Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION PDF VIEWER THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00418
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: August 25, 2010
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subject: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00418
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Downloads

This item has the following downloads:

00008-25-2010 ( PDF )


Full Text

Page 2 EN PLUS ... EN BREF ... Hat nMarchM di VAot 201


SOCIETE Wyclef Jean dnonce des "tricheries"
AFP Le rappeur a d6nonc6 lundi "les tricheries" op6res selon lui pour carter sa
candidature la pr6sidentielle
& RE C ONS TRUC TION Wyclef Jean a annonc6 dimanche sur Twitter qu'il faisait appel du rejet de sa candida-
ture prononc6 par le Conseil 61ectoral provisoire hatien (CEP).
Pou 1n ot Lundi, dans un enregistrement audio en creole remis aux m6dias hatiens, I'ancien
OH 0 He ( ta erappeur des Fugees estime que le CEP a "viold la Constitution" pour lui barrer la route.
"Ils (le CEP compose de 9 membres) ont viold la Constitution au profit de leurs
refonte du sy stm e scolaire families et leurs amis qui continent de vivre avec l'argent du people (...). Est-ce que
vous allez continue supporter des gens qui ne respectent pas la Loi fondamentale du
pays?", lance le chanteur dans cet enregistrement.
PORT-AU-PRINCE, 20 Aofit Le de determiner les projects les plus important Le conseil 61ectoral provisoire (CEP) d'Hati avait annonc6 vendredi soir que la
New York Times a public r6cemment un 6di- r6aliser dans le cadre de la reconstruction. star international du hip-hop ne pourrait pas se presenter l'lection pr6sidentielle
torial sur la ncessaire rforme du systme C'est la Commission int6rimaire pour la d'Hati pr6vue le 28 novembre.
6ducatif en Hati. reconstruction d'Hati ou CIRH. Le CEP n'avait pas justifi cettte decision mais Wyclef avait prcis6 que le Conseil
D'abord la situation actuelle. avait estim qu'il n'6tait pas un resident d'Hati.
Hati a le plus fort taux d'analpha- Obligatoire, universelle et Trs populaire auprs des jeunes du pays frapp6 le 12 janvier par un s6isme qui a fait
b6tisme de tout l'h6misphre, le pourcentage gratuite ... au moins 250.000 morts et 1,5 million de sans-abri, Wyclef Jean avait indiqu dans un
le plus 61ev6 aussi d'enfants qui abandon- Solution propose : premier temps vendredi qu'il acceptait son sort et appel ses partisans au calme.
nent l'6cole en bas ge. Rendre l'6ducation obligatoire Mais dimanche il a 6crit sur son compete Twitter: "Demain, nos avocats vont faire appel
Ainsi que de professeurs sans pour tous les enfants, de la maternelle au de la decision du CEP. Nous avons rempli tous les critres fix6s par les lois (pour par-
qualification. Baccalaurat et en mme temps gratuite. ticiper au scrutin). Et la loi doit tre respected", concluait l'ancien chanteur des Fugees
De plus l'6colage est cher. La ma- Soit totalement gratuite, soit qui devait quitter Hati dimanche soir.
jorit6 des 6coles primaires en Hati sont des presque totalement. Car des 6coles prives Le rappeur g6 37 ans, est n en Hati mais est install aux Etats-Unis depuis l'ge de 9
6tablissements priv6s. pourront continue a exister et les enfants ans. Selon la constitution hatienne, un candidate doit avoir r6sid6 en Hati au moins les
Cependant les parents sont prts qui les fr6quentent, b6ndficier de bourses 5 derniibres annes pr6c6dent le scrutin. Mais Wyclef Jean estime que sa quality
tous les sacrifices. d'6tudes de l'Etat. Mais ces 6coles devront d'ambassadeur itinerant depuis 2007 l'en exonre.
Conclusion : ces derniiers sont les d'abord passer des tests de certification pour
grands perdants puisqu'ils se ruinent pour 6tablirleurfiabilit6. Ce qui signifie qu'elles 19 l candidates retenus sur 34
un systme qui ne fonctionne pas. Que les seront soumises diff6rentes exigences : un Outre Wyclef Jean, 33 autres personnalit6s 6taient sur les rangs pour succ6der l'actuel
enfants aillent l'6cole ou non. systme d'accr6ditation bas6 sur de nouvel- president Rend Prval. Le Conseil 61ectoral provisoire n'en a retenu que 19.
les rgles de supervision et de comptabilit6 : L'ambassadeur d'Hati Washington, Raymond Joseph, ne pourra pas non plus se
Un handicap majeur P'effort de un currculum national et modernis6 ainsi presenter au scrutin. En revanche, le candidate du parti Unit6, le parti au pouroir, Jude
reconstruction ... que des programmes de training r6guliers C61estin a 6t retenu par le Conseil, selon la liste lue par M. Dumel, tout comme
Mais le pays se ruine aussi. Parce pour les enseignants. I'ancien Premier ministry, Jacques-Edouard Alexis, qui avait dit renoncer son poste
qu' l'autre bout, nos universities regorgent suite aux 6meutes de la faim de 2008. Un autre chanteur populaire en Hati, Michel
d'6tudiants qui ne peuvent pas maitriser La determination neces- Mrel glmn t eeu
les onnissacesrequsespou intgre le ake...Le scrutin pour 61ire le prochain president d'Hati, ravage par le s6isme du 12 janvier,
march du travail. Ceci vous rappelle peut-tre un est prvu le 28 novembre.
Augmentant notre dependance vis concept depuis longtemps annonc6 chez
vis de l'ext6rieur et un handicap majeur nous mais rest quasiment lettre morte : L'Onu appelle au calme aprs la publication de la liste des candidates
l'effort de reconstruction faisant suite au l'6ducation universelle. ,4
s6isme qui a fait plus de 250.000 morts et Pour la bonne raison que l'Etat n'a La Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Hati (MINUSTAH) a appel la
d6truit 120% du PIB. ni les finances, ni l'expertise, ni peut-tre la population hatienne respecter la loi 61ectorale aprs l'annonce de la liste finale des
Done une catastrophe plusieurs fois determination ncessaire pour le mettre en candidates 61igibles au scrutin pr6sidentiel de novembre.
national. application. Le Conseil 61ectoral provisoire hatien a public vendredi une liste de 19 candidates
Aussi selon le New York Times, ce Le plan en question coiltera pour autoris6s participer l'lection pr6sidentielle du 28 novembre. II a 6cart6 15 autres
plan pour rebtir le systme 6ducatif hatien les 5 premieres annes : US$ 500 millions, candidates consid6rant qu'ils 6taient indligibles. Parmi eux, la star international du hip-
est le rsultat le plus encourageant qui puisse don't la moiti sera fourniie par la Banque hop Wyclef Jean.
merger des d6combres du s6isme. interamdricaine de d6veloppement (BID). Dans un communique public Port-au-Prince, la capital, la MINUSTAH a salu la
II a 6t approuv6 lors de la rencon- Le reste viendra d'autres don- publication de la liste des candidates et s'est dite d6termine aider garantir que ces
tre le 17 Aofit could de f'organisme charge (EDUCATION / p. 7) 61 sections soient libres, transparentes et justes.
L'actuelle liste compete dor6navant 19 candidates.
Le Conseil Electoral Provisoire a rejet6 la candidature de Wyclef Jean car il devait au

i5~~~~~~~~~~l05 1n p u e r hive 28iec u etmor.C qidn 's a cs2 novembre prochain, date des prochaines 61ections, totaliser cing annes entires de
Certains hatiens d6noncent cette loi 61ectrorale estimant qu'elle prive Hati de la
N RtilOna R I Srchesse que peut apporter la diaspora du pays.
Jean Wilfrid Bertrand, directeur Mission d'observation OEA Caricom souligne une insuffisance
des Archives nationals d'Hati (ANH), a d'explications dans I'invalidation de certaines candidatures
annonc6 ce jeudi au ministre de la Culture P-au-P, 23 aofit 2010 [AlterPresse]---La Mission d'Observation Electorale Conjointe
la commemoration du tricinquantenaire de i OEA-CARICOM estime que << des explications sur les raisons de l'invalidation, [par
l'institution qu'il dirige depuis plus d'une i* 7 le Conseil Electoral Provisoire (CEP)], de 15 candidatures ( la pr6sidence d'Hati),
vingtaine d'annes. << Les Archives nationa- auraient contribu6 la transparence du processus >>.
les, mmoire de la nation. Pour un module IF P7 !IIC'est ce que soutient la mission dans un communique transmis AlterPresse le 21
de service public >> est le thme retenu pour Eil ii aofit, soit vingt- quatre heures aprs que l'institution 61ectorale eilt communique la
cette c616bration. I~I~IIliste definitive des candidates.
Le directeur des Archives nationa- rL Tout en reconnaissant que les << 19 candidatures (...) agr6es (...) offrent (...) un large
les est remont6 aux origines de l'institution spectre politique l'lectorat hatien >>, la mission souligne que << la communication du
tricinquantenaire en saluant la mmoire des ~Lt IIcontenu de la liste des candidates s'est d6roule haute voix et de fagon hitive par le
pionniers de organisation d'archives en ` porte-parole du CEP >>.
Hati, le president Nicolas Geffrard et Jean d~IIElle soutient aussi que le retard (mis dans la divulgation de la liste) a ajout6 au sus-
Joseph, alors secretaire d'Etat. I~ pense (...) et a entraind une proliferation de rumeurs et de speculations.
<< Geffrard 6tait en advance sur son I L'OEA et la CARICOM sont toutefois d'avis que la conclusion de la phase de publica-
temps car l'6poque ou il a pris la decision tion de la liste marque une tape cl6 du processus 61ectoral.
de crer les archives, bien d'autres pays dit Le directeur gndial des archives Nationales, Elle dit encourager tous les acteurs impliqu6s maintenir leurs efforts vers la r6alisa-
d6velopp6s aujourd'hui n'avaient encore Jean WilfHJ~iBertiand tion d'61ections cr6dibles, transparentes et participatives.
rien tent dans ce domaine >>. indique M.
Bertrand. est trs mal connue cause d'un manque 400.000.000 de gourdes pour les elections
Le directeur de l'institution la plus d'accs de la population aux archives du 20 Aofit 2010 HPN Le ministre de l'Economie et des finances affirme avoir remis
ancienne des instances sous tutelle du minis- pays. De son ct6, Jean Kern B61isaire, 400 millions de gourdes au CEP pour f organisation des prochaines 61ections. D'aprs
tre de la Justice a soulign que les Archives inspecteur g6ndral des ANH dit constater le ministry Ronald Beaudin, de cette some 300 000 000 de gourdes ont 6t d6ji
nationals ont connu un renouveau en 1984, une perte 6norme de documents dans les d6bloques pour le CEP et 55 000 000 gourdes seront octroyes aux candidates pour
date correspondent son arrv6e la tte de diff6rents ministres aprs le s6isme. M. leur champagne 61ectorale.
I'institution. B61isaire announce un ensemble de projects
Jean Wilfrid Bertrand a par ailleurs susceptibles de rendre les Archives plus Dmission du conseiller Jean Enel Dsir
6Yoqu les difficulties auxquelles font face visible et plus accessible. Gaillot Dorsinvil, le president du Conseil Electoral Provisoire (CEP), avait 6Yoqu
les ANH. << Jusqu' present, les Archives ne La construction d'un btiment d- d6but Juillet le rapport de l'Unit6 de Lutte Contre la Corruption (ULCC) sur le dossier
disposent pas d'un endroit decent pour con- nomm6 Cit6 des archives, la mise sur pied Jean Enel D6sir (en conflict ouvert depuis plusieurs mois avec ses colleagues du CEP).
server la mmoire du pays >> a-t-il rv616. d'un programme de gestion des documents Les conclusion du rapport de l'ULCC sur la prsomption de corruption confirmaient
Pierre Buteau, ancien ministry de administratifs, I'implantation d'un d6parte- les souppons de d6tournements de fonds ports contre le repr6sentant de l'Eglise catho-
l'6ducation national, a pour sa part 6tabli ment archiviste A l'Universit6 d'Etat d'Hati, lique au conseil 61ectoral.
le rapport existant entire les archives et l'His- sont, entire autres, le objectifs que se fixent Malgr6 cette condemnation Jean Enel D6sir restait un conseiller du CEP mme s'il ne
toire. Ce derniier a prind une articulation en- les responsables de l'institution dans les participait plus aux reunions, les conseillers n'avaient de cessent de rclamer sa d6mis-
tre les travaux des historiens et les Archives jours et les annes venir. sion. C'est chose faite, Jean Enel D6sir a indiqu avoir remis sa admission le lundi 16
nationals. << Puisque ce sont les archives Beaucoup d'activit6s sont annon- aofit, au chef de l'Etat. Dans une declaration Mr. D6sir affirme que sa admission n'est
qui stockent la mmoire du pays, il est c6es pour ce vendredi afin de commmorer pas le rsultat de pressions mais que c'est pour raisons de sant6.
d'une importance capital que les historiens le tricentenaire des ANH. Une messe solen- Jean Enel D6sir se serait entretenu avec des autorit6s de l'Eglise pour faire part de sa
travaillent avec elle, car l'histoire a grand nelle l'6glise Notre dame du perp6tuel se- decision. Un repr6sentant de l'Eglise a confirm la admission de Mr D6sir pr6cisant
besoin de ce stockage >>. explique-t-il. course, une c6rmonie pour rendre hommage qu'il allait falloir maintenant lui trouver un remplagant.
Dans ce mme ordre d'id6e, M. aux retrait6s des ANH, constituent entire
Bertrand a ajout6 que l'Histoire du pays autre le menu de ces activities.
(EN BREF / p. 14)





Mercredi215 oit2 XIV* 3 L'ACTUA LITE EN MARCH Page3


L I SOMMAIRE
Le YOI ecarte, mais vive le rol !i' asieeo!.
1.1.1i \i; aclc ..ic ..le de faire appel p.3
(... suite de la 16re page) trop m6diatique de Wyclef Jean. De plus, le chanteur-com- H.11TI C.HERIE
la date des 61ections. positeur avait 6t mouill6 dans un scandal de malversations IViss Ha ti, Sarodj Bertin, a fait belle figure au concours
S'il est n dans la banlieue de Port-au-Prince (Croix financires touchant son organisation caritative ainsi que d'un T[ 1;e .
des Bouquets), Wyclef Jean a 6migr vers l'ge de 9 ans aux redressement judiciaire. .1N.1 L15E
Etats-Unis. Ic l. I.I campagne promet d'tre excitante p.1
Les 61ections sont r ~1~Y ; EDITORIA~L
prdves e 28novmbredan **Elections hatiennes et amricaines ne font pas toujours bon
ce pays ravage par le s6isme DPn p ANC.E
du 1 janier.Pou sa d- -. 4Rapport sans rapport p.7
fense, les avocats de Wyclef -* EDUCATION
Jean ont affirm qu'il pos- ~ I'J eB~~~~iZ ~ ~ ~ J ~ .1 -,11ll1,ur us, lutlc refonte du systme p.2
sde une propri6t en Hati -EI~ -LL~' .. -.P7~ REC'ON5TRiCTION
et qu'il y fait des affaires et IIel.I lso.tI.el.I .
done qu'il contribue la vie Lei I I \l.lc ..1 iC i! n I.lc il p.10
6conomique du pays. I e projet de la CIRH p.13
St.. ns. .sp ! 'c~ le s6isme p.12
Cette impossibi- 5CET
lit6 n'empche pas la star de r I !.! .I i.ii.i la frni rp.10
continue son combat pour la EC.ONO!\llE
reconstruction du pays oil il .i ri!gic ,, n....11.de .16bloque 55 millions p.3
est nd. La veille de l'annonce ic I.e..C~ , cl I.'.pps...s C pour 1,6 milliard p.4
de sa non-candidature, le 19 Ci L inec unutII elleIII i!...easeustrielle p.13
aofit, Rend Prval, president '';-~ .. I I.lt les et !eI c\c .I-1-elle 17 milliards d'euros ? p.5
d'Hati, avait rencontr la A .R TS:
star pour un change que Ste d6voile de Ieunes artistes hatiens p.8
Wyclef Jean a qualifi de IG;LI5E
positif. "Je n'abandonnerai I l`'c 1..p n ....Inis pas Hati p.10
LIBRE PEN5ER
jamals, je me presenteral .DsArmnsp1
dans cing ans", a-t-il confi ... . i-..gi .ie., ou la revanche des exclus p.11
Newsweek. Les partisans de ir; Jf~~ean a la Croix-des-Bouquets (banlieue de la capital) LE TTRE 5
Il souhaite conti- sortent pour protester contre sa de *1""' *"''I. "';.~i. par les autoritis lectorales Ti not etimolojik p.15
nuer ses efforts pour amlio- (photo Thony Blizaire)
rer l'6ducation de la jeunesse de son pays d'origine.
Si Wyclef Jean est trs populaire auprs des
jeunes Hatiens, cette decision a dit tre accueillie avec ** *g
soulagement parSean Penn. L'acteur-ralisateur amen-
cain s'est beaucoup invest aprs le drame du tremble-
ment de terre et ne voyait pas de bon oeil la candidature


Wyclef Jean va faire

appel du rejet
de sa candidature

en Hati
Reuters, le 22 aofit 2010 Le chanteur et
compositeur hip-hop Wyclef Jean a l'intention de faire
appel du rejet de sa candidature l'lection pr6siden-
tielle de novembre en Hati, a d6clard dimanche sa lli;l
porte-parole. II -,
Selon sa porte-parole, le chanteur et compo-
siteur hip-hop Wyclef Jean a l'intention de faire appel
du rejet de sa candidature l'lection pr6sidentielle de i
novembre en Hati. (Reuters/S6bastien Pirlet)
Le Conseil 61ectoral provisoire (CEP) a jug6 ,
vendredi soir que le musicien ne remplissait pas la con-
dition d'avoir v6cu cing annes cons6cutives en Hati r
avant d'tre candidate. ~i
La porte-parole, Marian Salzman, a d6clard ; "
que Jean ferait appel de ce jugement.
Dans un mer~ssae urTwitterlechanturrteu ci
par ailleurs: "Demain nos avocats front appel de la d-
cision du CEP. Nous remplissions toutes les conditions
fixes par la loi. Et la loi doit tre respected".
Jean a quitt Hati l'ge de neuf ans pour
vivre New York avec sa famille et il a lanc6 sa car-
ribre musical aux Etats-Unis. Ses avocats ont dit qu'il
avait pr6sent6 des preuves de presencee constant" en
Hati.
II faisait parties des 34 candidates briguant la ,
succession du president Rend Prval, qui n'a pas le I` L \ '1 e i
droit de se representer, aprs deux mandates. Le CEP a
approuv6 19 candidates et en a rejet6 15.


La Banque mondiale iiil;;

dblosue 55M$ iii
AFP, 1017/08/ 010 La Banque mondiale a il
annonc6 aujourd'hui avoir d6bloqu 55 millions de
dollars, don't prs de la moiti offers par des dona-
teurs, pour aider Hati se reconstruire aprs le s6isme
meurtrier de janvier.
"Le versement interviendra ds que le gouver-
nement d'Hati aura mis un point final aux documents A/ l a UNIBANK, CO? que nous consideronj
juridiques relatifs ces dons", a indiqu l'institution C/ omme notre plus grande reussite.
multilat6rale dans un communique. Sur cette some, C'est l0 CDinfiance quG vou RS fIU
30 millions proviendront del'Association international alccordez depubs le 19 julliel 199P3. IUNBN
de d6veloppement, la filiale de la Banque qui aide les 'cai d u 7m nvr3;e i D I BAN C
pays les plus pauvres, et 25 millions du Fonds pour la AIocso osn1eeAnvrar.I
reconstruction d'Hati qu'elle a 6t charge de g6rer. la UNIBANK adresse ses p~lus sittches my'CeclSmt~
Elle a indiqu que ces dons avaient 6t effec- remerciements b ses 850.000 cKienits
tus par le Brsil, la Norvge, I'Australie, la Colombie a/ t renouvelle so~n engagement wwwunibansecinl.ore
et l'Estonie. d w0UOUn leur IOUrnir le service
Le s6isme du 12 janvier a, selon des estima- 5 6otoiles qu'Isr m6ritent I
tions rapportes par la Banque mondiale, tu plus de rl
230.000 personnel et caus6 des d6gats de prs de 8
milliards de dollars.






Page 4 UN E AN ALY SE Halti en MarchM d VlXVAo 0 "3


ELECTIONS : La champagne promet d'tre excitante
(CAMPAGNE... suite de la 16re page) a promet des safaris dignes des plus grands romans voire mme de la machine 61ectorale que les adversaires du
si ce n'est pas le plus important (d'ailleurs ces 61ections ne d'aventures. chef de l'Etat l'accusenit d'a\;oir misi eni place pour garder le
promettent d'en r6soudre aucun ou si peu) : la champagne ne Mais le Trai coup de thitre, c'est l'explosion re- pouroir, directement ou indirectement.
sera pas monotone. On va s'amuser tentissante de la plateforme pr6sidentielle : la mal nomme A ce compte-l, quelle chance reste-t-il au candidate
Fini le dualisme qui a r6gn depuis la chute de Du- 'INITE' (en frangais Unit). A peine ne, boum Les ambitions attitr6 du pouroir, I'ing6nieur Jude C61estin ?
valier en 1986. individuelles ne pardonnent pas. Rend Prval a-t-il jou l'apprenti-sorcier ?
D'abord gauche droite aux 61ections de 1987. Parlons en enfin des adversaires. Etemnels adversaires.
Puiis souis l'effet de la chutel du bloc soviCtiquec (quii a Quelle chance reste-t-il au candidate atti- H61as, car pour eux aussi le temlps a pass. Finie la vieille conl-
eu plus d'impact chez nous qu'on ne le pense), c est la mme tre ? ... frontation Laralas anti-Lavalas. Faut s'y rsigner. Nostalgie,
dichotomie et pratiquement les mmes quand tu nous tiens. Trop !
acteurs mme sous d'autres appellations : i. .~. Quand des parties ayant pignon sur rue
populismle versus ndo-lib6ralisme. ir commile OPL et Fusionl d6cidenlt de nle pas parti-
ciper aux 61ections mais que des personnalit6s
Un 'bouillon consomme' ... ' --~ de premiier plani de cette mimiie oppositioni
Puis la mme formule sous des for- (comme Mme Mirlande Manigat et Charles
mes de plus en plus vulgarises (mais pratique- -aHenry Baker) acceptent quant eux d'y aller,
ment toujours les mmes ttes d'affiche), que -- conclusion : l'opposition prive des candidates
ce soit aux scrutins de 1995, 2001 et 2006. issudes seus rhanges(tnndsmide)d
Seulement partir de 2006, tout se .toesluscaes
brouille. Avec Prval II, c'est d6jI le 'tchaka',
un 'bouillon consomme', une bouillabaisse. -- I Tout droit vers un second
Nous n'avons pas dit 'bouyi vide'. En tout O tour ...
cas, pas encore. Mais la vraie conclusion ne pourra
Et cela s'appelle officiellement la r tre tire qu'au lendemain du 28 Novembre
politique de reconciliation. 2010. Car date aucun favori ne semble se
Mais qui ne tarde pas se s6culariser d6gager du lot des 19 champions toutes ca-
son tour pour devenir aujourd'hui ce qu'on :..I tgories.
pourrait appeler 'les enfants de la r6conci- I iPar consequent, de la fagon don't ga se
liation.' prsente loin des grandes confrontations de-
Et qui font voler en 6clats toutes C -venues la longue vides de sens et encore plus
les barribres (d6ji vermoulues il est Trai)deotn(puim ersn-lbaime
qui vaint t6 ise enplac pa le grnds. .Lavalas anti-Lavalas) oui ce programme
(prenez le mot grand dans le sens que vous L ex-pintierninitle Jacques Edonant41exis a en beaucoup de difficultis pour obtenir la voulez). parce qu il a td enipichi d 'obtenir la dicharge d 'une coninission parlenientailv (photo Georges Dupd)~ post-s6isme) semble nous conduire tout droit
vers un second tour.
a rue dans les brancards ... Ici ce ne sont pas des chasseurs, mais de v6ritables Autrement dit, d'indispensables ngociations afin de
Le slogan aujourd'hui n'est-il pas 'Jn vote jn !' coupeurs de tte. designer les deux champions qui s'y affronteront.
Si ces derniers (la g6ndration des 20-30) n'ont pu rus- On sait qu'on ne fera pas de quarter dans la confron- Est-ce que la champagne risque d'tre si cruelle que les
sir leur entr6e par la grande porte (la candidature de la superstar station entire les s6nateurs membres de INITE qui ont tout fait adversaires ne pourront pas comme dans le film Le Parrain
Wyclef Jean ayant 6t rejet6e faute de residence permanent pour barrer la route sa candidature et un ex-premier ministry accepter de d6poser leurs armes au vestiaire le jour de la
dans le pays pendant 5 annees cons6cutives), cependant ga rue du gouvernement Prval, Jacques Edouard Alexis. grande ngociation ?
suffisamment dans les brancards pour faire sauter litt6ralement Mais Rend Prval lui-mme aura fort faire pour ne Esp6rons que non.
les courants qui nous ont tenu la drag6e haute pendant ces 20 pas voir son propre h6ritage politique (si jamais il en avait un) Mais au moins le suspense est assure !
demiibres annees. partir en flunde car chacun de ces dissidents (Alexis, Christal-
Ils sont principalement trois qui s'appellent Laralas ; lia, Anacacis et autres) emporte avec lui une part de l;lectorat, Hai.ti en Alarche, 22 4ott 2010
GNB (ou anti-Lavalas) et en demiier lieu INITE (Unit).
Ce sont eux. Vous les avez reconnus ? Non, car ils *eo s r c i n *a *om ss
s'appellent aujourd'hui 'Platfom 16 Desanm', 'Ansanm nouR e o s r c on la Cmss n
fo 'Larni' ... ou mme 'MPH qui salt.

Laconfontatinf"'~"Lavalas-niti-Lavalas RDDYpOHVe des projects pour 1,6 milliard
L'6temnelle confrontation Lavalas anti-Lavalas, qui PORT-AU-PRINCE La Commission int6rimaire Le ministry hatien de l'6ducation s'est r6jIoui de cette
a maintenu fig6e pendant plus de vingt ans la politique du pays pour la reconstruction d'Hati (CIRH), s'est runie mardi dans aide qui va permettre de rparer les infrastructure scolaires
et done tout effort d'volution de la pense politique, a done la capital hatienne, afin d'6tudier une quarantine de projects d'Hati d6truites lors du s6isme du 12 janvier.
enfin v6cu. Du moins en parties, car l'esprit s'accroche toujours d'un montant de 1,6 milliard de dollars qui lui ont 6t soumis, En ouvrant la reunion de la Commission, M. Bellerive
plus longtemps bien entendu. Mme le durali6risme doit tre a constat6 l'AFP. a soulign que celle-ci devait permettre "d'approuver des pro-
lb lui aussi, bien camoufl quelque part, mais oil ? La reunion, la deuxime de la commission, s'est jets, de r6soudre des problmes d'organisation et de structures
En tout cas les verrous ont saut. Du choc des id6es d6roule sous la direction de ses copr6sidents, le Premier mi- de la Commission".
jaillit la lumire, dit le pote. Qu'ils s'appellent Yves Chris- nistre hatien Jean-Max Bellerive et l'ex-pr6sident amdricain Le responsible hatien a notamment salu la presence
tallin (Larni), Yvon Neptune (Ayisyen pou Ayiti), G6rard Blot Bill Clinton. de l'ensemble des membres de la Commission, don't pour la
(Platfom 16 Desanm) ou Jean Henry C6ant (Renmen Ayiti), Avant l'ouverture de la reunion, la vice-pr6sidente du premiere fois des repr6sentants de Cuba et de la R6publique
ou Leslie Voltaire (Ansanm nou fo), on ne va pas se faire des group Boeing Anna Rooseve It a annonc6 l'octroi d'une aide de dominicaine aux cit6s du d616gu frangais Pierre Duquesne
cadeaux dans la grande chasse au vote Laralas. 2,2 millions de dollars pour f lancer l'6ducation et la scolarisa- et de la d616gue amdricaine Cheryl Mills.
tion des enfants d'Hati. "I1 est important d'avancer. La Commission aura la
AMERIJE T INTERNATIONAL, INC. Cette some sera confiance des bailleurs si nous montrons notre capacity ap-
verse au Fonds Clinton- prouver les projects soumis et permettre leur mise en oeuvre",
Fort Lauderdale, FL, Bush pour Hati et une parties a affirm M. Clinton.
5 Nvan 208 A eriet-900.000 dollars- servira De son cit6,la Banque interam6ricaine de d6veloppe-
construire deux 6tablisse- ment (BID) a annonc6 qu'elle avait l'intention de rcolter 500
InteatinalInc anose ansmn 4ments scolaires. millions de dollars pour l'6ducation en Hati. La moiti de cette
von sit entenet pi enteresan www. "Aprs le s6isme, some sera prlev6e sur les resources de la Banque et le reste
amerijet.com. Nouvo sit la founi la direction de Boeing et les sera recueilli auprs d'autres donateurs, a indiqu la BID.
yon baz kominikasyon ki pmt NWEEusteeMM.,l 8** employs ont runi plus de 2 Selon la BID, ces fonds doivent contribuer finance
klyan an jwenn tout enfomasyon li Or4D( E0"" 1V NR .- i;. I II 1Wi millions de dollars pour Hati un ambitieux plan quinquennal des autorit6s hatiennes pour
bezwen sou transpo pa avvon, sou -. et nous voulons que cet argent construire des milliers d'6coles, dans un pays oil 90% des
knuWiii .L li fi ii/o.i! oii Con pon-- serve A la reliance du systme 6tablissements 6ducatifs sont priv6s.
ii.inipo inai.nit.iii .ik beii le~i s !oni Lantiiei 1`onk1s!0o .ldnumstratifll .Ik kiOnta;licllr scolaire du pays", a d6clar 4FP
Non o o a bl h a anpls efonason stat p 1:pidsonmelads;11 Mme Roosevelt.
akI son a~oumii Ii nonii Lonpay.i i .i Sii la Lulkile .ik del\ lope: poui fe loti b.iial pl falzl piou
than an.ii Lai ii nidiiani. dit lapC lose kit ii de; pesona~l. da.pie Paini Rollinis. u s-prendonii Ecouter
Bunesi DIel lopman.ii .o i


Nan ,,_ La ol` anIiiiii iierul pu 'li Intodus I.lot i lo ntal oni.i websg II a Poimelad
Robbiin agilouteii Khan 1ii k! i centers nonl l,\.i ngi ileoiiiii I.iil 1.ip i Node no b li kepl` l!.i M an pl,3 10 .3F







Konuk Medli ia I Iiiistn iln AmeiSt;:II Intrnaion I\4-1211-15 11630 NE 2ndl Av. aedg pciit
Miami FI.oii 3380 Caks.Pasris. or d'euro

h Tel 35-34-118fo al ocason





Page 6 N OVEM BRE 20`10 HateMarchM di VAot 201


Elections hatiennes et americamnes


ne font pas toujours bon manage
MIAMI, 21 Aofit Ily a plus qu'une quasi similitude La plus grave crise conomique ... toujours de d6faire ce qui a 6t accompli par I administration
de date entire les prochaines 61ections hatiennes et amdricaines L'actuel president Rend Prval, arrv6 au pouroir en d6mocrate.
qui arrvent toutes deux en novembre prochain. 2006, 6chappa peu ou prou ce genre de pressions. Et la raison Aujourd'hui l'ex-pr6sident Bill Clinton est une sorte
Les 61ections de mi-mandat le 2 novembre qui renou- n'est pas difficile deviner. d'envoyd special du president Barak Obama en Hati, tandis que
velleront une bonne parties du leadership politique am6ricain D'abord le pouroir R6publicain est faible cause de le chef de cabinet de la Secr6taire d'Etat Hillary Clinton, Cheryl
(S6nateurs, Reprsentants, Gouvemneurs). la deception cr6e par la guerre en Irak plus meurtribre que Mills, sige au principal organisme charge de la Reconstruction
Les pr6sidentielles et 16gislatives hatiennes du 28 prru. du pays qui a 6t ravage par un s6isme le 12 janvier demiier.
Novembre. Mais surtout de la plus grave crise 6conomique depuis
Or la situation actuelle s'est rejoue plusieurs fois la Grande D6pression des annees 1930. Etre prt ik faire face ...
d6jA.~ Ces 20 demiibres annes, chaque fois que les R6pu- Aux 61ections de 2008, les D6mocrates enlYent la L'Histoire r6cente nous fait done comprendre que
blicains parent la reconqute de la majority au Congrs de Maison Blanche avec Barak Obama ainsi que la majority dans chaque fois que les 61ections hatiennes et amdricaines se
Washington, Hati a un rle de monnaie d'6change dans la les deux chambres du Congrs. croisent, cela ne se passe pas toujours sans casse.
querelle entire eux et les D6mocrates. Enfin le s6isme du 12 janvier 2010 consacre l'entente Le prochain pouvoir de Port-au-Prince devrait par
Les dirigeants hatiens n'ont jamais la parties belle, parfaite entire Port-au-Prince et Washington. consequent tre prt faire face certaines difficulties sinon des
parce qu'ils se retrouvent pris entire deux feux, I'administration difficulties certaines de la part des nouveaux leaders du Congrs,
D6mocrate mettant en meme temps la pression pour obtenir Avec une rage vengeresse ... plus forte raison si les R6publicains reprennent le controle
de meilleures performances opposer ses adversaires. Mais le 2 novembre prochain, les Am6ricains vont la fois du S6nat et de la Chambre des repr6sentants.
Ce fut le cas aprs la d6faite des D6mocrates aux aux umnes et les R6publicains avec une rage vengeresse sont Tout comme la capacity de resistance du prochain
61ections de mi-mandat en 1994. La pression du Congrs prts tout pour reconqudrir la majority parlementaire. gouvemnement hatien d6pendra pour une bonne part de sa
maj orit R6pub licaine forga le president Bill Clinton rappeler Le 28 novembre, les Hatiens votent leur tour pour 16gitimit6.
plus tit que prevu l'exp6dition militaire qui avait accompagn 61ire un nouveau chef d'6tat et renouveler le tiers du S6nat et Et celle-ci s'acquiert d' abord aux umnes. Celles du 28
a Port-au-Prince le president en exil Jean-Bertrand Aristide toute la Chambre des d6put6s. novembre ne font pas encore l'unanimit6. Ni la majority !
en octobre 1994, exposant davantage le pays aux troubles Quel rapport entire ces deux 61ections ?
futurs. On a compris la lumire de ce qui pr6cde que la Hai'ti en Alarche, 21 4ott 2010
Les aitrs dujeuen H'iti...premire pens6e des R6publicains reprenant les renes, c'est
Quelques annes plus tard, en 2001, mme situation. Wc e e s g f a c p a c
Qui plus est, Aristide est revenue au pouvoir lors d'61ectionsW yc e m es a e of c ept n e
contest6es par la totality de 1 opposition hatienne. De plus
61ections r6alises sans supervision intemationale. of II CEP IT i *
Cette fois les R6publicains qui ont conquis 6galementOI n t I G CIS OH
la Maison Blanche avec George W. Bush sont totalement les 11I ii \\ i111.i Itiii Irantii iluti I iiell \ io iodl.11 iIn.i the bo.iid of` ilectiionsi in H.int lusi disqiuli.lid meii frionti mii iiu 101i
maitres dujeu en Hati. thei presiiliidni oi llii counts)i Thioughl I dliiiiisa ree wit thei ruingIi I epciful!iii ll ~ii acp thei coniiiiiinuc i ii.IIl deiisiioni .ind I
D'abord avec l'ouverture Port-au-Prince d'un bu- n 1 upotrt d e imeiii \\fe nurst i.iI Iionioi iIhe inemiiori-ii of` thioiie we 10 loii--\\ Iiieliies ini thei indilymakei, oi .ii
reau de l'IRI (Institut R6publicain Intemnational) qui devient emi, lineii--b! iiespondiiiin peacefui.i lls .indi iiesponsibl io iInsi diii.pplointmenti
pratiquement le quarter g6ndral de l'opposition hatienne. I \\.ii insiiredi to iiun f.oi preidentlii becauseii I kniow\ H.iiii cani be~omeii iii.ii with thei ri-ihi leadendupliil .ind I beliiclei
Puis travers lejeu des ngociatio q sn onsqiotodui- I cOLlld bei 1I.1lu.ll. ~I lllllil \i lli iilii li ll.0.11\IOiil10 Ll leaerbu nllinac we nus epc h ueo iti re o si L~nd lli toli becomel the 10.11 sura we
tes par un conservateur anti-castriste notoire, le sous-secr6taire .iII iplii. for it to bi
d'6tat amricain RogerNoriega. I \\.IntIc .lle 11ur inicunIIII Inen. 11lut.1 1 \\ III iclullturei to~ wor for\I.~ H.IIII i lnell\.llII thenall thei boardli Illus daininedllllli
Aristide est embarque pour un lointain exil africain iIuti l.i iin oi.i ridentlii of. H.iiint boiine ii w\ hereii the Itaiti ii--.indi iii Itaiti lus andi \\ i11.i111.i\ i be in H.iiii Therline iiI ustiii
au petit matin du 29 f6Yrier 2004. lells mei iIlul I cani i oficu~i.ll iil seek t ofice~i of` presiiliidn !loii impilortantil! therei ii no onei \\11 can tel l meii to iiop! mii \\oil
L'administration R6publicaine d6jIoue tous les autres ,,n H.ill iIndii the ii o onei \\1 Iio ~ldl I (Innkil of` iii1 dalueiil .I\naliai. .ind it nakesi mei warnii to iidouible mii iloits to
plans 61abords par l'opposition hatienne et install un gouver- hlpIl ii\ i .II thei duldrenii in H.ill betiii d.i! i
nement int6rimaire avec un premierministre sa devotion, un I .ilio \\.iu io hionioi iIi inemiiois of` mi\i.iii Date ii annuster I kniow\ iluti hei w\ouilld iill iii Inci iut me iiiionaili I 10 facedii
ex-fonctionnaire de l'ONUDI, G6rard Latortue. I 3 sctb.ick I nurist colunmeiic in all iii1 iood-f.irtli ceffoirs to heclp H.iil tuniii. a cornei to. bettres .mdii brigluel fulmei Do niot tlInnk
iIui mii iole ini thei intureii of H.ill ii 010 11i ii in ii dili`i lentii iole iluni I Iilu .nici pated.ii 11
Riit.iiiiuiie iInsiiii sn Iii the en of` mii iioits to heilp impileo e mii belo\ edi counts)i
buti oill nu.ilks.i nei\\ beinineiiii
M IAM I-DA s:,,. ,,..,,.,

POS VID SOU KCONSEY Prsidence d'Ha'iti :

ADMINISTRATIV FONDASYON Wyclef Jean rencontre Prval
SANTE Pl BLIK: LAPI PORT-AU-PRINCE, Hati (AP) des menaces de mort. II aurait reu un appel
Le president hatien Rend Prval a ren- t16phonique lui ordonnant de partir d'Hati.
Akty1man, yap asepte aplikasyon pou Konsy AdministratlV contr6 jeudi l'ex-chianteur des Fugees Wyvclef D'aprs lui, Rend Pr-val a exprnim6 sonin quid-
Jean d6sireux de se presenter la prochaine tude et lui a propose d'assurer sa s6curit. Le
Fondasyon Samle Piblik; Konte Miami-Dade la, ki se olorite gouv6nan pr6sidentielle. president hatien l'aurait inform qu'il enten-
Sitstemn Sante Jackson la. Manm yo sevi san Touchee: pou d t6!m an L'artiste, qui devrait savoirvendredi dait "rencontrer chaque candidate possible
si sa candidature est retenue, a estim que la pr6sidentielle" et souhaitait une champagne
dekalaj die twiazan, Genyen senk pljs vid pou pwnosesis nominasyon cet 6chanlge deplus de deuxheures avait 6t 1ectorale pacifique.
2010 la. Konsey Nomrinasyon PHT a pral kontakte aprikian chwazi positif. Wyclef Jean et plusieurs dizaines
"J'ai le sentiment que le president d'autres postulants devraient tre fixs ven-
yO pou fl! entevyou epii tcheke, bakgrawonn yo. Asanble Komisyone pour qui j'ai vot6 il y a cing ans est la mme dredi sur leur sort et savoir si la commission
Konte Miami-Dade, sou rektimandasyon Konsy Nomninasyon an, va personnel qui 6tait assise cit6 de mnoi 61ectorale hatienne les autorise faire acte de
nonmn y so Kony dmiitrlivla.aujourd'hui", a-t-il confi6 A l'Associated Press, candidature la pr6sidentielle. La commission
nOAmn y so Koney dmiistrtivla.d6clarant avoir bon espoir que la commission 6tait suppose diffuser la liste des candidates
S;a-a~~~~~~~~ ~ ~ ~ ~ ~ 61ynrka a eily nk.P oskn ~ rm ~ ectorale hatienne, le Conseil 61ectoral mardi, mais elle en a report la publication.
Sa-ase on eklm kp reiblye nko Pakonskan ko prmye provisoire (CEP), I'autorise se presenter au Un porte-parole de la commission,
peryild nan premye reklam la fini jou 9 dawout 2010, Konsity scrutin du 28 novembre. "I1 semble que cela Richardson Dumel, a d6clar jeudi soir que
Nomnayo a vtepo yopwIojeda lmi l. Si t penche dans ce sens"~. la liste des canididats "n'6tait pas encore
NOfnaSy0 8 VOe pu y pwlonj da I et a. r wto elaPlusieurs heures aprs cet entretien, definitive". Au meme moment, quelque 500
SOumet aplikasyon w la anvan 4pm jou 9 daow ut la AbzI Wyclef Jean a mis en ligne sur son compete partisans de Wyclef se sont rassembl6s devant
reyaplike anko. Twitter une photo le montrant en train d'6chan- I'entre du bitiment abritant la commission.
ger une poigne de main avec Rend Prval, "Nous sommes ici pour nous assurer que la
Fom pliasS~n 01 ispnib nanbiw (;iuty f~xecuive OHie, qui n'est pas autoris6 briguer un nouveau commission rendra un r6sultat just et que
mandate. Wyclef participera l'lection a explique
111 NW 1st Street, Suite 2910, oslwa sou ente~nrSt la nan cette semaine,1l'artiste avait d6clard l'un des manifestants, Jean Renel.
wiww.miamidade.qov. Tout aplikasyon f~it pou soum1 ak yon dans uni 6chiange de courriers 61ectroniiques 4lP
avec l'AP qu'il se cachait aprs avoir reu
rezime ajou oswa yon kirkiklom vile epitou se pou Diane Co~llins,
Chef Divizyon Enterime, Grefye Asanble. nan "111 NW 1st
Street, Suite 17-202, Miami Flonida. 33128 reseyw aplikasyon IiYM) PU IHNG1V E Nu
an pa; pita ke! 30 dawout 2010 disi 4:00pm. Yap asepte imnel TeL : 786-457-8830 Fax: 305-756-0979
a pli ka syo n an n an clertkbc~c Imiamid a~demov osw faskse, 11 nan tm i:diurfaigalcn
305-375-2484. Se responsabilile aprikan an pou li asire yo reseywa
Pearr ross was aChass:
aplikasyon li vosye pa wva eleklwonik la, se pou II re e Grefye
Asanbl ea nan 305-37t5-1652. Pou plis eniomrasyoni sou pwosesis Equipements pour construction / Pitces de: volture / Camion I
apiikasyon an, tanpri rele 305-375-5311. Equipement mic~ial
]Par avioni on par bateau.





Mercredi 25 Aot 2010
Halti en Marchie Vol XXIV No 31 HAITI USA Page 7


Rapport sans aucun rapport !
PORT-AU-PRINCE, 18 Aot La dependance ce par les strangers pour toutes les raisons que l'on sait, mais plus important avant la reconstruction des maisons et des
n'est pas seulement le d6barquement des Marines ou les mesu- ceux-ci n'ont jamais rien se reprocher. Ce sont toujours les infrastructures'.
res imposes par les gendarmes 6conomiques de la plante. locaux qui trinquent. A qui le dites-vous Mais aprs 7 mois de ce calvaire,
Il y a une autre dependance moins brutale mais tout Que ces demiiers ne soient pas formidable, c'est il est sr que les Hatiens ne voient plus les choses d'une ma-
aussi relle, ce sont les organizations charges de dispenser evident. Sinon les strangers ne seraient pas IA. Mais c'est en nire aussi simpliste.
la bonne parole auxquelles tout le monde fait confiance parce mme temps lb la forme la plus russie de la dependance puis- R6duire le cot et la dure pour ouvrir un 'business'
que ce sont des experts et qu'ils ne vous veulent en principe que d'un cit6 les dirigeants locaux acceptent cette situation ou pour devenir propritaire. 'Hati est pauvre en grande
aucun mal. sans broncher, de l'autre les opposants s'en r6jouissent. parties parce que l'environnement pour les affaires est trop
Mais la plupart des fois ces demiiers d6barquent chez Et nous la press en prenons aussi souvent pr6texte difficile.
Yous comme dans un moulin, c'est--dire qu'ils formulent des pour justifier nos critiques contre les faiblesses de nos diri- C'est tout fait Trai, mais ne sommes-nous pas un
recommendations sans tenir rellement compete des conditions geants. De nos d6cideurs. tantinet loin du sujet (pour ne pas dire hors du sujet) ?
du milieu, ni des antc6dents. Nous voici done tous faits comme un rat. Augmenter les effectifs de la police national et
Or vu leur statut d'experts, leurs rapports trouvent Que dit encore le rapport de la RAND ? maintenir la Minustah (mission onusienne de maintien de la
facilement un 6cho au plus haut niveau. Par example au Con- Rien que ce que tout le monde sait. Nous citons tou- paix) pour 5 autres annees.
grs amdricain o, quelques mois d'un scrutin important en jours Associated Press. 'Clairement l'6tendue des d6gts est Voici qui commence d6placer la question pour de
novembre prochain les 61ections de mi-mandat, cause d'un surprenant. On est cependant quelque peu surpris de la r6ponse bon !
6tat de guerre permanent entire les parlementaires rpublicains hatienne et international. Pas la rponse humanitaire qui a Crer un service civil moderne. Ce qui veut dire
et le president d6mocrate Obama, tout est bon pour essayer de 6t extraordinairement rapide. Mais la second tape : si peu probablement une function publique. Le rapport indique que
marquer des points. a 6t nettoy, et tellement peu de decisions ont 6t prises.' le Gouvemement hatien se content de monitorer et de rguler
On se sourient comment la majority rpublicaine l'6ducation et les services de sant6 mais ne foumit pas lui-mme
au Congres forga en 1996 le president Bill Clinton a rappeler Comme un rendez-vous pris ik I'avance ces services.
prmatur6ment les troupes amdricaines qui avaient accompa- ... Avec quel argent, direz-vous.
gn le president Aristide son retour d'exil en 1994, livrant Un peu plus loin : 'Des membres de la Commission
le pays aux futurs tumultes qui vont conduire un nouveau des affaires 6trangres du S6nat (amdricain) ont d6peint le Un pro-consul pour Ha'iti ...
d6barquement amdricain en 2004. President Prval comme un leader inefficient qui a handicap De toutes les fagons, tout le monde est d'accord (y
la reprise aprs le tremblement de terre et ils ont demand compris l'ex-pr6sident Clinton) que le meilleur service de sant6
Rapports bien sous tous rapports ... leurs colleagues de reconsid6rer l'allocation de fonds pour Hati qui ait jamais exists en Hati est celui mis actuellement au point
Sept mois aprs le s6isme du 12 janvier 2010, c'est si des rformes ne sont pas accomplies.' dans le cadre d'une cooperation Cuba, Brsil et Hati.
au tour de ces experts de veniir dresser leurs rapports. Rapports Puis, commie si c'6tait uni rendez~-vous pris l'ar;ance, Pour finir, Jamies Dobbinis; directeur de la RAND et
bien sous tous rapports, puisque ce sont des experts, done les experts de la RAND Corp. tombent sur une manifestation auteur de ce rapport, recommande l'administration Obama,
census tre totalement neutres dans leurs observations. Mais organise par des sinistr6s devant le palais national (qui a 6t tenez-vous bien, d'appointer un envoyd special pour Hati.'
jusqu'o peut aller la neutrality ? 6galement d6truit par le s6isme) pour r6clamer des logements Et voil l'altemnative de la RAND Renforcer la
Le demier rapport en date porte la signature de la Rand plus docents et parce que des propri6taires sont en train de les police, garantir la Minustah un mandate de 5 autres annes,
Corp. un centre sp6cialis6 dans la s6curit6 intemationale et la chasser des endroits o ils ont pris refuge. et un pro-consul pour Hati.
defense. Defense des Etats-Unis, bien entendu. Peut-on rappeler que les mmes avaient 6t prids de Nous n'avons pas essays de savoir si la RAND est
laisser la place du Champ de Mars pour un camp de tentes d'ob6dience d6mocrate ou rpublicaine !
Toujours les locaux qui trinquent ... toutes neuves install sur l'ancien aroport militaire. Mais Et tout cela avec le regard fix6 sur les deux scrutins
Voici un compete rendu de ce rapport par l'agence ce d6placement n'eut jamais lieu. Et les tentes rest6es vides, de novembre prochain. Les 61ections de mi-mandat grce
Associated Press. aprs avoir 6t payes une fortune, ont 6t d6truites par les auxquelles les R6publicains esprent reconqudrir la majority
Grands titres : gouvemants incompetents : absence de averses. au Congrs de Washington.
la loi et l'ordre ; prisons horrbles : police incapable : climate Vous parlez d'inefficience et d'absence d'autorit6 de Et les pr6sidentielles hatiennes du 28 novembre, don't
des affaires trop onreux. I'Etat le rapport souligne que le gagnant aura grer le budget de
Le rapport, au depart, in limine litis met tout sur le 10 milliards de la reconstruction. Ce qui ne peut tre laiss6 en
dos des dirigeanits du pays. Leadershiip local inicomip6tenit. Un tantinet loin du sujet ... n'imiporte quelle miaini. N'est-ce pas.
Ce n'est pas la defense de ces demiiers qu'il s'agit de Pour finir voici les recommendations de la RAND.
prendre, c'est le principe qui est r6voltant. Tches les plus urgentes accomplir : AMlodie 103.3 E11, Port-au-Prince
Les trois quarts des decisions dans un pays sont pris Acc616rer l'enlYement des d6bris ... 'l'6tape la



Pour 20% des Amricains, Obama est musulman
UnAm6ricain sur cing pense tort que le president correctement Obama comme chr6tien a chut6 de prs de moiti sident amdricain la semaine demiibre qui a d6fendu le droit des
Barack Obama est musulman. C'est ce qu'indique un sondage en un an, 34%. musulmans construire une mosque prs du site des attentats
r6alis6 par le Pew Research Center du 21 juillet au 3 aot auprs Selon le sondage, un tiers des rpublicains pensent du 11-Septembre New York, au nom de la liberty de culte
de 3.003 personnel. que le president am6ricain est de confession musulmane. Soit garantie par la Constitution. Declarations qui ont provoqu6
Le president amdricain, protestant, se rend pourtant pratiquement le double de l'anne demiibre. une tempte m6diatique et soulev6 l'6motion des families des
r6gulibrement l'6glise et a fait de nombreuses declarations Le nombre de personnel non inscrites un parti victims des attentats.
publiques sur sa foi chr6tienne depuis son arrve la Maison politique et qui partagent cet opinion erronde a augment de Parmi les sond6s qui affirment qu'Obama est musul-
Blanche, en janvier 2009. huit points, 18%. man, 60% disent l'avoir appris par les m6dias.
Paralllement, le nombre d'Am6ricains qui identifient Ce sondage a 6t ralis6 avant les declarations du pr- (4FP)


SOCIETY & RECONSTRUCTION r;h~

Pour une total refonte


du systme se olaire Konte M~iarnsi-Dade pral fe yon reygnyon prblik nan zon 12) lakay w pou diskie~ a)ssleman ki pwopore nan taks yo ak
fre8 90 Nan chak dat ak andwa ki pi be la yo. B&iwo Jesyon Estrateplk Birzn. pral fe yon prezantason pou diskder
(... suite de la page 2) Bidje Pwlo3oze pou A.F 2010- 11 la.
neurs. chez nous, les gouvemnants ha-
Le premier objectif est de cons- tiens ne pourront d6sormais plus LNI3 AOT21
truire 625 nouvelles 6coles primaires, de pr6texter le manque de moyens W~est Dade Regslonal Library (6i 00 PM,)
manire triplerle nombre d'6tablissements pour r6aliser ce qui est le devoir 9445 Coratl Way
de ce type travers le pays. premier de tout Etat digne de ce W(ynwooid riommunity Ce~nter / Eugenio Maria dje Hostos (6 00 PMI
On doit proc6der aussi au training nom : une instructionprimaire et
2902 NW 2nid Avenue
de 90% des enseignants environ 50.000 secondaire universelle, publique
personnel. et gratuite.
A raison de 2.500 nouveaux pro- Mais reste l'ind6crot- MADI 31 DAWlOUT 2010 MEKREDII 1 SEPTNM 2010
fesseurs mis chaque anne sur le march. table absence de volont6 et de North 3ade Regional Library (6:00 PMi) oulb~ Dade Regional libraryr (r:00 PMi)
Cette formation est base sur un determination .. 25 W13Sre 05 W21Sre
programme baptism Teach for America. Et peut-tre aussi un
systme qui n'a jamais 6t trop F;U Pedorming Ads~ Center (7 00 PMj ~Joseph Caleb ^enter (6 00r PM)
Une rforme ambitieuse d6rang6 par notre taux de 80% 10910 SW 17 Suedi 5400 NWV 22 Avenue-
..d'analphabtes et de 60% d'en- Roinald RieagantiDjra- Sr, High (~ 00i PM) New JeruSalem Prim.iive~ Baptist Chturch;6 00 PMr)
Quant la mise au point du plan, fants abandonnant l'6cole aprs 8%600 NW 107 Avenuire 777 NW1 85 Str~ee
elle est confine des experts aussi bien ha- seulement quelques semaines. Treasure land Elementary (6 00 PM)
tiens que intemnationaux, don't Paul Vallas, Toujours cherchez A qui
qui a contribu6 A une rforme ambitieuse des le crime profit 74 atTesr rv
6tablissements d'enseignement Chicago
et La Nouvelle Orleans, aprs f'ouragan Aklodie 103.3 E11 Port-au- Tout SeSyon ye gralls ept yo ouvlr a pttblik La. Poii 3lis anibmnasyan, tPnpri rerle Miefine Ruiz. nan 305-375-5428. Pau
Katrina. Prince miande ente!pret ki pale an siy ak dokim~an nan femna aksesib, rele 305-375-5143 senk jou anvan reyinyonr w
Si Dieu le veut, comme on dit plandfye ale a.



I=






Page 8 ARTS & MONDE Hati en MarchM d VlXVAo 0 "3


Ste dvoile la creation de jeunes artistes des Cara'ibes
Le Monde | 20.08.10 -A Ste, le Mus6e international ,~ l ~ ~ ~ E Locke, venu de Guyane brita unique, a fabriques en accumu-
des arts modestes (MIAM) aime poser des questions inatten- ...11~ir Ii lant des jouets et des fleurs en plastique.
dues. "Existe-t-il un art lid au monde des narcotrafiquants ?", 7`U i ~cD De prs, on admire la dext6rit6 de Locke : il place
se demandait-il, il y a quelques annes, avant de s'interroger ir des modules r6duits de dinos sures de manire ce que leurs
sur les mythologies du surf. Et cet 6t : que se cre-t-il dans les -j q~~\ 3~ ueues deviennent les cornes de ses statues. De loin, on peroit
CaraiZes ? La rponse est dans une exposition en fait deux LI: ~ L ~ IIl'abondance des couleurs, et < e que ces creatures fantastiques
en une qui a d6jI 6t montre au Little Haiti Cultural Center M L I' ont de g6nies protecteurs.
de Miami, I'hiver derniier. I.ilirlUn peu plus tit, en p6ntrant dans l'exposition, on a
On 6crit deux en une car le commissaire de "Global l~ B ra ong6 le mur que le HatienAr dr Eugne a tapiss6 de silhouet-
CaraiZes", I'artiste hatien Edouard Duval-Carri, a ajout, A iJI r iti tes d6coupes dans des pneus. Comues, fourchues, griffues,
une selection d'artistes actuels ns dans ces iles, une parties de la LI tL 1 hurlantes, elles sont les soeurs de celles que des forgerons ont
collection qu'il a consacre aux obj ets et images dits populaires d6coupes et soud6es en fer I our servir des c6rmonies.
et lis pour la plupart au vaudou. Se trouvent rapproch6s des L RELIQUAIRES BRICOLES
instruments cultuels ou magiques et des oeuvres qui t6moi- i C'est l'une des forces de l'exposition que de donner
gnent de la connaissance que leurs auteurs ont des creations Q rpercevoir ces proximit6s entire art savant et art populaire. Tous
anonymes contemporaines. qi ir deux martiniquais, David Damr isonphotographie des peintures
Le regard se porte sur les vitrines oil Duval-Carrid ; murales religieuses qui ont la simplicity et la presence de fres-
a dispose des bouteilles et des calebasses pares d'6toffes, de *ques romanes et Alex Burke a igne des poupes faites d'6toffes
petits reliquaires orn6s de perlages et des poupes transformies rcup6res, proches de ce que les ethnologues du XIXe sicle
en divinit6s par l'adjonction de sequins. Quand il se relive, il .nommaient d6daigneusement des f6tiches.
voit, un 6tage plus bas, les trois gigantesques figures que Hew Peinture de Edouard Duval Carrid Jamacain, Arthur Simms assemble des d6bris de
toutes sortes skateboard,
v6los, jerrycans, pots de verre
en tissant autour d'eux un
filet de ficelles croises et
noues. Ainsi obtient-il son
tour des reliquaires bricolds,
reliquaires pour le temps
present fabriqus d'une fagon
BA~NQUF D~E LA R LJBLIQLIE D'HAII' archaque. L'ad6quation entire
le proc6d6, les mat6riaux et
les rf6rences est parfaite.
Pour autant, ce se-
rait simplifier l'excs que
'k- .~ ;-* d6finir la creation carib6enne
.. ,- -par des survivances ou des
C?. rcCf6rnces religieuses. L'ex-
.,, position ne tombe pas dans
.Y p ce travers. Si elle s'ouvre sur
les demons noirs d'Andr
7 Eugne, elle leur juxtapose
les acryliques sucres et gla-
jl'' 1quc 6es de lau peinre hatenne
, /amricaineVrickie Pierre,

corations florales, d6veloppe
; jusqu' la nause et sur fond
.. rose les 6quivoques d'une
ligne sinueuse qui peut des-
<- .- siner aussi bien des organes,
des iles, des plants ou des
.1B draperies.
Issues d'une culture
pop, les combinaisons d'ima-
I;~nlnn~PEiiCS L~B mB~nUl~~UilIl ~i Iges de Nicole Awai ou de
. - Gustavo Pefia rappellent que
ni Trinidad ni la Dominique
leurs iles natales n'ont 6t
*( '* pargnes par le flux de lapu-
e e -. -e e a e .blicit6, de la BD et des t16vi-
sions nord-ambricaines. Plus
cruellement, Joscelyn Gard-
e ner lithographie les sch6mas
dl des inistruments de torture en
.~ iusage dans les plantlations
* 9 "* *- collets, entraves, changes.
e 9 9 0- Ils servaient au XVIIe si-
cle dans une propri6t de la
Jamaque, Egypt Estate. Or,
I la famille creole de l'artiste
_...._~~ IL ri&f~~ts v ~ Crrsrl ~I est installed la Barbade de-
--. g puis ce mme sicle et l'on
suppose les sous-entendus
autobiographiques de tels
e dessins, imprim6s sur une
, matire plastifie blanche qui
en accentue la froideur.
De maniere inatten-
due et dans une forme tout

~autre des assemblages de
** *ou clouds -, on retrouve cette
gaaa .mme mmoire de la douleur
et cette meme iromie qui
suscitent le malaise dans les
quatre hauts reliefs polychro-
g .mes d'Herv6 T616maque, qui
e ont 6t trs justement ajout6s
la version original de
.1 0* .* *l'exposition. T616maque, nd A
.Hati, n'a en effet jamais omis
iL de rappeler quels avaient 6t
les premiers rapports entire
* 'Europe et les CaraiZes : la
. traite et l'esclavage.
"Global Carai~bes".
Mus6e international
des arts modestes. 23, quai
du Marchal-de-Lattre -de-
Tassigny, Ste (H6rault). T61.
- .. *: 04-99-04-76-44. 5 . Tous
les jours, de 9 h 30 19 heu-
res, jusqu'au 30 septembre ;
du mardi au dimanche de 10
heures 12 heures et de 14
heures 18 heures, jusqu'au
17 octobre.
Philippe Dagen





eecrdi 2 oCit*1 XXIV 31 BAN Q EN AT ~I ON ALEDECREDIT Page 9


;" ~;~*aF~I ::: :








poef








iiiO riiO






















t .i:






iii i .
il _f= rl









O-O


~\r0



igif





Mercredi 25 Aot 2010
Page 10 NAnTIF NATAL Hati en Marche Vol XXIV No 31


Les villages de Luck Mervil
Le chanteur-compositeur hatiano-canadien Luck << Ce ne sont pas des Canadiens qui vont construire le qui a trait aux fonds disponibles pour la mat6rialisation d'un
Mervil a prsent6 le 19 aot au grand public son project Vilaj- village, nous allons former des Hatiens dans le domaine afin tel project, Luck Mervil affirme ne pas pouvoir avancer de
Vilaj qui consiste en la construction d'un village pouvant ac- qu'ils puissent construire eux-mmes leur village >>, precise chiffres precis, car ce ne seront pas des bailleurs de fonds qui
cueillir 5000 personnel. Toutefois, le proj et pourrait b6ndficier M. Mervil. vont finance le project, mais des rseaux sociaux qui attendent
long terme 25 000 personnel, selon le chanteur. Le proj et doit d6buter au mois d'octobre 2010. En ce que tout soit pret sur le plan administratif, que des accords
<< Les maisons du village vont tre c* (, a soient signs avec les autorit6s concernes pour
construites partir des conteneurs et les zones t)8 I` commencer investir.
cibles se situent en dehors des lignes de faille Le montant du project peut tre es-
>>, a d6clard Luck Mervil lors d'un point de tim hauteur de 25 millions de dollars, a t-il
press au ministre de la Culture. ajout.
Les villages hatiens seront bien Les raisons 6voques par l'artiste
meilleurs que ceux bitis dans des villes comme C;E comme le mobile d'un tel proj et : des centaines
Paris et New-York ily aune centaine d'annes .. PI,, d'ONG oprent dans divers secteurs du pays
dans la me sure ou ces derniibres ne disposaient .?avant et aprs le s6isme sans apporter des re-
pas cete poqu de tehnoogie qu nos .sultats concrets par manque de concertation.
allons nous-mmes utiliser, a poursuivi M.Depulsrolmsnsntjaipss
Mervil. en amount.
Selon le compositeur de << Ti Mari '1 D'un autre c8td, I'artiste confirm
>>, les habitants du village vont payer annuel- avi i nvilues arbedatse
lemet ue some rbs nfeieur pa raportToutefois, ajoute-t-il, il compete remonter sur
ce qu' ils payment auj ourd'hui pour des loyers ... scne dans la measure o cela peut contribuer
priv6s ~~~~ ~ ~ ka d'a td6etii6 a r6alisation du project Vilaj-Vilaj.
< technologies avanc6e, utiliser les d6tritus, les politique cache derrire tout ga, Luc Mervil
excrments pour produire de l'61ectricit6 et a a rpondu par la ngativit6 en 6voquant sa na-
de l'eau potable dans le Village >>, explique tionalit6 canadienne et n'ayant pas de domicile
celui qui a interpr6t le personnage de << Qua- 0: 9en Hati.
simodo >> dans la com6die musical << Notre.
Dame de Paris >>. L hne cmoie uk 2lw Wilner Jean-Louis


LE PAPE << N'OUBLIE PAS >> LA POPULATION DE HAITI
Message l'occasion du conseil de Cor Unum Dix autres projects pour Hati seront finances directe- en effet dans les camps d'accueil.
ment par Cor Unum travers les dons envoys par les fiddles
ROME, Vendredi 20 aot 2010 Le pape Benoit XVI pour ce pays. Le << style de presence >> de l'Eglise
<< n'oublie pas >> la population de Hati, indique son message Les projects approuv6s doivent rpondre aux exigences Cor Unum insisted aussi sur le << type de t6moignage >>
lu l'occasion du conseil de Cor Unum. de secteurs aussi varids que la production, les infrastructures que l'Eglise est appel6e apporter est celui d'une << presence
La reunion annuelle du Conseil d'administration de la communautaires, I'instruction, la sant6 et le bitiment. incarnde qui doit tre unie avec ceux qui souffrent, au-del des
Fondation autonome << Populorum Progressio >> s'est en effet Des dioceses hatiens ont pr6sent6 des projects pour projects, des strategies ou des fonds reus >>.
tenue en R6publique dominicaine et en Hati du 20 au 23 juil let. le forage et la construction de reservoirs d'eau. Le diocese de << La v6ritable humanity de l'Eglise consiste donner
Ses membres ont 6t accueillis par le cardinal Nicolas de Jesus J6rmie, pour les Iles Cayemittes, a par example demand des ce << plus >> don't parle le pape Benoit XVI dans sa premiere
L6pez Rodriguez, archevque de Saint-Domingue. fonds pour la construction de trois reservoirs pour r6colter l'eau encyclique, 'Deus caritas est'. Le Saint-Pre y rappelle que
Dans son message, Benoit XVI a invite les Hatiens de pluie, pour arrver vaincre les nombreuses infections don't << les personnel qui ceuvrent dans les Institutions caritatives
l'esp6rance, et a soulign que la presence de l'Eglise, unie a souffrent les enfants du fait du manque d'eau potable. de l'Eglise doivent se distinguer par le fait qu'elles ne se
ceux qui souffrent, se manifeste aussi travers ses institutions La maj eure parties des proj ets est en faveur des popu- contentent pas d'ex6cuter avec dext6rit6 le geste qui convient
et ses organizations de secours. lations indignes et rurales, comme par example la demand sur le moment, mais qu'elles se consacrent autrui avec des
<< Six mois ont d6ji pass et le pape desire vous rap- de 60 families de la communaut6 rurale de Lagoinha diocesee attentions qui leur viennent du coeur, de maniere a ce qu'autrui
peler qu'il ne vous oublie pas >>, dit le message. de Goias, au Brsil) qui a besoin d'un tracteur. puisse 6prouver leur richesse d'humanit6 (cf. Ga 5, 6) >> (DCE,
<< II a toujours bien en memoire, souligne-t-il, votre 31a). Dans l'esprit de ces paroles du Saint-Pre le conseil
angoisse et il connait les difficulties que vous devez affronter Visite Hati pontifical Cor Unum, en quality du dicastre qui coordonne
pour reconstruire vos maisons, vos villes et votre vie >>. La visit Hati, le 22 juillet, a constitu un moment les diff6rentes agencies catholiques de secours, avec la noncia-
La foundation a 6t institute en 1992 par Jean-Paul II trs significatif. Elle avait 6t programme avant le s6isme de ture apostolique, a organism une rencontre entire les diff6rents
comme un signe de la charit6 du pape envers les populations janvier derniier, mais elle a permis d'en constater les cons6- organismes de Hati, don't certaines << Caritas >> du continent
indignes, et les paysans afro-amdricaines des Carabes et quences. Depuis 1993 d6jI, la foundation a finance en Hati 150 europ6en et ambricain >>.
d'Amdrique latine, rappelle un communique. Sur les 7 membres projects. La visit a permis aussi un temps de pribre sur la tombe Le cardinal Sandoval a remercid ces organismes au
du conseil, 6 sont des 6vques d'Amdrique latine et 1 membre de l'archevque de Port-au-Prince, d6c6d6 dans la catastrophe, nom du Saint-Sige pour tout le travail accompli en collabora-
du conseil pontifical Cor Unum. Mgr Miot, et de son vicaire g6ndral, Mgr Benoit. tion avec l'Eglise locale, rappelant que le << style de presence >>
Le conseil a 6galement visit, accompagn du nonce devrait << caract6riser ceux qui travaillent dans les institutions
Investissement de 2 millions de dollars apostolique, Mgr Bernardito Auza et de l'administrateur du caritatives et de l'Eglise et leur donner du courage >>.
La reunion a permis de presenter les diff6rentes si- diocese, Mgr Joseph Lafontant, les ruines du grand s6minaire La dernire visit a 6t pour le sige de la Caritas
tuations sociales et politiques des nations repr6sent6es, dans et de la cath6drale. en Hati, au nom du president de Cor Unum, Mgr Paul Josef
le context pastoral de tout le continent, avec une attention Le cardinal Sandoval a pr6sid6 la messe c616bre dans Cordes, c'est Mgr Tejado quia remis au directeur un don de
sp6ciale la situation en Hati. un camp d'accueil de l'Eglise. Au course de la c616bration, on a 50.00 dollars adress6 par le pape commune contribution
La reunion a aussi permis d'examiner les 230 projects lu le message de Benoit XVI la population de Hati. Le pape l'important travail de cet organisme.
pr6sent6s au course de l'anne 2010 par les dioceses d'Amdrique qui a fait un don de 205.000 dollars pour la reconstruction d'une Mgr Tejado a notamment soulign6 que l'aide huma-
latine et des Carabes : 186 projects dans 20 pays ont 6t cole de Port-Au-Prince. nitaire ne devrait pas, une fois le moment de crise pass, tre
approuv6s (pour un investissement de US$ 2.091.500 soit L'un des plus grands problmes du moment est un obstacle au d6veloppement integral des peuples, puisque
environ 1 589 539 e). Ils seront finances par la conference l'urgence du logement pour des centaines de milliers de sans- l'Eglise vise toujours le bien commun et offre une << proposition
des 6vques d'Italie, a travers le comity pour les interventions abri pour leur assurer une << vie familiale et social digne >>, pour l'avenir >>, qui considre la dimension transcendante de
caritatives en faveur du Tiers monde, soutien principal de la souligne le mme communique de Cor Unum. Des problmes l'tre human.
Fondation. de s6curit6, des problmes moraux et humans se multiplient Anita S. Bourdin


Trafic d'enfants: traque ingrate a la front ere d'Hatit
De Alice SPERI (AFP) Ily a 18 heures tienne de Ouanaminthe sa jumelle dominicaine, Dajabon. humanitaire amdricaine, Heartland Alliance.
OUANAMINTHE -Comme chaquejour de march, "Parfois, les trafiquants font traverser la rivire aux La frontire qui partage l'ile d'Hispaniola 6tait d6ji
Clarine Joanice se poste sur le pont qui enjambe la rivire enfants en les tirant au bout d'une corde", ajoute-t-elle. "S'il poreuse avant le s6isme du 12 janvier. Avec peu de postes
marquant la frontire. Assise sur une chaise en plastique, elle arrve quelque chose ou qu'ils prennent peur, ils d6guerpissent frontire et pas assez d'hommes pour assurer les contrles,
scrute la foule et cherche d6busquer les tentatives de "vol" et plantent l'enfant IA. les trafics en tout genre pullulaient et quelque 2.000 jeunes
d'enfants hatiens. Mme Joanice demand aux adults accompagnant Hatiens 6taient exfiltrs illgalement chaque anne, selon des
"On arrte tout le monde. Transports publics, voitures un mineur de presenter des documents de voyage 6tablissant estimations officielles. Beaucoup seraient revendus comme
particulires, camions, enfants A pieds", lance Joanice au milieu leur parents. Mais elle n'a aucun mandate official pour traquer domestiques dans le pays voisin.
de la cohue qui traverse le pont poussireux reliant la ville ha- les trafiquants d'enfants: elle est employee d'une association Depuis la catastrophe qui a fait au moins 250.000
morts et 1,5 million de sans-abri, don't des milliers d'orphe-
L'ECOLE INJTERNAITIO NAILE D)E PETION-V~ILLE UinsiHles nsus sdi ej1ss d3e3n ts se son muld h6is, conne
PRINIAIRE ET SECONDAIRE Amdricains.
Dix membres d'une Eglise baptiste amdricaine avaient
LES INSCRIPTIONS POUR L'ANNEE 2010-2011 SONT OUVERTES 6t arrits finjanvier avec 33 enfants la frontire. Au moment
de leur arrestation, ils avaient expliqu avoir agi avec de bon-
Effectif rdduit des classes (Maximum 1 7 dlves par classes) Informatique, Sport, Art nes intentions, croyant que les enfants 6taient orphelins, mais
L'Anglais et l'Espagnol ds la 12re annde fondamentale Formation personnelle et social certain parents ont affirms ensuite avoir conclu un accord
Les blitiments de l'dcole ont itd inspects par des experts nationaux et internationaux et ont regu le Code vert pour leur laisser leur prog6niture.
En d6pit des efforts des autorit6s -- qui se targuent
Les professeurs sont tous des normaliens universitaires compdtents et expirimentis, soucieux du dveloppement daorartsqeqe300mnusAl rnir eusl
dquilibrd de la personnalitd de votre enfant. tremblement de terre -- le pays le plus pauvre des Amdriques
manque toujours d'une 16gislation efficace contre le traffic de
L'ECOLE INTERNATIONALE DE PETION-VILLE cherche promouvoir chez les 616ves qui lui sont confi6s mineurs.
la discipline intellectuelle, le sens critique, I'engagement envers la socit et la protection de l'environnement. L'Organisation international pour les migrations
(OIM) et l'Unicef ont bien remis un project de loi Port-au-
INSCRIPTION ET EXAMENS D'ADMISSION Prince, mais le texte n'a pas franchi le stade de l'6tude. Et avec
la tenue d'61ections pr6sidentielles et 16gislatives fin novembre,
36 Rue Goulard, Place Boyer, Ption Ville T1.: 509 3 445-3677 ou 2 257-1942 rien ne devrait acc616rer le processus.
C o urriel : eiphaiti@jhotm ail.co m Pouir Rendi Costumeri, commrrissaire la brigade de
(TRAFIC / p. 12)





MatierMredi2 5 Voi2XXIV No 31 L ES PETITES ANNON CE S Page ll


Le Ma8HOBO In" K(J A~DVER~TITISIN

*a Dknoh dip. .T C SERVICES ~nraimmrr
C'hambres loul comfors ase
air candlinand et 6alle dIre iI P.O. BOX 600673
illi attnhat -Miami Florida, 33160-0673
*~ Celshiis dYi;Lr'F~pr6pid 10 dpartements d'tudes
par ani i Grrad Cher. Publicits: Radio, Journaux et TV. Licence en :
Le Sami du Itarrll
Le Palah de Sudre TLitphous: 566-5341 Aussi un service de traduction Gestion d'Entreprise
owns**==ir* I Ar=* i. ..-70 de140 Douetsec Conception et Execution de Proj et
Lai Pailris F.ibe de Peak Economie et Fmnance
"Itau disnti de dii 17" Internet disponible Info (954) 559-7729 Sciences de l'Education
steele... pour les dlents Evens Hilaire Sciences Comptables
Consultant Relations Internationales
Ecoutel Gouvernance
VISION MORTGAGE BANK,

Mlodie Matin rcD nmeaten *ed eto
Avec Marcus Relations Publiques
EVENS HILAIRE Gestion de la Microfinance
Loan Consultant
Siminzaire en
12788 West Dixie Hwy, Miami, Florida 33161
Planification et gestion de projects
Phone: (305) 891-2225 + Microsoft Projet et SPSS
dI ie d e Fax (305) 891-2559 otce us
S1 3 3 J a Cell (786) 285-0384 Anlgle Delmias 75 et Imrpasse lldrard # 3,
Port-au-Prince, Hai'ti, WI.

Par tiliphones : (509) 2246-1425 \ 3555-1575
www.rdrom lodihait.com2513-3726 \ 3767-1575 \ 3444-2001








LMinitr dlaSn Pbiqu rnhmmg
A de trvaileur de e scteur





PotauPine le17aot 01 -(AP)-e Mii-cnetn hqe jor ati fait remarquer a-t-i dit.a

tre de la Sant6 Publique et de la Population (MISPP) a organism Alors que la c6rmonie se d6roulait sur la cour du La- Dans un autre registre, le ministry Larsen a indiqu
mardi Port-au-Prince une joumbe/hommage aux diff6rents boratoire Nationale de Sant6 Publique, un group d'employds que le ministre prendra toutes les dispositions pour permettre
travailleurs de sant6 publique du pays. contractuels protestaient sur cette mme cour pour r6clamer aux dipl8ms des facults priv6es de faire leur specialisation
La joumde a 6t organise autour du thme : les le paiement de plusieurs mois d'amrrires de salaire et leurs l'H8pital de l'Universit6 d'Etat d'Hati (HUEH).
employs de la sant6 publique sont les moteurs des services lettres de nomination. Un group d'intemnes issues de l'Universit6 d'Etat
de sant6 de quality. Ils ont qualifi de show m6diatique la c6rmonie du d'Hati (UEH) s'opposeraient la specialisation des anciens
Des certificates ont 6t d6cemnes d6cem6s plusieurs MSPP, appelant son titulaire satisfaire leurs revendications et 6tudiants du priv6 l'HUEH.
employs pour l'excellent travail accompli dans le domaine. d6nongant le fait qu'aucun d'entre eux n'ait 6t honors. C'est ridicule a dit le docteur Larsen, faisant savoir du
Le ministry Alex Larsen a indiqu que cette c6rmo- "On ne pouvait pas r6compenser tout le monde, a mme coup que des dispositions sont prises pour permettre aux
nie a 6t 6galement organise pour familiariser entire eux les comment le ministry Larsen, soutenant que la c6rmonie jeunes qui ont 6tudid Cuba de faire leur intemnat en Haiti.
diff6rents employs de la sant6 publique du pays et a 6mis le revtait une port6e symbolique pour saluer le travail accompli Ils ont 6tudid en espagnol et c'est mieux pour eux
vceu que l'organisation de pareille activity s'inscrive dans la par tous les travailleurs de sant6 publique. de faire leur service social en Hati pour mieux connaitre les
tradition du MSPP. II a assure que le MSPP prend coeur le dossier des terms utilis6s ici et mieux servir la population, a ajout6 le
"Les employs de la sant6 publique foumiissent un contractuels. ministry.
service remarquable la population et ce qu'ils regoivent Ce sont des dossiers qui 6taient sous les d6combres
comme salaire est nettement en dessous des efforts qu'ils aprs le 12 janvier, mais que nous sommes arrv6 rcup6rer,


Les personnel irritables Wyclef Jean ou la revanche des Exclus
dvelopperaient plus de par G6rard Bissainthle du 12 janvier, il ne nous manquait plus que ga! La honte, je
vous dis, la honte Nous allons perdre la face devant le monde
maladies cardiovasculaires La perspective de voir arrver au pouvoir en Hati entier."
Wyclef Jean avec son street English", son creole approximatif, Et le Chceur des Pleureurs et des Pleureuses de verser
Une 6tude mene par des chercheurs de l'Institut etsnrnasieitnafl o nelcul tsrotnsdes torrents de chaudes larmes travers les colonnes de nos
national sur le vieillissement aux Etats-Unis rvle que les leaders politiques qui se sentent court-circuit6s, et mme plut8t medias.
personnel acariAtres subiraient un 6paississement des parois bais6s par un "resquilleur" qui est entr6 dans l'arne politique En attendant le people, lui, celui qui a faim et qui
art6rielles du cou, facteur de risque de crise cardiaque et d'ac- en sautant la barribre des conventions 6tablies. Et tout le est toujours maltrait6 et qui est exclus de tous les festins ou
cident vasculaire c6rbral. "Systme" se met debout comme un seul homme pour tenter se r6galent les Intellectuels et les leaders politiques, nous fait
Le panel de cette enqute 6tait constitu de 5614 de l'exclure. Pourtant si on vote demain matin, il est probable comprendre de mille manires que creole, frangais, anglais ou
Italiens et Italiennes, g6s de 14 94 ans, vivant en Sardaigne. q ue Wyclef Jean sera 61u president. j avanais, il n'en a rien cirer. II voit en Wyclef quelqu'un qui lui
Ils ont r6pondu des tests de personnalit6 afin de mesurer Beaucoup se rvoltent et pleumiichent de constater resemble, noir comme lui (mme si ce petit detail on n'aime
leur degr d'irrtabilit. Dans un second temps, I'6paisseur de que nous pourrons bien avoir un Wyclef Jean la tte du pas beaucoup l'entendre), qui est arrv6 franchir la barrcade
la paroi art6rielle de leur cou a 6t examine par ultrasons. pays demain. Mais qui se rvolte et pleumiiche ? La petite, de la misre, qui peut-tre va lui montrer lui people, comment
Lesdeu done on t enuit criss. e result e ctte toute petite mnunort6 d'Intellectuels qui parent bien frangais, la franchir aussi. Wyclef est un Exclus qui est arrv6 s'inclure.
qui ont impose un creole classique, constip6, garanti made in S'il entire au Palais National, pense le people, nous allons tous
6tue idiqe qe ls pus oldiqus e le pls cmp6itisTrou-Coucou pour remplacer le creole que chacun de nous entrer avec lui et le Peuple enfin sera au Pouvoir.
notamment les femmes, voient leur risque de d6velopper des recr6ait chaque jour son gr et avec une d61ectation partag6e La minority dirigeante se rebiffe: "Non! Le pouvoir
maladies cardiovasculaires augmenter de 40 %, en comparison par tous, la petite minority don't le rive secret est de maitriser doit aller aux plus capables"
avec les personnel plus aimables. le meilleur anglais pour pouvoir aller s'amuser dans la cour Le Peuple des bidonvilles rpond: "Le Pouvoir doit
Les auteurs de cette 6tude estiment que ces rsultats des grands. aller au plus grand nombre. Et nous sommes le plus grand
peuvent permettre de determiner des programmes d'interven- "Tu te rends compete, ma chre" ou bien "Vous vous nombre. Vive Wyclef! "
tion cibl6s pour aider les personnel irrtables g6rer leur colre rendez compete, mon cher, de ce qui nous arrve? Si ce Wyclef La minority dirigeante monte sur ses grands chevaux
ou l'exprimer par d'autres moyens, en respectant davantage est 61u president, quelle langue va-t-il parler Sarkozy? Et et sur ses ergots: "le pouvoir doit aller la competence. Nous
les autres. I'Onu? Mme pas un bon creole Tout just un broken English sommes les plus comp6tents! Fermez vos djols! D6pi ki leu
que Shakespeare rpudierait! Apres le tremblement de terre (REVANCHE / p. 15)





Page 12 LIBRE PENSER Halti en MarchM d VlXVAt 0 "3


Ds-Agrment(s)
<< L'important, ce n'est pas ce que l'on a fait de nous, complexes, d'amiti6s perverses, de perversit6s vertueuses, social. Je rais devoir accepter qu'effectirement << pitit tig c6
mais ce qu~e nouis faisons nous-mme de ce qu~'on a fait de d'hiommes sans foi ni loi qlui ne semblent ob6ir qlu' la loi du tig >> et qu'-il est par cons6qu~ent impossible pour nouis, Ha-
nous. > Sartre plomb tout en plagant leur foi dans l'argent, d'hommes et de tiens, de faire autrement qu'ob6ir a nos instincts collectifs et
femmes de bonne foi qui luttent pour de mauraises causes, que nous ne serons jamais autre chose que ce que la C.I (lire
Chers amis lecteurs, malgr mes annes de << vie en d'hommes et de femmes de mauraise foi qui luttent pour de Communaut6 Intemnationale) a programme pour nous. Peut-
commun >> avec ce pays, je comprends de moins en moins son bonnes causes, des causes injustes qui obtiennent l'agr6ment tre ainsi, dans 40 ans, nous aurons fait le mme chemin que
fonctionnemnent. Le divorce dans ce cas n'6tant pas admis. de la justice, de causes justes et pleinement justifies qui sont celui r6alis6 par nos voisins les plus proches, ces 40 demnires
l'loignement plwsique 6tant possible quoique les dysfonctions p6nalis6es par la loi, injustement. Et tout cela sur un fond de annes. Le seul problme c'est que nos d6sagrments conti-
6motionnelles qui se produisent obligent alors reconsid6rer pays qui se meurt. De pays qui semble disparaitre paisiblement. nueront sub sister.
la prise de position initial, on ne peut alors qu'admettre son Snseplaindre. Sans heurts. Avec toutes ses failles. Je me Chres amies lectrices, chers amis lecteurs, d'aprs les
6chec et souffrir en silence. Les moments les plus durs, ceux demand assez souvent pourquoi les structures de la perversity lois qui r6gissent notre vie en commun, aprs chaque p6riode
qui se rapprochent des 61ections. C'est l o on se rend compete tendent se maintenir aussi longtemps dans ce pays. J'ai fini de cinq ans nous devons suirre le mme rituel. Les membres de
du degr d'incompr6hension. C'est lb ou on se rend compete par me foumiir une explication. D'un ct6, une surestimation la << tribu >> qui runissent les conditions ncessaires regoirent
que l'on ne comprendra jamais ce pays. Des ennemis irr6con- de soi faisant croire que l'on peut toujours faire mieux que alors l'autorisation de montrer aux autres membres de la tribu
ciliables qui deviennent des<< amis intimes >> enl'espace d'une celui qui a de meilleures capacit6s que nous. Et, de l'autre qu'ils sont les plus aptes << diriger >> et decider sur la voie a
nuit et qui, main dans la main, entire accolades fratemnelles et cit6, I'existence de cette patine d'individualisme qui nous suirre pour une nouvelle p6riode de 5 ans. Nous re-voil done
sourires d'oreille oreille, signent de << grands et bels accords >>. empche de voir ce grand trou que constitute notre 6gosme nouveau, cing aprs (ou presque), croyant que la soi-disant
Des amis intimes qui deviennent des ennemis irr6conciliables personnel. Cela nous fait croire alors que nous aussi nous << resilience >> du people hatien va permettre aux nouveaux
pour un << point mal compris >> dans le texte de redaction d'un aurons notre chance d'avoir notre part du gteau. LA alors, il dirigeants de mener la << barque national >>. avec la mme
<< contract juteux>>. Enfin, chers amis, la veille d'un nouveau faudra pouroir en jouir en toute quietude. Comme ceux qui facility, durant les 5 prochaines annes.
changement politique dans ce pays, je ne peux qu'observer, nous ont pr6c6d6.
que comme d'habitude, un nouvel space se dessine dans le Enfin, chers amis lecteurs, il me semble qu'aprs des Oscar Germain
pay sage politiqu~e hiatien. Et comnme d'hiabituide, ce novel es- annes de resistance, de luitte contre moi-mme, je rais finir germnl2or200501vahoo.frf
pace semble tre occupy par un reseau strange d'interrelations par accepter, dans le cas d'Hati, I'existence du d6terminisme 4otit 2010

S .r .,
SIX mols apres le seisme, comment evaluer la situation .


Quel avenir immdiat pour Haiti?
par l~arcAdaesschalck, philosophy, COautertr d 'tne la vie d'un people ? tiennent l'6cart des camps et des distributions de vivre pour
etude sur la transition democratique en Hai'ti (1) Deuxime illusion: < catastrophe pour lancer un plan ambitieux qui vise tout nombre de pr6tendus sans-abris six mois aprs la catastrophe,
Dbut de cet article dans l'ddition pricidente reconstruire pour les Hatiens. Profitons de la table rase pour alors qu' l'inverse l'effort d'accueil foumii par les provinces
repartir neuf!>> est sous-estim6 constamment ? Que dire d'un Etat qui traite
Hati n'est pas en guerre, le pays est dot6 d'institutions Commentaire: Le s6isme a offert f occasion d'unir avec moins d'6gard les victims sans abri que les fraudeurs et
d6mocratiques valid6es par la communaut6 international et les bailleurs de fonds autour d'un plan de reconstruction qu'ils les voleurs de terres qui cherchent monnayer au prix fort un
qui travaillenit. C'est cette mimiie communiiaut6 initemiationiale ni'arrivaienit pas j miettre eni place mialgr unie r6unioni similaire d6domminagemient a\;ec de faux papiers ? Pour 6viter tous ces
qui a favoris6 le retour au pouroir de Rend Prval aprs le tenue en 2005 aprs le depart d'Aristide. Mais quelle confusion pieges, seules des organizations pr6sentes de longue date sur
depart forc6 du president Aristide en 2004. L' agenda politique autour du terme << reconstruction >> Quelle distance 6norme le terrain, avec des relais sdrieux et un project social concrete,
s'est trs vite immisc6 dans la gestion de l'apres-s6isme. entire d'un cit6 le processus complex social, 6conomique, peuvent guider vers les besoins r6els et 16gitimes.
Les autorit6s en place ont tent d'utiliser la catastrophe de politique de reconstruction d'un pays d6truit par trente ans Dans un tel context, la vigilance est plus que jamais
deux manires: soit pour prcipiter les 61ections et prendre de dictature, puis par vingt ans de regimes de transition cor- de mise, tandis que la nakvet6 et la bonne volont6 ajoutent au
opposition de court: soit pour justifier une prolongation de rompus et infods au traffic de la drogue et, d'un autre ct6, le chaos. Aprs six mois, quel bilan tirer ?
mandate et retarder la joute 61ectorale. Auj ourd'hui, c'est l'ONU processus technique, mat6riel, limits, consistent rebtir une 1- Il est impossible de mettre entire parentheses
elle-mme qui a fini par devoir forcer la main pour que des portion de terrtoire sinistre par un s6isme. La distance qui l'histoire politique d'un pays. II faut aider les Hatiens
dates d'61ections soient fixes en coherence avec la Constitu- pourrait s6parer grosso modo l'aprs-apartheid en Afrique du mettre en place un pouvoir non corrompu, capable d'assumer
tion, soit le 28 novembre 2010 pour la pr6sidentielle. L'ONU Sud et l'aprs-ouragan Katrina la Nouvelle-Orlans Com- son rle d'interlocuteur face la communaut6 international
a ainsi r6alis6, malgr elle, I'unanimit6 contre son<< ing6rence ment croire que le processus technique pourrait devenir le et de porte-parole de la population. Dans cette optique, il faut
>> et lanc6 le jeu des grandes manceuvres pr61ectorales. Le moteur du processus d6mocratique quand on a devant soi une privil6gier les parties qui ont une histoire durable de participa-
pr6sident a refond6 son propre parti pour drincer des succes- presence international enlise de longue date, un gouvemne- tion la vie parlementaire et chercher avec eux des solutions.
seurs possibles et favoriser la candidature de proches sous ment hautement corrompu et une classes de technicians de l'aide 2- Pas de reconstruction sans d6blaiement. II faut arrter de
son contrle. Dans ce context, la surenchre nationalist est international couple des conditions de vie de la population et s'illusionner sur la reconstruction qui ne sera efficace qu'en
devenue un exercise incontoumnable : l'ing6rence humanitaire artificiellement enrichie par l'aide ext6rieure ? Cette illusion function du point pr6c6dent (l'agenda politique). Ce qui est
est d6nonc6e, le contrle hatien sur les fonds octroyds et sur a conduit minimiser les effects ndfastes invitables d'une urgent c'est de d6blayer avec des moyens efficaces, arrter
le plan de reconstruction est exig6. Pourait-on rellement impulsion international d6sordonne: explosion des colts de se moquer des HaItiens en leur payant un salaire de misre
imaginer faire l'6conomie de la question politique si essentielle des logements encore accessible et entrave au relogement des pour retire quelques kilos de gravats, ne pas tre complice des
sinistrs, entretien d'un march parallle en pleine inflation, d6placements de population et de la speculation immobilire
traffic marginal de l'aide, speculation sur les b6ndfices possibles qui tentent le pouroir en place. Arrter de confondre Hati avec
Tr afic d' enfants* d'un aces prioritaire a de nouveaux logements, possibility de un pays d6truit par la guerre.
Sd6toumnement de l'aide par le truchement de monopoles d'achat 3- Exiger une coordination relle de f action des
traque ngra* de certain biens (par example, les tentes), etc. La ncessit6 ONG de manire, d'une part, rendre valuable leur interven-
tr aq u m g ated'intervenir au plus vite dans des conditions d'action mal tion en function d'un plan d'ensemble et, d'autre part, leur
l~~~~.a ..oit edHat values a favoris6 les r6seaux de corruption d6jI en place. permettre de rejoindre les acteurs rellement dans le besoin,
3 IR fYOHilere H aItsTroisime illusion: << Ciblons l'aide directed aux vic- avec l'aide de partenaires hatiens, seuls mmes de proc6der
times, sur le module de l'urgence, pour donner la population efficacement une telle approche du terrain. Auj ourd'hui plus
(... suite de la page 10) les moyens de s'en sortir en d6ployant ses capacit6s naturelles que jamais, Hati a besoin de clairvoyance, de raison politique
protection des mineurs, "ce manque de cadre juridique nous de solidarit6. >> et d'efficacit6 pour honorer rellement l'incroyable resistance
freine s6reiesemnent dans notre traquie des trafiquiants". Commentaire: Face l'ampleur du d6sastre sans de sa population.
Et malgr la presence la frontire de policies et de prc6dent dans l'histoire des s6ismes, I'accs aux victims ne Le sc6nario 6viter absolument pour les six mois
Casques bleus, il n'y a pratiquement aucun contrle sur le pont semblait pas poser problme tant la masse de population dans le venir est celui d'une champagne 61ectorale couple du citoyen et
reliant Ouanaminthe et Dajabon les jours de march. besoin 6tait important. Il suffisait d'apporter les moyens pour focalise sur le partage de l'argent promise par l'6tranger, une
"C'est le bazar, la frontire est totalement ouverte. active et renforcer les capacit6s de survie et de cohesion social champagne couple des grandes questions vitales oblit6res par
Il est trs simple de faire du traffic d'enfants", rage Ramsay de cette population. Aucun doute possible sur l'identification la gestion de l'aprs-catastrophe, a savoir: la rforme agraire,
Ben-Achour, directeur de la mission hatienne de Heartland des victims. Pourtant, en Hati, la spoliation des victims, la decentralisation, la deforestation, la sauvegarde des derniers
Alliance. voire l'imposture, est devenue monnaie courante depuis la bassins versants, la politique de sant6 et le systme scolaire.
Empcher le vol de jeunes Hatiens est d'autant plus foundation du Fonds d'aide aux victims du coup d'Etat en l995. Il est difficile d'imaginer une reliance 6conomique et une
ardu qu'avant le s6isme, souligne-t-il, "40% des enfants pos- A cette 6poque, quantity d'organisations fantoches sont nes diminution du taux de chmage sans d'abord privil6gier une
s6daient un certificate de naissance". Une proportion r6duite dans l'unique but d'acc6der ce fonds. Ces difficulties se sont sauvegarde physique du pays et de la soci6td. Alors qu'Hati
d6sormas de mrtid, elon se estimtions.reproduites par la suite, notamment lors des cyclones en 2004 s ati vn esim otes iprto clgqee
Et dans un pays gangrene par la corruption, les tra- et en 2008. Le statut de victim n'est pas prot6g6 Que penser social, la gestion dle lIaprs-catastrophe tend rel6guer ce
fiqu)s 'hIitet ps rops ds pts-e-vi losquilsdes logements de fortune qui sont venus se dresser l entour de combat A l arrire-plan et cr6er l'illusion que la reconstruction
sont d6masqus, raconte Joanice. Aprs avoir arrt6 un homme
traversant le pont avec une fillette de 10 ans qui, en pleurs, terrains sur la route du Nord que 1 on destinait des d6plac6s pourrait tre la base de solution de tous les problmes. Pour-
affirmait ne pas le connaitre, I'humanitaire s'est fait proposer du centre-ville et qui ont satur les emplacements avant mme tant, cette illusion ne fait que fixer l'attention sur un problme
"50-50" sur la vente de l'enfant. le d6placement des concem6s ? Que penser des occupants de particulier d'abord lid la sunrurbanisation d6sastreuse de la
tentes qui font le va-et-vient entire leur habitation (toujours capital, une capital qui finit une fois de plus par occulter ce
enbon tat) et le camp d'o ils ramnent pour l'entreposer qu'en Hati on a coutume d'appeler le << pays en dehors >> et
SO AN l'aide alimentaire ? Que penser l'inverse des ces families qui est pourtant la r6alit6 majoritaire du pays.
MAISONA LOU1 relog6es ple-mle par solidarit6 de proches et qui se Marc Maesschalckc
Maison louer situde g Ve~rtires.
au Cap 1-lalitirit ERR ATA
3 chambres. 2 ioilettes. cour spacieuise.
Endroit ideal "Haiti eni RIlarchle" VolI XXIV. NoI 2' ilui 2' iillet all 3 amlit 20Ii1 0. ilans~ la
fiibilbnqu "Eni bref"' "E\alua~tioni des mai~isonis ani Capil-Hairtie n". eent
Un grand bureau, Maiso~n hieni PquipdeS, La \ille: dui C'ap-H ai nen.ii ile~tuiteii~ en 1851 par' un tremiiible~inen~t ile: ten-e~ "
T16phone et Initrnei 24 h1 par jour .Ie emials queI~ toult le mone1l: sa\.alt que1 le 7 miai 1842 uni ~sessine a\ait iletrusti
le C'ap: f`alsait iles~ nillliesi des niorlts

Appelez le 305 -305-4779 -'^- ne





Mercredi out2 eVoXXIV No31 HAITI RECONSTRU CTI ON Page l3



Les projets de la cirh
La semaine demiibre, en terminant notre sdrie de trois L'Axe Economique, ciblent directement la zone m6tropolitaine, avec un budget de
articles visant donner une id6e des efforts de reconstruction L'Axe Politique. US$ 291 millions et d6ji finances hauteur de US$ 250,4 :
(voir Hati en Marche # 28, 29 et 30), nous disions que nous Quand nous reprenons la liste des projects approuv6s *Reconstruction de l'HUEH Port-au-Prince,
reviendrions trs probablement sur le sujet, I'enjeu 6tant trop par la CIRH et que nous classons ces projects a partir de ces Budget US$ 40.- finance US$ 17.-
important. Ce que j'avais personnellement en tte, c'6tait de axes, nous obtenons le rsultat suivant : Dvelopper des vieux quarters de Port-au-
pouroir nous faire une id6e des projects qu'aurait approuv6s Pour l'Axe Humain, nous trourons 13 projects, Prince, en se concentrant d'abord sur Martissant
la CIRH (Commission Int6rimaire pour la Reconstruction dans les domaines de l'6ducation (2 projects de et Baillergeau (Programme AIQIP), Budget US$
d'Hati). la sant6 (5 projects du logement (4 projects de 26.- finance US$ 8,4
A condition, bien entendu, que nous ayons accs ces l'eau potable et l'assainissement (1 project) et de Dveloppement du r6seau d'eau potable et
informations, ce qui ce moment-l ne semblait pas 6Yident. la creation d'emplois (1 project Le budget total d'assainissement Port-au-Prince et en aug-
En effet, jusqu'alors, tout ce qui se faisait autour de cette com- pour ces 13 projects s'616Ye US$ 624,9, mais le menter la couverture Budget US$ 200.- finance
mission manquait tellement de transparence que l'on pourait montant du financement disponible est de US$ US$ 200.-
craindre que le public ne soit pas inform de ses travaux. Mais 255,6. Enlevez les d6bris Port-au-Prince pour faci-
nos craintes se sont rv616es vaines, et nous en sommes fort Pour l'Axe Infrastructurel, nous trourons 12 liter le retour des personnel affect6es dans leur
aises, une premiere liste de projects approuv6s a 6t publie dans projects, dans le domaine du ramassage des d6bris quarter, Budget US$ 17.- finance US$ 17.-
la press : nous allons done pouroir nous amuser. (1 project de l'valuation des bitiments publics R6habiliter les sous-stations 61ectriques pri-
Voyons pour commencer, les donnes globales. 29 (1 project des routes (7 projects) et de l'6nergie oritaires dans la zone de Port-au-Prince, Budget
projects ont 6t approuv6s, repr6sentant un budget global de (3 projects Le budget total pour ces 12 projects US$ 8.-, finance US$ 8.-
US$ 1,6 milliards. Si on se sourient que les engagements pris s'616Ye A US$ 762,6, mais le montant du finance- Je ne peux m'empcher de revenir cette id6e que,
A Washington le 31 mars s'levaient quelque US$ 9 milliards, ment disponible est de US$ 450,3. si le tremblement de terre a 6t si monstrueusement meurtrier,
cette premiere fournde de projects repr6senteraient environ 17 Pourl1'Axe Economique, nous trourons 4 projects, c'est cause de la concentration incontr16e d'une population
% des engagements. Mais attention les US$ 1,6 milliards dans les domaines de l'agriculture (3 projects) et miserable dans la zone m6tropolitaine : et je me dis que toute
repr6sentent le total des budgets des 29 projects, mais tous les du financement des entreprises (1 project Le bud- intervention resultant dans une amelioration des conditions
fonds ne sont pas encore disponibles. En fait, le financement get total pour ces 4 projects s'616Ye US$ 275,3, de vie dans cette zone m6tropolitaine ne fera qu'augmenter
d6ji acquis pour ces projects s'616ve US$ 941,7 millions, mais le montant du financement disponible est son pouvoir d'attraction sur les populations pauvres du reste
ce que represented 56 % du budget total ; il reste done encore de US$ 235,8. du pays.
quelque US$ 700 millions trouver pour assurer que ces proj ets Seulement trois de nos six axes sont touches : il n'y a Certes, je sais bien qu'il faut rparer les d6gts, et
approuv6s soient mens terme. rien pourl1'Axe Socio-Culturel,rien pourl1'Axe Environnemen- je reconnais que la proposition que j'avais formulae, alors
Nous devrions maintenant tenter de voir comment ces tal, rien pour l'Axe Politique : et pourtant, en ce qui concemne que nous travaillions au << Plaidoyer >> de la FONHDILAC,
projects se rpartissent. Pour cela nous allons utiliser un cadre ce demiier axe, on peut rappeler que PARDN (Plan d'Action comme quoi il ne fallait pas investor un kopeck dans la zone
de rf6rence que nous avons d6velopp6 la FONHDILAC. En pour le Relrement et le Dveloppement National), prsent6 m6tropolitaine, a quelque chose d'irraliste. Mais il faut tenir
effet, au sein de ce group, nous nous sommes mis d'accord Washington le 31 mars, affirmait : << Theme central pour compete de la ncessit6 d'ne bonne rpartition gographique des
pour admettre que toutes les interventions que l'on peut en- ddcfinir et encadrer l 'action gotivernementale, la governance investissements en vue de r6tablir une meilleure rpartition de
treprendre dans le cadre d'une politique de d6veloppement a td aborde sorts bien des aspects dans le chantier consacrd la population sur le terrtoire de la rpublique.
peuvent tre rparties sur six axes : au dmarrage des administrations ptibliques >>. Nous n'en sommes qu au premier group de projects
L'Axe Humain, Aprs la rpartition par secteur, nous devons jeter un agr6s par la CIRH, esp6rons que les projetx venir tiendront
L'Axe Socio-Culturel, coup d'ceil sur la rpartition gographique et lb nous constatons compete de cette ncessit6.
L'Axe Environnemental, que Port-au-Prince b6ndficie d'une sorte de priorit. 5 projects Bernard Ethdart


Le pedophile avait fond une cole Reconstruction
AFP Un Amdricain qui avait fond une cole en il s'est rendu plusieurs reprises en Hati "o il a eu des rela- d'Haaiti les humanitaires
Hati a reconnu devant un tribunal f6dral avoir abus6 sexuel- tions sexuelles avec huit victims mineures".
element de plusieurs mineurs dans ce pays, a-t-on appris hier Selon le communique du procureur David Fein, Per- *ri n n eso r g
de sources judiciaires. litz "approchait des enfants pauvres dans la rue en Hati, leur c a g e tlso r g n
Douglas Perlitz, 40 ans, fondateur et directeur de promettant des avantages comme de la nourrture, un logement,
l'6cole Pierre Toussaint de Cap-Hatien, dans le nord d'Hati, a des vtements et une education, pour profiter de ce rapport de Les organizations humanitaires qui participent la
reconnu devant le tribunal f6dral de New Haven (Connecticut, confiance et abuser des enfants qui 6taient sous sa garde". reconstruction en Hati craignent la saison des ouragans qui
nord) qu'il s'6tait rendu dans ce pays avec l'intention d'y avoir Il est possible de 30 ans de prison. Sa sentence sera s'est amorc6e.
des relations sexuelles ill6gales. prononc6e le 21 d6cembre. La directrice au Qubec de Care-Canada, Marie-Eve
Enitre 2001 et 2008. solon les documents do tribunal. Bertrand, revient d'Haiti, et elle appr6henide unie autre p6riode
difficile si le pays 6tait frapp6 par de fortes intemp6ries.
Econom .n o v lezne id sre Mme Bertrand souligne que plusieurs edifices endom-
Econ mle: U e n uvele z ne ndu trille mag6s par le s6isme de janvier demiier sont encore debout,
mais qu'ils sont peu solides. C'est pourquoi les humanitaires
Le Ministre de l'Economie et des Finances, Hansoll people hatienune relle opportunity de reconstruire leur mode s'attardent actuellement les d6molir s6curitairement ou
Textile Ltd (Core), la Banque Interamdricaine de Dveloppe- de vie et d'en garder une certain stability pour les annes renforcir leurs structures.
ment (BID) et le D6partement d'Etat am6ricain ont sign au venir. Les Etats-Unis, tout comme les autres bailleurs qui ont Entre-temps, selon elle, les progrs entourant la re-
cours de la deuxime reunion de la Commission Int6rimaire particip6 le 31 mars dernier la conference sur Hati New construction du pays sont lents. Mme Bertrand rappelle que
pour la Reconstruction d'Hati (CIRH), le mardi 17 Aofit, York, veulent s'assurer que l'aide foumiie Hati lui permette le b6ton 6croul lors du tremblement de terre est l'6quivalent
un protocole d'accord pour le d6veloppement d'une zone d'avoir la chance d'accroitre son 6conomie au lieu de renforcer de 25 fois les d6gts occasionns par l'effondrement des tours
industrielle [manufactures de products textiles] dans la region sa dependance de l'aide international >>. du World Trade Centre, New York, en 2001.
Nord d'Hati. La BID s'engage aider Hati 6tablir les conditions Marie-Eve Bertrand dit que la coordination avec
Cet accord est le premier effort de collaboration pub- ad6quates pour attirer les investissements du secteur prive les autorit6s locales n'est pas toujours facile. Elle croit que
lique-prive depuis le s6isme de janvier demiier. << La signature pouvant g6ndrer des emplois massifs. << Ce project pourrail l'61ection d'un gouvemnement <> la pr6sidentielle de no-
du Protocole d'Accord d'aujourd'hui souligne l'importance de erentuellement aboutir la creation de quelques 120.000 vembre prochain pourrait contribuer amliorer la situation.
la cooperation entire le Gouvemnement hatien, les investisseurs emplois >> a d6clard Agustin Aguerre, le responsible du< priv6s et les partenaires intemnationaux dans l'6tablissement Response Group>> de la BID, ajoutant qu'en installant cette humanitaires est de sortir les sinistr6s des camps de fortune, et
d'une 6conomie plus forte pour une nation plus prospre [...] zone industrielle dans le Nord << nous allons 6galement sup- de les h6berger dans des abris plus s6curitaires.
nous devons travailler ensemble et investor dans des proj ets de porter le gouvemnement hatien dans sa demarche de d6centrali-
d6veloppement durable et l'industrie du vtement represented station et de d6veloppement 6conomique dans d'autres regions
un example d'un secteur o l'investissement stranger va du pays >>.
supporter l'6conomie locale >> a d6clard le Premier Ministre Pour sa part, 8772 Nb$E~ 25 i-rTrEl Alfeil?4.a
Jean-Max Bellerive. J. S. Lee, Pr6sident
TMI: 305 757 4915
Les participants travaillent ensemble la planification de Hansoll Textile Lts
et au d6veloppement de cette zone industrielle y compris les in- (entreprise de Core A K J R I T O E
fratrutues t es dcnisesde innceen n6esairs. du Sud) s'est dit < Avec la rcente promulgation de la Loi HELP (anci- trs honors et trs fier L A AIVF U O TSL SO C SO S
ennement HOPE III) par le Congrs am6ricain, les entreprises de de contribuer aux ef- -Rrpind aeestyu elSrt.F L AZ A L V
I'industrie de l'habillement ont exprim leur int6rt augmenter forts visant offrir de eR cpfn r rt nl~ rr ~ Ssri A .CB; V
BE'I MOBILITY tc...tc~...
leur approvisionnement en Hati et b6ndficier des pnvilges de nouvelles opportuni-
franchise offers pour l'exportation vers le march am6ricain, t6s 6conomiques au Connectio rdpidphoi~iqrse che uute...
Le secteur du vtement en Hati repr6sentait 75 pour cent des people hatien [...] et
recettes d'exportation et employait plus de 60,000 travailleurs d'apporter une contri- Ouver
avant le tremblement de terre [moins de 25,000 aujourd'hui]. bution positive dans
L'anne demiibre, Hati exportait 237 millions de mtres carrs la vie de dizaines de 6 JOttrS
de textiles vers les Etats-Unis, le plus gros acheteur de cette milliers de families
industrie qui represented les trois quarts des exportations. Hati hatiennes, et devant a
produit principalement des T-shirts, des sous-vtements et des le people hatien, nous S OiB e
uniforms pour des ventes estimes entire 120 et 150 millions nous engageons I~0 B
de dollars. En 2009, la valeur des exportations de l'industrie jouer notre rle afin de $
du textile hatien vers les Etats-Unis s'levait 512 millions poursuirre nos efforts .
de dollars [em iron 10% du PIB d'Hati] dans cette situation
Cheryl D. Mills, Chef de Cabinet de la Secr6taire d urgence >>.73 pm i g l g e
d'Etat Hillary Clinton a d6clard << Les Etats-Unis et les co-
signataires franchissent une tape important pour offrir au





Mercredi 25 Aofit 2010
Page14 Iaaaaaaa~Hati en Marche Vol XXIV No 31





Allez de? SISTRE Ai HANCHE, en utilisant des mnots du du vlcab3ulairer BAl~iT TEE
franeaiis, et ne changeant qu'une lettre~ par lIgne. LAlrlC T EE
LIA CHEEl





e < co tr v.. -,- HORIZONUTALi CR ABB il
vse- a1 . u s-v ., Capitale au coflen du NI Blanc et du Nil Beu Aragzles sept lettres c-esu
Cl e A K:r e. 8 L L P L F> A L Lj. L ,E o 2- Secu 3, Compagne IEl l r~ste? -
g r(, Io s ce Cmission de regulations de I.energie pour former un mot frangais
3~~~~ ~ .M rjl, Llj:a 5. Ancien 6. Bouge Centr de civilization
8 ;il ues v i3 oI;Ir: uan ^ vosionant le Nil. au neolithIquei 7- Nair A Mn


vua ;a o <..0ae < v'^X VERTICAL
'i e;N L LE YN 1. Chiteau oRt etabli par les croslss Ocban U C
2 Vous le lsex Observe -
3. Informe Proniom 4 Ralle Conjonetion- If -
Abellard- Alexis -Ancacis, AthuI Baker Be-rt;n 5~ Titane Fourreau 6, FormeJ la sa-illie8 du couide -
Byour BI 81 Cearnt C elesler. Charlesr C hrrstllIn 7~ Onde a frequtence! lev6e~3 SoLuttons dle lar semaine passCe
Cluny Bait, alalary Gdin G iise*, -J~eea Jeudy
Joune Joseph -tague~rre Man gas Menr-cy B Parrainage, o O R G U EE: IL ,/
Netne -Parent PhilFope Pienche Qene -
oeseph Rodrygu~ez Romraln St ForWrtVIIantVllmra




E n B ref... (... suite de lapage 2)
dieB I O d l e Projets de production d'lectricit
~' 93,3En collaboration avec le Gouvemnement d'Hati, les Etats-Unis ont identified le secteur de
l'6nergie comme l'un des principaux domaines d'investissement. Moins de 30% des Ha-
tiens avaient accs l'61ectricit6 avant le tremblement de terre et ces quelques heureux
avaient moins de 10 heures d'61ectricit6 par jour.
A la deuxime reunion du Conseil de la Commission int6rimaire pour la Reconstruction
5600~-6630 BIon R@Evell etnmusiqu d'Hati (CIRH), co-pr6sid6e par le Premier ministry Jean-Max Bellerive et le president
Bill Clinton, le Gouvemnement des Etats-Unis a pr6sent6 un project (qui a 6t approuv6)
6630-760 AurPiparat: cantaaW qui sera mis en ceuvre par l'Agence amdricaine pour le d6veloppement international
journal Cri~rdlel naves Loi 'ni Fant (USAID) pour rparer et remettre en 6tat au moins cing sous-stations de production
d'6nergie 61ectrique prioritaires pour un total de 8 millions de dollars. Ce project con-
76049600D W4I&Indle MalstlR lavl~oc Mrcus stitue la premiere phase d'un plan plus vaste actuellement en d6veloppement avec le
Inoraios InErvie Ancdtes IInmour, Gouvernement d'Hati visant modemiiser le secteur de l'6nergie.
AnalysesD'autre part, le project de construction d'un barrage hydrolectrique dans l'Artibonite
NIo~rmasChroiquas prs de Mirebalais pour un montant de 191 millions de dollars (sur 40 mois), et qui vise
CbL'Editrad Marcus fourniir de l'6nergie 213,000 families et tenne 1 million d'hatiens, a 6t6 6gale-
An Quot~,idiant avee ELLPe ment approuv6 le 17 aofit demiier, mais pour l'instant ce project ne dispose que d'un
La~ Chrni irttraiwreaviec DomiUniq~ue Barravl ic financement de 2,5 millions de dollars apport par le Brsil, le reste des fonds et des
Les Sportr avo Maritiareau donateurs reste trouver.
Los invites du Jour I Quant au project d'Interconnection entire Hati et la R6publique Dominicaine d'un mon-
MbIdlodieMatiniachaquesamedi stnim tant estim entire 8 et 14 millions de dollars projectt approuv6), aucun fonds n'est actuel-
per F6quidr RaphaE element disponible et lb aussi les donateurs restent identifier. BF/ HatiLibre

IOh-ivti Le4disqu ederAuditerur Boeing finance deux coles en Ha'iti
ranimaion Jame Prvil La compagmie amencamne de construction aronautique Boeing Corporation promet de
finance la construction de deux 6coles en Hati pour un montant de 900 000 dollars
12:00- 12h30 Le) NWId travers le Fonds Clinton-Bush pour Hati.
Informpations avoc Laury Fausitin L'annonce a 6t faite ce mardi par Mme Anna Roosevelt, vice-pr6sidente de la com-
I ~pagnie, en marge de la deuxime reunion de travail de la comnussion int6rimaire pour
12h3P2h0 Lady BLues :avec Els la reconstruction d'Hati (CIRH).
<< La compagnie Boeing veut participer la reliance en Hati >>. declare Mme Roosevelt,
Jazz Blus, wing Ragimequi 6tait accompagne des deux copr6sidents de la CIRH, I'ex-pr6sident amdricain, Bill
Clinton, et le Premier ministry hatien, Jean-Max Bellerive.
26013600 C'et StBenen ceanens** < Nous sommes sensibles ce geste de la Boeing Corporation, A un moment ou il
Ennission de chansonrs:s racse est question de la refondation du systme 6ducatif hatien >>. a d6clard le ministry de
l'Education national, Jol Desrosiers Jean-Pierre, qui a remercid la compagnie amdric-
36-56 pm Le BOEru Vieu TetWp aine d'aronautique pour sa contribution la reconstruction du pays.
Reto-'opa
-e:avo D anri~el et Cati Birll Nombreux pro jets Cash for work
Le financement de projects initi6s par l'ONU d'une valeur de 220 millions de dollars,
ShQO Le Jounrnaldi de 5 laure en matire de sant6, d'6ducation, de s6curit6 alimentaire, de d6blaiements et de cra-
aver: Villerrt te Hertlou tion d'emploi, a 6t approuv6 jeudi, par la Commission provisoire sur la reconstruction
d'Hati, copr6sid6e par le Premier ministry, Jean-Max Bellerive et l'ancien Pr6sident
Sh 30 pm MQalodle B. Cornpariry amdricain, Bill Clinton.
Ddeviopp~neareri drar~bl Le financement de projects initi6s par l'ONU d'une valeur de 220 millions de dollars,
Mad avec Beranr-d' Etha en matire de sant6, d'6ducation, de s6curit6 alimentaire, de d6blaiements et de cra-

0 tion d'emploi, a 6t approuv6 jeudi, par la Commission provisoire sur la reconstruction
Th-83h30 Agenery Saler :on Luciaani; d'Hati, copr6sid6e par le Premier ministry, Jean-Max Bellerive et l'ancien Pr6sident
amdricain, Bill Clinton.
SXh30- 9k-o SOe Ir~r WOiRa tiorn s En effet, selon la chef adjointe du Programme des Nations Unies pour le d6veloppement
(PNUD), Rebeca Grynsppan, en visit dans le pays : << Plus de 20 projects pertinents
9b00hhp h0N r;a~nd CorCnertl soutenus par le gouvemnement d'Hati ont 6t approuv6s don't cing des Nations Unies >>.
Par ailleurs, la Commission devra allouer plus de 80 millions de dollars au PNUD pour
Laun. &b Mar.: L'hea~rslas~sique
mettre en place ses projects comme l'initiative << argent contre travail >> en vue d'injecter
Jleu. & DIim : Jazza Ten
de l'argent liquid dans l'6conomie locale. Le Programme onusien va 6galement super-
Judly Carmichael reSo ses ivi~trls
viser des travaux de d6blaiements et de reconstruction, peut on lire dans un communi-
9600O et asr dalA iCaPvalleft, pnreneE Vas dal qu de press.
( Sramedl)50ans dosuccspoplsirehattin Pour Jessica Faieta, Directrice du PNUD, avec cette approbation, la Commission ouvre
la porte au PNUD pour lancer un appel aux donateurs de continue soutenir les inter-
C~~r~ eL~fgtC;eventions en Hati.
Mis en place en partenariat avec le Progranune alimentaire mondial (PAM) et
e~si~at2ct 4*te ~ ~YL~C1P~ c / l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), I'objectif
des diff6rents projects est de reconstruire les routes et les points, rhabiliter la production
agricole, crer des petits commerce de quarter et recycler les mat6riaux d6blays.
II faut savoir que le programme << argent contre travail >> a d6jI permis d'employer plus
de 120.000 personnel depuis le s6isme meurtrier du 12 janvier. Cette allocation devrait
pennettre de crer plus de 300.000 emplois sur les 12 prochains mois.
En attendant, d'autres projects supervises par d'autres agencies de l'ONU vont aussi tre
(EN BREF / p. 16)





Mercredi 25 Aofit 2010 *i *i aT ot iX.r,\i/rl ae1
Hati en Marche Vol XXIV No 31 T U X i 01 l Ei lfll ae1

Ti not etim olo jik : Raso nan oun liv po vrt yo te rele syans ake lijyn? Antwot menm, w konn sa ki zanman w [zanmi an w][1], vwazinay se dra
Ak Mas Maiga/dax Aanigt* 1r yo vin ape pale oun af chenpanze, babwen, orangoutan; blan. Charite debake ake oun priy a ti Jezideprag, i kenbe
timotin16ko1konn ape pwofite anniye ti kanmarad a yo: konmsi oun litani: sen Kristof, sen Kristof. Jozt menm, dezym pit fi
Yonnan o mwn pate snje ete an i..rirele yo konsa tou. Alos yo pai te vweman f tw6 gran rakonte a bos Silansy~e a ape rele san pran souf: sen Michlakanj, sen
crdoes u Krd'art... (MCH) ete"rao".Mwe tenan zaf papiyon non. Tou senpleman, yo di nou se chini ki Michlakanj.
tounen v. Kidon, vo blive di tou se oun bt ki pa viv lajounen Papiyon an menm koulr ake planch yo, bouke role
toujou ap made kote li ta soti vin antre lan kreyol1kolonyal-la.
Enbn, nma, nn elilivBaon e I i,/rrlr-iii "Vqvge menmjan ake lannwit. Pou anpil ti lespwi wbwot, sitou ti laj pasipala, poze oun kote prsonn pa w y. Sa ki di i dispart,
ir ~ain-i)>lingu. pndaf ls nn~s178. 189 t 190"sa yo. af divin [fr. diurne] ake noktin [fr. nocturne] la pa te 16t menm di i dwe ale. Adelayid kanpe nan oun kwen, boul ja
dle di gwo kichoy. Anpi, oun 16t bagay anko, pwofesr 16ko1 y [je a y] soti, ape veye adwat, agoch, de man y [men an y]
(1797) : tome premier, mwen te vin bite sou mo "arceau"-a.
bay paj le son an, y av etidye y: lamemwa ede chans, yo vin kwaze anba de teta y [tete a y] [1] konmsi 1 ape soutni yo. Kr
M ap soti lwen pou mennen nou pre. Men sa ote a -
.resite v san make oun mo, dis sou dis. Alos, m pa vin louvwi a y ap bat fo. Wou w laperz fin genyen y. Idalya di: "mwen,
ekri premye maten li te leve sou youn plantasyon lan kolomi
okenn 16ko1 la nonpli. ake ponyen disl an m, m pa pr okenn malentespwi. M gentan
franse Sen-Domeng-la :
Oun sanmdi maten, m chita anba galra [galri a] [1] demanbwe y wi".
SBri fwt kayawou[1], rel ki kole lan goj, gwo plenn
man Demeran an, m ape gade 16pasan. Jenn ti jennonm, wou I ponko frmen bouch a y, Fo w ta di bt la te tande,
Afriken-yo [...] : men sa ki ranplase chante kbk lematen.
pa gen twop kichoy pou regle, w ape tiye letan. Konsa m w i vole soti anko kote i te poze a. Tout motin tonbe rele: "me
Blev6t, tifa [ti fi a ] [1] Adelayid la, vin ape pase apway nan li, me li me li". Tenten! Bwi! Sa ki sanble gen plis jefo, oun
Youn pwomnad ind tan ede m' pase ke sere revere
mache. Oun ti gengenn ki gen kichoy anwo y, lapawo1 pa ka pye devan, yofin dy, pwt pou kouri, ape voye dlo, disl, sa
tris sa-a te mete nan tt-mwen. Mwen rantre pou m' w youn
esplike. M ta derape dya y [dy a y][1] wi; men Ade gen ki tonbe anba man [men a][1] yo. Nan oun drmye kou, bale
gwoup gason ak fanm esklar, piye sou mi-a, osnon koupi sou
talo-yo y'p tan, andn yap byemenmt-a snne I labitid kanpe 16t bo prsyn nan, ape gade ala [ale a][1] tifi a kase de bout. Papiyon an ozabwa, ay rekont li o youn gran
,,a. Motin ki abitre Okap, konnen kay la toujou gen oun 16t glas ki te la. Ti Lisven, oun timotin uit an konsa, san kalkile,
travay-la ak gran kout "argeau" soufs-yo, oswa sou zepo-yo
: [..]"BW 12-13 (trdikyonadatason)ti pot yo rele jalouzi. Anlr a pot sila ft ake oun bann ti treng voye oun bouty kola vid dya y [dy a y][1]. Konsa, ansyen
planch: oun bagt fen drt, tache yo ansanm; sa prmt motin bon kalite miwa dantan sila tonbe miybt an moso devan ja [je
Nanvoun not anba paj -la ot-a eksplike : "arceau"-a ll o m s npt kcy n r a S
louvwi, frmen yo jan w dle. Sa ki kanpe dya [dy a][1] a[]tu oi.Es annb ikcb o ipril.S
se youn fwet ki ganyen youn manch kout.
mannigt sila ka oksrve tou sa k ape pase nan lari; men16ot te kado marvaj a Felisven; kidon grann a Adelayid. Manman
ki deyb pa ka w y. Reyblman, madan an te biske la; piske pa y te konmande sa senk mwa anvan nos la ki an rezime pa te
Mn~ek~umoaisJeiirane s-aidipartjoi-a lontan ank i part deyb a. I gen plizvb ti demwazl1lakay a y: janm resi ft malerzman.
se li ki orumn mo "raso"-a.
maray [mayi a y][1] nan soly, I ape veye lapli. Sitou ti mesye Pou 16r a, machandiz k ape vwayaje soti an Ewop o
Nan peyi nou-an, kote anpil move ms sistm kolonval
toujou rete, kale timoin sitou restarbk fe larivil akbouk nou-yo vo nan katre a djougan. lanmr pran tan anvan yo rive. Jennjan, pami yo, de anmoure
rouju pen d 1 Timd~ee, ~ler z 9i-10 ap kle enmOun ti moman Bleyt ape tounen, antwot 16t pwovi- yo, f gwoup, y ay f jounen bo lanmr. Gwo dimanch fivansa
zvon, i pote oun gran bale long. Ake sa yo netwaye plafon, etire [fiyanse a] [1] Felisyn neye. Wo! Ti fi enkonsolab. Onz an
sten leko1 svi ak fwet. Nou toujou ganyen : danno, matmet,
tw1 zarenye 16r y ape f gran netwayaj nankay le sanmdi. Plis apwe, oun msye, motin Obby, antre Okap, fou pou i f lade-
nbf, raso, rigwaz, wouchin k ap chire po tout ti inosan sa-yo
pou i kik, i kak.anko, oun bwos ki ft ake tt kokoye chch. Se koutim, se ake mann an marvaj. I te 16r i te tan tou; piske manmz1 te kou-
Wont~~~~~~~~~~~ po iay idy iiielnoc-amnk o foubi planche kay, ake poud bwik anpi fy zanmann. W manse ape kwafe lasentkatrin, laj t ape depase almannak. Yo
a b1 pa w! marvye: menm kado a ki fini kon oun kout zkl a, te toujou rete
kondui tt-vo tankou ansven mt esklavy-o Ki 1 Leta arisven
ap pan esposabiteli pu l aboi fatBagay sa yo rive, medam yo mare tt a yo ake la entak, t ape srvi twa generasyon jis rive o Adelayid.
mouchwa: pou salte ake lapousyr pa tonbe nan cheva [cheve
*,l~ru,~aniyt SeOa] [1] yo, koumnanse f gran miennaj nan kay la. Apln bale a Jak J. Gason/ Jacques J. Gargon bata fini ekri liv li a : Anba
AdaxAdaniga seot r i crdoles du Aord 'Har'ti. Origines
touche ake fetay kay la, oun gwo papiyon tou nwa vole pou, bouch a Grann Mari "
-Histoire -Souvenirs. (2007)
pou, poup, ay poze oun lotbo. Adelayid sote, ti medam yo kouri [1] Wen de side ekri mo yo jan motin Okap pwononse yo.
[1] fouett cavaou/fwt kayawou : fwet long kabwetre yo Jil
ay kanpe lwen. Anba sezisman, pale fo, vwazin Idalva rive ake Pou pa fawouche lektr ki pa fin abitre ake son sa vo wen
Fen/Jules Faine : Dictionnaire frangais-crdole. (1974 : 224)
youn eskapilr nan kwa y [kou a y][1], oun pot dlo nan men detaye diferan eleman gramatikal a yo, lan mitan 2 kwoch,
dwat a y, oun ponyen gwo grenn disl nan men goch la; i ape pa ekzanp : tifa y [ti fi a y], pyo w[pye a w], teta y [tete a y],
ooo
repete san rete: si w bon rete, si w pa bon ale, alelouya satan kwa y [kou a y]. Mo sa yo : tifay, pyo w, teta y, kwa y nou
Anba bouch a Grann Mari jonos".Alos, fo nou renmake gen anpil motin ki pa konnen p ap jwenn yo lan diksyonr men yo pa difisil pou konprann
alelouya se oun mo lajwisans. I rete litani an pou i di: "Ry depi ou ganyen teknik la.
Labitil, koutim, kwayans an m efase wi, se bagay sila m te w nan domi lannwit lan,
plis oun rejiman motin tout ake rad blan o yo. Ade! pa domi Ago Nou piblive tks Jak J. Gason-an jan li voye 1 la. M.M.
ake Lizay o sa non, mete pyo w [pye a w] [1] nan dlo. Pa kite lakwa vin
A JAK J. GASON/JACQ7UES GARCON* devan pot o w [pot a w][1].
Bwi, pale anpil, chen pwan jape. Se nan malr pou
Eske nou chonje 16r nou t apway 16kol, nou te etidye


Wyclef Jean ou la revanche des Exclus
(REVANCHE... suite de la page 11) celui qui croupit dans les bidonvilles, ce n'est d'ailleurs pas
Madame Mirlande Hippolyte Manigat pourra-t-elle la Minustah, c'est vous les Intellectuels, don't la trs grande
,, ~russir la "perc6e louverturienne" oil a 6chou Leslie Manigat majority a fait appel aux forces 6trangres au lieu de "take care
vagaon t gan laparoe ?? Il nous avait dit pour nous consoler: "Je n'ai pas 6chou. J'ai of your own business". Vous avez jusqu'ici tout qumand6,
failli r6ussir. En attendant, mme si "I'audace 6tait belle", je tout mendid mme le courage. Le premier ennemi du people
Le Peuple des bidonvilles r6pond: "Si raiment le
le reconnais, il n'a pas change notre sort. hatien n'est pas un Etranger. Ce n'est pas Bill Clinton qui
pouroir doit aller aux plus comp6tents, les colons 6taient
d'ailleurs a dit r6cemment combien il regrette qu' cause de
pluscom6tets qe vus.II allat ls lissr. E ler tmpsTant que le "Systme" de Tutelle sera 1, le dirigeant vous il se soit mis le doigt dans l'ceil jusqu'au coude. Combien
Saint-Domingue rapportait 450 millions de francs-or par an. ,
Aujord'ui aec ous n et trs lin d copte.Comentdu pays, quel qu'il soit, ne sera au mieux que le commanderu" d'Etrangers ont litt6ralement d6bloqu cause de vous, cause,
osezvou paler e cmpenc aprs dux icls dchc modernee d'une masse de simili-esclaves affams et en guenilles, par example, de votre charlemagne-p6raltisme la con, puisque
vivant de la charite international. Ne nous rengorgeons pas, quelques semaine apres, yous etiez ramper devant ceux que
La d6mocratie c'est le pouvoir de la majority. Nous sommes 's tt vn hreae rle obti.
de beaucoup la majority. Le pouvoir, nous allons le prendre et
le donnier j Wyclef!" cu li puo dmi e r, 's li
Je ne crois pas que Wyclef Jean soit conscient que la Cliqxar epuordmil ri 's eu
mission qu'il devrait se donner c'est d'tre un Lib6rateur qui qui sera le plus prs du people. Je ne sais pas quelle langue il
La minority dirigeante: "Qu'est-ce qu'il ne faut enten-
dre!Heueusmen quenou avns a Mnusth pur eni enprenne par les cornes le taureau de la Tutelle et fasse tout pour parlera, ni quelle religion il aura, ni s'il aura des diplmes ou
le terrasser. Si les autres le comprennent, s'en donnent-ils les pas. Car au fond tout ga, le people s'en balance comme de sa
respect ces imbeciles! Si Wyclef passe, nous l'obligerons a jouer
,,moyens? premiere ou demiibre sapate. Et s'il n'6tait derrire les verrous
le jeu. Et s'il refuse de jouer le jeu, nous le ferons sauter." el iuth lvu emnrri eanmtn
Comme c'est le Peuple conscient et organism qui fera
Dans tout ce brouhaha qui choisirais-je moi-mme?.
Bie sirsij'6ai dns e omaneseeindel'asousa propre ind6pendance, je prconise de quitter Port-au-Prince Vous appelez ga d'un mot savant "le populisme" et
et ses pompes et ses ceuvres et d'aller donner jarrette au people vous en avez peur. Aristide manipuld a manqu6 le coche. Le
d'abord je ne dirais pas a pnori de Wyclef qu'il est incomp6-
lb oil il est, disperse travers nos communes et nos sections prochain ne le manquera pas. Je ne sais si ce sera Wyclef ou un
tent ca lacom6tece n plitiue e s jue ps a nobrecommunales. Si tout ce people se mettait debout demain matin autre candidate qui aura compris que le people l'attend lb oix il
des diplmes. Antoine Simon sans diplme a 6t un meilleur
et plbiscitait son dirigeant, sans s'occuper des verrous et des est, savoir dans les "grassroots", dans les cellules de base du
president que bien des presidents fort instruits qui ont occupy
S barbells qu'on a mis autour du pouroir pour empcher le people pays. Le jour ou un leader aura re joint le people, lb oil il est, ce
le pouvoir avant et aprs lui. Mais j e donnerais la priorite a des
leadrs ontje onnis a vleu, cmmeMadme irlnded'y entrer, moi je dirai: BRAVO! Ce serait beaucoup mieux jour-l, lui et son 6quipe seront invincibles. Et Hati sera enfin
que de reprendre le fusil, ce qui est l'autre rolet de l'altemnative sur les rails de son ind6pendance et de sa prosp6rit6.
Hyppolite Manigat, le Docteur Guy Thodore, I'Ambassadeur
Set qui aujourd'hui de plus en plus nous pend au nez comme un
Raymond Joseph, ou mme Jacques Edouard Alexis bouffe par a Bsinh
coup de pied au derrire.GradBsine
un systme qui lui a enlev6 au moins les trois quarts de ses 19 aot 2010
movens. Oui dans le domaine serein de l'absolu. Mais sur le
Vous voulez le Pouroir, messieurs les Intellectuels?
plancher des vaches oix nous nous trouvons aujourd'hui, avec
Le pouvoir se prend. C'est ce que vous disent Toussaint et Des-
une Tutelle et une occupation don't tout depend, qu'en est-il ?
salines. C'est ce que vous dit Washington. C'est ce que vous
dit Danton. C'est ce que vous dit H-Chi-Minh. C'est ce que
Ce quii mr'int6resse c'est: leqluel de tous ces leaders *T~ O
,, ous dit Gandhi. C'est ce que vous dit Mandela. Personne,
pourra le mieux "bondir hors du cercle et briser le compas"
surtout pas la Minustah, ne va vous l'apporter sur un plateau
?! Le "cercle" c'est le "Systime" qui maintientr Haiti sous tu- I'ren.rO 3 J fm
telle. Le "compas" ce sont tous ceux sur lesquels repose cedaret
"Systme".
Le premier ennemi du people hatien, je parle de



IADDM I PURCHASINGi AG~ENY tQ""""'dJ WI 10UaI Eupmonm squpl mansm6cto
TeL: 786-457-8830 Fax: 305-756-00 7 9 e-mail: ademiipurchasing@aol.om Pei ggio rr. PP gQ





Page 16 BACK PAGE Mercredi 25 Aout 2010
Hati en Marche Vol XXIV No 31







ICS MVWAAJE CHAKC
t 5r JOU PcOU -wWOT

MeN voY a "M CHNI O I
. *--- ...,,,,,AN AYrr SOU WAC ST
GWO BATO3 K

AP~~AP POETOT'
MALCHANDIZCP AT
1.. BWOTE: KONNTENE, BWATr
Ou TouPAou-
PEPE. KAMiYON MACHIiN ELKI

GONAIVES STl MARC
r# HITIA HAITE
CeAPE H.AITIEN aJ r MRAG6OANE~
HAITr
HiAITE~ Rele ( Sr ) 845-750 or~ ( ser ) 845-8330

Far ( 5~81 ) 845-7L592 or ( 564I ) 842-19398

Tell free 14877-~845-33 or 8;1-8747-84790

Se Sel koneksyon gwo bato on genyen nan Pakn Beach la
Diretions 1-9C ~toc Exit No. 74 ( 45tih Stbret ) llret to Copingre Ave, to N~orth asi Congres Ave to MartiUn Luther
K~Leag Jr Blvd go Eastr ess MI.K lvd ( esakn right leandgaeltera ) ttal Re takes you straiggit to else Part of Pageml Wah
As~L seea a pr;os go eer Old Diixlie Nwy befre ea eral Steck Malke 1st 1.rf hagag tagag yeag will see etr BIgge


Under New Managementt


Now pai yea soare Bate MV MIONARCH EXPRESS

fE B financirement soutenus, notanunent le programme de cantine scolaire

g g g (UNICEF), peut on lire dans un conununiqu de press.
(... suite de la page 14) RECTIFICATIONS
"Halti en Marche" Vol.
Veune: ddguster e'. XXIV, No. 27 du 27juil-
97(J! S k2 '8 IJ3 O il 8 let au 3 aofit 2010, dans
105 SICCIlfN5la rubrique : "En bref"
plat~s de notre '4e- R~Ieats FurfieAnd Faste r wtUi Amietijet "Evaluation des maisons au
Cap-Haltien", 6crit :
Cusn~ Sla ofO La ville du Cap-Hatien,
Is..d6truite en 1851 par un

CI111~~~~ e coai tue tou le monde
savait que le 7 mai 1842 un
*selsme avait d6truit le Cap
L i. faisant des milliers de morts.
.inirternionalt Mase atSxpoiir e-o-ax Manigat

-k S el Nwyr
.hiJ4Notle SOffI B Mercredi, 18 Aofit 2010
specills6 den.. -_ ..Six policies d'origine
I_~ hatienne, membres des

I i: SB Cup Olnnl. mi.forces de police de New York
L 'ambance p.....a., Foredu (NYPD), vont tre envoyds
ggy emprloe4 Ttes# emnanalon NE J en Hati cette semaine en
de mat6rtas vue d'encadrer, de fonner et
ClilOft&FENsO DCOoxr to Door Service d'aider la police national
~PURr v08 RASliRVATIONB DB CAR00, APPA..E .5 auaailbl hatienne.
au, Daniel Leferre, Rochener
Gilot, Patrice Vigne, Jean
on aswp oIus Un e-maiL: ic(ksC/ta Pierrenoel et Claude Jean-
Pierre. D origine hatienne,
ils font parties de la police
/ ,, \new-yorkaise et vont tre
Hati en Marche enoy: loHat en opu
Port-au-Prince
100 Avenue Lamartiniere (Bois Verna) par le commissaire de police
Tel.: 2245-1910, Fax 2221-1323 Raymond Kelly panni des
centaines de b6nvoles, ils
Miami I IIparlent le creole hatien et
173 NW 94th Street, Miami, Florida 33150 1 I "- -Iont une experience militaire.
Tel. 305 754-0705 / 754-7543 *Fax 305 756-0979 < New York (914 358-7559) 1. Ala~n Car. So 7.1 pau cry un grand honneur pour moi
Boston (508 941-6897) 2. H9amacik: Jerem >> a d6clard HPN Damiel
Montreal (514 337-1286) 3.Rm usalvosLefvre. Ce policies a d6ji
$L. oakout Mirik Jasts~ servi en Hati dans les annes
email : melodiefm(rd hotmail. com 5.II Ntckenso Prudihammsr e P 1990 comme caporal dans
haiti-en-marcherdhughes. net rniar' Dans* le corps des Marines. Sa
URL: www.haitienmarche. com 5. Nsm A,ilanc mission 6tait de rprimer la
Library of Congress # ISSN 1064 3896 7.~ Alran Cave: DelI lira to UX p eds
8, r yric r. wrep am1. tfO mni violence en tant que gardens
e. Gae-rt: Uv it de la paix des Nations Unies.
DiOnp Mi,- on u Je erai ce quej'1 a8pp




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs