<%BANNER%>

DLOC



Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION PDF VIEWER
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00527
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: 11-28-2012
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869
System ID: UF00098809:00535

Downloads

This item is only available as the following downloads:

( PDF )


Full Text

PAGE 1

PORT-AU-PRINCE, 22 Novembre Les dputs envahissent les bureaux du Premier ministre pour rclamer le dblocage de 10 millions de gourdes par commune en insistant Le prsident Michel Martelly reu le 22 novembre dernier par le Pape Benoit XVI au Vatican (courtoisie) Le prsident Ren Prval le 8 juin 1996 au bureau du pape Jean Paul 2 au Vatican (Archives) PORT-AU-PRINCE, 23 Novembre Jamais processus judiciaire navait provoqu autant de ractions passionnes que celui autour de la dtention du prsum chef dun rseau local de kidnapping, lhomme daffaires Clifford Brandt. lHistoire. Le prsident Michel Martelly nest pas le premier chef dEtat hatien reu par le Souverain Pontife. Le 8 juin ( ( ( Pour Lancement au Karibe du Cadre de coordination de laide externe (photo Hati en Marche) PORT-AU-PRINCE, 23 Novembre La semaine de manifestations par des tudiants de lUniversit dEtat dHati sest termine la cloche de bois. Le gouvernement, la police et la justice se sont engags JACMEL, 20 Novembre Jacmel actuellement cest lhistoire de Port-au-Prince, la capitale, mais vcue rebours, en sens contraire. ( PORT-AU-PRINCE, 26 Novembre Le premier ministre Laurent Lamothe a lanc lundi (26 novembre) sous le patronage du chef de lEtat, Michel Joseph Martelly, le Cadre de Coordination de lAide Externe au Dveloppement dHati (CAED). Le discours dintroduction a t prononc par le en eaux troubles qui pourraient chercher en noircissant abondamment dautres cibles nous dtourner de la cible principale que des propagateurs dune nouvelle formule de chasse aux sorcires qui appellent un soi-disant procs gnral, total-capital, du kidnapping. 1996, le prsident Ren Prval visitait Jean Paul 2 (voir photo). Mais on sait que son administration avait moins le souci de que ce sont l des projets

PAGE 2

Page 2 Mercredi 28 Novembre 2012 EN BREF ... EN PLUS ... ( Port-au-Prince, lundi 26 Novembre 2012 : Le Bureau de Communication de la Martelly, Cuba, du 27 au 29 Novembre 2012. Ce voyage du Chef de lEtat a pour but de : Rviser et renforcer la coopration bilatrale ; renforcer les liens damiti et de Solidarit entre les deux pays ; procder la signature de diffrents accords (7 au total) portant sur la Sant, lAlphabtisation, lAgriculture, les services mcaniques. Au cours de son sjour, le Chef de lEtat aura diverses rencontres de travail avec des autorits cubaines, dont une runion de coordination de la collaboration entre les deux Rpubliques. Des discussions sont aussi prvues avec des personnalits voluant dans le dveloppement local. Mlodie Matin, dans son ditorial du lundi 26 novembre mentionnait la visite en Hati Jose Gomez, envoy spcial de lEglise des Etats-Unis porteur dune bonne nouvelle, et des coles congrganistes dHati qui avaient t dtruites par le tremblement de terre du 12 Janvier 2010. Selon les dclarations faites la presse par Mgr Gomez, cette somme de 30 millions de dollars avait t rcolte par des paroisses travers les EtatsUnis et, avait-il ajout, tait susceptible daugmenter parce que des douzaines dautres diocses navaient pas encore achemin les produits de leur collecte (source Express News par Abe Levy 2 Mas 2010). Mais pour de raisons restes inconnues, prs de 3 ans aprs le sisme, aucune glise, proccupation pour les catholiques. amricains pour la reconstruction et la rparation des Eglises dHati ? Le prsident Michel Martelly nest pas le premier chef dEtat hatien reu par le Souverain Pontife. Le 8 juin 1996, le prsident Ren Prval visitait Jean Paul 2 (voir photo en premire page de cette dition). Mais on sait que son administration avait moins le souci de communication que lactuelle quipe au pouvoir. Le jeudi 22 novembre coul, le prsident Martelly accompagn de sa famille (son pouse Sophia et 4 enfants) et du ministre des affaires trangres, Pierre-Richard Selon une note de presse de la Prsidence, le chef de lEtat hatien a mis lemphase sur Plusieurs organisations de femmes de diffrentes rgions du pays plaident pour une socit sans violence, loccasion de la journe internationale de llimination de AlterPresse. Lun des plus gros problmes cest la non-dnonciation des actes de violences dont sont victimes les femmes, par souci de leur rputation et des considrations relatives leurs enfants et leurs familles dplore Yvette Michaud, dirigeante de la Coordination nationale des femmes paysannes (Konafaf / Grand-Anse). verbale ou morale. Rose Edith, lune des responsables locales du Mouvement paysan national du congrs de Papaye (Mpnkp), souligne que ltat reste sourd aux revendications des femmes. Elle assimile linaction de ltat en faveur de la cause des femmes une violence puisque, dit-elle, leurs problmes sont banaliss La coordonnatrice du Rseau des femmes organises de Jacmel (Refoj / Sudest), Marjorie Colo, dnonce, pour sa part, des cas de violence dans les camps dhbergement o les sinistrs ont trouv refuge, suite au passage de louragan Sandy ensemble de tous les secteurs de la vie nationale pour combattre ce phnomne. novembre de chaque anne, a t proclame en 1999 par Aprs le passage de Sandy qui a ravag la cote Nord-est des USA, les amricains ont dcid, le Mardi 6 Novembre 2012, de donner un second mandat Obama. La bataille sannonait rude et trs serre. fait son choix sans ambigit. Le monde entier a sembl soulager. En Hati, aprs les dgts de Sandy du Pays qui a fait une quinzaine de morts au Cap-Hatien, la deuxime ville du pays, positif pour le Hatian Dream (Rf. http://jrjean-noel.blogspot.com/2012/10/ haiti-apres-sandy-le-complot-pour-le_31. html ). Comme je lavais crit, Nous sommes trop petits pour voir aussi grand lments dactualit avant remonter le temps pour voir les rponses donnes ces genres de situation et les rsultats obtenus, interrogeons-nous sur la situation actuelle, et essayons de proposer quelques solutions ? Au cours de ce mois de novembre 2012, le Prsident Martelly a visit officiellement lEspagne dans le cadre du Sommet Ibro-Amricain o Hati est unanimement admise comme membre observateur, a t au Parlement Europen Strasbourg (France), a t reu, en Italie, avec Femme et enfants, par le Pape Benoit des discussions avec les agences de Rome, en particulier la FAO. Do cet extrait : La FAO et le gouvernement de Hati esprent obtenir, au cours des 12 prochains mois, 74 millions de dollars pour la rhabilitation du secteur agricole la suite de louragan Sandy, de la tempte tropicale Isaac et de la scheresse qui a svi plus tt cette anne. Ensemble, ces trois phnomnes climatiques extrmes ont caus des dommages colossaux lagriculture et la pche. Depuis le mois doctobre, deux millions de Hatiens souffrent dinscurit alimentaire et de malnutrition Entre temps, linscurit de type banditisme semble reprendre du poil de la St Thomas, en particulier lUniversit du parler dHati ; le 18 Novembre 2012 na pas t commmor comme par le pass cause de labsence au pays des deux principales autorits au Pays, de plus le monument rose et blanc ; la slection hatienne est de la Carabe, une bonne chose dans cette grisaillerie hatienne du mois de novembre (temps maussade comme la population, on dirait que la nature est triste pour nous) ; les manifestions estudiantines de rues suite lassassinat de lun dentre eux ; la tentative de certains Dputs de prsurer le Premier Ministre pour une affaire de 10 M HTG/dput qui seraient distribus des dputs progouvernementaux (?) ; ltat durgence dun(1) mois dcrt par le Gouvernement Lamothe en rponse Sandy pour lapplication dun programme de rponse post-Sandy, etc. Aprs le passage de Jeanne en 2004 et les 4 cyclones de 2008, aux rponses gouvernementales, quelles autres rponses Hati a connues et avec quels rsultats ? En tout cas, en 2004, en rponse au ravage de Jeanne aux Gonaves, alors que le Gouvernement de transition de Latortue se battait pour donner une rponse la on a eu la fameuse opration Bagdad qui a rig en mode opratoire quotidien le kidnapping qui jusquici tait quelque chose de sporadique. Que de dgts, que de ravage psychologique, que de larmes nous a cots et nous cote encore le kidnapping Heureusement, le Prsident Prval, aprs les quatre cyclones de 2008, a continu, sous le gouvernement de Mme Pierrela politique dAlexandre-Latortue vis-vis des Gonaves (Rf. http://jrjean-noel. blogspot.com/2009/06/haiti-gonaives-dessolutions-la-mesure.html ). Actuellement, avec lagrandissement de la rivire La Quinte dont la capacit est passe plus de 1000 m 3 /s, la reconstruction des ponts au niveau de Pont Gaudin et de Mapou et les bassin versant (70,000 ha) dans le cadre de plusieurs programme dont le Programme problmatique gonavienne est en voie de solution. Il reste certes beaucoup faire. on finira par solutionner dfinitivement le problme gonavien, toujours dans le cadre de ce mariage savant de la gestion de lurgence et du dveloppement. En 2012, alors que le Gouvernement de Lamothe se bat pour trouver des fonds pour la mise en uvre du programme post Sandy, la rponse Sandy, en dehors du gouvernement, semble sacheminer vers des manifestations estudiantines de rues sous prtexte de rclamer justice pour leur camarade tu Gouvernement avec promesse de le juger. Alors que veulent rellement les tudiants ? Sont-ils conscients de la situation actuelle de leur pays en matire environnementale ? Et Sur quelle opration, cette fois-ci, cela va-t-il dboucher, si on analyse au second degr les prises de position de certains parlementaires et de la plupart de nos politiciens ? En tout cas, pas sur ce que je suis, pas sur cette dclaration dEtat durgence environnementale discute lors de la dernire runion mensuelle de la FONHDILAC (11/11/2012) et dbattue lmission de Mlodie and Company anime par Bernard Ethart sur Mlodie FM! Sommes-nous vraiment trop petits de sauver notre pays ? Hati essaie de se relever du Premier Ministre Lamothe, a estim lOuragan Sandy. Par rapport la scheresse et au passage dIsaac et de Sandy, les pertes au niveau du secteur agricole sont estims environ 400 M USD par le secrtaire dEtat Dorcin lors du dernier conseil de gouvernement (14 Novembre 2012). Le Gouvernement a dclar lEtat durgence pour un mois et mis sur pied un programme autour de trois ministres, le ministre de lEnvironnement (MDE), le ministre des Travaux Publics, transports et Communication (MTPTC) et le ministre de lagriculture, des ressources naturelles et du dveloppement rural (MARNDR). Le MARNDR a prsent un programme de rponse post Sandy de 4 Mrds de HTG assur, la communaut internationale Le Premier Ministre, S.E.M. Laurent Salvador Lamothe, a appris avec consternation la nouvelle de la de 87 ans. N La Gonve en les annes 70 pour des raisons politiques pour sinstaller dabord New York et plus tard Miami avec sa famille. Leader actif de la communaut hatienne de la maison de production Les Cousins et une librairie. Il a galement contribu donner le nom de Little Hati lun des quartiers les plus populaires de Miami. Le Premier Ministre Lamothe, tout en regrettant le hatien pour prsenter ses sincres sympathies sa famille et ses proches. M.juste a servi sa communaut avec patriotisme. Viter Juste

PAGE 3

Mercredi 28 Novembre 2012 Page 3 LACTUALITE EN MARCHE NOTE DE PRESSE Le Prsident de la Rpublique, S.E.M. Michel Joseph Martelly, accompagn du Premier Ministre, M. Laurent Salvador au lancement du Cadre de Coordination de laide externe au Dveloppement (CAED), qui se veut un mcanisme de concertation permanent et rgulier entre le Gouvernement de la Rpublique dHati et tous ses partenaires. Cest un mcanisme partir duquel seront mieux intgrs les efforts et les investissements consentis pour assister le pays. la Coopration Externe, le CAED, qui sarticule autour de trois niveaux (stratgique, sectoriel et territorial), se fixe pour objectif gnral de mettre sur pied des modes de fonctionnement permettant laide externe dappuyer les priorits de dveloppement conomique et social de la Rpublique dHati travers : Le leadership responsable du Gouvernement et lengagement politique des bailleurs le supporter pour une meilleure coordination de laide externe ; aux objectifs stratgiques de dveloppement et programmes HPN LOrganisation mondiale pour lalimentation (FAO) a averti jeudi que linscurit alimentaire pourrait provoquer plus de tensions sociales en Hati. Pour prvenir une telle ventualit, la FAO juge pertinent que plus dinvestissements se fassent dans le secteur agricole pour aider le pays. Selon la FAO, la situation alimentaire dHati sest dtriore suite aux rcentes catastrophes naturelles qui ont ou projets dinvestissement du Gouvernement ; Le renforcement des capacits institutionnelles de gestion du dveloppement du pays, et la coordination entre tous les acteurs concerns. Ce cadre de coopration est trs ambitieux et je men porter. Personnellement, je suis convaincu quil a le format adquat et quil est conforme nos ambitions leves, mais je veux aussi penser que nous saurons tous ensemble ladapter si ncessaire nos besoins rciproques, dans un processus continu dvaluation de ses performances a dclar le Chef de lEtat, des pays amis dHati et dagences internationales intervenant dans le pays et de journalistes, entre autres. les acteurs et partenaires de la coopration internationale qui accompagnent son Administration sur les chantiers de la reconstruction et du dveloppement dHati. Il a aussi des collectivits locales et du secteur priv dans lmergence de notre conomie et lavnement dune socit plus galitaire et plus juste. Le Prsident de la Rpublique a toutefois soulign que le bilan de laide considrable apporte Hati depuis tant dannes par les partenaires internationaux, les Etats amis, les hatienne vit dans les zones rurales, et plus de la moiti dentre elles sont maintenant en danger dinscurit alimentaire aigu a indiqu la FAO. Le directeur adjoint de la FAO, Laurent Thomas, a indiqu que la situation de vulnrabilit ne tient compte de ce facteur, a rapport lagence Reuters. La alimentaires avait dclench, en avril 2008, linstabilit politique et des manifestations violentes. Martelly p .1 Une stratgie intgre pour une meilleure coordination de laide externe avec les priorits nationales p.1 Les trois piliers du dveloppement national p.2 Dputs aux allures de chimres p.1 Pour une universit qui se respecte p.1 Procs du kidnapping : nous risquons de perdre cette rare opportunit p.1 Jacmel indique le chemin p.1 Stanley Handal na jamais connu Clifford Brandt, selon son avocat p.4 aux femmes p.2 Inscurit alimentaire et troubles sociaux p.3 Habitudes p.12 La dlicate succession dHillary Clinton p.12 Lutter contre la pauvret p.13 Le cataclysme climatique vu par la Banque mondiale p.13

PAGE 4

Page 4 Mercredi 28 Novembre 2012 UNE ANALYSE ( Le chef kidnappeur prsum, Clifford Brandt Lex-dtenu Stanley Handal nie tout rapport avec le dtenu Clifford Brandt contrairement des rumeurs prcdents de kidnapping et en faire un seul grand procs. Cest plus proche de la justice populaire que de la procdure judiciaire Rappelons-nous le procs de O. J. Simpson. Toutes les preuves paraissaient contre laccus. Mais un seul lment, la paire de gants suppose avoir t utilise par le meurtrier, ( La justice nest pas une sorte dautodaf o lon brle Commission vrit la manire du jugement des chefs du rgime de lApartheid sous la prsidence de Nelson Mandela. En ce moment les responsables judiciaires en Hati sont obligs de ne faire la moindre dclaration sur le dossier Tandis que deux camps monopolisent le haut du pav. coordonne pour dvier lattention et o ce qui est recherch principal accus, le faire disparatre dans le dcor. Comme un simple comparse ... stratgie : lextrapolation. Il faut compiler tous les cas ne lui seyait pas. Par contre on a, plus prs de nous, le cas de lhatien Amaral Duclona, lex-cad de Cit Soleil, dtenu depuis maintenant plusieurs annes en France. Ayant fui Hati, puis extrad par la Rpublique dominicaine pour la France comme prsum assassin dun consul honoraire de France en Hati dans la priode tumultueuse qui a suivi le renversement du prsident Jean-Bertrand Aristide en 2004, Amaral Duclona na toujours pas pass en jugement parce que son avocat franais conteste (avec succs) lacte daccusation estimant que le dossier est pratiquement vide. cas de la justice proprement dite. La justice ne se conduit pas coups de rumeurs, ni de sans risque derreur. Ce nest pas parce quun dossier fait les quon espre. Un bon avocat naura aucun mal dcortiquer rumeurs, cancans, inventions de journalistes en mal de scoops ou de sensationnalisme et accusations non documentes daccusation nant. Me Frizto Canton, a rejet les accusations de lhebdomadaire Hati client comme le numro 1 du gang auquel appartiendrait Clifford Brandt. M. Handal na jamais connu Clifford Brant, a dclar Me Canton exigeant des responsables dHati Observateur et dun ensemble dautres institutions dont le RNDDH et le journal Le Matin, quils apportent ncessaires sur ce dossier. M. Handal est un homme daffaires qui na loin des actes de kidnapping, il na jamais connu Clifford Brandt. Ces deux hommes ne se sont jamais rencontrs dans leur vie a indiqu lavocat de Stanley Handal. Me Fritzo Canton a fait savoir que son intervention Lavocat de lhomme daffaires Stanley Handal, devant la presse ce jeudi rpond un imprieux devoir de clart, de conscience pour laver de la souillure lhonneur et la dignit dun homme traqu par la mchancet des hommes. Selon lhebdomadaire haitiano-amricain, Stanley Handal serait le numro 1 du rseau dans lequel oprait Clifford Brandt, La dfense de M. Handal appelle les responsables urgente et ncessaire. Le Rseau national de la dfense des droits humains (RNDDH) est aussi concern par cette injonction pour avoir, selon Me Canton, fait des comparaisons pernicieuses entre Clifford Brandt et son client. Il convient de souligner que les dossiers de Clifford Brandt et Stanley Canton dans le dernier rapport de la RNDDH. Quant au journal Le Matin, il est aussi appel lvidence des faits lincriminant, Stanley Handal a t libr dune ordonnance de non-lieu qui lavait disculp dans ce dossier, a expliqu Me Canton. En cas de refus de revenir sur leurs dclarations, les institutions concernes, y compris tous les organes de presse qui ont vhicul des dclarations, des insinuations, des comparaisons lencontre de M. Handal le juriste menace de tenter une action en justice conformment larticle 318 du code pnal.

PAGE 5

Mercredi 28 Novembre 2012 DE LACTUALITE ( ( Les Jacmliens ne veulent pas que leur ville, lune des plus charmantes de rputation, devienne comme la capitale un lieu fuir en vitesse, o lon kidnappe et assassine tours de bras, dans lindiffrence gnrale, une immense zone de non droit, bref un tombeau ouvert. Mais la diffrence est que les Port-au-Princiens nont la leur. Du moins les actuels habitants de la capitale. Ce sont en majorit, et presquen totalit, des natifs dailleurs et qui sont monts Port-au-Prince pour amliorer leur existence. vraiment (ou pas du tout) progress fait justement que leurs relations avec la capitale restent encore plus paradoxales, biaises, pour ne pas dire fausses. Nexiste pas la cohsion ncessaire la vie et la vitalit dun vritable ensemble social, cest dire qui volue ensemble, qui produit, qui vit et qui peut aussi souffrir ensemble. Que les gens ne bougent pas quand une personne est attaque devant eux dans la rue ou dans leur proche voisinage nest pas tant une question de crainte ou de terreur inspire par les bandits que de cette absence dappartenance, cet anonymat collectif si lon peut dire. Par contre Jacmel quant lui est debout comme un seul homme quand un mdecin est kidnapp, forant les voyous relcher leur proie. Et cette semaine depuis quun enfant de 3 ans a t enlev samedi et son oncle, un agronome de 32 ans, abattu de sang froid par des bandits qui ont envahi le domicile familial, le chef lieu du Sud-Est se rveille chaque jour sur le pied de guerre, recherchant partout lenfant otage mais aussi et surtout accepter sans trop deffort la descente de leur ville dans lenfer de la criminalit au quotidien comme cest le cas Port-au-Prince. Cest toute la ville qui entre en rbellion. Cest dailleurs une tradition et un hritage historique Jacmel. Depuis bien avant lindpendance dHati. Dj le gouverneur gnral Toussaint Louverture envoyait son meilleur gnral, le futur empereur Dessalines, mter la ville rebelle. Tous les bureaux publics en reoivent pour leur grade de la part des plusieurs milliers de manifestants qui parcourent la ville chaque jour depuis dimanche au pas de course. Le commissaire dpartemental de police est renvoy illico pour manque de leadership. Le bureau local de la compagnie nationale dlectricit est galement assig parce que cest pendant les heures de coupure la nuit que les bandits commettent leurs forfaits. lordinaire et fait de Jacmel un exemple jusqu prsent unique, cest le refus par toute une ville (la population de Jacmel est estime quelque 30.000 habitants), par toute une rgion de leur vie. Car les Jacmliens ne protestent pas seulement contre linscurit pour linscurit mais aussi parce que cette rputation de petit coin tranquille la campagne, de got de la vie est le trademark de leur ville, constitue leur gagne-pain. La ville est inscrite dans le plan de relance du tourisme du gouvernement capable dattirer non seulement une importante coopration internationale mais aussi des capitaux extrieurs et, pourquoi pas aussi, locaux. Dj on peroit un certain rveil, qui se manifeste travers le boom de limmobilier et dans le nombre grandissant de visiteurs reus chaque week-end du reste du pays et de la diaspora. Et cest bien sr ce qui attire aussi les gangs. Des sangsues, qui dbarquent ds quun effort est sur le point de porter des fruits. Le gangstrisme aujourdhui le plus grand obstacle la moindre amlioration de la qualit de vie des citoyens. Or que peuvent ceux-ci si lEtat ne se dcide pas lcraser. Si on laisse les divisions politiques continuer de faire de drogue, le kidnapping sont les grands gagnants de cette aussi quelles sont les mains qui les entretiennent. Pour quelles raisons ? Pour diffrentes raisons. Nest ce pas. Mais que cette fois lEtat central ralise quil est qui sort rellement de lordinaire. Le gouvernement semble avoir entendu le cri des Jacmliens et commenc prendre apparemment les dispositions ncessaires. Mais cela ne se pourrait autrement car il y a des dterminations qui ne laissent pas le choix. Dtermination dune ville, mais avant tout le fort sentiment didentit de sa population. Que cela serve dexemple tous les autres coins du pays qui ne veulent pas disparatre. Il faut mettre le gouvernement devant ses responsabilits. Mais pas pour des banalit. Pas pour satisfaire les fantaisies de certains secteurs prisonniers de leur individualisme forcen. Au contraire ce sont ces derniers qui sans le vouloir (mais qui sait !) font le lit du gangstrisme et du kidnapping. autre chose. Et pire encore, qui nen semblent point conscients Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince prsident Martelly qui a rappel sa volont politique de diminuer progressivement la dpendance du pays par rapport laide. Le premier ministre Laurent Salvador Lamothe, Ouverture des travaux du Cadre de Coordination de lAide Externe (courtoisie) Gouvernement, les bailleurs ainsi que les autres partenaires sarticule autour dobjectifs communs long terme. Pour cela il faut ltablissement dun mcanisme de concertation permanent et rgulier entre le Gouvernement et tous ses partenaires. Le but ultime du Gouvernement tant de diminuer gouvernement peuvent contribuer une vraie politique de dveloppement, le secteur priv local et tranger (diaspora et demplois On peut compter aussi sur la coopration sud-sud et la coopration triangulaire qui dpassent largement la seule dexpriences galement trs adaptes localement. de Coordination de lAide Externe au Dveloppement Gouvernement pour une meilleure coordination des politiques de dveloppement ; 2) garantir ladhsion des Partenaires techniques et financiers aux objectifs stratgiques de dveloppement du pays ; 3) cela travers le renforcement des capacits institutionnelles de gestion du dveloppement pour garantir une responsabilit mutuelle des acteurs nationaux et internationaux. Il est important quun dialogue stablisse entre le ( sa dpendance par rapport laide. Remplacer les dons par des crdits, aucun pays ne stant jamais dvelopp sans se politique) mais aussi culturelle (culture de mendicit), par domaine cl de gouvernance, peut avoir des impacts rapides au sein dun cadre largi dans lequel les recettes propres du

PAGE 6

Page 6 Mercredi 28 Novembre 2012 Sirop au go t agrable base de : Fer Vitamines Amino AcidesB. No: EXP :Sulfate ferreux Vitamine B1 Vitamine B2 Vitamine B6 Vitamine B12 Vitamine C Lysine Acide Glutamique Acide Aspartique Acide folique Cyproheptadine 50 mg 5 mg 0.6 mg 15 mg 10 mcg 25 mg 10 mg 2 mg 2 mg 0.2 mg 2 mg Adultes : 1 petite cuillre de 5 ml 2 fois par jour avec les repas. Enfants : 1 petite cuillre de 5 ml 1 ou 2 fois par jour avec les repas Nourrissons : 1 petite cuillre de 5 ml 1 fois par jour.POSOLOGIE:Dficience en fer Anmie Etat de surmenageINDICATIONS:Chaque 5ml contient:4 oz Port-au-Prince, HAITI Retail Concessions Program 2012 RFP No. MDAD-07-12Miami-Dade County, Florida is announcing the availability of the above referenced, advertisement, which can be obtained by visiting the Miami-Dade Aviation Department (MDAD) Website at:www.miami-airport.com/business_advertisements.asp (in order to view full Advertisement please select respective solicitation) PLEASE NOTE THAT THE ADVERTISEMENT POSTED IN THE ABOVE-MENTIONED WEBSITE, HAS BEEN REVISED TO INCLUDE A SITE VISIT OF THE LOCATIONS AFTER THE PROJECT BRIEFING.Copies of the RFP solicitation package can only be obtained through the MDAD, Contracts Administration Division, in person or via courier at 4200 NW 36th Street, Building 5A, 4th Floor, Miami, FL 33122 or through a mail request to P.O. Box 025504, Miami, FL 33102-5504. The cost for each solicitation package is $50.00 (non-refundable) check or money order payable to: Miami-Dade Aviation Department. This solicitation is subject to the Cone of Silence in accordance with section 2-11.1(t) of the Miami-Dade County Code. ( ils exigent le respect par le gouvernement. Ils accusent le chef du gouvernement de faire de la politique et que les dputs proches du gouvernement auraient buissonnire quand le Parlement est convoqu en assemble public, cest dire politiquement neutres, dnus de tout esprit partisan comme ceux sur la communication numrique essentiels pour les activits bancaires avec ltranger et pour lesquels il existe un dlai qui se rapproche. Ce mardi encore un projet de loi sur ladoption a t introduit au Parlement dont le vote nattend pas. Quest-ce que ladoption a voir avec la politique ? Dautre part, est-ce aux dputs de se soucier des projets communaux, qui relvent davantage des lus communaux ? Constitutionnellement non. Mais lexcutif a jusquici jou le jeu. Alors est-ce en effet la manifestation dun certain esprit de revanche de sa part en bloquant les 10 millions de gourdes par commune ? ministre Laurent Salvador Lamothe annonait des mesures de restriction des dpenses gouvernementales : moins de faste au cours des voyages ltranger, moins de grosses cylindres, moins de gaspillage de carburant ou autre. Les dputs ont-ils peur de faire les frais de ces Et leur quasi occupation des locaux de la Primature (et encore plus les propos tenus) : une espce de chantage que leur tour ils veulent exercer sur le Premier ministre, une tentative de forcer la main ce dernier ? Bas les pattes, moins ce qui est nos communes. Mais cela sert aussi assurer sa rlection En tout cas cest de bonne guerre. Et puis noublions pas que la chambre des dputs Lamothe. Lternel qui ta fait roi ? Les reproches nont donc O le public ne voit que du feu. Cependant le gouvernement na-t-il pas autant que les parlementaires le devoir de faire comme maitre Jean Jacques pour que les projets de loi de service public et non partisans soient prestement vots. Parce que dans un pays qui a tant de retard rattraper pour y arriver ? Est-ce que le pouvoir lui aussi ne sest pas enferm dans ce jeu de politique politicienne et de petites magouilles ventuellement bien arroses ? On parle de voiture blinde offerte par le prsident de la rpublique tel prsident de telle chambre lgislative, de nombreux emplois pour les proches et partisans de snateurs et dputs dans la diplomatie extrieure ou dans la moindre boite de lEtat. Etc. Quand on commence jouer le jeu de la corruption nen ont jamais assez, en mangeant lapptit vient et ne sont pas En effet nos parlementaires (puisque cest deux que nous parlons mais ils ne sont pas lexception) ont tout. Ils peroivent rgulirement (et jalousement) leur salaire mais refusent (alors que cest la contrepartie normale, aussi bien que tout fonctionnaire doit venir chaque jour son travail) de De quoi leur garantir indirectement la rlection. Tandis que les quelques-uns qui ne mangent pas tous les rteliers se rebiffent et refusent pratiquement tout contact. La situation parat bloque. Sauf intervention dun troisime larron. Et celui-ci existe, cest la socit civile. Ce sont en effet les pressions de celle-ci qui doivent rappeler les uns comme les autres, lexcutif comme le lgislatif, leur devoir envers la Nation. Ce quon leur paye pour faire. Et bien pay. Dont la soumission, la discussion et le vote des lois essentielles un fonctionnement plus ou moins normal du pays. Education gratuite, facilitation des investissements, lutte contre le kidnapping, tous ces dossiers qui nattendent pas. Mais pour y arriver, la socit civile ne doit pas tomber elle aussi dans ce jeu cannibale. Mais elle doit traiter les uns comme les autres sans le moindre esprit partisan, loin public. Mais jusqu prsent personne qui semble prendre la direction devant nous mener hors du labyrinthe o se trouvent bloqus des projets de primum vivere. Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince Port-au-Prince, le 21 novembre 2012 (AHP) Des tudiants dans les rues pour rclamer justice pour un camarade tu en pleine facult par un policier, des milliers de jacmliens manifestent pour protester contre la violence et le kidnapping, des opposants et des proches du pouvoir galement dans les rues pour dnoncer la gestion de lquipe en place. Cest maintenant une dizaine de dputs membres du bloc Parlementaire pour le Renforcement Institutionnel (PRI) qui, suivant lexemple dun collgue il y a deux semaines, au Ministre des Travaux publics, ont investi mercredi les locaux de la primature. Ces parlementaires de lopposition entendent faire pression sur le premier ministre Laurent Lamothe quils accusent de pratiquer une politique de deux poids et deux mesures, en refusant de dbloquer des fonds pour la ralisation de projets dans les circonscriptions des opposants au pouvoir. Le prsident du PRI, Sadrack Dieudonn, trs remont, avertit que le chef du gouvernement qui a boud une invitation et une convocation au parlement, sera interdit de prendre la parole pour prsenter son bilan louverture de la prochaine session parlementaire en janvier prochain. Nous Le parlementaire a fait remarquer que ce nest pas une faveur que rclament les dputs de lopposition, mais lexcution des lois de finance 2011-2012 et 2012-2013 dans lesquelles, ils avaient allou un montant de plusieurs millions de gourdes pour lexcution de projets dans toutes les circonscriptions. Il a dit constater que seules les circonscriptions dont de dcaissements. Pour sa part, le dput de Delmas-Tabarre, Arnel dit, accusant le chef du gouvernement de refuser de dcaisser les fonds quils ont allous leurs circonscription. Le parlementaire a relev que le gouvernement Martelly-Lamothe est lquipe qui a collect le plus de taxes, alors que les conditions de vie de la population ne cessent de se dgrader. Le dput Patrick Joseph affirme: ne politique d`exclusion, voil ce que l`administration Martelly-Lamothe administr coups de slogans comme le fait lquipe en place. Selon lui, une bonne partie des ressources de lEtat est utilise pour faire de la propagande en faveur du pouvoir. ( Et ce ne sont pas les rumeurs relances de temps secteurs, aussi bien locaux que internationaux, qui peuvent rien y changer. actuellement en investigation pour kidnapping et grand banditisme. Des crimes majeurs et que par consquent il faut pouvoir et savoir documenter sans la moindre erreur pour garantir que justice soit faite. autre lien que le scandale (du moins tant quaucun lien rel nest prouv), cest la meilleure faon de diminuer la force du dossier principal. que visent les auteurs dune telle stratgie. nest pas le lieu idal pour une justice la Robin des bois. Conclusion : ce qui nous guette, vouloir conduire cas, cest faire le jeu des avocats qui auront beau jeu de ruiner nos arguments damateur. Dautant plus que ces accuss ont les moyens de se payer de bons avocats. Nous aurons donc gaspill la seule possibilit de porter au kidnapping et au grand banditisme, qui menacent chacun de nous dans notre propre chair, un coup srieux et solide parce que devant la loi et dans un procs contradictoire valoir leurs arguments. Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince

PAGE 7

Mercredi 28 Novembre 2012 Page 7 DEBAT PUBLIC Des manifestants anti-Martelly Le prsident et le premier ministre inaugurent Port-au-Prince les travaux du Cadre de Coordination de lAide externe Des tudiants jettent la panique dans le centre ville de la capitale (photos Thony Blizaire) ( faire justice ltudiant en sciences conomiques, Damal DHati, qui a t tu par balles. est accus du meurtre. Il est sous les verrous dans lattente de son jugement. Mais les manifestants tudiants nont rien voulu entendre, occupant chaque jour le pav. Pendant plus dune semaine. Jetant la panique dans le centre ville de Port-audchains. De guerre lasse, ceux-ci paraissaient dsesprs lors de leur dernire sortie. Alors que les lycens (lyce Toussaint Louverture, au bas de la capitale) avaient t leurs allis dans les premiers jours, une semaine plus tard, jour pour jour, quand ils ont voulu remettre a, ils (les tudiants) ont essuy un refus total de la part des jeunes coliers. totale dun mouvement qui a paru sourd et aveugle et donc inutilement agressif et menaant. du Premier ministre) la semaine dernire. Alors que la Constitution en vigueur consacre le principe de lindpendance et de la sparation des pouvoirs (excutif, lgislatif, judiciaire), quest-ce qui autorise des parlementaires attaquer physiquement un autre pouvoir ? Est-ce une invitation indirecte pour lExcutif revenir aux habitudes dautrefois quand le chef de lEtat envoyait ses partisans mettre les siges parlementaires en lambeaux ? Sont-ils devenus fous, comme disait lautre Prince. La police rpond par des voles de gaz lacrymognes qui importunent plus dun. Outre les pare-brises volant en clats, des casseurs dans des coles et soulagent professeurs et lvent de leurs ordinateurs et tlphones portables. Ex. le Collge Bird. Et cela durera plus dune semaine. Pendant ce temps le conseil de direction de lUniversit dEtat dHati ne dit pas un mot pour tenter de ramener le calme. Ni pour raisonner les tudiants. Restant aussi sourd que ces derniers aux protestations du grand public. Bien sr, ce sont aussi les tudiants qui lisent les responsables universitaires. eux, emploient une manuvre tout fait contraire. Aussi bien le chef de la police nationale que le commissaire du gouvernement de la capitale consacrant le plus clair de leur temps essayer de faire entendre ces jeunes potaches (point encore des universitaires) la voix de la raison. Sils nont pu convaincre ces derniers, par contre leur Les tudiants sont tombs dans leur propre pige. gard, naurait pu concevoir un stratagme aussi russi. mais pire, lindiffrence et presque le mpris (comme en tmoignent les interventions dans les missions lignes-ouvertes la radio). Le silence du conseil de direction de lUniversit, qui a t ressenti comme un manque de responsabilit, na pas arrang les choses. Avec toujours le pouvoir pieds et poings pratiquement lis, oblig de constamment prendre la tangente, pour ne pas apporter de leau au moulin de ses critiques et de son opposition qui lattendent perptuellement au tournant dans un pays o labsence de lautorit de lEtat est tombe un point tel que la moindre vellit face aux menaces de retour au chaos est taxe de pire dictature dans toute lhistoire nationale Le pays est comme une vis devenue folle, un animal atteint de la rage. Idem les dputs qui ont envahi la Primature (bureaux Comme encore nos tudiants (ainsi que le Conseil de lUniversit, pardonnez-nous dinsister) qui nont la bouche que le principe de linviolabilit de lespace universitaire les tudiants. Envahir de force des lyces pour forcer les lycennes participer aux manifestations, quest-ce que cest sinon une violation de lespace scolaire ? A la limite cela peut arriver que des lves se joignent des manifestants (comme en 1946, rfrence Ren Depestre ou Jacques Stephen Alexis ou Grald Bloncourt) mais de leur plein gr Ou quand la cause est claire et nette (accent sur nette, En un mot, lUniversit dEtat dHati a jou de force mais quelle a perdu platement sur le plan image. performances. On doute que les tudiants comprennent pipette aux termes comme inviolabilit de lespace universitaire comme on vient de voir Tout comme celui de privatisation de lUniversit. Un autre clich mis toutes les sauces que ce terme de privatisation. Combien a cot lUniversit du Roi Henri de Limonade ? Pas moins de 6 millions de dollars amricains, dit-on. Fournis par le gouvernement et le secteur des affaires de la Rpublique dominicaine voisine. Luniversit publique, telle que nous lentendons en au rabais. Mais une qui dispose de tous les acquis du savoir moderne. Comme celle de Limonade Cest l une totale contradiction dans un pays o des enfants vont en classe dans des cahutes en paille qui laisse passer les averses. Une vritable universit, capable de former des caisse publique. Comme cest le cas aux Etats-Unis ou au ses recherches. Au point que cest devenu une des principales sources de revenus du pays. La diffrence doit venir dautres sources : travaux de recherches, symbiose avec le march du travail, aide dorganismes extrieurs intresss aux travaux effectus et la vie active ou dans des contrats futurs avec lEtat. On attend dun vritable conseil de direction de lUniversit dEtat non quil encourage par son silence les tudiants tout casser mais au contraire de vritables plans davenir solides et ralisables pour une Universit dEtat digne de ce nom et qui se respecte Hati en Marche, 23 Novembre 2012 ( des engagements formels vis vis de ses partenaires : renforcer ladministration publique et lEtat de droit ; combattre le gaspillage des fonds publics ; engager toujours plus vigoureusement la lutte contre la la gestion de lenvironnement ainsi que des risques et dsastres dans les stratgies nationales et sectorielles Mais aussi ouvrir le dialogue tous les autres acteurs nationaux : lgislatif, patronat, socit civile dans la mise en place dune structure de concertation gouvernement-bailleurs, pour tous ensemble embrasser les divers aspects stratgiques du dveloppement. Les partenaires (ils taient tous prsents, aussi bien les grandes hatien pour prendre ce nouveau tournant. Il va falloir davantage encore se serrer la ceinture. Le premier ministre Lamothe et la ministre de lEconomie Marie-Carmelle Jean Marie ont indiqu les mesures de restriction dj adoptes au niveau des dpenses gouvernementales. Rduction des voyages ltranger, du parc automobile et des frais de carburant. Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince ont tous reu avec satisfaction la dmarche gouvernementale. En soulignant cependant quil faudra beaucoup defforts, de dtermination et de mthode pour faire atterrir le CAED ou Cadre de Coordination de lAide Externe au Dveloppement dHati. rappeler aux partenaires-bailleurs, ONG, bref la communaut

PAGE 8

Page 8 Mercredi 28 Novembre 2012 EGLISE ETAT ( ( ( communication que lactuelle quipe au pouvoir. Le jeudi 22 novembre coul, le prsident Martelly accompagn de sa famille (son pouse Sophia et 4 enfants) et du ministre des affaires trangres, Pierre-Richard Casimir, Selon une note de presse de la Prsidence, le chef par contre le gouvernement na plus la discrtion de nommer comme lavait voulu Papa Doc. Dailleurs lEglise catholique, y compris le haut Baby Doc trois annes plus tard, le 7 fvrier 1986. Cependant quelle nouvelle surprise nous rserverait note de la Prsidence mentionne parmi les points abords : la rvision du Concordat les rapports de lEtat avec lEglise ? Rappelons quen diplomatie, surtout la vaticane, chaque mot a sa valeur. catholique, le vodou est reconnu comme une religion part entire. du Saint-Sige. ou multres. Cependant en 1983, lors de la visite en Hati du pape Jean Paul 2, Jean Claude Duvalier renona ce privilge qui fut obtenu par son pre. Si cela ne fait aucune diffrence sur le plan clerg catholique tait dsormais admise partout dans le monde, de lEtat hatien a mis lemphase sur les liens damiti et de Puis avec le Secrtaire dEtat du Saint-Sige, Mgr Tarcisio Bertone : la rvision du Concordat, les rapports de lEtat avec lEglise, la construction des glises catholiques dtruites ou endommages lors du sisme et la continuit dans ltablissement des rapports de proximit entre lEtat et lEglise. faveur dHati travers ses prires et des missions. Que veut dire la rvision du Concordat ? Y a-t-il une telle initiative ltude ? On ne sait. Rappelons que lactuel Concordat remonte la prsidence de Franois Papa Doc Duvalier. Et aprs des Port-au-Prince : Mgr Franois Poirier, puis son successeur Augustin. Dautres expulsions eurent lieu, dont celle dun directeur du Petit Sminaire Collge Saint Martial, Pre Etienne .COM 1-800-270-9794 A Collaboration of Local Governments. Mieux encore, vous aidez prserver les Everglades.Assurez vous que votre machine laver la vaisselle soit bien pleine avant de la mettre en marche (mme chose pour votre machine laver le linge). Utilisez un balai au lieu dun tuyeau darrosage pour nettoyer lalle. Arrosez seulement quand cest ncessaire en respectant les horaires xs Rparez les moindres fuites dans vos robinets. Ce que tout un chacun prfre: Fermez le robinet quand vous vous brossez les dents1. 2. 3. 4. 5.Voici 5 faons dconomiser: Quand vous conomisez leau vous conomisez de largent. dexcommunication le (futur) dictateur hatien. Cependant des ngociations ne tardrent pas commencer qui donneront lieu une premire rvision du Concordat (1966) En vertu de quoi, Duvalier obtint que ce soit le Le prsident Martelly prsente un cadeau au pape Benoit XVI Le couple Jean Claude et Michle Bennet Duvalier recevant en Hati Jean Paul 2 en 1983 Jeudi 12 dcembre 1996 Monsieur lAmbassadeur Excellence loccasion de la prsentation des Lettres qui laccrditent comme Ambassadeur extraordinaire et plnipotentiaire de la Rpublique dHati prs le Saint-Sige. Je vous remercie vivement de mavoir transmis les salutations de Son Excellence Monsieur Ren Prval, Prsident de la Rpublique dHati, que jai gr de bien vouloir lui exprimer les vux que je forme pour sa personne et pour laccomplissement de sa haute fonction au service de la nation. Je salue galement avec cordialit le peuple hatien, me souvenant encore de ma visite dans son pays et de laccueil inoubliable quil mavait rserv. Ces dernires annes, votre pays a connu bien des volutions, et je me est encore affronte aujourdhui. Aussi, jencourage tous ceux et toutes celles qui travaillent avec gnrosit la promotion de la personne humaine et qui luttent contre toutes les formes de pauvret, obstacles lpanouissement de lhomme et au renouveau de la socit. Une des exigences indispensables de ce combat pour lhomme est lunit du peuple tout entier autour des idaux de fraternit et de coopration dans la concorde et ltablissement de la justice. Cest dans cet esprit que je souhaite voir le peuple hatien trouver les importe que ceux qui ont une responsabilit dans la vie nationale mettent tout en uvre pour servir la construction dun avenir meilleur pour lensemble de leurs compatriotes, et tout particulirement pour les plus dfavoriss dentre eux. aspirations de la population et lui permettront de mener activement une vie sociale conforme ses vux. Monsieur lAmbassadeur, dans votre discours, vous avez soulign que le peuple hatien est un peuple de croyants. Je souhaite donc, quil dcouvre en Dieu des raisons profondes daimer la vie et de constituer une vritable fraternit entre tous les membres de la nation limportance que votre peuple attache aux valeurs spirituelles et au message en ce jour, renforcera les liens de comprhension et damiti entre votre pays et le

PAGE 9

Mercredi 28 Novembre 2012 Page 9 ETAT EGLISE Dokt pou Katye w! Pou Dokt Joseph Murat, se pasyan yo ki pase anvan tout bagay.Dokt Joseph Murat, ki manm nan New England Physicians, ap travay anpil pou f pasyan li yo jwenn swen sante nenpt l, lajounen km lannuit. Dokt Murat espesyalize nan medsin entn, epi li disponib pou travay avk pasyan li 24/7, kit se nan telefn, kit pou li w pasyan an. Depi plis pase 17 an, pasyan yo aprese atansyon psonnl ak konpasyon Dokt Murat nan swen sante. Sa ki pi enptan nan travay li, se respekte pasyan an epi f pasyan an pase anvan tout bagay. Dokt Joseph Murat Ou mt rele depi jodi a pou pran randevou pou yon vizit gide, oswa pou ale nan aktivite ki pral ft.305-232-2737 *Se pa tout plan sante ki kouvri tout svis yo, kidonk se responsabilite pasyan an pou gade dokiman ki montre sa plan sante li kouvri. **Sous: Enfmasyon enskripsyon CMS Medicare Advantage mwa out 2012 pou chak Eta. ***Moun ki gen Medicare ka enskri nan plan an slman nan dat yo bay pou enskripsyon pandan lane a. Pou plis enfmasyon, kontakte Humana. Humana se yon ganizasyon nan Medicare Advantage, epi li siyen kontra apa avk Medicare pou yon plan ki kouvri medikaman dokt preskri. Gen lt pwofesyonnl sante ki travay nan rezo Humana a. Rele Humana pou yon ajan komsyal ba ou enfmasyon ak f w jwenn aplikasyon pou plan an. Pou f aranjman pou moun ki gen bezwen espesyal pandan reyinyon pou lavant yo, rele 1-800-833-2316 (TTY: 711).H1036_GHHHDFYHH_CR CMS Aksepte1-800-833-2316 (TTY: 711)8:00 a.m. 8:00 p.m., 7 days a week Rele depi jodi a, pou w aprann pou kisa anpil moun se Humana yo chwazi. Moman an rive, kounye a, pou gade kisa Humana genyen pou l ofri w. DadeMed, LC Enskripsyon pou Plan Medicare Advantage yo koumanse 15 oktb pou rive 7 desanm. Pa tann li tw ta! ***New England PhysiciansJoseph Murat, MD 13335 SW 124th Street, Suite 105 Miami, FL 33186305-232-2737Lendi pou rive Vandredi, 9:00 am 4:00 pmHumana kontan genyen Dokt Joseph Murat, ki manm New England Physicians, nan rezo pwofesyonnl sante Humana Gold Plus (HMO) a. Avk Humana, w ap jwenn yon plan k ap ede w f ekonomi sou depans pou dokt ak pou medikaman w. Epitou, ou pral resevwa plizy lt avantaj, tankou manm nan yon klib egzsis san ou pa peye anplis, pou ede w jwi lavi w byen. Avk plis pase 50 an eksperyans nan swen sante, Humana se premye plan Medicare Advantage ki genyen nan Florid; li gen plis pase 352,000 manm. Humana gen yon patenarya solid avk dokt, lopital, ak pwofesyonnl sante nan zn lan, ki pran sante w km yon gwo priyorite. Jodi a, Humana genyen 62,000 dokt ak plis pase 200 lopital nan rezo Florid la. Epi Humana ap toujou f inovasyon avk pwogram ki pral pmt ou konsve sante w ak rete aktif, ansanm ak f tretman pou ou si w vin malad. ( dHati un Etat laque. Le premier Concordat remonte au prsident Jean Le plus curieux est que la collecte de fonds organise auprs des catholiques du monde entier en faveur de lEglise dHati a produit plusieurs dizaines de millions de dollars amricains. En effet moins dun mois aprs le sisme, arrivait tentes ou dans des hangars de fortune. Que ce soit la capitale, Port-au-Prince, ou dans les autres villes victimes du tremblement de terre : Logane, Jacmel etc. Oui, pour des raisons inconnues O sont donc passs les plus de US$30 millions Mais un autre point dans lagenda de la rencontre et encore plus urgent signaler, cest la reconstruction des glises catholiques dtruites ou endommages lors du sisme du 12 janvier 2010. na t reconstruit. Et cest un motif de grande proccupation pour les catholiques. Et aussi les non catholiques puisque les lieux saints constituent des lments fortement symboliques et incontournables du patrimoine national. reconstruction ou rparation des glises dHati ? Hati en Marche, 24 Novembre 2012 Gomez (San Antonio, Texas), envoy spcial de lEglise des Etats-Unis. Selon les dclarations faites la presse par Mgr Gomez, une somme de 30 millions de dollars avait t rcolte des paroisses travers les Etats-Unis et, ajoutait-on, ce montant tait susceptible daugmenter parce que des douzaines dautres diocses navaient pas encore achemin les produits de leur collecte (source Express News, par Abe Levy, 2 Mars 2010). Mais pour des raisons inconnues prs de trois annes Le prsident Martelly sest fait accompagner de toute sa famille le 22 novembre dernier au Vatican (photo de courtoisie) Jean Paul 2 reoit (le 8 juin 1996) les salutations du chancelier Fritz Longchamp et du charg daffaires dHati Jean Walnard Dormeval

PAGE 10

Page 10 Mercredi 28 Novembre 2012 ECONOMIE & PRODUCTION LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI Extrait des minutes du greffe du Tribunal de Premire Instance de Port-au-Prince. Dont le dispositif est ainsi conu : PAR CES MOTIFS : Aprs examen et sur les conclusions du Ministre Public, le Tribunal au vu de la loi ; maintient le dfaut le dfaut requis et octroy laudience contre publiques aux torts exclusifs de lpouse ; Prononce la dissolution des liens matrimoniaux ce destin le dispositif du prsent jugement. Dit quun extrait sera publi dans lun des les tiers sil y chet ; compense les dpens vu la qualit des parties ; commet lhuissier Rendu de nous, Emmanuel TATAILLE, au Tribunal de Premire Instance du ressort de Petit Gove, ce jour dix (10) Octobre deux mille Onze (2011), en prsence du Il est ordonn .etc En foi de quoi ..etc Ainsi sign etc Fait Port-au-Prince, le 22 /11/ 2012 Me Herold JOINVILLE, Av. MARNDR. Ce programme durgence post-Sandy est imbriqu dans un programme triennal plus large de relance agricole de mariage savant de lurgence et du dveloppement comme aux Gonaves ? En tout cas, la solution actuelle au problme du pays hatien passe par trois piliers fondamentaux. En Hati, tout est prioritaire cause de la vulnrabilit, lducation, linfrastructure, lconomie, etc. Les trois piliers prioritaires pour amorcer le dveloppement dHati, demeurent, mon avis, la scurit, lenvironnement et la population. Analysons la situation eu gard ces piliers. Aprs 1986, le phnomne dinscurit a pris de lampleur. Du banditisme dEtat, linscurit est passe aux mains des groupes organiss et arms, des rseaux de malfaiteurs. Ce qui a favoris lvolution du phnomne dinscurit du simple banditisme en kidnapping bien sophistiqu, et tous autres phnomnes dsagrables et connexes confronts par le pays hatien actuellement. A partir de 2004, le phnomne va saggraver avec lopration Bagdad jusqu devenir un phnomne de socit. Depuis, linscurit se conjugue au quotidien, fait beaucoup de dgts au pays et la socit hatienne et ralentit les investissements en Hati. Le dveloppement dHati passe par la mise en place dun systme de scurit performant. Ce systme de scurit doit prendre en compte lensemble des aspects de la scurit et se baser sur parcelles du territoire national. Il faudrait un consensus national sur cette question, un complot positif contre linscurit sous toutes ses formes y incluse linscurit environnementale. rhabilits. La vulnrabilit environnementale est la base des inondations frquentes qui font des ravages au pays la moindre couverture vgtale plus quau niveau des plaines quau niveau des mornes, Hati est dans une situation trs critique du point de vue environnemental. La position dHati sur la route des cyclones et sur des failles techtoniques ncessite des politiques publiques environnementales y affrentes et susceptibles de favoriser une amlioration de la situation environnementale du La rhabilitation de lenvironnement hatien doit se faire dans le cadre dune dclaration dtat durgence environnementale prendre par le gouvernement Martelly-Lamothe avec lappui inconditionnel de lensemble des forces vives de la nation et ce dans le cadre dune politique de population bien pense et applique de manire rigoureuse. Avec plus de 10 M dindividus actuellement sur 2 en 2012, il nous faudra deux choses (i) une rvolution des taux de croissance conomique autour de haiti-necessite-dune-revolution-de.html ) et (ii) une rduction daugmentation de croissance conomique, une rduction court, et une marche ascensionnelle et irrversible vers le dveloppement intgral de notre pays. : ainsi, avec un plan de dveloppement trs srieux ax sur lhumain, le social/ culturel, lenvironnemental, lconomique/financier et la politique/gouvernance (Rf. http://jrjean-noel.blogspot. com/2011/08/document-dorientation-pour-la.html), on a de fortes chances datteindre un niveau de dveloppement notre environnement et notre population, et marier savamment urgence et dveloppement. Pour un gouvernement hatien dans grandeur (tous ensemble sans exclusive sur une priode de cest l que a se complique. Nai-je pas raison ? Commenons par nous mettre daccord sur les 3 piliers fondamentaux du dveloppement national. Pour le reste, on verra plus tard. Nest-ce pas un bon deal entre nous ? Jean Robert Jean-Nol ( ( service de lhomme, souhaite contribuer, la place qui est la sienne, promouvoir la dignit et le dveloppement intgral de la personne, pour que chacun puisse pleinement spanouir, selon le dessein de Dieu sur sa cration tout entire. Son message est la Bonne Nouvelle de lvangile qui sadresse tous et proclame la paix, lamour et la libert. Elle le concrtise travers ses divers engagements, notamment en privilgiant les plus pauvres de la socit. Par ses institutions dducation de la jeunesse, elle aide librer les personnes de la grave forme de misre quest le manque de formation culturelle et religieuse. Par ses uvres dans les milieux de la sant, elle cherche promouvoir le respect de la vie humaine et manifester lamour de Dieu pour ceux qui souffrent. En travaillant encore dautres formes de promotion sociale, elle apporte sa contribution au dveloppement de la nation et au progrs de la justice. Permettez-moi, Monsieur lAmbassadeur, de saisir cette occasion pour adresser travers votre personne mes salutations chaleureuses et mes encouragements la communaut catholique dHati et ses Pasteurs. Je les invite poursuivre gnreusement, avec leurs compatriotes, leur engagement au service de leur patrie. Ils trouveront dans le dynamisme de leur foi le courage de rpandre autour deux les grandes valeurs vangliques auxquelles ils croient, pour le bien de la nation. Alors que vous inaugurez votre mission, je vous offre mes vux les meilleurs pour son bon droulement et je puis vous assurer que vous trouverez toujours ici, auprs de mes collaborateurs, un accueil attentif et une comprhension cordiale. cur labondance des Bndictions divines. Insegnamenti di Giovanni Paolo II LOsservatore Romano LOsservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue franaise M ardi 20 novembre 2012P-au-P, 20 nov. 2012 [AlterPresse] --Hati renait de ses donne, ce mardi 20 novembre 2012, lors dune confrence de presse conjointe avec le prsident du parlement europen, Martin Schulz. qui la dabord conduit en Espagne. Ce mardi 20 novembre, il a prononc un discours devant le parlement europen runi en sance plnire Strasbourg, avant cette confrence de presse. changent. Hati se remet. Hati renat de ses cendres. Je ne vous dirai pas quon a atteint les atteints a-t-il dclar devant un parterre de journalistes. Le prsident a ensuite numr des actions que, selon lui, son administration a entreprises en faveur de la protection de lenvironnement, ltat de droit, ainsi que la lutte contre le banditisme et la corruption. Saluant lappui de lUnion Europenne Hati, notamment aprs le sisme du 12 venir investir dans le pays cariben. Hati nest pas un pays qui a besoin de cet assistanat. Hati offre aussi des opportunits. On peut faire des affaires avec Hati. LHatien a besoin demplois, il a besoin du relvement durable quil trouvera travers ces emplois a soulign le chef de ltat. Malgr vents et mares, Hati na point baiss les bras. Lentement mais surement, Hati se relve mais aucun pays ne saurait sortir de la pauvret en vivant de la charit a t-il fait valoir. Toujours vis vis dventuels investisseurs, il a prsent le pays comme une plateforme stratgique un tremplin pour le commerce international, celui-ci en proie Des kilomtres de sable blanc, une population jeune, des ports en eau profonde, une nature vierge et inexplore, sont des atouts vants par le president hatien. Je peux vous garantir que le parlement europen va faire le maximum pour sassurer que notre cooperation sera maintenue a dclar Martin Schulz, prsident du parlement europen, lors de la confrence de presse. Michel Martelly poursuit sa tourne europenne ce mercredi 21 novembre, Strasbourg annonc par la prsidence.

PAGE 11

Mercredi 28 Novembre 2012 Page 11 LES PETITES ANNONCES Gestion dEntreprise Conception et Excution de Projet Economie et Finance Sciences de lEducation Sciences Comptables Relations Internationales Gouvernance Informatique de Gestion Relations Publiques Centre de Formation Sminaire en Angle Delmas 75 et Impasse Hrard # 3, Port-au-Prince, Hati, W.I. Par courriel: c.f.d.e.delmas@gmail.com Par tlphones : (509) 2246-1425 \ 3555-1575 2513-3726 \ 3767-1575 \ 3444-2001 Numros d'URGENCE Direction Protection Civile (DPC), par Dpartement Ouest : 3631-5095 Centre : 3605-1747 Artibonite : 3731-7830 Nord : 3701-0666 Nord Est : 3605-1749 Nord Ouest : 3605-8453 Grande Anse : 3777-3970 Nippes : 3751-7390 Sud : 3719-5049 Sud Est : 3615-3991 LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI Extrait des minutes du greffe du Tribunal de Premire Instance de Port-au-Prince. Dont le dispositif est ainsi conu : PAR CES MOTIFS : Aprs examen et sur les conclusions du Ministre Public, au vu de la loi ; maintient le dfaut requis octroy contre la dfenderesse pour faute vu que cette demande est juste et fonde ; admet le divorce des poux SEARD OREL lpouse ne Phida JEAN aux torts exclusifs de lpouse ; Prononce la dissolution des sur les registres ce destins le dispositif du prsent jugement dit quun extrait sera publi les tiers sil y chet ; compense les dpens vu la qualit des parties ; commet lhuissier Rendu de nous, Emmanuel TATAILLE, au Tribunal de Premire Instance du res sort de Petit Gove, ce dix (10) Octobre deux mille onze (2011), en prsence du Substitut Il est ordonn..etc En foi de quoietc Ainsi sign.etc Fait Port-au-Prince, le 22 /11/ 2012 LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI PAR CES MOTIFS: le Tribunal aprs examen sur les conclusions du Ministre dclare fonde la dite action ; admet en consquence le divorce de la dame Exulia LISE davec son poux Accilien P pour abandon du toit marital, prononce la dissolution des Pointe--Raquettes de transcrire sur les registres a ce destins le dispositif du prsent juge ment dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la capitale sous peine Ainsi jug et prononc par nous Jacques Hermon CONSTANT, juge en audi ence civile et publique en date du huit Septembre deux mille onze en prsence de Me. Jean Claude DABREZIL Substitut du Commissaire du Gouvernement de ce ressort avec Il est ordonnetc En foi de quoi ..etc Lormeau MAXAU LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI PAR CES MOTIFS, le Tribunal, aprs examen, et sur les conclusions du Ministre Public, maintient le dfaut octroy contre la dfenderesse la susdite audience, pour le Nelguens DSINOR davec son pouse Germine BARTHELUS pour injures graves et publiques aux torts de lpouse, prononce la dissolution des liens matrimoniaux existant de transcrire dans ses registres ce destins le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la capitale sous peine de dommages AINSI JUG ET PRONONC par nous Raymond JEANMICHEL, juge en audience civile, ordinaire et publique du jeudi dix neuf Novembre deux mille douze, an 209me de lIndpendance en prsence de Me Saint-Aneau NORZ, Substitut du Com IL EST ORDONN, tous huissiers sur ce, requis, de mettre le prsent juge lorsquils en seront lgalement requis.EN FOI DE QUOI la minute du prsent jugement est sign du juge et du gref Ainsi sign : Raymond JEAN-MICHEL et Georges Cherestal Fabiola. LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI Le Tribunal de Premire Instance de Port-au-Prince a rendu un jugement par Gabriel en date du vingt et un 921) Novembre deux mille douze dont teneur suit : PAR CES MOTIFS, et sur les conclusions du Ministre Public, accueille laction tient le dfaut faute de comparaitre sollicit et octroy laudience du vendredi neuf (09) Gabriel ; au fond, admet le divorce du sieur Reginald Hermann Pierre davec son pouse matrimoniaux ayant exist entre les dits poux pour cette cause et ce, aux torts exclusifs transcrire dans les registres ce destins le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera publi dans lun des quotidiens sditant la Capitale, sous peine de dommages in Rendu de nous, Raymond Jean Michel, juge en audience Civile Publique et ordinaire ce mercredi vingt et un (21) Novembre deux mille douze, An 209me de lIndpendance, en prsence de Me Saint-Aneau NORZ Substitut du Commissaire du Gouvernement au Parquet prs le Tribunal de Premire Instance de Port-au-Prince de ce Il est ordonn tous huissiers sur ce requis de mettre le prsent jugement main forte lorsquils en seront lgalement requis. Ainsi signs : Raymond Jean Michel, Doyen, Goerges Cherestal Fabiola, Gref COLLATIONNE Pour Ordre de Publication : Me. Jean Marie Robert Paulvin, Av.

PAGE 12

Page 12 Mercredi 28 Novembre 2012 LIBRE PENSER nous sentons si orgueilleux du pass, de la grandeur de nos Hros de limportance de lHati du 19 me sicle pour les mancipateurs de lAmrique que nous semblons oublier que le 21 me sicle nous tient par les et nous oblige nous adapter la modernit. Nous nous sommes habitus ne parler que du pass, vivre du pass. Le temps a pass et nous sommes rests ancrs dans ce pass glorieux. Notre refuge. Nous avons donc trouv un subterfuge pour nous habituer vivre dans un pays dgrad, dans lequel vivre devient un luxe nous sommes habitus vivre lexceptionnel comme si ctait la normalit. Chres amies lectrices et chers amis lecteurs, le pire de lhabitude, cest que lon arrive sy habituer. Et lHatienne, lHatien daujourdhui, sest habitu tout ce qui supposait un frein la transformation du pays. La crasse te colle la peau et cela ne te cause aucun dpit. La mdiocrit tenveloppe, te submerge et tu sembles vivre cette situation de faon normale. Linexistence de services de base (eau, lectricit, salubrit, soit au niveau de ta vie professionnelle ou bien au niveau de ta vie prive) et tu lattribues la pauvret du pays. Donc acceptable. Tu ty habitues et, si tes moyens conomiques te espace priv laissant la merde envahir tout ce qui lentoure. Un lot dopulence dans un ocan de merde. Une oasis dans le dsert de la pauvret. Ce pays va de mal en pis. Ntait-ce pour viter de me faire critiquer, je dirais que ce pays va de plus mal en plus pire Horrible. Les Institutions du pays, travers leurs reprsentants, sagressent mutuellement. Se mutilent. Se heurtent. Se bousculent. Les mdias sont utiliss comme un milieu de transmission de la mdiocrit des hommes politiques du pays et de renforcement de leurs handicaps mentaux. Les membres du Parle-Ment prfrent sexprimer lextrieur, travers ces mdias tolrants, qu travers des dbats constructifs au sein de leur Institution, qui se dgrade, comme le pays. De mauvaises habitudes. Doit-on stonner que le sige de la Primature soit investi par des Parlementaires protestataires rclamant une meilleure rpartition des liasses de millions ? Il faudra crer une loi pour se protger contre les drives des lgislateurs. Une autre pour se protger des protestataires protgs par limmunit parlementaire. Encore une autre pour se croient tout permis (parfois, vu leur comportement, je me demande si ceux qui se trouvent lintrieur sont dous de raison), pour viter les drives des utilisateurs de ces voitures une autre contre les usurpateurs despaces radiophoniques, contre les diseurs dinepties, les dlateurs, les bouilleurs de zin, les handicaps mentaux occupant un poste dans une quelconque Institution Publique, EDH, Primature, Prsidence, Dputs, Collectivits Territoriales. Jexagre, mais je crois sincrement quil faut faire quelque chose pour viter que les mauvaises habitudes narrivent nous basculer tous et toutes dans la merde. Maintenant, chers amis, il faut faire avancer les choses dans ce pays. Il faut bousculer les habitudes, faire basculer les mauvaises, en crer de nouvelles car cest la seule faon de faire voluer les choses, la seule faon de changer Hati, malgr nos irresponsabilits, malgr nos irresponsables, malgr nous. Cest la seule faon de crer une socit responsable. Et cela na pas de PRIx Oscar Germain germanor2005@yahoo.fr Bousculer les habitudes, cest encore le meilleur moyen de faire voluer les choses. C. Guimard la manire dagir acquise par la rptition. Lhabitude est aussi accoutumance (nos vices principalement en dpendent) accompli plusieurs fois. Lhabitude est une seconde nature, ditplis les mauvaises murs On la considre donc une nature acquise, sortie de la volont, et place, une fois constitue, hors du monde des actes volontaires. Cependant, certains connaisseurs en la matire maintiennent quun en se continuant En effet, il est bien vrai que lhabitude est dautant plus forte que lacte a t plus souvent rpt; mais un acte seul produit lhabitude; aprs une seule production de cet acte, le moi a une tendance le reproduire. La continuit ou la rptition de lacte dvelopperont ce germe; elles ne le recherche du progrs parce quelle nous permet de conserver le pass ce qui est une condition essentielle du progrs. Cest grce elle que nous pouvons aller en avant sans avoir besoin de revenir sans cesse en arrire. Mais ce nest pas l quon possde, il faut encore acqurir Or lhabitude tend nous maintenir dans le pass; elle est par essence ennemi du changement, et prsente ainsi au progrs un obstacle, qui na rien dinsurmontable, mais quil faut constater. Il y a craindre de vivre trop de la vie dhabitude, de se laisser enchaner par elle et de rester dans limmobilit. Elle est la condition Proche-Orient, les spculations vont bon train, Washington, sur qui prendra sa relve lorsque son mandat de numro liste des successeurs potentiels dHillary Clinton se rsume principalement deux noms : Susan Rice et John Kerry. La premire est actuellement ambassadrice des tats-Unis auprs des Nations unies. Elle est rpute pour son verbe acr et son impassibilit. Le second, snateur expriment du Massachusetts, a t le candidat dmocrate malheureux la Maison Blanche en 2004. Rice est une femme daction qui aime saisir brasjouer carte sur table, sans faire dentourloupes, dcrit Peter Mandaville, politologue luniversit de George-Mason, en et un solide carnet dadresses ltranger. Il abordera les ngociations avec un tout petit peu plus de lgret. Mais diffrence souligne par le politologue : lun a occup des fonctions de leader politique, lautre non. Kerry a tenu diverses fonctions de responsable politique, donc il est plus facile de savoir quoi sattendre. Pour Susan Rice en revanche, pourtant donne favorite pour le poste (Kerry pourrait se voir offrir le poste de secrtaire dtat la Dfense en guise de consolation). Mais un fait important pourrait faire obstacle sa nomination : ses commentaires publics controverss aprs lattaque meurtrire contre lambassade amricaine survenue Benghazi, en Libye, il y a deux mois. Des snateurs rpublicains influents, dont lexcandidat la prsidence John McCain, ont vivement critiqu Susan Rice pour avoir dclar, la tlvision, que lassaut mais une raction de protestation spontane. Je ferai tout ce Fox News. Elle a prouv quelle na rien compris ou quelle autre snateur rpublicain, Lindsey Graham. Ladministration Obama, quant elle, avait lpoque vol son secours, expliquant quelle ntait pas responsable de ses propos car elle avait simplement lu lantenne un texte prpar par des membres du renseignement amricain. Lors de la premire confrence de presse aprs sa rlection la prsidence amricaine, dbut novembre, Barack Obama tait dailleurs rpublicains veulent sen prendre quelquun, ils doivent sen prendre directement moi, avait-il dclar. Lambassadrice lONU na rien voir avec lincident de Benghazi et utiliser Un soutien sans faille mais qui nest pas sans risque, McCain a grandement contribu calmer les rpublicains les plus virulents lgard du prsident lorsque la Maison Blanche a eu besoin de leur appui dans certains dossiers internationaux 21/11/2012 TATS-UNIS Pressentie au poste de secrtaire dtat amricain quHillary Clinton laissera vacant dbut 2013, lambassadrice auprs de lONU, Susan Rice, rpute proche de Barack Obama, pourrait seffacer devant John Kerry, personnalit plus consensuelle. Alors que la secrtaire dtat amricaine, Hillary

PAGE 13

Mercredi 28 Novembre 2012 Page 13 rural et pauvret mais les organisateurs ny avaient pas pens. Pourtant, dans sa prsentation, le Ministre de lAgriculture a 77 % des pauvres vivent en milieu rural Un atelier sur le atelier sur La pauvret dans les quartiers prcaires. Mais bon, les choix tant dj fait, il ne me restait plus qu choisir latelier le plus proche de mes proccupations : Sortie de la pauvret et reconstitution du tissu conomique / relance de la production nationale. Ds le dmarrage des travaux de latelier conomique le modrateur a propos de travailler sur les sources de la pauvret et il cite : Les ingalits sociales, La dcapitalisation gnrale, Et le rapport de latelier prsent en assemble plnire reprend les thmes proposs en ajoutant les mesures de redressement : Rduction des ingalits : o Amnagement du territoire, o Dconcentration des services de lEtat, o Dcentralisation. Rduction de la vulnrabilit : o Aider les familles (les propositions du gouvernement ne rsoudront rien, il faut crer des emplois HIMO en respectant le calendrier agricole). Dcapitalisation : o Crdit, o Produits locaux dans les supermarchs. o Accs au crdit, o Renforcer les entreprises agricoles existantes, o Protger lenvironnement, o Cadre lgal scurit juridique pour les investissements, o reprsente US $ 400 mio selon le ministre de la scurit nergtique), o o Explorer les marchs bio, o Loi de 1978, o Je dois signaler que les deux derniers points, savoir minute par le rapporteur, qui tenait ce quon mentionne des mesures devant forcer les propritaires de terres agricoles non exploites les mettre en valeur. qui souvent me rappelle des propositions du Plaidoyer de la FONHDIAC sorti en fvrier 2010. Mais pour ma part, jaurais propos une dmarche un peu plus systmatique, malheureusement javais d mabsenter. Ne vous faites cependant pas dillusion, vous ny couperez pas ; ce sera pour la semaine prochaine. Bernard Ethart La semaine dernire, propos du Premier Colloque par le Ministre des droits humains et de la lutte contre la nouveau pour certains, sur cette lutte contre la pauvret dont la communaut internationale nous rabache les oreilles depuis un certain temps, pensant nous faire oublier que cest elle qui est en grande partie responsable de la pauvret dans le monde (voir du 21-27/11/2012). Aujourdhui, je voudrais centrer mon propos un peu Je ne mattarderai pas sur les prsentations des diffrents ministres et haut fonctionnaires, car mon propos nest pas de faire un reportage sur le colloque, je men tiendrai aux travaux Je dois dire que le choix de latelier na pas t facile. Les intituls taient les suivants : Atelier I : Jeunesse et pauvret, Atelier II : Femmes et pauvret, Atelier III : La pauvret dans les quartiers prcaires, Quelle mobilisation et comment organiser la participation citoyenne dans la lutte contre la pauvret extrme, lexemple du Qubec, Sortie de la pauvret et reconstitution du tissu conomique / relance de la production nationale. Dj en remplissant le formulaire dinscription, javais d signaler quon navait pas prvu latelier auquel jaurais aim participer, celui qui aurait pour thme Monde LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI PAR CES MOTIFS: Le Tribunal au voeu de la loi, accueille favorablement laction du requrant, maintient le dfaut requis et octroy contre les cits ; dit que le requrant a t troubl avec violence dans sa possession par les cits : ordonne sa rin tgration dans sa possession ; fait injonctions aux cits de ne plus troubler lavenir la possession du requrant condamne les cits vingt cinq mille gourdes de dommages et prsente dcision. Donn de nous Ezaie PIERRE LOUIS, juge en audience publique ordinaire et en ses attributions civiles du vendredi 27 Juillet 2012 avec lassistance de Ralph Jean Me Jean Baptiste Odn, Avocat. LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI Le Tribunal de Paix de la Commune de la Croix-des-Bouquets comptemment runi en son local ordinaire a rendu en ses attributions civiles et en audience publique le jugement suivant : Entre : La dame Roselaine Bayard, propritaire, demeurant et domicilie en plaine Marin, Grand Fourgy. Section Communale dpendant de la Commune de la cours, ayant pour Avocats : Mes. Domond Jacques-Sondh, Jean Jacques Jean Baptiste Et : Le sieur Ernest Dorlant, demeurant et domicili Grand Fougy Marin Commune de la Croix-des-Bouquets, Partie dfenderesse dautre part.PAR CES MOTIFS : Le Tribunal aprs avoir dlibr conformment la loi maintient le dfaut requis et octroy laudience susdite, accueille laction de la requrante dans sa possession, fait formelle injonction eux de ne pas troubler la possession tant qu prsent et pour lavenir et les condamner aux frais et dpens de la procdure rejette lexcution provisoire puisquil sagit dune affaire possessoire, commet lhuissier Olson Ainsi jug et prononc par nous, Me Jean Bellot DONISSAINT, juge laudience civile et publique du Mercredi quatre Juillet deux mille douze dix heures du matin. As Me Domond Jacques-Sondh Inondations, scheresse, monte des ocans: la Banque mondiale met en garde contre le scnario noir dun pauvres. Ce monde serait tellement diffrent de celui dans le prsident de linstitution, Jim Yong Kim, en prambule dun rapport publi dimanche Washington, ajoutant que des Selon la Banque mondiale, le niveau actuel dmissions de C02 rend quasiment intenable lengagement pris par la communaut internationale de contenir le rchauffement du Daprs son rapport, le thermomtre mondial pourrait les gouvernements mondiaux nagissent pas durgence. assure la Banque mondiale qui souligne que la responsabilit de Nous, la communaut internationale, avons encore cap et de prvenir les consquences les plus dangereuses du des Nations Unies, Ban Ki-moon, cit en marge du rapport. Banque mondiale. Listant les dangers qui menaceraient alors la plante (inondations, scheresses, malnutrition...), linstitution prdit la mortalit infantile en Afrique sub-saharienne. Certaines maladies vhicules par les insectes (malaria, dengue) risquent galement trouver un nouvel essor tandis que les barrires de corail, protections naturelles contre acides du CO2 dans locan, numre la BM. Plus globalement, le changement climatique pourrait rapport que la Banque a command lInstitut de recherche sur limpact du changement climatique de Potsdam (Allemagne). Les plus pauvres et les plus vulnrables seront les puisse y faire face. Le rapport ne propose pas de remdes-miracle pour relancer llan de la communaut internationale, qui a faibli leffet de la crise conomique. Mais la Banque mondiale veut surtout faire passer un message: la lutte contre le rchauffement nest pas lennemie de la croissance. Le secteur priv doit comprendre que ladaptation au rchauffement climatique constitue une opportunit avait dj pris conscience et appelant dautres pays suivre son exemple. LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI Le Tribunal, aprs examen, sur les conclusions du Ministre Public, maintient le dite action ; admet en consquence le divorce du sieur Roseval Denaud davec son pouse ne Margarette Etienne pour injures graves et publiques. Prononce la dissolution des liens section Nord de Port-au-Prince de transcrire sur le registres, ce, destins le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la Ainsi jug et prononc par nous, Raymond JEAN MICHEL juge en audience civile et publique en date du treize Aot deux mille dix, prsence de Me. Jean Claude DABREZIL, Substitut du Commissaire du Gouvernement de ce ressort avec lassistance Me Yves SAINT PHAR, Av. rgion ne serait pargne. Les scheresses ayant frapp cet t les Etats-Unis ou lEurope de lEst pourraient se reproduire et lOccident serait aussi confront lafflux de populations fuyant les consquences des bouleversements climatiques. (...) dclencherait une cascade Banque mondiale ajoutant quil ny avait aucune

PAGE 14

Page 14 Mercredi 28 Novembre 2012 HORIZONTAL 1. Plantes ornementales dAmrique tropicale 2. Prsident du Nigeria de 1999 2007 3. Pronom Conjonction 4. Centime Ville du nord dHaiti 5. Obtins Note 6. Samuse Quartier Gnral 7. Prnom du premier russe a remporter les Internationaux de Roland-Garros 8. En matire de Laisse circuler lair. VERTICAL 1. lments de menuiserie 2. Fascines 3. Gallium Note de musique 4. Glucide non hydrolysable Gallium 5. Sodium Organe de certains champignons 7. Petite ouverture laissant passer la lumire Conjonction 8. Ivresse. BEGONIAS OBASANJO IL#E##OU SOU#ACUL EUTES#RE RI##QG#R IEVGUENI ES#AEREE Visitez Haiti en Marche sur Internet au www.haitienmarche.com SCRABBLEArrangez les sept lettres ci-dessous pour former un mot franais Solutions de la semaine passeRECOUPE S U N E D I E Solutions de la semaine passe:Solutions de la semaine passe: LES JEUX DE BERNARDAllez de HERSAS FASTES en utilisant des mots du vocabulaire franais, et ne changeant quune lettre par ligne.Mots Crois sPhnom Penh Sihanoukville Battambang Siem Reap Sisophon Kratie Kampong Thum Pouthisat Rangoon Mandalay Moulmein Bago Pathein Monywa Meiktila Sittwe Bangkok Nonthaburi Samut Prakan Udon Thani Chonburi Chiang Mai Nakhon Ratchasima Pak KretSILLON BILLON BILLOT BILLET BALLET BALLES BALTESHERSAS FASTES N M O I V X R Z N H X P N G P U M T A K O K G N A B N O O R E N P O E N K J A A S P W I O K T G H G U R D D H I R M M T G K S I T T W E K A I T O N O P N S N N R S A H Q K L L B A N A A O A O B U I L N E A A T I Y S R H K N A N B H I O N P Y H W C W I A T T G T N A T H Q A I A V S B R H T N F T O N K P S E A A T W P A A T C O D H O I O Q R M M H T B M Y A U H D C U E S K M G J U U B E T I Z O A U K M I C E N M R A N I E H T A P S V F S F I A I N S D T M O U L M E I N N V S I G H O G A B K S L O Y L M E E A H I Z C K R D M H U I G L C A M R C Y O T Z K P H N O M P E N H Z lAssemble gnrale des Nations unies. Brandt Lavocat de lhomme daffaires Stanley Handal, Me Frizto Canton, a rejet les numro 1 du gang auquel appartiendrait Clifford Brandt. M. Handal na jamais connu Clifford Brant, a dclar Me Canton exigeant des responsables dHati Observateur et dun ensemble dautres institutions, dont le RNDDH et le journal Le Matin, quils actes de kidnapping, il na jamais connu Clifford Brandt. Ces deux hommes ne se sont jamais rencontrs dans leur vie a indiqu lavocat de Stanley Handal. Me Fritzo Canton a fait savoir que son intervention devant la presse jeudi (22 novembre) rpond un imprieux devoir de clart, de conscience pour laver de la souillure lhonneur et la dignit dun homme traqu par la mchancet des hommes. Selon lhebdomadaire haitiano-amricain, Stanley Handal serait le numro 1 du rseau droits humains (RNDDH) est aussi concern par cette injonction pour avoir, selon Me Canton, fait des comparaisons pernicieuses entre Clifford Brandt et son client. Il convient de souligner que les dossiers de Clifford Brandt et Stanley Handal se lourdement arms dit avoir lu Me Canton dans le dernier rapport de la RNDDH. ces articles : malgr lvidence des faits lincriminant, Stanley Handal a t libr En cas de refus de revenir sur leurs dclarations, les institutions concernes, y compris tous les organes de presse qui ont vhicul des dclarations, des insinuations, des comparaisons lencontre de M. Handal le juriste menace de tenter une action en justice conformment larticle 318 du code pnal. HPN Le ministre de la justice et de la scurit publique (MJSP) informe que les autorits judiciaires dans le nord ont apprhend 42 individus pour leur implication dans le vol de btail. Selon le ministre de la justice, cette pratique est beaucoup plus courante dans les communes de Milot, Limonade, Quartier Morin et Plaine du nord. Du 16 au 19 novembre, au moins une douzaine de prsums voleurs de btail ont t Le ministre lance une mise en garde aux dlinquants, et assure que cette pratique sera punie avec la dernire rigueur. Le MJSP prcise que toutes les mesures seront prises pour rprimer cette pratique qui constitue, selon lui, une grave atteinte la proprit prive. Le Premier Ministre, S.E.M. Laurent Salvador Lamothe, a appris avec consternation la les annes 70 pour des raisons politiques pour sinstaller dabord New York et plus tard Miami avec sa famille. Leader actif de la communaut hatienne de Miami, galement contribu donner le nom de Little Hati lun des quartiers les plus populaires de Miami. voix celle de lensemble du Gouvernement et du peuple hatien pour prsenter ses sincres sympathies sa famille et ses proches. M. Juste a servi sa communaut avec patriotisme. Des dputs appartenant au bloc parlementaire pour le renforcement institutionnel (Pri) ont fait irruption la primature le mercredi 21 novembre pour protester contre linaction, disent-ils, du gouvernement. Nous lavons convoqu plusieurs fois [le premier ministre Laurent Lamothe], il ne sest pas prsent. Alors nous sommes venus la primature pour nous faire entendre. Nous ne sommes pas venus pour couter ni rencontrer grandes organisations non gouvernementales demeure jusquici insatisfaisant. Nous en portons tous la responsabilit alors que les vulnrabilit dune majorit de nos concitoyens nous interpellent et nous imposent un sursaut dit le Chef de lEtat. Entre 2010 et 2012, les donateurs bilatraux et multilatraux, au titre de laide humanitaire et au dveloppement, ont report 8,17 milliards de dollars amricains dengagements effectifs dans le Module de gestion de lAide externe. Selon les donnes des engagements totaux reports sur des activits humanitaires sur la priode 20102012. LAdministration Martelly/Lamothe est de plus en plus dtermine quant sa volont politique de diminuer progressivement sa dpendance par rapport laide pour grer son dveloppement de faon cohrente et autonome. Dimportantes mesures, concernant lappropriation, lalignement, lharmonisation et la responsabilit humaine, seront adoptes afin dassurer une bonne gouvernance de laide en Hati. Lobjectif est quHati devienne un pays mergent en 2030 Le pays a donc besoin de moyens financiers pour son dveloppement a indiqu le Premier Ministre qui a flicit les acteurs qui ont contribu laboutissement du CAED. Lharmonisation des efforts qui dcoulera de lapplication de ce cadre contribuera trs certainement donner la politique de progrs et de dveloppement que je suis en train dimplanter son maximum defficacit, nous permettant dmerger chance chacun de nos enfants. Ce jour-l, partenaires reste convaincu le Prsident de la Rpublique, persuad que le cadre propos aujourdhui constitue une rponse pertinente cette question lancinante du sevrage de laide. t-il Les grandes figures du Parti rpublicain ne sont dailleurs pas les seules sopposer la nomination de Rice. Beaucoup de responsables de politique trangre la danonymat auprs de FRANCE 24. Ils pensent quelle en demande trop et quelle na Selon Peter Mandaville, de nombreux responsables en charge de la diplomatie amricaine prfreraient John Kerry car sa personnalit conviendrait mieux au poste de secrtaire. En outre, le processus de nomination du snateur du Massachusetts permettrait dviter des tensions entre les deux partis. Mais Barack Obama pourrait passer outre ces arguments. Depuis que Susan Rice a t conseillre durant sa premire campagne prsidentielle en 2008, le prsident est plus proche delle que de nombreux poids lourds de et Oxford, elle a t conseillre de Bill Clinton fait un nom en contribuant au renforcement des sanctions contre la Core du Nord et lIran. Kerry fut, certes, un alli prcieux dObama au sein du Parti dmocrate, mais il ne fait pas partie de ses intimes. Si le prsident amricain opte pour la continuit, Rice devrait Clinton, tandis que Kerry se concentrerait sans doute sur certains dossiers ou certaines rgions. Mais quoiquil en soit, lheureux lu Peter Mandaville. amricain ( (

PAGE 15

Mercredi 28 Novembre 2012 TI GOUT PA TI GOUT avk Jan Mapou Ayiti nan Miyami mouri. Finalman, enfmasyon vant-bf Kadav la ap ekzpoze vandredi 29 Novanm depi 2nan apre-midi rive 8diswa nan Hadley Davis Funeral Home ki nan 2321NW 62nd 2 nd Avenue. Kadav la ap antere nan Southern Memorial Park ki sou Dixie Hwy-a krim nan te komt Okap. yo, li deklare Viter inosan. Li f lage-l ; men apre li te gen tan pase 3 mwa prizon.. Nan sitiyasyon sa-a Viter mete pye-l nan dlo, f demach, li tou jete-l al Ozetazini. Sa te pase an 1949. rantre Bouklin kote li rankontre ak rs fanmiy lan. Se te nan machin al vann Ptoriko, li f youn ti eskal Miyami. Se Kominote-a oblije tann 3-4 ane anvan youn lt komisyon ki rele Michele Spence-Jones volonte Art Teele -la pou te kontinye travay yo nan Little Haiti. nan te toujou la. Malgretou, Rv Viter -a koumanse ap pran fm men konbyen tan ank nou pral oblije tann pou renovasyon randman, pou touris koumanse vizite, pou katye yo netwaye, pou komsan yo jwenn sip gouvennman-an pou yo gen se te kmansman youn michan pwoj ki pral pran youn ti tan. Men ki pral penmt Little Haiti demare ekonomikman. Nan dezym faz konstriksyon Mache-a, Caribbean MJarkletplace-la zetwal ak boutik pwodui ak atizay ayisyen pou touris. Ansm se nan Carribean marketla Libreri Mapou derape 7 Avril 1990. Men move administrasyon youn ganizasyon ki rele Haitian Task Force ki te majjon pwoj-a City of Miami ak youn grap lt enstitisyon lakz pwoj-a kanpe nan wout. Kominote-a pdi bilding touristik sa-a ki pote premye pri achitekti nan vil Miami. City of Miami sezi-l an nou di pito achte-l pou ONE GRENN DOLA. Rv Viter Juste resisite tou lt ak Art Teele youn komisyon City of Miami ki te gen nan pwoj li pou devlope youn pak premye klas nan Little Haiti, kote ap gen youn estadym pou foutbl, youn mize, youn teyat, biwo Lapolis, bibliyotk, jwt pou timon, pisin, sal konpit, sal dans ak penti. Anfen-anfen youn Sant konpl kote kominote ayisyen-an tap entegre-l nt nan modnizasyon yap antreprann nan vil Miyami-an. Modnizasyon ki rele Miami Komisyon Art Teele f plan. Li f reyinyon kominot. L achte t. Li aliyen kontrakt pou pwoj-a derape, men konplo pi f pase wanga. Konbinezon politik, pouse komisyon Teele rale youn revlv touye tt li ak endiyasyon nan sal resepsyon jounal Miami Herald ki te gen youn rept ki tap tingting komisyon-a ak youn bann revelasyon ki te atake repitasyon li ak fanmiy rv-li ki te koumanse reyalize-a te kaba ak lanm Art Teele. Viter JUSTEpapa Little Haiti nan Miami (Foto-Didi Crevecoeur) youn wl enptan nan kreyasyon ak devlopman Little Haiti Istwa zn sa-a kote ki te genyen plis pase 80,000 Ayisyen nan ane 80 yo poko rakonte. Gen reptaj ki ft nan radyo, nan jounal men poko gen youn mon ki ekri youn liv toutbonvre sou kijan e ak kimon Little Haiti te fonde. Epi, kijan Little Haiti te derape rive jounen jodi-a ak tout transfmasyon nou deja mansyonen nan plizy lt atik sou Little Haiti. David Brown, youn Ameriken ki gen biznis mwennen vizit etranje vin vizite ki rele Urban Tour Host e ki gide touris nan pwomnad nan seksyon istorik Liberty City, Overtown, Little Havana, Little Haiti Enben se sl David Brown youn Ameriken, ki f youn siye an Angle sou fondasyon Little Haiti ak akt prensipal yo. Men se pa ase. Liv-la chich, soun zo san vyann. Li pa poze pwoblm lid kominote-a te pase, batay ak gouvennman lokal tankou federal pou yo te respekte fr ak s nou yo ki tap kouri kite Ayiti nan epk diktati Divalye yo, diskriminasyon fr ak s nou yo sibi kit se nan travay, nan lekl osnon anndan biznis zt Anfen gen anpil koze ki pou ekri. Istwa Little Haiti dwe youn manman lorin ansiklopedi kote nouvo jenerasyon-an ka jwenn tout enfmasyon li bezwen pou siyen non Ayisyen nan eta Florid-la. Haiti-a. Gen kk mwa de sa nou te ekri youn atik pou nou atire atansyon kominote-a sou kib ak kondisyon gason vanyan sa-a ki tap viv ak nou nan kominote-a. Nou pa te ni w li ni tande depi kktan. Se kmsi vwa li febri nan travay kominote-a. Gj li te bouke nan goumen pou youn pi bon demen pou fr ak s nou, isit tankou an Ayiti. Ansm, youn kominote se youn fanmiy ki gen anpil branch. Chak mon nan chak branch gen responsablite li, youn dwa ak devwa sivik pou yo ede kominote yo grandi epi pwospere. Tankou nan youn fanmi si youn manm manke, nou dwe fouye mande, chache konnen sa ki pase pa vre? Enben se menmjan wi si nan kominote ayisyen-an nou pa w ni tande mon k ap goumen ak nou, militan kap defann enter nou epi sibitman yo fon, dispart kon b chalon nan soly. Devwa nou se pou nou chache konnen sa ki pase. Se pou tt sa nou fouye chache konnen kote p Juste, papa Little Haiti te pase. Se pa anyen ki te rive-l. Li te malad. Li te soufri ak maladi Alzaym. Dapr sa nou aprann, fanmi Viter te mete-l nan youn enstitisyon pou li te kab jwenn swen apwopriye, pwoteksyon ak siveyans Kiys ki Viter Juste ? Viter Juste se yon nan potomitan kominote ayisyenan. Li se yon nan divs wch solid fondasyon Little Haiti chita depi nan ane 80 yo. Viter mete, san wete. Viter Juste soun Ayisyen natif-natal ki derape km komsan nan Ptoprens, malgre anbisyon li se te vin avoka. Papa-l te mete-l sou pinga nan kozman avoka sa-a paske avoka an Ayiti egal politik ; youn sitiyasyon papa Viter pa te renmen menm pou pitit li. An 1946 Viter diplome nan kontabilite ak nan biznis administrasyon. Youn konesans ki penmt li louvri premye biznis li nan Ptoprens Ayiti. Viter Juste marye an 1947 ak youn jenn panyl ki rele Maria ki te pwomosyon li nan lekl. Yo gen 6 pitit. Premye-a ft an 1948. Sitiyasyon ekonomik peyi Ayiti nan epk-la te oblije Viter al chache youn djb nan kanpay kote yo tap eradike pyan ki te youn epidemi nan sekt peyizan-an. Se pandan li nan travay sa-a, bra youn lt asosye travay te pran nan moulen nan zn n peyi-a. Viter ki tap sipvize pwogram pyan-an te voye anplwaye-a al f youn ankt Okap, pou analize kondisyon ak bezwen medikal sou maladi pyan-an. Enben kanmarad-la al annaf ak madanm youn chf nan lame dAyiti. Chf-la kenbe madanm li. Li rale zam li, li gwwwww Li touye msye frt. Viter ki pa tande kanmarad la, km chf responsab, rantre Okap al f envestigasyon pou konnen sa ki rive travay-a. Viter lage-l nan prizon, emenm akize-l se li ki te touye konfr-a alske Viter te Ptoprens l Viter JUSTEEkriven-Jounalis Ptpawl Ayisyen nan Miyami Janvye 1932 Novanm 2012 (Foto-Didi Crevecoeur) konsa, li tonbe fou damou pou tanperati-a, pou mon yo, nati-a ak bl anbyans kamaradri ki nan zn nan. Pou men youn Ayiti san miz. Youn Ayiti san psekisyon politik. Se konsa andetan twa mouvman, an 1973, li pran wout-la ak tout batanklan li yo anpile nan youn trel. Li soti Bouklin, debake Miyami. Li achte youn kay Bonavista, an 1974, li monte premye biznis li nan downtown Miyami. Se te youn biznis plak ak kast. Apre sa, li rele-l Les cousins Books and Record Shop ki vin chita nan 78m ri ak NE 2 nd etranje te konn achte plak djaz ayisyen yo, chansont fransz, liv mistik, liv labib ak tout kalite liv sou Ayiti an Franse ak an Angle. Tankou nou w se pa Libreri Mapou ki premye libreri nan Miyami. Viter Juste ak les Cousins te trase chemen-an. Men se gras ak sip zanmi nou Max Manigat, manm Sosyete Koukouy ki te gen pwopriyet Haitian Book Center nan vil Nouyk ki te ankouraje nou louvri Libreri Mapou nan Little Haiti. ak pa pakt nan Florid-la. Se chak jou, radyo ak televizyon ap prezante imaj makab youn pp kap kouri kite peyi-l pou vin chache lavi nan peyi Etazini. Yo montre bato kap rantre, bato ki meriken kap ranmase kadav, peche lt kap nwaye. Ayisyen ki resi rive yo, soun bann malere ki rantre youn men devan, youn men dy, youn bann malere kap kouri pou represyon politik an Ayiti kote tonton makout Divalye yo ak lamiz te lage youn grenn koukouwouy dy yo. Fk mon sa yo te gen kote pou yo rete. Fk yo manje. Fk yo oryente nan nouvo sosyete yo. Fk yo travay. Se nan sikonstans sa-a 2 sant kominot te vin pse, Haitian American Community Association of Dade ki te gen plizy volont, aktivis kominot tankou P Jean-Juste, Claude Charles, Pwofes JC Exulien, Dr Bobo, Rogers Biambi, Louis Fleurizard ak tandt ank ak s nou yo ki tap debake nan ane 80 yo. Viter Juste se te youn jounalis, youn ekriven ki te konn pibliye atik reptaj nan jounal Haiti en Marche an Franse, ak an Angle nan Miami Herald. Se konsa, li te ekri youn tks Lets Little Havana. Se te youn fason tou pou lte chatouye gy Ayisyen ki te koumanse tabli yo nan zn ki rele Lemon City-a Dapr konvsasyon nou te genyen ak Viter li di nou se edit Miami Herald la ki te chanje non Little Port-au-Prince lan pou Little Haiti paske edit-a te twouve Little Port-au-Prince lan tw long. Viter Juste goumen tout vi li pou NE 2 nd ave tounen youn korid touristik ki pou konekte Design District, Bonavista ak Little Haiti Apre konstriksyon Caribbean Market la ki te youn kokennchenn reyalizasyon touristik ak youn achitk ki rele Charles Harisson Parley, youn Ameriken ki ft an Ayiti machandiz ki va penmt zn nan devlope ekonomikman ske non Little Haiti -a ap siviv tout gwo chanjman kap ft nan kozman Miami 21 nan ? ske non Little Haiti -a pa pefase sou kat Miyami-an l nou konstate jouskounye-a Little Haiti batm ki gen youn popilasyon ki enpoze kilti li ak lanng ni ? ske Ayisyen kap deplase al abite nan North Miami yo, North okipe espas Ayisyen al abandonnen-an? Popilasyon Little Haiti debouche ak travay emenm youn alemye ak pi bon lekl pou pitit yo blije deplase, kite zn nan Gwo biznis Design Districk yo ap pouse monte nan direksyon N, pouse do ti komsan ayisyen yo, pouse do rezidan ayisyen yoske rv Viter Juste -la ki se devlope Little Haiti, f NE dezym Av an tounen youn korid touristik ap janm reyalize? ske Pak tou nf la ak mize-teyat Little Haiti vitam-etnam nan tout liv, nan memwa jenerasyon kap vini yo... Jounen Jodi-a Little Haiti ap transfme tankou youn zandolit kap metamfoze. Design District ap mache monte Nan kwen Biscayne se randevou dzamoure pandanstan psyon peri, ap kofre, ap toufe, ap trangle Youn sitiyasyon Viter Juste tap batay pou levite. Viter Juste fatige ale. Li kite nou. Tankou Kiki Wainwright di nan youn chante Lale, li kite-n ak engra yo Dapr enfmasyon ki pibliye nan Miami Herald, Viter Juste papa Little Haiti te soufri ak Alzaym (Alzheimer) ki atake svo li. Memwa li koumanse ap bay ratman. Dimanch 13 desanm 2009 youn delegasyon Koukouy ak Jan Mapou, Yolande Thomas ak Degoutan tal vizite-l nan Nursing Home La Renaissance ki nan 165-65 NE 4 th Av. North Miami chanm 102. Nan non Koukouy yo ak nan non kominote-a nou te swete-l Bon kouraj Viter Juste nou Ayisyen anndan, tankou Ayisyen dey; jodi-a, li tonbe. Se responsablite noutout kap respire toujou ak nouvo jenerasyonan pou n pran larelv. Kondoleyans pou la fanmi Jan Mapou ( Ago : Atik edt and revize; enspire de atik Carl Juste ekri an 2008)

PAGE 16

Page 16 Mercredi 28 Novembre 2012 BACK PAGE Hati en Marche Miami th Sadrac Dieudonn a dnonc le fait que deux lois budgtaires (2011-2012 et 2012-2013) nont pas t respectes par lquipe au pouvoir qui sest montre, estime t-il, un bourreau de la loi et de la Constitution Le dput Sadrac Dieudonn fait rfrence particulirement des projets dposs en faveur t dcaiss. Le groupe compte 20 dputs. comme des opposants, dnonce encore llu de la premire circonscription des Gonaves (Artibonite). La visite inattendue des dputs du Pri la primature, que des confrres de la radio, prsents Dans un communiqu, le Secrtariat gnral de la Primature condamne avec vhmence, une intrusion intempestive, le mercredi 21 novembre 2012, dans lenceinte de la Primature, dun groupe de dputs se rclamant de lopposition, crant ainsi la panique et lmoi au les pouvoirs publics doivent fonctionner dans le respect mutuel et ceci conformment la constitution. Le Secrtariat gnral constate, depuis quelque temps, que certains laboratoires de lopposition essaient par tous les moyens de dstabiliser les institutions et de troubler lordre rpublicain. Il veut rassurer la population, que toutes les dispositions sont dj prises pour contrer ces manuvres anti-dmocratiques. Toutefois, le Secrtariat gnral convie les dputs contestataires une runion, le mardi 27 novembre, 3hres de laprs-midi, au cas o leurs vritables motivations seraient effectivement de sinformer de ltat davancement des projets de dveloppement dans leurs communes. La Police nationale dHati (PNH) a procd jeudi (22 novembre) larrestation dune trentaine dhommes dans un camp Bon repos se rclamant des ex-soldats de la force arme dHati (FADH). Les agents de la PNH ont retrouv sur les lieux des uniformes vert olive, des une source policire. Lopration a t mene sans incident, en prsence du commissaire du gouvernement de la Croix-des-Bouquets. Actuellement des agents de la PNH occupent le camp.