<%BANNER%>

DLOC



Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION PDF VIEWER
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00503
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: 04-11-2012
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869
System ID: UF00098809:00503

Downloads

This item is only available as the following downloads:

( PDF )


Full Text

PAGE 1

Guy Philippe ou Zorro est arriv Guy Philippe le 29 fvrier 2004 au lendemain du dpart dAristide pour lexil bord dun avion des forces amricaines La journaliste Nuria Piera dit navoir dvoil que 10% des renseignements quelle a accumuls sur la fortune du snateur Felix Bautista son carnaval en fvrier 2012 (photo Hati en Marche) PORT-AU-PRINCE, 4 Avril Le scandale des millions permet dtablir un autre parallle entre Hati et la Rpublique dominicaine. Numro 1, le droit linformation. Nous enten dons : linformation publique. ( Martelly dun scandale lautre accident de la route JACMEL, 5 Avril Guy Philippe a lanc le jeudi 29 mas dernier, 25e anniversaire de la Constitution en vigueur, un avertissement. Marchant au Cap Hatien, aux cts des anciens militaires rendant hommage une Constitution qui reconnat lexistence de lArme dHati MEYER, 6 Avril Le prsident Michel Martelly a voyag aux Etats Unis pour se faire soigner lpaule droite. Il se trouve comme toujours Miami o il est opr par le mme chirurgien hatien-amricain qui lavait trait pour lautre paule voil quelques mois. Rien na chang. Tout fait puisque comme la dernire fois le prsident hatien traine avec lui un gros scandale. Et dont comme la dernire fois il se dclare totalement innocent. (AFP) Au moins 27 personnes ont trouv la mort samedi en Hati dans un grave accident de la route PetitGoave, une ville situe une centaine de kilomtres au sud de la capitale, a-t-on appris de sources hospitalires. Le bilan est pass 27 morts, des blesss graves sont dcds et dautres personnes sont dans un tat cri JACMEL, 7 Avril a ptarade furieuse ment depuis laube. Cest le rally moto de Jacmel. A Meyer, banlieue de la ville mais devenue le vrai chef lieu. Les plus hardis conducteurs de taxi moto de la ville rivalisent avec rares endroits du pays o les grandes familles dautrefois maintiennent une prsence agissante. Par exemple, la course na pas lieu sur un espace public mais dans la grande proprit MidouinTurnier. A Jacmel on na pas besoin de lEtat autant que dans le reste du pays, cest lEtat qui a besoin de Jacmel. Dans son rcent guide de voyage, Top 8 Ca ribbean Towns, lcrivain Robert Reid qui a crit plu sieurs douzaines darticles dans le New York Times et le Wall Street Journal met Jacmel la 4 e place pour son beau et doux soleil, ses plages de sable blanc et sa mer dun bleu-crystal. Mais aussi ses grottes et cascades souter raines. Mais plus spcia tution hatienne, mais ce nest que de pure faade. Tandis que la journaliste Nuria Piera a eu accs tous les documents qui alimentent en ce moment la chro La 1 re dition du rally moto avec des quipes hatiennes et dominicaines le samedi 7 avril coul Jacmel Le camion a perdu lquilibre et sest retourn en basculant dans le ravin (photo HPN)

PAGE 2

Page 2 Mercredi 11 Avril 2012 EN BREF ... EN PLUS ... vnzulien, atteint dun cancer, a pri La prire faite cette semaine par le prsident vnzulien Hugo Chavez, qui a demand Dieu de lpargner devant les camras de tlvision, a relanc rumeurs et dbats sur son cancer. Jeudi, au lendemain de son retour de Cuba, o il avait subi une nouvelle srie de la gauche radicale latino-amricaine a dait samedi dans la presse le politologie Ricardo Sucre, de lUniversit centrale du Le prsident vnzulien avait t opr le 26 fvrier dernier la Havane dune seconde tumeur cancreuse dans la mme zone pelvienne que celle qui lui avait t retire en juin 2011, dj Cuba. Dans sa prire de Barinas, le prsident Chavez a demand Dieu dune voix tremblante quil laide vivre, mme si cest une vie douloureuse. Donneet ravive les spculations sur son tat de sant Un terrible accident samedi aprs midi, 7 Avril, a cot la vie au moins 27 personnes. Beaucoup de blesss on t conduits lhpital Notre Dame de Petit Gove, certains dans un tat trs grave. Les services hospitaliers dans la rgion ont t vite dpasss. On ignorait le sort du conducteur du camion rpertori parmi les blesss. Au Morne Tapion o a eu lieu laccident, lmotion tait insoutenable. Le bilan sest alourdi avec la dcouverte en dbut de soire de trois autres corps qui se trouvaient coincs entre la carcasse du vhicule et la chausse. Mercredi dernier, un autre grave accident avait dj fait quatre morts et une quinzaine de blesss toujours sur la mme route. Cette fois le camion de transport en commun venait de Beaumont, dans la GrandAnse, et se rendait Port-au-Prince, quand l encore ses freins ont lch. Bilan : quatre morts dont un bb et une quinzaine de personnes blesses. Ce nouvel pisode de linscurit routire, lune des premires causes de mortalit en Hati, illustre tragiquement les pires dangers auxquels sont exposes quotidiennement des milliers de vie cause de labsence dune police routire et de lanarchie insuppor table rgnant dans le transport en commun. Le 16 janvier, un poids lourd avait dval la route de Delmas (est de Port-au-Prince), embouti avec une violence inoue voitures et motocyclettes et laiss un bilan effarant dune quarantaine de morts. Nos confrres de Radio Kiskeya soulignent que passe lmotion des premiers jours, les autorits comptentes nont jamais communiqu les nouvelles mesures adoptes en vue dune meilleure prise en charge de la circulation automobile et de lamlioration du niveau dducation de la population. Soulignons aussi quun cargo (Sea Flower) qui assure le trajet Miami Hati a pris feu mercredi 4 avril dans la matine au port de Miragoane. Des scnes de pillage et dimportants dgts matriels ont t enregistrs. Une personne a trouv la mort dans lincendie dont lorigine demeure inconnue. Michel Martelly a subi avec succs une intervention chirurgicale lpaule droite, le jeudi 5 Avril, Miami (Etats-Unis). Une arthroscopie de lpaule a t en effet ralise et tout sest bien pass. Larthroscopie est une intervention chirurgicale trs commune pour les blessures lpaule. Le Chef de lEtat va passer quelques jours encore Miami pour continuer le processus de son rtablissement. snat dans les prochaines 24 heures (mardi 10 avril), lassemble des snateurs tant convoque se prononcer ce mardi. Les membres de la commission qui a analys les dossiers dligibilit de M. Lamothe, quoique diviss, ont donn majoritairement un avis favorable au choix et ont recommand un vote positif en faveur du candidat. Les montrant quil a vcu au pays durant cinq ans, le vote au snat pourrait cependant tre contest par un groupe minoritaire de parlementaires qui souhaitent que le doute sur la double-nationalit soit leve. Choisi par le prsident Michel Martelly pour former le prochain gouvernement suite la dmission du Premier ministre Garry Conille, Laurent Lamothe aura, sil obtient le vote de la chambre, lobligation de former un gouvernement douverture comme il la dailleurs promis. Lexigence lui a t faite de se sparer de certains ministres du gouvernement dmissionnaire, pour faire de la place aux partis politiques qui exigent pour leur vote un reprsentant au prochain gouverne ment. cation au Snat. Il lui restera aprs le snat convaincre aussi la chambre des dputs avant de pouvoir franchir les portes de la Primature. Une deuxime ronde de ngocia tion aussi. Selon les dclarations du snateur Franois Lucas Saint vil (INITE) cest le mardi 10 Avril que le dossier de Mr Laurent Lamothe devrait tre soumis au vote de lAssem ble snatoriale. Pendant toute la semaine prcdant ce vote, le candidat la Primature a multipli les rencontres sous le signe du dialogue tant avec les parlementaires, les reprsentants de partis politiques et les membres des secteurs organiss de la socit (dont les directeurs des associations de journalistes et de mdias) en vue de btir un consensus plus large. Mme les internautes nont pas t ngligs, Laurent Lamothe sest prt volontiers au jeu des questions-rponses sur la Toile. Ainsi, la question : quelle sera votre politique en vue de rconcilier lExcutif et le Parlement [sil tait Premier Ministre] ? Laurent Lamothe a rpondu : Respect et dialogue envers le Parlement, couter et faire le suivi de leurs projets, en mettant une quipe comptente et dynamique en place pour le suivi des politiques publiques et surtout au niveau des collectivits. En noubliant pas les grands projets dinfrastructures et la Dcentralisation. Pour Evans Paul, le leader de la Konvansyon Inite Demokratik (KID) : ... le Premier ministre doit connaitre ses forces et ses faiblesses ; ce qui fait sa force cest la rputation quil sest faite rapidement la tte du Ministre des Affaires trangres ; sa faiblesse cest que les Parlementaires ne le connaissent pas. Cest une personne qui a pass beaucoup plus de temps ltranger... Il cherche orienter lopinion, je trouve a trs intelligent quun conscient du poids de lopinion. Cest pourquoi il cherche orienter cette dernire son avantage au cours de ses nombreuses rencontres, cest comme a que janalyse la dcision de M. Lamothe de rencontrer des secteurs organiss de la socit. De son ct, lex-colonel Himmler Rbu, Dirigeant du Grand Rassemblement pour lEvolution dHati (GREH) voit dans les dmarche du Premier Ministre dsign ... un message sur son sens de louverture et sa volont de collaborer avec les autres secteurs de la vie nationale. Sauveur Pierre tienne, le Coordonnateur gnral de lOPL pense que ... le Premier Ministre essaie de montrer aux diffrents secteurs de la socit, quil est un homme de dialogue, quil est ouvert [...]. Il doit obtenir lappui du plus grand nombre de siges au niveau des deux Chambres. douard Paultre, Responsable du Conseil Hatien des Acteurs Non Etatiques (CONHANE) estime que ces rencontres entrent dans le cadre dune campagne de charme, pour montrer, en quelque sorte, quil dialogue avec les secteurs et aux parle Rpondant une question de la communaut du Net, sur ce Le Monde.fr | 03.04.2012 Par Jean-Michel Caroit (SaintDomingue, correspondant) Un scandale de corruption impli quant les autorits hatiennes et domini caines provoque de fortes turbulences dans les deux pays se partageant lle dHispaniola. Il a fait une premire victime, le premier ministre hatien, Garry Conille, qui a remis sa dmission aprs avoirdcou vert le pot-aux-roses. Le scandale prend de lampleur alors que la Rpublique domini caine aborde la dernire ligne droite de la campagne avant le scrutin prsidentiel du 20 mai et quHati, toujours priv de premier ministre, est agit par la controverse sur la nationalit du prsident Michel Martelly et les manifestations danciens militaires. Jean Max Bellerive, le prdces seur de M. Conille, avait attribu huit con trats de construction, en une seule journe, le 8 novembre 2010, pour un montant de 385 millions de dollars (290 millions deuros) trois compagnies appartenant au snateur dominicain Flix Bautista. Une commission daudit forme par M. Conille nancs par des fonds vnzuliens, avait t irrgulire et portait prjudice aux intrts de lEtat hatien. Selon des documents comptables obtenus par la journaliste dinvestigation dominicaine Nuria Piera et Le Monde le entache les autorits moi ta couronne, Jsus, donne-l moi, que je saigne. Donne-moi ta croix, cent croix, que je les porte, a-t-il notamment implor. Pour Carlos Raul Hernandez, sociologue et politologue de lUniversit une sorte de dlire mystique symptoma tique dun tat de dsespoir motionnel. Selon lui, cette supplique touchante laisse entrevoir pour la premire fois la possibilit dune sortie (de Chavez) de la scne politique. Au pouvoir depuis 1999, Hugo Chavez brigue un nouveau mandat de six ans lors de la prsidentielle du 7 octobre, o il affrontera le candidat de lopposition, Henrique Capriles Radonski, gouverneur du riche Etat de Miranda. Le principal pro blme est quau cours de ses 13 annes dj passes la tte du pays, lancien militaire a exerc le pouvoir de faon si charismatique et personnelle que sa Rvolution bolivari enne pourrait ne pas survivre son dpart, estime Carmen Beatriz Fernandez. Hugo Chavez est retourn diman che la Havane pour y subir une troisime srie de sances de radiothrapie. demand Dieu, la gorge serre, de le main tenir en vie lors dune messe dans son Etat natal de Barinas. Laisse-moi en vie car il me reste des choses faire pour ce peuple et pour cette patrie, ne me prends pas encore!, avait-il notamment exhort, les larmes aux yeux, lors de cette prire retransmise par la tlvision publique. son cancer De lavis des observateurs, le chef de lEtat a vritablement cd lmotion, lorsque son discours sest brusquement transform en prire et la plupart dentre eux cartent la possibilit dun vnement calcul, tant le trouble de Hugo Chavez que dune certaine manire, il a lev le voile du silence et de la discrtion quil avait jet sur son cancer dtect lan dernier, ex plique lAFP lanalyste politique Carmen Beatriz Fernandez. Selon celle-ci, Hugo Chavez a clarifi la fatalit de sa maladie. A 57 ans, Chavez sen remet un miracle, ce indirecte de la gravit de son cancer, abon Hugo Chavez dans une dramatique supplication le jeudi saint avant de repartir dimanche pour Cuba pour une nouvelle sance de radiothrapie (Reuters)

PAGE 3

Mercredi 11 Avril 2012 Page 3 LACTUALITE EN MARCHE Accident dans un lieu de culte : Le Bureau de Communication de la Prsidence informe que le Prsident de la Rpublique, Michel Joseph Martelly, a laiss le pays, le mercredi 4 Avril, destina tion de Miami (Etats-Unis) o il doit subir une intervention chirurgicale au niveau de son paule droite. Cette intervention tait prvue depuis celle effectue prcdemment lpaule gauche du Chef de lEtat. Le Prsident Martelly sera de retour au bercail le jeudi 12 Avril prochain pour accueillir son homologue mexicain, M. PARIS (Reuters) Un enfant de six ans a t tu dimanche lorsquun plancher sest effondr dans un btiment servant de lieu de culte vanglique prs de Paris, a annonc la prfecture de Seine Saint-Denis. de Pques, a fait en outre une douzaine de blesss, dont deux graves, selon un bilan provisoire, a-t-on ajout de mme source. Quelque 150 pompiers et sauveteurs ont t dpchs sur-Seine (Seine-Saint-Denis). Plus dune centaine de personnes participaient ment par la communaut hatienne. Cest un btiment neuf, rez-de-chausse plus un (tage), bien entretenu, a dclar la presse le prfet de Seine-Saint-Denis, Christian Lambert. Cest lenqute de dterminer sil y eu surcharge ou trop de mouvement. tique, a dclar lAFP M. Jol Charles, ladministrateur de lhpital joint au tlphone. Un prcdent bilan faisait tat de 20 personnes tues et plus de 40 blesss dont plusieurs grivement ont t trans blesss et la prsence de nombreux curieux arrivs sur les lieux. femmes, des commerantes qui avaient pris place dans un camion qui transportait des marchandises. Ce mode de trans port de passagers au milieu de quantits de sacs de produits la circulation. Au total, 66 personnes, peut-tre plus, se trouvaient bord du vhicule qui sest renvers au sommet dune pente raide et dangereuse, une route sur laquelle de nombreux ac cidents sont souvent enregistrs, a tmoign un juge de paix qui a constat le sinistre. La semaine dernire, un autre accident avait fait 4 morts et une dizaine de blesss dans la mme rgion. Nous avons besoin dambulances et de mdecins, il faut transporter les victimes dans dautres hpitaux Portchirurgiens et dorthopdistes, a indiqu le responsable de lhpital de la ville, lanant un appel urgent aux autres services des villes voisines. Plusieurs heures aprs laccident, de nombreux bles ss ont pu tre vacus dans des hpitaux de la rgion dont certains sont tenus par des quipes de Mdecins sans frontires (MSF), prsents en Hati depuis le sisme de janvier 2010 qui a ravag le pays le plus pauvre du continent amricain. personnes mortes sur place ont t transportes la morgue de lhpital Notre-Dame Petit-Goave et prs dune dizaine de blesss graves sont dcds aprs avoir t transports par des ambulances de la Croix-rouge hatienne, a dit ladministrateur du petit centre hospitalier. Certains blesss sont dans un tat critique, il y a des traumatismes craniens et beaucoup de fractures. Nous avons besoin de chirurgiens, a encore dclar le responsable de lhpital. La population de la ville est dpasse par cet ac cident tragique et nous avons besoin de personnels mdicaux sur place, avait lanc sur les ondes un journaliste dune sta tion locale, indiquant que les services de lhpital manquaient cruellement de personnel pour faire face la situation. Les accidents sont frquents sur les routes hatiennes impliquant des autobus bonds roulant vive allure, en absence de contrles routirs. ( Guy Philippe ou Zorro est arriv p.1 27 morts dans un accident de la route p.1 Incendie dans une glise hatienne Paris : 1 enfant mort p.3 Jacmel : toujours rien au-del des promesses p.1 Martelly dun scandale lautre p.1 La Rp. Dom. : aussi corrompue mais plus de d mocratie p.1 Chavez supplie et ravive les spculations autour de son cancer p.2 Martelly Miami pour une opration lpaule p.3 Laurent Lamothe devrait recevoir lapprobation du snat p.2 p.13 Un scandale entache autorits dominicaines et hatiennes p. 2 Ngociation p.12 Le forum mondial de leau (3) p.13

PAGE 4

Page 4 Mercredi 11 Avril 2012 UNE ANALYSE malgr labolition de fait de cette dernire en 1995, il a insinu que si le groupe des dnomms militaires dmobiliss, quoique dans leur majorit des jeunes recrues de pas plus de 30 ans, continue se multiplier au rythme actuel, avant longtemps un chef sortira de leurs rangs pour semparer du pouvoir. Bref un coup dtat nest jamais carter en Hati. Jean-Bertrand Aristide avait cr le prvenir en pro nonant la dissolution des Forces armes dHati (FADH) son premier retour dexil en 1995, ctait pour ouvrir lre des coups dtat sans forces armes en fvrier 2004. Et un qui y a jou un rle de premier plan, disons Guy Philippe ou Zorro est arriv ( Mais si cela sest pass ainsi, cest que la victime en forces. On y trouve aussi ce quon y apporte. On y rcolte ce quon a sem. Mme indirectement. Mme inconsciemment. intimes. On le sait depuis le Macbeth de Shakespeare, on se prpare soi-mme au rle qui sera le sien dans ce grand thtre la plupart des secteurs de 2004 (en particulier les tudiants) sen rendent bien compte aujourdhui. Or les circonstances sy prtent-elles nouveau ? Certains diraient pour commencer que notre actuel deux dcennies desprance vaine et de promesses oublies linstant daprs, il est devenu cynique. Tout naturellement. Une autre dimension du fatum politique (au sens fatalit ou rebondissement soudain pour rester toujours dans la grande tragdie) mais qui a t ignore par nos apprentis leaders. Retournant la vieille formule du prsident Truman propos des dictateurs de backyard (arrire cour de Washing ton) : ce sont des salauds, mais ce sont nos salauds Le peuple de Port-au-Prince ne criait pas autre chose lors de linvestiture du 14 mai 2011. Mais en crole. Cest dire avec des termes que notre maman nous a interdit de dire en public instrumental (au sens instrument utilis), cest Monsieur Guy Philippe. Est-ce que les circonstances actuelles se prtent un coup dtat ? Aristide avait plusieurs secteurs monts contre lui : lopposition (ou ce qui en tient lieu !) ; une bonne partie des mi lieux daffaires qui a pu capitaliser sur une antipathie naturelle de la bourgeoisie traditionnelle envers le nouveau Rastignac mont de sa province jusquau palais national ; des classes moyennes dont la marginalisation acclre est la consquence mme dune dmocratie base dlections au suffrage universel qute dune rvolution pour se venger de la pauvret de leur formation et labsence totale de dbouch dans une conomie qui nen a mme plus le nom puisque entirement phagocyte par la nation voisine, la Rpublique dominicaine pour ne pas la nommer tellement elle nous tient apparemment aujourdhui sous sa totale domination En quelque sorte, on peut dire que Aristide a servi de victime expiatoire ou bouc missaire une partie de la nation habitue fournir au pays ce quon appelle les dcideurs (ses grands responsables) et qui se retrouve aujourdhui sans objet, le dos au mur Mais revenons Guy Philippe. Si le prsident Michel Martelly, son ami, ne nomme pas tout de suite, dit-il, un g nral pour prendre la tte des anciens militaires et de larme informelle (en anglais ragtag army ou mercenaires sans feu ni lieu et que notre confrre Georges Michel rsume sous le terme de somalisation) et laisse leur nombre continuer se multiplier, alors un chef sortira tout naturellement de leurs rangs pour semparer du pouvoir. Une espce dAttila le rle de bras arm dans le renversement dAristide en fvrier 2004, est-ce un avertissement ? Ou une ambition personnelle ? Napolon perant sous Bonaparte ? prsident renvoie davantage la commedia dellarte, ou la farce bouffonne, qu Sophocle et Euripide ou aux personnages de Dostoevski. Toujours est-il que les circonstances nont pas beau coup chang depuis 2004. Les acteurs non plus. La bourgeoisie traditionnelle narrive pas se reconnatre dans le nouveau produit sorti du grand marketing quont t les dernires prsi lheure de la mondialisation incontournable notre big business (dixit un promoteur tranger) doit se rendre compte quil nest millionnaire quen gourdes et non en dollars ; aux tudiants il ne reste plus qu se retourner contre eux-mmes mais nous (photo Georges Dup/HenM) Lex-commissaire de police et chef du mouvement dinsurrection arme de 2004, le commandant Guy Philippe, apporte son concours aux anciens militaires Salut, jeunes hommes et femmes des forces re vendiquant la nouvelle Arme dHati. Je suis un ancien des Forces Armes dHati et, aujourdhui, comme an, je concernant la force militaire. Daprs ce que jai cru compren dre, vous jouissez au moins dune certaine complaisance en ce qui concerne votre prsence dans les locaux qui vous hbergent. Le monde entier a les yeux sur vous, car, grce votre courage et votre persvrance, vous avez cr une situation unique, linstar de nos anctres qui ont jadis suscit ltonnement en dclarant notre indpendance et en faisant survivre notre nation malgr le rejet des puissances trangres, jusqu la reconnaissance internationale de notre pays. Comme vous lavez proclam sans relche, larme dHati existe dans notre Constitution, car elle na pas t val ment cette vrit du fait de votre mobilisation. La nation, pour se dire souveraine, a besoin de son arme. Mme vos ennemis reconnaissent ce droit aux pays qui envoient chez nous leurs militaires ; cest notre arme quils refusent ce mme droit pouvez le faire en agissant dans un certain cadre juridique, moral et oprationnel. Notre peuple se souviendra toujours que la nation loccasion de jouer une nouvelle fois un rle davant-garde par un engagement constructif dans notre pays qui a besoin dhommes et de femmes aguerris et disciplins pour le rebtir. Constituez-vous en organisation dutilit publique et deman vous offre quelques sugges tions. Mon dernier poste a t les Garde-Ctes dHati, o jai t notamment charg de lentranement du pelo ton tactique dinfanterie de cinquante. mes yeux et ceux de nombre de compatriotes, un symbole concret de lexistence con stitutionnelle de larme. Le chef de il ltat a exprim son souhait de relancer cette insti tution, mais semble confront ts tant lintrieur du pays que de la part dune dite com munaut internationale qui ne reconnat quen parole notre souverainet. Le gouverne ment vous traite jusquici avec gard, malgr lopposition de certains groupes son projet

PAGE 5

Mercredi 11 Avril 2012 Page 5 DE LACTUALITE Guy Philippe ou Zorro est arriv ( Martelly dun scandale lautre ( Rien de nouveau sinon que la veille de clturer une anne au pouvoir le mois prochain, ladministration Martelly se consume de scandale en scandale. Et, pour employer un idiome local, na toujours pas atterri. Rien na chang dautant plus que Washington qui a jou un rle cl dans son accession, ne sait toujours par quel bout prendre son protg la fois trop bouillant et brouillon. La dernire fois ctait laffaire du dput Arnel Blizaire. Lors dune visite au palais dune dlgation par lementaire, Martelly traite le dput de tous les noms. Et le menace publiquement darrestation. seulement le candidat qui tait oppos Monsieur Martelly aux prsidentielles, lex-premire dame Mirlande Manigat, mais galement certains snateurs parmi les plus agitateurs) mais de plus en Hati le dernier jugement srieux pour crime de corruption remonte plus dun sicle. Le fameux procs de la Consolidation sous le rgne du vieux gnral Nord Alexis. Immortalis sous le pseudo quelque peu ironique (et pour cause) de Tonton N. Par contre, limage cest autre chose. Gouverner cest paratre, crit Jacques Attali, le sherpa ou conseiller comme pour se faire pardonner sa dernire esclandre, quil va laisser gouverner le premier ministre qui venait peine dtre On sait ce quil en advint. Conille a t forc de dmissionner. Ayant provoqu lire du prsident. Et sous les lazzi de tout le reste du gouvernement. Cependant Conille a laiss un ptard allum. Laffaire des pots de vin a dmarr sur un audit ordonn juste avant denvoyer sa lettre de dmission au chef de lEtat. Quelle annonce indite fera cette fois le prsident dentailles faites limage du chef. Or Michel Martelly cest quoi ? Etre chef ou rien. Une carrire que notre jeune prsident (50 ans mais la tte cale permet de dissimuler toute trace de calvitie prcoce) est en train de rater. Et ses htes amricains qui ont investi gros aussi dans son arrive au palais, ne manqueront pas de le lui Eux qui ont les moyens de se faire entendre Etre chef ou rien En effet, Michel Martelly, chanteur de bal populaire de son tat, napporte ni exprience politique, ni une carrire de grand fonctionnaire dans le public ou le priv. Ni plus ni moins quune image concocte, pardon formate par des champions du marketing politique et devant symboliser le changement. Mais une image cest fragile. Comme autrefois une clbre publicit, elle sme tout vent. Conseil des amricains : il faut mettre des bordures ou renforcements (comme les murs secs en agriculture de montagne pour empcher votre petit jardin de haricots verts de dbouler de dbouliner au fond du prcipice). Et dans le cas dun prsident qui semble attirer les scandales sur sa personne comme le miel les abeilles, placer de solides gardes Aussi son retour du prcdent voyage, Martelly an nonait laroport de Port-au-Prince, lpaule en bandoulire Le prsident une fois parti pour Miami (Floride), ses collaborateurs les plus fanatiques le prennent au mot et mettent la menace excution. Scandale. La Constitution interdit larrestation dun parlementaire en fonction sans laval de ses pairs, sauf sil y Mais de retour au pays, Martelly se ddouane. On a pris au srieux ce qui navait t quune plaisanterie de sa part Cette fois encore, le prsident sest distanc des 2,5 millions de dollars amricains verses en son nom par un puissant snateur et homme daffaires dominicain (Felix Bautista) qui curieusement obtient peu aprs des contrats slevant plus de 300 millions dans le cadre des projets de construction relatifs au sisme qui a dtruit la capitale hatienne le 12 janvier 2010. Qui pis est, selon la journaliste dominicaine, Nuria Piera, qui a men cette investigation choc, le prsident investi mme source. On parle de 150.000 dollars en novembre 2011. Ds lors, il ne sagirait plus de contributions lectorales mais parlant, de pots de vin. Corruption. Mais si sur le plan local le prsident Martelly ne semble pas risquer de se voir mettre en accusation (dabord il ne serait pas le seul avoir t rcompens pour services rendus mais lesquels ? lminent snateur proche du prsident dominicain Leonel Fernandez et du parti au pouvoir Santo Domingo, celui-ci aurait pris la prcaution darroser aussi non Martelly son retour qui soit de nature calmer les hautes vagues souleves par laffaire des 2,5 millions, lautoroute des millions comme sintitule le reportage de notre consur dominicaine ? Un nouveau premier ministre dsign a soumis son Le reste sensuit. Tout ce quil lui reste dsormais cest apprendre jouer sur les contradictions du milieu politique qui depuis toujours na jamais rien produit dautre. Apprendre naviguer au gr des vagues. Autrement dit, cest naje pou sti ou rien Bref adieu changement. Finie la commedia. Mais place, au contraire, aux comdiens La politique lhatienne. Ce que dnonait avec tant de virulence (et de succs aussi comme toujours en campagne lectorale) le candidat Martelly. Pourquoi il ne va pas tarder se remettre en campagne une fois de plus. A peine dbarqu. Hati en Marche, 6 Avril 2012 Le prsident Michel Martelly reoit un diplomate (photo de courtoisie) La Premire dame Sophia Martelly en tourne dans les provinces dans le cadre dun programme de lutte contre la faim Comme pour complter le tableau, le prsident de la Rpublique est Miami pour raison de sant (comme les vieux Et le gouvernement est laiss lui-mme puisque le premier ministre dmissionnaire avait dj t dmissionn par son propre gouvernement. Le Parlement est une foire dempoigne comme ment. Cest qui dit mieux La Rpublique est aux enchres. Et cest exactement ce que traduit laffaire des pots de vin en change de contrats de construction post sisme du 12 janvier 2010 qui fait lactualit politique des deux cts de lle, quelle soit vraie ou fausse. Il y a quelque chose de pourri au royaume du Dane mark, dit Hamlet. Mais comment Shakespeare pouvait-il savoir quun jour on ferait mieux : Hati Guy Philippe pense donc le moment venu pour tenter par la DEA (brigade amricaine anti narcotiques) qui se replace sous les projecteurs et dans la mme position quil occupait il y a huit ans. Si ce nest pas Zorro est arriv, une partie de la presse locale le traite dj dhomme fort de la Grande Anse. Souhaitons pour lui que cette fois il aura fait un meilleur DEAL. La dernire fois il stait fait refouler jusque dans sa grotte grande-anselaise une fois les Marines dbarqus. Et il navait rien fait pour protger ses compagnons darmes, les Remissainte Ravix qui furent abattus comme des lapins par les nouvelles forces doccupation. Hati en Marche, 5 Avril 2012 attitr du prsident Franois Mitterrand. Ce sont autant de lzardes (dirait Cyrano),

PAGE 6

Page 6 Mercredi 11 Avril 2012 MEME ILE, MEMES MOEURS nique politique des deux cts de lle. Son reportage est bti coups de copies de chques et de numros de compte en banque par o ont transit les millions ou centaines de milliers de dollars verts transmis aux personnalits ou aux institutions politiques concernes dans ce scandale que les uns intitulent la route des millions. Et le les 16 mensonges ou un lynchage mdiatique. Le journalisme dinvestigation peut donc exister chiffres seraient disponibles dans toutes les institutions pu bliques et prives que cela concerne. Tels la chambre de com merce et de production, le ministre du commerce, lorganisme contrlant les tlcommunications etc. Et toutes ces entits en font mention religieusement dans leurs propres publications. Alors quen Hati on vous rirait au nez si vous venez faire pareille requte. Cest donc quHati nest pas open for business, parce que Hati nest pas open tout court. La transparence, connais pas. vl leta pa vl (voler largent public nest pas vraiment du vol). Alors que de lautre ct lopprobre est redout. Mme si beaucoup peut se glisser entre les mailles. Mais au moins on sait quil est important de sauver la face. Cest important pour limage du pays. Or limage est insparable aujourdhui de la russite dune nation. Chez nous au contraire cela stimule larrogance chez le suspect. Et dans quelque catgorie sociale que ce soit, pas seulement chez les dtenteurs du pouvoir ou de largent. ( Le prsident Leonel Fernandez et ( gauche) son proche collaborateur, le snateur et homme daffaires Felix Bautista Alors quon voit Felix Bautista se prsenter de lui-mme la justice pour demander quune enqute soit ouverte sur contrats avec Hati, il les a obtenus, dit-il, par appel doffres. Mais dans des conditions pas trs regardantes, si lon en croit laudit qui a t men sur lesdits contrats dordre du premier ministre sortant Garry Conille. fois quon a eu loccasion de jeter un coup dil lintrieur de ces activits. Et cela naurait pas t bien loin, oui on aurait vite fait de noyer le poisson sil ny avait le reportage de la journaliste vedette Nuria Piera. Bien sr le snateur Bautista nest pas soudain devenu fou. Il compte sur la soli darit de ses amis du parti au pouvoir, dont le prsident Leonel Fernandez lui-mme. Etant donn quil est aussi lun des plus grands contributeurs la caisse du parti. Comme le rvle galement linvestigation de Nuria Piera. On parle de centaines de millions de pesos transfrs en un seul jour. Wi fout. dans la rpublique voisine. Tandis que chez nous elle a valu la mort plus dun pendant les dcennies passes. Nuria Piera ne se contente pas de rapporter que les candidats au second tour des dernires prsidentielles hatiennes ont t lar gement arroses par le snateur Felix Bautista mais elle prcise que la campagne de Michel Martelly a reu 500 mille dollars le 17 mars 2011, et numro du chque lappui : 240005129-7 la Banreservas (banque centrale de la Rpublique dominicaine). Et quune autre fois cest par le truchement de lentreprise Constructora ROFI, une de celles qui obtiendront plus tard des contrats de construction en Hati, quun versement de 837 mille dollars a t effectu et sur un compte la Unibank, numro 01021012-000942393. Laccs linformation publique permet aussi la consur dominicaine de noter quun autre versement a t fait alors que Martelly ntait plus candidat mais dj prsident, donc on ne peut parler ici de simple contribution lectorale. Soit le 5 novembre 2011, 150 mille dollars, travers le compte De plus, Felix Bautista lui-mme avait t condamn dans une prcdente affaire concernant une entreprise dEtat place sous sa direction. Mais on se souvient aussi de ce grand manitou, pdg de millions provenant de la diaspora dominicaine aux EtatsUnis et qui avait t condamn une lourde peine de prison aprs que la banque eut fait faillite en mme temps quon le souponnait davoir dilapid largent de ses clients, les petits Mais le snateur Felix Bautista ne craint pas que la mme chose lui arrive. Pour la bonne raison quil nest pas log la mme enseigne. Lui na pas plum ses compatriotes. Il a fait la plus grande part de sa fortune ailleurs. Oui, en Hati. Et dans les conditions que lon voit. Il a donc augment la fortune de son pays. Ce nest En effet il incarne le rve de la nouvelle lite politico-cono mique dominicaine de transformer Hati en la vache lait du pays voisin. Domination conomique. Dsormais domination politique aussi. Les lections Et les candidats par nos voisins Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince vraie dmocratie si tant est que la libert de linformation est un aspect fondamental de cette dernire. Et plus encore, le droit linformation pu blique. Chez nous on nous laisse les rumeurs et les zen ronger. Puis on stonne que les informations soient parfois fantaisistes. Alors que cest l la volont mme des dirigeants. Numro 2, en Hati le scandale ne tue personne. ADVERTISEMENT BID FOR LEASE OF KENDALL-TAMIAMI GENERAL AVIATION AIRPORT FARMLAND NORTH PARCEL 1. 43 acres of land are being offered for farming at KendallTamiami Executive Airport. Minimum bid is $350 per acre, per year, as per 2011 Property Rental Summary. Annual rent is payable in advance. The lease is for ve (5) years with up to ve additional one-year extensions. 2. Bids shall be submitted in writing, with the envelope labeled TMB Farmland Bid Advertisement /North Parcel to Mr. Daniel P. Dooling, Real Estate Property Manager, Miami-Dade Aviation Department, at KendallTamiami Executive Airport, 12800 SW 145 Ave. Miami, Florida 33186. 3. Bids must be accompanied by a non-refundable fee of $100.00 by cashiers check or money order payable to the Miami-Dade Aviation Department. Clearly state the name of the corporation/entity submitting the bid. In addition, the bid must be signed by an of cial of the entity or corporation authorized to bind the corporation/entity to contracts. Include the address, telephone and facsimile contact number. 4. Bids will be accepted until 2 pm, May 3, 2012. At 2 pm on May 3rd, 2012, the bids will be publicly opened, read and documented in the conference room located at the Kendall-Tamiami Executive Airport, Administration Building located at 12800 SW 145 Ave. Miami, Florida 33186. 5. A sample copy of the lease to be awarded and the North / South Parcel Description(s), are available online or for pick up at the following locations: a. Online: http://www.miami-airport.com/business_advertisements.asp b. Pick-up: Kendall-Tamiami Executive Airport, MDAD Administration Building located at 12800 SW 145 Ave. Miami, Florida 33186 6. Questions must be submitted in writing to the Miami-Dade Aviation Department by April 26th, 2012, in one of the following manners: a. By Mail to: Mr. Daniel P. Dooling, GAA Real Estate Property Manager, Miami-Dade Aviation Department, Kendall-Tamiami Executive Airport, Administration Building at 12800 SW 145 Ave. Miami, Florida 33186 b. By Facsimile to: Attention: Mr. Daniel P. Dooling, GAA Real Estate Property Manager, Miami-Dade Aviation Department, Subject line should read Farmland Bid Question(s). Fax Number (305) 869-1780. c. Email: DDooling@miami-airport.com Subject line should read Farmland Bid Question(s). 7. The Awarded Respondent must execute the lease agreement with Miami-Dade County and returned to the Miami-Dade Aviation Department along with the following: insurance certi cates, application and questionnaire form, Miami-Dade County Business Af davit(s), rst (1st) years rental payment. In the event the Awarded Respondent does not submit all the required documents and payments within fourteen (14) days to the Miami-Dade Aviation Department from the date of the award, the award may be made to the next highest bidder or re-bid, at the Countys discretion. 8. Advance Payment of the rst years rent must be made by cashiers check. 9. Miami-Dade County and the Miami-Dade Aviation Department assumes no responsibility or liability for costs incurred by any respondent or awarded in submitting a bid or executing the resulting lease. Divers jolis appartements affermer Bon Repos Lilavois dispo nibles maintenant. Modernes Cuisine Appelez Jean Jude 766-215511 Banco Popular. Alors que chez nous tout le monde se contente de ce quon nous dit. Mme les journalistes le plus souvent ne pensent pas demander leur reste. comme des perroquets que le montant de la transaction na tlphonie cellulaire du pays. Donc grosse affaire. Dans un autre pays (y compris chez nos voisins) ces Qui plus est, partir des documents dont elle a pu prendre connaissance, la journaliste dominicaine a pu ta blir aussi que les contrats obtenus par les trois compagnies contrles par le snateur Felix Bautista, pour un montant de 385 millions de dollars amricains, ont t pays sur le fonds Petrocaribe-Hati. Imaginez vous dbarquant la BRH (Banque de la Rpublique dHati) pour solliciter les mmes informations La Rpublique dominicaine est par consquent une Hatel hors service Moins dune se maine aprs sa mise sous squestre par lEtat hatien, le rseau de la compagnie de tlphonie mobile Ha tel ne fonctionne plus sans quaucune annonce nait t faite la clientle. Aucun appel ne peut tre effectu sur le rseau de Hatel ou vers un autre rseau depuis tantt plusieurs jours. Selon un avocat de lEtat Hatien, la mise sous squestre tion de la gestion de lentreprise par lEtat en vue dassurer la conservation des droits et intrts de toutes les parties. Depuis plusieurs mois les employs nont pas reu HPN une source proche de la compagnie. Rappelons que la compagnie Digicel vient de faire tel, Digicel contrle plus de 80% du march de la tlphonie mobile en Hati.

PAGE 7

Mercredi 11 Avril 2012 Page 7 TOURISME ( ADVERTISEMENT OF BIDS FOR LEASE OF KENDALL-TAMIAMI GENERAL AVIATION AIRPORT FARMLAND SOUTH PARCEL 1. 109 acres of land are being offered for farming at KendallTamiami Executive Airport. Minimum bid is $350 per acre, per year, as per 2011 Property Rental Summary. Annual rent is payable in advance. The lease is for ve (5) years with up to ve additional one-year extensions. 2. Bids shall be submitted in writing, with the envelope labeled TMB Farmland Bid Advertisement / South Parcel to Mr. Daniel P. Dooling, Real Estate Property Manager, Miami-Dade Aviation Department, 12800 SW 145 Ave. Miami, Florida 33186. 3. Bids must be accompanied by a non-refundable fee of $100.00 by cashiers check or money order payable to the Miami-Dade Aviation Department. Clearly state the name of the corporation/entity submitting the bid and Farmland South Bid. In addition, the bid must be signed by an of cial of the entity or corporation authorized to bind the corporation/entity to contracts. Include the address, telephone and facsimile contact number. 4. Bids will be accepted until 2 pm, May 3, 2012 At 2 pm on May 3rd, 2012, the bids will be publicly opened, read and documented in the conference room located at the Kendall-Tamiami Executive Airport, Administration Building located at 12800 SW 145 Ave. Miami, Florida 33186. 5. A sample copy of the lease to be awarded and the North / South Parcel Description(s), are available online or for pick up at the following locations: a. Online: http://www.miami-airport.com/business_advertisements.asp b. Pick-up: Kendall-Tamiami Executive Airport, MDAD Administration Building located at 12800 SW 145 Ave. Miami, Florida 33186 6. Questions must be submitted in writing to the Miami-Dade Aviation Department by April 26th, 2012, in one of the following manners: a. By Mail to: Mr. Daniel P. Dooling, GAA Real Estate Property Manager, Miami-Dade Aviation Department, Kendall-Tamiami Executive Airport, Administration Building at 12800 SW 145 Ave. Miami, Florida 33186 b. By Facsimile to: Attention: Mr. Daniel P. Dooling, GAA Real Estate Property Manager, Miami-Dade Aviation Department, Subject line should read Farmland Bid Question(s). Fax Number (305) 869-1780. c. Email: DDooling@miami-airport.com Subject line should read Farmland Bid Question(s). 7. The Awarded Respondent must execute the lease agreement with Miami-Dade County and returned to the Miami-Dade Aviation Department along with the following: insurance certi cates, application and questionnaire form, Miami-Dade County Business Af davit(s), rst (1st) years rental payment. In the event the Awarded Respondent does not submit all the required documents and payments within fourteen (14) days from the date of the award to the Miami-Dade Aviation Department, the award may be made to the next highest bidder or re-bid, at the Countys discretion. 8. Advance Payment for the rst years rent must be made by cashiers check. 9. Miami-Dade County and the Miami-Dade Aviation Department assumes no responsibility or liability for costs incurred by any respondent or awarded in submitting a bid or executing the resulting lease. lement encore pour lhistoire de la ville, fonde en 1698, dont lvolution a suivi celle des plus grands ports dEurope (Hambourg, Bordeaux, Amsterdam), comme en attestent ses avoir connu le tlphone, mais par-dessus tout la premire du continent ouverte sur lAmrique du Sud. Cest de Jacmel que partit le librateur Simon Bolivar qui, aprs une premire tentative infructueuse, tait venu chercher de laide des chefs de lHati nouvellement indpendante (1804) : Dessalines et Ption. Dveloppement touristique dans la Carabe suppose des plages immacules, des espaces verts loigns de toute un pays subissant une pidmie de cholra qui a fait plusieurs milliers de morts ces deux dernires annes. Or rien de cela nest en vue. Cest lanarchie totale et qui ne peut quempirer avec larrive de compatriotes dici et de la diaspora attirs par cette bonne image mdiatique de la ville mais quaucun plan durbanisme nexiste pour guider dans leurs projets de construction. Rsidences cossues ou minuscules avoisinent avec le premier bouiboui venu et les marchandes de nourriture, comme temps parties. La grande Avenue Barranquilla, sorte de Malecon du Sud Est, plusieurs kilomtres dun ruban dasphalte reliant entre elles les municipalits de Jacmel, Meyer, Cyvadier, Raymond les Bains, Cayes Jacmel, Ti Mouillage, Marigot et jusqu Peredot, au pied de la montagne, ce qui devrait tre une sorte de longue promenade ou une piste de jogging idale est rendue presque infrquentable. Carcasses dautobus de service public et de poids lourds tombs en panne peu aprs deux cts de la route mme la petite bordure rserve aux pitons (aux futurs touristes ?) tandis que ce qui nest pas en lartisanat de Jacmel, des dinosaures de carnaval aux coffrets prcieux dignes des caravelles et galions remplis dor qui reposent au fond de la mer Carabe. Juste en face se trouve Carthagne, la ville la plus visite par les Pirates de La Tortue. Dans sa dernire liste des destinations touristiques les plus prometteuses, Robert Reid inscrit : San Juan (Puerto Port-au-Prince, sinstallent partout. Aucune perspective. Au plan urbanistique, ni go graphique. Ni conomique. Tout le monde semble saffairer (contrairement la morosit dans dautres endroits du pays, core transform ainsi en atelier public de garagiste est envahi par les taxis motos roulant vive allure qui viennent vous renverser sans mnagement. Bref on se sent plus en scurit sur les trottoirs Portau-Prince. Cest vous dire. Rico) ; La Havane, Cuba ; Willemstad, Curaao, et la 4 e place : Jacmel. Santo Domingo est 6 e dans cet ordre. Tous les gouvernements hatiens, sauf rares excep tions, ont toujours inscrit Jacmel et le Sud Est o se trouve lune des rarissimes zones forestires du pays encore dignes de ce nom, la Fort des Pins dans leurs priorits touristiques. Lactuelle administration du prsident Michel Joseph Martelly veut aller plus loin pour en faire une vritable vitrine pour attirer des capitaux extrieurs et en mme temps une porte ouverte sur nos voisins sud-amricains. Le sommet des pays de lAlba (Alliance bolivarienne des Amriques), un march commun des pays de lAmrique centrale linitiative du prsident vnzulien Hugo Chavez, se tiendra en 2013 Jacmel. Tant de promesses et daspirations mais que cepen dant rien sur le terrain encore nvoque. Si le rally moto du samedi 7 avril se tient dans un domaine priv cest aussi parce que tous les espaces publics sont impraticables. Il nexiste pas plus dans cette rgion quailleurs un plan damnagement du territoire. oui) mais cest toujours la dbrouillardise. Tout est dans les rves et les plans pharami neux. Comme si une pluie de millions allait sabattre qui changera tout a dun coup de baguette magique. Aroport internatio nal, casino-palace, un nou veau Duba, quoi Tout ou rien. Mais dfaut du tout, pour le moment le rien pro gresse et cest affreux. Depuis longtemps les plages sont devenues des restaurants pu blics. Puis des marchs ciel ouvert. En semaine comme le week-end. Jour et nuit. Aucune intention manifeste, nul effort pour commencer corriger les drives dj fort avances. Des mots. Des gesticulations. Des billboards. Mais pour la plupart annonant des projets par des ONG depuis long Le Sud Est (vu de la route de Jacmel) est lun des coins encore richement boiss du pays (photo Hati en Marche) La cte taille en dentelle dcouvre toute la baie Le prsident Martelly posant avec les employs dun paquebot qui a visit le pays lors du dernier carnaval

PAGE 8

Page 8 Mercredi 11 Avril 2012 LA SANTE DABORD Plan sante ak plan separe pou medikaman preskripsyon avk yon kontra Medicare. Ou mt rele Humana tou, si w bezwen plis enfmasyon, nan nimewo 561-389-0813 (TTY 711), 8:30 a.m. to 5:30 p.m., Monday Friday.Y0040_GHHH6WEHH_CR File & Use 11262011 PB 2/12 Mike Bully 561-389-0813 TTY: 711 8:30 am 5:30 pm, Monday Friday Ou pral gen 65 an, epi ou gen kesyon sou Medicare?Rele ajan Humana ki gen lisans nan kote ou ye a depi jodi a.

PAGE 9

Mercredi 11 Avril 2012 Page 9 BANQUE NATIONALE DE CREDIT

PAGE 10

Page 10 Mercredi 11 Avril 2012 TOURISME JACMEL ( ( Grand succs du rally moto de Jacmel, le samedi 7 avril, avec la participation dquipes hatiennes et dominicaines, devant plus de 2.000 spectateurs. Flicitations aux comptiteurs, au comit de support (John Dbrosse-pewees, Philippe Hakim, Doudou Turnier, Stephan Faublas) et aux sponsors : Phifa, Sukida, Polaris Haiti, Mache Thony, Mototech, Custom Motoshop. Dom Water, Htel Cyvadier Jacmel, Florita Htel, Khamaco et Gaz Center Bay timoun w an HEAD STARTKE LAP BEZWEN POU LI REYISIHEAD START AP PRAN APLIKASYON Pwogram Head Start/Early Head la se yon pwogram lekl matnl GRATIS ki mete timoun yo ak fanmi yo an premye. Enskri pitit ou an Jodi a epi ba li head start lap bezwen an.Pwogram Head Start la rann li posib pou m tounen lekl paske m konnen ke piti m lan an tout sekirite kote pwofes yo sousye de li. -Edwine Cherubin, Head Start ParanAPLIKE JODIYA DEPATMAN AKSYON KOMINOT AK SVIS IMN(786) 469-4622 oswa vizite nou sou sit entnt www.miamidade.gov/socialservices Donc aucune ducation civique nest entreprise non plus lendroit de la population, qui probablement nen demanderait pas moins puisque tous semblent avoir plac nouveau leur espoir dans la manne touristique. Nous disions quon construit nimporte o, sans plan directeur, sans aucun sens de la perspective essentiel pour peu quon se soucie dune certaine harmonie. Comme fut le Jacmel davant. Dont on ne sait plus sil est sorti dun tableau de Prfte Duffaut, le Raphael ou Monet du coin, ou si cest refusent de renoncer. Mais les cours deau sont stopps sur leur chemin. Les sources se tarissent. Le tourisme bton que nos dcideurs semblent avoir en tte nest pas pour Jacmel. Ce nest pas non plus celui annonc par Robert Reid. Avant le casino-palace 5 toiles, il faut assurer la protection des eaux et forts (en tout cas ce quil nous en reste) qui est le nannan (lessence mme) du seul tourisme capable de nous attirer et surtout de retenir ici des capitaux par la chane de redistribution dans le milieu local profond. Sinon cest faire mentir Robert Reid car on ne peut battre Freeport, Bahamas, ou Santo Domingo sur un terrain quils ont depuis longtemps conquis. Hati en Marche, 7 Avril 2012 le contraire. La belle nature est saccage. Donc les res sources naturelles aussi. La plaine ctire de Meyer, nous explique-t-on, tait un grenier de la ville. En fruits et lgumes et en produits de la ferme. La cte abrite encore des plantations de cocotiers parmi les plus rares. Donc des rserves naturelles tout indiques. La cte elle-mme taille en dentelles. Mais constamment taillade pour fournir des pierres destines la construction. Et partout, jusqu lintrieur des terres, des masses de bton, un bon nombre inacheves. Un vrai massacre. Restent quelques petits carrs de tomates (timalice) auxquels des pay sans mystrieusement ttus un journaliste en ignorer le montant. Alors que son patrimoine dclar en 1996 ntait que de 547 000 pesos, ses seuls biens immobiliers valent aujourdhui plus de 396 millions de pesos, selon les documents comptables obtenus par Nuria Piera et Le Monde Accus du dtournement de 50 millions de pesos, il a connu la prison aprs la dfaite lectorale du PLD en 2000. Depuis le retour au pouvoir de Leonel Fernandez en 2004, ses affaires ont rapidement prospr en Rpublique dominicaine et se sont tendues Hati et Panama. Mis en cause dans plusieurs affaires de malversation et de dtourne ment de fonds publics, et pour lattribution dun contrat de Flix Bautista a chapp la justice, contrle par le prsident Fernandez. Il jouit dune immunit parlementaire depuis son lection au Snat en 2010. Le scandale a conduit plusieurs commentateurs dominicains sinterroger sur les vritables motivations de llan de solidarit des autorits en faveur dHati aprs le tremblement de terre qui a dvast ce pays en janvier 2010. Il est lamentable que la solidarit authentique du peuple dominicain avec ses frres hatiens soit foule aux pieds par des personnes qui ne pensent qu senrichir, y compris sur le dos de la misre dun peuple dshrit dplore lavocate En janvier dernier, loccasion du deuxime anniver saire du sisme, le prsident Fernandez a inaugur Limonade, prs du Cap-Hatien, une universit donne par la Rpublique dominicaine Hati. Derrire ce geste largement salu, se cachaient une fois encore les intrts de Felix Bautista et de du prsident Fernandez. Son entreprise, Constructora Mar, a obtenu le contrat de construction. Les commissions gnreusement distribues au pr sident hatien, un ancien chanteur surnomm Sweet Micky, clairent aussi la visite quil a effectue le 26 mars SaintDomingue. Leonel Fernandez la reu en grande pompe, lui octroyant la plus haute dcoration dominicaine, lordre de Duarte, Sanchez et Mella. Sept accords de coopration ont t signs. Le plus prometteur porte sur la cration du Fonds boli varien de solidarit. Financ par les ptrodollars vnzuliens, ce fonds devrait permettre de doter les familles hatiennes de fours gaz et de freiner la dforestation, lun des principaux La relance de la commission mixte bilatrale, en sommeil depuis plusieurs annes, rpond au souci de SaintDomingue de dvelopper le commerce avec Hati, devenu le deuxime march des produits dominicains aprs les EtatsUnis. Lpineux dossier migratoire na pas t voqu, du moins publiquement. La Rpublique dominicaine vient pourtant de se fairerappeler lordre par le comit des droits humains de lONU propos des discriminations dont sont victimes les immigrants hatiens et leurs descendants. Les organisations de dfense des droits de lhomme dnoncent de nombreux cas de dnationalisation de Dominicains dorigine hatienne qui menacent de transformer des dizaines de milliers de personnes en apatrides. Jean-Michel Caroit (Saint-Domingue, correspondant prsident hatien, Michel Martelly, a reu des versements, en chques et en liquide, dun montant de 2 587 000 dollars, dentreprises appartenant au snateur Flix Bautista et ses proches. Ces fonds lui ont t remis par les socits Hadom, Plusieurs verse ments sont antrieurs au second tour de llection prsidentielle hatienne rem porte en avril 2011 par M. Martelly. Le plus rcent 150 000 dollarsdate du 5 novembre 2011. Au cas o, M. Bautista avait galement arros Mirlande Manigat, lautre candidate en lice pour le second tour. Une somme de 250 000 dollars lui a t remise en liquide le 18 fvrier 2011, entre les deux tours, par lintermdiaire de la socit Doce, selon ces documents. Lundi 2 avril, le pr sident Martelly a rejet les allgations selon lesquelles conque affaire de corrup tion impliquant des firmes ou des personnalits de la Rpublique dominicaine Il a assimil ces accusations fantaisistes un lynchage mdiatique pour faire obstacle la politique de changement et de modernisa tion de lEtat que le prsident de la Rpublique commence instaurer Ancien tailleur de venu ingnieur, Felix Bau tista est lun des principaux contributeurs du Parti de la libration dominicaine (PLD), le parti aupouvoir Saint-Domingue, dont il est secrtaire lorganisation. trats de travaux publics at dination des travaux de lEtat quil a longtemps dirig, ses entreprises ont revers des dizaines de millions de pe sos (1 euro = 50 pesos) aux caisses et aux dirigeants de ce parti. Considr com dominicain, Leonel Fernan dez, Felix Bautista a accu

PAGE 11

Mercredi 11 Avril 2012 Page 11 LES PETITES ANNONCES Gestion dEntreprise Conception et Excution de Projet Economie et Finance Sciences de lEducation Sciences Comptables Relations Internationales Gouvernance Informatique de Gestion Relations Publiques Sminaire en Angle Delmas 75 et Impasse Hrard # 3, Port-au-Prince, Hati, W.I. Par courriel: c.f.d.e.delmas@gmail.com Par tlphones : (509) 2246-1425 \ 3555-1575 2513-3726 \ 3767-1575 \ 3444-2001 Numros d'URGENCE Direction Protection Civile (DPC), par Dpartement Ouest : 3631-5095 Centre : 3605-1747 Artibonite : 3731-7830 Nord : 3701-0666 Nord Est : 3605-1749 Nord Ouest : 3605-8453 Grande Anse : 3777-3970 Nippes : 3751-7390 Sud : 3719-5049 Sud Est : 3615-3991 LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI Le Tribunal de Premire Instance de Port-au-Prince a rendu en ses attributions PAR CES MOTIFS, le Tribunal, aprs examen, le Ministre Public entendu, deux mille onze Ministre de lhuissier Louis Mass Espra ; maintenir le dfaut faute de Dorzin davec son pouse Manise Doralus pour injures graves et publiques ; prononce la dissolution des liens matrimoniaux ayant exist entre les dits poux ; Renvoie les parties des formalits lgales ; compense les dpens vu la qualit des parties ; Commet lhuissier Rendu de nous Chavannes TIENNE, juge en audience civile publique et ordi en prsence de Me Saint Anneau NORZE, substitut du Commissaire du Gouvernement au Parquet prs le Tribunal de Premire Instance de Port-au-Prince de ce ressort, avec Ainsi sign : Chavannes ETIENNE et GEORGES Cherestal Fabiola. Pour le Cabinet Kherson Darius CHARLES, Avocat LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI PAR CES MOTIFS, le Tribunal, aprs examen et sur les conclusions du Mi nistre Public, maintient le dfaut octroy contre la dfenderesse la susdite audience, publiques, prononce la dissolution des liens matrimoniaux existant entre lesdits poux, ce destins, le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans lun des quotidiens sditant la capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers sil jugement, compense les dpens. Ainsi jug et prononc par nous, Raymond JEAN MICHEL, Juge en audience civile, ordinaire et publique du vingt quatre Juin deux mille onze, en prsence de Me. Jean Claude DABREZIL, Substitut du Commissaire du Gouvernement de ce ressort avec Il est ordonn tous huissiers sur ce requis de mettre le prsent jugement ex en seront lgalement requis. Ainsi sign :Raymond Jean Michel et Joseph Pierre Louis. LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI Par ces motifs, le tribunal aprs en avoir dlibr conformment et au vu la loi, jugeant publiquement par dfaut au nom de la Rpublique et a charge dappel. Accueille laction du requrant pour tre juste et fonde. Maintient le dfaut requis et octroy a lau dience du mercredi 15 Fvrier Pour faute de comparaitre contre la dame marlne Franois conformment larticle 49 du code de procdure civile Luc D. Hector Rsilie le bail liant les parties pour dfaut de paiement conformment larticle 84 alina 3 du dcret du 22 Aot 1995 sur lorganisation judiciaire. Ordonne le dguerpissement de la dame Marlne Franois de la portion de terre du requrant situe Carrefour, Arcachon 32 pour dfaut de paiement conformement larticle 84 alina trois (3) dcret du 22 Aot 1995 sur lorganisation judiciaire. Condamne la cite Marlne Franois payer au requrant la somme de 15000 gdes (quinze mille gdes) reprsentant le montant a titre de fermage chu. Condamne galement la cite Marlne Franois vingt mille gdes (20,000 Gdes) de dommages intrts aux Avocats poursuivant. Condamne la dame Marlne Franois aux frais dpens de la procdure. Commet lhuissier Jean Franois de ce tribunal pour Ainsi jug et prononc par nous, Wilfrid Marcenat, juge en audience publique civile, ordinaire du mercredi 15-02-12 au tribunal de Paix de la Commune de Carrefour, Il est ordonn a tous huissiers sur ce requis de mettre le prsent jugement a en seront lgalement requis. susdits. Pour expdition conforme collationne. Robinson Pierre Louis, Av. LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI Le Tribunal de Paix de la Commune de Carrefour, comptemment runi au local ordinaire de ses audiences a rendu en audience publique et en ses attributions civiles des loyers le jugement suivant entre le sieur Dsir Luckner et le sieur Robert Nutter dont le dispositif est ainsi libll : PAR CES MOTIFS, le Tribunal aprs en avoir dlibr conformement et au vu de la loi jugeant publiquement et par dfaut au non de la Rpublique et charge dappel. Accueille laction du requerant pour tre juste et fonde. Maintient le dfaut requis et octroy laudience du mercredi quatorze (14) Mars 2012 contre le sieur Robert Nutter pour faute de comparaitre, conformment aux prescrits de larticle 49 du Code de procdure Civile Luc D. Hector. Dclare rsilier le bail liant les parties. Ordonne le dguerpissement du sieur Robert Nutter de la maison du sieur Luckner Dsir situe au # 02 Arcachon 34 impose locativement au # 1866965 conformement larticle 84 alina 3 du dcret du 22 Aot 1995 sur lorganisation judiciaire. Dclare reserver au requeerant son droit de recla mer des dommages intrts pour les prjudices causs. Condamne le cit Robert Nutter aux frais et dpens de la procdure. Commet lhuissier Jean Franois de ce tribunal pour Ainsi jug et prononc par nous, Wilfrid MARCENAT juge en audience civile, ordinaire, publique du mercredi 14 Mars 2012 au tribunal de Paix de la Commune de Pour Expdition Conforme, Collationne Jorel Lopp Pour le Cabinet : Me. Deinad Hesed Jean Baptiste

PAGE 12

Page 12 Mercredi 11 Avril 2012 LIBRE PENSER Faire passer lauditoire du srieux au rire, des excitations bouffonnes aux motions dchirantes, du grave au doux, du plaisant au svre. Car, ainsi que nous lavons dj tabli, le drame, cest le grotesque avec le sublime, lme sous le corps, cest une tragdie sous une comdie. V. Hugo Chers amis lecteurs, avec le Dimanche de Pques que les Catholiques auraient pu le mieux partager avec le reste des croyances religieuses ou idologiques. Le temps du chirement Interne de la Recherche Profonde de Soi Le Temps du Carme Le temps de la Souffrance Profonde et Rnovatrice Le moment de se poser les vraies questions mme si les rponses obtenues ne correspondent pas aux attentes. Cest le temps du renouvellement de soi. Jimagine, quen tant quHatien, aprs prs de 3 sicles dans les feux de la ghenne et plus de 208 ans de souffrances, avec une mense majorit, vivant dans un pays auquel la grande majorit des autres pays (se disant amis ou dclarant ouvertement leur croire que le temps de la rsurrection doit pouvoir arriver temps Je me demande si, au fond, le problme nest pas notre incapacit ngocier ou plutt linterprtation que lon se fait de la ngociation. De fait, Malice le chanceux de notre mythologie, a toujours ngoci avec Bouki le lourdaud bon-enfant. Je ne cesse dy penser ces derniers jours. Depuis tantt un mois. Depuis plutt le 24 fvrier jour ou le dernier parvenir sa lettre de dmission. Il fallait maintenant penser de nouvelles options. Ngocier. Chres amies lectrices et chers amis lecteurs, n gocier daprs les spcialistes, cest rechercher un accord, entre deux ou plusieurs interlocuteurs. La ngociation entrane donc la confrontation de positions, de points de vue et oblige la conciliation dintrts antagoniques et dattentes opposes. Jai toujours pens la ngociation comme un spectacle classique avec sa rgle des trois temps : En un temps, en un lieu, le spectacle accompli, Dautres fois, je me sens oblig, en observant ce qui se passe dans le pays, considrer la ngociation comme un drame : Plusieurs intrigues, Multiplicit des lieux, D nouement gnralement malheureux, et pour les intervenants qui parfois sen soucient gure et pour le pays qui peine comprendre ce qui rellement se passe. Chers amis lecteurs, laissant de ct ces rfrences classiques, je crois quil faudrait penser la ngociation comme un comportement rgulier, algorithmis, dans lequel prises de dcision pouvant mener plusieurs types de rsultats, prvisibles : Soit un dsaccord. La ngociation tourne alors mal. Le dsaccord peut tre alors profond et conduire des scnarios mme violents. Soit des concessions effectues de part et dautre. Le scnario Gagnant-Perdant est dans ce cas le plus recherch. le cas le plus souhaitable dans les situations frquente. Soit un consensus, le meilleur accord possible, lissue la moins frquente dans le cas de ngociations en Hati. toute une liste de concepts malsains associs aux processus de ngociation dans ce pays : Manipulation, Ruse, Forcer la main de ladversaire, Polmique perverse en faisant circuler tout type dinformations tendancieuses, Rptition avec aplomb dinformations fausses ou biaises sur linterlocuteur, Ds tabilisation, Rtention dinformations, Fuites organises de Chantage, Mauvaise foi, Diffamation, Attaques personnelles systmatises, Procs dintention, Drision, etc. Et la presse, sans le vouloir, se situe comme instrument, au service des plus cyniques. vrai dire chres amies lectrices et chers amis lec teurs, je me suis senti plong dans langoisse la plus profonde en lisant les nouvelles sur ltat des ngociations, du nouveau Premier Ministre Dsign avec la Commission snatoriale mise en place pour lexamen de son dossier. Je voulais savoir le cadre dans lequel situer cette ngociation Plus je voulais analyser moins je comprenais lobjectif, le cadre, le besoin de cette ngociation. Un pays qui ngocie dans lallgalit est un pays condamn ne jamais exister. Je comprends un qui disait que le systme politique hatien reposait sur deux piliers : limpunit et la corruption Il nous est donc impossible de penser de vraies n gociations dans ce pays, dans cette socit hatienne laquelle on fait passer du srieux au rire, des excitations bouffonnes aux motions dchirantes, du grave au doux, du plaisant au svre, de lespoir au dsespoir, de lUnit qui fait la force la Fragmentation affaiblissante, avec un cynisme clatant. matique aura la vie longue dans ce pays. temps avec notre calvaire collectif et permanent. Oscar Germain germanor2005@yahoo.fr Avril 2012 est ce que nous visons aussi travers ce festival a soutenu M. Auguste. M. Auguste a prcis que le choix du site de Jacmel relve de la volont du gouvernement de dcentraliser les festivits nationales et aussi le fait que cette ville dtient une grande tradition culturelle et artistique qui offre de grandes possibilits daccueil. Il a inform que chaque anne lactivit se droulera dans un dpartement diffrent. Au cours du salon national du livre, les Presses nationales vont inaugurer le grand prix national des lettres, Du 29 avril au 1er mai, la ville de Jacmel accueillera la premire dition du salon national du livre, une initiative des Presses nationales dHati. A travers cette festivit nous voulons faire en sorte que le livre devienne le lien entre la nation a dclar le directeur gnral des Presses nationales dHati, Pierre Robert Auguste. M. Auguste a fait savoir que le salon national du livre va offrir une chaine dactivits qui vise valoriser la chaine de la cration littraire au moment o les auteurs vont apprendre la population crer un lien avec les livres. Travailler ce que lcriture devienne une profession payante mais surtout quelle saccompagne dune certaine culture de clbration gourdes pour encourager lentreprenariat littraire selon Pierre Robert Auguste. Ce dernier a dclar que chaque dpartement gographique est dot dun prix littraire portant le nom dun crivain du terroir. Pour lArtibonite, cest le prix de Jacques Stephen Alexis ; le Nord, Jean Price Mars ; le nord-ouest, Dieudonn Fardin ; le nord-est, Benoit Joachin ; la Grand-Anse a le prix dEmile Roumer ; le Sud, Pauleus Sanon ; et le Sud-est, Felix Morisso Leroy. Seul le Centre ne dtient pas encore le nom de son prix littraire, a indiqu le directeur des Presses nationales dHati. Par ailleurs, M. Auguste informe que linstitution est en train de dvelopper tout un ensemble de politiques en vue de dvelopper lentreprenariat littraire Hatien tout en facilitant lentre des ouvrages Hatiens sur le march international. Clbrer le livre un 1er mai, une date qui symbolise le jour du travail avec des travailleurs intellectuels, des dramaturges crivains, des potes est cette grande premire selon le responsable des affaires littraires aux Presses nationales, Dominique Batraville. Selon Dominique Batraville, responsable des affaires littraires aux Presses nationales, le salon national du livre sera aussi loccasion de rendre hommage lcrivain Laennec Hurbon. Lactivit fera appel plus dune trentaine dcrivains et dune vingtaine dditeurs, a t-il ajout. Grands succs du festival littraire international Etonnants voyageurs Jacmel Mlodie Matin

PAGE 13

Mercredi 11 Avril 2012 Page 13 Dans les deux derniers articles, consacrs au qui sest tenu Marseille du 12 au 18 mars, loccasion de la journe mondiale de leau, le 22 mars, nous avons parl de laccs leau (voir : e droit leau (voir : HEM Nous avons retenu que, bien quon ait annonc ladoption lunanimit le mardi 13 mars, par 130 pays, dune dclaration visant acclrer la mise en uvre du droit universel de laccs leau potable et lassainissement, quelques notes discordantes staient fait entendre. Pour expliquer ce couac, on parle de divergences idologiques entre les dfenseurs et les critiques de la gestion des services par le secteur priv. Leau nest pas une marchandise leau est une ressource non privatisable entend on dun ct, tandis que de lautre on nous dit que les discussions autour des modalits de gestion risquent de faire perdre de vue lobjectif principal, celui dassurer un accs universel aux services Mais pour comprendre lenjeu de tout ce dbat, il faut en savoir un peu plus sur linstitution organisatrice de ce Forum Mondial de lEau savoir le Conseil Mondial de lEau. Cr linitiative des groupes franais de leau en 1996, le Conseil Mondial de lEau (CME) est un lobby international qui regroupe quelque 300 structures publiques et prives, et des Prsident du CME depuis 2005, Loc Fauchon est aussi PDG du Groupe Eaux de Marseille depuis 1997, Socit dconomie Il nest pas tonnant que linitiative soit venue des groupes franais de leau car lindustrie franaise de leau oc cupe la premire place des marchs du monde. Lexpansion des entreprises franaises sest ralise principalement par lobtention de contrats internationaux et par croissance externe (acquisition de socits, alliances entre groupes concrtises dans les entreprises ). Le ple eau Veolia (Veolia Waters) rsulte de lintgration de la Compagnie Gnrale des Eaux et de lamricain USFilter et ralise un chiffre daffaires de prs de 13 milliards deuros dont 61 % en Europe. Cette expansion a t facilite par lengouement pour la privatisation de services de distribution deau potable avec la formule de partenariats public-priv, clbrs en 2002 au Sommet de la Terre de Johannesburg (Afrique du Sud) pour Il semble cependant que les rsultats escompts naient pas t au rendez-vous. Les solutions de type privatisation chouent dans de nombreux pays, de la Bolivie aux Philippines. Daprs Carlos Santos des Amis de la Terre Uruguay, les directives de privatisation issues du IIIme Forum Mondial de lEau ont chou de faon spectaculaire en Uruguay, causant de graves problmes sociaux conomiques et environnementaux. Face la colre populaire, une rforme constitutionnelle, soutenue par 64,7 % des citoyens uruguayens, a interdit la privatisation des services de leau et pos les jalons dune gestion de leau durable et participative Mais le principe de la marchandisation de leau a la vie dure. Quoi dtonnant ? ses tenants ont les moyens et de du Secrtaire Gnral de lONU pour les questions lies leau tait le Prsident d Aquafed fdration internationale des oprateurs privs. Et si on veut avoir une ide du chemin quil y a encore parcourir, on peut jeter un coup dil sur le Forum Alternatif Mondial de lEau (FAME), lieu de dbat dides sur des thmatiques pas ou peu abordes dans le cadre du forum qui sest tenu du 14 au 17 mars Au cur des su Mais ils taient environ 2.000 reprsentants au FAME, contre 250.000 participants attendus pour le Forum Mondial Je ne peux pas terminer cette srie sans dire un mot dHati. Et tout dabord cette information relativement rcente : la DINEPA a pass un contrat avec Suez. Jai eu loccasion de visiter le sige de Suez, Paris, en mars 2010, grce une invi tation de lambassade de France huit journalistes hatiens pour leur permettre de sinformer de la contribution de la France et de lUnion Europenne au programme de reconstruction dHati aprs le sisme du 12 janvier (voir En fait nous avions rendez-vous avec Aquassistance une association de bnvoles cre en 1994 qui stait donn pour mission daider la CAMEP remettre en service les installations de production-distribution. Seulement voil, ces bnvoles sont des collaborateurs de Suez Environnement, qui Suez avec la socit Lyonnaise des Eaux. Cela nous ramne au passage cit plus haut sur lexpansion des industries franaises de leau. Et si vous ne savez plus do vient le nom Suez canal de Suez avant sa nationalisation par Gamal Abdel Nasser en 1956. A lpoque, je mtais permis une petite mchancet, demandant si on pouvait aller jusqu dire que les ONG sont les missionnaires des grandes compagnies du monde capitali ste actuel, Aquassistance permettant de faire connatre SUEZ vu juste ? Jaurais aim galement parler de la gestion de leau dune manire gnrale dans le pays, mais cela nous mnerait trop loin et je rserve ce thme pour une prochaine occasion. Bernard Ethart service de la nation en prenant linitiative de la servir dans seule main doeuvre, par les travaux les plus simples, utiles la collectivit. Mettez-vous nettoyer les quartiers, dblayer et rparer les routes, porter secours dans les cas durgence, scolarisation, bref rendez-vous utiles et faites-vous apprcier par la population. Organisez des patrouilles non armes prtes intervenir sans violence aux cts de familles et de citoyens paisibles menacs par le banditisme, en alertant la police et en assistant celle-ci au besoin comme citoyens bnvoles. Pour ce qui est de votre scurit, je vous recommande de vous canton ner dans la lgitime dfense, tout en vous tenant prts riposter vos personnes par dventuels provocateurs. En visionnant des images transmises sur Internet, jai temps, y faire participer de jeunes volontaires qui grossiront peu peu vos rangs, tout en observant une stricte lgalit. Plus tard, quand le cadre juridique sy prtera, vous pourrez les exercer au maniement des armes, tout en perfectionnant votre propre formation militaire. Sachez quen ce moment, la moindre infraction la loi peut fournir un prtexte vos ennemis, qui seront trop heureux de rclamer contre vous lusage de la force. Quant aux locaux que vous occupez, faitesen un exemple de bon entretien, voire des centres dassistance, notamment pour les sans-abris qui pourront tre aids dans la mesure des possibilits logistiques et lgales. Partagez avec la population et vous recevrez delle en retour. Faites connatre votre travail par les mdias et par la presse crite. Approchez les secteurs qui peuvent se montrer disposs vous soutenir, tels le commerce et les associations caritatives, en leur offrant vos services et en les sensibilisant votre mission. En retour, quiper votre organisation et vous rendre encore plus utiles et En vous montrant utiles, ouverts, courageux et dis ciplins, non seulement vous imposerez le respect, mais vous contribuerez donner au public une autre image de larme. Certains de nos compatriotes demandent avec raison dtre rassurs quant au rle dune nouvelle arme. Il vous appartient de montrer la voie et de crer une perception diffrente dune institution militaire, qui pourrait dsormais faire beaucoup de et son patriotisme. Recevez le salut patriotique dun ancien militaire. Teddy Thomas Le 31 mars 2012 La ratification du choix dun Premier Ministre comporte deux (2) volet ; lune est technique et lautre est minemment politique. Le Parlement hatien la dmontr en maintes fois dabord par le rejet par le Snat du choix de Me Gary Conille. Ces deux exemples constituent la manifestation En effet, lanalyse des dossiers dun Premier Ministre lAssemble sur lligibilit du concern pour le poste retenu, eu gard larticle 157 de la Constitution de 1987. Une fois cette tape franchie, lAssemble se trouve en demeure de considrer le dossier sous une base rationnelle. Elle doit, pour ce faire, sassurer que le Premier Ministre dsign dtient les comptences ncessaires qui lhabilitent superviser la conduite de la politique de la nation. De la sorte, lAssemble doit user de ses pouvoirs qui, en lespce, constituent une pr rogative dvolue par la Constitution pour rejeter ou accepter les conclusions contenues dans le rapport tabli par le Commission charge dtudier le dossier du Premier Ministre dsign. Il est utile de souligner que le travail de cette Com mission spciale est le mme que celui effectu par le Conseil lectoral pour autoriser la participation dun candidat une comptition lectorale. A ce titre, les conclusions du Conseil lectoral comme celles de la Commission spciale informent si tel candidat rpond ou non aux conditions exiges par les normes rgissant la matire pour accder au poste. Cette dmarche est seulement une condition pour lobtention du vote qui dpend exclusivement de lAssemble des votants. sa dcision dlire ou non le candidat. En ce qui concerne le Snat de Rpublique, la Com mission spciale mandate pour analyser le dossier du Premier revient-il maintenant lAssemble de faire le sien. Il est fondamental, cette phase, que le candidat fasse la dmonstration, notamment par devant la confrence rgaliennes de la Rpublique de sa capacit rpondre aux revendications lgitimes de la population et affronter les les lus quil a une vision stratgique des diffrents secteurs de la vie nationale, quil a une maitrise des dossiers et quil est mme dimpulser les actions pouvant conduire le pays sur la voie de la modernit. Le choix clairement exprim par le peuple hatien du rgime dmocratique passe par la conscration du principe de la sparation des pouvoirs. Ainsi, lgifrer, reprsenter les votants et contrler les actions du Gouvernement constituent les trois rles essentiels du pouvoir lgislatif. Ce pouvoir de contrle assign par la Constitution, loin de viser simplement laction du Gouvernement selon une approche sectorielle, doit tre tendu tous les aspects des politiques publiques, notamment Force est de reconnaitre que la tache na pas t facile pour le Parlement au cours des dix derniers mois. Plu sieurs faits encore dactualit rclament une dlibration du Parlement et commandent des explications du Gouvernement dmissionnaire avant mme de se positionner quant au choix de Monsieur Laurent Lamothe comme nouveau Premier Ministre. Enumrons certains faits : Ce programme se droule dans la plus grande opacit. Le Parlement est tenu dans lignorance totale des conditions de mise en uvre de ce programme qui, non seulement, est une exigence constitutionnelle, mais encore intresse toute la nation. Depuis le mois de juin 2011, des ressources sont encaisses au titre dun Fonds dnomm Fonds Na tional de lEducation (FNE). Deux organismes publics sont impliqus. Il sagit de la Banque de la Rpublique dHati (BRH) et du Conseil National des Tlcommuni cations (CONATEL). Pour tant, aucune loi, date, na institu ce FNE appel selon le Prsident de la Rpublique Au cours de plusieurs dclarations publiques, les responsables des deux organismes prcits et chargs de collecter les ressources du FNE soutiennent que les fonds perus sont gels dans leurs comptes respectifs la BRH. Pourtant, aucune explication na t donne, par les autorits gouvernementales quant lorigine des fonds utiliss, pour de contrle prvus et le statut des responsables chargs de sa mise en uvre. Par rapport cette mme question, des documents reus du CONATEL renseignent que le Directeur Gnral de cette institution, de sa seule autorit, a ngoci et sign montant de 175 000 dollars amricains par mois. La lgislation applicable exige le recours la concurrence pour tout march (

PAGE 14

Page 14 Mercredi 11 Avril 2012 que serait son plus grand objectif pour Hati sil devenait Premier Ministre, Laurent ceux qui vivent dans la misre. Ce sera de mettre la scurit dans le pays en travaillant avec le Ministre de la Justice et de la Scurit Publique, en travaillant avec la police pour protger la population. Travailler pour lintgration sociale, donner aux classes moyennes laccs au crdit pour dvelopper des petites et moyennes entreprises et globalement, ce sera assurer la bonne gouvernance la recherche de rsultats concrets et directs pour la population. Par exemple en poussant lagriculture qui reprsente au jourdhui 66% des emplois. Nous allons investir dans lagriculture, nous allons investir 300,000 tonnes mtriques de riz par an, alors quaujourdhui nous nen produisons que 70,000 Hati compte aujourdhui prs de 10 millions dhabitants, dont 6.4 millions vivent au-dessous du seuil de pauvret. Selon les dernires projections de lInstitut Hatien de Statistique et dInformatique (IHSI), communiques la semaine coule, la population dHati, comptera 16,1 millions dhabitants en 2050 [8,023,000 hommes et 8,126,000 femmes]. Une projection plus leve que la prcdente communique en juin 2010, qui prvoyait alors 13,4 millions dhabitant en 2050. Cette actualisation des projections de la population lhorizon de 2050, a t ralise par le IHSI avec le soutien du Centre Latino-amricain de Dmographie (Celade) et de la Commission conomique Pour lAmrique Latine (Cepal). De plus, ces projections un peu moins de 50% aujourdhui. La rpartition homme-femme restera sensiblement la mme quaujourdhui. Selon Evens Joseph, Directeur de lIHSI, ces informations sur la population sont indis : les coles, les centres de sant construire, les emplois crer... (Haiti-Libre) Hercule dboucher Delmas 64, un projet qui durera 2 mois, selon Hati Press Network. Cette route de 1,2 km, existant dj en terre battue, sera asphalte, certaines parties seront faite en adoquin vue la structure de la route, cela permettra la facilitation des engins lourds qui font le dblayage dans la zone a fait savoir M. Theo, responsable de terrain UNOPS. tera en deux volets, le premier par la Minustah (mission des casques bleus) qui fera les bases de la route et le second volet par lUNOPS qui fera le revtement en employant les habitants de la zone pour la ralisation du projet a-t-il dclar. La Minustah a mis la disposition du projet deux camions tracteurs a dclar un soldat onusien se trouvant sur les lieux. Chaque ouvrier recevra une somme de 300 gourdes et les maons percevront 550 gourdes par jour. Cest lUNOPS qui sera res ponsable de la gestion et des diffrents paiements effectuer. Le cot gnral du projet na pas t mentionn a soulign Jean Claude Romain, notable de la Plateforme de Morne Hercule. Malgr linterdiction des ministres concerns et du Directeur de lEDH (Electricit dEtat), lexploitation des carrires de sable au bas du Morne Cabrits continuait, allant jusqu fouiller au bas des pylnes lectriques emmenant le courant la capitale. Cela a pris du temps aux responsables pour agir. mande de lEtat hatien la fermeture et la saisie de matriels sur le site de ces linterdiction auront rpondre de leurs actes. public dont le montant est suprieur trois millions (3,000,000.00) de Gourdes. Les informa tions, relayes dans la presse nationale et internationale, autour de certains contrats pour des travaux dinfrastructures, octroys des Firmes dominicaines, proccupent lopinion publique nationale. Deux faits majeurs retiennent lattention : 1. Un rapport prliminaire dress par une Commission diligente par lancien Premier Ministre Gary Conille soutient que ces contrats de marchs publics, conclus de gr gr, nont pas respect les procdures et renferment des faiblesses et irrgularits graves. Le rapport en question, pour une raison ou pour une autre, a fait lobjet de grands dbats travers les mdia traditionnels et sur le web. 2. La presse dominicaine relaye par la presse nationale et internationale a rapport que des fonds importants titre de pots de vins auraient t verss de hautes personnalits politiques hatiennes la suite de ces contrats. De telles dnonciations, si elles ne sont pas abordes et traites avec srnit et sens de responsabilit, au plus haut sommet de lEtat, risquent, non seulement, dhy pothquer les chances du Gouvernement davoir accs directement aux fonds allous Hati par ses principaux bailleurs, mais encore dhypothquer la chance du pays de pouvoir attirer les investissements directs en provenance de ltranger ncessaires son dveloppement. Certes, les avantages fiscaux et douaniers sont importants et indispensables pour attirer des investisseurs, mais ces der niers veulent aussi la garantie quils vont investir leur argent dans un pays o les principes de droits et de bonne gouvernance (transparence, quit, galit) sont garantis dans loctroi des marchs publics et les transactions commerciales. du Premier Ministre dsign, ne serait-il pas ncessaire de considrer dautres dossiers, tels : Contrat de rhabilitation de lAroport international de Port-au-Prince ; Prsence travers les rues de la capitale et dans certaines villes du pays de groupes arms se rclamant des militaires dmobiliss ; Contrle sur les fonds dcaisss loccasion de plusieurs vnements etc.) ; Utilisation des Fonds Petrocaribe pour couvrir des dpenses courantes ; Accords de coopration signs avec les autorits de la Rpublique Dominicaine l occasion de la dernire visite du Prsident Martelly dans ce pays ; Position du Premier Ministre dsign en ce qui a trait au Projet de loi de Finances dpos la Chambre des dputs le 23 fvrier pass par le Ministre des Finances ; Politiques relatives lInvestissement, fer de lance de la vision du gouvernement ; Elections des collectivits et le renouvellement du tiers du Snat ; Linstallation du Conseil suprieur de la magistrature (CSPJ). Jusqu prsent, toutes les d marches inities par le Snat de la Rpu blique dans le sens de lexercice de ses prrogatives constitutionnelles de contrle des dpenses budgtaires se sont heurtes soit au silence des Ministres, soit leur re fus pur et simple de collaborer. Les corres sans rponse. Faut-il rappeler que le plein exer cice, par le Parlement de ses prrogatives constitutionnelles en matire de contrle des dpenses publiques, comme signe de bonne gouvernance conomique est fonda mental et indispensable pour la restauration de la crdibilit du Gouvernement auprs des bailleurs publiques et la faiblesse dans lexercice du pouvoir de contrle du Parlement sont constamment voques par les bailleurs fonds destins Hati par le canal des ONG. Les diffrentes visites effectues au Parlement ces derniers temps par des Collgues parlementaires venus des pays considrs comme les principaux bailleurs dHati ont clairement mis en vidence ce manque de crdibilit dont souffre Hati nanciers. Aucun changement dattitude, de la part des bailleurs, nest esprer si un signal clair nest donn quant au respect par lExcutif de la prrogative constitu tionnelle du Parlement dexercer son pou voir de contrle des dpenses publiques et par voie de consquence celui de laction gouvernementale. Le dernier rapport de mission conduite par la Public Expenditure and Financial Accountability (PEFA) en juillet dernier na pas t tendre envers le Gouvernement sur ce point. Monsieur Laurent Lamothe, Mi nistre des Affaires trangres et des Cultes du Gouvernement dmissionnaire, dsign pour tre le prochain Premier Ministre est le mieux plac pour apporter les rponses appropries aux proccupations des sna teurs quant aux faits mentionns plus haut. Lide dune telle initiative nest nullement de barrer la route au Premier Ministre dsign, qui selon toute vidence, jouit dune certaine sympathie au Parlement, ou de paver la voie quelquun dautre, loin de l Le Parlement se doit dtablir une passerelle de communication pour dialogue, discuter avec le Premier Ministre dsign, autour dun programme gouvernemental crdible apte soulager la misre qui ronge nos concitoyens.

PAGE 15

Mercredi 11 Avril 2012 Page 15 Ti Gout pa Ti Gout ak Jan Mapou Ak Jan Mapou sou lat. Se jou Jezi-Kri te arete, maltrete epi krisifye. Jezikri te aksepte bay vi li pou nou, pou li sove limanite. An Ayiti, apre epk kanaval, se Senmenn Sent. Nan moman sa-a, kretyen yo lapriy, yo mande Granmt-la pou padone peche yo; epi y ap prepare yo pou resevwa Kris la ki pral mouri sou lakwa epi resisite Dimanch Pak. Bonjan salad lakay. Sou kote-l, ou ka jwenn youn ti diri blan osnon kole ak pwa dsouch byen gra pou kore lestonmak-la. Fanmiy ki pa kab svi pwason, svi sadin osnon arans ak salad. Kanta pou vyann bf, vyann kochon, griyo, vyann yo osnon nan mache piblik yo. Nan dimanch, kidonk Dimanch Pak, fanmiy yo f gwo festen. Yo manje atab ak zanmi osnon lt manm nan fanmi-an ki deplase vin pase Dimanch Pak ak yo. Yo manje diri ak djondjon, bl kuis poul ak kodenn, Jazz des Jeunes ap bouyi nan kay la. 3 kalite Tanbou akd ki pase nan ren tanbouy yo, Gon an f ki ka oun bout res machin, vaksin yo ki se gwo banbou ki sonnen kon twonbonn l yo pouse van nan yo. Twonbonn nan gendwa tou an metal.Bann rara-a gen direkt, jral, kap men-l, lap woule-l sou dwt li; lap f ekzibisyon, pase-l anba pye-l, pase-l anba bra-l, voye-l anl, atrap li; anfen anpil demonstrasyon pou amize piblik la. Gen youn Sanba kap voye chante monte epi piblik la ap reponn. Chante yo kon chante pwent youn rara ap voye pou atake youn lt rara, osnon chante pou denonse politisyen yo kap betize ak peyi-a. Kanta pou machann sirt, boulsenlo, piwouli, chiklt.. youn vizaj tout mon. Menm legliz yo ap degaje youn pafen lansan latrists dm nan fason 14 estasyon. Devan chak estasyon kote Kris la te tonbe, laposesyon-an kanpe. Tout mon ajenou, balenn nan men yap di woz. Monp preche. Yo Chante. Yo leve. Yo mache. Yo kanpe ank. Mouvman sa-a ft 14 fwa. bat tenb. Timon kou granmon ak youn bout f ap frape sou poto elektrik yo osnon yo f youn rarabwa, yap woule pandan 5 minit. Gen ki mete ajanou yap lapriy, gen ki fmen pt kay yo, anfen soun aksyon kiltirl ki bay vrman latrists anmemwa asasina Kris la l li te sou lat. Lt bagay ank epk Senmenn Sent f nou sonje, se seremoni boule juif ki konn ft lakay. Yo f youn mannken abiye-l kon juif, kidonk, yo vlope-l ak youn wb mete youn ti chapo bont sou tt lie pi, yo ekpoze-l nan pwent kafou kote pou tout mon kap yo bat tennb, yo tonbe woule juif-yo anba makak. Baton, baton! Epi piblik-la ap bat bravo. Apresa, yo boule juif yo. Aksyon sa-a senbolize pinisyon pou juif yo ki te trayi Jeziyap fredonnen youn mizik pistach griye tou cho tou kale-tou kale Rara soun fm mizik ki part nan epk senmenn sent. Gen fouyapt ki di se tan larekt abitan yo ap fete, abitan yo kon tan prentan rive, lapli ap tonbe, jaden yo ap nan flkl ayisyen-an se sa sa vle di: Sele brasyon peyizan pou fete chanjman lanati ak larekt. Men gen de mon ki entprete koz man rara dapr fmasyon relijyon yo ki di, rara se youn move bagay. Yo di se satan ki tap li. Patizan Farawon yo te pran lari pou yo Senmenn Sent lan e se pa tout mon ki al danse rara. Men, rara f pati dirk-dirk patrimwn kiltirl peyi nou. Mwen sonje Okay te gen youn bann timedam laboujwazi ki te vlope k yo ak youn dra blan e ki tal danse rara a 1 dimaten. Noumenm ak de twa lt zanmi, km tytyw ki rekont yo, nou pase dy Medam yo di pye sa manje mpa ba-w! se pa de eskandal bagay sa-a pa ta f Okay l la Voix du Sud te lage chat la. Bann rara sa yo dapr istoryen yo gen Kri e ki te lakz yo te krisifye-l. Gen de relijyon menm ki di se Juif yo ki lakz tout miz lzm sou lat. Nou jwenn asp kiltirl senbolik sa-a nan anpil peyi. Malgre Ayiti se bon zanmi Israyl, peyi Juif yo, paske se gras ak vt Ayiti-a an 1948 nan Nasyonzini, Israyl vin youn eta, men malgre tou, Kretyen Ayisyen yo toujou ap boule juif nan epk Senmenn Sent. Nan Okay Difon, peyi mwen, yo f gwo laposesyon ki pran depi devan Lakatedral rive jouk nan 4 chemen. 4 che men sa-a soun bl antre pou vil Okay. Devan bl antre sa-a, gen youn kokennchenn kwa men wot ki dominen vil la. Se pwoteksyon vil Okay. Satan pa pwoche. Kwa-a kanpe drt an fas ps polis la. Sa vle di kwa sa-a gen sekirite. E si nou tande gen politisyen osnon bk ki ta pdi konpa yo al f madigridi anba kwa sa-a; enben msi-e-sten, yo jwenn ak zo grann yo. Depi nan vandredi Sen yap prepare Pak. L Jezi te mouri nan pwen moun kit e konnen lit e pral resisite. Se te gwo emosyon l nouvl la tonbe. Men kounye-a nou konnen apre vandredi sen se Pak. Se la rezireksyon. Legliz yo ap prepare pou resevwa kanasyon ak pwenseta pou Dimanch Pak. Ayisyen manje. Kretyen pa manje vyann. Yo manje fuidem rasin depi nan epk Tayino yo, amerendyen ki tap viv sou zile Ayiti anvan Kristf Kolon te debake. Se menm rara sa-a ki youn mo endyen ki vin rete youn fm selebrasyon pou esklav yo l yo tap pran ti kalinda yo osnon nan epk Senmenn Sent alske Mt yo okipe nan kozman relijye yo esklav yo te tou jan relijyon vodou yo. peyi kote ki gen rara yo pa kache di se eritaj peyi Ayiti. Nan Dominikani, afro-dominiken yo ak Ayisyen nan Batey yo gen gaga. Nan Kiba Kamaguy ak nan provens Oryennte, Rara soti, Kiben banboche tout lannuit nan epk Senmenn Sent. Majorite atis yo ki ap jwe enstriman yo se Ayisyen. Nan premye vwayaj nou te fe Kiba, kidonk, Ginette Etienne, Yolande Thomas ak mwen, nou danse rara jouk k-n f-n mal. Te gen plis pase 200 fanatik ki tap suiv bann rara-a. An Ayiti yo toujou di my rara-a se Leyogn sa rete! la rekonsilyasyon an nou lage tout devenn, miz ak soufrans nan de plan men Granmt la ki te mouri sou kwa-a pou sove limanite. Amen! (mapoujan@bellsouth.net) Epk Senmenn Sent se epk timon lakay monte svolan. Nan zn n-a yo rele svolan Kap. Soun bonjan distraksyon pou timon yo. Bl svolan zl frany kouvri ak papye koul, tout koul ak vonvon kap chante, kadanse deb nan syl-la anba bonjan van nde. Svolan se admirasyon pou granmon kon timon espesyalman l yap f kap yo batay yon ap koule lt. Gendel yo mete jilt chandra nan lanpatt ale-ale-ale nt jouk lal tonbe nan lakou vwazen osnon al kwoke sou youn poto elektrik. Gwo svolan grandou yo menm konn f bl mvy l youn makonen ak lt epi kapote, pike tonbe nan mitan lari-a. Gen plizy lt aktivite tou wi nan epk Senmenn apwopriye. Mizik tris. Mizik klasik. Tout nayklib yo fmen pou jouk samdi swa apre minui. Okenn mon pa louvri radyo f pou anpeche vwazen medite. Espik radyo yo pale sou koze labib, osnon f piblik la tande lanms anrejistre osnon pase vwa Past osnon Monp kap preche. Awi! Se gwo banbch. Ou ta di soun ti degi kanaval. Rara, soun amizman peyizan. Soun djaz peyizan. Li gen tanbou, Ms Pak nan legliz Notre Dame dHati nan Ti Ayiti, Myami (photo Elsie Ethart) LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI Extrait des minutes du Greffe du Tribunal de Premire Instance de Petit-Goves. Par ces motifs, aprs examen et sur les conclusions conformes du Ministre Pu blic, le Tribunal au vu de la loi, maintient le dfaut octroy contre la partie dfederesse aux torts exclusifs de lpoux ; Prononce la dissolution des liens matrimoniaux existant ce destins, le dispositif du prsent jugement ; Dit quun extrait sera publi dans lun des quotidiens sditant la Capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers jugement ; Compense les dpens, vu la qualit des parties. AINSI JUG ET PRONONC PAR NOUS mmanuel TATAILLE Doyen du Tribunal de Premire Instance de Petit-Goves, Juge en audience civele ordinaire et pu blique de ce jour vingt-quatre Fvrier deux mille douze en prsence de Me rick PIERRE PAUL, Substitut du Commissaire du Gouvernement de ce ressort, avec lassistance du Pour copie conforme ; Me Magnol Franois, Av. LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE DHAITI Le Tribunal de Paix de la Commune de Carrefour, comptemment runi au local ordinaire de ses audiences a rendu en audience publique et en ses attributions civiles des loyers le jugement suivant entre le sieur Fritz Joseph reprsent par le sieur Sergo Joseph et le sieur Moril Eloge dont le dispositif est ainsi libell : PAR CES MOTIFS le Tribunal aprs en avoir dlibr conformment et au vu de la loi, statuant publiquement et par dfaut et charge dappel. Accueille laction du demandeur pour tre juste et fonde. Maintient le dfaut requis et octroy laudience du mercredi quatorze (14) Mars 2012 contre le sieur Moril Eloge pour faute de comparaitre, conformment larticle 49 du Code de Procdure Civile Luc D. Hector. Dclare que le cit est en faute pour navoir pas pay ses redevances fermires chues depuis le mois consquence lexpulsion du sieur Moril Eloge de la portion de terre du requrant situe Bertin zone Demichel Commune de Carrefour pour dfaut de paiement de ses redevances fermires conformment larticle 84 alina 4 du dcret du 22 Aot 1995 sur lorganisation judicaire. Condamne le sieur Moril Eloge 15,000 Gourdes de dommages intrts au sieur Moril Eloge aux frais et dpens de la procdure. Commet lhuissier Jean Franois quil est par dfaut. Ainsi jug et prononc par nous, Wilfrid MARCENAT juge en audience civile, ordinaire, publique du mercredi 14 Mars 2012 au tribunal de Paix de la Commune de Pour Expdition Conforme, Collationne Yves Louisor, Avocat.

PAGE 16

Page 16 Mercredi 11 Avril 2012 BACK PAGE Hati en Marche th www.Musiquedesiles.com1. Krezi Mizik Zaf Yo 2. Dzine Prince Ello 3. Djazz La Volume 7 4. Gina Dupervil : 2 Ti Mo Lanmou 5. Lakol : The Boss 6. Zenglen : Easy Konpa 7. Gabel: Se Wel Fel, Live 1 8. Ti Kabzy: Nap Relax Live 9. Dzine: The best of Prince Ello 10. Zenglen: Live 5 Top Hit ParadeSemaine du 9 Avrilwww.Musiquedesiles.com