Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION PDF VIEWER THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00408
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: June 16, 2010
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subject: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00408
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Downloads

This item has the following downloads:

00006-16-2010 ( PDF )


Full Text







Z W en Manrdr






Cap, Milot, Labadie ou le Grand Nord :

Projects actuels et futurs mais population sceptique
1Iiii L AB 4- -y*101 L Oil

12 111111-li 11 L IJ lC Le.l- 1~j~a Ice Piiiil ;i1. us
10deL iot bai --- ei ~ gale di-i ii
lei iilied IIi Pen lle- heda
1iIIl R o ttle el II El 11 II a oi.llEi liin

iiii R-i.io.li ( ili- Rai II B.Indill I IC c
be.Ill~~~~~ Colip.ill gi Dolpgl

Illienkilolkile d


Cap-Ha 1 tien:Spedu

et decadence mais pas sans saveur
(I .IP-H AITIEN 1 1 111111- BEisii i li CI.ip-H.Iicali P.ii iii\ile u lii du p i ii s II. iepoiiiiilenad dui boild dei iinplinai.ble iiiioiil dpili galii ioii 'liii\ ilentii.i .i capitle.ii
it iit p!itis co ii il elui l.i NL iiiits oimilitic id l.i etioii d il le i miiti~ ii leLin nag li es (Ii-iiiii l. he iii1iii phi s propi c I!1111ii leBc lelar i lied E psto eid ilac i
bati l e 11.ls 1Iiinrail iill.Its dulL iseuerse(CAP-H.1TIEN : ,. Ni

USA : Le Conigres Somimet dles secteurs priv6\s haItien et dlominicain
pourriait prendre
des sanrctionis conitre Ha'iti
L prpoiitiiciii Pio-Jiiiisti \ 1ii .i ipplone I .ideli
I~ii.ni~iical ii iiliiilique dentsi li buti d .inder li ioii\ nte-ii

codei penai.l .illelloi.ioi lical des si.sitii ctiiiile insii li 4
in-biink.ini\ .ind inni queiilii .1111 patiine iii uperm~iioi iss ll d

pliot iionei duli lii open di sen ii qii i iliill ii iettl int 111.11 ; '
Le iieil.netai delocalei P.ilick~I Lil lii du
lentiioiial dliitaiilide.i iiii uniniissiiioniii du iii Om lesi ga leL.
lii credliit dui priopitillueii Pioliiistice violent siispendilis
(I!ie -- Aiiiii call land 110 dl i.nt phliis ils .illonei .i ce
priog ni nueiiii iiliiq i ce' ili iiii' i'ilyt'i' i ll approfolidi
crediible ii linsp.neliite ioil incliiiice ii galii iies iesll.its
ioiiii lent res idits blics --.i preii seii li' se tin'iii'i inene.IIII -



Le soutien de HAITI VIT A L'HEURE DU MONDIAL
I'ntrntina n dvritUHe retraHSmission cependant
Dant s~I tilIpplden piti slett is pagsl eltnleane de sous-entendus
Ridh.iild Li19.11 pressei li Preidentlii Riei Pii.i iide pubbel c PO:RT- Ai-PRINC E 12 Jitali laillii
intsi dAll. li decreti pridentaiiii l iiibliii.iii ll iii oble ~ 01 - D iboild oil diil.i l que LI Fill.ii 1Feder 111011111ii-
CIollows desi Eitsi-_ii s Illi.ttle. unI. ntelli.lll 1 li.i dro~lls dei lill.lnsilllision~l
Non poitntetal et ensble.Is sildes, de i I Coupe!i du Mlond il l i 1. LIdilpoiitroll
H.li.lliet enit~llle. i.l1 lilclli. Illlit l aded Il105 111111ll.10 N d H.iiii entitleii inuei conini-buioni Il .sii stence~i
diporine eleiatedlide elppllili tiledLIGILs-intenti.iilona.l .i I!i! pa s li i iiibi li iie n ble
LIiii I il``il p!osiii l de progintiiiiiiil l iiies d ede ei Iriiiite d il ; i i ii i illii sei
ii H.ini II.i pIi i i1 iile (iii iiesports.ible p!optill.ii ii de- Piiii tolleltice I ELi.i Iticaii paeii lii
Rilii Pi.l. i 'l !ii' Ii !ipniiiin .1 luse l !iis iene oil c;nei i iit-i I passe critii c I oli`i`i il.Ii lliii
deil d oii.nuseri des ilectiio nsi intsi i.1111.115 anitellecti 'ei 1I..lli. pi .i Fil..i ii .i deiisiioni dui ioiinente-ii
iiiitleii dolei licid le p!ols. LI! pantitiondiliili decre preideilitse atten kilie de c.sqe 1 111111d doLn LIS~L
.iialonaill.ii li Consell Electioi.l Piou sonei K ( EPi. I!i'!i' p ep I poiiil i .iiiures as drols''
lliidite ilectio nsi Dii conseilliers priodle dui Piiiesiiidn r., Salncei ii aiistereii
dliiii ent qu li dial ii .Iitselkll ntii .i I iiilude i del luti1.iiiei lInet liei d ipl
ilii puibli i.iii lii prochi.iii oiL il!i Iiii Its ii 100115 -~.ii de\iiI LI F~ii l iiiiii !oiiii l1iI
Le I.ppollparts.Its Onge ll nei IIIE 1,110 ..






Page 2 EN PLUS EN BREF Mercredi 16 Juin 2010
*** ***Hati en Marche Vol XXIV No 21


Fo r *r i a i l *u Par li n a Les i:~ prochaiines elections seronit organises par I'actuel CEP, dcclareva

de Fnds P *ie C'est ce qu'a d6clard le Pr6sident Rend Prval vendredi. Ces 61ections devront se tenir
e on s ar slenle 28 novembre prochain, comme prvu par la Constitution de 1987, a aussi rappel le
C'6tait le samedi 12 Juin demiier Croix des Bouquets avec leurs merveilleuses Pr6sident en soulignant que seul le reprsentant de l'Eglise catholique au sein du CEP,
une sorte de commemoration la joumbe sculptures en m6tal d6coup6. Jean Enel D6sir, pourrait 6ventuellement tre remplac6. En effet il fait actuellement
mondiale de l'Environnement c616bre le 5 Aujourd'hui les repr6sentants de l'objet d'une enqute pour corruption pr6sume de l'ULCC (Unit6 de Lutte contre la
Juin travers le monde. ces associations ont tous leur carte de visit. Corruption) et pourrait tre renvoyd si le rapport lui est d6favorable. Le chef de l'6tat a
Le lieu choisi est vraiment trs Ils ont aussi leur adresse internet ainsi bien aussi fait savoir aux secteurs qui r6clament des changements au sein du CEP que con-
beau : une colline surplombant le Lac Azudi stir que leur t16phone cellulaire. trairement d'autres institutions, I E wenif~ii n'a pas de repr6sentant au sein du Conseil
qui s'6tale dans toute sa majesty, d'un bleu Nous leur avons parld les uns aprs Electoral Provisoire.
limpide. les autres de leurs problme, de tout ce qui De son cot, I'ambassadeur des Etat Unis Port-au-Prince, Kenneth H. Merten, a r6i-
Beaucoup de vent, ce qui laisse constitute un frein leur d6veloppement. t6r la volont6 de son gouvemnement de soutenir le processus 61ectoral en Hati.
penser que l'installation d'oliennes pour- Pourquoi le << diri peyi >> (riz local) de
rait foumiir de l'61ectricit6 A la region. Mais Thomazeau n' arrve-t-il pas sur les 6tagres Les firmes trangres se bousculent pour avoir des contracts en Ha'iti
qui ne le sait ? des supermarch6s de Port-au-Prince ? Et AshBritt Inc., une firme base Pompano (Floride), a investit 25 millions de dollars
D'anne en anne, nous allons une 6poque o les << Health food >> productss dans une operation de reconstruction en Hati.
ce Parc Naturel mais n'avons jamais not6 naturels) se vendent prix d'or dans les ma- II lui reste maintenant b6ndficier d'un contract du gouvemnement pour rentrer dans ses
de changement. gasins sp6cialis6s de Miami et d'ailleurs ? frais. Mais prs de six mois aprs le s6isme d6vastateur, pas un seul contract n'a encore
Avez-vous jamais vu un Parc, Est-ce uniquement le problme 6t accord. Mais cela ne discourage nullement. les grosses companies qui se prpa-
d6pourvu du moindre arbre Un parc o des voies d'accs ? Ou autre chose ? De rent
il n'y a ni fleurs, ni arbuste, ni la moindre quel encadrement b6ndficient les membres Par example, Ceres Environmental Services Inc., de Brooklyn Park, des sp6cialistes de
nettoyage de l'environnement. Ils 6taient particulirement actifs aprs Katrina (Nou-
velles Orlans) o ils ont ramass6 des tonnes d'arbres, de branches aprs l'ouragan de
.. 2005. Ceres actuellement est en train de preparer en Hati des constructions mobiles,
des logements temporaires. Mobile (bas6 en Alabama) d6tient Port-au-Prince des
, I Icentaines de pieces d'6quipements lourds affects la demolition. Ils ne savent pas en-
L core le montant du contract mais ils savent qu'il y en aura. Ily a une tche immense
r6aliser ici opine Perkins, I'un de ces hommes d'affaires attendant des contracts. Ily a
beaucoup de trenches dans le gteau".
.,,, .Pour avoir une id6e du travail r6aliser, I faut avoir l'esprit que le tremblement de
terre a d6truit environ 105.000 maisons, 1.300 6coles, 50 hpitaux, le Palais pr6siden-
tiel, le Parlement, le palais de justice et le port. Toutes les 6glises de la capital ont 6t
d6truites.
La plupart des companies attendant un contract n'en parent pas. D'abord pour ne
pas avoir l'air de profiter d'une telle catastrophe et ensuite cause de la competition.
Competition pour le nettoyage des d6bris, pour la reparation des routes, le drainage
des canaux, la restauration du systme d'61ectricit6 et pour la reconstruction des offices
gouvernementaux.
Et puis il y a des 'joint ventures' (associations). Par example, AshBritt, associd au GB
Group (de Gilbert Bigio) a 6tabli des partenariats avec des petites firmes hatiennes de
L 'assistance d la foire assistant a une demonstration (photo E.E.) construction.
DRC Group a sign un partenariat avec la V & F Construction et embauch6 300
plante. de ces associations pour leur permettre de
Eh bien le Parc Naturel de Fonds devenir une filibre porteuse acc6dant tous hatiens dans la demolition de bitiments, la mise sur place de toilettes portatives. On
Parisien, c'est bien ga. Une v6ritable savane les marches ? pense mme qu'ils peuvent devenir un comp6titeur sdrieux pour la compagnie gouver-
de << bayahondes >>, qui sont les seules Et la rponse est : aucun encadre- nementale CNE qui au lendemain du tremblement de terre a fait pratiquement seul tout
pousser sur cette terre blanche. Et n'allez ment. le gros travail de ramassage de d6bris.
pas dire que la s6cheresse en est la cause. A tout hasard nous vous commu- Ceres Environmental est en partenariat avec Yele Haiti de Wyclef Jean pour la cons-
Ily a des plants r6sistantes a la s6cheresse. niquons les num6ros de t16phone de ces traction d'une centaine de maisons en bois. "Le future d'Hati est trs lumineux" dit le
Les cactuis, par exemrple, et le parc pourrrait memcrbres d'association quri fontl la transfor- PDG de la Ceres.
constituer une reserve naturelle de multi- mation de grains, produisent le riz soleil, le Mais il ne faut pas oublier non plus le grand nombre de companies de la R6publique
ples vari6t6s de cactus, pour ne citer qu'un Riz 'chaude', le petit-mil, le Mas moulu, dominicaine, la Grupo Estrella en tte.
example la farine de mas et qui produisent aussi
Une s6cheresse vous fendre des 16gumes: tomatoes, piment, aubergine, Une dligation d'une soixantaine d'Haaitiens est prsente en Afrique
l'me et un vent plut8t d6sagr6able souff1ant choux, pommes de terre, mirliton ... du Sud l'occasion de la Coupe du Monde de football
longueur de joumde. Fondation Lakay Atis Une d616gation officielle de la F6d6ration hatienne de football s'est rendue en Afrique
Tout demeure stationnaire, fig6 Gabriel Robert Eddy du sud pour assister l'ouverture de la Coupe du monde le vendredi 11 juin. Cette
dans le temps, part le fait que les jeunes, 3 692-5195 d616gation officielle se compose de Yves Jean Bart (Pr6sident), Lionel D6sir (Secr6taire
eux, en ont marre d'attendre des hypoth6- lakayatis@,yahoo.fr g6ndral) et Frantz Calixte (membre du bureau f6dral). II devait tre rejoint par le res-
tiques projects annonc6s religieusement ponsable de la LINAF (igue national de football), Gary Nicolas. Invites de la Fifa,
chaque anne. Les jeunes font done leurs Association Peyizan Vaillant ils assisteront la c6rmonie officielle de l'ouverture du Mondial, et 6ventuellement
bagaes t lissnt l pas. r u pas sas HtteCheraudes matches. Par ailleurs des membres du secteur priv6 ont eux aussi fait le voyage, ce
sa jeunesse n'a pas d'avenir, pas vrai ? Fahlid Michel
Nousavos no6 l prsenc sa 3 69-089 u 3 25-467qui fait monter la presence hatienne en Afrique du Sud une soixantaine de personnel.
medi de nombreuses autorit6s cette foire.
Le maire de Ganthier, celui de Fonds Pari- ADEBABO Des promesses tardant se matrialiser
sien ledireteu d6arteentl aricoe, ssoiatin pur e D6elope-Cinq mois apres le s6isme meurtrier du 12 janvier, Hati n'a pas reu grand chose. En
l'agronome Henry Dunel, le repr6sentant du ment de Bas bon effet 10 milliards de dollars avaient 6t promise par les 60 pays donateurs ayant parti-
Projet transfrontalier, I'agronome Amnoux 3446-1066, 3452-9370, cip6 a la Conf6rence de New York du 31 mars.
S6verin. 3 469-0114/ 3470-5023 Or part les 55 millions de dollars remis par le Brsil la Banque Mondiale pour
Oui. Ils sont IA. Toujours IA. Esp- adebado a gmail.com la reconstruction et l'annulation de la dette p6trolire d'Hati par le Venezuela, dette
rant qu'un jour enfin on verra d6marrer des estime 395 millions de dollars, rien d'autre n'est parvenu au Trust Fund plac6 sous
projects si longtemps attendus. Mais en ce qui AEED le contrle de la Banque Mondiale.
nous concemne, nous ne remarquons aucun Association pour l'Encadrement L'administration de Hugo Chavez a 6galement annonc6 la creation d'un fonds de 2.6
changement d'une anne l'autre, excep- des enfants en difficulty milliards de dollars pour assister Hati sur les cing prochaines annes.
tion faite de la fougue et de l'enthousiasme Mme Ghislaine Sanon Cyprien Cependant la communaut6 international a reconfirm ses engagements lors de la con-
de l'agronome Jean-Camille Bissereth. 3790-6890, 33550-5943 f6rence qui s'est tenue Punta Cana, en R6publique dominicaine. Les Etats-Unis et le
Bissereth se d6pense sans computer d'une gigilova@yahoo.fr Canada se sont engages aussi reconstruire respectivement 47.000 et 16.500 r6siden-
anne l'autre pour ces foires organises n!iti-arit gailerie yi'ahoo.fr ces d6truites par le tremblement de terre La Croix-Rouge Intemnationale a d6,j lanc6 un
travers le pays. Mais le public y est de moins Jeedhali. ilil 27 yahoo.com processus de construction d'abris de transitions, des maisonnettes d'ossatures en bois
en moins nombreux. Et mme les exposants ou en m6tal et de toitures en tle Logne, Petit-G8ave (Ouest) et Jacmel (Sud-est).
ne semblent pas trop y croire. II y avait aussi la Foire du 12 Mais les principaux spaces ouverts de l're m6tropolitaine continent tre occup6s
C'est vrai que c'est la premiere juin une d616gation venue de la R6publique par des dizaines de milliers de personnel d6plac6es et diff6rentes rues de la capital
foire aprs le terrble tremblement de terre dominicaine voisine. Ils sont li d'ailleurs demeurent encombres de d6blais.
du 1 javie. Mis ousavos 66 fapps chqueanne ns 'rbrs' omiicans.Eux La situation est pareille ou presque dans les autres regions qui ont 6t touches par le
du petit nombre d'exposants et de la quasi aussi ont prononc6 des discours, cette annee
seisme.
absence de products, si ce n'est tout just plut8t dithyrambiques, sur le courage des
un hanillnnae pur onne un ide Htins.Et les gens se d6couragent, reprochant aux travaux de d6blaiement leur lenteur.
trs g6ndrale de leur production, alors Mais que doivent-ils penser au fond
qu'il s'agissait d'une exposition-vente de d'eux-mimiies en voyiant que rieni ne change On reproche A la France de ne pas tenir parole
products dans notre pays d'une anne l'autre ? Il s'agit ici d'une promesse faite peu de temps aprs le s6isme du 12 Janvier par le
Il y avait li environ une dizaine Et puis nous aimerions aussi noter minstre frangais de l'immigration, Eric Besson, et concemnant l'engagement qui serait
d'exposants et les paysans venus en renfort, que le seul fait pour les exposants d'tre pris grce des measures exceptionnelles qui faciliteraient l'accueil en France des pa-
membres d'organisations ayant pour noms venus la foire sans leur production (Fahlid rents d'Hatiens vivant sur le terrtoire frangais.
OPVH (Organisation Peyizan Vaillant Michel, par example, de OPVH, n'avait Le Mouvement contre le Racisme et pour l'Amiti entire les Peuples (MRAP) interpelle
Hatte Chevraux), ADEBABO ou Associa- que deux sachets de riz avec elle) semble le ministry frangais de l'immigration, Eric Besson, sur la situation jug6e unacceptable
tion pour le D6veloppement de Bas-Bon, indiquer qu'ils ne croient plus tellement des Hatiens vivant en France et en profit pour lui rappeler sa promesse. Les d6mar-
AEED/Association pourl1'Encadrement des l'initiative. Parmi les visiteurs, plusieurs ches auraient du tre assouplies pour l'obtention de visas, et on avait mme promise
Enfants en difficulty, FLA ou Fondation voulaient acheter mais pour s'entendre d'ouvrir des guichets d'urgence pour Hati.
Lakay Atis. dire que malheureusement il n'y avait rien Le MRAP souligne au contraire que les Hatiens font plut8t continuellement face des
Il y avait aussi les artistes de la refus administratifs rcurrents et arbitraires et les guichets urgence-Hati n'ont dur que
(FONDS PARISIEN / p. 3) (EN BREF / p. 14)





Me~rcrdi rculiin IXIV* o2 L'ACTUA LITE EN MARCH Page3


USA : Le Congrs pourrait prendre /nDERN~IERHERE SMMIR
des ~ ~ ..cton *ot e a L prochaiiiiines Sections seront organises par l ac-
des ancion conre ait oiinecmellelectioi.l declare le Pr6sident Prval p.2
EC'ONOM\IE
(CONGRES... su ite de la 16re page) activ:it6 en Hati, selon des sources proches. Lis IInteiis crin te eiiis se bousculen~t pour avoir des
buables am6ricains soit bien utilis6 >>. a ajout6 le porte-parole Alice Blanchet, conseillre sp6ciale auprs du Pre- cotoiii.i oni H.iii p.5
du s6nateur Leahy. mier ministry Jean-Max Bellerive, a d6clard que l'inspecteur
Depus Pls de10 as, l snteurPatnk LehyL. Fondensiion Ga.tes encourage un service bancaire
Depus pus e 1 an, l s6nteu Paric Lehyg6ndral de la Police Nationale Hatienne (PNH) et la police
membre eminent de la commission des credits budg6taires, de la ville des Cayes enqutent sur incident. << Il est Traiment 91 eehn oiep1
fait pression en faveur d'Hati afin de reformer son systme de triste d'avoir ce risque de blocage car tous ces fonds devraient REPORTAGE
justice. Les juges en Hati sont souvent absents aux audiences, intervenir un moment o c'est le plus ncessaire >>. Cap, Milot, Labadie ou le Grand Nord : Perspectives
et de nombreuses personnel sont maintenues en detention sans Le programme, Pro-Justice, est finance par 1'Agence ei~cm'lin'ique n.iis scepticisme demeure p.1
tre inculpdes, selon des experts ind6pendants ayant 6valu le amdricaine pour le d6veloppement international (USAID) et NOTRE HA~ITI
systme judiciaire en Hati. g6r par San Francisco DPK Consulting. Les responsables du C.iIp-H.iiiin Guindentli et decadence mais pas sans
<< La rforme du systme de justice en Hati est dys- PDK et un porte-parole de E'USAID ont refuse tout commen- i.i\i1 10mp
fonctionnelle et ncessite plus que de bonnes intentions >> a taire sur ce dossier. Une personnel connaissant bien les travaux Fo~ll. m.Ii.lle. dei Fondlis Parisien p.2
d6clard David Carle. << Les Etats-Unis ont d6pens6 des millions du programme Pro-Justice a d6clard que son budget 6tait d'en- NOTRE DEPE~ N DANCE
de dollars au course des annes pour encourager cette rforme viron 20 Millions de dollars sur cing ans. Ils ont assez d'argent L e Cone0s In, i dfiic.Iin p iIourrait prendre des sanctions
urgente avec peu ou pas de r6sultats positifs. Cette situation pour payer les travailleurs jusqu'en Juillet. Un fonctionnaire pl
doit changer [...]. L'incident des Cayes est un example frap- du gouvernement amdricain, sous le couvert de l'anonymat, a Le i.oullen i i Internal l onal n'est pas 6temnel p.1
panit des problimes du systnme judiciaire halitien >> a pr6cis6 indiqu qu'il est possible que le programme reste ouvert mais nIONDIA~L
M. Carle, ajoutant qu'il s'agit d'viter le gaspillage d'argent que sa mission soit consid6rablement r6duite. n eantsonpnedsu-nedsp.
jusqu' ce que le gouvemnement hatien ait d6montr qu'il veut Certains experts se posent la question de savoir si le CRUTO
raiment changer. blocage de ce financement aura l'effet escompt6 sur un systme
Patrick Leahy est un s6nateur trs influent et si cette de justice o les suspects ne peuvent pas payer leur caution et Banquei niiondul.li Suiiss : plus de refuge pour les
proposition est approuve, au moins un des programmes sou- o les conditions de detention sont d6plorables. blens nii i cqui piiii I!
tenus par les Am6ricains pour la rforme de la justice en Hati (l anadi.i-H.iiii Fin \ e11 Ail expulsion d un chef de
pourrait former ses portes d'ici le mois prochain et cesser toute S HairtiLibre ging pl I
EDUCATION

Le 1 a ) *e Iane n t o a Desi coniis i Iiii ne pour pallier la destruction desii\ ii~I i
A LIBRE PENSER
ne devrait pas etre tenu pour acquis i io l cii R Fmn p1
(SOUTIEN... suite de la 16re page) de donner plus de 2 milliards de dollars a Halti au course des EN VIRON NEMENT
Rend Prval et son gouvemnement faire preuve de leadership deux prochaines annes pour ses efforts de reconstruction. Et pourtant page 13
dans la question des 61ections et recommande une restructu- Toutefois, il est craindre que la nouvelle crise politique qui
ration dans la composition du CEP telle que discut6 avec les pointe son nez la faveur des prochaines 61ections ~ C-r ~ 1 B ~ .
partenaires intemnationaux d'une manire qui d6montre un en- puisse faire d6railler les efforts am6ricains pour aider
gagement politique clair et prefigure des 61ections cr6dibles. le pays se reconstruire, d'autant que le souvenir
D'un autre ct6, il est demand aux donateurs de du s6isme du 12 janvier s'estompe dans l esprit des
commencer verser la some de $38 millions ncessaires contribuables am6ricains plus proccups d6sormais
la tenue des prochaines elections. Mais seulement lorsque le par les questions int6rieures, comme le chmage.
d6cret sera public. Le rapport insisted sur la ncessit6 de recher- << Le people d'Hati est confront une
cher un accord avec le CEP et les parties politiques, y compris occasion unique de changer fondamentalement U BA
Fanmi Laralas, afin de s'assurer que les parties respectent les la trajectoire de son avenir 6conomique, social et
exig:ences d6mocratiqlues et ne puissent tre exclus des 61ec- politique >>. a dit le s6nlateur Lugar. << Les Etats- l J
tions pour des raisons techniques. Unis et la communaut6 international ont manifesto
Vu son importance, l'aide promise par les Etats-Unis leur volont6 de soutenir le people d'Hati, mais cet
et la communaut6 international devrait tre mise profit par engagement ne devrait pas tre tenu pour acquis >>
les dirigeants pour trouver des compromise sur les questions a-t-il tenu A prciser. s~u3tr ya
litigieuses afin que toutes les parties puissent aller de f'avant et50 Gl
reconstruire Hati ensemble >>. mentionne le s6nateur Lugar. HL Hairtiibre Tv tS
Le mois demiier, une commission du S6nat a convenu Oes


Une loi suisse pour restituer les avoirs Duvalier a Haiti ;, tue
PARIS, 8 juin (Reuters) A la lumire de l'affaire parlement un project de loi.
Duvalier, la Suisse prepare une loi permettant de restituer aux Celui-ci permettra de bloquer, confisquer
Etats des fonds d6toum6s par des dictateurs ou d'viter qu'ils et retoumner des fonds vols "lorsqu aucune solutionLS
ne retombent dans des mains criminelles. ne peut tre trouv6e dans le cadre d'une procedure
La ministry suisse des Affaires 6trangres, Micheline d'entraide judiciaire pour cause de d6faillance de
Calmy-Rey, a soulign mardi Paris, lors d'un forum sur les 1'Etat auteur de la demande"
biens mal acquis, que Bemne tentait sans succs depuis 25 ans Le gouvemnement pourra ainsi saisir un
de restituer Hati l'argent d6pos6 par le clan Duvalier. juge en vue de la confiscation de l'argent prsum d tF6~~Nslu
Environi 7 millions de francs suisses (5 miillions illicite eni cas de corruption end6mique dans 1;Eitat w a rledrunn
d'euros) auraient 6t confis des banques suisses par des d'origine et si "la fortune de f'autocrate a connu uneC UTCC C M CICl
proches de Jean-Claude Duvalier, l'ancien homme fort d'Hati croissance extraordinaire pendant son mandate (quelgS Maaryg
de 1971 1986, aprs le d6cs de son pre Frangois. Le juge demandera alors la preuve de l'ori-dHat rdl D sn
"Or, la d6faillance des structures 6tatiques hatiennes gine licite des fonds. Si cette derniibre nie peut tre rr Ici -ihir
emp&che depuis des d6cennies ses autorit6s d'entamer un apporte, la restitution des fonds FEtat d'origine Crs hieun
proces criminel contre M. Duralief', a expliqu6 Micheline sera ordonne. .=cs F) U5C dC Mtts
Calmy-Rey lors d'une conference de press. "Sous reserve de son acceptation par le par-
"Faute d'une telle procedure, la Suisse ne peut ni lement,la nouvelle loi sera applique aux fonds Du-
confisquer ni rapatrier les millions retrouv6s et bloqus chez valief', a prcis6 la ministry suisse dans une tribune
elle", a-t-elle ajout6. rcemment publie par Le Temps et Lib6ration.
Mais Micheline Calmy-Rey a pr6cis6 qu'aprs une Jean-Claude duvalier, dit "B6b6 Doc", vit
longue lutte contre les avocats de Jean-Claude Duvalier devant toujours en exil en France.
les tribunaux suisses, le gouvemnement venait de soumettre au

Banque mondiale/Suisse ~3
Pas de refuge pour les biens mal acquis h
PARIS, 8 juin (Reuters) La Banque mondiale et la "Des milliards sont rols chaque anne aux i
Suisse ont appel mardi une action concert6e contre le pillage pays en d6veloppement, qui se trouvent ainsi priv6s
des pays en d6veloppement et les biens mal acquis qui trouvent d'opportunit6s 6conomiques", a soulign Ngozi
souvent refuge dans les places financires internationals. Okonjo-Iweala, la directrice g6ndrale du group de .
Cet appel a 6t lanc6 lors d'un forum organism Paris la Banque mondiale.
sur le thme "pas de refuge pour les biens mal acquis", en Selon ses estimations, de 16,2 32,4 mil-
pr6sence d'adversaires de la corruption venus du monde entier, liards d'euros sont d6rob6s chaque anne aux pays
membres dI'ONG ou reprsentants gouvemnementaux. (BANQUE MONDIALE / p. 6)

Fioire artisanale du Parc Naturel de Fionds Parisien
(FONDS PARISIEN... suite de la page 2) ne en anne et de foire en foire sans que cela ne
d'autre que Edchantillon apport sur place d6bouche jamais sur quelque chose de concrete et
A exception des brodeuses qui, elles, avaient un d'abord pour la population des lieux et leurs localit6s
6chantillonnage assez large de leur production et ont done pu respective. En C'occurrence, cette zone allant de
vendre quelques robes et chemises brodes. Ganthier Fonds Parisien, bordant le lac Azu6i qui
Pour finir, heureusement aussi qu'ily avait les trouba- lui seul est une resource incroyable, et longeant
dours et puis Maximo qui avec ses blagues a fait rire le public aussi la zone b6nie de Source Zabeth qui rengorge
jusqu'aux larmes de potentialit6s.
Nous ne pourons plus nous permettre d'aller d'an- E. Etheart E





Page 4 UN E AN ALY SE Halti en MarcheM co I6V in 0"2


Cap, Milot, Labadie ou le Grand Nord :

Projects actuels et futurs mais population sceptique
(GRAND NORD... suite de la 16re page) incitatifs qui doirent attirer les investissements et d6clencher Dcennies d'abandon total ...
le titulaire du tourisme, Patrick Delatour. le processus de production et de creation d'emplois. Et pour boucler la boucle, une troisime route vient
Mis en service l'anne demiibre, le quai est un in- Ici trois directions sont privil6gi6es : le tourisme, relier le Cap-hatien Milot mais pour continue travers toute
vestissement de l'Etat hatien. Le gouvemnement a obtenu un l'agriculture et l'industrie. la region, les riches planes de Grande Rivire du Nord (oil
credit de 34 millions de dollars amdricains, mais c'est la Royal Le tourisme est la vocation naturelle de l'ancien l'on vient de rhabiliter le lyc6e portant le nom du fondateur
Carrbean qui en a fourni la garantie. royaume de Henry Christophe, qui le dirigea d'une main de de l'Ind6pendance, Jean Jacques Dessalines, qui y aurait pris
Le remrboulrsementi se fait sur Ile ourinste qui pose le fer aprs l'Ind6penidance eni 1804, et lui forgea sa mientalit6 naissance), Bahon, Donldon etc, toutes abon~dammilent arrosees
pied Labadie. Sur les 10 dollars perus par tte, trois servent orgueilleuse pergant aujourd'hui encore dans les questions par la rivire du mme nom, la Grande Rivire du Nord.























Kouveaux equipements pour la fabrication d 'une cassave inade in Haiti La Grande Riviere source de vie inais don't les inondations sont redomtah/es
(photo M~arcus HE13f) a cause de l 'absence de travaux de drainage reguliers (photo Hai'ti en Uit rhe)
rembourser la dette, qui devrait tre paye Nous voici de plein pied dans le
danis quelque 25 anis. U SAiD bassin agricole du Grand Nord communment
Jusqu' present tout le monde s'es- appel la Plaine du Nord don'tt une ville porte
time gagnant : la ligne de croisire auquel le 6galement le nom). Contrairement au tourisme,
nouveau quai permet d'augmenter la fois le I~ CCII ici par contre tout semble tre faire, pardon
nombre de frquentations ainsi que la taille refaire, pour rparer plusieurs d6cennies de
des paquebots : l'Etat hatien qui n'a pas d- r v i negligence, que disons-nous, d'abandon total.
caiss6 un sou dans l'op6ration tout en cr6ant iiE; i' F I I On s'explique le scepticisme profound auquel
une entreprise renomme et rentable. Une doit faire face le ministry de l'Economie,
premiere.L iit d 'cnm e rfe qu'accompagne son collgue des Travaux
Le inste e 'Eonoieenroit Publics, I'ing6nieur Jacques Gabriel.
pour annoncer les projects conus pour le Grand -_La Grande Rivire abandonne elle-
Nord dans le cadre de la Reconstruction qui ;;mme laisse son lit d6ji extrmement large
se met en place grce aux fonds promise par la Iii L pour s'attaquer la route, empchant notre
communaut6 international aprs le terrble c C L cortege d'aller plus loin.
s6isme du 12 janvier qui a d6truit plus de 80% h On voit les ruines de La Tannerie, un
de l'assiette 6conomique du pays. ~ i. L barrage datant de la colonie. Depuis on n'a pas
fait mieux. Bien au contraire.
Tourisme, agriculture et in- CtP ZY1 ~Idem le pont principal parti depu:is
dustre ..... I ongtemps avec les inondations qui d'anne
Le devoir de 1'Etat, explique dans la en anne ont fini par isoler presque totalement
soire le ministry Ronald Baudin devant un la region du reste de la rpublique.
>arterre d'hommes d'affaires et de membres Les taxi-motos et leurs passagers (et
le la soci6t civil du Cap-Hatien, est de i /- ''. s.;'-. ii i:. i. iii ..* i ,/ li.i.* ii, iii --/*; I,.i7 ii~; -ri. i *. 'iiii passagres) ont toutes les pines du monde
nettre en place les infrastructures ainsi que les ";' ` '- "' ` 'i """ i """" "ii ""' r "'iiii ii\!. i .i ., it 1 i \/ li "t'.' i''. i 'i traverser et tous se retrouvent facilement les
AMERIJET INTERNATIONAL, INC. i't aertes es"emoment d gatre fears en rair
suivit l'expos6 du ministry Une cassave destine ik I'exportation ...
Fort Lauderdale, FL, vendredi soir. On d6barque dans une locality d6nomme Joli Trou.
5 Novanm 2008 Amerijet Le plan touristique Accueil dans un atelier de fabrication de cassave, la galette
International, Inc. anonse lansman b6ndficie 6galement du fait national, base de manioc, un h6ritage des Indiens Arawaks
yon sit ntanbt p enteresn www. qu'il avait 6t mis au point et Tainos, les premiers habitants de f ile.
amenet.cm. ouvositla funilongtemps avant le tremble- Le president d une association paysanne nous sert de
amerijet.com. Nouvson sitpm laOLCDI founi mient de terre du 12 jarnier. guide. Le project est de raliser une cassave destine f'expor-
von az ominkason i pbbt wam rgaglL. BAIlcomprend d'abord station. Financement du gouvemnement hatien et de la Banque
klyan an jwenn tout enfomasvon li o, .* Ali -lr hiA ii5 t t tu nla constrctiondau ois monda l'ne. La cassae localene rpndant l paouis aux critaresfis
bezwen sou transpo pa avvon, sou a tois routes princ'ipaleoirs : pdare agec amrcaisv oene r6glemntant lsprouis alimentaires i
kneeiii .L li fi t ui\.i oni pon une route Labadie (la FDA) pour avoir accs au march des Etats-Unis, des ex-
transipo inai.nit.iii .iI beeii l iiis\i oni Lantiiei 1`onk1s\ on .dinlustratlifll .1k kiOntll;lielr Milot, c'est--dire partantde perts strangers sont venus les conseiller.
Non o o l b\ k anan lI e foras one sloupl1:iid o neland; 1 enclave touristique de Laba- Nous assistons aux m6thodes de fabrication new look
akI son ac~ounti Ii nonii Lonpay.i i'ii a Sui l lkile .ik del lope poui fe: ioii b.ii.i pl falzl piou die pour mener directement de la cassave ... made in Haiti. Pourtant les 6quipements ne
th n a Laso uchndi la l s ekitso e psonl dpsePai Rolin. 1is-renon Milot, le village qui dessert Viennent pas de Edtranger mais sont fabriqu6s Camp Perrn
Ba res Dl lomanles deux plus c616bres monu- (Sud du pays). Autant dire qu'il y a sur place plein d'opportu-
li I ,--. on` !oni prioiede se npil i' iil.ika p!on kanailv~ ilo enfionta.s oi \on 10 poui ments historiques du pays : nit6s qui sont ignorees. Pardon, d6daignees.
fout nfntsionanpl11 pn dekhn n eennue anakluanNo 1e fnkhan Palais Sans Souci: Trois principles causes de cette dispari-
.io c~\\~I \!111 c~l llll i. urne route Labadie tion ...
banall i k.mson qul s nichadi po ekpoui o ki sopouenpusion Cap-hatien, le chef lieu du Depuis surtout que nos d6cideurs politiques et
Nan a Lp nn nimerpu Inrous ot latalso wesie I aPamla d6partemlen~t du Nord. 6cononniques ontl opt6 pourr I imrportationi et le commenrce, et
Robbinis .iome g~l?;hi n \1L ki interested noni iliknolog! iC iip ede no b.i! kepull? i ni plii (GRAND NORD / p. 6)




destiiiiui\oni nuni Noili South akil Ceniia.l Antenka-l,. hlti\o Kad.iinbi Lop. L./ akl




Iomakil Mediia C insineiii Richardii Antoiia-i Intemai.iiona.l ',i4-12l -i;s I te38L NE 2nd~av. Csaving r;peciala
..- igra. A. 3315 Cakes, Panates, nors OOuwe
f- 7.1305-3E4-8~81 Ibr a~s ne:iu





Mercredi16 Juin 2010 DE L'ACTUALITE Page5
Hati en Marche Vol XXIV No 21

HAITI VIT A L'HEURE DU MONDIAL

Une retransmission cependant pleine de sous-entendus

(MONDIAL... suite de la 16re page)
Or certain points m6ritent qu'on s'y attarde un peu. Qui peut le plus peut le moins ...
Effets psychothrapeutiques R6pondant aux journalists, Marie Laurence Lassgue a expli- Car il y a loin de l'offre de la Fifa (disons prsume
Y avait-il des conditions inacceptables lies cette qu que Digicel n'a pas pay6 seulement pour Hati mais pour offre puisque nous n'en avons vu aucune relation 6crite) pour
promesse ? Des propositions ind6centes ? toute la CaraiZe. une obtention gratuite des droits de retransmission en raison du
Tout ce qu'on aurait pu expliquer la nation afin de Et pour justifier l'exclusivit6 don't jouissent ses an- sisme dvastateur ... et l'op6ration commercial (ou politico-
justifier la decision, dans des circonstances aussi d61icates nonces pendant la retransmission des matches, la ministry de commercial) don't nous parlons.
que les lendemains d'un s6isme qui a d6truit 120% du PIB la Culture nous dit : Digicel a achet6 tout un package, les droits Pourquoi Hati qui est capable de d6bourser 1 mil-
national, de sortir 1 million de la caisse publique pour se payer pour toute la Caraike, don't Hati. lion et davantage droitss de retransmission et dispositions
les atces e l Cope u mode.Quad 4.. ylogistiques) ne peut cependant pas ngocier
bien meme les Hatiens sont des aficionados ,J..prel-iee orel-ie(lr u
incontioumables. Et que la Coupe du mionide rk le proverbe nous dit : qui peut le plus peut le
pouraitavor cete nnd pou nore eupl .moins) : pourquoi doit-on passer par Digicel-
des effects psychoth6rapeutiques Jamaque pour nous convaincre que c'est lb
Quand bien mme l'Etat hatien a su .ueo6ainbnepu asn6mnaed
trouer es ponors...don leplu imor-notre people encore sous les d6combres ...
tantestla Dgicl qu, slon a mniste d laPourquoi former aussi la porte tant
Culture, Marie Laurence Lassgue, a fait un d'autres sponsors, y compris des ONG car
apport de 300.000 dollars. I 'image d'Hati n'avait jamais 6t aussi ven-
En change de quoi, cette compagnie dable, ce qui aurait permis l'Etat de rentrer
de t16phonie cellulaire a l'exclusivit6 des 3 5 fois plus que ce qu'il a d6pens6 ?
messages publicitaires pendant la retransmis- Enfin on sait que le monopole n'a
sion du Mondial. *jamais 6t profitable l'6conomie hatienne.
Mais lors de cette conference de -.
press des ministres de la Culture et des Sports, .. Des zones d'ombre ...
respectirement Mme Lassegue et Mr Evans Si l'Etat avait les movens, il aurait
Lescouflair, on apprend que le gouvemement assure lui-mme tous les frais, sans passer par
a consent encore d'autres d6penses : mise les fourches caudines d'aucun sponsor unique
niveau technique de la TNH (T616Yision na- .b et predominant. Ce n'est pas parce que Hati
tionale d'Hati), installation de rcepteurs et se trouve aussi dans la Caraike qu'on ne peut
d'antennes dans tous les coins et recoins du ,?Ipas avoir notre propre politique sportive ou
pays dixitt) afin que la population hatienne sportivo-commerciale !
tout entire puisse vivre l'6Y6nement ... puls- Mais si par manque de moyens pro-
que tel est le vceu du pouroir. pres, I'Etat hatien se mle de commerce, alors
qu'il le fasse intelligemment, dans l'avantage
Qui a ngoci pour Ha'iti ? La Coupe du monde de football suivi rli i isement sou les tentes par les diplacs du sdisme delcasepbiu.Enoleotrr.
*** Cette operation retransmission de la
Autrement dit, le gouvemnement a beaucoup d6bours6 Aussi question : qui a ngocid pour Hati, est-ce la Coupe du monde 2010 content des zones d'ombre que la sa-
et devrait avoir au contraire besoin pour renflouer ses caisses Digicel ? tisfaction bon enfant du public hatien ne suffit pas effacer.
d'encore plus de sponsors que les 3 ou 4 qui ont 6t annonc6s, Est-ce que ce sont les 300.000 dollars de la compagnie
y compris Digicel. Etant entendu que, dans les circonstances de cellulaires qui ont emport6 la decision ... ou le million de Hai'ti en Adarche, 12 Juin 2010
prsentes, I'Etat n'a pas un sou perdre. I'Etat hatien ?


Reconstruction : Les entreprises 6trangres se positionnent
Randall Perkins (Perkins Hati) montre fibrement son prises de construction hatiennes. que ncessaire afin de s'assurer d'avoir, eux aussi, une part
camp de base: chambres avec air conditionn et des bureaux Bien que ces companies ne connaissent pas encore substantielle du gteau.
pour 120 cadres, une salle manger pouvant servir 1.000 l'ampleur des contracts, les perspectives de travaux pour les Toutes les entreprises devront faire face aux pro-
repas par jour, un gymnase et une infirmerie aux cit6s de ses annes venir sont all6chantes. << Il y a 6normment de de blames de corruption, mais la plupart des groups strangers
bulldozers et camions. Arrv6 quelques jours aprs le s6isme, travail faire ici [...] et les parts du gteau sont nombreuses estiment que la situation n'est pas pire dans les CaraiZes que
Perkins pr6voit embaucher 600 700 Hatiens d'ici un an, ainsi >>] declare Perkins d'Hati. Le Premier ministry Jean-Max dans n'importe quels autres pays en voie de d6veloppement.
que foumiir des capitaux pour des petites entreprises locales Bellerive, qui supervisera la reconstruction avec l'ancien
de construction qui fonctionneront en partenariat. Perkins est president amdricain Bill Clinton, a d6clard que le financement S HairtiLibre
prt agir mais pour l'instant il ne fait rien, dans l'attente des et les contracts de construction commenceraient tre dlivrs
lucratifs contracts de reconstruction. dans quelques mois.
Prs de six mois aprs le s6isme qui a d6truit une Jusqu' present, I'aide intemationale et des groups
grande parties de la capital hatienne, aucun contract de travaux priv6s ont g6ndr6 des centaines de millions de dollars dans 8
majeurs de reconstruction n'a 6t attribu. Trs peu de l'aide des operations de sauretages, des foumiitures d'urgence et de
6trangre promise a 6t lib6r, pour de multiples raisons : d6blayage. La plupart de ces travaux ont 6t faits sans appel
problmes logistiques et juridiques, permission de d6molir des d'offre et ne repr6sentent qu'une infime fraction de ce que sera ri;
bitiments don't les propri6taires ont p6ri dans le tremblement finalement la reconstruction d'Hati. Ily a beaucoup de travaux-
de terre, terres d6frich6es occupies imm6diatement par des faire: logements, 6coles, hpitaux, administration publique, ..:
squatters, d61ai lgislatifs, lourdeur des rglements bureaucra- port, enlYement des d6combres, constructions de routes, de
tiques, ins6curit6 et instability de la situation socio-politique canaux de drainage, r6tablissement du rseau 61ectrique etc... -
en Hati. La plupart des entreprises en qute de contracts en .i
Cela n'a pas empch6 ces entreprises de se preparer Hati 6Yitent d'en parler, en parties pour 6viter d'tre points du
pour le jour oix l'aide promise (10 milliards de dollars au course doigt comme des companies qui vivent des catastrophes, mais
des 10 prochaines annes) sera disponible afin d'tre en measure l'autre raison est la f6roce competition qui se prepare pour les
de faire parties des candidates. contracts et qui s'annonce sans piti.
Certaines entreprises, telles que C6rs Environmental L'avenir d'Hati semble radieux pour ces entrepri- Ij
Services Inc. de Brooklyn Park, Minnesota, sont des v6trans ses, il ne reste qu' esp6rer que nos entrepreneurs (petits ou
(ouragan Katrina). C6rs est actuellement dans la construction grands) sauront leur tour se montrer la hauteur de la tche
de maisons temporaires pour les victims du s6isme tout en se et qu'ils seront assez intelligent pour faire des alliances lors-
prparant des offres plus important dans la reconstruction.
RDC group a form un partenariat avec le V & F
Construction Hati et embauch6 300 travailleurs locaux pour cu
d6molir des immeubles, enlever les d6bris et mettre en place
des toilettes portables dans la zone du s6isme. Selon un com-
muniqu de l'entreprise, elle a d6ji 6t engage pour d6molir ff g o i 1 0 L. CC;l .~EE "-8 8 8 t-a3 5-28
des bitiments et des rues Port-au-Prince et devrait tre un I 1( y III.)~. nn5e~ 'nn~
concurrent s6rieux pour les gros contracts venir.
AshBritt a form une co-entreprise arec le Group~e F.-~ 13- 3 '2 2ebi
Go, un conglom6rat dirig6 par l'un des hommes les plus riches I CE, II "~ LL 3 @r 5i -9 5 V -3 5 1r 1
d'Hati et 6tabli des partenariats avec plusieurs petites entre-

FICHE D'ABLONNEME&NT A HAITI ENu MAERCHE
Non -I I3rn Dan le a d'un abannement
Adreasenews braison, le ~c0 ~t: est re dul.
Pirirs de sp6rie si vousa dra
rnnluimiiiigrn~'rUn nouvalqdtri abnn6dksn
Halt~ Gdes 280.00 Gdee 520.00
E.iata Unla~ Urs $ 40.00 US $ 78.00.a Nouveau Renouvesllemen t
C_~anaa US 5 42t.00 US 5 80.a0
Europ US $ 7.0 US $ 138.00I i
Aund~r(iqu Laune US 5ls 70 t0.0 Us 5 13.a.





Page 6 REPORTAGE HateMaceM cd I6V Jin 201


Cap, Milot, Labadie ou le Grand Nord :

Projects actuels et futurs mais population sceptique
(GRAND NORD... suite de la page 4) les filibres, les grappes, des secteurs porteurs, products Avaleur la route Cayes J6rmie (Grande Anse).
froidement laisser d6p6rir l'agriculture national. Et p6rir avec ajoute. Ne serait-ce que par l'6tendue du r6seau routier d6ji
elle l'agriculteur. Justement la filibre cassave met en rseau l'agriculteur en construction, quelque chose semble bouger.
Nous sommes dans l'une des regions les plus riches qui cultive le manioc (en mme temps que celui-ci doit prot6ger La Banque mondiale quant elle travaille dans les
d'Hati, cela saute aux yeux, les grappes de bananes bien mfires l'environnement alentour pour que la plante puisse continue domaines education (ex. la rehabilitation du lyc6e de Grande
et bien grosses se vendent le tiers de leur prix la capital. produire davantage) tandis que la transformation du manioc ne Rivire du Nord), socio-6conomique (associations locales de
Oranges et ananas sont laiss6s pourrr. Faute de moyens de donne pas seulement la cassave, mais plusieurs autres products producteurs, sorte de PME ou petites et moyennes entreprises
transport. d6riv6s (farine, tortillas, chicos, bobori, acassan, doucounou auxquelles le gouvernement hatien dit s'int6resser d'une ma-
Notre guide nous explique les trois principales causes etc). nire sp6ciale conscient que c'est le secteur le plus susceptible
du d6clin des planes les plus fertiles du pays : l'abandon de la Dans la mme region se trouve un project de transfor- d'tre laiss6 pour compete dans le processus global de Recons-





















Hommes d'affaires hai'tiens, dominicains et amricains rdunis les 10 et 11 juin dans le cadre L 'ex-prsident amricain Bill Clinton, qui co-prside la Commission interimaire pour
du processus de Reconstruction post-sdisme (photo Georges Dupd/HIEN&D la Reconstruction d'Haiti, regoit un bain de foule le 1" juin could a Liogane (photo Thony Blizaire)
production agricole entraine automatiquement celui aussi de mation de fruits, commenant par la selection de ceux qui sont traction comme cela s'est toujours vu de toute notre histoire)
toute la couverture environnementale, autrement dit l'6rosion exports (la mangue Francisque don't nous avons un monopole .
des montagnes qui d6chaine les inondations, et en aval l'ab- sur le march nord-ambricain), puis de nombreux products d- Dconcentration des grandes mtropoles
sence de travaux de canalisation et de drainage, c'est done toute riv6s pour la consommation locale et 6trangre : jus, liqueurs, ...
une politique de destruction et de mort qui a 6t sciemment nectars, parfluns etc. C'est aussi la Banque mondiale qui travers sa filiale,
orchestre ... Et qui aussi nous retombe aujourd'hui sur la Ces projects considers comme prioritaires b6ndficient la SFI (Socit financire internationale, doit apporter son
tte. de l'assistance 6conomique et technique de l'Etat hatien concours dans la ralisation des nouveaux parcs industriels
Deuxime cause du d6clin : l'absence de moyens travers le FAES (Fonds d'assistance 6conomique et social) et annonc6s dans le plan national de Reconstruction et qui doivent
de communication (routes et points) rendant impossible de le Bureau de montisation (deux institutions lies au Ministre contribuer par leur localisation au programme de D6concen-
transporter la production locale sur les marches principaux du de l'Economie et des Finances) ainsi que de l'appui financier tration des grandes m6tropoles (Port-au-Prince, Cap-hatien)
pays. principalement de la Banque mondiale ou de la BID (Banque qui est 6galement l'un des axes principaux de la strat6gie de
Et une troisime cause ignore des citadins que nous interamdricaine de d6veloppement). d6veloppement actuellement planifie.
sommes :1'6migrationprincipalement desj eunes hommes vers A ce sujet, le ministry Baudin a fait 6tat de la mo-
la R6publique dominicaine voisine la recherche de cieux plus Le maillage routier progress ... demiisation du port du Cap-hatien ainsi que la construction
clments. Cette demiibre (la BID) s'investit actuellement fond d'un aroport international qui desservira 6galement les d-
Dans la cassaverie que nous visitors, I'essentiel de dans la reconstruction des infrastructures. La route Port-au- partements du Nord Ouest et du Nord Est et pour laquelle les
la main d oeuvree est constitu de femmes, et la plupart d'un Prince Saint Marc 4 voies qui vient de s'achever, en est etudes ont d6jI 6t conclues.
Age avanc6. un example. Aujourd'hui ce n'est pas le manque de moyens fi-
Les jeunes sont parties. On a attaqu la deuxime tape : Saint Marc Go- nanciers qui semble done devoir tre le handicap mais c'est la
naves, celle-ci est finance par le gouvemnement hatien sur menace de dispersion de ces moyens, faute d'une coordination
Filires, grappes, secteurs porteurs ... la balance du compete Petrocaribe, mis la disposition d'Hati rigoureuse entire l'Etat hatien qui doit se doter d'un plan global
Le ministry Ronald Baudin explique que l'Etat encou- par le Venezuela sur nos achats de p6trole. portant sur le long terme et en exiger l'application par tous
rage davantage des secteurs qui peuvent servir de locomotive La troisime tranche et la demiibre pour atteindre le les partenaires, les projects vitaux entrepris par les institutions
pour la production aussi bien pour le march local que pour Cap-hatien ne pose pas non plus problme. internationals (Banque mondiale, BID, I'am6ricaine USAID,
I'exportation. Tandis que les travaux de rehabilitation de la route la canadienne ACDI, I'Union europ6enne, etc) et la myriade
Dans le language 6conomique actuel, on appelle cela Cap-hatien Milot que nous avons visits samedi avec le mi- dI'ONG don't la plupart ces demiibres annees n'en ont fait qu'
nistre des TPTC, Jacques Gabriel, doivent tre la prolongation leur tte.
de la Nationale III via Hinche dans le Plateau central. En effet bon nombre des projects que nous visitors
Dans le mme temps, le processus dit maillage routier aujourd'hui ont 6t commences puis abandonns plus d'une
/ e progressed l'autre bout du pays par la construction de la route fois par telle ONG (ou autre institution) ou telle autre.
Gonaves Port-de-Paix (Nord Ouest) et celle trs avanc6e de M~arcus, Hai'ti en M~arche


Ic; Pas de refuge pour les biens mal acquis
C~~r i 6anICui~neBANQUE MONDIALE... suite de la page 3) bancaires en France a 6t en effet annule en appel en octobre
Simgy tCe ti~ec en d6veloppement du fait de d6tournements de fonds publics, demiier, la plainte d'une ONG ayant 6t d6clare irrecevable.
ce qui permettrait de soigner pendant un an 120 millions de Un repr6sentant du Rwanda a d6nonc6 "I'hypocrisie"
personnel atteintes du sida ou d'approvisionner en eau 50 de certain Etats, estimant qu'il serait difficile d'avancer tant
ELlEMANE &PW E_98 millions de manages. que ne serait pas rgl6 le "problme des iles", expression lui
EN SEA1NE:"Lorsque les dirigeants mondiaux se retrouvent 6vitant de parler de paradise fiscaux.
Checkeni wings ; l'occasion de reunions du G20 et d'autres instances pour Gavin Hayman a cit6 au coeur mme de l'Europe le
Freed PlaintE~ns & Seda discuter de la crise 6conomique, des plans de reliance et de la cas de Monaco et de la principaut6 d'Andorre, ainsi que "les
Stewed Checken Rice & Soda r6glementation financire, la lutte contre la corruption et les iles entire la France et le Royaume-Uni".
Lgurne wsnth RKce & Sodd vols d'avoirs devra figure en tte de leurs preoccupations", a Ngozi Okonjo-Iweala a soulign que la corruption
.dit Ngozi Okonjo-Iweala lors des travaux. existait aussi dans les pays d6velopp6s, soulignant que le Pre-
DIMANCilE AR fierS & 1 Michecline Calmy-Rey, mininstre surisse des affairs inuer rinumstr grec Georges Papanidroualuii-meime parlC d'une
6trangres, qui se veut exemplaire en la matire en d6pit corruption "syst6mique" don't il a chiffr6 le coilt quelque 20
Sunday Eluffet de sa reputation de paradise fiscal, a assure que le forum de milliards d'euros par an.
.2 choices orf Rice- G;rabirce Salad* Paris n'6tait pas seulement un lieu d'6change et de bonnes Les organisateurs ont estim que la Convention des
Friend Plantains-Chancesa of MBaal intentions. Nations unies contre la corruption (CNUCC) 6tait au niveau
Desserl- Oninks* ~B~~~ "Nous voulons aboutir des propositions de measures. mondial "unbon instrument permettant de prevenir et d'mnver-
C'est un immense enjeu de d6veloppement et nous voulons ser les flux des biens mal acquis .
F aboutir des rsultats", a-t-elle dit lors d'une conference de Ngozi Okonjo-Iweala a cependant rappel que quatre
.'LS; press. pays membres du G20 ne l'avaient pas signe, a savoir l'Alle-
"LE PROBLEME DES ILES" magne, I'Inde, le Japon et l'Arabie saoudite.
r La plupart des participants ont soulign6 la lenteur des "Et ceux qui l'ont signe, il faut qu'il la mettent en
progrs accomplish pour la r6cup6ration des biens mal acquis oeuvre. Il ne s'agit pas d'avoir de nouvelles conventions, nous
et la complexity des problmes juridiques. avons assez de conventions", a-t-elle dit.
~ er ifr~~Y' i~htLa France est conceme au premier chief avec les Micheline Calmy-Rey a insist sur le fait que la
9 avatars des procedures visant les biens d6tenus en France par Suisse, septime place financire mondiale, avait depuis des
9. -1vt MF "rr .aa 23" 9 &~ trois chefs d'Etat ou anciens dirigeants africains : Ali Bongo d6cennies l'exp6rience du blocage des fonds d'origine frau-
(Gabon), Denis Sassou Nguesso (Congo-Brazzavile) et Teo- duleuse et qu'elle jouait dans ce domaine "un rle de premier
2901~ Wes~t~ Oakland Park Suite B-15 doro Obiang (Guine 6quatoriale). plan".
La decision d'un juge d'instruction franais ouvrant la "A ce jour, nous avons rendu 6 milliards de dollars
Oak land. FI 33311 Tel 954-533-4209 voie A une enqute sur leurs logements de luxe et leurs avoirs aux pays d'origine", a-t-elle assure, tout en insistant sur la






Mercredijarcui 1VoXXIV No 21 M IA M1-DA DE COUN TY Page 7


MIAMI-DADE COUNTY, FLORIDA
REQUEST FOR DESIGN-BUILD SERVICES (RDBS)
MIAMI-DADE COUNTY TRANSIT (MDT)
DESIGN-BUILD SERVICES FOR THE LEHMAN CENTER TEST TRACK /
LEHMAN YARD REHABILITATION EXPANSION PHASE I
OCI PROJECT NO. DB10-MDT-01 PTP
MDT PROJECT NO. DB10-MDT-01

The County Mayor, Miami-Dade County (hereinafter County), pursuant to Section 287.055, Florida Statutes, 2-8.1 and 2-10.4 of the Miami-Dade County Code and Administrative Order (A.O.)
3-39, announces that design-build services are required for Miami-Dade Transit's, Lehman Center Test Track / Lehman Yard Rehabilitation Expansion Phase I. The County, on behalf of Miami-Dade
Transit (hereinafter MDT), intends to enter into a design-build contract with a responsive, qualified applicant to provide design and construction services for the Lehman Center Test Track / Lehman Yard
Rehabilitation Expansion Phase I (hereinafter the project) located at 6601 Northwest 72nd Avenue, Miami-Dade, Florida.
Pursuant to Florida Statute 287.055, "A design criteria professional who has been selected to prepare the design criteria package is not eligible to render services under a design-build
contract executed pursuant to the design criteria package." A design criteria professional includes the design criteria professional firm together with their sub-consultants and/or members
that participated in the development of the design criteria package for the Lehman Center Test Track / Lehman Yard Rehabilitation Expansion Phase I.
Professional design and construction services are required at the Lehman Center, located at 6601 Northwest 72nd Avenue, Miami-Dade, Florida, in order to build a test track, siding track, storage
track, inspection building, train control and communication house.
The Design-Build team will be responsible for the management of the final design, permit, construction, equipment, furnishing, installation, testing, operating system implementation, system
integration, and acceptance of the following project components:
est track
*Siding track
*Inspection building
*Five (5) new storage tracks
*Two (2) maintenance of way tracks
*Train control and communication house.

This work includes implementation of a train control system, closed circuit television (CCTV), telephone systems, and traction power connection along with the addition of track switches
remotely controlled by the existing control panel at the Yard Tower.

EXPERIENCE AND OUALIFICATIONS:
The Design-Build Team must demonstrate experience in the below listed areas:

(1) The Design-Build Team must be able to demonstrate, through prior experience, the ability to manage the design and construction of complex rail transit projects of similar size and scope, as
described in Section 1.2, Scope of Services.
(2) This Design-Build Team must be experienced in applying the American Rail Engineering & Maintenance Association (AREMA) standards and guideline and must demonstrate experience in
the disciplines listed below, as applicable:

Trackwork:
Demonstrate that the Trackwork Team has been responsible for the design, furnishing, construction and installation of trackwork on projects of similar size and scope, as described in Section 1.2,
Scope of Services.
The Trackwork Team must demonstrate engineering experience with track switches, turnouts, ties, ballast, rail welding, tamping and track surfacing, along with civil design and construction
experience that includes earthwork, grading, concrete and asphalt placement with associated materials testing.

Communications:
Demonstrate that the Communications Team has been responsible for the design, installation, testing and acceptance of communication systems, on projects of similar size and scope, as describes in
Section 1.2, Scope of Services.
Communication Team must demonstrate experience with Network/Associates equipment, CCTV and Private Automatic Branch Exchange (PABX) telephone systems.

Train Control:
Demonstrate that the Train Control Team has been responsible for the design, installation, testing and acceptance of train control systems, on projects of similar size and scope, as described Section
1.2, Scope of Services.
The Control Team must demonstrate experience with Automatic Train Protection (ATP), Automatic Train Operation (ATO), Automatic Train Supervision (ATS) and Train-to-Wayside
Communications (TWC) systems.

Traction Power:
Demonstrate that the Traction Power Team has been responsible for the design, installation, testing and acceptance of a 750 Volts Direct Current (VDC) of a similar rail traction power system with
third rail and electrical distribution for control and facility power, on projects of similar size and scope, as described in Section 1.2, Scope of Services.

Supervisory Control and Data Acuuisition (SCADA):
Demonstrate that the SCADA Team has been responsible for the design, installation, testing and acceptance of a SCADA system to interface with control tower, on projects of similar size and scope,
as described in Section 1.2, Scope of Services.

The above expertise must be met by a qualified individuals) of the Design-Build Team. The experience must be demonstrated by direct or substantial involvement of the individuals) in
a supervisory capacity the project manager/construction manager level or above, as applicable, in these projects. The determination of the individual's qualifications and compliance with the above
experience and qualifications shall be at the sole discretion of the County.
The cost estimate for this project is $21,294,798.00. Proposer(s) must design, build and substantially complete the project within five-hundred and thirty-eight (538) calendar days after the
Owner issues the Notice to Proceed (NTP) to the Design-Builder. It will be the responsibility of the Proposer(s) to secure all permits and to provide signed and sealed architectural and engineering (A/E)
construction documents which comply with all regulatory requirements as well as meeting the needs of MDT.
Copies of the design-build criteria package may be purchased beginning on June 18, 2010 at 10:00 A.M. at the offices of Miami-Dade Transit, located at 701 N.W. 1ST Court, 15" Floor,
Miami, FL 33136. The phone number for Ivonne Andres (786) 469-5242. The non-refundable fee for each design-build criteria package is $100.00 for hard copies/ $10 for CD's. Only checks or money
orders are acceptable and shall be made payable to Miami-Dade County Board of County Commissioners.

DESIGN-BUILD FIRM REOUIREMENTS
Pursuant to Florida State Statutes 287.055, a Design-Builder is defined as a
partnership, corporation, or other legal entity that:
a. Is certified under Section 489.119, Florida Statutes, to engage in contracting through a certified or registered general contractor or a certified or registered building contractor as the qualifying
agent; or
b. Is certified under Section 471.023, Florida Statutes, to practice engineering; certified under Section 481.219 to practice architecture; or certified under Section 481.319 to practice landscape archi-
tecture.
ARCHITECT/ENGINEER TECHNICAL CERTIFICATION REQUIREMENTS

16.00 GENERAL CIVEL ENGINEERING
(LEAD A/E CONSULTANT FOR DESIGN TEAM)

2.01 Mass Transit Systems Mass Transit Program (Systems) Management 11.00 General Structural Engineering
2.04 Mass Transit Systems Mass Transit Controls, Communications & Information Systems 12.00 General Mechanical Engineering
2.05 Mass Transit Systems General Quality Engineering 13.00 General Electrical Engineering
2.06 Mass Transit Systems Mass Transit Safety Certification for System Elements 14.00 Architecture
9.02 Soils, Foundations and Materials Testing Geotechnical and Materials Engineering Services 15.01 Surveying and Mapping Land Surveying
10.05 Environmental Engineering Contamination Assessment and Monitoring 17.00 Engineering Construction Management

CONTRACT MEASURE REOUIREMENTS

One (1)Agreement
25% Community Business Enterprise Program (CBE) Measures (Design Portion Only)

20% Community Small Business Enterprise Program (CSBE) Measures (Construction Portion Only)

A Pre-Submittal Proj ect Briefing for interested firms will be held on June 29, 2010, at 2:00 P.M. in Conference Room 18-4, 1 8" Floor of the Stephen P. Clark Center, located at 1 11 N.W. pt' Street,
Miami, Florida. While attendance IS NOT mandatory, interested parties ARE ENCOURAGED to attend.
Deadline for submission of proposals is August 18, 2010 at 3:30 P.M., LOCAL TIME. All sealed envelopes and containers must be received at Miami-Dade County, Clerk of the Board
of County Commissioners, 111 NW 1st Street, 170' Floor, Suite 202, Miami, Florida 33128-1983. BE ADVISED THAT ANY AND ALL SEALED PROPOSAL ENVELOPES OR CONTAINERS
RECEIVED AFTER THE ABOVE SPECIFIED RESPONSE DEADLINE MAY NOT BE CONSIDERED.
The Consultant Coordinator for this project is Amelia M. Cordova-Jimenez who may be contacted via e-mail at ameliac@miamidade.gov, fax: (305) 350-6265 or phone: (305) 375-2036.
This solicitation is subject to Miami-Dade County's Cone of Silence pursuant to Section 2-11l.1(t) of the Miami-Dade County Code, as amended. Please review Miami-Dade County Administrative Order
3-27 for a complete and thorough description of the Cone of Silence.
The County may, at its sole and absolute discretion, reject any and all, or parts of any and all proposals; re-advertise this solicitation; postpone or cancel, at any time, this solicitation process; or waive any
irregularities in this solicitation or in the proposals received as a result of this solicitation.

CARLOS ALVAREZ
COUNTY MAYOR
MIAMI-DADE COUNTY, FLORIDA





Page8 NO RE A`ISMercredi 16 Juin 2010
Hati en Marche Vol XXIV No 21



Cap-Haitien : Splendeur et decadence


(... suite de la 16re page) mi a a ss v u
est. du Cap-Hatien. chissent la ville dans une sorte de climatisation naturelle, sont
Biensti ce ontles apos ls prmies A 6nocerR6f. le grand peintre, le Leonard de Vinci du Cap pris d'assaut par les squatters les plus audacieux qu'on eut
l'6at e idovilsaionavac6 deleu vlle hir a cpitle (les Capois aiment l'emphase depuis le roi Christophe et son jamais vus, grimpant la montagne comme une nue de termites
du tourisme hatien, appele d6ji sous la colonie le Paris de courtisan le baron de Vastey), Philom6 Obin, qui dans une de d6truisant tout sur leur passage.
SaintDomigue.ses oeuvres les plus connues (puisque figurant sur Google.
Inadmissible qu'on doive traverser en sortant de ht) a immortalis6 la visit du president amdricain Franklin Le 12 janvier est pass par IA ...


























Causerie sur les nouvelles perspectives conomiques prononce par le ministry Le vert des montagnes comme une climatisation naturelle mais en voie de disparition
de l 'Economie Ronald Baudin au Cap-Hai'tien le 11 juin could (photo Hai'ti en M~arche) (photo M~arcus)

l'aroport destiny devenir bientit l'un des trois aroports D. Roosevelt au president hatien St6nio Vincent la fin de Tant que la laideur fera loi, Philom6 Obin ou le baron
internationaux du pays, I'une des routes les plus abominables l'occupation ambricaine d'Hati en 1934 et rencontre qui eut de Vastey continueront de grincer des dents dans leur tombe.
qui soient, v6ritable course d'obstacles pour tester des bulldo- lieu au Cap. Mais gare leur colre. Car le Cap-Hatien est, comme on
zers, plut8t que des v6hicules tout terrain. Lieu charge d'histoire, qui dit mieux sait, sur une faille.
L'h8tel o nous descendons, I'Hostellerie du Roi
A la mode des nouveaux riches du coin Patrimoine unique ... Christophe, est l'exemple parfait des saveurs de ce Cap-Hatien
... Et puis quelle autre ville peut se vanter d'tre ou de ce qui en reste et qu'on peut encore sauver.
Comment des 61us peuvent-ils avoir une aussi pitre mi-chemin entire une plage fr6quent6e par les plus grandes Cour int6rieure pave de grandes dalles et noye
id6e de l'image de leur ville, et une si charge d'histoire ? croisires (Labadie) et la Citadelle Christophe, class6e comme sous la verdure rivalisant avec la couleur ocre et toutes les
Ce sont encore eux, ou leurs prot6g6s, qui 616vent ces l'une des merveilles du monde nuances pouvant en tre tires, balustrades suspendues o
Himalaya de b6ton, la mode des nouveaux riches du coin, Des travaux de rehabilitation ont commence. L' 6glise percent portes et fenetres en arcs et arcades grands et petits
mais just au-dessus des residences historiques, que disons- Notre Dame, la place d'armes, ainsi que d'autres bitiments l'envi, lourdes portes sculpt6es, meubles l'ancienne et l'air
nous, plus que centenaires qui font (ou qui faisaient) le cachet embl6matiques. Mais jamais on ne pourra rparer des d6gts authentique, carafes en tain etc. Mais attention, I'Internet dans
aussi 6tendus sans un plan global de protection de ce patri-

















La perspective est tout ce qui reste de ce qui fut la belle promenade Une vue de l 'Hostellerie du Roi Christophe (photo M~arcus) Cormier, hd tel de plage
capoise appelde Carrnage (photo Harti en M2arche)
q moine unique, qui n'appartient toutes les chambres.
Tb~;.J 1 fpas seulemient Hati mnais Soudain nous r6alisons que la ville nous avait paru
Th : .JJ US)6 5 /1 9 J., r~3~4 toutes les anciennes colonies, moins romantique lors de notre derniier passage en novembre.
~6101 F~C~i#I~FBbd ~ WIO An~vt~C.aussi bieni aux descenidants des Que s'est-il pass6 ? Dev~inez Le 12 jainvier est pass6 par IA.
victims qu' ceux des anciens Ou plut8t de vivre sous les d6combres du selsme a
maitres. 'La 16gende du Roi Port-au-Prince semble avoir change totalement notre vision
Christophe', pice du martini- du monde.
3. quais Aim C6saire, n'est-elle
pas une rf6rence pour tout le Une evaluation complete des bitiments
monde francophone. Et aussi..
! E _d'ailleurs. Le Cap n'est plus ce qu'il 6tait, soit, mais il ne faudrait
pas qu'aprs la premiere ville du pays, nous en venions aussi
Une climatisation perdre la second. Car le Cap-Hatien se trouve aussi sur sa
naturelle ... faille, la non moins redoutable faille Septentrionale qui l'avait
Mais rien n'est possi- d6ji r6duit en poussire le 7 mai 1842.
r--ble sans un arrt total de cette LA o nous 6crivons cet article, I'Hostellerie du Roi
globalisation de la bidonvili- Christophe est l'exemple parfait de ce qu'il ne faut pas faire
rp)eYk ~ai, __sation. Tant que les residences car c'est une construction de la vieille 6poque, tout enbriques
C~aisgoesnerat.aus -i de style nocolonial (o l'on et magonnerie et aucune d'elles n'a r6sist6 Port-au-Prince.
Presu p6rmassng, 1 taurait pu tout aussi bien tourner Ou plut8t de ce qu'il faut faire. Nous avons vu Key
puessitals. reetilC le film sur la vie de la peintre West, en Floride, comment des Gingerb~reads unique au monde
rg4lk,~r ~krrkmiri~l+~N EW mexicaine Frida Kahlo) conti- ( l'exception de celles de Jacmel don't plusieurs sont 6galement
0r~ ori to hr San wet nuent d'tre transformes en trs amoch6es depuis le s6isme du 12 janvier), comment elles
lPWI ~ ~Hmni #rr~ LIC~PIIC*ris availe de hideux gratte-ciel en carton sont hisses par un systme de press hydraulique pour ensuite
pte ou en pseudo-comple- insuffler dans leurs foundations du b6ton pr6contraint l'61asti-
xes-appartements faussement cit6 capable de resister toutes les vibrations du sol.
1~0 0 2 7 ~ Am a;ii foridiens. Mais il nous faudrait pour cela plus que les 10 mil-
on arre m m acru( t-~ul~ Et tant que les con- liards qu'on nous promet pour les 10 prochaines annes.
treforts montagneux qui rafrai- (CAP-HAITIEN / p. 10)





eedti e ac VlXXIV N 21 B N U A IN L EC E I ae

Llft,, Iin a ~ L







oe :~aiG'' \e e














i C( i:i'~
















I lil






ia




ii ini






Page 10 _AC ?TUTALITE~ S Hati en MarcheM co I6V in 0"2


Des course en ligne pour pallier la destruction des universities A Haiti
Des facs d6truites, pilles, en ruine.. c'est le constat universitaire. les moyens fiables de leur porter une aide mat6rielle et scolaire
que l'on peut faire cing mois aprs le violent s6isme qui a Ds la rentr6e de septembre 2010, les 6tudiants ha- restent ncessaires. Des changes d'6tudiants, des attributions
ravage Hati le 12 janvier demiier. L'aide international qui tiens pourront suivre des course en ligne d6faut de pouvoir les de bourse ou encore le rapatriement d'6tudiants hatiens en
se mobilise pour porter secours aux centaines de milliers de suivre dans leurs universities. C'est la ville de Lyon qui mettra France devraient 6galement tre encourages d'ici la rentre.
blesses et de sans-abris devrait bientit s'61argir dans le domaine leur disposition des course cibl6s et pr6cis sur divers ensei- Mobilisons nous pour que les 6tudiants hatiens


























(...~i, suite,,,~,, dei. la pag 8),ii, reosruct.,ion sur htp:/wwauione.cmreostutin
constterentr.LU ieproeset lurs Bettuints ar fac dxem 6decifnea it--u-onrhm
En ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ pisn toutr cas, iln estudr plusne qu tep or rcdr n eLyndva is nvyrdsinee n efr APr-u
6vlaincmpl6ede aisn tbtiment hitrqe du Princer daslecade d'fiunes emision000 c nfhien paeMiist en iac~cclHlicclsdrll caailai d
Cap ui onsitunt nvri ptriminede 'huani6, ourles n dsu Afaie Eltefran6ese e l'EnseSignementfa Su6reu fracn- M6deine:50 inisant
c'est it das le lan Gobal p6sent par e gouememet deveir tueurs e leus homoogueshaltins afn de acilitr ha'tiens terin neron
haltenlosdu 6ent smet de unaCaa, ceznos dffr voisin la cop6ensine ces course ofert p distac.
dominicains).cnstte Peut-trequroelseusinit iativslyonnaiencourageront e HS tu e enspe br
Pn ourqo faut-il asttpuqendrem pour le faire une ovle d'atesLo er ain eve des tuineporHintie enore fauraiot-il ue e
h6caio opt e atombe tmns itoe ?u 30.000 tdiants h altie 'ns priv6so d'universt trouven uinmoyen(HROKEAvc,5mdeipor100
Ha u ositetuva artnin den lMarche, 11 uin 2010 d'acs Affe urn ordiaeur et de 1sintement. Qui u'il ensitus cioesHiarandemdcient besoin desesfutusmdeis
'est ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~~~~~Ae lat desrucio de la facult6 de m6decine de l'Universit6 d lus omloue htes fi d fciitr ati. nstemier
LatE M O D O E T R Yor FOM B UNen Quisueya en janvie demier lesz auort6 craigaien d'6nor-sond escus fetsdstn
domnicins. Pet-requelesintiaive lonnise ecoua mesn retardspus 6tudians en m6eine. b
Hall pol atidl atteedrue pourlensaiteuntiondelle mislfltrell iden tuious telleou LaCoi, ninnae fnternai-l qon les
hcatombe ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ e quelquedatshiespvs 'nvest rovn u oe 50EBR E fnsants pouron terminepor leurs
dreque pm l catasrophedu 12lani ss s et conents d la pesenc de laAllNLSTAH t a clent aticaleient on 6tdes ensepte bre, oit selemen troi mois lus trd qu
Eitac Cell DEitac estTT unne deM RU pulloutya Lilllisons dei maxmu co augeto nn te l oeceall p6u t e nari rc AlUnvrs init6 d Sherbooke
un nient-c e a l nialfile allonle etrepledle one pace dIrane t dan le c nce tdes N son Rappeons q e lad mibremissinenHatiplaifid
EnclTe!i! l i.ii pm i respe pens none passe dei.i leae dansi lesi oInt~ les nleiii Ioi ilJ i g et sit pm oi econnai.iiiinc pen Alafaul6 e mdein e d siecesdelasat6(F SS
I aie ap orte a ben d s pas das le ts Ines e IIoutin laConiinna e Inernalonae s st astene d nqutle H ll d l'U eS vsaitA 6tblirune ollaoraton aec lUnivrsit
olTIClelenient ons lutlle Facea 10 sauallon nde crip ble dan laqu le elle s liam edepms I catastrphe dul lant l
Celle onininate decie d ap olicsune ade masil easo reonslactionE Ile ent l fair nt c lo e d ue Itobele ourle hefdecettemissinet gy colo ue obt6tri
dans ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ apln laqell la Coninlssion uneio naloal Ha I uIeItrnloal uln J etonds ad dsdnae

L a FMSS ae notammnent doncince sonl soutie au d6rou
dela forbll esiii dei Io E li so snt lladle 1.i pii.iopubiiiii-lblon est ii unuboIs et l ullii d ioiite De cll Tabui.iiilii usa de II mille\ i


pens ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ Pu beefci de cell cede misio etu leclqu patt osil a aeqs tn nseitrdel terlo nl oe
manifestallons ~~~~~~~ ~ cen daJene esImaad adPaeu dbscnteasMnseigneur Losuis 6bea, i aAirgechvqe pdaoiu Cap
JELiNE EToiii MINSi JE'liNES POLTICEN ET MEDiiiiii iiiiiii IAS'iiiiii LiISSONS-NOiSiiii PioURi.i FIRE li M.SSl E-i .i Hatie pet Puar6sdne fcla d Conf6ecnce: piscpl d'Haiti, ale
MENT` li PESSiiIONiiii StiRliiilii LE G ION.1E DESloii FONDS. MIS.Ai LA DISPOSITION Dii PAYS~iii POURi OU ILS 6t6i requkParis paii.lii.i n tdtitlrle Cad inalAnddu XXIIIPr6sdndl
ENTAMENTli.iiliiiiii ENloiRCEN E!.i.i LESii TRiii. Lil DEoii RECi ONSTRiiii TINoi DON( LAii DECi ENTR ALi!iiiiii\i IS.AIO i``oLi LA Cofrec desS 6vqe doamen France.snsuin ud
REIo NAiii iLIS.TIO PRELLIE DANS LES\iiiii PLANS biiii( ili leii mii. o le uni ~ i quei dent-i nous~I d.liiispsn pen Toii ed tu- MgK6rauprldesufrncsdupepedj
all inaniserle ondesmalappoteron ntentcuea lanialfilenatondequI o lonicdansdes ondllon de en mrquparlpr6crit etajour'huirofnd6mnttruma

Dei nii i~iioniiblnse mi n iiiii entii. liii iede pens ofi l u I!lilegentnt ai n Tiibralii. i`iii desiii ecole dEcenle !i n oii el n 6im d l2averisiu d sote milerdprsne
Sales ons 1110 cos maini ci I Eli Itiiloi n ei t n ilble dI l.nipin li misini piit n i dan1 n n uloique ioniti u- qui ont tot perdu et qui sont venu rossir la cohorte des nou




ILrE.; PR ES ()~ DErE~ ENTII(IN;.E lEl~ PRIB:N-N:l E()r 1iR AL de; E lasitua tion << Tout des la Corencnstrire. L'6ducaition etl
hlN R~I(I n p bn ~lenipl lEa miEssIoInNIRE qu l EnpeI FIND hll.n conIce DIP(,II(, nopa ien la~\ balle d producing conscie, nce porltqe CadeHtiealnsr I sotnvritabeprort6 >>


pi\olitiquei Des nu tlalln amanen de justified dun le 12uato hatnt deui MasdpI e1 atle ep s oieisbe crtesauts




Coninue ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ g forcesu le presden Plea chlu de lane noconml nnJl npraisdeIhoemsscmliuln
dan la~ IEN consl e asiutin ot su ctionir.L'dcain t
DIii. Inues pas ii sen iillia e dans careiiiili' I!nuallonI.iii dei pale i temouneii de iomei n Ii i' i Ii b.i.nl ilIiont iii oncec politequ pens Av e ssn M r usevnalepot
inles an i- ~iii ilose d delel o ppementiii ii i egagnel ii iln o me.i luinc i ml dans IJ digniIiiiiliioi ioi ioi ii iil !.i ati it sian setild oi iuprsn nscts
!l iiiii Di t i.l`i d .iol i que iiii nous Ha ilens i. i nous i do n ire II i ue i l.i nos l!i loit pen 1.onsiiiun el n!i ii on ib del i donecrtin duts
DI.L OGi'l IERiiii Pens.i in ari tie il desii eleions rdibii l ioi1 que Hai oil i ii.ipiide n Iibiilasse i.i\iiuiiii Nation unles Ionumeonii
pass ioiible al Ioiie de ii dex elopemen d i e d leii iiiiiiiiiiilio-iilii oi liiIoi iii i !i bi~i i
I ~~~~~~~~~~ ~I .I.l Jl.ii\ Jml 11ii 12l cue

(Olllllli. ~~~~~ ~., 1`1i. l... !i.ll www.radiomelodiehaiti.comlil.l Il.l.ll Ill!..ll`iii.IIl.l. l.liiOll!lllil.l





Mercr ediM rch 1XXIV No 21 L ES PETITES ANNON CE S Page ll


Le Maln lol Inn I:-~

sir~~~ eneigns fl ali d
pse us.Creed clear=le Licnc en


l. roianwa. arn,*Ecnmie t Finance
Pasea annas pi asii rI'* Interstrdispolible Scince de l'ducartioent 'i
stawrt I ""m MC Science s Com tale
~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ iia 455 *JI irrTCClr~ 6~ Relations I'nternaionaes


~~ ~ ~ ~ Smtmu (eg DihL* rrm RQYQI ipl8omie etFn : c
Rri dilil ci ~ Ilist agilingin dig :ihn SIenformtiqe 1'de Getion

In I Relations Publnaiquaes



hiiamo~q~ ~ mlin* Gestion de la Microfinance

COntactez nous :
himp sph mi Zimmi2=.
Angle Delmas 75 et1Impasse Hrard # 3,
rtbiri45il0 i)nnPort-au-Prince, Hai.ti, WI.

Itsbasebannesetual www. cfdehzaiti. com
QgDs gag I Par courriel: Adrninistration@~CDFEHaiti. com
T&-251Mll.?$.R UEINGBrunet@~CFDEHaiti. com
bi I IPar tiliphones : (509) 2246-1425 \ 3555-1575
2513-3726 \ 3767-1575

KJ ADVERTISING
c VISION MORTGAGE BANK,
SERVICES INc
P.O. BOX 600673
Miami Florida, 33160-0673
Publicits: Radio, Journaux et Tv.EVNHIAR
Loan Consultant
Aussi un service de traduction
de Documents etc. 12788 West Dixie Hwy, Miami, Florida 33161
Info (954) 559-7729 Phone: (305) 891-2225
Fax (305) 891-2559
Evens Hilaire Consultant Cell (786) 285-0384











AD0 MI PU H I A NCY *" ",I"""n""
Te. 847-80*Fx 357807 *eril deitrhsngalcmM g g p kgg

CABIN T SA TE : n inarctu c6rbral Qu'st-ceque 'es ueg
Eh ou ?~'yi, ecreulu auspu









21.A BI E e.N Ma rt inartu Lulerknraon eme< ifrtu 6rba >. Contcr6emn quesepasset-i au cour d'nifacu
<< Pour, les patents e st lui qu'sil eu faute utilise ar. s c6rbr l ?<< t Un e s artr e s duc ereas'btre et t out e dune Spate
Pota-rne Hall beaucoRup .. a pluxst cop6ensbl qure clu d'accidents vascu- dres Acellles c6r6br dales n'esnt plu rs smirriue, done en mnue
Tel 341-333/ 367528 larc6rbralx isVc Ah6miue.En agit c'estco m l'infarctus du t d'oxyg6e. De ce faith less celuls une sontid opl s, fntionneles.
Llw Firmyocard e, Dr ladifrnce queat Vc'e-rst uneatre du lascrvau qio Penan unl ert a iions lapsi de tepselles vont saurive, unt peu
srne-V boce. Qeroouant l'h6orait e r6brasle, ces une artbr e commee, sielest 6taient endormies.Snouse15I parens au sr6tabli
piO/ La110sr USiff quis sesst rompt.u >>r lemorac flu ps attngueinasistez vitre, elles vontse rvilr utt
2 1.~\ \i i L Ie lii. L'iIoi ereinfarctus c6rbral est lecsl lsf6qet I l ai nt orrae n r6 up6er Ae 'ivese-ti << siours lesn laissez
Servcesgarnti rep6snt l pten efe 0%d nombes talu du'AVC conttisre 20% endorrmiUes troplntemps, elles se 6obsent et lat mime prti-
peuour ples h6morragens.>ce mnu
Ttl. 3~1 1-833 1 3867- ~s l'nafaire rbal ic qun. infarctuso unes hmorage >>nfrcu soulin L'xyes fact eus deues riqe sont conus : l'hypertension
Fycran e, Woiant << Lre trateen intilest u e n aeffet complat e- artrielle, irilation auriclaie t m ais auls suri dib e, exc6 de
me oce unt difret En ca d inarcuil fbaut, doner une atraiemn cholme strols tabaiseet s6entarnit6. Chaque parnne en France,
diedle qui va 6truire le ca qui qui bouche l'rtr >> 'seqe 130 00 pesongun es sont frappes par nt AVC Paelrmi eslles, 4
le s6inalistes appellent t l un thob lytqe. < Sc~riicc I (P 3 3 fm temrente doi imp6rtivemedunt tre admnitrdans lesC 4 heures20 Vnoums v rou lez n saoir dange srles AVC ? Rrend tlezr-vu
etdei siatl' AVC Et areu il sera d'autant plus effiae q su'il su le sit datue 'asctinsu Fran c AVC : www.feranceavc
seranc utiis tt. com.tmn nta ete fe ope-atnle inltinanuar asaus ibtecsd






Page 12 LIBRE PENSER Hati en MarcheM co I6V in 0"2


<< Seul un plancher sparait les coieurs dbrids des A friq u edu Sud en politologie parent des trois grands facteurs qui ont servi
uns de la dchance miserable des autres. Comment pou- ces frres d'outre-mer, malgr6 notre indifference face leur de recteurs dans la transformation de ce pays durant ces 40
vaient-ils vivre en haut avec ce qui se passait en bas ? sort, ils ne nous en veulent pas trop. La formation du Lib6ria, derniibres annes:
J. NDIAYE, Conservateur de l'lle de Gore les reactions de certain pays africains aprs la trag6die du 1- Le changement contextuel
12 janvier sont des examples qui illustrent ce point de vue. a. Le passage d'une conomie agricole A une 6cono-
Chers amis lecteurs, je dois vous arouer que je n'ai ja- Voir les images de l'Afrique du Sud, visiter virtuellement les mie industrielle base sur les activities extractives
mais v6cu une phase finale d'une Coupe du Monde avec autant diff6rents sieges sportifs o auront se d6rouler les match, d'o une forte concentration gographique des
d'intensit6 6motionnelle et sous l'emprise d'un si grand nom- a provoqu chez moi un retour en arrire, me poussant re- populations et un niveau 6ducatif plus 61ev6.
bre de << conflicts intemes >> que je croyais disparus ou maitriss. vivre les 6v6nements que nous avons v6cu en Hati durant les b. La fin de la guerre froide d'o la disparition de
Le << coup de tte punitif > de Zidane me semble d6ji lointain, annes 2003 et 2004. J'ai eu ainsi un pr6texte pour revisiter, la motivation idologique dans le conflict.
Cependant, je revois la prestation de notre artiste Wyclef avec dans le lointain, Ille de Gore, et dans le pass le plus recent, 2- L'volution des mentalit6s (surtout l'opinion international
une nettet6 exceptionnelle. Voir << surgir >> un drapeau hatien nos grands conflicts sociaux, engendr6s cause de la cupidity don't la pression sur les acteurs a modifi le rapport de
face des centaines de millions de spectateurs me << brilla >> le de certain et de la stupidity de nous tous et qui ne firent que forces)
coeur et le corps d'une motion sans pareille. Oui. Hati 6tait souiller notre 2004 de fagon malheureuse. On peut avoir 3- Le changement des acteurs et l'apparition de nouveaux
present cette Coupe du Monde 2006, 32 ans aprs celle du raison sur le fond et tort cause de la forme car la fin ne leaders grande porte m6diatique aussi bien internatio-
fameux but de notre << Ti Manno >>. Quelques mois plus tard, justifie pas toujours les moyens. nale que locale: Mandela et De Klerk.
octobre 2006, je rencontrai un group d'amis qui me firent part Enfin chers amis lecteurs, suirre l'inauguration, assis-
de leur project d'appuyer la S61ection Nationale d'Hati avec, ter au coup d' envoi du premier match, voir le premier but d'une Enfin, chers amis lecteurs, nous avons de quoi nous
pour slogan motivateur : << Go Back to Africa, 2010 >>. J'ai cru << Coupe du Monde >> marque par un Africain, en Afrique, m'a sentir fiers de la transformation de l'Afrique du Sud et, quoique
lire dans << Nap tounen en Afrik >> un double message. J'ai pouss6 croire que, I'esprit de sacrifice et la volont6 de vou- ne pouvant compare avec la situation d'Hati, il conviendrait
cru comprendre que ce slogan signalait un double objectif loir transformer sa r6alit6 afin d'obtenir le bien-tre collectif, de suirre aussi bien leur example que leur module d'engage-
atteindre: un obj ectif sportif (revalorisation de notre foot-ball), sont des facteurs extrmement important, si on veut changer ment afin de renforcer chez nous la volont6 de transformer
un deuxime objectif identitaire (nap tounen nan Guinen). Ni une socitd. << Ubuntu >> semble tre le mot utilis6 en Afrique notre pays et d'avancer vers un nouveau future. A construire
l'un, ni l'autre. << Kaka rat dey bwt >>. du Sud pour exprimer cette situation. Malgr les s6quelles de ensemble. << UBUNTU >>.
Enfin chores amies lectrices, chers amis lecteurs, I'apartheid, malgre la pauvret, la criminalit6, I'exclusion, la
nos frres africains, malgr6 notre d6ch6ance, malgr6 notre vulnrabilit6 social ou 6conomique, les ingalit6s sociales, la Oscar Germain
<< absence volontaire >> de leur parcours historique, continent pr6carit6 qui continent fragiliser les couches sociales noires germanor20501vahoo.fr
voir en nous << la premiere diaspora africaine >> et continent du pays, malgr ces tares, l'Afrique du Sud semble vouloir Juin 2010
penser nous firement. Quoiqu'ayant v6cu dos dos avec prendre l'envol vers la transformation finale. Les sp6cialistes

DEPORTATION VERS H~AITI

Feu vert P'expulsion du chef du gang de la rue Pelletier
8 Juin Bemard Mathieu, chef du gang ~L.poli, il semblait aussi d6tendu. A la fin de l'exer-
de la rue Pelletier, Montral-Nord, n'est pas en- -Lcice, le commissaire lui a demand s'il voulait dire
core dans l'avion, mais on peut dire que ce n'est quelque chose. <> a
qu'une question de temps avant qu'il soit expuls6 repondu Mathieu, qui s'en remet son avocat,
vers Hati. i, St6phane Handfield, pour la suite des choses. Ce-
Le commissaire l'immigration Yves lui-ci va tenter de contrer l'expulsion, notamment
Dumoulin a prononc6 la measure d'expulsion hier en invoquant des motifs humanitaires.
aprs-midi. <>. a not6 le com- Ag6 de 39 ans, Mathieu est au Canada
missaire. De fait,le renvoi pour grandecriminalit6 depuis fige de 8 ans. II a obtenu sa residence
est pour ainsi dire automatique quand un immigr6 a _-~.lpermanente en 1980, mais n'a jamais demand
6t condamn pour un crime punissable d'au moins C sa citoyennet, contrairement aux membres de sa
10 ans de prison. IF""I' ". ; ~~i famille, qui f'ont obtenue. II vit done depuis 30 ans
En janvier 2007, au terme d'un long au Qubec. Toute sa famille est ici, de meme que sa
procs, Mathieu a 6t d6clar coupable de plu- conjointe et leur enfant, fait valoir Me Handfield.
sieurs accusations relatives au traffic de crack et de Depuis le tremblement de terre en Hati,
cocaine, don't certaines sont assorties de la prison A toutes les expulsions sont suspendues. Mais lors-
perp6tuit6. II a 6t condamn 72 mois de prison. "'qu'elles seront r6tablies, Mathieu y sera renvoyd
Comme sa condemnation d6passe deux ans, il perd s'il ne parvient pas faire turner le vent en sa
aussi son droit d'appel. Hier, Mathieu a assist ., i ,n. fareur. Hier, avec la measure d'expulsion, il a perdu
la brve audience par vidoconfrence la prison .LC son statut de resident permanent.
Archambault, o il achve de purger sa peine. Trs
Bernard Adathieu, alias Ti Pon


Croyez-vous au vaudou? En tous cas, il sera present au mondial
Les tambours et leurs rythmes syncop6s font vibrer pour le nourrr. bac sont d6sormais assures, mais aussi une victoire de l'Afrique
f'air et les corps. La chaleur est accablante et pourtant, les En Afrique de l'ouest, mme si la population se dit pour le Mondial.
danseurs semblent plus d6chains que jamais, certain tombent catholique, protestante, 6vang61iste ou mulsumane elle est en Folklore africain pensez-vous? Certes le vaudou
en transe: bienvenue dans une c6rmonie vaudou. r6alit6 majoritairement animiste. La peur et le respect du f6tiche trouvent ses racines en Afrique, mais sa pratique attire de plus
Un petit village quelque part dans le sud du Togo. sont trs forts. D'ailleurs quand la police n' arrve pas trouver en plus de blancs. Au march aux f6tiches de Lom, les princi-
Nous sommes au mois de janvier et la chaleur est particulire- l'auteur d'un vol, on amne les suspects chez le prtre vaudou paux demandeurs sont frangais, anglais, am6ricains ou danois.
ment 6prouvante. Nous sommes accueillis par Lonard, le chef qui passe des cordelettes autour des cous. Aprs quelques for- Ils achtent aussi bien la graine de l'intelligence, la pierre de
du village. C'est un honneur et un privilge pour un europ6en mules rituelles, la corde enserrera le cou du coupable jusqu' foudre d'h6bieso ou des decoctions faites base de reptiles
d'tre ainsi invite une v6ritable c6rmonie vaudou. I'6trangler s'il ne se d6nonce pas. Rares sont les coupables qui s6ch6s et de plants non identifies. Leurs d6sirs: amour, argent,
Le Vaudou est n enAfrique de la rencontre des dieux affolds par cette perspective ne se d6noncent pas rapidement. succs aux examens mais 6galement depuis quelques temps
Yoruba et des divinits Fon et Ew. La capital africaine du Lors de la c6remonie vaudou, les initi6s ont coeur : protection contre les crashs adriens, aide aux placements
Vaudou est l'ex Dahomey. Plus qu'une simple religion, le de montrer leur puissance. Un homme garde des scorpions boursiers ou aide la gestion d'une entreprise.
vaudou est une philosophie, un language, une m6decine, une venimeux vivants dans sa bouche sans tre piqu, un autre Et vous, qu'en pensez-vous? Croyez-vous au vau-
musique, une justice et un pouvoir. se lacre violemment avec le tranchant d'un couteau sans se dou?
Les esclaves ont export leur Dieu au gr des destina- faire la moindre blessure. Plus loin dans une case, un poulet
tions que les ngriers leurs ont fait prendre et cette religion est cuit lentement alors que ni feux ni sources de chaleur ne sont
aujourd'hui trs pr6sente au Brsil, enHaiti et mmeenAfrique d6tectables. JiUSt i.etUF0. fiOi1 ,Aft 103
du nord. On estime plus de 50 millions les adeptes.
Ily a foule dans le petit village de Lonard. Hommes, Aprs la circoncision des jeunes gargons, les diverse Po we rfu In ;fr ria nspir itu al
femmes et enfants participent aux rituels. Ici, la c6rmonie danses rituelles et l'immolation d'un boeuf la fte s'achre
Vaudou rend avant tout hommage aux forces de la nature : par un repas pantagru61ique. Nourrture et alcohol coulent
Terre, mer, foudre. Devant chaque maison, un f6tiche est cens6 flots. Les f6tiches ont reu leur part bien avant nous et les Hea7leri p t`t sl neer 111<71 ~111 yelertion
apporter la paix, la joie et prot6ger du mal. R6gulibrement on auspices s'annoncent favorables pour le village : les r6coltes, Fa7their o sell He: \\ iII heslp \ou to
immole une poule blanche don't on verse le sang sur le f6tiche les finances et la r6ussite aux examens des futurs candidates au

Avez-vous un terrain disponible Return ofs~lored.7r

Le terrain devrait mesurer au moins 1.000 metres carries si ce n'est davantage.. Onelove bu'Lr 1seneL ss InIck inl

L'organisation Haitihilfe Deutschland a reu en cadeau trois maisons qu'elle aimerait venir Gamrblinrg, protectionr agrinrs t ll
installer en Haiti. Danrgei: remove blarck~ magic andr
Si vous avez un terrain et que vous aimeriez le mettre a la disposition de Haitihilfe Bncl Jac/l, SL.YItal problemll rc...
Deutschland, voici les cordonnees de l'organisation :
10000i" guiaranlteedl andi discreest w\ork;

"Haitihilfe Deutlschland e.V" info@haitihilfe. de App>oinitmenst phione

Le nom de la personnae reisponzsable est Manfre~d Hanzkel 305.300.37.52






Page 14 LES JEUX Mercredi 16 Juin 2010
Hati en Marche Vol XXIV No 21





Allez de CRIMES di URETRE, en utilisant des mots du du vocabulaire G ARlNI E
GARINI S
frangais, et ne changeant qu'une lettre par ligne. G A RAI S
MIA RAI S
M I RAI S
M I MAI S
A I MAI S
URETRE

OTVW UZQ BAF KS HORIZONTA L
S I E I N R O F I L A C N KF 1. NOte Calcium Californie SCRABB l.E"
TL U SIAN BE LAY
D KF IQ E KY LC U D 2. Perfidie 3. Interjection Prposition Arngez les sept lettres ci-dessous
D AF IQU E DUSUDA 4. 21 mars ou 23 septembre -
V OMSPGVXBBAD 5. Pronom Note C'est dire -porfmeun otra ai
X(ENGAE`3RBXN\RXY
P P R H F U Z B E K _I ST 6. Explamation Contre 7. Barbare- -
N X k" QHQDMDGP O L: L C 8. Champion Chre.
.2 RFXBRZWOMRCA O N Z
WE VXWK M Z/N P LOS VRIA
:) MW~ I B N Z I /AL E O 1. Ministre Sud-Africain de la police -
Z K E EADRUD LI V 43 2. Membre d'une peu lade indienne A

Afrique du Sud -Angola Bretagne Californie 5. Possde Adverbe Gallium -'mriu- 'obas ' I I I I
Canada Espagne Golfe Persique IranSouindelsemnepse
Italie Louisiane Mexique Pylos Sorlingues6.Esr-7Viencmuat-
Trinidad Uzbeidstan 8. 52 semaines Onomatope. \\ L IN S O IR





E n B ref... (... suite de lapage 2)
d i e-~d e q uelques jours.
f83,3J rnLe MRAP demand ainsi Einc Besson de surseoir ses exigences irralisables et de
mettre en place rellement des measures exceptionnelles qui permettront aux Hatiens
vivant en France de faire venir leurs proches. Pwoms se dt."

ho-6FK-~h30 jbess Rrivell an mnaique Des manifestations qui s'essoufflent
Ils sont rgulirement dans les rues de la capital, mais les manifestations qui appellent
la admission du president Rend Prval semblent perdre de leur ampleur. Ily a une
Au Ppdr~ ~ha bn~sorte de fatigue dans 1 air.
jurirani cn~lkl avec- ~uini hm Fnini Jeudi, quelques 200 personnel environ avaient rpondu l'invitation de nombreux
parties et organizations politiques de l'opposition qui continent de rclamer le depart du
200-600 $444dleMSatn aoc Mramchef de l'Etat et le renvoi du Conseil 61ectoral provisoire qui n'est pas credible, selon
-- Ifamatins, nhevie, Aoodoesifuow- eux, pour organiser des 61ections. Les manifestants qui ont d6fil sans incident dans
AnalP les rues proches du palais national, ont 6galement rejet6 la creation de la Commission
Ne Clauniqes internationale pour la reconstruction d'Hati (CIRH), sans trop savoir d'ailleurs la tche
L'Ed:~cironia de Marrcus
Au Qotidrn aac Emicconfie cette commission qui sera installed ce 14 Juin. Il s agit de manifester pour
La Cronque JIsralr avr Doiniue Rlrailkmanifester ?
LRn Sportsn avioP Msacri BUnreau
LeicnvrithsdIu Juur Gnrosit pour Ha'iti
MI[adio Matin chaqur samed) est amm6n Un mendiant a franchi l'entr6e de 'Sant La', un centre conununautaire hatien situ sur
par F;6quitn Raphunl le Biscayne boulevard (Miami) et a tendu la directrice Gepsie Metellus toutes ses
econonnes pour aider les Hatiens aprs le s6isme. Le montant de $ 4.00 a 6t remis et
10hi-Midl Le disque~ del"Audfaeur la directrice a chaudement remercid le mendiant qui a voulu faire ce geste "parce que
:animulismn James~ Ril'vli les Hatiens ont toujours 6t g6ndreux avec lui quand il mendiait devant le Publix".

12,no- I2h3aO LaliBdi Les fonds vols par les dictateurs a leur pays reprsentent entire 20 et
infrciirniiunios nvee Lauryl Fust~in 40 milliards de dollars annuellement
L'ONU et la Banque mondiale s'interrogent sur la faon de rcup6rer ces sommes. On
I Zh3o-thEoI L..ady BlUeS avcc Elsic estime que le g6ndral Sani Abacha, qui dirigea le Nigeria d'une main de fer de 1993
Jar.r Illues. Swing. RqgrimE 1998, a d6toum6 entire 3 et 5 milliards de dollars durant sa dictature. Une sorte de re-
cord. II proc6dait de deux fagons, explique Ngozi Okonjo-Iweala, directrice du Groupe
26011-360 C'@st al BOW OMi ehllai RR de la Banque mondiale et ancienne ministry des finances du Nigeria. Soit il faisait
mInlisea dechanansii lhmenpian~ gonfler les marches publics pour s'approprier la difference, soit il allait directement se
servir la banque central du pays. Avec son fils et ses amis, il faisait ensuite circuler
3h1-5h pmn L.. Bara WtfiuxTesWgg cet argent du Kenya Londres, puis en Suisse, pour brouiller les pistes.
Pour Jean Claude Duvalier, cela n'a pas 6t aussi difficile. II a puis6 dans les caisses de
ricc Doc' Dan~ICist Captatnr Ei1l l'Etat et est parti avec les millions qu'il a ensuite d6pos6s dans les banques suisses.
Main actuellement les choses se gtent pour Baby Doc qui est sur le point de perdre tout
5600) Ls J~an ide 5 IMur ce qui lui reste, puisque les tribunaux suisses ont intim6 l'ordre aux banques de remettre
1 argent au gouvemnement hatien.
aver Vlleaie T-lenchm

sh 30o pmn M&Indl 3. Company Environnement : La survie d'Ha'iti depend d'une reforestration
DAwhppemnt draMrmassive
Miaurdi avess~ Reman Etiheasti Au sommet des ministres de la Barbade, dirig6 par le secretaire d 'Etat, Hillary Clinton,
et le Premier Ministre de la Barbade John Spencer, Carlos Morales Troncoso, ministry
Th-8b30H AWtor y alCsor can Lucnia des Affaires 6trangres du Gouvemnement Dominicain, a d6clard dans son discours la
reunion pl6nire des ministres des Affaires 6trangres qu'il 6tait impossible de prendre
8830.r Shoon Sir Artfo~rmpaller des measures efficaces pour la reconstruction d'Hati, sans un programme de reforestra-
tion massif.
Whlul- In.10 letretirand ~~CDWCer Carlos Morales Troncoso a dit qu'on ne pourait parler d'amlioration de l'agriculture
%Lue & Met : Lh(ur clss4u et de reconstruction ou d'approvisionnement en eau, sans arbres dans un environnement
Jea, & Dirn : Java at Testn d6truit.
Judy ~carmichael rece~it se i ibus << Nous croons que le reboisement d'Hati est une priorit dans un pays oil la d6fores-
tration atteint 98% [...]. On parle d'importantes sommes promises par la communaut6
Y0 til a sl delA Cava~ilers, PCWWRE 995 M~rWe international, il est maintenant temps de commencer la gudrison [de l'environnement]
([Sumedi1'50 LRnsde unccspapukUlshaiaminr de ce pays >>.
Morales Troncoso a dit qu'il s'6tait entretenu avec le ministry hatien des Affaires 6tran-
~45~ olaa~~egres des moyens technique que la R6publique dominicaine pourrait mettre en ceuvre
pour aider sauver ce qu'il reste d'arbres en Hati et 6viter l'avenir la deforestation.
c j iC ccf 6 Wf1 gpc pS-t c~r < >> -t-il ajout6. HL/ HatiLibre

Mesures de clmence pour des prisonniers politiques cubains
Le gouvemnement cubain s'apprte remettre en liberty conditionnelle un prisonnier po-
litique malade et en d6placer six autres pour les rapprocher de leur lieu de residence, a
annonc6 l'6glise catholique vendredi. (EN BREF / p. 16)





Mercredi 16 Juin 2010 *i *oi aT oi l~1i1 \1~1 ae1
Hati en Marche VolXXIV No 21 i utp T ou k&; iim Pg1
Anba bouch a grann Mari ak luil ; Afi*iken yo manje sa rd, Brezilyen yo tou. 1 wout mon kalv
te dous toujou
An nou kase oun moso nan tan lontan vil pi swa pase tomn malere?
Okap
ak Jak J. Gason* SOSYETE KOUKOUY AP PREZANTE mesye sesi
"MET LAWOUZE" 15 DAWOU 2010 madan sela
Menmn 1r bagay yo te miyo pase jodiyi~a, ng ki fimen tt gridap
te tourjou ape sere bout pocy. Vye pantlalon chiire te touijou ake Anifen Serafen, Mt Lawouze nan wout toutbou- tt pimananit
py6s nian jouniou pyCs nian dcyc; ka 16r ounr niomnr poniko w6 lin. "Mt Lawouze" se nion krey61 Sosyete Koukouy batizemer1!
mbyen pou antre nf, i pa ka pwese jete ize. Kidon i toulou pysteyat Gouverneurs de la Rosee youn adaptasyonwoman
ape f kolomi bout chandl. famn kon gason te toujou ape Jak Woumen-an. Apre anpil bitay, apre anpil soukous final- GOUDOUGOUDOU
demele miskad a yo nan kann1 la, bat dlo pou f br, voye man nou pare. Pyesteyat Met lawouze ap prezante dimanch GOUDOUGOUDOU
chen o chat, dekouvwi sen Pyr pou kouvwi sen Po1, anfen f 15 Dawou 2010 a 7 diswa. Pysteyat Gouverneurs de la GOUDOUGOUDOU
konbinzon pou bat ake lavi a. Grann Mari Pyewo ta di: "pou rosee-a nou rele MET Lawouze an kreyo1 soti nan youn tks
jwenn16debout". Pola Pean ak Jan M~apou ekri, chante ak aranjman mizikal degoutans sou lafwa-n
Konsa denpi anvan w antre nan mache Klini, Okap, Kiki Wainwright, koregrafi dans M~anno M~erisier. Met-an- nan fant jamn pasyans
alawonn, machann lote ath a tout kalte kichoy. Tout mon k sn : Jan Mapou yon refren larepantans
ay achte la, dirile yo selon sa yo bzwen. Kanta pou kichoy Nou pwomt Pysteyat Gouveneurs de la rose-a pral yon kalot palarive
pou bouch a timon, se zakatay [1], koko ginen[2], topimanbo, depase tout 16t teyat Koukouy yo prezante d6jI tankou Lamno pou souvni wololoy
kenep, zorany, mang, tikoko, rapadou, kann, bonbon siwo, Jozafa, DPM kannt; Libte ou Lanmn elatrive. S'oun mizikal, apa gangans melodi tan lontan
lako1, bougonnen, anmizman, nwa grive, zaboka, fig mir. Alos, youn teyat total sou kozman Lavi ou Lanmn nan youn vilaj san di pouki
f6 mr toui di, sibloni kenkay a w, sbloni zorn a w\. Andedani ani tou. nan pey lakayi kote pa geniyoun ti gout dlo pou wouze jadeni, san pbmisiyoni
zasybt emaye osnon alemiinybmi, ch6dybr recho, kiv6t, chapo>0 lapli pa tonbe, kannal yo sch, se ladezolasyon mon ak bt san oreywa
kaderik, lekipay pou zannimo, savon lave: bibi ake kosmos, ap mouri. Eske Manw1 ki soti Kiba ap jwenn solisyon-an? jouke gwo douvanjou?
fy tabak pou rale oun nway, pouse de lafimen kon tren Chada, Kijan li pral rekonsilye famniy papa-1 ki divize ap youn batay
makon lanbi Ziltik, swif a bf pou rale doulr obyen pou f pou separasyon t... Eske lavi ap jamn reprann nan vilaj sa-a youn liberal san regadan
konpws mare o tt ake fy zamnann, kod pit, rigwaz pou ki jounen jodi-a reprezante tout Ayiti? Enben make kalandrive pou tout fr foli-m
kale dya ti polison, moucluva madras, zanno lakreyo1, baton nou. 15 Dawou se dat koukouy yo. 15 Dawou ft SODO, Ft pou tout s zkl-m
chaplt, mancht katchapika, elatrive, tout la pou vann. Notredam ... Nou tout pral pran bokit dlo lespwa nou pou zamni k-m
Anpil 16t nesesite vann ake mezir; tleka : farin vann nou rebati lakay. zamni loray mwen
pa liv, pa bal ; twl1vann pa lonn osnon koupon. Klren,siwo, Teyat la gen plizy tablo. L'ap dire 2:30 alent san
tafya pa barik, pa kola. Yo pa pote bidiawonn, damnijann nan enteripsyon. Men akt prensipalyo: Jacques M6dard nan wo1 youn liberal san regadan
mache a; sa yo srvi pou sere klren, siwo, tafya. Machann Manwl; Nadge Etienne nan wo1 Anayiz, mennaj Mannwl; pou tout zo saly
akasan, siwo srvi ake bidon; oun veso frblan. Se ladan v Kiki Wainwright nan wol Byenneme papa Mannwl; 181ande moso svo
mantg pirla; oun grs ki te alanmnd pou kwit manje, te konn Thomas nan wol Delira mamnan Mannwel;Anthony Bayas nan kaptenn lawouze
antre nan peyi a. Machann16t yo li, bidon kin a yo ft oun jan wol Jevrilyen; Edeline Clermont nan wol : Matant Marilafol1: sa k'degrennen delala
espesyal wi. Frblantye Okap ki te ekspr nan sa, te f yo tou Gary Erneus, nan wol Larivwa... anba salte
won, anba a laj. Yo plonbe oun16ot moso won tou wi; men k ape Koral: sou direksyon Kiki Wainwright: Yolande anba fatra
retresi firamnezir fom oun zpol bouthy. Anfenvyo soude anwo Thomas; 18nie M~arcel; Rose Bleus ;Rose St Jean;M~arleine anba dloje
y, oun dmye pys kon youn kou mon. Ifo y gen kouvrtir a Dqfh~is;Ginette Etienne; Kiki Wainwright; M~ikette Wainwright;
y; san sa skrvisdijn ape jete 16t la. Oun 16t kichoy, fo bidon Monique Degrq[f' youn liberal san regadan
an pwop, foubi klere kon dan zonbi. Youn tranch nan benefits ft pysteyat sa-a pral pou pou tout mawoule
Galon, oun mezir pi fo mon konnen, se pou konstriksyon Legliz Notre-D'Haiti-a nan Little Haiti. sa m'te remnen
gazlwil kl6en, afy, 16. Lebt k ap f6 i deele n EkrivenMIaude Heurtelou itilize non sa-a an premye smpkne
detay pi souvan srvi ake glos, lit, demi lit, demi ka. nyoadpson m JcqeRui-n.sa m' pa t'ko w
Manmit gwo kon piti, ake gode mezire diri, pwa, mayi sa m' p' ap jamn w
grennen, mayi moulen, pitimi, selon kantite w vle achte. nan fenfon final
Kapay, sakpay, osnon de bo makout yo konn mete o do a bourik, Lbea oublanan twou koukou
cluval, ake milt, itil pou pote chabon, diri, mayi, pitimi, pwa, iea p ub g yl
kasab, pendou, pannistik, elatrive. GOUDOUGOUDOU
Poban memn,se oun 16t mezir pou lwil tou wi; men Nan memwar fi'm GOUDOUGOUDOU
motin ki pwize osnon chike tabak an poud, pa viv san y. Sila Per uirCntn Plk)GUOGUO
yo k ape vann women, klren, pichtach, ti tranpe, esans, gen oun M.DUGU O Smith aka Jen rsneCcstnt(Juyu
ti mezir yo rele ti vr barik men nan ren. Kon nou ka we, pif6 ODUODUyunohnlmyn
mezir sila yo, se veso ki pote pwodi ki soti 16t bo dlo; kidon GOUDOUGOUD OU san gade dy
aletranje, anpi non an yo tou rete akbz veso yo vann lan. Kola GOUDOUGOUD OU pou youn 16t bagay
se oun bagay yo bw; men nou vin soti di oun kola gaz, kola youn16ot batman k
16t, kola siwo, klren, lwil. tan yon batje youn 16t tanpo
Mache sila w oun ras solib ki te gan kouray ake diyite pye pCdi tbt younr zegwi ani nb
malgre tout fikilte lavi a. Domnaj nanchon sa yo ake pifo pitit tt pdi pye pou pyese ry ribanb1
yo te bay bon levasyon, pwske fini dispart. Kalib sila yo pa an de tan twa mouvman pou rete san soly la
te gen gwo nan men an yo, dekwa pou yo ta louvwi magazen tout mouvman pran tranble
bo lari. Kom revandz, y ay pwan skont nan men an [pwon. rv pdi rasin youn ochan lomeyans
man] gwo negosyan, y ay achte an detay, pou revann ake ben- rasin san limy pou tout tilandeng
nefis. Yo kom pote peyi a o do a yo. Se yo tou wi, ki pou f anba pye grenn pwomnennen pou16ot ofv tou nf
konnen lr 16zafr p ape mache dwat; paske kon machandiz yo tout pye ladouskivyen pou 16t sosye
tamnen vin pi chr, se oun siy pou yo; komn si m ta di yo genk tuesoandnk-
mezir a peyi a tou. Lr konsa, bak kenkay a yo kom vid. Sa y met ajenou avan lanjelis anba pdans
ye? Yo sere sa yo achte. Piske machandiz yo part ra, konnye pou ladoudous lamnou
a, mache nwa ake kontrebann mete rs peyi a nan kalkilasyon GOUDOUGOUD OU an plimdepan
tt chaje. Memn sityasyon sila a f etidyan pwan lari; piske yo GOUDOUGOUDOU ramnase koul bbb1 ak eksetera
tou, yo santi sa komrsan yo ape boukannen an. GOUDOUGOUD OU nan tout plamnen!
Gen oun16ot ekib ki la pou f dezod la g:aye. Dezotwa Jealn Andrd' Constacnt
ladan yo antre nan mache a an ryennet. Y ay pale nan zorev youn bagay loray kale Alexandria, Mrginia
ake kk motin a yo ki san pedi tan, pwese ramnase vye dic s'oun ks;nay kole ak krah 9vrl21
koko a yo. Lezot sib yo. Sa w tande a, mache gate. Achtr kon yu sadlttsnk
vandr pwan kouri. Se kon youn dife ki te anba pay. Enben! deranje-n ak tt chaje
dekole dantan ak larezon KONPLIMAN POU MARASA YO
Pp souvren pwan lari. M te tande yo rele sa revolisyon.
Tout gran motin debake devan 16kol1yo, ay pwan pit kale banda-1 Apre plis pase 30 ane etid nan domn lasyans medical,
a yo. M chonje sa kon jodiya, Grann Mari ay chache wen laka nan r1 do youn capital koukouy marasa dokth Nadia Denis ak dokth Taina Denis f
fwr, n ape kouri moute Sezare, kite anvil la nan men an [pwon. nan r1 do rv powt echanj sman << I do ak mennaj
man] leseyof. Lr Po1 Maglwa tonbe, memn kouri a. Woulo yo pou prepare famniy yo. Taina
konpwesr soti pou y ay demantibile Kolj Notre Dam ake tout youn kout jenou gramnesi chen marye nan Kwens-Nouyok gen
ki te ladan y. Prentrn1 mete oun fos limyr nan pr yo ki te youn madougou kk mwa deja, li tounen Madamn - *l,a.
esponsab kantite 16v sila yo. Yo f nou tout rantre kite lakou sou kou youn peyi Taina Denis- Pradel. Li gen youn ti
a. Y ay pale ake anraje demeplr yo ki te konpwann 16ko1 la nan fistiwann lat Koukouyt ki rele Nayohmi.
se y ki te kolj elktoral; oun bagay yo pa te vle tande. tonbe sou zepol sa k' pa te kw Nadia limemn vole byen
Pa gen pwezidan ki konn reziste sitirasyon sila yo, pase anndan-w lwen al sou lab1 zile Aruba sou .. i "
menmn 1r yo f wobis, arete, tcluve. Y a f oun ti jefo kenbe: antre anndan-m laplaj anfas youn kouche soly a
men java a touj ou gen tan anvlimen. Tirezyas, Antwn Simon, depoze kaday 6 diswa pou melanje grenn sab "
Vilbwen Giyom, Salnay, Vensan, Lesko; tout siya yo viktim. san k kase lamnou li ak grenn sab boubout li
Ala yo te konn chante: lajan Vensa dous"; men 16r w tande ki se siy << I do 2 zamnoure yo.
pp souvren rele Viv Sanlnav" nan dy a pwezidan, se memn GOUDOUGOUD OU Li depoze ti k-1 nan de pla youn
jan kon yo di: "Abwaram di setase" wi. GOUDOUGOUD OU jennomn li damou ak lanati kom
Siirsyn il rvesova nn ey dAyti SnbeGOUDOUGOUD OU temwen. Li rebatize Dr. Nadia Denis- Henry.
nanchon an bati tou mouri osnon i nan youn agonni vitametr- Kom papa, nou santi nou ozany pou finalman nou w
nam. youn lapenn depousenk jou sa-a ak tout 16t zanmi pwomosyon ak famni ki te f deplas-
youn kouri toutboulin man-an. Ak k sere nou te depoze Nadia nan men zamnoure li
* Jak J. Gason ap fin ekri yon liv : "Lnba bouch a Grann lonje bra dist long ba lalin ki jire pou l'pwoteje li nan bon tan tankou nan move tan. Nou
M~ari. mamnzel tcluvipe renmnsye tout motin ki te f sakrifis deplasman-an. Lafamni
(Ti Gout pa Tigout piblive atik Jaklen-an jan li te ekri 1 la.) kanpe kin anko16 Denis/ Mapou / Daudier/ Mehu mete ansamn pou di yo msi.
[1] Haitian-English Dictionary (HED) Bryant C. Freeman pataswl nan tout arebo N'ap made pou Granmnt-la kontinye wouze marasa yo ak 2
nan tradui li : "barbecue with spicy sauce' "yann boukannen san paspouki 16t zanfan yo ak benediksyon li pou tout tan ki gen tan !
ak sos pike.
[2] yon pye palmis ki domnen grap gwo grenn jdn fonse chaje pouki nou pa t' dolote-m Jan M~apou
lanbe-m lave-m netwaye-m





Page 16 BACK PAGE Mercredi 16 Juin 2010
Hati en Marche Vol XXIV No 21







K1 VWAVAJE) CHAK~

15 Jowriub Pou WWors~




GONAlVE St AR
&~w ki+l HAT314f
CAPE~~~~p HArIN MIRGO N

Pa (88 )84-782or( 84) 4229
ThH~~~~h fre 4-877-846833 or4-7784-7









Newrrr; pa""~ pa soar Bate MVr MOARH XPE







dond pr e prsienRal Castr so a adnaJieOtg lworsd leur enreuee1 Ceplan avai t rtiu aresaricutuse lesc cosmatus
mai.Plo Les coop6 n r rM ~rt) P-)r9~nsrAratve pi6es et les agr Sicutur assren niraon7%d irla rdcin de la
Castro l s'tit engag aiore stles conitin deC ldteio de certains: prisonniiers etAn orritur su 1 e t erres cultivess Le reste es tproduit par lesC exlottinsdEtt
lriberdaursn, en raison de leurl 6tat deYcWry,~~ sant6. ParrrL aiers l minitr Lde~ lAgiricltureUise yRolsi deln Toro au 6t emlc6pro




Au~ ~~~~~~~~~~~~~~~~~e ttl1prsnironbnfiideusldbudumidunrprceetdler premuier vinc-minmistren Gusavo Roig auez. td
leudrsiecafn dre bnfice de viie de leurs prces Dapg 1)an ls un c stonunuiqd, le gouv, ememetnt cuai prcmuise u oaes va maintenantfrd coni-
Dans~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~tr uncmuiuI6ls ahlqecbie niu u re ilrAaa u s sa Agcr ltus e tep "A lai tch stmratgqe d'uneu croissance constafnt d'ier la production
actuellmentsoign dan ulmnc humpitalr e atn de La Havane, a8r remis en ibert prouresrason agriconle"en.
mdicae. Jeff Foprankvs etMr rnke Perrles S6cerisie pourlen servicfran gd ais oucin e
Sixautres prs onna i e rsa serlontranfr s auco urii s de la jntoum de seramei.s Pa irmi eux, fiuen omuesr4%dstre utve.L et s rdi a e xliain 't
Hectoer M'aceda, m aris de Laura Polat qui esat lar dirigeante du grouper d'posto "lescltre fem-RaesdlTr, t eplc
Mutaced faiai partnie ds 75t oposn tsci arrats lor debu la r6prssion mende heent 2003 Pleus deme iemiiteGsav oi
Les feme rs net mres de bnfcprsnier vs otesd alors c ronsit6 'asocato dess "feme enmnq eguenmetcbi rcs u oslsv anea
blanc" qui organise de ls e m arches d e proesation chaque dimnce dansl Silar cmapial uie. t sce lsd ep l h taiu 'n risnecntned apo
Le gouvememnt avaitn dn tent r6cmmeta d'ia vnterdi re esdflsmais nliert ca r dina Orteaaitos ancl"
Sinaterenu pnourplider srn lran caused csmms et lesajutrits aaen fameit amacineux arigre.
Hector ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ 2 Haitia Twobaou Bes ofur Haiti stl iganed rue 'poiio lsf
liorera liai vente des prdut agricoles surr le mrch de La Havasiomne. 3. Jacky Ambrise NewEr
Les agile ures etmreprochent pnsotnunent a l'Eta de netu p as organiser coret"em menladstiu 4.Zk:Fasbc
tionc de i lergns pr duis sur les ma rch6 stio deqedmacedn la capitale.5.DEpesDai
Les habitaemntsd lavilsepai gnent r euxe de la rairet cet de la mauvis e qudialOt6 esa deres6 Tobao: oeoa
"Noeeus metonse plade un prc essus de ve entes pou les prtodutsaaeurs yai mcmpis es petis8 hro Tedtaj

agriculteur das q uipeuv entmanenat, l ovenrsr mnos muarch avenoc leudrs pro uits frais sans.AsyDsoe:Aaan
oenr a vent bu eaucrauique" ad6colard Luis Grllo dircterds ac de La Havane. ak mrie w a
Cett annncleur semblcen c ontituer nt constat d'cec du plsoranie g ouv em ementa l d distributione Fahbc

tinH a 'rspditi u len March l aile' 5 Pxpe ai

alimenta 100 Avenuses Lamartiniere (Bois Verna
Tel.:B 22451910 Fax 221-132

173av NW 940' Strqeet, MicamLi, F nlor ida ceu 33150hs eLaHvae




haiti-en-marhe@ughe.ne
URL: www.h a iatienmarhe.Boms den
TLibar of5190 Conres # 21 2 ISS 106 3896.




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs