Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION PDF VIEWER THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00404
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: May 26, 2010
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subject: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00404
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Downloads

This item has the following downloads:

00005-26-2010 ( PDF )


Full Text














H a t n a c e, i io u 26 M i a u 0 ui 0 0e o X I N 8i


HAITI-('ANADA-ININIIGRATION

La determination

de Jacques Edouard

Alexis
PO)RT-.Ali-PRIN(C E 1 NIi L iccutinolli
qoiltinic 1 I I-Pieiiic co c- I hiiiiiai ic.1 0- poilcc- pait lc l-.C Li
cOillIc I c\-PIc-IlIc inlllllniic- Jatctlic' Edlotliid A.Ic el- \ c-
lcctil.inolI qitl pI i l ItIlotI htiil ph lio c-iiIII a.mll iic-
pOtll 1 1 c- ll INc11 w i l l c lc IIIicII l a, ppo i cll ccliaIIIl
c-lc ll '-c S1 ll lc d ,'lc d IIIlllll\lOl11 d ll | lll cc-JIK i llll-
(ILins l- f alffii -e iiitill- -iic- lc IoI0cI lxi c- i le pitli lc
c,t qtnI |Inxlfoi c.ll.-s I1 lifon
RcIc Picl, l si 1 chl i ipo n |lIIIn p n i iilliidit

M--.


', -,! .,.. ,,. .., .... ,... i .! .* ,,, / 1 ..; \, ,
ip)ic.idciiii l 1 1, 1 -21.il- l 1 ii'- iacc l \ 0oc dul Iallll Filliii
La I\ la e s 1oi1 p|icdcc __int Jc.l I-Bc.lll ldl .iitld La
sittLinllOi poliiiqti coiiiiiicl ic)l) iics i |sip iid in ll .a _s
dcl eIIOII l C o1iic) I o lsl 0 \ \Ols l) iCcOI .allIOlld h llli
lc_ pole. lk 110111 nom coIllI.IIIc 5 .IIc l idans 1Olics _sOIcs
d lni h, 'cc scoiiO tiiciLu ll' s Dcsi ai li c d hc i dacii la lIlIc
poit dclocI lc ic.ImI mlelhiiic1m u l'1'l-l''1-l qLiuaiit
ic' 'l _'i s Anildlduc i | pou\on ln sq011 plible l''1- l _s
i il i a iioii iiic l pa n l, dc I c .hi conOiit Li Cl ui
La c ti_ dI ccoiiillicic cI d ll lliilc ()l O i ici NalII conl oquce Ik
.' ii1,i I' iic ic iiioii piubliqcit l .I ( C liiip cIc' N Lis ii
pllin Cciili c i Idc la capi lc pOLi iioIlinc I I lfolC dui
_ccillll pi|i n
(C cpcn inli d, c l_ 1ni il o pol1ip llinlts
lpopt| llai s i coiiiiiil cIiiicc,i iii app l lcs bas. Lj iiljis
Inlclil Icilll uln t dtl pI lc nip blul c ilIcll[ I Illa i llflfi[llOll
Le Unic c so lilies lcuincl habitaliiti du qni liici
popuilii (Ic C ilfolii Fciuill_ _isoni abaitLi poLi dles
Iiso011s iliconn tisL pua iln iconllllmlildo dc I Policc
iili1lOll0lc OI. s lc_ oldlc dtlI cOllnllilloi i ( Col' R Ilal lltli
i ALEXIS '>.(li


C'est la mthode Prval qui

pousse aux manifestations ...


PORT-Ali-PRINCE 22 i-i- Les
Illdlllf nSll l jlll-'-2on l l li t'ii litlll [ S
il iioni it l-fc i | Ii_ bkii 0 loin cliU d un1 1w
iln i foiic Liicuinllii liqnc ielii iiic l loii l
ql i clic_ lde laiine ii icl-cl-llc ic dcl i int dL
cidciln Rc.nlc Pic'1 ail dc_< .l.cciion a ahi
Ia fil l d I aliIicc ail' Lin iinotil .L i conIl_ il
clccioial lc iapplcl dI dciu\ Ic'._
IIIIcIIIIailI poLI lI Rccon iIiciIOI ia' c
p0ll co-pIlcid nli I c\-pI|l ck' ill lllalTicalll
Bill C hlllO ii1i pllu n i IIIOInS cl IIIIcI c iIi. p_<
qlik I inii~illllion Id lii '-2Iou l > li 1icIII i


p|oN iSoiil ci le icioNt lcl I cl \i J k111-
BcillcilAd .iiiidck cl i
Il nci|ipc.hc qt:. l c c: st l p1 sc|id: niit
Rcl c P Ic a. I Ia l c-n illtclLi appoi c clncoll c
dc I c.aL a1u1111olni Ll iEil l1n illillolln_
(Commc011 c EhL bicn pal soni
ilactlion appiiciml La foicc d ilicniIc qtlui
_i soiijkic2iqli icc pcriidiLii lc iiciiiblciiiciii cl
IQIIQ (bit 1 Id X1 1111 p otl 11011 ISlatil,111 title
tcinc Li I a' dic2 i pcicil a' ou iiimiw-,iiimc Linc
lotlc niotul clIc doiinl on a cia%\iji.i Lc-
Pic-ridcnl Iliic qtKle Il- c-Icciion ,iloiilI hcl i
l ANIFESTATIONS p. 4.


Miss Haiti, Sarodj Bertin


d'unco"curs u"i..st l
edd1 5 a 6mi derier
SaodBeti, q s 95in lagusat


m-FI


i 0 ,,0 .0, f:_0100 ,,i. ,1 ,- ,, 0 I ', .' .1. il


La Commission

pour la Reconstruction rend

fous les Hatiens


PO)RT-A\Ii-PRINC E 2 'li Pais
in moit dcptustii n moist d, laI C IRH on
(C oiiiii1issioi1 Ilic i i II, I l Ic poui la
RConillUlIucion Id HlllL
D-piis qucL lc, P iul,.-ni nt Ii lhallc
l toi Li pioloniiiioii de I Et ad uii .n-Ic c poLi
Ix moist a, lisnlaiti la cicaliolion d,: I l:
colillissioiI c cs[ _loiL -s il bouc li, cousuLe
Dul Iollsn cLi HaIll 1 El on ni e.vil
Iiop po0llqitIo OniO s IIcllOi' o- O\ Iotlel'


C c'liil_ n 1i pioliicii p)OULi ,', i'iC le-s ii '-_
Ic' c-IIlidiiaiii II ito l c-i li'1-11 .1
Dc- loitlc c idcIicck tInc lfoiss
fia llc i I c1 iapc| 111' l' iL 'lc dc 'aI IilllificalOI
pajllcIIIcIIlllIc 1c' dos-l S-sI c'lll oIcl poull
i OlluiiiOi ou dloion cnt a0u hiu i1 I on p-'ut
Illi. l._< cho _<._ (u,>Ll d -scIla--l IJ|lap llc E\lstc-
i-Il un calc:.iidn:.cl Sans dloUilC L c -:iJ -'-i
iRECONSTRLiCTION p.5l


HOMMAGE AU CITOYEN INCONNU

"Il nous faut des hros vivants !"


PO)RT-AIi-PRIN(CE 22 N lai (nsiaitiu nont ic-i.
iiiaiiqLi c u:c llc:cni k.nt d clad i.-( O 1,:l dci.ploi:, tons I:.s lOts0
N Iti_

Rappc|l0|lonl-I0lOtI l C il I a I I\ll c-l a p J|||-ll ci-l c lacss plinlla1IIc
ScicIcc- S in coi cincu c cIcl c-i le q iii lic dle I aic, -
.LlllIIIc I IIdll il ItuLl l-._ldLl\ ScI nc c i conSlc-IIc


Dc cilpiilc~ lL~ iimink c-'c- ~dc- La iic
dc-Lii pli~c-Li~ icclc~ apaciiipc1chc- I lliiiaic- dc
iSINIPLECIJTO~N 'p11. 21






1 EN PLUS ...


EN BREF ...


Mercredi 26 Mai 2010
Hnti en Mnrhe Vnl XXIV N 8


HOMMAGE AU CITOYEN INCONNU


"Il nous faut des hros


vivants !"


sombrer dans le nazisme, la pire horreur de
tous les temps. Et il y a tout just un demi-
sicle.
Ce don't un pays a besoin en
premier lieu pour mieux garantir son avenir
c'est, tenez-vous bien, du simple citoyen.
Avant la maitrise de l'nergie
nuclaire. Avant les grandes coles. C'est
ce qu'ont compris les Etats-Unis et qui est
si bien magnifi dans le film de Mel Gibson
'The patriot'.
Ainsi que, paradoxalement puisque
ce sont deux systmes qui s'opposent, le
Cuba de Fidel Castro dans son culte du
'pionnier'.
Cuba est une petite le, donc le
symbol pionnier ne doit pas tre pris au
sens de conqute de l'Ouest ou d'un
quelconque territoire immense, bref d'aucun
esprit imprialiste, mais plutt dans son sens
plus profound de citoyen exemplaire ; or c'est
chaque citoyen qui doit tre exemplaire pour
faire une patrie. L'arbre ne doit pas cacher
la fort.
Staline est honni autant qu'onveut
mais il a donn la grand-mre russe ses
lettres de noblesse. Pour lui ce ne sont pas
les savants de la future Baikonour, base de
lancement des spoutniks, qui ont fait la
grandeur de l'URSS, mais c'est la
babouchka, la grand-mre qui a eu charge
l'ducation des enfants, l'avenir. Et chaque
anne tait lue la 'babouchka de l'anne'.

Tous les milliards du monde

Aujourd'hui qu'on promet notre
pays tant de milliards et toute la technologies
du monde pour sa reconstruction, cela
suffira-t-il pour sauver Hati ?
Non, et chacun de nous le sait au
fond de lui-mme.
Il nous faut faire renaitre le citoyen
hatien. Tant vaut le citoyen, tant vaut la
nation. Il n'a pas entirement tort celui qui a
dit : un people a le gouvernement qu'il
mrite.
Mais quel citoyen ?
Secundo, peut-on faire renaitre ce
qui n'a jamais exist ?
C'est hier encore que plus des trois
quarts de nos compatriotes vivaient dans
un tat plus prs du serf du Moyen-Age
que du citoyen d'une rpublique
indpendante (depuis 200 ans !), voire d'un
Etat dmocratique.
Et vous constatez que je mets ici
beaucoup de gants.

Cultiver des 'simplets' ...
Mais comment parler de simple
citoyen (car c'est ce qui fait le sujet de notre
rflexion) quand le systme a choisi de
cultiver de prfrence des 'simplets' !
Et quand l'exemple donn ce n'est
ni le pionnier, ni le patriote, voire Lnine qui
disait 'chaque cuisinire doit apprendre
diriger l'Etat.'
En effet, l'astuce du systme est
de nous placer en face d'un parallle difficile
sinon impossible atteindre : le culte du
grand homme. En plaant la barre aussi haut,
le simple citoyen n'a aucune chance de sortir
de sa banalit, de son nant. Et qui est
effectivement le rle qui lui est assign.
Toussaint Louverture, Dessalines,
Capois-la-Mort, Ption, Christophe, certes,
mais ce sont des tres hors du commun.
Or comment se compare ce qui
n'est pas comparable ?
On n'a pas le choix. C'est Capois-
la-mort ou rien !


feu ...


Garat, la sentinelle qui fit


Regardez le monument dress
Savannah, Georgia (Etats-Unis) aux
Chasseurs volontaires, ce bataillon parti de


Saint Domingue, la future Hati, pour
participer la lutte pour l'indpendance
amricaine.
On y voit Henry Christophe, le
future roi d'Hati, dans son rle de tambour-
major, petit gars de 16 ans, c'est l'quivalent
du mousse dans la marine.
Dans les monuments en Hati,
combien rendent hommage au petit soldat.
Connaissez-vous un seul portrait
de Garat, la sentinelle qui fit feu sur les
troupes amricaines dbarquant Bizoton
lors de la premiere occupation d'Hati par
les Etats-Unis d'Amrique (1915-1934).
Notre Histoire ignore le simple
citoyen.
Or un pays peut se procurer les
plus grands cerveaux. La plupart des Nobels
amricains sont des expatris d'Europe.
Et ce n'est pas le seul fait que nos
cerveaux nous continent de s'expatrier
qui fait problme. Les grands cerveaux c'est
comme le proverbe : qui se resemble
s'assemble.
Non, le vrai secret de la force d'une
nation, et dans notre cas de son existence
mme, c'est le simple citoyen.

Des gestes trs simples ...
Comment se reconnat ce dernier ?
Il aime son pays de toutes les fibres
de son tre. S'il doit le laisser c'est avec
beaucoup de peine. Comme dans la chanson
de Othello Bayard (1920), Souvenirs d'Hati
, communment appele Hati chrie Et
c'est pour revenir y vivre la premiere
occasion.
Le simple citoyen se reconnat par
des gestes trs simples, comme l'est l'amour
vrai, l'affection vritable, a ne se dcrit pas,
ne fait pas les grands titres.
Il est attach viscralement sa
terre. Pour le meilleur et le pire. Les bons
comme les mauvais moments.
Il ne se considre pas pour autant
plus patriote qu'un autre, ni plus press de
payer ses obligations fiscales, il ronchonne
constamment contre les pouvoirs publics,
bref il est un simple citoyen. (Au masculin
comme au fminin, bien sr).

Symbole des 300.000 qui
ont perdu la vie...
Mais pas un citoyen simple. Parce
que lui considre qu'il n'a qu'un seul pays,
c'est Hati, et que son pays est le plus beau
de la terre ... parce que chaque pays est
unique.
Et voil. Et c'est ce qui nous fait le
plus dfaut aujourd'hui et qu'il nous faut
rebtir. Ce sens de la citoyennet hatienne.
Reprenons : ce sens de la
citoyennet hatienne comme unique parmi
toutes les autres qui composent la grande
citoyennet universelle mais chacune
d'elles unique en soi. On ne peut tre
citoyen du monde, comme certain
prtendent (avec plus ou moins mauvaise
conscience, qui sait), sans l'tre d'abord
de quelque part. Comme Mauriac notant (et
annotant) ceux qui ont fait cent fois le tour
du monde mais pas une seule fois le tour de
soi-mme !
Conclusion : il faut donner chez
nous aussi au simple citoyen la place qu'il
mrite. Et c'est la premiere.
Comme disait ce pote hatien des
annes 50 (lui aussi probablement disparu
dans les geles de nos rgimes
sanguinaire) : 'il nous faut dsormais des
hros vivants'.
Les vritables hros et hrones
sont parmi nous. On le sait aujourd'hui.
Alors pensions et agissons en
consequence.
Et ce serait le meilleur hommage
au citoyen inconnu, symbol des 300.000
qui ont perdu la vie le 12 janvier dernier.
Marcus, Hati en Marche


Au moins une dizaine de dtenus auraient t tus dans la prison des
Cayes
Des dtenus de la prison des Cayes, troisime ville d'Hati, auraient t tus par la
Police national le 19 janvier, une semaine aprs le puissant tremblement de terre et un
chef de gang en fuite a t tort accus des meurtres, selon une enqute du New York
Times publie dimanche. Selon le quotidien, qui cite plusieurs anciens prisonniers,
des families des dfunts, la police et un rapport confidential des Nations Unies sur le
drame, tout a commenc le soir du 12 janvier, o la terre a trembl aux Cayes dans
des proportions moindres qu' Port-au-Prince, mais provoquant la panique gnrale.
Un chef de gang, connu sous le nom de Ti Mousson qui "s'est chapp aux yeux de
tous", a t accus par la police hatienne d'avoir tu "des dizaines" de prisonniers
avant de prendre la fuite lors d'une tentative d'vasion gnrale.
La police hatienne assure avoir trouv les corps dans la cour lorsqu'elle est entre
dans la prison mais deux cuisinires prsentes l'intrieur au moment de l'meute, ont
assur n'avoir vu aucun corps dans la cour de la prison. "Ils ont tir sur tout le
monde, j'avais plein de sang sur moi (...) mme quand les gens n'essayaient pas de
s'chapper, ils taient nerveux et ils tiraient", raconte un ancien prisonnier au
quotidien new yorkas, en parlant des policies.
Les corps ont t pour la plupart enterrs dans des fosses communes qui ont fleuri
aprs le sisme qui a fait 250.000 morts. "Depuis quatre mois, les Amricains et l'ONU
n'ont pas comment publiquement les meurtres survenus dans la prison des Cayes,
affirmant que c'tait aux autorits hatiennes de prendre l'enqute en charge",
explique le quotidien. Il assure qu'une enqute a fini par tre diligente par le chef de
mission de l'ONU en Hati, Edmond Mulet.

Nouveaux changes Montral dans le cadre de la reconstruction
d'Hati
La ville de Montral a accueilli, le jeudi 20 mai 2010, une conference international
l'initiative du Groupe de rflexion et d'action pour une Hati nouvelle (Grahn).
L'vnement s'est droul l'cole polytechnique de Montral, et s'inscrivait dans
la suite du colloque Reconstruire Hati-Horizon 2030 , tenu les 4 et 5 mars derniers,
toujours Montral.
Durant deux jours, les comits thmatiques du Grahn ont prsent leur vision
stratgique sectorielle pour la reconstruction du pays sur une priode de 20 ans. Ils
ont fait part galement de leurs objectifs et propositions par secteurs, et des projects
qui pourraient tre raliss avec les instances concernes.
Plus de 300 personnel ont particip la rencontre qui a dur deux jours. Dans
l'assistance on a reconnu Lawrence Cannon, ministry des affaires trangres et du
commerce international du Canada, Pierre Arcand, ministry des relations
internationales du Qubec, Mirlande Manigat, universitaire et femme politique
hatienne, Charles Henry Baker, chef du parti politique hatienResp, l'historien
Claude Mose et l'ingnieur-gologue Claude Prpetit.
Le Grahn a t cr aprs le tremblement de terre du 12 janvier 2010 par une vingtaine
d'organisations et de personnalits de la diaspora hatienne au Qubec.

Une militaire amricaine reoit une mdaille pour son comportement
hroque en Haiti
L'arme de l'air amricaine a remis vendredi la mdaille du soldat de l'arme de l'air,
l'une de ses plus prestigieuses distinctions, au major Dorene Betsy Ross, pour avoir
sauv, au pril de sa propre vie, un de ses collgues coinc dans les dcombres, lors
du sisme qui a dvast Hati le 12 janvier dernier.
Cette mdaille honore des membres de l'U.S. Air Force qui se sont distingus par leur
hrosme dans des situations de non affrontement. Dorene Betsy Ross et le rescap
Fernando Magri, un sergent appartenant comme elle la force amricaine dploye en
Hati, ont pris part une crmonie spciale organise au QG du Commandement sud
de l'arme amricaine (Southern Command), sis Doral, en Floride. Avec une bravoure
ayant suscit l'admiration, le major a pu sortir vivant Fernando Magri des dcombres
de l'htel Montana en intervenant sur le site compltement effondr du luxueux
tablissement htelier.

OGM : Le Pre Urfi rectifie sa position
P-au-P., 13 mai 2010 [AlterPresse] -Le Pre spiritain Jean-Yves Urfi retire la
dnonciation qu'il avait faite de l'introduction de semences transgniques en Haiti
suite une offre de la multinational Monsanto.
Je dois honntement rectifier ma dnonciation, car d'aprs un agronome digne de
foi, il y aurait eu une offre relle de 41- i oiinn de semences OGM (Organismes
gntiquement modifis), mais le Ministre (de l'agriculture, Joanas) Gu,
personnellement, a rejet cette offre , reconnait-il dans une lettre en date du 13 mai.
Lors d'une conference de press, le 12 mai, le ministry de l'agriculture, Joanas Gu a
dmenti l'introduction d'intrants OGM en Haiti et a dclar que l'offre faite au
gouvernement par la Mosanto ne content pas d'lments transgniques.
Le gouvernement a pris toutes les precautions avant d'accepter l'offre de la
multinational Mosanto de faire un don de 475 947 kg de semences de mas hybride,
ainsi que de 2067 kg de semences de lgumes , a affirm le ministry.
Le Pre Urfi, ancien professeur de chimie au Collge Saint Martial Port-au-Prince,
avait considr l'offre de Monsanto comme un cadeau empoisonn .
L'honntet m'oblige rectifier , crit -il dans sa lettre du 13 mai.

Des pilots hatiens presents au Kendall International
Championship
Le trophe cette anne dans la catgorie novice (Kendall International Championship)
a t remport par Stphane Faublas qui est en train de confirmer son titre de
champion de la nouvelle gnration de motards.
Au Kendall Championship qui se droule chaque anne sur le circuit de Barahona, les
pilots hatiens pour l'dition 2010 ont mis plein gaz jusqu' s'adjuger trois trophes
avec Stphane Bibiche Faublas (premier dans la catgorie novice et deuxime
catgorie libre), Christophe Lang (deuxime catgorie novice) et Richard Doudou
Turnier (deuxime chez les Experts).

Le gouvernement amricain contribute au retour d'un effectif
important d'coliers en salle de classes
Le Programme Hatien d'Appui la Rforme de l'Education (PHARE), finance par
(EN BREF / p. 14)


Page 2


- - --- m riaiuuiliviaiuilu VUI,%-",-IV IN 10














Par Arnaud Poissonnier le 18 mai 2010

LE FIGARO La micro finance fait mauvais mnage
avec les crises. Le sujet n'est pas nouveau mais le cas d'Hati
pourrait bien en devenir l'un des plus beaux cas d'cole. La
micro finance Hatienne est entre en grave crise suite au
dernier tremblement de terre. Si rien n'est fait, les
consequences sur le tissu conomique informel du pays
seront dramatiques. Appel la reaction Urgente des bailleurs
pour une recapitalisation du secteur.

Le Big One hatien.
Sur une population de 8 000 000 d'habitants, on estime
prs de 2 000 000 des personnel victims du sisme du 12
janvier dernier, dplaces ou reloges en camps, 25 % de la
population. 800 000 personnel se sont dplaces en province
ou l'tranger, abandonnant activits et biens. Le nombre des
morts, est estim entire 250 et 300 000, 3% de la population du
pays. Au-del des chiffres, c'est l'activit de tout un pays qui
a cess du jour au lendemain. Les ministres et administrations
dtruits 70%, Le pays est gouvern dans des conditions qui
dpassent l'entendement. Le tissu social Hatien est lui mme
touch, le sisme n'ayant pas fait de tri entire les populations
jadis dmunies et dclasses des grandes villes et les classes
moyennes suprieures mieux loges et installes. Les
btiments les plus important sont ceux qui ont le moins
rsists et les populations les plus pauvres, notamment celles
des bidonvilles ont t relativement plus pargnes.
L'conomie dj exsangue s'est installe en mode
assistance. Prs de 1000 ONG internationales dploient leurs
programmes de soutien aux populations. Les villes touches
telles que Jacmel, Port Au Prince (PAP) ouLeogane (l'picentre)
sont constelles de camps de tentes. Malgr le dbut de la
saison des pluies, la population terrorise se refuse regagner
les logements encore viables. Le pays tout entier s'est retrouv
paralys du fait du centralisme conomique qui prvaut en
Hati.
Le secteur de la micro finance ravag par les
consequences du sisme.
Rappelons le context. La micro finance est un secteur
dvelopp en Hati, la population y est largement couverte.
Les 70 principles institutions de micro finance (IMF) du pays
accompagnent environ 800 000 bnficiaires, apportant leur
soutien prs de 2 000 000 de personnel, 25% de la population.
Au regard du niveau de pauvret en Hati, le potential de
dveloppement reste rel, notamment dans certaines zones
rurales ignores des IMF, qui pour l'essentiel se sont
concentres sur les zones urbaines et pri urbaines. Le potential
est moins vident en zone urbaine o se sont fait jour des
phnomnes de saturation, notamment sur PAP.
Les effects de la catastrophe.
C'est dans ce context d'une gravit extreme que les
IMF ont du faire face la situation. Elles ont par ailleurs t
directement touches. Nombre d'entres elles ont subi des
pertes humaines et oprationnelles importantes. Les pertes
techniques de ces IMF tournent autour d'une quinzaine de
millions de dollars ce qui fragilise les moins capitalises
d'entres elles. L'arrt de toute activity sur certaines zones a
entrain un arrt quasi total des recouvrements et des
dblocages de microcrdits. Les PAR 30 (portefeuille des
impays de plus de 30 jours) des IMF en zones sinistres n'a
pas tard s'envoler. Il est compris entire 60 et 70% sur les
IMF de PAP et Jacmel, il frle les 100% sur Leoagne. Pire, les
IMF situes en zones non sinistres ont vu galement leur
PAR s'envoler autour de 40% 50%, tributaires de
l'effondrement de l'activit sur tout le pays.


L'ACTUALITE EN MARCH


Les IMF sont entres en crise de liquidity et leur
esprance de vie en terms de cash burning semble trs
rduite. Faute de recapitalisation, elles seront obliges de
rduire la voilure drastiquement. L'envole des PAR s'explique
aisment, les victims du sisme ont abandonn leurs activits,
leurs logements dtruits, leur stocks etc. La panique gnrale
les a amens tout laisser sur place, le pillage a fait le reste. Le
petit commerce souvent finance par le micro credit a galement
subi la mise sous perfusion du pays et l'effondrement du
pouvoir d'achat. Il est bon signe de constater une reprise
progressive de l'activit depuis l'interdiction officielle des
distributions alimentaires, fin mars.
Autre sujet d'inquitude, le sort de l'pargne.
Les resources des plus grosses IMF du pays sont
constitutes de l'pargne de leurs dposants. Si les premires
craintes de retraits massifs de leurs dposants ne se sont pas
matrialises du fait de la peur des vols, ils semblent s'acclrer
au fur et measure de la reprise de l'activit. Ce phnomne
pourrait poser de graves problmes de resources pour une
parties du secteur. Au final les IMF que nous rencontrons,
anticipent un taux de radiation dfinitif probable de 50% des
dossiers.
Une reliance urgente imperative
Quelle stratgie adopter pour les IMF. Elles doivent
garder le contact avec les clients tout en leur proposant un
plan de restructuration par injection de new cash pour permettre
une reliance d'activit. Faute de trsorerie disponible, les IMF
Hatiennes ne peuvent engager cette restructuration de leur
portefeuille. Aterme, c'est toute l'conomie informelle du pays
qui risque de n'tre plus finance. Le paradoxe de la reliance et
de la reconstruction Les programmes et financements de la
reconstruction d'Hati en course de discussion se concentrent
en priority sur l'urgence et sur la remise en ordre des
infrastructures. Le secteur priv n'a fait l'objet que d'attentions
marginales. Il semble condamn devoir s'en sortir par lui-
mme. Les IMF, manations de ce secteur, qui doivent en toute
urgence trouver les resources ncessaires leur reliance se
trouvent confrontes l'inaction de bien des bailleurs
internationaux.
Il est bien quelques initiatives telles que celle de la
BID (la banque Inter Amricaine de Dveloppement) ou
certain bailleurs proches des grosses IMF qui ont dbloqus
quelques dotations d'urgence, c'est drisoire au regard des
besoins du secteur. Cette situation est inquitante au regard
de la rapidit laquelle se dtriore les bilans des IMF. Les
plus belles en appellent dj l'aide.
Il est un autre phnomne qu'il faut ici souligner, la
stratgie de la plus connue des IMF hatiennes. Forte de
subventions venues des ses bailleurs, elle a dcide donner
chacun de ses clients une some d'argent afin qu'ils puissent
faire face l'urgence. Cette belle intention est en train de crer
une important distorsion de march en Hati, les autres IMF
se trouvant confrontes une fronde de leurs clients qui,
ayant eu vent de cette distribution "d'aide internationale,
considrent qu'il devrait en aller de mme de leur IMF.
Sombres perceptives
Sans recapitalisation rapide des IMF, elles courent
la catastrophe. Il est donc essential que l'Etat Hatien, la
conference des donateurs et les bailleurs institutionnels
prennent en urgence la measure du problme. C'est une
question vitale pour la reliance du tissu conomique informal
du pays.
L'espoir est n il y a deux mois de l'annonce de la
creation par la BID du fonds help . Ce fonds, doter de 12
Millions de dollars US, a vocation racheter certaines IMF
hatiennes une parties de leurs crances douteuses afin de


Page 3


La micro finance en Hati


au bord du gouffre!


Autour de la Commission Intrimaire


pour la Reconstruction d'Hati (CIRH):


LE PARI AMRICAIN FACE AU DFI HAITIEN


Par Pierre-Richard Cajuste et Jean-Robert Hrard

La dcade 70-80 a connu aussi l'mergence de
nouvelles theories sur le dveloppement parmi les intellectuals
marxistes et non-marxistes et sur les diverse strategies
appropries pouvant aider les pays envoie de dveloppement
sortir de l'ornire de la pauvret. Toujours dans le registre de
l'eschatologie marxiste, on se souviendra des grandes
articulations discursives des Paul Sweezy, Paul Baran, Charles
Bethleheim, et plus tard, James Petras, Irwing Kristol et
consorts sur la dpendance d"un Tiers-Monde se dbattant
la priphrie du centre imperial. Ce genre de discours qualifi
de progressiste a eu ses adeptes et... ses critiques. Jusqu'
date, il fait flors dans certain milieux o l'on discute
passionment sur les veines ouvertes de l'Amrique Latine
dnonces par l'Urugayen Eduardo Galeano. Un oeuvre
considr comme une sorte de Bible, de Popol Vuh moderne
pour les militants de la gauche et mme pour un dirigeant
socialist au pouvoir comme Hugo Chvez, comme l'avait t
une dcade plus tt celui de Pierre Jale sur le pillage du Tiers-
Monde. Bref, nous citons cette poque parce qu'elle avait mis
bas, en pleine guerre froide, une atmosphere chaude de dbats


politico-idologiques hautement intellectuals, desquels les
ides articules taient oprationnalises et empiriquement
testes et modeles dans la glaise du rel par les dirigeants du
Tiers-Monde assists des bailleurs de fonds. Il y avait des
doctrines du dveloppement don't la validit ou son absence
-pouvait tre value. Chaque camp -Etats-Unis et l'Union
Sovitique se dbattait avec sa cohorte d'allis pauvres du
Tiers Monde pour chercher tirer ses marrons du feu de ces
exprimentations conceptuelles pour enfin firement proclamer
la vrit de leur Utopie.
Aujourd'hui, le context n'a plus cette configuration
d'changes/conflicts thoriques sur les ralits des pays
pauvres. Et pour cause. Avec la fin de la guerre froide et l'chec
des programmes d'ajustement structure prns durant la
decades 80-90 par les institutions de Bretton Woods, les pays
riches se sont engags dans une spirale de lutte contre la
pauvret don't les tenants et les aboutissants ne s'arcboutaient
sur aucune doctrine scientifique, bien spcifique. Les dfaites
exprimentes avec l'application des theories dites
scientifiques dans les pays capitalistes de la priphrie, la
perversion et l'chec des initiatives marxistes-lninistes tentes
par divers pays du Tiers-Monde ont conduit au constat de la


ralit de la pauvret comme marque fondamentale des pays
don't certain comme Hati se situent nettement en dehors de
l'historico-mondial capitalist.
On a beau critiquer les manquements du systme, les
failles des institutions d'Etat, le deficit de savoir-faire, le
dlabrement des infrastructures -surtout aprs le 12 janvier
2010 -etc... on dnonce, on dnonce tout a de manire
ponctuelle, sans s'accorder sur une vision nouvelle de ce que
devrait tre la governance politique En un mot, il n'existe
pas de corpus doctrinaire sur la thmatique de la pauvret et
de l'Etat en faillite qui structure les noncs des politiques
publiques dans une sorte de paradygme scientifique qui serait
le modle, le blueprint adopter et mettre en oeuvre... Les
DSRP sont-ils parvenus cet objectif final ? Vont-ils permettre
aux pays de satisfaire les objectifs du Millnaire prvus pour
2015 ? La question reste ouverte...
Dans la perspective d'arriver un consensus
universal sur la question de la pauvret et de la bataille pour
son radication, les Nations Unies ont parrainn quatre
conferences internationales qui ont cr l'espace pour
l'articulation des ngociations entire les pays dvelopps et
(voir/p. 6)


Mercredi 26 Mai 2010
Hanti en Manrhe Vnl XXI\V N 18


L'EVENEMENT SOMMAIRE
1 I i l.,!-ii ".-l Bertin, 22 ans, fille de feu Mireille

ANALYSE
C'est la mthode Prval qui pousse aux manifestations
p-,
PORTRAIT
i i, jl -t.,n.,..I.,- hin'in, ii ._. .I '. : La dterm nation de
.i., ,.I .. ,i i .I '_ i' .. p .1

RECONSTRUCTION
i i L .-h. .. 'i- i 'ini.,! inaire rend fous les Hatiens p.1
1 i i ..! .i.nei I ..ii I.... au dfi hatien p.3

LE DRAME
.' l I, 'Ii.pl c les pidmies p.5

SOCIETY
i i.L Il. .... citoyen inconnu p.1
Pour dcouvrir l'Amrique d'en bas p.6

ACT'UALITES
.,1.,. L.,- .une dizaine de dtenus auraient t tus
1.,i I !. I', national au lendemain du sisme,
i.,,pp!l. ii, !..i v York Times p.2

ECONO lIE
La micro finance en Hati au bord du gouffre p.3
i'i .1 .. .1,. 1 il p 13

COOPERATION
i.1 i i.,i,.>'I! *I ,, se mobilise p.7
i I. ..,pc.,i I.,i en clbr Paris p.8

LETTRES
Quisqueya lance un master en journalism p. 10
i ii., iini ,-, .. _...rs : Hati au rendez-vous p. 10
".-.. .. Ii ..li'p!i ii. I ti ayisyen an p.15

PERSONNALITES
I .,' i,, i.,rircn de Hollywood, Jimmy Jean Louis,
Cannes p.8
,..,ii r'.- Ii i.'i.i:'no pour Hati devant le Congrs p.8

LIBRE PENSER
l !np."'.ilh".i.'i"i p 1 3

reconstituer leur fond de portefeuille. Si l'ambition de ce fonds
en terms de montant est insuffisante, l'annonce de son
lancement est un premier pas qui doit entrer dans sa phase
oprationnelle immdiatement. C'est ce jour l'initiative la
plus aboutie, il faut la promouvoir.
La dcapitalisation des IMF pour dommages
oprationnels doit galement tre endigue. Les montants
d'une quinzaine de millions de dollars voqus prcdemment
s'ils se confirment, doivent trouver une resource de
financement externe aux IMF afin qu'elles n'aient pas grever
le restant de leurs reserves et leurs fonds propres.
Il est une autre piste que les oprateurs doivent
considrer, celle de la consolidation. Il parait vident en l'tat
actuel des choses que certaines IMF ne passeront pas
l'obstacle et le rapprochement de certaines pourraient
largement faire sens.
En definitive, comment ne pas s'offusquer du silence
assourdissant, de l'immobilisme ou ne serait ce que la lenteur
de bien des grands bailleurs internationaux sur cette affaire.
Qu'ils interviennent directement auprs des IMF en
assistance technique ou en refinancement de crdits, leur
vocation social ne peut les carter de ce chemin ravag. Les
enjeux sociaux sont tels qu'il n'est pas pensable que le secteur
de la micro finance hatienne soit de la sorte abandonn son
triste sort. Les acteurs de la micro finance international se
doivent de participer la reliance et la reconstruction de son
cousin d'Hati, c'est une question d'honneur. Babyloan, a
clairement dcid de s'y engager.


rialui uli ivialuitu vui %-,,,-IV IN 10 1


1






UNE ANALYSE


Mercredi 26 Mai 2010
Hati en Mnrhe -* l X V XI N 8


C'est la mthode Prval


qui pousse aux manifestations ...


(MANIFESTATIONS... suite de la 1re page)
avant la fin de l'anne. Mais on attend en vain de lui qu'il
fasse le premier pas alors qu'il en a la possibility. Le parti pro-
prsidentiel INITE (Unit), qui s'agitait tellement jusqu' la
veille du sisme du 12 janvier, est entr dans une profonde
lthargie. Or il ne reste en principle que 6 mois, les lections
devant se tenir en novembre prochain. Du moins,


par son attitude les suppositions et rumeurs. Avec des
adversaires qui ne demandent que a.
C'est lui et au parti pro-prsidentiel de donner
l'exemple de la proximity, de l'invitabilit des lections.
Comme le chef de l'Etat aussi bien que les institutions
internationales (ONU, OEA) le proclament.
Bien entendu, le president Prval, politician matois


plusieurs mois l'avance. Si ce n'est plusieurs annes come
aux Etats-Unis o le vice-prsident attendra la fin des deux
mandates de son president (8 ans) pour prsenter sa propre
candidature ...

La bndiction...
Mme quand on tait presque sr que le candidate la


Le president Ren Prval : C 'est mon dernier 18 Mai en quality de president de la
Rpublique a-t-il dit la foule en concluant son discours (photo Robenson Eugne)


constitutionnellement parlant.

Joindre le geste la parole ...
Comment convaincre le reste de la classes politique
que la prochaine tape ce sont effectivement les lections. Et
non une nime prolongation du mandate prsidentiel ?
Le Parlement vient de ratifier la prolongation pour trois
mois du mandate du Prsident si le scrutiny n'est pas
tenu avant la fin de l'anne pour permettre l'investiture
d'un nouveau president lu le 7 fvrier 2011.
Or le Prsident a les moyens de joindre le geste
la parole, comme on dit. Une plateforme politique
(INITE), qui va envoyer des candidates tous les
niveaux : prsidentiel, lgislatif, municipal et regional.
Mais le temps passe et rien ne bouge. '
Imaginez une quipe national qui va en coupe
du monde de football le mois prochain en Afrique du -
sud mais qui n'a jamais encore paru en public !
Le President resemble en cela ces gosses
de riche qui vous invitent un match de foot dans leur
propre cour mais qui garden le ballon (leur ballon) sous
le bras.

Suppositions et rumeurs ...
Que voulez-vous qu'on pense ? S'il n'est pas
sr de gagner la parties, ehbien il n'y aura pas de match La
C'est donc Ren Prval lui-mme qui nourrit Je


1^


Parade du 18 Mai dans la ville du Drapeau, 1 'Arcahaie, don't les habitants ont fait
un accueil chaleureux au president Prval alors mme que des manifestations
iim-,.,ni ,.- ,nementales ont lieu entire autres la capital (photo Robenson Eugne)


comme tout le monde le reconnait, sait aussi que tous successiond'Aristideendcembre 1995 seraitRenPrval, le
l'attendent ce tournant. president sortant attendra la veille des lections pour donner
Une fois le dauphin dsign, plus question de revenir sa bndiction au candidate de son parti.
en arrire, et celui-ci devra faire son chemin tout seul ... A ses On dit que Prval ne l'apprcia gure. Cependant on
risques et prils. a bien l'impression qu'il est parti pour faire de mme.
Cela en mme temps que le president en exercise,
S' Or les temps ont change. A l'poque le parti Lavalas
- tait fort et invincible sur le terrain. On n'a pas du tout
.,, ..; l'impression que INITE puisse disposer des mmes
'>-.*A A : ^. "' a .atouts.
*to 1 .


lfil -r4


Police national en grand uniform devant la statue du Librate
an Jacques Dessalines, qui cra le drapeau hatien le 18 Mai 18
dans la ville de l'Arcahaie (photo Georges Dup)


quant a lui, se retrouve
automatiquement sur une voie
de garage. Comme dans la
fable, 'Le lion devenu vieux'.
Mais ce sont l les
risques du mtier.
Pourquoi c'est
dommage que le processus
doive toujours revtir chez
nous ce caractre
d'improvisation (mme quand
il ne l'est pas vraiment).
C'est une mise en
place qui devrait se faire


Les acteurs aussi ne sont pas tout fait les
mmes. Ainsi bien sr que les rapports de forces.
Il n'est plus (ou du moins il ne semble plus)
possible de contourner la presence du blanc comme
lors des lections historiques de dcembre 1990 qui ont
vu Lavalas 'voler' la victoire la barbe de la dlgation
lourde descendue de Washington pour supporter le
candidate 'amricain.' Pas ncessaire qu'on y revienne.

L're des sables mouvants ...
Mais revenons plutt aux manifestations qui
ces derniers jours ont fait rage dans les rues de la
capital.
Si elles n'ont pas la capacity de faire capoter le
president de son fauteuil, par contre elles peuvent miner
eur, son assise, et mettre mal ses projects (quels qu'ils
03 soient !) aussi longtemps qu'il reste comme ptrifi (soit
parce que enferm dans sa tour d'ivoire, soit parce que
pris par surprise, on ne sait), mais partir du moment qu'il
cesse d'avancer, qu'il n'essaie pas d'avancer. Du fait que le
terrain est 'glissant' (pour employer un terme politique hatien)
et que c'est chaque jour qui amne son pain.
Disons que le tremblement de terre a peut-tre
inaugur une nouvelle re politique: celle des sables
mouvants !
Si vous avancez trop vite, vous risquez de vous
retrouver les quatre fers en l'air. Mais si vous ne bougez pas,
vous plongez pic.
Tout comme pour avoir pris un dpart trop prcipit,
les manifestations de leur ct se condamnent vite
s'essouffler.
Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince


Pat Plus Bakery, Inc.1
NATURAL JUICE S


11638 NE 2nd Ave.
Miarrmd. FL 33160
Tel. 305-394-6118


Catoning Spocialiats
Cuakes, Paslrlss, H-oms d'Oeuvres
for alil ocoasions


Page 4


AMERIJET INTERNATIONAL, INC.

Fort Lauderdale, FL, 5
Novanm 2008 Amerijet
International, Inc. anonse lansman
yon sit entnt pi enteresan
www.amerijet.com. Nouvo sit la
founi yon baz kominikasyon ki w M A.'tWDSI~ --
pmt klyan an jwenn tout it/D .-\ IR ''- I;.I 1 i .n?-"
enfmasyon li bezwen sou transp __
pa avyon, sou lanm ak at, f
rezvasyon pou transp machandiz ak benefisye yon kantite fonksyon adinluiiiilStil alk
kontabilite.
"Nouvo sit la bay klyan an plis enfmasyon e sitou pi rapid sou iiac handi/ h ak
sou account li nan konpayi an. Sit la kalkile ak devlope pou f tout bagay pi llsI poti kl an
an kit se machandiz lap voye, kit se ef psonl" dapre Pam Rollins, vis-prezidan Bizns
Devlopman.
MvCargo ofri yon prosede senp e efikas pou kanalize flo enfmasyon yo e pou
lol iii0I on pi il po cdc kl\ In ,an IIkoniO c i/a un aIk ilajn Nouvle ofri klyan an
\ on pi0 "Onc-Siop-SII s \ l d iio i o\ Il ol h II pili/ sol syon o chwa- avyon,
Lbalo OS 'lin i oLI kli\ion- qIll Sc inicliahldi, pol clkspouas oI kit se pou enptasyon.
Nan mni a kipin \ o Am IIIIjci pul liloduIi lot a\ lanI SOli cbsiic lia. Pamela
Robbniiis a S,I, oj ljLj \%o kl ui [ iis Iii i kiloloii il) cdc lIon b.i ..JU p), I al plis
ck'lspnllS on c. l p' i'lTkl h iiin~ ~-ti o lonlan l 'a l ll i
.AmlI'l 'I J klnl' lllouil li OOlnl S'\ iS 'llIulS ola l konple e sou tout fm
- pa avyon, pa bato ak at.
Konpayi an baze nan Fort-lauderdale (Florid) e li gen ofis sou tout t a ak
destinasyon nan North, South ak Central Amerika, Mexico, Karayib, Lerp, Lazi ak Middle-
East.
Amerijet itilize alafwa Boeing 727-200 ak Boeing 767-200 depi prensipal baz li ki se
Miami International Airport.
Pou plis enfmasyon, vizite Amerijet sou sit entnt la www.amerijet.com
Kontak Media: Christine Richard, Amerijet International 954-320-5354.


ADOMI PURCHAJ NG AGENCY
Tel. : 786-457-8830 Fax: 305-756-0979
e-mail : adomipurchasing@aol.com
Pour tous vos achats :
Equipements pour construction / Pices de voiture / Camion /
Equipment medical
Par avion ou par bateau.





Mercredi 26 Mai 2010
Htnti en Marche ni Xl XIV N 18


DE L'ACTUALITE


1


(RECONSTRUCTION... suite de la 1re pAge) ces titres, devrait-on dire) l'homme orchestra de toute l'affaire,
fonctionne avec mthode. A ce qu'on dit. or Clinton aussi n'avait jamais t aussi avare de la moindre
Mais quel tranger ? On s'y perd. N'est-ce pas Mr indication pouvant aider nous rassurer. Nous voici
Edmond Mulet, le Reprsentant en Hati du Secrtaire gnral abandonns aux averses et aux rafales qui se dchainent
de l'ONU, qui questionne la semaine dernire lors d'une chaque soir sur la capital. Tandis que les promesses de 'abris
conference sur la Reconstruction d'Hati organise par la provisoires plus solides', plus que des propos contradictoires,
diaspora hatienne au Canada, le retard pris pour l'entre en deviennent une litanie insipide.
action de la CIRH !
Attention, prochain rendez-vous, 2 Juin ...
Abandonns aux averses et aux rafales ... Et pourtant, elle tourne Mais ailleurs, comme nous


des plus dcousues, don't les chefs recherchent la fois tout
et le contraire de tout, pour paraphraser le president Stnio
Vincent.
Voulant des lections avant la fin de l'anne, mais
aussi la dmission du president Ren Prval...

Faire le choix d'un tranger ...
Et pourquoi pas aussi, en mme temps que le retrait
de la loi instituant la Commission Intrimaire pour la
Reconstruction d'Hati (CIRH), avoir une place pour soi-mme


vous disions.
Le secteur priv hatien
est reu au MEDEF, le gotha du
monde des affaires Paris
(France). Entre en scne du
Forum conomique, entit de
creation rcente, comprenant les
principles branches d'activit
conomique en Hati. A sa tte le
president de la Chambre de
commerce et d'industrie d'Hati,
Dr. Rginald Boulos.
Industriels et PME
franais ne tarissent pas d'loges
sur les possibilits
d'investissements que prsente
Hati aujourd'hui plus qu'avant.
Attention, prenez note,
le prochain rendez-vous
important c'est le 2 juin en
Rpublique dominicaine.
Tous s'y prparent car
c'est l que devrait prendre enfin
son envol la Commission


Intrimaire
Reconstruction.


pour la


De qui provient le retard ? D'Hati ou de l'tranger,
puisque la Commission doit tre compose moiti-moiti
d'Hatiens et d'internationaux ?
On a cependant remarqu le soin avec lequel Mr.
Mulet a relev plusieurs fois dans sa declaration, que la mission
onusienne travaille 'sous l'gide' du gouvernement hatien !
Mais pour une fois il n'y a pas que le gouvernement
hatien qui ne dit mot, comme on le lui reproche souvent. Mr
Bill Clinton, le co-prsident de la Commission avec notre
Premier ministry Jean-Max Bellerive mais qui cumule aussi les
titres de Envoy special de l'ONU pour Hati ainsi que co-
prsident de la Commission Clinton-Bush cre par le president
Barak Obama pour le relvement d'Hati, donc ce titre (pardon,


Ils veulent tout et le contraire de tout...
Du moins en principle. Parce que personnel en Hati
n'a la moindre ide de la parties hatienne de la Commission.
Elle devrait comprendre une dizaine de membres dlgus par
le secteur public, le secteur priv, la socit civil, la diaspora
et un reprsentant de la Caricom (communaut carabe).
Impossible de mettre un nom sur aucun de ces 10
dlgus. Mystre et boule de gomme !
Pourquoi tant de mystre, direz-vous ? Parce que en
Hati c'est comme a. Parce qu'il y a toujours beaucoup trop
d'appels et si peu d'lus et que 'ti mache a piti' (l'assiette
conomique est si pauvre).
Et puis, toutes ces manifestations aux revendications


Aprs la pluie, les pidmies?


La Presse, 22 mai 2010 Port-au-Prince --- Dans le
camp improvis de la place Saint-Pierre, Ptionville, une femme
ge lave un chaudron dans une eau brune et nausabonde.
Les mouches bourdonnent autour des fruits et des lgumes,
et les pluies torrentielles des dernires soires ont laiss
quelques coules de boue.
Quatre mois aprs le tremblement de terre qui a
dvast Hati, le 12 janvier dernier, les conditions de vie dans
les quelque 850 camps de dplacs de la capital, Port-au-
Prince, rendent l'environnement propice la propagation de
maladies.
Les dchets qu'on trouve partout, l'eau stagnante,
les latrines de fortune et le fait que la nappe phratique est trs
haute dans certain quarters rendent la situation
particulirement risque.
Toutes les conditions sont runies pour qu'il y ait
des pidmies, explique le Dr Marc Forget, mdecin
qubcois qui a atterri le 20 fvrier au centre hospitalier Sainte-
Catherine-Labour (CHOSCAL), Cit-Soleil, le plus grand
bidonville d'Hati, o Mdecins sans frontires a ouvert une
clinique au lendemain du sisme.
Mais la situation n'est pas aussi dsastreuse que
ce quoi on aurait pu s'attendre, s'tonne le Dr Forget. A
Cit-Soleil, les gens vivent dans des conditions pouvantables,
mais on n'a pas vu de grandes pidmies jusqu' maintenant,
mme quatre mois aprs le sisme.
A l'aube de la saison des pluies, les mdecins voient


de plus en plus de patients atteints de malaria et de diarrhe,
mais c'est le cas chaque anne.
Boire de l'eau traite
Il est clair que les gens vivent dans des conditions
plus prcaires qu'avant le tremblement de terre. La promiscuit
est plus grande, donc le risque d'augmentation des maladies
lies aux conditions sanitaires gastroentrite, infection
respiratoire, diarrhe est beaucoup plus lev, explique
Stefano Zannini, chef de mission pour la division belge de
Mdecins sans frontires.
L'organisme a not, dans la premiere moiti du mois
d'avril, une recrudescence notable des cas de fivre typhode,
infection habituellement lie l'eau contamine. Les cas ont
t traits et la situation est revenue la normal.
Au dbut du mois de mai, l'Organisation mondiale
de la sant (OMS) a confirm la mort d'un adolescent de 15 ans
atteint de diphtrie. Alors qu'on parlait d'un cas isol, les
autorits de la sant hatiennes ont fait tat, cette semaine,
d'un deuxime cas: un enfant de 7 ans est mort de la mme
maladie. L'OMS a appel la prudence, mais sans pour autant
juger la situation critique.
Le Dr Forget s'explique difficilement le fait qu'il n'y
ait pas encore eu d'pidmie. Peut-tre parce que les gens ne
boivent pas l'eau souille. Ici, il y a toujours une solution de
rechange pour trouver de l'eau. Les gens peuvent en acheter,
il y a des points de distribution. Ils se lavent dans des endroits
EPIDEMICSS /p. 6)


(i h ,. ., de Robenson Eugne)


ou son group dans la mme Commission. Gage de
participation la passation de contracts parmi les plus juteux
du sicle !
A cette mme rencontre du 2 juin en Rpublique
dominicaine, Hati doit designer un directeur excutif pour la
CIRH.


Vous allez
s'entredchirer qu'il
tranger.


voir. Les Hatiens vont tellement
faudra se rsigner faire choix d'un


Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince


il' ~~;;v<2'I


TOLL FREE. 1 -8 8 8 3-2 8 5 5
OR. 305-520-8300
FAX .305-620-8332
CELL. 305-986-8811


FICHE D'ABONNEMENT HAITI EN MARCH


1 o pu sx oi


Gdes 260.00
US $ 40.00
_ US $ 42.00_
_ US $ 70.00_
_ US $ 70.00


1 .o pu*s nA


Gdes 520.00
US $ 78.00
US $ 80.00
US$ 135.00
US $135.00


Dans le cas d'un abonnement
avec livraison, le cot est le double.
Prire de spcifier si vous tes
un nouvel abonn
ou s'il s'agit d'un renouvellement


Nouveau
E-1


Renouvellement
LZ-J


Page 5


Les camps totalement inhabitables cause de la boue laisse
par les averses tombant 5jours de suite


Nom
Adresse


Hati -
Etats Unis


Canada
Europe
Amrique Latine


La Commission pour la Reconstruction


rend fous les Hatiens






HAITI-CANADA-IMMIGRATION


Mercredi 26 Mai 2010
Hati en Marche Vcl XXV N 18


La determination de Jacques Edouard Alexis


(J.E. ALEXIS... suite de la 1re page)
'Le massacre de Carrefour Feuilles' ...
L'affaire provoqua un toll.
Les responsables de ce qu'on appelle depuis 'le
massacre de Carrefour Feuilles' furent jugs et condamns. Et
les parents des victims ddommags.
Depuis on n'en parla plus.
Jusqu' ce que Jacques Edouard Alexis revenant au
poste de chef du gouvernement sous le second mandate de
Prval (2006-2011), on apprend qu'il ne peut pas voyager au
Canada parce que faisant l'objet d'une accusation de crimes
contre l'humanit.
Coup de thtre !
Renseignements pris, c'est en rapport avec le
dnomm 'Massacre de Carrefour-Feuilles' survenu en 1999.
Alexis tait chef du gouvernement l'poque. Il tombe sous le
coup d'une legislation canadienne stipulant que tous les
dirigeants d'un pays au moment o se produisent de tels
mfaits, sont solidaires et doivent subir les mmes sanctions.
Or en Hati l'affaire en question avait t juge en
audience publique et les responsables punis de la prison.
D'autres membres du gouvernement taient frapps
de la mme interdiction d'admission au Canada. Certains
plaidrent leur cause et la sanction fut leve.

Laver l'affront...
Mais Alexis quant lui n'accepta jamais un traitement
individual de son cas.


Il exigea (et exige aujourd'hui encore) que le Canada
s'excuse et dclare noir sur blanc s'tre tromp, comme seule
faon de laver l'affront don't il estime avoir t victim avec sa
famille.
Il vient encore de renouveler sa determination au
ministry des Relations extrieures du Canada de passage, Mr.
Lawrence Cannon.
Le journal montralais, La Presse, a consacr au moins
deux articles au dossier Alexis.
Le Canada ne s'est pas excus, cependant l'embarras
des actuelles autorits canadiennes est vident ( l'heure
surtout o elles cherchent multiplier les relations avec Hati
dans tous les domaines, commercial entire autres il ne se
passe pas un mois sans qu'une important personnalit
canadienne ou qubcoise ne visit Hati).

Manoeuvres politiciennes locales ...
Au course d'une rcente conference de press, l'ex-
Premier ministry Alexis a galement point du doigt des
manoeuvres politiciennes locales qui l'poque auraient infiltr
les milieux diplomatiques canadiens en Hati pour arriver
leurs fins. En l'occurrence attenter sa reputation en se servant
d'un dossier don't on trafique les lments. Autrement dit, un
montage.
Mais ce qui ne dcharge pas Ottawa de ses
responsabilits. Le dossier Alexis rvle non seulement l'esprit
partisan qui peut dominer les relations que nous imposent les
puissances 'amies', mais aussi le peu de souci que parfois


elles montrent, puisque pouvant se laisser influence par
l'atmosphre politique ambiante jusqu' prendre des decisions
sans fondement et frappant des personnalits considres
localement comme importantes.
Jacques Edouard Alexis est pressenti comme un
ventuel candidate aux prochaines prsidentielles.
Aujourd'hui on suppose que les autorits
canadiennes (qui de plus sont engages dans l'assistance au
processus lectoral en Hati) voudraient bien sortir de cette
situation quivoque, de ce gupier.

La balle se trouve au pied du Canada ...
Mais il y a le Parlement canadien. La measure
d'interdiction de sjour en question n'est pas une simple
decision gouvernementale. Elle mane d'une legislation vote
pour lutter contre les Etats voyous, entire autres qui ne
respectent pas les droits, les liberts ni la vie de leurs citoyens.
Comme on en a connu en Hati...
Et rien ne dit que demain ou aprs-demain le people
hatien ne se trouvera pas nouveau en butte un rgime
perptrant effectivement des crimes contre l'humanit.
Or Jacques Edouard Alexis exige que son nom soit
lav. Et cela ne se peut en acceptant une solution individuelle
et la sauvette, comme de lui dlivrer autant de visas d'entre
qu'il en veut!
Et ici nous l'appuyons dans cette determination.
La balle se trouve donc au pied des autorits du
Canada.
Halti en Marche, 21 Mai 2010


Autour de la Commission Intrimaire pour la Reconstruction d'Hati (CIRH):

LE PARI AMRICAIN FACE AU DFI HAITIEN


(... suite de la page 3)
les pays mergeants en vue de r-quilibrer l'quation de la
plante. Il s'agit de : le Sommet du Millnaire de 2000, le Sommet
de Doha (Qatar) en 2001, suivi par la confirmation des
engagements des pays riches lors de la Confrence sur le
financement du dveloppement de Monterrey en mars 2002 et
la Conference de Johannesburg de septembre 2002 sur
l'environnement et le Dveloppement Durable.

L'INVITABILIT DU SUCCESSSTORYAMRICAIN

L'image du Prsident Bill Clinton accompagn de l'ex-
prsident George W. Bush dambulant sur les ruines de Port-
au-Prince content une charge symbolique que l'on aurait
intrt dcrypter dans l'intrt de l'analyse sur l'implication
des Etats-Unis dans la crise hatienne. Pareille symbolique est
on ne peut plus loquente et elle ne vhicule qu'un message :
l'engagement des Etats-Unis en Hati s'est articul sur une
base bipartisan (Dmocrates et Rpublicains). Un genre de
consensus, de contrat politique que la culture politique
amricaine gnralement privilgie et chrit. Ce qui,
malheureusement fait dfaut chez nous.
La vnration quasi-religieuse de la Prsidence en
tant qu'institution fait parties intgrante de la symbolique
patriotique amricaine. Elle est fondamentale dans la culture
politique du pays mme quand et surtout quand il s'agit
d'un ancien Prsident. L'ethos amricain ne s'accomode pas
de l'chec ou de l'humiliation d'un Prsident en exercise ou
d'un ancien Prsident qui continue jouir de l'aura d'honneur
don't l'a couvert la function minement prestigieuse qu'il
occupe au numro 1600 de la Pennsylvania Avenue
Washington. Ce n'est pas une mince affaire : il n'y a qu'
regarder l'apothose, la grandeur et le faste qui entourent les
fameuses inaugurations des Libraries des anciens
M


Presidents, une forme musographie prsidentielle visant
faire perdurer dans l'imaginaire amricain les moments forts
de leur passage au Bureau Ovale. Ainsi on voit mal que
l'Establishment amricain, le Prsident Barack Obama en
particulier, va laisser le Prsident Bill Clinton se casser les
dents sur la coque dure de la ralit volatile d'Hati. L'on dira
que le pass est l qui tmoigne de ces checs successifs des
Etats-Unis en Hati. Oui, c'est un point valuable Mais la ralit
est tout autre cette fois-ci. Pourquoi ?
Pris dans le bourbier afghan et irakien, incertain des
pulsions incontrles d'Amadinejade et des envoles lyriques
d'Hugo Chvez, il n'y a au tableau que la Rpublique d'Hati
qui offre au Prsident Obama l'espace rv pour l'articulation
d'une histoire de succs politico-diplomatique.
D'un autre ct, l'engagement international, surtout
amricain, se prsente du ct hatien comme un choix entire la
solidarity intresse des partenaires techniques internationaux
et la menace d'apocalypse menaant le pays si les Hatiens
sont laisss livrs eux-mmes. L'un des signes que les choses
ne sont pas les mmes qu'en 1990 et que les allgeances
politiques peuvent ne plus pouser les contours idologiques
du pass, c'est l'entente tacite entire les intellectuals et de
fractions des masses populaires qui se retrouvent sur la mme
longueur d'ondes, dans ce partage du destin qui s'exprime
comme l'exaltation sacrificielle d'une solidarity international.
De 2004 nos jours, la parties hatienne engage dans
les ngociations avec l'ONU, principalement par la faiblesse
patente d'une diplomatic multilatrale incohrente et/ou
l'absence d 'une comprehension relle des problmes et du
fonctionnement de l'organisation des Nations Unies, ne s'est
pas rendue compete que le pays doit enfin emprunter la voie de
la responsabilit partage. Bref, elle n'a pas su honorer
ses responsabilits. C'est prcisment ce manque qui explique
que la communaut international a unilatralement augment
son influence numrique et
I ses resnonsabilits au sein de


la Commission intrimaire. Ce


Aprs la
(... suite de la 5)
compltement insalubres, mai
toujours de l'eau traite.
La situation pourra
basculer rapidement.
Tant que les popular
pas loges de faon correct,
sont dans des camps o il n'y a pa
d'hygine, d'eau potable, on
craindre les pidmies, soutie
coordonnateur medical au
transform en hpital gnral apr
phase de soins d'urgence.
Essentielles vacuatio
La saison des pluies
s'intensifier en juin et juillet,
fragiliser la situation et augmen
d'pidmie.
Il y aura des inonda
beaucoup de canaux bouchs
dans Cit-Soleil. Ily a des dche
ciel ouvert, prvient Stefano
MSF. Le risque direct est l'augi
cas de fivre, de malaria, la con
l'eau, donc la fivre typhode


dsquilibre se lit aussi comme l'expression d'un manque de
confiance par rapport aux dirigeants hatiens. Ce n'est pas un
hasard que les mdias internationaux et amricains ont
matraqu durant des semaines l'esprit des tlspectateurs sur
les accusations de corruption et de mauvaise gestion des
gouvernants hatiens de Duvalier nos jours. Le Prsident
Ren Prval jouit de l'appui politique de la communaut
international, certes Mais la stabilit don't se vantait le
President Prval stability qui n'tait autre que le silence de
l'opposition traditonnellement vocale et mdiatique semble
avoir pris fin...
C'est un fait qu'aujourd'hui l'oecumnisme du
President Ren Prval a saut de toutes pices et que les
chapelles d'opposants s'parpillent pour confesser
publiquement leurs dsaccords. La lune de miel tant termine,
les uns et les autres pourront user de leur pouvoir de
convocation et leur capacity de nuisance pour subervertir le
processus. L'espoir, dans ces conditions, est que l'intervention
decisive de cette Commission intrimaire dans la ralit de la
Reconstruction va coaguler le flot des passions politiciennes
de l'opposition.
Le fait est que la Loi d'Urgence est irrversiblement
vote et que l'existence de la Commission intrimaire est une
ralit de l'heure. Que faire ? C'est la grande question pour les
commentateurs. Pour beaucoup, ce nouvel space de
dveloppement de la solidarity international reste une
opportunity, tout en ayant l'esprit une dmarche inclusive,
consensuelle la seule voie pour sortir Hati de ce que le
philosophy Bernard-Henri Lvy appelle la nuit de la non-
Histoire. Et, c'est aussi Aragon qui nous apprend que
quand les bls sont sous la grle, fou qui fait le dlicat.

Pierre-Richard Cajuste
Cajuste2000@yahoo. com
Jean-Robert Hrard
Jeanroherard@yahoo. com
12 mai 2010


pluie, les pidmies?
humide, donc des infections respiratoires. Ce
s ils boivent sont les enfants qui sont le plus exposs.
En provision de la recrudescence des
lit toutefois pluies, les zones les plus risque de deux
camps ont t vacues. On a relog entire
tions ne sont 7000 et 9000 personnel dans des camps plus
tant qu'elles salubres, enbordure de la ville. Mais l encore,
is le minimum le temps press.
peut toujours Il a fallu quatre mois pour arriver
nt Jean Soro, reloger 9000 personnel. Combien de temps
CHOSCAL, faudra-t-il pour en replacer 1 million?
rs la premiere s'interroge le chef de mission de Mdecins
sans frontires.
ns Mais dans un pays o les soins
, qui devrait mdicaux sont difficilement accessible pour
ne fera que la majority de la population, ce sont surtout
terlesrisques les perspectives long terme qui font
sourciller les mdecins strangers sur le terrain.
nations. Il y a Le problme, c'est que, aujourd'hui,
, notamment plusieurs ONG rpondent de manire
ts, des latrines ponctuelle plusieurs problmes, explique
) Zannini, de M. Zannini. Au fur et measure que ces acteurs
mentation des vont se retire, est-ce que tous ces services -
tamination de vidange de latrines, offre d'eau potable,
:, un air plus douches... seront assures par quelqu'un?


Page 6


M ||^ MIAMI-DADE


LEGALANNOUNCEMENT REGARDING
REQUEST FOR QUALIFICATIONS
FOR
NON-EXCLUSIVE PROFESSIONAL REAL ESTATE APPRAISAL
SERVICES
AT
MIAMI INTERNATIONALAIRPORT
RFQ-MDAD-09-01

The Miami-Dade Aviation Department is announcing the availability of the above
referenced advertisement, which can be obtained by visiting the Miami-Dade Aviation
Department (MDAD) Website at
http://www.miami-airport.com/business_advertisements.asp
and then, selecting the respective solicitation.

Copies of the RFQ solicitation package can only be obtained through the MDAD,
Contracts Administration Division, in person or via courier at 4200 NW 36th Street,
Building 5A, 4th Floor, Miami, FL 33122, or through a mail request to P.O. Box 025504,
Miami, FL 33102-5504.

This solicitation is subject to the Cone of Silence in accordance with section 2-11.1 (t) of
the Miami-Dade County Code.

Be counted in the 2010 Census! www.census.gov





Mercredi 26 Mai 2010
Hnti en MMnahe Vnl olXXIV N 18


SOCIAL SECURITY


Pour dcouvrir I'Amriqu
MIAMI, 14 Mai Au bureau de Social Security, la Un srieux ou crdibilit qui se measure en premier
responsible profit de notre presence pour s'informer des lieu dans l'apprciation que doit avoir le public des employs
conditions d'obtention de pices d'identification en Hati aprs de l'Office qui ne peuvent pas tre des fonctionnaires comme
le sisme du 12 janvier qui a dtruit la presque totalit des les autres.
difices publics. D'abord aucune difference de traitement, que le
Qu'en est-il des Archives ? 'client' arrive dans une belle voiture ou qu'il soit un quasi
Le bureau central des Archives nationals (situ la mendiant, qu'il soit blanc, noir ou hispanique ou autre.
Cit de l'Exposition ou Bicentenaire) n'apas t affect, avons- Jeunes ou adults. Beaucoup de seniors c'est--dire
nous indiqu. Cependant son ouverture au public avait t ayant depuis longtemps dpass l'ge de la retraite
mise en veilleuse, le temps de mettre en scurit les prcieux (officiellement 65 ans).
documents. D'autre part, trois langues sont utilises : l'anglais,
Est-ce que aujourd'hui les activits ont normalement l'espagnol et le crole.
repris ? Nous ne pouvons dire. Par contre nous pouvons Les employs sont invariablement blancs, noirs ou
certifier que les responsables ont cherch toutes sortes de hispaniques, mais interchangeables, on est admis au hasard
solutions intermdiaires et alternatives. Par example la formalit d'un numro reu en arrivant.
de la dernire copie de l'extrait de l'acte de naissance n'est
pas obligatoire pour l'achat d'un nouveau passport, comme Une disponibilit toute preuve ...
nous l'avons constat au Service de l'Immigration, la Rue Nous ne pouvons manquer de penser l'absence
Pave. absolue de consideration faite aux plus pauvres chez nous
lorsqu'ils se prsentent dans un bureau de l'Etat ou autre.
L'acte de dcs est vital ... Dans certain centres mdicaux, mme publics, de
Mais le bureau de Social Security (Biscayne Port-au-Prince c'est le mpris total, ce qui ne manque pas de
Boulevard, Miami, Floride), l'un des plus frquents par la rvolter les nombreux volontaires qui se present chez nous
communaut hatienne et hatienne-amricaine, se soucie d'un depuis le sisme du 12 janvier.
problme bien prcis pour ses 'clients' hatiens. Comment Il faut une immense capacity de communication et
obtenir un acte de dcs pour une personnel qui trouve la mort d'change, une disponibilit toute preuve, un don presque
en Hati, soit pendant, soit aprs le sisme ? natural d'empathie, pas un clin d'oeil ni un geste qui marquerait
Puisque les dispositions jusque-l en usage sont un certain agacement ...
difficiles appliquer cause des contraintes logistiques Ni avec cette pauvre vieille qui ne cesse de revenir
actuelles. poser des questions longtemps aprs que son tour soit pass.
Or l'acte de dcs est vital concernant une personnel Peut-tre parce qu'elle vit toute seule et que a fait chaud de
qui reoit chaque mois son chque de pension de l'institution trouver une personnel qui vous coute avec tant de soin et de
la plus important aux Etats-Unis (et aussi la plus riche), la patience.
Social Security. Ou cette dame les cheveux bouriffs, sa canette de
L'institution aussi la plus 'veillative' comme on dit bire en main, furieuse comme pas une, mais que le garden
chez nous (traduisez la fois rigoureuse et prcautionneuse), laisse nanmoins passer, certain que ce genre de cas ne fait
don't le sens de l'conomie et de la bonne governance est la pas plus peur qu'un autre.
hauteur de ses immense responsabilits. En effet, l'instant d'aprs c'est elle qui ne rsiste pas
Alimente par les taxes verses par le citoyen tout au l'amabilit de l'accueil reu, s'esclaffant dans un coup de
long de sa vie active, elle se doit de toujours briller par son hanche don't seules les black-amricaines ont le secret ... mais
srieux, que nos hatiennes ne considrent pas comme des plus
lgants, c'est le moins qu'on puisse en dire.
Des fonctionnaires pas comme les autres
Trois tmoins pouvant certifier...


le d'en bas!
Revenons notre investigation au sujet des
documents d'identification, et plus spcialement l'acte de
dcs. Dieu seul sait combien ont d tre dlivrs depuis le 12
janvier dernier, le sisme ayant fait entire 250.000 et 300.000
morts (chiffres fournis par la mission des Nations Unies en
Hati).
A ce sujet notre rponse a t que le gouvernement a
compris la ncessit de sortir des formalits habituelles qui
traditionnellement faisaient intervenir le mdecin traitant, les
pompes funbres ayant organis les funrailles et l'officier
d'Etat civil.
Beaucoup de dfunts, pour ne pas dire la grande
majority, ayant t inhums avec les moyens du bord, et un
nombre encore plus grand enterr dans des fosses communes
sans aucune identification, comment faire ?
Les autorits judiciaires ont d faire uvre
d'imagination. Dans les cas extremes, trois tmoins pouvant
certifier que la personnel en question a disparu dans le sisme.

Mettre le service diplomatique au travail

Et l'acte de dcs est dlivr par le tribunal de paix de
la section.
Pourtant l'information diffuse Port-au-Prince, il y
a plus de trois mois, n'a toujours pas atteint le gros de la
communaut hatienne l'extrieur.
Au point que c'est l'Office de Social Security qui
doit s'en charger.
Nous pensions que c'est l une tche pour les
ambassades, consulats et autres missions diplomatiques
hatiennes l'extrieur.
Tenir les compatriotes vivant l'tranger informs
de toutes informations aussi vitales. Soit par une diffusion
plus systmatiques sur les mdias locaux des communiqus
et notes de press de l'administration publique hatienne, soit
au course de rassemblements communautaires comme il en
existait autrefois chaque week-end (il faut y revenir aujourd'hui
puisque c'est d'une grande ncessit), soit travers le rseau
des glises, etc.
Mais voil une bonne occasion de mettre le service
diplomatique au travail des fois qu'on pense qu'il passe son
temps se turner les pouces !

Hati en Marche, Miami, 14 Mai 2010


La Francophonie se mobilise pour Hati


Michel Dolbec, La Presse Canadienne
PARIS Aprs avoir entrepris mardi une mission en
Hati, le numro deux de la Francophonie, le Qubcois Clment
Duhaime, se rendra Qubec et Ottawa la semaine prochaine
pour renforcer la cooperation entire l'OIF, le Canada et le Qubec
autour de la reconstruction du pays.
Nos rseaux se mobilisent pour voir comment on
peut tre le plus efficace, a expliqu l'administrateur de
l'Organisation international de la Francophonie just avant
son dpart pour Port-au-Prince. La Francophonie est prsente


Dossier Immiii o,. ,i : Le ministry des Hatiens vivant
l'tranger Edwin Paraison (accompagn du ( /;,.;.'
d'affaires d'Hati, Fritzner Gaspard), reu
par le ministry franais de l '. nim, or,. ii. Eric Besson


en Hati depuis 20 ans. Les Hatiens lui font confiance.
Mais si l'OIF inscrit son travail sur le terrain dans la
dure, comme le souligne Clment Duhaime, elle n'est pas un
bailleur de fonds, ce qui ne l'a pas empche pourtant d'tre
invite aux conferences des pays donateurs de Montral et de
New York. A dfaut d'argent, ce qu'elle met sur la table, sa
grande force, c'est sa connaissance d'Hati. C'est pourquoi
elle propose d'agir de faon concerte, en partenariat avec la
communaut internationale, rappelle l'organisation dans un
communique.
Ce partenariat, Clment Duhaime l'voquera la
faveur des nombreux entretiens qu'il aura Qubec, notamment
avec le premier ministry Jean Charest, et Ottawa avec la
ministry des Affaires intergouvernementales et de la
Francophonie, Jose Werner.
L'OIF est un des rares acteurs en Hati pouvoir
assurer que les choses vont se faire dans la dure, a-t-il dit. On
est capable, on a les rseaux, dans les domaines de
l'ducation, de la justice, de la culture. On pourra tre utile si
on nous en donne les moyens.
En Hati, entre-temps, le numro deux de la
Francophonie aura rencontr le president Ren Prval, avec
lequel il signera un accord pour la formation distance de 500
matres d'cole. Sa visit portera largement, d'ailleurs, sur la
refondation du systme d'ducation hatien, de la
maternelle l'universit, sujet qu'il abordera aussi Montral
mardi prochain lors des assises 1


internationales pour la
refondation de l'enseignement


8772 rNE 2 nm AvrnIuJ
TI: 305 757 4915

FADKIKJ VARIETY STORE
LE MAGASIN POVtR TOUTES LES OCCASIONS.
- Reception de pavement pour Beg South. FPL, GAZ, CABLE TV,
BELL MOBILITY etc...etc...
- Connection tdlphonique chez vous...


Ouvert
6 Jours
par
semaine:
8h30 amn

7h30 pmn

Par>fums
t Swticn d Saitar
'ndumN Jiri ..Id II


universitaire en Hati organises par l'Agence universitaire
francophone.
Environ 85 pour cent des coles hatiennes taient
prives avant le tremblement de terre. La reconstruction est
l'occasion de donner au pays un vrai systme public, estime
M. Duhaime, pour qui la reconstruction d'Hati passe d'abord
et avant tout par sa culture.
La langue franaise fait parties de sa culture. C'est
un lment de sa rsilience, analyse-t-il.
w


LD..i,..a..'i de l'O'i ... ,.'.i Internationale
de la Francophonie (OIF) en visit la semaine dernire
en Hati (photo Robenson Eugne)


Page 7


MIAMI-DADE


LEGALANNOUNCEMENT REGARDING
REQUEST FOR QUALIFICATIONS
FOR
NON-EXCLUSIVE PROFESSIONAL REAL ESTATE APPRAISAL
SERVICES
AT
GENERALAVIATIONAIRPORTS
RFQ-MDAD-09-02

The Miami-Dade Aviation Department is announcing the availability of the above
referenced advertisement, which can be obtained by visiting the Miami-Dade Aviation
Department (MDAD) Website at
http://www.miami-airport.com/business_advertisements.asp
and then, selecting the respective solicitation.

Copies of the RFQ solicitation package can only be obtained through the MDAD, Contracts
Administration Division, in person or via courier at 4200 NW 36th Street, Building 5A,
4th Floor, Miami, FL 33122, or through a mail request to P.O. Box 025504, Miami, FL
33102-5504.

This solicitation is subject to the Cone of Silence in accordance with section 2-11.1 (t) of
the Miami-Dade County Code.

Be counted in the 2010 Census! www.census.gov


h*iuP P~tIi c bciule


rialui uli ivialuitu vui %-,,,-IV IN 10 1


a


1






PERSONNALITES


Mercredi 26 Mai 2010
Hnti en Mnarhe Vnl XXIV N 18


Sean Penn dnonce la fermeture d'hpitaux


et redoute des violence


WASHINGTON, 19 mai 2010 (AFP)- L'acteur Sean La star, qui a pass plusieurs semaines en Hati et
Penn, qui s'est consacr aider Hati depuis le sisme du 12 compete y retourner la fin du mois, a averti qu'il fallait
janvier, a plaid mercredi devant le Congrs amricain pour s'attendre de possibles "manifestations violentes" et press
que soient rouverts les hpitaux hatiens qui ont t ferms, le gouvernement hatien ainsi que l'administration amricaine
faute de moyens, malgr l'immensit des
besoins.


"Les hpitaux qui existent Hati
doivent tre remis en tat de fonctionner avec
du personnel, des mdicaments, un service
administratif', a insist l'acteur qui, avec son
organisation J/P Haitian Relief Organization,
aide depuis quatre mois un des plus important
camps de rfugis de Port-au-Prince.
"Dans cette cit en ruine, cinq
hpitaux oprationnels ont t ferms (...) en
raison d'un manque de financement", a affirm
Sean Penn lors d'une audition sur l'efficacit
de l'aide international devant la commission
des Affaires trangres du Snat.
Il a t rejoint dans son plaidoyer par
le coordinateur de l'agence amricaine d'aide
au dveloppement (USAID) en Hati,
Christopher Milligan, qui a affirm que les
Etats-Unis devaient aiderr reconstruire le
secteur public de sant en Hati".
Sean Penn a averti que les premiers
cas de diphtrie s'taient dclars dans le
camp du golf de Pitonville, qui abrite plus de
50.000 personnel, alors que la saison des
pluies va battre son plein.
L'acteur a insist sur le manque de
vaccinations. "La vrit est que la plupart des
Hatiens ne sont pas immuniss et il n'y a
pratiquement pas de suivi des vaccinations et
des rappels", a encore dit Sean Penn.


L'acteur Sean Penn sa troisime visit dans les camps de sinistrs du sisme en Hati
(AFP)


de montrer "une total transparence dans la distribution de
l'aide".
A la conference des donateurs consecutive au sisme,
une centaine de pays ont promise prs de 15 milliards de dollars
Hati et les Etats-Unis s'apprtent voter
une part de leur aide (3,5 milliards de dollars).


Le comdien a demand des
traducteurs pour les patrouilles de
surveillance de l'ONU dans les camps, de
l'clairage et la mise disposition plus rapide
de terrains non-inondables.
Le bilan du ssme, actuellement
valu entire 250.000 et 300.000 morts, "pourrait
atteindre un demi-million de morts estiment
certain experts", a affirm le snateur Bob
Casey.
Au course de l'audition, plusieurs
snateurs et experts ont exprim leur
preoccupation sur la ncessit que des
comptes soient rendus sur l'aide accorde.
"Qui tient les rnes? Qui est le shrif' en Hati,
don't l'administration tait largement
"inefficace avant le tremblement de terre", a
demand le snateur Bob Corker.
John Kerry, qui preside la commission
des Affaires trangres, s'est inquit de
"l'absence de structure de pouvoir" dans la
mise en place de l'aide. Il a aussi plaid pour
que les lections gnrales de novembre soient
maintenues. "Pour s'assurer que la dmocratie
ne sombre pas avec le tremblement de terre,
Haiti peut et doit tenir ses lections comme
prvu", a dclar l'ancien candidate l'lection
prsidentielle.


Un acteur hatien au festival

de Cannes, Jimmy Jean-Louis


I.lI .:1 l
L'acteur haitien de Hollywood,
Jimmy Jean Louis


Cannes 2010 Interview Exclu: Jimmy
Jean-Louis se confie sur la fin de Heroes, son
nouveau film et le drame Hati !
Lors de sa venue Cannes, Jimmy
Jean-Louis venait d'tre honor par la Maison
Blanche, Washington, pour son
investissement sans borne pour la cause
humanitaire hatienne, aprs le terrible
tremblement de terre qui a ravag l'le il y a
quelques mois.
La star revient donc sur ce
traumatisme recent qui a boulevers sa vie, se
battant au jour le jour pour faire bouger les
choses dans son pays et tenter d'apporter
des solutions pour reconstruire les villes
hatiennes. Sans doute le combat de sa vie.
Mais Jimmy a galement eu la
gentillesse de parler de l'arrt de Heroes aprs
quatre saisons, la srie qui l'a fait exploser aux
yeux du monde, ainsi que de son nouveau
long mtrage Orpailleur, de Marc Barrat, avec
Julien Courbey et Sara Martins -, pour lequel
il a mont les marches il y a quelques jours, et
que l'on pourra dcouvrir en sales ds le 16
juin en France.


SfReach Further And Faster with Amerijet,

INTERNATIONAL IN
.: ._ As .nw. I, T ETr,. T.7 ^ ^ ^ 3


Nous sommes
spcialiss dans...
Cargo Gnral, Barils,
Produits prissables, Effets
personnel, Produits
explosifs, Toutes dimensions
de matriels


POUR VOS RESERVATIONS DE CARGO, APPELEZ s

1-800-927-6059
ou nvoyeznousunc-mail e


Hati-France : Le drapeau


hatien clbr Paris


L'Ambassade de la Rpublique
d'Hati en France a organis dans la soire du
mardi 18 mai 2010 la (salle des ftes de la
Mairie du 17e Paris) une confrence-dbat
l'occasion du 207e anniversaire de la creation
du premier drapeau hatien. A cette occasion,
M. Hrold Toussaint et Madame
MOURRARD ont prononc une conference
autour des uvres du docteur et crivain Jean
Price Mars. Plus de 200 personnel, don't
l'ambassadeur du Togo en France, et un
reprsentant de l'Organisation international
de la francophonie (OIF) y ont particip.
Aprs les mots de bienvenue de
Madame Marie Guerlyne JANVIER, Conseiller
prs de l'Ambassade d'Hati en France,
Madame Brigitte Kuster, Maire du 17e, a pris
la parole pour retracer en des terms logieux
le processus historique qui a conduit la
creation du drapeau hatien. Cette anne
Madame le maire a surtout mis l'accent sur la
catastrophe du 12 Janvier 2010 et a appel
amplifier la solidarity l'gard d'Hati. Elle
souhaite par ailleurs que la solidarity
international en faveur d'Hati ne faiblisse
pas l'heure o les camras s'loignent de
l'le.
Monsieur Fritzner GASPARD,
Charge d'Affaires, a mis l'accent sur le sens
de la clbration du 207e anniversaire de la
creation de notre drapeau, qui a lieu dans un
context particulier.
Il a mis l'accent sur la situation socio
conomique qui a prvalu avant le 12 janvier :
Mesdames, Messieurs Le sisme du 12
janvier dernier, de par ses consequences
incalculables, a ananti tous les efforts
consentis au course des annes antrieures
par les autorits Hatiennes en vue de placer
de manire irrversible Hati sur la voie du
dveloppement. Avant le 12 janvier,
l'application de la Stratgie Nationale de
dveloppement a produit des rsultats
encourageants : l'installation d'un climate
politique stable, le Rtablissement du climate
scuritaire, la stabilisation macro conomique.
Ainsi s'explique l'arrive massive de nombreux
investisseurs trangers en Hati au course de
l'anne 2009, en vue d'explorer les
opportunits d'investissement. De nombreux
pays, comme le Canada, la Grande-Bretagne
ont lev l'interdiction qui a t faite leurs
ressortissants d'aller en Hati. La France allait
galement emboter le pas.
Il a galement voqu la vision du
Gouvernement prsente lors de la Confrence
de New York du 31 mars dernier : vision qui se
rsume en 4 grands axes stratgiques : la


Refondation Territoriale, la Refondation
Economique, le Refondation Sociale et la
Refondation Institutionnelle.
Voil Mesdames, Messieurs, le
cadre stratgique du Gouvernement, o toutes
les forces vives de la nation devront converger
pour atteindre cet idal commun. Et c'est l
que la clbration du 18 mai de cette anne
prend tout son sens. Nous devons plus que
jamais nous serrer les coudes pour faire face
aux grands dfis que la Reconstruction d'Hati
nous impose. Nous devons nous rappeler
chaque instant de notre belle devise sacre
l'Union fait la force , dpassant les clivages
sociaux, politiques, conomiques. Et le rle
de la Diaspora Hatienne dans cette qute,
notamment, de celle qui vit en France, demeure
indispensable.
M. Wolking Ambroise, enseignant,
modrateur de cette conference, n'a pas
manqu de faire une mise en context de
l'ouvre de Jean Price Mars.
En ce 207me anniversaire de notre
bicolore national, quelle est donc la pense
fdratrice, quelle est la conscience
conscientisante, quelle est cette conscience
qui soit capable de mieux nous rassembler, il
y a une rponse, c'est Jean Price Mars
Su ce, Madame Elvire
MAUROUARD, crivain, Docteur es letters,
a dress un portrait brillantissime de l'auteur
d'Ainsi Parla L'oncle, en rappelant le parcours
intellectual de cette grande figure de la pense
de son temps.
Monsieur Hrold Toussaint,
professeur l'universit d'Hati, a rappel, de
son ct, avec brio les quelques textes crits
par Jean Price Mars, entire autres "Location
de l'Elite", invitant l'auditoire le relire. Il
rappelle que ce texte avu le jour en 1919, alors
que le pays tait occup par les Etats-Unis
d'Amrique.
Le professeur Hrold Toussaint de
s'interroger : "Jean Price Mars est de retour
enHati, que note-t-il, que voit-t-il, qu'observe-
t-il ? C'est le dsarroi, c'est le pessimisme ?"
A partir de ces interrogations, M.
Toussaint nous restitue l'ouvre de ce gant
en des terms trs simples. Les nombreuses
questions de la salle et les rponses de
Madame MOUROUARD et de M. Toussaint
ont apport un clairage la fois historique,
littraire, sociologique, politique sur l'ouvre
de ce grand penseur hatien.

Mr Maguet DELVA
Attach de press Responsable
de la communication et des relations
publiques Ambassade d'Hati en France


Page 8




Mercredi 26 Mai 2010
Hatien Marche Vol XXIV N 18


I
*1~


M'e e


.;e


Page 9


r"
i~(S


)1
P


S...


s-. -- )"
S( ,,


L r -
lIkl'Il oq


1 e


IMM


e0g>






PETITES ANNOUNCES


Mercredi 26 Mai 2010
Hanti en Mnrche Vl "XXIV N 18


Le Manolo Inn -""


DANS LES NIPPES
* lil) l qllinri ,i d pl._t'e
* ( II.llll l lo lll i (,lli'il I .1l '
.111 iiilldii lllll' t'i %.ill' lhe
* ( {i p.il tii ( l .ln d ( h 'il
* Le Saut du Barril
* Le Palais de Sudre
Dartiguenave Anse
Veau
* La Petite Eglise de Petit
Trou datant de du 17em ]
sicle...


Tlphones : 566-5361
401-7108 / 514-0304
lemanoloinn@mac.com

Internet disponible
pour les clients


Parents, vous qui rvez d'un avenir meilleur pour vos enfants,
confiez les au CMP

ANNEE ACADEMIQUE 2008-2009
PROGRAMMES

LICENCE EN:
Marketing :4 ans
Sciences Comptables :4 ans
Gestion des Affaires :4 ans
Sciences lnformatiques :4 ans
Marketing Management :2 ans
Secrtanat bureautique :2 ans
Gestion-Finance -Marketing :1 an ou 2 ans
Comptabilit informatise :1 an
Assistance Administrative :1 an
Informatique cycle court :60 heures/2 ans
IT Essentials (CISCO) :70 heures

Pour toutes informations supplmentaires:
CMP, Delmas 30
Tels.:2 513-8361,3 730-2485,2 246-2299
Email. ,



KJ ADVERTISING

SERVICES
P.O. BOX 600673
Miami Florida, 33160-0673

Publicits: Radio, Journaux et Tv.
Aussi un service de traduction
de Documents etc.
Ino (94 72 Evens Hilaire
Info (954) 559-7729 Consultant


10 dpartements d'tudes
Licence en :
Gestion d'Entreprise
Conception et Excution de Projet
Economic et Finance
Sciences de l'Education
Sciences Comptables
Relations Internationales
Gouvernance

Diplme en :
Informatique de Gestion
Relations Publiques
Gestion de la Microfinance

Contactez nous :
Angle Delmas 75 et Impasse Hrard # 3,
Port-au-Prince, Hati, WI.

www. cfdehaiti. com
Par courriel: Administration(@CDFEHaiti. com
GBrunet@CFDEHaiti. com

Par tlphones : (509) 2246-1425 \ 3555-1575
2513-3726 \ 3767-1575



VISION MORTGAGE BANK, INC

EVENS HILAIRE
Loan Consultant


12788 West Dixie Hwy, Miami, Florida 33161
Phone: (305) 891-2225
Fax\i ,si5) x')1-2559
Cell (786) 285-0384


Presse-universit : Quisqueya lance un master en journalism


21 mai 2010 L'Universit Quisqueya et l'Union
europenne ont lanc jeudi un programme de formation
suprieure en journalism et les projects education la vie et
la citoyennet dans la commune de Ganthier, un cinma pour
tous en Hati.
Une crmonie d'inauguration a eu lieu au campus
de l'universit, en presence des membres du gouvernement
hatien, de l'ambassadeur de France en Hati, Didier Le Bret, et
de la charge d'affaires de la dlgation europenne en Hati.
Organis par l'universit Quisqueya avec l'assistance
du centre de formation des journalists de Paris ( CFPJ), le
master en journalism, le premier a tre mis en place en Hati,
vise une formation suprieure pour les journalists hatiens,
et le dveloppement de medias responsables, capable de
contribuer au enforcement des valeurs dmocratiques et de
la socit civil.
La formation sur une anne qui sera donne 15
journalists cotera 31.2000 euros et l'Union europenne
compete apporter une contribution de 25.000 euros.
Ce project montre l'importance que l'Union
europenne accord l'existence d'unjournalisme de quality
en Hati , selon les propos de Mme Lut Fabert-Goossens,
charge d'affaires de la dlgation europenne en Hati.
Cette formation doit contribuer un effort de
structuration du secteur. Il faut que les mdias deviennent un
domaine structure , a soutenu le recteur de l'universit
Quisqueya, M. Jacky Lamarque. Le master est un prtexte
pour entrer dans le secteur, l'agiter un peu afin d'aboutir sa
structuration, car il y a un effort faire au niveau de l'thique
et de la dontologie , a-t-il ajout.
Les course dbuteront en septembre pour une
premiere promotion de 15 journalists. La formation sera
assure par des professeurs venus du centre de formation des
journalists de Paris, et des professeurs hatiens.
Le project 'Education la vie et la citoyennet' dans la
commune de Ganthier est l'initiative de l'organisation
'Konesans fanmi'. Il vise entire autre l'accroissement de la
participation des groups d'enfants et de membres de la socit
civil dans la promotion des droits de l'enfant, la protection,
la sant et l'ducation des enfants de la commune de


Ganthier.
Cette localit est dote d'normes potentialits
conomiques et co-touristiques, mais offre une faible
accessibility de la population, particulirement les enfants la
protection et l'accs aux services ducatifs et sanitaires de
base.
Madame Marie Antoinette Toureau, directrice
executive de 'Konesans fanmi' prsente la crmonie, se dit
assure que le project contribuera l'amlioration des
conditions des enfants de Ganthier.
C'est le directeur de l'Institut franais d'Hati, Maurice
Bouard, qui a fait la presentation du project Cinma pour tous
en Hati .
Rendre la culture cinmatographique accessible aux
populations les plus dmunies, surtout les illettrs, c'est ce


que les organisateurs se proposent essentiellement comme
objectif travers cette initiative. Ils visent galement favoriser
les changes et le dialogue. Et enfin la prise de conscience des
problmatiques lies aux droits de l'homme et la dmocratie.
Ralis en partenariat avec la France et la Fondation
pour le dveloppement des Alliances franaises en Hati, ce
project coutera 176.000 euros, avec une contribution de 90.000
euros de l'Union europenne. Les projections auront lieu
Port-au-Prince et dans les provinces, notamment dans les
camps des populations affectes par le sisme.
Avec une animation musical de bonne facture
assure par Rnette Dsir et son group et la prestation d'un
group de jeunes de 'Konesans fanmi', la crmonie a consacr
le lancement de ces trois nouvelles initiatives visant la
consolidation des valeurs dmocratiques en Hati.


Etonnants voyageurs: Hati, Russie et Afrique

ont rendez-vous Saint-Malo


SAINT-MALO, 20 mai 2010 (AFP) Haiti volera sans
doute la vedette la(Russie et l'Afrique Saint-Malo o se
donnent rendez-vous, de samedi lundi soir, une pliade
d'crivains et de cinastes pour le festival du livre(et du film
Etonnants Voyageurs.
Sous le thme "que peut la littrature dans le chaos
du monde?", cette 2 le dition devait tre initialement consacre
la Russie et l'Afrique.
Mais le sisme de janvier en Hati a boulevers la
donne: le tremblement de terre meurtrier qui a dvast l'le
s'est produit la veille de l'ouverture Port-au-Prince de la
deuxime dition Etonnants Voyageurs/Hati.
D'o la decision de "rapatrier" Saint-Malo
l'essentiel de la programmation de Port-au-Prince en accord
avec les deux crivains hatiens,Lyonel Trouillot et le dsormais
canadien Dany Laferrire qui codirigent ce festival en liaison
avec l'association-mre bretonne.
Une vingtaine d'crivains hatiens seront donc
presents pour des rencontres, spectacles, lectures, projections


ou thtre autour de l'le(caraibe. Le tout complt par une
exposition d'oeuvres de contemporains, figures de proue de
ce peoplee de peintres" dcrit par Andr Malraux.
Invite d'honneur, la Russie dvoilera travers le
prisme de ses crivains et cinastes une socit contemporaine
au coeur d'une mutation violent inacheve.
Ralisateurs et auteurs de la "nouvelle littrature
russe", don't plusieurs(traduits en franais pour la premiere
fois, donneront voir "les figures qui(se dessinent du monde
nouveau, pour le meilleur et pour le pire", comme le rsume
l'crivain Michel Le Bris, le fondateur du festival. Une vingtaine
de films indits, de documentaires ou de chefs d'oeuvre
introuvables affineront le portrait de ce pays-continent.
Avec le cinquantime anniversaire des
indpendances, l'Afrique, invite(quasi permanent Saint-
Malo, ouvre le dbat sur notre histoire colonial et le context
de la dcolonisation, sur le devenir des socits africaines ou
la question de l'identit, au centre de la scne politique
(voir/p. 14)


Page 10


m riaiuuiliviaiuilu VUI,%-",-IV IN 10





Mercredi 26 Mai 2010
Hatien Marche Vol XXIV N 18


MIAMI DADE COUNTY


MIAMIflADE

AVI LEGAL
Dapre Lwa Florid F.S.98.075(7), yap avize vot yo ki sou lis pi ba la-a. Nap avize w ke baze sou enfmasyon nou resevwa nan men Eta Florid, nou doute si w elijib pou vote. Yap made nou kontakte
Sipviz Eleksyon Konte Miami-Dade, Florid, pa pita ke trant jou apre resepsyon Avi sa-a pou nou kapab resevwa enfmasyon sou kisa yo baze kestyon ke w pa elijib la epi pou nou w kouman pou nou
rezoud pwoblm la. Si w pa reyaji epi w pa reponn a lt sa-a, sa gen dwa mennen Sipviz Eleksyon an deside ke w pa elijib epi yo va retire non w nan sistm enskripsyon vot Eta-a. Si w genyen ankenn
kestyon sou koze sa-a, tanpri kontakte Sipviz Eleksyon yo nan 2700 NW 87th Avenue, Miami, Florid oswa rele 305-499-8363.


Adams, Ernest E 2010 Washington Ave Opa Locka FL 33054 Daniels, Toree M 3340 NW 212Th St Miami Gardens FL 33056
Afflick, Oliver 1246 NW 69th St #1246 Miami FL 33147 Dasant, Robert 4100 NW 22Nd Ave Miami FL 33142
Alcime, John 2150 NE 169Th St #207 Miami FL 33162 Davis JR, Alvin W 275 NW 118Th St Miami FL 33168
Alexander, Michael A 7242 NE 2nd Ave Miami FL 33138 Davis, Anthony D 1290 NW 87th St Miami FL 33147
Allen-Quinones, Mary C 726 NE 1St Ave Miami FL 33132 Davis, Auriol J 20030 NW 33Rd Ave Miami Gardens FL 33056
Amaya, Cesar E 2725 NW 169Th Ter Miami Gardens FL 33056 Davis, Clinton A 14975 NW 10Th PI Miami FL 33168
Ameen, Aesop O PO BOX 226414 Miami FL 33222 Davis, Mark A 525 NW 19Th St Miami FL 33136
Antrobus, Reynold E 2906 NW 44Th St Miami FL 33142 Davis, Stefon 440 NW 19Th St Miami FL 33136
Armster, Dalton P 1073 NW 64Th St Miami FL 33150 Davis, Terrence 2341 NW 196Th St Miami Gardens FL 33056
Arroyo JR, James 1590 SW 6Th St #2 Miami FL 33135 Dawkins, Tangelia D 2407 NW 135th St #205 MIAMI FL 33167
Atkins, Cortez A PO BOX 901823 Homestead FL 33090 Dean, Clarence F 1365 NE 153Rd St N Miami Beach FL 33162
Audevert, Guillermo 327 NW 45Th St Miami FL 33127 Delgado, Angel T 12445 SW 188Th St Miami FL 33177
Ayala, Erica E 1472 NW 58th St Miami FL 33142 Delva, John H 1722 NW 185th Ter Miami Gardens FL 33056
Ayala, Gerardino 17811 NW47Th Ave Miami Gardens FL 33055 Dennison, Eric M 2921 NW 57th St Miami FL 33142
Backus, Jeffrey C 9686 Fontainebleau Blvd #208 Miami FL 33172 Dewitt, Robert E 726 NE 1St Ave Miami FL 33132
Badden, Kent N 12134 SW 251St Ter Homestead FL 33032 Dixon, Jabari 3600 NW 210th Ter Miami Gardens FL 33056
Bailey III, Frankie L #3 201 NW 77Th St Miami FL 33150 Doby, Tawanda F 1730 NW 189Th Ter Miami Gardens FL 33056
Bailey, Karisha A 6326 NW 14Th Ct Miami FL 33147 Dormeus, Rudy E 827 NE 151St St Miami FL 33162
Bailey, Maceo A 871 NE 157th Ter N Miami Beach FL 33162 Downs, Tarvares D 18300 SW 105Th Ave Miami FL 33157
Baker JR, Robert W 16315 NW 22Nd Ct Miami Gardens FL 33054 Dukes, Donald R 2740 NW 43Rd Ter #47 Miami FL 33142
Baker, Daniel 726 NE 1st Ave Miami FL 33132 Dukes, Dontrell R 16220 NW 18Th Ave Miami Gardens FL 33054
Baker, Fidel C 1501 NW 179Th Ter Miami Gardens FL 33169 Duncann, Ives S 3196 NW 55Th St Miami FL 33142
Baker, Marshall D 159 NE 75Th St Miami FL 33138 Duncanson, Kevin J 321 NW 183Rd St Miami Gardens FL 33169
Ballard, Shannon D 711 NW 175th Dr Miami FL 33169 Dunn, Jarius S 3031 NW 96th St Miami FL 33147
Barley, Anthony D 8343 NW 5Th Ct Miami FL 33150 Eady, Karen S 1310 NW 114Th St Miami FL 33167
Barnes, Michael A 1510 NW 53rd St #1510 Miami FL 33142 Eady, Tauron K 2900 NW 185Th St Miami Gardens FL 33056
Barron, Daniel J 903 NW 10Th Ave Miami FL 33136 Eaford, Keith L 17950 NW 44Th Ave Miami Gardens FL 33055
Barton, April 726 NE 1St Ave Miami FL 33132 Edward, Quinn 520 NW 3Rd Ave #7 Miami FL 33136
Bastian JR, Milot 1551 NE 117Th St Miami FL 33161 Edwards, Jacqueline 10010 NW 7Th Ct #3D Miami FL 33150
Batten, Tavares N 9300 NW 5th Ave Miami FL 33150 Epson, Davina D 10445 SW 174Th Ter Miami FL 33157
Batts, Demetrius D 1538 NW 71St St Miami FL 33147 Evans, Curley 726 NE 1St Ave Miami FL 33132
Bauschme, Winston Lord 19515 NW 1st PI Miami Gardens FL 33169 Evans, David 2170 NW 183Rd St #289A Miami FL 33056
Bazile, Dominique 726 NE 1St Ave Miami FL 33132 Evans, Rodrick R 726 NE 1St Ave Miami FL 33132
Belcher SR, Tyrone G 1431 NW 53Rd St Miami FL 33142 Evans, Tyrell 1804 NW 5Th PI Miami FL 33136
Bell, Lashawndra M 16800 NE 15Th Ave #214 Miami FL 33162 Everett JR, James A 403 Fisherman St #17 Opa Locka FL 33054
Bellamy, Joseph 17970 NW 2nd Ave Miami FL 33169 Everett, Douglas K 22250 SW 258Th St Homestead FL 33031
Bennett, Tracy V 2000 NW 133Rd St Miami FL 33167 Fairell, Xavier J 1135 NW 47Th Ter Miami FL 33127
Berdellans, Jose 726 NE 1St Ave Miami FL 33132 Figueroa, Roberto 726 NE 1St Ave Miami FL 33132
Berry, Henry 1295 NW 53rd St Miami FL 33142 Finley, Ervin 9902 NW 24Th Ave Miami FL 33147
Berry, Sam 1295 NW 53rd St Miami FL 33142 Flagg, Anjaiya K 1530 NW 4Th Ave #C18 Miami FL 33136
Berry, Travis D 522 NW 96Th St Miami FL 33150 Flores, Jorge 637 SW 3Rd St #308 Miami FL 33130
Black, Craig A 1610 NW4Th Ave #B14 Miami FL 33136 Ford, Abbinsin 19631 NW 39Th Ct Miami Gardens FL 33055
Black, Denerick E 3251 NW 45Th St Miami FL 33142 Ford, Derrick L 936 NW 64Th St Miami FL 33150
Black, Michael W 17800 NE 13Th Ave N Miami Beach FL 33162 Fraga, Amilay 17201 NW 46Th Ave Miami Gardens FL 33055
Boatwright, Larry 9500 NW 33Rd Ave Miami FL 33147 Frasier, Lisa M 16710 NW 39Th Ct Miami Gardens FL 33055
Bolton, Randolph A 1724 NW 75Th St #1 Miami FL 33147 Freeman, Rudolf 1907 NW 38Th St Miami FL 33142
Bonaney, Jean B 27 NW 24Th St Miami FL 33127 Fulfer Il, Robert 17810 NW 7Th Ave Miami FL 33169
Box, Michael J 13845 NE 4Th Ave North Miami FL 33161 Fuller SR, Tyrone H 2511 NW 152nd Ter Miami Gardens FL 33054
Boyd, Gregory 1370 NW 52Nd St Miami FL 33142 Funes, Fredy 27061 SW 119Th Ct Homestead FL 33032
Bracewell, Travis J 4921 NW 176Th St Opa Locka FL 33055 Gaines, Frankie R 16200 NW 17Th PI Miami Gardens FL 33054
Bradley, Garett 4321 NW 169Th Ter Miami Gardens FL 33055 Gardner III, David L 19350 NW 39Th Ave Miami Gardens FL 33055
Brea, Edward G 9645 SW 24Th St # 1105 Miami FL 33165 Garza JR, Arnold 3826 NE 168Th St #301 Miami FL 33160
Breedlove, Maurice L 5001 NW 179Th Ter Opa Locka FL 33055 Gathers, Jeremy L 3664 Percival Ave #H Miami FL 33133
Brice, Dominique L 955 Ahmad St Opa Locka FL 33054 Geisert, Lerone A 2443 NW 93rd St Miami FL 33147
Bridgewater, Marquis A 333 NW 193Rd St Miami Gardens FL 33169 Gethers, Darryl A 2330 NW 141St St Opa Locka FL 33054
Brown, Anthony J 3800 NW 171St Ter Miami Gardens FL 33055 Gibson JR, Mark A 730 NW 199Th St Miami Gardens FL 33169
Brown, Kelvin A 611 NW 177Th St #105 Miami FL 33169 Gibson, Maurice 1860 NW 5th PI Miami FL 33136
Brown, Otis L 14304 SW 105Th Ct Miami FL 33176 Godwin, Jonathan LN 2390 NW 86Th St Miami FL 33147
Brown, Tamara 1245 NW 58Th St Apt 4 Miami FL 33142 Gomez, Antonio 726 NE 1St Ave Miami FL 33132
Brown, Theodore 7001 NW 15Th Ave #24 Miami FL 33147 Gomez, Dianevis E 10721 SW 43rd Ln Miami FL 33165
Burch, David D 1824 NW 5Th PI Miami FL 33136 Gomez, Jimmy A 1550 N Miami Ave Miami FL 33136
Burch, Zeno 10501 NW 30Th Ave Miami FL 33147 Gonzalez JR, Lazaro A 1825 W 56Th St #102 Hialeah FL 33012-2103
Burgess, Ron 17621 NW 14Th Ave Miami Gardens FL 33169 Gonzalez, Brunilda 2340 NW 171 St Ter Miami Gardens FL 33056
Burks II, James E 10510 NW 31St Ave Miami FL 33147 Gonzalez, Manuel F 7420 W 20Th Ave #137 Hialeah FL 33016
Burton, Seabert W 18701 NW 23Rd Ave Miami Gardens FL 33056 Goodson, Kenneth 726 NE 1st Ave Miami FL 33132
Byrd-Green, Alvie L 1145 NW 155Th Ln #304 Miami FL 33169 Gordon, Walter E 2105 NW 154Th St Miami Gardens FL 33054
Byrdsong SR, Jack A 1136 NW 30Th St Miami FL 33127 Gracy, Jannette K 5821 NW 7Th Ave 582 Miami FL 33127
Caldero, Alfredo 119 NW 29th St #6 Miami FL 33127 Gray, Curtis 220 NW 11Th Ter #5 Miami FL 33136
Caldwell, Lamont D 1970 NW 191St Ter Miami Gardens FL 33056 Green, Keion D 1901 NW 90th St Miami FL 33147
Calvo JR, Luis E 9831 NW 51St Ln Doral FL 33178 Greene II, Joseph F 726 NE 1st Ave Miami FL 33132
Campos, Roberto A 8413 SW 137Th Ave Miami FL 33183 Greenslade, Earl 798 NW 70th St Miami FL 33150
Candelario, Daniel J 6937 Bay Dr #407 Miami Beach FL 33141 Griffin, Micheal D 18100 NW 23rd Ave Miami Gardens FL 33056
Cannon, Philip J 1575 NE 154Th St N Miami Beach FL 33162 Guirola, Ana B 2333 Brickell Ave #512 Miami FL 33129
Capron, Kovanic K 12601 NW 27Th Ave #T133 Miami FL 33167 Hall, Dwight T 17220 NW 41St Ave Miami Gardens FL 33055
Capuano, Elsa S 6273 SW 72Nd St #D12 South Miami FL 33143 Hall, Shamika L 18660 NW 27Th Ave #104 Miami FL 33056
Carter, Rodney D 3550 NW 194Th Ter Miami Gardens FL 33056 Hall, Warrick D 2178 NW 99th Ter Miami FL 33147
Casas, Juan C 5160 NW 5Th St Miami FL 33126 Hampton, Charles E 770 NW 179Th St Miami FL 33169
Castaneda, HaryA 1820 NW 17Th St Miami FL 33125 Hardin, Keith M 1510 SW 13Th St Miami FL 33145
Castaneda, Maurice D 1050 NE 129th St North Miami FL 33161 Harris JR, James L 2276 NW 95th St Miami FL 33147
Celius, Antonio J 12750 NW 27Th Ave Apt 19 Opa Locka FL 33054 Harris, Johnathan 1245 NW 69Th St Miami FL 33147
Charles, Stephanie E 4840 NW 186Th St Opa Locka FL 33055 Harrison, Tacuma S 1717 NW 69Th St Miami FL 33147
Charley, Ritchy 19173 NW 28Th Ct Miami Gardens FL 33056 Harryton, Demetrius L 852 NW 74Th St #218 Miami FL 33150
Cigar, Tavalas 2851 NW 196Th Ter Miami Gardens FL 33056 Hart, Melvin C 19300 NW 6Th Ct Miami FL 33169
Clark, Jeffrey 12875 SW 280Th St Homestead FL 33032 Hatcher, Katillya C 862 NW 1St St Florida City FL 33034
Clark, Najee 3670 Day Ave Miami FL 33133 Haugabook, John T 21407 NW 13Th Ct apt #304 Miami FL 33169
Clark, Tasaundra N 1650 NW 154Th St Miami Gardens FL 33054 Hawes, Jerome N 19477 NE 10Th Ave #127 Miami FL 33179
Clark, Winston A 15040 SW 107Th Ave Miami FL 33176 Heard, Curtis A 930 S Biscayne River Dr Miami FL 33169
Cobbs JR, Vernon W 3070 NW 77th St Miami FL 33147 Hepburn JR, Alexander 215 NW 79Th St #B-207 Miami FL 33150
Coclfield, Zachary A 2925 NW 68Th St Miami FL 33147 Hepburn, Sandra J 3271 NW 210Th Ter Miami Gardens FL 33056
Coello, Anthony 15316 E Loch Isle Dr Miami Lakes FL 33014 Hernandez, Gorki 10529 NW 35th Ave Miami FL 33147
Coles, Primas B 1590 NW 55Th St Miami FL 33142 Hernandez, Herman 2250 Bay Dr #18 Miami Beach FL 33141
Conyers, Dontrell T 1277 NW 58Th St #4 Miami FL 33142 Herrera, Adolfo M 935 SW 30Th Ave 48 Miami FL 33135
Cook, Linda C 250 SE 6Th Ave #79 Homestead FL 33030 Herring JR, James 2120 Rutland St #2120 Opa Locka FL 33054
Cooney, Donald R 13695 NE 3Rd Ct #C17 North Miami FL 33161 Hollis, Samuel 16940 NW 42Nd Ave Miami Gardens FL 33055
Cooper, Nadezhda I 70 NW 125 St N Miami FL 33168 Hopkins SR, Eric L 3401 NW 173Rd Ter Miami Gardens FL 33056
Cortez, Osvaldo 5660 NW 195Th Ter Opa Locka FL 33055 Houser, Sheila 1410 NW 87Th St Miami FL 33147
Cowart, Anthony 21050 NW 14th PI #6/209 Miami FL 33169 Huings, Giovanni F 14830 SW 103Rd Ave Miami FL 33176
Crockett, Tony L 3420 NW 171St Ter Miami Gardens FL 33056 Hundley, Francis M 479 NE 30Th St Apt 811 Miami FL 33137
Cuellar Sola, Juan C 260 NW 57Th Ct Miami FL 33126 Hurtado, Michael 20550 NE 8Th Ct Miami FL 33179
Cuervo, Raimundo G 3213 SW 107th Ct Miami FL 33165 Ivey, Victorious 15730 NW 17th Ct Miami Gardens FL 33054
Cunningham, Matthew L 2020 York St Opa Locka FL 33054 Jackson II, Curtis A 1603 NW 51St St Miami FL 33142
Cunningham, Patrick D 13815 NW 23rd Ave Opa Locka FL 33054 Jackson JR, William E 2305 NW 195Th St Miami Gardens FL 33056
Curtis, Lucius F PO BOX471101 MIAMI FL 33247-1101 Jackson SR, Phillip C 611 NW 8Th St Miami FL 33136
Dames JR, Gustavous M 1530 NW4Th Ave #18C Miami FL 33136 Jackson, Denis 1359 NE 150Th St Miami FL 33161
Damon, Tamika C 22032 SW 122Nd Ave Miami FL 33170 Jackson, Sean 12601 NW 27Th Ave #T327 Miami FL 33167
Daniels, Mahdi S 2500 NW 22Nd Ave #R152 Miami FL 33142 Jackson, Shawndora M 1750 NW 135Th St Miami FL 33167
Daniels, Maxie L 3100 NW 106th St Miami FL 33147 Jagbir, Larry 3111 NW 14Th Ave Miami FL 33142
Kontinye nan lot paj la
Lester Sola
S'przt Ell. svon KonIl MI1an.-Dade I(uilc I)il>a' 12)


Page 11


1 1







MIAMI-DADE COUNTY


Mercredi 26 Mai 2010
Hatien Marche Vol XXIV N 18


Kontinyas on paj presedan an

James, Frenchetta 174 NW 48th St Miami FL 33127 Nelson, Nathaniel 3490 NW 213th St Miami Gardens FL 33056
James, Noble L 3923 NW 164Th St Miami Gardens FL 33054 Newbold, Joshua 5900 NW 6Th Ave #208 Miami FL 33127
Jasper, Dondre W 2321 NW 174Th Ter Miami Gardens FL 33056 Nickson, Daniel 9401 SW 20th St Miami FL 33165
Jean Louis, Michael 726 NE 1St Ave Miami FL 33132 Nieves, Miguel A 18500 SW 424Th St Florida City FL 33034
Johnson JR, James W 1356 NW 59th St #A Miami FL 33142 Ocasio, Rita M 3699 W 12Th Ave #75 Hialeah FL 33012
Johnson, Barbara J 2300 NW 196Th Ter Miami Gardens FL 33056 Odom, Cynthia C 2953 NW 192Nd Ter Miami Gardens FL 33056
Johnson, Corey S 20920 NW 32Nd Ave Miami Gardens FL 33056 Ogletree, Clarence 2150 NE 169th St Apt 223 Miami FL 33162
Johnson, Geneva 3400 NW 195th Ter Miami Gardens FL 33056 Oliver JR, Alphonso 15825 NW 27Th Ave Miami Gardens FL 33054
Johnson, Ishamere C 933 SW 6Th Ct Florida City FL 33034 O'Neal JR, Samuel 1315 NE Miami Ct #109 Miami FL 33132
Johnson, Joseph 1320 NW 175Th St Miami Gardens FL 33169 Osgood, Keith L 1000 NE 41St Ave Homestead FL 33033
Johnson, Nakisha 948 NW 2Nd Ct Miami FL 33136 Overton, Herman PO BOX 421526 Miami FL 33242
Johnson, Stanley 1252 NW 69Th St Miami FL 33147 Owens, Natalie A 5835 SW 48Th St Miami FL 33155
Joiner, Corey 16174 NW 38Th PI Miami Gardens FL 33054 Pacheco, Daniel 1822 NW 19Th Ave Miami FL 33125
Jones JR, Spencer 19135 NW 37th Ave #1 Miami Gardens FL 33056 Patterson, Kathy D 2385 NW 95Th Ter Miami FL 33147
Jones, Ethelbert 253 NE 14Th St #205 Miami FL 33132 Patterson, Randolph L 8005 NW 18th Ct Miami FL 33147
Jones, Harvie L 8321 NW 15Th Ave Miami FL 33147 Payne, Michael J 3800 NW 192nd St Miami Gardens FL 33055
Jones, Jerry 6823 NW 14th Ave Miami FL 33147 Payton, Sharon E 14505 NE 6Th Ave North Miami FL 33161
Jones, Michael J 71 NE 67Th St Miami FL 33138 Pennywell, Arthur 17383 NW 7Th Ave #2706 Miami FL 33169
Jones, Robert 2315 NW 52Nd St Miami FL 33142 Perry, Kendrick L 18600 NW 27Th Ave #102 Miami FL 33056
Jones, Teresa L 7774 NW 10Th Ave #1 Miami FL 33150 Pettis, William W 1971 NW 2Nd CT Apt 7 Miami FL 33136
Jordan, Geoffrey W 3501 NW 214th St Miami Gardens FL 33056 Phebus, Chester W 3265 Bird Ave Miami FL 33133
Joseph, Eric 1020 NW 131St St North Miami FL 33168 Phillips, Herbert L 1040 NW 3Rd Ave Apt 3 Miami FL 33136
Joseph, Rodney 1558 NE 174Th St N Miami Beach FL 33162 Phillips-Brown, Bridgett 10410 SW 185Th Ter Miami FL 33157
Kemp, Roger L 13300 Alexandria Dr #312 Opa Locka FL 33054 Pierre, Benson 41 NE 173Rd St N Miami Beach FL 33162
Kimble, Joseph K 2932 NW 59Th St Apt 1 Miami FL 33142 Pierre, Jason D 16961 NE 8Th Ct N Miami Beach FL 33162
King, Anthony L 2452 NW 81St Ter Miami FL 33147 Pierre, Scott 1234 NW 2Nd Ct Miami FL 33136
King, Herbert V 19301 NW 23Rd Ave Miami Gardens FL 33056 Pollock, Marlon B 19120 NW 6Th Ct Miami Gardens FL 33169
King, Kevin C 20430 NW 22Nd Ave Miami Gardens FL 33056 Pollydore, Tavares L 17240 NW 56Th Ave Opa Locka FL 33055
Kirksey, Brian T 16021 NW 18Th Ave Miami Gardens FL 33054 Poole, Renda E 1420 NW 60TH St MIAMI FL 33147
Knights, Jerome 726 NE 1St Ave Miami FL 33132 Postlethwait, Jessica E 2301 Collins Ave #515 Miami Beach FL 33139
Lambright, Lillian M 121 NE 55Th St #3 Miami FL 33137 Prado, Jennifer 1627 NW 2Nd St Miami FL 33125
Lampley, Arthur K 101 NE 78Th St #1 Miami FL 33138 Pratt, Johnnie L 14700 Booker T Washington Blvd Miami FL 33176
Lane, Anthony D 3200 NW 205th St Miami Gardens FL 33056 Price, Pamela N 113 SW 9Th Ave Florida City FL 33034
Lane, Deanne S 211 NW 12Th St #11 Miami FL 33136 Quesada Fuentes, Anibal J 3177 NW 32Nd St Miami FL 33142
Lanier, Debra 6900 NW 2Nd Ave Miami FL 33150 Raiden SR, Yves M 785 NW 47Th St Miami FL 33127
Lauriston, Michel S 460 NW 89Th St El Portal FL 33150 Raines, Javon G 15631 NW 28Th PI Miami Gardens FL 33054
Lauriston, Nickerson K 17400 NW 41 St Ave Miami Gardens FL 33055 Rajkumar JR, Vishnu D 2330 NW 99Th Ter Miami FL 33147
Lawrence, Travis E 2200 NW 117Th St #1 Miami FL 33167 Ramirez, Onelia E 17111 NW 43Rd Ave Miami Gardens FL 33055
Lawton II, James E 2310 Service Rd Opa Locka FL 33054 Ramjohn, Etiame C 321 NW 13Th Ave Miami FL 33125
Lee, Angela L 1471 Opa Locka Blvd Miami FL 33167 Ramos, Reinaldo 14010 NE 9th Ave North Miami FL 33161
Lee, David 15743 NW 40th Ct Miami Gardens FL 33054 Ramsey, Lapeer M 6600 NW 21 St Ave Miami FL 33147
Lee, Michael 726 NE 1st Ave Miami FL 33132 Ramsey, Walter L 734 NW 75Th St Miami FL 33150
Lee, Ryan D 18032 NW 8Th Ave Miami FL 33169 Randley SR, Jimmie D 20691 NE 1st Ct Miami Gardens FL 33179
Lee, Selina C 18101 NW 7Th Ave #122 Miami FL 33169 Randolph SR, Desi A 8029 NW 6Th Ave #1A-REAR Miami FL 33150
Lehmann, Robert D 1920 Calais Dr Miami Beach FL 33141 Respeto, Jorge A 7279 W 24Th Ave #149 Hialeah FL 33016
Lewis, Charles A 1123 NW 38Th St Miami FL 33127 Reynolds, Jerome A 11670 NE 18Th Dr#5 North Miami FL 33181
Lewis, Jefrey A 6257 NW 18Th Ave Miami FL 33147 Rhodes, Tommie L 7590 NW 16Th Ave Miami FL 33147
Lewis, Traver A 726 NE 1St Ave Miami FL 33132 Riesgo, Jose 3227 NW 100Th St Miami FL 33147
Lewis, Yvonne 1610 NW 47Th St #1 Miami FL 33142 Rigo SR, Raul 18824 NW 47Th PI Opa Locka FL 33055
Linares JR, Antenor C 726 NE 1St Ave Miami FL 33132 Riveron, Jorge M 4955 NW 199Th St #241 Opa Locka FL 33055
Linares, Alain 1018 NW 2Nd St #2 Miami FL 33128 Robinson, Walter B 2245 NW 96Th St Miami FL 33147
Lindsey, Rebecca 1545 NW 115Th St Miami FL 33167 Roche, Jean R 15860 NW 2Nd Ave Miami FL 33169
Little, Larry 1541 NW 1St PI #3 Miami FL 33136 Rodriguez, Carlos J 2330 NW 104Th St Miami FL 33147
Littles, Austin 726 NE 1St Ave Miami FL 33132 Rodriguez, Edwin I 1900 W 68Th St #E301 Hialeah FL 33014
Lobosky, Richard A 1160 NW 110Th St Miami FL 33168 Rodriguez, Eloy 1907 NW 38Th St Miami FL 33142
Lopes, Ricardo D 11023 NW Flagler Ter Sweetwater FL 33172 Rodriguez, Freddy 10355 SW 40Th St Miami FL 33165
Lopez, Jose F 15364 SW 71St Ter Miami FL 33193 Rojas, Henry L 16851 NE 21St Ave #21 N Miami Beach FL 33162
Lowell, Jeffrey W 726 NE 1st Ave Miami FL 33132 Roker, Latay T 10712 NW 47Th Ter Doral FL 33178
Lowery, Tommie J 12344 SW 265Th Ter Homestead FL 33032 Rollins, Erick I 8229 NW 12Th Ct Miami FL 33147
Lucas, Marvin L 1745 NW 188th Ter Miami Gardens FL 33056 Rollins, Martis E 8300 N Miami Ave apt 214 Miami FL 33150
Lyons, Linval M 330 NW 202nd Ter Miami Gardens FL 33169 Rosario, John 2600 NW 25Th Ave #1406 Miami FL 33142
Mack SR, Aaron 645 NW 65Th St Miami FL 33150 Rosario, Jose G 6400 NW 114Th PI Doral FL 33178
MacKens, Kenneth L 3676 Oak Ave #2 Miami FL 33133 Ross, Lige L 1161 NW 58Th Ter Miami FL 33127
Maldonado, David 3834 SW 87Th PI Miami FL 33165 Roundtree, Anthony L 1870 NW 73Rd St Miami FL 33147
Maloy, Daniel C 726 NE 1St Ave Miami FL 33132 Royal, Keith B 2020 NW 167Th St Miami Gardens FL 33054
Manning, Lyruss S 2855 NW 198Th St Miami Gardens FL 33056 Rozier, Willie J 3010 NW 158th St Miami Gardens FL 33054
Martin, Akilah M 900 NE 209Th Ter #203 Miami FL 33179 Rusley JR, Edward F 3017 Wickham Ave Kissimmee FL 34741
Martin, Marvin 1330 NW 52nd St Miami FL 33142 Saintvil, Quienece S 415 SW 8Th Ave Florida City FL 33034
Martin, Pedro 4509 NW 193Rd Ter Miami Gardens FL 33055 Salazar, Jose G 10852 N Kendall Dr Apt 301 Miami FL 33176
Martin, Shevoune S 530 NW 17Th St #7B Miami FL 33136 Samuels, Lanikkia A 1746 NW 48Th St Miami FL 33142
Mathis, Philip 571 NW 183rd St Miami Gardens FL 33169 Sanders JR, Barnard 1990 NW 183rd St #10 Miami FL 33056
Matos, Marcial 521 NW 5Th Ave Apt 5 Florida City FL 33034 Sanders, Stephan R 400 NW 214Th St #104 Miami FL 33169
Matthews, Jasmine 815 NW 200Th St Miami Gardens FL 33169 Sawyer, Errol D 17050 NW 55Th Ave #3 Opa Locka FL 33055
Mc Carthy JR, Arthur B 3728 NW 207Th Dr Miami Gardens FL 33055 Scott III, Roman 2782 NW 212th St Miami Gardens FL 33056
Mc Clarey, Victor T 1944 NW 51ST St MIAMI FL 33142 Scott JR, William T 8700 SW 64Th Ave Pinecrest FL 33143
Mc Kenzie, Kirk 9101 SW 45Th St Miami FL 33165 Scott, Denice M 30 NW 128th St North Miami FL 33168
Mc Nair, Carl A 3188 NW 67Th St Miami FL 33147 Scott, Emory 2051 NW 207Th St #219 Miami FL 33056
McCoy, Darryl 7972 NW 14th Ave Miami FL 33147 Shappard III, Edward G 6608 NW 26Th Ave Miami FL 33147
McDonald, Michael P 1340 Drexel Ave #302 Miami Beach FL 33139 Shelton, Dexter L 1850 NW 92Nd St Miami FL 33147
McNeil, Toey J 1180 NW 2Nd Ave Apt 6 Miami FL 33136 Shepard, Henry A 7637 NW 17th PI Miami FL 33147
McTier, Willard A 8122 NW 14Th PI Miami FL 33147 Sheppard, Clarence 1960 NW 184Th St Miami Gardens FL 33056
Medina, Irene 834 SW 8Th Ave #A Miami FL 33130 Sheppard, Eduard G 6608 NW 26Th Ave Miami FL 33147
Medina, Nelson P 726 NE 1St Ave Miami FL 33132 Silver, Samuel 1601 NW 103Rd St Apt 283 Miami FL 33147
Melendez, Juan M 95 NW 207Th St Miami Gardens FL 33169 Simms, Willie R 3410 NW 83RD St MIAMI FL 33147
Mendez, Juan A 10854 NW 84Th Ln Doral FL 33178 Smart, Jalonie R 6300 SW 57th Ave Miami FL 33143
Menoya JR, Paul 3375 W 76Th St #202 Hialeah FL 33018 Smith, Andrea J PO BOX 470521 Miami FL 33247
Merritt, Richard M 8765 SW 92Nd St #7 Miami FL 33176 Smith, Calvin 4601 NW 183rd St Miami Gardens FL 33055
Michel, Desmornes F 8655 N Miami Ave El Portal FL 33150 Smith, Clint 1870 NW 83rd St Miami FL 33147
Miley, Surina S 19298 NW 33Rd PI Miami Gardens FL 33056 Smith, Kurt A 726 NE 1st Ave Miami FL 33132
Miller, Lynette D 4622 NW 185Th St Miami Gardens FL 33055 Smith, Zachary 1840 NW 85Th St Miami FL 33147
Miller, Michael A 451 NW 8Th Ave #1 Florida City FL 33034 Sneed, Donna L 1213 NE 112Th St Miami FL 33161
Miller, Michael L 8927 NW 21st Ave Miami FL 33147 Solomon, Anthony D 1750 NW 88Th St Miami FL 33147
Miranda, William B 933 NW 4th St #507 Miami FL 33128 Soto, Balbino 2011 NW 24Th St Miami FL 33142
Mirth, Eric 2928 NW 64th St Miami FL 33147 Soto, Victor H 2011 NW 24Th St #2011 Miami FL 33142
Mitchell, Brian S 809 NE 214Th Ln #3 Miami FL 33179 Sotolongo, Francisco J 13861 SW 273rd Ter Homestead FL 33032
Mitchell, Ralph 726 NW 2nd Ave Miami FL 33136 Spence, Jeffrey A 1845 NW 48Th St Miami FL 33142
Mitchell, Robert O 1810 NW 187Th Ter #222 Miami FL 33056 Spielvogel, Louis 726 NE 1st Ave Miami FL 33132
Mitchell, Willie 21920 SW 118Th Ave Miami FL 33170 St Fort, Gregory T 1648 NE 158Th St N Miami Beach FL 33162
Moore, Kim L 1730 NW 83Rd Ter Miami FL 33147 St Vil, Woody 255 NE 112Th St Miami FL 33161
Morales JR, Roberto 205 NW 56Th St Miami FL 33127 Stanford, Lillie D 3110 NW 158Th St Miami Gardens FL 33054
Morris JR, James E 19200 NW 39Th Ct Miami Gardens FL 33055 Stanley, Brenda 726 NE 1St Ave Miami FL 33132
Morris, Bosheal 8900 NW 34Th Avenue Rd Miami FL 33147 Starling, Neteisha E 3107 NW 58Th St Miami FL 33142
Morrison, Calvin C 2230 NW 95Th St Miami FL 33147 Steward, Ervin D 3140 NW 76th St Miami FL 33147
Moss, Dwight E 14420 NW 3Rd Ave Miami FL 33168 Still, Samuel R 1348 NW 1St Ave #6 Miami FL 33136
Muhammad, Grady 6130 NW 7Th Ave Miami FL 33127 Stokes JR, Michael E 18145 NW 44Th Ave Miami Gardens FL 33055
Murray, Charlie 2835 NW 155th Ter Miami Gardens FL 33054 Super, Ada L 122 NW 51St St Miami FL 33127
Myers, Pamela A 1091 NW 7th Ct #305 Miami FL 33136 Tanner, Lavasia 851 NE 155Th Ter N Miami Beach FL 33162
Myrick JR, Tyrone 17630 NW 32Nd Ave Miami Gardens FL 33056 Tarte, Fernando 565 NE 70Th St Miami FL 33138
Natan, Priscilla 3010 NW 58Th St Miami FL 33142 Taylor, Betty J 1444 NW 53Rd St Miami FL 33142
Navarrete, Julio A 18349 SW 114Th Ct Miami FL 33157 Taylor, Demetrius C 2131 NW 96th St Miami FL 33147
Neal SR, Andra R 21915 SW 109Th Ave Miami FL 33170 Taylor, Jimmie L 3052 NW 66th St Miami FL 33147
Nelson JR, Michael 15713 NW 37Th PI Miami Gardens FL 33054 Thomas JR, Earnest 2525 Opa Locka Blvd #121 Miami FL 33054
DID Kontinye nan lot paj la
MIAMI-. L Esler Sola
I'tl p SIpeu zE Elekscon Kc.nlE r.iani-Dade


Page 12





Mercredi 26 Mai 2010
Hati on Marche Vnl XXIYYTV N1


LIBRE PENSER


Pour prvoir l'avenir, il faut connatre le pass,
car les vnements de ce monde ont en tout temps des liens
aux temps qui les ont prcds. Crs par les hommes anims
des mmes passions, ces vnements doivent ncessairement
avoir les mmes rsultats. Machiavel

La temporalisation, chres amies lectrices et chers
amis lecteurs, est, d'aprs les spcialistes, le fait de situer une
action dtermine sur un axe chronologique par rapport au
moment de l'nonciation du fait et en function des paramtres,
d'antriorit, d'actualit, de postriorit. On nonce un fait,
on le situe dans le temps, on arrive situer des faits qui lui
sont antrieurs et d'autres qui lui sont postrieurs. Il y a deux
grandes categories de temporalisation: la temporalisation
absolue et la temporalisation relative. La temporalisation
absolue aurait voir avec les grands faits Universels donc
dans le cas o le temps absolu utilis est celui de l'humanit
et la temporalisation relative est par contre celle que nous
utilisons dans nos relations sociales, dans des faits d'ordre
local. En mathmatiques, il s'agirait par example de parler de la
notion d'ordre dans l'ensemble des nombres entiers : pour
tout nombre entier donn, on peut toujours lui associer un
prdcesseur et un successeur. Soit donc N le nombre donn,
son prdcesseur sera (N-1) et son successeur (N+I). On peut
continue la logique et, associer un prdcesseur et un
successeur au prdcesseur et de mme au successeur. On
aurait ainsi une suite numrique du genre : ... (N-2), (N-1), N,
(N+I), (N+2), ... Les spcialistes de la langue diraient alors,
pour numrer cette suite limite que nous venons de
construire: ... Pr-antrieur, Antrieur, Actuel, Postrieur, Post-
postrieur, ... Vu que mon problme, au niveau mathmatique,
n'est pas celui d'numrer les lments de cette suite


Il y a deux semaines, parlant de cette zone situe le long
de la Nationale # 1 et dclare d'utilit publique (voir La
refondation territorial, in : Halti en Marche, Vol. XXIV, No.
16, du 12 au 18 mai 2010), je signalais qu'il y aurait deux
problmes rsoudre, si cette zone doit remplir les functions
que l'on attend d'elle, l'approvisionnement de la population
en eau et en lectricit. Je m'tais permis de faire quelques
suggestions, mais je me proposals d'y revenir, car, mon avis,
nous ne tenons pas assez compete de grands progrs qui ont
t raliss tant dans le domaine de la production d'nergie
propre que dans celui de la production d'eau potable.
Je reviens donc cette ide que ce versant de la Chaine
des Matheux, faisant face au sud-ouest, bnficie d'un
ensoleillement qui devrait permettre la production d'lectricit
photovoltaque grande chelle. Je reconnais que l'ide de
profiter de cette nergie que la nature nous offre sans
contrepartie est devenue presqu'une obsession chez moi, mais
reconnaissez que j'ai de bonnes raisons pour cela.
L'nergie solaire qui frappe la terre serait 10.000 fois
suprieure la demand nergtique global de la population
et, selon les astronomers, cela durera encore 5 autres milliards
d'annes. Nous sommes donc loin des reserves mondiales
de ptrole don't on n'arrive pas savoir exactement combien
de temps onpourra encore computer sur elles tant les estimations
varient en function des intrts de celui qui les public. Quand
on ajoute que cette nergie est propre , qu'elle n'est pas
productrice de ces gaz effet de serre responsables du
rchauffement climatique, il ne devrait plus y avoir d'hsitation.
Le problme est donc d'ordre technique : comment


remporalisatioi

numrique mais plutt de montrer que je peux continue
indfiniment ajouter des successeurs et des prdcesseurs
chacun des nombres formant parties de la suite, je prfre ne
pas continue sur la voie d'associer un nom chacun des
lments de la suite. Savoir qu'ils existent me suffit amplement.
Chers amis lecteurs, je pensais la notion de
temporalisation quand j'ai commenc rflchir sur les faits
qui ont lieu dans notre petite portion d'le durant ce beau
mois de mai. J'ai cru que cette notion pourrait me permettre de
vous rintroduire dans la chronologie des faits qui
caractrisrent l'exceptionnalit de la situation du premier
semestre de 2006. Cela fait plus de 4 ans dj, un 14 mai, il tait
encore tt, une fusillade au Pnitencier National indiquait une
mutinerie. Je tremblais dj pensant que cela revenait encore,
nouveau. Ce ne fut que des bruits de zl sapat . Ils furent
rapidement matriss. On ne saura jamais s'il y eut incitation,
infiltration, participation ou toute autre manipulation. Enfin, il
y a tellement de secrets mal cachs dans ce pays, que l'on
finira par savoir s'il y eut commanditaire. La prise de possession
du nouveau Prsident aurait donc lieu sans autres soubresauts,
sauf, peut-tre celui qui me parcourut quand il pronona son
MINUSTAH, misyon ou fini an Ayiti . Il apporta des
prcisions en disant qu'il nous fallait des ingnieurs pour les
routes et de nouvelles modalits de relations avec cette soi-
disant mission de stabilisation qui n'arrive toujours pas se
stabiliser elle-mme. Mais cela est une autre histoire. 4 ans
aprs, mai 2010, nous revoil dans une situation aussi tendue
que celle de 2006. Mobilisation. Manifestation. Dclarations
agressives. Decisions incomprhensibles. Mutisme. Je me
demand pourquoi on a laiss passer ce 14 mai 2010 sans faire
de bruit. Moi, sa place, j'aurais clbr mes 4 ans de
prsidence! Et, pour mieux exciter les esprits, j'aurais affich


Profitons du soleil


transformer cette nergie solaire en nergie lectrique pour
faire turner nos moteurs ou cuire nos aliments ? Il existe
actuellement deux mthodes. Dans mon article, j'ai parl
d'lectricit photovoltaque (PV), mais la documentation que
j'ai consulte pour cet article m'a fait dcouvrir les centrales
solaires concentration (CSP Concentrating Solar Power).
Je parlerai d'abord de l'lectricit photovoltaque que
je connais bien : j'ai eu, pendant 15 ans, quatre panneaux
solaires sur mon toit. Elle est obtenue par la transformation de
la lumire du soleil en lectricit. Cette transformation rsulte
de la conversion d'un photon en lectron dans un semi-
conducteur (silicium, tellure de cadmium ...) plac sur un de
ces panneaux que nous connaissons. Pour les plus curieux,
j'ajouterai que l'effet photovoltaque a t dcouvert en 1839
par Antoine Becquerel, grand pre de Henri Becquerel qui
dcouvrit la radioactivity en 1896.
Pour les centrales concentration, c'est plus compliqu.
Des miroirs, appels hliostats rflchissent et concentrent
le rayonnement solaire pour chauffer un fluide haute
temperature qui transfre l'nergie un circuit d'eau. La vapeur
produite actionne une turbine qui produit de l'lectricit. En
fait, il existe d'autres variantes de cette mthode, mais le point
de dpart est toujours le mme : concentration du rayonnement
solaire sur un capteur de chaleur ; aussi me parat-il plus simple
d'employer la denomination de central thermique que j'ai
rencontre galement.
De nombreux projects de centrales thermiques sont en
course ; mais le project le plus ambitieux porte le nom de
DESERTEC. En juillet de l'anne dernire, 12 entreprises ont


partout travers le pays le slogan : Mwen Vl 5 An m .
Enfin chers amis lecteurs, la mmoire nous joue de
bien drles de tours. Je n'arrive pas me dfaire de ces images
qui entourent ces vnements lis aux lections de fvrier
2006. Je revois maintenant, l'invasion de l'htel Montana par
les hordes dchanes . Je revis les moments
d'intranquillit des blancs et des non-blancs qui
pensaient que tout allait basculer dans l'horreur et qu'il y
aurait srement bain de sang . Je revois les scandals qui
ont parcouru la transition force laquelle nous avons t
soumis. Tout cela m'meut aujourd'hui en y pensant. Je
commence observer qu'en pregnant de l'ge, on arrive
explorer le temps pass avec une facility incroyable. On revit
les images du pass avec une telle prgnance que je me
demand si la mmoire n'est pas une condemnation faite
l'tre human au lieu de lui reprsenter un privilege.
Voil maintenant les mmes paramtres de
mobilisation manche longue , san pran souf , tt
kal , comme on n'en avait pas eu contre le rgime impos
durant 26 mois et qui, pour mieux grer certain dossiers ,
avait mme eu l'audace de prolonger un mandate forc
jusqu'au 14 mai 2006. Deux ans pour prparer des lections
sans cesse reportes. 26 mois, de tratrise , de tractations ,
de vexations , de mauvaises actions . Entre-temps, des
accords, quasiment de mise sous tutelle, se signaient,
Bourdon, au Bicentenaire, Paris, New York. Heureusement
ils eurent la langue trop longue et l'intelligence trop court.
Et cela, chers amis, est l'une des caractristiques de
l'irresponsabilit de nos responsables politiques.
Oscar Germain
germanor2005@yahoo.fr
Mai 2010


sign un accord en vue de construire un grand nombre de
centrales thermiques dans les dserts d'Afrique du Nord et
du Moyen Orient. Ces centrales, mises en rseau, pourraient
couvrir, dans les 40 annes venir, plus de la moiti des besoins
en lectricit de l'Europe, de l'Afrique du Nord et du Moyen
Orient. On croit rver.
Cette technologies produirait une nergie moins
coteuse que celle fournie par les panneaux solaires ; dans le
cas d'un project de tour solaire en Australie, on affirme que
l'lectricit thermique coutera un tiers de moins que
l'lectricit voltaque , mais elle ncessite de trs gros
investissements, absolument prohibitifs pour nous.
Le photovoltaque, par contre, serait tout fait adapt.
Outre les avantages lis l'absence des systmes de
maintenance (trs important en Hati), cette nergie rpond
parfaitement aux besoins des sites isols et don't le
raccordement au rseau est trop onreux. En Allemagne, on
a fait le choix de l'intgrer dans le bti, les toits, les terrasses,
les faades sont utiliss pour implanter des capteurs et un
rapport prsent, en juillet 2009, la Commissions des Affaire
Economiques de L'Assemble Nationale franaise suggre de
s'inspirer de cet example.
Et pourtant dans le Plan de Dveloppement du Secteur
de l'Energie public par le BME (Bureau des Mines et de
l'Energie), en novembre 2006, l'nergie solaire est mentionne
trois fois ; une premiere fois pour numrer huit facteurs
ngatifs ; une second fois pour dire qui peut fournir des
informations dtailles sur la resource solaire en Hati ; vrai
(voir / p. 14)


Kontinyasyon paj presedan an

Thompkins, Tracy D 17501 NW 54th Ave Opa Locka FL 33055 White, Angelica P 6901 NW 8Th Ave #4 Miami FL 33150
Thornton, Jeffrey A 4715 NW 169Th St Opa Locka FL 33055 White, Fushia 8396 NW 15Th Ave Miami FL 33147
Toomer JR, Andre J 5981 SW 61 St Ct South Miami FL 33143 White, Phillip 870 NW 97Th St Miami FL 33150
Torres JR, Gustavo J 11937 SW 272Nd Ter Homestead FL 33032 Whitfield, Terrance A 11453 SW 150th Dr Miami FL 33176
Torres, Felix 225 W 63Rd St Hialeah FL 33012 Wilcox, Orentharal J 2315 Bunche Park School Dr Miami FL 33054
Torres, Lester 13022 SW 88th Ln Miami FL 33186-0000 Wiley, Patrick 3010 NW 58th St Miami FL 33142
Toussaint, Francky 15501 NE 6Th Ave # D 316 Miami FL 33162 Wilhelm, Mark 656 NE 82nd St Miami FL 33138
Toussaint, Steven 14030 NW 5Th Ave North Miami FL 33168 Wilkins, Franklin B 8801 NE 4Th Avenue Rd Miami Shores FL 33138
Traver, Vernon L 2831 NW 65Th St Miami FL 33147 Williams, Charmal T 10604 SW 169Th Ter Miami FL 33157
Truong, Tuyen C 12751 SW 150Th Ter Miami FL 33186 Williams, Evay C 664 NW 9Th St Florida City FL 33034
Tucker, Daniel A PO BOX 430652 Miami FL 33243 Williams, Gloria M 2480 NW 86th St Miami FL 33147
Tugerson, Clarence K 3951 NW 177Th St Miami Gardens FL 33055 Williams, Jamal A 2774 NW 194Th Ter Miami Gardens FL 33056
Valdes, Raul M 3380 SW 132nd Ave Miami FL 33175 Williams, Kareem K 19000 NW 14Th Avenue Rd Miami FL 33169
Vanier, Melinda S 1521 NE 117Th St #2 Miami FL 33161 Williams, Latonya T 13128 Port Said Rd #E174 Opa Locka FL 33054
Vargas, Jose A 1575 Owl Rd Homestead FL 33035 Williams, Rodney 1231 NW 51 St St Miami FL 33142
Vargas, Lessner 201 SW 18Th Ct #22 Miami FL 33135 Williams, Sharon D 415 NW 9Th St #9 Miami FL 33136
Vazquez, Edgar 1305 W 53Rd St #305 Hialeah FL 33012 Williams, Stella M 565 NW 135Th St North Miami FL 33168
Walker JR, Albert 10740 SW 222Nd St Miami FL 33170 Williams, Tyronne 14248 SW 105Th PI Miami FL 33176
Walker, Isiah 8910 NW 20Th Ave Miami FL 33147 Williams, Wayne B 6207 NW 14Th Ct Miami FL 33147
Walker, Robert M PO BOX 960972 Miami FL 33296 Williams, Wilma R 111 NW 152Nd St Apt #24 Miami FL 33169
Wallace, Cleveland 1418 NW 67th St Miami FL 33147 Wilson, Chowwand 726 NE 1St Ave Miami FL 33132
Ware, Eddie 1250 NW 58Th St Miami FL 33142 Wilson, Leon E 441 NW 83Rd St Miami FL 33150
Washington, Jarquavis T 1321 NW 172Nd St Miami Gardens FL 33169 Winstead, Sandra D 726 NE 1St Ave Miami FL 33132
Waters, Herbert A 3840 NW 172Nd Ter Miami Gardens FL 33055 Woods, Eric 12600 NW 22nd Ave Miami FL 33167
Watson JR, Trisco O 27530 SW 138th Path Homestead FL 33032 Woods, Willie 726 NE 1St Ave Miami FL 33132
Watson, Eric T 1121 NE 210Th Ter Miami FL 33179 Worsley, Lavaris L 2605 NW 135Th St # 309 Miami FL 33167
Watts, Ronjeanna N 1950 NW 60Th St Miami FL 33142 Wright, Gary 726 NE 1st Ave Miami FL 33132
Weatherington, Clifford M 1460 NW 174th St Miami Gardens FL 33169 Wright, George S 1320 SE 31 St Ct #203 Homestead FL 33035
West, Ricky L 2145 NW 50th St Miami FL 33142 Wright, Michael D 12900 Wood St Miami FL 33167
West, Tavriana T 1314 NW 62Nd Ln Apt 1314 Miami FL 33147 Yates, Dwayne L 4134 NW 22nd Ct Apt A Miami FL 33142-4666
Whetstone, Wanda F 6530 NW 14Th Ave Miami FL 33147 Young, Dennecia Y 1224 NW 53Rd St Miami FL 33142


MIAM5


LestEr Sola
Sipet iEEIEk s., n Ko.nlE rliain '-Dade


Ftne o y otewnnReasan211 w.enu.o


Page 13


rialui uli ivialuitu vui %-,,,-IV IN 10


1





LES JEUX


Mercredi 26 Mai 2010
Hnti on Marche Vnl XYYV N 18


i *i.i *'ui 'iii Mil ~ r~i Il


Allez de PENSEE FOUTUS, en utilisant des mots du du
vocabulaire franais, et ne changeant qu'une lettre par ligne.


NA T QH T S UORP S Y B C
U K C H O P I N O S I RR ON
L Y K V C O GARA P K Z Z F
M Z E N E N N X H R Q E T I E
MQ Y NM Q O C M L X 0 E E I
T B G H I E R I AN I L L O P
G E T Y X A E K L L AAE D N
RE D Q M R T V E L C W H W N
XM P U L Q Q N U R O U C Y J
H S A B A R 0 W 0 B E P I T E
RE W X Z D P I A F T I M E N
B G L C A D X R F C A Z L A E
XU JO JY NVW C P L T OE
W Y R J I S RO S S I N I E N
I N G RE S G E H N O V P Z L
S Z B GM P E G I MA L B U X
Trouvez 20 personnel clbres enterres au
Cimetire du Pre Lachaise dans le carr ci-dessus


jIP JE IN 1 SIMI


I II(Y li d E ] HI[IiIiIIt]dli I ~i 11 HI[1~'I


5h00 6h30 Bon Rveil en musique

, 6h30-7h00 Au Pipirit chantant
journal crole avec Louini Fontal

7h00-9h00 Mlodie Matin avec Marcus
Informations, Interview, Anecdotes, Humour,
Analyses
Nos Chroniques :
L'Editorial de Marcus
Au Quotidien avec Elsie
La Chronique Littraire avec Dominique Batraville
* Les Sports avec Mario Bareau
Les Invits du Jour
Mlodie Matin chaque samedi est anim
par Fquire Raphal


10h-Midi


12:00- 12h30


12h30-2h00


2h00- 3h00


3h-5h pm



5h00

5h 30 pm


7h-8h30

8h30-9hoo

9h00 10h30



9h00 et au del


Le disque de l'Auditeur
animation James Prdvil

Le Midi
informations avec Laury Faustin

Lady Blues avec Elsie
Jazz, Blues, Swing, Ragtime

C'est si Bon en chansons...
Emission de chansons franchises

Le Bon Vieux Temps
Retro-Compas
avec Doc Daniel et Captain Bill

Le Journal de 5 heures
avec Villette Hertelou
Mlodie & Company
Dveloppement durable
Mardi avec Bernard Etheart
Amor y Sabor con Luciani

Soir Informations

Notre Grand Concert
Lun. & Mer. : L'heure classique
Jeu. & Dim. : Jazz at Ten
Judy Carmichael reoit ses invits
Cavaliers, prenez vos dames
(Samedi) 50 ans de succs populaires hatiens


e4~ fte4 4frit~ e~ 7/ta~~ae f


7 bis u pisPrta-ric, at
T.*(0)221896/22186 /22-86 /22-00 FxI50)22112
E-ai:meo ief g omIl.I IsL w.aiiena:',co
Lirir f ogre #* N 06-39


En Bref...


(... suite de la page 2)


l'USAID, a organis une crmonie en vue de remercier les entits du gouvernement
amricain qui ont contribu faciliter le retour des enfants en classes suite au
tremblement de terre du 12janvier dernier. La crmonie s'est droule, le vendredi 21
Mai, sur un terrain situ dans la localit de Marin en Plaine du Cul-de-Sac, sous l'une
des 128 tentes offertes par les militaires amricains. Le terrain, transform en cit
scolaire, regroupe 5 coles: Le Lyce Nationale de Sibert, le Centre d'Etudes de la
Plaine, le Centre de Formation Classique Patrice Lumumba, l'Ecole Nationale
Dominique Savio et l'Ecole Coutilien Coutard.
Les directeurs des coles ont exprim leur reconnaissance pour cette opportunity
don't 500 enfants du quarter vont pouvoir bnficier. Grce au financement de
I'USAID, le project PHARE a pu construire trente trois (33) structures scolaires
temporaires comprenant deux cent une (201) sales de classes d'une capacity de
cinquante (50) lves chacune tant Port-au-Prince que dans d'autres zones affectes
par le sisme don't Logne et Petit Gove. Les coles de Marin recommenceront
fonctionner ds la semaine prochaine.

Les duvaliristes commmorent le 22 Mai dans les rues de Port-au-
Prince
Plusieurs centaines de manifestants ont rclam ce samedi 22 mai le retour de l'ex-
dictateur Jean Claude Duvalier. Au rythme des tambours et autres instruments, les
manifestants, pour la plupart membres du Parti de l'Unit Nationale (PUN), ont dfil
dans plusieurs artres de Ption ville.
Les leaders du movement ont fait valoir que le retour physique de Jean Claude
Duvalier est indispensable puisqu'il doit apporter sa contribution dans la
reconstruction d'Hati. En exil depuis sa chute en 1986, Jean Claude Duvalier avait
plusieurs reprises manifest le dsir de rentrer dans son pays natal.
Ces dernires semaines des leaders de l'opposition, don't Turneb Delp avaient
rclam le retour de tous les exils politiques.
La manifestation a t organise ce 22 mai afin de rappeler les festivits du rgime des
Duvalier. Sous la prsidence de Franois Duvalier, chaque 22 mai tait l'occasion de
grandes rjouissances dans le cadre de la fte dite de la souverainet national.

(EN BREF / p. 15)


Etonnants voyageurs

Hati, Russie et Afrique

ont rendez-vous Saint-Malo


(... suite de la page 10)
national ces derniers mois.
En contrepoint, les risques insenss
pris par les candidates l'migration, les pirates
de Somalie ou les enfants soldats seront
abords travers les films, avec plus de 150
projections sur trois jours.
Un pavilion spcifique abrite aussi
le festival jeunesse et bande dessine, secteur
ditorial extrmement riche. Parmi les crivains
qui s'y presseront,(venue d'Australie, Lian


(... suite de la page 13)
dire, dans le tableau qui vient just aprs, il
est question de 10 villages quips de anneaux
solaires l'chance 2008. Je suppose que
ceci est rest au niveau des vux pieux.
J'ai aussi consult le passage du
PARDNH (Plan d'Action pour le Relvement
et le Dveloppement d'Hati) consacr
l'accs l'lectricit, on parle de la
rehabilitation des centrales de Pligre, Saut


Hearn, auteur du clbre "Clan des Otori",
plonge dans la violence d'un Japon mdival
imagine.
L'an dernier, le festival a accueilli
quelque 60.000 visiteurs.
Festival Etonnants Voyageurs, du 22
au 24 mais, Palais du Grand Large Saint-Malo.
Entre 8/10 euros, pass 3 jours 23 euros, gratuit
pour les moins de 10 ans.


Mathurine et Caracol Nord, de la construction
du barrage hydrolectrique Artibonite 4C, de
construction de centrales thermiques, mais pas
un mot sur les nergies alternatives. J'estime
cependant que si nous sommes srieux quand
nous parlons de refonder Hati, nous ne
pouvons pas faire l'impasse sur l'utilisation
de l'nergie solaire ; ce serait une bonne
utilisation pour une parties de la manne promise.
Bernard Ethart


Page 14


MF 0 U T lu S'





Solutions de la semaine passe

I NVIC US
DAIQUIRI

STIMULA
I I



LA OILM
OBA MASO
N O N OU ER
T A TOU EE S


o.
t!



DN


Profitons du soleil


m riaiuuiliviaiuilu VUI,%-",-IV IN 10


Solutions de la
semaine passe:
SA I TES
SAUTES
SO0UTE S
SOUPES
P O U PE S
POMPES
POMPER



F SCRABBLE
Arrangez les sept lettres ci-dessous
pour former un mot franais

K S

F 1 U

ER

Solutions de la semaine passe
TROI KAS





Mercredi 26 Mai 2010
Hati on Mnrche Vnl YYIV N 18


Ti Gout pa Ti Gout Lik.ani AMilu/I


TIPNGGA!

YOUN TI DIPLIS NAN KILTI

AYISYEN-AN

Nan yon nan emisyon radyo nou anime sou WLRN
(91.3 FM) ak sou Antn Koukouy-radyo Mega (1700 AM),
nou pale sou youn ti eleman enptan nan kilti peyi-a. F6k
mwen raple nou, chak peyi, chak ras mon gen pwp kilti yo,
pwp lanng yo ak youn seri ti engredyan ki pa yo, ki f yo
original ki ba yo idantite. Miyami pa-ekzanp chaje ak Panyl,
enben tout Panyl6 pa Panyl. Depi youn Kiben w youn Kiben
li rekont li. Soujan li mache, jan li manje,jan li pale, jan li taye
cheve-1, jan li chita, jan li biye... Mak fabrik Kiben-an make
soufigiyo. Rache-mtouye-myounKibenp'apjanmpranyoun
Aj antinyen osnon youn Ptoriken pou youn Kiben. Menmtou,
si ou vle vekse youn Ajantinyen, di-1 li se Kiben. Si sa ta rive
se ta youn aksidan. Gade jan Chinwa sanble ak Vyetnamyen
osnon youn Japon, yo gen ti cheve plim, bab mayi, yo wot
youn bouty kola kenz, je yo chire epi langay yo prske
sonnen menmjan; enben al di youn Chinwa li Japon, w'a
gentan konnen. Je chire va ba-w youn sl grenn koutje se
devan pt kay Bawon Sanmdi w' ava rekont ou.

Se konsa menm ekip mon sayo gen langay yo, anndan
langay-la genyounelemankiltirl kiidantifye monyo. Se sa
k' f bote ak riches vil tankou Nouyk,Ls-Anjels,
Miyami.. .An nou di tout Etazini, Lafrans, Anglet... Yo rele
peyi sa-a peyi kosmopolit. Ou jwenn tout mon nan kosmos
la. Tout mon k'ap viv sou t-a nan peyi sa yo. L w-al Times
Square nan NY s'oun nich fourni fou tout koul, tout gwos,
tout plimay ki pale tout kalite lanng k'ap file, defile, antrefile
souboulva-a. Chak genkiltiyo. Nanpwenyonki sanble ak
lt.

An nou pran kilti ayisyen-an. Rasin ni outadi se rasin
pyebwa libte Tousen Louvti-a. Rasin yo long. Rasin yo
plonje byen fon rivejouk nan peyiLafrik ak peyi Lewop. Kilti
Ayisyen-an se youn slkt, youn bouyon fy tt kabrit ki
gen suibab kilti endyen yo, panyl61 yo, angle yo, ptig yo...
Men zo nan bouyon lanng nou-an se estrikti lanng afriken yo
ak vokabil lanng franse-a.

Sa sa vle di? Sa vle di nou gen ms afriken. Nou gen
ms ewopeyen. Moso nan chak maknen ansanm pou renmt
nou kilti krey61 la. Sa nou remake nan kilti krey61 la, nou gen
lanng nou ki rele kreyl6 paske li ft nan zile-a nan sikonstans
nou tout konnen apre youn kokennchenn revolisyon ki te vin
bay peyi-a endepandans premye janvye 1804. Anndan kilti
kreyl6 la nou jwenn younbann ak youn pakt lt bon ti bagay
tankou pwovb, devint; chante, kont tim-tim bwachch, jwt
ak chante timon, literati tankou pwezi, woman, sinema, istwa
kout, istwa kont, atizay... Se ansanm tout ti engredyan sa yo
ki bay kilti ayisyen-an tigou pikliz piman zwezo sa-a ki penmt
nou kominike, ki penmt nou f levasyon timon yo, ki penmt
nou kreye youn fanmiy ak youn sosyete ki chita sou young
seri prensip ki penmt nou konpte-n kon mon sivilize pou
nou pa lage kon bann devgonde nan imoralite ak epavrete.

Jodi-a, n'ap pran yon nan eleman sayo. Youn ti eleman
kiltirl nou tout konnen men ki tankou youn bagay nmal paske
se vi nou, se ti zaf nou, si manny nou. Ti ms nou. Enben se
ti engredyan sa yo nou jwenn toupatou anndan kay nou, nan
lari l n'ap mache, sou ban lekl l n'a resite leson nou, nan
basen larivy l n'ap benyen, anndan kay tankou nan lari.

Mwen poko konn si gen youn ot ki f rechch sa-a
deja; ki batize yo; men mwen, nan fouye chache pale ak zanmi,
mwen dekouvri kk ti boul dyaman sa yo ki se youn riches
nou dwe konsve pou kontinye mache de jenerasyon an
jenerasyon. Epi, glise yo nan edikasyon nouvo jenerasyon-
an.

Mwen rele yo Ti Pingga!
Ti Pingga se rezilta esperyans grandt nou yo pou
penmt nou rete nan ladwati osnon f nou reflechi sou
konsekans youn seri fenomn nan lavi.

Ti Pingga gendwa gen youn fraz, kk mo sanvb, osnon
youn ekspresyon kreyl. Gen se menas. Gen ki pt-bon. Gen
lt menm se konsekans youn aksyon, osnon youn reyaksyon
apre youn aksyon.

Ti Pingga gendwa youn amizman ki bay refleksyon.

An nou derape ak kk Ti Pingga. N'ap chwazi sa ki pi
pike yo epi ofiramezi m'a ban nou pi plis. Konsa tou, si nou
konnen kk Ti Pingga, pa ezite voye yo pou nou nan
j.unilIpoI Menyo:

1- Sioubege, epi l lalin nouvl oudi"MenLalin"Bege-a
ap pase.


2- Si ou lonje dwt ou sou lakansyl, w'apjoudajouk ou
mouri.

3.- Fanm ki gen ti bab anba manton yo konn vole lougawou.

4- Si ou bezwen konn leson-w mete liv-la anba tt ou l ou pral
dmi.

5.- Si ou tire kont lajounen, w'ap f move rv.

6.-Si ou mache ak soulye dwat-e-goch w'ap touye manman-w.

7- Pa lonje dwt-ou sou zetwal k'ap file, w'a tript.

8.- Si oun monbale pye-w ou p'ap marye.

9.-Si men goch ou grate-w, se lajan ou pral depanse.

10.- Si men dwat ou grate-w s'oun kb ki pral rantre.

11.- Si youn ti zandolit vole sou youn fanm, fanm nan pral
gwos.

12- L papiyon nwa rantre lakay ou si siy lanm.

13.- L zetwal file pare sky, gen youn mon ki pral mouri.

14- Depi chvsouri rantre nan youn kay se lanm l'ap anonse.

15.- Depi frize poze sou do kay se lougawou k'ap pase.

16.- Dmi ak kilt koul wouj pou m pa rale zty pye-w nan
nuit.

17-Gade dy janm dwat youn tifi pou konn si l'pdi.

18.-Si youn timon pann tt li anba, se rele l'ap rele lt timon.

19.- Si ou soufle nanbouty w'a gen maklouklou.

20-Si ou mache ajenou w' ap touye manman-w.

21.- Voye youn gwo grenn sl anba chz youn endezirab pou
l'ka leve ale.

22.- Si ou limen youn plim poul anba chz youn mon ki gen
maklouklou, maklouklou-a ap rele.

23.- L ou gen wkt, soufle nan youn bag.

24. L timon gen wkt mete youn tifil sou fwon-1.


25- Si w'ap mache ou frape pye
goch ou, se move nouvl.

26.- Siw'ap mache oufrape pye
dwat ou se bon nouvl.

27.- Lje-w ap danse se lapli ki
pral tonbe.

28.- L zry ou knen se
mon k'ap pale-w mal.

29.- Si ou bezwen cheve-w
pouse koupe yo 24 jen.

30- Si youn fanm met valiz li
at l'ap toujou raz.

31-. Si w'al f tijwt papa ak
manman vandredi sen w'ap
kole.

32.- L chen houke se lanm
l'ap anonse.

33- Mete youn grenn maldyk
nan kou timon pou lougawou
pa manje-1.

An nou kanpe la. Nou chaje
kouleba. Senmenn pwochenn
m'a vide plis sou nou. Nou w
jan nou gen bl bagay nan kilti
nou! Al made youn lt pp si
li gen bon ti sikdy sa yo ki
pou sikre k-1 nan lavi-a osnon
l li bezwen f ledikasyonti lanj
yo pou yo vin youn mounn
tout bon vre nan sosyete-a.
Jouk kounye-a gen mon ki p
timon marasa; ou konn
poukisa paske yo di marasa


konn mare mon. Si youn mon ap nui marasa, y'ap ba-1
zekourl.

Jan Mapou (mapoujan@bellsouth.net)




Biye pou Jan Mapou
Max Manigat/Maks Maniga

Mapou pandan w'ap pale sou "Ti pengga" jodi 23 me
2010 la, a 10 z dimaten, mwen gan tan kouri gade sa Jules
Faine/Jil Fn (JF) di sou mo "penga" a lan "Dictionnaire
franais-crole" (1974) li-a lan paj 232. Lan antre "GARDE" la
li bay: [...] prendre garde : pran gad, f atansyon, veye zo w.
[...]" Konsa, pou Fn "pengga/penga/pinga" pa young menas;
"ti pengga/ti penga/ti pinga" la ta pito yon "pri-gad: ibidd p.
51).
Ou w JF, ki konnen lanng nan tankou fon pch li, f
diferans ant "prendre garde : pran gad, f atansyon, veye zo w
" ak "avertissement : pri-gad". Lan ni yon ni 16t mwen pa
jwenn menas ni ti menas.
Misye kontinye (nanpaj 292) eklsi koze-a l li tradui
: "MENACER : mennase ; f mon p ; seye kaponnen."

Pwofes Jeannot Hilaire/Jano Il (JH) nan"Lexicrole.."
(2001, p. 190) jwenn "mpinga", nan lang kongo, li tradui an
franse : "attente, halte, arrt" kidon an krey1l : "kanpo, pz,
repo." Nou ta kapab di : "rete, pran san w [pou reflechi; pou
konnen sa w ap f]"

Pwofes Pierre Anglade/Py Anglad (PA) bay lan paj
169 "Inventaire tymologique des terms croles des Caraibes
d'origine africaine" (1998) yon eksplikasyon "nan tt se
pentad!*" pou "pinga ou pin'ga". Li ekri an franse :
"Interjection appelant prter attention quelqu'un, quelque
chose ; limited ne pas franchir sous peine de consequences
fcheuses." Nou ta di an krey61 : "Entjeksyon ki made pou
ftatansyon [ak] yon mon, yon bagay ; limit pou pa depase
pou [kk bagay ak] konsekans regretan [pa rive]."
Li bay ekzanp : "Fk nou trase lekzanp pou sa ki dy
pou yo ka mache sou pinga yo." Sitasyon li pran lan "Anba
lakay" p. 11. Tout mon konnen se Jan Mapou ki ot liv sa a.

Eksplikasyon Pwofes PA la byen tonbe pou jan ou
vle f konprann: ti pengga/ ti penga/ti pinga" w yo.

Ankouraje!

* yon eskpresyon mwen te konn tande nanjwt bezik Okap, l
yonjwa leve zl kat li t ap chche a pou li kente.


Page 15


Fon Lajan Sekirize pou Edikasyon Sirte

Chof


Konte Miami-Dade ap anonse disponibilite Fon Lajan Sekirize pou
Edikasyon Sirte Chof pou Ane Fiskal (FY) 2008-2009 la a tout
ganizasyon ak aktivite elijib. Konte an ap solisite lt enterese yo de
sistm lekl piblik la oswa lekl prive ki pa pou pwofi yo, ki chita nan
Konte Miami-Dade, ki ofri optinite aprann kondwi. Lekl1 kondwi prive ki
etabli slman pou edikasyon chof yo pa elijib.

L6t egzijans adisyonl ki etabli pou jwenn don lajan sa a enkli: 1) kirikilom
la dwe enkli pratike kondwi: 2) program oto-lekl61 la ft pou li pran elv ki
sti ni nan lekl prive ni nan lekl piblik nan Konte Miami-Dade; 3) fon
lajan sa a pa gendwa svi pou kouvri depans administrative yo; epi 4)
enstitisyon (yo) ki jwenn don lajan sa a va oblije soumt rap ak kontrandi
ki apwopriye jan sa made.

Dat limit pou soumt lt enterese yo se 1:00 P.M., vandredi 11 jen 2010,
nan Biwo Kowdinasyon Don yo nan Konte Miami-Dade, 111 NW 1st
Street, 19yem etaj, Miami, Florida 33128. Moun pou kontakte pou Fon
Lajan Sekirize pou Edikasyon Sirte Chof, se Daniel T. Wall, Direkt, Biwo
Kowdinasyon Don yo, nan 305-375-4742.

Konte Miami-Dade pa responsab okenn depans aplikan an f pou reponn
solisitasyon sa a, epi li rezve dwa pou li modifye oswa amande dnye
dat ki etabli pou resevwa lt repons yo si li twouve sa neses selon sa ki
plis nan enter Konte Miami-Dade. Konte a egalman rezve dwa pou li
asepte oswa rejte nenp6t oswa tout aplikasyon, pase sou nenpt ti
teknikalite oswa iregilarite ak bay don yo nan fason ki plis nan enter
Konte Miami-Dade.

Konte Miami-Dade se yon anplway ki bay optinite egal ego epi li pa f
diskriminasyon dapre laj, ras oswa enfimile.


F* a.* vvpouyukns a Rsnsan210 I vvcess.o


rialui uli ivialuitu vui %-,,,-IV IN 10 1


1





BACK PAGE


Mercredi26 Mai2010
Haiti en Marche Vol XXIV No 18


.6///MflAIAD p utw
~ U-


MEN YON
GWO BATO K
APfI POTE TOUT
MACHANDIZ
OU TOUPATOU


CAPE HAITIEN

HAITI J


SKI VWAYAJE CHAK
1 5 JOU POU BWOTE
MACHANDIZ OU DIREK
AN AYITI sou WAF rT
"" ,'. MARC GONAIVES 81
E l CAPE HArn
La..I WOTE KONNTENE, BWAT
PEPE, KAMYON MACHINE EK-
a 'SETERA


Rele ( 561 ) 845-7590 or ( 561 ) 845-8330


Fax ( 561 ) 845-7592 or ( 561 ) 842-9398

Toll free 1-877-845-8330 or 1-877-845-7590

Se Sel koneksyon gwo bato ou genyen nan Palm Beach la
Direction: 1-95 to Exit No. 74 ( 45th Street ) East to Congreas Ave, to North on Congress Ave to Martin Luther
KIng Jr BIvd go East on MLK Blvd ( making right hand tur ) this Rd takes you straight to the Port of Paim Boh
As soon as you go over Old Dixie Hwy, before Ouard Shack Make let Loft hand tum you wIll see our Sign


Under New Management


No e pa you meuve Bat MV MONARCH EXPRESS


E n B re f ... (... suite de la page 15)
Outre le retour de Duvalier, les manifestants ont galement lanc des slogans hostiles
l'endroit du chef de l'Etat. Les duvaliristes exigent (eux aussi) la dmission de president
Ren Prval qui selon eux est incapable de rpondre aux besoins de la population aprs le
violent sisme du 12 janvier.

La Plateforme Solidarit appelle le chef de l'Etat entrer en dialogue
avec les diffrents groups et organizations sociopolitiques
Port-au-Prince, le 20mai 2010 (AHP) -La Plateforme Solidarit a appel jeudi les diffrents
groups et organizations sociopolitiques qui appellent au dpart du chef de l'Etat observer
une trve et entrer dans une dynamique favorisant le dialogue en vue de l'organisation des
prochaines lections en Hati.
Le vice-prsident de la plateforme Solidarit, Robert Morisset, a appel le president Ren
Prval, ouvrir le dialogue avec les diffrents secteurs de la socit, notamment les parties
politiques en vue de discuter des changements qui doivent tre apportes dans l'appareil
lectoral (qui souffre d'un grave deficit de crdibilit).
Selon Robert D. Morisset, le president Ren Prval doit manifester le respect de la parole
donne et quitter la prsidence le 7 fvrier 2011. Il est galement appel faire le retrait de la
loi d'urgence et de celle prolongeant son mandate jusqu'au 14 mai 2011.
Pour sa part, le coordonnateur gnral de la plateforme, Gnard Joseph, a insist sur le fait
que des changements en profondeurs doivent tre oprs non seulement parmi les 9
conseillers lectoraux, mais galement au niveau de tout l'appareil lectoral.
Il a a soulign que le dialogue est ncessaire, entire tous les secteurs de la vie national. Et le
chef de l'Etat ne doit pas s'imaginer pouvoir reconstruire tous seul le pays, a fait savoir M.
Joseph.

Les besoins en sant sont toujours important
Les besoins mdicaux sont toujours important en Hati, quatre mois aprs le sisme, selon
Mdecins sans frontires qui a reus plus de 163.000 patients hatiens dans ses structures de
sant.


Hati en Marche
Port-au-Prince
100 Avenue Lamartinire (Bois Verna)
Tel.: 2245-1910, Fax 2221-1323
Miami
173 NW 94'th Street, Miami, Florida 33150
Tel. 305 754-0705 / 754-7543 Fax 305 756-0979
New York (914 358-7559)
Boston (508 941-6897)
Montral (514 337-1286)
email : melodiefm @hotmail.com
haiti-en-marche @hughes.net
URL: www.haitienmarche.com
Library of Congress # ISSN 1064 3896
Printd Iy ou *estOfst:(35)62-78


Depuis le sisme, les psychologues tablis dans les structures de MSF ont apport des
soins en sant mental 68, 970 personnel, un nombre en progression, souligne long
Alors que les patients blesss pendant le tremblement de terre ont encore un besoin
de chirurgie orthopdique et de reprise, il y a aussi les besoins de sant du quotidien
qui ont repris leurs droits , explique John Pratt, mdecin un hpital tabli sur le
campus de Saint-Louis de Gonzague Delmas, proche de la capital.
MSF qui a ralis plus de 7.000 operations chirurgicales dans 15 sales ouvertes dans
le pays depuis le sisme a aussi assist 81 victims de violence sexuelles qui ont reu
une assistance psychologique et mdicale, notamment le vaccin contre l'hpatite B et
un traitement prventif contre le VIH/SIDA.
Pour le moment l'organisation soigne beaucoup de cas de maladies lies aux mauvaises
conditions d'hygine dans les camps o sont hberges des dizaines de milliers. Des
soins sont galement fournis pour des pathologies hydriques telles le paludisme, les
diarrhes et les infections respiratoires. Depuis la fin de mars, 71 cas suspects de fivre
typhode ont t pris en charge.






du 24
1. Mozayik: Mozayik
2. Les Fantaisistes: Petit Oiseau
3. Thurgot Theodat: Badji
4. Ansy Desrose: Haiti Melodie
d'Amour
5. Sweet Micky: 100,000 Volts
6. Mushy Widmaier: My World
7. Carimi: Bang Bang
8. Dp Express: Pale Pale
9. Freres Dejean: Sans Rancune
0. T-Vice: Kite M' Viv


Page 16




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs