Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION PDF VIEWER THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00406
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: June 9, 2010
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subject: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00406
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Downloads

This item has the following downloads:

00006-09-2010 ( PDF )


Full Text








VaWaea
IfaiVi en


H a ti e n M r c e d t o n ds 0 a u 1 5 J u n I2 1 0 o l X* N O 2 0


HAITI POLITIQUE

Mentez, mentez,

il en restera toujours

quelque chose !
PO)RT-A.Ii-PRINC E 5 IIII On omil ll e\-
ie' on ic I 'lel['/ Il ieIl['/ Il Cl Ile ['lIa IOLIIOLlIl quellque
clIose '
A[lleloIs 1Ion LI lO\Jll Ia d la \ I lse dls Iei11ie
IolIIlliIe Aulouidl l 'l c c qc quiL le quilic oi n n 1a
plus le. colmni e ,,i'Uml, pollique
Loisqu on o l Iiinid sil L I.loii MeNAllodil FNM le
dlll,2e llU I d Ill 1oL\ elillc |l 1 pa ,1 II llce ll lda I.lli \ IOIelUe
Iiiibe coInie I itiolductioiL eo XcGM NIo-miiinleu c-
nie illlUeI1ilie ill Od 1 l l lOjlle po1 i |\1\ OI'-1)%.
S 'lenII aIl d .il c lo un qlui .I ol.\ 'len IccI ll-
iclii pal I c \- i dce icl, Kci icol l c | c I l cll i L n [lc:
dlcl, lion i qui L\n t 1111 lc toi dI, Li Toill i I irni ll
A IolI qtlo Iqiti [_ilflk $ [ '\c l.'i qtl'lqtl'Io I0tllS
NAliI lLl lc c pcc I ll'I' c\ ll tl c filonoc| Ill
c a to1011 l ( ,I lfoI Cc dI l Icp lc) l Il 'I [cl I [OLIOlIII
qtiickiql' cliho' 1
Pas assez pour renseigner lai i)opilai-
lion ...
TOLlIOLlI. Lill N1MclodlI FM I o1 cll clld L1li Icnlll
l cad i d l o i'-'i o lloilollO I IOthll ii llii 'i c ill a la cI icoll -
l 'c dI PLinlt, ( i l, Il 111111nccotll' l pcIlplc doiiiiiiicall,
a ,lll-,i1i 1Il\ di LI\ bo lck de la notlc coii\oqitl pal x oil
I'l 1dclt ,ai loi qtinl cii Hin coii i c-i-ll le '-oi li\ c'cicliil ln
lPOLITIQUE / p. (

Des milliers de paysans
en colre centre
Monsanto
et le gouvernement
i AFPi HINC HE Des iillicS dck pa Si.nIS
IOlUa i' 1 I' '-'o l i\ 'll1illP q[I I lu i i o'llOic hon i dl' O Lllp l [Ii 'l
conIc lc 12oLIc u c hnIen liicqui a ll cpoc lIcn c di inbel
dI n'cu 1 es'l l d I a' I, I f ll iILlln l laloiallc' M onIIino
Ra iublc_ \ lidicldl I H cllic dLln lc cIc'lUl
dLl Ipi lc I a I llIlllk'11UIin I|oI0laii dc ls c l lclu'c IoLl'-' '. cl
(Id' clIpaiLn\ cI pIallc aboulllni dcI' paIncalll' ci cihn-
iliinc led lo'an dcnio .icain lc |?ik dcn Rc li Pc'a I ci
IcclII iiU i[' le d1pi n d NlOII nI to I n Idlu 1 a coRnlii il 1c
IOLIi li, Si dcl I AFP
La co ii ,l:i| l. a laii don dcl 4- 5 Iloii.s i ld n, ils
JIn\ pI ) a. i li h.clila' Lins lc cadlc dc PIOlcc \\ ilnllc
1.111K IIiiIi \a c I l I a cI h |p lbli l nll w I' ,IIcIa ic d adc IIn
lk\ :loI?|?>lmlnlU I ligusj l
d pPAYSANS p. "A


HAITI SECUTRITE
Le Conseil de scurit
autorise l'envoi
de prs de 700 policies
NATIONS INIES 4 linl RcLlc'II Lc ConIS'lll
dc Sc'[lII c l 's NIIOIInS LlnU I ,lliolnlS c \ c' lidclil 1 n \ oi
cen ic' oli l o a I i i olicii s S lppll mic.|L .Uiii iil l' I )I l i IenOlln
Il c'\ 'l l c O l l 1011' loc II l ll c l ,lll l I H ,I ll l1kl Ic
IIc 'iiihblc 11ic I 'l l c ic l'\ ,Ic ,ll'iiL Lhl I I InI\ I ic' ALi\ ic' llu1'
Id 11 ic' ISolhllI l'o s llOni/n '' O lc COi l '-'lU S[llco 'i n i ci||l m 'Uilnll
\ Is' a 1lc fo ccOI 'la I ImlI IOI l d 's I'Oll i's Illll. 'll II h
ionlC lic .n lc e. m qu.ii [in plL l 'i i c i' pc 1 onne
(idans ccc1 Il callb' dc i Is d( lih lcc
C( i il'folloi pol luI 4 I I' lc ioiiiblc i otil l
policci dcl 1 OI ( )L 1 HIIII
L O()n comiipi' e oinctl pI c dcle ''111il ,,i sql.
bllls (ills d I ,lc cadc dc la N llO1 dc _ablblhIlO,i dc
NaiIoI LIln'les ci Hlll I! NlllLl.nillih d ple 1licc -LII I le l
NiiOII-. Ji l.1 (Jn H .1,1 i Jiii N ll ile li ll ei
2'" -Iala q icii c ale, '\ olc ec- hic c-
EII ,i\ le 1.e_ c'e ic '-c'iial cle I ()LI Bii Ki-
1110011 JaI'la piile I ulln ppol ll Ic'coIluuidiail, i I t l\o (Io dc
Iolic e Il i| |lel l el e ic lU I Il c' I IIio l l, I I lllll' ii d l l ildu I I'-''iI
plos' im,.l I c oIi d, lieI niible ien\ c idlle l i ieo dL
clIOS qLll aI q Lllu i I c cII'lblc'lic'l dc' c'lc


Sommet de Punta Cana

ou l'Hati de demain


PINTA C. ANA 2 .JuI Poi alppildhic.ndli lk pio-
C.slls quicol m11n1ic. a s IIc iic ii.n ipL icc aUtild hlll m il
liotl litall O iii dcls s.lic s hllitis En tin ll mo il lious liticiluil


ciinonclci i bciLcouLp ildc no1 i0 \ I Jlll Hiiii clicic, pil bon
p,. i p| I ou L111 111 \n h 1 I i 1i i1ion c.1il i li \ illc c i c IIxIpI -
SPL N TA CANA. |N


jror


0 0 0' 0 011 / I ~ i ,'i- 0. .0 /h .1. ILoo , 10 i hi, ,0 1 L-0 u 0 h


Paroles de Prsidents!
PIiNTA ANA IIII Le s Picedc l' S dc'lcliilU ,i Somiiiei dle PuIl II Ci l ,li s I Rep)ubliqu I DoIie llic'
la INoubell e I' l 2 ,I l i.l ns le li'_ lqual i ine ;c le c coIllfe' c' e'S \' oi ll1e
dil Mlool PaP e le k oiiip le\e IouiiiIqle' qti Inle edjcde lali PAROLES ,' p. 41


/ .. ,. 1 ,. I ',. ,, ,. 1 I ,'/ ,.., ,. ,. ,. -
l. I ,. -1 ,. l. l l.. lt l. \. I, l ,. \. II .. ll,. 1 ', *I, 1 l t 'lt \l


Pourquoi pas, Punta Gonave

ou Mle Saint Nicolas !
P)RT-.AIi-PR IN( E Jlum II) Ic'lIL c '
a Puli I l ia l, I pl, I a 'i-dc oi' i hlouIO L iI h in[ll qLI'
dlc II RL publiquce dlo iii neiiic, c \l oii Iei lce lc cenl
Coiicepl de Lbjad\ ,i Iiodl d HaIll
(c C lcli d liune ecicl\e c eSi-aI-dile IIni
i Ill i'-'c o une lei I-'OII eUic 'ie en du iole IL i leie'
Le, pIdci, u I iqcuboi eI Li Ro\ ,il
C ilaibe hi qui LII debouicheint 1i Imle i a n .Licc dc lIa
Pointe L ibidlc nic pcLu\ eniit pi. ,i\oii qu il ,i iim
cd HJiII |i\ p que louite J leJ, pLLubliailoii.iu moi le o dc
idc I lie i hpll iIc Occ dc.nelilLa 1
C llc lo lli ile oll iillILqLIe Si billlce Lh II ....'..l.... ,l ,. I ./.. ,/. Ii, .ih ./. I .I .i .
lPLiN T\ G O N .\\',E 1 >| 5l ... .. .. / 0 .... I '. , / '.... ,, .,I.,/ ,!h . /i f






I EN PLUS ...


EN BREF ...


I -Mercredi 09 Juin 2010
Hati en Marche Vol XXIV N 20


Chronique de la Rencontre


de Barcelone


Les temps changent et le monde
avec. Les communauts humaines sont donc
obliges de crer les mcanismes adquats
leur permettant de maintenir le synchro-
nisme temps-transformation-adaptation
social. En ce sens, la diaspora hatienne
ne peut ne pas se doter des instruments lui
permettant de s'adapter aux changements
si sa volont est celle de maintenir les liens
avec le pays d'origine et de collaborer
la transformation d'Hati. Il n'est donc


nome de la Catalogne
- La Ministre Autonome de la Coopra-
tion,
- Le Secrtaire Excutif des Universits
Catalanes
- La Direction de l'cole Suprieure de
Commerce Toulouse-Barcelone.
- Des entrepreneurs et des entreprises de la
Catalogne
- Le Prsident de la Chambre de Commerce
et d'Industrie de Barcelone.


plus question d'importance ou de faiblesse
numrique pour montrer l'efficacit d'une
communaut immigrant et il est peut-tre
temps de penser associer le concept de
Lobby celui de Diaspora afin de
faire de nos communauts tablies
l'extrieur, de vraies structures de mobili-
sation de resources pour la reconstruction
d'Hati resourcess humaines, resources
financires, resources politiques). Voil
donc pourquoi le nombre d'Hatiens vivant
en Espagne ne peut en aucun cas constituer
un frein la creation de mcanismes per-
formants de collaboration, de cooperation,
entire l'Espagne et Hati, en gnral et entire
la Catalogne et Hati, en particulier. Un
example, la premiere Rencontre de la Dias-
pora Hatienne de l'Europe Barcelone ,
le 14 mai dernier, sous le haut Patronage du
MHAVE, le Ministre des Hatiens Vivant
l'tranger. Dans ce context, nous , les
Hatiens de l'Espagne, accompagns d'une
belle representation de nos compatriotes
de la Suisse et de la France principalement,
runis Barcelone, nous avons voulu parler
des dfis et des opportunits que nous offrait
la reconstruction d'Hati, accompagns par
les Institutions espagnoles. La liste des
Institutions participants tait rellement
intressante :
- L'Agence Espagnole de Coopration
pour le Dveloppement,
- L'Agence Catalane pour la Coopra-
tion,
- La Mairie de Barcelone,
- La Mairie de Cambrils (Cambrils tant
la seule ville espagnole jumele avec
une ville hatienne : Miragone),
- La Dputation de Barcelone,
- Le Gouvernement Autonome de la Ca-
talogne,
- Le Fonds Catalan pour la Coopra-
tion
- La Chambre de Commerce et d'Indus-
trie de Barcelone,
- Les Universits Publiques de la Catalo-
gne,
- L'Ecole Suprieure de Commerce Tou-
louse-Barcelone,
- L'Alliance Franaise de Sabadell
- Le Consulat d'Hati Barcelone.

Il s'agissait pour nous de profiter de la tour-
ne europenne du Ministre des Hatiens
Vivant l'Etranger pour faire un bilan de la
situation en Hati et d'explorer, ensemble,
l'avenir des relations de la diaspora hatienne
de l'Europe avec Hati. Durant le sjour du
Ministre Barcelone, nous avons pu, le jeudi
13 mai, rencontrer diffrentes Institutions
et diffrents acteurs de la vie conomique
espagnole :
- Le Vice-prsident de la Communaut Auto-


Durant cette dernire rencontre, la decision
de raliser, la fin du mois de septembre, la
premiere Foire conomique Hispano-Ha-
tienne nous a montr que, dfinitivement,
partir de la diaspora, on peut crer les
instruments ncessaires la transformation
d'Hati. La raison principal de la presence
du Ministre paraison, cependant, tait la
Journe de Rflexion sur les Dfis et les Op-
portunits que reprsente la Reconstruction
d'Hati pour la Diaspora hatienne de l'Eu-
rope. Dans l'attente des conclusions finales,
nous vous offrons la premiere declaration
issue des rflexions qui ont eu lieu durant
cette rencontre :

1- Ayant constat l'importance des
transferts d'argent de la diaspora hatienne
de premiere gnration et craignant l'effet
ngatif que pourrait avoir sur l'conomie
hatienne une reduction drastique de ces
montants, nous sollicitons aux Autorits
hatiennes la creation d'une structure per-
mettant l'intgration des membres de la dias-
pora de deuxime ou de troisime gnration
aussi bien au niveau affectif qu'au niveau
conomique dans les affaires du pays.
a. Nous profitons pour faire
remarquer que la reconnaissance de la dou-
ble nationalit n'est que secondaire dans une
telle approche.
2- Nous profitons aussi pour solliciter
du MHAVE l'assomption des responsabili-
ts inhrentes sa function, dans le sens de
faciliter cette diaspora la possibility :
- D'utiliser le MHAVE en tant que plate-
forme d'atterrissage en Hati et plaque
tournante des activits de la diaspora
en Hati. Ce qui, coup sr, fera des
actions ralises, des actions plus vi-
sibles et plus efficaces .
- De collaborer avec la diaspora afin de
crer dans les diffrents pays d'ac-
cueil des structures de facilitation
des actions en Hati.
- Vu la diversity des professions et des
spcialisations des membres de la
diaspora hatienne, il s'agit d'inciter les
membres de la diaspora faire de cha-
cun de leur secteur de spcialisation
un secteur d'intrt pour Hati (Qu'on
le veuille ou non, nous sommes le reflet
du pays l'tranger. Nous sommes ses
Ambassadeurs).
3- Afin d'viter les effects pervers de
la cooperation international ainsi que les
perceptions ngatives faisant d'Hati le para-
digme de la corruption, nous sollicitons des
Autorits hatiennes d'tablir des struc-
tures de coresponsabilit dans la gestion
de l'aide de faon que la transparence, la
(BARCELONE / p. 3)


Monseigneur Thomas Wensky install officiellement comme Archev-
que de Miami
A l'occasion de la Fte Dieu,
le Jeudi 3 Juin, Monseigneur
Thomas Wenski, Archevque
de Miami, tait le princi-
pal clbrant l'Eglise St
Gregory de Fort Lauderdale.
Il tait entour de dix neuf
co-clbrants, tous vtus d'un
chasuble rouge.
Devant une foule de fidles,
en majority hatiens, Monsei-
gneur Wenski a prononc son
homlie en Anglais, Espagnol
o ursoeux pun faibesr lesu dL 'Archevque de Miami, Mgr Thomas Wenski
toujours eu un faible pour les
Hatiens (il a t pendant de nombreuses annes Cur de l'Eglise Notre Dame d'Hati)
a parl durant son homlie de renforcer la position de l'Eglise Catholique centre
l'avortement et a lanc un appel ce sujet aux prtres et au troupeau du Seigneur, leur
demandant d'obir au Magisterium de l'Eglise.
Deux jours auparavant, Monseigneur Wenski tait install officiellement comme Ar-
chevque de Miami la Cathdrale Sainte Mary. Et l encore nos compatriots taient
nombreux pour manifester leur profound attachment l'Archevque de Miami, P
Toma.


CIRH ou Commission Intrimaire
Voici les 10 Membres de la Commission Intrimaire pour la Reconstruction d'Hati ou
CIRH qui ont fait leur premiere apparition publique lors du Sommet de Punta Cana le
2 juin dernier
Ce sont reprsentant le secteur Justice : Gary Lissade et Georges Henry Fils p
Excutif : Mme Georges Salomon et Mme Suze Percy ;
Snat : Lucien Jean Bernard ;
Chambre des dputs : Lucien Francoeur ;
Secteur syndical : Jean-Claude Lebrun;
Secteur priv : Rginald Boulos ;
Collectivits territoriales : Joseph G. Louis et Raoul Pierre-Louis.
La CIRH sera intronise officiellement le 7 Juin. Elle commencera ses activits le 14
Juin.
Elle doit comprendre un nombre toujours gal d'Hatiens et de dlgus dsigns par
les secteurs internationaux.

Prolongation du dlai d'inscription pour les Hatiens rclamant le
TPS ou statut de residence temporaire
Cette extension du dlai expirant au 20 Juillet a t sollicite par l'avocat Steve Fo-
rester, reprsentant l'Institut Justice et Dmocratie, et qui suggre de l'tendre de six
mois. L'avocat a soulign les nombreux problmes ralentissant les demands du TPS
par les Hatiens, ce qui fait que jusqu' present il n'y a eu que 52.000 demands, alors
qu'on pensait avoir entire 100.000 et 200.000.
Alejandro Mayorkas, responsible du service de citoyennet et d'immigration, a fait
savoir que les autorits rflchissaient la question.
Il a aussi opr une correction, disant que le nombre d'Hatiens que l'on pensait devoir
appliquer pour le TPS est moindre, ne dpassant pas 70 100.00. Nous nous tions
tromps sur le nombre. "

Un nouveau contract est sign pour l'achvement de la route des rails
au sud de la capital hatienne
Esprons que ce sera le dernier et que cette route deviendra enfin une ralit aprs tant
d'annes qu'elle est reste en chantier.
En effet, finance l'origine par Taiwan, et commence sous le premier gouvernement
de Jean-Bertrand Aristide (1991), cette route n'a jamais pu devenir une ralit, n'ayant
jamais t acheve.
L'actuel ministry des TPTC, Jacques Gabriel, a fait savoir que le dernier tronon res-
tant va tre achev. Il s'agit du tronon reliant Bizoton Cte Plage par les rails, et qui
a t confi deux companies: Vorbe et Fils et la compagnie TECINA.
Les travaux de rehabilitation doivent durer 9 mois et ils sont financs par le gouverne-
ment canadien pour une valeur de 5 millions de dollars.
Par ailleurs, le ministry des TPTC a indiqu que des companies prives effectuent
actuellement des travaux de courage dans la region mtropolitaine de Port-au-Prince.
Il en tait temps parce que avec le tremblement de terre du 12 janvier 2010, des pans
entiers de murailles ou de maisons se sont effondrs dans le canal du Bois de chne en
divers endroits de son parcours, et aujourd'hui la trajectoire des eaux est srieusement
entrave par ces masses de dbris qu'il faut tout prix enlever. Au niveau du Pont Mo-
rin (TELECO), par example, ou bien celui du Pont Pradel ou du Pont St Graux.
Mais ce sera peine perdue si l'Etat ne prend pas en mme temps des measures strictes
pour empcher les brouettiers ramassant les dtritus chez les particuliers, de venir tout
simplement vider leur brouette ou les sacs d'immondices dans le Bois de chne ?
Ces travaux de courage bnficient d'un financement de la Banque Mondiale, mais
pourquoi ne pas inclure un aspect ducatif aussi dans le project ?
Finalement au course de cette conference de press, le ministry Jacques Gabriel a parl
de la mise en circulation bientt d'un code de construction. L aussi, nous souhaitons
que des measures soient prises l'encontre de ceux qui refuseront de le respecter.

Le PDG de Radio-Tl Carabes attaqu par des bandits
Patrick Moussignac, PDG de Radio Tl Carabe, a t attaqu vendredi dernier dans
la zone de Delmas 2, par des individus arms circulant moto. Sa voiture a essuy des
tirs nourris. Mais il en est sorti indemne.
M. Moussignac aurait dclar au micro d'une station qu'il tait porteur de Trente Mille
Dollars (30.000) amricains, some qu'il venait de retire de son compete pour faire
l'acquisition de matriels devant assurer la retransmission de la Coupe du monde de
football.
Il aurait aussi prcis avoir vu ses assailants, don't l'un se trouvait en mme temps que
lui la grande caisse de la Sogebank, de la Rue Pave.
Donc cela ne fait aucun doute pour Patrick Moussignac qu'il a t suivi par ses agres-
seurs de la banque de la Rue Pave jusqu' Delmas 2, o a eu lieu l'agression. Selon
(EN BREF / p. 14)


Page 2


Photo Souvenir rencontre Diaspora Barcelone. De gauche droite:
Ministre E. Paraison, Mme. Cristina Legros, Mme. Ana Belio de Archer,
M. Romel Legros, M. Marc Archer, M. Serge Piard et Mme. Piard


--j I.. 1-1. v --





Mercredi 09 Juin 2010
Hati en Marche Vol XXIV N 20


L'ACTUALITE EN MARCH


France-Haiti : Contenu d'un protocole

sign par Rama Yade en visit


Invite par son homologue hatien, Evans Lescouflair,
Rama Yade, Secrtaire d'Etat charge des sports, a sign lors de
sa rcente visit en Hati un protocole d'entente qui a permis de
concrtiser une cooperation original entire les fdrations fran-


aises et hatiennes, en matire de
matriel sportifs d'initiation et
d'entranement.
Ce protocole prvoit
galement, entire ces fdrations,
le dveloppement d'actions de
formations de jeunes cadres ha-
tiens, afin de relancer une offre
sportive largement affaiblie par
le sisme.
Pour ce faire, il sera
mis la disposition des jeunes
professionnels sportifs hatiens,
20 jeunes ducateurs sportifs (is-
sue du nouveau service civique
franais) qui seront affects,
partir du premier septembre 2010,
auprs des fdrations hatiennes,
pour des dures variant de 6 mois
1 an.
La France se surpasse
! Les promesses du Prsident
Franais en cette priode de crise
lui cote de moins en moins cher.
Peut-tre Hati devrait-elle aider


la Fra


tariat d'Etat charge des sports en Martinique, Guadeloupe et
Guyane, ainsi que de Institut National du Sport, de l'Expertise
et de la Performance (INSEP) seront mobiliss pour aider les
responsables sportifs et les autorits hatiennes reconstruire


-g

v -
.. .,,..
de formation de jeunes mis sur pied apres le seisme (photo Thony Blizaire)


ance? leur appareil de formations l'encadrement sportif des
Paralllement, l'appareil de formation du Secr- hatiens.

Hati-Canada : Les plus grands

honneurs du Qubec deux citoyens

d'origine hatienne


Maryse Alcindor et Jean Claude Fouron, deux Qub-
cois d'origine hatienne, ont reu la plus haute distinction
dcerne par le gouvernement de la province canadienne du
Qubec, l'Ordre national.
Cet honneur, cr en 1984, souligne depuis 25 ans
l'apport de Qubcois et de Qubcoises au rayonnement du
Qubec ou qui ont particip de faon significative son volu-
tion. Il comprend les titres de Grand Officier, d'Officier et de
Chevalier. Les deux rcipiendaires d'origine hatienne figurent
parmi les 12 tre dcors de l'insigne d'officier.
Maryse Alcindor vit au Qubec depuis 1965. Elle a
contribu au rayonnement international du Qubec en organ-
isant de 1994 2000 une university d't sur l'ducation aux
droits, Strasbourg. Mme Alcindor a aussi particip la cra-
tion du Congrs des avocats et juristes noirs du Qubec et est
la premiere femme noire occuper un poste d'administrateur
d'Etat titre de sous-ministre au sein de l'administration pub-
lique qubcoise et imposer des politiques et des orientations
en matire d'immigration au Qubec.
Celle qui dclare avoir toujours vcu son haitiennet


avec la mme intensity que sa qubcit reprsente,
selon l'Ordre, un modle d'insertion et de russite
sociales, une source d'enrichissement pour la socit
qubcoise.
Cardiologue-pdiatre de renom, Jean-
Claude Fouron est quant lui le fondateur, en
1989, de la premiere unit de cardiologie foetale au
Canada, rattache au CHU Sainte-Justine et rpute
l'chelle international. Il travaille depuis toujours
appliquer les perces de la cardiologie aux soins
destins aux tout-petits, rapporte le site de l'ordre.
La recherche pionnire qu'il y effectue vise la prise
en charge, le plus prcocement possible, de la sant
cardiaque des enfants natre.
Le Dr Fouron, qui habite Montral depuis
plus de 40 ans, enseigne encore la cardio-pdiatrie
l'Universit de Montral. Il pilote aujourd'hui
un project l'Universit d'Hati pour y permettre
l'amlioration de l'enseignement de la pdiatrie.


Chronique de la Rencontre de Barcelone


(BARCELON... suite de la page 2)
reddition de comptes, le monitorage, impliquent les diffrents
acteurs (donateurs et rcepteurs).
4- De faire de Barcelone L'Epicentre des Actions
ralises partir de l'Espagne. Plusieurs actions ont dj
commenc se matrialiser :
a. Mission de la Mairie de Barcelone en Hati (semaine du
17 mai)
b. Creation de Rseaux de Solidarit Inter municipal entire
la Catalogne et Hati (Le premier tant celui de Nippes-
Cambrils qui a pris naissance partir du jumelage de
Cambrils et de Miragone).
c. Ralisation de la Foire conomique Hati-Espagne la
fin du mois de septembre 2010.
Il est clair que la diaspora hatienne en Europe ne peut ni ne doit
avoir la mme faon d'agir que celle de l'Amrique du Nord
et plus concrtement des Etats-Unis et du Canada. Plusieurs


lments justifient une telle affirmation:
Les ralits historiques expliquant la forma-
tion de ces communauts sont compltement
diffrentes.
- La proximity par rapport Hati (quoiqu'on
dise de la disparition des distances).
- L'implication des pays d'accueil, quasiment
dans le quotidien d'Hati.
- La diversity dans la composition de cette dias-
pora ainsi que leur importance numrique.

partir de l'Europe nous pouvons fair ce que nous
devons faire. A partir de l'Espagne, cela ne peut ne
pas tre different.

Dr. Marc Antoine ARCHER
Physicien Industriel
Coordonnateur de la rencontre de Barcelone


s jeunes


IUNIBANK





souhait e une

Joyeuse

Fte toutes

lesMres


Haiti-Formation : Pour la gestion

des risques et dsastres


A l'initiative du rectorat de l'Universit d'Etat
d'Hati, de la Direction de la protection civil et du Centre
d'enseignement et de recherche en action humanitaire de
l'Universit de Genve, un sminaire de formation sur la ges-
tion des risques et de dsastres en Hati se tiendra du 7 au 15
juin prochain Moulin sur mer. S'adressant essentiellement
aux universitaires ayant boucl leur quatre annes d'tude et
aux professionnels travaillant dans le domaine, le sminaire
porte sur les risques et dsastres en Hati, un pays souvent
victim de toutes sortes de catastrophes naturelles.
Le sminaire s'tendra sur deux sessions. Dans la pre-
mire, allant du 7 au 10 juin, seront abords des thmes ayant
rapport aux risques hydromtorologiques. Les risques d'ordre


gophysiques seront abords durant la deuxime
session du 11 au 15 juin. Plusieurs intervenants
des universits hatiennes et de l'tranger comme
l'Universit Laval, interviendront dans le cadre de
cette formation qui dbute ce lundi 7 juin.
En effet, ce sminaire reprsente la
premiere tape d'un project inter universitaire
qui vise introduire en Hati d'ici en 2013 un
programme de formation acadmique pluridisci-
plinaire de niveau master dans le domaine de la
gestion des risques et dsastres pour contribuer
la reconstruction acadmique, intellectuelle et
(RISQUES ET DESASTRES / p. 13)


Page 3


L'EVENEMENT SOMMAIRE'
Sommet de Punta Cana ou l'Hati de demain p. 1
Paiolks de Piefidints p.1

EDITORIAL
1 .ii[/i, meii./ il en restera toujours quelque chose p.1

TOURISNIE
Poliiilquii pas, Punta Gonave ou Mle Saint Nicolas !
p i

ACTUALITES
PJ\ .in kI'fl'i[ semences Monsanto p.1
RIIIdl Yde sinu convention sports et jeunesse p.3
(,)ni p\ Il ) i pOti la reconstruction ? p.7

SEC(LRITE
Envoi de p~1is de 700 policies internationaux p.l
Le mainlicn de la dmocratie dpendra des travaux de
] coil[Itiulcioii p.4

DIASPORA
C liioniqiil de Barcelone p.2

CUBA-HAITI-VENEZUELA
'Nonli d' onsi dmontrer notre engagement envers
1 e Splccc hniiiiiiK p.5

LETTRES
35 secoInds 'cili craintes et tremblements p.7
I Kckl -klSplolSi o ,mtpil Aysyen pa konnen p.15
LIBRE PENSER
La pause pI1 1

ENVIRONNEMENT
GoHati p.13


4k1


I.. 1-1. v -- 1






UNE ANALYSE


i Haiti en MarcheM* Vol X9V in N02


Paroles de Prsidents!


(PAROLES... suite de la 1re page)
Le sommet, qui runit les reprsentants
d'une soixantaine de pays et d'organisations, commence par
la projection d'une vido montrant les dgts et les souffrances
en Hati aprs le sisme.
Mais aussi le movement de solidarity international
qui se dresse spontanment.
Thme choisi : 'Solidarit au-del du Sisme.'Auquel
vient s'ajouter dans un clin d'oeil notre Histoire : 'L'union
fait la force'.
D'ailleurs Leonel Fernandez, chef d'Etat dominicain


L'ex-prsident Clinton explique les dispositions pour garan-
tir l'obtention des fonds promise et leur meilleure utilisation
(photo Hati en Marche)
et qui ouvre les dbats, commence en ces terms : 'Noble
pays'.
Il rappelle qu'on a fait payer Hati par la margina-
lisation et consquemment la misre son audace de premieree
rpublique noire du monde' et victorieuse du systme escla-
vagiste plus d'un sicle avant tout le monde.

Solidarity du people dominicain ...
'Noble pays' qui doit maintenant se forger un meilleur
avenir mais qui doit rester 'le seul architect' de son destin.
L-dessus il rend hommage la solidarity manifeste
par son pays, le people dominicain, envers le peoplee frre'
d'Hati.
Et pour l'illustrer, le president Fernandez appelle la
tribune une Dominicaine qui a recueilli des orphelins hatiens
aprs le 12 janvier.
Celle-ci reoit sous les applaudissements une dco-
ration des mains du Prsident Ren Prval.

haitispecialenvoy.org
L'ex-prsident amricain Bill Clinton, qui revenait
peine d'une visit la veille Logane, la ville qui a t l'pi-
centre du sisme de magnitude 7.3 et dtruite en consequence
prs de 90%, se montre dans son intervention beaucoup plus
pragmatique.
Il remercie tous ceux qui se sont engags dans 'cette
croisade' (avec un clin d'oeil vers Cuba et le Venezuela de
Hugo Chavez qui ont trouv la collaboration des Etats-Unis
dans l'tablissement d'un rseau de centres mdicaux aux
quatre coins d'Hati un signe des temps, note publiquement
Mr. Clinton, galement sous les applaudissements).
Celui qui est l'envoy special des Nations Unies
pour Hati et dsormais aussi le co-prsident avec le premier


ministry hatien Jean Max Bellerive de la Commission intri-
maire pour la reconstruction d'Hati (CIRH) prend son temps
pour dfinir les dispositions appeles garantir non seulement
l'obtention des fonds promise lors du prcdent sommet, le 31
mars dernier, au sige de l'ONU, New York, mais aussi une
comptabilit minutieuse.
Clinton dit entreprendre aussi des efforts pour con-
vaincre les ONG d'assurer la traabilit rgulire des fonds
qu'elles reoivent.
A ce sujet l'ex-prsident vous invite visiter le site :
haitispecialenvoy.org.


Le Premier ministry Jean-Max Bellerive qui co-prside
la Commission intrimaire pour la Reconstruction
(photo Marcus)
Destruction 'in vivo' du Palais ...
Ren Prval commence lui aussi son intervention par
la projection d'une vido, celle de la destruction 'in vivo' du
Palais national de Port-au-Prince.
Le systme de surveillance lectronique du Palais a
enregistr le tremblement de terre du 12 janvier alors mme
qu'il se produisait.
L'effet est vident. On entendrait une mouche voler
dans cette immense salle du Convention Center au Moon Palace
de Punta Cana, certainement l'un des plus beaux endroits du
genre dans le monde.
Prval remercie le people dominicain pour 'sa grande
affection', rappelant que le president Fernandez tait ses cts
en Hati moins de 48 heures aprs le sisme.
Sympathies au Guatemala, victim de la premiere
tempte tropical de la saison, Agatha, qui y a fait des dizaines
de morts.
Pour le president hatien, il s'agit maintenant de
faire converger les bonnes volonts dans un plan global de
reconstruction et de rehabilitation de notre pays.

En 1960, le mme PIB ...
Mais d'abord, pursuit Ren Prval, il faut procder
un examen approfondi des causes de nos malheurs.
Il distingue deux causes principles :
L'hyper-concentration des activits conomiques et
administrative la capital, qualifie encore de 'la Rpublique


de Port-au-Prince.'
L'urbanisation anarchique, responsible de toujours
plus de vulnrabilit et de misre.
Puis, Prval enchaine : 'En 1960, Hati et la Rpubli-
que dominicaine avaient le mme PIB.'
Que s'est-il pass ces 50 dernires annes ?
Une dictature 'hermtique' (1957-1986).
L'instabilit post-dictature (1986-2006). Ce que
Prval rsume en ces mots : 'une recherche chaotique de la
dmocratie.'
Mais en 2006, dbut de son second mandate, le Pr-


Le President Ren Prval retourne en Hati aprs le sommet
(photo Hati en Marche)

sident affirme que s'amorce une amlioration lentement mais
srement de la situation. Croissance du PIB, baisse significative
de l'inflation.
Malgr les cyclones don't quatre frappent le pays la
mme anne (2008), 'on a progress au niveau de la scurit
alimentaire', affirme Ren Prval.
J'ai confiance, lance le Prsident d'Hati. Hati se
relvera. Une Hati dcentralise, mieux intgre dans sa region
et dgageant les resources qui doivent lui permettre de prendre
en charge son destin.
Plus loin : Le people hatien est l'acteur principal
avec lequel tout est possible.
Il doit librement choisir sa voie en choisissant
librement ses dirigeants.
Puis, d'une voix plus haute, Mais sans la stability
politique, sans dmocratie, le Projet chouera.
Tout comme on l'envisage pour la reconstruction
de nos maisons aprs le sisme, le people exige un systme
politique parasismique qui s'appelle la Dmocratie.
Et enfin: La tche exige plus qu'un mandate prsi-
dentiel et le mien touche sa fin.
Je m'engage organiser des lections libres et trans-
parentes pour que le 7 Fvrier prochain je puisse transmettre
le pouvoir un Prsident librement lu.
Ce sera notre manire de dire merci vous tous qui
nous venez en aide aujourd'hui.
Hati en Marche, 2 Juin 2010, Punta Cana


Le maintien de la dmocratie en Hati

dpendra des travaux de reconstruction


Associated Press (


CP) PUNTA CANA, Rpu-
blique dominicaine Dj
en difficult, la dmocratie
en Hati sera encore plus s-
rieusement menace si l'on
n'amliore pas les conditions
de vie de millions de survivants
du tremblement de terre de
janvier dernier.
C'est du moins l'aver-
tissement mis mercredi par
Edmond Mulet, grand dirigeant
de la Mission des Nations unies
pour la stabilisation en Hati,
l'occasion d'une conference
sur la reconstruction du pays
des Antilles.
La rencontre est la
premiere du Comit de recons-
truction que dirigent l'ancien
president amricain Bill Clin-
ton et le premier ministry ha-
tien Jean-Max Bellerive. Les
deux hommes auront notam-
ment le mandate de supervisor
une envelope budgtaire de


5,3 milliards $ en project de reconstruction au fil de la prochaine
anne.
Des reprsentants de quelque 90 dlgations interna-
tionales se sont runis pour tablir une liste prioritaire parmi
une quarantine de projects touchant des secteurs aussi varis
que le logement, les zones de libre-change, l'lectricit, l'du-
cation, la consolidation du gouvernement et l'agriculture.
Selon M. Mulet, tant et aussi longtemps que les victi-
mes vivront dans des conditions prcaires, elles auront toutes
les raisons au monde de manifester leur mcontentement. Et
ce mcontentement, a-t-il ajout, peut tre utilis des fins
politiques.
Bill Clinton, qui a pris part mardi une tourne de
la ville de Logne, particulirement touche par le sinistre
du 12 janvier dernier, a rappel toute l'importance de fournir
des refuges au moment o vient de s'amorcer la saison des
ouragans, pour viter des pertes de vie associes un manque
d'abris.
Il a aussi t question des moyens de finance les
lections du 28 novembre afin de trouver un successeur au
president Ren Prval, don't le mandate vient chance l'anne
prochaine.
Jose Miguel Insulza, secrtaire gnral de l'Organi-
sation des tats amricains, a promise de l'aide pour laborer
la liste lectorale et moderniser le systme informatique en
vue du scrutiny.


P.Plus Mlac', .<
NATURAL Jat


1 -


116U8 E2l4"
>M F~~i si 5
Toid53O5.44511


CaUin -i
Cli sa".tendueomm


Page 4


AMERIJET INTERNATIONAL, INC.

Fort Lauderdale, FL,
5 Novanm 2008 Amerijet
International, Inc. anonse lansman
yon sit entnt pi enteresan www.
amerijet.com. Nouvo sit la founi
yon baz kominikasyon ki pmt 7 S TfIIM fl
klyan anjwenn tout enfmasyon li 4D R .- .
bezwen sou transp pa avyon, sou --_
iIImne aki al, ri( i./C as\ on poil
lanslpo mchindi/ ak benulis\ \ on kaniilc lfonks\ on IdlinuiSlia if Ik kolnabilic
NoLi\o oi bla L\i kl\an an plis cnfomnas\on c. SIoti pi lipid son i llachaiid/ h
aik soin acconlli II l ko inpa' I II SII la kkilkc a1 k dcA lopc pou le tout biro a pi fasil pout
ki\ ,n an Lki s inichandi/ lap %o\c kil s.c dc pesoncl" dapic Pain Rollins. iS-pi)rc/idon
Bi/incs Dc\ lopian
Ui .. ofll 1on piosedc scnp c liklas pIon lkalo I c llo iIoialon oc pou
founi l'nfoilai on ain i l pion Icdc kl\ ,an ckonuoiIi/ aun alk laIn Non lc ofn kl\ an
an on )prosd t))n-Slolp-Shol p \ 1 dl nonL \ 1 ofl II pli/ c _golk s on o chl\ ,a on
bano o' \ il L kn on ql LS IIIiiClhiidi/ poLI eksIpoLui on kil -s IpoL Cnlpoia. on
Na n j Lip i\ ll y\mciil puil IniiodUi loi a1\ ,ilUli on '\ ebg IlI PamIcl
Robbins lIOLiic l\nl \ ki UntI lS ni n icknolo i jp cdc nonL ba\ ko pll,\li n pls-
clk lp ns. on cl Io p l 6 sj0ii0 1 I l .1. l *111 -
.Iuc i' 1 1' ll [' tCISl\l 1,11 oIil kon'l c sou iloLi foin
IXi 'n N 0ilOU pIi b O ,il,. l'i
IKonpl)\ i ,in L uai/. iin I Foil-IiLidi.l, tFloIndi c IlI ,ci oI0 ,'oLi tout it ail,
dctiiinison iti Noilih Souii ,ilo i (cnei l 'ill NIc,\icO KI \l b' Lc'iop. Li/I ak

A111'i'ic IllI/,c lil\\, Bocnii,- il' ,- i ak Boc.ni i- t'- i' c i dcpi_ iipc islp,1l bi/ h
ki ;c NlIiiii Ilini Oniulo l AIrpoil
POLI pli s c lIcOIl\ o iu \ I/ c[ i ill'i oOL Cii c icU'l I \ \\ \\ dlll llici coin
Koiul, lIcdia C hi, SllU Richalid AiinlcIIc InlnciitioIl 'o 5-[-iii5 54


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------





Mercredi09Juin2010
Haiti en Marche Vol XXIV No 20


I DE L'ACTUALITE I


Pourquoi pas, Punta Gonave ou Mle Saint Nicolas !


(PUNTA-GONAVE... suite de la 1re page)
un mythe : celui de l'le du bout du monde. Loin de tous les
problmes de notre plante. On se souvient de tout le toll que
cela a fait rcemment lorsque les croisiristes de la Royal Car-
ribbean ont appris que Labady o ils taient en train de poser
le pied c'est aussi le pays qui venait d'tre secou trois jours
plus tt par un tremblement de terre responsible de centaines
de milliers de morts.

Population quasiment invisible ...
A Punta Cana, l'tablissement principal s'appelle


jeu en vaut la chandelle.
Il faut voir avec quelle maestria il (Leonel Femandez)
se sert de la crise hatienne non seulement pour inviter les
gouvernants des pays les plus loigns de notre region (comme
les cheikhs d'Abou Dhabi et des Rpubliques arabes unies
etc) venir aux rencontres sur Hati se tenant dans son pays,
et en mme temps les intresser investor dans des projects du
genre de Punta Cana et autres, mais en mme temps aussi pour
effacer l'image de violateur des droits humans que beaucoup
d'organisations internationales donnaient nos voisins pour
leur traitement du migrant clandestine et travailleur illegal


Pour sortir nos centaines de milliers de
jeunes du chmage ...
Nous avons appris que le Moon Palace appartient
une famille mexicaine qui y a invest au dpart 1 milliard de
dollars.
Mais en change, ce sont, avant toute autre considra-
tion, les dizaines de milliers de jeunes qui sont employs dans
cette enclave touristique de Punta Cana.
Ils occupent tous les postes, la reception, au restau-
rant, les plus clbres restaurateurs au monde, dans le transport,


Les 10 membres hatiens de la Commission intrimaire Le splendid auditorium o s'est tenu le sommet
sont des dlgus de d(,n...i.,. institutions nationals dans l'htel Moon Palace, de Punta Cana
(photo Hati en Marche) (photo JJ-, 1 Ni i 'o,,


le Moon Palace (le Palais de Madame Lune). Dpaysement
assur.
De l'aroport l'htel, pas me qui vive dans les
rues. Sinon des tourists se baladant vlo ou dans des sortes
de pousse-pousse moteur.
La population dominicaine est quasiment invisible,
sinon come employs au complex touristique, qui repose
sur plusieurs dizaines d'hectares.
Plans d'eau, squares, aqueducs, architecture jouant
sur l'ombre et la lumire (comme son nom l'indique, Moon
Palace). Et un personnel qui fonctionne comme paper musique.
Et pourtant avec toujours le sourire.
Mais scurit maximum. Nous sommes en Rpubli-
que dominicaine o l'Arme reste peut-tre la seule institution
de l're trujilliste garder de son importance. Ce point-l ne
joue pas en notre faveur.

Le facteur Leonel Fernandez ...
Mais aussi un chef de l'Etat qui fait corps avec l'avan-
cement conomique de son pays.
Le president Leonel Femandez est le symbol par-
fait que la Rpublique dominicaine a ralis la maitrise de
sa priode politique post-dictature (tyrannie trujilliste, puis
semi-dictature de JoaquinBalaguer) ce que le president Ren
Prval dnomme dans le cas d'Hati : 'une recherche chaotique
de la dmocratie' pour se consacrer toute entire aujourd'hui,
tous secteurs confondus, sa modernisation conomique.
Cela a cot plusieurs dcennies d'efforts. Mais le


hatien. Rf. Exposition Esclaves au Paradis.
Toutes les dlgations qui dfilent la tribune remer-
cient Fernandez et le people dominicain pour leur solidarity
ds le premier jour envers celui que le president dominicain
appelle 'le people frre d'Hati.'

De Barbe Noire Francis Drake ...
Mais Punta Cana n'est pas seulement Labady une
chelle dix, vingt fois, cent fois plus grande, ou davantage,
c'est aussi ce que nous pourrions faire de certaines rgions de
notre propre pays comme le Mle Saint Nicolas, La Gonave
ou La Tortue. Avec en sus, la dimension historique (Mle Saint
Nicolas, premiere terre touche par Christophe Colomb dans
l'le qu'il baptisera la Petite Espagne ou Hispaniola ; La Tortue
ou royaume reconnu de la Piraterie, de Barbe Noire Francis
Drake etc). Alors que nos voisins dominicains, quant eux,
doivent aller chercher leur rfrence jusque sur la Lune !
Cependant il y a un hic. Sommes-nous prts mettre
de ct notre hyper-nationalisme pour accepter que le Mle
ou La Gonave devienne une enclave touristique comme
Punta Cana ... et les nombreux autres Punta Cana que compete
aujourd'hui la rpublique voisine ?
C'est--dire accepter que comme Labadie (mais
l'chelle de toute une region du pays), le citoyen hatien ne
puisse plus prtendre que en tant que fils de Dessalines, notre
librateur, il a le plein droit d'aller o il veut dans son pays,
voire quand c'est l'tranger qui vienne lui faire obstruction
avec son argent...


PUNTA CANA, Rpublique dominicaine (Granma).-
Esteban Lazo, vice-prsident du Conseil d'Etat de Cuba, a
exhort la communaut international dmontrer combien
nous sommes engags envers l'espce humaine. Lazo a
prononc une allocution la clture du Sommet mondial sur
l'avenir d'Hati.
Ce qui nous convoque ici, ce n'est pas un problme
politique mais un drame humain, a soulign Lazo devant les
dlgus de 55 pays et de 35 organizations internationales qui
se sont donn rendez-vous dans cette ville.
Esteban Lazo, qui est galement membre du Bureau
politique du Parti, a rappel qu'avant le sisme son pays
accumulait une experience de onze ans de cooperation avec
Hati dans plusieurs domaines comme la sant, l'ducation et
la construction de logements.
Le vice-prsident a signal que dans le cadre de ce
schma 400 mdecins cubains offrent actuellement leurs ser-
vices en Hati. Ce personnel a contribu amliorer la sant
de 14 millions de personnel, et a opr plus de 47 000 patients


Nom
Adrese


souffrant de troubles de la vision. A ce jour, 550 mdecins
hatiens se sont diplms Cuba et 600 tudiants hatiens en
mdecine font leurs tudes dans l'le, a-t-il signal.
Esteban Lazo a rappel que le 25 janvier de cette
anne, lors d'une runion Caracas, le Conseil politique de
l'Alliance bolivarienne pour les peuples de notre Amrique
(ALBA) est convenu, sur proposition du leader de la Rvolu-
tion cubaine Fidel Castro, de privilgier l'aide l'ducation
et la creation d'un systme intgral de sant, don't les rsultats
sont dj visible.
Cuba est dispose et en measure de continue de
participer cet effort, a ajout Lazo, qui a chiffr 690 mil-
lions de dollars l'aide -apporte dans une large measure par le
Venezuela- investie pour panser les plaies du tremblement de
terre, comme en tmoignent les 375 865 patients soigns et les
180 000 operations ralises depuis le mois de janvier.
Hati mrite cet effort, a conclu Esteban Lazo, qui
prsidait la dlgation cubaine au Sommet de Punta Cana.


1 cou PourSixMi


Hat _
EBtaUrnia
Canada _
Europe
AmeriaueLi Latine


Gdes 260.00
usS 40.00e
us $s4.oo
_US $70.00,
LU S5 7 ,00 .


1e11t pou r ,,nll"


Gds e2E.0a0
US $ 78.00
_US s 0-00
US$ 136.09
US $ 135.00
SUS 5 l13a.OD


Le ministry hatien de l'Economie, Ronald Baudin,
fournissant des prcisions la press hatienne
au course du sommet (photo Hati en Marche)
le gardiennage et la scurit, ils sont partout. Formation sans
dfaut.
Sommes-nous prts pour sortir aussi nos centaines de
milliers de jeunes du chmage et d'une existence sans avenir
cder une region assez large mais quasiment inoccupe de
notre pays la ralisation d'une Punta Cana, qui ne cre pas
seulement des milliers d'emplois mais rapporte aussi des
devises fortes au trsor public sur la tte de chaque tourist
dbarquant au pays.

Un choix faire par chaque citoyen ...
Mais sommes-nous prts aussi accepter cette gra-
tignure notre sentiment si chatouilleux de la souverainet,
bref notre hypernationalisme bien connu ?
Jusqu' la Constitution qui stipule que le domaine
aussi bien priv que public de l'Etat est inviolable.
Ben, ce n'est pas nous de vous en donner la r-
ponse. C'est chaque Hatien d'y rpondre en son me et
conscience.
Le dveloppement d'un pays ce n'est donc pas tant
l'affaire du gouvernement ou d'une lite conomique que c'est
d'abord un choix clair et dfinitif faire par chaque citoyen.
En tout cas, dans notre cas, oui.e


Hati en Marche, 6 Juin 2010


?. k;n I.
-..'- .t.-a ,-


CONTACT US
TOLL FREE: 1-888-383-2856
OR. 305-620-8300
FAX :305-620-8332
CELL. 305-986-8811


Dun le c.- d'un .abnnrment
mvwc vraiwon, lecot ette double.
Pfr de sp"ine r i vousa lt
Un nlouv l abann
oU W'il 'vgh d'un rmnouvellmeunt


Nouveau

w


Renouvel lnmnt

LI


Page 5


Nous devons dmontrer notre engagement

envers l'espce humaine, a affirm Lazo


FICHE D'ABONNEMENT HAITI EN MARCH
a






EDITORIAL


Mercredi 09 Juin 2010
i Haiti en Marche Vol XXIV No 20


HAITI POLITIQUE:Mentez, mentez, il en restera toujours quelque chose !


(... suite de la 1re page)
ne dit rien la population.
Si le pouvoir hatien ne fait en effet pas assez pour
renseigner la population sur l'volution de la situation depuis
que nous avons pass la priode directement aprs le sisme,
cependant il n'y a pas de Dominicain trainer dans les rues
de Punta Cana qui est une enclave presque isole du reste du


Mais les premires protestations, certes, et une certai-
ne pression international ont d convaincre Mr. Prval que la
meilleure voie de sortie est de s'en tenir au 7 Fvrier 2011.
En mme temps que des pressions identiques arrivent
convaincre les futurs candidates la prsidence que le mieux
est de commencer prparer leur champagne lectorale quitee
poser certaines conditions comme la remise en question de


tirs des 163 millions eux-mmes venant des fonds de Pe-
trocaribe (ligne de credit mise la disposition du pays par le
Venezuela sur le ptrole que lui achte Hati) pour aider la
reprise des activits universitaires mais dans le fameux argent
de la soi-disant vente du pays par Prval, prs de deux mil-
liards sont tiquets pour l'Education preparationn de l'anne
scolaire 2010-2011 et tablissement de trois rseaux de campus


Abris provisoires en dur fabriqus par une agence japonaise (photo HENM)


Une vue des dgts du sisme depuis la Croix des Prs dominant la capital
(photo Elsie Ethart/HENM)


pays.
Mais notre jeune leader pratique (sans le savoir)
l'arme absolue des pires dictatures : dites n'importe quoi, mais
avec force dfaut de conviction, il en restera toujours quelque
chose !

Le fameux Goebbels ...
Comme le Monsieur Jourdain de Molire, tout ce
monde ignore superbement qu'ils font usage ainsi d'un principle
qui n'est de personnel d'autre que du chef de la propaganda
du rgime nazi, le fameux Goebbels. Bien entendu si on doit
l'appeler un principle.
Mais c'est toute la champagne autour des manifes-
tations qui ont fait rage ces derniers jours dans les rues de la
capital qui se fonde sur cette mme vieille formule.
Attention, Prval veut rinstaller la dictature !
A la radio, le Prsident rpte pour la nime fois qu'il
partira le 7 Fvrier 2011 en cdant le pouvoir un successeur
qui aura t dmocratiquement lu.
Il profit de la moindre occasion pour le marteler. Le
18 Mai, fte du Drapeau national, l'Arcahaie. Le dernier di-
manche de Mai, en souhaitant bonne fte aux Mres hatiennes.
A la tribune de la conference de Punta Cana, le 2 juin coul.
Mais nenni.
Oui, 1 E \cni l'a fait voter par sa majority au Parle-
ment une loi prolongeant le mandate prsidentiel jusqu'au 14
Mai 2011, en prcisant que c'est cette date que Mr. Prval
aura termin effectivement son mandate ayant prt serment le
15 Mai 2006.








Caribbean Cuisine
Simply the best!

EN SEMAINE: Special $ 5.99
Chicken wings .
Fried Plantains & Soda
Stewed Chicken Rice & Soda
Legume with Rice & Soda '

DIMANCHE : AU for $ 10.99
Sunday Buffet*
2 choices of Rice- Gratine Salad*
Fried Plantains-Choices of Meat*
Dessert- Drinks*
S Tax not included




Every Friday .WNight
DJ Event DJ Yayay- Dj Zmix

2901 West Oakland Park Suite B-15
Oakland, FI 33311 Tl 954-533-3209


la composition du conseil lectoral) au lieu de fantasmer sur
un nime renversement du pouvoir pour installer un gouver-
nement provisoire et profiter de l'instabilit politique.

Faut-il refuser les milliards offers ?
En mme temps aussi, les manifestations de rues
percent de leur poids. Mais pas de leur audace.
L'un des arguments des chefs des manifestants c'est
que le gouvernement doit partir parce qu'il ne fait rien pour
les victims du sisme (sic) ...
Alors mme que les gouvernants hatiens participent
dans la Rpublique dominicaine voisine un sommet o sont
quantifis et chiffrs les diffrents domaines dans lesquels
seront dpenss les prs de 10 milliards de dollars qu'on nous
a promise pour la reconstruction du pays aprs le sisme.
'Prval machann peyi' (vendeur de patrie), entend-
on.
Qui va prendre la decision de dire qu'il faut refuser
les milliards offers ?
Oh que si Tout pays a un secteur qui s'appelle la
jeunesse, et qui dit jeunes, associations jeunesse populaire,
dit contestation. Ils ont leur mot dire et il est important de
les entendre.
Mais chez nous aujourd'hui, il ne faudrait entendre
qu'eux !
Alors qu'ils semblent avoir choisi de dire ce qu'ils
veulent sans aucun souci de la vrit. Ils dnoncent le tota-
litarisme. Mais leurs mthodes ressemblent celles de ce
dernier.
Le gouvernement n'a rien fait pour les coles et pour
les tudiants, entend-on.

Trois rseaux de campus universitaires

Non seulement plusieurs millions de dollars ont t


(AFP) PARIS Les associations des Hatiens de
France ont dnonc jeudi les "obstacles" mis par l'adminis-
tration franaise au regroupement familial, avec notamment
leurs enfants rests dans l'le ravage par le sisme de dbut
janvier.
"Les promesses de M. Besson ministrye de l'Immi-
gration, ndIr) ont fait natre beaucoup d'espoir en France et
en Hati mais le parcours d'obstacles n'a pas cess", a affirm
Romel Louis-Jacques, de la Plateforme d'associations franco-
hatiennes (PAFHA, 50 membres), lors d'une conference de
press l'Assemble national.
Eric Besson avait annonc en janvier, just aprs la
catastrophe, un "allgement" des conditions de regroupement
familial, des "facilits" de dlivrance de visas pour visits
familiales ou, titre humanitaire, une "acclration" du trai-
tements des dossiers, entire autres.
Le ministre, dans un communique diffus quelques
heures avant la tenue de cette conference de press, fait tat de
la reception de 1.646 dossiers de regroupement familial entire
le 12 janvier et le 28 fvrier, priode qu'il qualified de "phase
d'urgence". Selon lui au ler juin, 423 visas ont t attribus
au seul titre du regroupement familial.
Mme Justina, Hatienne titulaire d'une carte de r-
sident, qui travaille et dispose d'un appartement de 70 m2,
attendait depuis 2005 la venue de ses deux filles, aprs avoir
reu l'accord prfectoral. Mais toutes ses demands de visas ont
t rejetes depuis cette date. En janvier, sa cadette, Ronilde,
est morte dans le sisme.


universitaires dans le Nord, le Sud et l'Ouest du pays).
Mais l'une des exigences des manifestants continue
d'tre : o est le rapport (audit) sur l'utilisation des 163 millions
de Petrocaribe ?
Comme s'ils y comprenaient quelque chose. Le
rapport avant toute chose. Le rapport est plus important que
l'accomplissement des objectifs atteindre, quelle que soit
l'urgence de ces derniers.

Provocation, repression, insurrection ...
Ou encore pour que tout le monde soit content, le
gouvernement devrait passer le plus clair de son temps faire
plusieurs fois par jour la tourne des tentes tablies au Champ
de mars depuis le 12 janvier pour nourrir chaque orphelin de
sa main ...
A ce moment-l, on s'empresserait de dire : voyez, ce
gouvernement n'a aucune vision. Il va au Champ de Mars raco-
ler le pauvre people en provision de la champagne lectorale.
Mentez, mentez, il en restera toujours quelque
chose !
Mais si les gens ouvraient un peu les yeux, c'est des
acteurs eux-mmes qui utilisent ce genre de procds et depuis
si longtemps (car la plupart ne sont pas si jeunes que a) qu'il
ne resterait plus rien.
Vous aurez remarqu que tous ces groups s'expri-
ment librement sur Mlodie FM. Avec les mmes droits que
nous-mmes. C'est pour vous dire que nous sommes loin de
la dictature qu'ils appellent (mme indirectement) de leurs
vux. Selon une autre bonne vieille formule : provocation,
repression, insurrection.
Cette fois a n'a pas march. Les dirigeants actuels
sont peut-tre, comme on dit, des vieux de la vieille. Ils en ont
vu d'autres.

Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince


Quant son ane, Angie, elle ne peut toujours pas
venir en France parce qu'elle est devenue majeure, malgr les
dmarches de sa mre entreprises depuis la catastrophe. "J'ai
just demand que mon enfant soit ct de moi, maintenant",
a lch Mme Justina.
"Normalement, elle devrait pouvoir venir parce
qu'elle tait mineure quand sa mre avait dpos la demande,
a soulign Me Judith Duperoy-Paour, advocate et membre de
la PAFHA.
Jean-Luc Soublin est Franais et le tuteur lgal du
fils de sa compagne hatienne, dcde en 2007. Le jeune de
15 ans est Port-au-Prince. "Il est tout seul, je n'arrive plus
joindre les voisins qui s'en occupaient. Il gratte les dcombres
pour se nourrir", a-t-il racont.
Depuis le sisme, M. Soublin essaie de faire venir
son beau-fils. "Le visa est refus, on ne sait pas pourquoi. Et
contrairement ce qui est annonc, on nous demand toujours
de produire les originaux, mais ils sont sous les dcombres!",
a-t-il fait valoir.
Par ailleurs, M. Romel (PAFHA) a indiqu que "les
rendez-vous l'ambassade de France Port-au-Prince s'obte-
naient via une banque hatienne --la Sogebank-- qui prend des
frais et ne dlivre pas de reu pour cet argent".
Selon des tmoignages, chaque prise de rendez-vous
serait monnaye "4 euros", "des frais qui s'ajoutent au prix
du visa", a insist M. Romel, qui dplore une "politique du
double language .


Page 6


Les Hatiens de France dnoncent

"les obstacles" au regroupement familial





Mercredi 09 Juin 2010
Haiti en Marche Vol XXIV No 20


PUNTA CANA


Qui veut payer pour la reconstruction?


Pour se reconstruirer, Hati devrait pouvoir computer
sur le financement de la communaut internationale... con-
dition qu'il ne tarde plus car la saison des cyclones arrive et
plus d'un million de personnel sont encore la rue
"La reconstruction est un norme dfi, de nombreux
experts nationaux et internationaux ont estim les cots plus
de 11 milliards de dollars. C'est un chiffre intimidant, mais il
ne doit pas nous faire oublier que la force de
notre pays est un atout important", a dclar
Ren Prval, le dirigeant hatien qui co-prsi-
dait le sommet Solidarit au-del de la crise,
mercredi, aux cts de Leonel Fernandez, son
homologue dominicain. Des dlgations de 54
pays et des reprsentants de 38 organismes
internationaux taient presents Punta Cana,
pour cette rencontre qui a about la ratifica- W
tion d'un nouvel engagement long terme aux
cts d'Hati. Ce sommet veut "crer des liens
permanents de solidarity de la communaut
international avec Hati et servir de rampe de
lancement au dbut des travaux de reconstruc-
tion", ont affirm les organisateurs.

Tout un pays reconstruire -
Le 12 janvier dernier, Hati tait du- i
rement frapp par un tremblement de terre de
magnitude 7, qui a fait 300.000 morts et autant
de blesss (photo AFP). Lors du sommet, le
Premier ministry hatien, Jean-Max Belle-
rive, a prsent 40 projects d'urgence, sur le
logement, l'emploi, l'lectricit, l'ducation,
l'agriculture et le enforcement institutionnel.
Le nombre de sinistrs est estim 1,3 million
de personnel. Aussi, la saison cyclonique Premire sa
va commencer, et menace des centaines de
milliers de sans-abris, la communaut interna-
tionale a donc notamment accept d'assurer la construction de
125.000 maisons. Les Etats-Unis, le Canada et la Croix-Rouge

Des milliers de paysans
en colre contre
Monsanto
et le gouvernement
(PAYSANS... suite de la lrepage)
Selon le ministre hatien de l'agriculture, le but de
cette initiative est d'accrotre la productivity agricole du pays,
svrement touch par le sisme du 12 janvier qui a fait entire
250.000 et 300.000 morts et laiss quelque 1,3 millions de
sans-abri.
Mais de nombreux paysans craignent que les semenc-
es reues ne soient une menace pour les varits locales.
"Le gouvernement hatien utilise le sisme pour
vendre le pays aux multinationales", a dnonc Jean-Baptiste
Chavannes, coordinateur du Mouvman Peyizan Papay (MPP),
la pointe du movement des agriculteurs hatiens.
Kettly Alexandre, du MPP, a estim le nombre de
participants la march de vendredi entire 8.000 et 12.000
personnel. La police n'a pas confirm ces chiffres.
"Nous devons nous battre pour nos semences lo-
cales", a dclar Jean-Baptiste C Ih\' ullule_ en s'adressant
aux manifestants. "Nous devons dfendre notre souverainet
alimentaire".
Un porte-parole de Monsanto aux Etats-Unis a
indiqu l'AFP que les semences donnes aux Hatiens
n'taient pas gntiquement modifies mais qu'il s'agissait
de "semences hybrides conventionnelles, dj utilises en
Rpublique dominicaine".
Mais pour M. Chavannes, les dons de Monsanto con-
stituent "une attaque contre l'agriculture paysanne, contre les
fermiers, contre la biodiversit, contre les semences locales,
contre ce qui reste de notre environnement en Hati".
D'autres manifestants tournament leur colre contre le
gouvernement. "Je suis ici car je suis en colre contre Prval",
a expliqu Pierre Charit, un agriculteur de 61 ans qui cultive
mas, plantains, canne sucre et pistaches sur le plateau central
hatien. "Il a accept du mas qui est mauvais, qui va tuer le
mas hatien. Je ne vais pas l'utiliser".






Ecoutez
Mlodie Matin
Avec Marcus

diodle

Ie3.J J-


www. radiomelodiehaiti. com


International se partageront la prise en charge les travaux de
construction ou de rehabilitation de 74.000 residences.

Promesses non tenues
Hati souffre dj d'un deficit de 80 millions de
dollars. Avec le sisme, le pays a aussi perdu 120 % de son
PIB, et ncessite plus qu'urgemment l'aide des autres pays.

\ ;I


4iii ....


ortie de la parties hatienne de la Commission intrimaire de la Reconstruction
(photo Hati en Marche)
"Hati n'est pas seul, et ne le sera jamais", a dclar le pr-
sident dominicain lors de la rencontre. C'est effectivement ce


que l'on pouvait penser lorsque, le 31 mars dernier, lors de la
Conference international de donateurs qui s'est droule au
sige des Nations-Unies New-York, la communaut inter-
nationale s'tait engage pour une aide total de 10 milliards
de dollars sur les dix annes venir. Mais jusqu'ici, seuls le
Brsil et le Venezuela ont honor leurs promesses. Le premier
a dj confi 55 millions de dollars la Banque mondiale, pour
S la reconstruction, et le deuxime a quant lui
annul totalement la dette contracte par Hati
.p travers le programme d'aide nergtique
Petrocaribe. La Confrence de New-York avait
about la creation de la Commission intri-
j maire pour la reconstruction d'Hati (CIRH)
et celle du fonds de reconstruction. Mais les
choses se sont vraisemblablement arrtes l.
lI Redmarrer le secteur agricole hatien ncessi-
jlt terait dj quelque 600 millions de dollars.


Inquitudes hatiennes
Il est irraliste de penser qu'Hati
puisse se reconstruire sur la seule gnrosit
international. Le pays devra aussi computer sur
sa capacity faire venir des investisseurs, des
nouvelles entreprises et des industries pouvant
gnrer emplois et partenariats. Toutefois,
dans les journaux locaux, la crainte de voir
le pays vendu en petits morceaux fait cho
aux premires annonces de privatisations,
encore incertaines, du port et l'aroport de
Port-au-Prince. Les journalists s'interrogent
: le gouvernement saura-t-il protger les
emplois, les intrts de la nation, ou tombera-
t-il, sous la pression de la CIRH, dans une
dpendance permanent de nouveaux acteurs
conomiques ?


Lauriane Rialhe
(www.lepetitjournal. com)


35 seconds entire craintes


et tremblements


Ce mardi peu ordinaire et quelque part apocalyp-
tique me revient comme la vision des incirconcis
de la lune

Un si triste mardi soir se rapporte-t-il au calen-
drier maya?

Craintes et tremblements!

J'entends encore les galops des chevaux de la
mort.

Je revois la face dure de Baron-Lacroix

Je capte les cris des agonisants
Et je croise les regards des Gorgones.

Les quatre fantassins de Saint-Jean
auront-ils encore besoin des semences d'aurore

d'un pays aux matins d'anges bleus?

Comtempleront-ils encore nos vitraux
et nos muraux christiques?


Craintes
Et puis, tremblements.

Craintes, craintes suite aux effects sismiques.
Merci Bondieu.
Merci aux Invisibles.

Encore une rasade de rhum Barbancourt

pour veiller sur le pays.

Lazarre n'est pas mort.

Lazarre vient de sortir des entrailles de la terre.
Mourir prisionnier des mastodontes

est aussi violent que le naufrage du Titanic.

Revoir le devant-jour
un mercredi 13 se vit comme le Dimanche des
Rameaux


sans les craintes de la veille
et le sisme 7.03, made in Richter!

Faudra-t-il retenir en otage
le merveilleux cheval de Saint-Jacques Majeur?
A qui la faute?
Au centaure de Dessalines
ou est-ce au regard hautain,trop hautain
du Marron reconnu?

Tout comme n'importe quel ange bleu
Je me replonge dans ces deux songes de 35 sec-
ondes
Deux annonces du tremblement de terre
dans mon lit de Balthazar des Tropiques
Deux songes pour apporter aux uns
craintes et inspire aux autres, tremblements.

Craintes devant la chute d'un Palais
construit pour des pantins.
Tremblements et lamentations
au passage des camions remplis de cadavres.
Tremblements des enfants sans pain.
Tremblements des veuves pour un gobelet d'eau.
Tremblements des chapeaux de carnaval
Tremblements des temples du Bondieu!

Le carnaval s'annonce pour la semaine des quatre
jeudis
Tremblements et gloussements de plaisir
pour de si jolies tentes ...
Tonnerre-foutre
Foutre-tonnerre
en ce sale temps de catastrophes naturelles!

Craintes et tremblements!

Mes nuits se front d'eau pure
et de pain sans levain
J'aurai la science d'anciens boulangers
pour nourrir ceux et celles que je regarderai droit
dans les yeux
avec encore des contraintes assez personnelles:
Craintes et tremblements.


Dominique Batraville


Page 7


-,<






EL FUTURE DE HAITI


i Halti en MarcheMe Vol XV*N2


Sommet de Punta Cana ou l'Hati de demain


(SOMMET... suite de la 1re page)
gne, les privileges de la 'Rpublique de Port-au-Prince', mais
aussi pays o jamais rien ne peut tre entrepris parce que ayant
dfinitivement rat le train de tous les ges du dveloppement
industriall, lectronique, spatial, global, environnemental etc)
et donc condamn ternellement l'assistanat gnralis etc.
Pas plus loin que ces dernires annes (les trois pre-
mires du mandate de Ren Prval), le dveloppement don't il
tait dj question se rsumait enpeu de mots : 'zones branches
industrielles.' Il s'agissait de profiter de la main d'uvre mas-
sive et bon march pour attirer des investissements crateurs
d'emplois.
ruow-


rendez-vous sur Hati, c'est parce qu'elles y ont gagner.
Penser un monde qui a rsolu tous ses problmes sur
le plan matriel et technique et qui continue perfectionner ses
moyens d'intervention dans tous les domaines. Il faut trouver
des occasions de mettre ceux-ci l'preuve. Et surtout de les
rentabiliser.
Une de ces bonnes occasions, c'est Hati au lendemain
du sisme qui a enlev prs de 300.000 vies, dtruit plus de
85% de la capital. Et aussi de l'conomie national.
En 1950 on aurait construit le Bicentenaire de la
foundation de Port-au-Prince, qui a pu servir de catalyseur
au tourism national. Certes. Mais les temps ne sont plus les


n'est plus dmontrer. Nous parlons de Cuba et du Venezuela.
Un rseau de plus de 60 centres de sant et de laboratoires m-
dicaux jusque dans les moindres recoins du pays. Une initiative
qui a t salue par l'ex-prsident Bill Clinton comme le seul
example sa connaissance o les Etats-Unis collaborent avec
Cuba et le Venezuela du president socialistt) Hugo Chavez.

Hati a une chance unique ...
Pour un official du gouvernement cubain nous in-
sistons cubain (auquel nous prfrons accorder l'anonymat),
Hati a aujourd'hui la chance unique de son histoire. Ce sera
bien sr aux Hatiens d'en dcider !


L 'auditorium de l'htel Moon Palace o s'est tenu le sommet sur le future d'Hati
(photo JJ. i,, ,r ,


Le vice-prsident cubain Esteban Lazo en conversation
avec le PM hatien Jean-Max Bellerive (photo HENM)


Les critiques n'ont pas manqu contre cette approche
base beaucoup plus sur l'exploitation ouvrire que porteuse
de dveloppement.
A ce moment-l, c'est nous qui tions demandeurs.
Puis survient 'Goudougoudou', surnom donn au terrible
tremblement de terre du 12 janvier 2010.

Nos ternels Saint Thomas ...
Et s'amorce un certain renversement de la situation.
Les plus grands du monde dvelopp s'alignent aujourd'hui
pour profiter des milliards promise pour la reconstruction
d'Hati.
Ce que nos ternels Saint Thomas (car l'un des plus
grands maux d'Hati c'est qu'on n'y croit plus, quelles que
soient les circonstances la seule alternative que nous nous
donnons revient ne rien faire, se condamner rester les bras
croiss pensant, mme si nous n'osons le dire, que Hati est
bel et bien condamne avec pour corollaire qu'on rejette aussi
automatiquement l'avance toute tentative qui se prsenterait),
mais nos Saint Thomas tardent raliser qu'un changement
s'est accompli. Nous sommes devenus d'unjour l'autre l'un
des marchs les plus attrayants de la plante. Pour combien de
temps ? C'est une autre histoire. Sauf que la rponse n'en d-
pend pas moins beaucoup de nous autres les Hatiens, savoir si
nous avons dcid de tirer une leon du terrible dsastre actuel
ou non. Cela ne semble pas vident. Mais il est nanmoins trop
tt pour se prononcer dfinitivement. Donnons nous encore
une chance. Mme une dernire.

Hati devient brusquement une occasion
en or ...
En effet si les grandes chancelleries et toutes les
chambres de commerce du monde se prcipitent au moindre



T H chh.JJ FU 'rM Fo.uJr wi
Re Wh Ald


s^^w^


-AatB an I a

CfsL OnireaN ta
o. a.
pveqrse, sePrO&uMs
on manondom


1-800-927-6059
n* rae un cU-maub.un-qsMa


mmes.
Nos Saint Thomas (toujours eux, mais habitus avoir
eu trop souvent le dernier mot, hlas) n'ont pas su prendre le
temps d'apprcier leur just valeur les efforts de monsieur
Ren Prval et de son gouvernement pour imposer le concept
de refondation celui de reconstruction ...
Reconstruction du Palais national. Epi epi anyen. A
la limited, quelques beaux quarters pour redonner la capital
un peu de lustre mais qui durerait l'espace d'un matin.

Le pays tout entier et dans toutes ses di-
mensions ...
Par contre le programme qui a t prsent le mercredi
2juin coul Punta Cana, fameux complex touristique de la
Rpublique dominicaine voisine, recouvre le pays tout entier
et dans toutes ses dimensions.
Il faut profiter des quelque dix milliards promise.
Il faut profiter aussi des grands moyens technologiques des
pays qui se bousculent pour bnficier des contracts auxquels
donnent lieu ces nombreux milliards, afin de nous donner ce
qu'on peut commencer appeler un pays. Autrement dit on
vous offre pour mieux vous reprendre. Pourquoi pas ? Ce sont
les rgles du jeu.
Quelle autre alternative avons-nous ? Nada. Alors
sachons utiliser au mieux ce qui se prsente.
Pour commencer il n'est plus seulement question de
creation de 'zones branches industrielles', comme dans le plan
Collier qui avait mme t prsent comme une avance dans
les annes 2008-2009.
Les montants les plus important seront consacrs,
tenez-vous bien, l'Education primaire, secondaire et sup-
rieure : prs de 2 milliards.
Avec division du pays en trois rseaux universitaires :
le rseau de l'Ouest (Port-au-
Prince Mirebalais Petit
Gove Jacmel), le rseau
IP1)JI, 1 du Nord (Cap Hatien Port-
de-Paix Hinche), le rseau
HWf gO.du Sud (Cayes Miragone
Jrmie).
Qu'en pensent nos
tudiants contestataires et fer
de lance actuel du Saint Tho-
misme (de Saint Thomas) ?


Project Cuba- Ve-
nezuela avec le soutien
des USA! ...
Puis le contrle des
Eaux et Montagnes. Rhabi-
litation des bassins versants
l'chelle national. Maitriser
aussi bien les causes des inon-
dations qui affectent la capital
que celles qui ont provoqu des
milliers de morts aux Gonaves
et fait disparatre de la carte la
ville de Fonds Verrettes.
La Sant est l'un des
objectifs les plus prometteurs
puisque confie pour une bonne
part des pays don't la contribu-
tion chez nous dans ce domaine


Evidemment toutes ces avances sociales n'iraient pas
forcment loin, mme si elles se ralisaient toutes en mme
temps, si le pays ne se donne pas les moyens de subvenir
ses propres besoins.
Le programme prsent Punta Cana prvoit la
production et la distribution de l'nergie lectrique l'chelle
quasiment national, en commenant par la rehabilitation des
centrales existantes, hydro (Pligre, Saut Mathurine, Onde
Verte, une nouvelle central hydrolectrique entreprise par le
Brsil prs de Mirebalais etc) et thermo.
La construction de ports et d'aroports. L'aroport
international de Port-au-Prince pour tre modernis et agrandi.
Un excellent rseau routier le mettra aussi porte du Bas
Plateau central (Mirebalas moins d'une heure de Port-au-
Prince). Le second aroport international au Cap-Hatien. Et
le troisime aux Cayes.
La region Sud est particulirement soigne, avec aussi
un grand port international desservant les Cayes.
Rehabilitation du port de Port-au-Prince. Un grand
port de conteneurs aux Gonaves. Les deux autres ports im-
portants seront au Cap-Hatien et Port-de-Paix.

Le secteur production...
La production pour faire marcher ces grands ports sera
aussi bien industrielle, agro-industrielle que agricole.
Justement le second secteur se voir attribuer le plus
de fonds est l'agriculture. Mais nous ne parlons pas seulement
semences et crdits aux agriculteurs que barrages, canalisations
et maitrise des rivires. Et surtout un gigantesque programme
de rehabilitation des bassins versants l'chelle de toute la
rpublique.
Quant l'industrie, l'tablissement des parcs in-
dustriels correspond dsormais une autre obligation. Leur
localisation doit rpondre la ncessit de dconcentration
des centres urbains surpeupls, en premier lieu la capital,
Port-au-Prince.

Le Grand Port-au-Prince ...
Et enfin parlons-en de Port-au-Prince.
Celle-ci est destine connatre un grand remue-m-
nage. D'abord un largissement de la zone rsidentielle vers
le nord (Fond Mombin, Croix des Bouquets, Thomazeau) de
manire dgager le centre ville de la capital.
A la sortie sud (Carrefour, Gressier), une grande zone
franche ou mini-Panama.
Mais surtout la rcupration du quarter historique et
commercial, du Champ de Mars jusqu' la mer, pour en faire
une vitrine la fois touristique, culturelle et commercial qui
fasse Port-au-Prince commencer enfin ressembler une
capital du monde moderne.
Donc, comme on voit, il ne s'agit pas uniquement
d'une affaire de 'sweat shops' (exploitation honte des tra-
vailleurs) mais de tout un avenir dcider.
Et autant que possible dcider ensemble. Mais cela
ne veut pas dire qu'on devra attendre l'autorisation de chacun
de nous pour se mettre au travail (comme beaucoup semblent
l'esprer). Cependant si l'Hatien ne l'accepte pas comme le
sien, si nous ne profitons de cette 'chance unique' de notre
Histoire, pour rpter un haut fonctionnaire de Cuba (nous
insistons de Cuba), ce sera 'lave men siye at'. C'est--dire
que l'Hatien ne fera rien pour conserver l'hritage de la pire
catastrophe qui ait jamais frapp notre pays (puisque mme la
(SOMMET / p. 10)


Page 8


*


"" "=r--


i

s a-

- NEW
0 -Q eo le> Crr benC gre U1
Es .1'.tJii.'IIn W


Fm. -


ML


Pom vS RNwtw i




Mercredi 09 Juin 2010
Hati en Marche Vol XXIV N 20


.5
v


r


pawm


o
4


Page 9


Ns


\oe>


cm


011)
ewe qd


v Ao@


O>





LES PETITES ANNONCES


1e Mercredi 09 Juin 2010
Hati en Marche Vol XXIV N 20


Le Manolo Inn
DANS LES NIPPES
* Des kilometres de plage
* Chambres tout confort a\ec
air conditionn et Salle de
bi b it tenaute .
*Cot e d&td Toi prpare
par un Grand Chef
* Le Saut du Barril
* Le Palais de Sudre
Dartiguenae Anse
Veau
* La Petite Eglise de Petit
Trou datant de du 17'
sicle...


~B.* .2


Tlphones : 566-5361
401-7108 / 514-0304
lemanoloinni'a'mac.com
Internet disponible
pour les clients


|in. J . ,ln.hl. :mlmF.. .










Maffilliqi :






Caabla1nugle .101




thAuineidi etauion
de Documentse t .
TPe1 il.unN






KJ ADVERTISING

SERVICES
PO. BOX 600673
Miami Florida, 33160-0673
Publicits: Radio, Journaux et Tv.
Aussi un service de traduction
de Documents etc.
Info (954) 559-7729

Evens Hilaire Consultant


Sommet de Punta Cana

ou l'Hati de demain
(... suite de la page 8)
Guerre d'indpendance d'Hati en 1803 n'avait fait une telle
hcatombe) et il n'attendra que la premiere occasion pour
tout dtruire comme il l'a toujours fait jusqu'ici. Jusqu'au 12
janvier dernier.
L'Hati de demain ...
Heureusement que le plan qui nous est propos
semble raliser que l'Education est la base de l'avenir et notre
vraie protection.
Conclusion : l'Hati don't on parle ce n'est dj plus
notre monde, mais le monde de nos petits enfants, le monde
de demain.
Et voil pourquoi nous ne semblons jusqu' present
rien y comprendre !
Hati en Marche, 2 Juin 2010


CABINET GUERRIER

Law Firm

21.. %\. Martin Luitlr Kiiie Na/,iii. P,,ri-aui-Prince. Hati Tril. 3411-8333 36"--52N4
Co/fiance assu re, Services garantis


Avez-vous un terrain disponible ?
Le terrain de\I mit nmeSLiei LI moirns I ,0, metres catr es SI ce n est dai\ antaue
L'o uanis~tion Hantilulfe DeLitscliland a reuI en cadeaut troils naisons iquelle aimerait \enir
installer en Haml
Si \ OLIS ,a\ ez un terrain et que \OIS aimeinez le mettre a la disposition (e Haithillfe Detits-
chland. oici les cordonnees (le l'oluani Saton

"Haitihilfe Deutschland e. l info( 'haitihilfe.de
Le non dle la personnel responsible est Mainfred Hankel


Page 10


ADOMI PURCHASING AGENCY POUR TOUS VOS ACHATS Equipements pour construcon
PTices de voiture / Camion / Equipoment medical
Tel.: 786-457-8830 Fax: 305-756-0979 e-mail: adomipurchasing@aol.com P avion Ou pr basate


m I.. 1-1. v --


10 dpartements d'tudes
Licence en :
* Gestion d'Entreprise
* Conception et Excution de Projet
* Economic et Finance
* Sciences de l'Education
* Sciences Comptables
* Relations Internationales
* Gouvernance
Diplme en :
* Informatique de Gestion
* Relations Publiques
* Gestion de la Microfinance

Contactez nous :
Angle Delmas 75 et Impasse Hrard # 3,
Port-au-Prince, Hati, W.I.
www.cfdehaiti.com
Par courriel: Administration@CDFEHaiti.com
GBrunet@CFDEHaiti. com
Par tlphones : (509) 2246-1425 \ 3555-1575
2513-3726 \ 3767-1575


VISION MORTGAGE BANK,
INC

EVENS HILAIRE
Loan Consultant
12788 West Dixie Hwy, Miami, Florida 33161
Phone: (305) 891-2225
Fax (305) 891-2559
Cell (786) 285-0384





Mercredi 09 Juin 2010
Hati en Marche Vol XXIV N 20


MIAMI DADE COUNTY


MIAMIA"DE

AVI LEGAL
Dapre Lwa Florid F.S.98.075(7), yap avize vot yo ki sou lis pi ba la-a. Nap avize w ke baze sou enfomasyon nou resevwa nan men Eta Florid, nou doute si w elijib pou vote. Yap made nou kontakte
Sipviz Eleksyon Konte Miami-Dade, Florid, pa pita ke trant jou apre resepsyon Avi sa-a pou nou kapab resevwa enf6masyon sou kisa yo baze kestyon ke w pa elijib la epi pou nou w kouman pou
nou rezoud pwoblm la. Si w pa reyaji epi w pa reponn a lt sa-a, sa gen dwa mennen Sipviz Eleksyon an deside ke w pa elijib epi yo va retire non w nan sistm enskripsyon vot Eta-a. Si w genyen
ankenn kestyon sou koze sa-a, tanpri kontakte Sipviz Eleksyon yo nan 2700 NW 87th Avenue, Miami, Florid oswa rele 305-499-8363.


Acosta, Juan C 1792 SW 17Th St Miami FL 33145 Driessen, Tavares A 2360 NW 154Th St Miami Gardens FL 33054
Adams, Wilbert E 9568 NW 24Th Ave Miami FL 33147 Duncan, Connie F 6392 NE 1 St Ave Miami FL 33138
Adderly, Natasha N 1110 NW 122Nd St North Miami FL 33168 Duncan, Ida M 2330 W Bunche Park Dr Miami Gardens FL 33054
Alexander, Charles H 1799 NW 155Th St Opa Locka FL 33055 Einhorn, Craig M 20111 NE 27Th Ct #K-211 Aventura FL 33180
Alexander, Stephen D 29902 SW 148Th Ct Homestead FL 33033 Ellick, Denareus 10210 Pan American Dr Cutler Bay FL 33189
Allen, Keven 7756 NW9Th Ave Miami FL 33150 Ellington, Ivory L 15841 SW 104Th Ave Miami FL 33157
Allen, Quiinell K 1213 NE 112Th St #4 Miami FL 33161 Elmore, Donaldvin 901 Caliph St Opa Locka FL 33054
Alston SR, Timothy 2410 NW 95Th St Miami FL 33147 Everett, Kathy R 2490 NW97Th St Miami FL 33147
Alvarez, Carmen L 3635 NW 13Th St Miami FL 33125 Febres, Juan M 1321 NW 13Th St Miami FL 33125
Alvarez, Rafael A 361 NW 40Th St Miami FL 33127 Fields, Melva J 1818 NW 2Nd Ct #11 Miami FL 33136
Andrade, Marcos 433 NW8Th Ave Homestead FL 33030 Figueras, Juan 2837 SW25Th Ter Miami FL 33133
Arana, Camilo A 18111 NW68Th Ave #H106 Hialeah FL 33015 Figueroa, David 9052 NW 114Th St Hialeah Gardens FL 33016
Arbee, Louis C 12601 NW 27Th Ave #T-132 Miami FL 33167 Finley, Darrell 16121 NW 18Th Ct Miami Gardens FL 33054
Arenas, Carlos 21770 SW98Th Ave Cutler Bay FL 33190 Fitzgibbons, Serafin D 650 SW 116Th Ct Sweetwater FL 33174
Arias, Christian 1249 NW 68Th St Miami FL 33147 Foster, Scott W 2920 Point East Dr #N-504 Aventura FL 33160
Aron, James A PO BOX 630802 Miami FL 33163 Fountain, Angela K 3004 NW 52Nd St #3 Miami FL 33142
Arronte, Julian U 4627 SW 2Nd Ter Miami FL 33134 Franco, Reinaldo 606 W 81 St St #411 Hialeah FL 33014
Athis, Joslin 30 NW 166Th St Miami FL 33169 Franklin, Benjamin B 3163 Hibiscus St #2 Miami FL 33133
Atkins, Curtis 1237 NW62Nd St Miami FL 33147 Freeman, Denise A 578 NW 15Th St #578 Florida City FL 33034
Atkinson, Dwayne 3310 NW 176Th Ter Miami Gardens FL 33056 Frye, George R 759 S Biscayne River Dr Miami FL 33169
Avant, Evelyn C 15451 SW288Th St #D6 Homestead FL 33033 Fuentes, Enrique L 8423 NW 138Th Ter #2802 Miami FL 33016
Baez, Indiana A PO Box 22611 Hialeah FL 33022 Gabriel, Steve 1784 SW3Rd Ct Homestead FL 33030
Bailey SR, Amilcar 17255 SW95Th Ave #A360 Miami FL 33157 Gaines, Babetta 700 NW 214Th St #202 Miami FL 33169
Bain JR, Wilbrent A 2431 NW92Nd St Miami FL 33147 Gari, Justin 8193 NW201st Ter Hialeah FL 33015
Ballard, Ryan 2280 SW5Th St Miami FL 33135 Garner, Eric D 420 NW203Rd St Miami Gardens FL 33169
Baptiste, Jerry M 1234 NW65Th Ter Miami FL 33147 Gatewood, John A 726 NE 1 St Ave Miami FL 33132
Barkley, Dennis 220 NW11th Ter #9 Miami FL 33136 Gatlin, Shanetta V 10190 W Guava St Miami FL 33157
Barnett, Johnnie B 1930 NW 107Th St Miami FL 33167 Gibbs, Barbara 1717 NW 65Th St Miami FL 33147
Barquero, Ana M 12246 SW 113Th Ln Miami FL 33186 Gilmore, Thersa L 6860 NW 179Th St #2011 Hialeah FL 33015
Barros, Joaquin A 21023 SW92Nd PI Cutler Bay FL 33189 Gobel JR, Armando 21111 SW 216Th St Miami FL 33170
Beauchamp, Quincy E 2031 S Miami Ave Miami FL 33129 Gomez, Jorge A 4344 SW 5Th Ter Miami FL 33134
Becerra, Omar 1524 Lenox Ave #N9 Miami Beach FL 33139 Gonzalez JR, Manuel A 500 SE 1 St St Hialeah FL 33010
Becker, Andrew E PO BOX 180325 Tallahasse FL 32318 Gonzalez, Christian 525 W 69Th St #203 Hialeah FL 33014
Bell, Elijah L 2725 NW98Th St Miami FL 33147 Goodpasture, Charles L 10060 SW222Nd St Cutler Bay FL 33190
Bendross, Damon M 6700 NW 3Rd Ave Miami FL 33150 Goosby, Rodney 850 NW 4Th Ave #39 Miami FL 33136
Bermudez, Vicente 3170 SW 8Th St #A1 24 Miami FL 33135 Gordon, Vandell L 1950 NW 50Th St Miami FL 33142
Bess SR, Donald L 525 NW 1 St Ave #12 Homestead FL 33030 Gordon, William H 19351 NW 1 St PI Miami Gardens FL 33169
Blanco, Victoria 1332 Old Dixie Hwy Homestead FL 33030 Grant JR, William 3855 Grand Ave #REAR Miami FL 33133
Boladeres, Ignacio L 565 Opa Locka Blvd North Miami FL 33168 Green, John E 2295 NW 46Th St #22 Miami FL 33142
Borgos, Lucinda M 448 E Mowry Dr #2 Homestead FL 33030 Green, Ricky W 1510 NW 89Th St Miami FL 33147
Boykins JR, John L 1243 NW 65Th St Miami FL 33147 Griffin, Gilbert 750 NW 129Th St North Miami FL 33168
Bradley III, Henry L 16103 NW38Th PI Miami Gardens FL 33054 Guy, Stanley E 14010 Harrison St Miami FL 33176
Braham, Humbert O 20105 SW123Rd Dr Miami FL 33177 Harden, Damisha P 655 NE 149Th St #105 Miami FL 33161
Brannon, Derek L 2339 NW 87Th St Miami FL 33147 Harvey, Daryl D 11950 SW 215Th St Miami FL 33177
Brazil, Donell P 3341 NW210Th Ter Miami Gardens FL 33056 Hawkins, Derrick J #208 17400 NW68Th Ave Miami FL 33015
Breedlove, Billy Q 1251 NE 108Th St #310 Miami FL 33161 Hawkins, Yvonne C PO BOX 380075 Miami FL 33238
Brock, James E 21164 SW 112Th Ave #206 Miami FL 33189 Hayes, Terry 2531 NW 104Th Ter Miami FL 33147
Brookins, Edward 1336 NW 69Th St Miami FL 33147 Hayes, Willie J 363 NE 108Th St Miami FL 33161
Brown, Bradley S PO BOX 510009 Miami FL 33151 Henao, Tammy E 1395 W 41 St St Hialeah FL 33012
Brown, Brenda F 1210 NW2Nd Ave #9 Miami FL 33136 Hernandez JR, Jose A 5390 E 4Th Ave Hialeah FL 33013
Brown, Sheryl AC 1275 NW 59Th St #2 Miami FL 33142 Hernandez, Jasther J 1511 NW 16Th Ave Miami FL 33125
Bryant, James A 6878 NW 173Rd Dr #903 Hialeah FL 33015 Hicks, Bobby 3111 NW 68Th Ter Miami FL 33147
Bryant, Jo A 21151 NW 30Th Ct Miami Gardens FL 33056 Hodge, William L 21945 SW 194Th Ave Miami FL 33170
Bueno, Ray 3960 W 10Th Dr Hialeah FL 33012 Hodges, Jacquetta M 580 Jann Ave Opa Locka FL 33054
Burcks SR, Michael T 9009 NW 21 St Ave Miami FL 33147 Holley, Charles W 1542 NE 8Th St #107 Homestead FL 33033
Burke-Thompson, Schuyler 2302 US HWY 60 E MORGANFIELD KY 42437 Holmes JR, William 1126 NW 85Th St Miami FL 33150
Burnett, Johnny B 1930 NW 107Th St Miami FL 33167 Hope, Sherard A 361 NW 201 St St Miami FL 33169
Byron, Keith M 1351 Dunad Ave Opa Locka FL 33054 Howard, Jerome 1245 NW62Nd St Miami FL 33147
Cabrera-Pujols, Gilbert C 580 NW 125Th St North Miami FL 33168 Hughes, Roger D 17350 NW 61 St PI Hialeah FL 33015
Cadet, Donald J 580 NW 135Th St North Miami FL 33168 Huntington, Kimberly D 749 NW 101 St St Miami FL 33150
Carter, Cherylann K 6020 NW200Th St Hialeah FL 33015 Icaro, Karon J 8615 SW 125Th St Miami FL 33156
Carter, Domick L 3028 NW 60Th St Miami FL 33142 Iglus, Willie 1506 NW 70Th St #12 Miami FL 33147
Casilla JR, Julio C 447 NE 195Th St #110 Miami FL 33179 Ivery, David L 191 NE 214Th St Miami Gardens FL 33179
Casimir, Roblyn 1001 NW63Rd St Miami FL 33150 Jabbar, William A 1438 NW 97Th St Miami FL 33147
Cason, Quantralle L 5422 NW 4Th Ave Miami FL 33127 Jackson, Aaron J 927 NW47TH St Miami FL 33127
Castellanos, Jorge M 8300 NW 53Rd St 308 Doral FL 33178 Jackson, Bobby C 1030 NW 184Th Dr Miami Gardens FL 33169
Cerratto, Mario F 8240 SW 210Th St #202 Cutler Bay FL 33189 Jackson, Leon 726 NE 1 St Ave Miami FL 33132
Childers, Patricia 2160 NW 83Rd St Miami FL 33147 Jackson, Shavanty M 11140 SW 196Th St #C311 Miami FL 33157
Clark, Terrence 6790 NW 186Th St #223 Hialeah FL 33015 Jeff JR, Nathaniel 2912 NW 49Th St Miami FL 33142
Clouden, Ayrton E 17225 NW9Th Ct Miami Gardens FL 33169 Jefferson, Laronda T 596 NW6Th St Miami FL 33136
Collins, Elizabeth L 1041 Superior St Opa Locka FL 33054 Jenkins, Erick S 15821 NW 29Th Ave Miami Gardens FL 33054
Collins, Lauarius A 2073 NW 6Th PI Miami FL 33127 Jiro, Dalia I 400 NW 3Rd Ct #105 Miami FL 33128
Colon, Jose L 9828 SW88Th St #1A Miami FL 33176 Joachim, Killy 18376 NW 61 St PI Hialeah FL 33015
Colon, Samantha E 352 NW 22Nd St Apt 73 Miami FL 33127 Johnson, Andreia C 9568 NW20Th Ave Miami FL 33147
Coney, Robby 11313 SW189Th Ter Miami FL 33157 Johnson, Eleazar L 9045 NW32Nd Ct Miami FL 33147
Consuegra, Roberto C 560 NW 1 St St #2 Miami FL 33128 Johnson, Kevin F 775 NW 198Th St Miami Gardens FL 33169
Cooper, Michele J 12425 NW20Th Ave MIAMI FL 33167 Johnson, Patrick D 2948 NW45Th St Miami FL 33142
Copeland, Bennie L 1066 NW 47Th St Miami FL 33127 Johnson, Sara L 10875 SW 216Th St #323 Miami FL 33170
Cornelia JR, Richard J 1881 NE 196Th Ter Miami FL 33179 Johnson, Sedric 12520 NW 17Th Ave Miami FL 33167
Corning, George M 1510 NW 10Th St Homestead FL 33030 Johnson, Vonett 3906 NW207Th St Rd Miami Gardens FL 33055
Corrales, Nelson 427 E 38Th St #6 Hialeah FL 33013 Jones JR, Charles A 2560 Service Rd Opa Locka FL 33054
Corsi, Lawrence P 3140 NW 76Th St Miami FL 33147 Jones, Albert A 2431 NW 58 ST MIAMI FL 33142
Crespo, Michael A 490 NE 158Th St Miami FL 33162 Jones, Clifford E 7136 NW 14Th PI #4 Miami FL 33147
Cruz, Janet 1535 SE 26Th St #104 Homestead FL 33035 Jones, Ebony T 9774 SW 210Th Ter Cutler Bay FL 33189
Cuff, Avery L 2430 NW 99Th St Miami FL 33147 Jones, Tawanda P.O. BOX 470728 Miami FL 33147
Curry, Willie H 1285 NW 181 St St Miami Gardens FL 33169 Joyner, Lenwood D 3081 NW 56Th St Miami FL 33142
Cuyler, Eric R 20601 NW 34Th Ct Miami Gardens FL 33056 Keech, Arnold A PO BOX 292441 Tampa FL 33687
Damon, Dominic PO BOX 472013 Miami FL 33247 Kennedy, Matthew C 54 NE 50Th St Miami FL 33137
Daniels, Armissie L 2950 NW 160Th St Miami Gardens FL 33054 King, Refeno R 10840 SW 143Rd Ter Miami FL 33176
Darden, Damian A 13985 SW 94Th Circle Ln #102 Miami FL 33186 Kirby, Joseph M 3187 Hibiscus St Miami FL 33133
Davis, Demetrio T 2489 NW 48th St #A Miami FL 33142 Knight, Larry O 278 NW 45Th St Miami FL 33127
Davis, Kenneth 15314 Harding Ln Homestead FL 33033 Lacasse, Gerald A 1280 W54Th St apt 107B Hialeah FL 33012
Davis, R J 691 NE 86Th St #124 Miami FL 33138 Landaetta, Bruno H 1425 SW78Th Ct Miami FL 33144
Delotch, Robin I 2799 E 4Th Ave #23 Hialeah FL 33013 Lawrence, Reshad I 19720 NW44Th PI Miami Gardens FL 33055
Deltoro, Ober L 7130 NW 179Th St #104 Hialeah FL 33015 Lawson, Stephanie M 726 Ne 1St Ave Miami FL 33132-0000
Deshazior JR, Willie H 1895 Venice Park Dr #A-12 North Miami FL 33181 Lawton, Latavia L 2135 NW 52Nd St # A Miami FL 33142
Deveaux, Irvin R 2186 NW 47Th St Miami FL 33142 Lee, Courtney L 10100 E Circle Plz Miami FL 33157
Diaz SR, Jose 445 SW 11 Th St #208 Miami FL 33130 Lee, Dwayne 8111 NW 186th Ter Hialeah FL 33015
Diaz, Barbara 9555 NW 32Nd Ct Miami FL 33147 Lee, Sammie J 4520 NW 16Th Ave Miami FL 33142
Dixon, Charles 3405 NW 135Th St Opa Locka FL 33054 Leon, Armando 982 W 40Th St Hialeah FL 33012
Dobson JR, Benjamin J 15551 NW 29Th Ave Miami Gardens FL 33054 Lewis, Delores G 22790 SW 112Th Ave Miami FL 33170
Dolsaint, Kervin S 101 NW 61 St St #A Miami FL 33127 Littles, Kristopher 4801 NW24Th Ave Miami FL 33142
Donaire JR, Allan S 4448 SW 10Th St Miami FL 33134 Livingston, Quinton T 6322 NW 14Th Ct Miami FL 33147
Donaldson, Robert L 13740 SW268Th St #204 Homestead FL 33032 Loaiza, Viviana A 1370 W37Th St Hialeah FL 33012
Konlinye nan lot paj la

Lester Sola (ui' ) l' 2
Sipe'.,ze Elekszon KonIe Miami-Dade (%Uite page I2)


Page 11l







MIAMI DADE COUNTY


i Haiti en MarcheMe Vol X 9V inN02


Kontinyasyon paj presedan an

Lobue, Gustavo 11009 NW 4Th St Sweetwater FL 33172 Rodriguez, Lazaro M 901 NW 140Th Ter Miami FL 33168
Lockhart, James A 3248 NW50Th St Miami FL 33142 Rodriguez, Ronald 17435 NW48Th Ct Opa Locka FL 33055
Lockwood, Henry B 801 NW80Th St Miami FL 33150 Rodriguez, Walter 449 NE 24th St Miami FL 33137
Lopez, Blas J PO BOX 28307 Hialeah FL 33002 Rosado, Efrain 12341 SW 188Th St Miami FL 33177
Lopez, Elia 3535 NW5Th St Miami FL 33125 Rosado, Norma I 139 NE 25Th St Miami FL 33137
Louis Jean, Kesner 1701 NE 148Th St #2 Miami FL 33181 Royes, Derrick C 1080 NW 115Th St Miami FL 33168
Lumpkin, Gary T 21320 SW 112Th Ave Miami FL 33189 Rubi, Pedro J 3494 E 4Th Ave #14 Hialeah FL 33013
Mack, Lashon 15700 NW28Th PI Miami Gardens FL 33054 Russell, Dennis B 19611 NE 12Th Ct Miami FL 33179
Manning, William C 28205 SW 125th Ave Homestead FL 33033 Sanchez, Raymundo R 580 E 42Nd St Hialeah FL 33013
Marc, Sam 11725 NW 6Th Ave Miami FL 33168 Sanchez, Teresa 2175 SW 26Th St Miami FL 33133
Marcano, Martin P 1777 Venice Ln #232 North Miami FL 33181 Santana, Ana M 8801 Fontainebleau Blvd #203 Miami FL 33172
Marrero, Jose P 1401 NE 191 St St #220 Miami FL 33179 Scarborough, Patrick 1550 N Miami Ave Miami FL 33136
Marshall, Keeneshea O 1527 NW 68Th Ter Miami FL 33147 Segarra, Michael P 15441 SW 113Th Ave Miami FL 33157
Marshall, Ochavias L PO BOX 540635 Opa Locka FL 540635 Shelton, Kim E PO BOX 380924 Miami FL 33238
Massey, Imari M 12523 SW264Th Ter Homestead FL 33032 Silas, Vaniese Y 2239 NW 102Nd St #A Miami FL 33147
Mathis SR, Joseph 17925 NW 19Th Ave Miami Gardens FL 33056 Silvernail, Melisha A 2080 Lincoln Ave #2 Opa Locka FL 33054
Mc Bride, Kenneth L 1115 Sharazad Blvd #16 Opa Locka FL 33054 Simons, Alfred J 223 SW 11Th St Miami FL 33130
Mc Call, Alexei L 251 NE 187Th St #829 Miami FL 33179 Simonsky, Myroa 14622 NW 13Th Rd Miami FL 33167
Mc Clain, Iris E 146 NW69Th St #A Miami FL 33150 Sims JR, David D 535 NE 128Th St North Miami FL 33161
Mc Clain, Marzell 2044 NW 3Rd Ave Miami FL 33127 Slaton, Donald 1336 NW71St St Miami FL 33147
Mc Donald, Monica T 2121 NW93Rd St Miami FL 33147 Smalls, Vonya L 9223 SW 204Th Ter Cutler Bay FL 33189
Mc Duffie, Antoine 2500 NW82Nd St Miami FL 33147 Smerek, Paul M 18100 Atlantic Blvd #305 Miami FL 33160
Mc Fadden, Leroy 1190 NW207Th St Miami Gardens FL 33169 Smith, Bradford J 14200 Madison St Miami FL 33176
Mc Graw, Alfrado 13122 Port Said Rd #247 Opa Locka FL 33054 Smith, Byran 1770 NW69Th Ter Miami FL 33147
Mc Gruder, Josephine 1960 Rutland St Opa Locka FL 33054 Smith, Earnest L 3685 Frow Ave #5 Miami FL 33133
Mc Kenzie, Karl T 15216 SW 112Th PIl Miami FL 33157 Smith, Karlton C 8915 NW 32Nd Ct Miami FL 33147-3703
Mc Kenzie, Leopold 2901 NW 135Th St Opa Locka FL 33054 Smith, Reneise N 10030 W Indigo St #6 Miami FL 33157
McNair, Clifford 1815 NW 90Th St #F Miami FL 33147 Sorey, Phyllis R 1401 NW 103Rd St #235 Miami FL 33147
McPherson, Marco A 16650 W Dixie Hwy N Miami Beach FL 33160 Sosa, Jorge L 70 W 51 St St Hialeah FL 33012
Mendez, Orlando 1133 SW 130Th Ave Miami FL 33184 Soto, Hernando L 3965 NE 11Th Dr Homestead FL 33033
Menendez, Rafael 17281 SW 142Nd Ct Miami FL 33177 Soto-Negron, Ramon 20018 NW 66Th PIl Hialeah FL 33015
Mercado, Robbin S 9286 SW 220Th Ter Cutler Bay FL 33190 Staten, Prentiss B 15762 NW 7Th Ave #F Miami FL 33169
Metayer, Kenle 131 NE 76Th St #9 Miami FL 33138 Stephens, Shatavia L 3941 NW 172Nd Ter Miami Gardens FL 33055
Miller JR, Rome 16925 SW 106Th Ct Miami FL 33157 Stevens, Bryan C 2000 N Bayshore Dr #1410 Miami FL 33137
Miller, Draesten S 1250 NW 61 St St #2 Miami FL 33142 Stewart JR, Norman F 4422 SW 9Th Ln #REAR Miami FL 33134
Miller, Monique S 2214 NW 135Th Ter Opa Locka FL 33054 Stilien, Anchin J 1821 N Glades Dr #3 N Miami Beach FL 33162
Mills, Tywon D 3031 NW 134Th St #4 Opa Locka FL 33054 Storr, Dorothy M 15960 E Bunche Park DR Miami FL 33054
Minton, Artavious J 261 SE 6Th Ave #103 Homestead FL 33030 Strickland, Eric 2925 NW 164Th St Miami FL 33054
Miranda, Roman 1950 W 49th St Hialeah FL 33012 Sutherland, Shayla J 1401 NW 103Rd St #133 Miami FL 33147
Missick, Llewelyn 525 NE 111Th St Miami FL 33161 Swift, Willie J 1871 NW 187Th St Miami Gardens FL 33056
Moises, Pedro S 10581 SW27Th St Miami FL 33165 Tejada, Lazaro R PO BOX 681575 Miami FL 33168
Molina, Willie H 8620 SW 149Th Ave # 407 Miami FL 33193 Terzado, Jaimo 530 NE 11OTh St Miami FL 33161
Montanez, Nelson 812 NW 29Th Ter Miami FL 33127 Thermidor, Ronald C 1230 NW 167TH St MIAMI FL 33161
Moody, Clifford V 10260 SW 151 St Ter Miami FL 33176 Thomas, Derek D 1220 NW 155Th Ln #201 Miami FL 33169
Morales, Rogelio E 4586 SW 159Th Ct Miami FL 33185 Thomas, Derrick T 15947 SW305Th Ter Homestead FL 33033
Morejon, Yamilet 3107 SW 111Th Ave Miami FL 33165 Thomas, Henry J 15731 NW 29Th Ave Miami Gardens FL 33054
Morgan, Sylvester L 800 NW 153Rd St Miami FL 33169 Thomas, James A 1321 NW 13Th St #5B3 MIAMI FL 33121
Mosley, Clarle 645 NE 131St St North Miami FL 33161 Thomas, Jimmy L 1521 NW70Th St #2 Miami FL 33147
Moss II, Thomas L 3851 Day Ave Miami FL 33133 Thompson, Edwin A 2255 NW 119Th St apt #4 Miami FL 33167
Myrthil, Gabriel 2340 NW87Th Ter Miami FL 33147 Tillman, Alton 11021 SW 220Th St Miami FL 33170
Nance JR, Marcell 725 NW 10Th St Florida City FL 33034 Tillman, April L 3165 Carter St Miami FL 33133
Negron, Candido C 34000 NW 132nd Ave Miami FL 33157 Times, Kevin E 6838 NW 3Rd Ave Miami FL 33150
Nelson, Shantra 12090 NW 12Th Ave North Miami FL 33168 Torres, Alex R 16231 SW71st St Miami FL 33193
Nelson, Sterling L 8260 NW 1St PIl Miami FL 33150 Valcourt, Emmanuel 1485 NE 110OTh St Miami FL 33161
Nodal, Norma I 109 E 12Th St Hialeah FL 33010 Valentin JR, Freddie 19641 NW58Th Ave Hialeah FL 33015
Nolan, Kelliann 13330 SW288th St #A Homestead FL 33033 Valentin, Cynthia 28205 SW 125Th Ave Homestead FL 33033
Nunez, Nancy 3305 SW92Nd PIl Miami FL 33165 Varela, Mario 530 Campana Ave Coral Gables FL 33156
Ochoa, Florinda C 3213 NW9Th Ave Miami FL 33127 Velarde, Guillermo U 61 NW26Th Ave Miami FL 33125
Olano, Nicholas A 2573 W 60Th PIl Hialeah FL 33016 Verdecia, Georgette 30431 SW 157Th Ave Homestead FL 33033
Oliva, Edwin F 17021 N Bay Rd #211 Miami FL 33160 Viel, Torrance 2416 NW22Nd Ct #37 Miami FL 33142
Onyiuke, Chinwe T 22790 SW 112Th Ave Miami FL 33170 Vila, Carmen 243 NW 57Th Ave Miami FL 33126
Ortega, Rene A PO BOX 770122 Miami FL 33177 Vila, Robert L PO BOX 971923 Miami FL 33197
Ova, Julio 7905 East Dr Apt 1A N Bay Village FL 33141 Vilme, Socrates S 14699 NE 6Th Ave #139 North Miami FL 33161
Owens, Gary L 14425 NE 6Th Ave #418 North Miami FL 33161 Vincent, Kumcy 160 NE 43Rd St Miami FL 33137
Pabon, Brandon A 2075 NE 164Th St #316 Miami FL 33162 Wadley, Sue A 934 NW3Rd St Florida City FL 33034
Paddyfoot, Tanya 871 NE 209Th Ter #202 Miami FL 33179 Walker, Antwon C 866 West Dr Opa Locka FL 33054
Padro, Alberto PO BOX 440582 Miami FL 33144 Walker, Darrell P 3030 NW 45Th St Miami FL 33142
Panunzio, Mark E 4003 NE 167Th St N Miami Beach FL 33160 Walker, Larico L 2600 NW 110Th St Miami FL 33167
Pasley, Corey 550 NW 17Th St #3-D Miami FL 33136 Walker, Otis Q 11051 SW 197Th St #107 Miami FL 33157
Patterson, Jacob 6407 NW 12Th Pkwy Miami FL 33147 Walker, Regina 550 NE 61 St St Apt 11 Miami FL 33137
Patton, Michael S PO BOX 420602 Miami FL 33242 Walker, Travis S 4780 NW 31 St Ct Miami FL 33142
Payne, David L 1445 W Broward Blvd Ft Laudedale FL 33312 Walsh, Edward R 7851 Dunham Blvd #8 Miami FL 33138
Peace, Joseph 1205 NE 138Th St Apt 17 Miami FL 33161 Ware, Antron R 3163 Hibiscus St Miami FL 33133
Peacock, Zachery X 1065 NW 51 St St Miami FL 33127 Washington, Mark A 1885 NW 155Th St Miami Gardens FL 33054
Pepper, Stephen M 2730 Collins Ave Miami Beach FL 33140 Watler, Clarence 1510 NW 4th Ave #19-G Miami FL 33136
Perez, Angel G 941 Caliph St Opa Locka FL 33054 Watson, Jennifer D 22105 SW 108Th Ave Miami FL 33170
Perez, Jorge L 17051 NE 21 St Ave #6 Miami FL 33162 Watson, Latasha N 1121 NE 210Th Ter Miami FL 33179
Perez, Ricardo 1745 Calais Dr Apt 4 Miami Beach FL 33141 Weeks, Molly 1234 Euclid Ave #10 Miami FL 33139
Perez, Victor M 26161 SW 130Th Ave Homestead FL 33032 Weinstein, Neal J 340 Tamiami Blvd Miami FL 33144
Perry, Kenneth 1070 NW 65Th St Miami FL 33150 Wells, Sandra G 132 George Allen Ave Coral Gables FL 33133
Perryman, David L 3221 Florida Ave Miami FL 33133 Wesley, Demetrius D PO BOX 470784 Miami FL 33247
Phillips JR, James L 2335 NW66Th St Miami FL 33147 West SR, Michael 1847 NW 84Th St Miami FL 33147
Phillips, Shatroyia T 3817 NW 164Th St Miami Gardens FL 33054 Whiteside JR, Morris 1301 NW 103Rd St #102 Miami FL 33147
Picazo, Rita L 1555 W 44Th PIl #351 Hialeah FL 33012 Whyms, Ricardo L 1962 NW 115Th St Miami FL 33167
Pierce, Justin D 5031 NW 27Th Ave #A Miami FL 33142 Wiggins, Kenneth L 925 N Krome Ave #16 Homestead FL 33030
Pierce, Maurice D 2530 NW 91 St St Miami FL 33147 Wilkes, Michael L 5830 NW30Th Ave Miami FL 33142-0000
Pierre-Louis, Carol D 9300 NW30Th Ct Miami FL 33147 Williams SR, Leonard 11261 SW 188Th Ter Miami FL 33157
Pinkney, Robert A 14300 NE 2Nd PIl Miami FL 33161 Williams, Antonio E PO BOX 600304 Miami FL 33160
Plastino, Donna M 1450 NE 132 Rd N Miami FL 33161 Williams, Artis L 2030 NE 162Nd St #7 Miami FL 33162
Pollard JR, Dennis A 531 NW 19Th St Miami FL 33136 Williams, Brenda A 144 NW 48Th St Miami FL 33127
Ponder, Cedrick J 13875 NW22Nd Ave #286 Miami FL 33054 Williams, Calvin 662 NE 132Nd St North Miami FL 33161
Rather JR, Jerry 10050 W Guava St Miami FL 33157 Williams, Calvin L 221 Jefferson Dr Coral Gables FL 33133
Pratt JR, Julius S 7889 SW 106Th Cir Miami FL 33173 Williams, Javon D 3672 Thomas Ave #8 Miami FL 33133
Pross, Joshua A 2155 NW 129Th St Miami FL 33167 Williams, Sharlene V 7401 NW 21 St Ave #D Miami FL 33147
Pruitt, Rhonda N 19080 NW57Th Ave #207 Hialeah FL 33015 Williamston, Robert L 675 NW 56Th St #205 Miami FL 33127
Pryor, Keith C 15741 NW 29Th Ave Miami Gardens FL 33054 Willis, Rudolph 2006 NE 40Th Rd Homestead FL 33033
Pujol, Ana M 1405 NW7Th St Apt 1217 Miami FL 33125 Willis, Wendell 1515 NW 55Th St Miami FL 33142
Quinn, Daniel 14500 SW293Rd St Homestead FL 33033 Wilson JR, Antwan I 1365 NW 60Th St Miami FL 33142
Rahmings, Jacqueline D 2050 NW66Th St #10-104 Miami FL 33147 Wilson, Antonio 19741 NW2Nd PIl Miami Gardens FL 33169
Ramirez, Esteban 579 NW 34Th St Miami FL 33127 Wilson, Kharee 3041 NW66Th St Miami FL 33147
Reath, Romaine R 186 NW58Th St Miami FL 33127 Wilson, Shaylon T 18101 NW 14Th Ct Miami Gardens FL 33169
Reddick, Gregory D 6810 NW 19TH Ave MIAMI FL 33197 Witherspoon, William H 726 NE 1 st Ave Miami FL 33132
Reid, Steven 11105 SW200Th St Apt 125 Miami FL 33157 Wooden, Katrina D 2335 Nw 95 St Miami FL 33147-2415
Reilly, Sean P 160 SW22Nd Rd Miami FL 33129 Woods, Jerry J 15801 NW32Nd Ave Miami Gardens FL 33054
Riley, Kevin 941 NE 119Th St Biscayne Park FL 33161 Wright, Arnold F 1481 NW 103Rd St #160 Miami FL 33147
Rivera JR, Luis T 19822 NE 1 St Ave Miami FL 33179 Wright, Reginal C 800 NW 60Th St Miami FL 33127
Robinson, Sherrie L 10420 SW 149Th Ter Miami FL 33176 Wynn, Johnnie L 2112 Washington Ave Opa Locka FL 33054
Rodriguez JR, Pedro G 8251 Byron Ave #505 Miami Beach FL 33141 Yances, Jairo 13370 NE 9Th Ave North Miami FL 33161
Rodriguez, David 11010 SW 43Rd St Miami FL 33165 Young, Orvina Q 10720 SW 154Th St Miami FL 33157


MIMI3M


Lester Sola
Sipe'.ize Elekson Konte Miami-Dade


.. .. wpu .otewna esnma 21! w .cnusI


Page 12


w-





Mercredi 09 Juin 2010
Hati en Marche Vol XXIV N 20


LIBRE PENSER


De temps autre il convient de faire
De vez en cuando hay que hacer

une pause
una pausa

Se contempler soi-mme
Contemplarse a si mismo

sans la dlectation quotidienne
sin lafruicin cotidiana


Examiner le pass Examinar el pasado
point par point rubro por rubro
pas pas etapa por etapa
carreau carreau baldosa por baldosa

Ne point pleurer sur ses mensonges
Y no llorarse las mentiras

mais plutt se cracher la vrit au visage.
sino cantarse las verdades.
La pause/La pausa
Mario Benedetti

Je me suis permis une traduction assez libre du pome
de Mario Benedetti, la pausa . Je n'ai pu m'empcher
d'adjoindre la version original en espagnol, au cas o ...
cela dplairait aux connaisseurs. Enfin, chres amies lectri-
ces et chers amis lecteurs, j'ai voulu puiser dans la sagesse
intellectuelle de Benedetti un message de tranquillit, vu la
situation d'hyperexcitation qui se vit dans le pays quant la


Finalement je n'ai pas t Fonds Parisien, comme je
l'avais annonc (voir Hati en Marche, Vol. XXIV, No. 19, du
02 au 08 juin 2010) ; en effet, tenant compete des nombreuses
manifestations prvues pour la journe mondiale de l'environ-
nement, la FONDTAH a dcid de repousser sa foire d'une
semaine, soit donc le samedi 12 juin. Ce n'est, par consquent,
que parties remise.
Et j'ai donc rpondu l'invitation du Ministre de
l'Environnement de participer la commmoration au dernier
salon o l'on cause, le Karibe Convention Center. Bien sur,
nous avons eu droit au discours d'importantes personnalits,
mais le plat de resistance fut la presentation du document
GEO Hati par un des membres de l'quipe de l'Universit
Quisqueya qui en a dirig la ralisation, le Dr Jean Vilmond
Hilaire.
Afin d'viter ds le dpart tout malentenduje dois dire
qu'en l'occurrence GEO ne doit pas tre comme un diminutif
de gographie ; c'est ce que j'avais cru tout d'abord, quand
j'ai reu l'invitation au second atelier ; GEO est un sigle don't
le dveloppement se lit Global Environmental Outlook ; le
document distribu a du reste un sous-titre : Etat et Perspectives
de l'Environnement.
Dans l'introduction, nous apprenons que le GEO est
un document de diagnostic environnemental. C'est partir
de 1995 que le Programme des Nations Unies pour l'Envi-
ronnement a commenc raliser des valuations intgrales
de l'environnement en appliquant la mthodologie GEO avec
pour objectifs :
* Evaluer l'tat actuel de l"environnement ;
* Evaluer les impacts des activits et des tablissements


La pause
vracit des di... plmes des membres de l'hyperstructure
que constitute la Commission Intrimaire de Reconstruction
d'Hati . Au fond, je me demand pourquoi, dans un pays
comme le ntre, avec un taux aussi lev d'analphabtes, nous
ne sommes pas capable de rehausser la valeur de l'effort
personnel ou de favoriser l'autodidacte qui arrive un degr
lev de representation social, en lui demandant des rsultats
en lieu et place de diplmes. Au long de ce beau chemin que
constitute ma vie professionnelle, j'ai tellement rencontr un
tas d'individus diplmes , onze plmes ou cent
plmes qui se sont rvls de grands incomptents. Au fond,
il nous suffit de rflchir sur notre histoire de Nation, sur notre
parcours collectif pour nous rendre compete que le pays est
sem d'hommes politiques soi-disant forms, qui n'ont fait
que creuser de plus profonds trous pour nous maintenir dans
la misre. Je me demand si la cause n'est pas une croyance
profonde que le diplme constitute une arme de domination
massive , de destruction complete de l'autre, en le mystifiant,
en l'humiliant.
Chers amis lecteurs, il me semble que nous n'avons
toujours pas appris la leon. Le 12 Janvier aurait d marquer
non pas un point d'inflexion dans la tendance suicidaire de la
socit hatienne mais plutt un extremum . Un minimum
absolu. La dgringolade doit s'arrter. Le hasard a voulu que
la nature mette fin tant d'annes de mauvaise gestion, de
mauvais choix, en nous indiquant le degr maximum de notre
stupidit, le point minimum de notre indcence. Il faut alors
remonter. Pour modifier la tendance il nous faut une pause,
un break . Il nous faut une pause, non pas pour reprendre
souffle mais plutt pour mieux observer l'horizon, regarder
derrire soi et se rendre compete que l'on a mal choisi. Aussi
bien le point de dpart que le chemin. Le meilleur chemin est


GEO Hati
humans sur le milieu natural et les cosystmes ;
Prsenter aux gouvernements, aux chercheurs et au
public en gnral un appui la prise de decisions sur la
gestion de l'espace urbain et de l'environnement ;
Aider promouvoir les capacits techniques des agents
locaux dans le but d'valuations environnementales
compltes ;
Faciliter la formulation de strategies de planification
urbaine afin d'amliorer la gestion de l'environnement
urbain;
Promouvoir la creation de rseaux institutionnels ;
Amliorer la mthode d'excution des valuations
intgres de l'environnement et produire ainsi des outils
amliors pour une prise de decision judicieuse ;
Faciliter l'tablissement de strategies et de programmes
de prevention afin d'amliorer la quality de vie des
habitants des pays et de la plante en gnral.
Il n'est donc pas exagr de dire qu'il s'agit l d'un
document d'une trs grande importance et il faut saluer le fait
que les organisateurs de la crmonie ont pris des measures
pour en assurer une large diffusion. Tous les invits ont reu
le texte sur un disque compact et les dlgations d'coliers,
qui avaient rpondu l'invitation, ont reu chacune une copie
en dur .
C'est hier que j'ai reu mon exemplaire, j'espre donc
que vous n'attendez pas de moi que je l'aie dj lu pour en faire
un compete rendu. Je peux dire, suivant en cela la presentation
du Dr Hilaire, qu'il est organis en trois chapitres :
1. Vue global de la situation historique, gographique et
socio-conomique d'Hati ;


Hati-Formation :

Pour la gestion des risques et dsastres


plutt celui que nous avons vit. Le moins facile. Celui du
consensus. Du travail quotidien. De la citoyennet active. De
la loyaut. Oui. Il nous aurait fallu une pause. Pour mieux
observer le chemin.
Chers amis lecteurs, je crois que chez nous on ne
le croit pas encore. On se croit toujours le plus malin. Bouki
et Malice, notre mythologie nous le fait comprendre. Enfin,
chres amies lectrices et chers amis lecteurs, comme disait
Abraham Lincoln , on peut mentir une fois tout le monde,
on peut mentir tout le temps une personnel, mais on ne peut
pas mentir tout le temps tout le monde. Malheureusement,
nous Hatiens, nous croyons pouvoir mentir comme bon nous
semble. Tout le temps. A tout le monde. Nos hommes d'affai-
res, nos homes politiques, et nous, surtout nous, les simples
citoyens qui appuyons et validons ce qu'ils nous crachent au
visage. Peut-tre conviendrait-il de faire cette pause, afin de
se contempler soi-mme sans la dlectation quotidienne ,
pour mieux examiner le pass, point par point, pas pas,
carreau carreau et surtout, dans un lan d'honntet et
de redemption citoyenne finale, ne point pleurer sur ses
mensonges mais plutt se cracher la vrit au visage . Peut-
tre ainsi et non autrement, nous saurons comment avancer,
ensemble, vers le salut collectif . Peut-tre ainsi et non
autrement nous aurons trouv le chemin nous conduisant vers
la transformation de notre socit, vers la conclusion de
notre revolution de 1804 .

Oscar Germain
germanor2005@yahoo.fr
Mai 2010


2. Etat de l'environnement hatien;
3. Reaction politique, scenarios et actions futures
prioriser.
Et je puis vous assurer quej 'en ferai, sinon mon livre
de chevet, au moins un texte de rfrence que je consulterai
trs frquemment. Finalement, la froce diatribe de Hati
Dveloppement, don't j'ai cit un extrait la semaine dernire,
n'tait peut-tre pas justifie.
Bernard Ethart

Just return from Africa

Powerful african spiritual

Healeri lt't since inain\ uveneration
Father to s on He \\i11 help \ ou to
Sol\ e ail \ oul problem e \ en the
Most desesperate
Return of loved.
One love, business. lIck in
Gainbling, protection against ail
Danger,; remove black nmagi and
Bad lick. sexinal problem etc...
100 (oo uuaaiiteed and discreet \\ork
Ap.Olntient plone

305.300.37.52


(RISQUES ET DESASTRES...
suite de la page 3)
oprationnelle du pays , selon le Docteur
Fils Lien Ely Thlot, un membre du comit
organisateur.
Malgr la trs grande vulnrabilit
d'Hati, les acteurs impliqus dans le systme
de gestion des Risques et des Dsastres font
face un manque de formation adequate.
L'universit qui devrait tre en avant garde des
rflexions dans le domaine de la gestion des
Risques et des dsastres, n'est gure directe-
ment proccupe par la question.
Aucun programme du genre n'a t
relev dans le cursus acadmique des univer-
sits en Hati. Le sminaire vise combler
le deficit de formation des acteurs impliqus


dans la gestion des risques et des
dsastres en Hati et aussi in-
troduire ce type de formation dans
le cursus universitaire hatien.
Le sminaire est le r-
sultat d'un partenariat entire les
rectorats de plusieurs Universits
d'Hati et de l'tranger, le systme
national de Gestion de risques et
des dsastres, et d'autres institu-
tions internationales comme le
PNUD et Mdecins sans fron-
tires qui contribueront aussi
la ralisation de ce programme
de formation.
Louis Joseph Olivier


Page 13


JB 77 'Z 4br1Imoe.' rm
Tl: 305 757 4915

FADKJ VARIETY STORE
le UjAGAYiN IPOU'R Tra'i JS<50S
- ftfrpom oi irpv*frmviftPour RrIF$imft P I. h.CAR. v.



Ouvert
6 Jours






7h30 pan




q J$mmi /Amui.iu% vib AnIkqmM

k&ur'k IijrariAnq'rade


ADOMI PWRILfflNG AMEN
TeL : 786.4574130 Fui: 30S5-649f79

Pwrn :&dmai ach1 k

F4Ipeiost. pou em itMMk&M f Fitm die.Vau= 1 ICmiof
Eqipm 6d
Par a m lnou par hmteau.


I.. 1-1. v -- - -- - - - - 1





LES JEUX


Mercredi 09 Juin 2010
Hati en Marche Vol XXIV N 20


I *1 .1 4JI il 11:1 I il ilU

Allez de CRIMES URETRE, en utilisant des mots du du
vocabulaire franais, et ne changeant qu'une lettre par ligne.


Ic IPli lm nl


Solutions de la semaine passe

O COOPER
SS A A A
SCEPTRES
AI GREURS
TE I T A
U ECRINS
RA T E OU I
SE S SAN T E


Trouvez les 15 sites du monde ayant subi
les pires mares noires dans le carr ci-dessus
Z m 1r F f[l il F ,i [Ti[[11I Mil i] (" I l[ Iii [ ]iiT Tiii[T ii [T ii


Bon Rveil en musique

Au Pipirit chantant
journal crole avec Louini Fontal


00 Mlodie Matin avec Marcus
Informations, Interview, Anecdotes, Humour,
Analyses
Nos Chroniques :
L'Editorial de Marcus
Au Quotidien avec Elsie
La Chronique Littraire avec Dominique Batraville
Les Sports avec Mario Bareau
Les Invits du Jour
Mlodie Matin chaque samedi est anim
par Fquire Raphal

li Le disque de l'Auditeur
animation James Prdvil

2h30 Le Midi
informations avec Laury Faustin

hOO Lady Blues avec Elsie
Jazz, Blues, Swing, Ragtime

0oo C'est si Bon en chansons...
Emission de chansons franchises

n Le Bon Vieux Temps
Retro-Compas
avec Doc Daniel et Captain Bill

Le Journal de 5 heures
avec Villette Hertelou
m Mlodie & Company
Dveloppement durable
Mardi avec Bernard Etheart
Amory Sabor con Luciani

1oo Soir Informations

)h30 Notre Grand Concert
Lun. & Mer. : L'heure classique
Jeu. & Dim. : Jazz at Ten
Judy Carmichael reoit ses invits
ludel Cavaliers, prenez vos dames
(Samedi) 50 ans de succs populaires hatiens

7,1%W<,


ecedt A&wb- d4 L< e,Ca 74*tce


74hi ueCpos Pr-auPic, sfl


Page 14


{( SCRABBLE
Arrangez les sept lettres ci-dessous
pour former un mot franais

N S

L I U

1 0

Solutions de la semaine passe
HUITRES


5h00-6h30

6h30-7h00


7h00-9h


lOh-Mid


12:00- 1


12h30-2


2h00- 3h


3h-5hpr


5h00

5h 30 pI


7h-8h30

8h30- 9h

9h00 10



9h00 et a


s




NI


sI


--j I.. 1-1. v --


E n B ref... (... suite de la page 2)
les dernires informations, aucune arrestation n'a encore t effectue.
Mlodie FM et Hati en Marche prsentent leurs sympathies notre confrre de Radio
Tl Carabe.

Le MPP brle les semences hybrides de Monsanto
Cela se passe le vendredi 4 juin dernier, au course d'une manifestation rassemblant,
selon l'AFP, plusieurs centaines de paysans, membres du MPP Mouvman Peyizan
Papaye.
Le but de la manifestation tait de protester contre la distribution de semences prove-
nant de la fire multinational amricaine, Monsanto.
Le Mouvman Peyizan Papay (MPP) a le support d'une coalition international regrou-
pant Greenpeace, l'Union Paysanne et Action SOS Hati.
Vtus de chemises rouges et portant un chapeau de paille, les manifestants ont scand
des slogans hostiles aussi au Prsident Ren Prval accus de vouloir dtruire la pro-
duction agricole national en permettant l'entre sur le territoire d'OGM (organismes
gntiquement modifis). Cependant le ministry de l'Agriculture, Joanas Gu, a t
formel ce sujet. il ne s'agit pas de semences OGM, mais plutt de semences hybrides,
un don offert par la fire Monsanto. Mais c'est l'implication mme de Monsanto dans
l'agriculture hatienne qui semble provoquer le mcontentement du Mouvman Peyizan
Papay.

Punta Cana: Bill Clinton demand aux pays donateurs d'honorer
leurs engagements.
Le president hatien Ren Prval a soulign mercredi l'immense dfi de la recons-
truction en Hati lors d'une runion en Rpublique dominicaine destine acclrer le
versement des sommes promises par les bailleurs de fonds.
Les projects de reconstruction voqus Punta Cana, o taient runis les reprsentants
de 50 pays et organismes internationaux, ont pour but de crer une Hati plus dcentra-
lis, plus just, qui mette au coeur la production (...) et soit plus intgre la rgion, a
dit Ren Prval.
Pour sa part, l'ex-prsident amricain Bill Clinton, co-prsident avec le Premier mi-
nistre hatien Jean-Max Bellerive de la Commission intrimaire pour la reconstruction
d'Hati (CIRH), a demand aux pays donateurs d'honorer leur engagement.
Deux mois aprs la conference des bailleurs de fonds de New York, le 31 mars, qui a
prvu de consacrer 10 milliards de dollars Hati sur cinq ans pour sa reconstruction,
seul le Brsil a vers une premiere contribution de 55 millions de dollars.
Hati, qui partage l'le avec la Rpublique dominicaine, a t dvast le 12 janvier par
un sisme qui a fait plus de 250.000 morts et 1,3 million de sans abri.
Selon les experts, le cot de la reconstruction d'Hati est valu 11,5 milliards de
dollars sur dix ans.
Les organisateurs de la runion de Punta Cana (est de la Rpublique dominicaine) sou-
haitent acclrer le versement des sommes promises.
Il nous faut des rsultats rapides, a plaid Alexandre Abrantes, dlgu de la Banque
mondiale.
Le prochain pas que nous devons faire tous ensemble est de produire une srie de r-
sultats pour le plan d'action (...) afin que dans six mois, un ou deux ans, nous puissions
vraiment prsenter au public les rsultats du travail effectu par le gouvernement, a-t-il
ajout.
Mais les participants la runion du mercredi 2 juin devaient aussi examiner des projects
de reconstruction d'infrastructures, routes, services d'eau potable et d'lectricit, loge-
ments, coles et universits, qui seront redistribus par groups de pays.
Hati n'est pas seul et ne le sera jamais. Nous sommes ses cts et contribuons non
seulement ce qu'il puisse se remettre des effects dvastateurs du tremblement de terre,
mais aussi des consequences nfastes de son histoire, a dit le president dominicain
Leonel Fernandez l'ouverture du forum.
Cette premiere runion de suivi sur la reconstruction de l'le, baptise Sommet mon-
dial pour le future d'Hati : solidarity au-del de la crise, se droulait alors que l'op-
position hatienne (du moins une parties de l'opposition) continue de mobiliser en vue
d'exiger la dmission du president Prval.
L'ONU a lanc la semaine dernire une mise en garde contre tout changement anticip
et anticonstitutionnel et s'est prononce contre le renversement de Ren Prval, mais
aussi pour la tenue d'lections d'ici la fin de l'anne.

La militant des droits humans Sonia Pierre dcore par le prsi-
(EN BREF / p. 16)


Solutions de la
semaine passe:
GAL LE C
GA L L E S
SALES
S A L I E S
P A L I E S'
PARTIES
PE R I ES


u jR jE IT IIRI





Mercredi 09 Juin 2010
Hati en Marche Vol XXIV N 20


Ti Gout pa Ti Gout tik.hJ, \l/ -puui


Kk ekspresyon lan N anpil

lbt Ayisyen pa konnen (I)
ak Maks Maniga / Max Manigat*

An 2002, Iv Jera Olivye/Yves Grard Olivier (YGO) te
pibliye yon ti liv : "Konprann konnen. Plis pase 1500
ekspressyon kreyl ak sa yo vie di ", Ptoprens, Edisyon
Antilia, 282p. (18 x 11 2 cm). Ane 2009-la, Woni Jozf/
Rony Joseph (RJ) mete dey Pale kare. Dizon pou tout
okazyon , Edisyon Educa Vision, 298p. (23 x 14 V2 cm).
Liv YGO, youn gason ki ft [...] nan
lokalite Bonnfen, 4m seksyon Kominal Kavayon nan
depatman Sid peyi Ayiti [...] enteresan pou nou ; li f
nou tande vwa youn mon ki pase jens-li nan Sid peyi
nou-an.
RJilimenm prezante kat ekspresyon lan N
mon lot kote pa tande souvan, men li pa te sonje endike
yo km pawol espesyal nan zn sa-a. Nan paj 52, li pote :
chat a p[r], yon moun ki byen ptan. Li byen fre epi li
byen gwo tankou se yon chat kap viv nan yon presbit ;
nan paj 97 : f kwa bobo y (YGO antre : f kwa bo 1); nan
paj 252 : wa minui : gason ki renmen mache ta lannwit ,
yo di mt minwi/minui lot kote men dapre Haitan-Eng-
lish Dictionary (HED : 627) se nan sans evil spirit/move
zespri ; nan paj 298 : zonbi dou : moun ki aksepte pou lot
moun f yo nenpot bagay san li pajanm defann tt li.
Toude liv sa-yo f anpil pou vokabil
kreyol-la, men yo make anpil ekspresyon lan N. Tankou
nou konstate plis liv ki part sou kreyl toujou gade pale
Potoprens-la km sl jan tout Ayisyen pale. Mwen te ple-
nyen sa nan entwodiksyon liv mwen-an : Mots croles du
Nord'Hati... (MCNH), Educa Vision (2006), 375p. Mwen
te di :
[...] liv sa-a kapab svi tout Ayisyen ak
lot kreyolofon nan lemonn antye, menm etranje ki ta vie
louvri yon fent sou lizaj ak tradisyon yon rejyon nan peyi
Ayiti ot Ptoprens-yo toujou trete tankou yon ti fanmi pov
[...] Pi plis travay sou vokabil lang nasyonal nou-an ft
sou kreyl Ptoprens, sa ki lakz nou neglije yon riches
leksikal[1] ak kiltirl wdpte. (tradiksyon)
Kite-m prezante kk bl ekspresyon lan
N ki pa ni nan liv YGO-a ni nan pa RJ-la :

An beka ou an bem61 : wMCNH: 30
Nan MCNH mwen te di "nou pa konnen
orijin ekspresyon sa-a". Mwen te kontinye : YGO pa bay
li. Eske se mon Okap/lan N slman ki konnen li?"
HED (p. 90) ganyen li ak tradiksyon angle
"no matter how" : "nenpot ki jan".
Pwofes Josette Thomas-Bruffaerts, k ap
viv an Frans, te f m konnen se yon ekspresyon ki soti nan
mizik. Diksyon Le Petit Larousse... bay de mo sa yo "b-
carre ak bmol' mon ki konnen solfj abitye tande. Men
poukisaAyisyen maknen de mo sa yo? Eske mizisyen nou
yo ki jwe ak patisyon ka reponn kesyon sa-a?
"Dictionnaire franais-crole" (1974 : 66)
Jules Faine (JF)-nan antre "en bca ou en bmol/an beka
ou an beml : nenpot konman" men li pa bay orijin-li.

Anba bidjawonn : wMCNH: 31
Youn pawol nou pa konnen orijin li pou di
youn mon sou kou pipirit osnon gri kon po silabr[N].
De gran save : Pwofes PyAnglad/Pierre
Anglade (PA) ak Pwofes Jano Il/Jeannot Hilaire (JH) ki
f etid sou vokabil kreyl karayib ak ayisyen pa te kontre
ak mo sa a. Li pa nan liv premye a : "Inventaire tymolo-
jique des terms croles des Carabes d'origine africaine"
(1998) ni nan pa dezym nan : "Lexicrole (Identification
des sources lexicales)" (2001).
Gan yon tminezon "rn/wonn" nan lang
panyol tankou ekzanp sa-a Jak J. Gason/Jacques J. Garon
ban mwen : "hombrn" : youn gwo nonm ("hombre"). Eske
"bidjawonn" ak tminezon "wonn" li-a ta soti nan youn
mo panyol nou poko dekouvri? Sa se yon kout privye!

Ant salyr e valyr kote yo tiye chen : w MCNH: 36
Youn ekspresyon nou pa konnen orijin li
pou palede youn kou yo bay/yo pran nan mitan do ant de
zepol yo.
Jisten Lerison/Justin Lhrisson (JL) te
konnen "un coup de salire/yon kou saly" men li pa te
eksplike li.
Pou JF : "botte de ,,/i. i boi saly"
osnon "coup de L'/.... kou saly" se youn "kout zepon
yon kok pran anba zl pa two lwen lestonmak/vant-li."
(tradiksyon)

Antre nan won san baton : we MCNH: 38
Yon ekspresyon ki vie di: "san envitasyon
; antre nan sa ki pa gade w." Mwen pa fin konnen kote li


soti.
YGO (p. 20) ganyen : "Antre nan won" ki,
dapre li, ta menm ak : "tonbe nan yon eskonbrit."

Azouboutou kote chen ponn ze : weMCNH: 41
Ekspresyon nou pa konnen orijin-li.
Yo di "azouboutou" pou yon kote ki lwen
mon fin bliye. Nou prske pa tande tout pawol "azoubou-
tou kote chen ponn ze" a ank. Se manman-m ki te ft an
1905 ki te konnen repete li.
PA (p. 57) prete "Lan brod, ztoual pt kd,
ztoual fil aziboutou" (Franktienne, Dzafi, p. 245), men
orijin mo-a li bay yo pa mache ak sans "azouboutou" nou
konnen an. N'ap remake Franktienne svi ak mo-a nan vre
siyifikason-li an kreyol.
(pi plis dy)
*

VENNDE ME
AK JAK J. GASON*

Oun vennde me, adjwen Akay-a fouke oun vol
ak oun makon kat poul plis oun rejim bannann gwsbt.
Li jouke msye tlman wo, se pwent pye li k ape touche te.
L 'ap bourade nonm-nan, kondi li ka kmandan Deramo,
chf sksyon ki pou deside sou ka-a.
Yo rive la, vol-a te pral depoze bagay-yo at wi,
chf-la di non; wou te vie yo, kenbe yo. W'ape gade nonm-
nan soti rale wout-la anba pataswl ak kout makak, souf-li
wo, li swe kou pitit Bouki, li bouke. Se oun de goje dlo ki
ta ede li; men li pa pwan chans made sa.
Deramo antre nan kay-li ; anba oun divan, li rale
de gwo kd pit, pou l'al mare mouche-a nan mouda oun
pye bwatchenn. La toujou plen fwonmi flanbo. Souvan, sa
ki an kontravansyon ak lta, soti la enfim, le yo pa mouri.
Vol ape swiv; men l'ape kalkile konman pou li soti
anba move moman sa. Ak oun vwa km chaje ak ti malis
kache, li f:
"Konmandan, m' soti pale adjwen-an, li pa koute.
M'ape di w sa, m' pa ta f sa w gen lide f a non; w'a regret
wi."
Se te premye fwa oun nonm te pale konsa ak De-
ramo. Li mare karakt-li, monte sousi-li; anpi li di:
"Sa w fout penmt wou di la?"
Lot-la reponn:
"Enben, sa w w m' di w la, se sa wi; d [dy]
mon gan mn. Si f pa te koupe f, machkt pa ta viv."
Chfkatye-a fenk soti nan oun tt chaje ak klib ng
ekip wannta[1] yo, anfen nou konnen, "revolisyon gade oun
peyi, m f sa m pito-a". Touswit sa tounen pase nan bonanj-
li. Li gade adjwen, se km pou ta f li oun repwoch:
"Pouki sa w pa te di wen sa?"
Nan vwa-li, wou ka konpwann sa, wou santi oun
emosyon, oun kontraryete, oun evite miy pase made
padon tou.
Konsa, li di msye:
"Kondi malandren an bay gad-yo ti ps Kazo!"
Ng-yo rive la atan; kaporal de gad-la t'ape swe nan
oun jwt domino bwa nan nen, toude zry-li, po bouch-
li anba pens. Li pofite leave, li pral f oun jijman ki te ka
fasil wi; se ta senpman pwan bannann ak poul voye kay
madanm-li anpi pase vol-a kk kout makak, f l'ale, kon
sa abitye ft. Li vin blije change lide, le adjwen-an rale li
sou kote, kase koze-a nan zry-li. Li f konnen, zen konsa
se pou kafeterya, alis gran biwo pi gwo chf; k di deli[2]
a vin pa ka f wonn pt.
Ofisye dijou-a, adjidan depatman milit-a, oun kap-
tn sikilasyon ki te vini regle kichy la, yo tout ape gade sa
k'ap rive sou yo la. Yo vin konnen se depi Akay, lamadl
Ewd a Pilat sa soti. Jan sityasyon sa ye, pys mon pa vie
deside sou ka-a.
Sjan fouye-a di:
"Pa vin pote kenn manje ranje ba mon la. Bagay
sa, se pou pal nasyonal dirk."
Adjwen-an km ta vie kite sa wi; men l'ap gen pou
rann kont apre; sitou kafeterya f oun gad akonpaye yo.
Yo rive la, te deja gen anpil aktivite, sa k'ape soti
lot ape antre, chak sitwayen vin regle kichy. Sa k'ape
chache f lage oun malere yo. Sa ki vin pote tripotay. Sa
ki vin dy ti kb: "kote gen bouyon, gen kenbe tt." Oun
fanm gran kriny, karant chen grangou pa ta fouti fin manje
oun b dy-li, bel bagay, lint nwa-li pa nanje-li non men
sou fontenn-li, louvwi oun gwo sakamen ki ft ak twl gwo
ble, youn desen pentad sou li, l'ape chache ladan, bagay li
bezwen. Je-mwen al tonbe sou oun gwo pistole kalib 38
nan mitan plizy lot kichoy. Tout lot le, kretyen vivan ta
made sa bagay konsa ape f nan valiz oun fanm? Ais, se
la pou w w dokt chef efektif "d fos de ler, de ter e de
me" sila, adjewidan, pa te nan rans ak pouvwa avi-li. Tout
kalte mon ape veye tout kalte mon. Li pa peye pou sa
tou, se VSN yo ye; chache lajan peyi-a kote yo kapab, jan
yo kapab.


Nan mitan tout lesefwape sila, dividi ak rejim ban-
nann sou tt, makn poul sou bra, pa nan plas-yo. Oun ti
momann tan, nou tande talon bt gad fwape, se oun gadavou
poulesali, en de. An ryennet, oun kolonl, siye bwagt kepi-
li, se konsa gwo chf retounen sali-yo. Anvan li kontinye
chemen-li, dan sere, li remake:
"O! O! O! isi-a tounen oun poulaye!"
Li vin tande se oun ka ki pa te fasil menm pou
kafeterya. Nan reponn kksyon, vol-a f konnen non-li se:
Vilno Divalye. Saldegad-la fwt, much sispann vole. Pan-
dan moman sa, oun antin[N][3] kaporal t'ape konte grenn
bannann nan rejim-nan, li jwenn 22 ; li f oun kabalistik
bolet 2 plis 2 f 4 poul yo; li pral pran chans li nan 04, 40
ak 22.
Kolo mete mon-yo devan, rive nan pal, pran
chemen asans pou y'al rekont yo devan pt biwo son
ekselans avi-a. Sekret biwo-a f yo pwoche. Yo kanpe la,
tan ape pase. Yo poko konnen si yo anwo, si yo at.
Mouche-a pa te ape dmi non; men li pa sanble
oun nonm ki te je kl nonpli. Li poko made pys mon ki
mo ki te tchwe lanper. Se oun nonm tou ki andwa gan tan
dmi sou wou, toudenkou le li pantan li ka bay lod al fizye
w. Se pa te gason ki te f psonn konfyans; anfen ansasen
toujou p san.
Biwo-a chaje kon bak kenkayjou ft Sodo, plis oun
pistole b dwat-li, yon agch. Oun ti moman w' tande oun
pawol km ki soti nan oun govi:
"Approchez kolonl! Drt kou youn i nan kaye
elv fw sen Lwi, milit-a prezante lzon. Chf siprm-nan
kontinye:
-"Et qu 'est-ce qui me vaut la presence de ce monde
la? "
Lang ofisye-a viope, ape chache oun jan pou antre
ak koze-a; men se pa nan bouch- li mo vol pwal asosye ak
non Viln. Avi-a kontinye:
"Voyez-vous a? De la banane et des poules.
L'arrire-pays pense nourrir le chefd d'tat."
Oun wounouwounou ant gad-la ak adjwen-an, al
tonbe nan zory chf siprm-nan:
"Lapawol se pou wou, se wou k'arete nonm-
nan."
Ak anpil laperez mouche aksepte; men li di li pa
te konnen prevni-an te fanmi kselans-la.
Prezidan-an vin w pou ki pys mon pa te vie
reskonsab ka-a. Ais nan chache konnen desandans fanmi
Viln, li remake papa ak manman-li pa moutre oken rap
ak Divalye; kote li jwenn siyati sa ?
Msye reponn :
"Son kselans, chak fwa w'ape f diskou, ou
toujou di: Ayisyen mfw."
Avi-a di: si nonm sa ka mele tout chf sa yo jis li
rive la, se oun ng entelijan. Li siyen oun kat makout bay
Vilno plis li renmt li oun pistole kalib 22.


* Jak J. Gason ap fin ekri youn liv: "Anba bouch a Grann
Mari". Istwa sa-a li te tande li Ptoprens, konsa li rakonte
li pary.
[1] ekip wannta : youn ekip tonton makout
[2] k di deli : mo franse "corps du dlit"
[3] plans kaporal
*


PETE NAN PO

Haitian-English Dictionary (HED) la: (2004 : 741) tradui
ekspresyon "pete nan po"-a : "to explode with anger"
kidonk : "eksploze ak kol ; sitlman an kol ou eklate".
Ganyen yon lot siyifikasyon ki pi kouran ni Okap/
lan N ni Ptoprens, se : "le youn mon gwo" yo di l'ap
pete nan po. Ekspresyon "eksploze ak kol"-a pa kouran.
M.M.

*


TWA KOULR A MON OKAP/LAN No
YO PA KONNEN ANPIL LOT KOTE

CHODE : n., adj. ki pa fin kl nt
Ki ta soti nan mo franse : "chaud".
Youn ti fanm chode k ap f tt-a-y pase pou mi-
latrs.
RAVT BLANCH : n. non komik youn albins
Ti malerz sa-a sanble ake young ravt blanch, tout
pwl je-a-y (pwon. jay) tou blanch.
WouJ ANBA PO : adj. ki ganyen yon koulr yonjan wouj
Yo konn di Wa Kristf te ganyen yon koulr wouj
anba po. M.M.


Page 15


I.. 1-1. v -- 1





BACK PAGE


Mercredi 09 Juin 2010
i Halti en Marche Vol XXIV N0 20


#P M.....A P ru T%\..V.


MEN VmO
Gwo BATO K
AP PROTTOUT


OU rTOIPATOU


!5.ou ou mwoTm
MJkCHANIZ CIU DJRhlK
AM AYVri MCII WAP Br



wSWOT E 1 poKOVNiE E, SWAW
____f N KAMI'YON MACMII!: I WH-
1n BKT


Rel ( S61 >) 4e-7SO or (< 561 s04-a330


Fax ( 1 ) 845-7582 or ( 561 ) 842-9395

TIll fe -877-845-81330 or 1-87T7-45.790

Se Sel koneksyon gwo bato ou genyen nan Palm Beach la

lrctlten 1-911 to Exit Mo. 74 ( 4th lStreet ) Eat to nCoers Ave, fo N oth on (Conirgsm to Martiln Luther
Kng Jr Bv go Eust ae M Blvd ( making right haud lun t)it Rd takes you stral to th* Port f f Pqm Ba h
As coen na you g 0 ovr OCl Dlxie 1wy bhrN ouward m fluet M lua l ft Iafut tuhand m y will seM our Uigm


Under New Management


Neu pu yn a nota Bate MV MONARCH EXPRESS


E n B ref... (... suite de la page 14)
dent Ren Prval
Sonia Pierre a t dcore par le Prsident Ren Prval pour son travail en faveur des im-
migrs hatiens en Rublique dominicaine.

Deux Qubcois d'origine hatienne honors
Maryse Alcindor et Jean Claude Fouron, deux Qubcois d'origine hatienne, ont reu la
plus haute distinction dcerne par le gouvernement de la province du Qubec, l'Ordre
national.
Cet honneur, cr en 1984, souligne l'apport de Qubcois et de Qubcoises au rayonne-
ment du Qubec ou qui ont particip de faon significative son volution. Il comprend
les titres de Grand Officier, d'Officier et de Chevalier. Les deux rcipiendaires d'origine
hatienne figurent parmi les 12 honors recevoir l'insigne d'officier.
DMaryse Alcindor vit au Qubec depuis 1965. Elle a contribu au rayonnement interna-
tional du Qubec en organisant de 1994 2000 une university d't sur l'ducation aux
droits, Strasbourg. Mme Alcindor a aussi particip la creation du Congrs des avocats et
juristes noirs du Qubec et est la premiere femme noire occuper un poste d'administrateur
d'tat titre de sous-ministre au sein de l'administration publique qubcoise et imposer
des politiques et des orientations en matire d'immigration au Qubec.
Cardiologue-pdiatre de renom, Jean-Claude Fouron est quant lui le fondateur, en 1989,
de la premiere unit de cardiologie foetale au Canada, rattache au CHU Sainte-Justine et
rpute l'chelle international. Il travaille appliquer les progrs de la cardiologie aux
soins destins aux tout-petits, rapporte le site de l'ordre. La recherche pionnire qu'il ef-
fectue vise la prise en charge, le plus prcocement que possible, de la sant cardiaque des
enfants natre.

Don de l'UNFPA deux Directions Sanitaires
Don de l'UNFPA aux Directions Sanitaires des Nippes et du Sud-Est dans le cadre d'un
project conjoint en sant de la reproduction
Le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) fait don de deux vhicules tout
terrain flambant neufs aux Directions Sanitaires des dpartements des Nippes et du Sud-Est
respectivement.

/Haiti en Marche
Port-au-Prince
100 Avenue Lamartinire (Bois Verna)
Tel.: 2245-1910, Fax 2221-1323
Miami
173 NW 94t' Street, Miami, Florida 33150
Tel. 305 754-0705 /754-7543 Fax 305 756-0979
New York (914 358-7559)
Boston (508 941-6897)
Montral (514 337-1286)
email: melodiefm@hotmail.com
haiti-en-marche@hughes.net
URL: www.haitienmarche.com
Library of Congress # ISSN 1064 3896


Le Reprsentant de l'UNFPA en Hati, M. Igor Bosc, a remis officiellement les clefs de l'un
des vhicules au Directeur Sanitaire des Nippes, le vendredi 4 juin 2010.
Dr. Jeannot Franois a remerci l'UNFPA pour ce geste et prcis que ce vhicule permettra
la Direction Sanitaire des Nippes d'atteindre des zones recules de ce dpartement pour
apporter des services la population. Ce vhicule sera particulirement mis contribution
pour les cliniques mobiles et des activits de supervision, a ajout le Directeur Sanitaire.
Les clefs de l'autre vhicule 4X4 seront remises la Direction Sanitaire du Sud-Est dans les
prochains jours.
Ces dons s'inscrivent dans le cadre du project conjoint en sant de la reproduction (SR)
finance par la Coopration Canadienne.
L'UNFPA est engag dans ce project avec d'autres partenaires comme l'UNICEF et l'OPS/
OMS.









1. King Kessy: Vodou Djam
2. Haiti Twoubadou: Best of Haiti
Twoubadou
3. Jacky Ambroise: New Era
4. Zekle: Flashback
5. DPExpress: David
6. Twoubadou: Lole Lolay
7. Carimi: Are you ready
8. Thurgot Theodat: Badji
9. Bossa Combo: Accolade
10. Ansy Desrose: Anacaona


Pr'bISutI Oft:(5637e.


Page 16




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs