Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION PDF VIEWER THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00402
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: May 12, 2010
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subject: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00402
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Downloads

This item has the following downloads:

00005-12-2010 ( PDF )


Full Text

















PREVAL ET L'OPPOSITION


Jeu de cache-cache politique !


Constitutionnellement les lections gnrales de-


lectorale se dessine. Les escarmouches sont revenues vraient avoir lieu en novembre prochain.
quotidiennes entire le pouvoir et l'opposition. Avec pour Mais rien n'est prt (en dehors du financement inter-
toile de fond : la course la prsidence. national qui recouvre habituellement 80 pour cent du budget


BROUILLAGE DES RADIOS REC

Toujours devinez O so

qui le crime profit en


lectoral).
Si le pouvoir dit souhaiter la tenue du scrutiny avant
la fin de l'anne, tel n'est pas l'avis de l'opposition selon
POLITIQUE / p. 4)


CONSTRUCTION

nt nos experts

diaspora ?


PORT-AU-PRINCE, 9 Mai La
politique du vide reprend ses droits. La
seule que les politicians hatiens, vieux
routiers ou congos, connaissent aujourd'hui.
C'est qui bluffera le plus. Ou le mieux. Mais
pour le moment, a vole trs bas.
Et comme des
lections prsidentielles
sont l'ordre du jour, qu'on
le veuille ou non, (et aussi
qu'en Hati le scandal
depuis longtemps ne tue
personnel alors on peut
enregistrer plusieurs cas la
mme semaine.
C'est d'abord ce
membre du Conseil lec-
toral provisoire (CEP) qui
est mis en demeure par
ses pairs de prsenter sa
dmission pour cause de
corruption prsume. Il se
serait empar de chques
d'employs de l'institution.
Vieille pratique des chques
zombies bien connue dans
l'administration publique
hatienne.
Mr. Jean Enel D-
sir (c'est le nom de l'accu-
s), qui reprsente l'Eglise
catholique dans l'institution
lectorale, rpond qu'il
ne partira pas. Et pour sa
defense, il retourne le feu
contre ses 8 autres collgues
en les accusant de planifier
des lections truques et
qu'on veut se dbarrasser
de lui parce qu'il est un
'empcheur de tricher en
rond'. Etc. Les

Sans aucune un grand
autre forme de procs


Soulignons que de son ct le CEP
a jug bon de publier une note de press pour
rendre l'affaire publique fait rare chez nous
o ces choses-l se traitent par tradition sous
(BROUILLAGE / p. 5)


PORT-AU-PRINCE, 10 Mai
- Rcemment ils sont prs de 200 experts
avoir t parachuts dans le pays pour la
preparation du PDNA (Post-disaster needs
assessment), le document qui a servi de
rfrence la conference des donateurs le


w restes du Carribbean Market, un supermarch qui s'est effondr lors du sisme du 12 janvier tua
nombre de personnel, et aujourd'hui une vritable caverne d'Ali Baba pour les revendeurs de tou
de bouts de ferraille et autres dbris (photo Marcus/HENM)


31 mars dernier au sige de l'ONU New
York, et au terme de laquelle une aide
substantielle (US$9,9 milliards pour les
prochaines annes) a t promise pour la
reconstruction d'Hati victim d'un sisme
dvastateur le 12 janvier 2010.
Cependant de cette
armada d'experts pas un
seul n'tait un hatien.
Ni un hatien du
pays, ni un naturalis.
Or en mme temps,
nos grands amiss' (Washing-
ton, Ottawa, Union euro-
penne) ne cessent d'encou-
rager la diaspora hatienne
investor au pays natal.
Charity bien or-
donne commence par soi-
mme. Qu'ils commencent
par donner le bon example
en impliquant davantage les
cadres hatiens en diaspora
aux activits entreprises
dans le cadre de la recons-
truction d'Hati.
Beaucoup de com-
patriotes expatris sont ac-
courus au chevet du pays
aprs le tremblement de
terre. Mdecins, infirmires,
spcialistes para-mdicaux

Ils sont repartis
aprs la phase de grande
urgence.
Par contre, on ne
voit pas d'experts hatiens
dans les nombreuses dl-
gations qui viennent mettre
en place le processus de
reconstruction.
ant Ni chez les Ca-
tes sortes nadiens, ni chez les Euro-
(DIASPORA/ p. 7)


RECONSTRUCTION


Pourquoi ce black-out ?


PORT-AU-PRINCE, 6 Mai Comme elle l'avait
fait auparavant lors de la mise en application des rglements
imposant le trottoir de deux mtres de large, la population
se plie volontiers aux measures concernant les maisons
abattues ou endommages par le tremblement de terre du
12 janvier et qu'il est interdit de reconstruire sans tenir
compete des dispositions que le gouvernement doit prendre
cet gard.
Le sisme qui a provoqu la mort de prs de
300.000 personnel, a aussi dtruit environ 500.000 habi-
tations en tout ou parties.


Avec l'assistance international, le gouvernement est
en train de dresser un tat des lieux, un bilan des dommages
et des pertes. En dehors des btiments qui se sont effondrs
sur le champ, il y a ceux qui doivent tre abattus parce que
trop abms. Et ceux qui peuvent tre rpars mais avec les
mthodes de prevention des ouragans et des sismes.
Mais en attendant, les responsables restent totalement
vagues comme s'ils n'taient pas plus au courant que le com-
mun des mortels. En dehors des mises en garde, personnel ne
sait quoi s'en tenir. Qui, que, quoi, don't, o : rien !
Personne ne peut dire quoi ressemblera Port-au-


Prince dans 6 mois, dans 1 an ou dans 10 ans. Ni si la capital
d'Hati est condamne (ou n'est pas condamne) rester
en son tat actuel. A ce stade, rien n'est impossible. En tout
cas, la Reconstruction don't tout le monde parle reste jusqu'
present pour les administrs presque un vain mot.
Pourtant les gens garden toute leur sagesse. Tout
le monde ralise que le moment exige la plus grande com-
prhension et mme ceux qui ont les moyens de reconstruire
qui se montrent patients.
Mais les pouvoirs publics persistent dans leur
(BLACK OUT / p. 8)


Pourquoi le Canada et pas le Sngal ?
(voir / p. 6)


PORT-AU-PRINCE, 8 Mai Enfin l'approche






I EN PLUS ...


EN BREF ...


I Mercredi 12 Mai 2010
Hati en Marche Vol XXIV No 16


Le Canada bien embarrass

par son interdiction de sjour

centre un ex-PM hatien


La Presse, 6 Mai 2010 Accus
erronment par le Canada, il y a six ans, de
crimes contre l'humanit, un ancien premier
ministry d'Hati continue de rclamer en
vain sa rehabilitation.
Jacques douard Alex-
is, qui a t premier ministry
deux fois (de 1999 2001 et de
2006 2008) et a occup des
postes de ministry, a t inter-
dit de sjour au Canada par le
gouvernement de Paul Martin
en 2004.
Le Canada, dans un
rapport de 160 pages, accu-
sait l'ancien premier ministry
d'avoir t complice de meurtres
de jeunes commis par la police
en 1999 dans le quarter chaud
de Carrefour-Feuilles.
Or, aucune accusation
formelle n'a jamais t porte
contre Jacques Edouard Alexis,
qui voyage librement depuis
des annes aux tats-Unis, en
Europe, enAfrique et enAmri-
que du Sud. Seul le Canada l'a
plac sur la liste des personnel
non admises.
Les auteurs du mas-
sacre de Carrefour-Feuilles
ont depuis t arrts, jugs et L'ex-]
condamns au terme de procs
qui ont d'ailleurs valu des loges au gou-
vernement hatien.
M. Alexis, une personnalit envue
Port-au-Prince qui envisage son retour la
politique active, a t le premier ministry du
president Ren Prval, qui, lui, n'a jamais
t mis en cause par le Canada dans cette
histoire de massacre.
Le president Prval est reu au
Canada avec tous les gards dus un chef
d'tat tranger, et les membres du gou-
vernement canadien se present sa porte
lorsqu'ils vont Port-au-Prince, comme
l'a fait hier soir le ministry des Affaires
trangres, Lawrence Cannon.
Selon le rapport canadien, Jacques
douard Alexis, en sa quality de premier


ministry, devait tre au courant des exac-
tions commises par la police hatienne. Il a
toutefois t innocent lors des procs des
meurtriers.


Premier ministry Jacques EdouardAlexis

C'est en tentant de se rendre au
Canada pour visiter sa famille en 2004 que
M. Alexis a dcouvert qu'il ne pouvait avoir
de visa.
Il a par la suite exig et obtenu son
dossier, aprs quoi il a demand, en vain,
rehabilitation et excuses formelles.
Redevenu premier ministry en
2006, Jacques Edouard Alexis a reu le
prcdent ministry des Affaires trangres
du gouvernement Harper, Peter MacKay,
en visit officielle. Celui-ci avait exprim
publiquement ses regrets pour la faon don't
M. Alexis avait t trait par le Canada.
Ottawa consentait l'poque
accorder un visa au premier ministry Alexis
JE ALEXIS / p. 3)


Port-au-Prince, 7 mai 2010-
(AHP)- Ottawa pourrait revoir sa position
dans le dossier de Jacques Edouard Alexis,
ancien premier ministry hatien, interdit de
sjour au Canada en raison des accusations
de crimes contre l'humanit portes contre
lui depuis 2004 par le gouvernement de
Paul Martin.
Le ministry des Affaires trangres,
Lawrence Cannon, a promise d'ouvrir la porte
un rexamen du dossier de l'ex-premier
ministry si de nouvelles donnes sur le cas
lui sont fournies, a rapport vendredi la
press canadienne. S'il y a des prcisions,
des clairages, des tmoignages tout fait
nouveaux qui sont apports et qui peuvent
permettre de revisiter tout a, je pense que
c'est dans le domaine du possible, a dit le
ministry au deuxime jour d'une mission
en Hati.
Le journal de Montral, La Presse,
avait dj soulign la veille que Jacques
Edouard Alexis, qui n'a jamais t formel-
lement accus de quoi que ce soit en lien
avec un massacre perptr en 1999 par des
policies dans le quarter populaire de Car-
refour-Feuilles (Port-au-Prince), rclame
depuis plusieurs annes de pouvoir visiter
sa famille au Canada.
Dans un rapport de 160 pages, le
gouvernement canadien estime que Jacques
Edouard Alexis, en sa quality de premier
ministry, devait tre au courant des exactions
commises par la police hatienne.
Mais le president Ren Prval don't
il tait le premier ministry l'poque n'a


jamais t mis en cause par le Canada dans
ce dossier.
Il est plutt reu au Canada avec
tous les gards dus un chef d'tat tranger,
et les membres du gouvernement canadien se
present sa porte lorsqu'ils vont Port-au-
Prince, comme l'a fait mercredi le ministry
des Affaires trangres, Lawrence Cannon,
relve encore la press canadienne.
Quoi qu'il en soit, les auteurs du
massacre de Carrefour-Feuilles ont depuis
t arrts, jugs et condamns au terme
d'un procs qui avait valu des loges au
gouvernement hatien.
En 2006, le ministry Peter MacKay
avait promise une enqute ce sujet mais,
depuis, le dossier semble tre tomb dans
l'oubli.
L'ambassadeur du Canada Port-
au-Prince, Gilles Rivard, a tenu prciser
jeudi qu'il n'avait jamais offert M. Alexis
un visa en dessous de la table, comme ce
dernier l'a affirm, mais plutt, a-t-il dit, un
permis ministriel, qui permet, pour des
raisons humanitaires, de laisser temporaire-
ment entrer au Canada une personnel sous le
coup d'une interdiction de sjour.
Jacques douard Alexis, premier
ministry du president Prval de 1999 2001
et de 2006 2008, qui a tudi l'Universit
Laval Qubec et qui voyage partout
travers le monde, envisagerait de revenir
la vie politique. Il exige depuis 2004 sa
rehabilitation et des excuses officielles du
gouvernement canadien pour les torts qui
lui ont t causes.


Le Snat approve galement la prolongation pour 3 mois du man-
dat du Prsident Prval
P-au-P., 10 mai 2011 [AlterPresse] --- Le snat hatien a approuv le lundi 10
mai un project de loi autorisant le president Ren Prval rester au pouvoir jusqu'en
mai 2011, au lieu du terme constitutionnel du 7 fvrier 2011, si les lections n'ont pas
lieu avant la fin du mois de novembre prochain.
14 snateurs ont vot en faveur de cette loi et 2 se sont abstenus.
Edmonde Suplice Beauzile et Youri Latortue, appartenant un group d'une
dizaine de snateurs qui sont critiques vis--vis de la dmarche prsidentielle, n'ont
pas pris part au vote et ont dnonc les procds jugs par eux irrguliers mis en uvre
par le bureau du snat.

Une manifestation anti-gouvernementale tourne au pillage et est
disperse
HPN, 10 mai 2010 Une manifestation anti-gouvernementale a eu lieu ce lundi (10
mai) Port-au-Prince pour contrer ce que ses organisateurs appellent les drives du
pouvoir en place.
Des centaines de personnel ont gagn les rues de Port-au-Prince ce lundi 10 mai pour
participer une double manifestation contre le pouvoir en place l'initiative d'une
vingtaine de parties politiques de l'opposition et du parti Fanmi Lavalas, branch Ren
Civil.
La plupart des manifestants brandissaient des photos d'Aristide en appelant la dmis-
sion du president Ren Prval.
Les reprsentants d'une vingtaine de parties et de regroupements de parties politiques ont
lanc depuis le week-end dernier un appel la mobilisation par voie des ondes.
Dans une lettre lue dans les mdias par l'ancien militaire et homme politique Himmler
Rbu, les reprsentants de ces parties disent protester notamment contre la prolongation
de 18 mois de l'Etat d'urgence et le prolongement du mandate du president Prval de
trois mois au cas o les lections ne se tiennent pas avant la fin de cette anne.
Les protestataires entendent dnoncer ce qu'ils appellent des drives dangereuses
pour l'Etat de droit et la dmocratie . Ils voquent galement la perte de la souver-
ainet national et qu'ils entendent rcuprer.
Cependant, arrivs au niveau du Champ de mars, les manifestants, qui sont parties de
la Place Jrmie, sont tombs sur les agents du Corps d'intervention et de maintien de
l'ordre (CIMO). Ces derniers ont lanc des grenades lacrymognes pour les empcher
d'accder l'avenue de la Rpublique, devant le Palais national. Les manifestants es-
sayaient de contourner le barrage mis en place par la police national pour porter leurs
revendications devant le Palais prsidentiel, sige du pouvoir.
Un peu plus tard la Police intervenait aussi pour contrer des dizaines de casseurs qui
avaient infiltr la manifestation pour dvaliser tous les passants qui tombaient sur leur
chemin.

La Chambre vote la prolongation du mandate du Prsident Prval
pour trois mois
24 heures peine aprs le dpt du document, la Chambre des Dputs a approuv
massivement jeudi soir par 56 voix pour, trois contre et trois abstentions le project de loi
de] E\ctuIlf
Seuls les lus Steven Benot (Ption-Ville), Esdras Fabien (Carrefour) et Eddy Jean-
Pierre (Cap-Hatien) se sont opposs au vote du project de Loi autorisant le Prsident
rester au pouvoir jusqu'au 14 Mai 2011 (il avait prt serment 5 ans auparavant le 15
mai 2006), au cas o les lections ne pourraient avoir lieu le dernier dimanche du mois
de Novembre comme prvu par la Constitution.
Trois autres parlementaires ont fait abstention : Saliba Jean (Cit Soleil), Arsne Dieu-
juste (Gonaves) et Ronald Oscar (Gressier).
Le Snat devra analyser son tour le project de loi et faire connaitre sa decision.

Georges et Mireille Anglade ports en terre ainsi que leur ami
l'conomiste Philippe Rouzier
Dimanche matin (9 mai), le gographe Georges Anglade, l'crivain fministe Mireille
Anglade et l'conomiste Philippe Rouzier ont t ports en terre. Cela s'est pass dans
le quarter de Montjoli, o tous trois taient propritaires d'une maison. C'est d'ailleurs
dans la maison de Philippe et Marylise Rouzier que Philippe, Georges et Mireille ont
trouv la mort quand la maison s'est effondre au course du tremblement de terre du 12
janvier.
Crmonie trs intime avec la famille et quelques amis proches des dfunts. Pas beau-
coup de discours, mais beaucoup de larmes, de regrets devant cette brusque disparition,
cet arrachement leurs proches et au pays tout entier qui souffrira de la perte de ces
intellectuals qui, toute leur vie, ont rpondu presents l'appel de leur terre natale.
Georges Anglade, gographe de profession, fait parties de ceux qui ont fond
l'Universit de Qubec Montral (UQAM) o il sera professeur en gographie so-
ciale jusqu'en 2002.
Comme homme politique, Georges Anglade, anti-duvaliriste convaincu, s'engagera
rsolument dans le camp populaire. Il occupera des positions politiques officielles
en tant conseiller special auprs du Prsident Aristide (lors en exil Washington) et
ministry des Travaux Publics (janvier novembre 1995), conseiller special auprs du
president Prval et membre du cabinet (fvrier-aot 1996).
Comme homme de lettres, Georges Anglade est la fois thoricien et praticien (Lody-
ans, Blancs de mmoire.) L'Atlas Critique d'Hati et l'Espace hatien sont des livres
qui font parties du curriculum des coles.
Mireille Anglade, une conomiste qui a travaill pour les Nations Unies, tait aussi la
fondatrice et prsidente de l'association fminine Lig Pouvwa Fanm. Elle laisse aussi
la postrit un livre : 'La Deuxime Moiti du Monde' considr comme le brviaire
de la lutte pour l'galit des femmes.
Philippe Rouzier, ancien professeur d'conomie l'Universit Laval (Qubec), avait
dcid de retourner en Hati, dans son pays natal, parce qu'il considrait qu'il y serait
plus utile. Le pays a fait appel lui en plusieurs occasions. D'abord membre de
l'quipe conomique de l'ex-prsident Jean Bertrand Aristide, il a aussi t membre du
cabinet particulier de Ren Prval. Depuis quelques annes, il travaillait comme con-
seiller pour le PNUD, Programme des Nations Unies pour le Dveloppement en Hati.

10 Mai 2010: Le mandate de la 48me legislature arrive sa fin
C'est le lundi 10 mai que la 48me legislature mettra la cl sous la porte. Les dputs
ont commenc vider les lieux depuis au moins une semaine avant la date fixe et
les locaux provisoires de l'Acadmie de police de frre qui abritent le Parlement sont
chaque jour un peu plus vides.

La Loi HELP garantit l'expdition jusqu'en 2020 sans aucun frais
de douane les vtements fabriqus en Hati
Les deux chambres du Congrs amricain ont vot unanimement en faveur de la
reliance conomique d'Hati en votant une loi accordant un regime commercial pr-
frentiel Hati. Cela dans le but de stimuler la reliance de l'conomie du pays. Ds
le lendemain, vendredi 7 mai, cette loi accordant un regime prfrentiel Hati, a t
achemine au Prsident Barack Obama pour promulgation. Plus avance que les lois
(EN BREF / p. 14)


Page 2


Le gouvernement canadien

se dit prt reconsidrer

le dossier d'Alexis


--j I.. 1-1. v .-





L'ACTUALITE EN MARCH


Reconstruction: les travaux devraient

commencer la fin de l't


Port-au-Prince, 5 mai 2010 (AHP) L'architecte
Leslie Voltaire, un membre de la commission de reconstruction
d'Hati, a soulign mercredi que tous les travaux actuellement
en course en Hati suite du tremblement de terre du 12 janvier
entrent dans le cadre du plan d'urgence, en preparation la
phase de reconstruction qui devrait pouvoir commencer la
fin de l't aprs le dcaissement des fonds promise lors de la
conference de New York.
M. Voltaire a rappel que la reconstruction du pays
passe par 3 phases: la phase
d'urgence qui consistait au
course de ces 3 derniers mois en la
distribution d'aide humanitaire,
de tentes, prlats et autres as-
sistances mdicales.
On est pour l'instant H
la phase de relvement impliquant ..
la relocalisation des personnel en
danger avec l'arrive de la saison
des pluies et des cyclones, la -.
presentation des plans de recon-
struction don't celui soumis le 31
mars New York pour lequel des
promesses de don ont about 5.5
milliards de dollars sur 3 ans et
9.9 milliards sur 5 10 ans, a
indiqu Leslie Voltaire, ajoutant .
que la phase de la reconstruction
commencera avec la nomination
d'un directeur excutif et des
chefs de dpartements pour la
commission intrimaire cre
dans le cadre de la prolongation
de la loi d'urgence vote par le
parlement. Une des mille collins
Soulignant que la re-
construction proprement dite n'a pas encore dbut, l'ancien
ministry de l'Education et des Hatiens vivant l'Etranger
a fait savoir que les fonds ce sujet ont t engags aux
Nations Unies mais n'ont pas encore t verss. Ces fonds
seront dposs la Banque mondiale par les donateurs, et
partir du moment o la commission intrimaire sera fonction-
nelle, des appeals d'offre seront lancs pour tous les projects


et programmes qui seront approuvs par le gouvernement, a
prcis M. Voltaire
Tel que conu, le plan de reconstruction prvoit, a-t-il
dit, 4 grands secteurs: la refondation territorial, la refonda-
tion social la refondation conomique et la refondation
institutionnelle.
Pour engager des investissements sur le plan de la
refondation territorial, Leslie Voltaire a soulign que des
ples de croissance seront choisis dans diffrentes villes,


es dominant la capital haitienne ratiboise par le sisme
(photo Hati en Marche)
notamment les Cayes, le Cap-Hatien, Saint-Marc, Mirebalais,
pour la ralisation des parcs industries, des aroports et des
ports ... Il y aura aussi la construction de routes pour relier
les diffrentes zones.
Sur le plan conomique, des investissements seront
faits pour permettre l'Etat d'augmenter sa capacity collector
les taxes. Et les btiments de la douane, de la DGI .... endom-


Page 3


r/D SOMMAIRE
EDITORIAL
Iln licii de acci-cache politique p.1

POLITIOLUE
LU pisidcnii Pid\ ,il n paili pas le 7 fvrier 2011
nuis mnois plus itd sI kIs elections n'ont pas lieu
tci.mps p 4-

LA POLITIQUE DLi VIDE
TOIIJOIIS de\ ini/ a qui k1 crune profit p.1

RECONSTRUCTION
OLI oin noii c\p cII cn diaspora ? p.1
Pourquoi ce black-out ? p. 1
Les ua i\ a dcl raient commencer la fin de l't p.3
UIi n nouN\ c IlI configuration de la zone mtropolitaine
P ''

EMIGRATION
Pourquoi le Canada et pas le Sngal ? p.6

PORTRAIT
Le Ca nada bli n embarrass par son interdiction de
scioii coin[i I ex-PM Jacques Edouard Alexis p.2

ACTULALITES
Une iiiiif'suilioi jliL-gouvemementale tourne au
pill-a-c :.l c .si dislp ls p.2

PREVENTION
LU BLiic l dcs Mines, une institution revaloriser p.7

LIBRE PENSER
Rc'spons.bIIik p.13

DECENT RA LISATION
Refondation territorial p.13

LETTRES CREOLES
Haiti on my mind p.15

mags ou dtruits, seront reconstruits.
Dans la refondation institutionnelle, il sera pris en
compete, a-t-il dit, les commissariats de police, les ministres,
les btiments de l'appareil judiciaire et autres.
Pour la refondation social, 1300 coles et autant
de centres de sant et d'hpitaux seront reconstruire pour
CONSTRUCTIONN / p. 6)


Une nouvelle configuration dans la zone

mtropolitaine de la capital


P-au-P, 08 mai 2010 [AlterPresse] ---
Une pousse dmographique s'tend progres-
sivement, depuis le sisme du 12 janvier 2010,
au nord, au nord-est et l'est de la capital
Port-au-Prince, avec l'occupation d'espaces
physiques pour des habitats et l'implantation
de bureaux et de services multiples et divers,
constate l'agence en ligne AlterPresse..
Ce dplacement de personnel et
d'activits augmente la circulation pitonnire
et automobile, crant des bouchons terrible
dans les artres empruntes et suscitant de nou-
veaux besoins (transports publics, marchs pub-
lics, alimentation, eau potable, assainissement,
sant, coles, lectricit, tlcommunications,
autres services publics) dans les superficies
mentionnes.
Il en rsulte une augmentation dans
les prix de divers biens, une pression accrue
sur l'immobilier, don't les prix d'acquisition et
de loyer sont trs levs, voire exagrs, face
une demand de plus en plus forte.
La presence de companies et
d'organisations internationales, disposant de


7..


v


Moins accueillant que celui de Corail Cesselesse, le Camp Carradeu
relogs les sinistrs qui s'taient d'abord rfugis sur le terrain de i
Saint Louis de Gonzague Delmas (photo Robenson)


Le Canada bien embarrass par son interdiction

de sjour centre un ex-PM hatien


(JE ALEXIS... suite de la page 2)

pour des visits officielles, mais non au citoyen titre priv.
M. MacKay avait promise une enqute sur ce dossier. Mais
depuis, rien.
Interview rcemment par La Presse Port-au-Prince,
Jacques Edouard Alexis a affirm que l'ambassadeur du Canada
en Hati lui a offert un visa en dessous de la table, ce qu'il
a refus.
On m'a accus de crime contre l'humanit, il s'agit
d'une situation unacceptable, mais le Canada refuse de s'excuser
pour ne pas crer de prcdent, dit-il. Je ne peux accepter un
visa sous la table, je veux des excuses officielles.
Malgr les graves accusations que le Canada a portes
contre lui, M. Alexis a frquent des politicians canadiens et
qubcois dans l'exercice de ses functions en Hati, mais aussi
l'tranger, notamment lors des sommets de la Francophonie.
Il figurait aussi sur la liste des invits un repas non
official lors de la rcente visit de Pauline Marois Port-au-
Prince.


Avant 2004, M. Alexis est venu au Canada maintes
reprises. Il a tudi l'Universit Laval dans les annes 70, et
cinq de ses enfants vivent ici (un de ses fils est conomiste au
gouvernement fdral).
Ottawa, c'est la confusion la plus total autour de
ce dossier. Impossible de savoir o en est le cas Alexis.
Au course des derniers jours, les ministres des Af-
faires trangres et de l'Immigration se sont renvoy la balle,
avant de diriger La Presse vers l'Agence des services frontaliers
du Canada, qui n'avait pas plus de rponse.
Pour toute explication, voici ce que la porte-parole de
l'Agence nous a envoy par courriel: En ce qui concern vos
questions au sujet de Jacques-Edouard ALEXIS, SVP noter que
conformment la Loi sur la protection des renseignements
personnel, I'ASFC ne discute pas sur des cas spcifiques.
Hier, le ministry des Affaires trangres, Lawrence
Cannon, a entam sa visit en Hati en annonant 10 millions
supplmentaires en soutien aux institutions charges de la
justice et de la scurit en Hati.


moyens financiers important, contribuerait
l'accroissement vertigineux des prix du loyer,
depuis 3 mois, en diffrents points de l'aire
mtropolitaine de la capital.
De telles extensions, revenues plus
-.. prononces aprs le tremblement de terre, ne
semblent pas encore provoquer la preoccupation
des municipalits concernes, apparemment con-
fines la gestion de l'urgence post-sisme.
Elles ne rentrent, malheureuse-
ment, dans aucun plan pertinent et concert
d'amnagement urbain, de construction, de
reconstruction et de planification d'avenir. Au-
cun plan, de reconstruction parasismique, n'est
encore communique la population.
-Les municipalits de Carrefour (au sud
'4 de la capital) et de Croix des Bouquets (au nord-
.'. est) ont voqu l'laboration et la perspective de
plans sectoriels. La municipalit de Ptionville (
l'est) vient de commencer une dsaffectation de
l'ancien cimetire coinc au coeur de la ville.
o ont t Dans l'intervalle, le gouvernement
institution central a dcid d'tablir des camps de personnel
dplaces dans plusieurs municipalits, comme
celles de Cit Soleil (au nord), de Croix des Bouquets (au
nord-est) et de Tabarre (nord-est). 1,290 families, qui vivaient
dans un camp risque Ptionville (priphrie est) ont t
reloges Corail Cesselesse (Croix-des-Bouquets / nord-est
de la capitale, et 512 autres families Tabarre (priphrie
nord-est), selon la Minustah.
Devant la nouvelle ralit d'utilisation de l'espace,
en function des menaces sismiques, les rponses apportes se
situent ( date) davantage au niveau individual et de certaines
associations et organizations non gouvernementales ainsi que
d'organismes internationaux (y compris de la Mission des Na-
tions Unies de stabilisation en Hati / Minustah et des agencies
onusiennes). Ce sont justement les personnel contraintes de
se dplacer aprs le tremblement de terre qui ont pris, seules,
l'initiative de se rendre en diffrentes villes de province, en
guise d'alternative aux nouveaux problmes issues du 12 jan-
vier 2010.
A noter, toutefois, que le gouvernement a declare
d'utilit publique une grande portion de proprits situes au
nord de Port-au-Prince, sans prciser quelle utilisation en sera
faite dans le future.
Les principles interrogations reposent aujourd'hui
sur la normalisation de l'habitat en adquation avec les
conditions sismiques et environnementales, la prevention de
l'urbanisation sauvage et de bidonvilles. De tels manquements
(SEISME / p. 6)


Mercredi 12 Mai 2010
Hati en Marche Vol XXIV N 16


I.. 1-1. v .- 1






UNE ANALYSE


I Mercredi 12 Mai 2010
Hati en Marche Vol XXIV N' 16


PREVAL ET L'OPPOSITION


Jeu de cache-cache p

OLITIQUE... suite de la 1re page) En effet, la stratgie actuelle de l'opposition c'est
d'attendre tranquillement la fin du mandate de Prval. Le pays
election organise par le gouvernement en place est se retrouvera alors en vacance prsidentielle. Dans un tel cas,
advance par le candidate que prsentera ce dernier, on applique automatiquement la Constitution. Celle-ci prvoit
)n en est l quand ] E \xcii l'dpose la semaine der- la nomination d'un president provisoire avec pour mission
arlement un amendment la loi lectorale deman- d'organiser de nouvelles lections dans les trois mois.
)rolongation de 3 mois du mandate du president Ren L'ennui est que en Hati (comme dans beaucoup
cas o les lections ne seraient pas tenues avant la d'autres pays), les trois mois deviennent facilement trois ans
ne pour que le nouveau chef de l'Etat puisse prter ou davantage avec chaque camp essayant de tirer la couver-


serment le 7 fvrier 2011. Conformment la
Constitution ...
Or l'amendement se base sur le fait
que Mr. Prval n'avait pas commenc son
mandate de 5 ans le 7 fvrier 2006, mais plutt
le 15 mai, donc avec un retard de trois mois.
Cela cause des turpitudes politiques ayant
marqu cette priode difficile suite au brutal
renversement du president Jean-Bertrand
Aristide le 29 fvrier 2004.
Donc au cas o le nouvel amende-
ment serait appliqu, Mr. Prval n'aurait pas
pass pour autant plus que les 5 annes de son
mandate au palais prsidentiel.
De plus, le Prsident a t prcd par
les snateurs et dputs qui en 2008 avaient
vot un amendment semblable pour eux-m-
mes.


Et don't ils jouissent encore actuelle-
ment.
Par consquent la plupart de ceux-l
qui au Parlement se dclarent opposes au pro-
jet d'amendement dpos par] E \cxulf, sont
en train d'en tirer profit l'heure actuelle.

Les calculs de l'opposition


bouleverss ...
Mais justement le problme n'est pas l. On est en
politique. Et la politique (surtout en Hati !) a ses raisons que
la raison ne connat pas.
Car ce qui drange, ce ne sont pas les trois mois de
prolongation proposs par (et pour) le president Prval. Mais
le fait que cette initiative bouleverse les calculs de l'opposi-
tion.
Et il est probable que ce soit galement le but recher-
ch par le politician Ren Prval. Glisser une peau de banane
son opposition. Celle-ci aussitt voit rouge.


Le President Ren Prval assistant la crmonie de signature d'un a
entire la France et Hati reprsente par le PM Jean Max Bellerive (A


ture de son ct.
Aussi l'argument de Ren Prval est qu'il ne souhaite
pas que le pays retombe dans l'instabilit politique qui nous
a dj fait tant de tort par le pass (et un pass encore recent).
Et voil pourquoi il a dcid de cet amendment la loi lec-
torale qui n'est pas plus qu'une measure de precaution (ou de
prevention) car il va entretemps continue travailler aussi dur
que possible avec les experts des Nations Unies et autres pour
raliser les lections la date prvue de novembre 2010.
La proposition de ] E ciulf a t vote en moins de
72 heures par la Chambre des dputs o le parti au pouvoir


(P(
qui toute
gagne d'
C
nire au P
dant une p
Prval au
fin de l'an


Le president Prval confirm qu'il ne partira le 7 fvrier qu'

condition que le processus lectoral aboutisse avant la fin de l'anne


Port-au-Prince, le 6 mai 2010 (AHP) Le president
Ren Prval a mis jeudi un bmol ses rcentes promesses
de quitter le pouvoir tout prix le 7 fvrier 2011, expliquant
aujourd'hui qu'il ne le fera qu' condition que le processus
lectoral aboutisse avant la fin de l'anne.
Il a fait savoir lors d'une conference de press au
Palais national que le Conseil Electoral Provisoire analyse


les conditions devant perme
lections dans ce dlai, mai
ce niveau.
Le chef de l'Etat a
ment un project de loi portan
la constitution pour lui perm
mai 2011 au cas o les lect


ettre la ralisation des prochaines
s qu'il n'y avait aucune garantie

a fait dposer mercredi au parle-
t amendment de l'article 232 de
[ettre de rester au pouvoir jusqu'
ions ne se tenaient pas la fin de
l'anne.
Il y en a qui font
semblant de ne pas comprendre
ma dmarche qui n'est aucu-
nement motive par l'envie de
garder le fauteuil prsidentiel,
a indiqu le chef de l'Etat qui
redit dans le mme temps sa
volont de partir le 7 fvrier
2011.
Ren Prval a fait
en outre remarquer que mme
s'il devait quitter le pouvoir le


14 mai 2011, il ne serait pas question de prolongation de son
mandate de 5 ans, mandate qui, rappelle-t-il, avait commenc
le 14 mai 2006, au lieu du 7 fvrier.
Pour ce qui est du fonctionnement de Conseil Electo-
ral Provisoire (CEP) don't le renvoi ou la refonte est rclame
par plusieurs secteurs, Ren Prval affirme ne pas comprendre
leur position, tant donn que l'organisme lectoral avait t
form sur une base consensuelle.
Et ce n'est pas l'affaire Jean Enel Dsir qui lui fera
changer d'avis, prvient-il.
Le reprsentant de l'Eglise Catholique au CEP est
accus de corruption par ses 8 autres collgues, qui lui de-
mandent de dmissionner. Mais M. Dsir a fait savoir qu'il
n'obtemprera pas, expliquant que la dmarche de ses pairs est
guide par de basses manoeuvres et des intrts de clans.
Mais le chef de l'Etat informed que ce dossier a t
achemin au Ministre de l'Economie et des Finances et
l'Unit de Lutte Contre la Corruption (ULCC) pour les suites
ncessaires.


Pw Plus Sukery, Ing.C"
ip MNATUFRAL JUIUE

~~~ ~1&fi Nr 2nd A.~*u was~
Mmi P L :33100 C. R Ikyidfeuwp


AwDOli PUI HMIN &*EN(
Tel. 786-457-SS3O Fax: 3 W7S6-O97n
e-ma.il : adompurh.inwwoo. ooe




Par avkin ou pxtr bateau.


Page 4


olitique !

(UNITE) dispose d'une majority fonctionnelle.

Ne pas rater le fond de la question ...
Au Snat se posera probablement le mme problme
de quorum comme rcemment lors du vote de la loi prolongeant
l'Etat d'urgence pour les 18 prochains mois.
Cette loi a t cependant ratifie car une fois que la
sance est ouverte, les partisans du pouvoir l'emportent en
nombre.
Mais il s'agit de ne pas nous loigner
du fond de la question. Prval joue cache-
cache avec l'opposition. Toute la stratgie de
celle-ci repose sur l'effacement du chef actuel
du pouvoir. Alors celui-ci fait durer le plaisir
(!), comme on dit. De plus la Constitution
stipule que le mandate prsidentiel est de 5 ans
bien compts. Pas un jour de plus, ni de moins.
Prval a prt serment le 15 mai 2006 (et non
le 7 fvrier), donc son mandate prend fin dans
la pratique le 14 mai 2011.

Un Niet ...
Bien que ce soit encore lui qui n'a
jamais cess de rpter qu'il tient partir le
7 fvrier 2011.
Cependant voyant l'opposition le
prendre au mot et prendre ses dispositions pour
attendre tranquillement son dpart et l'arrive
d'un gouvernement provisoire (les dlgations
de l'ONU et de l'Organisation des Etats Am-
ricains venues sonder les possibilits d'orga-
nisation des lections avant la fin de l'anne
sont tombes sur un Niet catgorique de la part
oFP)d des parties d'opposition), Prval change alors
d'approche. Et tente de repousser la fin de son
mandate de trois mois.
L'opposition crie bien sr au retour la dictature !
Pour l'instant nous n'aurons pas plus de commentai-
res. La suite comme on dit au prochain numro.
Il nous suffit de suivre pas pas comment va se
drouler la parties. Le bal est ouvert. Mme si cette fois les
musicians risquent de devoir tre la fois dans l'orchestre et
sur la piste car le people ne manifeste pour le moment aucune
intention de s'y inviter.
Hati en Marche 8 Mai 2010


AMERIJET INTERNATIONAL, INC.

Fort Lauderdale, FL,
5 Novanm 2008 Amerijet
International, Inc. anonse lansman
yon sit entnt pi enteresan www.
amerijet.com. Nouvo sit la founi
yon baz kominikasyon ki pmt rzt e-rm l,, ,1e
klyan anjwenn tout enfmasyon li -
bezwen sou transp pa avyon, sou
laluni ,I k I l fI i 1(% i/'\J I\011 pOlI
unsi po imaclihaindli/ al, Kl f\ II \ on Li itncl lolkS\ ol idm iiiiluij a r k koln;ablill
NOmI\ o Sl Li Lm\% kl\ n an pli) cI l'onaS on c Iloii pi rIp id Sou iiichliiidi/ hI
al, OLI C OL lni lh nIllln koilI| i a n Slli II k ikli 1,k dc Io|i pou l'c [oilI bha'oa' pi fasil pou
k\l an nl kil S' iiiclhidid/ Ilap \o\ c kil sm lfc pcSoncI' dapic Pain Rollinl,. % i-S-)pr'/idan
BI/iinc Dc\ lopimanii
li ,, 1'.,1 Olli \ O Ion pioScd Scnp c| Illa Pou kai lll/ I0 l 'll'o c IIl S\on Ol Oc pouil
fOtlll 'nc 'IoIj OI ,j piN) \ il POLI cdc kl\ ,i ,in ckonIoini/c |,I IIIlla NOi Ic ol n kl\ anl
an. ollpioScdc (n)n.-Slo-Sl-hoI p 1 di iinO 1 ol hi I li)h c ol\ l\onoclh\\a a 'oni
bjIo oS\ J i kiiil\ OI q il C II)ijClkii)di/ POLi l sl:poIa \ OI kil Sc POLi iipoIaS\ OI)
Nall a kap \ N II v,l\ll'ii|c' plal iiiiodii loi a\ anii Oli o cb l[ i Il PaIlida
Robbln_ liO, llo .Kiai) u'- ki cNi)i inll Ina kioIol0Ii ap cdc nOLI Lba\ konpI \i an phis
Cl O-|i \ on l i )Ci II.I k]\i ii\ O |iiiil c h .ipinc -i. \ O.JOl[iil I la\j s .
A.iiil I II'j lk'idn" Wl7lllJif '?l iu t. I o l -oi c -oi lo litf loinI
p- 1\ OI. Iplxi bilO l. l
KoiI|pi i a i /' ba iin Foii-Iid,'idil iFlondi c Il ,'en olisi soi liou i I[ a l,
dc'iilkiS\ OI iii Noih Soili ilk Cci)iial ili ,ki NI '\lcO JIJa ib L'iop Li/I il,

.11lli'ci I lc I lhl,\\ a Bo in,_'-" "'- ai Blk Bociw n i '-,.''i dcpi pi, i)Sipal bi/ h
Il S M ui,iilli Ililt',tIOIluoijl AIrpoil
POLI plis C'l011OI1JlS\ O i / \ I/l[c' cllli' lli'[ C0I ) S I[ 'l1[I)'lCl' I \\ l \ ,ill 'lIi '[ COi1
Komia Nl,:dI(a C hisiin Riclhid .n lI c Inciniloil ''51-' '1-5 54





Mercredi 12 Mai 2010
Haiti en Marche Vol XXIV No 16


I DE L'ACTUALITE I


BROUILLAGE DES RADIOS

Toujours devinez qui le crime profit !


(BROUILLAGE... suite de la 1re page)
le manteau ou plutt sous la table et laquelle note sous une
forme qui constitute tout la fois une mise en accusation, un
jugement, une condemnation suivie d'expulsion, autrement dit
sans aucune autre forme de procs et ne laissant pas la moindre
chance l'accus pour se dfendre.
Volont de se dbarrasser de quelqu'un la premiere
occasion ?


Mais quant au conseiller mis ainsi
au pilori, il ne fait pas assez non plus pour
se disculper puisque passant trop rapidement
par-dessus la question principal : les chques
qu'il est accus d'avoir vols (de la menue
monnaie, semble-t-il dire) pour se lancer dans
une dnonciation en rgle des manuvres
que, selon lui, ses collgues sont en train de
prparer pour dtourner le vote populaire lors
des prochaines prsidentielles.
Est-ce un cas de l'arroseur arros ?
Qui a raison ou tort ? Ou l'audace des gens de
ce pays qui serait toute preuve. Bref la fin
de toute morality publique.

La dictature ne s'embarrasse
pas de tant de sophistication ...
Le deuxime cas survenu la mme
semaine concern la press locale. Le 3 mai
ramne la journe international de la libert de
la press. Mais alors qu'on apprend que dans le
classement de Reporters sans Frontires, Hati
a largement amlior son score, passant du
peloton situ la 150e place la 50e en matire
de respect de la libert d'expression, clate
une affaire de brouillage de station de radio ...
et que certain ne percent pas de temps pour
mettre sur le dos du pouvoir en place.


La radio prive Vision 2000 ne peut pas mettre.
On constate qu'un autre transmetteur s'est install sur sa fr-
quence.
Ce n'est pas la premiere fois que cela arrive dans la
capital hatienne. Avec la facility de se procurer aujourd'hui
des quipements de communication, n'importe qui peut ouvrir
un metteur sur n'importe quelle frquence.
Il existe un organisme de contrle. Le CONATEL.
Mais celui-ci met toujours du temps avant de reprer le 'pirate'

Difficile pour la victim, quand c'est un organe de


press srieux et lgalement enregistr, de ne pas se faire des
ides.
Est-ce un comptiteur qui me joue des tours ?
Autrefois, nous prcisons sous la dictature, le gouver-
nement pouvait galement s'amuser cela ? Mais devons-nous
prciser pour ceux-l qui n'ont pas vraiment connu la dictature
(celle des Duvalier s'entend) que celle-ci ne s'embarrasse pas
de tant de sophistication. Mais un jour tout simplement la


Une manifestation d'employs du programme humanitaire Cash for fi
pour rclamer les deux plats chauds par jour qui leur taient servis jusqu 'i
du salaire minimum quotidien de 200 gourdes (photo Robenson)


police politique fait une descent de lieux et embarque tout
le monde pour les basses fosses de Fort Dimanche (prison
politique aujourd'hui dtruite o des milliers de dtenus sont
morts de privations ou ont t fusills sans jugement de 1957
1986) ou pour l'exil ...

Un malheureux amalgame ...
Mais voil qu'une obscure agence de press base
apparemment au Cap-Hatien s'imagine d'annoncer que le
gouvernement hatien a fait l'acquisition de puissants appareils
de brouillage des ondes et de mettre en garde les associations


de mdias (ANMH et AMIH) etc.
Dj proccups par le problme de Vision 2000,
des confrres ne prennent pas la peine de s'interroger sur
l'information provenant de l'agence capoise et se mettent la
diffuser en continue ...
Jetant une panique bien comprehensible.
Dont s'emparent aussitt les professionnels de la
confusion. La politique du vide.
Lors d'une conference de press,
le president Ren Prval, au moment de se
fliciter de la bonne note de Reporters sans
Frontires, se retrouve oblig d'aborder
aussi tous ces autres aspects. Des histoires
personnelles sont voques. Un malheureux
amalgame. Un spectacle regrettable pour la
semaine du 3 Mai.
Mais la grande joie des spcialistes
de la pche en eaux troubles. Les champions
de la manipulation.

Le mardi noir de Boutiliers !

Comment ne pas se rappeler en effet
la mystrieuse operation mene en 2003 au
course des semaines chaudes avant la chute
M d'Aristide par un commando inconnu qui
saccagea les quipements de plusieurs sta-
i. | tions de radio de grand renom sur un site
Boutiliers.
L'affaire fut mise automatiquement
sur le dos du gouvernement en place.
Or aprs la prise du pouvoir par les
rebelles, on devait apprendre de la bouche
ork de ceux-l mmes que c'est eux encore qui
ci en plus avaient reu la mission d'aller bousiller les
transmetteurs de Boutiliers Pour jeter la
confusion. Et cela a march. Jusque chez les victims de ce
mardi noir de Boutiliers !
Que croire ?
Les mdias sont au cour de la politique. Mais jusqu'
present on ne voit pas ce que cela a pu apporter de concrtement
positif pour le pays.
Par consquent rien d'tonnant lorsque des parties
d'opposition s'emparent aujourd'hui encore de l'affaire de
brouillage pour, dans un communique de press, en faire leur
principal argument que le pays est en train de rgresser rapi-
dement vers la dictature.
Toujours devinez qui le crime profit !


Le president Prval assure qu'il ne veut

pas se maintenir au pouvoir


PORT-AU-PRINCE, 6 mai 2010 (AFP) Le prsi-
dent hatien Ren Prval a assur jeudi qu'il ne souhaitait pas
prolonger son mandate de 5 ans la tte du pays, au lendemain
du dpt par son gouvernement d'un project de loi prvoyant
de repousser de trois mois la fin de son mandate.
L'amendement prvoit que si les lections prsidenti-
elles n'ont pas lieu au plus tard le dernier dimanche du mois de
novembre, le president "reste en function jusqu' l'installation
de son successeur lu, ou, au plus tard, jusqu' la fin de son
mandate de cinq ans soit le 14 mai 2011".
Des parlementaires et dirigeants de l'opposition
se sont levs contre cette proposition prtant M. Prval
l'intention de se maintenir au pouvoir. "Je crois qu'il a le souci
de rester matre du jeu politique et lectoral", a comment la
snatrice Edmonde Beauzile.
"Je ne veux en aucun cas rester au pouvoir au-del
de mon mandate constitutionnel de cinq ans", a dclar jeudi
au palais prsidentiel le chef de l'Etat hatien rejetant toutes
les critiques.
M. Prval a exprim le voeu de voir son remplaant
sortir des urnes et non d'une autre formule politique qui dsta-
biliserait le pays, selon lui.
"Il faut que la vie dmocratique se poursuive. Je ferai
tout ce qui est possible pour organiser des lections aux dates
prvues afin qu'un president lgitimement lu me replacee,
a rpt le chef de l'Etat.
Mais avec le chaos engendr par le sisme du 12
janvier, qui a fait entire 250.000 et 300.000 morts et environ
1,3 million de sans-abri, l'organisation d'lections parat dif-


ficile.
Une commission mise en place par l'ONU pour
valuer la situation en Hati aurait estim possible la tenue
d'lections la fin de l'anne, a rvl M. Prval, arriv au
pouvoir en mai 2006 et qui s'tait engag quitter le pouvoir
le 7 fvrier 2011.
"Si pour une raison ou une autre, les lections ne sont
pas organises, je sollicite de complter le terme de monmandat
de 5 ans (mai 2006-mai 2011)", a-t-il insist.



Ecoutez

Mlodie Matin

Avec Marcus







www. admeldehaiti. 3 fm

www.radiomelodiehaiti.com


Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince


r
~


TCiL L FR EE. 1 -3a 5 3->32 85 C%
OR.. 3 0- ai2L 0 3 0


C EL L--3 D 5 -9 3-43a -Il


FICHE D'ABONNEMEINT A IIHATI EN MARCH


Gdes 2w.C
US S40,00
_US $42MO
US s tome-O
US S 70.00.


US $78.00
______ US $ 8OOD
US S 136.00
US $135.00


D'ants os d'un abonnemnwt
av livraison, le Cot est le douleI.
Prtr. d.8pdftrsr i vous tes
un nS elOa1bonn
ou 311 S'boit d'un v.r..uvelemm.t


Nmouwauu


Ran.UVhMI.wnt


Page 5


Nom.
^dmu


Elatr Links
Canada ___
E rope
dn&bqoue LoIme


1 cocit PoLv 'Six mois 1


S.






I EMIGRATION HIER ET AUJOURD'HUI


I Mercredi 12 Mai 2010
Hati en Marche Vol XXIV N0 16


Pourquoi le Canada et pas le Sngal ?


PORT-AU-PRINCE, 8 Mai Le ministry sngalais
des relations extrieures tait en Hati la semaine coule. Il a
relanc l'offre de son president, Abdoulaye Wade, de recevoir
au Sngal des citoyens hatiens qui accepteraient d'migrer
dans ce pays.
Le president Wade a lanc cette invitation au
lendemain du sisme qui a fait entire 250.000 et 300.000 morts
et dtruit 120% du PIB du pays, selon des chiffres fournis par
la mission onusienne en Hati.
Alors que la plupart d'entre
nous pensaient une boutade, le Parlement du
Sngal a vot une loi autorisant mettre une
region du pays la disposition d'ventuels
immigrants hatiens.
Et selon le chancelier sn-
galais qui nous visitait la semaine dernire,
environ 400 citoyens hatiens ont manifest
le dsir d'accepter l'offre du Sngal.
En effet pourquoi le Canada
et pas le Sngal ?
Ce sont deux pays qui ont
bnfici de l'apport de cadres hatiens dans
le temps.
Dans les annes 60, Papa -'
Doc profit de la vague de nouveaux pays
indpendants d'Afrique pour se dbarrasser
de ses contestataires du monde intellectual.
Par centaines, des institu-
teurs, professionnels, cadres universitaires
laissrent le pays pour le Sngal, la Guine, 1
le Congo, la Cte d'Ivoire. Ils partaient
l'aventure car les Hatiens n'avaient jamais Q
su grand chose de l'Afrique sinon que c'est le Quatre g
continent don't on a arrach nos anctres pour
les amener en esclavage en Amrique.
Une deuxime vague partit d'Hati fin des
annes 60 et dbut 70. Celle-ci pour s'tablir au Canada et
participer la grande revolution culturelle que connaitra le
Qubec francophone.
Aujourd'hui le Canada est en train de recru-


ter massivement nouveau pour peupler de vastes tendues
encore peu frquentes de cet immense pays o, comme dirait
la reine Victoria, le soleil ne se couche jamais.
Alors pourquoi le pays don't un de ses grands
chanteurs dit que ce n'est pas un pays c'est l'hiver et pas le
Sngal don't les officials disent qu'ils se sentent si proches de
nous ?

Un goulag tropical ...


rands noms des arts et des lettres : (de la gauche) Flix Morrissec
Ren Piquion, Roussan Camille et Jean Brire
La rponse cette question dpend aussi beaucoup
du degr de dsespoir qui peut pousser les Hatiens accepter
d'aller jusqu'au bout du monde pour fuir une ralit intenable
dans leur pays.
Comme autrefois la dictature naissante des Duvalier
commenant donner un avant-got de sa dimension sangui-


naire.
Comme la misre encore plus noire de ces dernires
annes tandis que les gardes ctes amricains font bonne garde
pour empcher toute fuite du goulag tropical.
Comme aujourd'hui ceux qui de plus en plus com-
mencent douter que rien ne sera accompli pour sortir le pays
des dcombres du sisme.
Pourquoi le Canada ?
Parce que celui-ci sait bien vendre la merchandise :
Gouverneure gnrale native d'Hati, Dany
S Laferrire etc.
Mais ce que les nouvelles gnrations
ne savent pas, c'est que le Sngal peut en dire
tout autant.
C'est la terre o ont brill nos
meilleurs esprits dans le domaine des arts et
.. des lettres. Les potes Jean Brire et Flix
Morrisseau-Leroy, l'crivain Roger Dor-
k sinville, les comdiens Lucien Lemoine et
Jacqueline Scott et tant d'autres.

Reputation laisse par les
prdcesseurs ...
C'est aussi Dakar, capital du
Sngal, que se droula le Premier festival
mondial des arts ngres en 1966 o Hati fut
l'objet d'un hommage particulier.
Aussi bien que tous les ntres men-
tionns plus haut taient traits en 'cher con-
frre' par le president sngalais de l'poque
qui n'tait autre que le grand crivain Lopold
iu-Leroy, Sdar Senghor.
Par consquent, aussi bien que le
Canada, le Sngal ne s'engage pas au hasard
en invitant les Hatiens venir s'tablir chez lui.
Il y a une reputation dj bien tablie.
Alors pourquoi le Canada et pas le Sngal ?

Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince


Reconstruction: les travaux devraient commencer la fin de l't


(... suite de la page 3)
permettre l'Etat de fonctionner d'une autre faon et dans la
dcentralisation.
Pour ce qui concern les cas individuals, l'architecte a
fait savoir qu' un programme sera mis sur pied par la commis-
sion intrimaire travers des institutions de l'Etat, des agencies
des Nations Unies, des ONG et des firmes prives pour aider
consolider ou conforter des maisons endommages sur la base
de critres qui seront dfinis.
En effet, le Ministre des Travaux publics par
l'intermdiaire d'un expert japonais, a mis sur pied un pro-
gramme de formation don't ont dj bnfici 500 ingnieurs
qui ont commenc valuer les maisons.
Les maisons coches en vert sont celles qui sont en
bon tat, leurs anciens occupants bnficieront d'un appui
devant leur permettre de retourner chez eux. Les maisons
coches enjaune sont celles qui ont besoin d'tre consolides,
leurs propritaires bnficieront d'un programme de support
financier pour la reconstruction des colonnes affectes, ou la


reconstruction des parties dtruites.
Les maisons en rouge ne seront pas forcment d-
truites. Elles auront besoin d'une expertise professionnelle,
avec des ingnieurs ayant des connaissances en structures
parasismiques pour dfinir la faon don't elles peuvent tre
rcupres.
Il est galement prvu la construction de nouveaux
quarters, notamment dans la region de la Croix-des-Bouquets
et de Ganthier. Une declaration d'utilit publique permit dj
l'Etat, a rappel le haut cadre de la commission de reconstruc-
tion, de commencer travailler dans cette zone pour reloger
des centaines de milliers de personnel qui vivent dans la rue
depuis le 12 janvier et qui n'ont nulle part d'autre o aller.
Au moment de la reconstruction, Leslie Voltaire
prvoit que les villes dtruites seront transformes en de vri-
tables chantiers, avec des embouteillages monstres notamment
Port-au-Prince, avec toutes les dmolitions effectuer, ce qui
impliquera la presence d'un nombre important d'engins lourds
et 20 millions de mtres cubes de dblais.


err772 NE 2 #me Aven ge
TSI: 305 757 4915

FADKIKJ VARIETY STORE

L AfAGASIN POLR TOUTES LES OCCASIONS.
- Nreption de paiemrenet pour ell R outh. FP I, GA Z. ('A IE.K TV,
fIEl. vmIOIILITY etc...etc..
- Connetict 4 flphouique chez fou.t...


Ouvert

6 Jours

par

semaine:

8h30 am



7h30 pin


Porltuns

,ll I Id Wli dlal .uiW



* MUiI M. ii


/.ik l-ri:Is, AiditCraL I
* VLK,," ( * IIThiLldi-Ltt klltI


M. Voltaire a expliqu que les reconstructions seront
faites en gnral par blocs, mais dans certain quarters o il
n'y a pas eu beaucoup de dgts, il peut y avoir des recon-
structions une une.
Il affirme tre optimiste quant au dblocage des
fonds promise. Seuls, nous pourrions avoir des doutes, mais
avec le support du president Barack Obama et de son pouse
Michle, des anciens presidents Bill Clinton et Georges W.
Bush, il y a lieu d'tre optimiste, a dclar Leslie Voltaire qui
se dit confiant que les travaux qui devront permettre au pays
d'avoir un nouveau visage devraient commencer la fin de
l't. (AHP)

Une nouvelle configuration
dans la zone mtropolitaine
de la capital
(... suite de la page 3)
pourraient, nouveau, conduire des catastrophes similaires
celle du 12 janvier 2010.
Rien n'est dit aujourd'hui sur la politique d'emplois
qui sera applique dans le cadre de la reconstruction annonce,
ni sur les secteurs vers lesquels les emplois seront gnrs au
profit d'une majority. Partout, dans la zone mtropolitaine de
Port-au-Prince, des tonnes de dbris jonchent les rues sans
aucun calendrier prcis pour les enlever et assainir les voies
de communication o ils sont entreposs.
Aux questionnements soulevs, les autorits gou-
vernementales demandent de la patience et avancent qu'il
faudra du temps pour revenir une situation rgulire dans la
rpublique caribenne.
Globalement, se ctoient une apparence de lais-
sez-faire (du ct gouvernemental, pendant que des actions
administrative, non transparentes et relevant du statu quo,
continent d'avoir course, presque irrmdiablement) et une
determination individuelle et associative en vue d'une articula-
tion d'un nouveau project de socit, susceptible de permettre
de nouvelles formes de vivre ensemble.
Ronald Colbert
AlterPresse Hati

Ecoutez
Mlodie Matin
Avec Marcus





ww. radiomJlodiehaiti om
www.radiomelodiehaiti.com


Page 6





Mercredi 12 Mai 2010
Hati en Marche Vol XXIV N 16


RECONSTRUCTION


O sont nos experts en diaspora ?


(DIASPORA... suite de la 1re page)
pens. Mme pas chez les Amricains alors qu'il existe aux
Etats-Unis une communaut hatienne de plus d' 1 million.
Par consquent la champagne de sensibilisation me-
ne depuis plusieurs annes auprs de la diaspora pour venir
investor ses conomies dans le pays natal ne
tient pas debout puisque au moment le plus
opportun elle est tenue l'cart.
Ne parlons pas du Canada qui conti-
nue d'agir plutt dans l'autre sens : encourager
les derniers cadres restant au pays migrer
chez lui.

Paradoxe total ...
Que passe-t-il ?
Est-ce parce que les Hatiens natu-
raliss ne sont pas suffisamment reprsents .
dans les hautes sphres o sont btis les plans -
et projects pour Hati ? ,-."
Cela peut confiner au paradoxe total.
On recrute des experts l'autre bout du monde
et qui n'ont jamais mis les pieds dans la region
caribenne, voire en Hati mme, pour figure
dans des panels sur Hati, ou pour travailler sur
des projects destins notre pays.
Cela n'a point de sens.

Du 100 pour 100 ...
On sait que selon de nouveaux
rglements en usage dans les agencies de -
coopration et d'assistance externe (USAID,
ACDI, AFD etc), un pourcentage important de Le Carribbea
citoyens du pays donateur doit obligatoirement nes de cadavr


tre engag dans tout project entrepris l'tranger.
Dans le cas d'Hati, on est presque sr que ce pour-
centage est proche de 100 pour 100.
Or un grand nombre de cadres hatiens sont naturalists
amricains ou canadiens ou franais.


n Market, Delmas, don't on a tir des dcombres plusieurs dizain
res semble attendre un producteur de films d'horreur (photo Rober


Le BME, une institution revaloriser


4 mai 2010 Le sisme du 12 jan-
vier a surprise la population hatienne. Celle-ci
n'tait ni informe ni prpare faire face
un phnomne d'une telle ampleur. Cependant,
depuis une trentaine d'annes, un organisme
ne cesse d'alerter sur la menace sismique en
Hati, c'est le Bureau des Mines et de l'Energie
(BME). Aujourd'hui, il persiste dans son tra-
vail...avec plus de volont que de moyens.
Le Bureau des Mines et de l'Energie,
institution rattache au Ministre des Travaux
publics, Transport et Communication
(MTPTC), a t cr en 1986, en remplace-
ment du Ministre des Mines et de Ressources
nergtiques. Il a pour mission de parvenir
une meilleure connaissance de la gologie
du pays.
Plus particulirement, le BME a
pour but de grer le secteur minier et les res-
sources nergtiques, d'mettre des permis
aux socits minires et d'assurer la promotion
des nergies renouvelables. Le BME a une
dernire attribution, et pas des moindres : la
surveillance sismique.
S'il est admis qu'on ne peut pas
prvoir un sisme, il n'en demeure pas moins
que la surveillance sismique permet de recueil-
lir des lments d'information renseignant sur
la probability des sismes et ainsi de raliser
des campagnes d'informations appropries.
Aussi, depuis les annes 1980, nous avons
compris qu'il tait de notre devoir d'installer
un rseau de surveillance sismique sur le ter-
ritoire national parce que nous sommes dans
une zone risque , affirme M. Dieuseul
Anglade, le directeur gnral du bureau des
Mines et de l'Energie.
Une volont qui ne s'est jamais
concrtise dans les faits, car en croire M.
Anglade le BME n'a jamais eu les moyens
de sa politique. Aucun project de surveil-
lance sismique n'a t finance , fait savoir
M. Anglade.
Pourtant, presque chaque anne,
des rapports sont rendus publics et des re-
commandations effectues. Ainsi, sur le site
internet du Bureau des Mines et de l'Energie,
un rapport rdig par le professeur Eric Calais
de l'Universit Purdue alertait depuis 2005
les autorits sur la menace sismique en Hati
et sur la ncessit de doter le pays d'appareils
de surveillance sismique.
Cette tude prvoyait que, dans
quelques dizaines d'annes , se produiraient
des sismes de magnitude 7 8 sur la faille qui
traverse Port-au-Prince. La menace sismique
ne pouvant tre rduite , M. Calais proposait
que les processus naturels soient tudis afin
de proposer et d'implmenter des solutions
adaptes qui en rduiront les effects .
Dans ce document public par le
BME, le professeur Calais affirmait que notre
connaissance des sismes et du comportement
des failles en Hati est quasi-nulle . Aussi


prconisait-il la mise en place d'un rseau
sismologique. Ceci n'a pas t fait.
Ce qui a t finance, c'est
l'installation depuis 2003 de measures GPS,
sorte de marqueurs godsiques, qui ont servi
mesurer les dformations de l'corce terrestre
aux environs de la faille Enriquillo, informed
M. Anglade. Or, avec ces appareils, on ne
peut pas surveiller les movements sismiques,
on peut seulement valuer les dformations
de l'corce terrestre dans la zone de faille ,
continue M. Anglade.
Depuis le 12 janvier, plusieurs insti-
tutions internationales ont apport leur support
au BME en installant des sismomtres un peu
partout dans le pays. Avant, il n'existait qu'un
seul sismomtre situ dans la cour d'une cole
franaise Port-au-Prince.
Cependant, un meilleur rseau de
surveillance est ncessaire puisque la menace
sismique sur Port-au-Prince est toujours
prsente car la faille Port-au-Prince n'a
pas fini de bouger . Le directeur gnral du
BME ambitionne de faire un micro zonage
dans les rgions qui ont t affectes par le
sisme et qui sont reconstruire de telle sorte
qu'on puisse intgrer ces lments dans les
codes de construction.
Le Nord du pays mriterait galement
une attention spciale car cette zone est aussi
risque. Des observations de godsie spatiale
effectues le long de la faille septentrionale ont
rvl un taux de dformation relativement
important . Cette faille aurait ainsi la capacity
de gnrer un sisme majeur qui pourrait tre
accompagn d'un tsunami affectant toute la
cte Nord du pays , prvient Callais.
Pour toutes ces raisons, le BME
souhaiterait avoir plus de financement. Mais,
depuis le 12 janvier, rien n'a vraiment
change dans cette institution . Le budget con-
tinue d'tre consacr presqu'exclusivement
au paiement des salaires des employs, en
l'occurrence une vingtaine de cadres tech-
niques, des universitaires et des gologues.
Ces derniers sont notamment charges de
recueillir les donnes qui sont ensuite traits
par l'Universit de Purdue.
L'avenir du Bureau des Mines et de
l'Energie n'est pas des plus reluisants. Car
avec la creation d'une agence de surveillance
sismique annonce par le gouvernement, le
BME risque de perdre l'une de ses attribu-
tions.
Rdaction: Hugo Merveille
Edition: Martine Denis Chandler


Secundo, comptences gales, ils apportent aussi
leur connaissance naturelle du pays et de son people et une
sensibility plus authentique aux problmes qu'il traverse.
Enfin en les engageant (eux aussi) dans l'entreprise
de Reconstruction, on leur fournit un moyen de maitriser les
difficults financires et professionnelles que
connat toute personnel qui fait le grand pas du
retour au pays natal, une dmarche qui n'est
.. pas toujours sans risques.

Mettre la pression ...
Mais que peut-on faire ce sujet
puisque nous en Hati nous ne votons pas
aux lections amricaines, ni canadiennes, si
europennes.
Par contre nous pouvons mettre la
pression sur les responsables hatiens pour
qu'ils soient plus sensibles cet aspect de la
question.
Nous pouvons sensibiliser la parties
hatienne de la Commission intrimaire pour
la reconstruction d'Hati (CIRH) pour exiger
aussi de notre ct la participation d'un certain
pourcentage de cadres hatiens migrs, natu-
raliss ou pas, au project de Reconstruction. Et
ainsi faciliter leur retour dfinitif au pays.
Aujourd'hui que Hati est un point de
mire du big business international la faveur
du programme de Reconstruction, c'est le
moment idal pour faire entendre certaines
des revendications qui nous tiennent depuis
ies ou centai- longtemps cour.
nson Eugne) Savoir dfendre nos intrts au bon
moment mais sans pour autant verser dans l'exagration (style
remboursement / reparations) ... qui est finalement l'apanage
des faibles.
Halti en Marche, 10 Mai 2010


Page 7


Konte Miami-Dade ap solisite demann aplikasyon de ni ganizayson ki pa
pou pwofi, ni ganizasyon baze kominot ki elijib yo EPI biznis lokal prive
pou pwofi yo ki bay svis enji (kouran, gaz, elt.). Aplikasyon yo se pou
program sibvansyon "Grants to Green Nonprofits" la, ki se yon program
Sibvansyon Jeneral pou Efikasite ak Konsvasyon Enjik ki finanse pa Lwa
Rekiperasyon ak Reyenvestisman Ameriken 2009 (ARRA) la atrav Minist
Enji Zetazini. Konte Miami-Dade te jwenn otorizasyon pou re-sibvansyone
jiska $1 milyon dola bay ganizasyon kominot ak relijye (COB) yo ki stifye
501(c)(3) epi ki sitiye nan epi ki desvi Konte Miami-Dade, konsa pou pmt yo
f d amelyorasyon efikasite enjik ki admisib. Biznis svis enji prive lokal ki
pa pou pwofi yo ka aplike tou pou program lan pou yo ka resevwa finansman
pou founi amelyorasyon (machandiz ak svis) efikasite enjik admisib ki va
itilize pa COB yo. Biznis ki bay svis enji yo va aplike km "founis svis enji
lokal" (LESP).

Nenpt moun ki enterese kapab jwenn yon kopi konpl de pake Demann pou
Aplikasyon an (No.G2GN001) ki va disponib apre 1:00 PM, lendi 10 me 2010
jis telefone oswa vizite biwo Miami-Dade County Office of Grants Coordination
(OGC), 111 NW First Street, 19yem Etaj, Miami, Florid 33128, (305) 375-4742
oswa telechaje tout dosye yo sou sit entnt Miami-Dade County OGC a
http://www.miamidade.gov/grants. Dat limit pou soumt aplikasyon yo se
4:00 PM I lokal, madi le jen 2010 bay Miami-Dade County, Clerk of the
Board of County Commissioners, 111 NW First Street, 17th Floor, Suite
202, Miami, FI 33128-1983.

Gen de Atelye Aplikasyon Prelimin Pwogram G2GN ki pral ft pou esplike
pwosesis aplikasyon an pou CBO yo ak biznis founis svis enji prive pou
pwofi lokal yo. Atelye yo se va jan ki site swivan yo:

ganizasyon Baze Kominot/Relijye
14 me 2010, 10:00 AM Midi
Stephen P. Clark Center, Sal Komisyon
111 NW First Street, 2ym Etaj
Miami, Florid 33128

Founis/Biznis Svis Enji Lokal (LESP)
14 me 2010, 2:00 PM- 4:00 PM
Stephen P. Clark Center, Sal Komisyon
111 NW First Street, 2ym Etaj
Miami, Florid 33128

Patisipasyon nan Atelye Aplikasyon Prelimin yo ftman rekmande epi lap
fasilite yon sesyon kestyon repons lib. Se nan rgleman Konte Miami-Dade pou
li konfme ak tout egzijans Lwa Ameriken sou Enfimite a. Lokal la aksesib. Pou
svis entprt ki pale an siy, apary pou ede moun ki pa tande byen oswa
dokiman nan fma aksesib, tanpri rele 305-375-4608 omwen senkjou davans.

Moun pou kontakte pou solisitasyon (RFA) sa a se Mr. Daniel T. Wall,
Direkt Biwo Kowdinasyon Sibvansyon, ke w kab kontakte nan 305-375-
4742 oswa imel nan g2c nmiamidade. ov
..3 -- StI E5- -aEEwcensus.gov


'8. 3dic






I RECONSTRUCTION A QUAND ?


I Mercredi 12 Mai 2010
Hati en Marche Vol XXIV N' 16


Pourquoi ce black-out ?


(BLACK-OUT... suite de la 1re page)
mutisme.
Or s'ils n'ont pas encore un agenda total des futures
ralisations, ils en connaissent obligatoirement les grandes
lignes. Aussi feraient-ils bien de tenir les gens informs eux
aussi car rien ne garantit que ces derniers resteront dans les
mmes dispositions d'esprit alors que nous vivons encore
sous diffrentes menaces (sismiques, cycloniques) mais alors
aussi que nous avons l une occasion inespre de mettre un
peu d'ordre dans ce monstrueux capharnatm qu'est devenue
la capital hatienne.
A quoi ressemblera Port-au-Prince au lendemain du
monstrueux sisme qui n'a pargn aucun de ses habitants


directement ou indirectement?
C'est le seul sujet de conversation lors de toutes les
rencontres, dans tous les salons, dans les sales de rdaction,
dans les camps de sans abris etc.
Les rumeurs vont bon train.
D'abord le bas de la ville, le quarter commercial et
le bord de mer.
Les propritaires de magasins qui ont t mis en fuite
moins par le sisme que par les pillages qui s'en suivirent.
Impossible de risquer le moindre investissement
dans cette zone vitale, le poumon conomique du pays, parce
qu'on le dit appel devenir une sorte de Wall Street, avec
rcupration du Bicentenaire pour en faire une sorte de super
Malecon (bord de mer de La Havane ou de Santo Domingo


pas une ville pour le plaisir de reconstruire mais pour ceux
qui vont l'habiter.
Il faut arriver intresser chacun protger son
propre quarter, recrer un esprit de bon voisinage depuis
longtemps perdu.
Et perdu parce que (et chez nous encore plus) dans
la grande ville tout le monde se fout des problmes de tout
le monde. C'est le chacun pour soi. 'Chak koukou klere pou
touje 1'. Personne ne connat personnel. D'o la propret qui
rgne dans une petite ville comme Camp Perrin (Sud). Mais
qui est dj toute relative dans une ville moyenne comme
Jacmel (Sud-Est).
Mais aujourd'hui les gens rvent d'un changement.
Tous pensent que les circonstances actuelles nous en fournis-


Les quarters privilgis ont galement souffert du sisme

_ '*,a^Hi r ^S2H F:g.M


Pacot, l'un des plus beaux quarters rsidentiels de la capital hatienne, aux villas entoures de verdure, don't certaines d'une grande valeur esthtique,
compete des dizaines de residences et habitations effondres (photo Marcus HENM)
A1,,_ V' i..- I '


~~Reh Furtthr And Fasfm iWI, ArruzVI


1-


Mmm moemn


apiclflun dms:.-. -.-.
&VP edr .enb

Nf, PuortomN


* .


- --4
.


L. '


t1 o


PGMR M --- XCM-

1400-m92746059


NEW4
3cr 3 F u.e Ic
i w ai L h1


ou de San Juan).
Mais tout cela peut
bien tre aussi du domaine du
rve, du pur fantasme puisque
les responsables locaux ne
donnent aucune indication.
On est oblig de guet-
ter les articles dans les mdias
trangers rapportant les d-
clarations des Clinton et Co.
Les premiers intresss sont
les derniers informs. C'est la
rgle en Hati.
Pourtant tout le monde
voudrait garder espoir. Car
si l'on veut empcher que se
poursuive le processus de bi-
donvilisation qui est parvenu
enserrer tous les quarters de la
capital, mme les plus rsiden-
tiels quoique seulement en ap-
parence, c'est en planifiant au
mieux le future Port-au-Prince
mais aussi en en discutant, en
dbattant avec sa population
car une ville vaut ce que veulent
en faire les gens qui l'habitent.
Sinon c'est peine perdue ou en
crole 'lave men siye at.'
Car on ne reconstruit


sent l'occasion.
On entend partout : si je reconstruis et que l'Etat,
comme lors du rglement fixant la larger du trottoir deux
mtres, dcide d'tablir telle infrastructure publique (ou mieux
collective, communautaire) tout prs de mon space (ce dans
le cadre de la Reconstruction), bonjour les dgts !
Les responsables voudraient probablement eux aussi
marquer le coup. Nous n'en doutons pas.
En plus de l'urbanisme proprement dit qui n'a plus
de signification dans la capital d'Hati, le trsor public aurait
beaucoup gagner dans l'tablissement de ce qu'on appellerait
le Grand Port-au-Prince, un nouveau zoning incluant tous les
faubourgs qui ont pouss aux quatre coins de la capital comme
champignons aprs la pluie. Du nord au sud, de l'est l'ouest.
Ou sans direction aucune.
Or tous ces appendices, vritables villes (ou bi-
donvilles) dans la ville, ne peuvent tre bien desservis par
les organismes de service public (eau, lectricit), voire les
services privs comme la tlphonie, la tlvision et l'inter-
net (voire le service tout-mdia de demain), parce que ces
quarters n'existent sur aucune carte. Ce sont des zombies.
Ce qui facility aussi la corruption dans la perception des taxes
communales et autres.
Outre qu'ils viennent constituer des repairs naturels
pour la grande criminalit (le kidnapping).
Mais ce niveau de la motivation citoyenne, la seule
intervention des pouvoirs publics aprs le 12 janvier aura t
d'valuer les constructions portant les traces du sisme pour
tablir quel traitement leur accorder.
(BLACK-OUT / p. 10)


Page 8




Mercredi 12 Mai 2010
Hati en Marche Vol XXIV N 16


I BANQUE NATIONAL DE CREDIT I


t 0,s


)'
"""


7


p


'w


*09


-^


N


Page 9


I.. 1-1. v .- 1


. ol


\04D


",.J --


ie


owb 1





LES PETITES ANNONCES


1 e Mercredi 12 Mai 2010
Hati en Marche Vol XXIV N' 16


Le MNianoIu Inn


DE Cbuu rift deIwmI '.mu<

Ir MW M :. ud lCbd .
111,r~ % dimBri
*Le Vamis de S Win



giffaf...


Jiiteriiet diqponihf
pour les, cienft:


M.de











HAM .





FI il"
nE.dcP l


.J llh ll Jf. l. r ...... '. ... U'ili



Pw mm qA t t Ml parge iiit.





UnuE BI

~iU:nir -,=



ijukr* Iu .lin
Ib J -t 2
il*abitlml i t-Iigr
r;tkltlll m l -lit










KJ ADVERTISING

SERVICES
P.O. BOX 600673
Miami Florida, 33160-0673
Publicits: Radio, Journaux et Tv.

Aussi un service de traduction
de Documents etc.
Info (954) 559-7729

Evens Hilaire Consultant


weI geznu


fSTM V MUAlftEqudpe.mostrs PUE luctton
ADOMI PURCHABINE AG IENET i o n d rihra C immkiri "q
TUL 781-457-8830 -Faxc305.-75"-17@ ai dmiumwg 8o P wb. pur kbalsa.


Ottawa lance un
(Port-au-Prince) Pour assurer la creation d'un nou- manque de capitau
vel Hati, le ministry des Affaires trangres, Lawrence Can- canadiennes inves
non, lance un appel au secteur priv,. bien avant le trem
La participation du secteur priv aux efforts de Le dput
reconstruction sera essentielle au dveloppement du pays. Le la dlgation can
secteur priv va contribuer l'mergence de la classes moyenne, d'autres secteurs (
qui, elle, va fournir des possibilits de dveloppement des curit, oui, parce (
petites et moyennes entreprises, a dit le ministry Cannon c'est essential. M
l'issue d'une visit de trois jours en Hati, sa premiere depuis prparer les cerveo
le sisme du 12 janvier, qui a fait plus de 250 000 morts selon davantage dans l'
l'ONU. lui d'inciter l'imp(
Et qui dit secteur priv dit investissements et occa- contribuer la foi
sions d'affaires, notamment pour le Canada, croit M. Cannon. les gens d'affaires
Il faut rflchir la faon don't on peut crer des partenariats d'amliorer le sys
qui vont donner lieu ces liens de confiance et crer des Le dput


appel au s
[x, ces derniers souhaitent que des entreprises
stissent en Hati, don't l'conomie chancelait
blement de terre.
liberal Denis Coderre, qui accompagnait
adienne, croit qu'il imported aussi de viser
d'intervention. On doit investor dans la s-
que a prend une stability, dans l'conomie,
ais la base mme de l'conomie, c'est de
aux. Et pour faire a, il faut qu'on investisse
ducation. Une piste de solution serait selon
ortante diaspora hatienne du Qubec venir
rmation de la jeunesse hatienne, alors que
ont beaucoup insist sur le besoin pressant
tme d'ducation.
du Bloc qubcois Jean Dorion, aussi du


dbouchs, a soulign le ministry aprs un entretien avec des voyage official, y voit justement une occasion en or pour le
membres de la communaut d'affaires en Hati. Constatant le Qubec. Comme l'ducation relve des provinces, je pense


Pourquoi ce black-out ?
(BLACK-OUT... suite de la page 8)
Mais quant la mise execution de la Reconstruction et de toute indication ne laisserait d'autre choix que le sauve
proprement dire (qui doit commencer bien avant le dcaisse- qui peut, comme on dit chez nous le chacun pour soi et Dieu
ment des milliards promise c'est motus et bouche cousue. pour tous.
Jusqu' present, c'est la sagesse qui prvaut dans la Et la fin de tous les rves.
population. Mais si une autre catastrophe se produisait avec
l'approche de la saison cyclonique, l'absence d'information Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince


Il


ecteur priv
qu'il y a vraiment un crneau pour le Qubec. Si on veut aider
le people hatien, c'est vraiment une trs bonne faon collec-
tivement d'intervenir, a indiqu M. Dorion.
Le Canada pourra apporter son aide au secteur de
l'ducation en Hati, mais surtout enfournissant de l'expertise,
a prcis l'ambassadeur canadien Port-au-Prince, Gilles Ri-
vard. Pour le Canada, il ne s'agit pas de construire des coles,
mais d'apporter l'assistance technique pour la creation d'un
systme d'ducation publique, en tenant compete des sales
de classes qui seront construites, notamment par la Banque
interamricaine de dveloppement, a expliqu M. Rivard.
Pour l'heure, l'ducation enHati est en majeure parties prive,
ce quoi veut remdier le gouvernement hatien.

Nouvelle prison
Ayant cibl la scurit et la justice comme priorits,
le ministry Cannon s'est rendu hier en matine Croix-des-
Bouquets, o le gouvernement canadien a finance la con-
struction d'une nouvelle prison un project qui date d'avant le
tremblement de terre. Le centre de dtention, qui devrait ouvrir
d'ici la fin de l't, pourra accueillir 750 prisonniers. Cela
rpond un besoin immense, surtout aprs la destruction du
pnitencier national, lors du sisme. Les 4200 dtenus, don't
des criminals considrs comme trs dangereux, se sont va-
ds, sauf quelques-uns morts sous les dcombres. Depuis, 475
d'entre eux ont t repris, mais le btiment n'est reconstruit
qu'en parties.


Page 10


--- 1 1.. 1-1. v .-


10 dpartements d'tudes
Licence en :
* Gestion d'Entreprise
* Conception et Excution de Projet
* Economic et Finance
* Sciences de l'Education
* Sciences Comptables
* Relations Internationales
* Gouvernance

Diplme en :
* Informatique de Gestion
* Relations Publiques
* Gestion de la Microfinance

Contactez nous :
Angle Delmas 75 et Impasse Hrard # 3,
Port-au-Prince, Hati, WI.

www.cfdehaiti.com
Par courriel: Administration(CDFEHaiti.com
GBrunet@CFDEHaiti. com

Par tlphones : (509) 2246-1425 \ 3555-1575
2513-3726 \ 3767-1575


VISION MORTGAGE BANK,
INC

EVENS HILAIRE
Loan Consultant

12788 West Dixie Hwy, Miami, Florida 33161
Phone: (305) 891-2225
Fax (305) 891-2559
Cell (786) 285-0384





Mercredi 12 Mai 2010
Hati en Marche Vol XXIV N 16


MIAMI DADE COUNTY


AVI LEGAL
Dapre Lwa Florid F.S.98.075(7), yap avize vot yo ki sou lis pi ba la-a. Nap avize w ke baze sou enfomasyon nou resevwa nan men Eta Florid, nou doute si w elijib pou vote. Yap made nou kontakte
Sipviz Eleksyon Konte Miami-Dade, Florid, pa pita ke trant jou apre resepsyon Avi sa-a pou nou kapab resevwa enfmasyon sou kisa yo baze kestyon ke w pa elijib la epi pou nou w kouman pou nou
rezoud pwoblm la. Si w pa reyaji epi w pa reponn a lt sa-a, sa gen dwa mennen Sipviz Eleksyon an deside ke w pa elijib epi yo va retire non w nan sistm enskripsyon vot Eta-a. Si w genyen ankenn
kestyon sou koze sa-a, tanpri kontakte Sipviz Eleksyon yo nan 2700 NW 87th Avenue, Miami, Florid oswa rele 305-499-8363.


Acoff JR, Myron D


PO BOX 971101 Miami FL 33197


Davis, Hosea


726 NE 1 St Ave Miami FL 33132


Adams, Kevin 2045 NW42Nd St Miami FL 33142 Davis, Kelvin 1500 NW 154Th St Miami Gardens FL 33054
Alcima, Claudin 401 NE 141St St North Miami FL 33161 Davis, Lesley D 3140 NW76th St Miami FL 33147
Aldebot, Shaun 10830 SW 84Th St B8 #E2 Miami FL 33173 Davis, Mark A 5503 N Miami Ave Miami FL 33127
Ali, Ben E 20721 NW 17Th Ave #202 Miami FL 33056 Davis, Theresa L 2410 NW 12Th Ave Miami FL 33127
Allen, Michael S 10820 SW 200Th Dr #1535 Miami FL 33157 De La Torre, Angel 16325 SW288th St Homestead FL 33033
Amaya, Alba R 927 NW 134Th PI Miami FL 33182 De Veaux, Edmond G 726 NE 1 St Ave Miami FL 33132
Anderson, Lavonso A 1132 NW33Rd St #A Miami FL 33127 Dean, Malcolm E 122 NW 14Th St #2 Miami FL 33136-1726
Andre, Joe S 3361 Florida Ave Miami FL 33133 Demps, Darrell 1827 NW5Th PI Miami FL 33136
Arauz-Lacayo, Roberto D 11042 SW 4Th St Sweetwater FL 33174 Dent, Tony 726 NE 1 St Ave Miami FL 33132
Arcia, Trudy 503 79Th St #7 Miami Beach FL 33141 Deveaux, Ronnie 1856 NW 5Th PI Miami FL 33136
Arenas, Nelson R 2619 W64Th St Hialeah FL 33016 Diaz, Caridad A 720 NW 105Th PI Miami FL 33172
Ar-Rahman, Amir A 8535 Byron Ave Apt 22 Miami Beach FL 33141 Diaz, Yohanki 19525 SW78Th PI Cutler Bay FL 33157
Arthur, Eric 275 SW72nd Ave Miami FL 33144 Dickerson, Sharonda S 605 NW 177Th St #216 Miami FL 33169
Astacio, Miguel 11842 SW 272nd Ter Homestead FL 33032 Dowling, Justina E 1009 NW 52Nd St Miami FL 33127
Auguste, Marx 4711 NW 5Th Ave Miami FL 33127 Drayton, Richard 1522 NW 68Th St Miami FL 33147
Avant, Albert L 12781 Westview Dr Miami FL 33167 Dunn, Tarnicia A 15800 NW 19th Ave Miami Gardens FL 33054
Avant, Felton 15451 SW288Th St D6 Homestead FL 33033 Dupera, Andre 735 83Rd St Miami Beach FL 33141-1347
Avent, Trenell D 921 NW70Th St Miami FL 33150 Dupuch, Dwayne J 3390 Frow Ave Miami FL 33133
Ayala, Celestino 10910 SW143Rd Ter Miami FL 33176 Durham, Leroy A 1065 NW 37Th St Miami FL 33127
Ayala, Ercia E 410 NW35Th St #3 Miami FL 33127 Durham, Norman L 1510 NW66Th St #1 Miami FL 33147
Azar, Steve 733 NW 34Th St #1 Miami FL 33127 Edwards, Kenneth 9434 SW 227Th Ter Cutler Bay FL 33190
Banks, Ronald J 1744 NW48Th St Miami FL 33142 Edwards, Melissa L 1762 NW 91 St St Miami FL 33147
Bankston, Porsha L 7901 NW 7Th Ave #808 Miami FL 33150 EI-Amin, Ruth A 17453 SW 106Th Ave Miami FL 33157
Barton, April 726 NE 1 St Ave Miami FL 33132 Estevez, Eive 798 NW30Th St Miami FL 33127
Bayona JR, Oscar 14051 SW54Th St Miami FL 33175 Eve, William C 18820 NW44Th Ct Miami Gardens FL 33055
Beach, Cassandra L 7610 Harding AVE #6 Miami Beach FL 33141 Everett JR, Matthew 1720 NW 64th St Miami FL 33147
Beauchard, Mosir 11925 NE 2Nd Ave #B214 Miami FL 33161 Eves, Angela J 6850 SW 132Nd Ave Miami FL 33183
Beaumont, Stephanie R 2060 NE 167th St #3 N Miami Beach FL 33162 Exantus, Chadwick 8236 NE 1st Ave Miami FL 33138
Bellinger, Joseph 1328 NW 6Th Ave Homestead FL 33030 Fairfax, Douglas K 14202 SW 110Th Ave Miami FL 33176
Bello, Anne M 2230 SW 27Th Ln Miami FL 33133 Familia, Miguel A 21358 SW 112Th Ave #212 Miami FL 33189
Bennett, Rancifer L 10127 W Circle Plz Miami FL 33157 Felder, Nora A 10740 SW 148Th St Miami FL 33176
Bentley, Harry L 405 NW6Th St Miami FL 33136 Fernandez, Carlos J 18520 NW49Th Ct Opa Locka FL 33055
Bermudez, Hector 9456 SW 7Th Ln Miami FL 33174 Florent, Jeaneno 645 Ives Dairy Rd #307 Miami FL 33179
Bill, Joe 6781 NW 8Th Ave Miami FL 33150 Ford, Willie F 3330 Thomas Ave Miami FL 33133
Binder, Eli D 2221 NW 151 St St Miami Gardens FL 33054 Francis, Latrellaney D 1130 NW 2Nd Ave #102 Miami FL 33136
Bland, Deron 1919 NW91St St Miami FL 33147 Francois, Jean B 52 NE 60th St Miami FL 33137
Borrero, Ismael 10990 NW 18Th Ave Miami FL 33167 Frazier, Carla Y 3605 NW 181 St St Miami Gardens FL 33056
Boyd, Joe L 3400 Florida Ave #2 Miami FL 33133 Freeman, Rayshaun 154 NW 12Th St Miami FL 33136
Brantley, Jarvis N 1835 NW 85Th St Miami FL 33147 Gainer, Lee W 2433 NW55th St Miami FL 33142
Brower, Lee M 1017 Jefferson Ave #107 Miami FL 33139 Gallon, Ivan D 2950 SW 3Rd Ave #7A Miami FL 33129
Brown, Edson 2134 NW 3rd Ave Miami FL 33127 Gallon, Tony V 2860 NW 135Th St #213 Opa Locka FL 33054
Brown, Marcus L 17120 SW 100Th Ave Miami FL 33157 Gardner, William 19700 SW 103Rd Ct #204 Miami FL 33157
Brown, Nathaniel R 2500 NW 122Nd St Miami FL 33167 Gavins, Randy J 11107 SW 200Th St #106 Miami FL 33157
Brown, Shalonda 1600 NW7Th Ct #209 Miami FL 33136 Gearing SR, Leonardo 2871 NW 151st St Miami Gardens FL 33054
Bryant, Conyarda S 5125 NW 27th Ave Miami FL 33150 Gerard, Wilnek 145 NE 53rd St Miami FL 33137
Bryant, Courtney T 14705 SW 104Th Pl Miami FL 33176 Gilbert, Dennis L 6819 NW 15th Ave Miami FL 33147
Bryant, Demetrius L 1500 NW93rd St Miami FL 33147 Gonzalez, Justin 10835 N Bayshore Dr Miami FL 33161
Buchanan, Linzy L 1153 NW 64Th St Miami FL 33150 Gore, Alliston A 10200 SW 168th St Miami FL 33157
Bunton, Ikie T 500 NW 2Nd Ave Miami FL 33101 Graham, Andrew K 1771 NW 51 St St Miami FL 33142
Burba, Michael 19841 SW 101 St Ct Cutler Bay FL 33157 Green II, Vincent A 2035 NW206Th St Miami Gardens FL 33056
Burke, Jimmy L 726 NE 1St Ave Miami FL 33132 Green, Larry C 1493 NW51st St Miami FL 33142
Burkes, James D 1984 NW 4th Ct Miami FL 33136 Green, Natasha Y 13006 Alexandria Dr #308 Miami FL 33054
Burneo, Alexander J 4120 SW 110Th Ct Miami FL 33165 Griffin, Michael 19805 SW114Th Ave #314 Miami FL 33157
Butler, Clifton 756 NW 1 st Ave Miami FL 33136 Grove, Joseph 1550 N Miami Ave Miami FL 33136
Caison, Norman E 16301 NW22nd Ct Miami Gardens FL 33054 Guerra, Jeremy 228 E 39Th St Hialeah FL 33013
Cal, Enrique 2620 SW 24th St Miami FL 33145 Guerrero, Lorenzo 30227-SW SW 158Th Pl Homestead FL 33033
Camacho, Luis 2330 NW 11 Th St Apt 2 Miami FL 33125 Hadley, Shuler R 5958 SW 68Th St South Miami FL 33143
Camel, Jesse L 8445 SW 185Th St Cutler Bay FL 33157 Haffner, Max J 2920 Segovia St Coral Gables FL 33134
Cardona, Richard 815 NW 30Th St #3 Miami FL 33127 Haislip, Anita 11259 SW 164Th St Miami FL 33157
Carey, Demetrius D 1262 NW 58Th St Miami FL 33142 Hall, Antwan 510 Beluga Ave Apt C Ft Richardson AK 99505
Carmona JR, Luis A 2938 SW 18Th St Miami FL 33145 Hall, Vencent D 2114 NW 19th Ter Miami FL 33125
Carswell JR, Thomas A 11601 SW 224Th St Miami FL 33170 Hampton, Terrell 12805 SW104Th Ter Miami FL 33186
Carter, Darryl L 12401 NW 27Th Ave #240-G Miami FL 33167 Harrell, Kelvin D 7722 NW 2nd Ave #G Miami FL 33136
Carter, Edward F 1060 NW 121 ST St MIAMI FL 33136 Harrell, Sabrina L 10600 SW 146Th St Miami FL 33176
Castaneda, Reinaldo P 1820 SW5Th Ave Miami FL 33129 Harris, Alphonso 3201 NW80Th St Miami FL 33147
Castillo, Jose O 315 W43Rd St Hialeah FL 33012 Harris, Anita L 145 NE 80Th Ter #C Miami FL 33138
Chacon, Jonathan 15298 SW 17Th Ter Miami FL 33185 Harris, Julia 568 NW 2Nd St Florida City FL 33034
Charles, Maurice A 4721 NW 181St Ter Opa Locka FL 33055 Harris, Terrell A 149 NW 11Th St 310 Miami FL 33136
Cherry, Marvin N 15301 NW 28th Pl Miami Gardens FL 33054 Harris, Theresa 1971 NW 2Nd CT #7 Miami FL 33136
Chisolm, Angela D 9000 SW 137Th St #A Miami FL 33176-6847 Harris, Ulysses 16300 E Bunche Park Dr Miami FL 33054
Ciasca, Gregory A 2415 NE 194Th St Miami FL 33180 Hartsfield, Tana D 726 NE 1St Ave Miami FL 33132
Clark, Isaac D 960 NW 12Th St Florida City FL 33034 Harvey, Lisa A 19800 W Dixie Hwy #B222 Miami FL 33180
Clark, Wendall M 4901 NW 25Th Ave #B Miami FL 33142 Hayward, Ron T 2051 NW 64Th St #203 Miami FL 33147
Clark, William J 11437 SW 213Th St Miami FL 33189 Heard, Jimmy L 131 NW 15Th St #22 Miami FL 33136
Clarke JR, Theodore 13345 NW 22Nd Ave Miami FL 33167 Heffner, Howard B 800 NW2Nd Ave Miami FL 33136
Clay SR, Carl J 2565 NW 159Th St Miami Gardens FL 33054 Henderson, Nathan E 22345 SW 117Th PL Miami FL 33170
Cobas SR, Michael 14400 Pierce St Miami FL 33176 Henry, Craig T 1982 NW5Th Pl Miami FL 33136
Cobb, Joseph K 735 NW 129Th St North Miami FL 33168 Henry, Mario 132 George Allen Ave Coral Gables FL 33133
Coffie SR, Terrance L 726 NE 1st Ave Miami FL 33132 Henton SR, Eric L 1441 NW43rd St Miami FL 33142
Colebrook, Tavarez 1135 NW 65Th St Miami FL 33150 Hernandez, Aimee C 2426 NE 188Th St Miami FL 33180
Colzie, Anthony 3140 Day Ave Miami FL 33133 Hernandez, Eduardo 10 NW 87Th Ave #B211 Miami FL 33172
Cooley, Jermaine 3025 NW 156Th St Miami Gardens FL 33054 Hernandez, Jose A 1829 NE 186Th St N Miami Beach FL 33179
Cooper, Daina R 7626 NE 6Th Ct #1 Miami FL 33138 Hernandez, Ricardo 505 NW 128Th Ave Miami FL 33182
Cooper, Lester S 3035 NW69th St Miami FL 33147 Hester, Samuel 1232 NW 1st Ct Miami FL 33136
Cooper, Willie B 3636 Oak Ave Miami FL 33133 Hobbs, Amelia L 3110 Plaza St Miami FL 33133
Corrales JR, Jesus 559 E 56Th St Hialeah FL 33013 Holmes, Jacqueline J 10081 W Jessamine St Miami FL 33157
Cosme, Zulma 1550 N Miami Ave Miami FL 33136 Holmes, Tavarese A 531 NW 73Rd St Miami FL 33150
Cox, Kristopher 17440 NW 67Th Pl #L-5 Hialeah FL 33015 Hopkins, Harbur S 10075 SW172nd St Miami FL 33157
Cratit, Charles L 4610 Brooker St Coral Gables FL 33133 Howell, Curtiss G 3945 NW60th Ave Virginia Gardens FL 33166
Criscitello, Roman C 11371 SW 227Th St Miami FL 33170 Howell, Sabbath D 10900 SW 196Th St #415N Miami FL 33157
Cross, Sabrina M 17367 SW 100Th Ct Miami FL 33157 Hudson, Lorraine R 10771 SW150Th Ter Miami FL 33176
Cruz, Harry E 2756 SW 4Th St #1 Miami FL 33135 Hunt, Chauka 3460 NW 11 th Pl #101 Miami FL 33127
Cruz, Serge 1800 W49Th St #119 Hialeah FL 33012 Ibanez, Milton R 980 NE 212Th Ter #3 Miami FL 33179
Cuellar, Miguel A 6750 NW 186Th St #114 Hialeah FL 33015 Ibsen, Leilani M 7720 Tatum Waterway Dr #2 Miami FL 33141
Cummings, Karen L 10130 W Indigo St #1 Miami FL 33157 Ingraham, Steven E 2030 SW 12Th Ave Miami FL 33129
Cunningham, Derrick 10013 SW 155Th St Miami FL 33157 Ingram, Cathy A 28205 SW 125Th Ave Homestead FL 33033
Cure, Latasha T 3411 NW 169Th Ter Miami Gardens FL 33056 Isaac, Anthony E 1550 N Miami Ave #6 Miami FL 33136
Curry, Jerry 10794 SW88Th St #B21 Miami FL 33176 Israel, Lebonah E 1545 NW 68th St Miami FL 33147
Curry, Raynard A 20600 Jacaranda Rd Cutler Bay FL 33189 Ivery, Jeffery D 9820 NW 25th Ave Miami FL 33147
Daniels, Antonio A 3150 NW 135th St #3 Opa Locka FL 33054 Jackson, Hubert J 405 NW 6Th St Miami FL 33136
Daniels, Beufus L 3100 NW 106Th St Miami FL 33147 Jacobs, Alvin D 1053 NW 99th St Miami FL 33150
Davey JR, Uriel A 777 NW 155Th Ln #303 Miami FL 33169 Jacques JR, Romulus F 19300 NW6Th Ct Miami Gardens FL 33169
Davis, Anthony 726 NE Ist Ave Miami FL 33132 James, Veondia L 1840 NW63Rd St Miami FL 33147
Davis, Errick R 3044 NW 61 St St Miami FL 33142 Jamison, Mack A 3443 Margaret St Miami FL 33133
Davis, Frederick 1520 NW 68Th St Miami FL 33147 Jean-Baptiste, Nadia 14030 NW 5Th Ave North Miami FL 33168
Kontinye nan lot paj la
Lester Sola
Sipeviz Eleksyon Konle i.liami-Dade (suitl i)page 12)


Page 11l


1






MIAMI DADE COUNTY


Mllercredi 12 Mai 2010


Kontinyasyon paj presedan an

Jefferson, Christine 10597 SW 177th St Miami FL 33157 Parks, Yolanda F 1140 NW 1 St PI #1 Miami FL 33136
Jenkins, Felicia D 7617 NE 1St Ct Miami FL 33138 Parrish, Rokisha L 11781 SW226Th St Miami FL 33170
Jenkins, Nobie 1741 NW51St St Miami FL 33142 Parrish, Thomas L 15335 SW284Th St Homestead FL 33033
Jennings Sr, Norris K 276 NW 40tn St Miami, FL 33127 Pate, Alan 27940 S Dixie Hwy Homestead FL 33032
Jimenez, Fernando R 10465 SW46Th St #Rear Miami FL 33165 Paul JR, Benjamin H 560 NW7th St Miami FL 33136
Johnson, Albert J 301 NW9Th St Miami FL 33136-0000 Payne, Gaylord H 1033 Spring Garden Rd #3 Miami FL 33136
Johnson, Eric T 545 NW8Th St Homestead FL 33030 Pena, Carlos M 13031 NW 19Th Ave Miami FL 33167
Johnson, Stephanie R 6828 NW 18Th Ave Miami FL 33147 Pena, Christian M 4115 NE 24Th St Homestead FL 33033
Johnson, Travis N 2060 NW63Rd St #202 Miami FL 33147 Perez, Anthony 3515 NW95TH St Miami FL 33147
Johnson, Tyrone J 22310 SW 117th Ave 4 Miami FL 33170 Perez, Francisco 796 NW 131 St Ave Miami FL 33182
Jones JR, Lenorris 17571 Duval Ave Miami FL 33157 Perez-Prado, Manuel L 721 NW 13Th Ave #201 Miami FL 33125
Jones, Tristian R 2330 NW 196Th Ter Miami Gardens FL 33056 Permenter, Robert L 3500 NW208Th St Miami Gardens FL 33056
Jones, Vincenzo N 16311 NW 21 St Ave Miami Gardens FL 33054 Picon, Santiago D 11398 NW 2Nd St Miami FL 33172
Jones, Wendell J 12601 NW 27Th Ave #T201 Miami FL 33167 Pinkney, Calvin A 1507 NW 57Th St Miami FL 33142
Jordan, Carolyn Y 1514 NW67Th St Miami FL 33147 Pinto, Keith J 9960 Kendale Blvd Miami FL 33176
Jordon JR, William D 449 NW8Th St #105 Miami FL 33136 Pitaluga, Jimmy 14977 SW20Th Ter Miami FL 33185
Kelly, Clarence 726 NE 1 st Ave Miami FL 33132 Poitier, Jawan O 16931 SW 100Th PI Miami FL 33157
Key, Sean T 17121 NW48Th Ave Opa Locka FL 33055 Polydor, Linda D 261 NW47th St Miami FL 33127
King, Kiana N 1834 NW74Th St Miami FL 33147 Pratt JR, Julius 25433 SW122nd PI Homestead FL 33032
Kirk JR, William H 21112 SW 91 St Ct Cutler Bay FL 33189 Pressley, Lawrence E 3825 Washington Ave Miami FL 33133
Knighton, Terance V 6708 NW5Th PI Miami FL 33150 Prieto, Roberto 3200 NW23Rd Ave Miami FL 33142
Knights, Chadrick N 7299 SW82nd St #17 Miami FL 33143 Principe, Lutgardo 9981 SW40Th Ter Miami FL 33165
Lacouty, Johnny 1231 NE 132Nd St North Miami FL 33161 Quinones, Esperanza 971 W Flagler St #13-B Miami FL 33130
Leon, Luis D 21960 SW124Th Ave Miami FL 33170 Quinonez, Juan C 1022 NW2Nd Ave Homestead FL 33030
Lett, Maxine 3140 NW 76Th St Miami FL 33147 Ralls, Gala V 752 NW 100Th St Miami FL 33150-1531
Leverson, Elaine 2191 NW3Rd Ave #206 Miami FL 33127 Ramirez JR, Ernesto 8500 Biscayne Blvd #K818 Miami FL 33138
Lewis, Bruce L 1511 NW 52nd St Miami FL 33142 Ramirez, Rafael A 16225 NW 83Rd Ct Miami Lakes FL 33016
Lewis, Kesley L 575 W Palm Dr #5 Florida City FL 33034 Ramos, Edwin A 9280 NW 32Nd Ct Miami FL 33147
Lightfoot, Willie C 233 NW 20Th Ter #107 Miami FL 33127 Ramos, Miguel 2411 NW 18th Ter Miami FL 33125
Lisboa, Felix 9530 NW2Nd Ct Miami FL 33150 Ramsey JR, Ben E 11337 SW189Th Ter Miami FL 33157
Little, Melford J 1955 NW5th Pl #1 Miami FL 33136 Randall, Anthony L 4220 NW 14Th Ave apt B Miami FL 33142
Lively, Rodney O 16950 SW 100th Ct Miami FL 33157 Randall, Darrius L 13875 NW 22Nd Ave #249 Opa Locka FL 33054
Lonzo, Helen O 1260 NW55th St Miami FL 33142 Redwine, Patrick B 3004 NW52Nd St #11 Miami FL 33142
Lopez, Nivaldo E 935 SW 6Th St #5 Miami FL 33130 Reed, Tangela P 10234 SW 169th Ter Miami FL 33157
Lozano, Pier A 14734 SW 99Th Ln Miami FL 33196 Reyes, Miguel 2301 NW 30Th St Miami FL 33142
Lynch, Latasha D 2311 NW 136Th St #8 Opa Locka FL 33054 Rice, Sherlisha K 18680 SW376th St Homestead FL 33034
Madison, Tyrone 13261 SW 278Th Ter Homestead FL 33032 Richardson, Roger 26221 SW 139th Ct Homestead FL 33032
Mahelal, Carol 10362 SW175Th St Miami FL 33157 Riggs, Jeffrey I 7151 SW7 St Miami FL 33144-2740
Mainor, Leon N 14321 NW13Th Ave Miami FL 33167 Rincon, Michael E 22010 SW103Rd Ave Miami FL 33190
Mangham, Terrance J 514 SW5Th Ave Homestead FL 33030 Rios, Carlos M 3847 NE 168Th St # 4H N Miami Beach FL 33160
Mann, Ashanti D 1790 NW90Th St Miami FL 33147 Rivera, Fernando 837 NW 113Th St Miami FL 33168
Martin, Jeffrey 3111 NW 44Th St Miami FL 33142 Rivera, Marcial 19751 SW 114Th Ave #249 Miami FL 33157
Martin, Lenox A 26341 SW 139Th Ct Homestead FL 33032 Rivera, Samuel R 1023 SW 13Th Ct Miami FL 33135
Martin, Tracy 2150 NW 135Th St Miami FL 33167 Rivera, William 850 W 74Th St #213 Hialeah FL 33014
Martinez, Deangelo J 3170 NW 159Th St Miami Gardens FL 33054 Rivero, Kevin R PO BOX 971127 Miami FL 33197
Martinez, Eloina 1943 NW 19Th St Miami FL 33125 Robbins, Doniece E 1408 NW63Rd St Miami FL 33147
Martinez, Lazaro R 1935 NW26Th Ave Miami FL 33125 Roberson, Henry 11340 SW214Th St #11340 Miami FL 33189
Martinez, William A 3620 NW 21 St Ct #2 Miami FL 33142 Roberson, Priscilla 4511 NW 176Th St Miami Gardens FL 33055
Martinson, Robert J 12125 SW 109Th Ct Miami FL 33176 Roberts III, Ancle 6940 NW 179Th St #402 Hialeah FL 33015
Mathews, Antonio M 921 NW 183Rd Dr Miami Gardens FL 33169 Roberts JR, Wilfred E 1610 NW53rd St Miami FL 33142
Mathis, Anthony D 320 NW7Th Ave #20 Miami FL 33128 Roberts, Alice M 8441 NW25Th Ave Miami FL 33147
Mathis, Loretta A 17255 SW 95Th Ave #254 Miami FL 33157 Roberts, James T 10100 SW 173Rd St Miami FL 33157
Mayor, Keith L 6855 Abbott Ave #203 Miami Beach FL 33141 Robinson, Mary F 1955 NW 5Th Pl #9 Miami FL 33136
Mc Bride, James 5730 NW 30Th Ave Miami FL 33142 Rodriguez, Dennys 129 NW 26Th St #W Miami FL 33127
Mc Cray, Jacques 18110 SW 102Nd Ave Miami FL 33157 Rodriguez, Erick 12300 SW 220Th St Miami FL 33170
Mc Griff, Kenneth A 20513 NW 39Th Ct Miami Gardens FL 33055 Rodriguez, Jose J 300 NW 114Th Ave Apt105 Miami FL 33172
Mc Intosh, Steve W 1840 NW 5Th Pl #13 Miami FL 33136 Rodriquez, Dionisio 520 SW 1 St St Aptl 8 Miami FL 33130
Mc Kinnon, Seth A 3140 NW76Th St Miami FL 33147 Rogers JR, Frank 124 NE 14Th St #204 Miami FL 33132
McCrea, Lasonja E 1 NE 78Th St #1 Miami FL 33138 Roldan, Alexander 1122 NW 3Rd St #11 Miami FL 33128
McGuckin, John J 8501 SW96th St Miami FL 33156 Rosales, Pedro T 309 SW2Nd Ave #5 Homestead FL 33030
McIntyre, Phillip B 21460 SW 109Th Ave Miami FL 33189 Ruffin, Cedric 1928 NW 97Th St Miami FL 33147
McMillian JR, Lorenzo J 420 NW72Nd Ln Miami FL 33150 Rumph JR, Wendell T 2932 NE 2nd Dr Homestead FL 33033
McQueen JR, Horace 11318 SW 230Th Ter Miami FL 33170 Salazar, Bojan A 1748 SW 138Th Pl Miami FL 33175
Medina, Luis A 3268 SW 143Rd Pl Miami FL 33175 Saldarriaga, Bonie M 7194 W 2Nd Ct Hialeah FL 33014
Medrano, Joel A 542 NW 13Th St Homestead FL 33030 Samuel, Shirley D 3535 Jefferson St Miami FL 33133
Mena, Erik 3142 NW 1St Ave Miami FL 33127 Sanchez Lozada, Angel G 1920 NW32Nd Ave Miami FL 33125
Mendoza, Alberto 11227 NW 3Rd Ter Miami FL 33172 Sanchez, Steven 3101 SW 133Rd Ct Miami FL 33175
Merkson, Joyce E 9261 SW 186th Ter Cutler Bay FL 33157 Sanders, Jeanette 1060 NW 47th St #6 Miami FL 33127
Milanes, Carlos U 1019 SW23Rd Ave Miami FL 33135 Sans, Reynaldo 2095 SW 139th Ave Miami FL 33175
Miller, Calvin 14520 Fillmore St Miami FL 33176 Santana, Michael A 7420 SW37Th St Miami FL 33155
Miller, Christa D 17331 SW103rd Ave Miami FL 33157 Santiago II, Gerardo H 13850 SW268Th St #104 Miami FL 33032
Miller, Harold 6901 NW8Th Ave #4 Miami FL 33150 Santiago, Antonio L 404 NW 23Rd St Homestead FL 33030
Miller, Nichelle L 675 NW 17Th St #404 Miami FL 33136 Santiago, Edwin A 220 71St St Apt 205 Miami Beach FL 33141
Minor, Carl 16051 NW 18Th Pl Miami Gardens FL 33054 Santiago, Juan C 1020 SW 13Th Ave Miami FL 33135
Mitchell, Linda D 300 NW 71 St St Miami FL 33150 Sapp, Cecil 11050 SW 161 St Ter Miami FL 33157
Mitchell, Vernon 11890 SW220th St Miami FL 33170 Saunders, George E 670 NE 180Th St Miami FL 33162
Mobley, Theresa 9122 SW 182Nd St Palmetto Bay FL 33157 Sawyer, Rudolph 20815 SW 114Th Ct Miami FL 33189
Montes De Oca, Ishtar 260 Crandon Blvd #16 Key Biscayne FL 33149 Schaffer, Karina 7820 NE 4Th Ct Miami FL 33137
Moore, Bennie J 18919 NW 46Th Ave Miami Gardens FL 33055 Scioli JR, Joseph F 28240 SW 157Th Ct Homestead FL 33033
Morales, Gerardo R 5350 W 21 St Ct #202 Hialeah FL 33016 Scott, Alfonso 155 NW 15Th St #6 Miami FL 33136
Morales, Hector 12833 SW 48Th Ter Miami FL 33175 Scott, Curtis J 1126 NW 51 St Ter Miami FL 33127
Morales, Vicente N 1605 SW6Th St Miami FL 33135 Scott, Quincy PO BOX 10777 Miami FL 33101
Morejon SR, Javier DJ 14450 SW295Th St Homestead FL 33033 Scott, Tangila M 770 NW 145Th Ter Miami FL 33168
Morris, Omar S 11625 SW 112Th Ave Miami FL 33176 Sera, Julio C 14601 NW 185Th St #35 Hialeah FL 33018
Naranjo, Frank A 19380 Collins Ave #508 Miami FL 33160 Sheppard JR, George 10407 W OIld Cutler Rd #110 Miami FL 33190
Naranjo, Jaime 5560 NW 114Th Ave #305 Doral FL 33178 Simmons, Don W 13575 NE 14Th Ave North Miami FL 33161
Neely, Roderick 3650 Frow Ave Miami FL 33133 Singletary JR, Wilbur 7814 NE 4Th Ct #7 Miami FL 33137
Negron, William A 1650 NW25Th Ave Apt 108 Miami FL 33125 Skyers, Desmond S PO BOX 971075 Miami FL 33197
Nelson, Emily R 2901 NW 157Th St Miami Gardens FL 33054 Smallwood JR, James T 22525 SW 167Th Ave Miami FL 33170
Nelson, Eric 19120 SW 113th Pl Miami FL 33157 Smith, Antwaine G 5925 SW 64th St South Miami FL 33143
Nelson, Robert 26615 SW 139Th Ave Homestead FL 33032 Smith, Derise C 7001 NW 15th Ave #18 Miami FL 33147
Nelson, Satara L 14141 NE 3Rd Ct Miami FL 33161 Smith, Derrick 10005 W Fern St Miami FL 33157
Nesbitt, Derek A 3130 NW 174Th St Miami Gardens FL 33056 Smith, Lakenya S 423 NW9th St 9 Miami FL 33136
Nesbitt, Eric PO BOX 11748 Miami FL 33101 Smith, Larry A 4133 NW 24Th Ave Miami FL 33142
Newkirk, Shanequa L 7182 NW 16th Ave Miami FL 33147 Smith, Mac A 10876 NW 81 St Ln Doral FL 33178
Nieves, Miriam G 14249 SW47th Ter Miami FL 33175 Smith, Percy G 778 NW45Th St Miami FL 33127
Norton SR, Terry A 726 NE 1st Ave Miami FL 33132 Smith, Robert L 2310 W Bunche Park Dr Miami FL 33054
Nunez, Jonathan A 814 SW 9Th Ave Miami FL 33130 Smith-Taylor, Christopher 2380 NW 155Th St Miami Gardens FL 33054
Oliver, Donnell K 6475 NW6Th Ave #10 Miami FL 33150 Sneed II, Daron E 2400 NW 132 St Miami FL 33167
Olivo, Jorge L 528 SW9th Ave #101 Miami FL 33130 Solis, Tina M 228 NW37Th St Miami FL 33127
Orelus, Janet 1031 NW 100th St Miami FL 33150 Sopo, Rossana 2295 SW25Th St Miami FL 33133
Oviedo, Felix M 1820 NW 119Th St #302 Miami FL 33167 Soto, William 1128 NW 124Th Pl Miami FL 33182
Owens, Javis J 949 SW 10Oth St Miami FL 33130 Sotolongo, Vanessa C 6875 W 2Nd Ln Hialeah FL 33014
Pace, Patricia D 234 NW 11Th St #3 Miami FL 33136 Spain, Shuntel T 925 N Krome Ave #25 Homestead FL 33030
Pacheco, William 726 NE 1st Ave Miami FL 33132 Spann, Walter E 2304 Ali Baba Ave Opa Locka FL 33054
Padron, Jorge I 10655 SW79Th Pl Miami FL 33156 Spratley SR, Vincent L 120 NW69Th St Miami FL 33150
Padron, Teresa M 1401 NW7Th Ave #4A1 Miami FL 33136 St Hilaire, Lamage 170 NW 117Th St Miami FL 33168
Page, Erica O 171 NW53Rd St Miami FL 33127 St Louis, James 281 NW53Rd St #2 Miami FL 33127
Page, William T 9452 Carlyle Ave Surfside FL 33154 St Vil, Rikado 15301 NE 11Th Ct N Miami Beach FL 33162
Paredes, Mario A 1801 S Treasure Dr #218 N Bay Village FL 33141 Stanley, Antwon J 3346 NW 180Th St Miami Gardens FL 33056
Parfait, Ken 60 NW50th St Miami FL 33127 Strachan, Jarvaris E 5821 NW7Th Ave #802 Miami FL 33127
Parker, Jerry 22605 SW 113Th Ct Miami FL 33170 Straughter, Eady E 701 NW 210th St #501 Miami FL 33169
Parks, Hattie N POBOX 570624 Miami FL 33257 Suarez, Ariel L 3930 SW 125Th Ave Miami FL 33175
D Kontinye nan lot paj la
Lester Sola
Sipeviz Eleksyon Konle i.Lhami-Cade (,mlil' paI 13)


Page 12





Mercredi 12 Mai 2010
Hati en Marche Vol XXIV N 16


LIBRE PENSER


Plaider l'ignorance n 'enlvera jamais notre res-
ponsabilit. J. Ruskin

Chers amis lecteurs, s'il est un fait qui a toujours
attir mon attention, chez nous, dans nos agissements aussi
bien individuals que collectifs, c'est notre absence de volont
d'assumer la responsabilit des consequences de nos actions.
Mwen pat konen . Se pa fot mwenm>. Sa ou te vle m f .
Le pire, cela se manifeste dans toutes les couches sociales.
Dans toutes les sphres de fonctionnement. De haut en bas et
de bas en haut. De gauche droite et de droite gauche. Par-
tout. En tout. Il semblerait que chez nous, l'assomption de la
responsabilit individuelle des consequences de nos actions
ou l'existence d'une chane de responsabilit permettant
de dlimiter, function, action, sanction, ne soient que de vains
concepts qui entravent au lieu de faire avancer le pays. Il doit
srement y avoir une sorte de conditionnement pavlovien,
qui, face la notion de chane , nous oblige voir dans la
responsabilit une sorte d'esclavage , ce qui fait que l'on
ait en horreur la notion de chane de responsabilit . On ne
se rend pas compete de l'asservissement et de l'abrutissement
que cela cause. Voil peut-tre, les lments parlants d'une
vraie crise de responsabilit qui est srement la base de nos
malheurs collectifs. Cela ne peut ne pas tre l'une des squelles
de trois sicles d'assujettissement. L'esclavage ne peut ne pas
tre considr crime contre l'Humanit.
Enfin, chres amies lectrices et chers amis lecteurs,
parlons un peu plus et un peu plus clairement de ce que la res-
ponsabilit reprsente. La responsabilit, d'aprs notre Petit


esponsabilit !

Larousse de toute la vie , est la capacity de prendre une dci-
sion sans en rfrer pralablement une autorit suprieure.
C'est aussi l'obligation de rparer une faute, de remplir une
charge ou un engagement. Une personnel responsible est celle
qui a la capacity de prendre des decisions. C'est aussi celui ou
celle qui a la charge d'une function. L'individu, dans l'exer-
cice de ses functions, sera donc amen prendre des decisions
don't il sera responsible des consequences. De par la loi, il doit
rpondre des dommages qu'il a causs et les rparer. Le sens
de la responsabilit porte l'individu agir en exerant la vertu
de prudence, attitude d'esprit de celui qui, rflchissant la
porte et aux consequences de ses actes, prend ses dispositions
pour viter les erreurs et les sources de dommages potentiels.
Un Gouvernement responsible , par example, doit pouvoir
tre garant et pouvoir rpondre de ses actions ou de celles des
personnel qui en font parties. Voil, l encore, l'importance de
l'tablissement de la chane de responsabilit. En est-il ainsi
chez nous ?
La responsabilit est donc le devoir de l'Individu, de
rpondre de ses actes, toutes circonstances et consequences
comprises, c'est--dire d'en assumer l'nonciation, l'effectua-
tion, et par suite la rparation voire la sanction lorsque l'obtenu
n'est pas l'attendu. Dans une situation exceptionnelle, comme
celle que nous vivons actuellement en Hati, on s'attend ce
que tout un chacun ait un comportement responsible , que
la chane de responsabilit soit claire, visible, effective, que
tous les acteurs, publics ou privs, assument leur obligation
de penser pays , de panser nos blessures collectives de
penser faire de ce pays un pays meilleur que celui d'avant le


12 janvier . Malheureusement, chacun suit son propre chemin.
L'un ici, l'autre l-bas et les autres, nulle part.
S'il y a un mot crole, hatien, qui semble traduire ce
que je viens d'expliquer, il s'agit du mot Konskan . J'aime
lui associer le mot sitwayen . Un sitwayen konskan
rsume tout ce que l'on vient de dire. Un< sitwayen konskan
est un Individu Responsable . Un sitwayen konskan
est un Individu Lucide . Un sitwayen konskan est un
Individu qui a un Sens dvelopp de l'thique . C'est un
individu responsible, envers lui-mme, dans ses agissements
envers les autres, dans ses transactions conomiques, envers
son environnement, envers son pays. Il assume sa responsa-
bilit individuelle, la seule faon de progresser.
Enfin, chers amis lecteurs, une socit qui n'assume
pas sa responsabilit collective est une socit d'assists. Une
socit qui n'arrive pas dvelopper chez ses membres, le sens
de la responsabilit par rapport leur socit et par rapport
leur Patrie, est une socit appele disparatre. Une socit
comme la ntre, si elle n'arrive pas utiliser ses grandes trag-
dies pour se transformer et se rendre responsible, est appele
reproduire les mmes erreurs. L encore, nous serons tous
responsables puisque nous ne pouvons prtexter l'ignorance
pour viter d'assumer notre part de responsabilit.

Soyons responsables pour que vive Hati.

Oscar Germain
germanor2005@yahoo.fr
Mai 2010


La refondation territorial
Le Moniteur du 22 mars 2010 (No. 21, 165me anne) croissance et de dveloppement serait situ dans le secteur de offre d'autres avantages comme nouveau ple de croissance et
public un arrt prsidentiel dclarant d'utilit publique une Cabaret dans la zone de Fond Mombin. de dveloppement conomique.
vaste zone s'tendant le long du versant nord de la Route Na- Personnellement j'aime bien ce choix car il prsente Considrons tout d'abord l'accessibilit. Sur le plan
tionale No. 1, depuis Bon Repos, au nord de Port-au-Prince, une vraie alternative au dveloppement qu'a connu la zone du rseau routier, elle est traverse par la Route Nationale #
jusqu' la rivire Bretelle, l'entre de Caba- ,--,_, __ 1i ; avec l'achvement de la Route Neuve ,
ret. Selon l'article 1 de cet arrt, cette zone, elle dispose d'un autre accs vers le bord de
qui est situe sur le piedmont de la Chaine des mer de Port-au-Prince ; la bretelle meant au
Matheux sera utilise pour la relocation des bas du Morne--Cabrit done accs au Pla-
victimes du sisme du 12 janvier 2010. n teau Central ; en amnageant la bretelle entire
Cette decision a fait l'objet d'un dito- Lilavois et Pont Beudet, on peut dsengorger
rial de Mlodie 103.3 reproduit dans ce journal la Nationale # 1 entire Bon Repos et Damien
(voir Hati en Marche, Vol. XXIV, No. 10, du et rejoindre la Croix-des-Bouquets et la route
31 mars au 6 avril 2010) et la mise en Seuvre vers la frontire.
du project a trouv une premiere application Sur le plan du traffic maritime, il faut
avec le camp de Corail Cesselesse, la limited mentionner l'existence des wharfs de la
est de la zone revenue, que nous avons visit Minoterie et du Ciment d'Hati. Du rest,
(voir Hati en Marche, Vol. XXIV, No. 13, du dans le document intitul HAITI DEMAIN
21 au 27 avril 2010). Objectifs et Stratgies Territoriales pour la
Mais il faut savoir que la bande de terre Reconstruction du Comit Interministriel
s'tendant de l'autre ct de la Nationale No. d'Amnagement du Territoire (CIAT) nous
1 fait aussi l'objet de projects dans le cadre de lisons Un site susceptible d'accueillir un
la refondation du pays. En effect le Plan nouveau port se site au nord de la capital,
d'Action pour le Relvement et le Dvel- vers l'le Cabrits, o le tirant d'eau permit
oppement National d'Hati (PARDNH) nous de crer un port permettant d'accueillir les plus
rappelle que le sisme a dmontr la trop forte gros porte-conteneurs.
centrality de Port-au-Prince. En consequence, Une vast zone situe au nord de la capital a t dclare d'utilit publique Si on pense la creation d'emplois
Il faut donc reconstruire ailleurs ... Une meil- pour les populations qui seront installes de
leure rpartition sur le territoire de la population et des activits mtropolitaine jusqu' present. En effet, Port-au-Prince s'est l'autre ct de la Nationale, l'existence des Moulins d'Hati,
conomiques suppose la consolidation des ples rgionaux d'abord tendu le long de la Nationale # 2, transformant la de l'ancienne SODEXOL et du Ciment d'Hati pourraient tre
de dveloppement reposant sur le dynamisme conomique route de Carrefour en un veritable cauchemar ; vers le Nord, le point de dpart d'une zone industrielle.
et l'intgration des dimensions de production industrielle, Port-au-Prince s'est install dans la Plaine du Cul-de-Sac, au Il y a cependant eux grands problmes rsoudre
d'agriculture et d'organisation social et spatiale ... Dans la dtriment de la production agricole. La zone de Fond Mombin, l'approvisionnement de la population en eau et en lectricit.
region mtropolitaine de Port-au-Prince un nouveau ple de par centre, est de moins grande valeur pour l'agriculture, mais (REFONDATION / p. 15)

Kontinyasyon pa] presedan an

Sutherland, David L 696 NE 86Th St #137 Miami FL 33138 Wells, Yakesheia 616 SW 7Th Ter Florida City FL 33034
Tanaka, Mazaki J 15881 SW 104Th Ter Miami FL 33196 Westpoint, Derrick A 10210 SW 151 st Ter Miami FL 33176
Tapia, Erica 9553 SW1 48Th Avenue Cir N Miami FL 33196 White, Richard L 21960 SW 104Th Ct #204 Miami FL 33190
Taylor, Jimmy L 2501 NW 156Th St Miami Gardens FL 33054 Whitehead, Ira 1791 NW 155Th St Miami Gardens FL 33054
Tessler, Donald S 349 Jefferson Ave #10 Miami Beach FL 33139 Wilcher, Charles E 3375 Grand Ave #1 Miami FL 33133
Thomas, James D 3616 Grand Ave #2 Miami FL 33133 Wilcox, Cynthia P 8000 NW 11Th Ave Miami FL 33150
Thompson, Frances 632 NE 85th St #14 Miami FL 33138 Wildgoose, John 10965 SW223rd St Miami FL 33170
Thornton JR, Adolphus M 19920 NW32Nd Ave Miami Gardens FL 33056 Williams JR, Johnny M 6500 NW 8th Ave Miami FL 33150
Tillman, Virchas 11021 SW 220Th St Miami FL 33170 Williams, Andrew B #44 6150 Biscayne Blvd Miami FL 33138
Tingle, Maxine A 18831 NW 23Rd Ct Miami Gardens FL 33056 Williams, Calothia 439 NW 9th St Miami FL 33136
Tisdol, Phyllis M 1173 NW 99Th St Miami FL 33150 Williams, Glenn 149 NW11Th St #23 Miami FL 33136
Tolbert, Avery K 5100 NW 19Th Ave Miami FL 33142 Williams, Jonathan A 6335 SW 58Th Ct Miami FL 33143
Torres, Martin A 1065 NW429Th St #10 Miami FL 33127 Williams, Melessa C 15800 Bunche Park School Dr Miami FL 33054
Toussaint, Marvens 520 NW 118th St Miami FL 33168 Williams, Melvin 17151 SW 99Th Ct Miami FL 33157
Trimble, Cecil M 6600 NW 21 St Ave Miami FL 33147 Williams, Michael A 3617 William Ave Miami FL 33133
Triolo, Dennis A 7814 NE 4Th Ct Miami FL 33137 Williams, Rymond 4980 NW2nd Ave #15 Miami FL 33127
Tyther, Michael 1495 NW 112th Ter Miami FL 33167 Williams, Stanley J 211 NW 12Th St #1 Miami FL 33136
Valdes, Ulice 510 SW7Th Ave #3 Miami FL 33130 Williams, Troy A 1948 NW 49Th St Miami FL 33142
Vamper, Ronald T 2480 NW 50Th St Miami FL 33142 Wilson, Antonio L 3758 Frow Ave Miami FL 33133
Vamper, Terence J 1270 NW 199Th St Miami Gardens FL 33169 Wilson, James 17573 Duval Ave Miami FL 33157
Vazquez, Lydia 6772 SW 77Th Ter South Miami FL 33143 Wilson, Jason C 795 NE 80th St Miami FL 33138
Vazquez, Samuel 1022 NW 34Th St Miami FL 33127 Woods, Dorothy G 2010 NW 63Rd St #204 Miami FL 33147
Velez, Tomas E 19254 NW67th PI Hialeah FL 33015 Woods, Trenton J 590 NW64Th St #9 Miami FL 33150
Veloso, Fernando M 501 NW57Th Ave #41 Miami FL 33126 Wright, Andre J 3871 Percival Ave Miami FL 33133
Vera, Danny 429 SW8Th Ct #1 Miami FL 33130 Wright, Charles E 27940 S Dixie Hwy RM 35 Homestead FL 33032
Villanueva, Daniel 27940 S Dixie Hwy #10 Homestead FL 33032 Wright, David A 39 NW 135Th St Miami FL 33168
Walker, Bruce L 2020 NW 1 St Ave Miami FL 33127 Wright, Lawrence L 2101 NW 48th St Miami FL 33142
Walkin, Malika J 2284 NW 100Th St Miami FL 33147 Wright, Morris L 27940 S Dixie Hwy #21 Naranja FL 33032
Walters, John S 4929 SW 135Th Ct Miami FL 33175 Wright, Randall 2302 NW74Th St Miami FL 33147
Walton, Frederick E 751 NW 70Th St Miami FL 33150 Wynn, Charles F 10765 SW 147Th St Miami FL 33176
Watson, Jessie 275 NW 10Oth St #213 Miami FL 33136 Yearby, Kevin 11011 SW218Th Ter Miami FL 33170

Lester Sola
a l Sipe.ize Eleksion Konte .liarni-Dade
F tndew pu yokone wnanResasma 200! w w.cnsu.go


Page 13


I.. 1-1. v .- - - -- - - - - 1





LES JEUX


Mercredi 12 Mai 2010
Hati en Marche Vol XXIV No 16


Iwn ..L..


Allez die [ASO TE N DON, eni utilisant des mois du du
vocabulaire fcanails, et ne changean-t qu'une lttfre par ligne


Solulions die la Semaine Passe

sKAI NA ENm
O pEL R
u pS 1 LO0N s

mI VA In
AuO0s I T E
ER u K L EE
tL0i l L EE


Trotwz e 9 i s *0 Pi o Cru c dan% e c.are , 'ii.


1 o d ie


Eton RveiI *!T-I 1u.:iquJ


AU FrpEnft cftntanit
j' ILIla i ,-tiI 3v > I flLI ) Fi immiLaI


(11)' Mladiiel Matin;it:M aL:
Lii trLrir.i.Iu .Li-ri'w. A:Lm L' 1 k.i.I u.i'~ r.
Arul y i e.
P40 C.hr".iujj
AU ,91 iC-rbi dicuWcE 1fi C
LChi >niqu Liu.cvi rju Lre- Dn.rui .mqm>: BLad-il k
1 .'L. Srx-ei!1 a! %-".: 'rl k2Tc. 1~ir;i


Il Le dliqu daidrAudIta1Ir

2h i LUe Mida
ULMUJJLLdILJLuL4.eL%.: ULdaL> .fI-HU;LIIL
hI.Wi: L34 a y fm r Lm 1.. e

11f' C'st s Boi n fil arUSOill...

hL&:.4L iul L u:Iu lla lir

flnu i. lDaniel e .u"pLuliiIl iii
LeJoumaId d5heures

lu Mlodie & Company

AMliwy abo2r c>-.ii Lu.iarui
mI'.. SoIr Intcwmiallonic
hhi Note GraHnd Concert
J.:v 11ILu. -1 -= h*~rt -c.

n kiela CavauIirj, preuwer oy ciedimne


Page 14


c SOMMBIE
Arraingez les sept lettres -d.su
po tif forrner un mol irana5




E R

Soktilions de la Sem'rnine, I5si..v
IL LE N TI GO0


h3D
c mi:'


E n B ref... (...suite de la page 2)
HOPE 1 et HOPE II, HELP garantit dsormais, jusqu' septembre 2020, l'expdition
sans frais de douane de vtements vers le march amricain. Tout en comprenant des
limitations imposes afin de protger les producteurs amricains, la nouvelle legislation
assure aussi l'extension du quota d'exportation d'Hati l'quivalent de 200 millions de
mtres carrs contre 70 millions actuellement.
On estime que des milliers de nouveaux emplois don't Hati a dsesprment besoin
seront ainsi crs.
Les statistiques disponibles montrent que le secteur de la sous-traitance comptait plus
de 25.000 emplois avant le tremblement de terre, grce essentiellement l'industrie du
vtement qui fournissait au pays 75% de ses recettes d'exportation.

Un ancien ministry de la justice auditionn au Parquet de Port-au-
Prince pour usage de faux
L'ancien ministry de la Justice sous le gouvernement du Premier ministry Michle
(EN BREF / p. 16)


N...








0



g

m!


Du


1luli miW-

12:0UI1 i






Ri 30 IU2






7h h3:
N h-3:1) Ph


--j I.. 1-1. v .-


L LES JEUX DE BERMAR


M L TE S
-MA L L E S
[K 1 I LuSZ


'h 1 r 'R C --41.. P -in :-7, ITq n
ru 1-, V, Il
'l j.: U 11.1 '4J Z 1 -4 5,i 1 4j 1 S Mi 5 P 17: OUM.1


H, T


D T


A A x






lf S


r, Cdt A4za da're e4w





Mercredi 12 Mai 2010
Hati en Marche Vol XXIV N 16


Ti Gout pa Ti Gout Ik.it ii/,q1,pmu


Haiti On My Mind

January 12, 2010, is an unforgettable and dreadful day
La "Perle des Antilles" turned into "L'enfer des Antilles"
day
After four hurricanes, no one expected an earthquake
An earthquake with a magnitude of a billion viper snakes
This horrendous monster destroyed our land and our people;
But, it can never destroy the resilience and the soul of our
people.

Refrain
Haiti is on my mind, Haiti is on my mind
The Haitian spirit will forever live,
Oh! Yes, it will forever live, it will forever live,
We cannot have it any other way
We will hold on and be strong along the way
At the end, the sun will brightly shine.

-1-
Living in a foreign land, the Haitian diaspora did not know
What to think or what to do about this horrible situation.
At the beginning, we did not know the extent of the devasta-
tion.
As the news unfold, we could not hold our tears and frustra-
tion
While looking at the pictures from the astounding destruc-
tion
What can we say, what can we do, and what do we know.

-2-
Thousand of our children, man and women, brothers and
sisters
Have lost their limbs, lost their lives and lost all belongings
In such a swift, terrible, senseless and an inexplicable man-
ner
Under concrete slabs and debris were their crushed cadav-
ers;
Others were hurt or disfigured by high blows coupled by
fear
In a country that offers them no hope, no future or a way out

-3-
In the midst of all this unforeseen calamity and nightmare
We are grateful for the given love, support, response and
care
Love, support, response and care from the beautiful world
We could not have endured this agonizing phenomenon
alone
We felt the energy from all facets of the universe or the
world
Small or big, rich or poor, black or white, democrats or re-
publicans

-4-
Let's start working to rebuild this precious and tenacious
land
With resiliency, and togetherness; it is possible for it to sus-
tain
In unity and love, we will definitely have strength over this
land
Haitians are known to be resilient, adaptable and hard-work-
ing
We are stronger than people can dream of and certainly be-
lieve
We will surely recover with unity, love, persistence and be-
lief.

Refrain

Haiti is on my mind, Haiti is on my mind
The Haitian spirit will forever live,
Oh! Yes, it will forever live, it will forever live,
We cannot have it any other way
We will hold on and be strong along the way
At the end, the sun will brightly shine.

Marie-Paule Woodson, Writer C


Chak reyon soly

Ki anpare-1...

AkMichel-Ange Hyppolite


Jodi-a Soul cheri mwen an, mwen ap ekri ou ank
pou nou kontinye konvsasyon an kote nou te kanpe li-a. Si
ou sonje byen, Soul, dnye fwa nou te pale a mwen ta pe
esplike ou fason jaden souvnans mwen rete louvri sou youn
pase ki pa vle fmen. Alaverite, depi manman mwen Femi
ak papa mwen Nounn fin tobout nan peyi san chapo, mwen
santi mwen depareye. Kd lonbrit mwen dispart, kmkidire
mwen poukont k mwen nan lavi, kwake ou toujou la avk
mwen Soul, sansasyon lawouli a pa lage-myoun segonn. Piske
kannt lavi kontinye ap monte vag, desannvag, flote an dezo,
mwen vin debousole. Sl defi-m, se chche amonize lavi-m
ak memwa-m. Mwen dwe fouye fon nan pli panse mwen pou
mwen rekl1te tout kalite jm pisans ki kab pmt mwen f k
avk reyalite solitid la.

Sepandan, si mwen sonje byen, chak fwa nou
abde sij sa a, ou te di mwen sa se estrateji lavi. Apresa,
ou konn ajoute: dy youn mn se pa lan ginen, se lt mn.
Ou konn f mwen konprann tou kannt lavi pa rete nan wout.
Day li pakab kanpe. ,Depi li rete, litounen kannt lanm.
Mwen te reponn ou: Eske pa gen youn lt vi apre lavi? Ou
te f sanblan pa tande. Anpil fwa, se fason sa a ou chwazi pou
kouve mist emosyon ou.

Apre divs refleksyon sou parab61 ou yo, mwen
konprann pouki rezon lavi se ak pike devan senpman li jwe
lewouj. Sou wout li pa gen paspouki. Li vanse ak tout kalite
chay kretyenvivan. Pandanstan, memwa nou se tanzantan
l'al f pyepoudre pou li repart ak etensl verite dantan, ki
ap tate matris lepase ak flanbo souvnans. Pafwa tou se youn
senp paw61 dereyennet ki reveye li. Pafwa se youn pafen ki
ba li nanm. L konsa, se tout anndan nou li boulvse, trimi-
nen, kapote. Kalite enpas sa yo, lespri nou kapab travse yo
nan dous tan pase a, Se menmjan an tou li kab galonnen,
zeponnen, tire kanno. Se l sa a nou santi nesesite konekte ak
tout fs veyatif lat ki antoure nou ansanm ak fs envizib nou
yo ki nan peyi sanchapo.

Soul, plis mwen ap reflechi sou pawl1 ou nan rale
mennen vini deblozay lanm, manman-m ak papa-m se plis
mwen dekouvri kouman vag absans yo ap bwote vid nan
lavi mwen.

Malgre tout fs
Tout pisans nou
Se tanzantan
Remontan prezans
Tanpe tan pase
Nan siyay rasin nou
Kote chak kouch fimye
Ki sopoudre lavi-n
Chak reyon soly
Ki anpare-1
Chak gout dlo
Li souse
Se syl rv nou
Wouj dorev
Ki ap pase
Retounen vin jwenn nou tou dousman

Pasaj silans sa a, se nou tou de reyini nan youn sl
mounn ki ap grand nanjaden liniv. Konsa, mwen dwe kon-
tinye grand jouk mwen rive devlope kapasite aprann mwen.
Mwen dwe aprann viv ak pwp tt mwen, km vwayaj solit
anndan limit ekzistans mwen. Se l sa a tou mwen va rive
konprann mwen granmounn tout bon.

Etan mwen ap repase konsy ou yo, mwen vin
konprann pi byen toujou, pouki mwen pa dwe kite tan pase
anpyete sou tan prezan. Se poutt sa, mwen deside mete mem-
wa dantan mwen sou poz, pou mwen rete youn memwa vivan
pou tout timounn nou yo ki bezwen sv nou pou yo ranfse
rasin memwa pa yo. Alaverite, se sou asiz branch memwa pa
nou lento(1) nou an ak marasa yo pral f aprantisay, ki pou
ede yo aksepte, l tou pa yo rive, reyalite ki ap f alimba ak
memwa pa mwenjounenjodi a.

Mwen pa rete non. M'ale
Msi pou limy-w ki vin rafrechi ekzistans mwen.
GwoBo!!
Ife

1-Lento: Timounn ki ft anvan youn pte marasa vin ft nan
fanmi an.
Kanta timounn ki suiv pte marasa yo, yo rele li dosou.
*Youn lz nan Lt Ife ak Soul, 2006, p. 51 53.


Paw1 Ife *
(Pou Soul)


TOUT MOUN SOU PLAN

Apr Wounble 31 Mas 2010 la
Nan syj Nasyonzini nan Vil Nouyk
Sou zaf Re-konstwiksyon Peyi Ayiti Toma
Politisyen Nasyonal
Ak Politisyen Entnasyonal
Tout plim tout plimaj
Nan tout Vil, tout Vilaj
Fin w m nan elabore Plan
Youn latriye plan ki pa ret ak plan
Men nou pa konn ki plan k'ap Priyorize :
Lojman tanpor trapde pou sanzabri yo
Avan tan siklin katchouboumbe yo pwente
Rekonsilyasyon nasyonal
Refm Agr jiskoboutist
Youn mey politik monet ak touristik
Pou n' sti nan sk visye dt entnasyonal
Youn gwo boufe oksijn ak Klas Mwayn a Beki a
Resp Dwa Fanm ak Ti Moun
Kredi Finansye pou Fanm Vanyan yo,
ki se Poumon ekonomi-an
Desantralizasyon
Dekonsantrasyon svis piblik
Alfabetizasyon manchlong
Sosyalizasyon peyizan yo
Edikasyon ak sante
Pwomosyon kilti syantifik,
Esp ak lt lwazi sosyal
Rapatriman svo nou yo
Loksidan rape gradylman nan men nou
Enfrastrikti pliryl
Entegrasyon konstitisyonl dyaspora-a nan politik peyi-a
Re-entegrasyon ansyen ak nouvo andikape yo nan sosyete-a
Prezvasyon patrimwn istorik nasyon-an
Youn politik zewo tolerans pou endistri kidnapin nan
Youn Fs (Polis) Nasyonal miskle
Nan plas fs lokipasyon dyl1 loulouz la...
Eske sentz kaleyidoskp plan sa yo ap pmt nou
Dekoripsyone Leta
Dezanimalize Palman-an
Demokrasize, pwofesyonalize Boutik, padon, Pati Politik yo
Kontwole fwonty-n, kwape machanndwg
Dijitalize anprent popilasyon-an
Nan batay pou enstore sekirite
Pwoteje pwodwi lokal
F6se sekt prive-a change mekanis fonksyonman
Atelye Esklavaj yo, bay ouvriye youn sal minimum vivab
Frennen tout plan lanm Neyoliberal
Pwoteje ti rs resous miny nou yo
kont grif Piyaj Entnasyonal yo
Aplike youn politik anviwonnman efikas
epi konstwi selon nm parasismik
Bay detay sou chak santim ki depanse
nan fon konstwiksyon an
Eksetera...
Chak paramt sa yo enptan nan youn plan serye
ki vize Re-Konstwi AYITI.
Depi apre Tranblemannt Douz Janvye De Mil Dis la
Tout mon gen plan
Tout mon sou plan
Pp Ayisyen
Piga (nou kite) yo pran-n nan plan!

Jorel Jean Baptiste, (Pompano Beach)
j, ,* ,. ll,. tlll!'\ /ll I. I l a lt/ l.... ,. ,III



H.A.L.O -ENVITASYON
Haitian American Leadership Organization ap ran-
mase lajan pou ede viktim tranblemannt-a ki pdi pye yo.
Aktivite sa-a ap ft nan Little Haiti Cultural Center Dimanch
apremidi 25 Avril. Donasyon-an se $75.00. Ede fr ak s nou
yo jwenn youn pye atifisyl pou yo kontinye viv kmsadwa
nan peyi Ayiti.


KENBE DAT SA YO
22 Me pou mwa Eritaj Ayisyen-an H.A.L.O. ap pre-
zante the story of Little Haiti ak patispasyon Sosyete Koukouy
ak Sweet Mickey. Donasyon $150.00


Sosyete Koukouy pral prezante Mt Lawouze
pysteyat (Jan Mapou ak Pola Pean) (Mizik ;Kiki Wainwright)
Youn adaptasyon woman Jacques Roumain-an Gouverneurs
de la rose. Siveye anons yo.


La refondation territorial


(REFONDATION... suite de la page 13)

Pour l'approvisionnement en eau, on peut penser des
impluviums sur les pentes basses de la montagne laquelle
est adosse la zone. Cela pourrait faire parties d'un grand
programme d'amnagement de ce versant de la Chaine des
Matheux qui est terriblement dgrad surtout dans la parties
est. En plus des amnagements physiques, on peut prvoir
des activits de reboisement, par example, avec du benzolive,
comme j'ai toujours rv de le faire, ce qui permettrait de
produire de l'huile de table, rduisant d'autant nos importa-


tions ; il existe du reste une organisation don't j'oublie le nom
qui se propose de planter du benzolive ; une autre option
serait le jatropha, une proposition de la Fondation Hatienne
de l'Environnement (FHE).
Pour l'lectricit, ce versant de la Chaine des Matheux
fait face au sud-ouest et bnficie d'un ensoleillement qui
pourrait permettre la production d'lectricit lectro-voltaque
grande chelle. Par ailleurs, tant plac le long du Canal de
St Marc, il doit connaitre des courants d'air qui permettent la
production d'lectricit olienne.
Mais je me propose de revenir sur ces deux points


car j'estime que nous ne tenons pas assez compete de grands
progrs qui ont t raliss tant dans le domaine de la produc-
tion d'nergie propre que dans celui de la production d'eau
potable.
Bernard Ethart


Page 15


1od .


I.. 1-1. v .- 1





Page 16


BACK PAGE


1E n B ref. ** (... suite de la page 14)
Pierre-Louis, Jean Joseph Exum, qui dirige un cabinet d'avocats, a t auditionn vendredi
(7 mai) au Parquet de Port-au-Prince pour usage de faux.
L'affaire a commenc avant sa 2me accession au poste de ministry en septembre 2008,
mais a about, alors qu'il tait garde des sceaux, par l'obtention en cassation par son cabinet
d'un procs o des documents qu'on dit scells avec de faux sceaux de la Direction g-
nrale des impts (DGI) de Kenskoff, auraient t utiliss.
Ledit procs avait oppos Tl Hati une autre parties.
Le commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, Me Joseph Mans Louis, qui a audi-
tionn l'ancien ministry, a fait savoir que le Parquet cherche savoir qui a fabriqu ces faux
sceaux utiliss par le cabinet de Me Exum, faisant savoir que le dossier sera transfr au
cabinet d'instruction.
A sa sortie du parquet, Me Exum s'est dclar innocent et en faveur de la poursuite de
l'enqute initie par le Parquet pour que toute la lumire soit faite sur le dossier, l'usage de
faux tant un crime, a-t-il reconnu.
Une dlgation d'officiels du gouvernement sngalais en visit en Ha'ti
Le but de cette visit: renouveler l'invitation du Prsident Abdoulaye Wade d'accueillir au
Sngal 'tous les frres hatiens' dsireux d'aller vivre au Sngal.
" Notre gouvernement a pris toutes les measures ncessaires pour vous accueillir et nous at-
tendons d'ores et dj ceux qui voudront venir vivre avec nous".
Cependant tout de suite aprs cette invitation du president Wade, survenue seulement
quelques jours aprs le sisme du 12 janvier, un secteur de la population sngalaise avait
accueilli dfavorablement cette invitation, objectant que le people sngalais arrivait
pniblement joindre les deux bouts, les salaires tant bas, il y avait un nombre incalcu-
lable de chmeurs et voici que leur president se dclarait prt recevoir des htes dans de
pareilles conditions.
Ces declarations plutt intempestives avaient videmment refroidi l'ardeur de nos compa-
triotes s'inscrire pour le project Sngal.
La chambre des dputs vote la Loi pour le soutien aux personnel
handicapes
Cela faisait longtemps que ce project loi trainait dans les dossiers de la Chambre. Ces deux
lgislations ont t votes le 5 mai dernier.

/Haiti en Marche
Port-au-Prince
100 Avenue Lamartinire (Bois Verna)
Tel.: 2245-1910, Fax 2221-1323
Miami
173 NW 94th Street, Miami, Florida 33150
Tel. 305 754-0705 /754-7543 Fax 305 756-0979
New York (914 358-7559)
Boston (508 941-6897)
Montral (514 337-1286)
email: melodiefm@hotmail.com
haiti-en-marche@hughes.net
URL: www.haitienmarche.com
Library of Congress # ISSN 1064 3896


Mercredi 12 Mai 2010
i Haiti en Marche Vol XXIV No 16


Le cimetire de Ption ville va devenir une gare routire
La mairesse de Ption-ville, Claire Lydie Parent, a annonc la construction d'une gare
routire et d'un parking souterrain dans l'espace occupy par le cimetire municipal de la
commune qui a t dtruit cet effet.
La construction d'une gare routire, des stations pour le transport en commun, un parking
souterrain et d'autres activits publiques sont prvues dans l'espace qu'occupait le ci-
metire depuis environ une cinquantaine d'annes.
Nous comptons dcongestionner le centre-ville en y transfrant les stations de transport
en commun et une gare routire, o les passagers pourront attendre les autobus en toute
scurit , a dit Mme Parent qui appelle tous les secteurs de la commune apporter leur
participation en vue de la concrtisation d'un tel project.
Depuis tantt trois ans les parents ont t appels rcuprer ce qui restait de leurs proches,
et on n'tait plus autoris faire des inhumations au cimetire public de Ption-ville, mais
au cimetire de Frres.


P int I by Sotes ffe. 35)6378


/7,IM# #fAIA Df& ,\1''1
Ki V'1A-YAJ CAM


1 5 .u Pou WOTrm

MII VY om MIACHANDIZ OUC DIREK
...'-. ....A AM AYrTI BOUI WAFP T
GWc BAT'I K
MARC GO. AIV.ES
MACImANDIE CAF MHArM



GONAIVES ST MARC
_.. ^ HAITI HAIT[
CAPE HAmEN _______________ MIRAGOAN E
HAHITI
HAmITI e ( S1 ) 8B45-790 or ( 501 | 45-0330 r

Fax ( 561 ) 845-7592 or ( 561 ) 842-9395

Tcill ae 1-8774-8458330 or 1-877-845-7590

Se Sel koneksyon gwo bato ou genyen nan Palm Beach la
Diectiont 1-95 to Exit No. 74 ( 45th Street ) Eat to Congrsm Ave, to North on Congrlue Ave. to Martin Luther
King Jr Bvd o IEast -- Mn BIvd ( nLakhing right had tuwn ) tti Rd takes you strlght to Or Port c Pams Bati
A omne a y ou oevr Qd DlIe Nwy I blFro OGurd Shick Make l t L.ft hand tuwr you wll o ur Mlg

Under New Management


Noe p y anovev Bate MV MONARCH EXPRESS




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs