Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION PDF VIEWER THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00403
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: May 19, 2010
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subject: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00403
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Downloads

This item has the following downloads:

00005-19-2010 ( PDF )


Full Text














H a t*esar h d t o n u 9 a u 2 5 M i 2 1 0 o l X V eO 7


Sisme :

La jeunesse

hatienne absente !
PORT-AU-PRINCE, 4 Mai Dans les rues de
la capital, quand ce ne sont les quipes hatiennes du
CNE (Conseil national des quipements), ce sont tantt
des companies dominicaines, tantt des militaires
franais ou amricains, ou brsiliens ou autres, qui font
le rude travail de dblaiement des milliers de btiments
qui se sont effondrs lors du sisme du 12 janvier qui
a dtruit plus de 200.000 difices et residences Port-
au-Prince.
Curieusement on ne voit pas de jeunes hatiens
et hatiennes parmi eux, sinon ceux qui sont employs
dans le programme 'Cash for work' mis en place pour
allger un tant soit peu le taux de chmage et soutenir
l'conomie locale.
Cependant nulle trace de volontariat. Dans
un pays o les moins de 35 ans reprsentent au moins
80% de la population, ceci est encore plus surprenant.
Et aussi inquitant.
Dans n'importe quel pays, sur quelque conti-
nent que ce soit, on voit toujours dans ce genre de cir-
constances la jeunesse en premiere ligne, se retroussant
les manches, mettre la main la pte.
Que ce soit les tudiants, les movements de
jeunesse, tels les scouts, les comits de quarter etc.
O est le grand movement Rasta qu'on avait
vu sortir lors des funrailles des membres de Barricad
Crew ?
D'autant plus quand la catastrophe n'a rien
de politique en soi et qu'il n'y a pas craindre aucune
manipulation.
Mais en Hati, si dans les heures aprs le sisme,
au moment le plus dramatique, on a vu une immense
solidarity rgner dans la ville, les gens s'entraider dans
le malheur, il a suffi que les secours commencent
s'organiser et que l'assistance extrieure se mette
dbarquer pour que le volontariat hatien disparaisse de
la circulation.
O sont nos tudiants pourtant de si ardents d-
fenseurs de la cause national comme ils le proclamaient
(JEUNESSE / p. 6)


POLITIQUE & SOCIETY

L' esprit ngatif
PORT-AU-PRINCE, 12 Mai Quand l'tran-
ger arrive chez nous, il a les meilleures intentions du
monde. Dans la majority des cas. Mais il ne lui prend
pas longtemps pour commencer lui aussi brler le feu
rouge et s'endormir au vert. Bref faire tout l'envers.
Et content de soi.
L'Hatien est tellement convaincu dans ses mau-
vaises habitudes que tout le monde prfre lui abandonner
la parties, que personnel ne lui rsiste. Mais c'est tout le
pays qui est abandonn ainsi lui-mme. Et c'est encore
ce qui est en train de nous arriver.
Quatre mois jour pour jour aprs le sisme d-
vastateur du 12 janvier (bilan entire 250.000 et 300.000
morts, 300.000 blesss, 1.3 million de sans abris et la
destruction de plus de 100% du Produit national brut),
les mauvaises habitudes ont dj repris le dessus sur
toutes les dterminations solennelles formules aprs le
12 janvier en faveur d'un changement de comportement,
sinon de mentality.
Et comme on devait s'y attendre, c'est par la
voie de la politique que le scandal arrive. Puisque c'est
celle-ci qui donne le ton. Malgr son chec consomm
depuis tant de gnrations. Entrainant l'chec de toutes
les autres institutions, elles aussi par la voie de la politi-
que, pourrissant tout au fur et measure. Quelle institution
dans le pays don't la finalit n'est pas que la politique.
Donnez lui seulement l'occasion !
Mais surtout quelle Reconstruction peut tre
possible quand les vieilles habitudes et les plus mauvai-
ses d'entre elles, quand c'est l'esprit ngatif qui dj
nouveau domine ?
Une manifestation avait lieu lundi l'appel des
ex-frres ennemis Lavalas GNB (dj mlange dton-
(POLITIQUE / p. 6)


ACTUALITE POLITIQUE

Des manifestations qui ne semblent

pas beaucoup dranger !
PORT-AU-PRINCE, 16 Mai Soudain on ne parle dpart du pouvoir (7 fvrier ou la limited 14 mai 2011 ?)
plus que d'lections. Aussi bien l'international que le pouvoir pour viter tout retour l'instabilit ; pour l'opposition il faut
et l'opposition. reconsidrer le processus (principalement la composition
Mme si la date reste encore dterminer. Pour le du Conseil lectoral provisoire ou CEP) afin d'viter que
president Ren Prval, elles devraient avoir lieu avant son (MANIFESTATIONS / p. 4)


Des manifestations pour la deuxime semaine consecutive la capital et en d'autres villes du pays
(photo Thony Blizaire)



Lavalas-GNB

Alliance contre nature


MIAMI, 15 Mai L'information tombait trs r-
cemment : creation d'une nouvelle fdration baptise 'Tt
kole' (tte ensemble). Ony trouve la plateforme Alternative,
compose des trois principaux parties que l'on qualified ordi-
nairement de ex-opposition, en rfrence la priode de la
lutte qui a conduit
au brutal renverse-
ment du president
Jean-BertrandAris-
tide le 29 fvrier
2004, mais aussi,
coup de thtre ( !),
le parti d'Aristide
lui-mme, Fanmi
Lavalas, et prci-
sons la branch
reste fidle l'ex-
prsident vivant en
exil en Afrique du
Sud.
Les deux
principaux porte-
parole des manifes-
tations organises
depuis deux semai-
nes par les compo-
santes de'Tt Kole'
sont Evans Paul
(anciennement K-
Plim) et le chef JPP
(Jeunesse Pouvoir
Populaire), Ren Une majority de manifestants se r
Civil, un partisan don't ils rclament I


rsolu de l'ex-cur de Saint Jean Bosco don't il imite jus-
qu'au style incantatoire cens allumer les foules.
A eux deux, K-Plim et JPP, l'incandescence
devrait tre assure, ce sont deux champions du genre
(LAVALAS-GNB / p. 5)


clamant de l'ex-prsident en exil Jean-Bertrand Aristide
le retour au pays (photo Thony Blizaire)






I EN PLUS ...


EN BREF ...


I Mercredi 19 Mai 2010
Hati en Marche Vol XXIV N0 17


Autour de la Commission Intrimaire

pour la Reconstruction d'Hati

(CIRHI):


LE PARI AMERICAIN

FACE AU DFI HAITIEN

Par Pierre-Richard Cajuste et Jean-Robert Hrard


Les diverse reactions gnres par
le vote de la Loi d'Urgence en avril dernier
incluant la formation de la Commission
intrimaire pour la reconstruction d'Hati
(CIRH) mritent que l'on s'y arrte un
peu pour comprendre les dessous de ces
measures politiques et leur porte dans la
perspective de la reconstruction d'Hati. Deux
diplomats hatiens, Jean-Robert Hrard,
ex-Ambassadeur d'Hati au Venezuela, et
Pierre-Richard Cajuste, ex-Dlgu hatien
aux Nations Unies, ont bien voulu partager
leur comprehension de ce problme partir
de leurs experiences accumules sur le thtre
des operations politico-diplomatiques. Voici
leur compte-rendu des origins et des enjeux
de la situation actuelle :
Le dbat passionn qui a course ces
jours-ci autour de la constitution de la Commission
intrimaire pour la reconstruction d'Hati (CIRH),
de par ses orientations fondamentales et son
contenu insidieusement politician, est loin de
toucher le fond du problme. On a vu que
certaines interventions dans les mdias, purs
products des enthousiames primesautiers et du
dni de la ralit existante, passe tout fait
ct de l'enjeu politico-stratgique qui fonde la
formation de cette Commission. C'est facile de
tomber dans des invectives empreintes d'un fort
relent de nationalism cul et d'viter d'imaginer
une approche plus raliste et plus adapte la
situation actuelle. C'est facile de vocifrer et de
crier haro sur le baudet de la mise sous tutelle,
d'lucubrer sur la perte de souverainet, de
fantasmer autour de la presence sur le territoire
national de prtendus Sonthonax et Polvrel !....
Oui, c'est facile Car le contraire exigerait un
effort de recherche, de rflexion, d'auto-critique
et aussi... de courage politique pour admettre que
la culpability est aussi partage.
Le risque vident de ce pitinement
thorique, de l'insipidit de ces faux dbats reste
le gavauldage intellectual d'une opportunity,
d'une chance la dernire, peut-tre que les
Hatiens ne peuvent se payer le luxe de laisser
passer. Les enjeux politico-stratgiques et
oprationnels de cette Commission intrimaire
revtent une importance particulire et ne
sont gure des trouvailles de dernire heure
du Secrtaire Gnral des Nations Unies, Ban
Ki Moon, ou de l'ancien president amricain
Bill Clinton. Elle est la rsultante d'un long
processus tapiss de crises politiques, d'checs
conomiques, de passions idologiques effrnes,
de depotismes, de rpressions, d'interventions
militaires dans l'arne politique, d'interventions
de la politique dans les casernes militaires,
d'erreurs de politiques stratgiques, de tactiques
politiques errones, d' une carence de vision
global etc... Et si aujourd'hui l'Organisation des
Nations Unies semble avoir la haute main dans
les affaires du pays, c'est tout bonnement parce
que c'est par elle que la prise de conscience de
la situation hatienne est arrive aux lendemains
de la Seconde Guerre Mondiale.

ORIGINS DE L'ENGAGEMENT DE LA
COMMUNAUT INTERNATIONAL
La preoccupation de la communaut
international par rapport la situation hatienne
ne date pas d'hier. En ce sens que l'implication de
l'ONU dans les affaires nationals hatiennes fut
une venture politique thorique et oprationnelle
mene techniquement par l'organisation mondiale
qui a fini par inscrire Hati dans ce que le
philosophy appelle le grand jeu de l 'historico-
mondial. Le tremblement de terre du 12janvier
2010 qui a dvast une bonne parties du pays a
effectivement mondialis la cause hatienne un
point tel que la prise en charge, l'engagement des
nations donatrices et l'application du concept de
responsabilit partage semblent maintenant
devenir des ralits incontournables, il n'en
reste pas moins que les Nations Unies se sont
penches sur le problme hatien depuis qu'en
juillet 1949 le Conseil Economique et Social
(ECOSOC) de cet organisme publiait le rapport
de la Mission d'assistance technique des Nations
Unies auprs de la Rpublique d'Hati. Ce rapport
sign personnellement par le Secrtaire gnral
d'alors, Trygve Lie, a salu la Mission comme
une innovation dans l'ordre des activits des
Nations Unies et comme une sorte de prlude
aux plus vastes efforts que les organizations
internationales intresses [seraient] appeles
dployer [...] dans l'excution du programme
audacieux d'assistance technique aux pays
insuffisamment dvelopps .
La question de dveloppement
n'a jamais t aborde ; l'impratif des crises
politiques successives dans le pays a fini par
gommer toute initiative de penser une nou-
velle stratgie de dveloppement. Bien que
les partenaires techniques internationaux
rassembls au sein de l'ONU aient compris


que cet tat en faillite n'est pas mme de
jouer ses functions rgaliennes, il reste que la
politique a dam le pion toute autre option
politique.
Les premieres elections prsidentielles
transparentes, honntes et justes ralises dans le
pays ont t organises par les Nations Unies en
dcembre 1990 quand la Prsidente provisoire
d'alors Mme Ertha Pascal Trouillot en a fait la
demand express.
Mais le coup d'Etat militaire du 30
septembre 1991 qui avait renvers le Prsident
constitutionnellement lu Jean-BertrandAristide
et la priode d'instabilit grave qui s'en tait
suivie, ajouts aux pressions et sanctions
internationales, ont conduit la saisine du cas
hatien par le Conseil de Scurit. La Rsolution
940 du 31 juillet 1994 voquait le Chapitre 7
- Hati comme menace la paix et la scurit
internationales -- et autorisait l'usage rel de
la force en Hati pour dloger les militaires
putschistes en septembre 1994 et favoriser le
retour au pouvoir du Prsident Aristide.
Dans la mme foule, le Conseil de
Scurit, dans la resolution 1212 de 1998, avait
invit les organismes et institutions des Nations
Unies, en particulier le Conseil Economique
et Social, contribuer l'laboration d'un
programme d'aide long terme Haiti. Une
grande premiere dans l'histoire de l'Organi-
sation, en effet !
Plus tard, la resolution 1999/4 du 7
mai 1999 de l'ECOSOC qui a cr le Groupe
Consultatif Ad Hoc est en ce sens trs signi-
ficatif puisque sa mission est de formuler
des recommendations sur les dispositions
prendre pour que l'aide international Haiti
soit suffisante, cohrente, bien coordonne et
efficace. Toutefois, l'instabilit politique n'a
permis au group de fonctionner seulement
pendant une priode de trois (3) mois.
En 2004, aprs le renversement par
la force du president Aristide, le Chef du Gou-
vernement Intrimaire, le Premier Ministre
Grard Latortue, demandait l'ECOSOC de
ractiver le Groupe Ad Hoc et le programme
d'aide Haiti. Cela a pris effet lors des Ses-
sions de Fonds du 23 juillet 2004 et du 11
novembre 2004. Par lettre en date du 27 juin
2005, destine au president de l'ECOSOC, le
Chef du gouvernement intrimaire a fait savoir
que son gouvernement a pris la disposition de
constituer une cellule de rflexion stratgique,
un Think Tank, don't le mandate sera de dfinir
le contenu du programme long terme et de
travailler en troite collaboration avec le
Groupe Consultatif Ad Hoc.
En ritrant cette demand, le
Gouvernement Intrimaire a, sans nul doute,
engage le pays dans une autre forme de
cooperation sensible, dans la measure o un
organisme international est invit preparer pour
le compete de l'actuel et des futurs gouvernements
hatiens des programmes long terme de
dveloppement. Le schma que le Premier
Ministre Latortue avait l'esprit n'a rien
envier la constitution de cette Commission
intrimaire d'avril 2010.
Avec l'lection de Ban Ki Moon
comme Sceretaire Gnral, l'Organisation a
commence repenser sa stratgie en Hati. Les
divers checs essuys sur la question hatienne
ont pouss les dcideurs rejeter la dmarche
conventionnelle pour embrasser une nouvelle
approche axe sur l'investissement. Ce tournant
s'est inscrit dans les dbats au sein du Conseil
de Scurit quand la Chine et la Russie se sont
pousss en avant avec l'analyse a savoir que la
question hatienne n'est pas seulement politique
mais que la situation socioconomique du pays
devrait tre adresse avec autant d'urgence que
de rigueur et de rationality si l'on ne veut pas tre
pris au pige de cette instability chronique.
Alors que ce dbat faisait son bonhomme
de chemin dans les couloirs de cet immeuble de
vert glauque surplombant l'East River, entire
les diplomats changeant, entire autres, leurs
opinions sur la dernire collection printanire
des complet-vestons de chez Savile Row ou de
chez Brooks Brothers, des scholars, comme
l'conomiste Paul Collier, sur la demand du
Secrtaire General, ont voulu se prononcer sur la
question hatienne. La nomination de Bill Clinton
en septembre 2009 comme Envoy Spcial du
Secrtaire Gnral entrait dans cette logique de
prise en charge face l'incapacit des acteurs
nationaux prendre en mains les destinies du
pays.
L'on savait que Bill Clinton, comme
ancien Prsident des Etats-Unis, allait utiliser
son influence pour non seulement inciter les
investissements dans le pays, mais aussi porter
les donateurs respecter les engagements pris
vis--vis du pays. Tout semblait aller comme
(voir / p. 3)


Pas de semences OGM en Haiti, selon le ministry de l'agriculture
P-au-R, 13 mai 2010 [AlterPresse] --- Le ministry de l'agriculture, Joanas Gu, dment
l'introduction de semences transgniques en Haiti et dclare que l'offre faite au gou-
vernement par la multinational Mosanto ne content pas d'Organismes gntiquement
modifis (OGM).
Le gouvernement a pris toutes les precautions avant d'accepter l'offre de la multina-
tionale Mosanto de faire un don de 475 947 kg de semences de mas hybride, ainsi que
de 2067 kg de semences de lgumes , affirme le ministry Gu lors d'une conference
de press le 12 mai.
Le Pre spiritain Jean-Yves Urfi, ancien professeur de chimie au Collge Saint Martial
Port-au-Prince, s'tait alarm l'annonce de la distribution d'intrants Monsanto aux
paysans hatiens.
Monsanto va 'offrir' aux paysans hatiens un cadeau empoisonn , crit le prtre
dans une declaration qui a t reprise par AlterPresse. Monsanto prsente ce 'don'
aux paysans hatiens comme une aide gnreuse. Mais, pour avoir le droit de resemer
aprs, il faudra payer chaque fois des droits Monsanto , ajoute-t-il.
Monsanto a dj commenc distribuer des semences OGM de mas dans les rgions
de Gonaves, Kenscoff, Ption-Ville, Cabaret, Arcahaie, Croix-des-Bouquets et Mireb-
alais , indique le Pre Urfier.
Selon le ministry, Hati n'a pas la capacity de grer les OGM. Je ne peux pas auto-
riser l'introduction en Haiti de semences "Roundup ready" ou de toute autre varit
transgnique , a indiqu Joanas Gu.

Le Brsil, premier pays participer au Fonds pour la reconstruction
WASHINGTON, 11 mai 2010 (AFP) Le Brsil est devenu le premier pays con-
tribuer effectivement au Fonds pour la reconstruction d'Hati, avec un versement de
55 millions de dollars, a indiqu mardi la Banque mondiale, qui gre les resources de
cette structure.
Ce fonds, qui regroupe la Banque mondiale, la Banque interamricaine de dveloppe-
ment et des agencies des Nations unies, a t cr pour fdrer l'aide Hati, l'un des
pays les plus pauvres du monde, frapp par un sisme dvastateur le 12 janvier.
La Banque mondiale a contribu elle-mme hauteur de 189 millions de dollars ce
Fonds.
Elle avait indiqu en avril que celui-ci avait commenc dispenser son aide en finan-
ant des projects publics et privs pour des besoins court terme (dblaiement, loge-
ment, structures sanitaires, rseaux d'eau, etc.) et plus long terme (agriculture, routes,
lectricit, etc.)
Sans prciser le montant total des engagements qu'elle avait reus, l'organisation de
Washington avait alors fait savoir qu'elle avait reu des promesses de 14 pays et que
d'autres Etats l'avaient approche en vue de participer cette structure.

Inscurit : Kidnapping
Terrible nouvelle La police a retrouv le corps de l'Hatien enlev en mme temps
que le sujet britannique lundi dernier 10 Juin. Alors que l'Anglais a t remis en libert
le vendredi 14 Mai, l'Hatien tait maintenu en captivit par les ravisseurs. On apprend
que son cadavre a t dcouvert par la police samedi. L'Hatien assassin par ses ravis-
seurs tait le chauffeur.
" Nous sommes sous le choc aprs la terrible dcouverte, a dclar le directeur excutif
de la Pan-American Development Foundation, John Sanbrailo. Nous souhaitons que le
jour soit fait sur cette triste affaire et que les coupables soient punis."
On ne dit pas o a t dcouvert le corps de la victim. Le chauffeur travaillait avec la
Pan American Foundation depuis plusieurs annes.
Quant l'anglais kidnapp avec lui et remis en libert vendredi, il venait tout just
d'arriver au pays. Son nom n'a pas t divulgu.
Le kidnapping des deux hommes est survenu Ption Ville. Les deux travaillaient pour
la Pan American Development Foundation.
Le britannique tait impliqu dans un project de reconstruction aprs le tremblement de
terre.
Aucune information n'a t diffuse concernant les circonstances de sa remise en
libert par les kidnappers. Il y a t-il eu paiement d'une ranon?
La Pan American Development Foundation a seulement dit que d'ordinaire ils ne
veulent pas tre impliqus dans le paiement de ranon. Quant l'employ hatien,
on ignore tout de son identity. Ce qui n'est pas normal parce que une fois la victim
morte, toute precaution de ce genre ne profit qu'aux criminals.

La BID octroie deux milliards de dollars
La Banque interamricaine de dveloppement va octroyer deux milliards de dollars
sur 10 ans Hati, pays ravag en janvier par un violent sisme qui a fait de 250.000
300.000 morts, a annonc samedi le president de la BID. C'est une decision prise
par le conseil des gouverneurs de la BID, 200 millions de dollars seront verss chaque
anne pour des projects en nergie, pour la construction de routes et la refonte du sys-
tme ducatif, a dclar Luis Alberto Moreno. La BID va galement effacer la dette
du pays le plus pauvre du continent amricain auprs de l'institution qui s'lve 479
millions de dollars.

Une douzaine d'hpitaux privs en difficult don't le CDTI, ils de-
vraient bnficier d'une aide sous conditions de l'Etat pour repren-
dre leurs services
Port-au-Prince, le 13 mai 2010 (AHP) Le ministry de la sant publique et de la
population, Alex Larsen, a fait savoir jeudi que le gouvernement tudie la possibility
d'assister financirement un group d'une douzaine d'hpitaux aujourd'hui en diffi-
cult aprs s'tre transforms en centres hospitaliers publics pendant les 3 mois qui
ont suivi le sisme du 12 janvier.
Le Centre de diagnostic et de traitement intgr' (CDTI) est un hpital priv qui ne
dpend pas de l'Etat, mais c'est un hpital en grande difficult tout comme plusieurs
autres centres hospitaliers privs don't l'Hpital du Canap-Vert. On ne peut pas laisser
ces problmes perdurer, a indiqu le ministry Larsen, soulignant que les problmes de
ces hpitaux viennent en grande parties du fait qu'ils ont t utiliss comme hpitaux
publics aprs le tremblement de terre.
Nous leur avons fourni des mdicaments. Et ils ont donn des soins gratuitement, a dit
le ministry, annonant qu'une runion devait se tenir jeudi aprs-midi entire le ministry
des finances, le Directeur du CDTI et lui-mme pour tudier les modalits de l'aide
donner.
Nous envisageons de les aider financirement et eux vont aider la population en
soins mdicaux. C'est du donnant/donnant, car on ne peut pas donner l'argent de 1
'Etat au priv n'importe quelles conditions, a soulign Alex Larsen, assurant qu'une
solution sera trouve.
Quant aux hpitaux qui se sont effondrs au course du sisme, le ministry a fait savoir
que l'Etat ne peut pas tout embrasser. Seulement on peut tudier comment les respon-
sables de ces hpitaux peuvent accder un credit taux d'intrt bas pour les aider
se remettre sur pied.
(EN BREF / p. 14)


Page 2


--j I.. 1-1. v 1





L'ACTUALITE EN MARCH


Jacques Edouard Alexis pas candidate,

mais il reste en reserve de la Rpublique


L 'ex-Premier ministry Jacques EdouardAlexis consi-
dre-t-il que ce n 'estpas actuellement son momentparce que ce
n 'est pas le parti qu'il a aid mettre sur pied ( LESPWA )
qui a l'initiative et que c 'estau partipro-prsidentiel INITE
de prsenter son candidate, mais il n'en est pas moins intress
briguer un jour la premiere place.
C'est ce qu'il resort d'une dpche
de 'AHP (Agence Hatienne de Presse)
Port-au-Prince, le 11 mai 2010 -
(AHP) L'ancien premier ministry hatien Jac-
ques Edouard Alexis a fait savoir mardi que le
pays ne peut se permettre, dans l'tat actuel des
choses, aucun recul ni vide institutionnel.
Les lections doivent se tenir. Plus
question de gouvernement de facto, a-t-il lanc,
lors d'une conference pour faire le point sur
le dossier de son interdiction de sjour au
Canada.
Pour avoir t membre d'une quipe
gouvernementale qui a succd un gouverne-
ment de facto (rgime de Grard Latortue), je
sais trs bien tout le mal que pareil gouverne-
ment peut causer un pays, a fait savoir l'ex-
chef de gouvernement.
Il a dnonc du mme coup ceux qui
savent qu'ils ne peuvent pas prendre le pouvoir
par les urnes , et qui ne connaissent que les
rgimes issues de coups d'Etat.
Qu'ils ne pensent pas pouvoir se
mettre en croix sur la route des lections ,
s'est indign M. Alexis, soulignant que s'il faut
un repltrage du Conseil lectoral contestt)
pour permettre d'avancer, qu'il soit opr.
Tout en affirmant qu'il n'est pas candi-
dat aux prochaines lections, Jacques Edouard
Alexis a toutefois admis qu'il y a longtemps
qu'il rflchit l'ventualit d'tre candidate
la prsidence en Hati.
Moi, je fais parties d'une structure que j'appelle
Espwa/Inite. Avant le 12 janvier, on avait commenc faire


des mises en place pour transformer Lespwa en Inite (Unit) et
en faire un grand parti politique. Mais entretemps, la date des
elections a t reporte. Et le president Prval a dcid que c'est
Inite qui va aux elections, a dit Jacques Edouard Alexis.


Jacques Edouard Alexis (en retrait)
en compagnie du president Ren Prval en 2008
C'est cette structure qu'il appartiendra de dfinir
le profile de celui qui pourra mieux la reprsenter la prsiden-
tielle a conclu l'ex-premier ministry. (AHP)


L'OEA peut organiser des lections en novembre 2010


L 'OEA se dit prte pour les elections en Hati, selon
les dlais fixs par la Constitution, c'est--dire le 28 Novembre
2010.
Au course d'une runion qui s'est tenue le 14 mai der-
nier au quarter gnral de l'OEA Washington, pour revoir et
discuter des modalits de preparation des elections gnrales
en Hati et du rle de l'OEA, ainsi que des Etats membres
de l'OEA et des Nations Unies pour l'accompagnement des
autorits hatiennes et l'octroi d'un support technique, le vice-
Secrtaire gnral, Albert Radmin, qui dirigeait la rencontre,
a fait savoir qu'il existe un 'task force' groupe de travail) de
la communaut international comprenant Hati, le Brsil, le
Canada, les Etats-Unis, les Nations Unies, l'OEA, le CARI-
COM et l'Union europenne.
L'OEA et les Nations Unies demeurent persuades
que les elections pourront avoir lieu le 28 NOVEMBRE pro-


Deux humanitaires

enlevs en Haiti

AFP, le 14/05/2010 Deux travailleurs humanitaires
ont t enlevs en dbut de semaine en Hati par des inconnus,
a annonc la mission des Nations unies pour la stabilisation
en Hati (Minustah).
"Il s'agit bien de deux trangers qui travaillent pour
une organisation humanitaire qui ont t enlevs", a dclar
Jean-Franois Vzina, de la police de l'ONU, refusant de
rvler l'identit des personnel.
Les deux trangers ont t enlevs dans labanlieue de
Ption-ville l'est de Port-au-Prince. On ignorait si les ravis-
seurs avaient rclam des ranons pour librer leurs otages,
comme c'est gnralement le cas.
"Ce que je peux vous dire, c'est que nous (l'ONU)
enqutons sur cette affaire. Une enqute est galement conduite
par la police national d'Hati (PNH)", a encore indiqu le
porte-parole de la police de l'ONU en Hati.


chain, mais si les decisions politiques sont prises temps.
L'ambassadeur Ramdin a spcifi que la contribution
de l'OEA s'exercera dans quatre domaines : l'enregistrement
des lecteurs, l'impression des bulletins, l'entrainement des
technicians dans l'application de software (lments infor-
matiques) tels que Oracle, le maniement d'ordinateurs pour
le Conseil Electoral Provisoire et l'tablissement d'un support
technique pour les centres de tabulation sous la supervision
des autorits hatiennes.
Cependant l'ambassadeur Ramdin ajug bon d'ajou-
ter qu'en dehors de ces questions techniques, facilement sur-
montables, il peut y avoir aussi des questions politiques qui
ne sont pas du resort de l'OEA. Et il a cit l'enregistrement
des parties politiques, et surtout la question de l'admission de
certain parties, partir du moment que ces derniers rempliraient
les conditions fixes par la loi lectorale.


Le CDTI, l'un des plus important centres hospita-
liers du pays forc fermeture depuis le sisme, mais des
;i,... ',. ,,,,. sont en course en vue d'un partenariat secteur
public/secteur priv pour la rouverture
Port-au-Prince, le 13 mai 2010 (AHP) -Le Centre
hospitalier du Sacr-Coeur ou Centre de diagnostic et de trai-
tement intgr (CDTI), l'un des principaux centres hospitaliers
du pays, reste ferm 4 mois aprs le sisme du 12 janvier. Ce-
pendant des ngociations sont encours envue d'un partenariat
secteur priv/secteur public.
Le president du Conseil d'administration du CDTI, le
docteur Eddy Jean-Baptiste, a fait savoir qu'un comit dirig
par le docteur Josette Bijou est actuellement en pourparlers
avec l'Etat et d'autres institutions internationales dans la


LE PARI AMRICAIN

FACE AU DFI HAITIEN
(... suite de la page 2) qu'il faut plutt une intervention chirgucicale, drastique pour extirper
sur des roulettes quand la crise cre par la destitution prmature et les maux qui rongent le pays.
gratuite du Premier Ministre Michle Pierre-Louis est venue bloquer
le processus et pouvanter quelque peu les potentiels investisseurs L'ABSENCE D'UNE DOCTRINE DE LA PAUVRETE
qui avaient pralablement pay une visit guide au Bord-de-Mer, Qui ne souvient pas des grands dbats idologiques des
constat le potential d'Hati et finalement envisag l'excution de annes 60 sur les diverse theories de la modernisation et de la
projects dans le pays. dpendance entire les thoriciens, acadmiciens en Occident et dans le
Le context post-12 janvier 2010 venait relancer le dossier Tiers-Monde. De Walt Rostow et Samuel Huntington Raul Prebisch
Hati avec plus de rigueur un moment o l'on craignait un ras-le- et Samir Amin en passant par Andr Gunder Frank, il faut croire que
bol des donateurs vis--vis de la question d'Hati. La communaut la Guerre Froide attisait la chaleur des grands conflicts intellectuals
international est parvenue la conclusion que les perfusions et thoriques sur les voies du dveloppement et de la lutte contre le
traditionnelles ponctuelles au malade ne sont pas suiffisantes, mais sous-dveloppement.
(A SUIVRE)


L'ambassadeur d'Hati l'OEA, de son ct, Duly
Brutus, a remerci l'OEA pour son support et a exprim
l'espoir et la confiance que les cueils politiques sauront tre
contourns.
L'administration du president Prval a toujours su
faire appel au dialogue , a-t-il poursuivi, en souhaitant que les
diffrends qui se font jour aujourd'hui seront aplanis.
Parmi les participants cette rencontre avec des amis
d'Hati, on cite le Directeur de la division d'assistance Electo-
rale des Nations unies et chef de mission en Hati, Tadjoudine
Ali-Diabact, les reprsentants d'Etats membres de l'OEA,
tels le Brsil, la Rpublique dominicaine, le Canada, Etats-
Unis, Mexique, Jamaque taient presents cette rencontre
du 14 Mai Washington. Il y avait aussi le reprsentant de
l'Espagne comme observateur permanent l'OEA et celui
de la France.


perspective de ce partenariat.
Un accord de principle pourrait intervenir bientt,
a-t-il dit.
L'hpital avait d former pour des raisons diverse:
d'abord en raison des dommages subis lors du sisme du
12 janvier tant au niveau du btiment que du matriel. Le
cot de ces dommages s'lverait quelque 300.000 dollars
amricains.
Il y a aussi l'impossibilit pour l'hpital d'honorer
des dettes envers des fournisseurs qui lui ont vendu des mdi-
caments ayant servi pour les victims du tremblement de terre
soigns au CDTI, le problme du payroll des employs et les
frais d'entretien de l'immeuble.
L'hpital qui n'a que 3 ans d'existence n'avait pas
de fonds de reserves lui permettant de faire face tous ces
imprvus, d'autant qu'il n'y a plus de rentres, a soulign le
docteur Jean-Baptiste.
Il a fait savoir que le CDTI pourrait rouvrir ses portes
dans les 6 8 semaines, plus prcisment au dbut du mois
d'aot aprs la fin des rparations, mais, a-t-il soulign, l'accord
de partenariat financier est aujourd'hui la condition sine qua
non toute rouverture.
A ce propos, Dr Eddy Jean-Baptiste informed que les
responsables du Centre hospitalier du Sacr-Coeur se refusent
pour l'instant tous dons en matriels offers par des insti-
tutions internationales, ne sachant pas encore avec certitude
quand la rouverture sera effective.
Si tous les services sont ferms au CDTI, il y a quand
mme des mdecins qui y tiennent une presence. C'est le cas
notamment des docteurs Bernard Nau, Bernard Brutus, Eddy
Jean-Baptiste, Marie Marcel Cauvin, Jerry et Marlon Bitar.


Mercredi 19 Mai 2010
Hati en Marche Vol XXIV N 17


Page 3


( SOMMAIRE1
ANALYSE DE L'ACTUALITE
De. iIlniflllioin qui ne semblent pas beaucoup

POLI TIOQUE
La\ alas GNB une alliance contre nature p.l
ELECTIONS POUR OU CONTRE ?
L OE A pe. u oi'_jiiuiser des lections en novembre si les
deciSionS poIllIque sont prises p.3
Le's HaIIciI i, ciai-ent une drive autoritaire p.4
PORTRAIT
Jacques Edouard Alexis pas candidate mais en reserve
de la RPlpublique p.3
SOCIETY
L'esprit ngatif p. 1
INTERROGATION
Seimine L, ajinesse hatienne absente p.1
LBRE PENSER
Le paii lillikn lIce au dfi amricainp.2
DetI\ HaIiilns Tiois Hati p.13
ACTUALITES
lin hlillin eitle\ e li par ses ravisseurs p.2
LaIIJ SiiSb ISqIle 6 mois de prison ferme p.14
BID LiIanciiieii d un plan de rforme de l'ducation
p 1Il
FAUSSE ALERT ?
Pas de semences OGM, selon le ministry de l'agricul-
uicu p 2'
Pas d OGNI en Hati p.13
SANTE
liine dotI/aine d'hpitaux privs en difficult p.2
Le CDTI sur le point de former p.3
PERSONNALITES
La iiuloiim des( C anadiens veulent que Michaelle Jean

C IlsilnI .Aiillea visit les sinistrs p.8
PATRIMOINE
La BRH inie envaleur notre architecture d'avant le
SeImiIe ps
LET IRES CREOLES
Drapo ble-e-wouj ... chapoba p.15
'LJ


SANTE


Des centres de sant menacs


de devoir former leurs portes


I.. 1-1. v 1 1






UNE ANALYSE


I Mercredi 19 Mai 2010
Hati en Marche Vol XXIV N 17


ACTUALITE POLITIQUE

Des manifestations qui ne semblent pas beaucoup dranger !


(MAINIFESTATIONS... suite de la 1re page)
le pouvoir en place ne se reconduise automatiquement sous
prtexte de tenir les lections temps.
Ce qui n'empche d'autres revendications de se
greffer ... comme les manifestants Lavalas exigeant le retour
d'exil de leur chef, l'ex-prsident Jean-Bertrand Aristide, ou
les immanquables victims
des coopratives en faillite de
2002 (hier adversaires achar-
ns des Lavalas et aujourd'hui
dfilant cte cte) de rcla- Y
mer leurs non moins imman-
quables compensations ... ou -
les militaires dmobiliss (en :
1995) de refaire surface. Etc.
Il y a quelque chose
de bizarre dans ce mouve-
ment de mobilisation gnral.
Peut-tre trop gnral pour
tre vrai.

Du dj-vu ...
L'amalgame saute
aux yeux. Un vrai manteau
d'Arlequin, c'est--dire cousu
avec toutes sortes de mor- j
ceaux de 'pp' ou vtements
usags imports.
En effet, signe par-
ticulier, c'est du dj-vu. Pour la deuxim
Aussi bien la mthode que
les acteurs. Un vrai fourre-tout. Comme un film fig, depuis
longtemps, dans le temps. Avec du vieux, si on ne peut pas
faire du neuf, mais on peut s'en servir pour faire avancer une
autre cause qui reste elle aussi bloque mais de loin plus im-
portante : les lections.
Les lections valent bien que l'on rameute tout ce qui
hier aurait fait dresser les cheveux sur la tte.
Par consquent un movement contrl ? Pourquoi
pas.
En tout cas, aucune condemnation jusqu' present.
Ce qui nous invite interpeller un autre protagoniste


principal: l'international.
Alors que les manifestants annoncent leur intention
de ne pas marquer de halte, style operation 'manches longues'
ou 'long playing' des annes 80 90 (pour vous dire combien
on a volu depuis !), mme les agencies de press trang-
res d'ordinaire si presses de ressortir toute la panoplie des

'T A -', -.'L'-,


e semaine consecutive, les manifestants paraissent mme plus non

pithtes genre 'entit chaotique ingouvernable' qui se font
discrtes ...
Tandis que la mission onusienne de maintien de la
paix, qui a toujours trembl l'ide d'une reprise des meutes
de la faim de 2008 auxquelles elle eut elle-mme faire face,
n'a pas une seule mise en garde.

L'atmosphre tait trop endormie ...
Conclusion : ces manifs non-stop ne semblent pas
si drangeantes.
Malgr les casseurs qui ont aussi fait leur rapparition


le lundi 10 mai, ranonnant brutalement tous ceux qui leur
tombaient sous la main.
Simple accident de parcours !
Conclusion : Alors qu'on est, qu'on le veuille ou
non, quelques mois des lections gnrales (y compris pour
lire le successeur du president Prval), l'atmosphre tait
dfinitivement trop endormie.
L'opposition trop dsannrme.
L'lectorat trop indifferent.
Alors surtout qu'on n'a rien
a craindre, Hati et son avenir
a plus ou moins long term
etant dj pris en main ...
r- 5 Bien solidement. Lgislations
comprises.

La fin justifie les
moyens ...
Et enfin le president
SPrval peut-tre trop sr de
4 lui Trop intransigeant, se-
rait-ce sur la demand de
repltrage du CEP (?).
A plus forte raison
quand le part 'prsidentiel'
INITE (Unit) n'a encore
annonc, ni mme pressenti,
aucun candidate.
De l conclude :
nbreux (Reuters) Prval veut garder le pouvoir,
il n'y a qu'un pas.
Mais pas de panique, mme quand les chefs des ma-
nifestants se dissent des plus dtermins : 'what goes up must
corner down', en crole 'nan pwen lt ki monte ki pa desann'.
Et en franais tout est bien qui finit bien !
La fin justifie les moyens. D'autant plus quand la fin
ne reserve plus aucune surprise. Pour nous oui, mais pas pour
les matres du jeu.
Les lections valent bien le dtour par quelques vieux
slogans qu'on croyait depuis longtemps remis au placard.
Mme des plus abracadabrants !
Halti en Marche, 16 Mai 2010


Le Gouvernement et l'ONU prparent les futures lections


Un group de travail compos notamment de repr-
sentants du gouvernement hatien et des Nations Unies s'est
runi cette semaine pour la premiere fois Port-au-Prince pour
prparer les futures lections en Hati prvues en novembre,
alors que le pays se relve peu peu du sisme dvastateur
du 12 janvier.

La mise jour des listes lectorales
Ce group de travail qui runissait galement des
reprsentants de la Communaut des Carabes, de l'Organisa-
tion des Etats amricains, de l'Union Europenne, du Brsil,
du Canada et des Etats-Unis a discut de la coordination de
l'aide international pour l'organisation de ces lections, a
indiqu la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en
Hati (MINUSTAH) dans un communique.
Co-prside par le Prsident hatien, Ren Prval, et


le Reprsentant special des Nations unies, Edmond Mulet, la
runion a permis de soulever les problmes qui se poseront
lors des diffrentes tapes du processus lectoral. Premires
priorits, l'enregistrement des lecteurs et la mise jour des
listes lectorales, qui doivent commencer rapidement.
Selon la press, en marge de cette runion, le Snat
hatien a adopt un project de loi qui permet au Prsident Ren
Prval de prolonger son mandate. Ce vote a suscit de vives
reactions d'opposants qui ont manifest dans les rues de la
capital, avant de se heurter aux forces de l'ordre hatiennes.
La MINUSTAH a confirm ces heurts, ainsi que l'usage de
gaz lacrymognes par la police hatienne, en prcisant que des
casques bleus avaient t dploys pour calmer les manifestants
et garder le contrle de la foule, mais n'taient pas intervenus
directement, a indiqu mardi (11 mai) le porte-parole du Se-
crtaire gnral de l'ONU.


300.000 families
vulnrables
De son ct, la Di-
rectrice executive du Pro-
gramme alimentaire mondial
(PAM), Josette Sheeran, a


Les Ha

une de
LA PRESS 11 Ma
au-Prince) Le Parlement halt
ses travaux, hier, dans l'inc
contestation. Dans la cacoph
l'opposition, le Snat a adopt le
de loi qui permet au president R
prolonger son mandate, alors qu
des milliers d'Hatiens manif
mcontentement.
Prval sait trs bien q
droit de violer la Constitution. I
son mandate, mais il ne peut pas fa
quoi, a lanc Jol Emile, furiei


entam mardi une visit de deux jours dans le pays. Elle a
rendu visit des families qui bnficient de l'aide alimentaire
du PAM. Elle s'est aussi rendue dans une cole publique pour
assister une distribution de nourriture des dizaines d'en-
fants qui ont retrouv le chemin de l'cole aprs la tragdie
du 12 janvier.
Aprs les premiers mois d'urgence au course desquels
le PAM a distribu une aide alimentaire plus de deux millions
d'Hatiens, l'agence onusienne a lanc plusieurs campagnes
cibles l'intention des enfants et des femmes. Aujourd'hui,
72.000 repas sont distribus quotidiennement aux enfants de 5
16 ans dans 148 coles de Port-au-Prince. Cette champagne,
qui va tre tendue au reste du pays, a l'avantage d'inciter aussi
les enfants revenir dans les tablissements publics quand les
parents hsitent, par crainte d'un nouveau sisme.
Le PAM distribue galement des complments ali-
mentaires comme le Supplementary Plumpy une pte
base d'arachide trs nutritive don't profitent 16.000 femmes
et 53.000 enfants de moins de 4 ans. L'aide du PAM s'articule
enfin autour de distribution de rations alimentaires quilibres.
Des paniers repas composs de riz, d'huile, de haricots, de mas
et de soja distribus prs de 300.000 families vulnrables, en
cooperation avec les autorits hatiennes et des ONG.


ftiens craignent

,rive autoritaire
i 2010 (Port- Conseiller special pour une organi-
ien a mis fin station progressiste, il est venu dnoncer un
ertitude et la president qu'il juge la solde des Blancs.
onie, et sans Avec Prval, le chmage a aug-
critiqu project ment, et plus de chmage veut dire plus de
en Prval de criminalit, plus de dlinquance et plus de
e dans la rue, criminalit, a-t-il conclu.
*estaient leur Au son de la musique, les enfants
ont brandi des affiches l'effigie de l'ancien
u'il n'a pas le president hatien, exil depuis le coup d'tat
Il voulait finir de 2004, sur lesquelles on peut lire: Aristide,
aire n'importe nous t'attendons.
uX. (voir / p. 5)


==qM
P.t Mus Uok.qry,I*4
NATURAL JUICK.o


I -


116M8 NE 2nd AV".
MIvnd. FL. 331 O


cat.iin so 5:iaMu
Cakm,. Pa Hsim d'Oejvrm
ftw ma onoem


Page 4


AMERIJET INTERNATIONAL, INC.

Fort Lauderdale, FL,
5 Novanm 2008 Amerijet
International, Inc. anonse lansman
yon sit entnt pi enteresan www.
amerijet.com. Nouvo sit la founi
yon baz kominikasyon ki pmt .f qt TW?.l.l
klyan anjwenn tout enfmasyon li 4r. *.' J P I 4~, t 1-'
bezwen sou transp pa avyon, sou .
,iuini ,I ji, [ rI i(% /'\ l\ OI pOUl
laIInspo mnacluindi l `k b ll' n is\ L c on Ikani l lo iiks ion 0 iiiiii iual, f ,ik kontabilihtc
NoL\ o Si lai L(\ kl. an i pli, s c Infoal' on t oI pinO pid sou machandliiidi/ h
al, son IJC OLni t II n konl ai\ p' I n Si lIi kaikiklc alk de\ lol I) pou l [OLI bhll t pi lfasl poul
kl\, an an ii s c iaciandit/ Ip \o\c kit s c.l pc.soncI' dpic Pain Rollins. \ is-pr/idn
Bi/inl Dc\ lopiian
/. '... Oli \on pioS.d, s.nI P Clikis ponL kii li/ 10 ollO cii O i on 1Oc poiu
fO101111 nloI I on n Pi \ il Pi p on d kl n in d konoini/t Liin ik Lilii Non l otln kIl\
an 01) p1 oc1ld ( Cd )ln-SlOlp-SllhoI? P a 1 dl nOl\i l of ll II h sol i l\ \on cix al on
bilo o'\ XiL kdil\ on qLil S' niclhIndil/ poL Cksl)pouLsi on kil S. poLI C')npo[ai' oIn
NaII l I kp mil 1 ~1~\1 i ii| pIl pil iitodLi loi aI .iiUi, on \\ l I ,l II aI PjamIln a
Robblini |,ilOtlC 3 l1 n i) kl I) t llln I lii `.ki)OlOIi ap cd>c no [,i\ `konpli\i dil phis
... Oi Ci P^. O 1 1 i C h.:::.....hIa. L1 ,
.nllIIK l'l'l' IlitlcIn'ol) ~k I i '~"al oi)llS OI c sOLI ll lo foiln
p),i ,j Oi pii b o N il. ,
Konpij i 1i) LbI/a nli Foi-litid idil iFlolndi c Il ',-_i olis, soi lou i ,[ l 1 .
d .liiuni\oin i tin Noiih SoLiti i k (il n ,i) .Al \i l i Ic.\cO KIa,,\ ib L, .iop Li/I ,il

A\ I c' llt itl/ .l.ifL\\j a Bo iin,_' "2"-.'' ik Boc.in,_ '-. i dc.i piISlip.l Li/ h
k l s !h,iiili It.nii ionii AIrpoil
POLI plis ClllOiII i )\ o i C \ I/ln C A liCi SOLI +1[ Cll)ill)C hI i j xx x dilCilICi Coi))
Koliak ,Ndlid C lih lin R lhiclid AilKcllli llJi,'kiiOIkil '54-'i '-5 -54


m





Mercredi 19 Mai 2010
Haiti en Marche Vol XXIV No 17


I DE L'ACTUALITE I


Lavalas-GNB : Alliance contre nature
(... suite de la 1re page) milliers ... autres, peuvent-ils mieux se sentir aujourd'hui qu'hier mme
Certains ne mentionnent mme pas la participation de mille lieues la ronde ? Lavalas GNB : une alliance contre


deux poques diffrentes. Evans Paul a uvr pour l'arrive
au pouvoir d'Aristide lors des prsidentielles historiques de
dcembre 1990, puis les deux (trop) jeunes leaders qu'ils
taient se sont brouills ; quant Ren Civil, il a fait ses armes
pendant les annes chaudes (_i i1-2'i i14) du second mandate
inachev d'Aristide.
Or l'un des principaux tombeurs du
pouvoir Lavalas en 2004 s'appelait Evans
Paul, du parti Alliance.

La haine de Prval ...
Alliance que l'on retrouve fdr,
aujourd'hui comme en 2004, avec la Fusion
(Serge Gilles, Victor Benoit) et l'OPL (Edgar
Leblanc fils), tous des parties hier engags sous
l'tiquette qui a servi de symbol la lutte
anti-Aristide : GNB ('Grenn nan bouda'),
n'essayons pas de savoir le pourquoi d'une
terminologie aussi vulgaire. Socio-culturel.
Petit-bourgeois. La politique a ses raisons ... .
Voil donc deux acteurs politiques
qui se seraient plutt pris la gorge il y a 6
ans, en 2004, lors du renversement par la force
de Jean-Bertrand Aristide.
Qu'est-ce qui les runit
aujourd'hui ?
Pour paraphraser l'autre : la haine
de Prval !
En effet, c'est le dfunt Herv Denis
qui disait quelque part en 2003 de ses confrres
de l'opposition qu'ils taient diviss sur tout
et que la seule chose qui les unissait c'est la
haine d'Aristide. La phrase avait fait mouche.
Avec raison.
Mais aujourd'hui elle peut s'imposer
encore plus fort. A part le dsir d'abattre le
president Ren Prval, la nouvelle plateforme Lavalas GNB
(bis) a-t-elle quelque chose offrir ? Pas vident.
Cependant nous n'allons rien avancer. Pas encore.

Aprs nous, encore nous ...
Par contre, un tel attelage (en crole 'kole pyese')
peut-il fonctionner ? Que peut-on en attendre ?
A Port-au-Prince, le nouveau movement 'Tt kole'
a reu son baptme du feu lors d'une manifestation qui a mis
plusieurs centaines de personnel dans les rues le lundi 10 mai
coul.
Les manifestants sont parties de points diffrents de la
capital. La cohsion ne serait pas encore total ?
Il y a aussi le taux de participation que certain
mdias ont estim plusieurs centaines et d'autres plusieurs


Lavalas, tandis que d'autres assurent que c'est Fanmi Lavalas nature ?


qui a constitu le gros de la troupe.
S'agit-il d'une coalition de circonstance, d'un arran-
gement pour empcher Ren Prval de continue gouverner
mme aprs son dpart en fvrier (ou en mai) prochain ? Selon
le dicton 'apre nou se nou' (Aprs nous, encore nous !).


On ne peut luder la question
Jamais la haine n'avait t aussi froce dans la classes
politique en Hati sinon depuis les lections de 1957 qui avaient
port Franois 'Papa Doc' Duvalier au pouvoir.
Pis encore, dans la bataille pour renverser Aristide
en 2004, la lutte politique culmina dans la
fracture social, et pour la premiere fois les
differences s'affichaient presque ouvertement.
D'o les surnoms de 'cocorat, 'chimres',
'rat' etc donns aux partisans d'Aristide par
les adversaires, lors comprenant galement de
large pans des classes privilgies.
Toujours hsitant s'engager dans
l'action politique directed, ces dernires avaient
cette fois la garantie des plus grandes capitals
du monde capitalist (Washington, Ottawa,
Paris) et don't c'est le coup de pouce final qui
fera la difference.
4 !Aristide fut embarqu pour l'exil la
nuit du 29 fvrier 2'-" 14 d ns un avion militaire
amricain sans matricule, en mme temps que
des Marines amricains et canadiens prenaient
position dans la capital hatienne, leurs
homologues franais devant arriver aussi la
.E mme semaine.


*1~~


es manifestations chaque jour plus organises et peut-tre finance.
aussi mais de source anonyme (photo Robenson Eugne)

Prval qui a ferm la route aux snatoriales de 2008
et aux lgislatives de 2009 (reportes cause du sisme du 12
janvier) au parti de son ex-mentorAristide (celui-ci pour sa part
a russi le record de ne pas seulement se brouiller avec ses amis-
adversaires comme Evans Paul ou feu Grard Pierre-Charles,
mais aussi avec ses amis-collaborateurs comme Prval, Yvon
Neptune et autres) ...
Tandis que l'animosit des 'ex-opposition' qui avaient
retrouv l'lu des prsidentielles de 2006 pour former un gou-
vernement de coalition, vient qu'ils n'aient pu en profiter pour
faire avancer leur propre cause.

La lutte politique culmina dans la fracture
social ...
Mais au-del des intrts conjoncturels des uns et des


La politique pourrait donc
accomplir des miracles ...
Ren Civil dut prendre ses jambes
son cou pour se rfugier en Rpublique domi-
nicaine tandis que les membres de son orga-
nisation furent pourchasss impitoyablement
et bon nombre abattus. Comme des centaines


d'autres petits militants du Lavalas ...
Ou le pre Grard Jean Juste accus
sans preuve du kidnapping-assassinat du journalist pro-oppo-
sition Jacques Roche et qui dveloppera en prison un cancer
du sang don'tt il mourra plus tard Miami).
Ou l'ex-PM Yvon Neptune et la militant S Anne
gards de longs mois en dtention dans l'indiffrence total
des nouveaux associs, 6 ans plus tard, du Lavalas Aristide-
Ren Civil.
Bref Lavalas GNB signifiait jusqu'ici lutte mort
(littralement).
La politique est donc capable d'accomplir des mi-
racles.
Hlas, on aurait souhait que ce soit de prfrence
pour le bien du pays.

Hati en Marche, 15 Mai 2010


Les Hatiens craignent une drive autoritaire


(... suite de la page 4)
Nous voulons que Jean-Bertrand Aristide soit r-
admis au pays, comme simple citoyen, pour qu'il participe
la reconstruction de son pays, explique Jean-Claude Pierre,
crois quelques jets de pierre du Palais national en ruine, en
face de la place du Champ-de-Mars, transforme depuis bientt
quatre mois en un immense camp de dplacs.
Il s'agissait de la plus grande important manifesta-
tion depuis le sisme du 12 janvier, qui a ravag le pays, tu
prs de 250 000 morts et laiss plus d'un million de personnel
dplaces.
La police national hatienne tait aux aguets, et
mme l'arme amricaine surveillait le droulement des choses
du haut des airs, en hlicoptre.
On rapporte quelques coups de feu tirs, tandis que les
forces de l'ordre ont quant elles lanc des gaz lacrymognes
afin de contrler la foule.
Les opposants au president Prval lui reprochent de ne
pas en faire assez depuis la catastrophe, et d'utiliser maintenant
la crise pour se maintenir au pouvoir.
Pendant ce temps, au Snat...
De l'autre ct de la ville, c'est enveston-cravate que
les critiques se faisaient entendre. La dernire sance du Snat
hatien a presque tourn la foire d'empoigne, l'opposition
ayant essay de bloquer, ou du moins retarder, l'adoption du
project de loi prolongeant le mandate du president, en vain. Ces
dputs ont claqu la porte en signe de protestation.
Aprs avoir prolong pour 18 mois l'tat d'urgence
dcrt aprs le sisme, qui augmente les pouvoirs du president,


les parlementaires ont accept une prolongation du mandate du
chef d'tat, s'il tait impossible de tenir des lections, comme
prvu, en novembre prochain. La Constitution hatienne prvoit
que Ren Prval doit quitter ses functions en fvrier prochain;
avec cette modification, il a l'option de rester jusqu'en mai.
Les dputs ne seront pas convoqus de nouveau
avant la tenue du scrutiny : l'opposition y voit une drive auto-
ritaire, dans un pays trop habitu aux dictatures.
Pour la quatrime fois, le president Prval n'a pas
su ou n'a pas voulu faire des lections temps. Alors, nous
laissons un vide derrire nous, soutient le dput indpendant
de Ption Ville, Steven Benot, farouche opposant au chef
d'tat. Il n'y a pas de Parlement, alors il n'y a pas de contrle.
partir de maintenant, il fait ce qu'il veut. C'est dangereux,
a peut dboucher sur un dbut de dictature.
Maintenant il utilise la catastrophe pour rester au
pouvoir le plus longtemps possible, ajoute M. Benot. C'est
l'histoire de tous les presidents hatiens. Mais l'histoire re-
tiendra aussi que chaque fois qu'un president essaie de rester
au-del de son mandate, il y a toujours eu un coup d'tat. Il a tou-
jours t oblig de partir, ce qui va arriver Prval aussi.
Selon lui, si les parlementaires ne peuvent plus con-
trler les decisions du president, la population, elle, veillera
au grair.
C'est pourquoi aujourd'hui, on a eu un dbut de
manifestations. a va durer et le group va grossir au fur et
measure. Il y aura de la violence et on ne sait quoi, conclut-
il.


"~ a' -

I1~


L L~. i Pl EE. 1i-8 a a-3 a3 -2 a


FAX 55 -22 Ci -a3 3-'


FICHE D'ABONNEMENT HAITI EN MARCH
r- i


1 ou i xm i


Hlti
Etota Uris
Canada-
Europe
Amrique Latins


1 eo pu*U. A


GcId 260.00_
us $ 40-00~
US$42.W0
_us s70.00
US S70.00


Gdes 520-CI
US 78-0
US $ 60-00
US s 135.00I
Lius $ 135.00


Dun. blecm d'un abonnemenot
WMO Itvraimon, le oOQt est 4 cdoubI.-
FriOr, de us*ltIur $1 vupL t
Unfnouvel *bonn
au s'ill u'uit d'un unmoufflIument


Nouveu

O


Rentouvellemeont


Page 5


Nom
Adre ao






INCROYABLE MAIS VRAI !


1 iMercredi 19 Mai 2010
Hati en Marche Vol XXIV N' 17


Sisme


(JEUNESSE... suite de la 1re page)
encore la veille du 12 janvier au course d'incessantes manifes-
tations o ils n'hsitaient pas affronter les corps d'lite de
la Police national et de la Minustah (mission onusienne de
maintien de la paix) ?
Est-il plus facile d'affronter les Swat et les
CRS que la catastrophe la plus meurtrire et dvas-
tatrice qui ait jamais frapp son pays ?
Il y a l un sujet de grande preoccupation,
de profonde interrogation.
Qui nous expliquera le comportement actuel
de la jeunesse hatienne ?
Lors du cyclone Hazel, dans les annes 50,
on nous dit que des jeunes laissaient la capital pour
aller porter secours leurs compatriotes dans la
Grande Anse o l'ouragan avait fait beaucoup plus
de dgts.
Dans les annes 60, lycens et tudiants
participaient gratuitement aux campagnes d'alpha-
btisation des masses.
Il a fallu les rafles opres par la dictature
Duvalier pour casser le movement tudiant, pour
refroidir cet enthousiasme.
Il est vrai que sous cette dictature qui a dur
prs de trente ans, tout rassemblement tait prati-
quement interdit. Et tout jeune trop engag suspect
d'activisme communist. lors d


La jeunesse hatienne absente !


Ds lors on pouvait s'expliquer un tel dsengage-
ment.
Mais Duvalier parti en 1986, la jeunesse a pu repren-
dre possession de la scne.
Est-ce ce nouvel engagement post-dictature qui a t
mal orient ?


La foule immense de jeunes au Champ de Mars
es funrailles de 4 membres du group Rap Barricad Crew en juin


Konte Miami-Dade ap lanse yon demann pou jwenn apl dof pou distribye Fon Jeneral
Konte an pou etabli svis byent sosyal pou rezidan yo nan Konte an. Yo limited elijibilite
pou aplike pou finansman sa yo a oganizasyon 501(c)(3) ki pa pou pwofi yo, enkli Legliz
yo.

Yap chche oganizasyon prive (pa pou pwofi) ak/oswa oganizasyon debaz relijye ki
founi svis yo nan Domn Svis Priyorit sa yo: 1) Nesesite Debaz yo; 2) Timoun ak
Grandt ki gen andikap yo; 3) Timoun, Adolesan, ak Fanmi yo; 4) Jistis Kriminl; 5)
Nesesite Debaz Grandt yo; 6) Sante; 7) Imigran/Nouvo Vini yo; 8) Lot, enkli
pwogramasyon pou pak yo ak pou devlopman ekonomik kominot; 9) d Bezwen
Espesyal yo; ak 10) Devlopman Sekt Travay.

Moun ki enterese yo kapab jwenn yon kopi Demann pou Apl Dof [No.0411], ki va
disponib apre l lapremidi, jedi 27 me 2010, jis rele oswa aie vizite biwo Office of
Grants Coordination (sig Angle OGC) Konte Miami-Dade la, 111 NW 1st Street, 19ym
Etaj, Miami, Florida 33128, (305) 375-4742 oswa telechaje tout dosye a nan sitwb
OGC Konte Miami-Dade la apre ke nou fini enskri kom potansyl enterese nan
http://www.miamidade.gov/Grants/RFP/rfp 0411.asp. Dat limit pou soumt
pwopozisyon an se 2:00 P.M. L Estanda Ls (sig Angle E.S.T.), jedi, 22 jiy 2010
nan biwo Miami-Dade County, Clerk of the Board of County Commissioners, 111
N.W. 1st Street, 17th Floor, Suite 202, Miami, Florida 33128-1983.

Pral genyen d Konferans Pre- Apl Dof kap ft atrav tout Konte an nan dat ak lokal
swivan yo:

1) Joseph Caleb Center Auditorium, 6400 NW 22nd Avenue, Miami, FL 33142,
mkredi, 16 jen 2010, 9:00 am 12:00 pm;
2) West Dade Regional Library, 9445 Coral Way, Miami, FL 33165,
lendi, 21 jen 2010, 5:00 pm -8:00 pm;
3) North Dade Regional Library, 2455 NW 183rd Street, Miami, FL, 33056,
mkredi 23 jen 2010, 5:00 8:00 pm;
4) South Dade Government Center, 10710 SW 211 th Street, Cutler Bay, FL 33189,
25 jen 2010, 9:00 am 12:00 pm; epi
5) Main Library, 101 W. Flagler Street, Miami, FL 33130,
samdi, 26 jen 2010, 2:00 pm 5:00 pm.

Yo vreman rekomande prezans tout enterese nan Konferans Pre-Apl Dof sa-a. Pou
nou asire yon pwosesis konpetitif san pati pri epi jis, Konte an kapab reponn kestyon yo
slman nan Konferans Pre-Apl Dof la epitou se pou Konte an evite kominikasyon prive
ak moun kap f pwopozisyon fiti yo pandan peryod preparasyon ak evalyasyon an. RFP
sa-a sij a Odonans Kod Silans 4.02 nan Amannman Konstitisyon Otonom Konte
Miami-Dade la ak Seksyon 2-11.1 Kod Reglemantasyon Konte Miami-Dade.

Konte Miami-Dade pa responsab pou okenn depans ke moun kap f pwopozisyon yo
depanse pou reponn a RFP sa-a, epitou li rezve dwa pou li modifye oswa amande or
dat limit apl dof la depi li panse li neses epi ke li nan pi bon enter Konte Miami-Dade.
Konte an rezve dwa tou pou li asepte oswa rejete nenpot oswa tout apl dof yo, pou li
pase sou nenpot teknikalite minim oswa iregilarite yo, epi pou li bay kontra yo dapre sa
ki nan pi bon enter Konte Miami-Dade.

Moun pou kontakte pou RFP sa-a se Mr. Daniel T. Wall, Direkt, Office of Grants
Coordination, (Biwo Kdinasyon Alokasyon) nan (305) 375-4742.


F 'e e w- -mi..lill I *2 !


efforts actuels, de la lutte titanesque qu'il imported de mener
pour commencer effacer les consequences du sisme.
On ne les voit pas plus en train de suer sur les chantiers
de dblaiement qu' l'intrieur des camps de sinistrs o il y
a tant de social accomplir.
Pourquoi les jeunes hatiens et hatiennes actuelle-
ment ne ressentent-ils pas par eux-mmes le besoin
de prendre leurs responsabilits face la catastrophe
sans prcdent qui s'est abattue sur leur pays ?
Est-ce une jeunesse dcadente ? Pire encore
que leurs ains ?
Est-ce par manque d'encadrement ? Apart le
scoutisme qui n'est pas mort (mais qui n'est plus ce
qu'il tait), il n'existe pas un seul movement civique
digne de ce nom aujourd'hui en Hati ...
Sinon tous des groupuscules politiques,
mme quand ils essaient de le cacher.
O sont nos JEC et nos JOC d'autrefois
(Jeunesse Etudiante catholique, Jeunesse Ouvrire
catholique) ?
Mme quand l'idologie (particulirement
gauche) ne fait plus recette.
Bizarre cette jeunesse tudiante si presse
de se jeter dans la lutte politique et dans les querelles
idologiques, mais qui se rvle totalement absente
lorsque la Nation est en danger pour de vrai !
Ou est-ce tout simplement que aucune ca-
2008 tgorie social ne peut assumer d'elle-mme pareille
responsabilit sans un leadership pour l'inspirer ?
Est-ce le fait que le pays n'ait aucun modle de cette
dimension.
Et que c'est cette absence d'un leadership global qui
fait aujourd'hui problme ...
Ni le pouvoir en place y pense. Pourtant il y a des
ministres don't ce serait le rle.
Mais mme dans un tel cas, n'est-ce pas la jeunesse
de reliever le dfi ? Puisque c'est d'elle qu'il s'agit.
Mais elle est absente la jeunesse hatienne. Hon-
teusement absente. Force est de le constater. Comme elle est
elle-mme oblige de le constater. D'enprendre acte. Va-t-elle
en rester l ? Beaucoup de bruit pour rien.
Se peut-il que notre jeunesse soit l'image de ce pa-
radoxe que l'on prte souvent l'Hatien : grand nationalist,
mais peu patriote !
Ne touchez pas l'image de mon pays. Mais un pays
n'est pas une simple image !
Or c'est peut-tre une chance unique qu'elle a d'avoir
vivre ce paradoxe. Pour changer une fois pour toutes cette
image honteuse qu'on risque d'avoir de nous pour toujours.

Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince


manifestation du lundi 10 mai ne doivent pas
tre considres comme un simple accident de
parcours, elles sont la face merge d'un tat
d'esprit bien connu et qui a marqu la presque
totalit de notre histoire, histoire de people in-
dpendant (comme quoi, indpendant malgr
soi !) : l'esprit ngatif qui est responsible de
l'tat actuel de notre pays car tout le monde
convient que le sisme a seulement complt
un travail 'sui generis', c'est dire qui a t
accompli par nous-mmes ('soi-mme mme')
depuis longtemps.
Battre, voler, violer, tuer c'est la ma-
nifestation ouverte de l'esprit ngatif. C'est sa
forme fruste et primaire.
Mais pas la plus condamnable. Pire
encore c'est laisser faire ceux qui se com-
portent ainsi, soit pour en tirer profit dans
la ralisation de quelque ambition, soit par
impuissance ou laxisme ... Le rsultat est le
mme, c'est la face cache, sournoise, perverse
du mme esprit ngatif.
Avec pour rsultat, les citoyens nor-
maux se retrouvant nouveau sans aucune
protection, il suffit de deux ou trois dstabi-
lisateurs professionnels (voire chez nous o
ils ont eu deux dcennies entires pour faire
leurs armes) pour que la rpublique entire se
retrouve sous le joug.
Que peut-on esprer Reconstruire
dans un tel esprit ?
L'tranger n'a pas le choix. Ou il se
conforme notre principle : 'peyi m bon jan 1
ye a', mon pays est parfait comme il est !
Ou il risque en forant notre bon
(pardon mauvais) vouloir de faire une uvre
qui disparaitra le lendemain.
C'est cet esprit qui est cause de tous
les malheurs d'Hati. On s'en rend encore bien
compete aujourd'hui.
C'est a le diable, inutile d'aller
chercher ailleurs.


Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince


Il y a eu le triomphe
de Lavalas aux lections de
1990 port par la jeunesse du
pays tout entier ...
Puis le coup d'tat
militaire de 1991 qui lui acass
les reins. C'tait d'ailleurs le
but principal.
Mais il y a eu aussi
les affrontements autour du
deuxime renversement d'Aris-
tide en 2004, avec la jeunesse
divise (et ce fut peut-tre le
coup fatal !) entire les tudiants
d'un ct (s'alignant avec les
tombeurs du rgime) et de
l'autre les jeunes pro-gouver-
nementaux baptiss du terme
pjoratif de 'chimres.'
Malgr tout, cela ne
suffit pas expliquer, voire
excuser, l'absence de la jeu-
nesse hatienne, toutes catgo-
ries sociales confondues, des


.*** UIt U la tl e pagelt
nant s'il en est, donnez leur seulement assez
de latitude) quand elle a dgnr en une ou
plusieurs bandes de casseurs qui ont envahi
les rues du centre ville dpouillant et battant
les passants et passantes.
Le ton est donn. L'atmosphre dres-
se pour les prochaines joutes lectorales.
Violence et chantage !
A la moindre alerte, tout le monde
doit se prcipiter chez soi et s'enfermer pour
viter d'en tre victim.
Chez soi, vous avez dit ? Comment
se sentir en scurit sous une tente dresse
en pleine rue par peur des rpliques sismi-
ques quand nouveau des bandes menaantes
et lourdement armes peuvent surgir partout
sans avertissement pour battre, voler, violer,
tuer sans aucune autorit pour mettre un hol
comme nous l'avons vcu dans un pass assez
recent.
Voici donc la seule consolation qui
nous restait depuis le 12 janvier qui part en
fume.
La tranquillit de pouvoir se rfu-
gier en soi-mme pour rflchir sur notre
malheureux destin, individual et collectif, et
en mme temps tenter de s'chapper de cette
'maldiction' entiree guillemets).
Dans une situation aussi inqualifia-
ble, o on voit sous ses yeux vus s'crouler
les rsultats des conomies accumules durant
plusieurs gnrations, les rves de toute une
vie, et mme de plusieurs vies puisque c'est
aussi l'hritage de nos parents et grands pa-
rents qui disparait en 35 seconds et que nous
n'aurons jamais les moyens de reconstruire (ah
oui, reconstruction, vous voulez rire !), il ne
nous restait donc que ce sens de maintien et
de dignit (que d'autres appellent resiliencee')
pour continue croire encore en l'Hatien,
pour continue esprer ...
D'autre part, les scnes de violence
et de pillage qui ont clat en marge de la


Page 6


L'esprit ngatif

( ciitia da ld 1 cra- n.r4a


- - - -- -- -- -- --- -- -- 1 1.. 1-1. v 1






Mercredi 19Mai 2010 r n Page 7
Hatien Marche .VolXXIV N 17 MIAMI-DADE COUNTY Page7

MIAMI-DADE COUNTY, FLORIDA
REQUEST FOR DESIGN-BUILD SERVICES (RDBS)
MIAMI-DADE TRANSIT DEPARTMENT
DESIGN BUILD SERVICES FOR THE PALMETTO STATION
TRACTION POWER SUB-STATION
OCI PROJECT NO. DB09-MDT-01 ARRA, R
TRANSIT CONTRACT NO. CIP023-CT1-TR09-R


The County Mayor, Miamni-Dade County (County), pursuant to Section 287.055, Florida Statutes, 2-8.1 and 2-
10.4 of the Mianii-Dade County Code and Administrative Order 3-39 and Ordinance 08-92 (as amended),
announces that design-build services are required fobr the Miami-Dade Transit Depaitment, Palmetto Station
Traction Power Sub-Station. Miaini-Dade County, on behalf of the Mianii-Dade Transit Department
(hereinafter "TRANSIT"), intends to enter into a design-build contract with a responsive, qualified applicant to
provide design and construction services for the Palmetto Station Traction Power Sub-Station which will be
located adjacent to 7701 NW 79 Avenue, Miami, Florida 33166.

Pursuant to Florida Statutes 287,055, "A design criteria professional who has been selected to prepare the
design criteria package is not eligible to render services under a design-build contract executed pursuant to the
design criteria package." A design criteria professional includes the design criteria professional firmli together
with their sub consultants and/or members that participated in the development of the design criteria package
foi the Palmetto Station Traction Power Sub-Station will be precluded fiom rendering services for this
solicitation.

Consultants participating in OCI Project No. E03-MDT-01 The Program Managemnent Consulting (PMC)
Services for the People's Transportation Plan will not be consider tfor contract award on this solicitation. For a
listing of all current PMC participants please refer to the Request for Design Build Services Volume I.

Pursuant to Ordinance 08-92 as amended, this solicitation is one of the projects within the Economic Stimulus
Plan. As such an expedited solicitation process will be utilized. Proposers will be evaluated utilizing the First-
Tier and Second-Tier Criteria as indicated in Section 3.3 with oral presentations to be scheduled.

This Design Build Services fotbr the Palmnetto Station Tiaction Power Sub-Station, New Roadways and Roadway
Reconstruction, and Civil Sitework hereinafter referred to as "Project:, is described as follows:

The Project will enhance current metrorail operation performance as well as support the new Metrorail vehicles
expected by the second quarter of 2013. The Project will be located at the MDT property adjacent to the
Palmetto Metrorail Station. The sub-station will support the existing Palmetto Station facilities and support all
traction power requirements between the Palmetto and Okeechobee stations. In addition, it will interface with
the communication system and Central Control. Two dedicated 13.2 Kilo Volts (KV) feeders fiom Florida
Power and Light (FP&L) are required. This sub-station must be in place and operational before the delivery of
the first prototype metrorail vehicles scheduled by the second quarter of 2013.

The estimated total cost of the project is six million, four hundred and ninety-two thousand, three hundred and
seventy-seven dollars ($6,492,377). The Proposer(s) must design, build and complete the Project within four
hundred and ten (410) calendar days after the Owner issues the Notice to Proceed to the Design-Builder
Copies of the design-build criteria package may be purchased beginning on May, 17, 2010 at 1:00 PM at Miami
Dade Transit, located at Transit Overtown Village 701 N.W. 1st Couit 15'h Floor, iMiami, FL, 33136. The
contact person is Mrs. Ivonne Andres, telephone number (786) 469-5242. The non-refundable fee fotbr each
design-build criteria package (hard copy) is $100.00. CD copies of the design-build criteria package will be
available for a non-refndable fee of $10.00. Only checks or money orders are acceptable and shall be made
payable to Miami-Dade County Board of County Conimmissioners.

As a courtesy, MDT will provide a CD at no cost to fins that are previous plan holders foi the design-build
criteria package DB09-MDT-0 1 ARRA (canceled effective 04/06/10). These firms are required to contact and
arrange a pick up time for the CD from Mrs. Ivonne Andres at (786) 469-5242. All who received and or
purchased CD and plans will be included on the List of Document Holders for DB09-MDT-02 ARRA, R.


DESIGN-BUILD FIRM REQUIREMENTS

Pursuant to Florida State Statutes 287.055, a Design-Builder is defined as a partnership, corporation, or other
legal entity that:

a. Is certified under Section 489.119, Florida Statutes, to engage in contracting through a
certified or registered general contractor or a certified or registered building contractor as
the qualifying agent, or

b. Is certified under Section 471.023, Florida Statutes, to practice engineering, certified
under Section 481.219 to practice architecture, or certified under Section 481.319 to
practice landscape architecture.


ARCHITECT/ENGINEER TECHNICAL CERTIFICATION REQUIREMENTS

2.01 Mass Transit Systemns Mass Transit Program (Systems) Mlanagemnent
(LEAD A/E CONSULTANT FOR DESIGN TEAM)
17.00 Engineering Conistruction Managenient
(LEAD A/E CONSULTANT FOR DESIGN TEAM)

2.04 Mass Transit Systemis Mass Transit Controls, Communications & Infoimation Systems
2.05 Mass Transit Systens General Quality Engineering
2.06 Mass Transit Systems Mass Transit Safety Certification for Systenm Elements
9.05 Soils, Foundations and Materials Testing RoofTesting and Consulting
9,06 Soils, Foundations and Materials Testing Materials Testing/Consulting/Tiaining
10.05 -Enviionmiental Engineering Contamination Assessment and Monitoring
11.00 General Structural Engineering
12.00 General Mechanical Engineeriing
13.00 -3 General Electrical Engineering
14.00 Architecture
15.01 Surveying and Mapping Land Surveying
16.00 General Civil Engineering
CONTRACT MEASURE REQUIREMENTS

One (1) Agreement
17 % Disadvantage Business Enterprise (DBE) Goal (Design and/or Construction Portion)

A PRE-SUBMITTAL PROJECT BRIEFING FOR INTERESTED FIRMS WILL BE HELD ON MAY
24, 2010 AT 10:00 A.1M. AT 111 NW 1ST STREET, 18TII FLOOR, CONFERENCE ROOM 18-3 MIAMI
FLORIDA, 33128. FOLLOWING THE MEETING, A SITE VISIT WILL BE HELD AT THE
PALMETTO METRORAIL STATION LOCATED AT 7701 NW 79 AVENUE, MIAMI, FLORIDA
33166. WHILE ATTENDANCE IS NOT MANDATORY, INTERESTED PARTIES ARE STRONGLY
ENCOURAGED TO ATTEND THE PROJECT BRIEFING AND SITE VISIT.

Deadline for subinission of proposals is June 16, 2010 at 3:30 P.M%, LOCAL TIME, all sealed envelopes
aiid containers inust be received at Miamni-Dade County, Clerk of the Board of County Coiinnissioners,
111 NW 1"t Street, 17th Floor, Suite 202, Miami, Florida 33128-1983. BE ADVISED THAT ANY AND
ALL SEALED PROPOSAL ENVELOPES OR CONTAINERS RECEIVED AFTER THE ABOVE
SPECIFIED RESPONSE DEADLINE MAY NOT BE CONSIDERED.

The Consultant Cooidinator for this project is Mike Ramos who may be contacted via e-mail at
ramnosmni@niiamnidade.gov, fax: (305) 350-6265 oi phone: (305) 375-5215.

This solicitation is subject to Miamni-Dade County's Cone of Silence pursuant to Section 2-1 1.1(t) of the Miami-
Dade County Code, as amended. Please review Miamni-Dade County Administrative Order 3-27 for a complete
and thorough description ofthe Cone of Silence.

The County may, at its sole and absolute discretion, reject any and al, or parts of any and all proposals, re-
advertise this solicitation, postpone or cancel, at any time, this solicitation process, or waive any irregularities in
this solicitation or in the proposals received as a result ofthis solicitation.


CARLOS ALVAREZ
COUNTY MAYOR
MIAMI-DADE COUNTY, FLORIDA





Mercredi 19 Mai 2010
Hati en Marche Vol XXIV N 17


La majority des Canadiens veulent que Micha
PRESSE, 15 Mai 2010 Les Canadiens souhaiteraient
que Michalle Jean demeure la reprsente de la Reine au pays,
indique un nouveau sondage.


Alors que le premier ministry Stephen Harper
s'apprte remplacer la polyglotte originaire d'Hati qui oc-
cupe le poste de gouvemeure gnrale, le sondage La Presse
Canadienne/Harris Dcima rvle que plus de la moiti des
Canadiens prfraient qu'il reconduise son mandate pour cinq
ans.
Ainsi, ce nouveau coup de sonde indique que 58 pour
cent des Canadiens croient que Mme Jean a fait du bon ou de
l'excellent travail titre de gouvemeure gnrale. Au Qubec,
cette proportion est de 61 pour cent.
Dans la mme ligne, 47 pour cent des personnel
interroges croient que M. Harper devrait dcider de la garder
en poste, comparativement 36 pour cent qui estiment qu'il
devrait recruter une nouvelle personnel pour la remplacer.

La perception l'gard de Michalle n'a pas vrai-
ment change depuis la dernire fois qu'Harris Dcima a fait
un sondage son sujet, en avril.
Selon le spcialiste des sondages, Doug Anderson, les
Canadiens ne semblent pas consacrer normment de temps
penser leur reprsentante de la Reine mais ils apprcient
nanmoins ce qu'ils savent son sujet.
Mais selon lui, il serait faux d'affirmer que les Cana-


La Gouverneure gnrale du Canada, d'origine hatienne,
Michaelle Jean


lle Jean reste en poste
diens rclament avec insistence qu'elle demeure en poste. Je
ne crois pas que les gens ont de trs grandes attentes pour ce
poste, a expliqu M. Anderson. Mais les gens sentent qu'elle a
probablement fait de son mieux et qu'elle tait bonne personnel
dans ce rle, a ajout M. Anderson.
La popularity de Mme Jean transcende les barrires
politiques. Elle est apprcie autant des conservateurs (57 pour
cent), des libraux (69 pour cent), des nodmocrates (52 pour
cent) et mme des bloquistes (64 pour cent).
Seulement cinq pour cent des Canadiens disent que
l'Hatienne d'origine a effectu du trs mauvais boulot. Au
Qubec, ils sont quatre pour cent entretenir cette croyance,
contre 22 pour cent qui disent qu'elle a livr une performance
moyenne. Dans l'ensemble du pays, c'est 23 pour cent de la
population qui estiment sa performance moyenne.
L'ide que le mandate de Mme Jean puisse tre pro-
long est devenue un sujet controversy lorsque le chef du Parti
liberal, Michael Ignatieff, a dclar que le premier ministry
l'avait consult pour connatre son opinion.
Le sondage a t effectu auprs de 1000 personnel
entire le 6 et le 9 mai. Sa marge d'erreur est de 3,1 points de
pourcentage, 19 fois sur 20.
Le mandate de Michalle Jean expire officiellement
le 27 septembre mais plusieurs rumeurs courent l'effet que
Stephen Harper souhaite lui trouver un remplaant temps pour
la visit de la Reine au Canada au mois de juillet.


Christina Aguilera visit les sinistrs du sisme


Quatre mois aprs le terrible sisme qui a caus la nouvel album et se consacrer entirement l'aide sur place.
perte de 300.000 vies, la chanteuse a dcid de donner de sa La chanteuse a dclar: "Je veux voir comment a
personnel et de se rendre sur place pour aider les sinistrs. se passe l-bas et je veux aider distribuer la nourriture la
Ainsi, elle a prfr mettre de ct la promotion de son population. J'irai galement rendre visit dans des orphelinats

La BRH met en valeur

dans son nouvea


et des coles, je ferai tout mon possible pour aider ".
C'est la semaine dernire que Christina Aguilera
tait en Hati.


r notre patrimoine

u calendrier


La chanteuse Christina Aguilera a t
prcde en Hati par Shakira et plusieurs
vedettes de Hollywod, don't Demi Moore,
Susan Sarandon, Sean Penn et Dany Glover


Dcs
La chanteuse de jazz et actrice Lena HE
clbre en 1943 pour son interpretation de "Stor
est dcde dimanche l'ge de 92 ans, a-t-on
de l'hpital o elle a succomb.


fi J J i D) St
KR h Fwhle Ani


Pomf vos mbEUw*1,oet CM *

1400-OO92741l
, mn=flmun -" "M"


Deux vues et deux poques de la Cathdrale de


or-au-rincedas
Port-au-Prince dtruite, hlas


de la chanteuse de jazz Lena ]
ornme, devenue Dans les annes 1940, Home avait t l'une des pre-
my Weather", mires interprtes afro-amricaines signer un contract avec
appris auprs un studio hollywoodien. En 1943, elle avait t choisie pour
incarner Selina Rogers, dans la comdie musical "Stormy
Weather". Son interpretation
de la chanson titre avait t un
iJ:, r /1 TS immense succs.
f 4A4 ~Ne le 30 juin 1917
dans une famille de la bour-
geoisie noire, Lena Home a
seulement deux ans lorsque
sa grand-mre l'enrle au sein
de la National Association for
Sthe Advancement of Colored
People (NAACP, fer de lance
O du movement pour les droits
civiques).
Elle se tiendra
l'cart de tout activisme
,a jusqu'en 1945, lorsqu'elle
-f- donnera un concert dans une
base de l'arme amricaine
et verra des prisonniers de
guerre allemands assis aux
premiers rangs, tandis que
les soldats afro-amricains
taient cantonns au fond.
NEW A partir de cet pi-
D o r S ovice sode, elle s'impliquera dans plusieurs or-
fs a l Me r ganisations sociales et politiques et figurera
sur les listes noires pendant le McCarthysme.
5 En 1963, elle s'tait jointe la march de
Martin Luther King Washington, au course
de laquelle il avait prononc son discours "I
Have a Dream".


par le sisme du 12 janvier dernier


Horne


Lena Home
En 1947, elle avait pous un des ar-
rangeurs de la Metro-Goldwyn-Mayer Lennie
Hayton, un homme blanc.
Lena Home avait remport un Tony
Award pour son one-woman show Broadway
en 1981, "Lena Home: The Lady and Her
Music". AP


Page 8




Mercredi 19 Mai 2010
Hati en Marche Vol XXIV N 17


I BANQUE NATIONAL DE CREDIT I


'70 p


Y


t


9e,


le
'v
le


Page 9


)


i


I.. 1-1. v 1 1


\04P


m-


-M


011,


1 r-ilv NIV


Jau.





LES PETITES ANNONCES


1 e Mercredi 19 Mai 2010
Hati en Marche Vol XXIV N0 17


Le Manolo Inn
DANS LES NIPPES
*k kdioaius l dc phmLe
c I[kloroer quil farl E( re
* ChImbhreu imml eIrrl arc
air cmndilmaeu el Salle de
*0t.fe di I*lr promrri.
per Grild Cbote.
* Le imai de Brrti
* La Pahb de Stdr
D]lwl.u..w h Ame
Vemu
* Lu relr Egflw der Pil
Ta dilai de dm i17'
atode..


T4I4p.mas: 566-5361
411-710W / 514-t$U4

n rnetm dbpunile
pour les cient


a



a a












ca s






IantolDomun


imi l Nimi d
rn'g .4~ n

PmliM .taNma



de Dotcumetec l .
eafl (a5ml l 7
lansMHiir Ci '1 2










SERVICES

P.O. BOX 600673
Miami Florida, 33160-0673
Publicits: Radio, Journaux et Tv.

Aussi un service de traduction
de Documents etc.
Info (954) 559-7729
Evens Hilaire Consultant


a. a e po


ADOMI PURCHASING AGENCY 'dvtrc AGEyNCY "vo"1 dEqIEmentsuons
Pf cs dc voure / C on I/EqLipcmcnt dod
Tel.: 786-457-830 Fax 305-75-0979 e- : adomipurchasing@aotcom Pm FviO sM par boNeu



Lancement d'un Plan de rforme de l'Education
La BID reoit le mandate de lancer une rforme de larit de rendre l'ducation chez nous compltement gratuite. plus de 4.000 coles, environ la moiti des enfants hatiens en
l'Education en Hati conjointement avec le Ministre hatien Actuellement en Hati, environ 90 % des coles sont prives. ge scolaire ne pouvait aller l'cole.
de l'Education national. Avant le tremblement de terre du 12janvier dernier qui a dtruit Cette conference de press a t l'occasion pour le
L 'enseignement devient gratuit et toutes president Prval de noter qu'il avait trs peu de
les coles prives comme publiques bnficieront i temps avant la fin de son mandate. Aussi a-t-il
d'une subvention de l'Etat. demand urgemment aux donateurs d'acclrer
Le President de la Banque Interam- .*. .i la mise en place d'initiatives que le prochain (et
ricaine de Dveloppement (BID), Luis Alberto J les prochains president de la rpublique) devront
Moreno, a pass deux jours en Hati, les 14 et 15 poursuivre.
mai, visit axe sur les questions d'ducation. Le < Laissez nous utiliser ces 8 mois
premier jour, le vendredi 14 Mai, ce fut la visit :... pour nous engager dans des projects que devront
du site de l'Ecole Marie Esther de Turgeau. L'un continue aprs mon dpart mes successeurs a
des 50 sites retenus pour l'installation dans leur dit Ren Prval. Nous nous proposons donc de
enceinte d'coles temporaires grce l'aide de preparer rapidement un plan d'ducation, nous
la BID. esprons signer autant de projects de construction


Et le lendemain, c'tait la rencontre
avec le president Ren Prval sur la pelouse
arrire du Palais National.
Au course de la conference de press qui
a suivi la rencontre, le chef de l'Etat a annonc
avoir donn la BID le mandate de prparer une
rforme majeure du systme ducatif hatien,
conjointement avec le ministre de l'Educa-
tion national et la Commission national sur
l'ducation.
Cette rforme s'talera sur un plan de 5
ans et ncessitera environ 2 milliards de dollars
de donateurs trangers.
Le nouveau plan aura aussi la particu-


BID, reu la semaine dernire par le president Prval
(photo Thony Blizaire)


de routes que possible, autant de projects pour
l'lectricit que possible. Nous avons encore 8
mois pour le faire tous ensemble .
Le president de la Banque Interamri-
caine de Dveloppement, Luis Alberto Moreno,
a dclar que la Banque pourrait fournir 250
millions de dollars en dons pendant les 5 pro-
chaines annes pour la rforme de l'ducation
qui iront complter les donations d'universits
trangres, de corporations, de foundations et
d'individus intresss donner un support aux
institutions ducationnelles en Hati. Il a ajout
qu'il comptait inviter d'autres donateurs tels que
(PLAN DE REFORM / p. 15)


Page 10


--- 1 1.. 1-1. v 1


10 dpartements d'tudes
Licence en :
* Gestion d'Entreprise
* Conception et Excution de Projet
* Economic et Finance
* Sciences de l'Education
* Sciences Comptables
* Relations Internationales
* Gouvernance

Diplme en :
* Informatique de Gestion
* Relations Publiques
* Gestion de la Microfinance

Contactez nous :
Angle Delmas 75 et Impasse Hrard # 3,
Port-au-Prince, Hati, WI.

www. cfdehaiti.com
Par courriel: Administration(CDFEHaiti.com
GBrunet(CFDEHaiti. com

Par tlphones : (509) 2246-1425 \ 3555-1575
2513-3726 \ 3767-1575


VISION MORTGAGE BANK,
INC

EVENS HILAIRE
Loan Consultant

12788 West Dixie Hwy, Miami, Florida 33161
Phone: (305) 891-2225
Fax (305) 891-2559
Cell (786) 285-0384





Mercredi 19 Mai 2010
Hati en Marche Vol XXIV N 17


MIAMI DADE COUNTY


AVI LEGAL
Dapre Lwa Florid F.S.98.075(7), yap avize vot yo ki sou lis pi ba la-a. Nap avize w ke baze sou enfomasyon nou resevwa nan men Eta Florid, nou doute si w elijib pou vote. Yap made nou kontakte
Sipviz Eleksyon Konte Miami-Dade, Florid, pa pita ke trant jou apre resepsyon Avi sa-a pou nou kapab resevwa enfmasyon sou kisa yo baze kestyon ke w pa elijib la epi pou nou w kouman pou nou
rezoud pwoblm la. Si w pa reyaji epi w pa reponn a lt sa-a, sa gen dwa mennen Sipviz Eleksyon an deside ke w pa elijib epi yo va retire non w nan sistm enskripsyon vot Eta-a. Si w genyen ankenn
kestvon sou koze sa-a. tanori kontakte Sioviz Eleksvon vo nan 2700 NW 87th Avenue. Miami. Florid oswa rele 305-499-8363.


Aaron, Frankie


11201 Dorsev Dr Miami FL 33176


Cumbie, Lee E


929 NE 214Th Ln Miami FL 33179


Adams, Antjuan D 20061 NW 15Th Ave Miami Gardens FL 33169 Cumbie, Robert A 1861 Washington St Opa Locka FL 33054
Adderly, Shaquilla D 1571 NW 70Th St Miami FL 33147 Cunningham, Demitrius S 4621 NW 11 Th Ave Miami FL 33127
Akins, Marquell D 8298 NW 14th PI Miami FL 33147 Cureton, Curtis 1351 NW 103Rd St #224 Miami FL 33147
Ali, Shameer 18450 NW37Th Ave Miami Gardens FL 33056 Daniels, Darryl 101 Ne 1 st Ave Apt 2 Miami FL 33132
Aljawann, Johnson 1534 NW 69Th Ter #3 Miami FL 33147 Daniels, Karim T 15140 NE 14Th Ave N Miami Beach FL 33162
Alonso, Juan L 1032 SW 123Rd PI Miami FL 33184 Davis, Harzell L 500 NW2Nd Ave Miami FL 33136
Alvarez, Juan A 255 NW 181 St St Miami FL 33169 Davis, Henry J 15775 NW 27th PI Miami Gardens FL 33054
Alvarez, Mariselle C 12859 SW 65Th Ter Miami FL 33183 Davis, Thomas E 19451 SW87Th PI Cutler Bay FL 33157
Alvin, Adrian K 285 NW 51 St St Miami FL 33127 Davis, Willie E 760 NW 95Th St #108 Miami FL 33150
Anacreon, Jaris S 8825 NW 35Th Ave Rd Miami FL 33147 Dawkins JR, Carl 2395 NW 81 St Ter Miami FL 33147
Andrews, Alfred G 24991 SW125Th Ct Homestead FL 33032 Dean, Isaac 1103 SW 2Nd St #8 Homestead FL 33030
Andrews, Anthony L 1441 NW 68Th St Miami FL 33147 Delancey, Shelia R 1702 NE 142Nd St North Miami FL 33181
Anthony, Keith B 2119 NW 91 st St Miami FL 33147 Demeritt, Michael J 3840 NW 168Th Ter Miami Gardens FL 33055
Armstrong, Octavius D 6100 SW 62nd St South Miami FL 33143 Dennard, Benjamin J 10030 W Indigo St Miami FL 33157
Arnold IV, John T 1250 NW62Nd St#21 Miami FL 33147 Diaz JR, Osvaldo 961 W79Th PI Hialeah FL 33014
Arnold, Joseph N 1250 NW 62Nd St #21 Miami FL 33147 Diaz, John C 10345 NW 30th Ave Miami FL 33147
Arroyo, Shirley A 1400 NW 3Rd St #12 Miami FL 33125 Diaz-Duarte, Lazaro 2942 SW 2Nd St Miami FL 33135
Avant, Anthony 1510 NW69th Ter Miami, FL 33147 Dieppa, Daniel A 222 NW24Th St Miami FL 33127
Baez, Marcos A 1820 NW 119Th St #302 Miami FL 33167 Dispenza, Nicholas A PO BOX 570496 Miami FL 33257
Bailey, Darryl 1869 NW 88th St Miami FL 33147 Dodson, Hardy B 726 NE 1 St Ave Miami FL 33132
Bailey, Overn 1351 NW 103rd St #118 Miami FL 33147 Donald, Reginald 9015 NW 33Rd Court Rd Miami FL 33147
Baillou, Shefftal A 137 NE 49Th St Miami FL 33137 Downey, Billy 1201 NW2Nd Ave #5 Miami FL 33136
Baker, Donald E 226 NE 1 St Ave Miami FL 33132 Dozier, Charles G PO BOX 431644 Miami FL 33176
Baker, Serena A 445 NW 4th St Apt 803 Miami FL 33128 Duarte, Julio A 7280 W 2Nd Ln Hialeah FL 33014
Balkman, Toyia K 2332 NW80Th St Miami FL 33147 Dube, Jorge L 6020 SW92Nd Ave Miami FL 33173
Barnes, Jimmy L 2363 NW 81 st Ter Miami FL 33147 Dunn, Tafazi K 745 NW 186Th Dr Miami Gardens FL 33169
Barnes, Roy L 9130 NW 13Th Ave Miami FL 33147 Durden, Bobby E 791 NW 171 St St Miami Gardens FL 33169
Bean SR, Lawrence 14500 NW 15Th Dr Miami FL 33167 Duverger, Johan A 16950 N Bay Rd #1715 Sunny Isles FL 33160
Belcher, Donell W 6240 NW 21 St Ave #E Miami FL 33147 Echeverria, Nathalie M 16501 NW89Th Ct Miami Lakes FL 33018
Bell, Angela 2504 NW 80th St Miami FL 33147 Edwards, Alphonso 1541 NW69th Ter Miami FL 33147
Bell, Jacquelyn 1907 NW 38Th St Miami FL 33142 Elegele, Antoinette 244 NW 16th Ter #5 Miami FL 33136
Bell, Nia M 222 NW 22nd St #303 Miami FL 33127 Escobar SR, Marco T 4882 SW 154Th PI Miami FL 33185
Bellinger, Otto 2010 NW 63Rd St #201 Miami FL 33147 Estrada, Omar 1945 SW 17Th St Miami FL 33145
Bender, Robert F 18601 NW 22nd Ave Miami Gardens FL 33056 Esty, John M 14699 NE 18Th Ave #2 North Miami FL 33181
Berman, Stacia K 701 4Th St #200 Miami Beach FL 33139 Evans, Todd 3520 NW87Th Ter Miami FL 33147
Berry, Len H 2450 NW 183Rd St Miami Gardens FL 33056 Everett, Exzavia S 3801 NW 161 St St Miami Gardens FL 33054
Bethel, Charles L 5050 NW 5Th Ave Miami FL 33127 Farias, Agustin L 3180SW 14Th St #2 Miami FL 33145
Blanco, Victoria 622 S Miami Ave Miami FL 33130 Farrington, Dwight D 1909 NW 66Th St Miami FL 33147
Blandon JR, Roberto E 420 NE 35Th St #6 Miami FL 33137 Faulk, Brandon D 1270 NW 95Th St Miami FL 33147
Blevins, Cedrick B 3700 NW 194Th St Miami Gardens FL 33055 Favors, Wayne A 3101 NW 164Th Ter Miami Gardens FL 33054
Blue, Derrick D 3250 NW80Th Ter Miami FL 33147 Fenelus, Ronald 11540 NE 12th Ave #1 Miami FL 33161
Boatwright, Freddy 1601 NW 103Rd St Miami FL 33147 Ferguson, Reginald J 513 NW 19Th St Miami FL 33136
Bonilla, Kevin 10203 SW 143Rd Ave Miami FL 33186 Fernandez SR, Norberto 11379 SW 246Th Ter Homestead FL 33032
Bray, Stuart V 2970 NW 15Th St Miami FL 33125 Fernandez, Anthony 2620 NW 12th Ave Miami FL 33127
Brewton, Wallace 2051 NW207th St Miami Gardens FL 33056 Fernandez, Eduardo 7101 W24Th Ave #45 Hialeah FL 33016
Brighthaupt, Marcus T 1122 NW 3rd St #10 Miami FL 33128 Fernandez, Esteban 1772 SW 5Th St #5 Miami FL 33135
Brown, Abraham 1000 West Ave #108 Miami Beach FL 33139 Fernandez, Rogelio A 17215 NW17Th Ave Miami Gardens FL 33056
Brown, Anton B 1286 NW 79Th St Miami FL 33147 Ferrer, Elsa 3780 NW 166Th St Miami Gardens FL 33054
Brown, Christian L 5509 NW Miami Ct #1 Miami FL 33127 Fields, Gregory B 467 NW 8Th St #4 Miami FL 33136
Brown, Derrell A 1749 NW62Nd St Miami FL 33147 Figueroa, Giovanni A 741 NE 142nd St North Miami FL 33161
Brown, Eddie L 2290 NW North River Dr #108 Miami FL 33125 Figueroa, Jose A 3425 Collins Ave #916 Miami Beach FL 33140
Brown, Ericka 2081 NW 190Th Ter Miami Gardens FL 33056 Flanders, Connie L 4608 NW 185th St Miami Gardens FL 33055
Brown, Jerald L 18910 NW 46Th Ave Miami Gardens FL 33055 Flornoy, Eddie L 19812 NW 34Th Ave Miami Gardens FL 33056
Brown, Jerry L 22300 SW 113Th Ct Miami FL 33170 Fluker, Anthony T 260 N Biscayne River Dr Miami FL 33169
Brown, Larry J 847 81St St #2 Miami Beach FL 33141 Forde, Steven J 420 NW8Th St Miami FL 33136
Brown, Otis G 1990 NW 183Rd St #16 Miami FL 33056 Francis, Christina 2571 NW 140th St Opa Locka FL 33054
Brunson, Audrey D 14302 SW 107th PI Miami FL 33176 Franklin, Benjamin B 3163 Hibiscus St #2 Miami FL 33133
Bryant, Paulette 5500 NW 4Th Ave Miami FL 33127 Franklin, Jeremiah 3040 NW 134Th St #4 Opa Locka FL 33054
Burch III, Barfield D 5925 SW 63Rd St South Miami FL 33143 Frederick, Adrian R 1190 NW 179Th Ter Miami Gardens FL 33169
Burdon, Curtis 1171 NW 51 St Ter Miami FL 33127 Gaiter, Shirley J 1540 NW 2Nd Ave #2 Miami FL 33136
Burns, Timmaine R 1240 NW 67Th St Miami FL 33147 Galarza, David G 15031 SW 80Th Ter Miami FL 33193
Byrdsong, Andrea 5910 NW 11 th Ave Miami FL 33127 Galarza, Jacqueline N 360 NW 19Th Ter Miami FL 33136
Cabana, Aime 620 SW6Th Ave #1 Miami FL 33130 Gamble, William E 211 NW 12Th St #2 Miami FL 33136
Camacho, Eric 15260 SW 80th St #16 Miami FL 33193 Garces, Gustavo A 15201 SW 80Th St #213 Miami FL 33193
Cambridge, Catherine 2478 NW 98th St Miami FL 33147 Garcia, Jordan 11504 SW 7Th St Sweetwater FL 33174
Cambridge, Natasha L 1841 NW 62Nd Ter Miami FL 33147 Garcia, Marisol 81 NW27Th Ct Miami FL 33125
Campbell, Chammbray B 1333 NW 64Th St Miami FL 33147 Garcia, Susan E 10832 SW 88Th St #U4 Miami FL 33176
Canty, Sheila J 1943 NE 159Th St N Miami Beach FL 33162 Gardner, Beth 471 NE 31st St #3 Miami FL 33137
Carr JR, Robert E 1180 NW 2nd Ave #2 Miami FL 33136 Geiger, Charles 3140 NW 76Th St Miami FL 33147
Carter JR, Robert A 1750 NW 184Th St Miami Gardens FL 33056 Ghee, James F 2250 NW 86Th St Miami FL 33147
Carter, Monica E 12840 SW 253Rd Ter #1312 Miami FL 33032 Gibson, Vincent 26851 SW143rd PI Homestead FL 33032
Cartwright, Dominique D 170 NE 10Th St #212 Homestead FL 33030 Giffin, Andrea I 9300 SW 10OTh Avenue Rd Miami FL 33176
Casanas, Carlos B 8460 SW 154Th Circle Ct #117 Miami FL 33193 Gillette, Raul F 2041 Rutland St Opa Locka FL 33054
Casanova, Alejandro D 70 NE 202Nd Ter #T4 Miami Gardens FL 33179 Glover, Raphael A 390 NE 127Th St North Miami FL 33161
Castellanos, Michelle 2488 SW 13Th St Miami FL 33145 Goldman, Nicholas J 5600 SW 78Th St #A Miami FL 33143
Castellon, Josue M 3520 NW79Th St #C326 Miami FL 33147 Gordon, Avery Z 2525 NW82Nd St Miami FL 33147
Castro, Alfonso 17500 NW47Th Ct Opa Locka FL 33055 Grady, Patrick J 2025 NE 164Th St #505 N Miami Beach FL 33162
Catabay, Maria C 1401 NW 7Th Ave Miami FL 33136 Graham, Richard 2020 NW1st Ave Miami FL 33127
Cedeno, Margarita 15 NW204th St #C-27 Miami Gardens FL 33169 Granger, Gregory K PO BOX 10441 Miami FL 33101
Charles, Junior L 1091 NW 7Th Ct #204 Miami FL 33136 Grant, Elishia J 1601 Sunrise Blvd Homestead FL 33033
Charles, Sean D 1317 NW 62Nd Ln Miami FL 33147 Graves, Edward J 122 W42Nd St Hialeah FL 33012
Cherenfant, Scott 735 NE 179Th Ter Miami FL 33162 Greer III, Lawrence J 235 NW 125Th St North Miami FL 33168
Chresfield, Darryl A 26510 SW 138th Ct Homestead FL 33032 Greer SR, Leon 3010 NW 101 St St Miami FL 33147
Cid, Alexis 15855 Miami Lakeway N #E354 Miami FL 33014 Greggs, Garry 1321 NW 103Rd St Apt 207 Miami FL 33147
Claire, Cecil K 1880 NW62nd Ter Miami FL 33147 Gunning, Giavonna S 12750 NW 27Th Ave #19 Opa Locka FL 33054
Clark II, Howard J 1737 NW 65Th St Miami FL 33147 Guzman JR, Douglas 2981 NW65Th St Miami FL 33147
Clarke, Kianne E 18010 NW 5Th Ct Miami FL 33169 Guzman, Abraham 628 NW 1St St Miami FL 33128
Clarke, Matthew L 18256 Mediterranean Blvd Hialeah FL 33015 Hadley, Damian 223 NW 12th St #4 Miami FL 33136
Clay JR, Carl J 1749 NW62Nd St Miami FL 33147-7949 Hall, Akeem J PO BOX 470363 Miami FL 33247
Clayton, Keith B 910 Oriental Blvd Opa Locka FL 33054 Hall, Roger A 18711 NW24Th Ave Miami Gardens FL 33056
Clements, Tisha L 11820 NE 16Th Ave #3 Miami FL 33161 Hampton, Willie 310 NW 50th St Miami FL 33127
Cocina, David 11315 SW 74Th Ln Miami FL 33173 Hannibal, Kenneth L 14600 Buchanan St Miami FL 33176
Coleman, Derrick 540 NW 4th Ave Miami FL 33136 Harden, Pervis M 880 NW 178Th Ter Miami FL 33169
Collins, Donnie 3140 NW 76th St Miami FL 33147 Harrell, Consetta B 2391 E Golf Dr Miami FL 33167
Collins, Estela M 26223 SW 134Th Ave Homestead FL 33032 Harris, Eric D 3475 NW 205Th St Miami Gardens FL 33056
Collins, Phillip A 1425 NW203Rd St Miami Gardens FL 33169 Harris, Maurice R 1657 NW 67Th St Miami FL 33147
Colvin, Latosia K 8840 NW 21 St Ave Miami FL 33147 Harris, Steven A 1330 NW 63Rd Ter Miami FL 33147
Conejero, Joaquin E 619 N 28Th Ave Hollywood FL 33020 Harrison, Tacoma S 1717 NW 69th St Miami FL 33147
Conley, Robbie L 7602 NW 16Th Ave Miami FL 33147 Harty, Calvin F 2020 NW 1 St Ave Miami FL 33127
Contreras, Freder 25320 SW 137Th Ave #202 Homestead FL 33032 Hawkins SR, James L 7715 NW 15th Ave Miami FL 33147
Cooper, Charles B 19116 W Lake Dr Hialeah FL 33015 Hayes, Floyd E 800 NW 28th St Miami FL 33127
Cooper, Cynthia 211 NW 12Th St #6 Miami FL 33136 Hazouri, John H 1455 Michigan Ave #17 Miami Beach FL 33139
Corbett, Clyde 1861 NW8th Ave Miami FL 33136 Hendrickson, Carlos 815 NW 168Th Ter Miami Gardens FL 33169
Cordy, Darren 2150 NW99Th Ter Miami FL 33147 Henley, Gabriel A 6600 NW 20th Ave #201 Miami FL 33147
Cortina, Luis C 441 E 24th St Hialeah FL 33013 Hernandez, Lazaro 7955 SW 13Th St Miami FL 33144
Cromer, Jubari L 1261 NW72nd St Miami FL 33147 Hernandez, Luis G 341 E 59Th St Hialeah FL 33013
Kontinye nan lot paj la
Lesler Sola
Sip.ize EleKs,on Konte Miami-Dade (suite )lage 12)


Page 11l


1






MIAMI DADE COUNTY


e Mercredi 19 Mai 2010
Hati en Marche Vol XXIV N 17


Kontinyas on paj presedan an

Hicks, Elizabeth D 390 NE 125Th St # 410 North Miami FL 33161 Neely, Stephen A 1633 NE 150Th St Miami FL 33181
Higgs, Leslie M 1001 NW 195Th St Miami Gardens FL 33169 Newbold, Paula C 6239 NW 14Th Ct Miami FL 33147
Higgs, Samuel R 220 NW 16Th Ter #2 Miami FL 33136 Newsome, Nathaniel 1011 NW 196th Ter Miami Gardens FL 33169
Hill, Ira C 2155 NW 93rd Ter Miami FL 33147 Nieves, John 18786 NE 18th Ave #126 Miami FL 33179
Hines, Jerry L 2405 NW 135Th St #226 Miami FL 33167 Norman, Archie R 714 Highway 81 N Calhoun Falls SC 29628
Holland, Stanley 3120 NW 175th St Miami Gardens FL 33056 Nortelus, Garrick A 16134 NE 9Th PI N Miami Beach FL 33162
Holloway, Sherry G 1855 NW 5th St Rear Miami FL 33125 Nshaka, Pharaoh S 2485 NW 93Rd Ter Miami FL 33147
Hopkins, Davita E 2044 NW 3Rd Ave Miami FL 33127 O'Neal, Gregory L 15980 SW 110Th St Miami FL 33196
Howard, Demetrious D 641 NW 8Th St Miami FL 33136 O'Neal, Paulette R 290 NW48Th St Miami FL 33127
Howard, Rickie A 15701 NW29Th Ave Miami Gardens FL 33054 O'Niel, Andres 1471 NW 17Th St #209 Miami FL 33125
Howard, Tyrone W 777 NW 155th Ln #901 Miami FL 33169 Onstad, Donald S 440 Westward Dr Miami Springs FL 33166
Howell, Felix 726 NE 1 St Ave Miami FL 33132 Oquendo, Carlos J 7746 Carlyle Ave #3 Miami Beach FL 33141
Hubbard, Deltricka L 1620 NW4th Ave #13-A Miami FL 33136 Ortega, Gustavo J 10410 NW 28Th Ave Miami FL 33147
Hunt, Granvill 4800 NW 10Th Ave Miami FL 33127 Ortiz, Miguel 6011 SW69Th St South Miami FL 33143
Hylton, Vincent R 1770 NE 140Th St North Miami FL 33181 Ortiz, Miguel 1629 NW 1st PI #1 Miami FL 33136
Iglesia, Luis A 308 NW 22Nd St Miami FL 33127 Pardo, Alejandro M 8000 SW 99Th Ct Miami FL 33173
Iglus, Lolita 2981 NW 65Th St Miami FL 33147 Parker, Marcus 13504 SW 263rd Ter Homestead FL 33032
Isacc, Roosevelt 1731 NW 183rd Dr #1 Miami Gardens FL 33056 Parks, Christy M 15774 NW 7Th Ave Apt E Miami FL 33169
Jackson, David R PO BOX 190472 Miami Beach FL 33139 Parks, Lynnard P 2515 NW 159Th Ter Miami Gardens FL 33054
Jackson, Frank V 1205 NW 81 St St Miami FL 33147 Parlor JR, Terrance M 2333 NW 63Rd St Miami FL 33147
Jackson, Larry 357 NW 31 St St Miami FL 33127 Patrick, AI 2265 NW 89Th St Miami FL 33147
Jackson, Martin R 3873 NW209th St Miami Gardens FL 33055 Patterson, Andre C 1025 NW 155Th Ln #107 Miami FL 33169
Jackson, Terrance L 650 NW 189Th St Miami Gardens FL 33169 Patterson, Willie 1541 NW 1St PI #5 Miami FL 33136
Jacques, Anita R 6213 NW 18Th Ave #1 Miami FL 33147 Paul, Sam 21209 NW 14th PI #320 Miami Gardens FL 33169
James, Harry 533 NW 32Nd St #6 Miami FL 33127 Pearsall, Johnny L 1717 NW 69th St Miami FL 33147
James, Kewan J 1136 NW 2Nd Ave # 216 Miami FL 33136 Pearson, Roylee 2150 NE 169Th St #206 N Miami Beach FL 33162
James, Nadrian L 3203 NW 181 St St Miami Gardens FL 33056 Peavy, Marquise C 1314 NW 62Nd Ln #1314 Miami FL 33147
Janovetz, Olivia M 1226 NW 1St Ave Apt 1 Miami FL 33136 Pena, Pedro R 9109 NW 152nd Ln Miami Lakes FL 33018
Jenkins, Armechia A 2310 NW 86Th Ter Miami FL 33147 Perez, Cesar A 575 W69Th St # 111 Hialeah FL 33014
Jenkins, Arthur 726 NE 1st Ave Miami FL 33132 Perez, Humberto 763 E 23Rd St Hialeah FL 33013
Jimenez, Geraldo D 250 NW South River Dr #103 Miami FL 33128 Perkins, Exsalon E 822 NW61st St Miami FL 33127
Jimenez, Jessica I 3910 NW 164Th St Opa Locka FL 33054 Pierce, Juan 13875 NW 2nd Ave Miami FL 33168
Jimenez, Yislene 999 Brickell Bay Dr #410 Miami FL 33131 Pieze III, Joseph C 9620 NW25th Ave Miami FL 33147
Johnson, Aubrey B 2270 NW 154Th St Miami Gardens FL 33054 Pittman, Michael 21030 NW30th Ave Miami Gardens FL 33056
Johnson, David I 1250 NW 62Nd St #20 Miami FL 33147 Pollock, Ivanov A 1585 NW 103Rd St apt 365 Miami FL 33147
Johnson, John C 19801 NE 10Th Ave Miami FL 33179 Powell, Eddie A 2911 NW70Th Ter Miami FL 33147
Johnson, Stevie 1026 NW53rd St Miami FL 33127 Proctor JR, William 7172 NW 19th Ave Miami FL 33147
Johnson, Tabitha T 10912 SW240th St Homestead FL 33032 Quiala JR, Luis F 3090 NW 91 St St Miami FL 33147
Johnson, Terry L 1280 NW 118Th St Miami FL 33167 Rabell, Michael 1029 SW 10Th St Miami FL 33130
Johnson, Tradon D 13875 NW22Nd Ave #286 Miami FL 33054 Rabenold, Gary 539 Michigan Ave #4 Miami Beach FL 33139
Jones, Charlene M 20201 NE 13Th Ct Miami FL 33179 Ramos, Jesus S 7400 W 15Th Ave Hialeah FL 33014
Jones, Colin A 8833 SW 126Th Ter Miami FL 33176 Rassi, Adan J 599 SW7th St #2 Miami FL 33130
Jones, Domzell 2060 NW 19th Ter Miami, FL 33125 Reece, Ray D 650 NW 189Th St Miami Gardens FL 33169
Jones, John C 924 NW 29Th St #4 Miami FL 33127 Reed, Roderick A 745 NE 122Nd St #4 North Miami FL 33161
Jones, Lerlean L 2330 W Bunche Park Dr Miami FL 33054 Ridout, Eric 1967 NW 65th St Miami FL 33147
Jones, Ralph E 124 NE 14Th St #220 Miami FL 33132 Rivera, Jose D 201 NE 11 Th St #246 Homestead FL 33030
Jones, Robert 13201 SW262Nd Ter Homestead FL 33032 Rivera, Juan 1260 SW 6Th St #310 Miami FL 33135
Jordan, Warren E 3501 NW95th Ter Miami FL 33147 Roa JR, Efrain J 12552 SW26Th St Miami FL 33175
Judson, Sharon D 516 NW 179Th St Miami FL 33169 Roach, Earl L 2901 NW 157Th Ter Miami Gardens FL 33054
Kennedy, Timothy J 31601 SW 197Th Ave Homestead FL 33030 Roberson, Dexter L 6225 Kendale Lakes Cir #D251 Miami FL 33183
Kested, Michelle L 800 NW 28th St Miami FL 33127 Robertson, Will C 1463 NW 70Th St Miami FL 33147
King, James C PO BOX 470985 Miami FL 33247 Robinson, Bettye-Ann 18111 NW 6Th Ct Miami FL 33169
King, Karen A 2983 NW70Th Ter Miami FL 33147 Robinson, Jovon D 2460 NW 63Rd St #B Miami FL 33147
Kinsey, Larry 14520 SW 106th Ct Miami FL 33176 Robinson, Sammye 6901 NW 17Th Ave Miami FL 33147
Kirkland III, Ernest L 16320 NW 19th Ave Miami Gardens FL 33054 Robinson, Willie A 7125 NW 13th Ave Miami FL 33147
Knight, Lurine 4523 NW 191st Ter Miami Gardens FL 33055 Rodriguez, Angel 439 SW8th Ct Miami FL 33130
Knight, Rickey L 1940 NW4Th Ct #6 Miami FL 33136 Rodriguez, Christopher 7200 Fairway Dr #3 Miami Lakes FL 33014
Kornegay, Tonya C 1016 71 St St #1 Miami Beach FL 33141 Rodriguez, Luis F 619 NW 1 St St #2 Miami FL 33128
Lamboglia, Juliano 13545 SW62Nd St #1 Miami FL 33183 Rojo, Julio C 940 Salih St Opa Locka FL 33054
Lane JR, Emmett J 115 George Allen Ave Coral Gables FL 33133 Rolle, Monserate E P.O. BOX 552081 Miami Gardens FL 33056
Laplume, Enrique S 15800 Bull Run Rd #457 Miami FL 33014 Rollins, Isaac N 11367 SW216th St Miami FL 33170
Laracuente, Paul D 1353 SW69Th Ave Miami FL 33144 Rosado, Iris V 815 NW30Th St #3 Miami FL 33127
Lark, Darlene M 255 NW 21 St St #108 Miami FL 33127 Roundtree, Zachary L 2011 NW 165Th St Miami Gardens FL 33054
Larosa, Angel 726 NE 1 St Ave Miami FL 33132 Rowan, Zuriel D 1301 NW65Th St MIAMI FL 33147
Lattimore, Sabrina M 1142 SW 4Th St #15 Miami FL 33130 Rowells, Kizzy L 1217 NW 62Nd Ln Miami FL 33147
Lederl, Verners P 9501 NW 13Th Ave Miami FL 33147 Rozier, Antoine M 191 Ali Baba Ave #108 Opa Locka FL 33054
Lee, Jeffrey A 821 NW58Th St Miami FL 33127 Rozier, Rickie 779 NW 61 St St #4 Miami FL 33127
Lee, Letron D 11234 SW220Th Ter Miami FL 33170 Russell, Brenda R 1355 Ali Baba Ave #B20 Opa Locka FL 33054
Lee, Uleas 821 NW58Th St Miami FL 33127 Saladrigas JR, Jose L 7359 SW 82nd St Miami FL 33143
Leggett, Renea 17421 NW 37Th Ct Miami Gardens FL 33055 Salter, Tracy B 2311 NW 136Th St #5 Opa Locka FL 33054
Lettsome JR, Renaldo A 726 NE 1 St Ave Miami FL 33132 Sanchez, Arturo J 1250 S Miami Ave #3304 Miami FL 33130
Lewis, Gwene R 15700 NW 17Th Ct Miami Gardens FL 33054 Sanchez, Raul 575 SW 57Th Ave #1 Miami FL 33144
Leys, Ron L 226 NE 1 St Ave Miami FL 33132 Sanders, Barbara 19711 NW40Th Ct Miami Gardens FL 33055
Lherisson, Richard 25806 SW 123Rd Ct Homestead FL 33032 Sandoval, Julio C 19221 NE 10Th Ave #519 Miami FL 33179
Lightner, Charles T 3701 NW 169Th Ter Miami Gardens FL 33055 Sanfiel, Francisco A 2654 SW33rd Ct Miami FL 33133
Limage, Emmanuela 9896 NW 21 St Ave Miami FL 33147 Santander, Anthony 2600 SW27Th Ave #603 Miami FL 33133
Lloyd, Karen 1541 NW 1St PI #10 Miami FL 33136 Santiago, Alan L 520 SW34Th Ave Miami FL 33135
Loeper, Shelly R 776 NE 1 St Ave Miami FL 33132 Santiago, Armando 141 NW 19th Ave Miami FL 33125
Logan, Pater 2235 NW 101 St St Miami FL 33147 Saunders, Larry 1711 NW 1 st PI Miami FL 33136
Lopez JR, Ramon J 1320 NW 82nd St Miami FL 33147 Sawyer, Elza J 18665 NW 37Th Ave #139 Miami FL 33056
Lopez, Jose R 1900 Meridian Ave #407 Miami FL 33139 Scott, Vanessa R 651 NW 177Th St apt #223 Miami FL 33169
Lovett, Charles 14121 NW24Th Ave Opa Locka FL 33054 Sheffield, Va Shaun T 3050 NW 69th Ter Miami FL 33147
Lucas, Mesha A 2230 NW 153Rd St Miami Gardens FL 33054 Silva III, Paulo 11361 SW68th Ter Miami FL 33173
Luna JR, Rafael 1477 NW 1St St Miami FL 33125 Sizemore, Carl W 1062 NE 209Th Ter Miami FL 33179
Macklin, Curtis 2335 NW 95Th St Miami FL 33147 Slaughter, Jorge 1245 NW 189Th Ter Miami Gardens FL 33169
Mainor, Antwan E 511 NW 48Th St Miami FL 33127 Smith, Angela 10050 SW 170Th Ter Miami FL 33157
Marrero JR, Miguel A 920 NW 48Th St #H Miami FL 33127 Smith, Corey D 1720 NW 89th St Miami FL 33147
Martinez, Fernando A 10181 NW 58Th St #4 Doral FL 33178 Smith, John E 21595 SW 115th Ave Miami FL 33189
Mathis, James 1707 NW68th Ter #2 Miami FL 33147 Smith, Maurice 1724 NW82Nd St Miami FL 33147
Maxwell, Malcom M 11811 SW 213Th St #01 Miami FL 33177 Smith, Michael 1745 Nw 188Th Ter Miami Gardens FL 33056
Mc Crary, Ka A PO BOX 835341 Miami FL 33283 Smith, Tekesha L 13260 NW30Th Ave #3 Opa Locka FL 33054
Mc Kay, Garry M 14830 Naranja Lakes Blvd Miami FL 33032 Smith, Tonia A 2242 Nw 64Th St Miami FL 33147
Mc Millan, Andre 6215 NW 12th PI Miami FL 33147 Smith, Vernon 2140 Nw 82 St Miami FL 33147-5034
Mc Mullen, Thurman 439 Nw 9Th St Apt 17 Miami FL 33136 Solomon, Richard C 244 NW 16Th Ter #8 Miami FL 33136
Mc Phearson, Victor E 2432 NW64Th St #37 Miami FL 33147 Sosa, Elias J 10525 NW22nd Ave Miami FL 33147
McMillion, Alanda 1208 NW62nd Ter Miami FL 33147 Sosa, Kris 7008 W 5th Ave #311 Hialeah FL 33014
McMillon JR, Willie J 1145 NW 51 st St Miami FL 33127 Stanley, Cedric T 12495 NW 19th Ave Miami FL 33167
McNeal, Corey E 3315 NW5Th Ave #2 Miami FL 33127 Stanley, Edwina D 3035 NW82Nd St Miami FL 33147
Miles JR, Albert 1300 NW 99Th St Miami FL 33147 Steele, Andrew M 12729 SW265Th Ter Homestead FL 33032
Miller, Tavoris P 749 NW60Th St #1 Miami FL 33127 Stewart, Carlos D 1268 NW 79Th St #204 Miami FL 33147
Mills, Javaris D 1711 NW 64Th St Miami FL 33147 Stewart, Glenn 1815 NW 90Th St Miami FL 33147
Milton, Johnny 215 NW 16th Ter Miami FL 33136 Striggles SR, Kenneth 1866 NW93rd St Miami FL 33147
Mir, Jonathan 7501 E Treasure Dr Apt 5A Miami FL 33141 Stubbs, Marvin A 1815 NW 74Th St Miami FL 33147
Mitchell, Dorothy P 516 NW 33rd St Miami FL 33127 Stukes JR, Calvin 1748 NW 65Th St Miami FL 33147
Moise, Darenton L 919 NW45Th St Miami FL 33127 Suarez, Joseph P 2747 NW 106Th St Miami FL 33147
Moise, Robert 273 NW 53rd St #A Miami FL 33127 Surpris, Michael 781 NW 131 St St North Miami FL 33168
Montgomery Jr, Lovester J 1760 NW 91 st St Miami FL 33147 Swanson, Edward 800 NW 28Th St Miami FL 33127
Montgomery, Reginald R 2835 NW 164Th St Miami Gardens FL 33054 Tabor, Edward W 1026 SW 19Th Ave Miami FL 33135
Morales, Pavel 8440 SW 38Th St #10 Miami FL 33155 Tarvin, Mike C 1720 NW 65Th St Miami FL 33147
Morrell, Patricia 18805 NW39th PI Miami Gardens FL 33055 Taylor JR, Delmar J 14121 S Biscayne River Dr Miami FL 33161
Morris, Carlos 1925 NW79Th St #6 Miami FL 33147 Taylor, Keenon J 17320 SW94Th Ave Palmetto Bay FL 33157
Morrow, Latrina M 1564 NW71st St Miami FL 33147 Taylor, Rashad L 20821 NW32nd Ave Miami Gardens FL 33056
Murillo, Essie B 745 Arabia Ave Opa Locka FL 33054 Teemer, Corey L 14800 SW 103Rd PI Miami FL 33176
Konlinye nan lot paj la
fLester Sola (I uile page 13)
a Sipe.'ze EIleks:n Konte Miami-Dade


Page 12





Mercredi 19 Mai 2010
Hati en Marche Vol XXIV N 17


LIBRE PENSER


Autant de ttes, autant d'avis. Pr

J'avais toujours entendu utiliser ce
exprimer la diversity d'opinions qui existait
munaut d'individus. Cela peut tre bon ou
selon. Si en augmentant le nombre d'individus.
nombre d'opinions de quality, on pourra dire c
Si cependant, en augmentant le nombre d'indi'
qu'augmenter le nombre d'opinions diverge
dire que le choix est mauvais. Malgr tout, lo
d'viter cette diversity d'opinions, il convient
de le renforcer et de l'utiliser car c'est l'un
permet d'une certain faon, de caractriser Il
socit ou d'exprimer le dynamisme d'une cc
peut aussi trouver une autre interpretation
la navet, l'absence du sens du compromi
de volont transformatrice, pousse aussi les
socit, refuser tout type de consensus pc
l'avancement du group. L'existence d'opini
ne ferait que confirmer ce fait. Rflchir ens
collective, sont des activits bouffeuses d'
sont pas la porte de tout group d'individ
marque la difference entire ceux qui transform


Deux Hatiens, trois Hatis !
*overbe et ceux qui stagnent et rgressent. Voil ce qui diffrencie truit une nou
une socit d'une autre. Refondation. N
proverbe pour Enfin chers amis lecteurs, je rencontrais l'autre jour, Hati avaiel
dans toute com- des amis et des connaissances de provenance diverse. On se gnie crateur d
mauvais. C'est runissait pour essayer de voir si on arrivait appuyer une de longue date ,
on augmente le communaut locale qui recherchait un appui financier pour plus de 20 ans >
que c'est positif. la reconstruction d'une clinique communautaire. Il y en a le pays . Aucui
vidus, on ne fait tellement, surtout aprs le 12 janvier, et qui ont tellement de de places ni n'
ntes, on pourra besoins que l'on se demand si satisfaire ceux de l'un d'en- semble des mill
in de blmer ou tre eux, si soulager la souffrance d'une si faible quantit de commune. Des
t de l'alimenter, demandeurs d'aide ne va pas produire la fin des effects Triste mais Vr
des signes qui secondaires beaucoup plus important que ceux du dpart. Ne notre stupidit,
a vivacit d'une correspondrait-il pas l'Etat, quels qu'ils fussent ses moyens, Comme d'habil
ommunaut. On d'tablir une pdagogie citoyenne faisant de tout Hatien, non Chres
en pensant que pas un demandeur d'aide mais plutt un concepteur de ce nouveau 1
s, l'inexistence de strategies transformatrices ? Cela ne dpend pas de la qui nous spare
individus d'une richesse du pays. consensuelle su
ouvant faciliter Enfin, chers amis lecteurs, je vous ai expliqu la cause tous, pour, en
ons divergentes de la discussion et je prfre vous pargner le droulement de pour des Hatie
semble, l'action la runion. Les Plans de Reconstruction se faisaient et Des m
nergie , qui ne se dfaisaient l'espace d'un cillement. On reconstruisait
us. Voil ce qui sans se mettre d'accord sur le point de dpart, qui, pourtant,
lent et avancent avait caus plus d'une heure de dbats anims. On Cons-


velle Hati. On Reconstruit le pays. Non.
on. Creation. Trois heures aprs. 15 nouvelles
nt pris naissance, grce aux bons offices et au
e 14 Hatiens, parmi lesquels, des diasporas
des rests sur place revenues au pays cela fait
>, des rests sur place qui n'ont jamais laiss
ne des Hati cependant n'avait suffisamment
tait construite sur la volont de faire vivre en-
lions d'individus autour d'un project de socit
Hati la measure de chacun des btisseurs.
ai. L'un des amis, pour montrer l'ampleur de
s'exclama : Comme d'habitude, messieurs.
tude deux Hatiens, Trois Hatis .
s amies lectrices, chers amis lecteurs, la veille
8 mai,je me demand si, malgr les differences
;nt, nous ne pouvons pas rechercher une base
ur laquelle btir une Hati qui nous convienne
fin une fois, dire ensemble : Une Hati Unique
ns Divers.
millions d'Hatiens pour une seule Hati.
Oscar Germain
germanor2005@yahoo.fr
Mai 2010


Pas d'OGM en Hati


Par Bernard Ethart

La nouvelle s'est rpandue comme une traine de
poudre et a fait beaucoup de bruit dans le Landerneau des bien-
pensants : l'Agence nord-amricaine pour le dveloppement
international, plus connue sous le sigle USAID, a introduit en
Hati, par le truchement du project WINNER, des semences
OGM fournies par la multinational Monsanto. Tous les l-
ments taient runis pour un zen retentissant.
L'AID, tout le monde connat et les mauvaises langues
s'amusent rpter que c'est le ministre des colonies des
Etats Unis. Monsanto est peut-tre moins connu en Hati ; mais
dans le monde entier on sait que c'est le plus gros producteur
d'intrants agricoles ; c'est la bte noire de Jos Bov, de
la Confdration Paysanne, qui a eu, et a encore des dmls
avec la justice franaise pour destruction de champs de mas
transgnique vendu justement par Monsanto. Cet ami qui nous
veut du bien et qui a lch la bombe affirme mme que c'est
Monsanto qui fabriquait le dfoliant, dit agent orange ,
utilis par les bombardiers amricains pendant la guerre du
Vietnam, et qui a empoisonn tant de soldats amricains et de
civils vietnamiens.
Le troisime acteur, WINNER, est relativement nou-
veau sur la scne. Le dveloppement du sigle se lit Watershed
Initiative for National Natural Environmental Resources ;
on pourrait traduire par Initiative (d'amnagement de) bassins
versants pour (la protection) des resources naturelles nationa-
les environnementales. C'est un project finance par l'USAID
hauteur de 5 millions de dollars, si mes souvenirs sont exacts,
et qui doit intervenir, sur une dure de cinq ans, dans la Plaine
de Cul-de-Sac, la region des Gonaves et la zone de Cabaret. Il
est antrieur au Goudougoudou et serait plus une rponse aux
dgts de quatre cyclones d'il y a deux ans. Le responsible du
project est M. Jean-Robert Estim, fils de Dumarsais, mais aussi
Ministre des Relations Extrieures dans un gouvernement de
Jean-Claude Duvalier.
Le zen a paru assez chaud pour que le Ministre
de l'Agriculture donne une conference de press, informant
que son ministre n'a pas autoris l'entre de semences OGM.
De leur ct l'AID et WINNER ont public un communique
o nous lisons: Pour viter toute msinterprtation et pour
l'dification du public, rappelons que Le MARNDR et le project


WINNER n'ontpas introduit d'OGM enHati . Certes, ... la
compagnie Monsanto a offert aux paysans hatiens par le biais
du MARNDR un don de 475 tonnes de semences de crales et
de lgumes, don't certaines sont des hybrides. ... D'ailleurs les
paysans se sont rjouis d'avoir maintenant accs des semen-
ces don't ils connaissent les vertus, mais que malheureusement
leurs finances ne leur permettaient pas souvent de se procurer.
... Jean Mirazin, president de l'APD, une association de plus de
1,000 paysans dans la plaine du Cul-de-Sac a dclar : Nous
n'aurions pas d'avenir dans l'agriculture, sans sa modernisa-
tion. Nous disons oui de meilleurs rendements!
Tout est donc pour le mieux dans le meilleur des
mondes ? malheureusement non. Dans le cas des OGM, orga-
nismes gntiquement modifis, c'est le principle de prcau-
tion qui incite pas mal de monde tre circonspect, car on ne
sait pas quelles consequences ces manipulations gntiques
peuvent avoir long terme. Dans le cas des hybrides, il n'y a
pas eu de manipulation gntique. C'est par des croisements
judicieusement raliss qu'on arrive produire des semences
de meilleurs rendements que les varits originelles. Mais les
grains obtenus de ces plants hybrides ne prsentent pas les
caractristiques de ceux qui avaient t mis enterre. Autrement
dit, les paysans qu'on aura convaincu d'utiliser des hybrides
devront, chaque nouvel ensemencement, se procurer ces
semences que malheureusement leurs finances ne leur per-
mettaient pas souvent de se procurer , c'est le communique
AID-WINNER qui le dit.
Au nom de la modernisation, on va donc habituer le
paysan utiliser des semences qu'il n'apas les moyens d'ache-
ter ; on le met donc dans une situation de dpendance vis-vis de
l'organisation dispose subventionner ces achats ... jusqu'
ce que le project soit arriv terme. J'ai trait de ce problme
de la modernisation (voir Hati en Marche, Vol. XXIII, # 31,
du 26/08-1er/09/09 et # 32, du 02-08/09/09).
Dans le un premier article j'insistais sur un lment de
modernisation, trs pris par nos dirigeants : la mcanisation,
et de mentionner les distributions de tracteurs aux paysans.
Un autre lment est la distribution d'engrais. Chaque fois
que l'agriculture est frappe par une catastrophe naturelle, la
premiere measure annonce est une distribution d'engrais et de
tracteurs. Et quand on s'aventure signaler, mme timidement,
que l'utilisation d'engrais chimiques a aussi des aspects nga-


tifs ou que les quipements mcaniques doivent tre adapts au
milieu dans lequel ils seront utiliss, on se fait accuser d'tre
oppos la modernisation de l'agriculture.
Rcemment un ami rappelait les mots d'un paysan au
course d'une discussion sur le dveloppement : Devlopman
se pa bati moniman, devlopman se fme moun . cela pourrait
s'appliquer la modernisation. La modernisation ce n'est pas
importer des manires de faire ou des biens et quipements
de pays dits modernes ; la modernisation c'est arriver
maitriser ses propres conditions de vie et de travail et, partir
de cette maitrise amliorer ces conditions de vie et de travail,
quite importer des manires de faire ou des biens et
quipements adapts.
Tout cela pour dire que la modernisation de
l'agriculture commence par la formation des agriculteurs ; une
formation qui leur permettra de maitriser tous les aspects de la
production, mais aussi de la transformation et de la distribution
des fruits de leur travail. C'est pour cela que j'aime bien ce
passage du PLAN D'INVESTISSEMENT POUR LA CROISSANCE DU
SECTEUR AGRICOLE public par le MARNDR en mars, o il est
question de l'approche Champs Ecole Paysan (CEP).
L'approche CEP utilise au niveau de l'agriculteur et
du formateur, les techniques non-formelles ou 'd'apprentissage
par la dcouverte'; ... Les sances se focalisent sur le
dveloppement des comptences des agriculteurs afin
d'amliorer la gestion agricole, particulirement les
connaissances des pratiques intensive durables telles que
l'agriculture de conservation, la gestion de la fertilit des sols,
le contrle non toxique des ravageurs, la collecte/conservation
de l'eau. L'approche prend en compete le systme entier ,
notamment des sujets lis la gestion conomique don't la
comptabilit, l'accs au credit rural et l'analyse du march
local/rgional, et la gestion des resources naturelles lis
celle des eaux et des sols.
Mais les CEP ne suffisent pas ; il faut aussi des
centres de recherche/formation que le PLAN D'INVESTISSEMENT
mentionne galement. Ces Centres seraient appels devenir
des ples rgionaux pour les activits de recherche applique,
dissemination des techniques vulgarisationn) et formation ini-
tiale et continue des cadres moyens du MARNDR ainsi que
des agriculteurs et autres agents oprant en milieu rural (ex.
(voir / page 15)


Kontinyas on paj presedan an

Terrazzi, Debra 870 NW 179th St Miami FL 33169 Watts, Linda G 405 NW 37Th St #A-9 Miami FL 33127
Thomas SR, Danny 3185 NW 67Th St Miami FL 33147 Weber, Elliot 11301 NW 17Th Ave Miami FL 33167
Thomas, Alvin B 140 NW 17Th St #1 Miami FL 33136 Webster JR, Ricky 13511 SW267Th St Homestead FL 33032
Thomas, Antonio K 221 NW 2nd Ave Miami FL 33136 Wech, Velma A 2380 NW 140th St Opa Locka FL 33054
Thomas, Chantel T PO BOX 552412 Opa Locka FL 33055 Wilcox, Lamont S 6565 SW57th Ave Coral Gables FL 33146
Thomas, Doretha 3500 NW 11 th PI #204 Miami FL 33127 Wilcox, Sandra L 14041 SW262Nd Ln Aptl Homestead FL 33032
Thomas, Rock E 13851 NE 3Rd Ct #113B North Miami FL 33161 Williams JR, Willie C 3102 NW 69Th St Miami FL 33147
Thompson, Yolanda B 24628 SW 114Th Ct Homestead FL 33032 Williams, Antonio 1232 NW 67Th St #8 Miami FL 33147
Thurston, Travis R 320 NW 153rd St Miami FL 33169 Williams, Dallas A 20541 NW 17Th Ave #101 Miami FL 33056
Torres, Danny 253 NE 14Th St #204 Miami FL 33132 Williams, Dwayne 2060 NW 104Th St Miami FL 33147
Tuff JR, Carl T 1611 NW 65Th St Miami FL 33147 Williams, Ed N 6499 NW 29Th Ave Miami FL 33147
Tuff, Latrisa A 7725 NW 22Nd Ave Apt 107 Miami FL 33147 Williams, Marcus C 2981 NW 157Th St Miami Gardens FL 33054
Turner, Harold 18730 NW42Nd Ave Miami Gardens FL 33055 Williams, McNaclen 7535 NW 17Th Ave Miami FL 33147
Turner, Joe L 1362 NW72Nd St Miami FL 33147 Williams, Michael L 2507 Atlantic Ave Opa Locka FL 33054
Turner, Marqueise L 1411 NW 65Th St Miami FL 33147 Williams, Robert T 800 NW 28th St Miami FL 33127
Urquiaga, Raudel 1370 W 69Th St Hialeah FL 33014 Williams, Rosalyn R 915 NW 1 St Ave Miami FL 33136
Vacca, Sergio A 8988 NW 187th St Hialeah FL 33018 Williams, Wayne D 726 NE 1 st Ave Miami FL 33132
Vail, Danny A 1261 NW72Nd St Miami FL 33147 Wilson, Everick 1649 NW 122Nd St North Miami FL 33167
Valderrama, Luis 2973 NW 199Th Ter Miami Gardens FL 33056 Wimmer, Frank J 1130 Collins Ave #4 Miami Beach FL 33139
Vazquez, Domingo 800 NW 28Th St Miami FL 33127 Wolfe JR, Herbert 1552 NE 8Th St Apt203 Homestead FL 33033
Velez, Edgardo 21 NE 117Th St Miami FL 33161-6639 Wooden, Jule 14282 SW283rd St Homestead FL 33033
Velez, Juan A 2856 NW 91st St Miami FL 33147 Worthy, Johnathan K 3931 NW 194Th St Miami Gardens FL 33055
Velez, Michelle 14601 SW290Th Ter Homestead FL 33033 Wright, Calvin T 175 NE 60Th St Miami FL 33137
Vicks, Evans 10280 SW164th St Miami, FL 33157 Wright, David 520 NW 47Th St Miami FL 33127
Wade, J 1931 NW 88Th St Miami FL 33147 Wright, Eric E 2301 NW 165Th St Miami Gardens FL 33054
Wade, Julius K 13780 N MIAMI Ave North Miami FL 33168 Wynn, Ethel M 13735 NW23Rd Ave Opa Locka FL 33054
Waggener, Patrick L 20614 NW44Th PI Miami Gardens FL 33055 Yarbrough, Anthony 3010 NW70th Ter Miami FL 33147
Walker, Daniel 2314 NW 85th St Miami FL 33147 Zavala, Jimmy G 2003 N Miami Ave #8 Miami FL 33127
Walker, Wayne 1301 NW 103Rd St #104 Miami FL 33147-1437 Zayas, Ramen 726 NW 1St St Miami FL 33128
Washington, Shuntrel L 1256 NW 79Th St Miami FL 33147 Zurita, Roberto H 228 NE 172Nd St N Miami Beach FL 33162


Lester Sola
Sipviz Eleksyon, Konte Miami-Dade


1 tad wp u ok nt n nRea sm n2 101- -e ss.o


Page 13


I.. 1-1. v 1 - - -- - - - - 1


M MA
-ma





LES JEUX


Mercredi 19 Mai 2010
Hati en Marche Vol XXIV No 17


Il *11 ,1Ui l I FFA ii 1


Allez de SAITES POMPER, en utilisant des mots
franais, et ne changeant qu'une lettre par ligne.


du du vocabulaire


ISIAIIIT nl


D VI R T U O/S I T
Z W RPU0 0 // -M
S B W C HE PU B E
TY T CNlFRG-E R X T


A A X B NE EO I U-CR EMIT M
) D T W X T F K T AR SAB EO 0
Y 0 0 o G N 1NlEULVZ E O M
S:' R EFE F L'ML IZFE
FCT LR C R A I OLExV E Y M P H
C LF I BLNSF [ G U L T
IFI MGN U E EECDT CNAR
EJ I S1 I S DSDLS I TYO
S SNT E `Y1N WK I P JEP A IE F
D E HC IG AM HG U ORAF L Q
RTSCADDOOHN B BORK
ABeautiful Mind -AGood Year-American Gangster
Body of Lies Breaking Up Cinderella Man For the Moment
Gladiator LA Confidential No Way Back Proof of Life
Robin Hood Rough Magic State of Play Tenderness
The Insider The Sum of Us Virtuosity


HORIZONTAL
1. Film ou Morgan Freeman joue le role de
Mandela 2. Boisson portant le nom d'une
region de Cuba 3. Gallium -
4. Encourageai 5. Article Ancien dialecte
franais 6. Chef africain Aime la douleur -
7. Adverbe Erbium 8. Marques.

VERTICAL
1. Jours de pleine lune Possdent -
2. Sodium Serpent 3. Attentif -
4. Deuxime appel la prire musulmane -
5. Cuivre Tendre 6. Titane Esprit vaudou -
7. Ville sumrienne Facile -
8. Chrysocales.


SCRABBLE
Arrangez les sept lettres ci-dessous
pour former un mot franais

RT

OS 1

AK

Solutions de la semaine passe
ULCEREE


Sffl-ffho SBfl R6WIIf n tmuque

6h3~4M< ~ " .Piplhi* chantant
journal cr'ol avec Louini Foncni

7hoo.'9h) N ~odIoMatin avq mru>
Iciformaticn&. Intcrvcw Anecdotes, Humour.
Analyscs

* LEdiwduiadeM&vuci
*Au QtuI-tidcn avc Eyiu
La Chronique 1Lit aire avc Dominique Batm'.iI[te
t-es 4SrSu avec4Matin lBarcau
L 'MLodic Matin chaque samedi cmi anim
par F6qu.irc RaphLci


101-Mwid


12:00- I2h3EJ


i 2h3O-2hC0


2h00- 3h00


-3h-5h pm



5h00

5h U0 Pm


7h-8h30~

1h30- Thoo

9hDU)- 1 O3O



9h00 et au del


Le disque derAu ani matinn ianies Prd v ii1

Le mid
infnrmaitions avec Lraury Fasutin

Lady Blues avecv E151
la", IllIues. Swing. R.aglime

C-e2t 21 Bon en chasOnt..-
1 m.ninkffl de ciarwnasfrancr..c

Le Boum Vieux Tmmps
Rctro-Compm5f
Iytvc Dunvlct Capuiun f1h11
La JoumaI doe 5heures
avec ViIkiiHcitckFInbu
Mlodie & Company
Dvelppement durable
Mardi avc DcnmmEt]'iari
Arnory Sabor oon L'uciuni

sogr Infbrmatons

Notre Grand Concert
Lurn. &Mcr.. L'Ietcclasique
JeuL Dm.: )=, utTre
Judy Carnichael reoit ffl invites
Cav~tr, prenezx vos dams;
(Samoedi)50 ans dc!iucpopulaires huieng


En Bref...


(... suite de la page 2)


Vers la reprise des activits la facult de Mdecine et de Pharmacie
Port-au-Prince, le 11 mai 2010 (AHP) Le president du comit central des tudiants
de la facult de Mdecine et de Pharmacie (FMP), Bnche Martial, a appel mardi
les tudiants de ladite facult qui sont en province ou l'tranger se prparer pour la
reprise des course au sein de cette entit de l'Universit d'Etat d'Hati (UEH).
Les activits sont au point mort la FMP depuis le 27 avril 2009, quand un group
d'tudiants avaient dclench un movement de protestation contre l'actuel dcanat.
Bnche Martial informed que la crise est sur le point de connaitre un dnouement avec
la mise en place d'une commission charge de grer les affaires acadmiques et admi-
nistratives de la FMP.
Ce comit qui, dit-il, devrait comprendre aussi des tudiants, a pour mission de favori-
ser dans un court dlai la reprise des activits acadmiques.
Il a toutefois soulign que la reprise des course thoriques ne pourra se faire l'Hpital
de l'Universit d'Etat d'Hati (HUEH), contrairement ce qu'avaient rcemment an-
nonc les responsables du Ministre de la Sant Publique et de la Population (MSPP).
Les sales sont trop exigues et sont fissures, a fait savoir le responsible tudiant.

Enfants vols: 6 mois fermes requis contre la missionnaire amri-
caine
Le ministre public hatien a requis
jeudi six mois de prison ferme contre la missionnaire amricaine Laura Silsby,
arrte fin janvier alors qu'elle essayait de quitter le pays avec 33 enfants
hatiens, a-t-on appris de sources judiciaires.
Le verdict sera prononc dans les prochains jours, a indiqu une source
judiciaire l'AFP
Mme Silsby est prsente comme la chef d'un group de 10 Amricains
baptistes arrts fin janvier avec 33 enfants hatiens sans papers la
frontire dominicaine. Les neuf autres personnel ont t libres.
Laura Silsby tait initialement poursuivie pour enlvement de mineurs et
association de malfaiteurs mais ces charges ont t abandonnes. Elle
comparat maintenant pour voyage irrgulier avec un group de 33 enfants.
Le juge ne peut pas ordonner la condemnation de Mme Silsby, parce qu'aprs
le (sisme du) 12 janvier la frontire avec la Rpublique dominicaine tait
ouverte, a expliqu l'un des deux avocats hatiens de la defense, Me Jean
Renel Tessier.
Au moment de leur arrestation, les 10 Amricains avaient expliqu avoir agi
avec de bonnes intentions, croyant que les enfants taient orphelins, mais
certain parents ont dclar de leur ct qu'ils avaient conclu avec eux un
accord pour leur laisser les enfants.
Les 33 petits Hatiens ont depuis retrouv leurs families aprs avoir
sjourn dans un orphelinat de long amricaine Save the children.

Le president dominicain convoque le corps diplomatique pour discu-
ter de la reconstruction d'Hati: le premier ministry hatien devrait y
assister
Santo-Domingo, le 11 mai 2010, (AHP)- Le president dominicain Lonel Femrnndez
a convoqu pour jeudi le corps diplomatique accrdit Santo-Domingo pour discuter
de sujets en relation avec la reconstruction d'Hati ravage le 12 janvier par un puissant
sisme qui a fait quelque 300.000 morts.
Selon le ministry dominicain de l'Economie, Temistocles Montas, cit par la press
locale, le premier ministry hatien Jean Max Bellerive devait galement prendre part
cette rencontre.
M. Montas a fait savoir qu'au course de la runion du 14 mai, les discussions porteront
particulirement sur les prparatifs d'un sommet mondial sur la reconstruction d'Hati
prvu le 2 juin dans l'enclave touristique de Punta Cana (RD).
Plusieurs chefs d'Etat, don't le venzulien Hugo Chavez et l'quatorien Rafael Correa,
devraient y prendre part.
Le sisme du 12 janvier a jet plus d' Imillion de personnel dans la rue, dtruit 80% des
btiments publics et quelque 90% des infrastructures scolaires.
Prs de 10 milliards de dollars ont t promise le 31 mars dernier lors d'un sommet inter-
national au sige de l'ONU New-York pour la reconstruction d'Hati sur une priode
de 5 10 ans.

L'OEA peut organiser des lections en novembre 2010
L 'Organisation des Etats Amricains (OEA) se dit prte pour la ralisation d'lections
en Hati, selon les dlais fixs par la Constitution, c'est--dire le 28 Novembre 2010.
(EN BREF / p. 16)


Page 14


o




s
-
S


--j I.. 1-1. v 1


MMMMMq%


Ili, R ut c Ij11I. l"'Il ail Iliiiii
2
J'Il.k il, .jI 1 1 1 1 It Il Il 1 1 t
ib r fil -il


Solutions de la
semaine passe:
BAST 0 S
BAST 0 N
BASS O N
BE SSON
TESSON
TENSION
TENDON
iT E1


e, 0 "e Id4eu ze cw M AF*'





Mercredi 19 Mai 2010
Hati en Marche Vol XXIV N 17


Ti Gout pa Ti Gout lk.i/i i .1i pui


DRAPO BLE-E-WOUJ ...CHAPOBA!


Mwa sa-a s'oun mwa espesyal. Se mwa ft travay
premye me, ft manman 12 ak 31 me, se mwa anives Tous-
saint Louverture, 20 Me... Se mwayounansyenmajistraMiami
Dade County, majistra Alex Penelas te dekrete mwa Eritaj
Ayisyen. Se mwa tout ayisyen toupatou fete drapo yo. Anpil
peyi genyon dat drapo yo kreye men noumenm Ayisyen s'oun
dat espesyal. Se momanki soude nou ak peyi nou. Se moman
ki f nou fy ak tt nou. Se jou ki f nou voye benediksyon
sou zanst nou yo. Se jou pou mete timon yo chita pou nou
esplike yo kisa drapo-a ye, kiys ki te kreye-1, poukisa li te
kreye, kisa nou dwe f pou zt respekte-1. Kisa nou dwe f
pou nou respekte-1.
Istwa drapo peyi nou pa mens ditou. Konplikasyon
politik ak desizyon egoyis dirijan peyi Ayiti f drapo peyi-a
change koul ak pozisyon detanzantan. Gendel li ble e wouj.
Gendel li nwa e wouj. Youn l se palmis libte ki senbl. Youn
lt l se kk kalite ak de lyon makawon. Gendel menm se youn
pentad mawon. Istwa-a konplike. Nou p'ap gentan rakonte tout
koze yo; An nou pase men sou sa ki pi enptan yo.
Anvan mayi endepandans lan te bout, ng t'ap gou-
men ak ng. Ng t'ap goumen ak milat. Ng t'ap goumen ak
blan. Apre sa, ng kole tt ak ng pou goumen kont blan ak
milat. Epi finalman ng kole tt ak milat pou goumen kont
blan... Se youn mimak lakoul ki te made pou chak gwoup
sa yo gen labany pa yo.
Labany se youn pt etanda. Tankou nan epk kana-
val, chak group, gen drapo yo. Se drapo ki idantifye groupyo.
Se drapo ki senb61 fyte yo. Si younbann madigra race, sezi
osnon dechire drapo youn 16t bann, se gwo mistifikasyon, san
ka vse. Sa f mwen sonje gwoup Tato ak gwoup Lajens ki te
toujou ap goumen nanvil Okay nan epk kanaval. Se menmjan
nan tan lontan group yo te konn ap goumen antre yo sou ti bout
t Sen Domeng lan. Chak group sa yo te gen drapo yo. Se te
sou drapo yo te rekont yo. Malgre diferans ki te genyen ant
chf endijn yo, malgre chak ng te vle se li ki pou chef... Yo
te finalman kole tt ansanm pou batay kont lame Franse-a. Yo
te pran desizyon pou yo te sanble anba youn sl labany.
Nan mwa fevriye 1803, Desalin kreye premye drapo-
a. L Aleksann Petyon anonse-1 Franse yo ap mache di lame
ng yo toujou ak lafrans, yo p'ap goumen pou endepandans
vre, paske se menm drapo franse y'ap itlize. Pou pwouve blan
yo lekontr, Desalin made Dorimn, pitit fi li pandan yo ten
an Ti Rivy Latibonit, "li mande-1 yon nan karako ble digo li
yo, li dechire youn lz ak sab li, epi li kole ak youn mouchwa
wouj ki te vlope kou li, epi li esklame enben apatijodi-a men
drapo nou. Li di ble karako Dorimn nan se soufrans esklav yo;
mouchwa wouj la se san ki koule pou libte nou..." dapr youn


dokiman Garcia Desalin Pitit-pitit-pitit Jan Jak Desalin.*
Twa mwa pita nan youn kongr kit e ft Lakay nan
youn ti bouk ki rele MEWT ak tout gwo ofisye yo antwt
Aleksann Petyon, Desalin race koul blan nan drapo franse-
a epi kole ble ak wouj-la. Desalin made Katrin Flon, youn
fanmvanyan, pou koud moso twal koul ble-a ak wouj-la nan
pozisyon orizontal pou montre maryaj ng ak milat ki kole
tt ansanm pou mete blan esplwat yo dey epi pete chenn
esklavaj la.
Kidonk, premye Janvye 1804 se drapo ble-e-wouj
la ki t'ap flote. Youn ane apre, an 1805, Desalin change koul
ble-a, li change pozisyon yo tou. Pou rezon mistik Desalin, li
di koul nwa-a plis senbolize ng pase koul ble-a. Plis ank
drapo nwa-e-wouj se te paviyon youn bann 1t gwoup ki pa t'
siye ak Desalin men ki te vin tonbe sou kmannman-1. Kons-
titisyon 1805 lan, deklare koul drapo-a change. Nouvo koul
yo se nwa-e-wouj, dispoze nan sans vtikal. Desalinte chwazi
km amwari 2 lyon ki soutni ak pat gochyo kouwn enperyal-
la, ak youn kk veyatik nan mitan yo. Ak deviz Libte ou
Lanm. Kk-la se senb61 vijilans; lyon yo se senb61 lafs.
Apre yo asasinen Desalin sou pon wouj 17 oktb
1806, drapo nwa-e-wouj-la dispart ak memwa Desalin. Nan
mwa desanm 1806 otomatikman tout biwo leta tout lek61 sou
prezidan Petyon hise drapo ble-e-wouj yo tetkale. Yo ajoute
amwari yo ki vin f drapo-a pi banda.
1957, Papa Dk pran pouvwa-a, koul Drapo-a
change ank .
Papa Dk made pou retounen ak drapo nwa-e-wouj la, drapo
Desalin nan. Konstisyon 26 Me 1964 deklare kare bare: koul
nasyonal yo se nwa ak wouj nan pozisyon vtikal. Yo te kon-
sve amwari-a men san ti bont sou tt flch palmis lan. Deviz
la te toujou "L'union f la force" tankou nan peyi Beljik.
Bebi Dk konsve nwa-e-wouj la sof yo remete ti
bont-la sou tt flch palmis kin an drapo-a. Men yo change
koul ti bont-la. Yo retire bont frijyen wouj-la, yo kolore-1
wouj-e-ble. Se youn er, paske bon frijyen sa-a se senb61
libte. Se youn bont ki soti nan istwa peyi Wm Antik. Se
youn fm chapo-bont esklav afranchi women yo te konn
mete pou senbolize libte yo. An Frans, apre revolisyon 1789
la anpil militan ki t'ap goumen pou libte te konn mete Bont
sa-a ... Nan peyi Kanada, l militan yo te rantre an rebelyon
anl837-1839, yo te mete-1 tou. Anpil peyi nanLamerik-la gen
ti bont sa-a nan drapo yo. Jouk kounye-a bont ble-e-wouj
la rete sou tt flch palmis drapo ayisyen-an. Se youn er ki
merite korije.

Kisa ki nan ki amwari-a?


Gen istoryen ki di Se prezidan Petyon ki desinen amwari-a.
Gen lt ki di non se pa Petyonpaske desen sa-a te la deja. Men
sa ki nan desen-an:
Gen youn chenn ki pete de bout, egal esklavaj kaba. Pys
kanno ak kanon boult. Youn lank pou bato. Ma batiman. 3
fizi ak bayont. Youn hach. 3 ti drapo. Kokad ble ak kokad
wouj la montre esklav yo mete tt ansanm, race zam nan men
blan yo epi tou, se pa nan tete lanng yo te prann endepandans
se te nan mete bonjan kilikiki. Tanbou-a ak klewon-an vle di
rasanbleman Se tanbou sa-a ki t'a voye mesaj pasipala pou
kdone batay yo e se klewon an ki te bay siyati laviktwa fi-
nal-la. Pye palmis lan senbolize deviz libte ou lanm: Inyon
se fs nou. Pou bont la sa vle nou lib. Nou lib nt. Sa ki pa
kontan...Anbake. Koul wouje-ble yo se linyon fr Ayisyen
nwa tankou milat ki fme nasyon-an.

Dapre konstitisyon 1987 nou gen lanng ofisyl: Franse
ak Kreyl.
Drapo-a se ble-e-wouj nan sans orizontal
Deviz nou se linyon se lafs
Inm nasyonal nou se Ladesalinyn Jisten Lerison adopted depi
nan premye santn peyi-a (1904) sou prezidan N Aleksis.
Mizik Nicholas Geffrard
Kanta pou im nasyonal an kreyol gen plizy vesyon:
-Vesyon "Konbit Libte" JCExulien, Pierre Armand, Gerard
Jean-Juste,
-Vesyon Emile Celestin meji
-Vesyon : Annsi ak Yole Derose
Sl sa mwen ta di nou fete drapo-a se pa youn banbilay, al
banbouche, danse bal ak festival, mete ti drapo nan machine
ap paweze. Tou sa bon; men sa ki enptan, se sonje drapo-a
se senbl diyite nou km Ayisyen. Se senbl resp peyi nou,
istwa peyi nou. Nou konstate jens la f drapo-a flote tout
jan ak toupatou. Medam yo f soutyen ak drapo-a, wb, pan-
talon, mare tt yo, svi mouchwa pou souye figi .... Fk nou
konprann enptans mesaj jounen drapo-a. Kole de moso twal
wouj-e-ble pa gen pwoblm men depi li gen amwari-a ladann,
se diyite nou li reprezante, nou dwe respekte-1, sispann trete-1
kon kt kabann, pou siye machine, siye pye, siye sw nan font,
pyafe, banbile epi voye-1 jete. Se bl bagay wi l nou kenbe
fyte-n. l nou kenbe gy nou. Nou chaje ak pwoblm se nou
nan nouvo jenerasyon-an ki pou leave eskanp figi peyi nou, e
ki pou f zt respekte nou.

Jan Mapou
mapoujan@bellsouth.net


Lancement d'un Plan de rforme de l'Education


(PLAN DE REFORME... suite de la page 10)
la Banque Mondiale supporter le Plan Hatien d'Education.
Notre engagement vis vis d'Hati est trs fort, comme
vous le savez dj. Nous avons reu la possibility d'augmenter
de 200 millions de dollars par an les dons Hati pour les 11
prochaines annes, a dit aussi Luis Moreno qui a mentionn
les projects de routes, d'eau, d'nergie, d'agriculture et des in-
vestissements dans le secteur priv ... autant de secteurs dans
lesquels la Banque Interamricaine de Dveloppement compete
tre active au course des prochaines annes.
Le president de la BID a ajout que la rforme de
l'ducation sera l'une des toutes premires tre prsente pour
l'obtention de dons additionnels la Commission Intrimaire
de Reconstruction d'Hati et au Trust Fund.
Ces agencies ont t tablies aprs la conference du
31 Mars dernier aux Nations Unies o les bailleurs se sont
engags accorder Hati prs de 10 milliards de dollars pour
sa reconstruction.
En plus du support financier de la BID et d'autres
donateurs, le gouvernement hatien recevra aussi une assistance
technique venant d'experts dans le domaine de la rforme de
l'ducation. Un conseiller cl de cette rforme est Paul Vallas
qui a t en charge de la transformation des coles de la Nou-
velle Orlans aprs le passage du cyclone Katrina.
Pour pouvoir participer cette rforme du systme,


Pas d'OGM

en Haiti
(... suite de la page 13)
artisans, gestionnaires de groupements). Des liens fonctionnels
avec les DDA/ BAC et les collectivits locales et autres inter-
venants au niveau local seront systmatiquement mis en place,
et l'entit central de tutelle des Centres renforce .
Il ne reste plus qu' demander : quand commence-
t-on ?
Bernard Ethart


les coles devront passer par un processus de certification qui
vrifiera le nombre d'enfants desservis et le staff engag. Pour
encourager les coles participer cette rforme, elles rece-
vront un support financier pour l'amlioration de leurs cons-
tructions aussi bien que des livres et le matriel ducatif.
Pour rester certifies, les coles devront tre confor-
mes aux standards tablis incluant l'adoption du curriculum
national, des entrainements de professeurs et des programmes
d'amlioration de l'enseignement dispense.
Ce plan financera la creation de nouvelles coles, uti-
lisant des constructions convenables et en construisant d'autres


dans des endroits protgs et conformes aux standards de pro-
tection contre les tremblements de terre et les cyclones.
Les coles seront aussi utilises pour dispenser des
services varis tels que la nutrition, les soins de sant et d'autres
services sociaux.
Le plan pourra aussi servir de plateforme bien
d'autres innovations pour l'amlioration du systme d'du-
cation hatien, y compris le recrutement de personnel ayant
d'excellents diplmes qui seront les nouveaux instituteurs en
Hati ou la creation de partenariats entire institutions hatiennes
et trangres.


Page 15


3877S2 N. Z F"1m Alv ;1II
Tl; 305 757 4915

FADKIKJ VARIETY STORE

L MAGASIN POLUR TOUTS LES OCCASIONS.
- Rdcption de pfrnement poiwr Bell Souh, F-MPL, GAZ. CABLE TV
StELLS MOBILITY ht ...hfc...
- cOonftl.o*rd iEIepI*il'que rcz vouU...


Ouvert

6 Jours
par

semaine:
8h3) arn

a

'7h30 pm


db di~
,eJ.J jr~


I.. 1-1. v 1 1


th-am





BACK PAGE


Mercredi 19 Mai 2010
i Haiti en Marche Vol XXIV No 17


/V##/MAAIA D ru f,11s


MEN voei
GdO MATO oc
Am poix TOUT
MACH&INDIZ
Ou TOUPATOU


KOVWAYAJE CIDM<
I BJOI Pou W# MACiIAHDIZ Ou DuRWc
%4AN AYU SUWAP S
MARC. GONuIv &
CAP H14AIT
L WOTEr KOxNNTWimz, mWAT
FPEPUE* #KARyoPIMACFUN EK-


R.I. ( I ) 645-70 or (4"-330


Fax (581)04M-7592 or <(5I ) d2-93

TII i..1-677-945-0330 r 1-877-841r-759

Se Sel konieksyoti gwo bato ou genyen narn Po.1r Beach la
Dirniloi I.5 xte ad ".7. 4 ( "" sBImet> e" taCoupres Ava ta. hth eh n CafflrasAv. ta Mait.Luather
KbUIu Wi WVd 00aufl a$ Mx CUIVd ( iakue oflngarhtImb *a tm ) th" mm tmim* yw*tmuflghte*the .lMPato e lnm h

A @omm MYM 00 ovr WU PI 0Il%"wy6 b*IW fwomdus bSck "mok let LMt huoU uuyu wVIN m e&WMo


Under New wManIagtemenlt


Nov sotjeus no-ve Bate MVMONARCHEXRS


E n B ref.. ** (... suite de la page 14)
Au course d'une runion qui s'est tenue le 14 mai au quarter gnral de l'OEA Washing-
ton, pour revoir et discuter des modalits de preparation des lections gnrales en Hati et
du rle de l'OEA, ainsi que des Etats membres de l'OEA et des Nations Unies pour l'ac-
compagnement des autorits hatiennes et l'octroi d'un support technique, le vice-Secrtaire
gnral, Albert Ramdin, qui dirigeait la rencontre, a fait savoir qu'il existe un 'task force'
groupe de travail) de la communaut international comprenant Hati, le Brsil, le Canada,
les Etats-Unis, les Nations Unies, l'OEA, le CARICOM et l'Union europenne.
L'OEA et les Nations Unies demeurent persuades que les lections pourront avoir lieu le
28 NOVEMBRE prochain ... mais si les decisions politiques sont prises temps.
L'ambassadeur Ramdin a spcifi que la contribution de l'OEA s'exercera dans quatre
domaines : l'enregistrement des lecteurs, l'impression des bulletins, l'entrainement des
technicians dans l'application de software (lments informatiques) tels que Oracle, le ma-
niement d'ordinateurs pour le Conseil Electoral Provisoire et l'tablissement d'un support
technique pour les centres de tabulation sous la supervision des autorits hatiennes.
Cependant l'ambassadeur Ramdin a jug bon d'ajouter qu'en dehors de ces questions
techniques, facilement surmontables, il peut y avoir aussi des questions politiques qui ne
sont pas du resort de l'OEA. Et il a cit l'enregistrement des parties politiques, et surtout la
question de l'admission de certain parties, partir du moment que ces derniers rempliraient
les conditions fixes par la loi lectorale.


La majority des Canadiens veulent que Michalle Jean reste en poste
Les Canadiens souhaiteraient que Michalle Jean demeure la reprsente de la Reine dans
leur pays, indique un nouveau sondage
Alors que le premier ministry Stephen Harper s'apprte remplacer la polyglotte originaire
d'Hati qui occupe le poste de gouverneure gnrale, un sondage La Presse Canadienne/
Harris Dcima rvle que plus de la moiti des Canadiens prfreraient qu'il reconduise
son mandate pour cinq ans. Ainsi, ce nouveau coup de sonde indique que 58 pour cent des
Canadiens croient que Mme Jean a fait du bon ou de l'excellent travail titre de gouver-
neure gnrale. Au Qubec, cette proportion est de 61 pour cent. Dans la mme ligne,
47 pour cent des personnel interroges croient que M. Harper devrait dcider de la garder
en poste, comparativement 36 pour cent qui estiment qu'il devrait recruter une nouvelle
personnel pour la remplacer. La perception l'gard de Michalle Jean n'a pas vraiment


/Haiti en Marche
Port-au-Prince
100 Avenue Lamartinire (Bois Verna)
Tel.: 2245-1910, Fax 2221-1323
Miami
173 NW 94th Street, Miami, Florida 33150
Tel. 305 754-0705 /754-7543 Fax 305 756-0979
New York (914 358-7559)
Boston (508 941-6897)
Montral (514 337-1286)
email: melodiefm@ hotmail.com
haiti-en-marche @hughes.net
URL: www.haitienmarche.com
Library of Congress # ISSN 1064 3896


change depuis la dernire fois qu'Harris Dcima a fait un sondage son sujet, en avril.
Selon le spcialiste des sondages, Doug Anderson, les Canadiens ne semblent pas consacrer
normment de temps penser leur reprsentante de la Reine mais ils apprcient nan-
moins ce qu'ils savent son sujet. Mais selon lui, il serait faux d'affirmer que les Canadiens
rclament avec insistence qu'elle demeure en poste. Je ne crois pas que les gens ont de trs
grandes attentes pour ce poste, a expliqu M. Anderson. Mais les gens sentent qu'elle a pro-
bablement fait de son mieux et qu'elle tait une bonne personnel dans ce rle, a ajout M.
Anderson. La popularity de Mme Jean transcende les barrires politiques. Elle est apprcie
autant des conservateurs (57 pour cent), des libraux (69 pour cent), des nodmocrates (52
pour cent) et mme des bloquistes (64 pour cent). Seulement cinq pour cent des Canadiens
disent que l'Hatienne d'origine a effectu du trs mauvais boulot. Au Qubec, ils sont qua-
tre pour cent entretenir cette croyance, contre 22 pour cent qui disent qu'elle a livr une
performance moyenne. Dans l'ensemble du pays, c'est 23 pour cent de la population qui
estiment sa performance moyenne.


P int I by Sotes ffe. 35)6378


Page 16


Top Hit Parade
Semaine du 17 Mai
1. Maurice Sixto: Pa Nan Betiz!
2. Claudette & Ti Pierre:
Camionette
3. Compil.: Simplement Bolero
4. Gabel: Se Wl Fl
5. Skah Shah: Message
6. Tropicana: Les meilleurs boleros
7. Carimi: Buzz
8. Skah Shah: Nou la dial #1
9. Freres Dejean: International
10. Les Fantaisistes: Petit oiseau




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs