Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION PDF VIEWER THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00377
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami Fla
Publication Date: November 11, 2009
Copyright Date: 2005
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subject: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00377
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Downloads

This item has the following downloads:

00011-11-2009 ( PDF )


Full Text







iben


. 'S e M r c e e it i o d 1Ia 1*N oS 2 0 9I IV l X I N 4 2: _


FOOTBALL FEMININ:
COUPE DU MONDE
DES MOINS DE 17 ANS
Haiti gagne son ticket haut
la main pour la 2e phase
des liminatoires
30 buts marques et aucun
but encaisse
La premiere phase des pr6-6liminatoires de la
Coupe du monde feminine U-17 de la FIFA (Trinit6-et-
Tobago 2010) pour la zone Caraibe s'est d6roul6e au
stade Sylvio Cator les 2, 4 et 6 novembre avec la
participation des Iles CaYman, des Bahamas, des Iles
Vierges et d'Hafti, pays organisateur.
La selection haitienne feminine U-17 a empoch6
l'unique billet de qualification pour la deuxieme phase
en terminant a la premiere place au classement final avec
(U-17/p.8)


2a
Un public en liesse devant les performances
de l'equipe haitienne


- lies Vierges (24-0 enfaveur d
photos Robenson Eugene


NOUVEAU CABINET MINISTERIEL


1 re rangee: PaulAntoine Bien-Aime, Ronald Baudin, Marie Michele Rey, Paul Denis, Alex Larsen, Josseline Colimon-
Fethiere
2eme rangee : Yves Cristallin, Joel Desrosiers Jean-Pierre, Jacques Gabriel, Evans Lescouflair, Marie-Laurence Jocelyn-
Lassegue, Marjory Michel
3eme rangee: Joanas Gud, Patrick Delatour Jean Marie Claude Germain, Edwin Paraison, Joseph Jasmin, Joseph
Jean-Max Bellerive (egalement Premier ministre)

POLITIQUE

Gouvenman ale, Gouvenman vini, Epi
La crise actuelle va-t-elle mettre fin a 1'effort de relance?
PORT-AU-PRINCE, 8 Novembre Le changement Le gouvernement sortant 6tait arrive avec un
de gouvernement actuel, par sa brusquerie et meme sa agenda fort charge et bien pr6cis.
brutality, ne peut tre autre que politique. Or le problem II fallait reconstruire les infrastructures d'un pays
avec les changements << politiques >> c'est qu'ils laissent qui venait d'etre ravag6 par 4 ouragans et tempetes
beaucoup de tiches inaccomplies ou inachev6es. tropicales. (GOUVERNEMENT/p.4)

LES MAN(EUVRES DU PRESIDENT PREVAL

Parti unitaire ou Parti unique?


HENM DERNIERES

La Minustah
ne prevoit pas
de laisser Haiti dans
un delai previsible
(voir/p.3)

Le secretaire general
de POEA estime que
la migration haitienne
est une lourde charge
pour la Republique
dominicaine
(voir/p.3)


PORT-AU-PRINCE, 8
Novembre -Une agence de presse locale
prate a un ministre du gouvernement des
declarations selon lesquelles le
president Ren6 Pr6val m6nerait
actuellement des contacts pour la
formation d'un front politique que
l'agence d6nomme un << parti unitaire >>
parce qu'il rassemblerait des 616ments
de denominations politiques diffirentes,
telles que Lavalas, Duvali6ristes, ex-GNB
(anti-Aristide), secteur populaire,
secteur bourgeois, ex-ancienne
opposition etc.
Disons tout de suite que cela


n'existe pas, un soi-disant parti
<< unitaire. >>
D'abord il ne faut pas
confondre front politique et parti
unitaire.
Ensuite, le seul parti unitaire
possible n'est autre que le parti unique.
Le parti unique est l'instrument
par lequel les pouvoirs totalitaires, qu'ils
soient d'orientation fasciste (extreme-
droite) ou bolch6vique (marxiste-
16niniste) embrigadent tous les citoyens
d'un pays au sein d'une seule formation
politique au service du pouvoir et du
(PARTI POLITIQUE/p.5)


Le President Rend Prival


%$ -1# t 0% 1#,% r *t **a IhON It *I oto vfue
"Copyrighted Material

Syndicated Content
Available from Commercial News Providers"





Page 2


La mafia dominicano-


haitienne du charbon


PORT-AU-PRINCE, 5 Novembre -
A la faveur de l'assassinat de trois citoyens
haitiens A la frontibre haitiano-dominicaine,
un nouveau sujetjusqu'ici m6connu a bondi
dans l'actualit6.
Il s'agit d'un commerce de charbon
de bois entre Haiti et la R6publique
dominicaine voisine.
Plus que commerce, on parle de
mafia du charbon.
Et mafia impliquant des acteurs des
deux c6t6s de 'ile.
C'est de ces mafieux du charbon
que les trois Haitiens (au debut on disait
quatre) auraient Wte victimes. Ils 6taient un
petit groupe qui avait traverse dans les
forts du pays voisin, dans la zone
frontalibre, pour couper du bois A fabriquer
du charbon. Comme ils le font en Haiti depuis
toujours, jusqu'A r6duire la couverture
forestibre du pays A pas plus de 2%. Cela au
vu et au su de tout le monde.
Mais les d6boiseurs sans permis
et immigrants ill6gaux par surcroit, auraient
Wte surpris. Trois ont Wte ex6cut6s sur place
et leurs corps incendi6s.
D'autres ont pu s'enfuir, dont l'un
qui rapporta la nouvelle A Malpasse, c6t6
haitien de la frontibre.
Par qui ces compatriotes ont-ils Wte
tu6s ?
On accusa d'abord des militaires
dominicains. Puis on pensa aux gardes
forestiers. Puis coup de th6dtre, il existe une
mafia du commerce du charbon de bois entre
les deux pays. Le charbon est fabriqu6 en
r6publique voisine.
Les chiffres tombent. Selon une
d6peche d'Alterpresse reprenant des articles
et 6ditoriaux parus dans la presse
dominicaine, << 86% du charbon utilis6 en
Haiti vient de la R6publique dominicaine. >
Les profits des trafiquants de
charbon des deux c6t6s de la frontibre sont
estim6s << US$ 2, 5 millions > l'an.
Ces trois malheureux qui ont perdu
la vie ont done commis l'erreur de fouler les
terres de cette nouvelle mafia jusqu'ici
m6connue en Haiti.
En les tuant ainsi et brilant leurs
corps, c'est une legon qu'on a voulu sans
doute donner A tous ceux qui seraient tents
par la meme aventure.
Petits trafiquants ne devant pas
marcher sur les platebandes des grands


trafiquants.
Les autorit6s dominicaines ont
proc6d6 A des arrestations.
Mais, comme d'habitude, rien de
ce genre du c6t6 haitien alors qu'on parle
d'une mafia impliquant des 616ments dans
les deux pays.
Les 6ditorialistes dominicains ne se
privent pas d'accuser des fonctionnaires de
leur pays de complicity dans ce trafic.
Mais en meme temps, certains
mentionnent que les trois Haitiens peuvent
avoir Wte tu6s par d'autres Haitiens membres
de la meme mafia.
C'est la premiere fois que les
journaux dominicains insistent autant pour
que le meurtre d'Haitiens dans leur pays soit
investigu6 de manibre plus s6rieuse.
Treize Dominicains sont en garde-
A-vue. Parmi eux, un lieutenant de l'arm6e.
C'est qu'il y va de leur int6ret
national. Les Haitiens ont liquid toutes les
forts de leur pays, lit-on, maintenant ce
sont les n6tres qu'ils menacent.
Quelques extraits des d6peches
cities par l'agence haitienne Alterpresse :
<< 37.000 sacs de charbon sont fabriqu6s
mensuellement dans les montagnes du
Bahoruco, selon les r6sultats d'une 6tude
du bureau regional du ministbre (dominicain)
de l'environnement. >
On lit dans Opiniones, << apres
avoir provoqu6 la deforestation chez eux,
les Haitiens viennent d6truire nos forts et
nos zones vertes.
Editorial du journal Hoy qui
souligne que ce trafic peut prosp6rer
seulement avec la << complicity des autorit6s
(dominicaines).
L'Association d'immigrants et de
dominico-haitiens d6nonce la responsabilit6
du gouvernement dominicain dans les
assassinats de Jimani.
Mais lit-on dans El Caribe : le
Commissaire de Jimani n'6carte pas la
possibility d'une participation haitienne
dans les assassinats des trois Haitiens.
D'ailleurs, de plus en plus, on
accuse des Haitiens de responsabilit6 dans
l'assassinat d'autres Haitiens. Comme cette
semaine, une femme dont le cadavre a Wte
retrouv6 dans les bois A Esperanza, une
province du nord-ouest de la R6publique
dominicaine (source EFE).
(CHARBON/p. 10)


mercredi 4 novembre 2009

Lettre d'intellectuels et
socioprofessionnels ha'tiens au chef de
l'Etat dominicain, Leonel Fernandez
Remise le 30 octobre dernier ia
l'Ambassade dominicaine i Port-au-
Prince
Document soumis a AlterPresse le
04 novembre 2009
Son Excellence Dr. Leonel
Fernandez Reyna (Pr6sident de la
R6publique Dominicaine
Monsieur le Pr6sident,
Suite aux traitements inacceptables
dont ont Wte victimes des ressortissants
haitiens en R6publique Dominicaine et A la
campagne de haine orchestr6e dans la
presse par des secteurs et des personnalit6s
publiques que l'on pr6sente comme vos
allies, nous, intellectuels haitiens issus pour
la plupart des milieux m6diatiques,
intellectuels, universitaires et des droits
humains, vous interpellons publiquement.
Nous sollicitons de votre part, Monsieur le
President, une reaction qui puisse preserver
la tranquillity de nos compatriotes ainsi que
des relations harmonieuses entre nos deux
pays.
Les r6cents 6v6nements ne sont


pas, comme on a l'habitude de les qualifier,
des situations exag6r6es par des groupes
qui veulent voir Haiti et la R6publique
Dominicaine continuer leur cheminement en
s'ignorant mutuellement, affects par des
relations tendues et anormales. Il s'agit
d6sormais d'un ensemble de faits talks sur
toute l'ann6e 2008 et qui font encore des
victimes dans les rangs de citoyens haitiens.
Nous sommes conscients de
l'obligation pour notre pays de r6guler son
flux migratoire vers la R6publique
Dominicaine afin de ne pas d6passer un
seuil g6rable par les autorit6s dominicaines.
Cependant, au regard des conventions
internationales r6gissant la migration, les
strangers ont le droit a la protection des
Etats ofi ils vivent, ind6pendamment de leur
statut. La main-d'oeuvre haitienne apporte
une contribution significative l'6conomie
dominicaine, meme si, par int6ret, certains
groupes refusent de le reconnaitre. En une
semaine, il y a eu pros de soixante titres
concernant la presence haitienne dans les
m6dias dominicains. Ce qui est
symptomatique d'un probleme de fond. La
soci6t6 dominicaine aurait eu une
perception plus juste et bien meilleure des
travailleurs haftiens, si l'Etat dominicain
(LETTRE OUVERTE/p. 10)


E___Mercredi 11 Novembre 2009
Haiti en Marche Vol XXIII No 42

Le Premier ministre ratified fait 1'6nonc6 de sa politique g6nerale
devant le s6nat de la Republique
Entour6 de 17 membres de son cabinet minist6riel, Mr Jean Max Bellerive a expos
devant le S6nat de la R6publique sa declaration de politique g6n6rale. Le lundi 9
novembre, le Premier ministre d6sign6 par le Pr6sident Ren6 Pr6val et ratifi6 par les
deux chambres pendant le week-end, se pr6sentait d'abord au Palais National, puis au
S6nat avec son cabinet minist6riel au complet. La meme c6r6monie aura lieu le
lendemain mardi devant la Chambre basse. Et si tout se passe bien, le nouveau
gouvernement sera install le mercredi 11 octobre 2009.
Mr Bellerive propose la creation d'un calendrier de travail avec les deux chambres
pour 6tablir une veritable cohesion entre les pouvoirs Ex6cutif et 16gislatif. Le Premier
ministre a promis d'axer la politique de son gouvernement sur quatre axes: Mieux
dialoguer (l'action gouvernementale devra 6tre le r6sultat d'une concertation
permanente entre l'Ex6cutif et le 16gislatif). Mieux informer (tenir les diff6rentes
instances du pays au courant de tout ce qui se fait). Mieux executer et le quatribme
axe: Mieux preparer l'avenir. Comme le budget de la r6publique a d6jAi t vot6, le
nouveau Premier ministre propose uniquement un budget rectificatif.

Le Cabinet minist6riel au complet
Premier Ministre : Jean Max Bellerive ; Int6rieur et collectivit6s territoriales : Paul
Antoine Bien-Aim6 ; Economie et finances : Ronald Baudin ; Affaires 6trangeres et
culte : Marie Michble Rey ; Justice et s6curit6 publique : Paul Denis ; Sante : Alex
Larsen ; Commerce et industrie : Josseline Fethibre ; Affaires sociales et travail : Yves
Cristallin ; Education : Joel Desrosiers Jean-Pierre ; Travaux publics : Jacques Gabriel;
Jeunesse et sports : Evans Lescouflair ; Culture et communication : Marie Laurence
Josselin Lassegue ; Condition feminine : Marjorie Michel; Agriculture : Joanas Gu6 ;
Tourisme : Patrick Delatour ; Environnement : Jean Marie Claude Germain ; Haitiens
vivant A l'6tranger : Edwin Paraison ; Relations avec le Parlement : Joseph Jasmin;
Planification et cooperation : Jean Max Bellerive (6galement Premier ministre).
11 membres de l'ancienne 6quipe restent dont trois ont la particularity d'avoir Wte
membres des deux derniers cabinets (celui de Jacques Edouard Alexis et le suivant
dirig6 par Michble Pierre-Louis). I1 s'agit de Paul Antoine Bien-aim6, Jean Marie Claude
Germain et Marie-Laurence Jocelyn Lassegue. Cette dernibre vient d' tre mut6e au
ministbre de la Culture et de la communication. Le Premier ministre ratifi6, Jean-Max
Bellerive, garde son poste de ministre de la Planification et de la cooperation externe.
Parmi les sept nouveaux figurent des amis et conseillers du president Ren6 Pr6val. Paul
Denis, qui a renonc6 au parti OPL pour garder son poste de conseiller au Palais
National, est le nouveau ministre de la Justice et de la s6curit6 publique. Yves
Christalin, membre influent du parti Lavalas et du cabinet priv6 du chef de l'Etat, est
promu ministre des Affaires sociales et du travail. Les autres nouvelles tetes sont
Marie Michble Rey, ministre des Affaires etrangeres, Ronald Baudin, ministre de
l'Economie et des finances, Jocelyne Colimon F6thibre, ministre du Commerce.
Marjorie Michel et Edwin Paraison sont respectivement les titulaires des ministbres A
la Condition feminine et des Haitiens vivant A l'6tranger.

Le Profil du Premier ministre: Jean-Max Bellerive
Dipl6m6 en Sciences politiques et en relations internationales, le nouveau Premier
ministre, ag6 de 51 ans, a vecu en grande partie en Europe, ofi il a Wte form dans des
universities en Suisse, en France et en Belgique.
Parti d'Haiti des son jeune age avec ses parents exiles dans les ann6es 1960 sous la
dictature des Duvalier (1959-1986), il a pass une bonne partie de sajeunesse en
Europe avant de revenir en Haiti en 1986 A la chute de "Baby Doc". I1 est le fils du
Docteur en m6decine At6mas Bellerive qui a servi pendant de longues ann6es A
Genbve au sein de l'OMS (Organisation Mondiale de la Sant6), apres avoir Wte
directeur g6n6ral de la sant6 publique sous le gouvernement de Paul Eugene Magloire.
A Genbve, le Dr At6mas Bellerive 6tait tout au haut de la hi6rarchie de l'Organisation
Mondiale de la Sante.
Avant de devenir ministre en 2006, Jean-Max Bellerive a occupy diverses fonctions
dans l'administration haitienne.
II a Wte en 2001 responsable d'un bureau electoral lors de la r66lection de l'ex-pr6sident
Aristide avant d'etre nomm6 chef de cabinet de deux anciens Premiers ministres. II a
travaill6 en 6troite collaboration avec la communaut6 internationale, notamment avec le
Programme des Nations unies pour le d6veloppement (Pnud) sur la r6daction du
'Document de strat6gie nationale pour la croissance et la reduction de la pauvret6'
(DSNCRP) en Haiti. M. Bellerive, qui a fait le mardi 9 novembre l'expos6 de sa
declaration de politique g6n6rale devant le S6nat de la r6publique avec son cabinet
minist6riel au complet, se pr6sentera le mardi 10 novembre devant la Chambre des
d6put6s et mercredi, si la declaration est approuv6e par les deux chambres, ce sera
l'installation du nouveau gouvernement. Le nouveau Premier ministre sert la
pr6sidence de M. Pr6val depuis trois ans en occupant le poste de ministre de la
Planification et de la Coop6ration externe au sein des deux gouvernements successifs
dirig6s par les anciens Premiers ministres Jacques EdouardAlexis (mai 2006-avril 2008)
et Michble Pierre-Louis (septembre 2008-septembre 2009).

Hausse des prix des produits p6troliers A la pompe
Les prix des produits p6troliers connaissent une nouvelle hausse depuis vendredi
dernier sur le march local.
La gazoline 91 qui se vendait A 170 gourdes est passe a 194 gourdes soit une
augmentation de 24 gourdes. Pour la gazoline 95 dont le gallon coftait 175 gourdes,
elle se vend d6sormais A 196 gourdes, le gallon de diesel passe de 115 a 130 gourdes
alors que le gallon du k6rosene se vend d6sormais A 123 gourdes. .
Cette augmentation annonc6e par le Ministbre de l'Economie et des Finances survient
dans un contexte de protestation des distributeurs des produits p6troliers.
Le secr6taire g6n6ral de l'Association Nationale des Distributeurs de Produits
P6troliers (ANADIP), Jos6 Dalencourt, confirme cette nouvelle hausse du prix du
carburant.
Selon lui cette situation n'a rien A voir avec les promesses faites par le gouvernement
r6cemment pour am6liorer les marges de profit des Distributeurs de Produits P6troliers.
Le Premier ministre sortant, Mme Michble Duvivier Pierre-Louis, avait a peine
commence la procedure pour leur permettre d'avoir un meilleur profit, quand elle a Wte
renvers6e. C'est ce qu'a tenu A souligner Mr Dalencourt.

La Minustah change de configuration
Des changements sont en cours en ce qui concerne la composante militaire de la
Minustah dans son dispositif sur le terrain, a annonc6 le representant de la force
militaire Bernard Ouellette. Forte de plus de 7.000 militaires deployes sur l'ensemble du
pays, la force militaire de la Minustah est composee de 13 nations qui sont
representees dans les differentes regions du pays. Selon Bernard Ouellette, qui
s'exprimait sur fond de diapositives, des deploiements sont deja en cours, qui ont
debut6 au mois de septembre, et qui vont se completer au mois de decembre de cette
ann@e. Cela permettra aux troupes onusiennes d'etre en meilleure position pour les
elections a venir en debut de l'annee 2010, indique-t-il. La reconfiguration militaire

(EN BREF / p. 14)


Des Haitiens interpellent

le president dominicain sur

les < traitements inacceptables >

infliges a leurs compatriotes





Mercredi 11 Novembre 2009
Haiti en Marche Vol XXIII No 42


La Minustah ne prevoit pas

de laisser Haiti dans un delai previsible


SAO PAULO, 5 Novembre Selon des declarations
pretees au g6n6ral br6silien en charge des troupes de 1'ONU
en Haiti, les troupes onusiennes ne peuvent pas fixer une date
pour partir d'Haiti.
Les gains r6alis6s en matiere de s6curit6 ne sont pas
balances par des avanc6es socio-economiques.
Aussi ne faut-il pas s'attendre que les troupes
onusiennes puissent partir d'Haiti dans un d6lai pr6visible.
<< Je ne vois aucun signe indiquant que cette mission
puisse se terminer > a dit le G6n. Floriano Peixoto Vieira Neto
dans une interview par t6lphone le mercredi 4 novembre
6coulk, lit-on dans un bulletin de l'agence Reuters en date du
5 novembre.
<< Les points que nous avons marquis en matiere de
s6curit6 ne sont pas consolid6s par les gains socio-
6conomiques que nous avions espre6, aussi la situation en
Haiti reste extremement fragile > a expliqu6 le commandant


br6silien de la Minustah.
Haiti occupe la 149 place sur 182 dans le rapport de
l'ONU (PNUD) sur le d6veloppement humain.
L'esp6rance de vie est de 61 ans, la plus basse de
l'H6misphere occidental, selon les statistiques de la Banque
mondiale.
La pauvret6 a toujours Wt6 source d'instabilit6 en Haiti.
Le mois dernier, le Conseil de s6curit6 a 6tendu la
mission de maintien de la paix en Haiti jusqu'A octobre 2010.
Le Br6sil a le commandement des plus de 7.000
militaires de la mission.
En octobre, le Br6sil a obtenu un statut de membre
temporaire au Conseil de s6curit6.
Mais le pays aspire a un siege de membre permanent.
La mission en Haiti est une fagon de d6montrer, commente la
d6peche de Reuters, que le Br6sil est capable de prendre
d'importantes responsabilit6s dans la diplomatie internationale.


I d&w( i g C i V
.... .. .... I IaI&4 ........4% w itdW 4


#mor a -k4e d n *A A




"Copyrighted Material

Syndicated Content

Available from Commercial News Providers"


Cogt vs ad dkidez de yvohoraes..ParW ou vouse
accdezAUNtIBANKOnlineunevraiesuccursale on ignel

> Payez nIo equi ayant un compA la UNIBANK
en lirdfnt vousiiwima son omONW.

> Fa vos transferts sur ran
> AchetedesCh6ques de di e tsurftger
> Comm ez vonatestan bencre

Comua te Ia ue hW d'autm tranuains possible
en cliuant sur 1 6wwwunibankhaktiom


I I UNIBANK


"Falson route en sembe"

www. uniban khait .corn


Page 3


l'EVENEMENTLITTERAIRE SOMMAIRE
Dany Laferriere, Prix Medicis 2009 p.1
L'EVENEMENTSPORTIF
Haiti se qualifie haut la main pour la 2e phase des
dliminatoires de la Coupe du monde feminine de
football p.
POLITIQUE
Un nouveau gouverement ratifi6 et install en trois
jours p.1
ANALYSE
Lacrise actuelle va-t-elle mettre fin A l'effort de
relance ? p.l
EDITORIAL
Parti unitaio Parti uartnique ? p.1
INTERREGNE
Les changements de gouvernement favorisent les
magouillesp.7
HENMDERNIERES
La vMinustah ne pr6voit pas de laisser Haiti dans un
dlai previsible p.3
Le Secretaire g6n6ral de 1'OEA estime que la migration
haYtienne est une trop lourde charge pour la
Republique dominicaine p.3
Attaque contre un ressortissant dominicain a P-au-P
p.10
Un Haition tu6 par des soldats dominicains A la
frontire p.10
EN SPECIAL
La mafia dominicano-haitienne du charbon de bois p.2
OPPOSITION
La Plaph denonce la mainmise du Pr6sident Pr6val sur
le Conseil electoral p.5
NOS CONFRERES
Dans I'attente de la formation d'un nouveau
gouv cement p.6
SANTE
Dangers du blanchiment de la peau p.11
LIBREPENSER
Solidarit p.12








Lettre aux lecteurs en ligne

Port-au-Prince, le 5 Novembre 2009,
Chers amis lecteurs,

Nous aimerions par la present vous informer qu' a partir de
notre edition: Haiti en Marche # 43, 18 au 25 Novembre 2009, nous
sommes dans 1'obligation d'arreter la distribution gratuite du joumal.
Si vous voulez continuer a recevoir la version electronique, nous nous
ferons un plaisir de vous 1'envoyer pour un coft modique.
Le Prix d'un abonnement electronique est de US $ 40.00
pour SIX MOIS et US $ 78.00 UNE ANNEE. Le paiement
peut se faire par cheque bancaire a ddlivrer a notre adresse de Port-au-
Prince:
100Avenue Lamartiniere (Bois Verna), Port-au-Prince, Haiti
Si vous vous trouvez en Haiti.
Al'extdrieur, veuillez remplir le formulaire sur notre site internet
www. haitienmarche. com/abonnements
Le coft est le meme mentionne ci-dessus. Vous pouvez vous
acquitter de votre abonnement soit en expediant votre cheque a
l'adresse dujournal aMiami:
Haiti en Marche, 173 N. W. 94th Street, Miami, Florida 33150
soit en utilisant votre carte de credit. Les details figurent sur
notre page d'abonnement.
Haiti en Marche en ligne est disponible d6s le mardi de chaque
semaine.
Nous vous remercions de votre fiddlitd.

Elsie Eth6art, Port-au-Prince
Tel. 509-3452-0428 ou 509-3454-0126 ou 2221-0204
Michel Leys, Miami
T61. 305 754-0705 ou 786-457-8830







Missing
or
Unavailable




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs