Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION PDF VIEWER THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00405
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: June 2, 2010
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subject: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00405
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Downloads

This item has the following downloads:

00006-02-2010 ( PDF )


Full Text














H a t*esar h d t o n ds 0 2 0 8 u:in 0 0 -io *I I 9


SOCIETY :

Quand il ne reste

que la loi de la jungle!
MARIANI '2'J NLii -( 1) iIppoinlqli loi ,d nl i'
cclcbli piodictlion Iidioplioiiih qtl O _ion \\Vcllc., I lindc.,
l 'li'iiinc '_-'"iii d' lI coiiiii niiiic llon l __sic Lh I a stopp| i
II \ I' I Nc'\ Yolk l n lacoinlU ln coIIl i l5 I c l 1 c \ ix len
dliicc lc dI baiqLi' inl'l i it lc di piu' lio niiiw s \ c'll_
d iiicl. amil. iclu p.JLINGLE >). 21

L'Inspecteur relch et
le Commissaire renvoy
a


Elections: Rconciliation, oui,

mais quid de la Participation?


PORT-AI_'-PRINC E x NLai Des 1ii oui clc c.l-
lk ittl_ dai l Il I11l1l dc I ildil al \ c lldlcdl pi _' dc la Ic sid c lcc
dln ch li d I Etll .1 Laboul linsI_ l I .h IIl'nti ldolin lU iiii ,i l


,lpllllk hll.llkInll.
Capitla clIa n
O( l.l qt l i. 0 lo l l .li tl t c dc lllll c c cicliunclU
cl.nt co iliIllu I ln. dc11 c. dlan I alc iallht. pohltlilu \l' .l_


Des tirs prs de la residence du Prsident
1A T ~


-g' ~ -


i "l I/'l. . . .. .. ], /" l, l ,./l l+l l., l j Jj. 1




La saison 2010
(les ouragans pourrait
tre une (les pires
jamais enregistres
De \l ,ii.iiic MONTET iAFPi Il \ a.1 li.
\\ ASHINGTON Li _ion,1 i l 21111 ld_ Olii2iins
Ldin_ I AI. linilque pou.all ele uii de_ plei 1 ainal_
eiiic e'i-.il_1icc_ 'c le, I hliit .a 14 c\cloiie' pice\ L pai le' mie-
leo' oloil'-'l e' .ane neliii pO ull a len ._L 11 L' Ic I la inliaec
IIoIIe diins le ,olle dlu Mc\ilqile etI le _oi l de.s _siiiiUstic dlu
_'_i'liie ei HIlI
lilie _c 11_oii c'\lclmc 'll 'l c ,Ie ' c 'i Ic l l'_'
d oiiJ.li_-'i_ |I \ p I c L poui l i 11 iiiii tl'ii[i 'i cc ll ail 'c
I I q il poun ill ele l ne ll e pie' i_' 1 i1.1 enll i ic_ -'l c a1
iiliquel .Line Lubelb enC c on _Ol_-_eCielaie .i L C oiiinic'ic
cliil-ee de I A ec'I iu cine c l 'lii c oCc'iniql'e ecl ,niuospl'ien-
que lNANOAAi
Einle 14 et 2- leniiip le d ln'e pcic ll .nee _sll-
iSAISON ('C CLONIQLiE, ). 31

REC(ONSTRU('TION :
La Commission intriniaire
entire en function le 2 juin
i Punta ('ana
Poil-,ii-PFiilce l 11111 2-'11111 iAHPi La
Coniniiiiiiion Iinic.iniiiiie poui la Rcconilstiiieioin d Haini
i IRHi ;ei, f loi nicc .i' .ii la conlfc encce _'ni la ieConii_-
iitiction i d Hill qui _sii .1 oil'ini, c' le 2 Ilnin .1 Pntiii,
CLaii1 en Repii bliqle Doniii e.ii ne i eici SIe q c L alliuic'1
dilfl'cl''clU _o lnil e _' dtl '-ont\i ci'icn ic''l
LI q l'_sion d lolanl c'li en'll ill' .i i cent ll
dul conII il dce '-ouI nIIIenIen lenU I l enI I Li l" 111 p, n le
piienii niniuiii c J.laiii N, \ BIellen\ I c
La pi plal d _i _smle ll d' ,leai d'si 1iiel d'e
iqep)icsen, iii .1I I, I IRH s; _sciiiIenl dcle li\e_' _sii leni
Clioi\
C e I l cCa dl l lle len di illa'.ines i dlilP.illlenien'l
et dul s'lci li popuIlaiie enI le Ic il'
Le Seiit qulli a dlia llit conn.nUii lce noni dce on
iqep)icesen ,iinl i l pcei onneiii dce LLtincc .lein Bei'lild 5 elailn
oppose .1a ce. que ce oin le pic. idcl.e_ Kel\ C Bic.ii.n qli
iRECONSTRL'CTION >). 31


I Iniloiunell' pOil emIIploc'i
Lin Iclili polio lclI dcoidicl
aliii_ I tll'-'i 'e di s foiccs
de I oidl El tllenfi I .iiil-
clue qiuand cela I mniacc
Oll oin pi\I_ Dieu In'cici
non nieni onu s ucpasLa

pa's ouicc li icsidc'nc'
scilic du 12 .In1 ic l qcill
(C ilIpc \ 'cil o %I clli lcI
piesidc'll Renc Pileal ei
son cpoLne
(e pendalni la le n-
ailon iidc la \ iolenicc dc\ e-
n'iil 1c111 dces qule Ccilaiisn
l.adkisci .el ioindk oiOdl'es
.I iient p|pls li decision dc
(POLITIQUE / p. 41


Les lections peuvent-elles rellement

avoir lieu le 28 Novembre prochain ?
PORT-ALi-PRINC E 2' LIn Laei elcc llonl_ _oiL- \oe d.InI liin p.II d in 1 OI'-I II IOI Oin. I l s pI,
e.lle.s po l ,blc.se lc. 2x o lno ienibie piocli.,n conn nnonce llolIl lc '_on fon .A pinfs lo IeI inon I ,ipie l L q i in cl c icel e
Si, l la iol 'elIL C 's I O ai n on si ossle io l ne 1 1. nI s lol,llni Ieni '.IIlenol\


lo'2hli~lLic c c~ aLilic clio~c


i ELE'JIONS,'p. f;i


PRISON DES CAYES : Le massacre

que tout le monde a prfr garder secret...


PORT-ALii-PRIN(C E Iin Le Ne. oil TimeT _
lappoire dai.n_ _on addition du idainchlc ll 11111 qlc la Policec
nalloniil, d Ha.iI iPNH a aba.t dle ain- lioiid phln d Ui ne


dil/unne dc dlen ql e_._'I\ alenlic de. leninnle la i plliion
de._ Ca\ ._ i SLid i ioienici \ ille dui pa| s
!I_\SS\ACRE nl. 61


La banque fait-elle tout pour allger le fardeau pour ses clients ?
o'irl.' I). 5l






I EN PLUS ...


EN BREF ...


1 -Mercredi 02 Juin 2010
Hati en Marche Vol XXIV N0 19


(JUNGLE...
suite de la re page)
A Port-au-Prince, nous faisons
mieux. Nous pouvons empcher la capital
de fonctionner volont, sans l'aide d'aucun
extra-terrestre.
On est au signal lumineux. Tout le
monde fonce dans les quatre directions la
fois, comme si la lumire tait au vert pour
tous en mme temps. Et hop, plus rien ne
bouge.
Chaque conducteur regarded droit
devant lui comme un aveugle. On se croise
les bras pour que les regards ne se croisent
pas. Pire que si on tait des Martiens les uns
pour les autres.


*r-
L 'Inspecteur Jean Saint Fleur livre
ses impressions au reporter d'Hati en
Marche, Robenson Eugne, sa sortie
de prison le vendredi coul

Et cela peut durer ainsi des heu-
res.
Finalement un agent survient. Il se
place au milieu du carrefour, fait mollement
quelques gestes. Et a redmarre.

L'Hatien est encore un
sauvage ...
L'Hatien n'est pas encore suffi-
samment volu pour avoir, comme par-
tout ailleurs sur terre, la peur de monsieur
l'agent dans sa tte. Il n'a pas su intrioriser
l'autorit pour l'exercer lui-mme, automa-
tiquement. Il est encore un sauvage, au sens
anthropologique du mot.
Ce que d'autres appellent encore
l'absence d'autorit de l'Etat.
Mais il y a mieux.
On arrive au niveau de Mariani,
aprs avoir travers le spectacle le plus
affreux jamais vu, la route des Rails (qui a
dj ingurgit plusieurs millions de dollars
la fois tawanais et autres, mais se trouve
toujours au mme point, pardon qui disparat
sous des Himalaya de dcombres pire encore
qu' Port-au-Prince, on se souvient alors que
l'picentre du sisme du 12 janvier c'tait
Gressier qui est deux pas) ...
On croit sortir du cauchemar quand
soudain, rien ne va plus !
Cette fois le bouchon (et un vrai
bouchon de callebasse ou serr au maximum)
comprend plusieurs centaines de vhicules
et s'tend perte de vue.

Drle de stabilisation ...
Un quart d'heure, une demi heure,
une heure se passe ainsi.
Renseignement pris, un poids lourd
qui se serait mal engag et a bascul dans le
foss, empchant toute circulation dans un
sens comme dans l'autre.
Attention, a semble bouger, ouf !
Dans le sens oppos au ntre, on voit en effet
arriver un convoi de vhicules blancs avec
le symbol ONU.
Ils passent, des casques bleus sri-
lankais ou pakistanais courant ct.
Puis, plus rien.
Que s'est-il pass ?
Incroyable, les onusiens ont mis
pied terre pour se frayer un chemin
travers le monstrueux embouteillage, puis
ayant franchi l'infranchissable ils sont
parties. Abandonnant les hatiens dans leur
merdier.
Et on appelle a une mission de
stabilisation !


Mais nous ne mritons en effet pas
mieux. Car vous n'avez encore rien entendu.
Aprs plus d'une heure et demi, a recom-
mence bouger. Clopin-clopant.
Il a fallu pour y arriver faire monter
plus d'une dizaine de policies du commis-
sariat de Carrefour.
Mais o est le poids lourd tomb
dans le foss ?
Tenez-vous bien Ni foss, ni poids
lourd.
Alors ?

Comme un bb ...
Un grand loader se trouve ct
du pont en construction, les ouvriers sont
en week-end (on comprend pourquoi ladite
construction dure depuis une ternit), sauf
celui oprant le loader, machine dplacer
des matriaux lourds. Ehbien cet ouvrier en
profite-t-il pour faire son stage, c'est lui qui
s'amuse avec son joujou au beau milieu de
la portion de route laisse cause du pont
en construction pour le passage des vhicu-
les, provoquant cet embouteillage sur mille
lieues la ronde.
Or les agents n'ont pu lui faire en-
tendre raison. Plus d'une dizaine de policies
n'ont pu en venir bout. Il a fallu que le com-
missaire se dplace lui-mme pour amener
la raison un petit apprenti jouant avec une
immense machine comme un bb qui vient
de recevoir son premier nounours.
Ce que d'aucuns appellent non
seulement absence mais la mort total de
toute autorit de l'Etat.

La saga Mans Louis-Jean
Saint Fleur ...
Or dans le mme temps survient
l'trange saga du commissaire du gouver-
nement Mans Louis et de l'inspecteur
Saint Fleur.
Selon la version vhicule dans les
sales de press de la capital, l'inspecteur de
police Jean Saint Fleur en habit civil faisait
la queue une station service lors de la der-
nire pnurie d'essence quand il nota que le
pompiste se livrait un march noir hont
(d'autant plus condamnable que le pays est
en tat d'urgence suite au sisme), ce la
barbe des clients dsesprs de trouver une
seule goutte de ptrole.
Une prise de gueule s'ensuivit, la-
quelle l'inspecteur aurait mis fin en arrosant
le tricheur de pompiste de quelques bonnes
taloches.
Ce dernier alla porter plainte au
Parquet de Port-au-Prince. Le commissaire
du gouvernement Joseph Mans Louis con-
voqua l'inspecteur Saint Fleur. A la fin de la
convocation, l'inspecteur Jean Saint Fleur
atterrit directement dans une cellule du
Pnitencier national.
Des semaines s'coulent. La semai-
ne dernire, on annona le replacement du
commissaire du gouvernement Mans Louis
tandis que l'inspecteur Saint Fleur sortait de
prison deux jours plus tard. Quitte ce que
l'action en justice doive suivre son course.

L'envers de l'autorit ...
Car pendant ce temps, le pompiste
qui se livrait au march noir au vu et au su de
tous n'a quant lui jamais t inquit.
Non seulement absence d'autorit
de l'Etat mais la longue le mot lui-mme
n'aurait plus de sens. L'envers de l'auto-
rit.
Or si les pouvoirs publics ne sont
pas capable de distinguer le bien du mal, la
bonne autorit de la mauvaise, que faire ?
Revenir ce chef de la police don'tt
nous prfrons taire le nom) qui descendant
un matin la trs frquente avenue de Bour-
don, tombe sur un spectacle inopin : un
bonhomme qui est en train de fouetter un
enfant en pleine rue. Rigouaze Et le gosse
qui hurle comme une sirne de la Hasco.
Toute la circulation arrte. Les gens forcs
d'assister cette scne atroce.
Que fait notre chef de la police ?
Il descend de bagnole. A l'poque un chef
de la police conduisait lui-mme sa voiture
de service, sans avoir besoin d'escorte ni de
corps de scurit.
(JUNGLE / p. 3)


SOCIETE : Quand il ne rest


que la loi de la jungle!


Page 2


Tirs dans les parages de la residence du president Prval Laboule
La scurit aurait t renforce dans les parages de la residence du president Ren
Prval Laboule. Des informations font tat de coups d'armes tirs aux environs de
minuit jeudi par des inconnus dans les parages de la residence du chef de l'Etat dans le
quarter de Laboule, dans les hauteurs de Ption-Ville.
Ces tirs n'ont pas atteint et n'ont mme pas vis le portail d'entre de la residence
du president, contrairement aux premires informations diffuses", ont fait savoir des
sources policires.
Des impacts de balles n'auraient pas non plus t relevs. Les mmes sources ont
prcis que cela a occasionn des fouilles de vhicules sur la route de Laboule. Une
enqute aurait t ouverte.

Installation de la Commission Mixte pour la Reconstruction d'Hati
Cela va tre fait cette semaine Punta Cana, en Rpublique dominicaine. Le president
Ren Prval y voyage mardi la tte d'une important dlgation.

La ville de Logne va tre reconstruite
L'Allemagne a dcid d'offrir neuf millions d'euros pour sa reconstruction. Jusqu'
present, on n'avait pas entendu grand chose concernant cette ville qui a t plus que
partiellement dmolie, puisque l'picentre du tremblement de terre du 12 janvier se
trouvait peu de distance de Logne, dans la ville de Gressier. Les 9 millions d'euros
offers par l'Allemagne serviront reconstruire 11 coles, 1 hpital et payer ceux qui
participent au programme Cash for work pour la reparation des routes et le nettoyage
de canaux d'irrigation.

Voil lance la commercialization de son Blackberry en Haiti
Port-au-Prince, le 21 mai 2010 (AHP) La compagnie de tlphonie sans fil Voil a
lanc vendredi la commercialization de son Black Berry en Hati.
Le PDG de la compagnie verte, Robin Padberg, a indiqu que le passage du Blackberry
au vert est effectu pour permettre aux abonns de bnficier des avantages qui ne sont
pas disponibles ailleurs.
Le Blackberry se met au vert et les avantages se multiplient, a dit Robin Padberg, qui
informed que le plan tarifaire partir de 350 gourdes et un service fiable en sont des
examples.
Le Blackberry offre un service de quality qui va de pair avec la vision de la compagnie.
Voil pourquoi Blackberry se met au vert pour le plaisir et la satisfaction des clients de
la compagnie verte, a soulign le PDG de Voil.

La preservation de l'hritage cultural hatien
Le Smithsonian Institute (Washington) a offert d'tablir un partenariat avec le gouver-
nement hatien pour la preservation de l'hritage cultural national.
Un accord a t sign entire le Ministre de la culture et de la communication et le
Smithsonian Institute. Ce programme de preservation inclura l'ISPAN (Institut pour
la preservation du patrimoine national), le MUPANAH (Muse national), les Archives
nationals, la Bibliothque national et le Bureau d'Ethnologie.

Mto
Saison cyclonique : les mtorologues amricains trs inquiets pour Hati. Un ou
deux ouragans puissants peuvent provoquer une nouvelle catastrophe en Hati o la
population est dcouvert depuis le sisme, selon le directeur du centre national des
ouragans, Bill Read. Ma principal preoccupation est ce qui se passera en Hati. Si un
ouragan atteignant plus de 160 kilomtres/heure se forme et traverse ce pays, nous ris-
quons d'avoir une catastrophe, prvient dans un entretien EFE Bill Read, directeur
du NHC bas Miami.
Le spcialiste rappelle qu'en 2008 plusieurs milliers de personnel avaient pri dans des
inondations dvastatrices qu'avaient causes quatre ouragans et temptes tropicales.
Read precise que mme si beaucoup de cyclones ne prennent pas naissance cette anne
dans l'Atlantique, si seulement un ou deux assez forts touchent Hati o plus d'un
million de personnel sont encore dans des abris provisoires, cela serait suffisant pour
qualifier la saison de catastrophique.

Les Nippes sous les eaux
Des pluies torrentielles dues un centre de basse pression ont provoqu des inonda-
tions dans plusieurs communes des Nippes (sud-ouest) o aucun mort n'a t encore
enregistr malgr des dgts matriels relativement important, a indiqu samedi
Radio Kiskeya le dlgu dpartemental, Jamil Vincent.
Il prcise que certaines sections communales de Miragone et de Fond des Ngres sont
restes isoles ces dernires heures, les routes tant coupes, alors que de nombreuses
maisonnettes se trouvaient sous les eaux.
Le systme d'eau potable est affect dans plusieurs localits o des quipes techniques
du ministre des Travaux publics s'apprtaient intervenir.
Selon Jamil Vincent, la veille de l'ouverture officielle mardi de la saison cyclonique,
les autorits ont pris dans les Nippes d'importantes dispositions prventives et entrepris
une champagne de sensibilisation auprs de la population afin de limiter les ventuelles
pertes envies humaines.

Rama Yade: Secrtaire d'tat franaise aux Sports dans nos murs
La secrtaire d'Etat franaise, Rama Yade, charge des sports auprs de la ministry
franaise de la sant et des sports, Roselyne Bachelot-Marquin, est arrive samedi
Port-au-Prince pour une visit de 3 jours.
C'est l'ambassade de France Port-au-Prince qui a annonc la nouvelle vendredi
dans un communique.
Madame Yade a eu des entretiens avec son homologue hatien, Evans Lescouflair et
d'autres personnalits et dirigeants sportifs.
Durant son sjour dans le pays, Rama Yade a sign dimanche un accord de cooperation
en presence des principles fdrations sportives fortement engages dans la coopra-
tion avec Hati. La crmonie a eu lieu au Parc des Sports la Croix des Bouquets
Elle a aussi eu l'occasion de visiter dimanche l'Ecole Nationale des Talents Sportifs
(ENTS) au ranch de la Croix-des-Bouquets, et le Centre Sportif Dadadou au Stade
Sylvio Cator.
Cette visit a t galement l'occasion de ritrer l'engagement du people franais au
redressement d'Hati.
Cette semaine, 4 anciens champions du monde franais ont visit le pays. Il s'agit de:
Emmanuel Petit (football), Richard Dacoury (Basketball), Fisher Laurence (Karat) et
Stphane Diagana (Athltisme).

Les elections devront avoir lieu d'ici la fin de l'anne, declare Mr
Edmond Mulet
Le reprsentant special du Secrtaire gnral des Nations Unies en Hati, Edmond
Mulet, a indiqu jeudi (27 mai) que la communaut international est contre l'ide de
la mise en place d'un gouvernement de transition dans le pays.
Plusieurs manifestations ont t organises ces dernires semaines Port-au-Prince et
dans des villes de province pour rclamer le dpart du chef de l'Etat accus de graves
(EN BREF / p. 14)


--j I.. 1-1. v .1





Mercredi 02 Juin 2010
Hati en Marche Vol XXIV N 19


Jamaque: l'assaut de l'arme
Le gouvernement s'est rsolu s'attaquer un parrain
de la drogue don't les Etats-Unis rclament l'extradition. Les
affrontements des forces de scurit avec son gang sont si
meurtriers que l'tat d'urgence a t dcrt.
Une atmosphere de guerre rgnait mardi Kingston,
la capital jamaquaine. Plusieurs milliers de policies et de
soldats combattaient toujours dans le quarter de Tivoli Gar-
dens, fief de l'un des plus puissants parrains de la drogue du
pays, le bien nomm Christopher Coke, dit Dudus.
L'affrontement entire les forces de l'ordre et le
gang de Dudus, puissamment arm, a dj fait 60 morts,
principalement des civils, selon un bilan communique
par des sources hospitalires mardi soir. Les policies
et les soldats se battaient contre des combatants en
cagoule noire, au milieu des explosions et des btiments ..
en flames, tandis que des hlicoptres survolaient la -=
ville. L'tat d'urgence a t dclar pour un mois.
A Washington, le Dpartement d'Etat a averti
que les troubles risquaient de s'tendre en dehors de la
ville. L'accs l'aroport est bloqu. Le premier min-
istre Bruce Golding a jur de combattre les puissances
du mal qui minent la socit et nous valent d'tre classs
comme une des capitals du crime dans le monde.
C'est sa decision d'extrader Dudus vers les -
tats-Unis, aprs avoir longtemps hsit, qui a dchan
ces puissances du mal. Les barricades ont surgi dans Ii
le quarter de Tivoli Gardens peu aprs l'annonce, le
18 mai, de la signature de l'acte d'extradition, signe
d'une insurrection planifie. Dudus est en effet want-
ed par le gouvernement amricain, qui le considre Jama
comme un des principaux distributeurs de marijuana et
de crack New York et dans d'autres villes amricaines.
A la Jamaque, il est redout comme chef du Shower
Posse, la bande de la douche, ainsi surnomme pour sa
propension noyer ses ennemis sous les balles. Mais Dudus
est aussi un parrain mafieux traditionnel, populaire parmi les
pauvres, qui il redistribue les miettes de ses bnfices. Ce
qui facility son travail d'agent lectoral.
Collusion entire malfrats et hommes politiques
Dudus a les moyens de faire voter les lecteurs des


L'ACTUALITE EN MARCH


contre les gangs fait 73 morts
quarters pauvres pour le Parti travailliste jamaquain au pou-
voir. Le recours aux gangs est l'une des caractristiques de la
Jamaque, pays violent et min par la drogue et le banditisme,
loin de son image d'un Etat cool vivant au rythme du reg-
gae.
Cette collusion entire gangsters et hommes politiques
explique pourquoi le premier ministry a attend aussi long-
temps avant de satisfaire la demand amricaine, formule
il y a neuf mois. Encore ne s'y est-il rsign que contraint et


ique : en trois jours l'assaut de l'arme contre les gangs fait
73 morts au moins
forc, aprs que la press a rvl qu'il avait engag un cabinet
de lobbyists Washington. Pas pour l'aider l'extradition de
Dudus, mais au contraire pour lui trouver des moyens lgaux
de la refuser.
C'est la gangrne du systme politique jamaquain
qui est expose au grand jour. Si M. Golding veut vraiment
lutter contre les puissances du mal, crit le quotidien Jamaica
Gleaner, il devra rompre tous les liens de son parti avec les
hommes de la violence.


La saison 2010 des ouragans pourrait tre une

des pires jamais enregistres


(SAISON CYCLONIQUE... suite de la 1re page)
fisamment important pour que leur soit donn un nom, avec
des vents minimums de 62 km/h, sont prvues au course de la
saison des ouragans qui commence le ler juin et se termine
le 30 novembre.
Ces temptes pourraient se renforcer et donner nais-
sance entire huit et 14 ouragans avec des vents suprieurs
119 km/h.
Trois sept de ces ouragans pourraient tre classs
"majeurs" categoriess 3 5) avec des bourrasques de 178
km/h minimum. Ces provisions ont 70% de chances de se
raliser, a indiqu Mme Lubchenco au course d'une conference
de press.
Dans le golfe du Mexique, o naissent souvent ces
phnomnes mtorologiques, un ouragan pourrait avoir un im-
pact sur la mare noire: "du ptrole pourrait tre transport dans
les terres par les lames", a redout la responsible de la NOAA,
tout en soulignant que les vents pourraient galement mlanger
le brut avec l'eau et acclrer sa dgradation naturelle.
Trois facteurs principaux prsagent de cette activity,
a expliqu la responsible de la NOAA.
Elle a cit un probable retour du phnomne clima-
tique La Nifla, apparu en 2007 (caractris par un abaissement
de la temperature de l'ocan Pacifique), une temperature des
eaux de l'Atlantique plus forte que la moyenne et un cycle
multi-dcennal de conditions atmosphriques favorables aux
ouragans.


Interroge sur la probability d'ouragans
en Hati o 1,3 million de rfugis vivent dans des
camps de fortune insalubres aprs le tremblement
de terre du 12 janvier, Mme Lubchenco a indiqu
qu'il tait trop tt au dbut de la saison pour faire
des provisions.
"Toutefois Hati et les autres pays des
Carabes font parties de la region affecte par ces
ouragans. Le message pour ces pays et pour le tiers
est des Etats-Unis est de se tenir prts", a-t-elle
indiqu.
La saison des ouragans la plus active enAt-
lantique jusqu'ici remote 2005 avec 28 temptes
don't 15 ouragans et sept ouragans majeurs, parmi
lesquels Katrina, qui avait dvast la Louisiane et
en particulier La Nouvelle-Orlans, mais aussi Rita
et Wilma.
L'agence amricaine de gestion des crises
(Fema), qui avait t trs critique lors de sa ges-
tion de Katrina, a appel "les personnel qui vivent
dans des zones d'vacuation dresser un plan
d'vacuation ds maintenant pour leurs families et
leurs animaux domestiques".
La NOAA sera capable cette anne
d'mettre des avertissements d'ouragans 12 heures
plus tt que par le pass, soit 48 heures l'avance.


^.- IC "- /. ,





'IUNIBANK





souhaitce une

Joyeuse

Fte toutes


leMres


La CIRH en phase de finalisation pour tre fin prte
pour le sommet de Punta Cana sur la reconstruction d'Hati
(RECONSTRUCTION... suite de la 1re page) Il estime que la CIRH devrait rapid
aille la CIRH. se mettre au travail pour renforcer les capa
Le secteur des affaires devait communiquer son choix de l'Etat pour qu'il puisse amliorer l'accs
au president ce jeudi. population des services de base, don't la sa
Le president de l'Association des Industrie d'Hati l'ducation.
(ADIH), Georges Sassine, a fait savoir que ce choix a t arrt Ce sera, promet le diplomat, un e
depuis plusieurs semaines, d'change d'informations et de prises de dci
Il a confirm que la CIRH sera officialise le 2 juin conjointes entire tous les partenaires mais d&
Punta Cana o tous ses membres seront prsents. Cette respect de la souverainet du pays.
commission co-prside par le l'ancien president amricain Cette commission devra, entire autr
Bill Clinton et le premier ministry hatien Jean-Max Bellerive pencher pendant 18 mois sur la situation de la
doit comprendre 20 membres, don't 10 hatien et 10 trangers. moyenne qui a tout perdu dans le sisme du 1
Elle aura galement sa tte un directeur excutif, vier. Elle aura galement assurer la coordii
Le reprsentant special en Hati du secrtaire gnral efficace des resources fournies par les bai
de l'Organisation des Nations Unies (ONU), Edmond Mullet, de fonds internationaux et planifier les activil
a confirm que des membres de la CIRH auront la semaine reconstruction du pays.
prochaine une premiere reunion de travail Punta Cana.

Quand il ne reste que la loi de la jungle?
(JUNGLE... suite de la page 2) claques.
Il dtache son revolver qu'il laisse sur le sige de la Ehbienc'est quoi nous conduit l'abs
voiture. Il retrousse ses manches et s'avance vers le tortionnaire de toute autorit de l'Etat.
en lui disant : Tu as besoin de quelqu'un sur qui passer ta rage, Comme si la limited mieux vaut la 1
je suis ta disposition la jungle que pas de loi du tout o seuls les
Il lui balance deux 'directs' bien appliqus qui en- cyniques ont leur chance.
voient le bourreau rouler les quatre fers en l'air avant de prendre D'autant plus quand l'international
la fuite sans demander son reste, bien d'autres moyens que le commun des mo


Mlange d'ignorance et d'impudence ...
Que de fois n'avez-vous pas eu vous aussi envie de
tirer de son sige cette tte claques, mlange d'ignorance
et d'impudence, pour lui balancer ... une bonne paire de


ement
acits
de la
nt et
space
visions
ans le
es, se
classes
2jan-
lation
lleurs
ts de


sence

oi de
plus

qui a
rtels,


se content lui aussi de tirer son pingle du jeu.
Comme vous voyez, amis auditeurs-lec-
teurs, nous ne critiquons personnel, nous consta-
tons.
Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince


4k1


k|^ fiul _


Page 3


L'EVENEMENT SOMMAIRE'
Prison des Cayes : une commission indpendante ONU-
i Oli cin lni IIL hatien pour investiguer le massacre
i].ipp i tIk l. New York Times p. 1
EDITORIAL
Les lections peuvent-elles rellement avoir lieu le 28
N\t > nibili phL l.iin .? p.1
POLITIOUE
1 Ic I l 's >Iu iRillali 'hn. oui, mais quid de la participa-
h' 'n 'pl
SOCIETY
IInld Il II i. i .s que la loi de la jungle p.1
ECONOMIC
1 bl.ilqui I L-iielle tout pour allger le fardeau pour ses
(.t hI t'l pi 5l
CTTUAXLITES
Ouverture d'une saison cyclonique classe comme une
d., |iI., p lc 1
I ir dli ns lc, pairages de la residence du Prsident Pr-
a.i p 2
DIPLOMI.TIE
1\ 1it1 d la i. > c aiIcll' d'Etat franaise Rama Yade p.2
RECONSTRUCTION
L. ( 'niiiinii" ii intrimaire ouvre ses travaux le 2juin
lei dc i iit.''it ini.' de Punta Cana p. 1
DIA.XSPOR.A
\ liii.cil \,,Is de l'Agence Universitaire de la
Fi ili, 'pi'i p 'tir la reconstruction du systme univer-
[l Ia Ikill N p N
LIBRE PENSER
Bruit de fond(s) p. 13
ENVIRONNEMENT
L.i %iuiiL lt. I ,,l d |bp.13
LETTRES CREOLES
Kandida Ayisyen Ameriken pou Kongr Ameriken p.15
bP'


I.. 1-1. v .1 1






UNE ANALYSE


i Haiti en MarcheM* Vol I2V in N01


Elections: Rconciliation, oui,


mais quid de la Participation?


(ELECTIONS ... suite de la 1re page) fixes au 28 novembre prochain, essayant de convaincre le
se dmarquer du movement des manifestations non-stop pour plus de monde que toute autre alternative, plus forte raison ment
se consacrer dsormais leurs ambitions lectorales. A partir le replacement du chef de l'Etat par un gouvernement pro- 1 E \C,
du moment o la date des lections a t fixe (28 novembre visoire comme le recherchent des leaders du movement des proloi
2010) et que le gouvernement ainsi que l'international sont manifestations, nous ferait basculer nouveau dans le chaos 2011
lancs dans une grande champagne mdiatique pour convaincre et que ce dernier c'est l'antithse de la reconstruction que le titutio
que ces lections auront lieu et qu'elles seront ww-....
'honntes'. L'international (pIi lai oi\ du chef 1
civil de la mission onusienne, Edmond Mulet)
se porte garant. On attend que d'autres dci- '
sions soient prises. Par example, pour restaurer
la crdibilit de l'organisme lectoral (CEP)
accus par l'opposition d'tre la solde du .
chef de l'Etat. .

Les professionnels de l'action
directed ...
Ds lors les radicaux du movement
de manifestations sont menacs de se re-
trouver de plus en plus isols sur l'chiquier
politique.
Un un les futurs candidates la prsi-
dence prennent leurs distances. Il ne reste plus
dans la rue que les professionnels de l'action
directed. De moins en moins de precautions sont
prises pour viter les confrontations avec les
forces de l'ordre.
Ces dernires de leur ct mettent
de moins en moins de gants. Les manifesta- i
tions sont disperses avant mme qu'elles se '
matrialisent. Jets de pierres contre grenades .. .
lacrymognes. A l'occasion de la Fte des Mres (en Hati dernier dimanche du mois de Mai), le mi
La tension monte. Une patrouille de des Affaires sociales et du travail inaugure le Magasin Artisanal Wilson Bigaud, du
soldats onusiens ne trouve rien de plus intel- du clbre peintre hatien rcemment disparu (photo Hati en Marche)


ligent que de faire irruption le lundi 24 mai dans l'enceinte
de la Facult d'ethnologie, un bastion de la militance, pour
apprhender un tudiant pour une affaire some toute banale
puisque l'tudiant sera relch le mme soir.
Depuis la Facult d'ethnologie, qui se trouve ct
des camps de dplacs au Champ de Mars, donc dans une
atmosphere des plus volatiles, est devenu un nouveau foyer
de contestation permanent.

L'antithse de la reconstruction ...
Chaque manifestation runit de moins en moins de
monde, mais donne lieu de plus en plus de violence. De
part et d'autre.
Sur ce le chef de la Minustah (mission de l'ONU
en Hati), Edmond Mulet, donne une longue conference de
press, le jeudi 27 mai, o il fait un tour d'horizon complete de
l'actualit politique.
Mr. Mulet porte l'accent sur les lections dsormais


pays appelle de ses vux aprs le sisme qui a enlev environ
300.000 vies et dtruit 120% du PIB national.

Prval a-t-il donn certaines garanties ?

Cependant, direz-vous, l'international aurait pu
intervenir ainsi sans attendre que la situation ne se soit ce
point dtriore.
Politique ?
Avait-on besoin d'obtenir certaines garanties plus
prcises du chef de l'Etat avant de prendre une position aussi
ferme ? Qui sait.
Ce fut l'allocution du president Prval lors de la cl-
bration de la fte du drapeau, le 18 mai dernier, l'Arcahaie,
o il annona clairement qu'il laissera le pouvoir ds la fin de
son mandate constitutionnel, soit donc le 7 fvrier 2011. Et qu'il
s'engage fond pour la pleine russite des elections dsormais
fixes au 28 novembre prochain.


Jusque-l les leaders de l'opposition, tous gnrale-
quelconques, s'taient joints la contestation aprs que
uLiif eut fait voter par sa majority au Parlement une loi
ngeant le mandate du president Prval jusqu'au 14 mai
si les lections n'taient pas tenues dans les dlais cons-
*nnels pour la prestation de serment du nouveau president
lu le 7 fvrier 2011 ( ???).
Puis peu peu c'est le dgel, les
futurs candidates la prsidence commenant
tre plus rassurs.

Un nouveau tournant ...
Voil donc deux faits survenus en fin
de la semaine coule qui marquent un nou-
veau tournant dans l'actualit politique.
C'est la conference de press du
numro 1 de l'ONU en Hati, Edmond Mulet,
o l'international se range rsolument derrire
le pouvoir en place.
Probablement aprs avoir obtenu de
celui-ci des garanties formelles que l'ordre
dmocratique sera sauvegard. Elections et
investiture du nouveau president lu la date
constitutionnelle du 7 fvrier 2011. Du moins,
nous prsumons.
Et les tirs prs de la residence du chef
de l'Etat Laboule dans la nuit de jeudi ven-
dredi destins probablement faire monter la
tension d'un cran, quel que soit leur auteur.


nistre
nom


Les organizations pro-Aris-
tide ...
Deux vnements qui vont dans deux
directions opposes.


Les manifestants reprsentent dsormais une tendance
minoritaire. Du moins politiquement. A leur tte vont se re-
trouver de plus en plus les plus radicaux, pour ne pas dire les
plus dsesprs, comme les organizations pro-Aristide qui ont
t deux fois cartes des elections sous ce gouvernement.
Et qui ont donc le plus perdre ...
Ici s'ouvre par consquent un nouveau chapitre. Et
pas moins dlicat. Faudra-t-il faire appel la repression pour
ouvrir la voie aux elections ?
Les deux ne semblent pas marcher ensemble. Ce n'est
jamais de bon augure. C'est le moins qu'on puisse dire.
Ou au contraire laisser participer tout le monde, sans
distinction aucune ni rancune ?
Dans participer il y a participation. Et cette dernire
reste justement la plus grande inconnue des prochaines lec-
tions.

Hati en Marche, 28 Mai 2010


Meurtre Montral d'une jeune Hatienne


Mercredi, 26 Mai 2010 14:37 GF/HPN La commu-
naut hatienne de Montral est sous le choc aprs la dcouverte
du corps d'une jeune hatienne, Cinthia Toussaint, porte dispa-
rue le 17 mai,. Son ex-compagnon est interrog par la police.


Quelques heures av
ans aurait eu avec son ex-coi
au sujet du versement d'une
par mois, selon ses proches.


vant sa disparition, la victim de 23
joint, Mario Romain, une dispute
pension alimentaire de 431 dollars

Mario Romain, g
de 26 ans, est le pre de
l'unique enfant de Cinthia
Toussaint, Jay, trois ans. Le
couple qui se frquentait
depuis l'adolescence, tait
spar depuis plusieurs mois
tant leur relation est houleuse,
tmoignent des amis et des
membres de leur famille.
Mario Romain, qui
a t arrt samedi, quelques
heures aprs la dcouverte du


corps de Cinthia Toussaint, a t accus de meurtre au premier
degr. Lorsqu'ils ont arrt le suspect, les policies ont aussi
saisi son vhicule pour procder des analyses.
Mme si les enquteurs sont pratiquement convain-
cus que le corps retrouv dans une bouche d'gout, samedi
dernier, est bien celui de Cinthia Toussaint, l'identification
formelle du corps sera complte dans les prochaines heures.
Une autopsie sera pratique sur le corps de la victim
pour confirmer son identity et pour dterminer les causes de
sa mort. On ignore pour l'instant comment la jeune femme a
t tue. Il y avait du sang sch ct de la bouche d'gout
o son corps a t dcouvert.
Cinthia Toussaint a t porte disparue le 17 mai
dernier, aprs avoir quitt des amis pour aller rencontrer son
ex-ami, avec qui elle devait rgler une question de pension
alimentaire.


Pu" Plu s oekay, Imu1
NAlrumAL. JUIdEc


i 'me UNr 7m k", rd*wi"iflaiiU




AM~ON&PUI AfNG
Tai.1-V 786-44.7-M -a igg2 3W-756479




Irltjijpflfk2fL M&!Lir.hI
Pr mvkmn am par hl v.


Page 4


AMERIJET INTERNATIONAL, INC.

Fort Lauderdale, FL,
5 Novanm 2008 Amerijet
International, Inc. anonse lansman
yon sit entnt pi enteresan www.
amerijet.com. Nouvo sit la founi lt
yon baz kominikasyon ki pmt
klyan anjwenn tout enfmasyon li _T i r-.TT2rFj
bezwen sou transpb pa avyon, sou -* -
Lunii ,k aili, fri li/\ \s on poUl
I i po m1ic ha ,iidi / a l, l l\ fi % \ O c ,on kaiiLi lc foniks\ %oln diliillSiii Jf ik koiltab lhe
NOLl\ o il i[ Lb%\ kl\ ln an pihs c lfomas on c. IlIOti pi ipid soiu iachaliidi/ hI
al, soit accoili ni hllnan ,konip| i al n S[ I l kSu il l i1,1 k dcA lope pou fe loti bait I pi fasil poul
kl\l anii a ll S' mIchandi/ lap %o\c kit 2c ci'" pcsoncI' dapic Pain Rolhniii. \ i-pre/idlin
Bi/ics Dc\ lopiiin
\1\ ". olil \ on pIocdc scII| c. :llkja POli ko i llli/,c I0o iinloi \ oIi N oc poul
folni c'nfoIIS\ o n |i l I pOli cdcm kl\ an an ckonoini/ Ian ,ik li|n NoLI Ic ofn kl\ an
anl on )pIoSdc (O)n: -SlOl )-i hoI so \ l' di O \ I1 oll I II ll/\ l cSoli \ on o chl\ a\ on
blIo oS" l\\ ',Ii Oii l o II- q ill ic la ,l idli/ POLi C kspoia 1 Ol l Il Oi |o Inpoli .\ o011
N,111 j l ,ap \ ilu y.l\i cilic plal iiiliOdii loi a\ alai OUi 'o cb" c h a PaIIela
Robbins aioliic Kh1ln I i N llcIll ii 1,n 1k0.lo, ap cdc OLI L\a 1 konpl i an pli-
c.l, x oiie. l on 'c i l ih ] inr 1il, AIiipoljl l oJO [111 11 I\ .
1cwii w1 I[ie 1iiio i l 'N llS OIIol konl s, [OLo loi ,l
I Ni i\ 01o Ix i bl to 10 ilc ,ik
IKoni|\I i iii L ui/ t' Inn Foil-Ildicid l (Flondi c II cii ,c oIi sou it lott ic a il,
d.iini\on luitNii Noilh SoLihil, (k Ccniiil ill NIc \ic. O KIa \I b Lc.iop. L /I alk
Ni hddIc-E a I
AI 1cilic' Ill,/c' jal\\ a Boc iin,_ ?-' "-N I ,k Bocini2 "i ,'-?''"i dcp p|icnsilpl bai/ h
ki Sc lliiii Inicik.n ional lAIlpoil
POU pli s lfOI)kIi OI \ i/Ic Aincl'l SO l ii cl' I \\ '\ I l 'nici coi
Kolulk NIcldI C hih liiln Richid .Ailcilc Il'lcinlaionl, l '>54-?_ 'ti5 54





Mercredi 02 Juin 2010
Haiti en Marche Vol XXIV No 19


I DE L'ACTUALITE I


Les lections peuvent-elles rellement


avoir lieu le 28 Novembre
(ELECTIONS... suite de la 1re page) Quant aux survivants, combien de dplacs vivant
Pas moins de la moiti de tous les btiments de la dans des camps de fortune mille lieux de leur residence
capital dtruits, don't la presque totalit des difices publics, lgale ?
Aujourd'hui le calendrier politique exige que tout On dbouche alors sur le problme autrement plus
soit mis en uvre pour la ralisation avant la fin de l'anne complex des listes lectorales ou rpartition des lecteurs qui
des lections, mais en d'autres temps on nous faisait plutt re- permet de mettre en place les bureaux de vote. Et de raliser
marquer que non seulement le sige central de
l'organisme lectoral (CEP) est en poussire Jacm el est encore sous les dconI
mais galement la majority des bureaux de
vote (souvent des coles, glises ou autres b-
timents publics), ainsi que le matriel lectoral
rassembl pour les lgislatives qui devaient se
tenir en fvrier dernier et qui ont t reportes - --- -- .
cause du sisme. -' -
Mais ce sont l des problmes d'ordre .',[' -
matriel donc plus faciles rsoudre. .


1 million de cartes lectorales
perdues ...
Par contre, cela change ds que le
facteur human entire enjeu.
Les problmes se compliquent alors
au fur et measure.
Il n'y a pas si longtemps (lorsqu'on
pouvait encore dire toute la vrit sur la ques-
tion, mme si c'tait de manire intresse, qui
sait), un membre du conseil lectoral estimait
que ce ne sont pas moins de 1 million de car-
tes lectorales qui ont t perdues par leurs
propritaires en raison du sisme.
Peut-tre mme davantage, comment
savoir.


Rappelons que lors des mises en place pour les lec-
tions reportes de fvrier dernier, on estimait le corps lectoral
(nombre d'lecteurs potentiels) quelque 3 millions et demi.
Par consquent on ne peut esprer une participation
lectorale important sans le replacement du million de cartes
perdues.
Mais d'abord o sont leurs propritaires ? Combien
qui reposent aujourd'hui sous terre, hlas ? Ce sont entire
250.000 et 300.000 morts qui ont t enregistrs aprs le
sisme. Tous ges confondus. Combien qui ont t inhums
dans des fosses communes sans le temps de les identifier ?

A mille lieux de leur residence lgale ...


. 3 y. - -. -

Le quarter historique de Jacmel (Sud Est) a t svrement frapp par le sisme
du 12janvier mais peu a t fait jusqu ' present (cette photo date du samedi 29 mai coul)


les lections proprement dites.
Et ce n'est l que la parties merge de l'iceberg,
comme on dit. Il reste probablement plein de complications
techniques qu'un profane comme nous ne saurait imaginer.
Mais don't on peut douter qu'elles puissent tre solu-
tionnes temps pour la tenue des lections le 28 novembre
prochain.
Mais le problme human n'est toujours pas puis,
bien au contraire.
Que fait-on du facteur politique ?

Le suspense CEP...


prochain ?
Les parties d'opposition semblent de toute evidence
conditioner leur participation aux lections la resolution du
problme CEP ou conseil lectoral provisoire qu'ils accusent
d'tre infod au pouvoir en place.
Ils exigent un nouveau CEP.
On connait le processus de formation du conseil
lectoral provisoire. Chacun des 9 membres est
n b res dsign par une institution. Des institutions qui
elles aussi ont aujourd'hui les mmes priorits
de survive que chacun de nous.
Renvoi total ou repltrage ? Sus-
pense.
Aprs la conference de press du
chef de la mission de l'ONU en Hati, Mr.
Edmond Mulet, le jeudi 27 mai coul, il est
vident que l'international sera le grand matre
d'euvres.
L'international qui, pour maintenir
Hati dans le giron dmocratique, finance
jusqu' 80% de notre budget lectoral.
Et qui est probablement prt faire
encore mieux cette fois.


Faire comme si tout est pos-
sible ...
Bref ce n'est pas l'argent qui risque
de faire dfaut. Mme pour encourager plus
de candidates y prendre part. Ne suivez pas
mon regard !
Par contre reste un dernier facteur
human, c'est l'lecteur ?
Autrefois, l'poque des 'trois glo-


rieuses', ce dernier chantait : 'Se pa lajan non, se volonte wi',
ce n'est pas l'argent qui nous fait descendre massivement aux
urnes, c'est notre seule volont !
Rveiller cette volont dans le chaos qui nous entoure,
la faire renatre des dcombres qui nous emprisonnent et o tout
ce qui avait t tent comme solution provisoire est dj dtruit
aux premires averses et que la saison cyclonique s'annonce
l'une des pires jamais enregistres, c'est une autre histoire.
Mais la politique c'est aussi l'art de faire comme si
tout est possible quelles qu'en soient les circonstances.

Hati en Marche, 29 Mai 2010


La banque fait-elle tout pour allger le fardeau pour ses clients ?


PETIONVILLE, 26 Mai D'abord la presque totalit
des banques ont d depuis le terrible sisme du 12 Janvier
transporter aussi bien leur sige que leurs filiales Ptionville,
en banlieue de la capital.
Il faut donc affronter les mille et un embarras du tra-
fic automobile qui rgne dans cette ville secondaire devenue
la nouvelle plaque tournante du commerce national, pour se
rendre destination.
Toutes les banques affichent complete. Depuis que la
majority des glises se sont effondres, ce sont les banques
qui rassemblent les plus grandes foules. Plus de quatre mois
aprs le sisme, les queues continent de s'allonger jusque sur
le trottoir l'extrieur.
Aller la banque devient la plus grande corve de
la semaine. Et il faut avoir de solides gambettes pour pouvoir
rester debout plus d'une heure au moins.
Bref c'est dur et fatigant, surtout pour les nerfs. Et la
plante des pieds. Talons aiguille s'abstenir
Soulignons tout de suite que les banques ne sont pas
restes indiffrentes. Elles ont pris des dispositions pour, tout
en continuant servir la clientle (car le tremblement de terre
les a frapp cruellement elles aussi), essayer de ne pas trop
abmer le client.
Par example, en prolongeant les heures d'ouverture.
Bien que ce soit largement insuffisant. Il n'y a aucune raison
que le guichet chauffeur ferme lui aussi 4 heures. D'ailleurs
c'est 4 heures que ferme l'Administration. Donc on se de-
mande comment font les fonctionnaires.
Soulignons avant d'aller plus loin (afin qu'on ne nous
prenne pas mal) que les banques figurent parmi les plus gran-
des victims du sisme ( ct des coles et des hpitaux), aussi
bien au niveau institutionnel que des resources humaines. Un
grand nombre d'employs ayant perdu la vie, un aussi grand
nombre qui sont parties du pays au lendemain du cataclysme
et de nombreuses succursales dtruites.


Il a fallu un effort extraordinaire pour 'relocaliser' les
services (entendez les redistribuer) dans les quelques succur-
sales qui ont survcu. On ne peut ne pas saluer cet effort.
Et les clients semblent l'avoir compris puisqu'ils
continent de faire la queue pendant plus d'une heure ... Mme
si tous s'arrangent pour effectuer le plus de transactions que
possible chaque fois, car personnel ne peut avoir envie de se
martyriser les pieds pendant aussi longtemps.
Mais les banques ne pourraient-elles pas faire encore
plus ?
Nous avons not le guichet chauffeur qui pourrait
tre encore plus gnralis et en mme temps rester ouvert au
moins jusqu' 6 heures du soir. Il fait encore jour trs tard en
cette saison de l'anne ... Puisqu'il y a aussi la question de
scurit ne pas ignorer.
Voil pourquoi justement nous ne citons pas le ATM,
appareils puiser du cash soi-mme sur son compete, mais dif-
ficile populariser dans un pays o la scurit reste toujours
aussi alatoire.
La meilleure trouvaille aura t la banque du diman-
che. D'un simple gadget publicitaire que cela semblait au dbut,
aujourd'hui c'est un must. Et le dimanche on peut avoir un peu
plus de temps libre.
Cependant cela dit, il est un domaine o aucun effort
ne semble avoir t accompli par nos banques c'est celui du
copinage, disons carrment de la discrimination faite entire les
clients.
Oui, maintenant nous arrivons au gros morceau.
Pourquoi sont-ce toujours les mmes qui doivent faire la queue
tandis que certain n'ont qu' s'identifier pour tre servis ?
Malgr le brouhaha, malgr les queues interminables,
malgr les heures d'attente qu'on doit subir pour parvenir
jusqu'au guichet, certain ultra privilgis trouvent le moyen
d'tre servis en peine quelques minutes.
Et cela la barbe des autres clients. Super-clients ?


Au contraire ce sont ceux-l qui endurent toutes les difficults
qui devraient recevoir le plus de consideration.
Nous pensions que la rectification de cette dernire
anomalie serait la meilleure forme de publicity aujourd'hui
(voir / p. 6)


c 0 KT. Ac T L
T0'L L FR IZE. ;-3 35-2 a 2 853C-
OR: .3 ->2- -8 ,O
FAX .3 c!;--G -C.,-,, 33 2
C EL L 3 388


HaICE VAON1ENENT AfHtI EN MARCH


Gdtm 2m OC
US 8 4D0<10
USs A2,0
US 3 i70.00.


US 78.00
US $ 80.00
US 13.,00
US 5 135.00


Dam, te.ces cruea b.onnement
w livran, la. .LestI[0 doumI*.
PMM ci e picelatu mi v etm
un rnouivelabonna
a3U alt a'@*ft d'un ,oftmmvelmm.t


Nouiveau


Rmouvewnnl


Page 5


Nom
Adr.~


EUWAS L'nb

Cane~ada W


S"


................ ......... ................. ........ ................


ad"


mm.


........ ........






SILENCE ON TUE!


1i Mercredi 02 Juin 2010
Hati en Marche Vol XXIV N' 19


PRISON DES CAYES


Le massacre


que tout le monde a prfr garder secret ...


(MASSACRE... suite de la 1re page)
Cela se passait le 19 janvier 2010, soit une semaine
aprs le terrible sisme du 12 janvier qui a fait entire 250.000
et 300.000 morts.
Donc un moment o le pays comptait ses dizaines
de milliers de morts, cet vnement a pu passer inaperu.
Mais selon le New York Times, il y
a eu un 'cover up' dlibr. Les auto-
rits auraient dcid de dissimuler la
vrit.
En effet, dans son rapport,
la PNH (Inspection gnrale) aurait
fait valoir que c'est un autre dtenu
qui commit le massacre. Un certain Ti
Mousson. C'est ce dernier qui suggra
l'meute. Et quand certain refusrent
de le suivre, il les excuta froidement.
Il y avait quelque 450 dtenus .
la prison des Cayes.
La version des soldats onu-
siens (une mission de stabilisation de
l'ONU est en Hati depuis juin 2004)
est diffrente.
Les casques bleus sont persua-
ds (du moins selon l'article du New -
York Times) que les policies hatiens
ont tir pour tuer. Une vue de la prison
Ceci confirm par d'autres une semaine aprs l
sources interroges par le journal (pa- de l'ONU doit c
rents des victims, personnel de la prison, autres vads etc).

"Cover up" russi ...
L'information rapporte par le New York Times,
bien que plus de quatre mois aprs le droulement des faits,
a provoqu une surprise total dans tous les milieux en Hati,
y compris la press locale ainsi que les correspondents des
agencies trangres.
Y compris les centaines de journalists trangers
qui ont parcouru le pays depuis le tremblement de terre du
12 janvier.
Si 'cover up' il y a eu, c'est une russite. Autrement
dit, le New York Times a d bnficier d'un tuyau. Quelqu'un
qui tait dans le secret, a vendu la mche. Dans quel but ? On
entire en priode lectorale. La politique a repris le dessus.
Voil.
Mais il faut revenir un peu en arrire pour expliquer
la tentative d'meute la prison des Cayes qui aurait dgnr
dans ce massacre.
Le 12 janvier 2010, 4 h 53 pm, la terre tremble


en Hati. Un sisme de magnitude 7 dtruit la capital ha-
tienne.
Le Pnitencier national de Port-au-Prince, la capital,
renferme plus de 4.000 prisonniers qui tous en profitent pour
prendre le large.
Il ne reste plus personnel sur place. Ni dtenus. Ni
leurs gardens. Ni les blinds de la mission onusienne qui as-
E.fi


Mais parmi ses sources, le journal cite ouvertement
aussi la Minustah ou mission onusienne pour la stabilisation
en Hati.
Des casques bleus onusiens taient aux cts de la
police hatienne pour faire le sige des meutiers qui taient
en train de tout casser l'intrieur de la prison.
Ce sont les policies hatiens qui y sont finalement
entrs.Les soldats trangers fournissant
le back-up.
Selon leurs confrres onu-
siens, une fois l'intrieur les policies
hatiens ont utilis leurs armes feu et
non des armes anti-meutes (grenades
S lacrymognes et autres).


n des Cayes o la Police aurait tu de sang froid plus d'une dizaine de dtenus le 19janvier,
e terrible sisme. Une commission indpendante forme de trois Hatiens et de trois membres
onduire une investigation (photo publie par le New York Times qui a rvl le scandal)


suraient la garde devant la prison depuis une dernire grande
vasion.
D'autres prisons se sont vides galement. Celles de
Logane, picentre du sisme, Petit-Goave, etc.

Parmi les vads de Port-au-Prince, des
condamns pour crimes de sang ...
La ville des Cayes n'a pas t particulirement
touche, sinon qu'elle a reu une grande vague de dplacs
provenant de la capital.
Les nouvelles aussi voyagent trs vite. Les dtenus
de la prison des Cayes, apprenant ce qui s'est pass ailleurs,
dcident de tenter galement leur chance.
Emeute. La police intervient. Ailleurs celle-ci est criti-
que pour avoir laiss s'chapper de vrais criminals. Parmi les
vads du Pnitencier national de Port-au-Prince on compete en
effet des kidnappers et des condamns pour crimes de sang.
Et de fil en aiguille, patatras.
Le reportage du New York Times est formel. Ce sont
les policies hatiens qui ont tu.


Tout le monde s'tait
entendu ...
Okay, mais il s'ensuit que
ce ne sont pas seulement les autorits
hatiennes qui taient au courant des
faits mais galement les Nations Unies,
l'Ambassade des Etats-Unis etc (tou-
jours selon l'article du Times).
Et voici aussi comment le
'cover up' a pu aussi bien russir.
Tout le monde, dcideurs na-
tionaux aussi bien qu'internationaux,
s'taient entendus pour touffer l'af-
faire. Parce que tous, aussi bien eux que
d'ailleurs vous et moi, on avait d'autres


chats fouetter. Point final.
Et nous trouvons un peu grotesque de la part d'un
porte-parole de la Minustah de dclarer : quand nous avons
vu que les autorits hatiennes n'avaient pas l'intention de
mener une investigation srieuse, alors nous avons comprise
que c'est un cover up .
Hypocrisie !
Si tentative de camouflage il y a eu, tout le monde
y a particip. Et lire entire les lignes de l'article, le second
principal complice (aprs les autorits hatiennes) ce sont les
Nations Unies. Puis les Etats-Unis. Etc.
De fait, les dirigeants hatiens n'ont toujours pas pip
mot et voici encore que ce sont les Nations Unies qui annon-
cent la formation d'une 'commission d'enqute indpendante'
pour investiguer le prsum massacre ...
Affaire suivre.
Si ce n'est affaire classe !

Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince


La banque fait-elle

tout pour allger

le fardeau pour

ses clients ?
(... suite de la page 5)
pour nos banques.
Ces privilgis sont de diffrentes sortes. En majo-
rit des gens du secteur priv, apparemment. Mais il semble
que certaines autres activits y donnent accs aussi. Comme
la profession de membre de la Police national (ou de GI's -
militaires amricains en poste en Hati). C'est sans doute une
survivance du rgne des officers trs 'matamore' de l'ex-arme
d'Hati, n'est-ce pas.
Mais voil, le 12 Janvier est pass par l. Et certaines
choses ne peuvent plus tre comme avant. Tous sont appels
faire quelques sacrifices. Nous concdons volontiers de faire la
queue pendant aussi longtemps avant de parvenir au guichet.
Mais le 12 Janvier, c'est un peu comme notre 14 Juillet, il
sonne la fin de certain privileges. En tout cas qui ne peuvent
plus s'exercer avec la mme arrogance.
Bref, s'il n'y a que deux guichets de disponible pour
une queue de plus d'une trentaine de personnel, avec une
moyenne d'environ un quart d'heure par client car chacun
s'efforce d'effectuer le maximum de transactions pour ne pas
avoir revenir le lendemain, il est scandaleux qu'on doive
arrter le service rgulier pour le bonheur de quelques-uns qui
ne peuvent pas prendre la queue comme tout le monde parce
que considrant que c'est dshonorant. Ce serait pour eux se
dshonorer!
Si la banque veut maintenir ce genre de privileges,
alors qu'elle trouve une autre solution. Mais une qui ne soit pas
au dtriment de ceux qui sont rellement ses meilleurs clients
parce que acceptant tous les sacrifices.
Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince




IAW R If 0.9. Y fM


Page 6


NORIH'MIAMI

NOTICE TO PUBLIC
CITY OF NORTH MIAMI
2005-2010 CONSOLIDATED PLAN / F. Y. 2010 ACTION PLAN

The City of North Miami's DRAFT F.Y. 2010-2015 CONSOLIDATED PLAN / FISCAL YEAR 2010 ACTION
PLAN is now available for public review and comment. The Plan identifies the City's housing and community
development needs over the next five years and establishes strategies to address those needs. Funding to accomplish
the objectives of the Plan will corne from HUD's Community Development Block Grant (CDBG) and HOME
Investment Partnership (HOME) Programs.
The City North Miami is an entitlement community eligible to receive assistance under the U. S.
Department of Housing and Urban Development [HUD] Community Development Block Grant [CDBG] Program
and HOME Investment Partnerships [HOME] Program. As mandated by Federal Regulation, 24 CFR Part 91, the
City of North Miami is required to document its plan to pursue these goals for all the housing and community
development programs.
The specific strategies identified in the Plan to address housing and community development needs are as
follows: provide affordable housing; expand economic opportunities; increase the capacity of public facilities and
public services; and improve infrastructure.
The F.Y. 2010 Action Plan describes the activities the City proposes to undertake to accomplish the first
year objectives of the Plan, and are listed below.


1 1i
1 CDBG Program Administration $266,407
2 Public Services- Non-profit Community Based Organizations $150,000
3 Housing Rehabilitation Program $915,629
4 HOME Program Administration $55,488
5 Community Housing Development Organization (CHDO) Set-aside $83,232
6 HOME Single-Family Rehabilitation Program $116,163
7 HOME Multi-family Rehabilitation Program $150,000
8 HOME First-time Homebuyer Program $150,000
____TOTAL CDBG & HOME FUNDS $1,886,919

The DRAFT 2010-2015 CONSOLIDATED / 2010 ACTION PLAN are available for public review and comment
from Tuesday, June 1, 2010 to Wednesday, June 30, 2010 at two locations: 1) Community Planning &
Development Department, 12400 NE 8t Avenue; and 2) North Miami Public Library, at 835 N.E. 132 Street. All
comments must be in writing and sent to the attention of the CDBG Administrator, City of North Miami,
Community Planning & Development Dept., 776 N.E. 125th Street, North Miami, Florida 33161.


- I.. 1-1. v .1




Mercredi 02Juin 2010M Page 7A
Hatien Marche .VolXXIV N 19 MIAMI-DADE COUNTY Page


Continucare M



Dominique

Saliba, M.D. .




Se yon gron plezi pou nou ononse ke Dominque Soliba, M.D.vin travoy
onsonm avk sont medikol Continucore non Parkway. Dr.Saliba pale
bon kreol e l'ap mete men avk Jesus Carlos Cortes, M.D. non pote bon
swen sante pou moun ki rete non Parkway ak kominote zanviron yo. Tanpri
rele nou nenpt l pou ou kapab mete rondevou ovk Dr.Solibo ok Dr.ortes.
Sont Medikal Continucare nan Parkway
168001NW2 Avenue, Suite 103 North Miami Beach, FL
Pou plis enfmasyon oubyen pou mete randevou tanpri rele nou non:


Disponib lendi-vondredi.8:30am-5:00pm
www.continucare.com





1 AU SECOURS DE L'UNIVERSITE D'HAITI


1e Mercredi 02 Juin 2010
Hati en Marche Vol XXIV N0 19


Claude


La Francopho
Lvesque


Clment Duhaime croit que la capacity d'coute de
l'Organisation international de la Francophonie sera une de
ses forces pour aider la reconstruction d'Hati.
Administrateur de l'Organisation international
de la Francophonie (OIF), Clment Duhaime croit que
celle-ci est particulirement bien place pour aider la
reconstruction d'Hati grce ses nombreux rseaux
d'experts (juristes, maires, parlementaires, policies,
universitaires, etc.), qui peuvent apporter leur contribu-
tion chacun dans son domaine.
L'autre grand atout don't dispose l'organisation
francophone est son avis sa capacity d'coute. Donner
la parole, c'est ce qui fait la force de la Francophonie,
car nous ne sommes pas un grand bailleur de fonds, a
affirm en entrevue M. Duhaime, numro deux de l'OIF
depuis janvier 2006.
Sitt revenue d'une mission en Hati, Clment
Duhaime participait hier, l'Universit de Montral,
au lancement de deux jours de discussions sur la recon-
struction du rseau universitaire hatien. Comme bien
d'autres secteurs, ce dernier a t touch par le sisme
de janvier dernier. Par example, l'Institut de la Franco- La
phone pour la gestion dans la Carabe, inaugur moins
d'un an auparavant, a compltement t dtruit par le
tremblement de terre.
Le mot d'ordre pour ces assises consiste donner la
parole aux universitaires Hatiens pour qu'ils puissent exprimer
leurs besoins, a assur Clment Duhaime, ajoutant: Sans tre
cynique, le drame peut tre l'occasion de faire une rflexion


nie mise sur ses experts pour aider
d'ensemble pour savoir si Hati peut se doter d'un rseau la formation distance des instituteurs du primaire. Un project
d'ducation public de quality, du primaire l'universit. experimental visant quelque 500 matres sera lanc l'automne
M. Duhaime a rappel que la notion de dialogue des et pourrait s'tendre ensuite l'ensemble des enseignants.
cultures tait dj au coeur de la charte de l'Agence de coo- M. Duhaime a galement promise aux autorits ha-


Gouvemeure gnrale du Canada, Michalle Jean, inaugure, Montr6
les assises de l 'AUF (Agence Universitaire de la Francophonie)
pour la reconstruction du systme universitaire hatien
pration culturelle et technique, l'anctre de l'OIF, en 1970.
L'ducation constitute, avec la justice, un des princi-
paux axes de l'aide de la Francophonie Hati. Au course de
sa mission dans ce pays, la semaine dernire, M. Duhaime a
sign avec le ministry de l'ducation une entente portant sur


tiennes que l'OIF doublerait le nombre de Centres de
lecture et d'animation culturelle (CLAC), qui s'lve
actuellement une vingtaine. Il s'agit de bibliothques
jumeles des centres culturels, une formule que l'OIF
a applique en Hati et dans plusieurs pays francophones
d'Afrique. Selon M. Duhaime, les CLAC doivent leur
succs au fait qu'ils sont pris en charge par les commu-
nauts o ils sont implants.
L'OIF devrait aussi prter ses experts lors d'un
Forum sur la culture hatienne l'automne prochain.
Comme dit Dany Laferrire, c'est la culture qui va
sauver Hati. Il a raison: la rsilience d'Hati, c'est sa
culture, affirme Clment Duhaime.
La Francophonie clbre son quarantime an-
niversaire cette anne, puisque l'Agence de cooperation
culturelle et technique a vu le jour en mars 1970. Hati
fait parties de ses 21 membres fondateurs. Aujourd'hui,
l'Organisation international de la Francophonie re-
l, group 56 Etats et gouvernements.
Le chemin parcouru en cette priode relative-
ment court est considrable, croit Clment Duhaime,
qui ajoute: Le rve de Lopold Senghor s'est trouv renforc
depuis que le secrtaire gnral joue un rle politique plus af-
firm, sans que l'Organisation n'ait perdu de vue ses objectifs
de solidarity et de coopration.


L'OIF dbloque 5 millions $ pour Hati


Michel Dolbec, La Presse Canadienne
PARIS La Francophonie a dcid de dbloquer 5
millions $ pour soutenir la langue franaise en Hati, dvast
en janvier par un tremblement de terre meurtrier.
Le numro deux de l'Organisation international de
la Francophonie (OIF), le Qubcois Clment Duhaime, l'a
annonc jeudi au terme d'un voyage qui l'a conduit dans la
perle des Antilles, ainsi qu'au Qubec et Ottawa.
Cette some va avoir un effet de levier sur les actions
menes sur place par nos rseaux d'experts, a expliqu M.
Duhaime, en saluant, notamment, le travail des maires, des
parlementaires et des universitaires francophones.
La measure est un peu inusite, la Francophonie n'ayant
pas vocation tre un bailleur de fonds dans la reconstruction


d'Hati. En dbloquant ces 5 millions $, l'OIF se trouve join-
dre le geste la parole, en faisant valoir la ncessit de confier
les fonds internationaux de la reconstruction aux organizations
qui possdent, comme elle, une longue experience du terrain
et sauront en tirer un maximum de rsultats.
A Ottawa et Qubec, o il a vu le premier ministry
Jean Charest, M. Duhaime n'tait d'ailleurs pas venu cher-
cher des sous, mais bien l'assurance que ce message serait
bien entendu. Apparemment, a a t le cas. Selon lui, Ottawa,
Qubec et l'OIF sont sur la mme longueur d'ondes dans
le dossier hatien.
Nous sommes en phase, a dit l'administrateur de la
Francophonie. A Ottawa et Qubec, il y a une trs forte mo-
bilisation, une vraie volont de participer la reconstruction


d'Hati, mais sans se disperser, pour que les fonds soit bien
utiliss et qu'il y a ait des rsultats.
L'important rside dans le choix des crneaux
d'intervention de chacun. Ceux retenus par la Francophonie
sont la culture, l'ducation et la justice.
M. Duhaime a ainsi sign Port-au-Prince une entente
qui prvoit la formation distance de 500 professeurs et matres
d'cole. La Francophonie veut surtout poursuivre le dvel-
oppement en Hati de ses Centres de lecture et d'animation
culturelle, ses fameux Clac qu'on trouve partout dans le monde.
En 10 ans, l'OIF a en ouvert 20 travers le pays (un seul a
t dtruit par le tremblement de terre). Il y a en aura 70 dans
trois ans et 300 au terme de la prochaine dcennie, si le souhait
exprim par le president hatien, Ren Prval, se ralise.


26 Mai Les universits du monde
entier veulent aider Hati reconstruire son
rseau d'ducation suprieure, durement
branl lors du sisme du 12 janvier. Mais
toutes manquent cruellement de moyens
pour le faire, a-t-on appris lors de la premiere
journe des Assises sur la reconstruction du
systme universitaire hatien, qui se tiennent
l'Universit de Montral.
L'argent n'est pas encore au rendez-
vous. C'est pour cette raison que l'objectif de
notre rencontre est de dresser un plan d'action
concrete qui permettra d'aller chercher du
financement, explique la vice-rectrice aux
relations internationales de l'Universit de
Montral, Mireille Mathieu.
La gouverneure gnrale, Michalle
Jean, prsente aux Assises, a dclar que la
possibility la plus prometteuse pour Hati
de se rebtir sur des bases solides passe par


Tub.L ;.-i -O4Ltoo -bJ


t Naoms pdseh,
W4IS S** -.
s. noie --f


mwn


POUR vS SbMV BMa m aSm. nsum

1-800-927-6059
au - mu ae -u.jt


l'ducation (...) Certes, l'ducation est nces-
saire tout pays ax sur la croissance, mais
elle l'est aussi et d'autant plus pour tout pays
qui cherche renatre de ses cendres.
Mais comme l'a not le president de
la Conference rgionale des recteurs, prsi-
dents et directeurs d'institutions dans la Cara-
be (CORPUCA), Alain Arconte, jusqu'
present, Hati n'a pas reu les resources
minimales pour la reprise des activits.
La plupart des coles et des universi-
ts sont toujours en ruine, et la reconstruction
est loin d'avoir commenc. Mme Mathieu
reconnat que l'avenir de l'ducation en Hati
est intimement li la reconstruction mat-
rielle du pays. Selon elle, les Assises, qui se
terminent aujourd'hui, permettront d'tablir
un plan clair pour rebtir rapidement un rseau
d'ducation suprieure de quality qui rpondra
aux attentes de la population hatienne.


JJrb lUzJt LIM)iJbfl


NEW,
nI .e | <-, r ,ri .


nr .. uAlu


Moi aussi, f'i un rve


Conitruire bepucoup d'coles pour que tous tes enfants d'Halt solent
capabte de lire, dcrire et de s4duquer, pour conribulor pIkn.ment la
reconstruction du payt,

ParUciper u m Combite Natkoml de la reconotruction de la capital. ot
des aulrse tilles et marchr avec orgueil sur leW nouvelres et belles
nevnues el fe mrvnmleau jardins el parcs.

CJbror le Te ODeum d o la i sdiite dans la rnoulle cathdrabk et
entonner les hymnes de graliLude avec un chmur de miles voix venues de
tous Ul contifenls

Inviter en un printemps pas trop lointain coux qui nous ont prit, laurs
talents, leurs mains et leurs c urs au banquet de la solidaritt dcs La
rYouvelle Hail.

Voir tous nos compatritots saliafalts d'avoir contribute a la re aissance
du pays par leur travail e tleurs efforts et de pouvoir marcher avec la ta
altirew vers la gloire d'H.i.
cUl chaque personnel gie, chaque june, chaq e nfant et chaquo
vislteur pulssent planter quelques artbrn pour amini poindre an vert les
montagnes, les callines el Jes vaJea de la nouvelle Hati,

Voir mes paysans culiver leurs champs fertile, mrnor et rcoter les
frLits de leurs effort 1 arrivr aux mMarcMhbl an utllisant le a nouveaux
r*seau do rouli qui Blcnnevtlt le puy.

Vivre dans une nouvalle Hafl ao un nuvaau leadershlp trispir4 ait pu fare
que l'intelligenca pulJs sutmonter la sLupidit. qua la bon senm puiae
surmonter Fa hmine, et que la conSitance puiage sLurmopnLr le mSdlocrkt6
et que l'horntet puiSoe surmonter la corrupUion.

CGFlbrer avec les musiclen du nmonde enter dans les parcs de la
Grautude dans lousy lea coins du pays, danger Jusqu'A VLaube et Jouir des
SIendernainra qui chantent .



Edouard Lafoniant
Presihdet de la
Fundacibn Ci vic Haditir-CarrIbhd Inc

tWrecteur Generar
S4ccesa MoUvvUon Irnterntiolnal pour la Cataibe


26 janvier 201C


Page 8


Universits hatiennes: beaucoup

de volont mais peu d'argent


SRauh Foteir rlad Fasfw a*Wtt ArwW.
"W?.SS8UII t<...
y 'wif.v&.a^ ^^^1'4*f
6 *^' '-1fa^^^^-Hi


...f


-- ,.
b '- "-


--j I.. 1-1. v .1


qll




Mercredi 02 Juin 2010
Hati en Marche Vol XXIV N 19


4 j,


b ,~ -
V. ~IA


,T


V i A)


J ,


4*e


o


Page 9


SJ_


\occ





LES PETITES ANNONCES


1 Mercredi 02 Juin 2010
Hati en Marche Vol XXIV N0 19


Le Mintulu Inn
IMANS$Irs NPPES
SUl kiamura de p'li a
Camirbinm bi cudn imr
lt oSh n mIr tp't
h gbtn Ueku.,r. r


n l* r*wwi suim

* la fte* HIu l
*hNm 4Eh.. a h u I9


WRobenest !46-IXI
(Sta71B ..' l<<-fli<4
Luwtirr tii^na udifr
pI ktem dt mtnpdl
pnur lte sfients


Lemam ENI





ml lIJdl :2ia


CMU*ib! l !w

htu*q1m* s4 ?m









SERVICES

Miamni Floda, 33160-0673


de Documents etc.
klInfo (954) 559-7729











Evens Hilaire Consultant
* 1'


KJ ADVERTISING

SERVICES
PO. BOX 600673
Miami Florida, 33160-0673
Publicites: Radio, Journaux et Tv.
Aussi un service de traduction
de Documents etc.
Info (954) 559-7729

Evens Hilaire Consultant


10 dpartements d'tudes
Licence en :
* Gestion d'Entreprise
* Conception et Excution de Projet
* Economic et Finance
* Sciences de l'Education
* Sciences Comptables
* Relations Internationales
* Gouvernance
Diplme en :
* Informatique de Gestion
* Relations Publiques
* Gestion de la Microfinance

Contactez nous :
Angle Delmas 75 et Impasse Hrard # 3,
Port-au-Prince, Hati, W.I.
www. cfdehaiti.com
Par courriel: Administration(@CDFEHaiti.com
GBrunet(CFDEHaiti. com
Par tlphones : (509) 2246-1425 \ 3555-1575
2513-3726 \ 3767-1575


VISION MORTGAGE BANK,
INC

EVENS HILAIRE
Loan Consultant

12788 West Dixie Hwy, Miami, Florida 33161
Phone: (305) 891-2225
Fax (305) 891-2559
Cell (786) 285-0384


Carimptean Cuisine
Simply the est!


EN SEMAINE: Sp" cial
- Chicken wings
* Friod Plantains & Soda
* Stewed Chicken Rice & Soda
* Legurne wtlh Rice & Soda


DIMANCHE : AU fo* I @.f
Sunday Buffetl-


2 choices of Rice- Gratine Sal adc
Fried Plantains-Choices of Meal-
Dessert- Drinks-


_f -.,si "


iTax not incCued


Tvery yrisday Wfilfiht
D] Tsvent ViJ yayay- .j1 Zmix


CABINET GUERRIER

Law Firm

21. A c.Martin Lurlien kliui.. Na.ui Plort-au-Piinice. Haii Tel. 341 I-SN333 3s(-52s4
Conf.iance assure, Services garantis

er77ra NaE a ,mc AvenC
T4U. 0OT7574915

FADKIKJ VARIETY STORE
& S MAGAS. N PO .lr TOrrrTES L.ES OccASffoNS.
* trrpft*rn r parigsm:t pmumr NtNll .sun P, GfA., GXAZ. (fA.f. TM
DfIS.t, itOflJITY sarfer.
a Crnsea&s stJdpAcnIqmare

Ouveri
6 Jours
par



8I30 pm
h.liO pini


*' rmi S1ki
. wtt b
10itMf


Page 10


2901 West Oakland Park Suite B-15
Oakland, FI 33311 Tl 954-533-3209


q Ii'l-'. P41i, rI i Ai Inu' t miq* j b qrnpm44o Ime
I ll-id-Ag iN Iwr


m I.. 1-1. v .1


1


N





Mercredi 02 Juin 2010
Hati en Marche Vol XXIV N 19


MIAMI DADE COUNTY


Acosta, Eduardo


2200 NW 54Th St #211 Miami FL 33142


Dupree, Nichole L


1829 NW92Nd St Miami FL 33147


Adams, Corey T 1811 NW 91 st St Miami FL 33147 Eason JR, David 2916 NW 192Nd Ln Miami Gardens FL 33056
Agarrat, Reteva L 210 NW 43Rd St Miami FL 33127 Eguia, Raul C 1666 NE 5Th St Homestead FL 33033
Aimable, Jameson 821 NE 139Th St North Miami FL 33161 Engressia, Esther J 28634 SW 147Th PIl Homestead FL 33033
Akins, Harvey T 3501 NW95Th St Miami FL 33147 Enriquez, Rafael 10527 SW 69Th Ter Miami FL 33173
Akins, Jacqueline 203 NE 107Th St Miami FL 33161 Estevez, Savino 12935 NW 10Th Ave North Miami FL 33168
Alce, Steve 2204 NW 172Nd Ter Miami Gardens FL 33056 Evans, Donte D 1215 NW 60Th St #12 Miami FL 33142
Allen, Torod D 2780 NW 43Rd Ter #8 Miami FL 33142 Evans, Jermaine Q 97 NW53Rd St Miami FL 33127
Altemar, Sandra 535 NE 67Th St Miami FL 33138 Evans, Ricardo S 563 NW48Th St Miami FL 33127
Alvarado, Hector L 491 NW37Th St #8 Miami FL 33127 Fair, Lashura M 333 NW4Th Ave Apt 24 Miami FL 33128
Anderson, Delary R 16134 NE 10Th Ave N Miami Beach FL 33162 Feeley, Miriam E 3822 NW207Th Ter Miami Gardens FL 33055
Anderson, Tammela C 14975 NW 10Th PIl Miami FL 33168 Ferby, Luretta PO BOX 552304 Opa Locka FL 33055
Antoine, John 1 NE 50Th Ter Miami FL 33137 Ferguson JR, Frank F 7237 NW 19Th Ave #9 Miami FL 33147
Antrobus, Terrence C 1090 NW 75Th St Miami FL 33150 Fernandez, Efrain 1005 Curtiss Dr Opa Locka FL 33054
Artaza, Jorge 6550 W 8th Ave Hialeah FL 33012 Fernandez, Manuel 11247 SW88Th St #F216 Miami FL 33176
Austin, Kimberly R 1605 NW 81 St St Miami FL 33147 Ferrell JR, Roger 18100 Atlantic Blvd #405 Miami FL 33160
Avila, Ignacio 6819 SW 15Th St Pembroke Pines FL 33023 Ferrer, Frank 14811 SW 149Th Ave Miami FL 33196
Avila, Juan A 854 NW 87Th Ave Apt 401 Miami FL 33172 Fiddler, Vanessa S 3520 NW82Nd St Miami FL 33147
Bailey, Cassandra E 361 NW 7Th St #9 Miami FL 33136 Fitts, Melinda 2351 NW 140Th St Opa Locka FL 33054
Baldwin, Lenny 1550 N Miami Ave Miami FL 33136 Fleischmann, Joan H 7204 NE Miami Ct Miami FL 33138
Barley, Annie L 796 NW 77Th Ter Miami FL 33150 Fletcher, Demetrius A 16230 NW 19Th Ave Miami Gardens FL 33054
Barnes, Charlie J 14001 Jefferson St Miami FL 33176 Flores, Edwin S 5280 NW 7Th St #502 Miami FL 33126
Barnes, Joseph E 26823 SW 128Th Ave Homestead FL 33032 Flowers, Robert L 19701 NW40Th Ct Miami Gardens FL 33055
Barnhill SR, Cory L 1554 NW 58Th St Miami FL 33142 Floyd, Arkavier K 2423 NW95Th St Miami FL 33147
Barr, Roderick C 9110 NW 33Rd Avenue Rd Miami FL 33147 Ford, Arthur C 649 NW8Th St Miami FL 33136
Barreto, Orlando J 2012 SW 5Th St Miami FL 33135 Ford, Tony J 12450 SW 191 St St Miami FL 33177
Barry, Clayton T 14045 SW91St Ter Miami FL 33186 Francis, Bernard N 655 NW 56Th St #508 Miami FL 33127
Bellamy, Dwight D 15845 NW 20Th Ave Miami Gardens FL 33054 Franklin, Roy L 529 W Lucy St #1 Florida City FL 33034
Bendross, Robert L 1475 NW68Th Ter Miami FL 33147 Franosch, Dietmar J 260 Ocean Dr #24 Miami Beach FL 33139
Benjamin, Travis D 2680 NW 123Rd St Miami FL 33167 Frazier, Jacqueline A 1718 NW 67Th St Miami FL 33147
Bennet, Kevin T 105 SE 12Th Ave #221 Homestead FL 33030 Fuentes, Orte D 9921 WOkeechobee Rd #27A Miami FL 33016
Berse, Joel O 19370 Collins Ave #C1421 Miami FL 33160 Gaines, Shammarah N 10495 SW 173Rd St Miami FL 33157
Betts, Jacqueline 6232 NW 14Th Ct Miami FL 33147 Garcia JR, Jorge 3551 NE 169Th St #201 Miami FL 33160
Billings, Timothy L 726 NE 1 St Ave Miami FL 33132 Garcia, Angel 900 SW7Th St #2 Miami FL 33130
Blanco, Alexander 4275 NW 11Th St Apt 113 Miami FL 33126 Garcia, Annette M 11980 SW 92Nd Ln Miami FL 33143
Blanco, Blanca 8925 SW 109Th Ter Miami FL 33176 Garcia, Edward 1175 NE 132Nd St #PH North Miami FL 33161
Blash, Latoya C 120 NW79Th St Miami FL 33150 Garcia, Kimberly L 560 NW 7Th St #302 Miami FL 33136
Bolden, Beulah M 1095 NW 52Nd St Miami FL 33127 Garcia, Norma I 19701 SW 110Th Ct #123 Miami FL 33157
Borges, Juan E 134 SW 5Th Ave Miami FL 33130 Garcia, Santos A 4512 NW 21 St Ave Miami FL 33142
Boyd, Edwin E 1091 NW 7Th Ct #108 Miami FL 33136 Garner, Ernest 1411 NW 69Th Ter Miami FL 33147
Braddy, John H 1068 NW 66Th St Miami FL 33150 Garra, Anthony 440 SW89Th Ct Miami FL 33174
Bradley JR, James C 475 NE 139Th St North Miami FL 33161 Garrido JR, Manuel 1784 Marseille Dr Apt 1 Miami Beach FL 33141
Brantley, Rodney 1875 NW 91 St St Miami FL 33147 Garrido, William 5235 W 25Th Ave #101 Hialeah FL 33016
Brennen, Dwayne E 20420 NW24Th Ct Miami Gardens FL 33056 Gaskins, Cheryl T 3508 NW213Th St Miami Gardens FL 33056
Brooks, Jerrozz A 423 NW9Th St #16 Miami FL 33136 Gatlin, Matthew 6847 NW 2Nd Ct Miami FL 33150
Brown, Derrick 1000 NW95Th Ter Apt 201 Miami FL 33150 Genay, Jacque B 6924 SW 114Th PIl #C Miami FL 33173
Brown, Eddie L 10601 NW 17Th Ave #219 Miami FL 33147 George, Anthony O 1941 NW 187Th Ter Miami Gardens FL 33056
Brown, Edward 3380 Frow Ave Miami FL 33133 Gibson, Johnny L 12955 NE 6Th Ave #216 Miami FL 33161
Brown, Emecia T 7831 NE Miami Ct Miami FL 33138 Glenn, Robert L 4329 NW 10Th Ave Miami FL 33127
Brown, Onika D 18611 NW29Th Ave Miami Gardens FL 33056 Golden, Stephany A 3898 NW213Th St Miami Gardens FL 33055
Brown, Tavon T 17820 NW 22Nd Ave Miami Gardens FL 33056 Gomez, Jose M 20505 E Country Club Dr #534 Miami FL 33180
Brown, Terry 1955 NW4Th Ct Miami FL 33136 Gonzalez, Jorge L 14250 SW 62Nd St #315 Miami FL 33183
Buckhannan, Patrick W 760 NW 95Th St #104 Miami FL 33150 Gonzalez, Lazaro G 12878 SW 17Th Ter Miami FL 33175
Butler, Wilfred L 7895 NE 4Th Ct #15A Miami FL 33138 Gonzalez, Mike 20848 SW122nd PIl Miami FL 33177
Byrd, Barry 1319 NW 68Th St Miami FL 33147 Gonzalez, Mike A 415 NE 141St St North Miami FL 33161
Cannady, Christopher H 5025 NW 10Th Ave Miami FL 33127 Goodman, Fredrill L 2780 NW43Rd Ter #9 Miami FL 33142
Cannon, Tarshmarnique L 2162 NW 5Th Ave #28 Miami FL 33127 Goodman, Stephen E 1131 NW63Rd St Miami FL 33150
Caraballo, Aaron 18037 NW42Nd PIl #18032 Miami FL 33055 Goodrich, Tony R 800 NW 13Th Ave #1014 Miami FL 33125
Carmona, Carlos 20470 SW 122Nd PIl Miami FL 33177 Green, Katova L 11601 SW84Th St Miami FL 33173
Carson, Barbara A 1550 NW 1 St Ct 4 Miami FL 33136 Greggs, Charles A 2639 NW 68Th St Miami FL 33147
Casas, Reynold 612 NW 20Th Ave #REAR Miami FL 33125 Griffin III, Walter W 680 NE 88Th Ter Miami FL 33138
Casaus, Adrian A 975 SW 15Th Ave Miami FL 33135 Grossheim, Bryan E 1345 Drexel Ave #15 Miami Beach FL 33139
Case, Ralphston B 555 NE 149Th St Miami FL 33161 Guevara, Geraldo 1946 NW30Th St #7 Miami FL 33142
Centeno, Angel H 3091 NW97Th St Miami FL 33147 Gutierrez, Jairo J 10000 NW 80Th Ct #2265 Hialeah FL 33016
Chapman, Richard J 21320 NE 14Th Ave #1 Miami FL 33179 Gutierrez, Silvia A 516 SW88Th Ct Miami FL 33174
Charles, Sean D 1317 NW62nd Ln Miami FL 33147 Hale, David D 1332 NE 157Th St N Miami Beach FL 33162
Chatfield, Natashia R 20542 NW 22Nd Ct Miami Gardens FL 33056 Hall JR, Ralph 20200 SW 112Th Ave Miami FL 33189
Clark, La RS 10781 SW218Th St Miami FL 33170 Hanies, Keith A 1001 NW62Nd St Miami FL 33150
Clarke, Sophia K 1021 NE 132Nd St North Miami FL 33161 Harbin,Shekeetha 1558 NW71St St Miami FL 33147
Coleman JR, David R 30002 SW 148Th Ct Homestead FL 33033 Harden, Myrtis K 7731 NW 2Nd Ave #7 Miami FL 33150
Collier, Otis W 10037 SW 173Rd Ter Miami FL 33157 Harris SR, Earl 1165 NW 63Rd St Miami FL 33150
Collins, Hassan D 5431 NW 178Th Ter Opa Locka FL 33055 Harris, Thomas J 1877 NW89Th Ter Miami FL 33147
Collins, Robert L 943 NW 66Th St Miami FL 33150 Harris, Wayne 200 NW 13Th St Apt 7 Miami FL 33136
Colon, Michael E 14730 SW 106Th Ter Miami FL 33196 Haughton, Amika 255 NW 21 St St #207 Miami FL 33127
Colguilt, James 2520 NW68Th St Miami FL 33147 Hayes, Clyde A 16321 NW 17Th Ct Miami Gardens FL 33054
Concepcion, Giuseppe F 13401 SW6Th St Miami FL 33184 Hayes, Travess N 190 NW 16Th St #10 Miami FL 33136
Coney JR, Billey D 736 NW 48Th St Miami FL 33127 Height, Wanda R 1169 NW 65Th St Miami FL 33150
Cooper, Curtis L 6816 NW 16Th Ave #12 Miami FL 33147 Henderson, Nunnally 13850 NW 41 St St Miami FL 33178
Cooper, Dorothy T 4101 NW 11 Th PIl Miami FL 33127 Henry, Maxie J 920 NE 199th St #410 Miami FL 33179
Cooper, Harold K 2195 NW 130Th St Miami FL 33167 Herman, Marvin L 11355 SW 84Th St #547 Miami FL 33173
Cooper, Torris L 1312 NW 81 ST St MIAMI FL 33147 Hernandez JR, Frank 14503 NW 7Th Ave Miami FL 33168
Copeland, Jerome A 1068 NW 47Th St Miami FL 33127 Hernandez JR, Jose U 20760 SW 126Th Ct Miami FL 33177
Correa JR, Ernesto L 3690 Percival Ave Miami FL 33133 Herrera, Luis R 2440 NW98Th St Miami FL 33147
Cowie, Franklin H 580 Perviz Ave Opa Locka FL 33054 Hines, Reuben T 3031 NW 183Rd St Miami Gardens FL 33056
Cox, Nancy J 14451 SW 160Th Ter Miami FL 33177 Hinestrosa, Francisco A 12411 SW 196Th Ter Miami FL 33177
Cox, Terrell A 15775 NW27Th PIl Miami Gardens FL 33054 Hodgson, Sabrina C 2925 NW68Th St Miami FL 33147
Critelli, Stephen A 2466 NW 102Nd St Miami FL 33147 Holmes, Donald R 2365 NE 173Rd St #301 N Miami Beach FL 33160
Cromer, Akeem J 18182 NW41St PIl Miami Gardens FL 33055 Hood, Richard 2175 NE 169Th St #103 N Miami Beach FL 33162
Cruz, Deaitra R 849 SW 10Th St Homestead FL 33034 Hornsby, Latonia N 2021 NW 65Th St #201 Miami FL 33147
Dames, Anton L 17020 NW37Th PIl Miami Gardens FL 33055 Howard, Marie A 790 NE 123Rd St #9 North Miami FL 33161
Daniels, Sharon 570 NW 48Th St #B Miami FL 33127 Howard, Travis E 3501 NW95Th Ter Miami FL 33147
Darby, Guy C 1177 NW 8Th Street Rd Apt 8 Miami FL 33136 Huertas, Daniel R 9245 SW 149Th St Miami FL 33176
Darius, Jimmy 758 SW2Nd Ave 8 Miami FL 33130 Irizarry, Candido 105 SW22Nd Rd Miami FL 33129
Davis, Glenn R 20420 NW25Th Ct Miami Gardens FL 33056 Jackson, Janie M 1550 N Miami Ave Miami FL 33136
Davis, Phillip S ** Protected ** Miami Shores FL 33138 Jackson, Thomas E 20510 NW 34Th Ave Miami Gardens FL 33056
Day, Gabriel J 14720 Fillmore St Miami FL 33176 James SR, Perry B 10615 SW 171 St St Miami FL 33157
De Izaguirre, David A 2421 SW 108Th Ct Miami FL 33165 James, Aundrella P 1136 NW 2Nd Ave # 216 Miami FL 33136
De Leon, Carlos 2056 NW 23Rd Ave Miami FL 33142 James, Joel C 1156 Peri St Opa Locka FL 33054
Delgado, Raymundo 13249 SW206Th Ter Miami FL 33177 James, Matthew D 8400 NW25Th Ave #47 Miami FL 33147
Delgado, Sandra S 10950 SW 7Th St #114 Sweetwater FL 33174 Jean, Benal 5700 NW 5Th Ave #2 Miami FL 33127
Diaz, Juan A 16150 SW 197Th Ave Miami FL 33187 Jean, Donny 13850 NW 41St St Miami FL 33178
Diaz, Julio 8145 NW7Th St #510 Miami FL 33126 Jean, Minto 13850 NW41St St Miami FL 33178
Dixon, Shirley L 8250 NW 12Th Ct Miami FL 33147 Jeffrey, Nicole F 8249 SW 107Th Ave #D Miami FL 33173-3724
Dones, Richard I 2210 SE 7Th PIl Homestead FL 33033 Jemison, William J PO BOX 380583 Miami FL 33238-0503
Dorsey, Andre 268 NW 11Th St #322 Miami FL 33136 Jenkins SR, Lathio 5200 NW 26Th Ave #7 Miami FL 33142
Dunn, Michael C 6950 Nw 41 St Miami FL 33166 Jenkins, Amad R 26750 SW 124Th Ave Homestead FL 33032


Konlinye nan lot paj la
Lester Sola
Sipe'.ize Eieksln Konle Miami-Dade


Page 11l


u ile page 121


MIAM-DADE


AVI LEGAL
Dapre Lwa Florid F.S.98.075(7), yap avize vot yo ki sou lis pi ba la-a. Nap avize w ke baze sou enfomasyon nou resevwa nan men Eta Florid, nou doute si w elijib pou vote. Yap made nou
kontakte Sipviz Eleksyon Konte Miami-Dade, Florid, pa pita ke trant jou apre resepsyon Avi sa-a pou nou kapab resevwa enf6masyon sou kisa yo baze kestyon ke w pa elijib la epi pou nou w
kouman pou nou rezoud pwoblm la. Si w pa reyaji epi w pa reponn a lt sa-a, sa gen dwa mennen Sipviz Eleksyon an deside ke w pa elijib epi yo va retire non w nan sistm enskripsyon vot Eta-
a. Si w genyen ankenn kestyon sou koze sa-a, tanpri kontakte Sipviz Eleksyon yo nan 2700 NW 87th Avenue, Miami, Florid oswa rele 305-499-8363.







MIAMI DADE COUNTY


] HMercredi 02 Juin 2010
I Hati en Marche Vol XXIV N 19


Kontinyasyo pa" presedan an

Jenkins, Cedric L P O BOX 172056 Hialeah FL 33017-2056 Orta, Monica G 2154 NW Flagler Ter #7 Miami FL 33125
Jenkins, William L PO BOX 540732 Opa Locka FL 33054 Ortiz, Craig A 280 NW 52Nd St Miami FL 33127
Jennings, Jacqueline J 1000 NW 106Th St Miami FL 33150 Ortiz, Luis 4000 Collins Ave #308 Miami Beach FL 33140
Jerry, Kendrick L 15555 SW 153Rd St Miami FL 33187 Owens, Eric 14425 NE 6Th Ave #418 Miami FL 33161-2980
Jewell, Shanita A 11145 SW 138Th St Miami FL 33176 Pace, Kimberly L 1130 NW 106Th St Miami FL 33150
Jimenez, Anthony 9741 SW 120Th St Miami FL 33176 Pacela, David W 1201 Brickell Ave #350 MIAMI FL 33131
John, Doreen 354 NW 65Th St #123 Miami FL 33150 Pagan, Ana L 1604 NW7Th Ave Miami FL 33136
Johnson, Angelina L 6847 NW 2Nd Ct Miami FL 33150 Parker, David A 12795 SW 193Rd Ter Miami FL 33177
Johnson, Eddie 320 NW 7Th Ave Miami FL 33128 Patterson, Carla Y 19579 NW55Th Circle PI Opa Locka FL 33055
Johnson, Eugene 1373 NE 147Th St Miami FL 33161 Patterson, Christopher G 10940 SW178Th Ter Miami FL 33157
Johnson, Katie B 3000 NW3Rd Ave #419 Miami FL 33127 Payne, Renee A 11980 NE 16Th Ave #105 Miami FL 33161
Johnson, Larry E 1235 NW 55Th St Miami FL 33142 Pearson, Willie K 18451 NW 37Th Ave #255 Miami FL 33056
Johnson, Melvin 7940 NW 18Th Ct Miami FL 33147 Pereira, Edward W 17094 Collins Ave #A111 Miami FL 33160
Johnson, Napoleon T 1990 NW 4Th Ct #15 Miami FL 33136 Perez, Joshua A 981 NE 155Th Ter N Miami Beach FL 33162
Johnson, Natashia L 2230 NW 103Rd St Miami FL 33147 Perez, Juan C 11730 SW 173Rd St Miami FL 33177
Johnson, Paula M 18810 NW 44Th Ave Miami Gardens FL 33055 Perkins, Joann 6215 NW2Nd PI #1 Miami FL 33150
Johnson, Wayne 5535 NW 190Th Ln Opa Locka FL 33055 Perry, Antoine 11960 SW 172Nd St Miami FL 33177
Johnson, Yvonne 945 NW53Rd St Miami FL 33127 Perry, Rodney J 1545 NW 8Th Ave #209 Miami FL 33136
Jones, Kevin L 561 Sharar Ave Opa Locka FL 33054 Petit, Charles A 525 NE 138Th St North Miami FL 33161
Jones, Larry D 775 NW 55Th Ter Miami FL 33127 Phillips, Jerod T 423 NW9Th St apt #13 Miami FL 33136
Jones, Sophia L 2213 W 6Th Ct Hialeah FL 33010 Pinder, Freddie E 10473 SW216Th St #106 Miami FL 33190
Jones, Steve 745 NW 8Th Ct Florida City FL 33034 Plair, Douglas D 10325 SW 151 St Ter Miami FL 33176
Joyner, Leroy T 800 NW 28TH St MIAMI FL 33127 Powell SR, Darrick A 8200 NW 32Nd Ave Miami FL 33147
Kennedy, Tavaris M 2418 NW 61 St St Miami FL 33142 Pringle, Matthew 18501 NW 23Rd Ave Miami Gardens FL 33056
Keys, Paulette S 2365 NW 171 St Ter Miami Gardens FL 33056 Pryor, Abram 7000 NW29Th Ave Miami FL 33147
Khan, Nazelene 16450 NW2Nd Ave Miami FL 33169 Purcell, Devary D PO BOX 552331 Miami FL 33055
Kindred, Daniel 19612 NW 37Th Ct Miami Gardens FL 33055 Quintero, Javier 2430 NW 31 St St Miami FL 33142
King, Adam J 14331 SW285Th St Homestead FL 33033 Ragin, Ikene D 6300 NW 15Th Ave #2 Miami FL 33147
King, Donna E 12990 NE 6Th Ave #2 North Miami FL 33161 Ragin-Miller, Roberta L 1130 NW 62Nd St Apt 4 Miami FL 33150
King, Jeffrey M 21201 NW 32Nd Ave Miami Gardens FL 33056 Ramirez, Justo 250 SW 14Th Ave #81 Homestead FL 33030
Kushner, Van M 1556 NW 9Th Ave Homestead FL 33030 Ramos, Balbino A 30524 SW 152Nd Ct Homestead FL 33033
Laguerre, Jude H 824 NW 103Rd St Miami FL 33150 Ray III, Joe 1241 SW4Th St Homestead FL 33030
Lane, Willie J 13875 NW 22Nd Ave #269 Opa Locka FL 33054 Redford, Gregory T 930 NW95th St #216 Miami FL 33150
Langlois, Job 3036 NW 101 St St Miami FL 33147 Reed, Christopher 3440 NW207Th St Miami Gardens FL 33056
Larry, William H 1827 NW5Th PI Miami FL 33136 Reid, Neal 743 NW 77Th Ter Miami FL 33150
Leal, David 595 NE 129Th St#6 North Miami FL 33161 Reid, Rickey G 3245 NW82Nd St Miami FL 33147
Leclerc, Rudy 2315 NE 174Th Ter N Miami Beach FL 33160 Reyes III, Angel L 911 NW99Th St Miami FL 33150
Lee JR, Winston G 15815 E Bunche Park Dr Miami FL 33054 Richards, Raymond M 5513 NE Miami PI #11 Miami FL 33137
Lee, Derrick L 13124 Port Said Rd #150 Opa Locka FL 33054 Richardson, Willie F PO BOX 510601 Miami FL 33151
Lee, John 15825 SW 103Rd PI Miami FL 33157 Rico, Raphael E 7313 SW 16Th Ter Miami FL 33155
Leggett, Reginald D 7950 NW 24Th Ave Miami FL 33147 Rivero, Jacqueline M 1398 NW79Th St #C315B Miami FL 33147
Lemon, Lisa 1000 NW 1 St Ave Apt 11 Miami FL 33136 Rivers, Eric K 3031 NW 185Th Ter Miami Gardens FL 33056
Lewis, Charles L 800 NW 28Th St Miami FL 33127 Roberts, Frank 5200 Ne 5Th Ter #29 Pompano Beach FL 33064
Lewis, Cheryl E 1744 NW 1 St Ct #6 Miami FL 33136 Robins, Chris 193 South Dr Miami Springs FL 33166
Lightsey JR, Elliott 6831 NW29Th Ave Miami FL 33147 Robinson, Andre 1275 NW 28Th St Miami FL 33142
Lindsey, Jermaine 150 NW40Th St Miami FL 33127 Robinson, Chad M 2020 NW 1 St Ave Miami FL 33127
Lipscomb, Gary 1503 NW 81 St St Miami FL 33147 Rodgers JR, Grover J 627 NW 69Th St Miami FL 33150
Little, Toccara J 260 Perviz Ave Opa Locka FL 33054 Rodriguez JR, Fernando 4901 SW 94Th Ct Miami FL 33165
Lloyd, Tawanda V 525 NW5Th Ave #417 Florida City FL 33034 Rodriguez, Alexander 13155 Ixora Ct #503 North Miami FL 33181
Lollar, Darveed Y 2001 NW62Nd St #103 Miami FL 33147 Rodriguez, Oliver R 51 NE 75Th St Miami FL 33138
Lopez, Luis R 19253 NW 48Th Ave Opa Locka FL 33055 Rodriguez, Paloma M 5191 NW 116Th Ave Apt101 Doral FL 33178
Lowry, Michael J 1888 NW 152Nd Ter Miami Gardens FL 33054 Rogers, Lisa L 1601 NW 19Th St Homestead FL 33030
Macklin, Elizabeth 14620 NW 12Th Ave Miami FL 33168 Rojas, Shanita 325 NW53Rd Ave Miami FL 33126
Maddox JR, Emery 1757 NW 57Th St Miami FL 33142 Rolle, Carlton 1155 NE 137Th St #114 North Miami FL 33161
Magallan, Tony 20792 SW104Th Ct Cutler Bay FL 33189 Romeu, Reynaldo 6374 SW22Nd St Miami FL 33155
Major, Katina R 17401 SW 140Th Ct Miami FL 33177 Rondon, Mildred L 1146 NW 26Th St Miami FL 33127
Majors, Larry V 1740 NW 87Th St Miami FL 33147 Rosado, Iris V 1193 NW 123Rd PI Apt 201 Miami FL 33182
Mann, Natascha V 4874 SW 142Nd PI Miami FL 33175 Ross, Lonnie J 1168 NW 51 St St Apt 2 Miami FL 33127
Mans, Anthony 1190 NW 65Th St #1 Miami FL 33150 Rozier, Aljarreau 10105 NW 14Th Ave Miami FL 33147
Manzanares, Johana J 5141 NW 111 Th Ct Doral FL 33178 Rozier, Celester 6540 NW 14Th Ave Miami FL 33147
Marrero, Antonio 8100 NW 12Th Ct Miami FL 33147 Rudisel, Norman C 5995 Biscayne BIvd Apt 703 Miami FL 33137
Martin JR, Godfrey L 2020 NW 1 St Ave Miami FL 33127 Rudolph, Darrick L 222 NW 22Nd St #304 Miami FL 33127
Mayo, Quntavius S PO BOX 12645 Miami FL 33101 Ruiz, Barbie 4111 NW 37Th Ave #B204 Miami FL 33142
Maysonet JR, Cesar A 15413 SW288Th St #109 Miami FL 33033 Ruiz, Ivan 14116 SW 156Th Ave Miami FL 33196
Mc Call, Emma M 2277 NW 91 St St Miami FL 33147 Ruiz, Juan A PO BOX 1603 Hialeah FL 33011
Mc Fadden, Robert 5707 NE Miami Ct Miami FL 33137 Ruiz, Reynaldo 12523 SW9Th St Miami FL 33184
Mc Gahee, Feodor M 3271 NW 171 St St Miami Gardens FL 33056 Ruiz, William J 14871 SW 104Th St #202 Miami FL 33196
Mc Gann, Maurek C 9626 NW 26Th Ave Miami FL 33147 Rutherford, Gail S 750 NW 18Th Ter #1206 Miami FL 33136
Mc Gowan, Eliga 259 NE 62Nd St #3 Miami FL 33138 Sabates, Rick J 3425 SW 106Th Ave Miami FL 33165
Mc Kenzie, Melvin 2500 NW 22Nd Ave Miami FL 33142 Saint Louis, Esther 11899 NE 18th Ave #4L North Miami FL 33181
Mc Kinney, James T 1059 NW 46Th St Miami FL 33127 Salas SR, Pedro 9674 NW 10Th Ave #F620 Miami FL 33150
Mc Knight, Yolanda A 4952 NW 179Th Ter Opa Locka FL 33055 Sanchez, Ramon E 3720 NW213Th St Miami Gardens FL 33055
Mc Lean, Sean S 190 NE 131St St North Miami FL 33161 Sanders, Michael 12501 NW 27Th Ave #S232 Miami FL 33167
Mc Nichols, Angelo G 3400 NW 179Th St Miami Gardens FL 33056 Sands, Kevin D 18031 NW36Th Ave Miami Gardens FL 33056
McCray, Jimmie 28200 SW 125th Ave Homestead FL 33033 Santana, Pedro R 1009 NW 128Th PI Miami FL 33182
McLean, Latravia K 16500 NW 18Th PI Miami Gardens FL 33054 Santana, Silvia 1120 SW 73Rd Ave Miami FL 33144
Medina Delgado, Darien 5584 NW 116Th Ave #108 Doral FL 33178 Sarmiento, Fernando E 676 NW 124Th Ave Miami FL 33182
Melendez, Mildred J 978 NW 5Th St #2 Miami FL 33128 Saud, Maria L 9035 NW 113Th St Hialeah Gardens FL 33018
Melendez, Xiomara 12267 SW 198Th Ter Miami FL 33177 Schwartz, Geraldine F 14435 SW 96Th Ave Miami FL 33176
Mendez, Antonio 30140 SW 149Th Ave Homestead FL 33033 Scott, Charles D 300 NE 78Th St Apt 3 Miami FL 33138
Mercado, Ruben J 1212 NE 120Th Ter Biscayne Park FL 33161 Scott, Pleadro J 1537 NW40TH St MIAMI FL 331424840
Merilan, Dumex 12442 SW 193Rd St Miami FL 33177 Scott, Robert 3061 NW 64Th St Miami FL 33147
Michel, Daniel 3 NW 44Th St Miami FL 33127 Sherman, Bradford 16365 SW87Th Ct Palmetto Bay FL 33157
Miller, Curtis 7150 NW 16Th Ave Miami FL 33147 Sherrod, Tracey D 1767 NW3Rd Ave #4 Miami FL 33136
Miller, Micheal L 8927 NW 21 St Ave Miami FL 33147 Shuflin, Richard 42 Collins Ave Miami Beach FL 33139
Mims, Keith 1157 NW 65Th St Miami FL 33150 Shuler, Larry 336 NE 82Nd Ter Miami FL 33138
Mingo, Cameron K PO BOX 540762 Miami FL 33054 Silvarrey, Jesus F 12730 NW 6Th Ln Miami FL 33182
Miranda, Manuel 7340 SW 82Nd St #C203 Miami FL 33143 Simmons, Jermaine W 2100 NW 93Rd St Miami FL 33147
Mireles, Luis A 307 E 61 St St Hialeah FL 33013 Simpkins, Michael D 1204 NW 64th St Miami FL 33147
Mitchell, David J 771 NE 126Th St #4 North Miami FL 33161 Siriani, Angie 718 NW 4Th St #2 Miami FL 33128
Mitchell, Larry 6475 NW 6Th Ave #4 Miami FL 33150 Sites, John A 770 Claughton Island Dr Miami FL 33131
Mobley, Robert D 479 NW 19Th St Miami FL 33136 Smalls, Alexander 3351 NW 176Th St Miami Gardens FL 33056
Montford JR, William 2020 NW 1 St Ave Miami FL 33127 Smith, Jameer M 11431 SW 191 St St Miami FL 33157
Moore, Willie J 2126 NW 3Rd Ave Miami FL 33127 Smith, John T 2147 NW69Th Ter Miami FL 33147
Morales, Mayra 14135 SW 166Th St Miami FL 33177 Smith, Tiffany E 7635 NW 21 St Ave Miami FL 33147
Morgan, Alatrese T 1151 NW 75Th St Miami FL 33150 Smith, Tony C 16961 NE 20Th Ave #3 N Miami FL 33162
Morgan, Roxanne 2879 NW 204Th Ln Miami Gardens FL 33056 Smith, Tony T 154 Lake St Akron OH 44301
Mosley, Sha'Tara M 3971 NW 178Th St Miami Gardens FL 33055 Solau, Marc M 8911 SW 212Th Ter Cutler Bay FL 33189
Muldowney, Julia A 9745 SW 16Th St Miami FL 33165 Soriano, William E 17412 SW 139Th Ct Miami FL 33177
Murat, Renol 13210 Memorial Hwy #102 Miami FL 33161 Soto, Albert A 601 SW94Th Ct Miami FL 33174
Murias, Albert 17464 NW 91st Ave Hialeah FL 33018 Soto, Norca E 15403 SW75Th Circle Ln Miami FL 33193
Murphy, Eddie J 6223 NW 1 St PI Miami FL 33150 Sowerbrower, Gerald A 17301 NW 17Th Ave Miami Gardens FL 33056
Muse, Gwinnett D 10735 SW174Th Ter Miami FL 33157 Spikes, Charles F 8939 NW 21 St Ave Miami FL 33147
Nabors, Sean 6796 Main St Miami Lakes FL 33014 Stanley, Johnny 13960 NE 2Nd Ct Miami FL 33161
Nash, Shirley D 26510 SW 136Th Ave Homestead FL 33032 Straub, Tarik M 2503 Matena St Le High Acres FL 33971
Neely, Dawn A 2601 NW 207Th St #110 Miami FL 33056 Stringer, Donny E 17347 SW99Th Ct Miami FL 33157
Nesbitt, Sean I 6322 NW 14Th Ct #6332 Miami FL 33147 Stuckey, Tiffanie E 824 NW 5Th Ave Miami FL 33136
Novatka III, John J 1465 NE 11OTh St #2 Miami FL 33161 Suarez, Manuel L 3441 NW 100Th St Miami FL 33147
Nunez, Pedro L 525 SW79Th Ct Miami FL 33144 Suarez, Valeda 238 NE 57Th St Miami FL 33137
Ocampo, Rene G 8305 SW 152Nd Ave #202 Miami FL 33193 Sugden, Frank J 9901 SW 136Th Ct Miami FL 33186
O'Farrill, Caridad M 15361 SW 152Nd Ter Miami FL 33187 Sullivan, Barry E 1501 NW 1 St Ct #3 Miami FL 33136
Oneal JR, Daniel T 1001 NW85Th St Miami FL 33150 Sullivan, Shannon 1490 NW69Th St #1 Miami FL 33147
Kontinye nan lI paj la
~Lester Sola
MI Sipe.ize Eleks on Konte Miami-Dade (luile p;ge 13)


Page 12





Mercredi 02 Juin 2010
Hati en Marche Vol XXIV N 19


LIBRE PENSER


En politique, la communaut des haines faitpresque
toujours le fond des amitis.
A. de Tocqueville

Chers amis lecteurs, je commence me sentir mal
dans ma peau. Dans ma peau d'Hatien. Me voil devant mon
clavier, avec, mes cts, mon stylo accompagnateur sans le-
quel je me sens priv d'un de mes membres, revoir les faits de
la semaine. Les manifestations, les prises de position, les dcla-
rations, incendiaires quasiment toutes, mensongres, certaines
d'entre elles, vridiques, celles qui ne furent pas mensongres,
volont manipulatrice, toutes, ont rempli les journes d'une
semaine un peu atypique. Les drives produites, passant de la
mort de manifestants la prise pour cible de la residence prive
d'autorits du pays ou, la violation de btiments de l'Universit
par des forces onusiennes, montrent la gravit de la situation.
En ralit, nous avons toujours tendance croire qu'il n'y a
que chez nous que les porteurs d'armes sont privs de ca-
pacit rflexive . J'ai souvent le rflexe d'associer le nombre
UN au produit de la capacity de destruction d'une arme feu
et de l'intelligence de l'individu qui en fait usage. Vous vous
rendez compete du nombre d'exemples que j'ai sous mes yeux,
longueur de journe, longueur d'anne. Vous voyez qu'il est
facile de trouver une explication aux frictions et aux tensions
qui se produisent entire notre police et les forces de stabili-
sation ou entire ces dernires et nos universitaires. Donc,
chers amis, il fallait s'y attendre. Et ce n'est que le dbut car
ils ont promise de rester dans le pays ad vitam aeternam . Et
dire qu'ils font parties du group des pays amis d'Hati. Dieu
de Misricorde, protgez Hati de ses amis Il nous sera plus
facile de nous occuper de nos ennemis.


ruit de Fond(:
Enfin, chers amis lecteurs, vu la multiplicit de faits
ainsi que la gravit de leurs consequences, je me sentais dans
l'impossibilit motionnelle de pouvoir rdiger mes chroniques
hebdomadaires. Je ne fais que penser notre socit qui, mal-
heureusement, malgr les difficults auxquelles nous faisons
face de faon collective, ne cesse de se ressembler ce panier
de crabes , ce royaume de la peau de banane, de la rumeur
assassine et de l'ambiance dtestable. Chacun a ses intrts
et non seulement nous ne nous entendons pas c'est qu'en plus
nous faisons l'impossible pour nous nuisancer , l'un
l'autre, l'un et l'autre. Nous intriguons. Nous malfaisons .
L'un contre l'autre. Et le pays qui se dgrade. Et, le pire, je
me demand si ce n'est le bruit des fonds qui rsonne
au loin, qui nous empche rellement de chapter le bruit de
fond , ce signal imperceptible l'oreille du mauvais diri-
geant qui nous indique la souffrance du people hatien et
son ras-le-bol . Les peuples, comme disait le grand Csaire,
vont de leur pas, leur pas secret. En effet, nul ne peut prvoir
le chemin qu'ils prendront lorsqu'ils sont rellement fatigus
de souffrir. Ay !!!
Chers amis lecteurs, le temps passe vite. Plus on
vieillit, plus on semble vieillir vite. En septembre 2007, qua-
siment trois ans qui se sont couls en un clin d'oeil, j'crivais
une chronique intitule Fond et Fonds . Je vous reprends
une parties car je vois que nous produisons toujours les mmes
effects mme si les causes ont parfois change. Je me demand
maintenant si ce sont les conditions initiales, les conditions de
contour qui modulent les effects products. Je disais alors que
dans notre Hati Toma, notre cher petit pays dans lequel nous
nous sommes habitus voir comment une minority construi-
sait sa prosprit, jour aprs jour, sur la misre journalire et


permanent de la grande majority, le mot Fonds occupait une
place, peut-tre trop important, dans la vie quotidienne, tandis
que le mot Fond tait peine present dans les esprits, animant
et alimentant trs peu les motivations des individus.On peut
avoir tendance croire que cela est normal, que ce sont les lois
du march, que la socit capitalist imposait des modes de
fonctionnement, des modalits de relations auxquelles on ne
saurait se soustraire, que le jeu dmocratique exigeait qu'il
en soit ainsi, que ...
Cependant, bien observer, nous ne sommes qu'un
croquis de socit capitalist, le jeu dmocratique n'est qu'une
bauche chez nous, notre souverainet n'existe que de faon
virtuelle, nos modes de fonctionnement n'obissent au fond
aucun critre de cohrence. Mme l'individualisme qui
aurait pu tre une volont de dpassement de soi, n'est chez
nous que pur gosme, base jalousie et volont d'entraver la
russite de l'autre. Surtout s'il est de la mme condition. Voil
pourquoi je me plains de la trop grande importance du mot
Fonds dans notre socit et de la faible importance accorde
au mot Fond.
Les choses, malheureusement chres amies lectrices
et chers amis lecteurs, n'ont pas change. Trois ans aprs, les
perturbations, les bruits de fond cause, srement, de l'immi-
nence de l'arrive des fonds provoquent un fond d'amiti dans
la communaut des haines enracines dans notre socit.

Ala traka pou peyi a, Bon Dy m .

Oscar Germain
germanor2005@yahoo.fr
Mai 2010


La conference d'Oslo


Nous sommes cinq jours de la journe mondiale
de l'environnement, le 5 juin, et cette occasion, le Ministre
de l'Environnement organise, en collaboration avec le PNUE
(Programme des Nations Unies pour l'Environnement), le
PNUD (Programme des Nations Unies pour le Dveloppement)
et l"Universit Quisqueya (UNIQ), une crmonie au Karibe
Convention Center.
Cette clbration a provoqu une froce diatribe de la
part de Hati Dveloppement don't je tire l'extrait suivant : La
fte au Karibe ne va rien apporter sur la quality de l'environne-
ment du pays ni de la mauvaise g,. ,1,.,i !,.1..g,, .... i q.j. ,, i../
qui mne la danse au MDE don't les Directeurs dpartementaux
n 'ont rien voir avec. Dans un pays srieux, il devraity avoir
une grande manifestation ce 5 juin Port-au-Prince pour
exiger la prise en compete de l'Environnement, la vie du pays
et lafin de la corruption/vol/anantissement du MDE.
Pour ma part, je comptais rpondre une invitation de
la FONDTAH (Fondation pour le Dveloppement du Tourisme
Alternatif en Hati) une Journe Educative et Rcrative
la Foire Ecotouristique et de Production au Parc Naturel
Quisqueya de Fonds Parisien. On dit que chat chaud craint
l'eau froide; et pourtant. L'anne dernire j'avais rpondu
l'invitation de la SODEPA (Socit d'Exploitation du Parc)
des journes cologiques ce mme Parc Naturel Quisqueya
de Fonds Parisien et j'avais t trs du. Mais je suis incor-
rigeable dirait Ti Paris, je vais donc aller cette journe et on
verra bien si j'aurai quelque chose raconter.
Mais aujourd'hui je voudrais parler d'autre chose.
Le 27 mai s'est ouverte Oslo (Norvge) une conference sur
le climate et la fort. Cet vnement est l'aboutissement d'un


processus qui a dbut en 2008. Le 24 septembre de cette
anne-l, l'Organisation des Nations Unies et la Norvge
lanaient le fonds pour la Rduction des missions issues de
la Dforestation et de la Dgradation (REDD).
Pour avoir une ide plus exacte de ce don't nous
parlons, je suis all chercher une definition de dforestation.
Synonyme de dboisement ou de dfrichement. Diminution
des surfaces couvertes de fort. Il vise plus particulirement
de nos jours la reduction considerable des forts quatoriales,
qui rsulte pour beaucoup d'une exploitation inconsidre
et de la volont de certain pays de dvelopper la presence
humaine dans ces zones. Elle a comme consequence directed
une aggravation des consequences sur le climate et sur la
biodiversit, etc.
Cette conference d'Oslo se situe donc dans la ligne
des efforts pour lutter contre le changement climatique, plus
exactement le rchauffement de la plante, parmi lesquels il
faut citer ce fameux sommet de Copenhague, en dcembre de
l'anne dernire, fameux cause de la grande dception qu'il a
provoqu chez ceux qui en attendaient des decisions nergiques
dans le cadre de la lutte contre le changement climatique.
Pour revenir aux effects de la dforestation, le GIEC
(Groupe d E \pC iis' Intergouvernemental sur l'Evolution du
Climat) estime qu'elle contribute pour environ 20 % aux mis-
sions globales des gaz effet de serre dans l'atmosphre. Il
faut signaler que, l'occasion du sommet de Copenhague, les
travaux du GIEC ont t critiqus par ceux qui, souvent pour
des raisons basement matrielles, refusent de reconnatre la
responsabilit de l'homme dans l'volution du climate.
Le processus de dforestation prend des proportions


alarmantes. 13 millions d'hectares disparaissent chaque an-
ne, essentiellement en Afrique et en Amrique latine. Selon
(voir / p. 15)

Just return from Africa

Powerful african spiritual


Healer ifti since mian\ ,veneialtion
Fathlier to son He \\1 ill i \elp \ ou to
Sol\ e ailI \ uir rol:lem e\ en tle
Most desesperate

Return of loved.

One love, business, hick in

Gambling, protection against ail

Danger reniove black magie and

Bad huck, sexual problem etc...
100 uualanteed and discreet \vork
.-ppointllent phone

305.300.37.52


Kontinyasyon paj presedan an
Symonette, Tyrice L 3255 NW46Th St #C Miami FL 33142 West, Veronica D 6043 NW20Th Ave apt 8 Miami FL 33142
Tanks, Darryl L 9310 Little River Dr Miami FL 33147 Westbrook JR, David L 8213 SW72Nd Ave #357 Miami FL 33143
Taylor JR, Lawrence 5510 NW 4Th Ave Miami FL 33127 White, Anhony M 1321 NW 103Rd St 116 Miami FL 33147
Teal, Johnnie L 6945 NW 6Th Ave Miami FL 33150 White, Steven 1729 NW 114Th St Miami FL 33167
Tender, Adrianna J 20090 NW83Rd Ct Hialeah FL 33015 Wiley JR, Cornell 301 NW 13Th St Miami FL 33136
Thomas, Allen C 1044 NW 38Th St Miami FL 33127 Wilfork, Crystal S 4524 NW 191 St Ter Miami Gardens FL 33055
Thomas, Deidre D 3460 NW 171 St St Miami Gardens FL 33056 Williams JR, Eric F 1209 NW 65Th St Miami FL 33147
Thomas, Everine 833 NW 4Th Ave Miami FL 33136 Williams JR, Johnny M 6500 NW 8th Ave Miami FL 33150
Thomas, Hazel J 3040 NW 77Th St Miami FL 33147 Williams SR, David S 1611 NW 89Th St Miami FL 33147
Thurston, Vashawn C 8401 NW27Th Ave Miami FL 33147 Williams, Andre LR 2445 NW62Nd St Miami FL 33147
Timmons, Amilia A PO BOX 601334 N Miami Beach FL 33160 Williams, Anthony D 740 NW46Th St Miami FL 33127
Tornes, Rafael 642 NW3Rd St #12 Miami FL 33128 Williams, Antonio G 935 NW 66Th St Miami FL 33150
Torres, Armando 372 SW17Th Rd Miami FL 33129 Williams, Brandon V 679 NW8Th St Miami FL 33136
Traber, William 20712 SW 103Rd PI Cutler Bay FL 33189 Williams, Chris C 9001 NW 16Th Ave Miami FL 33147
Turner, Shanika U 1550 N Miami Ave Miami FL 33136 Williams, Delvin B 3460 NW214Th St Miami Gardens FL 33056
Valdes, Anthony 3120 SW 84Th Ave Miami FL 33155 Williams, Eric L 6881 Indian Creek Dr Apt 216 Miami FL 33141
Valera JR, Bienvenido 1911 NW 85Th St Miami FL 33147 Williams, Joyce A 3685 Frow Ave Miami FL 33133
Valera, Bienvenida 20700 SW 122Nd Ave Miami FL 33177 Williams, Kelvin L 3031 NW 19Th Ave #208 Miami FL 33142
Valle, Sergio 475 Ali Baba Ave Apt 2 Opa Locka FL 33054 Williams, Roosevelt 1185 NW 63Rd St Miami FL 33150
Vega, Agustin 9350 SW20Th St Miami FL 33165 Willis, Marvin T 1475 NE 111Th St #308 Miami FL 33161
Vega, Anthony 10920 SW 71 St Ln Miami FL 33173 Wilson, Levan 1351 NW8Th Ave Miami FL 33136
Vento JR, Lazaro 9340 SW 43Rd Ter Miami FL 33165 Wilson, Lisa A 2422 NW 4Th St Miami FL 33125
Vilsaint, Weder 112 NE 64Th St Miami FL 33138 Wilson, Marycelis 1771 SW 6Th St #5 Miami FL 33135
Virgo, Lucy G 647 NE 79Th St #2 Miami FL 33138 Woodard, Aconda O 17760 SW 113Th Ave Miami FL 33157
Vives, Jorge F 1429 NW 2Nd St #4 Miami FL 33125 Young, Antonio N 17110 SW 121 St Ave Miami FL 33177
Wade, Lloy W 750 NW 18Th Ter #809 Miami FL 33136 Young, Harvey 174 NE 68Th St #2 Miami FL 33138
Wadley, Celeste M 532 NW7Th Ave Florida City FL 33034 Young, Shequia A 222 NW22Nd St #102 Miami FL 33127
Walker, Norris L 550 NW 53Rd St Miami FL 33127 Zambrana SR, Jorge L 514 NE 67Th St #A Miami FL 33138
Wallace, Kenyon T 17655 NW22Nd Ave Miami Gardens FL 33056 Zambrano, Carlos F 1939 NE 174Th St N Miami Beach FL 33162
Waters, Bernard D 1505 NW 7Th Ave #10 Florida City FL 33034 Zelie, Luis 836 SW4th Ave Miami FL 33130
Watson, Serena A 29101 Kansas Rd Homestead FL 33033 Zembrzuski, Eugene J 11380 Biscayne Blvd Miami FL 33181
Weatherspoon III, Willie 1680 NW 4Th Ave #A8 Miami FL 33136 Zinnerman, Tina R 4331 NW 191 St Ter Miami Gardens FL 33055


MiAmk


Lester Sola
Sipviz Eleksyon, Konte Miami-Dade


.. .. wpu .otewna esnma 21! w .cnusI


Page 13


I.. 1-1. v .1 - - -- - - - - 1






LES JEUX


Mercredi 02 Juin 2010
Hati en Marche Vol XXIV N 19


Allez de GALLEC PERIES, en utilisant des mots du du vocabulaire
franais, et ne changeant qu'une lettre par ligne.


IGIAILIL


NAT Q


HCT(1U OR PILS>


B


U K C H 0 P 1 S IR R 0
MZ E N E NN X HR Q E T 1
M Q YrNIM 1 : /M L X O E 1E
\BG H E 1= ,N I LLO
G' T Y X i LL AA-9 E D
R E\D\/ I= T ELC/ H WI
XMP ULQQ UCY
R e 'X ZDF TP I A F 1T I i, IE ,
BGLCAD (R F CAZ -
X U JO J Y N VWC 'F -T-:
W Y R J IS ROS S S/I N[I E
I N G R E SG E H.OI l VP Z
S Z B G M P EG (I MA L B U X


O L
M C
KG
DO
IO 0
P AD
M C
M E
J Q
BD
-M
H J
L I1
X T


Apollinaire -Arago Balzac Beaumarchais Bellini
Champollion Chopin Daudet Delacroix Heloise
Ingres La Fontaine Michelet Moliere Montand
Morrison Piaf- Proust Rossini Signoret


HORIZONTAL
1. Subir- 2. Officer Nazi 3. Batons royaux -
4. Brlure 5. Pronoms 6. Baguiers -
7. Manque Affirmatif-
8. En matire de Gurison.

VERTICAL
1. Squelette 2. Coupe Champion -
3. Exempli gratia Conjonction -
4. Envies 5. Pronom -
6. Sortie 7. Erbium deesse
egyptienne 8. Satisfait.


dl o dl


SFIII -3


Amu PIpIrft cbrnt.ant


Lii ruin.~:iin~. Li J UIJuIUuLr.







hLt 1od LeM ntn caqnLtw m=cdi R t uiim


lUli MiJ


12h7" 2100,


lh Sh'pir


'1Win0


'h Hh5i


Le disque dadiAudftuar





Lady Bkwo:


C'est &non en diariscmu..
hi umiJ.~~r iji .iw i..

Le 086n VM &x Tenmps
I;. !Air', 'L..i ielU

ELejn1Tul il tt5 heures


,MIdIe & COmM'yT



.AuhtmySabar c.jrr jaciaiji

Soir Infarmationx

Notre iGrand Concert
LCAi & Mu k: i.mrc cIE&q.uc~
j ct .EiL 1 I. Irmnt -h r


Cavalieri;, prenre voydamnes


MIL%= m


-74 t i17 ri -nii-Pi- -7 1 .4 n


/1


E n B ref... (... suite de la page 2)
violations de la constitution et de vouloir organiser des lections partisanes .
Selon Edmond Mulet, un gouvernement de transition n'aura pas d'assise lgitime et
dmocratique et pourrait miner les efforts de stability dj entrepris en Hati.
Il appelle les Hatiens redoubler d'efforts pour que des lections puissent se tenir
avant la fin de l'anne.
Edmond Mulet a soulign que le respect de la Constitution et des lections qu'elle
prvoit est essential la stability politique, ajoutant que la communaut international et
le group de travail sur les lections font tout ce qui est en leur pouvoir pour permettre
la tenue de ces joutes la date prvue par la Constitution.

Divers secteurs appellent au maintien de Ren Prval au pouvoir jus-
qu'au 7 fvrier 2011
Jeudi, 27 Mai 2010 HPN Le secteur vodou, comme des voix des Eglises Catholique
et Protestante, recommandent le maintien au pouvoir du president Ren Prval jusqu'au
7 fvrier 2011. C'est aussi l'avis du secteur priv hatien.
Un gouvernement de transition risque de compliquer la situation actuelle, selon R-
ginald Boulos, president de la chambre du commerce et de l'industrie hatienne, qui
parlait au nom du secteur priv. Il n'est pas souhaitable que le president Prval s'en
aille avant le 7 fvrier , affirme-t-il.
Mme son de cloche du ct de Max Beauvoir, chef du secteur vodou, qui affiche sans
ambages son dsaccord avec les rclamations de dpart anticip. Il ne doit pas rester
aprs non plus, avertit le leader vodou. Il a promise de partir, il a affirm vouloir partir
devant l'ONU. Il partira.
Un avis qui ne diffre pas de celui de Guire Poulard, Evque des Cayes. Ce dernier dit
en fait craindre qu'un dpart anticip du Chef de l'Etat prcipite le pays dans davantage
de trouble. Il conseille au president de prendre au srieux les manifestations de rue qui,
selon Mgr Poulard, tmoignent d'un malaise dans la socit hatienne.
Le pasteur Sylvain Exantus de la Fdration protestante croit lui aussi que le president
de la rpublique doit s'en aller au terme de son mandate.

Aux lections, ils y croient tous ou presque
Les lections la fin de l'anne sont possibles, mais le problme de la crdibilit du
Conseil Electoral Provisoire (CEP) persiste. Ceux qui veulent se presenter aux lections
doivent alors, selon M. Boulos, contribuer crdibiliser le processus lectoral.
(EN BREF / p. 16)



La conference d'Oslo


En marge du sommet de Copenhague,
les Etats Unis, le Royaume Uni, La Norvge, la
France, le Japon et l'Australie ont annonc le
16 dcembre une aide de US 3,5 milliards sur
trois ans esprant ainsi enrayer et si possible
renverser la dforestation dans les pays en
dveloppement. Et ils ajoutent : Les actions
pour rduire les missions de gaz effet de
serre dues la dforestation peuvent nous
aider stabiliser le climate, soutenir le revenue
(des populations), conserver la biodiversit et
promouvoir le dveloppement conomique.
En prlude la conference d'Oslo,
une conference consacre la dforestation
des grands bassins forestiers et son impact
sur le rchauffement climatique s'tait tenue
Paris le 11 mars. Trente pays des grands bas-
sins forestiers d'Amrique du Sud, d'Afrique
et d'Asie ainsi que 12 dlgations des pays
bailleurs de fonds avaient rpondu present
cette initiative.
A Oslo, une cinquantaine de pays
forestiers et donateurs devraient formaliser le
partenariat mis enplace Paris. On parle d'une
base de donnes sur les measures engages
contre la dforestation et les aides financires ;
on parle aussi d'un secrtariat commun qui
sera charge de recenser es besoins, les actions
existantes et les resources disponibles.
Bernard Ethart


Page 14


C SCRABBLE
Arrangez les sept lettres ci-dessous
pour former un mot franais

RT

os 1

AK


Solutions de la semaine passe
s SKIFEUR


(... suite de la page 13)
le PNUE, en 2005, la superficie forestire
total reprsentait un peu moins de 4 milliards
d'hectares, soit une diminution d'au moins
un tiers depuis l'aube de l'agriculture, il y a
10.000 ans.
Le REDD s'est donc donn pour
objectif d'quilibrer la balance conomique
en faveur de la '. i, .1 durable des forts afin
que leurs biens et services conomiques, envi-
ronnementaux et sociaux bnficient les pays,
les communauts et les utilisateurs des forts
tout en contribuant aux reductions importantes
des missions de gaz effet de serre.
Ds sa creation en septembre 2008,
neuf pays ont exprim leur intrt bnficier
du fonds d'aide REDD : le Panama, le Bolivie,
le Paraguay, la Rpublique Dmocratique du
Congo, la Tanzanie, la Zambie, le Vietnam,
l'Indonsie, la Papouasie-Nouvelle Guine.
En novembre 2009, cinq nouveaux pays
rejoignaient le programme : l'Equateur, l'Ar-
gentine, le Npal, le Sri Lanka, le Cambodge,
manifestant leur intrt bnficier de l'ex-
prience et des connaissances gnres par
le programme ONU-REDD, en particulier
sur les questions de measures, les systmes de
verification de la conformit (MRV), et les
consultations avec les administrations des
peuples autochtones.


--j I.. 1-1. v .1


Solutions de la
semaine passe:


PENSES
PENTES
P E N T E S
F E N T E S

'F 5"N"T"ES


MMMBRbl


-1


7


Ls 3(.uapju





Mercredi 02 Juin 2010
Hati en Marche Vol XXIV N0 19


Ti Gout pa Ti Gout tik.l, _J-\/,t puit


NAN 10 KANDIDA POU KONGR AMERIKEN
4 NAN YO SE AYISYEN-AMERIKEN
Nan Miyami, depi kk tan gen young babye, youn plenyen
young wounouwounou nan tout radyo ayisyen ak journal meriken yo.
Gen 4 Ayisyen-Ameriken, 4 Ayisyen tout mon konnen fen-e-byen
nan kominote-a ki poze kandidati yo pou Distri 17 nan Florid la. Anpil
pale anpil. Anpil toya dirk osnon endirek yon sou lot. Se tankou
lakay, chak mon gen kandida pa yo epi anbachal y'ap manniganse
owi, pa-m pi bon. Sa-a di li gen plis lajan. Lot la reponn mwen pi
popil. Anfen se youn ale-vini k'ap bay kominote-a gwo soukous.
Tout mon panse nou pral rate youn opotinite si 4 kandida sa yo
pa chita epi dako pou se youn Ayisyen nan 4 kandida yo ki al nan
eleksyon ak lot kandida yo.
Anvan nou rantre nan detay, an nou esplike sa k'ap pase
nan Distri 17-la pou nou kab konprann pi byen epi pou pran youn
bon desizyon yo.

Kisa ki Distri-17 la?
Distri- 17 se rasanbleman young seri ti vil, kidonk yo gwoupe
yo ansanm epi gen young Depite ki reprezante yo nan Kongr ki gen
katye general li Wachintonn D.C Men kk nan ti vil yo gwoupe pou
f6me Distri-17 la: North Miami, North Miami Beach, Carol City,
Miramar, Pembroke Pines, Holliwood... Dapr resansman mon ki
sitizenn, mon ki ka vote, yo rapote Distri 17 se pi gwo konsantrasyon
Ayisyen-Ameriken. Distri sa-a gen 56.9 ng, 32.9 blan, 22.1 panyol.
Li gen 639 mil mon k'ap viv ladann. 39% ladan yo se imigran.
Distri 17-la derape sou kote NW Pines Boulva, pase nan
direksyon Es US-1 nan Holliwood glise desann net rive Overtown
sou chak bo NW 2em avni al tonbe sou kote Ws Brickell Li pase
rantre nan katye Endyen yo ki nan pati Es Miramar, li travse z6n
juif yo ki nanHighland Oaks akAventura, pase nanMiami Gardens
ki alimenm sel gen young popilasyon 108.000 mon, Miami Gardens
slman gendwa deside kiys ki pral ganyen eleksyon-an si tout mon
sa yo ta soti al vote, Distri-a gen Opaloka NW 27m avni, ki chaje ak
Afriken-Ameriken, Endyen, Salvadoryn, Nikaragweyen, Hondiryen.
Li pase tou nan Liberty Cit.: Little Haiti, ale nan North Miami
rantre jouk Broward... Miami ,l/...- ladann tou, Biscayne Park,
El Portal... Tankou nou w, si nou vle eli young Ayisyen-Ameriken,
premye Ayisyen nan Kongr gen mon ki pou vote. Nan distri 17
sa-a, dapr estatistik yo, gen ant 100.000 ak 125.00 Ayisyen ki
reprezante 20% popilasyon-an ki se 390.000 mounn ki ka vote sou
639.000 mon k'ap viv nan Distri-a.
Nan mwa dawou, k'ap vin la-a, Eleksyon-an pral ft pou
Distri-17 sa-a. Youn Distri kote se te lafanmiy Meek ki t'ap men-
nen, ki te sel majojon. Carrie Meek manman Kendrick te Depite
nan Washington pandan 12 ane. Epi kom bon politisyen pandan l'ap
f lareverans pou l'pran pansyon, li f kanpayn pou pitit li, Kendrik
Meek ki ranplase-1.
Apre 18 ane rejim Meekyo sou distri-17 la, KendrikMeek
ki goute sel ap eseye grenpe pi wo. Kom gen youn plas senate ki vid
nan Kongr-a Kendrik file lanng li, deklare li kandida. Konsa, dapr
lalwa, depi l'al kandida pou youn lot pozisyon; li oblije demisyone
nan plas Depite-a. Kendrik Meek pral kontre kon li ak young jenn
repibliken Marco Rubio ki ap vale teren ak youn lot repibliken ki
blije konvti endepandan: Charlie ( l,,,, ki se gouvn general Eta
Florid la. 2 towo chaje ak lajan ki dapr prediksyon yo Kendrick nan
dy kamyont-la ak youn ti pousantay ki ka pote move nouvel pou
lafanmiy Meek nan eleksyon k'ap vini yo si Demokrat yo pa soti al
vote anmas.
Kidonk, Kendrikkandida pou Sena, plas Depite-a vid. Gen
10 Ameriken ki plonje al dy chez la. Nan 10 kandida sa yo gen 4
Ayisyen-Ameriken: Si yon nan 4 Ayisyen-Ameriken sa yo monte se
pral listwa. Se pral premye fwa nan listwa peyi Etazini younAyisyen-
Ameriken pral vin Depite, manm kongr pi gwo peyi nan lemon..
Bel bagay. Gwo zaf.

Kiys Kandida sa yo?
Gen 4 kandida Ayisyen-Ameriken
-Aktivis: Marleine Bastien
-Mt Philippe Brutus
-Mt Yollie Roberson
-Dr. Roody Moise
Tou le kat se Demokrat.
Gen 4 lot Afriken Ameriken
-James Bush
-Frederica Wilson
-Majistra Shirley Gibson
-RoderickVereen
Gen youn grenn blan nan mitan yo:
-Scott Galvin Demokrat tou, ansyen reprezantan vil North Miami-
-Corey Poitier se sel repibliken nan kous la. Msye se young pwof-
es.

Ayibobo pou 4 Kandida Ayisyen-Ameriken yo!
San nou pa rantre nan two gwo analiz, nan 9 democrat yo,
kandida ki genyen-an nan premye tou-a sa vle di nan prim-a, enben
li tou ganyen eleksyon-an tou paske Distri-17 la, se youn bastyon
Demokrat. Ti pousy repibliken ki pral vote pou Poitier yo p'ap sa
f pwa nan balans lan.
Albs kils nan 4 Ayisyen-Ameriken yo ki gen plis chans?
Eske se young gwo peche motel pou 4 sitwayen deside al poze kandidati
yo pou youn p6s nan Kongr Meriken?
An nou reflechi. Nou gen 4 kandida: 2 fanm Marleine-
Yollie ak 2 gason Brutus-Moise nou tout konnen nan kominote-a. 4
AyisyenAmeriken ki santi yo kapab reprezante gwo papa Distri sa-a.
Nou bat bravo. Se pa nenpot ki mon ki ka rete pou l'di li kandida
pou Kongr Ameriken. Mesyedam sa yo f lon nou. Tankou Barack
Obama ta di fok ou gen odas wi. Fok ou gen fanm nan fanm ou. F6k
ou gen gason nan gason-w.
Men lot bagay pou nou remake anpil mon espesyalis
radyo ap plede repete e nou panse se youn er. Yo di se 4 Ayisyen ki
kandida; se pou 4 Ayisyen sa yo chita antann yo, f konsansis pou
yo voye youn si yo vle Ayisyen ganyen.

Yo se Kat Ayisyen-Ameriken
Nou pa gen 4 Ayisyen kandida. Sou 9 kandida Ameriken
Demokrat ki pral nan eleksyon yo, gen 4 Ayisyen-Ameriken ki
kandida pou p6s Depite-a. Konstitisyon peyi Etazini pa anpeche
pesonn ki santi yo kapab pou vin ranpli devwa sivik yo ki se sevi
kominote yo, sevi peyi yo. Nan tout peyi demokratik nan lemonn,
depi gen eleksyon toujou chaje ak kandida. Men lavy eleksyon se
2 non senpman k'ap klewonnen...2 kandida ki vrmanvre reprezante
enter pp-la, eke pp-la anvi chwazi pami tout o16t kandida yo. Youn
Kandida met pale jouk li sou, si li pa pale langaj pp la, idantifye-1
ak pp-la... Enben y'ap ba-1 bel souri men yo p'ap lage bilten v6t-la


pou li. Day Lajan senpman pa f eleksyon. Nou sonje saAristid te
di patizan li yo: "depi y'ap ban-n lajan, pran-1 epi vote konsyans nou
, vote mon ki ap batay pou nou e ki pral kontinye batay pou nou."
Kidonk nou pa gen 4 kandida ayisyen sou sen politik la.
Gen 9 Ameriken democrat ak younAmeriken repibliken. Nan mitan 9
kandida democrat yo, gen kat sitwayenAyisyen-Ameriken ki poligl6t
ki pale e ki konprann Kreyol61, Angle, Franse e menm Panyol. Eske se
pou yo 61tgt 3 pou yon rete? Kiys ki pi popil ki idantifye-1 ak
pp la?... Kiys ki gen konpetans pou reprezante popilasyon Distri-17
la ki chaje ak tout ras, tout klas mon?
Eske se pou kominote-a di rs Ameriken yo, al antann yo
voye youn mon senpman? Le gen eleksyon nan Vil Miyami ske
Panyol61 yo voye youn mon senpman... Se Panyol61 ki pi popil-a ki
idantifye ak kominote pany61 la ki pote may61 la.

Nouvo jenerasyon-an pral fonse
Epi...Kisa nou pral di jenerasyon k'ap monte-a? Youn
ekip jenn entelektyl, pwofesyonl k'ap gradwe nan pi gwo inivsite
Etazini yo, mesyedam sa yo tital konsa, se yo ki pral anvayi sn
politik la... Eske nou ka di yo al chita pale, se grenn pa grenn pou n'al
pran chans nou? Yo va reponn pou di nou, nou pa konprann reyalite
peyi Etazini... Y'ap di nou kare-bare Etazini paAyiti. Ak jenerasyon
jenn entelektyl ayisyen k'ap monte yo, se pral youn konpetisyon
konpetans pou pozisyon elektifnan politik eta Florid ak peyi Etazini
...Nou sonje te gen younjennAyisyen ki rele Neree, fenk diplome nan
Haward University ki pa t' kraponnen poze kandidati-1 pou Kongr
anfas KendrikMeek nou sonje?... Tout mon te di-1 fou, li two bon,
se pou l'tann... Li te fonse kanmenm... Se jenn sa-a yo ki chaje ak
odas k'ap pse young jou kanmenm.
Nan eleksyon sa-a k'ap vin la-a se mon ki f plis pwen-
an ki ganyen, Si youn f 1.000 vwa; 6lot la f 1001; Enben 1001-an
ganyen ttkale.
Gen aktivis nan kominote-a ki ta renmen se youn sel Ayisyen-
Ameriken ki pou ale nan eleksyon yo. Ak sa Ayisyen kandida-a ta
gen plis chans... Se vre wi men li two ta. Anpil tantativ ft, sa pa
mache. Nou pa oganize pou nou enpoze volonte. Sel sa ki rete pou
ft se pou mesyedam kandida yo mete gason ak fanm sou yo pou yo
f kanpayn yo, konvenk kominote-a se yo k'ap pote delivrans...Yo
gen program pou le yo rive nan Kongr-a pou al vote kk bon lwa
pou youn lavi miyo, pou ede ekonomi peyi-a reprann manm, pou
imigrasyon sispann depote imigran, pwopoze lwa pou ede imigran
san papye... pou yo jwenn estimilis pou kreye travay nan young z6n
ki chaje akAyisyen debra balanse. Wi, mesyedam yo gentan envesti
tan, lajan, prestij, ogy nan youn konpetisyon ki gen 10 kandida, li
two ta pou nou made ni youn, ni 16t pou yo rale ko yo.

Kisa pou nou f?
Sel sa pou nou f se oganize deba, awi mete 4 kandida
Ayisyen-Ameriken sa yo fasafas, poze yo kesyon, al nan ti vil mwen
sot site la yo f pp la poze yo kesyon. Chache young oganizasyon k'ap
preche "Leadership"... ki net, tout mon f konfyans pou oganize
youn seri deba piblik an Angle, an Kreyol sou pase politik yo, sou
pozisyon sosyal yo, sou esperyans yo, sou background yo, sou pwoj
yo, sou program yo ... Se konsa n'a w kiys k'ap kale kiys; kiys
ki kalifye epi nan mwa dawou n'a soti al vote anmas pou n'voye
Ayisyen-Ameriken sa-a monte! Nou tout n'ava vote pou mon ki
toutbonvre kapab reprezante kominote-a.

Jan Mapou
mapoujan@bellsouth.net
30 Me 2010



AYITI : SE PA FT OU SE PA FT MWEN

Ayiti katr karannsenk sonnen benng !
Bri kouri, zanmi, fanmi ap rele anmwe
Nouvel gaye Ayiti dispart.
Sa ou tande-a, bri kouri Ayiti peri.
Lemonn antye ap telefonen
Sa k' konn priye ap rele
Gras lamizrik6d
Tout mon boulvse.

Gen mon ki di se misil
Gen ki di se regleman
Paske depi nan tan lontan
Nou te vann nanm nou ak mouche satan
Z6t menm di se enfrastiti,
Nou gen move konstriksyon
Ki lakoz tout demolisyon.

Ebyen Ayiti manman cheri
Dapr gwo mesye syantis yo
Se lanati k'ap f dechoukay
Ala young fanm ki pa gen chans se ou !
Pitit zantray ou lage-w san trip
Ayiti ala istwa ou gen pou rakonte
Men ske y'ap janm tande-w ?

Ayiti tranche-a rd
W'ap pouse lontan
Kil w'ap delivre manman vant sa-a ?
Ayiti syl ou miba
Machw-w gonfle
Gen kk tan w' ap pran koutba.

Ayiti ou tounen young fanm piyay
Tout bt antre lakay
Depi se ti kolibri,malfini,
Tout zwezo bezwen fon bk
Adye o Te kw yo di
Se ou pi pov nan tout emisf-a.
Ou se pov vre maman cheri!
Men tete-w dous, pa gen fanm ki dous pase ou,
F6k yo benyen nan soly lanmou-w
Menmh y'ap meprize-w, pa gen tankou-w.
Fanm kowoso61, mango doudous, siwo d6ja,
Labouyi bannann mwen,
Labouyi vant mwen, at miyo-m nan...


Ayiti ou santi san, ou santi mo, ou santi chwan
Ou pa genpaynsl
Men kote fy kowos61
Men kote fy bazilik
Kote afetida, bann madigra
Kote kriyolin, bouke voye kout koulin
Pou dokt Sanndje, al chche alilin
Pa menm youn aspirin.

MezanmiAyiti pa lakay z6t
F6 n'pa engra bann san lizay
Dokt Sanndje eskize-m wi
Se pa f6t ou. Se pa f6t mwen
Nan peyi lakay, ou pa met kay
Ou pa menm gen on moso gaz
Alew pou lopital
Se pa f6t ou, se pa f6t mwen
Ni ou ni mwen, nou pa kw nan dechoukay

Ayiti
Pitit yo gen fyl
Men anpil tou s'on pakt komokyl
Yo toujou ap f boky
Anba tonl
Yo bat bravo pou ti tyotyo
Yo f delerym
Jan zanst nou yo te konn chante tedeym
Ayiti ou nan youn gwo tt chaje
Kote yo! Kote yo Kote nou ?
Ayiti machw-w gonfle
Se pa jodi-a w'ap pran kalot anba gwo bot
Men se pa f6t zot, fo n' pa two engra
Fo n'di yo msi
Menml nou pran on kout asorosi
Pou n' make fyte nou
Pou n' pa fin two wont.
Ayiti ou tounen v, ou tounen much
Ou santi mo ; o kade kadav ti zanj yo !
Gade pov o... apa mon rich te konn mouri ?
Apa s'on labatwa vyann santi
Nan kalfou lanmo nou tout f on sel.

Gade san, san pov, san rich,
Ti tanyen yo pa menm di ou lonn
Ou pa pale angle ?...
Avanse lesuivan f plas youn sou lot
O kade bout pye
Zenglendo, leve sou mwen
Ou pa w m' pa gen men
Ou pa w je-m pete
Tt mwen ouvri debo
Mwen san mwl.
O manman notredam Vyj Altagras
Yo touye pitit mwen pou youn sak diri
Se pa vole 1' t'ap vole non
Se grangou 1' te grangou
Lakay mwen dife pa t'ka limen
Se pa tout mon lakay ki te ka manje
Edi mwen te konn ap vann zot diri
Kounye-a pitit mwen ap mouri pou on grenn diri.
Ebyen fo m' di yo msi
Msi bann komokyl
Gran manj renmen tout... Tout se pa-m.

Monsey, Monp
An n' chante requiem pou tout mo yo
Past resite som dy tout malfekt
Men tonne Kite m'fout rele zany mwen non !
Retire koulin ou an bo machw-m
Sa sa f si nou tout ta f on sel
Anba peristil lavi-a.
E pitit lot bo dlo yo, sa yo rele dyaspora ?
Kote yo ? Kote nou ? Kote mwen ?
Sa se pa-m. Sa se pa-w
Sa k'f-1 pa ka nou ?
Mwen se Ayiti manman nou tout
Pitit deyo, pitit anndan, tout se pitit trip mwen
Mwen pa gen kandida
Mwen pa konn f eleksyon
Nou bezwen linyon
Pou manman nou Ayiti k' ap rekonstui pi bel
Pou nou tout ka f on sel
Anba labany lanmou
Ayiti se fanm ou ye
Fanm se kajou
Anba bel makiyaj
W'a tounen on bel plaj
Kote tout pitit ou v'al plonje nan basen lanmou
Le sa-a nou pap bezwen tonton z6t
Pou vin met 16d nan dezod.
Ayiti ou p'ap mouri
Sa se youn garanti
Ou gen de tete
Yon dous, yon anm
Anm-a pou blof, ti koulout, restavk
Ti manny, pitit Konze yo
Patripoch yo... W'a mete lalwa pou sevre yo
Tete dous la se tete lespwa pou bon pitit ou yo
Ki pap janm lage-w
Tanpri manman cheri
Pa kite yo kanpe sou chimen lespwa-w
Mwen renmen-w san kondisyon
Toujou sonje manman cheri
Madichon Goudougoudou ki pase-a
Se pa f6t ou... Se pa f6t mwen.


Lucie Gelin Mercure
Janvye 2010


Ayiti zantray ouvri deb
Lonbrit ou dechire
Ti lzanj inosan kon koupab
Tout mon f rankont nan kalfou lanm


Page 15


I.. 1-1. v .1 1





BACK PAGE


Mercredi 02 Juin 2010
Hati en Marche Vol XXIV N 19


##4/I#/7 M Drcu


MEN VmO
Gwo BA'TO <
A, POTE TOUT
MAC4ANDioe
OU -TOIPATOUI


I Wfo PowOJE

MACHANDZ CIU DJRhlK
AM AVMrl CI WAP Br



L BwvoT E k WomN ie, WATr
PEP__ N^ AM'YON MACMIpi~I Wn-
.rBnKt


gHArm Rele ( a5i ) 84U-750 or ( O 56 845-m330
Fax ( 51 ) 845-7582 or ( 561 ) 842-9395

Toll fre 1 -ST-845-8330 r 1-877-845B4S-750

Se Sel koneksyon gwo bato ou genyen nan Palm Beach la

Dlrncttom 1-91 to Exit Mo. 74 ( 4t Street ) Ea t o teonoegr Av, fto Nteth a ongCmass Af to Martln Luther
Kng Jr Bvdl igo Et aon M Blwv m aknag right hand tlumn t)i R d takes you straflt to thl Port f Fam Bach
As oven na yo u g. ovur O Dlxie 1wy bhr Gouard fuelt Mcah I Lof t Lft and m ys will s Mour Iglm


Under New Management


Neu p yan nao Bats MV MONARCH EXPRESS


E n B ref... (... suite de la page 14)
Inscurit
Un pasteur et un agent de scurit ont t tus devant les locaux de la Universal Motors, sur
la route de l'Aroport, le mardi 25 mai dans l'aprs midi, par deux bandits moto, a-t-on
appris.
Le pasteur David Charles s'apprtait acheter une voiture quand deux individus ont arrt
leur moto tout prs de l'homme d'glise. Ils ont d'abord abattu un agent de scurit du nom
d'Eugne Enesty qui ne portait pas d'arme, avant d'ouvrir le feu sur le pasteur Charles,
selon des tmoins.
Le Pasteur dirigeait une glise Delmas 24.
La police announce avoir ouvert une enqute sur ce double meurtre.
On manifeste aussi au Cap-Hatien mais pour rclamer l'lectricit
Des affrontements entire des manifestants et des agents de la Police Nationale ont fait 4
blesss, vendredi (28 mai) au Cap Hatien, deuxime ville du pays.
Les protestataires taient des residents d'un quarter populaire dnomm, Cit Lescot. Ils
rclamaient que l'on distribue de l'lectricit dans cette zone qui est plonge dans le blac-
kout depuis plus de 5 mois.
Des individus non identifies ont lanc des pierres et des tessons de bouteilles, ce qui a para-
lys les activits dans cette zone.
La police qui est intervene pour ramener le calme, a tir en l'air et selon les manifestants
quatre d'entre eux ont reu des projectiles.
La Banque mondiale encourage l'annulation de la dette d'Hati
La Banque mondiale a annonc vendredi avoir entrin l'annulation de la dette d'Hati
son gard, soit 36 millions de dollars. Une dizaine de jours aprs le sisme qui a dvast
la region de la capital Port-au-Prince le 12 janvier, la Banque mondiale avait suspend
le remboursement de cette dette et annonc qu'elle tcherait de l'annuler. Cette dette a t
rembourse par des contributions de treize Etats membres: neuf pays de l'Union europen-
ne don'tt la France), le Canada, le Japon, la Norvge et la Suisse, a prcis l'institution dans
un communique. Depuis que le sisme qui a frapp Hati en janvier, la Banque mondiale a
mis disposition 479 millions de dollars de subventions pour soutenir le rtablissement et
le dveloppement d'Hati tales jusqu'en juin 2011, a-t-elle rappel. La Banque mondiale


/Haiti en Marche
Port-au-Prince
100 Avenue Lamartinire (Bois Verna)
Tel.: 2245-1910, Fax 2221-1323
Miami
173 NW 94th Street, Miami, Florida 33150
Tel. 305 754-0705 /754-7543 Fax 305 756-0979
New York (914 358-7559)
Boston (508 941-6897)
Montral (514 337-1286)
email: melodiefm@hotmail.com
haiti-en-marche@hughes.net
URL: www.haitienmarche.com
Library of Congress # ISSN 1064 3896


est par ailleurs le gestionnaire du Fonds pour la reconstruction d'Hati.
110 vhicules de protection et de secours embarqus au Havre destina-
tion d'Hati
Environ 110 vhicules de protection et de secours devaient tre embarqus lundi au Havre
sur un navire destination d'Hati
dans le cadre de l'aide apporte par la France aprs le tremblement de terre du 12 janvier,
a-t-on appris vendredi auprs des pompiers.
Ce parc automobile, offert par le ministre franais de l'Intrieur, comprend 40 vhicules
d'incendie et de secours de la Scurit civil, 40 vhicules tout-terrain de la gendarmerie et
30 voitures de police.
Ils ont t rviss et prpars dans les diffrents services avant d'tre achemins au
Havre, a indiqu Christophe Margrit, charge de communication chez les pompiers de
Seine-Maritime.








1. Mushy Widmaier: My World
2. Reginald Policard: Detour
3. Gina Dupervil: 2 Ti Mo Lanmou
4. Mozayik: Mozayik
5. Les Difficiles: Ce la vi
6. Caribbean Sextet: En Gala
7. Djakout Mizik: Jistis
8. Thurgot Theodat: Badji
9. Reginald Policard: Changing
Moods
10. Guy Durosiers: Live au rond point


Pr'bISutI Ofe:(0 62-e.


Page 16


W M




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs