Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION PDF VIEWER THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00321
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami Fla
Publication Date: September 24, 2008
Copyright Date: 2005
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subject: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00321
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Downloads

This item has the following downloads:

00009-24-2008 ( PDF )


Full Text




















Un pays qui se meurt a c68t


d'une jeunesse desoeuvree


CAP-LAMANDOU, 20 Septembre Au-
tre consequence des ouragans. A Kabick, superbe
plage non loin de Cayes-Jacmel (Sud-est), la
montagne a capot6 dans le vide. Une maison d'une
valeur inestimable r6duite en miettes. D'abord un
gonflement des eaux A l'int6rieur de la montagne,
transformant celle-ci enune grosse sponge imbibe.
Puis en une sorte de < gelo. >> Puis soudain, qui se
d6gonfle. Puis le tout basculant vers la mer, jusque
de l'autre c6t6 de la route. Heureusement qu'il n'y
aurait pas eu de victimes.
Selon notre compagnon de route,
l'ing6nieur Jean
Carmelo Pierre-
Louis, ce n'est
pas tant le
d6boisement qui
est en cause.
Mais la forma-
tion gdologique.
C'est dubasalte.
A premiere vue,
on croirait du
granit. Mais le
basalte subit plus
vite la morsure
du temps. Et A la
moindre
pression,
patatras. Celle-ci
peut 6tre
simplement la *. ,
v6g4tation, A plus
forte raison une A Mirbalais (Centre) des con
grosse maison constate le chef de la Minusi


comme un jardin suspendu. Et quand vous avez 4
ouragans en s6rie. Alors, rien ne va plus. Toute une
montagne qui se d6boulonne comme un chateau de
cartes.

L'effet basalte ...
C'est la meme formation qui se retrouve un
peu partout le long de la route de Jacmel (route de
l'Amitid). Eneffet, ony constate plus d'6boulements
quejamais auparavant. Apris le passage de la temp6te
Hanna, la voie 6tait totalement bouch6e. On s'est
(REPORTAGE / p. 4)


iteneurs emportts par les eaux comme ftu de paille,
tah (au centre), HediAnnabi (courtoisie Minustah)


ECONOMIE

En pr vision des vaches maigres
PORT-
AU-PRINCE, 17
Septembre Tous
n'ont qu'une
conversation. Les
mois de vaches
maigres qui nous
arrivent au
lendemain du
passage de 4
ouragans coup sur
coup et qui ont
ddtruit quasiment
toutes les r6coltes
sur lesquelles l'on
comptait pour
nous aider A
pallier la crise
alimentaire qui
fait d6ji rage dans La monte des eaux de 1 'Etang de Airagodne bloque le trafic sur la nationale
(FAMINE / p. 5) Sud depuis 2 semaines (photo Thony BOlizaire)


Preval va aux

Nations Unies

rechercher de I'aide
Son discours devant 1'Assembl6e
G6nerale vendredi 26 septembre
A 10 h a.m.


Le President Rend Preval et le PMMme Michele
D. Pierre-Louis (photo HEAM)
PORT-AU-PRINCE, 21 Septembre Le
President Rend Prdval est parti dimanche pour New
York (USA) ot il participera A l'Assembl6e g6ndrale
de 1'ONU.
Avant son depart, un d6cret pr6sidentiel a
Wtd rendu public d6clarant trois jours de deuil
(DEPLACEMENT / p.3)


Un Premier ministre

au pas de course...
PORT-AU-PRINCE, 21 Septembre La
Premiere ministre ou le Premier ministre ? La ques-
tion reste pendante. Parce que, justement, on ne
sait pas encore assez de notre nouveau chef du
gouvernement, Michble Duvivier Pierre-Louis.
Investie en plein passage non pas d'un mais de 4
cyclones, lors d'un 5 A 7 au palais pr6sidentiel,
presque A la cloche de bois. Et sans le temps de
r6parer les d6gits d'un autre cyclone de plus de 4
mois : la crise politique.
Depuis elle est par monts et par vaux. Elle
bouge sans cesse, au propre. Elle est trbs active.
Mais A quelles fins ? Qu'a-t-elle pu r6aliser ? Que
cherche-t-elle A r6aliser ? Nul ne sait encore.
Elle disparait (au figure) dans le meme
grand tourbillon on est plong6 le pays qui a subi en
moins d'un mois les coups et contre-coups de 4
ouragans (Fay, Gustav, Hanna et Ike).
Le r6sultat est un pays totalement disloqu6
et personne qui sache par on le prendre pour com-
mencer A colmater les brMches.
Tous on en reste bouche b6e. Sauf notre
nouveau Premier ministre. Faut le reconnaitre. Elle
est sur tous les fronts. Etjamais A court d'un petit
discours. Remontant le moral des Gonalviens et
Gonaiviennes. << On va se serrer les coudes pour
reconstruire cette ville, haut lieu de notre histoire. >>
Ou des marchandes A Port-au-Prince lors de
l'inauguration du nouveau march de la Croix des
Bossales finance par la cooperation v6n&zulienne.
(PM / p. 6)


* Livraison d'argent a domicile Appelez sons frois:
en moins de deux heures USA/Canada:
* CAM Pickup, le plus grand r4seau de la R4publique. 1 -800-934-0440


* Dep6t dans nimporte quelle banque en Haiti.
* Grande varit6 de products alimentaires
de meilleure quality sur le march.


Haiti: 800-256-8687
www.comtransfer.com
ApDtW&a po In culteHt bcMxnie de
New Tik. New eiti CneclcutH, Rhode Isbnd
Masmdctratm Wshngtn C Gec4GDe et flode.









Page 2


I EN PLUS...


ECONOMIE GLOBALE

Le Systeme Economique Mondial

est-il au bord de la Faillite ?


C'est la question de l'heure
apres la faillite d'institutions
financieres mondiales aussi
prestigieuses que Bear Stearns et
Lehmann Brothers. En juillet 1997
apres la crise du bath thailandais et la
crise asiatique qui s'ensuivit, M.
Georges Soros, le fondateur et grant
du quantum Fund, avait annonc6 de
faqon proph6tique que la prochaine
crise syst6mique partirait du cceur
meme du systeme financier et
6conomique international, les Etats-
Unis. Onze ans plus tard la proph6tie
se r6alise puisque depuis un an
l'6conomie am6ricaine est taraud6e par
des crises successives dont la
principale est celle des subprimes.
Personne ne croit jusqu'a present, et
peut-etre avec raison, que le system
va rdellement s'6crouler comme en
1929. Apres tout, la nature
fondamentale du capitalisme semble
6tre de rebondir de crise en crise a
travers les cycles Kitchin, Juglar et
Kondratieff. Pour 6tre plus pr6cis, entre
cycles courts, moyens et longs.
Contrairement a ce que
semblent penser les 6conomistes
marxistes catastrophistes, comme
Baran et Sweezy, le capitalisme global
semble osciller entre les phases
suivantes : expansion, crise,
liquidation, recession, nouvelle
expansion.
Dans le cas actuel, quel sera
le sch6ma d6finitif : l'effondrement
catastrophique et total du system
economique et financier global tel que
prevu par Baran et ses amis, ou ne sera-
ce qu'une 6nieme mouture de ce jeu
auquel se livre le capitalisme depuis le
16eme sicle: faire peur aux


capitalistes!. Lors de la crise de 1929,
nombre d'entre eux n'ont pas h6site a
se jeter par la fen6tre des gratte-ciels
croyant que le systeme 6tait
d6finitivement <. Mais les
capitalistes de ce debut du 2 1eme sicle
semblent 6tre vaccines contre ce genre
d'exc&s. Jusqu'a maintenant, pas de
suicides spectaculaires ou du moins ils
ne sont pas m6diatis6s. Cependant les
soubresauts ne sont pas terminus ou du
moins ils commencent i peine. En effet,
apres la crise des subprimes,
maintenant c'est la crise des contrats
d'6change par d6faut creditt default
swaps ou cds) qui menacent.
Les cds sont des
< protections > que les assureurs
comme l'American Insurance Group
(AIG) vend aux investisseurs pour les
garantir contre des retournements de
march ou des crises du type subprime.
La aussi le systeme ne semble plus
fonctionner et ce dysfonctionnement
s'est manifesto tout r6cemment par la
debacle du groupe sus-mentionnd,
lequel pr6cis6ment n'a pu faire jouer
les fameux cds dans le cas de la tres
v6ndrable banque d'affaires Lehmann
Brothers, pilier du capitalisme
americain qui s'est effondrd corps et
biens et dont d'autres institutions
financiires comme la Bank of America
se sont partag6s les d6pouilles.
Dans le cas de l'AIG, le
gouvernement am6ricain a d6cid6 de
mettre de c6t6 les regles du consensus
de Washington et du mon6tarisme pour
voler au secours de cette entity
financiere a raison de 85 milliards de
dollars et en prenant le contr6le de 80
% de ces actions. Ce qui repr6sente une
(voir ECONOMIE / 8)


S a ~
&V*m & %M


&Weft 6 TID "bo


-


"Copyrighted Material

Syndicated Content'
Available from Commercial News Providers"

a 00


.

E II


- -L - - -~~
-


- .- -


- *


-

-
* -
Z ~ L r

Ir r~~ I ~tt
~~~ 4m8 4Ut
qm
e~ 1 r


.. ~I-
-1 PI - ~


4.. 0 -


.- -


- ~-. 0 C


--rI r- 11, 0


C I -
-, - r~r
H-
--r c- -
-- ~ ~ ~


- e am algmmn 0
M- M d M 0

4b .m
,II- IL S


EN BREF ...


Mercredi 24 Septembre 2008
SHaiti en Marche Vol XXIT N 35


ONU: Le President Rene Preval prendra la parole vendredi
devant l'Assemblee general
Le chef de 'Etat a laiss6 la capitale haitienne le dimanche 21 Septembre.
II prendra la parole ce vendredi a 10h a.m. devant l'Assembl6e Gendrale
des Nations Unies, se proposant de lancer un appel aux nations du monde
entier pour l'obtention d'une aide aussi importante que possible en faveur
de son pays ravag6 par le passage de quatre cyclones successifs au cours
des dermires semaines.
Avant son depart, le chef de l'Etat a d6cr&t6 trois jours de deuil national en
m6moire des victimes des ouragans.
Rend Prdval a pride tous les Haitiens de respecter ce temps de deuil et a
invite particulierement les m6dias a soutenir cette decision.
"Nous devons honorer la m6moire des victimes et nous montrer solidaires
avec leurs parents qui souffrent, en observant ce deuil national", a d6clard
M. Prdval.
Pendant les trois jours de deuil (lundi, mardi et mercredi), le drapeau
haitien sera plac6 en berne sur les edifices publics, les stations de radio
joueront la sonnerie aux morts a des heures fixes et toutes les discotheques
et boites de nuit devront fermer leurs portes.
M. Prdval a annonc6 que le gouvernement avait fait un effort special grice
aux fonds de l'accord PetroCaribe sign avec le Venezuela, afin de pouvoir
d6bloquer 198 millions de dollars en vue d'entreprendre des travaux de
reconstruction du pays.
"Mais seul, le pays ne pourra pas tout faire apres cette catastrophe. Nous
avons besoin de la solidarity internationale", a d6clard M. Prdval
II a indiqu6 que, pendant son sdjour aux Etats-Unis, il pr6senterait le
dossier d'Haiti aux chefs d'Etat et de gouvernement qu'il va rencontrer,
parmi lesquels les presidents brdsilien Lula Da Silva, chilien Michelle
Bachelet, le Premier ministre espagnol Zapatero, ainsi que le president du
S6n6gal Abdulaye Wade et d'autres dirigeants. II doit aussi participer a une
reunion des pays de la Caricom avec la Secr6taire d'Etat amdricaine
Condoleezza Rice.

Mia Farrow en Haiti ...
L'actrice amdricaine Mia Farrow, ambassadrice de bonne volont6 de
1'Unicef, effectue depuis vendredi une visite en Haiti.
Samedi, l'actrice a visit la ville des Gonaives, la plus touch6e par les
ouragans, oi elle a rencontr6 des victimes, en particulier des femmes et des
enfants.
"J'ai vu une ville encore plong6e dans une boue profonde, oi des gens qui
n'ont rien mang6 depuis trois ou quatre jours couchent encore sur le toit de
leur maison", a t6moign6 Mia Farrow, interrog6e samedi soir a son retour
dans la capitale, Port-au-Prince.
Elle s'est dite particulierement marque par le fait "qu'un pays si proche
des Etats-Unis soit aussi pauvre avec un niveau de vie si bas".
"A mon retour aux Etats-Unis, je vais 6crire un article. Je veux que le
monde sache ce qui se passe ici", a dit Mia Farrow.
L'actrice dit avoir &t6 marquee par sa rencontre avec un garqon de 3 ans
pr:nommb Watson, abandonno dans une Cglise oi il n'y a pas suffisamment
d'eau et de nourriture.
"Le petit garqon m'a dit: 'je t'en prie reste avec moi'. Je lui ai dit que je ne
pouvais pas rester, mais que je reviendrais le voir et il m'a dit qu'il prierait
pour moi", a racont6 Mia Farrow, qui a salu6 le courage des habitants des
Gonaives qui r6sistent a la souffrance et tentent de retrouver une vie
normale en d6barrassant les maisons de quantity de boue.
"J'espere que ma presence ici va attirer l'attention etje vais porter un
message au monde pour dire qu'il y a une situation d6sesp6rde en Haiti
apres cette catastrophe", a confi6 Mia Farrow, qui devait quitter Haiti
lundi.

Le Premier ministre annonce la construction rapide d'un
pont sur la riviere d'Ennery
Le Premier ministre haitien, Mme Michele Duvivier Pierre-Louis, a
annonc6 que l'une des priorit6s actuelles du gouvernement est la
reparation des routes et des ponts detruits lors du passage des ouragans sur
Haiti. Mme Pierre-Louis en visite dans l'Artibonite, a annonce la
construction rapide d'un pont en fer sur la riviere d'Ennery.

Plus d'une cinquantaine d'ecoles d6truites par les cyclones
successifs
Cela alors que la date de la rentrde des classes approche, apres avoir &t6
reported au 6 octobre prochain. Le ministre de l'Education nationale, Joel
D6rosier Jean Pierre, a rencontr6 la commission education de la Chambre
des d6put6s pour discuter de l'accompagnement que le gouvernement
compte donner aux parents et &lves pour faciliter cette rentrde. Plus d'une
cinquantaine d'6coles ont 6td d6truites a travers le pays et une centaine
d'autres endommag6es. Le ministre a annonc6 diverses strategies, comme
la construction de tentes provisoires, pour permettre aux 6coles affect6es
d'ouvrir leurs portes.

Amenagement des basins versants
Cela semble 6tre devenu un leitmotiv, surtout depuis les ravages causes par
le passage de 4 ouragans successifs sur le pays. Les responsables de Cross
- Coordination des Organisations R6gionales du Sud Est ont patronn6 la
fabrication d'une maquette tres explicite d6crivant les bassins versants de
la Grande riviere de Jacmel, cela dans l'espoir que tous ceux travaillant sur
la question d'amenagement du territoire viendront la consulter.
D'un autre c6t6, la cooperation allemande a octroyd une aide de 700.000
euros a la Fondation Seguin pour aider a l'amdlioration de la couverture
vegetale du Parc la Visite et pour la protection des bassins versants
avoisinants. On r6pete constamment que la deforestation est l'une des
principales causes des multiples inondations qui ont fait des centaines de

(EN BREF / p. 18)


li ..... A............. .... ... ...N J


me


j


I


) --


-. 0 -.0


- -


*
Ib*o


0


* I --


*








Mercredi 24 Septembre 2008 N 3 A CT UA T E EN MA P1
Haiti enMarche Vol XXII N 35 1U LI N RI


Preval va aux Nations Unies

rechercher de I'aide

Son discours devant 1'Assemblee G6nerale vendredi 26 septembre a 10 h a.m.


(DEPLACEMENT... suite de la lere page)
national (du lundi 22 au mercredi 24 septembre) afin
d'associer toute la nation a la douleur des victimes des
ouragans qui se sont d6chainds sur le pays, y faisant
des centaines de morts et des d6gits inestimables.
L'agenda de Mr. Prdval pendant ce sdjour a
New York est tres charge. Il doit presenter un bilan
exhaustif du d6sastre a tous ses interlocuteurs. Selon
lui, Haiti vient d'enregistrer << 5 ans en arriere. >
Lors d'une conference de presse avant de
prendre l'avion, Rend Prdval a ddvoil6 qu'il compte
dire aux pays qui se disent nos amis, ainsi qu'aux
institutions internationales de credit, que la situation
pr6sente nous << dpasse. >
Il va remercier ces deniers de l'aide qui nous
a dji 6t6 apportde, mais avec l'intention de relancer
la mobilisation internationale en faveur du peuple
haitien.
D'ores et d6ji, il a des rendez-vous fixes avec
la Secr6taire d'Etat Condoleezza Rice, le secr6taire
d'Etat franqais a la cooperation, Alain Joyandet, les
presidents du Chili, Mme Michelle Bachelet, du Br6sil,
Lula da Silva, du Sen6gal, Abdoulaye Wade ainsi
qu'avec le Premier ministre espagnol Zapatero.
Mr Prdval pr6voit aussi de rencontrer l'ex-
Pr6sident Bill Clinton dans le cadre des activities de
l'association Clinton Global Initiative qui devrait aider
a presenter d'importants projets haitiens a des
institutions gouvemementales et priv6es.
Egalement au programme de la visite, la
participation a une rencontre des chefs d'Etat et de
gouvemement de la Communaut6 caraibe (CARICOM)
avec la Secr6taire d'Etat amdricaine Condoleezza Rice.
Pour finir, le discours du chef de l'Etat haitien
devant l'Assembl6e Gendrale des Nations Unies fix6
au vendredi 26 septembre a 10 heures du matin.
Sur le plan national, le President Preval








iiiifc I:r ,^^^ jl^ aiii a l

& r











"Copyrighted Material
Syndicated Content
Available from Commercial News Providers"


annonce que le gouvemement a racl6 ses fonds de tiroir
pour rassembler 197 millions de dollars amdricains
(soit 7 milliards 902 millions de gourdes), dont 5
millions attribuds a chaque commune.
Une partie de ces fonds provient du
programme Petrocaribe (achat de p6trole a des
conditions de paiement avantageuses) sign avec le
Venezuela du Pr6sident Hugo Chavez.
Le reste doit servir plus specialement aux
travaux de r6tablissement du r6seau routier national, a
remettre en 6tat les infrastructures (l6ectricit6, eau), a
des travaux de canalisation et d'endiguement des
rivieres et a une relance de la production agricole.
Le President dit souhaiter qu'il obtienne des
r6sultats dans ses entretiens a New York ou il a la ferme
intention de sensibiliser autant de d6cideurs que
possible.
II demande a chaque Haitien de faire montre
de solidarity les uns envers les autres. Et aux m6dias
en particulier de se montrer coop6ratifs dans le
programme des trois jours de deuil national.
A une question concemant les Secr6taires
d'Etat dont il n'a 6t6 fait aucune mention dans le d6cret
nommant le nouveau cabinet minist6riel, il a indiqu6
que tous les postes en question n'avaient pas encore
&6t attribuds et qu'un nouveau d6cret va sortir
instamment.
Rend Prdval sera de retour au pays
probablement samedi.
M.G.


^L^ l mkw


A ^a ii


I
I

I~~~ ~~ ^l1"' '*^


I Page 3


ANALYSE SOMMAIRE
Un pays qui se meurt a c6t6 d'unejeunesse
ddsoeuvre p.1
ACTUALITE
Prdval va aux Nations Unies rechercher de l'aide
P.I
ECONOMIE
En provision des vaches maigres p.1
Les pertes dans le secteur agricole estimdes
provisoirement a $180 millions p.3
ASSISTANCE
L'ONU n'a recu que 2% de l'aide demanded p.3
L'aide d'urgence des USA portee a $29,3
millions p.6
PORTRAIT
Un Premier ministre au pas de course p.1
SOLIDARITE
Mia Farrow aux Gonaives p.9
Un radiot616thon pour venir au secours des
Nvictimes p.9
DIASPORA
Les Etats-Unis d6cident de surseoir
temporairement a la deportation des sans-papiers
haitiens p.6
OURAGANS
Ceux qui nous ont fait le plus peur p.7
ECONOMIE / MONDE
Le Systeme economique mondial est-il au bord
de la faillite ? p.2
INTERNATIONAL
Demission force de Thabo Mbeki p.2
ARTS & SPECTACLES
Fabienne Colas, ambassadrice du cinema p.9
LIBRE PENSEE
Sigles !p.14
La faim progresse dans le monde p.14
AUTRES
Nouveau march de la Croix des Bossales p.20
Hedi Annabi dans le Plateau Central p. 12


ASSURANCES


















un Directeur G"n6ral

RESPONSABILITES PRINCIPALES
- Formuler, pour le Consell d'Administratlon,
la slratdg*e g rale de e entrep*ise*
L Assurer la gestion quotid enne de la compairue:
* Superviser le onvail des Responsables de Divisions;
* Veiller 6 ta definition add6quate el ~ la compiitivit6
des products offerts :
* Assurer la promotion efficientle des produis :
* Apprecier les risques des operations, garantir la racturolion
et le recouvrement 6 echeance des polices ;
* Superviser I' valuation des sinistres et le pavement des r6clamations;
* G~rer les relations avec les r6assureus :
f Superviser Ia gestion du portefeulle de placements. la comptabllil6
et les finances de I'entreprise:
* Veiler au respect des procCdures opbrationnelles et s'asurer
que tous les systlmes fonctionneent parfaitement.

EXIGENCES DU POSTE
* Etre d61enteur d'un dipl6me du niveou de ticence.
avec une sp4clollsation en Finance el/ou Assurance:
. Avoir une bonne connaissance du m4tier d'assureur


* Jouir au minimum de cinq (5 anrs d'experience dans des
positions de responsibility au sein de compagnies
d'assurance reconnues;
* Bonne copaclt6 de communication orale et 6crite
en franrois et en anglais.

REMUNERATION ET BENEFICES SOCIAUX
* Solaire competitif qui tient compte de I'experience
* B6n6fices socioux avantageux : assurance maladie / vie,
plan d'6porgne en dollars americoins, pr4ts s des
toux pr6f6rentlels, primes diverses...
VEUILLEZ FAIRE PARVENIR LES PIECES SUIVANTES:
Curriculum vitae el lettre de motivation 6 I'adresse ci-dessous:
Mal : UniAssurances@unBbankhaqil.om
Objet Recrulement DIRECTEUR GENERAL
Att : UniAssurances
Adresse UNIBANK. 157 rue Og6 e Faubert,
Pafon-Vle, HAIn


~n


td


I









UNE ANALYSE


Mercredi 24 Septembre 2008
1 HaYti en Marche Vol XXII No 35


Un pays qui se meurt a cote d'une jeunesse desoeuvree


(REPORTAGE... suite de la lere page)
empress de la d6gager. Cependant les 6normes masses
rocheuses qui l'encombrent trois semaines plus tard,
donnent une id6e de l'ampleur du ph6nombne.
A un endroit, la route disparait pour moiti6
dans le vide. Un vrai casse-cou. Les reparations
demanderont des mois. Nous sugg6rons qu'oninstalle
un panneau pour alerter l'automobiliste. Surtout la nuit.
La v6g6tation ne semble pas avoir 6t6 touch6e.


amelioration n'a encore 6t6 rapport6e a ce niveau. Si
ce n'est que le chef de l'Etat a requis la cooperation
de toutes les firmes de construction routibre du pays,
haitiennes et 6trangeres. Et que promesses et sugges-
tions tombent ici et lh pour des ponts de fortune. Mais
rien encore de bien concret.

La face cache ...
Les seuls a pouvoir avoir une idWe vraiment
fondue de la situation, ce sont ceux qui ont pu survoler


Un cri du coeur ...
Mr. Hedi Annabi (plusieurs annres comme
chef du d6partement des missions de maintien de la
paix dans le monde) n'a pu s'empecher de s'6crier qu'il
n'avaitjamais vu ca.
<< Cette situation est au-dessus de nos forces
et de nos moyens. II faut que le monde entier le
comprenne car c'est tous ensemble qu'on doit aider
Haiti a s'en remettre. >


A Kabrick non loin de Cayes-Jacmel, la montagne
emportant dans sa chute une maison construite
sur sesflancs (photo HEM)

Ce sont les grosses averses tropicales qui s6vissent. Et
en plus, 1h aussi, l'effet basalte.

Lagardere ira a la montagne ...
Peut-on le corriger ? Selonl'ing6nieur Pierre-
Louis, puisque on ne peut pas d6placer la route, c'est
done la montagne qu'il faut d6placer. C'est a Lagard&re
d'aller a la montagne.
En un mot, il faudrait repousser, faire reculer
la montagne aussi loin que possible de la route pour
empecher que les 6boulements n'affectent cette
dernibre.
Les CNE (Centre national des 6quipements)
et consorts ont du pain sur la planche.
Quoique tous les dossiers soient suspendus
d6sormais a la priority num6ro 1 qui est de d6gager les
routes nationales, a annonc6 le president Rend Pr6val.
Du nord au sud et de l'est a l'ouest, les ponts
ont c6d6. Montrouis (entre l'Ouest et l'Artibonite),
Mirebalais (Centre), Ennery (Nord), MiragoAne (Sud/
Nippes) etc. Des kilombtres de routes qui en ressortent
comme aprbs unbombardement de B-52. La republique
entire immobilis6e.
Et pour le moment, toujours rien. Aucune


De gros blocs encombrent encore la route nationale de Jacmel (photo HEM)


en hl6icoptbre les regions affect6es. Done les officiels
haitiens et internationaux. Et les correspondants de la
presse 6trangere.
C'est ainsi que notre collaborateur Guyler
Delva (de l'agence Reuters), accompagnant le chef
civil de la Minustah (mission onusienne de maintien
de la paix), Hedi Annabi, a pu d6couvrir la face cache
du d6sastre.
Des inondations aux Gonaives ou m6me aux
Cayes (Sud), villes situdes au-dessous du niveau de la
mer, passe encore. Mais dans le Plateau central, on
n'en revient pas.
Pourtant, ces maisons totalement submerges,
c'est bien Hinche.
Puis Mirebalais, le camp regional de la


AMERIJET TO OPEN FORT LAUDERDALE
CARGO DROP STATION

FORT LAUDERDALE,
FL-Amerijet International will open
a Fort Lauderdale air freight station
on April 2. 2007, announced Pamela
Rollins, Amerijet's VP of Business
Development.
The station is located
adjacent to Amerijet's corporate
headquarters at 2800 South Andrews Avenue.
"We have a lot of customers in Broward, Palm Beach and even
Martin counties that will enjoy the additional convenience of this station,"
Rollins said. "Eventually, we will expand this location to offer ocean services
and delivery of import cargo, to make shipping with us even easier."
Amerijet will accept outbound international air freight at this station,
including general personal and commercial cargo, large or small packages,
barrels, valuable and fragile goods, hazardous material, oversized shipments
and domesticated live animals,
Hours of operation will be 9:00 a.m. to 5:00 p.m. Mo ugh
Friday and 9:00 a.m. to 1:00 p.m. on Saturday. Amerije asportcargo
between this sta q nicav transfer. For rates
and (ific:ontact Amerijet's sales
dep sapt 9 s s
Arn nal, In full-service multi-modal
transportation logistics provider offering international scheduled all-cargo
transport via land, sea and air. Ft. Lauderdale, Florida-based Amerijet operates
offices all over the world, serving destinations throughout North, South and
Central America, Mexico, the Caribbean, Europe, Asia and the Middle East.
Amerijet operates its own fleet of Boeing 727-200 aircraft from its primary
hub at Miami International Airport, where it maintains a custom-built 210,000-
square-foot air cargo handling facility, a 96,000-square-foot ramp facility
and a 50,000-square-foot ocean cargo handling facility. For additional
information, visit Amerijet on the web at www.amerijetcom.


Minustah, toutes les
roulottes renvers6es sens
dessus dessous, des
conteneurs emport6s par le
courant comme f6tu de
paille, le parc automobile
de la mission, y compris
les lourds blinds, rendu
totalement inutilisable.
Aucune attaque
adrienne ne pourrait faire
pire.


C'est lh un cri du coeur. Et qui va droit au
cceur a nous autres Haitiens en tout premier lieu.
Cette situation nous d6passe d'autant plus.
Mais c'est notre pays, notre seul. Nous ne sommes pas
de passage, mais enchain6s a cette terre. Comme
Sisyphe. Justement. L'impression que plus on essaie
quelque chose, plus c'est envoyer des pierres avec
l'espoir de combler l'oc6an, comme dit le proverbe
haitien.

Une arme absolue ...
On pense au C6saire du 'Cahier d'un retour
au pays natal' : << ceux qui n'ont invent ni la poudre
ni la boussole ... >>.
Mais nous avons aussi notre arme absolue.
C'est notrejeunesse. Une population dont plus de 60%
a moins de 25 ans. La mettre a l'6preuve en
l'organisant. En l'armant. Non comme bras armn pour
de vaines conquetes politiques. Mais en faire un for-
midable instrument de d6veloppement. Seul capable
de retourner ce pays de fond en comble.
C'est probablement la dernibre chance
d'Haiti. Et la seule viable. Tout le reste (et nous avec)
ne fait que passer !

Haiti en Marche, 20 Septembre 2008


"Copyrighted Material

Syndicated Content
Available from Commercial News Providers"


Page 4








Mercredi 24 Septembre 2008
Haiti en Marche Vol XXII N 35


ECONOMIE


En provision des vaches maigres


(FAMINE... suite de la lre page)
le pays depuis plusieurs mois et qui est due en partie
aux prix trbs 6lev6s des produits alimentaires sur le
march ext6rieur.
Pour la premiere fois dans ce genre de
circonstances, on ne peut s'en remettre aux
importations pour combler le deficit alimentaire local.
A cause des prix ext6rieurs qui continuent de grimper.
Aprbs le passage de l'ouragan Flora en 1963,
Papa Doc fit appel A l'aide internationale.
Celle-ci arriva en si grande quantity que le
regime laissa pourrir le lait en poudre qui avait 6td
stock sous les tribunes du stade Sylvio Cator.
Aprbs le cyclone Allen en 1979, Baby Doc
eut recours au systeme des Magasins de l'Etat qui


gouvernements consid6rablement r6duite par rapport
A celle des pr6d6cesseurs, comme du temps des
Duvalier.

A la volont6 de Dieu ...
Le ministre de l'Agriculture est aussi imbu
que vous et moi de la situation qui nous attend dans
les prochains mois, sinon prochaines semaines.
II ne cache pas la vrit&.
II souhaiterait seulement avoir les moyens (et
surtout la chance) de pouvoir sauvegarder la prochaine
r6colte, et c'est en d6cembre.
D'ici 1I. Eh bien, comme on dit chez nous,
<< on est A la volonte de Dieu >>.
Mais c'est une facon de parler, bien entendu.


Et il ne faut pas attendre qu'il soit trop tard.
Sinon ...
A notre avis, le gouvernement devrait sejeter
d&s A present sur les routes. Ne pas attendre que la
r6alit6 vous rattrape.
D'abord ce n'est pas aux hommes d'affaires,
c'est au gouvernement lui-meme de commencer le
d6marchage sur toutes les places du monde.
On peut-on trouver les meilleurs prix ? Dans
quel continent ?
Nous avons des ambassades et des consulats
dans tous les pays du monde. VoilA une bonne occasion
de les mettre A l'ceuvre.
Le gouvernement haitien se doit d'etre
inform de ce qui se passe sur tous les marches des


Distribution de nourriture par la Fondation Mevs (photo jjaugustin)


Depbt clandestin de produits alimentaires decouvert dans la commune
de Carrefour banlieue de la capitale (photo Eugene Robenson)


passbrent commande de grandes quantit6s de riz sur le
march ext6rieur.
Ce riz fut vendu A des prix raisonnables, tout
en donnant lieu A une immense corruption impliquant
autant des barons du regime que de grands
commercants de la place.
Aujourd'hui face A la menace de famine qui
s'annonce apres le passage en trois semaines des
ouragans Fay, Gustav, Hanna et Ike, que peut faire le
gouvernement haitien ?
On n'aimerait pas 6tre A sa place.

Marge de manoeuvre r6duite ...
Le president Rend Prdval a lanc6 lui aussi un
appel A l'aide international. Celle-ci arrive par tonnes,
si l'on en croit les informations.
Mais il n'est pas stir que nous recevrons
tellement de lait qu'onpourra le laisserpourrir comme
autrefois. D'abord les promesses de l'intemational sont
rarement accomplies totalement.
Secundo, la crise alimentaire est
internationale. L'aide alimentaire, bien entendu, s'en
ressent. L'international ne peut donner plus que ce dont
il dispose lui-meme.
Troisiemement, les prix 6tant tres 6lev6s, les
importations que nous pouvons faire s'en trouvent
r6duites d'autant.
Ensuite, le gouvernement ne peut reprendre
le systeme des magasins de l'Etat, envertu d'accords
signs avec les grandes institutions financibres. Il serait
accuse de faire obstacle A la liberty commerciale. Et
sanctionnd en consequence.
Alors, que faire ?
Voici la marge de manceuvre de nos actuels


Un gouvemement ne saurait rester les bras crois6s face
A une pareille trag6die annonc6e.
A part l'effort surhumain pour arriver A tirer
un maximum des rdcoltes les plus proches, celles de
d6cembre, il faut tenter autre chose.
Et comme le gouvernement ha'tien
aujourd'hui n'a plus la possibility d'investir lui-meme,
de puiser dans la caisse publique pour importer
massivement des produits alimentaires comme on le
faisait sous les Duvalier, il lui reste A utiliser la carte
de la fiscalit6.
Comment en faisant jouer celle-ci persuader
des importateurs de la place d'acheter en grande
quantity pour remplir, comme le pharaon de la Bible,
suffisamment les silos afin de faire face au temps des
vaches maigres qui s'annonce.
D'abord ce n'est pas la caisse publique qui
d6bourserait. Du moins pas directement ...
Done le gouvernement ne pourrait 6tre accuse
de faire obstacle au libre commerce.

Commencer le d6marchage sur
toutes les places du monde ...
Mais de la meme facon qu'il a sujouer avec
les taxes sur la gazoline pour amortir le choc des
6meutes d'avril, il peut 6galementjouer sur la taxation
pour commencer A amortir le choc de la prochaine
famine.
C'est d'ailleurs la seule alternative qui lui
reste. Mais qu'il faudrait utiliser avec la plus grande
intelligence que possible. Non de la mani&re
traditionnelle. Tout est nouveau aujourd'hui. Tout doit
6tre concu avec infiniment plus d'audace et
d'imagination.


matidres premieres et des produits alimentaires, toutes
les places fortes du monde.
Il ne faut plus s'en laisser conter aujourd'hui.
Ensuite fort des connaissance ainsi acquises,
le voici pret A entreprendre le meme d6marchage sur
le plan national pour d6nicher l'oiseau rare
l'investisseur ayant les capitaux n6cessaires, pret A
signer un accord (et surtout A le respecter) pour
importer suffisamment pour pouvoir combler autant
que possible le manque A produire de ces prochains
mois. Cela sur la base d'une taxation carr6ment
avantageuse, mais aussi la garantie qu'il ne profitera
pas de la situation ni pour augmenter les prix au
centuple ... Ni pour faire du march noir.

Aucun favoritisme ...
Evidemment trouver le ou les investisseurs
r6unissant toutes ces qualit6s peut se rdveler une tiche
impossible.
Il reste encore A l'Etat la possibility de
s'adresser A des organismes priv6s (qui ne soient pas
forc6ment des ONG donc < non profit >>).
A partir du moment que ce n'est pas la caisse
publique qui d6bourse, on ne peut pas parler d'obstacle
A la libre concurrence.
Evidemment l'Etat doit tre totalement
neutre. Aucun favoritisme.
Et qa aussi en Haiti c'est pas facile.
Mais il n'y a pas une seconde A perdre.
C'est 1i le simple mot d'un citoyen qui
(comme vous) ne peut cacher son anxi&te devant la
situation qui nous pend au nez, qui est pour tous une
evidence.
AMlodie 103.3 FM, Port-au-Prince


FICHE D'AONNEMENT A HAITI EN MARCH


I CofI 'IpuS I, S


Gdes 260.00
SUS $ 40.00
SUS $ 42.00
US $ 70.00
US $ 70.00


I coa tepour


Gdes 520.00
_US $ 78,00
_ US $ 80.00
US $ 135.00
US $ 135.00


Dana le as d'un abonnement
avec livralson, e coOt est le double.
PrIre do spdcler sl vous Aes
un nouvel abonni
ou s'll s'aot d'un renouvellmentm


Nouveau


Renouvellement

L-i


Page 5


Nom
Adresse


anti
Haff _
Etats Unis
Canada -


Europe
Am6rue Latine









PORTRAIT


Mercredi 24 Septembre 2008
1 HaYti en Marche Vol XXII No 35


Un Premier ministre au pas de course ...


(PM... suite de la lere page)
La petite mere des peuples ...
Elle ne ch6me pas, notre PM. Quant au
r6sultat, c'est une autre histoire. Tout Premier ministre
a droit a ce qu'on appelle un temps de grace. Mais 1i
ca risque de durer plus longtemps qu'il n'en faut.
En tout cas, elle ne fait de
mal a personne. C'est ce qu'on peut
esp6rer de mieux dans des
circonstances oi c'est toute la nation
qui se sent orpheline. Bien que
personne ne l'ait encore sumomme
<< la Mbre Michble ... >. Ce qui serait
plus qu'un signe d'affection, mais de
succ&s. La petite mbre des peuples,
pour paraphraser une vieille expres-
sion russe. Il ne reste done que
d'attendre, qui sait.
En tout cas, la preuve
qu'elle ne cause de tort a personne,
c'est la lune de miel totale dont elle
jouit au Parlement, d'habitude
tellementjaloux de ses privileges vis
Svis de l'Ex6cutif.
A chaque apparition qu'elle
y fait, elle est revue comme la
Madone par des d6put6s et s6nateurs
qui ne saventjustement a quel saint
se vouer, bloqu6s qu'ils sont a la Le Premier
capitale par l'impraticabilit6 des


routes du pays et done condamn6s a assister de loin
a la disparition dventuelle de leur patelin.
Aussi une visite de Madame le Premier
ministre est comme une occasion de se rappeler a sa
propre existence de parlementaire. Bref de se rendre
utile d'une facon quelconque. L'Etat d'urgence a 6td


Ministre Mine Michele D. Pierre-Louis et son Ministre de
Daniel Dorsainvil (photo Georges Dupe)


vot6 haut la main, et mis en application sans tambour
ni trompette. Eux qui hier encore prenaient un malin
plaisir a tout bloquer !

Le bapteme du feu ...
Et malgr6 tout, il manque a notre nouvelle
cheffe du gouvemement l'essentiel.
Elle n'a pas encore connu son
baptime du feu. Sortie
paradoxalement du ventre des
ouragans, comme une d6esse de la
guerre, elle n'a cependant pas encore
&td test6e pour elle-meme. Que vaut-
elle ? Que sait-elle ? On va-t-elle ?
Qu'est ce qui la fait courir ? Le
mystbre demeure entier ...
Mais toujours est-il que qa
change tellement un pays on le
discours n6gatif n'a plus le monopole.
Ni le dilatoire perp6tuel. Oi il n'y a
plus de spadassins de la langue
fourchue attendant a chaque toumant.
Oif les gladiateurs dubavardage aussi
vide que pervers ont tous rengaind.
H6las, le Gouvemement ne
peut gubre en profiter. Car c'est nous
tous en somme, tout le pays, qui que
nous soyons, qui sommes, par la force
des choses : aux abonn6s absents !
1'Economie
Marcus, 21 Septembre 2008


LE COIN DE MIAMI

Les autorites americaines ont decide de surseoir

provisoirement a la deportation des sans-papiers haitiens

La communaut ha'itienne et des activistes du Sud de la Floride poussent un ouf de soulagement


PAR EVENS HILAIRE


Quelques semaines apres le passage en
Haiti des ouragans Fay, Gustav, Hanna et Ike,
laissant derribre eux un pays ddvastd et de
nombreuses pertes en vies humaines, les
responsables de 1'Immigration americaine, se
d6clarant conscients de la situation a laquelle fait
face actuellement Haiti, ont d6cid6 le week-end
could de surseoir temporairement a la deportation
des ressortissants haitiens vivant ill6galement aux
Etats-Unis. Cette decision intervient aprbs de
multiples appels lanc6s par des Olus et des activistes
haitiens-amdricains en faveur de nos compatriotes
installs sur le territoir de l'Oncle Sam sans aucun
document l1gal.
La porte-parole du Service de
l'Immigration americaine, Barbara Gonzalez, qui a
annonc6 la nouvelle, le vendredi could, a indiqu6
que l'Immigration n'envisage pour le moment
aucune deportation d'ill6gaux haitiens aprbs les
d6gAts causes dans ce pays par 4 ouragans
successivement. Cependant, a-t-elle aussi precise,
les Gardes c6tes am6ricains vont continuer leur


travail de stopper et renvoyer en Haiti tout dventuel
boat people tentant d'arriver ill6galement par la voie
maritime.
D'autre part, Barbara Gonzalez a indiqu6 que
le gouvemement am6ricain pourrait revenir sur sa
decision i n'importe quel moment.
De plus elle a insist que l'arret provisoire
du processus de deportation des sans-papiers haitiens
n'est pas le Statut Temporaire Prot6g6 commundment
appeal TPS.
Enfin, a-t-elle dit, le Service d'Immigration
est en train d'dvaluerle cas d'Haiti aufil des jours, et
lorsque nous sentirons que les conditions sont r6unies,
nous nous ferons le devoir d'informer les membres du
Congrbs pour les suites a apporter dventuellement.

La communaute haitienne de Miami et des
activistes ont pouss6 un ouf de soulagement apr6s
cette decision
Les sans-papiers haitiens aux Etats-Unis ont
accueilli avecjoie la d6cisionprise le week-end dernier
par les autorit6s americaines de suspendre
temporairement la deportation des residents ill6gaux
haitiens a cause des r6centes inondations provoqudes


par le passage coup sur coup sur leur pays des
ouragans Gustav, Fay, Hanna et Ike.
La plupart de ces r6fugi6s n'ont pas aces a
des services sociaux a cause de leur situation et sont
priv6s 6galement de leur permis de conduire.
La directrice g6nrale du Florida Immigrant
Advocacy Center, Me Cheryl Little, qui mbne un
combat acharn depuis plusieurs anndes au profit des
r6fugi6s haitiens, a applaudi la r6cente decision
qu'elle considbre comme < une bonne nouvelle >>.
De son c6td, le congressman Lincoln Diaz-
Balart s'est r6joui aussi de la nouvelle tout en
demandant a l'administration Bush de faire beaucoup
mieux pour les sans-papiers haitiens vu la situation
actuelle en Haiti.
Diaz-Balart fait partie des officiels qui ont
demand encore r6cemment au president George W.
Bush d'accorder le Statut Temporaire Prot6g6 (TPS)
aux residents ill6gaux haitiens.

EVENS HILAIRE
evenshilaire(Oihotmail. corn


COMMUNIQUE DE PRESSE

L'Administrateur de I'USAID, Madame Henrietta Holsman FORE,


annonce une aide supplementaire de US $9
L'Administrateur de l'Agence Amdricaine millions suppl6mentaires dans le cadre de l'assistance
SDdveloppement International et Directeur de humanitaire suite au passage des cyclones. Cette
stance Etrangere, Madame Henrietta Holsman somme s'ajoute aux US $ 20 millions d6jh r6clam6s
, a annonc6 le 16 septembre 2008 que le dans le cadre de la reconstruction post-d6sastres ; ce
rnement am6ricain accorde a Haiti US $ 9 qui porte le montant total de l'aide a plus d'US $ 29.3


MIAMI-DA E

Grow your career in a rewarding, diverse and
challenging environment full of opportunity.
Find your next job at

www.miamidade.gov/jobs
or visit our
Employment Customer Care Center
140 West Flagler Street, Suite 105 Miami, Florida
Search online at any Miami-Dade County library, South
Florida Workforce Career Center or Team Metro location.
EOE/M/F/D/Veterans' Preference
25diver'ix ExcceLLexce Evey a2y5


millions.
< voudrais annoncer que
1'USAID octroiera une
assistance alimentaire
additionnelle de US $ 7
millions >>, a d6clard
Madame FORE au cours
de la visite en Haiti le 16
septembre 2008.
< L'agence Am6ricaine
pour le Developpement
International (USAID) est
heureuse d'ajouter qu'un
montant de US $2 millions
sera 6galement accord6e
seulement pour la
reconstruction des ponts
permettant ainsi d'assurer
la livraison de l'assistance
humanitaire urgente >>, a-t-
elle poursuivi.


millions pour Haiti
Jusqu'a date, le gouvemement amdricain a
allou6 a Haiti cette annde une assistance de $ 279
millions. Suite a ces cyclones ddvastateurs, le
gouvemement amdricain a mobilis6 une somme de
$20.3 millions pour la nourriture, les abris provisoires,
l'eau potable, et des produits de premiere n6cessit6
qui sont distribuds par 1'USAID, la Garde-c6tibre
amdricaine et le D6partement de Defense. Le navire
<< USS Kearsage >>, arrim6 dans la baie de Port-au-
Prince, continue de foumir un support logistique en
assurant le transport des mat6riels pendant les activities
visant a venir en aide aux sinistrds. Ce navire a d6ji
distribu6 659 tonnes m6triques de produits de base et
d'eau potable.
L'USAID continuera d'dvaluer la situation et
fournira une aide suppl6mentaire en fonction des
besoins.
Beaucoup plus d'informations sur les
programmes relatifs a l'assistance humanitaire
d'urgence fournie par l'Agence Amdricaine pour le
Ddveloppement International sont disponibles a
l'adresse suivante : www.usaid.gov/our_work/
humanitarian assistance/disaster assistance/.
Pendant prbs de 50 ans, le peuple am6ricain,
par le biais de l'Agence Am6ricaine pour le
Ddveloppement International (USAID), a accord a
travers le monde une assistance humanitaire et
economique.


Page 6


pour le
l'Assis
FORE
gouve








Mercredi 24 Septembre 2008
Haiti en Marche Vol XXII N 35


Les cyclones qui nous ont fait le plus trembler


PORT-AU-PRINCE, 18
Septembre Commenqons par dire que
Haiti n'a pas &te frapp6e par un ouragan
depuis 1980.
Jeanne en 2004 aussi bien que
Fay, Gustav, Hanna et Ike n'6taient que
des tempetes tropicales lorsqu'elles ont
frapp6 Haiti ...
Ce sont les conditions d'Haiti
elle-meme, le d6sastre dcologique qui
caract6rise ce pays, qui sont la vraie
cause de tant de pertes et d6gits.
Bien que Jeanne ait fait pas
moins de 3.000 morts aux Gonalves, elle
ne figure pas parmi les ouragans les plus
meurtriers.
Ceux-ci sont : un ouragan qui
frappa la Barbade en 1780, y laissant
22.000 morts; en 1900, a Galveston
(Texas), un cyclone fit 12.000 morts ;
la R6publique dominicaine fut le theatre
en 1930 d'un ouragan qui y laissa 8.000
morts ...
Jusqu'a cette 6poque, ces
phenombnes climatiques ne recevaient
pas encore de nom.
Pour Haiti, le plus meurtrier de
notre histoire a &td Flora, 1963, qui laissa
un bilan estim6 par tous les sites m6tdo
a 8.000 morts.
En 1974, ce fut le tour du Hon-
duras oi l'ouraganFifi laissa entre 8.000
et 10.000 morts.
Cuba en 1791 enregistra 3.000
morts.
L'histoire haitienne pour sa
part retient les noms de au moins 4
ouragans majeurs : le cyclone Hazel en
1954 (sous le president Paul Magoire) ;
Flora en 1963 (sous le regne de Papa
Doc, 8.000 morts); David, 1979, qui
devait entretenir plus de suspense que
tous les autres, mais finalement 6pargna
Haiti ; Allen, 1980, qui fit plus de peur
que de mal, les d6gits se concentrant
dans le Sud comme le toit du march
des Cayes qui s'envola.
Malgr6 que pour plusieurs
g6ndrations d'Haitiens c'est le cyclone
Hazel (1954) qui laisse le souvenir le
plus terrifiant, celui-ci ne fit pas plus de
95 morts, selon les informations
recueillies sur les sites m6tdorologiques.
Mais les dommages dans le
secteur agricole ont dfi tre 6normes.
Dans la Grande Anse, une veritable fam-
ine s'en suivit.

Bilan de Flora en Haiti:
8.000 morts ...
Le cyclone Hazel fut aussi
l'occasion de voir la premiere grande
organisation humanitaire mettre le pied
en Haiti, a l'invitation du pr6sident-
g6ndral Paul Eugene Magloire. C'est la
fondation Care qui vint au secours des
sinistrds. En meme temps que ce mot
< sinistr6s devait entrer pour toujours
(hMlas !) dans le vocabulaire haitien.
L'un des plus grands coups
ass6nds a la dictature de Papa Doc a &t6
le passage de l'ouragan Flora en 1963.
Bilan : 8.000 morts. Class parmi les dix
ouragans les plus meurtriers de
l'Histoire.
Mais craignant que toute
d6stabilisation du regime haitien nejoua
enfaveur d'une perc6e du communisme
qui 6tait 6tabli a Cuba avec l'arriv6e au
pouvoir de Fidel Castro en 1959, Wash-
ington envoya le maximum d'aide a
Haiti et aida Franqois Duvalier a r6tablir
la situation.
Depuis Flora, les cyclones
devaient exercer peu de pression dans
la region.
Jusqu'a David en 1979. Ce fut
le branle-bas car, selon tous les plus


grands centres m6tdorologiques et les
observations par satellite, le monstre se
dirigeait droit sur l'ile d'Haiti
(R6publique dominicaine et Haiti) dont
il ne devait faire qu'une bouch6e, disait-
on.
Et Port-au-Prince 6tait
6galement sur sa trajectoire.

David nous 6pargna ...


C'est la premiere fois
m6moire d'Haitien que la capitale
sous une telle menace.
A l'heure dite, tout le mo
s'enferma, retenant son souffle.
Mais, 6 miracle, David n
6pargna.
Ses vents soufflanta
260 km/h buttbrent sur les
montagnes du Bahoruco,
sorte de frontibre naturelle
entre les deux rdpubliques, et
David fut d6vid vers le nord
en meme temps que le choc
lui fit perdre le gros de sa
puissance.
En touchant le Cap-
Haitien, il n'6tait plus qu'une
tempete tropicale
d'importance moyenne.
Haiti fut
miraculeusement 6pargnde.
Par contre, pour nos voisins
dominicains, le coup fut ter-
rible : 2.000 morts.
Cependant ce n'est
pas David qui vint en
m6moire a l'ambassadeur
dominicain en Haiti, Jose
Serulle Ramia, annoncant la
semaine dernibre l'envoi
d'une assistance de son pays
pour les victimes en Haiti des
tempetes Hanna et Ike.
L'ambassadeur
Serulle rappela que Haiti avait
pareillement aid6 la
R6publique dominicaine
apres qu'un ouragan (non
identifi6 comme c'6tait le cas
a l'6poque) eut ravag6 ce pays
en 1930, y laissant 8.000
morts.
Mais les ouragans ce
n'est pas l'histoire d'une na-
tion mais celle de toute la
region ...
Ce sont Gustav,
Hanna et Ike qui font
seulement 4 morts a Cuba
(pays le plus avanc6 de toute
la region dans le domaine de
la protection civile) mais les
dommages mat6riels y sont
estimds a au moins 4 milliards
de dollars.


de
6tait

)nde

nous


Comment ne pas parler aussi de
l'ouragan Katrina (aoft 2005) qui fit
dans l'Etat am6ricain de la Louisiane un
total de 1836 morts et 705 disparus.
La Nouvelle Orldans ne s'en est
jamais remise.
Mais aussi l'ouragan Andrew
(Miami, dimanche 24 aoft 1992).

La catastrophe naturelle


la plus cofiteuse de 1'histoire des
Etats-Unis ...
Le sud de la Floride n'avait pas
connu de catastrophes naturelles
s6rieuses depuis quatre d6cennies. Les
derniers cyclones importants remontant
a 1944 et 1950. Aussi les premieres in-


formations n'inquitbrent point la popu-
lation qui vaquait a ses occupations
jusque dans la matinde du dimanche
fatidique.
L'ouragan d6clencha une
marde de cinq metres qui submergea le
littoral du sud de Miami, d6truisant
maisons et immeubles, plus de 15.000
navires, outre des vents soufflant a
certains moment jusqu'a 320 km/h,
faisant 6clater les fenetres des maisons,
voltiger leurs toits, renversant d'6normes
conteneurs, et privant Miami et les villes
voisines d'Olectricit6 pendant de
nombreuxjours.
Presque tous les arbres furent
d6racinds et occasionnant une pollution
qui fait que, depuis l'ouragan Andrew
en 1992, les milieux aquatiques de
Floride furent perturb6s, entrainant une
modification de l'6cosysteme des
animaux aquatiques et terrestres.
Avec le passage de l'ouragan,
des composantes extremement toxiques
ont pu 6tre lib6rdes dans le sol et dans
1'eau.
Andrew a pu avoir &te la catas-
trophe naturelle la plus cofteuse de
l'histoire des Etats-Unis.
De ce dernier aspect, oui la
pollution, on ne pense pas assez nous
autres en Haiti. Par exemple, la monte
des eaux de l'Etang de Miragoane qui
nous inquiete tant en ce moment ne
restera pas sans consequence sur tout
l'environnement.

Marcus, 18 Septembre 2008


Page 7


Une maison pulvdrisde par l'ouragan Andrew en Floride (Aoft 1992)


REYINYON PIBLIK
Asanble Gouvenan Oganizasyon Planifikasyon (MPO) pou Z6n Iben Miami an pral f6
yon reyinyon piblik jou jedi, 23 okt6b 2008, a 2:00 p.m. nan Sal Konferans Komisyon
Konte a nan Stephen P. Clark Center, 111 NW 1st Street, Miami, Florid.
Asanble Gouvenan an pral konsidere Amannman yo nan Plan Transp6tasyon Alontem
(Plan LRTP) ak nan Pwogram Amelyorasyon Transp6tasyon ki ekri pi ba la-a:
1. 2030 LRTP: State Road 924 (Gratigny Parkway)
Amannman sa-a va enkli nan depans rezo plan pri rezonab la k6m yon Priyorite 3,
Ekstansyon Es wout SR 924 (Gratigny Parkway) a rive a 1-95 nan bi pou f6 pwosedi
planifikasyon ak devlopman pwoje a vanse.

2. TIP ANE FISKAL 2009: Pwoj6 Roll-Forward yo
Amannman sa a va ajoute sou TIP 2009 la tout faz pwoje ki te orijinalman pwograme
nan TIP 2008 la pou otorizasyon nan ane fiscal Eta a ki fini 30 jen 2008 la. Pwoje sila
yo enkli nan TIP Ane Fiskal 2009-2013 akty6l la. Pout6t fon yo pou faz sa yo pat
rez6ve anvan 30 jen 2008, se pou yo vanse plasman yo nan nouvo Ane Fiskal
2008/2009 a.

3. Re-priyorize Pwoj6 Aviyasyon yo
Amannman sa-a va enkli sispansyon ak rediksyon fon finansman ki te deja rez6ve ant
Ane Fiskal 2010-2013 pou pwoje swivan yo:
Modifikasyon Amelyorasyon Teren Aviyasyon A380- Redwi pa $34,264,000
Siyalizasyon nan Ayewop6 Entenasyonal Miami- Redwi pa $12,000,000
Depatman Aviyasyon "Park Six Garage"- Redwi pa $21,739,000
4. Pwoj6 Konekte Transit MIC-MIA
Rediksyon ki anwo yo ki yon total $68,003,000 dola va ale sou pwoje Konekt6 Transit
MIC-MIA. Amannman sa-a va enkli tou pwoje sila a nan TIP Ane Fiskal 2009 la.

Yo envite vini patisipe tout moun ki enterese yo. Pou plis enf6masyon, tanpri kontakte
Sekretarya MPO, Stephen P. Clark Center, 111 NW First Street, Suite 910, Miami, Florid
33128, telef6n: (305) 375-4507; imel: mpo@miamidade.gov; siweb:
www.miamidade.qov/mpo

Se regleman Konte Miami-Dade pou li swiv tout egzijans etabli pa Iwa pou enfim ki rele
"Americans with DisabilityAct" la. Lokal la aksesib. Poujwenn sevis yon entepret siy pou
moun soud, aparey pou ede moun ki pa tande byen, oswa dokiman nan f6ma aksesib,
tanpri rele 305-375-4507 omwens senkjou davans.
MIAMI-ADE
r',jMI^/


I








INTERNATIONAL


Mercredi 24 Septembre 2008
Haiti en Marche Vol _XIT N 35


S4pAt agem A Ia -

I ee ifiM4r 1 urr i %11 kinn

IM pry irut on (se::: a a u mn >moo4rr













"'Copyrighted Material


Syndicated Content
i.Ai .. e






Available from Commercial News Providers"










~ ~ ~- ~a~p


Le Systeme Economique Mondial est-il au bord de la Faillite ?


(ECONOMIE suite de la page 2) fait le bonheur des << Swingies sixties >>.
nationalisation en bonne et due forme : On entend d6jh les cris des corbeaux et
Washington aurait-il d6cid6 derevenir des offrais qui crient a la trahison
e hhcn nvieP ke vn6sianisme ani avait puisque cet 6v6nement arrive


Toutes dimensions de mat6riels
POUR VOS RtSERVATIONS DE CARGO, APPELEZ

1-800n-927-6059
ounVa Dez unousi e-MAlja-lesam ct


pr6cis6ment sous le mandat du President
Bush. Les tenants ideologiques du
liberalisme pur et dur en sont pour leur
frais.
D'apres eux, le
gouvernement am6ricain
aurait dfi dans la bonne
tradition du neolib6ralisme et
du mon6tarisme laiss6
l'American Insurance Group
se noyer dans la rade. Mais
parfois de la theorie a la reality,
il y a loin de la coupe aux
lvres. Une faillite de l'AIG
aurait provoqu6 un risque
syst6mique trbs largement
sup6rieur aux d6faillances
pr6c6dentes car c'est la base
meme du systeme de garanties
des credits de toutes sortes qui
est enjeu : c'est la base meme
du systeme capitaliste global
tel que nous le connaissons
aujourd'hui.
Le Group c'est 74
millions de clients americains
qui lui ont confi6 leur
-S -' assurance-vie et leur plan de
retraite avec des engagements
d6passant les 700 milliards de
dollars, sans compter les
engagements garantis aupres
des banques. La faillite de
1'AIG aurait entraind la faillite
de l'6conomie am6ricaine a
coup stir. Ce serait du
Lehmann Brothers ou du Bear
Steams puissance 1000. Le
directeur de la Bank of
America n'indiquait-il pas
r6cemment que presque toutes
les grandes banques avaient


une exposition significative sur l'AIG.
Cette institution financibre am6ricaine
a cause de sa specialisation dans le
domaine des cds, est comme le Titanic
et risque d'entrainer avec elle tous les
passagers de la planete financibre
mondiale.
Nous sommes done bel et bien
dans cette crise syst6mique globale dont
Georges Soros s'6tait fait le cassandre
depuis 1997. La question qu'il faut
maintenant se poser est de savoir s'il
s'agit d'une crise a la Baran et swezzie
avec effondrement total du systeme ou
s'agit-il simplement de l'achevement
d'un cycle kondratiev avec ses phases
d'expansion, de recession et de
liquidation ?
Aprbs tout, si l'on se situe dans
une perspective Braudelienne, peut-6tre
que cette crise annonce la simple
manifestation d'un ph6nombne plus
fondamental : le d6placement du centre
de l'6conomie mondial vers un autre
espace comme l'espace asiatique, par
exemple, avec la Chine comme nouveau
centre du monde. C'est un autre jeu
auquel le capitalisme se plait depuis le
16~"e siecle, avec ces re-centrages
successifs.
AzadBELFORT
Spkcialiste en Relations
Internationales
DESS en diplomatie
UniversitW de paris 11
azad59 2009@yahoo.fr


Page 8







Mercredi 24 Septembre 2008
Haiti en Marche Vol XXII N 35


"Co pyrighted Material
.. ...... .






I Copy: ri ghted Materialss P~ 1 Ar


Syndicated Content

Available from Commercial News Providers"
i i fiiiiii iiiiiinii fiiiiii i i ....







a I ommew -I -r e

s ii. i .


I


pour venir au
Le Parc Historique de la Canne-a-sucre, a
Port-au-Prince, a servi de cadre, le dimanche 14
septembre, pour un radio-teOlthon en faveur des
victimes des rdcents ouragans qui ont ravage
Haiti. Organisde par le secteur privd ha'tien,
l'activitW se veut d'abord une solidarit
< haitiano-ha'tienne >.
Ce radio-t6l1thon a permis de collecter
pas moins de 12.792.717 gourdes (315870
dollars am6ricains). Une somme assez
satisfaisante selon les organisateurs qui
entendent, cependant, poursuivre la
mobilisation afin d'atteindre les 100.000.000
de gourdes souhait6es.
Initiative de la Chambre de Commerce
et d'Industrie d'Haiti (CCIH), cette collecte de
fonds est soutenue par deux compagnies
pourvoyeuses de service de t6l1phonie cellulaire
de la place. Elle a 6galement b6ndficie du
soutien des deux principales associations de
m6dias haitiens.
L'activit6 a ainsi &t6 retransmise en Un
direct par la plupart des stations de radios et de


e


Jn radiotelethon

secours victimes des ouragans
t616vision de la capitale. Une dizaine de points de au Parc Historique de la Canne-a-sucre (Tabarre) oi
collectes avaient &t6 identifies pour recueillir les dons se d6roulaient les principales activities.
des participants, mais le quartier g6ndral se trouvait En effet, d&s 9heures du matin et jusqu'en
Si,,wo ,,r,,,o -,aman''m d6but de soirde, divers intervenants se sont
I.-,A,,.W. tam. succ6d6s aux micros, sous les feux des
Sprojecteurs, pour motiver le maximum de
personnes i participer. Tout au long de cette
journey, des artistes ainsi que des personnalit6s
publiques et du monde des affaires ont tour h
tour invite chacun h faire un geste de solidarity
envers les victimes des ouragans.
Des citoyens de diff6rentes couches
sociales, de nombreuses personnalit6s
haitiennes et 6trangdres, tous se sont donnis
rendez-vous au Pare historique de la Canne h
Pq *sucre. Parmi les participants figuraient le
President de la R6publique, Rend Prdval, le
Repr6sentant special du Secr6taire g6ndral,
HWdi Annabi, et l'ambassadeur des Etats-Unis
en Haiti, Janet Sanderson, entre autres.
Le gouvernement, Michble Duvivier
partie de l'dquipe d'animation du marathon du dimanche 14
,SPntepmhre 2008 (nhoto Ahinusjtah) (voir RADIOTELETHON / 12)


Pati Plus Bakery,
NATURAL JUICE


11638 NE 2nd Ave.
Miami, FL 33160
Tel. 305-756-3695


Catering Speciaists
Cakes, Pastries, Hors d'Oeuvrs
for all occaions


Page 9


"Upluffluic ..............






I WESTERN UNION / SKOLARITE


Mercredi 24 Septembre 2008
Haiti en Mnrche Vol rXXT N 35


Pou yon lavi miy6... komanse byen


kolarite


ou m6t konte sou nou


Nou pale krey61 1-877-984-1726

*Pou tou transaksyon kl depase 55 dola nan nenp6t ki ajan lokal an Ayiti wap gen yon frL 9% pou peye.
2008 Western Union Holdings, Inc. Tout Dro RseRvs.


Page 10


li ..... t............. .... ... .. IN


j


a i
voe **
toueato
"'"*


W E S E R


~I


--,
aw





Mercredi 24 Septembre 2008
Haiti en Marche Vol XXII N 35


Ou nan


Medicare


epi ou ger


SDyabot.


As a diabetic, you have special healthcare needs, and Humana has
created a special Medicare Advantage plan with your care in mind.
You get the same comprehensive coverage and benefits of other Humana
plans, plus extras designed to keep you on the road to improved health.


* Konsiltasyon san limit kay dokte
pou pye
* Kopeman $0 pou founiti
pou mezire nivo sik nan san w
(sa ki vie di tou, ti baget pou
fe tes dyabet)


* Peman pou diferans nan pri
medikaman pou dyabet
* kouveti asirans pou kek medikaman
ak founiti ki vann san preskripsyon
* pwogram egzesis SilverSneakers
* Kopeman $0 pou terapi nitrisyonel


Rele Humana depi jodi a, pou konnen si w kalifye pou plan espesyal sa a.
Ou pa gen anyen pou w pedi, se avantaj selman w ap jwenn.

MIKE BULLY 561-540-9754
TTY pou moun ki pa tande byen 1-877-833-4486
8 & dimaten pou 8 & diswa, 7 jou pa semenn


HUMANA.
Guidance when you need it most


-Medicare
-Group Health
-Individual Health
-Dental, Life, Vision


Page 11


Tout moun ki satisf6 kondisyon Plan pou Bezwen Espesyal Ia (SNP) epi ki enskri nan Pati A ak Pati B nan Medicare pout6t laj
yo oubyen anclikap yo genyen, kapab patisipe nan plan SNP ki apwouve pou Medicare Ia. Anvan yo asepte yon moun nan
plan Maladi Kwonik SNP a, yo pral verifye clyagnostik dokt6 moun Ian. Prim, kopeman, ak dediktib yo kapab varye dapre
kantite lajan yon moun touche. Ou m6t kontakte Humana pou plis enf6masyon.
H1036_GHA-CR-004K PB 09/08









SOLIDARITE NOTRE


Mercredi 24 Septembre 2008
Haiti en Marche Vnl IIT N 35


pour voler at
(RADIOTELETHON ... suite de la page 9)
Pierre-Louis, est aussi venu apporter son soutier
cette initiative. Durant une courte intervention,
elle a soulign6 que ode Gouvernementfait ce
qu 'ilpeutpour venir en aide aux victimes, mais
qu 'il a egalement besoin de toutes les initiatives
qui supportent son action >.
Le Premier ministre a ainsi poursuivi
: a notre paysfaitface a un veritable disastre
kcologique. C'est le moment de la construction
intense et non de la resignation. Sachons saisir
les opportunities de cette crise >.

Quelle suite A cette initiative ?
L'6motion provoqude par la situation
difficile dans laquelle se trouvent les milliers
de sinistrds a certainement contribu6 a la mise
sur pied de cette initiative et a la r6ponse plut6t
positive dont elle peut se targuer. Cependant, il
convient de se demander quelle en sera la suite.
La stupeur passe, les victimes seront-elles
oublides ? Les populations vivant dans des zon
risques seront-elles encore une fois livrdes a el
memes ?
Selon le vice-pr6sident de la Chambre
Commerce et de l'Industrie d'Haiti (CCIH), Rol
Labrousse, on ne s'arr6tera pas en si bon chemin. C


Un radiotelethon


1 secours victimes des ouragans
activity est le premier pas vers un partenariat situation d'urgence, comme celles-qui se sont
n prometteur entre le secteur priv6 et le secteur public rkcemment prdsenties. Mais aussi pour agir en tant
1 que garde forestier ou encore pour aider au
reboisement >, a indiqu6 M. Labrousse.
D'autres citoyens r6fl6chissent
6galement h des propositions pour amdliorer
la situation environnementale et y apporter
une solution durable. Parmi eux, le president
de la Commission Nationale de
D6sarmement, D6mantblement et RWinsertion
(CNDDR), Alix Fils-Aim6, qui est o en train
Si de preparer un document sur la sdcurit et
1'environnement >.
SComme le souligne M. Fils-Aim6,
S- en effet, a La sicuritd et 1 'environnementsont
tres lids. Une situation environnementale
disastreuse crde plus de misdre, propice a
1 'insicurit >.
Il est h souhaiter que toutes ces
initiatives tiennent effectivement la route et
Au moins trois conteneurs de dons en nature collects le m&mejour que cette solidarity ne soit pas un feu de
es h en vue de la protection de l'environnement haitien et paille. Les victimes des Gonaives, de Cabaret, de
les- de la gestion des risques. l'Arcahaie, de Jacmel, des Cayes et de tant d'autres
oNous avons des projets ai moyens et long regions du pays ont droit h mieux qu'une reaction
Stermpes nnarmi lesuels In la formation de nnmniers 6motionnelle.


bert
ette


........ 1p .. q.......u/. . .. . p .. /pi...
volontaires. Ces pompiers devraient etrepresents dans
chaque department pour pouvoir intervenir en


(article provenant du site de la Minustah)


Le chef de la Minustah visite les sinistres du Plateau Central
Le Representant special du Secretaire enfants sont dans une situation pitoyable. II faut rencontre durantsavisite.Une occasionpourledelegu6
general, HidiAnnabi, s'est rendu dans la matinde du absolument leur procurer des habits>. d6partemental de Hinche, Servil Excelsive, de solliciter
18 septembre dans le Centre du pays. Cette visite, qui La commune de Hinche, particulibrement l'aide de la MINUSTAH pour venir en aide aux
intervientpres d'une semaine apres populations.
celle des Gonaives, a pour objectif
de constater surplace 'ampleur des de- a D'autres difficulties de Hinche
digdts, mais surtout d'dvaluer les Le commissaire du gouvement
besoins des populations afin de Hinche, Pierre Arry Alexis, a
d'alldger leurs souffrances. soulign6 le manque de tribunaux de
Les nombreux sinistr6s de paix et de bureau de l'6tat civile, un
la ville de Hinche, provisoirement probl6me qui rend difficile aux
h6berg6s dans les locaux de l'6cole populations l'accbs h lajustice ; les
presbyt6rale de la ville, ont localit6s concedes sont Tilori, Los
visiblement appr6cid la visite du Palis, Colladeres.
Repr6sentant special. Et c'est M. Alexis a 6galement 6voqu6
pourquoi nombre d'entre eux se sont le problkme d'6nergie, sans laquelle
livr6s h un veritable plaidoyer pour il est impossible de faire fonctionner
l'amdlioration de leurs conditions, le materiel informatique. Les offices
le plus souvent relatif de l'6tat civil ne sont informatisds,
l'insuffisance de l'aide alimentaire. ce qui rend difficile l'enregistrement
oJe ne mange pas a ma faim, des naissances.
etje n 'ai ni vdtements ni chaussures. Le Directeur d6partemental de
Je voudrais qu 'on m 'aide a la Police Nationale d'Haiti (PNH),
retourner chez moi >, se lamente Jean Edwide Robert, espbre, quant
Wisline Pierre, une fillette de 9 ans Le No 1 de la Minustah, Hedi Annabi, visitant les victimes des ouragans h lui, un appui technique de la
qui est h6berg6e dans ce centre dans le Centre : Hinche, AMirebalais (photo Minustah) MINUSTAH, notamment au niveau
d'h6bergement avec sa tante. o Nous de la formation des policiers, ainsi
avonsfaim et soif Nous n 'avonsplus rien >, affirment touch6e par les ouragans Hanna et Ike, a enregistr6 que l'ouverture d'un bureau scientifique qui permettra
nombre d'autres sinistrds h l'endroit du Repr6sentant 455 familles sinistr6es et 2.436 familles h6berg6es. Des aux policiers de pouvoir r6aliser des examens
special. d6gits importants ont aussi &t6 enregistr6s dans balistiques et de prdlever des empreintes, entre autres.


De plus, les victimes sollicitent un abri, leur
habitation 6tant soit totalement d6truites soit
s6rieusement endommag6es. Parallblement, ceux-ci ont
enregistr6 des pertes de leurs animaux et nombre
d'autres d6gits mat6riels.
A toutes ces attentes des populations, le
Repr6sentant special a promis trouver une solution,
notamment en les portant h l'attention des Agences des
Nations Unies. oJe vais plaider votre cause aupres
des agences defagon a ce que vous soyez en mesure
de reprendre votre vie normalement >, a en effet promis
le chef de la MINUSTAH.
L'6cole presbyt6rale de Hinche est le plus grand
centre d'h6bergement de la ville avec ses 797 personnes
h6berg6es. Parmi eux, pas moins de 205 enfants et un
nombre tout aussi important de b6b6s.
Cet important centre ne dispose pas de
suffisamment de moyens pour apporter une aide
convenable a ces centaines de victimes. Certains n'ont
pour tout bien que les habits qu'ils ont sur eux. Sans
matelas et sans couverture, les sinistrds se couchent a
meme le sol. Ils recoivent une ration alimentaire par
jour et l'eau potable est assez rare.
Dans ce centre, tout semble urgent : l'aide
alimentaire, l'eau potable, les matelas et couvertures,
et surtout les v6tements et des chaussures pour les
enfants. Et comme souligne Abner Dorvil, de la Section
des Affaires Humanitaires de la MINUSTAH, o Les


l'ensemble du Plateau Central. Les pertes au niveau
du secteur agricole ont Wte estimdes a environ 90
millions de gourdes.
Le dernier bilan du Comit6 D6partemental de
Gestion des Risques et des D6sastres (CGNDR) pour
l'ensemble du d6partement fait 6tat de 6.848 familles
sinistrees, 2.413 maisons endommag6es ou ddtruites,
1.499 hectares de plantations ravages et 1.992
animaux emport6s.
Au niveau environnemental, le tribut est tout aussi
lourd. En effet, les pluies ont creus6 16.500 ml de
nouvelles ravines, l'affouillement de 7.700 ml de
ravines d6ji existantes et le dessouchage de 33.500
arbres fruitiers et forestiers. Elles viennent aggraver
la situation d6ji difficile du d6partement.
Les difficulties du Plateau Central ont &te exposes
par les autorit6s locales a H6di Annabi, lors d'une


En reponse a ces requetes, le Repr6sentant
special a indiqu6 que la MINUSTAH encouragera les
bailleurs a financer la construction de tribunaux,
parallblement aux Projets a Impact Rapides effectu6s.
II a 6galement rappel6 les progrbs enregistrds grice a
la MINUSTAH, tels le renforcement des capacit6s de
la police, l'augmentation de son effectif, ainsi que
l'amdlioration de la situation s6curitaire du pays,
notamment la baisse du kidnapping.
Aprbs Hinche, le Repr6sentant special s'est
6galement rendu a Mirebalais. II 6tait a la tate d'une
d6l6gation 6galement compose du commandant de la
force, le g6ndral Carlos Alberto DOS SANTOS CRUZ,
du directeur du Bureau des Affaires civiles,
j. carter, et du chef du personnel de la Police des
Nations Unies, Ibrahim Moussa.


I a.t J -

"Copyrighted Material

Syndicated Content

Available from Commercial News Providers"


Page 12


I .... %At............ ... . ... .. ..N J







Mercredi 24 Septembre 2008
Haiti en Marche Vol XXII N0 35 IETITES A I1O M E
POINTS DE VENTE HAITI EN MARCHE
Lucas Super Market Danilos Restaurant Delray Beach Fl 33183
14750 N.E. 6th Avenue 3760 N.E. 3rd Avenue
305 940 9902 954 781 2646 Our Lady Bakery
102 S.E 2nd Avenue
Maxisound Christephanie's Delray Beach, Fl 33444
11854 West Dixie Highway 581 BC East Sample Road 561 272 3556
305 895 8006 Pompano Beach, Fl 33064
T1l 954 781 2500 Eclipse Communication
B & L Supermarket & Produce 9290 S. W. 150th Avenue
12040 West Dixie Highway Classic Teleco Suite 104
305 893 0419 203 S.E. 2nd Avenue 954380 1616
Chaque matin, captez
Melodie Matin
I sur 103.3FM


VVilvt. IIL1ik LIi0u011fL
PrSku.dmceI PrtdPdx&i Cays 1C~pHIUm I /Jurv


SLe Manolo Inn A Petite Riviere de Nippes
T616phones : 566-5361 / 401-7108 / 514-0304
E-mail : lemanoloinn@mac.com
Internet disponible
pour les clients

Graphics Web De~~~~sin-Pitn -PCle ic


oames SOatV aud
Manager


f rinting & Design
Ave Martin Luther King #30A, P-au-P, Haiti
Phone (509) 3529-4997 / 3787-6500
E-mail: professionalpd@yahoo.com
jameslarivaud@hotmail.com


r CmE CDENGT ETtH ODUCThTW

Parents, vous qui rtvez d'un avenir mellieur pour vos enfants,
confiez les au CMP
ANNEE ACADEMIQUE 2008-2009
PROGRAMMES
UCENCE EN:
Markeing :4 arw
Sacerma ConmtaNlea :4 arn
GesUon des Aalrres :4 an
Sciences Infkmonuquee 4 ane
Martlang Management :2 an
Seor6Irtaburautique :2 ans
Gebtin-Finree-MMrkeing : an ou 2 ane
Coetlpab~l inifomuls e : i an
AsMkance Admink e : 1 aan
Irnbnntique cyle court : houres2 ans
IT Es~nlels ( CISCO) : 70 heures
Pour ues Inform tions suppinentalres:
CMP, D ame 30
Tels:2 513-8M1, 3 730-2485. 2 245-2299
E&nln: cmi Eom r.Cofr


Page 13






Le Look
Rue Panamricaine #14,
Ption-Ville, Haiti
T1.: 257-8374
Choix incroyable de montures:
DIor, CartIer, Br o Mag, Vogue
Consultation chaque jour
par un midedn-occuiste.


BEL FOUCHET

Take Out

8267 N Miami Avenue, Miami, Florida 33150
Tel. 305-757-6408

VISION MORTGAGE BANK, INC

EVENS HILAIRE
Loan Consultant
12788 West Dixie Hwy, Miami, Florida 33161
Phone: (305) 891-2225 Fax (305) 891-2559 Cell (786) 285-0384

Depi nou bezwen kay
rele


Bernard Metayer
REALTOR"


office:
cell:
fax:
email:
web:


770.874.6200
404.405.6584
770.439.7857
bernardl@metayer-realtygroup.com
Metayer-RealtyCroup.com


KELLZR WilAMS.
R II A I I
C I r Y I I E


LA J CMI ( IENNE

us sommes en.lieuiur de 1a
ville, rn s sur la plage.
Chez nous, le brniit' es values.
vous berc cnuit etjour p
C st aussi un lieu ideal pour
tables ron es, seminaires, ateliers de
travail... dais aussi pour receptions et
festivals dtoutes sortes!
BolII- jh1 : !,II- hi1conn An ilt SLI


LA JACMELIEN
RUESTEANNE971 TOI.... 288-3451-52
hotelja~melieniie alotiahl.co *oteljacmelienne@yahoo.fr


Dr Raymond Gay
Specialiste pour enfants certified du Canada
Hopital Ste Justine pour les enfants
Hopital Maisonneuve-Rosemont de Montrial, P Q.
35, Rue Seymond Pradel, Jacmel, Haiti, W.I.
B.P. 98, HT 9110, Jacmel, Haiti
Tel.: (509) 3685-8432 13404-4905 E-mail: raymondgay8@hotmail.com
HEURES DE CONSULTATION: MARDI JEUDI 8H-10H
SUR RENDEZ-VOUS: SAMEDI 8H 12H


(~aa~;a I 88ig"gg









LIBRE PENSEE


Mercredi 24 Septembre 2008
SHati en Marche Vnl YIT N 35


<< St ki bay, Enbesil ki pa
pran >>
Proverbe d'Ayiti
La mort de l'un des grands
Antillais auquelj'ai voud un sentiment
d'admiration au superlatif m'a pouss6 a la recherche
de ses textes qui m'ont le plus marqud, en tant
qu'Haitien: Discours sur le colonialisme, Cahier d'un
retour au pays natal, la trag6die du Roi Christophe,
principalement. Je dois profiter pour dire que bien
que je sois un admirateur de CUsaire, je ne suis pas
un connaisseur de ses ceuvres. Mes connaissances se
limitent donc a quelques ouvrages et a des interviews
accord6es a la presse, surtout les dernimres anndes.
Parmi ces interviews, je fus tellement frapp6 par les
propos de l'une d'entre elles queje vous en reproduis
un fragment: Effectivement, la lutte pour
l'ind6pendance est glorieuse, magnifique. Mais, je
dirais que c'est << relativement facile >. Qu'on ne se
m6prenne pas sur ma pensde. La lutte pour
l'ind6pendance cofte beaucoup de sang et de larmes,
c'est un acte h6roique, mais c'est < facile > compare
aux problemes qu'il faut r6soudre, une fois
l'ind6pendance conquise. La lutte est pique, mais
avec du courage et de l'enthousiasme, c'est realisable.
C'est l'6pop6e. Apres l'ind6pendance, c'est la
trag6die. Car, c'est a ce moment-li, et les gens
devraient s'en rendre compte, que la lutte difficile
commence, que la lutte pour la liberation prend son
sens. A ce moment-li, on lutte pour soi-meme, il n'y
a plus d'alibi possible, l'homme est aux prises avec
lui-meme. C'est li le c6t6 le plus viril de la lutte,
mais aussi le plus dur. Car l'esclave, a la limite, n'a
pas de responsabilit6s: thdoriquement, il se contente
de faire le travail qu'on lui ordonne de faire, de
manger et de dormir. Naturellement, il est bien plus
difficile d'6tre un homme libre que d'6tre un esclave.
Mais toute la dignity de l'homme vient de ce qu'il
pr6fRre la liberty difficile a l'esclavage et la


Sigles

soumission faciles.
Impactant. Je suis sfr, qu'en accordant cette
interview, il pensait non pas seulement aux pays
d'Afrique mais encore et surtout a Haiti. Nous voyait-
il pire qu'au temps de l'esclavage ? Aurions-nous pu
changer le cours des choses si nous n'avions pas eu a
payer cette < dette de l'Ind6pendance > ? Est-ce la
France le coupable de notre faux depart ? Conservons-
nous encore les chaines ? Aux pieds ? Sont-ce les
s6quelles de l'esclavage qui nous entravent le
d6veloppement et qui nous poussent a n6gliger tout
type de planification ? Notre comportement collectif
6tait-il previsible ? Enfin, chores amies lectrices, chers
amis lecteurs, 204 ans aprbs notre ind6pendance,
conquise, une grande trag6die nous menace, celle de
la disparition de notre soci6td.
J'imagine que nous ne nous sommes pas
rendus compte que la vraie lutte pour la liberty n'a pas
encore pris fin. Et, d'apres moi, l'un des signes les
plus eloquents est la presence agressive des sigles dans
notre pays. Le premier, UN. Le dernier n'existant pas
encore. Notre pays devient de plus en plus un pays
< sigl >>. Sigles de deux lettres. Sigles de trois ou de
quatre lettres. Acronymes. Sigles entrainant la
formation de drives. Si vous voulez avoir de
l'importance, choisissez vos sigles. Faites-vous
parrainer par des sigles importants : UN, CD, ACDI,
FAO, UNICEF, USAID, PAM, PAW, PAL, PANOU,
PRAN L (la c'est unjeu de mots), ONUDI (il vint de
li et il s'en retourna apres ses deux ans ), AZF, ... La
liste est longue. Trop longue. Plus elle s'allonge, plus
la misbre d'Haiti s'aggrave. On dirait que la misbre du
pays alimente cette manie de sigles. Ce qui pis est,
tous ceux qui n'arrivent pas a se faire parrainer par


des sigles d'importance, crdent leur
propre jeu de sigles : RFCH, APED,
RPK, GNB. La liste est encore plus
longue.
Chores amies lectrices, chers amis lecteurs,
si vous pretez un peu d'attention, vous verrez qu'h
part ces sigles dont on vient de parler, il y en a deux
autres dont la presence se transforme en agressivite
genante: CD et TPTC. J'ai cru souffrir
d'hallucinations. Je pensais que certaines voitures,
dans le pays, pouvaient se retrouver en meme temps
a plusieurs endroits. Elles semblaient poss6der le
don de l'ubiquit6. CD a l'avant et Corps
Diplomatique a l'arribre. A-t-on rdellement autant
de diplomates strangers dans le pays pour avoir autant
de plaques d'immatriculation diplomatique circulant
a Port-au-Prince ? I1 me semble qu'il y en a meme
plus que les < Officiels >. Qui contr6le l'obtention
de ces sigles en Haiti ?
Outre le CD, le TPTC, present sur quasiment
tous les murs de la capitale, g6ndralement
accompagn6 du texte menacant < A d6molir > oubien
< Reculer 2 m > est encore plus agressif. L'objectif
6tant sfrement celui de faire gagner de l'espace aux
pistons et a la vie collective, j'ose esp6rer qu'il ne
s'agit pas d'un stratagsme soit pour faire gagner de
la place, aux marchandes, aux banques de borlette,
et a tous ceux qui utilisent la voie publique comme
s'il s'agissait de leur petite cour : mat6riaux de
construction (camions de sable, gravier, blocs) ,vente
de bois sec, de bois vert ou de charbon de bois, etc

II faut un changement sinon ce serait
montrer, encore une fois de plus, notre incapacity a
g6rer notre liberty.

Oscar Germain
germanor2005@yahoo.fr
Septembre 2008


"Copyrighted Material



Syndicated Content


Available from Commercial News Providers"


Le PAM triple ses

livraisons d'aide en Haiti


PORT-AU-PRINCE La quantity de vivres
envoyde a des dizaines de milliers de personnes sur
l'ile d'Haiti, d6vast6e par les tempetes, a triple au cours
de cette dernibre semaine, alors que le Programme
alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) a
acc616rd ses operations de secours a la suite des
ouragans.
< Malgr6 des conditions difficiles, oi les
secours ne
peuvent tre
transports que
par voie
adrienne ou
maritime, nous
avons augment
la quantity de
vivres que nous
acheminons h
ceux qui en ont
d6sesp6r6ment
besoin > a
d6clard Myrta
Kaulard, la
directrice du
PAM en Haiti,
en ajoutant que
le soutien
logistique des


Etats-Unis, du Canada et de l'Espagne, ainsi qu'un don
d'un million de dollars de la part d'ECHO la branche
de financement de la Commission Europ6enne ont
contribu6d mettre en route l'op6ration d'urgence.
En travaillant aux c6t6s de ses agences sceurs,
1'UNICEF, l'Organisation internationale pour les
migrations (OIM) et la MINUSTAH (la mission des
Nations Unies pour la stabilisation en Haiti), le PAM
a intensifi6 l'acheminement de secours depuis le 14
septembre, avec 1000 tonnes de riz, de haricots, d'huile
de cuisson, d'eau douce et d'autres 6quipements
distribuds a travers le pays. Cette augmentation signifie
que le PAM a achemine suffisamment de vivres pour
nourrir 217 000 personnes depuis que l'op6ration
d'urgence a &t6 lance.
Une succession de quatre tempetes tropicales
-Fay, Gustav, Hanna et Ike ont frapp6 Haiti au cours
du mois dernier, submergeant de vastes regions du
pays. Des habitations ont &t6 endommag6es, des
cultures et des moyens de subsistance d6truits et
l'ensemble du r6seau routier -y compris sept des ponts
principaux de ce pays montagneux est d6sormais
inutilisable.
Plus de 120 000 personnes la moiti6 des
b6ndficiaires de l'aide alimentaire du PAM vivent
dans des abris dans la ville des Gonaives, la region la
plus touch6e d'Haiti, qui reste a 40% sous les eaux et
complktement couple du reste du pays.
(voir PAM / 16)


Page 14


li ... .t...... .... .... ... .. ..IN J


I








Mercredi 24 Septembre 2008 ?
Haiti en Marche Vol XXII N 35 S iP I

Liga Le Real realiste, le Bar a explosif


Pas vraiment convaincant, le Real Madrid est
reparti de Santander avec la victoire (2-0) lors de la 3e
journe. Valence s'est empard de la tete du classement
en s'imposant devant Osasuna. Barcelone a 6cras6 (6-
1) le Sporting Gijon.
LIGA 3e JOURNEE
DIA4NCHE
SPORTING GIJON FC BARCELONE : 1-
6
Buts : Xavi (27e), Eto 'o (33e), Jorge (c.s.c.
48e), Iniesta (69e), Messi (85, 88e)
RACING SANTANDER REAL MADRID
:0-2
Buts : De la Red (53e) et Van Nistelrooy (73e)
Pour les admirateurs d'un Real Madrid
p6tillant et spectaculaire, il faudra repasser. A
Santander, 1'6quipe de Bemd Schuster a pris trois
points et c'est a peu prbs tout. Difficile en effet de
s'enflammer pour une 6quipe qui, de toute evidence,
cherche encore ses automatismes. Face a une
s6duisante 6quipe de Santander, les Merengues s'en
sont sortis grace au r6alisme de De la Red et de
l'incontournable Ruud Van Nistelrooy. Sinon, que
retenir de cette rencontre ? Meme en se creusant bien
la tete, pas grand chose.
Avant d'affronter Gijon d&s mercredi a
Santiago Bernabeu pour la 4eme journe, le Real
Madrid ne s'est toujours pas rassur6 sur son niveau.
Febrile en defense, pas inspire au milieu ni en attaque,
le fond de jeu des joueurs de la Maison Blanche laisse
clairement sur sa faim. La premiere mi-temps fut meme
d'un ennui absolu. Ni Santander, ni le Real Madrid ne
furent en effet d6cid6 a prendre des risques.
Heureusement, les co6quipiers de Casillas se
montrbrent un poil plus audacieux aprbs le repos. Pas
de quoi se lever de son siege non plus !
Les supporters qui avaient manifesto leur
m6contentement il y a quatre jours en Ligue des
champions malgr6 la victoire face a Bate Borisov (2-
0) ne seront pas plus enchants aprbs ce ddplacement
a Santander. N6anmoins; si les Madrilknes continuent
d'etre critiques et qu'ils gagnent tous leur match 2-0,
on en trouvera certainement beaucoup pour retoumer
leur veste au moment de faire les bilans.
VALENCE OSASUNA: 1-0
But: Mata (78e).
Valence, avec un David Villa finalement
titulaire touch6 a une cheville) et cette fois dans le
r6le du passeur (pour Mata), s'est impose sur le fil
(84e), en ayantjou6 prbs d'une demi-heure a 11 contre
10. "On savait que notre patience serait mise a
l'dpreuve parce qu 'Osasuna est une dquipe contre
laquelle il est dur de trouver la faille", a soulign6
l'entraineur Unai Emery. Valence est en tate grice a
une meilleure difference de buts que ses trois rivaux
aux avant-postes, mais Emery garde le sens des r6alit6s:
"Etre en tete a 1 'heure actuelle est sans consequences,
ily a quatre dquipes a sept points. Le plus important


pour nous c 'est que nous progressons, et que nous
prenons des points dans des matches aussi difficiles
que celui-la ", analyse-t-il.
NUMANCIA VILLARREAL : 1-2
Buts: Brit (42e) pour Numancia Cazorla
(50e), Llorente (76e) pour Villarreal.
Villarreal, mend 1-0 par le promu Numancia,
est finalement reparti avec les trois points, grace
notamment a un but de son champion d'Europe Santi
Cazorla. Dauphin du Real Madrid la saison dernibre,
le "sous-marinjaune" confirme qu'il est un candidat
s6rieux au titre, surtout apres son tres bon r6sultat en
Ligue des champions sur le terrain de Manchester
United (0-0).
ALMERIA MALAGA : 1-0
But: Negredo (75e)
BETIS SEVILLE FC SEVILLE : 0-0
LA COROGNE MAJORQUE : 0-0
ATHLETIC BILBAO VALLADOLID: 2-0
Buts: Llorente (50e), Iraola (80e s.p.)
SAMEDI
ATLETICO MADRID RECREATIVO
HUELVA: 4-0
Buts: Agiiero (8e) etManiche (53e), Sinama-
Pongolle (78e, 89e)
ESPANYOL BARCELONE GETAFE : 1-1
Buts: Sanchez (57e) pour 'Espanyol Del
Moral (48e s.p.) pour Getafe
Serie A Milan decolle enfin
Eurosport dim, 21 sept 23:11:00 2008
Aprbs deux d6faite, le Milan AC a d6bloqu6
son compteur face a la Lazio (4-1) lors de la 3e journe.
De son c6t6, l'Inter a confirm sa monte en puissance
aprbs un d6but de saison discret en s'imposant sur le
terrain du Torino (1-3).
SERIE A 3E JOURNEE
DIMANCHE
MILAN AC LAZIO : 4-1
Buts : Seedorf (8e), Zambrotta (35e), Pato
(49e) et Kaka (60e) pour 1'AC Milan Zarate (26e)
pour la Lazio Rome
Les Milanais ont trouv6 labonne formule. Les
joueurs de Carlo Ancelotti ont meme s6rieusement
marqu6 les esprits en s'imposant largement et d'une
6tincelante manibre face a la Lazio dans le choc italien
du week-end (4-1). Irr6sistiblement conqu6rants face
a des Romains leaders avant cette troisibme journe,
les Rossoneri se sont procure des occasions nettes d&s
les premieres secondes et Seedorf a laiss6 la defense
adverse sur place pour ouvrir le score d'une frappe
rageuse (1-0, 8e).
Forts de leurs deux succes en deux matches,
les Laziale ont bien relev6 la tete pour 6galiser par
l'interm6diaire de l'in6vitable Zarate. L'attaquant
argentin a profit de la lenteur de la vieillissante
defense milanaise et conforte sa premiere place au
classement des buteurs avec une quatribme r6alisation
(1-1, 26e). Mais les Lombards, emmends par un Kaka


Page 15

de gala, ont tutoyd les sommets dujeu offensif l'image
de cette soudaine frappe de 30 metres de Zambrotta
(2-1, 35e). Pato venant corser l'addition de la tete en
debut de seconde p6riode (3-1, 49e), les Rossoneri ont
pu ensuite d6rouler leurjeu et 6taler leur talent. D'un
genial tir enrould, Kaka a pu d6montrer qu'il n'6tait
pas le moins doud (4-1, 60e) et Ronaldinho, entr6 en
fin de match, aurait pu imiter son compatriote brdsilien
mais n'a trouv6 que la barre (90e+l). En poursuivant
sur ce chemin, 1'AC Milan, d6sormais 17e, devrait trbs
vite grimper vers le haut du classement.
TORINO INTER MILAN: 1-3
Buts: Abbruscato (76e) pour le Torino -
Pisano (24e c.s.c.), Maicon (26e), Ibrahimovic (51e)
pour 'Inter Milan
Aprbs deux matches moyens pour d6buter la
saison face a la Sampdoria (1-1) puis Catane (2-1) -
mais juste apres un premier succes convaincant face
au Panathinaikos (0-2) en Ligue des champions mardi,
l'Inter de Jose Mourinho est d6sormais en phase
ascendante. Les Milanais, confronts a un adversaire
qui a attendu d'etre mend de trois buts pour r6agir, ont
d'abord pris l'avantage grice a Mancini, dont le tir
dans un angle fermn a &t6 d6tourn par Pisano (24e
c.s.c., 0-1), avant que Maicon ne double aussit6t la
mise d'une puissante et splendide frappe du droit (26e,
0-2). En deuxibme p6riode, le meme Maicon a initi6
un contre 6clair en lancant Ibrahimovic en profondeur
et le Suddois, actuellement en grande forme, en a
profit pour marquer de l'ext6rieur du droit (51e, 0-
3). Le Torino a ensuite, trop tardivement, r6duit la
marque (Abbruscato, 76e).
CAGLIARI JUVENTUS : 0-1
But: Amauri (40e)
Dans son sillage, l'Inter entraine la Juventus
(2e a 6galit6 de points). Malgr6 l'absence des attaquants
Del Piero, l6gerement bless, et Trezeguet qui ne
rejouera pas avant 2009 -, le club turinois s'est impose
1 a 0 sur le terrain de la lanteme rouge, Cagliari. Le
but a &t6 inscrit par le Br6silien Amauri (39e).
PALERME GENOA: 2-1
Buts: Cavani (39e), Bovo (58e) pour Palerme
- Milito (89e) pour le Genoa
FIORENTINA BOLOGNE : 1-0
But: Gilardino (37e)
Autre pr6tendante au titre a s'6tre signalde,
la Fiorentina, qui l'a emport6 a domicile face a Bologne
(1-0) grice a un but de la tete de Gilardino (37e).
L'attaquant, qui avait d6ji sign un double face a Lyon
(2-2) mercredi en C1, offre ainsi un premier succes a
sa formation apres un nul et une d6faite.
SAMPDORIA- CHIEVO : 1-1
Buts: Franceschini (49e) pour la Sampdoria
- Langella (50e) pour le Chievo
UDINESE NAPLES : 0-0
LECCE SIENNE : 1-1
Buts: Caserta (56e) pour Lecce Ficagna
(38e) pour Sienne
SAMEDI
AS ROME REGGINA: 3-0
Buts: Panucci (45e), Aquilani (51e), Perrotta


(90e)


CATANE ATALANTA: 1-0
But: Paolucci (59e)


"Copyrighted Material
Syndicated Content
Available from Commercial News Providers"


8y772 NsIE 2 amre Avegnutae
T41: 305 757 4915

FADKIKJ VARIETY STORE

LE MAGASIN POUR ROUTES LES OCCASIONS.
- Reception de paiemens pour Bell South, FPL GAZ, CABLE TV,
BELL MOBILITY etc...etc...
- Connection tdidphonique chez vous...


Ouvert
6 Jours
par

semaine:

8h30 am
a
730 pm


* IPurfurns
* (diulare & BIkcper
SSoulirs et Sundalci
p touitsi pour ia utisln

STaeilaux
* Mo cy


Zi uk. fanpiio. A nltn wca) n
* VIdL1'sI (Iiticns. A rmicairs, IXutvuintWakrs. Dratms
* Piuduils lie beau


I~e


% ok am - th 0in e maga *aA4=m 46 1- ts%KO t60 - su m We u"*









UN DESASTRE


Mercredi 24 Septembre 2008
Haiti en Marche Vnl Y1T N 35


Gonaives, deux semaines apres le deluge !


SRverement frapp6e par les r6cents ouragans,
la ville des Gonaives se remet difficilement des
inondations, deux semaines apres leur passage. La Cit6
de l'ind6pendance pr6sente d6sormais un paysage
envahi par la boue, qui fait craindre des problkmes de
sante, parallblement a l'urgence alimentaire. Sur place,
aux cot6s de la population, les acteurs humanitaires
s'activent toujours...mais le d6fis reste presque entier.
Deux semaines sont passes depuis ces
terribles inondations, tour i tour occasionndes par Fay,
Gustav, Hanna et Ike. Ces ouragans abandonnent
derribre eux une population durement 6prouv6e. En
effet, le dernier bilan de la Direction de la Protection
Civile Gonaives fait 6tat de
149 morts, 50.000 families
sinistrees, 65.000 families
h6berg6es et environ 13.000
maisons d6truites ou
endommag6es...
Aujourd'hui, le
niveau de l'eau a baiss6,
c6dant d6sormais la place a
une autre r6alit6 : la boue.
Certains quartiers de la ville
restent impraticables,
notamment a cause de ce
d6p6t de terre humide qui
s'&lve, par endroits, a plus
d'un mettre de hauteur,
d6gageant une odeur puante.
Partout au centre
ville, nombreuses sont les
familles qui tentent, avec les
moyens du bord, de d6gager
laboue de leur maison. Mais
dans certains quartiers, la vie
se d6roule encore sur le toit
des maisons. G.onaive
si je pourrai encore vivre ici
>>, deplore un Gonaivien, qui dit ignorer tout de < ce
qui pourrait encore arriver >>.
Face au d6fi humanitaire
Les acteurs humanitaires se d6ploient
inlassablement pour faire face aux urgences du mo-
ment. Parmi eux, l'Organisation Mondiale de la Sante
et l'Organisation Panamdricaine de la Sante (OMS/
OPS), qui y effectue un travail de prevention et d'dvaluation > sur le plan sanitaire.
Pour renforcer la surveillance
6pid6miologique dans cette ville, I'OPS/OMS y a
d6p&chW un 6pid6miologiste, mais 6galement un
m6decin coordonateur. Ce dernier a pour r6le d'une
part d' < identifier les acteurs de la sante 6voluant sur
le terrain afin de verifier que leurs actions concordent
avec les directives de la Direction D6partementale du
Ministbre de la Sante Publique, d'autre part de donner
des avis techniques concemant les besoins de la popu-
lation >. Sur place, plus de 4000 puits individuels ont
&t6 souill6s. Aussi, un ing6nieur en eau potable a-t-il
6galement &t envoy sur place afin d'ameliorer le pro-
cessus de traitement de l'eau.
De plus, I'OPS/OMS participe, par un apport
financier, a la lutte anti-vectorielle aux Gonaives.


tres de sante en accord avec le Ministbre de la Sante
Publique et nous appuyons le service de sante de la
prison >, comme l'explique Jean Philippe Breux de
l'OPS/ OMS. Cette agence contribue aussi a la mise
sur pied de six centres de sante dans diff6rents quartiers
de la ville, ce parallblement aux consultations mobiles
organisdes au b6ndfice de ceux qui ne peuvent pas se
d6placer. Au total, on enregistre prbs de 1.100 consul-
tations parjour.
< d'hygibne, 200 kits de cuisine et 9000 jerricans. On
espbre recevoir sous peu d'autres Kits retenus a Port-
au-Prince en raison de la priority accord6e aux produits


es apres le deluge, mais toujours le desastre (courtoisie M
alimentaires dans le cadre de l'urgence. Ils seront
distribuds aux autres communaut6s rendues
inaccessibles par l'eau et la boue. Des moustiquaires,
des matelas et des draps sont 6galement attendues>>,
comme le fait remarquer Bakary Doumbia, responsable
de l'Organisation Internationale pour la Migration
(OIM)
Pour sa part, le Fonds des Nations Unies pour
la Population (FNUAP) a favoris6 l'installation de 20
sanitaires. Il a 6galement fourni 1500 kits hygi6niques
et 3 kits d'accouchement, niveau h6pital qui couvre
50.000 d6plac6s par kit. Le FNUAP a 6galement
organism une journe de don de sang volontaire a son
siege, a Port-au-Prince, le 17 septembre. En partenariat
avec le Ministbre de la Jeunesse et des Sports, elle
compte en outre participer au nettoyage de la ville.
Le Fonds des Nations Unies pour l'Enfance
(UNCEF) n'est pas nonplus en reste. Au total, 40.000
enfants ont d6ji b6ndficid de l'aide apportde, des kits
de jeu, des tablettes de purification
d'eau, de l'eau potable. D'autres
actions sont en perspective,
notamment le support au Ministbre
de l'Education Nationale pour la
rehabilitation et le nettoyage des


Le PAM triple ses livraisons d'aide
(PAM... suite de la page 14) transportant des secours
Le personnel du PAM aux Gonaives travaille humanitaires par voie adrienne
aux c6t6s de la MINUSTAH, dans la boue et l'eau depuis des stocks des Nations Unies
jusqu'aux cuisses, pour distribuer des vivres bien apres au Panama, tandis que les Etats-Unis
la tomb6e de la nuit de maniere a 6viter que la pr6tent au PAM des embarcations et
precipitation des foules aux points de distribution ne des hl6icopteres pour assurer une
se termine par des violences. liaison vitale entre les Gonaives et
Le PAM a aussi distribu6 des vivres aux Port-au-Prince, la capitale haitienne,
victimes des inondations dans certaines communes au jusqu'au 20 septembre. Entre-temps,
sud d'Haiti comme les Anglais, Tiburon et le PAM a lanc6 sa propre operation
Chardonnibres, ainsi que dans la ville des Cayes. Des adrienne en Haiti avec quatre
glissements de terrain avaient rendu ces communes h6licoptbres d'emprunt qui doivent
totalement inaccessibles. Les vivres ont &te acheminds arriver dans le pays le 16 septembre
par le navire militaire canadien, le St John. et commencer a acheminer des
La quasi-totalit6 de l'agriculture d'Haiti a &te vivres aux regions touches par les
d6truite par les temp6tes et les inondations. Le PAM temp6tes lejour suivant.
pr6voyait d'y acheter la plupart des denrdes qu'il Le PAM a besoin de 54
distribue aux agriculteurs, mais ces projets ont &t6 millions de dollars de toute urgence
andantis par les ouragans. Le PAM a dfi puiser dans pour l'aide alimentaire et le soutien
les vivres de ses programmes d'alimentation scolaires logistique necessaires pour ses
et d'autres activities pour lutter contre la malnutrition operations d'urgence en Haiti au
dont les taux 6taient d6ji tres 6lev6s. cours des 6 prochains mois.
L'Espagne a fourni une aide pr6cieuse en source ONU


6tablissements scolaires en provision de la rentrde du
6 octobre.
Ambassadrice de bonne volont6 de
1'UNICEF, l'actrice amdricaine Mia Farrow, sejoindra
6galement aux efforts des Nations Unies, en visitant la
ville des Gonaives le 20 septembre pour y constater
l'ampleur des d6gits, mais 6galement pour apporter
un peu de rdconfort aux femmes et enfants sinistrds.
Le Programme Alimentaire Mondial (PAM)
a d6ji organise, par le biais de la CARE et de la
CARITAS, plusieurs distributions. Quotidiennement,
des agents de la Caritas et de Care distribuent par
quartier des cartes donnant aces, par famille, a 25 kg
de riz, 7 kg d'haricot et 12 li-
tre d'huile. Depuis le d6but
des operations, plus de 300
tonnes de vivres ont t6
distribuds a plus de 70.000
personnes.
Par ailleurs, les
casques bleus de la
MINUSTAH ont distribud un
total de 2. 852.300 rations
alimentaires provenant
Sgalement du PAM, ainsi que
21.710 litres d'eau potable
dans des 6coles, prisons
orphelinats et centres
d'h6bergements de laville. La
MINUSTAH poursuit en
outre son appui logistique.
Aussi a-t-elle transport 127
tonnes d'eau, de nourriture et
materiel medical de divers
Organisation Non
Gouvernementale et
d'agences des Nations Unies.
Au b6ndfice de la
population, l'aide de toute
nature afflue 6galement de partenaires de la
communaut6 internationale, tels le Japon ou le Canada.
D'autres bonnes volont6s entrent dans la dance, c'est
le cas de l'Organisation internationale T616coms Sans
Frontibres (TSF) qui offre, depuis le d6but de cette
semaine, un service d'appels t61lphoniques gratuits aux
sinistr6s. Grace h un dispositif mobil et 16ger, la TSF
arrive h apporter ce service dans diff6rents abris
provisoires de la ville.
Dans le cadre des distributions de l'aide
humanitaires, ONGs et Agences des Nations Unies font
face h deux grands obstacles : trouver les points de
distributions fiables et atteindre les vraies victimes.
Comme on le voit, les efforts vontbon train pour all6ger
les souffrances de populations. Mais le chemin h
parcourir poury arriver semble encore en long, devant
l'immensit6 des d6gits.


Source: MINUSTAH


CONTACT US
TOLL FREE. 1-888-383-2856
OR: 305-620-8300
FAX .3 05 -6 20 -8332
CELL: 305-986-881 1


Page 16








Mercredi 24 Septembre 2008
Haiti en Marche Vol XXII N 35


Cabaret, I'autre victime des ouragans


(La ville de Cabaret (d6partement de l'Ouest)
figure parmi les regions du pays les plus affect6es lors
des r6centes perturbations atmosph6riques. A l'instar
d'autres nombreuses regions d'Haiti, cette commune
compte de nombreux morts et des d6gits mat6riels
consid6rables.
Situde a 35 kilombtres de Port-au-Prince,
Cabaret se remet difficilement du passage ddvastateur
d'Ike, passe sur elle dans la nuit du 6 au 7 septembre.
La ville a &te inond6e ainsi que nombre de communes
avoisinantes, une situation occasionnde par le
debordement des rivibres Torcel et Brete.
Mais alors que des efforts sont d6ployds afin
de venir en aide aux victimes, de nouvelles pluies
survenues, le 16 septembre, se sont abattues sur nombre
de quartiers de Cabaret.
Le dernier bilan de la Direction de la


au plus haut point les populations, mais 6galement les
diff6rents acteurs humanitaires. En effet, cette situation
rend quasi impossible l'acheminement de l'aide dans
cette zone.
< Nous sommes bout de souffle, maintenant
que le pont s'est effondrd, la population s'affole et se
demande comment l'aide y sera acheminde&, a expliqu6
un des Olus r6gionaux, Pierre Marco Joseph.
D'autres sections communales de Cabaret
connaissent aussi une situation difficile, telles Guitton,
Belanger, Dubuisson. Plusieurs habitants de ces zones
preferent trouver refuge ailleurs, avec le peu qu'ils ont
pu sauver.
< Les autorit6s locales nous ont demand de
quitter les zones se trouvant a proximity du lit des
rivibres. Des consignes sont donndes dans ces quartiers
a l'aide de megaphones >, comme en t6moigne un


humanitaire vient 6galement en aide aux sinistr6s de
Cabaret. Elle participe avec les autorit6s 6tatiques a
l'dvaluation des besoins de la population. Elle
intervient 6galement dans l'appui logistique et la
coordination de l'aide.
De son cot6, le rotary club Haiti a procure
une trentaine de tentes, de meme que des kits
hygi6niques et sanitaires. Des sapeurs pompiers
francais interviennent 6galement a Cabaret, ce depuis
le 13 septembre, essentiellement dans le d6blayage des
rues. Aux patients de la zone, ils procurent 6galement
des consultations m6dicales. < Nous sommes ici en
guise de solidarity avec le peuple haitien >, a indiqu6
le colonel Ryfer Ruddy, au nom de ses coreligionnaires.
La star internationale d'origine haitienne,
Wyclef Jean, accompagnde de l'acteur am6ricain Matt
Damon se sont aussi rendus a Cabaret, le 13 septembre.


Toute une population qui se retrouve dans la rue (photo Minustah)


Tentes offertes par le Rotary Club pouvant abriter chacune 10 personnes
(Minustah)


Protection Civile fait 6tat de 63 morts, 6530 families
sinistr6es et 530 maisons d6truites et endommag6es.
Les habitations de la ville qui n'ont pas 6td d6truites
sont envahies de boue, obligeant leurs propri6taires a
une veritable corv6e de nettoyage.
En outre, environ 5336 familles sont
h6berg6es dans des abris provisoires d6pourvus de
toute commodity. Vraisemblablement, ce nombre sera
revu a la hausse.
De nombreuses sections communales de
Cabaret ont, elles aussi, pay6 un lourd tribut. Parmi
elles figure la 4ibme section communale de Fonds des
Blancs, Cazale.
Depuis le passage de Ike, cette locality est
isolde du reste. I1 est actuellement pratiquement
impossible de s'y rendre, suite a l'effondrement du pont
< Sophie > reliant a Cazale a la ville de Cabaret, aprbs
les pluies du 16 septembre. Une situation qui prdoccupe


resident de Dubuisson. < Je crois que je ne reviendrai
jamais par ici >, a-t-il poursuivi.
Des actions toujours insuffisantes
Depuis le passage de Ike des organisations
non gouvemementales, des agences des Nations-Unies,
des institutions 6tatiques travaillent ensemble afin
d'apporter une rdponse concrete et efficace aux
populations de Cabaret.
Aussi, la mairie, avec l'appui de la DPC et
de la Croix Rouge haitienne, a-t-elle mis en place des
cellules sp6cialis6es pour l'dvaluation des d6gits, ainsi
que la coordination et la distribution de l'aide. Le tr6sor
public a, pour sa part, d6bloqu6 un fond de 250.000
gourdes pour la mairie de Cabaret.
Le drainage des eaux stagnantes a 6galement
d6but6 a certains endroits, alors que le system
d'adduction de la ville est de nouveau op6rationnel.
La MINUSTAH a travers sa section


En plus d'une evaluation des dommages, ils ont
proc6d6 a la distribution de nourriture.
Malgr6 toutes ces actions, Cabaret demeure
toujours dans une situation critique. Les habitants ont
encore d'importants besoins, particulibrement en
produits alimentaires, hygi6niques ou sanitaires. Les
infrastructures routibres ont &t6 fortement
endommag6es, rendant ainsi trbs difficile l'acces a
certaines sections communales.
Au fil du temps et au rythme des intemp6ries,
Cabaret ddvoile sa vulndrabilit6. En octobre 2007, en
effet, elle avait &td victime de graves inondations. Plus
de 20 personnes avaient alors perdu la vie. Et le
nouveau bilan macabre d6ji occasionn6 par la saison
cyclonique 2008 ne fait que confirmer la fragility
environnementale de la zone.
Source: MINUSTAH


Une Maquette pour faciliter I'amenagement


des bassins versants de la Grande Riviere de Jacmel


L'Agronome Pitchoune Espady de
la Coordination Regionale des Organisations
RWgionales du Sud Est (CROSS) a &t6 notre
guide lors d'une visite effectu6e a Jacmel, et
qui nous a permis de nous rendre compte de
l'immensit6 du travail accompli pour la
fabrication d'une maquette repr6sentant les
bassins versants de la Grande rivibre de
Jacmel.
Vingt sections communales sont
touches dans cet espace que repr6sente la
maquette qui est une representation du relief
de toute la zone avec ses mornes, ses vallkes,
ses cours d'eau et ses villes c6tibres, toutes
aussi exposes les unes que les autres et qui
peuvent a n'importe quel moment se '..
transformer en d6potoir d'alluvions de toutes ~
sortes charrides par les eaux en furie.
Il s'agit dans la maquette des rivieres
de La Gosseline venant de Marbial, de Bras
Gauche venant de la Vallke de Jacmel et de
la Grande rivibre de Jacmel qui, elle, prend
naissance aux confins de la commune de
Ldogane.
Des couleurs difffrentes sont utilis6es pour
la representation graphique des divers espaces : vert
pois France pour les terres agricoles, vert fonc6 pour
les forts, jaune pour les zones d6grad6es dont le sol
est parti, 1 oui par exemple se trouvent les carribres de
sable en exploitation sauvage.
Onvoit aussi les espaces oni sont localis6s les
6coles, les 6glises, les centres communautaires, les


Photo de la maquette (HEM)

bureaux communaux.
Tout est 1l dans ce travail accompli pendant
une p6riode de douze jours par des 6tudiants qui ont
r6pondu a l'appel du CROSS, pour travailler sur cette
maquette qui a notre avis est un instrument de travail
indispensable pour quiconque se prepare a exercer une
action sur cet environnement appeal Bassin Versant.
On ne peut se permettre des actions isoldes. II faut
travailler selon un plan d'ensemble. Le but de cette


representation graphique est de montrer aux
visiteurs tout ce qui peut se passer lors de
l'entrde en crue de ces rivibres et les d6gits
qui peuvent 6tre provoqu6s sur les villes
situdes en aval (en bas).
On parle de Jacmel comme d'une
ville a vocation touristique. II apparait done
d'une importance capitale que l'on tienne
compte de ce qui se passe en amont. On ne
peut pas d6velopper le tourisme dans une zone
si l'on ne preserve pas la nappe phr6atique,
veritable reserve d'eau pour la ville. On ne
peut parler de tourisme si a la moindre averse
les eaux se mettent a d6gringoler en trombe
engloutissant les villes c6tibres et ceux qui y
vivent sous un amas d'alluvions. La s6curit6
des habitants de ces villes passe en premier
lieu. Aussi faut-il agir sur ces 616ments pour
les empecher de se transformer en une
machine de destruction semant la mort sur son
passage.
Le Cross en se lancant dans la
fabrication de la maquette des bassins versants
de la Grande rivibre de Jacmel, a voulu faciliter tous
ceux s'occupant d'amenagement du territoire, de
conservation des sols mais aussi de la protection des
citoyens.
Des invitations ont &t6 lances aux
repr6sentants de divers secteurs. Mais trbs peu de gens
y ont rdpondu.
La maquette actuellement est expose au local
(PREVENTION / p. 18)


Page 17









LES JEUX


Mercredi 24 Septembre 2008
1 HaYti en Marche Vol XXII No 35


Allez de BERGES a CONNUE, en utilisant des mots du du
vocabulaire frangais, et ne changeant qu'une lettre par ligne.


EMN
P D L
PDL
RYN
S JM
B K H
T G Q
JG Q
D A P
K 0 Q
DAPQ Q
KOQ
SQQ


CO NN U E





Solutions de la semaine passee


SIL.


T W H
Q P C
QPC
GRE
X E I
0XG
E X I
EZD
E Z D
RE E
E S I
TEI
I P T
P T N
UDA
H D F
ACT
RU S


Trouvez les 20 pays aux plus longues
cotes dans le carre ci-dessus


Solutions de la
semaine passe:
VI G ILE
V I R I L E
VIRILE
V IRALE
MIRAGE
MIRAGE
MUTAGE


00 Melodie Matin avec Marcus
Informations, Interview, Anecdotes, Humour,
Analyses
Nos Chroniques:
L'Editorial de Marcus
Au Quotidien avec Elsie
La Chronique Litt6raire avec Dominique Batraville
Les Sports avec Mario Bareau
Les Invit6s du Jour
M6lodie Matin chaque samedi est anim6
par F6quiBre Raphael


e "eat Ae&46 Pit 4eoC ace /I


En Bref...


(... suite de la page 2)


victimes en Haiti. II faut done prendre des mesures sans perte de temps.

Operation anti-drogue
Deux personnes ont &te arretees, $ 7.000 US et 3 kilos de cocaine saisis, tel est le bilan
d'une operation anti-drogue mende par des agents de la police nationale dans le sud-est du
pays en fin de semaine. La police haitienne s'active contre le narcotrafic alors que le pays
figure toujours sur la liste de ceux qui facilitent l'entrde de la drogue sur le territoire
am6ricain. Selon le dernier rapport du d6partement d'Etat amdricain, 15 % de la drogue
qui arrive aux Etats-Unis passe par 'ile d'Haiti (R6publique dominicaine et Haiti).
Le Centre de formation des policiers fait peau neuve. Et ceci, grace au gouvernement
canadien qui a accord un don de $ 3.26 millions de dollars pour la renovation du
bitiment abritant ce centre. L'ambassadeur canadien Gilles Rivard a remis les cl6s du local
r6nov6 aux autorit6s haitiennes lejeudi 18 septembre lors d'une c6r6monie qui s'est
d6roulde a l'Acad6mie de police sur la Route de Frbres.

Mesure douaniere pour faciliter l'entr6e d'articles pour les sinistres ...
C'est ce qu'a d6clard le directeur g6ndral des douanes, Jean Jacques Valentin, avec l'octroi
de trois mois de franchise pour faciliter l'acheminement de l'aide humanitaire aux victimes
des ouragans. Une liste indicative des produits et mat6riels concerns par cette decision a
6td publide. Tous les produits autoris6s et destin6s aux sinistr6s sont exempts de taxes et de
droits sur une p6riode de trois mois. Mais il faut compter aussi avec les agissements des
tricheurs de toutes sortes. Aussi le DG de la douane a-t-il annonc6 un renforcement en
meme temps des contr6les pour 6viter toute tentative de contrebande .

L'ONU n'a recu que 2% de l'aide demand6e pour Haiti
Les Nations Unies n'ont requ que 2% des 108 millions de dollars demands il y a d6ji une
dizaine de jours pour aider les victimes des cyclones en Haiti, a d6plord 1'ONU vendredi.
"Une situation aussi grave m6rite une reaction plus rapide de la part de la communaut6
internationale", a expliqu6 la porte-parole du Bureau de coordination des affaires
humanitaires de 1'ONU (OCHA), Elizabeth Byrs.
Haiti a &t6 frapp6 de plein fouet ces dernieres semaines par quatre ouragans successifs qui
ont fait au moins 326 morts et 50 disparus dans tout le pays, selon un bilan du
gouvernement.
Alors que la saison des ouragans ne s'acheve que dans trois mois, Haiti compte 170.000
families sinistrees, selon le meme bilan.
La situation est "catastrophique" sur place, s'est inqui6t6e Mme Byrs, et le travail des
humanitaires est compliqu6 par "le manque d'infrastructures, de routes... les ponts n'ont
pas pu 6tre r6pards", a-t-elle ajout6.

Les clefs de l'UniversitW de Tabarre remis aux responsables de la
Fondation Aristide ...
L'UNIFAD avait 6td ferm6e et occup6e par les forces des Nations Unies au lendemain du
depart forc6 pour l'exil du Pr6sident Jean-Bertrand Aristide.
Depuis quelques mois d6ji, la MINUSTAH avait remis les cl6s du bitiment aux autorit6s
6tatiques. Mais la Fondation Aristide pour la D6mocratie n'avaitjamais cess6 de
revendiquer cette university comme son bien. Finalement la justice lui a donn6 gain de
cause et les cl6s lui ont ete remises.


Une Maquette...


(PREVENTION... suite de la page 17)
du CROSS, a l'Avenue Baranquilla. Et tous
ceux qui s'int6ressent a la question
d'amenagement du territoire devraient avoir
a cceur non seulement de la voir, mais de
l'6tudier, seul ou en groupe, pour 6viter
d6sormais toute action isolde.
Le souhait est que ceux qui ont un
pouvoir d6cisionnel realisent l'importance
de cet outil que constitue cette maquette, ceci


pour permettre des actions concertdes, et non
pas isoldes. Tout le monde peut s'asseoir
autour, voir les divers reliefs et done les
dangers que constitue le non am6nagement des
bassins versants.
Cross est ouvert a tous ceux
s'int6ressent a la question.
Notre guide, l'agronome Pitchoune
Espady, est le Charg6 de Programme et peut
6tre joint au crosbepp(yahoo.fr.
E.E.


Page 18


SCRABBLE
Arrangez les sept lettres ci-dessous
pour former un mot frangais

S I

NEE

A M


Solutions de la semaine passee
CAISSON


I ..... %A............ ... . ... .. ..N J


|BIE RE G| E| S








Mercredi 24 Septembre 2008
HaitienMarche*VolXXII* No35


I Ti Gout pa Ti Gout ak Jan Mapou


SAN PYE BWA PA GEN LWA!

Se pa manti, sa-a se verite
Se lan fon bwa lwa rete
Lobodya eske je w-pete
Ou pa we peyi-a kraze
Lan mache ap debwaze
Ebyen kontinye bouloze

Eske ou konn kote m'soti
Pou pran-m pou abriti
Bouch granmofn santi
Men paw6l li pa santi
Ou di ke m'se komoky1l
Poutan m'soti lan f6 fy1l
Voye je-w lan tout riy61
Tout kote se dlo ak r1l

Labou bay mofunjis lan kou
K6 yo bade tankou bayakou
San demanbre pa gen lakou
LU w-a we se 1 sa-a w-a kwe
Ou pa p'gen anyen pou bwe
Epi w-ap gen tan t&t nwe

Se pa paw6l pa-m m'ap pale
Se pa welele m'ap welele
Desalin pa kab ank6 li ale
Milite etranje ak move mas
Ap mache sou tout Channmas
An verite li di se tr6p grimas

Youn kolonn lid politik koken
Dan yo pi lonng pase dan reken
Di mesi Anbasad& Dominiken
Yo pa gen prensip ak pwotok6l
Youn prezidan debraye san kl6
Konprann li ka dirije pouk6l

Pou li tout bagay san solisyon
M'pa bezwen pale pou ewozyon
Ki te mele-1 p4p lan tribilasyon
Y'ap degaje yo naje pou yo soti
Men gen tw6p labou yo pa fouti
Yo mouri kadav yo gentan santi

Se menm bagay-la ki rive Simbi
Nou pa bezwen cheche 16t alibi
Yo viv menm fason av&k lanbi
Yo pa rete kote ki gen dlo sal
Ou pajanm we Simbi kwabosal
Lan tdt dlo yo, pinga gen voksal

Gade mon chW! Simbi pa Lespri
Sispann bay p4p-la manti tanpri
Ayiti gen pou l'pran premye pri
LU nou dak6 yo se amerendyen
Yo te deja la anvan neg afriken
Yo kouri sere anba dlo lan basen
Paske yo te bouke travay lan min
Fouye 16 tout jounen ak bayamin

B6 lakay yo abite lan basen Pika
Se yo ki montre fry pou tout ka
Lb bd1 lalin yo rete anba zaboka
Si w'kwe m'manti mande Ojou
Anba dlo li desann li pase twajou
Li monte ak r6ch ak poupe joujou
Map fr-w labab ou di-m ou blese
Gade pou we 1 tout dlo fini bese
Si se vre ou se ranse m't' ap ranse

Youn pakdt mofn ap mache fr dy6bl
Yo pale ak lespri!Lan youn 16t selilk
Se pa pil ki fr l'mache, men se ak 1l
Yo vle m'pe, yo di-m gen dy6l al1l1
Mwen vie mete afe yo dey6 tw6 aklk
Anpil ladan yo tou, se youn bann vol1
Depi yo we lajan yo pran tout koulk

Pa koute mofn bann ti pye kochon
Fe nou pe plede bann madichon
Zafr Simbi gen youn eksplikasyon
Se sa yo rele lan syans jenetik
Youn eta adaptasyon efamonik
Stadi k6 tout vivan fr chanjman
Viv kote yo ye tankou anganman
Rat rete lan trou paske yo pa vle w&-1
Pin&z andedan kay pa bezwen z1i
Tandiske 1 lapli foumi pouse zd1

Koute youn mesaj : Konnyeya sa fini
Lan pwen mofn ank6 k'ap rete inonni
Tout bagay gen pou yo vini toutouni
Nou pa we toupatou y'ap jwenn zonbi
Gwo jounen tou, nou pwal we simbi
Se mofn yo ye, men yo tounen anfibi
Anverite nou pwal sispann pote kwa
Pa gen okenn mofn ki ka pran pbz wa
Mapou w-a tonbe yo pa gen okenn vwa
VySj pete je-m: San pye bwa pa gen Iwa
Pa p'rete youn grenn peyizan ni Ayizan
San pye bwa lwa di vodouwizan, vouzan
Yo tout ranmase zafr yo, y'ale lan ginen
Almann6 mete kran, pinga kraponnen
Jean Erich Rend
(Se mwen Kenge)


Siklbn-yo fini, epi...

Pa gen youn Ayisyenjounenjodi-a, kit li ap
viv byen lwen nan fen fon peyi-a,oubyen sou tdt mbn
pi wo pase Pilbowo, ki pa okouran sa k'ap pase sou te
Ayiti. Soufrans pep Ayiysen-an, gras ak radyo, jounal,
televizyon, telef6n, enten&t, fe reponndong nan tout
kwen sou late. Konsa, nouv6l kat sikl6n ki sot fe raj
soute Ayiti-a rive jwennyo agogo. Wi! se kat sikl6n ki
sot frape peyi-a younn apre 16t. Van, lapli inondasyon
- devaste tou sa yo jwenn sou wout yo. Nou pa pe
janm konnen ekzakteman konbyen mounn ki mouri,
konbyen b&t ki ale, konbyen b&t ki pedi konbyen
jaden ki ravaje, konbyen kay ki detui. An reyalite, se
tout peyi-a ki sakaje.

Sitiyasyon Ayiti tdlman malouk, kdlkeswa
sous kote nouvdl-la soti-a, se Ayiti ki part an premye.
Se kbmsi se nan youn s1 peyi sikl6n-lan te pase. Men,
se devwa pa nou tou pou nou pran responsablite nou
parap6 ak peyi nou, menmsi, toudenkou, anpil 16t peyi
deside pote kole, sa pa anpeche nou reflechi. Anfet, te
gen ye, genyenjodi-a epi ap gen apre demen.

Se pa premye fwa katastwbf natir6l frape nou.
Nou dwe prevwa ap gen 16t sikl6n k'ap vini ank6.
Poutan, chak fwa youn sikl6n frape nou, nou remake
katastw6f-lajwenn responsab peyi nou an dezbganize.
Nou gen enpresyon nou aksepte sa kou youn fatalite.
Anfkt, se lakay nou ki gen plis mounn mouri. Sa lakbz
gen Ayisyen ki tdlman revblte devan sitiyasyon-an, yo
kite grif k61W s6ti vif,tou kri, sa vie di san kontwbl.
Yo pa mennaje ni raj yo, ni desepsyon yo. Nou dwe
eseye konprann yo. Yo vide kU yo ate tout antye. Nou
dwe note kalite konpbtman sa yo pou nou kab evite
rekbmansman pepety1l ki vie karakterize nou-an.

Sikl6n pase 16t kote, poukisa se Ayiti ki toujou
gen plis mounn viktim? Rezon-an se paske se nan peyi
nou an sikl6n yo jwenn kondisyon delabreman pi
favorab pou yo simen lanm6 ak latwoublay. Genyen
youn debwazman ki kbmanse depi sou lakolini, men
pajanm gen okenn plan rebwazman Dlo charye sab
bouche tout kannal, pa janm gen bonjan netwayay ki
fRt, ni tou pa janm mete sou pye okenn plan
kanalizasyon pou pwoteje vil nou yo. Leta kite
kretyenvivan bati kay nan tout fon ravin pa genyen
okenn plan nasyonal pou kontwole nesans, mounn ap
peple, mounn ap kouri kite andey6 rantre nan gwo vil-
yo mounn ap bati kay nan tout plenn ki te konn
pwodui manje pou pote nan gwo vil yo Leta la l'ap
suiv. Leta-a vin tounnen youn leta san kontw6l, ki ap
founi je gade peyi-a, pandan peyi-a ap degrade ak
tout sa li pote annandan li :mounn, wout, enstitisyon-
yo, sevis piblik elatriye. Tout sa, se pou nou di : Leta-
a absan, li moribon.

Nou konnen peyi nou -an se youn te ki sou
wout sikl6n, men nou pa santi leta te fr okenn demach
pou deplasman p6syon nan popilasyon ki menase
anvan sikl6nyo te rive-a. Sa ki pi dekourajan-an, Leta
pa menm prepare pou li pote premye sekou, nou vle di
sekou dijans. Konsa, menmsi, koutmen dyaspora-a (
ki poko gen dwa vbt li anndan konstitisyon-an) ak
sekou peyi entdnasyonal yo ta pran tan pou li rive, leta
ta dwe deja kbmanse touse manch-li pou li rantre nan
batay, paske soulajman soufrans popilasyon-an se
responsablite LETA.

Depi kUk tan, jodi-a plis pase anvan, se ONG
(OganizasyonNon Gouvenemantal), nou ta kab rele
Oganizasyon Non Gouvenans ki ap fr epi defr sou te
Desalin ak lzbt yo, paske se kalite 6ganizasyon sa yo
ki genmwayenekonomiknanmenyo. Kalite sitiyasyon
sa-a vin afebli pouvwa leta santral-la.

LU pouvwa leta afebli sa pote tout kalite
konsekans : Leta nan enposiblite pou li planifye, Li pa
kab kreye travay, konsa, koripsyon ak ensekrite monte
wbp6te. LU pa gen sekirite, pa kab gen estabilite. San
estabilite pa gen pwogr.

K6m youn p4p pa dwe janm rete brakwaze
ap gade sou zbt, nou kwe sitiyasyon nou ap vivjounen
jodi-a kapab youn sevi leson pou pouse tout Ayisyen
epi Leta Ayiti a an patikilye reflechi sou avni peyi-a.
Pou leta revize w6l i nan ane ki ap vini yo, pou nou
menm dyaspora-a ranf6se kapasite aksyon nou epi
mande leta regleman apati enstitisyon li genyen nan
peyi etranje-yo ansanm ak minister Ayisyen aletranje
yo, ki b6 kote pa li poko janmjwe li kbm sa dwa. An
pasan, li 1, li tan pou Ministe Ayisyen Aletranje-yo
kreye youn biwo anndan chak misyon leta sou te
etranje. Se konsa, nou kwe va rive genyounvre dyal6g
ant dyaspora-a ak peyi-a.
Kanta pou ONG yo, responsablite yo se ede
p4p-la sip6te lamize, yo pa la pou yo montre peyi-a
chemen pou li soti nan mize, paske se miz&-a menm ki
jistifye prezans yo nan peyi-a.

LU nou finfr fas ak dega sikl6n sayo nou gen
pou nou prepare nou pou 16t katastw6f ki nan wout,
oubyen ki gen pou frape nou. Si nou pa pran zafr nou
nan pwbp men pa nou, 1 16t katastw6f yo rive, yo va
jwenn nou menm jan ak jounen jodi-a, sa vle
dez6ganize, an debandad.


Anfet, kit nou vle-1, kit nou pa vle-1, se M&t
k6 ki pou vye k6 pou k6 byen p6tan.

Dr. Raymond Narcisse.



RESPONSAB EDIKASYON

NAN MIAMI-DADE

ANKOURAJE ELEV POU

EDE VIKTIM AYITI YO

Sipe-Entandan tou n&f-la ki ranplase Rudy
Crew senmenn pase-a msye Alberto Carvalho mande
elkv nan tout lek6l Miami-Dade yo pou yo pote sa yo
kapab pou ede viktim 4 ouragan ki sot devaste peyi
Ayiti senmenn ki sot pase yo.
Responsab lek6l yo di: < konbyen li enp6tan pou etidyan yo konp6te yo k6m
sitwayen dimond. Se youn op6tinite bab-e-moustach
pou yo paske aksyon y'ap fe-a pral ede sitwayen 16t
peyi. Se youn sevis kominote sou youn nivo global>>,
Sip&-entandan Kavalo di.

Nou ankouraje etidyanyo pouyo pote tou sa
yo kabab nan lek6l yo. Depatman lek6l yo ap travay
ankolaborasyon ak ajans kominote ayisyen nan Miyami
yo pou ekspedye pwovizyon yo an Ayiti.

Pami sa nou pi bezwen se manje nan bwat,
pwason sadin ak vyann, diri, pwa, makawonni, luil,
biscuit krakI 1lt ak manje pou ti bebe. Nou bezwen
istansil kuizin, tankou : chodye, bonm kastwol, ti
radyo, savon, poud, pafen, dewodoran, br6sadan,
panpers, koteks, alk6l, pansman, aspirin tilen6l, soulye
ak rad pou fi ak gason, soulye kaoutchou ets...Yo
mande pou ti elkv yo depoze pwovizyon yo nan lek6l
yo menm.


JOUNEN ENTENASYONAL

KREYOL-2008
AK SOSYETE KOUKOUY MIYAMI

Ane sa-a Sosyete Koukouy Miyami ap fete
Jounen Entenasyonal Kreybl nan FIU (Nord).
Ak nan legliz La Caridad.
Samdi 25 Oktbb depi 7e rive pou minui FIU
(Nord)
An kolaborasyon ak bganizasyon JeanPolyen

Madi 28 Oktbb 2008 ap gen youn bWl seremoni
relijye nan Legliz La CARIDAD ki nan Coral
Gables depi 8K rive pou 10i diswa.
Ap gen mizik, dans f6lklorik, chante ak atis
Sosyete Koukouy yo

Espesyalis ki pral depoze mesaj pou Jounen
Kreybl-la se Pwofese
Gerd6s Fleurant, Ph.D.
(Professor emeritus, Wellesley College
PDG, Sant Kiltir1 Ldocardie & Alexandre Kenscoff,
Mibalk, Ayiti)
Krey6l, Kilti, ak Himanosantris: Youn Wout pou
Devlopman Dirab an Ayiti.

Rezime prezantasyon-an
{Kijan lanng krey6l-la mak6nen ak kilti nou-an pou
f6me baz sosyete-a. Kijan kons4p himanosantris-la
(Fleurant 1993), ki we mounn k6m potomitan nan
tout aksyon, ka bay devlopman dirab-lajar&t, epi
ede nou pwodui youn 16tjenerasyon fanm ak gason}

Sponsored by :
Miami-Dade Department of Cultural Affairs &
Haitian Artists Network Development & Libreri
Mapou



AYISYEN POU OBAMA

Dimanch 14 Septanm youn gwoup ayisyen
responsab nan kominote Miyami-an te reyini nan Sant
Kiltirel Mapou. Apre prezantasyon sou nesesite istorik
pou noumenm Ayisyen kore kandidati Barack Obama,
Komite-a pran desizyon pou yo monte youn
6ganizasyon ki rele "AYISYEN POU OBAMA" avek
s6 bi prensipal pou motive, mobilize, edike kominote
Ayisyen-an sou eleksyon mwa novanm 2008 yo. Ap
gen youn reyinyon kominote nan Sant Kiltirel Mapou
dimanch 28 Setanm depi 6e rive 8K diswa pou plis
enf6masyon.
Oganizasyon-an anrejistre ofisydlman ak
Headquarters Depatman eleksyon Barack Obama.
Men mounn ki te la e ki dak6 ak prensip deklarasyon-
an:
Jean-Claude Exulien, Jan Mapou, Jacques
Cassagnol, Ernst Julmeus, Marie Yolaine Ferdilus,
Ginette Etienne, Ganine Avin, Edeline Clermont, Jepsie
Metellus, Nancy St. Leger.


Page 19


...... ............ ... . ... .. . I I- INI I


I








Page 20


BACK PAGE


Nouveau march

de la Croix-des-bossales


18 septembre 2008 Quelques mois aprbs le
d6marrage des travaux de reconstruction, le march
de la Croix des Bossales a &t6 inaugur6 le mercredi 17
septembre...
En presence de l'ambassadeur v6nezudlien
Pedro Antonio Canino Gonzalez et du Premier ministre
Mme Michele D. Pierre-Louis.
Pour la construction de ce nouveau march,
le gouvernement v6nezudlien a contribu6d hauteur
d'un million de dollars, selon ce qu'a annonc6 le
diplomate. Se f6licitant de la cooperation bilat6rale
haitiano-v6n&zudlienne, l'ambassadeur Gonzalez a


processus de
construction du
pays. << Les
femmes repr6-
sentent une grande
force dans l'effort
de construction de
ce pays, surtout
aprbs les r6cents
cyclones >>, a-t-elle
confirm.
EV/MB


Cerdmonie d'inauguration du march rdhabilite avec assistance
du Venezuela de Hugo Chavez (photo Jean-Marc Fenelon)


Mercredi 24 Septembre 2008
1 HaYti en Marche Vol XXII No 35


Hot Summer Packages!!!


Welcome to Paradise in Haiti...
At Km 77, C6te des Arcodins.
A Beautiful Beach setting,
Just one 1 hour drive from the
Port-au-Prince International Airport
Sp4c DisCMo Pdrkqes Tr


RATES PER PERSON PER NIGHT
From June 15'" o Sepy. I 5' 2008
PKG Double 3RDI "14 5 tol 1
us us us
1 Nt 87 pp 9 Ipp 30 Ipp
3 Ns 831 9 56 Ipp 29 pp
4 N 78 /pp 53 Ipp 27 Ipp
5 Nts 74 Ipp 50 Ipp 26 Ipp
Kids (0 to 4) Stay Free
(Add Kid meals]
*10% Taxes
* Air-conditioned rooms


Rex md ay ...

- Saturday Night Mouli-Club Disco
-Tropical Drinks
- Light Caribbean DJ on the beach
-Aqua gym, Tennis, Racquetball,
Ping Pong, mini-golf, beach volley
-Exquisite cuisine from our chef.
-Plasma and giant screen with Direct
TV and video projection.
-Snack Bar and open air barbecue
-Troubadours
VISIT OF THE OGIERFOMBRUN
MUSEUM 1


SAll meals included
(Breakfast, Lunch, Dinner)
INFORMATION & RESERVATION:
011(509)22-22-7652 / 22-22-1918 /37-1-1918
sal~s moulitnsurm r.com / info@moulinsutmet.com


N/


annonc6 la proposition par son gouvernement de
contribuer a la construction de trois adroports en Haiti.
Cette assistance s'616verait, selon lui, a 57 millions
dollars.
Pour sa part, Madame le Premier ministre a
profit de l'6v6nement pour inviter les marchandes a
faire du march << un espace de transactions
6conomiques et de vie >>, tout en les rassurant que le
march restera leur.
Mme Michble Duvivier Pierre-Louis a
rappel6 aux marchandes leur importance dans le

Ecoutez

Melodie Matin

avec Marcus sur


SI o d i e
Alit-103.3 fmn


', '1 1 2 0B" *S l:
)~-~I.,


2,5~~pudinae8~u.Isulemeeules
born a truumm malerscn Inke
"eir $orle marci des tninigemYen IWO
towle I TMB (9us IaffCs el ftallr~
bb"A we^M b rt el ^ttif nnme motty iiott


ADOMI PURCHASING AGENCY
Tel.: 786-457-830 Fax: 305-756-0979 e-mal pasacalaaocom


POUR TOWU VOB HMATfC Equipements pour construction
FIoes dc voiturc / Camion / Equipmcont m6dlcal
Pmair lon ou per b ea


Haiti en Marche
Port-au-Prince
100 Avenue Lamartiniere (Bois Verna)
Tel.: 2245-1910, Fax 2221-1323
Miamiinterne
173 NW 94t Street
Miami, Florida 33150
Tel. 305 754-0705 / 754-7543
Fax 305 756-0979
New York 914 358-7559
Boston 508 941-6897
Montreal 514 337-1286
email: melodiefmd hotmail.com
haiti-en-marche hughes. net
URL: www.haitienmarche. com
Library of Congress # ISSN 1064 3896


III.I .U At............ .... ... .. ..N J


............ I




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs