1+1+1) depending on satisfactory performance of the Service Provider. Companies interested to participate in the tender are requested to submit their th 2013 via fax or e-mail address as indicated above. The EOI must include the following information: including clients references. This request for EOI does not constitute a solicitation. MINUSTAH reserves the right in selecting the companies to participate in the bidding. Responding to this EOI does not guarantee that such company will be invited to participate in the Solicitation when issued; and the UN reserves the right to change or cancel the procurement at any who are registered or provisionally registered or have started their registration process in UN Global Marketplace (UNGM) i.e www.ungm.org for the relevant goods, services or works, will be eligible to receive the Solicitation Documents.

PAGE 5

Page 5 DE LACTUALITE ( Le Prsident Michel Martelly (entre la ministre du tourisme, Stphanie B. Villedrouin et le premier ministre Laurent Lamothe, lors de en place. Lutilisation de la voix du prsident de la rpublique, Michel Joseph Martelly, pour haranguer les meutiers lors des lui que je peux faire, moi aussi, du bon travail Cest ainsi du moins que lestime Michel Martelly. Quel travail fait actuellement le chef du gouvernement ? Il sagit dune opration rnovation rhabilitation de lEtat Mais quelles seraient les consquences dun dpart de Laurent Lamothe ? ( lhistoire de la jeune dmocratie hatienne. Que disons-nous, une dmocratie encore en couchettes (dans ses couches) et dont elle narrive rsolument pas se dbarrasser Mais cest le prsident Martelly lui-mme qui vient orchestres. Prenant la parole loccasion de linauguration du nouveau complexe htelier Royal Oasis, Michel Martelly a rendu un hommage appuy son premier ministre : sans Laurent, je naurais pu exercer le pouvoir avec srnit. Il me rend libre de dfendre ce qui est essentiel : la recherche de toujours plus de coopration pour amliorer les conditions de vie de la population et la promotion de limage de notre pays. Autrement dit, le premier ministre dirige les affaires gouvernementales et publiques et de manire effective ; le prsident de la rpublique poursuit les dmarches pour scuriser les moyens ncessaires et assurer la viabilit de lensemble. Cela semble une bonne division du travail et assez conforme aux prescrits de la Constitution en ce qui a trait au pouvoir Excutif. Quoi quil en soit, les propos du prsident Martelly semblent dabord destins couper court certaines rumeurs selon lesquelles il serait au moins en train de sinterroger sur lavenir de son partenariat avec son premier ministre. La rponse prsidentielle cest donc : Pas question. Laurent Lamothe fait un bon travail. Qui plus est, cest grce hatien (rforme de lEtat, rationaliser la coordination entre ses diffrentes entits, meilleure utilisation de la coopration externe etc). Et cela un moment de croissance conomique quasi ngative, double dun retrait non ngligeable de laide externe. Ce nest pas trop de prdire que 2013 sera un Annus horribilis Par consquent sil bnficie de la confiance prsidentielle, les conditions conomiques ne sont cependant pas en faveur du premier ministre. Et cela a aussi son poids dans la balance. Les adversaires de Lamothe (et non des moindres, comprenne qui pourra !) ne vont pas manquer den tirer avantage. Dautant plus quils gitent dans ladministration mme. Le moindre mouvement dhumeur dans la population est exploit contre le gouvernement et son chef. Et toujours en sabritant derrire le nom du chef de lEtat. Ce qui neutralise la raction des forces de lordre. Comme on la dj vu au Cap-Hatien, Jrmie, aux Cayes et la capitale. Jusquaux manifestations tudiantes qui nchappent pas la rgle. Ensuite le prsident Martelly lui-mme pourra-t-il demeurer longtemps dans cette position en porte--faux, quoi quil dise ? Dautant plus que des lections (snatoriales partielles et totalit des municipales) devront avoir lieu tt ou tard et que le parti prsidentiel (Tt Kale) prfrerait bien entendu prsenter un front commun. Par contre une nouvelle crise gouvernementale ne fera quaggraver la situation pour le pays rel et ajouter aux annonce par le gouvernement. Ironiquement ce sont ces mmes mesures pourtant incontournables dont va semparer la cabale anti Lamothe pour continuer pousser le chef de lEtat renvoyer son premier ministre. Sans aucun souci de la situation gnrale. Mais cela na-t-il pas toujours t ainsi ? Sauf que, force de tirer sur la corde de la misre gnralise, les frustrations cette fois peuvent tre incontrlables. Quant lopposition, elle va probablement se contenter de laisser le pouvoir sentre-dchirer, sauto-dtruire. Hati en Marche, 15 Dcembre 2012 derniers troubles ayant clat Jrmie (Grande Anse, Sud). contre larrt des travaux de construction de la nationale Cayes-Jrmie. Et aussi Port-auPrince lapparition sur les murs de graffiti qui sen prennent des proches du chef du gouvernement, le premier ministre Laurent Salvador Lamothe, les dnonant comme des ennemis du prsident Martelly. Ainsi la boucle est boucle. Il sagit dun mouvement dirig contre le chef du gouvernement. Et de la part de proches du prsident Martelly mais qui se considrent frustrs par le pouvoir exerc par le premier ministre Laurent Lamothe. Dsormais le doute nest plus possible. Il sagit du sort de lactuel gouvernement. Et de son chef lui-mme, Laurent Lamothe, 39 ans, le plus jeune premier ministre de Lactuel gouvernement mne aussi une lutte acharne contre la corruption sous toutes ses formes : gaspillage des ressources de lEtat y compris envers les tenants du pouvoir, contrebande, fraude fiscale, Jusquau kidnapping Quel rapport entre les pressions pour le renvoi du premier ministre et les secteurs viss par cette vritable croisade contre le crime organis ? Rapport probable sans doute mais non vident Cependant la communaut internationale est suppose apprcier une telle politique de remise en ordre dans les affaires de lEtat. A plus forte raison quand elle annonce que son aide sera parcimonieuse, crise conomique oblige. Mais la communaut internationale peut aussi tre revenue aujourdhui des alas constants et franchement fatigants de la politique hatienne. de se prononcer ouvertement a dclar Mme Narcisse. Faisant lloge de lorganisation La fanmi se lavi pour avoir pris en charge, accompagn et form, a-t-elle dit, qui sont devenus aujourdhui des gens utiles eux-mmes et la socit, lancien membre du cabinet particulier de lexprsident Jean Bertrand Aristide a invit la presse mener une par Ti Sony celui qui prenait place jadis sur les genoux de Maryse Narcisse dit croire quil faudrait avoir plusieurs organisations de la trempe de La fanmi se lavi en Hati, compte tenu du nombre incalculable denfants qui se trouvent actuellement sans secours dans les rues, notamment Port-au-Prince. Un pays sans emploi avec une population de jeunes denviron 60 %. Les jeunes, les enfants abandonns, les gens extrmement vulnrables ont besoin du support des organismes de secours comme La fanmi se lavi a-t-elle indiqu. de prendre leurs responsabilits par rapport cette jeunesse en situation de prcarit extrme dans les rues et qui risque lavenir de causer de graves ennuis la collectivit. Alix Laroche allalematin@yahoo.fr

PAGE 6

Page 6 ADIEU LAMI Obama avait nomm la commission Bush-Clinton pour aider la reconstruction dHati au lendemain du sisme de janvier 2010 ( ( les recettes publiques alors que le Fonds montaire international (FMI) vient dannoncer que laide externe va tre considrablement rduite, commentaires dun loustic : mais ils les ont dj toutes achetes un vritable autodaf. Cest--dire prendre les grands moyens : sorte de rvolution culturelle la Mao. Car ce nest pas partout pareil. Aux Etats-Unis jusqu la premire crise du ptrole en 1973, on ne jurait que par les sur roues. Mais lorsque le gallon de gazoline passa de moins de 1 dollar plus de 2, les vhicules aussitt se rapetissent. conomiques. Alors que lAmricain jusque l rirait mme de nos si prcieuses Landcruiser. Le mme phnomne devait se reproduire pendant la dcennie 2000, ds lapparition de lactuelle crise conomique. O sont les fameuses Hummer (version civile de la Humvee de larme amricaine), eh bien toutes depuis longtemps la casse. Or dans le mme temps en Hati jamais on navait import autant de Landcruiser chaque jour encore plus gantes. Comme si elles ntaient fabriques que pour Hati. Pas moins de 75.000 dollars lunit. Plus le blindage, inscurit oblige. Comme si lun gnrait lautre. Fort possible. Le dernier dput lu ne veut le cder en rien au chef de lEtat. Normal, quand il ny a pas dautorit de lEtat, toutes les autorits se valent, deviennent lEtat cest moi. Le seul gagnant cest la Landcruiser. Interdire la Landcruiser cest pour le gouvernement couper la branche sur laquelle il est assis. Un tat de guerre dclar. y passe. Nous disons bien public. En effet les ONG roulent aussi, devinez, en Landcruiser. Ces grosses baleines hyperclimatises qui sont, eh oui, devenues la norme dans les rues dHati. Au point que cest la petite voiture conomique qui est lexception. Il est vrai que en dehors de lEtat, des ONG et de la Minustah (mission onusienne de maintien de la paix), qui encore peut se permettre de jeter la gazoline par les fentres ? Au pays o le taux de chmage est de plus de 70% et le revenu per capita moins de 1 dollar amricain par jour. Par consquent pour quon puisse croire son plan daustrit, le gouvernement ne devrait pas seulement stopper limportation des Landcruiser (comme la dit tantt le premier Et adopter, par exemple, la bicyclette. Plus conomique et protgeant lenvironnement. Mais srement pas la taxi-moto. Cest encore pire Les seuls perdants, part le fabricant de la Landcruiser, ce serait peut-tre ces dames qui ne montent pas avant davoir contrl le modle de votre char Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince va nous tre srieusement marchande, la fondation ClintonBush met la cl sous la porte. Cela peut vouloir dire que cest laide qui faisait vivre Mais aussi dans la collection des recettes publiques (taxes, droits de douane, impts). Directives et communiqus tlescopent. Se rpercutent. Le pire est que tout ceci mriterait dtre prcd Et voil que cest le moment choisi par la fondation Clinton-Bush pour nous dire adieu. Aussitt dans la rue rembarquent Mais il y en a aussi comme toujours pour extrapoler : cest le pouvoir Martelly qui est abandonn son sort. raction la rcente dcision du gouvernement dasseoir sa souverainet financire en intgrant laide externe dans les priorits du plan de dveloppement national. Ce qui menace denlever aux partenaires externes une (trop) grande libert de manuvre. Toutefois il serait bon que les nationaux soient mieux renseigns sur la grave situation qui se prcise. Pas un dollar dans les banques. Et cette semaine pas une goutte de gazoline. incombe au gouvernement mais aussi aux mdias et la socit civile. Si lon ne veut pas que le pays explose. Si lon ne veut prcipiter le Collapse Egalement la communaut internationale si elle ne veut pas tre mal comprise. Comme la fondation ClintonBush. Car cest le monde entier qui traverse Hatiens comprenions que nous devons galement nous serrer davantage la ceinture. la fondation. Et non le contraire. Le but de la fondation dirige par les deux anciens prsidents des Etats-Unis Georges W. Bush et Bill Clinton ntait-elle pas de nous aider trouver de laide pour la reconstruction du pays aprs le sisme dvastateur du 12 janvier 2010 ? La fondation a, en annonant sa fermeture le 7 dcembre coul, dress aussi son bilan : plus de 54 millions de dollars collects et dpenss en cration demplois et en dons des organisations, des particuliers et au secteur des affaires. Nous navions jamais lintention dtre une opration permanente dit la directrice excutive de la fondation, Meg Galloway Pearce. Nempche que le moment est mal choisi pour fermer boutique. Si lon peut dire : on nabandonne pas un ami quand il est dans Un ptrin qui ne ptrit plus. On attend quand mme mieux de ceux quon appelle encore plus : grands amis. Le Fonds montaire a t catgorique : Hati doit se dbrouiller toute seule. Le gouvernement hatien a accus le coup. Toutes les institutions de lEtat ont reu le mot dordre : serrer la vis au maximum. Non seulement dans les dpenses publiques, frais en tout genre, y compris les voyages ltranger en grand quipage, subventions, cadeaux princiers, voitures blindes etc dune certaine conscientisation du grand public. Dune grande campagne. Au contraire tout le monde est pris de court ? On na pas os dire la vrit. Toute la vrit. Propagande oblige Quant lopinion, les mdias compris, elle ne semble pas avoir encore pris toute la mesure de lvnement. A voir la lgret avec laquelle la question est jusqu prsent traite. Pays du bon Dieu bon Mais dans quelles conditions ? Cette dernire question sadresse aux dirigeants. A nos lus. Les consignes daustrit cest daccord. Mais austrit bien ordonne commence par soi-mme Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince Avi PiblikSibvansyon Finansman pou Edikasyon Sirte Chof Dat limit pou soumt lt enterese yo se 5:00 P.M., vandredi 4 janvier 2013 Fon yo sij a apwobasyon Asanble Komisyon Konte a ak disponibilite nansman nan sl diskresyon Konte a Pou f demann mateyl nan fma aksesib, entprt langaj siy, ak/oswa nenpt ki aranjman pou patisipe nan nenpt pwogram ke Konte a patwone oswa reyinyon Konte a ap f konsnan Fon Lajan Sekirize pou Edikasyon Sirte Chof tanpri kontakte Alphermelia Martin nan 305-375-4503, senk jou davans. Itilizat TTY yo ka rele 711 (Florida Relay Service) les rues du pays. Ce ne sont que les normes Landcruiser. Grandes bouffeuses de carburant. Flanques de deux tanks. remarquer. a sannonce distance grands renforts de la dernire mode. Priorit absolue. Made in lEtat Martelly Linterdiction des vitres fume, cest pour les autres. Comment croire que dans un tel pays laustrit ce nest pas seulement pour la base. Alors que lexemple, bon ou mauvais, vient toujours den haut. Mais le phnomne nest pas seulement politique. Cest un vritable sport national. Dis moi ce que tu roules, je te dirai qui tu es Ou plutt un piphnomne. La misre est gnralise. Alors tout faire pour merger. Sortir du lot. Se faire voir. Mme si pas forcment bien voir Comme le Pyram de Plentt : Men mren, men mren. Aujourdhui le mot dordre serait plutt : se nou kap mennen. Et la Landcruiser est le symbole par excellence de cette russite toute superficielle. Le mme observateur ma dit : et tu sais qui y en a qui nont mme pas un endroit o dormir Dautre part, certaines dames ne monteront pas dans un autre modle. Nen dplaise nos amies les fministes Il faudrait donc faire

PAGE 7

Page 7 Deux vues de linauguration de lhtel Royal Oasis avec la participation de plusieurs centaines de personnes, principalement du secteur des affaires (photos Hati en Marche) ( plusieurs centaines dinvits. Hommes et femmes daffaires, professionnels, cadres du secteur public et priv, banquiers etc. internationale de lhtellerie et du marketing htelier (Occidental Hotels and Resorts) ; plus dune dizaine de stores darticles de luxe et dartisanat ; un service bancaire, la BNC Special guests : le prsident Michel Martelly, le premier ministre Laurent Lamothe et la ministre du tourisme Stphanie Saint-Cyr) ainsi que des anciens ministres ont fait aussi le dplacement. (dont lex-patron, le dfunt Guiteau Toussaint, mort lui aussi assassin, a t honor post mortem) Et prcise Jerry Tardieu, un immeuble moderne, qui domine la montagne dun ct et de lautre limmense Plaine du Cul de sac. Et construit selon les rgles parasismiques AIR CONDITIONING MACHINES, PARTS & ACCESSORIES minustah-procurement@un.org The United Nations Stabilization Mission in Haiti (MINUSTAH) intends to To secure the required goods, MINUSTAH will undertake a competitive bidding exercise shortly. The selected company will be required to provide MINUSTH with the following items below; Provision of AIR CONDITIONING MACHINES, PARTS & ACCESSORIES to MINUSTAH in Haiti. For Full details of this Expression of interest please visit our website on www. ungm.org if not fully registered you are also encouraged to register your company. Delivery required for 01 February 2013 1 2 3 4 5 6 HARRIS STAY-Sleeves O (Economical, low cost alloy for copper-to-to copper applications 7 CONDITIONERS. Choose from ambient bulb, straight or air-coil capillary. 8 CONDITIONERS 3 Speeds 9 BIO COIL CLEANER Concentrated industrial-strength detergent for use on condensers, evaporators, electronic air cleaners, and general cleaning. 10 are offered with short lengths of copper tubing brazed to the valve. 11 Replacement Gas Cylinders Replacement thanks for use with Turbo-Torch and other hand torches Disposable contains 16 oz of MAPP Gas 12 13 Air Conditioner Pipe Wrapping insulation Tape. Width 5 cm, Thickness: 0.8, color connection tube. 14 15 Use With Friedrich Ductless Split System, Using 410A Refrigerant, Includes Core Depressor. 16 Fittings. 17 With Copper Fittings 18 2, Gauges High Side 0-800, Gauges Low Side 30 to 500 Inches Hg, For Use With R410A, R22, R404A 19 Companies interested to participate in the tender are requested to submit their Expression of Interest (Quoting EOI No EOIMINUSTAH8394 (13ENG-143)_) on or before 31 December 2012, via fax or e-mail address as indicated above. The EOI must include the following information: Name of the Company Postal and physical address Phone number Fax number E-mail address Name and title of the contact person Brief explanation on the background and experience of the Company including clients references. This request for EOI does not constitute a solicitation. MINUSTAH reserves the right in selecting the companies to participate in the bidding. Responding to this EOI does not guarantee that such company will be invited to tender. Royal Oasis cest un htel de 130 chambres, standard international, et dont le lhtellerie, Occidental Hotels and Resorts, base en Espagne. Le manager est un Espagnol, David Madrugal, qui sest adress lassistance, expliquant que partir de maintenant Hati fait partie dune chaine internationale et ce qui sensuit, dmontrant chiffres lappui que le tourisme est lune des industries les plus performantes aujourdhui malgr la crise conomique. Et que Hati est un pays fait pour le tourisme, de par ses particularits (histoire, culture, artisanat, cuisine) et son sens inn de lhospitalit. Le pre du projet, le jeune homme daffaires Jerry Tardieu, prsente Royal Oasis comme une ralisation hatienne. appartiennent des Hatiens. Les concepteurs aussi sont hatiens. Il a cit plusieurs fois le nom de Nadine Hyppolite, cette architecte qui a t assassine. Le projet sera poursuivi par larchitecte hatien Georges Lescot. En effet lorsquon envisage un projet de cette envergure on pense spontanment des investisseurs trangers. Un Donald Trump ou autre. Ne dit-on pas que cest un Best Western lautre htel en construction toujours Ptionville. On parle aussi dun projet Mariott. En ce sens cest donc en effet une grande premire que Oasis soit 95% Hatiens. Yes we can. Cest le message que Royal Oasis envoie. Pour la ministre du tourisme, Royal Oasis est aussi un point marqu dans le processus douverture du pays au business avec le tourisme comme lune des locomotives de ce changement. Royal Oasis fait monter le nombre de chambres dhtel tomb trs bas aprs le sisme de Janvier 2010, prs de 3.500 chambres. le prochain rendez vous cest Jacmel en 2013, avec un aroport dsormais international, un htel de plage et de classe, un centre de convention et le bord de mer de la ville de Jacmel transform en un nouveau Malecon. Quant au prsident Martelly, il a rsum lvnement en une formule sa manire : Hati ap dekole, Oasis pran devan. La bndiction a t donne par le Nonce apostolique. La dernire photo est celle de tout le conseil dadministration, en effet presque tous des Hatiens (et des Hatiennes). Selon Jerry Tardieu, tous les actionnaires ont la mme importance, avec des actions de 1.500 dollars 1 million 500.000 dollars. Les principales institutions qui ont collabor la ralisation sont la BNC (Banque nationale de crdit), la FDI, lONA et la Fondation Clinton-Bush. Nous flicitons Jerry Tardieu de cette ralisation qui fait en effet honneur au pays. Hati en Marche / Mlodie FM

PAGE 8

Page 8 JOYEUSES FETES

PAGE 9

Page 9 Your Roots. Our Channels.With ABO, you can watch:rrfn ntb rrnffnf bnfn bf Requires additional $10/mo International Basic package. All prices, packages and programming subject to change without notice. Local and state sales taxes may apply. Programming is available for single-family dwellings located in the continental United States. All DISH programming, and any other services that are provided, are subject to the terms and conditions of the promotional agreement and Residential Customer Agreement, which is available upon request. Hardware and programming sold separately. A second dish antenna may be required to view both International and American programming. All services marks and trademarks belong to their respective owners. 2012, DISH L.L.C. All rights reserved.1-866-267-7805 rwww.dishafricantv.comf ntbff r Pan-African Bouquet $19.99/mo.

PAGE 10

Page 10 MIAMI DADE COUNTY AVI LEGALDapre Lwa Florid F.S.98.075(7), yap avize vot yo ki sou lis pi ba la-a. Nap avize w ke baze sou enfmasyon nou resevwa nan me n Eta Florid, nou doute si w elijib pou vote. Yap mande nou kontakte Sipviz Eleksyon Konte Miami-Dade, Florid, pa pita ke trant jou apre resepsyon Avi sa-a pou nou kapab resevwa enfmasyon sou kisa yo ba ze kestyon ke w pa elijib la epi pou nou w kouman pou nou rezoud pwoblm la. Si w pa reyaji epi w pa reponn a lt sa-a, sa gen dwa mennen Sipviz Eleksyon an deside ke w pa elijib epi yo va retire non w nan sistm enskripsyon vot Eta-a. Si w genyen ankenn kestyon sou koze sa-a, tanpri kontakte Sipviz Eleksyon yo nan 2700 NW 87th Avenue, Miami, Florid oswa rele 305-499-8363. Acosta, Brian 7025 NW 173Rd Dr Apt 2208 De Tesone, Sara 693 NW 102Nd Pl Acosta, Yiriam 5961 W 9th Ln Del Rio, Encarnacion 984 SW 6Th St Aguilar, Mary A 622 W 17Th ST Delgado, Bertha 4821 SW 148Th Pl Alfonso, Carmen 14424 SW 293Rd Ter Denise, Eric 1548 NE 110Th St Allen, Charles 2960 NW 207Th St Dennis, Victoria C 4230 W 10Th Ct Altuve, Adolph H 7875 SW 133Rd St Diaz Yanes, Reina 8750 SW 21St Ter Alvarez, Vania I 3430 NW 82Nd St Diaz, Nelson 16810 NW 74Th Ave Ameen, Aesop 7605 NE 4Th Ct #1 Dimakis, Mary 2145 SW 23Rd St Amengual, Rafael 2635 SW 108Th Ct Doyli SR, Kelvin L 18620 NW 27Th Ave Apt 303 Amor, Arturo 5900 SW 127Th Ave #3112 Duchens, Jorge 4822 SW 148Th Pl Arocho, Carmen 740 SE 2Nd Pl Duggins, Michael F 1630 NW 121St St Ballesteros, Frank J 5205 SW 160Th Ave Edwards, Richard B 2123 NW 81St Ter Banks, Morris 16001 NW 18Th Ct Eiland, Eddie C 15520 NW 2Nd Ave Barnes JR, Vester J 1840 W 3Rd Ave Espinal, Mark J 764 SW 8Th Ter Bell, Crinealius 1850 NW 41St St Evans, Eddie L 14460 NW 22Nd Ave 12 Bellamy, Mary L 20312 NW 39Th Ct Evans, Keith B 390 NW 73Rd St Belsky, Ralph 210 174Th ST #309 Fernandez, Nelson 13440 SW 36Th St Bermudez, Aileen 6361 Cow Pen Rd Apt T205 Fife, Robin R 2425 NW 56Th St Biddings, Adrian T 4332 NW 203Rd St Finney, Logan 350 NE 82Nd St # 8 Bisbal, Jose 1405 SW 82Nd Pl Foley-Stapleford, Andrea 14431 Glencairn Rd Bohannon, Alphonso 2900 NW 54Th St 7 Fontalvo, Joel 2523 W 70Th Pl Bordon, Luis A 207 Northwest Blvd Ford, Willie F 3330 Thomas Ave Brignoni, Jeanette 8425 NW 201St St Fowler, Shandria A 7305 NW 174Th Ter #I100 Brown, Alphonso 6311 NW 12Th Ave Apt 8 Fuentes, Teobaldo H 50 Biscayne Blvd 1402 Brown, Frankie C 800 NW 28Th St Garcia, Felicia 300 76Th St APT 1 Brown, Millie A 1468 NW 101St St Garcia, Jean 11013 SW 88Th St Apt G103 Bryant, Alvester 1805 NW 53Rd St Garcia, Ledys 19955 SW 248Th St Bryant, Andrew 3021 NW 183rd St Garcia, Maggie 2720 SW 139Th Pl Bryce, Dwane O 2899 NW 169Th Ter Garcia, Tania 6500 SW 30th St Buckley, Angela M 5621 NW 5Th Ave Garrido, James 7261 SW 120Th Ave Burrola, Frank 2420 NE 136Th Ln Gelmine, Loverson 1029 NW 145Th Ter Byrd, Orpheus S 530 NW 8Th St Gibson Davis, Gay Nell 26234 SW 126Th Ct Byrdsong, Jack A 11326 SW 187Th Ter Golden, Albert 3041 NW 70Th Ter Camacho Acosta, Alfredo 8030 Abbott Ave APT 2A Gomez, Crystal L 471 SE 12Th Ter Camp, Melissa C 140 NW 59Th ST Gonzalez, Alejandro 9755 SW 164Th St Campbell, Chammbrayy B 1321 Sharazad Blvd Gonzalez, Fabricio 3011 SW 122Nd Ave Canady, Torrance L 1951 NW 153Rd St Gonzalez, Jose R 7136 SW 22Nd St Cardona, Juan C 31 SE 5Th ST #2505 Gonzalez, Marcia M 4471 SW 2Nd St Casas, Felicidad 3670 NW 14Th Ter Gordon, Gloria J 1901 NW 83Rd Ter Causey, Caroline D 569 NW 50th St Gore, Robert W 9001 SW 197th Ter Cecili, Alexandre 2626 SW 32Nd Ct Grace, Gregory 1337 NW 45Th St Cermeno, Erick A 141 W 62Nd St Grant, Rodney B 2236 NW Miami Ct Chibas-Lopez, Magdalena 9000 SW 24Th St #25 Green, Eva M 10415 SW 170Th Ter Civil, Techler 13850 NW 41St St Gutierrez, Jose L 309 E 3Rd St Unit 3 Clark, Timesha R 16161 SW 301St St Hackworth, Roger E 426 Meridian Ave #105 Climpson, Terrence 12955 NE 6Th Ave 406 Hammer, Jon C 6257 SW 16Th St Colebrook, Jason J 961 NE 152Nd St Hammond, Samal R 335 NW 203Rd Ter Constain, Michael 19800 SW 180Th Ave #579 Heath, Yolanda R 10005 W Fern St Constant, Adler S 15290 SW 104Th St #4-31 Henderson, Gregory A 859 NW 214Th St #201 Cooks, Desi T 129 NW 70Th St Hernandez, Andres 5480 W 21St Ct # 302 Cooper, Debbie J 20629 NW 12Th Ct Hernandez, Jorge 28004 SW 140Th Ct Copeland, Quinton K 321 NW 31St St Herrera, Samuel 1209 Old Dixie Hwy Cortes, Robert W 250 SW 14Th Ave Apt 55 Hidalgo, Michael S 12 NW 60Th Ave Council, Tavaris 11231 Douglas Dr Hoffman, Ashley N 1410 NW 30Th St Crawford, Brian 2650 SW 30Th Ct Holmes, Cleveland 11462 SW 225Th St Croskey, Heather 11376 SW 187Th Ter Howard JR, Richard E 3530 NW 85Th Ter Cuello, Mariano 26161 SW 125Th Ave Howell, Octuro N 401 NW 48Th St Dager, Misael 7390 SW 107Th Ave Apt 2205 Hudson, Willie A 4557 NW 14Th Ave Davidson, Edward D 2814 Collins Ave #28 Hughes, Michael D 2273 W 4Th Ct Apt 2 Davis III, Johnny E 1070 NW 91St St Iparraguirre, Mayra 3150 Mundy St Apt 101 Davis SR, Michael A 2916 NW 60Th St Isaac, Eddie W 100 NW 11Th St Apt 202 Davis, Mack D 19301 NW 19Th Ct Jackson JR, Johnny L 2155 NW 98Th St Dawson, Willard W 9900 NW 10Th Ave Jackson, Tommie 1700 NW 63Rd St # 4 De Jesus, Deborah N 21931 SW 94Th Ave Jenkins, Corey N 5200 NW 12Th Ave

PAGE 11

Page 11 ELECTIONS Johnson, Brandon S 15800 NW 42Nd Ave Pierre, Sheila 13831 NW 24Th Ave Johnson, Jermaine 2019 NW 86Th Ter Pinder, Starlette 3211 Thomas Ave Jones, Daniel 15953 SW 304th St Pitts, Anna C 28501 SW 152Nd Ave #263 Jones, Mack M 505 NW 19Th St Planas, Rene N 12030 SW 118Th St Joseph, Eric E 5720 NE Miami Pl Quintero, Luis A 4821 Pine Tree Dr Kanner, Marshall N 287 Palm Ave Radford III, Charles 925 NW 70Th St Kavalin, Sheila H 6807 SW 78Th Ter Ra Asim H 211 NW 12Th St Keblawe, Shadi H 5330 NW 17Th Ave Ramirez, Vicente A 5370 W 4Th Ave Kimpson, Charles 2165 Washington Ave Ransom, Vernell 9941 NW 21St Ave King, Latravien D 1810 NW 41St St Reed, Donald J 15720 NW 27Th Pl King, Malcolm H 17310 NW 29Th Ave Reyes, Jose R 521 SW 6Th St APT #203 Ladler, Rhonda R 1001 NW 54Th St Apt 704 Riley, Shaniqua S 22300 SW 115Th Ave Landron, Guillermo H 7770 NW 175Th St Rivas Torres, Angel A 7525 NE Miami Ct #3 Lebel, Lucille 20335 W Country Club Dr # 2204 Robbins, Casilda T 8035 SW 107Th Ave #320-1 Leiva, Orlando J 8062 SW 158th Ave Roberts, Kathy J 14201 Madison St Lesovsky, Brigid J 20310 SW 84Th Ave Roblejo, Aurora E 9525 SW 24Th St #D114 Lewis, Tracy V 6091 NW 15Th Ave Apt 15 Rodriguez, Audrey M 1548 SE 20Th Pl Lively, Rodney O 3395 NE 10Th St Apt 102 Rodriguez, Juan C 3000 NW 175Th St Lockett, Christopher 1280 S Franklin Ave Rodriguez, Juan E 3010 NW 36Th St Lot140 Lopez, Ramon 118 SE 9Th Ct Rodriguez, Miguel A 8893 NW 179Th Ln Lora, Piero A 6223 NW 170Th Ter Rodriguez, Ricardo 19312 SW 377Th Ln Lozano, Gabriel 2902 NW 30Th Ave Rodriguez, Samuel 14271 SW 160Th Ter Lucas, Madeline R 19380 Collins Ave Apt 1015 Rolland, Dean 18206 SW 150Th Ct Maldonado, Joanne 474 NE 210Th Circle Ter #13-102 Rolle, Irvin 3445 NW 81St Ter Mallary, Jeanette S 1799 SW 8Th St Rolle, Osie F 11227 SW 234Th Ter Mardo, Avraham 17201 Collins Ave Rosa, Esteban 2971 NW 132Nd Ter Marin, Alejandro A 334 Romano Ave Rosado, Leonor M 837 NW 108Th St Mata, Felix J 1450 NE 170Th St Apt 208 Rueckheim, Ronald R 11935 SW 186Th St Mateo, Miguel A 1200 West Ave #1246 Ruiz Ramos, Ely A 425 NW 124Th Ave Matthews SR, Jymar A 2431 NW 140Th St Russell, Jubari 1100 NW 155Th Ln Apt 302 McElwee, Vincent B 5135 NW 23Rd Ave # B Sampson, Bruce E 2945 NW 46Th St Apt 1 McGhee II, Ronald D 945 Codadad St Scippio, Barry 390 NE 135Th St Mejia, Edwin A 8436 NW 201St Ter Scott JR, Willie O 1920 NW 115Th St Mendez, Norberto L 8112 SW 103rd Ave Scott, Kennettia D 1416 NW 70Th St Mendez, Oscar 13132 SW 136Th Ter Seymour JR, Leroy M 14305 Memorial Hwy Mercado, Carmen C 500 NW 121St St Shaw, Dwight E 1770 N Bayshore Dr #24 Merricks, Demario L 10500 SW 151St Ter Simmons, Annie M 1000 NW 91St St Mesa, Christopher P 8000 SW 210Th St #304 Smith JR, Thornton G 1210 Sesame St Miranda, Susana R 12325 NE 11Th Pl Smith, Jonathan C 10901 NW 22Nd Ct Moffett, Earl W 19120 NW 22Nd Pl Smith, Joshua E 1235 NW 57Th St Mojena, Lazaro 1225 SW 13th Ct Smith, Kelvin L 17700 NW 12Th Ave Montero, Rene 15584 SW 151St St Smith, Luetisha R 3952 NW 166Th St Morris, Kenneth B 596 NW 96Th St Smith, Tiffany 2179 NW 18Th Ter #16 Muhammad, Raashida F 5250 NW 26Th Ave Apt 11 Spivey, Willie L 19612 NW 37Th Ct Neal, Eric 13900 SW 268Th St Apt 104 Stewart, Tracy M 1481 NW 103Rd St #163 Nichols JR, John D 21345 SW 102Nd Ct Taylor JR, Loquacious 2629 NW 17Th Ave #31 Nixon, Emmette L 2020 NW 1St Ave Tejera JR, Lazaro L 2536 NW 24Th Ct #101 Nottingham, Donnell 3381 Florida Ave Terrazzi, Debra A 870 NW 179Th St Otilus, Rodlin 53 NW 75Th St # REAR Thomas, Otis L 14721 Pierce St Owens, Johnie M 244 NE 164Th Ter Thompson, Matthew A 2369 NW 50Th St Padin De Gonzalez, Maria 536 SW 2Nd St #3 Tomason, Berdell D 10440 SW 4Th St Padin, Leonel 17570 Atlantic Blvd Apt 517 Tullis, Jessie J 19774 NW 33Rd Ct Pardo, Hilda M 8425 SW 99Th Ave Valdes SR, Jose R 4715 SW 95Th Ave Parker, Jamal T 1864 NW 91St St Villafane JR, Victor 3204 San Remo Cir Parker, Michelle 2835 NW 206Th St Villier, Sanders A 1501 Michigan Ave Apt 11 Parris, Ronald H 1001 NW 180Th Ter Walker SR, Darrell P 1043 NW 63Rd St Pata, Kerby 2831 NW 212Th St Walls, Wanas 2502 NE 193Rd St Penn, Robert L 12224 NW 22Nd Ave Watson, Benjamin 3547 Charles Ave Apt 11 Perez, Carmen 726 NE 1St Ave Whitehead, Jerome 20311 NW 3Rd Ave Perez, Luis 29925 SW 154Th Ct Whitehead-Sutton, Carol 60 NE 214Th St Perez, Maria M 9331 SW 27Th St Whit eld SR, Antwon D 3730 NW 197Th Ter Perez, Paul E 13913 SW 279Th Ln Wilson, Quinnette D 1212 NW 1St Pl Apt 203 Perez-Porrata, Carmen L 14351 SW 49Th St Young, Frank 6214 NW 14th Ave Perpetuo, Michael B 19101 SW 121St Ave Zambrana, Alvaro E 16110 SW 97Th Ct Pierce, Shannon B 150 NE 79Th St #907 Zeiller, Judith MR 5016 SW 72Nd Ave

PAGE 12

Page 12 LIBRE PENSER transformer cet univers social dysfonctionnel, aberrant quest notre socit en une Nation Libre et Prospre Et, plus jobserve, moins je comprends ce qui se passe dans cette socit, dans cet Univers Social Hatien dans lequel les individus arrivent dvelopper un tel degr de sophistication dans lhypocrisie, la dloyaut, la perversit, la mdiocrit, que lon peut mme croire que lexception est la rgle. Jimagine que nous devons srement tre des tres part, des perversion de lesclavage, puis, par la pression conjoncturelle et en dernier lieu par les relations asymtriques entre le reste des Nations dveloppes et nous-mmes. Chers amis lecteurs, ceux auxquels nous avons lhabitude de coller ltiquette dtre des blancs non seulement parce que ils appartiennent dans leur grande majorit cette catgorie dhommes et de femmes la peau blanche, mais parce quils sont les dtenteurs de la technologie, du savoir, du savoir-faire, du savoir-tre, de la richesse, de la capacit dinnover, et quils ont en plus, le sens de la responsabilit, la culture de lentretien, le sens de la prvision, et, quils ont mme dvelopp, mieux que nous, linstinct de la conservation, pensant leurs descendants. Ces blancs parlent de comptences de capacitation de qualit de capital humain en plus des connaissances, des savoirs. Ce sont des notions qui nabondent pas dans le vocabulaire de nos responsables politiques. Je fus amen assister, sans le vouloir, par un certain caprice du hasard (il en fait tellement parfois que lon a du mal croire quil agit seul et ses fruits sont tellement abondants quon a du mal croire quil sagit du hasard) un forum sur la formation professionnelle Les grands responsables parlaient de la formation professionnelle, de jeunes tudiants qui apprennent un travail la fois quils terminent leurs tudes classiques. Javais du mal comprendre la philosophie qui sous-tendait cette action. Que voulonsnous former ? Quels types de professionnels ? Pour quel type de socit ? Quelle quantit ? Pour quels secteurs de lconomie ? Comment sera lHatien de demain ? Comment voulons-nous, nous les Hatiens daujourdhui, quils soient ceux et celles de demain pour quils naient pas souffrir les mmes privations et les perversions que nous autres ? Quelles comptences voulons-nous dvelopper chez eux ? Au fond, que voulons-nous ? si vouloir nous voulons pourquoi ne pas dvelopper la capacitation professionnelle de nos jeunes, cest-dire, le dveloppement de leurs capacits participer et intervenir dans la vie publique, agir sur le quotidien et raliser collectivement des actions damlioration des conditions de vie et de lenvironnement dagir de faon autonome et dtre les acteurs et les promoteurs de leur propre formation. Des citoyens et des citoyennes comptents permettraient de replacer lindividu au cur de la socit, en sinscrivant dans lespace public comme acteur de sa propre histoire Cest peut-tre notre ultime recours. Oscar Germain germanor2005@yahoo.fr Dcembre 2012 Il ne faut pas confondre instruction, culture gnrale et comptence professionnelle (Attribue L. Jospin bien que bon nombre dindividus lavaient dj dit avant) Lors dune conversation avec un ami, la semaine dernire pour tre prcis, on parlait des problmes du pays. Lincomptence, me disait-il, rgnant en matre et seigneur dans notre cher petit pays, il nous est impossible de faire avancer les choses. Il insistait tellement sur le concept de Dans mon jeune ge (actuellement, je suis toujours dans lantichambre de cette phase de la vie que lon se plat appeler Troisime ge), on appelait incomptent tout individu born, sans ides cohrentes ou bien ne possdant quune seule ide laquelle il saccrochait durant toute sa vie. Ctait son Univers Ctait pour lui la matrice gnratrice et on commena comprendre que le cumul de connaissances ne transformait pas forcment lindividu, mme sil avait les capacits requises, en individu comptent La vie en socit, le respect des normes, ladaptation au territoire, la capacit dutiliser les symboles mathmatiques (rompre lillettrisme mathmatique), la possibilit de sexprimer clairement dans une langue et celle de pouvoir tablir des mcanismes dchange avec dautres individus dans une autre langue, le sens de la responsabilit, la capacit de rdaction claire et cohrente dans au moins une langue, sont forcment des de lui un individu comptent et apte mener une vie citoyenne Chez nous, aucune envie nhabite les dcideurs HPN Les avocats de Marie Danielle Bernadin, viole, ont dnonc jeudi une campagne machiste visant banaliser laffaire. Ils ont souhait que la justice suive son Ce jeudi les avocats accus Joseph, Andr Michel et Newton Saint-Juste ont dnonc ce quils appellent : une campagne de diffamation contre leur cliente, Newton Louis Saint-Juste, eux, ont mis en garde Me PierreLouis sur la personne de Marie Danielle Bernadin, de prouver ses arguments, selon lesquels il aurait une relation amoureuse avec cette dernire. Ds demain (vendredi) nous enverrons une sommation Josu Pierre-Louis, lui accordant deux jours pour publier les photos [indcentes] de Marie Danielle quil prtend avoir a averti Andr Michel, le ton lev. Dailleurs, a-t-il dit, Marie Danielle Bernadin est intresse, elle aussi, voir ces clichs delle. Nous maintenons quil ny a pas eu de relation amoureuse entre Josu Pierre-Louis et Marie Danielle Bernadin a fait savoir Andr Michel. Les dfenseurs de la prsume victime de viol de la part du prsident du conseil lectoral permanent (contest), cette affaire jusquau bout. Marie Danielle Bernadin, qui est en voyage priv aux Etats-Unis, a dcid dcourter son sjour. Elle rentrera au pays la semaine prochaine pour continuer avec ce dossier a indiqu, pour sa part, Me Saint-Juste. Il a poursuivi : pour le moment, nous nous gardons de rendre public de nouveaux lments que nous dtenons pour ne pas faire obstacle au cabinet dinstruction qui est en charge du dossier Mais, a conclu Newton Saint-Juste, la justice hatienne doit se prononcer sur le cas. Depuis le transfert, la semaine coule, du dossier au cabinet dinstruction, plusieurs personnes, dont Marie Danielle Bernadin, ont dj tmoign par devant le juge dinstruction. Sylvestre Fils Dorcilus LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI Publication du Jugement Prononant la Dissolution des Liens Matrimoniaux ayant Exist entre les Epoux Marc Michal Kerlegrand, la femme ne Marjorie Despinos. Par ces motifs, le Tribunal aprs examen, le Ministre Public entendu, maintient de la dite action. Admet en consquence le divorce du sieur Marc Michal Kerlegrand, davec son pouse ne Marjorie Despinos pour injures graves et publiques aux torts de lpouse. Prononce la dissolution des liens matrimoniaux existant entre les dits poux ; registres ce destins, le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la capitale sous peine de dommages intrts envers les jugement, compense les dpens. Ainsi jug et prononc par nous Jacques Hermon Constant, juge en audience civile ordinaire et publique du jeudi quinze Novembre deux mille douze en prsence de Me. Joseph Elyse Jean Louis, Substitut du Commissaire du Gouvernement de ce ressort Il est ordonn tous huissiers sur ce requis de mettre le prsent jugement en seront lgalement requis. susdits. Ainsi sign : Jacques Constant Hermon et Joseph Pierre Louis. Pour le Cabinet : Me Fallire Daniel Pour Expdition Conforme Collationne, LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI Le Tribunal de paix de Delmas comptemment runi en son local habituel a rendu en audience publique, en ses attributions civiles et charge dappel la dcision suivante : Entre : la dame Tamara Guerrier DENIS actuellement rsid Miami Floride reprsent par son mandataire la dame Elizabeth Miller Larose, propritaire demeurant et dune part. Et : La dame Denise Deplat et consorts demeurant et domicili Delmas 75, Rue la montagne dfenderesse dautre part. Par Ces Motifs, le Tribunal jugeant charge dappel et au vu de la loi, maintient le dfaut requis et octroy laudience du vendredi 17 Aot 2012, contre la dame Denise Deplat et consorts ; accueille favorablement laction de la requrante pour tre juste et fonde, ordonne le dlaissement des lieux occups abusivement et illgalement par la dame Denis Deplat et consorts ; rintgr la dame Tamara Guerrier Denis reprsent par sa mandataire Elizabeth Miller Larose dans sa possession ; vu quelle a t chasse par la violence condamne la dame Denise Deplat et consorts dix mille gourdes de dom Ainsi jug et prononc par nous, Me Accime Emilio, juge en audience civile Pour le Cabinet Me Rodrigue Louis Charles, Avocat Josu Pierre-Louis utilise plusieurs avocats et certains membres de la presse pour banaliser le dossier a dclar Jaccus Joseph, lors dune confrence de presse, au local du Bureau des avocats international (BAI), Port-au-Prince (Ouest). Nous savons, a-t-il poursuivi, que Josu PierreLouis et ses avocats utilisent des photographies, qui nont rien voir avec la ralit, pour minimiser lacte quil a commis, prtextant quil avait une relation sentimentale avec Marie Danielle. Il y a des trucages dans ces photos et nous sommes prts avec notre quipe (technique) les dsapprouver. Nous attendons le bon moment pour le faire a promis Me Jaccus Joseph. Andr Michel et

PAGE 13

Page 13 qui surplombent la ville de Petit Gove ( lenvironnement montagneux, elle a su faire des propositions dont la valeur est devenue plus quvidente aprs le tremblement de terre du 12 janvier 2010. Lors du deuxime Congrs de la Montagne, qui stait tenu en octobre 2007, les Montagne qui sinspirait des rsolutions du (Rio de Janeiro, 1992) en particulier du Chapitre 13 de l intitul : et du (Johannesburg, aot 2002). Autrement dit, nous ne sommes pas si fous que cela, seulement voil, nul nest prophte en son pays me dition de la Foire de la Montagne, un vnement qui concidait avec le 25 me anniversaire de naissance, dans le cadre de ce grand mouvement dorganisation que le pays a connu aprs le dpart de Jean-Claude Duvalier. Large participation, outre la population locale (coliers, groupes musicaux, agriculteurs), la Foire agro-gastronomique de Vallue, dans les hauteurs de Petit-Gove (photos B.E.) dorganisation non-gouvernementale (ONG). Il faut galement signaler que les dates choisies pour cette clbration, soit du 14 au 16 dcembre, taient en relation avec celle retenue par les Nations Unies pour la journe internationale de la montagne soit le 11 dcembre. dans les colonnes de ce journal, de mme que jai eu, entre 2007 et 2012, une bonne dizaine dmissions avec Abner du programme Mlodie and company Bien sur, cet intrt veut rendre hommage une association qui a su rsister tous les dangers qui menacent ce genre dinitiative dans notre socit marque par lindividualisme et lindiffrence, sans parler des catastrophes naturelles qui ont durement frapp la zone, et garder son pouvoir de convocation. Mais il y a plus. Cette association a entrepris de sattaquer un des plus graves dangers qui menacent notre avenir, je veux parler de la destruction de notre environnement ; en 2007 sur un Code de la Montagne qui devait donner ceux qui vivent de et sur la montagne, mais aussi aux simples visiteurs, les principes dun comportement respectueux de lenvironnement. Pour comprendre cet intrt particulier pour participants avaient adopt une Dclaration de Vallue guide par la vision que nos montagnes en Hati deviennent des terroirs restaurs et protgs, des espaces de vie organiss, dots dinfrastructures de progrs socio-conomiques durables et daccomplissement des idaux individuels, apportant ainsi dintgrer dignement et valablement la vie nationale comme Citoyens part entire (voir Montagne, Trois ans plus tard, la catastrophe du 12 janvier nous mettait en face de lobligation de revoir notre utilisation du territoire ; elle a mis en vidence la ncessit de viser une rpartition plus quilibre de la population, donc de dvelopper ce que Grard Barthlemy a appel le pays en dehors, or chacun sait que sur les 27.750 km 2 que compte notre territoire, les deux tiers sont faits de pentes de plus de 40 %, donc de montagnes (voir faon de voir nos montagnes, qui ne seront plus des sites exploiter la manire dune conomie de traite mais des espaces de vie organiss Je sais que trop souvent, quand on vient avec ce genre de propositions, on est un butte aux railleries des bien pensants, qui vous traitent de nafs quand ils ne vous disent Association des Populations des Montagnes du Monde (APMM), ne du premier Forum mondial de la montagne qui sest tenu lUNESCO (Paris) et Chambry (Savoie) en juin 2000 linitiative de lAssociation nationale des lus de la montagne (ANEM) et qui a runi 70 pays et 900 participants. LAPMM sest donn pour objectif un dveloppement quitable et durable, qui assure la prennit de lidentit montagnarde. Elle compte latteindre par la mise en uvre de la Charte des populations des montagnes du monde qui propose : un dveloppement harmonieux fond sur une exploitation matrise de leurs ressources par les populations ; la reconnaissance des droits des populations de montagne dans la gouvernance locale de leurs territoires avec le souci damliorer leurs conditions de vie et de favoriser leur dveloppement ; un accs quitable aux biens sociaux, services et quipements ; le respect et la mise en valeur des identits, cultures et Ce nest pas la premire fois que je donne ces association ne serait-ce que pour donner une lgitimit ses aspirations tant donn que dans notre malheureux pays on ne croit que dans ce qui vient de lextrieur. Encore une fois, nul nest prophte en son pays Bernard Ethart LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI PAR CES MOTIFS: le Tribunal aprs examen sur les conclusions du Ministre Public maintient le dfaut octroy contre la dfenderesse laudience prcite pour le JOCELIN davec son poux Joseph Gesner CHARLES pour abandon du toit marital. Prononce la dissolution des liens matrimoniaux ayant exist entre les dits poux. Or ce destins le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers sil y ment. Compense les dpens. Ainsi jug et prononc par nous Jacques Hermon CONSTANT juge en audience civile et publique en date du onze Avril deux mille douze en prsence de Me Jean Claude Il est ordonn .etc En foi de quoi .etc Lormeau MAXAU, LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI PAR CES MOTIFS: le Tribunal aprs examen sur les conclusions du Ministre dclare fonde la dite action admet en consquence le divorce de la dame Lormichat ELYSE davec son poux Jean Gustave MATHIEU pour injures graves et publiques, prononce la dissolution des liens matrimoniaux ayant exist entre les dits poux. Ordonne ns le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers sil y chet commet Ainsi jug et prononc par nous Jacques Hermon CONSTANT, juge en audi ence civile et publique en date du quatorze Mars deux mille douze en prsence de Me Il est ordonn etc En foi de quoi etc LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI PAR CES CAUSES ET MOTIFS; le Tribunal aprs avoir dlibr au vu de la loi et sur les conclusions conformes du Ministre Public, se dclare comptent pour con naitre laction en partage introduite par Marc BONHOMME et Nostal BONHOMME ayant dit quelle est recevable en la forme pour tre conforme la loi ; dit que les actes de nais hrditaire ; ordonne en consquence le partage de tous les biens constituant la succession dit que tous ceux qui nont pas prouv leur vocation hrditaire seront carts du partage ; commet les arpenteurs Lubner Lascase et Ferus Belange pour procder au primtre la formation des lots ; commet le notaire Louicne A. Henry en ltude duquel se trouvent dposs certains originaux des titres de proprit y compris plans et procs-verbaux darpentage, pour la liquidation du partage ; commet lhuissier Mirkerlange PIERRE pour qui ne pourront pas tre partags commodment entre les hritiers seront vendues par licitation. Donne dlgation au Doyen du Tribunal de Premire Instance de Petit-Gove la juridiction de Petit-Gove ; accorde lexcution provisoire sans caution de la prsente dcision vu quil y a titre authentiques ; condamne la succession supporter les honoraires des avocats, mandataires constitus et aux frais et dpens de la procdure. publique civile Mercredi premier (01) Aot deux mille douze (2012), en prsence du Me Herv JEAN-LOUIS, Substitut du Commissaire du Gouvernement de ce ressort, assist Il est ordonn tous huissiers sur ce requis de mettre le prsent jugement seront lgalement requis. susdits. (Rpublique Kirghize), un sommet mondial dont tait issu un document intitul pas tout simplement que vous tes fous. Et pourtant grce Abner Septembre jai pu apprendre quil stait tenu en novembre 2002, Bishkek

PAGE 14

Page 14 MINUSTAH 1. The United Nations Stabilization Mission in Haiti (MINUSTAH) intends to construct toilets and sanitation facilities for the Government of Haiti in 49 sites located in Port au Prince and Regions (Artibonite, Hinche (Centre), Jeremie (Grand Anse), Miragoane (Nippes), Cap Haitian (Nord), Fort Liberte (Nord-Est), Port de Paix (Nord-Ouest), Logane (Ouest), Les Cayes (Sud) and Jacmel (Sud-Est). 2. There are 3 modules standard toilet block and sanitation facilities as per below composition: Standard Toilet Block area (m2) (each) Septic Tank Soak pit volume (gal) Over head tank volume (gal) Male Female 1-Module 9 1 1 7000 2750 200 2-Module 13 2 1 8700 5400 400 3-Module 21 3 2 10540 6975 600 2.1 The Services required include the following: a. for the toilet block Reinforced concrete pad footing foundation on 50 mm thick lean concrete on well compacted ground; Reinforced concrete beam and column frame; 150 mm thick masonry block wall with both faces plaster for external wall and 100 mm thick masonry block wall with both faces plaster for internal wall; Sanitary ware (water closet, wash basin, urinal) shall be of good quality porcelain type. b. Water supply: c. Septic system: The septic tank comprises of masonry block wall with internal wall plaster, concrete slab and reinforced concrete top cover embraced by reinforced concrete columns at all corners. 3. Details of these services will be provided in the Schedule of work to be issued as part of the Request for Proposal (RFP) to those companies who would express their interest General Conditions of Contracts and other related documents which will be provided by MINUSTAH to all companies who will respond to this EOI and qualify for the tender. 4. The United Nations Stabilization Mission in Haiti (MINUSTAH) intends to construct a Hollow Concrete Block Perimeter Wall at UNPOL H.Q. Charlie Camp located at Route de Tabarre, Boulevard 15 Octobre, Port au Prince. Haiti. 5. 6. The Scope of works includes: 6.1 Demolitions of existing fence and reconstruction of a concrete hollow block perimeter 6.2 Clear site of all bushes, shrubs under growth and including grubbing up roots and removing away from site. 6.3 Supply materials, equipments, tools, power, water, vehicles etc. 6.4 Construction of a concrete Hollow Block Perimeter Wall as stated in the SOW 6.5 this project document. 6.6 Time of completion 2 months. 7. Companies interested in participating in the planned solicitation process should forward their written Expression of Interest (EOI) to MINUST AH by the closing date set forth similar contracts undertaken during the last twelve months (if any), and copies of their license and commercial registration. 8. Please note that this EOI is not an invitation for submission of a bid. 9. and mere expression of interest would not automatically warrant an RFP document. 10. MINUSTAH reserves the right to reject EOIs received after the above deadline. 11. Details of these services will be provided in the Schedule of Requirements to be issued as part of the Request fpr Proposal (RFP) to those companies who would express their UN General Conditions of Contracts and other related documents which will be provided by MINUSTAH to all companies who respond to this EOI and qualify for the tender. 12. 12.1 The expressions of interest may be submitted by mail to with copy to or faxed to clearly marked with the inscription AND It may also be forwarded to the above address no later than th And recieved at the address below no later than th

PAGE 15

Page 15 BANQUE NATIONALE DE CREDIT

PAGE 16

Page 16 BACK PAGE programme de solidarit qui sera excut dans les 140 communes du pays. Le Ministre de lAgriculture, des Ressources naturelles et du Dveloppement rural se chargera, pour sa part, Le prsident, selon une note de la Prsidence, veut montrer ainsi limportance quil accorde ce dpartement qui doit lutter contre la scheresse. Le Coordonnateur technique du Programme national de lacs collinaires, M. Wilson Clestin, a indiqu que 15 autres lacs seront construits dans cette rgion dans les 12 prochains mois. Toujours dans le Nord-Ouest, le Chef de lEtat a aussi inaugur le Lyce de Mare-Rouge, dans le cadre du Programme de Scolarisation Universelle Gratuite et Obligatoire. Actuellement, lcole publique qui dessert la population accueille 227 lves et fonctionne dans une maison de trois chambres, selon son directeur, M. Mtellus Dlivrans. La visite du Chef de lEtat dans le Nord-Ouest, la deuxime en 5 mois, tmoigne de sa volont respecter son engagement et de sa dtermination honorer ses promesses. Le Snateur Mlius Hyppolite et le Maire de Jean-Rabel, M. Isaac Civil, ont adress publiquement leurs flicitations au Prsident Martelly. Hati en Marche Miami th Sirop au go t agrable base de : Fer Vitamines Amino AcidesB. No: EXP :Sulfate ferreux Vitamine B1 Vitamine B2 Vitamine B6 Vitamine B12 Vitamine C Lysine Acide Glutamique Acide Aspartique Acide folique Cyproheptadine 50 mg 5 mg 0.6 mg 15 mg 10 mcg 25 mg 10 mg 2 mg 2 mg 0.2 mg 2 mg Adultes : 1 petite cuillre de 5 ml 2 fois par jour avec les repas. Enfants : 1 petite cuillre de 5 ml 1 ou 2 fois par jour avec les repas Nourrissons : 1 petite cuillre de 5 ml 1 fois par jour.POSOLOGIE:Dficience en fer Anmie Etat de surmenageINDICATIONS:Chaque 5ml contient:4 oz Port-au-Prince, HAITI