Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00425
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: October 13, 2010
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subject: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00425
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Full Text
















Mort de l'enseignant bless au course d'une manifestation


PlhilbiI LoLini 5 an. piofcl'' mll i iiil c lllliciiilili'
iillibic acil dic I Liinion Niioiiali dil Noililiin Ii. hiillnt
i _iNN()H i ilqi a,\ miI 'I' ,iii'\ c'llc'lni bl.. \ indlidil lois d il iiic


Iliill.ll' illnOII dl a ll lk MN ll 'lc' dcl I Elicalloii 1c dcccll dck
.Jli alll 111111 11. 1 I1hopll oii Il i\. III i a poioii d i2iC'I
S lo n iloin licdcl lnc I, \ Icicillmc aillpll| I| li bl icoLip I l ioP


dcl i. i\ NIll d'c'll'l .illll c ll ,illic dl'o aIli0io n
R, I|l loiis qul Ii i i iiiii'.i iion c ii El ori aiii c'
DRAMIE p. |li

le' l/ ::I


Justice :
La plainte dpose
contre le ministry
Lescouflair pour viol est
classe sans suite
P-.lu-P x ociobile 21ili IAltiePies le| --- Lia pIl lini
ioiui \ lol ilelpo .ce oiii le iiiii ic1.e de la i iic iIe( e eile d l|poi
E\ nl Le cou.ii .l e c lio cee $l.a i s. llii|e i iilloinlle i oi
,.\ oc11 Sa iitii 'l M iic 1ii
iLESCOliFLAIR/ pi. "


P()RT-A.U-PRINCJ E s Ocobil -()1 clii ncll-
ili' lc aiIKii\ ci hil lILilil FIJIIinOI ) P.Ipa Doc DLi\ ,liil
.. Us solc dctcn l oLs ..
Lc hlndi -II otoObi dinil\l diintl dcs Ioiills
Lc Inikili 4 oiohii ikTiiiii ilc\ jni i iiii-JIIi
c'Ilalliii lln l' caindklidill ,i Ii i| i cl$1 rn c l i\-|Icnl'l m ic 1111-
niuiic J.Icqici'i Edlotiild AI.c\lcs.\i cc. lc si'idcn Rcnc.
PiMc il i \ oi on Oilii ielci lc Ipoio\ oin aIi bn ificc d liin I lii
'-ioii|l ci li quc l i'll'/-\ O ii bil:l l i iiiii .i ini ic l ci '


diliiiiibLeei i .iii Siln hl Ipallui ILi poli\ ol INITE i lc ln inai.
_i illI' i
L cii dei Jacqi~iE E lAI,\i,, pIiodil I clt l
il Lilc boiiibc cllc/ ce dil ci-ii l O(i)n IcciLS I c\-clicl dil
2-oin\ c ii i iii t m le d i o poiillo Ie i n iiiL.i\ i |cii i ni S il
,.\ .Iii ile ,a ice pIa INITE J.iacqLie AIle \i .I liiiil iii li ii
loii ,iIini Iiila n 'ae e\lpliqiie-i-oii
LINE PETITE PHRASE p. 41
1-9616, #


V.lr


/ ... 11, 1 1, , l ,, h, ,, l / .i [. , ,I 1. ,, 1, / 'll. l



RECONSTRUCTION

Clinton dit que 30 %

des fonds promise sont

disponibles
En\ iioii 1 ".. ld s l' iiiilllliil, l led dollaiis pioniiii.
Hiii pl n I i 1. oiiiii iiinall ui iiiic l'iiioniale oui cile ildc ei.a .i
,aiiiioiic c iiil dildi l'c\-pieidiile niii iiin Bill liitoini. PoIl-
ii-Piine IlI 1piilicip dai l n. a 1.ci a ll lia hiii c c i ini ie I iiiioii
dle la coiiiiiii on |1I Io i l i ic, oii' iiiieiioi i dLi I i% .
"L'.allp el Ilinee Ii\ b.iillei i oic ,I Io le i ld liiii Nt NoiL,
iFONDS PROMISE 1 p. 3 i


P()RT-.Ali-PRIN(- E x OI)obie PeLii-oni i1-
cliei I\ electioiin ilii -X No\ eimbiil piocliiii '
Scnloni les ollpposali.i Ii qiiesiioii II s, Ipose
iiice |pis les icesiLll.iis soii dcilei dccidelic El d iiccLsci
i.le-ini le I iiiliilLlii celicoulc lce 'oii\eiiieiiine iii le
plii l ipoL Ion\o El ihssi les soiiinclii-,
Ce( peln iiiit ce I ei I|pis niilsi sinip|le


Le (-ionsel elcoill piol\ Ione i(KEPi il)epee ,
chliqiic oca.iioliiquie son iolc s i.iwie. Ii poll dli biiic .i
dl \ oie iB i Le ioui dsilc elelionii l k eiils clqii oiii aicc
.In\ Liinlie. I~oll l ie iie.l bli. i- bii.i ii le \ oi o1 ~iN MB\
iq lls i lioi1u 1 |ha iiii dles I|eiloiilsones p|ioposees's I|\n le.
Iliis I|oliii'iieis iocessuiis aclIellenii ll cioi coi [ ei
ELECTIONS ,p. 51


ILS SONT DEVENUS FOUS !

Le coup de gueule

de Jacques Edouard Alexis


ELECTIONS: Peut-on tricher

le 28 novembre prochain ?


i ,,.,,,,,~,,.,,,i,/, `~~ ~,,,, i I~~II~, ~ ii.~i~~ ~ ii, ~~~i /~i~~, ,~.~~.~,/, 1. ~, ~ i ~~~. ,, ~~, i~~...~l~. ~ii!. ~ i. ~~~i
\I'


1. Il dl, ~ \I,~I,~


ii






I EN PLUS ...


EN BREF ...


] Mercredi 13 Octobre 2010
Hati en Marche Vol XXIV No 38


06 Octobre 2010 LJO/HPN
18 nouveaux projects valus
777 millions de dollars ont t adopts
mercredi lors de la troisime runion du
conseil d'administration de la Commission
intrimaire pour la reconstruction d'Hati
(CIRH).
448 millions sur les 777 millions de
dollars ont dj t accords par les bailleurs,
a annonc l'ex-prsident amricain, William
Jefferson Clinton, l'issue de la troisime
session du conseil d'administration de la
CIRH tenue Port-au-Prince par tlcon-
frence. Plusieurs membres trangers de la
Commission, ne pouvant venir en Hati, sont
intervenus par tlphone.
L'adoption des 18 nouveaux pro-
jets fait passer 49 le nombre approuv
par la CIRH ce jour. Le dblaiement,
le logement, l'ducation et la sant sont
les domaines prioriss par la commission
, selon le Premier ministry Jean Max Bel-


lerive, coprsident de la commission.
On peut aussi computer un project
de la Banque interamricaine de dveloppe-
ment (BID) qui permettra d'accorder une
subvention 250 000 coliers pendant les
quatre prochaines annes.
Par ailleurs, la Clinton Global
Initiative fait un don de 500 000 dollars en
vue d'amliorer les conditions sanitaires
dans les camps, announce M. Clinton. Tous
les projects approuvs sont en phase avec la
vision hatienne de la reconstruction , a
soutenu pour sa part Jean-Max Bellerive
qui a soulign que la commission ne peut
chouer, car tous les Hatiens et le monde
entier ont les yeux sur la CIRH .
L'ex-prsident Bill Clinton a
dclar se sentir mieux aujourd'hui ,
car actuellement 30% des fonds sont dis-
ponibles, contrairement il y a quelques se-
maines o seulement 18% des fonds promise
taient accords.


Des projects approuvs pour


une valeur de US$777 millions,


don't 448 millions dj accords


Port-au-Prince, Hati, AHP, 6 Oc-
tobre 2010 La Commission Intrimaire
pour la Reconstruction d'Hati (CIRH),
co-prside par le Premier Ministre Jean-
Max Bellerive et le Prsident Bill Clinton,
a raffirm ses objectifs et ses priorits pour
la reconstruction d'Hati et a annonc une
nouvelle srie de projects l'occasion de la
troisime runion de son
Conseil d'Administration
tenue via une tlcon-
frence Port-au-Prince.
Le Conseil
d'administration de la
CIRH a approuv 18 nou-
veaux projects valus
$777 millions, certain
cependant peuvent tre
modifis en function des
commentaires des membres
du Conseil, a indiqu un
communique.
Ces nouveaux
projects portent 49 le
nombre de projects approu-
vs ce jour.
Les nouveaux pro-
jets spcifiques approuvs
par le Conseil de la CIRH
lors de la runion de ce Bill Clinton
mercredi sont les suivants: au Go?
Un project de la de l'Amba
Banque Interamricaine de Dveloppement
(BID) de 474 millions de dollars pour la re-
construction du secteur ducatif du pays. Le
project permettra d'accorder une subvention
250.000 coliers chaque anne pendant les
quatre prochaines annes.
Un project de 100 millions de
dollars de la BID visant le dveloppement
des petites et moyennes entreprises (PME)
en mettant leur disposition des services
axs sur le dveloppement des affaires et
des crdits d'investissement.
Un project de 10 millions de
dollars de l'UNICEF pour soutenir le Gou-
vernement hatien et la socit civil dans
la lutte contre la violence sexiste.
*Un project de 25 millions de
dollars de l'UNICEF en support un plan
d'valuation des installations de l'cole
primaire ; l'amlioration des bases de don-
nes des infrastructures scolaires existantes
; le dblaiement des coles places dans
la catgorie jaune ou rouge ; la construc-
tion de 200 installations d'apprentissage
semi-permanentes; l'laboration de normes
de constructions pour les coles primaires
permanentes, et la construction de dix coles
primaires pilots.
Le Conseil de la CIRH a galement
fait tat de progrs important accomplish
dans plusieurs des 29 projects approuvs lors
de sa dernire runion du 17 aot dernier,
notamment :
Le lancement du project de
Partners in Health concernant la construc-


tion d'un tablissement hospitalier de
rfrence Mirebalais avec une crmonie
de pose de premiere pierre en septembre.
Le project a obtenu 11,8 millions de dollars
en promesses de dons, soit une augmenta-
tion de 1,8 millions de dollars depuis son
approbation en aot.
Signature d'un protocole


n visitant le camp de sinistrs du sisme install
If Club de Ptionville prs de la residence
assadeur des Etats-Unis en Hati (photo HPN)
d'Entente (PE) par la France, les tats-Unis
et Hati pour le cofinancement dans son
intgralit de la reconstruction de l'hpital
de l'Universit d'tat d'Hati (HUEH). Le
protocole d'entente comble le deficit de
financement de 35 millions de dollars don't
il a t fait tat en aot lorsque le project
avait t approuv.
Le 24 septembre dernier, approba-
tion et financement intgral par le Fonds de
Reconstruction d'Hati du project de l'ONU
concernant l'enlvement des dbris Port-
au-Prince. Le project est maintenant prt
pour sa mise en euvre.
Approbation du Fonds de Garan-
tie Partielle pour le dveloppement des
entreprises par le FRH, avec l'accord de
transfer prt pour signature. Le project
contribuera la rehabilitation du secteur
productif Hatien.
"Je demeure optimiste quant
l'appui et l'engagement de la communaut
international qui est plus que jamais im-
plique dans la reconstruction d'Hati.
La runion d'aujourd'hui confirm la
prcieuse collaboration qui existe entire tous
les acteurs impliqus dans le processus etje
suis fier d'insister sur l'apport de la parties
hatienne dans notre travail" a fait savoir
M. Jean-Max Bellerive, Premier ministry
d'Hati et co-prsident de la CIRH.
Aujourd'hui, notre Commission
a approuv 18 projects valus 777 mil-


(CIRH / p. 3)


CIRH: 18 nouveaux


projects approuvs


Page 2


Dcs l'hpital de Jean Philbert Louis, l'enseignant bless la
tte, lors de la manifestation de vendredi
L'UNNOH, Union Nationale des Etudiants Hatiens, organisation au sein de laquelle
militait la victim, a dcid d'ouvrir des poursuites contre la policire qui avait tir
atteignant Jean Philbert Louis d'un projectile la tte. Il est dcd samedi l'H-
pital de l'Universit d'Etat d'Hati (HUEH).
Mais l'UNNOH attribue aussi la negligence des mdecins de l'HUEH la mort de
Jean Philbert Louis qui devait tre opr, ce qui n'a pas t fait, alors que tout avait
t remis aux mdecins (pochette de sang et mdicaments) pour permettre l'opra-
tion d'avoir lieu.
Pourquoi la policire a-t-elle tir ? Se sentait-elle menace par la foule qui devenait
de plus en plus aggressive ? A-t-elle tir une balle ou bien s'agit-il d'un envoi massif
de gaz lacrymogne ? Tout cela ncessite une srieuse enqute.
Unjeune professeur, Jean Philibert Louis, y laisse la vie. Il n'avait que 35 ans et
tait professeur de mathmatiques et de physique dans les coles de Port-au-Prince.
Une deuxime personnel lgrement blesse au course de la manifestation avait pu
regagner son domicile immdiatement aprs.

Thomassain : Les bandits frappent encore
(alertehaiti.ht) Une tentative d'enlvement a eu lieu vers 8 heures du soir le ven-
dredi 8 octobre. Une semaine aprs celle mene contre un couple dans la mme zone
qui s'tait solde par un chec pour ce redoutable rseau qui avait rat sa cible grce
la vigilance du conducteur, cette fois les bandits ont attend devant la barrire et
sont entrs en mme temps que la voiture. Ils ont pris la propritaire de la residence
en otage la forant emprunter un long sentier qui devait certainement les conduire
au lieu de squestration. Le commissaire Vanel Lacroix a salu les proches de la
victim qui ont immdiatement alert le commissariat de police de Thomassin. Ceci
a permis de boucler toute la zone, a-t-il dclar, ne laissant aucun choix aux suspects
que de s'enfuir dans toutes les directions. Malheureusement l'un d'eux dcida, avant
de disparaitre, de tirer bout portant sur la victim lui logeant deux balles, une la
main et l'autre en plein visage. L'intervention urgente de la police a permis de la con-
duire dans un centre hospitalier o sa vie ne serait pas en danger. Aucune arrestation
n'a t effectue.

Incendie criminal au bureau de l'ONI aux Cayes
Port-au-Prince, le 4 octobre 2010 (AHP) Le directeur de l'Office national d'Identi-
fication, Ronald Covil, a dplor lundi l'incendie la nuit dernire aux Cayes (sud) d'un
des bureaux provinciaux de l'institution.
Le bureau de l'ONI log au Bureau Electoral Dpartemental (BED) du Sud a partiel-
lement brl et du matriel ainsi que des cartes d'lecteurs qui auraient d tre livres
depuis des annes, ont t dtruits.
Ronald Covil a dit croire qu'il s'agit d'un incendie d'origine criminelle allum avec de
la gasoline.
Il a fait savoir que les operations de l'ONI sont trs difficiles dans le Sud, rappelant
que le bureau de Port-Salut a t rcemment cambriol.
Heureusement, a-t-il dit, l'ordinateur dans lequel les donnes des lecteurs sont stoc-
kes, n'a subi aucun dommage. Il a indiqu que des dispositions seront adoptes pour
rimprimer les cartes dtruites par les flames.
Il affirme que des dispositions sont adoptes pour que les destruction enregistres
n'aient pas de repercussions sur le processus lectoral.

Le Sngal accueille cette semaine 160 tudiants hatiens 9 mois
aprs le sisme
Un avion special viendra chercher ces boursiers Port-au-Prince. Ils seront accueillis
lors d'une crmonie de bienvenue prside par le chef de l'Etat sngalais, Me Ab-
doulaye Wade.
Suite au tremblement de terre du dbut de l'anne en Hati, le president sngalais
avait offert d'accueillir dans son pays les Hatiens qui souhaiteraient y migrer. OLes
jeunes Hatiens retenus pour le voyage au Sngal environ 30% de filles doivent
seulement avoir le niveau requis pour suivre des course l'universit et, par ailleurs,
avoir t affects par le tremblement de terre, a expliqu le directeur de la communi-
cation du Projet Hati au ministre des Affaires humanitaires, Mamadou Sye. Ils
poursuivront leurs tudes dans diverse universits, don't celles de Dakar et de Saint-
Louis et bnficieront de bourses du mme montant que les tudiants sngalais.

Affaire Evans Lescouflair/ Willio Dor
Le parquet de Port-au-Prince a dcid jeudi de 'classer sans suite' la plainte pour
viol porte par le nomm Willio Dor contre le ministry de la jeunesse, des sports et
de l'action civique, Evans Lescouflair.
D'autre part, l'audition de jeudi s'est tourne en une manifestation de rue avec plu-
sieurs dizaines de partisans criant des slogans favorables au ministry.
Mr. Lescouflair qui tait accompagn d'un conseil d'avocats comprenant Samuel
Madistin, Bernard Gousse, Hannibal Coffy et Cadichon Champagne, a t interrog
pendant environ six heures avant d'tre renvoy hors de cause pour "absence de
preuves".
Les avocats du ministry ont tout de suite dpos une double plainte contre Willio
Dor et le Dr Jorden's Saint-Baptiste qui avait dress un certificate de sant qui a servi
de base l'accusation, respectivement pour accusation fantaisiste et usage de faux
en criture publique.
Ce mdecin qui est attach l'Hpital de l'universit d'Etat d'Hati est accuse
d'avoir accept de dlivrer au plaignant 8 mois aprs le suppos viol, un certificate
attestant qu'il aurait t victim de violence sexuelles ayant laiss des lsions inter-
nes.
Collaborateur et ami proche du Prsident Ren Prval, le ministry Lescouflair avait
bnfici ces derniers jours du soutien de diffrents groups issues des quarters dfavo-
riss de Port-au-Prince, particulirement remonts contre des Snateurs de l'opposition
qui avaient relay les accusations de viol prsum de M. Dor ainsi que d'attouchement
sexuel sur son neveu de 16 ans. Toutes ces accusations n'ont pu tre prouves.

Le Premier ministry hatien se rend en Argentine
Le Premier Ministre hatien Jean Max Bellerive effectue une visit officielle en Argen-
tine afin de renforcer les relations entire les deux pays.
Au course de la premiere journe de la visit, M. Bellerive aura des entretiens avec le
chancelier argentin Hctor Timerman, le secrtaire gnral de l'Unasur, Nestor Kirch-
ner et la prsidente argentine Cristina Fernmndez de Kirchner.
Les autorits argentines ont indiqu que l'assistance Hati transit par l'Union des Na-
tions Sud-amricaines (Unasur) qui a rcemment dcaiss un montant de 100 millions
de dollars. L'Argentine a apport une aide de 16 millions de dollars dans le cadre de
l'assistance de l'Unasur destine la scurit alimentaire, la prevention des risques et
dsastres et l'appui budgtaire.
Par ailleurs, le gouvernement argentin a dcaiss un million de dollar pour la ralisa-
tion d'autres projects bilatraux. Les autorits argentines soulignent que leurs principles
preoccupations en Hati sont le enforcement des institutions et la scurit alimentaire.
(EN BREF / p. 14)


--j I.. 1-1. v -





Mercredi 13 Octobre 2010
Hati en Marche Vol XXIV N 38


L'ACTUALITE EN MARCH


Clinton dit que 30 %

des fonds promise sont disponibles


(... suite de la lre page)
avons pour l'instant obtenu 30 % des fonds promise et nous
allons finance de nouveaux projects dans les domaines du
logement, de l'ducation, de la sant et dans le ramassage de
dcombres" laisss par le sisme du 12 janvier, a dclar M.
Clinton.
L'ex-prsident amricain, qui co-prside avec le
Premier ministry d'Hati Jean-Max Bellerive la Commission
intrimaire pour la reconstruction d'Hati (CIRH), a particip
mercredi pendant trois heures une tlconfrence avec les
membres hatiens et trangers de cette instance.
"La troisime runion de la commission a t trs
efficace, nous avons approuv 18 projects pour une valeur de
777 millions de dollars", a dit M. Bellerive, qui n'a pas cach
sa satisfaction.


474 millions de dollars en vue de reconstruire et rparer des
coles dtruites ou endommages lors du sisme de janvier.
Au total, 250 000 jeunes coliers recevront une subvention
pendant quatre ans.
"Il est important de mettre en place un plan d'du-
cation universelle", a soutenu M. Clinton, don't la Fondation
a accord 500 000 dollars pour finance un programme de
sant dans un des plus vastes camps de personnel dplaces
en Hati.
Les deux co-prsidents de la reconstruction d'Hati ont
demand un peu de patience pour voir la concrtisation d'autres
projects, notamment pour reloger les personnel dplaces.
"Il nous faudrait 5 milliards de dollars pour reloger
prs de 2 millions de personnel en construisant 500 000 units
de maisons", a dit M. Bellerive.


Parmi les nouveaux projects approuvs figure celui Les deux responsables ont promise de faire plus d'ef-
de la banque interamricaine de dveloppement (BID) de forts pour acclrer l'excution des programmes.


Les Etats-Unis s'engagent

pour 120 millions de dollars


Les tats Unis ont sign mercredi un accord de
contribution d'un montant de 120 millions de dollars avec le
Fonds de Reconstruction d'Hati (FRH). Cheryl Mills, cheffe
de cabinet de la Secrtaire d'tat Hillary Clinton, a dclar
que 75% de ce montant est destin en priority l'enlvement
des dcombres et au logement. Les 25% restant seront
consacr l'ducation, aux crdits aux entreprises et
au soutien budgtaire du gouvernement.
Toutefois il n'est pas prcis si cet argent
provient de l'engagement de 1,15 milliards de dollars
des Etats-Unis [tant attend] prvu pour la reconstruc-
tion d'Hati ou s'il s'agit de fonds supplmentaires, ni
quand cet argent sera rellement dcaiss.
L'ex-Prsident Bill Clinton a dplor mercre-
di le retard de son propre pays concrtiser ses dons,
une situation imputable au blocage d au snateur Tom
Coburn, Rpublicain de l'Oklahoma, qui contestait la
nomination d'un haut coordinateur pour Hati pour la



Des projects

approuvs pour

une valeur de

US$777 millions,

don't 448 millions

dj accords
(CIRH... suite de la page 2)
lions de dollars qui, entire autres rsultats, accordera
des subventions scolaires pour 250.000 enfants, des
subventions en espces pour la construction de 5.000
maisons, et des services mdicaux, psychologiques
et juridiques pour un maximum de 50.000 femmes
et filles. Ds obtention de leur financement intgral,
les projects approuvs aujourd'hui devraient permettre
d'amliorer la vie de plus d'un million de personnel en
Hati tandis qu'ils essaient de se reliever du traumatisme
du tremblement de terre dvastateur , a dclar le
president Bill Clinton, co-prsident de la CIRH.
La Commission a galement abord un
certain nombre de questions juridiques et administra-
tives cruciales pour son fonctionnement au course des
prochains mois. Lors de la runion, il a t procd
la presentation et l'adoption des directives concernant
la mise en application de la Structure relative la
Performance et la Gestion des Risques.
Malgr la signature de tous ces projects et
la mise en oeuvre de certain d'entre eux, beaucoup
de secteurs estiment que la situation des plus de 1.5
millions de sans abris ne s'est pas amliore, mais
aurait plutt empire pendant la saison cyclonique et
les grosses averses qui s'abattent constamment sur
la capital et plusieurs dpartements gographiques
du pays.







1 03. 3 frm


gestion de cette aide et une envelope budgtaire de 5 millions
pour finance ce coordinateur et son quipe.
Les tats Unis devraient [en principle] commencer
honorer leurs engagements dans les prochains jours, a affirm
mercredi Mr. Bill Clinton.


16


A la UNIBANK, ce que nous considrons
comme notre plus grande russite,
c'est la Confiance que vous nous
accordez depuis le 19 juillet 1993.

A I'occasion de son 17me Anniversaire,
la UNIBANK adresse ses plus sincres
remerciements ses 850,000 clients
et renouvelle son engagement
toujours leur fournir le service
5 toiles qu'ils mritent 1


Page 3


L'EVENEMENT SOMMAIRE1
NMoh l d I cinieii iii au course d'une manifestation
,In iioini di I ccolc publique p.1
POLITIOUE
Le coup de gueule de Jacques Edouard Alexis p.1
ELECTIONS
Pe ti-on iineici le 28 novembre prochain ? p.1
Le coup de pied du Mulet p.7
SONDAGES
Ml iIIIlnde Tlingat en tte des derniers sondages
si'I\ Il dei JtIdeC Clestin p.5
Les 'indcis' peuvent faire la surprise le jour du vote
P i
RECONSTRUCTION
Cliuioi du i lii ~ ".. des fonds promise sont disponi-
ble.sp 1
1S noii cjIi\ ploicls approuvs p.2
JUSTICE
LiJ Ipliin p Ioi \ iol contre le ministry Lescouflair
elisisee s.inls i[lle' p.1
DEDICATION
Dpcliii de l ,i boilsiers hatiens pour le Sngal
pp 2 & 1l
L ei icie colSCiiOi aggrave les ingalits entire en-
.iiiniiicNiiil Iptblics et privs p.8
LIBRE PENSER
In-Certitudes p.12
(ietii d i-ii eln dents de loup p.12
SA-NTE
Poi ini iiiiIlleitl encadrement des traumatiss p.12
PRODUCTION
LJ i-oi\ iiuiice foncire p.13
LETTRES
Youn pa chat pa dwe young pa chwal p.15


1 UNIBANK
IL""..,.*****
"Falsons route ensemble"

www.unibankholti.com


E


I.. 1-1. -






UNE ANALYSE


Mercredi 13 Octobre 2010
i Haiti en Marche Vol XXIV No 38


ILS SONT DEVENUS FOUS !


Le coup de gueule de Jacques Edouard Alexis

(... suite de la lre page) tre cependant l'un des premiers faire ses bagages pour un assur d'une future trs forte majority au grand corps. Avec
Une petite phrase qui fait l'histoire ... exil volontaire en Afrique aprs la victoire lectorale de son tout ce que cela impliquerait dans les rapports avec le pouvoir
En 1957, en pleine bataille lectorale, Franois Du- poulain. Il ne remit les pieds en Hati que trente ans plus tard, excutif pendant les 5 prochaines annes.
valier s'tait retrouv dans un cas semblable. Un peu gn aprs la chute de la dictature Duvalier. Or Jacques Edouard Alexis est celui qui, au poste de
aux entournures. Comme on sait, l'autre phrase de Duvalier la plus sou- premier ministry, a mis probablement cette espce de machine
Aprs une affaire de bombes dans laquelle certain vent mentionne, c'est 'la reconnaissance est une lchet.' invincible en march.
de ses proches partisans avaient t impliqus, le candidate La reconnaissance serait donc aujourd'hui encore
Duvalier se retrouva brusquement isol sur l'chiquier et ses Se dbarrasser de l'image d'un president une lchet !


Partisans de Jacques EdouardAlexis, en majority des jeunes, lors de l'inauguration
de son QG de champagne Port-au-Prince (photo Georges Dup/HENM)


Jacques E. Alexis, lors premier ministry, et le president Ren Prval


adversaires, principalement Louis Djoie et Daniel Fignol,
pouvaient croire que son compete tait bon.
C'est une petite phrase qui rtablit la situation. Elle est
d'ailleurs passe l'histoire et entre dans le language populaire.
Ils sont devenus fous En imitant la voix nasillarde du future
dictateur hatien.

'La reconnaissance est une lchet'...
C'est la premiere fois que le petit mdecin freluquet
et myope faisait montre d'un certain caractre (qui deviendra
plus tard un caractre certain).
Ils planifient des lections sans nous, ils sont deve-
nus fous
Le discours en question aurait t crit par Roger
Dorsinville, intellectual rput et excellent crivain, qui devait


Prval.
Alors que la format
l'a laiss tomber comme un
sitaire Jacques E. Alexis a a
dbarrasser de l'image d'un
maintenir toujours plusieurs
penser qu'il (Alexis) fait enc
D'autre part la vei
Alexis, des sondages taient
te des candidates du parti pr
Le candidate la pri
ganisme gouvernemental de
se retrouve en second posi
Myrlande Manigat, qui car
de ces sondages.


Cependant la situa-
tion de Jacques Edouard
Alexis n'est pas la mme.
Il ne s'agit pas pour
lui de se dfaire de l'treinte
de ses adversaires, les 18
autres candidates la prsi-
dence.
Mais plutt de celle
du president don't il a t
le chef du gouvernement
pendant deux mandates, Ren

ion politique du president (INITE)
sac vide pour un autre, l'univer-
ussi pour souci aujourd'hui de se
president qui a pour reputation de
s fers au feu. Et don't on pourrait
core le jeu !
ille du 'cri' de Jacques Edouard
publis montrant une forte remon-
o-gouvernemental.
isidence, l'ex-patron du CNE (or-
Stravaux publics), Jude Clestin,
tion, serrant de prs la candidate
cole en tte depuis les premiers

Tandis que Alexis
qui tait la 4e place dans
le prcdent (avec 8.1% des
intentions de vote) recule
7.5%.

Une razzia nom-
me Inite ...
Mais qui plus est, les
candidates au Snat appuys
par le pouvoir menacent de
faire une razzia, tellement
ils dominant dans plusieurs
dpartements. Le parti du
president Prval semble donc


Aprs environ deux annes la tte du gouvernement
aux cts du president Prval, en avril 2008 il tait soudain
renvoy sur un vote du Snat pour n'avoir pas prvenu les
meutes de la faim, trois journes de violentes manifestations
qui dchirrent le pays.
Mais la vrit, Alexis fut victim d'une cabale de
snateurs.
D'abord on vit la main des snateurs de l'opposition.
Mais l'histoire va rvler que lui envoulaient davantage encore
des proches au sein de la mme formation pro-gouvernemen-
tale.
Finalement le couperet tomba. Contrairement
toute attente nourrie adroitement dans le public, INITE fit le
choix d'un autre pour le reprsenter aux prsidentielles du 28
novembre prochain.

Le poignard de lago ...
Jacques Edouard Alexis dut se rfugier sous l'ti-
quette d'un autre parti, le MPH (Mouvement pour le Progrs
d'Hati).
Mais bien entendu tous ses plans taient boulever-
ss.
Il est donc facile de comprendre son coup de gueule
contre ceux qu'il considre comme l'ayant poignard dans
le dos.
Son allusion aux 'armes distributes' tiendrait donc
plutt du lago (l'image du traitre dans Shakespeare) que des
'bombistes' du future Papa Doc en 1957 !
Tout comme la reaction du ct de INITE va aussi
de soi. Plutt que des cris d'indignation, ce qui perce c'est
plutt un sentiment de victoire. L'ex-PM est accus d'tre un
'mauvais perdant.'
Comme quoi, aujourd'hui comme hier, en politique
la reconnaissance est une lchet !
Mais la bataille ne fait que commencer. Les derniers
sondages montrent aussi qu'une trs large portion d'lecteurs
n'ont pas encore fait leur choix (22.3%). Et qu'on ne parle donc
jusqu'ici que de la petite pointe merge de l'iceberg.
Donc rien n'est encore jou et que le meilleur ga-
gne !
Hati en Marche, 8 Octobre 2010


Pet Plus Bakery, lc.e
NATURAL JUIE

S11638 NE 2nd Ave. Catenng Specialiss
Miaml. FL 33160 Cakes. Pastries. Hors d'Oeuvres
S Tel. 305-394-6118 for ail occasion

ADOMI PURCHAIING AGENCY
TeL : 786-457-8830 Fax: 305-756-0979
e-mail : adomipurchasing@aol.com
Pour tous vos achats :
Equipements pour construction / Pices de voiture / Camion /
Equipment medical
Par avion ou par bateau.


Page 4


AMERIJET INTERNATIONAL, INC.

Fort Lauderdale, FL,
5 Novanm 2008 Amerijet
International, Inc. anonse lansman
yon sit entnt pi enteresan www.
amerijet.com. Nouvo sit la founi
yon baz kominikasyon ki pmt N) S Olf0TII.M, f.
klyan anjwenn tout enfmasyon li ,
bezwen sou transp pa avyon, sou -
Iiin l, ( k a 1li fi' I/i \ a.i\i on 0poi
IJllnspo nmichili li d/ k bI niiclS si c on kLaiiii l fonks\ oon ,dinliiun liS"iaif k koIllabillic
NoLt \o I O il i ,%\ \ klan an pi)s cinfoin,is\on ii oti pi nipid soIu iIachandli/ h
a.k soIn iaccoiiiL I ii nn konpa i a, n S II la ka lkilc ,Iak ldc' lope |poti fe toi bai. pi ifasil pou
kl\uan an kli s inlchandi/ lap %o\c kil Sc c' pesoncl dapic Pain Rollhin. iS-pre/cid.in
Bi/iin De\ lopniin
li 1 .' 1,%. o'r0 \ on |iio d d cI 1ci c I.i. |.l o. NLi kaoic.li/c Io lo iifoi- Oii \o c poui
foinii lnfiioiiiI oan p |i i \ il poncd kld ain in ckonoini i/ain aIk liian Non i l% ofn kl lan
an on iosdc (I)nC-Sop-Sho \ I di nOLI \ I of I1 II Ipli/\ sol\ S\ o ch\ on
bilo o\\ , %H kdi\ on qiiL S iiijcmiaicndi/ poLi ckspo'.s oin kil 0 I|)0o liilcpoi.' o011
N nI i ap \ y l 11i vLi%'ii|i plil iiiiodlii loi .\ a allali OLi \\ cb-Ilc h i PIIlda
Robbins a.iotilc l Un 1 1 kI i iIki[ l iS nii ln kiinplo ap d i noni bi \ konpiil i ani plis
Als.i i ns ii i n o1 itlll l f\ u ,ou loo1 1 10111aI1-'
o- pi nI\nllIM. IX a b ,u,1,,I n7i0!lSOI1 1ou i
loiil.i\ i III b l u itl/ I Foit-lielMd,(ile t Flo lnd i Il _'u olis s.o, n s otit te a il,
deSlikISoiin ikili Noilli SouLilh ak Lniiuil .Aiil-nka Nlc\ic Ka\ianb Lciop. Ln/i ak
Mr i1kI .-E.is|
A 111 icll ici IL[li/ic ,l, l\\, Boc.iiin ---''- "i ik Boc i ii i '-- iii dcpi iiicnsipal bi/ I
ki s Muhliiii Iniitini ioiil Ailpoil
POI |liS nlonl.IIS\ \ i/In' .il ii|ncll So i 'ii li 'lc i \ \\ \\ ll ii"i ni ceoin
Kon.iulk Ni du li ( hiiiin R ici.id Aii. ci-iii Iniiiiiniioiin l '5- ?i -5 54





Mercredi 13 Octobre 2010
Haiti en Marche Vol XXIV No 38


DE L'ACTUALITE


(... suite de la lre page)
auquel les parties groupements et regroupements' sont appe-
ls participer activement) ; ensuite les mandataires qui sont
galement dsigns par les parties politiques pour assister au
droulement du scrutiny, et enfin les observateurs nationaux et
internationaux.
Aucun membre ou fonctionnaire du CEP ne doit se
trouver l'intrieur du bureau de vote.


Rpublicains en un mois, alors qu'ils accusaient jusqu'ici une
solide advance sur les Dmocrates. Mais on n'entend personnel
accuser les sondages.

Qui paie les sondages ? ...
Le problme c'est aussi que pendant trop longtemps
chez nous des secteurs se sont amuss 'jouer' avec les son-
dages. Au dtriment d'autres. Impunment. Et aussi que les


. !


Une lourde hypothque sur la tte ...
Bien entendu le secteur sur lequel psent le plus les
soupons c'est le pouvoir et la formation politique qu'il appuie,
la dnomme plateforme prsidentielle INITE.
A la vrit personnel ne peut empcher un pouvoir
de faciliter ses candidates tous les niveaux (prsidentiel ou
parlementaire) sur les plans matriels, financiers, organisation-
CANDUmi S a tr PnImEalO n miUTr iiun
IMMOI, u *M a- y 68MM M --.m


Rencontre de l'institution lectorale avec les candidates et parties agrs
pour les elections du 28 novembre 2010 (photo Hati en Marche)


Le Conseil lectoral provisoire (photo Hati en Marche)


D'autre part, les mandataires des parties politiques
restent sur place jusqu' la fin du dpouillement des urnes et de
la preparation des procs verbaux. Le CEP les y encourage.
Ces derniers sont ensuite confis aux casques bleus
de l'ONU qui en assurent le transport la capital jusqu'au
centre de tabulation.
Les rsultats sont comptabiliss avec la participation
des experts internationaux. Et sous les yeux des observateurs,
nationaux et internationaux.
Puis proclams devant toute la press national et
international.

Les sondages dans le collimateur ...
Le Conseil lectoral provisoire nie ainsi toute respon-
sabilit dans les rsultats des lections. Dont acte.
Du moins pour tout ce qui se droule le jour du vote.
On ne saurait en dire autant pour tout ce qui le prcde : quali-
fication des parties politiques, puis celle des candidats,jugement
des contestations, etc.
Cette semaine ce sont les sondages qui se trouvent au
centre de la polmique lectorale. Personne n'en est content.
Pas plus les candidates qui mnent que ceux qui sont tout en
bas.
Y compris le candidate du pouvoir !
Les premiers craignent de toute evidence d'tre les
derniers !
Mais les lections hatiennes seraient donc les seules
au monde o les sondages ne sont pas permis !
Par example, les derniers sur les lgislatives amri-
caines du 2 novembre montrent un recul de moiti chez les


institute qui s'en chargent, pchent soit par manque (manque
de moyens aussi), soit par insuffisance de crdibilit.
Mais puisque le processus lectoral entend voluer
sur tous les fronts, les sondages doivent aussi y tre.
Cependant qui paie pour les sondages. Pour ne pas
dire : qui paie les sondages ?
Ceux de cette anne sont effectus par une firme
nomme BRIDES (Bureau de recherche en informatique et
en dveloppement conomique et social).
Il y en a eu trois jusqu'ici. Les deux premiers ont t
commandits, dit-on, par un secteur du big business local.
Puis le troisime rendu public le 4 octobre dernier,
qui reverse plutt la tendance en plaant en second position
le candidate du pouvoir.
Il est lui aussi (ce 3e sondage) endoss par le secteur
priv des affaires, mais travers une institution officielle, le
Forum conomique, qui comprend une majority de chambres
de commerce et d'associations patronales du pays.

Avoir trop perdre ...
Pour l'instant la mfiance autour des sondages parat
un phnomne gnral. Cependant il faudra bien s'y faire. Nous
devons tt ou tard passer par l.
Beaucoup dpendra sans nul doute de la crdibilit
entourant le processus. Qui patronne le sondage ? Au mieux une
institution aussi indpendante que possible. Tandis que la firme
collectant les donnes doit toujours avoir trop perdre pour
s'exposer la moindre tricherie. Quoique certain sondages
mens lors des prsidentielles de 2006 sous l'tiquette inter-
nationale de Gallup, ne s'taient pas rvls plus persuasifs.


Sondages : Mirlande Manigat en tte des

intentions de vote suivie de Jude Clestin


HPN Les rsultats d'un sondage ralis mi-septem-
bre et public lundi montrent que la candidate du RDNP est
toujours en tte des intentions de vote pour le scrutiny du 28
novembre 2010.
Commandite parles associations du secteur priv des
affaires, cette enqute rvle aussi que l'lectorat est trs indcis
sur le choix faire parmi les 19 candidates la prsidence.
Selon le sondage, Madame Manigat est en premiere
position avec 16,7 % des intentions de vote sur l'ensemble du
pays. Un autre sondage public il y a une semaine l'avait dj
classe en tte.
Les rsultas de cette nouvelle enqute place Jude


Nom
Adresse


Clestin, endoss par le pouvoir, en deuxime position, just
avant Michel Martelly et Charles Henry Baker.
L'ex-Premier ministry Jacques-Edouard Alexis est
loin dernire avec 7,5% des intentions de vote.
Dans un communique, le Forum conomique du
secteur priv announce que deux autres sondages seront raliss
avant la date des lections dans le but d'appuyer le processus
lectoral.
Cette srie de sondages est ralise par la firme
BRIDES en partenariat avec l'Universit Quisqueya et la fa-
cult de l'UDERS-CAP de l'Universit Notre Dame d'Hati
(UNDH).


nels.
Mais il suffit d'un seul example o le pouvoir serait
convaincu de comportement illegal ou mme amoral pour
ruiner tout le processus et lui faire porter, et lui seul, toute la
responsabilit de la nouvelle cruise politique qui en rsulterait.
Et cruise majeure.
Il n'a pas t facile de convaincre les autres acteurs
locaux d'entrer dans la course. Tous en ont contest la validit
l'avance. Et pour arriver faire dmarrer la machine, l'inter-
national a d y jeter tout son poids personnel. Le pouvoir en
place a donc une lourde hypothque sur la tte. Outre que Hati
est aujourd'hui (plus encore depuis la candidature non agre
de la star international Wyclef Jean) scrute quotidiennement
la loupe aux quatre coins de la plante.
Voil pourquoi les lections du 28 novembre prochain
sont peut-tre les mieux observese' que nous ayons jamais
(ELECTIONS / p. 6)


-I -Ir~E
~~~"' i~<


CONTACT US
TOLL FREE: 1-888-383-2856
OR. 305-620-8300
FAX .305-620-8332
CELL. 3 05-9 8 -8 8 1


FICHE D'ABONNEMENT HAlTI EN MARCH
9


co pur imi


Hati
Etats Unis
Canada
Europe
Amrique Latine


1 .o.purUn n


Gdes 260.00
US $ 40.00
SUS $ 42.00
US $ 70.00
US $ 70.00O


Gdes 520.00
_US $ 78.00
SUS $ 80.00
SUS $135.00
-US $135.00


Dans le cas d'un abonnement
avec livraison, le cot est le double.
Prire de spcifier si vous tes
un nouvel abonn
ou s'il s'agit d'un renouvellement


Nouveau
05


Renouvellement

1


Page 5


ELECTIONS


Peut-on tricher le 28 novembre prochain ?





ELECTIONS SONDAGES


SMercredi 13 Octobre 2010
Hati en Marche Vol XXIV N 38


Les 'indcis' peuvent faire la surprise le jour du vote !


PORT-AU-PRINCE, 6 Octobre Ce qui retient l'at-
tention dans les sondages distribus lundi (4 octobre) la press
locale, ce sont bien entendu les candidates en tte.
Pour les prsidentielles du 28 novembre, c'est tou-
jours la candidate du RDNP, l'ex-premire dame Myrlande
Manigat qui ouvre le peloton (avec 16,7%), suivie dsormais
par le candidate de la plateforme prsidentielle INITE, l'ing.
Jude Clestin (13.0%).
Puis ex-aequo : Charles Heny Baker et Michel Mar-
telly (12,5%).


qui peut vouloir dire aussi 'je ne suis pas intress' ...
Et 'je ne connais aucun de ces candidates Cela ne
veut pas dire je ne suis pas intress, mais je n'ai pas encore
assez d'informations sur les candidates pour faire mon choix !
Il semble que parmi ces rponses ngatives, il faut
computer pour au moins 25% de gens qui n'ont pas de cartes
d'identification national donc qui ne pourront de toutes faons
pas voter le 28 novembre.
Il n'empche que le nombre total d'indcis dans ces
derniers sondages s'lve 22,3% du total des sonds.


tions. Bref 'toutes les communes du pays dans leurs parties
urbaines et rurales.'
On en veut pour preuve la difference entire les dif-
frents candidates quand ils sont placs dans le dpartement,
arrondissement ou commune don't ils sont originaires.
Ainsi donc si Myrlande Manigat est entte dans l'en-
semble du pays, ainsi que dans l'Ouest et dans les Nippes, par
contre dans le Sud-Est et la Grande Anse c'est Jude Clestin
qui fait le meilleur score, tandis que dans le Nord-Est c'est
Jacques E. Alexis qui mne.


ERIC *RIAA D
b MIRLANDE


MANIGAT

PREZIDAN


1
AP VINt


INOU TOUT DAK


0


Pancarte de la candidate Myrlande Manigat qu'un hurluberlu tente de 'dmarquer'
en y plaant aussi sa propre photo (Hati en Marche)


Le candidate du pouvoir Jude Clestin (assis au premier plan) entour d'une escouade
de proches partisans o l'on distingue des personnages de Jlr, /, ".i, appartenances politiques
(photo Hati en Marche)


Viennent ensuite Jacques E. Alexis (7,5%), C lu.\ Jiinn_
Jeune (3,8%), Jean Henry Cant (2,2%) Yvon Neptune (1,9%),
Yves Cristallin (1,7%) et Leslie Voltaire (1,3%).
Etc.
Or ce qu'on doit reliever aussi (et surtout) dans ces
sondages, c'est le nombre particulirement lev d'indcis.
Ceux-ci sont diviss en deux groups. L'un plac sous
le titre de Aucun candidate . Des sonds qui ont rpondu
qu'ils n'ont aucun candidate.
L'autre group est intitul Je ne connais aucun de
ces candidates.
En effet, il y a nuance entire 'je n'ai aucun candidate ,


Selon les inform;
mique, l'institution qui p
d'indcis tait plus lev d
fur et measure que la can
les lecteurs deviennent pl
que leur nombre continue
Le sondage en q
Forum Economique du S
l'institut BRIDES (Bureau
en Dveloppement Econor
de l'expertise de deux uni
Notre Dame.


nations obtenues du Forum Econo-
atronne ces sondages, le nombre
ans le sondage prcdent. Donc au
ipagne lectorale progress et que
lus renseigns, il est possible donc
de baisser.
question a t commandit par le
Secteur des Affaires. Ralis par
i de Recherche en Informatique et
unique et Social), il a bnfici aussi
iversits hatiennes : Quisqueya et

Il est important de
prciser que ce sondage a t
conduit, nous dit BRIDES,
entire les 19 et 27 Septembre
couls.
Il y en aura encore
deux autres. Le prochain
paraitra le 16 novembre. Et
le dernier sera public le 25
novembre, trois jours avant
le scrutiny du 28 novembre
2010.
Autre information
important : la firme de re-
cherche (BRIDES) nous dit
avoir travaill avec un chan-
tillon de 6.000 personnel,
soit trois fois suprieur aux
chantillons gnralement
utiliss. Et ges de 18 ans
et plus.
Ensuite, on nous
garantit que les enquteurs
se sont rendus dans tous les
dpartements gographiques,
communes et circonscrip-


Cependant revenons nos indcis. Oyez plutt. Non
seulement au niveau de l'ensemble du pays, ils totalisent 22,
3%, c'est--dire loin devant le candidate le mieux plac (Myr-
lande Manigat : 16,7%), mais dans certain dpartements du
pays, ce sont les indcis qui dominant, par-dessus tous les can-
didats. Et les indcis dans leurs deux diffrentes categories.
Exemples: Pour le Sud, les 'Aucun candidate' sont
en tte avec 18,9% ; dans le Centre, tenez-vous bien, ils
totalisent: 26,4%, avant Myrlande Manigat (15,6%), puis
immdiatement aprs, ce sont les 'je ne connais aucun de ces
candidates : 11,5%'.
Mme dans le dpartement du Nord que c'est pareil.
Les 'Aucun candidate' ouvrent la liste avec 17.0%. Puis Myr-
lande Manigat (16.8%), Jude Clestin (15,8%), Charles H.
Baker (12,6%), Michel Martelly (12,1%). Et voici les 'je ne
connais aucun de ces candidates' : 9.0% ...
A quoi voulons-nous en venir ? Voil. Avec un nombre
d'indcis aussi lev, on ne peut encore tre sr de rien.
L'issue du scrutiny du 28 novembre (en ce qui a trait
bien sr aux prsidentielles) dpend trop de citoyens (nous
prcisons d'lecteurs potentiels) qui n'ont pas encore fait leur
choix. Si l'on en croit ce sondage.
Et nous sommes moins de deux mois des lec-
tions.
Il faut compare leur nombre avec l'cart some toute
assez mince entire les candidates qui sont en tte. Nous repre-
nons : les indcis (au niveau national) totalisent 22,3%, tandis
que la difference entire Myrlande Manigat et Jude Clestin est
de 3,7% ; entire Jude Clestin et Michel Martelly ou Charles
H. Baker peine 0,5%.
Donc mme si le tiers des indcis dcidait d'entrer
dans la course, en faveur d'un candidate ou un autre, c'est tout
le tableau actuel qui est remis en question.
Conclusion: surveillez les INDECIS C'est l'incon-
nue qui viendra peut-tre (ou sans doute) faire la difference. Et
qui sait, jusqu'au jour du vote, le 28 novembre !

Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince


Peut-on tricher

le 28 novembre prochain ?
(ELECTIONS ...suite de
la page 5)
vcues et les plus protges
contre toute atteinte de mal
faire.
Les acteurs eux-
mmes (en tte les membres
de l'institution lectorale et
autres instances engages
dans le processus, mais aussi
et d'abord les dirigeants m-
mes du pays) tant obligs
de se surveiller eux-mmes
au grand maximum.
Toute erreur peut
tre fatale qui la comment;
c'est vos risques et prils !

Hati en Marche,
9 Octobre 2010 '
Reprsentants de 'OEA et observateurs internationaux
(photo Robenson Eugne/HENM)


Page 6


MIAMI.DDE


AVI ENTANSYON ITILIZE YON METHOD
INIFM POU TOUCHE TAKS KI PA
KALKILE SOU VAL LOKATIF
Konte Miami-Dade, Florid ("Konte" an) isiba ap avize, dapre seksyon
197.3632(3)(a). Lwa Florid yo, entansyon pou li itilize yon metd inifom pou
touche taks ki pa kalkile sou val lokatif ke yap enpoze sou tout zn jeyografik
Distrik Svis Ponpye ak Sekou Miami-Dade la, pou kouvri fr svis ponpye ak
sekou apati Ane Fiskal kap komanse 1 oktb 2011 la epi kap kontinye jiskaske
Konte an sispann ll. Konte an va konsidere adopsyon yon rezolisyon ki chwazi
Iltlize metd inifom pou touche taks kalkile sa-a jan sa otorize nan seksyon
197.3632, Lwa Florid yo, nan yon reyinyon piblik kap ft a 9:30 a.m. jou 4
novanm 2010 la, nan sal Asanble Komisyon yo (Commission Chambers),
Stephen P Clark Center, ki chita nan 111 N.W. 1st Street. Miami, Florid 33128.
Rezolisyon sa-a va dekiare rezon pou yo f prelvman an epitou li va genyen
yon deskripsyon legal de Iizye pwopriyete yo ki sij a prelvman sa-a, ki nan
rejis nan biwo "Clerk of :he Board Division", Stephen P Clark Center, 111 NW
1st Street Suite 17-202, Miami, Florid 33126. Tout moun enterese envite vini
patisipe.
Sizoka nenpt moun ta deside aie an apl pou nenpt desizyon Konte an pran
an rap ak nenpt sij ki te nan konsiderasyon rezolisyon ki an kestyon nan
reyinyon piblik ki pwopoze pi wo la-a, yo gen dwa pral bezwen yon anrejistrernan
deba sa yo, moun an kestyon an dwe asire ke yon anrejistreman motamo ft
de reyinyon piblik la, enkli lemwayaj ak prv ke lap itilize kom baz pou aie an
apl la. Dapre Lwa Ameriken sou Erifimte (ADA), nenpot moun ki ta bezwen
akomodasyon espesyal oswa yon entprt pou patisipe nan reyinyon sa-a
ft pou kontakte Grefye Konte an nan biwo Miami-Dade Agenda Coordinator
Office" la nan 305-375-2035 omwens senk jou anvan dat reyinyon an.

DATE 4 yim jou mwad oktob 2010.
Done Pa:


KONTE MIAMI-DADE, FLORID


a E 1





Mercredi 13 Octobre 2010
Hati en Marche Vol XXIV N 38


RENVOYES DOS A DOS


Le coup de pied du 'Mulet'!


PORT-AU-PRINCE, 7 Octobre -A ces mots, on cria
haro sur le baudet !
Le chef de la mission onusienne en Hati, Mr. Edmond
Mulet, en reoit en effet pour son grade. Particulirement dans
les publications en diaspora o on lui donne du 'pro-consul'
n'en plus finir.
Mais ce haut fonctionnaire ne se laisse pas 'caponner'
influencee) quand il a une mission accomplir. Et aujourd'hui
c'est amener le plus de candidates de formations politiques
diffrentes que possible dans la course lectorale.
C'est ainsi que nous interprtons son
recent et vigoureux message o il interpelle
les acteurs politiques hatiens sur un ton sans
prcdent mme aprs 6 annes de presence
militaire trangre dans notre pays. Et une
presence laquelle nos responsables sont
devenus on dirait si insensibles que personnel
n'a prt attention au renouvellement de son
mandate voil quelques jours, sinon par un
entrefilet dans la press 'en ligne.'


Consignes aux diffrents
acteurs ...
Oyez plutt Alors que le president
Ren Prval, rencontrant le chancelier fran-
ais Bernard Kouchner, reprend une dclara-
tion qu'il avait dj faite lors de son interview
la press franaise (TV5, RFI, Le Monde),
savoir qu'il prvoit une participation plutt
mince aux lections du 28 novembre pro-
chain, Edmond Mulet: Seul un gouver-
nement porteur du consensus national, dou
d'une vision base sur le bien commun et d-
termin s'attaquer aux causes vritables des
problmes actuels, peut faire face ces dfis :
le dfi urgent de relocaliser les centaines de
milliers de families qui vivent toujours dans
les camps de dplacs, et le dfi, plus long
terme, dejeter les bases de la refondation d'un
Etat de droit, o la scurit et l'emploi sont
assurs pour tous, o la justice est accessible
tous et o la citoyennet devient ralit (...).
Il imported que les Hatiens se mobilisent pour
lire des femmes et des hommes d'Etat la
hauteur de la situation.


Sur ce, venons en aux consignes
aux diffrents acteurs. Au CEP (conseil lectoral provisoire), sur les candida
faire preuve de transparence, d'ouverture et de determination de leur campag
organiser des lections honntes, rein des joutes
A l'ONI (Office national d'identification) : faire en sans violence
sorte que tous les lecteurs qui le veulent puissent exercer leur verbale et san
droit dmocratique le 28 novembre prochain, diffamation>
(non plus).
Responsabilit des candidates ... Quan
Mais attention vous maintenant messieurs et da- au gouver
mes les candidates : prendre un engagement srieux sur des nement, il i
questions aussi importantes que la reconstruction, l'emploi, l'obligation dc
la scurit et la justice (...). Ceux qui aspirent aux hautes garantir que 1;
functions du pays ont pour devoir de le faire dans le calme, le volont souve
respect mutuel, la paix social, de modrer les dbats lectoraux raine des lec
et d'empcher leurs partisans de recourir la violence (...). La teurs sera res
responsabilit des candidates vaincus (est) d'accepter le choix pecte. Le de


Justice : La plainte dpose

contre le ministry Lescouflair

pour viol est classe sans suite


du people hatien avec respect et srnit.

Financement de la champagne et devoirs
du gouvernement...
Quant aux candidates du parti au pouvoir, un avertis-
sement former : Ceux-ci doivent se garder d'abuser de leur
accs privilgi aux resources de l'Etat, qui ne sauraient en
aucun cas tre utilises des fins partisanes.
Et pan !
Puis encore : Des informations crdibles et vrifies


Le chefcivil de la mission onusienne, Edmond Mulet


ts, leur plateforme politique et le financement
ne, la diffusion des dbats et le droulement se-
S,





a
le |JJ LE!
e


-
a


voir de tous est de mettre l'intrt de la nation au-dessus des
intrts personnel ou partisans.
Evidemment cette dernire recommendation ne peut
pas s'adresser aux malheureux qui croupissent dans les camps
de sinistrs du sisme du 12 janvier dernier, mais essentielle-
ment aux tenants du pouvoir et de la richesse.

Un coup de pied dans une fourmilire ...
En un mot, le discours du Reprsentant special du
Secrtaire gnral de l'ONU, Mr. Edmond Mulet, ne dtonne
pas parce qu'il se situe au bord d'une certain
arrogance si l'on se souvient qu'il s'adresse
aux autorits d'une nation qui a acquis fi-
rement son indpendance, mais au contraire
parce qu'il est un appel sans fard mettre fin
nos politiques striles bties sur le marronnage
et le fatalisme.
De la part du Mulet, c'est une ruade,
un coup de pied dans une fourmilire (fausse-
ment) endormie.

Renvoyer dos dos le prsi-
dent et ses adversaires ...
Et a march. La mme semaine ce
sont 74 candidates de la formation la plus op-
pose aux lections (la plateforme Alternative)
qui passent avec armes et bagages dans le train
lectoral en march. Sous les protestations
vhmentes mais vaines des dirigeants de
cette plateforme.
La mme semaine aussi, le finance-
ment international pour les lections (plus de
20 millions de dollars) commenait (enfin)
couler.
Dfinitivement la confiance a change
de camp. L'autorit aussi. Du moins dans le
champ politique. Le message de Edmond
Mulet semble de plus renvoyer dos dos le
president et ses adversaires les plus acharns
de l'opposition, les uns et les autres enfoncs
dans des luttes striles depuis nombre d'an-
nes. Enfin les terms mmes de la cohabi-
tation entire l'international et le pouvoir en
place ne sont probablement plus tout fait
les mmes.
Mais seul l'avenir dira le reste.

Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince




ALLEGE


S OLIVIERS


(LESCOUFLAIR... suite de la lre page)
Evans Lescouflair a t entendu le
jeudi 7 octobre au Parquet de Port-au-Prince
par le commissaire du gouvernement Harri-
cydas Auguste.
Le ministry faisait l'objet d'une
plainte dpose contre lui par Willio Dor, un
ex-employ du Centre d'Appui la Jeunesse
(CDAJ), dirig par Lescouflair.
Me. Samuel Madistin explique que,
compete tenu des pices prsentes, le commis-
saire de gouvernement a conclu qu'il s'agissait
d'une plainte fantaisiste . C'est pourquoi le
dossier a t class sans suite .
Le dossier de Willio Dor reposait sur
un certificate medical attestant le viol, mais
8 mois aprs la date laquelle il aurait t
commis.
Me. Madistin indique qu'une plainte
a t dpose contre Willio Dor pour dnon-
ciation calomnieuse . Il risquerait une peine
de 3 mois 1 an d'emprisonnement.

ABONNEZ-V


La plainte cible ga-
lement le mdecin de l'Hpital
de l'Universit d'Etat d'Hati
(HUEH), Jorden Saint-Bap-
tiste, qui a sign le certificate
medical.
Le mdecin devrait
tre poursuivi pour faux en
criture publique . Un crime
puni de 3 15 ans de prison
avec suspension d'exercice de
sa profession.
C'est un fonction-
naire de l'Etat qui a fait une
lgret et qui a commis un
crime , soutient Madistin.
Toutefois Willio Dor
peut toujours saisir le Cabinet
d'Instruction directement s'il
juge son dossier assez solide,
indique l'avocat.


'OUS !


''i
u ) ICiiiii i< cm>i1 ictii(>II. Seuleall IIIIC Edlifil dtc I qaJiiii


hea, Clauiide Neigiiuic t'Jultatauii ndu Nepiiiiii Lilavois
gillil 14. plaisir- ,;uicIactil,(- dc hidi cali fil i~oue
Ic <.ollcgc Ics )Oivicrs.
LL. IIcvipiu poifi.la nu I i c liacudcziiiqui
2010>- 2<) I 2011iisZcnt Iv 23 ( 201(0 iiiir Ici cfitw-%
de I cvc. 2c-ueir.7cniv i' n i i ini'rcsfoi>uitdgri ia le, aLs.
di 9)h a 1311 a Pi'u local
.Nisi1ylie uc iitm ci1ils 75.710,ag;.a'aui ilk.


Page 7


SViaWi en Marche






EDUCATION


Mercredi 13 Octobre 2010
i Haiti en Marche Vol XXIV No 38


Rentre difficile pour les coliers hatiens


Sous latente ou des hangars, les coliers
ont fait leur rentre cette semaine dans les zones
sinistres d'Hati mais en petit nombre, neuf
mois aprs le sisme qui a dtruit ou gravement
endommag prs de 80% des tablissements de
la region de Port-au-Prince.
Dans une vaste cour o deux coles
dtruites sont fusionnes, des hangars ont t
installs par l'Unicef afin d'accueillir les enfants
qui doivent s'habituer des sales de classes ou-
vertes et une difficile cohabitation.
Nous accueillons deux classes dans le
mme space. Il n'y a pas assez de places pour
les enfants, mais on doit s'y faire, se rsigne
une enseignante.
De nombreux professeurs et lves ont
pri lors du tremblement de terre du 12 janvier
qui a fait plus de 250 000 morts et plus d'un mil-
lion de sans-abri.
Trs peu d'enfants se sont prsents


Plusieurs centaines d'agents en protection civil reoivent leur certificate, une initiative
de la Mairie de Carrefour avec un financement de l'USAID (photo Robenson Eugne/HENM)


tions de vie des families handicapent la rentre.
Elle sera de toute faon progressive, comment
Miloudy Vincent, une fonctionnaire du ministre
de l'Education. Dans les camps de sinistrs qui
pullulent d'enfants, la rentre se fera plus tard,
quand les moyens seront runis.
L'Unicef a distribu des manuels et
des uniforms des milliers d'coliers issues de
families sinistres, mais en nombre insuffisant
par rapport aux besoins. Le Fonds des Nations
unies pour l'enfance a promise d'appuyer 2 000
tablissements scolaires et plus de 700 000
enfants ainsi que des enseignants qui recevront
des fournitures, prcise Nathalie Hamoudi, une
fonctionnaire de l'Unicef.
Luckerson Pierre, 8 ans, aborde un peu
perdu sa premiere anne de scolarisation mais
il sait dj qu'il veut devenir enseignant. J'ai
perdu ma soeur Emmanuela lors du sisme. Je
dcouvre l'cole aujourd'hui grce aux bienfait-
eurs qui m'ont fourni l'uniforme et des livres,


CONCOURS ORGANISE PAR LA BANQUE DE LA REPUBLIQUE
D'HAITI AUTOUR DE LA RECONSTRUCTION
DU CENTRE COMMERCIAL DE PORT-AU-PRINCE

CONCURS NATIONALFE MUSIQUE .1 W


F020




-^ Fiche (d'nscription

~Lr~dER~Bfvs-^' v


Tite de la musiqL
Dure
Auteur Paroles
Auleu' Mijiique
Genre


ue


r Compas C
O3Jazz D

eR.Ip i1
D Troubadour c

1 Autres C


Gfoupe I
ArtisteSolo O
MO F Il


Titoe de la musique
Driiee
Auteur Paroles
Auteur Musique
Genre ( Compas


aj Racine C
Raca D
@Rap
Troitacour c
SVod r- iiz c
0 Autres 1


Groupe o
Artiste Solo o
Mo F a


lundi pour la premiere
journe de classes dans
la cour qui runit l'Ecole
Clie Lilavois et l'Ecole
national du Brsil.
Flonise, 14 ans,
a rpondu present, mais
elle est la seule de sa
famille.
Mon frre et
ma petite soeur vont en-
core attendre jusqu'au
mois de dcembre,
quand ma maman pourra
peut-tre payer les frais
scolaires. Moi, je suis
chanceuse, on m'a don-
n des uniformes, dit
l'adolescente qui n'a pas
encore atteint la fin du
primaire.
La cruise
conomique et les condi-


(RFI) L'anne
scolaire a repris lundi 4
octobre 2010 en Hati.
Prs de neuf mois aprs
le tremblement de terre,
cette reprise ne se fait pas
sans difficults : certain
parents sinistrs n'ont pas
les moyens de payer les
fournitures et des coles
dtruites n'ont pas encore
t dblayes. Beaucoup
d'enfants n'ont pas encore
retrouv leurs sales de
classes ni mme leurs
professeurs.
Avec notre cor-
respondante Port-au-
Prince
Par petits
groups, les lves pas-
sent la grille d'entre du
lyce national de Ption-


raconte-t-il.
Ailleurs dans Port-au-Prince, des sales de classes in-
stalles sous des tentes abimes ne facilitent pas l'enseignement
en cette saison d'intempries, o les abris de fortune sont
balays par des coups de vents violent, les inondations et
les boulements qui ont fait la semaine dernire de nouvelles
victims dans le pays.
Aprs le sisme, la chose la plus important pour les
jeunes c'est l'cole, a rpt le ministry de l'Education, Joel-
Desrosiers Jean-Pierre, en venant assister la rentre dans les
deux coles fusionnes.
Sur fond de manifestations de lycens et d'enseignants
mcontents du manque de moyens, le ministry a pri prs de
200 personnel rfugies dans un des lyces de la capital de
laisser la place aux tudiants.
L'objectif de l'tat est d'amener tous les enfants de
Hati l'cole. Cette fois, l'ducation universelle doit devenir
une ralit dans un pays o plus de 300 000 enfants sont en
dehors du systme, a promise le ministry.
Les professeurs sont prts pour la rentre, mais ils
sont aussi des parents qui doivent assurer la scolarisation de
leurs enfants, remarque Yolaine, une enseignante avec 20 ans
de carrire son actif.


ville. Dans la cour de l'tablissement, les tentes fournies par
l'UNICEF sont dsormais vides : le btiment de deux tages
n'a pas t dtruit le 12 janvier et c'est donc dans les sales de
classes que les course vont avoir lieu.
Cela va nous retire un peu de stress , explique
William Souffrain, parce qu'avec les tentes sous les yeux,
certain lves pensent qu'un sisme pourrait revenir. Je rentre
en second et je suis confiant : l'anne va se passer sans pro-
blme .
Dans les rues de Port-au-Prince, les enfants en uni-
formes ne sont pas encore aussi nombreux que les annes pas-
ses. Plus de 4 000 coles ont t dtruites lors du tremblement
de terre. Si les operations de dblaiement ont dbut, la tche
est immense et les dbris encombrent encore la majority de ces
terrains : aucune tente-cole ne peut donc y tre installe.
Des dispositions pour soulager les parents
Aussi, le sisme a aggrav les conditions de vie, dj
prcaires, d'un grand nombre de families hatiennes : ceux
qui ont tout perdu le 12 janvier se voient aujourd'hui dans
l'incapacit de payer les frais de scolarit de leurs enfants. Se
voulant rassurant, le ministry de l'ducation, Jol Desrosiers
Jean-Pierre, a dclar que l'Etat allait prendre des dispositions
(INEGALITE / p. 10)


CONCOURS NATIONAL DE MUSIQUE


Dure de la musique
Trois minutes maximum
Thmes border :
1. Civisme/Sivism
2. Education/Edikasyon
3. Propret/Pwpte
4. Rves de demain/Rv pou demen
Dlais de livraison
Les textes ainsi que la musique devront tre
livrs du 15 octobre au 15 novembre 201
Supports
Enregistrements professionnels sur CD
Texte dactylographi en police de caractre
(times new roman ou arial) de taille 12.
Sur le CD:
Nom du group,
de l'artiste ou du manager,
Numros de tlphone
Adresses lectroniques des personnel contact.
', ........... ',^ ^ ^^ ^^ ^^ ^^ ^^ ^^ ^^ ^^ ^^ ^


20P2O.0


'rimes
Premier Prix
USD $5,000.00
Ralisation du video-clip de la composition
musical prime
Enregistrement d'un cd des compositions
originales et Indites de l'artiste
Second Prix
USD$2,500.00
Ralisation du video-clip de la composition
musical prime
Troisime Prix
-USD$1,250.00
Ralisation du video-clip de la composition
musical prime
Les finalists :
Participeront au concert tous au concert de
la remise de prix


Page 8


Code
Prnom
Non
AdresseMail
Tlphone
Fonctian
Identification


Prnom
Nom
Adresse Mail
Tlphone
Type


Code
Prnom
Nom
Adirese Mail
TIphone
Fonction
Identification


Prnom
Nom
Adresse Mail
Tlphone
Type


La rentre scolaire aggrave

les ingalits entire

tablissements publics et privs


Ir;ra~t~c~trnuia~omW~nmr


INCIIIdu qrOpe otide l'a tist


Livraison et Informations
Banquet de la Rpublique d'Hati
Rue du Quai
1 Tlphones
29-98-20-15
29-98-20-16
www.potoprens202O.ht




Mercredi 13 Octobre 2010
Hati en Marche Vol XXIV N 38


.' *,N


w" 4~ *


CL


N,,


rA.iI li'


1


CrIi- ~Iw
- 9 o;1~~i11111111111I
cuo~id


me
9Y..


Page 9


loI


1

F
i(


=s,\\e~
rp~1


\OD


i(
r


owt


ENI~






DRAME


Mercredi 13 Octobre 2010
i Haiti en Marche Vol XXIV No 38


Mort de l'enseignant bless au course d'une manifestation


(DRAME... suite de la lre page)
par l'UNNOH pour protester contre la decision du gouverne-
ment d'effectuer une rentre scolaire traditionnelle sans prendre
de measures en vue de permettre l'accs la scolarisation de
plusieurs centaines de milliers d'enfants hatiens laisss pour
compete.
Selon des tmoignages, le professeur Philbert Louis
aurait t atteint la tte par une grenade lacrymogne tire
presqu' bout portant par une policire appartenant l'Unit


Dpartementale de Maintien d'Ordre (UDMO) au moment o
de concert avec la Compagnie d'Intervention et de Maintien
de l'Ordre (CIMO), ces deux units dispersaient les manifes-
tants.
Selon un haut responsible de la police, la policire
l'origine du tir a dclar que la victim avait tent de lui enlever
son arme au moment du drame. Une version rejete par Josu
Mrilien, l'organisateur de la manifestation, qui affirme que la
policire a tir sans raison sur la victim, informant que l'UN-


NOH va engager des poursuites judiciaires contre la prsume
meurtrire et que le parquet de Port-au-Prince a dj t saisi
du dossier. Une plainte sera galement dpose l'inspection
gnrale de la Police Nationale Hatienne (PNH). De plus,
l'organisateur attribue la mort de l'enseignant la negligence
des mdecins de l'HUEH.
En attendant, et malgr ce drame, Josu Mrilien
announce que la mobilisation va s'intensifier.


, i ,,, i.,i,..,, d'lves organise par le syndicate d'enseignants, UNNOH (photo Hati en Marche)


Le manifestant grivement bless, qui mourra le lendemain samedi l'hpital, a t identifi come
tant Philbert Louis, un professeur de mathmatiques, 35 ans (photo Robenson Eugne/HENM)


SOLIDARITY AVEC LE PEOPLE HATIEN :


Les 160 tudiants attendus mercredi Dakar


La Tranga sngalaise l'preuve avec l'arri- poursuivre leurs tudes au Sngal.


ve des 160 tudiants hatiens boursiers du gouvernement du
Sngal, mercredi prochain 16 heures. Le ministry charge
des Affaires internationales et humanitaires au Cabinet du
president de la Rpublique, Lamine B, appelle les jeunes
se mobiliser pour l'accueil.
Les 160 tudiants hatiens boursiers du gouvernement
du Sngal arrivent Dakar mercredi prochain 16 heures.
Leur arrive tait initialement prvue le 12 octobre, mais a t
reporte pour permettre aux htes du president de la Rpubli-
que de prendre part la crmonie prvue cet effet, selon
les services du ministre charge des Affaires internationales
et humanitaires au Cabinet du president de la Rpublique,
Lamine B.
M. Lamine B appelle les jeunes se mobiliser pour
rserver ces htes du Sngal un accueil chaleureux. Pour
lui, les jeunes sngalais doivent faire dans la gnrosit pour
faciliter l'insertion des tudiants hatiens slectionns pour


Le president de la Rpublique a dclar, jeudi, en
Conseil des ministres, qu'il va personnellement prendre part
l'accueil des boursiers hatiens. L'arrive de ces tudiants
matrialise l'appel qu'il avait lanc en faveur d'un retour en
Afrique des populations d'Hati, aprs le tremblement de terre
qui a frapp ce pays, le 12janvier dernier. Cela a t suivi d'un
don symbolique de 250 millions de FCfa au people hatien.
Pour accompagner l'lan de solidarity, le Premier ministry,
Souleymane Ndn Ndiaye, avait offert un million de FCfa
avant de lancer le slogan un lve, un enseignant, un geste .
Une faon pour lui d'inciter les Sngalais apporter leur
soutien aux populations d'Hati.
A la mi-septembre, le president de la Rpublique avait
ritr son appel devant la tribune des Nations Unies lors d'une
declaration la 65me Session de l'Assemble gnrale. Il avait
dclar : Face a la tragdie qui a frapp le people hatien, le
Sngal a joint ses efforts ceux de la communaut interna-


tionale dans le cadre de l'aide d'urgence. Dans le mme esprit,
nous accueillons, en octobre, environ 160 tudiants hatiens qui
souhaitent poursuivre leurs tudes au Sngal. L'anne pro-
chaine, nous comptons accueillir des families hatiennes . Et
de poursuivre : Ceux qui acceptent de recevoir les tudiants
hatiens peuvent s'adresser nous, car la Commission que j'y
ai envoye dispose d'une banque de donnes de 3000 jeunes sur
lesquels nous avons tous les renseignements, mme de sant .
Aux populations sngalaises, le president de la Rpublique,
Me Wade, avait demand que celles qui le peuvent hbergent
des tudiants hatiens chez eux.
Les nouveaux boursiers du gouvernement du Sngal
ont t slectionns par une commission compose d'univer-
sitaires, de mdecins, des lments de la gendarmerie et de la
police avec des profils qui vont de l'agronomie la mdecine
en passant par le btiment et les sciences sociales.


La rentre scolaire aggrave les ingalits


entire tablissements publics et privs


(INEGALITES... suite de la page 8)
pour soulager les parents, comme la subvention des manuels
scolaires et la poursuite d'un programme de cantine scolaire,
en partenariat avec le Programme Alimentaire Mondial.
Mais en dpit de l'annonce officielle de rentre, les
course n'ont pas encore rellement repris dans les coles pub-
liques. Nous n'avons pas de professeurs mais c'est habituel ,
explique Gerla Laguerre, 18 ans, c'est souvent comme a la
premiere semaine nous ne nous inquitons pas . Lajeune fille
passera ses premires preuves du bac la fin de l'anne.
Dans les coles prives de la capital, les course
ont repris, souvent depuis plusieurs semaines mais au lyce
national de Ptionville, les lves attendent dans leur salle,
circulent dans les couloirs. Avec quelques camarades de sa


classes, Gerla va passer la journe assise sur les bureaux rangs pour dnoncer la gravit de la situation.
sous le prau du lyce. Au sommet international des donateurs, le 31 mars
Avant le sisme, un enfant sur deux n'tait pas dernier New York, le president de la Rpublique Ren Prval
scolaris avait fait de l'ducation sa priority mais moins de 10% du
Beaucoup d'enseignants du public tardent faire leur budget national est accord l'ducation , dnonce Josu
rentre scolaire car ils attendent que le gouvernement leur verse Mrilien la tte de la mobilisation. Avant le sisme, un
leurs salaires ; certain n'ont pas t pays depuis plus de trois enfant sur deux n'tait pas scolaris. Aujourd'hui, nous de-
ans et aucune date n'a t fixe pour le paiement de ces arrirs, mandons la rouverture des coles pour tous les Hatiens, pas
Lundi 4 octobre 2010,journe officielle de la reprise scolaire, seulement pour ceux qui ont de l'argent .
un petit nombre a manifest devant le ministre de l'Education


MUSIQUE : Wyclef Jean devient enseignant


Le rappeur Wyclef Jean, qui a rcem-
ment essuy le rejet de sa candidature pour enter
dans la course la succession du president Ren
Prval Hati, a t invit enseigner au sein du
dpartement d'tudes africaines de l'Universit
Brown, au Rhode Island.
L'ancien membre des Fugees com-
mencera son nouveau mandate la semaine pro-
chaine. Il offrira des conferences et enseignera
aux lves de la prestigieuse university amricaine
pour l'anne scolaire 2010-2011.

Il participera galement Hati Initia-
tive, un programme caritatif mis sur pied par
l'Universit visant rtablir les services de sant et
d'ducation en Hati et faire rayonner la richesse
culturelle du pays.
Mon passage l'Universit Brown
sera une priode d'apprentissage et de rflexion.


J'espre apporter une vritable contribution la communaut
intellectuelle de l'Universit, tout particulirement son ini-
tiative ddie aux Hatiens. Je suis un perptuel tudiant et
j'apprcie cette opportunity unique, a indiqu Wyclef Jean
dans un communique.
Rappelons qu'en septembre dernier, Wyclef Jean
avait annonc qu'il abandonnait officiellement ses tentatives
de devenir president d'Hati et qu'il retirait son appel auprs du
Conseil lectoral provisoire d'Hati (CEP), un mois aprs avoir
t exclu de la liste des 19 candidates autoriss se prsenter
l'lection prsidentielle de novembre prochain.
La vedette de 40 ans avait ensuite t brivement
hospitalise, souffrant de stress et de fatigue.
Wyclef a rcemment annonc la sortie de son prochain
album, intitul If I Were President, the Hatian Experience, qui
sortira en fvrier 2011. Une tourne international de spectacles
suivra ds l't prochain.


Page 10


AVI ELEKSYON ESPESYAL
Dapre Rezcsyon Kome Miami-Dade R-760-1 0 adopte jcu 8 jty 2010 pa Asanb[e Komis'cri
Koite Miami-Dade, Flond, o avize nou ke yon eleksyon espesyel ap ft le 2 novanm 2010, pou
sourn,t devan vPote kItfe Konte Mimb.Dade Vo, pou y ka apwouve oa derapWotve
pwopzyon sea:
Amannmoe Konhtisayon Otonm Konsran Koninlnkatyon Komisy*nM Kanto ik AnphiwuV
Admffltratill
ske se pou yo amande Konstibsyon an pou pmt Kanisyon Konte yo ocomini administratif Jonte a epi pore o kestyon pou ede egzse fonksyon yo km Konis.ond Konfi nan
eliminsyon egzjarn rwn Kons6tisyon ke Komiryon yo t i pou trete avk svs aednistrati a
slman pa w1tmedy Mapistra Konte a oswvi yon moun e deziyon?
VYI 214
NON 215
Tout vot kaWye kestyon sila
Tout biwo vl ap ov de 700 dimriien jska 700 diswa jou eekisyon espesyl sa-a Eleo
e9pesyal saa vu tt dapoe lKv jeneral sou eeksVon ki 6tabli pou eeksyon espesyal yo ak tout lot
gWflman k> gouv6ne K lisyon Olonriin Konte Maini-Dade
D Lestar S"t
Sipvove EP.ksyon
Koa. Miam.Ouad., Florid





Mercredi 13 Octobre 2010
Hati en Marche Vol XXIV N 38


LES PETITES ANNONCES


Le Manolo Inn
DANS LES NIPPES
* Des kilomtres de plage
* Chambres tou tconfort avec
air conditionn eti Salle de
'~ ,~tiendEi$'rrririprtp
par un Cramid Chuf
* Le Saui du Barril
* Le Palai de Siadre
Dartiguenave i Ase I
Veau
* La Petlie Eglise de Petil
Trou dalant de du 17""
sicle...


Tlphones: 566-5361
401-7108 / 514-0304
lemanoloinn(lmae.crm

Internet disponible
pour les clients


Lutte contre le paludisme, le sida et la tuberculose :

dons records mais insuffisants


Les pays donateurs ont promise de verser 11,7 milliards
de dollars sur trois ans au Fonds mondial contre le VIH/sida,
la tuberculose et le paludisme, une some record qui reste
nanmoins insuffisante, a soulign mardi le secrtaire gnral
de l'ONU, Ban Ki-moon. Les Etats-Unis et la France sont les
deux premier donateurs.
Ces fonds seront verss pour la priode 2011-2013. Il
s'agit des promesses de dons les plus leves jamais effectues
pour lutter contre les trois maladies. En septembre 2007, 9,7
milliards de dollars avaient t promise au Fonds mondial pour
la priode 2008-2010, relve le Fonds.
Les Etats-Unis, premier contributeur, se sont engags
verser 4 milliards de dollars au Fonds mondial. Au course de la
mme priode, l'Union europenne (pays membres et Commis-
sion) ont allou plus de 9 milliards de dollars. Avec 1,49 million
de dollars, la France est le premier contributeur europen au
Fonds et le deuxime au monde derrire les Etats-Unis.
"Au moment o tant de gouvernements se serrent la
ceinture, ces engagements envoient un puissant message. Cela
montre quel point les dirigeants mondiaux sont dtermins
faire le ncessaire au-del de leurs frontires", a dit M. Ban.


"Mais la demand de fonds va probablement dpasser
les engagements impressionnants raliss aujourd'hui. Cela
veut dire que nous devons continue mobiliser davantage de
resourcess, a-t-il ajout.
Plus de 40 pays, la Commission europenne et des
organizations prives ont promise des fonds lors de cette reunion
New York.
"Le Fonds mondial mobilise de l'argent car cela
march. Depuis 2002, les programmes soutenus par le Fonds
ont sauv 5,7 millions de vies", a not M. Ban.
"Je peux dire que nous avons franchi une tape ma-
jeure". Les dons promise "sont une manifestation concrete de
la solidarity mondiale", a-t-il ajout.
Decisions difficiles
Les promesses de dons permettront de poursuivre
des programmes dj approuvs et d'tendre de faon signifi-
cative les efforts en course, a soulign le Fonds mondial dans
un communique, mettant toutefois en garde contre le fait que
ces promesses "n'atteignent pas les resources estimes nces-
saires pour satisfaire la demand des pays en dveloppement
souhaitant rehausser encore leurs programmes".


"J'apprcie profondment les efforts de tous les do-
nateurs publics et privs", a renchri Michael Kazatchkine,
le directeur du Fonds. "Mais nous devons reconnatre que ce
montant n'est pas suffisant pour satisfaire la demand. Cela
conduira des decisions difficiles dans les trois prochaines
annes, qui pourraient ralentir les efforts pour venir bout des
trois maladies", a-t-il ajout.
Le Fonds couvre les trois quarts de l'aide interna-
tionale contre le paludisme, les deux tiers de celle contre la
tuberculose et le quart de celle contre le sida.
"Il n'y a rellement pas de soutien plus puissant au
Fonds mondial que les Etats-Unis, c'est un fait", a soulign Eric
Goosby, le coordonnateur de l'aide amricaine contre le sida.
L'ONG amricaine Health GAP, qui milite pour
l'accs universal aux soins contre le VIH/sida, s'est dit en re-
vanche "profondment due". Elle rappelle que seuls un tiers
des sropositifs reoivent pour l'heure des traitements.
Health GAP appelle aussi le president amricain
Barack Obama souscrire l'ide d'une taxe sur les transact


Les sinistrs vivent dans des conditions

pouvantables, selon RI


09 Octobre FA/HPN Selon un rapport de Refugees
International, 70 % des quelque 1300 camps de sinistrs tablis
dans la foule du sisme du 12 janvier ne sont toujours pas
superviss conformment par la communaut international.
Prs de dix mois aprs le tremblement de terre, des
milliers d'Hatiens sont logs dans ces camps de toile et vivent
dans des conditions pouvantables, soutient l'organisation. Ils
peinent se nourrir et craignent d'tre intimids ou dlogs.
Les femmes vivent en plus dans la peur d'tre violes.
RI affirme qu' l'heure actuelle, la violence sexuelle
augmente dans les camps. Le taux de grossesse parmi les
adolescents est extrmement lev dans les camps et les


agencies mdicales ont rapport Refugees International
qu'elles doivent traiter de nombreux cas de complications la
suite des tentatives d'avortement dans la rue. Certaines de ces
filles n'ont pas plus de 10 ans.
L'organisation ajoute que des femmes et des filles
se voient forces de vendre leur corps contre de la nourriture,
surtout depuis qu'un terme a t mis aux distributions gnrales
de nourriture en avril. L'accs aux activits qui gnrent des
revenues diminuerait l'exploitation sexuelle et les abus commis
contre les femmes et filles .
Refugees International montre du doigt le Haut Com-
missariat aux droits de l'homme de l'ONU, responsible des


operations de protection de la population, et l'Organisation
international pour les migrations, qui a le mandate de coordon-
ner et administer les camps.
Le Haut Commissariat aux droits de l'homme, dit
l'organisation, n'a pas d'exprience oprationnelle dans le
domaine de la protection en cas de catastrophe, dit-elle, tandis
que l'Organisation international pour les migrations n'a sur le
terrain que trois officers de protection sa disposition. Comme
ces derniers n'ont aucun lien avec des officers de protection
locaux, la scurit dans les camps est tout fait inadapte,
conclut l'organisation non gouvernementale.
Frantz Alcema


Hati : Relancer l'investissement


Les autorits hatiennes et leurs partenaires interna-
tionaux esprent relancer l'investissement priv en facilitant
l'accs au credit.
Un programme qui va offrir des garanties de prts aux
petits entrepreneurs est prsentement en preparation avec l'aide
de la Banque Mondiale, du Trsor amricain et de la Banque
interamricaine de dveloppement.
Ce plan visera notamment stimuler la construction
rsidentielle. Plus de 1,3 million d'Hatiens sont sans-logis.
amr -""UM


L'conomie d'Hati devrait se contractor de 7 %
cette anne, en raison du tremblement de terre du 12 janvier
dernier. Le gouvernement espre un rebound entire 8 10 %
cette anne.
Les pays donateurs ont promise de verser 11 milliards
de dollars au course de la prochaine dcennie Hati.
Cet argent servira notamment un important pro-
gramme de reconstruction des infrastructures.


Page 11


Ecoutez

Mlodie Matin
Avec Marcus



www lodie
i1 03.3 fai



www. radiomelodiehaiti. com


L'ECOLE INTERNATIONAL DE PETION-VILLE
PRIMAIRE ET SECONDAIRE
LES INSCRIPTIONS POUR L'ANNEE 2010-2011 SONT OUVERTES

- Effectif rduit des classes (Maximum 17 lves par classes) Informatique, Sport, Art
- L'Anglais et l'Espagnol ds la 1re anne fondamentale Formation personnelle et social
- Les btiments de l'cole ont t inspects par des experts nationaux et internationaux et ont reu le Code vert
- Les professeurs sont tous des normaliens universitaires comptents et expriments, soucieux du dveloppement
quilibr de la personnalit de votre enfant.

L'ECOLE INTERNATIONALE DE PETION-VILLE cherche promouvoir chez les lves qui lui sont confis
la discipline intellectuelle, le sens critique, l'engagement envers la socit et la protection de l'environnement.

INSCRIPTION ET EXAMENS D'ADMISSION
36 Rue Goulard, Place Boyer, Ption Ville Tl.: 509 3 445-3677 ou 2 257-1942
Courriel : eiphaiti@hotmail.com


lo die
103.3 fm


I.. 1-1.v - - -


10 dpartements d'tudes
Licence en :
* Gestion d'Entreprise
* Conception et Excution de Projet
* Economic et Finance
* Sciences de l'Education
* Sciences Comptables
* Relations Internationales
* Gouvernance

Diplme en :
* Informatique de Gestion
* Relations Publiques
* Gestion de la Microfinance

Sminaire en
Planification et gestion de projects
+ Microsoft Projet et SPSS
Contactez nous :
Angle Delmas 75 et Impasse Hrard # 3,
Port-au-Prince, Hati, WI.

Par courriel: c.f d.e. delmas@gmail. com
Par tlphones: (509) 2246-1425 3555-1575
2513-3726 \ 3767-1575 \3444-2001






LIBRE PENSER


Mercredi 13 Octobre 2010
Hati en Marche Vol XXIV N 38


... Un people qui chante et qui ioi, ... qui peine
et qui rit, un people qui rit, qui danse et se rsigne. De la
naissance la mort, la chanson est associe toute sa vie. Il
chante la joie au cur ou les larmes aux yeux. Il chante dans
la fureur des combats, sous la grle des mitrailles et dans la
mle des baonnettes. Il chante l'apothose des victoires et
l'horreur des dfaites. Il chante l'effort musculaire et le repos
aprs la tche, l'optimisme indracinable etl 'obscure intuition
que ni l'injustice, ni la souffrance ne sont ternelles et qu 'au
surplus rien n 'est dsesprant puisque Bon Dieu Bon .
Jean Price-Mars (Ainsi parla l'oncle)

L'une de mes amies, de ce genre d'amis rares et
exceptionnels auxquels on se sent li d'une amiti faite de
complicit, de tendresse et de respect, me disait l'autre jour,
qu'elle n'arrivait pas comprendre le dsintrt du people
hatien envers les hommes et les femmes du pays qui voluent
actuellement sur la scne politique. Ils n'inspirent mme pas
quelques chansons, me disait-elle. Rien que des commentaires
ridiculisants. Des surnoms comparatifs. Des comparisons
malencontreuses. Rductrices. A l'couter, je voyais dfiler
devant moi toute une liste de quolibets inintressants , sur
la vie et les euvres de nos candidates la Prsidence. C'est
normal, se prsenter aux lections prsidentielles, aussi bien
dans ce pays que dans d'autres, c'est s'exposer la raillerie,
la caricaturisation ou l'idalisation, some toute, l'ap-
prciation de l'lectorat auquel, dans ces circonstances,
tout lui est permis. Parfois c'est le choix d'un candidate qui est
mis en examen. Le fond et la forme. D'autres fois ce sont les


(In) Certitudes
modalits d'vincement utilises, pour se dfaire de certain
candidates, qui font penser que le cynisme de l'homme politique
en Hati a atteint des degrs de subtilit incroyable. En gnral,
chers amis lecteurs, dans la conjoncture actuelle, l'instabilit
idologique de nos hommes politiques nous pousse croire
que le sauvetage collectif n'est pas pour demain.
Chers amis lecteurs, je suppose que vous vous rendez
compete que la thmatique offre une richesse surprenante :
partition de l'unit (ou multiplication selon le point de vue),
numrologie surprenante grce laquelle des chiffres et des
nombres auxquels certain rgimes ont attribu un caractre
magique reviennent de faon subliminale. Le 22. Le 1 qui se
transform en 10 et le 10 qui semble redevenir un 1, montre
nouveau que, en Hati, la politique a toujours ses raisons que
la raison ne connat pas. Voil des pistes suivre, indpendam-
ment de ce que disent les sondages BRIDE sou Kou car,
chez nous, l'alatorit n'estjamais vidente et l'Hatien, s'il
peut, dit toujours ce qu'il croit que l'autre veut lui entendre
dire. De quoi rire. Ou pleurer.
Enfin chers amis lecteurs, je pensais aux rflexions de
notre clbre Price-Mars, aux rires de l'Hatien, son soi-disant
dsengagement, quand j'ai revu devant moi, le lendemain du
12 janvier, l'image d'un type, en plein Champ-de-Mars, ct
de la statue du Roi Christophe, dans un dcor de destruction
physique et d'abattement moral, se savonnant de la tte au
pied, une grosse boquitte d'eau ct, s'crier: Bon
Dye papa m, a pam pdi Kanaval an sa a . C'tait tellement
surraliste que je n'ai pu m'empcher de sourire, d'un large
sourire. Incroyable, pensai-je. Mais d'une vracit palpable.


Nous sommes ainsi, me dis-je. L'oncle aurait compris la
reaction de ce type mieux que moi. Maintenant, 9 mois aprs
la tragdie , sous un fond d'lections aux rsultats incer-
tains, je me demand si f bann madigra sti ne serait pas
la meilleure faon de faciliter la rcupration psychologique
travers les dhanchements motionnels curatifs et la
musicothrapie de candidats-musiciens, agrs ou dchus (je
voulais dire dus).
Chers amis lecteurs, ayant atteint l'ge o les cer-
titudes commencent s'estomper, l'ge ou leurs contours,
devenant flous, nous poussent nous interroger sur le rle
que nous avons rempli durant notre vie, je me rends compete
qu'au lieu de rcuprer mon optimism naf de mes annes
de l'adolescence, je deviens plutt taciturne et pessimiste. Le
12 janvier a creus en nous un vide psychologique que nous
aurons du mal remplir. Je me demand si ce n'est pas ce qui,
en parties, pousse nos compatriotes vouloir tre president d'un
pays don't le future est de moins en moins certain. Remplir ce
vide La seule solution, d'aprs moi, passe par la creation d'un
nouveau champ comptenciel pour l'Hatien du future, en
harmonie avec la nouvelle socit mondiale qui se dessine, qui
le rende capable de prendre en consideration les particularits
locales, les propres spcificits collectives afin de lui permettre
de se lancer la conqute du monde, aprs avoir consolid les
acquis des anctres. Une Hati bien nous.

Oscar Germain
germanor2005@yahoo.fr
Octobre 2010


Cour d'agneau, dents de loup


Par : Robert Paret
Singulier petit pays .
Il y a autant de raisons pour l'aimer que pour le
dtester. Certains l'ont sublim, d'autres l'ont maudit. Parce que
sorti de la matrice "dvergonde" de l'Histoire, les jugements
lui ont t bien souvent favorables, certaines fois impitoyables.
D'aucuns le voient hroque, d'autres mprisable. Quant moi,
il me plait souvent de revenir cette rflexion d'Alix Mathon,
parce que je la trouve just et raisonnable : Hati fut un
accouchement prmatur, avant terme, et au forceps. Ce pays
est n dans la violence, l'arrach. Les fers l'ont marqu. Le
nouveau-n eut les membres briss l'opration. Et l'adulte
trane encore l'infirmit .
C'est terrible d'appartenir un people qui souffre
et qui endure toutes les peines du monde, surtout lorsqu'il
est confront au regard inquisiteur de ceux qui n'arrivent pas
comprendre le cheminement de son volution travers le
temps, cause qu'ils saisissent mal le poids des vicissitudes
qui l'ont accabl. C'est encore plus terrible lorsque ce people,
qui n'a pas encore trouv son unit, est soumis aux incertitudes
et aux alas d'un avenir de plus en plus difficile et incertain,
puisque mal planifi. Ce manque de cohrence dans un
project qui devrait tre unificateur, conduit invitablement
une dsarticulation de la socit et cre un manque de
confiance dans un destin commun favorable. Et tout ce drame
se traduit par des cris dchirants de dsespoir de ses fils et de
ses filles, l'instar de celui lanc il y a quelques annes, par
Toto Bissainthe, dans une de ses chanson :Ayiti, mwen pa
renmem'w ank. Mme si cet aveu dlirant est attnu par
un chant d'espoir mouvant de Dominique Sylvain qui dit :
Ayiti pap peri. Entre la rpulsion la plus abjecte et la foi la
plus inbranlable en l'avenir, se trouve l'inconfort rsign,
mais non accept, d'un Pyram qui dit dans Plin Tt, de Frank
Etienne: M'anvi w much. N'est-ce pas un cri d'amour,


LIE
PAR EVENS HILAIRE
donhillary68@yahoo.com

La communaut hatienne de Miami critique
svrement le deuxime sondage de Brides favorisant le
candidate prsidentiel Jude Clestin
Les dclarations fracassantes du Garde des sceaux
de la Rpublique
A l'approche du 28 Novembre 2010, date fixe par
le Conseil electoral Provisoire (CEP) pour l'organisation des
lections prsidentielles et lgislatives en Hati, les choses ne
sont pas claires pour la plupart des membres de la communaut
hatienne du Sud de la Floride qui suivent de prs le droule-
ment du processus lectoral. Le deuxime sondage du Bureau
de Recherche en Informatique et Dveloppement Economique
et Social (Brides) soulve un toll gnral du fait qu'il hisse
en second place le candidate de la plateforme prsidentielle
(INITE), Jude Clestin, qui, croit-on, est mconnu dans la
majority des villes d'Hati. Selon les auditeurs intervenant sur
les radios de la communaut, le president Ren Prval voudrait
concrtiser son rve de placer la tte du pays un de ses pairs
come successeur le 7 Fvrier 2011, cela dans le but d'viter
l'emprisonnement ou l'exil ( !).
Le candidate official du Palais National, Jude Clestin,
qui tait class en cinquime position avec 7.8% des intentions
de vote remote jusqu' la second place.
Des partisans de certain candidates la prsidence
comme Charles Henry Baker (Resp), Yves Christallin (La-
vni), Myrlande Manigat (RDNP) dclarent que le chef de l'tat
hatien utilisera tous les moyens possibles pour dtourner
les lections du 28 Novembre au profit de l'ancien patron du


ponctu de tendresse, malgr l'affliction qui l'endolorit; en
dpit de la misre qui le consomme, tout comme une grande
majority d'hatiens ? N'est-ce pas l'expression d'un vcu
traumatisant qui traduit, en quelque sorte, tout le malheur de
ce people astreint toute sorte de privations ? Vivre dans des
conditions des plus pnibles, tout en se sentant viscralement
attach cette dure ralit, quelle drame !
C'est, n'en point douter, un pays fait des plus
surprenants contrastes et des plus fabuleux paradoxes.
La configuration topographique accidente qui relie,
sur un mme territoire exigu, planes et montagnes, confre
au terroir toute une game de climats. Passer de la canicule
des basses terres la fraicheur des montagnes, en quelques
minutes, n'est pas courant ailleurs. C'est un pays o se ctoie
et cohabite la misre la plus criante avec l'aisance la plus
comfortable, o une Mercedez, flambant neuf, croise une
brouette ou un ne en plein autoroute. C'est aussi un pays o
les teintes pidermiques vont du noir d'bne africain au teint
clair europen. O chaque brebis braie dans son pturage .
O chacun vit sa petite vie tranquillement sans se proccuper
de celle des autres.
C'est le pays qui a ralis la plus grande revolution
au monde et qui se trouve, paradoxalement, la trane de
l'Histoire. C'est un pays qui a fourni des resources humaines
des plus comptentes, partout travers la plante, mais qui
n'arrive pas tirer advantage de leur savoir. C'est un pays don't
la force de travail de ses ouvriers est reconnue au-del de ses
frontires, don't le courage tonne les plus valeureux, mais qui
ne peut pas mettre cet atout au service de la nation. Allez voir
ce qu'en pensent les entrepreneurs dominicains, ou ceux de
la region Pour s'en convaincre, faut-il prendre en example
l'endurance et la resistance des dbardeurs, en guenille, qui
arrivent dcharger un camion de plusieurs centaines de sacs
de ciment en moins de deux, malgr leur frle corpulence ? Que


dire des "brouettiers" qui assurent le transport de marchandises
sur de longues distances, en tout chemin, en dpit d'une
charge trois ou quatre fois suprieure leur poids. Comment
comprendre le comportement stoque des milliers de rfugis
des camps d'hbergement qui rsistent depuis neuf mois des
conditions les plus inhumaines ? Resignation !? Non, car je
crois au caractre paisible et pacifique de ce people. Comment
comprendre le rapport de l'hatien la mort Fatalit qui n'a
jamais t perue comme un phnomne natural, une tape
incontournable de l'existence.
C'est ce qui confre ce pays une personnalit
particulire et qui fait de lui un example exceptionnel dans
le concert des nations, rendant perplexe la plupart des
observateurs. Qui fait qu'on a du mal comprendre et dmler
ses cheveaux. Mme ses enfants s'y percent et n'arrivent
pas l'apprhender du bon ct. Trop de fois, ils s'emptrent
dans des ddales et proposent des traitements inappropris
au diagnostic, d'o la cause de leur l'chec rpt vouloir
proposer des solutions. Trop de mdecins sur un malade qui
n'en peut plus de souffrir.
C'est ce mystrieux et merveilleux pays, fait de
contrastes et de paradoxes, qui berce nos illusions, tempre nos
passions, alimente nos rves, au point que nous lui vouons un
amour sans borne. Mme l'tranger qui le dcouvre l'treint
d'affection, de trop d'affection. Il s'amourache de ce paradise
jusqu' l'extase, au point de ne vouloir jamais le quitter.
Thomas, pre lgitime de cette terre, peut tre fier de son
rejeton, mme s'il a t, en maintes occasions, trop complaisant
son gard.
Plerin, octobre 2010
Robert Paret
,. J.. 1 i l .... Ir


:COIN DE MIAMI
Centre National des Equipements (CNE) qui jusqu' present du Brides, annonant dj la victoire du poulain de Ren
n'a fait aucune declaration en ce qui a trait son programme Prval, les supporters de Jean-Bertrand Aristide de Miami
de gouvernement. Le week-end coul ils sont intervenus ont fait savoir que Paul Denis est un opportuniste qui aimerait
dans les diffrentes radios de Miami (1580 Planet) et (1320 conserver son poste dans le cas o Jude Clestin devait rem-
AM), demandant 'toutes les forces vives du pays' de barrer porter le scrutiny du 28 Novembre prochain.
la route au plan de Ren Prval avec son candidate 'bb' Jude Les fanatiques du leader de Fanmi Lavalas (le prsi-
Clestin. dent en exil Jean-Bertrand Aristide) qui ne supportent aucun
des 19 aspirants actuels la prsidence, ont indiqu que Ren
Dclarations fracassantes du ministry Paul De- Prval est 'un incompetent qui veut doter le pays d'un homme
nis selon qui : 'Jude Clestin est dj lu' son image'. Ce complot ne passera pas car, disent-ils, 2006
Commentant les rcentes dclarations du ministry de n'est pas 2010 !
la Justice Paul Denis, en ce qui concern le deuxime sondage
EVENSHILAIRE


Psychologie: Pour un meilleur


encadrement des traumatiss
UNE PROFESSIONNELLE ALLEMANDE DE LA SANT


Par Huguette


A l'occasion
qui a lieu le 10 octob
de formation en psy
proeramme d'assista


de psychothrapeutes au bnfice des professionnels hatiens.
Dans ceprojet, auquel collabore la psychologue, clinicienne


(PSYCHOLOGIE / p. 13)


Page 12


FORME SES HOMOLOGUES HAITIENS
e Hrard etpsychothrapeute allemande, Elfrun Magloire, en tant que
formatrice, il s'agit d'enseigner aux professionnels hatiens
Sdu Jour Mondial de la Sant Mentale, de la sant mental une nouvelle approche dans le traitement
5re, c'est le moment d'voquer le project des traumatismes : l'EMDR, une techniquepsychothrapeu-
cho-trauma lanc, dans le cadre d'un tique de gurison mental des traumatismes mise au point
nce humanitaire, par trois associations en 1989 m.


---- -- -- .--- m I.. 1-1. v -





Mercredi 13 Octobre 2010
Hati en Marche Vol XXIV N 38


I AMENAGEMENT DU TERRITOIRE


C'est donc de gouvemance foncire qi
a invits discuter Panama (voir Un peu de
HEM, Vol. 24, # 36, du 29/09-0510/2010), une b
de se pencher sur ce concept de governance,
quelques annes, mais que l'on retrouve mainte
toutes les sauces, y compris dans le domaine
Parmi les documents mis notre d
les organisateurs de la consultation, un petit v
Bonne governance des rgimes fonciers et de 1
des terres nous offre quelques definitions. O
governance est l'ensemble des activits con
de gouverner On a presqu'envie de faire rem
de La Palice aurait pu en dire autant, mais la p
ouvre des perspectives intressantes. On lit en
faon don't la socit est administre et don't les
dtermines entire les intrts des ,i a,,..r .. ,i
concurrence au sein de celle-ci.
Un lment nouveau est introduit qui
si je peux utiliser ce terme, entire les intrts
groups qui se font concurrence au sein de la soc
pursuit en exposant deux acceptions opposes c
pouvoir. Pour certain, l'autorit et le pouvoir
socit peuvent tre considrs comme procd
institutions, et non seulement de celles revtue
de l'Etat. Une telle definition de la gouvern
compete le rle du secteur priv et de la soci
le processes dcisionnel, en parallle celui
de l'Etat. Pour d'autres, la definition de la g
limited la faon don't l'Etat sert la population
par lesquels les responsables administratifs et
publiques acquirent et exercent leur autorit,
tions en matire de determination des polite
par l 'Etat, et leur capacity d'attribuer et de r
services publics.
On a donc une acception traditionne
trice, selon laquelle l'autorit et le pouvoir de
monopoliss par l'Etat et l'administration pu
acception que je qualifierais de moderne, selc


La governance foncire
le la FAO nous instances reprsentant les citoyens, en dehors du domaine relatifs au rgi
tourism, in : purement politique, peuvent galement participer aux dci- alimentaire et
bonne occasion sions. Ce n'est pas par hasard que le concept de participation terre quitable
apparu depuis fait son apparition, un concept relativement nouveau et qui une condition
;nant partout et peut faire voir rouge certaines personnel. On se rappellera de la faim, de 1
foncier, que l'un des griefs avancs par les putschistes de 1991 pour l'amlioration
disposition par justifier leur coup d'Etat, tait que Aristide voulait introduire II faut
volume intitul une dmocratie participative. mme longueu
'administration C'est donc probablement pour tenir compete de tionales. Ainsi,
n y lit que La l'apparition de cette pratique nouvelle, moderne, qu'est la par- que ces objectify
stituant le fait ticipation, dans la manire don't la socit est administre, qu'il la Dclaration 1
arquer que M. a fallu inventer ce concept nouveau qu'est la governance. avec les fameu
>hrase suivante Autant pour la gouvemance ; mais qu'en est-il de la ment (OMD),
effet : C'est la gouvemance foncire ? Pour commencer, il ne faut pas perdre HEM, Vol. 24,
s priorits sont de vue que le foncier est un domaine qui doit tre gr. Reve- 1 : radiquer 1'
i op, qui sefont nons au texte de la FAO pour clarifier les concepts : Dans le surer un enviro
context du present guide, le rgime foncier est dfini comme la Pour
est l'arbitrage, relation tablie, que ce soit par la loi ou par la coutume, entire texte sur la Bo
des diffrents les personnel propos de la terre. L'administration foncire l'administratio
cit, et le texte est la faon don't les rgles correspondent au rgime foncier consequences (
le l'exercice du sont appliques et rendues oprationnelles. Cela comprend le Pauvr
Sau sein d'une cadastre, laplanification de l'usage des sols, le remembrement, Contr,
ant de diverse la f. ',. 'i foncire et lafiscalit foncire. Dgra
's de 'autorit Si nous restons dans notre logique, la governance Rduc
ance prend en foncire devrait tenir compete du rle du secteur priv et de la Insci
t civil dans socit civil, en parallle celui des institutions de l'Etat, dans Appai
des institutions le processus dcisionnel relatif au choix du rgime foncier et Marci
ouvernance se l'administration foncire. Ceci dit, il s'agit de savoir quels Condi
: les processes objectifs on veut atteindre avec cette nouvelle manire de grer Abus
les institutions le foncier. Si on s'en tient aux documents de presentation de On p(
leurs attribu- la consultation, il s'agit de faire de la governance foncire analysant diff
iques suivre un outil de lutte contre la faim et la pauvret, de protection de en Hati, et nou
partir biens et l'environnement, de dveloppement conomique et de rforme moment nous a
de 'administration publique. en replaant ce
elle, conserva- C'est l une ide que l'on retrouve dans divers docu- gnral du pro<
c decision sont ment de la FAO ; ainsi ds la prface du texte sur la Bonne
oblique, et une governance des rgimes fonciers et de l'administration des
)n laquelle des terres que j'ai largement cit, on peut lire : Les arrangements


ime foncier sont un lment cl de la scurit
du dveloppement rural durable. Un accs la
et fiable, surtout pour les ruraux pauvres, est
dterminante de la reduction de la pauvret et
'accroissement de la productivity agricole et de
du niveau de vie en milieu rural.
signaler que, dans ce domaine, la FAO est sur la
r d'onde que d'autres grandes instances interna-
dans le course de la consultation, on a soulign
fs retrouvent sont en parfaite concordance avec
Universelle des Droits de l'Homme, mais aussi
ix Objectifs du Millnaire pour le Dveloppe-
auxquels j'ai consacr plusieurs articles (voir
No- 23, 24, 25, 26, 27), en particulier l'objectif
extreme pauvret et la faim et l'objectif 7 : as-
onnement durable.
en finir, du moins pour le moment, avec le
>nne governance des rgimes fonciers et de
n des terres, on retiendra son numration des
du deficit de governance :
et et exclusion,
aintes sur le dveloppement conomique,
[dation de l'environnement,
action des recettes de l'Etat,
irit foncire,
rition de conflicts,
hs fonciers et financiers peu performants,
suites antisociales,
du recours l'expropriation.
ourrait longuement dvelopper ces points en
rentes situations que nous pouvons rencontrer
is le ferons peut-tre l'occasion, mais pour le
llons nous en tenir la consultation de Panama,
ette consultation rgionale dans le cadre plus
cessus de rflexion entam par la FAO.

Bernard Ethart


Psychologie: Pour un meilleur encadrement des traumatiss


(PSYCHOLOGIE... suite de la page 12)
Cesprofessionnelsforms sont despionniers de la
thrapie EMDR en Hati. Ils sont trs engags et ont commenc
appliquer la mthode avec les personnel traumatises dans
les hpitaux et centres d'urgence o ils travaillent , explique
Elfrun Magloire. Elfrun Magloire rvait de pouvoir introduire
cette technique de gurison en Hati don't son mari, le Prof. Dr.
Lionel Magloire, est originaire. Maintenant c'est chose faite.
Formatrice depuis de nombreuses annes, Elfrun
Magloire n'est pas son premier coup d'essai en Hati. En
2008, elle a dj form une cinquantaine de cadres de la sant
mental. Et pos les bases de la thrapie EMDR. l'poque,
ce project tait finance par le ministre allemand des Affaires
Etrangres dans le cadre de son programme de la gestion civil
des conflicts sociopolitiques et des atteintes aux droits humans
pour renforcer la paix dans le monde. Il s'agissait de rhabiliter
les victims de conflicts politiques et de la violence afin de les
rendre aptes se rinsrer dans la vie social. Mais dans le cas
du sisme, on est en face d'une catastrophe naturelle, le project
paix ne rentre pas dans ce cadre-l. Heureusement que, dans
la communaut international des associations EMDR, il existe
depuis une quinzaine d'annes, les EMDR-HAP (2) Ce sont,
comme leur nom l'indique, des associations but non-lucratif
composes de psychothrapeutes pratiquant la thrapie EMDR
et qui se donnent pour mission de venir en aide bnvole des
populations qui n'ont pas un accs aussi ais qu'en Occident
au suivi psychologique. En plus d'une intervention immediate
sur place avec des traducteurs, malgr toutes les contraintes,
notamment culturelles, que cela peut poser, ces HAP ont jug
bon d'offrir des formations aux professionnels locaux. Face aux
squelles causes par la plus grande catastrophe naturelle du
sicle, il tait impossible un seul HAP d'intervenir efficace-
ment. Les trois HAP de Belgique, de France et des Etats-Unis
se sont donc mis ensemble pour crer le Partenariat EMDR
Hati avec pour objectif de former autant de professionnels
de la sant mental que possible sur place. Ils ont dsign
Elfrun Magloire, agre par EMDR Europe, pour assurer la
formation spciale en franais et en crole et garantir la com-
prhension de l'me hatienne. Cette phase de formation est
prvue pour une priode d'au moins trois ans .L'introduction
la psycho-traumatologie quant elle, a t assure avec l'aide
de l'Hatienne D' Myrtho Marra Chilosi, thrapeute pratiquant
l'EMDR en Hati depuis plusieurs annes.

Le sisme du 12 janvier comme cas d'cole
En premier lieu, il tait question d'identifier des si-
gnes de traumatisme chez les participants, et de les prendre en
charge. ce titre, la formatrice n'a pas eu besoin d'inventer
une fiction. La situation motionnelle cre par le sisme tait
un cas, un thme d'exercice fin prt. Compte tenu du rsultat
plutt rassurant du test, Magloire et son quipe de formation
n'ont vu la ncessit de pratiquer des sances individuelles
de traitement. Aussi n'a-t-on fait que traiter les signes faibles
et moyens de l'ESPT pendant l'exprience personnelle faite
par chaque participant avec le protocole de group EMDR-
IGPT (3)
La phase de preparation la formation EMDR tant
termine, on passait au second sminaire sur l'approfondisse-
ment thorique de la mthode EMDR, entrecoups d'exerci-
ces pratiques. la suite des deux sminaires, une valuation


anonyme de la formation a eu lieu et tout le monde en est sorti
satisfait et enthousiaste. C'est ce moment qu'un premier
certificate de Thrapeute EMDR Niveau 1 a t remis.
Aprs les deux sminaires, la formatrice a pris du
temps pour visiter l'hpital pdiatrique des Petits Frres et
Seurs Damien voir comment s'y organise le travail psy-
chologique. C'est l, dans cette clinique de 170 lits, que le
psychologue, Daniel Svre, un participant, travaille. Il y
fait un travail impressionnant. Il est le seul psychologue qui
s'occupe de la prise en charge psychosociale dans ce centre
o sont traits des enfants sidens et cancreux , rapporte
Magloire. Quand elle a visit, une semaine avant, le doyen de
la FASCH, Hansy Pierre et deux professeurs de psychologie
qui y travaillent, une collaboration avec le Partenariat EMDR
Hati a t discute. Rsultat : une Lettre d'Intention entire les
trois HAP et le CRIPS/FASCH a vu le jour.

Le suivi de la formation EMDR !
Mme au niveau du suivi du project pour les prochains
trois ans, c'est assur. Le group des trois HAP du nom de
Partenariat EMDR Hati a dsormais un pied--terre en
Hati : le Centre de Recherche et d'Intervention Psychosocia-
le (CRIPS), gr par deux professeurs la Facult des Sciences
Humaines, D' Marjory Clermont Mathieu et D' Ronald Jean-
Jacques. Cette instance aura assurer la prise en charge de la
logistique des prochains sminaires. Une Association hatienne
de Psychologues (AHPsy) a djvu le jour don't les participants
de la formation sont d'ailleurs membres. C'est bientt une As-
sociation EMDR Hati
(AEH) qui verra le jour 8772
et qui, qui sait !, pour-
rait l'avenir introduire


l'enseignement de cette
mthode dans les uni-
versits hatiennes. Ces
professionnels forms
en formeront leur tour
d'autres. Pour Magloire,
cela ne se fait pas du jour
au lendemain. Il faut at-
tendre plusieurs annes
de formation continue
pour que cela puisse tre
chose possible.
Quant au certi-
ficat final qu'obtiendront
les psychologues ha-
tiens, Magloire assure
qu'il sera aussi srieux
et aussi valuable que ceux
que reoivent leurs col-
lgues occidentaux. Elle
y tient beaucoup, il n'y
aura pas deux poids deux
measures. H.H.

N.D.L.R. :

1) EMDR : Eye
Movement Desensitiza-


tion and Reprocessing integrationn neuro-motionnelle par
les movements oculaires), une approche mise au point en
1989 par Francine Shapiro. Une approche qui stimule le
cerveau grce un processus neurologique visant digrer
les dysfonctionnements causs par un traumatisme et faire
perdre aux souvenirs traumatisants leur charge affective
negative et mettre fin la souffrance et aux reactions de
panique, de peur et d'anxit.
2) EMDR-HAP: Humanitarian Assistance Program
(programme d'assistance humanitaire).
3) EMDR-IGTP (The EMDR Integrative Group
Treatment Protocol) de LucinaArtigas, Ignacio Jarero et al,
1997.


Ecoutez Mlodie Matin

avec Marcus



de lo d i e
103. J fm



www. radiomelodieh aiti. com


NE 2 rime Avernue
Tl: 305 757 4915


Page 13


FADKIKJ VARIETY STORE
LE MAGASIN POUR TOLITES LES OCCASIONS.
- Rbrepfion de paiement pour BDe Souih, FPL, GAZ, CABLE 71V
BELL MORILITY V Uc..tcs..
- Connoctin tlphonique chez vous...


Ouvert
6 Jours
par
semaine:
8h30 amr
aZc

7h30 pm


i dbeu

Pirudk pwzr L v5i~ *~ < ls i~r'unp;. Ra.inw. I:'.ui~bqu<~.
Cadcaix Si 'u. FLmsiraIi~ rnencLn ~ii
*T*aia 'Vaidci (iIIIE~ln. AmeL~un'ni I)runKulrrK1d. I>ir.Ifl
'Mnn~~~pan 'Pvh~t uc bcut4


I.. 1 v -- - - - - - - - - -





LES JEUX


Mercredi 13 Octobre 2010
Hati en Marche Vol XXIV No 38


Solutions de la semaine passe

DA ACERE
ULTRAS ON
RIO L N


IN DEINI
E T CO NE E
REMI SIE R


I1 i I U

Allez de ORAGES ETEINT, en utilisant des mots du du
vocabulaire franais. et ne changeant qu'une lettre par ligne.


X J
V 0
C L


Trouvez 20 allies du Golfe de la Gonave dans le carr ci-dessus


JOIRIAIG . .


.1 I~~II~ IIIIId~IIr : I.L.iI t I ~r


p ~ -


IodLe
03.3 f-


hOO 6li30 Don Rveil en musique


00 Au Pipirit chantant
journal crole avec Louini Fontal

00 Mlodie Matin avec Marcus
In formations, Interview, Anecdotes, Humour,
Analyses
Nos Chroniques :
L'Editorial de Marcus
AuQuotidien avec Elsie
LaChronique Littraire avec Dominique Batraville
Les Sports avec Mario Bareau
Les Invits du Jour
Mlodie Matin chaque samedi est anim
par Fquire Raphal

:i Le disque de l'Auditeur
animation James Prdvil

2h30 Le Midi
informations avec Laury Fau. in

h00 Lady Blues avec Elsie
Jazz, Blues, Swing, Ragtimc

00 C'est si Bon en chansons...
Emission de chansons franchises

n Le Bon Vieux Temps
Retro-Compas
avec Doc Daniel etCaptain Bill

Le Journal de 5 heures
avec Villette Hertelou


5h 30 pm



7h-8h30

8h30- 9hoo

9h00- 10h30



9h00 et au del


Mlodie & Company
Ddveloppement durable
Mardi avec Bernard Etheiart
Amory Sabor con Luciani

Soir Informations

Notre Grand Concert
Lun. & Mer.: Lheure classique
Jeu. & Dim.: Jazz at Ten
Judy Carmichael reoit ses invits
Cavaliers, prenez vos dames
(Samedi) 50 ans de succs populaires hatiens


-7-4 Ioi Rue Purt m i Prifick-, 1 lili
1 L: (501)[j 2221-8596 ' 222 22 -1 1 , 222 1-02,01 (504) 2221-1323
ilielli(lictili fi 111111naiLcom t M A %N NN N.h.tIiullllial clie.c(jfll
1 i 1) va i 1. 4 1 t cg 1 il g 1 t 1 N 1 h 4- 38,J6
'v-v- Nv v%, q-1-1 e 1 ci i e -Un -11-1 17- i t i le cb n -1


E n B ref... (...suite de la page 2)
L'Argentine avait offert une assistance humanitaire important Hati aprs le violent
sisme du 12 janvier. Les humanitaires argentins ont apport une aide dans le secteur
sanitaire notamment et dans la distribution d'eau potable aux sinistrs.

Les conditions dans les camps dnonces
THE ASSOCIATED PRESS
NEW YORK, tats-Unis Prs de neuf mois aprs le sisme dvastateur en Hati, plus
d'un million de personnel vivent toujours dans 1300 camps en majority non administrs,
o les violence sexuelles sont endmiques et o les gangs errent librement, rvle un
rapport de l'organisme Refugees Interational.
L'organisme sans but lucratif, tabli Washington, affirme que ses enquteurs ont
dcouvert, lors d'une visit rcente en Hati, que moins de 30 pour cent des camps de
sinistrs disposaient d'un gestionnaire. Cela signifie que plus de 70 pour cent des camps
sont dans l'incapacit de communiquer ou de se coordonner avec la communaut huma-
nitaire international.
Le rapport, rendu public jeudi, ajoute que la rponse humanitaire semble paralyse
et appelle des actions urgentes pour protger les droits fondamentaux des victims du
sisme vivant dans des camps insalubres et surpeupls.

Fanmo Lavalas dment appuyer Cristalin
HPN Fanmi Lavalas n'a apport son appui aucun candidate la prsidence, selon
Ansito Felix de la Commission Mobilisation du parti de l'ex-prsident Aristide.
Jeudi dernier, Sony Orlien de Fanmi Lavalas, avait indiqu que la cellule de rflexion
de l'organisation politique apportait son appui au candidate de LAVNI, Yves Cristalin.
Une autre structure de Fanmi Lavalas, la Commission de mobilisation, a rappel ven-
dredi que l'organisation ne support aucun des candidates en lice pour ce qu'elle appelle
la selection mascarade en preparation pour le 28 novembre prochain.
Par ailleurs, indique Ansito Felix, la charte de l'Organisation interdit ses membres
d'appartenir un quelconque autre parti politique pour quelque raison que ce soit.

DSK salue le redmarrage d'Hati
AFP 08/10/2010 Le directeur gnral du Fonds montaire international Dominique
Strauss-Kahn a salu hier le redmarrage de l'conomie d'Hati dans les mois qui ont
suivi le sisme meurtrier du 12 janvier. "Beaucoup a t fait, probablement pas assez"
aprs ce sisme qui a dvast la capital Port-au-Prince, a affirm le dirigeant de l'insti-
tution multilatrale, lors d'une rencontre avec des reprsentants de la socit civil dans
le cadre de l'assemble annuelle du Fonds.
"Dans la situation terrible qui tait celle de l'aprs-sisme, l'conomie tout entire tait
bloque cause de l'incapacit de la banque central fournir des billets de banque
ou des services aussi simples que cela", a-t-il soulign. "Donc il nous a fallu rebtir la
capacity de l'conomie turner, et cela s'est fait assez rapidement, ce qui a permis un
lent et timide redmarrage", s'est flicit M. Strauss-Kahn. "Nous avons fait tout ce que
nous pouvions fair, en annulant toute la dette ancienne d'Hati, ce qui n'est pas facile
pour une institution comme le FMI puisque l'argent doit venir de quelque part. L'argent
qui a t prt Hati, comme aux les autres pays, vient des Etats membres. Donc les
Etats membres doivent donner leur accord une annulation", a-t-il rappel.
Le FMI, qui faisait parties des principaux cranciers de ce pays parmi les plus pauvres
du monde, a annul enjuillet 268 millions de dollars de dette et accord un nouveau
prt de 60 millions de dollars sur trois ans. Selon ses estimations, les dgts causs par
le sisme ont reprsent 120% du produit intrieur brut du pays en 2009. I
Etats-Unis : 120 Millions de dollars seront dcaisss pour divers
projects en Hati
Lors de la dernire runion de la Commission Intrimaire pour la Reconstruction
d'Hati (CIRH), Mme Cheryl Mills, assistant de la secrtaire d'Etat amricaine Hillary
Clinton, a annonc le dcaissement de 120 millions de dollars, don't la rpartition se fera
comme suit:
- 65 millions de dollars pour la construction de logements dans les quarters dtruits par
le sisme,
- 25 millions pour le ramassage des dblais
- 10 millions pour la rforme du secteur ducatif.
- Les Etats-Unis ont galement convenu, conjointement avec la France, de reconstruire
l'Hpital Gnral (principalement centre hospitalier de la capitale.
- Un accord a t galement sign pour la construction d'un parc industrial, qui pourra
donner du travail 18.000 personnel.
Signalons aussi un project de l'UNICEF s'levant 10 millions de dollars dans le but
d'appuyer le gouvernement hatien et la socit civil dans les efforts dploys pour
lutter contre la violence sexuelle l'gard des femmes et des filles et qui a galement
t ratifi par les membres de la CIRH.
(EN BREF / p. 16)


Page 14


SCRABBLE
Arrangez les sept lettres ci-dessous
pour former un mot franais

ME

N L L

OO


Solutions de la semaine passed
TROIKAS


6h30-7hC


7h00-9hC


10h-Mid


12:00- 1


12h30-2


2h00- 3h


3h-5h pn


5h00


--j I.. 1-1. v -


Solutions de la
semaine passe:
FAUVE S
FAUTE S
SAUTES
SOUTH E S
SORTS
SORTS
SORTIE


1 1 1l:l
E I JE Lb


"'- "








iI L;I


~iTl~io~dCe

c *ed~~ ~ct eot lititR~c4~7c~ /





Mercredi 13 Octobre 2010
Hati en Marche Vol XXTV N 38


Ti Gout pa Ti Gout itk./, t _\/lpiit


CHANTE POLITIK I : PREZIDAN

RIVY ERA JE VEWON
AK MAKES MANIGA/MAXMANIANGAT*
MAXMANIGAT(,AOL.COM

(Pou KIKI WAINWRIGHT, POWT, KONPOZ, MIZISYEN PWOGRESIS)
Awld Koulannd/Harol Courlander[1] (1908-1996)
se youn antwopolg ameriken ki te f gwo travay sou koutim,
lizay, relijyon ak mizik pp ayisyen tout bon vre a. Li te
vwayaje an Ayiti menm 20 fwa konsa. Li kite 2 kokennchenn
liv pou nou : "Haiti Singing" (1939) ak "The Drum and
the Hoe. The Life andLore ofthe Haitian People" (1960). Li te
mete twa plak dey sou mizik nou an : Music ofHaiti: Vol. 1,
FolkMusic ofHaiti (1951), Music ofHaiti: Vol. 3, Songs and
Dances ofHaiti (1952) ak Haitian Piano" (1952). Anplis sa, li
te anrejistre youn plak kont ayisyen : "Uncle Bouqui ofHaiti."
(1956) kote li te rakonte istwa Bouki ak Malis ak o1t kont li te
ekri nan liv li a : The Piece ofFire and Other Haitian Tales".
(1942)
Se dilere sa, jenn mon nou yo, anpil granmon
tou, pa menm konnen non Awld Koulannd, ale w liv ak
plak li yo. Sosyete Koukouy gan pwoj pou li monte
youn bibliyotk liv konsekan sou Ayiti, mwen sten liv ak plak
Koulannd yo ap ladan li.
Tal konsa kanpay electoral lan peyi d'Ayiti Toma
pral kite malerz ak malere san souf ak diskou politik moso
laverite twaka manti ; chante pou kandida pral f kenken. Pp
nou an toujou voye pwent ak chante politik li yo. Sa pa gan
lontan sou Divalye, yo konpz se veye zo w : youn sl mo
andaki kab voye w al bwachat anvan l w.
Gremesi Awld Koulannd, nou jwenn anpil chante
politik lan tan lontan. Pi bl toujou, pi f6 lan yo vini ak pati-
syon mizik yo. Avantaj bab et moustach!
31 desanm 1843, Chal Era/(C hi, i, Hrard an
Rivy/Rivire te eli Prezidan; Lasanble Konstityant te f youn
o1t konstitisyon liberal ki te garanti dwa sivil ak politik pp la.
Li te made pou jij yo eli pa nonmen, li te aboli prezidans avi
epi, sitou, pou lame te respekte lalwa.
Nouvo prezidan-an pa te kontan ditou paske li te es-
pere dirije tankou lontan ; li konmanse manje tout pwoms li te
f, sa ki menmen dj61 long toupatou. Finalman, pandan lame
tejanbe nan Panyl al goumen, youn mouvman revolisyon te
pete. Dominikenyo te pwofite pouyo kale lame ayisyen-an, sa
ki te lakz moral Rivy Era fin faya. 3 me 1844, li te pdi pou-
vwa-a ; 2 jen li te wete poul li, li te pati an egzil Jamayik.
Pp abitan-an te mete pou ansyen prezidan-an lan
chante sa-a :

Rivy Prezidan genyen zye vewon!
Li di 1 ap piye lame Belanton! [2]
Piye leave trez!
Piye leave trez!
Piye leve tresz!
Yo voye Lambam[3] depi [epi] Lowinsor! [4]

Lakonstitisyon se trouva Colombe[5]
Kan yo vwa[w] peyi soufri twp miz!
Li diyo f km Anri! [6]
Li di yo f km Anri! [6]
Li di yo f km Anri! [6]
Pou f san koule pou ranje peyi!

Kolonl Dwo solda Diplawo
Mache fanfawon km en gran fanten! [7]
Li kr ki li te wa!
Li kr ki li te wa!
Li kr ki li te wa!
Panyl chase li, li kouri kon chyen ki pran fre charony! (HC
:149)

"President Riviere was cross-eyed!
He said that he was going to pillage Belanton's army!
Lootfor treasure!
Lootfor treasure!
Lootfor treasure!
They sent every onefrom Lowinsor[3] to Lambam! [4]

The Constitution wasfounded by Columbus[8]
When the country suffered too much misery!
He said he would do like Henry![9]
He said he would do like Henry! [9]
He said he would do like Henry! [9]
Make bloodrun to poison the countryside![10]

From Colonel Dro to Private Diplaro [11]
They marched with fanfare, a great army offoot sol-
H, .0 [121
He thought that he was king!
He thought that he was king!


He thought that he was king!
The Spaniards[l3] chased him, he ran like a dog after[14]
fresh carrion!" (HC : 149-150)
Nou gan rekonesans pou bl travay Awld Koulannd
te f lan peyi nou an. Nou konprann li pa fasil pou youn etranj e
transkri son youn lanng li pa konnen. Konsa, anpil bagay
antwopolg la te tande li te transkri yo ak tout bon volonte li
men, tanzantan, li te f flay tou.

*MaxManigat se youn flkloris ayisyen ki deja ekri plizy liv
sou koutim ak lizaypp nou an.
[1] Harold Courlander : The Drum and the Hoe. The Life
and Lore ofthe Haitian People. 1960, 371p., ill. (HC)
[2] mwen pa kw Koulannd ekri non an byen ; se Bellanton
yon general ki te lan tt youn konspirasyon kont Rivy
Era.
[3] mwen pa kw Koulannd ekri non an byen.
[4] mwen pa kw Koulannd ekri non an byen.
[5] moso fraz sa pa kl.
[6] wa Anri Kristf.
[7] mwen kr mo a se "panten se pafanten ".
[8] move tradiksyon Koulannd ; pa ganyen KritfKolon
lan pawl la pys.
[9] King Henry Christophe/Wa Kristf.
[10] move tradiksyon Koulannd ; bon an se : To shed
blood to Jix the country. "
[11] mwen pa kw tradiksyon fraz sa a kdym.
[12] move tradiksyon Koulannd ; m pi kw se : "[...] like
a bigjumping-jack. "
[13] Pagnol/Panyl in Creole means Dominicans not
Spaniards.
[14] move tradiksyon Koulannd ; bon an se : "[...] like
a dog that scents, that smells out carrion!"


**************************************

Youn pa chat pa dwe youn pa

chwal

Pou Soul, mwen damou tout bon

Soul anpil fwa nan konvsasyon nou, ou toujou gen
youn toya pou voye sou konptman seksyl gason Ayisyen.
Fraz ou renmen anpil la: gason ayisyen se lage chat mare
yo. Se w pou yo pa w ke jip. Chak fwa ou di pawl sa
yo, mwen souri epi mwen plenn, men mesaj sa a, lage chat,
mare yo , toujou ap travay mwen, paske nan tt pa mwen
plezi lanmou se youn plezi inivsl. Renmen tou inivsl. Yo
pa gen okenn kondisyon, sl limit yo, se restriksyon sosyete
kote nou ap viv la lage sou yo. Kalite restriksyon sa yo pa
inivsl. Yo depannde peyi kote nou ap viv la, epk la, atitid
kiltirl elatriye.

Soul, menm jan l youn gason w youn fi ki mache
nan san li, k li f vap la, se konsa tou l youn fi w youn
bl gason ki lemante li, li santi tout chtout li ap bat anndan
li. Kalite sansasyon sa yo inivsl epi natirl. Yo soti nan
fonksyonnman newo-monal nou. Kote kat la mal bat la, (l o
le bas blesse) se l sosyete aplizoumwentouyeje li sou aksyon
gason ki suiv elan newo- monal yo, pandan li deside blame
san kondisyon tout fanm ki aji menmjan ak gason yo.
Di mwen non, cheri, sa ou panse l fanm yo deside
pase akote kontrent sosyal yo menmjan ak gason yo?

B kote pa mwen, mwen pare pou mwen leve lavwa
kont youn lt, pami divs fm enjistis sosyal, ki demontre youn
lot fwa ank,jijman poul pajijman ravt. Privilj yo toujou al
jwenn gwoup mounn nan sosyete a ki genyen mayt pouvwa
a lan men li an. Nan ka ki konsne nou an, se koze libte nan
domn seksyl, km se gason yo ki an chay nan sosyete a, se
yo ki tabli rg yo. Sa lakz rg sosyal yo vin byeze nan avantaj
mesyeyo. Se konsa, gen kilti kote noujwenn ekspresyonkou:
Player, Macho epi b lakay noujwenn ekspresyon bon kk.
Alske l gen fanm ki aji menmjan ak gason yo rele bon kk
yo, medam yo pote tout kalite non denigran. Pandan mwen
ap ekri ou pawl sa yo, lide ki ap monte nan lespri mwen, se
pawl mt Jean Claude, pwofes laten mwen nan katriym
segond, te pataje ak elv katriym III yo. Li te rapte nou te
gen youn sosyete kote se fanm ki te gen lawtmen. Mwen pa
sonje non sosyete sa a, pandan mwen ap ekri ou la a. Men,
se medam yo ki te konn al travay epi mesye yo te rete lakay
pou okipe kay la ak timounn yo. Medam sa yo te an dwa gen
plizy mari si yo te vle. Pwofes Jean Claude te di nou kalite
sosyete sa a te pote non sosyete matriyakal. L mwen ap
konpare sosyete matriyakal sa a ak sosyete patriyakal jounen
jodi a, mwen kab di se gwoup ki gen kontwl pouvwa a ki
toujou gen privilj yo.

Se menmjan ak syans ki rele listwa a. Vsyon mounn


ki prime yo ban nou sou listwa toujou diferan parap ak
vsyon mounn ki ta pe ekzse pouvwa yo sou gwoup prime
a. Men youn ekzanp. Pa gen anpil liv listwa ki rapte Kanada
te gen esklav menm jan ak Etazini. Te gen esklav Monreyal.
Te gen esklav Alifaks eksetera. L se blan Kanadyen yo ki ap
ekri listwa Kanada, yo ap toujou gen tandans kache asp sa a.
Men, l se mounn nwa yo, yomenm menm, ki ap ekri pwp
istwa pa yo, yo pape bliye enfmasyon konsa. Rezon an senp.
Jijman poul pa jijman ravt.

Nan relasyon lanmou anndan sosyete nou an, suivan
ou se youn gason oubyenyoun fanm sosyete a ap fse ou kon-
pte ou young fason. Youn fi ka w plizy lot mounn li renmen,
men li ap reprime reyaksyon newo-monal yo pou li repouse
lanmou an, alske youn gason nan klkeswa sosyete a, ka
gen tandans kite lanmou an manifeste jouk li tounen reyalite.
Si se te fanm yo ki te an kontwl sosyete aktyl la, se mesye
yo ki ta oblije ap reprime lanmou, andey kad maryaj / plasay,
ki ap grand anndan yo a. Soul, prensip youn madanm youn
mouche oubyen youn mouche young madanm lan, se prensip
legliz jideyokretyen yo ki enfliyanse lalwa nan anpil peyi.
Mwen presize leglizjideyokretyen yo, paske nan sosyete
islamik anndan peyi Arab yo, liv relijon ki rele koran an di :
youn gason ka gen de osnon twa madanm depi li kab pran
swen yo. Poutan liv sakre mizilman yo pa bay fi yo menm
privilj la. Rezonan, se paske sosyete mizilmanyo se sosyete
patriyakal. Konsa, regleman yo ale nan sans enter gason.
Sepandan, amezi ane yo ap vanse, nou remake fanm yo, nan
divs sosyete modnyo, ap kraze bary prejije sosyal ki tabli
sou fs pouvwa gason. Ekzanp, nou konnenbyen nan sten
gwoupman relijon genyen fanm ki gen dwa vin past oubyen
p anglikan si yo vle, poutan se menm bib la ni past fanm
ni past gason yo, ni p yo ap suiv. Sa demontre nou bary
prejije legliz tabli soubaz pouvwa gasonyo ap kontinye tonbe.
Plis ane yo ap pase, se plis fanm ap pran galon pouvwa sou
tout teren sosyal yo.

Kit se relijon mizilman, kretyen, osnonjuif, nanpwen
younn ki bay fanm lawotmen nan nivo direksonyl nan tt
yerachi divs legliz yo. Sepandan, pami relijon mwen kon-
nen yo, genyen younn kote ni fanm ni gason gen menm dwa
nan ekzsis fonksyon yo. Se relijon vodoun Ayiti a, kote ni
manbo a ni oungan an genyen menm dwa anba perestil psonl
yo. Anft, depi lontan fanm ak gason te gen menm pouvwa
nan domn espirityl. Se gwo relijon yo ki te vin kraze sa ak
regleman pa yo.

Ant mouvman newo-monal mwen te pale ou pi wo
a, akkontrent sosyal sou plan relasyon lanmou, ki kab lemante
fi ak gason nan youn konsantman resipwk, genyenyoun f6m
relasyon chanl entmedy noumenm Ayisyen, nou rele Pa
Chat.Tankou ekspresyon an endike li a, se youn pa chat. Li
pa dwe f bri, li pa dwe reveye pysmounn. Paske, youn pa
chat pa young pa chwal. (ASUIV)

Gwo bo chouchou!
Mwen renmen ou!
Ife

Kapten Koukouwouj- Sosyete Koukouy Kanada

***********************************

JOUNEN ENTENASYONAL

KREYOL NAN MIYAMI

Pou komemore Jounen Entnasyonal Kreyol ane sa-a Sos-
yete Koukouy envite tout mon ki enterese nan youn klas ak
konferans sou Kreyol Ayisyen-an samdi 30 oktob 2010 depi
3 nan apremidi rive jouk 7 diswa nan Lttle Haiti Cultural
Center. Rezve plans nou. Rele 305-757-9922. Klas kreyl
la se pou mon ki deja konn pale kreyl. Rezve plas nou.
Vini al. A 3 tapan depi klas la kmanse; pot ap fmen. Nou
p'ap sa tounen dy. Se youn klas ki made anpil atansyon.
Depi Mt yo derape yo pa ka ni rete, ni kontrarye, ni retounen
dy.
Men Pwogram nan:
De 3 rive 430 APRANN LI AK EKRI Lanng Kreyl ak
Jan Mapou e Degoutan
De 5 rive 530 MO AFRIKEN ak MO VODOUN nan lanng
kreyl ayisyen-an ak Norluck Dorange
De 530 rive 6 Pwovb Afriken nan lanng Kreyl Ayisyen-an
ak Pwofes Max Manigat
De 6 rive 7 Kesyon ak Repons
7-8 resepsyon.
Antre Gratis
Jounen Kreyol sa-a sou patwonaj Miami-Dade Department of
Cultural Affairs and the Board of County Commissioners and
Libreri Aapou Bookstore and Translation Services


ADOMI PURCHASING AGENCY
Tel. : 786-457-8830 Fax: 305-756-0979 e-mail: adomipurchasing@aol.coi


POUR TOU1 VOS ACHAT Equlpements pour constucton
Pices de voitur o Camion i Equipement mdlcal
M Pr nvion ou par bateaum


Page 15


I.. 1-1. -





BACK PAGE


Mercredi 13 Octobre 2010
i Haiti en Marche Vol XXIV No 38


m/X/I/MAAIA Or t11..
~oslr j~ ~ _hh ~ ---


MEN YON
GWO BATO K
AP POTE TOUT
MACHANDIZ
Ou TOUPATOU


Kg VWAYAJo CHAPC
1 5 Jou Pou wcrrE
MAcHANDIz OU DIRoElK
An rYm sou WmP av

(Larti MARC,~ GONAIVES &L

L o wowEsKONNTENE, BWAT
PEPEe, Kuron MACHINE EHm
swrujq


CAPE HAITIEN

HAITEI


Rele ( 561 ) 845-7590 or ( 561 ) 845-8330


MIRAGOANE
HAITI
a________


Fax ( 561 ) 845-7592 or ( 561 ) 842-9398

Toll free 1-877-845-8330 or 1-877-845-7590

Se Sel koneksyon gwo bato ou genyen nan Palm Beach la

Direction: 1.95 to Exit No. 74 ( 45h Street ) E--t to Congress Ave, to North on Congres Ave te Martin Luther
KIng Jr Blvd go East on MLK Blvd ( making right hand tum ) thft Rd takes you straight to the Port of Palm Bbh

As soon as you go over Old Dixie Hwy before Guard Shack Make lt Last hand turn you will ee our sign


Under New Management


No. p. yo aoeuve Bato MV MONARCH EXPRESS


i t


Hati en Marche
Port-au-Prince
100 Avenue Lamartinire (Bois Verna)
Tel.: 2245-1910, Fax 2221-1323
Miami
173 NW 94t Street, Miami, Florida 33150
Tel. 305 754-0705 /754-7543 Fax 305 756-0979
New York (914 358-7559)
Boston (508 941-6897)
Montral (514 337-1286)
email: melodiefm@hotmail.com
haiti-en-marche@hughes. net
URL: www.haitienmarche.com
Library of Congress # ISSN 1064 3896

PIri qqut tO st (0)


En Bref...
(... suite de la page 14)


Education : une excellent nouvelle concernant les
coles primaires
Il s'agit d'un project s'levant 25 millions de dollars qui prvoit la
reconstruction de nombreuses coles endommages ou dtruites par
le sisme. Selon l'ONU, ce project permettra de construire 200 centres
semi permanents, d'laborer


Reech Furtier And Faster with Amenet

M1a*IO*LIM


"N


i-


W5 Nous mmes
opkW"ii~ damu...
Vo atg@ o63rU 4
pro"m Wp6riusabie..1


.poS ,. Ta<*t u knsns*o.
de niaikiuis


.IiI- %,j1=-


-- D


I.- .


itet


NEW
Door to Door Service
e M... .mlin u


POUR VOS RSERVTON DE CARGO, APPM

14 00-927-6059
ouit >Y oumuun e-ma iL ulo u pji


des normes pour la cons-
truction d'coles primaires
permanentes et la construc-
tion de 10 coles primaires
pilots.

D'autres projects
soumis au course de la
runion de la CIRH
L'Union Europenne avait
soumis 7 projects estims
86 millions de dollars la
commission intrimaire.
Le reprsentant de l'UE,
Luther Faber, a indiqu que
le project de reconstruction
de 5 ministres et du Bureau
de l'Ordonnateur National
ainsi que la rehabilitation de
la route national #8 figurent
parmi les principaux projects.
D'autres projects relatifs
la construction de 5 000
logements, pour la scolari-
sation de 250 000 enfants,
et une aide 50 000 filles et
femmes victims de violence
ont t galement ratifis.
Plus d'un million d'Hatiens
seront bnficiaires de ces
projects. Les 18 projects ont
t slectionns sur une liste
de 80 soumis au conseil d'ad-
ministration de la CIRH.
Sixime anniversaire
de la mort du grand
militant, le profes-
seur Grard Pierre-
Charles
Le dimanche 10 octobre
ramenait le 6me anni-
versaire de la mort subite
de Grard Pierre-Charles,
Coordonnateur Gnral
du parti OPL (Organisa-
tion du Peuple en Lutte),
survenue dans un hpital
Cuba, suite des compli-
cations vasco-pulmonai-
res. C'tait le 10 octobre
2004.


Page 16


1. Nu Look: AbO
2. Daan Junior, Saw fem nan pa
riomal
3. HaUi Twoubadou: Live 1
4. Top Adierman: Watcha Krazem
5, Twoubadou: Lole Loiy, VMl, 1
6. Tabou Combo: Et AIor.
7. 4Haitm T oubadou: Volume 3
8. Florida Tnubadou: Gro Pwe
9. Twoubadou: Lole olaoy Val 2
0. T. Laraque, Guitarement votre


s i available




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.7 - mvs