Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION PDF VIEWER THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00387
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami Fla
Publication Date: January 20, 2010
Copyright Date: 2005
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subject: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00387
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Downloads

This item has the following downloads:

00001-20-2010 ( PDF )


Full Text
















hcC'opy ig hted Mat 5 ia ort


wsok k Syndicated Content haftkn

Available from Commercial News Providers"


un tas ae gravats est tout ce qut reste au Faials ae Justice ae Fort-au-frince,
un bdtiment qui dtait une rdplique quoique plus modeste du Palais National
(photo Marcus)


De nombreuses dleves de l 'cole des Petites Sceurs de Sainte Thdrese (Carrefour)
ont perdu la vie (photo Robenson Eugene)


LA GUERRE DE L'AIDE


Secours en Haiti


et Frai
Les Am6ricains ont pris la tate
de l'organisation de l'aide a Haiti. Un
leadership qui irrite notamment la France.
(Rue 89)
La phase de l'aide d'urgence aux
Haitiens sinistrWs n'est pas achev6e que
les querelles diplomatiques ou d'ego
national sont d6jh tales sur la place
publique. Au cceur du d6bat, la place
centrale prise par les Etats-Unis dans
l'organisation des secours, et la course
au leadership pour la reconstruction de
Port-au-Prince qui est d'ores-et-d&jh en
preparation. L'humanitaire d'Etat est
devenu une autre manibre de se faire la
guerre.
Point de depart du problkme, la
faillite de l'Etat haitien : dj0 patente avant
le s6isme, elle l'est plus encore depuis que
le gouvernement a &t6 d6cim6 par la
catastrophe et se rdvble incapable de faire
face a l'ampleur sans precedent de la
trag6die. Et les Nations unies, malgr6 toute
la bonne volont6 de leur secr6taire general
Ban Ki-Moon, qui s'est rendu sur place


Dimanche 17 Janvier 2010 Apres
une catastrophe naturelle comme celle qui
vient de frapper Haiti, les morts r6clament
eux aussi de l'attention. Au-dela des rituels
fundraires qui souvent ne peuvent pas,
urgence oblige, toujours 6tre respects, les
dispositifs mis en place pr6voient toujours
une prise en charge des cadavres pour


>.
Les corps des personnes d6c6d6es
ne sont toutefois pas le risque principal pour
les populations et le d6veloppement
d'6pid6mies. Rony Brauman, co-fondateur
de MNdecins sans frontibres, explique qu'un
mort est moins contagieux qu'un
(EPIDEMIES/p.4)


Etats-Unis


nce se marchent sur les pieds
dimanche, n'ont pas -n'ont plus ? les
moyens de prendre le relais.


De la Cathedrale de Port-au-Prince i
(photo Bernarc


La nature ayant horreur du vide,
les Etats-Unis ont pris la place laiss6e
vacante et en particulier le contr6le de
S l'aroport, cordon ombilical vital pour
l'aide aux sinistr6s. Mais il a suffi d'un
avion franqais d6tourn6 sur Saint-
Domingue par le contr6le a6rien amrricain
pour que les recriminations se fassent
entendre, tout comme les accusations de
S<> de l'ile.
Le poids de l'histoire est
I videmment present. Les Etats-Unis ont
occupy Haiti de 1915 h 1934, une mise sous
tutelle qui, comme le rappelle l'auteur d'un
livre sur le sujet, visait, dans le cadre de
la >>doctrine Monroe >>, h garantir la
s6curit6 dans les Carafbes, mer amrricaine
s'il en est. De 1l h parler de nouvelle
occupation, il n'y a qu'un pas d6menti avec
vigueur, et de manibre credible, h
Washington.
l ne reste que les murs extbrieurs Les raisons de l'activisme
d Ethdart) (POLEMIQUE /p.2)



I A. 1464a SS 9 ms r dJ%


"Copyrighted Material
Syndicated Content
Available from Commercial News Providers"


CASSE-TETE SANITAIRE

Les cadavres peuvent-ils

etre a' origine d epidemies?





Page 2


Secours en Haiti:

Etats-Unis et France

se marchent sur les pieds


(POLEMIQUE...suite de la lere page)
am6ricain
Pour Barack Obama, il y a deux
raisons a une intervention massive et
voyante en Haiti : le souvenir amer du
cyclone Katrina et la passivity de George
Bush face au ddsastre qui frappait la
Nouvelle Orldans ; et la forte presence
d'immigr6s Haitiens surle sol am6ricain, qui


16gitime dans une position de leadership
Non seulement la France n'est
qu'un intervenant parmi d'autres, mais ses
avions sont a la merci des decisions d'un
contr6leur arienyankee !
Ces querelles sont inutiles et
d6risoires quand on pense a l'ampleur du
drame haitien, mais elles sont devenues
indvitables tant l'action humanitaire a &t6


transforme cette trag6die en motion
collective nationale -et donc electorale (au
moins en Floride) en cette annde de
renouvellement d'une partie du Congrbs.
Obama s'y est impliqu6 personnellement,
comme l'illustre cet article inattendu public
dans Newsweek, un geste sans pr6c6dent.
Cet activisme amdricain, appuy6
sur des moyens consid6rables et une
visibility m6diatique considerable, est mal
v6cu a Paris. D'abord parce que Nicolas
Sarkozy entretient un rapport d'agacement
avec tout ce qui touche au president
amdricain, mais aussi parce que la France,
histoire et francophonie obligent, s'estimait


largement d6tournde par les Etats et est
devenue un instrument de l'action
diplomatique comme les autres. La presence
d'un ancien << French doctor >> la tate de la
diplomatie francaise n'en est que l'un des
signes les plus 6vidents.
Cette affaire n'est qu'un signe de
plus de l'absence d'organisation 16gitime
de coordination internationale en cas de
crise. Les Nations unies ont &td d6l1gitimdes,
vid6es de leurs moyen, et ne sont plus en
6tat de remplir cette mission. L'ONU est
pourtant la seule instance qui pourraitjouer
ce r6le.
(POLEMIQUE/p. 13)


L'Elysee veut clore


la polemique sur le role


des Etats-Unis a Haiti


Mardi 19 Janvier La France salue
'la mobilisation exceptionnelle des Etats-
Unis en faveur d'Haiti et le r6le essentiel
qu'ils jouent surle terrain', aprbs le s6isme


qui a ravag6 ce pays, indique mardi l'Elys6e.
'Lors de leur entretien t6l1phonique la
semaine dernibre, le president de la
R6publique et le president [Barack] Obama
ont constat6 l'engagement d6termind de
nos deux pays en Haiti, et decide de joindre
leurs efforts pour faire face a l'urgence


humanitaire et rdpondre, demain, aux
besoins immenses de la reconstruction',
indique la pr6sidence.
Selon la meme source, 'les


autorit6s francaises sont depuis lors
pleinement satisfaites de la cooperation
entre nos deux pays et au-delh, de la
coordination permanente entre les centres
de crise du ministbre des affaires 6trangeres
(POLEMIQUE/p.13)


E __Mercredi 20 Janvier 2010
Haiti en Marche Vol XXIII N0 52

L'un des navires-h6pitaux les plus importants de la marine am6ricaine
se prepare a arriver en Haiti
Le navire-h6pital USNS Comfort a laiss6 Baltimore pour se rendre en Haiti ou il restera
au moins six mois a prodiguer des soins de premiere classe a la population haitienne
< I1 ne s'agit pas d'une mission d'entrainement >>, a dit le Vice Amiral, le DrAdam
Robinson Jr, commandant du navire. Je pense que nous aurons avec nous de grandes
6quipes de sp6cialistes venant du National Naval Medical Center de Bethesda et de
l'h6pital naval de Portsmouth. Des sp6cialistes de plusieurs autres navires-h6pitaux
feront 6galement partie de l'6quipe.
L'Amiral Robinson a commence preparer son 6quipe. << Vous devez vous preparer a
vivre des scenes terribles. Vous allez voir la devastation partout, des choses que vous
n'avez jamais vues ailleurs et que vous ne pensez meme pas qu'elles auraient pu se
passer. Si vous sentez que vous n'en pouvez plus, n'h6sitez pas a partager vos 6tats
d'ame avec vos ain6s. I1 n'y a aucune honte a parler, a partager vos sentiments
intimes >>.
L'Amiral a aussi dit qu'il 6tait trbs fier d'avoir r6ussi a mettre sur pied une telle 6quipe
de professionnels. Le USNS COMFORT qui se trouvait r6cemment en Haiti en mission
d'observation, doit arriver ce jeudi a Port-au-Prince.

Chavez augmente son aide A Haiti et accuse Washington d'occuper
l'ile
Le Venezuela va donner 5.600 tonnes de vivres et "tout le combustible n6cessaire" a
Haiti, a annonc6 dimanche le president Hugo Chavez, qui a par ailleurs accuse les
Etats-Unis de profiter du s6isme meurtrier du mardi 12 janvier pour "occuper
militairement" l'ile carib6enne.
"Pourquoi envoyer 3.000 soldats arms comme s'ils partaient a la guerre?", s'est
interrog6 le dirigeant socialiste, l'un des principaux pourfendeurs de "l'imp6rialisme"
am6ricain, lors de son mission radiot6l1vis6e hebdomadaire "Alo Presidente" (Allo
president).
"I semble qu'il sont en train de profiter de la trag6die pour occuper militairement
Haiti", a ajout6 M. Chavez.
Les propos du dirigeant v6n6zudlien font 6cho a ceux de son allied nicaraguayen Daniel
Ortega, qui avait lui aussi critique vendredi l'envoi de 10.000 militaires americains dans
1'ile carib6enne.
"Ce qui se passe en Haiti me preoccupe serieusement", car "on est en train de profiter
d'un drame pour installer en Haiti des troupes amdricaines qui ont d6ji pris le contr6le
militaire de l'adroport", avait d6clar6 le dirigeant sandiniste.
Hugo Chavez a 6galement annonc6 le depart lundi matin d'un navire charge de 225.000
barils de carburant a destination de Haiti, via la Republique dominicaine.
"Que le peuple haitien sache que nous allons lui envoyer le combustible dont il a
besoin", a d6clar6 le president du Venezuela, premier exportateur de brut latino-
amricain.
Son ministre des Affaires 6trangeres, Nicolas Maduro, a de son c6t6 annonc6 que
"5.675 tonnes d'aliments sont en train d'etre charges a bord d'un bateau de l'Alba
(Alliance bolivarienne pour les Amdriques, bloc antilib6ral dirig6 par le Venezuela) et
deux autres navires v6n6zudliens a destination d'Haiti".
I1 s'exprimait depuis un a6roport de Caracas d'ou est parti un troisibme avion
v6n6zu6lien charge de 14 tonnes d'aide humanitaire (vivres, m6dicaments, eau...).
II a 6galement annonc6 que le gouvernement russe avait mis A disposition du
Venezuela deux avions cargo, pouvant transporter 40 tonnes, afin de renforcer le pont
adrienvers Haiti.

Haiti: le president Fernandez value A 10 milliards de dollars le coat
de la reconstruction
Le president de la R6publique dominicaine a estim6 lundi que le coft de reconstruction
d'Haiti s'&lverait a dix milliards de dollars apres le s6isme ddvastateur de mardi dernier.
Leonel Fernandez a pr6cis6 a l'occasion d'une reunion internationale sur la strat6gie a
mettre en oeuvre pour Haiti, que dix milliards de dollars devraient 6tre d6bloqu6s sur
cinq ans pour reconstruire le pays et r6pondre a l'urgence. AP

Haiti s6isme: Le Secr6taire G6n6ral des Nations Unies, Ban Ki-moon,
a s6journ6 dimanche A Port-au-Prince
Mr Ban Ki-moon a rencontr6 le Pr6sident Rend Pr6val. I1 s'est rendu en face du Palais
National complktement d6truit par le s6isme du 12 Janvier, ou il a rencontr6 des sans-
abris ayant install un camp de fortune en face du Palais. Puis Mr Ban Ki-moon a 6te
voir les d6combres du quartier g6n6ral de la MINUSTAH (anciennement H6tel
Christopher) ou ont p6ri plusieurs membres de la MINUSTAH ou Mission de
Stabilisation des Nations Unies en Haiti, dont le num6ro un de la MINUSTAH, Mr
Heidi Anabi.

Hilary Clinton en visite A Port-au-Prince
La Secr6taire d'Etat Hillary Rodham Clinton 6tait a Port-au-Prince le samedi 16 Janvier.
Au cours d'une conference de presse, Mme Clinton a dit que les Etats-Unis
concentrent actuellement tous leurs efforts sur la fourniture d'aide humanitaire : eau,
vivres, soins m6dicaux.
On compte une trentaine d'equipes venues du monde entier qui travaillent en ce
moment a sauver les gens qui sont encore vivants sous les d6combres.
Nous avons parl6 aussi des priorit6s, a dit Mme Clinton : le r6tablissement des
communications, de l'l6ectricit6 et des transports. Nous sommes convenus d'assurer
entre nous une coordination 6troite a la poursuite de ces objectifs.
Je suis trbs fibre du travail accompli par notre ambassade en Haiti, 1'USAID (notre
agence pour le d6veloppement international), nos forces militaires, et tous les groupes
priv6s, les particuliers et les associations confessionnelles qui sont ici en Haiti
travaillant avec la population.
<< Je voudrais m'adresser directement au peuple d'Haiti par l'interm6diaire des m6dias
haitiens. Nous sommes ici a l'invitation de votre gouvernement pour vous aider.
Comme l'a dit le president Obama, nous serons ici aujourd'hui, demain et pour la
p6riode a venir. Je puis vous dire a titre personnel que je connais la capacity
d'adaptation et le courage du peuple haitien. Vous subissez une 6preuve trbs dure.
Mais je suis convaincue qu'Haiti peut se relever encore plus forte et meilleure a
l'avenir. >>

280 centres d'urgence vont etre ouverts pour distribuer l'aide
Quelque 280 centres d'urgence ouverts a partir de lundi en Haiti pour distribuer l'aide
humanitaire aux victimes du seisme et heberger les sans-abri.
Ces centres ont un capacity d'accueil moyenne d'environ 500 places et seront installs
dans des bitiments publics, comme des cours d'6cole, des 6glises, dans la capitale
Port-au-Prince et six villes aux alentours, selon la meme source.
La gestion des centres et la distribution des vivres se fera en coordination avec le
Programme alimentaire mondial (PAM), a-t-on precis. (EN BREF / p. 14)


Le Palais National, le symbole national, s'est lui aussi ecroule
(photo Haiti en Marche)





Mercredi 20 Janvier 2010
HaitienMarche Vol XXIII N 52


n 1 n A nsmIi*4









ST "Copyrighted Material


Po Syndicated Content

Available from Commercial News Providers"


Le gouvernement du Canada adopte


des mesures specials en
Ottawa, le 16 janvier 2010 M. Jason Kenney,
ministre de la Citoyennet6, de l'Immigration et du
Multiculturalisme, a annonc6 aujourd'hui que le Canada va
acc6l1rer le traitement des demandes d'immigration presentees
par des Haitiens qui ont de la famille au Canada. Par ailleurs,
les Haitiens se trouvant temporairement au Canada seront
6galement autoris6s A prolonger leur sejour.
<< Je souhaite exprimer mes sincres condol6ances et
mon soutien aux Haitiens, a declare le ministre Kenney. Le
Canada accueille une grande communaut6 de Haitiens et
s'efforce de rdunir les familles touches par ce ddsastre aussi
rapidement que possible. Les ressortissants ha'tiens
actuellement en s6jour au Canada profiteront 6galement de
mesures speciales. >
A compter de maintenant, la priority est accord6e aux
demandes de parrainage, nouvelles et en cours, concemant
des citoyens canadiens, des residents permanents et des
personnes prot6g6es dont des membres de la famille immediate
se trouvent en Haiti. Les demandeurs doivent toutefois
indiquer que la situation actuelle les touche de facon directe
et considerable, et en aviser Citoyennet6 et Immigration
Canada (CIC). La priority sera 6galement accord6e aux dossiers
d'adoption en attente au bureau des visas de Portau-Prince.
II faut inscrire bien en evidence < Haiti >> sur
l'enveloppe postale des nouvelles demandes de parrainage.
Les repondants et les demandeurs se trouvant actuellement
au Canada et dont la demande est en cours de traitement,
doivent communiquer avec le T616centre de CIC, au
18882422100 (au Canada seulement, du lundi auvendredi, de
7 h A 19 h, HE), ou par courriel, A question-haiti@.cic.gc.ca,
pour porter leur demande A l'attention de CIC si eux-memes ou
les membres de leur famille qu'ils parrainent sont gravement
touches.
Nous d6ployons des efforts afin de r6tablir des
services essentiels et CIC traitera en priority les demandes de
personnes en provenance d'Haiti qui ont &t6 directement
touches par le d6sastre. Cependant, l'ambassade du Canada
a &td consid6rablement endommag6e par le recent s6isme et
les services qui y sont offerts sont tres limits. La priority
actuelle du gouvemement du Canada consiste A collaborer
avec ses partenaires en vue d'aider les Canadiens se trouvant
dans cette region.
CIC prend des dispositions en vue de r6tablir les
services d'immigration et de visa des que la situation le
permettra et que nous serons en mesure de le faire, notamment
en ouvrant un autre bureau dans la region. A la reprise des
services, dans un lieu autre que l'ambassade du Canada, CIC
diffusera de l'information quant A l'endroit ou les personnes
habituellement servies au bureau de Port-au-Prince pourront
poser leurs questions et presenter leur demande.
CIC prend 6galement des mesures sp6ciales en
matire d'immigration A l'intention des ressortissants hatiens
qui se trouvent actuellement au Canada, et ces mesures
prennent effet immediatement. Les residents temporaires deja
au Canada peuvent presenter une demande pour faire prolonger
la dur6e de leur sejour, en suivant la procedure habituelle. Ces
demandes seront trait6es rapidement et les demandeurs seront
dispenses des frais de traitement. Ceux qui ne peuvent pas
subvenir A leurs besoins peuvent 6galement presenter une
demande de permis de travail.
En outre, tous les renvois vers Haiti ont &t6
temporairement suspendus. Bien que le gouvemement du
Canada n'expulse habituellement pas des personnes vers Haiti,
sauf dans des circonstances pr6cises, cette suspension des
renvois s'applique maintenant A tous les cas.
Pour obtenir de plus amples renseignements
(reprnsentants des medias seulement) sur les activities du
ministre, veuillez communiquer avec :
Relations avec les mEdias(Direction g6ndrale des
communications(Citoyennete et Immigration Canada(613-952-
1650(CIC-Media-Relations@(cic.gc.ca


matiere d'immigration


En cette saion de f6tes, nos pensees se tournent
specialement vers nos clients 6 qui nous disons: Merci
Merci de votre confiance, Mefci de votre soutien,
Merci de votre fideite

C'est de tout ceur que nous vous souhaitorn
un Joyeux Noel 2009 et une Meilleure Ann6e 2010.



I UNIBANK

fkau iwie mteamnvlcrtF
is r itw !n i 'tnfl!


Page 3


.UEVENEMENT SOMMAIRE
La capital haitienne frapp6e par un puissant s6isme :
plus de 75.000 morts p.1

VILLEMARTYRE
Leogane detruite A 90% p.6

LE CHAOSRENAIT
Le seisme replonge Haiti dans des heures noires p.7
Une ex-PM revient sur les raisons du chaos p.8
Les Haitiens entre colere et d6sespoir p.10

CONTROVERSNE ENTREGRANDES PUISSANCES
Etats-Umis et France se marchent sur les pieds p. 1
Plus de 10.000 soldats amcricains d6barques p.4
Les Etats-Unis en Haiti, une question de leadership
p. 13
Obamaustifie l'action amdricaine en Haiti p. 15
L'Elyse veut clore la pol6mique p.2

CASSE-TETE SANITAIRE
Les cdav res peuvent-ils 6tre source d'6pid6mies ?
P.I
DEGATS
La reconstruction estimee A environ 10 milliards p.1

IMMIGRATIONDERNIEREHEURE
TPS ou residence temporaire pour les sans papiers
haitiens aux USA p.3
La France suspend les deportations des ill6gaux
haitiens p.3

ASSISTANCE
La rdcolt de fonds d6colle p.5
Les Etats-Unis d6bloquent 100 millions de dollars, la
France 20 millionsp.5


NV


..0 A.





Mercredi 20 Janvier 2010
Haiti en Marche Vol XXIII N' 52


Les cadavres peuvent-ils etre a 'origine d'epidemies?


(EPIDEMIES... suite de la lere page)
vivant.< naturellement presents dans la flore intestinale>, poursuit le
Dr Michel Sapanet, sp6cialiste de m6decine l6gale au CHU de
Poitiers. Un corps sain se decompose done sainement. Le Dr
Claude de Ville de Goyet, ancien responsable des secours en
cas de catastrophe pour l'Organisation panamericaine de la
sante ajoute que l'enfouissement pr6cipit6 et anonyme des
corps est < priv6s de la possibility d'honorer leurs disparus et, bien
souvent, un interminable problkme juridique et financier pour


C'est pour cette raison qu'il est interdit en France de
construire des cimetieres dans des zones inondables: par peur
que les germes ne viennent contaminer les nappes phr6atiques.
La r6glementation franqaise impose m6me que le conseil
municipal doit s'efforcer d'installer son cimetiere dans l'endroit
le plus Olev6 de la ville. Pour Ferenc Fodor, chercheur en
s6miologie a l'Universit6 Paris Vet sp6cialis6 dans de l'6pid6mie>, one sachant pas pendant de longs siecles d'ofi
vient la maladie, les humains se cherchent des explications,
les cadavres sont done souvent pr6sent6s a travers les siecles
comme source possible de contamination. C'est aussi pour

I,


l'inhumation en fosse commune profonde est prevue. Apres
votre mort, vos microbes vous survivront peut-6tre quelques
jours. C'est pour cette raison que manipuler un cadavre
n6cessite dans tous les cas de prendre des precautions
sanitaires pour les sauveteurs, les 6quipes m6dicales et celles
des pompes funebres. Si un homme meurt du cholera par
exemple, il reste contagieux environ une semaine. Le virus du
sida ou ceux des h6patites B et C restent vivants jusqu'a trois
semaines apres la mort, explique le Dr Michel Sapanet.
Le danger majeur apres une catastrophe naturelle
provient en fait de la destruction du r6seau d'eau potable: ne


Le peuple se refugie au Champ de Mars, la plus importante place publique,
fuyant les rdpliques quin 'ontpas cesse meme une semaine apres le sdisme
du 12janvier 2010 (photo Robenson Eugene)


La DGI (direction gendrale des imp6ts) comme une boule de papier froissd, emprisonnant
la presque totalitW de la direction et du personnel de 'institution (photo Marcus)


les proches, en raison de l'absence de certificat de d6cs>>.

L'eau, principal danger
Mais les germes< banals>> d'un d6funt peuvent
repr6senter un danger dans certains cas: quand son cadavre
est abandonn6 dans un puits d'eau potable oni il entre en
phase de decomposition, il peut infecter les eaux et ceux qui la
boivent. Dans le cas d'une catastrophe comme Haiti, avec des
dizaines de milliers de cadavres partout dans l'ile, c'est
probablement le principal danger.


cela que l'on 6loigne autant que possible les cimetieres des
villes. Parfois, les m6dias reprennent l'argument selonlequel
les cadavres sont dangereux, car cela semble correspondre au
bon sens>. Dans le cas d'Haiti, le climat tropical acc6lere
cependant le processus de decomposition et le d6gagement
d'odeurs naus6abondes, dans les 24 heures qui suivent la
mort.

Un cadavre reste contagieux
Tout change en p6riode 6pid6mique. Dans ce cas,


pouvant survivre sans s'hydrater, les sinistr6s vont boire de
l'eau pollute. Et souvent contracter des maladies, au premier
rang desquelles le cholera, maladie hautement contagieuse et
rapidement mortelle en l'absence de toute infrastructure
hygienique et aide m6dicale de base. Une simple gastro-ent6rite
peut aussi se rdvdler meurtriire &quand elle frappe une personne
affaiblie et sans aces aux soins ni a l'eau potable>, precise
Michel Sapanet.

Judith Duportail


"Copyrighted Material


SSyndicated Content

Available from Commercial News Providers"


AMERIJET INTERNATIONAL, INC.


Fort Lauderdale, FL, 5
Novanm 2008 Amerijet
International, Inc. anonse lansman
yon sit enten&t pi enteresan
www.amerijet.com. Nouvo sit la
founi yon baz kominikasyon ki I, Iet-
pem&t klyan an jwenn tout IO *. tR r. &r
enf6masyon li bezwen sou transpb 6
pa avyon, sou lanme ak ate, fR
rezevasyon pou transpb machandiz ak benefisye yon kantite fonksyon
kontabilite.


nrr "tw


"Nouvo sit la bay klyan an plis enf6masyon e sitou pi rapid sou machandiz li ak
sou account li nan konpayi an. Sit la kalkile ak devlope pou fe tout bagay pi fasil pou klyan
an kit se machandiz lap voye, kit se efe pesonel" dapre Pam Rollins, vis-prezidan Biznes
Devlopman.
MyCargo ofri yon prosede senp e efikas pou kanalize flo enf6masyon yo e pou
ysyon an pi vit pou ede klyan an ekonomize tan ak lajan. Nou vle ofri klyan an
yon p ` cOie-Stop-Sh ", sa vie di nou vie ofri li plizyc solysyon o chwa avyon,
bato os to quit se machandiz pou ekspbtasyon, kit se pou enpassyon.
a kapini yo, Amerijet pral introdcit lotavantaj sou website li a. Pamela
Robbins "o o ki enter an olC e1 bai plis
ekspansyon e peim......l I. oonlaaans.
Amerijet International, I uni sevis entenasyonal konpl e sou tout f6m
- pa avyon, pa bato ak at.
Konpayi an baze nan Fort-lauderdale (Florid) e li gen ofis sou tout te a ak
destinasyon nan North, South ak Central Amerika, Mexico, Karayib, Ler6p, Lazi ak Middle-
East.
Amerijet itilize alafwa Boeing 727-200 ak Boeing 767-200 depi prensipal baz li ki se
Miami International Airport.
Pou plis enf6masyon, vizite Amerijet sou sit enten&t la www.amerijet.com
Kontak Media: Christine Richard, Amerijet International 954-320-5354.


Page 4


. 94


r-7.~ 3~ig~sPr





Mercredi 20 Janvier 2010
HaitienMarche Vol XXIII N 52


Haiti: la recolte de fonds decolle apres 1'appel de I'ONU


Isabelle de Foucaud (lefigaro.fr)
Les annonces d'aide humanitaire et de fonds pour
venir en aide A Haiti continuent d'affluer, suite A l'appel
d'urgence lanc6 par 1'ONU. L'organisation entend r6colter 562
millions de dollars.
Six jours apres le s6isme qui a devast6 Haiti, l'aide
internationale monte en puissance. Des promesses de dons
de pr6s de 360 millions de dollars avaient tW avancies par
une vingtaine de donateurs vendredi, avant l'appel de fonds
officiel de l'Organisation des Nations unies (ONU). Selon
Elisabeth Byrs, porte-parole du Bureau de coordination des
affaires humanitaires de 1'ONU, 9% des 562 millions de dollars


contribution totale des Etats-Unis A cette premiere phase
d'urgence pourrait atteindre plusieurs centaines de millions
de dollars.

Les dons battent des records du c6t6 des ONG
Sur le front de la r6colte de dons, les ONG ne sont
pas en reste. En France, une dizaine de grandes organisations
humanitaires avaient requ quelque 15 millions d'euros ce matin,
principalement par internet. Parmi ces organisations figurent
Handicap International (100.000 euros), Secours Populaire
(185.000 euros), M6decins du Monde (700.000 euros), CCFD -
Terre solidaire (820.000 euros), M6decins sans Fronti&res


la compagnie adrienne a annonc6 qu'elle avait pr6vu des tarifs
sp6ciaux pour les vols de rapatriement, au depart de Fort-de-
France (Martinique) et de Pointe-A-Pitre (Guadeloupe) et A
destination de Paris Orly.
*Les banques Socidtk G6n&rale et Credit Agricole:
Chacune s'est engage A verser 1 million d'euros aux ONG
pr6sentes en Haiti.
*EDF: Le groupe a pr6vu un don de 250.000 euros, et
achemine actuellement 16 groupes l6ectrogenes vers Haiti.
Des experts d'EDF bass en Martinique et en Guadeloupe
sont 6galement prets A se rendre A Port-au-Prince pour 6valuer
les dommages du r6seau 6lectrique.


Le Palais de Ministeres (Finances, Travaux Publics, Planification, Inttrieur)
n 'a pas rtsistt davantage au sdisme de magnitude 7.3 sur l'dchelle de Richter
(photo Haiti en Marche)


Plusieurs milliers fuient la capitale pour les regions du pays qui n 'ont pas dtt frapptes
(photo Haiti en Marche)


vis6s avaient &tt verses sur les comptes de l'organisation ce
lundi, soit 51 millions de dollars (35,5 millions d'euros).
Nouveau tour d'annonces pour les gouvernements
L'appel de 1'ONU a done relanc6 l'l6an de solidarity
du c6t6 des gouvernements. < A l'appel d'urgence pour Haiti lanc6 par les Nations unies (...)
par une contribution de 10 millions d'euros>>, a annonc6 le
ministre des Affaires 6trang&res Bernard Kouchner dans un
communique, ce lundi. Une somme qui s'ajoute aux 2 millions
d'euros promis vendredi par Paris pour l'aide alimentaire,
precise le minist&re. Par ailleurs, l'Union europ6enne pourrait
d6bloquer plus de 100 millions d'euros, lors d'une reunion
minist6rielle convoqu&e d'urgence ce lundi. Le gouvernement
tcheque a approuv6 une aide de 20 millions de couronnes
(772.500 euros) aujourd'hui, tandis que Mexique s'est engage
A donner 8 millions de dollars A Haiti.
Aux Etats-Unis, Barack Obama a ralli6 deux de ses
pr6d6cesseurs, George W. Bush et Bill Clinton, aux efforts de
la Maison Blanche pour collecter des dons. Et ce, apres avoir
d6bloqu6 100 millions de dollars pour l'aide immediate A
destination de Haiti. Selon le d6partement d'Etat americain, la


(880.000 euros), Action contre la Faim (965.000 euros), Unicef
France (1 million), Secours catholique (1,4 million), Croix-Rouge
(3,3 millions) et Fondation de France (5,8 millions). Aux Etats-
Unis, la Croix-Rouge a r6colt6 plus de 10 millions de dollars
par SMS, (la plus grande campagne de dons par t6l1phone
portable qui aitjamais exist&>, s'est r6jouit la secr6taire d'Etat
am6ricaine, Hillary Clinton.

Les entreprises francaises viennent en aide A Haiti
*Association franVaise des operateurs mobiles
(AFOM) : Les op6rateurs mobiles francais (dont Bouygues
Telecom, Orange, SFR, NRJ Mobile, Virgin Mobile, Breizh
Mobile, Simplissime, M6 Mobile, Universal Mobile, T616 2
Mobile et Casino Mobile) ont lanc6 une campagne de collecte
de dons par SMS. Pendant un mois, leurs abonnes pourront
effectuer un don de 1 euro A la Croix Rouge, au Secours
populaire ou au Secours catholique, en envoyant un SMS A
des num6ros sp6cialement mis en place, dans le cadre de
l'op6ration (Haiti 1 SMS = 1 euro >. SFR et Orange ont par
ailleurs annonc6 la gratuity des appels vers Haiti.
*Air France: Apres Air Caraibes, la semaine dernire,


La France debloque


20 millions d'euros pour aider Haiti


La France annonce avoir d6bloqu6 20 millions d'euros
dans le cadre de l'aide d'urgence A Haiti, dont la moiti6 verse
aux Nations unies.
L'aide franqaise depuis le violent s6isme de mardi
dernier qui a fait des dizaines de milliers de morts < s' l1ve A ce
stade A environ 20 millions d'euros, dont 10 millions en r6ponse
A l'appel des Nations unies, deux millions d'aide alimentaire
d'urgence >, dit Matignon dans un communique.
Sont pris en compte dans ce total < des moyens
humains et matTriels mis en place par les minist&res concerns
> mais pas les moyens militaires engages dans les operations
de sauvetage.
Selon le minist&re franqais des Affaires 6trang&res,
12 Franqais ont trouv6 la mort dans le s6isme et 14 6taient
encore ports disparus lundi.
Depuis le 13 janvier, 677 personnes ont &tt 6vacu6es
vers les Antilles franqaises, dont 596 Franqais, pr6cisent les
services du Premier ministre.
L'engagement franqais en personnel de secours,
d'aide A la population haitienne et aux ressortissants franqais
sera port6e 650 personnes dans les prochaines heures avec


l'arriv6e de nouveaux avions affrdtts par l'Etat, precise
Matignon.
Deux bitiments de la Marine nationale, le Siroco et le
Francis-Garnier, arrivant l'un de Dakar, au Sen6gal, l'autre de
Fort-de-France, en Martinique, < arriveront sur place dans les
tout prochains jours >, ajoute-t-on.
Le communique a &tt public A l'issue d'une reunion
autour du Premier ministre, Francois Fillon, des ministres des
Affaires 6trang&res et de la Defense, Bernard Kouchner et
Herv6 Morin, pour faire le point sur le dossier haitien.
Les presidents francais et amTricainNicolas Sarkozy
et Barack Obama ont lanc6 l'id6e d'une conference
internationale pour la reconstruction et le d6veloppement
d'Haiti, de concert avec le Br6sil et le Canada. Une premiere
reunion de preparation A ce rendez-vous est pr6vue le 25 janvier
A Montr6al, au Qu6bec.
Les dons aux associations caritatives affluent aussi.
La Fondation de France a annonc6 lundi avoir d6ji
requ 5,8 millions d'euros, dont 3,3 sur Internet avec un dispositif
ouvert par plusieurs m6dias. Le Secours catholique dit avoir
d6jA collect 1,4 million d'euros.


*GDF Suez : Le groupe 6nerg6tique a annonc6 un
don de premiere urgence de 100.000 euros et mis en avant la
mobilisation de tous ses collaborateurs, au sein d' < internes>>.
*Sodexo : Le groupe de restauration collective a
d6cid6 d'allouer 100.000 euros au Programme alimentaire
mondial (PAM).
*La Poste: Un timbre de solidarity avec les victimes
du s6isme va 6tre 6ditW. Son prix de 1 euro integre un don de 44
centimes A la Croix-Rouge.
*EADS et Airbus : Le groupe a6ronautique et sa filiale
ont d6cid6 de preter A l'association Action contre la faim un
gros porteur A 340 pour porter secours aux Haitiens. L'appareil
devait d6coller de Lyon vendredi, avec A sonbord 150 mdtres
cubes de matTriels d'hygiene et de telecommunications, ainsi
que des poches d'eau potable.
*Les Entreprises du medicament (Leem): L'industrie
pharmaceutique francaise a fait don, en fin de semaine demitre,
de 56.000 traitements d'urgence aux 6quipes de secours se
rendant en Haiti.


CON TACT US
TOLL FREE. 1 -8 a -3 83-2 55
OR. 3 05%-620 300
FAX 30 5 332
CELL. 30 5-986-~81


FICHE D'ABONNEMEN A HAITI EN MARCH


I pIU fit pour Six M I


Hati ______
Etats Unis
Canada
Europe
Am6rique Latine


I CoatpourAn


Gdes 260.00
_ US $ 40.00
_ US $ 42.00
_ US $ 70.00
_ US $ 70.00o


Gdes 520.00
US $ 78.00
US $ 80.00
us $ 135.00
US $ 135.00


Dans l cas d'un abonnemnut
avec Ilvralson, le coOt est le double.
Prtlre de specMier si voua Ates
un nouvel abonn6
ou s'll s'agt d'un renouvellement


Nouveau

w


Renouvellement

E--


Page 5


Nonm
Adresse





Mercredi 20 Janvier 2010
Haiti en Marche Vol XXIII N' 52


A Leogane, la d6bacle du corps medical haitien


18-01-2010 A Ldogane, une petite ville proche de
l'6picentre du s6isme, A l'ouest de Port-au-Prince, 90% des
bitiments ont &t6 d6truits, selon 1'ONU.
REPORTAGE Les praticiens locaux ne se
bousculent pas dans les centres de soins du pays.
Hilda Alcindor est 6tonnamment pimpante. La
directrice de l'6cole d'infirmitre de Ldogane parait fraiche dans
sa blouse rose impeccable. Elle travaille pourtant sans relAche
depuis six jours pour apporter un peu de
secours aux habitants de cette petite ville
c6ti&re plant6e A une trentaine de kilomdtres
de Port-au-Prince. < sont arrives ici, une demi-heure apres les
secousses. Dans les deux jours suivants, le
flot ne s'est pas tari>>, raconte-t-elle. Alors,
elle a regroup ses 61&ves pour parer au plus
press. < juguler des h6morragies, faire de pansements.>>
Les cas les plus graves sont rests sans
r6ponse. < Ce ne sont que des apprentis
infirmiers. On a eu une vingtaine de morts>>,
raconte-t-elle sans vrais regrets. Elle se savait
de toute manibre seule.
L'h6pital public Sainte-Croix, au
centre de Ldogane, l'un des rares A poss6der
quatre blocs op6ratoires A Haiti, n'a pas rouvert
ses portes. Le gros bitiment blanc est pourtant
impeccable. Une exception dans cette ville
massivement rasde. Mais qui n'a rien
d'6tonnante : Sainte-Croix est ferm6 depuis 50%
trois ans. La mauvaise gestion, la
prevarication, la corruption et le vol ont eu
raison de ce fleuron de la m6decine locale. Les m6decins qui
assuraient encore des consultations de jour ne se sont pas
montrds. Tout juste si Hilda, cette femme d'une grande famille,
a pu se faire ouvrir une porte d6rob6e pour prendre quelques
fournitures de premiere urgence.

Abris de fortune
Le centre Hosanna, une petite clinique priv6e, n'a
pas accueilli plus de victimes. La grille verte est toujours
baiss6e. < travailler>>, affirme, contre toutes evidences, le gardien des
lieux en guise d'explication. < trouvaient ont &t6 transf6rds A l'6cole d'infirmibres>>,
s'empresse-t-il d'ajouter, se voulant rassurant.
La ville en aurait besoin. La petite cited, aux maisons
coloniales de bois, est A plat. Dans la grande rue, le regard


passe au-dessus des maisons r6duites A des tas de briques ou
de planches. Comment, dans toutes les zones touches, les
130.000 habitants survivants campent unpeupartout, assurent
leurs soins avec des m6dicaments improvises A l'efficacit6
douteuse. Ils attendent tout, de l'eau, de la nourriture, des
couvertures en se construisant A la hate des abris de fortune
avec des t6les arrach6es aux toits effondrds. Le ciel se couvre.
La pluie menace de rendre encore plus pr6caires les conditions


des bdtiments de la capitale haftienne, aussi bien publics
ne sont que decombres (photo HENML )

de survie.


que pr


Santos Alexis, le maire, prombne sa silhouette massive
A pas lents, d'6normes lunettes Armani sur le nez. L'6lu est
6trangement seul, d6sempar6. On ne voit ni conseiller, ni
adjoints, ni notables. Santos Alexis ignore lui aussi oi est
pass son ardopage habituel, le corps medical priv6 de la ville,
pourtant habituellement bien fourni. < ou alors enterrent-ils leurs proches ?>>, se risque, du bout des
lvres, cet homme d'affaires qui a fait fortune A New York.


ra


Hilda, elle, ne fait pas mine de se poser la question. < trois ou quatre docteurs les premiers jours. Ils sont passes,
ont aid6 une demi-heure puis sont partis. C'est comme qa ici>>,
explique-t-elle. Elle est un peu soulag6e.
Dimanche, Medecins sans frontikres a commence A
d6ployer des 6quipes. Des Japonais installent un h6pital de
campagne. < j 'en ai meme vu un que je connais bien quijouait aux cartes>>,
glisse, agac6, Armand Marah, un 61eve
infirmier.
< vraiment 6tonnant. Haiti est un pays tres
individualiste>>, explique un homme d'affaires
europ6envivant A Port-au-Prince. < des elites, souvent formies A l'6tranger, ne se
sent pas concerned par le bas peuple. C'est
particulibrement choquant avec les m6decins
en ce moment, mais il enva de meme avec les
propri6taires de camions ou demain avec les
importateurs de denrdes. Ce n'est pas un
tremblement de terre, si dramatique soit-il, qui
va changer les choses. Pendant les grands
cyclones, en 2004 puis en 2008, on avait dress
un constat identique>>, explique un homme
d'affaires europ6envivant A Port-au-Prince.

Situation dramatique
Dans la capitale, la situation ne vaut
gubre mieux. A Canap6 vert, un quartier sur
rives, les hauteurs de la ville, une equipe de
m6decins pompiers franqais a rouvert la
clinique locale, presque parfaitement
op6rationnelle, pour soutenir la Croix-Rouge et les quelques
m6decins qui depuis des jours soignaient A la chaine dans la
cour. < le chirurgien et l'anesth6siste. Ils 6taient venus pour op6rer
l'une de leurs proches>>, raconte, un rien interloqud, un membre
de l'6quipe francaise. Richard Solnave, le praticien, n'a depuis
pas os6 repartir. <>,
affirme-t-il. pour les st6riliser.>>


-I
















"Copyrighted Material

SSyndicated Content

Available from Commercial News Providers"


am


Page 6


MIAMI-DADE

REYINYON PIBLIK
Asanble Gouvenan Oganizasyon Planifikasyon Konte (MPO) pou Zbn Iben Miami pral fe yon reyinyon
piblikjou jedi 28 janvye 2010, a 2:00 p.m. nan Sal Konferans Komisyon Konte an nan Stephen P Clark
Center, 111 NW 1st Street, Miami, Florid.
Asanble Gouvenan an pral konsidere fe amannman swivan sa yo:
1. Plan Transpotasyon Alontem 2035 ak Pwogram Amelyorasyon Transpotasyon Ane Fiskal 2010:
Transfer Ion ARRA yo
Amannman sa a kap fet nan LRTP a ak TIP la pral pemet ke $16,544 nan lajan Pwogram Sifas
Transpotasyon Lwa Ameriken sou Redresman Ekonomik ak Reyenvestisman an (sig Angle ARRA),
inisyalman te atribye a Vil Golden Beach pou amelyorasyon woutye yo (FM 4264601-1) va transfere
a Vil Medley pou repare pon NW 121st Way Bridge la (FM 426417-1).
2. Pwogram Amelyorasyon Transpotasyon Ane Fiskal 2010: Pwoje pou Re-Pave Sifas yo
Amannman sa a pral ajoute finansman pou pwoje re-pave swivan yo:
SR 860/Miami Gardens Drive apati de NW 57th Avenue pou 90 pye alwes de NW 28th Place
SR 953/LeJeune Road apati de SE 11 Place pou 74 pye nan no SR 934/E. 25th Street
SR 90/SW 8th Street apati liy demakasyon Collier County an pou 1045 pye alwes de Loop
Road
3. Pwogram Amelyorasyon Transpotasyon Ane Fiskal 2010: Pwoje pou Sekirite yo
Amannman sa a pral ajoute de pwoje pou sekirite anmenmtan ak pwoje pou re-pave swivan yo ki
te idantifye kbm anplasman a risk kolizyon ki chita nan lizye pwoje an:
SR 934/71 Street apati de Bay Drive rive a SR A1A/Collins Avenue
SR 934/71 Street apati de West Bay Drive West rive Bay Drive East (direksyon es).
4. Pwogram Amelyorasyon Transpotasyon Ane Fiskal 2010: Miami Intermodal Center (MIC)
Central Station Project
Amannman sa a pral avanse faz konstriksyon yo epi finanse antotalite pwoje estasyon Miami
Intermodal Center (MIC) Central Station la dapre yon pre nan men bank State Infrastructure Bank.
Pwoje sa a se yon pati enpbtan transpb piblik ki va asire fonksyonnman okonple de tout dives
mwayen transpb yo nan sant MIC a.
5. Pwogram Amelyorasyon Transpotasyon Ane Fiskal 2010: Pwoje ARRA Depatman Travo Piblik
(sig Angle PWD) Miami-Dade
Amannman sa a pral ajoute finansman de nouvo pwoje Lwa Ameriken pou Redresman Ekonomik ak
Reyenvestisman (sig Angle ARRA) pou Depatman Travo Piblik Miami-Dade apati alokasyon orijinal
depatman an rive jiska Pwogram Sifas Transpotasyon an (sig Angle STP) apwouve pa Asanble MPO
lan jou 20 fevriye 2009 la.
6. Pwogram Amelyorasyon Transpotasyon Ane Fiskal 2010: M-Path Components nan Zon
Dadeland la
Amannman sa a pral transfere $1,750,000 de lajan konstriksyon ki te nan pwoje santye bekan-
pyeton "Snapper Creek Bicycle-Pedestrian Path" la (FM 412795-1) ale sou ekstansyon M-Path"
la sbti Estasyon Dadeland South" rive SW 67th Avenue (FM 412795-3).
Yo envite tout moun ki enterese vini patisipe. Pou kopi TIP lan ak/oswa plis enfbmasyon, tanpri kontakte
Sekretarya MPO, Stephen P Clark Center, 111 NW First Street, Suite 920, Miami, Florid 33128, telefbn:
(305) 375-4507; imel: mpo@miamidade.gov ; sitweb: www.miamidade.aov/mpo.
Se rggleman Konte Miami-Dade pou li konfome i a tout egzijans etabli pa Lwa pou Ameriken ak Enfimite
yo (ADA). Lokal la aksesib. Pou jwenn sevis yon entepret nan langaj siy pou moun soud, tanpri rele
305-375-4507 omwens senkjou ouvrab davans.





Mercredi 20 Janvier 2010
Haiti enMarche Vol XXIII N 52


IV r n III da nm dh


ADVERTISEMENT FOR BIDS
MIAMI-DADE COUNTY, FLORIDA
GENERAL SERVICES ADMINISTRATION (GSA)

Sealed bids for furnishing all labor, materials and equipment for the following project will be received in the Office
of the Clerk of the Board of County Commissioners, Stephen P. Clark Center, 111 N.W. 1t Street, 171 Floor, Suite 17-202,
Miami, FL up to 2:00 p.m., local time, on Wednesday, March 24,2010. All bids received prior to the stipulated time will
then be transferred to the 181 Floor, where they will be publicly opened and read aloud by the Clerk.


PROJECT NAME:
PROJECT NUMBER:
LOCATION:
DESCRIPTION:



BASE ESTIMATE:


Page 7


MIAMI-DADE COUNTY CHILDREN'S COURTHOUSE
GSAW40114 ESP
112 NW 3rd STREET MIAMI, FLORIDA 33128-1929
The work under this contract includes all labor, supervision, material, equipment and
any other items and/or incidentals identified necessary to construct a new fourteen-
story, 371,500 square-foot juvenile courthouse, with mechanical penthouse, rooftop
elevator, machine rooms, landscaped entry, vehicular sally port, a pedestrian bridge
from secure outdoor parking, and utilities and right-of-way improvements.
$124,837,100.00 (*)


Bidders are required to demonstrate previous experience on completed projects or projects undergoing
construction of similar size, scope, and complexity, with a construction cost of at least $50 million. Potential bidders are
required to include in their bid submissions general information regarding their companies' management and operations,
financial resources, bonding capacity, payment of subcontractors, and a history of commenced and completed projects in
order to support these requirements.
Commencing on Monday, January 25, 2010, Bid Documents will be available for purchase from T-Square Express,
Inc., 3946 North Miami Avenue, Miami, Fl 33127 (305) 324-1234, upon payment of a non-refundable fee of One Thousand
Dollars ($1,000.00) per set of documents. Digital copies of the document sets can be obtained upon payment of a non-
refundable fee of One Hundred and Seventy-Five Dollars ($175.00) for the first copy and Fifteen Dollars ($15.00) for each
copy thereafter. Please contact Ms. LillianD. Garcia, A&E Contracts Manager, GSA, via e-mail at garciad@miamidade.gov
for more details.
A mandatory Pre-Bid Conference to answer any questions regarding this project will be held at Stephen P. Clark
Center, 111 N.W. 1t Street, Miami, FL 33128, 18th Floor, Conference Room 18-3, commencing at 10:00 am. on Tuesday,
February 2, 2010, followed by a non-mandatory site visit. While attendance is not mandatory, bidders are encouraged to
attend both the pre-bid meeting and site visit.
MIAMI-DADE COUNTY CONTRACTOR'S CERTIFICATION IS REQUIRED IN ONE OF THE FOLLOWING
CATEGORIES: General Building, General Engineering, or other certified categories as applicable to Chapter 10 of the
Code of Miami-Dade County, or State of Florida General Contractor's License.
In accordance with County Ordinance Nos. 97-52,97-158, and 03-1, and Administrative Order Nos. 3-22 and
3-37, a Community Small Business Enterprise (CSBE) sub-contractor goal of 19.00% and a Community Workforce
Program (CWP) goal of 11.80% have been established for this project. Compliance with these Ordinances and
Administrative Orders is required for all contractors submitting a bid for this project.
(*) This Base Estimate includes $7,594,554.00 estimated for scope of work related to Division 17. This work will be bid out for
construction as a separate package at a later date. Bidders are instructed to include in their bids the cost of coordinating the sub-
contractor's work for Division 17, as applicable. Both estimates, however, include 0.25% to account for fees related to the Office of the
Inspector General, pursuant to Section 2-1076 of the Code of Miami-Dade County.


Ecoutez

Melodie Matin

avec Marcus



el Iodie


www. radioelodieh103. fm co
www.radiomelodiehaiti.com


I ba rs at *4 ago
0% #^B 44^^^^^^^^ "0 Bi!B &4w:
~~o~s'.B





Mercredi 20 Janvier 2010
Haiti en Marche Vol XXIII N' 52


L'ex-PM Michele Pierre-Louis revient


sur les raisons du chaos et donne des pistes


LE FIGARO. Qu'est-ce qui peut expliquerl'actuelle
faillite de I'Etat haitien ?
MICHELE PIERRE-LOUIS..-La faiblesse de l'Etat
precede notre malheur. Pour avoir &te premier ministre alors
que quatre cyclones touchaient Haiti, je sais que le pays est
quasi d6sinstitutionnalis6. Mais, pour en comprendre les
raisons, il faut remonter l'histoire de cinquante annees de
mauvaise gestion et de prevarication. La crise
de la paysannerie n'ajamais &te r6solue. Il y a
38 bidonvilles qui ceinturent Port-au-Prince.
Les gens s'entassent sur des terrains squatt6s
dans une pr6carit6 totale et rien n'ajamais &t
fait.
Les Etats-Unis font preuve d'une
forte solidarity. Ne redoutez-vous pas que cela
conduise A une mise sous tutelle d'Haiti ?
I1 faut etre pragmatique. Le mot tutelle
ne me plait pas plus qu'aux autres Haitiens,
mais il faut que quelqu'un, qu'une entity soit
aux commandes. On ne pourra pas s'en sortir
tout seuls.
La reconstruction va etre
pharaonique. On 6tait d6j un pays
extremement d6pendant. Quand le ministbre des
Finances, la Direction des imp6ts, la douane
n'existent plus, cela veut dire qu'il n'y a plus
d'argent pour les caisses de l'Etat et que dans
les mois a venir 65 000 fonctionnaires ne seront
pas pays. Imaginez par exemple que 18 % des
revenus de l'Etat proviennent normalement des
douanes via la taxe sur l'essence.
Les Etats-Unis nous viennent en aide.
C'est vrai que l'on a une histoire compliquie
avec eux. On n'a pas oublid qu'ils n'ont Un c



Croisiere de luxe a
18 Janvier 2010 La compagnie, base en Floride,
vend un tableau pittoresque de la p6ninsule et de ses plages,
afin de s'6vader en complete tranquillity: sports aquatiques,
barbecues. < s6curit>>
La decision de s'y rendre a divis6 les passagers...
Les bateaux transportent des reserves de nourriture et l'6quipe


reconnu Haiti que soixante ans aprbs l'Ind6pendance, qu'il y
a eu l'occupation au debut du XXe siecle et que l'ex-pr6sident
Aristide s'est r6installk au pouvoir dans les bagages de 25 000
soldats americains... Malgr6 tout, pourquoi pas les Etats-Unis,
ou un consortium de pays avec la France, le Canada ou l'Union
europeenne.
EtI'ONU?
Je ne crois pas que 1'ONU soit capable. La Mission


elebre concessionnaire de vehicles victime non seulement du se
mais aussi de pillage (HENM)


des Nations unies en Haiti est d6capit6e par le s6isme. C'est
triste. Mais elle compte 7 000 soldats, on les attend toujours
sur le terrain.
Le deploiement des troupes amiricaines sera-t-il
accept par le pays ?
C'est possible. I1 ne faut pas non plus que les
strangers viennent avec leurs gros sabots. I1 ne faut pas qu'ils
pensent que, parce qu'ils ont les moyens, ils ont tout compris.
II faut que des Haitiens soient consults. Je ne
parle pas de partis politiques ou des structures
civiles, qui sont trbs faibles, mais d'individus.
Beaucoup sont prets a se mettre a disposition.
Maintenant il y aura forc6ment des
groupes de gauche qui adopteront une posture
nationaliste en agitant les souvenirs et les
blessures de l'histoire. Il y a toujours une
souffrance face aux troupes 6trangeres, comme
si on ne pouvait pas se d6brouiller seuls. Mais,
si elles sont li, c'est peut-6tre qu'on ne le peut
pas !
Pourquoi une telle operation
fonctionnerait-elle alors que les autres
tentatives d'aide A Haiti ont toutes chou? ?
On n'est plus dans les chantages de
pouvoir. Ily a un avant-12 janvier et un apres.
Je ne peux pas imaginer que c'est foutu. Les
politicailleries, les histoires de clans ne sont
plus de mise. Il faut saisir l'opportunit6 qui vient
de cette crise. C'est vrai, apres les cyclones en
2008, on n'a pas su le faire, on n'a pas su arreter
les mesquineries politiques. Cette fois, si cela
ne se fait pas, cela serait d6sesp6rant. La
priority, c'est de reconstruire.
isme Le Figaro


quelques kilometres du centre du seisme
de la croisiere a plaid en faveur de dons aux Haitiens. Mais la de faim>, ajoute un autre qui a pourtant choisi de faire cette
plupart des clients resteront a bord lors de l'arriv6e au port. croisibre. < Scrupules maintenant>.
< plage, jouer dans l'eau, faire des grillades etboire des cocktails, assaillie par des affam6s; d'autres n'ont pas l'intention de
tandis qu'h Port-au-Prince des milliers de morts s'entassent renoncer a leur croisibre de luxe pour untremblement de terre:
dans les rues, les survivants choqu6s et en recherche de <

Le paquebot de Royal Carribean diverse ses touristes sur la plage de Labadie malgrd
les evenements qui frappent le pays (photo de courtoisie)


Une vue montrant les graves digdts survenus au siege de la presidence
ou Palais national, le batiment embldmatique d'Haiti (Minustah)


odults pM bl E NP-


POW. v W R.W.OM DE CAROO. AP LE

1-800-927-6059
oin inwu n a m- in e il: *l@ .ni i vrr m


nourriture et d'eau>>, souligne
un passager.
< dur de s'asseoir pour un pic-
nique a Labadee avant le
s6isme, juste en sachant
combien d'Haitiens mouraient


des excursions comme du temps passe sur la plage.>>
Parmi les responsables de la croisibre, certains
soulignent que les revenus lies a ce tourisme sont plus
n6cessaires que jamais ( au moment oni ils ont le plus besoin de nous>). D'autres
avancent que les bateaux peuvent aussi etre utiles au transport
de diffirentes resources.


Page 8


Semaine du 11 Janvier
1. Zenglen: 20 Anniversaire
2. Carimi: Buzz
3. Harmonick: Kapote
4. Zekle: Flashback
5. Barikad Crew: Joskobou
6. Richie: Dix and plus tard
7. T-Vice: Live with Exit Band
8. Daan Junior: Saw fem nan
pa nomal
9. Gabel: Jenou sou jenou
10. Arly Lariviere: Encyclopedie




Mercredi 20 Janvier 2010
Haiti enMarche Vol XXIII N 52


Sosp


Page 9


11,10)
t^4


Vee


33


)d


F-ml i




Mercredi 20 Janvier 2010
Haiti en Marche Vol XXIII N' 52


I n. mik 4r hatimntl d- U'rt-au-Irtncr

enin islui i. wc o la n K V M Mt.t.


C opyrig hted Mateiiia

Syndicated Content


Available from Commercial News Providers"


Pat Plus Bak.y,
NATURAL JUICE


11638 NE 2nd Ave.
Mlanm, L 33160
Tel. 305-394-6118


Catering Specialsts
Cakes. Pastrie, Hors Oeuvres
for all occiaon


Page 10


MIAMI-CAD*
YAP CHECHE DE APLIKAN POU KOMITE SOU REVIZYON
BENEFIS AK KONPANSASYON KONTE MIAMI-DADE LA
Konte Miami-Dade ap etabli yon Komite nef manm sou Revizyon Benefis ak Konpansasyon ki pral mennen
de evalyasyon konple epi detaye sou reglemantasyon seksyon pesonel li a ki anplas la epi devlope de
reglemantasyon ki va jere kwasans fre li yo pi byen pandan lap kontinye mete anplas de sale ak benefis
konpetitif. Manm yo va sevi nan komite a antanke volonte san peman pou yon tem de twazan epi rasanble
an reyinyon pa mwenske kat fwa pa an.
Se pou aplikan kalifye yo rezide nan Konte Miami-Dade epi se pou yo de repitasyon enteg ak fyete sivik,
entegrite, responsab ak konpetans nan biznis oswa pwofesyonalis, epitou se pou yo pa genyen okenn
entered finansye, direk ou endirek, nan konpansasyon ke yo peye anplwaye yo nan Konte an. Manm yo nan
Komite sa a fet pou yo ta reprezante tout aspe kominote a anjeneral epi se pou yo demontre yon ekspetiz
nan zafe seksyon pesonel, plan oganizasyonel, jesyon piblik, ou sekte ki gen rapo ak zafe sa yo. Yon Konsey
Responsab Nominasyon va rekomande kandida yo bay Asanble Komisyone Konte an pou nominasyon.
Aplikasyon yo disponib nan biwo ekzekitif Konte an "County Executive Office, 111 NW 1st Street, Suite
2910", oswa sou entenet nan www.miamidade.aov. Tout aplikasyon fet pou resevwa pa Diane Collins,
Acting Division Chief, Clerk of the Board, nan 111 NW 1st Street, Suite 17-202, Miami Florid, 33128.
Nou kapab imel aplikasyon yo nan clerkbcc@miamidade.gov oswa fakse li nan (305) 375-2484. Se
responsabilite aplikan an pou li asire resepsyon elektwonik aplikasyon an, li va jis rele Grefye Asanble an
nan (305) 375-1652. Pou plis enfomasyon sou pwosesis aplikasyon an, tanpri rele Ms. Linda Weber (305)
375-2670.
Yap fe rechech bakgrawonn sou tout aplikan ki chwazi pou ale nan entevyou. Depi yo chwazi yon
moun, ii va egzijib pou manm Komite sa a soumet fom pou devwale eta finansye yo.


I


I





Mercredi 20 Janvier 2010
HaitienMarche *VolXXIII N- 52


par un Grand Chef I
* Le Saut du Barril
* Le Palais de Sudre Telephones: 566-5361
Dartiguenave a Anse a 401-7108 / 514-0304
Veau lemanoloinn@mac.com
* La Petite Eglise de Petit
Trou datant de du 17m"" Internet disponible
siecle... pour les clients
.. ... pour les clients
p


B CiNT R IWARffA NA CP1EniTTDERODU T



Parents, vous qui rvez dun avenir meilleur pour vos enfants,
confiez le au CMP
ANNEEACADEMIQUE 2002009
PROGRAMMES

LICENCE EN:
Morieing :44ne
Sciences CmOnp :4mns
GmtiondesAflie :4ans
SdMeslnfouwrniques :4ans
rig MangemenM t :2ans
Secrtartltburltiqu : 2mn
GothFiane-Marottng n:lMou2 as
Comptablkif NoatMse I:a
AmeAddnif*s :1 o
Infoliquecycdecour :60hur~se2ans
ITEmb(eallis(SCO) :70heure

Por touts ifomaions aplimsntais:
CMP, Dells 30
Tels:2 518361, 3 732485, 2246.2299
Email: crmre8hotr iiail.m ieadr ti lio fr


KJ ADVERTISING

SERVICES
P.O. BOX 600673
Miami Florida, 33160-0673
Publicites: Radio, Journaux et Tv.
Aussi un service de traduction
de Documents etc.


Info (954) 559-7729


Evens Hilaire
Consultant


UNIVERSITY




10 d6partements d'6tudes
Licence en :
Gestion d'Entreprise
Conception et Execution de Proj et
Economie et Finance
Sciences de l'Education
Sciences Comptables
Relations Internationales
SGouvernance
Dipl6me en:
Informatique de Gestion
Relations Publiques
Gestion de la Microfinance

Contactez nous :
Angle Delmas 75 et Impasse Herard # 3,
Port-au-Prince, Haiti, W.I.
www. cfdehaiti. com
Par courriel: Administration(@CDFEHaiti.com
GBrunet(@CFDEHaiti. corn
Par telephones : (509) 2246-1425 \ 3555-1575
2513-3726 \ 3767-1575


VISION MORTGAGE BANK, INC

EVENS HILAIRE
Loan Consultant

12788 West Dixie Hwy, Miami, Florida 33161
Phone: (305) 891-2225
Fax (305) 891-2559
Cell (786) 285-0384


SANTE

<

19 heures. La directrice du Programme alimentaire
mondial (PAM), Josette Sheeran: < 1'6chelle mondiale pour l'envoi de repas prets a tre
consomm6s (...) Plus de 100 millions de repas seront
n6cessaires pour les 30 jours a venir.>>
18h50. Arrive a Port-au-Prince de Bill Clinton,
6missaire special des Nations unies pour Haiti. L'ancien
president des Etats-Unis devait s'entretenir avec le president
Rend Prdval.
18h10. Eric Besson, ministre de l'Immigration,
annonce plusieurs mesures pour les ressortissants haitiens.


Entre autres, une exoneration de visa pour les personnes qui
doivent 6tre 6vacu6es pour 6tre soigndes en France. Le ministre
s'engage aussi a ce que les dossiers de regroupement familial
en cours d'instruction fassent prioritaire par les services prefectoraux.> Enfin, pour les sans-
papiers haitiens, a expiration apres le 12 janvier 2010 b6ndficieront
d'autorisations provisoires de sdjour (de 3 mois).>>
18 heures. Une trentaine d'Amdricains auraient &t6
bless6s a Port-au-Prince alors qu'ils distribuaient de l'aide


humanitaire, selon la chaine am6ricaine CNN, citant des
responsables militaires.
17h30. Dernier bilan a 1'ONU: plus de 500 employs
des Nations unies sont toujours ports disparus, et 46 d6ces
sont confirms.
17h10. Le secr6taire g6ndral des Nations unies Ban
Ki-moon demande au Conseil de s6curit6 l'envoi de 3.500
Casques bleus de plus en Haiti afin de renforcer la Mission de
1'ONU dans ce pays (Minustah), qui dispose d6ji d'environ
11.000 hommes.


jI e 4%6 hirmswi-irrr mnII

"Copyrighted Material

Syndicated Content i
Available from Commercial News Providers"


I1


Page 11


s


I I





Mercredi 20 Janvier 2010
Haiti en Marche Vol XXIII N' 52


1 0 Hinpnhs q- ml o msgo &Vona


- .w .
- 0~


0 t NR-
- .r o


,0 0w
-~r a -


= - -r -r ~ -



S * en--
Ci enui I, O r u


lp.' a0 IeWr&af Lw "


s '-


.o g _o_"0_W w a 4 -o lw - -- --g
--A - -- [ 1nn l I r l o -



.+ .j Copyrighted Material :

a lo I -- ---- "

"-* .. Syndicated Content "7S-

-"- -"vailable -.



SAvailable from Commercial News Providers

goo ino 0 o"Wn, oWW oowW w ow od- W ,go, oun Im mm


-" -
S--,*4 .mw0
in I *,Oa4& pd,, ,-
w .-v, -fta-m WO* a W Wimo


- -


- .-- I ~
*e -


- M
UI


a. --- 4W
n * - -M
4b --


- wuino*


HGY : U.( .rms,. Ip~vpr de s= r di's gmg, qlMwr


-1
~. w .


- -r -
* --- --rr
-p- .M- -


~~, ~ -


-- r


O 0 -


--L
-C - .


-, 0i -o ~I~ - IL -
-r *r


W .~- di 4W ___

-0P- 4wGmt- =w w -0

-w-m

0 O 0- a w4-
o ." No mw m 0.o
a -m m . ...0
I ,I 0r r - -r
___ w1 - 0 -


- mw- 41


MIAM "


LEGAL ANNOUNCEMENT OF SOLICITATIONS
MIAMI-DADE COUNTY
MIAMI, FLORIDA

Miami-Dade County, Florida is announcing the availability of solicitations for contract opportunities, which can
be obtained through the Department of Procurement Management (DPM), from our Website: www.miamidade.gov/dpm.
Vendors may choose to download the solicitation package(s), free of charge, from our Website under "Solicitations
Online". Internet access is available at all branches of the Miami-Dade Public Library. It is recommended that vendors
visit our Website on a daily basis to view newly posted solicitations, addendums, revised bid opening dates and other
information that may be subject to change.

Interested parties may also visit or call:
Miami-Dade County
Department of Procurement Management
Vendor Assistance Unit
111 NW I1t Street, 13t floor,
Miami, FL 33128
Phone Number: 305-375-5773
There is a nominal non-refundable fee for each bid package and an additional $5.00 handling charge for those
vendors wishing to receive a paper copy of the bid package through the United States Postal Service.
These solicitations are subject to the "Cone of Silence" in accordance with County Ordinance No. 98-106.

Miami-Dade County has streamlined the process for accepting bids and proposals by requiring vendor
affidavits only once at the time of vendor registration.
Starting June 1, 2008, vendors will be able to provide required affidavits one time, instead of each time they
submit a bid or proposal. Solicitations advertised after June 1st will require that all vendors complete the new Vendor
Registration Package before they canbe awarded a new County contract. Obtain the Vendor Registration Package on-line
from the DPM website.



OPA-LOCKA COMMUNITY DEVELOPMENT

CORPORATION


OPA-LOCKA COMMUNITY DEVELOPMENT CORPORATION
(OLCDC) in association with Miami Dade Housing Agency offers Housing Counseling
Services for low to moderate income families. Services include; "t Time Homebuyers
Purchasing Assistance includes Down payment and closing cost subsidies, Low interest
Rehab Loans Home Rehab Loans, Credit Repair & Budget Counseling, and Foreclosure
Prevention Assistance. HOMEBUYER EDUCATION CLASS For more information
you may contact us at (305) 687-3545 ext. 236, visit our website www.olcdc.org or stop
by our office at 490 Opa-locka Blvd., Ste 20, Opa-locka, FL 33054. OLCDC is an
Equal Housing Lender and a HUD Approved Housing Counseling Agency


pw %""%powamp







4 m- d .
l- --4

*o iml -
-********
.- = -
.-. -- __r -r


.C ..-
~ C 0
* c- -





aYI krm -


- am qim
-r
.-r -.-


* -


- -


d .. - -
0 -
Sdmw -
**w w 0 0 4
*--Now O _w_

4 - N

I~- a -r SI -r r-



0
*b Sflp 4
-



c- -
-ow -W
- - l r- __e
-I r 0 .


Page 12


w w -


L,- Ir-


- r 0r~
.r -


a I l


- I -- A


r


lenuJ.,luuml


-r o -


c


4w. -





Mercredi 20 Janvier 2010
HaitienMarche *VolXXIII N- 52


Page 13


Les Etats-Unis en Haiti, une question de leadership
Le Monde, 19 Janvier 2010 dit: hey, nous sommes des contrdleurs de combat de 1 'armie Pour justifier son engagement en faveur d'Haiti,
Washington, correspondante de 1 'air Nousprenons le contr6le de 'adroport", a racont6 le Barack Obama a aussi ajout6 un imp6ratif moral au nom de
Avoir leur president apparaitre aussi souvent sur les sergent Chris Grove. 'humanitW commune partag6e par tous les peuples de la
6crans, les Amdricains auraient pu croire que la catastrophe Aussit6t dit, aussit6t fait. Les Amdricains n'ignorent Terre. Pour l'image que les Am6ricains se font d'eux-memes, et
s'6tait produite sur leur sol. Dans les trois jours qui ont suivi pas qu'on leur a reproch6 d'avoir 6vacud en priority leurs pour celle que leurs voisins ont d'eux, il est n6cessaire d'aider
le tremblement de terre Haiti, le president Barack Obama a compatriotes et d'avoir privil6gid les vols militaires au detriment au sauvetage d'Haiti, a-t-il dit. C'est une question de
multiplied les declarations h laMaisonBlanche, envoy 10000 des secours : la s6curit6, autrement dit, plut6t que l'aide leadership.
soldats, un porte-avions muni de 19 h6licopteres, et d6bloqu6 humanitaire. Mais tout est rentr6 dans l'ordre, affirment-ils. Meme si les deux situations n'ont rien a voir, le
100 millions de dollars. La marine a &te pride de faire des Les vols de l'US Army sont d6sormais programmes de nuit. parallle avec l'ouraganKatrina a &t dress, a sonavantage -
miracles. Le navire-h6pital Comfort, un et a la grande satisfaction de la Maison Blanche.
mastodonte 6quip6 de douze salles d'opCrations, 1 La reaction 6clair du president une demi-heure
n'avait jamais .t pr.t aussi vite. En moins de 48 apre s avoir pris connaissance du s6isme, il publiait
heures, il a lev6 l'ancre pour Port-au-Prince oi il d6jh un communiqu a &t6 bien accueillie aux
devait arriver mercredi 20janvier. Etats-Unis, a quelques exceptions pris.
Barack Obama a d'entrde pris les choses La critique la plus acerbe a &t6 celle de
en main- instinctivement, dirait-on presque. S'il a Rush Limbaugh, l'animateur radio de l'ultradroite,
d6sign6 le tout nouveau responsable de l'agence qui l'a accuse de courtiser la communaut6 afro-
amdricaine pour le d6veloppement USAID, Rajiv amdricaine, un moment oi elle se sent d6laiss6e
Shah, unjeune m6decin d'origine indienne, comme par son president "post-racial".
coordonnateur, c'est lui qui a dcclard la situation LONGUE HISTOIRE SOUVENT
"prioritaire", au point de m6riter de retenir TOURMENTEE
Washington les secr6taires h la defense et aux Haiti entretient une longue histoire et
affaires etrangres, attendus en Australie pour un souvent tourment6e avec les Etats-Unis depuis
sommet consacrd h l'Afghanistan et h la lutte la premiere campagne de juillet 1915, decide par
antiterroriste. Woodrow Wilson, le prdcurseur des interventions
M. Obama a aussi d6pech6 l'un de ses armFes mendes au nom de la promotion de la
plus proches collaborateurs, Dennis McDonough, d6mocratie (l'occupation dura dix-neuf ans).
h Port-au-Prince pour coordonner la Les Etats-Unis sont "revenus" en 1994,
communication. I1 est vrai que les pr6sentateurs lorsque Bill Clinton s'est mis en tate de r6tablir au
des journaux du soir d6barquaient, eux aussi, pouvoirle Pare Jean-BertrandAristide, victime d'un
Haiti (dans quel avion? demanderont certains). coup d'Etat. Puis en 2004 pour chasser le mime
REACTION ECLAIR BIEN Militaires amCricains dEbarquant avec leur attirail pour aider a rdtablir la sDcurit Aristide devenu un sanglant dictateur. A chaque
ACCUEILLIEAUXETATS-UNIS (Marco Dormino) fois, l'arm6e amdricaine a servi d'616ment avanc6
L'administration Obama a-t-elle devanc6 l'appel ? Concernant les autres appareils, les priorit6s sont d'une force multinationale de l'ONU.
S'est-elle indfiment pr6cipit6e ? Sans doute est-ce l'avis de fixes "par le gouvernement haftien ". Et la secr6taire d'Etat, Saisie d'une ambition de faire "bien", l'administration
ceux- Franqais, Italiens, Br6siliens dont les avions de secours Hillary Clinton, a signed, lors de sa visite, un accord avec le Obama promet cette fois un engagement h long terme pour en
se sont trouv6s d6rout6s sur les autres adroports de la region president Rend Pr6val r6gularisant la prise de contr6le de finir avec un mal chronique. A un moment oi deux guerres
par des Amdricains croyant par definition bien faire, mais que l'adroport. L'entretien a eu lieu dans le hangar "saisi" par le drainent leurs ressources, il est difficile de faire reproche aux
nulle autorit6 sup6rieure n'avait mandates. sergent Chris Grove et transform depuis en QG amdricain. Am6ricains de pr6tendre h une quelconque nouvelle
Dans le quotidien USA Today, lundi 19 janvier, les Autant qu'un imp6ratif humanitaire, Haiti est pour "occupation".
sp6cialistes de l'US Air Force ont racont6 comment ils avaient les Amdricains un imp6ratif de s6curit6 nationale. A chaque Si l'ONU avait eu des contr6leurs adriens h Port-au-
proc6d6 en d6barquant h l'adroport 24 heures apris le soubresaut concernant la Caraibe, et notamment Cuba, ils Prince le lendemain du s6isme, le sergent Chris Grove n'en
tremblement de terre. C'6tait la pagaille. La tour de contr6le redoutent un exode qui jetterait des centaines de milliers de serait pas h gendarmer le ciel d'Haiti.
6tait endommag6e. "On est allks voir les pilotes et on leur a boat people vers la Floride, h 1 200 km seulement.


Secours en Haiti : Etats-Unis et France se marchent sur les pieds


(POLEMIQUE... suite de la page 2)
L'Europe aux abonnes absents
L'Union europeenne est -une fois de plus est-on tent6
d'ajouter- aux abonn6s absents, meme si lundi les 27 ont promis
200 millions d'euros pour Haiti. On se prend a rever de voir les
Europ6ens disposer collectivement des moyens d'une
intervention << l'amdricaine >> dans une situation d'urgence
de ce type, mais il est a craindre que ce ne soit pas avant
longtemps, a en juger par les premiers cafouillages des
nouvelles institutions, d6jh en concurrence avec la pr6sidence
toumante nationale, en l'occurrence 1'Espagne.
La << bataille de la reconstruction > risque fort de voir
la meme foire d'empoigne. Nicolas Sarkozy, dans son 6temelle
posture de sauveurplan6taire, ale premier d6gaind l'id6e d'une
conference international pour la reconstruction d'Haiti. Mais
celle-ci se d6roulera plut6t au Canada, plus proche, plus
impliqu6...
Comment assurer que cette conference ne soit pas
une occasion de plus d'effets d'annonce nationaux, avec
quelques milliards de dollars promis, pas n6cessairement



L'Elyse veut clore


la polemique

(... suite de la page 2)
et europ6ennes et du d6partement d'Etat americain'. 'Elles
tiennent a saluer la mobilisation exceptionnelle des Etats-Unis
en faveur d'Haiti et le r6le essentiel qu'ilsjouent sur le terrain',
ajoute l'Elys6e.
Lors de leur entretien t6l1phonique, jeudi dernier,
Barak Obama et Nicolas Sarkozy, 'avec le Br6sil, le Canada et
d'autres pays directement concerns, ont d6cid6 de travailler
ensemble, sans d6lai, a la preparation d'une conference
internationale pour la reconstruction et le d6veloppement
d'Haiti', avait indiqu6 l'Elys6e.
Ce communique de l'Elys6e fait suite a un incident
diplomatique provoqu6 samedi dernier par le secr6taire d'Etat
franqais a la cooperation, Alain Joyandet, present a Port-au-
Prince. Il expliquait alors avoir protest officiellement aupres
des autorit6s am6ricaines apres qu'un vol franqais apportant
un h6pital de campagne eut &td d6rout6 sur Saint-Domingue.
Le Quai d'Orsay avait d6menti d&s samedi soir qu'une
protestation officielle ait &t6 6lev6e aupres des Etats-Unis.
L'arm6e amdricaine, d6ploy6e avec de tres importants
moyens a Haiti, a pris le contr6le de l'adroport par oi transite
l'aide humanitaire arrivant du monde entier. La tour de contr6le
6tant d6truite de meme que l'ensemble des bhtiments officiels
du pays, seuls les Etats-Unis pouvaient assumer cette tAche,
faute de quoi il n'y aurait pas eu d'atterrissage du tout en
Haiti, a reconnu finalement samedi Alain Joyandet.


d6bloqu6s, et avec un fort risque d'etre mal employs ? pensdes, sans rivalit6s strat6giques, sans surenchere
Comment assurer cette efficacit6 sans pour autant mettre Haiti compassionnelle hypocrite. Ii n'est pas trop tard pour d6polluer
sous tutelle, americaine ou autre ? ce ddbat qui porte, en r6alit6, sur l'organisation du monde au
Ces questions pourraient 6tre d6battues sans arriere- XXIe siecle.

The Miami-Dade Board of County Commissioners, through the efforts of Commissioner
Barbara J. Jordan, has allocated $1.2 million for the rehabilitation of single-family home
in Opa-locka through the Opa-Locka Home Rehabilitation Program. Homeowner may
qualify for up to $30,000 to repair roofs, electrical and plumbing systems, replace
windows, doors, air conditioning units, flooring and kitchen and bathroom fixtures.

For more information on how to take advantage of this opportunity, contact the Opa-
Locka Community Development Corporation at (305) 687- 3545 extension 236 or you
may visit our office at 490 Opa-Locka Blvd. Suite 20, Opa-Locka, FL 33054.


45772 1'r E 2 rLamr Ave 5 nue
T61: 305 757 4915

FADKIKJ VARIETY STORE

LE MAGASIN POUR TUTES LES OCCASIONS.
REception de paiemn nt pour Bell South, FPL, GAZ, CABLE TV,
BELL MOBILITY etec....
Connection tildphonique chez vous...


Ouvert

6 Jours

par
semaine:

8h30 am

a
7h30 pm


* Prfums
4 Cd0ulArs& I kpcrW
* Soubers ct Sauidalci
SPrMuits pi tur la cuisine
* Calcaux
* Tak aux
* Murypwan


* CD's (cmpua. Racine. I'vangtihquc.
Zouk. frari k ,AmenrmAin o
* Vkide's (1inticns. Anniniai. L>uimnmaarLcs. Dr!Was
* Irduils tie tiusE





Mercredi 20 Janvier 2010
Page 14 Haiti en Marche Vol XXIII N' 52

SSolutions de la
S E D U Ssemaine passe:

Allez de SEDUIS a RALANT, en utilisant des mots du du F 0 E T U S
vocabulaire frangais, et ne changeant qu'une lettre par ligne. F o U T E S
FO0UTES
BOUTE S
BRUTES
BRUMES
BAUMES
RALAN T
S PA Y S BAS H BDATE K U B 0
Q Z L R T AV I 0 R G G LVNR B MG
WNLMG DANEMARK OK LDLP
NCOREEDUSUDEUQIRFAH SCRABBLE
Z X J 0 G UNSS P D V B QOS R G A
Q E I B RE S T C N E K X N A A H U T Arrangez les sept lettres ci-dessous
Q H S AV Y RA I L F N U L G A Y T pour former un motfranTais
Solutions de la semaine passee N S FA T L N R D GU N G R Granais
H ANGLE E RRE E AA Z N Q OR
K-A-B-0| ULIS|Z V-J I R U Z N X ER Y Q Z MM E P E G D
K ABOULI S XXE OFETE R I V I DE T C
RAT R I C SHUFLKIOEUQBRES I LA E
G NXA Y LCNY Q RUOFCHILI W
LAC E S A L J S N J A P G V E A I R E G I N J T A
I UE D 0 T F A K R C V U V SUO 0 R A B 0
EMICPW Y MXOO G VRISPRC
IL A IC ZEISBBVLULBLUWEWO E F
D U E D W A X E S S I U S R F 0 N V B
SALAIT E Q C I V Q C H A J T S F U U L T J J
K E NQo N E Solutions de la semaine passee
Trouvez les 32 pays participant a la coupe
I S S U E S E du monde cette ann6e dans le carr6 ci-dessus F N A N CE
71"i 77i71 I-M 7I [7-ii711 [ T I[ il



E n B ref... (.. suitedelapage2)

1 0 3 3 f m Le bilan pourrait s'elever A 200.000 morts en Haiti, selon Ken Keen,
G6n6ral am6ricain qui dirige les forces sp6ciales des Etats-Unis en Haiti
D~s le lendemain du drame, le premier ministre haitien avait estim6 le nombre de morts h plus
de 100.000, mais a date seulement 25.000 corps ont &t6 ramass6s. Ac6t6 de ceux-ci, il faut
5h00- 6h30 Bon Reveil en musique compter ceux enterr6s par leur famille ou dont les corps ont 6td brfils parce qu'ils entraient
en putr6faction. Mais officiellement, 50.000 Ames ont p6ri, alors que la ville de Ldogane avec
6h30-7h00 Au Pipirit chantant ses 135.000 habitants, a 6td a 90% andantie par le s6isme. Rien que dans cette ville, une
journal creole avec Louini Fontal premiere estimation fait 6tat de 20.000 a 30.000 victimes. Aucunbilan n'est encore disponible
pour laville de Jacmel, d6molie a 50%. D'aprbs des sp6cialistes, 1'6picentre dutremblement
7h00-9h00 Melodie Matin avec Marcus de terre de mardi dernier se trouvait d'ailleurs a Ldogane, ville situde a 33 kms de Port-au-
Informations, Interview, Anecdotes, Humour, Prince.
Analyses
Nos Chroniques: Hedi Annabi incarnait ce qu'il y avait de plus noble A I'ONU
L'Editorial de Marcus Hedi Annabi, responsable de 1'ONU en Haiti, d cdd6 dans le s6isme de magnitude 7 du 12
Au Quotidien avec Elsie janvier, "incarait ce qu'il y avait de plus noble dans Faction" de l'organisation, a d6clard
La Chronique Litt6raire avec Dominique Batraville dimanche le ministre des Affaires 6trangeres franqais Bernard Kouchner, en rendant
Les Sports avec Mario Bareau hommage a un membre Franqais de la Minustah retrouv6 mort. Hedi Annabi 6tait de
Les Invites du Jour nationality tunisienne.
M1odie Matin chaque samedi est anim "J'ai appris avec une immense motion la confirmation de la disparition de nombreuses
par Fequiere Raphael
par Fquire Raphapersonnes qui se trouvaient dans le bitiment de la mission des Nations unies a Port-au-
Prince dont les responsables Hedi Annabi et son adjoint, mon ami Luis Carlos da Costa",
10h-Midi Le disque de I'Auditeur
Oh-Midi Lediquede Audilteur indique dans un communique le chef de la diplomatie francaise.
"Plusieurs dizaines de d6ces ont &te confirms, dont celui de notre compatriote Marc Plum",
12 :00- 12h3 Le magistrate et ex-fonctionnaire du Quai d'Orsay qui travaillait en Haiti dans le domaine de la
Scoop6rationjudiciaire, a-t-il pr6cis6. C'6tait "un collkgue unanimement appr6cid", a-t-il dit.
informations avec Laury Faustin Marc Plum est l'un des douze morts franqais recens6s par Paris.
Hedi Annabi, "dans ses fonctions successives et sur tous les continents, a mis son
12h30-2h00 Lady Blues avec Elsie courage, son intelligence et sa force de conviction au service des id6aux des Nations unies,
Jazz, Blues, Swing, Ragtime travaillant toujours sans relAche pour la dignity et les droits de ceux qui souffrent, en
particulier les r6fugi6s et les d6plac6s", a soulign6 le ministre.
2h00- 3h00 C'est si Bon en chansons... Hedi Annabi 6tait en fonctions en Haiti depuis le ler septembre 2007. II avait 6td au pr6alable
Emission de chansons francaises sous-secr6taire g6ndral adjoint de 1'ONU pour les operations de maintien de la paix, de 1997
S2007. N6 en 1944 en Tunisie, il avait rejoint l'Onu en 1981.
3h-5h pm Le Bon Vieux Temps
Retro-Compas Nadine Cardozo dfgag6e vivante des d6combres apres 100 heures
avec Doc Daniel et Captain Bill La co-propri6taire de 1'H6tel Montana, Nadiine Cardozo Riedl, 62 ans, a pu 6tre d6gag6e
vivante des d6combres de l'h6tel dans les premieres heures du dimanche 17 Janvier. Elle a
5h00 Le Journal de 5 heures 6td trait6e par les m6decins pour d6shydratation mais ne portait aucune blessure sur son
avec Villette Hertelou corps. On croit que 200 personnes environ avaient 6te prisonnimres des d6combres apres
5h 30 pm Melodie & Company l'effondrement de l'H6tel Montana. On ne sait combien de survivants ont pu en sortir.
Ddveloppement durable Un avion affrete par les Pays-Bas et deux organisations d'adoption devrait
Mardi avec Bernard Etheart partir pour Haiti lundi afin de rapatrier 109 enfants ha'itiens en cours
7h-8h30 Amory Sabor con Luciani d'adoption par des families neerlandaises.
"L'avion, affrete par deux organisations d'adoption et les ministries de la Justice et des
8h o Soir Informatins Affaires 6trangeres, va chercher en Haiti des enfants en cours d'adoption par des couples
n8erlandais", a indiqu6 a 1'AFP un porte-parole du ministere nderlandais des Affaires
9h00 10h30 Notre Grand Concert trangres, Aad Meijer.
900 tre Grand C ncert "Nous faisons tout pour que l'avion charter puisse partir demain (lundi)" de l'adroport
Lun. & Mer. : L'heure classique d'Amsterdam-Schiphol, a-t-il ajout6.
Jeu. & Dim. : Jazz at Ten Les Pays-Bas ont d6cid6 d'acc6l1rer la procedure pour les 109 enfants haitiens en cours
Judy Carmichael recoit ses invites d'adoption par des familles nderlandaises, apres le s6isme qui a ddvastd Haiti.
9h00 etau delA Cavaliers, prenez vos dames En temps normal, la procedure d'adoption peut prendre plusieurs anndes. Mais "en raison
(Samedi) 50 ans de succ6s populaires haitiens de la situation inqui6tante en Haiti, le ministre (de la Justice) Hirsch Ballin a d6cid6
d'admettre les enfants sans qu'ils disposent de documents de voyage en regle".
Sr*^ Les enfants, qui se trouvent dans differents foyers de Port-au-Prince, n'ont pas etd blesses
lors du seisme, a indique une porte-parole de l'organisation d'adoption nderlandaise "De
c 'e (c te4
Le bilan du seisme en Ha'iti risque d'etre tres lourd pour le Canada
Le bilan du seisme en Haiti risque d'etre tres lourd pour le Canada qui comptait dimanche
(17 janvier), pros de cinqjours apres la catastrophe, plus de 1.100 citoyens portes disparus.
Jusqu'a present le gouvemement canadien a confirm la mort de huit de ses ressortissants,
mais il est toujours sans nouvelles de 1.115 autres, selon les chiffres cites par le ministre des
Affaires 6trang~res, Lawrence Cannon. (EN BREF / p. 16)






Mercredi 20 Janvier 2010
HTnaiti pn Mncrrhp Vnl XXITTT N 2?


I L'EVENEMENT EST HAITIEN ET PLANETAIRE I


---0 i--ma --- q-- l I"- C-V





do -r -n h r" ,r Mew iI


r


-W a
41b 44


-o w - -. Nio


A .a 0
-a -a a ~ -- *


- a


a


a


-


Imp




a- l0 ___ ID -, u u
4 1- 4WD


4 0- 4 w a


-r 0C a 1- -1 -
a aa -- -

-a a0 - qw


-a-o .m
4a ... a
4 =ww
a -
-a a .


-


a a
0 a- 1


- -3 (-
- -1 a





a a-


Trio ISA-4'asada-BrsM pour raided 6 Hal:




Parh dki e ps w wactir ercud


a - -a -* -



0 W a- a
40--m I
4m -(," , -


a iCop


0 aa -w


AD - .Ga.- a a a6A
0 - a-W-N 0M a


ar - 0 -a -r a 0r a ar a- *c
-ac a - S a r
w Igloo 0- a -
-- -


4m 0 a 0 '- -Ma aM 0


4- -O W t -





yrighted Material


a


aI -a a-a -


- a ar a- -


Hati


a" . a. a a a


vailae fr Syndicated Contentws Provers"





Available from Commercial News Providers"


0 a 4W


- a40 duo m 40.a-ow 0 0 a
41 P - a a a

0 -10a 4b- 0 0
.low
-.. __4b D. .Alop dab"
* - -Nawa -- -
Sq - .0- 911.


40 - a o- a -a


4ao aaw ww
t- aa -0
- a, -e a a -

S- ~ a a - a -



o r - a- a- -o a

a a '.- aa


-~ ~ C a


0 at a- a

SC- a C- a -a a


r a a-- -
-w 0 -a m-one
- -o il& -Ew
a 0 a-C .. -a m


-.Im -




a a I -
a a a a- 0 a -a41b



a- N a



-aC ar a - -Q


a,. -.NNW~a

4w ---Imp a

-a- aa 0 0 a-




a M a Ap a1b .9
.4- 1 0 Oo
Q. a
a- ~ -r CIc a a 0 a-a
do- - a a
a aL ~ a a

*r a. -r a .a
On a a *



--RAW 0 411 w Co
a- a .aa a


a aI a - a -4 -Lr C
-4 a a- a r a a a --

-I -- a, a


-I - a a
- a -
- aC- a


QW-


410 -.slow*
I~~ a I

- a


* --


a- -r a-a a a


. as a a-
a a aAgo



4w -.
aP a a. a




a--- a a ar

a- ~~ eI a a a


0 a a -





-- -


'mop 4w a
a- a -


-






4

rr


D a


* a


a a







a.





a, a






- a
o I I


de dro~les 1 60u N dn ra sns urt


r 0 r -
a. 0r aa a L



C a a-1 -C -
- a a a a aI a I a




aa I- 0a

* I a r - a .
-r - a a aa0
a a a -*
C 0 a-- ar -
ar al -


ar 0


a-a a --







-ac -I


o ,m- 0 a


- a
a-- a a
--a a


-- a-r
__aI


dw
aF a-
-C- a- -r


- ar 0r


*I -aI a


0 0


aI a


a a- a a


* - a-
-rl a a a ar -a -

-I 0 a

- a - a a*

a 0 -, *

a-a -a


a 0


ar


-r a aa
a a- a1 a -r


a an ar 4 -

ar *- a a a aW 0- a- a


-. a a
a a -


a-a


Page 15


- M
4 m

a-


EM


FlalCI VIIIIalkVllV VIX1- I -/


I


I





Mercredi 20 Janvier 2010
Haiti en Marche Vol XXIII N' 52


MEN YON
GWO BATO K
AP POTE TOUT
MACHANDIZ
OU TOUPATOU


GONAIVES
HAITI
(3________


HAITIEN


Role ( 561 ) 845-7590 or ( 561 ) 845-8330

Fax ( 561 ) 845-7592 or ( 561 ) 842-9398


KI VWAYAJE CHAK
15 JOU POU BWOTE
MACHANDIZ OU DIREK
AN AYmTI SOU WAF ST
MARC GONAIVES &
CAPE HAITI
LI BWOTE KONNTENE, BWAT
PEPE, KAMYON MACHIN EK-
SETERA


ST MARC
HAITI
Q_________


Toll free 1-877-845-8330 or 1-877-845-7590

Se Sel koneksyon gwo bato ou genyen nan Palm Beach la

Direction: 1-95 to Exit No. 74 ( 45th Street ) East to Congress Ave, to North on Congress Ave to Martin Luther
King Jr Blvd go East on MLK Blvd ( making right hand turn ) this Rd takes you straight to the Port of Palm Bch

As soon as you go over Old Dixie Hwy, before Guard Shack Make 1st Left hand turn you will see our Sign

Under New Management


En Bref...
(... suite de la page 14)
Ii s'agit de personnes qui se trouvaient dans la zone
touch6e par le s6isme et dont les families n'ont pas eu de
nouvelles depuis la catastrophe.
Le nombre de disparus a l6gerement baiss6 au cours des
derniersjours mais demeure tres lev6 malgr6 les efforts des
services consulaires pour les localiser, alors que les
communications fonctionnent tres mal en Haiti.
Avec les heures qui s'6coulent, les chances de retrouver
des survivants s'amenuisent. Ce sont done des centaines
de Canadiens qui pourraient avoir perdu la vie lors du
s6isme qui a d6truit la capitale haitienne, Port-au-Prince,
ainsi que plusieurs villes et villages voisins.
Un scenario que les autorit6s canadiennes n'osent toutefois
pas 6voquer pour l'instant. "Nous continuons a faire tout ce
qui est possible pour retrouver les Canadiens et pour


assurer que ces Canadiens rentrent chez nous sains et
saufs", a affirm M. Cannon dimanche matin.
Jusqu'a present, 593 personnes ont &t6 rapatrides par avion
et d'autres vols sont pr6vus au cours des prochains jours
pour poursuivre l'dvacuation. Au total, quelque 6.000
citoyens canadiens se trouvaient en Haiti au moment de la
catastrophe, d'apres les estimations consulaires.
Selon les dernibres informations, 1.122 ont &te localis6s et 30
d'entre eux ont trouv6 refuge auprbs de leur ambassade a
Port-au-Prince.
Avec le depart pour Haiti d'un millier de soldats
suppl6mentaires, prbs de 2.000 militaires canadiens seront a
pied d'oeuvre pour venir au secours des sinistrds haitiens et
continuer les recherches dans l'espoir de retrouver des
survivants dans les d6combres.
Parmi les Canadiens disparus, on compte notamment
l'ancien d6put6 et ministre Serge Marcil, ainsi que l'homme


d'affaires Trin Trieu Quin. Ce dernier avait connu une
notori&t6 nationale dans les anndes 90 lorsqu'il avait &t6
condamnd a la prison a vie au Vietnam, son pays d'origine.
Ottawa avait obtenu sa liberation en 1997. Les deux hommes
logeaient a l'h6tel Montana qui s'est effondr6 lors du
s6isme.
Les huit Canadiens dont la mort a &t6 confirm6e par le
ministre des Affaires 6trangeres sont deux collaborateurs de
l'Agence canadienne de d6veloppement international
(ACDI), deux policiers, une infirmibre missionnaire, un
enseignant, ainsi que l'6crivain connu d'origine haitienne
Georges Anglade et sa femme.
Des liens trbs forts existent entre le Canada et Haiti. Au
moins 100.000 de ses citoyens sont d'origine haitienne, dont
des 6crivains, des chanteurs et des sportifs connus. Le chef
de l'Etat canadien, la gouverneure g6ndrale Michaelle Jean,
est aussi d'origine haitienne.


Swww.radiomelodiehaiti.comn



Haiti en Marche
Port-au-Prince
100 Avenue Lamartiniere (Bois Verna)
Tel.: 2245-1910, Fax 2221-1323
Miami
173 NW 94t Street, Miami, Florida 33150
Tel. 305 754-0705 / 754-7543 Fax 305 756-0979
New York (914 358-7559)
Boston (508 941-6897)
Montreal (514 337-1286)
email : melodiefm hotmail.com
haiti-en-marche@hughes. net
URL: www.haitienmarche.com
Library of Congress # ISSN 1064 3896

Lr e y u e O s (0 6 7


10, rue Capls Champ de Mars Port-auPrince Haiti
TDlocal: (509)2223-9306/07/ 08 (509)2510-4594/ 95 *.
Intl.: 1 866 355407- (305) 394 6984
SWeb contact: Infoplazahai.tcom / reseratnsplazahaltlcom
SW www.plazahaltci .- v


Page 16


CAPE

HAITI


Melodie Matin
Sur


lo die
03.3 f m


----I


I --- -


%-




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs